Issuu on Google+

TRAVAUX_

CULTURE_

PATRIMOINE_

ANRU

Les ballets contemporains de Saint-Etienne en résidence

Une ZPPAUP pour Rive de Gier

M a g a z i n e d e l a V i l l e d e R i v e d e G i e r. Tr i m e s t r i e l . N u m é r o 2 9 . J a n v i e r 2010

Dossier

Commerces, artisans, dynamisme et volonté Page 9

www.rivedegier.fr


ça s’est passé Travaux L'Équipe municipale visite les travaux effectués par les services durant l'été

ANRU Visite de Mr Le Préfet sur le quartier du Grand Pont afin de visualiser les travaux dans le cadre du projet de rénovation urbaine (ANRU)

Dictionnaires Remise des dictionnaires du Conseil Général aux élèves des collèges de la commune

Fred Mela Saison culturelle Soirée de lancement de la saison culturelle municipale avec un spectacle des ballets contemporains en résidence à Rive de Gier

Réception en l'honneur de Fred Mela, des compagnons de la chanson, venu chanter à Rive de Gier pour le lancement de la semaine bleue dans la Loire


7 14

TRAVAUX_

ANRU

CULTURE_

Les ballets comtemporains de Saint-Etienne entrent en danse pour deux ans.

9 17

DOSSIER_

Commerces, artisans, dynamisme et volonté PATRIMOINE_

Une ZPPAUP pour Rive de Gier

MAIS AUSSI_

Conseil municipal. Page 4 Services. Page 5 Travaux. Page 6 Culture. Page 14 Patrimoine. Page 17 Pratique. Page 18 État civil. Page 20 Tribune libre. Page 21 En bref. Page 22 Portrait. Page 23

L’ÉDITO_ manifestée largement lors des inondations de novembre 2008. C'est pour cela que nous sommes si fiers de vous.

Jean-Claude Charvin Maire Vice président du Conseil général.

En cette nouvelle année qui commence, permettez moi de vous souhaiter une bonne et heureuse année 2010. En espérant que celle-ci vous apporte santé, joie et bonheur, pour vous, votre famille et vos proches. L'année qui s'est écoulée a été, pour beaucoup d'entre vous, difficile. La période de crise que

Sans vouloir revenir sur cet épisode douloureux pour nous tous, il me semble important que vous puissiez prendre connaissance des actions qui ont été entreprises pas la ville depuis maintenant un peu plus d'un an. C'est pourquoi vous pourrez découvrir deux documents accompagnant ce nouveau numéro du Rive de Gier.Mag. Un premier document qui fait le bilan, un an après la crue que nous avons subis. Tant en terme financier que de travaux effectués ou à venir sur la commune et plus particulièrement sur le Gier.

Mais ce magazine est aussi révélateur d'espoir. Vous y découvrirez des sujets plus agréables et qui préfigurent l'avenir de notre commune, votre avenir. Comme le projet de la médiathèque Louis Aragon rénovée, la mise en place de la ZPPAUP pour mettre en valeur notre patrimoine architectural et urbain. Mais aussi un dossier sur le commerce et l'artisanat à Rive de Gier. Un secteur particulièrement important sur notre commune. A l'heure où certaines villes souffrent d'une désaffection de leur tissus économique, Rive de Gier peut s'enorgueillir de posséder un dynamisme commercial et artisanal fort, à mettre au crédit de nos commerçants et

Rive de Gier peut s’enorgueillir de posséder un dynamisme commercial et artisanal fort…

Directeur de la publication : Jean-Claude Charvin. Mairie de Rive de Gier. Rédaction et crédit photo : Jean-François Legat, Nadia Daoud, Trenta®. Tirage 7 000 ex. Réalisation et mise en page : Trenta®

nous traversons a charrié son lot de difficultés, financières, sociales, humaines. Mais je vous connais forts, volontaires et solidaires. Je sais que chacun des ripagériennes et des ripagériens que vous êtes a eu à cœur de participer, à sa manière, à hauteur de ses possibilités, à l'entraide, à l'assistance aux autres. Cette solidarité qui existe dans notre commune s'était

u

Vous découvrirez également une présentation du Plan Communal de Sauvegarde qui a été mis en place à mon initiative et à l'initiative de l'équipe municipale. Ce PCS a pour objet de vous présenter les mesures prises pour prévenir une éventuelle catastrophe naturelle et vous expliquer la conduite à tenir le cas échéant. Tout en espérant ne jamais avoir à nous en servir.

artisans qui se battent tous les jours pour vous offrir les meilleurs produits et services possibles. Nous sommes fiers d'être à leurs côtés, nous sommes fiers de leur ambition. Merci à eux. Je vous souhaite une bonne lecture de votre magazine et vous réitère tous mes vœux de bonheur pour cette année 2010.


CONSEIL MUNICIPAL_PAGE4

MODIFICATION DES STATUTS DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU PAYS DU GIER (SIPG) POUR COMPLÉTER LA COMPÉTENCE OPTIONNELLE « CONTRÔLE DES INSTALLATIONS » PAR LA COMPÉTENCE « RÉHABILITATION DES SYSTÈMES D’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIFS » Le président du SIPG précise que la compétence SPANC, créée par l’arrêté préfectoral du 02 février est limitée actuellement au seul contrôle des installations. Le président propose au Comité syndical de compléter cette compétence SPANC par la possibilité d’assurer « la réhabilitation des installations d’assainissement non collectif ». Pour que tous les usagers puissent bénéficier d’aides pour financer les travaux de réhabilitation des installations, suite aux contrôles effectués par le technicien du SPANC, les communes doivent adhérer à la

compétence SPANC. Ainsi, 13 communes sont concernées par l’exercice de cette compétence : Cellieu, Chagnon, Dargoire, Génilac, l’Horme, la Grand-croix, Rive de Gier, Saint Joseph, Saint Martin la Plaine, Saint Romain en Jarez, la Terrasse sur Dorlay, Tartaras, Valfleury. Le conseil syndical, après en avoir délibéré, a décidé à l’unanimité, lors de sa séance du 08 juillet 2009 : de compléter la compétence optionnelle Service Public d’Assainissement Non Collectif « contrôle des installations » par la compétence « réhabilitation des installations d’assainissement non collectif », d’approuver la modification des statuts du syndicat. Cette délibération a été notifiée au maire de chacune des communes membres. Les conseils municipaux disposent d’un délai de trois mois pour délibérer. Le Conseil municipal approuve l’exercice par le Syndicat Intercommunal du Pays du Gier d’une nouvelle compétence optionnelle « réhabilitation des installations d’assainissement non collectif » en complément de celle du « contrôle des installations » jusque là exercée, approuve en conséquence la modification des statuts (joints en annexe) qui en résulte.

RÉVISION SIMPLIFIÉE DU PLAN LOCAL D’URBANISME DE RIVE DE GIER Le Plan Local d’Urbanisme de la commune a été approuvé le 26 avril 2007. Le conseil municipal a délibéré le 25/10/2007 afin d’engager une procédure de révision simplifiée de ce document pour permettre une extension limitée de la Zone UD de Combegerlin (moins de 5 000 m²) destinée à renforcer le tissu d’habitat dans ce secteur par quelques projets de construction. Ainsi, le conseil municipal a décidé d’ouvrir une concertation, sur la base des modalités suivantes : ouverture d’un registre permettant de consigner les observations du public. Ce registre est accessible en mairie aux jours et heures d’ouverture habituelles. Le commissaire enquêteur a transmis ses conclusions et son rapport le 18/06/2009 en rendant un avis favorable au projet de révision simplifiée. Il est demandé au conseil municipal de bien vouloir : - tirer le bilan de la concertation : le registre de concertation a été ouvert le 25 octobre 2007, aucune observation n’a été portée. - approuver la révision simplifiée du PLU sur le secteur de Combegerlin telle qu’elle est annexée à la présente délibération,

- décider d’appliquer le droit de préemption urbain sur la totalité de la nouvelle zone classée « UD » au PLU. La présente délibération est exécutoire dès l’exécution des mesures de publicité et, la commune n’étant pas couverte par un schéma de cohérence territoriale, dans un délai d’un mois à compter de sa transmission à Monsieur le Préfet (article L.123-12 du Code de l’Urbanisme). Le PLU approuvé est tenu à la disposition du public en Mairie.

DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC POUR LA GESTION DE « L’IMPRIMERIE » Le 08 juin 2006, par une délibération, le conseil municipal a délégué pour trois ans, la gestion de l’équipement culturel « L’Imprimerie » à la S.A.R.L. Horizon 2013 représentée par Monsieur Roland Comte. Cette délégation est arrivée à terme. Par une délibération du 26 mars 2009, il a été décidé de reconduire le principe d’une nouvelle Délégation de Service Public pour la gestion de cet équipement et Monsieur le Maire a été autorisé à lancer ladite procédure. La Commission Consultative des Services Publics Locaux a, au préalable, rendu un avis favorable sur le principe du renouvellement de cette Délégation de Service Public le 25 mars 2009. La commission s’est réunie pour

examiner la candidature de L’Imprimerie G.I.E représentée par Monsieur Roland COMTE qui avait obtenu la précédente délégation en tant que gérant de la S.A.R.L. Horizon 2013. Elle a décidé de retenir l’offre. Il est demandé au conseil municipal d’accepter que la Délégation de Service Public pour la gestion de L’Imprimerie soit confiée à L’Imprimerie G.I.E représentée par Monsieur Roland COMTE.


SERVICES_PAGE5

La Police Municipale au cœur des quartiers Mais que fait la police ? Une question souvent posée avec ironie de la part de certains citoyens. Pour répondre à cette question voici le dernier rapport de la Police Municipale.. Créée en date du 19 avril 2004, sous l’autorité d’un chef de service, Mme Joelle Henkiney, la Police Municipale est placée sous ordre direct du maire, Jean-Claude Charvin, officier de police judiciaire territorialement compétent sur le territoire de son mandat, qui a à cœur avec son groupe de la majorité d’aller encore plus loin afin de proposer à ses administrés un service performant, plus proche d’eux et de leurs préoccupations. Une police citoyenne au service des citoyens. Pour être justement au plus près de ses citoyens deux actions distinctes mais complémentaires sont actuellement à l’ordre du jour. Tout d’abord un renfort des troupes. Après l’embauche d’un brigadier

chef principal et d’un ASVP (agent de surveillance de la voie publique) fin septembre, la commune annonce l’arrivée d’un ASVP supplémentaire et d’un policier municipal, opérationnels en début d’année. Pour Jean-Louis Rousset adjoint à la sécurité.« Les deux ASVP auront en charge la zone

bleue afin de soulager les policiers municipaux dans leur travail de proximité. Il faut absolument rétablir des règles face aux incivilités de tout ordre.» Un renfort d’agents qui n’a qu’un seul but : être le plus présent possible sur le terrain afin de mener à bien la mission essentielle de prévention et de

sécurité de la Police Municipale. L’autre changement se fera lui sur la carte avec le découpage de la ville en quatre secteurs « véhicules » et deux secteurs « piétonniers ». « Par ce procédé toute la ville sera systématiquement visitée et aucun quartier ne sera délaissé » insiste la responsable du service.

« Les horaires de présence seront aussi aménagés et prolongés entre 19h et 19h30 à l’heure des fermetures des commerces dès l’effectif au complet et opérationnel.» Attention, le changement ne s’arrête pas là, avec l’achat d’un eurolaser mobile afin de montrer du doigt les automobilistes pressés toujours dans un but préventif mais également répressif en cas de vitesse excessive.

Infos Police Municipale Hôtel de ville Permanences : mercredi de 14 h à 15h30 mardi et vendredi de 10h à 11 h.


TRAVAUX_PAGE6

Opération façades : un bilan très satisfaisant La Ville de Rive de Gier poursuit depuis plusieurs années une opération de traitement des façades du centre ville. Celle-ci a pour but la rénovation de l'habitat et du patrimoine foncier bâtis et est destinée à rendre les logements plus agréables à vivre et à l'embellissement de la commune. Pour assurer des interventions de qualité et pour une meilleure valorisation du cadre bâti, la Ville a confié une mission d'animation du dispositif au PACT Loire La PACT Loire avait déjà suivi l'opération de traitement des façades du Cours Mandela (20042007) qui a transformé

l'image de cette entrée de ville. La mission du PACT Loire a porté de Juin 2008 à Juin 2009. La mission du PACT Information des propriétaires (permanences, téléphone, mails) prescription de

l'architecte conseil avec visite sur le terrain, déplacements possibles en cours de chantier et contrôle de travaux, constitution et instruction des dossiers de demandes de financement, gestion et suivi des projets jusqu'à la demande de règlement de subvention auprès de la commune.

Périmètre et subvention le périmètre couvre l'ensemble du centre ville. La subvention est de 25% du montant des travaux TTC plafonné à 3000€ par immeuble.

Les résultats 42 personnes ont été renseignées à la permanence depuis juin 2008

26 prescriptions rédigées et envoyées aux propriétaires

8 conventions signées par les propriétaires et envoyées en Mairie

5 dossiers au stade du devis (conventions à venir)

2 dossiers pour lesquels une subvention est sans objet

4 conventions envoyées récemment en attente de retour Les 13 dossiers pour lesquels un devis a été établi s'élèvent à un montant total de 215 694€TTC pour un montant d'aide prévisionnel de 29 184€ (13,5% d'aide en moyenne).


TRAVAUX_PAGE7

ANRU : un projet qui avance et qui évolue en même temps

Place du Forez

Signé en janvier 2008, le projet ANRU sur le quartier du Grand-Pont suit son chemin au rythme des différentes phases de travaux. Un travail de longue haleine programmé sur plusieurs années, où les habitants sont perpétuellement concertés pour un travail d’équipe. « Le calendrier des travaux suit son cours. Si cela peut paraître long pour les habitants, on ne peut pas aller plus vite. Il y a des études et des travaux de voirie mais aussi des démolitions avant de passer réellement à la phase construction ». Annie Pontvianne, chef de projet politique de la ville qui gère le dossier ANRU, sur la réhabilitation et l’aménagement du quartier du Grand-Pont y croit dur comme fer et défend bec et ongle tous les jours, ce projet auprès

des habitants à qui elle ouvre les portes de la Maison du Projet pour discuter et travailler ensemble sur ce chantier pharaonique. « Ce qui est important aujourd’hui c’est que le projet avance tout en évoluant par rapport à celui initial et ceci grâce aux concertations avec la population, les architectes et HMF. Le projet vient d’être réactualisé afin de rendre le plus cohérent possible ces futurs aménagements avec quatre gros changements.»

Le bâtiment H qui ne se voit plus ouvrir en son milieu. La rue du Béarn où un aménagement des anciens garages et de l’aire de jeu est prévu. La cour carrée prend une autre allure sur le point architectural, avec un travail encore plus approfondi par HMF sur du petit collectif. Et enfin la place du Forez où une nouvelle urbanisation vient d’être retravaillée. « Ce sont des petits îlots d’immeubles avec des commerces en rez-de-chaussée qui vont sortir de terre après la démolition du bâtiment C en 2011. « Le poumon du quartier s’aère avec des espaces piétons, de la verdure, le tout complètement ouvert sur le boulevard des Provinces ». Après les premières démolitions d’immeubles, la reconstruction du gymnase Saint-Exupéry, la construction de la nouvelle salle

Rue d’Aquitaine

Nouvelle Salle polyvalente

polyvalente qui ouvrira ses portes au printemps 2010, les travaux se concentrent aujourd’hui sur la reprise de l’ensemble des réseaux de la rue d’Aquitaine et prochainement de sa voirie. « Début 2010, la ville lance des ateliers de concertation pour l’aménagement des rues de Bourgogne, du Béarn et du Forez ainsi que celles du parc. Les personnes intéressées peuvent venir s’inscrire à la maison du projet. » indique Annie

Pontvianne. Du côté d’HMF l’étude de réhabilitationrésidentialisation vient d’être lancée. Aujourd’hui 75% des logements à réhabiliter ont pu être visités, le programme de travaux est en phase d’élaboration et sera ensuite présenté aux partenaires puis aux habitants. Des ateliers de concertation sur la résidentialisation sont également en place. Ces travaux devraient démarrer fin 2010.


TRAVAUX_PAGE8

Avenue du Général de Gaulle Depuis plusieurs mois maintenant la portion finale de l'avenue Charles de Gaulle à proximité de l'accès au rond Point du Sardon bénéficie d'aménagements importants. Réfections de la chaussée et des abords dans un premier temps réalisés par la commune, c'est ensuite Saint Etienne Métropole qui a travaillé sur la reprise totale du mur de

soutènement situé en bordure du Gier. Chantier prévu par la communauté d'agglomération depuis plusieurs années mais à chaque fois reporté. Les travaux se sont déroulés entre septembre et décembre. Un chantier promis qui voit son accomplissement et permet une nouvelle entrée de ville sécurisée et adaptée.

Modification des conduites de gaz Dans le cadre des études menées par la commune et Saint Etienne Métropole et concernant l'aménagement de la rivière Le Gier, il a été décidé la prochaine destruction de certains ponts enjambant cette rivière.

