__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

N° 108

JUIN 2021

DOSSIERS Renforcement de la R&D, nouveaux équipements :

Europlacer est à pied d’oeuvre pour accompagner la transition industrielle 4.0.

Gestion de production 4.0 :

Quand les technologies de l’information optimisent le processus d’assemblage électronique

Robotique : Le

marché français de la robotique connait une contraction exceptionnelle

LES CAHIERS DE L’INDUSTRIE ÉLECTRONIQUE & NUMÉRIQUE


Safe-PCB investit sur le laser

CIRCUITS IMPRIMÉS PRO ...

Laser Direct Imaging Pistes 75 µm cuivre Laser Direct Imaging vernis BGA ultra fin Perçage laser Trous borgnes - stacked via

RIGID / FR4 METAL / SMI FLEX RIGID-FLEX

Découpe laser Circuits FLEX

ISO 9001 EN 9100 EN45545 IPC-A-600

QUALITÉ

www.safe-pcb.com

CIRCUITS IMPRIMÉS Hi-TECH

AÉRONAUTIQUE FERROVIAIRE CLASS 2 & 3

... POUR LES PRO !

Hotline France :

09 86 61 47 09

Safe-PCB - Fabricant et distributeur de circuits imprimés pour l’industrie électronique Devis/commande en ligne : www.safe-pcb.com - mail : contact.fr@safe-pcb.com


EXEMPLE DE FLUX D’INFORMATION

ERP

Table d’entrée matière

with

Stockage dynamique des composants Comptage des composants par rayons X Machine de placement

Productivité, traçabilité, maîtrise de l’approvisionnement des composants électroniques... Objectifs atteints grâce à nos équipements et applications communicants 4.0. Avec les solutions logicielles Cogiscan distribuées par Accelonix, vous connectez vos armoires de stockage dynamique des composants, votre compteur RX, vos machines de reports CMS et actualisez le stock dans votre ERP. Partageons vos projets et notre expérience pour construire votre avenir avec nos solutions « Revolution 4.0 »

Accelonix SAS PA du Long Buisson • 260, rue Clément Ader 27000 Evreux • France. T: +33 (0)2 32 35 64 80 Accelonix delivers innovative solutions to electronics organisations around the world www.accelonix.fr


LES CAHIERS DE L’INDUSTRIE ÉLECTRONIQUE & NUMÉRIQUE Revue d’informations des entreprises de conception, industrialisation et fabrication de cartes et systèmes électroniques de leurs fournisseurs et clients

Sommaire : 4

Editorial

8 Dossiers

• Renforcement de la R&D, nouveaux équipements : Europlacer est à pied d’oeuvre pour accompagner la transition industrielle 4.0. • Gestion de production 4.0 : Quand les technologies de l’information optimisent le processus d’assemblage électronique. • Des entreprises, des femmes et des hommes • Robotique : Le marché français de la robotique connait une contraction exceptionnelle. • Améliorer la production avec des robots : La recette YAMAHA pour faire mieux que les autres. • Gestion des flux : Zozio signe avec l’Oréal • Eiffage Energie Systèmes - Electronique : l’exigence de la qualité !

60

09

RÉDACTION Richard Crétier REPORTERS : Dominique Lemière - Louis Gildas RÉGIE PUBLICITAIRE Franck Rannou D’COM CONSEIL - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 L’envoi des textes ou photos impliquent l’accord de leurs auteurs pour une reproduction libre de tous droits. Dépôt légal : Juin 2021 - ISSN 1774 - 5438 CONCEPTION & RÉALISATION D’COM CONSEIL DIFFUSION Service Abonnements Les Cahiers - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 Tarif France 1 an ou 4 numéros : 92 euros Tarif étranger 1 an ou 4 numéros : 129 euros Prix de vente au numéro : 23 euros CRÉDITS PHOTOS Photos de couverture : ESSEGI

40 48 58 66 68

Fabricants d’électronique Informations commerciales Nouveautés technologiques Offres et demandes d’emplois Bibliothèque

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 5


Editorial Des experts (*) évaluent les mesures de soutien financier aux entreprises Richard CRETIER Directeur de la publication

Le comité de suivi et d’évaluation des mesures de soutien financier aux entreprises confrontées à la crise sanitaire Covid-19, instauré par la première loi de finances rectificatives du 23 mars 2020, qui a acté le principe de mesures de soutien a publié un rapport d’étape qui fait le point sur l’impact des 17 mesures de soutien aux entreprises après un an de crise. Les quatre principales mesures sont l’activité partielle, le fonds de solidarité, les prêts garantis par l’Etat et le report des cotisations sociales qui mobilisent 206 milliards d’euros à la fin du mois de mars 2021, soit 9 % du PIB. Un premier grand chapitre de ce rapport d’étape est consacré à la mesure de l’ampleur de la récession à la fin 2020 qui situe la France dans la moyenne des grands pays européens. Mais qui fait le constat que le taux de marge de nos entreprises et surtout la balance courante se sont plus dégradés. Le rapport d’étape note que la consommation a chuté alors que le revenu des ménages a résisté – ce qui s’est traduit par une augmentation importante de l’épargne. Il insiste aussi sur le fait que l’investissement des entreprises a relativement bien résisté, chutant dans la même proportion que le PIB (-8.20%). L’emploi salarié a encore mieux résisté baissant de manière nettement plus modérée que l’activité (1.1 %) au quatrième trimestre 2020. Sur les trois premiers trimestre 2020, le taux de marge a baissé de 4 points par rapport à la même période en 2019, de 33 % à 29 %. Dans tous les grands pays européens, la combinaison des prêts garantis par l’Etat, de la baisse des investissements et des dividendes s’est traduite par une hausse concomi6 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

tante de l’endettement brut et de la trésorerie. Mais c’est en France où les sommes mises en jeu par le PGE sont plus élevées qu’ailleurs, que cette double augmentation a été la plus significative. Un autre grand chapitre est consacré aux mesures de soutien, qui selon les auteurs du rapport, ont été rapidement et fortement mobilisées, et leur composition s’est plutôt bien adaptée à l’évolution de la crise. Le taux de refus des PGE, qui était un point d’attention important des entreprises, s’est avéré finalement très faible. Et de conclure dans le dernier chapitre quelles mesures d’urgence ont permis de réduire fortement, au moins à ce jour, le nombre d’entreprises insolvables ou défaillantes. Ainsi au premier trimestre 2021, le pays reste sur des niveaux nettement plus faibles qu’avant la crise, les rapporteurs écrivant qu’il est difficile de croire que les mesures de soutien y soient étrangères. Le rapport final sera rendu public en juillet 2021. …

(*) Le comité de suivi est présidé par Benoît Coeuré, ancien membre du directoire de la Banque centrale européenne, des représentants des commissions des finances de l’Assemblée nationale et du Sénat, des associations des régions, des départements et des maires de France, des organisations représentatives patronales et syndicales, de la Cour des comptes et des administrations 5DGFP ET DGT.


Le futur, c’est une ligne complètement contrôlée par logiciel, offrant un taux d’utilisation maximal et zéro défaut

Voici la nouvelle MYPro Line™ Le futur devient plus intelligent. Avec la MYPro Line, votre jet-printer applique la pâte à grande vitesse pour des joints de brasure parfaits, votre production est plus fluide grâce au stockage rationnalisé et à l’approvisionnement planifié. Avec l’inspection 3D, détectez tous les défauts et améliorez votre process en continu. Toutes les technologies de pointe Mycronic sont embarquées dans une solution de production intégrée. Désormais, avec des contrôles de processus plus intuitifs, le protocole Hermès, et un nouveau logiciel de tableau de bord et d’analyse, simplifiez la gestion de votre production tout en optimisant l’efficacité de votre ligne. Avec MYPro Line, le futur est sous votre contrôle.

Flashez ce QRCode pour connaitre l’agenda de nos webinaires sur notre gamme d’équipements.


Informations : SNESE

Réindustrialisation du territoire avec nos industries électroniques : Passons à l’action ! Par Eric BURNOTTE, Président du Snese. Le SNESE se mobilise de longue date pour démontrer que les tensions d’approvisionnements ne sont pas inéluctables et étaient perceptibles depuis des années. Mais si aujourd’hui des géants industriels font la loi, il n’est pas trop tard, il nous reste des marchés porteurs et des arguments pour défendre notre savoir-faire, nos innovations, à condition de nous y mettre tous, en bonne intelligence.

M

algré la crise sanitaire le chiffre d’affaires de la sous-traitance électronique mondiale a continué à progresser d’environ 4.6% en 2020. Le principal bénéficiaire de cette croissance étant le sous-traitant Taiwanais Hon Hai qui représente à lui seul plus de 50 % de l’activité mondiale. Les sous-traitants européens ont quant à eux enregistré une baisse de chiffre d’affaires de l’ordre de 3.4%, baisse encore plus marquée pour les acteurs français, du fait de l’arrêt brutal du marché Aéronautique sur lequel la France est particulièrement présente (>30% de l’activité sous-traitance électronique française globale). Il y a toutefois une forte variabilité en fonction des secteurs d’activités : à côté des marchés aéronautique et automobile, déprimés sur le premier semestre 2020, les secteurs comme l’industrie semblent avoir plutôt bien résisté. Depuis le début de cette année, hormis ceux très en prise avec le marché Aéro qui peine à imaginer une rapide sortie de crise, l’ensemble des fabricants d’électronique œuvrant sur le territoire font état de carnets de commandes plutôt bien garnis. L’activité est soutenue mais les difficultés liées aux approvisionnements et aux perturbations des mesures sanitaires entraînent des retards de livraisons.

Nous savons maintenant que les effets de la pénurie ne font que débuter. Ces perturbations sont mondiales et touchent l’ensemble des secteurs d’activités. 84 % des constructeurs automobiles annoncent subir des arrêts de production par manque de composants ou systèmes électroniques. Cette problématique qui a plusieurs origines va probablement durer plusieurs mois et risque de peser lourd sur les chances de relance économique rapide. Ces grands mouvements d’annulations de commandes de filières entières dans un contexte de crise sanitaire ont permis à d’autres marchés, de progresser plus rapidement que prévu, ainsi les marchés du PC, de la 5G par exemples ont bénéficié des capacités de production rendues disponibles par les baisses drastiques de l’Aéro ou de l’Auto, en particulier pour les semiconducteurs de dernières générations. Le fait que les plus grandes entreprises manufacturières mondiales telles que Ford, Boeing, VW ou Stellantis soient impactées, ont fait prendre conscience de la fragilité des structures mondialisées d’approvisionnements. En réaction et conséquences positives pour nos entreprises, les clients passent des commandes sur des horizons de

8 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

plusieurs mois, réfléchissent plus à sécuriser leurs propres activités et repensent leur Supply Chain. Cette situation de grande ampleur doit amener l’ensemble des acteurs de la chaîne : fournisseurs de composants, sous-traitants et clients à revoir chacun sa stratégie d’approvisionnements en place, en prenant en considération l’ensemble de la filière, amont comme aval. Nous constatons que, dans les années passées, les stratégies d’achats, entendues comme performantes ont conduit bien trop souvent à ne plus se préoccuper que du prix, du coût du transport et du risque de change. On découvre enfin petit à petit que le véritable coût d’acquisition sous-entend une réflexion en profondeur, une stratégie de sécurisation pour chaque pièce qui constitue un produit final, en partant souvent de la source même des matières premières. Depuis de nombreuses années, le SNESE a soulevé cette problématique de « déverticalisation » de l’industrie électronique et alerté sur les risques associés. Autrefois intégrées au sein de grands groupes pilotant leurs innovations sur toute la chaîne de valeur, la spécialisation des fabrications en filières indépendantes (semiconducteurs, circuits imprimés, passifs, …) a été justifiée par le caractère capitalistique de notre secteur.

Personne ne peut plus aujourd’hui revendiquer le fait de maîtriser la totalité de son process industriel, et qui le voudrait ? Malheureusement, la contrepartie de la simplification des activités par la spécialisation a une contrepartie aujourd’hui mise en lumière : les délais et les ruptures incontournables dans les chaînes de décisions, notamment au niveau des investissements. En se rappelant par exemple qu’un constructeur automobile « moderne », n’aura de cesse de faire diminuer le nombre de ses fournisseurs (qui se comptera quand même en milliers) en n’achetant que des sous-ensembles prémontés par ces rang 1, qui euxmêmes suivront le raisonnement identique pour leur sous-ensemble, et ainsi de suite. Chacun se spécialisant, à son étage, dans un domaine qu’il devra évidemment aussi proposer à d’autres clients, en ne se préoccupant que de la responsabilité qualité, coût, délai du contrat de son niveau, ce qui est déjà éprouvant du fait des pressions contractuelles exercées entre chaque niveau. On voit maintenant que cette « étanchéité » des niveaux atteint ses limites. Quand aujourd’hui un slogan commercial s’énonce par exemple « Passion for Life », on en oublierait qu’il s’agit


d’automobile, d’un produit industriel, composé d’au moins 30 000 pièces élémentaires faisant intervenir pas moins de 3000 entreprises, des milliers d’employés manipulant des milliers d’outils, de matières, …tout cela bien réparti sur la planète. Il n’est plus concevable pour un fabricant de « Voitures à vivre » de ne pas se préoccuper des disponibilités des ressources de base comme l’aluminium, le cuivre, ou le lithium ainsi que des process de transformations nécessaires jusqu’à devenir des composants automobiles. Il est grand temps que les grands ensembles politiques et filières industrielles prennent la mesure de ces enjeux, dans leur ensemble. Pour l’électronique, il y va de la maîtrise des fonctions qui deviennent vitales pour nos concitoyens : énergie, santé, sécurité, éducation. Tous ces domaines en pleine évolution requièrent de plus en plus des

systèmes basés sur la digitalisation et l’interconnexion des informations. L’électronique est présente partout et de manière de plus en plus diffuse, car hyper miniaturisée, ultra intégrée, et une application bien pratique sur smartphone nous fait oublier la production et le transport d’énergie, le développement des puces, des écrans tactiles… Les plans de relance économiques fleurissent de partout, les liquidités sont là, et certaines grandes puissances ont repris le chemin de la croissance avant nous, d’où une situation tendue pour les approvisionnements, mais le contexte est favorable, les besoins sont réels. Sous l’égide de la Direction Générale des Entreprises, des secteurs stratégiques ont été définis, et l’électronique en fait évidemment partie ; et par le Conseil National des Achats, quelques grands groupes ont décidé de réfléchir à leur stra-

tégie d’achat. Cela nous permet de remettre en avant de nouvelles opportunités pour nos entreprises françaises dont le savoir-faire, la maîtrise qualité et le respect de l’environnement peuvent faire la différence quand on raisonne en coût total d’acquisition, en intégrant les bilans carbone, le recyclage et le démantèlement en fin de vie par exemples. Le SNESE est pleinement associé à cette démarche et espère que cette initiative sera suivie d’un mouvement plus grand, essaimant dans toute l’industrie manufacturière française un renouveau dans les pratiques d’achats, que nous souhaitons plus solidaires et plus responsables. Cette ambition mérite d’être partagée avec toute la filière, depuis les consommateurs jusqu’aux fabricants d’électronique.

SNESE Eric BURNOTTE Président +33 (0)7 49 66 52 80 info@snese.com www.snese.com

Ensemble, agissons * pour plus de fabrication électronique en France RASSEMBLER

REPRÉSENTER

- 50% sur la cotisation de la 1ère année

AGIR

*

Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Electronique en France et services associés

LES PROS DE L’ÉLECTRONIQUE REJOIGNENT LE SNESE Tél : +33(0)7 49 66 52 80 - info@snese.com - www.snese.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 9


Dossier Production

Renforcement de la R&D, nouveaux équipements : Europlacer est à pied d’oeuvre pour accompagner la transition industrielle 4.0. Par Dominique LEMIERE, reporter. La relocalisation et le passage au 4.0, encouragés par les subventions aux entreprises dans le cadre du plan de relance, pourront-ils permettre aux entreprises françaises de réduire les écarts de productivité avec leurs concurrents ?

L

année 2020 aura été une année éprouvante pour l’industrie. Ce millésime est désormais indissociable de la Covid, qui s’est imposée comme la priorité sanitaire à l’échelle mondiale, et a vu les états tenter de concilier la poursuite de l’activité économique tout en gérant une situation jusqu’ici inédite. Comment les entreprises ont-elles vécu cette année ? Comment anticipent-elles l’avenir ? Sur le territoire français où les PME et TPE sont prépondérantes dans

le tissu industriel, les situations sont très diverses. Dans ce numéro, c’est sur Europlacer, le fabricant de machines de pose de composants mais aussi de sérigraphies, que Les Cahiers ont choisi de faire un focus, avec pour interlocuteurs AlainMichel Ceretti, directeur commercial d’Europlacer France, et Stéphane Huet, directeur des opérations.

Alain-Michel CERETTI et Stéphane HUET

8 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

Les Cahiers : Quel bilan et quelles réflexions a tiré Europlacer de cette année 2020 ? Alain-Michel Ceretti : Europlacer a su garder le cap, et éviter les écueils : l’entreprise ne s’est pas repliée sur ellemême. Nous étions persuadés du redémarrage de l’activité industrielle en 2021, et nos clients étaient eux aussi prêts à accompagner la reprise. Stéphane Huet : Nous avons exporté 90 % de nos machines

Nous avons exporté 90 % de nos machines en 2020. L’activité de vente et de fabrication de machines a été très soutenue, et tournée vers l’international : particulièrement la Chine dès avril 2020, puis en juin les Etats-Unis. L’Europe et la France sont restées en retrait. Au total, le recul du chiffre d’affaires s’est limité à 10%, un chiffre sans commune mesure avec ce que l’on pouvait craindre. On mesure l’importance pour Europlacer d’avoir orienté son marché à l’international et de vendre à travers ses filiales, ce qui a permis d’être moins exposé aux fluctuations économiques liées aux distributeurs indépendants...


en 2020. L’activité de vente et de fabrication de machines a été très soutenue, et tournée vers l’international : particulièrement la Chine dès avril 2020, puis en juin les Etats-Unis. L’Europe et la France sont restées en retrait. Au total, le recul du chiffre d’affaires s’est limité à 10%, un chiffre sans commune mesure avec ce que l’on pouvait craindre. On mesure l’importance pour Europlacer d’avoir orienté son marché à l’international et de vendre à travers ses filiales, ce qui a permis d’être moins exposé en restant au plus près de nos clients. Les Cahiers : Arrivés à la mi-2021, quel regard portez-vous sur l’évolution de l’industrie électronique en France ? Qu’en est-il des relocalisations, dont on a encore peu d’échos ? Alain-Michel Ceretti : les relocalisations sont pourtant bien une réalité. Nous avons des dossiers d’industriels qui fabriquent en Asie mais qui ont décidé de relocaliser 40 à 50 % de leur production en France. Ils ont des usines en construction, et des subventions encore attendues. Ce n’est peut-être pas perceptible, car certains marchés ne « reviennent » à proprement pas en France, pour la bonne raison qu’ils n’y ont jamais été : ils sont passés directement des bureaux d’étude à la fabrication en Asie. Il faut se replacer dans le contexte : certains industriels avec des productions depuis des décennies en Asie, considèrent désormais que le risque stratégique de délocalisation en Chine est devenu trop important. Ils ont vécu les productions bloquées, les palettes immobilisées en douane, etc. On est dans cette logique, et cela va impacter la sous-traitance électronique dans la durée. Objectivement le risque sanitaire n’était pas dans la cartographie des risques systémiques que les industriels envisageaient. C’est une nouvelle dimension du risque, qui remet sérieusement en question la question de la disponibilité des productions. Il semble que la Chine a très bien compris le message américain et européen : une tentative de relocalisation en Europe et une politique très marquée de protectionnisme aux Etats-Unis. En réponse, les Chinois investissent massivement en espérant garder 100% de la production. ! Les Cahiers : Le plan de relance est une opportunité offerte aux industriels pour passer à l’industrie 4.0. Pratiquement, sur le terrain, l’effet des subventions se fait-il sentir ?

Alain-Michel Ceretti : L’influence des subventions est très forte. Cependant, elles sont à la fois un frein et un accélérateur à l’investissement : un frein parce que les industriels attendent le résultat de leur dossier pour savoir comment, et quand ils vont investir. Les premiers industriels à déposer un dossier à l’ouverture du guichet de Bercy, c’est-à-dire en décembre, ont reçu des réponses fin mars ou début avril. Les retours de ces dossiers vont commencer à se faire sentir. Le programme continuera en 2021. Cela a été annoncé par le Premier ministre, néanmoins, l’instruction des dossiers par les pouvoirs publics dure couramment 4 à 6 mois. Incontestablement certaines affaires ne se seraient pas concrétisées aussi vite : le plan de relance est donc un accélérateur du temps. Dans le même temps, il faut avoir à l’esprit que l’on n’achète pas une machine de pose sans en avoir besoin. Clairement, ceux qui ont obtenu des subventions peuvent d’ores et déjà concrétiser des projets qui se seraient matérialisés normalement en 2022/2023, et même investir dans un modèle supérieur. Les Cahiers : L’année 2020 a été pour Europlacer celle du renforcement de la gamme atom avec 2 modules présentés en 2020 à Shanghai. Un des rares salons de cette année noire ! A quel type de fabrication sont destinés l’ii-A1 et l’ii-A2 ? Quelles sont leurs spécificités ? Stéphane Huet : Nous avons étendu notre gamme atom avec deux modules de pose de composants montés en surface, dénommés ii-A1 et ii-A2. Ces deux équipements renforcent d’une part notre portefeuille sur les marchés à gros volumes avec l’ ii-A2 mais aussi notre position sur les demande de production

flexibles à forte valeur ajoutée avec l’iiA1. Pour Europlacer il s’agit de répondre à la demande de ses clients en leur apportant des réponses pertinentes quand ils sont confrontés à une augmentation des volumes, c’est le rôle de l’ii-A2 ou lorsqu’ils ont besoin d’une machine capable de traiter divers prototypes ou petites et moyennes séries, et c’est à ce quoi répond idéalement l’ii-A1. On note qu’en quelques années, le niveau d’exigence de l’électronique s’est considérablement élevé. Le niveau technologique imposé dès la phase prototype suppose d’utiliser des machines de pose capables de réaliser des cartes très complexes, qui puissent tester électriquement la carte et réaliser une lecture du marquage avant pose pour collecter et enfin analyser les données de production, Industrie 4.0 oblige... Autant d’exigences nouvelles qui poussent les industriels à monter en gamme. Compacité, performance, modularité, sont les points forts de ces machines de pose CMS. Très compactes par rapport aux iineo, les nouveaux modules bénéficient du même ADN de flexibilité : tant la gamme chargeur, que la partie logicielle sont compatibles avec l’ensemble des machines Europlacer. Les modules ii-A1 et ii-A2 peuvent être positionnés en début de ligne pour accélérer la cadence ; ou en fin de ligne pour poser des composants complexes voire exotiques. La compacité des modules permet de les positionner dans un environnement préexistant, qu’il soit Europlacer ou pas, sans déconstruire massivement la ligne où l’on souhaite les insérer. En effet, certains industriels nous demandaient des machines de plus petite taille. Avec l’augmentation des volumes, le

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 11


Dossier Production facteur cadence /m² prend plus d’importance dans notre politique produit. Nos clients ne peuvent pas pousser les murs de leurs usines, la question de l’espace pris au sol est un sujet clé pour un certain nombre d’industriels. Les modules ii-A1 et ii-A2 amènent une réponse à ces demandes. Ces deux équipements sont dotés chacun d’une technologie de pose CMS spécifique : l’ii-A2 est dotée de deux têtes Pulsar, qui sont des têtes haute cadence, alors que l’ii-A1 possède un barillet rotatif qui lui permet de poser toute la gamme des composants. L’ii-A1 s’adapte à toutes les situations car elle pose tous les composants et est extrêmement flexible. Par exemple, un industriel qui souhaiterait démarrer avec un équipement industriel renommé, avec lequel il pourrait fabriquer toutes ses cartes, et qui de surcroît viserait une crédibilité technique sur le marché va pouvoir concrétiser ses objectifs avec l’ii-A1. Il s’agit d’une machine idéale pour un industriel qui veut débuter dans la pose de CMS avec des prototypes ou de la petite série, gérant le niveau de complexité technologique des composants en 2021. Autre innovation : un chargeur qui trie les composants en vrac Alain-Michel Ceretti : Le chargeur « Free Form Feeder » répond d’abord à un réel besoin industriel. Pour un client qui a des petits ordres de fabrication variés, cela va changer beaucoup de choses au niveau des achats de composants. Ainsi, réaliser des prototypes ou des petites séries de 10 ou 20 cartes, suppose d’organiser sa production en conséquence et faire avec la pénurie de composants. Ainsi, nos clients

reçoivent parfois des bouts de bande, et rachètent parfois 10 composants dans un sachet. Depuis longtemps nous disposons de solutions pour gérer les bouts de bande. Aujourd’hui avec le chargeur de composants en vrac « Free Form Feeder », sur toutes nos machines, nos clients vont pouvoir poser des composants vendus à l’unité. Ce chargeur est doté de plateaux à plusieurs alvéoles où l’on peut déposer en vrac jusqu’à 9 composants différents. Or, les mettre dans une matrice prend souvent plus de temps que de les poser sur la carte. Dans un souci de simplification, la machine vient détecter les composants par vision avant prise et vérifier s’ils sont conformes. C’est un gain de temps, car cette préparation se fait entièrement hors ligne. Les Cahiers : Au plan logiciel, autre nouveauté, c’est ii-Tab, qui permet de mettre l’écosystème de l’usine dans sa poche comme un simple téléphone portable Alain-Michel Ceretti : ii-Tab est une solution mobile qui impacte toute la production. C’est un véritable tableau de bord mobile des machines de pose d’un atelier CMS. ii-Tab intègre la compatibilité avec la norme IPC CFX, le protocole de communication qui gère l’écosystème des machines de production les rendant ainsi compatibles avec un MES par exemple. ii-Tab dispose de huit fonctions ou applicatifs comme la traçabilité dynamique. Il y a peu, la traçabilité totale ne concernait que quelques secteurs comme l’automobile, le militaire, l’aéronautique ou le spatial. Désormais, devenue enjeu majeur de la responsabilité civile professionnelle, la traçabilité s’impose au médical

et à d’autres secteurs sensibles. Il ne fait aucun doute que l’exigence de traçabilité touchera rapidement tous les secteurs de l’industrie. Les sous-traitants se préparent à répondre à cette capacité de pouvoir remonter la chaine de fabrication, des années après. iiTab va permettre, en cas de rappel de produit ou de mise en cause suite à un sinistre de vérifier à postériori l’historique de la carte et des composants posés. Il suffit d’interroger la base soit par le numéro de carte ou de lot, soit à partir d’une référence composant en identifiant immédiatement toutes les cartes assemblées avec ce composant ou l’inverse. Avec ii-Tab, Europlacer a rendu l’accès à ces outils d’une simplicité enfantine. Cette tablette permet de visualiser les étapes de la vie d’une carte, de sa fabrication à sa mise à disposition chez le client. Stéphane Huet : La technologie de pose de composants est aujourd’hui très au point, très maitrisée, le niveau technique est très haut. Ce ne sont plus uniquement avec des machines toujours plus rapides que les industriels vont atteindre leurs objectifs de rentabilité, mais aussi en optimisant la préparation des OF, l’analyse de la production, la préparation des changements de séries, etc. Il faut agir sur l’écosystème qui englobe la production. Ce qui va faire gagner de l’argent à nos clients c’est la réduction du temps de préparation des machines, le temps de recherche des composants. Tout l’écosystème logiciel vise à ce que l’ensemble de la chaine de production soit pris en compte dans la recherche de productivité permanente. L’écosystème Europlacer qui regroupe l’iiTab va permettre à différents profils utilisateurs d’optimiser les différentes tâches autour de la production en élargissant le champ d’interaction de la machine sur son environnement. Les Cahiers : Pour certaines petites entreprises, l’achat d’équipements compatibles 4.0 est souvent inaccessible. Chez Europlacer, peut-on acquérir des machines rétrofitées capables de poser des petits composants, comme le 0201 par exemple ? Alain-Michel Ceretti : Nous avons mis en place une politique ambitieuse de rétrofit. La famille iineo, c’est historiquement le produit vedette d’Europlacer, notre blockbuster, qui est commercialisé depuis 2007. La 700e iineo va sortir des ateliers à la fin de l’année. Cette gamme se fabrique plus que jamais, bien sûr avec de nouveaux moteurs, de nouveaux logiciels embarqués et de nouvelles caméras. Nous sommes effectivement sollicités

