Page 1

News

O N E N PA R L E LÀ-BAS Dossier

L A T R A N S F O R M AT I O N NUMÉRIQUE

start par et pour ceux qui entreprennent sur la Côte d’Azur

#2 DECEMBRE 2018 / JANVIER 2019

Guide

RECONVERSION PROFESSIONNELLE : I L S L’ O N T FA I T ! C’est quoi ton job ?

COACH AGILE


EDITORIAL

Quelle fin d’année ! Un air de révolution souffle sur notre territoire. Alors que le mouvement des gilets jaunes bouscule l’économie à l’approche des fêtes, une autre révolution secoue les entreprises : la transformation digitale – pardon numérique – et ses enjeux. Incontournable, elle soulève néanmoins plusieurs questions bien que la seule réponse soit souvent liée à une évolution dans les mentalités plus qu’à une adaptation des outils. Travailler autrement implique une vraie volonté de changer afin de s’adapter à un environnement en mutation constante et parfois, bien qu’ils ne manquent habituellement pas d’audace, les entrepreneurs ont du mal à franchir le cap ou ne savent pas comment s’y prendre. Oser, c’est le mot d’ordre des spécialistes que nous avons rencontrés pour préparer notre dossier spécial et qui vous livrent leurs expériences et leurs bonnes pratiques pour se transformer sans se déshumaniser, car le cœur et la passion des hommes et des femmes qui font l’entreprise sera toujours plus pur que n’importe quelle machine. Oser, c’est aussi le message que veulent faire passer celles et ceux qui ont choisi, un jour, de sauter le pas de la reconversion professionnelle. À travers des portraits, ils se livrent à cœur ouvert et vous prodiguent leurs meilleurs conseils au cas où, vous aussi, vous voudriez vous lancer pour être enfin heureux ! Et puis, il y a Noël, et sa période teintée de magie, qui amène avec elle son lot de bilans, mais aussi d’espoirs pour la nouvelle année. Notre espoir à nous c’est de vous compter encore parmi nos lecteurs et annonceurs déjà fidèles et de vous voir accomplir tous vos rêves. ● Toute l’équipe de START se joint à moi pour vous souhaiter de merveilleuses fêtes de fin d’année !

Et si on

osait ?

On se retrouve en 2019, des projets plein la tête, des envies plein le cœur et des défis encore plus grands que nous oserons relever tous ensemble. PAR MARINA CARVALHO RÉDACTRICE EN CHEF

START MAGAZINE 3


Rédactrice en chef

Plume smart

MARINA C A R VA L H O

PAT R I C K

Journaliste sur la Côte d’Azur depuis près de 10 ans, Marina possède une bonne connaissance du tissu économique et institutionnel de notre territoire. Passionnée par le parcours des personnes qu’elle rencontre, elle aime écouter et retranscrit l’histoire de chacun avec justesse. C’est aussi elle qui s’occupe de nos réseaux sociaux, LinkedIn, Twitter, Facebook, suivez-nous ! ●

DUVERGER

Directrice générale BICH LECOURT Native d’Antibes, Bich possède un doctorat en économie et enseigne depuis plus de 20 ans en Master 2 (ISEM : Management – Economie Innovation) à l’Université NCA. Infatigable touche à tout à la curiosité débordante, elle se dirige en parallèle vers le conseil autour de la transformation numérique et de l’innovation il y a plus de 16 ans. Une source inépuisable de savoirs pour qui l’écosystème local n’a plus aucun secret. ●

Diplômé des Arts et Métiers et de Supélec, Patrick Duverger est DSI et Directeur des moyens généraux de la Ville d’Antibes. Elu DSI de l’année, secteur public, en 2016, il a notamment contribué à établir de nombreux partenariats d’innovation entre Antibes et la technopole de Sophia Antipolis. Responsable des délégations de service public des opérateurs de réseaux sur le territoire d’Antibes il a notamment permis l’obtention du prix de l’eau le moins cher de France.. ●

CAROLE HÉBERT

Journaliste

Plume smart

JEAN-PIERRE LARGILLET

JULIEN H O LT Z E R

Journaliste de formation, Jean-Pierre gère et anime WebTimeMedias.com depuis 1999, un portail d'information économique en ligne dédié à la Côte d'Azur qui se décline en trois sites. Le tout pour une même ambition : vous faire participer aux formidables transitions numériques, économiques, énergétiques, écologiques, qui se jouent aussi en plein sur la Côte. ●

Ingénieur de formation, féru d'innovation, curieux, créatif et dynamique Julien fait partie de ses personnes généreuses, bouillonnantes et toujours partantes, que rien n’arrête ! Pas d’étonnement à ce qu’il nous livre ses conseils sportifs. Au programme, comment trouver la motivation pour la pratique sportive ? ●

4 START MAGAZINE

PA S C A L FLAMAND Spécialiste en Stratégie Digitale et Innovation, expert en Gestion des identités et Analyse Sémantique et un brin râleur, quoi de plus normal pour Pascal de nous livrer son regard sur l’actu avec son œil aiguisé et son verbe acerbe. Sur le grill pour ce second numéro : la transformation numérique. ●

Directeur artistique VINCENT ARTUS

Gestionnaire administrative & comptable

contributeurs

Plume smart

LA SUITE DE NOTRE

#Dreamteam

RP & Publicité FRANÇOISE MULLER

RP & Publicité PAT R I C E S A I N T- L É G E R

RP & Publicité DANIEL NARO

Evènements & Partenariat DOMINIQUE FREULON


Photos : iStocck et Hippodrome CA.

ORGANISATION D’ÉVĂˆNEMENTS - SOIRÉES - RELATIONS R PUBLIQUES

FAITES LA COURSE EN TÊTE ! 6XU O +LSSRGURPH GH OD &�WH G $]XU  &DJQHVVXU0HU SURåWH] d'un cadre exceptionnel pour organiser vos ÊvÊnements ou valoriser votre communication d'entreprise. Dans un site prÊservÊ avec vue sur la mer, vous trouverez des infrastructures à la hauteur de vos projets pour l’organisation de tous types de manifestations, de 20 à 5000 personnes, pendant les pÊriodes de courses ou hors meetings. RÊunions, conventions, sÊminaires, incentives Salons professionnels ou publics SoirÊes VisibilitÊ sur site - Naming de courses OpÊration de relations publiques Organisation de courses de dÊmonstration‌ N’hÊsitez pas à nous contacter, nous rÊpondrons à vos demandes dans les meilleurs dÊlais. Responsable commercial CÊdric LEAL TÊl. : 06 26 77 06 12 - cle@sport-vision.fr

MEETING D’HIVER : 1er dÊcembre au 15 mars 2019 MEETING D’ÉTÉ : juillet et aoÝt 2019

Hippodrome de la Côte d’Azur - 2 bd J.F. Kenne edy, Cagnes-sur-Mer - hippodrome-cotedazur.com


start sOmmAIrE

018

034

011

start NEWS

011 ILS & ELLES START CETTE ANNéE : BIEROPOLIS à GRASSE

015 RENCONTRE AVEC MELISSA KERGAL, FONDATRICE PASSIONNéE DE CROWN LUxURy GROUP

041

018

038

ILS & ELLES SE DéVELOPPENT : COUTEAUx DU ChEF à MANDELIEU

SAP LABS FRANCE, FOURNISSEUR DE SOLUTIONS ET MODèLE à SUIVRE

024 qUE SONT-ILS DEVENUS ? RICA LEWIS : 90 ANS ET TOUJOURS DE GRANDES AMBITIONS

026 ON EN PARLE Là-BAS TEACh ON MARS, ET MAINTENANT, L’ESPAGNE !

start Dossier LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DES ENTREPRISES

040

032

start Guide LA RECONVERSION PROFESSIONNELLE

LA TRANSFORMATION NUMéRIqUE : UN ENJEU CRUCIAL POUR L’ENTREPRISE !

044 034 LA TRANSFORMATION NUMéRIqUE… VUE PAR LA MéTROPOLE NICE CôTE D’AZUR

036 LA TRANSFORMATION DIGITALE POUR LES NULS

6 START MAGAZINE

PôLE EMPLOI ACCéLèRE SA TRANSFORMATION DIGITALE

LA RECONVERSION PROFESSIONNELLE AVEC PôLE EMPLOI : qUELLES SOLUTIONS ?


start sOmmAIrE

057

078

067

046

start CONSEILS

070 SPORT : TROUVER LA MOTIVATION OU COMMENT INSCRIRE SON ACTION DANS LA DURéE ?

056 046 PORTRAIT ThIERRy & SAMANThA BAUDIER LE LAB CyCLING

049 IFSh, LA MEILLEURE éCOLE EN FRANCE POUR SE FORMER à LA NATUROPAThIE

053 PORTRAIT ERIC GAyRAUx – 365 FROMAGES

VCOMK : PAS DE COMMUNICATION SANS « SENS »

057 AUDIT CONSULTING : hUMANISER L’ECOMMERCE, UNE MéThODE POUR VOUS DéVELOPPER !

058 LE BILLET DE MAUVAISE hUMEUR DE PASCAL FLAMAND

start AIME

073

C’EST qUOI TON JOB ? COACh AGILE

L-V RIVIERA SPA, CONFIEZ VOTRE SPA à DE VRAIS PROFESSIONNELS

067

082

LE MANOIR DE L’ETANG : ET VOS éVèNEMENTS PRENNENT UNE NOUVELLE DIMENSION !

« UGLy ChRISTMAS SWEATER DAy », ON SUCCOMBE à LA TENDANCE ?

062

060 Rh PARTNERS : PLACER L’hUMAIN AU CœUR DE L’ENTREPRISE !

START MAGAZINE 7


8 START MAGAZINE


En bref Pop-up étoîle, pour encourager l’entrepreneuriat local

010

Ils & elles START cette année : Coraliotech à Monaco

014

start

NEWS Ils & elles se développent : couteauxdu chef.com

018

Que sont-ils devenus ? Rica Lewis 90 ans et toujours de grandes ambitions

024

On en parle là-bas Key Infuser, Teach On Mars et Kapsys

026

© RICA LEWIS

START MAGAZINE 9


start NEws

#enbref   

Grasse Campus l’éCole d’inGénieurs Généraliste eCaM-ePMi Pour la rentrée 2019 Après l’inauguration cette année du Master Arômes et Parfums et l’ouverture officielle de l’école supérieure du Parfum, Grasse poursuit sa volonté d’offrir de belles perspectives à la jeunesse locale et

de revitaliser son territoire en accueillant dès la rentrée 2019, les premiers étudiants de l’école d’ingénieurs ECAM-EPMI fondée en 1992 à Cergy-Pontoise et tournée vers l’avenir, l’agile et l’innovation. Une première étape d’un projet qui doit déboucher en 2025 sur l’accueil de 200 élèves-ingénieurs supplémentaires répartis en 2 années de prépa intégrées pour des bacheliers scientifiques, 3 années de formation d’ingénieur en apprentissage et une 3e année d’ingénieur en formation initiale sur une nouvelle spécialisation : la filière énergétique et la ville du futur.  www.ecam-epmi.fr

emploibtp06, le nouveau site en faveur de l’eMPloi et des CoMPétenCes dans le BtP

Pop-up etoile Pour enCouraGer l’entrePreneuriat loCal C’est au premier étage du centre commercial Nice Etoile que Valérie Ammirati, Présidente d’Initiative Côte d’Azur et Patrick Nolier, directeur de Nicetoile ont inaugurés, mi-novembre, la version 2 du pop-up store initiée en 2017. Plus grande, la boutique éphémère 2018 conçue selon les dernières tendances retail propose cette fois-ci 50m², à 12 entrepreneurs locaux qui se succèderont par groupe de deux jusqu’au 31 mars 2019 pour exposer leur savoir-faire. Une expérience inédite en totale immersion afin de se confronter à la réalité : tenir une boutique pendant deux semaines. Sélectionnés puis accompagnés, les entrepreneurs ont suivi une formation en amont, formation, qui se poursuivra durant toute leur période d’activité.  www.initiative-nca.fr 10 START MAGAZINE

Elles représentent 22 000 emplois dans les Alpes-Maritimes, pourtant les 5 000 entreprises du secteur peinent à recruter le bon profil. C’est pourquoi la CCI Nice Côte d’Azur et la Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics des Alpes-Maritimes ont lancé www.emploibtp06.com le 17 octobre dernier. Simple, innovante, gratuite et intuitive, cette nouvelle plateforme met en relation entreprises locales, actifs et demandeurs d’emploi et propose des offres d’emploi, un observatoire des compétences ainsi qu’un panorama des entreprises qui recrutent. Une véritable vitrine pour les 18 corps de métiers du secteur du bâtiment et des travaux publics référencés à ce jour dans l’outil. 

l’aPesa vient désorMais en aide aux entrePreneurs du 06 Créée au niveau national en 2013, l’association APESA - Aide Psychologique aux Entrepreneurs en Souffrance Aiguë – est depuis le 24 septembre dernier accessible aux entrepreneurs azuréens. Ses missions : identifier, signaler et soutenir les entrepreneurs en situation de souffrance morale, communiquer sur l’aide apportée et prévenir le risque suicidaire des chefs d’entreprise dans le cadre de procédures collectives grâce à un soutien psychologique de 5 séances entièrement gratuites. Un pas de plus pour la CCI Nice Côte d’Azur et son Président Jean-Pierre Savarino, dans l’accompagnement des entreprises en difficultés initié en 2011, « basée sur une large équipe de sentinelles formées à la prévention des risques, l’APESA06 est en mesure de déclencher une alerte à des professionnels, permettant ainsi une prise en charge psychologique rapide du dirigeant en souffrance ».  www.apesa-france.com


start News I l s & E l l E s s TA rT

Depuis décembre 2017, on commercialise nos boxes mensuelles de 4 ou 6 nouvelles bières artisanales d’exception chaque mois. Qu’EST-CE QuI vOuS A DOnné EnvIE D’EnTREPREnDRE ? Nos parents sont à leur compte, peut-être que quelque part, leurs parcours ont influencés cette envie. Ensuite, lors de nombreux stages dans des grands groupes, on a pu découvrir les limites de ceux-ci, tout est carré, rigide, même les problèmes on n’arrive pas à les régler. Nous avions besoin d’indépendance.

Cédric allin & thibaut desseignes BIEROPOLIS à GRASSE   

Cédric (27 ans) et Thibaut (24 ans) se rencontrent sur les bancs de Skema Business School en 2015. Très vite, ils vont s’apercevoir qu’une passion les unit : celle des bières artisanales.

#

BEERISMYRELIGION

réer leur propre brasserie, ils y pensent mais c’est finalement pour aider les micro-brasseurs à exporter leur savoir-faire et faire découvrir des breuvages peu connus au plus grand nombre qu’ils créent Bieropolis en juillet 2017.

C

POuvEz-vOuS vOuS PRéSEnTER ET nOuS PARLER DE vOTRE EnTREPRISE ? Thibaut était étudiant à Dublin, moi j’étudiais à Londres, deux villes de deux pays où la bière est légion dans lesquelles on découvre la brasserie artisanale. On se rencontre en 2015 à Skema lorsque Thibaut commence son Master en Innovation et Entrepreneuriat alors que je commence le mien en Management du luxe et de la mode. Ensemble on va déguster plusieurs bières et

aiguiser nos palais. En Master 2, on se retrouve comme colocataires en Chine où on poursuit notre initiation à la bière. A la fin de nos études quoi faire ? Une thèse, un stage ? Non, on va créer notre entreprise. Sur les conseils de nos professeurs, on revient après un semestre pour concevoir notre projet et étudier notre marché. Au départ on songe à fonder notre propre brasserie mais c’est un vrai métier, et surtout, on s’aperçoit d’une chose essentielle en discutant avec les micro-brasseurs que nous rencontrons : ceux-ci vendent très bien dans leur localité mais ont ni les temps, ni les ressources, ni les compétences d’exporter leurs produits en dehors de leur région. Or, c’est exactement ce qu’on sait faire, notre dualité de parcours est la dualité parfaite pour vendre ce produit à une autre échelle.

COMbIEn DE TEMPS A PRIS LE MOnTAgE DE PROjET ? A peu près 10 mois. Le temps de bien étudier les bières, rencontrer les brasseurs, éduquer notre palais de manière plus pointue, bref devenir experts. AvEz-vOuS bénéfICIé DE L’AIDE D’un RéSEAu D’EnTREPRISES, D’unE ASSOCIATIOn Ou AuTRE STRuCTuRE ? On a eu la chance de bénéficier de plusieurs aides et réseaux, le principal a été et est toujours Skema Business School qui nous a soutenu depuis le début et avec qui on a toujours des RDV réguliers. Grâce à eux, on a reçu de précieux conseils pour réaliser notre business plan et on a pu développer notre réseau. C’est notamment grâce à Skema qu’on a rejoint le pôle pépite Paca-Est de l’Université Nice Côte d’Azur et qu’on a intégré InnovaGrasse en avril dernier. On a aussi gagné en visibilité - et en fonds - grâce à des concours qu’on a gagné, un prêt d’honneur innovation de 30 000 euros de l’Initiative Terres d’Azur et un prêt Intel de 10 000 euros. QuELLE A éTé LA PLuS gRAnDE DIffICuLTé QuE vOuS AyEz REnCOnTRéE ? Dur de n’en ressortir qu’une, les difficultés sont souvent le quotidien des startupers. Cependant, c’est vrai que nous avons eu du mal à trouver les bons intermédiaires. Le transporteur, l’agence web etc. certes on avait la bonne idée mais pas évident de convaincre ou de fédérer autour de celle-ci. Puis, on vivait et travaillait dans notre appartement cannois situé aux 2e sans ascenseur dans lequel on montait des dizaines de cartons de bières à tel point qu’il y en avait partout et qu’on passait notre temps à les enjamber pour passer d’une pièce à l’autre. quand on est arrivés à InnovaGrasse, il nous a fallu déménager chacun de nos

côtés et déménager l’entreprise. Un travail titanesque ! COMMEnT SE PASSE vOTRE jOuRnéE TyPE ? On n’a pas tellement de journée type si ce n’est qu’on a deux formes de journées, celles où l’on prépare et envoie les colis et celles où il n’y a pas d’envois. Après rien n’est figé, on commence généralement à 9 h jusque tard le soir puis on passe de la communication à la recherche de brasseurs en passant par leur rencontre sur place. QuELLE EST vOTRE ACTIvITé « fEEL gOOD » Au QuOTIDIEn ? Notre moment à nous c’est quand on rentre, après on ne fait pas d’activité en particuliers. quand on est au travail on l’est à 100%, quand on rentre on sait couper complètement et profiter de nos proches. ET MAInTEnAnT ? Noël est le prochain gros challenge pour nous. On prépare une box exceptionnelle pour les fêtes de fin d’année et on va certainement faire notre premier import pour l’occasion. La Saint-Valentin va arriver très vite aussi et on va certainement recruter quelqu’un pour la logistique dans les mois à venir. QuELS COnSEILS DOnnERIEzvOuS à QuELQu’un QuI SOuhAITE SE LAnCER ? qu’il fonce, qu’il s’entoure, qu’il accepte toutes les opportunités même si c’est compliqué et qu’il n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis. SI C’éTAIT à REfAIRE ? On referait probablement la même chose mais si l’on devait monter une autre structure aujourd’hui, on irait beaucoup plus vite et on ferait beaucoup moins d’erreurs. 

NOs pArENTs «sONT ENTrEprENEUrs , pEUTêTrE QUE QUElQUE pArT, lEUrs pArcOUrs ONT INflUENcés cETTE ENvIE.

»

START MAGAZINE 11


start News I l s & E l l E s s TA rT

Philippe Peyrard E L L C I E h E A LT h y à VILLENEUVE-LOUBET   

D’un simple tapotement de la main, il communique avec ses lunettes connectées truffées de capteurs qui permettent à chaque utilisateur de les retrouver mais aussi de prévenir l’endormissement au volant ou la chute des personnes âgées. A 57 ans, l’ex directeur général d’Atol commence une nouvelle vie, celle de startuper passionné porté par l’innovation.

#

VISIONNAIRE

POuvEz-vOuS vOuS PRéSEnTER ET nOuS PARLER DE vOTRE EnTREPRISE ? Dans l’optique depuis plus 25 ans, chez des fabricants en France et en Italie mais aussi du côté distributeur, la lunette est mon univers. En 2012, je pars aux Etats-Unis pour un voyage d’études. En visite dans la Silicon Valley, je réalise qu’un objet aussi usité que la monture de lunettes, ne peut pas ne pas être touché par la digitalisation. Dès mon retour, je mets au point un premier produit, la « téou » d’Atol, dont la fonction était simplement de pouvoir retrouver ses lunettes en cas de perte. Mais il y avait une potentialité beaucoup plus conséquente sur ce produit, il m’en fallait plus… j’ai donc profité de l’occasion pour réorienter ma vie professionnelle et personnelle. Fini 12 START MAGAZINE

Paris et la fonction de DG, j’arrive sur la Côte d’Azur d’où ma nouvelle compagne est originaire et fonde Ellcie healthy en mai 2016. Nous proposons des montures de lunettes connectées qui nous permettent, grâce à la quinzaine de capteurs intégrés, de récupérer des données physiques, psychologiques et environnementales afin de prévenir le porteur d’un certain nombre de risques qu’il encoure à commencer par l’endormissement au volant. Clignements d’yeux, bâillements, micro chutes de tête, tout est capté puis analysé avant une transmission par signal sonore et lumineux à la monture et/ou au Smartphone puis à Europe Assistance afin qu’un téléacteur puisse prendre contact avec vous pour vous suggérer une pause. Nos montures sont

entièrement fabriquées en France et notre entreprise embauche aujourd’hui une vingtaine de personnes.

avant d’y être confronté, mais il nous fallait régler tout cela pour valider le produit scientifiquement et médicalement.

Qu’EST-CE QuI vOuS A DOnné EnvIE D’EnTREPREnDRE ? Les fonctions de directeur général sont tout de même des fonctions où l’on est entrepreneur donc il y avait déjà cette fibre. J’ai toujours aimé créer de nouvelles choses mais ce qui a vraiment fait basculer la décision c’est qu’à un moment lorsque vous êtes tellement disruptif, que les gens ont du mal à vous croire et à vous suivre, vous vous dites : moi j’y crois donc je me lance !

COMMEnT SE PASSE vOTRE jOuRnéE TyPE ? Elle commence en général très tôt, plusieurs fois par semaine je suis debout à 4h30 pour prendre le premier avion pour Paris puis elle est ponctuée par des RDV ici et là, de nouvelles problématiques à gérer etc. Etant papa de deux bébés de 36 et 11 mois, j’essaie de ne pas rentrer trop tard pour profiter d’eux jusqu’à 21h puis je me remets au travail.

COMbIEn DE TEMPS A PRIS LE MOnTAgE DE PROjET ? 2 ans en tout, le temps notamment de créer un environnement de travail favorable avec l’écosystème local. En effet, et c’est une des originalités de notre startup, nous avons tout de suite souhaité créer un lien et consacrer des équipes dédiées pour travailler sur nos problématiques. Ainsi, nous travaillons avec l’INRIA, le CNRS, le LEAT (Laboratoire d’électronique, Antennes et Télécommunications ou encore le Lamhess (Laboratoire Motricité humaine Expertise Sport Santé). AvEz-vOuS bénéfICIé DE L’AIDE D’un RéSEAu D’EnTREPRISES, D’unE ASSOCIATIOn Ou AuTRE STRuCTuRE ? Bien sûr, nous avons été incubés par le CEEI à Nice. Un accompagnement primordial qui m’a permis de rencontrer beaucoup de personnes et d’appréhender des problématiques que je ne connaissais pas comme la propriété individuelle, la levée de fonds etc. QuELLE A éTé LA PLuS gRAnDE DIffICuLTé QuE vOuS AyEz REnCOnTRéE ? Pouvoir gérer la multiplicité des problématiques qui se sont posées a été une vraie difficulté. On a cumulé les challenges en devenant éditeurs de software ET créateurs d’hardware dans un produit très novateur et tout ceci ne tolère pas la médiocrité. On a eu des problèmes de mécanique, de compatibilité de matériaux et plein d’autres dont je ne m’étais pas douté

QuELLE EST vOTRE ACTIvITé « fEEL gOOD » Au QuOTIDIEn ? Deux petits bébés c’est beaucoup de sport, pas besoin donc de courir à la salle ! Profiter avec ma famille dès que je le peux c’est mon moment à moi, nos moments à nous. ET MAInTEnAnT ? La phase de production est maintenant terminée, place à la commercialisation dans les 1 200 magasins Optic 2000 avant la fin de l’année (NDLR : notamment dans les boutiques de Patrick Albano. Prix annoncé 249 euros + 40 euros pour le connecteur chargeur). Niveau embauches, nous aimerions conforter notre avance technique, technologique et intellectuelle en étoffant notre équipe d’ingénieurs dans le domaine de l’IA notamment. On projette également d’avoir un VIE aux Etats-Unis dès le début 2019. La startup a une vocation mondiale par essence et notre technologie est internationale donc il nous faut sortir de nos frontières. QuELS COnSEILS DOnnERIEzvOuS à QuELQu’un QuI SOuhAITE SE LAnCER ? Allez-y, c’est merveilleux et passionnant ! N’écoutez pas ceux qui vous disent « tu n’y arriveras pas ! » « Ça ne marchera jamais ! ». SI C’éTAIT à REfAIRE ? On apprend de ses erreurs donc aujourd’hui je ferais différemment mais dans l’absolu et avec les connaissances de l’époque, je ferais tout exactement de la même façon. 


start News I l s & E l l E s s TA rT

L'investissement d'UCA à hauteur de 115K€ nous a permis de valider notre concept biologique et de percevoir les attentes des futurs clients. Nous sommes également partenaire d'un projet européen sur l'utilisation de notre solution dans le cadre de la lutte face au dépérissement de la lavande.

Justine lipuma MyCOPhyTO à VA L B O N N E   

Lauréate du réseau Entreprendre en août 2018 et récente vainqueur du concours de pitch en anglais dans la catégorie poids moyen du dernier Get in the Ring, Justine Lipuma multiplie les challenges et les distinctions.

#

ÇAPOUSSE

e premier défi que la jeune femme de 30 ans a décidé de relever c’est Mycophyto, sa start-up qui développe des champignons mycorhiziens dont le pouvoir est d’augmenter la surface des racines des plantes. Une alternative innovante, efficace et personnalisée aux pesticides chimiques.

L

PEux-Tu TE PRéSEnTER ET nOuS PARLER DE TOn EnTREPRISE ? Je suis docteure en biologie avec une spécialité en microbiologie. J'ai créé la société Mycophyto avec mon associée Christine Poncet Ingénieur agronome. Nous avons démarré l'aventure en 2016 avec une entrée à l'incubateur Paca-Est en Juin 2016 et nous avons créé la société en octobre 2017 en SAS. Qu’EST-CE QuI T’A DOnné EnvIE D’EnTREPREnDRE ? J'ai terminé mon doctorat avec l'envie d'aller plus loin dans la recherche de nouvelles méthodes de productions et d'innovation en agriculture. Le cadre de la recherche que ne me permettait pas d'aller au

bout de mon projet qui était d'apporter de l'innovation dans la vie réelle. Par ailleurs, le parcours classique après une thèse passe par la réalisation de post doc à l'étranger et la recherche de concours de chercheurs n’était pas un parcours qui me convenait. De cette envie et de discussions avec Christine sur les attentes des agriculteurs et industriels est née Mycophyto. COMbIEn DE TEMPS A PRIS LE MOnTAgE DE PROjET ? Nos discussions ont commencé dès avril 2016, la préparation de l'incubation nous a permis de monter pleinement le projet et de réaliser une première étude de marché basée sur des interviews d'une vingtaines d'agriculteurs, industriels et autres acteurs des filières agricoles. Nous avons également au cours de cette préparation monté notre comité scientifique FrancoItalien pour supporter la partie recherche de notre projet et valider notre approche technique. Le projet a ensuite connu une réalisation concrète à la suite de notre sélection à un projet de pré maturation de l'Université Côte d'Azur à l'été 2017.

AS-Tu bénéfICIé DE L’AIDE D’un RéSEAu D’EnTREPRISES, D’unE ASSOCIATIOn Ou AuTRE STRuCTuRE ? Nous avons dès le départ souhaité être intégré dans un réseau de spécialistes expérimentés sur les questions de l'entrepreneuriat et de l'entreprise en général. Nous sommes donc associés à l'Incubateur PacaEst depuis le début. Puis nous sommes aujourd'hui intégrés dans les locaux du village by CA de Sophia Antipolis. QuELLE A éTé LA PLuS gRAnDE DIffICuLTé QuE Tu AS REnCOnTRéE ? Une des difficultés les plus importantes que nous ayons eues concerne la mise en place du partenariat avec la recherche publique et la contractualisation permettant l'entrée de Christine dans Mycophyto. Cet aspect a été extrêmement complexe et long pour nous. Les instituts de recherches regorgent de savoir-faire extrêmement passionnants et qui pourraient être mieux valorisés si l’on facilite les interactions avec les startup. De nouvelles structures comme les IDEx sont des outils très performants pour dynamiser les interactions entre différents partenaires et faire avancer l'innovation et la création.

ET MAInTEnAnT ? Nous sommes à une étape clef de l'entreprise. Aujourd'hui nous avons validé nos premiers POC (Proof Of Concept) et nous aurons déposés 3 brevets d'ici fin décembre. Nous sommes en phase d'accélération et nous devons structurer notre équipe avec des recrutements clefs sur certains postes. Nous sommes également actuellement engagés dans une recherche active de financement à hauteur de 600K€ pour amorcer notre ambition internationale sur la proposition de solutions biologiques alternatives aux pesticides et engrais qui soient adaptables et efficaces en condition réelle de culture. Nous avons un projet de R&D à 200K€ supporté en partie par une aide de BPI France et nous avons en projet pour fin 2019 la construction d’un site de R&D high tech de 4 500m2 de serres photovoltaïques. QuELS COnSEILS DOnnERAISTu à QuELQu’un QuI DéSIRE SE LAnCER ? De ne pas trop réfléchir et de gérer ses efforts comme un coureur de longue distance. D'être organisé et surtout de ne pas se lancer seul. Il faut s'entourer d'experts et solliciter l'ensemble de l'écosystème. SI C’éTAIT à REfAIRE ? Je le refais immédiatement. 

COMMEnT SE PASSE TA jOuRnéE TyPE ? Mes journées sont souvent bien remplies, des sorties en champs pour la réalisation des suivis de cultures, un passage au laboratoire pour les analyses microbiologique en passant par des réunions avec des consultants ou divers spécialistes du développement économique ou de l'écosystème local et pour finir des rendez-vous commerciaux. Parfois toutes ces actions s'enchainent sur une même journée... QuELLE EST TOn ACTIvITé « fEEL gOOD » Au QuOTIDIEn ? Aller dans mes serres, regarder les plants et goûter nos tomates sans aucuns intrants et si savoureuses. quelques cours de yoga m’apportent également par moment beaucoup de calme. START MAGAZINE 13


start News I l s & E l l E s s TA rT

POuvEz-vOuS vOuS PRéSEnTER ET nOuS PARLER DE vOTRE EnTREPRISE ? Après diverses expériences professionnelles en France et à l’étranger dans des structures de recherche académiques et des entités privées, je reviens à Monaco pour poursuivre mes recherches contre la myopathie de Duchenne. Fin 2014, la Principauté de Monaco souhaite implanter une activité de recherche sur les maladies génétiques au sein de son nouveau département de biologie médicale, elle me loue donc un laboratoire au Centre Scientifique de Monaco. Peu de temps après, celui-ci se retrouve face à un verrou technologique que mon savoir-faire peut lever. Je collabore avec l’expert mondial dans l’étude des coraux et découvre lors de nos phases de production des propriétés innovantes de molécules coralliennes. Protection, régénération, hydratation, anti-UV, anti-cancéreux, antibactérien, antiviral… les possibilités sont infinies. Porté par le Centre Scientifique de Monaco et la perspective de proposer des services innovants dans les secteurs de la cosmétique et de la pharmaceutique, je créé Coraliotech en septembre dernier en lui donnant deux axes, la vente de produits et surtout l’octroi de licences d’exploitation puisqu’une grande partie de l’activité consiste à valoriser les molécules coralliennes sous la forme de brevets d’invention. Qu’EST-CE QuI vOuS A DOnné EnvIE D’EnTREPREnDRE ? Le besoin d’autonomie… Lorsqu’on est chef de projet ou directeur scientifique, on a toujours quelqu’un au-dessus qui prend les décisions, dicte les lois etc. Ça devenait trop frustrant de savoir qu’un projet auquel on croit peut s’arrêter à tout moment juste parce que quelqu’un d’autre l’a décidé. COMbIEn DE TEMPS A PRIS LE MOnTAgE DE PROjET ? 10 mois. J’ai rejoint MonacoTech le 1er novembre 2017, bien que l’activité de production soit toujours au sein du Centre Scientifique et j’ai créé mon entreprise en septembre 2018. AvEz-vOuS bénéfICIé DE L’AIDE D’un RéSEAu D’EnTREPRISES, D’unE ASSOCIATIOn Ou AuTRE STRuCTuRE ? Tout l’environnement monégasque est une bénédiction pour moi. Le 14 START MAGAZINE

trouver des locaux adaptés à la montée en échelle de production qui va être nécessaire pour alimenter les clients. Contrairement à une start-up « classique », il me faut plus qu’un bureau et un espace de stockage pour continuer mes recherches et me développer.

dr rachid Benchaouir CORALIOTECh à MONACO   

Chercheur en biologie, le Dr Rachid Benchaouir a passé les 15 dernières années de sa vie à étudier la biologie moléculaire dans l’objectif de lutter contre les maladies génétiques. A 43 ans, lassé de voir ses projets abandonnés, il se lance seul et créé Coraliotech en septembre dernier pour produire, développer et valoriser les molécules issues des coraux.