En attendant et afin d'anticiper ces destructions, GRDF a procédé au repositionnement des canalisations de gaz qui étaient initialement sur le pont. Ces canalisations ont donc été déplacées sur la rue Antoine Marrel et le boulevard du Maréchal Juin.

Courbe St Genis. La route de St Genis, qui dessert les communes de Saint Martin la Plaine et Genilac, comportait un virage accidentogène du fait de sa configuration géographique mais également de la vitesse élevée que certains automobilistes pratiquaient. Plusieurs accidents ont été constatés sur cette

portion, allant même jusqu'à des dégâts matériels sur les habitations longeant cette voie. La commune et le conseil général ont donc réalisé un réaménagement complet de cette route sur la partie concernée afin d'en relever le profil, la rendant de fait plus sécurisée. Les travaux effectués ont également permis de

créer plusieurs places de stationnements,

Arrêt de car sécurisé La dernière visite de quartier réalisée par les élus et les techniciens sur le quartier du Grand Pont avait laissé apparaitre un problème de sécurité sur l'arrêt de car SAVOIE de la ligne 79 en direction de la Gare routière. Après étude, cet arrêt a été déplacé de quelques mètres afin de garantir la sécurité des usagers. Ceux-ci peuvent désormais attendre leur transport en toute quiétude avec de surcroit une signalétique renforcée.

bénéfiques aux riverains


DOSSIER_PAGE9

Le commerce et l'artisanat sont deux secteurs importants de la vie de la commune de Rive de Gier. Par le nombre de commerces et d'artisans sur la ville mais aussi par le dynamisme de ceux-ci. Que ce soit individuellement ou collectivement par le biais de l'association des commerçants, tous ont à cœur d'œuvrer pour proposer aux habitants de la commune et des villes alentours une offre de services et de produits riche et variée. Les magasins nombreux et l'offre multiple, les animations conjointes entre commerçants, artisants et la ville font de Rive de Gier une ville commerciale incontournable.

Commerces, artisans, dynamisme et volonté


DOSSIER_PAGE10

Commerce, artisans, dynamisme et volonté La Ville de Rive de Gier bénéficie d’une offre commerciale et artisanale diversifiée et de qualité qui profite à l’ensemble de sa zone de chalandise. Le secteur du Commerce, de l’Artisanat et des Services représente près de 450 entreprises sur le territoire communal. Le commerce de proximité à toujours occupé une place importante dans la vie de la cité.

En 2004, face à un environnement concurrentiel de plus en plus important, les élus de Rive de Gier s’étaient rapprochés de la Chambre de Commerce et d’Industrie et de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat pour mettre en place une « Opération Urbaine » ayant pour objectif de favoriser le maintien et le développement du commerce. Cette opération a ainsi permis à des entreprises de bénéficier de différentes aides provenant de fonds d’Etat et du Conseil Général de la Loire. Elle a également permis de soutenir l’Union des Commerçants et Artisans (« Les Rues 2 Rive ») et le groupement carte de fidélité (Fidélité.com) à travers leurs différentes initiatives. Lors de la première tranche de l’opération urbaine, l’aide directe la plus convoitée par les entreprises a été l’aide à l’investissement. Un bilan intermédiaire fait

La place de la Libération

apparaître qu’elle à contribué à la réalisation d’investissements pour un montant de 720 000 € en allouant plus de 136 000 € de subvention (47 entreprises ripagériennes ont été accompagnées). Dans le cadre de ce même dispositif, la commune a notamment bénéficié de fonds spécifiques pour la rénovation de la place de la Libération qui accueille le marché bi-hebdomadaire, le deuxième marché non sédentaire du département de la Loire, tant sur le plan qualitatif que quantitatif (plus de 150 forains). Celuici a lieu les mardis et les vendredis matin. Cette même place accueille également la Foire de la Saint-André qui a eu lieu cette année le samedi 28 novembre, et qui connaît

chaque année un succès croissant. Enfin, nouveauté depuis maintenant un an, le marché des producteurs locaux, qui se tient tous les samedis matin sur la place de la Libération. Un marché de plus en plus fréquenté et apprécié. Pour la seconde tranche de l’opération, la Ville de Rive de Gier souhaite intensifier ce travail partenarial. Un programme d’actions prévisionnelles, qui est en cours d’examen auprès des services du Ministère, a été élaboré autour d’une action centrale qui a pour objectif d’aider la ville à affiner sa politique de développement commercial et de mettre en place un dossier Fisac spécifique « rénovation Jour de marché place de la Libération

Le marché de la St André

des rues commerçantes ». Les collectivités, telles que la mairie de Rive de Gier, doivent se donner les moyens de mettre en place un environnement favorable au développement du commerce et de l’artisanat. Ainsi l’urbanisme commercial, la signalétique, l’éclairage public, … sont autant de problématiques à prendre en compte pour répondre à cet objectif, même si bien souvent , c’est le professionnalisme du commerçant qui fait la différence. La Mairie lancera une campagne d’information auprès des entreprises lorsque cette seconde tranche sera opérationnelle.


DOSSIER_PAGE11

Interview croisées

Que pensez-vous de cette opération FISAC et en quoi vous a t’elle aidé ?

Une solidarite, active Lors de la première tranche de l’opération FISAC qui vient de s’achever, un partenariat fort s’est développé entre les différents intervenants. Et c’est notamment grâce à ce partenariat qu’a pu être géré avec une grande réactivité le soutien apporté aux commerçants et artisans touchés lors des inondations. Ce soutien s’est manifesté : sur le terrain, dès le lendemain des inondations, financièrement (fonds de calamité des catastrophes

naturelles des chambres consulaires, fonds du Conseil Général de la Loire, fonds RSI), par l’élaboration d’un dossier prévisionnel deuxième tranche renforcé. La réactivité de l’ensemble des services de la Ville et le dynamisme des commerçants ont permis au centre-ville de retrouver une activité normale avec des boutiques entièrement rénovées. Les clients ont eu l’occasion de s’en rendre particulièrement compte lors des animations « Faites tourner la Roue ! »,

Un savoir faire reconnu Il est devenu l’un des leaders dans son domaine, pour ne pas dire le Leader. Jean Luc Patural, dirigeant de la société EDS Industrie, a su développer autour d'un concept unique de machines permettant le recyclage de terres de chantier, une entreprise performante, installée sur la commune de Rive de Gier. La Chambre des Métiers et de l'Artisanat ne s'y est pas trompée et a récompensé l'entreprise et son dirigeant lors de la

dernière remise des Artinov 2009, visant à récompenser les capacités d'innovation de nos petites entreprises. Jean Luc Patural et EDS Industrie se sont donc vus remettre le prix dans la catégorie "Procédé" pour l'ensemble de leur activité et le projet "Renaissance" ®, par la Chambre des métiers et de l'artisanat et Mr Jean Claude Charvin, Vice Président du Conseil Général en charge de l'économie, et Maire de Rive de Gier.

« Braderie Nocturne » et "8 décembre" mises en place par l’union des commerçants en partenariat avec la municipalité. Ces actions audacieuses montrent l’implication et le rôle prépondérant que l’association occupe : elle est le principal organe représentatif des commerçants auprès des partenaires économiques et est membre du comité de décision de l’opération urbaine.

Rémi Goudard Boucher, rue de la République « Cette opération est une très bonne chose. Le pourcentage qui nous est accordé sur le montant des travaux, nous donne une marge plus large et m’a permis de choisir du matériel de meilleure qualité lors des travaux complets de réaménagement (intérieur et extérieur) de mon commerce. Ces travaux permettent également de dynamiser le commerce en centre ville et d’améliorer par le même coup l’image de la commune. Et pour nous c’est aussi plus motivant d’être toute la journée dans des conditions de travail très agréables. » Patrick Thiolière Boucher, rue Jules Guesdes « L’aide financière accordée est très intéressante et a été bien appréciée. Elle nous a permis de concrétiser notre projet d’agrandissement de notre rayon vente. Les travaux se sont portés essentiellement sur l’intérieur de notre commerce, avec en plus l’installation d’une nouvelle banque réfrigérée qui offre aujourd’hui une palette de produits beaucoup plus importante et alléchante à la clientèle. Et de beaux magasins donnent toujours plus d’attrait à une commune, cela dynamise le commerce local. » Frédéric Cervantès Boucher, rue Jean Jaurès « Après les inondations de l’an passé, cette subvention supplémentaire m’a donné un vrai coup de pouce pour les travaux de réaménagement de mon commerce. Comme ont dit ça a mis du beurre dans les épinards. Aujourd’hui je dispose d’un outil de travail attractif qui met en plus de la couleur sur la commune de Rive-de-Gier. Ces améliorations sont payantes pour tout le monde : le commerçant, le client et la commune. C’est toujours plus agréable de voir un beau magasin, ça dynamise une ville. »


