Page 1

TERRASSEENVILLE CULTURE ADRESSES SORTIES DECO IMMOBILIER

No 24 - NOVEMBRE - JANVIER 2018


Terrasse en Ville Marseille 04 96 12 22 90 26 rue des trois Frères Barthélémy 6e

Terrasse en Ville La Ciotat 04 13 92 05 30 30 avenue du Maréchal Galliéni

Terrasse en Ville Aix-en-Provence 04 42 29 74 87 16 rue Cardinale

Rédaction

26 rue des Trois Frères Barthélemy Marseille 6e redaction@marsenville.com / marsenville.com

Rédaction : Jean-Philippe Roinsard, Stanislas Brunet, Carole Novara, Hervé Lucien, Anne-Laure de Villard, Lionel Gires, Hervé Matras, Christine Abattu, Sophie deBo. Couverture / Illustrations : MODOKI / Maxime Brunet Réalisation : Anne-Patricia Lesage Éditeur : Terrasse en Ville / 20 000 exemplaires Impression : Caractère Distribution :Ventilo


marsenville

03

/ EDITO

Jack London En 1907, Jack London prend le large avec sa femme Charmian, quelques membres d’équipage et des rêves plein la tête, sur le Snark, pour un tour du monde de sept ans. La traversée est jalonnée d’épreuves : la malaria et la fièvre noire déciment l’équipage. Le périple prendra fin au bout de 19 mois, aux îles Salomon, mais continue de nous faire rêver avec l’exposition que la Vieille Charité consacre à l’écrivain-voyageur : « Jack London et les mers du Sud ». Une invitation au voyage et à l’aventure, symboles de la vie et de l’œuvre de London à qui Modoki rend hommage avec sa couv’ aux saveurs salines pour ce 24e numéro de Terrasse en Ville. « Fais toujours ce qui doit te rendre le plus heureux » écrivait London dans Martin Eden. Faisons notre cette devise ! Et pour bien faire, nous vous avons préparé une sélection d’adresses, d’expos, de sorties et autres découvertes à Marseille, Aixen-Provence, Cassis et La Ciotat ! L’hiver s’annonce bien, très bien… Côté Vert, une belle et insolite découverte avec ces pleurotes qui poussent dans du marc de café sous le Cours Ju à Marseille… Et une invitation à

la balade au fil des jardins et fontaines d’Aix-enProvence. Amateurs de galeries, direction la Villa Cap Arts, home concept gallery, de Virginie Seguin dans le cadre idyllique de la calanque de Figuerolles. A Marseille, allez flâner rue du Chevalier Roze où la hype de l’art contemporain vous attend. Pour les spectacles, courrez voir La Chaudronnerie, magnifique réhabilitation architecturale à La Ciotat. Notre coup de cœur de saison… L’ouverture des Puces de Fifi Turin dans le 10e à Marseille… Last but not least, save the dates ! Les vernissages des expositions de Benjamin Chasselon, de Nhobi et de Chiara Carlucci dans nos agences. Sans oublier nos tous nouveaux rendez-vous DécoVente à suivre sur notre page Facebook Marsenville. Bel hiver et n’oubliez pas d’être heureux !

Anne-Patricia Lesage & Stanislas Brunet

www.terrasse-en-ville.com www.beaulieu-en-ville.com www.louer-en-ville.com www.marsenville.com


marsenville

04

/ ITV

MAIS QUI ES-TU Nhobi? Né dans la banlieue nord de Rio

de Janeiro au Brésil, Nhobi est un street-artist vivant à Marseille depuis 2012 et dont l’oeuvre est à la fois cocasse, étrange et profondément humaniste. A l’adolescence, Nhobi se prend de passion pour le tag et le graff. Après un passage par le monde de la mode qui débouchera sur la création de sa propre marque présentée à la Rio Fashion Week, l’artiste décide de se consacrer entièrement à l’art de rue. Graffeur mais aussi peintre, sculpteur et “toys artist”, l’artiste explore la culture urbaine qui l’a tant séduit à ses débuts, symbole de l’art insurrectionnel et populaire. Si Marseille était une couleur ? Bleu. Si Marseille était un parfum ?

Le savon… de Marseille, bien sûr !

Si Marseille était une chanson ? Le marché du soleil du Massilia Sound System. Plutôt bombe ou acrylique? Les deux mélangés !

Plutôt mur ou galerie ? Le mur pour la liberté, la galerie pour la gloire !

Une expo que tu recommandes ? Ma prohaine expo chez Terrasse en Ville à Aix-en-Provence.

Un souhait pour Marseille ? Plus de façades géantes peintes et que l’OM soit championne ! Ton shopping à Marseille ? Je déteste le shopping.

Ton restau ? Chez Valles à Vauban.

L’apéro, tu le fais où ? Chez moi. Ta prochaine soirée? En corse dans le maquis.

Ton prochain voyage? Australie ou Cameroun. Propos recueillis par Lia PROCHAINES EXPOSITIONS

Terrasse en ville Aix Du 23/11 au 20/01 Terrasse en ville Marseille 1/02 au 28/04 Terrasse en ville La Ciotat 10/05 au 31/08


marsenville

05

/ MARSEILLE

DU CÔTÉ DE LONGCHAMP

BELLEVILLE SUR MER

Ce n'est pas en Normandie ou sur les hauteurs de Belleville que Brice a planté son bistrot de quartier mais bien à proximité du Parc Longchamp, un peu à l'écart des turbulences.

HALTE DE POCHE

chez tranquille La halte de poche gourmande et saine sous les arcades Pouillon près du Mucem.

C'est dans un lieu chargé d'histoire et de patrimoine, un peu oublié des Marseillais, que le duo Sophie Sowat et Romain Brau est venu poser son mini concept-store/snack-slow food, qu'il décrit comme une "escale pour le corps et l'âme". Côté miam miam glou glou, le vrai pari est de ne proposer que du bio et du local : les glaces de chez Tarentina (dont l'atelier est voisin), des jus de fruits frais, des fruits secs (brunch et repas sur réservation). Le shop met en valeur une gamme en lin lavé, des pulls made in Italy ainsi que des pièces de créatrices parisiennes. On aime les beaux bijoux maison dont une nouvelle collection inspirée par les œuvres totémiques de Jean Amado ornant les entrées des immeubles de ce projet de la Tourette détenteur du label “patrimoine du XXème siècle“, à redécouvrir comme le fait Tranquille, avec justesse et décontraction. Hérvé Lucien

34 rue Saint-Laurent Mars 1er Ouvert le week-end de 13h30 à 19h

Après avoir fait ses classes au Café de La Banque et à La Relève, il a dépoussiéré un vieux rade, y a installé une belle terrasse où l'on peut déjeuner de bons petits plats cuisinés maison avec des produits frais. Mi-cuit de thonine au sésame, purée de brocolis au parmesan, duo de choux (14€) ou encore ce midi-là, épaule d'agneau, émulsion de shitake, blé grillé (13€). Sa carte de Tapas pour le soir à une bonne gueule aussi, poêlée d'encornets aux agrumes et coriandre (7€), soupe froide de lentilles au cumin, toast de pistou au radis (5€). Cuisine impeccable, bons petits coups à boire, super accueil, journaux nationaux et revues, agréable terrasse, pas branchaga pour un sou, accessible et à taille humaine (c'est bon signe pour la qualité des plats)… Le Belleville sur Mer a de sérieux atouts. Je compte sur votre discrétion. JPR

18 boulevard Montricher Mars 4e du mardi au dimanche de 8h00 à 22h30


marsenville

06

/ MARSEILLE

ARCHI DÉCO ÉPICERIE

la bonne saison

Marianne et Joël, œuvrent au sein de La Bonne Saison depuis décembre 2008. Au début le concept n’était dédié qu’aux paniers Bio, mais en quelques années la proposition s’est étoffée avec l’ouverture l’année dernière d’une épicerie-primeur sur le boulevard National.

