Page 1

News

ILS & ELLES SONT GREEN Dossier :

TOURISME DE DEMAIN ENJEUX & TENDANCES

start par et pour ceux qui entreprennent sur la Côte d’Azur

#5 - ÉTÉ 2019

Guide

E-COMMERCE BIEN SE LANCER Conseils

DÉMYSTIFIER LASMART CITY


EDITORIAL

« Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page » disait Augustin d’Hippone. Si nous ne pouvons qu’acquiescer le fond de la parole du célèbre Saint, nous devons reconnaître que le livre dont il parle a bien changé… et les lecteurs aussi. Plus libres, plus avertis, plus exigeants, plus conscients, ce sont eux qui poussent le tourisme à se réinventer pour répondre aux nouveaux enjeux du secteur mais aussi à ceux de l’humanité. Car c’est forcément lié… Nos territoires aussi attractifs soient-ils, nos technologies aussi innovantes soient-elles, ne valent rien si elles ne servent pas un monde plus durable et responsable n’est-ce pas ? C’est en tout cas l’une des pensées que nous partagent les professionnels que nous avons rencontrés pour préparer notre dossier spécial consacré au tourisme de demain. Un tourisme que de nombreuses entreprises locales réinventent à coup de projets innovants et d’applis pratiques à découvrir page 47. Puis, il y a celles et ceux qui entreprennent un autre voyage, celui du e-commerce. Etat des lieux, bonnes pratiques, étapes clefs et retour d’expérience, faites le plein d’informations sur ce marché florissant dans notre guide dédié (pages 48 à 55). Et puis, comme d’habitude retrouvez dans ce numéro les témoignages de ceux qui viennent de se lancer, découvrez les secrets de ceux qui se développent, partez à la rencontre de ceux qui viennent de débarquer et ceux qui, au contraire, s’exportent avec succès. Sans oublier les tribunes passionnantes de nos experts. « Les coulisses de la French Tech Côte d’Azur », « S’associer pour se lancer ? », « La Smart City, nouveau paradisgme ? », « Comment bien choisir son contrat d’affacturage ? », autant de points de départ pour le plus incroyable des voyages : celui de l’entreprise. ●

Bon

vent !

PAR MARINA CARVALHO - RÉDACTRICE EN CHEF

START MAGAZINE 3


Rédactrice en chef

Directeur artistique

MARINA C A R VA L H O

VINCENT ARTUS

Journaliste sur la Côte d’Azur depuis près de 10 ans, Marina possède une bonne connaissance du tissu économique et institutionnel de notre territoire. Passionnée par le parcours des personnes qu’elle rencontre, elle aime écouter et retranscrit l’histoire de chacun avec justesse. C’est aussi elle qui s’occupe de nos réseaux sociaux, LinkedIn, Twitter, Facebook, suivez-nous ! ●

Ce directeur artistique de talent a le don de transformer n’importe quelle vision ou idée en une réalité percutante. Créatif, le niçois affectionne particulièrement les lignes épurées et les pages aérées comme pour mieux faire passer son message avec élégance et dynamisme. Multi-casquette, Vincent est également un excellent photographe et vidéographe. ●

Directrice générale BICH LECOURT Native d’Antibes, Bich possède un doctorat en économie et a enseigné plus de 20 ans en Master 2 (ISEM : Management – Economie Innovation – Industrie) à l’Université NCA. Infatigable touche à tout à la curiosité débordante, elle se dirige en parallèle vers le conseil autour de la transformation numérique et de l’innovation il y a plus de 16 ans. Une source inépuisable de savoirs pour qui l’écosystème local n’a plus aucun secret. ●

LA SUITE DE NOTRE

#Dreamteam

Gestionnaire administrative & comptable CAROLE HÉBERT

RP & Publicité FRANÇOISE MULLER

contributeurs JEAN-PIERRE LARGILLET Journaliste de formation, Jean-Pierre gère et anime WebTimeMedias.com depuis 1999, un portail d'information économique en ligne dédié à la Côte d'Azur qui se décline en trois sites. Le tout pour une même ambition : vous faire participer aux formidables transitions numériques, économiques, énergétiques, écologiques, qui se jouent aussi en plein sur la Côte. ●

RP & Publicité PAT R I C E S A I N T- L É G E R

PASCAL FLAMAND Spécialiste en Stratégie Digitale et Innovation, expert en Gestion des identités et Analyse Sémantique et un brin râleur, quoi de plus normal pour Pascal de nous livrer son regard sur l’actu avec son œil aiguisé et son verbe acerbe. ●

JULIEN HOLTZER Ingénieur de formation, féru d'innovation, curieux, créatif et dynamique Julien fait partie de ses personnes généreuses, bouillonnantes et toujours partantes, que rien n’arrête ! Pas d’étonnement à ce qu’il nous livre ses conseils sportifs. ●

RP & Publicité DANIEL NARO

PAT R I C K D U V E R G E R Diplômé des Arts et Métiers et de Supélec, Patrick Duverger est DSI et Directeur des moyens généraux de la Ville d’Antibes. Elu DSI de l’année, secteur public, en 2016, il a notamment contribué à établir de nombreux partenariats d’innovation entre Antibes et la technopole de Sophia Antipolis. Responsable des délégations de service public des opérateurs de réseaux sur le territoire d’Antibes il a notamment permis l’obtention du prix de l’eau le moins cher de France. ●

JESSICA PELLEGRINI Diplômé de science po, Jessica se spécialise très vite dans le secteur de l’énergie est fonde Azzura Lights en 2014. Créative, passionnée par les populations, l’art et l’énergie, elle prend la tête de French Tech Côte d’Azur en juillet 2018 pour booster la crédibilité des startup, renforcer les synergies et la coopération, et accompagner aux mieux les entreprises innovantes dans leur croissance. ● 4 START MAGAZINE

Evènements & Partenariat DOMINIQUE FREULON


start SommAirE

026

046

036

014

027

046

ILS & ELLES SoNT GREEN - ASES

JEAN-BERNARD TITZ : « NoUS DEVoNS PRENDRE CoNSCIENCE qUE NoUS NE SoMMES PLUS LES SEULS à AVoIR AUTANT D’AToUTS ! »

028 start nEWs

014 ILS & ELLES START 1.2.3 CAT à SAINTJEANNET

016 ILS & ELLES SE DéVELoPPENT AUCoP à CARRoS

qUE SoNT-ILS DEVENUS ? GSF

030 oN EN PARLE Là-BAS MULTARI AMBITIoNNE UN DéVELoPPEMENT NATIoNAL

start Dossier lE TouRismE DE DEmain : EnjEux & TEnDancEs

036

CES SUDISTES qUI RéVoLUTIoNNENT LE ToURISME

éTAT DES LIEUx

040 INTERVIEW GUy ANToGNELLI « MoNACo SE RéINVENTE ToUT EN RESTANT FIDèLE à SoN ADN »

042 ENTREZ DANS L’èRE DU E-ToURISME PAR PATRICk DUVERGER

6 START MAGAZINE

047

start Guide E-commERcE : commEnT biEn sE lancER ?

050 E-CoMMERCE : UN MARChé ToUJoURS FLoRISSANT !


start SommAirE

060

078

056

052 7 BoNNES PRATIqUES PoUR SE LANCER DANS LA VENTE EN LIGNE ! PAR WIZIShoP

060

078

LA VILLE INTELLIGENTE PoUR LES NULS PAR PATRICk DUVERGER

SPoRTIF & MANAGER, MUSCLEZ VoTRE DéTERMINATIoN ET VoTRE ENDURANCE PAR JULIEN hoLTZER

062 LE BILLET DE MAUVAISE hUMEUR DE PASCAL FLAMAND

064 054 LES 10 éTAPES CLEFS D’UN PRoJET RéUSSI

start consEils

078

CoMMENT BIEN ChoISIR SoN CoNTRAT D’AFFACTURAGE ? PAR CoLIBRI DéVELoPPEMENT

start aimE

081

C’EST qUoI ToN JoB ? RECRUTEUR

ALEx FREZAT CoIFFURE, qUAND LE SAVoIRFAIRE RENCoNTRE L’éLéGANCE…

075

084

PoUR VoS éVèNEMENTS, INITIEZ VoS CoNVIVES à L’œNoLoGIE AUToUR DU JEU !

AGENDA SoRTIES

068

058 AUDIT CoNSULTING GRoUP : S’ASSoCIER PoUR SE LANCER PAR STéPhANE ALVARES

START MAGAZINE 7


8 START MAGAZINE


Ils & elles START 1.2.3 Cat à Saint-Jeannet

014

Ils & elles se développent : Aucop à Carros

016

start

nEWs Ils & elles sont green : Ases

027

Que sont-ils devenus ? GSF

028

On en parle là-bas : Multari

030

© AÉROPORT DE LA COTE D’AZUR

START MAGAZINE 9


start NEWS

Lancement du groupe de mastermind : FEMMES En TRAnSITIOn pROFESSIOnnELLE ’est pour proposer un outil collectif d’accompagnement à celles qui souhaitent franchir un cap dans leur carrière ou se développer rapidement que Carol Picon lance son groupe de Mastermind dédié aux femmes en transition professionnelle. « Ensemble, libérons le potentiel qui est en vous ! », tel est son crédo pour vous accompagner une demi-journée et une soirée par mois durant 7 mois afin de

© BBERNARD / SHUTTERSTOCK.COM

C

résoudre vos problématiques par l’intelligence collective, modéliser vos facteurs de succès, construire votre cercle de réussite et votre pitch, partager vos expertises, travailler sur vos croyances et construire votre plan d’actions. Lancement en septembre 2019, au prix exceptionnel de 420 € TTC par personne pour 7 séances.  Pour vous inscrire ou obtenir plus d’informations, contactez Carol Picon au 06 16 58 88 47 et sur carol.picon@becollaborative.fr.

Le premier fonds d’investissement RéGIOnAL SuR LES SCIEnCES DE LA VIE PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

L

également présenté sur le territoire de la Métropole Aix Marseille Provence. L’étude de faisabilité menée par ProFIRST a permis de recenser et de solliciter plus de 350 sociétés de la Région Sud dont l’analyse financière, économique et scientifique a mis en lumière la qualité des projets et l’importance pour le territoire de disposer d’un fonds capable de venir soutenir les plus prometteurs. Cela sur différentes phases de maturité. ProFIRST est actuellement en cours de sélection de la société de gestion qui sera chargée de gérer le fonds.

Pour les sociétés ou chercheurs susceptibles de lancer une innovation dans ce secteur

Contribuer au développement de la filière santé

Annoncé en octobre dernier, FIRST, le Fonds d’Investissement Régional en Santé, spécifique à la Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur, voit ainsi le jour. Lancé par le comité industriel de DhUNE, programme d’excellence sur les maladies neurodégénératives et le vieillissement et l’association PRoFIRST, ce fond dédié aux startup du domaine des sciences de la vie, s'adresse aux sociétés du secteur et aux chercheurs susceptibles de lancer une innovation dans les années à venir. Après Sophia et Nice, autour de la mi-juin il sera 10 START MAGAZINE

Premier du genre en France, le futur fonds FIRST sera doté de capitaux publics et privés dont le total pourrait atteindre ou dépasser les 100 millions d’euros. Il aura pour mission de contribuer au développement de la filière santé, en complémentarité avec les structures d’accompagnement performantes déjà en place, en assurant aux projets les plus porteurs de la Région un financement de long terme. Ce fonds, est-il estimé, viendra renforcer la compétitivité du territoire, son rayonnement, ainsi que son attractivité sur la scène nationale et internationale et favorisera la création

d’emplois. Pourraient en bénéficier des projets innovants en région dans différents domaines du secteur des sciences de la vie (Biotech, Medtech, Diagnostic, Santé Numérique, Silver économie, Cosmétique...). Un projet d'envergure que soutiennent de nombreux partenaires publics et privés régionaux.  Plus d'infos sur www.dhune.org

© MATEJ KASTELIC / SHUTTERSTOCK.COM

e récent rachat par Pfizer pour un montant de 810 M€ de la start-up Therachon, sortie de l'Université Nice Sophia et de l'Iserm, a montré tout le potentiel des biotechs régionales. C'est sur ce créneau du financement des start-up de ce secteur que s'inscrit le lancement du premier fonds d’investissement régional spécialisé dans les Sciences de la Vie à Nice et Sophia Antipolis, fonds présenté par DhUNE et ProFIRST le 28 mai dernier à Sophia et Nice et qui pourrait mobiliser plus de 100 M€.


start NEWS

Sophia : SOphIA : LE VILLAGE by CA SéLECTIOnnE TROIS n O u V E L L E S S TA R T- u p PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

ilanamos, IoTT Innovations et organic Gourmet : ce sont les trois nouvelles start-up qui intègrent le Village by CA Sophia. Elles ont été retenues courant mai par le comité de sélection (le 7ème depuis l'ouverture) après un appel à candidatures ouvert début février. Il avait été alors précisé qu'une attention particulière serait portée aux sociétés évoluant dans le secteur du tourisme. C'est tout particulièrement le cas pour Milanamos qui a pour ambition de créer la première plateforme de planification multimodale pour le secteur de l'aérien. Le projet est porté par Christophe Imbert, bien connu dans l'écosystème sophipolitain. organic Gourmet s'inscrit dans le secteur de la gastronomie bio. La société propose des coffrets gastronomiques et compte se distinguer en mettant le luxe à l'heure du bio. Le troisième, IoTT Innovations, s'intéresse au nouveau monde des objets connectés à travers un concept d’ « Internet of Transportation Things ». La société déjà implantée à hong kong, à Londres, en Suisse et en Italie ouvre ainsi une succursale en France avec son CEo. Ces trois sociétés viendront rejoindre les 24 start-up déjà accueillies par le village et suivront comme elles un parcours d’accélération sur 23 mois axé sur le transfert de compétences en vente, management des ventes, stratégie, planification opérationnelle et finance d’entreprise. Après cette dernière sélection le Village by CA compte désormais 27 start-up. Il affiche donc pratiquement « complet » et doit attendre maintenant la « sortie » de plusieurs de ses pépites avant de relancer de nouveaux recrutements. 

M

Un Espace C O L L A b O R AT I F ECOnOMIQuE (E.COL.E) ET u n FA b L A b InAuGuRéS à CARROS

L’institut D E F O R M AT I O n AuTOMObILE ET LE G R O u p E R E n A u LT SIGnEnT un pA R T E n A R I AT E n FAV E u R D E L’ E M p L O I DES JEunES

fin d’accompagner les futurs apprentis dans la construction de leur projet professionnel et les former aux nouveaux métiers de l’Automobile, la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur via son Institut de Formation Automobile (IFA) et le Groupe Renault ont signé une convention de partenariat premium. Un partenariat visant à consolider les relations du Groupe Renault et de l’IFA dans le domaine de la formation automobile par des évènements et actions régulières tout au long du cursus de formation parmi lesquelles l’organisation de journée (s) de recrutement Speed Meeting, l’ouverture d’une section dédiée Renault sur les métiers de la mécanique, la diffusion des offres d’emploi et stages du groupe Renault et son réseau sur le site de l’IFA et la mise à disposition de véhicules pour que les élèves soient formés à la marque Renault.  www.ifa-nice.com

A

eux équipements qui s’inscrivent dans le cadre du projet communal de « Pôle Entrepreneurial », basé sur les principes d’innovation et d’économie sociale et solidaire. L’E.CoL.E (Espace CoLlaboratif Economique) est un équipement de 2 000 m² dont la vocation principale est l’accompagnement à l’initiative entrepreneuriale. Situé en plein cœur du quartier politique de la ville, il a également pour rôle de créer du lien économique et social auprès des habitants. Il propose un ensemble de services d’aide aux porteurs de projets, des espaces locatifs (coworking, pépinière), des ateliers de production, salles de réunion et de conférence, un espace cuisine avec laboratoire de transformation et

D

diverses animations thématiques. Il abrite également les services publics de l’emploi (MEE, PLIE et Mission locale) et du développement économique. L’Artilab - FabLab est un équipement de 500 m², complémentaire à l’E.CoL.E, principalement consacré à une production matérielle. à travers des espaces de travail partagés, des établis de fabrication, des machines-outils performantes et des séries de formation, l’Artilab accompagne la création afin de permettre à toute initiative d’être testée et lui donner une chance de voir le jour. Il abrite notamment le FabLab de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Provence-AlpesCôte d’Azur.  START MAGAZINE 11


start NEWS

Les coulisses

devenir des entreprises florissantes capables d’avoir un impact positif sur notre pays et le monde.

DE LA FREnCh TECh CôTE D’AzuR

Sur notre territoire nous avons deux dimensions :

Je vous souhaite la bienvenue dans la dynamique French Tech Côte d’Azur ! Pour cette première édition, j’ai choisi de vous montrer à quoi sert la French Tech… PAR JESSICA PELLEGRINI

Une dimension départementale avec 4 piliers : Nice Start(s) up, Cannes Is Up, Telecom Valley, Club des Entrepreneurs du Pays de Grasse. Et une dimension régionale pour produire une feuille de route au service des startup sur 4 axes : financement, business, Tech For Good, Talents. Cette nouvelle dimension regroupe les 4 French Tech Région SUD : Les deux Capitales Aix-Marseille et Côte d’Azur et les deux communautés Avignon et Toulon.

Sur quoi nous travaillons en ce moment avec French Tech Côte d’Azur ?

Une collaboration en présence de Thierry Dusautoir directeur associé et Thomas Fauq directeur général associé de la startup All My SMS membre de la French Tech Côte d’AZUR, M. Renaud Muselier Président de la Régions SUD, M ; Christian Estrosi Maire de Nice et Cédric Messina Co-Président de la French Tech Côte d’Azur.

a « French Tech » désigne tous ceux qui travaillent dans ou pour les start-up françaises en France ou à l’étranger. Les entrepreneurs en premier lieu, mais aussi les investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, grands groupes, associations, médias, opérateurs publics, instituts de recherche… qui s’engagent pour la croissance des start-up d'une part et leur rayonnement international. C’est utile pour valider l’état d’un écosystème : avoir un label, c’est comme un examen. Cela a aussi un rôle d’aiguillon économique qui oblige les gens à se voir, à se grouper, à discuter et à faire avancer les choses. Cela permet aussi de

L

12 START MAGAZINE

mettre en place des outils importants comme le fonds d’investissement French Tech, pour attirer des entreprises et les garder quand elles ont besoin de financements. En bref, la French Tech sert à crédibiliser les startup pour attirer des investisseurs, des grands groupes, des talents et des clients. Aujourd’hui, 86 Communautés French Tech et 13 Capitales French Tech, en France et à l’internationale, ont été labellisées comme écosystèmes de startup French Tech. Ce réseau national et mondial va déployer une feuille de route très ambitieuse, afin de faire de la France le lieu où peuvent naître, croître et

Pour développer notre territoire, nous avons une dizaine d’axes stratégiques, mais en ce moment nous travaillons sur les relations Startup/grand groupe pour accélérer la croissance des entreprises azuréennes. En effet, Le grand groupe pourraient jouer un rôle très important dans la structuration des startup en hyper croissance. Mais il est vrai que même s’il y a un peu de changement, pour le moment, les grands groupes font souvent joujou avec les startup. Très rares sont ceux qui ont des vraies démarches d’accompagnement et de développement, au service du projet entrepreneurial… Trop fréquemment, leur rapport aux startups reste cantonné à des enjeux de communication. C’est l’une des missions phares de la French Tech Côte d’Azur. Pour

travailler sur cette axe un partenariat a été annoncé entre notre Capitale French Tech et l’entreprise Veolia a au Salon Vivatech le 15 mai 2019 sur le stand de la capitale French Tech Côte d’Azur. Le Groupe Veolia soutient les démarches d’innovation territoriale catalysées par French Tech Côte d’Azur en décidant d’ouvrir l’accès à ses partenaires, ses collaborateurs, ses solutions et son capital d’expertise dans les territoires. Grâce à ce partenariat nous allons mettre en place des actions pour aider les startups et les grands groupes à travailler ensemble. Il en ressort 4 actions pragmatiques que nous allons mettre en place au service des startup : 1 Le développement d’un incubateur d’entrepreneuriat social a porté par la French Tech Côte d’Azur, avec un axe marqué «Tech for Good» : Az’UP. Il s’insère dans le programme d’open Innovation Sociale Pop Up by Veolia permettant de contribuer à la croissance d'entrepreneurs sociaux générateurs de valeur et d’emploi sur le territoire, et de co-créer avec eux des solutions innovantes. 2 La facilitation de l’accès vers les expertises digitales internes de Nova Veolia. 3 L’appui au développement de nouveaux marchés par Veolia pour les startups premium du périmètre comme MyCoach , qwant. 4 L’animation de rencontres et échanges avec les équipes locales pour faire émerger des projets soutenables avec le concours d’experts des métiers de l’environnement. 

Eric Leandri Co-Président et Jessica Pellegrini directrice Générale de la Capitale French Tech Côte d’Azur, Claire Falzone Directrice Générale et olivier Tridon directeur des partenariats et des relations avec les startup de Nova Véolia


L’Agence Digitale référente sur la Côte d’Azur

L’Agence Digitale référente sur la Côte d’Azur

Besoin de

repenser votre stratégie

digitale ? SITES SITES WEB WEB

04 000195 195 0493 93 000

MARKETING MARKETING DIGITAL DIGITAL

APPLICATIONS APPLICATIONS FORMATION FORMATIONS MOBILES MOBILES

www.wacan.com www.wacan.com

info@wacan.com info@wacan.com


start News i L S & E L L E S S TA rT

travailler sans relâche sans rien gagner et de m’adresser non plus aux collectivités mais aux entreprises en leur proposant des parcours (8 au total) conçus comme des chasses aux trésors, sur une demi-journée ou une journée à partir de l’histoire de la ville, de son patrimoine, de ses habitants et de ses secrets. Qu’EST-CE QuI T’A DOnné EnVIE D’EnTREpREnDRE ? Je ne saurais pas trop l’expliquer parce que pour ma part j’ai eu vraiment peur de me lancer. C’est pour cela que même si j’ai fondé l’entreprise il y a deux ans, il n’y a que depuis 6/8 mois que je développe et vends vraiment le concept, que je prends confiance en moi. La passion, le plaisir, l’envie de faire que quelque chose se passe chez les gens… peut-être que tout ça explique le déclic que j’ai eu à un moment.

Cyrielle Prat 1 . 2 . 3 C AT à S A I N T-J E A N N E T   

Originaire de la Drôme où elle découvre les chasses aux trésors qu’une de ses amies organise, cette diplômée en géologie va choisir de faire de la Côte d’Azur son terrain de jeux lors de son arrivée pour finir ses études. ne aventure entre potes au départ puis une association, au fil des années, la jeune femme va murir son projet pour fonder son entreprise en 2017 et proposer aux entreprises, une évasion ludique au fil de parcours d’énigmes insolites et captivantes.

u

pEux-Tu TE pRéSEnTER ET nOuS pARLER DE TOn EnTREpRISE ? Lorsqu’une amie me fait découvrir la chasse aux trésors je suis immédiatement séduite par le concept. Sur la Côte d’Azur pour terminer mes études de géologie, j’ai l’envie de faire ça ici, portée par un territoire fantastique aux 14 START MAGAZINE

paysages multiples et à la météo favorable la plupart du temps. J’organise mon premier évènement en 2009 du côté d’Entrevaux, au départ pour nous retrouver entre potes. 40 personnes au rdv, succès immédiat, on me demande vite une 2e édition l’année d’après. En 2011, je suis licenciée économique, c’est le coup de pouce qu’il me manquait pour me lancer à plein temps dans l’aventure. Mais je n’ose pas encore créer mon entreprise, donc je fonde une association et travaille surtout avec les collectivités, le département et le Parc National du Mercantour. Il y a un peu plus de deux ans maintenant, je décide de basculer en entreprise, lassée de

COMbIEn DE TEMpS A pRIS LE MOnTAGE DE pROJET ? Contrairement à d’autres, moi je suis passée par l’étape association pour vraiment définir mon projet. Donc j’ai eu un vrai passage en douceur et le fait de passer en entreprise, au final n’a pris que quelques jours. AS-Tu bénéFICIé DE L’AIDE D’un RéSEAu D’EnTREpRISES, D’unE ASSOCIATIOn Ou AuTRE STRuCTuRE ? A la création de l’entreprise, je me suis rapprochée du BNI pour développer mon réseau et rencontrer d’autres entrepreneurs. quand on est seule, on a besoin d’échanges et de contact avec d’autres personnes qui vivent la même chose que vous. QuELLE A éTé LA pLuS GRAnDE DIFFICuLTé QuE VOuS AyEz REnCOnTRéE ? Ma plus grande difficulté a été de me faire confiance, d’outrepasser les barrières que je me mettais… J’ai travaillé dur pour me dire que tous les signaux me montraient que cela valait le coup et que j’avais un beau produit. Je n’avais que de bons retours et pourtant je n’osais pas… Il suffisait de me convaincre moimême mais ça n’a pas été simple. COMMEnT SE pASSE TA JOuRnéE TypE ? Franchement, je n’ai aucune journée type. Je gère selon mes urgences et mes obligations et même si j’essaie parfois de me mettre un cadre en arrivant au bureau à 8h et en ne

partant pas trop tard le soir, je ne respecte pas toujours cette règle, même si ça va beaucoup mieux maintenant que j’ai ce local situé au cœur du village et que mon bureau n’est plus dans mon appartement. QuELLE EST TOn ACTIVITé « FEEL GOOD » Au QuOTIDIEn ? Je me suis mise à la méditation

mA PLUS «GrANDE DiFFiCULTÉ A ÉTÉ DE mE FAirE CoNFiANCE

»

depuis un an et demi, pour prendre du recul sur les choses et gagner en confiance mais ça serait vous mentir de vous dire que j’arrive à maintenir une activité régulière. En revanche, je prends le temps chaque matin de m’octroyer un vrai petit-déjeuner et de le déguster tranquillement. ET MAInTEnAnT ? En octobre, je devrais accueillir ma première employée pour m’aider sur un projet particulier qu’on est en train de mettre en place avec des financements européens du côté de Saint-Jeannet mais aussi pour faire le relais au niveau de la communication. Après, je ne vous cache pas que je fourmille d’idées et de projets comme ouvrir des parcours à Cannes et Monaco, créer quelque chose avec un vignoble du coin ou mettre en place une activité d’escalade dans les baous… mais il faut laisser le temps au temps. QuELS COnSEILS DOnnERAISTu à QuELQu’un QuI SOuhAITE SE LAnCER ? D’avoir confiance. oui, c’est sûr, ce n’est pas simple tous les jours mais ça vaut le coup d’être maître de son temps, de ses envies, de ses décisions… Je suis désormais convaincue que si l’on fait les choses avec sincérité, et qu’on les fait pour les bonnes raisons, il n’y a pas de raison de ne pas se lancer. SI C’éTAIT à REFAIRE ? Je referais tout de la même façon, sans aller plus vite, les potes, l’association puis l’entreprise, j’ai eu besoin de toutes ces étapes. 


start News i L S & E L L E S S TA rT

François Badaud b2bOT à VALbOnnE

ingénieur en électronique informatique, François Badaud a toujours voulu donné du sens à sa vie, mais difficile de trouver sa voie dans un grand groupe. Alors lorsque Texas instruments ferme ses portes en 2013, il va saisir l’opportunité de se lancer dans une nouvelle aventure… technologique et humaine.

As-tu bénéficié de l’aide d’un réseau d’entreprises, d’une association ou autre structure ? Le premier soutient vient des personnes déficientes visuelles qui ont besoin de cette solution et ont une vraie attente autour de notre projet. Il y a l’incubateur Paca-Est aussi avec qui nous travaillons main dans la main et qui nous apporte énormément de bons conseils et un réseau solide.

Quelle a été la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée ? En tant que chef d’entreprise, on a besoin de gérer énormément de choses en permanence et des sujets que vous ne maitrisez pas toujours. Passer de la comptabilité à la communication, du community management à l’expert juridique, c’est cela le plus compliqué.

Comment se passe ta journée type ? Du coup, je n’en ai pas vraiment… entre un rdv avec les financeurs, un autre avec les clients, les réunions, l’administratif, le développement technique etc., les journées ne sont jamais les mêmes. J’essaie néanmoins de m’organiser à la journée en gardant un maximum de temps sans être interrompu.

Quelle est ton activité « feel good » au quotidien ?

François Badaud à droite, avec une partie de son équipe.

Là aussi, je n’ai pas vraiment de rituel ou d’activité fixe. Si, je fais de l’aviron avec les personnes déficientes visuelles une fois par semaine. quand on est sur l’eau, on oublie tout ! Au bureau, le moment « feel good », c’est l’équipe. on s’entend très bien, il y a une super ambiance et ça aide dans de nombreuses situations.