12 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108


Surface Mount Intelligence

Nouveautés Europlacer. Deux modèles innovants viennent renforcer la gamme de placement atom

europlacer.fr/new

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 13


Dossier Production pour reprendre certaines machines qui ont désormais entre 8 et 13 ans. Les clients nous contactent pour que l’on reprenne ce matériel en le valorisant car souvent il fonctionne encore bien. A contrario les nouveaux acquéreurs potentiels de ces équipements d’occasion s’inquiètent à juste titre des risques d’obsolescence affectant ces machines. Les composants sur la machine, ont un temps de vie de plus en plus court. Dans les années 90, le cycle de vie des composants était de 10 à 15 ans ; aujourd’hui il est de 5 à 8 ans. Nous subissons aussi cette situation. Ainsi, un client à qui on propose une machine qui a 10 ans peut s’inquiéter du risque de ne pas pouvoir remplacer une caméra en panne par une caméra d’origine par exemple, que les coûts de réparation soient prohibitifs, etc... Nous constatons donc une baisse considérable des demandes de machines d’occasion de plus de 8/10 ans chez les brokers du fait de ces incertitudes. La stratégie mise en place par Europlacer est très différente. Elle consiste à alerter nos clients qui possèdent des machines de plus de 10 ans sur les éléments devenant obsolètes afin qu’ils puissent anticiper cette situation. Dans certains cas le client souhaite qu’on lui reprenne sa machine pour passer à une génération plus récente. Dans ce cas nous remettons la machine à niveau avec rétrofit complet uniquement avec des composants récents afin de lui restituer au moins 5 à 7 ans de durée de vie et une performance nominale. Ainsi nos machines d’occasion révisées et rétrofitées sont viables pour une durée significative, parfaitement fonctionnelles et bénéficient d’une garantie d’un an par le constructeur que nous sommes. Les Cahiers : L’industrie a subi plusieurs révolutions mais avec le 4.0, nous assistons à la convergence de la production industrielle avec les technologies de l’information et de la communication. Dans quelle mesure, selon vous, cette dernière révolution va-t-elle transformer le marché ? Alain-Michel Ceretti : L’influence du 4.0 en France et en Europe est majeure, puisque les fonds publics proposés à l’industrie dans son ensemble, sont ciblés sur l’industrie du futur. Le 4.0 est la thématique choisie en France. Les industriels font des demandes d’aide sur des dossiers 4.0 ; donc de ce point de vue-là, les pouvoirs publics en France sont en soutien de cette tendance. Avec l’industrie 4.0, il faut comprendre des machines plus intelligentes qui sont capables de com-

muniquer des données en temps réel, ce qui va permettre à l’utilisateur de pouvoir anticiper, d’être proactif. Une proactivité que le technicien aura sur la fabrication en cours : par exemple au lieu d’annoncer qu’il ne reste plus que 800 composants dans la bobine n°36, la machine annonce que la bobine 36 sera terminée dans 12 minutes. La tablette va aussi prévenir que la production de lots en cours sera terminée dans 1h32’’, et ainsi tout au long de la production. ii-tab dans cet exemple se déploie jusqu’au magasin qui a l‘information de la « liste à servir » pour la production. Les magasiniers deviennent une fonction support de la productivité grâce à ces nouveaux outils. De telles capacités permettent d’anticiper pour raccourcir les temps d’arrêt machine. L’industrie 4.0 permet d’être encore plus efficace, encore moins cher, encore plus rentable. L’influence de l’industrie 4.0 sur le marché va être majeure. Un industriel qui fabrique des équipements qui ne permettent pas la collecte de données dans un format utilisable se marginalisera progressivement. Stéphane Huet : Le 4.0, c’est avant tout de l’automatisation et pas uniquement l’automatisation des taches, mais aussi celle de l’information. Ainsi, pour arriver à une solution d’automatisation totale, il faut en premier lieu passer par une phase de collecte et de traitement des données. C’est l’automatisation totale qui permettra la relocalisation Prenons comme exemple le Japon qui a beaucoup fait sous-traiter en Chine. Au final, ils ont relocalisé sur leur territoire la production électronique parce que le prix d’une machine est le même en France, en Chine ou au Japon. Une fois l’automatisation possible, l’écart de compétitivité est moindre. Quand on a automatisé une usine en y intégrant les données, on a considérablement rationnalisé, les coûts d’exploitation. Ainsi, l’écart de cout entre produire en France ou en Chine devrait se réduire grâce à l’exploitation des données et leur automatisation. C’est une opportunité pour l’industrie occidentale en général et française en particulier. Alain-Michel Ceretti : Tout à fait. Et c’est pour ces raisons que l’Etat s’est pleinement investi pour aider les industriels français à relocaliser, pour créer in fine des emplois et de la valeur dans l’hexagone. Les gains de productivité induits par l’automatisation et le 4.0 devront permettre de réassigner ces gains de productivité dans un objectif de croissance et de développement de l’industrie sur le sol français.

14 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

EUROPLACER Alain-Michel CERETTI +33 (0)2 51 31 03 03 alain-michel.ceretti@europlacer.fr www.europlacer.com


Parce que la défaillance n’est pas une option. Dans votre vie quotidienne, vous dépendez de nombreux produits. La voiture que vous conduisez, l’avion dans lequel vous voyagez ou l’appareil ECG qui contrôle votre cœur. Vous attendez d’eux qu’ils soient d’une fiabilité irréprochable. Tous les produits électroniques ont un circuit imprimé à l’intérieur. À première vue, ils semblent tous identiques. Mais il peut y avoir une multitude de différences entre un PCB de fiabilité normale et élevée. Tout est question de détails et de minutie. Cela commence par le design, la bonne spécification et le choix du bon partenaire de production. A cela s’ajoute la logistique, la précision de livraison et rendre l’ensemble du processus aussi durable que possible. PCB de haute fiabilité. Parce que la défaillance n’est pas une option.

www.ncabgroup.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 15


Dossier Gestion de production 4.0

Quand les technologies de l’information optimisent le processus d’assemblage électronique. Par Dominique LEMIERE, reporter. L’éditeur canadien Cogiscan, distribué en France par Accelonix, se positionne comme le principal fournisseur de solutions de suivi, de traçabilité et de contrôle pour l’industrie de la fabrication électronique;

D

ans la majorité des entreprises, il existe deux types de systèmes informatiques dans les ateliers de production : le système de gestion de l’entreprise composé en général d’un ERP (Enterprise Resource Planning) et d’un programme de GPAO (Gestion de la production assistée par ordinateur) , et le système de supervision assurant le pilotage en temps réel des moyens de production. Le MES (Manufacturing Execution System) est né de l’absence de communication informatique entre ces deux couches fonctionnelles, et il a pour but de combler cette lacune. Mais le MES est très loin de n’être qu’un simple lien entre l’ERP et le contrôle-commande. Il supervise l’exécution des fabrications.

L’ERP : un outil organisationnel pour l’entreprise L’ERP permet de gérer l’entreprise dans sa globalité en intégrant les fonctions d’achats, de ventes, de finances, de stocks et de planification de la production. Toutes les informations de l’ERP proviennent des saisies des collaborateurs ou des autres logiciels mis en place dans l’entreprise (MES, PLM, GPAO). Pour un industriel, l’utilisation d’un ERP n’est pas une finalité en soi puisqu’elle se limite à une utilisation organisationnelle par les services supports et le responsable de production. A la différence du MES, l’ERP agit sur la gestion

Machine de placement

Comptage des composants par rayons X

with

ERP

Stockage dynamique des composants

Table d’entrée matière

16 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

L’ERP et le MES sont complémentaires dans l’échange, l’exploitation et la consolidation des données de production de l’entreprise. Ces deux systèmes partagent un ensemble de données communes sur les équipements de l’entreprise et sur les informations de la production..… mais avec des échelles de temps différentes...


globale de la production et n’a pas la capacité de traiter et collecter en temps réel les données de production nécessaire au pilotage de l’atelier. L’ERP affiche et consolide les informations provenant de l’atelier (opérateur, agent de maintenance) et saisies par le responsable de production (temps de production, quantités réelles, rebuts, contrôle qualité…). Ce processus s’effectue très souvent en fin d’équipe et nécessite un suivi manuel de la production. Les opérateurs ont pour tâche de renseigner (sur papier ou via une borne d’atelier) le nombre de pièces produites, la quantité de rebuts, le temps de production… Ces tâches administratives s’ajoutent aux actions de production et impactent la productivité, le comportement des opérateurs (mécontentement, difficultés et erreurs dans la saisie…) et le temps perdu par les managers pour ressaisir, consolider les informations. Souvent ils disposent des données pertinentes de l’atelier à J+1 voire plus.

Le temps d’accès à l’information et les objectifs attribués à chacun des systèmes sont des points qui les différencient. Connecté aux moyens de production, le logiciel MES gère des données de l’ordre de la milliseconde ou de la seconde, quand le logiciel ERP travaille plutôt à l’heure. Ce dernier se focalisant sur la gestion de production de l’usine et celle de l’entreprise où l’on parlera plutôt de journée ou de semaine. Le logiciel MES, se focalise sur l’usine et l’atelier de production : il fournit la bonne information, à la bonne personne et au bon moment : collecte de données, indicateurs, aides à l’exécution sont de son ressort. Il agit donc sur les indicateurs de performance pour leur mesure, leur calcul, leur analyse en temps réel. Le MES faci-

lite le travail des collaborateurs en proposant des outils intuitifs tels le guidage des opérateurs pour lancer la production ou le support des démarches d’amélioration continue de l’atelier, la planification des tâches de production et de l’exécution des ordres de fabrication. Outre la digitalisation des opérations de production, le MES facilite l’analyse du responsable de production en le libérant des taches devenues superflues comme les saisies Excel, les calculs manuels de temps, ou d’indicateurs. En synthèse, le MES apporte des réponses et des solutions aux questions essentielles qui sont : comment produire plus et moins cher ? Quelle traçabilité maximale puis-je déployer sur l’ensemble des productions ? Comment avoir un suivi de fabrication

Le MES, au cœur même de l’atelier, peut intervenir à chaque étape. Le MES est un système et sa capacité d’interaction dans les différentes fonctions est la clé de son efficacité. Le rôle du MES est l’optimisation de l’outil de production suivant le schéma « Connaître, Analyser, Améliorer ». C’est un logiciel de pilotage de la production : son rôle est de superviser machines et opérateurs en fournissant une traçabilité complète des informations de fabrication. En capitalisant toutes les données de production en temps réel, le MES offre une vue sur les encours et le rendement des ordres de fabrication. Il détient ainsi des indicateurs de performance de production et permet de calculer et suivre le TRS (Taux de rendement synthétique) qui permet d’observer le taux d’utilisation des machines. L’ERP et le MES : partenariat et complémentarité L’ERP et le MES sont donc complémentaires dans l’échange, l’exploitation et la consolidation des données de production de l’entreprise. Ces deux systèmes partagent un ensemble de données communes sur les équipements de l’entreprise (ateliers, lignes, machines, …) et sur les informations de la production (OF, références, gammes d’exécution, modes opératoires, nomenclatures, lots…). … mais avec des échelles de temps différentes Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 17


Dossier Gestion de production 4.0 complet et fiable ? Comment organiser mes équipes ? Où en est la commande de mon client ? Comment gérer la maintenance de mes équipements ? Comment choisir un MES ? L’industriel qui veut s’équiper d’un MES est amené à se poser de nombreuses questions. Comment éviter l’écueil que représente l’achat d’un MES embryonnaire proposé par les fabricants de machines ? Les solutions propriétaires de ces fabricants peuvent piéger leurs clients qui se retrouvent asservis aux seuls équipements d’un constructeur. Laurent LAFILLÉ, responsable de la division Logiciel d’Accelonix, l’admet volontiers : « C’est le côté un peu nébuleux du logiciel qui permet ces mauvaises pratiques. Le résultat en est que lorsque le client demande si telle machine va pouvoir communiquer avec son logiciel, La réponse est automatiquement Oui ! Ce n’est pourtant pas toujours aussi évident, il existe des protocoles propriétaires, des protocoles pour machines de micro électronique, le protocole CFX … Tout une série d’outils qui sont communicants, peutêtre, mais qui ont besoin de s’interfacer avec d’autres logiciels ». « Chez Cogiscan, la connectivité est une priorité, le fondement même d’une solution et d’une usine 4.0. Depuis plus de 20 ans, Cogiscan travaille à la construction et à l’amélioration de son concentrateur de données, brique essentielle pour la réussite d’un projet 4.0. Au sein de ce concentrateur une librairie d’interfaces Machine standards qui grossit au fur et à mesure de l’arrivée de nouveaux moyens de production. ». Choisir une machine compatible avec un univers numérique Si les possibilités de développement d’une solution sont envisageables, les industriels doivent impérativement prendre en compte l’environnement connecté qui va prévaloir dans leurs ateliers. « Quand nos clients pensent à l’intégration de nouvelles machines dans un univers très numérique, ils ont à l’esprit que les performances du moyen sont maintenant constituées des caractéristiques de la machine mais aussi de sa capacité à communiquer. On n’achète pas simplement une machine ! On achète aussi son environnement logiciel et le fait qu’il soit communicant est fondamental. C’est ce qu’on a vu avec les machines de placements de composants ces dernières années : au début il y avait le logiciel de

gestion de la machine. Ensuite les fabricants de machines se sont mis à enrichir l’offre logicielle et ont construit des interfaces de communication avec des systèmes externes. Malheureusement les industriels n’ont pas tous les ressources pour savoir comment s’orienter dans un domaine où ils ne sont pas forcément experts, le périmètre de la communication s’est maintenant agrandi». Dans bon nombre d’ateliers, des machines hétéroclites subsistent avec des protocoles divers. La solution Cogiscan gère ce type d’environnement. Julien KATZ, responsable de la Qualité chez Accelonix, en témoigne : « Nous avons opéré de grosses installations chez Eolane en Estonie sur 6 ou 7 lignes de fabrication. Nous avons installé des adaptateurs pour toutes les machines. La connectivité est le cœur même du métier de Cogiscan ». Un MES pour quels retours sur investissement ? « La traçabilité n’est plus une option » Selon Laurent LAFILLÉ, il y a plusieurs raisons pour lesquelles un client va vouloir mettre en place une traçabilité apportée par le MES : « Il peut avoir un besoin de structuration en interne, souhaite avoir un process tracé pour répondre à certaines exigences de son client. La traçabilité est une chose bien comprise pour l’automobile ; et la généralisation est en route. La traçabilité va permettre de mieux comprendre comment fonctionne l’entreprise et de bien suivre les flux – mais le plus souvent, nous sommes contactés suite à la demande d’un client externe. La deuxième raison, ce sont les certifications qui sont exigées par les clients des sous-traitants, par exemple dans le domaine médical pour qui la traçabilité ce n’est pas une option mais bien une obligation. » « La traçabilité représente également aussi une assurance pour le client. Quand il se produit un problème de malfaçon, il faut aller vérifier « in situ » ce qui s’est passé. La carte coûte chère ! Mais le service autour, souvent plus. Si vous ne faites pas de traçabilité, vous pourriez être contraint de changer 500 pièces, d’un éclairage urbain par exemple… Et cela peut coûter très cher». «On pourrait objecter que la traçabilité n’est pas nouvelle ! Pourtant, si vous demandez à un industriel de vous donner l’historique d’une carte en quelques minutes, c’est un challenge car sans système adéquate les informations sont souvent éparpilléés sur plusieurs moyens,

18 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

plusieurs logiciels... Cogiscan concentre et centralise l’information à un endroit et est capable de le répliquer sur d’autres systèmes. Consolider la traçabilté est extrêmement compliqué sans un outil adapté ». Gaspillage de composants et excédents de stocks Outre cette capacité à collecter, stocker et analyser l’information de traçabilité, entre autres, Cogiscan agit aussi comme gestionnaire de matériel et plus particulièrement de composants.Sa capacité a gérer les emplacements de stockage, intelligent ou pas et à communiquer avec les machines permettent de mettre à jour les consommations de données et donc de connaître son stock en temps réel. Sans cette information, les industriels ont tendance à acheter des composants en surnombre pour pallier à un arrêt de production par manque de matière. Les excédents de stocks, qui sont réels, leur coûtent 1 point de marge par an. Ce qui est énorme, quand on sait que la marge d’un sous-traitant tourne autour de 3 à 4% !. L’outil de traçabilité de la suite Cogiscan est un moyen de valorisation des stocks. Davantage des compétences = avantage commercial En résumé, la brique que représente le 4.0 est devenue un élément fondamental dans cette industrie numérique qui s’érige comme une industrie à part entière. La demande de traçabilité s’avère impérative et conditionne l’obtention de certifications ; devient aussi plus que nécessaire, la capacité de comprendre comment fonctionne l’entreprise pour pouvoir agir sur tous les leviers de la productivité. Ce sont sur ces bases de compétences qu’un industriel pourra se positionner sur un marché très concurrencé, et jeter dans son usine les bases de l’industrie 4.0 - qui seule lui permettra de rester un acteur de ce marché en pleine mutation mais toujours plus exigeant.

ACCELONIX Laurent LAFILLÉ +33 (0)6 89 33 02 14 laurent.laffille@accelonix.fr www.accelonix.fr


Sous le haut patronage de Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République

PRENEZ PART À GI BOOSTER DE RELANCE, LE PROGRAMME ACTEUR DE LA RELANCE INDUSTRIELLE PRÉPAREZ VOTRE VISITE Avec GI PREVIEW, un évènement 100% digital

22/23 JUIN 2021 sur www.global-industrie.com

CONCRÉTISEZ VOS PROJETS Sur GLOBAL INDUSTRIE le grand rendez-vous de l’Industrie en France

06/09

SEPTEMBRE 2021 NOUVEAU

AVEC BASELINE (taille minimale 30mm de côté)

Une marketplace pour accompagner vos projets et rencontrer de nouveaux acteurs toute l’année

www.industrie-online.com

SANS BASELINE (taille minimale 20mm de côté)

VERSION SIMPLIFIEE (utilisée pour les petites tailles)

AIF global-industrie.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 19


Dossier Gestion de production 4.0 RETOUR D’EXPERIENCE : COGISCAN, LE MAGICIEN D’OSE En adoptant la technologie 4.0 de COGISCAN sur ses lignes de production, OSE creuse l’écart avec ses concurrents. « Nous avons toujours su investir intelligemment ». Dans la bouche de Caroline Guérin, chargée du développement des projets, cette phrase résume on ne peut mieux la philosophie d’OSE. L’entreprise de sous-traitance de cartes et d’ensembles électroniques, créée en 1985, emploie une centaine de personnes à Corps, dans l’Isère. Dans ses ateliers opèrent 3 lignes CMS pour la fabrication de moyennes et de grandes séries dédiées principalement à l’industrie scientifique et médicale, les transports, l’informatique, les télécoms et la domotique. Pourquoi installer un MES dans l’entreprise ? Une démarche logique pour OSE, qui en 2019 a lancé son projet « Ose résilience et avenir », qui consiste à renouveler des équipements anciens mais aussi à booster ses capacités de productions robotisées. Ce projet a de plus pu bénéficier d’un financement pour l’Industrie du Futur de la région Auvergne-RhôneAlpes. « Nous avons soumis notre ambition de nous développer dans les technologies du 4.0 qui vont être primordiales pour toutes les entreprises. C’est ainsi que nous sommes entrés en relation

commerciale avec Accelonix, qui distribue la solution de Cogiscan. Notre projet de MES s’est construit avec eux ». « En tout état de cause, nous devions répondre aux exigences, notamment de traçabilité, de nos clients », souffle Caroline Guérin. « Certains d’entre eux, du domaine ferroviaire par exemple, ont de plus en plus de contraintes normatives. Ils exigent une traçabilité supérieure tant dans la précision que dans le suivi, la fabrication, la réparation. Beaucoup d’entre eux ont pour client final la SNCF qui a des normes très précises», exposet-elle. Idem dans le domaine médical, où la traçabilité des dispositifs médicaux est un pré-requis. OSE a obtenu en janvier la certification ISO 13485 relative au système de management de la qualité, où l’entreprise doit démontrer son aptitude à fournir régulièrement ces dispositifs. « Le MES nous a permis, entre autres, d’obtenir cette certification » assure Caroline Guérin. Les dirigeants d’OSE ont donc fort bien compris l’enjeu : la véritable traçabilité commence avec la chaîne d’approvisionnement et se termine à la livraison au client. « C’est l’occasion pour notre entreprise de se démarquer de ses concurrents et d’aller encore plus loin, jusqu’au cœur de la carte. L’ADN d’OSE,

20 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

c’est l’investissement. Ne pas investir amène à perdre des marchés, présents ou futurs » soutient encore Caroline Guérin. Faire le choix d’une solution logicielle polyvalente Le choix d’un MES a été confié au responsable des sytèmes d’information, Jérôme GOBERT. Lequel a procédé avec méthode dans le foisonnement d’offres inégales du marché. «Intellectuellement, nous étions prêts. Nous avions conscience que le marché de l’électronique allait dans cette direction. Avec le travail opéré pour la certification ISO 13485 dès 2019 nous avons compris la nécessité d’évoluer vers de nouveaux outils de gestion de la production. Typiquement pour nous si nous n’avions pas eu cet outil de traçabilité, l’audit ISO aurait été plus complexe. Or, l’auditeur a constaté que nous étions dans une démarche de qualité, de répétabilité, de suivi, ce qui a fait pencher la balance en notre faveur». « J’ai examiné les offres des grands acteurs du marché ; et en premier lieu l’offre de OC2I l’éditeur de notre ERP. Il proposait un add-on permettant de récupérer la traçabilité sur 2 des marques de machines de placement les plus répandues chez leurs clients. Cela ne pouvait pas nous convenir : dans notre atelier, nous possédions une de ces marques mais nous étions à l’époque en négocia-


CRÉATION & FABRICATION DE BOITIERS & HABILLAGES PLASTIQUE SUR-MESURE POUR VOS PETITES ET MOYENNES SÉRIES

�’�������n�� �� ����i�� �� �e� ����nt� f�n� �� n�u� ���� p���n���� �°1 v�u� �i� M�r�� !

Vos pièces plastique ne nécessitent pas forcément un outillage

Confiez-nous votre projet !

www.revoluplast.com Tél. : +33 (0)2 37 33 69 7021 Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 -


Dossier Gestion de production 4.0 tion pour acheter de nouvelles machines très hautes cadences et nous n’aurions pas pu exploiter cet add-on. C’était aussi un facteur contraignant pour l’avenir. Il a donc fallu trouver un logiciel qui soit vraiment multimarques, et celui de Cogiscan s’est nettement détaché du lot. La polyvalence de leur solution, sa neutralité au regard des équipements de production entrant dans la boucle de connectivité, les capacités de suivi, de traçabilité et de contrôle (TTC) - ont été des éléments forts pour notre décision finale. Depuis, OC2I et Cogiscan travaillent de concert pour fournir une solution clé en main permettant d’interfacer les deux logiciels. Cogiscan dispose des connecteurs pour tout le matériel que nous possédons actuellement ou que nous serions susceptible d’acquérir dans un avenir proche. C’est ce qui a motivé notre choix, renforcé encore par les 20 ans d’expérience à leur actif. On a tout de suite été convaincus que c’était le partenaire avec lequel nous voulions travailler. ». Dans la pratique, nous avons ajouté certaines options sur nos matériels actuels pour qu’ils deviennent communicants avec Cogiscan.  Une solution évolutive basée sur des modules L’architecture par module de la solution Cogiscan est particulièrement appréciée : « le premier pas consiste à installer une traçabilité hyper solide sur les lignes CMS, et dans un second temps étendre la solution au contrôle process, à l’atelier de réparation, etc. Dans nos ateliers, nous en sommes au franchissement de la dernière étape de l’installation. Ensuite,

nous pourrons à notre gré et selon notre timing empiler les options pour arriver à une solution complète ». Expertise et réactivité du soutien Jérôme GOBERT a été amené a travailler directement avec le Canada pour obtenir plusieurs patchs permettant de rendre compatible certaines machines récalcitrantes. « Leur capacité en termes de développement logiciel m’a impressionné. Ce sont de vrais développeurs, et si l’on souhaite un développement spécifique, ils répondent présent : un gros éditeur ERP par exemple, ne vous rendra jamais ce service, sauf attendre très longtemps et payer très cher. Avec Cogiscan, nous sommes en contact avec une structure, légère et très réactive qui se dévoue pour satisfaire ses clients. C’est un aspect qui compte énormément». Qu’est ce qui a changé dans le fonctionnement d’OSE avec la mise en place du MES Cogiscan ? La réponse du RSI est nette : « Cela change tout. Le plus long dans le déploiement a été de revoir notre façon de travailler. Globalement, dans notre ancien mode de fonctionnement, nous recevions des composants d’un même lot fabricant : donc nous pouvions avoir 10 bobines d’un même lot ; maintenant nous avons un numéro unique pour chaque bobine. Autant dire qu’on colle davantage d’étiquettes ! Dès que nous recevons un conditionnement, nous collons une étiquette. Ensuite nous la photographions sur une table d’initialisation matière, c’est pour elle le début de sa vie dans nos stocks et sur nos lignes de production. En cas de problème nous sommes

toujours capables de nous référer à la photo ou aux informations captées par lecture des codes barres présents sur les étiquettes du fournisseur ou du fabricant. Auparavant nous ne connaissions que le lot fabricant. Nous pouvions l’identifier, mais ça ne permettait pas d’aller très loin dans les enquêtes de traçabilité. Les cartes sont identifiées par gravage au laser, avec un code unique. Il est possible d’identifier avec exactitude quel composant a été posé, et sur quelle carte. J’ai un exemple à l’esprit : un client m’appelle et me dit « j’ai la carte gravée X avec un condensateur défectueux, sur tel repère ». Grâce au logiciel Cogiscan nous avons identifié l’UID (conditionnement unique). Nous avions instantanément les informations : sur quelle carte ce condensateur était monté, éventuellement quels autres clients étaient impactés, et ainsi les prévenir. Une gestion rationnelle des composants = des délais respectés Dans tous les ateliers de sous-traitance, la gestion des composants est une problématique à laquelle les industriels sont souvent contraints, faute de temps, faute d’outils réellement adaptés, de répondre avec un succès mitigé. Dans le projet voulu par OSE, à chaque fin de production les conditionnements sont comptés par un système à rayons X au conditionnement (UID)  « L’avantage de recompter - et d’avoir des stocks justes permet d’éviter des situations telle que celle de l’opérateur qui a préparé sa machine et qui, au dernier moment, s’aperçoit qu’il lui manque 10 composants pour terminer sa fabrication » ajoute Jérôme GOBERT, « Un calcul des besoins est réalisé chaque semaine ; pour les clients c’est l’assurance du respect des délais ». Management : réorganiser les flux de production Catherine DUBELLOY est responsable QSE. C’est elle qui planifie et pilote le système management qualité/environnement. Son rôle est de réorganiser les tâches de l’atelier autour des nouvelles procédures inhérentes au 4.0. « Le 4.0 est un facteur d’amélioration puissant. Et pour ne pas donner de travail supplémentaire aux personnes en production, aux opérationnels, nous avons été amenés à réorganiser notre flux de production. »

22 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108


®

Training Center

« Sur ce type de projet, la difficulté n’est pas seulement d’installer un logiciel ni de mettre des passerelles entre les logiciels. Il y a aussi un gros travail humain. Quand vous dites aux collaborateurs du magasin qu’on ne gère plus à la bobine mais qu’on va tout ré-étiqueter, ce n’est pas pareil ! Il y a un effort à fournir au début. Le plus difficile étant de travailler sur le fond pour avoir des choses simples à utiliser ! En réalité, les choses simples sont toujours complexes à concevoir, à mettre en place. Avec l’installation du logiciel Cogiscan, il a fallu réécrire les process métier. ». « Du point de vue de la sécurité, une gestion informatique nous aide à être beaucoup plus rigoureux. Mais ce que nous avons voulu chez OSE, c’est trouver l’équilibre entre la traçabilité et la rigueur, de manière à ce que l’on puisse continuer à produire, avec la flexibilité qui est le propre du métier de sous-traitant : fabriquer beaucoup de produits différents, avec des exigences différentes ». « Avec la technologie 4.0, nous allons continuer à monter en gamme » Aujourd’hui, l’entreprise est en pleine mutation technologique. Mais tant Pascal GUERIN, dirigeant de Ose que sa fille Caroline, n’entendent pas en rester là : « Notre souhait à OSE est de continuer à investir pas à pas, maitriser l’équipement et la partie software, monter en gamme et en compétences pour exceller dans nos processus de fabrication. Nous voulons, nous sommes prêts à gagner des marchés, des nouveaux produits, des nouvelles cartes avec de nombreux composants. C’est ce qui nous permettra de réaliser des marges plus importantes : c’est sur la complexité de la carte que réside la valeur ajoutée. »

«L’ÉTAT DE L’ART ET LA MAÎTRISE DES PROCÉDÉS»

®

Authorized Distributor

Pb

Pb

www.iftec.fr

CENTRE DE RESSOURCES ET DE FORMATION SUR LES PROCEDES DE FABRICATION DES CARTES ÉLECTRONIQUES : Conception, Circuits imprimés, Brasage des composants, Câblage filaire, Certifications IPC

Décret Qualité Formation : IFTEC éligible Datadock

Z FORMATION CONTINUE Z CERTIFICATIONS IPC Z TRAVAUX D’EXPERTISE Z VENTE NORMES IPC

FORMATIONS À DISTANCE Nº 101D Les cartes électroniques - Présentations des procédés par vidéo Nº 07D Contrôle des circuits imprimés nus selon ipc-a-600 - Visuel et coupes micrographiques Nº 18D Contrôle visuel des cartes électroniques Alliages avec plomb ou sans plomb rohs ... Mais aussi les re-certifications iPc de sPécialiste (cis), de forMateur (cit) et les challenges ! RETROUVEZ TOUTES NOS FORMATIONS SUR

www.iftec.fr

OSE Carilne GUERIN +33(0)4 76 30 04 93 c.guerin@ose.fr www.ose.fr IFTEC - 33 rue Ravon - 92340 Bourg-la-Reine - France - tél.: +33 (0)1 45 47 02 00 - iftec@iftec.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 23


Dossier Des entreprises, des femmes et des hommes

Des entreprises, des femmes et des hommes

Par Louis GILDAS, reporter.