#

lA prEmIèrE «chOsE ET lE grOs ENjEU dU mOmENT pOUr mOI c’EsT AcQUérIr dE NOUvEAUx lOcAUx.

»

premier soutien a été celui du Centre Scientifique de Monaco,

BIOTECHNOLOGIE

grâce à lui j’ai pu rencontrer un Business Angel très influent qui soutenait déjà l’activité de recherches menée au centre et m’a suivi immédiatement mais aussi MonacoTech. Au-delà de l’aspect mentoring, c’est tout un pan de la connaissance de l’entrepreneuriat que j’ai pu acquérir grâce à MonacoTech. Ma relation avec la Principauté est telle qu’il ne m’est pas venu à l’idée une seule seconde de baser mon entreprise ailleurs. QuELLE A éTé LA PLuS gRAnDE DIffICuLTé QuE vOuS AyEz REnCOnTRéE ? Ma plus grande difficulté c’est celle que je rencontre actuellement :

COMMEnT SE PASSE vOTRE jOuRnéE TyPE ? J’arrive au bureau vers 8h le matin et le quitte vers 20h. Entre la casquette de chercheur et celle de chef d’entreprise, je jongle ensuite en structurant ma journée en deux activités, une le matin, une l’aprèsmidi, ensuite tout est question de priorités. QuELLE EST vOTRE ACTIvITé « fEEL gOOD » Au QuOTIDIEn ? En général le soir, j’aime me consacrer une petite heure après le diner pour lire sur des sujets très éloignés de mon activité quotidienne. Le week-end, j’aime alterner jogging et longues promenades en bord de mer. ET MAInTEnAnT ? La première chose et le gros enjeu du moment pour moi c’est acquérir de nouveaux locaux. Je prépare actuellement une levée de fond pour acheter les équipements qu’il me faut et devenir autonome. Puis, des embauches sont prévues en 2019, notamment 2 personnes pour le laboratoire et un gestionnaire administratif et financier pour m’épauler. QuELS COnSEILS DOnnERIEzvOuS à QuELQu’un QuI SOuhAITE SE LAnCER ? Il faut s’assurer d’un minimum de financements, c’est le nerf de la guerre pour n’importe quelle entreprise et encore plus pour une start-up. Donc, tournez-vous assez tôt vers des sources de financements et entourez-vous de personnes compétentes. SI C’éTAIT à REfAIRE ? Je referais exactement la même chose, j’ai d’ailleurs d’autres idées de créations mais tout viendra en temps voulu. 


start News I l s & E l l E s s TA rT

Crown luxury Group 3 ENTITéS MAIS UN SEUL OBJECTIF : RéPONDRE à TOUS LES BESOINS DE VOTRE ENTREPRISE !   

Rencontre avec Melissa Kergal, fondatrice passionnée de Crown Luxury Group.

#

MONACO

PARLEz-nOuS DE vOTRE EnTREPRISE, COMMEnT SOnT néES ChACunES DE vOS ACTIvITéS ? Après 4 ans d’études supérieures de communication et de direction artistique publicitaire suivie d’une rencontre avec un ancien pilote de F1 dirigeant une agence spécialisée dans l’événementiel à Monaco, j’ai créé « M Agency » pour proposer une sélection d'événements monégasques et internationaux tels que les Grand Prix de Formule 1, les Voiles de St-Tropez, les tournois de tennis ATP, les 24h du Mans… et des offres d’activités incentives et de soirées corporate variées sur Monaco et la Côte d’Azur. Puis, passionnée par les voyages et ayant des demandes de nos clients dans ce domaine, j’ai obtenu un agrément « voyage » pour lancer « Crown Luxury Travel » qui organise des voyages d’entreprise en Europe et dans le monde avec des activités de qualité et insolites. Gardant à l’esprit mon amour premier de la communication et de la direction artistique, j'ai voulu mettre à profit mes acquis et compétences dans ce domaine en créant « K-Méléon Communication » qui

complète l'offre de « Crown Luxury Group » en proposant la création de sites Internet, logo, identité visuelle… POuRQuOI AvOIR ChOISI DE MuLTIPLIER AInSI LES SERvICES ET LES SAvOIRS ? Nous pensons que la communication d’une entreprise ne passe pas seulement par un site Internet, une opération événementielle ou un voyage incentive mais regroupe les trois ! Nos trois entités savent donc répondre au mieux aux besoins variés de nos clients et peuvent être combinées pour une communication globale au top !

« K-Méléon Communication » est née récemment de de cette constatation ! Lors de l’organisation d’un événement, nous proposons à nos clients, un projet correspondant à leur besoin premier d’organisation mais aussi, s’ils le souhaitent, une gestion de l'événement en amont pour les soulager sur la partie invitation, information, inscription en ligne, consultation des photos de l’événement après celui-ci… en créant une interface web dédiée à leur événement et destinée à leurs invités. Les possibilités sont sans fin et cela a beaucoup plu à nos clients que notre expertise ne s’arrête pas uniquement à l’organisation. Nous pouvons maintenant tout superviser de A à Z ! De plus, les entrepreneurs n’ont pas le temps de se pencher sur leur stratégie marketing ou de communication, les tarifs sont souvent opaques et les webmasters ont une vision très « technique » et pas assez visuelle. Avec mes compétences dans le graphisme et la direction artistique, moi-même et mon équipe ne nous contentons pas d’un résultat approximatif et proposons dans tous les cas une solution technique et graphique originale en adéquation parfaite avec la charte graphique du client et au meilleur tarif. Tout comme pour nos deux autres entités, nous avons choisi de proposer des offres tarifées intégralement en ligne avec choix d’options, pour avoir une idée immédiate du tarif de son projet. QuI SOnT LES CLIEnTS QuI vOuS fOnT Déjà COnfIAnCE ? L’univers de nos clients est très varié, cela passe par des banques, ou des groupes de BTP qui souhaitent remercier leurs meilleurs clients en les invitant à de prestigieuses manifestations telles que les GP de F1, les Rolex Monte-Carlo Masters, les Voiles de St Tropez... tout comme les laboratoires pharmaceutiques ou joailliers qui ont besoin d’organiser

des soirées de gala pour présenter leurs nouveaux produits, les compagnies d’assurances qui challengent leur collaborateurs en leurs faisant gagner un voyage à Monaco ou à l’étranger mais nous travaillons aussi pour les TPE et PME françaises de tous horizons qui souhaitent remercier leurs commerciaux ou clients au travers d’incentives en voitures de collection, de régates en mer, d’œnotourisme… Les clients de « K-Méléon » sont plutôt des TPE ou PME qui n’ont pas encore de site et pas nécessairement le budget pour un « site complexe » mais ont un besoin inévitable de visibilité et de crédibilité sur le web ou des clients qui ont déjà un site Internet mais obsolète et non responsive (donc mal ou pas référencé). Et il y a beaucoup à faire ! Nous travaillons donc avec eux pour leur créer un site e-commerce ou vitrine à leur image et bien référencé. QuELS SOnT vOS PROjETS POuR LES MOIS à vEnIR ? « M Agency » reste concentrée sur ses activités événementielles avec la préparation des événements 2019 en Principauté : le Grand Prix F1 de Monaco, les Rolex Monte-Carlo Masters… et continuera d’étoffer ses offres de journées « incentives » et de soirées d’entreprise avec de nouvelles activités et de nouveaux lieux. Notre futur objectif est d’avoir une plateforme web qui regroupera tout ce qui peut se faire sur Monaco et la Côte d’Azur dans ces domaines, en gardant bien sûr la proximité et l’accompagnement personnalisé de nos clients. « K-Méléon Communication » souhaite proposer davantage de services de communication novateurs, tels que des services de puces NFC ou de notifications sur les smartphones pour les entreprises de proximité. Mais l’entreprenariat est un voyage et un apprentissage, qui sait ce que nous réserve l’avenir ! 

TROIS AGENCES POUR RÉPONDRE À TOUS VOS BESOINS

L’’ EXPERTISE ÉVÉNEMENTIELLE - YOUR EVENT AGENCY

VOYA AG ES D’ ENTREPRISE - INCENTIVE LUXURY TR AVEL S

COMMUNICAT T ON - SITES INTERNET - IDENTITÉ VISUELLE TI

www.m-agency-mo onaco.com

www.crown-luxury-travel.c com

www w.k-meleon-communication.com

START MAGAZINE 15


start NEws

#ils&ellesnesarretentjamais   

Nice-Matin : « Le Mas » pour se développer et se diversifier encore

DERRIÈRE LA MAISON ORÉA le groupe Ippolito

Le Campus Atman forme désormais les futurs ostéopathes animaliers

La qualité de son instruction n’est plus à prouver, la première école d’enseignement supérieur en ostéopathie fondée il y a près de 50 ans offre aujourd’hui un établissement d’excellence et un cursus reconnu pour former les professionnels de santé de demain et contribuer au développement de l’ostéopathie holistique. Aujourd’hui, l’école sophipolitaine met son expérience et son savoir-faire au service de nouveaux besoins et d’un nouveau métier : celui d’ostéopathe animalier. En formation initiale post-Bac sur 5 ans ou en formation post-graduée sur 2 ans, les étudiants peuvent maintenant suivre un cursus exclusivement dédié à l’animal pour intervenir sur des chevaux, bovins, chiens, chats et autres nouveaux animaux de compagnie avant de se spécialiser, à terme, sur certains types d’animaux avec l’ostéopathie équine ou canine. 

L

16 START MAGAZINE

Fondée le 1er mai 1968, l’entreprise Somi Ippolito basée à Villeneuve-Loubet depuis 1973 est devenue une véritable référence dans l’univers des poids lourds et véhicules utilitaires. à 50 ans et après avoir créé des sociétés dans les domaines de la vente, la location, la réparation, l’entretien et le dépannage, et acquis 15 sites et garages dans le Var et les Alpes-Maritimes, la PME familiale continue de se renouveler – et d’étonner – en se lançant sur des secteurs pour le moins inattendus. Le tourisme d’abord puisque le groupe a fait l’acquisition il y a quelques mois du Domaine de Fauveris à Lorgues et de la plage privée Le Saint Barth à Sainte-Maxime et l’immobilier ensuite. Avec sa structure ATE pour Azur Trucks Estate, son ambition est claire : « concevoir l’immobilier autrement ». Cette mission c’est La Maison Oréa by Groupe Ippolito qui compte bien la relever en proposant aux clients un service à la carte orienté sur 5 axes : achat, vente, location – financement – assurance – rénovation – décoration. Prévue pour janvier 2019, la Maison Oréa ouvrira ses portes rue Felix Faure à Nice et emploiera une trentaine d’experts dans chaque domaine. 

près #Monjournal, le Festival Lunallena et le tout nouveau Kids Matin, l’actu par et pour les enfants, le grand quotidien régional continue de chercher des solutions pour pallier les pertes de ses ventes papier. Prévu pour janvier 2019, « Le Mas » est la nouvelle corde à l’arc du groupe de presse local. hébergé au siège du journal sur la RN202 à Nice, le site de 300m² abritera une école de formation à destination des entreprises, un incubateur de startups et un incubateur de médias. Un lieu d’innovation ancré dans son territoire conçu comme un « accélérateur de business et de réussite pour les entrepreneurs et les entreprises locales » explique Jean-Marc Pastorino, Président du groupe, avant de poursuivre avec les ambitions de celui-ci : « devenir un carrefour des idées et de rencontres. quoi de mieux qu’un média pour fédérer toutes les énergies d’un territoire ? ». 

A


start News Ils & EllEs sE dévElOppENT

© FRANZCHAVAROCHEPHOTOGRAPHY

madamemonsieur PETIT bARbIER DEvEnu gRAnDE MAISOn DE bEAuTé POuR ELLE ET LuI

coffee shop gourmand tenu par un talentueux barista propose une carte savoureuse confectionnée à partir des produits locaux et de saison et constitue une halte parfaite avant de se rendre dans « la chambre de Monsieur », un espace masculin à la déco résolument chic et vintage où les gentlemen d’aujourd’hui peuvent profiter de soins de la barbe, rasages à l’ancienne et dégradés américains. Entre deux soins, rdv dans le dressing pour découvrir ou redécouvrir de jolies marques françaises et étrangères, Le Slip Français, les cires American Crew ou encore les blaireaux Maison Plisson. Au fond de « la maison », « la chambre de Madame » et son « jardin intérieur » est une véritable invitation au bien-être. Coupe, colorations, coiffure, manucure mais aussi massages relaxants et soins esthétiques dans « la chambre des invités », il suffit de se laisser aller.

une rencontre comme une évidence

PAR MARINA CARVALHO

tout commence en 2015 quand abdelkrim Kiour fonde Blackbeard, un barber shop de 13m² à peine. 4 ans plus tard, il pousse les murs de son local exigu pour créer, avec Clara schisler, MadameMonsieur, une boutique de cosmétiques de 200m² pas tout à fait comme les autres…

#

CAGNESSURMER

ntrez, vous êtes ici chez vous », c’est le message qu’ont voulu faire passer les deux fondateurs de MadameMonsieur et c’est ce que l’on ressent immédiatement lorsque l’on passe la porte de leur flagship innovant. Une baignoire suspendue, des lavabos qui fonctionnent et même une douche à l’italienne « où l’on peut venir avec sa serviette et essayer n’importe quel produit avant de l’acheter » explique Clara, tout ici est conçu pour se sentir « comme à la maison ». Dès l’entrée, « la salle de bains » et sa cinquantaine de marques sélectionnées selon la particularité et le savoir-faire de chacune pour répondre à chaque besoin et à toutes les bourses nous tend les bras. A droite, la bibliothèque de parfums est une œuvre d’art à elle toute seule, évasion immédiate au pays de Grasse. « La cuisine »,

E

Si au départ, rien ne prédestinait ces deux parisiens à se lancer dans l’entrepreneuriat sur la Côte d’Azur - lui était un haut-fonctionnaire aux Ministères des Finances et de la Santé, elle une experte de la beauté ayant passé 17 ans chez L’Oréal – c’est très vite après leur rencontre grâce à des amis communs qu’ils ont exprimé le même souhait : « réunir services et retail, personne ne l’avait encore jamais fait avant, nous voulions offrir une approche globale de la beauté donc, très rapidement, nous nous sommes retrouvés dans les lignes de ce concept-store unique », explique Abdelkrim. Installés au cœur de la Designer Galery de Polygone Riviera, à Cagnes-sur-Mer, les deux fondateurs n’avaient pas spécialement prévu une installation sur la Côte d’Azur, mais « c’est une opportunité que nous avons choisi de saisir bien qu’il nous faille appréhender encore aujourd’hui les particularités du marché local, de nombreux touristes, des cheveux abimés par le sel de mer et des peaux mises à mal par le soleil » a pu remarquer Clara au sortir de sa première saison ici.

vOUs êTEs «IcIENTrEz, chEz vOUs». Seulement 2 en 2015 puis 11 employés aujourd’hui, le petit barbier rassemble désormais plusieurs métiers, plusieurs langues parlées, plusieurs compétences, mais toujours une seule mission : apporter beauté et bien-être à toute la famille dans un lieu dédié à la déco soignée et à l’ambiance conviviale. Puisqu’il a conçu sa boutique originale comme une startup, Abdelkrim veut poursuivre sa philosophie en offrant à d’autres marques, la possibilité de s’exposer dans un endroit proche de leurs valeurs et à la hauteur de leurs ambitions. En parlant d’ambitions justement, les cofondateurs n’en manquent pas, leurs objectifs dans les mois à venir : faire de MadameMonsieur une vraie marque et dupliquer le modèle dans d’autres régions.  START MAGAZINE 17


start News Ils & EllEs sE dévElOppENT

CouteauxduChef.com ENTRE PARIS OSéS ET CROISSANCE MAITRISéE   

Il y a dix ans, Florent Leonardo et William Dechaud lançaient leur petite entreprise dans un garage. Aujourd’hui, le magazine Capital les inclue dans sa liste des « 500 sites pour acheter tranquille », Les Echos les classe dans le top 500 des sociétés françaises à forte croissance tandis que le Financial Times les répertorie dans le top 1 000 européen.

# eux étudiants se rencontrent sur les bancs de l’école et décident d’investir le garage familial pour développer leur idée de business… non, ce n’est pas l’histoire de Larry Page et Sergey Brin, cofondateurs de Google que nous allons vous raconter mais bien celle de deux azuréens opportunistes et visionnaires qui ont su s’imposer dans un marché de niche qu’il leur a fallu créer entièrement. C’est à l’IUT de Sophia, section Réseaux et Télécoms que les deux garçons se rencontrent avant de se réorienter chacun en école de commerce. A la fin de leurs études, la crise des subprimes ne laissent que peu d’espoir à un leur avenir et s’intégrer dans le marché du travail s’annonce compliqué. Agés de 23 ans en 2009, ils décident alors d’associer leurs profils différents mais complémentaires - « Florent est très maths, chiffres et développement, moi j’ai une fibre plus entrepreneuriale et marketing » explique William - et de créer leur entreprise. à cette époque, une mode est en train d’éclore, les couteaux en céramique. La lame blanche sera donc l’objet de leur business. Ils investissent 15 000 euros, « toutes

D

18 START MAGAZINE

MANDELIEU

nos économies » et commandent plus de 3 000 couteaux à un fournisseur chinois. « Après 3 mois, les couteaux arrivent, des dizaines de cartons envahissent notre petit garage de 15m². Notre stratégie de départ était de créer notre marque, ce que l’on a fait avec Léo W, et de démarcher des boutiques qui revendraient à leurs clients. Mais, pour faire ça, il faut une force de vente phénoménale que nous n’avions pas à l’époque ». C’est en discutant avec l’un de leur prospects, présent sur Internet et revendeur à succès d’une marque concurrente que les deux entrepreneurs vont s’intéresser au e-commerce.

des débuts difficiles mais une stratégie payante En 2011, après plusieurs mois de travail et des études de marché poussées, William et Florent découvrent que personne ne s’est spécialisé dans la vente en ligne de couteaux de cuisine. Or, si la mode du couteau en céramique commence à s’essouffler le secteur de la cuisine, lui, est porteur, les émissions gastronomiques se multiplient, la bonne fourchette se démocratise et le grand public se voit bien en Chef de cuisine sinon

talentueux toujours bien équipé ! Le pari est lancé, CouteauxduChef.com et son univers agréable et intuitif voit le jour en 2011. Une nouvelle loin de faire l’unanimité à l’époque comme nous le rappelle William : « en 2011, le Web n’est pas ce qu’il est aujourd’hui, les marques n’aiment pas Internet qu’elles associent à un manque de sérieux et de qualité. Puis l’univers de la coutellerie est un monde traditionnel, un peu « sénior », il nous a fallu montrer patte blanche et gagner la confiance de nos fournisseurs et de nos clients pour outrepasser ces idées reçues ». Mais les mentalités changent et le commerce évolue… leur première période de fin d’année 2012/2013 est un vrai succès, début 2013, les associés décident d’externaliser la logistique pour se focaliser uniquement sur le développement du site. C’est à ce moment qu’arrive Emma, leur première employée chargée de la création de contenus. 2013, c’est aussi l’année où CouteauxduChef.com étoffe son offre, « les couteaux de cuisine oui mais nos clients réclament d’autres ustensiles, on décide donc de créer un rayon dédié qui fonctionne immédiatement ». Se servir de

l’expérience acquise au fur et à mesure et du retour des clients puis avancer avec prudence, c’est ainsi que fonctionnent les deux fondateurs. En 2015, Felix rejoint l’équipe pour se charger de la clientèle. En 2016, Pauline s’occupe du marketing et Luis, un étudiant venu du honduras assure le développement à l’international. Enfin Romain prend en charge la partie achats en 2017 et Florence vient épauler Pauline au marketing au même moment.Depuis sa création CouteauxduChef.com a su évoluer avec son temps, enregistrant plus de 7500 références provenant du monde entier, une croissance constante à deux chiffres et un chiffre d’affaires en 2017 de 2 millions d’euros. Preuve de la détermination des garçons et que le travail bien fait paye toujours. Audacieux mais réfléchis, une obligation pour les fondateurs qui tiennent à leur indépendance, « chez nous, il n’y a pas d’investisseurs, nos risques doivent donc toujours être mesurés. C’est ce qui nous permet de maîtriser notre croissance et d’évoluersans ôter l’ADN de notre structure ».

des projets encore des projets De leur petit garage sans isolation, William et Florent ne gardent aujourd’hui que des anecdotes rigolotes, leur vision et leur esprit sont d’ores et déjà tournés vers le futur. Parmi les projets en cours qu’ils développent encore, un retour à leur stratégie initiale avec leur propre marque de couteaux en acier japonais, Wusaki vendue sur leur site mais qu’ils souhaitent désormais vendre à d’autres boutiques, mychefknives.co.uk, clone anglais de CouteauxduChef.com qui génère déjà 5 à 10% de CA de la société et connaît la même courbe de croissance que son aîné à ses débuts sans oublier une présence chez Amazon US et, mieux encore, sur le marché chinois dans les 2 à 3 ans. Enfin, l’envie d’une boutique se précise, « un moyen pour nous de confirmer l’engouement de nos clients pour nos produits et de nous diversifier pour ne pas avoir un business qui soit exclusivement axé sur le web » explique William. Réfléchir au jour J mais anticiper ce qui peut arriver… les deux étudiants sont désormais des entrepreneurs accomplis prêts à relever tous les défis d’aujourd’hui et de demain ! 


start News Ils & EllEs sE dévElOppENT

START MAGAZINE 19


start News Ils & EllEs sE dévElOppENT

Monaco, le premier pays au monde entièrement couvert en 5G MONACO TELECOM & h U AW E I ENTRENT DANS L’hISTOIRE   

PAR NICOLE RUSKELL

Le vendredi 7 septembre dernier semblait être un jour comme les autres pour la plupart des monégasques, sauf que ce jour-là, et à l’insu de beaucoup de ses résidents, la Principauté est entrée dans l’Histoire. FAST&FURIOUS

© MICHAEL ALESI – DIRECTION DE LA COMMUNICATION

#

20 START MAGAZINE

n effet, à des milliers de kilomètres de là à Pékin précisément – Monaco Telecom signait un accord avec le géant chinois de la communication huawei pour faire de Monaco, le premier pays au monde entièrement couvert par le service satellite 5G. S.A.S. le Prince Albert II était en Chine pour l’occasion, aux côtés de Ren Zhengei, fondateur de huawei lors de la signature de cet accord par Martin Peronnet, Directeur Général de Monaco Telecom et Shi Weiliang, Directeur de huawei France. Un accord conclu en un temps record après une rencontre, en janvier dernier, entre le Prince Albert II et Guo Ping, Vice-Président de huawei, lors du Sommet de Davos alors que le Prince s’était engagé à faire de Monaco, un leader mondial dans le domaine technologique. Fournir une couverture réseau sans fil et ultra-rapide est essentielle pour maintenir l’Etat à l’avant-garde du paysage numérique de demain. Déjà associé à huawei en 2017 pour son réseau 4G à 1Gb/s, Monaco Telecom scelle une nouvelle phase d’un partenariat très réussi, comme le confirme Virginia Mathis, directrice de la communication de Monaco Telecom : « le déplacement de la mission économique monégasque en Chine et la signature de l'accord ont renforcé notre engagement et notre volonté d'aller vite ». Et pour aller vite, ils sont allés très vite, trois semaines seulement après la signature de l’accord, Monaco Telecom a lancé la toute première visioconférence instantanée 360° en hD à travers un réseau sans fil 5G.

E

lancement réussi au Monaco Yacht show Une conférence de presse matinale, le jeudi 27 septembre dernier a accueilli les journalistes à l’occasion du Monaco yacht Show. Des évènements plébiscités par Monaco Telecom pour ce type de lancement puisqu’ils rassemblent une presse mondiale, déjà à portée de main, « nous avons ouvert la 4G à 1Gb/s l’an dernier lors des Monte Carlo Rolex Masters de tennis et nous sommes prêts aujourd’hui à montrer les capacités de la technologie 5G lors de cet évènement majeur », déclare d’emblée Virginia Mathis. Le Monaco yacht Show est un évènement grandiose et spectaculaire en soi, mais ce jour-là, ce qui a vraiment impressionné les journalistes, c’est la démonstration en direct que nous avons eu. Pour la première fois au monde, un drone équipé d’un routeur 5G et d’une caméra 360° a survolé le Port hercule et envoyé un flux de données sur un écran géant et ce en temps réel sans aucun délai de latence. La caméra était pilotée depuis un téléphone portable et au fur et à mesure que le téléphone bougeait, l’image à l’écran bougeait au même moment. Sans délai. Cela peut ne pas sembler être un exploit, mais repensez un instant à cette petite roue qui tourne et charge interminablement lorsque vous essayez de lire une courte vidéo sur votre Smartphone et vous commencerez à comprendre le pas de géant que représente cette technologie. Pour terminer la démonstration, les images du drone ont été transférées d’un écran plat à un écran « globe », le tout nouveau gadget du monde de la vidéo 360. Conçu spécialement pour les objectifs et caméras 360°, il offre un affichage sphérique parfait sans l’étrange distorsion « yeux de poisson » souvent reprochée aux images à plat passées à 360°. Après la démonstration, c’est Martin Perronet, DG de Monaco Telecom qui a pris la parole pour présenter les possibilités étonnantes qu’offrent le réseau 5G, le décrivant comme « l’outil qui va permettre la prochaine révolution industrielle ». Côté données techniques, il rappelle que « le réseau actuel 4G, fournit un débit de 1 Gb/s, tandis que le réseau 5G fournit 10 Gb/s. C'est une vitesse 10 fois plus rapide, avec


start News Ils & EllEs sE dévElOppENT

10 fois moins de latence et une capacité de 10 fois plus d'appareils. La vitesse du réseau sera un " confort " pour les résidents et aussi un bond en avant pour les entreprises et l'industrie ». En effet, le réseau 5G devrait modifier en profondeur le traitement de l'information en favorisant le développement de « l'Internet des objets » et ce sont plusieurs domaines et industries qui pourront bénéficier des nombreux avantages d’une telle technologie : Automobile (le développement des voitures autonomes s'épanouira avec les réseaux 5G, leur permettant de réagir instantanément aux obstacles tels que les piétons). Soins médicaux (les hôpitaux peuvent exploiter la 5G pour de nombreuses applications, y compris la chirurgie à distance, le diagnostic holographique et la capacité de compartimenter les données hospitalières ainsi que d’apporter une sécurité supplémentaire aux dossiers des patients). Jeux (la connectivité à haut débit révolutionnera les jeux interactifs et la réalité virtuelle). Communication (la communication instantanée est particulièrement utile pour la traduction assistée par exemple). Gouvernement (les villes peuvent améliorer les infrastructures, surveiller la circulation, la pollution et développer leurs projets « smart city »). Le terrain et la géographie de la Principauté constituent le plus grand défi. Comme le signal est 10 fois plus rapide, il est 10 fois plus fragile en raison d'une fréquence extrêmement élevée. La densité des bâtiments monégasques et le relief rocheux des montagnes s’avèrent compliquer le projet d’une couverture complète mais Monaco Telecom est déterminée à le rendre accessible à tous, partout dans la ville, depuis les parkings jusqu’aux toits-terrasses. Une couverture possible grâce à un nombre particulièrement élevé d’antennes ce qui nécessite un investissement important de la part du gouvernement. Pour Frédéric Genta, chargé de la transition numérique de la Principauté de Monaco, l’investissement du gouvernement est une « collaboration globale », portée par une équipe de 40 personnes environ qui s’investissent pour rendre le réseau accessible. Ce projet a

notamment conduit à la création de la plateforme 5G et à l’achat de 40 antennes dans 3 secteurs de la Principauté pour obtenir « un maillage précis du territoire », ajoutant « C'est une plate-forme essentielle pour la transition numérique. Ce lancement prouve que jour après jour, le Gouvernement Princier dessine le visage du Monaco de demain ».

vraiment sans danger ? Ce réseau 5G a suscité beaucoup de controverses ces derniers temps concernant notamment le niveau de rayonnement des fréquences électromagnétiques. Nous avons donc interrogé Martin Perronet sur ce sujet : « je suis bien conscient des préoccupations et je vous assure que nous tenons compte des ondes émises par les antennes 5G. Depuis 2010, Monaco subit des contrôles extrêmement stricts en ce qui concerne les ondes électromagnétiques et aujourd’hui la Principauté en recense 10 fois moins que le reste de l’Europe. Nous avons donc constaté que même avec les émissions supplémentaires des antennes 5G, nous restons sous la limite préconisée ».

Quand pourrons-nous l’utiliser ? Le réseau 5G est déjà en place et fonctionnel. Les premières antennes ont été installées dans la zone pilote du Port hercules, ce qui a permis la démonstration, et le premier appel mobile 5G a

l’avenir numérique de Monaco Grâce à la mise en œuvre de la 5G, la Principauté confirme sa place de leader mondial du numérique. Pour Fabrice Marquet, Directeur de l’incubateur MonacoTech, « cela donne à Monaco un avantage compétitif. Nous aurons enfin un avantage unique en technologie. D'autres villes européennes comme Paris et Berlin auront besoin d'années avant d'obtenir 5G ». Pour nous, il revient sur « les nombreuses applications quotidiennes » de la 5G et du traitement instantané des données qu’elle offre faisant de Monaco un précurseur de l’évolution en Smart City. Par exemple, la collecte et le traitement en temps réel des données de la circulation, l’utilisation de l’énergie, l’approvisionnement en eau etc. permet de rendre la ville plus réactive et donc plus efficace sur le plan énergétique. « Il existe déjà plusieurs villes intelligentes dans le monde, Nice, Singapour, Stockholm, Madrid, New york et Dubaï. La 5G n'est pas nécessaire pour rendre une ville " intelligente ", mais la facilité et la rapidité avec lesquelles la 5G traite la collecte de données en fait un outil précieux pour avancer plus vite et mieux ». Innovations, transition numérique, Smart City, la Principauté de Monaco ne compte pas s’endormir sur ses acquis et poursuit sa marche en avant direction, la ville du futur ! 

© MICHAEL ALESI – DIRECTION DE LA COMMUNICATION

Frédéric Genta, Martin Perronet, S.A.S. Prince Albert II, Ren Zhengei, Shi Weiliang et son assistante.

été passé vers Pékin le 1er septembre. Cependant, il reste encore beaucoup de travail à accomplir et quelques étapes à franchir. Monaco Telecom travaille à l'installation des antennes restantes, qui se poursuivra au cours des prochains mois. Leur objectif de couverture à 100 % est prévu entre juin et septembre 2019. Période estivale pendant laquelle seront lancés sur le marché les premiers téléphones 5G. En effet, la prochaine étape pour le consommateur est donc d’avoir un téléphone 5G, nécessaire pour utiliser ce réseau, mais la technologie est tellement avant-gardiste que les premiers du genre ne sont pas prévus avant l’été 2019. Selon Martin Perronet, seule qualcomm a produit jusqu'à présent des puces conformes à la norme 5G, puces qui ont d’ailleurs été utilisées dans le modem du drone pour la démonstration. L’autre étape nécessaire pour bénéficier de la 5G est de souscrire un contrat avec Monaco Telecom. Si de nombreux clients français Orange bénéficient d’un accord de partenariat avec l’entreprise monégasque, celui-ci ne s’appliquera pas au réseau 5G.

START MAGAZINE 21


start News Ils & EllEs sE dévElOppENT

dEpUIs 5 ANs, 1 000 «EmplOIs y sONT créés chAQUE ANNéE ET dEpUIs 3 ANs, 20 000m2 sUpplémENTAIrEs sONT dédIés chAQUE ANNéE AUx NOUvEllEs TEchNOlOgIEs .

»

sophia Antipolis bIEnTôT un DEMI-SIèCLE ET L’hISTOIRE COnTInuE…

renouveler et anticiper avec les entreprises les nouveaux domaines de développement pour répondre aux enjeux de demain. Ce qu’elle semble avoir parfaitement compris. 2019, 50 ans, année de bilan et de coup d’œil vers l’avenir aussi mais surtout année de célébration. Plusieurs évènements seront organisés tout au long de cette année, nous vous en parlerons dans nos prochaines éditions. Stay connected ! 

LES CHIFFRES

elle fête ses 50 ans en 2019, l’occasion pour elle de se parer d’un nouveau logo. Pourtant, à voir sa croissance, ses projets à venir et les innovations qui y voient le jour, la technopole semble être aux prémices de son développement et nous réserve encore bien des surprises.

#

HAPPYBIRTHDAY

n 1969, il a posé la pierre angulaire de cette architecture unique avec le rêve et l’ambition de bâtir une cité de la sagesse, des sciences et du savoir, une sorte de « Florence du 21e siècle » comme il aime à dire. Il, c’est Pierre Lafitte, fondateur visionnaire, alors Directeur de l’Ecole des Mines de Paris. Sophia (pour sagesse) Antipolis (en référence à la cité d’Antibes en grec ancien), c’est le nom que prendra le site de 2 400 hectares s’étendant sur Antibes, Biot, Mougins, Valbonne et Vallauris. Un écrin de nature inspirant pour un pari fou : réunir dans un même lieu formations d’excellence et entreprises innovantes pour former un territoire de compétitivité française à l’échelle mondiale sur fond de fertilisation croisée. Pari réussi, le site est aujourd’hui la première et la plus grande technopole d’Europe. A-t-elle pour autant atteint tous ses objectifs ? Sûrement pas !

E

22 START MAGAZINE

Jean Léonetti, Président de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis (CASA), a rappelé la bonne santé de la technopole fin septembre, lors du premier salon immobilier d’Antibes, « depuis 5 ans, 1 000 emplois y sont créés chaque année et depuis 3 ans, 20 000m² supplémentaires sont dédiés chaque année aux nouvelles technologies ». Autour des deux poumons Business Pôle Sophia Antipolis et SophiaTech c’est tout un écosystème dédié à l’innovation qui bat au rythme des nombreux projets à venir pour dessiner la technopole de demain : Sophia 2030, la zone des 3 moulins, Le Fugueiret qui accueillera le Business Pôle 2.0 et le siège de la CASA, les Clausonnes et son Open Sky, Smart Campus, l’intelligence artificielle, la voiture autonome etc. Si elle veut maintenir sa place de leader et poursuivre l’ambition de son fondateur, la technopole de Sophia Antipolis doit se

De Sophia antipoliS

2230 Entités (PME, startup, centres de recherches publics ou privés)

36 300 Actifs sur le parc

224 Entreprises à capitaux étrangers

5.6 Milliards d’euros De chiffre d’affaires généré

4 000 Chercheurs dans le secteur public

5 000 Etudiants

63 Nationalités Source : Fondation Sophia Antipolis


start News Ils & EllEs sE dévElOppENT

MxM PLUS DE 40 ANS D’ExISTENCE ENTRE S AV O I R - FA I R E E T DISCRéTION   

Vous avez peut-être déjà entendu parler de leurs innovations, vous connaissez sûrement leurs filiales représentées dans le monde entier, en revanche, le groupe fondé à Sophia en 1977 par Guy Chavrin sait se faire discret quand il s’agit de parler de lui.

#

VALLAURIS

Paul Martel, Président de MxM

ne volonté affirmée qui ne l’a pas empêché de s’imposer dans le domaine des dispositifs médicaux implantables. S’il s’est lancé seul, c’est très rapidement que le fondateur de l’entreprise s’est fait une place de choix dans ce domaine. à la fin des années 80 – avec une poignée de directeurs de projets – parmi lesquels Paul Martel, aujourd’hui Président du groupe, il commence à travailler sur les implants cochléaires sur la base d’un accord de licence pour l’exploitation du brevet Bertin d’implant cochléaire multi-électrodes. En 2006, l’activité est filialisée avec la création de Neurelec. 120 personnes travaillent alors chaque jour à la recherche et à la production dans les laboratoires de Sophia Antipolis et Neurelec se place parmi les leaders mondiaux, seul français sur les 4 fabricants de ce type de produits. Français jusqu’à ce que la firme danoise Oticon Opn rachète la filiale en 2013. De nouvelles conceptions en cessions d’activités, l’entreprise va connaître une croissance en dent de scie – bien qu’elle affiche une évolution constante de 15% par an – pour se concentrer à présent sur trois activités principales de développement : « la stérilisation à façon au service des métiers de la santé à l’aide de l’oxyde d’éthylène, la recherche et le développement de dispositifs médicaux dédiés à la neurostimulation, et la conception, fabrication et commercialisation de petits dispositifs médicaux tels que des contrôleurs de stérilisation, des

u

2006, «l’AEN cTIvITé EsT fIlIAlIséE AvEc lA créATION dE NEUrElEc

»

accessoires ou encore des ballonnets gastriques » comme nous l’explique Paul Martel. Aujourd’hui, les laboratoires MxM comptent plus de 500 clients partout dans le monde, emploient une cinquantaine de personnes et affichent un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2017.Côté projets à venir, Paul Martel reste très prudent et surtout très discret, nous livrant difficilement les informations, « des embauches sont prévues ainsi que l’ouverture de nouveaux marchés pour faire grimper notre part à l’export de 15% aujourd’hui à 50% à terme, nous sommes d’ailleurs en train de demander l’agrément FDA (Food and Drug Administration) tant convoité pour toucher les Etats-Unis. Enfin, un petit robot destiné à faciliter le geste opératoire du chirurgien devrait voir le jour dans quelques mois ». Pour le reste, il faudra repasser – ou pas – le dirigeant semble peu disposé à nous en dire plus. Une envie de discrétion motivée par la volonté de rester « une petite structure à taille humaine, indépendante et libre qui n’a besoin ni d’investisseurs, ni de communication ». Le message est clair…  START MAGAZINE 23


rica lewis 90 ANS ET TOUJOURS DE GRANDES AMBITIONS PAR MARINA CARVALHO

C’est la première marque française à fabriquer le « denim ». C’est aussi la première entreprise de textile française à obtenir le label E+ (Entrepreneur + Engagé), bref être précurseur c’est dans l’ADN de la société Rica Levy International qui affichait, en 2017, une croissance de +4%. Une success story marquée par une recherche constante d’innovation, une offre diversifiée et une distribution stratégique.

#

24 START MAGAZINE

CARROS


start News Q U E s O N T- I l s d E v E N U s ?

ensuite c’était la matière, puis il y a eu le style, il nous a donc fallu travailler le délavage, les usures et les accessoires. Aujourd’hui, le jean 2.0 doit être technique tout en apportant confort, résistance et maintien ». C’est avec cette vision qu’est née en 2009, la gamme Fibreflex® dont la nouvelle génération lancée à l’hiver 2018 en partenariat avec Lycra® garantit encore plus de confort, de souplesse et un meilleur maintien. En 2016, les technologies Coolmax® et Thermolite® poursuivent la volonté de créer des vêtements intelligents en proposant des jeans thermorégulants ET confortables.

David Viallaron, Directeur Général de Rica Levy International

u départ de cette belle histoire, une femme, Rica Levy. En avance sur son temps, la jeune entrepreneuse fonde sa petite fabrique de guêtres et vêtements de travail sur le Vieux-Port de Marseille en 1928. Très vite, la qualité de ses produits fait l’unanimité jusqu’à vêtir les soldats de l’Armée Française. quelques années plus tard, en voyage aux Etats-Unis, sa fille découvre le jean et les modèles qui inondent l’Amérique d’après-guerre. Lorsqu’elle rentre en France, elle n’a qu’une idée en tête, développer ce produit sur son territoire. Rica Levy va alors tout arrêter pour fabriquer et commercialiser les premiers jeans à 5 poches français, nous sommes en 1947. Oui mais voilà, le succès tarde à arriver, l’entreprise connaît des difficultés et Rica Levy est contrainte de vendre au groupe italien Riorda en 1988. « à l’époque, nous fabriquions en Italie, la décision a donc été prise de se rapprocher du site de production en installant notre siège social à michemin entre ce pays et Marseille, nous sommes arrivés à Carros en 1989 » explique David Viallaron, à la tête de la PME depuis janvier dernier après 9 ans à la Direction Commerciale et Marketing. Depuis, le groupe a subit de plein fouet la concurrence qui fait rage dans l’industrie textile, l’obligeant à délocaliser sa production en Tunisie d’abord puis aujourd’hui en Egypte et au Pakistan. « Une nécessité pour continuer à proposer des produits de qualité à des prix raisonnables », car c’est bien de cela dont il s’agit, « c’est notre parti pris, notre marque est belle et elle doit être capable d’apporter des produits à valeur ajoutée tout en restant accessibles pour le consommateur, de 25 à 39 euros environ ». Un parti pris reconnu et apprécié, puisque, 90 ans après sa création, la société s’affirme aujourd’hui dans le top 5 des marques de jeans en France et affiche un chiffre d’affaires à 20 millions d’euros dans un marché principalement français (85% et 15% à l’export).

A

objectif numéro 1 : innover toujours ! Lorsque l’on demande à David Viallaron ce qui fait selon lui la force de l’entreprise Rica Levy International, sa réponse est sans équivoque, « l’innovation ». « Le consommateur change tout le temps. Parce qu’il est au cœur de nos préoccupations, il mérite que nous concevions des produits qui lui correspondent. Il y a quelques années, sa priorité était donnée à la coupe,

innover, oui, mais pas n’importe comment ! En 2006 et avant que la RSE ne devienne une mode, l’entreprise se fait remarquer en lançant le premier jeans en coton équitable labellisé Max havelaar. Une prise de conscience et un premier pas vers une démarche éco-responsable qui va changer à jamais la façon de fonctionner de Rica Lewis et l’amènera en 2017 à adhérer au pacte Global Compact de l’ONU et à faire fonctionner ses usines de production selon les normes BSCI (Business Social Compliance Initiative). « Là aussi pour répondre au consommateur qui veut consommer moins mais mieux et parce que nous avions cette sensibilité environnementale, nous avons très vite mis en place des partenariats pour recycler les eaux que nous utilisions pour fabriquer nos produits. Aujourd’hui, grâce au laser et au traitement à l’ozone, on est même capables de produire en économisant plus de 95% d’eau ». Une empreinte carbone réduite, des matières premières eco-friendly et un respect sans faille aux normes sociales et environnementales, c’est dans cette continuité que Rica Lewis a lancé il y a quelques mois sa première collection de jeans recyclés à base de fibres de coton provenant de chutes de tissus.

une distribution osée mais efficace David Viallaron le sait, si sa marque est très au courant de ce que veulent ses consommateurs, c’est qu’elle a la chance de bénéficier d’un puissant réseau de distributeurs très structurés qui connaissent parfaitement leurs clients « et nous font remonter leurs retours d’expérience, sans oublier que de nombreuses études sont régulièrement faites sur le mass market, ce qui nous aide à orienter nos efforts et notre développement » confirme-t-il. Pourtant lorsque Rica Lewis fait le pari de la grande distribution après son rachat en 1988, le challenge rien n’est encore gagné, « c’est mon prédécesseur, Dominique Lanson qui a fait ce pari fou de sortir du commerce de détail qui était en déclin et a choisi d’investir les marchés de la grande distribution, du web et de la vente par correspondance ». Pari réussi, aujourd’hui et alors que certaines marques redoutaient une image moins « classieuse », Rica Lewis est partout, dans plus de 2 000 points de distribution, chez des géants comme Carrefour, Amazon ou encore La Redoute. Depuis deux ans, Rica Levy International continue de diversifier ses offres et son portefeuille de marques. En 2016, l’entreprise mise sur les jeans morphologiques en reprenant la marque Ober

(jusqu’ la taille 52) puis RLW Tech, sa marque sportswear tout en multipliant ses licences et Private Label en France et l’étranger. Durer, l’enjeu est de taille, renforcer la désidérabilité de la marque, la tâche est ardue, mais pas question de rester sur les acquis de la belle histoire qui dure depuis 90 ans maintenant. Et des nouveaux projets, la PME n’en manque pas « Maness, une nouvelle licence arrive en 2019 avec sa ligne pour enfants plus une collection de blousons pour tous. 2019 est également l’année d’un retour à nos origines puisque l’on s’apprête à lancer une gamme de jeans multipoches entre autres, plus « work wear » qui sera distribué dans les jardineries et autres enseignes de bricolage et offrira style, fonctionnalité et confort à tous les bricoleurs et artisans. Une diversification en termes de distribution mais aussi en termes de pays, après l’Italie, la Belgique, la Pologne, la Russie et le Portugal, nous poursuivons notre déploiement à l’international avec les pays de l’Est et l’Iran. Enfin et parce que le jeans doit lui aussi être digital, on va multiplier nos collab’, jeux concours et contenus variés sur la toile et ailleurs. De belles choses sont à venir, on pense notamment à des pop-up stores ici et là qui proposeraient notre offre mais aussi celles de nos licenciés ». D’évolution en révolutions, Rica Lewis a su avancer avec toujours un temps d’avance tout en maintenant ses valeurs initiales, celles d’une fondatrice hors du commun qui a marqué son époque et a donné à ses successeurs le virus de l’innovation. à 90 ans l’entreprise se porte bien et confirme que la Ricamania n’est pas prête de disparaître ! 

RICA LEVY INTERNATIONAL

en quelqueS chiffreS

1928 Date de création de l’entreprise

1989 Le siège social emménage à Carros

20 millions euros de chiffre d’affaires en 2017

1 million de pièces commercialisées par an

35 salariés sur le site de Carros

START MAGAZINE 25


start News O N E N pA r l E l À- B A s

Vers de nouveaux HORIZONS !   

Elles sont nées ici, elles ont déjà conquis les cœurs des azuréens et leur savoir-faire rayonne désormais hors de nos frontières régionales et parfois nationales. zoom sur trois entreprises bien de chez nous qui sont parties à la découverte de nouveaux territoires et s’exportent avec succès.

teach on Mars et Maintenant, l’esPaGne !

le petit robot de KeY infuser s’exPorte en euroPe

Orange et Samsung sont tombés sous le charme de KiOne, ce petit robot qui explique et montre au visiteur l’intérêt et la simplicité d’utilisation des applications digitales. C’est donc tout naturellement que les deux géants l’ont emporté avec eux pour le lancement du dernier Galaxy Note 9. Espagne, Slovaquie, Roumanie, Pologne, Belgique, Luxembourg, le petit protégé de la start-up azuréenne Key Infuser, basée au Business Pôle multiplie les apparitions, et parce qu’il lui fallait écrire pour cet « European Tour », il est désormais doté d’un stylet. www.keyinfuser.com 26 START MAGAZINE

Après une implantation réussie sur le marché anglais avec l’acquisition de ses premiers clients, son accréditation par le Learning & Performance Institute (organisation dédiée à la promotion de l’apprentissage professionnel) et sa première participation aux salons Learning Technologies et Learning Live à Londres, l’entreprise sophipolitaine spécialisée dans la conception d’applications mobiles de formation poursuit son expansion en annonçant sa conquête du marché espagnol. Une conquête que Vincent Desnot, CEO et co-fondateur de Teach On Mars entendait bien entamer dès sa participation aux French Tech Days Iberia, les 20 et 21 novembre derniers à Madrid, « Teach on Mars a l’ambition d’être le leader européen du mobile learning. Cet évènement va nous permettre de mieux connaître le marché ibérique pour affiner notre stratégie sur ce pays ». Un coup d’accélérateur de son développement à l’international affirmé afin d’élargir son périmètre géographique et poursuivre sa belle croissance, 5 années d’existence, plus de 50 collaborateurs, près de 100 applications déployées dans 62 pays, en 23 langues différentes et auprès de 500 000 utilisateurs. www.teachonmars.com

smartvision2 Premium le sMartPhone de KaPsYs Chez oranGe C’est une initiative qui s’inscrit dans la stratégie d’Open Innovation du groupe Orange visant à développer l’inclusion numérique des personnes handicapées. Depuis septembre dernier, Orange commercialise SmartVision2 Premium, le seul Smartphone Android 100% made in France adapté aux personnes déficientes visuelles. Développé par la société Kapsys située à Mougins, cette innovation offre une mémoire interne de 16 Go extensible jusqu’à 64 Go et un processeur quad Core, un clavier à touches pour un contrôle simple et rapide, des fonctions inédites d’aide à la vision comme celle de grossissement de texte instantané avec choix de taille, contraste et vitesse de défilement, des applications d’accessibilité uniques d’aide au quotidien et bien d’autres fonctions d’aide à la reconnaissance et à la sécurité. Un pas de plus dans la quête d’Aram hékimian, PDG de Kapsys : « ce nouveau partenariat avec le groupe Orange nous permet de poursuivre notre quête d’offrir des solutions adaptées au plus grand nombre en France et à l’international ». www.kapsys.com


Notre société ASTERIA est un acteur innovant dans les domaines du conseil, des services technologiques et des progiciels métiers à Monaco.

INGENIEURS EN DEVELOPPEMENT

CHEFS DE PROJET FONCTIONNELS

www.asteria.mc N’hésitez pas à nous contacter au +33 825 590 589

4 rue des LiLas | ViLLa Le dôme 98000 monaco +33 825 590 589

INGENIEURS SYSTEMES Windows, Linux


start News I l s & E l l E s v I E N N E N T d E d é B A rQU E r

lunettes pour Tous ARRIvE à nICE L’annonce n’a pas encore été faite officiellement à l’heure où nous écrivons ces lignes mais les offres d’emploi de « monteur optique » trouvées ici et là sont sans équivoque, « Après avoir ouvert à Paris, Lyon, Marseille Bordeaux, Lille, Toulouse, Nantes & Rennes, l'année 2018 est celle d'un important développement à travers toute la France ! Et Lunettes Pour Tous arrive à Nice ! ».

a promesse est audacieuse : vos lunettes de vue fabriquées instantanément sur place en 10 minutes et pour 10 euros. C’est à la place de l’ancienne Société Générale de Jean Médecin que l’enseigne devrait ouvrir les portes de sa boutique/lab courant décembre. Derrière ce concept, xavier Niel, le patron de Free, propriétaire de Monaco Telecom, à l’origine notamment de l’incubateur MonacoTech, s’est associé à Paul Morlet pour offrir un examen de vue gratuit et sans rendez-vous, le choix parmi 400 montures design, la possibilité d’équiper tous types de corrections avec tous types de verres (amincis, anti reflets hD, anti lumière bleue, anti rayures…), et ce à un prix défiant toute concurrence. Fondée en 2014, la chaîne d’optique low-cost est présente dans 8 villes françaises, affiche un chiffre d’affaires de 21 millions d’euros

L

et emploie 250 collaborateurs. Une croissance qui frise l’impertinence pour ceux qui entendent bien révolutionner le marché de l’optique. Pour la qualité, on attend de voir…

postprocess Technologies ChOISIT LA CôTE D’AzuR POuR SOn I M P L A n TAT I O n E n E u R O P E C’est pour répondre aux besoins de ses clients européens - de plus en plus nombreux - que le fournisseur de solutions automatisées de post-impression pour la fabrication additive originaire de Buffalo (New York) a ouvert son entité internationale à Sophia Antipolis. ne destination privilégiée pour plusieurs raisons comme l’explique Brunot Bourguet, nommé à la tête de PostProcess Technologies International, « l’écosystème, l’environnement très tech, l’attractivité de la région et la présence d’un aéroport international ont été déterminants ». Aujourd’hui, les opérations de post-traitement d’objets imprimés en 3D sont réalisées manuellement. Une étape longue, fastidieuse et de qualité moindre que la

u

28 START MAGAZINE

technologie PostProcess balaye pour offrir plus de productivité et de réelles opportunités à tous les secteurs industriels, de l’aéronautique à l’automobile en passant par le médical. Les solutions de PostProcess s’appuient sur un logiciel dédié, des équipements et des consommables spécifiquement mis au point pour l’impression 3D, et génèrent une transformation et des résultats uniques dans la production. L’intelligence opérationnelle du software a été développée à

partir d’un benchmark de plus de 500 000 pièces 3D couvrant toutes les technologies d’impression, et continue d’évoluer grâce au retour de connaissance du réseau de solutions installées. « Non seulement nous disposons aujourd’hui d’une solution immédiate pour automatiser les opérations de post-impression pour le retrait des supports et le traitement des surfaces, mais ce qui fait la véritable force de la technologie de PostProcess, c’est de permettre le déploiement industriel de la fabrication additive digitale dans le cadre de l’Usine 4.0 » annonce Bruno Bourguet. 


start News I l s & E l l E s v I E N N E N T d E d é B A rQU E r

la côte d’Azur LAnCéE DAnS LA DynAMIQuE fInTECh !

terreau fertile à l’éclosion de projets technologiques et innovants dans la finance, le territoire azuréen est aujourd’hui face à un enjeu stratégique : accélérer la structuration de son écosystème fintech et augmenter sa visibilité à l'international en exploitant les technologies et talents que concentrent notamment sophia antipolis et la Métropole nice Côte d’azur. ’implantation récente d'acteurs du secteur à très fort potentiel à l'image de la licorne Symphony est un signal fort pour le territoire qui affirme une compétitivité croissante dans ce domaine de pointe. Le regard d’expert de Philippe Servetti, CEO de Team Côte d’Azur, nous aide à dresser un état des lieux de la filière.

L

nice & sophia, un véritable potentiel en finance Figures de proue de la filière sur notre territoire, les deux locomotives bénéficient d’un tissu socioéconomique favorable et porteur. Grandes fortunes, family offices, banques privées, jeunes talents et profils expérimentés se retrouvent dans cet écosystème foisonnant où les structures diplômantes et professionnelles telles que l’EDhEC, la DFCG et le Pôle Droit financier Université côtoient les projets entrepreneuriaux qui s’y développent, les investisseurs qui s’y intéressent et les entreprises à la dimension internationale comme SAP, ION Trading/Wall Street Systems, TrackInsight, Koris, quantilia, Izicap, IndiceA, Arc Responsible Investment, Oriskany ou encore Active Assets Allocation. Une conjoncture favorable pour n’importe quelle implantation renforcée par la démarche d'attraction d'investissements « Brexit » initiée en 2017 par Team Côte d’Azur destinée à attirer les sociétés britanniques cherchant à sécuriser leurs agrément UE.

une filière exigeante et fortement réglementée à structurer historiquement très règlementée mais néanmoins en pleine mutation, la FinTech nécessite un vrai cadre afin que les « tech » qui pourraient se développer en finances ne perdent pas la plus-value attachée à ce domaine à cause des différentes barrières imposées par une règlementation encore trop rigide. Alors que la promesse des FinTech réside dans des services plus simples, plus transparents et plus qualitatifs, il convient d’accompagner les évolutions et de repenser le cadre règlementaire d’origine bâti sur des acteurs « traditionnels » du secteur.

Compétences, réseaux, agréments financiers, c’est à tous les niveaux qu’il faut relever le challenge en rapprochant notamment les acteurs existants sur le territoire. Plusieurs initiatives émergent ici et là mais de manière totalement indépendante et non concertée. Il y a par exemple la Digital Academy de la caisse d’Epargne Côte d’Azur qui regroupe un campus, un laboratoire et un incubateur pour construire la banque de demain, l’incubateur et accélérateur de l’EDhEC et la première plateforme d’analyse de la qualité de réplication des principaux ETFs Européens mise en place par la société biotoise TrackInsight pour les investisseurs institutionnels.

une Maison de la finance : le chantier plein de promesses pour le territoire en 2019 Encore au stade d'idée, la création d'une "Maison de la Finance" constitue un chantier stratégique et plein de promesses pour le futur du territoire. Ce nouvel espace regrouperait les acteurs de la Finance en mettant à leur disposition un lieu d'échange et d’accueil permanent ou temporaire selon leurs besoins, dans un environnement à la fois moderne, sécurisé et connecté. L'idée n’est pas de créer un guichet de financement pour des tiers, mais d'offrir aux professionnels de la finance un lieu dédié neutre et propice aux synergies, à cheval entre incubateur, pépinière, espace de co-working, autour d'un dénominateur commun : la Finance sous toutes ses formes. 

ILS TÉMOIGNENT !

ilS ont implantéS leur entrepriSe fintech Sur la côte D’azur « ARC Responsible Investment est une plateforme de solutions d’investissement dédiée à la finance verte. Nous sommes 3 fondateurs issus de grandes banques d’investissement, qui avons décidé d’apporter notre forte expertise quantitative au bénéfice de stratégies d’investissement durables et éthiques. Nous avons choisi d’implanter ARC Responsible Investment puis la Joint-Venture Oriskany ARC à Nice pour montrer qu’il était possible de travailler dans la finance tout en combinant un cadre de vie privilégié au sein d’une économie dynamique en pleine croissance, une localisation centrale en Europe (1h15 de Paris, 2h de Londres) et la présence d’un vivier de talents fondée sur un programme universitaire renommé. La forte émulation d’un environnement riche en FinTech a fini de nous convaincre d’y poser nos valises pour participer à notre tour au rayonnement de cette magnifique région ». Sarah Ablin – Co-fondatrice d’Arc Responsible Investment « AAA est une société d'ingénierie financière, avec une équipe de 16 personnes: actuaires, ingénieurs financiers, experts digitaux et IA.  Nous utilisons l’Intelligence Artificielle pour concevoir des stratégies d’investissement basées sur la gestion des risques et des services digitaux pour les investisseurs institutionnels, fonds de pension, sociétés de gestion, assureurs et leurs distributions (en B2B2C). Nous avons choisi de rester à Nice au moment de créer la société. Nous y étions arrivés tous les deux 3 ans auparavant et avons été charmés par la ville et la région. Les atouts de Nice? Un bel écosystème pour les entrepreneurs, L’Edhec et ses formations en finance, Polytech avec son double cursus Finance/IT, L’Epitech avec des développeurs de grande qualité, le deuxième aéroport de France à 10 min du centre-ville…». Adina Grigoriu Co-fondatrice d’Active Asset Allocation

START MAGAZINE 29


30 START MAGAZINE


La transformation numérique, un enjeu crucial pour l’entreprise

032

La transformation numérique vue par la Métropole nice Côte d’Azur

034

start

DOSSIER

LA TRAnSfORMATIOn nuMéRIQuE DES EnTREPRISES

La transformation digitale pour les nuls

037

SAP Labs france, fournisseur de solutions et modèle à suivre

038

5 questions à Renaud Artusio, Dg de verspieren Côte d’Azur

039

© METAMORWORKS / SHUTTERSTOCK.COM

START MAGAZINE 31


start Dossier l A T r A N s f O r m AT I O N N U m é r I Q U E d E s E N T r E p r I s E s

la transformation numérique UN ENJEU CRUCIAL POUR L’ENTREPRISE !   

design thinking, big data, cloud, mOOc, Intelligence Artificielle, IoT… derrière ces termes tendance, parfois galvaudés, c’est ce que certains appellent la 4e révolution industrielle qui se joue actuellement sous nos yeux. PAR MARINA CARVALHO

ne révolution sans précédent qui évolue à vitesse grand V, affole tous les secteurs d’activité partout dans le monde et implique de profonds changements dans l’entreprise si elle ne veut pas rester sur le bord de la route de l’évolution. L’ampleur est telle que la transformation numérique est aujourd’hui un enjeu majeur pour l’entreprise qui doit revisiter tous ses métiers et moderniser toutes ses procédures en adoptant un nouveau modèle de fonctionnement bâti plus seulement sur l’humain mais aussi sur la technologie et les outils numériques. Selon le rapport McKinsey de 2014, une entreprise qui réussit sa mutation numérique verrait son résultat opérationnel augmenter de +40%. A l’inverse, celle qui ne parvient pas à s’adapter au numérique pourrait voir son résultat opérationnel baisser de -20%. En cause, des consommateurs toujours plus exigeants, avertis, connectés et un bouleversement des modes de consommation qui se veulent toujours plus diversifiés, rapides et responsables. quand on sait qu’aujourd’hui, il y a près de 2 milliards d’utilisateurs de Smartphones dans le monde, on imagine aisément l’audience potentielle pour n’importe qu’elle entreprise qui

u

32 START MAGAZINE

LA FRANCE DU NUMÉRIQUE s’intéresse à ces utilisateurs. La preuve avec ce chiffre incroyable : il n’aura fallu que 4 ans à AirBnB pour proposer 600 000 chambres quand la firme hilton hôtels & Resorts a mis 93 ans pour atteindre cet objectif. Opter pour le numérique c’est donc choisir d’augmenter ses performances, rester compétitif, gagner en productivité, accélérer sa croissance, réduire ses coûts, insérer de nouveaux talents, se créer de nouvelles opportunités d’affaires et gagner en attractivité.

Changer la culture de l’entreprise pour changer le fonctionnement Dématérialiser les documents, digitaliser les supports, influencer l’opinion publique, automatiser les recrutements, vendre sur la toile, un sang neuf doit couler dans tous les organes de l’entreprise qui veut basculer dans le monde numérique. Si de nombreux outils voient le jour chaque mois pour faciliter la vie des consommateurs d’une part et le fonctionnement des entreprises d’autre part, toutes les personnes que nous avons rencontrées pour préparer ce sujet s’accordent à dire que l’évolution technique n’est rien sans l’évolution culturelle qu’elle nécessite. Une évolution des mentalités que seule l’éducation peut rendre possible. Loin du numérique l’idée de remplacer l’humain, celui-ci reste au cœur de la transformation mais il doit être formé. L’outiller c’est bien mais l’accompagner est salutaire pour diriger la culture vers plus de transversalité.

Comment procéder pour relever le défi ? La transformation numérique c’est avant tout stratégique. Une stratégie globale (plus qu’une stratégie digitale seulement liée au marketing et à la communication) dans laquelle la « data », baptisée « pétrole du xxIe siècle » est notre nouveau must have. Conséquence d’une démarche engagée au sein de l’entreprise plus qu’un objectif à proprement parlé, la transformation numérique nécessite néanmoins d’élaborer une véritable feuille de route. Vous ne savez pas par où commencer ? Notre infographie des 7 étapes pour réussir votre transformation numérique vous met sur la bonne voie. 

en quelqueS chiffreS*

57,29 millions d’utilisateurs d’internet en France.

36% des internautes français utilisent un outil d’ad-blocking pour stopper l’affichage des publicités.

64% des internautes français préfèrent réaliser leurs tâches numériquement quand c’est possible.

38 millions d’utilisateurs actifs de réseaux sociaux en France, soit + 6% sur un an.

44% des Français de plus de 15 ans effectuent des achats online ou paient leur facture en ligne. 

37 Mds€ c’est le chiffre d’affaires du e-commerce en France sur l’année 2017.

300 ms C’est le temps qu’il faut à Google pour répondre à vos recherches.

x12 Croissance de la capacité de stockage de données en France depuis 2005 *Chiffres 2017 du rapport « global digital » de We are social et Hootsuite


start Dossier l A T r A N s f O r m AT I O N N U m é r I Q U E d E s E N T r E p r I s E s

etablir une vraie vision du digital

01

quels sont les enjeux pour votre activité ? quels leviers pour le changement ? Le comité de direction doit définir la vision et les objectifs avant d’initier quelconques actions.

rassembler, former et accompagner les collaborateurs La data et les préoccupations numériques ne doivent pas être réservées à un petit groupe de « geek ». Tout le monde doit comprendre les enjeux, les mutations et les outils du monde digital.

03

02

récolter, analyser et améliorer ses données Soyez attentifs aux besoins de vos clients et conservez toutes les données que vous récoltez. Elles vous permettront peut-être de créer de nouvelles offres ou d’anticiper les fluctuations du marché.

restructurer les services et l’organisation interne Depuis le rôle de chacun jusqu’à la mise en place de nouveaux outils, travaillez avec votre service Rh pour repenser votre entreprise autour de quelques points essentiels comme la dématérialisation, l’innovation, le travail collaboratif, les réseaux sociaux et le Cloud.

04

travailler avec de bons outils

05

Avec la Direction des Systèmes Informatiques ou le responsable informatique, pensez nouveaux outils et nouvelles technologies. Cahier des charges, installation, formation, mettez en place vos nouvelles solutions digitales.

toujours penser « expérience client » Il reste au centre de tout. Penser client, faire ressortir ses besoins en temps réel et adapter son parcours pour le rendre simple et intuitif est l’une des clefs d’une transformation digitale réussie.

06

Mesurez les retours

07

Tout cela n’a du sens que si cela permet d’avancer. Collectez les nouvelles données, analysez, affinez et modifiez vos process afin d’adapter les outils aux besoins réels et d’avancer aussi vite que le monde numérique.

Vous l’aurez compris, demain est déjà là et il n’attend ni vos clients, ni vos concurrents. Les chiffres donnent le tournis, il y aura 4 fois plus d’objets connectés en 2020 que d’humains, en effet, on estime à plus de 20 milliards les objets connectés qui devraient circuler à travers le monde dans quelques mois seulement… Ne laissez pas le monde avancer sans vous et n’oubliez pas que la transformation numérique n’éteint ni l’âme, ni la créativité, ni la passion, ni le savoir-faire. START MAGAZINE 33


start Dossier

© VILLE DE NICE

l A T r A N s f O r m AT I O N N U m é r I Q U E d E s E N T r E p r I s E s

L A T R A N S F O R M AT I O N NUMéRIqUE…

CHRISTIAN ESTROSI

PAR MARINA CARVALHO

Une étude publiée en mars dernier par Intel et juniper research place Nice au 13e rang des « smart cities » mondiales selon des critères de mobilité, santé, sécurité publique et productivité.

#

IMMERSION

eule ville française dans un classement dominé par Singapour, Londres et New york, la capitale azuréenne, n’a pas attendu la « mode » du tout numérique pour se positionner comme une ville intelligente et connectée. Un positionnement initié il y a plus de 10 ans que la métropole défend à tous les niveaux, dans ses services internes, auprès de ses entreprises mais aussi dans l’offre de services qu’elle propose à ses citoyens. A la direction des services numériques et de la smart city,

S

34 START MAGAZINE

Marc Rougeot et Anne-Marie Atlan sont au cœur de l’action. Ils nous en disent plus sur leurs challenges quotidiens d’un point de vue « opérationnel ».

Quel est le contexte dans lequel vous évoluez en ce moment ? En tant que collectivité, nous devons être exemplaire, contribuer à la maitrise de la dépense publique et faire mieux à moyens constants. Le numérique est un outil pertinent pour, en interne, gagner en efficacité et en économie et, en externe, proposer de meilleurs services aux citoyens. heureusement, la Métropole est consciente des enjeux du numérique et de la nécessité d’une transformation. Celle-ci doit être transversale pour fonctionner et faire naître de nouveaux process, c’est le cas depuis peu, nous sommes maintenant rattachés au Directeur Général des Services, Monsieur Lauriano Azinheirinha qui nous consulte, assiste à toutes nos réunions et impulse la transformation numérique à tous les niveaux.

Que représente la direction des services numériques et de la smart City de nice Côte d’azur ? 150 projets en cours et 180 personnes dont 35 sur le plateau Etudes et Applications. Au total au sein de la Métropole, il y a 13 000 agents et plus de 80 directions, ça vous donne une idée de l’ampleur de la tâche à accomplir lorsque l’on parle de transformation numérique en interne.

© VILLE DE NICE

vue par la métropole nice côte d’azur

maire De nice, préSiDent De la métropole nice côte D’azur, préSiDent Délégué De la région provence- alpeS-côte D’azur :

«

J’ai engagé une transformation numérique dans le travail quotidien de nos agents. Le premier enjeu, c’est de contribuer à la rationalisation et à la maitrise de la dépense public. Les collectivités doivent à mon sens être exemplaires en la matière. Numériser certains process, c’est gagner du temps, c’est utiliser moins de papier et donc réduire les coûts. Le deuxième enjeu, c’est d’améliorer le service rendu aux habitants, de réduire le temps de traitement de démarches administratives et de les rendre plus rapides. Nous avons mis en place un chatbot sur le site web de la Ville de Nice, qui permet aux familles d’avoir une réponse en temps réel aux questions relatives à la scolarité, la petite enfance, l’accès aux loisirs. C’est un outil pertinent qui fait ses preuves chaque jour pour faciliter le quotidien des Niçois.

»


start Dossier l A T r A N s f O r m AT I O N N U m é r I Q U E d E s E N T r E p r I s E s

Justement, qu’avez-vous mis en place pour optimiser le travail de vos différents services ? Le gros projet structurant a été la dématérialisation des documents comme les frais de missions ou les factures papier que l’on a initié il y a deux ans. L’enjeu, c’est de réduire la consommation de papier et d’aller vers le zéro déchet. On est d’ailleurs en train d’étudier la possibilité d’un coffre-fort numérique permettant aux 13 000 agents de la Ville de Nice, de la Métropole Nice Côte d’Azur et du CCAS de la Ville de Nice de retrouver, dans un espace personnel et sécurisé, leur contrat de travail, leurs avenants ou encore leurs bulletins de salaire.

rencontrez-vous des difficultés à faire adopter vos outils ? Nos propositions impliquent de faire évoluer un certain nombre d’usages qui sont en place depuis longtemps. Donc il peut y avoir des questionnements et des résistances. Par exemple, lorsque nous avons étudié cette solution de coffre-fort numérique, nous avons été impressionnés par le nombre de validations qu’il fallait pour finaliser tel

De la Direction DeS ServiceS numériqueS & De la Smart citY

ou tel acte, parfois, jusqu’au n+5 pour signer un document. Ceci doit pouvoir être simplifié et accéléré. La propension qu’ont les gens à adopter des outils numériques dans le cadre de leur vie personnelle et à y être réfractaires dans leur vie professionnelle peut questionner.

1

Comment expliquez-vous cela ?

Essayer de réduire le nombre de mails Oui les mails polluent et cette pollution numérique peut souvent être évitée grâce à un simple appel téléphonique. Le problème avec le mail c’est qu’il est souvent utilisé pour garder une trace et le mail devient un chat de discussion que 5 minutes de téléphone pourraient régler.

L’humain est ainsi fait… les habitudes rassurent, l’innovation et le changement peuvent perturber si on ne sait pas répondre aux craintes qu’ils peuvent soulever. On note aussi des différences entre générations, assez sensibles. Nous avons ici des gens de la génération Siri qui cohabitent avec des gens de la génération mails et textos qui cohabitent avec des gens de la génération machine à écrire… Et puis, même si, ça commence un peu à s’infléchir, Le numérique doit encore prouver qu’il a une valeur ajoutée dans les usages professionnels. Faire évoluer l’état d’esprit des gens est donc fondamental pour avancer aussi rapidement que nos outils.

2 Favoriser le télétravail Si le métier le permet bien sûr, le télétravail permet d’économiser sur l’espace de travail, les frais d’entretien et les coûts de transports de l’employé tout en augmentant son bien-être et sa productivité.

Comment faire alors ? Informer d’abord en expliquant notre but gagnant-gagnant pour chaque service, accompagner ensuite grâce à des formations ponctuelles et un suivi régulier, se structurer surtout. Aujourd’hui, des missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage ont été lancées pour nous donner ce cadre. Cette structuration très récente est fondamentale. Pour mener à bien des projets et impulser un changement d’état d’esprit, il faut mettre en place une véritable gouvernance, l’idéal est d’avoir un pilote technique et un pilote « sponsor » venant de la direction. 

3 Privilégier les visioconférences aux réunions physiques Si vos réunions demandent à vos collaborateurs, associés ou autres partenaires de votre entreprise, un temps de trajet important, le mieux est peut-être d’organiser une visio-conférence de quelques minutes avec des échanges par Chat.

4

Responsabiliser ses collaborateurs Les échanges de mails en copie, les organisations pyramidales, les demandes signées et contresignées par plusieurs échelons, ne vont pas dans le sens de la responsabilisation de chaque agent. Il faut donner les moyens aux agents de gagner en autonomie et esprit d’initiative.

5

© VILLE DE NICE

© VILLE DE NICE

LES 5 BONNES PRATIQUES

Mettre en place de vraies équipes de conduite du changement Créer un véritable accompagnement grâce à des formations initiales mais aussi un support présent pouvant répondre à toutes les demandes.

START MAGAZINE 35


start Dossier l A T r A N s f O r m AT I O N N U m é r I Q U E d E s E N T r E p r I s E s

36 START MAGAZINE


start Dossier l A T r A N s f O r m AT I O N N U m é r I Q U E d E s E N T r E p r I s E s

la transformation digitale POUR LES NULS   

PAR PATRICK DUVERGER

#

PAROLEDEXPERT

ans son acceptation la plus courante, il s’agit d’obtenir le maximum d’avantages des évolutions numériques pour moderniser les technologies traditionnelles. Ceci dit, on peut soit comprendre que cet article porte bien son titre, soit, qu’en dehors d’enfoncer des portes ouvertes, la transformation digitale est un nouvel effet de mode pour redorer le blason de ce que font tous les services informatiques depuis leur création : fournir des technologies numériques à tous les départements de l'entreprise, c’est même leur unique raison d’être. Comme dirait l’autre : « l'invention d'un néologisme ne crée pas une idée neuve : il y a loin entre déclarer sa flamme à une jeune fille et lui faire un enfant, mais il est plus courtois de commencer la seconde opération par la première ». qu’y a-t-il donc de nouveau qui mérite toute l’attention accordée aujourd’hui à la transformation digitale ?

D

plus seulement en tant que service support aux autres services de l’entreprise, mais en tant que partie digitale du produit élaboré et vendu. Les actionnaires l’ont vite compris et la valeur potentielle d’une organisation se déplace de plus en plus vers la valeur des données qu’elle manipule. Dans ce nouveau contexte, la gestion des données devient critique. Cela signifie également que cette gestion des données doit être transversale et s’affranchir des silos de l'organisation. Dans la galaxie des « as a service », la progression des paradigmes suit la vieille logique des couches OSI : après l’Infrastructure as a Service (IaaS), les Plateformes as a Service (PaaS), les Software as a Service (SaaS), c’est-à-dire les logiciels consommables à la demande, la prochaine étape va être les Business Process as a Service (BPaaS). Le concept de transformation digitale s’affine : il s’agit de fournir les technologies numériques les plus récentes et mieux gérer les données (mieux les collecter, mieux les agréger et mieux les analyser) pour rendre la structure dans son ensemble plus agile et adapter les processus de l’entreprise à la demande. Il s’agit d’une vision de l’entreprise très orientée data-driven-decision, avec des processus métier plus flexibles et rapidement adaptables aux lois du marchés qui s’imposent par l’analyse des données de l’entreprise. Les mauvaises langues plaisantaient en disant que la jeep Willys a tué plus d’alliés que l’ennemi, de la même manière on a pu entendre que l’outil informatique a brûlé autant de valeur ajoutée qu’il en a apporté (en raison de sa complexité notamment). Or, la numérisation de beaucoup des aspects de la société, sa simplicité d’usage, semble au contraire indiquer que l’avenir s’oriente clairement vers une victoire du tout numérique. Mais il ne faut pas oublier que plus le résultat impose le sentiment d'une aérienne et rayonnante immédiateté, plus les médiations techniques mises en œuvre sont lourdes et complexes. La transformation digitale c’est la prise en compte par l’entreprise de cette perspective d’avenir et de cette complexité. 

l’AvENIr «s’OrIENTE

clAIrEmENT vErs UNE vIcTOIrE dU TOUT NUmérIQUE

une bonne raison qui justifie que la transformation est plus profonde que cela… Après des années à mettre en place l’outil informatique dans toutes les fonctions de l’entreprise, ce qui est vraiment nouveau : c'est que depuis très récemment, et quel que soit le domaine de l’entreprise, le produit fini intègre soit des données numériques, soit une technologie numérique, vendu comme une fonctionnalité à part entière du produit. Même dans le secteur public, les citoyens veulent consommer les services publics traditionnels à partir de leur mobile : il s’agit de l’administration électronique. Ce changement profond transforme le travail de tout DSI, car, dans l’organisation, le service informatique doit passer d'une fonction support à une fonction essentielle de la valeur du produit, ou du service, fourni par l'organisation. La transformation numérique ouvre de nouvelles frontières pour les services informatiques : un périmètre de responsabilités plus proche du consommateur. L'informatique fait son entrée dans la chaîne de valeur, mais

»

START MAGAZINE 37


start Dossier l A T r A N s f O r m AT I O N N U m é r I Q U E d E s E N T r E p r I s E s

sAp labs france fOuRnISSEuR DE SOLuTIOnS ET MODèLE à SuIvRE

Comment parler de transformation numérique sans évoquer l’exemple SAP ? Au service de plus de 390 000 clients dans 180 pays, l’éditeur de logiciels pour la gestion d’entreprise fondé en 1972 par 5 ex ingénieurs d’IBM a fait de la digitalisation son cheval de bataille et surtout les bases de son business.

#

MOUGINS

râce à ses applications innovantes standards offrant aux entreprises un levier très puissant pour augmenter leur niveau de compétences, le numéro 1 mondial de la vente de progiciels intégrés poursuit l’accompagnement de se clients - et de ses équipes dans la transition vers des systèmes autonomes et intelligents. « que nous le voulions ou non, nous sommes en train d’assister à une véritable révolution industrielle. Elle est là, elle est inéluctable et ceux qui ne la suivent pas resteront sur le bord de la route de cette évolution économique ». Pour hanno Klausmeier, PDG du site de Mougins qui emploie plus de 400 personnes, ne pas adopter une stratégie numérique c’est multiplier les risques d’un développement nul, refuser de gagner du temps, dire non à de nouveaux marchés, se fermer la porte de nouvelles opportunités commerciales et laisser la concurrence faire la course seule en tête.« Dans chaque révolution, il y a des perdants et des gagnants. Nous développons des solutions intuitives qui délivrent des informations en temps réel et des analyses prévisionnelles fiables pour que nos clients figurent parmi les gagnants mais pour cela, nous devons également former nos équipes pour toujours avoir un temps d’avance » explique le dirigeant. Un défi majeur pour l’entreprise qui doit composer avec l’héritage historique et culturel de nos civilisations résistantes aux changements. Les clefs ? L’accompagnement, la formation et la mise en situation. Big Data, Machine Learning, Cloud, Intelligence Artificielle, Blockchain, chaque collaborateur est régulièrement formé sur ces sujets pour développer la solution de demain.

g

de transition numérique à transition énergétique Demain, justement, SAP y est déjà ! La maison-mère l’a annoncé, elle s’engage à atteindre la neutralité carbone d’ici 2025. Une initiative partagée par le site de Mougins, initiée dès 2014, lorsque les employés ont accueilli leurs premiers véhicules de fonction électriques. Car, son Président en est convaincu : « l’industrie 38 START MAGAZINE

automobile est actuellement à l’intérieur d’un ouragan, dans peu de temps les véhicules électriques effaceront de la circulation les véhicules thermiques et nous devons, comme tout le monde, nous préparer à cela ». Pour cela, SAP ne fait pas dans la demi-mesure. En 2019, « tous nos employés pourront choisir entre véhicule électrique et véhicule électrique pour leur voiture de fonction ». Déjà équipée de 88 modèles électriques – et près de la moitié encore en cours de livraison - la filiale entend bien convertir tout le monde dans les prochains mois. Elle a d’ailleurs doté ses bureaux de plusieurs bornes de recharge et octroyé une subvention à ses collaborateurs pour installer une borne directement à leur domicile. Outre cet accompagnement, le site de Mougins, qui garde une petite longueur d’avance sur d’autres filiales du groupe à ce niveau, a également mis en place un potager, le tri des déchets, des vélos électriques et s’est équipé de panneaux photovoltaïques. De nouvelles mesures qui ont engendré le développement de nouvelles solutions « sans en être vraiment conscients » explique hanno Klausmeier, « certains de nos ingénieurs ont commencé à travailler sur un logiciel pour la supervision des bornes pendant leur temps libre et ce qui était au départ une activité philanthropique si je puis dire peut devenir demain « excellent business » ». Sur le même modèle, SAP Labs France entend développer une solution pour « monitorer » et surveiller la consommation électrique de chaque zone de son bâtiment. Car, son PDG le sait et nous le confirme, « des études l’ont prouvé, pour sensibiliser les gens et leur faire prendre conscience des choses, il faut leur montrer et surtout toucher leur portefeuille. Si on vous montre combien vous coûte telle ou telle action que vous faites chaque jour, alors vous devenez conscient et apprenez à consommer mieux, donc nous ici à Mougins, nous montrons à nos collaborateurs l’impact qu’ils ont sur l’environnement. Et c’est selon moi la seule chose à faire, qu’il s’agisse de transition digitale ou énergétique, ne soyez pas fermé, osez, et vous verrez ! ». 

SAP LABS FRANCE

en bref  95 000 employés à travers le monde  Présent dans 180 pays  Entreprise du DAX (équivalent allemand du Cac 40)  Près de 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017  77 % des revenus mondiaux des transactions passent par une solution SAP  Objectif de neutralité carbone en 2025


start Dossier l A T r A N s f O r m AT I O N N U m é r I Q U E d E s E N T r E p r I s E s

l’avenir et ses évènements potentiellement dommageables seront, après coup et après coup seulement, confirmées. Il nous faut donc faire des analyses très fines des statistiques antérieures pour ceux de nos clients qui subissent une fréquence importante de sinistres ou qui sont, d’année en année plus exposés à des sinistres d’intensité de moins en moins « extraordinaires » puisque devenus récurrents. C’est le cas dans le secteur de l’automobile et dans celui des aléas climatiques et donc des catastrophes naturelles.

5 questions à… RENAUD ARTUSIO, DIRECTEUR GéNéRAL DE VERSPIEREN CôTE D’AZUR   

C’est une activité traditionnelle trop souvent vécue comme un « achat obligatoire » plutôt qu’assumée comme un vrai paramètre de sécurisation du bilan de l’entreprise.

#

RETOURDEXPERIENCE

i elle repose, par essence, sur des relations « d’abord » humaines, elle connaît elle aussi une transformation numérique évidente que Renaud Artusio, directeur général de la filiale azuréenne du 1er courtier en assurances professionnelles français, entend bien réussir malgré la complexité de la tâche. Avec un portefeuille de clients Entreprises très diversifié (groupes et PME-PMI spécialisés dans la construction, le transport et la logistique, l’immobilier, la parfumerie ou bien l’hôtellerie de plein-air),

S

Verspieren Côte d’Azur connaît les problématiques sectorielles des différents secteurs qui composent le panorama économique azuréen. Rencontre. QuELS SOnT LES EnjEux DE LA TRAnSfORMATIOn nuMéRIQuE DAnS unE ACTIvITé COMME LA vôTRE ? L’enjeu est capital mais c’est un enjeu qui nécessite du temps et qui est, par nature « glissant » puisqu’il repose sur une analyse du passé. En effet, c’est en fonction de cette analyse que les projections sur

REnCOnTREz-vOuS DES DIffICuLTéS POuR InTégRER LA TRAnSfORMATIOn nuMéRIQuE à vOTRE MéTIER ? Oui, parce que notre métier est d’abord celui d’une intermédiation entre deux composantes et dimensions du contrat d’assurance, le risque propre de l’assuré et sa relation contractuelle avec l’assureur d’une part et une multitude de risques semblables pris en charge par le même assureur d’autre part. Cette intermédiation, orientée « assuré » et en même temps soucieuse du partenariat avec l’assureur qui porte le risque final, implique une mutation digitale qui tienne compte des particularités de cette relation « à trois ». Elle devra également intégrer l’exigence d’immédiateté et de dématérialisation des données de nos clients et le renforcement de nos obligations de conseil et d’information. Je pense par exemple au RGPD ou dernièrement au fichier centralisé des véhicules assurés qui impose à tous les intermédiaires d’assurance de communiquer à l’Etat, en temps réel, la couverture d’assurance de tout véhicule déclaré. Les obligations d’information destinées à protéger le consommateur sont telles qu’on est obligés de les intégrer à nos processus digitaux, tout en ayant à l’esprit le fait de les rendre plus ergonomiques, faciles d’utilisation et immédiatement disponibles. C’est un chantier énorme. QuELLE EST vOTRE ObjECTIf AujOuRD’huI ChEz vERSPIEREn CôTE D’AzuR ? Nous voulons digitaliser tout le processus d’acquisition d’un nouveau client (analyse des risques et prévention) en lui proposant des services de facilitation d’accès aux données qui le concernent et à une immédiateté de réponses sur ses questionnements, suivis des sinistres etc. Notre objectif aujourd’hui est de réduire la paperasse administrative

traditionnellement associée à l’assurance par un accès opérationnel fluide, immédiat et sécurisé, évidemment, des données. On ne peut pas être un service d’accompagnement à la protection des risques et ne pas être soi-même irréprochables sur la sécurisation des données de nos clients. Qu’AvEz-vOuS MIS En PLACE POuR ATTEInDRE vOS ObjECTIfS ? Plusieurs partenariats d’abord, avec les assureurs qui disposent de moyens importants pour nous fournir différents services d’analyse de résultats mais aussi avec des prestataires extérieurs. La section Big Data de Verspieren France nous permet également de bénéficier de données précises afin d’anticiper une évolution et donc de faire des analyses prédictives sérieuses. Nous nous faisons par ailleurs accompagner par des consultants spécialisés et les retours sont bons aussi bien auprès de nos clients que dans l’implication de mes collaborateurs. juSTEMEnT Au SujET DE vOS COLLAbORATEuRS, LA DIgITALISATIOn Du MéTIER EST-ELLE unE fORCE POuR Eux ? Oui et non à la fois. Non, parce que pour eux, et je les rejoins sur ce point, notre plus-value c’est avant tout notre expertise, la relation de proximité que nous avons avec nos clients et notre capacité à trouver des solutions là où elles se trouvent autour d’un contrat que nous avons nous-mêmes construit. Oui, parce qu’ils ont intégré que les outils digitaux et l’environnement numérique de travail sont devenus des services indispensables aux clients et donc à la survie de leur métier. L’enjeu auprès de mes collaborateurs est aussi de les faire grandir dans leur métier pour qu’ils puissent non plus se positionner comme de « simples » gestionnaires de contrats mais comme de véritables entrepreneurs eux-mêmes, au service des dirigeants des sociétés que nous conseillons. L’important est la connaissance du client et de son domaine d’activité. Le conseil et notre expertise prévalent sur tous les outils digitaux. Nous voulons adresser un message bien précis aux chefs d’entreprises : « Focalisez vous sur votre métier, continuez d’oser, continuez de préparer votre avenir, nous nous chargeons de protéger ce que vous avez déjà construit ».  START MAGAZINE 39


start Dossier l A T r A N s f O r m AT I O N N U m é r I Q U E d E s E N T r E p r I s E s

Pôle emploi ACCéLèRE SA T R A N S F O R M AT I O N D I G I TA L E   

#

EVOLUTIONS

Comment Pôle emploi a initié la transformation numérique ? Pôle emploi a une mission principale : faciliter l’accès ou le retour à l’emploi des demandeurs d’emploi au sein des entreprises. Cette mission se décline en 3 domaines d’activités : l’indemnisation et l’accompagnement des demandeurs d’emploi ainsi que la relation avec les entreprises. Dans chacun de ces domaines, des évolutions importantes ont été mises en œuvre. Pour les demandeurs d’emploi, « l’espace personnel », par exemple, évolue en permanence tant sur le fond que sur la forme. Une de ces évolutions notables : les personnes s’inscrivent maintenant à Pôle emploi par Internet. A l’issue de ce processus dématérialisé le demandeur d’emploi rencontre un conseiller qui dispose des informations qui ont été saisies. De plus, avec les documents de fin de contrat téléchargés lors de son inscription, le demandeur d’emploi pourra bénéficier immédiatement d’informations liées à son indemnisation (durée, montant, date de démarrage de son indemnisation…). Autre exemple : avec l’approche par compétences, chaque demandeur d’emploi peut dorénavant lister l’ensemble de ses aptitudes professionnelles sur son espace personnel et ajouter également de nouveaux critères de « savoir-faire » et de « savoirêtre ». Des applicatifs d’aide et d’autoévaluation des compétences sont à cet effet mis à disposition. Côté recruteur, lors de l’enregistrement d’une offre, les entreprises complètent dorénavant les données « métier » par des indications de compétences. Les employeurs peuvent ainsi élargir les résultats à des profils qui n’auraient pas été identifiés par le seul biais d’une approche strictement métier. Autres exemples concernant l’espace recruteur : les évolutions ont été nombreuses permettant dorénavant à une entreprise d’utiliser son espace en toute autonomie : déposer une offre d’emploi, détecter des profils par compétences, se mettre en relation avec des candidats… et en parallèle mobiliser son Conseiller Entreprise Pôle emploi notamment en cas de difficultés de recrutement. D’autres services numériques sont également proposés : création d’une page pour présenter son entreprise, simulateur d’aides et de mesures à l’embauche, simulateur de charges salariales, outils liés aux démarches de recrutement. En parallèle, de 40 START MAGAZINE

© GONZALO ARAGON / SHUTTERSTOCK.COM

nouvelles applications mobiles sont régulièrement développées comme tout récemment l’application « Maintenant » qui simplifie et accélère la mise en relation entre candidats et employeurs en moins de 5 minutes, sans CV et sans offre d'emploi.

Quelles sont les évolutions récentes ? Pôle emploi se positionne aujourd’hui comme l’acteur de référence de l’emploi en France et, à ce titre, développe des solutions digitales complémentaires. A travers le site www.emploistore.fr Pôle emploi regroupe plus de 300 applications pour proposer des outils liés à la recherche d’emploi. On peut citer à titre d’exemple « la Bonne Boite » qui permet d’identifier les entreprises qui recrutent dans un métier et une zone géographique donnée. Ou encore « B.A.-B.A. Entretien » pour préparer son entretien de recrutement… Pour aller plus loin, et permettre à des développeurs, startups, freelances… d'exploiter certaines données afin d'imaginer de nouveaux services web et applications mobiles, au bénéfice des demandeurs d’emploi et des entreprises, Pôle emploi a mis en place l'Emploi Store Développeurs qui met à disposition les données de Pôle emploi sous forme d'API. Par ailleurs, Pôle emploi a choisi de s'associer à la démarche globale d'ouverture des données publiques (Open Data), initiée par l'Etat en collaboration avec la mission Etalab, en rendant accessibles des données sur le site www.pole-emploi.org. Données sur la formation, l’indemnisation, les offres d’emploi, enquêtes Besoins en Maind'œuvre des entreprises… Par exemple, l’application Web Forma’ Diag est une plateforme de diagnostic territorial des besoins de formation qui permet notamment de mieux définir les politique de formation à l’échelle locale. Un outil simple permettant d’identifier les besoins prévisibles et récurrents que les demandeurs d’emploi et les entreprises ont en matière de développement de compétences.

Quelles ont été les actions internes mises en place pour accompagner ces évolutions digitales ? En interne, toutes ces évolutions font l’objet d’accompagnements spécifiques auprès du personnel : réunions thématiques, ateliers, formations sur écran (e-learning), sur notre réseau social interne « Pôle ». Cet accompagnement, qui représente un investissement très important pour Pôle emploi, se comptabilise en plusieurs journées de travail par an, en direction des managers et des conseillers, consacrées à l’intégration des nouveaux outils numériques dans nos pratiques professionnelles. Pour conclure et parfaitement saisir la place du numérique à Pôle emploi, il est nécessaire de rappeler le propos de Jean Bassères, Directeur Général de Pôle emploi : « avec le numérique on va plus vite, avec les conseillers on va plus loin ». 

www.pole-emploi.fr www.pole-emploi.org

Pôle emploi Ouest Alpes-Maritimes Pôle emploi Pays Niçois Pôle emploi Menton Est Riviera

@poleemploi_06


SOFTWARE CLOUD CONSULTING MEDIAS BUSINESS CENTER

P R O M OT E U R D E TA L E N T S POUR RENFORCER N O S É Q U I P E S N O U S R E C R U TO N S

INGENIEURS EN DEVELOPPEMENT C++, DOTNET ET PHP

CHEFS DE PROJET FONCTIONNELS

100 COLLAbORATEURS EN 2017,

300 d’ici quatre ans. ingénieur étude et développement informatique, ingénieur électronique, ingénieur Logiciel embarqué, chef de projet, commercial en publicité, journaliste high tech,…

www.datacorp.fr

INGENIEURS SYSTEMES LINUX & WINDOWS

40 % UNE PARITé PRESQUE ExEMPLAIRE :

40 % de femmes, une ambiance, un challenge. des projets concrets pour un avenir à court et moyen terme, des possibilités de carrière dans une entreprise à taille humaine:

7 ANS une évolution constante des entités économiques : Paris, Lyon, marseille après monaco et sophia antipolis…. et bientôt à l’étranger.

35ÈME 35 ème au classement national it des entreprises les plus performantes de France en 2014

2 0 0 0 r o u t e d e s Lu c i o L e s | L e s a Lg o r i t h m e s B ât e u c L i d e | e n t r é e 2 | 0 6 4 1 0 s o P h i a-a n t i P o L i s t e L : 0 8 2 5 5 9 5 0 0 5 | Fa x : 0 4 2 2 1 3 0 1 2 3


42 START MAGAZINE


La reconversion professionnelle avec Pôle Emploi Quelles solutions ?

044

Thierry et Samantha baudier Le Lab Cycling

046

start

GUIDE

LA RECOnvERSIOn PROfESSIOnnELLE : ILS & ELLES L’OnT fAIT !

fabrice Leclercq Infuzit

050

Katia Limoge Walicki My School Montessori

052

Eric gayraud 365 fromages

053

© LE LAB CYCLING

START MAGAZINE 43


start Guide l A r E c O N v E r s I O N p rO f E s s I O N N E l l E

LA RECOnvERSIOn PROfESSIOnnELLE AvEC

C’est dire si l’idée d’exercer le même métier toute sa vie fait de moins en moins d’adeptes… Oui mais voilà, quelle que soit la motivation, plusieurs freins au changement empêchent les sondés de passer le pas, en tête de liste, le manque d’informations, le manque d’accompagnement et la complexité des démarches. Des démarches que Pôle Emploi tente de simplifier grâce à de nombreux outils et dispositifs conçus pour vous aider à concrétiser votre projet.

pôle Emploi QuELLES SOLuTIOnS ?

1

Choisir de se faire accompagner Votre décision est prise, vous voulez changer de vie ! que vous sachiez déjà ce que vous vouliez faire ou non, l’accompagnement est une première étape essentielle. Pour cela, il existe le CEP (Conseil en Evolution Professionnelle). Délivré par Pôle Emploi, l’Apec, les Cap Emploi, les missions locales et les OPACIF, il est gratuit et s’adresse à tous les actifs désireux de formaliser un projet. Avec votre conseiller Pôle Emploi – qui peut aussi vous proposer une rencontre avec un psychologue du travail – identifiez vos forces, appréhendez le marché du travail, travaillez votre projet professionnel et construisez votre plan d’action.

C’est souvent nécessaire, parfois primordial pour mener à bien son projet de reconversion professionnelle. Et là aussi, Pôle emploi s’engage en proposant notamment l’atelier « Préparer son projet de formation » grâce auquel vous allez pouvoir identifier les compétences qu’il vous faut acquérir, les offres de formation adaptées et les différents organismes de formation. La plateforme Emploi Store propose quant à elle tout un onglet sur le sujet. En alternance, continue, CPF, DIF, faites le plein d’informations !

se faire financer

D’après une étude menée en ligne il y a quelques mois par le site www.nouvelleviepro.fr auprès de 1000 français et françaises âgés de 18 à 65 ans, 92% des personnes interrogées ont déjà songé au moins une fois à faire une reconversion professionnelle. Parmi elles, 64% y ont pensé sérieusement sans franchir le cap et 28% seulement se sont lancés.

evaluer ses compétences

44 START MAGAZINE

se former

5

2

Vous souhaitez faire le point sur vos compétences et les mesurer au métier recherché ou au marché du travail actuel ? L’Evaluation des Compétences et des Connaissances Professionnelles (ECCP) animée par un prestataire conventionné par Pôle Emploi est une autre étape vers la réussite de votre projet professionnel. Le temps d’une demi-journée ou d’une journée entière, tests, épreuves et mises en situation vous permettront de faire un bilan de vos acquis, identifier vos points forts, préciser vos besoins de formation et définir un plan d’actions pour réduire l’écart emploi/métier cible.

4

3

Choisir un métier et construire son projet professionnel Il faut qu’il vous épanouisse et qu’il soit en phase avec les exigences du marché du travail, bref choisir un métier dans lequel se reconvertir n’est pas chose aisée et c’est pourtant là tout l’enjeu d’une reconversion réussie. heureusement, Pôle Emploi a réuni le meilleur de ses

services et ceux de ses partenaires sur www.emploi-store.fr, une plateforme gratuite qui rassemble tous les sites web et les applications mobiles pour l'emploi et la formation. Dans le même temps, Pôle Emploi a conçu un MOOC « Construire son projet professionnel ». Ce cours en ligne ouvert à tous revient entre autres sur vos centres d’intérêts et la faisabilité du projet afin d’identifier un ou plusieurs métiers qui tiennent compte de vos compétences, de vos envies et du marché du travail.