Et maintenant ? Peux-tu te présenter et nous parler de ton entreprise ? J’avais envie depuis longtemps de créer mon entreprise dans la robotique et l’intelligence artificielle mais je ne savais pas vraiment quoi ni comment faire. A la fermeture de Texas Instruments où j’étais employé depuis de nombreuses années, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de faire ce dont je rêvais. Je commence alors à travailler sur un prototype de logiciel et c’est un hackathon avec What06 en 2016 qui va me permettre d’avancer dans l’idée que mon travail pouvait aider des personnes. Dès 2017, je suis donc allé à la rencontre d’associations de personnes déficientes visuelles pour discuter avec elles et comprendre quels besoins elles pouvaient avoir. Plus tard, je rencontre olivier Stoltz-Douchet, qui vient lui aussi de la tech chez Intel et a lui aussi cette envie de donner une dimension humaine à son travail. Ensemble, nous créons B2bot en janvier 2018 mais l’activité ne démarre réellement que quelques mois après en octobre. L’idée est d’utiliser la vision artificielle pour comprendre et restituer aux personnes déficientes visuelles leur environnement. Concrètement, une caméra vidéo installée sur une paire de lunettes capte les images autour de la personne, images que nous analysons et sur lesquelles nous allons mettre des mots pour restituer l’information via l’interface Smartphone.

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’entreprendre ? Malgré un emploi stable et confortable, à un moment on n’est pas trop satisfait de ce que l’on fait et surtout de ce pourquoi on le fait. Lorsque j’ai rencontré ces personnes dans les associations, j’ai pu entendre les besoins qu’elles avaient et c’est devenu un moteur. Passer d’une motivation technique au sens que l’on allait donner à sa vie a renforcé l’idée de me lancer et a vraiment été le point de départ de ce projet.

Combien de temps a pris le montage de projet ?

on a fait notre Proof of Concept, on est maintenant dans le prototype est on travaille actuellement sur une première version qui devrait être commercialisée en fin d’année. Nous aimerions également renforcer notre équipe technique et notre force de vente dès le début 2020 avec des personnes envieuses de s’engager sur des sujets d’avenir avec une dimension humaine.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer ? D’être accompagné par une structure qui sait de quoi elle parle, c’est fondamental. Puis de créer une bonne équipe autour de soi, d’abord parce qu’on ne peut pas tout faire, ensuite parce que la confrontation des idées et les échanges, ça permet d’aller plus loin.

Si c’était à refaire ? Je le referais sûrement. Pareil ? Je ne sais pas, je n’ai pas encore assez de recul pour le dire. 

Plusieurs mois voire années depuis l’idée de départ mais je dirais 6 mois vraiment pour la mise en œuvre. START MAGAZINE 15


start News iLS & ELLES SE DEVELoPPENT

Aucop L’ExPERTISE ET L E S AV o I R - FA I R E DE L’éVèNEMENT DEPUIS PLUS DE 30 ANS   

PAR MARINA CARVALHO

on en entend que trop peu parler pourtant, en 31 ans d’existence, la PmE familiale installée à Carros a su - à coup de paris gagnants - déjouer les pièges d’un secteur ultra concurrentiel et d’une société en constante mutation pour s’imposer aujourd’hui comme le leader de l’offre globale évènementielle dans la région Paca. CARROS

sous les yeux de Steve henry, aujourd’hui responsable de l’agence de Carros : « En 2011, 6 mois après mon arrivée comme responsable en organisation, Maxime rachète les parts de son oncle, prend la tête de l’entreprise et insuffle à tous cette notion du possible. Il avait déjà cette vision d’une offre globale technique et décoration et voulait vraiment donner une nouvelle dimension à l’entreprise. Ce que nous avons fait ensemble. Dès lors, Aucop n’a cessé d’augmenter son chiffre d’affaires de 30 à 35% chaque année. »

n leader à la croissance constante depuis près de 10 ans comme en témoignent ses derniers chiffres publiés (CA 2018 à 9M€ soit +35 % par rapport à 2017) et une réussite que l’entreprise doit à la vision d’un homme, celle de Maxime Massiera, son dirigeant, bien décidé, entouré d’une équipe dévouée, à devenir à présent le leader français du secteur. Pourtant lorsqu’il reprend les rênes de l’entreprise au début des années 2000, le jeune homme a tout à faire. A l’époque, Aucopretec, fondée par son grand-père et reprise ensuite par son oncle est une petite entreprise qui fournit principalement du paperboard, du vidéoprojecteur et des minitels… Un autre temps que Maxime découvre lors de ses premiers pas dans l’entreprise, sur le terrain, au contact des techniciens. Il n’est pas encore dirigeant, mais très vite, ce passionné de déco va nourrir de grandes ambitions pour le groupe et impulser le goût des belles prestations et l’envie d’ajouter la dimension décoration à l’offre d’Aucop. Un virage à 180° degrés va alors s’opérer

u

Se développer stratégiquement pour exister sereinement

© COMSQUARELVMH

#

Maxime Massiera, dirigeant d’Aucop et Steve henry, directeur de l’agence de Carros.

16 START MAGAZINE

Si les années 2000 étaient, pour l’évènementiel et le spectacle vivant très florissantes, la crise de 2008 ou les lois régissant les congrès des laboratoires pharmaceutiques - « les plus gros clients congressistes au monde » - vont compliquer la tâche. Pour résister il faut se réinventer, acquérir de nouvelles technologies et innovations de pointe chaque année et… multiplier les agences en région pour plus de proximité. Ce que fera Maxime Massiera en ouvrant une agence à Marseille en 2007 puis à Paris 10 ans plus tard pour augmenter son volume d’activité et répondre à la demande de ses clients parisiens. Car c’est bien de cela dont il s’agit, en 31 ans d’expérience et plus de 10 dans l’évènementiel « global », Aucop a su développer une expertise reconnue et appréciée de tous. Depuis des inaugurations prestigieuses à la mise en scène de congrès d’envergure, les équipes d’Aucop assurent à tous les niveaux : sonorisation, éclairage, vidéo, décoration, traduction simultanée, vote interactif, audio & visio conférence, mobilier scénique, structure et scène.


start News iLS & ELLES SE DEVELoPPENT

Des équipes, constituées de spécialistes passionnés que l’entreprise a internalisés et qui peuvent s’appuyer sur un catalogue de plus de 1400 références qui leur appartiennent.

Une entreprise familiale à taille humaine aux grandes ambitions Alors que de nombreuses sociétés du secteur tombent dans l’apanage des grands groupes leur ôtant toute dimension humaine, Aucop, elle, peut se targuer de rester cette petite entreprise familiale accessible et disponible portée par une équipe de passionnés, « une nécessité pour nous lors de nos recrutements car ce sont des métiers

difficiles pour lesquels vous pouvez faire des journées de 20h. Si vous n’aimez pas ce que vous faites, non seulement vous ne tenez pas mais en plus, vous ne pouvez pas aller au bout des choses.» explique Steve. Ici, la réactivité, l’esprit de partage et le travail en équipe sont légion et même si la taille et le nombre d’évènements organisés par les trois agences a grandi avec Aucop, lorsque l’on demande à Steve henry si d’autres ouvertures sont prévues ou si un déploiement à l’international est envisagé, il répond immédiatement : « nous y songeons mais pas tout de suite. La priorité aujourd’hui est à la pérennité de notre entreprise et de notre chiffre d’affaires. » Une inquiétude ? « Non un défi, je considère l’entreprise comme un sport où l’on peut tout perdre très vite si l’on ne s’entraîne pas régulièrement, si l’on ne se remet jamais en question ou si l’on n’est pas vigilant tout le temps, c’est pour cela que la formation est régulière et très importante chez nous. » Aujourd’hui, en manque de place, l’entreprise vient de faire l’acquisition d’un nouveau local de 600m² dans la même rue pour y installer son atelier de fabrication et augmenter ainsi sa superficie de stockage et sa zone de préparation. Un pas de plus vers son objectif : consolider sa

position et offrir toujours plus de qualité à ses clients avec en ligne de mire l’ambition de devenir le leader de l’offre globale évènementielle en France. 

AUCOP EN UN COUP D’ŒIL

3 agences

36 employés permanents

200

collaborateurs intérimaires

700 évènements par an 4500 m² de stock

+D’1M€ d’investissements annuels

Votre magasin Bureau Vallée Antibes est ouvert du Lundi au Samedi 9h00 - 19h00 Non-Stop TOUTES VOS FOURNITURES DE BUREAU, FOURNITURES SCOLAIRES AUX MEILLEURS PRIX TOUTE L’ANNÉE rence

éfé 000 R

m 6 + De ck dans notre

s

agasin

o en st

e dédié rmatiqu Mac…. fo in e ic , rv on PC + Un se , réparati u on résea installati

+ Click And Collect,

préparez votre comma nde en ligne, récupérer en ma gasin

dié n, pace dé stificatio + Un es ion du A4 au A0, plarise en 15 mn ep ss à l’impre tampons d’entr os reliure, v

+ Nous préparo ns vos listes scola ires gratui

tement jusqu’au 19 Août procha in

Plus de 35 000 références sur www.bureau-vallee.fr 400 Allée des Terriers | 06600 Antibes | 04 93 00 01 05 START MAGAZINE 17


start News iLS & ELLES SE DEVELoPPENT

CAMPUS GRAND PARIS, CAMPUS CAPE ToWN   

SKEMA accélère ! C'est une nouvelle étape qui s'ouvre pour SKEMA Business School. La grande école de commerce née à Sophia Antipolis et à Lille, vient d'annoncer deux opérations majeures : le lancement d'un Campus Grand Paris, un nouveau hub de 30 000 m2 en bords de Seine, à Suresnes (150 M€ d'investissement) qui sera opérationnel à la rentrée 2020 et l'ouverture d'un campus international à Cape Town en Afrique du Sud (rentrée 2019). PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

e sera après Suzhou en Chine, Raleigh aux EtatsUnis et Belo horizonte au Brésil son 4ème campus « off shore » et son 7ème campus avec les trois campus français Sophia, Lille et Paris.

C

18 START MAGAZINE

Créer une marque mondiale aux racines françaises L'occasion pour Alice Guilhon, directrice générale, de réaffirmer les ambitions de SkEMA : créer une marque mondiale sur un nouveau modèle d'éducation

globale aux racines françaises. Avec l'objectif de « former les nouveaux talents de la knowledge economy, prêts à l'emploi partout à travers le monde ». Cet objectif était déjà affirmé lors de la création de SkEMA, né en 2009 de

la fusion du Ceram (Sophia) et de l'ESC Lille. Cette ambition s'est traduite dans le plan stratégique 2015-2020 qui a pu être exécuté avec un an d’avance. Les annonces faites lors de la conférence de presse témoignent d'une nouvelle accélération du processus. Le Campus du Grand Paris est un élément clé de la démarche. SkEMA disposait déjà d'un campus à La Défense devenu trop petit (moins de 6.000 m2). Conçu pour faire le lien entre les territoires historiques Nord-Sud de l’école, le Campus Grand Paris va s’étendre sur 30.000 m2 (15.000 m2 pour l'école et 15.000 m2 pour 200 chambres étudiantes). Nouveau bateau amiral de l'école, il est situé en bords de Seine dans un espace emblématique qu’occupait jusqu’à présent le groupe Airbus. Un bâtiment taillé pour les nouvelles pratiques d’enseignement et d’utilisation des technologies Les travaux, qui ont commencé en début d'année, visent à réaménager entièrement l'intérieur. Il s'agit de réaliser un « outil » qui réponde aux attentes des nouvelles générations d’étudiants et des acteurs économiques partenaires de l’école. « Plus adaptée à l’ère de la mobilité, la salle de cours se transforme en espace plus grand, plus ouvert et sans direction figée par un tableau fixé au mur. Cet espace est modulable et peut se transformer en plusieurs sous espaces très rapidement », explique Marc


start News iLS & ELLES SE DEVELoPPENT

décembre dernier il a pour ambition de devenir un laboratoire de recherche mondial sur l'Intelligence Augmentée et sera dirigé par le professeur Thierry Warin (hEC Montreal, harvard).

Le campus de Cape Town, hub pour le continent africain

LES NoUVEAUx TALENTS «DEFormEr LA kNoWLEDGE ECoNomy, PrêTS à L'EmPLoi PArToUT à TrAVErS LE moNDE

»

Seifert, architecte et dirigeant associé de A26-Equerre. « Les circulations ne sont pas que des couloirs qui permettent les flux mais se transforment en espaces de travail informels ». « Le bâtiment étant de qualité remarquable, nous avons cherché à mettre en valeur ses atouts : les vues, les transparences, l’apport de lumière par le patio central, les

terrasses… » poursuit Marc Seifer. « Le changement d’usage d’un bâtiment est aussi la première action de développement durable ». Le Campus Grand Paris veut aussi devenir une référence en matière de nouvelles pratiques d’enseignement et d’utilisation des technologies. En ce sens, il accueillera notamment le SkEMA AI Global Lab. Annoncé en

Proposer aux étudiants, la « richesse incomparable d'une véritable expérience globale » « Nos 7 campus sont tous situés dans des technopoles en forte croissance où les liens avec le territoire nous permettent de contribuer fortement au développement de l’écosystème local tout en proposant à nos étudiants français et internationaux la richesse incomparable d’une véritable expérience globale », explique Alice Guilhon, directrice générale de SkEMA. Et de rappeler en quoi consiste une approche globale. « C’est en cela qu’ils sont bien plus que de simples implantations internationales. Faire découvrir l’économie et le management du Brésil à un étudiant indien, américain ou chinois, permettre en 3 ans un tour du monde des pratiques managériales aux étudiants français sur nos campus ou dans une université partenaire internationale, permettre à tous d’incuber et d’accélérer leurs projets de startups sur nos campus, c’est toute la valeur ajoutée d’une école globale comme SkEMA. C’est un modèle absolument unique à l’échelle de l’enseignement supérieur. Un modèle qui répond aux besoins de l’économie et grâce auquel nos diplômés n’ont aucun mal à trouver de l’emploi ou créer le leur. » Sur ce dernier point, la création d'entreprise, SkEMA Venture, dirigé par Philippe Chéreau, compte bien accélérer lui aussi au niveau des 7 campus.

© PHOTO D.R.

Sur les terrasses du campus Grand Paris (1.600 m2 de terrasses), Alice Guilhon, directrice de l'école. Derrière elle, Philippe Chéreau, directeur Skema Venture et Patrice houdayer, directeur des programmes.

Le nouveau campus de Cape Town, opérationnel dès la prochaine rentrée, représente un investissement moins important (environ 800.000 euros la première année) mais il s'inscrit en plein dans les objectifs de globalisation : c'est un pied sur le continent africain. Comme pour les autres campus étrangers, SkEMA a choisi un partenaire local d'excellence. A Cape Town, c'est l’Université de Stellenbosch, institution emblématique du Cap en Afrique du Sud qui a été retenue comme partenaire. Les étudiants français et internationaux du PGE actuellement en M1 pourront choisir ce campus dès la rentrée 2019/2020. Ils suivront le track « Doing Business in South Africa » du programme MSC International Business qui sera le 1er programme ouvert sur ce campus. Suivront à compter de 2020 de nouveaux cursus en Finance, Marketing, Management et Entrepreneuriat. Ces deux nouveaux campus, Paris et Cape Town, pourront accueillir les 8.500 étudiants français et internationaux de SkEMA. A ces ouvertures, s’ajoute celle de nouveaux programmes et actions en formation initiale et continue : SkooL, une nouvelle plateforme web en e-learning associée à une nouvelle offre de programmes 100% en ligne ainsi qu’un Institut FinTech « SkEMA – Fundvisory ». En Entrepreneuriat, SkEMA déploie de plus une chaine de valeur complète de financement

avec un nouveau dispositif de prêt d’honneur avec le Crédit Agricole et des partenariats avec Ulule et Sowefund.

Le campus de Stellenbosch à Cape Town START MAGAZINE 19


start News iLS & ELLES SE DEVELoPPENT

aux limites du fleuriste de proximité, nous avons très vite souhaité nous diversifier pour proposer quelque chose de différent et toucher de nouveaux clients. Intégrer le secteur de l’évènementiel et fleurir les villas et les yachts est rapidement devenu une évidence » explique Jean-Marie.

Roni fleurs DE FLEURISTE DE q U A R T I E R à C R é AT E U R DE PRESTIGE PARToUT DANS LE MoNDE   

Il y a les entreprises familiales qui se transmettent de génération en génération pour lesquelles il suffit de pérenniser un succès déjà retentissant, puis il y a celles que l’on reprend pour sauver. oni Fleurs est de celles-ci ! Si l’histoire de la famille Barelier commence dans les années 1800, c’est bien l’arrivée des quatre frères et sœurs à la tête de l’entreprise familiale il y a 25 ans qui va donner au groupe installé à Juan-les-Pins, Cagnes-sur-Mer, Cannes, Courchevel, Monaco et tout récemment Antibes, la dimension qu’on lui connaît aujourd’hui. C’est Jean-Marie Barelier qui nous accorde un entretien afin de revenir sur l’histoire et les projets de la belle PME familiale. Tout commence en 1800, lorsque Constantin Barelier, son arrière-grand-père s’installe comme horticulteur au Cap d’Antibes. Travailleur dévoué, l’homme reçoit le titre de Meilleur ouvrier de France en 1887. Une première distinction et une passion qui scelleront à jamais le destin de la famille… Son grand-père, puis plus tard, son père Robert, continuent la production florale

R

20 START MAGAZINE

portés par la mission de préserver le patrimoine végétal. quelques années plus tard, Robert rencontre puis épouse Nicole. Ensemble, les deux amoureux décident d’ouvrir leur première boutique Roni Fleurs à Cagnes-sur-Mer (« Ro » pour Robert et « Ni » pour Nicole). Nous sommes en 1971. En 1984, une deuxième boutique voit le jour à Juan-lesPins. Une belle histoire qui se ternit lorsque les deux époux se séparent. Les magasins découvrent alors la faillite et les quatre enfants du couple, Jean-Marie, Emmanuel, Nicolas et Audrey, alors jeunes adolescents, font leurs premiers pas dans le monde du travail au sein de l’entreprise familiale. A force d’implication et de travail acharné, les enfants réussissent à sortir de la faillite, c’est donc tout naturellement qu’à 18 ans, en 1998, ils prennent les rênes de l’entreprise avec néanmoins l’envie de dépoussiérer le métier et la volonté de se diversifier : « étant confrontés

LA FORCE DE LA COMpLéMEnTARITé, LA pASSIOn DE LA CRéATIVITé Alors que certains n’ont pour seule mission que celle de maintenir le cap d’une entreprise en pleine santé, les enfants Barelier ont dû, eux, partir de zéro. « Une superbe école » que Jean-Marie « souhaite à tout le monde » convaincu que « ce n’est pas facile mais une formidable façon d’apprendre la valeur de l’argent, la force, l’endurance et la recherche constante de qualité. » Des qualités et des valeurs auxquelles la fratrie est très attachée et sur laquelle elle a basé son développement, « évidemment puisque nous sommes plus créatifs que managers ». héritiers d’un esprit pionnier et novateur – leur grandpère maternel a lancé les bouquets préemballés qu’il expédiait dans le monde entier pendant que le grand-père paternel était le premier à composer des bouquets de fleurs exotiques – les quatre jeunes gens finissent par imposer leur griffe Roni fleurs au fil des ans, une griffe marquée par la complémentarité de quatre individus passionnés et un savoir-faire unique que la créativité et l’imagination sans limite transcende. Les clefs de la pérennité selon Jean-Marie qui permettent notamment de regarder toujours devant et de faire toujours plus dans ce qu’il est possible de réaliser, « notre seule limite est notre imagination et notre moteur est l’envie irrépressible de toujours faire mieux.» Pour devenir le prestataire floral numéro 1 au monde ? Même pas, JeanMarie l’assure, « nous sommes une famille très opportuniste et n’avons aucune vision à termes. Nous cherchons simplement à donner le meilleur de nous-même à chacune de nos prestations pour devenir meilleurs, vis-à-vis de nous, mais pas vis-à-vis des autres. C’est pour cela que lorsque l’on me demande quel est mon meilleur souvenir, je réponds « le prochain assurément », le futur projet devant toujours être meilleur que le précédent, nous allons chercher un nouveau mode de piquage dans les fleurs, les assembler différemment et proposer une nouvelle mise en

scène au niveau de l’éclairage etc. » Simplicité, écoute, générosité, innovations et créativité, on comprend pourquoi la success story dure depuis plus de 20 ans. un DéVELOppEMEnT OppORTunISTE MAIS MAITRISé Parce qu’elle conçoit chaque nouvelle année comme une évolution et un renouvellement, la famille Barelier multiplie les projets. Le dernier en date, l’ouverture il y a quelques semaines d’un concept store inédit installé dans un hôtel particulier réhabilité au 5 boulevard Wilson à Antibes. Un retour aux sources pour ces antibois de naissance et de cœur qui ont souhaités proposer dans un seul et même lieu, plusieurs espaces dédiés, avec « une boutique de fleurs et de décoration et sa grande verrière à l’ambiance provençale, un studio créa, un espace évènementiel et accessoires et un atelier de fabrication. » Si l’objectif annoncé avec ce nouvel établissement est de « développer pour revendre le concept par la suite », l’entreprise qui enregistre plus de la moitié de son chiffre d’affaires grâce à son activité « évènementiel » sait aussi qu’elle doit se réorganiser pour continuer à avancer. 2, puis 4, puis 60 aujourd’hui, la priorité est désormais donnée à un modèle économique plus structuré. « Depuis la comptabilité à la communication, nous avons étoffé notre équipe de chefs de projets ces derniers mois pour favoriser la matière grise et un développement maitrisé et cohérent. » De toute évidence, la saga Roni Fleurs ne fait que commencer… 


start News iLS & ELLES SE DEVELoPPENT

é du regroupement entre le Laboratoire des Granions fondé en 1948, le Laboratoire Equilibre Attitude et le Laboratoire Merle, le groupe dédié à la production et distribution de médicaments, compléments alimentaires, produits diététiques, de l’effort et cosmétiques s’est depuis toujours donné pour mission d’améliorer la qualité de vie de chacun par des solutions innovantes, efficaces et naturelles. Une mission que la belle PME locale entend perpétuer, c’est pourquoi celle-ci a revu récemment son organisation pour s’orienter en trois « business units » (l’oligothérapie, la santé et la nutrition sportive) et optimiser ses compétences. à la tête de chaque section, un directeur est désormais chargé de porter chacune des marques « pour les amener au plus loin de ce qu’il est possible de faire aujourd’hui, avec l’existant mais aussi avec le lancement de nouveaux produits, la mise en place de nouveaux partenariats et l’acquisition d’intégrations futures pour toujours s’adapter à un monde qui change», explique Philippe Mascaras, Directeur de la partie « Sport » arrivé de Paris en juillet 2018. Issu du secteur de la minceur et de la cosmétique, cet entrepreneur passionné de sport a très vite été séduit par le projet d’EA Pharma et les ambitions du groupe ancrées autour de la santé durable. Un groupe qui a quitté récemment ses locaux historiques de Vallauris pour s’installer, en février dernier, sur un plateau de plus de 1000 m² avenue Maurice Donat à Mougins. Un déménagement comme un nouveau souffle pour la PME pharmaceutique de plus de 150 personnes partout en France (dont 50 dans les bureaux mouginois) qui vient de faire l’acquisition de la marque Punch Power et multiplie les partenariats avec les acteurs locaux. Le dernier en date ? La prestigieuse Mouratoglou Tennis Academy.

n

InTEnSIFIER LE VOLET FORMATIOn Si EA Fit, la marque emblématique du groupe, est déjà très ancrée sur le territoire car partenaire chaque année du Triathlon de Nice, de l’équipe de basket des Sharks d’Antibes ou encore de l’Ultra Trail du Mercantour, sa petite sœur Punch Power, la nouvelle marque acquise en septembre dernier orientée sports outdoor démarre sa renaissance de la plus belle des manières. En effet, actrice majeure de la diététique sportive depuis près de 20 ans, la marque de produits naturels adaptés 22 START MAGAZINE

EA Pharma UNE NoUVELLE o R G A N I S AT I o N E T D E BELLES AMBITIoNS   

PAR MARINA CARVALHO

De nature plutôt discrète « Equilibre Attitude » (EA) Pharma entame aujourd’hui un nouveau virage dans son développement. Un virage à destination de territoires inexplorés et de nouveaux produits innovants impulsé par les arrivées récentes de Motion Equity Partners comme actionnaire majoritaire, d’un ambitieux président et d’une nouvelle équipe organisationnelle.

#

MOUGINS

aux différentes phases de l’effort vient d’être choisie par la Mouratoglou Tennis Academy pour accompagner les jeunes athlètes du centre. Un accompagnement que le groupe pharmaceutique a souhaité complet, c’est pourquoi il a créé des ateliers nutritionnels à destination des jeunes adolescents de l’académie. « qu’est-ce qu’un équilibre nutritionnel adapté aux sportifs ? Comment la nutrition sportive vient ajouter de la valeur à une base déjà solide ? quand et comment utiliser nos produits dans le cadre de votre effort ? Sont autant de questions et surtout de réponses que nous leur apportons avec l’aide d’une diététicienne niçoise avec qui nous avons bâti un programme

dédié. » explique Philipe. Avec ses formations auprès des athlètes, mais aussi auprès des professionnels et sur les lieux de vente, que ce soit en pharmacie ou dans les magasins de sport, EA Pharma le volet « formation » entend renforcer

fortement son volet formations pour sinon éduquer - au moins informer les consommateurs. Une nécessité selon Philippe Mascaras : « La nutrition sportive est connue et très bien comprise par les athlètes de haut niveau, mais tout le monde n’est pas athlète de haut niveau et le sportif amateur ne perçoit pas toujours cela comme une priorité. Alors que, même lorsque l’on est amateur, si l’on rentre dans un programme nutritionnel adapté avec un peu de nutrition sportive que ce soit des barres, des gels, de la boisson ou des protéines en poudre, on peut parvenir à se dépasser et atteindre son objectif. » Une entrée sur le segment du vegan et une ligne textile L’innovation dans l’ADN du groupe depuis sa création, l’entreprise poursuit son rôle de précurseur. Porté par une équipe R&D nouvellement renforcée et une expertise reconnue, EA Pharma travaille actuellement sur un certain nombre de nouveaux produits à la fois dans le sport, la minceur, les produits d’endurance et la récupération qui devraient voir le jour ces prochaines semaines. à commencer par Punch Power et ses barres raw, aux ingrédients crus qui ont la particularité d’avoir une excellente digestibilité pour le sportif tout en libérant les minéraux, les vitamines et l’énergie nécessaires pour la pratique sportive. Sur EA Fit, c’est une protéine 100% vegan qui fait son entrée dans la gamme de produits tandis que la marque s’apprête à lancer une tenue pour femme comprenant une brassière et un legging conçu avec la startup locale Noliju hébergée au Village by CA. Plébiscitée par les consommateurs, l’entreprise, à l’écoute, réponds à leurs besoins et préoccupations comme elle l’a toujours fait mais avec le regard sans cesse tourné vers l’avenir. Un avenir plus green, en effet, après avoir supprimé toutes ses fontaines et installé des poubelles de tri dans tous ses bureaux, EA Pharma étudie à présent son packaging pour le réduire au maximum et limiter ainsi son impact environnemental. 


SOFTWARE CLOUD CONSULTING MEDIAS BUSINESS CENTER

P R O M OT E U R D E TA L E N T S POUR RENFORCER N O S É Q U I P E S N O U S R E C R U TO N S

INGENIEURS EN DEVELOPPEMENT C++, DOTNET ET PHP

CHEFS DE PROJET FONCTIONNELS

150 COLLAbORATEURS EN 2018,

300 d’ici quatre ans. ingénieur étude et développement informatique, ingénieur électronique, ingénieur Logiciel embarqué, chef de projet, commercial en publicité, journaliste high tech,…

www.datacorp.fr

INGENIEURS SYSTEMES LINUX & WINDOWS

40 % UNE PARITé PRESQUE ExEMPLAIRE :

40 % de femmes, une ambiance, un challenge. des projets concrets pour un avenir à court et moyen terme, des possibilités de carrière dans une entreprise à taille humaine:

7 ANS une évolution constante des entités économiques : Paris, Lyon, marseille après monaco et sophia Antipolis…. et bientôt à l’étranger.

35ÈME 35 ème au classement national it des entreprises les plus performantes de France en 2014

2 0 0 0 R o u t e d e s Lu c i o L e s | L e s A Lg o R i t h m e s B ât e u c L i d e | e n t R é e 2 | 0 6 4 1 0 s o P h i A-A n t i P o L i s t e L : 0 8 2 5 5 9 5 0 0 5 | FA x : 0 4 2 2 1 3 0 1 2 3


start News iLS & ELLES SE DÉVELoPPENT

Team Côte d'Azur UN BILAN 2018 PoSITIF ET UNE AT T R A C T I V I T é DU TERRIToIRE CoNFIRMéE   

u

Des arrivées remarquées et des TIC toujours au top Avec 33% des implantations accompagnées par Team Côte d’Azur pour 35% des emplois maintenus ou générés, l’excellente santé de la filière des TIC traduit le développement des

© VILLE DE NICE

L'agence de promotion économique de la Côte d'Azur a publié il y a quelques jours son bilan 2018.

n bilan très positif qui confirme la compétitivité de la destination d’affaires azuréenne et la vision de Team Côte d’Azur, résolument tournée vers la prospection à l’international, l’attraction d’investisseurs exogènes et le renforcement du tissu économique local. Elles ne sont pas moins de 37 entreprises à avoir fait le choix l’an dernier de s’installer (créations, reprises ou extensions) sur notre territoire avec le soutien de l’agence Team Côte d’Azur. Si l’on note une représentation légèrement plus forte des pays de l’Europe du Nord (8%), du Royaume-Uni (11%) et du continent américain (8%), la majorité des investissements reste issue de l’Europe de l’ouest et Centrale (27%) mais aussi de France qui conserve une place prépondérante (35%). Pour ce qui est de l’emploi – c’est le deuxième chiffre annoncé par le bilan – sur les 746 emplois prévus

à 3 ans, à noter que 75% sont générés ou maintenus par des sociétés d’origine étrangère : 38% en Europe (hors France), 8% au RoyaumeUni et 27% aux Etats-Unis et en Amérique du Sud. Une proportion en forte hausse par rapport à 2017 (40%), preuve des efforts de prospection à court et moyen termes vers les marchés étrangers. Du côté des territoires d’implantation, le couple Métropole Nice Côte d’Azur (24%) et Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis (60%) continue de recueillir la majorité des suffrages devant la communauté d’agglomération Pays de Lérins (8%) ; la communauté d’agglomération Pays de Grasse (5%) et la communauté d’agglomération Riviera Française (3%).