L’accroissement de la numérisation échanges, effet direct de la mise en œuvre des principes directeurs de l’Usine du Futur, ainsi que le confinement sanitaire et le télétravail peuvent laisser penser que les échanges interentreprises sont sur la voie de la déshumanisation. C’est oublier que le moteur principal de toute entreprise reste les femmes et les hommes qui ont concouru à sa création et qui œuvrent à son développement, son rayonnement et sa longévité. Deux entreprises de la filière électronique, FCtronic et CIF illustrent cette dualité, s’inscrire dans le mouvement de l’Usine du Futur et maintenir un faisceau relationnel dynamique et durable, tant en interne qu’avec leurs clients et fournisseurs.

FCtronic : le mouton à cinq pattes. Il arrive que l’on rencontre dans le monde fabuleux de la sous-traitance électronique, de ces moutons à cinq pattes capables de proposer des services que l’on croyait disparus, depuis belle lurette du paysage industriel français. C’est bien le cas de FCtronic, née voici 12 ans, dans une petite commune de Franche-Comté. FCtronic réalise des prototypes, répare les cartes, fabrique des cartes et des sous-ensembles. FCtronic assure également, en contrat de sous-traitance, un service SAV pour l’électronique de puissance. FCtronic ou Franche-Comté électronique, est dirigée par Yannick Faivre, un jeune chef d’entreprise de 44 ans, nous sommes allés à sa rencontre. Les Cahiers : Monsieur Faivre présenteznous FCtronic Yannick Faivre : FCtronic est une TPE de trois personnes, créée en 2009 sur un concept d’accompagnement globale. Nous allons de la conception à la fabrication, nous réparons les cartes et nous assu-

rons aussi leur recyclage. Nous assurons également, la mises aux normes pour des prototypes en vue de leur homologation. Nous sommes un mouton à cinq pattes c’est ce qui fait notre singularité. Nos clients viennent aussi bien du médical que de l’automobile ou encore de l’aéro-

nautique. Nous ne travaillons pas directement avec les clients. En général nous sommes des fournisseurs de deuxième ou troisième rang. Nous assurons aussi le SAV France de Mercura, fabricant et fournisseur de tous les matériels visuels des véhicules prioritaires, police, gendarmerie, douanes, pompiers etc. Nous intervenons en réparation et customisation. Les Cahiers : Vous êtes une société de trois personnes comment arrivez-vous à être présent sur autant de secteurs ? Yannick Faivre : C’est pour cela, qu’il y a dix mois, nous avons recruté un nouveau salarié et nous avons en projet une autre embauche dans les mois à venir. Par ailleurs afin d’améliorer notre qualité de service et notre réactivité, nous venons d’investir dans une ligne d’assemblage CMS Kayo grâce à une aide de l’Etat au titre de «Industrie du futur». C’est un pari sur l’avenir et sur le redémarrage. Nous avons profité de la crise pour nous remettre en question. Ainsi nous venons d’obtenir la certification ISO 9001, ce qui prouve que nous sommes confiants dans l’après crise. En intégrant le programme d’aide national «Industrie du Futur» pour lequel nous avons été retenu. Pourtant, en sous-traitance industrielle, lorsque

24 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108


l’an dernier la crise est arrivée, nous avons subi un recul de l’ordre de 30 %. Ce recul a été largement compensé par l’ouverture d’une plateforme de vente en ligne pour particuliers. On peut penser qu’il y a eu une prise de conscience chez les consommateurs, peut-être provoquée par une baisse de pouvoir d’achat dûe aux mesures de chômage partiel. Il se peut que les ménages se soient posés la question de faire réparer plutôt que d’acheter du neuf mais le respect de l’environnement a dû aussi entrer en ligne de compte. Tout est-il que cela est bénéfique pour FCtronic où l’on nous demande de réparer les matériels plutôt que d’acheter du neuf. Les Cahiers : En pratique comment cela se passe, ce sont les particuliers qui se dépannent eux même ? Yannick Faivre : Non les particuliers ne réparent pas. Ils nous expédient leurs cartes électroniques défaillantes. Nous faisons un diagnostic, un devis et dans le cas où il est accepté nous réparons. Le client se charge alors de remettre son appareil en route. Il s’agit le plus souvent de portails automatiques. Nous avons créé deux sites de vente en ligne. Le premier est sav-motostar.com. MOTOSTAR est un fabricant français de portails et portes de garage automatisés, aujourd’hui disparu. Nous avons retrouvé des stocks proposant des pièces détachées, ou des équivalences et nous faisons aussi fabriquer certaines pièces en local par des façonniers se situant dans notre aire géographique. Le second site de vente concerne CAME, leader mondial du portail automatique. C’était un de nos plus gros clients lorsqu’il y a deux ans il a abandonné son activité de réparation et nous l’avons reprise et créé sav-came.com. Les Cahiers : Comment les industriels arrivent-ils jusqu’à vous ?  Yannick Faivre : Ils arrivent de trois façons. Nous exposons à Micronora où nous faisons un peu de commercial et le bouche à oreille marche très bien dans notre milieu. Nous faisons aussi des recherches sur internet. Nous proposons une prestation en panier garni à des bureaux d’études travaillant pour l’automobile. Ils nous fournissent les composants, nous les assemblons selon leurs directives et nous testons le matériel fini. Nous proposons également une prestation soustraitance. Dans 80 % des cas nous faisons une proposition commerciale et nous

achetons la totalité des composants. Les Cahiers : Mouton à cinq pattes assurément mais quel est votre cheval de bataille, en plus de votre technicité quel plus apportez-vous à vos clients ? Yannick Faivre : Nous apportons aux porteurs de projets, aux bureaux d’études, aux start-ups que nous accompagnons, notre expérience du service après-vente. Avec le temps nous avons appris à identifier les failles des systèmes électroniques. Nous constatons tous les jours les faiblesses des produits assemblés. Par exemples pour ce qui concerne les portails qui sont exposés aux écarts de température, à l’humidité, aux insectes, nous travaillons sur un accompagnement global. Nous mettons notre expérience aux services de nos clients afin de reconcevoir des systèmes durables et réparables. Nous nous battons contre l’obsolescence programmée. Nous sommes reconnus comme une entreprise adepte de la responsabilité sociétale ou RSE. Nous prônons la réparabilité contre l’obsolescence programmée. Le respect des matières. Par exemple on ne dévernit pas l’ensemble d’une carte pour la réparer. Dans ce cas précis nous utilisons un microbillage pour dévernir les composants défectueux et nous revernissons la zone une fois réparée. Cela évite d’être exposé à des produits toxiques et cela évite le gaspillage de matière première. C’est la meilleure façon de travailler sans sacrifier la qualité. C’est du bon sens paysan ! Les Cahiers : M. Faivre qui êtes-vous, vraiment ? Yannick Faivre : Je suis à l’origine un technicien en électronique. J’ai été formé à Besançon, j’ai obtenu un CAP, un BEP, un BAC électronique, diplômes qui aujourd’hui n’existent plus. A mon petit niveau je me bats pour faire revenir l’électronique analogique dans la formation initiale. Aujourd’hui tout le monde parle de numérique, mais sans savoir que le numérique ne peut exister sans l’électronique. Et curieusement dans les écoles, seul le numérique est enseigné. A Besançon nous sommes une niche micro technique où l’électronique n’est pas une priorité. Nous avons très peu de formations électroniques analogiques mais nous avons de très bonnes écoles d’ingénieurs. Je me suis aussi diversifié en obtenant à Saint Louis un BTS photonique*. Puis j’ai travaillé dans la logistique ou encore dans l’injection plastique et en 2009 avec deux autres associés nous avons créé en pépinière d’entreprises NFelec à Besançon. En 2014 nous avons déménagé à Grandfontaine

à 13 kilomètres de Besançon et nous sommes devenus FCtronic. Toujours en 2014 tout en étant en activité dans mon entreprise, j’ai intégré l’Ecole des managers. J’ai obtenu en 2015 un diplôme d’Etat de Chef d’entreprise développeur de PME. Pour conclure Yannick Faivre est aussi passionné de compétition motocycliste et FCtronic sponsorise BOSSTEAM une équipe amateur qui court les 24 h du Mans et le Bol d’Or. Elle est aussi inscrite dans différentes épreuves du championnat du monde amateur. Au sein de l’équipe M. Faivre est assistant mécanicien et son épouse est chronométreuse. Et lorsque que Yannick Faivre court les circuits avec son équipe quid de FCtronic ? « J’ai un associé et un collaborateur de qualité, sur lesquels je peux compter. Nous appliquons à FCtronic un management délégatif. Je responsabilise mes collaborateurs et mes partenaires et ça marche très bien. Avec BOSSTEAM nous sommes partenaires d’une association E-mecasports où nous travaillons actuellement sur le projet d’un side-car de compétition électrique ». *La photonique est la branche de la physique concernant l’étude et la fabrication de composants permettant la génération, la transmission, le traitement (modulation, amplification) ou la conversion de signaux optiques.

FCtronic Yannick FAIVRE 03 81 51 06 87 yfaivre@fctronic.com www.fctronic.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 25


Dossier Des entreprises, des femmes et des hommes

Le Circuit Imprimé Français chasse en meute ! Le Circuit Imprimé Français, plus connu sous l’acronyme C.I.F, laisse penser qu’il s’agit là d’une entreprise spécialisée dans la fabrication de circuits imprimés. Et bien non ce n’est pas ça ! En réalité C.I.F fabrique et commercialise des équipements nécessaires à la fabrication des PCB. Les clients de C.I.F sont : l’enseignement supérieur, les labos de recherches, les fablab publics ou privés, les industries mais aussi la police et les forces armées. C.I.F est une petite société aux multiples talents.

Comme pour toutes les bonnes histoires il est préférable de commencer par il était une fois. Ecoutons Philippe Albrieux, le président du C.I.F. Un homme passionnant à l’itinéraire pour le moins déroutant.

Les Cahiers : Philippe Albrieux raconteznous cette l’histoire de C.I.F. Philippe Albrieux : « L’histoire remonte à 1979. A l’époque mon ancien associé fait appel à un publicitaire, qui lui dit si tu vends des équipements pour la fabrication de circuits imprimés le mieux est de t’appeler Circuit Imprimé... puis on ajoute Français pour le côté cocardier du moment. A l’origine, la société ne vendait que des équipements propres à la réalisation de circuits imprimés pour prototypes ou toutes petites séries. Les clients venaient du hobby, cela se faisait pas mal, l’électronique avait la cote à l’époque. Il y avait aussi les laboratoires, les bureaux d’études de l’Education nationale, on équipait les lycées, les facs et même les collèges. C’était un temps où l’on enseignait l’électronique au collège. Un temps où on pouvait utiliser des produits interdits aujourd’hui. C.I.F vendait tout le matériel nécessaire - machines à graver, étameuses, etc. pour réaliser une carte électronique. Puis les temps changent et l’entreprise aussi. « Nous nous sommes alors adressés à une clientèle d’industriels spécialisés

dans les petites productions. Les Cahiers : Vous étiez donc importateurs de matériels ? Philippe Albrieux : « Ah non ! Depuis l’origine nous sommes un fabriquant français. Tous nos équipements sortent de nos usines de Buc ou de Dourdan, et des usines de nos sous-traitants. Mais pour revenir en arrière, en 1995 je crée la société ATHELEC qui distribue des équipements, des produits et des services pour la partie assemblage. La clientèle était essentiellement l’industrie en France et à l’étranger. A la création d’ATHELEC je suis allé voir Bernard Andriot, alors gérant de C.I.F pour lui proposer de distribuer ses productions à l’export. Cela a si bien marché qu’en 2000 nous avons fusionné C.I.F et ATHELEC pour gagner encore en efficacité » Aujourd’hui C.I.F est capable de fournir tous les équipements, les produits, les accessoires et les services pour la réalisation d’une carte électronique, de sa conception à sa mise en œuvre avec placement des composants, brasage jusqu’à la réalisation finale. Les clients sont l’éducation, la distribution, l’industrie et l’export. « De 2000 à 2018 le nouveau C.I.F est fabricant et distributeur de produits accessoires et services. En 2019 nous avons décidé de créer deux divisions C.I.F Lab - c’est le C.I.F, canal historique, et C.I.F Prod où nous avons intégré les équipements de sérigraphie, les fours de brasage, l’inspection optique (Aoi), la découpe laser et les machines Kayo (machines pour l’assemblage des CMS). Aujourd’hui 65 % des produits distribués par CIF Prod sont de fabrication française » avance Philippe Albrieux. Nous avons galéré pour trouver un industriel chinois Les 35 % restant sont représentés par deux fabricants chinois pour les cartes principales et un Hongrois pour la partie optique. En ce qui concerne les machines Kayo fabriquées en Chine, Philippe

26 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

Albrieux précise « certaines machines sont transformées à plus de 40 % par nos soins si bien que les douanes estiment qu’elles sont made in France. Nous avons galéré pour trouver un industriel chinois capable, avec une réactivité et une rapidité satisfaisante, de fabriquer des produits de qualité. Les machines Kayo sont commercialisées par deux distributeurs en Europe. C.I.F est distributeur pour 24 pays, en gros l’Europe de l’Ouest. L’autre distributeur est Russe. Il a en charge l’Europe de l’Est, surtout les pays de la C.E.I (Communauté des Etats Indépendants). En revanche certains pays de l’ancien bloc de l’Est comme la Roumanie ou la République Tchèque sont du ressort de C.I.F. Tous les produits qui arrivent de Chine, à l’exception de ceux destinés au marché russe, sont contrôlés par nos soins. Nous faisons éventuellement des modifications selon les souhaits des clients, nous réalisons les tests, nous remettons en caisse, nous assurons l’expédition vers nos clients directs. Nous exécutons les mêmes opérations pour des clients de l’importateur russe. Nous approvisionnons plus de 50 pays. Ce n’est pas uniquement une distribution classique, il y a un vrai partenariat. On ne ment pas sur l’origine des machines mais nous indiquons aussi France et CE. En effet sur certains produits nous faisons une transformation telle qu’ils sont totalement C.I.F. » Pour ce qui en est des produits purement C.I.F ils sont fabriqués à Dourdan et à Buc, dans les Yvelines. « Sur place à Buc nous fabriquons des systèmes de filtration, les machines de prototypage rapide pour PCB et les transformations de machines. Nous aimerions bien nous agrandir pour produire sur place d’autres machines » révèle Ph. Albrieux. Chasser en meute Aujourd’hui C.I.F compte 10 salariés « c’est un effectif modeste mais nous chassons en meute » s’amuse M. Albrieux. La meute c’est l’usine de Dourdan, où sont fabriquées les machines. C’est aussi


Vos besoins, nos expertises pour l’électronique du futur Parce que les besoins d’hier ne sont pas les besoins de demain, notre équipe accompagne nos clients au quotidien pour améliorer la production et le test de cartes électroniques. L’accent est mis depuis toujours sur l’innovation pour soutenir les mutations technologiques avec une offre d’équipements et de services adaptés à chaque étape du process.

OMRON VT-S730-H AOI 3D jusqu’à deux fois plus rapide grâce à ses 2 projecteurs moirés associés à la technologie de traitement d’image. seica@seica.fr www.seica.fr Test - Assemblage - Automatisation - Usine Connectée - Impression 3D

nous suivre Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 27


Dossier Des entreprises, des femmes et des hommes Les Cahiers : Et la vie sous la pandémie, elle est comment chez C.I.F ?

l’I.F.T.E.C, créé en 1967 par le père de Philippe Albrieux, et aujourd’hui dirigé par son frère à Bourg la Reine, « Si nous avons des clients qui se lancent dans la fabrication, sans formation ils vont au casse-pipe. Nous leur conseillons alors, de se former avec I.F.T.E.C. Mais s’ils souhaitent travailler avec un autre institut libre à eux ». Tous les partenaires de C.I.F sont indépendants et ont par ailleurs leurs propres clients « ces sociétés sont autonomes, elles ne sont pas nos filiales. » Les Cahiers : Et vous avez cette troisième division qui est la boutique en ligne Philippe Albrieux : « Cette boutique en ligne marche de mieux en mieux du fait que la distribution classique en France fonctionne de moins en moins bien. Ce qui se passe actuellement dans l’électronique professionnelle, c’est ce qui est advenu dans le grand public. Les acheteurs vont voir les équipements sur les salons, ils regardent les prix et consultent ensuite l’internet où ils achètent le produit le moins cher, censé rendre le même service. Les grands distributeurs Darty et compagnie sont en mauvaise santé, face à eux il y a Amazon et leur service technique est aux abonnés absents, c’est un désert technique. Avec certains clients professionnels nous passons nos journées à leur expliquer ce qu’est un alliage ou une crème à braser. » Nous restons sans voix lorsque que l’on apprend qu’un incubateur de Polytechnique ne connait pas les définitions de base d’un circuit imprimé. C.I.F a donc renforcé son activité de services avec par exemple un stock de pièces détachées. « Si en Lettonie ou en Roumanie on nous demande un arbre de convoyeur pour un four de huit ou dix zones nous sommes capables de leur expédier et nous leur fournissons aussi les renseignements correspondant au cahier des charges, en direct, sans boite vocale. Aucune commande n’est enregistrée sans cahier des charges. Nous nous renseignons aussi sur la logistique, par exemple savoir si le client, à réception de la marchandise, possède un transpalette ! Il est vrai que sans le service, en ces époques difficiles, nous serions déjà morts. »

Philippe Albrieux : « La première période de la Covid, en 2020, s’est très bien passée : en 6 mois nous avons réalisé notre chiffre d’affaires de l’année. Mais depuis janvier 2021 tout est complètement bloqué et là nous dérouillons. Toutes les sociétés attendent, qui le budget, qui la subvention, qui le prêt. Alors nous avons profité du temps disponible pour mettre les bouchées doubles sur des projets concrets. Nous avons développé une toute nouvelle machine de brasage par phase vapeur sur nos fonds propres, pour être meilleurs que nos concurrents notamment allemands. Nous profitons aussi de ne pas pourvoir bouger pour réorganiser principalement notre site internet et l’organisation commerciale. » Nous n’arrivons pas à embaucher Le nouveau site internet est maintenant opérationnel afin d’être plus réactif. Ainsi, en ligne, nous proposons une ligne de production, installation comprise, en location ou vente traditionnelle, ou encore en leasing en partenariat avec une société spécialisée. Nous proposons également des contrats de maintenance et d’assistance technique en présentiel comme en distanciel. « A l’international, nous avons le même type de clients qu’en France, l’armée, la police... pour des petites séries. Aux Etats-Unis nous travaillons avec différents clients comme les universités ou IBM et même la NASA. Au Mexique C.I.F a également équipé tous les IUT du pays. On reste sans voix face à cette petite entreprise qui, pour reprendre la formule de Philippe Albrieux, chasse en meute. Reste un problème pas le moindre, celui des compétences qui ne courent pas les rues. « Nous avons déposé à maintes reprises des annonces à Pôle Emploi. Nous n’avons aucune candidature. » Pour s’en sortir Philippe Albrieux et C.I.F s’associe avec le SNESE, ACSIEL, l’IPC, avec Alliance Didactique le syndicat des entreprises qui conçoivent et commercialisent des équipements pédagogiques à destination des établissements d’enseignement. « Avec ces partenaires nous obtenons des missions à l’export pour des clients prestigieux comme Leica ». Philippe Albrieux, un itinéraire professionnel loin d’être ordinaire Il est en effet titulaire d’un DEA de climatologie et océanographie, domaine à première vue assez éloigné de l’électronique. Mais il y a une malice « l’électronique je suis tombé dedans lorsque j’étais petit.

28 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

Mon père a été à l’origine de l’introduction du circuit imprimé en France. A l’origine il est ingénieur aéronautique, il part en mission aux Etats-Unis et découvre le circuit imprimé. Tout de suite, il comprend que c’est l’avenir. Lorsqu’il revient en France, il crée une entreprise de fabrication de circuits imprimés. » Au bout d’un certain temps les associés se séparent et... « mon père fonde alors plusieurs sociétés toujours dans le domaine du circuit imprimé. Cela représentait l’équivalent de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires. » A cette époque, pendant les vacances de Pâques, se tenait Porte de Versailles à Paris, un salon des composants électroniques « le salon durait 15 jours, et j’y gagnais mon argent de poche en fabricant des circuits imprimés à longueur de journée. Voyez, disait mon père, si un enfant peut le faire, tout le monde peut y arriver. Puis j’ai fait tous les stages de formation IFTEC. Ado j’ accompagnais mon père dans ses déplacements à l’étranger. C’est ainsi que j’ai appris le métier. » Parallèlement Philippe Albrieux entame des études de géographie et de climatologie tropicale à Dijon, études qu’il terminera à la Sorbonne en 1987 où il obtient un DEA. « En 1987, tout le monde se moque de la climatologie satellitaire et je ne trouve pas de travail. En climatologie satellitaire, je suis major de promo mais je suis aussi sorti le dernier. J’étais le seul diplômé de France. En effet en dernière année je travaillais pour le CNRS en vacataire. Mon projet était de monter des fermes marines.» Le marché de l’emploi en climatologie, en océanographie n’était pas alors au mieux de sa forme. Philippe Albrieux décide alors de se tourner vers ses premières amours, l’électronique et bientôt arrivera C.I.F. C.I.F. – Circuit Imprimé Français Philippe ALBRIEUX 01 39 66 96 83 dir@cif.fr www.cif.fr


Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 29


Dossier Sérigraphie

Eiffage Energie Systèmes - Electronique : l’exigence de la qualité ! Par Kurtz Holding GmbH & Co. Beteiligungs KG. C’est au milieu des années 80, qu’Eiffage, un des majors du BTP européen, (18Mds d’€ de CA – 72500p) crée à Verquin, son département électronique, pour répondre aux besoins de ses clients. Bénéficiant d’un soutien sans faille du groupe, l’activité prend rapidement son envol pour devenir en quelques années, un acteur reconnu du marché de la sous-traitance électronique. Dans le même temps, l’activité se pérennise au sein de la branche énergie du groupe et devient filiale sous le nom de EES-E. Eiffage Energie Systèmes – Electronique. EES-E fabrique les produits de ses clients et intervient depuis l’aide à la conception et l’industrialisation de produits, jusqu’à l’intégration d’ensembles complets et leur maintenance en assurant le SAV.

C

Certifié des normes ISO 9001-14001-5001 et 13485, EES-E dispose d’un personnel formé et certifié au standard IPC lui permettant de s’adresser avec succès aux marchés de l’énergie, des transports, du lighting, du médical, du wireless /IOT et de l’industrie. Aujourd’hui EES-E c’est 5 600m² d’ateliers, environ 100 personnes, 15 000 références articles gérées au quotidien, un parc machine à la pointe de la

technologie qui a été entièrement renouvelé ces dernières années, une gestion de production totalement informatisée, un CA d’environ 20M€, un portefeuille d’environ 70 clients et un relationnel fort avec plusieurs bureaux d’études. La fabrication de cartes Une relation commerciale de longue date existe entre Ersa et EES-E. Cela fait maintenant plus de 25 ans que les deux entreprises travaillent ensemble. D’une première

machine à braser EWS500 en 1994 à un parc constitué de 3 machines de brasage à la vague et 2 machines de brasage sélectif, installées en France à Verquin et à Casablanca où EES-E a un atelier de production en partenariat avec un acteur local. La sérigraphie avec SPI intégrée La taille des composants montés se miniaturisant, EES-E a décidé qu’il fallait renouveler et étoffer une partie de son parc

Salariés d’Eiffage réglant la machine de sérigraphie VERSAPRINT 2 Ultra3

30 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

En plus du système intégré d’inspection en 3D de la pâte à braser, l’équipe française a été impressionnée par la simplicité de la manipulation, de la programmation de la VERSAPRINT 2, ainsi que par sa qualité de fabrication et son positionnement tarifaire....


C´est de la bombe! L´AOI 3D au meilleur prix, Made in Germany! La nouvelle série 3D XE!

M12-POWER Connecteurs avec M12 x 1 verrouillage à vis 630 V AC / 63 V DC jusqu‘à 16 A 3 et 4 contacts Codage S et T surmoulés sur câble Raccordement-Ø 1,5 mm²/2,5 mm² Type de protection IP67

www.binder-connector.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 31


Dossier Sérigraphie

Emmanuel Touzot, Responsable de Production, chez Eiffage depuis 1992.

machine. deux cibles principales : la sérigraphie et la SPI (Solder Paste Inspection). Profitant du salon Productronica, EES-E a pu rencontrer l’ensemble des acteurs du secteur. « Nous avions évidemment besoin d’une sérigraphieuse de haute qualité et de grande précision car nous produisons un grand nombre de cartes différentes dans des formats très variables et avec des composants de toutes tailles.

Nous avions aussi besoin d’un distributeur de colle pour les composants volumineux et denses des deux côtés », explique Emmanuel Touzot, Responsable de Production. L’offre complète d’Ersa associée à une unité de dépose de colle rapide et précise et d’une SPI intégrée a séduit l’équipe technique. Restait à la convaincre du positionnement d’Ersa sur le marché de la sérigraphie.

Fonctionnement continu chez Eiffage : deux machines de brasage sélectif Ersa, ici la VERSAFLOW 3/45.

32 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

« Nous sommes allés évaluer la machine directement dans le Centre d’Essais d’Ersa à Wertheim en Allemagne parce que nous savions par expérience qu’Ersa fabriquait déjà de très bons systèmes de brasage. Alors pourquoi pas une machine de sérigraphie. Nous avons testé la sérigraphieuse Ersa VERSAPRINT 2 avec tous les scénarios possibles. Nous voulions tester la vitesse du distributeur de colle en conditions réelles et étions aussi extrêmement intéressés par la SPI intégrée », indique Emmanuel Touzot. Selon le Responsable de Production, 70% des défauts des cartes électroniques sont dus au process de sérigraphie. En plus du système intégré d’inspection en 3D de la pâte à braser, l’équipe française a été impressionnée par la simplicité de la manipulation, de la programmation de la VERSAPRINT 2, ainsi que par sa qualité de fabrication et son positionnement tarifaire. Initialement, il était prévu de n’acheter qu’un seul équipement. Convaincue, l’équipe d’EES-E a défendu le projet d’équiper ses 2 lignes CMS pour standardiser et offrir ainsi le même niveau de qualité et d’expertise. EES-E a donc finalement opté pour l’investissement de deux machines. Le choix s’est porté sur la version la plus évoluée, la VERSAPRINT 2 Ultra3.


Brasage sélectif ? Ersa ! Leader mondial. Techniquement optimal. Concept modulaire. Toujours approprié. Unité de production électronique avec un système de brasage sélectif pour une qualité optimale

« Nous disposons aujourd’hui de deux véritables machines polyvalentes : distributeur de colle, SPI intégrée, clampage latéral qui permet de passer des cartes sans bord technique, assistance au placement des chandelles, etc. Cette machine est également nativement construite pour l‘usine 4.0, venant renforcer notre traçabilité, axe fort de notre stratégie.», conclut Emmanuel Touzot.

Ersa VERSAPRINT 2 – les points forts : - la seule machine sur le marché avec une inspection à 100% en 3D intégrée - configuration de la machine et du programme ultra-rapide - surface de sérigraphie jusqu’à 680 x 500 mm - rentabilité maximale grâce aux fonctionnalités sur demande - machine évolutive

Quand il s‘agit de brasage sélectif, ERSA répond toujours présent avec des solutions adaptées à vos exigences, tant par des équipements en ligne VERSAFLOW intégrant un module unique VERSAFLEX jusqu‘ à des solutions intelligentes en îlots. VERSAFLOW 3 & 4 Machines de brasage sélectif en ligne, de concept modulaire, pour les plus grandes exigences de capacité et flexibilité.

ECOSELECT 1 & 4 Équipements de brasage sélectif pour une production en îlot ou en ligne avec un rapport prix/performance optimal

SMARTFLOW 2020 Machine de brasage sélectif compacte, sans compromis, très smart.

