Page 1

[ Pédagogie ] [ Arts actuels ]

[ Communautés ]

Rapport d’activités ⋅ Centre Turbine Juillet 2015 – Juin 2016

Le centre Turbine réalise des projets qui introduisent les arts actuels au sein de communautés diversifiées en jumelant des artistes professionnels de toutes disciplines avec des pédagogues en arts. L’organisme contribue également à la réflexion, à la formation, et au partage des expériences et des connaissances sur l’art et la pédagogie dans les communautés.

| 1 PHOTO : STEVEN PENG SENG


Un processus de création unique Turbine existe depuis 1999; nous avons fêté nos 17 ans en avril dernier. L’année 2015 – 2016 témoigne, une autre fois, de la diversité de nos propositions de création pédagogique et de résidences d’artistes. Des projets en littérature, en arts numériques, en performance, en cinéma et en théâtre ont été réalisés auprès d’enfants de cinq ans, d’un groupe intergénérationnel de Cambodgiens, d’élèves nouveaux arrivants et de personnes âgées. Turbine a proposé à des artistes tels que Alfonso Arzapalo, Johanne Jarry, Diane Morin et Jonathan Villeneuve de bâtir des ponts entre leur pratique et la rencontre avec la communauté. Étant donné la diversité de nos actions, nous avons senti l’importance de mieux définir ce que nous sommes. Le comité artistique a travaillé à la mise à jour de notre mission, notre vision et nos valeurs. Pédagogues et artistes ont réfléchi et discuté longuement pour arriver à mettre des mots justes sur nos actions. Bravo et merci à tous. Je tiens à souligner le départ d’une grande complice, Adriana de Oliveira, administratrice depuis 14 ans chez Turbine. Notre centre ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans elle. Merci pour ta générosité et ton engagement. Turbine est un organisme singulier dans le paysage québécois et même canadien, parce qu’il revendique l’importance que la rencontre entre artistes, pédagogues et communautés soit chaque fois, et pour tous, un processus mutuel de création.

Yves Amyot Directeur

12 Projets en 2015 – 2016 1 LA PUBLICATION L’INSTINCT DANS L’INSTANT La publication L’instinct dans l’instant, dirigée par Adriana de Oliveira, présente des traces, soit une cinquantaine de dessins et de froissements de papier réalisés lors de rencontres entre l’artiste

Sylvie Cotton et 19 enfants séjournant à la Maison André-Gratton, un centre de soins palliatifs pédiatriques. Une table ronde sur la pédagogie et les arts, constituée de Sylvie Cotton, Stéphanie Fabia, Tamar Tembeck et Adriana de Oliveira, a eu lieu lors du lancement de la publication à la Maison de la culture Maisonneuve.

2 CACOGRAPHIE Le projet Cacographie a exploré l’apprentissage de l’écriture comme matière à création au sein de deux classes de 1re année de l’école ChanoineJoseph-Théorêt (CSMB). Par la pratique de l’animation image par image, la cinéaste Marie

2 |

Valade et l’animatrice Dominique Côté ont pu accompagner de manière créative l’entrée des enfants dans le monde de l’écriture et avoir accès à leurs premières graphies. Valade a réalisé un court film d’animation en utilisant les productions issues des ateliers.


Le centre Turbine en 2015 – 2016 c’est…

Notre vision

> 10 projets de cocréation

Les arts actuels offrent des perspectives de réflexion et d’échange sur les enjeux sociaux qui nous préoccupent. Cet apport s’avère essentiel, car il permet à tous de concevoir des espaces d’expérimentation, de liberté, de jeu, de créativité, de ressourcement et d’implication citoyenne. Le centre Turbine suscite ces expériences en organisant des rencontres entre communautés, artistes professionnels et pédagogues en arts dans un esprit de réciprocité qui permet l’émergence de perceptions et de réalités nouvelles.

artistique; > collaborations avec des artistes renommés œuvrant dans différentes disciplines; > plus de 40 partenaires finan­ ciers, institutionnels et communautaires au cours de l’année; > plus de participants aux ateliers, formations, résidences et projets;

12

3 POÉSIE-PHARE ET IMPRO EN MOUVEMENT

4 ATELIERS ET FORMATIONS

La Fédération culturelle canadienne-française a fait appel à l’expertise du centre Turbine pour la réalisation de deux projets de médiation culturelle. L’auteur Jonathan Roy a mené un projet d’écriture intitulé Poésie-Phare avec des adolescentes de Caraquet (N.-B.) en difficulté d’apprentissage. La chorégraphe Anick Bouvrette de la compagnie Taraluz a développé le projet Impro en mouvement destiné à des élèves du primaire à Ottawa avec l’objectif d’explorer la danse contemporaine.

Au cours de l’année 2015 – 2016, Turbine a offert plusieurs types d’ateliers et de formations à des artistes, des enseignants et des travailleurs culturels, et ce, à Toronto, Rivière-du-Loup, Ottawa, Sudbury, Caraquet, ainsi que plusieurs à Montréal et en périphérie. Les ateliers portaient sur les techniques d’impression 3D, l’intégration des technologies en enseignement et la médiation culturelle. Collèges, bibliothèques, écoles, congrès nationaux (ACFAS), universités et associations professionnelles ont fait appel à nos services.

933

| 3


Bagages En 2014 et 2015, les élèves de classes d’accueil de l’école Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont

Nos valeurs

(CSMB) sont montés sur scène pour présenter leurs histoires

• Les arts actuels se matérialisent en une pluralité de formes et de contenus

personnelles sous la forme d’une

qui leur permettent de jouer un rôle important dans la valorisation des

pièce de théâtre. Il s’agissait du

différences, qu’elles soient culturelles, sociales, de savoirs ou d’expériences.

projet Intersection PNH+YUL

• Le respect de la démarche de l’artiste ainsi que le respect des aspirations et

piloté par le centre Turbine. En

des compétences des communautés sont des constituants essentiels d’une

2016, le projet s’est poursuivi

éthique de la relation.

pour devenir un film intitulé

• L’imprévu et l’adaptation à la singularité des acteurs impliqués dans un

Bagages, réalisé par Paul Tom

projet artistique font partie de la création. Turbine valorise l’exploration et

d’après une idée originale de

la prise de risques.

Mélissa Lefebvre. La production a reçu le Prix Avenir Engagé lors

• Il est fondamental de partager et de diffuser largement l’expérience et les connaissances acquises au fil des projets.

du gala Forces Avenir 2016 qui vise à promouvoir et honorer l’engagement étudiant.

5 INTERSECTIONS PNH+YUL le projet a permis à 35 participants de faire entendre leur voix à l’intérieur et à l’extérieur de leur communauté pour que les liens se tissent d’une part entre Cambodgiens, et d’autre part avec la société d’accueil. Ce projet s’est conclu par la réalisation d’un court film de Paul Tom et d’une prestation théâtrale par les participants devant public. Intersections a remporté le Prix du meilleur projet artistique remis par l’organisme Intergénérations Québec. Ce projet s’inscrit dans la volonté du cinéaste Paul Tom de resserrer le tissu intergénérationnel dans la communauté cambodgienne en ouvrant un espace d’échange. Par des ateliers d’arts dramatiques donnés par Mélissa Lefebvre,

4 |

6 TECHNO-MARCHE Les élèves de deux classes de 6e année fréquentant l’école primaire Bruchési (CSDM)

ont expérimenté la techno-marche dans leur quartier. Ils ont marché avec un appareil photo et un microphone cravate relié à un dictaphone qui enregistrait leur voix et les sons environnants. Des écouteurs connectés à leur dictaphone leur permettaient d’entendre ce qu’ils étaient en train d’enregistrer. Par la suite, ils ont produit un montage audiovisuel en utilisant les photographies et les sons captés durant leur techno-marche.


Les artistes impliqués chez Turbine en 2015 – 2016 Alfonso Arzapalo (arts visuels);

Pourquoi les arts actuels?

Anick Bouvrette (danse); Sylvie Cotton (art action); Johanne Jarry (littérature);

Turbine met en valeur des pratiques artistiques qui, en plus d’être inspirées par

Guillaume La Brie (sculpture);

leur époque, véhiculent des liens directs avec la société qui nous entoure. L’artiste

Diane Morin (arts numériques);

doit non seulement être engagé dans son art, mais aussi être impliqué dans sa communauté. La démarche de l’artiste et du pédagogue en arts est enrichie lorsqu’elle est appuyée par des rencontres, des observations, et par la suite, une analyse et la formation d’une opinion sur le monde dans lequel nous vivons. L’art

Émilie Rondeau (arts visuels); Jonathan Roy (littérature); Paul Tom (cinéma);

LUNDI 25 JANVIER 2016

Blogues | Nous joindre | Aide | FAQ | Participation aux commentaires | M'ab

Marie Valade (cinéma);

Recherche

Garnotte Caricature du jour

OPINION

CAHIERS SPÉCIAUX

PHOTOS

Jonathan Villeneuve (arts numériques). Politique

Société

Économie

JEUX

SERVICES ET ANNONCES

Environnement

BOUTIQUE

International

Connectez-vous

MON ABONNEMENT

Culture

M'ABONNER

Plaisirs

Sports

Actualités culturelles Arts visuels Cinéma Cirque Danse Livres Musique Télévision Théâtre

est ici vu comme un moteur d’action et de transformation sociale.

Accueil › Culture › Arts visuels › L’expression d’un papier froissé

Imprimer

Commentaires

Envoyer

Droits

Taille du texte

A

A

A

LIVRE

L’expression d’un papier froissé Un ouvrage donne la parole à des enfants résidant dans un centre de soins palliatifs 28 décembre 2015 | Jérôme Delgado - Collaborateur | Arts visuels

Mots clés livre, enfant, pédiatrie, soins palliatifs Chercher sur le même sujet

Quelques échos dans les médias « L’art pour intégrer les adolescents », Journal Métro, Catherine Bouchard, 28 avril 2016;

« Émilie Rondeau présente l’exposition Intervalle », ICI Radio-Canada Rimouski, Xavier Lacroix, 4 juillet 2016;

« Intervalle | Traverser le fleuve autrement », La Fabrique culturelle, 9 août 2016;

« El arte de enseñar », El Informador (Guadalajara, México), Karina Gómez, 15 mai 2016;

« Émilie Rondeau a le vent en poupe », Info Dimanche, Andréanne Lebel, 3 août 2016;

Photo: Source L'instinct dans l'instant avec Sylvie C otton Un enfant pouvait prendre une demi-heure pour dessiner une ligne, tandis qu’un autre finissait par s'exprimer en froissant une feuille de papier, comme celles photographiées ici.

Le livre a l’air de rien. Des pages blanches, quelques traits, aucune image. Les mots eux aussi sont rares. L’instinct dans l’instant, publié cet automne par le centre Turbine, on peut se contenter de le feuilleter, en un souffle. Il mérite néanmoins une plus grande attention. Son apparence minimaliste cache un projet artistique, porté, comme l’énonce la page couverture, par Sylvie Cotton. L’instinct dans l’instant est un livre d’artiste. Et même plus : il est l’oeuvre d’une grande humanité. Il respire la vie, celle qu’ont exprimée des enfants séjournant à la Maison André-Gratton, un centre de soins palliatifs pédiatriques dirigé par l’organisme Le Phare. Comme un souffle. La pratique artistique, chez Sylvie Cotton, est de cet ordre. Intérieure, voire intimiste, momentanée, plus qu’éphémère, légère, et pourtant

converted by W eb2PDFCo

« L’expression d’un papier froissé » Le Devoir, section Culture Jérôme Delgado, 28 décembre 2015.

7 PARCOURS ET S’EMPLACER L’artiste Alfonso Arzapalo a mené deux projets de cocréation avec 24 élèves nouveaux arrivants au Québec. Le premier, Parcours, a eu lieu à l’école secondaire Monseigneur-Richard (CSMB) et le deuxième, S’emplacer, à l’école Jeanne-Mance

(CSDM). Les jeunes ont exploré le potentiel de la performance dans les espaces de leur école afin de mieux s’intégrer dans leur nouveau milieu de vie.

de la découpe laser. Cette résidence a été réalisée en collaboration avec le Printemps numérique (DigiLabs).

8 FAB LAB : LABORATOIRE DE CRÉATION Ce projet d’arts numériques a permis à 33 élèves de l’école secondaire Pierre-Laporte (CSMB) de s’approprier le potentiel créateur et artistique de leur Fab Lab. Accompagnés par l’artiste en résidence Jonathan Villeneuve et par le pédagogue Yves Amyot, les élèves devaient créer une architecture utilitaire ou imaginaire en se servant, entre autres, de l’imprimante 3D et

| 5


Des projets artistiques dans les communautés Notre expérience et notre savoir-faire nous permettent de proposer des projets sensibles qui témoignent d’une grande écoute de la réalité et des caractéristiques des communautés dans lesquelles nous œuvrons. La quasi-totalité de nos projets sont de l’ordre de l’in situ, c’est-à-dire conceptualisés et réalisés pour et avec un lieu, des personnes et un temps déterminés. Ce sont des agencements adaptés à la réalité des acteurs et c’est souvent ce qui explique le succès des projets. Cette année, nous avons partagé des projets avec :

Remerciements à nos collaborateurs

Des élèves de 14 ans;

Des Cambodgiens de 8 à 60 ans;

Des élèves de 12 à 16 ans nouveaux

La communauté de la région des Basques

Bibliothèques de la ville de Montréal;

arrivants;

au Bas-Saint-Laurent;

Centre chorégraphique Taraluz;

Des personnes âgées résidentes de

Des adolescentes raccrocheuses au

l’Institut de gériatrie de Montréal;

Nouveau-Brunswick.

Centre Oboro; Compagnie de navigation des Basques; École primaire Bruschési;

Des écoliers de 5 ans;

École primaire Chanoine-Joseph-Théorêt; École secondaire Jeanne-Mance; École secondaire Monseigneur-Richard; École secondaire Pierre-Laporte; École secondaire Paul-Gérin-Lajoied’Outremont; Centre Khemara; Maison André-Gratton; Maison de la culture Maisonneuve; Pavillon Alfred-DesRochers de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM); Boutique Perce-Neige; Polyvalente Louis-Mailloux.

9 SE RACONTER MAINTENANT Pour ce projet, la démarche de création littéraire s’est articulée autour des rencontres et des échanges hebdomadaires entre l’auteure Johanne Jarry et des résidents de l’Institut de gériatrie

de Montréal (IUGM), le tout accompagné de la pédagogue en arts Adriana de Oliveira. Au cours de plusieurs rencontres réparties sur trois saisons, les participants ont capté la trame de leur temps présent grâce à la photographie et à l’écriture. Un site Internet recueille, jour après jour, les traces de ces rencontres : www.seracontermaintenant.com.

10 grille Lors d’une résidence de recherche et de création, l’artiste Diane Morin a réalisé une installation intitulée grille. L’artiste devait explorer les

6|

possibilités techniques et artistiques offertes par l’imprimante 3D. Tout au long de la réalisation de l’œuvre, des élèves de l’école secondaire LucienPagé (CSDM) ont rencontré l’artiste dans son atelier pour suivre son processus de création.


Financement et gouvernance Turbine est un organisme à but non lucratif géré par un comité administratif constitué d’artistes, de pédagogues et de gestionnaires culturels. Il reçoit l’aide au fonctionnement du Conseil des arts de Montréal et le reste de ses revenus proviennent de subventions aux projets, de revenus autonomes et de subventions salariales d’Emploi-Québec.

Remerciements à nos partenaires financiers

L’année 2015 – 2016 a été marquée par notre première campagne de

Conseil des arts de Montréal;

sociofinancement pour le projet S’emplacer de l’artiste Alfonso Arzapalo. Nous avons

Conseil des arts du Canada;

réussi à atteindre notre objectif de 3000 $. Un grand merci à tous les donateurs.

Conseil des arts et des lettres du Québec;

Malgré l’intérêt de plusieurs envers notre travail, Turbine se trouve constamment

Commission culturelle des Basques;

en mode de survie financière. Nous cherchons actuellement un généreux mécène qui

Commission scolaire de Montréal;

croit en notre vision, notre mission et nos valeurs. À qui la chance?

Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys;

Conseil d’administration 2015-2016 Adriana de Oliveira – Présidente;

Raphaëlle De Groot – Administratrice;

Paul Tom – Vice-président;

Mireille Cliche – Administratrice;

Antoine Roy Larouche – Trésorier;

Marie-Pierre Labrie – Administratrice (de juillet à octobre 2015).

Marie-Ève Bourgeois – Secrétaire;

Emploi-Québec; Entente de développement culturel de la Ville de Trois-Pistoles; Fédération culturelle canadienne-française; MRC de la Haute-Côte-Nord; Programme pour les arts et les lettres du Bas-St-Laurent (CALQ); Ville de Montréal;

Cette année, l’équipe du personnel

Turbine tient également à souligner

Programme de partenariat culture et communauté – Entente sur le développement culturel de Montréal entre la Ville de Montréal et le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine;

de Turbine était composée d’Alfonso

la contribution importante de la

Printemps numérique.

Arzapalo, artiste en résidence,

photographe Annie Tremblay, du

Étienne Gagnon-Lalonde, agent aux

webmestre Joël Nadeau, de la graphiste

communications, Josianne Mailloux,

Crystelle Bédard, de la comptable

adjointe à la direction, Caroline Steele,

Daphnée Daubrosse-Gagnon et de

adjointe administrative et Yves Amyot

l’équipe de révision, Le bruit des plumes.

Équipe

à la direction.

11 APPEL DE COLLABORATEURS Au printemps 2016, Turbine a lancé un appel de collaborateurs (artistes professionnels et pédagogues en arts de toutes disciplines) pour développer des projets de création en relation

avec des communautés. L’objectif visait la constitution d’une banque de collaborateurs avec qui Turbine peut élaborer, financer et réaliser des projets suivant la vision et la mission du centre. Sur les 188 projets soumis, le comité en a retenu 37. Nous souhaitons, d’ici 2019, entreprendre des projets avec la majorité des collaborateurs.

12 INTERVALLE L’artiste en arts visuels Émilie Rondeau a conçu une installation intégrée à l’environnement

maritime à bord du traversier L’Héritage 1 reliant la ville de Trois-Pistoles à celle des Escoumins. L’exposition faisait écho aux déplacements des voyageurs en mer et évoquait la tradition de la navigation fluviale propre à cette région. Au cours de l’été, plus de 22 000 passagers ont pu apprécier les œuvres de l’artiste et découvrir une pratique en arts actuels.

| 7


Turbine souhaite la bienvenue à tous ses nouveaux collaborateurs pour les années à venir!

ALESSIA DE SALIS –  ARTISTE MÉDIATRICE; ANNE-MARIE GUILMAINE  –  THÉÂTRE PERFORMATIF INTERDISCIPLINAIRE; CATHERINE LISIDAOUST – ARTS VISUELS; CELINE HUYGHEBAERT –  ARTS VISUELS ET LITTÉRATURE; CHANTAL DUMAS –  ARTS SONORES; CHRISTIAN BUJOLD –  ARTS VISUELS ET PÉDAGOGIE; DANIEL SYLVESTRE –  ARTS VISUELS ET LITTÉRATURE; ÉLISE HARDY –  DANSE; ELYSE DE LAFONTAINE –  ARTS VISUELS ET MÉTIERS D’ART; FRANCIS CHÉNIER –  ARTS VISUELS ET LITTÉRATURE; FRANÇOIS MATHIEU –  ARTS VISUELS; GOPESA PAQUETTE – ARTS NUMÉRIQUES ET ARTS VISUELS; GUILLAUME CÔTÉ ET GUILLAUME CAMPION – ARTS NUMÉRIQUES; ILANA PICHON –  ARTS VISUELS ET ARCHITECTURE; ILYA KROUGLIKOV  – DANSE; ISABELLE ANGUITA –  ARTS VISUELS; JACINTHE ROBILLARD – ARTS VISUELS; KARINE RATHLE – DANSE; KATHLEEN WILSON – ART VISUELS ET PÉDAGOGIE; MARIE-ANDRÉE RHO – ARTS VISUELS; MARYSE ÉLIE –  PÉDAGOGIE; MATHILDE FOURNIER –  ARTS VISUELS ET PÉDAGOGIE; NASSIMA BOUAIFER –  ARTS VISUELS; NAYLA NAOUFAL –  JOURNALISME CULTUREL; NICOLE ROYER –  LITTÉRATURE ET PÉDAGOGIE; OLIVER LEWIS –  ARTS NUMÉRIQUES; PASCALE BOURGUIGNON –  ARTS VISUELS ET LITTÉRATURE; POHANNA PYNE FEINBERG –  ARTS SONORES ET PÉDAGOGIE; ROMAIN BROT – ARTS NUMÉRIQUES; RUI SILVEIRA – ARTS NUMÉRIQUES ET ARTS VISUELS; SARAH DELL’AVA – DANSE ET PÉDAGOGIE; SARAH MASCOLO – DANSE ET PÉDAGOGIE; SARAH WENDT – DANSE ET PÉDAGOGIE; SAYEH SARFARAZ – ARTS VISUELS; SOPHIE AUBRY – ARTS VISUELS; SOPHIE CABOT –  ARTS VISUELS ET PÉDAGOGIE; STÉPHANIE FROMENTIN –  DANSE ET PÉDAGOGIE; TANHA GOMES –  ARTS VISUELS; TANIA BALADI –  LITTÉRATURE JEUNESSE ET CONTE; VALÉRIE ALLARD –  ARTS VISUELS ET PÉDAGOGIE; YANNICK GUÉGUEN – ARTS NUMÉRIQUES ET ARTS VISUELS; YEN-CHAO LIN – ARTS NUMÉRIQUES.

Création pédagogique

936, AV. MONT-ROYAL EST, 2e ÉTAGE - MONTRÉAL (QUÉBEC) H2J 1X2 INFO@CENTRETURBINE.ORG / 514 606-8276 POUR VOUS INSCRIRE À NOTRE INFOLETTRE OU POUR FAIRE UN DON : WWW.CENTRETURBINE.ORG

GRAPHISME / MAKSUD COMMUNICATIONS • RÉVISION-CORRECTION / LE BRUIT DES PLUMES

Rapport annuel Turbine  

Rapport des activités du centre Turbine 2015-2016