Page 1

Août 2011 numéro 4

102.3

FM

WW W. S U R F - F M . F R

©Woodie Bouma

S U R F

M U S I Q U E

L O C A L

4 0


3 6 1 0 1 4 1 6 1 8 2 0 2 8 3 0

EDITO / SOMMAIRE QUARANTE SURF

DANS LE VERT

PA P I E R S S ’ I L V O U S P L A I T FMX

MUSIQUE

SHOPPING

COIN DÉTENTE

YEAH! YOUPI YOUPLA BOOM ! TOUT LE MONDE EST LÀ... ET MÊME LA PHYSALIS*! ELLE S’EST INCRUSTÉE À LA FÊTE, C’EST NORMAL LE SUD OUEST EST DEVENU «THE PLACE TO BE»!

Heureusem e n t c e l a n ’ a p a s e m p ê c h é l e R o x y P r o 2 0 11 d e nous offr i r u n e b e l l e é d i t i o n a v e c d e s s ur f e u s e s q u i a i m e n t danser, de s m u s i c i e n s q u i v e u l e n t s u r f e r. E n f i n , t o u t l e m o nde veut p r o f i t e r e t s ’ é c l a t e r. Nous som m e s r a v i s d e v o u s r e t r o u v e r p o u r c e n u m é r o d ’ a o û t avec un re t o u r a u x s o u r c e s , à n o s p r e m i e r s a m o u r s , u n e é d ition papie r j o u r n a l ! P l u s d ’ i n t e r v i e w s a v e c d e b e l l e s r e ncontres et p l e i n d e p h o t o s . Vo u s n e s e r e z p a s d é ç u s c a r O U I , on y était ! E t o n n e v o u s a p a s l o u p é s ! La Round h o u s e N i k e a l a n c é s a 2 è m e é d i t i o n e t v o u s o ff r e un espace r ê v é p o u r s k a t e r, c h i l l e r e t p a s s e r d e s s o i r é e s à l a cool avec u n l i n e u p d e f o u ! Vous retr o u v e r e z t o u s l e s b o n s p l a n s e t l e s h o t t r a c k s d e l’été fraic h e m e n t c o m p i l é s : d e q u o i g r o o v e r a u s o l e i l . A vos tub e s d e c r è m e e t b o n n e l e c t u r e !

L’ é q u i p e S U R F F M

©Kab

* méduse bleue violacée dangereuse qui est arrivée sur nos côtes.

facebook.com/radiosurffm

www.surf-fm.fr

Association Starcom, loi 1901 / SURF FM, 198 avenue du centre, 40150 Soorts-Hossegor – www.surf-fm.fr - Directrice de publication & Rédactrice en chef  Kaël A. Hunold, kl@surf-fm.fr – Assistante de Rédaction : Alice Duin, alice@surf-fm.fr - Rédacteurs : Fathia Hoyet, fathia@surf-fm.fr - Julien Lamaison, julien@surf-fm.fr - Conception graphique : Anne Leborgne – Photographe : Jérémy Gabrien - Directrice commerciale Anne-Laure Baillet, al@surf-fm.fr - Assistante commerciale : Amandine Orlowski, amandine@surf-fm.fr - Camille@surf-fm.fr Publicité : C4 - E-mail : contact@surf-fm.fr

Le code QR est un c o d e - b a r re s d e s t i n é à ê t re l u p a r u n t é l é p h o n e mobile ou un smartphone. Pour voir de la vidéo, musique, site internet, etc.


6

Q UA R A N T E

Soirées du 18 et 19 juillet

Black Lips © Kab

ROUNDHOUSE NIKE A p é ro show

DVNO © Kab

S U R F F M E S T PA RT I FA I R E S O N APEROSHOW À LA MAISON NIKE

Naum Ildefonse & Victor Aime © Kab

Pour cette deuxième soirée, l’équipe s’était installée dans le showroom sous la véranda, avec la retransmission des lives des Dj sets et des interviews en direct d’Anglet sur la Fm et la webradio. L e s a n i m a t e u r s , K a e l e t Vi c t o r , o n t a c c u e i l l i N a u m I l d e f o n s e , l e s D j s e t l e s s u r f e u s e s d u t e a m N i k e : l a C h a m p i o n n e d u m o n d e A S P 2 0 11 C a r i s s a M o o r e , C o c o H o , L a u r a E n e v e r , M o n y c a B y r n e - W i c k e y. E l l e s é t a i e n t r a v i e s de leur séjour en France et ont pris le temps de discuter avec nous. E g a l e m e n t 2 s u r f e u r s N i c o l a s Va n R u p p e t R o b e r t o D ’ A m i c o s o n t p a s s é s a u micro de SURF FM.

R e t r o u v e z l e p o d c a s t s u r w w w. s u r f - f m . f r

La maison Nike

Team Nike, Victor et Kael © Kab

LA ROUNDHOU CHAMBRE D’AM VOUS ACCUEILL SAMEDI DE

SE NIK OUR À E DU L 12H À

E À LA ANGLET UNDI AU 20H © Kevin Métallier

A l ’ i n t é r i e u r, u n e s p a c e a u d i o v i s u e l a v e c u n m u r d ’ i m a g e s p o u r suivre en direct le concours The Chosen sur Facebook, un studio v i d é o e t l ’ i m m a n q u a b l e p h o t o m a t o n . A l ’ e x t é r i e u r, l a p i s c i n e e t un skate park accessible de 14h à 20h avec autour un skate shop, u n s u r f s h o p e t u n e s p a c e d e c u s t o m i s a t i o n p r o d u i t s . Vo u s p o u v e z en profiter jusqu’au 23 août. Les premières soirées ont envoyé du lourd avec notamment les B l a c k L i p s l o r s d e l ’ i n a u g u r a t i o n p u i s l e s D j s e t s d e Vi c t o r Aime, Clara 3000 et DVNO. Vo u s p o u v e z g a g n e r v o s p a s s p o u r l e s s o i r é e s e n v o u s c o n n e c t a n t s u r w w w. s u r f - f m . f r.

w w w. n i k e - r o u n d h o u s e . c o m

© Kevin Métallier © Kevin Métallier


QUARANTE

MAISON BOARDRIDER Q U I K S I LV E R

Inauguration shop DC Hossegor

Quiksilver b o a rd r i d e r s week Woodie, The traiteur Flavors

Interview de Marc Lacomare page 14

Exposition au shop Billabong

Gaëtan et les Djettes «Les Bonbons»

Billabong recevait le photographe Tyler Cuddy. Et les surfeuses du Team étaient aussi de la partie. ` www.billabong.com/girls

7


8

Q UA R A N T E

Dédicace JDB AL & Amandine

Apéro sk8 Mercredi 13 juillet chez Attitude sk8

Seaside‘ le bar rock... Sex, drugs & rock’n Roll’

Atabal

Inauguration du shop Oxbow à Anglet

Camille Nappez

Pepe @ EHZ

La physalis. Attention trés trés Méchante!

Matthieu BAZIL et Vincent LEMANCEAU, responsables du magasin. Réouverture d’un magasin a Anglet qui existe depuis 3 ans. Ce magasin est le porte-drapeau du repositionnement de la marque sur ses racines et son histoire boardsports.

The marque!!

Marie & «Brigitte»

Retour de Pampelune

A G E N D A Quarante 19 Juillet - 13 août 2011 : Expo «Graphisme et Pigeons» de Francisco Pez au magasin BIS «Fresh Stuff Dealer» d’Attitude SK8 _60 Avenue Des Rémouleurs Z.A Pédebert 40150 Soorts 20 juillet- 5 août : Expo « Métamorphoses de déchets » à la médiathèque de Capbreton 3-5 août: Festival du conte « Les illuminés de l’été » à Capbreton. Infos : www.capbreton.fr

6-7 août : Championnat de France Jeune de sauvetage côtier sur la plage sud d’Hossegor

19-21 août : Les 3 jours fous, déballage des commerçants dans les rues d’Hossegor

10 août : Ciné site, projection du film « L’Arnacoeur » en plein air à Atlantic Park à Seignosse le Penon à partir de 22h. Entrée gratuite

2-4 septembre : Latinossegor, festival « latino » sur la place des Landais à Hossegor

11-16 août : Feria de Dax 15-19 août : Semaine du sauvetage à la plage centrale à Hossegor

4 septembre : 4eme édition du Trophée des gentlemen _ Tournoi open de besace golf - Hossegor


QUARANTE

L e s O c é a n i q u e s d e Ta r n o s , L e s Vi e i l l e s C h a r r u e s

f ê t a i e n t l e u r 2 0 a n s d é j à ! Av e c s e s q u e l q u e s 268 000 festivaliers sur 4 jours, 6 000 bénévoles ainsi que Brice et Pierre en reportage pour SURF FM. U n e p r o g r a m m a t i o n h a l l u c i n a n t e ; d e A r R e Ya o u a n k , g r o u p e m y t h i q u e breton reformé pour l’occasion après un passage à vide de 10 ans, les Kasiers Chiefs ont saigné les guitares et martyrisé les caisses à coup de chorus dynamiques et enflammés, plus surprenant qu’un Jean-Louis Aubert ou qu’un Snoop Dog, dont le jeu scénique était un peu light. Scorpion n’a pas p r i s u n e r i d e e t a a s s u r é l e s h o w, J a c k J o h n s o n , t o p , F o a l s a t o u t d o n n é , David Guetta a transformé le site en une piste de dance géante avec une boule à facette de 2,5 tonnes dans le ciel ! Et les Bloody Beetroots ont fait l’unanimité : 55 000 personnes ont sauté en même temps au rythme d ’ u n Wa r p 1 . 9 , i n c r o y a b l e . D e r n i e r j o u r a v e c P i e r r e P e r r e t m o l l a s s o n , P J Harvey soporifique, House of pain, au top. Pour terminer en beauté les Chemical Brothers sont venus clôturer ce 20ème anniversaire, du gros set acide, et des vidéos complètement psychédéliques. M e r c i l e s Vi e i l l e s C h a r r u e s ! !

festival qui s’est déroulé sur 2 jours, a accueilli du beau monde. Le p r e m i e r s o i r : Ya e l N a i m , P i g e o n J o h n ( p ê c h u ) , T h e Do et Ebony Bones... La déception est arrivée le d e u x i è m e j o u r, p u i s q u e l e P a r c d e l a N a t u r e é t a i t vide ou presque ! Pourtant Femi Kuti était là avec ses 13 musiciens et danseuses pour un spectacle exceptionnel avec une musique et une énergie envoûtante. C o n c e r t a u s s i d e F é l o c h e e t T h e H e r b a l i s e r, s o i t u n e b e l l e é d i t i o n 2 0 11 . Podcast sur surf-fm.fr

Le BIG à Biarritz nous a bien accueilli !