ECOCELL Machine de brasage sélectif en- ou hors ligne, très flexible et de grande capacité.

KURTZ ERSA FRANCE Rémy LUTZ +33(0)3 88 09 14 86 remy.lutz@kurtzersa.com www.kurtzersa.com

w w w . e r s a . c o m Ersa France | remy.lutz@kurtzersa.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 33


Dossier Robotique

Robotique : Le marché français de la robotique connait une contraction exceptionnelle. Par Louis GILDAS, reporter.

Selon le Symop* cette contraction du marché est de l’ordre de 26 %. 5 245 robots vendus en 2019 contre 3 871 en 2020. Une situation qui s’explique par la pandémie mais aussi par le conflit commercial qui agite la Chine et les Etats-Unis où se trouvent les deux principales industries utilisatrices de robots. Ainsi les constructeurs automobiles ont réduit de 64 % le nombre de leurs installations. L’accélération des productions de véhicules électriques apportera-t-elle une embellie, c’est la question, que se posent les professionnels de la robotique.

M

ais dans l’analyse du Symop il n’y a pas que du noir ainsi les entreprises de la logistique, un secteur boosté par le développement du commerce par internet, ont maintenu leurs investissements en matière de robotique. Maintien aussi pour ce qui en est du médical,

de la chimie, de la pharmacie et de l’agroalimentaire. Dans ces activités, le maintien ou l’amélioration des ventes est liée à l’automatisation de la production et de la manutention. Hors Covid en Europe, la France possède le 3è parc de robots. Au niveau mondial elle occupe un honnête 8è rang. Selon les

observateurs, la France comble peu à peu son retard. Cela est bel et bon mais qu’en sera-t-il quand les temps post Covid seront venus. C’est ce que nous sommes allés demander à Olivier Dario le délégué général du Symop. Les Cahiers : Selon vous qui êtes un observateur attentif du marché de la robotique, les différents plans de relance et de soutien à l’industrie vontils booster les investissements robotiques, notamment dans les PME ? Olivier Dario : « Je pense que oui. Par contre nous affrontons plusieurs problèmes dans la mise en œuvre du plan de relance. Je crois que nous avons gagné une bataille très spécifique à notre pays. En France on considérait jusqu’à présent que l’innovation dans l’industrie se passe dans le bureau d’études plutôt que dans l’atelier. Selon plusieurs études, pour les Français, la partie noble est la conception et bien sûr la moins «noble», c’est la fabrication. Selon d’autres études, en Allemagne comme en Italie, ça ne se passe pas tout à fait comme cela.

Olivier DARIO

34 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

Dans ces pays, l’investissement est équilibré entre conception et production. » 

Selon plusieurs études, pour les Français, la partie noble est la conception et bien sûr la moins noble, c’est la fabrication. Selon d’autres études, en Allemagne comme en Italie, ça ne se passe pas tout à fait comme cela. Dans ces pays, l’investissement est équilibré entre conception et production...


Les cahiers : Mais en France les choses sont peut-être en train de changer...provisoirement . Olivier Dario : « Il y a le succès du Crédit Impôt Recherche ( C.I.R), qui aide les entreprises dans la R&D mais qui n’aide pas à moderniser leur outil de production. La bataille que nous sommes en train de mener est celle de la compétitivité. Et souvent cette compétitivité retrouvée passe par la modernisation de l’atelier. Aujourd’hui, dans les ateliers, l’âge des machines dépassent 20 ans, leur vétusté est problématique. Les PME ont tendance à retarder leurs investissements en machines modernes. Quant à la robotique, dans certaines PME, elle est considérée comme trop complexe. Il faut bien penser le projet et bénéficier de l’aide d’un incubateur. » Les cahiers : Et comme c’est compliqué on repousse, l’outil de production devient moins performant et l’entreprise est à la peine, sans parler de ces robots achetés et laissés à l’abandon dans les ateliers. Olivier Dario : « Au Symop, depuis longtemps, nous avons mené des actions très fortes pour mettre en évidence l’importance de l’investissement productif qui est essentiel pour l’industrie. Nous avons monté avec le CETIM (Centre technique des industries mécaniques) et les fonds BPI, l’opération Robostart PME. C’était une opération qualitative où en 3 à 4 ans nous avons touché 130 PME. RSPME, l’idée était d’installer un premier robot dans les PME industrielles qui n’en possédaient pas. Le premier travail de Robostart PME était d’apporter du conseil au chef d’entreprise. Des consultants mandatés ont aidé à la prise de décision. Dans les 130 PME qui se sont robotisées nous avons constaté des gains de compétitivité, de chiffre d’affaires et plus de 60 % d’entre elles ont recruté. » Les cahiers : On peut en déduire que le robot ne tue pas l’emploi comme on l’entend parfois. Olivier Dario :« Globalement en France, on a passé un rang, on voit de plus en plus de robots dans tous les secteurs industriels y compris l’électronique qui est un secteur bien robotisé. Le plan de relance aura un effet bénéfique sur la robotique et l’automatisation. » Les Cahiers : Le gouvernement assure qu’il soutient et soutiendra les projets de relocalisation. Avez-vous constaté un mouvement en ce sens ?

Olivier Dario : « Pour l’instant c’est difficile à dire. Du fait de la Covid nous vivons une période paradoxale qui a beaucoup complexifié les choses. En France, l’aéronautique et l’automobile se sont arrêtés, leurs investissements ont été gelés. Cependant nous sommes dans une période de prise de conscience très aiguë sur l’intérêt de relocaliser. Mon sentiment, c’est que ça va prendre du temps. Il va falloir aider les entreprises dans cette relocalisation qui ne fait plus débat aujourd’hui. Et je pense que l’idée s’est accélérée pendant le Covid. Il y a des intérêts stratégiques géopolitiques qui entrent en jeu, comme ne pas trop dépendre d’autres pays... C’est très net. L’UE a compris qu’il fallait développer l’industrie en Europe mais surtout je crois beaucoup à la demande sociétale. De plus en plus de jeunes vont se tourner vers l’industrie, j’en suis convaincu, également convaincu qu’il y a un besoin de faire revenir cette «industrie à la française», une industrie créative capable de proposer des solutions technologiques complexes, très intelligentes. Il y a un réel besoin dans la société. Il y a quelques années, dans les journaux télévisés, on ne parlait jamais d’industrie, ou dès que l’on en parlait c’était pour traiter des conflits sociaux. Depuis quelques temps et notamment depuis la Covid, on peut voir des reportages qui se passent dans les ateliers où l’on voit des jeunes qui s’éclatent dans leurs métiers. »

vois pas grande amélioration à moyen terme. Sur ce sujet il y a deux niveaux de réflexion, un au niveau européen et un autre au niveau national. Dans certains cas, nous avons tellement perdu d’industries productrices dans l’électronique ou la santé, qu’il est presque impossible de les faire revenir. Mais je pense que les savoir-faire vont ressurgir. Mais il faudra du temps. Le Symop est une organisation professionnelle regroupant toutes les entreprises industrielles qui fabriquent ou commercialisent des moyens de production. Historiquement le cœur de métier est la machine-outil qui s’est orienté vers la robotique, la métrologie, le soudage ou encore l’édition de logiciels pour la production. Le Symop compte 300 adhérents dont 60 % de fabricants français et 40 % d’importateurs principalement de machines outils. Un secteur où hier encore la production française était leader en Europe.

Les Cahiers : Mais se pose le problème des compétences. Olivier Dario : « Il va falloir que l’on fasse d’énormes progrès dans les compétences pour aider les jeunes à aller vers des métiers à haute valeur ajoutée et bien payé. Des métiers dont nous avons besoin. Mais nous allons encore souffrir pendant quelques années cependant il y a des choses qui sont en train de changer à l’Education nationale. » Les Cahiers : Avez-vous constaté des problèmes d’approvisionnement pour vos adhérents ? Olivier Dario : Oui beaucoup. Les retards de fournitures continuent à impacter lourdement les industriels, ce qui démontre que la dépendance aux marchés chinois et asiatiques nous pénalise. Pour les fournisseurs asiatiques nous ne sommes pas prioritaires. L’approvisionnement devient une notion clé dans l’industrie, c’est une chose que nous avons du mal à anticiper. Dans le domaine de l’électronique je ne

SYMOP Olivier DARIO - Délégué Général +33(0)1 47 17 63 85 o.dario@symop.com www.symop.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 35


OFFRE SPÉCIALE*

FRANCE

*VALABLE JUSQU’AU 15 OCTOBRE 2021

ERSA SOUTIENT L’INDUSTRIE ÉLECTRONIQUE FRANÇAISE Machine de sérigraphie Ersa VERSAPRINT®2 ULTRA³

GLOBAL. AHEAD. SUBSTAINABLE* *GLOBAL. EN TÊTE. DURABLE

36 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108


OFFRE SPÉCIALE

108 000 €*(H.T.) *

INCLUS Garantie de 24 mois sur toutes les pièces

Installation Formation Livraison

Ersa VERSAPRINT®2 ULTRA³ Machine de sérigraphie

C’est la machine de sérigraphie idéale pour la production en ligne. Très facile à utiliser, elle convient parfaitement aux industriels exigeants. La VERSAPRINT 2 ULTRA³ est équipée d’un système de vision composé de deux modules de caméras distincts qui disposent de deux techniques d’éclairage :

l’éclairage direct et l’éclairage diffus. Cet équipement permet de reconnaître les structures les plus complexes du circuit imprimé. Elle comprend également un système programmable de nettoyage automatique des pochoirs.  Le nettoyage est rapide et efficace, aussi souvent que nécessaire.

SES POINTS FORTS SPI 3D entièrement intégré (On/ Off) avec inspection à 100% ou partielle (programmable)  Optimisation des temps de cycle Programmation rapide et intuitive Machine évolutive

Année de fabrication : 2021 Expédition : dans les 2 mois suivant l’acusé de réception de commande

Pour toutes les demandes : Rémy LUTZ - remy.lutz@kurtzersa.com - +33 (0) 6 07 78 01 87 Offre valable jusqu’au 15 octobre 2021 Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 37


1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

Interrupteur Hauptschalter principal main switch

50-508

83 1225

2105-2260

2026-2181

1462-1617

820-975

Transportebene Hauteur de conveying level convoyage

1345-1500

1910-2065

1462-1617

Bouton d’arrêt Not-Halt-Schalter d’urgence emergency stop

515

Transportbreite Largeur de conveying width

convoyage

1612

2256

Configuration de la version de cette offre de la VERSAPRINT®2 ULTRA³ 583

Machine de base VERSAPRINT® 2 ULTRA3

Longueur :

1,855 mm

Capteurs de température et d’humidité

Largeur :

1,225 mm

Hauteur :

1,462 – 1,617 mm

Poids :

Environ 860 kg

Kit ESD Contrôle de la hauteur de la pâte

Daten Maschine:

Stoppeur en Y pour écran 2754

Distributeur (colle ou pâte) pour PCB

Elektroanschluß (Anschlusskabel 2m mit CEE 16A)

Système de nettoyage pour distributeur Lecteur Datamatrix – (sur le dessus)

1855

Contrôle hauteur de l’aiguille du distributeur

Druckluftanschluß compressed air port

1192

2075

electrical port (connection cable 2m with CEE 16A)

fn: Un: Eltro-Anschluss: Max. Vorsicherung: Leistung: Druckluftanschluss: Luftverbrauch: Betriebstemperatur: Maschinengewicht: (Basisausstattung)

50/60 Hz 230/400 V 10% 3 phase/N/PE 16 A 3 KW min. 5 bar / max. 6 bar ca. 5,5l/min 15-40°C 860 kg

Luftversorgung: air supply:

Druckluftqualität nach ISO 8573-1, Klasse 4 mit 3°C DTP (7:4:4) compressed-air acc. to ISO 8573-1, class 4 with 3°C PDP (7:4:4)

electrical port max. prefuse power consumption compressed air port air consumption operating temperature weight of machine (basis equipment)

Interface SMEMA

423

Contrôle démarrage machine par douchette Souris intégrée au clavier Info Index

Set de racles 250 mm

:

Maße ohne Toleranzangabe / Werkstückkanten / dimensions without workpiece edges tolerance ISO 13715 ISO 2768-mK

Set de racles 350 mm

Datum Bearb. 09.02.2017

Set de racles 450 mm 2

3

Maßstab: 1:20

Gewicht: 144

Werkstoff: Material <nicht festg

Name

Versaprint 2

fis

Versaprint 2

kurtz ersa Zch-Nr.: EMA1714

Barre d’aspiration 500 mm 1

Diese Unterlage ist unser Eigentum. Jede Vervielfältigung, Verwertung oder Mitteilung an dritte Personen ist strafbar, verpflichtet zu Schadenersatz und wird gerichtlich verfolgt. Alle Rechte für den Fall einer Patenterteilung oder GMEintragung behalten wir uns vor. Diese Unterlage ist auf Verlangen jederzeit zurückzugeben.

ERSA GmbH, D-97877 Wertheim Ersatz für: 4

Positionnement des chandelles avec caméra

5

6

7

8

Index

Änderung

Datum

Name

Ersetzt durch:

SAP-Nr.: letzte Speicherung: 15.02.2018

This document is our property,every reporduction, utilisation or report to third parties is liable to prosecution, obliges to i be prosecuted. We will reserve all rights in case of issue of a patent or a design patent. On request the document has t

Emballage Installation, 1 jour Formation, 2 jours Caisse de transport

Kurtz Ersa FRANCE - 2 Avenue de Wissembourg - 67500 Haguenau 38 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

kefrance@kurtzersa.com


LES PRODUITS ERSA

La sérigraphie

Réparation des CMS et des BGA

Brasage par refusion

Inspection CMS et BGA

Brasage sélectif

Soudage et réparation manuels

Brasage à la vague

Systèmes d’extraction des fumées de brasage

Les machines de sérigraphie VERSAPRINT offrent des avantages uniques en termes de technologie et de coûts grâce à la SPI. La caméra LIST offre des fonctions d’inspection inégalées. La dépose de pâte à braser, le décalage de la sérigraphie, les ponts et, enfin et surtout, les pochoirs contaminés sont détectés pendant le cycle de production.

Grâce à leurs performances thermiques exceptionnelles, leur grande disponibilité et des coûts d’exploitation parmi les plus bas, les fours de refusion Ersa ont fait leurs preuves depuis de nombreuses années. Avec la série HOTFLOW 4, Ersa a réduit une nouvelle fois, de manière très significative, la consommation d’azote et d’énergie – sans compromis sur les performances.

Leader sur ce marché, Ersa présente des solutions idéales pour le brasage sélectif : Qu’il s’agisse de production basique et/ou haut de gamme, en ligne et/ou en îlot, avec une mini buse ou un système de brasage par multi cheminées, de la plus grande flexibilité à la plus grande cadence. Les gammes VERSAFLOW, ECOSELECT et ECOCELL sont parfaitement adaptées aux besoins les plus divers.

Le brasage à la vague offre toujours le meilleur rapport coût/bénéfice. Cependant, les attentes peuvent être très différentes. Ersa propose donc une gamme étendue, de l’entrée de gamme économique au modèle haut de gamme POWERFLOW.

Systèmes de manutention

Les systèmes de manutention Ersa peuvent être adaptés avec précision aux exigences les plus diverses. Plusieurs modules sont disponibles : ascenseurs, convoyeurs de différentes hauteurs, postes de retournement et liaisons entre différents postes de travail par des bandes transporteuses de différentes longueurs pour une manutention optimale des cartes.

Depuis plus de dix ans, plus de 5 000 entreprises dans le monde utilisent la technologie de réparation brevetée Ersa IR. Outre leur excellent rapport prix-performance, les systèmes Ersa ont acquis une position de leader sur le marché parce qu’ils donnent les meilleurs résultats, même dans les applications de reprise les plus exigeantes.

Qu’il s’agisse d’inspecter un BGA qui vient d’être remplacé ou de contrôler les paramètres de la pose en ligne, les systèmes d’inspection ERSASCOPE par contrôle non destructif des joints de soudure cachés se sont imposés comme la référence.

Les stations de soudage et de réparation Ersa séduisent par leurs dimensions compactes, leurs performances élevées, leur efficacité énergétique et leurs faibles coûts d’exploitation, grâce à l’utilisation de pannes interchangeables peu coûteuses. L’i-CON VARIO 4 est le fleuron de la gamme et répond aux plus hautes exigences avec notamment la possibilité d’utiliser quatre outils en parallèle.

Les extracteurs de fumées Ersa garantissent de manière efficace et économique la propreté des cartes de circuits imprimés et protègent efficacement les opérateurs. Ils extraient les fumées de l’ensemble de la zone de travail par de grandes buses, disponibles en différents modèles.

Accessoires et consommables pour le brasage

Tout pour le brasage par un fournisseur unique ! Ersa propose des équipements spéciaux, des outils et des dispositifs de mesure de la température ainsi que des matériaux auxiliaires et des consommables pour une production de haute qualité. Les fils à braser Ersa se composent exclusivement de matières premières de haute qualité. Fabriqués sur des machines ultramodernes, ils répondent à toutes les exigences de qualité.

Contact Kurtz Ersa FRANCE Rémy Lutz | Directeur remy.lutz@kurtzersa.com Téléphone : 33 (0) 3 88 09 14 86 Mobile: +33 (0) 6 07 78 01 87 2, Avenue de Wissembourg 67500 Haguenau

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 39


Dossier Robotique

Améliorer la production avec des robots : La recette YAMAHA pour faire mieux que les autres. Les entreprises qui fabriquent, stockent et expédient des systèmes électroniques ou des produits complets recherchent des moyens d’accroître leur productivité en augmentant leur production, sans pour autant faire de compromis sur la qualité. Telle est la clé pour offrir le meilleur rapport qualité-prix et le délai de livraison le plus court afin de satisfaire au maximum les clients tout en conservant un avantage sur la concurrence.

L

’automatisation, une vraie opportunité L’adoption de nouvelles technologies pour automatiser les processus d’assemblage et de manutention augmente la production et la qualité tout en contribuant à réduire les coûts. Les premières entreprises à prendre cette voie laisseront rapidement les autres sur la touche.

robot pour effectuer un seul processus clé au sein d’une ligne de production peut augmenter la production de 40 %. C’est très simple : les robots améliorent sensiblement la vitesse, la précision, la fiabilité et la répétabilité. Ils diminuent également l’encombrement au sol dédié à un processus donné, pour une meilleure utilisation de l’espace au sein de l’usine.

L’introduction de robots dans les activités industrielles peut faire partie de la solution. Les chiffres exacts dépendent de chaque application, mais on estime que l’intégration d’un

Enfin, les modèles actuels sont plus abordables que jamais. Ils sont rapides, compacts et peuvent compléter les outils d’automatisation traditionnels ou les hommes

pour réaliser certains processus. Ils sont donc aussi faciles à déployer qu’à utiliser. Mais que peuvent-ils réellement faire ? Quels sont les processus à robotiser en premier ? Comment réagencer l’usine pour leur faire une place ? Comment faire évoluer les installations ? La taille des robots actuels leur permet de manipuler des objets de quelques grammes jusqu’à plusieurs kilos. Parmi les plus courants, les robots SCARA, cartésiens, à axe(s) unique ou multiples peuvent être utilisés pour une application isolée

Le robot YK-XG SCARA de Yamaha pilote les machines de soudure automatisées Reeco.

40 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

L’introduction de robots dans les activités industrielles peut faire partie de la solution. Les chiffres exacts dépendent de chaque application, mais on estime que l’intégration d’un robot pour effectuer un seul processus clé au sein d’une ligne de production peut augmenter la production de 40 %...


dédiée à un seul processus ou bien dans un ensemble ou une cellule d’assemblage configurés pour une séquence de tâches. D’un processus à de nombreuses tâches Les entreprises utilisent ce type de robots pour réaliser des projets d’automatisation extrêmement divers. Yamaha a collaboré avec ses clients et ses partenaires technologiques pour trouver de nouvelles réponses aux défis industriels en déployant des robots pour augmenter le rendement et la qualité. Grâce à leur grande amplitude de mouvement, leur vitesse élevée et leur haute précision, les robots SCARA sont idéaux pour effectuer certains processus d’assemblage. Les robots SCARA YK-XG de Yamaha ont été intégrés dans des machines indépendantes conçues pour réaliser un processus donné, tel que la soudure (photo 1), le vissage ou l’étiquetage. Les robots SCARA sont associés à des convoyeurs, des interfaces électriques SMEMA et des mécanismes correspondants pour créer une solution clé en main, rapide à installer par les industriels dans leur usine. Les interfaces SMEMA standardisées simplifient les liaisons avec les automatisations amont et aval, en créant une solution entièrement en ligne. Les pièces de travail peuvent quant à elles être placées manuellement ou insérées à l’aide d’un chargeur. Ces stations robotisées permettent aux fabricants d’introduire les robots petit à petit au sein de leurs usines. Un par un, des processus autrefois manuels, tels que la soudure de fils de liaison ou de composants traditionnels, le vissage à une valeur de couple donnée, et le collage d’étiquettes, peuvent être automatisés afin d’améliorer la vitesse et la répétabilité et de prévoir les temps de cycle. Ensuite, deux robots SCARA, ou plus, peuvent être configurés pour coopérer et donc automatiser des processus d’assemblage plus complexes, en combinant leurs capacités de prise, de placement et de positionnement. L’assemblage de petites pièces automobiles en grandes quantités et avec une haute précision est un exemple d’application actuelle. Après avoir prélevé les composants sur différents supports, vérifié chaque pièce à l’aide de la vision par caméra et l’avoir correctement orientée à l’aide de repères, les robots maintiennent les pièces pour les braser. Chaque PCB assemblé est ensuite palettisé, retiré de la machine, conditionné puis expédié. Ce ne sont là que deux exemples pour illus-

trer le fait que la simple automatisation d’un petit nombre de processus à l’aide de robots SCARA peu coûteux peut porter rapidement ses fruits. Mais en associant des types de robots plus variés, notamment des robots cartésiens et des robots à un ou deux axe(s), ce ne sont plus un ou deux processus élémentaires qui sont effectués, mais l’assemblage complet. Automatiser de A à Z La gamme de robots de Yamaha permet aux intégrateurs systèmes de créer une solution d’assemblage complète en associant les robots les mieux adaptés. Dans le cadre d’un projet robotisé typique, les intégrateurs systèmes doivent étudier comment déplacer des composants ou des pièces de travail d’une machine à l’autre à l’aide d’un convoyeur à courroie et à rouleaux. Les convoyeurs linéaires uniques de Yamaha, tels que le LCMR200 (photo 2), ont changé la donne en introduisant un transport multiprogrammable (vitesse, arrêts et direction) à l’aide du logiciel RCX-Studio 2020, c’est-à-dire qu’un seul et même environnement permet de simuler, programmer et faire fonctionner tous les robots de la cellule. Le LCMR, doté d’un entraînement direct à servocommande qui ne nécessite pas de butées mécaniques ni de capteurs de position, contrairement à un convoyeur classique, affiche un mouvement bidirectionnel à grande vitesse et une accélération rapide, ainsi que de petits mouvements incrémentaux. Chaque glissière peut être programmée et contrôlée indépendamment, si bien que le « flux passif » d’un convoyeur ordinaire devient un transport contrôlable activement. Grâce aux entraînements individuels intégrés et commandés par le contrôleur universel de la série YHX de Yamaha, le transport à l’aide des

modules LCMR peut faire gagner environ 65 % d’espace derrière le tableau de commande et réduire le temps de câblage jusqu’à 50 %. Grâce au logiciel RCX-Studio 2020, le transport des pièces peut être intégré à la solution robotisée, ce qui apporte une flexibilité supplémentaire précieuse. Les modules se déclinent en différentes longueurs afin d’optimiser l’agencement de la cellule d’assemblage, et ainsi le rendement, et de réduire au maximum l’encombrement. Le LCMR200 offre des capacités supplémentaires en permettant d’effectuer des processus tels que l’assemblage mécanique ou les tests électriques sur les composants tout en les laissant sur le module de transport. Sélection et programmation des robots De l’extérieur, et même après une présentation générale, rien ne ressemble plus à un robot qu’un autre robot. Pour bien choisir, il est important de tenir compte non seulement de la capacité de charge, qui est facile à comparer à l’aide des fiches techniques, mais aussi d’autres caractéristiques comme la vitesse et la durée du cycle, la consommation d’énergie et la fiabilité. Le système de détection de la position de Yamaha, dont sont dotés les robots SCARA de la série YK-X, utilise des résolveurs à la place des encodeurs habituels, qui sont plus sensibles aux contaminations par la graisse ou la poussière, ainsi qu’aux champs magnétiques ou électriques. Par ailleurs, l’entraînement sans courroie présent sur certains modèles garantit une précision constante sur le long terme, sans aucune détérioration avec le temps. Des modèles spéciaux comme les versions étanches aux poussières et aux gouttes d’eau sont également disponibles pour une utilisation dans des environnements tels que les salles blanches.

Le convoyeur linéaire LCMR200 transporte les pièces de manière flexible et programmable. Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 41


Dossier Robotique Une vision robotique simplifiée Un simple robot « sans vision » peut gérer de multiples processus industriels de manière satisfaisante. Pourtant, l’ajout d’une vision à la solution (photo 3) élargit les possibilités à des processus plus complexes, la vérification de la précision du positionnement et l’amélioration de la qualité. Une tâche difficile qui requiert des compétences particulières en matière de vision artificielle pour faire communiquer le système de vision avec le contrôleur de robot. Avec son système de vision iVY2+, Yamaha intègre la vision dans l’environnement de programmation et de commande du robot. Ce système comprend des modules de caméra jusqu’à 5 mégapixels et des cartes d’interface caméra compatibles avec les contrôleurs de robot de la série RCX3. Des instructions de vision spéciales simplifient également la programmation au moyen du logiciel RCX-Studio 2020, en plus de permettre la recherche et le suivi des composants à grande vitesse.

La facilité avec laquelle la vision artificielle est introduite dans le robot permet aux utilisateurs de bénéficier de fonctionnalités avancées comme la détection des regroupements de pixels, qui facilite la prise, la reconnaissance de présence et le comptage à grande vitesse d’objets de forme irrégulière, comme les denrées alimentaires et les vêtements. Le système iVY2+ contient également un moteur de détection des contours qui améliore la détection des pièces dans des conditions d’éclairage difficiles. Enfin, un assistant de calibrage et un processus simplifié en trois étapes pour l’enregistrement des pièces (l’utilisateur sélectionne simplement les paramètres de capture d’image, de contours et de positionnement) éliminent les tâches les plus fastidieuses et aident les utilisateurs à terminer la configuration jusqu’à 80 % plus vite qu’avec des systèmes de vision universels classiques.

Conclusion Les robots industriels sont désormais plus abordables et plus faciles à déployer que jamais dans les secteurs de la fabrication, du conditionnement et de la logistique. Il existe une grande variété de types de robots : SCARA, cartésiens et à axe(s) unique ou multiples, dans des tailles réduites adaptées aux petites tâches, mais peu de fabricants sont capables de proposer tous les types de robots dans une large gamme de tailles. Ces possibilités permettent aux utilisateurs de faire évoluer facilement leurs systèmes et de commencer à petite échelle pour évaluer les résultats. Dans un deuxième temps, d’autres processus pourront être automatisés. La flexibilité supérieure du convoyeur linéaire LCMR200 de Yamaha permet de créer une cellule d’assemblage automatisée complète dans un espace réduit et de la paramétrer rapidement à l’aide d’un logiciel de programmation graphique. Avant d’envisager d’introduire des robots pour automatiser un ou plusieurs processus, il faut prendre en compte les caractéristiques qui impactent la fiabilité, ainsi que des paramètres de performance essentiels comme la charge utile, la vitesse et la consommation d’énergie. Sans oublier les futures possibilités d’évolution. L’intégration de la vision robotique peut être plus complexe qu’il n’y paraît, la programmation peut s’avérer difficile et les interactions entre le robot et la caméra peuvent être lentes. Une solution qui promet d’intégrer facilement des capacités plus avancées peut finalement afficher un coût de possession supérieur à long terme.

YAMAHA MOTOR Oumayma GRAD +49-2131-2013538 L’introduction de la vision améliore les performances et rend de nouvelles applications possibles.

oumayma.grad@yamaha-motor.de www.yamaha-motor-im.de

42 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108


Vous accompagne dans les principales étapes de votre process

www.metronelec.com contact@metronelec.com

>ÉQUIPEMENT RX DE COMPTAGE DE COMPOSANTS

>SOLUTION DE PLACEMENT

>SYSTÈMES D’INSPECTION 3D AOI & 3D SPI

eau uv

eau

!

uv

• no

>FOURS DE REFUSION >BRASAGE À VAGUE

Filiale du groupe EFA

www.w-tech.fr commercial@w-tech.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 43

• no


Dossier Innovation

Gestion des flux : Zozio signe avec l’Oréal Par Louis GILDAS, reporter. On ne présente plus l’Oréal, l’internationale des parfums et des produits de beauté. Mais sait-on que deux de ses usines de production en France, se trouvent, l’une à La Roche-Posay, petite ville de cure à moins d’une encablure de Châtellerault et l’autre à Vichy dans l’Allier. Ces deux unités travaillent en étroite synergie et les échanges de produits entre la Roche-Posay et Vichy sont quotidiens. Parfums et crèmes diverses voyagent dans des cuves. Le problème est de savoir ce que contient telle ou telle cuve, si elle est pleine ou à demi pleine, savoir où elle se trouve. Jusqu’il y a peu de temps le contrôle se faisait pratiquement à l’œil avec des risques de mauvais aiguillage. Ça peut arriver même dans les meilleures organisations !