Aujourd’hui ils sont 4, Julien, chauffeur-livreur va chez les producteurs de la région et Asma en boutique reçoit la clientèle. La petite entreprise tourne à plein régime. Un rayon épicerie propose : pains du fournil des Collines, œufs frais de Jouques, confiture de figues des Alpes… La Bonne Saison se démarque par le parti pris de ne vendre que du Bio, mais les producteurs en conversion (en cours d’acquisition du label) sont acceptés. Remplissez votre cabas de pommes de terre Mona Lisa de Saint-Saturnin-les-Apt, d’oignons rouges de Ventabren, de courges butternut de Rognes… Ou faites confiance au panier hebdomadaire accompagné de ses recettes. CN La Bonne Saison, 24 Boulevard National Mars 1er. www.labonnesaison.fr

BLEU VELOURS

Le nom de la boutique provient de la couleur de cette paire de fauteuils, sublime, intacte, comme ressurgie du passé, à l’instar des objets que Claire et Alain chinent avec passion.

Leurs coups de foudre, minutieusement choisis – ils ne retiennent que 10 % de ce qu’ils voient – vous feront fondre : un fauteuil, un vase, un lustre, un meuble, des objets dédiés à notre intérieur… Recentrée autour des périodes décisives – même s’il y a quelques débordements – la sélection va des années 20 aux années 50 où selon Alain « tout s’est passé », en termes à la fois de modernité pour le début du XXème siècle, d’intelligence et de qualité pour les 50’s. L’obsolescence n’était pas de mise pour ces objets quasiment « garantis à vie » et dont vous pourrez apprécier la sélection dans la charmante boutique de l’avenue Chave. Art, design, « le meilleur moyen de trouver quelque chose, c’est d’être disponible… » nous dit Claire, d’autant plus que les prix sont franchement accessibles pour des bijoux qui ont traversé les âges. Jean-Philippe Roinsard Bleu Velours, 49 Boulevard Chave Mars 5e. Jeudi, vendredi, samedi 10h-12h et 16h-19h


marsenville

07

/ AU VERT

MANGEZ-EN, MANGEZ-EN

des pleurotes sous le cours ju ! Qui a dit que les champignons ne pous-

saient que dans les bois !!! Depuis quelques mois dans une cave ultra secrète sous le Cours Julien, deux jeunes passionnés ont décidé de tenter de lancer leur première production de « champignons de Marseille ».

Maxime et Nicolas ont eu l’idée de reproduire un procédé découvert en Colombie qui consiste à faire pousser des pleurotes hors sol dans des caves urbaines ou pas et sur un substrat composé en partie de marc de café recyclé. Un bel exemple d’économie circulaire et locale. Cette aventure commencée il y a 8 mois n’en est

qu’a ses balbutiements puisque la petite récolte sert uniquement pour la table de Lionel Levi le chef de l’Intercontinental qui par ailleurs fournit le marc de Café. Nos apprentis sorciers ont un but secret pour leur champignonnière marseillaise, ils veulent investir les sous terrains du Fort St Nicolas dont la température fraiche toute l’année serait idéale pour la culture de ces délicieux champignons. Ils attendent donc avec impatience de connaître le nom de l’entreprise qui doit mettre en œuvre le projet du Fort et espèrent que celle-ci voudra bien leur faire une petite place. En attendant, foncez à l’intercontinental si vous voulez déguster les premières pleurotes Made In Marseille et souhaitons leur bonne chance. Anne-Laure de Villard

© Philippe Laurenson


marsenville

/ VIENS CHEZ MOI, J’HABITE À LA CIOTAT

virginie seguin & villa cap arts Virginie Seguin est une personne telle

qu’on aime en rencontrer. Journaliste depuis plus de 20 ans dans le domaine de la décoration et de l’art de vivre, elle a créé, à La Ciotat, Villa Cap Arts, une maison très contemporaine qui regarde l’Ile Verte et les fameux Trois Secs avec le Bec de l’Aigle de dos. Inspirée par la Villa Noailles du célèbre architecte Mallet Stevens, sise à Hyères, Virginie ouvre son home concept gallery à l’art, aux métiers d’art, aux artistes, à la sensibilité et à la beauté.

© Didier Delmas

Comment ce projet a-t-il germé ?

A force de voyager d’un continent à une capitale, d’une foire d’art contemporain à un salon thématique professionnel, je constatais que l’on retrouvait trop souvent les mêmes talents dans des catégories toujours bien étiquetées. Les galeries de photos ne montrent que de la photo, la céramique commence maintenant à entrer en galerie en France, tout comme le verre, mais à la différence des Anglo-Saxons, les galeristes ne jouent pas encore assez la carte de la transversalité. D’où cette volonté de montrer des talents prometteurs, toutes disciplines confondues, mis en scène dans une maison familiale.

Tout est à vendre dans cette longue vue en béton et verre où les œuvres, les objets et le mobilier entrent, s’exposent et repartent, tout comme le public invité à découvrir ce lieu merveilleux, unique tous les jours de l’année… Sur rendez-vous.

Pourquoi avoir choisi La Ciotat ?

Je réponds souvent avec malice que c’est notre ange gardien qui nous a désigné ce terrain au-dessus de la calanque de Figuerolles. Un heureux hasard, un détachement de parcelle vu dans une annonce destinée aux particuliers, et coup de cœur instantané sur ce coin de paradis exceptionnel.

Comment votre projet a-t-il été reçu ? Avec enthousiasme. Venant de quitter Paris pour mener à bien la construction de la Villa, j’ai eu le bonheur le soir de l’inauguration en mai 2015 de constater que de nombreux amis et professionnels du secteur avaient fait le déplacement pour découvrir

08


marsenville

/ VIENS CHEZ MOI, J’HABITE À LA CIOTAT

09

ma première exposition. Certains confrères m’ont dit que c’était osé car le fait de fonctionner sur rendez-vous pouvait bloquer certains amateurs.

Comment évolue votre lieu, quels seront les prochains événements ?

Je n’ai pas encore programmé de dates pour un prochain vernissage, j’attends de voir comment se remplit le planning pour 2018 pour me caler entre les locations de Villa Cap Arts, disponible pour organiser des dîners ou déjeuners, privés ou corporate et les shootings de mode ou de catalogue de marques qui apprécient un écrin contemporain. La porte reste grande ouverte pour les visites sur rendez-vous, les œuvres sont renouvelées au gré de mes découvertes, toujours aussi riches en surprises ! Hervé Matras Villa Cap Arts, 118 chemin du Sémaphore 09 66 90 99 61 villacaparts.fr

© Didier Delmas

© Didier Delmas


marsenville

10

/ LA CIOTAT

JAM À LA CIOTAT PARIGO

ma cuisine du marché Frédéric, notre expert en termites, nous invite à déjeuner. Lionel lui annonce que j’ai réservé depuis longue date à Ma cuisine du Marché et que le plat du jour est la tête de veau !