E n t r e l a H a l l e d ’ I r a t y, l’Atabal et le village, les festivaliers fourmillaient pour profiter d’une grosse programmation. Il y en avait pour tous les gouts, électro, rock, hip h o p , c l u b b i n g , l i v e , e t c . P r e m i e r j o u r, m e r c r e d i , C a t h e r i n e R i n g e r é t a i t t o p , e t M o b y i n e x i s t a n t s c é n i q u e m e n t . L’ a f t e r E d B a n g e r à l ’ A t a b a l e n a r a v i p l u s d ’ u n . D e u x i è m e j o u r, B r i g i t t e , m a g n i f i q u e m a i s l e c o n c e r t é t a i t trop court, avec pour surprise Joey Starr en guest sur la reprise de Ma benz. Stromae a été étonnant et a réussi à communiquer son univers bien à lui, quand a Selah Sue, elle valait le déplacement, super voix et énergie, c ’ é t a i t l a s u r p r i s e ! P u i s M e t r o n o m y, b i e n m a i s s a n s p l u s , s a n s d o u t e d u a une programmation trop tardive donc avec l’attente, la déception. Pendant ce temps-là, d’Amiral T à B.O.S.S soundsytem, l’Atabal ne désemplissait pas ! Enfin, vendredi et samedi les line up de fou se sont enchainés, Stupef l i p , G r a n d m a s t e r F l a s h , A l p h a B l o n d y, A s i a n D u b F o u n d a t i o n , C u t K i l l e r , Naughty J, et bien d’autres ... De bons RDV !! On en veut encore !

Les Océaniques - Femi Kuti © Jérémie Gabrien

Les Vieilles charrues - The Shoes

Le Big festival -Brigitte

9


10

SURF

K A E L A R E N C O N T R É D E U X S U R F E U R S H O R S PA I R S , L ’ H A WA Ï E N M AT T M E O L A D E M A U I , F R E E S U R F E U R Q U I FA I T B E A U C O U P PA R L E R D E L U I D A N S PA S M A L D E VIDÉOS, ET ANTOINE DELPERO, SURFEUR COMPÉTITEUR D E L O N G B O A R D E T S TA N D U P PA D D L E A U PA L M A R È S P L U S Q U ’ I M P R E S S I O N N A N T AV E C N O T A M M E N T U N T I T R E DE CHAMPION DU MONDE ISA 2009.

I N T E RV I E W D’ANTOINE DELPERO & M AT T M E O L A PA R K A E L

Kaël : Antoine connais-tu Matt ? Antoine : Matt est un surfeur incroyable, c’est la nouvelle génération avec des tricks et des aérials complètement monstrueux. Il fait actuellement partie des meilleurs pour tout ce qui touche aux airs et rotations. C’est vraiment une approche du surf différente de la mienne, même si des fois ça m’arrive, sans faire exprès, de faire des airs. Je suis plus dans les courbes et la glisse pure. C’est assez impressionnant de voir ce qu’il fait.

A : Oui le site « supaddict.com » mais il n’est pas encore en ligne parce que ça demande beaucoup de travail. Pour le moment on est plutôt dans la conception des planches et on vient de recevoir notre premier container de planches. La marque s’appelle Bonzsupboards, o n f a i t 6 m o d è l e s d e 7 ’ 1 0 j u s q u ’ à 11 p i e d s q u i s o n t v r a i m e n t d é d i é s a u s t a n d u p p a d d l e . To u t e s l e s m a r q u e s p r é s e n t e s s u r l e m a r c h é viennent du windsurf et nous avons voulu justement nous pencher sur le surf.

Matt tu es plus freestyle, freesurf, as-tu déja vu Antoine surfer ? Matt : Le surf d’Antoine est irréel, il peut rider n’importe quoi. Il peut tout faire : alaia, longboard, stand up paddle, shortboard avec un super style. Ca ne lui pose pas de problème de surfer des petites vagues ou des grosses.

Matt qu’est-ce qui te plaît le plus en France ? M : Les plages magnifiques. Je n’ai jamais vu des plages aussi longues de ma vie, elles n’en finissent plus. Les plages à Maui sont très courtes. C’est vraiment cool de voir des longues plages et de manger de la bonne nourriture comme u n e c ô t e d e b œ u f . L’ a r c h i t e c t u r e a u s s i est vraiment différente de chez moi et c’est sympa de découvrir de nouvelles choses.

Tu p r a t i q u e s l e l o n g b o a r d ? M   : Tr è s r a r e m e n t , m a i s j e p a s s e u n b o n moment lorsque je le fais. Quel est votre meilleur souvenir de ce d é b u t d ’ a n n é e 2 0 11   ? M : Cette année je suis allé en Indonésie pour un boat trip au Mentawai, et j’ai passé un moment incroyable là-bas. J’étais blessé la première partie de l’année. A : Le meilleur moment c’est quand je rentre chez moi et que je retrouve ma copine. Sinon ça a été la compétition de s t a n d u p d e S a p i n u s à Ta h i t i . I l y a l e s plus grosses et impressionnantes vagues que j’ai vues de ma vie. C’était vraiment une expérience inoubliable avec des visions de malade. Surtout avec une pagaie dans les mains, on ne sait pas quoi en faire. Matt c’est la première fois que tu viens en France ? M : En fait c’est la troisième fois mais c’est la première fois que je reste plus d’une semaine. Je peux dire que c’est mon premier vrai trip en France. En ce qui concerne votre actualité, y at-il du nouveau, des contests ou des vidéos ? A : Ce mec ne fait pas de contest, il voyage juste autour du monde. M : Actuellement on filme de nouveau pour le contest d’Innersection, un contest de vidéos sur internet. A   : Tu l ’ a s g a g n é l ’ a n n é e d e r n i è r e . M : Ouais. Dans un mois je vais à Sanbaoua en Indonésie pour essayer de faire quelques images là-bas. A : Pour ma part j’ai quelques compétitions de prévu. Un petit fest i v a l d e l o n g b o a r d o r g a n i s é p a r Va n s à S a l i n a s e n E s p a g n e e t e n s u i t e l e S t a n d u p Wo r l d To u r q u i r e p r e n d , p u i s q u e l q u e s c o m p é t i t i o n s internationales de longboard. En plus du longboard, tu t’es pris de passion pour le stand up padd l e . Tu a s m ê m e c r é é u n s i t e   ?

Antoine, tu es plutôt tauromachie ou pelote basque ? A  : P l u t ô t p e l o t e , l a p a l a p l u s p a r t i c u l i è rement sur le fronton ou au mur à gauche. On y va souvent avec mes amis pour se défouler et c’est un bon complément sportif. Quel genre de musique avez-vous dans votre Ipod ? M : Mon Ipod est rempli de tout ce que t u p e u x i m a g i n e r, d u p l u s l o u r d m é t a l que tu n’as jamais écouté à la musique classique. … A : C’est rigolo qu’il dise ça, car depuis Noël dernier je me suis pris de passion pour la musique classique, car il y a beaucoup de musiciens dans ma f a m i l l e . J e m e s u i s c h o p é l a c o l l e c t i o n «  France musique » et je me régale ; sinon dans mon Ipod j’ai un peu de tout : rock à l’ancienne genre Police, reggae style D a m i a n M a r l e y, p l e i n d e c h o s e s d i f f é rentes.

A voir : Matt Méola a remporté le contest de vidéo Innersection w w w. f a c e b o o k . c o m / p a g e s / s u p a d d i c t c o m


SURF

LES EVENTS D E L’ É T É «Ride’n Rose S u m m e r 2 0 11 » RDV le samedi 3 septembre prochain à partir de 10H avec la cinquième édition de l’événement Ride’n Rose Skate & Surf sur la Côte Basque. C’est le moment de découvrir gratuitement entre filles, le Surf, le Stand-up Paddle, le Skimboard, ou encore le Skateboard ! Et comme une belle journée se termine toujours par une bonne soirée, le rendez-vous est donné sur la t e r r a s s e d u Ve n t d ’ O u e s t C a f é , p o u r u n s u n s e t d e r ê v e bercé par la musique du concert Ride’n Rose! Rencontre le 2 septembre : «Les femmes de l’industrie de la glisse - Rencontre avec des talents aiguilles » Le Ride’n Rose est une association qui a pour but de promouvoir les sports de glisse au féminin. Elle a décidé d’organiser une table ronde à partir de 19h30 a u Ve n t d ’ O u e s t C a f é , e n p a r t e n a r i a t a v e c E c o r i d e , afin de réunir plusieurs femmes charismatiques et influentes de l’industrie de la glisse. Elles nous feront partager leur expérience, un moment crucial de leur carrière ou encore la difficulté qu’elles ont pu avoir à intégrer ce milieu typiquement masculin. Un rendez-vous à ne pas manquer pour toutes celles qui souhaitent un jour intégrer ce milieu! w w w. r i d e n r o s e . b l o g s p o t . c o m

11

Sooruz Lacanau Pro La 32ème édition du Sooruz Lacanau Pro se d é r o u l e r a d u 11 a u 2 1 a o û t s u r l a p l a g e d e L a c a n a u . L’ é v é n e m e n t a c c u e i l l e é g a l e m e n t l’Airwalk Lacanau Pro qui permettra au vainqueur de moins de 21 ans de jouer dans la cour des grands : il remportera une wildcard pour l e t a b l e a u f i n a l d e l ’ é t a p e d e l ’ A S P M e n ’s S t a r Wo r l d To u r. D e s c o n c e r t s l i v e e t d e s s o i r é e s s e r o n t o r g a n i s é s . Vo u s p o u r r e z s u i v r e l e d i r e c t s u r w w w. s o o r u z l a c a n a u p r o . c o m .