La question du financement est au cœur des préoccupations de ceux qui rêvent d’une reconversion professionnelle. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès des différents organismes ou de votre conseiller Pôle Emploi selon votre situation. Vous êtes salarié ? Le CIF (Congé Individuel de Formation), pris en charge par les OPACIF (Organismes Paritaires Agréés au titre de Congés Individuels de Formation), permet de suivre une formation longue (1 an ou 1 200 heures) sans risque de perdre son emploi. Dans une moindre mesure, le CPF (Compte Personnel de Formation) permet lui aussi de financer une formation avec l’accord de votre employeur sur votre temps de travail. Vous êtes chef d’entreprise ? L'AGEFICE (Association de gestion du financement de la formation des chefs d'entreprise) est votre interlocuteur privilégié. La plupart du temps, le chef d'entreprise ou l'auto-entrepreneur finance sa formation et perçoit un remboursement, une fois celle-ci terminée. 


start Guide l A r E c O N v E r s I O N p r O f E s s I O N N E l l E : E l l E l’A f A I T ! en Allemagne, une année de MBA en finance dans la business school la plus prestigieuse du Brésil, deux stages dans le marketing à Monaco, un stage en finance à Francfort, Maya devient analyste financière en fusions et acquisitions à Madrid en 2010. A cette époque, l'entrepreneuriat était encore inconcevable.

une expertise et une grande maturité l'incitant à toucher à l'entrepreneuriat

maya Takeda AyAT LuxuRy SELECTIOn

L’idée de lancer un Airbnb de luxe germe en été 2015 à Zurich. Maya vit alors avec un ingénieur, un docteur en informatique et un juriste Suisse qui ne parlent que technologies, start-up et entrepreneuriat. Ayant toujours été attirée par les challenges, sensible à la préservation de la nature, et ayant identifié les problèmes dans la recherche de logements à louer sur Internet, elle décide de relever le défi entrepreneurial en créant un concept innovant alliant l'économie collaborative au luxe et à la préservation de la nature. Elle rentre alors à Nice et fonde AyAT Luxury Selection en janvier 2016.

les clés du succès : un business model rigoureux et une grande confiance en soi  

Elle a acquis une première expérience professionnelle en fusions et acquisitions en tant qu'analyste financière, elle a créé une start-up dans l'hébergement touristique de luxe il y a trois ans, elle parle 7 langues, elle s’épanouit dans la richesse de ses rencontres et des cultures qu’elle découvre lors de ses voyages.

#

NICE

ous ne pouvions pas passer à côté de cette jeune femme passionnante et passionnée! Amoureuse des découvertes culturelles et des challenges intellectuels, Maya Takeda est une chef d’entreprise hors du commun! Issue d'une famille noble japonaise d'entrepreneurs, elle a hérité de cette passion liée à l’aventure entrepreneuriale. Sa famille possède un des plus grands groupes industriels du Japon dans le secteur de la chimie et des centre de recherche aux Etats-Unis; et son père a fondé sa société d’import-export qui les a menés, sa mère et lui, à s’installer à Paris avant sa naissance puis à Nice où Maya a grandi. Elle est séduite par les expériences internationales dès 12 ans, lorsque qu'une de ses copines de collège l'invite à passer un été chez elle à Long Beach, près de New york. Un coup de foudre qui fût le départ d’une histoire d’amour qui se poursuit deux ans après quand elle part étudier l'Anglais à Los Angeles pendant un été, puis à 16 ans lorsqu'elle retourne aux Etats-Unis pendant une année afin d'y passer le "high school diploma". Outre-Atlantique, Maya fût fascinée par cette première découverte de l'esprit dynamique, original et entrepreneurial des jeunes de ce pays qui n'hésitent pas à organiser et à mener des projets d'envergure.

n

toujours séduite par l’aspect international A son retour, Maya continue ses études de sciences économiques avec assiduité dans l’idée de devenir une business woman. Altruiste, curieuse et sensibles aux belles rencontres, elle fait le choix de mener son parcours universitaire et professionnel à l’échelle internationale. Motivée par le challenge intellectuel, Maya s’immerge dans chaque pays où elle étudie et travaille. Elle commence alors par apprendre la langue de chacun des pays visités - d'abord l'anglais, puis l'allemand, le brésilien et l'espagnol - lui offrant un accès à la compréhension de la culture et la connaissance de l’autre. Après des études de business international

Avec son expertise en finance d’entreprise, en management stratégique et en marketing international, Maya élabore un business model rigoureux et séduisant, et mène avec maestria son projet de mise en relation entre propriétaires de demeures exceptionnelles et clients via un marketplace.

lA vIE EsT UNE «mAgNIfIQUE décOUvErTE d’ExpérIENcEs UNIQUEs, vIvONs-lÀ !

»

Preuve que la jolie rebelle a eu raison d’insister, AyAT Luxury Selection recense aujourd’hui près de 300 propriétés (les plus belles et les plus prestigieuses de la planète) dans 13 pays et voit sa collection de villas et d'îles privées s’étoffer quasiment de jour en jour. Une réussite que la jeune femme explique par ses aptitudes acquises, sa rigueur et son enthousiasme. Le secret de la réussite de Maya réside en effet dans sa grande passion, sa curiosité intellectuelle, la confiance en soi et en la vie, et le pouvoir de tenter sans cesse de nouvelles expériences sans doute les meilleurs ingrédients d’une vie heureuse !  START MAGAZINE 45


start Guide l A r E c O N v E r s I O N p r O f E s s I O N N E l l E : I l s l’ O N T f A I T !

thierry & samantha Baudier   

LE LAB CyCLING PAR MARINA CARVALHO

lui est réfléchi, calme et prudent, elle, est intuitive, vibrante et intrépide. depuis près de 20 ans, ils s’aiment, se complètent, se ressentent et depuis peu, ils ont tout plaqué pour changer de vie.

#

NICE

xit le tumulte de Paris et leurs carrières dans l’audiovisuel et le cinéma, à eux l’art de vivre de Nice et LE LAB cycling, leur concept de salle de sport minimaliste et connectée, qui nous invite à vivre le sport autrement. On parlait d’audace... ces deux-là n’en manquent pas ! Il y a des existences comme ça ! Des parcours dans lesquels la vie ne se contente pas d’être une simple spectatrice mais devient un véritable guide vers une autre destination. Thierry et Samantha ont pu le constater au fil des années et des épreuves vécues. Des épreuves qu’ils ont vu comme des opportunités qu’ils ont surmontées, convaincus que les obstacles peuvent être parfois un détour dans la bonne direction. Attiré par l’aventure, c’est un peu par hasard que Thierry entre dans le milieu de l’audiovisuel où il va évoluer pendant plus de 25 ans dans une société de post-production parisienne. Montage, mixage, effets spéciaux, mais aussi Rh ou graphisme, ce self made man, sportif accompli, féru de windsurf et de vélo sous toutes ses formes va se former seul et combler tous les besoins de l’entreprise jusqu’à gravir les échelons petit à petit et acquérir le statut de DG et d’associé. De son côté, Samantha grandit à Nice. Elle a 10 ans quand la vie la met à l’épreuve avec la perte, coup sur coup, de son frère puis de son père. Son exutoire à elle c’est le cinéma, les salles

E

46 START MAGAZINE

obscures elle va y passer la plupart de son temps « très vite, je trouve dans cet art, l’évasion dont je rêve. Le cinéma me transporte et me console, je suis fascinée par le pouvoir de cette « fenêtre sur le monde », mais surtout je découvre des histoires de parcours chaotiques et cabossés qui font écho au mien, je me dis que je ne suis pas seule ». Un refuge qui marquera à jamais la vie et les décisions de la jeune fille, en terminale, elle découvre « La haine » de Mathieu Kassovitz. C’est le choc, comme un violent reflet à cette rage qu’elle ressent, elle décide d’aller contre l’avis de ses professeurs qui l’ont orienté en section Gestion, pour atteindre son but « faire du cinéma ». Son bac en poche, elle se retrouve en Arts du spectacle à Montpellier mais après un an,

ses rêves l’entraînent à Paris où elle poursuit ses études. De rencontres en coups de cœur, la jeune femme passionnée marque les esprits et pousse les portes avec aplomb jusqu’à décrocher des stages ici et là et montrer ce dont elle est capable. C’est lors d’un premier stage comme assistante monteuse dans l’immeuble où se trouve l’entreprise de Thierry que les deux âmes sœurs vont se rencontrer. Rassurant, terre à terre, Samantha trouve en cet homme de 12 ans son aîné, la figure paternelle et les racines qu’elle a perdues il y a longtemps. Un mariage puis deux enfants, pendant ce temps-là, Samantha continue elle aussi durant 17 ans, de gravir les échelons et va s’épanouir dans le domaine de la production cinématographique.


start Guide l A r E c O N v E r s I O N p r O f E s s I O N N E l l E : I l s l’ O N T f A I T !

Le licenciement comme point de départ et non point final A 50 ans, et alors qu’il constate que le milieu se dégrade depuis plusieurs années, Thierry est licencié après plus de 25 ans passés dans l’entreprise. Samantha quant à elle y voit une opportunité pour écouter enfin la petite voix qu’il garde au fond de lui depuis de nombreuses années. Cette petite voix, c’est très tôt qu’elle se manifeste, lorsque Thierry se blesse en faisant de la planche à voile et se retrouve contraint à gainer son corps en salle de sport, « j’avais 25 ans, j’ai détesté l’expérience, rien ne me convenait dans les salles que je fréquentais, je me suis dit à ce moment-là qu’il avait quelque chose à faire et je voulais trouver la bonne formule ». 1 mois après son licenciement, une salle de vélo indoor ouvre ses portes à Paris. Le concept cartonne aux US, accompagné de Gregory Ibeknoussen son ami et coach, qui deviendra son futur associé ainsi que le co-fondateur et directeur sportif du LAB, les deux sportifs s’essayent à l’exercice mais ils sont déçus, ne ressentant ni les sensations du vélo ni celles du renforcement. 2 mois après leur décision est prise, ils vont ouvrir leur propre salle de sport, un concept innovant composé de 4 studios sportifs qui offriront la possibilité de faire des entraînements cohérents et efficaces. Durant 1 an, ils vont chercher désespérément un local au centre de Paris pour installer leur concept mais sans succès. A ce moment-là, tout s’accélère, « comme si la vie nous mettait des voyants verts sur la route afin de suivre le bon chemin » explique Samantha, « Thierry perd son père et moi je voulais quitter mon travail ». En effet, touchée elle aussi par une conjoncture défavorable, elle ne trouve plus de sens à son travail, au bord du burn out, elle se met à la course à pied pour relever un défi d’abord puis finit par s’épanouir dans la

pratique sportive, presque un comble pour celle qui considérait jusque-là le sport comme une punition « je ne me reconnaissais plus, mon plaisir ce n’était plus le cinéma mais le sport, courir le matin m’aidait à tenir la journée ». Un jour, s’en est trop, après une séance de sport matinale, et alors qu’elle n’avait pas prévu de le faire, comme un coup de pied du destin, elle donne sa démission « c’était une question de survie, je me suis sentie libre à la seconde où je l’ai fait, le sport me donnait la sensation d’être vivante et m’insufflait une énergie incroyable pour aller de l’avant ». Tous deux libres de tout engagement, ils réalisent alors que plus rien ne les retient sur Paris. Nice où vit toujours la sœur jumelle de Samantha ne manque pas d’arguments pour attirer les aventuriers. « Le soleil, la mer, la lumière, la douceur de vivre et les paysages fantastiques propices à la pratique du vélo ont fini de nous convaincre, nous n’allions plus chercher un local à Paris mais c’est sur la Côte d’Azur que sera notre nouvelle vie », raconte Thierry.

le laB cycling, plus qu’une salle de sport, une expérience humaine Pour tout recommencer, le couple décide alors de vendre son appartement parisien et d’investir dans la réfection d’un local de 600m² situé au 22 rue Cassini à Nice. En janvier 2018, et alors que les banques n’ont donné qu’un accord verbal, les deux « têtes brulées » lancent le début des travaux qui vont durer 9 mois. Pendant ce temps-là, Samantha cherche un appartement pour installer sa petite famille et des écoles prêtes à recevoir ses deux fils âgés de 12 et 15 ans. Très naturellement, elle prend sa place dans le projet, Thierry l’embauche comme une évidence « qui mieux qu’elle pour créer l’ambiance qui règne ici,

communiquer avec les autres, multiplier les relations et apporter ce sentiment de bien-être ? ». Car c’est bien de cela dont il s’agit, ici le bien-être règne en maître et tout a été pensé pour transformer sa séance de sport en véritable moment de plaisir. Dans un espace fonctionnel et minimaliste conçu par les architectes parisiens Claire Escalon et Nicolas Lanno « Atelier Premier Etage » qui a fait la part belle à la construction éco durable, on évolue parmi plusieurs salles (Studios Indoor cycling, TRx, Wattbike, Coaching personnel.) offrant des équipements derniers cris et animées par des coachs spécialisés, diplômés, attentifs à nos besoins et dévoués à nos objectifs. Dans les vestiaires, serviettes, gels douche, shampoing, démêlants, déodorants, séchoirs et lisseurs sont à la disposition de toutes et tous, « tout ce que vous avez à faire c’est venir avec votre motivation, et si vous ne l’avez pas, nous l’activerons pour vous et l’émulation collective qui se crée ici naturellement finira le travail » s’amuse Samantha. Ouvert en septembre 2018, LE LAB cycling est un lieu de vie incroyable où une communauté commence à se créer pour vivre le sport non plus comme une contrainte mais comme un plaisir. Thierry qui a tant rêvé à sa salle de sport idéale, a aujourd’hui atteint son objectif grâce à la présence et l’expertise de Gregory son associé et directeur sportif du LAB, mais aussi aux prix de

NOUs sOmmEs plUs «UNIs ET plUs hEUrEUx mêmE sI cETTE AvENTUrE prOfEssIONNEllE dEmEUrE UNE prIsE dE rIsQUE sANs fIlETs .

»

nombreux efforts et sacrifices personnels. A commencer par un changement de vie total que lui et Samantha ne regrettent absolument pas « nous sommes plus unis et plus heureux même si cette aventure professionnelle demeure une prise de risque sans filets. Nous sommes en phase avec nous-même même si ce changement de vie nous met dans l’insécurité financière. C’est un sentiment très particulier mais aussi rare et donc précieux, nous avons donné du sens à notre vie et lorsque l’on voit le visage des personnes à la sortie de leur session au LAB, on se sent utile, on se dit qu’on a bien fait et que décidément, ça ne pouvait en être autrement ».  START MAGAZINE 47


start Guide l A r E c O N v E r s I O N p r O f E s s I O N N E l l E : I l l’A f A I T ! n’avais pas les mains dans l’opérationnel. Je guidais et dirigeais vers les bonnes pratiques mais je n’étais pas aux prises avec les hommes ou les réalités efficientes de l’entreprise et ça me manquait ». Au même moment, son papa, à la tête de Ciffreo Bona, lui propose de rejoindre l’entreprise familiale. Lui qui ne s’est pourtant jamais vu travailler dans la société cofondée par son arrière-grand-père, accepte, motivé par la perspective de ce nouveau challenge de taille, le besoin d’une action plus concrète et l’envie de revenir en France. Nous sommes en 2011, c’est à Marseille, « pour ne pas être trop proche du pouvoir familial » qu’Alexandre prend ses premières fonctions chez Ciffreo Bona. En charge de la gestion des points de vente sur tout le secteur sud, il tient à faire ses preuves et apprend son nouveau métier au contact des différentes équipes qu’il supervise. 2 ans après, c’est le moment pour lui de rentrer sur Nice, « pour prendre une exploitation plus globale. A Marseille, je gérais un secteur géographique, à Nice, je gère plusieurs départements dont l’informatique, les achats et autres départements administratifs nécessaires au bon fonctionnement d’une entreprise ».

Alexandre Bona lA rEchErchE dE chAllENgEs « ET lE BEsOIN d’AccOmplIssEmENT m’ONT pOUssé À sAUTEr lE pAs.» #

MONACO

Il y a ceux qui réfléchissent sans jamais oser, ceux qui se cachent derrière les pires scénarios pour ne pas essayer et ceux qui décident de relever tous les défis. Alexandre Bona est de ceux-là. porté par l’aventure et boosté par le goût de l’inconnu, il n’a pas hésité à multiplier les expériences et à repartir de zéro pour réaliser ses divers projets. Un exemple de volonté à toute épreuve et de reconversions réussies. ne classe préparatoire puis une école de commerce à Lyon, le parcours est classique mais le jeune homme beaucoup moins. Originaire de Nice, Alexandre Bona a très vite des envies d’ailleurs. A 24 ans, il embarque pour les Etats-Unis dans le cadre d’un échange universitaire. L’expérience qui devait durer 6 mois va finalement durer 6 ans, le stage qu’il effectue en Arizona le menant à intégrer Duff & Phelps en Californie où Alexandre officiera

u

48 START MAGAZINE

comme conseiller financier. Durant toutes ces années, il découvre l’American way of life, appréhende la culture de l’effort locale et parfait ses connaissances de l’entreprise grâce aux nombreuses évaluations qu’il réalise. Une expérience formatrice qui va forger l’homme audacieux ! Après 6 ans, l’insatiable curieux a envie d’autre chose, « à la suite de plusieurs années dans un métier de conseil, je me suis rendu compte que je

oser faire le choix du « mieux » pour s’accomplir pleinement S’il comble son envie d’opérationnel à travailler de consort avec les différents départements, Alexandre sait aussi « qu’un business familial n’est sain et pérenne que s’il y a un partage de visions stratégiques. A un moment quand ce n’est pas forcément le cas, il faut être transparent et poursuivre sa route ». Une décision que le jeune homme déterminé et indépendant a pris il y a quelques mois lorsqu’il a quitté l’entreprise familiale pour créer Synergie Technologies, une entreprise de services numériques basée sur la côte d’azur. Un nouveau rôle, de nouveaux métiers et surtout un nouveau défi bien loin d’effrayer notre téméraire entrepreneur. Confiant, il sait que son parcours et ses expériences variées lui confèrent une grande capacité d’adaptation. Une force décuplée par sa soif de connaissances qu’il rassasie en multipliant les lectures, les échanges avec les autres et les formations : « je suis adepte de ce que les américains appellent le Lifelong Learning, cette volonté d’apprendre tout au long de sa vie. Chaque expérience forge le professionnel ET l’individu que vous êtes, ne plus apprendre c’est se scléroser ». Apprendre, se remettre en cause et s’écouter. Depuis toujours, Alexandre Bona a fait évoluer sa carrière en gardant cet état d’esprit. Accompli professionnellement à travers son projet d’entreprise, il conseille celles et ceux qui doutent : « croyez en vous, faites fi des barrières que l’on vous met ici et là et osez changer pour avancer vers une direction qui vous conviendrait mieux. Il faut arrêter de culpabiliser les gens, il ne faut pas spécialement être dans une détresse ou malheureux (se) pour changer, aspirer à autre chose ou avoir envie d’évoluer sont aussi d’excellentes raisons ». 


start Guide l A r E c O N v E r s I O N p rO f E s s I O N N E l l E de nous quitter, elle m’a encouragé à poursuivre dans cette voie. Je commençais à avoir de bons résultats autour de moi, j’avais moi-même revu mon alimentation, il me manquait des diplômes pour valider mes acquis, acquérir de nouvelles compétences et exercer.

Pourquoi ce changement de cap ? Pour donner du sens à ma vie et apporter un meilleur bien-être aux autres. J’avais envie d’aider les gens à mieux vivre et à mieux être.

Quel est votre projet professionnel ? Déjà diplômée en nutrition et en soins énergétiques et magnétisme, je commence à consulter ici et là mais mon objectif à terme, lorsque je serais diplômée en naturopathie en septembre 2019, est de créer mon entreprise et d’ouvrir mon propre cabinet pour intervenir auprès des entreprises et des particuliers.

Ifsh

LA MEILLEuRE éCOLE En fRAnCE POuR SE fORMER à LA nATuROPAThIE

Naturopathie, massages bien-être, auriculothérapie, réflexologies plantaire et endonasale, nutrition, aromathérapie…

#

NICE

epuis 1984, le Collège Français de Médecine Naturopathique devenu en 2011 l’Institut Français des Sciences de l’homme propose des formations diplômantes pour former les futurs praticiens en médecines complémentaires. Implanté dans 9 villes françaises - parmi lesquelles Nice - le centre de formation axe sa méthode pédagogique sur 4 principes : la formation, l’investissement, l’enseignement et le feed-back. Son objectif ? Vous guider vers le chemin de la réussite et de l’épanouissement professionnel. Ce chemin, Jocelyne Gaillard a choisi de l’emprunter. Après une expérience de 25 ans comme chargée d’affaires à la banque, elle a décidé de devenir naturopathe. C’est donc tout naturellement qu’elle s’est adressée à l’IFSh pour se former. Rencontre.

D

Jocelyne Gaillard, stagiaire en 2e année à l’IFSh

Quel est votre parcours ? J’ai fait une formation en droit juridique et fiscalité puis je suis partie très longtemps à l’étranger. Les Antilles, la Guyane, l’Afrique, où que je sois j’ai toujours exercé dans le milieu financier. Je n’y étais pas trop mal mais je ne m’y sentais pas à ma place pour autant.

Pourquoi avoir choisi une reconversion professionnelle en naturopathie ? Ma grand-mère avait déjà cette aptitude à se servir des bienfaits des plantes pour soigner tous les maux. Lors de mes différents séjours à l’étranger, à Madagascar par exemple, j’ai également pu rencontrer des femmes qui allaient chercher des plantes en forêt et s’en servaient sous différentes formes pour guider leur entourage vers le bien-être et ça me fascinait. Je m’intéressais aussi beaucoup à la nutrition, c’est d’ailleurs par cette formation que j’ai commencé mon cursus à l’IFSh (ndlr : cursus de Conseiller en Nutrition en 1 an). L’élément déclencheur est venu de ma maman. Il y a trois ans, je l’ai accompagné dans sa maladie. Avant

Comment vous avez connu l’isfh ? En cherchant sur Internet. Je voulais une école près de chez moi pour bénéficier d’un encadrement et échanger avec d’autres personnes. L’ISFh est vite devenu une évidence.

Pourquoi avoir choisi cette école ? Parce qu’elle propose une formation reconnue par le SPN (Syndicat des Professionnels de la Naturopathie) et l’APNF (Association Professionnelle des Naturopathes Francophones), qu’elle est abordable en termes de prix et qu’elle offre des cursus adaptés puisque les cours ont lieu principalement le week-end, ce qui permet de poursuivre une activité à côté. Autre élément déterminant, la qualité des enseignants. Chacun des professeurs que nous avons est un vrai spécialiste dans son domaine. Il transmet ses connaissances avec sérieux et passion et ça se voit.

etes-vous satisfaite de votre formation ? Très satisfaite, grâce à l’ISFh, j’ai pu acquérir des connaissances en iridologie, oligothérapie et de nombreux autres domaines. J’ai également pu me spécialiser en nutrition, aromathérapie et phytothérapie. Les professeurs sont de grandes qualités et accessibles à tout moment de la formation. De plus, on échange énormément entre élèves, des groupes sont créés et une véritable communauté s’installe. Au-delà d’une école, c’est un vrai réseau qui nous accompagne dans notre projet et que l’on garde ensuite pour notre développement. C’est simple, c’est la meilleure école pour se former à la naturopathie. 

ISFH Institut Français des Sciences de l’Homme 6, Place Auguste Blanqui – Nice Tél. 04 93 07 07 24 www.ifsh.fr secretariat@ifsh.fr START MAGAZINE 49


start Guide l A r E c O N v E r s I O N p r O f E s s I O N N E l l E : I l l’A f A I T !

fabrice leclercq infuzit «LE POUVOIR DES FLEURS M'A REDONNé UNE TROISIèME VIE PROFESSIONNELLE» PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

ce n'est pas une deuxième vie, mais une troisième qu'engage aujourd'hui à sophia Antipolis fabrice leclercq. la start-up Infuzit, un «nespresso de la tisane« qu'il développe au village by cA, représente sa troisième aventure entrepreneuriale, la troisième étape d'un parcours plutôt atypique qu'il résume avec philosophie et humour : «dans une première vie j'ai gagné beaucoup d'argent que j'ai ensuite perdu dans la seconde et pour la troisième vie, je me fais plaisir.»

#

VALBONNE

oici, plus en détail, ce parcours. Il a commencé en surfant sur le marketing numérique, puis s'est propulsé dans le cercle raffiné des musées new-yorkais avant de se ressourcer chez des chamans du nord de la Thaïlande pour aboutir maintenant au grand dépoussiérage de l'herboristerie.

v

Première vie. «J'ai fait des études de commerce classiques au CERAM à Sophia Antipolis (aujourd'hui SKEMA). J'en suis sorti en 1985 avec une spécialisation marketing et management. C'est ce domaine qui m'intéressait. J'ai alors commencé par mettre en place des programmes de fidélité B2B et travaillé dans le marketing organisationnel. Au 50 START MAGAZINE

milieu des années 90, dès les premières étincelles internet, j'ai cherché à modéliser les composants des programmes de fidélité en créant l'outil Clic Bonus.» Succès. Croissance. L'entreprise FideCity qu'il a lancée prend de l'ampleur. «Mais en 2010», poursuit Fabrice, «je me suis aperçu que j'avais fait le tour de la question. J'ai alors revendu ma société.» Clap fin première.

seconde vie. «J'avais bien réussi, je repartais avec de l'argent et des désirs un peu mégalo dans la tête. Il n'y avait alors pas de réseau social français. Clic Bonus avait bien marché. Banco. J'ai créé Museum Together. C'était une sorte de Facebook des musées. La plateforme

que j'ai fait développer permettait aux gens de se rencontrer autour de projets, visites ou idées culturelles. Elle a séduit. L'ICOM (International Community of Museum) m'a soutenu et je me suis retrouvé à New york à présenter le projet aux responsables des principaux musées du monde. Ils demandaient plus de 150.000 abonnés pour s'engager. C'était jouable.» «Je suis rentré à Paris. Mais 15 jours après patatras. Apple passe sur «Plan». Mon «appli», qui fonctionnait avec Google Earth, ne marche plus dans le monde d'Apple. Il fallait repartir dans des développements et j'avais l'impression de revenir en arrière alors que des coûts importants avait été engagés. En 2012, j'ai dû


start Guide l A r E c O N v E r s I O N p r O f E s s I O N N E l l E : I l l’A f A I T !

arrêter.» Toujours en ligne, la page Facebook de Museum Together est restée scotchée sur juin 2012. Comme une montre cassée.

troisième vie. Un échec, même la tête haute, est toujours difficile à encaisser. Dépité, Fabrice Leclercq part en voyage. Le nord de la Thaïlande en 4x4. Un bout du monde. C'est là qu'il rencontre des chamans et qu'il s'intéresse au fabuleux pouvoir des plantes. Etincelle. Retour en France. «J'avais pensé, pourquoi ne pas vendre des plantes chamaniques, des plantes cosmétiques ? Mais je me suis rendu compte que les investissements étaient trop importants». L'idée des plantes n'est pourtant pas perdue. En fouillant dans un site Web de

plantes en ligne, il découvre une herboristerie à vendre. Il l'achète. Mais surtout garde l'herboriste salariée qui s'en occupait. Une perle. C'était en 2014 «Je suis entrepreneur. De suite j'ai cherché comment développer mon nouveau business. J'ai pensé à créer un réseau. En 2015, j'ai acheté une seconde herboristerie. Mais là hélas, pas d'herboriste formé pour s'en occuper. J'ai dû fermer et revendre. La piste du réseau est tombée. L'expérience acquise m'en a toutefois ouvert une autre : les clients, surtout les plus jeunes, sont attirés par les plantes mais n'ont pas le temps de se préparer des tisanes. C'est vrai le soir chez soi et encore plus au bureau. La solution, pour leur permettre quand même de consommer

des plantes, c'est la percolation. Ce qui a été fait pour le café. Nous avons travaillé deux ans pour mettre au point un système qui permettent à tous de bénéficier du pouvoir des plantes.» «Et début 2018 je me suis lancé avec Infuzit. Installé au Village by CA, j'ai commencé à construire une marque de tisanes qui va profondément faciliter l'accès aux plantes médicinales avec un mode de préparation totalement simplifié. Cela dans un respect des valeurs profondes : pas d'arômes ajoutés, pas de perturbateurs endocriniens. La plante. Rien que la plante. J'ai recruté (nous sommes quatre) et je me suis de nouveau passionné pour un projet. Le pouvoir des fleurs m'a redonné une vie professionnelle.» Bonne chance Fabrice.  START MAGAZINE 51


start Guide l A r E c O N v E r s I O N p r O f E s s I O N N E l l E : E l l E l’A f A I T !

K AT I A LIMOGE WA L I C K I

my School montessori #

CAGNESSURMER

pendant plus de 17 ans, Katia exerce dans le milieu de la rh et du recrutement… mais depuis toujours elle se sent investie d’une mission. sensible, intuitive, à l’écoute d’elle-même et des signes de la vie, elle décide en 2015 de démissionner pour ouvrir son école bilingue écologique où confiance en soi, bienveillance et autonomie sont les maîtres-mots. PAR MARINA CARVALHO

onsultante Rh, Manager dans des groupes de travail temporaires puis consultante en recrutement, Katia Limoge Walicki a la réussite de l’autre dans son ADN. Passionnée par un métier dans lequel elle s’épanouit, elle ne peut pour autant s’empêcher de trouver qu’il manque quelque chose à son accomplissement professionnel, « j’ai toujours eu l’impression d’avoir une mission sur terre ». Ce petit quelque chose, c’est la vie et ses différents évènements qui vont le lui apporter, en la guidant petit à petit. Il y a d’abord la naissance de son premier fils. L’enfant s’avère être un petit garçon précoce qui connaît de grandes difficultés à l’école, « mon fils était malheureux, en tant que maman j’ai cherché des solutions alternatives pour l’aider mais il y a 20 ans il n’y avait ni études ni structures. Je me dis à ce moment-là, un jour je créerais une école adaptée. Cette idée ne m’a jamais vraiment quitté » explique Katia. Mais la vie quotidienne reprend ses droits jusqu’à ce qu’un constat vienne réveiller un peu plus le rêve qu’elle avait en elle. « L’une des problématiques de mon métier était de trouver le profil idéal qui allait faire la différence et devenir le meilleur collaborateur. Or, je me suis aperçue que lorsque je cherchais des compétences, je trouvais rapidement ce qu’il fallait, j’avais besoin d’un ingénieur Bac+5, j’en avais 20 mais ça ne « matchait » pas avec les besoins des entreprises qui recherchaient un profil humain plus que de simples compétences. Je me rends compte alors que l’enseignement classique de la sacro-sainte Education Nationale française fait fausse route depuis le début, l’école forme à

C

52 START MAGAZINE

des compétences et non au savoir-être. L’autonomie, l’esprit critique, l’anticipation et la capacité d’adaptation sont des notions qui lui sont complètement étrangères alors que c’est précisément ce que les entreprises recherchent ». La naissance de son deuxième garçon - lui aussi précoce - et surtout son entrée au CP en 2014 va finir de convaincre Katia et la pousser à agir, « je gardais ça en moi depuis trop longtemps, il me fallait maintenant bouger ».

un projet comme un accomplissement spirituel En janvier 2015, sa décision est prise, non sans mal elle démissionne tourmentée par des doutes qui ne la quittent plus : « qu’est-ce qui va se passer ? Est-ce que je vais y arriver ? Suis-je sûre de vouloir poursuivre ce projet fou ? Malgré ma peur, une petite voix dans ma tête me disait tu dois le faire, tu ne peux pas renoncer ». En juillet 2015, Katia Limoge Walicki est libre et prête à concevoir son projet d’école adaptée aux enfants différents. Pour cela, elle va multiplier les rencontres, les expériences et les formations. hors de question pour cette femme entière et passionnée d’ouvrir une école, d’embaucher du personnel, d’accueillir et d’éduquer de jeunes enfants sans savoir de quoi elle parle et sans donner du sens à tout cela. Pendant près de 3 ans, s’initie alors un long chemin pendant lequel elle va accomplir quelques-uns de ses rêves et poursuivre une quête, celle de la spiritualité mais aussi celle qui l’amènera vers les clefs de son idéal humaniste : l’école de demain où l’enfant reconnecte avec lui-

même et la nature. Depuis la Green School de Bali où elle passe un diplôme d’éducatrice à l’environnement jusqu’ à une formation à la méthode Montessori, en passant par des rencontres avec le Dalaï Lama et Pierre Rabhi ou encore un séjour à Londres pour remettre son anglais à niveau et des stages en immersion ici et là, son périple va construire la future directrice d’école et la sagesse de son enseignement.

au-delà des difficultés, une détermination à toute épreuve. Si au départ Katia rêve d’une école dans les bois, la réalité ne lui permet pas dans un premier temps d’aller au bout de ses envies. Grâce au réseau FCE (Femmes Chefs d’Entreprises) dont elle fait partie, elle trouve des locaux à Cagnes-sur-Mer où elle s’installe après plusieurs mois de travaux. En octobre 2017, l’école ouvre ses portes et accueille ses premiers élèves âgés de 2 à 7 ans. Une ouverture comme un accomplissement mais un bilan en demi-teinte néanmoins, avec sincérité, Katia se confie : « Je pensais que savoir gérer une entreprise était la même chose qu’être à son compte mais pas du tout, quand on travaille pour quelqu’un on doit être excellent dans sa compétence, quand on crée son entreprise on doit être excellent dans toutes les compétences. Aujourd’hui, je me retrouve confrontée à de nombreuses problématiques, je dois gérer la comptabilité, la communication, la recherche de partenaires financiers… tout en éduquant - avant les enfants - les parents qui mettent la réussite scolaire de leurs enfants avant leur épanouissement personnel et pensent qu’une telle école ne les formera pas au succès. J’ai coutume de dire, pour apprendre il faut être heureux, plus on est bienveillant avec un enfant, plus il a des possibilités de connaissance, mémorisation et apprentissage, et ça il faut encore l’expliquer aux parents ».

vOUlAIs dONNEr «dUjEsENs À mA vIE ET AppOrTEr QUElQUE chOsE AU mONdE .

»

Lorsqu’on lui demande si elle regrette son choix, Katia est claire « jamais de la vie ! Oui c’est compliqué, mais lorsque je vois les progrès de mes petits élèves et la façon dont ils grandissent, je me dis que c’était donc ça ma mission ». Une mission que Katia doit à elle-même mais aussi à ses deux partenaires : « mon papa qui m’a transmis ce qu’il faut selon moi pour réussir, des capacités physiques, du courage et de l’optimisme et mon mari qui m’épaule chaque jour dans tout ce que j’entreprends ». 


start Guide l A r E c O N v E r s I O N p rO f E s s I O N N E l l E : I l l’A fA I T !

Eric gayraud 365 fROMAgES #

VALBONNE

s’écouter, se poser les bonnes questions, prendre des risques, se former à nouveau, devenir fromager puis installer sa boutique au cœur du vieux village de valbonne… et s’épanouir enfin. lorsqu’il s’agit de son bien-être, cet ancien ingénieur informatique n’y va pas par 4 chemins pour atteindre son but : vivre heureux ! riginaire de l’Aveyron, Eric Gayraud a dans ses gènes le savoir-faire de l’artisan (son père est l’un des derniers charcutiers de Rodez). Pour autant, son rêve à lui, c’est l’ingénierie. Diplômé de l’INSA de Lyon, il devient ingénieur informatique et arrive à Sophia Antipolis en 1991. De missions en expériences, il finit par prendre le costume de Responsable Commercial et Marketing pour un éditeur de logiciels, mais après de multiples changements, la troisième fusion-acquisition marque le point de rupture, « la nouvelle direction réduit les moyens financiers nécessaires au bon travail, néglige l’aspect humain et l’ambiance se dégrade ». A 44 ans, sans savoir encore de quoi son avenir sera fait, il démissionne comme 90% de ses collègues et marque le premier jour du reste de sa vie, celle dans laquelle il a choisi d’être heureux. Très vite le besoin de créer sa propre entreprise se fait ressentir, « je voulais faire quelque chose pour moi, ne plus être considéré comme un pion et retrouver des valeurs plus humaines ». Oui mais quoi faire ? épicurien, cuisinier à ses heures et amoureux des bons produits, ses enfants l’inscrivent à Masterchef. Si l’aventure s’arrête pour lui aux portes de Paris, il réalise grâce à la préparation

O

d’un an après avoir donné sa démission. Aujourd’hui, sa petite boutique est devenue un lieu chargée d’histoire, celle de chacun de ses fromages qu’il connait par cœur et que ses clients, jeunes et moins jeunes, prennent plaisir à découvrir lors de leurs passages. Car c’est cela la réalité et Eric Gayraud le constate chaque jour : « malgré des difficultés pour prouver une certaine crédibilité je sais aujourd’hui que j’ai eu raison de faire ce que j’ai fait et ne regrette absolument pas ce virage à 180 degrés. Il y a une prise de conscience des clients qui souhaitent consommer autrement et les gens commencent à comprendre que bien manger c’est préserver son capital santé. C’est pourquoi chez moi, tous les fromages proviennent de fermes où traditions et animaux sont respectés ».

redonner à l’artisanat ses lettres de noblesses

d’un plat à base de fromage pour les besoins de l’émission, qu’il est obligé de faire plusieurs kilomètres pour trouver des bons fromages. C’est le déclic !

tout recommencer dans une filière en plein renouveau Commencent alors les premières recherches Google, « comment devenir fromager ? », « quelle formation suivre ? » et magie du web – ou du retargeting – un bandeau publicitaire pour le salon du fromage apparaît. Là-bas, Eric rencontre plusieurs confréries et échange avec des hommes et des femmes aussi accueillants que passionnés. Porté par un changement palpable des mentalités, un retour évident au commerce de proximité et une filière en renouveau adaptée aux besoins du moment, Eric prend sa décision, il sera fromager. Ses parents l’en dissuadent mais sa femme et ses enfants l’épaulent dans cette « folle aventure ». Pendant sa formation et ses nombreux stages, le jeune quadra en quête d’accomplissement ne s’arrête pas une seconde, il conçoit son projet, monte son plan de financement et recherche un lieu. « 365 fromages » né à Valbonne en octobre 2012, moins

Ne pas dupliquer le modèle, continuer à grandir tranquillement, investir le secteur de l’artisanat 2.0 grâce notamment à la plateforme digitale dédiée aux commerces de bouche monpanierbleu.com que 365 fromages vient de rejoindre et pourquoi pas, susciter des vocations, telles sont les ambitions d’Eric Gayraud qui avoue que sur ce dernier point, la partie est loin d’être gagnée, la faute à un artisanat complètement dévalorisé par la société et par l’Education Nationale : « c’est quelque chose que j’ai découvert lorsque j’étais parent d’élève au collège de mes enfants. J’ai vu des professeurs fermer la porte de l’artisanat aux très bons élèves et les envoyer en seconde générale plutôt qu’en CAP ou BEP parce qu’ils étaient premiers de la classe. J’ai notamment en tête une jeune fille brillante que ses profs ne voyaient qu’en cursus général. Contre l’avis de tous elle s’est orientée dans l’artisanat et est aujourd’hui cordonnière affecté à l’Opéra de Paris. Pourquoi l’arrêter ? Pourquoi l’envoyer faire médecine si elle veut être cordonnière ? Tant qu’il y aura une telle mentalité dans les collèges on ne pourra pas évoluer comme il faut, les artisans ne sont pas plus bêtes que les autres, la preuve, j’ai un Bac+5 et je suis fromager ». Un retour d’expérience qui sonne comme un plaidoyer pour l’artisanat mais aussi pour le changement qui mène au bonheur et à l’accomplissement de soi, même s’il nous prévient : « je ne conseillerais pas un tel revirement de situation à tout le monde, il ne faut pas que le vouloir, il faut aller au-delà, être acharné, un peu inconscient voire complétement fou ». 

cE jOUr-lÀ, j’AI «chOIsI d’êTrE plUs hEUrEUx». START MAGAZINE 53


54 START MAGAZINE


vcomK Pas de communication sans “sens”

056

start

CONSEILS Audit Consulting harmoniser l’E-commerce, une méthode pour vous développer

057

Le billet de mauvaise humeur de Pascal flamand

058

Rh Partners Placer l’humain au cœur de l’entreprise

060

© ASDF_MEDIA / SHUTTERSTOCK.COM

START MAGAZINE 55


start cONsEIls

Pas de communication SANS « SENS »   

PAR VALÉRIE ARNULF, DIRECTRICE DE VCOMK

Dans un univers de consommation caractérisé par un zapping permanent, vous, chefs d’entreprise devez vous réinventer auprès de votre (vos) public(s).

# ue votre entreprise s’adresse à d’autres entreprises ou au grand-public, vos cibles « n'achètent plus ce que vous faites, mais la raison pour laquelle vous le faites ». Le secret des entreprises qui réussiront demain ? Ce ne sera plus par les produits qu’elles vendent, mais par les valeurs qu’elles véhiculent. Une histoire de "sens" donc !

Q

TPE ou start-up azuréennes avec un développement régional ou national.

NICE vous attirerez les talents de demain : 56 % des jeunes de la Génération y sont prêts à refuser une collaboration avec une entreprise s’ils n’adhèrent pas à ses valeurs. Employés, consommateurs, millenials – tout le monde cherche son sens. Et vous, avez-vous trouvé le vôtre ?

Difficile de clairement percevoir ce qui se cache derrière le mot « sens », ma démarche ici ne sera pas d’en donner sa définition mais plutôt de vous inciter à penser vos actions et vos outils de communication comme vecteur d’image mais surtout comme étant porteur de sens pour votre entreprise. Vous êtes une TPE dans les services, une PME dans la téléphonie, un grand groupe pharmaceutique ou une start-up IT, ce sujet vous concerne au même titre. Alors, vous allez me dire : comment construire une stratégie porteuse de sens ? Comme chaque personne est unique, il en va de même pour votre entreprise, pour votre marque. L'un des rôles clés de mon métier est de donner du sens, c’est à dire vous permettre de définir qui vous êtes et où vous aller - avant même de communiquer. Nous revenons aux fondamentaux : Comment voulez-vous être perçu ? Quelles sont les cibles que vous voulez et devez toucher en priorité ? Qu’est ce qui vous différencie ? des questions simples, mais pour lesquelles vos clients, mais aussi vos salariés, vos actionnaires et autres parties prenantes de votre entreprise, veulent connaître les réponses. Communiquer aujourd’hui exige donc une nouvelle lecture du monde et exige de proposer, au monde, une nouvelle vision de votre entreprise. Cette vision procède avant tout chose du discours ; le discours précède toujours l’action, la pensée précède donc toujours l’outil de communication. Pour être crédible et pertinente, la vision de votre entreprise et de votre marque doit être stable et inspirante avec l'audace comme clé du succès permettant de s'imposer comme une marque qui compte. Gardez à l’esprit que c’est aussi comme cela, que 56 START MAGAZINE

Mes compétences s’articulent sur une vision globale des enjeux du marketing et de la communication :  définition de la plateforme de marque : positionnement, valeurs, cibles et territoire de marque  benchmark et études de marché : définition du mix marketing, études quanti et quali, études de la concurrence.  définition et production du brand content : direction artistique, définition des messages, déclinaisons sur supports, écriture de story telling.  stratégie d'influence, de visibilité, d'animation et stratégie d'acquisition. 

A PROPOS DE

vcomK :

Valérie ARNULF – Directrice et co-fondatrice agence VCOMK – varnulf@vcomk.com

«

lA chOsE lA plUs ImpOrTANTE EN cOmmUNIcATION, c’EsT d’ENTENdrE cE QUI N’EsT pAs dIT. PETER DRUCKER

»

Diplômée en marketing et communication internationale, je collabore avec des entreprises et de groupes de multi-secteurs. Avec portefeuille multi-activités, je suis en charge de la communication de franchises, groupes, PME,

19 ans d'expertise en communication de marque et communication commerciale. Start-ups, TPE, PME azuréennes, régionales ou nationales ont détecté l'agilité et les compétences d'une agence aux 14 collaborateurs internes impliqués dans le développement de leurs clients. Structurée en pôles de compétences, VCOMK accompagne les décideurs dans l’élaboration de leur stratégie de communication et leurs actions opérationnelles.  Consulting : étude de marché, stratégie de communication B2B et B2C  Design : identité visuelle, campagnes publicitaires, packagings produits...  Print : création et impression de supports éditoriaux (plaquettes, catalogues...)  Digital : création de sites internet et de sites e-commerce, webmarketing (référencement, e-réputation,...)  Evénementiel  RP et e-RP


start cONsEIls

oser être différent « Monsieur et Madame Armstrong ! Neil est trop souvent dans la lune… » L’homme a besoin de communiquer et de nouer des liens. Au lieu de mettre l’accent sur l’efficacité et l’aspect pratique d’un site Internet, il est indispensable désormais de créer une expérience d’achat personnalisée, inspirée de l’atmosphère des boutiques préférées des consommateurs. L’approche ECommerce doit différer dans une large mesure de celle adoptée par Amazon et par un bon nombre d’autres sociétés. Ces modèles se rapprochent du modèle des distributeurs automatiques : ce sont des supermarchés très efficaces, proposant des offres CONSULTING GROUP standardisées. Est-ce que cette approche est réellement pertinente et différenciante ATTENTIVEMENT VOTRE aujourd’hui ? Nous assistons par ailleurs à une réussite époustouflante des lignes de magasins qui permettent de nouer des liens et qui renvoient mais on peut aussi au fait que les gens aiment entrer en relation les VOUS AIDER À VOIR PLUS uns avec les autres. Faire ses courses devrait constituer une expérience enrichissante. Par exemple, au Japon, si vous allez chez Mc Donald’s ou dans un supermarché, vous recevrez un accueil et un service de très haut niveau, contrairement à l’atmosphère qui règne dans la plupart des pays occidentaux, où les clients s’intéressent en premier lieu à la rapidité et à l’aspect pratique. En proposant une approche personnalisée, vous détiendrez la clé de votre réussite. C’est d’ailleurs ce que nous proposons, entre autres, à chacun de nos clients en matière d’expertise comptable axée sur le développement de leur entreprise. Nous avons créé un modèle économique basé sur l’humanisation et non sur le traitement de données comptables et sociales de base. Par exemple, la production pour le client d’un « bilan » par an ne procure qu’une valeur ajoutée très limitée voire inexistante sauf pour l’Administration Fiscale. Ecouter sincèrement nos clients, comprendre ce qui les anime et leur éviter de passer à côté de mines d’or d’optimisations : c’est ce que nos clients trouvent en notre modèle économique. Par analogie, pourquoi les gens font de plus en plus leurs achats dans des petites boutiques ? Parce qu’ils recherchent un rapport personnalisé et un niveau de service supérieur.

CHEZ AUDIT

on observe

huMAnISER

l’E-commerce unE MéThODE POuR vOuS DévELOPPER !

« Ne suivez pas le chemin des autres. Allez au contraire là où il n’y a pas de chemin et laissez une piste » - GANDHI PAR STÉPHANE ALVARES, FONDATEUR D’AUDIT CONSULTING GROUP

our ce second article, je voudrais apporter mon expérience d’expertcomptable entrepreneur tirée de nos clients faisant du E-Commerce et qui sont de plus en plus nombreux chaque année à se lancer et à nous demander conseil. Le E-Commerce est une spécialité et ne peut être mise en œuvre en seconde activité « parce qu’il faut être sur la toile pour Google » comme nous le constatons malheureusement. Dans le contexte de transformation digitale, la majorité des personnes rencontrées se copient, pensant que dupliquer le site internet d’une entreprise en croissance ou qui réussit est LA méthode pour faire fortune ! quelle grave erreur… Mais qui parle le même langage que ses clients ? qui ose s’éloigner des modèles traditionnels ?

P

BILAN

LOIN

aller plus vite, se lancer et être audacieux

Certaines personnes pensent que nos amis ont une influence considérable sur ce que nous achetons - qu’ils exercent via les réseaux sociaux ou dans la vraie vie. Je ne crois pas qu’ils aient autant de pouvoir. Les vendeurs spécialisés, c’està-dire les excellents vendeurs, en savent nettement plus sur les produits et représentent une bien meilleure source d’informations. Supposons que vous vouliez acheter une raquette de tennis. Vers qui vous tourneriez-vous pour obtenir des renseignements : un ami ou un professionnel en boutique ? Si vous voulez apprendre à mieux connaître le vin, vous adresseriez-vous à un ami ou à un sommelier ? Les entreprises utilisent des algorithmes pour formuler des recommandations, mais celles des êtres humains ont tendance à être plus une histoire singulière efficaces, tout simplement parce qu’en plus du savoir faire technique, elles sont Je me souviens encore de la première fois que j’ai fait un achat en ligne : j’avais le résultat de ce qu’un algorithme n’a pas : une dimension émotionnelle et acheté des nouilles japonaises dans une petite boutique de Shikoku. Le humaine. Pour améliorer votre modèle E-Commerce, pour vous lancer, vous paiement était primitif mais ma commande est arrivée par devez donc être audacieux et surtout innovant : évitez de la Poste et tout était conforme. C’était en 2001. J’ai tomber dans le piège classique et binaire du « tout ou rien ». immédiatement réalisé que l’achat en ligne serait un jour A mon sens, adopter une approche hybride constitue la une pratique couramment répandue. Nous avons assisté meilleure solution. Un être humain a la faculté de vous peu à peu à l’arrivée d’un nouveau type de clients au sein écouter lui exposer vos besoins et de vous raconter des du cabinet : ils avaient des idées de E-commerce en tête, histoires qui se cachent derrière les produits que vous étaient en relation avec un informaticien freelance du envisagez d’acheter… Alors vite au travail : vous avez une quartier faiseur de sites Internet miraculeux pour la somme clé de la réussite de votre site de E-Commerce. de 2 500 € h.T… où l’on sait qu’un excellent site internet Pour le reste, venez construire avec nous une relation débute avec une tarification de plus d’une dizaine de milliers gagnant-gagnant, vous serez accompagné tout au long www.audit-consulting-group.com d’euros au minimum… sans accompagnement stratégique. de votre réussite.  Tél. 04 93 38 26 26 START MAGAZINE 57


start cONsEIls ne sorte de frénésie s’est emparée des entreprises, des plus grosses aux plus petites, nous serions à la traîne de l’économie mondiale, en voie de marginalisation car nous n’aurions pas fait notre « transformation digitale »... D’ailleurs, et si on parlait de transformation numérique en lieu et place de digitale ? Parce que les seuls experts du digital que je connaisse sont pianistes ou proctologues. Pour revenir à notre sujet, il faudrait absolument adopter les codes des startups, utiliser massivement les technologies les plus avancées et cerise sur la gâteau installer des baby-foot et d’un coup de baguette magique l’entreprise en serait transformée....

u

Une recherche Google sur « transformation digitale » retourne environ 42 300 000 résultats en 0,44 secondes, c’est vous dire si le sujet est « hype ». Des experts, des cabinets de conseil, des outils à foison… Par pure curiosité, jetez aussi un œil sur les sites web des grands cabinets et sociétés de services, on y retrouve absolument les mêmes slogans ressassés « ad libitum » et le même jargon : agilité, intelligence collective, disruption, transversalité, design thinking, lean start up, digital factory. Bref, tous les mots clés permettant de briller en société lors des dîners et cocktails, ou au choix de remplir sa grille de « Bullshit Bingo » lors de conférences ou réunions internes éreintantes et interminables... Cela consiste pour beaucoup à mettre en place un site e-commerce, une application mobile et à organiser pour les plus grandes entreprises un concours d’innovation et un hackathon, et de « trouver des idées pour faire un truc »....Voire pour les plus audacieux de faire venir « pitcher » des start-up lors d’une convention annuelle où les cadres spectateurs accablés n’attendent en réalité que le cocktail de fin de journée. Comble du chic, créer quand votre entreprise est d’une taille respectable un poste de CDO (Chief Digital Officer – responsable de la transformation numérique) qui arrivera probablement, surdiplômé, la fleur au fusil, d’une organisation similaire, pas plus agile mais peut-être un peu plus digitalisée. Cela se saurait si une seule personne, aussi brillante soit-elle, pouvait seule transformer l’entreprise... Ne te méprends pas, ô lecteur de cette chronique déjantée, l’auteur de ces quelques mots n’est pas un bougon réactionnaire aigri et désenchanté, il ne revendique nullement l’appellation d’expert et sollicite ton indulgence. Il n’est qu’un spectateur amusé, voire taquin (ou effaré, cela dépend des jours), des effets de mode, des marronniers et des « bullshit words » et se méfie de manière compulsive des foules en délire, des grands soirs et des lendemains qui chantent où l’on rase gratis (il a sûrement trop lu Descartes et Debord...).

le billet de mauvaise humeur DE PASCAL FLAMAND

Une sorte de frénésie s’est emparée des entreprises françaises, des plus grosses aux plus petites, nous serions à la traîne de l’économie mondiale, en voie de marginalisation car nous n’aurions pas fait notre « Transformation Digitale »....

#

58 START MAGAZINE

TRANSFORMATIONNUMERIQUE

ne pas confondre outils et objectifs Revenons à notre sujet du jour, en réalité, la plupart du temps nous nous trompons totalement d’approche, nous ne retenons que le « digital » alors que le fond du sujet est la « transformation ». Nous confondons les outils avec l’objectif. En règle générale, cette demande de transformation digitale émerge souvent du CODIR, voire du Conseil d’Administration de l’entreprise, en mode « yAKAFOKON », alors qu’il est souvent trop tard et que l’entreprise est déjà « encalminée ». Les transformations les plus spectaculaires n’ont pas grandchose à voir avec la mise en place d’outils ou gadgets digitaux, elles se font bien souvent lors de moments de crise qui appellent à des choix radicaux. Tiens, bizarre bizarre, l’humain serait-il porté naturellement vers le confort, l’immobilisme et le statu quo ? Darwin a par ailleurs très bien théorisé ces enjeux évolutionnistes à une autre échelle... C’est d’ailleurs tout un art que de se cacher derrière le choix d’un produit ou d’une technologie pour éviter de se poser les questions qui fâchent vraiment... Ne nous égarons pas, l’enjeu n’est donc pas d’écouter béatement les conseils d’experts auto-proclamés de la transformation digitale mais avant tout de penser stratégie et innovation avant qu’il ne soit trop tard... Et de donner du sens, de la valeur et une direction à l’entreprise. Si investir dans des outils ou un site mobile ou un ERP était la


start cONsEIls solution, cela se saurait (et ne serait plus d’ailleurs plus un avantage concurrentiel). En outre, toute démarche pour espérer réussir sa « transformation » doit avant tout être collective et emporter l’adhésion de tous (salariés, clients, fournisseurs). Il faudra d’abord, sans doute revenir sur l’identité de sa marque et éventuellement la clarifier, analyser son offre/ses produits/ses services, et peut être les simplifier/définir une proposition de valeur, étudier les process (oui oui, il y a encore des entreprises qui produisent et les process sont importants) et les rationaliser/simplifier, parler avec ses utilisateurs/clients de leur « expérience » et « parcours ». Nous ne devons commencer à réfléchir aux outils qu’après avoir mené cette étape fondamentale de réflexion.

repenser l’entreprise pour réussir

Le monde industriel, quel que soit la taille de l’entreprise, a maintenant un accès facilité aux robots, à la fabrication additive, aux maquettes numériques, aux technologies de prototypage rapide…. Il existe une foultitude d’outils adaptés à des besoins différents, interconnectés par API aux autres briques du système d’information, la plupart existent en mode SAAS (évitant d’acheter et de maintenir une infrastructure informatique lourde), et peuvent quasiment tous être testés gratuitement... Le Ux/Cx (User Experience/Customer Experience) n’est plus un gros mot et est enfin passé du stade effet de mode conceptuel au stade de méthodologie affirmée. A ce petit jeu et avec tous ces outils, les TPE et les PME traditionnelles pourraient bien être les grandes gagnantes si elles n’oublient pas la phase initiale et primordiale de réflexion « Stratégie et Innovation », si elles ne confondent pas évolution avec révolution, si elles ne mélangent pas fin et moyens, et surtout si elles sont capables de donner un sens, une direction et d’emporter l’adhésion de leurs salariés, clients et fournisseurs pour ce chantier de transformation qui n’est pas un long fleuve tranquille, ne nous leurrons pas. Et pour terminer cette chronique dans la joie et la bonne humeur, je ne résiste pas au plaisir de citer deux « penseurs » du siècle dernier, en relation avec notre sujet, le premier Jean-Claude Dusse nous explique que « On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher ! », démarche hasardeuse à proscrire quand on parle de transformation, Jean-Pierre Raffarin quant à lui met en exergue la difficulté du chantier qui nous attend : « Notre route est droite, mais la pente est forte ». 

N’EsT dONc «pAsl’ENjEU d’écOUTEr BéATEmENT lEs cONsEIls d’ExpErTs AUTO-prOclAmés dE lA TrANsfOrmATION dIgITAlE mAIs AvANT TOUT dE pENsEr sTrATégIE ET INNOvATION AvANT QU’Il NE sOIT TrOp TArd...

Peter Thiel (dont l’auteur ne partage pas forcément toutes les idées) dans son livre « De Zero à Un », explique qu’il y a deux types de progrès, le progrès horizontal et le progrès vertical : le progrès horizontal c’est celui qui consiste à copier ce qui marche, en mieux si possible, et à le développer à une plus grande échelle. C’est le principe de la mondialisation, c’était le programme de la Chine des années 2000 (en 20 ans dépasser les états-Unis). Le progrès vertical, c’est celui de la technologie, celui qui fait passer de zéro (rien n’existe) à un (quelque chose de nouveau existe d’où le titre du livre. C’est la pensée Start-Up), remettre en question les idées reçues, faire du neuf à partir de zéro, repenser l’entreprise. Nous avons aujourd’hui beaucoup de chances, les planètes sont alignées, et nous disposons d’outils numériques de qualité arrivés à maturité et à des coûts accessibles au plus grand nombre : La dictature de l’ERP monolithique, du « one does fit all » est révolue...C’était au siècle dernier..

»

râce à son positionnement unique, Lab InnoVrh est ravi de partager avec vous des sujets innovants en Ressources humaines. Pour la rentrée 2019, le cabinet vous réserve des surprises et vous invite à participer à son premier hackathon, en partenariat avec Start sur le thème du bonheur au travail.

g

lab Innovrh ORgAnISE SOn PREMIER hACKAThOn SuR LE bOnhEuR Au TRAvAIL ! R

1Eev.

f 9 201

Vous pensez que Ressources humaines riment avec Richesses humaines ? Vous êtes convaincu qu’un collaborateur heureux et en meilleur santé est un collaborateur plus motivé et plus engagé ? Vous voulez lier « fun » et travail mais vous ne savez pas comment faire ? Alors retrouvons-nous pour échanger de façon ludique sur le sujet : « Comment mettre en place une réelle stratégie de BONHEUR au travail ? ». Profitez de vos accords sur l’égalité professionnelle qui arrivent à échéance pour élargir le thème de la discussion en intégrant des engagements forts sur la qVT et construire vos projets.

RDV le vendredi 1er février de 16h à 18h au Starter Business Center – Les Algorithmes, Thalès A, 2000 route des Lucioles, Biot Sophia Antipolis ! 

Inscription obligatoire : INVITATION GRATUITE

henda.bremond@ lab-innovrh.com Lab InnoVrh Henda Bremond, fondatrice et dirigeante www.labinnovrh.com Tél. 06 78 32 70 45 pour bénéficier d’un pré-diagnostic téléphonique gratuit

START MAGAZINE 59


start cONsEIls

rh Partners PLACER L’hUMAIN AU CœUR DE L’ENTREPRISE !   

C’est la vocation première de ce cabinet de conseil RH & Management fondé en 1984 qui a développé son expertise dans trois grands domaines d’activité : le conseil et la stratégie RH, le recrutement et l’évolution professionnelle.

#

VALBONNE

nstallé dans plus de 30 villes françaises et implanté à l’international (Emirats Arabes Unis, Liban, Moscou, Brésil, Luxembourg etc.) le groupe - récemment distingué par Les Echos comme « meilleur cabinet de recrutement de France » pour la catégorie Managers et Spécialistes – a, de tout temps, misé sur la proximité pour assurer un accompagnent de qualité. En effet, ancré dans ses territoires régionaux, Rh Partners connaît parfaitement le tissu économique local dans lequel ses agences évoluent. Elles, qui connaissent les hommes, les entreprises, les réalités économiques et les spécificités de chaque territoire peuvent ainsi répondre, rapidement, à tous les besoins tout en s’appuyant sur l’expertise de plus de 140 collaborateurs partout en France qui réalisent plus de 3 000 missions par an. C’est pour être encore plus proche de ses clients de l’extrême sud-est qu’Rh Partners s’est associé, il y a peu, avec Créer+ Rh, installé à Sophia depuis plus de 18 ans, afin de fonder la nouvelle entité Rh Partners PACA et Corse, dirigée par Elena Jukic, aux côtés de Carole Peytavin et Jean-Marc Oluski.

I

un savoir-faire éprouvé Depuis plus de 30 ans, Rh Partners rencontre et échange avec des milliers d’individualités qu’il s’agisse de chefs d’entreprise à la recherche du profil idéal ou d’une organisation nouvelle, de talents souhaitant évoluer, de cadres à un tournant de leurs carrières ou de candidats en mal de confiance. 30 ans d’expérience qui ont forgé l’ADN du 1er réseau français de cabinets Rh : créer les conditions d’engagement et de performance des femmes et des hommes de l’entreprise. Pour cela, Rh Partners articule plusieurs expertises autour de ses 4 valeurs fortes, excellence, audace, intégrité et humanisme : 60 START MAGAZINE


start cONsEIls

une évolution constante et des méthodes certifiées

ACCOMPAGNEMENT DES TRANSFORMATIONS Remise à plat du projet stratégique Création d’une feuille de route transformation Appropriation et mise en mouvement des managers Détection et développement de leaders « transformateurs » Déploiement de nouvelles cultures de travail Pilotage et retour d’expérience STRATÉGIE POLITIQUE ET PROCESSUS RH Diagnostics Rh et organisationnels Optimisation des processus Rh Digitalisation des services Rh Politique de rémunération Expérience collaborateur Mise en conformité Démarche GPEC Formation Rh RPS & qVT DÉVELOPPEMENT DES POTENTIELS ET MOBILITÉS PROFESSIONNELLES Coaching Team Building Evaluation des soft skills Formations managériales Repositionnement externe (outplacement) Accompagnement social des réorganisations Bilans de compétences, de carrière, de potentiel… RECRUTEMENT DES TALENTS Global Sourcing Formations & Appui au recrutement Management de transition Coaching d’intégration Executive Search Evaluation & Assessment

Les choses vont tellement vite, Rh Partners sait que professionnalisme et savoir-faire ne sont plus suffisants de nos jours pour avancer aussi rapidement que la société le demande et combler les attentes des nouveaux consommateurs. C’est pourquoi le groupe intègre l’innovation à son fonctionnement depuis ses débuts. Ils ont notamment été les premiers cabinets à posséder leurs propres logiciels de gestion de CV, qui en sont aujourd’hui à leur 6e version et travaillent régulièrement avec des spécialistes pour améliorer la qualité de leurs process. Un engagement reconnu et attesté par l’obtention en 2011 de la certification Afnor, chaque année renouvelée, et par l’adhésion à Syntec. 

RH Partners PACA & Corse 630 route des Dolines – Ophira 2 – Valbonne Tél. 04 93 65 22 94 www.rh-partners.com

RH PARTNERS

en quelqueS chiffreS

1984 Année de création par Claude Vincent

30 agences en France

5 bureaux à l’international

140 collaborateurs

3 000 missions par an

13 millions d’euros de chiffre d’affaires

START MAGAZINE 61


62 START MAGAZINE


C’est quoi ton job ? Coach agile

064

Le Manoir de l’Etang Et vos évènements prennent une nouvelle dimension

067

start

AIME Sport Trouver la motivation ou comment inscrire son action dans la durée ?

070

L-v Riviera Spa Confiez votre Spa à de vrais professionnels

073

noël Découvrez notre shopping list

080

© UFABIZPHOTO / SHUTTERSTOCK.COM

START MAGAZINE 63


start Aime c’EsT QUOI TON jOB ?

résultats. Par exemple, on fera du ‘’story mapping’’ pour permettre de générer et ordonner des idées qui serviront à construire la roadmap du produit/service vendu par l’entreprise. Dans sa boite à outils, il est également important d’avoir une variété d’ateliers qui favorisent la collaboration des équipes et la résolution de conflits.

N A D I A TA Z E R O U T

coach agile

Quelles difficultés rencontrez-vous le plus souvent dans votre métier ? Le cargo culte Agile, c’est à dire une vision managériale de l’agilité au travers des outils et non des valeurs. Cela crée souvent des décalages entre ce que les équipes comprennent de l’agilité et ce qui est mis en place par le management non formé à l’agilité. Le coach doit alors faire un double travail : ‘’désapprentissage’’ des mauvaises pratiques/valeurs précédemment appliquées et ‘’réapprentissage’’ sur les valeurs qui prônent l’autonomie, la confiance et la transparence au sein des équipes.

Que faut-il selon-vous pour être un bon coach agile ?

Il est souvent comparé à un coach en entreprise « classique », or ses missions vont bien au-delà du simple conseil à appliquer pour mieux vivre et mieux travailler. Nadia Tazerout, coach agile chez Amadeus nous explique en quoi consiste son métier.

aujourd’hui, vous êtes coach agile, qu’est-ce que c’est exactement ? Je vais commencer par dire ce qu’un coach agile n’est pas : ce n’est pas un consultant ou un manager qui est là pour imposer ses idées mais il doit avoir une posture qui permette de faire générer des idées de la part des différentes parties prenantes et aider les équipes à traduire ces idées en actions. Un coach agile est mandaté par les entreprises pour les aider à implémenter les changements à la fois organisationnels et culturels liés à une transition vers des Framework agiles.

Quelles sont ses missions et comment se passe le coaching ? Parlez-nous de vous, qui êtes-vous nadia et quel est votre parcours ? Je suis ce que l’on peut qualifier comme une citoyenne du monde de 35 ans : je suis née en Algérie, de nationalité Belge, habitant en France et ayant vécu dans de nombreux pays. Je suis passionnée par les échanges humains et culturels et par la découverte de nouvelles expériences. J’ai travaillé pendant près de 7 ans dans la gestion de projets « traditionnelle » ainsi que dans la gestion de processus organisationnels dans le domaine IT, ce qui m’a permis d’acquérir une bonne connaissance des enjeux autour des projets informatiques. J’ai ensuite eu l’opportunité d’intégrer les équipes de Murex à Dublin en tant que Scrum Master. C’est là qu’a débuté mon intégration dans le monde de l’agilité. 64 START MAGAZINE

Les missions du coach agile sont très variées dans le cadre d’un projet de transformation. Il doit, dans un premier temps, aider les équipes managériales à bien identifier les objectifs liés à la transformation agile. Ensuite, il faut définir le plan de transformation en tenant compte de la phase d’audit/d’observation préalablement réalisée. Puis, vient le temps de la formation des équipes, de l’implémentation du nouveau modèle et de la conduite du changement. Le coach travaille à la fois avec les équipes managériales et les équipes projet.

de quels outils dispose-t-il pour mener à bien ses missions ? Tous les outils liés à l’animation des ateliers. Selon l’objectif de l’atelier que l’on souhaite mener et le contexte, il faut savoir choisir avec précaution le format du workshop afin d’en tirer les meilleurs

Un coach Agile doit être plein de choses à la fois : un mentor, un formateur, un leader et il doit avoir une bonne connaissance technique des différents Framework, outils et process liés à l’agilité. Pour ma part, la qualité la plus importante d’un coach agile est la bienveillance. Une transformation agile demande une forte implication de la part des équipes et engendre un changement de culture et de méthodes de travail. Il est important en tant que coach de bien prendre en compte ce changement et de faire de l’accompagnement aussi bien au niveau équipes qu’au niveau individuel. Etre à l’écoute, avoir de l’empathie et du leadership sont pour moi les qualités principales d’un bon coach.

Que diriez-vous à un chef d’entreprise pour le convaincre de recruter un coach agile ? Un coach expérimenté va aider les dirigeants à mieux comprendre les enjeux et la valeur ajoutée des pratiques agiles et faire en sorte que la transition se fasse de la manière la plus efficiente possible. L’agilité aujourd’hui, lorsqu’elle est bien appliquée, permet de réduire significativement le time-to-market et permet ainsi d’avoir une longueur d’avance sur la concurrence. 

Pour en savoir plus www.scrumalliance.org

pOUr mA pArT, lA «QUAlITé lA plUs ImpOrTANTE d’UN cOAch AgIlE EsT lA BIENvEIllANcE.

»


start Aime

Déc.

 POuR EnTREPREnDRE CCI Nice Côte d’Azur 20 bd Carabacel – Nice Vous voulez créer ou reprendre une entreprise mais vous ne savez pas par où commencer ? Cette formation payante d’une semaine est le point de départ idéal. Aux côtés d’experts et partenaires du monde de l’entreprise, mesurez la pertinence de votre projet, testez sa faisabilité et construisez votre business plan. www.cote-azur.cci.fr

UPE06

19

Déc.

 SPEED buSInESS MEETIng SPéCIAL ADhéREnTS De 8h30 à 10h UPE06 – Avenue Guynemer Bât C2 Saint-Laurent-du-Var En 1 minute 30 présentez votre entreprise, vos produits et services et votre savoir-faire aux TPE et PME rassemblées pour développer votre réseau professionnel. www.upe06.com

INTO Days

29 > 31 janv.

 InTERnATIOnAL TOuRISM & InnOvATIOn DAyS Palais des Festivals et des Congrès Cannes Une première édition et déjà une belle ambition : « rassembler tous ceux qui réfléchissent, expérimentent, partagent un tourisme innovant en réponse à un consommateur plus exigeant, plus concerné, plus responsable ». Durant 3 jours, institutionnels, entreprises et autres acteurs du tourisme se retrouveront autour de nombreux workshops, master classes et ateliers débats. www.into-days.com

20

Mars

BA Event

 CCI nICE CôTE D’AzuR 20 bd Carabacel – Nice 800 RDV préprogrammés, 43 entreprises innovantes, 45 investisseurs, 36 donneurs d’ordres, 15 experts accompagnants, 58 partenaires et 350 visiteurs, les chiffres de l’édition 2018 ne laissent présager que le meilleur pour la prochaine édition de cet évènement incontournable sur la Côte d’Azur. www.ba06.com

save T h E

10 > 17

5 jours

D AT E !

AgENdA

Ça a eu lieu récemment ! DjAngOgIRLS AIx-MARSEILLE 2018

approcher les femmes du monde de demain et les intégrer aux transformations actuelles, c’est avec cette même ambition que Django Girls AixMarseille et Les Premières Sud, l’incubateur régional dédié aux entrepreneurEs et équipes mixtes innovantes ont investis TheCamp fin octobre et invités 44 femmes de 12 à 50 ans pour suivre une initiation gratuite de 2 jours au code et au développement web animée par 11 formatrices bénévoles. Parmi elles, Anneline Piotrowski. Participante lors de l’édition 2017, elle est aujourd’hui formatrice : « J'ai eu l'occasion en septembre 2017 d'assister à la première édition de Django Girls en tant que participante. Durant cet évènement j'ai pu rencontrer des femmes talentueuses qui m'ont fortement inspiré et conforté dans mon choix de poursuivre ma reconversion. En effet, à la suite de cet évènement j'ai travaillé au sein d'un grand groupe en alternance. Cette année, j'ai eu la chance de participer à l'édition Django Girls octobre 2018 en tant que formatrice au sein de The Camp. Cela a été pour moi une deuxième expérience très enrichissante. Les organisatrices m'ont donné l'occasion de m'exprimer devant toute l'assemblée afin de parler de mon parcours et j’ai pu prouver qu'il était possible peu importe son cursus ou son âge de s'initier dans le monde de la tech ». Une prochaine édition revient bientôt, pour tout savoir et ne rien manquer : www.djangogirls.org/marseille/ et www.lespremieressud.com.

R

START MAGAZINE 65


start Aime EvENTs & INcENTIvE

l’arbre à empreintes M A R Q u E z D u D O I g T, L E S E S P R I T S & LES CœuRS DE vOS COnvIvES ! Vous l’avez découverte lors de notre soirée de lancement au Royal Mougins le 16 octobre dernier, avec son arbre à empreintes, Lydia Bento a apporté une touche de poésie à notre évènement et a fait l’unanimité.

’est une animation originale et chargée de symboles qui renvoie le traditionnel livre d’or aux oubliettes. Axé sur le partage, l’échange, l’envie de faire plaisir et la volonté de garder un joli souvenir, « l’arbre à empreintes » réunit ce que vos invités ont de plus unique: leur empreinte digitale, qu’ils viennent apposer avec leur nom sur une toile créée pour l’occasion. Chaque marque trouve ainsi sa place sur l’arbre formant un nouvel ensemble aussi exclusif et singulier que votre évènement. Cette idée, Lydia la trouve un peu par hasard il y a quelques années lorsqu’elle cherche une animation pour célébrer le départ à la retraite de sa belle-maman, « pour cette fête de famille, je voulais quelque chose qui rassemble, j’ai d’abord conçu un arbre généalogique puis de fil en

C

aiguille cet arbre généalogique est devenu un arbre majestueux synonyme de vie, force et protection et ses feuilles, des empreintes comme pour avoir un souvenir unique et précieux de chacun des invités présents ». Des liens unis qui prennent racine, une initiative qui fait mouche et un évènement qui s’installe dans les mémoires de tous. Avec ABM Productions, l’agence d’évènementiel qu’elle dirige avec son conjoint Benjamin Maurand, Lydia créé la marque L’arbre à empreintes. Son petit plus à elle, son grand cœur et l’humain qu’elle place au centre de ses préoccupations. Bien sûr, depuis, des centaines d’arbres à empreintes pré imprimés fleurissent sur Internet et il suffit de se servir mais la jeune femme va bien au-delà des choses. Pour un mariage, un

unE AgEnCE D’hôTESSES à LA hAuTEuR DE vOTRE IMAgE

66 START MAGAZINE

www.larbreaempreintes.com

M&Elles hôtesses s’adapte à vos besoins et vous propose un accompagnement privilégié depuis les premières lignes de votre projet jusqu’à la présence le jour de l’évènement pour la mise en place de ses équipes et le déclenchement des astreintes si nécessaire. Salons, congrès, inaugurations, manifestations sportives, lancements de produits, remises de prix et autres conventions, votre réception, c’est leur expertise ! 

m&Elles hôtesses

Parce qu’elles reflètent l’esprit de votre entreprise et représentent souvent le premier lien de vos convives lors de votre évènement, les hôtesses qui vous accompagnent jouent un rôle essentiel et méritent toute votre attention.

baptême, un anniversaire, un séminaire d’entreprise ou encore un lancement de produit, de 8 à plus de 200 personnes, Lydia, vous rencontre, s’imprègne de votre marque et s’inspire de vos envies pour confectionner un arbre personnalisé (logo, couleurs, style, taille etc.). Sur son e-shop, Lydia propose des kits prêts à l’emploi et un guide complet pour un résultat optimal mais, proche des gens, elle affectionne particulièrement le temps qu’elle passe durant votre évènement à animer et échanger autour de son arbre de vie. N’hésitez donc pas à lui confier vos invités, après tout l’entreprise, c’est aussi une famille et l’arbre à empreintes, un excellent moyen de figer les beaux moments que l’on partage ensemble. 

ccueil et émargement, gestion des vestiaires, orientation et gestion des flux, placement de vos invités, Street Marketing, distribution de cadeaux & goodies, animation commerciale, quels que soient vos besoins, les hôtesses expérimentées de M&Elles hôtesses allient performance et élégance et associent savoir-faire et savoir-être dans chacune de leurs tâches. Portée par six valeurs fortes - professionnalisme, dynamisme, rigueur, réactivité, méticulosité, confiance, l’agence

A

Maitrise d’un savoir-faire & Elégance d’une prestation Lumière sur vos évènements Large choix de missions Excellence de l’accueil Souvenir d’un moment d’exception www.m-et-elles.com


start Aime EvENTs & INcENTIvE

L E M A N O I R D E L ’ E TA N G

et vos évènements prennent une nouvelle dimension ! c’est un lieu exclusif et préservé où le temps semble comme suspendu… Niché dans les collines mouginoises, à seulement 20 minutes de l’aéroport Nice côte d’Azur et 15 minutes de cannes, le manoir de l’Etang apporte une touche d’inoubliable à vos évènements professionnels et privés. configuration « théâtre » pour une présentation optimale. Sans oublier qu’un parking pouvant accueillir plus de 50 voitures est également à votre disposition. Le Manoir de l’Etang c’est aussi un restaurant et une carte savoureuse. Le temps d’une pause-café, d’un déjeuner assis à table ou en buffet, sur la terrasse ou à l’intérieur, laissezvous surprendre par la cuisine généreuse de Sébastien Saint Paul. Le talentueux Chef du Manoir de l’Etang, s’exprime à travers des créations uniques confectionnées à partir de produits, frais, locaux et de saison. Avant de poursuivre votre travail, vous reprendrez bien un

peu de détente ? Alors que le Royal Mougins Golf Resort et le Golf Country club Cannes Mougins se trouvent tous deux à moins de 15 min en voiture vous permettant très facilement d’aller taper quelques balles entre deux sessions, Le Manoir de l’Etang se propose également d’organiser plusieurs activités de groupe afin de récompenser vos collaborateurs et/ou souder vos équipes. Pétanque, Badminton, yoga, le jardin devient ce que vous voulez et votre team building, un vrai moment de convivialité, de cohésion et de partage. Le temps d’une journée, ou plus si vous souhaitez combiner avec l’hébergement dans l’une des 19 chambres de l’établissement, pourquoi ne pas oser une nouvelle façon de travailler ? Celle où le plaisir et les jolis moments ont toute leur place. 

Le Manoir de l’Etang 66, allée du Manoir – Mougins Tél. 04 92 28 36 00 www.manoir-de-letang.com

ne halte reposante et gourmande dans un écrin de nature authentique », peuton lire sur la page d’accueil du site Internet de l’établissement et il suffit de passer le pas de la porte de cet endroit idyllique pour ressentir la puissance de ces mots et de la nature qui nous entoure. Constatez vous-même… Une sublime demeure du 19e siècle installée au cœur d’un parc paysager de 5 hectares, des chevaux en liberté, des herbes aromatiques cultivées sur place, des arbres fruitiers à perte de vue et un étang couvert de fleurs de lotus, le décor est à couper le souffle. Côté installations, tout est conçu pour transformer vos réunions, séminaires, congrès et autres conférences en sessions de travail créatives, stimulantes et efficaces. Entièrement équipés (Wifi, rétro projecteur, écran, paper board etc.) plusieurs espaces dédiés s’offrent à vous selon vos besoins, jusqu’à 20 personnes dans une salle privée avec des tables en U ou en carré ou jusqu’à 80 personnes en

u

START MAGAZINE 67


start Aime fOOd

#nouveauetdelicieux   

day by day à niCe Pour ConsoMMer autreMent Saviez-vous que le gaspillage alimentaire représente près de 29 kg par an et par français et qu’un tiers de celui-ci concerne les emballages jetables ? Pour endiguer ce fléau, certains agissent, à commencer par le 1er réseau français d’épicerie 100% vrac qui vient d’ouvrir un nouveau magasin au 3, rue Vernier à Nice. Pâtes, riz, légumes & fruits secs, céréales mais aussi vins, lessive, shampoing ou encore dentifrice, au total ce sont plus de 750 références qui nous invitent au zéro déchet. Munis de son contenant, (bouteille, sac, bocal…), il suffit de prendre ce que l’on veut et de régler au kilo. La guerre du packaging est en marche ! En ferez-vous partie ?  www.daybyday-shop.com

le Panier vrac à Cannes Pour vivre Bio et sans PlastiQue L’objectif 0 déchet à également sa figure de proue à Cannes grâce à Marianne Abadie et Pascal Richaud, deux convaincus reconvertis – elle était cadre sup’ et lui coiffeur – et à leur épicerie bio et sans emballage ouverte miseptembre. A l’intérieur de leur boutique de 50m² située au 66, boulevard de la République, plus de 400 références naturelles, bio et des produits de très haute qualité parmi lesquels des légumes provenant de producteurs locaux, des pains, gâteaux et viennoiseries confectionnées par les artisans de la région, des cafés d’exception venant du Vietnam et d’autres contrées lointaines ou encore des éponges, mouchoirs, recouvre saladier etc. en tissus recyclés certifiés Oeko-Tex.  Facebook : Le Panier Vrac – épicerie zéro déchet

Kuisine à soPhia Pour des Pauses deJ’ GourMandes Il a ouvert ses portes il y a quelques semaines seulement Place Sophie Lafitte et quand on sait que derrière ce snack rôtisserie, il y a l’équipe adorable et expérimentée de La Dolce Vita située juste à côté et du Kililie’s à Nice (le meilleur brunch de la région, et on n’abuse même pas) on ne peut que se réjouir de cette nouvelle. A la carte, viandes et poissons cuits à la broche, accompagnés de légumes frais et variés, des plats ou sandwichs faits maison à partir de 6.80 €, une formule plat + dessert à 9.60 € et un grand choix de salades composées à partir de 6.80 €. www.kuisine.fr

Åre Water, Pour Goûter à l’exCePtionnel Elle nous vient de Suède et elle apporte avec elle toute la pureté de son territoire originel. Issue de la source d’Åre, une ancienne station thermale à l’environnement préservé mais aussi l’une des rares sources minérales naturelles certifiées dans les pays nordiques, l’eau minérale naturelle Åre est pourvue de la plus haute classification : Superior. Et pour cause, embouteillée directement près d’une source souterraine protégée, l’eau filtrée par des couches de sable et de moraine créées par la calotte polaire, contient naturellement 84% d’oxygène, très peu de nitrites et nitrates et est riche en sels minéraux naturels. Des qualités appréciées et reconnues, la marque vendue uniquement en Suède, France, Monaco, Singapour et hong Kong s’est vue remettre trois médailles d’or au Concours des Eaux Gourmet de l’AVPA en 2017 et 2018.  www.arewater.com

68 START MAGAZINE


start Aime fOOd

LE FIGUIER D E S A I N T- E S P R I T

pour des fêtes d’exception c’est une table que les plus gourmands et les gourmets ne se lassent pas de recommander. Et pour cause, l’établissement de l’emblématique et passionné chef christian morisset propose une cuisine savoureuse et délicate aussi agréable pour les yeux que délicieuse pour les papilles.

séduire par l’œuf de poule fumé, caviar Osciètre d’origine Pologne « Maison du Caviar de Paris » et le Risotto aux pépites de pois chiche, maïs et truffes. Vous ne pouvez pas attendre jusque-là ? L’établissement vous propose chaque jour (hors jours fériés), Le déjeuner de Christian Morisset : entrée/dessert ou plat/dessert – 42 €, entrée/plat – 48 € et entrée/plat/dessert – 55 €. En famille ou avec vos collaborateurs pour une pause bien méritée entre deux sessions de travail intenses, osez le Foie gras des Landes poêlé ou l’œuf de ferme mollet, la pêche du jour ou la pressa de porc Ibérique rôtie et enfin la pomme « Chanteclerc » façon Tatin avec son puits de mendiants ou la crêpe « cannelloni » mousse chocolat Sierra Léone 80%. 

Le Figuier de Saint-Esprit 14, rue du Saint-Esprit – Antibes Tél. 04 93 34 50 12 www.restaurant-figuier-saint-esprit.fr

LE FIGUIER DE SAINT-ESPRIT

dossé aux remparts du Vieil Antibes, le restaurant est une véritable parenthèse hors du temps. Dans la salle joliment décorée où les poutres apparentes et les lustres art-déco côtoient des tables à la vaisselle en verre réalisée par des artistes locaux ou dans le sublime patio conçu autour d’un magnifique figuier quarantenaire où les pierres apparentes flirtent avec les nappes blanches et l’écran plat offrant une vue de l’action qui se joue en cuisine, il suffit de pénétrer quelques instants à l’intérieur de ces murs pour ressentir immédiatement cet esprit « maison de famille » si cher à l’équipe qui nous reçoit. Car c’est cela Le Figuier de Saint-Esprit, une belle histoire de famille initiée en 2007, par Christian, Josiane, son épouse et leurs deux fils, Jordan et Matthias, également en cuisine. La cuisine justement, elle est juste, maitrisée, raffinée et authentique.

A

des fêtes inoubliables A l’occasion des fêtes de fin d’année, le Figuier de Saint-Esprit reste ouvert et nous invite à nous retrouver avec nos proches pour partager un pur moment de plaisir et de convivialité qui marquera les palais et les mémoires. Au Menu à Noël pour le réveillon du 24 et le déjeuner du 25 décembre à 140 €/personne : amuse-bouche, Noix de coquilles Saint-Jacques de la Baie de Morlaix rôties en croûte truffée, Sole filet cuite au Teppan yaki, poularde fermière, la traditionnelle bûche aux citrons du pays, mignardises et chocolats. Pour le diner de la St-Sylvestre, le 31 décembre (209 €/pers), succombez, entre autres, au homard bleu rôti, au filet de biche façon Wellington ou encore la Sphère litchi et eau de rose. Le 1er janvier, poursuivez le plaisir avec le déjeuner du nouvel an (140 €/pers) et laissez-vous

penDant leS fêteS c’eSt auSSi un Service traiteur pour voS SoiréeS et cérémonieS. Choisissez, réservez puis retirez sur place vos entrées et plats variés. Bénéficiez également de produits frais d’excellence à emporter : foie gras entier des Landes mi-cuit, Chutneys de fruits, saumon Gravlax et chocolats maison. Retrouvez également les produits « traiteur » du Figuier de Saint-Esprit à la pâtisserie « Marianne », chez Alexis Peiro – 6 avenue Henri Isnard Vence – 04 93 58 06 09

START MAGAZINE 69


start Aime s p O rT & B I E N - êT r E

trouver la motivation OU COMMENT INSCRIRE SON ACTION DANS LA DURéE ?   

PAR JULIEN HOLTZER

Dans l’article du numéro 1, j’écrivais sur la reprise et le maintien d’une activité sportive régulière. Parmi les premiers commentaires reçus, un sujet revenait souvent : la chance d’avoir la motivation nécessaire.

#

ONSEBOUGE

’est effectivement la première réaction que j’entends quand je présente mon expérience, pourtant je n’ai ni l’impression ni l’envie que mon exemple soit un cas particulier ou le fruit du hasard. J’ai donc réfléchi à ce qui s’est produit et j’ai eu envie d’écrire sur le sujet en essayant sa généralisation à tous les domaines et pas seulement la pratique du sport.

C

la motivation n’est pas un don Cette interpellation est un mélange d’admiration et de regret : « Toi, tu es motivé. » Et à force de l’entendre, j’en suis arrivé à m’interroger : est-ce vrai ? Suis-je plus motivé que la moyenne ? Avec les conséquences que ça peut avoir : est-ce que je vais perdre ma motivation ? Est-ce que mon expérience ne pourrait pas être similaire si je voulais faire autre chose ? Il ne faudrait pas que la motivation soit un don ou une qualité. Déjà ça ne serait pas encourageant pour tous ceux qui se sentiraient dépourvus de motivation, et ça fournirait une bonne excuse pour ne pas se remettre en question et ne pas changer ses habitudes. C’est sans doute la raison d’une part des commentaires reçus mais restons positifs et regardons au-delà. Mieux vaut considérer que la motivation est une qualité : à ce titre, elle peut donc s’acquérir, et c’est un bon point de départ. Ce qui a malheureusement un corollaire : elle peut se perdre. D’ailleurs sur ce point, je pense que tout le monde a pu en faire l’expérience, c’est comme le courage, et les exemples individuels ou collectifs de tentatives et de renoncements sont nombreux. 70 START MAGAZINE

Si la différence entre don et qualité est importante, c’est parce qu’on peut partager ses qualités, mais pas ses dons. Et ce partage est essentiel, il nous rend plus fort et nous met à égalité pour franchir un obstacle comme la pratique régulière du sport dont je parlais, mais également pour entreprendre toute activité nouvelle. Dans notre activité professionnelle, on peut même considérer la motivation comme une compétence, et mettre en place un plan d’action : acquérir cette motivation, la mettre en pratique, et devenir expert en motivation !

Chercher la motivation, c’est d’abord se fixer des objectifs Après avoir redéfini la motivation comme une qualité ou une compétence, je me suis demandé si je l’avais, et comment elle était apparue. Soyons franc, je ne suis toujours pas persuadé d’être un champion de la motivation – tout comme je ne suis pas un champion du sport. C’est donc un paradoxe, mon expérience est le fruit d’un hasard. Si j’ai commencé à écrire ces articles, c’est bien parce que je suis persuadé que tout lecteur pourrait avoir les mêmes expériences, et tant mieux si ce ne sera pas par hasard mais en cherchant les mêmes résultats. Tout le monde peut être motivé, c’est un postulat de départ. Puisqu’on a déjà convenu que ce n’était pas un don, c’est-à-dire sur lequel nous n’avons pas de maitrise, alors on peut mesurer cette motivation initiale, la faire grandir, et la comparer. Elle évoluera dans le temps, remise en cause par beaucoup d’éléments dont nous avions déjà parlé dans le premier article : notre temps disponible, la diversité de nos activités, les obligations de la vie, notre capacité physique, nos moyens matériels et financiers. Il y a heureusement d’aussi nombreux éléments qui vont la renforcer et la faire durer : les progrès réalisés, les commentaires positifs de notre entourage, la satisfaction des résultats obtenus. C’est là que se trouve selon moi la clé pour trouver la motivation : bien définir ses objectifs et définir les résultats attendus. Nous sommes notre propre ennemi à trop souvent rechercher une impulsion magique de départ – allez, aujourd’hui je me motive – sans connaitre ce qu’on fera demain ou ce qu’on peut raisonnablement espérer obtenir dans un mois, dans six mois ou dans un an.

Motivation et persévérance : les deux font la paire ! Et oui, pour se remettre en cause et changer ses habitudes, il y a bien eu un instant particulier, une minute où on a eu cette dose nécessaire de pure motivation qui peut susciter de l’admiration. Mais c’était une étincelle sur laquelle il faut souffler régulièrement pour entretenir la flamme. Pour moi, le changement principal a été la pratique quotidienne du vélo. Il y a de nombreuses raisons pour conserver une très bonne motivation dans mon cas : forme physique, économies réalisées, protection de l’environnement, gains de temps, baisse de stress, etc. Mais parfois ça ne suffit pas : la motivation n’est plus au rendez-vous. Est-ce qu’il faut pour autant baisser les bras ? Avec le temps, j’ai appris à laisser ma motivation en roue libre, pour faire une analogie avec le vélo, quand elle était en baisse, et à la laisser remonter d’elle-

mIEUx vAUT «cONsIdérEr QUE lA mOTIvATION EsT UNE QUAlITé : À cE TITrE, EllE pEUT dONc s’AcQUérIr, ET c’EsT UN BON pOINT dE dépArT.

»

même. Cela veut dire que la motivation ne doit pas être un objectif en soi, et c’est ce que j’appelle persévérer : continuer à mener ses activités, d’autant plus facilement qu’on les fait régulièrement et qu’on a acquis des automatismes.

une lutte contre le temps, les aléas… et soi-même ? Si on interroge sa mémoire, on observera que les exploits sont souvent présentés comme des luttes : un formidable effort, le dépassement de soi, la volonté contre le destin. Ce qui ferait de la recherche de motivation une lutte. Vouloir garder sa motivation, cela nécessite de la préserver de tout ce qui peut l’atteindre. Le temps qui passe atténue toute passion, on le sait. Les aléas de la vie, du plus banal au coup du sort contre lequel on ne pourra rien faire, nous en aurons notre lot. Mais se fixer comme but d’être toujours au maximum de sa motivation, c’est une lutte contre soi-même et nous sommes un redoutable ennemi. Toute cette réflexion m’a donc permis de mieux comprendre qu’il faut persévérer en se concentrant sur ses objectifs : même une lente évolution ou une temporisation de ses efforts font des merveilles pour re-booster sa motivation. 


start Aime s p O rT & B I E N - êT r E

(h)être SE SERvIR Du SPORT DE hAuT nIvEAu POuR P E R f O R M E R D A n S L’ E n T R E P R I S E t ce n’est pas JeanFrançois Bachelot, ancien joueur de tennis professionnel, diplômé d’un Master en Management du Sport et Emmanuel heussner, ancien tennisman de haut niveau, capitaine de l’équipe de Coupe Davis à Monaco, qui diront le contraire ! Ensemble, ils viennent de créer (h)être pour venir en aide aux chefs d’entreprise en difficulté. Stress au travail, impératifs de résultats, conduite managériale, instabilités économiques, gestion intergénérationnelles, les difficultés du dirigeant d’aujourd’hui sont nombreuses, c’est pourquoi, (h)être propose une série d’outils et de techniques pour l’accompagner dans les épreuves qu’il rencontre.

E

Cohésion, communication, mental, confiance, motivation… définitivement, le sport et l’entreprise partagent des valeurs communes, celles qui conduisent à une culture de la performance synonyme de succès.

des offres conçues pour vous faire atteindre vos objectifs Comment font les grands champions pour gérer la pression ? quels sont les secrets de leurs succès et comment font-ils pour rester de fantastiques compétiteurs malgré les enjeux ? A travers des photos, vidéos, enseignements techniques et stratégiques, immersions, mises en situation et anecdotes vécues, découvrez ce qui fait la différence auprès des plus grands dans un programme de coaching surmesure et une offre variée :  INTERVENTION Intervention coaching ou acteurs du sport de haut niveau. Durée : 2h  COACHING INDIVIDUEL Séances en toute discrétion adaptées aux cadres dirigeants. Durée : 1 h

 SEMINAIRE PRO En immersion au Beachcomber French Riviera situé au cœur de la Mouratoglou Tennis Academy, vivez un séminaire hors du commun entouré des grands athlètes de demain. Durée : ½ journée ou journée entière  PROGRAMME ELITE Un programme personnalisé et une immersion totale dans votre entreprise. Durée : à partir d’1 mois et plus

Sans oublier les conférences interactives pendant lesquelles des intervenants prestigieux, sportifs de haut niveau ou entraineurs reconnus partagent leurs expériences et transposent les clés qui leur ont permis de performer au plus haut niveau. Parmi eux, le double médaillé d’or aux JO, le nageur Alain Bernard ! 

E R T O V

E L L A SE SPORT D

TE DIREC

MENT

VO CHEZ

US !

FINI LE COACHING À DOMICILE TRADITIONNEL !

La salle de sport entière et les bienfaits de ses équipements arrivent maintenant chez vous avec les conseils et le savoir-faire d’un coach sportif à la maison. Perte de poids, remise en forme, préparation physique ou prise de masse, quel que soit votre objectif, votre coach personnel vous propose un accompagnement complet pour atteindre votre but et dépasser vos limites. Qui a dit que la réussite n’appartenait qu’aux autres ?

HUGO DE FRANCESCO / QUENTIN CUBIZOLLE homesport.contact@gmail.com / 06.16.99.43.86

72 START MAGAZINE


start Aime s p O rT & B I E N - êT r E

L-V R I V I E R A S PA

confiez votre Spa à de vrais professionnels ! d’exécution donc que les jeunes entrepreneurs doivent à leur réactivité avec leurs clients et salariés mais également à la proximité qu’ils tiennent absolument à préserver pour conserver les valeurs de leur entreprise : « Nous ne voulons pas transformer notre PME en usine. Il est très important pour nous d’être très souvent physiquement sur place, et continuer à faire nos entretiens mensuels avec tous les salariés de la société. Nous allons essayer d’atteindre la taille critique d’une quinzaine de Spas et 60 salariés, au-delà nous ne proposerons que des missions de consulting et d’accompagnement ». En effet, l’autre activité de L-V Riviera Spa, c’est la LV Riviera School permettant quant à elle de dénicher, former et recruter les talents de demain. 

l-v riviera spa propose l’externalisation complète ou l’accompagnement des spas hôteliers. e Spa d’un hôtel est souvent considéré comme un parent pauvre de l’hôtellerie. Or, un Spa est un véritable vecteur de croissance pour n’importe quel établissement, encore faut-il bien le gérer, et ça c’est tout un métier ! Ce métier, c’est celui de Lionel Vinciguerra, ostéopathe de formation et masseur bien-être et Mike Blackmann, titulaire d’un Master 2 en gestion d’entreprise. Les deux amis d’enfance ont unis leurs forces et leurs visions pour développer L-V Riviera Spa, une société spécialisée dans la gestion et l’exploitation de Spas hôteliers. Entourés de leur équipe spécialisée, composée d’un comptable, un responsable Rh, un responsable du lancement de spas, un office manager, un graphiste, d’une formatrice et, sur le terrain, 11 spa managers et 35 esthéticiennes diplômées, les deux entrepreneurs proposent une offre de service complète et variée conçue pour répondre aux besoins de chacun :

L

Externalisation totale en salariant leurs propres esthéticiennes ou

Audit de dysfonctionnement Courtes missions sur le fonctionnement du Spa

Missions d’une semaine à un an pour améliorer un domaine précis (Rh, marketing, gestion des stocks, commercialisation…) Etude architecturale avec une conception de plans en 2D et 3D Création d’un business plan Ergonomie & agencement E-réputation Cohérence prix/marques Visites mystères etc… Expertise, flexibilité mais aussi transparence, satisfaction clients, polyvalence, esprit d’équipe et innovation sont les maitres mots de L-V Riviera Spa qui confirme l’importance d’une structure bien encadrée au sein d’un établissement hôtelier, « un Spa mal géré engendrera de mauvais avis sur Internet et une perte du taux d’occupation. Notre rôle est d’assurer une vraie tranquillité d’esprit et jusqu’à ce jour, nous avons obtenu des résultats d’exploitation très supérieurs à des gestions en interne dans 100% des cas », explique Mike blackmann. Une véritable force

L-V RIVIERA SPA

en quelqueS chiffreS…

10 ans d’expérience dans les spas hôteliers

6 ans d’expérience dans la gestion de spas hôteliers

100% de contrats renouvelés

11 spas en gestion en France (parmi lesquels le Five Seas Hôtel à Cannes, Le Château de la Chèvre d’or à Eze, Le Kyriad prestige à Lyon, le Golden Tulip de Sophia-Antipolis ou encore le Nhow à Marseille).

START MAGAZINE 73


start Aime I m m O, d é c O, d E s I gN

PRESTIGE I N T E R N AT I O N A L R E A LT y

la proximité d’une entreprise familiale, la force d’un réseau ! durer dans un marché en mutation constante où la concurrence fait rage, l’enjeu est de taille mais l’entreprise indépendante et familiale a su relever le pari jusqu’à devenir un acteur incontournable de l’immobilier azuréen. Une réussite qu’il doit à une stratégie de développement bien léchée et une expertise évidente.

ans l’immobilier depuis 1998, Nicolas Brouste a fondé Riviera Immo conseil en 2011. En 2014, il rachète Agence Prestige International à Opio afin de proposer un pôle haut de gamme sur tout le sud de la France. Très vite, l’entreprise se fait un nom, reconnue pour son sérieux, la qualité de ses services et l’écoute de ses clients. Achat, vente, location, gestion, défiscalisation, viager, de Monaco à centre Var, du bord de mer à l’arrière-pays, « quels que soient vos besoins, on a toujours un type de produit à vous proposer » confirme le fondateur.

D

74 START MAGAZINE

Une expérience du terrain, un accompagnement sans faille, une relation de confiance sur le long terme, un travail dans les règles de l’art et une disponibilité 7j/7, autant d’atouts qui donnent à Prestige International Realty ce petit quelque chose qui fait la différence.

Projets ficelés, développement maitrisé Outre son sérieux et son expertise, Nicolas Brouste sait qu’il lui faut sans cesse se renouveler pour répondre aux besoins de clients

toujours plus exigeants dans un marché en constante évolution. Rejoint par son fils Thomas en 2015, les deux hommes multiplient, depuis, les nouveautés chaque année. En 2017, ils prennent le pari de transférer l’agence d’Opio à Juan-les-Pins, pour centraliser leur savoirfaire et concentrer leur travail « là où tout se passe. A Juan-les-Pins, nous sommes au cœur du marché des actifs, des résidences principales et secondaires, des investisseurs ou encore de ceux qui défiscalisent en Loi Pinel ». Autre innovation, l’agence travaille avec un logiciel lui permettant de partager les mandats de vente avec 400 autres agences de la Côte d’Azur, une méthode de travail différente et collaborative conjuguant proximité et force d’un réseau. En 2018, Prestige International Realty a lancé la commercialisation de programmes neufs et à pour l’occasion embauché une spécialiste dans ce domaine. L’agence, qui a ouvert ses portes à une artiste locale pour exposer a aussi créé des partenariats avec une décoratrice d’intérieur, une experte Feng Shui et un service de location saisonnière. Enfin 2018, a également été marquée par une présence accrue sur les réseaux sociaux et la prise de vue par drone, « l’avantage de collaborer avec la jeunesse d’un fils accro aux nouvelles technologies » reconnaît le chef d’entreprise. Pour 2019, Nicolas Brouste nous le confirme, « de nouveaux projets sont actuellement dans les tuyaux, parmi lesquels un partenariat avec des refuges, la cause animale me tenant particulièrement à cœur ». 

Prestige International Realty 80 Boulevard Raymond Poincaré Juan-les-Pins Tél. 04 97 04 31 04 www.prestige-immo.fr


D’une épaisseur de 5.5mm, la natte se dissimule sous votre carrelage pour offrir une température diffuse grâce au câble chauffant et à son thermostat numérique. Gain de place assuré ! Chauffage doux et économique, parfait tout au long de l’année et idéal entre deux saisons. Nous avons installé cette technologie dans un espace dédié au cœur de notre showroom. Venez découvrir son fonctionnement et ses avantages.

un carrelage trompe l’œil qui devient marbre ?

élégant à souhait, ce revêtement reproduit les veines du marbre de façon continue. Grandes plaques d’1m x 3 en faible épaisseur (7 mm), il apporte design et style. D’une grande résistance, il est garanti 20 ans.

Cacher son radiateur sous le carrelage ?

LAISSEz-vOuS SuRPREnDRE ! La maison familiale fondée en 1964 et spécialisée dans le carrelage nous invite dans son showroom pour nous faire découvrir les matériaux et les innovations de demain. Laissez-vous surprendre tant par leurs aspects esthétiques que par leurs caractéristiques techniques et laissez place à votre créativité !

du carrelage ou du bois ?

C’est du carrelage en 14mm pour l’intérieur comme pour l’extérieur, garanti 20 ans qui résiste à tous les chocs. Vivez sans vous soucier de votre carrelage grâce à sa haute résistance aux salissures et aux tâches indélébiles. Certifié LEED, ce matériaux répond aux normes écologiques et est antibactérien 24h/24.

LES NOUVEAUTES 2019 SONT DEJA EN MAGASIN !

Effets métallisés et couleurs pastels sont les tendances de demain, venez les découvrir au showroom du lundi au samedi. Un conseil ! Sortez vos mains des poches, touchez les matériaux, sentez les textures… et laissez-vous surprendre. Atelier Sauze 152 route du Cannet - Mougins www.atelier-sauze.com START MAGAZINE 75


start aime AU TO

AuTOMObILE

Quoi de neuf ?   

MINIBUS éLECTRIqUE

la ville d’antibes s’équipe !

DS STORE ANTIBES un P zERO

World Pirelli à Monaco

petits bijoux à découvrir au plus vite !

  

Après Los Angeles et Munich, c’est dans la Principauté que le troisième flagship store de la marque au P allongé s’est installé fin septembre. Un emplacement comme une évidence et un lieu dédié de 900m² dans lequel les propriétaires de voitures de sport ou de luxe peuvent se rendre pour changer leur pneus mais aussi bénéficier de services conçus pour satisfaire les clients Prestige de Pirelli comme le service voiturier ou le traitement céramique de la carrosserie. A noter également que ce bel écrin est le seul endroit où il est possible de retrouver toute la gamme Pirelli depuis les produits du catalogue sport automobile jusqu’aux véhicules de collection en passant par les pneus motos et vélos. 

Ils étaient nos partenaires

e

pour notre belle soirée Riviera Press à l’AC hôtel by Marriott Ambassadeur d’Antibes Juan-les-Pins et ils ont éblouis les yeux de tous

JEU DE DUPES

à Cannes

nos convives. Ils, ce sont les véhicules du nouveau site entièrement dédié à la marque DS qui a ouvert ses portes en avril dernier au 1945, route de Grasse. DS3, DS3 Cabriolet, DS4, DS4 Crossback, DS5 et le tout nouveau DS7 Crossback sont désormais visibles dans le DS Store. Design, confort, élégance et technologies de pointe, laissez-vous séduire, vous aussi, par la signature DS automobiles. 

76 START MAGAZINE

lle avait lancé un appel d’offres pour mettre en place une navette électrique capable de réaliser 50 000km sur une période de 3 ans, c’est avec le minibus Geco fabriqué par ASPP Technology que la ville d’Antibes vient de concrétiser son projet. Equipé de batteries Lithium offrant une autonomie de 80km minimum, le véhicule, qui se conduit avec un permis B et offre un accès facile à son bord (marchepied mobile, volume important, plancher bas et plat, poignées…) va de la Rue de la République au Boulevard d’Aguillon en passant par la place Nationale et la Rue Aubernon. 

’est une grande première dans la région Sud et c’est à Cannes que ça se passe ! Pour poursuivre son engagement envers la sécurité de la ville et favoriser la mobilité pédestre, David Lisnard,

C

maire de Cannes a choisi de participer à une expérimentation nationale jusqu’au 1er avril 2020. Un passage piéton en 3D a donc été réalisé devant la mairie, rue Felix Faure, incitant les automobilistes à respecter la limitation à 30km/h et les curieux à traverser où il faut ! Pari réussi, ce dispositif interpelle déjà les piétons et les conducteurs. 


NICE 248, Bd du Mercantour 04 22 52 60 18 www.mozart-autos.com

LE CANNET 1 040, Av du Campon 04 22 52 60 48

mazda@mozart-autos.com


start aime cONNEcTés

#applis   

S’il faut avouer que certaines ne servent pas vraiment à grand-chose, d’autres applis nous facilitent vraiment le quotidien et nous aident à mieux vivre. La preuve avec notre sélection du moment !

too good to go, Pour ne Plus GasPiller

centralienne sensible au gaspillage alimentaire. Après un passage dans l’industrie agroalimentaire, elle confirme son besoin de s’engager contre le gaspillage. Grâce à son application, chaque commerçant peut désormais écouler ses invendus et éviter ainsi la poubelle. Comment ça marche ? Après une inscription gratuite et

sans engagement, mettez en ligne des paniers composés de vos invendus et votre heure de fermeture, l’utilisateur peut ensuite passer commande et payer directement en ligne puis venir récupérer sa box à l’heure de collecte indiquée. « Juste du bon sens » pour Thierry Marx, Chef du Mandarin Oriental, déjà fan de l’initiative.  www.toogoodtogo.fr

« Sauve le monde et ton appétit en 3 clics », la baseline en dit long sur le pouvoir de cette appli lorsque l’on visite le site Internet de cette startup fondée en juin 2016 par Lucie Bash, ingénieure

Play outside Pour Maitriser le teMPs de Jeux vidéo de vos enfants

78 START MAGAZINE

A tous les parents qui ne supportent plus de voir leurs enfants enchaîner des heures de Fortnite, Fifa ou Red Dead Redemption et qui passent leur temps à leur demander sans cesse de mettre la table ou de ranger leur chambre, deux anciens étudiants de Sophia Antipolis répondent par Play Outside, une appli qui permet aux parents de confier des

missions à leurs enfants et ensuite de les récompenser grâce à des bonus débloquables dans leurs jeux vidéo ou du temps de jeu supplémentaire. Avis aux enfants – ou aux chéris trop « gamer » – vos parents ou votre petite copine ont même le pouvoir de définir des temps de jeu chronométrés. Vous êtes prévenus !  www.playoutside-app.com

DRIVEKIDZ

pour Simplifier et partager leS trajetS De voS enfantS

« Maman, on va être en retard pour mon entraînement de foot ! », « Papa, tu peux venir me chercher au collège et me déposer au centre commercial s’il te plaît ? ». Ce sont des phrases que tous les parents ont entendues ou ne vont pas tarder à entendre et qui peuvent vite devenir un casse-tête et nécessiter une organisation presque militaire pour chacun. Maman ellemême, c’est pour proposer une véritable solution aux familles que Marine Verdier a créé DrivekidZ.com, une plateforme collaborative et sécurisée de mise en relation des parents en vue d’optimiser le transport régulier ou ponctuel des enfants. Le fonctionnement est simple, on s’inscrit en quelques clics, on indique les trajets recherchés ou ceux que l’on propose, on trouve d’autres parents avec qui l’on rentre en contact pour faire connaissance et on profite de ces trajets partagés en toute sérénité. Merci Marine ! www.drivekidz.com


start aime cONNEcTés

Time N’ joy

+ de 1 500 jeux concours qui ont été organisés. Résultat, + de 4 000 gagnants ont remporté des places pour assister à des concerts, des spectacles, des pièces de théâtre, des festivals, des évènements sportifs et bien d’autres... Un service disponible en région PACA (de Monaco à Marseille), Paris, Lyon et Toulouse. 

gAgnEz En vISIbILITé ET En TEMPS POuR PROMOuvOIR vOS évènEMEnTS

TIME N’ JOY

leS chiffreS cléS :  dresser le bon message à la bonne audience et sur le bon support est aujourd’hui une problématique dont chaque organisateur d’événement doit faire face. Forts de ce constat, 4 fondateurs passionnés par le secteur de l'événementiel et de la communication ont décidé de créer Time N' Joy, une solution clé en main efficace pour faciliter la promotion de chacun de vos événements. Parfaite alternative entre nouvelles technologies et outils de communication, Time N' Joy permet, en quelques clics, d'entrer en contact avec des milliers d'utilisateurs intéressés par vos événements grâce à des messages ciblés et personnalisés, envoyés sur différentes plateformes (site web, application mobile et Facebook Messenger), garantissant pour vous diffuseur, un suivi efficace de vos campagnes de

A

communication et pour l’internaute, des évènements selon leurs goûts et leur localisation. Parmi les outils mis en place par la start-up niçoise, le Chatbot Messenger, un agent conversationnel qui permet d’automatiser et accompagner un utilisateur de ses recherches d’informations.

Comment ça fonctionne ? Directement accessible depuis le site wwwtimenjoy.fr, la page Facebook « Timenjoy » ou via Messenger, Joy, accueille l’utilisateur et l’accompagne pour trouver l’événement culturel, sportif ou festif qui lui fait plaisir. Plus il l’utilise, plus les suggestions effectuées seront personnalisées et affinées selon ses préférences et habitudes de sorties. Mais Joy, c’est également la reine des bons plans et des jeux concours. Depuis 1 an, c’est

700 000

+ de messages envoyés depuis le Chatbot en 1 an

100 000

+ de événements référencés

1 500

+ de jeux concours organisés

4 000

+ de gagnants et sourires

GooGi SPÉCIALISTE DES CADEAUX ET OBJETS ECO-DURABLES Le développement durable est au cœur de nos préoccupations. Vous êtes engagés dans une démarche éco-durable ? Que vous soyez une Entreprise, une Collectivité ou une Association, nous vous proposons, à travers une série d’objets et cadeaux publicitaires bio et naturels, une manière de vous différencier très nettement en présentant à vos clients des objets et cadeaux d’affaires originaux tout en véhiculant une communication orientée développement durable. La publicité par l’objet est un vecteur fort de communication !

Agence Conseil en Communication Promotionnelle Tél. 09 72 56 90 11 - Mail : contact@googi.fr - site : www.googi.fr RDV & SHOWROOM : FUTURCOM - bureau A10 105, avenue de la 1ère Armée - Bat A - 83300 Draguignan

START MAGAZINE 79


start aime NOËl

#shoppinglist   

Il y a ceux qui prennent leur rôle de Père-Noël très au sérieux et adorent passer de magasins en magasins, les bras chargés de paquets, à la recherche du cadeau idéal et il y a ceux qui errent désespérément entre les rayons bondés la veille de Noël en espérant trouver un cadeau différent de celui de l’année précédente. Pour ceux-là, START vous dévoile sa wish list, une sélection de cadeaux originaux, tous issus du savoir-faire local !

2

azurée

1

Comme avant

Fondée en 1940, Azurée, la PME familiale installée à Grasse est devenue une icône du style French Riviera. Ballerines, trotteurs, escarpins, bottines, mules, sandales, bottes mais aussi maroquinerie, l’identité de la transparence, le savoir-faire de la marque et ses créations audacieuses synonymes d’élégance à la française séduiront toutes celles qui rêvent de mettre leur silhouette en valeur. Nos coups de cœur : la bottine Bortal à 194 € et la botte Bospi à 269 €. www.azuree.fr

3

anisette design Des cosmétiques naturels et artisanaux fabriqués à Marseille, c’est le pari de la marque « Comme Avant » qui recréé savons, dentifrices et autres crèmes corporelles à partir d’ingrédients naturels sans conservateurs, sans colorants et sans parfums. Un coffret cadeau « Découverte » contenant entre autres un savon naturel à l’huile d’olive, un shampoing à l’Argan et un déodorant en poudre aux racines d’iris de Florence dans un joli pochon en coton bio est le cadeau parfait pour celles qui souhaitent prendre soin d’elles de manière responsable. Coffret « Découverte » Comme Avant 55.30 € www.comme-avant.bio

80 START MAGAZINE

Elle fait de la petite papeterie et on adore ses créations qui embellissent le quotidien avec un brin de poésie. Anisette Design – ou plutôt Virginie, la créatrice – imagine et conçoit des mobiles, des guirlandes, des faire-part, des pochons à dragées et ce qui sera un super cadeau pour tous les addicts de déco : des affiches. « Enfants », « Bohèmes », « Citations », « Jour de fêtes » et nos préférées « Niçoises » pour rendre hommage à sa ville, plusieurs collections sont disponibles pour satisfaire tous les plaisirs. www.anisette-design.com


start aime NOËl

5

alourashop

4

la Plàia

100% française – et même 100% niçoise – la marque La Plàia fabrique tous ses bijoux à la main dans le respect des traditions de la joaillerie artisanale. Réalisés à partir des matériaux les plus nobles (argent 925 millièmes, or 750 millièmes, gemmes naturelles…), elle signe des collections de bagues, manchettes, bracelets, colliers, pendentifs et sautoirs, qui rappellent les galets des plages de notre territoire, véritable identité de Nice. Un cadeau parfait pour toutes les élégantes locales. wwww.laplaia.com

Vous le connaissez ce pote ? Supporter inconditionnel du Gym, il fréquentait déjà les travées du Ray et ne manque aucun match à l’Allianz. Amoureux de sa ville, il dit « Paillassou », « Raïsse » et « Stoufia » ? Alors ne cherchez pas plus loin, c’est chez alourashop.com que vous allez trouver le cadeau qu’il va adorer à coup sûr ! Sweats, t-shirts, casquettes mais aussi sacs de plage ou bijoux pour lui, pour femmes et pour pitchouns, la fierté d’être niçois(e) ne s’achète pas, elle s’affiche ! www.alourashop.com

6

nougat Jonquier

Voilà un cadeau qui ravira les plus gourmands ! Et c’est à la Maison Jonquier installée à Ollioules qu’on le doit. Un nougat blanc tendre, un nougat noir souple, un sirop de menthe fraîche et une pâte à tartiner choco-noisettes, c’est ce que l’on retrouve dans la Box de Noël conçu par la maison varoise fondée il y a 130 ans. Un délice pour les papilles et une belle occasion de perpétrer la tradition méditerranéenne des 13 desserts de Noël. Box de Noël Maison Jonquier – 29 € www.nougat-jonquier.fr

Première en franCe Le Printemps Polygone Riviera s’est habillé des décors magiques du grand magasin parisien et a dévoilé son nouvel apparat à la foule émerveillée le 14 novembre dernier. L’occasion, pour le centre commercial à ciel ouvert de lancer officiellement les festivités. Jusqu’au 6 janvier, animations féériques, illuminations géantes, patinoire, village de Noël, chants de Gospel et autres traditions de Noël attendent les petits et les grands enfants. www.polygone-riviera.fr

START MAGAZINE 81


start aime NOËl

2

“Ugly christmas

1

SWEATER DAy”

On succombe à la tendance ?

#

3

4

RIDIPULL

ous vous souvenez de Marc Darcy et de l’énorme renne qu’il arbore sur son horrible pull de Noël lorsqu’il rencontre Bridget Jones ? Et bien, depuis ce film sorti en 2001 et cette scène mythique, le pull-over de Noël kitsch est devenu un véritable vêtement tendance à tel point qu’une journée internationale a même été décrétée chaque 3e vendredi de décembre. Cette année, c’est donc le vendredi 21 décembre que vous pourrez troquer le costume pour votre « ugly Christmas sweat » ! Comme ça nous fait rire et qu’on adore ce genre de phénomène, on n’a pas résisté à l’envie de vous faire notre petite sélection des pulls les plus « originaux » et il y en a pour tous les – mauvais – goûts. 

v

1 2 3 4 5 6

Primark 18 € www.emp-online.fr 64.99 € C&A 15 € www.amazon.com 29.99 € www.amazon.com 19.90 € H&M 19.99 €

5

6

82 START MAGAZINE


start aime NOËl

#Oncraquepour LES bûChES DE nOëL DE LA MAISOn LAC 3 2

1

4 6 5

e salon Royal du mythique hôtel Negresco, au centre de la pièce un cerf en taille réelle composé de chocolat trône au milieu d’une forêt de sapins… le décor est planté et le ton est donné en ce samedi 24 novembre lorsque nous découvrons les nouvelles créations de la Maison Lac. Noël sera gourmand et féérique ! La Craquelin, la Désir, la Marron et la Perle, amoureux des grands classiques du chocolatier

L

niçois, vous allez adorer les nouveautés concoctées par Pascal Lac pour cette fin d’année. A commencer par l’Atout Choc’, sa dernière petite merveille au biscuit croustillant au chocolat, pain de Gênes chocolat, mousse chocolat noir 70% origine Pérou et son crémeux Gianduja. Et pour changer des bûches traditionnelles, deux couronnes viennent compléter cette collection déjà unique et originale, voyez-vous-même : 

1 / LA COURONNE Biscuit croustillant praliné, compotée d'abricot, crémeux praliné noisette. 2 / LE SAPIN MENDIANTS Chocolat noir ou chocolat au lait Existe en 2 tailles – 35 et 60 € 3 / LA COURONNE CHOCOLAT Chocolat noir 66% d’origine Caraïbes, agrémenté de confiseries – 65 €. 4 / CHEESECAKE Biscuit shortcake, cheesecake cuit, compotée de myrtille, biscuit moelleux imbibé de coulis de myrtille, sabayon cheesecake. 5 / GLACEE FRAISE Biscuit aux amandes, sorbet fraise, glace vanille de Madagascar et cœur de meringue. 6 / L’ATOUT CHOC’ Biscuit croustillant au chocolat, pain de gênes chocolat, mousse chocolat noir 70% origine Pérou, crémeux gianduja. Toutes les bûches sont proposées en taille unique (6 personnes) pour 36 €.

LAC BARLA 18 rue Barla, 06300 Nice Tél : 04 93 55 37 74 LAC GIOFFREDO 49 Rue Gioffredo, 06000 Nice Tél : 04 93 82 57 78 LAC VIEUX-NICE 12 rue de la Préfecture, 06300 Nice Tél : 04 93 53 60 69 GALERIES LAFAYETTE C.C.CAP 3000 Av. Eugène Donadeï, 06700 Saint-Laurent-du-Var Tél : 04 93 26 97 92

START MAGAZINE 83


start aime NOËl

Monaco

 Du 7 DéCEMbRE Au 6 jAnvIER

l’agenda

Marché de Noël, patinoires, gourmandises et animations tous les jours à partir de 11h sur le Port hercule. www.mairie.mc

DES MARChéS DE nOëL   

Au départ c’est une tradition originaire d’Allemagne que strasbourg est la première française à adopter lorsqu’elle importe le « christkindelmärik » (marché de l’enfant jésus) en 1570. Aujourd’hui la dimension religieuse a laissé sa place à de jolies échoppes de bois devant lesquelles petits et grands s’arrêtent pour découvrir le savoir-faire d’ici et d’ailleurs et déguster vin et marrons chauds, pain d’épices et autres gourmandises d’hiver. Nous ne sommes pas en Alsace, il ne fait pas -10°C et aucun de nos sapins n’est plus haut que celui du Rockefeller Center mais Noël sur la Côte d’Azur reste magique et l’atmosphère chaleureuse ! Pour nous faire patienter jusqu’au 25 décembre, petit tour d’horizon de quelques-uns des marchés de Noël locaux.

84 START MAGAZINE

Antibes

Cagnes-sur-Mer

 Du 1ER DéCEMbRE Au 6 jAnvIER

 Du 15 Au 24 DéCEMbRE DE 10 h à 19 h

Les meilleurs spécialistes mondiaux de l’Intelligence Artificielle se donnent RDV à Sophia le temps d’un sommet unique rythmé par des conférences scientifiques, débats, tables rondes et sessions techniques. www.antibes-juanlespins.com

Grand manège aérien gratuit, village de Noël, animations et spectacle déambulatoire. RDV Place de Gaulle. www.cagnes-tourisme.com

Cannes

Menton

 Du 1ER DéCEMbRE Au 6 jAnvIER

 Du 7 DéCEMbRE Au 6 jAnvIER

De République à La Bocca en passant par le Croisette, les quartiers de la ville se parent de leur plus jolies lumières pour célébrer Noël autour de chalets décorés, animations et spécialités gastronomiques. www.cannes.com

Au programme sur l’Esplanade Francis Palmero, 30 chalets proposant décoration, bijoux, accessoires mais aussi vins, spécialités alsaciennes, churros etc. Un stand de vente de sapins sera également présent de 10h à 19h jusqu’au 24 décembre.

Nice

Saint-Tropez

 Du 1ER Au 31 DéCEMbRE Installé à l’intérieur du jardin Albert 1er, le village de Noël niçois rassemble patinoire, animations, chalets des artisans, spectacles et envies gourmandes de 11h à 20h (21h les vendredis et samedis). www.nicetourisme.fr

 Du 7 DéCEMbRE Au 6 jAnvIER

De 14h à 20h, la place des lices devient patinoire à ciel ouvert, le stop idéal pour un petit « ride » en famille avant une visite de la crèche provençale géante à la Chapelle de la Miséricorde jusqu’au 2 février et des dégustations auprès des chalets gourmands. www.saint-tropez.fr


start aime s O rT I r

coup de cœur guILLAuME bAuRET Ingénieur chez Amadeus le jour, Guillaume Bauret troque l’ordi pour le mic’ une fois le soir venu !

orsqu’il n’est pas au bureau, son terrain de jeu à lui c’est la scène, celle qu’il foule au théâtre dans la pièce « Ni Odieux Ni Maître », écrite et mise en scène par Brigitte et celle qu’il retourne dans son One Man Show déjanté « Avant tu riais ». Aventurier – justement – sur une île déserte, commissaire de police, princesse de conte de fées moderne ou dans la peau de Noé secourant les animaux, le jeune trentenaire, enchaine les vannes et les jeux de mots, multiplie les personnages hauts en couleurs et les situations délirantes dans un spectacle qui déborde d’énergie et

L

VENDREDI 7 DÉCEMB É ÉCEM R 2018 AU D IMAN RE NCH HE 6 JANVIER 2019 PARC L U E S LE VERT U O C S CTION A R T T A D’ OPE R U E N E To ous d droitss de reproduction interdits - Créd dits pho

DU

provoque l’hilarité. Prometteur, Guillaume Bauret gagne le Festival des Fourres de Rire à Nice en 2013 (ndlr : cette année c’est sa compagne Eve Petit - également dans la pièce « Ni Odieux Ni Maître » - qui a remporté le prix et prépare actuellement son One Woman Show) et y présente son premier spectacle en 2014 avant de remporter le tremplin du Festival quinte Artistique à Beaulieu en 2017. Petit chouchou de Noëlle Perna, il rejoint la troupe de Mado la Niçoise en 2016 dans le spectacle « VieuxNice.com » écrit et mis en scène par la comédienne niçoise. quand il ne nous fait pas rire sur scène, c’est sur la toile qu’il se fait remarquer, ses tweets tous plus drôles les uns que les autres ont même fait l’objet d’un top 20 de ses meilleurs tweets par les grands maîtres de Topito, c’est dire si Guillaume Bauret est la personne à suivre. Rendez-vous donc sur son Facebook : Guillaume Bauret en Scène ou sur son Twitter @GuillaumeBauret pour ne rien manquer de ce talent pur local. 

www w.lun napa ark-nice.fr

#lunaparrk START MAGAZINE 85


start aime sEs sOIréEs

#merci   

C’était le 16 octobre dernier, nous nous retrouvions tous au Royal Mougins Golf & Resort pour célébrer le lancement officiel du dernier né de Riviera Press, le magazine START. Cette soirée était superbe et c’est notamment à nos partenaires d’exception que nous le devons : Royal Mougins Golf & Resort, Are Water France, Audi Cariviera, L'arbre à empreintes, Château Lauzade, Lillet, MarieChristophe Champagne, Sharingbox France et L-V Riviera Spa.

86 START MAGAZINE

Evidemment, tout cela n’a pas de sens sans vous, merci pour votre présence, vos sourires, vos retours, vos projets avec nous et votre bonne humeur, vous êtes fantastiques ! On garde ces jolis moments en mémoire mais aussi en photo grâce à notre talentueux photographe Loic B.


start aime sEs sOIréEs

START MAGAZINE 87


SOPHIA ANTIPOLIS

bureau privé

60€* HT /mois /m2

soit le poste de travail à partir de 290€ HT/ mois

Coworking

Domiciliation

190€* HT

49€* HT

* hors options sur demande

* hors options sur demande

/mois

TOUT INCLUS

/mois

Accélérateur de Croissance pour Startups, Indépendants et Entrepreneurs FLExIbILITé

SERvICES

Nos solutions sans engagement s’adaptent à l’évolution de votre activité

Une offre complète de services sur-mesure afin de favoriser votre croissance

2 000 route des Lucioles | les algorithmes Bât thalès a | 06410 sophia antipolis tél : 04 22 13 12 34 | Fax : 04 22 13 12 35 contact@starter-business.fr

www.starter-business.fr

EFFICACITE ́

Améliorer votre performance dans un environnement de travail privilégié

TOUT INCLUS Une tarification unique à un prix compétitif pour faciliter l’essor de votre business


#

RO3 STARTNUME

© OLLYY / SHUTTERSTOCK.COM

LE DOSSIER

L’industrie automobile en pleine mutation Parce qu’il fait face à de nombreuses mutations, le secteur de l’industrie automobile est au cœur de notre prochain dossier spécial. Quels enjeux ? Quels défis ? Quel impact ? On vous dit tout !

LE guIDE

Financer son projet professionnel   

quelles solutions de financement pour se lancer dans l’entrepreneuriat ? Immobilier ou start-up : quel investissement est le plus rentable ? LE FINANCEMENT SOUS TOUTES SES FORMES FAIT SON éTAT DES LIEUx à TRAVERS DES CONSEILS D’ExPERTS ET DES INTERVIEWS.

Vous voulez paraître dans l’un de ces sujets et communiquer sur votre savoir-faire ? Une seule adresse : contact@riviera-press.com

start E S T U N M A G A Z I N E é D I T é PA R R I V I E R A P R E S S DIRECTEUR DE PUBLICATION Sébastien FRAISSE DIRECTRICE GENERALE Bich Lecourt REDACTRICE EN CHEF Marina Carvalho CONTRIBUTION Jean-Pierre Largillet, Pascal Flamand, Julien holtzer, Petra hall, Aïla Stöckmann, Bernard Van de Kerckhove, Elsa Carpenter DIRECTEUR ARTISTIQUE* Vincent Artus PUBLICITE Francoise Muller Tel: +33 (0)4 97 00 11 29 f.muller@riviera-press.fr, Patrice Saint-Leger Tel: +33 (0)4 93 27 60 00 p.saintleger@riviera-press.fr, Daniel Naro Tel: +33 (0)4 93 27 60 00 d.naro@riviera-press.fr EVENEMENTS & PARTENARIAT Dominique Freulon* Tel: +33 (0)4 97 00 11 22 d.freulon@riviera-press.fr SECRETARIAT & COMPTABILITE Carole hebert c.hebert@riviera-press.fr IMPRESSION : Rotimpress, C/Pla de l'estany S/N, PoligonCasa NovaE-17181 PHOTO DE COUVERTURE : ©SFIO CRAChO / Shuterstock.com CONTACT Riviera Press Immeuble Thalès A 2000 route des Lucioles 06410 Biot www.rivierapress.fr info@riviera-press.fr Tél. 04 93 27 60 00 Riviera Press s.a.r.l. au capital de 10 000 € R.C.S. Antibes 812 415 552 SIRET 812 415 552 000 23 N° ISSN 2647-4794. Dépôt Légal à parution.

*indépendant

90 START MAGAZINE

RIVIERA

PRESS


FANS DE MARQUES, À VOS MARQUES !


Start - Décembre 2018/Janvier 2019  
Start - Décembre 2018/Janvier 2019  
Advertisement