Dépité, il accepte quand même le projet que je rumine depuis plusieurs nuits. Fred, ciotaden de naissance, est souvent passé devant sans jamais s’y arrêter. Il est vrai que le cadre ne paie pas de mine. Le restaurant est bondé ; Stéphanie femme du chef s’affaire au milieu d’un joyeux tohu-bohu en distribuant une délicieuse tête de veau et sa fameuse sauce gribiche. Une tablée nommée « les flibustiers de la tête de veau » chante sur un air de Boris Vian leur hymne et transforme le lieu en un cabaret des années 20. Fred qui a jeté son dévolu sur un parmentier de sanglier se délecte et se demande comment il a fait pour passer à côté d’une si bonne adresse. Stan Brunet 28 rue Fougasse, La Ciotat Réservation : 04 42 71 93 74

CONVERGENCES

Le club est né il y a vingt ans sous l’impulsion de Michel Ceccaldi dans les soussol de l’actuel cinéma Lumière. Ce merveilleux bâtiment fut construit en 1892 en cette période où la tour Eiffel illuminait Paris.

A la même époque, l’ingénieur Delestrade, édifie les halles dans le même style qui n’est pas sans rappeler la Bourbon street de la Nouvelle Orléan où le jazz est roi. La salle peinte en noir, aux fauteuils disparates me fait penser au Preservation Hall, où comme ici « les bœufs » se succèdent afin de faire découvrir les nouveaux talents de la région. Il s'agit d'une forme de concert où des musiciens, qui n'ont pas forcément l'habitude de jouer ensemble, se regroupent et improvisent des morceaux divers pour le plus grand plaisir de leurs auditeurs, une superbe émotion s’en dégage. Cette salle de concert est également une école réputée avec plus de 250 élèves et 14 professeurs, qui vous initient au swing inimitable du Jazz pour les grands et les petits ! Le club est à l’initiative du Festival « Jazz en Août » de La Ciotat 19ème édition ! Stan Brunet Infos et réservation : 04 42 71 81 25 jazzconvergences.com


marsenville

11

/ AIX-EN-PROVENCE

LES GENS HEUREUX LISENT ET BOIVENT

LES GENS HEUREUX

Niché dans une petite ruelle calme du village d’Eguilles, les Gens Heureux, nouveau bar à vins littéraire ne manque ni d’originalité ni de convivialité! C’est dans un ancien moulin à huile, qui en garde quelques vestiges avec ses deux imposants pressoirs, ses murs de pierre et son plafond voûté, que Jean Bernard a ouvert en mai dernier les Gens Heureux.

L’idée de génie du propriétaire, c’est l’association des bons crus et des livres. L’originalité du concept, ce sont ses différents espaces au sein d’un même lieu : une cave à vins remarquable, un espace dédié aux livres à feuilleter ou à emporter, mais aussi un espace bambin, au programme lecture et dessin (surtout pas d’écran) pour nos minots ! La terrasse ombragée invite à la détente ou à la rencontre à l’occasion d’une lecture ou d’un verre de vin. L’ambiance est conviviale et décontractée, la décoration cosy et l’accueil très chaleureux. Les « gens heureux » porte bien son nom, on y passe un délicieux moment entre amis ou en famille à toute heure de la journée autour d’un café, d’un bon verre de vin ou d’une copieuse planche de charcuteries ou de fromages. Sophie deBo Les Gens Heureux 5, rue des Jasses Eguilles Tél : 06 81 50 10 15

TARTINE ET CHOCOLAT

le tuyau

Coffee shop gourmand et bar à tartines et salades, le Tuyau régale ses clients autant qu’il les chouchoute!

Béné et Victor, tous deux cuisiniers de formation se sont inspirés du modèle australien pour créer leur propre coffee shop au cœur d’Aix. Le couple français ne travaille qu’avec des torréfacteurs d’exception, la carte est variée, expresso, café long, Latté, Flat white, Cappuccino, Macchiato, Cappuccino glacé, il y en a pour tous les goûts ! Les tartines chaudes, froides ou sucrées varient selon les saisons (produits frais assurés) et l’humeur du chef et les soupes feront bientôt leur apparition avec l’arrivée de l’hiver ! Farandole de pâtisseries maison « made by Béné » à déguster tout au long de la journée, le tout dans une déco industrielle très réussie ! On vient au « tuyau » pour déjeuner ou pour goûter, on peut y rester bosser, bouquiner ou papoter ! WIFI gratuit ! Sophie deBo Le Tuyau 14, rue des Tanneurs Aix-en-Provence Tél : 04 42 95 25 76


marsenville

12

/ AIX-EN-PROVENCE

ATELIER CUISINE

chez mathilde

Mathilde transmet son amour de la cuisine avec un soupçon de chaleur humaine, une pincée de bonne humeur et un zeste d’humour ! Situé à deux pas du marché, en plein cœur d’Aixen-Provence, l’appartement dans lequel Mathilde accueille ses convives est entièrement dédié à l’univers de la cuisine ; Les cuisiniers en herbe (huit tout au plus) prennent place autour d’un bel îlot central, au milieu d’une multitude d’ustensiles.

Ici on apprend à cuisiner, mais aussi à connaître chaque ingrédient, son histoire, sa saisonnalité. Des produits frais qui viennent essentiellement du marché ou des commerces environnants. On émulsionne, on ciselle, on émince, on égrène et sous des doigts devenus soudain inspirés, on transforme un produit simple en un met succulent. Aujourd’hui, au menu briques de figues et chèvre frais, grenadin de veau et gratin dauphinois, moelleux au chocolat. L’ambiance est chaleureuse, Mathilde distille avec bienveillance ses conseils et égraine quelques anecdotes, puis quand l’odeur éveille nos papilles, accompagné d’un verre de vin nous partageons ce merveilleux repas préparé à seize mains. SdeBo

L’Atelier Cuisine de Mathilde 58, rue des Cordeliers, 1er étage / 06 72 83 98 28

UNE BONNE ODEUR DE MAQUIS

pause et vous

Florence et Patrick tous deux corses et amoureux de leur île ont ouvert, il y a quelques mois, un restau et épicerie fine corses, cuisine authentique garantie !

Les produits locaux sont à l’honneur, le couple s’approvisionne uniquement chez des petits producteurs corses, toujours connus de nos hôtes, souvent des amis. C’est ainsi que la carte évolue au gré des saisons et met à l’honneur figatelle, brocciu, aubergines à la bonifacienne (miam ! un régal !). En dessert, pâtisseries maison (mention spéciale au fiadone !) mais aussi les fameuses glaces de Pierre Geromini, celles à la myrte ou à la farine de châtaigne sont une véritable tuerie ! L’épicerie offre une large sélection de vins ou bières corses, de miel, confitures artisanales, fromages ou charcuterie corses taditionnels. Le lieu est cosy, on peut y siroter café, thé ou boisson fraiche accompagnés d’une pâtisserie maison à toute heure de la journée et, cerise sur le gâteau, toutes les tables sont équipées de prises USB ! Sourire et bonne humeur de la propriétaire en prime, à peine sorti on se demande déjà quand on y reviendra ! Sophie deBo

Pause et Vous, 42, rue Mignet Tél : 04 42 23 09 75


marsenville

13

/ MINOTS

kids connexion

Initier nos bambins à l’activité numérique, leur apprendre à se servir d’un ordinateur intelligemment c’est ce que propose avec brio Kids Connexion !

Cette belle initiative nous la devons à Sylvie qui il y a tout juste un an, revient de San Francisco avec cette chouette idée. Ici on propose à votre petit scientifique en herbe, bricoleur en tous genres, amateur de jeux ou de montage vidéo de s’initier à la robotique avec des objets recyclés (le chérubin repart avec son robot qu’il aura fabriqué et programmé lui même !), à l’architecture pour réaliser la maison de ses rêves, à l’électronique, à la programmation, au montage vidéo ou à la création de jeux vidéo. Tous les logiciels utilisés sont gratuits, une fois la compétence acquise, l’enfant peut poursuivre l’activité seul chez lui. L’accueil est particulièrement chaleureux et professionnel, l’expérience ludique et créative. Situé en plein cœur d’Aix-en-Provence, Kids Connexion accueille vos minots entre huit et quatorze ans, novices ou avertis, pour une expérience inoubliable. Plusieurs formules existent, les cours à l’année (1h30 par semaine), les ateliers découverte (2h), les stages pendant les vacances scolaires et les anniversaires le samedi après midi. Certains cours sont en anglais, pour nos petits anglophones et pour toujours allier l’utile à l’agréable ! Sophie deBo Kids Connexion 29, rue Chastel / 04 88 05 33 32

festival en ribambelle

Depuis 3 ans ce festival développé par le Théâtre Massalia et la Criée ne cesse de faire des petits… Pour les tout petits.