L e Tr o p h é e d e s G e n t l e m e n L e Tr o p h é e d e s G e n t l e m e n r e v i e n t p o u r s a q u a trième édition sur la plage centrale d’Hossegor dimanche 4 septembre. Ce tournoi open de beach golf se déroule, vous l’aurez compris, sur la plage et propose deux types de compétition : par équipe de 2 sur un parcours de 9 trous et un concours individuel de précision. Le tournoi est ouvert à tous et offre de très beaux lots : 2 billets d’avion pour Puerto Rico pour l’équipe de 2 et une Smart pour le concours individuel. I n s c r i p t i o n s e t i n f o s s u r l e F a c e b o o k «  Tr o p h é e des Gentlemen ». w w w. m c b o x e v e n t s . c o m


12

SURF

R O X Y. P R O BI ARRITZ

C’était une première, puisque Roxy a créé l’événement en réunissant les meilleures surfeuses du monde et l’élite internationale du longboard au sein d’un même événement.

Carissa Moore, championne du monde ASP 2011 © Aquashot

LE ROXY PRO À BIARRITZ d u 11 a u 1 7 j u i l l e t 2 0 11 .

Lindsay Steinriede Vainqueur du Roxy Pro Longboard 2011 © Aquashot

6 è m e des 7 manches de l’ASP Women’s World Tour 1 è r e des 2 manches de l’ASP Women’s World Longboard Tour

La quadruple Championne du Monde Stephanie Gilmore (Aus) a remporté le Roxy Pro, a j o u t a n t u n e 1 9 è m e v i c t o i r e s u r l e To u r P r o ASP aux dépens de Carissa Moore (Haw), fraîchement couronnée Championne du Monde 2 0 11 , a u t e r m e d ’ u n e j o u r n é e d e s u r f é p i q u e . Quant à la française Pauline Ado, elle réalise sur ce Roxy Pro la meilleure performance de sa jeune carrière. Demi finaliste et 3ème de l’événement, à 20 ans, l’Hendayaise, multiple Championne d’Europe, poursuit son parcours 2 0 11 a v e c s é r i e u x e t e ff i c a c i t é , m e t t a n t u n e sérieuse option pour une requalification l’an prochain parmi le top 17 mondial.

Concert Lilly wood and the prick © Aquashot

Stéphanie Gilmore Vainqueur du Roxy Pro Shortboard 2011 © ASP Aquashot

L’ o u t s i d e r L i n d s a y S t e i n r i e d e a b a t t u J e n n i f e r Smith en finale du Roxy Pro Longboard. 3ème ex aequo de l’événement, la jeune surfeuse Réunionnaise de 17 ans Ophélie AhKouen ainsi que la californienne Kassia Meador sont montées sur le podium. Prochain RDV : en octobre en Chine pour la première fois de l’histoire ! SURF FM a rencontré Carissa Moore ! Podc a s t d i s p o n i b l e s u r n o t r e s i t e w w w. s u r f - f m . f r

w w w. r o x y l i v e . c o m

Carissa Moore © Rabejac


SURF

L E R E N D E Z V O U S D E S A M AT E U R S D E F I L M S D E S U R F Pour la 8ème édition du Festival, 16 films de Surf français et internationaux étaient en compétition pendant 4 jours, du 13 au 16 juillet à Anglet, soumis à un jury composé de personnalités du monde sportif, d’acteurs et de journalistes. Cette année une programmation éclectique de qualité a été proposée au public, venu en masse squatter les transats des kiosques de la chambre d ’ a m o u r. C’est le documentaire Stoked and Broke, de Cyrus Sutton qui remporte le Prix du Meilleur Film. Les membres du jury se sont accordés pour attribuer la plus grande distinction à ce film. Stoked and Broke, c’est l’histoire d’un surf trip d’un genre différent… avec zéro dollars en poche, des planches de surf fabriquées à la main, un

réchaud solaire et des gamelles, le tout trimballé sur une carriole en bambou, l e s s u r f e u r s c a l i f o r n i e n s Ry a n B u r c h et Cyrus Sutton partent pour un surf trip à pied à travers San Diego. 45 km et 8 jours plus tard, ce qui devait être au départ un surf trip minimaliste et écolo se révèle être une réflexion sur la liberté et la solitude.

13

« L’ I N T E R N AT I O N A L SURF FILM F E S T I VA L »

F r a n k B y w a l s k i , d i r e c t e u r d ’ X - Tr e m e Vi d é o e t d i s t r i b u t e u r d u f i l m r e c e vant le trophée des mains de Pascal Josèphe. «Ce concept de surf trip est tellement génial qu’il faudrait le dével o p p e r, q u e t o u s l e s g a m i n s e n F r a n c e partent sur les routes faire leur propre «Stoked and Broke» et qu’on en fasse u n c o n c o u r s ! » F. B .

w w w. s u r f - f i l m . c o m

L E PA L M A R È S C O M P L E T

Jury : Bruno Delaye, Patrice Heraud, Pascal Josèphe,

Nelson Monfort, Brigitte Darrigrand, René Bégué, Franck L a p o r t e - F a u re t .

M e i l l e u r f i l m / B e s t F i l m : S t o k e d & B r o k e , d e C y r u s S u t t o n P r i x C o n s e i l G é n é r a l 6 4 d e s I n t e r n a u t e s : T h i r t y T h o u s a n d , d e R i c h a r d & A n d r e w J a m e s  P r i x C o n s e i l R é g i o n a l d ’ A q u i t a i n e d u M e i l l e u r c o u r t - m é t r a g e : R a i n S u r f e r, d e C é d r i c C l a p i n  M e i l l e u r e p r i s e d e v u e : S a n a S a i d a , d e F r é d é r i c B e h r o  M e i l l e u r S u r f e u r : C a r i s s a M o o r e  M e i l l e u r M o n t a g e : T h e S t i l l P o i n t , d e Ta k i B i b e l a s  M e i l l e u r e B a n d e M u s i c a l e : T h i r t y T h o u s a n d , d e R i c h a r d   & A n d r e w J a m e s 


14

DA N S L E V E RT

ET TOI C’EST QUOI TON EMPREINTE CARBONE ?

I N T E RV I E W DE SIMON MAHOMO PA R K A E L

O

On appelle “empreinte carbone” la mesure du volume de dioxyde de carbone (CO2) émis par combustion d’énergies fossiles, par les entreprises ou les êtres vivants. On estime qu’un ménage français émet en moyenne 16,4 tonnes de dioxyde de carbone par an. Il est, dans ses usages privés de l’énergie, directement responsable d’une partie des émissions de dioxyde de carbone à l’atmosphère. Le calcul de son empreinte carbone aide à définir les stratégies et les solutions les mieux adaptées à chaque secteur d’activité et de participer ainsi plus efficacement à la diminution des émissions de gaz à effet de serre. Le calcul de l’empreinte carbone permet aussi de compenser ses émission de CO2. Il existe actuellement plus d’une trentaine de structures qui proposent des mécanismes de compensation du CO2.

Interview de SIMON MAHOMO, directeur des ventes de Kustom Europe venu nous éclairer sur le sujet via leur dernier produit, ‘The shoe with no footprint?’. Kaël : Bonjour Simon vous allez nous parler d’un nouveau produit : la chaussure « with no footprint » ! Quelle est la spécificité, la nouveauté de cette chaussure ? S i m o n   : To u t d ’ a b o r d , m e r c i d e m o n t r e r un intérêt à ce produit. Nous sommes très excités de l’offrir au marché. C’est un nouveau produit réalisé avec la volonté de laisser une empreinte carbonique la plus faible possible. Le challenge était de faire une chaussure populaire à un prix abordable, tout en minimisant les impacts sur l’environnement. Nous sommes une boîte de surf et nous prenons nos responsabilités très au sérieux.

Ca va de la façon de fabriquer la chaussure, à l’usine, au transport… C’est tout un processus que vous essayez de calculer ? C’est cela. Premièrement, il y a un choix de matière. On s’est demandé ce qui serait le plus efficace. Pour répondre à ceci, le haut des chaussures est fait en chanvre, qui est une mauvaise herbe. On aurait pu choisir du coton organique, mais l’avantage du chanvre c’est qu’il a b e s o i n d e t r è s p e u d ’ e a u p o u r p o u s s e r, encore moins que le bambou, souvent utilisé. Les lacets sont faits à partir de bouteilles en plastique recyclées. Les s e m e l l e s s o n t f a i t e s e n E VA . C ’ e s t u n e forme plastique recyclée, et le fait qu’il soit soufflé dans des moules implique très peu de gaspillage dans la découpe des semelles. Des statistiques montrent que 15 à 20% de la pollution des eaux s u r Te r r e e s t d u e à l ’ u t i l i s a t i o n d e teintes dans la fabrication des textiles.

