Page 1


Serge Berland-Delépine Agrégé de l’Université

Grammaire pratique

Édition actualisée

de l’anglais

avec la collaboration de

R. Butler

Édition révisée par May BERNOT

GrammairePratiqueAnglais-2019.indb 1

27/02/2019 11:13


DANS LA MÊME COLLECTION La grammaire anglaise au collège (de la 5e à la 3e, avec exercices suivis de leur corrigé). La grammaire anglaise au lycée (de la 2e au baccalauréat, avec exercices sans corrigé ; comporte en outre la «  révision des règles fondamentales » et des exercices de récapitulation suivis de leur corrigé). 200 exercices de grammaire anglaise, suivis de leur corrigé (complète l’ouvrage précédent à l’intention des élèves travaillant seuls ou désirant faire un travail complémentaire). Grammaire anglaise de l'étudiant (étudiants anglicistes - Universités et Grandes Écoles).

Édition : Tiffany Thomas Couverture et illustrations : Marlène Normand Maquette : Interscript

ISBN 978-2-7080-1511-1 © Éditions OPHRYS, 2019 Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, selon les termes de l’art. L. 122-5, § 2 et 3a, d’une part, que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective  » et, d’autre part, que «  les analyses et courtes citations  » dans un but d’exemple ou d’illustration, «  toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (art. L. 122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les dispositions pénales des art. L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Éditions OPHRYS, 5, avenue de la République, 75011 Paris www.ophrys.fr

GrammairePratiqueAnglais-2019.indb 2

27/02/2019 11:13


 Préface 

Cette grammaire s’adresse à la fois aux étudiants des Classes Préparatoires, des Grandes Écoles et des Universités dont la matière principale n’est pas l’anglais(1) mais qui ont déjà acquis un assez bon niveau d’anglais et souhaitent approfondir leurs connaissances en grammaire. Elle est également destinée aux adultes qui ont besoin de se remettre sérieusement à l’étude de cette langue pour mieux la comprendre et l’utiliser dans des contextes de communication professionnelle ou culturelle. Ceux qui souhaitent revoir les bases de la langue avant d’entreprendre l’étude des 50 leçons de grammaire proprement dite trouveront dans l’Introduction une Révision des Règles Fondamentales où l’essentiel est résumé en 30 règles qui servent de guide méthodique pour consolider les bases. Cette nouvelle édition révisée répond également aux besoins des candidats à des Tests d’anglais internationaux (le TOEFL, le TOEIC, l’IELTS, Cambridge English, etc.) ainsi qu'à des épreuves d'anglais de Concours d'entrée aux Grandes Écoles de commerce (Ecricome, Tremplin ou Passerelle). Ils y trouveront des explications et des exercices leur permettant de mieux appréhender les questions d’ordre grammatical et lexical fréquemment posées dans ces tests. Les chapitres qui aident particulièrement à se préparer pour ces tests sont signalés par un pictogramme dans cet ouvrage : Ch. 3 Auxiliaires modaux, Ch. 6 Les postpositions, Ch. 7 Nature et place des mots accompagnant le verbe, Ch. 10 Comment situer une action dans le temps, Ch. 12 Should & would – le conditionnel, Ch. 14 Le subjonctif, Ch. 18 Le passif, Ch. 20 Le régime des verbes : gérondif ou infinitif, Ch. 22 Les structures causatives, Ch.  28  Condition, concession, contraste, et Ch. 34 L’article indéfini. La langue présentée dans cette édition révisée est l’anglais d’aujourd’hui, parlé et écrit sans affectation ni vulgarité par les anglophones (surtout les Britanniques et les Américains) instruits ou moyennement instruits. Cependant, des expressions et des tournures recherchées, voire archaïques ou au contraire relâchées, considérées comme incorrectes sont mentionnées lorsque cela paraît nécessaire et le niveau de langue est toujours précisé. Les explications sont données en français, donc accessibles à tous, en évitant des termes linguistiques qui peuvent prêter à confusion pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec la linguistique moderne. Quelques caractéristiques de cet ouvrage : (1) les nombreux exemples réactualisés, avec un vocabulaire en phase avec l’évolution culturelle et langagière, suivis de leur traduction, illustrent l’exposé de chaque question ; (2) l’accent mis, dans chaque leçon, sur les niveaux de langue  (langue familière, langue très soignée, style écrit, etc.) dont les principales différences sont récapitulées dans la leçon 49 ; (3) l’importance accordée au régime des verbes, noms et adjectifs, la connaissance du sens d’un mot peu utile si on ignore comment il se construit dans une phrase ; (4) les américanismes (peu nombreux en grammaire) toujours signalés au cours de l’ouvrage, puis résumés dans la leçon 50 ;