Cette année du 26 octobre au 18 novembre, c’est 12 spectacles qui seront présentés dans plusieurs lieux du département de Berre à Fos en passant par Marseille bien sûr entre le théâtre Massalia, le théâtre de la Joliette et la Criée. Une initiative à l’attention des enfants dès 2 ans autour des marionnettes et du théâtre d’objets. De vrai bonbons de poésie à savourer en famille… Loin, si loin de la culture Disney. Pendant, les vacances de Toussaint, offrez vous un peu de temps et d’imaginaire. Suivez les aventures de « Natanaël » ce drôle de petit personnage imaginé par un jeune auteur de 9 ans ou plongez-vous dans l’univers du Petit Théâtre de cuisine qui nous fait frissonner avec de tout petits jouets de celluloïd dans « 20 minutes sous les mers ». Anne-Laure de Villard 26 octobre au 18 novembre festivalenribambelle.com


marsenville

14

/ MARSEILLE

FIFI & CIE Amis

chineurs, adeptes du vintage, partisans du beau, combattants du tout Ikea, soyez bienheureux car un nouveau temple vient d’ouvrir pour vous à Marseille. C’est une adresse encore un peu secrète dans une rue au nom poétique (Bd Fifi Turin) dans le quartier de la Capelette.

Pour la petite histoire, cette rue abrita dans les années 90 jusqu’à dix magasins spécialisés dans l’antiquité et la brocante dont les fameux « Frères Gulessian » aujourd’hui rares rescapés de cette grande époque. Depuis quelques semaines, la cour du magasin Gulessian a bien changé, façade rouge éclatante, terrasse fleurie, marchandise débordante… C’est un vrai chamboulement, pour ne pas dire un débarquement !!! Depuis septembre les locaux disponibles ont été investis par un collectif de neuf joyeux bro-

canteurs presque tous débarqués des Puces des Arnavaux dont la pérennité au sein du projet Euromed n’est plus tout à fait assurée. Chacun avec son style, son énergie et ses envies a contribué à la rénovation puis l’investissement d’un immense local de 550m2. Un agencement volontairement éclectique, fait avec goût, certains coins débordants, d’autres plus épurés mettant en valeur les styles propres à chacun. De l’ancien au contemporain, du mobilier d’extérieur aux meubles industriels, du scandinave, de l’art déco, des objets d’art… Chacun y trouvera forcément quelque chose de tentant. Pour le Napoléon 3 et le 18ème ce sera la porte à coté où officient la maison Gulessian et Pascal de Sarazin, un nouveau aussi, tout juste débarqué des Puces de Saint Ouen. Il ne manquait qu’un zeste de convivialité à ce projet enthousiasmant pour nous donner envie d’y venir plus souvent. Dans le dernier bâtiment de cette jolie


marsenville

/ MARSEILLE

enclave s’est installé « Mademoiselle Fifi » un café brocante tenu par la jolie Vicky et sa maman en cuisine. Cinquante couverts, une jolie terrasse et une envie de nous faire partager une cuisine du marché toute simple et savoureuse. Un spot idéal pour organiser régulièrement des événements à commencer par le Brunch/Grand déballage vintage chaque premier dimanche du mois et certainement d’autres soirées à venir. Anne-Laure de Villard Les Puces de Fifi 20 Bd Fifi Turin 13010 Marseille Du Lundi au samedi 9h-12h30 et 14h-18h Contact : 06 64 30 51 44

15


marsenville

16

/ EXPO

LA TÊTE COMME UN BALLON dit le football des sociétés dans lesquelles nous vivons. Parce qu'il est extrêmement populaire, le football en fait rejaillir toutes les contradictions. Le statut du football a changé dans l’époque récente, comment traduisezvous dans l'exposition cette évolution marquante du foot passion au foot business ?

© Daniele Serge

Nous

Sommes Foot entreprend de décrypter un phénomène qui nous fait perdre la boule. Interview du commissaire de l'expo Florent Molle.

Quel est le projet d’une telle exposition dans le timing “Marseille capitale du sport 2017 - coupe du monde en Russie 2018” ?

C'est surtout l'actualité sociale, plus que sportive, qui intéresse l'exposition. Ces dernières années, le développement du foot business, la corruption, les protestations populaires nous ont interpellés et nous avons souhaité faire le point sur ce que nous

L'exposition est découpée en trois séquences : "Passions", "Engagements" et "Mercatos". Nous n'éludons aucun sujet et nous revenons sur les travers récents du foot business. Nous expliquons comment le football est passé d'un sport amateur à ce qu'il est aujourd'hui : une profession ultramédiatique, dans laquelle les footballeurs sont plus que des sportifs mais aussi de vraies stars ! Malgré tout, même si les clubs deviennent des entreprises cotées en bourse, la passion reste présente ! Quels sont les partis pris esthétiques que vous faites pour attirer au Mucem le public sportif, pas forcément le plus sensible aux propositions muséales ?

On ne peut plus opposer les deux publics "musée" et "stade". D'ailleurs le catalogue de l'exposition est un hors-série de Desports, la revue qui allie sports et littérature. L'exposition a été conçue de manière exigeante, pour pouvoir montrer des pièces historiques, des documentaires, de l'art contemporain, le tout mis en scène dans une architecture qui rappelle le dessous des tribunes d'un stade, pour amener le visiteur à dépasser ses préjugés sur le football.


marsenville

17

/ EXPO

Quelles en sont les pièces les plus étonnantes ?

Il y a des objets uniques comme la Coupe du Monde remportée par la France en 1998 ou la coupe de la Ligue des Champions, prêtée par l'UEFA pendant la période de Noël... Les maillots de Maradona à Naples et de Cristiano Ronaldo au Real... Mais il y a aussi une œuvre de Wim Delvoye, Panem et circenses III, et Practical Tolerance Zero d'Adel Abdessemed. Personnellement, je suis très

© Omar Victor Diop

attaché aux objets collectés sur le terrain, auprès des groupes de supporters. Un groupe d'ultras de Latina en Italie nous a prêté une caisse en bois, surmontée de huit klaxons alimentés par deux batteries de voiture ! On imagine le bruit que devait produire cet engin dans le stade ! Propos recueillis par Hervé Lucien Jusqu'au 4 février au Mucem.


marsenville

18

/ EXPO

la saga du roman photo Le roman photo, genre sous-estimé et

moqué, à la fois populaire et méconnu, a généré dans l’après-guerre une véritable industrie, produisant des milliers de clichés destinés à des millions de lecteurs et surtout de lectrices.

pression populaire dans un but tantôt satirique comme le journal Hara-Kiri, politique par les situationnistes, artistique comme Chris Marker qui sous titre La Jetée ciné-roman ou encore érotico pornographique. "Nous Deux", magazine emblématique du roman-photo en France, existe toujours et vend 250 000 exemplaires par semaine.