C’est pourquoi nous avons utilisé des teintures biodégradables non nocives p o u r l ’ e a u . To u t c o m m e l e s c o l l e s q u i sont solubles dans l’eau et non néfastes pour l’environnement. Finalement nous avons voulu réduire au maximum les coûts inhérents au cycle de vie d’un produit. Nous avons voulu éviter les effets pervers des coûts dans le sourcing, le design, le marketing et dans le transport des produits. Cependant l’aspect le plus original de ce produit est que nous avons acheté des carbon offsets ; c’est un système qui découle des accords de Kyoto : les pays ou les usines qui produisent trop de carbone peuvent acheter ou vendre des crédits de carbone sur le marché ouvert. Etant une société de chaussures, nous ne faisons pas partie des grands pollueurs comme les monstres de la pétrochimie. Nous avons donc choisi de réduire notre impact volontairement en achetant des crédits. On a fait appel à une société pour faire des recherches sur l’empreinte carbonique à tous les niveaux du cycle de vie du produit : le sourcing des matières, le design, le transport dans le réseau de distribution mondial. Ils ont chiffré l’impact carbonique de tous c e s e f f e t s r é u n i s . Av e c c e c h i f f r e , n o u s avons acheté en Australie des crédits de carbone qui ont été ensuite investis dans des éoliennes en Chine et à côté de notre site de production. Nous estimons que toute l’approche de ce projet est responsable, inscrite dans la durée et commerciale. Il n’y a pas de rivets, tout est cousu. Est-ce une volonté de ne pas incorporer de métal ? En effet c’est une petite cordelette en joute. Les swing tags sont recyclés et les attaches sont en corde. Nous les livrons sans carton pour prendre moins de volume au cours du transport et dans


DANS LE VERT

le stock des magasins. Nous les conditionnons dans un grand carton, qui comporte 12 paires de chaussures non emballées, conçu pour être du « hang sale », pouvant aller dans un stand flip flop et prenant beaucoup moins de place. Dans le stock même du magasin ils ont picking face automatique. C’est-àdire qu’au lieu de sortir un picking face pour réapprovisionner le magasin, c’est déjà organisé dans les cartons où l’on a juste à découper une face du carton pour sortir les chaussures à la place de devoir sortir un carton à chaussures. Un carton normal c’est 6 paires de chaussures, alors qu’un carton de « shoes with no footprint » c’est 12 paires. On transporte le double de paires avec la moitié du volume. On entend souvent l’argument qu’il faut produire localement pour réduire l’impact planétaire. Nous sommes une marque mondiale, on a des filiales aux USA, en Australie. On s’est aperçu que si on faisait du sourcing localement dans nos 3 territoires il y aurait beaucoup plus d’émissions. C’est beaucoup plus efficace et écologique d’acheter 5 000 mètres de chanvre à un fournisseur plutôt que d’acheter 1500 mètres à 3 fournisseurs différents. En centralisant la production, les impacts marginaux de production sont beaucoup moins polluants. En matière d’environnement, il y a souvent des questions et des réponses contre intuitives et c’est pourquoi il vaut mieux se caler sur la vraie recherche et les vraies réponses au lieu de courir après un slogan publicitaire.

Retrouvez le podcast sur notre site internet. w w w . k u s t o m - f o o t w e a r. e u

15


16

PA P I E R S S ’ I L VO U S P L A I T

I N T E RV I E W DE MARC LACOMARE PA R K A E L

R E N C O N T R E AV E C L E S U R F E U R QUI A SON SHOP DC DEDIÉ A HOSSEGOR! QUAND MÊME...

K a ë l : B o n j o u r M a r c , t u e s n é à To u l o u s e e t d e p u i s l ’ â g e d e 16 ans tu te consacres à ta passion, le surf. On connaît ton palmarès et aujourd’hui petit bilan, tu en es où ? Quels sont tes objectifs ? Marc : J’ai commencé le surf à cinq ans avec mon père, je n’ai p a s l â c h é e t m a i n t e n a n t c ’ e s t m o n m é t i e r. J e f a i s b e a u c o u p d e compétitions mais j’essaye de garder du temps pour le free s u r f p a r c e q u e c ’ e s t t r è s i m p o r t a n t d e p r o g r e s s e r. C ’ e s t e n surfant des bonnes vagues qu’on progresse et malheureusement, sur les compétitions en ce moment, on ne trouve pas les meilleures vagues. Ta j o u r n é e t y p e   ? Je me réveille assez tôt, je vais v o i r l a m e r, f a i r e u n s u r f s ’ i l y a des vagues. Après je vais voir un peu mes parents, je vais manger des sushis. Puis j’ai un entraînement physique en début d’aprem vers 13h30 avec Julien Dalès mon préparateur et après je repars à l’eau. Quand il n’y a pas de vagues, j’aime bien jouer au tennis avec mes potes, parfois au golf. Tu a s u n r é g i m e s p é c i a l   ? Non, j’essaye de faire attention mais je ne me prive pas des bonnes choses des Landes ! To n p l a t p r é f é r é   ? J’adore les sushis mais aussi le foie gras, le magret de canard, tout ça quoi ! O n v a r e v e n i r s u r t o n a c t u . I l y a u n n o u v e a u s i t e , w w w. french-connection.tv que tu as fait avec Charly Martin et J o a n D u r u . Tu p e u x n o u s e n d i r e p l u s   s u r c e p r o j e t ? On est super proches tous les trois, on voyage ensemble ; on s’est dit qu’il fallait qu’on mette un site au point avec des vidéos qui tomberaient tous les dix jours environ, des photos… Au lieu de faire un blog chacun, on préférait faire quelque chose groupé. On va essayer de bien s’occuper de ça. D a n s t o n a c t u , t u é t a i s à l a B o a r d r i d e r We e k o ù t u c o a c h a i s des élèves. Ça t’a plu une semaine comme moniteur de surf ? C’était super ! C’était la première fois que je faisais ça et ça a été une bonne surprise. J’ai bien aimé passer du temps avec les jeunes dans l’eau et voir le visage des débutants prendre leur première vague.

Bonne ambiance au sein de la maison Quiksilver ? Oui, les moniteurs sont tops, les jeunes s’éclatent, ils ont toutes les activités à leur disposition. To n a u t r e a c t u a l i t é , c ’ e s t l e D C s h o p M a r c L a c o m a r e . Q u ’ e s t ce que ça fait d’avoir un magasin à son nom ? C ’ e s t s u p e r. J e r e m e r c i e D C s h o e s d ’ u t i l i s e r m o n i m a g e p o u r un tel projet. C’est vraiment unique d’avoir un shop à mon n o m c h e z m o i à H o s s e g o r, j e s u i s très content. Te s p a r e n t s n ’ o n t p a s e u u n e petite larme ? Non ça va. Est-ce que tu es intervenu sur le design du shop ? Ils m’ont demandé ce qui me plaisait et ce que je voulais faire. Puis je validais ou non les choix qu’ils faisaient. Ils ont vraiment fait du super travail. Je les remercie fortement. Parmi tes sponsors j’ai vu qu’il y avait le restaurant Bidonvilla, sushis, il y a un rapport ? Oui ça fait très longtemps que je vais manger chez Boule. Au début il était à Seignosse, puis à Hossegor centre et maintenant à Soorts dans la zone artisanale. Il m’a sponsorisé pendant des années et je l’en remercie beaucoup. Qu’est-ce que tu écoutes comme musique ? J e n e s u i s p a s t r è s d i f f i c i l e , j ’ a i m e b e a u c o u p L i l Wa y n e e t Vy b z K a r t e l . S i n o n j ’ a i m e b i e n u n p e u d e t o u t , s u r t o u t l e s vieux titres. Un voyage de prévu bientôt ? Oui je devais partir aux Etats-Unis la première semaine d’août pour l’US Open, mais je me suis fait mal au genou il y a 2 jours à l’entraînement. J’ai une petite fissure au ligament interne du genou gauche. Pour l’instant c’est repos et rééducation, on va voir le temps de cicatrisation pour savoir quand je pourrais repartir dans l’eau. w w w. f r e n c h - c o n n e x i o n . t v w w w. f a c e b o o k . c o m / p a g e s / M a r c - L a c o m a r e


PAPIERS S’IL VOUS PLAIT

A G E N D A Surf / skate / FMX

16 JUILLET/23 AOÛT Nike Roundhouse à la Chambre d’Amour à Anglet Lundi au samedi de 12h à 20h et skate park de 14h à 20h

1/6 AOÛT Nike US Open Surfing en Californie 2 AOÛT Contest Nike ID à la Roundhouse à Anglet à partir de 20h

8 AOÛT Projection du film « La vie rêvée des surfeurs » sur la place des Landais à Hossegor à partir de 22h

10 AOÛT Cash For Tricks Skate

20/21 AOÛT Lords of Dirt by DC- Contest de trail

à la Roundhouse à Anglet à partir de 20h

BMX FMX à Tosse - Price Money 12 000 €

11 A O Û T Cash For Tricks Invitational

22 AOÛT Open Cash For Tricks

à la Roundhouse à Anglet.

à la Roundhouse à Anglet

12 AOÛT Air Contest

30 AOÛT AU 4 SEPTEMBRE San Miguel Pro

(Freestyle MX international) à St Vincent de Tyrosse/Dédicace à 18h et nocturne à 20h

à Zarautz (ESP)

16/21 AOÛT Sooruz Lacanau Pro à Lacanau 20/31 AOÛT Billabong Pro Teahupoo en Polynésie française

30 AOÛT AU 4 SEPTEMBRE SriLankan Airlines Pro au Sri Lanka

4/15 SEPTEMBRE Quiksilver Pro New York à Long Island (USA)

17


18

AC T I O N : F M X

LE MOTO CLUB DES PLAGES, LA RONDE DES SABLES, L’ A I R C O N T E S T ; C’EST EUX !!