(1)  Il est recommandé aux anglicistes et particulièrement à ceux qui préparent la licence, le CAPES et l’Agrégation d’Anglais d’utiliser plutôt « La Grammaire anglaise de l’étudiant  » (également chez Ophrys), dont le niveau correspond mieux à leurs besoins.

Préface  3

GrammairePratiqueAnglais-2019.indb 3

27/02/2019 11:13


(5) les six leçons (n° 26 à 31) consacrées à la façon d’exprimer certaines notions abstraites (but, risque, regrets, refus, conseils, etc.) domaine dans lequel il n’y a pas de frontière nette entre le vocabulaire et la grammaire (mais ici l’accent est mis, logiquement, sur la syntaxe) ; (6) les nombreux exercices, accompagnés de leur corrigé (p. 423) pour permettre un travail personnel efficace ainsi que des QCM (Questions à choix multiples) pour permettre la vérification des connaissances ; (7) un index alphabétique précis qui aide à trouver facilement le paragraphe dont on a besoin ; (8) un alphabet phonétique où sont indiqués les signes phonétiques utilisés lorsque nécessaires dans cet ouvrage, avec des listes de mots souvent difficiles à prononcer pour les francophones. L’auteur remercie de sa collaboration Mr. Ronnie Butler, qui a relu tout l’ouvrage et dont les avis ont été particulièrement précieux en ce qui concerne les niveaux de langue. Comme pour les autres grammaires de la même collection, les observations et suggestions seront accueillis avec reconnaissance. On trouvera p. 423 le corrigé de tous les exercices dont le numéro est entre crochets (ex. : [B], [D], etc.). Sauf indications différentes, les numéros, précédés du signe § renvoient aux paragraphes et non aux pages. RF = Règles fondamentales, dans l’Introduction. DMC = Dix mots-charnières à sens multiples, leçon 44 Br. E = British English Am. E = American English

4  Préface

GrammairePratiqueAnglais-2019.indb 4

27/02/2019 11:13


 Introduction 

Révision des règles fondamentales Afin de combler les lacunes les plus graves avant d’entreprendre avec profit l’étude d’une grammaire de ce niveau, il est proposé ci-après un plan de révision en dix semaines. Il est indispensable que ces « Règles de bases  » soient revues et assimilées avant d’aborder les leçons de grammaire. Lorsque les notions mal assimilées paraissent trop confuses pour qu’il soit possible d’y mettre de l’ordre, il est vivement conseillé de faire table rase de ce qu’on a (mal) appris et de repartir à zéro. Ce travail est d’autant plus réalisable en anglais que les bases grammaticales de cette langue se réduisent à une trentaine de règles (ou groupes de règles) faciles à appliquer. Il va de soi que les verbes irréguliers, les mots invariables, les nombres – qui nécessitent aucune explication ou compréhension – doivent être appris par cœur, si cela n’a pas encore été fait, en suivant une organisation personnelle de révision selon votre rythme.

Plan de travail hebdomadaire (1) Apprendre les trois règles de la semaine comme si elles étaient vues pour la première fois. Ne pas se laisser déconcerter par les exceptions (apparentes ou réelles) que l’on a pu rencontrer. Elles seront examinées plus tard. Au début il est préférable d’appliquer les règles comme des formules de mathématiques afin de bien s’en imprégner. (2) Faire tous les exercices, dont le corrigé est fourni page 26, et refaire ensuite plusieurs fois, à intervalles de quelques jours, ceux qui comportaient des fautes. (3) À partir de la 3e semaine, revoir tout ce qui a été fait deux semaines auparavant (règles fondamentales, verbes irréguliers, mots invariables).