Depuis, beaucoup ont tiré parti de ce moyen d’ex-

Exposition Roman-photo Du 13 décembre 2017 au 23 avril 2018 Mucem 7 Prom. Robert Laffont, 13002 Marseille ouvert du lundi au dimanche 11h - 19h fermeture le mardi

Le premier roman-photo, né en 1947 en Italie, de genre "sentimental" croisait formellement le cinéma et la bande dessinée. Certaines productions sont élaborées par des réalisateurs proches du néoréalisme italien. Ce sont les histoires à l’eau de rose qui ont fait sa célébrité, et pourtant il demeure le miroir de nos sociétés depuis sa création, tissant des liens avec les revendications sociales de son temps. Le roman photo pouvait aussi bien traiter de l’émancipation des femmes, critiquer et dénoncer une société matérialiste et superficielle qu’évoquer le plus banal des faits divers ou la plus niaise des bleuettes.

L’exposition du Mucem ne cherche pas à présenter le roman-photo comme un grand art qui aurait été injustement déprécié. Son propos consiste à revenir sur ses origines en le présentant dans son contexte à la fois historique et sociétal. Qui mieux que le Mucem, musée de société, pouvait aborder cet art narratif mésestimé. Un éclairage libérateur. Carole Novara

© Gioventu Delusa


marsenville

19

/ EXPO

JACK LONDON DANS LES MERS DU SUD

L'exposition

que consacre le Musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens (MAAOA) au Centre de la Vieille Charité, à l'illustre figure de Jack London est une véritable épopée qui vous mènera vers les mers du Sud. Elle s'attache à nous faire découvrir ce que le romancier, journaliste et photo-reporter à pu rencontrer, éprouver et collecter lors du voyage à bord de son voilier - le Snark - à travers les îles du Pacifique Sud, entre 1907 et 1909.

La scénographie met en scène les différentes étapes de l'expédition, comme autant d'escales parmi les pays traversés (Hawaï, les îles Marquises, Tahiti, Fidji, Samoa, Vanuatu et les îles Salomon), où objets, photographies, maquettes et documents audiovisuels rendent compte de ce qu'à pu ressentir ce pionnier.

De magnifiques objets d'arts (statuettes, masques, bijoux...) provenant de collections prestigieuses, viennent témoigner des rites, savoir-faire et raffinement des habitants de ces îles dont Jack London a lui aussi collecté des merveilles. Ce périlleux voyage dans des contrées inexplorées met en exergue la fascination que l'on pressent chez Jack London mais également les troubles qui le parcourent quant à l'esclavage qui menace certaines populations. En dépit du didactisme inhérent à ce type d'exposition - qui n'est pas pour déplaire aux enfants - on se réjouit des objets fabuleux qui la jalonnent comme ce bracelet en dents de cochon, casse-tête, masques ébouriffants et films ethnographiques qui donnent un peu de piquant à ce voyage/exposition si inspirant pour l'œuvre de Jack London et nous ouvre ainsi à la découverte et à l'altérité qui l'animait. Jean-Philippe Roinsard


marsenville

20

/ CULTURE

LA CHAUDRONNERIE OUVRE SES PORTES

La

Halle de la Chaudronnerie, un des derniers bâtiments de la friche industrielle de la Ciotat, vient d’être rénovée et transformée en une salle de spectacle moderne. Véritable symbole du chantier naval, édifié en 1860 avec le concours du célèbre ingénieur naval Victor Delacour, ce bâtiment reflète l’âme de la Ciotat.

L’atelier était utilisé pour la construction de chaudières. Des surchauffeurs, des faisceaux tubulaires, des réservoirs, des ballons ainsi que des safrans de gouvernail qui y étaient aussi usinés. Il a occupé plus de cent vingt ans durant, des années 1860 aux années 1980, une cinquantaine d’ouvriers en permanence, principalement des chaudronniers, bien évidemment, mais également bon nombre de soudeurs et tuyauteurs. Ce beau navire échoué retrouve aujourd’hui une nouvelle vie ; Les ogives et les ouvertures, encore visibles, sont des éléments significatifs de l’architec-

ture industrielle qui prévalait au moment où ce bâtiment a été érigé et lui confèrent un charme indéniable. L’ensemble est une réussite, l’architecte DuchierPietra a réussi à conserver les éléments d’origine du bâtiment tout en lui offrant un allant moderne avec une salle de spectacle de 500 places et une plus confidentielle de 100 places aux gradins modulables, nommée Antoine de Saint-Exupéry ainsi qu’un plateau de pratique artistique de 300 m² en mezzanine. La scène a été placée dans le sens de la largeur afin de disposer d’une ouverture de salle beaucoup plus large et entièrement vitrée permettant à la lumière du jour d’y pénétrer. La Mairie de La Ciotat a fait le choix de confier la gestion de La Chaudronnerie à un délégataire de service public aguerri, la société SPASS, qui gère aussi le Silo à Marseille et le Théâtre Marigny à Paris. Stanislas Brunet


marsenville

21

/ BALADE

FONTAINES ET JARDINS D’AIX-EN-PROVENCE C

ela coule de source c’est la balade à ne pas manquer à Aix-en-Provence ! Surnommée « la cité aux mille fontaines », Aix, qui n’en compte en réalité qu’une centaine, a toujours été et ce depuis l’époque romaine une ville d’eau, comme en témoignent les vestiges des thermes d’Aix.

Arthur, passionné d’histoire et maitre en archéologie nous accueille chaleureusement. Il en connaît un bout sur la ville et ses trésors ! Quelques petits rappels historiques faits, nous lui emboitons le pas pour une balade à pied de deux heures, le nez au vent à la découverte de petits joyaux de l’ancienne capitale de la Provence. La première fontaine que nous croisons sur notre chemin est celle de la Rotonde, imposante, majestueuse, tout un symbole ici. Elle ouvre les portes de la ville, elle est à Aix ce que la tour Eiffel est à Paris ! Nous déambulons dans les ruelles étroites à la recherche des secrets que fontaines et jardins voudront bien nous livrer. Du pavillon Vendôme avec son délicieux jardin à la française qui abrita jadis les amours cachés de Louis de Vendôme et de

Lucrèce de Forbin Solliès et qui fut le théâtre de fêtes sulfureuses, au monument Joseph Sec, de la fontaine « moussue » à celle des Quatre Dauphins, la ville nous livre ses secrets les plus intimes. Fontaines et jardins deviennent alors des prétextes pour conter l’histoire d’Aix, de ceux qui y ont vécu, de l’époque romaine à nos jours. La visite est ponctuée d’anecdotes, drôles, surprenantes, passionnantes. Beaucoup de fontaines de la ville sont en réalité cachées dans des jardins privés, nous avons eu la chance de découvrir un petit bijou dans le quartier Mazarin. La balade se termine devant la fontaine aux quatre dauphins qui ne sont autres, en réalité, que des monstres marins. Balade organisée par Secrets d’Ici qui propose de nombreuses autres visites guidées toutes aussi passionnantes, les rendez vous et réservations se font à l’Office du Tourisme d’Aix-en-Provence. Sophie deBo Secrets d’ici ou Office du Tourisme Tél : 07 82 22 68 65 Tél : 04 42 16 11 61


marsenville

La

22

/ CINÉMA

The New Best Of

16ème édition du « Best of International Short Films Festival » se tiendra du 25 au 29 octobre dans la mythique salle de L’Eden à La Ciotat et sera placée sous la nouvelle présidence de Turi Finocchiaro.