24 START MAGAZINE


start News iLS & ELLES SE DÉVELoPPENT écosystèmes émergents autour du numérique tels que l’Automotive, la Cybersécurité et les Fintech. Des investissements de niche qui confirment une hyperspécialisation de nos écosystèmes avec un retour en avance de phase sur des technologies porteuses, dont l’Intelligence Artificielle, la Smart City ou encore les Nouvelles Mobilités, pour les 5 à 10 ans à venir. Si le secteur des Services et Technologies de l’Information et des Communications reste le plus important concentrant au total 65% des implantations et 63% des emplois générés, on observe aujourd’hui un phénomène de répartition sectorielle plus équilibrée avec notamment une filière santé en pleine forme qui représente à elle seule 19% des implantations et 39% des emplois soit plus de 250 emplois générés. Un bon résultat que l’on doit à l’arrivée d’acteurs internationaux de l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies comme Syneos, Nuvisan, MD international ou encore Phenocell, dans le sillage de la reconversion du site de Galderma. La filière des écotechnologies, quant à elle, se maintient représentant 16% des implantations et 8% d’emplois générés.

Team Côte d’Azur, une présence accrue à l’international Pour Philippe Servetti, Directeur général de Team Côte d’Azur, « les bons résultats réaffirment le rôle clef et l’expertise de l’agence au service de l’attractivité azuréenne, en s’inscrivant pleinement dans la démarche de marketing territorial portée par ses mandants. L’année 2018 marque également un cap stratégique pour Team Côte d’Azur, appelée à porter une feuille de route recentrée sur la prospection à l’international, l’attraction d’investisseurs exogènes et le renforcement du tissu économique local. » En effet, au cours de 26 missions de prospections en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, Team Côte d’Azur est allée à la rencontre de sociétés leaders et de startup à fort potentiel pour promouvoir les atouts de la Côte d’Azur et les opportunités économiques que représente une implantation au sein de la première Smart Région de France. Nouveau cap stratégique mais aussi nouvelle approche, l’agence de promotion économique du territoire a en effet, mis en place une approche sectorielle par marché d’usage afin de se rapprocher davantage du positionnement des entreprises qu’elle chasse, en adressant par exemple les segments à haute valeur ajoutée technologique de l’Intelligence Artificielle ou du véhicule connecté. 

LES BoNS rÉSULTATS «rÉAFFirmENT LE rÔLE CLEF ET L’ExPErTiSE DE L’AGENCE AU SErViCE DE L’ATTrACTiViTÉ AZUrÉENNE

»

ILS ONT CHOISI LA CÔTE D’AZUR EN 2018

Ils TÉMOIgnenT ! Klearia – Nice Eco-vallée Société spécialisée dans le développement de technologies d’analyse des micropolluants de l’eau « La Côte d’Azur offre un écosystème favorable aux entreprises CleanTech avec le développement de Nice Eco Vallée, la présence de grands comptes ainsi que les nombreux centres de recherche. Team Côte d’Azur a été un partenaire essentiel tout au long de notre implantation. L’équipe nous a indiqué les aides au financement les plus stratégiques pour porter notre projet et nous a également accompagné dans la mise en relation avec les contacts locaux. » Clément Nanteuil, CEO Phenocell –Grasse Centre de R&D dédié à la production de cellules et aux services de tests d’actifs à destination de l’industrie pharmaceutique et dermocosmétique « Nous avons choisi la Côte d’Azur pour son écosystème très riche dans nos secteur clés, l’ophtalmologie et la dermo-cosmétique. L’ouverture du nouvel hôtel d’entreprise GrasseBIOTECH nous a permis de concrétiser cette implantation dans des locaux spécialement aménagés pour notre activité. Depuis le début du projet d’implantation en Région Sud, Team Côte d’Azur a été à nos côtés

dans la recherche de locaux, puis la mise en relation avec des partenaires locaux pour tisser notre réseau de contacts et faciliter notre installation dans l’écosystème local. L’accompagnement de Team Côte d’Azur est précieux : il complète les autres dispositifs existants par une écoute et des actions plus personnalisées. » Brigitte Onteniente, CEO Nuvisan – Sophia Antipolis Société de services spécialisée dans le développement de médicaments pour l’industrie des sciences de la vie « Le groupe allemand NUVISAN, qui a signé un accord en 2018 avec NESTLÉ SKIN HEALTH pour reprendre une partie des capacités de R&D du centre Galderma de Sophia Antipolis, a bénéficié de l’accompagnement de Team Côte d’Azur et de ses partenaires tout au long du processus de reprise. En proposant une offre entièrement intégrée de R&D depuis les études non cliniques jusqu’aux études cliniques adaptée au développement de médicaments, de dispositifs médicaux ou de produits cosmétiques, NUVISAN va contribuer à la croissance de l’industrie des sciences de la vie sur Sophia Antipolis, aux côtés des autres acteurs du Bioparc. » Pierre Diebolt, Managing Director

START MAGAZINE 25


start News iLS & ELLES SoNT GrEEN

Le territoire vise le label « R é S E R V E I n T E R n AT I O n A L E D E C I E L é T O I L é » 'est beau un ciel plein d'étoiles, la nuit ! Magique ! Un plaisir qui pourtant se fait plus rare avec la pollution lumineuse. Aussi, pour redécouvrir les mystères et les beautés du ciel nocturne étoilé dans un espace préservé, un label international a été créé : la RICE, Réserve Internationale de Ciel Etoilé. Attribué par l’IDA (International Dark-Sky Association) il vise à réduire la pollution lumineuse. C'est à l'obtention de ce label qu’on candidaté ensemble le Parc National du Mercantour, le Parc Naturel Régional des Préalpes d’Azur et la Communauté de Communes Alpes d’Azur. Les raisons de cette candidature présentée courant mai ? La qualité du ciel nocturne des Alpes-

C

Maritimes est un atout qui fait partie de notre patrimoine puisque l’astronomie y est pratiquée depuis longtemps et attire un public toujours plus nombreux d’astronomes amateurs et de familles curieuses de découvrir les étoiles, est-il expliqué. Mais c'est aussi un engagement pour préserver la biodiversité nocturne présente dans cet espace comme les chauves-souris ce qui permet de contribuer au maintien de l’équilibre naturel. Aujourd’hui, deux RICE existent en France autour de l’observatoire du Pic du Midi et une autre dans les Cévennes. L’obtention de ce label ferait du territoire azuréen le premier du Sud Est à devenir Réserve Internationale de Ciel étoilé. 

#NoPlasticChallenge, TOuS LES JOuRS !

’association No Plastic In My Sea a lancé la deuxième édition du #NoPlasticChallenge le 22 mai dernier. Une initiative pour inciter les consommateurs à réduire leur consommation de plastique en relevant un défi quotidien, pendant 15 jours. Un projet ambitieux suivi l’an dernier par 80 000 personnes et des milliers de hashtags qui nous donnent envie de continuer toute l’année. Alors pourquoi ne pas adopter ces 13 reflexes bons pour la planète avant, pendant et après le challenge ?

L

26 START MAGAZINE

1 J’utilise de la vaisselle réutilisable 2 Fini les gobelets jetables, je me munis d’un verre et d’une tasse 3 Adieu les bouteilles en plastique, j’adopte une gourde 4 Pour ma toilette, je passe au savon solide 5 Je teste aussi le shampooing solide 6 Je fais mes courses avec un sac ou un cabas réutilisable 7 Je choisis des produits vendus en vrac 8 J’achète des fruits et légumes sans emballage 9 Je dis adieu aux pailles en plastique 10 J’évite les sachets, doses et capsules individuelles 11 Apprenti chimiste, je fabrique mes propres produits ménagers 12 J’opte pour les contenants consignés 13 Et si j’utilise du plastique, je veille à bien le trier ! 

Cannes DIT nOn Au pLASTIQuE ! a municipalité a fait voter une charte environnementale aux kiosquiers cannois en avril dernier, c’est désormais effectif et nous ne pouvions pas ne pas saluer la décision d’interdire l’utilisation de vaisselle et accessoires en plastique à usage unique depuis le 1er juin 2019. Parce que chaque année, ce sont plus de 8 millions de tonnes de plastique qui finissent dans les mers et les océans, David Lisnard, maire de Cannes souhaite anticiper l’application de la loi relative à la transition énergétique de 2021 et « passer au plus vite d’une société jetable à une société durable. » Une nécessité pour la ville et ses 39 kiosquiers sur 49 installés en bord de mer. 

L


start News iLS & ELLES SoNT GrEEN

Ases L’INGéNIERIE VUE PAR DES éCoLo GUES PASSIoNNéS   

Considérer la nature comme un partenaire et non comme un adversaire, c’est l’un des engagements de la compagnie mexicaine Ases depuis plus de 15 ans qui a installé, il y a quelques semaines, son centre de R&D+I au Starter Business Center afin de faire rayonner ses actions et développer de nouveaux projets dans le Sud-Est de la France et le Maroc.

# e tout temps l’homme a transformé et dominé l’environnement naturel dans lequel il évoluait pour l’adapter à ses besoins, exploitant toutes ses ressources et laissant derrière lui les notions d’empreintes écologiques, d’impact environnemental et de développement durable apparues seulement à la fin des années 70. Résultat, aujourd’hui, nous devons faire face à de nombreux problèmes environnementaux : pollution, réchauffement climatique, extinction des espèces animales et végétales, dérégulation des écosystèmes, dégradation des sols agricoles etc.

D

BIOT

C’est pour accompagner les mutations économiques, écologiques, climatiques et paysagères de ses clients en apportant les bonnes ressources, au bon endroit et dans les bonnes activités que la société Ases a vu le jour au Mexique il y a 16 ans. AnTICIpER, ExpERTISER, InnOVER Fondée et portée par des naturalistes passionnés, l’entreprise spécialisée en ingénierie écologique, changement climatique et biodiversité concilie développement des entreprises ou des territoires et

enjeux environnementaux. L’innovation au cœur de la stratégie de son pôle R&D, les équipes conçoivent des outils, applications et solutions uniques pour répondre aux besoins de leurs clients qu’ils souhaitent développer un projet notamment dans le photovoltaïque, le gazoduc ou l’éolien ou encore se mettre en accord avec les nouvelles normes règlementaires. Depuis l’inventaire des naturalistes sur le terrain (faune, flore, habitats et écosystèmes) jusqu’au suivi et à l’évaluation des enjeux écologiques et des travaux en passant par la proposition de mesures ERC (Eviter, Réduire, Compenser), les experts d’Ases deviennent de véritables alliés pour mener à bien tous vos projets. COnSEILLER OuI, MAIS éDuQuER ET COnVAInCRE D’AbORD Parce qu’elles connaissent parfaitement leur métier, les différentes espèces et les spécificités de chaque territoire, les équipes d’Ases multiplient les actions de sensibilisation auprès de divers publics à travers plusieurs supports. Formations, interventions dans les écoles, conférences et publication d’ouvrages comme le Manuel d’identification des espèces paru en 2016 ou « El mundo visto a través los ojos de un ecologo » paru en octobre 2018, Ases travaille sur la communication et la vulgarisation

scientifique pour divulguer les bonnes pratiques et réveiller les consciences. Une étape essentielle pour l’entreprise mexicaine convaincue que le début du changement et la préservation de notre environnement ne seront possibles que par la connaissance de celui-ci. 

www.ases-sc.com www.ases-rd.fr

ASES

en quelques chIffres

16 ans d’existence

1000

+ de projets développés

100 spécialistes

22 disciplines

START MAGAZINE 27


start News Q U E S o N T- i L S D E V E N U S ?

Christophe Cognee VICE-PRéSIDENT DE GSF :   

« Jean-Louis Noisiez a créé un groupe fait pour durer »

#

SOPHIAANTIPOLIS

ondé en 1963 par Jean-Louis Noisiez, son actuel président, l’un des leaders français de la propreté affiche toujours une parfaite santé. En effet, avec un chiffre d’affaires de 890 millions d’euros en 2018 et une progression de 5% par rapport à 2017, l’entreprise poursuit son ascension. Rencontre avec son vice-Président Christophe Cognee qui revient pour Start sur les valeurs et les projets de l’une des premières sociétés de la technopole.

F

pOuRRIEz-VOuS nOuS pRéSEnTER VOTRE EnTREpRISE? GSF est un groupe de services aux entreprises, spécialisé en hygiène et propreté ainsi qu’à un certain nombre de services associés. Le 1er avril 1963, Jean Louis Noisiez, alors cadre dans l'industrie logistique, avait remarqué que la propreté était assurée par du personnel des entreprises ellesmêmes. Il avait compris qu'il était 28 START MAGAZINE

nécessaire qu'elles se recentrent sur leur cœur de métier en sous-traitant le nettoyage de leurs locaux à des entreprises spécialisées. or à cette époque, il y avait peu de solutions « professionnelles ». Il a donc décidé de créer GSF (Groupe Services France) en y apportant une organisation adaptée et professionnelle. Encore maintenant, il est actionnaire unique et le groupe assure sa croissance par auto développement. Nous ne rachetons en effet jamais d’entreprises. Aujourd'hui, ce sont 35 000 salariés qui sont répartis sur tout le territoire Français organisé en 24 sociétés de production régionales et 124 établissements. Ce maillage très étroit et complet nous permet d’assurer un encadrement de proximité. C’est aussi bien entendu la confiance de nos 6500 clients. L’ensemble nous permet de réaliser un chiffre d’affaires annuel de 890 M€

VOuS éVOLuEz DAnS un MARChé uLTRA COnCuRREnTIEL, QuELLE EST LA pARTICuLARITé ET QuELLES SOnT LES VALEuRS DE VOTRE EnTREpRISE ? Notre différence, c’est notre culture. Celle notamment de la proximité. C’est pour cela que nous avons des structures d'encadrement très proches des clients et des collaborateurs. L'ancrage territorial est déterminant dans notre modèle et les moyens investis en encadrement des équipes comme en matériels sont bien au-dessus de la moyenne des entreprises du secteur. Les résultats sont là avec un taux de fidélité de nos clients supérieur à 92%. Rechercher des prix bas n’est pas notre option, parce qu’il implique forcément de limiter les moyens mis à disposition des équipes. Une autre valeur fondamentale pour nous est que tout notre fonctionnement est basé sur le respect de personnes. Nous accueillons nos collaborateurs, nous les formons, nous les encadrons et nous les accompagnons. Les effets sont qu’aujourd'hui 80% des postesclés sont issus de la promotion interne. L’InnOVATIOn SEMbLE êTRE L’ADn DE L’EnTREpRISE, QuELLES OnT éTé CELLES QuI OnT LE pLuS MARQuéES L’hISTOIRE DE GSF ? outre l'innovation managériale et les apports méthodologiques, nous avons été les premiers à créer un robot de nettoyage, c'était au début des années 80 ! Dans cet esprit, nous travaillons actuellement avec des startups de Sophia, par exemple pour la mise en place de semelles connectées permettant d'assurer la sécurité des salariés isolés. Nous continuons à collaborer pour le développement des robots. Nous faisons également nos formations en utilisant des moyens virtuels qui reproduisent les environnements dans lesquels nos agents interviennent… Nous avons créé GSF Lab qui est une cellule de veille et de recherches de solutions innovantes. Une vingtaine d’entre elles est en cours. GSF C’EST AuSSI unE pOLITIQuE SOCIéTALE AFFIRMéE, VOuS pOuVEz nOuS En DIRE pLuS à CE SuJET ? Notre engagement RSE est fort, sur toutes ses composantes, sociales, environnementales et économiques. La liste des applications est longue. Bien sûr, nous avons le souci du durable, du respect, du bien-

être des humains comme de la préservation de l’environnement. Cette politique nous a aussi fait bien plus coopérer avec notre écosystème pour co-créer par exemple. Nos réalisations concrètes ont des impacts qui sont reconnus par nos clients et par des organismes extérieurs. Nous sommes classés comme un des groupes français les plus avancés en la matière par le Global Compact de l’oNU. Nous bénéficions d’une note Ecovadis de 80, en hausse de trois points cette année, ce qui nous positionne dans le top 1 % des fournisseurs les mieux évalués. Nous venons d’obtenir le label très recherché “Relations fournisseurs et achats responsables“, nous sommes les seuls de notre secteur à l’avoir reçu ! QuELS SOnT LES pERSpECTIVES ET pROJETS à VEnIR pOuR GSF ? Notre modèle est à la fois performant et durable. C’est un atout majeur et notre croissance permanente nous permet de recruter et d’investir dans des innovations qui ont pour principale finalité de servir nos équipes en facilitant leur travail. En termes de marché, nous connaissons déjà un fort développement dans le nucléaire par exemple, comme dans le secteur de la santé. Ils vont se poursuivre ? Un des axes importants de notre développement réside également dans les services associés, ceux que nous apportons en plus des services de l’hygiène et de la propreté des espaces de travail et de production. Notre capacité à organiser avec méthodologie nos prestations chez nos clients et à gérer les questions humaines incite grandement nos donneurs d’ordre à nous confier ces prestations complémentaires diverses. Je suis confiant parce que je sais que notre Président Jean Louis Noisiez a façonné un modèle d’entreprise qui nous rend, ce qui est essentiel, libres. Libre de nos choix, de nos investissements. Nous ne le remercierons jamais assez ! Il a créé un groupe fait pour durer. 

NoTrE «DiFFÉrENCE, C’EST NoTrE CULTUrE.

»


start News o N E N PA r L E L à- B A S

Wever E n R O u T E p O u R L E S E TAT S - u n I S eule lauréate du Sud-Est de la France du programme national Ubimobility porté par Business France et Bpifrance, l’entreprise implantée à Sophia Antipolis depuis deux ans fait partie des 8 startup de la French Tech qui se rendront aux Etats-Unis du 2 au 14 juin

S

l prévoit un nouveau centre de production grandeur nature à Carros pour soutenir sa croissance, et pour cause le groupe né à Nice en 1987 aux 18 boulangeries dans les Alpes-Maritimes et aux 300 salariés vise à présent un développement au niveau national grâce au système de la Franchise. C’est pour répondre à cet objectif que le fondateur, Joseph Multari a entamé la construction d’un nouveau centre « capable de produire 10 fois plus qu’aujourd’hui nous permettant ainsi de pouvoir approvisionner une centaine de magasins partout en France

I

multari AMbITIOnnE un DéVELOppEMEnT n AT I O n A L

pour tenter de se développer sur le marché américain. Deux semaines durant lesquelles les lauréats bénéficieront d’une immersion totale au cœur de l’industrie automobile américaine avec des rendez-vous programmés auprès des professionnels du secteur tels que Lyft ou Uber. 

grâce à un process qui nous permet de bloquer nos pâtes durant 72h. » Le nouveau site devrait être livré d'ici fin d'année 2020 et comprendra notamment un centre de formation. 

Thales Alenia Space FRAnChIT un « JALOn MAJEuR » p O u R E x O M A R S 2 0 2 0 PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

n jalon majeur pour la mission ExoMars 2020 de l’Agence Spatiale Européenne : c'est ce qu'annonce avoir franchi le constructeur cannois Thales Alenia Space. Après une phase d'ingénierie complexe, le laboratoire destiné à analyser les échantillons et à découvrir les traces de vie présentes et passées est maintenant prêt à être intégré sur le rover Rosalind Franklin de la mission. Fourni par Airbus Defence and

u

30 START MAGAZINE

Space au Royaume Uni, ce Rover européen sera le premier capable de forer à deux mètres de profondeur sous la surface martienne - là où d’anciens marqueurs de vie pourraient être toujours préservés des intenses radiations de surface -, et d’y collecter des échantillons.

Un laboratoire hautement stérilisé « A l’aide de ce laboratoire de recherche de la vie miniaturisé et des

technologies de robotiques avancées, la mission Exomars 2020 va explorer la planète rouge à la recherche de nouvelles preuves pour répondre aux questions qui fascinent l’humanité depuis longtemps », note ainsi Walter Cugno, Directeur pour l’Exploration et la Science chez Thales Alenia Space. Dans l’objectif de trouver exclusivement des traces de vie provenant de Mars et de ne pas en apporter en provenance de la Terre, le laboratoire dans lequel les échantillons seront traités et analysés doit être une zone de propreté extrême. Il a donc été stérilisé de manière stricte, ultra nettoyé et intégré dans une pièce spéciale dédiée appelée « Glove Box Facility » pour atteindre des niveaux de propreté sans précédent dans les applications spatiales. Chez Thales Alenia Space, l'effort se poursuit avec l'intégration et les tests du Rover Ground Test Module, un simulateur complet du rover

équipé d'une copie du laboratoire ALD. Ce simulateur sera utilisé pour répéter depuis Turin toutes les activités d’exploration commandées au rover sur Mars. Parallèlement, Thales Alenia Space poursuivra le développement du logiciel de contrôle de mission et achèvera l'intégration et les tests du module de descente (fourni par Lavochkin), y compris son assemblage avec le transporter. Les deux éléments intégrés seront transférés en juillet dans les salles blanches de Thales Alenia Space à Cannes, où se dérouleront les essais environnementaux. Avant de quitter Cannes, le rover Rosalind Franklin, retrouvera la plateforme d'atterrissage kazachok et le transporteur, et ensemble, ils composeront le vaisseau spatial final qui volera en juillet 2020 de Baïkonour au kazakhstan à destination de la planète rouge Mars. 


Notre société ASTERIA est un acteur innovant dans les domaines du conseil, des services technologiques et des progiciels métiers à Monaco.

INGENIEURS EN DEVELOPPEMENT

CHEFS DE PROJET FONCTIONNELS

www.asteria.mc N’hésitez pas à nous contacter au +33 825 590 589

4 Rue des LiLAs | ViLLA Le dôme 98000 monAco +33 825 590 589

INGENIEURS SYSTEMES Windows, Linux


start News i L S & E L L E S V i E N N E N T D E D É B A rQU E r

Centrakor RENFoRCE SA PRéSENCE NATIoNALE ET S’INSTALLE ENFIN SUR LA CôTE

Villeneuve-Loubet le 15 juin prochain. Des ouvertures synonymes de nouveaux emplois, pas moins de 50 personnes ont été recrutées en partenariat avec Pôle Emploi. 

Premier réseau de magasins déco indépendants pour l’équipement de la maison à petit prix, le groupe Centrakor a récemment renforcé sa présence nationale grâce au rachat de nombreuses enseignes partout en France parmi lesquelles Vima, Macdan ou encore xPrice. Partout en France et désormais également sur la Côte d’Azur, où c’est Fly qui a fait les frais de l’enseigne, les ouvertures se multiplient : Valbonne en avril dernier, Cannes, Nice Saint-Isidore, Nice rue Blanqui en mai et

La Ville de Nice Elles arrivent à MoNACoTECh A l’issue de l’appel à candidatures, lancé en février dernier, et après avoir passé les différentes étapes de sélection, ce sont 5 nouvelles sociétés innovantes qui ont intégrées MonacoTech il y a quelques jours. Zoom sur les 5 projets choisis : FGWRS, des procédés innovants de recyclage des eaux grises ! Grâce à leur technologie – résultat de travaux de recherche menés par FIRMUS France pour le compte de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et du suivi de fonctionnement de ce procédé depuis 2005 sur la Station de Recherche Antarctique Concordia - FGWRS entend mieux contrôler et préserver nos ressources en eau potable. Suncy concept, la solution de navigation 100 % solaire Suncy Concept a développé des catamarans solaires, éco-responsables et autonomes en énergie de propulsion. Suncy concept c’est également une interface de réservation dédiée et la vocation de permettre un accès à la plaisance de façon responsable, avec ou sans permis, à toute catégorie d’âge ou de mobilité.

Oghji, le tableau électrique intelligent au profit de l’écologie oghji développe une nouvelle génération de tableaux électriques « actifs » offrant flexibilité, confort et économie afin de fournir au consommateur toutes les informations pertinentes pour gérer son installation et économiser de l'énergie. oneM, le retour sur investissement en capital retraite ! Assurance en ligne innovante, oneM a développé un concept de remboursement combiné à un forfait de retraite au choix. Les utilisateurs économisent de l'argent pour leur retraite sans changer leurs dépenses quotidiennes et leurs habitudes d'achat en ligne. Adlive, la plateforme SaaS simple et efficace pour gérer et commercialiser les espaces publicitaires web et mobile. Adlive est la première plateforme sociale transactionnelle qui permet aux acheteurs et aux vendeurs d'espaces publicitaires numériques, d'optimiser leurs opérations publicitaires grâce à l'automatisation et à un modèle sans commissions, de se connecter directement et efficacement les uns aux autres et de profiter de services de trading de médias numériques sophistiqués. 

SéLECTIoNNéE PAR LA CoMMISSIoN EURoPéENNE PoUR ACCUEILLIR LE FoRUM AAL 2020 La capitale azuréenne vient d’être choisie par la Commission Européenne pour accueillir en 2020 le Forum AAL (« vie active et aide à la vie »), grand congrès dédié à la Silver économie. Cet événement, qui s’est tenu à Bilbao en 2018 et qui se tiendra au Danemark cette année, fédère l’ensemble des acteurs médicaux, sociaux, citoyens, politiques, scientifiques et industriels de toute l’Europe impliqués dans l’innovation au service du soutien aux seniors et de l’accompagnement de l’autonomie. 

Une nouvelle CoMPAgNIE à L’AéRoPoRT NICE CôTE D’AzUR Du 26 juin au 4 septembre, la compagnie danoise Great Dane Airlines proposera une fréquence hebdomadaire entre Aalborg et Nice devenant ainsi la 60e compagnie aérienne à opérer vers ou depuis Nice Côte d’Azur cet été. La compagnie proposera un vol tous les mercredis en « Embraer 195 », soit une capacité de 118 sièges par semaine. Cela porte à 122 le nombre de destinations que propose l’aéroport Nice Côte d’Azur dont 98 à l’international vers 43 pays.  32 START MAGAZINE


SOPHIA ANTIPOLIS

bureau privé

60€* HT /mois /m2

soit le poste de travail à partir de 290€ HT/ mois

Coworking

Domiciliation

190€* HT

49€* HT

* hors options sur demande

* hors options sur demande

/mois

TOUT INCLUS

/mois

Accélérateur de Croissance pour Startup, Indépendants et Entrepreneurs FLExIbILITé

SERvICES

Nos solutions sans engagement s’adaptent à l’évolution de votre activité

Une offre complète de services sur-mesure afin de favoriser votre croissance

2 000 Route des Lucioles | les Algorithmes Bât thalès A | 06410 sophia Antipolis tél : 04 22 13 12 34 | Fax : 04 22 13 12 35 contact@starter-business.fr

www.starter-business.fr

EFFICACITE ́

Améliorer votre performance dans un environnement de travail privilégié

TOUT INCLUS Une tarification unique à un prix compétitif pour faciliter l’essor de votre business


34 START MAGAZINE


un état des lieux

036

InTERVIEW Guy Antognelli « Monaco se réinvente tout en restant fidèle à son ADn »

040

start

DossiER

LE TOuRISME DE DEMAIn : EnJEux & TEnDAnCES

Entrez dans l’ère du e-tourisme par patrick Duverger

042

nouvelle Génération MSC Seaview en escale à Cannes

044

Ces sudistes qui révolutionnent le tourisme

047

© PHIL DATE / SHUTTERSTOCK.COM

START MAGAZINE 35


start Dossier LE ToUriSmE DE DEmAiN : ENJEUx & TENDANCE S

LE ToURISME DE DEMAIN

enjeux et tendances ! PAR MARINA CARVALHO

Pour les uns, il sera numérique, pour les autres il sera durable, équitable ou encore participatif. Une chose est sûre, à l’image du secteur automobile ou de la santé, la filière tourisme connaît aujourd’hui un véritable bouleversement porté par des consommateurs toujours plus exigeants et connectés à l’affût du moindre critère pour préparer leurs prochaines vacances qu’il s’agisse d’un court week-end en ville ou d’un séjour plus long dans des contrées lointaines.

#

ETATDESLIEUX

t si la France reste la première destination touristique mondiale avec 89.4 millions de touristes étrangers qui se sont rendus dans notre pays en 2018, elle n’en reste pas moins soumise à la même concurrence et aux mutations actuelles des flux touristiques.