DOSSIER_PAGE12

Des animations tout au long de l’année La commune de Rive de Gier possède un tissu commercial des plus actifs, en termes de nombre de surfaces commerciales et artisanales bien sur, mais également en termes d'animations. Ces animations sont menées collectivement par les commerçants et artisans, les associations présentes sur la commune (Rue 2 Rive, Point Fidélité) et soutenues par la municipalité, par le biais des services économie, culture, technique et communication. Ce partenariat se traduit concrètement par un plan d'animation, prévu annuellement et s'inscrivant dans le programme d'animation de la commune, par des aides financières directes et indirectes de la ville et la mise à disposition, à la fois du savoir faire des services économie et culture, des matériels et de

la logistique des services techniques et des supports de communications pour annoncer les évènements. Les commerçants ont depuis longtemps démontré leur implication et leur volonté dans l'animation de notre ville. Car une ville qui s'anime, une ville dont les commerces s'illuminent, est une ville qui vit. Pour l'année à venir, de nombreuses animations sont d'ors et déjà programmées. - La Saint Valentin : la fête des amoureux sera à l'honneur cette année avec des animations et des jeux concours. - Le carnaval est

traditionnellement un moment fort avec une déambulation des ripagériens dans les rues de la ville. Et qui permet aux commerçants et artisans de s'associer à cette féérie de couleurs et de sons, en mettant en avant leurs vitrines. - Pour tous les enfants et les papas qui souhaiteraient faire un beau cadeau à l'occasion de la fête des mères, les commerçants organiseront des journées spéciales. - La deuxième édition de la braderie nocturne, initiée en 2009, se déroulera le premier vendredi du mois d'octobre prochain avec de nombreuses

Photo : H. Passot

animations, une braderie en plein air et des jeux permettant de gagner de nombreux lots. - Les fêtes de fin d'année et le traditionnel 8 décembre seront l'occasion de décorer vitrines et voies commerçantes pour le

plus grand plaisir des petits et des grands. Animations, ouverture des commerces les dimanches du mois de décembre, accueil de Noël, tout pour passer de merveilleuses fêtes.

H. Passot

Hervé Passot : « une ville à vivre et non pas à dormir » Fort de ses quatre-vingt adhérents, l’Union des Commerçants travaille main dans la main avec les différents services de la mairie. Comme l’explique son président Hervé Passot, « ce partenariat avec la commune est très intéressant. On travaille surtout de concert avec les services techniques, le service économie et le

service culture qui nous épaulent beaucoup lors de nos animations. Sans eux on ne pourrait pas faire grand chose. La municipalité et le commerce local sont dans le même dynamisme et il est très important pour nous de montrer que l’on est dans une ville à vivre et non pas à dormir. » Au président de rajouter suite à la catastrophe de l’an passé. « On a tous relevé les

manches après les inondations dans un même esprit de vite repartir. Cette année on est dans une nouvelle configuration et la clientèle ne doit pas nous oublier pour leurs achats et privilégier le commerce ripagérien qui offre un large choix. Il ne manque qu’un magasin de jouets... Si quelqu’un est intéressé ! ». Sur un ton plus engagé, Hervé Passot souligne

également l’importance du maintien des commerces. « Les gens doivent prendre conscience que le commerce est le plus gros employeur et créateur d‘emploi sur une commune. Chez nous même nos écoles forment à ces métiers du commerce, si on disparaît tous disparaît avec nous…


DOSSIER_PAGE13

3 questions à Nicole Brero, conseillère municipale déléguée en charge du commerce et à Nicolas Gourbière, adjoint à l'économie Nicole Brero

Le commerce à Rive de Gier revêt une importante dimension. Quels en sont les facteurs de succès ? N Brero : Rive de Gier possède historiquement une forte culture commerciale. Notre commune a toujours été un centre d'échange commercial important et cette tradition perdure toujours. Le nombre de commerce et leur dynamisme prouve une fois encore aujourd'hui que notre ville a le sens du commerce. Au cœur d'une zone de chalandise importante, Rive de Gier attire les population de la commune bien sur mais aussi des commune alentours. Une offre commerciale variée et dynamique et qui permet à tout un chacun de trouver ce qu'il recherche, que ce soit en alimentaire ou produits manufacturés.

Les commerces, mais aussi les artisans et les entreprises trouvent à Rive de Gier un environnement de qualité ? N Gourbière : en effet, le nombre de commerces, d'artisans et d'entreprises sur la commune est assez élevé. Sans doute car Rive de Gier offre de nombreux atouts : zone de vie importante, situation géographique privilégiée, entre Lyon et Saint Etienne et aux abords des axes de communication. Je crois aussi que de nombreux porteurs de projets, en recherche de lieux d'implantations, trouvent chez nous un accueil attentif et performant. En effet, nous nous investissons particulièrement dans cette action, car il s'agit là d'un domaine très important pour la vie et le développement de notre commune. On le sait, l'activité économique et

les emplois sont parmi les bases du développement d'une ville. Ici tout est fait pour attirer et permettre aux entreprises de se développer. De plus, Rive de Gier est une des rares communes de Saint Etienne Métropole à avoir gardé un service économie. Cette proximité, ce lien avec les acteurs du monde économique nous permet de mieux répondre à leurs attentes et d'être plus réactif à leurs problèmes. Ils ne s'y trompent pas et apprécient ce contact direct. Quels sont les axes qui vont guider vos prochaines actions ? N Brero : en ce qui concerne le commerce c'est tout d'abords une présence auprès des associations de commerçants et des commerçants eux-mêmes. A la fois pour répondre aux mieux à leurs attentes

Nicolas Gourbière

en terme d'animations, de développement, de besoins. C'est aussi le développement des projets déjà existants, par exemple développer le marché des petits producteurs et les foires, ou la mise en place et l'accompagnement de nouveaux commerces. L'arrivée prochaine sur le secteur de Brunon Valette de nouveaux commerces, va permettre de développer et enrichir notre offre commerciale. N Gourbière : nous travaillons également à l'accueil des entreprises sur le territoire de la commune, en partenariat avec Saint Etienne Métropole et les organismes de développement économique de notre territoire. Vous le savez plusieurs entreprises vont s'installer sur la commune que ce soit à Combeplaine, ou encore

sur l'ancien site de BAF Industrie. La demande est forte, les entreprises veulent venir à Rive de Gier car elles y trouvent un environnement agréable et performant, une main d'œuvre qualifiée. Nous sommes également particulièrement attentif à celles et ceux qui veulent se développer. En les accompagnants dans leurs démarchent vis-à-vis des partenaires et des pouvoirs publics, nous souhaitons leur donner toutes les chances de voir leurs projets se développer. Car si elles grandissent et s'épanouissent, alors c'est toute la commune qui pourra en bénéficier.


CULTURE_PAGE14

Les Ballets Contemporains de Saint-Etienne entrent en danse pour deux ans C’est en deux temps et trois mouvements que les Ballets Contemporains de Saint-Etienne posent leurs valises en terre ripagérienne avec à l’intérieur, la compagnie Orteils de Sable, composée de jeunes danseurs amateurs âgés de 13 à 18 ans dirigés par la chorégraphe et danseuse Mireille Barlet. En deux temps… Tout simplement parce que la compagnie Orteils de Sable sera en résidence pendant deux ans (2009-2010 et 20102011) au théâtre Jean Dasté. « Un prolongement volontaire » comme

l’explique Serge Chmielarz, directeur des affaires culturelles de la commune « afin de balayer le plus large possible et d’aller au fond des choses ». …et trois mouvements. Avec la concrétisation et la création durant cette période de trois spectacles : « Ma Vie d’Avatar », « Un sourire qui mord » et dans un dernier temps « Méouédonc Icare ! ». « Cette convention de résidence est un vrai projet artistique et

culturel qui se joue avec la Ville de Rive de Gier, la DRAC, l’Éducation Nationale, le Conseil Général et le Conseil Régional. Elle a pour objectif de casser les préjugés sur la danse contemporaine et d’ouvrir la culture à tout public ». Une résidence c’est un accueil certes mais c’est aussi en contrepartie un rendu. Et à ce sujet les entrechats seront nombreux avec les différents acteurs du territoire par le biais d’actions de médiation en lien avec la population, afin de tisser des liens solides. « Avec ce projet on n’est pas seulement

sur de la diffusion, mais sur un vrai partenariat d’implication à la vie ripagérienne avec nos structures culturelles existantes : MJC, centres sociaux-culturels, conservatoire de musique mais aussi de nos établissements scolaires sans oublier la population afin de faire découvrir la danse contemporaine à un public le plus large possible. ». En 2011 le festival biennal « 1, 2, 3… Dansez ! » créé et organisé par les Ballets Contemporains de SaintEtienne viendra fermer les portes de cette résidence.