Après 15 années de présidence et de travail acharné pour faire connaître son festival, Yvon Lemoine a décidé de passer le flambeau. Cette année, 161 courts métrages primés dans les plus grands festivals du monde seront proposés au public ciotaden, parmi lesquels : « Douce nuit » de Qiu Yang (Chine) Palme d’or de Cannes, « Chante » de Kristof Deak (Hongrie) l’Oscar, « Celui qui a deux âmes », le César de Fabrice Luang-Vija (France), et bien d’autres encore, « Prix du Jury » ou « Prix du Public ». Les enfants ne seront évidemment pas oubliés avec une séance « Jeune Public ». C’est par cette programmation insolite et unique

au monde que le « Best Of International Short Films Festival » honore le cinéma. La manière la plus originale de se forger une idée sur l’état du monde ici, ailleurs et peut-être finalement partout. 5 jours, 16 heures de programmation, 8 séances pour « faire la fête au cinéma », l’occasion d’un tour du monde en 31 pays, l’occasion aussi de se frotter à l’impertinence du genre court en compagnie d’un jury étoilé. Christine Abattu TARIFS Séance : 4 € Pass Journée : 10 € / Pass Festival : 20 € Mini Shorts : 2 € Tarif Réduit : 2 € (rsa, chômeurs, - 18 ans, + 65 ans sur justificatif Horaires et détails des séances www.bestoffestival.com

sur


marsenville

23

/ CINÉMA

l’atelier aux chantiers La Ciotat, été 2016. Antoine a accepté de suivre un atelier d’écriture où quelques jeunes en insertion doivent écrire un roman noir avec l’aide d’Olivia, une romancière connue.

Le cadre de l'Atelier d'écriture mené par la romancière (Marina Foïs) est idyllique, peut être trop, tant on ressent chez cette jeunesse - que le cinéaste Laurent Cantet a déjà filmé avec sa Palme d'Or "Entre les murs" - un ennui latent. Un ennui qu'on traîne vers les calanques, qu'on tente de combler en écoutant le discours de nationalistes nauséabonds, en s’adonnant aux jeux vidéos où l'on mène la danse pour peut-être tenter d'échapper au déterminisme social qui guette...

Du groupe, s'extrait un jeune homme (formidable Matthieu Lucci) qui noue une attirance/répulsion avec la romancière, faisant basculer le film dans une mise en abyme sombre. La sécheresse et la provocation des propositions de textes qu'Antoine fait au cours de l'atelier augurent d'un désoeuvrement, qui est le coeur du film de Laurent Cantet, celui de la jeunesse d'aujourd'hui, comme en son temps le film de Bertrand Bonello "Nocturama" et ses chimères radicales. Cantet et son film parviennent à ausculter la fracture "Entre les hommes" et particulièrement des jeunes, qu'il est fondamental d'entendre. Jean-Philippe Roinsard L'Atelier, un film de Laurent Cantet avec Marina Foïs, Matthieu Lucci… en salle le 11 octobre 2017

© Jérôme Prébois


marsenville

24

/ EXPO

les numéros de la rue de l’art P

lutôt que de laisser dormir son patrimoine du côté de la Rue de la République, la société foncière ANF Immobilier a décidé de le confier à des artistes et des galeries, pour une vraie rue dédiée à l'art contemporain à Marseille. Ce pôle artistique, bénéficiant d'un bail de trois ans (qui nous amène à Manifesta, la biennale d'art européenne, en 2020) induit une dynamique commune au cœur d'un quartier à faire renaître. Pari réussi mais ça se passe où exactement ?


marsenville

25

/ EXPO

2 ATLANTIS Atlantis mise sur la vision des curateurs, avec l'appui du groupe de collectionneurs marseillais Lumière, pour établir un discours cohérent et multi-forme sur l'art d'aujourd'hui. Pour la première c'est Chris Sharp qui orchestre la première expo solo de Martin Soto Clement, mexicain à l'univers intimiste et intrigant, entre naturel et synthétique, peuplé de bas et d'objets fragiles, un brin fétichiste et toujours sensible.

5-7 CRÈVE COEUR L'autre grande galerie, Crève Cœur, ouvre sa première antenne hors de la capitale avec un bel espace traversant. Avec "À une heure de la civilisation” où l'on remarque les photos et traitements visuels d'Erica Baum, le duo Axel Dibie-Alix Dionot-Morani élargit cette proposition inaugurale, au delà des œuvres de leurs propres artistes, à des coups de cœur. (Jusqu'au 16 décembre) www.galeriecrevecoeur.com

15 SESSION-S Session-s est spécialisé dans l'art vidéo. Un espace minuscule, triangulaire, circonscrit son activité : des projections/installations dont la première n'est pas la moins intrigante. Laura Porter et Valentin Lewandowski ont imaginé une série de courts films loufoques réalisés avec des matériaux de récup‘ saisis dans des cadrages serrés et des bruitages home-made. Une méditation cocasse et haletante sur l'espace parcouru. (Jusqu'au 10 novembre) www.session-s.com

17 ADELAÏDE En étage, Adelaïde est l'atelier de l'artiste francoportugais Wilfrid Almendra, ce sera aussi un lieu d'accueil, de collaboration et de production avec des artistes internationaux.

17 TCHIKEBE L'atelier de sérigraphie Tchikebe installe son espace d'exposition. L'expo Blazers/Blasons est une initiative du collectif La Valise qui a invité de nombreux artistes à concevoir ces accessoires vestimentaires dérisoires qui sont autant d'étendards mineurs d'un style de vie. Des centaines de pièces originales investissent l'espace, dans un vertige de signes et de symboles, drôles et beaux. (Jusqu'au 25 novembre) www.tchikebe.com

17-19 SOUTH WAY STUDIO South Way Studio a été créé par le duo d'historiennes de l'art et curatrices marseillaises Charlotte Cosson et Emmanuelle Luciani, qui accueillent des expositions et y ont installé le bureau de leur magazine CODE, espace de publication pour artistes émergents (exposition close).

19 ATELIER PORT ROZE Atelier Port Roze est l'espace de la galeriste Catherine Bastide et aussi le QG de l'association You Should Be An Artist (YsbaA) créée pour soutenir la pratique artistique dans les pays de du sud (exposition close). Prochains vernissages en commun fin janvier 2018. Hervé Lucien


marsenville

26

/ SPORT

© Sébastien Lugand

freshest custom

Anthony

et Clémence, deux jeunes artistes de 23 et 21 ans, passionnés de mode, d'art et de baskets, ont vu en 2015 leur hobby se transformer en une activité professionnelle dévorante. Alors qu’ils personnalisaient leurs vieilles sneakers et celles de leur entourage, une de leurs premières réalisations a fait le tour du monde, malgré eux, sur les réseaux sociaux via Instagram et Tumblr. Cet épisode les a amené à créer leur petite entreprise. The Freshest Custom était né.

Alors que les ateliers de nettoyage et autres pressing de sneakers font le buzz, se montent en franchise et ouvrent un peu partout, Freshest Custom préfère rester concentré sur la création. Il faut dire que leur carnet de commande est déjà bien rempli, il faut compter aujourd’hui deux mois de délai d’attente. Car le duo est élitiste, fidèle à la réalisation de pièces uniques ou de mini-séries, ils luttent contre le phénomène de la mode qui incite la clientèle à vouloir la même chose. "On n’a pas envie de reproduire le même motif sur

50 pièces. On fait du sur-mesure, on travaille au cas par cas". Ils refusent catégoriquement de reproduire des logos ou motifs célèbres tel que Chanel ou la tête de Mickey. Dans leur démarche créatrice le custom déborde de la sneaker, toute chose est envisagée comme une base à retravailler. Ajout de couture, peinture, lacet, sangle… Leur concept ne laisse rien au hasard, le packaging autant que la semelle intérieure sont façonnés dans le même esprit que le custom. Qu’ils s’inspirent d’une pochette d’album de rap, d’un pull en fripe ou de l’air du temps, une chose est sûre, ils débordent d’énergie et d’idées. Alors si l'enseigne Citadium leur a offert l'opportunité de proposer leur service directement en magasin à Marseille, où ils sont présent 2 jours par semaine, ils rêvent aujourd’hui de développer une véritable maison de création en développant leurs propres motifs sur tous types de supports : sacs, vestes en cuir, jean, toile, chaussures… Longue vie à Freshest Custom. Carole Novara thefreshestcustom.com


marsenville

27

/ A.B.C

L’a.b.c de Chasselon Benjamin

Chasselon est un artiste

peintre et sculpteur, il vit et travaille à Marseille, dans le quartier de la Pointe Rouge, au plus près de la mer sur laquelle il possède une vue imprenable.

Couleur

Je travaille environ 80 couleurs dans ma palette. C’est un plaisir immense de se laisser emporter. Si je travaille des grues ce sera des bruns, des jaunes, pour les calanques ce sera des verts et des bleus...

Eau Le fil conducteur de toutes mes peintures c’est l’eau. Je ne pense qu’à ça. C’est la chose la plus fondamentale qui soit. Tout me ramène à l’eau, les grues de la Ciotat, la mer, les plages, le skate dans son rapport au surf, les baigneurs, les naufrages, les orages… Littéraire

Il y a un côté surréaliste quasi Dalinien dans mes toiles les plus narratives. Je construis une histoire très personnelle influencée par mes lectures, l’actualité, notre Histoire commune…

Réel

C’est quand je travaille à partir de photos que le style hyperréaliste s’impose à moi. Il est souvent question de défi, de performance. C’est très existant et éprouvant aussi sur des très grands formats.

Peinture La peinture c’est une transe, un monde à part. Dès que j’étale la matière, j’ai des vibrations, j’oublie tout le reste, c’est radical.

Skate

© Matthieu Verdeil

La série de reproduction de couvertures de magazines de Skateboard californiens de grand format, c’est toute l’iconographie mythique à laquelle nous avions accès dans les années 80 et qui nous faisait fantasmer. Propos recueillis par Carole Novara PROCHAINES EXPOSITIONS

Terrasse en Ville La Ciotat 30, avenue du Maréchal Galliéni Du 16 novembre au 10 février

Terrasse en Ville Aix-en-Provence 16 rue Cardinale Du 15 février au 12 mai

Terrasse en Ville Marseille 26 rue des Trois Frères Barthélémy Du 17 Mai au 31 août


28

© MODOKI

MARSEILLE Florence Bocquet : 06 81 58 20 69 Marlène Provoost : 06 19 81 07 20 Géraldine Saint Olive : 06 11 95 85 85

26 rue des Trois Frères Barthelemy 6e

Romain Alezina : 06 51 70 09 69 Cyril Charton de Fos : 06 62 48 91 93 Sébastien Revest : 06 33 75 74 06

Service location - gestion / Stéphanie Ley : 04 96 12 22 91

terrasse-en-ville.com ÉVALUATION GRATUITE DE VOTRE BIEN

COMMERCIALISATION À PARTIR DE 3,8%

contact@terrasse-en-ville.com contact@louer-en-ville.com

Transaction : 04 96 12 22 90 Location : 04 96 12 22 91

TÉLÉCHARGEZ VOTRE APP


29

1er - Belsunce - Studio / 88 000 euros FAI

Construction : 1900 / Etg : rez-de-jardin Surface : 28 m 2 / Cour : 35 m 2

Dpe : vierge Expo : Nord

TERRASSEENVILLE IMMOBILIER 4e - Blancarde - Maison / 360 000 euros FAI

Construction : 19e / Etg : R+1 Surface : 100 m 2 / Jardin : 55 m 2

04 96 12 22 90

Dpe : D/B Expo : Ouest


30

13e - Chateau-Gombert - Maison de maître / 365 000 euros FAI

Construction : 18e / Etg : R+1 Surface : 140 m 2 / Jardin : 400 m 2 / Garage et dépendances

Dpe : vierge Expo : Sud

TERRASSEENVILLE IMMOBILIER 6e - Lodi - Maison - Garage / 450 000 euros FAI

04 96 12 22 90

Construction : 1900 / Etg : R+1 Surface : 107 m 2 / Terrasses : 20 m 2

Dpe : C/A Expo : Est/Ouest


5e - Notre-Dame-du-Mont - T4/5 - Garge / 480 000 euros FAI

Construction : 1900 / Etg : rez-de-jardin Surface : 130 m 2 / Patio : 30 m 2

31

Dpe : C/C Expo : Sud / Est

TERRASSEENVILLE IMMOBILIER 6e - Préfecture - T6 / 480 000 euros FAI

04 96 12 22 90

Construction : 19e / Etg : rez-de-jardin Surface : 165 m 2 / Jardin : 150 m 2

Dpe : vierge Expo : Nord/Sud


7e - Bompard - T4/5 / 599 000 euros FAI

Construction : 1900 / Etg : rdj & rdc Surface : 124 m 2 / Jardin : 45 m 2

32

Dpe : D/D Expo : Ouest/Est

TERRASSEENVILLE IMMOBILIER 6e - Dragon - T4/5 / 650 000 euros FAI

04 96 12 22 90

Construction : 19e / Etg : rez-de-jardin et 1er étage Surface : 166 m 2 / Jardin : 130 m 2

Dpe : vierge Expo : Nord/Sud


33

1er - Longchamp - T3 / 208 000 euros FAI

6e - Cours Julien - T4 / 291 000 euros FAI

Construction : 1900 / Etg : 2e Surface : 103 m 2 / Balcon

Dpe : B/C Expo : Sud

beaulieu 04 96 12 22 90

ville

Construction : 1900 / Etg : 3e Surface : 65 m 2

Dpe : B/C Expo : Est/Ouest/Sud


34

1er - Longchamp - T5 / 359 000 euros FAI

6e - Cours Julien - Maison T6 / 515 000 euros FAI

Construction : 1900 / Etg : R+2 Surface : 165 m 2

Dpe : D/C Expo : Nord/Sud

beaulieu 04 96 12 22 90

ville

Construction : 19e / Etg : 2e Surface : 165 m 2/ Balcon

Dpe : B/C Expo : Ouest/Est


35

7er - Samatan - Maison T5 - Garage / 599 000 euros FAI

7e - Roucas Blanc - Maison T8 - Garage / 749 000 euros FAI

Construction : 1900 / Etg : R+2 Surface : 217 m 2 / Jardin : 60 m 2

Dpe : C/C Expo : Nord/Sud

beaulieu 04 96 12 22 90

ville

Construction : 1900 / Etg : R+2 Surface : 140 m 2 / Terrasse : 25 m 2

Dpe : vierge Expo : Est/Ouest


36

5e - Chave - T2 / 595 euros cc / Honoraires : 585 euros

Dpe : D/D Expo : Est

Construction : 1900 / Etg : 3e et dernier Surface : 45 m 2

louerenville 04 96 12 22 91 6e - Notre-Dame-du-Mont - T2 / 800 euros cc / Honoraires : 754 euros

Construction : 1900 / Etg : rez-de-jardin Surface : 58 m 2 / Jardin : 57 m 2

Dpe : D/C Expo : Sud


5e - Camas - T3 / 725 euros cc / Honoraires : 767 euros

Construction : 1930 / Etg : 4e avec ascenseur Surface : 59 m 2 / Balcon

37

Dpe : E/C Expo : Sud/Nord

louerenville 04 96 12 22 91 5e - Lodi - T2/3 / 870 euros cc / Honoraires : 728 euros