Méthodologie de travail personnel de consolidation En général, les exercices à la suite de chaque leçon sont en forme de thèmes et de versions. Les traductions vers sa langue maternelle (versions) servent à vérifier la compréhension et les traductions vers la langue étrangère (thèmes) servent à contrôler l’expression. Ces exercices devraient être refaits plusieurs fois à une semaine d’intervalle, pour bien s’assurer que les règles et les formulations sont définitivement acquises et retenues. Les phrases données en exemple dans chaque leçon devraient être notées et apprises, surtout lorsqu’il s’agit d’expressions toutes faites, d’expressions idiomatiques, de verbes à particules, etc. L’apprentissage des règles de grammaire traitées dans chaque leçon doit progresser du stade de la « compréhension » à la « familiarisation », puis au « réflexe ». L’apprentissage n’est réellement consolidé que lorsqu’on arrive à s’exprimer correctement sans hésiter, c’est-à-dire par intuition. Un excellent moyen d’acquérir une syntaxe correcte est de relire régulièrement à haute voix les exercices corrigés (thèmes). Il ne s’agit pas d’apprendre les phrases par cœur, mais la répétition des structures vous permettra de construire aisément des phrases correctes et aussi de mieux retenir le vocabulaire en contexte.

Introduction  5

GrammairePratiqueAnglais-2019.indb 5

27/02/2019 11:13


5 • Degrés de réalisation de l’action.

 

Phrases emphatiques

Les degrés de réalisation de l’action peuvent être indiqués à l’aide d’adverbes de modalité (en français : ne… guère, presque, tout à fait…) ainsi que de l’expression at all. L’insistance sur la réalité de l’action peut être marquée phonétiquement ou grammaticalement (phrases emphatiques).

1. ADVERBES DE MODALITÉ On a réuni ici quelques-uns des adverbes couramment employés pour préciser le degré d’accom­plissement ou de réalité de l’action. 96

a) Hardly (ne… guère) est considéré comme un terme négatif. Il faut en tenir compte pour la construction du question tag (voir §§ 87, 4). Scarcely et barely s’emploient (moins couramment) dans le même sens. You hardly know them, do you? (do est accentué). Vous les connaissez à peine, n’est-ce pas ? I hardly ever meet him. Je ne le rencontre presque jamais (voir § 15). We had hardly gone out when it started to rain. À peine étions-nous sortis qu’il se mit à pleuvoir (voir § 141).

97

b) Nearly s’emploie quand l’action n’a pas été faite mais qu’il s’en est fallu de peu (surtout avec un verbe au passé). I nearly (= almost) fell down the stairs. J’ai failli tomber dans l’escalier. She very nearly died. Elle a frôlé la mort.

98

c) Sort of, kind of (forme relâchée : kinda [’kaində]) s’emploient dans une langue peu soignée pour exprimer le caractère vague, imprécis de l’action. I sort of feel that she isn’t the right person for the job. J’ai comme (= comme qui dirait) l’impression qu’elle ne fera pas l’affaire pour ce poste. I began to sort of realize what was up. J’ai commencé à comprendre vaguement ce qui se préparait (construction avec un « split infinitive », § 156). He kinda sniggered. Il a fait entendre un vague ricanement.

99

d) Just indique que l’action est (a été) faite, sans plus. Just s’emploie aussi avec un impératif. She just managed to do it. C’est tout juste si elle est arrivée à le faire. Just phone me if you need some help. Vous n’avez qu’à me téléphoner si vous avez besoin d’aide.

100 e) Half (à demi) s’oppose à quite (tout à fait). We half expected them to refuse. Nous nous attendions à moitié à leur refus. I quite agree. Je suis tout à fait d’accord.

Degrés de réalisation de l’action. Phrases emphatiques  79

GrammairePratiqueAnglais-2019.indb 79

27/02/2019 11:13


101 f) Even insiste sur la réalité d’une action par contraste avec ce qui aurait pu (ou aurait dû) se passer. She even apologized. Elle est allée jusqu’à s’excuser (§ 153). He never even went to see her once. Il n’est même pas allé la voir une seule fois. 102 g) Actually insiste sur la réalité d’une action par contraste avec les apparences, le doute, la vraisemblance. Did you actually mean to kill her? Aviez-vous vraiment l’intention de la tuer ? He has never actually said so. II n’est jamais allé jusqu’à dire cela. They actually expected me to lend them my car. Ils s’attendaient bel et bien à ce que je leur prête ma voiture. 103 h) Indeed permet ďattirer l’attention sur l’idée exprimée. Indeed she looked (avec une construction emphatique : She did indeed look) remarkably young for her age. Il faut avouer qu’elle avait l’air remarquablement jeune pour son âge. 104 i) All right, dans la langue familière, permet d’insister sur le fait qu’il ne peut y avoir aucun doute sur ce qu’on affirme. Cette expression ne s’emploie qu’à la forme affir­ mative, en fin de proposition, non précédée d’une virgule. I can look after myself all right. Croyez-moi, je suis assez grand pour m’occuper de mes affaires (ou : pour défendre mes intérêts). He knows me all right, but he ignores me. Pour sûr qu’il me connaît, mais il fait semblant de ne pas me connaître.

2. AT ALL 105 Cette expression, synonyme de « in any way, in the slightest degree », s’emploie dans des phrases interrogatives, négatives, ou comportant une idée de condition ou de doute (après if ou any). a) phrases interrogatives (on ne s’attend pas à une réponse franchement affirmative). Can they help you at all? Peuvent-ils vous aider en quoi que ce soit ? Do you smoke at all? Vous arrive-t-il de fumer ? b) phrases négatives (at all forme des négations emphatiques). Are you nervous? — Not at all. Avez-vous le trac ? — Absolument pas. Nobody at all knew where the child was. Absolument personne ne savait où l’enfant se trouvait. You have no right at all to do that (= no right to do that at all). Vous n’avez absolument pas le droit de faire cela.

80  Degrés de réalisation de l’action. Phrases emphatiques

GrammairePratiqueAnglais-2019.indb 80

27/02/2019 11:13


14 • Le subjonctif

 

260 Il ne reste que des traces de ce mode, beaucoup moins employé qu’en français. Les deux formes (« présent  » et prétérit), généralement semblables à celles de l’indi­ catif, sont indépendantes de la notion de temps : elles n’expriment pas le présent et le passé, mais des notions telles que la nécessité, la supposition, le regret, etc. On verra que dans certains cas le subjonctif « prétérit » s’emploie dans des contextes présents ou même futurs, et le subjonctif « présent » dans des contextes passés. Des tournures construites avec may/might et should expriment également la nécessité, le but, la crainte, etc., dans des subordonnées. Ce sont des périphrases à valeur de subjonctif.

1. SUBJONCTIF « PRÉSENT » 261 Il est semblable à l’infinitif sans to, pour tous les verbes, y compris be et have, à toutes les personnes. Sauf pour to be, il n’est donc différent de l’indicatif qu’à la 3e  personne du singulier, non terminée par un s (indicatif  : he comes, he has, he is  ; subjonctif : he come, he have, he be). a) Il s’emploie dans des expressions traditionnelles figées (souhaits, suppositions) et dans la langue juridique archaïsante (lois, sentences). God save the Queen! Long live the Oueen! Que Dieu protège la Reine ! Vive la Reine ! God bless you! Dieu vous bénisse ! Hallowed be Thy name, Thy kingdom come, Thy will be done… Que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite… (2e personne du singulier, § 14). If this be true… Si cela est vrai… Be that as it may. Quoi qu’il en soit. 262 b) Il s’emploie assez couramment, surtout dans une langue soignée, parallèlement à une construction avec should (§§ 275, 276), pour exprimer un ordre (après to order, to command…), une suggestion (après to suggest, to insist), une nécessité (aprés it is necessary that…). Cet emploi du subjonctif « présent » (quel que soit le temps de la principale) est plus américain que britannique, mais de plus en plus courant en Angleterre. They suggested that she come with them. Ils suggérèrent qu’elle vînt avec eux. He gave his name, but he asked that it not be mentioned. Il donna son nom, mais il demanda qu’il ne fût pas mentionné (remarquer la place de la négation dans cette phrase américaine). lt was imperative that he attend the meeting. Il était indispensable qu’il assistât à la réunion.

Le subjonctif  153

GrammairePratiqueAnglais-2019.indb 153

27/02/2019 11:13


2. SUBJONCTIF PRÉTÉRIT 263 Il ne se distingue de l’indicatif que pour le verbe to be : were à toutes les personnes (I were, he were, they were). Cependant, dans la langue familière, on emploie souvent was au singulier (I was, he was), comme à l’indicatif, sauf dans l’expression toute faite If I were you… (si j’étais à votre place…). Ce prétérit n’exprime pas un passé, mais diverses notions telles que la supposition, le souhait, le regret, la préférence. On l’appelle souvent prétérit modal. Le prétérit modal exprime principalement l’irréel du présent, c’est-à-dire ce que l’on suppose ou ce que l’on souhaite mais qui n’est pas réalisé dans le présent. De la même façon, le past perfect modal (semblable au past perfect de l’indicatif) s’emploie pour l’irréel du passé (ce qui n’était pas réalisé à un certain moment du passé). À ces deux irréels s’oppose le potentiel, qui exprime ce qui est encore réalisable à l’avenir. Nous verrons qu’il se construit de diverses façons. 264 a) Après if, suppose, imagine, as if (= as though), even if (= even though), if only et les expressions de même sens (supposition, apparences, souhait). (1) irréel du présent : le prétérit modal If I had enough money l’d buy a house. Si j’avais assez d’argent j’achèterais une maison. If I were you l’d refuse. À votre place je refuserais. If only I were in England! Si seulement j’étais en Angleterre ! He behaves as if he were (fam.: as if he was) the boss. Il se conduit comme s’il était le patron. Imagine (Suppose) you had a car. Imaginez (Supposez) que vous ayez une voiture. (2) irréel du passé : le past perfect modal If he had been there, he would have told you what to do. S’il avait été là, il t’aurait dit ce qu’il fallait faire. (3) potentiel : indicatif présent (à valeur de futur) If he comes, we’ll play tennis. S’il vient, nous jouerons au tennis (Pour une supposition peu vraisemblable on peut dire : If he were to come, we might play…, ou : If he should come, we might play… Si d’aventure il venait, nous pourrions jouer… Voir § 277). 265 b) Après le verbe to wish, l’irréel exprime un regret, le potentiel un souhait. Une conjonction that est alors sous-entendue après wish, évidemment sans virgule. (1) irréel du présent : le prétérit modal I wish he were (langue moins soignée : he was) here with us. Je souhaiterais qu’il fût ici avec nous (ou : je regrette qu’il ne soit pas…). She wishes he weren’t so shy. Elle regrette qu’il soit si timide. I wish you could see yourself! Je regrette que tu ne puisses pas te voir !

154  Le subjonctif

GrammairePratiqueAnglais-2019.indb 154

27/02/2019 11:13


41 • Les indéfinis notion de quantité

1. INDÉFINIS EXPRIMANT UNE NOTION DE QUANTITÉ 715 a) « Beaucoup de », « peu de », « combien de » (1) Much accompagne un nom singulier, many un nom pluriel (mais le nom peut être sous-entendu). There was not much traffic. ll n’y avait pas beaucoup de circulation. There were not many cars. ll n’y avait pas beaucoup de voitures. The English drink tea, but many also drink coffee. Les Anglais boivent du thé, mais beaucoup boivent aussi du café. (2) À la forme affirmative much et many sont généralement remplacés par a lot of, plenty of (+ sing. ou plur.), a great deal of (+ sing.), a great many (+ plur.), lots of (+ plur.). We had a lot of trouble. Nous avons eu beaucoup de difficultés. He has plenty of money, and a great many people would like to be his friends. ll a beaucoup d’argent, et bien des gens voudraient être ses amis. Quite a lot of. Vraiment beaucoup de. Quite a few. Bon nombre de. (3) Little accompagne un nom singulier, few un nom pluriel. We have very little luggage. Nous avons très peu de bagages. The poor fellow has little money and few friends. Le pauvre diable a peu d’argent et peu d’amis. Presque pas de = hardly any. There’s hardly any bread left. ll ne reste presque pas de pain. (4) Combien de = how much + singulier how many + pluriel How much milk do you want? Combien de lait voulez-vous ? How many letters did you get this morning? Combien de lettres avez-vous reçues ce matin ? How much s’emploie pour demander un prix, avec un singulier ou un pluriel. How much are these apples? Combien coûtent ces pommes ? How much did you pay for this vase? Combien avez-vous payé ce vase ? 716 b) « Un peu de », « quelques » (1) A little est suivi d’un singulier, a few d’un pluriel. He drank a little milk and ate a few biscuits. ll but un peu de lait et mangea quelques biscuits. Ne pas confondre little/few et a little/a few : sans article ils insistent sur la très petite quantité, le très petit nombre (vraiment très peu de, et souvent : trop peu

Les indéfinis notion de quantité  361

GrammairePratiqueAnglais-2019.indb 361

27/02/2019 11:13


de) ; avec l’article ils expriment une simple constatation (une petite quantité de, un petit nombre de). Toutefois quand a few est employé avec the, these ou those, l’article a disparaît. The few days I spent in London. Les quelques jours que j’ai passés à Londres. (2) Several est synonyme de a few (un petit nombre de, plusieurs). Several people clapped. Plusieurs personnes applaudirent. Several of them won’t be able to come. Plusieurs d’entre eux ne pourront pas venir. (3) Some (une certaine quantité de, un certain nombre de) remplace fréquemment a little et a few (donc avec un pluriel comme avec un singulier), en insistant moins nettement sur la petite quantité, le petit nombre. Some prend souvent le sens d’un simple article partitif ou d’un article indéfini pluriel (du, de la, des, §§  552 à  555). ll n’est pas accentué quand il est adjectif, il l’est quand c’est un pronom. Voir aussi § 719 (2). Give me some [səm] money. Donne-moi un peu d’argent (de l’argent). He came with some friends. ll est venu avec quelques (avec des) amis. Some peut être suivi de of introduisant un nom ou un pronom. Some [sm] of us will have to walk. Quelques-uns d’entre nous devront aller à pied. Any s’emploie à la place de some après une négation, et généralement dans une phrase interrogative ou pour l’expression d’un doute (§ 553). We didn’t speak to any of them. Nous n’avons parlé à aucun d’entre eux. There are very few cinemas in the town, if any. Il y a très peu de cinémas dans la ville, si tant est qu’il y en ait un seul. 717 c) « Autant de », « plus de », « moins de » (comparatifs) ; « tant de » (1) Autant de = as much + singulier as as many + pluriel. Do the English eat as much bread as we do? (complément introduit par as, comparatif d’égalité). Les Anglais mangent-ils autant de pain que nous ? Ben Jonson did not write as many (= so many, à la forme négative, cf. § 585) plays as Shakespeare did. Ben Jonson n’a pas écrit autant de pièces que Shakespeare. (2) Plus de = more… (than…), avec un singulier ou un pluriel (comparatif de much ou de many). They have more records than we have. Ils ont plus de disques que nous. It gives more smoke than heat. Cela donne plus de fumée que de chaleur. Have some more. Reprenez-en. (3) Moins de = l ess + singulier (comparatif de little) fewer + pluriel (comparatif de few). You should drink less whisky (= you shouldn’t drink so much whisky). Vous devriez boire moins de whisky.

362  Les indéfinis notion de quantité

GrammairePratiqueAnglais-2019.indb 362

27/02/2019 11:13


Profile for TO Groupe

Grammaire pratique de l'anglais, S. Berland-Delépine - Éditions Ophrys  

La grammaire pratique de l’anglais accompagne les étudiants des classes préparatoires, des grandes écoles et des universités, ainsi que les...

Grammaire pratique de l'anglais, S. Berland-Delépine - Éditions Ophrys  

La grammaire pratique de l’anglais accompagne les étudiants des classes préparatoires, des grandes écoles et des universités, ainsi que les...

Profile for togroupe
Advertisement