CULTURE_PAGE15

La compagnie Orteils de Sable C’est en 2000 que Mireille Barlet crée la compagnie Orteils de Sable, composée de douze jeunes interprètes filles et garçons. L’investissement de ces jeunes danseurs est très fort en tant qu’artiste, interprète et créateur. Leur rythme de travail est soutenu et relève d’un véritable choix et d’un engagement de leur part. Le travail s’effectue selon des exigences professionnelles en vue de réaliser des créations à la hauteur de spectacles interprétés par des danseurs professionnels adultes tout en respectant leurs potentiels et leurs capacités. Au fil des saisons, en lien avec ses créations et sous la responsabilité

artistique et pédagogique de Mireille Barlet, la compagnie a développé des actions de sensibilisation, des ateliers de pratique artistique, des classes à Projet Artistique et

Culturel. « Ces dernieres permettent à l’élève de s’initier à la culture chorégraphique en développant son regard de spectateurs. Il apprend à faire appel à des

éléments de lecture de l’œuvre et à passer d’un spectateur intuitif à un spectateur investigateur, à passer d’un regard passif à un regard actif »

Trois actes en terre Ripagérinne Ma Vie d’Avatar : inspirée de « La métamorphose » de Kafka et qui aborde la question du regard de l’autre, de la transformation et de la différence. Cette pièce contemporaine jouée par douze jeunes danseurs de la compagnie Orteils de Sable raconte leur histoire, leur vision du monde et de la vie. Elle se compose d’histoires fantaisistes, cruelles, tendres, amères, humoristiques…

Un sourire qui mord : pièce chorégraphique inspirée du livre Abécédaire de Nikolaus Heidelbach « Au théâtre des filles ». Une création accessible aux enfants à partir de deux ans interprétée par deux danseurs professionnels. Elle propose une approche poétique et ludique de la danse contemporaine, s’ouvrant sur toutes les interprétations où chacun, quel que soit son âge peut trouver matière à rêver, à penser, à réagir…

Méouédonc Icare : avec cette création, quatorze jeunes interprètes de la Compagnie Orteils de Sable, guidés par Mireille Barlet ont engagé un travail de recherche et de création, inspiré de l’utopie du « Mythe d’Icare ». Mot clés : voler et tomber à l’eau.


CULTURE_PAGE16

Opération Médiathèque

Nouveaux horaires

Les évènements de la nuit du 1er au 2 novembre 2008 touchaient gravement la commune et son centre ville. La médiathèque Louis Aragon, située en plein passage du torrent tumultueux subissait alors de graves et irrémédiables dégats. Seul le premier étage, le secteur enfance jeunesse, était épargné. Un an après une nouvelle ère s'annonce pour cet équipement emblématique de notre commune. Que faire de la médiathèque sinistrée ? Au lendemain de la catastrophe, la question était dans tous les esprits des élus. La délocaliser ? Mais où ? En périphérie du Centre Ville ? Mais elle serait alors plus difficile d'accès. La décision s'est imposée presque naturellement. Il fallait la reconstruire, au même endroit. Car c'est là, en Centre ville, près du cœur de la ville, à proximité du marché et des commerces qu'elle avait toute sa place. S'engageait alors une

réflexion approfondie pour faire de la médiathèque de la commune, comme un pied de nez aux inondations, La médiathèque du future de Rive de Gier. Aujourd'hui, la reconstruction entre dans sa phase opérationnelle. Ce projet devient alors, par nécessité, le projet de l’année 2010. Au delà d’une simple reconstruction, l’objectif était de repenser cet équipement, de le rendre encore plus adapté aux besoins de la population,

et en phase avec les usages nouveaux qui peuvent en être faits. Afin de ne pas pénaliser plus les usagers et de leur rendre au plus tôt l’accès à ce lieu de culture, une construction phasée a été mise en place, permettant de rendre, à minima, les services que nos habitants sont en droit d’attendre. Un calendrier de réhabilitation et de travaux a donc été arrêté, qui débute dès à présent.

Chiffres Coût total du projet (médiathèque, cyberespace, archives, achats d'ouvrages…) : 2,5 Millions d'euros

Mardi 10h à 12h Mercredi 14h à 18h Vendredi 10h à 12h et de 16h30 à 19h Samedi 10h à 12h et de 14h à 17h

1ère Phase : novembre 2009 Déménagement provisoire du secteur jeunesse et du cyber espace dans les locaux du club Gérard Philippe rénové à cet effet. Le rez de chaussée accueillera le « secteur jeunesse » Et le premier étage abritera « le cyber espace ». Pendant le déménagement a eu lieu la fermeture provisoire du secteur jeunesse et du cyber espace du 17 au 28 novembre 2009. Ré-Ouverture au public du secteur jeunesse le 1er décembre 2009, puis du cyber espace le 8 décembre.

destination des adultes. Mise en place d’une information à la population sur le suivi et l’évolution du chantier

2éme Phase : janvier-février 2010 Prise de fonction du nouveau directeur en janvier. En février, installation de bâtiments préfabriqués sur le Square Marcel Paul pour permettre une réouverture partielle du « secteur adulte », ainsi que la réouverture du « secteur périodique » à

4éme Phase : novembre-décembre 2010 Fin de travaux programmée en novembre 2010 et réouverture complète en décembre 2010 Un dossier spécial et complet de présentation du projet vous sera bientôt proposé.

3éme Phase : avril 2010 Début des travaux de ré-aménagement complet du rez de chaussée et du premier étage, qui accueille actuellement le secteur jeunesse et « le cyber espace ». Ce dernier secteur va bénéficier d’une extension en lieu et place de l’ancien restaurant administratif. Cette extension se verra dotée d’un étage où s’installeront les archives municipales.


PATRIMOINE_PAGE17

Une ZPPAUP pour Rive de Gier. Sous un signle un peu barbare, l'étude de la zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager de Rive de Gier vient de voir le jour. La ZPPAUP est une création de la loi du 7 janvier 1983. Elle se matérialise par un document contractuel qui ne peut s'élaborer qu'avec la volonté expresse des municipalités. Quant à la décision finale de la créer, elle appartient au préfet de région qui s'entoure des conseils d'une instance juridique et scientifique : la Commission régionale du patrimoine et des sites (CRPS). Elle est aussi une réponse globale aux multiples questions de protection et de mise en valeur du patrimoine puisqu'elle suspend sur le périmètre adopté tant les effets des "abords" des Monuments historiques que ceux engendrés par les sites inscrits. Enfin, la ZPPAUP s'impose aux particuliers (l'enquête publique prime sur le plan d'occupation des sols) mais également à l'Etat puisque dès sa création, l'architecte des bâtiments de France (ABF) a pour mission de vérifier que les demandes d'autorisation de travaux soient conformes aux dispositions de la ZPPAUP. Il y a quelques années les élus ripagériens décident de lancer une ZPPAUP sur la commune. Ceci afin de répertorier de façon

exhaustive le patrimoine architectural, urbain et paysager de la commune et de créer les règle d'une conservation harmonieuse et respectueuse de ce patrimoine. C'est un acte qui vise à préserver notre histoire commune, à la mettre en valeur et à la conserver afin de la léguer dans le meilleur état qui soit aux générations futures.

document graphique. Le rapport de présentation, expose : - les motifs qui ont conduit à la création d'une ZPPAUP (particularités historiques, géographiques, architecturales, paysagères), - les mesures prévues pour la préservation et la mise en valeur du patrimoine architectural et urbain.

Contenu du dossier de ZPPAUP La ZPPAUP vient en complément des outils réglementaires de gestion des espaces de droit commun : cartes communales et plans d'occupation des sols (PLU), et permet : d'identifier le patrimoine, les espaces publics et paysagers qui contribuent à la mémoire de la commune, de déterminer un périmètre de protection adapté aux caractéristiques propres de ce patrimoine, d'établir un document qui définit les objectifs de mise en valeur du patrimoine et les prescriptions et recommandations architecturales paysagères. Le dossier de ZPPAUP, qui fait l'objet de l'arrêté d'approbation comprend, un rapport de présentation, un règlement et un

Chaque ZPPAUP a ses propres prescriptions définies par les caractéristiques des espaces patrimoniaux et paysagers comme : - interdictions ou limitations du droit d'utiliser le sol (interdiction de démolir des immeubles, de déboiser) ; - prescriptions concernant l'utilisation des matériaux, des techniques de construction, des traitements d'espaces publics, de mobilier urbain...