Construction : 1950 / Etg : 4e et dernier Surface : 56 m 2 / Terrasse : 60 m 2

Dpe : D/E Expo : toutes


38

6e - Vauban - T3 - Duplex / 770 euros cc / Honoraires : 624 euros

Construction : 19e / Etg : 3e et dernier Surface : 48 m 2

Dpe : D/E Expo : Sud/Ouest

louerenville 04 96 12 22 91 7e - Roucas Blanc - Penthouse T5 / 2 800 euros cc / Honoraires : 1 560 euros

Construction : 1970 / Etg : 3e et dernier Surface : 120 m 2 / Terrasses : 225 m 2/ Garage

Dpe : C/D Expo : toutes


39

LA CIOTAT - CASSIS

© MODOKI

30 avenue du Maréchal Gallieni

Christine Abattu : 06 98 46 52 60 Gregory Dorbritz : 06 65 99 09 43

Laura Reig : 06 18 06 30 47 Lionel Gires : 06 74 35 01 07 Hervé Matras : 06 63 03 36 41

terrasse-en-ville.com ÉVALUATION GRATUITE DE VOTRE BIEN

COMMERCIALISATION À PARTIR DE 3,8%

laciotat@terrasse-en-ville.com

Transaction : 04 13 92 05 30

TÉLÉCHARGEZ VOTRE APP


La Ciotat - Centre Ville - T2 / 128 000 euros FAI

Construction : 1900 / Etg : 4e et dernier Surface : 27 m 2 / Terrasse : 9 m 2

40

Dpe : E/B Expo : Sud/Nord

TERRASSEENVILLE IMMOBILIER la Ciotat - Centre Ville - T4 - Duplex / 235 000 euros FAI

Construction : 1900 / Etg : 1er et dernier Surface : 66 m 2 / Terrasse : 9 m 2

04 13 92 05 30

Dpe : D/C Expo : Sud


41

La Ciotat - Liouquet - T2/3 - Vue mer / 235 000 euros FAI

Dpe : C/D Expo : Nord-Ouest

Construction : 1970 / Etg : rez-de-jardin Surface : 45 m 2 / Terrasse : 21 m 2

TERRASSEENVILLE IMMOBILIER La Ciotat - Crêtes - Maison T2/3 - Vue mer - Parking / 262 000 euros FAI

Construction : 2001 / Etg : rez-de-jardin Surface : 58 m 2 / Terrasse : 32 m 2

04 13 92 05 30

Dpe : E/C Expo : Est


La Ciotat - New Port - T4 - Duplex - Vue mer / 375 000 euros FAI

Construction : 1900 / Etg : 3e et dernier Surface : 85 m 2 / Terrasse : 20 m 2

42

Dpe : D/D Expo : Est/Ouest

TERRASSEENVILLE IMMOBILIER La Ciotat - Mairie - T4 - Duplex - Vue mer / 490 000 euros FAI

Construction : / Etg : 3e et dernier Surface : 108 m 2 / Terrasse : 80 m 2

04 13 92 05 30

Dpe : C/A Expo : Sud/Ouest


Saint-Cyr - Maison - T4 - Piscine - Garage / 870 000 euros FAI

Construction : / Etg : R+1 Surface : 150 m 2 / Parcelle : 2400 m 2

43

Dpe : D/B Expo : toutes

TERRASSEENVILLE IMMOBILIER Saint-Cyr - Maison - T6 - Vue mer / 895 000 euros FAI

Construction : / Etg : R+1 Surface : 226 m 2 / Parcelle : 1,83 ha

04 13 92 05 30

Dpe : E/D Expo : Est/Sud/Ouest


44

La Ciotat - Vieux Port - T3 - Vue mer / 299 000 euros FAI

La Ciotat - le Vieux - Maison / 390 000 euros FAI

Construction : / Etg : R+2 Surface : 114 m 2

Dpe : C/B Expo : Est/Ouest

beaulieu 04 13 92 05 30

ville

Construction : / Etg : 2e Surface : 68 m 2

Dpe : C/A Expo : Nord/Ouest


45

La Ciotat - Vieux Port - T4/5 - Duplex / nous consulter

Dpe : D/C Expo : Nord/Sud

Construction : 2014 / Etg : 3e et dernier Surface : 120 m 2 / Terrasse : 20 m 2

louerenville 04 13 92 05 30 Saint-Cyr - Les Lecques - Maison T6 / 1 600 euros cc / Honoraires : 1 924 euros

Construction : / Etg : R+1 Surface : 148 m 2 / Jardin : 480 m 2 / Garage

Dpe : D/C Expo : Nord/Sud


46

© MODOKI

PAYS D’AIX Delphine Beaulieu : 06 58 53 58 28 Anne-Patricia Lesage : 06 18 83 20 14

16 rue Cardinale Aix-en-Provence

Frédérique Tisseau : 06 85 57 22 39 Antoine Poignon : 06 52 64 98 50

terrasse-en-ville.com ÉVALUATION GRATUITE DE VOTRE BIEN

COMMERCIALISATION À PARTIR DE 3,8%

aix@terrasse-en-ville.com

Transaction : 04 42 19 18 56

TÉLÉCHARGEZ VOTRE APP


Aix-en-Provence - Centre - T3 / 273 000 euros FAI

Construction : 1900 / Etg : 1er Surface : 57 m 2 / Terrasse : 35 m 2

47

Dpe : C/D Expo : Nord/Sud

TERRASSEENVILLE IMMOBILIER Aix-en-Provence - Rotonde - T3 / 315 000 euros FAI

Construction : 1900 / Etg : 4e et dernier Surface : 35 m 2 / Terrasse : 30 m 2

04 42 29 74 87

Dpe : vierge Expo : Nord/Sud/Est


Rognes - Maison - T5 / 430 000 euros FAI

Construction : 19e / Etg : R+1 Surface : 150 m 2 / Terrasse : 24 m 2

48

Dpe : C/D Expo : Est/Ouest

TERRASSEENVILLE IMMOBILIER Aix-en-Provence - Ouest - Maison - T6 / 510 000 euros FAI

Construction : 19e / Etg : R+1 Surface : 120 m 2 / Jardin : 150 m 2

04 42 29 74 87

Dpe : C/D Expo : toutes


Puyricard - Mas - T7 - Studio indépendant / 840 000 euros FAI

Construction : 20e / Etg : R+1 Surface : 262 m 2 / Parcelle : 6 300 m 2

49

Dpe : D/B Expo : toutes

TERRASSEENVILLE IMMOBILIER Rognes - Maison - T7 / 1 020 000 euros FAI

Construction : 1980 / Etg : R+1 Surface : 250 m 2 / Parcelle : 1 ha

04 42 29 74 87

Dpe : B/A Expo : toutes


50

Aix-en-Provence - Centre historique - T2 / 1600 000 euros FAI

beaulieu 04 42 29 74 87

Aix-en-Provence - Centre historique - T4 - Triplex / 350 000 euros FAI

Construction : 19e / Etg : 2e avec ascenseur Surface : 80 m 2

Dpe : D/B Expo : Ouest

ville

Construction : 19e / Etg : 1er Surface : 42 m 2

Dpe : vierge Expo : Est/Ouest


Puyricard - Maison - T2 / 850 euros cc / Honoraires : 442 euros

Construction : 20e / Etg : plain pied Surface : 34 m 2 / Jardin : 100 m 2

51

Dpe : B/D Expo : toutes

louerenville 04 42 29 74 87 Eguilles- Maison - T8 / 4 000 euros / Honoraires : 3 510 euros

Construction : 21e / Etg : R+2 Surface : 270 m 2 / Parcelle : 2 ha

Dpe : C/A Expo : toutes


Terrasse en Ville n°24  

Le magazine de Terrasse en Ville : culture, adresses, sorties, déco et immobilier à Marseille, Aix-en-Provence et La Ciotat.

Advertisement