P

uis Zozio est arrivé ! La collaboration entre L’Oréal et Zozio est née d’une rencontre lors d’un Digital Days entre Bastien Triclot, directeur général de Zozio et les responsables des unités de production de L’Oréal. Ces derniers ont fait part de leurs souhaits de rationaliser la gestion et la géolocalisation des cuves.

Zozio (voir dans le n° 107 des Cahiers de mars 2021, la présentation du boitier de distanciation physique KYD.) propose alors d’optimiser les flux in situ et en transit entre les deux unités de production de L’Oréal. Pourquoi le choix de L’Oréal s’est porté sur la solution Zozio, Faustine Liabastres, responsable performance de

44 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

Cosmétique Active Production, nom sous lequel sont connus les sites de production du parfumeur, explique en substance. « Zozio est une start-up avec de riches idées. Nous lui avons fait confiance pour nous accompagner sur ce projet. » Depuis l’été 2020, leurs solutions d’optimisation des stocks et flux sont déployées dans les deux usines de L’Oréal. Le process Zozio permet de collecter, de visualiser et d’analyser les données de terrain connectées aux logiciels d’usine. « En pratique des petites balises GPS sont installées sur les cuves, elles viennent dialoguer avec les gateway qui géolocalisent les cuves. Mais nous voulions aussi savoir ce qu’elles contiennent, en quelle quantité et d’avoir aussi des informations sur leur statut d’hygiène » indique encore Faustine Liabastres. Les renseignements sont alors regroupés sur une seule et même plateforme ergonomique permettant aux sites de production de réduire les pertes de matière première, d’avoir de bout en bout une traçabilité dans la gestion des cuves mobiles et fixes, d’avoir une production éco-responsable, grâce notamment à une meilleure gestion du parc de cuves. Autre atout du système, et non des moindres, en libérant les collaborateurs des tâches de contrôles visuels longs et fastidieux, ces derniers voient leur travail facilité. Quant au mana-

Les responsables de la chaîne d’approvisionnement doivent rechercher des informations sur le marché qui permettent d’avoir une vue d’ensemble de la chaîne de production. Il faut également surveiller les concurrents pour évaluer les pénuries potentielles au sein de leurs chaînes d’approvisionnement...


geur, grâce à l’information de terrain, il est à chaque instant assisté dans sa prise de décision. Pour conclure « Le système Zozio est un gain de qualité de vie au travail pour nos collaborateurs » assure F. Liabastres. Et ça fonctionne comment ? Un système IoT est installé en quelques heures par une équipe de Zozio. Dans le but de récupérer les informations sur les flux réels, le procédé est basé sur la technologie de géolocalisation Ultra Wideband, qui centralise les informations des logiciels de gestion d’usine ( ERP, WMS...) ce qui permet d’enrichir la plateforme des informations nécessaires à l’utilisateur final. Point d’importance les capteurs sont fabriqués en France par deux partenaires de Zozio, Asteelflash, un des leaders mondiaux de la soustraitance de électronique et Wizzilab, l’expert français en connectivité. Seul ombre au programme, l’approvisionnement a été affecté par la pandémie. Les composants et principalement les batteries ont connu des retards de livraison.

ZOZIO Bastien TRICLOT +33(0) 6 60 17 72 66 bastien.triclot@zozio.tech www.zozio.tech Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 45


Les fabricants d’électronique ALTRICS Le groupe ALTRICS a développé depuis plusieurs années son offre de sous-traitance EMS pour assurer la fabrication de systèmes électroniques et mécatroniques pour ses clients dans les secteurs de l’énergie avec les chargeurs de batteries, les matériels d’exploitation billetterie, la maison connectée et les matériels pour le médical. Cette offre de partenariat industriel se distingue du modèle classique de sous-traitance, chaque client est suivi par un trinôme « account manager/planneur/RQT (Référent Qualité Technique) » pour une relation très proche et constructive. Cette nouvelle approche met le client en confiance et permet d’anticiper ensemble une vision macro du projet en se posant les bonnes questions et d’avoir une proactivité aux sujets délicats. La diversité des secteurs en électronique des clients ALTRICS est un pilier de la performance du groupe. Cela permet aux différents sites de production d’évoluer avec des technologies différentes et des règles spécifiques associées aux exigences clients. Notre engagement pour la flexibilité, l’expertise et la prise en charge au quotidien envers nos clients nous permet de maintenir et de développer sur le sol français une écoute et une proximité d’intervention. Grâce à l’offre d’ALTRICS, nos clients ont accès à l’ensemble des services et solutions d’ingénierie en production et

ASTEELFLASH Fort de ses 17 usines à travers le monde (Mexique, USA, UK, France, Tunisie, Allemagne, République Tchèque et Chine), l’axe fort de développement du moment du groupe Asteelflash est son activité de Mécatronique sur son site de Valfrembert. Située en Normandie, cette usine (Asteelflash Technologies) de 110 salariés est dédiée à 95% à la mécatronique pour le secteur Automobile et devrait doubler son chiffre d’affaires d’ici 2024, afin de répondre à la demande croissante d’électrification du véhicule et de véhicules électriques. Actuellement, Asteelflash Technologies a une demande sensiblement supérieure à sa capacité de production, conduisant ainsi la multinationale à des projets d’agrandissement avec l’ajout d’un

méthodes d’industrialisation, sans oublier la veille des composants et nos différentes sources d’approvisionnements, mais aussi du conseil en développement matériel et en expertise de testabilité pour répondre aux différentes normes en vigueur et à l’exigence coût compétitif de nos clients. La proximité géographique avec la Tunisie et le Portugal pour des coûts compétitifs sans les aléas d’une route logistique compliquée par rapport à l’Asie et ses hausses de prix consécutives au regard de la situation actuelle.

Notre seul atout est la satisfaction de nos clients. Notre ADN : EXCELLENCE, FLEXIBILITE, COMPETITIVITE

« De nouveaux clients cherchent à faire fabriquer leurs PCBA ou produits en Europe ou Proche Europe. » À propos du groupe ALTRICS : fort de plus de 650 collaborateurs et de 8 lignes automatisées CMS de fabrication électronique, le groupe est présent 7 jours sur 7 par ses sites web www.proto-electronics.com www.altrics.com  www.petiteserieelectronique.com pour répondre à vos besoins en réalisation électronique. Le groupe aujourd’hui, se positionne par ses différents sites de production en France, au Portugal et en Tunisie comme le partenaire industriel de confiance pour les PCBa et produits électroniques allant des prototypes aux très gros volumex en coûts compétitifs de proximité. Ses sites de production sont ISO 9001, ISO 14001, ZPVI2, ZPVI8 et ISO 13485 avec aussi des produits de sécurité spécifiques certifiés NF. bâtiment de 1,700 m 2 qui viendra compléter les 5,000 m² existants d’ici fin octobre de cette année. Le travail d’Asteelflash Technologies n’est pas basé sur la fabrication de cartes électroniques, mais sur la conception et l’automatisation de ligne de production intégrant métal, plastique et composants électroniques. L’objectif est d’être fortement compétitif et très intégrés pour fabriquer le produit, avec une maîtrise de la découpe/emboutissage, de l’injection plastique, du résinage et de la soudure tout en répondant à des exigences de qualité de production autorisant zéro défaut client. L’activité est caractérisée par une forte automatisation et par une optimisation de la chaîne logistique, permettant une production 24h/24.

ALTRICS Patrick GUERINEL +33(0)6 52 69 32 35 guerinel@altrics.com www.altrics.com

Asteelflash est un des leaders européens de services de fabrication électronique et membre du groupe Taiwanais, Universal Scientific Industrial (USI), depuis décembre 2020. Asteelflash a plus de 200 clients à travers le monde avec une forte expérience sur les marchés de l’automobile, du médical, de l’énergie, les télécommunications et les objets connectés (IoT).

ASTEELFLASH Tiphanie PICARD +33(0)1 49 44 53 00 tiphanie.picard@asteelflash.com www.asteelflash.com

46 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108


BAC BOBINAGE

entièrement piloté par BAC BOBINAGE avec une équipe d’une vingtaine de personnes spécialisées dans le bobinage, permettant à nos clients de bénéficier de coût de production réduit tout en conservant la même qualité.

Votre partenaire dans le monde du bobinage Depuis sa création en 1993, la société BAC BOBINAGE a connu de multiples évolutions. Nous fournissons, codéveloppons et fabriquons des composants bobinés types selfs, capteurs, sondes, transformateurs basses tensions et stators spécifiques, pour l’alimentation de vos systèmes électroniques et électriques. Forte de plus de 28 ans d’expérience dans le monde de l’industrie du bobinage français, nos certifications qualités et notre savoirfaire nous permettent de travailler dans les secteurs les plus exigeants comme l’aéronautique, le spatial, le nucléaire, le ferroviaire, le médical et le militaire. La production de BAC BOBINAGE se fait sur plan client, de la petite, moyenne et grande série. Nous travaillons en direct avec les bureaux d’études. Nos clients construisent, nous, nous les aidons dans le développement et l’industrialisation. Nous travaillons en Build to Print ou fabrication sur mesure de produits ou de pièces conçus par les clients. Nous sommes aussi en étroite collaboration avec vous pour mettre au point vos produits.

Nos différentes unités de productions en France et au Maroc permettent d’offrir à nos clients un service haute gamme sur mesure. BAC BOBINAGE est l’entité principale regroupant tous les services supports (achats – ressources humaines – commercial - financier – études méthodes – qualité) une surface de production de 2 500m² avec une équipe de plus de 40 professionnels au service de la satisfaction client – un système certifié EN9100 depuis 2014 – proposant du bobinage, imprégnation, potting mais également câblage de petits sousensembles, bobinage de stator, fourniture de Planars et prestations de pose de composants traditionnels sur PCB.

BAC BRETAGNE a été créé en 2018 à quelques kilomètres de Brest. Atelier de quatre personnes spécialisées dans le bobinage, pour offrir un service de proximité à une clientèle locale sur l’ouest et le nord de la France. La qualité est au cœur de notre système : ISO 9001 ; EN9100 ; IPC610, avec une sensibilisation environnementale. Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter. Au plaisir de travailler prochainement avec vous.

BAC BOBINAGE Marie Thérèse MAURIN +33(0)5 45 83 64 65

BAC MAROC - filiale à 100% créée en 2009 à Mohammedia au nord de Casablanca. Cet atelier d’une surface de 1000m 2

ICAPE GROUP

ventes@bac-bobinage.fr www.bac-bobinage.fr

x

E pert en Equipements, Produits et Services pour l’Electronique

FOUR DE REFUSION PHASE VAPEUR VS-500-V Avec cette machine brasez toutes vos cartes même les plus complexes avec une qualité optimale 3 3 3 3 3 3 3 3

YOUR EXPERT SERVICES PROVIDER IN CHINA*

Format utile 500 x 500 x 60 mm L’atmosphère inerte issue du fluide (médium) employé Un delta de température incomparable sur l’intégralité du composant Aucune erreur de manipulation possible pendant le cycle Un refroidisseur haute performance Jusqu’à 10 paliers de température Peinture et verre supérieur ESD Affichage du profil de refusion en temps réel intégré à la machine

CIRCUITS IMPRIMÉS - PIÈCES TECHNIQUES SUR PLAN

SERVICES TECHNIQUE

AU COEUR DU CIRCUIT IMPRIMÉ ICAPE Group vous plonge au coeur du circuit imprimé dans une web série inédite !

/ICAPE GROUP YOUR EXPERT SERVICES PROVIDER IN CHINA* *VOTRE FOURNISSEUR EXPERT DE SERVICES EN CHINE *Votre fournisseur expert de services en Chine

www.icape-group.com

/ ICAPE GROUP www.icape-group.com

FINANCIER

3 Installation et mise en service

3 Location

3 Maintenance sur site

3 Leasing auprès de notre

3 Assistance

partenaire financier

EQUIPEMENT ELIGIBLE A L’AIDE EN FAVEUR DES INVESTISSEMENTS DE TRANSFORMATION VERS L’INDUSTRIE DU FUTUR

Retrouvez toute la gamme CIF sur WWW.PCB-CIF.EU ou de contactez-nous au +33 (0) -1juin 3966 Les Cahiers l’Industrie Électronique et Numérique 2021 9683 - n° 108 - 47


Les fabricants d’électronique CATS POWER DESIGN

Notre entreprise a été créée à Annecy en 1996. Des ingénieurs aux experts de la vie-série, CATS POWER DESIGN compte aujourd’hui plus de vingt-cinq salariés Notre chiffre d’affaires est passé de 2,5 millions d’euros en 2008 à plus de 12,4 M€ en 2020. Notre ambition : atteindre 20 M€ vers 2025. CATS POWER DESIGN a rejoint Eight Lakes group en 2015. Notre présence dans cette organisation solide et financièrement indépendante (notation AAA) nous permet de nous développer à un rythme soutenu. Depuis les années 1970, Eight Lakes group est un fournisseur reconnu de produits et solutions électroniques et mécatroniques pour les marchés industriels et professionnels. Le groupe et ses 11 filiales emploient plus de 250 collaborateurs en France, Belgique, aux Pays-Bas et à Taïwan. Son chiffre d’affaires a dépassé 100 millions d’euros en 2020. CATS POWER DESIGN est un ODM : les ingénieurs (HW/SW/CEM/Sécurité) de notre bureau d’études travaillent en parfaite symbiose avec notre équipe d’industrialisation et fabrication pour réaliser de A à Z vos produits électroniques. Nos spécialistes et assurance-qualité vous garantissent une gestion de viesérie de très haut niveau. CATS POWER DESIGN assure à tous ses clients une gestion de projet parfaitement fluide, depuis l’étude de concept (POC) jusqu’au maintien en conditions opérationnelles (MOC) de leurs systèmes électroniques. CATS POWER DESIGN a débuté ses activités dans l’électronique de puissance en 1996, puis l’entreprise a grandi dans les alimentations et les drivers moteurs. Aujourd’hui, notre offre technologique tient en trois lettres : « CCC », pour Conversion d’énergie, Commande moteur et Connectivité multi-environnement. En matière de conversion d’énergie, nous pouvons concevoir tout type d’alimentation, de chargeur, d’onduleur… Notre maîtrise de la commande moteur nous permet de travailler sur tout type de motorisation électrique : moteurs DC, EC, Pas à Pas, Brushless, Asynchrone en V/f ou vectoriel. Quant à nos experts communication, ils conçoivent des solutions connectées pour tout type d’environnement : WIFI, Bluetooth, LINUX, RS, Bus CAN… L’ensemble du process CATS POWER DESIGN est certifié ISO 9001 depuis

2008 pour la conception, la qualification, la maîtrise de la production en sous-traitance, la réparation, la commercialisation et la distribution de solutions électroniques standard et spécifiques. Notre certificat ISO 9001v2015 a été renouvelé en mars 2018, et audité avec succès en mars 2021. Acteur majeur sur le marché de l’électronique destiné aux technologies médicales (medtech), nos productions sont réalisées par nos partenaires certifiés ISO 13485. Nos équipes peuvent répondre à toutes les contraintes normatives et réglementaires, quel que soit le marché : industrie (productique, logistique), domotique, applications tertiaires, embarqué/mobilité, marine, agriculture… Renouvelé en 2019, notre agrément crédit d’impôts innovation (CII) est valable jusqu’en 2023. CATS POWER DESIGN est le partenaire électronique Français clé en main. CATS POWER DESIGN travaille quotidiennement avec les meilleurs partenaires EMS de par le monde pour vous proposer des prix attractifs et des produits qualitatifs. Pour CATS POWER DESIGN, l’année 2021 a débuté de la meilleure des façons malgré un contexte sanitaire complexe. En effet, CATS POWER DESIGN devrait atteindre un chiffre d’affaires de 14 M€ et afficher une croissance de +10% cette année. De plus, notre bureau d’étude a également engagé de nombreux nouveaux projets sur ce début d’exercice pour nos fidèles clients et de nouveaux prospects.

nouveau bâtiment proche d’Annecy et le passage de la Certification IRIS - ISO/TS 22163 concernant l’industrie ferroviaire. CATS POWER DESIGN se projette déjà dans l’avenir en structurant ses équipes pour développer ses secteurs d’activité de prédilection à savoir le médical, l’Industrie, le Tertiaire, l’Agricole et l’Embarqué tout en gardant une agilité permettant d’améliorer le Time To Market. CATS POWER DESIGN a par exemple intégré le cluster Medicalps pour apporter son expertise technique et développer son savoir-faire et ses relations dans le secteur du médical. Dans ce contexte sanitaire particulier, vous pourrez retrouver les actualités de CATS POWER DESIGN sur les réseaux sociaux (Site Web/ LinkedIn) et les divers évènements digitaux. Vous pourrez également retrouver l’équipe commerciale de CATS POWER DESIGN en physique au Global Industrie de Lyon (Eurexpo) du 06 au 09 septembre 2021. En attendant de pouvoir vous rencontrer de nouveau, nous restons à votre disposition pour échanger sur vos futurs projets.

CATS POWER DESIGN s’appuie sur un noyau d’une cinquantaine de clients actifs dont de nombreux grands donneurs d’ordres. La société est portée principalement par trois grands domaines d’activités dont le médical, l’industrie et le tertiaire. CATS POWER DESIGN a engagé depuis Janvier 2021 un projet de certification IRIS pour appuyer son développement dans le secteur du ferroviaire. Nos équipes restent mobilisées pour tenir nos engagements QCDT que ce soit en télétravail ou en présentiel. Notre équipe Supply chain travaille quotidiennement avec nos partenaires industriels pour résoudre rapidement les problèmes d’approvisionnement liés à la crise du composant. De nombreux projets vont jalonner 2021 comme de nombreux recrutements (Achat, ADV, R&D, Commerce, Marketing), le lancement de la construction d’un

48 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2021 - n° 107

CATS POWER DESIGN Maxime EUVRARD +33(0)7 57 48 32 75 contact@catspowerdesign.fr www.catspowerdesign.fr


DELTA SERVICE PRODUCTION SAS

A vos côtés pendant la crise sanitaire «COVID 19». Située à Castries à proximité de Montpellier (34), la société s’est dotée d’équipements high-tech permettant : • Tous types d’assemblages : manuels, traditionnels, CMS • L’expertise de vos cartes aux rayons X • Le Rework de vos composants même les plus petits et les plus délicats : Bga, μBga et QFN • Le câblage filaire, l’intégration et les tests fonctionnels de vos cartes et appareils. DSP propose aussi un service rapide et efficace pour du prototypage à délai très court de 2 à 5 jours ouvrés.

OSE

Une des PERL (Potential Entreprise to Real Leader) de la Région Auvergne AuvergneRhône-Alpes. La région AURA accompagne OSE sur ses projets “industrie du futur – 4.0” depuis 2018. « Le leadership ainsi que l’implication de l’ensemble des collaborateurs sont avérés. » AFNOR CERTIFICATION-2021 Industrie du futur : Propulsez votre entreprise dans l’Industrie du futur. Depuis 2018, OSE participe au dispositif « Industrie du futur – 4.0 » pour le projet TRACABILITE en prévision de la certification ISO-13485. Ce projet est soutenu par la région Auvergne Rhône-Alpes Entreprise. Plus d’1 million d’Euros a été investi depuis cette date pour équiper les ateliers en moyens matériels et logiciel de traçabilité. Ce nouveau dispositif d’accompagnement des entreprises est destiné aux PME et ETI de la région Auvergne-Rhône-Alpes du secteur industrie et services à l’industrie. L’Agence économique régionale nous a accompagné dans nos projets d’Industrie du Futur grâce aux 9 programmes surmesure financés par la Région AuvergneRhône-Alpes et l’Etat. L’industrie du futur à OSE :  • Réception magasin :  • ESSEGI AUTOMATION  : Table de traçabilité pour historiser les réceptions (Scan des codes-barres automatique des étiquettes + Photos automatiques +

Forte de ses années d’expertise et de son professionnalisme, la société DSP travaille essentiellement avec des acteurs dans le secteur des équipements médicaux, du nucléaire, de l’industriel et du pétrole. Son réseau de fournisseurs fiables allié à la rigueur de ses employés avec plus de 30 ans d’expérience, permettent à la société d’obtenir un niveau de qualité irréprochable sur l’ensemble des produits fabriqués. Les certifications ISO 9001 : 2015 et ISO 13485 : 2016 ont été maintenues. Malgré le contexte sanitaire et économique particulier, nous avons maintenu notre production à plein régime et sommes fiers de voir notre évolution continuer avec de nouveaux projets et investissement.

DELTA SERVICE PRODUCTION SAS Franck COSCUJUELA +33(0)4 67 22 22 24 contact@deltaserviceproduction.com www.deltaserviceproduction.com

étiquette de conditionnement). 

• Développement OC2i pour la gestion du

conditionnement dans Excalibur. • Marquage laser pour traçabilité à la carte :  • L’INSIGNUM 4000 est le système haut de gamme de la série qui présente la plus haute précision et un temps de cycle de moins de 1,5s par code Data Matrix.  • Comptage retour de production : • VISICONSULT  : Comptage Rayon X des composants restants dans les conditionnements en retour de production, permet de réaliser des inventaires tournants tout au long de l’année avec moins d’erreurs de stock. • Gain en précision par rapport aux compteuses mécaniques. • RX de contrôle de production :  • XYLON COUGAR : Le système Cougar EVO est intelligemment conçu pour répondre aux exigences de l’industrie 4.0, garantissant une production efficace et fiable zéro défaut. • L’informatique : • Un plan d’action a été défini avec l’éditeur pour intégrer ces systèmes dans l’ERP avec la version 11 d’Excalibur. • Déploiement de COGISCAN • Europlacer et Mydata (Machine de picking) ont apporté leur aide pour mener ce projet entre développeurs. 2020, OSE fait de nouveau appel à la Région Auvergne-Rhône-Alpes avec le « programme Performance ». Durant 4 demi-journées de conseil expert, nous avons approfondi notre dossier de candidature ISO 13485 :2016.

2021, ses investissements et une réorganisation de travail récompensés par la certification ISO 13485 :2016 par l’AFNOR sans aucunes non conformités. Une certification pour nos activités suivantes : FABRICATION, INTEGRATION ET MONTAGE DE CARTES ELECTRONIQUES DANS LE DOMAINE DES DISPOSITIFS MEDICAUX. Aujourd’hui, Obiou Société d’Électronique vous assure un système ISO 9001 : 2015 et ISO 13485 : 2016 qui démontre une organisation pragmatique permettant de sécuriser et fiabiliser les pratiques à tous les niveaux de la réalisation du produit. Courant d’année, OSE se lance dans le programme « Groupe accélérateur PMI avec BPI France et la région Auvergne Rhône Alpes ». Venez nous challenger ! OSEZ nous confier le câblage et l’intégration de vos cartes électroniques.

OSE Bertrand SAVOIR +33(0)6 26 62 49 57 b.savoir@ose.fr c.guerin@ose.fr www.ose.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 49


Les fabricants d’électronique HELIOSENGI

Côté développement, Heliosengi a reçu deux agréments : Le Crédit Impôt Innovation et le Crédit Impôt Recherche. Le crédit d’impôt pouvant aller jusqu’à 30% des dépenses pour un projet électronique, n’hésitez pas à contacter notre bureau d’études spécialisé dans l’électronique et l’informatique embarqué.

Acquisition d’une machine d’inspection Optique Automatique Full 3D La société Heliosengi, spécialisée dans l’étude, la conception et la fabrication de systèmes électroniques mise sur la qualité de ses produits. Après avoir investi l’année dernière dans un nouveau robot de placement de composants CMS, Heliosengi passe un cap et investit dans une machine d’inspection Optique Automatique « Full 3D » et cela, dans le cadre du « Plan de transformation numérique de l’industrie » mis en place par le gouvernement en 2020. Ce nouvel investissement permet de classifier clairement les défauts tels que : soudures, mouillabilité, tombstorming, coplanarité etc... Et apporte un réel confort dans le jugement des défauts avec la vue 3D des composants. L’équipement BF-3Di de la société Japonaise SAKI, un des leaders mondiaux en AOI et distribué par ANTYCIP Technologies, a été sélectionné pour ses performances et sa simplicité de mise au point.

Pour découvrir notre société, n’hésitez pas à visiter notre site internet et à nous contacter pour toute demande ou besoin.

Ce choix innovant fut également justifié au vu de l’évolution croissante de l’entreprise ces dernières années, l’atelier ayant augmenté sa production d’environ 30%. Cette nouvelle acquisition représente un gage de qualité et une sécurité supplémentaire pour nos clients actuels et futurs, mais aussi un gain de productivité et une agilité pour s’ouvrir à de nouveaux marchés.

HELIOSENGI Vincent HELIE +33(0)2 33 37 36 46 charlene.aubry@heliosengi.com www.heliosengi.com

SELHA

Des interfaces de test 100% made in Selha Group Depuis 2019, Selha Group propose une prestation de fabrication d’interfaces de test de type lit à clous. En s’appuyant sur la complémentarité de ses savoirfaire (industrialisation, test, mécanique, électronique, câblage…), le groupe conçoit et fabrique de A à Z ces outillages de test dans ses ateliers. À partir du besoin du client, les équipes Engineering du groupe développent des interfaces et des programmes sur-mesure permettant de réaliser aussi bien des tests structurels que fonctionnels. Grâce à la conception et la fabrication réalisées en interne, Selha Group propose une solution réactive avec un lead-time réduit de 30 % par rapport au délai moyen proposé sur le marché actuel. Un atout de taille pour ses clients, leur permettant ainsi de fiabiliser leur nouveau produit tout en accélérant leur introduction sur le marché. Un exemple concret avec ce client qui était à la recherche d’une solution de test agile et compétitive pour ses nouveaux produits avec une spécificité : pouvoir

réaliser l’ensemble des tests structurels et fonctionnels de ses produits sur un seul et même testeur in-situ, évitant ainsi des coûts de bancs de test fonctionnels. Selha Group a répondu à son besoin en développant, sur un testeur in-situ, six interfaces de test (quatre structurelles de type lit à clous et deux fonctionnelles). Les programmes de test associés ont été réalisés en utilisant l’ensemble des options disponibles telles que le test Jtag, les simulations embarquées ou les clusters fonctionnels. L’équipe Engineering a ainsi optimisé la couverture de test en phase avec les attentes du client, tout en respectant le planning fixé.

50 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

Qualité, réactivité, agilité, les solutions de développement de test de Selha Group sont flexibles et personnalisables en fonction du besoin client, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

SELHA GROUP Stéphane LANGLOIS +33(0)2 35 50 41 84 stephane.langlois@selhagroup.com www.selhagroup.com


SYNERGY SCOP

Transformation numérique pour SYNERGY. Notre SCOP se dote d’un nouvel ERP. La transformation numérique est, selon les experts, la seule manière d’assurer une pérennité à long terme dans un monde de plus en plus connecté, de plus en plus exigeant. Malgré la crise sanitaire qui nous a tous touchée ajoutée aux différentes difficultés du métier de la sous-traitance électronique telles que la pénurie des composants, notre SCOP vient d’investir dans son outil informatique pour garder le souci de toujours mieux vous accompagner. Acteur majeur de la sous-traitance électronique de la région bordelaise, SYNERGY se dote d’un nouvel ERP. Réactivité face aux demandes clients, dynamique de cotation, performance des approvisionnements, amélioration de la gestion des stocks, optimisation de la production… L’ancien système ne permettait plus de répondre aux nouvelles exigences pour lesquelles la société se doit d’être au rendez-vous. Après étude

GROUPE ZEKAT

Spécialiste de la mécatronique et du numérique au travers de différentes entités (Azkedia, ercogener, Cequad, Sapelem) ) le Groupe ZeKat souhaite faire part de nombreuses actualités. Tout d’abord vous présenter la tentative d’ascension de l’Everest sans assistance et sans oxygène par Pascal Denoël le fondateur et PDG du groupe. Il s’est fixé pour objectif de porter le message des collaborateurs autour de l’écologie en amenant un monolithe formé d’eau naturelle venant principalement de l’Ouest de la France sur le toit du monde, “cette eau en ruisselant à partir du sommet de l’humanité emportera avec elle son message au reste de la planète”. Cet explorateur entrepreneur, au travers de cette expédition soutien aussi l’association SEVE (Savoir Être et Vivre Ensemble). Vous pouvez le suivre en direct sur le site www.groupezekat.com.

des solutions proposées par les différents fournisseurs de solutions informatique de gestion, l’entreprise de Pessac s’est tournée vers un vertical métier. L’étroite collaboration avec l’éditeur permettra de renforcer la pertinence de l’outil face aux futurs besoins. L’intégration de ce nouvel ERP permettra à la SCOP d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés, notamment, l’obtention de la certification ISO 13485 : dispositifs médicaux. Mais ce n’est pas tout, en interne, ce nouveau système permet déjà d’améliorer la fluidité de la communication entre les différents services. Imaginé pour faciliter le quotidien de ses collaborateurs avec par exemple de nouveaux outils mobiles de gestion des stocks, il va également permettre d’optimiser les flux tout en facilitant l’accès et la formation grâce à sa simplicité d’utilisation. Ou encore d’accélérer Les demandes de prix et commandes fournisseurs dématérialisées par le biais d’EDI pour les fournisseurs qui veulent bien jouer le jeu. Tous ses outils et bien d’autres afin d’améliorer nos processus pour nous aider à répondre au mieux aux besoins de nos clients !