Le document graphique délimite le périmètre de la zone. Celle-ci peut être discontinu, c'est-à-dire comprendre plusieurs zones qui peuvent être géographiquement séparées : quartiers entiers, mais aussi entrées de ville, perspectives, cadres paysagers, sites archéologiques... Les effets de la création de la ZPPAUP Elle suspend les effets des sites inscrits compris dans son périmètre ainsi que la servitude de protection des abords des Monuments historiques situés à l intérieur de son périmètre ; C'est une servitude d'utilité publique : à ce titre, les dispositions de la zone de protection sont annexées au PLU ; L'ABF est le garant de la conformité des travaux compris dans la zone de protection ; En cas de désaccord, il peut être fait appel à l'arbitrage du Préfet de Région qui émet, après consultation de la CRPS, un avis qui se substitue à celui de l'ABF. La ZPPAUP offre également des avantages fiscaux qui peuvent inciter les particuliers à investir dans les quartiers anciens dégradés.

Le calendrier L'étude et le rapport de la ZPPAUP de Rive de Gier sont désormais terminés. Ils vont maintenant être soumis à l'enquête publique pour que chacun puisse, si il le souhaite, les consulter et faire leurs remarques. Ensuite, la ZPPAUP sera mise en application, par la prise en compte d'un arrêté sur la commune.

Qui fait quoi ? • le Maire décide de la mise à l'étude d'une ZPPAUP sur la commune, • le Préfet de Région prend l'arrêté, • l'étude est élaborée par un chargé d'étude, architecte et/ou urbaniste au sein d'un groupe de travail (maire et ses services, DDE...), assisté par l'ABF, • ce projet est soumis à la CRPS, • le Préfet de Région prend l'arrêté créant la ZPPAUP après avis favorable de la CRPS.


PRATIQUE_PAGE18

Nouveaux commerçants Au 16 rue Jules Guesde venez découvrir le magasin ROSE BONBON Tél. : 04 77 61 11 56 Horaires : mardi au samedi de 9H30 à 12H et de 14H30 à 19H Jour de fermeture le lundi Dragée mariage, baptême et communion, confiserie, chocolat et composition pour tous les évènements.

Venez découvrir France GEOCLIMATISATION zone industrielle de Combeplaine 3 rue de la Liberté à Rive de Gier Tél. : 08 00 15 51 53 Horaires : Ouverture des bureaux du lundi au vendredi de 9H à 12H et de 14H à 18H Energie renouvelable, pompe à chaleur, climatisation, solaire thermique et solaire photovoltaïque. Etude gratuite, expérience d’une dizaine d’années, de nombreuses installations à visiter.

Trois entreprises nouvelles s’installent en ville… Ce n’est pas une mais bien trois entreprises qui ont installés leurs bureaux dans les locaux de l’ancienne caisse d’épargne de Rive de Gier. Les sociétés Filieo, Effipartenaires et Art Impulsion ont pris leurs quartiers en avril dernière dans notre ville. Filieoest un organisme de formation qui accueille les formations création et reprise d’entreprises de Effipartenaireset Art Impulsion. Ces formations sont ouvertes gratuitement aux demandeurs d’emploi dans le cadre du dispositif IDéclic financés par la région Rhône Alpes et le fond social européen.

Le 3ème groupe (ci-contre) vient de démarrer sa formation pour trois mois en vue de la création de leur entreprise. Effipartenaires réalise des audits prévoyance et retraite pour les chefs d’entreprise et est spécialisé dans le courtage d’assurance prévoyance, santé et retraite. Art Impulsion est spécialisée dans le domaine de l’organisation

événementielle et la production de films d’entreprises. 2, place du général Valluy, 42800 Rive De Gier Tél.: 09 60 15 38 85 Fax: 04 77 93 72 91. www.filieo.com

Association Gier gérité clic du pays de gier Gier Gérité est une association de type loi 1901, qui œuvre depuis une vingtaine d’années en faveur des personnes âgées de la Vallée du Gier. Ses membres sont d’horizons variés : élus, professionnels, associations, usagers… Mme Michelle GALLAND est la présidente de l’association, adjoint aux affaires sanitaires et sociales de St Chamond. Instance de coordination gérontologique depuis sa création, l’association porte depuis 2002 le dispositif CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination). De plus le CLIC assure l’accueil des personnes de 60 ans et plus de la Vallée du Gier et de leurs familles. Ainsi, des réponses peuvent être apportées concernant : - le maintien à domicile : aide ménagère, téléalarme, portage de repas … - l’hébergement : tarifs des établissements, aides possibles… - les droits et prestations - l’Évaluation des besoins à domicile quel que soit le degré de dépendance

Le personnel du CLIC 7 salariées : une Assistante Sociale - coordinatrice, 2 secrétaires un travailleur social chargé de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), trois travailleurs sociaux chargés de l’évaluation des besoins des ressortissant de la CRAM. Le CLIC est également actif à travers les commissions de travail et de réflexion qu’il anime (commission « réseau », « animation », « information », « hébergement ») et les divers groupes de travail qu’il met en place selon les demandes des partenaires et les besoins repérés sur le terrain Groupe de travail « aide aux aidants » qui regroupe des associations de maintien à domicile, des travailleurs sociaux de CCAS, un médecin généraliste, le Conseil Général, la CRAM, le CLIC. Par ailleurs, plusieurs bénévoles de l’association visitent régulièrement des personnes âgées souffrant de solitude.

Permanences d’accueil : 51 rue Jean Jaurès - Bâtiment « Le Villemagne » 42420 LORETTE infos@clic-paysdegier.fr Du lundi au vendredi de 8H30 à 11H30 (l’après-midi uniquement sur rendez-vous). Permanences téléphoniques Du lundi au vendredi de 8H30 à 12H et de 13H30 à 16H30 En cas d’absence, un répondeur prendra votre message. Tél. : 04 77 73 77 86 - Fax : 04 77 73 77 90 Possibilité de Visite à domicile, selon la situation.


Contact

PRATIQUE_PAGE19

FNATH Rive de gier Ruche des Citoyens 7 cours du 11 novembre 42800 – RIVE DE GIER Tél : 04 77 83 75 13 Permanences : Les 2ème et 4ème mardi de chaque mois

Connaissez-vous cet organisme ? Fédération Nationale des Accidentés de la vie, tirant son existence de la défense de tous les accidentés du travail ou de la vie afin que tous souffrant dans leur corps soient « des citoyens à part entière » A l’heure où l’on fait du travail une valeur suprême, pensez à toutes ces victimes de produits détruisant la santé et l’activité professionnelle. Pensez que face à ce handicap on ne peut rester insensible et c’est pourquoi une association de défense s’est créée pour permettre à ces victimes d’être reconnues par les pouvoirs publics et obtenir la juste réparation à laquelle ils ont droit de prétendre pour garder leur place dans la vie, éviter l’exclusion de la société et hélas bien souvent la faillite de leur foyer. Savez-vous victimes de ces aléas de la vie que vous avez à RIVE DE GIER, 7 cours du 11 novembre à la ruche des citoyens , une antenne de cette association ouverte le 2ème mardi de 9 heures à 11 heures et le 4ème mardi une permanence juridique avec M. Pascal

GOUTTENOIRE de 14 heures 30 à 18 heures . Vous trouverez dans ces permanences une équipe performante et très documentée à votre service pour l’explication de vos problèmes et le guidage éventuel pour la constitution de vos dossiers afin d’engager une action revendicative auprès des instances gouvernementales adéquates. Pensez qu’être avec la FNATH renforce son action. C’est s’opposer aux mesures de discriminations de toutes natures, depuis l’accès aux soins, la prise en charge des affections de longue durée, la politique de redressement de l’assurance maladie sur le dos des malades. C’est rappeler sans cesse que les conditions de travail continuent à engendrer nombre d’accidents et de maladies portant de plus en plus une inégalité dans

l’espérance de vie. C’est sensibiliser l’opinion sur les accidents de la route, de trajet, une des premières cause de décès du travail ou de handicap à vie. C’est exprimer fortement que vous avez votre vie sacrifié par le travail et le profit. Demandez aux décideurs publics la réforme de la législation des accidents du travail et des maladies professionnelles pour améliorer la prévention de ces risques et garantir aux victimes de la vie et du travail une réparation intégrale. Oeuvrez pour la suppression de 1€ et des franchises médicales avec aussi la mise en place d’un accompagnement vers l’autonomie globale de toutes les personnes dépendantes. Vous constatez que le

programme est vaste et malheureusement toujours renouvelé. Aussi venez nous rejoindre accidentés de la vie ou du travail « l’union fait la force » n’hésitez pas à venir consulter notre équipe de RIVE DE GIER. Nous vous attendons et je termine en vous transmettant les mots de Macha MERIL marraine de la FNATH : « Si vous n’êtes qu’une goutte d’eau dans l’association vous formez un ruisseau qui contribuera à éradiquer les difficultés de la vie. A consolider notre société, à la rendre plus humaine, à défendre les valeurs de notre pays, une culture et une tradition de justice » A bientôt, ne restez pas isolés, venez nous consulter vous qui souffrez dans votre chair et aussi moralement.