E

Alors quel tourisme pour l’avenir ? à quoi ressemble le voyageur de demain ? Doit-on là aussi absolument innover pour avancer ? Eléments de réponse dans ce dossier spécial. Il est loin le temps où les voyages étaient un privilège réservé aux gens aisés… Après plus de 50 ans de démocratisation du tourisme où les offres packagées axées sur des produits standardisés vendues de manière massive ont industrialisé le secteur, le tourisme mondial vit aujourd’hui ses 34 START MAGAZINE

heures de gloire. En effet, selon l’organisation Mondiale du Tourisme, les arrivées de touristes internationaux (visiteurs qui passent la nuit) ont augmenté de 6 % à l’échelle mondiale pour se situer à 1,4 milliard en 2018 et représenter près de 2 000 milliards de dollars de recettes générées et plus de 200 millions d’emplois. C’est nettement plus que le taux de croissance de l’économie mondiale, qui a été de 3,7%... Avec respectivement +8% et +6%, ce sont le Moyen-orient et l’Asie Pacifique qui enregistrent la plus forte augmentation des arrivées internationales devant +4% en Europe comme en Afrique et +3% dans les Amériques.

Un monde qui bouge et un voyageur plus averti Mais comment anticiper le tourisme de demain

sans observer les causes à la source de la mutation de la filière ? Insécurité, terrorisme, catastrophes naturelles, mondialisation, progression des valeurs sociales et environnementales, émergences de nouveaux pays, augmentation de l’écart entre les classes sociales, croissance des zones urbaines, augmentation de l’espérance de vie, accès aux connaissances et développement des nouvelles technologies sont autant de causes d’une mutation annoncée. Le touriste de demain est aujourd’hui conscient de tout cela et amorce désormais une nouvelle façon de voyager. Plus seulement un privilège, c’est, pour les sociétés occidentales un besoin fondamental et réfléchi. Aidé par son Smartphone et sa tablette, le voyageur est désormais en mesure d’acheter ses vacances sur demande et surtout de les concevoir sur-mesure à partir d’infos et d’avis chinés ici et là. Plus aventureux, le touriste de demain troque ses traditionnelles trois semaines à la plage pour une multitude de découvertes chères à la Fast culture et à son goût prononcé pour l’éphémère et le « consommé vite ». Les citées culturelles ont le vent en poupe. Adepte du «woofing» (hébergement gratuit moyennant quelques travaux) ou du «CouchSurfing» (le fait d’accueillir une personne au sein du foyer), il voyage à l’économie, animé par les rencontres les expériences. Soucieux de son impact sur l’environnement, le voyageur devient plus responsable. Bien que conscient de l’empreinte environnementale causée par ses déplacement, il recherche des paysages vierges et préservés. Deux tendances s’intensifient, celle du luxe, la faute – ou la cause – à un écart plus important entre les riches et les pauvres et la génération baby-boomers, ces nouveaux séniors en pleine forme à la recherche de sur-mesure et de sécurité optimale.

Et sur la Côte d’Azur ? Sur notre territoire, le grand défi est le même, les professionnels du secteur doivent se réinventer et innover pour répondre à la diversité des goûts, des envies et des intérêts de chacun. Pour y voir plus


start Dossier LE ToUriSmE DE DEmAiN : ENJEUx & TENDANCE S

3 – Un touriste français sur 5 vient en famille Sur les plus de 4,8 millions de séjours de Français à motif Loisirs, la clientèle familiale représente plus de 800 000 séjours, soit 18% du total. Le principal segment démographique de la demande nationale de Loisirs est le fait de visiteurs séjournant à 3 adultes mais sans enfant (30%), suivie des visiteurs venus en solo (28%), ou bien à deux/en couple (20%). Le segment Familles ne vient qu’en 4ème position.

2 – Les activités culturelles intéressent les 2/3 des touristes français 67% des français ayant séjournés sur la Côte d’Azur pour un motif Loisirs en 2017 déclarent avoir pratiqué une ou plusieurs activités culturelles au cœur de leur séjour. En tête de liste, la visite de la ville (51% de taux de pratique) devant les marchés et les foires (32%) et les musées et monuments (21%).

5 – L’Iran, un petit marché à très haute contribution La clientèle du Moyen orient est celle qui dépense le plus par jour de présence sur la Côte d'Azur, et parmi elle ce sont les Iraniens qui, de loin, présentent la plus forte contribution. Leur dépense par jour atteint 260€ par personne, et plus de 3000€ par séjour, avec un taux de shopping très élevé. 

LE TOURISME SUR LA CÔTE D’AZUR

en quelques chIffres* En 2018

11

millions de touristes

70

millions de nuitées

200 000 visiteurs sont présents en moyenne

16% des séjours ont un motif Affaires, dont 130 000 congressistes par avion.

13.3 millions de passagers à l’Aéroport Nice Côte d’Azur en 2018

860273 croisiéristes accueillis dans les ports de Cannes, Nice, Villefranche, Antibes et Monaco.

180 000 résidences secondaires dont 47 000 étrangères

6 milliards de consommation touristique générant 10 milliards € en chiffres d’affaires

75 000 emplois directs liés © ROSSHELEN / SHUTTERSTOCK.COM

1 – Le nombre de touristes chinois explose De 118 000 séjours chinois en 2017, la fréquentation pourrait doubler d’ici 5 ans pour approcher les 250 000. En 2023 elle représenterait alors 4% de la fréquentation étrangère totale, contre 2% actuellement. La Chine ferait alors son entrée dans le top 10 des marchés étrangers de la Côte d'Azur.

4 – L’offre en résidences de tourisme a chuté de 23% depuis 2012 Depuis 2012, l'offre réelle en résidences de tourisme et hôtelières, qui avait progressé et atteint un maximum absolu en 2011, a reculé de 4% en 2017, après -6% en 2016 et -8,5% en 2015. La chute ralentit, mais entre 2012 et 2017, la perte atteint 23%. Cela représente l'équivalent de 1800 lits ouverts à l'année qui ont été retirés de cette offre en résidences. En cause ? La montée en puissance des plates-formes d'hébergement entre particuliers.

clair, nous avons choisi de dégager 5 tendances à partir des données de Touriscope, l’observatoire du tourisme de la Côte d'Azur.

au tourisme, générant autant d’emplois indirects Le poids du tourisme dans l’économie azuréenne dépasse 15% contre 7,4% en France

START MAGAZINE 35


start Dossier LE ToUriSmE DE DEmAiN : ENJEUx & TENDANCE S

Un partenaire A VOTRE ECOuTE

Le Crédit Agricole Provence Côte d’Azur, premier financeur de l’économie sur son territoire(1), accompagne 1 entrepreneur sur 4 de la filière Tourisme(2) dans les Alpes maritimes, le Var et les Alpes de Haute-Provence. ous mettons à la disposition de ces entrepreneurs des solutions de banque, d’assurance et de conseil répondant à leurs besoins à chaque moment de la vie de leur entreprise :  Des solutions et des services pour faciliter la gestion au quotidien - ex. offre monétique(3) ;  Des financements et des prêts spécifiques offrant de la souplesse - ex. prêt à piloter(4) ;  Des services pour accroitre la visibilité et fidéliser - ex. Izicap(5) ;  Une gamme d’assurances complète pour protéger l’entreprise et son dirigeant. Les professionnels du secteur du Tourisme peuvent compter sur un partenaire qui connaît leur métier. Cafés, hôteliers, restaurateurs, transporteurs routiers et maritimes, taxis, VTC : nos conseillers experts de la filière Tourisme sont à vos côtés ; ils comprennent vos contraintes et connaissent vos exigences. Par ailleurs, si vous avez un projet d’installation ou de reprise d’une entreprise dans le secteur du

n

38 START MAGAZINE

Tourisme, faites appel à notre expertise en matière de financement. Le Crédit Agricole Provence Côte d’Azur soutient les entrepreneurs qui s’engagent dans une démarche d’excellence, notamment pour l’obtention du label qualité TourismeTM(6), véritable gage de qualité d’accueil et de prestations. Nos conseillers professionnels vous accueillent dans notre réseau de plus de 200 agences, 11 Pôles Entrepreneurs et 7 Centres d'Affaires Entreprises Entreprises. Prenez rendez-vous et rejoignez la Banque Référente de la filière Tourisme(1).  (1) Source interne CAPCA - fin décembre 2018. (2) hôtellerie, tourisme, cafés, restaurants. (3) Terminaux de paiement et de cartes bancaires. (4) Prêt moyen long terme modulable permettant, sous certaines conditions, d’adapter votre endettement bancaire à l’évolution de votre activité professionnelle. (5) Notre partenaire Izicap propose des offres marketing ciblées et de fidélisation de la clientèle. (6) Marque mise en place par l'état français en 2005 pour labelliser les différents professionnels et institutionnels œuvrant dans le secteur du tourisme.

ProFESSioNNELS «DULESSECTEUr DU ToUriSmE PEUVENT ComPTEr SUr UN PArTENAirE QUi CoNNAîT LEUr mÉTiEr.

»

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL PROVENCE COTE D'AZUR Société coopérative à capital variable, agréée en tant qu'établissement de crédit. Siège social situé Avenue Paul Arène - Les Négadis - 83300 DRAGUIGNAN. RCS DRAGUIGNAN 415 176 072. Société de courtage d'assurance immatriculée au Registre des Intermédiaires en Assurance sous le n° 07 005 753 et consultable sur www.orias.fr


start Dossier LE ToUriSmE DE DEmAiN : ENJEUx & TENDANCE S

guy Antognelli « MoNACo SE RéINVENTE ToUT E N R E S TA N T FIDèLE à SoN ADN »   

Avec plusieurs millions de visiteurs chaque année, la principauté de Monaco confirme son attractivité auprès des touristes de loisirs, croisiéristes et autres congressistes.

visiteurs. Pour vous donner quelques chiffres, aujourd’hui, nous affichons un taux d’occupation moyen annuel de 65% et avons une capacité totale de 2 500 chambres, un volume plus faible qu’à Nice ou Cannes car notre capacité hôtelière est essentiellement concentrée sur le haut de gamme.

Quel est le marché qui attire le plus de personnes ? En termes de tourisme hébergé, le tourisme de loisirs (330 000 visiteurs par an) reste la source principale. Le tourisme d’affaires représente quant à lui, 28% des nuitées annuelles, ce qui confirme l’importance et l’ampleur de nos évènements tout au long de l’année, comme le Monaco yacht Show qui rassemble chaque fois plus de 35 000 visiteurs ou the Anti-Aging and Aesthetic Medecine World et ses 12 000 visiteurs. Le nombre de croisiéristes (entre 180 000 et 200 000 par an) diminue car nous ne ciblons que les bateaux de la catégorie luxe qui font la même taille que les bateaux de croisières classiques mais n’accueillent que 600 à 1 200 passagers. Enfin, le marché le plus important est celui des visiteurs occasionnels, ceux qui ne séjournent pas à Monaco mais viennent passer quelques heures. Ils sont plusieurs millions chaque année, on est là sur des volumes totalement différents.

Les volumes sont différents, les visiteurs aussi, comment fait la Direction du Tourisme et des Congrès pour répondre aux besoins de ses multiples personnalités ?

es visiteurs toujours plus exigeants qu’il faut sans cesse séduire pour faire la différence et rester une destination incontournable, comme nous l’explique Guy Antognelli, nommé Directeur du Tourisme et des Congrès de Monaco le 1er février dernier.

D

Un état des lieux d’abord, comment va le tourisme à Monaco ? Très bien, après la crise de 2008 qui a laissé des traces en 2009 et jusque 2012 - date où nous avons retrouvé nos chiffres pré-crise - nous enregistrons une hausse continue des résultats pour atteindre un niveau de fréquentation très satisfaisant et à peu près stable depuis 2014. Une fréquentation qui s’accompagne d’une hausse continue du prix moyen des chambres, ce qui est pour moi un excellent indicateur de la reconnaissance de la qualité de Monaco par nos 40 START MAGAZINE

Notre rôle est de valoriser la clientèle qui va avoir l’impact le plus positif sur la Principauté, nous travaillons donc beaucoup sur la promotion des congrès et voyons d’un très bon œil les récentes rénovations de l’hôtel de Paris, du Columbus ou du Novotel Monte-Carlo qui offrent une véritable expérience au visiteur en le plongeant dans une atmosphère Riviera, avec des matériaux nobles et des prestations haut de gamme. Pour autant, nous ne pouvons faire abstraction de ces quelques millions de personnes qui viennent passer quelques heures dans la Principauté car ils sont essentiels à une partie de l’économie monégasque. Nous cherchons donc à leur proposer quelque chose de différent en les accompagnants durant leurs visites. En effet, nous sommes actuellement en train de structurer certaines offres pour dynamiser les points attractifs. Nous réfléchissons également à un pass touristique que nous aimerions lancer en 2020. Dans ce pass vous trouverez les lieux de visite incontournables de Monaco mais aussi des

lieux auxquels vous n’auriez pas pensé, comme le nouveau Musée National qui rassemble des collections d’art moderne exceptionnelles. Il y a derrière cela, une dimension économique évidente mais également une promotion de ce que la Principauté a à offrir. C’est aussi comme cela que nous avons pensé notre nouveau site Internet, actuellement en refonte. Celui-ci fait la part belle sur ce qu’il a à faire à Monaco afin de dynamiser une visite et sortir de la simple balade. Dans ce sens, nous songeons aussi à proposer de nouvelles visites itinéraires à l’image du parcours Princesse Grace. L’idée est de mettre en ligne des parcours thématiques, un parcours de galeries d’art par exemple, pour faire découvrir la principauté et toutes ses richesses.

Il y a aussi l’application CardMap que vous venez de lancer… oui, nous avons collaboré avec l’entreprise kRma Tech pour créer cette application disponible sur Android et ioS qui permet de booster sa visite de Monaco en ajoutant la réalité augmentée. Le principe est simple, en scannant un flyer disponible dans différents lieux stratégiques ou directement un plan de Monaco, les visiteurs ont accès à une modélisation 3D du lieu, un guide audio, des photos et des vidéos pour en savoir plus et bénéficier d’une visite plus dynamique et interactive. Aujourd’hui, la Roseraie Princesse Grace, le Parc Paysager, le Jardin Japonais, le Casino, la Cathédrale, le Musée océanographique et le Palais Princier sont déjà disponibles dans l’application tandis que le Jardin


start Dossier LE ToUriSmE DE DEmAiN : ENJEUx & TENDANCE S

Exotique, la Grotte de l’observatoire et le circuit du Grand Prix de Formule 1 devraient bientôt étoffer l’application.

Le tourisme de demain sera donc numérique ? Inévitablement parce que l’on possède des moyens et des outils aujourd’hui qui nous permettent d’optimiser une expérience mais pour nous il sera avant tout responsable ! En effet, je suis de ceux qui pensent que la technologie ne doit pas se voir, on ne doit pas faire de la tech pour faire de la tech, ce doit être un support au service de l’expérience du client. En revanche, je suis convaincu que le nouveau tourisme doit être plus responsable. Si vous avez vu nos campagnes de communication « Green is the new glam », c’est exactement ce que l’on essaye de transmettre. que vous passiez un séjour en Principauté ou que vous ne veniez que quelques heures, vous pouvez faire du tourisme responsable, et en faisant des choses très simples : en systématisant le recours aux transports en commun pour se déplacer, en choisissant le vélo, en favorisant la marche à pied dès que possible sans avoir peur d’emprunter les nombreux ascenseurs de Monaco. En savourant des produits bio, locaux et de saison ou encore en valorisant les déchets, en effet, depuis le début de l’année, les pailles en plastiques sont interdites en Principauté et en 2021, les couverts jetables n’y auront plus leur place. Nous ne sommes pas donneurs de leçons et à la Direction du Tourisme et des Congrès comme partout à Monaco, nous

sommes dans l’incitation et non dans l’obligation. Notre but est de promouvoir les bonnes pratiques pour que les autres nous suivent. Le mouvement a débuté avant que la Direction du Tourisme n'y prenne une part active. A tel point que dès l'année de son entrée, Monaco a été classée 13 au GDS INDEx qui récompense la durabilité des destinations qui accueillent des congrès, alors même que la majorité des actions avaient été pensées bien plus tôt.

Quelle est la force de Monaco pour réussir dans cette mission ? La force c’est le travail commun de tous les acteurs et entités de la Principauté. Avec les Chefs locaux pour la promotion des menus ou encore la mission pour la transition énergétique, nous travaillons tous main dans la main. Monaco est un petit territoire, et tout cela ne fonctionnera que si l’on implique un maximum de personnes. on sera d’autant plus efficaces si on est tous ensemble.

Est-ce que cette vision est compatible avec une ville qui reçoit un grand Prix de Formule 1 et plusieurs dizaines de bateaux par an ?

Aujourd’hui, lorsque l’on vous parle de destination luxueuse, déjà vous allez penser à tout le Moyenorient. Vous allez aussi avoir des destinations lointaines qui n’étaient pas accessibles avant mais qui le sont aujourd’hui grâce aux progrès de l’aérien. Les gens prennent également plus de vacances, donc il faut avoir une offre qui se renouvelle mais si l’on change en permanence ce que l’on est on a plus aucune légitimité, c’est pour cela qu’il faut se renouveler tout en restant soimême. Ce que la Principauté fait depuis 160 ans. De nombreux projets sont en cours, vous êtes arrivés il y a quelques mois seulement à la tête de la Direction du Tourisme et des Congrès de Monaco, quelle a été votre première action ? Le premier élément que j’ai essayé d’impulser a été la collecte de plus de données pour connaître nos clients, aussi bien ceux qui viennent dans nos hôtels que ceux qui nous rendent visite dans la journée. on doit savoir qui ils sont, ce qu’ils aiment, ce qu’ils mangent, ce qu’ils visitent et ce qu’ils achètent pour définir plus précisément des stratégies à mener en fonction du type de chaque clientèle. Nous sommes en train d’identifier toutes les sources de données, enquêtes clients, rapports de dépenses, fréquentation etc. pour le moment. 

Je le pense. Savez-vous qu’un week-end de Formule 1 n’équivaut qu’à un décollage d’Airbus A380 ? Pour ce qui est des bateaux de croisière, une régulation a été faite, lorsqu’ils sont près des côtes, ceux-ci doivent être au fioul léger, alors me direz-vous, c’est toujours plus polluant que pas de bateau du tout, certes mais c’est ainsi que la Principauté se réinvente tout en restant fidèle à son ADN et sans dire adieu à ce qui fait d’elle ce qu’elle est.

Se réinventer est désormais obligatoire ? oui parce que les personnes et les tendances évoluent. Et Monaco aujourd’hui est en compétition avec d’autres destinations. Il y a 50 ans, lorsque l’on vous disait luxe, vous pensiez Paris, Monaco et quelques grandes capitales. START MAGAZINE 41


start Dossier LE ToUriSmE DE DEmAiN : ENJEUx & TENDANCE S

2017, 89 miLLioNS «DEENToUriSTES, VENUS DE L’iNTErNATioNAL, SE SoNT rENDUS EN FrANCE, CE QUi LUi A VALU LE TiTrE DU PAyS LE PLUS ViSiTÉ AU moNDE SELoN L’orGANiSATioN moNDiALE DU ToUriSmE.

»

© KUDLA / SHUTTERSTOCK.COM

EnTREz DAnS L’èRE Du

Smart Tourisme ! PAR PATRICK DUVERGER

Embarquement immédiat pour le vol virtuel à destination du tourisme de demain, veuillez allumer votre Smartphone… La transformation numérique, véritable mutation sociétale autour de l’utilisateur, s’exprime désormais pleinement au travers de ses habitudes de consommation. L’Ecosystème touristique n’échappe pas à la digitalisation, dimension incontournable dans le processus décisionnel du voyageur. ar le voyageur est aujourd’hui connecté et son expérience commence par ses objets qui le sont tout autant. Impensable aujourd’hui de ne pas pouvoir réserver hôtels, vols, billets, sorties, spectacles, etc. en ligne, de ne pas consulter avis et photos pour se faire une idée en amont, planifier ou préparer. Les professionnels du tourisme l’ont bien compris et ont largement intégré le smartphone au cœur de leurs stratégies commerciales. Leur présence sur les réseaux sociaux spécialisés, les diverses applications, sont devenues indispensables au développement de ce secteur. Plus d’un tiers des réservations se feraient depuis des objets connectés et cette part atteint les 80 % pour des réservations de dernière minute. Il permet notamment de mieux cibler les attentes des clients, personnaliser les offres en fonction de leur comportement, de faciliter les interactions, les transactions, d’apaiser l’aspect logistique du voyage en proposant entre autre des cartes d’embarquement dématérialisées, ce qui réduit considérablement les manipulations de documents et temps d’attente… En 2017, 89 millions de touristes, venus de l’international, se sont rendus en France, ce qui lui a valu le titre du pays le plus visité au monde selon l’organisation Mondiale du Tourisme. Et le numérique semble y avoir joué un rôle prépondérant. Il est évident que l’enjeu touristique est une des préoccupations de nos élus. Pour les villes intelligentes, ça coule de source. Les sites Internet, l’interactivité, le numérique apparaît comme un formidable outil en matière de communication, de promotion et de visibilité, qui offre l’opportunité de mettre en place de véritables politiques d’attractivité territoriales. Visites de musées, sites remarquables, projection d’un futur projet immobilier ou complexe sportif, tout est possible ou presque avec la réalité virtuelle. Le casque immersif, permettant la visualisation en 3D, projette l’utilisateur in situ. Il est facile d’imaginer les applications de la réalité virtuelle pour une collectivité, comme outils complémentaires, à destination des administrés ou partenaires financiers par exemple. Le support est peut-être ce qui se voit le moins et ce qui compte le plus. La médiation technique, qu’il s’agisse de smart application, de page web, de ville en 3D, de réalité augmentée, ne constitue pas le contenu du message mais l’influence en grande partie ! C’est le support qui va favoriser ou pénaliser la valorisation

C

38 START MAGAZINE

du patrimoine touristique d’un territoire. on ne mesure pas assez combien la médiation technique conditionne l’attractivité. Voire mieux (ou pire selon le point de vue) : c’est la nature de l’intermédiation technique qui crée les besoins et les nouvelles habitudes. L’erreur classique est d’attendre d’une innovation les mêmes usages que des technologies précédentes en mieux : une carte sur le téléphone doit ressembler à un plan de la ville en papier. on voit bien que ça n’a rien à voir, la véritable innovation… innove l’immersion en 3D, l’apparition de messages contextuels, l’interaction avec des fonctions de réservation ou de billettique, la possibilité de dialoguer avec les personnes environnantes ; tout cela révolutionne considérablement les usages en matière de tourisme dans la ville. Il s’agit de dépasser cet alignement instinctif sur l’usage précédent. Chaque outil a une dynamique qui lui est propre, tout est question de la faire coïncider avec ce que nous voulons en faire. Il y a un court-circuit théorique immanent dans ce qu’on nomme l’e-tourisme : il s’agit d’injecter de la modernité pour favoriser le tourisme, mais si on y réfléchit bien, la valeur touristique est très souvent liée aux œuvres culturelles d’un territoire, or la culture est une tentative d’incarnation et de permanence, la technologie, au contraire, signifie dématérialisation et obsolescence. Il y a une sorte de gageure à vouloir valoriser quelque chose par son opposé. Toute la difficulté réside là. Valoriser et humaniser avec du gratuit et de l’artificiel n’est pas chose aisée. L'appropriation par le plus grand nombre des atouts de la ville, grâce à une interface ergonomique et accessible, permet de vulgariser et vendre les qualités d’un territoire. Avec la 3D, l’etouriste entre à distance dans la réalité du lieu vers lequel il souhaite voyager. L'élévation 3D contribue à impulser une nouvelle énergie numérique en matière de tourisme, les indicateurs concernant les monuments, les loisirs, la restauration, l’hôtellerie sont cartographiés en 3D et sélectionnables par thématiques. Tout semble désormais possible, le voyage est infini, car le virtuel ne connaît aucune limite dans le temps et l’espace. Voilà une autre façon d’exploiter la découverte, bien loin de l’époque des grands navigateurs des siècles passés. 


L’ O F F I C E D E T O U R I S M E D ’ A N T I B E S J U A N - L E S - P I N S E T L’ E D E N C A S I N O P R É S E N T E N T

Diana

DUTRONC

KRALL

JAMIROQUAI

AT UI TE EN TR ÉE GR IO N* RV AT SU R RÉ SE

& THE INNOCENT CRIMINALS

• 16 juillet • 20h30 MAGMA King CRIMSON • 17 juillet • 20h30 Louis COLE Snarky PUPPY • 18 juillet • 20h30 DJ SET with KITTIN

JAMIROQUAI

• 19 juillet • 20h30 Eli DEGIBRI Quartet Candy DULFER Diana KRALL • 20 juillet • 20h30 Pink MARTINI & Guests: Jane BIRKIN, Nolwenn LEROY & Christophe WILLEM

Thomas DUTRONC & LES ESPRITS MANOUCHES

• 21 juillet • 20h30 NEW GOSPEL FAMILY SOIRÉE GOSPEL - ENTRÉE GRATUITE SUR RÉSERVATION* Concert précédé d’une célébration œcuménique (Première ½ heure)

*Bulletins de réservation à retirer aux offices de Tourisme d’Antibes et de Juan-les-Pins ou sur www.jazzajuan.com

INFOS & RÉSERVATIONS :

www.jazzajuan.com PA R T E N A I R E

www.antibesjuanlespins.com 04 22 10 60 10 • 04 22 10 60 01

O F F I C I E L

Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance – Jouez avec modération. Pour être aidé appelez le : 09.74.75.13.13

Mai 2019. Programme sous réserve de modifications.

• 12 juillet Dans les rues d'Antibes Jazz EN FÊTE et de Juan-les-Pins • 13 juillet • 20h30 Steve GADD Band George BENSON • 14 juillet Omri MOR EKRAM Electro DELUXE • 15 juillet • 20h30 DELGRES Ben HARPER

Illustration originale d'après photo ©YDR

Illustration originale d'après photo ©YDR

Illustration originale d'après photo ©Yann ORHAN

Thomas


start Dossier LE ToUriSmE DE DEmAiN : ENJEUx & TENDANCE S

géant des mers NoUVELLE G é N é R AT I o N , M S C S E AV I E W EN ESCALE à CANNES   

Enorme ! Difficile de ne pas le voir chaque jeudi en baie de Cannes, le MSC Seaview, et de croiser ses passagers en excursion dans le centre-ville ou sur la Croisette. PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

vec ses 323 mètres de longueur, ses 72 mètres de hauteur (21 ponts au total dont ceux en dessous de la ligne de flottaison !), sa capacité de 5.300 passagers (sans compter 1.400 membres d'équipage), il fait partie des géants des mers. Il en existe une quinzaine dans le monde capable d'emporter ainsi plus de 5.000 passagers. Un village flottant qui a fêté son escale inaugurale à Cannes à mimars et qui reviendra chaque jeudi jusqu'en novembre. Au total, 34 escales sont programmées.

© SALVADOR AZNAR / SHUTTERSTOCK.COM

A

Deux tyroliennes pour 120 mètres en vol de mouette! Pour le Seaview, méga paquebot de nouvelle génération, c'est la première saison en Méditerranée. Mis en service en juin 2018, il a fait ses premières armes en Amérique 44 START MAGAZINE


start Dossier

© SALVADOR AZNAR / SHUTTERSTOCK.COM

LE ToUriSmE DE DEmAiN : ENJEUx & TENDANCE S

latine cet hiver et se positionne pour la saison d'été sur la Méditerranée avec des croisières de 7 jours. L'escale inaugurale de mars a donné l'occasion aux professionnels azuréens des croisières de monter à bord et de prendre la mesure et la démesure de ces nouveaux paquebots au design révolutionnaire (tout particulièrement à l'intérieur). En première impression, c'est un mélange de Disneyland, Aqualand et Center Parc dopé aux technologies Samsung. on retiendra aussi la volonté de permettre aux passagers d'être le plus possible au contact avec la mer. Cela se traduit par une grande majorité de cabines (76%) avec hublot ou terrasse sur mer, par une promenade qui fait le tour du navire offrant une vue à 360°, par des ascenseurs panoramiques

impressionnants, par un pont époustouflant de 30 mètres sur le dernier pont, par les grands toboggans du parc aquatique qui surplombent les flots ou encore par ses deux tyroliennes du dernier pont pour 120 mètres en vol de mouette.

Des aménagements intérieurs dans la démesure Les aménagements intérieurs aussi naviguent dans la démesure avec une salle de spectacles de près de mille de places animée par des troupes professionnelles, un atrium géant sur 4 niveaux avec d'immenses écrans, un bowling, un simulateur de Formule 1, un casino comme à Las Vegas, des boutiques qui jouent le hors taxes en dehors des eaux territoriales, des piscines, onze restaurants dont cinq de

spécialités, de grands écrans tactiles partout, le Wifi, l'accès mobile… Plus qu'un village, un centre de métropole… Avec ces dimensions, MSC pourtant, ne joue pas uniquement le nombre. Il le martèle dans ses publicités : rien à voir avec des croisières low-cost. Bien au contraire. Le méga-paquebot s'ancre même dans le luxe avec, sur la pointe du bateau, un concept unique de "navire dans le navire". Avec moins d'une centaine de cabines, le MSC yacht Club, installé sur les prestigieux ponts avant offre un solarium privé de plus de 1.600m² ainsi qu'un lounge et un restaurant privés. En ultime pointe, deux suites appartements disposant d'un salon, d'un grand balcon, d'un espace dînatoire et d'un bain à remous privé… Les tarifs, évidemment, grimpent vite.