Ensuite, l’inauguration de sa nouvelle entité de production, ZK-Systems, filiale spécialisée dans le câblage et l’intégration électronique de systèmes mécatroniques complexes. Cette inauguration a eu lieu avec la présence de son premier grand client le Ministère Malien des Télécommunications et de son partenaire Thomson Broadcast. Etaient présents sur le site de Bellevigne les Châteaux (Saumur 49) le Ministre de la Communication et de l’Economie Numérique Dr Hamadoun Touré, ainsi que Dr Cheick Oumar Traoré, Directeur Général de la SMTD S.A. accueillis par une large délégation politique avec notamment la présence de la députée et Vice-Président Assemblée Nationale Mme Laetitia Saint Paul. ZK-Systems a ainsi pu montrer son savoir-faire dans l’intégration des éléments constitutifs d’un système de radiodiffusion de télévision numérique : cartes électroniques, baies gestion de puissance, système de refroidissement, émetteurs radio, etc. Ces systèmes étant installés dans des conteneurs devant partir de France pour aller jusqu’au Mali et ainsi être installé au pied des mâts radio. Enfin l’entité Cequad basée en Bretagne Nord (Jugon les Lacs) fait

La SCOP a donc fait un pari sur l’avenir en travaillant avec OC2i éditeur à taille humaine représenté par Francis MOURER son PDG pour répondre aux différents enjeux métier du moment mais surtout ceux de demain. Accompagner par des compétences extérieures dans le cadre du programme Usine Du Futur, porté par la région ALPC, pour garantir une intégration réussie de notre système d’information à l’échelle de toute l’entreprise. Mais aussi pour tirer parti des nombreux effets positifs attendus. L’objectif étant de nous développer fortement en étant plus agile, en professionnalisant nos processus et en saisissant de nouvelles opportunités dans le cadre de la crise sanitaire de la covid 19.

SYNERGY SCOP +33(0)5 57 26 41 40 contact@synergy-scop.fr www.synergy-scop.fr

partie des lauréats en électronique pour le volet « (re)localisation » du plan de relance Français. Nous sommes fier de participer au renforcement de l’industrie française, afin de renforcer notre autonomie et notre souveraineté. Ce soutien gouvernemental nous permet de moderniser l’outil industriel dans l’objectif de capter des marchés internationaux actuellement délocalisés dans le ferroviaire (métros automatiques), l’agriculture (géolocalisation de précision) et la défense à travers la robotisation des outils, la dématérialisation des processus et l’intégration de la cobotique.

GROUPE ZEKAT Pascal DENOEL +33(0)2 96 50 60 50 pascal.denoel@groupezekat.fr www.groupezekat.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 51


Les fabricants d’électronique ACEA

Imaginez le futur, nous le fabriquons pour vous. ACEA a le plaisir de vous annoncer sa participation au salon Global Industrie du 6 au 9 septembre 2021 au parc des expositions d’Eurexpo de Lyon, au cœur du village de l’Industrie Electronique du SNESE. ACEA, PME à taille humaine propose des solutions globales dans le domaine électronique. La réactivité et la flexibilité représentent nos principaux points forts tout en proposant des prix compétitifs à nos clients qui sont le centre d’attention de l’entreprise. N’hésitez pas à nous soumettre vos idées et vos projets, nous serons à votre écoute avec la volonté de les réussir. Votre satisfaction, celle de nos clients et de nos partenaires, représente notre objectif principal. Nous évoluons dans un contexte international : sourcing de composants dans le monde entier, clientèle worldwide (USA, EMEA,APAC). C’est dans ce contexte qu’en partenariat avec la région Grand Est, nous développons l’usine du futur : une nouvelle forme de collaboration. Celle-ci s’articule par une intégration verticale (intégration des acteurs tout au long de

SODALEC

a reçu la reconnaissance «Authorized Microchip Design Partner» Depuis sa création, SODALEC a orienté ses activités dans le domaine de l’industrie, des télécommunications, du médical et de l’agroalimentaire. Certifiée ISO 9001, elle propose à ses clients de prendre en charge tout ou partie du cycle de vie du produit. Son activité couvre la petite et la moyenne série en prenant en compte les enjeux financiers de chaque projet. SODALEC possède aussi en interne un bureau d’études composé d’une dizaine d’ingénieurs. Avec le service commercial, il aide le client à l’élaboration du cahier des charges en le conseillant sur les meilleures technologies envisageables. La conception porte naturellement sur l’étude matérielle des cartes électroniques à travers des logiciels de CAO/DAO spécialisés mais elle intègre également l’étude des logiciels embarqués équipant les produits et les cartes électroniques. En 2017, SODALEC a reçu de la DGE un agrément Crédit d’Impôt Innovation (CII)

la chaîne de valeur, du fournisseur au client) et par une intégration horizontale (collaboration renforcée entre les différents services, du marketing au contrôle qualité). Les investissements dans le cadre de ce projet, appelé PHOENIX 4.0, sont orientés smart factory : digitalisation, automatisation et robotisation.

- Effectifs : 69 personnes - Surface de production 3 000 m² - certification iso 9001 - certification iso 13485 - certification UL produits

ACEA est membre du réseau BPI Excellence, une récompense pour notre potentiel de croissance et la qualité de nos offres. Nous travaillons dans des domaines très variés : les objets connectés, la sécurité, le médical et le ferroviaire qui demandent un haut niveau d’exigence. En répondant à ces exigences, nous faisons bénéficier de notre savoir-faire à l’ensemble de nos clients dans le but d’offrir des produits du plus haut niveau de qualité et de technologie. ACEA assemble, câble et intègre les cartes électroniques dans des boîtiers, des rails, des chariots, … Notre métier évolue toujours davantage vers celui d’un intégrateur complet ! N’hésitez pas à nous solliciter, nos équipes sauront répondre à votre besoin en intégrant vos exigences. Quelques chiffres : - Chiffre d’affaires : 10 M€

au titre des années 2017 à 2021. Si un tel agrément peut profiter financièrement à ses clients sous certaines conditions d’éligibilités, il témoigne surtout des capacités d’innovation de SODALEC, tout comme la reconnaissance d’ « Authorized Microchip Design Partner », par le fabricant mondial de semiconducteurs.

ACEA Nathalie WALLART +33(0)6 08 54 64 80 n.wallart@acea-ems.com www.acea-ems.com

veillant à la pérennité des composants et des secondes sources. Quant au service qualité, il veille au respect de la qualité et des engagements clients. SODALEC, c’est toute une équipe à votre écoute et à votre service. N’hésitez pas à nous contacter !

Mais SODALEC propose aussi de l’expertise en design, câblage filaire, études de moules, qualification d’essais pour le marquage CE. Elle peut prendre en charge les projets dans leur ensemble. SODALEC, c’est enfin une société de fabrication qui s’appuie sur une ligne de production CMS performante mais aussi sur des opératrices et opérateurs de production spécialisés. Le service achat optimise les approvisionnements en

52 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

SODALEC Francis L’HUILLIER +33(0)2 99 60 16 55 francis.lhuillier@sodalec.fr www.sodalec.fr


Nouvelle solution pour l’insertion de composants exotiques – NPM-VF › Machine de placement tout-en-un permettant de placer des composants CSM et THT, ainsi que des composants standard ou dans un format spécial, dans un ordre spécifique. › Machine parfaitement adaptée aux cycles de production optimisés et aux solutions fin de ligne › Peut être utilisée en mode simple ou double ligne › Vitesse de placement de 4500cph par tête › Polyvalente, flexible et adaptée à des composants aux dimensions diverses de 5x5mm à 130x35mm et d’une hauteur de 60mm

pfse.panasonic.eu

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 53


Informations

commerciales

INVENTEC PERFORMANCE CHEMICALS Une démarche d’amélioration continue : l’agilité au défi de la réduction de l’impact environnemental L’impact sur l’environnement est depuis des années une priorité pour Inventec. Pour répondre à ce défi, les équipes sont, au quotidien, engagées pour satisfaire les critères économiques des clients tout en innovant dans ses solutions de brasage, de nettoyage et de revêtement en prenant en compte le développement durable. Agir face aux défis environnementaux La réduction des impacts sur l’environnement est au cœur de la stratégie d’Inventec depuis plus de 35 ans (protocole de Montréal). La société conçoit et développe des solutions de nettoyage visant à réduire les impacts écologiques des produits chimiques utilisés dans l’industrie. Inventec a été la première société industrielle européenne de son domaine à créer une démarche de certification de réduction des impacts écologiques de ses produits, certifiée et validée par Bureau Véritas, du nom de GreenwayTM en 2012. Cette démarche continue de développement durable est caractérisée par la diminution significative d’impacts essentiels sur la santé et l’environnement tout en maintenant la performance d’un produit. Une dizaine de paramètres sont pris en compte par les équipes techniques dans les laboratoires pour concevoir un produit labellisé GreenwayTM : • Toxicité • Inflammabilité • Corrosivité • Écotoxicité • Contenu en COV • Valeur moyenne GWP • Biodégradabilité • DCO et DBO • Persistance / Bioaccumulation  • Contenu en matière première non renouvelable Inventec a décidé d’aller plus loin dans cette démarche en faisant évoluer les paramètres GreenwayTM du produit seul à son utilisation en y impliquant l’ensemble de la supply chain. Cet engagement dans le développement durable, a également permis à Inventec de rejoindre la communauté Coq vert. Grâce à la reconnaissance de BPI France (organisme français de financement et de développement des entreprises) et de l’ADEME (l’Agence de la transition écologique), Inventec rejoint cette communauté en faisant de la transition écologique un levier clé de sa stratégie. L’amélioration continue Inventec s’appuie sur une veille technologique et développe ses compétences pour faire face aux évolutions des marchés : • Évolution des compositions des crèmes à

braser et des flux de soudure (absence de plomb, absence d’halogène) • Miniaturisation des composants • Évolution des matériaux : restriction de certaines matières premières entrant dans la composition des produits de nettoyage. Afin de proposer des produits toujours plus fiables et durables, Inventec dispose d’une cellule de veille qui assure la conformité avec la législation (REACH, ROHS, …) et permet d’anticiper les réglementations futures. Les enjeux économiques imposent également de répondre à des critères de fiabilité, de qualité, de productivité et de rentabilité de plus en plus exigeants et en constante évolution. Cela nécessite une démarche d’amélioration continue qui se traduit par : • L’expertise et l’innovation • Une adaptation aux méthodes et process de production • Une proximité de terrain dans l’intégration des solutions proposées Inventec fait preuve d’agilité dans la mise en œuvre de ses produits et de ses services.

Le PromocleanTM Disper 707 : un produit agile Pour répondre à l’ensemble des besoins économiques, techniques et environnementaux en matière de nettoyage et de défluxage, Inventec lance un nouveau produit : PromocleanTM Disper 707. • Technicité Le PromocleanTM Disper 707 est un fluide aqueux non-moussant. Polyvalent, il est aussi bien destiné aux process en immersion avec jets immergés grâce à sa faible viscosité, qu’aux process en aspersion (batch ou en ligne). Compatible avec l’ensemble des métaux sensibles (l’aluminium, le nickel, ...) il ne nécessite aucun additif. • Écologique Cette polyvalence réduit les coûts de transport et de stockage. Avoir un produit utilisable dans plusieurs process diminue le nombre de livraisons et l’empreinte écologique.

matières premières suspectes. Parce que le PromocleanTM Disper 707 est concentré, sa durée de fonctionnement est longue. Le pH du produit est adapté à l’élimination d’une grande quantité de flux qui permet de réduire le nombre de vidanges, la consommation du produit et la quantité de déchets générée. Enfin, une faible tension superficielle lui confère des propriétés de rinçage, source d’économie d’eau. • Gestion optimisée Le support technique d’Inventec propose différentes solutions de suivi des bains : • par mesure directe digitalisée • par titration physicochimique (avec le KIT de titration PCA)  • par des analyses complémentaires dans les laboratoires Inventec. Ces analyses servent à optimiser la gestion des bains tout en affinant les concentrations d’utilisations aux types de pollutions et aux cadences imposées. Inventec innove en proposant une démarche globale qui bénéficie à toute la supply chain ! À propos d’Inventec Inventec est un fournisseur mondial de matériaux de NETTOYAGE, DE SOUDURE ET DE REVÊTEMENT pour les applications électroniques, semi-conductrices et industrielles. Depuis plus de 40 ans, nous avons fait preuve de leadership en matière d’innovation en mettant l’IMPACT SUR LA SANTÉ, la DURABILITÉ et la FIABILITÉ au cœur du développement de nos produits. Avec des sites de production ISO 9001 et 14001 en France, en Suisse, aux ÉtatsUnis, au Mexique, en Malaisie et en Chine, nous pouvons garantir une chaîne d’approvisionnement fluide et à coûts maîtrisés. Nous fournissons de nombreuses industries. Cependant, les excellentes performances de nos produits dans des applications de haute fiabilité, nous amènent à nous concentrer particulièrement sur les industries AUTOMOBILE, AÉROSPATIALE, SEMICONDUCTEUR, ÉNERGIE et MÉDICALE. Suivez nos actualités : LinkedIn : inventecpc

Le PromocleanTM Disper 707 bénéficie d’un nouveau packaging. Contenant moins de plastique cela n’affecte cependant pas sa résistance. Conçu selon la démarche Greenway TM, ce produit est composé de matières premières sélectionnées selon des critères écotoxicologiques excluant l’emploi de composés CMR ou de toutes autres

54 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

INVENTEC Performance Chemicals Jonathan CETIER +33(0)1 43 98 75 00 jcetier@inventec.dehon.com www.inventec.dehon.com


PRODUITS TEXTILE POUR LES ENTREPRISES

CHOISISSEZ le confort !

PERSONNALISEZ vos produits !

FAITES plaisir !

2 Avenue Saint Denis - 29000 QUIMPER Tél : + 33 (0)2 98 52 69 12 - www.outdoor-indoor.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 55


Informations

commerciales

REVOLUPLAST

- Un cycle de la conception à la fabrication court (4 à 6 semaines) - Toutes les étapes de la conception à la réalisation sont effectuées dans les ateliers de REVOLUPLAST - Gage de qualité et de sérieux, REVOLUPLAST est certifiée ISO 9001.

Une plasturgie sans frais de moule, pour vos équipements électroniques REVOLUPLAST est le spécialiste français de la plasturgie sans moule, un procédé réalisé à partir de feuilles thermoplastiques permettant de donner vie à des boîtiers ou capots plastique au travers de la fabrication de pièces ou de sous-ensembles mécaniques pour tous types d’applications industrielles. A destination de tous les métiers qui cherchent à habiller leur équipement pour des petites et moyennes séries. Vos boîtiers autrement et sur mesure dès les petites séries Basé sur le principe de la tôlerie ou petite chaudronnerie plastique, REVOLUPLAST conçoit et fabrique des boitiers et pièces plastique sur mesure et sans frais de moule depuis plus de 30 ans. Une technique de Plasturgie peu rependue pour des applications grand public, mais bien connue des bureaux d’études en électronique. Ce procédé, peu coûteux en outils et délai de conception et surtout très souple en cas de modification entre 2 séries, est une excellente alternative à l’injection plastique pour des lots de 10 à 3000 unités. REVOLUPLAST qui s’est engagée depuis quelques années dans une démarche qualité, est certifié ISO9001. Ainsi dans le respect des exigences du cahier des charges établit par le client, les services commercial et bureau d’études travaillent avant tout pour apporter des solutions adaptées et personnalisées. Le choix de la matière plastique usinée, l’ergonomie, l’esthétisme, le graphisme du marquage nécessaires à la réalisation du produit fini sont des étapes importantes,

ou un designer accompagne cette équipe pour booster les projets les plus exigeants. De quoi profiter des prestations complémentaires réalisées sur place, telles que le marquage par impression numérique, l’application de métallisation interne et de peintures ou vernis externes. Le montage d’accessoires tels que des colonnettes, inserts métalliques, fenêtre transparente, joint ou la fourniture d’un clavier à membrane peuvent faciliter l’intégration de vos composants. La forme de votre pièce plastique et vos quantités ne nécessitent pas forcément un moule, pensez à nous consulter ! Les atouts REVOLUPLAST : - Plus de 30 ans d’expérience et de savoirfaire - Écoute & accompagnement technique et commercial avec un seul interlocuteur - Option Design pour les projets les plus exigeants - Flexibilité & réactivité en cas d’évolution de votre projet - La solution économique pour des séries de 10 à 3000 unités

Conception et fabrication sur mesure : - Personnalisation : peinture, vernis, marquage par sérigraphie, impression numérique. - Travail sur plan ou conception à partir d’un modèle ou d’un cahier des charges - Peu d’investissement initial - Flexibilité et réactivité, pièce de qualification sous 1 à 3 semaines - Séries de 10 à 3000 pièces sous 4 semaines Domaines d’application : Equipements électroniques, professionnels, industriels - Electronique professionnelle / radio / Rfid - Bureautique / informatique - Santé / Paramédical - Scolaire / didactique - Instrumentation / équipement de laboratoire - Industriel - Transport - Contrôle / bâtiment - Lieux publics / commerces PLV technique

REVOLUPLAST Jean-Yves BRUYAS +33(0)2 37 33 69 70 contact@revoluplast.fr www.revoluplast.com

SEPEM INDUSTRIES et FORUM DE L’ELECTRONIQUE Angers, 

véritable épicentre de la filière électronique d’assemblage

Une opportunité régionale de rassembler les industriels de la Filière Electronique et les autres filières industrielles utilisatrices. L’électronique et l’IoT sont aujourd’hui un levier majeur de la transformation digitale de l’industrie. Le rapprochement du Forum de l’Electronique et de SEPEM Industries en témoigne. PROCHAIN RENDEZ-VOUS 23, 24, 25 Novembre 2021-Parc des expositions, Angers 56 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

FORUM DE L’ELECTRONIQUE Martine RENOULT +33(0)6 10 96 12 90 martine.renoult@gl-events.com www.forum-electronique.com


x

E pert en Equipements, Produits et Services pour l’Electronique LIGNES CMS DE PRODUCTION LES SOLUTIONS CIF

SÉRIGRAPHIE

PLACEMENT AUTOMATIQUE

3 Versions semi-auto hors-ligne et automatique en ligne 3 Vitesse de traitement de 100 à 200 mm / s 3 Système de positionnement haute précision 3 Système de nettoyage de pochoir 3 Contrôle par ordinateur, écran tactile

3 Tête de 2 à 8 buses JUKI ® 3 De 4000 cph à 15000 cph 3 De 380 x 480 mm à 650 x 380 mm 3 Pose du 0201, 0402, LED, QFP, BGA 3 Jusqu’à 70 chargeurs type YAMAHA ®

TECHNIQUE

i

p u m

Les solutions pour vos prototypes et micro-séries

Les solutions pour vos petites séries et production

3 Installation et mise en service 3 Maintenance sur site 3 Assistance s

prod

3 Vitesse de 0 à 900 mm / min 3 Largeur du PCB de 300 mm ou 400 mm 3 Fours de 4 et 6 zones 3 Zones de chauffage de 980 à 1540 mm

TRANSITIQUE 3 Chargeurs, convoyeurs, déchargeurs 3 Vitesse PCB de 0.5 à 8000 mm / min 3 Protocole SMEMA

SERVICES

Lorem

LAB

NOUVEAUX FOURS CONVOYEUR ATHOS 300-4 & ATHOS 300-6

d

RETAIL

La boutique en ligne de CIF

FINANCIER

3 Location 3 Leasing auprès de notre partenaire financier

Retrouvez tous les équipements de la gamme CIF sur WWW.PCB-CIF.EU ou contactez-nous au +33 (0) 1 3966 9683

Le spécialiste du brasage tendre vous présente le nouveau robot APOLLO SEIKO LYRA 300W LYRA 300W est un nouveau robot de brasage avec des caractéristiques opérationnelles de base nettement améliorées, une facilité d’utilisation et une durabilité accrue.

CHANGEMENT DE PANNE FACILITÉ ET RÉGLAGES AVANCÉS DE LA TEMPÉRATURE POUR AMÉLIORER VOTRE PRODUCTIVITÉ

Design : www.dcomconseil.com - fév 2021

• Changer la panne est une opération simple et rapide : pas besoin d’outils, pas de perte de la position, pas besoin de refroidissement • Triple contrôle de la température de travail. • La tête de brasage est équipée d’un système de valve à air • Les microbilles de brasage sont éliminées grâce au distributeur ZSB OPTIONS 5 axes ARC5000 pour braser sous différents angles.

ORION industry, riche de 28 années d’expérience vous apporte un support global pour l’apprentissage avec des vidéos de formation (déplacements limités) et un suivi rapide et efficace. Orion industry : Z.A. Chemin de la Guy F-91160 - Ballainvilliers - France

Tél : +33 (0)1 69 34 53 11 Fax : +33 (0)1 69 09 31 83 / E-mail : info@orion-industry.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 57


Informations

commerciales

ABchimie Protection responsable pour cartes électroniques

Concernant la certification IATF automobile, l’audit de certification du mois de JUIN dira si ABchimie est prête à répondre à ces contraintes fortes.

C’est au cœur de la région AuvergneRhône-Alpes qu’ABchimie fabrique ses vernis de protection des cartes électroniques. Créée en 2004, cette entreprise s’est imposée comme le leader du marché français avec la confiance de nombreuses entreprises industrielles de tous secteurs. Les raisons de ce succès reposent sur plusieurs critères importants pour les clients : • La performance des produits : L’électronique est devenue le centre névralgique du développement des produits et doit répondre à des contraintes de plus en plus fortes : chaleur, humidité, flexibilité…  • Une R & D plus responsable : ABchimie a développé une gamme de produits sans émanations toxiques pour les manipulants et l’environnement. Ses innovations responsables sont devenues une priorité de recherche. • Un support technique réactif : La mise au point de nouveaux process est toujours une course contre le temps ; c’est pourquoi ABchimie répond toujours au plus vite aux questions des clients. • Des produits sur-mesure : Avoir un service R&D intégré permet à l’entreprise de développer des produits spécifiques pour les innovations de ses clients. Une gamme de produits pour protéger l’électronique ABchimie, formule, fabrique et distribue des solutions de protection et nettoyage

de cartes et circuits électroniques : vernis de tropicalisation, résines UV et colles UV, résines de potting et d’encapsulation de composants électroniques, silicones RTV, solutions de nettoyage et maintenance de cartes électroniques…

Et demain ?  Bien que l’export représente 60% de son chiffre d’affaires, l’entreprise traverse la crise sanitaire sereinement en adaptant sa stratégie de développement vers la mise en place d’outils plus digitaux et la sécurisation de son outil informatique. La prise de conscience de la nécessité d’approvisionnements plus locaux représente une réelle opportunité de nouveaux marchés en France et en Europe. ABchimie a entamé une démarche d’automatisation complète de ses lignes de production de vernis solvantés et UV. Ainsi, de grandes industries françaises et allemandes viennent de référencer des produits ABchimie, ravies de sourcer des solutions de protection fabriquées en Europe avec des délais courts et respectés.

Les références ABchimie Avec une présence mondiale, l’entreprise compte parmi ses clients fidèles de nombreuses multinationales telles que Schneider, Alstom, Zodiac, Sagem Defense, Renault, Volvo, BMW… mais aussi de nombreux industriels français comme Eolane, Asteel, Actia, Lacme, SEB et bien d’autres. Innovation, Qualité, Environnement  Être responsable, c’est aussi s’engager dans une démarche qualité. Ainsi, l’entreprise est certifiée ISO 9001 et ISO 14001.

ABchimie Jean-Pierre DOUCHY +33(0)4 74 83 12 19 info@abchimie.com www.abchimie.com

ADDIS COMPOSANTS ELECTRONIQUES d’activité et les applications (médical, Besoin de câbles sur mesure ? La Maison ADDIS a la solution...

Présent sur le marché Français de la distribution de composants électroniques, la Maison ADDIS propose des solutions techniques adaptées à vos besoins en partenariat avec des leaders internationaux. La Maison ADDIS compte parmi ses partenaires, Alpha Wire, fabricant de fils, et câbles UL/CSA, accessoires de câblage et produits associés, destinés aux marchés électroniques et électriques. Depuis plus de 95 ans, Alpha Wire, leader dans le domaine du câblage, développe des produits conçus pour offrir des performances extrêmes et une fiabilité supérieure pour les applications exigeantes. Alpha Wire se différencie avec ses câbles sur mesure créés à partir de vos besoins quels que soient les secteurs

industriel, audiovisuel, etc…). Les fils et câbles Alpha Wire sont parfaitement adaptés aux applications les plus difficiles, quels que soient les risques où le câble est exposé : températures extrêmes, huiles et solvants ou bruits électriques. L’équipe d’ingénieurs travaille avec vous pour optimiser votre conception, en vous offrant la meilleure combinaison de propriétés électriques, mécaniques et environnementales. Pour chaque câble, Alpha Wire s’appuie sur des matériaux de première qualité, des processus de fabrication avancés et un contrôle de qualité de classe mondiale afin de garantir le bon fonctionnement du produit et le succès des applications dans lesquelles il est utilisé. Avec plus de 26000 références et des câbles sur mesure répondant à vos cahiers des charges des plus spécifiques, Alpha Wire s’engage à répondre à vos problématiques dans un délai des plus courts.

58 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

ADDIS COMPOSANTS ELECTRONIQUES Catherine FRIBOULET +33(0)1 56 31 43 10 catherine.friboulet@addis.fr www.addis.fr


STPGroup

Séparation des PCB par fraisage, des systèmes de plus en plus personnalisables ! La dépanélisation par fraisage a déjà fait ses preuves et a convaincu de nombreuses sociétés dans le monde de l’électronique. En effet ce procédé ne stresse pas les composants et assure une découpe rapide, précise et automatisée. Grands groupes, PME, sous-traitants et donneurs d’ordres, notre gamme répond à tous les environnements de production. Utilisation en milieu industriel fonctionnant 24h sur 24 et 7 jours sur 7 ou plutôt destiné à de la petite série, c’est la garantie d’un équipement professionnel à un prix imbattable « Made in France ». La gamme STPConcept : • CM 300 : 1 Tiroir / Format max PCB : 375 x 260mm • CM 600 : 2 tiroirs / Format max PCB: 455 x 300mm par tiroir • CM 4U : Système de table ; Format PCB MAX: 580*400mm / Hauteur Composant MAX: 60mm • CM2U : Système de table ; Format PCB MAX: 305*215mm / Hauteur Composant MAx: 60mm

Dernières évolutions suite aux demandes clients : - Dépanélisation sans outillages. Fortes de leur simplicité d’utilisation, de leurs résultats d’usinage étonnants de finesse et de leur large surface d’usinage, les CM 4U/2U font référence dans leur domaine avec la capacité d’usiner des métaux tels qu’aluminium et laiton, pour un budget réduit. • Maintien des PCB Universel sans outillage dédié : Système de plateau à chandelles pour accueillir des formats variés • Système d’aspiration démontable : Pour un changement d’outils facile. • Zéro poussières : Brosse ESD autour de la fraise • Machine de table • Système idéal pour : Prototype, petite & moyenne série - Plateau universel (#Brevet déposé !). Ce plateau est un système mécanique permettant d’effectuer le bridage (en X, Y et Z) ou la mise en flan d’une carte électronique. Cette flexibilité vous permet : 1) D’éviter le coût d’un outillage sur les prototypes et petits volumes 2) D’augmenter votre productivité sur les plus grands volumes - Et personnalisé jusqu’à la couleur de votre système pour que celui-ci se fonde dans votre parc machine ! Pour plus d’informations : - Web : www.stp-emcgroup.com - LinkedIn : STPGroup - YouTube : STPGroup

STPGROUP Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-emcgroup.com www.stp-emcgroup.com

G4 SOURCING

Leader français du courtage comoposants electroniques

en

Au service des sous-traitants et équipementiers français dans la fourniture de composants électroniques, G4 Sourcing vient d’effacer en 120 jours le chiffre d’affaires réalisé sur l’ensemble de l’année 2020 et vise à présent sur un chiffre d’affaires supérieur à 8M d’euros sur 2021.

