Page 1

News

ILS & ELLES É TA I E N T A U C E S Dossier : automobile

UNE INDUSTRIE EN P L E I N E M U TAT I O N !

start par et pour ceux qui entreprennent sur la Côte d’Azur

#3 - FEVRIER/MARS 2019

Guide

FINANCER SON PROJET PROFESSIONNEL Conseils

L E B E S O I N E N FO N D S DE ROULEMENT


EDITORIAL

Alors que le grand débat national engagé depuis quelques semaines par le gouvernement donne la parole à ceux qui disent, nous chez START, nous montrons ceux qui font ! Qu’il s’agisse de prendre le risque d’entreprendre pour apporter des solutions innovantes comme My Keeper (p. 12 & 13), de relever le défi d’oser être le premier comme All4Test en 2006 (p. 19) ou de dépasser ses peurs pour permettre un développement pérenne à son entreprise comme a su le faire le laboratoire Eneomey (p. 22 & 23). Bref, rendre possible, l’impossible et faire de vos rêves une réalité, c’est ce que nous admirons chez vous ! C’est aussi ce qui pourrait caractériser le Consumer Electronic Show de Las Vegas, incontournable « place to be » de la high-tech où se sont illustrées en janvier dernier, plus de 370 startup françaises dont 17 azuréennes. Parmi elles, Sensineo, Data Moove, Codesna, Smart Ear et BuQuaTi, nous racontent leur expérience au retour de ces quelques jours incroyables au cœur du monde du futur (p. 26 à 29). Un monde de plus en plus tourné vers les usages et un CES de plus en plus estampillé « Salon de l’auto bis » tant les constructeurs, fournisseurs de solutions et équipementiers du monde entier sont de plus en plus nombreux à faire étalage de leurs innovations pour la voiture de demain dans les travées du salon. Le véhicule de demain justement, c’est le sujet de notre grand dossier spécial (p. 32 à 43) et le nouveau challenge de notre territoire qui structure la filière grâce à la récente initiative « Smart Vehicle Côte d’Azur » et surfe sur la présence des Mercedes, Bosch, Hitachi et autres Renault Software Labs pour espérer devenir une « Automotive Valley » européenne. Une ambition que seule l’action peut atteindre, à condition qu’elle soit stratégique et réfléchie, ça c’est la recommandation de nos experts qui nous accompagnent dans notre rubrique « Conseils » et notre « Guide » consacré au financement de son projet professionnel ! ●

Action !

PAR MARINA CARVALHO RÉDACTRICE EN CHEF

START MAGAZINE 3


Rédactrice en chef

Directeur artistique

MARINA C A R VA L H O

VINCENT ARTUS

Journaliste sur la Côte d’Azur depuis près de 10 ans, Marina possède une bonne connaissance du tissu économique et institutionnel de notre territoire. Passionnée par le parcours des personnes qu’elle rencontre, elle aime écouter et retranscrit l’histoire de chacun avec justesse. C’est aussi elle qui s’occupe de nos réseaux sociaux, LinkedIn, Twitter, Facebook, suivez-nous ! ●

Ce directeur artistique de talent a le don de transformer n’importe quelle vision ou idée en une réalité percutante. Créatif, le niçois affectionne particulièrement les lignes épurées et les pages aérées comme pour mieux faire passer son message avec élégance et dynamisme. Multi-casquette, Vincent est également un excellent photographe et vidéographe. ●

Directrice générale BICH LECOURT Native d’Antibes, Bich possède un doctorat en économie et a enseigné plus de 20 ans en Master 2 (ISEM : Management – Economie Innovation – Industrie) à l’Université NCA. Infatigable touche à tout à la curiosité débordante, elle se dirige en parallèle vers le conseil autour de la transformation numérique et de l’innovation il y a plus de 16 ans. Une source inépuisable de savoirs pour qui l’écosystème local n’a plus aucun secret. ●

LA SUITE DE NOTRE

#Dreamteam

Super stagiaire LAURA FIORINO

Gestionnaire administrative & comptable CAROLE HÉBERT

contributeurs RP & Publicité FRANÇOISE MULLER

JEAN-PIERRE LARGILLET Journaliste de formation, Jean-Pierre gère et anime WebTimeMedias.com depuis 1999, un portail d'information économique en ligne dédié à la Côte d'Azur qui se décline en trois sites. Le tout pour une même ambition : vous faire participer aux formidables transitions numériques, économiques, énergétiques, écologiques, qui se jouent aussi en plein sur la Côte. ●

PASCAL FLAMAND Spécialiste en Stratégie Digitale et Innovation, expert en Gestion des identités et Analyse Sémantique et un brin râleur, quoi de plus normal pour Pascal de nous livrer son regard sur l’actu avec son œil aiguisé et son verbe acerbe. Sur le grill pour ce troisième numéro : les pitchs. ●

RP & Publicité PAT R I C E S A I N T- L É G E R

JULIEN HOLTZER Ingénieur de formation, féru d'innovation, curieux, créatif et dynamique Julien fait partie de ses personnes généreuses, bouillonnantes et toujours partantes, que rien n’arrête ! Pas d’étonnement à ce qu’il nous livre ses conseils sportifs. Au programme, l’importance du collectif. ●

PAT R I C K D U V E R G E R

RP & Publicité DANIEL NARO

Diplômé des Arts et Métiers et de Supélec, Patrick Duverger est DSI et Directeur des moyens généraux de la Ville d’Antibes. Elu DSI de l’année, secteur public, en 2016, il a notamment contribué à établir de nombreux partenariats d’innovation entre Antibes et la technopole de Sophia Antipolis. Responsable des délégations de service public des opérateurs de réseaux sur le territoire d’Antibes il a notamment permis l’obtention du prix de l’eau le moins cher de France. ●

BASTIEN BERNARD Avec ses équipes dédiées d’une quinzaine de personnes au sein de notre Technopole, cet avocat-associé du cabinet Askesis conseille des entreprises, des fonds d’investissements et des plateformes de crowdfunding. Il participe avec plaisir depuis 15 ans aux aventures humaines et entrepreneuriales de ses clients à tous leurs stades de développement, en France et à l’étranger. ● 4 START MAGAZINE

Evènements & Partenariat DOMINIQUE FREULON


start SoMMAiRE

022

035

019

start nEWS

012 ILS & ELLES START CETTE ANNéE My KEEPER à BAR-SUR-LoUP

022

040

qUE SoNT-ILS DEVENUS ? ENEoMEy PARIS GAGNANTS !

« AVANT D’êTRE AUToNoME, LE VéhICULE DU FUTUR DoIT êTRE PARTAGé » PIERRE SIGRIST

025 oN EN PARLE Là-BAS MALoNGo, LES PREMIèRES "CoFFEE ShoPS à LA FRANçAISE" SoNT oUVERTES à MANILLE !

026 019 ILS & ELLES SE DéVELoPPENT ALL4TEST

050

ILS & ELLES éTAIENT AU CES2019 : SENSINEo, DATA MooVE, CoDESNA, SMART EAR,BUqUATI

start Dossier AutoMobIlE : unE InDuStRIE En PlEInE MutAtIon

035 « NoUS VoULoNS FAIRE DE NoTRE TERRIToIRE UNE AUToMoTIVE VALLEy » - TEAM CôTE D’AZUR

036 NXP ET KALRAy VoNT RELEVER ENSEMBLE LE DéFI DE LA VoITURE AUToNoME

037 PREMIèRE FRANçAISE à NICE AUToUR DE LA MoBILITé AUToNoME PARTAGéE

6 START MAGAZINE

start Guide FInAncER Son PRojEt PRoFESSIonnEl

048 LEVER DES FoNDS… MAIS ENCoRE ?

050 ALLo PôLE EMPLoI, qUELLES SoLUTIoNS PoUR FINANCER MoN PRoJET PRoFESSIoNNEL ?


start SoMMAiRE

060

082

072

052

start conSEIlS

080 CES APPLIS PoUR VIVRE ET CoNSoMMER RESPoNSABLE !

056 051 LE MICRo CRéDIT, UN PRêT D’AIDE à LA CRéATIoN D’ENTREPRISE à CoNNAîTRE ET à UTILISER !

052 NICEA CoNSEIL, LA VALEUR SûRE DE VoTRE DéVELoPPEMENT !

AUDIT CoNSULTING : LE BESoIN EN FoNDS DE RoULEMENT, qUELqUES RéFLEXIoNS DE BoN SENS

start AIME

082 LIVRE : LES START-UP EXPLIqUéES à MA FILLE

066 058 Rh PARTNERS : PLUS qU’UN RECRUTEMENT, UN ACCoMPAGNEMENT DE qUALITé !

060

C’EST qUoI ToN JoB ? qUALITICIEN !

086 AGENDA SoRTIES

072 L’IMPoRTANCE DU CoLLECTIF : UN AToUT INDISPENSABLE !

L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE PoUR LES NULS

062 LE BILLET DE MAUVAISE hUMEUR DE PASCAL FLAMAND

START MAGAZINE 7


8 START MAGAZINE


Ils & elles START cette année : My Keeper à Bar-sur-Loup

012

Ils & elles se développent : All4Test

019

start

nEWS Que sont-ils devenus ? Eneomey

022

On en parle là-bas Malongo

025

Ils & elles étaient au CES 2019

026

© VILLE DE NICE

START MAGAZINE 9


start nEwS

#enbref   

skema ouvre son laboratoire en intelligenCe augmentée Son siège vient de voir le jour à Raleigh (Caroline du Sud), sur le site de la NC State University et très bientôt, ce sera au tour de Paris et Sophia Antipolis d’accueillir deux nouvelles antennes du Skema AI Global Lab, un laboratoire de recherche mondial consacré à la science de la donnée et à l’Intelligence Artificielle appliquée à la transformation numérique des entreprises et de la société en général. Mobilisant un budget initial de plus de 3 millions d’euros, l’objectif de SKEMA Business School est de faire de ce laboratoire l’un des centres de pointe en intelligence augmentée dans les 5 prochaines années. En développant des algorithmes de Science des données et d’Intelligence artificielle dans les domaines de la Finance, les affaires internationales ou encore de la stratégie, le laboratoire se spécialisera en modélisation prédictive et jouera un rôle

d’accélérateur de la recherche et de la transformation numérique des enseignements sur tous les campus de SKEMA Business School à travers l’utilisation d’une plateforme à la pointe de la technologie. Conçue pour répondre à tous les besoins, la construction du Skema AI Global Lab se fera en trois phases : développement des capacités de recherche en science des données et intelligence artificielle appliquée sur les 6 sites de SKEMA sur les 3 continents. transfert des travaux de recherche vers tous les programmes de l’école à travers le monde et tous les étudiants. valorisation et diffusion des travaux par l’école auprès des entreprises de tous les territoires où elle est implantée. à la tête de cette plateforme, Thierry Warin, Professeur en Science des données appliquée aux entreprises et créateur d’une plateforme technologique dédiée à la recherche en science des données et Intelligence Artificielle, se réjouit des multiples possibilités qu’offre un tel projet : « Nous allons nous concentrer sur les applications pour la société et les entreprises en mettant la technologie au service de l’humain. Le SKEMA AI Global Lab contribuera à créer une nouvelle génération de managers et de leaders prêts à diriger des entreprises du XXIe siècle grâce à des outils et une pensée analytique à la hauteur des enjeux du 21e siècle. » 

labCom : privé et reCherChe unis pour Créer un laboratoire Commun  Ils collaboraient déjà sur différents sujets et thèses, aujourd’hui c’est officiel, l'observatoire de la Côte d'Azur, le CNRS et l'Université Nice Sophia-Antipolis créent un laboratoire de recherche commun avec Thales Alenia Space. Pas de locaux à proprement parler pour ce nouveau laboratoire baptisé LabCom mais une trentaine d’experts qui vont collaborer afin de développer des travaux de recherches communs, des logiciels et des méthodes applicables aux process industriels. Nouvelles structures de réseaux des satellites, systèmes d’optiques pour de grands télescopes, missions scientifiques telles que l’« Asteroid Impact Mission » et la « Mission Lisa » pour l’observatoire d’ondes gravitationnelles sont parmi la dizaine de thématiques déjà établie.  10 START MAGAZINE

Climat : la mairie de Cannes réCompensée De nouvelles pistes cyclables, plus de stationnements et de bornes de recharge pour les véhicules propres, des bâtiments publics plus économes ou encore des tables de tri des déchets dans les cantines scolaires… la Ville de Cannes poursuit ses actions en faveur de l’environnement et du développement durable et ça se voit, la commune vient de se voir remettre le trophée d’or dans le cadre des Trophées Climaténergie du Département des Alpes-Maritimes qui récompensent les collectivités les plus engagées dans la lutte contre le changement climatique. Conscient que le développement durable est un levier pour l’attractivité, l’emploi et le pouvoir d’achat, David Lisnard, maire de Cannes, a fait de sa démarche environnementale une priorité avec l’ambition de faire du developpement durable, le nouveau modèle de développement du territoire articulé autour de quatre grands axes : « Cannes plus pratique au quotidien et plus harmonieuse » (déplacements, aménagement, déchets) ; « Cannes solidaire, pour une ville mieux partagée » (logement, jeunesse, santé, handicap, etc.) ; « Cannes dynamique et tournée vers l’avenir, pour une attractivité renforcée » (smart city, économie, tourisme) ; « Cannes citoyenne et exemplaire, pour une gestion responsable » (exemplarité des actions de la ville pour favoriser une consommation plus responsable et sensibiliser au développement durable). 


start nEwS

© TEAM COTE D’AZUR

Amadeus UNE NOUVELLE PAGE S'OUVRE AVEC L’ARRIVÉE DE GILLES FLOYRAC

PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

un passage de relais auquel ont assisté les grands acteurs de l'économie high tech azuréenne fin janvier à amadeus sophia : Claude giafferri, président de amadeus sas depuis 6 ans a pris ses droits à la retraite et a passé les commandes à gilles Floyrac. l'occasion de rappeler les grandes étapes d'une formidable aventure industrielle européenne dont la technopole a été l'épicentre et d'évoquer un avenir qui se joue sur l'intelligence artificielle.

#

SOPHIAANTIPOLIS

laude Giafferri restera bien sûr comme celui qui a conforté la présence d'Amadeus dans la technopole, faisant passer en six ans le centre de R&D de 2.800 à 4.200 salariés (auxquels s'ajoutent plus de 1.000 sous-traitants). Mais ce qui a également touché Jean Leonetti, ainsi que l'a souligné le président de la CASA, c'est son soutien dans le lancement et l'essor du théâtre Anthea à Antibes, ainsi que son implication dans le règlement du problème posé par le retrait de Texas Instruments avec notamment le rachat de son site de Villeneuve-Loubet qui risquait de se transformer en friche industrielle. Ce passage de relais a donné aussi l'occasion de

C

Jean Leonetti, Gilles Floyrac, Claude Giafferri © Webtimemedias

rappeler cette formidable aventure industrielle du nouveau siècle que représente Amadeus, l'une des trop rares entreprises européennes devenue leader mondial dans un des domaines du numérique (ici, dans les technologies de l'industrie du tourisme). Comme l'a rappelé avec brio Claude Giafferri, elle a commencé cette aventure avec Jean-Paul hamon (présent dans la salle). Avec une petite équipe, c'est lui qui a conçu le projet dès 1986 puis l'a implanté à Sophia en 1988 et l'a fait grandir. Les difficultés évidemment n'ont pas manqué. Elles ont été d'ordre technologique (ces grands systèmes logiciels demandent des centaines d'années-hommes pour leur développement et comportent toujours des risques d'échecs), ou d'ordre économique comme en 1991 avec l'invasion de l'Irak par les Etats-Unis qui a sinistré le transport aérien sur lequel est assis Amadeus. Mais le groupe a tenu. Grandi. L'avenir d'Amadeus, auquel est lié celui de la technopole ? Le transport aérien poursuit une forte croissance dans le monde, ce qui ouvre de belles perspectives pour de nouveaux développements d'Amadeus qui fait aujourd'hui le pari de l'Intelligence Artificielle. Ce qui explique le fort soutien que le groupe a donné à la recherche en s'impliquant à fond dans le succès de l'Idex et d'UCA (Université Côte d'Azur) ainsi que dans le projet 3IS (Institut Interdisciplinaire d'Intelligence Artificielle) pour lequel Sophia fait aujourd'hui partie des quatre candidats sélectionnés.

Ce que compte faire gilles Floyrac Ce sont ces projets qui tiennent à cœur du nouveau président d'Amadeus SAS, Gilles Floyrac qui a pris ses fonctions dès ce matin, vendredi 1erfévrier 2019. Sorti de Polytechnique, c'est à Sophia qu'il avait fait ses premières armes en y créant une start-up en 1986, puis en intégrant Amadeus en 1990. Il est parti ensuite cinq ans en Chine pour y installer les solutions Amadeus chez Cathay Pacific, puis six ans à Tokyo avant de revenir en septembre 2018 dans la technopole pour préparer le passage de relais avec Claude Giafferri. La ligne qu'il compte suivre ? Ce sera celle qui a été tracée par son prédécesseur. Développer l'excellence, continuer d'attirer les talents pour le groupe mais également conforter l'écosystème azuréen sans lequel le centre de R&D ne pourrait pas survivre. Gilles Floyrac poursuivra les efforts menés pour animer l'écosystème, pour développer l'image d'excellence du territoire, accroître son attractivité, son potentiel de recherche, de formation, d'enseignement. outre l'Intelligence Artificielle avec l'I3S, un second sujet lui tient dans l'immédiat à cœur : l'extension du site Bel Air à Villeneuve-Loubet avec la construction de 10.000 m2 pour accueillir 750 ingénieurs. Un intérêt tout particulier dans cette extension : c'est un centre où seront déployées des techniques de pointe de développement agile et collaboratif. Sophia appréciera..  START MAGAZINE 11


start News i L S & E L L E S S TA RT

nicolas demarchez My KEEPER à BAR-SUR-LoUP   

Travailler en famille n’est pas toujours simple, c’était pourtant une évidence pour Nicolas Demarchez, son frère Jeremy et leur maman Evelyne.

#

keePmeSAfe

ais s’ils se sont lancés tous les trois dans l’aventure My Keeper en 2016, c’est surtout parce qu’ils possédaient, ensemble, les compétences et le savoir-faire qu’il fallait pour créer, développer et commercialiser des solutions et technologies innovantes afin de rendre la sécurité accessible à tous. Explications !

M

PEUX-TU TE PRÉSENTER ET NOUS PARLER DE TON ENTREPRISE ? Tout a commencé lors d’un repas de famille. Ma cousine alors âgée de 13 ans ne pouvait pas aller faire son Jogging dans le parc car sa maman – ma tante – craignait qu’il 12 START MAGAZINE

lui arrive quelque chose. En discutant, on a fini par imaginer un petit objet connecté qui permettrait de prévenir la famille en cas de problème, elle a adoré l’idée et nous a dit que si on était capables de lui présenter un tel produit, alors ma cousine aurait le droit d’aller courir. « Challenge accepted », on a commencé à concevoir une gamme d’objets connectés basés sur un ensemble de technologies et services associés permettant d’assurer la sécurité des personnes dans leur vie quotidienne et au travail grâce à l’intervention possible des secours en cas de problème urgent. La première solution développée est un petit « keeper » que l’on attache

à ses clefs ou à son sac et qui permet en un seul clic d’envoyer des alertes à son cercle de « gardiens ». Famille et amis faisant partie de ce cercle reçoivent alors un sms et la géolocalisation en temps réel de la personne qui lance l’alerte. Cette solution est commercialisée à 29€ TTC sans abonnement. L’autre solution est née suite à une demande de Monsieur le Maire de Bar-sur-Loup. Celui-ci cherchait un système efficace pour protéger les enseignants et les élèves de ses écoles des risques d’intrusions, attaques terroristes et autres catastrophes. Nous avons donc mené une enquête de terrain pour développer une technologie dédiée et concevoir l’objet parfait qui devait répondre à 4 exigences : être mobile, être muni d’un avertisseur sonore discret pour éviter les sirènes anxiogènes pour les petits et ne pas favoriser les intentions malveillantes, être en lien direct avec les forces de l’ordre et être mis en place sans travaux. C’est ce que nous avons fait, en ajoutant à notre balise une levée de doute, c’est-àdire qu’un opérateur de sécurité va pouvoir faire une écoute discrète pour savoir ce qu’il se passe et si besoin communiquer avec la personne qui a envoyé l’alerte en lui demandant si tout va bien, s’il s’agit d’une erreur, d’un test, d’une

démonstration etc. Cette solution est aujourd’hui commercialisée à partir de 480€ hT (balise + abonnement) pour une durée de 3 ans. QU’EST-CE QUI T’A DONNÉ ENVIE D’ENTREPRENDRE ? C’était le bon moment ! Jeremy et moi finissions nos études et n’avions pas encore de réelles attaches, ma maman de son côté arrivait en fin de carrière. Si on a choisi de travailler en famille, ce n’est pas pour jouer la carte « family affair » absolument mais bien parce que l’on a des compétences complémentaires. Je suis moi-même issu de l’EDhEC, diplômé en Marketing, Jeremy est un développeur qui possède un double diplôme en Big Data et Intelligence Artificielle, quant à notre maman, elle est ingénieure de formation et a dirigé des centres de R&D toute sa vie. Nous ne pouvions faire autrement ! COMBIEN DE TEMPS A PRIS LE MONTAGE DE PROJET ? 6 mois de réflexion avant la création de la société le 21 juin 2016 puis encore 6/7 mois avant la commercialisation de notre premier produit en janvier 2017. Les balises destinées aux écoles sont, elles, nées en septembre 2017. AVEZ-VOUS BÉNÉFICIÉ DE L’AIDE D’UN RÉSEAU D’ENTREPRISES, D’UNE ASSOCIATION OU AUTRE STRUCTURE ? on a commencé avec l’EDhEC qui nous accompagne encore aujourd’hui. Grâce à eux on a des locaux, à Paris, Lille et Nice et un soutien nécessaire lorsque l’on se lance dans une telle aventure. La CCI Nice Côte d’Azur et la Région Sud sont également très proches de nous, c’est grâce à eux que nous pu notamment nous rendre au CES il y a quelques jours. QUELLE A ÉTÉ LA PLUS GRANDE DIFFICULTÉ QUE VOUS AYEZ RENCONTRÉE ? quelle a été celle que nous n’avons pas rencontrée surtout (rires). J’ai l’impression que mon travail consiste principalement à contourner les difficultés les unes derrières les autres mais s’il fallait en retenir qu’une je dirais qu’il est très difficile de se faire connaître et de s’imposer sur un marché très normé lorsque l’on arrive avec un produit innovant. on se retrouve souvent confrontés à des


start News i L S & E L L E S S TA RT

Nicolas Demarchez, en bas à droite et toute la joyeuse équipe de My Keeper.

personnes qui ne croient pas en l’innovation et préfèrent investir dans un système classique que tout le monde connaît bien qu’obsolète, archaïque et incomplet plutôt que de s’intéresser aux innovations que nous proposons. heureusement, nous avons reçu le prix de l’innovation de l’AMF, l’Association des Maires de France, donc ça nous aide beaucoup ! COMMENT SE PASSE TA JOURNÉE TYPE ? Il n’y a pas vraiment de journées type mais plutôt des semaines type. Chaque lundi, nous faisons un point sur ce qui a été fait la semaine d’avant, ce qu’il faut faire cette semaine et les actions de chacun pour répondre aux urgences et aux priorités. Une fois cette revue faite, on part tous au

QUELLE EST TON ACTIVITÉ « FEEL GOOD » AU QUOTIDIEN ? Il y a quelque chose que je fais chaque jour et qui m’apporte énormément, c’est une sieste de 20 à 40 minutes après mon déjeuner. Je gagne en énergie, en efficacité et je suis capable de déplacer des montagnes après ça.

place et des distributeurs de qualité. Il nous faut maintenant entretenir tous les contacts que nous avons eus là-bas. Puis il y a la sortie du film « C’est quoi cette famille »2 dans lequel My Keeper aura une très belle visibilité. Enfin, il y a une sirène que nous avons mise au point pour équiper les collèges et les lycées, une extension de la balise avec un haut-parleur de 120 décibels. Aujourd’hui, My Keeper est implanté dans une cinquantaine de communes, équipe plus de 180 écoles et déploie 1800 balises partout en France, l’idée est de poursuivre cette belle croissance.

au mieux ce sera une leçon ! Autre conseil, commence en engageant le minimum de frais possible.

ET MAINTENANT ? Nous revenons du CES aux EtatsUnis où les objectifs premiers étaient de chercher des investisseurs, des partenaires sur

QUELS CONSEILS DONNERAISTU À QUELQU’UN QUI SOUHAITE SE LANCER ? Si tu y crois et que tu travailles dur, fonce ! Ce ne sera jamais un échec,

SI C’ÉTAIT À REFAIRE ? Dans l’absolu je ferais tout de la même manière mais je vous dirais cela quand j’aurais revendu ma boîte (rires).

front, par contre, et c’est une règle absolue, lorsque l’on rentre à la maison, on ne parle pas de travail. Nous vivons encore chez nos parents mon frère et moi alors hors de question que le diner du soir se transforme en réunion du matin.

on A CHoiSi «DESiTRAVAiLLER En fAMiLLE, CE n’EST PAS PoUR joUER LA CARTE fAMiLy AffAiR.

»

START MAGAZINE 13


start News i L S & E L L E S S TA RT

pays différents pour intégrer l’incubateur : MonacoTech. Cette aide précieuse nous offre des accès privilégiés à un réseau, à l’ensemble de l’écosystème monégasque, à une visibilité accrue, mais aussi et surtout à du coaching/mentoring qui nous permet d’anticiper et de prévoir chaque étape de développement de nos start-ups avec plus de sérénité.

Victor RoBALo & Maud DANChIN, Co-CEo & Co-Founders

victor robalo NoVETECh SURGERy à MoNACo   

Héritière d’un savoir-faire de plus de trente ans dans le domaine médical humain, Maud Danchin, s’est associée à Victor Robalo pour créer en mars 2017 Novetech Surgery, une start-up pensée pour faire bénéficier les chirurgiens vétérinaires des techniques les plus avancées adaptées à leurs besoins spécifiques.

#

INNOvATION

PEUX-TU TE PRÉSENTER ET NOUS PARLER DE TON ENTREPRISE ? Novetech Surgery est le fruit d’un important savoir-faire familial dans le domaine de la chirurgie humaine couplé à une envie d’entreprendre de la part de ses deux cofondateurs, et co-gérants actuels. La société met l’ensemble de ses ressources au service des chirurgiens orthopédistes afin de développer des solutions de pointes à destination des animaux de compagnie. QU’EST-CE QUI T’A DONNÉ ENVIE D’ENTREPRENDRE ? Le goût d’entreprendre a toujours été présent au sein de notre équipe. L’entrepreneuriat est une aventure qui offre beaucoup à ceux qui s’y 14 START MAGAZINE

investissent. Le goût de l’indépendance, des responsabilités, de l’accomplissement, ou encore du travail sont autant de critères qui poussent à entreprendre.

QUELLE A ÉTÉ LA PLUS GRANDE DIFFICULTÉ QUE VOUS AYEZ RENCONTRÉE ? Instaurer une entreprise au sein d’un écosystème est une tache longue qui demande constance et rigueur. Satisfaire à toutes les exigences du marché peut parfois s’avérer d’autant plus compliqué en tant que start-up à cause de nos besoins « spécifiques ». COMMENT SE PASSE TA JOURNÉE TYPE ? L’avantage d’une start-up est en réalité l’inexistence de la « journée type ». Chaque journée sera pavée de surprise et d’inattendu. Et nous pouvons avoir affaire à toute sorte de journées, remplies d’activités commerciales, de rendez-vous avec des fournisseurs ou à l’inverse celle remplies de tâches d’administratives, de réflexions stratégiques, de conférences ou de networking. QUELLE EST TON ACTIVITÉ « FEEL GOOD » AU QUOTIDIEN ? En tant que startupper, l’obtention ou la satisfaction d’un nouveau client sur une solution innovante concrétise l’aboutissement de plusieurs mois de travail et de développement dans le milieu médical. Je crois qu’à cette étape de la société, il n’y a pas de

meilleure activité « Feel Good » que de ressentir cela, et de pouvoir le partager avec son équipe. ET MAINTENANT ? Novetech Surgery entame la nouvelle année dans une forte dynamique. Nous avons le lancement de nouveaux partenariats de distribution en cours. Cela requiert beaucoup d'effort de formation, et d'accompagnement pour réussir à tirer le meilleur parti de ces opportunités. Aussi, nous avons beaucoup de projets de développement de produits, ou d'amélioration dans les tuyaux. Tous ces projets demandent à la start-up de se structurer de plus en plus pour répondre aux besoins grandissants. QUELS CONSEILS DONNERAISTU À QUELQU’UN QUI SOUHAITE SE LANCER ? Ne vous arrêtez pas aux réflexions initiales « si cela pouvait fonctionner, quelqu’un l’aurait déjà fait », « Pourquoi personne n’y a-t-il pensé avant ? ». Prenez le temps de creuser tout sujet qui pourrait vous passionner, parlez-en, réunissez une équipe complémentaire, et avancez pas à pas. Vous vous rendrez rapidement compte qu’il y a beaucoup plus d’opportunités d’entreprendre que ce que l’on pense. Il faut savoir créer sa chance. SI C’ÉTAIT À REFAIRE ? Je referais exactement la même chose, de la même façon ! Entreprendre est une des expériences les plus difficiles que j’ai connues, mais c’est certainement aussi une des plus enrichissantes. Vous ne le regretterez pas. 

COMBIEN DE TEMPS A PRIS LE MONTAGE DE PROJET ? Dès que l’opportunité a été identifiée, le montage du projet jusqu’à obtenir la création officielle de la société à Monaco nous a pris près d’un an et demi. AVEZ-VOUS BÉNÉFICIÉ DE L’AIDE D’UN RÉSEAU D’ENTREPRISES, D’UNE ASSOCIATION OU AUTRE STRUCTURE ? Nous avons eu la chance en novembre 2017 d’être sélectionnés parmi plusieurs centaines de candidatures issues de plus de 30

Dr Philippe BUTTIN & Victor RoBALo pendant une ligamentoplastie du genou d’un chien.


start News i L S & E L L E S S TA RT

QU’EST-CE QUI T’A DONNÉ ENVIE D’ENTREPRENDRE ? L’indépendance ! Issu de Skema, j’ai été embauché dans une jolie boîte avec un joli salaire mais très tôt je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose seul tant que je n’avais ni famille ni attaches avant de m’enfermer dans une cage dorée. Ensuite, lorsque l’on a goûté au plaisir de ne pas avoir de patron, de partir d’une feuille blanche et de voir des personnes utiliser le produit ou service que l’on a créé, on ne peut pas revenir en arrière, donc je n’ai pas cessé d’entreprendre !

yohann Touboul, à gauche et l’équipe de Babeyes lors du CES 2019.

Yohann touboul BABEyES à SoPhIA   

Serial entrepreneur, Yohann n’en est pas à son coup d’essai quand il s’agit de porter un projet auquel il croit. Lorsqu’il a une idée en tête, celui qui a déjà créé plusieurs startup ces 20 dernières années est du genre à aller au bout des choses.

#

fIrSTPerSONcAmerA

a dernière innovation ? Babeyes, une petite caméra située dans l’œil d’un ourson trop mignon qui enregistre ce que voit bébé.

S

PEUX-TU TE PRÉSENTER ET NOUS PARLER DE TON ENTREPRISE ? Père de 4 enfants, c’est en les observant que je me suis dit un jour c’est dommage, ils ne sauront jamais comment je les regardais quand ils étaient bébés. Un sentiment renforcé alors que j’ai récemment perdu mon papa. Le regard qui est porté sur un enfant est particulier, précieux et tellement éphémère, en effet, on ne se souvient de rien avant 3 ans, j’ai donc imaginé un produit qui permet d’enregistrer la mémoire

des tout petits. Sans ondes Wifi ni Bluetooth, notre petite caméra ultra légère se fixe directement sur l’enfant mais aussi sur les barreaux de son lit ou de sa poussette. Equipée d’une vision nocturne et dotée d’une autonomie de 2h30 en enregistrement et 4h en veille, elle va détecter puis capter les mouvements que notre logiciel va ensuite traiter pour supprimer les parties sans visage et classer les vidéos selon la personne filmée. Commercialisée aux alentours de 100€, notre solution permet de filmer et de garder en mémoire les moments importants de la vie de l’enfant vus par l’enfant comme la fierté de ses parents face à ses premiers pas ou encore l’émotion de la famille qui le rencontre pour la première fois à son retour de la maternité.

COMBIEN DE TEMPS A PRIS LE MONTAGE DE PROJET ? En fait, ce qu’il s’est passé c’est qu’on a fait les choses à l’envers. L’année dernière déjà, on a été sélectionnés pour participer au CES Las Vegas mais nous n’avions que l’idée. qu’à cela ne tienne, on y est allés au bluff avec deux poupons et des prototypes conçus un peu n’importe comment. Malgré tout, le concept a plu et on a noué de super contacts sur place. A notre retour, il nous fallait désormais développer un produit complet en partant de rien ou presque, on s’est appuyés sur les différentes remarques et observations reçues au CES pour concevoir le produit parfait. AS-TU BÉNÉFICIÉ DE L’AIDE D’UN RÉSEAU D’ENTREPRISES, D’UNE ASSOCIATION OU AUTRE STRUCTURE ? Non. Au bout d’un moment on sait comment ça fonctionne ! QUELLE A ÉTÉ LA PLUS GRANDE DIFFICULTÉ QUE TU AS RENCONTRÉE ? Je suis du genre à penser que la volonté d’un homme peut le faire aller loin et qu’il n’y a pas de difficultés, simplement des obstacles à contourner. Ceci dit, sourcer une usine en Chine et établir des relations avec elle alors qu’elle ne parle pas un mot anglais n’a pas été chose aisée. heureusement, nous

avons eu un peu de chance et l’aide précieuse de Google Traduction. COMMENT SE PASSE TA JOURNÉE TYPE ? Je n’ai pas vraiment de journée type, mon entreprise est tout le temps dans ma tête et je ne coupe jamais réellement. Après, je vais chercher mes enfants à l’école et je déjeune avec ma femme le midi. Certaines journées sont très longues, d’autres plus courtes mais je m’organise selon mes échéances sans cloisonner mes activités. Il faut à ce moment-là que j’ai ça donc je travaille dans ce sens. QUELLE EST TON ACTIVITÉ « FEEL GOOD » AU QUOTIDIEN ? Me retrouver en famille. 4 jeunes enfants, c’est pas mal d’occupation et beaucoup de sport ! ET MAINTENANT ? Notre seconde présence au CES il y a quelques jours pour lequel nous étions beaucoup mieux préparés a confirmé l’intérêt d’importants acteurs de la distribution basés aux Etats-Unis, en Corée-du-Sud et au Japon, il nous faut maintenant entretenir cela pour toucher ces marchés essentiels pour nous. La première production est lancée, la commercialisation commence, comme à notre habitude on voit comment ça marche, quel accueil on a puis on verra ensuite pour développer de nouvelles fonctionnalités. QUELS CONSEILS DONNERAISTU À QUELQU’UN QUI SOUHAITE SE LANCER ? Si on aime passionnément ce qu’on fait alors il faut le faire. ça permet d’outrepasser toutes les difficultés et de garder ce qui est le plus important : les jolis souvenirs ! SI C’ÉTAIT À REFAIRE ? Je referais tout exactement de la même façon parce que jusqu’à présent on s’est amusés et on s’amuse encore beaucoup ! 

START MAGAZINE 15


start nEwS

Qwant À CANNES ondé à Nice où il a toujours son centre de R&D, c’est à Cannes que « le moteur de recherche qui respecte votre vie privée » a choisi de renforcer son implantation azuréenne. Celui qui a récemment été préféré au géant Google par la région Ile de France, l’Assemblée Nationale et dernièrement la Métropole Nice Côte d’Azur, vient en effet de faire

F

l’acquisition d’un plateau de 810m² au cœur du quartier Forville pour y installer qwant Star dédié… au 7e art et aux œuvres audiovisuelles. Une implantation comme une évidence dans la ville du cinéma pour un coût de plus d’ 1.4M€ signe du développement « vertical » déjà impulsé par qwant Music, qwant Games et qwant Junior.

La Métropole NICE CÔTE D’AZUR, TERRITOIRE PILOTE P O U R L E S S TA R T U P

Dès 2019, ce sont 25 collaborateurs (et une quarantaine en 2021) qui devraient prendre possession des lieux pour développer ce moteur de recherche ciblé toujours sans aucune collecte de données, rejoints par les équipes de qwant Edu destiné à éduquer le grand public sur les enjeux et les dangers du net et qwant accélérateur, pour l’accompagnement des startup.

Rica Lewis POURSUIT SON O P É R AT I O N D I V E R S I F I C AT I O N ! ous vous en parlions dans notre numéro précédent (cf. p2425), malgré ses 90 printemps, la marque Rica Levy International fourmille d’ambitions et de projets. Parmi ceux qu’elle a annoncé en début d’année, le lancement officiel d’une nouvelle gamme respectueuse de l’environnement, de nouveaux produits, un retour vers son segment d’origine et un co-branding d’exception ! Déjà connue pour avoir diminué sa consommation d’eau de 30% dans ses techniques de production, La marque lance « My planet », une collection green, conçue à partir de technologies de délavage à l’ozone innovantes. Résultats : moins d’eau, moins d’énergie et moins de pollution. Au niveau des nouveaux produits, c’est l’ « underwear » masculin qui fait son entrée dans les offres Rica Lewis tandis que la marque renoue avec ses origines en proposant toute une collection Workwear à la fois pratique et résistante pour les bricoleurs du dimanche comme pour les professionnels. Enfin, comme chaque année, Rica Lewis développe un co-branding pour toucher une cible plus jeune. Cette année, c’est aux couleurs de la NASA qu'il sera. 

N

© VILLE DE NICE

rédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation l’a annoncé il y a quelques jours, la Métropole Nice Côte d’Azur est l’un des 18 territoires lauréats qui intègrera le programme « French Tech Seed », un fonds d’investissement doté de 400 M€ sur le plan national issus du Programme d’investissement d’avenir intégré au Grand plan d’investissement et opéré par Bpifrance pour le compte de l’Etat. Un Etat, définitivement tourné vers l’une de ses principales ambitions : positionner l’hexagone comme un acteur majeur de la Deep Tech et de ces innovations de rupture (robotique, IA, IoT…). Parce qu’il repose sur un mécanisme de prescripteurs

F

16 START MAGAZINE

labellisés et un effet de levier sur l’investissement privé, « le fonds French Tech Seed va nous permettre d’aller beaucoup plus loin dans le soutien aux start-up à caractère hautement technologique travaillant sur la conception de technologies très innovantes, et qui possèdent un haut potentiel de création d’emplois et de croissance » se réjouit Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur. Et d’ajouter « Nous allons pouvoir avec ces moyens, amplifier les levées de fonds auprès d’investisseurs privés, à raison de 2€ pour 1€ d’investissement privé pour des montants d’investissement allant de 150 000 à 750 000 euros par start-up, permettant ainsi un amorçage déterminant. » 

Une formidable nouvelle pour David Lisnard, Maire de Cannes : « avec une croissance de +20%, une présence dans 42 pays et notre volonté de renforcer notre filière audiovisuelle, c’est une implantation positive pour le quartier et pour Cannes dans sa vocation liée à l’économie créative ».  www.qwant.com


start nEwS

Le cabinet DE CONSEIL PA C K . L A N C E GINK., SA SOLUTION GLOBALE POUR LES ENTREPRISES

é à Paris mais désormais installé à Nice où il accompagne les entreprises dans leurs stratégies de croissance et d’innovation aussi bien en financement qu’en communication et marketing digital, le cabinet de conseil Pack. a choisi d’appliquer à la lettre le fameux adage « Charité bien ordonnée commence par soimême ». En effet, pour croître, l’entreprise a choisi de suivre ses propres conseils, en créant Gink. pensée pour répondre à l’évolution des besoins des entrepreneurs. Gink. c’est des consultants talentueux, des profils de haut vol, de solides compétences, une profonde envie d’entreprendre et un studio ouvert à tous les entrepreneurs à la recherche d’un accompagnement personnalisé.

N

La solution whoog R E T E N U E PA R U N E C E N T R A L E D ' A C H AT H O S P I T A L I È R E PAR JEAN-PIERRE LARGILLET a start-up sophipolitaine Whoog continue de faire son chemin sur son créneau de la gestion des recrutements et remplacements de personnels hospitaliers volontaires. En ce début d'année, elle annonce qu'elle vient d'être retenue par la Centrale d'Achat de l'Informatique hospitalière (CAIh) pour proposer à ses plus de 800 adhérents la solution numérique la plus adaptée pour gérer les recrutements et les remplacements de personnels. Le milieu hospitalier fait face à de nombreuses contraintes liées au remplacement des personnels absents pour assurer la qualité et la continuité des soins. qu'elle soit imprévue, urgente ou planifiée, la recherche d'un remplaçant est chronophage et coûteuse pour les établissements de santé. C'est pour soutenir les hôpitaux face à ces contraintes que la CAIh a retenu la solution de l'outil Whoog, qu'elle qualifie de simple, ergonomique, performant et personnalisable, et qu'elle propose via son portail adhérent. Le marché durera d'octobre 2018 à octobre 2022. C'est avec le soutien du ChU de Montpellier que Whoog a créé dès 2015 cette solution qui s'est imposée comme la solution référente dans la gestion des recrutements et des remplacements en santé. Elle équipe ainsi déjà plus 40% des ChU et gère actuellement plus de 3.000 missions chaque jour sur tous types de compétences (soignants, techniques, médical). La solution est déployée dans de nombreux GhT (Groupement hospitalier de territoire). www.whoog.com.

Gink. c’est aussi un programme de mentorat sur 3 ans à l’issu duquel les porteurs de projet récoltent une cagnotte amorçant ainsi le financement de leur entreprise.  www.team-pack.fr

optique : UN 5E MAGASIN POUR LE GROUPE ALBANO

L

pticien lunetier depuis plus de 30 ans, Patrick Albano est de ceux qui ne doivent rien au hasard. Altruiste, travailleur et rigoureux, il a ouvert son premier magasin à Nice il y a 25 ans porté par le besoin de créer un lieu convivial où chaque personne pourrait bénéficier de services de qualité et vivre une expérience clients unique grâce à une équipe de professionnels dévoués. Aujourd’hui, si les valeurs sont restées les mêmes, l’entreprise est devenue un groupe de 4 magasins de proximité affiliés optic2000 et certifiés AFNoR et employant 25 opticiens lunetiers diplômés, monteurs, vendeurs, optométristes et adaptateurs de

O

lentilles de contact. Nice Ariane, Nice Saint-Roch, VilleneuveLoubet et Cagnes-sur-Mer, c’est ici, à quelques pas de son magasin situé boulevard Maréchal Juin, que le dirigeant vient d’ouvrir « Vue Mer », sa nouvelle enseigne, en nom propre cette fois-ci. L’occasion pour lui de proposer de nouvelles collections de lunettes plus haut-de-gamme dans cet espace de 75m² entièrement refait à neuf et d’ajouter une nouvelle corde à son arc, celle de l’audition. Un nouveau marché que le groupe entend bien conquérir avec l’aide de son audioprothésiste recruté pour procéder à l’appareillage des malentendants. 

START MAGAZINE 17


start News iLS & ELLES SE DéVELoPPEnT

Jérémy « LiptoNNN_ » Girardeau, 1er joueur professionnel arrivé chez Esport-Management, en charge aujourd’hui de tout le contenu lié à Counter Strike aux côtés de Mike M. hessabi, CEo d’EsportManagement et membre fondateur de l’entreprise.

esportmanagement.com L A P E T I T E S TA R T- U P q U I MoNTE DANS UN MARChé à PLUSIEURS MILLIARDS !   

Elle a été créée en mai 2017 et déjà les chiffres qu’elle affiche frôlent l’insolence. La SSII qui accompagne les gamers voulant passer de leur salon aux arènes professionnelles compte déjà près de 400 000 joueurs et une quarantaine d’employés.

# es chiffres amenés à grossir aussi vite que le marché de l’E-sport, selon une étude réalisée par le site web spécialisé Newzoo, celui-ci était de 700 millions de dollars en 2017 et devrait atteindre 1.5 milliards en 2020. Mais, encore faut-il savoir de quoi on parle, si la nébuleuse fait rêver tout le monde, peu ont les connaissances, le savoir-faire et les codes de ce monde à part, cher aux Millennials. or c’est précisément ce que possède EsportManagement.com ! En effet, fondée par 4 associés aux parcours diamétralement opposés – Tristan Berguer et Guillaume Golfieri, joueurs semi-professionnels et le serial

D

18 START MAGAZINE

BIOT entrepreneur Mike hessabi, Président de Sophia business Angel ainsi que Alexandre Amoukteh, ancien directeur et associé du Boston Consulting Group – la start-up sait parfaitement comment répondre aux besoins des joueurs. DEUX CIBLES PRINCIPALES POUR DES SOURCES DE REVENUS VARIÉES Parce qu’elle développe sa propre plateforme technologique, la startup permet aux joueurs d’évaluer leur niveau, d’accéder à des guides pour s’améliorer, de constituer et gérer une équipe, de définir des stratégies de jeu, de s’entrainer régulièrement sur

des tournois en ligne, et de trouver des sponsors. Un modèle économique « freemium » pensé autour de l’ensemble des besoins du esportif amateur mais aussi permettant aux partenaires de bénéficier d’une porte d’entrée ciblée vers celles et ceux qui font le marché de l’e-sport.

déploiement international. Enfin, nous allons continuer de recruter rapidement des personnes dans le monde et à Sophia, principalement des ingénieurs en informatique et des spécialistes marketing & communication pour notamment accélérer notre taux d’acquisition de membres ».

2019 POUR COMMERCIALISER, EMBAUCHER ET SE DÉPLOYER À L’INTERNATIONAL Jusqu’ici gratuite car en phase de tests et « debuging », la plateforme qui répond aux besoins des joueurs compte bien passer à la vitesse supérieure cette année pour atteindre son objectif de couvrir les 5 à 10 jeux clés du moment et un chiffre d’affaires dépassant largement le million d’euro sur l’année 2019. « Nous venons d’ouvrir une entité en Californie où 4 personnes travaillent maintenant à plein temps » explique Mike hessabi avant de poursuivre sur les ambitions et les projets de l’entreprise, « nous venons également de signer deux partenariats d’exception avec G2 Esports, un des meilleurs clubs esportifs professionnels au monde, et Dreamhack, le plus grand organisateur de tournois et festivals e-sport. Une levée de fonds prévue au printemps nous permettra d’accélérer notre croissance et

L’objectif est clair, EsportManagement.com entend révolutionner la pratique du sport électronique et compte bien devenir la première plateforme mondiale dédiée aux joueurs amateurs e-sport dans un marché en plein développement et il faut avouer, que la start-up est bien partie pour y arriver ! 

noUS VEnonS «D’oUVRiR UnE EnTiTé En CALifoRniE où 4 PERSonnES TRAVAiLLEnT MAinTEnAnT à PLEin TEMPS

»


start News iLS & ELLES SE DéVELoPPEnT

La croissance d’All4Test s’est accélérée ces dernières années jusqu’à afficher un chiffre d’affaires à 2.6 M€ pour la partie française de l’activité, un bond que Julien explique par la dynamique actuelle mais aussi par ses références, « nous comptons parmi nos fidèles clients Seloger.com, Vinci, Kering IT, Docapost, Microsoft, Pro BTP, des opérateurs Telecom … forcément on accède petit à petit à des marchés de taille supérieure et nous proposons de plus en plus des plateaux de test externalisés où nous donnons accès des équipes clés en main et certifiées ISTqB.»

des offres diversifiées pour répondre à la tendance : rpa et ia

All4Test LE PRÉCURSEUR DU TEST LOGICIEL, DÉJÀ TOURNÉ VERS LES ENJEUX DE DEMAIN

PAR MARINA CARVALHO

décidément, il a toujours un temps d’avance… lorsqu’il créé sa structure en 2006, Julien van Quackebeke est un des premiers pure players du genre à saisir l’urgence économique qui se cache derrière les tests de logiciels. aujourd’hui, son expertise technique et sa méthodologie de pointe ont fait de lui un acteur référence pour les entreprises conscientes de l’enjeu que représente la qualité logicielle.

#

«

vALBONNe

Saviez-vous que 60% des projets informatiques sont des échecs dans le sens où ils ne tiennent pas les délais ou ne fonctionnent pas correctement ? ». Très tôt, celui qui est depuis deux ans maintenant à la tête de la commission « Test & qualité Logiciel » de Telecom Valley fait ce constat alarmant. Un constat accentué par la digitalisation et la mutation de l’industrie qui doit faire face à des délais de développement de produits toujours plus courts, une externalisation croissante d’une partie des projets, des contraintes légales, une volonté de mieux évaluer la qualité et la mise en œuvre de pratiques Agiles. Pour répondre à ces besoins et évoluer avec les problématiques, Julien a conçu quatre offres destinées aux grands groupes comme aux PME (analysez, optimisez, réalisez et externalisez) tout en repensant le fonctionnement, « plutôt que de laisser la fameuse dette technique s’installer en faisant trainer les bugs et en n’accordant pas le temps qu’il faut pour faire les tests, nous allons inverser le paradigme et aider nos clients à concevoir un logiciel avec des méthodes « drivées » par le test afin que celui-ci devienne un moyen de spécification de l’application et facilite l’automatisation des test (méthode ATDD/ BDD). En gros pour décrire comment l’application va marcher, on va décrire d’abord comment on va la tester. » Très vite, la méthode séduit, deux ans après son bureau de Sophia Antipolis, c’est à Paris « pour être au plus près des sièges » puis à Tunis que l’entreprise se déploie. Trois sites sur lesquels travaillent aujourd’hui plus de 50 personnes de la conception du soft à l’exploration de toutes les lignes de codes pour traquer la moindre faille et analyser la qualité et la sécurité de celles-ci.

Très vaste, le test va aussi très vite et l’une des forces de Julien est sa capacité à « rester en veille pour voir ce qu’il se passe et anticiper alors les besoins de demain ». C’est pourquoi l’entreprise entend se diversifier en 2019 en développant le RPA (Robotic Process Automation), « il y a une tendance dans la digitalisation, c’est l’automatisation des process métiers. C’est quelque chose que l’on trouve dans les banques et les assurances au départ mais n’importe quelle PME est confrontée à cette automatisation qu’il s’agisse de l’édition de factures ou d’autres tâches. Les problématiques étant les mêmes que celles que nous connaissons dans l’automatisation des tests, nous avons un savoir-faire valorisable sur ce nouveau segment. » Autres innovations, le Deep Learning et l’intelligence artificielle, « on va ajouter ces couches « cognitives » dans l’analyse « big data » des entreprises pour créer des assistants virtuels en se servant de toutes les informations collectées à partir des développeurs, Po et testeurs. » Pour mener à bien ce dernier projet, ALL4TEST recrute des ingénieurs data scientists et test automation et est à la recherche de partenaires pour structurer sa nouvelle génération d’outils de tests. « Grands comptes, éditeurs de logiciels, chercheurs… nous souhaitons agréger notre expertise à celles de différents acteurs pour bâtir une offre commune d’ici deux à trois ans. » Le message est passé ! 

SAViEz-VoUS QUE «60% DES PRojETS infoRMATiQUES SonT DES éCHECS DAnS LE SEnS où iLS nE TiEnnEnT PAS LES DéLAiS oU nE fonCTionnEnT PAS CoRRECTEMEnT ?

»

START MAGAZINE 19


start News iLS & ELLES SE DéVELoPPEnT

dans le segment des « beauty foods » est également présente dans plus de 15 pays du Moyen-orient à l’Asie où elle connaît un véritable engouement. Il faut dire que seulement 23% de la population française consomme des compléments alimentaires contre 60% aux Etats-Unis et au Japon. L’explication peut-être à la part de chiffre d’affaires réalisé à l’export : 30% en 2017 soit 13 M€. Preuve d’un succès évident pour l’entreprise qui entend bien poursuivre sa conquête de nouveaux territoires dans les années à venir.

innover sans cesse

Laboratoire Biocyte UNE STRATÉGIE DE NICHE GAGNANTE ENTRE INNOVATIONS ET EXPERTISE

il a fait de la lutte contre le vieillissement son combat et à la longévité dans son adn. Créé en 2006 par philippe bruneau, expert en compléments alimentaires, qui s’associe, dès 2009, à Frédéric levy, docteur en pharmacie, le laboratoire mouginois a su traverser le temps pour s’imposer comme un pionnier de référence internationale.

# n début pour la marque à succès qui vient de conclure une levée de fonds de 3M€ et en veut toujours plus pour booster sa croissance et affirmer ses ambitions. En 2015 déjà, le spécialiste de la nutricosmétique – cette discipline à la croisée des compléments alimentaires et des soins beauté – avait fait parler de lui en levant 2.3 M€ pour sa croissance organique. 3 ans après, son chiffre d’affaires est passé de 9 à 20 millions d’euros et ce sont près de 150 références haut de gamme permettant d’agir dans trois grands domaines (Nutricosmétique, minceur et longévité) qui sont distribuées via un réseau de 1 800 points de vente en France.

U

doubler son réseau de distribution et confirmer sa place de leader « Cette année, nous visons une nouvelle croissance de 50% », l’objectif est clair pour les deux associés qui ont clôturé, fin 2018, une 20 START MAGAZINE

mOUGINS

CETTE AnnéE, «noUS ViSonS UnE noUVELLE CRoiSSAnCE DE 50%.

»

nouvelle augmentation de capital de 3M€ souscrite par Sofipaca et Région Sud Investissement (un véhicule de co-investissement local géré par Turenne Capital). « De quoi doubler nos points de vente français (pharmacies, parapharmacies, magasins bio…) et accentuer la communication afin de maintenir une croissance annuelle de plus de 15% » explique Frédéric Levy. Sans oublier l’export, la marque française leader

Lorsqu’on les questionne sur les secrets de leur succès, les deux hommes sont unanimes : l’innovation. Véritable précurseur, quand Philippe Bruneau se positionne sur ce marché de niche en 2006, la nutricosmétique n’en est qu’à ses balbutiements et Biocyte ne compte que 6 produits. Il sait que pour s’installer et perdurer il va devoir innover. Le sourcing, la définition de la meilleure forme galénique, la capacité à découvrir de nouveaux actifs et l’audace vont alors constituer la base de ces innovations. La première en date, l’acide hyaluronique en 2009 que l’on va ingérer et non injecter est un succès immédiat. Ensuite, c’est la kératine que l’on va utiliser pour améliorer la qualité des cheveux et réduire leur chute, là aussi, pari réussi. Puis vient la mélanine en gélule en 2013 pour bronzer tout en étant protégé. Continuer à apporter des nouveautés et répondre aux problématiques de lutte contre le vieillissement autour de trois axes principaux : la beauté, la minceur et la longévité, c’est le challenge du Laboratoire Biocyte qui compte aujourd’hui près de 40 collaborateurs et est considéré comme le fleuron haut de gamme des compléments nutritionnels beauté et anti-âge. Grâce à son savoir-faire, son sens aiguisé de l’innovation, ses technologies avancées et l’efficacité de ses produits, Biocyte a su s’imposer dans un marché exigeant et continue de séduire toujours plus de consommateurs. En 2018, le laboratoire s’est vu remettre le Prix « Victoire de la Beauté 2017/2018 » pour la 8e année, ouvrant de belles perspectives d’autant que l’on murmure déjà qu’une « autre révolution » se prépare dans les semaines à venir… 


start News Q U E S o n T- i L S D E V E n U S ? ssue d’une famille de médecins, Audrey est très vite confrontée à une problématique : celle de trouver des produits efficaces aux propriétés optimisées offrant un dosage en principe actifs de qualité. Réputés pour leur forte concentration en principes actifs, ce sont les produits de la marque américaine Mene & Moy qui vont séduire la jeune femme qui crée sa société de distribution en 1999.

I

de distributeur à fabricant

eneomey PARIS GAGNANTS !   

PAR MARINA CARVALHO

C’est une marque discrète dont le savoir-faire et l’excellence n’est pourtant plus à prouver. Sous la direction de la lumineuse Audrey Talayrach, Eneomey a su se réinventer pour faire sa place dans un marché ultra concurrentiel et répondre aux besoins de toutes les femmes. Entre doutes, espoirs optimistes et management altruiste, la PME spécialisée en dermatologie et cosmétologie ose les (r)évolutions avec courage et talent depuis sa création il y a 20 ans.

#

cAGNeS-SUr-mer

22 START MAGAZINE

Les produits font vite l’unanimité, le chiffre d’affaires augmente d’année en année mais rapidement Audrey se rend compte qu’il manque quelque chose, « les soins étaient très efficaces mais ils n’avaient pas le look que l’on désirait. La femme française est chic, passionnée, sensorielle, inspirée et inspirante alors que les américains sont « brut de décoffrage », ils ont les principes actifs et la qualité mais ils n’avaient pas l’identité olfactive. » Cette recherche de sensibilité féminine, ce besoin d’accord avec ses valeurs et les envies des françaises, Audrey va les mûrir 15 ans avant de prendre la décision qui fera basculer Eneomey dans le monde des fabricants « made in France ». Le temps pour elle de grandir, de trouver le courage d’entraîner une équipe de 20 personnes dans cette nouvelle aventure et d’étudier toutes les pistes et tous les aspects pour proposer des soins d’exception. En 2015, c’est le grand saut, Mene & Moy devient Eneomey, une anagramme comme un nouveau départ comme nous l’explique Audrey « E pour Energie, NEo pour nouveau et ME(y) pour moi, notre expertise étant basée sur le renouvellement cellulaire de la peau, cette nouvelle création prenait tout son sens et impulsait une nouvelle dynamique. » Noms, packaging, produits, identité visuelle, formules, mais aussi laboratoires français avec qui la marque développe tous ses soins… tout est retravaillé pour reprendre la main sur l’histoire américaine et devenir 100% français ! Un pari osé qui portera rapidement ses fruits, « lors de notre année de transition, une année difficile, nous sommes passés d’un chiffre d’affaires de 5.5 M€ à 5.7 M€, deux ans après nous sommes à 7.5 M€ » nous confie Audrey. Un véritable tour de force pour une « petite » entreprise indépendante de 26 personnes qui a su entrer en pharmacie où la tendance est principalement à l’apanage des grands groupes. Aujourd’hui, forte de l’expertise des dermatologues, chirurgiens et médecins esthétiques avec qui elle travaille, l’entreprise, « précurseuse » dans l’intégration de la molécule d’acide glycolique, la vitamine C et l’acide phytique, propose une gamme de soins complète de 18 produits permettant de répondre à trois problématiques majeures : les rides, les taches et l’acné.

+75% à l’export et un marché français en grande forme Si se rapprocher de la consommatrice française a permis à la marque d’afficher une belle croissance en passant de 400 à près de 700 pharmacies dans l’hexagone, c’est surtout à l’export qu’ Audrey constate une nette évolution, « nous sommes passés de 100 000€ de chiffre d’affaires à plus d’1 million et sommes présents au Maroc, en Suède, au Liban et en Chine. » Des

LoRS DE noTRE «AnnéE DE TRAnSiTion, UnE AnnéE DiffiCiLE, noUS SoMMES PASSéS D’Un CHiffRE D’AffAiRES DE 5.5 M€ à 5.7 M€, DEUx AnS APRèS noUS SoMMES à 7.5 M€.

»

marchés certes opportunistes mais que le « Made in France » a immédiatement séduit, « la France étant leader dans la production de cosmétiques mais surtout l’un des marchés les plus exigeants. Formuler et fabriquer en France permet d’assurer à nos consommateurs des compositions saines, respectueuses des normes et de leur peau. » Se déployer à l’international reste donc une priorité pour Audrey mais, en bonne dirigeante intuitive et réfléchie qu’elle est – oui, elle nous prouve qu’on peut être les deux – elle sait aussi qu’aller vite peut parfois être dangereux, « en 2018, ce développement nous a mis en rupture de stock sur le marché français or il n’est pas question que l’un desserve l’autre. Le marché français est notre


start News Q U E S o n T- i L S D E V E n U S ? presque philosophique pour laquelle la dirigeante, membre de l’APM Nice (Association Progrès du Management), multiplie les initiatives, « nous avons développé un CRM en interne et chaque bonne idée et codée pour l’ajouter à notre planification sur 3 ans, chaque année, un entretien est organisé avec chacune des personnes pour voir comment chacun voit le futur de l’entreprise, comment il pense l’améliorer et comment il souhaite grandir. Et chaque mois, un binôme issu de services différents travaille ensemble et organise un repas d’équipe pour se retrouver et échanger nos retours d’expériences. » Bienveillance, confiance et responsabilité, telles sont les valeurs de l’entreprise qu’Audrey partage avec son équipe. Allergique à la hiérarchie et au traditionnel organigramme, elle a même été jusqu’à faire appel à Emilie Prissette, une consultante externe qui l’accompagne dans son développement commercial et managérial. Ensemble, les deux femmes ont imaginé une nouvelle façon de concevoir le management, « nous ne sommes pas une pyramide, mais un corps humain, je m’explique, nous avons ici 7 pôles d’activités, tous reliés entre eux, notre pôle commercial représente le nez, il inspire le chiffre d’affaires et souffle la bonne parole ; le pôle Finances, informatique et administratifs est le poumon qui traite et fait circuler les données ; moi je suis émotionnelle, intuitive, je fonctionne par pulsions, je suis le cœur ; le pôle communication/marketing c’est la bouche, les oreilles et les yeux car il leur faut être attentifs pour faire passer le bon message ; le cerveau c’est notre R&D ; les bras et les mains, notre pôle achats/logistique/production ; et les jambes, notre pôle export. » Un management payant, la cheffe d’entreprise constate un turnover moins important et une véritable implication de la part de toute son équipe. Un autre tour de force pour cette éternelle optimiste qui a fait des études d’économie au départ pour comprendre le monde mais qui a saisi au fil du temps que la plus grande force d’une entreprise n’est pas son chiffre d’affaires mais bien les gens qui la composent.  marché le plus important, notre ambition est d’atteindre la barre des 2 000 pharmacies, il nous faut donc travailler là-dessus et avancer prudemment à l’international pour atteindre cet objectif. » Une nouvelle gamme comme nouvelle stratégie Pour atteindre cet objectif, Eneomey a lancé fin décembre REJUV, un nouveau programme de soins pour une nouvelle segmentation consacrée à la plasticité de la peau. Nul n’ignore qu’avec l’âge, la qualité de l’élastine, du collagène et de l’acide hyaluronique présents dans le derme se dégrade et la peau perd sa fermeté, le sérum antiâge repulpant contenant 7% d’acide hyaluronique quand les autres marques affichent un taux à moins d’1% et la crème anti-âge redensifiante permettent de retrouver rapidement élasticité et tonicité. Cette promesse, Audrey la fait à toutes les femmes, celles qu’elle met notamment en scène dans sa nouvelle communication visuelle. Conçu comme une porte d’entrée vers le savoir-faire Eneomey, ce

programme entend se rapprocher des utilisatrices, « l’expertise on l’a, maintenant il nous faut la montrer », explique Audrey qui poursuit « l’idée est de faire une boucle, jusqu’ici on a parlé aux médecins qui étaient sollicités par ces femmes pour savoir ce qui leur fallait afin de répondre à leurs besoins. Avec REJUV, on s’adresse maintenant à la femme qui consulte son dermatologue ou son médecin esthétique mais ne sait pas que des solutions plus douces, naturelles et moins invasives peuvent déjà leur apporter une première réponse. Là, on leur dit, on peut rendre toute sa fermeté à votre peau… on peut également s’occuper de vos rides, taches ou problèmes d’acné. »

un management complètement repensé Si elle sait où elle va, Audrey sait aussi comment elle veut y aller, lorsqu’on lui demande quelle est son ambition à terme, la jeune femme répond immédiatement, « que l’on soit toutes et tous heureux dans cette entreprise. » Une vision START MAGAZINE 23


start News o n E n PA R L E L à- B A S

Copines de sortie, à la reCherChe d’investisseurs pour s’exporter ! on ne les arrête plus ! quelques mois après que Patricia Ruelleux et Cécile Macaudière aient créé leur application à Nice pour ne plus jamais sortir seules, les deux jeunes femmes entendent bien booster leur développement

dès le premier trimestre 2019 « pour répondre à de plus en plus de personnes qui nous sollicitent pour savoir quand l’application arriverait dans leur ville ». Déjà active à Paris, Strasbourg et Montpellier, l’appli mobile – qui séduit déjà près de 20 000 utilisatrices – a maintenant besoin d’investisseurs et de marques partenaires pour étendre son déploiement et couvrir les principales villes de France mais aussi les grandes cités francophones telles que Bruxelles ou Montréal. Avis aux amateurs « sensibles à la cause féminine qui souhaitent augmenter leur visibilité et accroître leurs opportunités commerciales.» 

le groupe ragni éClaire le gabon C’est à travers sa filiale Novea Energies que le groupe azuréen a livré, il y a peu, 3 000 candélabres solaires à Libreville et dans l’arrièrepays, à Port-Gentil, Ndjolé, Franceville, Makokou et Bitam. Une installation comme un soutien au développement économique de ce pays d’Afrique centrale qui réaffirme la volonté de l’entreprise familiale azuréenne de creuser son sillon sur le continent africain. Fonctionnant avec la technologie Endurance + qu’elle a développé après plus de 7 ans de recherche et développement et grâce à laquelle Novea Energie a été choisie, les lampadaires Combi Top 3 sont composés d’un panneau photovoltaïque de haut rendement et offrent 5 ans de garantie pour une durée de vie de plus de 10 ans. De quoi offrir plus de visibilité à un savoirfaire et donner envie, qui sait, à d’autres pays africains de s’équiper avec Novea Energies. 

24 START MAGAZINE

saphelec ConForte sa présenCe dans le nord de l’hexagone Après Nice, Marseille, Lyon, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, l’Ile de France, Anglet et Lille, c’est à Calais que le premier distributeur SFR Business indépendant de France étend son réseau national grâce au rachat d’Infotel Entreprises. Une acquisition qui porte à 10 le nombre d’agences Saphelec après le rachat en juillet dernier du lillois ASI. Un coup d’accélérateur dans son développement en ce début d’année pour « devenir un interlocuteur incontournable dans les hauts de France » explique hervé Mangot, PDG de Saphelec avant de poursuivre « nous allons lancer une campagne de recrutement ambitieuse sur Villeneuve d’Ascq et Calais pour profiter des investissements importants réalisés par SFR et le groupe ALTICE dans la fibre dédiée. » 

© MATYAS REHAK/ SHUTTERSTOCK.COM

lycie de niCe à Kourou Après avoir remporté le concours « ActInSpace France » à Toulouse en mai 2018 grâce auquel ils ont pu assister au lancement de la fusée Ariane à Kourou et le prix ESA lors des Galileo Masters à Marseille en décembre dernier, Lycie offrira sa première version grand public en 2019. L’idée est de rassembler dans une application gratuite, des systèmes de préventions du danger et des accidents de la route. Comment ça marche ? Très simple d’utilisation, il suffit de poser votre Smartphone sur le tableau de bord de votre véhicule, un message sonore et visuel se déclenchera pour vous avertir dès lors que l’application détectera des anomalies ou des situations inquiétantes sur votre trajet. Nouvelle forme d’intelligence artificielle basée sur un Brevet du CNES (Centre National D'étude Spatial), Lycie s’adapte au style de conduite de chaque chauffeur pour devenir un véritable assistant personnel. En préincubation à l’incubateur PACA-EST, la startup niçoise a d’ores et déjà annoncé que des mises à jours viendront perfectionner les fonctionnalités de l’application afin d’améliorer la pertinence des informations. En attendant, la startup développe des partenariats avec différents acteurs de l’automobile (équipementiers, flottes de véhicules, etc.) mais aussi avec des laboratoires de la région pour développer l’axe commercial et technique.  www.lycie-app.fr .


start News o n E n PA R L E L à- B A S

directeur général de Malongo, nous voulions «réaliser un objectif que nous avions depuis trois ans : lancer en Asie une ligne de «coffee shops à la française.» Et la première opportunité s'est présentée aux Philippines. En janvier 2018, le torréfacteur a pu signer un contrat de «master franchise» avec un partenaire local très présent sur le territoire et notamment sur la capitale tentaculaire de Manille : Noble house. Initialement, il avait été

RéALiSER Un «oBjECTif QUE noUS AVionS DEPUiS TRoiS AnS : LAnCER En ASiE UnE LiGnE DE CoffEE SHoPS à LA fRAnçAiSE.

»

Malongo : LES PREMIÈRES "COFFEE SHOPS À LA FRANÇAISE" SONT OUVERTES À MANILLE !

PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

l'export ? malongo, le torréfacteur niçois, connait depuis des années. C'est en 1998 qu'il s'y est ouvert en créant los Cafés, la filiale malongo pour l'export en espagne.

# epuis, la palette s'est étoffée. Largement. En 2017, 10,9% de son chiffre d'affaires (110 M€) a été réalisé à l'export avec comme premiers marchés étrangers, la Belgique, toujours l’Espagne, mais aussi la Suisse, la Nouvelle Calédonie et la Suède. Mais jusqu'à présent, il s'agissait de commercialiser les mêmes produits qu’en France dans la grande et moyenne distribution ainsi que dans l'hôtellerierestauration. D'élargir à l'étranger une activité de

D

cArrOS vente de café gourmet, en grain, en poudre ou de plus en plus en dose, avec une labellisation commerce équitable. Un business modèle qui lui avait si bien réussi en France. L'aventure à l'international qui a commencé l'an dernier est d'une nature différente. D'abord par les marchés visés, ceux de l'Asie. Ensuite par une activité axée beaucoup plus sur le service et le savoir-faire qu'une simple distribution de produits. Comme le souligne Jean-Pierre Blanc,

prévu une ouverture de deux premières boutiques en avril dernier. Mais finalement, c'est à la midécembre que ces deux premiers exemples de "coffee shops" françaises ont été inaugurés. Deux autres boutiques seront ouvertes dans les mois qui viennent et au total en cinq ans, le contrat stipule l'ouverture de 25 boutiques par les deux partenaires. Un rythme de cinq par an. Jean-Pierre Blanc était présent aux inaugurations de décembre. Evidemment. Il explique. "Nous avons fait le pari de sortir du coffee shop à l'américaine. Trop gras. Trop sucré. Le concept de nos boutiques repose donc sur l'image d'une culture française très appréciée en Asie, et bien sûr, sur notre gastronomie. Il s'agit donc de boutiques haut de gamme, qui reprennent l'ADN de Malongo (le bio-équitable) et offrent une partie grignotage équilibré et gastronomique. Les habitants de Manille sont ainsi invités à aborder le café comme les Français abordent le vin. Comme un art de vivre." Concrètement, chaque boutique suivant la formule déjà testée en France avec les Malongo Cafés dispose d'une surface de l'ordre de 200 m2 et se décline en trois espaces : l'atelier barista, l'atelier torréfaction et l'atelier dédiée à la vente. Il est possible d'y déguster les crus d'altitude les plus prestigieux, mais également de grignoter, de faire torréfier son café à la demande et d'acheter des produits. Un an avant ces ouvertures, l'effort a été porté sur la formation des employés (une vingtaine par boutique). Des formations données par des salariés de Malongo et un accompagnement qui vont se poursuivre. Mais le départ de cette nouvelle aventure à l'export est désormais donné. Pour Jean-Pierre Blanc, qui initialement visait une implantation en Chine, c'est un premier pied en Asie que l'entreprise pose. L'occasion de bien tester le marché mais également d'ouvrir une vitrine pour tous les produits Malongo alors que la Chine et d'autres pays asiatiques restent dans le viseur.  START MAGAZINE 25


start News i L S & E L L E S é TA i E n T AU C E S

SMART

EAR

CODE SNA

ILS REVIENNENT DU   

CES ! Elles étaient 17 startup azuréennes à faire le déplacement à Las Vegas en janvier dernier pour participer à la grand-messe annuelle de la tech ! Parmi elles Sensineo, incubée par Datacorp et installée au Starter Business Center, Data Moove, Codesna, Smart Ear et BuQuaTi. Leurs innovations, leurs attentes avant l’évènement et leurs projets à venir, ces 5 startup font le bilan avec nous et partagent leurs photos le temps d’une interview-table ronde passionnante.

#

veGAS M DATA

BUQUATI

26 START MAGAZINE

SENSINEO

OOVE


start News i L S & E L L E S é TA i E n T AU C E S parlez-nous de votre activité, que faitesvous exactement? SENSINEO : Sensineo est une start-up spécialisée dans les IoT et l’intelligence artificielle. Nous avons créé une solution innovante, se composant de balises intégrant un ensemble de capteurs (GPS, température, accéléromètre, chocs etc.) et une solution de logiciel de gestion. La particularité est que nos solutions embarquent de l’intelligence artificielle permettant de tracker des évènements et des comportements inattendus. Grace à toutes ces caractéristiques, nous permettons aux utilisateurs d’intervenir en amont plutôt que de simplement constater qu’un problème est survenu. Nous innovons en permanence sur la technologie des balises et également sur les modèles d’algorithmes. Cela nous permet de nous adresser à plusieurs champs d’applications dans la logistique et la protection des êtres vivants. DATA MOOVE : Data-Moove est une jeune start-up créée en mars 2014 sur la technopole de Sophia Antipolis par des professionnels de la gestion de la data touristique et du marketing territorial. Le produit City Moove développé par la start-up permet de recueillir des informations de plusieurs sources de données issues du big data et de l’open data dans des formats divers, de la dédoublonner, de la catégoriser, de choisir à travers l’intelligence artificielle (machine learning) les informations les plus pertinentes pour l’utilisateur. L’idée est d’automatiser le recueil des informations et de permettre de les diffuser sur plusieurs supports (chatbot, bornes interactives, sites web, applications smart phone, etc) sans avoir à les ressaisir. La plateforme City Moove est exploitée par Minotour, notre Assistant Touristique Digital Intelligent. Il s'agit d'un assistant personnel pour la promotion de l’offre touristique globale d’un territoire, il est destiné aux professionnels du tourisme et disponible sur toutes les messageries instantanées et les enceintes connectées. Minotour permet une conversation en temps réel avec les voyageurs. Il leur apporte des réponses 24h/24 en fonction de leur situation, soit la bonne information au bon moment et au bon endroit. Minotour permet aussi un gain de temps considérable pour les professionnels du tourisme en récoltant et en traitant automatiquement le Big Data touristique : événements, restaurations, activités, points et lieux d’intérêt. CODESNA : Codesna est une société qui travaille dans la santé et le bien-être. Nous avons développé une solution innovante et brevetée qui permet de faire une évaluation d’une personne en 2 minutes et analyser son risque de stress chronique. Aujourd’hui, on parle beaucoup de stress, il y a des produits qui mesurent le stress, mais mesurent en fait le stress de l’instant. or c’est le stress accumulé, le stress chronique, qui peut déclencher de nombreuses pathologies (troubles musculosquelettiques, troubles cardiaques, dépressions, etc.). Il est difficile pour la personne de distinguer un stress de l’instant d’un stress chronique qui s’installe. Nos solutions permettent à l’individu

d’objectiver un ressenti et mieux gérer son stress en lui fournissant des marqueurs physiologiques scientifiques et précis sur son niveau de stress chronique par une analyse de son électrocardiogramme (ECG) en 2 minutes. Nous commercialisons nos solutions auprès des professionnels de la santé et du bien-être ainsi qu’auprès des entreprises engagées dans des démarches de qualité de Vie au Travail (qVT) et de prévention des risques psychosociaux pour leurs employés. SMART EAR : Nous nous appelons Cédrik Sénéchal et Sébastien Llorca, et nous sommes à la tête d’une entreprise qui s’appelle Azur Tech Concept. Nous avons mis au point SmartEar, un dispositif qui permet aux personnes sourdes ou malentendantes de « voir les sons ». Celui-ci est constitué d'un boîtier mobile et indépendant qui « remplace l’oreille ». Il écoute tout ce qui se passe dans l’environnement de la personne dans l’habitat ou sur le lieu de travail. Il retranscrit ensuite l’information en temps réel, sous forme de signaux lumineux sur de petits boîtiers portatifs (Avert’Flash) et smartphones. L’idée est d’associer chaque son à une couleur, par exemple : si l’alarme incendie se déclenche, SmartEar va flasher en rouge, s’il s’agit de la sonnerie de la porte d’entrée, il flashera en bleu… plus de 30 sons peuvent ainsi être enregistrés. Le but premier de cet équipement est de fournir autonomie et sécurité, mais aussi faciliter l’insertion professionnelle aux personnes sourdes ou malentendantes. BUQUATI : BuquaTi est une start-up pilotée par le business et spécialisée dans la reconnaissance d'image, l'analyse/maintenance/optimisation prédictive. Nous avons des solutions et des produits concrets développés avec des briques technologiques reconnues mondialement et intégrées dans le paysage informatique de l'entreprise et surtout pas en mode de silos isolés. Notre domaine d'application est assez horizontal dans la chaine de valorisation des données ; pour nommer certains, le commerce électronique et physique, l'industrie, la santé, la finance, la logistique, la construction, la sécurité, et l'énergie. Notre plateforme BqT-ViPR qui est un Recommandeur de Produit Visuellement Intelligent crée une nouvelle expérience d'achat/vente en ligne par la recherche visuelle de toute sorte d'objet, des accessoires aux véhicules, apportant l'efficacité et la simplicité de la vision, qui est notre sens dominant à 85%, éliminant la barrière de la langue. quant à notre plateforme BqT-ViND qui est un Gestionnaire de Production Visuellement Intelligent utilise des objets connectés, telle qu'une caméra embarquée et intelligente qui détecte des produits défectueux par avance pour mettre en place un procédé de maintenance prédictive qui permet d'identifier et de résoudre la racine du dysfonctionnement avant que cette dernière ne cause à un arrêt total de production.

Qu’attendiez-vous de votre Ces ? SENSINEO : Le CES est le sommet pour l’innovation dans l’électronique. Tout d’abord, être sélectionné et avoir la chance d’y participer est déjà une pre-

mière reconnaissance que notre innovation à un fort potentiel d’application sur le marché international. Le salon lui-même permet déjà de se confronter à la réalité et de mesurer le potentiel marché avec de vrais acheteurs et leurs cas d’usages. Le CES permet ensuite de faire les réglages pour transformer le potentiel et les contacts en réalité commerciale et industrielle. Par ailleurs, c’est aussi la possibilité de rencontrer des futurs partenaires qui présentent eux aussi des solutions innovantes ou des partenaires industriels ou commerciaux. Enfin, un point très important à prendre en compte est la visibilité dans la presse que peut apporter ce salon. DATA MOOVE : Nous attendions énormément de choses : de la visibilité sur le marché du tourisme, des connexions avec des clients, partenaires et investisseurs potentiels. Mais également d'avoir l'opportunité d'observer ce qu'il se passe à un niveau international en termes d'innovations puisque les meilleures startup et entreprises de l'innovation présentent leur technologies au CES Las Vegas. CODESNA : Nous avions trois types d’attentes en participant au CES : 1) accroître notre visibilité et communiquer de manière plus importante sur notre innovation et nos solutions ; 2) valider notre nouvelle approche BeWell@Work auprès des Entreprises et 3) tester le marché international et découvrir des distributeurs ou partenaires potentiels. SMART EAR : Le Consumer Electronic Show était l’occasion pour nous de concrétiser les contacts que nous avions obtenu l’année dernière lors de notre première présence, asseoir nos différents partenariats avec les Etats-Unis et le Canada. Le CES étant le plus important salon consacré à l’innovation technologique, nous avions une réelle volonté de nous internationaliser, trouver de nouveaux acheteurs, distributeurs et développer notre image de marque et notre notoriété à l’étranger. BUQUATI : Une aventure humaine et sociétale ; rencontrer des clients potentiels, des investisseurs, des médias ; échanger avec des start-up, des professionnels sur les innovations, les écosystèmes, les partenariats.

un mot sur la région sud, comment celle-ci vous a préparé et accompagné pour cet évènement ? SENSINEO : La région Sud a été très active et pro-active ! Nous étions certainement une des régions les plus représentée et quelle fierté. L’accompagnement est d’abord financier car la région permet aux participants de bénéficier de subventions pour couvrir une partie des frais importants d’inscription au salon. Ensuite, nous sommes tous unanimes pour dire que la séance de coaching avec Marina Masseau et Sebastien Côte est un moment incroyable et incontournable de la préparation. C’est à ce moment précis qu’on ressent le passage à une autre dimension. Enfin la Région Sud organise de START MAGAZINE 27


start News i L S & E L L E S é TA i E n T AU C E S nombreux évènements pendant le salon luimême, petits déjeuners, soirées, qui permettent de rencontrer des journalistes et d’augmenter son réseau. DATA MOOVE : La région Sud a été extrêmement active et dynamique. Entre autres, elle nous a beaucoup aidé dans notre préparation, mais nous a également apporté un soutien conséquent durant le CES2019. Elle a été à l'origine, par exemple, d'ateliers de préparation aux pitchs et à la posture optimale à entreprendre sur un stand avec différents intervenants (clients potentiels, presse, investisseurs). Sans compter les différentes manifestations organisées par ses soins : conférences de presse, sessions de pitchs live et vidéos, Afterworks pour la création d'un réseau optimal… CODESNA : Elle est bienveillante et organise notamment des événements permettant de networker avec des donneurs d’ordre qui sont importants pour les startup. Dans le cadre du CES, nous avons également été très bien accompagnés par le Groupe La Poste : en effet, CoDESNA fait partie des 15 startups sélectionnées au niveau national par le programme d’accélération FrenchIoT 2018, ce qui nous a permis de bénéficier de cet accélérateur et d’être présent sur l’espace La Poste au CES. Une preuve de plus que l’innovation santé dans le Sud est très compétitive au niveau national et international ! SMART EAR : Nous avons pu bénéficier de séances de coaching qui nous ont permis de préparer le salon, organiser le stand et ses visuels de communication. à notre arrivée, l’aménagement du stand était prêt, ce qui est très appréciable pour une startup comme la nôtre cela représente des efforts logistiques et une participation financière très onéreuse. La Région Sud nous a également permis de réaliser la promotion de SmartEar, développer notre réseau professionnel et gagner en visibilité. C’est un réel écosystème qui nous permet d’obtenir des contacts et de faciliter les échanges avec les acteurs économiques de la région. Sans l’aide de la Région Sud, nous n’aurions pas eu accès à ce type de manifestations aussi facilement. BUQUATI : La Région-Sud nous a préparé avec un coaching de haut niveau, de la visibilité sur tous les supports de média, et nous a suivi avant/pendant/après l'événement avec ses dirigeants, ses collaborateurs à la fois professionnels et amicales.

Justement après, quel bilan dressezvous à votre retour ? SENSINEO : Nous avons été sélectionnés au CES 2019 avec notre solution de tracking GPS et temperature pour participer à la maîtrise de la chaine du froid dans la logistique. Sur le seul champ d’application logistique B to B, la fréquentation de notre stand a été incroyable et quasiment sans temps mort sur les 4 jours, c’est sportif. Les personnes venant nous rencontrer ont souvent des postes très im28 START MAGAZINE

portants dans des sociétés du monde entier et également françaises, généralement très difficilement atteignables. C’est un peu le rêve américain, tout semble possible pendant le CES. Cependant, sans un suivi rigoureux après le salon, la pression peut vite retomber. Le salon en luimême n’est qu’une étape. Le CES nous a permis de mesurer que l’accompagnement, technique, humain, organisationnel, stratégique, financier et logistique que nous apporte l’incubateur de Startup Datacorp, est essentiel. DATA MOOVE : Un bilan très positif ! En effet, grâce au CES 2019, nous avons eu plus d'une cinquantaine de contacts qualifiés, c'est à dire en rapport direct avec notre activité. Cela nous a également permis de constater un excellent accueil du marché du tourisme international sur notre solution Minotour. Le CES est réellement un événement majeur auquel il est essentiel de participer pour une entreprise innovante et ainsi pouvoir ouvrir des portes permettant une évolution et une visibilité rapide et inédite. Toutefois, l'expérience du salon n'est qu'une partie du bilan : une grande partie reste à traiter sur le suivi des contacts réalisés pendant le salon. CODESNA : Le CES est un événement gigantesque et une expérience formidable pour nous, entrepreneurs. Notre innovation touche le monde entier, et nous avons eu de très bons retours des personnes présentes sur notre stand. Nous avons reçu un intérêt de professionnels des USA, de l’Asie, notamment le Japon, des pays nordiques et du Canada. Nous avons eu également quelques grands groupes intéressés par notre solution dans le cadre de leur démarche qVT. Maintenant, le travail ne fait que commencer et il nous faut suivre ces différents contacts ! SMART EAR : Un bilan très positif pour cette deuxième participation au CES ; nous avons rencontré des personnes haut placées, et avons obtenu de nombreux contacts internationaux pertinents et intéressants. Notre participation présage de bonnes perspectives pour l’avenir... BUQUATI : Extrêmement positive. Cet événement nous a permis de faire connaître nos produits, notre savoirfaire, notre expérience multinationale, et en apprendre des gens de quatre coins du monde. Chaque question, remarque, commentaire nous guide dans notre parcours de toujours faire mieux pour nos clients et nos partenaires.

Quels sont vos projets à présent ? SENSINEO : Transformer l’essai et déjà travailler sur l’innovation qui permettra à Sensineo d’être présent au CES 2020. quant à Datacorp, leur objectif est de faire en sorte que notre esprit d’innovation trouve sa traduction dans une réalité de marché, contrats et de production. L’objectif de Datacorp est également d’identifier d’autres Start-up à incuber souhaitant bénéficier de toute cette expérience pour les accompagner vers le succès et l’indépendance financière. DATA MOOVE : Notre grand projet de cette année est le lancement de la solution Minotour sur le marché du tourisme, un marché touristique mondial en pleine expansion avec 1,32 milliard de touristes et une progression de 7% en 2017. Nous souhaiterions également mettre en place une levée de fond pour agrandir notre équipe et ainsi accélérer notre activité. 2019 sera une année décisive pour Data Moove et sa solution Minotour. CODESNA : 1) Suivre les contacts provenant du CES, notamment au niveau clients potentiels et partenaires ; 2) proposer dans notre solutions d’autres capteurs par rapport à celui qui existe aujourd’hui ; on peut penser à des capteurs aux doigts de type oxymètre, des montres fournissant un ECG, etc … 3) Pour cela, nous allons faire une levée de fonds courant 2019. SMART EAR : Consolider notre stratégie commerciale notamment à l’international. Nous désirons déployer notre produit en Europe et sur le marché américain qui sont pour nous des marchés très porteurs. Tout en poursuivant le développement de notre produit avec différentes améliorations à venir. BUQUATI : Livrer la promesse, tout d'abord. C'est notre priorité envers les sociétés qui nous font confiance. or, nous avons déjà commencé à travailler sur nos projets innovants pour l'événement 2020 grâce aux retours et conseils de nos visiteurs. Nous souhaitons créer des collaborations avec des sociétés/structures locales dans les domaines où nous pensons que celles-ci devraient créer de la synergie. En parallèle, nous comptons élargir notre équipe, et accélérer notre développement avec les investisseurs éclairés dans un marché porteur qui est l'Intelligence Artificielle. 


start News i L S & E L L E S é TA i E n T AU C E S

Philippe Servetti CEO DE TEAM CÔTE D’AZUR

“le Ces, un événement majeur pour l’attractivité du territoire”

#

reTOUrdexPer(T)IeNce

résente au CES aux côtés de la délégation française, des entreprises de la Région Sud et des 17 startups azuréennes, l’agence Team Côte d’Azur poursuit sa mission de promotion du territoire azuréen au cœur du plus grand salon mondial des nouvelles technologies. Avec plus de 30 rendez-vous programmés et des projets qui avancent, Philippe Servetti, son Directeur Général, dresse un bilan très positif de l’évènement avec des contacts qu’il entend bien revoir lors du Mobile World Congress de Barcelone du 25 au 28 février.

particulièrement dans le domaine de la voiture autonome. D’ailleurs, parmi les rendez-vous que nous avons eu sur place, nous avons rencontré des constructeurs et équipementiers asiatiques, américains et européens dont les projets de développement pourraient bénéficier du riche terreau qu’offre le sol azuréen qui structure activement sa filière Automotive, fédérée par l’initiative « Smart Vehicle Côte d’Azur ». Nous avons également eu de très bons contacts avec des entreprises issues des secteurs de l’I.A. et de la santé.

team Côte d’azur était une nouvelle fois présente au Ces, quelle était votre mission ?

Avec plus de 410 entreprises présentes dont 376 startups, il est certain que la présence française sur le CES est très importante. La communication du gouvernement français autour de la French Tech a redoré l’image « business friendly » de l’hexagone à l’étranger. Notre savoir-faire dans certains secteurs, notamment dans celui de la recherche, couplé à notre écosystème technologique compétitif sont autant de conditions favorables aux yeux de nos prospects, qui nous offrent en général un excellent accueil. Seule ombre au tableau cette année, le mouvement des gilets jaunes, source d’inquiétude, qui entame un peu la confiance et la sympathie vis-à-vis de notre pays. Pour resserrer le propos sur le niveau local maintenant, avec la Métropole Nice Côte d’Azur et Sophia Antipolis, nous offrons deux produits d’appel très bien reçus et identifiés par les entreprises, notamment à travers les grands comptes qui y sont implantés, à l’image de Magneti-Marelli, Bosch, Mercedes ou encore Renault… pour ne citer que quelques acteurs clefs du secteur automobile.

P

Notre présence au CES, comme lors d’autres grands évènements technologiques, se concentre sur la prise de contacts et la prospection de sociétés qui ont des projets d’investissements en Europe, ou le suivi d’entreprises à fort potentiel avec lesquelles nous sommes en relation depuis des années. Pendant que les sociétés de la Région Sud présentaient leurs savoir-faire sur le pavillon France, Team Côte d’Azur chassait sur les autres pavillons ses cibles internationales prioritaires.

Quelle est votre stratégie de captation, comment procédez-vous pour prospecter ? D’une manière générale, nous prospectons principalement des sociétés, PME et grands groupes, spécialisées dans des segments d’activité alignés avec les filières d’excellence de notre territoire. Notre cœur de cible se concentre historiquement sur les TIC, les sciences de la vie et les Clean Tech. Néanmoins, derrière ces secteurs d’activité majeurs, et c’est encore plus marquant au CES, nous sommes de plus en plus orientés vers des marchés d’usage. Aujourd’hui, on ne parle plus forcément de technologies de l’information mais de véhicules autonomes et connectés, d’intelligence artificielle, de cyber sécurité, de Silver Economy, de Smart City etc… Cette nouvelle approche du marché et des usages est clairement perceptible au CES, véritable révélateur des innovations appelées à transformer notre environnement technologique : depuis quelques années, on observe par exemple une montée en puissance des innovations appliquées aux nouvelles mobilités, tout

Quel accueil avez-vous reçu de la part de ces entreprises ?

quelles sont à l’inverse, les remarques négatives que vous pouvez entendre lors de ces rencontres ? Les remarques qui nous sont faites ne sont pas forcément « imputables » au territoire azuréen mais plutôt liées au contexte national. Il est vrai que les freins que nous ressentons relèvent surtout du droit social français, encore perçu par les investisseurs étrangers comme rigide et contraignant. L’autre difficulté vient de la fiscalité, que nous essayons de « contrer » en évoquant le Crédit d’Impôt Recherche (CRI) ou Tax Credit Research, qui soulage énormément les investissements réalisés par les entreprises étrangères sur le territoire national dans le cadre d’une implantation d’activité R&D.

le bilan de votre présence au Ces est donc plutôt positif ? Très ! Cela fait quelques années que nous participons au CES et nous avons observé en 2019 le meilleur niveau de rendez-vous que nous n’avons jamais eu. Cela prouve qu’il y a une appétence pour la France et pour la Côte d’Azur, il faut en profiter ! Sur la trentaine de RDV que nous avions organisé, nous avons pu avancer sérieusement sur trois projets chauds. Si je ne peux rien vous dévoiler pour le moment, je peux néanmoins vous dire qu’il s’agit d’une entreprise asiatique, d’une entreprise allemande et d’une société américaine. Toutes les trois devraient venir nous rendre visite très rapidement pour prolonger l’exploration on-site, et apprécier l’avantage concurrentiel d’installer sur la Côte d’Azur leurs équipes R&D spécialisées dans les filières télécoms et automobile. Les autres contacts constituent d’autres dossiers à travailler.

le rdv est donc déjà pris pour l’année prochaine ? oui certainement ! Mais avant cela et c’est notre prochaine échéance, il y a le Mobile World Congress (MWC) à Barcelone fin février. Un deuxième rendez-vous juste après le CES que nous sommes déjà en train de préparer et qui va nous permettre de revoir certaines sociétés rencontrées à Las Vegas et pour les plus intéressées, de profiter de leur présence à Barcelone pour faire un petit détour sur la Côte puisque nous ne sommes qu’à une heure d’avion !  START MAGAZINE 29


start News i L S & E L L E S V i E n n E n T D E D é B A RQU E R

DOMINO’S PIZZA s’implante à Nice

Les saveurs ibériques s’invitent à l’aéroport de Nice

G

Ouigo, l’offre low cost de la SNCF enfin sur la Côte d’Azur

ejoindre Paris Gare de Lyon depuis la gare de Nice Ville en bénéficiant de tarifs raisonnés, c’est désormais possible grâce à la SNCF qui étend son offre ouigo à la Côte d’Azur, jusqu’alors oubliée. Toulon, SaintRaphaël, Les Arcs-Draguignan, Cannes, Antibes et donc Nice sont maintenant desservies depuis Paris dans un objectif double : concurrencer l’aérien notamment Easyjet et préparer l’ouverture à la concurrence dans le rail prévue en 2021, « ouigo représente en 2018, 13% du trafic à grande vitesse avec 48 trains par jour et 13 millions de voyageurs, nous voulons doubler cette offre pour atteindre 25% du trafic en 2021 » explique Stéphane Rapebach, directeur général de ouigo. Un moyen de saturer le marché et de laisser peu de place à d’éventuels nouveaux acteurs bien qu’il faille quand même compter près de 6h pour rejoindre la capitale. Un aspect « négatif » effacé par la capacité des trains deux fois par jour : plus de 2500 passagers soit l’équivalent de 10 Airbus A320. 

R

30 START MAGAZINE

râce à Bellota-Bellota®, l’expert de la gastronomie ibérique, votre passage à l’aéroport risque de se transformer en voyage gustatif avant l’heure. En effet, l’enseigne vient d’ouvrir deux nouveaux points de vente aux Terminaux 1 et 2 de l’aéroport azuréen, les premiers en France après celui du Terminal 2F de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle. à cette occasion, la marque a souhaité adapter son offre à la clientèle d’aéroport et a lancé en avantpremière l’offre « Gourmet Break » en plus de ses jambons et mets d’exception. on retrouve donc des « tostados » gourmands, de belles salades, des « platillos », ce mariage subtil entre écrasé de pommes de terre et pépites ibériques et bien entendu les « bocadillos », ces fameux petits sandwichs délicieux dont on ne se lasse pas. 

Le leader sur le marché de la pizza livrée et emportée poursuit son expansion en installant son 387e point de vente à Nice. Situé au 77 boulevard Gambetta, c’est le premier établissement du genre dans la capitale azuréenne mais le second dans les AlpesMaritimes puisque déjà présent à Cagnes-sur-Mer. Une ouverture qui confirme la volonté de l’enseigne internationale présente sur le territoire français depuis 1993 d’étendre son réseau. La structure de Jean-Louis Bulka, nouveau franchisé, affiche un style « urban » qui fait la part belle aux briques rouges et aux éléments en bois. Celui qui s’est lancé dans l’entrepreneuriat l’année dernière a créé au passage un quinzaine d’emplois et a notamment décidé d’équiper son nouveau magasin de vélos électriques « pour réduire drastiquement l’empreinte carbone mais aussi les nuisances sonores inhérentes aux métiers de livraison ». En 2017, Domino’s Pizza employait plus de 7 000 personnes et réalisait un chiffre d’affaires hT de 255 millions d’euros. 


SOPHIA ANTIPOLIS

Bureau privé

60€* HT /mois /m2

soit le poste de travail à partir de 290€ HT/ mois

coworking

Domiciliation

190€* HT

49€* HT

* Hors options sur demande

* Hors options sur demande

/mois

TouT inclus

/mois

Accélérateur de croissance pour startups, indépendants et Entrepreneurs flExiBiliTé

sErvicEs

Nos solutions sans engagement s’adaptent à l’évolution de votre activité

Une offre complète de services sur-mesure afin de favoriser votre croissance

2 000 Route des Lucioles | les Algorithmes Bât Thalès A | 06410 Sophia Antipolis Tél : 04 22 13 12 34 | Fax : 04 22 13 12 35 contact@starter-business.fr

www.starter-business.fr

EfficAciTE ́

Améliorer votre performance dans un environnement de travail privilégié

TouT inclus Une tarification unique à un prix compétitif pour faciliter l’essor de votre business


32 START MAGAZINE


“Nous voulons faire de notre territoire une Automotive Valley” Team Côte d’Azur

035

NXP et KALRAY vont relever ensemble le défi de la voiture autonome

036

start

DoSSIER

AUTOMOBILE : UNE INDUSTRIE EN PLEINE MUTATION

Première française à Nice autour de la mobilité autonome partagée

037

“Avant d’être autonome le véhicule du futur doit être partagé” Pierre Sigrist

040

© METAMORWORKS / SHUTTERSTOCK.COM

START MAGAZINE 33


start Dossier A U T o M o B i L E : U n E f i L i è R E E n P L E i n E M U T AT i o n

Source : Team Cote d’Azur / Côte d’Azur: a new european hub for Smart Vehicles players

Automobile

UNE FILIÈRE EN PLEINE STRUCTURATION SUR LA CÔTE D’AZUR

PAR MARINA CARVALHO

utonome, connecté, partagé, électrique, quelle que soit la façon dont on le voit, une chose est sûre, le véhicule de demain est déjà là. Dans l’esprit du gouvernement qui a annoncé fin 2018, son ambition de faire de la France un pays attractif pour le développement de la voiture autonome ou encore dans les innovations des grands constructeurs et équipementiers qui investissent lourdement dans cette nouvelle révolution automobile. Sur notre territoire azuréen, mêmes ambitions, personne ne veut rester sur le bord de la route et la nécessité de faire du « smart vehicle » une des compétences fortes et attractives à fait naître il y

A

34 START MAGAZINE

a un peu plus d’un an, le consortium Smart Vehicle Côte d’Azur. Portée et soutenue par la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis, Team Côte d’Azur et près de 80 acteurs privés et publics issus du secteur automobile, l’initiative affiche trois objectifs clairs à l’horizon 2025 :  Fédérer et mettre en évidence les acteurs présents sur le territoire autour de la thématique du véhicule connecté.  Contribuer à la dynamique du territoire par la réalisation de projets locaux de services de mobilité et par le développement de technologies respectant l’environnement dans le cadre de partenariat public-privé structurants.

 Positionner notre territoire, comme une véritable AUToMoTIVE VALLEy européenne. un territoire propice à l’émergence de ce nouvel écosystème Télécommunications, connectivité, big data, Intelligence artificielle, design, software, IoT… l’un des atouts de la technopole, et plus largement de la Côte d’Azur, est d’avoir toute la chaîne de valeur technologique nécessaire au déploiement du véhicule connecté et autonome déjà représentée sur notre territoire. Un ADN multidisciplinaire et un environnement favorable qui a déjà séduit les plus grands acteurs du secteur, comme les constructeurs BMW, Toyota, Renault et son Software Labs, Mercedes-Benz et son Advanced Design Center, des équipementiers tels que Bosch, Magneti Marelli et Aisin Seiki et des sociétés technologiques & startup comme Altran Automotive, hitachi, NXP, Kalray, Epicnpoc, optis etc. Des acteurs de premier plan qui peuvent également compter sur un important réseau d’institutionnels et d’académiques qui œuvrent en faveur d’une filière prometteuse dans un territoire pouvant devenir véritable laboratoire d’expérimentation compte tenu de sa configuration particulière entre mer, montagne et urbanisation dense. Autant de signes d’un développement de bon augure pour préparer le véhicule de demain. 


start Dossier A U T o M o B i L E : U n E f i L i è R E E n P L E i n E M U T AT i o n

’est une réflexion que l’agence de promotion économique de la Côte d’Azur a initié il y a plus de 5 ans et qui commence aujourd’hui à se structurer grâce à la création, en octobre 2017, du pôle « Smart Vehicle 06 ». L’électronique embarquée, le véhicule connecté, la conduite autonome… tout ce qui fait la mobilité de demain représente une opportunité majeure pour notre territoire, à condition de miser sur deux axes de développement fondamentaux : l’innovation constante et la gestion des talents.

C

S’ADAPTER ET SE RÉINVENTER LOCALEMENT POUR EXISTER DURABLEMENT Avec le constructeur Renault qui a repris une équipe d’Intel pour créer son Renault Software Labs route des Crêtes, Bosch et son centre de R&D spécialisé dans le véhicule autonome et connecté « Bosch Vision Tech » qui s’appuie sur l’expertise des microélectroniciens de ST-Ericsson, mais aussi Nvidia, NXP, IMRA, Vulog, Magneti Marelli ou encore Epicnpoc fondé par d’anciens salariés de Visteon Software Technologies, si les acteurs sont

© BY GILLK~2015

Aux prémices de cette ambition, il y a un constat clair que JeanFrançois Chaperon se rappelle faire dès 2013 : « Nous avons assisté à des plans de restructuration chez différents acteurs locaux comme Samsung, Intel ou Texas Instruments. Des hommes et des femmes issus des filières télécom, microélectronique, Wireless etc. se retrouvaient sans emploi et leurs compétences intéressaient les acteurs de l’Automotive. on s’est dit à ce moment-là, qu’il nous fallait nous mobiliser autour de l’industrie automobile pour répondre aux enjeux à venir et anticiper cette mutation ». Car c’est bien de cela dont il s’agit, pour rester compétitif et assurer sa survie un territoire tel que Sophia Antipolis et plus largement la Côte d’Azur se doit de rester innovant.

réorganisations inévitables d’un secteur automobile en constante mutation. La force de notre écosystème ce sont les Talents, qui constituent un facteur clef d’attractivité et de compétitivité essentiel pour ancrer et faire rayonner notre « hub » Automotive azuréen.»

team Côte d’azur JEAN-FRANçoIS ChAPPERoN   

noUS VoULonS fAiRE DE «noTRE TERRiToiRE UnE AUToMoTiVE VALLEy ! » # déjà présents en nombre, tout l’enjeu de notre territoire est de les conserver tout en attirant de nouveaux noms et investisseurs afin de faire grandir cet écosystème. Un défi qui nécessite une vision interdisciplinaire et transversale des compétences, « il nous faut associer territoire, technologie, marché et usages, à l’inverse du modèle allemand où se sont construits autour de l’industrie

AmBITION automobile, des filières verticales » explique Jean-François Chapperon. Un défi qui pourra être relevé « grâce à des niches très innovantes et les talents que concentrent le territoire. En effet, il faut toujours garder à l’esprit que nous n’avons que peu de centres de décisions installés ici, et si vous ne proposez ou déployez aucun projet innovant à 5, 10, 15 ans, le risque repose dans la remise en cause du maintien des investissements, face aux

« SMART VEHICLE 06 », PREMIER PAS VERS UNE AUTOMOTIVE VALLEY AMBITIEUSE Se réinventer c’est avant tout se mobiliser, à l’image d’autres métropoles françaises comme Paris et son cluster « Mov’eo », Mulhouse et son Pôle de compétitivité « Véhicule du Futur » ou encore Lyon et son « European cluster for mobility solutions » qui ont déjà saisis l’importance de se positionner sur ce secteur porteur. Se positionner justement, pour Jean-François Chapperon, il fallait le faire vite afin de « se présenter comme une Automotive Valley en devenir ». C’est pourquoi partenaires académiques, entreprises innovantes, grands groupes et territoires ont été impliqués dans la création de « Smart Vehicle 06 », constitué autour de trois objectifs : Identifier et cartographier toutes les compétences présentes sur notre territoire. Faire savoir notre savoir-faire et évaluer la concurrence. Créer de nouveaux projets collaboratifs et structurants. Pour cela, « la Côte d’Azur a besoin de toutes ses forces, celles de acteurs économique mais aussi celles des territoires. Un mot qui semble être bien passé puisque la communauté « Smart Vehicle 06 » peut déjà compter sur près de 80 membres et institutions issues de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis, la Métropole Nice Côte d’Azur, l’Inria, l’Université Côte d’Azur, Telecom Valley, IBM, Magneti Marelli, NXP etc. pour placer notre territoire en pole position dans le domaine de la Smart mobilité.  START MAGAZINE 35


start Dossier A U T o M o B i L E : U n E f i L i è R E E n P L E i n E M U T AT i o n

nxP et Kalray VONT RELEVER ENSEMBLE LE DÉFI DE LA VOITURE AUTONOME PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

© METAMORWORKS / SHUTTERSTOCK.COM

Deux sociétés qui travaillent sur la voiture autonome à Sophia Antipolis ont choisi le CES de Las Vegas pour annoncer un partenariat dans ce domaine. XP, qui dispose dans la technopole d'un labo d'environ 250 personnes, et Kalray, société grenobloise pilotée par le serial entrepreneur sophipolitain Eric Baissus, qui a ouvert au Business Pôle une entité dédiée au véhicule intelligent, veulent ainsi associer leurs technologies pour « fournir une solution sûre et fiable pour les véhicules autonomes ». Ils ont notamment annoncé leur volonté de commercialiser une plateforme commune basée sur l’Intelligence Artificielle. «Apporter une solution aux défis de sécurité rencontrés par les solutions expérimentales actuelles « NXP Semiconductors, leader dans les technologies pour les nouvelles générations de

N

36 START MAGAZINE

véhicules, et Kalray, pionnier des processeurs dédiés aux nouveaux systèmes intelligents, comptent combiner le portfolio de solutions avancées et sécurisées d'aide à la conduite (ADAS) de NXP avec les processeurs MPPA® (« Massively Parallel Processor Array ») intelligents et de haute performance de Kalray. « Cette nouvelle plateforme est cruciale car elle répond aux exigences en matière de performance et de sureté de fonctionnement pour une conduite autonome », expliquent les deux sociétés dans un communiqué commun. « Elle a vocation à offrir une réponse aux besoins à court terme des véhicules de niveaux 2 et 3 dans l'optique d’adresser

prochainement les véhicules autonomes de niveaux 4 et 5. L’objectif de cette coopération est de répondre à la demande croissante pour les véhicules autonomes et d’apporter une solution aux défis de sécurité rencontrés par les solutions expérimentales actuelles. Le marché est actuellement confronté aux défis et aux risques liés à la sécurité des véhicules sans conducteur ».

une plateforme de calcul centrale basée avant tout sur la sécurité Il est fait remarquer que de manière générale les consommateurs se montrent enthousiastes face à l’idée des véhicules autonomes. Mais des réserves sérieuses restent de mises quant à la sûreté de ces véhicules autonomes. Un sentiment renforcé suite aux accidents très médiatisés impliquant des prototypes et des

véhicules expérimentaux. D'où le besoin de solutions robustes qui permettent à l’unité centrale de traitement d’un véhicule de protéger les passagers au travers d’une approche de sécurité sophistiquée et éprouvée. C'est ce que propose NXP qui fournit depuis plus de 25 ans cette expertise dans des types de systèmes de sécurité fonctionnelle nécessaires pour s’attaquer à la conduite autonome. NXP et Kalray veulent aussi développer ensemble une plateforme de calcul centrale qui soit basée avant tout sur la sécurité. Dans le cadre de ce partenariat stratégique, NXP apportera ses processeurs haute performance S32 pour les opérations les plus critiques répondant aux normes de sécurité ASIL-D et ASIL-B et ciblant également les fonctions de planification de trajectoire. Kalray quant à lui apportera la performance unique de ses processeurs MPPA® pour gérer en toute sécurité les fonctions critiques telles que les traitements d’intelligence artificielle et la perception de l’environnement du véhicule. Le premier exemple de ce partenariat sera l’intégration des processeurs MPPA® de Kalray dans la Bluebox de NXP, une plateforme de conduite autonome embarquée, basée sur ARM (société également présente dans la technopole). Cette solution, développée pour supporter les standards ouverts de l’industrie, devrait répondre aux principaux enjeux liés à l’autonomie en termes d'énergie et de sécurité. à Las Vegas, les deux partenaires ont fait la démonstration de leur plateforme associée au prototype de la solution logicielle ouverte Apollo dédiée à l’automobile du Google chinois Baidu.


start Dossier A U T o M o B i L E : U n E f i L i è R E E n P L E i n E M U T AT i o n

Première française à nice AUTOUR DE LA MOBILITÉ AUTONOME PA R TA G É E PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

A partir de son smartphone, commander à la manière d'un Uber, un véhicule autonome, sans conducteur, qui vous conduira à la destination demandée : en alliant les technologies du «free floating« et de la voiture autonome, c'est la démonstration, une première en France, qui a été faite midécembre sur le quai des Etats-Unis à Nice.

Métropole : BYE BYE AUTOBLEUE, BONJOUR R E N A U LT MOBILITY PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

et essai du premier service de mobilité autonome partagé est d'autant plus remarquable qu'il a été monté par deux sociétés azuréennes innovantes : AKKA – groupe international d’ingénierie et de conseil en technologies appliquées aux systèmes autonomes – et VULoG – entreprise niçoise pionnière, leader mondial des technologies de mobilité partagée. (Photo capture d'écran du site AKKA : le véhicule avant-gardiste Link&Go qui a servi à la démonstration). Une solution d'auto partage nouvelle génération qui pourrait venir enrichir l'offre niçoise de mobilité La combinaison de ces deux savoir-faire complémentaires ont permis de visualiser et d'appréhender un mode de transport futur qui pourrait révolutionner les mobilités dans la ville d'ici 5 à 15 ans. « Cette solution d’auto partage nouvelle génération inédite, issue du partenariat AKKA-VULoG pourrait enrichir, demain, l’offre que nous proposons déjà en matière d’alternatives à la voiture thermique », a noté Christian Estrosi, président de la Métropole. Et de rappeler que « nous avons accompagné, Vulog - aujourd’hui leader mondial des technologies d’autopartage - par le biais de notre Pépinière d’Entreprises Nice Côte d’Azur dans son développement et dans sa conquête de nouveaux marchés.» Directeur général de Vulog, Grégory Ducongé, s'est déclaré particulièrement heureux de « pouvoir tester à Nice, notre ville d’origine, le premier service de mobilité autonome en France». Pour lui « la mobilité partagée, électrique et autonome est aujourd’hui au cœur des enjeux de la Smart City» et « les villes auront demain un rôle majeur à jouer en tant que

C

facilitateur, chef d’orchestre mais aussi régulateur des initiatives de mobilité ».

opérer des services de mobilité partagée avec des véhicules autonomes « L’objectif de ce projet pilote est de démontrer, avec l’aide de notre partenaire AKKA, la capacité de notre plateforme à opérer des services de mobilité partagée avec des véhicules autonomes» a-t-il ajouté. « Nous pensons que l’arrivée du véhicule autonome sur nos routes se fera via son introduction progressive dans des flottes de véhicules partagés. Vulog, en tant que leader mondial des technologies d’autopartage est idéalement positionné pour participer activement à son déploiement à grande échelle. Notre volonté est également de renforcer notre collaboration avec les villes et les collectivités locales en les aidant à mettre en place des solutions efficaces pour réduire drastiquement la pollution et la place du véhicule individuel». Directeur Général d’AKKA, Paolo del Noce a quant à lui retracé l'aventure qui a amené sa société à développer ce véhicule autonome. « Dès 2010, au travers de notre prototype avantgardiste Link&Go, nous avons démontré notre capacité à développer une plateforme complète en y intégrant des technologies digitales et systèmes autonomes complexes, comprenant la connectivité ou encore l’IoT. Aujourd’hui, nous mettons notre force d’anticipation au service des industriels de la mobilité pour accompagner leur transformation vers un univers centré sur l’expérience utilisateur.» Une démonstration sur le quai des Etats-Unis qui en témoigne. 

Lancé il y a sept ans, le service d'auto partage Autobleue a pris fin le 31 décembre dernier. Premier opérateur labellisé «auto partage", dont le nom a été dévoilé ce matin, Renault Mobility prendra le relais sur des tarifs plus attractifs a-t-il été assuré. our le constructeur, ce sera le plus grand déploiement d’un service Renault Mobility 100 % électrique sur une agglomération française. Afin d’assurer une continuité de service, la Métropole a créé, lors de la séance du Conseil Métropolitain du 8 novembre 2018, un label auto partage prévu par le Code des transports reposant uniquement sur des véhicules électriques. Le premier bénéficiaire de ce label a été dévoilé mi-décembre : il s’agit de Renault. Depuis janvier et via son

P

service Renault Mobility, le constructeur français propose des ZoE dernière génération en auto partage pour les particuliers. Cela avec une tarification qui a été entièrement revue pour être plus attractive. Pour Renault, ce premier label « auto partage » niçois tient aussi de l'événement. « C’est à ce jour le plus grand déploiement d’un service Renault Mobility 100 % électrique sur une agglomération française » a souligné Philippe Buros, Directeur Commercial France de Renault. « Cette solution de mobilité s’appuie sur

un parcours client 100 % digital et les équipes de Renault Retail Group Nice pour garantir un service de qualité», a-t-il ajouté. Le nouveau service s’est installé sur des stations de Nice, SaintLaurent, Cagnes-sur-Mer et Villefranche. La Métropole Nice Côte d’Azur a repris par ailleurs à sa charge, avec l’appui technique du groupe EDF, l’entretien des bornes existantes et le déploiement de nouvelles bornes. A terme, le territoire sera équipé de plus de 350 bornes de recharge pour les véhicules électriques.  START MAGAZINE 37


start Dossier A U T o M o B i L E : U n E f i L i è R E E n P L E i n E M U T AT i o n

Monaco : L E V É H I C U L E É L E C T R I Q U E D ’ E X P L O R AT I O N P O L A I R E V E N T U R I A N TA R C T I C A E S T P R Ê T PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

pourront mener leurs recherches de manière optimale, sans polluer ces sites où la qualité des analyses se joue à la molécule près. Nous sommes fiers d’avoir développé une technologie répondant à un besoin très précis et crucial, à l’heure où la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique sont des enjeux incontournables de notre société ».

premiers tests en conditions réelles au Canada dans l'expédition «back to telegraph Creek »

Construit par Venturi Automobiles, le pionnier monégasque de l'électromobilité, le premier véhicule électrique d'exploration polaire a été présenté, il y a quelques semaines au palais princier de Monaco. enturi Antarctica, qui sera testé en conditions réelles en mars au Canada, mettra à la disposition de la communauté scientifique en Antarctique un moyen de déplacement zéro émission, résistant à des conditions extrêmes (jusqu’à -50°C). Construit par Venturi Automobiles, le pionnier monégasque de l'électromobilité, le premier véhicule électrique d'exploration polaire a été présenté, il y a quelques semaines au palais princier de Monaco. Venturi Antarctica, qui sera testé en conditions réelles en mars au Canada, mettra à la disposition de la communauté scientifique en Antarctique un moyen de

V

38 START MAGAZINE

déplacement zéro émission, résistant à des conditions extrêmes (jusqu’à -50°C). Son utilité ? Les régions polaires sont les premiers témoins du réchauffement climatique et parmi les premiers territoires à en subir les conséquences négatives : pollution, disparition des espèces et menaces pour les peuples autochtones y sont considérables. Les enjeux sont majeurs sur le long terme, et les conséquences de ce réchauffement sont déjà malheureusement bien visibles : la fonte des glaces de l’Arctique et des glaciers terrestres se fait, en effet, à un rythme beaucoup plus rapide que les prévisions émises. Face à ce constat, la Fondation

Prince Albert II de Monaco s’engage pour que ces régions puissent être demain des zones d’ententes internationales où la protection de l’environnement serait une priorité. La Fondation soutient ainsi, depuis sa création en 2006, une trentaine de projets visant à une meilleure connaissance et protection de ces régions. En offrant un mode de transport propre, économique et efficient aux scientifiques, Venturi permettra aussi d’améliorer les conditions de recherches sur le terrain en apportant une solution durable à l’acheminement du matériel sur les sites d’études. « Jusqu’à présent, sur certaines zones de recherches, les chercheurs étaient obligés de se déplacer à pied pour ne pas polluer les champs d’études» explique Gildo Pastor, Président de Venturi Automobiles. « Désormais avec Venturi Antarctica, ils vont bénéficier d’un véhicule efficient, très maniable et avec une très bonne motricité – les scientifiques

Suite à cette présentation officielle, Antarctica pourra être testé en conditions réelles au Canada à l'occasion d'une expédition unique baptisée «Back to Telegraph Creek ». Les 6 et 7 mars 2019, le véhicule rendra un hommage symbolique à La Croisière Blanche de 1934, l’un des 4 raids automobiles de Citröen ayant eu lieu au début du 20ème siècle. Aux commandes d’Antarctica : le Prince Albert II de Monaco, Xavier Chevrin, Président de VENTURI North America qui a mené les précédentes missions de VENTURI et Chris hadfield, astronaute canadien. Ils se relaieront sur un trajet de 42 km entre Dease Lake et Telegraph Creek, dernière partie de cette expédition restée inachevée du fait de la nature du terrain et des conditions climatiques désastreuses à l’époque. A l’issue de cette mission, le véhicule sera expédié en Antarctique pour apporter aux scientifiques sur place une solution leur permettant l’accès aux zones d’études tout en évitant les pollutions inhérentes aux véhicules thermiques. 


start Dossier A U T o M o B i L E : U n E f i L i è R E E n P L E i n E M U T AT i o n

Pierre Sigrist « AVA N T D’êTRE AUToNoME, LE VéhICULE DU FUTUR DoIT êTRE P A R TA G é ! »

Ancien directeur du site R&D de l’équipementier automobile américain Visteon pendant près de 15 ans sur Sophia-Antipolis, Pierre Sigrist est aujourd’hui cofondateur et General Manager de la startup epicnpoc qui travaille sur les expériences utilisateurs liées à la nouvelle mobilité et aux nouvelles technologies. Membre du comité de pilotage Smart Vehicle Côte d’Azur, ce spécialiste de l’automotive revient pour nous sur la première participation d’epicnpoc au dernier CES et nous partage sa vision du véhicule de demain… un véhicule partagé impliquant un changement des habitudes et des mentalités. Le comité de pilotage d’epincpoc : Bertrand Stelandre, Pierre Sigrist, Guillaume Bécourt et Eric Bucci 40 START MAGAZINE


start Dossier A U T o M o B i L E : U n E f i L i è R E E n P L E i n E M U T AT i o n

Le cockpit du futur par Faurecia

parlez-nous de votre startup, que développez-vous ? epicnpoc a été créée en mai dernier par moimême et 7 autres de mes anciens collègues de Visteon. Installés au Business Pole (hébergé par l’incubateur PACA-EST) et au Square RenaultNissan à Paris, nous travaillons sur des solutions pour offrir une expérience utilisateur unique dans les domaines de l’automobile, de la nouvelle mobilité et de la maison intelligente. Notre portefeuille d’activités va de la prospective d’innovation et la recherche de nouvelles technologies ou de startup innovantes, au consulting sur la partie design d’expérience en passant par la conception et le développement de projets clients – comme nous l’avons fait pour le CES 2019 avec Faurecia. Nous travaillons également à notre propre roadmap technologique. Nous avons pour objectif de développer et commercialiser un moteur cognitif embarqué permettant la réalisation d’expériences utilisateur en milieux complexes et hétérogènes. Ce player d’expérience donnera la possibilité à nos clients de connecter très simplement différentes technologies, de scripter la logique de leur expérience utilisateur et d’en moduler dynamiquement le comportement en fonction de l’utilisation qui en est faite.

Quelle est la valeur ajoutée d’epicnpoc ? Tous issus d’un équipementier automobile de rang 1, nous avons plus de 15 ans d’expérience commune dans le domaine des réalisations automobiles embarquées que ce soit dans les « concept cars » ou dans les produits industriels que l’on retrouve dans certaines voitures comme le tableau de bord du Porsche Cayenne ou celui de la Mercedes classe A. Nos connaissances aussi bien industrielles que « innovation pure »

nous ont apporté un savoir-faire unique qui nous permet d’accompagner nos clients dans leurs concepts et ce depuis le stade de l’innovation jusqu’à leur transposition en un produit industrialisable.

Qui sont vos clients ? De par notre ADN automobile, nos clients viennent principalement du monde de l’automobile, ce sont soit des constructeurs automobiles comme Renault ou Ford, soit des fournisseurs automobiles de rang 1 comme Faurecia que nous avons accompagné pour ce CES 2019. Mais nous avons vocations à travailler dans l’ensemble des secteurs de la mobilité et des technologies connectées, comme par exemple dans la maison intelligente.

le Ces justement, vous avez présenté vos premières réalisations pour Faurecia, le « cockpit du futur » a d’ailleurs marqué tous les esprits, vous pouvez nous en dire plus ? Effectivement, nous sommes très fiers d’avoir accompagné l’équipementier Faurecia dans le développement de ses quatre démonstrations interactives et interconnectées présentées à Las Vegas. En effet, la plus remarquée a été celle du « cockpit du futur », incarné dans une Volvo XC90. Un cockpit intelligent et prédictif capable d’offrir, sécurité, bien-être, confort thermique et bulle sonore immersive à chacun des passagers en fonction des envies et des besoins de chacun. Notre brique logicielle que l’on appelle le scénario manager a permis à notre petite équipe de connecter rapidement un grand nombre de technologies présentes dans ses démonstrateurs et de les animer au travers une expérience utilisateur graphique spécifiée par notre client. START MAGAZINE 41


start Dossier A U T o M o B i L E : U n E f i L i è R E E n P L E i n E M U T AT i o n

L’équipe epicnpoc : Bertrand Stelandre, Eric Bucci, Guillaume Bécourt, Marc Gentil, Pierre Sigrist, Francois Poulet et David Aicardi

pour une première participation, c’est un véritable succès ? L’avenir nous le dira mais c’est vrai que pour notre première participation en tant que fournisseur de solutions et non en tant qu’exposants, nous avons eu la chance de pouvoir nous servir de la vitrine offerte par notre réalisation et présence sur le stand de Faurecia pour montrer notre savoir-faire à des prospects très intéressés. En effet, nous avons pu nouer de nouveaux contacts auprès de distributeurs automobiles impressionnés par ce qu’a pu réaliser une petite équipe de 8 personnes sur 4 grandes démos et, chose très intéressante, nous avons également créé des liens avec des acteurs qui ne viennent absolument pas du monde de l’automobile mais qui connaissent les mêmes problématiques. Issus de la domotique, ils semblent très intéressés pour savoir comment gérer les différentes technologies, leur donner une âme, et lier finalement la voiture connectée à la maison connectée pour que l’un devienne le prolongement de l’autre.

2019 s’annonce donc très chargée ? on l’espère ! Bien sûr nous allons continuer de dérouler notre roadmap technologique pour rendre notre moteur d’expériences cognitif. Nous espérons pouvoir continuer à accompagner nos clients et prospects sur un certain nombre de sujets leurs permettant de transformer leur preuve de concept vers l’élaboration d’un produit. Enfin, nous avons l’opportunité d’accompagner une startup parisienne du monde de la domotique qui réalise un mur sensoriel avec la problématique de lier médias, audio, lumière, vidéo et olfactif.

mission vers un domaine plus global que celui des Télécoms, comme par exemple celui de l’automobile. C’est le constat qui a fait naître l’initiative et chemin faisant, nous rallions de plus en plus d’entreprises voulant apporter leur pierre à notre édifice. Nous essayons de créer des opportunités de projets croisés avec différents acteurs locaux qu’ils s’agissent d’entreprises, de communes, d’institutionnels, de chercheurs… C’est en train de prendre forme, doucement, et ça fait écho aux différents projets lancés par la Région et la CCI Nice Côte d’Azur concernant les sports mécaniques, la nouvelle mobilité et tout ce qui tourne autour du circuit du Castellet ou encore l’ADEME et son projet EVRA (Expérimentation du Véhicule Routier Autonome) qui devrait voir le jour d’ici 2022. Ce que nous essayons de mettre en exergue c’est que finalement Sophia Antipolis et la Métropole Nice Côte d’Azur en chefs de file mais plus largement, le territoire azuréen, offre un bassin de compétences nécessaires au monde de l’automobile, une zone d’expérimentation assez unique par le peu d’infrastructures routières qu’il accueille, un trafic dense, une population relativement âgée, un relief marqué par un littoral limité et un arrière-pays montagnard etc. Tout cela met le véhicule connecté, autonome ou non à rude épreuve et permet de multiplier les opportunités de nouvelles expérimentations afin de revoir la mobilité et booster l’autopartage grâce aux nouvelles technologies audio permettant d’offrir aux personnes d’un même habitacle, des bulles sonores communes ou différentes suivant les besoins de chacun.

C’est celui-là le véhicule de demain ? un mot sur smart vehicle Côte d’azur dont vous êtes membre, structurer une filière automotive était vraiment nécessaire sur la Côte d’azur ? oui, il le fallait ! Il y a une véritable prise de conscience que Sophia Antipolis doit réorienter sa 42 START MAGAZINE

Moi, j’en suis convaincu ! Vous savez si on remplace les véhicules conventionnels par des véhicules autonomes avec le taux de remplissage actuel, vous aurez les mêmes embouteillages qu’aujourd’hui mais avec d’autres types de véhicules. Selon moi, il faut

d’abord repenser complètement l’utilisation que nous avons du véhicule pour le rendre plus social, plus collaboratif en parallèle de le rendre autonome. Il faut pouvoir commencer à changer les mentalités des utilisateurs et des occupants pour les préparer à la prochaine étape qui impliquera un véhicule de moins en moins « possédé » par son conducteur. La voiture n’est plus un objet de liberté comme j’ai pu le connaître à mes débuts de conducteur, aujourd’hui nous sommes prisonniers dans notre voiture, piégés dans les embouteillages, et dans l’impossibilité d’utiliser son téléphone ou son ordinateur pour des raisons de sécurité. Il faut moins de voitures sur les routes, et c’est pour cela qu’il faut repenser la voiture pour qu’elle devienne un service de mobilité comme un autre avec un meilleur taux de remplissage. La voiture a une caractéristique assez forte, elle a une mobilité qui lui permet de faire des points de jonction entre des lignes de transports publics qui sont plutôt fixes, l’avenir est clairement orienté vers une navigation multimodale qui allierait des transports en commun, des flottes de véhicules en car sharing et permettrait aussi de faire du covoiturage dynamique. Mais pour mieux partager la voiture, il faut que chacun puisse garder sa vertu actuelle, à savoir y retrouver un espace de transport collectif ou au contraire de pouvoir s’y créer une bulle d’intimité si le besoin s’en fait sentir, surtout lorsqu’on est amené à voyager avec des personnes qu’on ne connaît pas forcément et que l’on veut utiliser son temps de trajet pour commencer ou terminer sa journée de travail.

la solution d’auto partage présentée par la métropole nice Côte d’azur et développée avec vulog est un bon début ? oui, c’est un très bon premier pas. Il faut maintenant pouvoir améliorer le service pour rendre les véhicules plus partageables entre utilisateurs et sur des zones d’utilisation connexes pour fluidifier le trafic et mieux couvrir les besoins des utilisateurs. Ce type de véhicule pourrait voir le jour très rapidement grâce au savoir de différents acteurs locaux qui détiennent une partie de la solution (multi modalité, co-voiturage dynamique…). La généralisation de la bulle sonore arrivera un peu plus tard car elle est intimement liée à la conception de l’habitacle par les constructeurs automobiles. La technologie amènera sans aucun doute des changements profonds dans notre manière de consommer et d’utiliser la voiture, mais dans tous les cas, la plus grosse problématique du véhicule de demain consiste au changement des habitudes et des mentalités de chacun. La mobilité du futur passe nécessairement par un meilleur partage de la voiture, et cette nouvelle mobilité doit se préparer aujourd’hui pour que le véhicule de demain prenne toute sa dimension. 


SOFTWARE CLOUD CONSULTING MEDIAS BUSINESS CENTER

P r o M oT E u r D E TA l E n T s Pour rEnforcEr n o s É Q u i P E s n o u s r E c r u To n s

INGENIEURS EN DEVELOPPEMENT C++, DOTNET ET PHP

CHEFS DE PROJET FONCTIONNELS

150 collABorATEurs En 2018,

300 d’ici quatre ans. ingénieur étude et développement informatique, ingénieur électronique, ingénieur Logiciel embarqué, chef de projet, commercial en publicité, journaliste high tech,…

www.datacorp.fr

INGENIEURS SYSTEMES LINUX & WINDOWS

40 % unE PAriTé PrEsQuE ExEMPlAirE :

40 % de femmes, une ambiance, un challenge. des projets concrets pour un avenir à court et moyen terme, des possibilités de carrière dans une entreprise à taille humaine:

7 ANS une évolution constante des entités économiques : Paris, Lyon, marseille après monaco et Sophia Antipolis…. et bientôt à l’étranger.

35ÈME 35 ème au classement national iT des entreprises les plus performantes de France en 2014

2 0 0 0 R o u T e d e S Lu c i o L e S | L e S A Lg o R i T H m e S B âT e u c L i d e | e n T R é e 2 | 0 6 4 1 0 S o P H i A-A n T i P o L i S T e L : 0 8 2 5 5 9 5 0 0 5 | FA x : 0 4 2 2 1 3 0 1 2 3


44 START MAGAZINE


Lever des fonds... mais encore ?

048

Allo Pôle Emploi, quelles solutions pour financer mon projet professionnel

050

start

GuIDE

FINANCER SON PROJET PROFESSIONNEL Le micro crédit, un prêt d’aide à la création d’entreprise à connaître et à utiliser

051

Nicea Conseil, la valeur sûre de votre développement

052

© THICHA SATAPITANON / SHUTTERSTOCK.COM

START MAGAZINE 45


start Guide f i n A n C E R S o n P Roj ET P Ro f E S S i o n n E L

Comment financer MoN PRoJET PRoFESSIoNNEL ?   

C’est l’une des premières questions que l’on se pose lorsque l’on évoque la création, la reprise ou même le développement de son entreprise. Entre la constitution d’un apport, l’obtention d’un prêt bancaire ou la recherche de moyens de financement alternatifs, plusieurs solutions s’offrent à nous.

#

PrATIQUe

Le temps se partage, LES COMPÉTENCES AUSSI !

DIRECTION FINANCIÈRE A LA CARTE ACCOMPAGNEMENT DE CROISSANCE CONSEIL EN DÉVELOPPEMENT DE PME

Colibri DEVELOPPEMENT

Mob : +33 6 62 23 93 95 colibri.partners@gmail.com

www.colibrideveloppement.org 46 START MAGAZINE

© GEARSTD / SHUTTERSTOCK.COM

n fait le point sur ce qui existe dans ce guide pratique, enrichi par les conseils de nos experts pour vous aider à faire les bons choix aux bons moments !

O

LE CRÉDIT BANCAIRE Faire le tour des banques et établissements spécialisés et souvent la première démarche de l’entrepreneur. Pour l’obtenir, 2 choses essentielles : vous devez démontrer que votre projet est crédible (marché porteur, produit fini, concurrence…) et il est préférable d’avoir un apport en fonds propres afin de permettre une répartition équitable des risques entre la banque et le créateur. LE CROWFUNDING Egalement connu sous le nom de financement participatif, cette solution fait d’Internet le canal de mise en relation privilégié entre le porteur de projet et des personnes souhaitant investir pour lui à travers un don, un prêt ou une participation au capital. Si le crowfunding possède l’avantage de se libérer des banques, de développer sa notoriété rapidement (les campagnes durent en moyenne 20 à 90 jours) et d’avoir une visibilité sur votre marché, il est aussi très gourmand en énergie. LE MICROCRÉDIT Il s’adresse aux personnes qui ne sont pas finançables par les banques et permet de bénéficier d’un crédit dont le montant est limité. Rendez-vous page 51 pour en savoir plus sur cette solution avec Créa-sol, le spécialiste du genre ! LES BUSINESS ANGELS Le business angel est une personne physique qui décide d’investir une partie de son capital dans une société innovante qu’il juge prometteuse. Souvent cadre d’entreprise, ancien entrepreneur ou entrepreneur en série, il a une réelle expérience de l’entrepreneuriat et permet de bénéficier d’un vrai réseau et de conseils judicieux pour mener à la réussite.

LES PRÊTS D'HONNEUR Sans garantie ni caution personnelle et généralement à taux zéro, le prêt d’honneur permet au jeune dirigeant d’obtenir – après sélection et passage devant un jury de professionnels - un prêt pouvant atteindre 90 000€. Ce type de prêt généralement proposé par plusieurs réseaux d’accompagnement comme le Réseau entreprendre, l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique) ou Initiative France apporte une crédibilité de plus à votre projet et facilite parfois l’obtention de financements supplémentaires. LES CONCOURS qu’ils viennent d’écoles, d’associations ou d’autres réseaux d’entrepreneurs, qu’ils s’adressent à des publics spécifiques ou à des secteurs définis, nombreux sont les concours organisés chaque année qui permettent de se mesurer à d’autres dirigeants, de bénéficier de dotations financières et de rencontrer de potentiels partenaires et investisseurs. LES AIDES ET SUBVENTIONS L’Etat avec son prêt sans intérêt NACRE, Pôle Emploi et son ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise) ou encore les collectivités locales, de nombreuses aides publiques ou privées permettent d’obtenir des subventions ou un crédit d’impôt. Rendez-vous page 50 pour plus de détails. LES PRÊTS INTERENTREPRISES Très encadrée, la Loi Macron autorise néanmoins les SARL, SA ou SAS à prêter des fonds à des microentreprises, PME ou ETI à conditions que : les entreprises prêteuses effectuent ce prêt qu’à titre accessoire de leur activité principale, les prêts ne doivent pas excéder une durée de 2 ans, les prêts accordés devront prendre la forme d’un contrat de prêt, les entreprises doivent pouvoir attester d’un lien économique (soustraitant, même groupement d’intérêt économique etc.). 


VOTRE ENTREPRISE EST LOCALE ?

LA NÔTRE AUSSI 7 CENTRES D’AFFFAIRES AIRES SUR LA CÔTE D’AZUR DANS LES ALPES-MARITIMES & MONACO

D A N S L E VA R

CENTRE D’AFFAIRES NICE ARÉNAS 455 promenade des Anglais, Immeuble Arénice, place Centrale, 06200 Nice Tél. : 04 93 18 40 20*

CENTRE D’AFFFAIRES AIRES ESTEREL 183 boulevard du Progrès, 83480 Puget sur Argens Tél. : 04 94 51 99 40*

CENTRE D’AFFAIRES SOPHIA 175 rue du Vallon, Immeuble Adamant, 06560 Valbonne Tél. : 04 97 23 13 50* CENTRE D’AFFAIRES MONACO Villa l’Union, 27 boulevard des Moulins, 98000 Monaco Tél. : +377 93 10 10 40* CENTRE D’AFFAIRES LUXURY PROPERTIES L’Arénas, 455 promenade des Anglais, 06200 Nice Tél. : 04 93 18 40 41*

CENTRE D’AFFFAIRES AIRES TOULON V VALGORA ALGORA 5 rue Lice des Adrets, Parc tertiaire de Valgora, 83160 La Valette du Var Tél. : 04 98 01 65 20* CENTRE D’AFFFAIRES AIRES VITICULLTURE TURE Le Centara, 485 avenue des Treize r Lorguais, 83460 Les Arcs sur Argens Tél. : 04 83 08 81 80*

*Tarif selon votre opérateur téléphonique. Caisse d’Epargne et de Prévoyance Côte d’Azur, société anonyme coopérative à directoire et conseil d’orientation et de surveillance, régie par les articles L.512-85 et suivants du Code monétaire et financier - Capital p social 395 033 520 € - 455, promenade p des Anglais, 06200 Nice - 384 402 871 RCS NICE d’assurance, iimmatriculé Photos : Gettyimages - Janvier IIntermédiaire édi i d’ i lé à l’ORIAS sous lle n° 07 002 199.     Ph i J i 2019.


start Guide f i n A n C E R S o n P Roj ET P Ro f E S S i o n n E L

lever des fonds… MAIS ENCoRE ?   

PAR BASTIEN BERNARD

Les articles traitant des levées de fonds sont nombreux et plus ou moins techniques. Nous vous proposons de partager quelques notions utiles, pousser un cran plus loin… et vous mettre à l’aise (life is a (serious) game) !

#

48 START MAGAZINE

STrATeGIe


start Guide f i n A n C E R S o n P Roj ET P Ro f E S S i o n n E L

ne entreprise doit financer son développement. Ce qu’elle pourra faire en utilisant les flux financiers libres qu’elle génère par son activité (ce qui lui prendra donc du temps), ou en faisant appel à des apporteurs de fonds extérieurs (qu’elle doit donc convaincre et rémunérer). Le jeu du financement du développement. Ces fonds peuvent être prêtés (plus rarement donnés) à la société qui devra alors les rendre (dette), ou lui être apportés en échange de capital (ayant déjà donné sa contrepartie au financeur elle peut donc les utiliser plus librement sans avoir à les rendre – ce sont donc des fonds propres). Le jeu du choix de la nature des fonds. Plus la société a de fonds propres (ressource qu’elle n’a pas à rembourser et qui lui sont donc propres), plus elle peut emprunter de dette (puisqu’elle a justement les moyens de la rembourser). Le jeu du ratio de fonds propres/endettement et de l’effet de levier. Toutefois, en créant du capital nouveau (actions) pour ces financeurs, elle dilue la proportion du capital que les anciens actionnaires détenaient (10 sur 100 n’est pas pareil que 10 sur 150), ce qui ne fait pas toujours l’affaire de ces actionnaires historiques qui voient alors leurs droits politiques et financiers se réduire. Le jeu de la dilution. L’objectif dans une émission de capital est donc de convaincre ces financeurs que la valeur de la société est forte (peu de risque et beaucoup de potentiel), pour que l’argent qu’ils apportent représente une proportion faible de cette valeur, et qu’ils ne détiennent donc qu’une proportion faible du capital (les actionnaires historiques fondateurs, conservant une part plus forte). Le jeu de la valorisation. C’est pour ces raisons que les levées de fonds sont des opérations si particulières, tant elles mélangent les intérêts de la société, des actionnaires historiques et des financeurs, dans des dimensions financières, économiques, temporelles, mais aussi psychologiques, mises en exergue puisqu’on « parle d’argent ».

U

une levée de fonds, c’est le jeu des jeux ci-dessus. Et dans l’entrepreneuriat, c’est même le jeu du « je », tant la valeur de l’entreprise (qui est encore personnifiée) dépend de la femme ou de l’homme qui porte la porte. Ajoutez une couche d’innovation au sujet et vous comprenez pourquoi nous, qui travaillons tous les jours dans ce domaine, en sommes tellement accrocs et passionnés ! Ce (bref) article, une fois le décor posé, veut vous pousser un cran plus loin avec deux éléments de réflexions.

stratégique : une levée de fonds n’est pas une finalité en soit, projetez-vous ! Les levées de fonds sont des stratégies qui se planifient et s’articulent entre elles et avec votre business plan. Il est parfois envisagé de lever en une seule fois, et dès l’origine du projet, la totalité du besoin de fonds propres. Cette approche présente plusieurs écueils (le risque plus fort au début de l’aventure réduit la valorisation et provoque une forte dilution, le financement ne sera pas utilisé dès sa mise à disposition, ce qui écrase son rendement, etc.) Préférez plutôt « découper » vos levées selon votre BP emploi / ressources. à noter certaines exceptions dans lesquelles le potentiel du début doit être exploité pour lever au maximum dans de bonnes conditions. Limitez votre dilution en « levant » ce qu’il vous faut (un peu plus quand même) pour financer le passage à la prochaine étape de développement de votre société, qui justifiera une valeur plus forte pour une levée plus forte, etc. La difficulté est alors d’évaluer son cash burn (consommation des fonds levés) pour atteindre sereinement ses objectifs et savoir quand travailler sur la prochaine levée avant d’en avoir besoin. Il est utile d’être épaulé dans cette appréciation pour prendre les bonnes décisions. Gardez à l’esprit que plus la valeur de votre entreprise est forte plus vous pouvez lever de capital (et donc de dette). Augmentez les montants levés avec la valeur de votre société. Identifiez le bon moment pour lever (réduction du risque par l’avancement du projet et

maximisation du potentiel pour convaincre les financiers). Faites ce que vous dites : on ne confie pas toujours les clefs de la maison au premier jour. Tenez vos objectifs, gagnez la confiance, faites réinvestir vos financeurs historiques, cela rassure les nouveaux entrants.

vos efforts sont précieux, faites d’une pierre 2 coups ! Les levées de fonds ne sont pas différentes du reste du monde des affaires, vous avez déjà la clef. Une bonne affaire est lorsqu’on gagne (au moins) 2 fois (2 birds 1 stone). Vos démarches pour lever des fonds doivent mettre en cohérence un temps court et un temps long : le financier que je démarche, pourra-t-il « remettre au pot » lors du prochain tour ? Toutes choses égales par ailleurs (des euros) que m’apporte de plus chaque financeur : Family and friends – une confiance malgré le risque et un support ? business angels – des conseils, un réseau ? plateformes de crowdfunding – de la communication à synchroniser avec mes actions marketing en B2C ? fonds professionnels – des contacts, une professionnalisation de ma relation au monde financier (la finance est une industrie, il est utile d’en comprendre les règles et d’être décomplexé à cet égard). Se faire accompagner est utile, mais ayez avant tout confiance en vous. Chaque milieu à son « jargon » pour gagner du temps (un mot renvoi à une notion / mécanisme), mais aussi pour se protéger (parlons entre initiés protégeons notre marché et installons un rapport de force). Le monde des levées de fonds n’est pas différent, et il n’y a rien de sorcier. Vous retrouverez les raisonnements humains que vous maniez dans la vie de tous les jours, c’est pour cela qu’il est tellement passionnant d’être à vos côtés dans ces moments, pour vous alléger de la lourdeur technique, vous conseiller pour vous permettre de vous révéler et de réussir.

BASTIEN BERNARD

est Avocat-Associé du cabinet ASKESIS (Sophia-Antipolis / Paris) : www.askesis.fr Il conseille des entreprises et des fonds d’investissements. Il est également enseignant en langue anglaise et française (MSC Corporate Finance EDHEC, Faculté de droit de Montpellier, Faculté de droit de Nice DJCE et DCI)

START MAGAZINE 49


start Guide f i n A n C E R S o n P Roj ET P Ro f E S S i o n n E L

L’ARCE est une aide qui vous permet, en étant combinée à ACCRE (Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise), l’exonération des charges sociales. Vous devez d’abord posséder l’ACCRE pour bénéficier de l’ARCE, pour vous renseigner sur vos droits d’obtentions, rendez-vous sur guichet-entreprise.fr. L’aide à la reprise ou à la création d’entreprise sera égale à 45% de vos allocations restantes et sera versée une première fois dès que les conditions d’attributions seront remplies et une deuxième fois au minima six mois après le premier versement, tout en justifiant de la poursuite de l’activité. Néanmoins vous avez deux ans pour demander le second versement de l’aide.

© THICHA SATAPITANON / SHUTTERSTOCK.COM

QUELLE SOLUTIONS POUR FINANCER MON PROJET PROFESSIONNEL ?

On sait que financer la création ou la pérennité de son entreprise peut s’avérer être une tâche compliquée. Différentes options s’offrent à vous comme l’apport personnel, la participation à des concours, le crowfunding ou encore les prêts bancaires et garanties. PAR LAURA FIORINO

P

maintien allocations chômage Du moment que vous ne percevez pas encore de rentrée d’argent 50 START MAGAZINE

Rapprochez-vous des services Entreprises Pôle Emploi de votre secteur : Le Cannet 04.92.18.61.02 recrutementlecannet@pole-emploi.net

Cannes 04.92.18.83.33

Allô, Pôle Emploi,

our cette dernière option, vous avez le choix entre plusieurs organismes mais vous pouvez également vous faire aider par Pôle Emploi. on vous explique tout !

Véritable guide dans la création d’entreprise, Pôle Emploi propose évidemment des aides financières comme nous venons de le voir mais Pôle emploi c’est aussi, de l’accompagnement et du conseil. Rendez-vous dans votre agence la plus proche pour exposer votre projet. 

aide à la reprise ou à la création d’entreprise

provenant de votre activité, alors le maintien des allocations chômage est possible. Dans le cas inverse, les allocations chômages peuvent vous être versées en tant que complément de votre activité. Pour obtenir cette aide, vous devez remplir deux conditions : les droits ouverts à Pôle Emploi et l’actualisation menstruelle qui justifiera vos revenus non-salariés.

l’aCCre-ass L’ASS est l’Allocation Solidarité Spécifique qui vous donne la possibilité de percevoir vos allocations pendant encore 12 mois, dans le seul cas où vous êtes éligible à l’ACCRE. Sinon, l’ASS seul est un complément des revenus, vous pourrez obtenir son versement pendant trois mois.

le dispositif naCre Une autre aide financière est également disponible, celle-ci est délivrée par le Conseil Régional, elle peut venir en complément de l’organisme Pôle Emploi. C’est le dispositif d’accompagnement « Mon projet d’entreprise » qui remplace le dispositif « Nacre ». C’est un accompagnement complet pour les demandeurs d’emploi et bénéficiaires de minima sociaux dans leur projet de création d’entreprise. Si vous disposez déjà de l’aide ACCRE, vous êtes éligible au NACRE, ce nouveau modèle de soutien lors de création ou de reprise d’entreprise vous propose trois phases : l’aide au montage, au financement et l’accompagnement. Concernant l’aide au financement, vous pouvez percevoir une somme entre 1 000€ et 8 000€ étalée sur cinq ans maximum, vous pouvez l’obtenir couplé avec l’ARCE. Pour connaître toutes les conditions d’obtention, vous pouvez vous rendre sur le site legalstart.fr, ou vous adresser directement à la CCI.

recrutementcannes@pole-emploi.net

Grasse 04.92.42.39.09 recrutementgrasse@pole-emploi.net

Antibes 04.97.24.40.24 recrutementantibesvallauris@pole-emploi.net

Cagnes-sur-Mer 04.92.02.33.01 ecrutementcagnes@pole-emploi.net

Nice Ouest 04.93.18.50.20 recrutementniceouest@pole-emploi.net

Nice Centre 04.93.62.75.92 recrutementnicecentre@pole-emploi.net

Nice Nord 04.92.15.19.30 recrutementnicenord@pole-emploi.net

Nice Est 04.92.00.38.86 recrutementniceest@pole-emploi.net

Nice la Trinité 04.93.27.02.37 ecrutementnicelatrinite@pole-emploi.net

Menton 04.92.41.72.34 recrutementmenton@pole-emploi.net


start Guide f i n A n C E R S o n P Roj ET P Ro f E S S i o n n E L

sur quels critères les dossiers sont-ils accordés ? Créa-Sol se fixe pour mission de participer à la création d’emplois pérennes. Aussi, les dossiers sont retenus sur deux critères : la pertinence économique du projet présenté et le profil adapté du porteur de projet pour le mener à bien. CréaSol ne fonde pas son analyse sur ce que les gens ont mais sur ce qu’ils sont. D’où notre signature « Créa-Sol le microcrédit bienveillant et responsable ».

Comment travaille Créa-sol ?

Le micro crédit : UN PRÊT D’AIDE À LA CRÉATION D’ENTREPRISE À CONNAÎTRE ET UTILISER !

Micro banque de l’économie sociale et solidaire sous forme d’association loi 1901 crée sur la Région PACA en 2005, Créa-Sol participe à la lutte contre l’exclusion bancaire et œuvre pour dynamiser l’économie des territoires en soutenant l’entrepreneuriat.

#

creA-SOL

C’est un prêt fait à l’entreprise immatriculée, allant jusqu’à 12000 € et remboursable sur 60 mois maximum. Il s’agit d’un prêt professionnel, sans caution personne physique, et dont les intérêts constituent une charge de l’entreprise.

anticipée, les exemples ne manquent pas. CréaSol permet aussi de réduire le montant de l’apport personnel du créateur et donc son exposition personnelle. A côté du Prêt d’honneur et du microcrédit CréaSol, une garantie de l’éventuel prêt bancaire par France Active permet de constituer un véritable sésame pour l’entrepreneur : le Pack Créateur (prêt d’honneur + Créa-Sol + Garantie bancaire France Active), une offre multi partenaires qui ouvre un accès privilégié aux financements bancaires complémentaires.

a quoi sert le microcrédit professionnel Créa-sol ?

Quel est l’exemple d’un plan de financement type ?

A participer aux plans de financement, en alternative ou en complément des financements bancaires classiques. A côté des prêts d’honneurs qui renforcent les fonds propres du créateur, Créa-Sol permet notamment de renforcer la trésorerie de démarrage, élément souvent déterminant pour la pérennité des entreprises : un défaut de paiement d’un gros client, des travaux plus élevés que prévus, une charge non

Celui-ci est constitué d’un apport personnel du créateur, d’un prêt d’honneur à 0%, d’un microcrédit professionnel Créa-Sol et d’un prêt bancaire.

ous avons rencontré Christian Damonte, Directeur de l’agence niçoise installée au 52, rue Bonaparte, pour en savoir plus sur cette solution de financement.

N

Qu’est-ce que le microcrédit professionnel Créa-sol ?

Créa-Sol travaille en partenariat étroit avec les réseaux d’accompagnement à la création d’entreprise des Alpes Maritimes : les plateformes Initiative France (Initiative Nice Côte d’Azur, Terre d’Azur, Agglomération Sophia Antipolis, Menton Riviera), La BGE ACEC 06, France Active Provence Alpes Côte d’ Azur. Des relations approfondies sont également nouées avec les cabinets d’expertise comptable, Point C In extenso par exemple, et les réseaux bancaires qui recommandent fortement l’utilisation du microcrédit Créa-Sol.

Comment fonctionne Créa-sol ? Créa-Sol est une association sans but lucratif. Si elle n’a pas à faire de bénéfices, sa propre pérennité nécessite qu’elle équilibre ses comptes. Les frais de fonctionnement sont soutenus par des mécènes privés (la Caisse d’Epargne Côte d’Azur est le mécène du microcrédit professionnel). L’activité financière se base sur des emprunts réalisés auprès des banques et organismes financiers (caisse des dépôts, Fonds européen d’Investissement), permettant ainsi à Créa-Sol de prêter aux créateurs. Les conditions appliquées assurent l’équilibre global de l’organisme. 

Créa-Sol 52, rue Bonaparte – Nice cécile.auniac-amrein@crea-sol.fr Tel. 04 92 00 47 28 / 06 79 50 86 60

Y a-t-il des conditions d’éligibilité ? L’entreprise ne doit pas compter plus de 3 salariés lors de son année de démarrage, c’est la seule condition. START MAGAZINE 51


start Guide f i n A n C E R S o n P Roj ET P Ro f E S S i o n n E L

être membre de la Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS – www.rics.org).

Gregory Renault

Renaud Savignard

nicea Conseil L A VA L E U R S û R E D E VoTRE DéVELoPPEMENT !   

Lorsque l’on parle d’immobilier d’entreprise sur la Côte d’Azur, Nicea Conseil, an International Associate of Savills, s’impose comme une véritable référence, Grégory Renault, Présidentfondateur, a en effet été rejoint par Renaud Savignard - ex BNP Paribas Real Estate.

#

exPerTSAzUréeNS

e dernier est en charge du département bureaux ouest 06 dont Sophia Antipolis. Ensemble, les deux experts cumulent plus de 50 années d’expérience, et s’appuient sur une connaissance parfaite du territoire et une expertise pointue du marché dans un seul but : trouver le bien qui correspond aux besoins de votre entreprise. Rencontre !

C

POUVEZ-VOUS NOUS PARLER DE VOTRE STRUCTURE, QUELS SONT LES SERVICES QUE VOUS PROPOSEZ ? Fondateur de startup, notaire à la recherche de locaux pour sa première étude ou dirigeant d’un grand groupe, nous accompagnons tous les chefs d’entreprises dans l’adaptation de l’immobilier de leur entreprise à leurs besoins. Du bureau de 50 m² au plateau de 3.000 m² en passant par les entrepôts, commerces ou hôtels, dans l’ancien comme dans le neuf, du Var à Monaco, du littoral à l’arrière-pays : nous répondons à toutes les problématiques d’immobilier d’entreprises. 52 START MAGAZINE

VOUS PARLEZ D’ACCOMPAGNEMENT ET NON DE PURE PRESTATION DE SERVICES, C’EST DONC VOTRE VALEUR AJOUTÉE ? oui, c’est l’une de nos forces ! Pour notre groupe comme pour nos cinq collaborateurs, l’essentiel est de bâtir une véritable relation à long terme avec nos clients. Nous ne cherchons pas à être avant tout les premiers mais les meilleurs, précise Grégory Renault. Et cette relation n’est possible qu’avec de la confiance, beaucoup d’intégrité et une véritable dimension de conseil dans l’intérêt de nos clients. C’est pour cela que nous proposons des services hauts de gamme et sur-mesure. Nous savons qu’un bien inadapté handicaperait ensuite les projets de l’entreprise, et cherchons à construire une solution avec elle, en fonction de ses besoins, de ses obligations et de ses ambitions. Nos clients sont des dirigeants d’organisations ou des professionnels de l’immobilier, nous répondons à leurs problématiques immobilières de façon sérieuse et efficace. D’ailleurs, Nicea Conseil, an International Associate of Savills est le seul « broker » sur la Côte d’Azur à

COMMENT PROCÉDEZ-VOUS ? Par la connaissance ! La connaissance parfaite de notre territoire et des particularités de celui-ci mais aussi la connaissance des entreprises que nous accompagnons. Interroger, écouter et observer pour répondre aux objectifs de chacun et offrir l’excellence. C’est sur ce savoir-faire et sur cette approche entrepreneuriale que nous avons construits nos valeurs, et que nous observons les critères les plus stricts en termes de rigueur et d’éthique professionnelle. UN MOT SUR LE MARCHÉ AZURÉEN À PRÉSENT, COMMENT SE PORTE-T-IL ? Bien ! Signalons tout d’abord que Nice et Sophia Antipolis, les deux principaux pôles tertiaires du département, constituent deux marchés distincts, à l’instar d’Aix et de Marseille par exemple. Plutôt administratif et commercial, l’Arénas et l’ouest de Nice évoqueraient ainsi la Défense, et Sophia le Plateau de Saclay, avec ses centres de recherche et de formation supérieure, entreprises du numérique et Biotech… A Nice, des programmes neufs (Arénas, Méridia, Iconic…) sortent de terre et dynamisent le marché et les transactions. hélas, trop discrète et modeste, la technopole de Sophia Antipolis connaît une croissance endogène remarquable (+ 1000 emplois nets par an), et a réalisé une année record en 2018, avec 42 000 m2 placés en 2018, du jamais vu depuis 2000. L’avenir promet d’y être passionnant, précise Renaud Savignard, et nous sommes en mesure d’y proposer de superbes projets : Centrium (13 000 m2 en plein centre de Sophia) qui est développé par Courtin Real Estate et à qui nous avons vendu récemment le foncier et les anciens bâtiments à démolir, Sky Sophia, open Sky (30 000 m2), ou encore Ecotone, qui verra l’arrivée de Xavier Niel à Sophia Antipolis… QUELS SONT LES GRANDS PROJETS À VENIR ? Nous commercialisons plusieurs programmes pour répondre à cette belle dynamique. Parmi les plus attendus, le Palazzo Meridia (Nexity), le plus grand immeuble en bois de France proposé à la vente à Nice Méridia, le Grand Central (Fondimmo), un complexe de 35.000m² à la location en plein cœur

du futur Pôle multimodal du Grand Arénas, Sky Sophia (Lazard) pensé pour travailler autrement, Arteparc (Artea) ou encore Centrium (Courtin Real Estate), également proposé à la location à Sophia Antipolis. QUEL EST LE MEILLEUR MOMENT POUR ACHETER SES LOCAUX D’ENTREPRISE ? PME-PMI, professions libérales, entreprises de plus grande ampleur : acheter devient pertinent lorsque l’entreprise est en phase de maturité, avec une croissance stabilisée et une visibilité relativement claire. En revanche, il n’est pas pertinent pour une startup d’obérer sa croissance en immobilisant son cash dans l’immobilier. Nous ne sommes pas là pour vendre à tout prix mais avant tout pour conseiller et accompagner nos clients dans leur développement. Et c’est là toute la différence entre l’agent immobilier classique et les conseillers en immobilier d’entreprise que nous sommes ! 

Nicea Conseil An international associate of Savills 1, Place Masséna – Nice Tél : 04.93.01.17.17 www.niceaconseil.com www.savills.fr

QUELQUES CHIFFRES

Sur lE marChé 2018 : 74 000m2 de surfaces placées en 2018, dont :  Nice Métropole :  26 500 m2 traités en 66 transactions : 7 entre 500 m2 et 1000 m2 4 supérieures à 1000 m2 (Spaces, Regus, KPMG et MNCA)  Sophia Antipolis :  45 500 m2 placés en 16 transactions : 10  de 1000 m2 à 2000 m2 6 supérieures à 2000 m2 : Sopra Steria 5 600 m2, ARM 5650 m2, ainsi qu’Alten, SII, IBM, centre de design Mercedes, Amadeus…


54 START MAGAZINE


Audit consulting : Le besoin en fonds de roulement quelques réflexions de bon sens

056

start

conSEIlS RH Partners Plus qu’un recrutement, un accompagnement de qualité !

058

L’intelligence artificielle pour les nuls

060

Le billet de mauvaise humeur de Pascal Flamand

062

© JIRSAK / SHUTTERSTOCK.COM

START MAGAZINE 55


LE BESoIn En FonDS DE RoULEmEnT :

quelques réflexions de bon sens PAR STéPHAnE ALVARES, FonDATEUR D’AUDIT ConSULTInG GRoUP

L

e Besoin en Fonds de Roulement (BFR pour les intimes) est un investissement comme un autre, même si parfois pour partie moins choisi qu’un autre (un client oublie de vous payer à l’échéance prévue et fait de vous son fournisseur banquier). La gestion du Besoin en Fonds de Roulement ne consiste pas à la réduire à tout prix de façon simpliste car il participe aussi de l’équilibre global de l’entreprise. Ceci est trop souvent oublié.

« Qui vEut réussir dans lEs affairEs doit rEspEctEr trois règlEs absoluEs, mais pErsonnE nE lEs connaît. » Un InConnU CéLèBRE

Pour ce troisième article, j’aborde cette notion financière qui paraît élémentaire à beaucoup mais qui ne l’est pas. Elle est rarement abordée par les dirigeants de TPE ou leurs conseils. Je recommande pourtant vivement à tout chef d’entreprise et à tout commerçant de se pencher sérieusement sur cet élément de son bilan.

56 START MAGAZINE

bfr : le rubik’s cube de l’analyse financière Cet élément financier essentiel de l’entreprise a de multiples facettes. Du point de vue de l’entreprise, qu’est ce que le BFR ? C’est d’abord un élément de conquête commerciale. Rappelez-vous du film « La vérité si je mens 2 » pour comprendre que les délais de paiement sont un élément essentiel des termes d’une transaction commerciale ! Allez essayer de percer commercialement en Italie où les délais de paiement contractuels sont de 48 jours et dans la réalité de 82 jours avec les retards moyens, en demandant d’être payé à 25 jours comme dans les pays nordiques ! De la même façon, avoir plus de stocks, c’est réduire le risque de perdre une commande : pensez à votre frustration de client face aux rayons vides de certains commerces. C’est ensuite une source de financement quand on le réduit et une source de besoin de financement quand on l’accroît. La gestion du BFR est un problème intemporel même si certaines conjonctures (coût de l’argent) se prêtent mieux que d’autres à sa prise de conscience. C’est enfin une source de risques. Risque que le client paie tardivement ou jamais car il a fait faillite.

C’est bien pour éviter ce risque que les pouvoirs publics ont pris des dispositions légales pour réduire les délais de règlements. C’est aussi un risque de perte de valeurs par obsolescence de certains stocks (fromages, médicaments, plantes…). Analysons maintenant le BFR, du point de vue conjoncturel. C’est un outil pour aider des clients ou des fournisseurs qui auraient des difficultés du fait d’une crise de liquidité : des entreprises aident des sous-traitants essentiels à leur développement qui seraient confrontés à des manques de liquidités, en raccourcissant les délais de paiements. En leur évitant la faillite, leur développement est pérenne. C’est aussi une source de spéculation lorsque l’entreprise surstocke des matières dont elle anticipe que le prix va flamber dans le temps. Encore de la stratégie et oui…

« De l’intenDance ou De la stratégie ? De la finance, mon général » Le BFR est une résultante de la stratégie de l’entreprise. Quand celle-ci, par exemple, décide de s’intégrer vers l’amont pour sécuriser ses approvisionnements (entreprise qui détient sa propre matière première via des acquisitions à la source) ou vers l’aval pour faire face à une distribution défaillante (entreprise qui possède de multiples magasins dans différents pays), le BFR est nécessairement impacté à la hausse. De la même manière, lorsque l’entreprise décide de sous-traiter une partie de sa production en Asie du Sud-Est, les marges progressent mais le BFR


CHEz AUDIT ConSULTInG GRoUP

on voit bien qu’il y a

PLEIn D’ExPERTS mAIS on SAIT AUSSI

que peu ont le

SEnS des affaires augmente car les sous-traitants asiatiques n’ont pas la structure financière nécessaire pour accorder des délais de paiements… Le niveau de Besoin en Fonds de Roulement est aussi le résultat d’un arbitrage financier entre des marges et des coûts. Par exemple, si vous payez comptant vos fournisseurs, vous êtes en excellente position pour obtenir des prix imbattables, pour négocier des remises sur le prix supérieures aux taux d’un placement de trésorerie. Vos fournisseurs ont dans la majeure partie des cas besoin de cash compte tenu de la lourdeur de leurs investissements. vous pouvez ainsi avoir un bfr médiocre (pas de crédit fournisseur) mais une marge excellente ! Une entreprise du BTP structurée autour d’avances clients qui couvrent grosso modo les travaux en cours et plus pour les meilleurs d’entre eux : le BFR est faible mais les marges aussi. on ne peut pas tout avoir ! Autrement dit, on peut acheter du cash. Prenons maintenant, une entreprise qui fait des rabais pour que ses clients la paient rapidement : le BFR est alors très bon, la trésorerie plutôt ample mais les marges vont se dégrader (celui qui résiste à cette proposition commerciale intéressante signale une piètre situation financière qui met la puce à l’oreille de son fournisseur…). Les soldes

également quand elles sont exceptionnelles, sont aussi une certaine façon d’acheter du cash. Le curseur sera souvent fonction de la situation économique. En période de crise, on privilégiera le cash et donc une gestion stricte du Besoin en Fonds de Roulement. En période faste, on privilégiera la croissance des ventes et les marges au détriment du BFR. gérez votre besoin en fonds de roulement nous vous proposons en résumé 4 façons d’approcher la gestion de votre Besoin en Fonds de Roulement : Vous attaquer aux gaspillages : empêcher le service des règlements à payer avant l’heure les fournisseurs, vendre les stocks qui tournent très peu, voire arrêter la production ou l’achat de ces produits… Ce sont des tâches aisées à mener à bien et qui ne nécessitent pas de grandes remises en cause au sein de l’entreprise ; Vous attaquer à des éléments plus structurels nécessitant de modifier des comportements ou des organisations : indexer la rémunération des commerciaux sur le paiement effectif des clients ou sur la marge encaissée, réorganiser les process de stockage et de production, passer à une production à la commande… Ce sont des tâches beaucoup plus complexes à mettre en place ; Faire un arbitrage entre marges et Besoin en Fonds de Roulement pour acheter ou vendre du cash ; Faire un peu d’imposture en réduisant le BFR au bilan par l’affacturage, la titrisation, l’escompte… mais ne nous leurrons pas, le BFR n’est pas ainsi réduit dans la réalité, il est simplement financé pour partie et cette partie disparaît de la vue comme la misère dans les villages les plus reculés de notre belle France. Ce sont des techniques à manier avec précaution.

au triple en Europe. Par ailleurs, certaines entreprises ont une culture cash plus développée que d’autres, soit parce qu’elles ont connu des difficultés par le passé, soit sous l’influence de leurs actionnaires ou selon l’état d’esprit de leur dirigeant. D’autres sociétés ont moins cette culture parce que leur aisance financière rend le problème moins prégnant, et que leur culture est très éloignée de ces préoccupations. Après cette analyse presque existentielle, la chute peut être rude pour nos lecteurs. mais rassurez-vous, notre cabinet d’expertise comptable conseil spécialisé en développement d’entreprise pourra aborder ensuite avec vous les moyens opérationnels pour réduire ce fameux Besoin en Fonds de Roulement. 

stéphane alvares PLUS QU’Un ExPERTComPTABLE, Un VéRITABLE GUIDE ! Avant d’être expert-comptable, Stéphane Alvares est un entrepreneur hors-pair ! Parce que sa vision du métier dépasse la simple approche technique, ce professionnel altruiste va s’imprégner de la culture de votre entreprise et des spécificités de votre marché pour développer votre activité. Audit Consulting Group s’engage dans votre réussite comme ils s’engagent dans la leur depuis maintenant près de 19 ans.

Seules les deux premières façons permettent de dégager des liquidités sans peser sur la structure des coûts de votre entreprise ou de votre commerce. En guise de conclusion La gestion du BFR est aussi un sujet culturel ! En effet, les pratiques de délais de paiement effectifs varient du simple

www.audit-consulting-group.com tél. 04 93 38 26 26 START MAGAZINE 57


start ConSEiLS

RH Partners PLUS QU’UN RECRUTEMENT, UN ACCOMPAGNEMENT DE QUALITÉ !

On vous en parlait dans notre numéro précédent, RH Partners à travers sa nouvelle agence installée à Sophia Antipolis est le partenaire idéal pour toutes vos problématiques en matière de Ressources Humaines et Management.

#

© JIRSAK / SHUTTERSTOCK.COM

recrUTemeNT

ais à l’origine du groupe, il y a le recrutement. Un recrutement de qualité et des process structurés et rigoureux qui ont permis aux Echos de distinguer Rh Partners comme l’un des meilleurs cabinets de recrutement de France. Recruter les compétences nécessaires et le meilleur profil pour son entreprise, c’est l’un des gros challenges de n’importe quel dirigeant qui doit composer avec le manque de temps pour trouver le candidat idéal, la concurrence accrue et une pénurie de talents. Selon une étude BPI France menée en 2018, plus de la moitié des PME estiment que les difficultés de recrutement constituent le principal frein à la croissance. C’est dire l’enjeu pour développer son activité ! Un enjeu que le cabinet Rh Partners a parfaitement saisi, c’est pourquoi le groupe s’est implanté partout en France et à l’international afin de créer un maillage en matière de ressources, de compétences, de

M

spécialités et de spécificités, comme nous l’explique Elena Jukic à la tête de l’agence sophipolitaine : « du fait de notre implantation, nous possédons une parfaite connaissance des territoires dans lesquels nous sommes et pouvons répondre à toutes les demandes. Notre important réseau nous donne également accès à une base de données CV très importante. Par exemple, sur Sophia, on cherche principalement des profils de développeurs, d’administrateurs de base de données etc., parfois difficiles à trouver. Grâce à nos différentes agences, nous allons pouvoir bénéficier d’outils communs, mettre en place des partenariats et accéder à des profils intouchables par d’autres canaux. »

un processus de sélection très strict Parce qu’une personne qui aura les bonnes compétences n’aura peutêtre pas la personnalité qu’il faut pour convenir à votre entreprise, Rh Partners met un point d’honneur à sélectionner celui ou celle qui collera parfaitement à la structure de votre société. Comment ? Grâce à plusieurs tests et outils performants conçus pour révéler le savoir-être et non le savoir-faire. « Nous réalisons d’abord ce que nous appelons un audit d’environnement, ce sont des entretiens courts afin de nous imprégner du fonctionnement de l’entreprise, de son identité et de ceux qui en font sa singularité, puis nous testons les candidats pour mieux comprendre leur subjectivité et leur façon de penser » nous confie Elena. Une fois la pépite trouvée, Rh Partners assure un accompagnement et un suivi durant plusieurs mois. En effet, au cours de son dernier mois d’essai, un bilan d’intégration est fait avec le candidat d’une part puis avec le chef d’entreprise afin de faire un point sur les besoins et les attentes de chacun. Du recrutement à la gestion d’un plan social en passant par la prévention des risques psychosociaux ou le bilan de compétences, Rh Partners vous accompagne dans l’évolution de votre structure. 

START MAGAZINE 59


Optez pour un partenaire privilégié et dédié ! Externalisez vos tâches administratives ! GESTIONNAIRE DE DONNÉES À partir de bases de données fournies ou créées par VL3C  Réalisation de : Tableaux de bord, graphiques…  Synthèses / analyses de données

ADMINISTRATIF  Administration des ventes (devis, bons de commandes, factures, appels d’offres, gestion des stocks…)  Recouvrement de créances  Gestion : préparation des documents pour le cabinet comptable, rapprochements bancaires, saisie informatique  Rédaction et gestion de courriers, courriels, contrats  Gestion des ressources humaines, organigrammes  Contrôle qualité de documents confidentiels  Numérisation, classement, archivage…

LOGISTIQUE  Organisation de réunions, formations, séminaires (selon cahier des charges et budget associé)  Organisation de déplacements…

MULTIMEDIA  Création et mise à jour de sites Internet  Suivi des réseaux sociaux Liste non exhaustive

N’hésitez pas à nous contacter afin de vous faire parvenir une proposition parfaitement adaptée à vos besoins.

Véronique LOPEZ 06 81 18 27 55 veronique.lopez@vl3c.com www.vl3c.com

Siège Social : Heudreville-sur-Eure (27) Bureau : Saint-Laurent-du-Var (06)


start ConSEiLS

l’intelligence artificielle POUR LES NULS   

PAR PATRICK DUVERGER

L’intelligence artificielle est à la mode. Et pour les besoins de l’industrie numérique, cette appellation regroupe beaucoup de choses dans une tentative philanthropique de remettre à la mode les logiciels traditionnels. Mais dans le souci de ne pas être trop artificiel dans cet article, simplifions en réduisant l’IA aux algorithmes à base de réseaux neuronaux.

60 START MAGAZINE


start ConSEiLS

n a tous appris qu’un neurone se connecte à d’autres neurones grâce à des synapses qui conduisent une faible différence de potentiel électrique. Et même si on sait que le fonctionnement du cerveau est beaucoup plus complexe, un petit nombre d’informaticiens aventureux ont modélisé un neurone sous la forme d’un programme qui prendrait des données en entrées, et qui ferait un petit calcul de ces informations pour envoyer le résultat en une donnée de sortie. Imaginons un neurone qui est connecté à plusieurs neurones en entrée, on peut supposer que si le signal binaire envoyé par tous les neurones d’entrée vaut 0 plutôt que 1, alors le neurone étudié va transmettre le signal 0. que se passe-t-il si un seul neurone d’entrée envoie la valeur 1 ? Tout de suite se pose la question : est-ce que les neurones sont démocrates ? Si la majorité des données d’entrée sont à 0 et qu’un seul neurone transmet la valeur 1, faut-il que notre neurone transmette 1 ou 0 comme la majorité ? Et si le seul neurone d’entrée transmettait une alerte critique ? on perçoit tout de suite que la fonction exécutée par le neurone est la clé de voute de l’intelligence du système car elle va choisir s’il faut, ou non, transmettre le signal 1. Mais comme on aime les choses simples, on va choisir une fonction d’activation cumulative (une somme) car cela nous semble assez démocratique, et pour prendre en compte les cas particuliers, on va rajouter un poids à chaque neurone en entrée, de sorte que le seul neurone ayant transmis 1 pourra être entendu si son poids est supérieur à la somme des poids des autres neurones d’entrée. L’algorithme est donc constitué d’une répétition de ce type de neurones sur plusieurs couches et si on découpe une image en pixels avec chaque pixel connecté à un neurone d’entrée, eux-mêmes connectés à plusieurs neurones dans le réseau, et avec, à la sortie un neurone pour la catégorie « animal », un autre neurone pour la catégorie « être humain » et un dernier pour la catégorie « objet », par exemple, alors on commence à disposer d’un classificateur « intelligent » de reconnaissance d’images. Mais avant que ça marche il y a une importante phase d’apprentissage où on aura donné des milliers d’images à ce réseau neuronal avec des réponses pré-établies pour qu’il puisse apprendre. que signifie apprendre pour un algorithme aussi basique que celui précédemment décrit ? Tout simplement mettre les bonnes valeurs de pondération pour chaque entrée de chaque neurone. C’est là que toute la magie opère : comment rétropropager l’information de la réussite ou de l’échec de l’algorithme sur chacun des neurones de sorte qu’il améliore sa performance globale… C’est pendant cette phase d’apprentissage que les poids de chaque neurone d’entrée sont calculés. Un lecteur qui n’est pas dans la cible du titre de cet article pourra relever les simplifications abusives de cette description basique, mais finalement, dans les grandes lignes ce qui frappe l’imaginaire c’est la capacité de ces algorithmes à imiter l’intelligence humaine, voire à la dépasser. Aujourd’hui la performance des réseaux neuronaux en reconnaissance d’image est supérieure à l’œil humain : en d’autres termes, en cas de doute sur une photo, l’algorithme à moins de chances de se tromper qu’un observateur. La redoutable efficacité de ces algorithmes apprenants nous interroge et nourrit les spéculations les plus hasardeuses. on en vient à se demander jusqu’où l’intelligence artificielle va aller, peut-on faire apprendre n’importe quoi à un réseau neuronal numérique et suffit-il d’augmenter le nombre de neurones pour le rendre plus intelligent ? Aujourd’hui, un classificateur d’objet, capable de distinguer une centaine de types d’objets différents, met en jeu environ un demi-milliard de neurones artificiels et prend moins d’un dixième de secondes à analyser une image. Ce niveau de performance des réseaux neuronaux (à la base des algorithmes de l’intelligence artificielle), a été rendu possible par l’accroissement des capacités de calculs massivement parallèles des micro-processeurs et en particulier par les puces graphiques : les GPU, les Graphical Process Unit qui

O

équipent les cartes graphiques par opposition aux CPU (Central Process Unit) qui équipent les cartes mères. Parfois l’histoire se déroule de manière inattendue, initialement, les cartes graphiques pour les jeux vidéo ont été créées pour résoudre un problème mathématique lié à la 3D : lorsqu’on calcule de la 3D, la question de savoir si une forme est devant ou derrière une autre est « indécidable » (lorsque deux objets de formes complexes s’intersectent : calculer quelle est la surface visible est extrêmement complexe). La solution consiste à diviser tout objet 3D en de minuscules triangles qui permettent de réduire les erreurs. Mais cette discrétisation pour les rendus 3D a nécessité la spécialisation de microprocesseurs pour faire des calculs massivement parallèles, d’où les processeurs graphiques. or, plus il y a de neurones dans un algorithme d’IA plus il y a besoin de paralléliser les calculs, c’est pour cette raison que les processeurs graphiques initialement conçus pour les jeux vidéo trouvent un effet d’aubaine inattendu dans l’essor des réseaux neuronaux aujourd’hui largement répandus sur GPU. à ce jour, un processeur graphique, quasiment identique à celui de la carte de jeux vidéo de vos enfants, permet l’aide à la conduite dans une voiture récente. Mais attention, les puissances de calculs les plus coûteuses sont requises pendant la phase d’apprentissage du réseau neuronal (à cette étape il faut des « super » cartes graphiques). Une fois que le réseau a fini d’apprendre, son exécution est beaucoup moins consommatrice. on voit tout de suite que pour qu’une entreprise, ou même une nation, soit à la pointe des développements en IA, le goulet d’étranglement réside dans les coûts financiers d’accès à des machines suffisamment puissantes pour entrainer des réseaux neuronaux performants. L’IA est donc à la mode car, depuis à peine deux ans, les puissances de calculs permettent leur exécution avec un niveau de fiabilité suffisant pour des usages industriels et grand public. Les considérations philosophiques sont nombreuses parce qu’on ne peut s’empêcher de se demander ce qui distingue l’être humain de ces machines qui imitent son fonctionnement aussi efficacement. Il y a une remise en cause de nos fondamentaux philosophiques culturels basés sur la différence entre le sujet et l’objet : que va-t-il se passer si l’objet devient sujet ? Mais plus prosaïquement, il faut urgemment considérer sérieusement les conséquences à court terme d’une vague d’IA dans le monde numérique. à la différence des algorithmes conçus sur mesure pour résoudre un problème, les algorithmes à base de réseaux neuronaux sont génériques et standardisés (même s’il existe une petite cinquantaine d’architectures différentes de réseaux neuronaux), cela revient à dire que résoudre un problème avec de l’IA c’est remplacer du code sur mesure par un code standard – le réseau de neurones – qui a appris sur les données annotées du problème que l’on adresse. Si vous envisagez n’importe quelle fonction logicielle comme une boite noire qui prend des informations en entrée et retourne des informations en sortie, alors il suffit de remplacer cette boite par un réseau neuronal alimenté avec les mêmes données et branché au logiciel initial pendant la phase d’apprentissage, pour qualifier les données de sortie, et une fois que l’apprentissage est fini, vous avez transféré l’intelligence du code initial, fait à la main par des développeurs, dans un réseau neuronal standard. Le code initial s’est transformé en une pondération très précise du signal de chaque neurone. Sachant cela, il faut donc envisager le développement logiciel, et sa propriété intellectuelle associée, de manière radicalement différente. Certes l’IA va révolutionner les usages du côté du grand public, mais du côté de la partie immergée de l’iceberg, ses répercutions n’ont pas fini de transformer l’industrie numérique. 

A CE joUR, Un «PRoCESSEUR

GRAPHiQUE, QUASiMEnT iDEnTiQUE à CELUi DE LA CARTE DE jEUx ViDéo DE VoS EnfAnTS, PERMET L’AiDE à LA ConDUiTE DAnS UnE VoiTURE RéCEnTE.

»

START MAGAZINE 61


start ConSEiLS e pitch est devenu en quelques années un mantra, un Graal, voire pour certain un rite de passage tribal ou une quête initiatique sans fin ni finalité... Entre le bonimenteur de foire médiévale, le défilé de présentation de la collection hiver des grands couturiers ou le concours d’éloquence.

L

oyez braves gens, les vendeurs de rêves, les hérauts de la disruption et les dompteurs de licornes sont là ! Changement de décor, conversation (à peine imaginaire) entre 2 jeunes entrepreneurs d’un incubateur devant la machine à café, appelons les X et y pour la clarté du dialogue :

le billet de mauvaise humeur DE PASCAL FLAMAND

Plus de convention d’entreprise, plus de salon professionnel, plus de réunion FrenchTech, sans son traditionnel exercice de pitchs, à quand les mariages et les communions ?

#

62 START MAGAZINE

NePITcHezPASveNdez

X : Et toi tu as fait combien de pitch la semaine dernière ? y : 6 et toi ? X : 9, j’ai eu une super touche avec le responsable innovations et partenariats d’une grande banque qui me propose de mettre notre produit à disposition de ses équipes guatémaltèques pendant 2 ans. Gratuitement cela va de soi. C’est top ! Et toi tu y passes combien de temps ? y : Au minimum 90 % de mon temps depuis 2 ans. X : Et ton produit, tu en es où ? y : Bah on verra bien, on le développera réellement quand on aura levé des fonds, pour l’instant le mock-up suffit... quant aux clients, on s’y attellera après le deuxième tour de table... En fait un Pitch c’est quoi (pour ceux qui auraient eu la chance de prendre un congé sabbatique les 3 dernières années et se seraient

consacrés à la méditation transcendantale dans une grotte reculée du Bouthan) ? -Une mode venue d’outre atlantique, Elevator Pitch, 1 minute 30 pour convaincre le président d’une très grande entreprise newyorkaise dans l’ascenseur qui vous emmène au 50ème étage de l’Empire State Building. à noter que tous les entrepreneurs sont dans cette situation tous les jours... -Une brioche aux pépites de chocolat, marque déposée des Brioches Pasquier. Je vous épargne la liste complète des ingrédients, en résumé quelques pépites de (mauvais ?) chocolat dans beaucoup de farine et d’huile, une pâte industrielle. quiconque y verrait une analogie avec le sujet abordé dans ce billet aurait l’esprit vraiment mal tourné ! Le pitch, c’est un peu le même syndrome que le Powerpoint dans les années 2000, un outil devenu incontournable et qui devient insidieusement une fin en soi, qui appauvrit la pensée et l’esprit critique, uniformise et formate jusqu’à la perte de toute valeur. La prééminence de la forme sur le fond... Et cerise sur la gâteau, vous avez cinq minutes pour caser les mots clés indispensables de l’année : IA, Disruption, Désintermédiation, Uberisation, Transformation Digitale... L’auteur, que vous commencez à connaître, très suspicieux devant les effets de mode et les discours mainstream convenus (autrement dit un râleur impénitent bourré de


start ConSEiLS

«

n’EST-iL PAS PLUS PERTinEnT DE ConVAinCRE SES PREMiERS CLiEnTS, DE LES éCoUTER ET DE ConSTRUiRE LE fUTUR PRoDUiT AVEC EUx ?

»

mauvaise foi), s‘y est personnellement et péniblement essayé, avec parcimonie et sans y briller le moins du monde. Il se pose simplement quelques questions sur l’utilité des pitchs en règle générale, leur bien-fondé et surtout le fait qu’ils deviendraient un but final et non un outil utilisable dans le cadre d’une stratégie à moyen terme avec des objectifs précis... Tout projet, tout sujet, est-il « pitchable » ? Business modèle B2B, produits complexes, DeepTech, ma thèse (en 180 secondes ) ? Je ne suis pas persuadé que l’outil soit pertinent et adapté à toutes les situations...

préparation, un coaching, des déplacements, de longues heures d’attente)? N’est-il pas plus pertinent de convaincre ses premiers clients, de les écouter et de construire le futur produit avec eux ? Argumentaire versus Pitch, cela mérite réflexion... Le pitch est-il un bon outil pour aborder ses futurs clients ? Tant qu’à avoir perdu beaucoup de temps et d’énergie en préparation, autant réutiliser et capitaliser...Mais est-ce le bon outil ? Un vieil adage commercial énonce que « moins tu parles, moins tu as de chances de dire des c.......» Et qu’il faut savoir écouter son client qui adore avant tout parler de lui. Et pouvoir adapter

son argumentaire en temps réel et avec agilité à sa communication non verbale et ses feed-back. Dans un cas de figure particulier, oui, le pitch est particulièrement utile, il s’agit des salons professionnels où le one-toone est difficilement envisageable au regard de la fréquentation et du peu de temps dont vous disposez pour appâter le chaland. Le risque réel de la généralisation de l’exercice est le formatage de toute une génération d’étudiants, d’entrepreneurs et de cadres, un discours à la « TedX », finalement devenu banal et qui ne permettrait plus de distinguer le bon grain de l’ivraie , donc en réalité inefficace car indifférenciant...Et puis il ne faut pas oublier qu’une idée ne vaut rien en tant que telle, et qu’il y a de fortes chances que dix autres entrepreneurs aux quatre coins de la planète l’aient eue concomitamment, c’est la rapidité de mise en œuvre et la qualité de l’exécution qui feront la réussite du projet....ou pas.. ! quiz : quelle société avait fait de «Think Different» son slogan ? Indice : c’était au siècle dernier, et cela ne lui a pas trop mal réussi !

Tout n’est pas à jeter dans le pitch, il n’existe pas de recette miracle tant les cas d’usages sont nombreux et variés, il faut juste toujours garder en mémoire qu’il s’agit d’un outil, à utiliser avec discernement, en se fixant des objectifs précis, une (petite) étape dans la vie d’un projet entrepreneurial, un très bon exercice pour éclaircir ses idées, affiner son positionnement, expliquer son produit simplement, et créer sa marque. Mais certainement pas une fin en soi, certainement pas le moment unique sur lequel miser la vie ou la mort de son projet et de son entreprise...Tout n’est qu’équilibre et bon sens ! Et je ne résiste pas, en guise de conclusion, afin d’étayer et d’égayer mon propos, à faire appel à ces deux grands penseurs du 20ème siècle que sont Jean-Pierre Raffarin « Il faut avoir conscience de la profondeur de la question du sens » et Jean-Claude Dusse « Et puis en plus je sens que ce soir... j'vais conclure ». 

Pour lever des fonds ? Je ne connais pas un investisseur qui investira 5 millions d’euros dans une startup sans avoir passé au minimum plusieurs heures à analyser/faire analyser par ses équipes les business plans, études de marché, canvas divers ; sans s’être renseigné sur la concurrence, la taille du marché, avoir discuté en tête à tête avec les fondateurs et analysé l’équipe en place. Au mieux vous aurez attiré son attention et décroché un rendezvous, ce qui est l’objectif initial de l’exercice. Pour qui ? Pitcher devant des investisseurs pour attirer leur attention et passer à l’étape ultérieure d’accord, mais y-a-t-il de réels investisseurs dans l’assistance de la majorité des exercices de pitchs organisés aujourd’hui? Je n’en suis pas certain... Pitcher devant des gens dont on n’attend rien s’apparente plutôt à un exercice de théâtre qu’à une démarche mûrement réfléchie et stratégique. Et que dire des « battle » de pitch organisées périodiquement. Pourquoi pas The Voice ? Panem et Circenses, la citation n’est pas récente mais toujours d’actualité ! Combien ? Faut-il consacrer la majorité de son temps à préparer et délivrer des pitchs (oui, l’exercice est compliqué, demande beaucoup de START MAGAZINE 63


64 START MAGAZINE


C’est quoi ton job ? Qualiticien

066

L’importance du collectif : un atout indispensable !

072

start

AIME Ces applis pour vivre et consommer responsable !

080

Livre : Les start-up expliquées à ma fille

082

Agenda sorties

086

© VIXIT / SHUTTERSTOCK.COM

START MAGAZINE 65


start Aime C’EST QUoi Ton joB ?

Quelles autres qualités sont essentielles pour exercer cette fonction ?

P h I L I P P E AVA N Z I N I

Qualiticien Si les entreprises ont saisi l’importance de la satisfaction client pour fidéliser et diffuser un bouche à oreille positif depuis longtemps, elles sont de plus en plus nombreuses aujourd’hui à recruter des « qualiticiens ». L’un d’eux, Philippe Avanzini nous en dit plus sur sa profession qui permet de corriger toutes les anomalies pour une satisfaction client maximale.

tout d’abord, éclairez-nous sur ce métier atypique, qu’est qu’un qualiticien ? Le qualiticien est le garant de tous les aspects qualité d’une entreprise. Sa démarche s’applique aussi bien à des produits qu’à des services. Ce métier est apparu au cours du 19ème siècle avec l’essor de l’industrialisation et de la division du travail, depuis il a évolué au cours des époques. Dans mon cas, je travaille comme consultant dans le domaine de la qualité logicielle chez l’un des leaders du secteur, la société Sogeti.

vous êtes donc indispensable à n’importe quel chef d’entreprise ? Guérir coûte beaucoup plus cher que prévenir. Faire contrôler efficacement la qualité de son logiciel, idéalement par une entité indépendante, réduit considérablement les risques économiques qui pèsent sur une organisation lors de la mise en production. Un simple bug sur un logiciel interne peut paralyser la logistique d’une entreprise et lui couter des millions d’euros de pertes d’exploitation ou un défaut dans un jeu vidéo peut durablement impacter la réputation de la société. Plus grave encore, les exemples de la fusée Ariane 5 ou de la voiture TESLA, prouvent que des défauts sur les logiciels peuvent causer des dégâts matériels voire des pertes humaines.

Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez au quotidien ? L’inertie et la résistance au changement sont les pires ennemis du qualiticien, c’est pourquoi l’une des qualités primordiales pour exercer le métier et la pédagogie, tant auprès du management que des équipes opérationnelles. Mon conseil pour faire face aux changements, est d’accepter qu’ils se fassent un pas après l’autre.