Cannes : l'envolée des croisières Partenaire de longue date de Cannes, MSC Croisières vient ainsi renforcer ce partenariat en positionnant sur l'escale son dernierné d'une capacité supérieure aux bateaux précédents. Du même coup, Cannes voit s'envoler le nombre de ses passagers non seulement en escale, mais également en tête de ligne (les passagers pouvant engager leur croisière à Cannes). Avec les autres compagnies, Cannes devrait accueillir ainsi cette année 418.000 passagers en 166 escales contre 333.000 en 2017 (145 escales). Une forte progression alors que Nice et Villefranche évoluent en revanche à la baisse. Villefranche est ainsi passé de 310.000 passagers en 2017, a une prévision de 207.000 cette année et Nice de 45.000 à 38.000.  START MAGAZINE 45


start Dossier LE ToUriSmE DE DE mAiN : E NJEUx & TE NDANC E S

JeanBernard Titz « NoUS DEVoNS PRENDRE CoNSCIENCE qUE NoUS NE SoMMES PLUS LES SEULS à AV o I R A U TA N T D ’ AT o U T S ! »   

Il anime la communauté « m-tourisme » de Telecom Valley depuis près de 10 ans, une communauté née après que l’association sophipolitaine dont il est le vice-Président ait déposé la marque m-tourisme en 2000 afin d’allier la mobilité au tourisme.

#

REGARDDEXPERT

t pour ce professionnel aux multiples casquettes – JeanBernard Titz est gérant du cabinet Dev-help, Professeur associé et Responsable du Master Ingéniérie Commerciale à l’IAE – le constat est clair : « nous devons arrêter de penser que nous sommes seuls et que les touristes viennent sans que nous n’ayons rien à faire ! »

E

« Certes, nous sommes la première destination touristique de France après Paris » poursuit-il, et « la proximité de la technopole de Sophia Antipolis fait du transfert entre numérique et tourisme une évidence mais savez-vous que si la France est en première position en termes de nombre de touristes, elle n’est qu’en troisième position au niveau des dépenses de ceux-ci, arrivant derrière l’Espagne et les Etats-Unis ? » Fortement impliqué dans le etourisme, celui qui accompagne de nombreux éditeurs de solutions dédiées à ce secteur depuis de nombreuses années avec un focus important sur l’open Data revient sur les bases de l’économie du tourisme : 46 START MAGAZINE

« Il faut sans cesse se demander, comment fait-on en sorte que les gens viennent dépenser de l’argent en étant heureux chez nous ? ». Si l’attractivité du territoire azuréen, peut sembler être une réponse à ellemême, Jean-Bernard Titz, le rappelle, « ça c’était vrai il y a quelques années, lorsque l’on se disait que la mer, les plages, le soleil et les paysages suffisaient à attirer de nombreux visiteurs, mais nous ne sommes plus les seuls. L’Espagne, l’Italie, la Croatie ou encore le Monténégro pour ne rester qu’en Europe ont aussi la mer, les plages, le soleil et des paysages à couper le souffle. » Une prise de conscience et un réveil relativement récents que les professionnels du secteur doivent désormais maintenir. Comment ? « D’abord, en faisant deux choses que l’on ne faisait pas avant », explique Jean-Bernard Titz, « s’ouvrir aux touristes en premier lieu, c’est-à-dire sourire et être plus accueillant puis faire circuler plus d’informations sur ce que nous

proposons, en passant notamment par le numérique. N’oublions pas que la technologie est nécessaire car les visiteurs décident avec les réseaux sociaux et les avis et réservent avec leurs mobiles. » Sans oublier de favoriser de nouveaux types de tourisme, le professionnel le déplore « il y a du sur tourisme sur

la frange littorale et du sous tourisme dans l’arrière-pays. Tout l’enjeu est donc de trouver de nouvelles façons de visiter une destination, comme le cyclo tourisme ou le slow tourisme. » Une manière aussi d’impliquer tout le territoire et de répartir le tourisme sur les douze mois de l’année. 

N’oUBLioNS PAS QUE LA «TECHNoLoGiE EST NÉCESSAirE CAr LES ViSiTEUrS DÉCiDENT AVEC LES rÉSEAUx SoCiAUx ET LES AViS ET rÉSErVENT AVEC LEUrS moBiLES.

»


start Dossier LE ToUriSmE DE DEmAiN : ENJEUx & TENDANCE S

DIBSTER

Ces sudistes

TWAM

QuI RéVOLuTIOnnEnT LE TOuRISME !   

pour surmonter les vols annulés ou retardés Une correspondance en retard ou un vol annulé et vos déplacements organisés depuis des mois tombent à l’eau en quelques secondes emportant avec eux vos dépenses et votre temps. heureusement, vous n’êtes plus seul dans cette situation ! La plateforme Dibster vient en aide aux passagers aériens victimes de retards, annulation ou surbooking en les aidant à faire valoir leurs droits et obtenir ainsi les indemnités légales qui leurs sont dues (de 250 à 600 euros par passager). A noter que la plateforme se charge d’accomplir toutes les formalités à votre place et n’est payée que si vous obtenez votre indemnité, grâce à une commission de 25% de l’indemnité obtenue.

Elles réinventent le secteur et posent les pierres du tourisme de demain ! Zoom sur quelques-unes des entreprises et associations locales qui proposent de nouvelles expériences aux visiteurs.

#

INNOVATIONS

(Travel With A Mission), pour voyager utile Basée à Eze, l’organisation internationale à but non lucratif Twam a pour but de nous faire voyager en ajoutant une dimension utile et solidaire à nos déplacements. Engagement citoyen, sensibilisation aux défis planétaires et réalisation de projets d’intérêt général, on ne voyage plus seulement pour soi mais aussi pour les autres. Construire une salle informatique au Cambodge, faire une mission de volontariat éducative en Inde, promouvoir les énergies alternatives ou jouer de la guitare dans un centre communautaire ou un hôpital du bout du monde, avec Twam, le voyage devient humain et engagé. www.travelwithamission.org

www.dibster.co

LPLIZ

MYVIZITO

ARCHISTOIRE

pour aider les personnes souffrant d’un handicap

De passage un week-end, en famille, entre amis ? Envie d’activités sportives, de sorties culturelles ou juste de faire la fête ? quel que soit votre profil, MyVizito assure un accompagnement complet et personnalisé à chaque visiteur depuis le choix de ses activités jusqu’à leur réservation. Mais aussi, la possibilité de réserver une place de spectacle, une table au restaurant, louer un véhicule ou tout simplement trouver les toilettes les plus proches.

Lancée par l’association du même nom, l’application Lpliz (help Please) permet à des personnes dont le handicap n’est pas apparent, ou immédiatement apparent, de se signaler et de demander de l’aide lorsqu’une situation devient difficile pour elles. De quoi se sentir plus en confiance, plus en sécurité et donc plus autonomes pour organiser leurs activités sociales quotidiennes. Présenté comme le premier outil d’inclusion sociale, de mobilité multi modale et de bienveillance pour Smart City Accessible, Lpliz rassemble une communauté de personnes de tous âges, valides et non-valides, quelle qu’en soit la raison et le degré (accident, maladie, grossesse).

Première application mobile en réalité hybride, Archistoire permet d’explorer des lieux remarquables à 360 degrés et révèle le potentiel méconnu de notre patrimoine. Comment ça marche ? A l’aide de son Smartphone, le visiteur « scanne son environnement » et l’explore ensuite à son rythme et selon ses centres d’intérêt, en remontant le temps ou en entrant virtuellement dans des lieux inaccessibles… Un voyage unique et mémorable sur fond de storytelling entre secrets d’histoire et découvertes fantastiques.

www.myvizito.com

www.lpliz.com

www.archistoire.com

pour créer son programme en quelques clics

pour visiter en « réalité mixte »

START MAGAZINE 47


48 START MAGAZINE


E-commerce : un marché toujours florissant !

050

7 bonnes pratiques pour se lancer dans la vente en ligne ! par Wizishop

052

start

GuiDE

E-COMMERCE : COMMEnT bIEn SE LAnCER ?

Les 10 étapes clefs d’un projet réussi

054

© BOGDAN VIJA / SHUTTERSTOCK.COM

START MAGAZINE 49


start Guide E - C o m m E rC E : C o m m E N T B i E N S E L A N C E r   ?

E-commerce UN MARChé ToUJoURS FLoRISSANT !   

#

50 START MAGAZINE

CHIFFRES


start Guide E - C o m m E rC E : C o m m E N T B i E N S E L A N C E r   ?

Selon les chiffres annuels publiés par la Fevad (Fédération du e-commerce et de la Vente à Distance), le e-commerce a dépassé en 2018 les 90 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France et devrait franchir le cap symbolique des 100 milliards cette année !

D

es ventes en hausse de 13,4% en 2018

Au total, ce sont 92,6 milliards d’euros qui ont été dépensés sur Internet l’année dernière. La dynamique s’est maintenue pour le e-commerce en 2018 avec une progression de 13,4% malgré un fléchissement de la croissance sur le mois de décembre dû au mouvement des Gilets Jaunes avec une hausse de +8% (contre +16% au mois d’octobre et +14% au mois de novembre). L’impact de ce ralentissement sur le chiffre d’affaires annuel du e-commerce est estimé à 0,7 point de croissance soit environ 600 millions d’euros.

1,5 milliard de transactions avec un panier toujours en baisse Le montant moyen des transactions en 2018 avoisine les 65 euros, soit 5 euros de moins sur un an. La baisse amorcée depuis 2012 se poursuit. Elle reflète une évolution des comportements d’achat sur internet qui concernent de plus en plus des

produits du quotidien. Elle continue par ailleurs d’être compensée par l’augmentation de la fréquence d’achat. Cela entraîne un bond du nombre de transactions avec plus de 1,5 milliard de commandes enregistrées soit +20,7% par rapport à 2017. La création de sites marchands se poursuit avec une augmentation de 12,6% sur un an soit 21 800 sites supplémentaires et près de 200 000 sites marchands actifs.

Les sites leaders maintiennent leur croissance malgré la conjoncture Les sites de vente de produits BtoC du Panel iCE 100 (indice qui permet de mesurer la croissance des sites leaders, à périmètre constant), voient leurs ventes progresser de 7% en 2018. Une croissance légèrement en dessous de 2017 (-1,6 point) mais qui s’inscrit dans un recul de la consommation des ménages plus marqué (-1,36% en 2018 vs -0,8% en 2017 – Source : Banque de France). on note également que l’impact à la baisse de la crise des Gilets

Part des e-acheteurs par cible d’internautes Homme Femme 18-24 ans 25-34 ans 35-49 ans 50-64 ans 65 ans et + CSP + CSP Retraités Paris RP Province

Moyenne 85,5% 87,1% 83,8% 92,3% 93,8 92,1 88,4% 80,0% 96,1% 87,6% 82,1% 87,4% 85%

source : Médiamétrie - Observatoire des Usages Internet T1 2018 Tous lieux de connexion.

Jaunes semble avoir été plus modéré sur les sites leaders par rapport au reste du marché. Les ventes en ligne de voyagetourisme conservent un niveau de croissance élevé au 4ème trimestre malgré un léger ralentissement au mois de décembre. Depuis deux années, elles affichent une progression soutenue, +9% en 2018, dans un contexte de bonne tenue des ventes pour l’ensemble des agences de voyage on et off line (réservations +7% en 2018 après +8,5% en 2017 (Source : Baromètre Les Entreprises du Voyage/Gestour/orchestra). Les ventes internet aux professionnels restent en forte croissance avec une progression en 2018 de 17,8%.

Les achats sur mobiles franchissent un nouveau cap L’indice iPM, destiné à mesurer le volume des ventes réalisées sur les places de marché (ventes réalisées par les marchands hébergés sur les places de marché de l’iCE), a maintenu en 2018 son rythme de progression à hauteur de l’année 2017 avec +16%. Ces ventes pèsent une part de plus en plus importante sur l’activité des sites : elles représentent 30% du volume d’affaires total des sites participant à l’iPM (vs 27% en 2017). L’indice iCM, qui mesure les ventes sur l’internet mobile (smartphones et tablettes, sites mobiles et applications hors téléchargements d’application et hors ventes sur les places de marchés) progresse de 22% en un an après une très forte évolution en 2017 (+38%). Le Mcommerce (les ventes sur mobile) franchit ainsi un nouveau cap avec 35% du volume d’affaires des sites du Panel iCM réalisé sur terminaux mobiles soit +5 points en un an.

100 milliards d’euros de chiffre d’affaires attendus en 2019 Comme prévu, la barre des 90 milliards d’euros de ventes sur internet a été franchie en 2018. Cela montre la capacité du secteur à surmonter les aléas conjoncturels grâce à sa dynamique intrinsèque qui lui permet de maintenir un niveau de croissance élevé. Cette dynamique devrait permettre au ecommerce de franchir le cap historique des 100 milliards d’ici la fin d’année.

LE E-COMMERCE EN FRANCE:

les chIffres* clefs !

37,5 millions de français achètent sur Internet dont 12.1 millions à partir de leur mobile Le e-commerce représente 8.5% du commerce de détail

182 000 sites marchands actifs

87% du chiffre d’affaires passe par 5% des sites marchands Top 5 des sites et applications e-commerce les plus visités en France 1-Amazon : 55.1% 2-Cdiscount : 36.5% 3-Fnac : 28% 4-Vente-Privée : 27.9% 5-Oui SNCF : 24.6%

87,1% des e-acheteurs sont des hommes et 83.8% sont des femmes

93,8% des e-acheteurs ont entre 25 et 34 ans

34% des e-acheteurs sont abonnés à un service de livraison premium

68% des sites marchands leaders se déclarent rentables *Chiffres 2018

START MAGAZINE 51


start Guide E - C o m m E rC E : C o m m E N T B i E N S E L A N C E r   ?

7

bonnes pratiques pOuR SE LAnCER DAnS LA VEnTE En LIGnE !

52 START MAGAZINE


start Guide E - C o m m E rC E : C o m m E N T B i E N S E L A N C E r   ?

1

budget pour investir dans des actions marketing et autres leviers de création de trafic (SEo, SEA…) qui vous permettront d’accueillir vos premiers clients.

La première clef de réussite dans la vente en ligne réside dans le choix des produits que vous vendez. Lancez-vous dans la mode ou les cosmétiques bio et vous aurez des difficultés à vous démarquer de milliers de concurrents déjà en place. En revanche, vendez des couverts fabriqués en noix de coco et valorisez une offre différenciante. Pour réussir votre business e-commerce, investissez dans un secteur qui n’est pas encore présent sur le web ou qui présente une faible concurrence. Cela peut s’agir d’un service ou produit innovant mais certains marchands ont réussi avec une offre tout à fait classique. C’est le cas de MonPetitBikini qui avait constaté, à l’époque, qu’il était impossible d’acheter un maillot de bain en hiver. Arrivés les premiers sur ce créneau, ils tirent aujourd’hui leur épingle du jeu de la vente en ligne. Identifiez un réel besoin et vous aurez trouvé votre marché. Plus votre besoin sera précis et spécifique, plus vous entrerez dans un secteur de niche avec l’opportunité de créer une boutique monoproduit.

3

Démarquez-vous de vos concurrents

2

Faites les bons investissements En passant par une agence, un freelance ou une solution openSource, vous obtiendrez un site tout beau et performant, qui vous aura coûté entre 5000 et 15000 € selon les fonctionnalités dont vous avez besoin. C’est très bien. or, vous aurez épuisé tout votre budget initial dans la création de votre site. Vous avez une très belle boutique mais à quoi sert-elle si personne ne vient la visiter ? Préférez donc une solution SaaS qui vous permet de créer un site tout aussi beau et performant pour quelques dizaines d’euros mensuels. Vous conservez ainsi votre

Créer votre propre marque Même si vous vendez des produits de marques différentes, qui ne sont pas le fruit de vos propres créations, pensez tout de même votre boutique en ligne comme une marque. Il sera plus facile de développer sa notoriété et vous pourrez capitaliser sur votre image de marque pour créer du trafic. Les internautes taperont directement le nom de votre site dans la barre d’adresse et vous serez donc moins dépendant d’autres sources de trafic telles que Google et les réseaux sociaux.

4

Teasez le lancement Avant même l’ouverture de votre boutique en ligne, communiquez sur son lancement à venir et créez un engouement à travers les réseaux sociaux. Sondez votre communauté sur la création du logo, donnez un aperçu des produits en avantpremière, montrez l’envers du décor… Sur le site en construction, affichez un compte à rebours pour susciter l’attente et commencer à travailler votre référencement naturel.

5

Succès garanti pour le lancement de votre site ! Donnez confiance à vos visiteurs Soignez les contenus de votre boutique en ligne afin d’inspirer confiance à vos visiteurs. Attention, un site avec des fautes d'orthographe ne rassurera en rien sur votre professionnalisme et fera fuir vos prospects. Intégrez des éléments de réassurance concernant la livraison rapide, le paiement sécurisé, les éventuels retours offerts,

le contact du service client… également, animez un blog professionnel qui, au-delà des nombreux avantages de cet outil, vous permettra de rassurer vos visiteurs sur votre expertise sur le secteur que vous exploitez. Par exemple, vous vendez des BMx et accessoires de vélo. Parler des compétitions de BMx prouvera à vos visiteurs que vous maîtrisez totalement votre sujet.

6

Limitez les stocks Pour limiter les coûts et les risques initiaux, commencez par vendre des produits en dropshipping. Vous n’avez pas besoin d’acheter un stock et dès qu’une commande est passée sur votre site, c’est le fournisseur qui envoie directement le produit à votre client final. Vous vous affranchissez donc des contraintes et frais logistiques liées à la préparation et à l’envoi des colis. Cette pratique peut s’avérer également utile pour compléter votre catalogue produits afin de proposer une offre réellement complète et vous assurer une place d’expert sur votre marché.

7

Formez-vous Les secteurs de la vente en ligne et du webmarketing sont en constante évolution. Vous devez suivre des formations à jour et effectuer un travail de veille afin de rester au coeur des tendances, vous adapter aux nouveaux enjeux et garder une longueur d’avance sur vos concurrents. 

TEMOIGNAGE

Ils ont fait confiance à Wizishop pour les accompagner dans leur projet de site e-commerce, ils témoignent : « Nous avons choisi WiziShop pour la diversité des fonctionnalités proposées et le choix de templates personnalisables. Parmi les avantages de WiziShop, la possibilité de synchroniser nos stocks via l’API a fait partie de nos priorités. En effet, pouvoir mettre à jour le stock physique en temps réel nous permet d’éviter les erreurs et ruptures de stock. Cela nous permet aussi de ne pas bloquer la marchandise. Nous pouvons mettre à disposition des représentants le stock global de nos articles.» Damien Calamuso Fondateur de 1789 Cala

START MAGAZINE 53


start Guide E - C o m m E rC E : C o m m E N T B i E N S E L A N C E r   ?

Les 10 étapes

1 Faites une étude de marché et réalisez un business plan

CLEFS D’un pROJET RéuSSI

Avant de vous lancer dans la création d’une boutique en ligne, il vous faut absolument trouver le produit, le concept et votre petite touche en plus qui fera la différence auprès de vos futurs clients. Réalisez un bilan prévisionnel pour évaluer la demande, faites des enquêtes, interrogez votre entourage, étudiez la concurrence, définissez le coût de chaque ligne du projet et faites des prévisions réalistes dans un business plan complet qui recensera tous les détails relatifs à votre projet.

8 Attention aux mentions légales et aux CgV Attention, certaines pages et mentions sont obligatoires sur votre site Internet, comme les mentions légales et les conditions générales de vente. Veillez à bien vous conformer aux règles en vigueur. Un doute ? Une question ? Vous pouvez passer par un avocat ou un expertcomptable pour faire rédiger ces documents et vous assurer de leur bonne application.

2 Etablissez un cahier des charges Arborescence, maquette des pages, charte graphique, gestion des comptes utilisateurs, processus de commande, service après-vente, fonctionnalités en tout genre, backoffice, définissez tout ce que vous souhaitez pour votre site dans le moindre détail. Plus vite votre cahier des charges est fait, plus vite vous allez pouvoir avancer dans votre projet.

3 Choisissez votre nom de domaine Vous avez probablement déjà une idée du nom que vous voulez donner à votre site e-commerce mais savezvous s’il est disponible ? Pour cela, rendez-vous sur le site d’un hébergeur et vérifier sa disponibilité. Vérifiez également que votre nom de domaine est également disponible sur le site de l’INPI. Attention, votre nom doit être facile à mémoriser et simple à taper.

4 Définissez vos moyens de paiement et vos modes de livraison Une fois le catalogue de produits et le ou les fournisseurs trouvés, pensez 54 START MAGAZINE

Cette commission française a en charge tous les sites commerciaux qui collectent les informations personnelles des prospects et des clients.

9 Donnez de la visibilité et générez du trafic

à bien définir vos moyens de paiement et de livraison. Pensez, pour cela au type de produit que vous vendez et à la clientèle visée. Un mode de paiement restreint et des frais de ports trop élevés font fuir les clients. Pour info, sachez que proposer 3 modes de paiement différents satisfait 99% des internautes et que la livraison est le premier critère de choix des eacheteurs.

5 Rédigez vos fiches produit Uniques et essentielles, vos descriptifs produits sont le premier – et parfois le seul lien entre les produits que vous vendez et l’internaute. Il faut ne faut donc pas négliger cette étape et vous y mettre le plus tôt possible car elle représente souvent un travail titanesque. Pensez à tout détailler en n’oubliant pas une jolie et attirante mise en scène de l’objet à travers de belles photos hD.

6 Trouvez le bon prestataire Bien sûr, vous pouvez vous lancer seul(e) mais gardez toujours à l’esprit que c’est un vrai métier de créer et faire vivre un site Internet. Vous pouvez, pour plus de tranquillité, faire appel à un prestataire externe pour créer votre plateforme. Agence ou consultant freelance, veillez à lui fournir un cahier des charges détaillé et précis et assurez vous qu’il maîtrise la solution et les technologies que vous souhaitez en consultant son portfolio et en discutant éventuellement avec d’autres clients à lui.

7 Déclarez-vous à la CNIL Toute personne qui souhaite ouvrir une boutique en ligne doit effectuer une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).

Votre site en ligne, vous avez maintenant tout à faire. Répondre aux e-mails, envoyer vos colis et… mettre en place une stratégie webmarketing optimale. Vous ne souhaitez pas dépendre de la publicité payante pour le moment ? Alors, optimisez votre SEo en publiant des mises à jour régulièrement, en soignant vos titres balises et en multipliant les mots clefs. Cela vous permettra d’être vus et référencés par les robots Google pour ne pas périr aux dernières places.

10 Faites la promotion de votre site Votre site est en ligne mais pour vendre il n’y a pas de secret, il faut vous faire connaître. Publicités sponsorisées sur les réseaux sociaux, encarts publicitaires dans les magazines locaux mais aussi tenue d’un blog, mise en place d’une newsletter et même opération séduction auprès d’influenceurs sont autant de techniques pour augmenter les visites… et donc les ventes ! 


start Guide E - C o m m E rC E : C o m m E N T B i E N S E L A N C E r   ?

E-commerce

L’AéROpORT nICE CôTE D’AzuR MOnTRE L’ExEMpLE !

Souvent cité en référence dans le domaine aéroportuaire sur le digital, l’Aéroport Nice Côte d’Azur propose une plateforme e-commerce totalement sécurisée pour les voyageurs au départ de Nice.

#

SAVOIRFAIRE

e-commerce de l’aéroport a pensé à vous avec Nice Access, une file prioritaire dédiée pour accéder plus rapidement en salle d’embarquement, quelles que soient votre compagnie aérienne et votre destination. Vous pouvez même combiner un pack Click&Park et Nice Access lors de votre réservation en ligne, c’est encore plus pratique. Autre idée pour vous détendre ou travailler dans le calme, réservez votre entrée dans l’un des quatre Salons VIP. Installez-vous confortablement dans l’ambiance relaxante de l’un des salons VIP du Terminal 1 ou 2. Rendez-vous sur nice.aeroport.fr pour faire des visites virtuelles pour vous plonger dans les ambiances feutrées des salons afin de réserver dans celui qui vous conviendra le mieux. L’Aéroport Nice Côte d’Azur propose également un accueil personnalisé pour les VIP, passagers business, groupes et familles nombreuses, à l’arrivée comme au départ. Enfin, vous pouvez aussi réserver votre billet d’avion, votre voiture de location et vos loisirs sur nice.aeroport.fr.

UN UNiVErS DE «SErViCES à rÉSErVEr EN LiGNE, PoUr UNE ExPÉriENCE ToUJoUrS PLUS UNiQUE. .

»

éservation de parking, Nice Access, salons VIP, accueils VIP, ensachage de bagages… grâce aux services en ligne de l’aéroport, c’est simple et rapide de préparer son voyage. Parce que réserver son parking à l’avance est le meilleur moyen d’arriver en toute quiétude à l’aéroport et de commencer son voyage tout en bénéficiant de prix attractifs, Click&Park a été le premier service mis en ligne sur nice.aeroport.fr.

R

Aujourd’hui, plus de 150 000 places de parking sont ainsi réservées chaque année

Vous souhaitez protéger vos valises des petits aléas des voyages ? Rien de plus facile, avec le service d’emballage des bagages Safe Bag ! Vous avez tendance à stresser à l’idée de passer trop de temps dans les zones d‘attente au contrôle ? Rassurez-vous, la plateforme

Un univers de services à réserver en ligne pour une expérience toujours plus unique. D’ailleurs, l’excellence de ces solutions, leurs très bons résultats autant que la stabilité des interfaces développées en collaboration avec Blue Wave Software, ont retenu l’attention de l’aéroport international de Charleroi, qui a choisi fin 2018 le groupe Aéroports de la Côte d’Azur pour implémenter sa suite de solutions pour la réservation de parking, de salon Vip et pour l’achat de coupe-file.  START MAGAZINE 55


56 START MAGAZINE


Audit Consulting Group : s’associer pour se lancer par Stéphane Alvares

058

La ville intelligente pour les nuls par patrick Duverger

060

start

consEils Le billet de mauvaise humeur de pascal Flamand

062

Comment bien choisir son contrat d’affacturage ? par Colibri Développement

064

© LUCAS TESSERON / SHUTTERSTOCK.COM

START MAGAZINE 57


S’associer poUr se lanCer ? PAR STÉPHANE ALVARES, FONDATEUR D’AUDIT CONSULTING GROUP

« on est plus souVent dupé par la défiance que par la confiance » Cardinal de retz

avant de créer votre entreprise, mieux vaut éviter les écueils d’une mauvaise association en étudiant bien le choix de ses futurs partenaires associés. Bien entendu, il n’y a pas de sujet pour les entreprises où le dirigeant est l’actionnaire à 100 %. Une bonne gouvernance d’entreprise peut créer de la valeur et une mauvaise amène à détruire de la valeur.

V

ous vous êtes rencontrés sur les bancs de l’école primaire avec votre meilleure amie et vous décidez de créer une entreprise : vous n’avez aucun doute sur votre capacité à travailler ensemble et à réussir. C’est un parcours parfait après 6 années d’association car vous êtes devenus leaders dans votre domaine. Mais tout le monde n’a pas la chance d’avoir une brillante amie d’école primaire sous la main…

Voici donc les principales questions à Vous poser pour Vous associer aVec succès.  Le partage des valeurs  Choisir un associé dont on perçoit les travers par intuition ou dans la vie de tous les jours et avec lequel on ne partage pas des valeurs est un échec assuré. Chaque décision importante, stratégique, complexe va se réduire à un tête-à-tête ; il est donc fondamental de s’apprécier. 58 START MAGAZINE


 La complémentarité elle doit se faire par les compétences et c’est le critère le plus important pour sélectionner son futur associé. l’un va être le financier et l’autre le commercial par exemple ou encore, l’un est excellent en relations publiques et l’autre est un spécialiste des opérations techniques.  Les motivations communes les motivations de chacun des partenaires doivent être similaires et compatibles. C’est l’alchimie entre associés, ils sont alignés sur la même vision. Veulent-ils ouvrir 10 restaurants ensemble ou l’un veut en ouvrir deux seulement ? la vie de chef d’entreprise avec ses circonstances peut fausser la belle entente par la suite.  Le recul Vont-ils savoir prendre du recul ? Vontils être capable de ne pas se laisser aspirer par des questions pratiques journalières (financements, locaux, trésorerie…) et perdre de vue leur business model et leur positionnement de marque  ? il est indispensable d’évaluer cette capacité chez chacun.  La réduction de vapeur acceptation du risque, incertitudes, déceptions, pression, fatigue font partie de la vie quotidienne du dirigeant. Cela a pour conséquence une lourde charge mentale et des horaires de travail très significatifs où aujourd’hui la gestion du temps est un facteur décisif. s’associer correctement permet de réduire la vapeur si besoin pendant un moment  sans ralentir le développement. a plusieurs, on relativise plus facilement…  Le processus de décision le partage à 50/50 est à éviter : en cas de conflit vous tuerez votre entreprise. nous vous conseillons de choisir un associé majoritaire. Celui qui est minoritaire pourra ainsi ne pas sentir le poids des décisions stratégiques et se positionner uniquement en bras droit par exemple. si les associés souhaitent réellement rester à parité, il sera possible de choir un 3ème actionnaire qui sera «  l’arbitre  » en cas de mésentente dans le fonctionnement.

Chez aUdit ConsUlting groUp

on pense que tout le monde sait compter Mais on sait aUssi que vous ne pouvez pas

CoMpter sur tout le

Monde  Prévoir l’avenir pour sécuriser chacun des créateurs, il est impératif d’anticiper la poursuite de l’activité de l’entreprise dans les meilleures conditions en cas de difficultés entre associés : désaccord, départ, décès… par exemple, le financier de la bande peut avoir envie de partir sous d’autres cieux durant la phase de développement de l’activité car il se sent moins passionné.

l’essentiel : vous associer oui, mais que pour le meilleur «  Ariane,  acceptez-vous  de  prendre pour associé…? » se marier oui mais dans les meilleures conditions car certains y ont laissé des plumes (et parfois avec le goudron). les conflits entre associés sont l’une des principales causes d’échec des entreprises. a cet effet, la rédaction d’un pacte d’actionnaire est indispensable. il permet de poser le cadre des relations entre dirigeants et d’anticiper les conditions de sortie. C’est le moment de déterminer un horizon commun via, par exemple, une clause de validité ou d’exclusivité correspondant au «  temps minimal  » durant lequel les futurs associés vont se donner à 100 % pour leur société. des clauses, il en existe beaucoup et la

NOUS RECRUTONS DE NOUVEAUX TALENTS ! VoUs aVez aU Moins Un BaC + 3 et 6 ans d’expérienCe en CaBinet ? VoUs soUhaitez éVolUer dans Un CaBinet perforMant et donner Une noUVelle diMension à Votre Carrière ? rejoignez-noUs et postUlez sUr www.aUdit-ConsUlting-groUp.CoM

complémentarité expert-comptable avocat pour cette mission est préférable : incessibilité, agrément, préférence, préemption, retrait, priorité, good and bad leaver, exclusion, buy or sell ou shotgun… Voici donc les quelques clés pour monter en toute sérénité son projet avec sa « moitié » et mener une vie en rose. nous pourrions dire que sans amour, il n’y a pas de bon partage. nous vous encourageons à respecter la démarche conseil explicitée pour vous éviter bien des désagréments. pour le reste, concourez pour gagner avec nous  : devenez les acteurs de votre réussite en sortant des sentiers battus et rejoignez une équipe d’experts-comptables entrepreneurs à votre service. 

stéphane alvares expert-CoMptaBle Mais pas qUe… s’il maîtrise parfaitement tous les rouages de l’expertise-comptable, stéphane alvares est aussi un entrepreneur hors-pair à la tête de deux cabinets à la croissance constante. Une double casquette qui fait toute la différence et apporte une véritable valeur à son expertise puisque, oui, vous pouvez en être sûr, il sait de quoi vous parlez. au fait de vos enjeux, vos problématiques et vos doutes, il est un guide de confiance pour optimiser vos performances et accompagner la réussite de votre entreprise.

www.audit-consulting-group.com Tél. 04 93 38 26 26 START MAGAZINE 59


start CoNSEiLS

LA VILLE INTELLIGENTE POUR LES NULS :

la « smart city »

NOUVEAU PARADIS-GME ?   

PAR PATRICK DUVERGER

Promesse d’un monde meilleur ? Concept marketing ? La ville intelligente, ou 100% connectée, fantasme de science-fiction hier, s’attache concrètement aujourd’hui à améliorer la qualité de vie des citadins en développant objets et services intelligents.

60 START MAGAZINE


start CoNSEiLS

0% des habitants vivront en ville en 2040. C’est inexorable. Les enjeux de la Smart City sont donc colossaux : sociétaux, économiques, écologiques, technologiques… Il s’agit d’une transformation en profondeur du mode de vie urbain actuel, pour que le futur qui se dessine ressemble à une cohabitation idéale en harmonie avec l’environnement. Une solution idyllique qui, pour exprimer la totalité de son potentiel, place l’habitant au centre de l’équation. La smart city est la volonté de développer harmonieusement développement urbain et humain. Chaque magistrat le sait, la gestion de la cité est soumise à des pressions importantes qui se résument d’un côté à davantage de services publics, donc de dépenses, et de l’autre côté : moins de dotations et donc toujours moins de recettes. Le numérique, avec ses victoires flagrantes dans quasiment tous les domaines, avec ses progrès qui suivent invariablement la loi de Moore – les capacités informatiques doublent tous les deux ans – semblent octroyer aux technologies de l’information le rôle de démiurge qui peut résoudre tous les problèmes. A cela se rajoute le fait qu’un projet informatique coûte, en général, un zéro de moins qu’une réalisation dans le bâtiment. La smart city est donc constituée, en partie, par cette fuite en avant vers davantage de numérique comme troisième voie face à l’effet de ciseau entre la nécessité de délivrer plus de services au citoyen et la diminution des recettes municipales. Stationnement intelligent, villes en 3D, BIM (Building Information Modeling), informations et services sur smartphone, wifi gratuit – car sans accès à internet pas de services intelligents – vidéo surveillance intelligente, internet des objets, consommations d’eau de gaz ou d’électricité analysées, les villes fourmillent de projets apportant souvent une transformation discrète en apparence mais révolutionnant l’expérience urbaine. Il n’y a pas de doute : les nouvelles technologies peuvent faire progresser la gestion de la cité. Le secteur public, réputé pour ses procédures lourdes et complexes, peut générer des gains d’efficacité considérables en adoptant les nouvelles technologies. Bien que de nombreux dirigeants reconnaissent leur potentiel, ils hésitent souvent à risquer des projets de centaines de milliers d’euros sur des applications qu’ils considèrent comme non prouvées. Pour créer plus de valeur à partir des dépenses publiques consacrées aux grands projets des villes, les municipalités peuvent tirer un important bénéfice à utiliser les nouvelles technologies. Voilà quel est l’objectif global de ce que l’on nomme « ville intelligente ». L’objectif de la smart city est de procurer davantage de services au citoyen, celui du citoyen de bénéficier de plus de simplicité administrative, celui de l’administration de faire mieux avec moins. La boucle est bouclée, cela signifie, en d’autres termes, que la fin vers laquelle tendent les villes est l’amélioration par une analyse rationnelle. En ce sens, on comprend l’importance du numérique, en tant que science du traitement de la donnée, dans la gestion de la cité. En effet, la Ville intelligente ne peut l’être qu’à l’aide de données. Sans collecte massive de données, pas d’optimisation des services proposés par la ville. La donnée est l’outil essentiel de la ville intelligente. Ces données sont issues de nos déplacements, nos habitudes, nos modes de consommation, etc. leurs sources sont multiples et touchent à la sphère personnelle, d’une manière ou d’une autre. Elles sont cependant

7

essentielles à une gestion plus efficiente au bénéfice des usagers et de la collectivité. Le traitement de ces données, consenti ou subi par le citoyenconsommateur génère inquiétudes et réticences. Ainsi, proposer une vision où la gestion de la cité serait totalement informatisée et donc quasi-automatisée, on sent bien que cela pose problème, car les machines, aussi intelligentes soient-elles, sont éminemment déterministes, elles ne peuvent traiter que des lois causales, alors que la matière humaine répond à des lois positives, lois qu’elle se décrète à elle-même et qui sont la preuve de la liberté humaine. Le plus bel édifice numérique d’optimisation de la cité ne prendra jamais en compte ce facteur, ou mal. D’où cette méfiance viscérale vis-à-vis de l’intrusion des moyens informatiques dans notre vie, et pire dans notre société, car dans la vie privée on a encore le choix, mais une ville, dotée de capteurs en tout genre, se révèle un fantastique moyen de surveillance, cela donne étrangement une réalité à la prophétie d’orwell. Un lecteur circonspect pensera à juste titre qu’on en est loin et que vu le niveau de gestion actuel, un peu de modernité ne fera pas de mal. Le problème n’est pas là, la question réside dans le point de fuite : vers quelle perspective souhaite-t-on aller ? En effet, dès les premières mises en œuvre d’un projet de smart city, la démocratie participative s’empare de ces questions, davantage éthiques que techniques, et demande des réponses : que fait-on des données, à quoi servent-elles, bref : où va-t-on ? quel pacte social face au numérique ? le RGPD (règlement général de protection des données) est une première réponse. Le hiatus entre causalité et liberté prend ses racines dans le sentiment d’infériorité, soit de l’émotionnel par rapport au rationnel, soit, l’inverse, du sentiment de supériorité de la liberté face au prédéterminé. Les deux doivent avancer de concert : pas de ville intelligente sans administration intelligente, pas de smart city sans smart citizens. Connecter l’internet des objets avec l’internet des services publics et avec l’internet des personnes – les réseaux sociaux – : tel est le challenge de la ville hyper-connectée de demain. En effet, qu’on le veuille ou non, le citoyen-usager devient lui-même producteur d’information en publiant son avis sur les réseaux sociaux, en notant les lieux remarquables et la qualité de l’accueil touristique, ou même, par l’utilisation d’applications géolicalisées, en contribuant à la mise à jour de leurs informations. Ainsi, la facilité d’usage des applications actuelles sur smartphones permet un retour d’expérience immédiat sur l’état de fonctionnement des services de la Ville. L’utilisation des moyens de communication numériques permet de signaler à la collectivité une avarie technique, un dysfonctionnement, créant une boucle de rétroaction quasi immédiate allant des utilisateurs aux fournisseurs de services. Ainsi, même sur le plan de la gouvernance, c’est une remise à plat complète des services publics et de la place du citoyen qui est en cours. La ville intelligente est celle qui ménagera la création d’un espace public numérique où l’aller-retour entre le gouvernant et le gouverné sera accéléré. La nature des relations entre les élus et leurs administrés est modifiée. La Smart City saura-t-elle devenir celle qu’elle espère être… Rendez-vous à Antibes, seule ville de France à avoir été nominée deux fois cette année dans le prestigieux palmarès des 50 villes les plus smart de la planète ! 

CoNNECTEr «L’iNTErNET DES oBJETS

AVEC L’iNTErNET DES SErViCES PUBLiCS ET AVEC L’iNTErNET DES PErSoNNES – LES rÉSEAUx SoCiAUx – : TEL EST LE CHALLENGE DE LA ViLLE HyPErCoNNECTÉE DE DEmAiN.

»

START MAGAZINE 61


start CoNSEiLS les mêmes spécialistes autoproclamés et les mêmes multinationales de la Silicon Valley, grandes messes toutes à l’honneur de leurs organisateurs, complaisamment relayées par les médias locaux et participant du « smart city bashing » consubstantiel à tout projet de marketing métropolitain ?

Le billet de mauvaise humeur DE PASCAL FLAMAND

DéMySTIFIER ET DéMyThIFIER LA SMART CITy !

Il serait facile de détourner l’aphorisme de Jacques Séguéla à destination des maires de nos glorieuses métropoles : « Si au bout d’un mandat on n’a pas son projet de Smart City, c’est qu’on a raté son marketing territorial et sa communication personnelle».

h toi, maire en quête de réélection triomphale l’an prochain, ne panique pas, tout n’est pas perdu ! La communication politique et les technologies étant soumises aux mêmes cycles de plus en plus rapides et aux multiples buzzwords du moment, la smart city c’est « has been », le concept date des années 2000 (quand la moindre métropole a au minimum deux millénaires d’existence). La sémantique évolue très vite et aujourd’hui il est du meilleur goût pour briller en société de parler de « ville augmentée », de « résilience », de « responsive city »... Nous vous faisons grâce de la dizaine de nouvelles dénominations plus ou moins farfelues que de

O

62 START MAGAZINE

subtils communicants ont érigé en doxa ces dernières années. Au fait c’est quoi une « Smart City » ou « Ville Intelligente » qui en est la traduction française la plus communément admise ? - Un « buzzword » permettant à tout maire qui se respecte d’être « hype » et de peaufiner sa communication territoriale et son image tout en cachant sous le tapis les réels problèmes de la cité dont il est l’élu et pour lesquels il pense ne pas avoir de solutions ou ne souhaite pas en trouver ? - L’organisation de moults salons, conventions, symposia, conférences, où l’on retrouve systématiquement

- Un terrain de jeu et surtout de « big business » pour de grandes entreprises Nord-Américaines du numérique, de grands cabinets de consultants et d’architectes, en rajoutant une pincée de startup locales pour faire politiquement correct ? - Une débauche de capteurs et de technologies trop rapidement obsolètes permettant de se garer plus facilement (sans pour autant remettre en question la place de la voiture..), de filmer tous les mouvements des citoyens (dans un but sécuritaire...), de dépenser moins d’énergie dans les bâtiments (tout en multipliant les espaces de bureaux inoccupés) ? - L’occasion de mettre en œuvre un gadget numérique de « edémocratie » quand la défiance et le rejet du monde politique par les citoyens n’a jamais été aussi grande ? ou bien : - Une opportunité pour les habitants (enfants, actifs, personnes âgées) et touristes de passage, aidés de sociologues, d’urbanistes et de « makers » de se réapproprier leur territoire afin de mieux vivre ensemble ? - Une opportunité pour les citoyens, artisans, entreprises et élus de penser un avenir commun où logement, économie, production locale, déplacement, culture, emploi et qualité de vie ne soient plus antagonistes ?

Peut-être un peu tout ça... ou pas ! Une rapide analyse des différentes réalisations au niveau européen montre des différences d’approches importantes selon la latitude où se situe la métropole, pour caricaturer des projets orientés « mieux vivre ensemble, écologie et mobilités douces » au nord, des projets plus « bling-bling, marketing territorial, technologiques et sécuritaires » au sud. Et maintenant, si vous le voulez bien, essayons de nous pencher un

peu sur le passé si nous voulons inventer le futur. L’auteur n’est pas historien et n’en a nullement la prétention, il aime juste jeter te temps à autres un coup d’œil dans le rétroviseur afin de savoir d’où il vient, nos ancêtres n’étaient pas tous forcement des ignares dénués de bon sens et ils nous ont légué des villes pas si désagréables que ça et relativement confortables, au moins sous nos latitudes favorisées. L’histoire des grandes cités antiques nous enseigne que l’innovation (ne parlons pas de technologie !) a permis l’émergence de grandes civilisations: - Les premières villes apparaissent en Mésopotamie en 4000 avant jésus christ grâce à une innovation disruptive (l’invention de l'écriture), des conditions favorables (fertilité, sécurité), un système entrepreneurial évolué (travail en commun,


start CoNSEiLS Pour conclure sur une note positive et pleine d’espérance, nous pouvons assumer que les innovations (techniques, sociétales, culturelles) ont toujours été prédominantes à l‘éclosion de cité brillantes, riches et durables et dont la renommée a perduré jusqu’à nos jours. Nous pouvons aussi dire que ces succès n’ont été permis que grâce à l’adhésion et l’inclusion de l’ensemble de la population, grâce à un modèle ouvert- nous pouvons aujourd’hui préconiser et vanter l’open Source et l’open Data, nous sommes au 21ème siècle et ce ne sont plus des grossièretés d’obédience cryptocommunistes ! et qu’il nous semble, quitte à utiliser les buzzwords que nous décrions tant, que l’intelligence d’une ville à beaucoup plus à voir avec l’intelligence collective que l’intelligence artificielle.

Et puis soyons iconoclastes,

comptabilité), une gestion des ressources pérenne pour et par tous (l'eau est rare et équitablement partagée), des « drivers » économiques (agriculture, artisanat, commerce lointain, échanges culturels)... - Puis (entre autres) sont apparus Athènes (le commerce, la découverte de pays/civilisations lointaines, la philosophie et les mathématiques), Rome (la guerre et la colonisation..) Venise ( la banque et l’import/export), les villes hanséatiques (le commerce et la fédération agile), etc...

L'histoire nous apprend : - qu’une civilisation/ville se créée grâce à une conjonction d'éléments favorables et l'apparition d'une innovation « disruptive » (nous ne parlons toujours pas de technologies) - que la gestion des ressources

naturelles a été de tout temps une problématique et que les villes qui ont survécu sont celles où le partage était effectif, efficace et raisonné. - que le commerce, l'ouverture aux autres et les échanges culturels jouent un rôle primordial (enrichissement mutuel). - que la cité ne perdure que si elle est transparente et que les citoyens se l'approprient, s'y engagent et partagent des valeurs et des objectifs communs... Foin du « c’était mieux avant » et revenons au présent (et aux futurs) de nos métropoles tentaculaires (et parfois en souffrance..). Le problème fondamental, est que d’aucun pourrait croire benoîtement qu’un zeste de technologies et un soupçon de communication peuvent régler tous les problèmes ou à minima masquer les carences criantes des

politiques publiques des cinquante dernières années... Nous en avons déjà débattu précédemment - cf le billet d’humeur du numéro 2 de cet exceptionnel magazine qu’est Start et dont le sujet était « transformation digitale » - billet qui concluait que la technologie (en ce qui concerne notre sujet du jour, nous pouvons parler de capteurs, d’IoT, de réseaux 5G, d’applications mobiles.) ne devait être qu’un outil au service d’une vision, d’une stratégie, d’un projet, et que si ces trois pré-requis n’étaient pas présents et partagés par tous, le succès ne pouvait pas être au rendez-vous quelle que soit la débauche de moyens employés... Pas plus dans un projet de transformation numérique en entreprise que dans un projet de Smart City pour une ville, se fût-elle auto-proclamée intelligente..

pourquoi la cité, la ville, la métropole tentaculaire seraientelles le modèle unique et sans alternative ? Il y a 50 ans cette année, un visionnaire, Pierre Laffitte a imaginé une technopole où la culture, la recherche et l’industrie serait « Anti-Polis », à côté de la cité, au milieu des champs (ou plutôt de la garrigue). Il semble que malgré les obstacles, le succès soit durablement au rendez-vous et Sophia-Antipolis, symbole de résilience, fête un bien bel anniversaire cette année ! Et si le modèle de la métropole, concentrant tous les pouvoirs et toutes les richesses, toutes les pauvretés, tout le mal être et les pollutions était totalement obsolète ? Et si le 21ème siècle était celui où les villes petites et moyennes, les territoires où il fait bon vivre et où on produit localement, toutes ces entités travaillant en « réseau » et pariant sur l’intelligence collective et l’inclusion « disruptaient » et « ubérisaient » les métropoles ? Les technologies, qui ne sont pas une fin en soit mais juste un outil, nous le rappelons une fois encore, le permettent aujourd’hui ! Soyons fous, relevons le défi et inventons collectivement le monde de demain ! Et nous terminerons ce billet sur deux citations pour illustrer notre propos, Alphonse Allais nous disait au 19ème siècle « on devrait construire les villes à la campagne car l'air y est plus pur ! », tandis que pour Victor hugo « Une ville finit par être une personne ».  START MAGAZINE 63


start CoNSEiLS

Comment bien choisir S o N C o N T R AT D’AFFACTURAGE ?   

PAR SYLVIE THOVERT FONDATRICE DE COLIBRI DÉVELOPPEMENT

En France, les délais de paiement restent désespérément élevés et la faillite d’une PmE sur 4 est liée à un problème de trésorerie. Pour cette raison, un chef d’entreprise a deux priorités dans sa gestion : la sécurisation et le financement de son poste client pour se couvrir des risques d’insolvabilité d’une part. D’autre part, la couverture de ses besoins de trésorerie, qui peuvent provenir d’une forte croissance, d'investissements pour développer l'activité, d’une saisonnalité importante dans les ventes.

e choix d’un factor ne doit pas être fait à la légère, car l’impact sur la gestion de l’entreprise est très important. Il existe une dizaine de sociétés de factoring, et quelques startups de taille modeste qui cherchent à apporter de nouvelles solutions technologiques, principalement pour les petites entreprises.

L

La première étape consiste à choisir la formule d’affacturage. La plus répandue, ou formule classique, intègre les 4 services suivants :

 Cession de factures jusqu’à 100%, avec notification aux clients  Gestion et recouvrement des factures  Dématérialisation de la transmission des factures et de leur financement  Assurance-crédit : couverture jusqu’à 100% en cas d ‘impayés. L’entreprise peut choisir de conserver la gestion de son poste client, le factor intervient alors uniquement sur le financement des factures. Mais le client reste toujours informé de la cession des factures au factor.

Mais il existe d’autres formules à étudier selon la taille de l’entreprise Pour les TPE, 3 formules de contrat d’affacturage sont à examiner : L’affacturage au forfait : Formule destinée aux entreprises ayant un chiffre d’affaires

64 START MAGAZINE

inférieur à 2 M€, moyennant un coût mensuel fixe et déterminé à l’avance avec des prix très attractifs (à partir de 180 € par mois), auquel il faut ajouter le coût du financement. Avantages : Pas de de 1er bilan à fournir, pas de comité de crédit, pas de retenue de garantie minimum, aucun frais annexe, pas de minimum de commission d’affacturage. L’affacturage de balance : Contrairement à la formule classique qui finance chaque facture, ici c’est le solde de la balance clients qui est financé. Cette offre est adaptée aux entreprises qui ont un grand nombre de clients et un nombre important de factures avec des faibles montants. Avantages : financement régulier, maîtrise de la relation commerciale, les clients ne sont pas informés de la cession de factures, gestion quotidienne simplifiée du contrat d’affacturage. L’affacturage ponctuel : Cette formule permet d’éviter de souscrire un contrat d’affacturage contraignant qui vous engage pendant une année. Vous choisissez les factures et les clients que vous souhaitez financer. Avantages : aucune caution du dirigeant, pas de frais de gestion, aucun engagement.

Les ETI et les grandes entreprises s’intéresseront davantage aux formules suivantes : L’affacturage confidentiel ou non-notifié, qui


start CoNSEiLS

permet de bénéficier de tous les avantages du factoring classique, sans notifier et prévenir les clients de l’existence d’un contrat. Solution réservée aux sociétés avec un CA important, qui intègrent une structure financière solide, une expertise administrative et technique, L’affacturage déconsolidant : solution adaptée aux entreprises qui souhaitent sortir de l’actif tout ou partie de leur poste clients en vue d’améliorer leurs résultats financiers (dans le cadre d’un LBo par exemple).

Vient ensuite l’examen des conditions tarifaires. Plusieurs éléments composent la tarification : La commission de gestion rémunère les risques pris par le factor et les différents services assurés. Le taux est déterminé au cas par cas, en fonction du CA TTC confié, du nombre de factures à traiter, de la qualité des débiteurs, de la zone géographique. Plus la qualité du papier cédé sera bonne, plus la facture moyenne sera élevée, plus il sera facile de négocier un taux de commission faible (entre 0.5 et 1% du montant cédé). La commission de financement rémunère l’avance de trésorerie. Le taux d’intérêt tient compte du délai de financement et est basé sur le taux de base bancaire ou un index de

marché (Euribor, EoNIA). Plus les délais de paiement seront courts et respectés, plus il sera aisé d’obtenir un taux voisin de Euribor 3 mois + 0.5 à 1 point. Attention aux coûts cachés : les frais annexes sont nombreux (frais d’entrée, d’audit, d'interrogation, de surveillance, de gestion des contentieux, de déclaration de sinistre, d’abonnements télématiques ) et souvent très coûteux. Il est impératif de les négocier.

D’autres critères importants sont à examiner lors de la sélection du factor : La qualité de gestion du poste clients ainsi que les méthodes de relances utilisées par le factor. Les conditions exigées par le factor : engagement sur un pourcentage du CA, minimum de commission annuelle, caution personnelle, audit de la société, fonds de garantie (montant plancher et pourcentage du chiffre d'affaires cédé au factor), rétrocession de facture en cas d’impayé. Tout est négociable ! Le niveau de couverture de l'ensemble des clients à céder et, pour l’export, les pays couverts par le factor. La durée de mise en place du contrat si le

besoin de financement est pressant. Ainsi, le choix du factor et de la formule d’affacturage peut s’avérer compliqué pour un dirigeant de TPE/PME. Et une erreur de « casting » peut déstabiliser l’entreprise. Il est donc vivement recommandé de faire appel à un conseil externe pour : Auditer le poste clients et les contraintes de facturation pour définir la formule la plus adaptée et fixer les conditions cibles à obtenir (il est possible de réduire de 20 à 30% le coût de l’affacturage par rapport au « tarif catalogue »), Négocier avec les factors sélectionnés, identifier le mieux-disant, et vérifier les termes du contrat, Veiller au bon démarrage du contrat et au respect des conditions, Former et accompagner les équipes internes, Mettre en place des outils de cadrage et de suivi du contrat. S’il y a déjà un contrat en vigueur (imposé par une banque ou hérité dans le cadre d’une reprise d’entreprise), l’auditeur pourra préconiser des pistes d’amélioration et aider à la renégociation du contrat. Lorsque cette étape délicate sera passée et que la relation avec le factor sera pérennisée, le dirigeant d’entreprise pourra se consacrer pleinement au développement de sa société. 

Azurea Conseil La proTeCTioN soCiaLe du Chef d'eNTreprise Vous souhaitez préserver vos proches en pensant à tout et vous prémunir des risques en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité.

Nous vous proposons une gamme complète en matière de prévoyance permettant de :  se couvrir contre tous les aléas de la vie liés à la personne tant à titre particulier que professionnel. 2 champs de couverture : Les risques liés au décès, à l’incapacité, à l’invalidité, et à la dépendance, interrompant ou suspendant totalement l’activité profession-

nelle, et de fait les revenus de l’assuré ; Les frais médicaux générés lors d’une hospitalisation, de consultations, d’analyses.  Compléter la protection sociale du régime obligatoire. Le régime obligatoire prévoit en effet des indemnités pour chacun de ces risques, mais elles ne couvrent pas totalement le manque à gagner des assurés.

2 0 ru e d u Con g rè s | 0 6000 Ni ce | Tél. 04 22 16 15 39 | www.az u rea - con se i l .fr

START MAGAZINE 65


66 START MAGAZINE


C’est quoi ton job ? Recruteuse

068

pour vos évènements, initiez vos convives à l’œnologie autour du jeu !

075

start

aimE Sportif & manager, musclez votre détermination et votre endurance par Julien holtzer

Alex Frezat Coiffure, quand le savoir-faire rencontre l’élégance… Agenda sorties

078

081

084

© DE PEERA_STOCKFOTO / SHUTTERSTOCK.COM

START MAGAZINE 67


start Aime C’EST QUoi ToN JoB ?

ChRISTINE BoCLé

recruteuse dans l’IT Qu’est-ce que le métier de recruteur et depuis quand l’exercez-vous ? La définition la plus simple du métier de recruteur est de faire matcher une ambition, un projet, avec un poste professionnel qui existe. En ce qui me concerne, après avoir obtenu mon MBA, je me suis dirigée naturellement vers des fonctions commerciales et managériales, d’abord dans un certain nombre d’entreprises industrielles, car je suis très attirée par la technique et les technologies en général, mais j’ai rapidement ressenti une réelle appétence pour l’humain et les fonctions Rh. J’ai d’abord intégré, pendant plusieurs années, une entreprise internationale de recrutement spécialisé, pour ensuite créer mon propre cabinet de recrutement de profils cadres techniques. Aujourd’hui, j’ai rejoint le Groupe Datacorp, ESN innovante et dynamique sur Sophia-Antipolis.

Quelles sont vos tâches et missions quotidiennes ? Notre objectif est de rechercher des femmes et des hommes partageant les valeurs de performance, de respect humain et d’épanouissement personnel, qui correspondent aux valeurs de notre Groupe, mais également aux attentes de nos clients/Partenaires. Pour cela, il est nécessaire de définir la meilleure stratégie de recrutement pour atteindre nos objectifs et répondre efficacement aux attentes de nos clients. Nous devons suivre leurs besoins en permanence, rédiger des annonces et les diffuser. En parallèle, nous approchons directement les candidats, et allons à leur rencontre lors de forums et de salons nationaux. Nous analysons

précisément les candidatures en adéquation avec les besoins de nos clients, et invitons les candidats sélectionnés à venir en entretien, afin de bien comprendre leur parcours, leur projet et leurs attentes. Cela nous permet également de valider leurs motivations, et de créer un lien. Nous avons de plus un rôle en marketing Rh dans le renforcement de la marque employeur. Enfin, dans le suivi des collaborateurs embauchés qui

DAVANTAGE «LESoUVrir mÉTiErS DE L’iT AUx FEmmES EST UNE DES SoLUTioNS PoUr rÉPoNDrE AU DÉFiCiT DE ProFiLS QUALiFiÉS

»

interviennent chez nos clients, nous créons un partenariat de confiance avec eux, et travaillons ensemble vers un but commun.

Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez ? Notre principale difficulté est la pénurie d’ingénieurs informaticiens. C’est un phénomène général qui existe non seulement en France, mais également par exemple en Allemagne, aux USA et au Japon. En France, les professions de l’IT se positionnent

toujours comme les postes clés de l’année 2019, avec l’une des plus fortes croissances en volume d’offres (+12%). Nous observons une croissance très importante d’expertises IT, notamment pour les ingénieurs logiciels (embarqué, données, fullstack, machine learning, mobile, ..). Le souci est que l’écart entre l’offre et la demande des compétences numériques et scientifiques est significatif et va croissant. Les conséquences sont inévitablement que cela entraîne une « guerre des talents » qui pousse déjà les salaires à la hausse. Les profils IT experts reçoivent en moyenne 28 propositions d’emploi par semaine !

Quelles solutions pourraient, sinon régler, en tout cas améliorer la situation ? ouvrir davantage les métiers de l’IT aux femmes est une des solutions pour répondre au déficit de profils qualifiés : Les femmes constituent 27,5% des effectifs du numérique en France et moins de 10% des développeurs !

Quelles qualités ou talents particuliers faut-il pour exercer cette fonction ? Avoir un excellent sens de l’écoute, savoir évaluer et argumenter et avoir la volonté de valoriser le parcours d’un candidat.

Qu’aimez-vous principalement dans votre métier ? Le fait de tisser des relations de confiance avec nos collaborateurs et nos clients. Et j’apprécie également le fait que notre Groupe évolue sans cesse dans ses projets, ses objectifs et ses méthodes.

Que conseilleriez-vous à ceux qui souhaitent faire comme vous ? Un étudiant MASTER 2 Rh, ou en Ecole de Commerce, qui souhaite s’orienter vers le métier de recruteur dans une ESN ne doit pas avoir seulement la passion de l’humain et un excellent sens de l’écoute, mais il doit être ouvert aux nouvelles technologies et être très curieux. C’est un métier riche. Je conseille vivement une forte capacité à se remettre en question et une motivation à toute épreuve.

Comment voyez-vous l’évolution de votre métier ? Le métier de recruteur va nécessairement évoluer. Considérant la pénurie des profils en France, nous allons devoir chasser des talents dans le monde entier, et plus seulement en Europe. Il est possible que l’intelligence artificielle soit utilisée pour le sourcing et une première pré-sélection de candidats, puis pour valider et tester leurs compétences techniques, mais nous aurons toujours besoin des recruteurs pour l’évaluation du savoir être et des valeurs des candidats sélectionnés. Nous devrons faire preuve ensuite de créativité pour non seulement attirer mais aussi retenir les collaborateurs sur de nouveaux leviers afin de garantir leur cohérence salariale.  68 START MAGAZINE


start Aime ENCoUr AGEr

What06 PoUR UNE MEILLEURE PRéSENCE DES FEMMES DANS LA TECh !   

Elles sont chercheuses, ingénieures, développeuses mais aussi entrepreneuses ou spécialistes de la communication et ensemble, elles portent le collectif azuréen WHAT (Women Hackers Action Tank) pour donner la parole aux femmes évoluant dans les métiers du numérique et de la technologie.

#

WHORUNTHEWORLD

l’initiative de ce collectif, il y a une ingénieure en microélectronique passionnée d’innovation bien décidée à élever la voix des femmes de la Tech. C’est il y a 3 ans que Carole Malbrancq découvre ce type d’hackathon à Paris. Immédiatement séduite par le concept, elle propose aux organisateurs de venir faire la même chose à Sophia Antipolis. Il faut dire que la jeune femme possède déjà la fibre du « bougeons pour faire bouger les choses », en effet, elle est une « speaker » régulière de la Society of Women Engineers et a monté avec d’autres femmes le Women Intel Network. Finalement, c’est elle qui va être chargée d’organiser cela dans la technopole… « Mais moi je dessine des puces pour les portables, je n’étais qu’une ingénieure derrière son ordinateur et ne connaissais rien de l’évènementiel » se souvient-elle. heureusement, après 10 ans passés chez Texas Instruments et 5 ans chez Samsung, Carole peut compter sur son réseau de femmes techniques, « nous nous lancions dans un monde qui n’était pas le nôtre. Portée par la conviction profonde que la mixité et la diversité repoussent les limites de l’innovation, chacune a dû pitcher et activer son réseau pour trouver des locaux, des lots et des astuces pour faire venir les femmes mais aussi les hommes. » précise Carole. En 2016, le premier hackathon du genre voit le jour à Skema Business School sur le thème de la sécurité des personnes et des données du vendredi 25 au samedi 26 novembre. 24h non-stop en plein week-end que les organisatrices vont proposer à tous et même aux enfants, « pour faire venir les mamans, il nous

A

fallait une solution pour les enfants, nous avons choisi de leur dire venez avec vos enfants, nous les initierons à la programmation de robots. » 80 adultes et 20 enfants, 100 participants inaugurent cette première édition couronnée de succès, un succès « également dû au soutien de l’écosystème, institutions, PME, TPE et même startup locales qui nous sponsorisent. »

Des évènements toujours plus attendus Si le collectif avoue « ne pas être parti pour en faire plus après cette première édition », il a succombé à la demande des sponsors et autres participants qui réclamaient rapidement une seconde édition. C’était chose faite du 17 au 18 novembre 2017 avec un deuxième hackathon sur le thème « Entreprendre avec les femmes ET les hommes ». Là aussi, le succès est au rendez-vous les places sont limitées à 100 et la liste d’attente ne cesse de s’allonger. Sont arrivés ensuite le Ladies #AI Night le 14 mai 2018, un workshop dédié à l’Intelligence Artificielle. Puis le BlockFest 1.5 en septembre dernier ; conférences et ateliers pratiques sur la Blockchain grâce au partenariat d’orange Labs et le Village by CA. Porté par 10 « éclaireuses » au départ, le collectif s’est ensuite étoffé de nouveaux profils, naturellement attirés par les valeurs d’égalité, d’échange et de partage de celui-ci comme le constate Carole, « de plus en plus de filles nous contactaient en nous disant, moi je connais bien Facebook, je peux vous aider dans votre communication, moi, je maîtrise les outils photos et vidéos je peux m’en charger… » Une émulation que le futur évènement du collectif connaît déjà. Les Trophées Women In Tech Sud récompenseront une chercheuse, une startuppeuse et une employée travaillant dans la tech. Ce concours est ouvert à des femmes dans toute la Région Sud et pas seulement dans le 06, preuve que les actions de WhAT06 prennent de l’ampleur. Le 12 septembre prochain les trophées

seront remis lors d’une soirée exceptionnelle au Palais des Festivals à Cannes. Le concours est ouvert, « nous avons déjà reçu plus de 70 demandes de dossiers de candidature alors que nous ne sommes que début avril et nous clôturons les participations le 8 juin. » Preuve que les femmes de la Tech ont définitivement leur mot à dire et leur rôle à jouer ! quant au prochain hackathon, rien n’est encore finalisé à l’heure où nous écrivons ces lignes mais il semblerait qu’il se tiendra fin novembre et aura pour sujet la Greentech. Cet événement unique sur la Côte d’Azur peut voir le jour grâce à la persévérance, le travail du collectif et le sponsoring de certaines sociétés privées comme : Allianz, Arm, Baylibre, orange entre autres. Pour voir la liste complète, rendez-vous sur www.what06.com.

Du collectif est née l’association Collaboratif et bienveillant, le collectif a inspiré la création il y a un peu plus d’un an de l’association « ProfessionnELLES », « pour s’entraider entre femmes au niveau professionnel. » Les compétences de l’une pouvant servir les problématiques de l’autre, l’association a choisi de favoriser l’échange et la relation win/win en rassemblant chaque mois ses 40 adhérentes autour de deux types de sessions, la présentation des compétences d’une adhérente ou l’échange autour d’une problématique. Ainsi fonctionne l’association, « nous avons choisi la cooptation ou ce que l’on peut appeler le recrutement participatif. En effet, nous ne voulons pas ici de personnes qui payent une adhésion, prend ce qu’elle a à prendre et s’en va. Si vous venez dans notre association, c’est parce que vous avez quelque chose à apporter aux autres, cela peut être la maîtrise d’un logiciel, la faculté à prendre la parole en public ou n’importe qu’elle autre savoir-faire qui formera une nouvelle force à votre assemblée lorsque vous lui enseignerez. » De quoi lever les blocages et redonner confiance aux femmes pour sinon inverser la tendance, au moins, toucher du bout des doigts la parité homme-femme dans la Tech.  START MAGAZINE 69


start Aime

Juin

20

Juin

1>3 Juill.

28

Juill.

 FIDMED RIVIERA Business Pôle - Bât. 1 Entrée A 1047 Route des Dolines - Sophia Antipolis Le forum du financement de l’innovation arrive à Sophia Antipolis et s’installe au Business Pôle le temps d’une journée dédiée aux entreprises innovantes du territoire. Au programme de cette première édition sophipolitaine, des experts qui présentent les nouveaux et les futurs supports de financement du haut de bilan et des séances de pitchs de startup et d’entreprises en croissance face à des investisseurs locaux et nationaux. www.cote-azur.cci.fr

conférence

 LES LEVIERS DE LA RéuSSITE ! de 19h à 20h Novotel Cap 3000 - 40 Avenue de Verdun 06700 Saint-Laurent-du-Var Pendant 1 heure, le temps d’une conférence gratuite tenue par Dale Carnegie France, apprenez de quelle façon vous pouvez développer les 5 moteurs du succès qui font toute la différence et repartez avec un plan d’action adapté à vos besoins.

sophiaconf

 Du 1ER Au 3 JuILLET Campus SophiaTech - Route des Chappes Sophia Antipolis Cette année, SophiaConf fête ses 10 ans ! L’occasion pour la communauté open Source de Telecom Valley de préparer une édition exceptionnelle. Vous souhaitez échanger vos expertises, partager vos expériences, vos outils et votre passion pour l’open source ? Devenez orateur ou sponsor de cette 10e édition anniversaire ! www.telecom-valley.fr

atelier :

 VISIOn STRATéGIQuE, COMMEnT LA COnSTRuIRE ET LA DIFFuSER DAnS L’EnTREpRISE ? Vendredi 28 juillet – de 8h30 à 10h UPE06 - Avenue Guynemer - Bâtiment C2 06700 Saint-Laurent-du-Var Cet atelier interactif sur la vision stratégique stimulera vos réflexions, vous apportera des outils détaillera les ingrédients d’une vision inspirante et vous donnera 3 clefs pour construire une vision partagée et l’incarner au quotidien. www.upe06.com

70 START MAGAZINE

save T h E

20

Forum

D AT E !

S E r ET ro U V E r

inscrivez VOuS

pOuR LE 2E h A C k AT h O n D E LAb InnOVRh O R G A n I S é AV E C S TA R T ! près l’hackathon sur le bonheur au travail, Lab InnoVrh vous convie une nouvelle fois à participer à son 2e hackathon sur « Les Enjeux et outils du marketing Rh ». Comme promis Lab InnoVrh et START remettent ça en vous invitant à participer à sa nouvelle édition dans les locaux du Starter Business Center ! Le Marketing Rh … est-ce un phénomène de mode ? Une attitude et un état d’esprit qui ne concernent que la fonction Rh ou un enjeu de gouvernance d’entreprise ? A vous de voir. Tel sera le thème de ce nouveau rendez-vous qui vous permettra de bâtir sur une réelle stratégie de Marketing Rh adaptée à votre organisation. Vous y trouverez une méthodologie pour élaborer votre stratégie et boîte à outils pragmatiques et opérationnels adaptés à vos besoins. Fun et bonne humeur assurés !

A

Inscriptions gratuites et obligatoires : henda.bremond@lab-innovrh.com Tél : 06 78 32 70 45 www.labinnovrh.com

VENDREDI 13 SEPTEMBRE De 16h à 18h Starter Business Center Immeuble Thalès A 2000 route des Lucioles 06410 Biot


start Aime S E r ET ro U V E r

5èME éDITIOn

Get in the ring pARTICIpEz à unE JOuRnéE ExCEpTIOnnELLE ! SOphIA AnTIpOLIS 24 OCTObRE 2019

Le Magazine START et l’Accélérateur BA06 co-organisent la 5ème finale française de Get in the Ring le 24 Octobre 2019 dans le cadre des 50 ans de Sophia Antipolis.

cocktail au cours duquel se retrouveront start-ups, grands groupes, investisseurs, financeurs, experts accompagnants et acteurs de l’innovation pour prolonger les rencontres business.

Les bonnes raisons de participer Pour les startups, l’opportunité d’être coachées en anglais, de participer à une compétition internationale et de rencontrer les partenaires de leur croissance. Pour les grands groupes, experts accompagnants et investisseurs/financeurs : être membre du jury de la compétition française de GITR Sophia Antipolis, participer aux rendez-vous « Matchups de 15mn » avec les startups participantes à la compétition, présenter au cours cocktail leur programme d’accompagnement, d’accélération ou d’open Innovation sur des

#

C

ette journée exceptionnelle se déclinera autour de plusieurs temps forts dédiés aux start-ups françaises ainsi qu’aux acteurs de l’innovation. Rendez-vous le 24 octobre au CIV à SophiaAntipolis. Au cours de la journée les start-ups pourront concourir au Get In The Ring Sophia Antipolis en démarrant le matin par une séance de coaching en anglais suivie de la sélection par un jury d’investisseurs des 4 startups qui monteront sur le ring. En parallèle seront organisées des rencontres

espaces dédiés.

Start-ups ? Participez à une journée exceptionnelle pour accélérer votre business ! Structures d’Accompagnement et de Conseil ou Entreprise avec des programmes dédiées aux Startups? Venez vous faire connaître et rencontrer vos candidats ! Investisseurs ou Financeurs ? Venez dénicher vos futures pépites ! L’ouverture en ligne des inscriptions pour Get In The Ring Sophia Antipolis sera lancée fin Juin. 

INFORMATIONS pré-inscriptions et demande de sponsoring: gitr@ba06.com!

MUSTGO business « Matchups de 15 mn » entre des investisseurs/financeurs et grands groupes présents afin de multiplier les opportunités business. A 18h30, vivez l’Award Show Get In The Ring avec les 4 finalistes qui s’affronteront sur le ring au cours de 3 pitch battles comprenant chacune 5 rounds de 30 secondes devant le public et un jury d’investisseurs. Les vainqueurs remporteront leurs billets pour concourir à la finale internationale de GITR et représenter la France. L’Award Show Get In The Ring Sophia Antipolis sera suivi d’un START MAGAZINE 71


start Aime S E r ET ro U V E r

invitez vos convives… DAnS unE bRASSERIE ARTISAnALE ! Vous trouvez les lieux de réception traditionnels trop classiques ? Vous voulez sortir des sentiers battus et offrir une expérience nouvelle et insolite à vos collaborateurs, clients et autres partenaires ? Choisissez la brasserie artisanale Blue Coast Brewing Company pour votre prochain évènement !

n hangar industriel décoré avec goût, une salle de brassage dernier cri et ses cuves vertigineuses, des espaces de réception en intérieur et en extérieur agréables et conviviaux, le décor est planté ! Au cœur de l’Eco Vallée, à 15 minutes à peine de l’Aéroport Nice Côte d’Azur, c’est un lieu unique qui vous ouvre ses portes pour vos teambuilding, séminaires, conférences et évènements d’entreprise en tout genre.

u

Accompagnés du maître-brasseur de la maison, plongez dans l’univers de la bière artisanale et déambulez dans les 900m² de l’espace dédié au brassage, à l’embouteillage et au stockage de la bière Blue Coast pour découvrir ses ingrédients et ses secrets de fabrication. Passez à l’action, initiez-vous à la biérologie et brassez même votre propre bière avant de la personnaliser avec votre propre étiquette. La bière artisanale n’ayant plus aucun secret pour vous, passez maintenant à la dégustation dans un espace contemporain de 90m² à l’intérieur et sa terrasse de 100m² pouvant accueillir chacun 60 à 80 personnes. Déjeuner, apéritif ou dîner, Blue Coast va encore plus loin dans l’expérience en alliant dégustation de bières et mets locaux puisque la marque se charge d’organiser la venue de foodtrucks de la région pour booster en convivialité et découvertes. Dominant les espaces de brassage et de dégustation, la salle de conférence de 20m² pouvant accueillir jusqu’à 14

personnes assises et entièrement équipée (écran, projecteur, bloc-notes, eau minérale, machine à café etc.) permet quant à elle d’organiser des sessions de travail efficaces et inspirantes ! qui a dit que travail et plaisir n’étaient pas compatibles ? 

POUR ORGANISER

vOTre prOchaIn ÉvèneMenT D’enTreprIse : Blue Coast Brewing Company 18 Chemin de Saquier 06200 Nice, France natasha@bluecoastbrewing.com Tel : +33 6 82 22 16 38

SONORISATION ÉCLAIRAGE VIDÉO DÉCORATION

Impasse du Plan Oriental 83440 Montauroux 04 94 39 10 90 www.jlconcept.fr

72 START MAGAZINE


start Aime S E r ET ro U V E r

1 CAROLE, pARLEz-nOuS DE pACA buSInESS, COMMEnT EST néE CETTE InITIATIVE ? Paca Business est né d’un constat professionnel. Ancienne formatrice en technique de vente d’LVMh, directrice commerciale de la société Ferret et à la création d’un magazine immobilier, mon parcours m’a permis de réaliser la difficulté pour les entreprises à se développer. Il est rare d’être en contact avec les bons interlocuteurs au bon moment. J’ai eu l’idée de proposer avec Paca Business un club pour favoriser et multiplier les échanges. Paca Business propose à ses membres de bénéficier de contacts professionnels ciblés, productifs en toute convivialité.

2

3 questions à CARoLE DEGEZ, F o N D AT R I C E D E PACA BUSINESS   

« Soyez acteur de votre vie professionnelle »

74 START MAGAZINE

QuEL EST LE buT DE pACA buSInESS ? C’est de favoriser le développement du chiffre d’affaire par la mise en relation directe et conviviale de décideurs lors des évènements. La sélection des adhérents permet la réunion d’entrepreneurs, de dirigeants de PME, TPE, de grands comptes et de personnes influentes. Notre volonté est de couvrir chaque secteur d’activité afin d’assurer échanges, transversalité et business pour chacun. Les rencontres entre membres et invités se font naturellement autour d’un cocktail dinatoire mensuel dans un lieu emblématique de la région et une ambiance privilégiée.

3 COMMEnT SOnT ACCOMpAGnéS LES MEMbRES DE VOTRE RéSEAu ? Avant chaque évènement, les nouveaux inscrits ont un contact téléphonique pour connaitre quel type d’entreprises ils recherchent et déjà cibler les personnes que nous allons leur présenter. Au cours de la soirée, ils peuvent consulter le listing des personnes présentes et demander à être mis en contact. quelques jours après l’évènement, chaque membre reçoit le listing complet des sociétés présentes avec les coordonnées de chacune, suivi d’un debriefing. Les membres ont également la possibilité de proposer ou de bénéficier d’offres partenaires par le biais du site internet www.pacabusiness.com et d’accroitre leur visibilité en y ajoutant leur logo ainsi qu’un lien vers leur site internet. A chaque évènement, Paca Business s’engage à faire participer 50% de nouvelles sociétés, de quoi enrichir les fichiers clients professionnels et personnels. Nous limitons aussi nos places à 50/ 60 personnes pour favoriser et faciliter les échanges entre partenaires et sociétés.  Carole DEGEZ 06 12 76 42 42 www.pacabusiness.com


start Aime S E r ET ro U V E r

raisin d’être pOuR VOS éVènEMEnTS, InITIEz VOS COnVIVES à L’œnOLOGIE AuTOuR Du JEu !

200 personnes) où il est question là de se mettre dans la peau d’un vigneron. Depuis l’assemblage de différents cépages jusqu’à la mise en place d’une stratégie marketing , en passant par la création d’une étiquette, vivez toutes les étapes de la création d’un vin en équipe. Une animation qui ne nécessite pas pour autant de boire, « en effet, en conçevant toutes ces étapes, nous nous adressons à tous les publics que l’on veuille goûter le vin ou non » insiste Vincent. Proche des personnes – il suffit de voir avec quelle aisance il capte son audience – le jeune homme bilingue en anglais sait s’adapter à un public international et se déplace où vous le souhaitez sur toute la Côte d’Azur et sur la région PACA. Vous souhaitez organiser un évènement au-delà de nos frontières régionales ? Vincent est membre d'un réseau de sommeliers événementiels Cinéréa International, capable de concevoir un évènement et vous accompagner partout en France, en Europe et dans le monde !

Apprendre à connaître le vin mais pas que…

Il a fait le show lors de notre soirée START le 25 avril dernier à l’Hôtel de Mougins et a rencontré un vrai succès, Vincent Monnier a conquis tous les cœurs et toutes les papilles avec son atelier de dégustations œno-ludiques. Un véritable plébiscite pour ce sommelier événementiel spécialisé dans l’incentive et le team-building.

#

F

Sommelier, Vincent est un spécialiste du vin mais également un amoureux des bons produits du terroir. C’est pourquoi, le chef d’entreprise entend diversifier ses ateliers ludiques en

multipliant les animations gourmandes et gastronomiques. « En effet, à l’image de notre casino des vins, pourquoi ne pas imaginer un casino des chocolats, un casino des fromages ou encore un casino des huiles d’olive ? » s’interroge-t-il. quant au vin, il n’en a pas fini pour autant avec lui, « j’aimerais amener les participants à la découverte de nouveaux types de vins, comme les vins bio, et en biodynamie ainsi que les vins dit natures… pour les sensibiliser au mieux consommer et au respect de l’environnement. » Tout un programme que l’on a hâte de découvrir… 

www.raisindetre.fr

CONTACT : Vous voulez donner une nouvelle dimension à vos séminaires, réunions d’affaires, soirées professionnelles ou souhaitez offrir un Team Building original à vos collaborateurs ? Contactez Vincent Monnier au 06 67 29 25 46 ou sur vincent@raisindetre.fr.

ETMAINTENANTJOUONS

ormé à Londres il y a presque 20 ans au métier de Wine Taster, Vincent se lance rapidement dans l’animation de dégustations auprès de professionnels et particuliers. Loin de lui la vocation de servir dans un restaurant - pour ce passionné, le vin se partage et le savoir se transmet. En 2001 lorsqu’il revient sur sa Côte d’Azur, les ateliers œnologiques classiques sont trop sérieux, très techniques et s’adressent surtout à un public de connaisseurs qui souhaite approfondir leurs

connaissances. C’est à ce momentlà qu’il va repenser son métier et lui donner une dimension plus ludique en mettant en scène le vin pour des moments de dégustations pour tous et toutes entre découvertes et plaisirs. Raisin d’être voit le jour en 2002 et propose deux types d’offres, une offre « animation de soirée » permettant à vos convives (jusqu’à 1 500 personnes) de se retrouver autour de tables de dégustation en jouant au casino des vins le VINI VEGAS ; et une offre « Team Building » (de 10 à START MAGAZINE 75


start Aime SE rEGALEr

5 nouvelles enseignes de restauration à L’ A é R O p O R T n I C E C ô T E D ’ A z u R

RAMEN

es pop-up stores des terminaux de l’aéroport Nice-Côte d’Azur ont été renouvelés pour les 12 prochains mois et accueillent cinq nouvelles enseignes de restauration. Sélectionnées à l’issue d’un appel d’offres pour porter la promesse de l’aéroport « d’offrir aux voyageurs l’expérience commerciale la plus surprenante dans un aéroport européen » selon Filip Soete, directeur de la cellule commerciale chez Aéroports de la Côte d’Azur, les boutiques éphémères installées dans les terminaux nouvellement

L

BEEFBAR

rénovés sont aussi gourmandes que variées. Au Terminal 1 - Zone arrivée Ramen Ta Faim propose de déguster ramen, takoyaki, gyozas et autres yakisoba faits maison pour une cuisine saine et gourmande dans un décor japonisant aux tonalités manga. Au terminal 1 - Zone embarquement Schengen Mondialement connue des gourmets carnivores, beef bar Deli se met ici à l’heure italienne avec des pizzas et focaccia savoureuses, sans oublier sa

MARCoLINI

sélection de charcuterie de bœuf haut de gamme, à l’instar des rillettes de kobe. Au terminal 2 - Zone départ Pas le temps de vous installer à table ? Fly Me To The Food propose des box à consommer sur place ou à emporter dans l’avion. Plats végétariens, snacks 100% bio, commandez sur place ou avant votre arrivée depuis votre Smartphone et emportez vos recettes en quelques minutes seulement. Lobsta, le spécialiste des

« lobsters rolls », ces délicieux sandwichs composés d’un pain artisanal beurré et toasté, de chair de homard et assaisonnés selon votre goût fait lui aussi son entrée à l’aéroport. Un style US à découvrir sans plus tarder. Au terminal 2 - Zone Schengen Fondé par le vainqueur de la coupe du monde de pâtisserie en 1995 et de la coupe européenne de pâtisserie en 2000, Marcolini régale les amoureux de chocolats avec des créations gourmandes et originales. 

Pokawa LA nOuVELLE ADRESSE h AWA ï E n n E h E A LT h y à nICE PAR NICOLE RUSKELL

okawa est un concept de café hawaïen qui a vu le jour à Paris il y a quelques années. Du nom de son plat principal, le Poke bowl (un plat traditionnel hawaïen composé de poisson, de riz et de produits frais), Pokawa a ouvert son premier établissement à Nice mi-avril et on est déjà fan ! Bien qu'il ne s'agisse pas d'un restaurant vegan à proprement parler, ils sont bel et bien « vegan friendly » puisque tous leurs Poke bowls sont faits minute sur place à base de produits frais. Le principe est simple, vous choisissez votre base, riz ou quinoa, votre protéine (thon, saumon, crevettes

p

74 START MAGAZINE

ou tofu) et votre garniture depuis la julienne de légumes jusqu’ aux haricots edamame frais en passant par l’ananas ou la mangue. Vous manquez d’inspiration ? Laissezvous tenter par les bols végétariens spécifiques parmi lesquels le Poke végétarien, le Poke tofu bio Mango et le Poke Falafel Mango. à noter que toutes les sauces et tous les desserts de Pokawa sont faits maison à partir d’ingrédients bio et que la maison propose également une sélection de thés glacés, limonades « homemade » et bols de fruits tropicaux frais. Parfait pour se rafraichir et faire du bien à son corps en faisant du bien à ses papilles ! 1 Place Grimaldi, Nice 

osez la mentounasc LA bIèRE bRASSéE… Au CITROn DE MEnTOn ! ls voulaient apporter leur « bière à l’édifice » comme ils aiment à dire. Ils, ce sont, Alexis Gouttenoire et Rémi Guignot, deux amis néo-mentonnais qui ont choisi de brasser artisanalement et traditionnellement leurs breuvages et ont sortis leurs premières bouteilles il y a quelques semaines. S’ils tiennent à garder leurs « recettes secrètes », les deux amis incorporent le citron de Menton avec finesse pour des bières blondes et blanches rafraichissantes aux saveurs douces et équilibrées. A retrouver et à déguster – avec modération – auprès des revendeurs, hôtels, restaurants, cafés et épiceries fines de Menton. 

I


start Aime SE rEGALEr

yolo Plage à JuAn-LES-pInS

Le spot parfait pour une pause idyllique entre détente et gourmandises

#

A

PETITPARADIS

vec sa terrasse ombragée, ses transats en bois, ses canapés cosy, ses tables joliment dressées et ses petites touches d’ailleurs ici et là, la plage-restaurant le yolo - pour you only Live once - est une véritable invitation au bien-être où le mot plaisir prend ici tout son sens ! qui n’a jamais rêvé un jour de troquer son costume-cravate pour une vie en tongs et bermuda ? Eux, l’ont fait ! Eux, ce sont Rémy, xavier et Eric, trois amis d’enfance qui ont toujours rêvé de devenir plagistes et qui un jour, en 2010, ont osé mettre fin à leur carrière d’analyste financier, d’assureur et d’entrepreneur pour vivre enfin leur nouvelle vie ! Deux ans plus tard, les trois amis reprennent La Paillote Blanche à Golfe-Juan

méditerranéens « influencée par une petite touche asiatique comme pour rappeler les origines laotiennes de ma maman » poursuit-il. Ainsi, on ne peut pas aller au yolo sans succomber au délicieux Bo bun traditionnel, cette salade rafraichissante et complète à base de vermicelles, bœuf satay, légumes crus et nems ou sans se laisser tenter par le best-seller de la maison, la trilogie de la mer avec son saumon Gravlax, son tartare de dorade et son tataki de thon. Côté sucré, là aussi, c’est un Chef talentueux qui s’en charge. Le yolo s’est en effet associé au champion du monde de pâtisserie 2009, Jérôme de oliveira et propose désormais à ses clients de déguster « L’exalte », cette merveille de croustillant noix de pécan, biscuit moelleux chocolat, crème brulée vanille et mousse de chocolat noir, mais aussi sa tarte au citron vert, son fraisier, son

sablé framboises et autres fééries gourmandes imaginées par le Chef créatif et passionné. ouverte tous les jours (jusqu’à minuit) puis seulement le midi à partir du 15 septembre, le yolo offre un rapport qualité/prix incomparable dans une ambiance chaleureuse à l’esprit familial… même en pleine saison, comptez 17 à 25 euros le plat et 15 à 25 euros le transat en front de mer. Puisqu’on vous dit que c’est un petit coin de paradis… 

YOLO PLAGE 22, boulevard Charles Guillaumont – Juan-les-Pins Tél. 07 63 72 78 81 www.yolo-plage.fr

mais la loi relative à la protection du littoral les oblige à repartir de zéro après seulement quelques saisons. Le temps d’imaginer un nouveau projet, c’est en juillet 2018 qu’ouvre le yolo, une plage entièrement démontable conçue comme un havre de paix ressourçant et dépaysant en plein cœur de Juan-les-Pins avec une vue imprenable sur les Iles de Lérins et le Massif de l’Estérel. Si chacun des associés à naturellement trouvé sa place dans l’établissement, « moi, je m’occupe du restaurant, xavier est au bar et Eric à la Plage », explique Rémy, c’est à un Chef talentueux que le trio a confié les rênes de sa cuisine pour concevoir une carte gourmande et savoureuse - à partir de produits frais, locaux et de saison - aux accents START MAGAZINE 77


start Aime BoUGEr

MUSCLEZ VoTRE D é T E R M I N AT I o N ET VoTRE ENDURANCE   

PAR JULIEN HOLTZER

A l’origine de ce cinquième article, il y a une réflexion que je mène souvent depuis mes débuts comme manager dans une entreprise IT : comment m’améliorer, comment progresser, quelles décisions prendre sans rompre l’équilibre entre efforts et bons résultats, comment accompagner nos équipes vers un objectif atteignable ?