L’ H I S T O I R E D U M O T O C L U B D E S P L A G E S , U N E H I S T O I R E D E FA MILLE Chez les Dassé, la passion des sports mécaniques se transmet de père en fils. À la fin des années 80, dans la tête du patriarche de cette famille d’allumés du guidon, Gilou Dassé, faute de pouvoir inscrire ses deux fils Sébastien et Stéphane dans un club de moto digne de ce nom, commence à trotter l’idée de rassembler les passionnés de FMX du secteur MACS (Maremne Adour Côte Sud). Quelques rencontres avec les instances dirigeantes plus tard et après une entente entre le m a i r e d e Ty r o s s e M r S e s c o u s s e e t s o n p r e m i e r adjoint, le Moto Club des Plages voit le jour en 1989 avec Gilou Dassé à sa tête. Pour couronner le tout, la municipalité va voter et autoriser un espace délimité et dédié à la pratique du FMX et du quad sur le site de TUC Gravières à SaintVi n c e n t d e Ty r o s s e , c a r e l l e y v o i t u n e e x c e l l e n te opportunité de préserver nos si belles dunes et forêts des motards indélicats. To u t e l a f a m i l l e D a s s é s ’ i m p l i q u e d a n s c e t t e f o r midable aventure. Les deux fistons deviennent les représentants les plus actifs du club en suscitant la reconnaissance du milieu lors de contests e n F r a n c e e t à l ’ é t r a n g e r. Le Moto Club des Plages compte désormais 120 adhérents et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’il est doté d’un bac à mousse unique en Europe et organise deux événements majeurs du circuit : la Ronde des Sables en janvier à H o s s e g o r e t l ’ A i r C o n t e s t e n a o û t à Ty r o s s e , réunissant les meilleurs pilotes de freestyle, devenu la manifestation de soutien à Sébastien qui a perdu la motricité de ses jambes à la suite d’une chute en 1998. Julien w w w. m o t o c l u b d e s p l a g e s . f r e e . f r P r o c h a i n A i r C o n t e s t : 1 2 A o û t 2 0 11

© Esprit MX


NTS BOX EVE

490 avenue des forgerons 40 150 Soorts-Hossegor 05 58 43 73 66


20

MUSIQUE

«EUSKAL HERRIA ZUZENEAN: L E PAY S B A S Q U E EN DIRECT» Ce titre ne vous dit peut-être rien…c’est pour cela que nous sommes allées chercher l’info pour vous. Premier weekend de juillet…une équipe bien motivée et 100% féminine se met en route pour Hélette, village niché entre les montagnes basques à 20 minutes de Bayonne. Le but de cette épopée : la découverte d’un festival trop peu c o n n u d u c ô t é n o r d d e l ’ A d o u r.

Les nouveautés se trouvent quant à elles entre les lignes d e l a p r o g r a m m a t i o n à c h a q u e r e c o i n d e l a p l a c e d ’ H e l e t a  dans l’esprit même du festival. E n e ff e t , d e r r i è r e l a t h é m a t i q u e 2 0 11 « M u g e t a t i k ’ a t ! – A u delà des frontières »  se cache la volonté de véhiculer des valeurs (défense de l’euskara*, lutte contre toute forme de discrimination  soutien aux prisonniers basques, justice sociale, défense des droits civiques et politiques…) et de faire du festival un lieu d’échange.

Arrivées sur les lieux nous rencontrons les organisateurs de l’événement, Eneko et David, qui nous expliquent l’histoire d’EHZ : pour sa 16ème édition, le festival EHZ a préparé plein de nouveaux projets tout en restant fidèle à ses principes et à une formule qui a fait ses preuves. Même concept que les éditions précédentes : 3 jours de festival, 5 scènes et 60 spectacles / concerts ! De plus, autour de l’excellente programmation (qui a tenu toutes ses promesses !) nous avons pu assister à de nombreuses autres manifestations : arts de rue, théâtre, spectacles de danse, fanfares, coin associatif…

Mais finalement, ce qui nous a le plus marqué, ce sont les coulisses de cette grosse machine ; il faut savoir que ce festival qui a rassemblé plus de 20.000 personnes sur 3 jours est entièrement géré et organisé par plus de 700 bénévoles. Av e c u n b u d g e t g l o b a l d e 6 0 0 . 0 0 0 € , i l e s t a u t o - f i n a n c é à hauteur de 90% (c’est l’unique événement de cette ampleur en Europe, respect !). En effet, les subventions publiques ne s’élèvent qu’à 10%, aucun sponsor n’est présent sur le site et le principe du NO-LOGO est largement appliqué. Autre point qui mérite d’être souligné : l’engagement environnemental. Le festival propose des animations (village bio, village associatif) incarnant les valeurs d’altermondialisme, avec le respect de l’environnement : tri des déchets, utilisation de gobelets en plastique réutilisables, toilettes sèches. Même les cendriers sont écolos ! Et puis à EHZ, on mange uniquement des produits frais, tous en provenance directe du Pays Basque ! Bref, l’ambiance est vraiment au rendez-vous dans tous les recoins : du coeur du village en passant par les campings organisés ou les buvettes. En même temps quand on voit la solidarité, l’implication et la gentillesse des festivaliers et de tous les bénévoles, on comprend mieux ! Nous tenions à remercier toute l’organisation qui nous a accueilli les bras grands ouverts ! A l’année prochaine ! PS : un spécial big up à Pépé, photographe officiel / envoyée très spéciale !

Amandine * langue basque

Retrouvez les interviews d’IAM et Chinese Man made by SURF FM ! www.ehz-festibala.com


MUSIQUE

21

I N T E RV I E W DE CHINESE MAN PA R ANNE LAURE OBJECTIF : VOUS AIDER À COMPRENDRE D’OU VENAIT LE CHINESE MAN ET SON ÉNERGIE SI GROOVY! LA QUÊTE FÛT MYSTIQUE MAIS ON SAIT AUJOURD’HUI QUE LE GRAAL NE S E C A C H E PA S E N C H I N E ! A n n e - L a u r e : Vo u s ê t e s e n t o u r n é e p o u r c e n o u v e l a l b u m « R a c i n g Wi t h T h e S u n »   ; o n s a i t q u e ç a n e v e u t p a s d i r e s e m e t t r e u n e r a c e a u s o l e i l ! … Vo u s d i s i e z i l y a p e u q u e v o u s é t i e z e n train de préparer ce VRAI album après une série de maxis ; qu’est ce que vous entendez par là ? High Ku : C’est exactement ce que nous avons fait, la course avec le soleil, car nous sommes des garçons plutôt lents et nous avons réussi à finir un album au bout d’un an et demi, ce qui n’ est pas mal… et même une performance pour nous. C’est un peu ce qu’on vit depuis quelques années ; on a l’impression de faire l a c o u r s e a v e c l e s o l e i l . Vo i l à . O n a v a n c e , o n c o n t i n u e ; o ù e s t - c e que ça s’arrêtera ? On ne sait pas. AL : Quand vous travaillez un nouvel album, quelle est votre énergie créatrice ? Est-ce qu’il y a des tâches attribuées à chacun ? H.K : Moi personnellement, je suis celui qui creuse les trous. Zé Mateo : Moi je suis celui qui repeint l’entrée. Sly : Moi je décape. Z.M : En fait, on a toujours un peu la même méthode depuis le début : on se retrouve tous les 3 en Ardèche dans une petite maison cachée. AL : En Chine c’est ça ?! Z.M : Oui c’est ça, en Chine, qui est une région de la France, près de Montréal (rires). En gros, on passe beaucoup de temps ensemble à écouter un tas de samples, on choisit ceux qui nous plaisent le plus, et à partir du moment où on a fait ce choix là, on commence à composer et à essayer de faire la structure des morceaux. Pour l’album, ça s’est vraiment passé comme ça : on a essayé de passer par toutes ces étapes là, rapprochées, parce que d’habitude c’est étalé sur 3 ans ! On a d’abord créé la structure des morceaux puis on a fait tout le reste du boulot... Par exemple, pour l’intervention des musiciens pour les arrangements, on a fait une partie avec les claviers et ensuite le mixage avec Sodi, le producteur de Femi Kuti et anciennement de Fela. H.K : Il a côtoyé le maître ! AL : Justement, comment s’est faite cette rencontre ? H.K : On n’a pas encore rencontré Femi, on se croise mais on va essayer peut être un jour d’aller au Shrine à Lagos (cf. interview d e F e m i a u x O c é a n i q u e s , p o s t é e s u r w w w. s u r f - f m . f r ) . Z . M : L a r e n c o n t r e a v e c S o d i s ’ e s t f a i t e v i a n o t r e d i s t r i b u t e u r. Il est venu nous voir à la Maroquinerie. C’est quelqu’un qui est hyper relax ; il a fait les premiers albums d’IAM, les RAP Attitudes et un single de ragga à l’époque où personne n’en avait fait en France. Donc du coup c’est bien, parce qu’il avait à la fois le côté Afro Beat mais aussi le côté hip hop. Il avait moins le style électro mais comme nous on bosse dans un truc très hip hop et qu’il avait une ouverture sur le dub et le reggae,on avait envie de cette couleur là sur l’album. Donc voilà, ça a été mortel, on a été pendant 12 jours en studio à Paris, super relax. S. : C’était les grosses nouvelles étapes du projet vu que jusque là, on faisait tout en auto-production ! Donc finalement, déléguer et se sentir un peu dessaisi du bébé tout en travaillant à coté de lui sur le mixage, c’était un peu la nouveauté et ça a franchement fait du bien à notre projet !

K . H : C ’ e s t s u r t o u t q u ’ o n p a r t a i t d r o i t d a n s l e m u r. Z .M : Oui. Et travailler avec d’autres artistes, d’autres musiciens, chose qu’on avait à peine commencé à faire sur The Groove session volume 2, nous a beaucoup apporté. A.L : Les vidéos restent une forte identité, il y a un travail assez impressionnant et pointu là-dessus. Z.M : Oui, d’autant plus que sur cet album là, tous les éléments, que ce soit l’image, l’artwork et la vidéo ont été conçus en parallèle du projet musical. Une fois qu’on a déposé les bases, on a f a i t é c o u t e r ç a à n o t r e é q u i p e . D ’ a b o r d à Wi k i , q u i s ’ o c c u p e d e tout l’artwork, puis à Fred et Annabelle, qui sont les créateurs des vidéos ; ils nous ont d’ailleurs concocté des pépites que vous pourrez découvrir durant le live. A partir de là, on a un peu parlé des ambiances qu’on avait, des idées qu’ils avaient de leur côté, de comment on allait raconter cette histoire qu’était Rac i n g Wi t h T h e S u n ; t o u t ç a p o u r l u i d o n n e r d u r e l i e f g r â c e a u x d i f f é r e n t e s m a n i è r e s d e l ’ a b o r d e r, q u e c e s o i t au niveau du graphisme ou des textes de l’album. AL : Dans les précédents albums, on voit qu’il y a pas mal d’influences venant du cinéma voire des séries, de Dexter à Pulp Fiction en passant par Fight Club ; qui passe ses journées derrière la télévision ? Chinese Man : Nous tous ! H.K : C’est vrai qu’on regarde pleins de séries, beaucoup de films, qu’on se partage... AL : On retrouve des influences sur ce nouvel album ? H.K : Oui mais c’est un petit peu plus camouflé... (ahah…) AL : Et enfin forcément, on est tous intrigués par cette identité qu’est le Chinese Man ; d’où vous est venue l’idée de créer toute cette atmosphère ? H.K : Est-ce que nous avons créé le Chinese Man ou est-ce lui qui nous a créé ? En fait, le nom est arrivé en premier et l’univers s’y est ensuite greffé ; c’était pratique pour nous de nous cacher derrière une espèce de maître qui nous commanderait et nous dirait de faire des choses. Après, par la force des choses on est amené à se mettre en avant, mais là c’était vraiment pour éviter d’avoir à le faire. Z.M : C’est l’esprit du collectif qui est du coup plus facile à c r é e r. Al : Un grand merci ! Anne-Laure S l y, Z é M a t é o e t H i g h K u f o n d a t e u r s d u l a b e l C h i n e s e M a n Records. w w w. c h i n e s e m a n r e c o r d s . c o m w w w. m y s p a c e . c o m / c h i n e s e m a n r e c o r d s Retrouvez également l’intégralité de l’interview en podcast sur w w w. s u r f - f m . f r /


22

MUSIQUE

I N T E RV I E W DE IAM PA R ANNE LAURE

IAM

Interview avec AKH, Surik’N, Imhotep & Kheops.

Première impression du concert, que pensez-vous du public basque ? A k h e n a t o n   : I l s a i m e n t r e m u e r, c ’ e s t l e cas de le dire. C’était chaud bouillant. À la fin on était un peu mal à l’aise en back stage parce qu’ils voulaient qu’on reste, mais ça aurait été profondément irrespectueux pour le groupe qui jouait après. Shiruk’N : On est habitués à jouer 1h50, du coup même pour nous c’est assez frustrant quand on quitte la scène, c’est une figure imposée. Mais dans l’intensité, on retrouve tous les ingrédients d’une version longue où tout le monde a la banane. On a eu plein d’énergie. AKH : Les gens ont dansé, bougé et chanté surtout. Ça fait plaisir quand tout le monde répond sur des refrains comme « petit frère ». C’est la meilleure des récompenses. Le surf vous connaissez un petit peu, vous avez fait un pied de nez à l’industrie du disque pour basculer vers celle du textile. « Il s’passe quoi chez le mac ? »  Ça deale des caleçons ?

AKH : Ha oui. Ça vient du coin (AKH montre son caleçon Pull In). SHKN : Une petite marque qui monte. Imhotep : Moi j’ai un string léopard mais je ne peux pas le montrer (rires). S H K N : Av a n t i l a v a i t u n c a l e ç o n e n chanvre mais il a dû le fumer (rires).

Cool que vous veniez soutenir des festivals comme l’EHZ, 100% de bénévoles, des Basques qui se bougent pas mal. AKH : Aujourd’hui, les festivals qui ne sont pas ultra subventionnés fonctionnent grâce au bénévolat. On a eu la malchance de clore certains festivals qui s’arrêtaient cette année. Notamment dans notre région, qui est ultra sinistrée culturellement, le Sud Est de la France. Si vous n’avez besoin de rien, vous p o u v e z a l l e r l à - b a s . Vo u s n e v e r r e z r i e n . C’est tragique parce que les gens perdent l’habitude de sortir et d’aller aux spectacles et ces festivals disparaissent parce que même le bénévolat n’arrive pas à couvrir leurs besoins. Il y a un gros écart entre la musique ultra subventionnée pour 150 spectateurs et les gros festivals qui font 10 00 personnes qui n’ont aucune aide. Il faut donc arriver à trouver une implication du privé. Musicalement qu’est-ce qui a changé ? AKH : La télé réalité, les comédies musicales. C’est une véritable catastrophe culturelle, ça fait dix ans que ça dure et il y a toute une génération qui a grandi dans cette musique et dans cette manièr e d e p e n s e r. Q u a n d o n a d e s d i s c u s s i o n s aujourd’hui sur la musique, les gens n o u s d i s e n t q u e l a m u s i q u e , c ’ e s t c h e r. Mais quand je regarde la personne et q u e j e v o i s u n e p a i r e d e b a s k e t s à 250 € et un jean à 160€, je me dis que c’est une question de priorité. Aujourd’hui la musique a dégringolé dans l’ordre des priorités puisqu’elle est gratuite. Les gens disent que la musique est chère mais ils achètent des sonneries de portable à 4€50... 4€50 le pet à retardement. Imhotep : Je te le fais gratuit si tu veux (rires).

Vo u s a v e z p a r l é d e l a g r a t u i t é d e l a m u sique, que pensez-vous de la loi HADOPI l’interdisant ? AKH : Les gens passent leur journée à r e g a r d e r d e s c l i p s s u r Yo u t u b e e t D a i l y motion ; ces boîtes vendent des espaces pubs énormes et les artistes dont la musique est diffusée ne touchent pas un centime sur cette diffusion. Commençons par reverser un peu de ce qui est perçu en pub aux artistes. À une époque, on arrivait à vivre de droits d’auteur et de diffusion TV et radio. Pour un groupe qui démarre aujourd’hui et qui espère vivre de sa musique, c’est beaucoup plus compliqué. S H K N   : Yo u t u b e c ’ e s t u n e c a t a s t r o p h e sonore, une catastrophe culturelle et quand tu lis les commentaires en dess o u s , ç a f a i t p e u r, t u a s l ’ i m p r e s s i o n q u e c’est une discussion de canards. Et il y a pire que ça. Il y a des grandes maisons de disques, dont je tairais le nom, qui, pour vendre des abonnements de musique, donnent gratuitement la musique de leurs artistes. Quelles maisons de disques ? AKH : La nôtre. Quand tu leur demandes : « comment vous faites pour répartir les ventes ? », ils te répondent « Ha ben on fait pas. On ne vous paye pas. Regardez votre contrat à la page 25, paragraphe « ventes promotionnelles » ». En fait ils utilisent ta musique pour vendre des voitures comme Peugeot. Quand tu achètes une Peugeot, tu as gratuitement accès au catalogue Universal. Là, c’est autrement plus grave que la copie, parce que ce sont les majors qui continuent à s’en mettre plein les fouilles, et les artistes sont encore les dindons de la farce. C’est le problème du faux discours de la libération d’internet… Cela a recréé d’autres monstres car les gens


MUSIQUE

se sont dit « on va libérer la musique », « la musique est à tout le m o n d e   » , c o m m e a v e c Yo u t u b e o u P i r a t e B a y. C e s o n t d e s g é a n t s qui brassent des millions tout comme des majors, mais en plus ils ne payent pas les artistes. C’est encore pire, c’est un système libéral encore plus agressif et plus injuste que celui qu’il y avait avant. En parlant de musique, votre prochain album a été repoussé ? AKH : ll n’est pas repoussé, il n’était même pas programmé. Il est prévu pour quand exactement ? AKH : Il est prévu SHKN : C’est le tien dont il parle. AKH : Il est fini, on réfléchit encore aux formats de sortie. C’est une véritable question que je me pose, de savoir si on sort en physique ; j’ai eu des expériences où je suis sorti uniquement sur internet. On a essayé des choses en solo, tenté diverses expériences. Et celui d’IAM on l’attend aussi ? AKH : Celui d’IAM il est programmé, parce qu’on est en contrat et on peut donner des dates. Sans dévoiler ce que ça va être, c’est un album concept qui sortira autour de mai 2012, en même temps que les élections présidentielles. Du coup tu disais que tu avais fait de nouvelles expériences, Mel a b e l ( l a b e l d ’ A K H e n a u t o p r o d u c t i o n s u r i n t e r n e t o n l y, N D L R ) bonne expérience ? AKH : C’est une bonne expérience, mais c’est une expérience difficile. Il y a eu des victoires puisqu’on a pu faire distribuer certains disques à nos conditions. Les distributeurs ont pris le disque sans d e m a n d e r d e r e t o u r. I l y a d e s p a y s c o m m e l a S u i s s e o ù ç a s e p a s s e encore mieux puisqu’ils nous prennent des grosses quantités. Sur