Au risque de surprendre, le savoir-être est pour moi la qualité la plus importante d’un qualiticien. Souvent « coincé » entre les intervenants métiers, les équipes techniques et le management, il doit composer, proposer et convaincre. être créatif dans les solutions proposées pour sortir des sentiers battus, et toujours faire preuve de pédagogie. Le qualiticien doit occuper le terrain et communiquer en permanence.

Comment avez-vous choisi cette voie ? et quel parcours vous a permis d’y accéder ? Souhaitant mettre le mieux à profit mon appétence pour les nouvelles technologies et mon goût pour la résolution de problème, cette voie m’a parue évidente. Concernant mon parcours, j’ai fait des études de commerce et de marketing, j’ai exercé des responsabilités managériales dans le domaine de la grande distribution. à la faveur d’une reconversion professionnelle, j’ai été formé à la qualité logicielle dans un organisme spécialisé.

le métier de qualiticien reste encore peu connu, que conseillerez-vous à quelqu’un qui souhaiterait se lancer ? Au-delà des compétences techniques, c’est avant tout l’état d’esprit, la volonté d’excellence et l’orientation client qui font la différence. Soyez joueur et n’hésitez pas à changer en permanence de casquettes : formateur, prosélyte, détective, diplomate. Surtout, il faut choisir un employeur qui saura vous former tout au long de votre carrière, c’est un métier qui évolue en permanence, vous devez être prêt à évoluer avec lui. 

Quelles sont vos missions exactement ? La première de toutes est de m’assurer que le logiciel délivré satisfasse au mieux le public auquel il est destiné. Pour ce faire, je commence par poser un constat sur les méthodes et les pratiques en place dans l’organisation, puis progressivement, j’accompagne les équipes dans la mise en œuvre d’améliorations. En parallèle, je les aide à s’approprier les outils de mesure de la qualité de leur propre travail pour créer un cercle vertueux et développer leur autonomie. J’interviens aussi en amont, avec les intervenants métiers, pour fluidifier leur communication avec l’équipe technique. Je relis les spécifications techniques et m’assure qu’elles contiennent toutes les informations nécessaires aux développeurs. Enfin, j’évalue en permanence les risques de mise en production de tous les nouveaux codes pour en informer le management et l’équipe. 66 START MAGAZINE

«ESTLELEQUALiTiCiEn GARAnT DE ToUS LES ASPECTS QUALiTé D’UnE EnTREPRiSE.

»


start Aime

Fév.

 POUR ENTREPRENDRE A NICE CCI Nice Côte d’Azur 39 heures de cours collectifs pour vous aider à formaliser votre projet. que vous soyez créateur ou repreneur, ce salon est fait pour vous ! Au programme, business plan et animations assurées par des experts du monde de l’entrepreneuriat. www.cote-azur.cci.fr

MIPIM

12 > 15 Mars

 PALAIS DES FESTIVALS ET DES CONGRÈS, CANNES Pour sa 30ème édition, le grand marché international de l’immobilier vous accueille 4 jours durant pour vous faire découvrir les innovations du secteur et les grands projets immobiliers locaux et internationaux sur fond de rencontres et échanges avec les acteurs qui font la filière. 26 000 participants, 100 pays représentés, plus de 3 800 chefs d’entreprises et cadres, 5 400 investisseurs, le MIPIM est un « must go » absolu ! www.mipim.com

19 > 21 Mars

one-to-one Retail E-commerce

 GRIMALDI FORUM MONACO 3 jours de conférences, business et networking durant lesquels les leaders de l’e-commerce se retrouvent pour présenter leurs innovations, dénicher les dernières tendances et partager leurs retours d’expérience. www.one-to-one-monaco.com

save T H E

18 > 25

5 jours

D AT E !

REnConTRER

BA Event LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES ! e marché de l’innovation en Paca organisé par BA06, l’accélérateur de business avec le soutien de la CCI Nice Côte d’Azur, la Métropole Nice Côte d‘Azur, la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis et labellisée French Tech Côte d’Azur, revient le mercredi 20 mars 2019. Une journée exceptionnelle qui réunit chaque année entreprises innovantes, investisseurs, experts accompagnants, donneurs d’ordres, parrains, partenaires et medias dans un seul et même lieu pour un seul et même but, promouvoir et booster l’accélération des entreprises innovantes du territoire. Pour être acteur de l’événement, toucher de plus près les participants, augmenter votre visibilité et gagner en notoriété devenez sponsor ! De 550 € hT pour les startup à 10 000€ hT, plusieurs solutions s’offrent à vous ! Un seul contact : Emilie Boyom, responsable coordination 06 26 53 15 57 – event@ba06.com. www.ba06.com

L

LES CHIFFRES CLÉS

DE l’éDition 2018

800 RDV préprogrammés

Heavent Meetings

26 > 28 Mars

 PALAIS DES FESTIVALS ET DES CONGRÈS, CANNES quand le tourisme d’affaires rencontre le monde de l’évènementiel, ça donne deux journées business intenses où hôtels, prestataires de services et acteurs de l’évènementiel de toute l’Europe échangent et se retrouvent autour de conférences et d’ateliers passionnants. www.heavent-meetings.com

370 entreprises innovantes

190 investisseurs

220 donneurs d’ordres

75 experts accompagnants

215 partenaires écosystème

80 partenaires Presse

START MAGAZINE 67


start Aime S E R ET Ro U V E R

offrez à vos équipes U N E PA U S E « S E N S A S » ! près les Escape Games, qu’on ne présente plus, Sensas fait son entrée dans le monde des expériences inédites et insolites à vivre en team. Son concept : des activités ludiques et rigolotes basées sur les cinq sens ! En équipes de 4 à 30 personnes, venez tester vos capacités à relever des défis originaux dans un parcours sensoriel pendant lequel il vous sera demandé d’évoluer et de remplir des missions dans l’obscurité la plus totale. Audelà de l’amusement, c’est un engagement pour le handicap que fait Sensas. En perte de repères, les participants devront au cours du parcours, récupérer le plus d’amulettes sensorielles possibles (1 amulette = 0,10€), pour récolter des fonds à

A

Après avoir séduit plusieurs grandes villes françaises comme Marseille, Lyon et Strasbourg, le nouveau concept de divertissement arrive à Nice pour le plaisir de tous !

destination d’une association partenaire accompagnant des personnes en situation de handicap. En famille, entre amis ou encore en équipe, tous les

jours de la semaine, de 9h à 23h, venez passer un bon moment et tester vos sens en œuvrant pour la bonne cause !  www.nice.sensas.ms

Auberge de campagne

Hôtel du Clos 

le Rouret Idéalement situés au cœur du village du Rouret, à quelques kilomètres seulement de l’aéroport International de Nice, entre Cannes, Saint-Paul-de-Vence et Grasse, la capitale mondiale des parfums, l’Hôtel Du Clos en partenariat avec le Restaurant Le Clos Saint Pierre et le Bistro du Clos, s’imposent comme une occasion unique de vivre l’esprit de la Provence.

Hôtel du Clos

3 Chemin des Écoles, 06650 Le Rouret, FRANCE +33 4 93 40 78 85 contact@hotel-du-clos.com www.hotel-du-clos.com

68 START MAGAZINE


start Aime S E R ET Ro U V E R

vegan gorilla réCompensé à niCe L’aventure commence en mai 2016 lorsque qu’un couple reprend le restaurant « Vegan Gorilla » situé au 7, rue du lycée à Nice. Aujourd’hui, cet établissement crudivore, végétalien, bio et éthique est dans le « Bib Gourmand 2019 » au Guide Michelin, qui récompense les restaurants proposant un menu de bonne qualité à prix moyen. Mais ce n’est pas la première récompense que reçoit Willy Berton, gérant du restaurant. En 2017, soit un an seulement après avoir repris l’affaire, il s’est vu décerner le titre de Maître Restaurateur « Vegan ». Une première en France qui atteste de la qualité des produits 100% d’origine végétale et de la cuisine faite maison. « Ce que je vis avec le Gorilla est complètement fou, deux distinctions en deux ans qui aurait pu l'imaginer ? » rêve tout haut Willy Berton. Et à en croire la salle qui ne désemplit pas, il semblerait que ce ne soit que le début pour Willy et son épouse.  wwww.restaurant-vegan.fr

« la route du miam » Fait sa star sur tripadvisor Un autre restaurant niçois reçoit un titre en ce début d’année, celui-ci n’est pas décerné par le Guide Michelin, mais par le site Tripadvisor. Avec 5 étoiles et plus de 1800 avis, le numéro 1 des restaurants sur Nice « La Route du Miam » situé rue Molière, vient d’être nommé « restaurant le plus recommandé de France ». Au menu, la cuisine traditionnelle du Sudouest, le canard est à l’honneur et sous toutes ses formes : magret, foie gras, canard entier… et surtout on ne lésine pas sur la quantité. Le tout servi dans un lieu chaleureux et convivial par des propriétaires adorables. Un restaurant délicieux et une véritable ambiance familiale comme on n’en trouve que très peu, on a de la chance c’est à Nice qu’il se trouve, on se rejoint là-bas ? 

« Je me mêle de tout. Parce que tout participe à l’expérience, le contenant et le contenu, l’éclairage, l’harmonie esthétique du lieu, le son, la lumière. Il y a le tangible et l’intangible, c’est-à-dire la somme des tangibles qui fait que le souvenir va rester graver dans votre mémoire. », confie Alain Ducasse.  www.montecarlosbm.com

www.comtedegrasse.com

le nouveau restaurant d’alain duCasse à monaCo

70 START MAGAZINE

lanCe son gin et C’est un déliCe ! on connaît Grasse pour ses parfums, que diriezvous de la connaître maintenant pour son gin ? oui, oui, vous avez bien lu ! Le Comte de Grasse est une ancienne parfumerie réhabilitée en distillerie en 2017 par Bhagath Reddy, qui a souhaité se lancer dans la création de spiritueux de luxe. Pour cela, et afin d’apporter une dimension « innovation » à ses créations, il a conçu le gin à l’aide de techniques d'extraction traditionnelles de la parfumerie combinées à des technologies de distillation modernes. Des méthodes - baptisées procédure de distillation Grasse hyPRX- qui utilisent beaucoup moins d’énergie et de ressources naturelles que la production d’égrenage traditionnelle pour obtenir l’effet recherché, un breuvage « d’ une saveur incomparable. Au nez, la fraicheur du zeste de citron et du pamplemousse s’allie aux notes iodées de la salicorne. Les nuances boisées du cade rappellent le genévrier. S’ensuit un corps floral délicatement poivré avec des facettes d’orange amère qui s’équilibre avec l’angélique. La base offre des notes épicées chaudes et pimentées avec la rondeur du miel qui se distingue par des notes florales de rose et d'agrumes. » explique Bhagath. Tout un programme que vous retrouverez dans une bouteille de verre bleu Klein aux touches de jaune au prix de 75€ les 50cl. . 

Ômer Depuis le 7 janvier dernier, Alain Ducasse a ouvert son nouveau restaurant « ômer », dans l’aile rotonde du plus célèbre hôtel monégasque, l’hôtel de Paris. Au menu, Méditerranée et Moyen-orient se conjuguent pour vous offrir un voyage culinaire original et délicieux concocté par le chef de cuisine, Patrick Laine. Vous l’aurez compris, de multiples saveurs sont mises à l’honneur dans vos assiettes, mais l’expérience va au-delà de la dégustation. La salle a été redessinée par Pierre-yves Rochon, écrin de bois, cuir clair, bronze brossé, autant de matériaux luxueux pour coller parfaitement au cadre prestigieux de l’hôtel de Paris. Un Cercle de vin a été disposé au centre de la salle de restaurant afin de vous transporter dans une expérience œnologique inoubliable grâce au Chef sommelier Mathias Negro. Bref, rien n’a été laissé au hasard pour que les moments partagés dans ce nouveau bijou reste dans les cœurs et les esprits de tous :

le Comte de grasse


start Aime BoUGER

l’importance du collectif : U N AT o U T INDISPENSABLE !   

PAR JULIEN HOLTZER © VIXIT / SHUTTERSTOCK.COM

Voilà une belle façon de boucler ce premier cycle d’articles dans lequel je présente un parallèle entre la reprise d’une pratique sportive et le développement d’une carrière épanouie : en reconnaissant l’importance de prendre en compte les personnes concernées par nos objectifs personnels et en interrogeant comment donner sa place à l’autre dans notre démarche individuelle.

#

STrONGerTOGeTHer

n effet, j’ai beaucoup insisté sur l’impulsion personnelle nécessaire pour reprendre en main sa santé, dépasser ses contraintes et ses doutes ou contrôler tout risque de découragement. Jusqu’ici on pouvait penser que tout succès serait dû à notre force de caractère et à notre motivation… que nenni.

E

Jouer collectif même pour une pratique individuelle Pour ceux qui ont pu lire les précédents articles, vous vous souvenez que j’ai expliqué la contrainte importante de mon point de vue à reprendre le sport à plusieurs. Bien que cela puisse sembler une bonne idée, car on nous apprend à penser au groupe comme facteur de succès et comme garant de motivation. C’est vrai dans beaucoup de cas : une équipe de développement, un comité de direction, une task force, etc. Dans nos métiers, j’en suis convaincu, on a plus de chance de réussir en groupe. Mais pour retrouver un équilibre entre vie professionnelle et activité physique, notre plus grand ennemi est le manque de temps, à cause de nos agendas surchargés et du rythme quotidien. Donc choisir un sport collectif, même en duo, nécessite de trouver des créneaux communs, et de composer avec les aléas de chacun : cela devient vite difficile et une excuse facile d’arrêter. Mais il ne faut pas s’isoler et se couper des autres. C’est ce que je veux vous montrer dans la suite, point par point. Il va donc falloir prendre en compte notre entourage, professionnel ou personnel, pour réussir l’accord entre nos deux activités.

obtenir le soutien et l’accord de notre proche entourage Les premiers concernés sont nos proches : famille, amis, collègues. Ils comptent beaucoup dans nos activités quotidiennes, et la répartition du temps qu’on accordera à chacune déterminera notre disponibilité et l’organisation nécessaire pour déplacer des rendez-vous, changer nos habitudes 72 START MAGAZINE

donc les leurs aussi. Le sport est une activité saine et répandue donc généralement reprendre une pratique régulière amène un accord de principe. En tout cas la première réaction a toujours été positive en ce qui me concerne. Mais il y a de nombreux sports et certains peuvent donner lieu à des réflexions et à des questionnements. Pour ma part j’ai choisi la course à pied et le vélo, car c’est aussi un moyen de déplacement utilitaire donc, ça me permet de faire deux choses à la fois. Ce sont des pratiques courantes, pourtant j’ai été surpris des inquiétudes sur les « dangers » que cela pouvait susciter. J’ai ainsi entendu que la course était mauvaise pour les articulations (merci les magazines de santé), que les routes étaient pleines de chauffards (bon sur ce point l’expérience me l’a confirmé), que la météo était mauvaise sur la Côte d’Azur les deux-tiers de l’année. Alors pour installer votre nouvelle pratique sportive dans la durée, prenez une bonne dose de patience et rassurez tout le monde. Et les premiers résultats sur votre tonus vont vite donner de bien meilleures réactions.

le regard des autres comme motivation… Même sans résultat physique, changer ses habitudes est toujours bien perçu. qu’on sache ou pas à quel point vous en aviez besoin, qu’on vous le montre ou pas, déclarer son intention de recommencer le sport apporte un changement d’attitude. Vous êtes meilleurs parce que vous faites des efforts. Là encore le parallèle avec notre développement professionnel est flagrant. Faire preuve d’esprit critique sur sa situation, déclencher des actions d’amélioration, installer une meilleure pratique dans la durée et tenir des engagements sont appréciés et valorisés. Même si vous le faites pour vous, le regard des autres est important. Lorsqu'ils voient les résultats, c’est un multiplicateur de notre satisfaction et va nous encourager à aller encore plus loin.


start Aime BoUGER

Il est dans la nature humaine d’évaluer et de juger. Par réflexe, par intérêt ou par habitude, c’est l’évaluation qui nous façonne depuis l’enfance. Et certains y sont plus sensibles que d’autres, souvent parce que le jugement de

iL VA DonC fALLoiR «PREnDRE En CoMPTE

s’évaluer par rapport aux autres

Finalement la source de motivation et de satisfaction ne vient pas forcément de notre entourage le plus proche mais de personnes qu’on ne connaissait pas – et qu’on ne connait pas forcément au-delà de leur pseudo. Tous les matins, tous les soirs, enregistrer sa pratique permet en premier lieu de voir sa progression et ses records, c’est un booster évident, mais également de recueillir des encouragements. Une journée passée sans « kudo » est même devenu une petite déception et une motivation supplémentaire pour rajouter un petit parcours le week-end. Et tout ça pour un bénéfice santé encore plus grand, alors foncez ! 

Et puis on peut élargir le cercle de ces témoins de notre activité sportive. Multiplier les spectateurs de nos progrès, devenir soi-même le juge des performances d’inconnus, c’est une drôle d’idée. Jamais je n’aurai imaginé y trouver autant d’intérêt, et pourtant c’est ce que permettent les réseaux sociaux dédiés aux sportifs. qui ne sont pas tous des inconnus : mesurer son temps de parcours à celui de Romain Bardet sur la montée de la route des Dolines à Sophia Antipolis, quelle ironie.Cela fait deux ans que je m’y suis inscris, via une application sur smartphone, et je suis encore surpris de l’effet positif que cela a pu avoir.

T

PA ALAIS NIK K AÏ A ÏA AÏA ÏA ENCE DE EN PRÉS N DU MO

I FUJINAM A S I H A TAK BINCAZ BENOIT ER RR ALEX FE Pour réserver vos places p Points de vente habituels : Fnac - Carrefour Géant Casino - Magasins U Auchan - Leclerc Cultura - Cora www.digitick.com www.ticketmaster.fr www.fnac.com www.carrefourspectacles.com

IN NDOOR STYLE E E R F SHOW TO ET VÉLO MO X MONDIAU

ONY BOUNDE

C

»

1eer MARS 2019

NICE N CE THAMP

noTRE EnToURAGE, PRofESSionnEL oU PERSonnEL, PoUR RéUSSiR L’ACCoRD EnTRE noS DEUx ACTiViTéS.

S MEILLEUR AND AVEC LES PHE BRU

CHRISTO CHALIER ROMAIN ALLÉE V NICOLAS NOY N O F TE AURÉLIEN

C

+

Organisation

MOTO-CLUB LA GAUDE www.trial-indoor-nice.com

Crédits photos : Maurice Zanella - Toous droits réservés

… mais aussi un facteur de risque

l’autre résonne avec son propre jugement. Nous réagissons différemment selon ce que nous renvoient les autres témoins de nos efforts. Si on est d’une nature positive, on trouvera une amplification de notre satisfaction ou un adoucissement de notre propre critique. Si on est d’une nature négative, on sera sensible à l’avis le plus défavorable. Il faut donc savoir accepter ce regard et l’utiliser à bon escient. Je n’ai pas une grande culture sportive, mais le dépassement de soi est une valeur universellement mise en avant ; la ferveur obtenue par le sport est un moteur formidable capable de changer des peuples, des nations, alors changer la routine d’un seul individu, faites-moi confiance si j’y suis arrivé, chacun peut le faire à son tour.

timenjoy

START MAGAZINE 73


start Aime BoUGER

home Sport LA SALLE DE SPoRT I T I N é R A N T E q U I VA V o U S FA I R E AIMER BoUGER !   

Adieu les salles de fitness bondées et les entraîneurs un peu pressés, Hugo De francesco et Quentin Cubizolle révolutionnent la pratique sportive en embarquant chez vous ou au sein de votre entreprise, une salle de sport itinérante et leur expertise.

#

mOveYOUrBOdY

de Cannes à Menton avec un seul but, vous aider à atteindre vos objectifs. Perte de poids, prise de masse, remise en forme, sport santé, préparation avant une compétition… quels que soient vos besoins et envies, home Sport conçoit un programme personnalisé et vous accompagne à chaque étape. Finis les exercices répétitifs et lassants, les cours collectifs à suivre coûte que coûte, la peur du jugement et du regard de l’autre ou encore la succession de miroirs à affronter et place à des méthodes d’entraînements innovantes. Seul ou par groupe de 8 personnes maximum, bénéficiez d’un entraînement fonctionnel ciblé et adapté à vos objectifs, vos pathologies et votre motivation !

des bienfaits vérifiés en entreprise Remotiver les troupes, créer une émulation collective, renforcer la cohésion d’équipe (93.4%*), diminuer le stress et le taux d’absentéisme (59.7%*), augmenter la productivité (93%*)… c’est un fait, au-delà des valeurs du sport que l’on connaît tous, une pratique régulière peut améliorer la performance globale de l’entreprise. « C’est pourquoi les dirigeants d’aujourd’hui doivent prendre conscience que la force de leur entreprise, ce sont les hommes et les femmes qui la composent, il faut donc s’assurer de leur bienêtre », explique hugo. Le temps d’une petite heure au moment du déjeuner, pourquoi ne pas organiser une séance privée ? Avec hugo et quentin, l’accès au sport et facilité, la pratique est encadrée, le plaisir partagé, bref vous n’avez donc plus aucune excuse pour ne pas tenir les bonnes résolutions de votre début d’année ! RDV sur le site Internet pour réserver votre séance directement en ligne. 

Home Sport Tél. 06 16 99 43 86 Homesport.contact@gmail.com www.homesport.net *Enquête réalisée par Place des Talents sur un panel de 876 personnes sur la période du 01/02/2018 au 13/03/2018.

LANCEMENT OFFICIEL ls se sont rencontrés lors de leur formation et très vite le courant est passé entre eux. Innover, être plus proche de l’entraîné et prendre du plaisir dans l’exercice physique, ils en avaient envie tous les deux, c’est donc tout naturellement que les deux complices se sont associés pour créer home Sport, un service de coaching à domicile qui n’a rien de traditionnel. Le principe est simple, si vous n’allez pas à la salle de sport, c’est la salle de sport qui viendra à vous.

I

START MAGAZINE 74

Mais pas n’importe laquelle, hugo et quentin ont fait appel à Rogue Fitness®, la marque américaine numéro 1 du CrossFit® pour concevoir une série d’appareils et accessoires démontables et transportables.

les avantages de la salle sans ses inconvénients Au volant de leur utilitaire, les deux coaches diplômés d’Etat arpentent les routes azuréennes

avril 2019 Offre spéciale : les 10 premiers adhérents bénéficieront d’une réduction de -50% sur les 10 premières séances !


start aime L’ i M M o B i L i E R la loi pinel prolongée jusqu’en 2021 Prolongée oui mais recentrée aussi, l’avantage fiscal favorisant l’immobilier neuf dans l’investissement locatif est désormais restreint aux zones immobilières tendues : A, A bis et B1.

le dispositif fiscal denormandie créé

immo : CE QUI CHANGE EN 2019 ! A chaque début d’année, sa mise en vigueur des mesures prises les années passées. L’immobilier ne déroge pas à la règle, nouvelle aide fiscale, baisse de la taxe d’habitation, prolongation de l’eco-PTZ, on fait le point sur les principaux changements !

changer chaque année), il faut désormais attendre la date d’anniversaire de la signature de l’offre de prêt pour pouvoir le faire.

le Cite et l’éco-ptZ étendus Le premier devait se transformer en une prime versée au moment des travaux, l’autre devait prendre fin au 31 décembre 2018, ces dispositifs en faveur de la transition et rénovation énergétiques ont été prolongés jusqu’en 2021. A noter pour l’éco-PTZ qu’il n’est plus nécessaire d’initier plusieurs travaux pour l’obtenir, un seul projet suffit !

Mis en place par Julien Denormandie, Ministre de la ville et du logement, la loi Denormandie est une sorte d’équivalent de la loi Pinel mais pour l’ancien. Destiné à accélérer la rénovation des logements vides ou insalubres, ce dispositif permet d’obtenir une réduction d’impôts pouvant aller de 12 à 21 % de l’investissement. Sont éligibles à cette réduction d’impôt les acquisitions de logements anciens faisant l'objet de travaux d'amélioration, qui devront représenter au moins 25% du coût total de l'opération dans les territoires connaissant une dégradation importante de l'habitat, le montant des travaux étant plafonné à 300.000 euros.

Sa disparition avait déjà été amorcée avec une baisse de 30% en 2018 pour la majeure partie des contribuables dont le revenu fiscal de référence ne dépassait pas 27 000€. En 2019, une seconde baisse est prévue à hauteur de 65%. Un pas de plus vers l’exonération totale prévue pour 2020.

Crédit immo : l’assurance emprunteur plus simple mais plus coûteuse

des « baux mobilité » ajouté à la loi elan

Parce qu’il souhaite « mettre fin à l’exonération de taxe sur les conventions d’assurance de la garantie décès », le gouvernement a choisi de taxer la cotisation payée au titre de la garantie décès dans l’assurance emprunteur à hauteur de 9%. En revanche, si un flou subsistait pour savoir quand changer l’assurance de son prêt immobilier (rappelons que depuis 2018, il était possible de la

En formation professionnelle, étudiants, en contrat d’apprentissage, en stage, en service civique ou en mutation temporaire, vous pouvez maintenant louer votre bien meublé pendant 1 à 10 mois sans qu’aucun dépôt de garantie ne vous soit demandé par le propriétaire. Un propriétaire protégé du risque d’impayés par des locataires éligibles à la caution Visale. 

la taxe d’habitation baissée

AGENCE PRESTIGE INTERNATIONAL Une équipe qui vous accompagne du bord de mer jusqu'à l'arrière pays, quelque soit votre projet immobilier, résidence principale ou secondaire, investissement locatif, gestion, viager, loi pinel, programmes neufs.

Antibes

640 000 €

Grasse

1 650 000 €

La Colle sur Loup 995 000 €

Mougins

4 950 000 €

80 Boulevard Raymond Poincaré | 06160 Juan les pins | France | Téléphone : +33 (0)4 97 04 31 04 e-mail : info@prestige-immo.fr | www.prestige-immo.fr

76 START MAGAZINE


start Aime L’ i M M o B i L i E R

iglooHome

SMART Keybox

POUR GÉRER – ET PARTAGER – L’ACCÈS À VOTRE DOMICILE OU À VOTRE ENTREPRISE !

Des solutions 100% sécurisées qui ne nécessitent aucune connexion mais protègent vos lieux de travail ou d’habitation ! C’est la promesse d’IglooHome et de ses serrures intelligentes.

#

A

SMART Deadbolt

SecUrITe

près une belle croissance en Asie et en Amérique, c’est sur la Côte d’Azur, berceau d’origine du directeur de la filiale française, que la marque Igloohome Pte

Ltd a choisi de s’installer. Désormais à la tête d’Igloohome France, Mickaël Coppi entend développer la distribution de ses trois solutions dont il détient l’exclusivité :

un verrou intelligent et compact que l’on installe en moins de 15 minutes et s’ouvre via un code PIN, une clef Bluetooth ou une clef physique.

CHAQUE SoLUTion «S’oUVRE GRâCE à Un CoDE Pin, GénéRé DiRECTEMEnT DEPUiS noTRE APPLiCATion .

»

que vous souhaitiez louer votre appartement mais étant dans l’incapacité de remettre les clefs ou permettre à certains de vos collaborateurs de rentrer dans les locaux de votre entreprise sans multiplier les clefs, « chaque solution s’ouvre grâce à un code PIN, généré directement depuis notre application », explique Michaël Coppi. Côté sécurité, le pari semble relevé : « les codes peuvent être permanents ou temporaires et toutes les entrées et sorties s’affichent dans votre journal de bord permettant de savoir en temps réel qui entre chez vous. De plus, nous avons recours au même système de cryptographie que les banques assurant une sécurité maximale ».  78 START MAGAZINE

une boite à clef sécurisée, nomade ou fixe. Les clés sont protégées et se récupèrent via un code PIN unique ou une clef Bluetooth.

VOUS VOULEZ Devenir revendeur ? Vous avez un point de vente physique ? Vous êtes un professionnel de la serrurerie ou de la domotique ? Vous êtes commercial en liaison avec le domaine d’activité d’IglooHome, rejoignez l’équipe de Michaël Coppi grâce à ses multiples solutions de distributions : distributeur, revendeur & installateur, dropshipping et affiliation. Une seule adresse : www.igloohome.fr

SMART mortise

une serrure intelligente qui se déverrouille grâce à un code PIN, une clef Bluetooth, une carte d’accès ou une clé physique.


La maison familiale fondée en 1964 et spécialisée dans le carrelage nous invite dans son showroom pour nous faire découvrir les matériaux et les innovations de demain. Laissezvous surprendre tant par leurs aspects esthétiques que par leurs caractéristiques techniques et laissez place à votre créativité !

du carrelage ou du bois ?

RE D N E R P R U SS U O V Z E S S LAI

!

du marbre ou du carrelage ?

Atelier Sauze 152 route du cannet - Mougins www.atelier-sauze.com


start aime ViVRE ConnECTé

Ces applis POUR VIVRE ET CONSOMMER RESPONSABLE !  

Pour certains c’est une philosophie de vie ancrée dans leur mode de fonctionnement depuis des années, pour d’autres, passer du désir à la réalité n’est pas chose évidente. Heureusement, certaines applis nous aident à devenir de véritables acteurs du changement. La preuve avec ces quelques outils qui nous permettent d’agir chacun à notre échelle.

pepino

Compagnon mobilité Lancé courant décembre par le Pôle métropolitain CAP Azur, cette nouvelle application invite les usagers à se déplacer autrement grâce à un panel de solutions proposées en temps réel. Des solutions qui combinent les réseaux de transports collectifs sur les bassins de vie du littoral au haut Pays (Envibus, Palm Bus, Sillages, SNCF) mais aussi les moyens de transports actifs comme la marche à pieds et le vélo. horaires des transports collectifs, temps de marche, distance à parcourir, temps d’attente, heure d’arrivée, perturbations… à travers une interface claire et intuitive, jetez un coup d’œil à la situation et optez pour un déplacement en mode durable.  80 START MAGAZINE

Mettre en relation le producteur de fruits et légumes et le consommateur pour réduire le gaspillage alimentaire, c’est l’objectif de cette appli niçoise lancée fin septembre par la startup oui!Greens. Saviez-vous que 15% des fruits et légumes étaient écartés de la vente car hors-calibre ? Parce qu’ils sont marqués, ridés, tâchés, abîmés, tordus ou trop nombreux, certains fruits et légumes finissent directement à la poubelle sans passer par la case commercialisation car hors « normes ». Engagée et facile à utiliser, l’appli Pepino nous invite à profiter de ces produits frais, locaux et à moindre coût.

Cliiink Triez vos emballages en verre et recevez des bons de réduction à utiliser chez des commerçants partenaires. L’application fait de plus en plus d’adeptes en Principauté de Monaco, dans le Pays de Grasse, à Mandelieu et depuis fin octobre sur l’ensemble du territoire Cannes Lérins. Le principe est simple, équipés d’un boitier connecté, les conteneurs de tri enregistrent les dépôts de chaque utilisateur qui se connecte via son application et les

90 JOURS

Comment ça marche ? Une fois téléchargée sur Google Play ou Apple Store, définissez vos préférences (produits, distance du vendeur, bio etc.), ajoutez vos produits à votre panier, payez en ligne, présentez votre reçu de paiement au vendeur et récupérez votre commande. Un jeu d’enfant comme une bonne action, depuis sa création, Pepino aurait permis de sauver 2.7 tonnes de fruits et légumes. 

transforment en points. Points que chacun peut ensuite convertir en réductions chez les commerçants partenaires, structures culturelles ou en dons aux associations locales. Disponible sur Google Play et Apple Store. 

Moins récente – cette appli est née en 2015 – mais plus que jamais d’actualité, 90 jours s’adresse à ceux qui veulent passer à l’action. Ludique, elle propose à tous, 90 jours de petits gestes écolo après un questionnaire pour évaluer votre niveau d’engagement et vous indique à chaque fois la portée de vos actions, qu’il s’agisse de kilos de Co2 évités ou de litres d’eau économisés. Vous ne vous sentez pas à la hauteur pour relever un challenge, un « panic button » vous donne un accès direct à la hotline pour vous aider à garder le cap maintenir votre motivation. Un must have ludique qui nous réconcilie avec l’écologie. Disponible sur Google Play et Apple Store. 


start aime ViVRE ConnECTé

BrainyUp LE NOUVEAU RÉSEAU SOCIAL DÉDIÉ AUX PROFESSIONNELS

Lancé en mai 2018 par Arnaud Degrave et Lucas Grimont, deux jeunes entrepreneurs azuréens, BrainyUp a déjà séduit plus de 80 donateurs à travers la France. e 1er réseau social intelligent basé sur l’échange de connaissances, c’est ainsi que les deux jeunes hommes présentent leur idée, celle de repenser l’éducation en proposant une multitude de formats d’apprentissage qui vous aidera et accompagnera quotidiennement dans votre

L

vie professionnelle. « Beaucoup n’ont pas accès aux formations, notre plateforme leur permet d’en suivre en ligne, qu’elles soient gratuites ou payantes, et de donner une dimension sociale de l’apprentissage avec l’avantage de favoriser les échanges entre formateurs et apprenants et experts et novices pour évoluer ensemble. » Une nouvelle forme d’apprentissage basée sur du collaboratif donc. Les membres peuvent choisir de suivre les formations et ils peuvent également en créer afin d’aider les autres sur des compétences précises, et ce, dans le respect de la vie privée. « WikiVids » viendra compléter les formations suivies, c’est une encyclopédie de vidéos courtes et synthétiques, sur des notions spécifiques. Et pour compléter cette formule

innovante, « Brainy Games », propose des jeux dont l’objectif est de développer le calcul, l’analyse, les réflexes, la mémoire et la logique. Aujourd’hui quatre employés évoluent au sein de BrainyUp. L’entreprise souhaite à présent réaliser une levée de fonds pour embaucher une force commerciale, des community managers et des développeurs afin d’atteindre « 100 000 membres dans l’année qui suivra » nous confie Arnaud Degrave.

Le dernier atout de BrainyUp, leur centre de formation, « nous proposerons dès septembre prochain des formations professionnelles en présentiel et en mixte ».  www.brainyup.com

En attendant, les deux fondateurs ont prévus quelques nouveautés, « les membres auront une barre de progression et pourront monter en niveau » pour recevoir ensuite des badges virtuels et « 2 000 vidéos supplémentaires seront ajoutées avant cet été. »

Votre societe, entreprise, ou association participe bientot a un evenement et vous souhaitez vous rendre visible par un moyen de communication efficace ?

Googi a la solution pour vous ! grâce à sa gamme de plv ultra-moderne black aero ! avec la gamme black aero, u-know réécrit une nouvelle définition de la sobriété et de l’excellence de la signalétique ! par ses courbes épurées et sa couleur noire, on remet au cœur de l’objet, la structure de signalétique en tant que support pérenne et de qualité. l’impression n’en est que plus simple : comme une égérie, ces structures peuvent être maquillées sobrement, elles n’en seront que plus séduisantes et plus visuelles.

Agence Conseil en Communication Promotionnelle Tél. 09 72 56 90 11 - Mail : contact@googi.fr - site : www.googi.fr RDV & SHOWROOM : FUTURCOM - bureau A10 105, avenue de la 1ère Armée - Bat A - 83300 Draguignan

START MAGAZINE 81


start Aime LiRE

« les start-up expliquées à ma fille »   

L E G U I D E U LT I M E D ’ U N E S TA R T U P P E U S E A Z U R é E N N E à SUCCèS PoUR CoMPRENDRE ET RéUSSIR !

Souvent idéalisée, la start-up est pour beaucoup un endroit merveilleux où l’on va pouvoir faire la R&D que l’on a envie de faire, financée par des investisseurs très généreux. Une formidable aventure quand ça marche mais un enfer pour… les 90% qui échouent.

#

cOUPdePOUce

ans porter de jugement ni donner de leçons, c’est sur fond de combat bienveillant que Guillene Ribière, aujourd’hui chargée de l’accompagnement des jeunes entrepreneurs à l’INRIA, a imaginé un affrontement d’opinion avec sa fille aînée pour transmettre son expertise et les succès de ses expériences passées. Car, en matière de réussite, Guillene sait de quoi elle parle ! Ingénieure de formation en réseaux et Télécom, la jeune femme est passée par Philips, NXP puis 3Com durant 5 ans dans la Sillicon Valley avant d’intégrer Texas Instruments à Villeneuve-Loubet à son retour en France en 2013. Lassée de ne faire que de la R&D et portée par l’envie « d’avoir une vision plus business des choses », elle passe ensuite un MBA Leadership et Innovation à l’IAE de l’Université Aix-Marseille. A la fermeture de T.I. avec quelques collègues, elle se lance et crée BayLibre, spécialisée dans les systèmes Linux embarqués qui a notamment participé au projet ARA de Google. Un succès immédiat, « la première année, on réalise un chiffre d’affaires de 600 000€, la deuxième année on passe à 800 000 », se remémore Guillene qui fait alors le constat suivant, « nous étions l’une des seules boites à faire vraiment du chiffre au sortir de l’incubateur ! Du fait que nous étions une société de services mais pas seulement, nos clients, nous les avons étudiés, ciblés et nous sommes allés les chercher ». En 2015, une divergence d’opinion avec ses associés pousse Guillene à laisser BayLibre poursuivre sa route. Après quelques mois de réflexion, elle décide de se consacrer à l’accompagnement des porteurs de projet au sein de l’INRIA qu’elle rejoint en janvier 2016 comme chargée des partenariats et des projets d’innovation.

S

une immersion dans l’univers des startup entre anecdotes et faits réels Puis un jour, Guillene surprend ses deux filles en pleine conversation, « la plus grande disait qu’elle voulait être médecin, la petite se rêvait à la tête d’une start-up, j’ai commencé à écrire en me disant que j’allais lui expliquer comment faire ». Avec un premier « MVP », elle fait le tour des éditeurs mais l’un d’eux trouve les discussions trop consensuelles laissant peu de place au lecteur, « plutôt que de m’adresser à celle qui était déjà intéressée par le sujet, j’ai donc choisi de 82 START MAGAZINE

m’adresser à celle qui ne jure que par la médecine, là, la tendre opposition avait du sens ». Sa copie revue, le résultat devient un guide complet où les questions de Lélia, la fille, reprennent les questions et les problématiques auxquelles Guillene est confrontée, « Mais comment on teste un besoin ? », « Comment choisir parmi les conseils qu’on écoute ? » « Changer le monde par les startup ? que veux-tu dire ? ». Un livre à mettre entre toutes les mains pour comprendre, réussir et éviter les écueils des débutants ! 

LES STARTS-UP

EXPliQuéES a ma FillE L’entrepreneuriat vu de l’intérieur Guillene Ribière 128 pages, 14,90€, ed. Pearson Sommaire I. Start-up : Les fondamentaux 01. C’est quoi au juste, une start-up ? 02. Une technologie unique ? 03. De drôle de coïncidences II. Un travail d’'équipe 04. Les porteurs et les accompagnants 05. Les obstacles à surmonter III. Changer le monde 06. Se former pour… 07. …rendre le monde meilleur 08. La martingale


start Aime LiRE

Mieux entreprendre : 2 NOUVEAUX OUVRAGES POUR V O U S A C C O M PA G N E R ! érer une entreprise effraie, il y a extrêmement de réglementations, de normes et de procédures à connaître sans personne pour vous aider quotidiennement dans chaque étape. Depuis quelques années, le Groupe Cibelly propose des supports et outils ludiques et complets pour vous assurer une maîtrise et tranquillité d’esprit. Pour cette 10ème édition, l’ouvrage « Gestion de PME » élargit sa cible pour devenir « Piloter votre entreprise » (Editions Francis Lefebvre) et ne plus se réduire aux seules PME. Grâce à ses 300 conseils, décomposés sous 30 thématiques (de la création jusqu’à la transmission d’entreprise) et huit chapitres, le livre se veut être une véritable référence. Les informations sont

G

Le Groupe Cibelly, expertcomptable, reconnu pour son expertise et son engagement auprès des chefs d’entreprises azuréens depuis plus de 35 ans, édite deux nouveaux livres pour répondre de façon optimale et détaillée aux besoins et inquiétudes de toutes celles ceux qui souhaitent se lancer dans la grande aventure de l’entrepreneuriat.

Donnez une nouvelle DIMENSION À VOTRE LIVRE !

Avec plus de 110 000 nouveaux ouvrages publiés chaque année en France, se démarquer dès le lancement de votre bouquin peut devenir très compliqué. Heureusement, Polygone Média sait ce qu’il faut faire pour booster la promotion de votre livre !

omme souvent, c’est un constat qui a fait naître l’innovation… ce qui impacte le grand public c’est la vidéo ! Chaque jour, il y en a plus de 22 milliards qui sont

C

actualisées à chaque édition, afin de prévenir des nouvelles réglementations et procédures, le contenu est enrichi pour répondre à tous les domaines d’activités, il vous aidera donc aisément dans toutes vos démarches et prises de décisions. Le second ouvrage est un concept plus récent, il est adapté à une autre cible, celle des jeunes entrepreneurs. Il revient en 2019 pour sa 2ème édition, sous un format unique de carnet Moleskine, avec une illustration ludique, il contient toutes les informations nécessaires concernant le lancement d’une entreprise. Le « Guide du Jeune Entrepreneur », avec son ton décalé et synthétique, permet d’assimiler le contenu facilement. Les illustrations sont

visionnées sur le net et les réseaux sociaux. Les avantages de ce format sont multiples, il permet une rétention immédiate des éléments importants et le contenu peut être partagé à une plus grande communauté pour toucher une cible plus large. Les vidéos sont une véritable mine d’or pour la promotion lorsqu’on sait que 80% des personnes les visionne quand 20% lisent un texte. L’entreprise installée à Sophia, bien au fait de tout cela, propose donc des procédés innovants pour vous différencier face à la rude concurrence du marché de la littérature. Pour faciliter l’impact de votre ouvrage, vous profiterez de la technologie numérique combinée aux nouveaux modes de communication. Polygone Media réalise une bande-annonce avec sons, images et textes qui seront en adéquation avec vous et votre livre, des effets spéciaux peuvent

soignées et percutantes, c’est un réel gain de temps pour les jeunes entrepreneurs. Ces 107 pages de conseils sont gratuites, en libre-service dans tous les cabinets du groupe sur la Côte d’Azur et distribués lors des meetings organisés tous les jeudis de 17h à 19h au siège de l’entreprise.  www.cibelly.fr

être inclus pour impacter davantage l’internaute. Une fois le produit fini, il sera compatible avec tous les supports et s’adaptera parfaitement à tous les modes de diffusion. En plus de la réalisation de la bandeannonce, l’entreprise vous aide à designer la couverture du livre. Une couverture réalisée selon l’histoire, vos goûts et les tendances actuelles du marché. Cette offre peut même s’étendre jusqu’à la mise en page de l’ouvrage. Polygone, c’est aussi un studio de production et de réalisation de jeux vidéos et un éditeur horspair qui choisit peu de manuscrits pour lui permettre de suivre au mieux ses auteurs. on vous conseille d’ailleurs « La mort dans l’âme », de Roland Collin, une enquête haletante au dénouement incroyable !  www.polygonegames.com

START MAGAZINE 83


start Aime L E S AV E n T U R i è R E S

#girlpoWer  

Adieu femmes fragiles, vive celles qui osent ! olivia, natacha et julie, sont de celles-là ! Alors que les deux premières participeront pour les première fois au Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc, la dernière accompagne les futures et jeunes mamans dans la plus belle des aventures, celle de la maternité. Courageuses, déterminées et inspirantes, nous ne pouvions pas ne pas vous parler de ces trois femmes que rien n’arrête !

JULIE POURBAIX OLIVIA ET NATACHA

notre ange-gardien pour une maternité en toute sérénité

à l’assaut du désert marocain

’est pour offrir aux femmes ce qu’elle n’a pas trouvé durant ses trois grossesses que Julie a créé « Maman Bulle » il y a 5 ans, un lieu dédié aux mamans qui ont envie de prendre du temps pour elles avec ou sans leurs enfants. A l’origine de ce lieu unique situé au 12, rue Edouard Dalmas à Nice, un constat simple : « Nice, pourtant 3e ville de France en ce qui concerne son taux de natalité manquait de structure pour accompagner la future et jeune maman dans sa maternité. J’ai donc voulu créer une « bulle » dans laquelle la femme puisse, pendant sa grossesse ou après son accouchement être accompagnée, soutenue, guidée et entourée ». Sophrologie prénatale, ateliers massage ou portage bébé, Pilates, Shiatsu mais aussi consultations individuelles ostéopathiques ou psychologiques, les activités sont nombreuses et toutes sont menées par des professionnels spécialisés et expérimentés. Pour en bénéficier, il suffit de vous munir de votre « carte à bulles » que vous pouvez « recharger » à tout moment (1 bulle = 25 €, 20 bulles = 360 € soit 18 € la bulle). Maman bulle c’est aussi de jolies marques à découvrir comme les portes bébé Neobulle, les langes La Langerie Paris, les Bolas de grossesse Ilado ou les cosmétiques bio omum. Un cadre apaisant, des conseils avisés, des moments de partage et de belles rencontres, Maman Bulle, c’est l’endroit parfait pour vivre sa maternité comme une douce et mémorable aventure.  www.maman-bulle.fr

C

© JULIE CAVALIER

’une est professeure de yoga, l’autre est psycho-énergéticienne, ensemble elles sont l’équipage 133 basé à Grasse qui sera sur la ligne de départ du 29ème Rallye Aïcha des Gazelles, le 16 mars prochain à Nice. Une aventure extraordinaire initiée il y a plusieurs mois maintenant lorsque les deux jeunes femmes âgées respectivement de 36 et 37 ans ont choisi de faire de leur rêve une réalité ! Il faut dire qu’olivia et Natacha sont plutôt du genre à agir. Celles qui se sont rencontrées lorsqu’elles étaient enceintes multiplient les projets autour de la parentalité et du bien-être depuis de nombreuses années. Alors, lorsque Natacha entend parler du Rallye au cours d’une retraite spirituelle au cœur du désert, c’est une révélation : elle veut en être ! Une révélation qui devient une évidence quand olivia se joint à elle séduite par les valeurs du projet : « Immédiatement, nous avons adoré le fait que la course soit stratégique et non une compétition pure. Cela engendre énormément de facteurs humains sur le terrain et donne une dimension incroyable à cet évènement dont on ressort grandie. Puis, c’est un rallye 100% féminin, forcément, ça donnait du sens à nos activités aussi. Il est également

L

84 START MAGAZINE

le seul rallye-raid au monde à être certifié normes ISo 14001 relevant un impact écologique quasi-nul. Enfin, la dimension solidaire a fini de nous convaincre, que ce soit entre les participantes ou auprès des populations locales ». En décembre 2017, l’association « Etoiles des sables » voit donc le jour afin de proposer un accompagnement en groupe ou individuel vers le bien-être intérieur grâce à des évènements autour du sport, du yoga, de l’éveil à la spiritualité et de soins énergétiques mais aussi afin de porter ce « projet fou » pour lesquels les filles déterminées à réussir vont s’entourer de sponsors et fédérer une vingtaine de partenaires. Pari réussi, après 15 mois de préparation, 3 entraînements intensifs dans le désert et de nombreux dons et objets récoltés grâce à plusieurs évènements, les filles sont prêtes, « ce n’est pas une compétition mais nous y allons quand même pour gagner, pour notre défi personnel mais aussi pour toutes celles et ceux qui nous suivent et croient en nous ».  Justement pour les suivre, trois adresses : www.etoilesdessables.fr Facebook : @etoilesdessables2019 Instagram : @etoilesdessables


start Aime S ’A M U S E R

teurs venus du monde entier. www.fete-du-citron.com

© BTWIMAGES

DU 16 FEVRIER AU 2 MARS

Carnaval de Nice

Nice Le 1er Carnaval de France avec ses parades et ses défilés multicolores, sera placé sous le thème « Roi du Cinéma » et débutera les hostilités avec sa célèbre « bataille de fleurs » suivie plus tard dans la journée du toujours sublime et festif corso. Au total 6 corsi carnavalesques illuminés, 17 chars magnifiquement décorés et 1 000 artistes déguisés, qu’ils soient danseurs ou musiciens, pour fêter cette nouvelle édition. La ville célébrera à cette occasion les

100 ans des Studios de la Victorine, haut-lieu de l’industrie cinématographique sur la Côte d’Azur. www.nicecarnaval.com DU 16 FEVRIER AU 03 MARS

Fête du citron

Menton La Fête du citron est un événement unique, pour sa 86ème édition, ces quinze jours seront placés sous le thème « Des Mondes Fantastiques ». De multiples activités sont prévues notamment « Les Jardins des Lumières » et l’exposition « Motifs d’agrumes », afin de ravir les visi-

En marge des défilés : Les Jardins des Lumières Deux heures de balade dans un cadre féerique, c’est ce qu’offrent Les Jardins des Lumières durant trois soirs. Un nouveau monde apparaît, construit de rêves et d’émerveillements, avec ces décors d’agrumes et ces représentations de lumières artistiques sous forme de spectacle. Petits et grands seront transportés hors de Menton pendant quelques instants et ressortiront des jardins Biovès, enchantés. Motifs d’agrumes Une exposition haute en couleur dans les Jardins Biovès, l’agrume sera à l’honneur pour célébrer la Fête du Citron. La ville de Menton mettra tout en œuvre cette année encore, afin de vous éblouir de ses sculptures géantes et décors fantastiques. DU 20 AU 27 FEVRIER

Fête du Mimosa

Mandelieu-la-Napoule L’une des fêtes d’hiver les plus connues de la Côte d’Azur célèbre cette année « Les Aventures de Marco-Polo » avec des spectacles nocturnes composés exclusivement d’eau et de lumière. Sans oublier les

© MANDELIEU.OVER-BLOG.COM

traditionnelles promenades et excursions programmées tous les jours. L’occasion également d’élire la « Reine du Mimosa » qui aura l’honneur plus tard, accompagnée de sa dauphine, de se présenter à l’élection de Miss Côte d’Azur. www.ot-mandelieu.fr DU 22 AU 24 FEVRIER

Festival International des jeux Cannes 3 000 professionnels, 100 000 visiteurs, 30 000m2, c’est ce que représente en chiffres le Festival International des Jeux, élu plus grande manifestation ludique du monde francophone. Le Palais des Festivals et des Congrès accueillera une fois de plus ce rassemblement planétaire pour décerner l’As d’or. Le jeu « Big Monster » sera exposé sur le stand d’Explor8, vous pourrez le tester gratuitement en famille ou entre amis alors que l’auteur, Dimitri Perrier, vous attendra sur le stand des dédicaces. Ces deux jours seront décomposés en trois univers : jeux de société, jeux vidéo simulation & escape game et jouets & jeux enfants. Vous l’aurez compris, il y en aura pour tout le monde ! www.festivaldesjeux-cannes.com 2 & 3 MARS

Fêtes des Violettes Tourrettes-sur-Loup Un marché artisanal, des expositions, des animations fleuries, des concerts… Durant 2 jours, la fête des Violettes animera, comme chaque année, tout le village de Tourettessur-Loup pour le plaisir des sens. www.tourrettessurloup.com © VILLE DE MENTON

START MAGAZINE 85


start Aime S o RT i R

SPECTACLE

SALON

SPECTACLE

Salon International de

DU 28 FEVRIER AU 03 MARS

Franck Dubosc

16 MARS – 20H

Gospel pour 100 voix

l’Automobile de Monaco Monaco organisée par la société monégasque Expo Monaco, la troisième édition du Salon International de l’Automobile de Monaco dévoilera les prouesses et innovations automobiles du véhicule de demain. www.salonautomonaco.com

Nice Pour une pause joyeuse, « Fifty balais and the dust » le nouveau spectacle écrit et mis en scène par l’acteur phare du film « Camping » qui revient en force et affirme l’âge mature avec l’humour et la tendre arrogance qu’on lui connaît. www.nikaia.fr

Nice 1 million de spectateurs pendant leurs tournées qui n’en finissent pas de séduire le monde entier. Cette année, le groupe se produira de nouveau à Nice pour faire frissonner les amoureux de voix pures et puissantes. Ne manquez pas ce phénomène planétaire ! www.nikaia.fr

SPECTACLE 9 MARS

MAGIC Monaco MAGIC est l’événement à ne pas louper si vous êtes fan de mangas et comics, de jeux vidéo, d’animation et de pop culture. Vous rencontrerez lors de tables rondes, des game designers connus dans le monde entier, mais aussi des producteurs, scénaristes et illustrateurs. Pour y participez c’est simple, inscrivez-vous gratuitement en ligne ! www.magic-ip.com

SALON

FESTIVAL 16 MARS – 20H

Festival International Vive la magie Nice Acropolis Depuis plus de 10 ans, il dupe les petits et les grands et les transportent dans un monde d’illusions et de poésie. Pour cette nouvelle édition, 7 nouveaux artistes font leur entrée pour vous proposer un spectacle aussi déroutant qu’époustouflant. www.sean-acropolis.com

SPECTACLE 22 MARS – 20H30

DU 15 AU 17 MARS

Fary

Thérapies Mandelieu 3 jours de conférences, de stands et d’activités au Centre Expo Congrès pour trouver des solutions à nos soucis personnels et de nouvelles alternatives pour une vie plus douce. www.salonbienetremandelieu.com

Vallauris Depuis plus de quatre ans, il remplit des salles de spectacle qui affichent « complet » dès les premiers jours de la mise en vente. L’humoriste le plus stylé vous donne rendez-vous pour son nouveau spectacle au Minotaure. www.vallauris-golfe-juan.fr

Salon du Bien-être, Bio &

FESTIVAL DU 15 MARS AU 14 AVRIL

Printemps des arts

Monte Carlo Le Festival Printemps des Arts de Monte-Carlo est un événement incontournable depuis 1981. Au programme pendant ces quatre semaines : réinterprétation de grands classiques de la musique comme Beethoven, découverte de nouvelles créations exclusives contemporaines et rencontres d’artistes venus de tout horizon. www.printempsdesarts.com

86 START MAGAZINE

23 MARS – 20H30

THÉÂTRE 22 MARS – 20H

Noces de rouille Cagnes-sur-Mer Bonne humeur et rires garantis tout au long de cette pièce qui met en scène Gigi et Jeannot, un couple marseillais qui essaie de sauver leurs 20 années de mariage tant bien que mal et laissent place à une cascade de situations loufoques toutes plus drôles les unes que les autres. www.casinoterrazur.com

SPECTACLE 29 MARS – 20H30

Les chœurs de l’Armée rouge

SPECTACLE 24 MARS – 17H

Le Comte de Bouderbala Grasse Après avoir fait rire plus d’un million de spectateurs pendant huit ans, le Comte le plus irrévérencieux de la scène française revient avec un second spectacle dans lequel il partage son esprit critique lorsqu’il « admire » la société actuelle. www.theatredegrasse.com

Nice Acropolis Après des rendez-vous internationaux, le plus célèbre chœur du monde revient à Nice pour célébrer leur 90ème anniversaire avec un spectacle flashback sur les œuvres les plus connues de leur répertoire. Un spectacle à couper le souffle qui touche le cœur et l’âme de chaque spectateur. www.sean-acropolis.com

DANSE 30 MARS – 20H30

Aterballetto

Cannes Le chorégraphe Johan Inger, associé à la compagnie italienne Ater-


start Aime S o RT i R

balletto, présentent « Golden Days ». C’est plus d’une heure de spectacle composée de trois parties qui reflètent et retracent les influences et l’identité du chorégraphe. www.palaisdesfestivals.com

SALON 6 & 7 AVRIL

Salon du Vintage Nice Deux jours, exclusivement dédiés à tous les fans d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, où vous dénicherez des perles rares grâce aux 150 exposants sur 5 000 m2 de superficie. Le thème de cette année : « objets iconiques des années 50 aux années 90 ». Au programme, pour revivre cette époque mythique : décoration, mode, luxe, fripe-chic, accessoires, vinyles et les meilleurs street-food niçois. Soyez au rendezvous ! www.salonduvintage.com

TENNIS

Du 13 au 21 avril Monte-carlo Rolex Masters

Monaco

SPECTACLE 11 AVRIL – 20H

The Australian Pink Floyd

SPECTACLE 30 & 31 MARS – 20H & 15H

Shen Yun

Nice Deux spectacles pour vous charmer à travers le temps de légendes ancestrales, dans des royaumes célestes du pays du soleil levant. Les décors et costumes vous transporteront dans une ambiance théâtrale unique. Evasion garantie ! www.sean-acropolis.com

FESTIVAL DU 5 AU 10 AVRIL

Canneseries 2019 Cannes Après un succès en 2018 pour sa première édition, la petite sœur du Festival de Cannes revient avec des intervenants du monde des séries, des compétitions internationales et l’émergence de futurs talents. Un RDV à ne pas manquer pour les séries « addict ». www.canneseries.com

Nice Après de nombreux concerts à guichets fermés dans différents pays, le groupe australien revient sur la Côte d’Azur pour un show exceptionnel. Leur hommage à la musique des Pink Floyd est devenu à l’heure actuelle l’un des plus grands spectacles au monde. www.nikaia.fr

Après l’édition de 2018, « toujours un grand succès » pour Zejlko Franulovic, directeur du tournoi, l’événement est très attendu en 2019 autant pour les sportifs que les visiteurs. l’engouement du côté des Italiens, qui représentent 33% des supporters, est à son comble. c’est à la conférence de presse de Milan en octobre dernier, au siège social du sponsor officiel du tournoi, Sergio tacchini, que les organisateurs de l’événement ont confirmés la présence des meilleurs joueurs du monde. côté accueil, tout sera organisé pour que vous passiez un moment d’exception, une « journée des Enfants » est proposée ainsi que l’incontournable « Grande nuit du tennis ». Mais ce n’est pas tout, pour cette 113ème édition, le « club des loges », un espace dédié entièrement aux clients en loge, un lieu propice aux nouvelles rencontres, sera inauguré. nouveau lieu et nouveaux services associés : lounge bar, vestiaire ainsi que sa conciergerie. D’autres nouveautés seront à découvrir sur place. Pour acheter vos billets :

www.montecarlotennismasters.com

START MAGAZINE 87


Abonnezvous BULLETIN A RENVOYER REMPLI ET SIGNÉ À riviera press 2000 route des lucioles Cs70337 - 06906 valbonne sophia entreprises Cedex

start par et pour ceux qui entreprennent sur la Côte d’Azur

CIVILITÉ Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code postal et ville

.......................................................................................................................................................................................................................................................

Téléphone . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E-Mail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

RÈGLEMENT Par carte bancaire

Par chèque, à l'ordre de Riviera Press

Nom du titulaire :

Visa

Mastercard

........................................................................................................

Date d'expiration : Cryptogramme

Par virement bancaire : Caisse d'Epargne Côte d'Azur IBAN : FR76 1831 5100 0008 0067 1222 415 - SWIFT/BIC: CEPAFRPP831

ABONNEMENT 1 an (5 numéros) - 39€ TTC

2 ans (10 numéros) - 72€ TTC

suivez-nous sur les réseaux

3 ans ( 15 numéros) - 96€ TTC

Signature précédée de la mention "Bon pour accord"

@startCotedaZur

Riviera Press - Capital de 10 000 euros - R.C.S. Antibes 812 415 552 - SIRET: 812 415 552 000 23 - FR 30 812 415 552 Afin de procéder à l’enregistrement de votre bulletin d’abonnement, vous consentez à nous transmettre vos coordonnées postales et/ou bancaires. Ces données sont traitées par notre service de gestion des abonnés et sont conservées pendant un délai d’un an après la fin de votre abonnement. Vous disposez d’un droit de rectification ou de suppression en contactant notre service abonnement : c.hebert@riviera-press.fr. Vos coordonnées sont utilisées à des fins de gestion de votre abonnement et ne seront en aucun cas transmises à des tiers.


Notre société ASTERIA est un acteur innovant dans les domaines du conseil, des services technologiques et des progiciels métiers à Monaco.

INGENIEURS EN DEVELOPPEMENT

CHEFS DE PROJET FONCTIONNELS

www.asteria.mc N’hésitez pas à nous contacter au +33 825 590 589

4 Rue deS LiLAS | ViLLA Le dôme 98000 monAco +33 825 590 589

INGENIEURS SYSTEMES Windows, Linux


#

rO4 STArTNUme

LE DOSSIER

Sophia Antipolis fête ses 50 ans ! Chiffres clés, acteurs de l’écosystème local et programme des festivités, retour sur l’histoire et coups de projecteurs sur les projets à venir de la première technopole européenne.

LE GUIDE

la franchise : comment ça marche ?   

Chaque année, ils sont plusieurs milliers à choisir la franchise pour se lancer dans l’entrepreneuriat. qui sont-ils ? Comment fonctionne ce système ? quelles astuces pour éviter les pièges ? ON FAIT LE POINT DANS NOTRE PROChAIN gUIDE PRATIQUE.

Vous souhaitez paraître dans notre prochain numéro, communiquer sur votre savoir-faire et booster votre visibilité ? Contactez: m.carvalho@riviera-press.fr !

start E S T U N M A G A Z I N E é D I T é PA R R I V I E R A P R E S S DIRECTEUR DE PUBLICATION Sébastien FRAISSE DIRECTRICE GENERALE Bich Lecourt REDACTRICE EN CHEF Marina Carvalho CONTRIBUTION Jean-Pierre Largillet, Pascal Flamand, Julien holtzer, Patrick Duverger, Bastien Bernard DIRECTEUR ARTISTIQUE Vincent Artus PUBLICITE Francoise Muller Tel: +33 (0)4 97 00 11 29 f.muller@riviera-press.fr, Patrice Saint-Leger Tel: +33 (0)4 93 27 60 00 p.saintleger@riviera-press.fr, Daniel Naro Tel: +33 (0)4 93 27 60 00 d.naro@riviera-press.fr EVENEMENTS & PARTENARIAT Dominique Freulon* Tel: +33 (0)4 97 00 11 22 d.freulon@riviera-press.fr SECRETARIAT & COMPTABILITE Carole hebert c.hebert@riviera-press.fr IMPRESSION : Spektar.bg R7, heidelberg Str., Drujba 2 1582 Sofia, Bulgaria www.spektar.bg PHOTO DE COUVERTURE : © Grischa Georgiew / Shuterstock.com CONTACT Riviera Press Immeuble Thalès A 2000 route des Lucioles 06410 Biot www.rivierapress.fr info@riviera-press.fr Tél. 04 93 27 60 00 Riviera Press s.a.r.l. au capital de 10 000 € R.C.S. Antibes 812 415 552 SIRET 812 415 552 000 23 N° ISSN 2647-4794. Dépôt Légal à parution. *indépendant

90 START MAGAZINE

RIVIERA

PRESS


Profile for Riviera Press

Magazine Start - Février/Mars 2019  

Magazine Start - Février/Mars 2019  

Advertisement