#

ONSEBOUGE

e sont des questions qu’un sportif va également se poser. Lors de ma reprise du sport il y a 3 ans, je n’avais pas nécessairement en tête une approche aussi rigoureuse. or je me suis aperçu de l’intérêt à « muscler » de conserve ces deux pratiques, physiques et professionnelles.

C

goût de l’effort En premier lieu, il faut de la motivation, si j’ai pu vous en convaincre dans un premier article. Mais je ne parlais pas forcément de goût de l’effort, qui peut avoir un effet repoussant, surtout si on pense à nos muscles froissés et nos chevilles foulées pendant les cours d’EPS de notre jeunesse… Mais il y a une belle satisfaction quand on a franchi un obstacle difficile, voire à chaque pas accompli, que j’ai retrouvé complètement dans les difficultés de mon métier, et il y en a de nombreuses !

Esprit de compétition Notre marché IT est déjà très compétitif, notamment à Sophia Antipolis et les technopoles qui concentrent autant d’entreprises, au sens où il y a beaucoup de compétiteurs, à l’extérieur comme à l’intérieur de nos entreprises d’ailleurs. 78 START MAGAZINE

Concentration Pour ne pas faire des efforts sans résultats, il faut fixer des objectifs et y rester concentré. C’est indispensable pour ne pas s’arrêter au premier succès et procéder par étapes. Gagner quelques kilomètres par heure sur ma vitesse moyenne a été très satisfaisant. C’était une satisfaction formidable, mais maintenant il y a encore plein de points sur lesquels mieux gérer ma forme physique : augmenter ma vitesse maximale en côte, dépasser 200 km en une seule sortie, etc. Ces mesures se retrouvent dans nos métiers qui privilégient une approche Agile : avoir un état d’esprit concentré sur la valeur produite et sur l’amélioration continue par un retour d’informations de ses équipes, de ses partenaires et par des mesures objectives.

Endurance Ce feedback est présent dans le sport à titre individuel : notre corps est un témoin direct et parfois douloureux de nos erreurs de gestion de l’effort sur le long terme. Il est heureusement moins sensible dans une activité de bureau (sinon il est temps d’adresser la médecine du travail ou votre DRh) mais on le retrouve dans le contrôle qu'un manager doit continuellement mettre en place, sur ses activités, sur la production de ses équipes, sur l'état et l'évolution du marché, sur les tendances des concurrents. En sport, l'endurance est la part de discipline qui fait se poser le plus de questions. Une erreur, un risque inconsidéré, le mauvais entretien de son corps ou de son équipement et c'est la blessure.

Réflexes Ces premiers facteurs de succès du sportif comme du manager montrent la nécessité d’un équilibre entre l'effort à long terme et l'action à court terme. Au quotidien, j’ai dû faire des choix entre performer ou se préparer à franchir l’obstacle qui arrive en économisant des ressources clés. Mais pour être un bon performer, il ne faut pas se contenter de réagir, il faut se créer des opportunités. Choisir un chemin plus long mais plus franchissable, ou faire un rush qui nous donnera un avantage stratégique. Contrairement à ce qu'on peut penser, anticiper n'est pas nécessairement une longue réflexion prise en amont. on ne choisit pas l’évolution de la météo, comme on ne choisit pas l’évolution du marché ou les décisions de ses clients. Il faut développer un sens réflexe qui sera tout le temps en alerte. J'ai compris en tant que manager qu'il fallait entretenir cette gymnastique pour profiter de chaque opportunité, et mélanger course de fond et saut d’obstacles. Dans la relation avec les clients comme la relation avec ses collègues, il faut être vif. Pour ma part, c'est un point essentiel du rôle de manager, le plus motivant bien que le

PoUr NE PAS FAirE «DES EFForTS SANS rÉSULTATS, iL FAUT FixEr DES oBJECTiFS ET y rESTEr CoNCENTrÉ.

»

plus difficile. Pas étonnant que les sportifs de haut niveau soient autant concentrés sur le développement de ces réflexes.

Discipline et esprit d’équipe La réactivité joue donc un rôle essentiel et va de pair avec la discipline qu'il faut mettre en place pour l’accroitre. Ma propre discipline a pour but d’arriver à prendre les bonnes décisions, de rester concentré sur mes objectifs, mais avant tout de maintenir l’envie et la capacité à tenir le cap. Cette discipline est essentielle dans les sports collectifs, où elle s'équilibre avec le leadership et l'autonomie laissée aux membres de l'équipe. Dans tous les cas, elle nécessite de l'organisation, plus que de l'ordre. Un sujet-clé quand on parle d’autonomie de l’équipe et de servant-leadership, sans doute le sujet d’un prochain article !

Et la performance ? on n’a pas ce choix en tant que manager : la performance est au cœur du métier, mais comme un objectif car finalement c’est l’ensemble de nos compétences et de nos actions qui nous rendront, notre projet ou notre équipe, performants. Le sport a été pour moi une révélation : mélange d’efforts choisis plus que subis, de mesure de performance, de plaisir de ses progrès. Ainsi va également mon expérience de manager, à des degrés certainement différents, et qui ne seront pas non plus les vôtres. Il y a cependant un lien très fort que je résume ainsi : pas de résultats sans discipline, pas de succès sans préparation. 

© LZF / SHUTTERSTOCK.COM

sportif & manager

Un comportement sage serait de maintenir les résultats obtenus et de ne pas sortir de sa zone de confort. or le succès nécessite de dépasser le statu quo et une volonté d’aller plus loin, plus haut, plus fort. Il en va de même pour un bon manager qui doit prendre des risques. Cette volonté de gagner est essentielle et commence par gagner contre soi-même.


start Aime PrENDrE SoiN DE Soi

Cet été, InITIEz-VOuS Au yO G A pA D D L E ! la recherche d’une activité où renforcement musculaire, méditation et evasion des sens ne font plus qu’un ? Essayez le yoga paddle. Depuis la plage des Beaumettes , embarquez au large de la baie d’Agay et ses calanques rouges et laissez-vous guider par votre professeur pour enchaîner les postures et trouver ainsi votre bienêtre physique et psychique. Plusieurs exercices sont au programme: apprentissage et découverte du Paddle, échauffement puis enchaînement de postures liées à la respiration, au renforcement des muscles, aux assouplissements et à la relaxation. Trouver la sérénité, approfondir son état de pleine conscience, ralentir, améliorer son équilibre mais aussi travailler ses muscles profonds, les bienfaits du yoga paddle sont multiples et une session suffira pour vous convaincre ! 

A

Burn-out

FatiGue Pour la bonne santé

FatiGue

de votre entreprise P r é s er ve z c e l le d e c eu x qui l a c o m Po se nt !

surmenaGe

tensions

Le stress, la fatigue, les mauvaises postures ou les manutentions excessives bousculent notre quotidien, que ce soit en entreprise ou ailleurs. L’homme n’est pas une machine. Nous devons ménager notre corps et nos émotions pour être plus performants dans notre vie active. La santé d’une entreprise en dépend. des eFFets immédiats Ces massages dynamisent les équipes créent du lien inter-entreprise et valorisent l’image d’une entreprise soucieuse de la santé de ses salariés. Massage assis et massage sur table.

Pascale moneY / Praticienne en massage bien-être / Agréée FFMBE / +33 (0)6 79 20 41 10 / contact@artserenity.com

80 START MAGAZINE


start Aime PrENDrE SoiN DE Soi

Alex Frezat Coiffure qUAND LE S AV o I R - FA I R E RENCoNTRE L’éLéGANCE   

Ses parents ne lui souhaitaient pas cette carrière n’appréciant pas le métier mais c’est mal connaître Alex Frezat que de l’empêcher de faire quelque chose… Envers et contre tous, ce toulousain d’origine passionné par la coiffure depuis sa plus tendre enfance vient d’ouvrir son sublime salon au 8, rue des Mimosas à Cannes. Et c’est déjà un incontournable… e jeune homme distingué n’a que 20 ans lorsqu’il ouvre son premier salon de coiffure. En effet, lassé du salon traditionnel dont il déplore son côté trop souvent « ragoteur », Alex va très vite se lancer seul pour créer et

L

proposer à sa clientèle son univers bien à lui, « un univers glamour et original entre l’élégance et la fantaisie où les personnes sont accueillies avec beaucoup de politesse, de courtoisie et de professionnalisme. » Mais

comment parler de glamour sans penser à Cannes ? Après un passage à Grenoble, le jeune homme qui connaît très bien la cité du cinéma pour y avoir passé toutes ses vacances étant petit, s’installe il y a quelques mois avant d’y ouvrir son salon en décembre dernier. Une évidence pour ce coiffeur visagiste créateur qui a la passion du beau, « j’ai toujours su ce que je voulais faire dans la vie et où je voulais être. Cannes et la Côte d’Azur m’attirent depuis toujours. Il y a ici une atmosphère particulière entre la dimension internationale de la ville et la délicate simplicité de ses habitants. Je suis dans mon élément. » nous raconte-t-il. un SALOn ChIC Où L’On EST éCOuTé AVAnT D’êTRE ChOuChOuTé Imaginé pendant plusieurs mois, le salon de coiffure d’Alex Frezat situé à quelques encablures de la tumultueuse Croisette est un havre de paix à la décoration contemporaine et soignée. Sols en marbre, fauteuils en cuir, lampes baroques et grands miroirs d’argent transforment le salon en appartement chic dans lequel on se sent bien dès le pas de porte franchi. Un bien-être qui se poursuit lors de la rencontre avec Alex Frezat. En effet, l’homme sensible, à l’écoute et proche des gens tente de comprendre chaque personne en l’observant avec bienveillance avant de l’interroger sur ce qu’elle souhaite. « Porte-telle des baskets ou des talons ? Est-elle très maquillée ou pas ? » Dès les premiers instants, le visagiste va tenter de définir au mieux la personne sans jamais porter aucun jugement de valeur afin de lui proposer une expérience unique personnalisée. Et ça fait toute la différence… écoutée, conseillée, choyée, la clientèle est

ici entre de bonnes mains, celles d’Alex évidemment mais aussi celles de sa prothésiste-ongulaire indépendante qui se charge de vos manucures et pédicures. Soucieux de proposer le meilleur à ses client(e)s, Alex Frezat travaille avec les produits kérastase, L’oréal, Redken et sa propre gamme de shampoings et soins qu’il a conçu il y a quelques années pour proposer « des produits faciles à utiliser, de bonne qualité, sans paraben, sans silicone et non-testé sur animaux. » Le salon fonctionne uniquement sur RDV. Toute l’année, du mardi au samedi, de 9h « à l’infini », en juillet et août, le salon ouvre ses portes le lundi aussi ! Possibilité d’ouverture les dimanches et jours fériés sur devis et toujours sur RDV. C’est le moment ou jamais de prendre enfin soin de vous comme vous le méritez ! 

Alex Frezat Coiffure 8, rue des Mimosas Cannes Tél. 04 93 99 75 41

START MAGAZINE 81


start Aime L’ i m m o B i L i E r

Courtin real Estate V E u T D é V E L O p p E R S O p h I A E n R é pA R A n T L' A n C I E n PAR JEAN-PIERRE LARGILLET

'est sur Sophia un paradoxe que certains pointent du doigt : un peu partout de nouveaux bâtiments sont en construction alors que beaucoup de mètres carrés de bureaux sont vides. Aberration ? Pas vraiment. La technopole a 50 ans cette année et les premiers immeubles de bureaux construits dans les années 70, 80 voire 90 ne sont plus aux normes ni au goût ou aux façons de travailler du jour. Ce qui explique que, même moins chers à la location, les bâtiments les plus anciens ne se louent plus mais qu'une demande solide existe plus que jamais pour des locaux aux normes d'aujourd'hui.

C

Nova Sophia : trois bâtiments réhabilités qui ont trouvé de suite preneur C'est à ce paradoxe sophipolitain que Christophe Courtin s'est attaqué. Et c'est sur ce thème de la rénovation du parc ancien que l'ancien startupper à succès

(Santiane, le courtier d'assurances en ligne, c'est lui) a fondé Courtin Real Estate (CRE). Une société qui a inauguré récemment le premier ensemble de bâtiments entièrement et lourdement rénovés : Nova Sophia (anciennement Tetra-PetraLe Galion). Les trois bâtiments, construits en 1989, ne sont plus reconnaissables maintenant. Ils ont rajeuni de 30 ans. Rachetés en l'état par CRE, ils ont été entièrement réhabilités en sept mois et ont laissé place à 6.416m² de bureaux ultramodernes et 240 parkings. Trois bâtiments qui ont tout de suite trouvé preneurs en fin d'année dernière et où sont désormais installés Regus, Alten et SII, trois belles enseignes. Cette volonté de remettre à jour les bâtiments les plus anciens de la technopole est évidemment hautement appréciée de ses élus. Ils avaient aussi tenu à marquer l'inauguration de leur présence et ont témoigné haut et fort de leur satisfaction, que ce

soient les maires (Christophe Etore pour Valbonne, Guilaine Debras pour Biot) ou les représentants de la CASA, le sénateur Marc Daunis et Jean Leonetti, le président de la communauté qui salue ce type d’opération permettant « d’infléchir une situation qui devenait pénalisante. »

Sur les rails, le projet Centrium de réhabilitation du Village d'entreprises de Sophia

l'entrée des Bouillides. C'est une opération de plus grande envergure encore que celle de Nova Sophia. Son projet Centrium, d'un complexe immobilier dans les arbres, porte sur 14.600 m2 de bureaux et commerces assortis de 601 parkings dont la majeure partie enterrée, avec à la clé la promesse de zéro défrichement ou arbre coupé dans un emplacement stratégique de la technopole. Comme il l'avait fait avec la « fusée » Santiane, Christophe Courtin compte aller vite de nouveau. Très vite. 

quant à Christophe Courtin, nouveau venu aux côtés de Stena ou de Philippe Boisanfray dans le paysage patrimonial de Sophia Antipolis, il ne fait que commencer sa montée en puissance. Sa foncière affiche comme objectif d'arriver à détenir 60.000 m2 de bureaux. Il en est déjà sur le chemin à travers plusieurs acquisitions et vient d'attaquer la réhabilitation du Village d'entreprises de Sophia, à

L'Agence Prestige International est une société spécialisée dans l’immobilier de prestige sur la Côte d'Azur et le Sud de la France. Nous accompagnons nos clients en Transaction, Location, Gestion Immobilière, Expertise Immobilière, Viager et Défiscalisation. Notre équipe de consultants vous accueille dans nos locaux sur Juan-les-Pins, langue russe parlée, service de conciergerie, experte feng shui et décoratrice à disposition sur rdvs. Collaborer à notre sponsoring associatif et rendre votre entreprise plus citoyenne.

Golfe Juan

2 250 000 €

Mougins

4 950 000 €

Peymeinade 1 480 000 €

Roquefort les Pins 3 250 000 €

80 Boulevard Raymond Poincaré | 06160 Juan les pins | France | Téléphone : +33 (0)4 97 04 31 04 e-mail : info@prestige-immo.fr | www.prestige-immo.fr

82 START MAGAZINE


start Aime S o rT i r

LE MARI DE MA FEMME > 29 JUIN

LE MAS DES ESCARAVATIERS 1ER JUIL. > 20 AOÛT Le Mas des Escaravatiers puGET-SuR-ARGEnS  Groundation le 14 juin, Gaëtan Roussel le 15, Jean-Louis Aubert le 7 juillet, Clara Luciani le 11, Cœur de Pirate le 24, Etienne De Crecy le 2 août et de nombreux autres artistes ! Une fois n’est pas coutume, l’été promet d’être chaud autour de la piscine du plus intimiste des festivals azuréens. www.lemas-concert.com

NUITS CARREES 27 > 29 JUIN Fort Carré AnTIbES  Symbole d’un esprit libre, populaire et indépendant, le festival des Nuits Carrées fait souffler un vent d’underground et de découvertes dans le cadre atypique et majestueux du Fort Carré qui accueille chaque soir plus de 3500 amoureux de musiques urbaines dans une ambiance décontractée et conviviale. Au programme pour cette nouvelle édition : Mass hysteria, Enter Shikari, Terror, Jinjer, Landmvrks, Grems, youssoupha, Gringe, Medine, Jeanne Added, Dionysos, Anna Calvi, Clea Vincent et Fred Nevche. www.nuitscarrees.com 84 START MAGAZINE

La Comédie de Nice MOnACO  Le soir de sa dixième année de mariage ne va pas se dérouler comme Victor l’espérait… En effet, Antonio, exmari de sa femme – enfin pas vraiment – et ex-taulard s’invite à la fête ! Victor, que France, la femme, présentait jusqu’ici comme son colocataire gay inoffensif aux yeux d’Antonio va se retrouver malgré lui dans une succession de situations drôles et rocambolesques à souhait ! www.comediedenice.com

JAZZ A JUAN 12 > 21 JUIL. Pinède Gould JuAn-LES-pInS  ALe plus vieux festival de jazz français revient pour une 59e édition dans son emblématique écrin de la pinède Gould avec une programmation fidèle à ses origines entre grands classiques,

jolies découvertes et belles surprises. Georges Benson le 13 juillet, Ekram le 14, Ben harper & the innocent criminals le 15, king Crimson le 16, Snarky Puppy le 17, Jamiroquai le 18, Diana krall le 19, Pink Martini le 20 et New Gospel Family le 21, à chaque soirée son ambiance et ses émotions ! www.jazzajuan.com

MONTE CARLO SPORTING SUMMER FESTIVAL > JUIL./AOÛT MOnACO  A la Salle des Etoiles ou à l’opéra Garnier, le Monte-Carlo Sporting Summer Festival nous en met plein les yeux et les oreilles chaque été au rythme des artistes de légendes et des performances inoubliables. Vanessa Paradis le 5 juillet, The Australian Pink Floyd Show le 11, le fantastique Sting le 2 août, la super star Loboda le 9 ou encore le caliente latin lover Enrique Iglesias, cette saison s’annonce, une fois de plus, riche en moments exceptionnels. A noter que pour la deuxième fois, le festival accueillera le Cirque du Soleil du 15 au 19 août qui offrira à tous, une nouvelle performance exclusive. Réservez vite ! www.montecarlosbm.com

NICE JAZZ FESTIVAL 12 > 20 JUIL. Théâtre de Verdure pLACE MASSénA  Eclectique et rassembleur, le festival niçois continue de proposer une programmation toujours plus variée et originale. Cette année, c’est un nouveau concentré de talents et d’émotions qui attendent les

visiteurs durant 4 jours. D’abord avec l’icône des années 90 Neneh Cherry le 16 ou encore l’inégalable Nile Rodgers & Chic le même soir, ensuite avec LA révélation du moment Angèle le 17 et la talentueuse Judi Jackson, Black Eyed Peas le 18 qui signent leur grand retour ou encore hocus Pocus, l’exceptionnel Ibrahim Maalouf, omara Portuondo et Bigflo & oli. www.nicejazzfestival.fr


start Aime S o rT i r

NUITS DU SUD 19 JUIL. > 2 AOÛT Place du Grand Jardin VEnCE  Nous avons eu peur mais il y aura bien une nouvelle édition du festival Nuits du sud sur la Place du Grand Jardin de la jolie ville de Vence. Une nouvelle qui ravit Téo Saveedra, son directeur artistique et tous les amoureux de ce festival unique aux sons des musiques du monde et à l’ambiance tellement festive et conviviale. Pour ce qui est de la programmation, comme d’habitude, elle est canon ! Lucky Peterson, Eagle Eye Cherry, Grand Corps Malade, Synapson, Les Négresses Vertes, Sanseverino, Gilberto Gil, Cœur de Pirate ou encore yuri Buenaventura sont attendus pour nous faire bouger toute la nuit. www.nuitsdusud.com

LES PLAGES ELECTRONIQUES > 9,10,11 AOÛT LES NUITS GUITARES > 25,26,27 JUIL. Beaulieu-sur-Mer nICE  Entre la falaise et le grand port de plaisance, le jardin de l’olivaie se transforme en jolie guinguette avec lampions et food trucks le temps de 3 jours au son des cordes de guitares. kassav, Carlos G Lopes, Marcos Arrieta, keziah Jones, Ibeyi, Aaron Lordson, Caligagan, The Jacksons, Medi et Solestones, laissez-vous porter par la magie des lieux et envoûter par le talent des artistes. www.lesnuitsguitares.com

FESTIVAL DE MUSIQUE DE MENTON 25 JUIL. > 13 AOÛT Parvis de la Basilique Saint Michel MEnTOn  « Sublime », « magnifique », « incontournable », « émouvant », « parfait », « remarquable »… il suffit d’écouter les spectateurs parler du festival pour se rendre compte de la beauté de celui-ci. Pour découvrir la programmation de l’édition 2019, c’est par ici : www.festival-musiquementon.fr

Plage et terrasse du Palais des Festivals CAnnES  oubliez le tapis rouge, les photographes prêts à tuer pour un cliché et les starlettes en quête d’entrées pour des soirées privées… s’il y a un festival à faire à Cannes, c’est celui-là ! De la musique électro, des artistes exceptionnels, une plage de sable fin et une ambiance de dingue, bienvenue aux Plages électro. Parmi les artistes sur scène cet été : Solomun, Maceo Plex, Dorian Craft, DJ Snake, Eagles & Butterflies, Nico De Andrea, Zimmer, orelsan ou encore Mr oizo. www.plages-electroniques.com

START MAGAZINE 85


start Aime LA mUSiQUE

Scarlett khoury LA hARpE DEVIEnT ROCk ! De formation classique – elle est plusieurs fois primée au Conservatoire National de Région de Nice et entre à l’Académie de musique Prince Rainier III de Monaco où elle obtient plusieurs médailles d’or, Scarlett Khoury a un parcours atypique. n 2002, elle anime la soirée de 40 ans de carrière de Tina Turner en sa présence, dans sa villa de La Turbie. En 2006, elle accompagne kanye West sur scène lors de sa prestation au Nice Jazz Festival. Titulaire d’une maîtrise en musicologie et passionnée par

E

Coup de cœur !

nOJAzz SORT SOn nOuVEL ALbuM… t on est déjà comme des fous à la rédaction de START. Avec ce 7e opus intitulé « Beautiful Life », Nojazz poursuit l'exploration de l'électro jazz world, véritable marque de fabrique du groupe azuréen depuis sa création en 2001, tout en maintenant son cap soulful. Leur nouvelle voix hautement funky, apparue en 2016 dans l'album « Soul stimulation » surfe sur des rythmiques percutantes - parfois même déroutantes - se glisse avec aisance entre les riffs de cuivre toujours puissants et trouve parfaitement sa place au milieu d'arrangements

E

86 START MAGAZINE

toutes les musiques, elle participe à de nombreux concerts en soliste et dans diverses formations à travers le monde, Italie, Suisse, Allemagne, Uruguay, Tunisie, Inde… De rencontres en prestations, la jeune femme va imaginer une nouvelle façon de transmettre sa passion pour la harpe qu’elle découvre à l’âge de 7 ans et dont elle tombe immédiatement amoureuse. Avec la volonté de « dépoussiérer » cet instrument tout en mettant la complexité de sa technique en valeur, elle va fonder Pop harp en 2014 et revisiter les plus grands tubes pop/rock des Pink Floyd à Nirvana en passant par The Doors dans le but de faire découvrir la harpe « autrement ». Sur sa chaîne youtube, en concert près de chez vous ou lors de votre

débridés. Après une série de concerts à succès en Inde, Roumanie, Turquie, Maroc et France, Nojazz sortira « Beautiful Life » à l’automne 2019 avec un premier single courant juin avant de repartir en tournée dans leur région d’origine : le 21 juin sur la place du Château de Cagnes-surMer, le 5 juillet au Festival

prochain évènement, la talentueuse Scarlett et son sublime instrument sauront séduire les plus mélomanes avec cette petite touche de magie dont elle seule a le secret. 

Entrevous (Entrevaux), le 6 juillet au Jazz Festival de SaintRaphaël, le 19 juillet soirée estivales 06 St Laurent du var et le 20 juillet soirée estivales 06 Beaulieu sur mer. Le groupe sera au théâtre Lino Ventura de Nice du 21 au 24 octobre et à Paris au Café de la Danse le 14 novembre prochain.  Plus d’infos sur www.nojazz.fr


Abonnezvous buLLETIn A REnVOyER REMpLI ET SIGné à Riviera Press 2000 Route des Lucioles CS70337 - 06906 Valbonne Sophia Entreprises Cedex

start par et pour ceux qui entreprennent sur la Côte d’Azur

CIVILITé Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code postal et ville

.......................................................................................................................................................................................................................................................

Téléphone . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E-Mail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

RèGLEMEnT Par carte bancaire

Par chèque, à l'ordre de Riviera Press

Nom du titulaire :

Visa

Mastercard

........................................................................................................

Date d'expiration : Cryptogramme

Par virement bancaire : Caisse d'Epargne Côte d'Azur IBAN : FR76 1831 5100 0008 0067 1222 415 - SWIFT/BIC: CEPAFRPP831

AbOnnEMEnT 1 an (5 numéros) - 39€ TTC

2 ans (10 numéros) - 72€ TTC

Suivez-nous sur les réseaux

3 ans ( 15 numéros) - 96€ TTC

Signature précédée de la mention "Bon pour accord"

#STARTCoTEDAzUR

Riviera Press - Capital de 10 000 euros - R.C.S. Antibes 812 415 552 - SIRET: 812 415 552 000 23 - FR 30 812 415 552


#

RO6 STARTNUME

LE DOSSIER

monaco : une destination business en vogue À l’occasion de Monaco Business,  le rendez-vous de l'écosystème économique monégasque qui ouvrira ses portes le jeudi 3 octobre prochain, Start s’intéresse à ce petit territoire tourné vers la réussite où startup, grands groupes et entreprises innovantes font de la Principauté, une destination incontournable du monde des affaires.

LE GuIDE

Tout savoir pour entreprendre à monaco   

Monter un projet, choisir la bonne forme juridique, demander les autorisations aux autorités compétentes, effectuer les formalités nécessaires ou encore rencontrer les interlocuteurs privilégiés, faites le plein de conseils et de bonnes pratiques pour créer votre entreprise dans la Principauté.

Vous souhaitez paraître dans notre prochain numéro, communiquer sur votre savoir-faire et booster votre visibilité ? Contactez: m.carvalho@riviera-press.fr !

start E S T U N M A G A Z I N E é D I T é PA R R I V I E R A P R E S S DIRECTEUR DE PUBLICATION Sébastien FRAISSE DIRECTRICE GENERALE Bich Lecourt REDACTRICE EN CHEF Marina Carvalho CONTRIBUTION Jean-Pierre Largillet, Pascal Flamand, Julien holtzer, Patrick Duverger, Jessica Pellegrini DIRECTEUR ARTISTIQUE Vincent Artus PUBLICITE Francoise Muller Tel: +33 (0)4 97 00 11 29 f.muller@riviera-press.fr, Patrice Saint-Leger Tel: +33 (0)4 93 27 60 00 p.saintleger@riviera-press.fr, Daniel Naro Tel: +33 (0)4 93 27 60 00 d.naro@riviera-press.fr EVENEMENTS & PARTENARIAT Dominique Freulon* Tel: +33 (0)4 97 00 11 22 d.freulon@riviera-press.fr SECRETARIAT & COMPTABILITE Carole hebert c.hebert@riviera-press.fr IMPRESSION : Spektar.bg R7, heidelberg Str., Drujba 2 1582 Sofia, Bulgaria www.spektar.bg PHOTO DE COUVERTURE : © Grischa Georgiew / Shutterstock.com CONTACT Riviera Press Immeuble Thalès A 2000 route des Lucioles 06410 Biot www.rivierapress.fr info@riviera-press.fr Tél. 04 93 27 60 00 Riviera Press s.a.r.l. au capital de 10 000 € R.C.S. Antibes 812 415 552 SIRET 812 415 552 000 23 N° ISSN 2647-4794. Dépôt Légal à parution. *indépendant

90 START MAGAZINE

RIVIERA

PRESS


Profile for Riviera Press

Magazine Start - Été 2019  

Magazine Start - Été 2019  

Advertisement