ETAT CIVIL_PAGE20

NOCES D’OR Mr NASTASI Carmélo né le 26/02/1926 en Italie à MELITO DI PORTO SALVO et Mme MARTORANO Antonia née le 28/07/1941 en Italie à MELITO DI PORTO SALVO se sont mariés le 27/01/1959 à MELITO Mr est arrivé en France en 1952 et Mme est arrivé en France en 1959 après le mariage. De cette union sont nés 3 enfants : Agathe en 1960, Salvatore en 1961 et Conchetta en 1967. Aujourd’hui Mr et Mme NASTASI ont 8 petits enfants : 7 filles et 1 garçon. Ils ont fêtés leurs Noces d’or en Mairie de Rive de Gier, mariage célébré par Mme Favergeon, première adjointe. Mr Le Maire et Mme Marchand Cognet, adjointe avaient été conviés à fêter les 50 ans de mariage de Madame et Monsieur DI MARCO mariés à Rive de Gier. Mr dont le prénom est Giovanni est né le 21 juin 1931 à Ravanusa en Sicile. Mme dont le prénom est Josephine née FUMO le 13 novembre 1936 également à Ravanusa en Sicile. Ils ce sont connus à Rive de Gier, Madame arrivée la 1ère en 1957, Monsieur en 1958 en ayant d' abord posé ses valises à Paris. De cette union sont nés 3 enfants 2 filles et 1 garçon et à ce jour 5 petits enfants. Monsieur a exercé le métier de Peintre en bâtiment et Madame Mère au foyer.

MARIAGE

Juillet 17 CAPUANO Damien DE FREITAS Sandrine

Août 01 BOUTE Christophe RICCI Lucrecia

18 GACHET-MAUROZ Raphaël NOTARGIACOMO Aurélie

29 SAMUEL Brito GEADA Angélique

25 DERYCKE Nicolas MICHEL Marine

Septembre 12 MACHTER Djahid MALDERA Tiffany

25 KHELIFATI Grégory CHAIZE Christel

12 FARUCCI Michaël AUBERT Valérie

19 GIRAUD Jonathan HADID Nadège 26 VALENTE Jean-Louis VILLEMAIN Sarah Octobre 10 BENBRINIS Selimen MENZER Dalila 17 MAAZI Salim MATTALIANO Ambre

27 DEBAUGE Hervé THIZY Lucie

DÉCÈS Juillet 19 DEVRE Fadime 22 LEGGIERI Jeanne 24 GUERPILLON Marguerite 27 PRABEL Sabine 31 RODIER Adrienne Août 05 CHIAZZA Joséphine 14 MONTELLIER Claude 15 BLANCHARD Adrien 17 SCAFIDI Marie 18 RICCI Camille 18 TONSART-CARPENTIER Gérard 19 PARADIS Jacques 26 MEHDAOUI Mohammed 26 REMILLEUX Jeanne 26 BENDEDDOUCHE Khedidja 29 RICCI Angélo Septembre 01 PARET Marie 01 REUS Martin 02 DI NATALI Viloletta

06 MOSNIER Jean 07 MAILLAND Alice 12 ISSAC Lucie 13 THIBLIER Denis 15 FANJAT Marie-thérèse 23 GUTTON Antoine 24 TURPIN Pierre 29 GRANOTIER Joséphine Octobre 04 DEPLAUDE Jeanne 09 BLANC Madeleine 11 GIARRANA Chantal 12 LAVAL Claude 15 GRECO Armando 17 MORENO Isabel 18 CURABA Alfonsa 19 POULAT Georges 27 RICCI Charlot 29 MARION Marcelle 31 JOLY Jean Novembre 05 GIULIANA Giuseppa 06 VIGOUROUX Flavie

NAISSANCE Juillet 10 GAHA Assia 10 MADDADI Nassim 15 MONFRAY Louane 16 PEREIRA TIAGO 17 CELA Layana 19 BOUYAHTILEN Karim 19 TROMPILLE Manon 20 DI DONATO Luca 22 COUTENSON Faustine 29 FERRATON Effie 31 DJERIOU Hana Août 01 BOST Adrien 05 HIBAR Tarek 06 BONY Noé 06 DE-BONI Flavio 08 CHATAGNON Méline 09 OUESLATI Kamélia

13 DEBBAH Adam 13 SAHIN Ferhat 14 MILLARD Louna 15 BEN REDJEB Ilyès 18 RIBEYRON Léane 19 DENIS Luc 22 TOSKA Sabina 23 BLANCHERY Tia 23 BRULEY Milo 25 PAIS HENRIQUES Diogo 25 PELISSON Matthieu 28 TEYSSIER Lihan 29 AIDEL Rabah 30 BATISTA Stella 30 CHETITI Hamza 31 KISAKAYA Ali Septembre 04 ROCHE Axel 06 MASSACRIER Tom

07 BOUKADIDA Wiem 07 REOCREUX Clarence 08 MELIANE Wiem 09 CAVACO Nelson 10 SATIR Ravza 11 SELLIER Ethan 13 BRAHAM Zayneb 13 JULLIEN Faustine 15 BELAMRI Myriam 15 CICERON- -SEGALA Ambre 17 GUGLIELMI Noélie 17 SERBEST Münir 19 COLOMBET Nathan 19 CROZE Anthony 20 KHAOUNI Bilel 21 GOURDIN Kiliane 21 VIGNAL Enzo 23 DEMIRTAS Ramazan 24 GUERDENER Melvin 24 KARTAL Eda

28 KORKMAZ Djebril 29 HASNI Shiryaine 30 DEBBAH Younès 30 KAVAK Mohamed

27 MATHEVET Nathan 28 CHAROLLOIS Mahdine 28 FITOURI Nisrine 31 SALEM Naïssa

Octobre 06 CHATAIGNIER Nathaël 11 LAMRINI Mehdi 11 RIVOIRE Angelo 16 MATOUF Farah 18 SOUBEYRAND- - PERRET Glenn 19 REYNAUD Lily-Rose 19 THIVILLON Nolan 20 MACHABERT Nina 21 RODRIGUES- - MARQUES Léna 22 OZDEMIR Hülya 24 ADDARIO Oliana 24 SCIABICA Clara 25 NAVARRO Tony 26 MASMOUDI- - GALLINAS Jamel

Novembre 02 KOYCU Ilhan 02 RUBIO- - LOPEZ Loris 03 MERLE Gabriel 03 ROMERO Lisa 03 THOMAS Ethann 07 RIDEL Kevin 08 RECCHIA Cesariot 09 ABDESSMAD Wassim 10 BOIT Anthony 10 MARTNEZ- - HERRADA Rafael 11 BERTHON Lilou 11 KISAKAYA Asya


TRIBUNE LIBRE_PAGE21

MAJORITÉ

Issue de la liste « Rive de Gier, Jean Claude Charvin, une équipe, un bilan, l’Avenir » Pourtant l'année qui vient de s'achever a été à bien des égards une année difficile Pas d'augmentation d'impôt en 2010. pour la commune. Les effets des inondations de 2008, les travaux urgents qui Comme elle s'y était engagée, l'équipe municipale de la majorité n'augmentera s'en sont suivis, les investissements à programmer pour faire renaitre les pas les impôts en 2010. Les taux d'impositions des ripagériennes et des équipements touchés, autant de dépenses imprévues mais à prendre en compte. ripagériens resteront donc identiques en ce début d'année, comme nous en avions Nous ne nous sommes pas avoués vaincus. Nous avons fait preuve d'engagement fait la promesse lors de la campagne des élections municipales. Car nous et de volontarisme avec un maitre mot : poursuivre. Poursuivre nos efforts pour sommes des femmes et des hommes de paroles, car nous tenons nos engagements et nos promesses. Cette décision prend dans la situation financière Rive de Gier, sans revenir sur nos promesses, et être opportunistes. Profiter de et économique nationale actuelle un sens particulier. Vous êtes nombreux à subir cette épreuve pour aller de l'avant, pour imaginer demain en mieux, en plus. depuis maintenant plusieurs mois les difficultés de la crise économique. Fin de L'année 2010 sera celle de la Médiathèque. Pratiquement rayée de la carte fin mois difficiles, budgets serrés, dépenses importantes remises à des jours novembre 2008, elle renaitra plus belle et plus forte en 2010. Ce sera un meilleurs, et il n'est pas toujours facile de concilier besoins de tous les jours et équipement pour toutes et pour tous, idéalement reconstruit pour faire face aux budget familial. Contrairement à ce que nous pouvons constater dans d'autres défis qui nous attendent dans les années qui viennent : la culture pour tous, la communes, nous avons fait le pari d'une gestion municipale sans hausse des taux lecture, la musique, l'information, les nouvelles technologies au service de tout d'imposition. Nous nous y sommes toujours tenus, nous continuerons à nous y un chacun. tenir. Mais au-delà, votre vie quotidienne sera notre préoccupation majeure. Toujours Et ceci sans renier sur les services rendus à la population : cantines scolaires, être présent, à votre écoute, près de vous, développer les services qui vous sont périscolaire, accès aux équipements culturels, services aux personnes âgées, utiles, réaliser les aménagements de proximité qui dans vos quartiers vous animations…. Rive de Gier peut s'enorgueillir des tarifs les plus bas dans de permettent de vivre mieux, et qui ensemble font de Rive de Gier une ville agréable nombreux domaines de la vie quotidienne. à vivre. Car pour nous c'est cela lutter contre la crise, contre la vie chère : offrir à la Toute l'équipe de la majorité municipale tient à vous témoigner ses meilleurs population l'ensemble des services qu'elle est en droit d'attendre, tout en vœux, et nous vous souhaitons à toutes et à tous une belle année 2010. essayant de préserver son pouvoir d'achat et son niveau de vie.

L’insupportable transfert des charges sur les ménages ! L’année 2009 se termine sur une note pessimiste. La crise économique s’installe sur la vallée du Gier et si, grâce aux finances publiques, les banques refont des bénéfices faramineux, les salarié(e)s, eux, sont mis à la porte ou subissent des réductions de salaires du fait du chômage partiel ! Rive de Gier n’échappe malheureusement pas à ce phénomène de précarité et la majorité municipale a présenté un budget 2010 qui se traduit par un endettement toujours aussi lourd et inquiétant pour l’avenir, avec beaucoup d ‘emprunts à taux variables –dont des prêts SWAP – qui ne sont pas sans risques et pour lesquels nous allons être extrêmement vigilants. Sachant que l’Etat et de l’intercommunalité apportent à notre ville la grande partie des recettes, comment ne pas être indignés par la majorité municipale qui assume son sarkozisme et soutient les projets de suppression de la taxe professionnelle et de création de taxe carbone qui ne visent qu’à transférer de nouvelles charges sur les ménages ! Avec plus de 24 millions d’€ d’endettement – soit 58 % de plus que son engagement- Jean-Claude Charvin va-t-il objectivement résister au transfert des services eaux et assainissement à Saint Etienne Métropole ? Car il pourra aussi lui transférer 6 millions d’€ d’emprunts sur ces services et diminuer mécaniquement la dette communale. Qu’en sera-t-il des travaux autofinancés par l’augmentation s successive du prix de l’eau ces dernières années ? Pure perte ! Qu’en sera –t-il de l’avenir et de la maîtrise des coûts de ces services publics ? Aucune garantie pour le porte monnaie des ripagériens mais avec une telle concentration, ce sont les marchands qui se frottent les mains. Nous allons tout mettre en œuvre pour nous opposer, avec la population, à ce transfert de notre bien collectif local à SEM et en attendant de vous rencontrer, nous vous souhaitons un joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d’année ! Groupe Gauche Citoyenne et Ecologiste Jean POINT, Caroline BENOUMELAZ, Vincent BONY, Martine CORTINOVIS Contact : jpoint@ville-rivedegier.fr (Démarche Citoyenne / PCF)

OPPOSITION Pour une Culture partagée… et le Rhino ! La crise montre l’échec du néocapitalisme fondé sur la recherche du profit individuel. La société de consommation soumise aux lois du marché enchaîne les personnes à la marchandise, à la dépense inconsidérée, au risque d’épuiser les ressources naturelles et d’exploiter les plus faibles. Notre responsabilité d'élus vise à valoriser d'autres pratiques : proximité, concertation et innovation en priorisant les valeurs humaines et spirituelles. Ceci au service du développement de tout l'Homme, la Culture en est le vecteur essentiel. Non pas une culture clinquante, mais une Culture pour tous qui va au devant des citoyens en développant l’éducation artistique, en soutenant les talents et la création! La politique culturelle de Rive de Gier dédaigne cela et rêve son zénith. Triste nouvelle pour les Ripagériens: la municipalité néocapitaliste a voté la suppression de la subvention 2009 au Rhino Jazz. Nous déplorons cette atteinte à la Culture. Nous encourageons le Rhino pour sa 31éme édition qui ne se fera pas chez nous malheureusement.

Groupe Nouvelle Gauche - Socialistes et Républicains : Christiane Farigoule, Eliane Masson et Vincent Royon


EN BREF_PAGE22

Solidarité Remise par la commune de Sainte Croix en Jarez d'un don pour les sinistrés de la commune

Fête du pain Lancement de la fête du pain

Salon d'Automne Vernissage du salon d'Automne des Arts Ripagériens

Réunions de quartiers Réunions de quartier 2009

ASSE Signature de la convention 2009-2010 entre la ville de Rive de Gier et l'ASSE

L'Imprimerie Inauguration de la fresque de l'Imprimerie réalisée par des jeunes du Centre Social Henri Matisse et signature de la convention entre l'Imprimerie et le CS Henri Matisse


PORTRAIT_PAGE23

Alain Gonnet un nom signé de la pointe du couteau Ce n’est pas de la pointe de son épée mais de son couteau que l’artiste signe d’un G, les bas de ses tableaux, qui veut dire : Gonnet.

Portrait decheznous

RENCONTRE AVEC CEUX QUI FONT CHAQUE JOUR RIVE DE GIER

Né dans le quartier du Clos Durozeil, Alain Gonnet est un ripagérien un vrai, « au grand désespoir de mon épouse » qui aurait aimé partir vers d’autres horizons. Après des études générales, le fils de famille modeste s’inscrit aux Beaux Arts de Saint-Etienne en 1963 à l’âge de 18 ans sous l’impulsion de

ses parents. Celui qui a toujours aimé dessiner va pendant quatre ans apprendre le dessin académique. De retour de son service militaire après des recherches d’emplois dans la publicité et le professorat, il entre en 1963 à Creusot Loire (Industeel) aux achats. « J’y ai fait toute

ma carrière avant de prendre ma retraite à cinquante-huit ans en 2003 ». En parallèle de cette carrière une autre le suit de près, celle de peintre. « En 1966 l’association des Arts Ripagériens voit le jour. Je commence avec elle à donner des cours aux enfants des centres sociaux.

Mais très vite je me tourne vers les cours pour adultes. En 1977 j’en deviens le président ». Avec un style «divisionniste » Alain Gonnet se fait un nom et surtout une marque de fabrique. « Je divise mes tableaux en bande comme une sorte de mosaïque par des jeux de lumière et de couleurs. Un style né voilà une quinzaine d’année et qui lui colle aujourd’hui à la peau. « Le premier salon des Arts Ripagériens a lieu en 1966. Mais très vite on a dû arrêter puisqu’à l’époque la location de la salle des fêtes était payante. En 1977, la municipalité change et de nouveau le salon peut avoir lieu gratuitement. » Installé au départ seulement dans le hall d’entrée, le salon prend de plus en plus

d’importance et de place avec aujourd’hui pas moins d’une cinquantaine d’exposants. « Notre souhait serait de faire deux lieux d’accueil lors du prochain salon d’automne. Avec une salle pour les élèves, aujourd’hui réduits à exposer qu’une seule œuvre et réserver la salle des fêtes pour une exposition plus professionnelle. » Beaucoup plus libre depuis la retraite, Alain Gonnet -qui vient d’être décoré de la médaille vermeille des Arts Sciences et Lettres, après avoir reçu la médaille d’argent voilà sept ans et celle en or du Mérite et Dévouement Françaissillonne les villes de France mais aussi de l’étranger pour exposer ses oeuvres , donner des cours mais aussi chercher les artistes de son prochain salon.


2010

Le maire et l’équipe municipale vous souhaitent une bonne et heureuse année 2010


Rive Mag n°29-Juin 2010