La société s’internationalise en recrutant des responsables commerciaux pour se développer notamment en Allemagne et en Italie.

G4 SOURCING Grégory LACROIX +33(0)4 99 78 41 15 gregory.lacroix@g4sourcing.com www.g4sourcing.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 59


Informations

commerciales

AVENUE E SOLUTIONS Le numérique fer de lance de l’Industrie. AVENUE E SOLUTIONS, représentée par son Président Patrice CASTEJON, Ingénieur Centrale Paris, est Éditeur de AVENUE, un Système d’Information Numérique innovant dédié aux TPE et PME. Une expertise de plus de 30 ans dans les métiers de l’industrie. Situation actuelle du marché Chacun peut voir que les acteurs les plus importants du commerce ont bénéficié des apports immenses du Numérique avec comme corollaire des croissances stratosphériques. L’industrie française, quant à elle, a régressé en maintenant des systèmes d’information obsolètes ‘’client-serveur’’ datant des années 80 avec une division par deux de son PIB. Dans le secteur de l’Industrie Électronique Professionnelle, les défis à relever sont élevés : Les produits sont de plus en plus complexes, diversifiés, avec de multiples variantes proposées et un nombre de composants en augmentation. La demande très évolutive et versatile va vers une diminution des séries, une durée de vie des produits écourtée par l’évolution technologique et malgré cela vers des délais de mise sur le marché réduits, des délais de livraison réduits et des contraintes de qualité et traçabilité de plus en plus fortes.Les prix de vente sont à la baisse. L’internationalisation des marchés se généralise. Apport du Numérique Pour retourner cette tendance baissière et relever ces défis, AVENUE est un véritable levier de développement pour les TPE/PME industrielles, avec comme mots clef Échange, Collaboration et Automatisation. AVENUE s’adresse à l’Écosystème de l’entreprise, est porté par les Nouvelles technologies et réunit sur une Plateforme Digitale d’Entreprise, des fonctionnalités avancées, auparavant éparses en silos et souvent absentes. Écosystème L’écosystème de l’entreprise inclut les personnes de l’entreprise ainsi que les interlocuteurs externes chez les tiers (prospects, clients directs et finaux, distributeurs, partenaires, fournisseurs, sous-traitants, transporteurs, experts comptables, banques, administration).

Il constitue le réseau social privé de l’entreprise maîtrisé et sécurisé avec des droits d’accès aux fonctions et données. Selon les autorisations données à chacun il permet par exemple un travail collaboratif avec les tiers sur un dossier ou un projet ou l’accès client à la situation de ses commandes ... Nouvelles technologies La technologie Web et Web mobile est la quintescence du Numérique Les accès aux applications se font par le navigateur Web, fenêtre universelle quel que soit le terminal fixe ou mobile (PC, Mac, Androïd, iOS), quelle que soit l’infrastructure, serveur on premise (central), serveur en cloud privé ou cloud public, aussi bien à l’intérieur du réseau entreprise que depuis Internet. Cela a l’avantage de, ne pas avoir à gérer d’application sur le terminal, donner accès (maîtrisé et sécurisé) à toute personne interne ou externe, faciliter le travail à distance, en mobilité et en home office Les accès sont parfaitement sécurisés par absence de programme et donnée sur le terminal donc absence de point d’entrée sur le réseau entreprise. Manufacturing IOT – Internet des objets en production L’IOT est la base du MES (Manufacturing Execution System) permettant une connexion directe aux installations concourant à la production, au contrôle qualité, à la logistique avec envoi et récupération d’informations. Plateforme Digitale d’Entreprise (Digital Enterprise Workplace) Les nouvelles best practices de management impliquent une augmentation drastique de la pertinence

60 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

des systèmes et une interaction étroite entre eux voire une intégration globale. La notion d’ERP comme simple système de gestion administrative de l’entreprise disparaît au profit de celle de plateforme digitale d’échange, collaboration et automatisation, globale et accessible à tout l’écosystème de l’entreprise. Les applications classiques voient leur efficacité augmentée, de nouvelles applications avancées leur sont adjointes (Configurateur produit, Market Place, Gestion projet, Gestion études, e-Sourcing, Supply Chain Management, Ordonnancement à capacités finies, Gestion qualité de production …) et les systèmes externes (voir ci-dessous) sont intégrés. Les documents de type image, plan, 3D, pdf, texte, vidéo … sont fusionnés dans les données de gestion ce qui simplifie leur manipulation, leur classement, leur envoi par le système de gestion. Des espaces de collaboration sont créés dans les données de gestion (projets, études, devis, commandes vente ou achat …). Ils sont directement partagés par les utilisateurs internes et externes concernés. Les événements (agendas. plannings, e-mails, messages, historiques), les actions et alertes sont gérés et déclenchés au sein de chaque application ce qui facilite leur suivi. Les appels téléphoniques émis et reçus sur mobile, PABX/IPBX ou application téléphonique, les envois de SMS, les chats, les visioconférences sont captés et émis par le système de gestion avec accès direct aux fiches interlocuteurs ce qui est un gain en efficacité et convivialité.


Le paramétrage user friendly d’analyses statistiques en listes, tableaux, graphiques est directement fait à partir des données de la plateforme. L’interopérabilité pour les échanges avec les autres systèmes internes (CAO, CFAO, autres applications, saisies code barre, MES ...) ou avec les systèmes externes tiers (EDI, Web EDI, Web services, Suivi transports, CSV …) est généralisée pour une synchronisation globale des systèmes. La connectivité avec les équipements industriels est assurée par le MES Manufacturing Execution System pour collecte et envoi de données (IOT), supervision d’ateliers, pilotage d’ateliers et transmission aux applications de gestion des données de production, maintenance, contrôle qualité et logistique.  Bénéfices AVENUE apporte une vision résolument orientée clients dans ses fonctions et accès et orientée utilisateur dans son ergonomie. Cette ouverture de l’entreprise sur son écosystème et cette transparence facilitent créativité et innovation, diversification des gammes produit, extension des marchés France et International, multiplication des canaux de distribution, amélioration de la qualité et en final entraînent la croissance du chiffre d’affaires. Le MES permet supervision, alertes, pilotage ateliers et remontée d’informations pour atteindre l’excellence opérationnelle de l’usine. La structure globale de la plateforme et son interopérabilité donnent une plus grande fluidité et réactivité dans le traitement de l’information et le flux physique en supprimant les silos. Elle apporte une automatisation maximale des processus avec comme corollaire time to market réduit, délai de livraison court, stock en diminution, qualité et productivité en hausse. L’entreprise, avec l’implication du Dirigeant, devient alors compétitive, crée de la valeur et des emplois, dans un contexte international de plus en plus complexe.

AVENUE E SOLUTIONS patrice CASTEJON +33(0)1 47 55 09 26 patrice.castejon@avenue-e-solutions.com www.avenue-e-solutions.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 61


Informations

commerciales

ISIT

Grâce à sa nouvelle version 3.11, XJTAG prendra en charge le SWD Arm® et les bibliothèques définies par l’utilisateur XJTAG, un leader des solutions de test « Boundary Scan » JTAG, annonce l’introduction de la prise en charge du Serial Wire Debug (SWD), des bibliothèques définies par l’utilisateur, d’un nouveau générateur d’horloge et d’autres avantages dans XJTAG 3.11, sa dernière version logicielle. Serial Wire Debug Les ingénieurs utilisant un composant avec un cœur ARM® Cortex® peuvent désormais bénéficier de la prise en charge par XJTAG du protocole SWD via deux broches quelconques du XJLink2. En plus d’être utilisée pour programmer la mémoire interne d’un composant, cette interface permet également de contrôler directement un composant SWD lors d’un test de carte électronique – par exemple, pour fournir un moyen de tester un composant tel qu’un convertisseur A/N ; et pour programmer les mémoires connectées. Bien que XJTAG recommande toujours d’ajouter un connecteur pour les signaux JTAG du processeur pour une bonne couverture de test, si pour une raison quelconque, ce n’est pas possible, cette version offre un moyen de tester les connexions du composant en utilisant SWD pour contrôler ses broches GPIO. Les composants qui multiplexent SWD sur leurs broches JTAG sont pris en charge par une fonction supplémentaire qui automatise le basculement entre les deux modes. Au vu du nombre croissant de circuits intégrés disponibles avec une interface SWD, XJTAG pense que les ingénieurs trouveront dans ce support un ajout précieux. Bibliothèques XJEase définies par l’utilisateur La nouvelle version de XJTAG introduit également une application qui permet aux ingénieurs de créer et de gérer leur propre bibliothèque de fichiers de composants XJEase et de fichiers de codes de circuits intégrés. Cette bibliothèque peut également être distribuée et maintenue au sein d’une organisation pour aider à assurer la cohérence entre les équipes, réduire le risque de duplication des efforts et minimiser le temps nécessaire pour maintenir les projets. Lors de la catégorisation des composants ou de l’ajout de fichiers de code de circuit

intégrés à un projet, cette nouvelle bibliothèque peut être ajoutée à la liste des bibliothèques de XJDeveloper à utiliser. Oscillateur configurable Les ingénieurs à la recherche d’un moyen d’empêcher un watchdog timer de réinitialiser la carte lors des tests, ou qui ont besoin d’une simple entrée d’horloge, bénéficieront de la nouvelle sortie d’oscillateur de XJLink2. Il est livré avec XJTAG 3.11 et peut apporter des avantages et des économies de coûts, éliminant souvent le besoin d’un générateur de signaux séparés. Cet oscillateur flexible et facile à utiliser est réglable par incréments de 10 kHz, de 10 kHz à 166 MHz, et possède un état de sortie à haute impédance lorsqu’il est éteint. Il est facile à contrôler pendant un test à l’aide de XJEase et fonctionne sans interaction logicielle continue, ce qui le rend idéal pour tester une carte électronique qui nécessite une entrée constante. Il est disponible sur tous les matériels basés sur XJLink2, incluant les versions USB, PXI et Quad. Prise en charge d’Excel, « Log File Viewer » et autres améliorations Pour faciliter la création de projets, XJTAG a répondu à plusieurs demandes d’ingénierie en ajoutant la prise en charge de l’importation de fichiers BOM au format Excel (.xls et .xlsx), y compris les fichiers multi-onglets. Maintenant, il est également plus facile de traiter plusieurs fichiers log. Les ingénieurs n’ont plus besoin d’ouvrir chaque fichier pour trouver ceux qu’ils veulent, car le « Log File Viewer » de XJTAG 3.11 permet aux utilisateurs de filtrer et de rechercher une collection de fichiers log en fonction de leur contenu. Cela permet aux utilisateurs de filtrer les

62 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

fichiers log pour identifier ceux où un test spécifique a échoué, ou ceux générés à un moment donné ou à partir d’une version XJPack ou d’un projet spécifique. Cela accélère le processus d’identification des tendances et des problèmes de débogage. D’autres ajouts au Log File Viewer incluent la possibilité de prévisualiser une liste de tests et de résultats avant d’ouvrir le fichier, une navigation plus facile dans le fichier car la section appropriée est mise en surbrillance lorsqu’un test est sélectionné dans le volet de navigation, et l’ajout d’une liste des dossiers « les plus récemment utilisés ». Lors du débogage de problèmes avec des chaînes JTAG dynamiques, il est désormais plus facile de changer de profil sur les écrans « Analyser », « Debug Connection Test » et « Pin Mapping » de XJDeveloper. Au lieu de devoir modifier les paramètres par défaut du projet, vous pouvez désormais basculer librement entre les profils. Tous les avantages de la version 3.11 démontrent l’engagement continu d’XJTAG à maintenir sa position de leader dans le domaine des systèmes de test boundary scan. Cette dernière version du logiciel est maintenant disponible en téléchargement sur www.xjtag.com pour les clients existants avec un contrat de maintenance valide.

ISIT Christian BESSOUDOUX +33(0)5 61 30 69 09 cbessoudoux@isit.fr www.isit.fr


JBG-METAFIX

Découvrez le nouveau site internet de vente en ligne : www.jbg-metafix.com

Depuis 1979, l’entreprise n’a cessé d’étoffer sa gamme de produits en fonction de l’évolution de ses clients.

500 000 références en vente à des prix très compétitifs, leur fiche technique ainsi que le catalogue de nos produits.

L’entreprise dispose de 200m² de bureaux et d’un centre de stockage de 1 000m² sur 2 étages.

JBG-METAFIX c’est plus de 10 fabricants représentés en direct sur le marché français (Viking, PDC, Hottech, Citizen…), plus de 30 marques distribuées (Walsin, Samsung, Yageo, Vishay…), plus de 20 000 références en stock, et plusieurs dizaines de millions de pièces stockées.

Cet espace permet une réactivité optimale auprès de nos clients.

JBG-METAFIX commercialise 4 activités :

• Les composants électroniques actifs et passifs

• Le Mica Muscovite et Phlogopite • Les accessoires de câblage : Gaine Flash, fixations, colliers • Les isolants thermo-conducteurs : Silpad, Soft pad, Gad pad, Isocil

FENWICK / FUJI

Unité de raboutage automatique Reconnu mondialement pour la qualité, la précision, la vitesse et la robustesse de ses équipements destinés à l’industrie électronique, FUJI propose des outils toujours plus innovants et performants afin de faciliter et fiabiliser les tâches manuelles. Le raboutage manuel des bandes requiert une grande habileté et une extrême précision de la part de l’opérateur sans lesquelles peuvent survenir des arrêts machines prolongés et des pertes de composants, ayant pour conséquence une baisse de productivité. L’unité de raboutage automatique de FUJI permet d’automatiser cette tâche manuelle. Avec cet outil, la qualité de raboutage devient stable, le temps

JBG METAFIX, c’est une équipe jeune, dynamique et professionnelle à l’écoute et au service du client. Une société écocitoyenne à taille humaine. la satisfaction du client est notre objectif, l’adaptation aux demandes du client est notre savoir-faire, la volonté du travail bien fait est notre moyen. Vous pouvez retrouver l’entreprise sur www.jbg-metafix.com, Amazon Business et sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.

JBG-METAFIX Constance SUBTIL +33(0)3 22 78 78 22 constance.subtil@jbg-metafix.com www.jbg-metafix.com

nécessaire pour le raboutage diminue significativement et la productivité est améliorée. Il suffit d’insérer l’ancienne bande et la nouvelle : la machine s’occupe du reste. En effet, l’unité détecte automatiquement la position de coupe adéquate, positionne et assemble les 2 bandes à l’aide du scotch de raboutage FUJI. Ce dernier permet à la machine de pose FUJI de détecter automatiquement le passage de l’ancienne bande à la nouvelle assurant la vérification et la traçabilité des composants. Grâce aux roulettes et à la batterie équipant l’unité et la rendant complètement mobile, le raboutage peut se faire face à la machine sans devoir en démonter le feeder et tout en assurant le maintien de la production.

FENWICK Dominique CHAU +33(0)1 40 10 69 14 dchau@fenwick.fr www.fenwick.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 63


Nouveautés

technologiques

CIF PROD

C’est une machine flexible, multifonctionnelle, fiable et sa prise en main est rapide.

Le fabricant coréen HANWHA (anciennement SAMSUNG TECHWIN) a choisi CIF pour distribuer sa gamme sur la France.

• 1 portique avec 6 buses  • Changement automatique des buses • Caméras embarquées sur la tête • Chargeurs intelligents • Possibilité de mettre des chargeurs sur

Hanwha choisit CIF comme distributeur sur la France

Avec HANWHA, La division CIF PROD s’enrichit d’une carte majeure. Cet accord concrétise notre volonté de développer l’offre CIF PROD pour répondre aux besoins des clients ayant des besoins de productions flexibles.

trolley • Auto calibration de la machine • Programmation off line - GPAO • Multifonctionnelle et up gradable • Version pour pose de CMS et composants traversants • Convoyeur modulaire • Conçue pour l’Industrie 4.0 • Pose de 30 000 cps/h - 25 000 cps/h (IPC9850) • Autres versions pour pose de 120 000 cps/h

La gamme de report CMS CIF couvre désormais tous les besoins de production, de la moyenne série avec la gamme KAYO à la grande série avec la gamme HANWHA permettant d’offrir une proposition technique adaptée.

Avec la gamme HANWHA investissez dans un outil fiable et évolutif qui s’adaptera à l’évolution de vos productions.

La gamme comprend un large choix de machines flexibles pour toutes vos applications.

Des services complémentaires sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre investissement et l’utilisation de vos équipements :  • La location machine, • Des leasings auprès de notre partenaire

L’introduction de la marque en France démarre au travers de son bestseller la série SM avec le modèle SM482plus

• Des contrats de maintenance adaptés aux besoins  • Un support client avec une hotline technique Une machine est à disposition dans notre espace de démonstration. Contactez notre service commercial pour tout rendez-vous. Retrouvez les équipements CIF LAB et CIF PROD dès à présent dans notre espace de démonstration situé à Buc dans les Yvelines et sur notre site internet sur https://pcb-cif.eu/ Membre de

Son coût d’acquisition très attractif vous permettra un retour rapide sur investissement.

CIF Service commercial +33(0)1 39 66 96 83 cif@cif.fr www.pcb-cif.eu

64 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108


EDA-EXPERT

Existerait-il un cercle vertueux pour la conception des PCB ? Ne serait-ce pas un concept plus ou moins fumeux destiné à vendre des formations coûteuses et des bouquins particulièrement hermétiques ? JeanPierre Josse, spécialiste chez EDA EXPERT dans la conception de cartes complexes comportant des signaux de puissance et des signaux numériques rapides répond à ces questions ! Quelques rappels élémentaires… Faut-il mieux router les pistes (unipolaires ou différentielles) en couches internes ou en couches externes ? Autrement dit quels sont les avantages des striplines par rapport aux microstrips ? La vélocité du signal est inversement proportionnelle au milieu dans lequel le signal transite :𝑣𝑣 = 𝑐𝑐⁄√𝜀𝜀𝜀𝜀 𝑣𝑣 = 𝑐𝑐⁄√𝜀𝜀𝜀𝜀 C étant la vitesse lumière et la constante diélectrique de l’environnement. La capacité et l’inductance de la piste étant également dépendantes de ces constantes, il est évident que l’impédance doit être calculée en prenant bien en compte l’environnement (FR4 et vernis épargne pour les couches externes). Une microstrip est une ligne de transmission sur un substrat diélectrique, référencée à un plan. Une stripline est une ligne transmission prise en sandwich entre deux plans et donc référencée à ceux-ci.

Intérêts de router les lignes de transmission dans les couches internes

Pour aller plus loin, découvrez nos formations dédiées PCB !

•Transit dans un environnement homogène, ce qui évite bien des questions quant à l’incidence du vernis épargne donc, meilleur contrôle de l’impédance des pistes.

EDA Expert, organisme de formation dans le domaine de l’électronique, certifié QUALIOPI et agréé Altium, avec ses formateurs certifiés CID par IPC, propose notamment des formations métier adaptées au PCB.

•Réduction très importante de l’effet de peau, donc de l’affaiblissement du signal (le signal transite sur les deux faces de la piste par effet de proximité, voir à ce sujet les rappels sur le couple électromagnétique). •Réduction très importante de la diaphonie pour les mêmes raisons. •Réduction de la susceptibilité aux bruits environnants. •Réduction de la susceptibilité aux perturbations externes et réduction des perturbations émises en raison du blindage réalisé par la stripline pour un bien meilleur comportement en compatibilité électromagnétique (certification et marquage CE). Y a-t-il d’autres cercles vertueux ? Une décision simple prise en début de travail nous entraîne dans un cercle vertueux dont les conséquences sont pour le moins extrêmement importantes pour l’intégrité du signal. Il y a deux éléments fondamentaux qui sont très rarement pris en compte dans la conception des PCB et qui ont des effets au moins aussi importants voir beaucoup plus importants :

•Un signal électrique transite d’un point A (émetteur) à un point B (récepteur) pour s’en revenir vers l’émetteur à travers un plan de masse (courant de retour).

•La prise en compte de la technologie des matériaux et des techniques de fabrication permettant de mieux contrôler les coûts induits par la complexité des circuits.

•En courant continu, le courant de retour chemine sur le trajet de moindre résistance. En courant alternatif, le courant de retour chemine parallèlement au signal, formant ainsi un couple électromagnétique par effet de proximité.

•Le respect de l’intégrité des réseaux d’alimentation ou Power Integrity. •L’adaptation des lignes de transmission, autre élément essentiel de l’intégrité du signal ou Signal Integrity.

•L’effet de peau est proportionnel à la fréquence et son incidence se manifeste très tôt (18μm à 13,56Mhz pour le calcul d’antenne NFC par exemple, revoir à ce sujet les notes d’application trainant sur la toile, c’est instructif…).

Le but de la formation « Techniques et méthodes de conception avancée d’une carte électronique comportant des signaux rapides » est de transmettre la compréhension des phénomènes électromagnétiques impactant le tracé du circuit imprimé, et de fournir des éléments de quantification par le calcul. Ceci permet également d’établir des spécifications circonstanciées et justifiées qui sont alors plus simples à respecter. Cette formation est destinée aux électroniciens et aux concepteurs de circuit imprimé en complétant leurs compétences avec des éléments qui permettent d’élaborer en toute sérénité des circuits imprimés véhiculant des signaux de fréquences élevées ou à temps de commutation rapides. Prochaines sessions prévues en 2021 : du 21 au 23 septembre et du 16 au 18 novembre. Informations et inscriptions sur www.eda-expert.com. A propos de EDA EXPERT Fournisseur de solutions pour la conception et la fabrication des systèmes électroniques, EDA EXPERT met à profit les compétences de son équipe pour vous proposer une vision globale de la conception à la fabrication avec un regard neutre sur le marché des logiciels. • SOLUTIONS : Fournisseur exclusif en France d’un ensemble de logiciels dédiés à l’électronique et à l’embarqué. • FORMATION : aide à la prise en main, formation collective métier et logiciels (organisme certifié QUALIOPI, référencé Datadock et agréé par Altium, formateurs certifiés ‘CID’ par IPC). • ACCOMPAGNEMENT : Maintenance et support de premier niveau, prestations de routage et expertise.

EDA-EXPERT +33(0)1 58 07 00 79 marketing@eda-expert.com

Montages avec et sans vernis épargne

www.eda-expert.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 65


Nouveautés

technologiques

EUROPLACER

Industrie 4.0 : Europlacer étoffe son offre logicielle Europlacer a continué à investir massivement au cours de l’année 2020, notamment en recherche et développement, afin d’offrir davantage de solutions pertinentes à ses clients industriels. Le début de l’année 2021 marque l’aboutissement de ces investissements humains et financiers avec la sortie de plusieurs nouveautés majeures. Ainsi, les deux nouveaux modules de placement ii-A1 et ii-A2 étendent la gamme atom alors que deux nouveaux chargeurs de composants viennent répondre aux problématiques d’approvisionnement actuelles. Pour autant, dans un environnement industriel en constante évolution vers le digital, hors de question de ne pas proposer des outils logiciels qui complètent et renforcent l’écosystème de solutions Europlacer, s’appuyant notamment sur le standard IPC-CFX pour accompagner étape par étape vers l’industrie intelligente et connectée. Dans ce contexte, Europlacer annonce la sortie d’une mise à jour significative de sa Suite Logicielle et l’introduction d’une nouvelle solution mobile qui, de concert, travaillent et communiquent ensemble dans le but d’améliorer la productivité et l’adaptabilité des lignes de production C.M.S. ii-RC - le cœur de l’écosystème Europlacer ! Part entière de l’écosystème de solutions logicielles Europlacer, ii-RC accompagne les utilisateurs à chaque étape du process d’assemblage CMS. ii-RC est non seulement l’interface qui permet d’interagir avec les machines de placement, mais il permet également de répondre aux besoins opérationnels sur des postes déportés tels que : assurer la préparation des chargeurs, gérer le stock de composants, générer les programmes de placement et de les optimiser, ou même encore d’assurer une traçabilité des composants électroniques tout au long de leur durée de vie. C’est aussi un outil de vérification et de calcul de besoin en composants prévenant ainsi les erreurs d’approvisionnement et garantissant une maîtrise totale de votre inventaire. Dans sa dernière version, le logiciel intègre des nouvelles fonctionnalités qui révolutionnent la manière de travailler dont voici quelques exemples :

- L’optimisation avancée qui vous permet de vous affranchir du choix entre cadence de pose optimale et temps de préparation. Le logiciel calcule le meilleur compromis afin de vous garantir une productivité optimisée quel que soit le cas de figure. - Le contrôle avant prise vous permettra d’anticiper les défauts de placement liés en partie aux erreurs humaines de chargement en comparant les caractéristiques des dessus de vos boîtiers de composants avec un modèle. Le contrôle avant prise est gage d’un respect total de vos exigences qualité. - Le standard IPC-CFX s’impose comme la référence en matière de communication de données dans l’industrie. Les moyens de production Europlacer sont, grâce à ii-RC, entièrement compatibles avec ce standard IPC résolument orienté Industrie 4.0. Le logiciel et nos machines exportent en temps réels les données de production. ii-Tab – la mobilité au service de la performance ! Alors que l’usine 4.0 s’impose comme une évidence, car elle est gage de performance, d’efficacité et de traçabilité, Europlacer propose une tablette industrielle professionnelle nommée ii-Tab permettant d’aller encore plus loin dans l’expérience utilisateur grâce à un ensemble de solutions de mobilité. Cette tablette décompose la production en sous-tâches plus facilement gérables, donne du confort, de la réactivité et raccourci la durée des interventions en temps réel sur les lignes de fabrication. Elle intègre dans sa première version huit applications qui gèrent la Préparation, le Stockage et la Production dans l’usine.

66 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

Zone de Préparation ii-Tab révolutionne la préparation des chargeurs de composants, grâce à des applicatifs ergonomiques et intuitifs qui permettront de diminuer les temps de préparation et d’optimiser les ressources des chargeurs. En suivant le plan de chargement généré par le logiciel d’optimisation, l’utilisateur définit la meilleure combinaison entre la vitesse de préparation et les performances de production. Zone de Stockage Il s’agit des solutions pour couvrir l’ensemble des besoins, y compris l’approvisionnement en composants en amont des productions. Ainsi l’utilisateur obtient ses préparations en un temps record. Trouver un article dans le stock devient un jeu d’enfant avec une réponse instantanée. Le réapprovisionnement des lignes en composants est lui aussi assisté et optimisé. Tout est proposé pour garantir un contrôle qualité et une efficacité optimale. Zone de Production Les machines de placement Europlacer transmettent des données en temps réel. ii-Tab met en forme et affiche ces données de sorte que les informations de production deviennent une routine. Il devient alors possible de prédire avec précision le temps d’achèvement d’un lot en cours. Cette application permet de savoir exactement quand commencer à préparer les lots suivants, ou quand planifier le passage à un nouveau produit. ii-Promon - un partenaire pour le contrôle des performances et l’anticipation ! Les retours en temps réel sur la production et les performances des


machines sont essentiels dans les environnements de fabrication actuels. PROMON fournit toutes les informations nécessaires permettant aux opérateurs et aux responsables de production de surveiller et améliorer leur processus de fabrication. Et tout cela grâce aux 3 modes opératoires : Live, Statistique et Traçabilité. Tout écart par rapport aux objectifs de production est immédiatement détecté, ce qui permet une action corrective rapide. Ainsi l’opérateur est capable de prendre une décision immédiate et d’éviter les arrêts coûteux car inutiles des machines. Toutes les données étant automatiquement archivées, ii-Promon fournit aux utilisateurs un outil puissant pour évaluer l’efficacité, les incidents et la consommation de composants sur des périodes de temps spécifiques. L’outil délivre des statistiques par machine, par ligne ou par lots de production, qu’ils soient uniques ou multiples.

Le mode de traçabilité permet une recherche rétrospective des conditions dans lesquelles les cartes ont été produites : Paramètres machines, identification des composants posés, heure et jour de production, valeurs électriques etc… Ce niveau de traçabilité est rendu possible grâce à un enregistrement continu de l’ensemble des paramètres machines dans une base de données spécifique comprenant les codes uniques de conditionnements des composants, leurs numéros de lots et les numéros de série des circuits imprimés. Toutes les étapes de production de la machine sont enregistrées et catégorisées. Il est aisé d’imprimer ou de générer des rapports sur la production, d’analyser les performances ainsi que l’utilisation des composants. Europlacer, concilie la recherche de la performance et l’amélioration continue de la productivité avec le confort des salariés (ou opérateurs) grâce à la simplification et

l’amélioration de l’ergonomie des outils de production.