23

l a p a r t i e a b o n n e m e n t c ’ e s t p l u s d u r, c a r c e s o n t d e s c o n c e p t s s u r lesquels il faut encore faire évoluer les mentalités. Aujourd’hui je fais un morceau par mois, les gens peuvent le remixer et m’envoyer leur version du titre. Puis il y a les gens qui nous aiment et qui veulent du physique. Nos abonnés peuvent acheter au prix coûtant la pochette, le livret et la rondelle du disque et ensuite graver leur cd pour avoir un véritable album. Il y a encore des gens qui nous disent « on n’aime pas le téléchargement, on veut l’album physique ». Pour l’instant, internet ne remplace pas le physique. U n p e t i t l y r i c s «   t r o p d e f r i c d a n s l e s r a d i o s   » ( N D L R «   We l u v e N e w Yo r k   » , A K H , M e l a b e l ) , i l y e n a q u i n ’ e n o n t p a s t a n t q u e ç a et qui se battent pour aller chercher leur actu. AKH : Ca dépend des radios, on fait la distinction. Ce qu’on disait sur les radios, c’est que la régie publicitaire des grosses radios décide de la playlist. Pourquoi il n’y a pas de rap dans les grosses radios ? Parce que l’annonceur ne veut pas cibler un public qui n’a pas d’argent et qui ne consomme pas. La régie calibre des morceaux en fonction du public qu’elle estime avoir un certain pouvoir d’achat. Aujourd’hui on a des playlist de 20-30 morceaux. Le problème est là. Merci ! AKH, Shurik’N: Merci à vous et bon courage ! Propos recueillis par Anne-Laure pour SURF FM. To u t e l ’ a c t u d u g r o u p e s u r w w w . g r o u p e - i a m . b l o g s p o t . c o m / Retrouvez également l’intégralité de l’interview en podcast sur w w w. s u r f - f m . f r /

A G E N D A Musique 20 JUILLET 31 AOÛT Les 17èmes musicales d’Hossegor

5/7 AOÛT Reggae Sun Ska à Pauillac (33)

chaque mercredi. Infos : www.hossegor.fr

avec The Heptones, LKJ, Big Youth, Admiral T.

1/3 AOÛT NAUGHTY J au Roomservice, 366 avenue du Touring Club 40150 Hossegor.

2 AOÛT Concert de reggae au Loft culturel

6 AOÛT

Festilasai

à Biarritz La Negresse à partir de 19h avec Winston Mcanuff, Elisa Do Brasil, Willis Drummond.

10 AOÛT DJ MAST summer tour 2011.

des Bourdaines (Seignosse le Penon) à 20h avec Max Roméo, Sly and Robby, Junior Read, Keen Ifrica…

«Rnb bootleg ragga groove» au Safari Club à

2 AOÛT Deejay Skillz 2x champion de france DMC «electro,dubstep» au

12 AOÛT DJ Sacha (DJ set deep house) chez

Safari Club à Seignosse le Penon

3 AOÛT Bob Sinclar & Big Ali aux arènes de Dax.

4 AOÛT DJ JAMES (NTM, BOSS) au Safari Club à Seignosse le Penon.

5 AOÛT DJ NETIK . Triple champion du monde

Seignosse le Penon.

Monette, 5 avenue Jean Moulin à Seignosse.

12 AOÛT Soirée Ninja Tune by Rusty,

before au Cream Café suivi de DJ FOOD + NUFORM & Black Egg & DJ Uneek au Safari Club à Seignosse le Penon.

12 AOÛT Tom Frager et Pep’s

en concert aux arènes de Soustons.

12/14 AOÛT

DMC «Drum, Electro, Hiphop» au Safari Club

Festival Musicalarue à Luxey ( 40) avec

à Seignosse le Penon.

Chinese Man, Arno, Stromae, Lilly Wood and the Prick…

13 AOÛT Yo Montero & Ian Cris

(code2rec Berlin . Warehouse Trax Rec) «Techno, House» au Safari Club à Seignosse le Penon.

16 AOÛT

VINCE Percu officiel Antoine Clamaran «live show electro percussion» au Safari Club à Seignosse le Penon. 18 AOÛT AFU-RA (New York, USA) feat. AYA WASKA (Suisse) .live & showcase. Hiphop, reggae, ragga au Safari Club à Seignosse le Penon.

18/21 AOÛT Festival Fugue en Pays Jazz à

Capbreton. Infos : www.paysjazz.com ou www.capbreton.fr

19 AOÛT Samantha Mayer «Melodica Tekhouse, Paris» feat ZEZETTE  La marque qui s’en branle au Safari Club à Seignosse le Penon

19/21 AOÛT DJ Peter Brown (résident du Pacha) au Room Service à Hossegor.

20 AOÛT DANDI e UGO (ITALO BUSINESS

Records) + Nuform & dj AC ROLA au Safari Club à Seignosse le Penon.

23 AOÛT Closing Party avec concert de Hanni El Khatib à la RoundHouse Nike à Anglet.

23 AOÛT ELISA DO BRASIL & MC Youthstar & Néo Acidmetrik au Safari Club à Seignosse le Penon.

25/26 AOÛT Rip Curl Music festival à Biarritz (plage d’Ilbarritz) avec Klaxons, Skip The Use, La Femme, DJ Victor et Shinkickers.

25 AOÛT Guilding star sound system.

Jacob & Don Balo + guests «Reggae Ragga» au Safari Club à Seignosse le Penon.

DJ Sacha

26 AOÛT

(DJ set deep house) chez Monette, 5 avenue Jean Moulin à Seignosse.

26/28 AOÛT Rock en Seine à Paris (75) avec Archive, Yuksek, Kid Cudi, Miles Kane, Foo Fighters...

PULL IN

27 AOÛT

Party au Safari Club à Seignosse le Penon.

2/4 SEPTEMBRE Latinossegor, festival « latino » sur la place des Landais à Hossegor.


/·$JHQFHGX&HQWUH  ZZZKRVVHJRULPPRELOLHUFRP

 ZZZKRVVHJRULPPRELOLHUIU

 ZZZFDSEUHWRQLPPRELOLHUIU

 JPNWLN\  WµPXLRJ]N^[\  VJPJcRWN NaLU^\RO .\]RVJ]RXW P[J]^R]N


Live in Capbreton CoNCert

ZazaNouvelle Fournier chanson française Vendredi

4 NOVEMBRE 20h30 - Salle Ph’Art Casino municipal

réservations 05 58 72 70 79

en vente sur place et dans tous les points de vente habituels

r

b cap

fr

. te on


MUSIQUE

Cults

You know what I mean

Dirty Beaches

Major Lazor

Lil Wayne feat Cory Gunz

Timber Timbre

Golden Desert Sun German Elefant Killer

SUMMER HOT TRACKS

C

almez-vous les amis tout va bien, on est là pour répondre à cette question oh combien cruciale et qui peut avoir des répercussions sur la santé de votre moral qu’on souhaite tenir au beau fixe ! C’est vrai quoi, vous êtes en vacances, ça serait dommage de flancher maintenant ! Alors voilà, pour que vous puissiez passer l’été peinard les doigts de pieds en éventail, on vous a concocté une liste de morceaux qui, nous l’espérons, vous ravira et répondra à vos exigences les plus pointues. Vo t r e e s p r i t p e r s p i c a c e a u r a certainement remarqué qu’ on passe du coq à l’âne et que tout cela n’a pas l’air très cohérent, enfin du moins en apparence, car il y a tout de même un putain de fil conducteur qui vous amène vers ce qu’on appelle la curiosité. Vo i l à , o n v o u s a m â c h é l e travail, il ne vous reste plus qu’à vous faire plaisir, et surtout, restez curieux.

Vo i l à o n v o u s a m â c h é le travail il ne vous reste plus qu’à vous faire plaisir et surtout restez curieux.

The Horrors

Wiley

Jai Paul

Still Life

Numbers In Action

The Cool Kids

The Weeknd

Wu Lyf

Matias Aguyo

Jeff The Brotherhood

Black Lips

Chad VanGaalen

John Maus

Marble Players

Les Filles et Les Garçons

dOP 3 Suitcases

Summer Jam

The Morning.

I Don’t Smoke

Hey Frend

Hunx And His Punx

SBTRKT

The Curse Of Being Young

Washed Out

Wildfire

Thundercat

Amor Fati

For Love I Come

SL Jones Feat Trae Tha Truth

Africa Hitech

White Denim

Arnaud Rebotini

Blen

BTSTU

Dirt

Bad Ritual

6 Foot 7 Foot

Shabazz PalacesSwerve Discodeïne

Grace The reeping of all that is (Etienne Jaumet wor Remix).

Time

Paris Is Burning

Mobroder

Rush (Nile Delta Remix)

J. Cole

Disgusting

Peace On The Rise

Liar Tonight

Petit Fantome Young Lion

OFF !

Upside Down

Quantum

Curre$y

This Is the Life

Bill Callahan America

Swervin’

Street Joy

Personal Dictator

Pusha T Feat The Dirtbombs Sharevari. Tyler, The Creator Trouble In My Mind

Cerebral Ballzy Insufficient Fare

27


28

SHOPPING

1

4

5

10

2

6

7

12

11

13

1. T-shirt SURF FM, vendu sur www.surf-fm.fr - 29€ 2. Mini short Bonn Raw Edge Short by Jennifer Herrema Volcom vendu chez WOODSTOCK -75€ 3. Chemise Duster - DC - 55€ 4. Klimate KUSTOM au shop Billabong - 45€ 5. T-shirt homme Old - PROTEST - 24.99€ 6 . Boardshort Hybreed stretch RUSTY-75€ 7. Bikini Hossegor - BILLABONG - 28€ le bas, 28€ le haut ( 56€ l’ensemble) 8 .T-shirt Retrospect SS with Speakers - BILLABONG 48€ 9. Bretelles LibertyRoad - ELCITY chez COREZONE - 29,90€ 10. Tonik Shoe - DC - 69€ 11. Boardshort Winkipop . RUSTY-70€

o

.com ckshop

oodst www. w

3

9

8

14

15

12. Boardshort Donavan Franken Quiver - BILLABONG - 70€ 13. Robe Rose - LADY MARKET - 69€` 14. Gun Egg Fryer - Amazon.com - 4,90€ 15. Robe Illusion - PROTEST - 34.99€ 16. T-shirt Feeding America Obey vendu chez WOODSTOCK - 39€ 17. Casquette Mono hasard - ALPINESTARS vendu chez RIDERZONE - 35€ 18. Robe blanche à fleurs rouges - LADY MARKET- 75€ 19. Bikini Darlington - PROTEST - 44.99€ 20. T-shirt Krix - ALPINESTARS - vendu chez RIDERZONE - 30€

or ossecogute Soorts- 96H, av liers > BiarsritMazriano - 64200 Biarritz > . des ZA Pedebert 44, rue Lui 22 19 Tél. 09 77 46 r p@wanadoo.f woodstocksho

s Hossegor 40150 Soort 94 32 Tél. 05 58 41

S k at e J a r t, S e c t o r 9 W e a r / S h o e S V o l c o m , o b e y, l r G , N i k e 6 . 0 , k a t i N , l o r e a k m e N d i a N , a N d o & F r i e N d S , P i c t u r e , o l o w , c o a l , F l o J o S S u r f w e S t, m a t u S e , V i c t o r y, P r o l i t e , F a m o u S , S t e w a r t, b o a r d w o r k S , r e S i N 8 , S c a r F i N i , G r e e N F i x , m a t u N a S . . . S n o W a r t e c , S P, J o N e S , y e S , r i d e , 6 8 6 , l a N d i N G , N o r t h w a V e a c c e S S N i x o N , G o P r o , x S o r i e S , F r e e S t y l e , m o S k o V a


SHOPPING

19

16

22

17

18

23

20

21

24

29

Billabong : 110, av. Paul Lahary 40150 Hossegor Kustom : au shop Billabong DC pro shop : av. Paul Lahary Hossegor Protest : au Olosurfshop av. du Touring Hossegor et au shop l’Esquiero 3 rue Duboscq Capbreton Rusty : 47, av. de la gare Hossegor Esprit des Îles : shop ZA Pédebert - 223 av. de la Tuilerie Soorts-Hossegor Lady Market : shop 21 av.de Rosny Hossegor Laï Laï Surfshop : 40 place des Landais Hossegor Alpinestars : shop Riderzone - 147 av. des charpentiers ZA Pédebert Soorts Hossegor et sur le site www.riderzone.net Alien Workshop : au shop AttitudeSk8 shop 39 av. des sabotiers ZA Pédebert Soorts Hossegor Woodstock : 96 avenue des couteliers ZA Pédebert Soorts-Hossegor Elcity : shop Corezone - 8 av. Paul Lahary Hossegor et sur elcityaccessories.com Gun egg fryer : vendu en ligne sur amazon.com

21. Palas Laï Laï - LAÏ LAÏ SURFSHOP - 20€ 22. Board 20th anniversary Arto Saari - ALIEN WORKSHOP vendu chez ATTITUDE SK8 - 65€ 23. Board 20th anniversary Rob Dyrdek - ALIEN WORKSHOP vendu chez ATTITUDE SK8 - 65€ 24. Totem Tiki - ESPRIT DES ÎLES - 35€


30

Q UA R A N T E


QUARANTE

APERO ET + SI AFFINITES

ACCROS DU SHOPPING B i l l a b o n g : 100 av. paul Lahary Hossegor P r o t e s t , en shop : Olo surfshop - avenue du Touring à Hossegor & à l’Esquiro 3 rue Duboscq à Capbreton O x b o w : 230 av. Paul Lahary à Hossegor (centre ville) - 05 58 43 51 27 M a r c L a c o m a r e D C P r o s h o p : 16 avenue Paul Laharie à Hossegor (centre ville) - 05 58 43 55 13 R u s t y H o s s e g o r S t o r e : 47 av. de la Gare à Soorts-Hossegor - 05 58 41 92 18 L a d y M a r k e t : 21 av. de Rosny à Hossegor (centre ville) - 05 58 48 07 76 L a ï L a ï s u r f s h o p : 40 place des Landais à Hossegor (la Centrale) - 05 58 47 94 21 E s p r i t d e s Î l e s : boulevard François Mitterrand à Capbreton (front de mer) D a n s l a ZA Pédebert à Soorts-Hossegor W o o d s t o c k : 96 av. des couteliers - 05 58 41 94 32 R i d e r z o n e : 147 av. des charpentiers - 05 58 41 92 43 A t t i t u d e s k 8 : 39 av. des sabotiers - 05 58 47 15 84 E s p r i t d e s Î l e s : 223 av. de la tuilerie - 09 61 20 64 35 Z a o B o u t i k : 49 av. des tonneliers - 05 58 72 62 73 K u s t o m : (au shop Billabong) : 100 av. des sabotiers - 05 58 43 42 05

M I A M

D i c k ’ s S a n d B a r : l’endroit idéal pour boire un verre, danser et devenir la star de la soirée. Site web : www.dicks-sand-bar.com/ - Place des Landais à Hossegor 05 58 43 86 09 L ’ & t i q u e t t e : venez éduquer votre palais! ! La nouvelle cave à vin où déguster rosé, blanc ou rouge - 16 place des pins tranquilles à Hossegor - 05 58 72 89 07 K a l i m u t x o : bar à bières - Place des Landais, Chapelle Saint-Antoine à Hossegor 05 58 41 60 06

:

L e K l u b : night-club ouvert tous les soirs ! A partir de minuit - Place des Landais à Hossegor - 05 58 42 99 26 S a f a r i C l u b : profitez des meilleurs DJ sets ! 4 place de Castille à Seignosse le Penon - 05 58 43 30 74

MI A M

E l B o d e g o n : des tapas avec une vue imprenable sur le port de Capbreton 05 58 43 58 34

R o o m s e r v i c e : salon/bar cocktails Table réservation- +33(0) 60 800 42 88 366 av. du Touring Club - Hossegor

P o u l e t C i t y : des poulets label rouge, des frites, des légumes…le tout 100% fait maison ! Avenue Notre Dame à Capbreton - 05 58 41 88 27 A u f o u r n i l d u p a i n d ’ o r : petit-dejs, plats du jour et pâtisseries maison face à la mer ! 365 boulevard de la Dune, résidence du Point d’Or à Hossegor - 05 58 48 77 92 Le Surfing

: ouvert tous les jours ! 6 place des Estagnots à Seignosse - 05 58 47 99 76

A u p a i n c h a u d : pains, sandwichs, paninis sur place ou à emporter - 1995 av. Charles de Gaulle à Seignosse - 05 58 72 46 40 R e s t a u r a n t d u g o l f d e S e i g n o s s e : Ouvert midi et soir - Déjeuner de 12h à 16 h, carte et menu à partir de 15.50 € - Dîner (en terrasse) de 19h à 21h30, carte et suggestions du Chef / Menu à partir de 26 € - 05 58 41 68 3 0

P R AT I Q U E Pour éviter les bouchons ! VTT Loisirs : www.vtt-loisirs.fr 4 agences ouvertes 7j/7 en saison ! Hossegor : 48 allée Pins Tranquilles 05 58 41 91 81 Capbreton : 50 allées Marines (le long du canal) - 05 58 72 06 16 Seignosse : dans le VVF des Estagnots 05 58 48 07 61 Soorts-Hossegor : ZA Pédebert (à 100m de l’Intermarché) - 05 58 41 75 41

F l a v o r s : Service traiteur pour tous vos évenements www.flavorsfoodsolutions.com

W E B

S U R F I NG

Grâce au projet de développement numérique mis en place par la communauté de communes Maremne Adour Côte-Sud, Ozone fournit désormais en divers points de la côte une connexion internet mobile. Pour une heure, une journée, une semaine ou un mois, profitez de l’internet en toute liberté. Que vous soyez en terrasse, dans votre salon ou sur la plage, restez connectés grâce au Wi-Fi. Pour vous connecter au Wi-Fi instantanément : Connectez-vous depuis votre ordinateur ou votre mobile au réseau Ozone - MACS Cliquez sur “m’inscrire” depuis la page internet Ozone Choisissez votre formule : 1 h : 1,50 € / 1 jour : 6 € 1 semaine : 15 € / 1 mois : 25 €

Z E N

&

F U N

L e s m a i n s e s s e n t i e l l e s : massages, soins, esthétique, balnéo…tout pour se relaxer ! Avenue Notre Dame à Capbreton 05 58 43 91 32 G o l f e t t e n n i s : des parcours 9 et 18 trous, entre les pins et l’océan. Tennis sur green set, terre battue et gazon - rue Mathieu Desbieys à Moliets - 05 58 48 54 65 A d r e n a l i n e P a r c : baladez-vous dans les arbres, faites un tour de quad, sensations fortes garanties ! Route des Lacs à Moliets 05 58 48 56 62 R a i n b o w S u r f C a m p : allez surfer les spots d’Agadir avec vue sur Anchor Point ! La Pointe des Ancres - Taghazout - Maroc B o w l i n g : venez profiter de la dernière évolution du bowling et du laser quest. ZA des 2 pins, rue des résiniers - Capbreton - 05 58 72 33 72

31


18 EXTRA HOURS TO GO SURFING

TO GET THERE

RIDER: MARLON LIPKE WWW. PROTEST.EU

SURF FM n°4  

magazine local d'aout de la radio SURF FM distribué dans le sud ouest de la France