EUROPLACER Kasia TALEC +33(0)2 51 31 03 03 kasia.talec@europlacer.fr www.europlacer.fr

BINDER

ajoute des versions à boîtier à angle droit à ses principaux connecteurs M12 et M16 - Avantages supplémentaires dans les espaces réduits En tant que l’un des principaux fabricants de connecteurs circulaires pour applications industrielles, Binder propose une large gamme de connecteurs pour câbles M12 et M16 dans tout son catalogue de produits. Il s’agit notamment des séries 423, 713, 715 et 825, que Binder a enrichi d’un boîtier blindé à angle droit en deux parties au premier trimestre 2021. Cela offre de nouvelles possibilités qui élargissent l’éventail d’applications potentielles et devraient accroître la demande à l’avenir. Les connecteurs des séries 423, 713, 715 et 825 sont parfaitement adaptés aux applications nécessitant des connecteurs miniatures dans des domaines comme l’ingénierie d’automatisation. Ce nouveau boîtier à angle droit élargit les possibilités d’applications actuelles et à venir, notamment dans les domaines des capteurs, des actionneurs, de la transmission de données et de l’alimentation électrique. Disponibilité et caractéristiques principales Un nouveau boîtier à angle droit en deux parties, avec capot blindé, a récemment été ajouté à la gamme de produits.

Le format à angle droit vient enrichir les nombreuses options déjà disponibles avec les séries de connecteurs circulaires 423, 713, 715 et 825. Par conséquent, les utilisateurs peuvent être sûrs que toutes les propriétés établies de ces différents produits restent valables avec les nouvelles versions à angle droit. Avantages de la version à angle droit Le nouveau design à angle droit est le résultat direct du besoin de connecteurs toujours plus petits, peu encombrants et polyvalents. Ce nouveau format se caractérise aussi par un concept d’étanchéité amélioré qui, associé à une installation plus facile, en particulier dans les espaces restreints, intéressera beaucoup les utilisateurs. Binder anticipe une augmentation du nombre d’applications, notamment dans les équipements de mesure et les systèmes de commande. A propos de Binder Franz Binder GmbH & Co. Elektrische Bauelemente KG est un leader du

marché des connecteurs circulaires pour l’automatisation. Il s’agit d’une entreprise familiale attachée aux valeurs traditionnelles. Au niveau mondial, Binder emploie 1 800 personnes, dont 1 000 au siège de l’entreprise à Neckarsulm en Allemagne. Le groupe Binder comprend le siège de la société, 16 filiales, deux fournisseurs de services système, ainsi qu’un Centre d’innovation et de technologie.

BINDER FRANCE Sylvain BRUNO +33(0)1 47 86 94 40 s.bruno@binder-connector.fr www.binder-connector.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 67


Nouveautés

technologiques

SDEP ACE

Nouveauté : Contrôleur d’entrée Zone EPA. Actif depuis plus de 25 ans et reconnu pour son expertise dans les audits, formations et dans la fourniture d’équipements et de matières ESD, nous vous présentons le contrôleur d’accès aux zones protégées (EPA) PGT120 et sa version avec l’enregistrement des données PGT120.COM. Les PGT120 et PGT120.COM permettent de contrôler la bonne mise à la terre du personnel à travers les chaussures et/ ou bracelets avec son cordon. Grâce à son contact sec de sortie et le réglage de son temps d’ouverture, ils peuvent être intégrés dans un tourniquet pour en commander l’accès par exemple. Un mode sans contact pour le test des chaussures est également configurable. Le testeur est fourni avec son électrode pour les 2 chaussures, les cordons associés, son alimentation et son certificat de calibration.

de son badge RFID qui évite le traitement fastidieux de la feuille en papier et de son archivage. Son interface permet de traiter les données de mesures. Les résultats des tests sont en format ASCII et conservés jusqu’à 30 jours. En connectant un ordinateur, un terminal ou au réseau, on récupère ces informations pour un traitement en texte.

écoute pour vos autres besoins en matière d’équipement d’atelier (station de soudage, contrôle visuel, Armoires de stockage, mobiliers, EPI …) et aménagement de zone EPA.

Son soft prêt à être intégré dans l’infrastructure existante permet d’interfacer avec une ou plusieurs stations PGT120.COM. La liste des résultats de mesures est paramétrée avec un marquage des couleurs (Vert pour réussi, rouge pour échec). L’avantage de la mesure étant non seulement de vérifier la valeur de seuil mais également l’évolution de celle-ci (vieillissement des EPI) Les accessoires associables au PGT120. COM :

• Une imprimante pour l’édition des

étiquettes de test réussi avec ses valeurs et la possibilité de l’indentification de la personne.

• Un module de signal lumineux (rouge, jaune et vert) avec signal acoustique. • Capteur de température et humidité. Nous proposons également des déclinaisons en station de test avec ou sans écran et son porte-documents magnétiques ainsi qu’un support pour les talonnettes jetables. Une version intégrée à un tourniquet est également disponible.

Le PGT120.COM associé avec son terminal de données DT3 permet une identification de la personne par le moyen

GOEPEL ELECTRONIC

Unités de formation pour les employés de production Avec le mode training de PILOT Verify, GÖPEL electronic propose un outil pour former les employés de production au traitement des données de vérification. Cette option est un complément au logiciel de vérification PILOT Verify, qui est livré en standard avec les systèmes d’inspection de GOEPEL electronic. L’objectif du mode de formation, est de fournir aux employés une méthode efficace pour traiter les défauts et faux défauts sur les postes de vérification.

Notre support client ainsi que nos techniciens restent à votre disposition pour vous aider dans votre projet et valider la configuration de votre station ESD ou zone EPA. SDEP reste à votre

Les données et les images de la production en cours sont utilisées pour former et tester les responsables des chaînes de production et les personnes en charge de la vérification. Les utilisateurs peuvent créer divers ensembles de données de formation et les compléter avec des données d’inspection via PILOT Verify. Ces données peuvent ensuite être chargées par l’opérateur de production afin de vérifier les résultats d’inspection. Après avoir suivi une session de formation, les responsables de lignes peuvent comparer les résultats de la vérification avec les valeurs cibles et les sortir sous forme de journal.

68 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

SDEP ACE Marjorie DA SILVA +33(0)1 30 90 00 00 contact@sdep.fr www.sdep.fr

GOEPEL ELECTRONIC Matthias MULLER +49(0) 3641 6896 739 presse@goepel.com www.goepel.com


STPGroup

Material Management - Optimisez et sécurisez la réception, la traçabilité, la gestion des stocks et les préparations d’OF grâce aux solutions STPGROUP» Réception et traçabilité : MODIVISION Notre partenaire, MODIVISION, société allemande spécialisée sur les produits d’identification depuis plus de 15 ans propose des postes automatisés pour la réception / traçabilité des bobines composants mais aussi tout ce qui comporte une étiquette !

Comment cela fonctionne-t-il ? Les bobines ou autres contenants sont placés sur la table de réception et un scan par caméras analyse l’étiquette et transmet les informations requises à votre ERP selon vos besoins personnalisés. Quels avantages ? - Un processus d’entrée en stock sécurisé et optimisé : Avec un temps de scan et d’analyse de 2 secondes par scan vous réduisez fortement le temps passé en réception. Avec un système de reconnaissance et de lecture automatique vous sécurisez à 100% vos réceptions en gardant en traçabilité toutes les images et informations des étiquettes. - Une intégration ERP sur mesure possible : Optimisez le flow de réception : création de numéro unique / fonction de reedback pour valider la pose de la bonne étiquette interne sur la bonne bobine / Lecture de tout type de code : 2D/ QR / Datamatrix / PDF code et même lecture OCR et reconnaissance automatique de pictogrammes. - Un système largement déployé sur le territoire Evolutions possibles : Une intégration cobotique/robotique au niveau de la table MODI est possible tout automatisée à 100% la réception.

Application Mobile : pour les contenants lourds, une tablette peut être utilisée avec l’application Mobile MODI. 1/ Stockage et kitting : INOVAXE Notre partenaire INOVAXE propose des systèmes de stockages connectés pour les bobines et les sticks. Les bobines sont stockées dans des emplacements unitaires dynamiques : pas de positions fixes pour une référence ! Le système INOVAXE enregistre automatiquement la position de la bobine lors de sa rentrée dans le chariot.

Des solutions sont proposées pour : • Stockage Magasin avec chariots fixes • Réassort/complément Pick and Place avec des chariots mobiles au bord des lignes qui indiquent automatiquement à l’opérateur la prochaine bobine à préparer. Nous proposons des études de cas sur mesure, contactez-nous ! Pour plus d’informations :  - Web : www.stp-emcgroup.com  - LinkedIn : STPGroup  - YouTube : STPGroup

Augmentez votre espace au sol disponible : le taux de compression du stockage bobines offert par INOVAXE est inégalé. En exemple, 15 000 bobines (avec variations des tailles) seront stockées sur 20m2 ! Optimisez votre gestion matérielle : - Inventaire fiable en temps réel - Gestion automatisée du FIFO - Gestion des stocks et trésorerie : Ajout de limites des quantités Min et Max - Récupération des Pick list : ERP/ Pick and Place..etc - Picking rapide (4 secondes par bobine) dynamique pour l’opérateur avec inter blocage en cas d’erreur de picking.

STPGROUP Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-emcgroup.com www.stp-emcgroup.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 69


Nouveautés

technologiques

ASM Assembly Systems

CRITICAL MANUFACTURING désigné Leader du Magic Quadrant 2021 pour son MES Critical Manufacturing, filiale d’ASM Pacific Technology, a été nommé leader du Magic Quadrant 2021 par le Cabinet de Conseil américain Gartner, Inc. pour ses systèmes d’exécution de fabrication (MES). Selon Gartner, « il y a eu un changement fondamental sur le marché du MES, entraîné par des technologies en constante évolution et poussé par des fournisseurs faisant preuve d’agilité et de talent pour accélérer l’adoption de ces technologies ». Le MES de Critical Manufacturing offre les meilleures capacités et technologies nécessaires aux fabricants pour tirer rapidement profit de leur projet de fabrication intelligente. Francisco Almada Logo, PDG de Critical Manufacturing, déclare : “nous sommes ravis d’avoir été choisis comme l’un des sept leaders du Magic Quadrant, et nous pensons que notre position récompense également notre vision avancée et notre feuille de route pour l’avenir du MES. Nous pensons en outre que le rapport reconnaît nos différenciateurs, tels que nos capacités de gestion des données IoT, qui, combinées au MES, permettent aux fabricants d’exploiter la vraie valeur de leurs données. Notre note remarquable en matière de satisfaction client reflète encore l’innovation, la puissance et la flexibilité de notre MES. »

Francisco Almada Logo,  PDG de Critical Manufacturing

Les entreprises ont été évaluées sur de nombreux critères, notamment « l’intégralité de la vision » et la « capacité d’exécution ». Les capacités critiques du MES incluent la gestion de la production, la gestion de la qualité, la gestion des

données, la conformité réglementaire, l’analyse, l’architecture d’intégration de l’équipement de production, l’architecture d’intégration d’entreprise, l’expérience utilisateur, la variété des options de déploiement et la facilité de mise à niveau du système. Gartner note qu’il y a eu un changement d’intérêt pour le MES en 2020, avec plus de préoccupation pour l’innovation à grande échelle et a donc ajouté un nouveau critère « Entreprise » aux évaluations de cette année. Le MES est désormais considéré comme une solution d’entreprise qui devrait pouvoir être mise en œuvre sur plusieurs sites. Almada Lobo conclut : « nous avons compris l’impact de la fabrication intelligente sur le marché MES plus conservateur. Il ne suffit plus que MES couvre un large domaine fonctionnel et soit fiable, modulaire et conçu pour l’extensibilité et sa capacité à configurer. Il a également besoin de la connectivité pour gérer le rythme rapide et la croissance des données générées par les appareils et équipements IoT. Il doit fournir l’intelligence nécessaire pour générer de nouvelles informations précieuses à partir de ces données, à l’aide de l’apprentissage automatique et d’autres analyses avancées, et également fournir une solution qui peut être déployée

70 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

sur site, sur le cloud ou en mode hybride. Il doit en outre offrir un nouveau paradigme d’usage qui inclut les appareils mobiles, la réalité augmentée ou les bots. » Récemment le Groupe Eolane a annoncé avoir choisi le MES de Critical Manufacturing pour son usine de Tallinn. Le projet conçu en deux phases débutera d’abord par le remplacement du système actuel, puis l’implémentation de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux modules avec l’objectif d’amener le sous-traitant vers une solution Industrie 4.0. ASM Assembly Systems France (DEK/ SIPLACE et ses solutions) travaille actuellement en liaison étroite avec Critical Manufacturing pour le déploiement de ce MES en France, quel que soit le mixte de machines de production utilisées.

ASM Assembly Systems Thierry CHARLOT +33(0)6 29 96 67 17 thierry.charlot@asmpt.com www.asm-smt-solutions.com


Prenez une longueur d’avance sur vos concurrents en matière de technologie et de financement La gamme ASM E-Solutions maintenant disponible à la location !

Offre spéciale en location 6 390 Euros par mois !*

Technologie de pointe

Louer mon équipement

Optimisez votre production SMT grâce à une ligne parfaitement coordonnée comprenant la sérigraphie E by DEK et l’équipement de placement E by SIPLACE. Produisez des cartes éléctroniques avec plus de rapidité, de précision et de flexibilité tout en ayant une longueur d’avance sur la concurrence en termes de coût et de productivité.

Le crédit-bail est la meilleure façon pour les entreprises d’aujourd’hui de financer leurs activités. Vous pouvez profiter des avantages technologiques de la nouvelle ligne SMT sans avoir à immobiliser votre capital. A la fin du contrat, vous pouvez prolonger la période de location ou acheter le matériel à sa valeur résiduelle.

ENABLING THE DIGITAL WORLD

Toutes les informations au 06 29 96 67 17 Tournevis FG-20i et 40i Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 71


RUBRIQUE

JOBTRONIC’S

Retrouvez les offres d’emplois et de stages, les demandes d’emplois et de stages de la filière électronique sur www.snese.com/fr/job-tronic-s-emplois-offres-et-demandes-82. html

OFFRES D’EMPLOI ELECTRICIEN MONTEUR CABLEUR RECHERCHE EMPLOI annonce 2021 JOBDEMANDE06001 Formation en cours (2019/2021) à l’URCM de Toulouse pour le titre AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail.

MONTEUR CABLEUR ELECTRONIQUE RECHERCHE EMPLOI annonce 2021 JOBDEMANDE06008 Formation AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail (2019/2020). Formation acquise au CRIP UGECAM de Castelnau-Le-Lez.

ELECTRICIEN MONTEUR CABLEUR ARMOIRES ELECTRIQUES annonce 2021 JOBDEMANDE06002 Titulaire du titre professionnel AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail (2019/2021). Formation acquise au CRIP UCRM de Toulouse. Disponible immédiatement.

AGENT MONTEUR CABLEUR ELECTRONIQUE RECHERCHE EMPLOI annonce 2021 JOBDEMANDE06009 Formation AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail (2020/2021). Formation acquise au CRIP UGECAM de Castelnau-Le-Lez.

AGENT DE MONTAGE ET CABLAGE EN ELECTRONIQUE ECHERCHE EMPLOI annonce 2021 JOBDEMANDE06003 Formation en cours depuis 2020 AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail. BEP électronique MONTEUR CABLEUR EN ELECTRONIQUE RECHERCHE EMPLOI annonce 2021 JOBDEMANDE06004 Titulaire du titre professionnel AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail (2020/2021). Formation acquise au CRIP UGECAM de Castelnau-Le-Lez. AGENT MONTEUR CABLEUR ELECTRONIQUE RECHERCHE EMPLOI annonce 2021 JOBDEMANDE06005 Titulaire du titre professionnel AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail (2020/2021). Formation acquise au CRIP UGECAM de Castelnau-Le-Lez. MONTEUR CABLEUR ELECTRONIQUE RECHERCHE EMPLOI annonce 2021 JOBDEMANDE06006 Titulaire du titre professionnel AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail (2020/2021). Formation acquise au CRIP UGECAM de Castelnau-Le-Lez. MONTEUSE CABLEUSE ELECTRONIQUE RECHERCHE EMPLOI annonce 2021 JOBDEMANDE06007 Titulaire du titre professionnel AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail (2020/2021). Formation acquise au CRIP UGECAM de Castelnau-Le-Lez.

RUBRIQUE

AGENT MONTEUR CABLEUR ELECTRONIQUE RECHERCHE EMPLOI annonce 2021 JOBDEMANDE06010 Titulaire du titre professionnel AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail (2019/2021). AGENT MONTEUR CABLEUR ELECTRONIQUE RECHERCHE EMPLOI annonce 2021 JOBDEMANDE06011 Titulaire du titre professionnel AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail (2020/2021). Formation acquise au CRIP UGECAM de Castelnau-Le-Lez. MONTEUR CABLEUR ELECTRONIQUE RECHERCHE EMPLOI annonce 2021 JOBDEMANDE06012 Titulaire du titre professionnel AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail (2020/2021). Formation acquise au CRIP UGECAM de Castelnau-Le-Lez. INVENTEC (94) RECRUTE UN INGENIEUR SUPPORT TECHNIQUE ASSEMBLAGE ELECTRONIQUE H/F annonce 2021 JOBOFFRES05002 METRONELEC (78) RECRUTE UN TECHNICO COMMERCIAL RESPONSABLE FRANCE ET EXPORT H/F annonce 2021 JOBOFFRES05001 ALTRICS (67) RECRUTE UN EXPERT ELECTRONIQUE EN CARTES ELECTRONIQUES H/F EN CDI annonce 2021 JOBOFFRES04005 ALTRICS (67) RECRUTE UN REFERENT QUALITE TECHNIQUE EN MECANIQUE H/F EN CDI annonce 2021 JOBOFFRES04006

CIF (78) RECHERCHE UN ELECTROTECHNICIEN H/F MAINTENANCE & INSTALLATION annonce 2021 JOBOFFRES04004 EUROPLACER (85) RECHERCHE UN RESPONSABLE PRODUIT H/F EN CDI annonce 2021 JOBOFFRES04003 EUROPLACER (85) RECRUTE UN RÉDACTEUR TECHNIQUE-DOCUMENTALISTE H/F EN CDI annonce 2021 JIBOFFRES 04002 MEODEX FRANCE (11) RECRUTE UN MONTEUR/CABLEUR EN ELECTRONIQUE H/F annonce 2021 JOBOFFRES 04001 LE CEA PARIS SACLAY / LISETA (91) RECRUTE UN INGENIEUR CAO PCB ELECTRONIQUE POUR LA RECHERCHE EN PHYSIQUE FONDAMENTALE. RESP. D’EQUIPE (H/F) annonce 2021 JOBOFFRES 0204 EUROPLACER (85) RECRUTE UN STAGIAIRE EN STRATEGIE D’ENTREPRISE F/H annonce 2021 JOBOFFRES 0202 ADTP (74) RECRUTE UN INGENIEUR SYSTEME D’INFORMATION F/H annonce 2021 JOBOFFRES 0201 REC (91) RECRUTE UN RESPONSABLE DE PRODUCTION EN MATERIEL ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2020 JOBOFFRES0702 VIGNAL SYSTEMS (69) RECRUTE UN TECHNICIEN PRODUCTION ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2020 JOBOFFRES0301 Job Tronic’S DEMANDES DE STAGE AGENT DE MONTAGE ET DE CABLAGE EN ELECTRONIQUE EN FORMATION RECHERCHE UN STAGE annonce 2021 STAGEDEMANDE06001 Formation en cours à l’UGECAM de Castelnau-Le-Lez pour l’obtention du titre professionnel AMCE – Agent de montage-câblage en électronique, homologué par le ministère du travail (2019/2021).

INVESTRONIC’S

Retrouvez les offres de vente ou d’achat d’entreprise de la filière électronique sur www. snese.com/fr/Invest-Tronic-s-Investisseurs-et-transmission-d-entreprises-83.html

DEMANDES ENTREPRENEUR PARTICULIER RECHERCHE UNE ENTREPRISE annonce invest202102001

- Produits : Propres ou semi-propres (marques, brevets, savoirfaire), à fort contenu technique et à forte valeur ajoutée.

Ancien cadre dirigeant, ingénieur, 30 ans d’expériences multiples en grand groupe industriel, cherche à investir en reprenant une entreprise industrielle d’électronique type :

2. Société avec avantage concurrentiel à développer et / ou à restructurer ; possédant une activité de production et de commercialisation (possibilité de développement internationale)

1. Electronique / Mécatronique (incluant par ex une activité d’injection plastique) - Activités : bureau étude, fabrication

3.Idéalement avec récurrence du business : Nomenclature Activités INSEE : 25, 27, 29

72 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

CA. : 2 à 8 M€ Localisation : Indifférente FINANCEMENT :  Apport personnel : 250 K€ à 1 M€ TYPE DE REPRISE : Situation financière : in bonis / à restructurer Position : Recherche partenaire financier ou industriel Totale : immédiate ou éventuellement progressive Contact : 00 33 6 09 40 02 12


SALON DES SERVICES, ÉQUIPEMENTS, PROCESS ET MAINTENANCE

7 SALONS NATIONAUX

CRÉDIT PHOTO : ISTOCK / FOTOLIA - Rowena Braids Stock

EN RÉGIONS EST

NORD

CENTRE-OUEST

NORD-OUEST

15>17 JUIN 2021 COLMAR

12>14 OCTOBRE 2021 DOUAI

23>25 NOVEMBRE 2021 ANGERS

25>27 JANVIER 2022 ROUEN TORINO TURIN

AUV.-RH.ALPES

SUD-OUEST

SUD-EST

08>10 FÉVRIER 2022 GRENOBLE

SEPTEMBRE 2022 TOULOUSE

COURANT 2022 AVIGNON

ITALIE

16>18 NOVEMBRE 2021 - TURIN

Toutes nos éditions en régions consacrent un pôle à la Sous-traitance industrielle. Nos éditions Nord et Centre-Ouest consacrent également un pôle à la Machine-Outil / Machine d’ateliers / Robotique. SEPEM Industries Centre-Ouest accueillera le «Forum de l’Électronique». SEPEM Industries Auvergne-Rhône-Alpes accueillera un «Espace Électronique»

LES SOLUTIONS À TOUS VOS BESOINS : PRODUCTION, MAINTENANCE, SÉCURITÉ, ENVIRONNEMENT...

www.sepem-industries.com LOCATION DE FICHIERS INDUSTRIELS MULTI-REQUÊTES

DATA

75 000 sites de production / 150 000 mails directs

WWW.SEPEM-DATA.COM

LA MARKETPLACE PERMANENTE DE TOUTE LA COMMUNAUTÉ INDUSTRIELLE ! WWW.INDUSTRIE-ONLINE.COM

www.sepem-industries.com - contact.sepem@gl-events.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108 - 73


RUBRIQUE

A LIRE

BIBLIOTHÈQUE

Technologie des voitures électriques Motorisations, batteries, hydrogène, interactions réseau

Auteurs : Anthony Juton, Xavier Rain, Valérie Sauvant-Moynot, François Orsini, Christelle Saber, Seddik Bacha, Olivier Béthoux, Éric Labouré. L’électrification des véhicules ainsi que les fonctions d’autonomie partielle ou complète sont aujourd’hui l’objet de

Les RH à l’ère du Covid-19 Les bonnes pratiques à retenir Auteurs : Michel Barabel, Olivier Meier

La crise du Covid-19 a bouleversé notre vie économique, malmenant parfois très durement les entreprises françaises. Au

Le télétravail pour les nuls

Auteurs : Nelly Magré et Jeanine Roncati L’essentiel à savoir sur le télétravail ! Depuis quelques années, nos façons de travailler connaissent de profondes mutations. Nos modes de vie et nos aspirations personnelles et professionnelles

Un ERP dans ma PME Auteur : Jules Rémy

Quel que soit son niveau de maturité, l’entreprise est tôt ou tard confrontée à un projet informatique. Mais le choix des bons outils n’est pas simple. La recherche du « logiciel qui répond exactement au besoin » est truffée

CSE : Comprendre les comptes de l’entreprise et leurs enjeux Guide a l’usage des elus du personnel Les plans de licenciements, engendrés par la crise du Covid-19 ou une réorganisation, obligent le CSE à s’intéresser aux comptes de l’entreprise. En effet, seule une analyse financière précise permettra de cerner la réalité des

74 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - juin 2021 - n° 108

toutes les innovations des constructeurs automobiles. Rarement l’histoire aura vu une filière industrielle effectuer une mutation aussi rapide, renonçant à une prédominance de la motorisation thermique au profit de la motorisation électrique et aux systèmes informatiques embarqués. Fruit du travail d’une équipe de chercheurs, enseignants et ingénieurs, cet ouvrage présente les spécificités essentielles des différents organes de motorisation d’un véhicule électrique, ainsi que les notions fondamentales de génie

électrique associées : les moteurs, l’électronique de puissance, les batteries, les chargeurs, les interactions avec le réseau électrique et la technologie de la pile à combustible. Il vise ainsi à accompagner cette mutation des compétences nécessaires dans l’industrie automobile, tout en évoquant les innovations à venir dans le domaine.

cœur de cette tempête, la fonction RH était en première ligne pour gérer une réorganisation inédite du travail. Cet ouvrage unique vous livre les témoignages exclusifs de quarante DRH appartenant à différents types d’entreprises, de la PME au grand groupe international. Quelle que soit leur situation propre, le contexte les a poussés à réinventer leur rôle.

Ils vous transmettent ici une perspective nouvelle sur les six grandes thématiques de la fonction. La mise en perspective des auteurs et les bonnes pratiques qui en sont dégagées vous invitent à repenser vos politiques RH de demain.

nous encouragent à nous tourner vers le télétravail. Allant plus loin que le travail à distance, celui-ci s’inscrit dans le contrat de travail et nécessite une organisation particulière au sein de l’entreprise pour qu’il soit bénéfique pour tous : managers, télétravailleurs et non-télétravailleurs. Découvrez comment : * Intégrer les éléments contractuels du télétravail

* S’adapter à ce nouveau mode d’organisation de travail * Maintenir un bon fonctionnement collectif dans son équipe * Continuer à bien manager un collaborateur qui n’est pas 100 % de son temps de travail au bureau.

d’embûches et de miroirs aux alouettes. La jungle du logiciel de gestion rebute souvent les dirigeants. En effet, la taille et la variété de l’offre nécessitent une veille permanente pour avoir une vision claire du sujet. Cet ouvrage s’adresse en premier lieu aux chefs d’entreprises des petites et moyennes industries (10 à 250 salariés)

et aux chargés de projets qui souhaitent entreprendre un projet ERP. Ce livre est là pour attirer votre attention sur les erreurs commises trop souvent. Il se base sur des cas réels de projets menés par des PME.

difficultés éventuelles et les marges de manœuvre possibles. Comptabilités générale et analytique, comptes consolidés : le domaine est vaste et souvent complexe ! Articulant apports de connaissances et pédagogie, cet ouvrage explique de façon simple les concepts indispensables pour comprendre la situation de l’entreprise. Il propose des repères et une méthodologie pour aller à l’essentiel et ne pas se perdre dans un labyrinthe de chiffres. Des cas concrets illustrent l’intérêt d’une

analyse des comptes, car avant de se lancer dans l’acquisition de connaissances financières et économiques, l’élu du personnel doit savoir ce qu’il recherche et à quelles fins.

Éditions Dunod Parution : mai 2021

Éditions Dunod Prix : 22 €

Éditeur : Pour les nuls Prix : 11,95 €

Éditeur : La Ronde des Vivetières Prix : 27,90 €

Un livre indispensable pour tous ceux qui considèrent que la gestion de l’entreprise n’est pas le domaine réservé des dirigeants ! Éditions GERESO PRIX : 29 €


TRUSTED TECHNOLOGY

DÉCOUVREZ LA NOUVELLE YRM & LA PLATEFORME YsUP Présentant la nouvelle plateforme de machine YRM et sa solution logicielle unique et éprouvée YsUP. L‘interface utilisateur du logiciel a été complètement repensée. La nouvelle version de la machine YRM de Yamaha et sa plate-forme logicielle sont tournées vers l‘avenir. Désormais, le nouveau portail du logiciel vous permet de retracer les différentes étapes et de bénéficier d‘une visibilité complète sur l‘ensemble du travail. Le nouvel assistant rend quant à lui la programmation très facile. Le suivi et l‘analyse de votre ligne de production sont possibles. Par ailleurs, le logiciel YsUP vous offre la possibilité de disposer de plusieurs kits d‘assistance à la production et de maintenance. Les nouvelles interfaces de communication M2M et MES-ERP sont également beaucoup plus simples qu‘auparavant. Alors, qu‘attendez-vous ?

Programmation et planification Kit d‘assistance à la production Kit de surveillance Kit de traçabilité Kit de maintenance Interfaces de communication avancées et M2M

#YamahaYRM20 smt.yamaha-motor-im.de/tour/yrm20/


Profile for RICHARD CRETIER

LES CAHIERS DE L'INDUSTRIE ELECTRONIQUE & NUMERIQUE N° 108 JUIN 2021  

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded