__MAIN_TEXT__

Page 1

C’EST 20% EN MOINS SUR LE TOGO. Du 2 avril au 30 juin, pour les 40 ans du Togo, Ligne Roset vous offre 20 % de réduction sur tous les Togo et leur recouverture. Adresses sur www.ligneroset.fr


MARC ROUGEMOND Président Directeur Général l Chairman Editor in chief | Rédacteur en Chef m.rougemond@prestige-international.fr

CHERE DI BOSCIO Deputy Editor | Rédactrice en Chef adjointe chere@prestige-international.fr ANDRE BERCOFF Éditorialiste | Editorialist andre@prestige-international.fr YORAM ZERBIB Director of Development | Directeur du developpement yoram@prestige-international.fr RENE CLAVEL International Development Manager / Directeur du développement International rené@prestige-international.fr Tourisme Chantal Cascalès chantal@prestige-international.fr, Carole Schmitz contact@prestige-international.fr Art & Culture Bernard Gouttenoire b.gouttenoire@prestige-international.fr Décoration Carole Schmitz contact@prestige-international.fr Gastronomie Paul Emmanuel Bonnet Des Arnoux bda@prestige-international.fr • Pierre Giscours pgiscours@prestige-international.fr Évasion Pierre Giscours pgiscours@prestige-international.fr • Bernard Van de Kerckhove bernard@prestige-international.fr Automobiles Bernard Van de Kerckhove bernard@prestige-international.fr Business, Actualités, News Natalie Gatti ngatti@prestige-international.fr, Florence Batisse-Pichet florence@prestige-international.fr • Carole Schmitz contact@prestige-international.fr, Jérômine Kalfon gg1245@prestigeinternational.fr • Virginie Boch Mode Marz Atashi • Irma Birka •Yohanna Edge Arwa Lodi Assistante de la rédaction Natalie Sezen nsezen@hotmail.co.uk • Sarah Outemzabet sarah@prestige-international.fr Fashion stylist l Stylistes Tiffani Chynel L.A • Marie Revelut • Marz Atashi • Yohanna Edge • Patrycja Matysiak • Adeline Petit Photographers l Photographes Jean Daniel Lorieux • Louisa Vick L.A • Stéphanie Volpato • Indira Césarine • Chrisma Lan • Nicolas Guérin Moda's Touch • Y.Zerb • Mylene Rouveure • Tyler Kandel NYC • Eric Hason NYC • Michelle Blosh-Stuckens • Emmanuel Sarnin Hair & Make up l Coiffure & maquillage Terry Barber@DW Management london • Inessa Parfeni • Christian Attuly@B.Agency • Kasia Furtak Binomial Artist • Damian@Anne Ramirez Agency • Corinne Gues@B.Agency Norhide Takabayashi • Maria Alexandra Barrios • Francisco Estrada • Guilaine Frichot • Sandra Yazoue • Min Kin@Airport Agency Models l Modèles Nastya Mukhina@Metropolitain • Leonore Masson@Metropolitain • Sofia Titova@Next • Zhanna tikhobrazova@Karin Models • Tatiana likhina@MC2 New York • Fanny@Metropolitain • Félix@New Madison • Katrina Hunter@Wilhelmina Los Angelès • Elena Tod@City Agency Post-production l Retouches Amandine Tournier • margaret Kopec • Stéphane Herbin French Riviera-Monaco Office Prince Allens Tally - 17 rue Notre Dame de Lorete 98000 Monaco Tel: +33 623086437 Publicité Marc Rougemond marcrougemond@prestige-international.fr • Souad Maouss souad@prestige-international.fr Marketing/Events Veronique Kalfon vero@prestige-international.fr Subscriptions And Back Issues Abonnement l Abonnement et souscription contact@prestige-international.fr Thanks to l Remerciements Château de Bourron et sa carrière de sable blanc - Studio Le petit oiseau va sortir - Agence Next - Agence Metropolitain - Hôtel de vendôme Mr De langsdorff - Thierry Prouvost - Desroches Island Hôtel Seychelles Graphic Designer l Graphiste, maquettiste Lucille Guigon lucille@prestige-international.fr

PRESTIGE INTERNATIONAL MAGAZINE l ISSUE 9 l WINTER 2012 contact@prestige-international.fr/www.prestige-international.fr Édité par Montaigne Partners S.A.S - 26 Avenue Montaigne 75008 PARIS Tél. +33 (0) 9 60 11 04 46/+33 (0)6 23 08 83 83 Dépot legal : 4e trimestre 2012 • Imprimé en CEE

-2-


-3-


SOMMAIRE

TABLE OF CONTENTS • SPRING ISSUE -46SERGE LURTENS

-48ARIK LEVY

-52MIKE CALBOT

-55FASHION

-57A REFINED BEAUTY

-68VELVET GOLDMINE

-79COUTURE RÉVOLUTION

-86DIVINE INSPIRATION

FASHION | BEAUTY | TRENDS | CULTURE | TRAVEL | LIFESTYLE -08-10

-90-

BILLET D'HUMEUR / CONTRIBUTORS

VERSACE

-14-

-96-

TRENDS FASHION WEEK

FALLEN ANGEL

-26 -

-108-

NEW MAN OF PRESTIGE

FABERGÉ

-33-

-112-

PEOPLE

ACCESSORIES

-34-

-118-

TIM BURTON

INSOLENT DIAMONDS

-36-

-120-

JULIEN FAREL

VENDÔME SWEET VENDÔME

-38-

-134-

FINNISH LINE

VIRTUOUSOS

-42-

-136-

EMMANUEL SARNIN

GERARD DEPARDIEU AT HOME: THE MAN OF THE HOUR

Cover Photo © MoDa's Touch

-4-


SOMMAIRE

SOMMAIRE • PRINTEMPS -150-

-218-220-

RUSSIAN DRESSING

HOME / PRESTIGIOUS ART PICKS

-162-

-222-

BEAUTY AND THE BEACH

DÉCO

-171-

-224-

BEAUTY

BACCARAT

-172-

-230-

BEHIND THE SCENE

JET DE LUXE

-176-

-234-

BIGGER, BETTER HAIR

THE VOLTAIRE CHRONICLE

-180-

-235-

IN SEARCH OF THE SCENT

EVENTS

-187-

-238-

PLACES

INDEX

-188-

-240-

PRESTIGIOUS JET SETTER: NADIA ALI

PRESTIGIOUS OBJECT

MODE | BEAUTÉ | TENDANCES | CULTURE | VOYAGE | STYLE DE VIE -190DESROCHES ISLAND

-194CALIFORNIA DREAMING

-200NEW YEAR, NEW YOU

-204AGADIR ATLANTIC PALACE HOTEL

-206MACAU, THE OTHER SIDE OF THE GAME

-210BANDOL THALASSUR

-212FRIENDS, FAMILY AND FOOD

-214JAGUAR TYPE F


CULTURE MUSIQUE

Édito Après des mois de froidure et de paysages enneigés, les oiseaux recommencent à chanter et les bourgeons pointent leur nez sur les arbres. C’est généralement à cette période de l’année, après un long hiver, que nous redécouvrons la nature qui nous entoure. Le Jour de la Terre, fêté dans le monde entier le 21 mars dernier, nous rappelle également qu’il est important de prendre soin de notre environnement. C’est pourquoi toute l’équipe de Prestige a décidé de faire de ce numéro notre tout premier « green » numéro.

After a long, snowy season, the birds are back and buds are bursting on the trees. It’s at this time of year, after the frozen slumber of winter, that our coats come off, our heads go up, and we become more aware of not only our surroundings, but the beautiful people around us too. For that reason, spring is often associated with falling in love, and so Prestige presents our first ever issue dedicated to romance.

Vous en saurez plus sur les produits chimiques qui hantent nos cosmétiques et vous découvrirez enfin pourquoi la France est le leader mondial du marché des produits de beauté naturels. Après quoi vous partirez pour des vacances développement durable afin de ressourcer votre corps et votre esprit, avant de devenir militante « slow fashion », un mouvement qui appelle à lutter contre la consommation à outrance et le caractère éphémère de la mode en privilégiant le vintage, l’éthique ou tout simplement les pièces de qualité ou classiques si bien représentées dans la haute couture.

Some of our best photographers, including Nicolas Guerin and Chrisma Lan, were given the themes of love and romance to shoot for this edition, and the results are both varied and spectacular. Finally, on the subject of spring and new beginnings, an American edition of Prestige International is coming soon to the United States. We are very excited about this development, and look forward to sharing images from our launch party there.

Mais l’été est avant tout la saison des amours, en particulier ici dans la capitale française. Nous espérons que vous vous laisserez emporter par notre numéro dont les sublimes pages mode respirent l’amour et le romantisme.

MARC ROUGEMOND

-7-


CONTRIB Chrisma Lan Chrisma Lan started her professional career as a photographer working mostly in theatre, television, film and music, doing portraits of people and celebrities like Nick Night, Patricia Kaas, Milva, Nina Hagen, Zhang Yimou, Wim Wenders and worked also for the film festivals and other artists. Thanks to a meeting with Helmut Newton in Paris, she dedicated herself to fashion and beauty. After a brief stint in London & New York, Chrisma settled in Paris, where she makes her base. Her list of clients include: Galerie Lafayette, Orangina, Essilor, Sony Music, Kodak, Printemps de Bourges, Campaigns worldwide Make Up For Ever (Groupe Louis Vuitton LVMH), Georges Rech, Saint James, Ritz, Fulmen, IFM, Sage, Campaign « Le Salon de la Photo 2011 »Paris, Vogue Gioiello, Vs Magazine New York, Elle, Io Donna, Stylepapers Milan, WestEast Magazine, Glamour Magazine, 20 Ans, DS, Madame Figaro, Neo 2, Prestige International Magazine, Photo Magazine, Photographies, Beaux-Arts Magazine and a lot of other internationals magazines. Chrisma works also like an artiste in a conceptional way and has had exhibitions of her art-work in France, Germany and New York, her leitmotif, dare the difference! --Chrisma Lan débute sa carrière en tant que photographe, principalement pour le théâtre, la télévision, le cinéma ou la musique. Elle est l’auteur de portrait de stars comme Nick Night, Patricia Kaas, Milva, Nina Hagen, Zhang Yimou, Wim Wenders et bien d’autres artistes et collabore avec plusieurs festivals de fims. Elle rencontre Helmut Newton à Paris et décide alors de se consacrer à la mode et à la beauté. Après une courte escale à Londres et à New-York, elle s’installe à Paris. Ses clients ? Les Galerie Lafayette, Orangina, Essilor, Sony Music, Kodak, le Printemps de Bourges, des campagnes internationales pour Make Up For Ever (Groupe Louis Vuitton LVMH), Georges Rech, Saint James, Ritz, Fulmen, IFM, Sage, « Le Salon de la Photo 2011 » à Paris, Vogue Gioiello, Vs Magazine New York, Elle, Io Donna, Stylepapers Milan, WestEast Magazine, Glamour Magazine, 20 Ans, DS, Madame Figaro, Neo 2, Prestige International Magazine, Photo Magazine, Photographies, Beaux-Arts Magazine et encore d’autres magazines internationaux. Mais ce que Chrisma aime avant tout c’est créer. Elle expose en France, en Allemagne et à New-York. Son leitmotiv : Osez la différence !

Anne okho After working in Purchasing and then Town Planning for 10 years, as well as starting a family, I decided to devote myself to my passion, make-up. I decided to enter this field in 2009, completely self-taught, and what I used to think of as a hobby has turned into a real career for me. Since then I have worked in fashion, advertising, film shoots... My work has appeared in ELLE, L’OFFICIEL Ukraine, PLUGGED, UMNO and the BREF book, and I have worked for Auféminin.com, Sony, Danone, Marmiton, Doctissimo, EDF, HONDA... --Après avoir avoir travaillé dans les Achats, puis l’Urbanisme pendant 10 ans, et avoir fondé ma famille, j’ai décidé de me consacrer à ma passion, le maquillage. Complètement autodidacte, j’ai décidé de me lancer en 2009, et ce que je pensais être un hobby s’est transformé en véritable profession. Depuis je travaille pour la mode, la publicité, les tournages... J’ai notamment eu des parutions dans ELLE, L’OFFICIEL Ukraine, PLUGGED, UMNO, le livre de BREF, et travaillé pour Auféminin. com, Sony, Danone, Marmiton, Doctissimo, EDF, HONDA ...

-8-


BUTORS François Berthier François Berthier started out as a rock journalist. He soon became editor-in-chief of his own magazine and then, after interviewing all the greatest rock stars for 6 years, decided to return to his first love, women, in 2009. He began a new career as a fashion photographer. When he isn’t taking photographs of the world’s most beautiful women, François Berthier is busy shooting all the hippest celebrities: Lady Gaga, Tom Hanks, David Lynch, Christy Turlington, Ben Stiller, Taylor Momsen, Pharell Williams, James Blunt, Jared Leto etc. Photos by François Berthier have been published in all the most prestigious magazines, such as Paris Match, the Sunday Times, Rolling Stone Magazine, Studio Cinélive, Grazia France, GC, Madame Figaro, Marie-Claire, Biba, etc. --François Berthier commence sa carrière en tant que journaliste spécialisé dans le rock. Il devient rapidement éditeur en chef de son propre magazine puis, après avoir interviewé les plus grandes rock stars pendant 6 ans, il décide, en 2009, de retourner à ses premières amours, les femmes, et démarre une carrière de photographe de mode. Lorsqu’il n’est pas en train de photographier les plus belles femmes du monde, François Berthier shoote les célébrités les plus en vogue : Lady Gaga, Tom Hanks, David Lynch, Christy Turlington, Ben Stiller, Taylor Momsen, Pharell Williams, James Blunt, Jared Leto, etc. Les photos de François Berthier ont été publiées dans les magazines les plus prestigieux, tels que Paris Match, le Sunday Time, Rollingstone Magazine, Studio Cinélive, Grazia France, GC, Madame Figaro, Marie-Claire, Biba, etc.

Pierre Saintse r After several years working as the artistic director for the Figure Libre Salons in Bordeaux, Pierre spent a year in London, studying hairdressing at the Saco academy. Today, he's the artistic director for the Saco brand in Paris, and works as a hairstylist in a diversity of video and photographic projects too. --L’ancien directeur artistique du salon Figure Libre à Bordeaux, Pierre Saintsever a étudié la coiffure pendant un an à Londres, à la Saco Academy. Il est aujourd’hui directeur artistique de la marque Saco à Paris, où il opère en tant que coiffeur sur différents projets photo et vidéo. Après plusieurs années passées en tant que responsable artistique pour les salons Figure Libre à Bordeaux, Pierre a suivi une année de formation à l'académie de coiffure Saco à Londres. Il est aujourd'hui le responsable artistique France de la Marque Saco, et il travaille également sur différents projets photos et vidéos.

-9-


CONTRIBUTORS

COVER with Mohieb Dahabieh

“I adore Mohieb’s passion for image-making. Though very much of this time, his aptitude is fuelled by an admiration for bygone masters and draws on a deep understanding of what it takes to become iconic. We’ve had such fun creating impossibly glamorous images together."

Yasmin Le Bon

-10-


CONTRIBUTORS

The dozen supermodel deities of the ‘80s/‘90s spun out by Gianni Versace have been elemental in shaping creative director Mohieb’s glamour ideology. One could only imagine therefore his thrill at working with a ‘top’ of that very breed: the inimitable Yasmin Le Bon. In this cover story, Mohieb gives us Yasmin, the heroine: Super Yasmin. The planned look was to be a NewRomantic siren, sweeping fierily across the cosmos. Colours are warm and spicy. Coincidentally, when the super-model-cum-superwife-cum-supermum told Mohieb that her daughters were named Amber Rose, Saffron Sahara and Talullah Pine, he realised this organic palette was meant to be. Of our cover girl, Mohieb observes, “She’s an astounding beauty with a perfectly sculpted jawline. Each of her expressions exudes it; even her frown is beautiful!” Mohieb’s knack for re-igniting the archetypal icon in portraiture has lead to photo shoots with mavens of public imagery: Carmen Dell’Orefice, Catherine Bailey, Dita Von Teese, Erin O’Connor, Joan Collins and Marie Helvin. facebook.com/modastouch

La douzaine de supermodels révélées par Gianni Versace et élevées au rang de divinités dans les années 80 et 90 ont définitivement façonné la vision du glamour de Mohieb Danabieh. Il ne cachait pas la joie qui était la sienne en travaillant avec un top de cette faste période : l’irremplaçable Yasmin Le Bon. Pour cette couverture, Mohieb voulait une véritable héroïne : Super Yasmin. Il a donc choisi un look romantique et moderne de vraie sirène évoluant fièrement à travers le cosmos. Alors qu’il s’était décidé pour des couleurs chaudes et épicées, le supertop-superépouse-supermaman a justement dévoilé à Mohieb le nom de ses filles : Amber Rose, Saffron Sahara et Talullah Pine… cette palette de couleur tombait donc à pic ! De Yasmin Le Bon, Mohieb dit qu’elle « est d’une beauté stupéfiante avec un ovale du visage impeccable. Chacune de ses expressions est magnifiée. Même son froncement de sourcils est parfait ! » Mohieb fait preuve d’un talent tout particulier lorsqu’il s’agit de donner vie à des icônes classiques dans ses portraits. Cela a tout naturellement donner naissance à des collaborations avec des stars.

-11-


BILLET D'HUMEUR

LUXE FOREVER Le luxe, c’est d’abord l’auberge espagnole de nos fantasmes désirés. Il n’est pas forcément synonyme de richesse, et encore moins de statut social, politique ou même artistique. Il survient au moment où on s’y attend le moins, quand par exemple, au milieu d’une journée de labeur ou de stress, s’invite un instant de détente aussi insolite qu’inespéré. Le luxe, cela commence en effet quand on peut s’allonger quelques minutes sur un canapé en écoutant, l’espace d’une pause, sa musique préférée. C’est un crépuscule magique sur la Côte Sauvage, où l’on se remémore les vers de Rimbaud : « Elle est retrouvée. Quoi ? L’éternité. C’est la mer allée avec le soleil. » Un baiser que l’on vole, un amour qui s’épanouit, la découverte d’un visage et d’un pays, d’un chef d’œuvre de l’Art ou du cinéma, le capuccino à une terrasse de Rome ou de Florence, le défilé des flamants roses en magique Camargue à l’heure où les gitans se préparent à la fête : tout est luxe, calme et volupté quand on veut s’en donner la chance. Le luxe est en effet, par définition, la vacance. Vacance du travail, de la rentabilité, de l’objectif, de l’effort. Non qu’il faille considérer ces devoirs de la vie quotidienne comme des défauts : une existence se bâtit évidemment, aussi, sur la volonté et l’effort. Mais le luxe ne peut commencer que quand on prend le temps de la contemplation, de la dégustation et de la jouissance. Un bel objet, un bar d’hôtel mythique, un balcon en forêt, la contemplation d’une famille de lions en Tanzanie ou les illuminations de Paris by night vues d’un bateau-mouche : c’est seulement quand cet espace peut s’ouvrir que le luxe peut régner. La plus belle définition nous a été quand même donnée par les surréalistes, détourneurs géniaux des proverbes séculaires : « Mieux vaut deux oiseaux dans le ciel qu’un dans ta main ». A l’angoisse du gardien de but au moment du penalty – symbole exacerbé de notre monde tel qu’il est – s’impose la nécessité de la Beauté à portée de tous, et dans toutes ses formes et ses domaines : élégance, raffinement, esthétique, poésie. C’est justement parce qu’il fait légèrement sombre sur la planète, qu’il importe plus que jamais de ne pas manquer de tenue.

Luxury is first and foremost an open house for our desires and fantasies. It isn’t necessarily synonymous with wealth and has even less to do with social, political and even artistic status. It happens when you least expect it, for example when you get a rare and unexpected chance to relax in the middle of a stressful working day. Luxury is when you can spend a few minutes taking a break and lying on the couch listening to your favourite music. It’s a magical twilight on the Côte Sauvage which brings to mind Rimbaud’s verse: “Elle est retrouvée. Quoi ? L’éternité. C’est la mer allée avec le soleil.” A stolen kiss, a blossoming relationship, the discovery of a face or a country, an artistic or cinematic masterpiece, cappuccino on a terrace in Rome or Florence, the parade of pink flamingos in the magical Camargue as the gypsies prepare for festivities: everything can be luxury, peace and pleasure if you give it a chance. Luxury is in fact, by definition, a holiday. A holiday from work, profitability, targets and effort. That’s not to say that we should see our everyday duties as defects: our existence is partly founded on ambition and effort. But luxury can only be achieved when we take the time to reflect, try and enjoy. A beautiful piece, a legendary hotel bar, a woodland path, watching a pride of lions in Tanzania or the Paris illuminations by night on a bateau-mouche: luxury can only reign when this space opens up. The surrealists, masters of turning century-old proverbs on their heads, gave us the best definition: “A bird in the hand is worth two in the bush.” In the face of the anguished goalkeeper during penalties – an exacerbated symbol of our time as it is – comes the need for Beauty within everyone’s reach in all its forms and themes: elegance, refinement, design and poetry. Because our world has a shadow hanging over it, it’s even more important than ever not to let standards slip. ANDRÉ BERCOFF

-12-


91 bd Sébastopol – 75002 Paris – 01 40 26 99 32 – paris.sebastopol@cinna.fr 189 bd St Germain – 75007 Paris – 01 44 39 07 00 – cinna.germain@cinna.fr 75 bd de Courcelles – 75008 Paris – 01 46 22 46 15 – paris.courcelles@cinna.fr 87 av du Maine – 75014 Paris – 01 43 22 72 56 – cinna.maine@noos.fr

www.cinna.fr

-13-


ACCESSORIES

Les It Accessories

JEWELBOX TONES -14-


ACCESSORIES

Though there may still be some cold, grey days ahead of us, cheer up--summer is on the way! The sandals, skirts and sundresses will soon be out...but what to wear with them? We suggest a wide palette of sparkling jewel box tones, to reflect the sunshine that is surely on its way. Bien qu'il y a peut-être encore quelques jours froids et gris pour nous supporter, heureusement l'été est sur le chemin! Les sandales, les jupes et les robes bientôt sera dehors... mais quoi porter avec eux ? Nous proposons une large palette de tons de bijoux, pour refléter le soleil qui est certainement sur la bonne voie. BY MARZ ATASHI

-15-


ACCESSORIES

Ruby Reds 2 1

4

3

5 6

1. LOUIS VUITTON porte monnaies • Prix sur demande 2. LOUIS VUITTON Sac Cabas en cuir Monogram Vernis • 1730 euros 3. LOUIS VUITTON Escarpins en cuir vernis • 550 euros

4. TOD’S Pochette Signature en cuir verni rose • 595 euros 5. BURBERRY PRORSUM Sac blaze en python • 3695 euros 6. BLUMARINE sac Hélène de Blumarine • 890 euros

-16-


ACCESSORIES

Turquoise Blues

1. LOUIS VUITTON porte clef • 318 euros 2. ROGER VIVER Marlène en daim et métal • 550 euros 3. ROBERTO CAVALLI Collier Flamant en métal vernis et cristaux swarowski • Prix: sur demande 4. TOD’S Pochette Doctor Bag, Signature en cuir verni bleu • 865 euros 5. CHRISTIAN LOUBOUTIN escarpin en veau velours et talons en métal ATTELAGE CARAIBES • 845 euros

2

4

1

3

5

-17-


ACCESSORIES

Cute Corals 1

2

3

6 4

5 7

1. TOD’S Lunettes de soleil Signature en cuir rose • 350 euros 2. CHRISTIAN LOUBOUTIN sac en cuir SWEET CHARITY SOTTO PELLE FLAME • 1195 euros 3. LOUIS VUITTON sac Alma BB en cuir Epi • 960 euros

4. LOUIS VUITTON Boucles d'oreilles Look Me en métal doré • 318 euros 5. ROBERT CLERGERIE Pochette finition python • 490 euros 6. LOUIS VUITTON foulard soie • 62 euros 7. TOM FORD Lunettes de soleil en acétate • 249 euros

-18-


ACCESSORIES

Sapphire Blues

1. LOUIS VUITTON foulard en soie • prix 425 euros 2. CHRISTIAN LOUBOUTIN porte tablette en veau clouté CRIS CASE BLEU SAPHIR • prix 645 euros 3. LOUIS VUITTON lunette de soleil • prix 360 euros 4. ROBERT CLERGERIE derby plateforme • prix 370 euros 5. LOUIS VUITTON collier en métal doré et cristaux de swarovski • 76 euros 6. ROBERTO CAVALLI Minaudière en cuir imprimé • 990 euros 7. JIMMY CHOO Sandales « KLARIA » en veau velours perforé bleu Collection Printemps - Été 2013 • 895 euros

7

5

2

6 1

3

-19-


ACCESSORIES

Emerald and amber

6

4

8

1

3

2

7

1. CHRISTIAN LOUBOUTIN porte monnaie en cuir SWEET CHARITY WALLET CANARI • 425 euros 2. LOUIS VUITTON chaussures brodés de sequins • 850 euros 3. TOD’S New D- B bag en python vert • 2600 euros 4. MAWI pochette pailleté avec empiècement • 833 euros 5. CHRISTIAN LOUBOUTIN escarpin en satin jaune ANGELIQUE CANARI • 645 euros

5 6. BURBERRY PRORSUM sac blaze en vynil finition python • 2695 euros

7. ROGER VIVIER Sandales Prismick en cuir crash • 750 euros

8. VALEXTRA pochette cuir • 2100 euros

-20-


ACCESSORIES

Amethyst

1. BURBERRY PRORSUM Sac blaze en python • 3695 euros 2. ROGER VIVIER Slipper Bijoux en satin • 690 euros 3. ROGER VIVIER Sabot Archi Compact en satin • 630 euros 4. SWAROVSKI boucles d’oreilles Tampico en plume, métal rhodié et cristal • 99 euros. 5. GIUSEPPE ZANOTTI Sandales plateau en veau velours fuchsia • 625 euros

1

6. ROBERTO CAVALLI Ceinture en Python • 960 euros

7. ROGER VIVIER Folder Plaque Vendôme en cuir crash • 1900 euros 8. JIMMY CHOO Pochette « SWEETIE » en pvc glitter, rose orchidée • 495 euros

4 3

5

7

2

8

6

-21-


NEW MAN OF PRESTIGE

NEW

MAN OF PRESTIGE PAR MARZ ATASHI SPECIAL THANKS TO TONY FIBLEUIL BOCCARA

U-NI-TY Vintage The Franco-Italian label created by Jean-Pierre Gassa revisits 30s classics to sculpt elegant masculine silhouettes with a relaxed, nonchalant look. This has been a label to watch for several seasons now, and this year’s collection is undoubtedly its best so far. Little waistcoats, Bermuda shorts and short belted jackets create a very contemporary menswear look. The mix of modern and older styles lends it a sense of authenticity and elegant, comfortable nonconformism. The emphasis is on functionality and a significant amount of mixed materials, as the collection aims to be very accessible. A real success for this new label, which Prestige International has fallen in love with.

-22-

La marque franco-italienne créée par Jean-Pierre Gassa, revisite les classiques des années 30 pour sculpter tout en élégance des silhouettes masculines décontractés et désinvoltes. Une marque que l'on suit depuis quelques saisons et qui nous livre cette année sans doute sa meilleure collection. Petits gilets, bermudas, vestes courtes cintrées nous font un homme très contemporain. Le mélange de modernité et de vieux apporte cette authenticité et cet anticonformisme élégant et confortable. L’accent est mis sur la fonctionnalité et par l’apport significatif des mélanges de matières, la collection se veut très accessible. Une vraie réussite pour cette jeune marque dont Prestige International a eu le coup de foudre.


NEW MAN OF PRESTIGE

ZILLI From discreet luxury to secret luxury! Zilli’s reputation precedes it. Since 1970, the French couture house specialising in men’s ready-to-wear has set the fashion benchmark for men whose elegance reflects an exclusive lifestyle. This upmarket label is greatly appreciated for its unique artisan skills - garments made exclusively in France and details that exude luxury and quality have helped make it the success it is today. From patent lambskin, python, ostrich, deer and calf leather, to peccary, chinchilla, python and crocodile, the fashion house aims to convey a sense of respectability by using fine, valuable materials and animal hides. A distinguished man in classical or casual dress is sure to find something to match his outfit among its wide range of leather accessories, jewellery items, luggage and eyewear - all tailor-made, of course!

-23-

Du luxe discret au luxe secret ! Doit-on encore présenter Zilli… Depuis 1970, la maison de couture française spécialisée dans le prêt-à-porter masculin est devenue une référence mode chez ces messieurs où l'élégance caractérise un style de vie élitaire. Une marque haut de gamme très appréciée pour la singularité de son savoir-faire artisanal, dont la production est exclusivement française et le détail qui fleure le luxe, la qualité et qui aujourd'hui en font son succès.


NEW MAN OF PRESTIGE

-24-


NEW MAN OF PRESTIGE

From patent lambskin, python, ostrich, deer and calf leather, to peccary, chinchilla, python and crocodile, the fashion house aims to convey a sense of respectability by using fine, valuable materials and animal hides. A distinguished man in classical or casual dress is sure to find something to match his outfit among its wide range of leather accessories, jewellery items, luggage and eyewear - all tailor-made, of course! --De l'Agneau glacé, Python, Autruche, Cerf, Veau, également du Pécari, Chinchilla, Python, Crocodile… la maison se veut estimable et elle nous le fait savoir par ces matières nobles et précieuses et ces peaux travaillées. L'homme distingué dans sa tenue classique ou causal trouvera également son bonheur parmi les nombreux accessoires de maroquinerie, joaillerie, bagagerie et optique et cela sur mesure, bien sûr!

-25-


NEW MAN OF PRESTIGE

FRANCESCO SMALTO 50 YEARS OF ELEGANCE

T

he Francesco Smalto label is above all known for its luxury suits. In fact, this fashion house founded in 1962 is the only menswear label to be a member of the Fédération de Haute Couture. For many years, it has maintained an exceptional level of skill at its Parisian workshop on Rue Bassano, which employs forty tailors and cutters. Combining tradition and modernity, the Maison Smalto is turning 50, and to celebrate this anniversary, a new book goes behind the scenes to reveal the trade secrets behind the label.

There are very specific details on each piece, especially on the “Travetta” (reverse notches bound by a hand-sewn button loop). Masculine elegance and tailor culture, together in a trilogy that makes men irresistible: Proportion, luxury and balance. Prestige loves it! Buy the book from Les éditions Le Cherche-Midi.

-26-


NEW MAN OF PRESTIGE

FRANCESCO SMALTO, 50 ANS D'ÉLÉGANCE MASCULINE

On connait surtout la marque Francesco Smalto pour ces costumes de luxe. D'ailleurs, rappelons que cette maison fondée en 1962, est la seule griffe masculine à adhérer à la Fédération de Haute Couture. Elle perpétue d'années en années, un savoir-faire d'exception au sein de son atelier parisien situé rue Bassano, qui regroupe quarante tailleurscoupeurs. Entre tradition et modernité, la Maison Smalto fête ses 50 ans et à travers cet ouvrage, elle ouvre les coulisses des métiers de la grande mesure qui ont fait sa réputation, vous pouvez ainsi découvrir les différents codes visibles et invisibles du raffinement masculin. Franceso Smalto, 50 ans d'élégance masculine vous plonge dans un voyage exceptionnel dans l'épopée

-27-

À l'occasion de cet anniversaire très symbolique, la maison Smalto a également proposé, dans l'esprit de la microcollection « Héritage », une petite collection exceptionnelle baptisée « Francesco Smalto 50 ans » reprenant les grands codes stylistiques de la maison. Des détails très spécifiques sur chacune des pièces, notamment pour l'une d'entre elles la "Travetta" (crans de revers reliés par une bride cousue main). Elégance masculine et culture tailleur en une trilogie qui rend les hommes irrésistibles : Proportion, luxe et équilibre dont Prestige, adore ! Les éditions Le Cherche-Midi (pour acheter l'ouvrage)


NEW MAN OF PRESTIGE

SWISS LABEL BALLY TO UNVEIL ITS FIRST LINE OF SPECTACLES AND SUNGLASSES

F

or 160 years, Bally has been famous all over the world for its expertise in working with the most refined leather, “Swiss Made” quality and contemporary style. Today, the label presents its very first collection of luxury eyewear for men and women. Synonymous with excellence, luxury craftsmanship and innovative design, Bally announced a partnership with the international group TWC L’AMY in January 2013 to develop its spectacles and sunglasses collection. This was created in collaboration with Bally’s two artistic directors, Michael Herz and Graeme Fidler, and the L’AMY group’s design team, who make use of the label’s trademark signs: the red and white Trainspotting stripe, the Swiss goat motif, and the crest and initial of the house of Bally. The must-have item in the collection (Prestige’s menswear favourite) is a classic model with a bridge and arms made of leather. The lenses are available in brown or polarised for sunglasses, and black or grey for spectacles. These luxury collections mix sportswear and classic elements, and are ideal for customers who like to keep up with contemporary trends.

Bally Bally, la marque suisse dévoilera pour la première fois en janvier 2013, une ligne de lunettes de vue et solaire. Depuis 160 ans, Bally est reconnue mondialement pour son expertise dans le travail des cuirs les plus raffinés, sa qualité « Swiss Made » et son style contemporain. Aujourd'hui la maison présente sa toute première collection de lunettes de luxe pour hommes et femmes. Synonyme d'excellence, d'artisanat de luxe et de design innovant, Bally a annoncé un partenariat avec le groupe international TWC L'AMY en janvier 2013 pour le développement de sa collection optique et solaire. Créée en collaboration avec les deux directeurs artistiques de Bally, Michael Herz et Graeme Fidler, l'équipe de design du groupe L'AMY qui se parent des signes fétiches de la maison telles que la rayure Trainspotting rouge et blanche, ainsi que du motif de la chèvre suisse, le blason et l'initiale de la maison Bally. Le must-have de la collection (coup de coeur pour l'homme Prestige) est un modèle classique composé d'un pont et de branches en cuir. Les verres sont disponibles en version marron ou polarisée pour les solaires et pour l'optique de teintes noire ou grise. Ces collections de luxe mixent le sportwear et le classique et sont parfaitement adaptées à une clientèle sensible aux tendances contemporaines.

-28-


JENNIFER GARNER WEARS FERRAGAMO ACCESSORIES DIRECTORS GUILD OF AMERICA AWARDS LOS ANGELES

-29-

PEOPLE

CULTURE MUSIQUE


FOCUS ON

GEORGES HOBEIKA A PRESTIGE INTERNATIONAL EXCLUSIVE

Georges Hobeika is one of the world’s leading haute couture designers, who has dressed VIPs ranging from starlets to royals. Prestige International caught up with him after Paris Couture Week SS13 for this exclusive interview. that day. I learned so much from this first experience! Since then, I have always used what I learned at that time for dressing other clients and celebrities, for whom I create special outfits for certain events. Where are your workshops?

My workshops are in Lebanon and the materials that I use in my couture collection are sourced from France, Switzerland and Italy, mainly. What inspires you?

I draw my inspiration from everything I see. I think this approach is essential to fostering constant and consistent creativity. However, I tend to find most of my inspiration in love, itself: the love of art, nature, women .... Is fashion an art?

T

ell us how you began. When do you discover your passion for fashion? Did you find it difficult to stand out?

At the beginning of my career, I vowed to remain faithful to my roots. I truly believe that it is essential for anyone to stay close to his/her roots in order to ensure stability. My passion for design and for the beauty of women motivated me to help my mother draw sketches for her clients. When my first creation was born, I couldn’t resist I immersed myself into the world of sewing and design. I love to highlight the feminine silhouette; it allows me to operate in a world of infinite creativity. I started my career just before the Lebanese Civil War, so it was really a challenge for me to embark in this business, traveling to Paris to continue my studies, and then to return to Lebanon to build a career.

Is it unusual for men in Lebanon to become couture designers?

No this is not an unusual thing. People who are not familiar with our Lebanese culture probably have a vague idea of our lifestyle as being very liberal, open-minded, and possessing a strong love of beauty. As soon as my family and friends realized what my dream was, they supported me all the way.

Fashion is an art, of course, through all its creative process. It is very similar to the process used by a painter or a sculptor. But it also develops beyond this realm. Fashion is a living piece of art that reflects the both character and physicality of a woman. It is also unique as an art genre, because it always changes, depending on the wearer. Do you have a muse?

If I could choose a muse through time and history, it would without hesitation - be Grace Kelly. I admire her particular style and distinct taste in fashion, which became the Grace Kelly 'signature'. What are some of the fashion crimes you see women commit?

The two major 'crimes' committed by women in terms of fashion are their tendency to wear only current trends, sometimes a total look, even if it does not suit them; or on the contrary, they do not dare to change their style out of fear. Are there any designers you admire in particular?

I love Jean-Paul Gaultier. I’ve always had a great admiration for his work. Any last words of wisdom for our readers?

What’s the secret to your success?

It is not so much a secret, as it is about self-confidence and dreams. I took my time to achieve my goals, to avoid errors. Traps are endless in this business and it is easy to get caught up.

Do not hesitate to engage in projects that are close to the heart, because the important thing is to do what we sincerely love. I am grateful for the opportunity I have to design beautiful clothes. It is the dream of many, but the reality of a few. I consider it a blessing!

Do you remember your first couture client?

BY MARZ ATASHI

Yes I remember. It was a long time ago and I will never forget

-30-


FOCUS ON

Monsieur Georges, vos créations brillent de loin sur les actrices Hollywoodiennes. Qu'est-ce que vous gardez dans votre esprit au sujet de vos débuts? Quand est-ce que vous avez découvert votre passion pour la mode et exactement ce qui vous a poussé à habiller que les femmes? Vous a-t-il été difficile de vous démarquer? Au début de ma carrière, je me suis engagé en tant que personne et couturier à rester toujours fidèle à mes racines. Je crois vraiment qu’il est essentiel de rester proches de ses origines afin de garantir une certaine stabilité. Ma passion pour le dessin et la beauté des femmes m’ont poussé à aider ma mère à dessiner des modèles pour ses clientes et quand ma première création a vu le jour, je n’ai pas pu résister très longtemps, je me suis lancé dans ce monde de la couture. J’adore mettre en valeur la silhouette féminine, ça me permet d’exploiter un monde de créativité infini. J’ai commencé ma carrière juste avant la Guerre civile Libanaise donc c’était pour moi vraiment un défi de s’embarquer dans ce métier, de voyager à Paris et de poursuivre mes études. Est-ce inhabituel de devenir un créateur de mode quand on est un homme oriental? Surtout dans un pays comme le Liban? Comment vos amis et votre famille ont réagit quand vous avez commencé dans cette industrie à un jeune âge? Non ce n’est pas une chose inhabituelle. Les personnes qui ne connaissent pas bien notre culture libanaise ont probablement une idée vague de notre mode de vie très libéral, notre ouverture d’esprit et notre amour de la beauté. Dès que ma famille et mes amis se sont rendu compte de ce qu’était mon rêve, ils m’ont soutenu jusqu’au bout. Votre succès va naturellement au-delà de ses limites culturelles. Quel est le secret? Ce n’est pas un secret mais plus une confiance en soi et ses rêves. J’ai pris mon temps pour atteindre mes buts, afin d’éviter certaines erreurs. Les pièges sont innombrables dans ce métier et il est facile de se laisser happer. Vous souvenez vous de votre première cliente? et de votre première cliente célèbre? Oui je m’en souviens, c’était il y a longtemps déjà et je n’oublierai pas ce jour. J’ai bien appris de cette première expérience ! Ce qui m’a été vraiment utile plus tard pour les autres clientes et les célébrités pour qui je crée des tenues spéciales pour certains événements. Ou se trouvent vos ateliers? Ou fabriquez-vous vos matières nobles? Mes ateliers se trouvent au Liban et les matières que j’utilise dans ma Couture viennent de France, de Suisse et d’Italie principalement. Vous faites un métier qui nécessite un renouveau constant. Quelles sont vos sources d’inspirations ? Je dirai que je tire mon inspiration de tout ce que je vois. Je pense que cette approche est indispensable pour être créatif. Cependant

j’ai tendance à trouver de l’inspiration dans l’amour en général, l’amour de l’art, de la nature, des femmes…. Selon vous est ce que la mode est un art La mode est bien entendu un art par tout son processus de création, très proche d’un peintre ou d’un sculpteur. Mais elle se développe aussi au delà de ce de domaine. C’est un art vivant du fait que la pièce portée reflète le caractère et le physique de la femme. Mais c’est aussi un art unique vu que cette même pièce peut avoir un caractère différent en fonction de la personne qui la porte. Si vous deviez avoir une égérie qui choisireriez-vous? Si je pouvais choisir une égérie à travers le temps et l’histoire, ça serait sans hésitation Grace Kelly. J’admire beaucoup le style qu’elle avait et son goût distingué pour la mode. Comptez vous sortir un parfum? Oui mais je le ferai au bon moment. J’aimerais que ce soit un parfum qui reflète l’essence de la femme Georges Hobeika et l’esprit de la marque. Quels tuyaux, en terme de mode, pouvez vous nous livrer pour ne pas être à coté de la plaque ou alors frôler les fautes de gout? Les deux fautes majeures commises par les femmes en termes de mode sont de ne porter que les tendances du moment, parfois en total look !, même si cela ne leur va pas, ou au contraire, de ne pas oser le changement qui parfois peut faire peur. Y’a-t-il des grands couturiers que vous admirez tout particulièrement ? J’aime beaucoup Jean-Paul Gaultier, j’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour son travail. Un dernier mot aux lecteurs de Prestige International. N’hésitez pas à vous lancer dans des projets qui vous tiennent à cœur car l’important c’est de faire ce que l’on aime. Je suis reconnaissant de la chance que j’ai d’exercer ce métier. C’est le rêve de beaucoup mais peu arrivent à perdurer. Je dois avoir une bonne étoile !

-31-


CULTURE MUSIQUE

Special GEORGES HOBEIKA Couture PHOTOGRAPHER FRANCOIS BERTHIER Δ FASHION EDITOR MARZ ATASHI MAKE UP ARTISTE ANNE SISSOKHO & VIRGINIE RASCLE Δ HAIR STYLIST PIERRE SAINT SEVER MODELS KANA@EVIDENCE, OLGA@WM, ANNA C@METROPOLITAN ANASTASIA@METROPOLITAN, JULIE@NEW MADISON Δ ASSISTANT PHOTO MARTIN LAGARDERE ASSISTANT STYLE SAMUEL MAJID GF Δ SPECIAL THANKS TO HOTEL SHANGRI LA

-32-


CULTURE MUSIQUE

-33-


CULTURE MUSIQUE

-34-


CULTURE MUSIQUE

-35-


CULTURE MUSIQUE

-36-


CULTURE MUSIQUE

-37-


-38-


-39-


CHARLOTTE BIALAS THE QUEEN OF PRINTS

-40-


CHARLOTTE BIALAS

S

wedish-born designer Charlotte Bialas prides herself on travelling the globe to acquire exquisite fabrics made especially for the world's biggest fashion houses from the 50's to the 80's and formulates them into her own one-of-a-kind designs. She got the idea after discovering, to her horror, that most textile producers burn their stock after a season's production. "Of course in fashion, there is almost always overproduction and waste. I thought that is such as shame...I just wanted to prove that there is so much we can still use," she explains. And the fact that she herself uses every single scrap of fabric she buys underscores her ecological credentials: "Even if it's just to make a little change purse, I will use every bit that's left," Bialas vows.

"There was something in my Swedish side that always felt comfortable with print," she explains. "Growing up, I was surrounded by printed textiles on curtains and furniture, so it just felt right." Her passion for vintage fabrics has endured for the past thirty years, and she loves merging the quality of, say, a Pucci silk from the 1950's, with a customer's own design - she's even created bespoke wedding dresses. Today, there are Charlotte Bialas boutiques around the world, from Amsterdam to Australia, and her success in ladies' wear has spurred her on to consider designing a new range for the home, including wallpapers and soft furnishings. No matter what Bialas puts her hand to, you can bet it will be cut from a different cloth.

Each piece she creates is based on a single geometric shape: circle, triangle, rectangle or square, but she manages to convert these simple forms into strong, normally non-Western, silhouettes, such as that of the Japanese kimono, the Indian sari or the Greek peplos, all of which are easy for women of all sizes and ages to wear. Ironically, many of her customers are Japanese, yet they demand more European shapes, while those living on the continent are more attracted to Asian styles. "People seem to want whatever is exotic to them,"she explains. For that reason, she has ventured beyond the confines of couture and is now searching for stunning prints from around the globe. "Mali has a fantastic print making tradition, and there is some beautiful traditional cloth being produced in small villages in China and Japan that I'll be using in future collections," she promises. Oddly enough, the designer's career didn't begin with a focus on printed textile. After taking a quick course in draping, she (along with a partner) opened her first shop in Paris in the 1980s. At the time, she claims it wasn't difficult to find transAtlantic clients to buy boutique designs from France's capital, and before she knew it, she was selling to Barney's in New York and Holt Renfrew in Canada. By the late 80's, consumers were tiring of the trend for stark minimalism as exemplified by Helmut Lang, Jil Sander and Calvin Klein, and the buyer at Barney's encouraged Bialas to produce more designs in print, as demand for them grew.

BY CHERE DI BOSCIO

-41-


CHARLOTTE BIALAS

a créatrice suédoise Charlotte Bialas a sillonné le monde entier à la recherche des plus beaux tissus pour le compte des plus grandes maisons de haute couture des années 50 aux années 80 pour en faire des pièces uniques qui lui ressemblent. L’idée lui est venue après avoir découvert avec horreur que les stocks des producteurs de tissus étaient brûlés à la fin de chaque saison. « Bien sûr, dans le milieu de la mode surproduction et gâchis sont monnaie courante. C’en est déprimant…mon objectif était donc de prouver qu’il était possible de réutiliser une grande quantité de matériau, » explique-t-elle. Pour ne rien gâcher à son engagement écologique, Charlotte réutilise ellemême le moindre petit morceau de tissu qu’elle achète : « Même si

L

je ne peux en faire qu’un minuscule sac à main, je réutilise le moindre centimètre de tissu qu’il me reste », indique-t-elle. Chacune de ses créations part d’une forme géométrique : rond, triangle, rectangle ou carré. Elle fait de ces formes simples des silhouettes fortes, peu courantes en Occident, comme des kimonos japonais, des saris indiens ou des peplos grecs, faciles à porter, adaptés aux femmes de toutes tailles et de tous âges. Ironiquement, une grande partie de sa clientèle est japonaise mais demande des pièces plus européennes, tandis que la clientèle vivant sur le continent tend vers un style plus asiatique. « Les gens recherchent ce qui leur semble exotique, » précise Charlotte. C’est pourquoi elle a plongé dans les confins du monde de la couture et s’est mise en recherche des imprimés les plus sublimes du monde. Selon elle, « on trouve au Mali des imprimés traditionnels magnifiques et les petits villages chinois ou japonais produisent des vêtements traditionnels étonnants que j’aimerais utiliser pour de futures collections. » Cependant, la carrière de la créatrice n’a pas débuté avec le textile imprimé. Après avoir suivi des cours de stylisme, elle ouvre, dans les années 1980, avec un collaborateur, sa première boutique à Paris. Elle assure qu’alors qu’il était plutôt aisé de trouver des clients de l’autre côté de l’océan, tous friands de créations venues de la capitale de la France. Avant de pouvoir dire « Ouf ! », elle vendait ses pièces chez Barney’s à New York et Holt Renfrew au Canada. À la fin des années 1980, les clients commencent à se lasser du minimalisme extrême incarné, par exemple, par Helmut Lang, Jil Sander ou Calvin Klein, et les acheteurs de Barney’s encourage Charlotte à plus utiliser les imprimés pour répondre à la demande grandissante. « Je crois que mon côté suédois s’est toujours senti à l’aise avec l’imprimé, » dit-elle. « J’ai grandi au milieu des tissus imprimés des rideaux et des meubles. C’était donc une évidence pour moi ». Elle se passionne depuis plus de 30 ans pour les tissus et n’est jamais aussi satisfaite que lorsqu’elle réussit à intégrer un morceau de soie Pucci des années 1950 à ses propres créations. Elle crée également des robes de mariées sur mesure. Les boutiques de Charlotte Bialas fleurissent aujourd’hui dans le monde entier, d’Amsterdam à l’Australie, et le succès de ses créations pour femmes l’a poussé à imaginer une collection pour la maison, dont du papier peint ou des textiles d’ameublement. Tout ce que touche Charlotte se transforme en un nouveau vêtement !

-42-


-43-


CULTURE MUSIQUE

LES 3 MARCHES de Catherine B

Vintage Elite -44-


CULTURE MUSIQUE

"S

o few people truly understand what I do” sighs Catherine B whilst exhaling yet another cigarette. “This is not a consignment store. This is something different”. That ‘something different’ is an Aladdin’s treasure cave packed with collectable Chanel and Hermes pieces, on which Catherine is an expert. She can tell a real piece from pirated one more so than many retail directors in the fashion houses themselves. “There are many things to watch for,” she says. “And some fakes today are good...very good. But I know. I just know”. This savvy collector stocks the most elusive bags, jackets, scarves and shoes from the 30’s to the 90’s, but not beyond. She’s not interested in being a depot for the unwanted bags of fickle rich girls; instead, she sees her shop as half museum, half retail store. “Some people can’t understand why I am charging more for a 2.55 bag than the listed price in a Chanel boutique”, she continues. “But it is because the 2.55 I am carrying is a one-of-a-kind piece designed by Mademoiselle Chanel herself, that cannot be found anywhere else in the world!” Indeed, some of her stock is so rare, it isn’t even for

sale. Take her Chanel bicycle, for instance. One of about a hundred left on the planet, it features two sidesaddle ‘handbags’ and the signature Chanel quilting not only on the bags, but on the seat as well. She also owns the original Birkin bag from Hermes. It boasts the initials JB and is numbered 0— it being the first. It also features a strap created at Ms Birkin’s request: “She wanted to be able to put it on her shoulder while she looked for things inside the bag,” explains Catherine. Her amicable husband assures me that there are many more treasures cached around the store. “She will only show them to people who are truly interested”, he tells me. Catherine explains she would love to share her enthusiasm for these collectable designer pieces in a modern venue, like Harrod’s Department store, because she believes the English have a better appreciation for all things vintage than the French, who are more likely to use accessories that were passed down through the generations rather than buying vintage pieces themselves. ‘It’s all about heritage,’ she says. And we see her as a guardian of an important one: that of France’s two biggest luxury designers.

BY CHERE DI BOSCIO

-45-


Les 3 Marches de Catherine B L’élite vintage eu de gens comprennent vraiment ce que je fais, » explique Catherine B. en fumant une cigarette. « Ma boutique n’est pas qu’un magasin de fripes. Elle est unique. » En fait d’unique, il s’agit d’une véritable caverne d’Ali Baba débordant de créations Chanel ou Hermès, la spécialité de Catherine. Elle peut distinguer une pièce originale d’une contrefaçon en un clin d’œil bien, bien plus sûrement que des directeurs de vente des maisons de couture. « Il faut être attentif à de nombreux détails, » précise-t-elle, « et certaines contrefaçons sont aujourd’hui bien faites…très bien faites. Mais moi je sais. C’est comme ça. » Cette collectionneuse avisée conserve les sacs, les vestes, les écharpes et les chaussures les plus rares des années 1930 à 1990, pas au-delà. Devenir un dépôt-vente pour jeunes filles riches inconstantes ne l’intéresse pas. Catherine B. voit plutôt sa boutique comme mi-musée, mi-boutique vintage. « Pour certaines personnes, il est parfaitement incompréhensible que je facture plus cher pour un 2.55 chez moi qu’en boutique Chanel, » continue Catherine, « l’explication tient simplement dans le fait que le 2.55 que je propose est une pièce unique crée par Mademoiselle Chanel en personne. Il est irremplaçable ! » De fait, elle détient des articles si rares qu’ils ne sont même pas à vendre. Comme, par exemple, sa bicyclette Chanel. Il n’y en a plus qu’une centaine dans le monde, avec le sigle Chanel apposé sur les deux sacoches et sur la selle. Elle possède également un sac Birkin d’Hermès original. Il arbore les initiales JB et est numéroté 0. Le tout premier Birkin. Il possède aussi une bandoulière ajoutée à la demande de Jane Birkin qui « souhaitait pouvoir passer son sac à l’épaule pendant qu’elle fouillait dedans ». Son adorable mari me confirme que la boutique recèle bien d’autres trésors. Trésors qu’elle ne montre qu’aux personnes réellement intéressées. Catherine ajoute qu’elle aimerait pouvoir partager ses pièces dans un endroit plus moderne, comme le magasin Harrods. En effet, selon elle, les Anglais sont bien plus friands de pièces rares que les Français, qui eux préfèrent les objets vintage transmis de génération en génération aux pièces anciennes achetées. D’après Catherine, « c’est une question d’héritage ». Et selon nous, elle incarne la gardienne de l’un de nos héritages les plus précieux : celui de deux de nos plus grandes maisons de haute couture françaises.

«P

-46-


CULTURE CULTUREMUSIQUE MUSIQUE

-47-


CULTURE MUSIQUE

-48-


CULTURE MUSIQUE

-49-


CULTURE MUSIQUE

ORIGINAL FACE of the ‘80s SUPERMODEL of the ‘90s FASHION ICON of the ‘00s ROCK WIFE OF A GENERATION

we present the unstoppable

YASMIN LE BON CREATIVE DIRECTION MOHIEB DAHABIEH COORDINATION & PHOTOS MODA’S TOUCH PRODUCTION CHRISTIAN HELLAND OUFF

Δ MODEL YASMIN LE BON

AGENCY MODELS 1 Δ MAKEUP TERRY BARBER FOR M.A.C COSMETICS HAIR JONNY ENGSTROM FOR L’ORÉAL PROFESSIONNEL

Δ NAILS MARGARITA BELSKA

-50-


CULTURE MUSIQUE

-51-

LIBERTY jumpsuit and shoes • jumpsuit et chaussures STÉPHANE ROLLAND HAUTE COUTURE headpiece • couvre-chef STEPHEN JONES MILLINERY jewelry • bijoux DAVID MORRIS


ELECTRIC BARBARELLA

CULTURE MUSIQUE

dress • robe GEORGES CHAKRA HAUTE COUTURE jewellery • bijoux DAVID MORRIS

-52-


CULTURE MUSIQUE

REACH UP FOR THE SUNRISE dress • robe STÉPHANE ROLLAND HAUTE COUTURE jewellery • bijoux DAVID MORRIS

-53-


NOTORIOUS dress • robe ZUHAIR MURAD HAUTE COUTURE shoes • chaussures JIMMY CHOO

CULTURE MUSIQUE

-54-


CULTURE MUSIQUE

-55-

MARS MEETS VENUS dress • robe VALENTINO HAUTE COUTURE headpiece • couvre-chef STEPHEN JONES MILLINERY jewellery • bijoux DAVID MORRIS


COME UNDONE coat • manteau GAULTIER PARIS jewellery • bijoux DAVID MORRIS

-56-


CULTURE MUSIQUE

HUNGRY LIKE THE WOLF dress • robe ELIE SAAB HAUTE COUTURE shoes • chaussures STÉPHANE ROLLAND headpiece • couvre-chef SOREN BACH jewellery • bijoux DAVID MORRIS

-57-


A VIEW TO A KILL dress • robe ELIE SAAB HAUTE COUTURE shoes • chaussures STÉPHANE ROLLAND HAUTE COUTURE headpiece • couvre-chef SOREN BACH jewellery • bijoux DAVID MORRIS

CULTURE MUSIQUE

-58-


CULTURE MUSIQUE

-59-


GIRL PANIC ! dress • robe STÉPHANE ROLLAND HAUTE COUTURE jewellery • bijoux DAVID MORRIS

CULTURE MUSIQUE

-60-


CULTURE MUSIQUE

-61-


SAGA CARTIER

CARTIER: Eternally Chic Centuries go by, fashions change, but elegance stays the same.

1847 Centuries go by, fashions change, but elegance stays the same. The history of Cartier began in 1847, when Louis-Francois Cartier founded the company, and his progeny controlled the company until 1964. Les siècles passent, les modes changent, mais l'élégance reste. L'histoire de Cartier débute en 1847, lorsque LouisFrançois Cartier crée l'entreprise. Ses descendants resteront à la tête de la société jusqu'en 1964.

1902 Cartier’s wristwatches were amongst the first such objects ever produced, created in the early 20th century, and are still much coveted today. Patronage by royalty, such as the Maharaja of Patiala and King Edward the VII of England, who ordered 27 tiaras from the jeweler for his coronation in 1902, cemented Cartier’s position as ‘the jeweler of Kings, and the King of jewelers’, as King Edward himself put it. Les montres-bracelets Cartier ont été parmi les premières créations de la marque, au tout début du 20e siècle. Aujourd'hui encore elles font partie des articles les plus demandés. Prisée par les têtes couronnées, telles que le Mahârâja de Patiala ou encore le Roi Edward VII d'Angleterre,, qui passa commande de 27 tiares à l'occasion dee son couronnement en 1902, Cartier n'a pas usurpéé son titre de « bijoutier des rois et roi des bijoutiers » comme le disait Edward VII.

-62-


SAGA CARTIER

1940 The brand was made even more desirable d when it created the now iconic bla black ack panthe panther er brooch in the 1940s for Wallace Simpson. S Since then, the slinky, sensual mo motif otif has become representative of the jew jewelry welry house house. e. La marque acquiert une immense po popularité opularité avec la légendaire broche panthère noire n créée en 1940 pour Wallace Simpson. La silhouette s mouvante et sensuelle de ce modèlee est restée l’emblème de la maison Cartier. er.

1995 Cartier C ti iis nott only l a jjeweler: l it h has also l iintroduced t d d a range off successful perfumes, such as So Pretty, launched in 1995, and is a committed member of the Council for Responsible Jewellery Practices, which ensures that all gems and metals are ethically sourced. Cartier is also the patron of the Fondation Cartier, founded in 1985, whose focus is on promoting modern art. Today, the brand is part of the Geneva-based Richemont group, who continues to support Cartier’s standards of excellence in design and quality. Mais Cartier n’est pas qu’un bijoutier ; c’est également une ligne de parfums célèbres, parmi lesquels So Pretty, lancé en 1995, et un membre engagé du Council for Responsible Jewellery Practices, qui veille à ce que les pierres et métaux utilisés en joaillerie soient issus de sources éthiques. Cartier dirige aussi la Fondation Cartier, fondée en 1985, dont l’objectif est de promouvoir l’art moderne. La marque appartient aujourd’hui au groupe genevois Richemont, qui assure le maintien des normes d’excellence de la marque en termes de design et de qualité.

-63-


Love comes in many colors PHOTOGRAPHE NICOLAS GUERIN Δ RÉALISATION MARZ ATASHI MAKEUP DARIA SLUSARCZYK@B4AGENCY Δ HAIR RAPHAEL MARIAGE ASSISTANT PHOTO JULIEN LIENARD & CLAIRE GRUMELLON Δ ASSISTANT STYLE SAMUEL MAJID GF & AMANDINE TORRENOVA Δ MODELS STEVEN, DARIA, RICHARD, JEREMY, ELEONORE & MATHIEU, LENA & LUDOVIC

Whether melancholy blues, passionate reds, romantic pinks or jealous greens, love always comes in many colours — Bleu mélancolie, rouge passion, rose romance ou vert jalousie… l’amour vous en fait voir de toutes les couleurs !

-64-


RICHARD costume LANVIN LANVIN,, chemise DSQUARED DSQUARED,, nœud de papillon YVES SAINT LAURENT LAURENT,, chaussures DSQUARED DSQUARED,, petite chaine AZZARO DARIA top en soie ROBERTO COLLINA COLLINA,, manteau trench VALENTINO VALENTINO,, chaussettes FALKE FALKE,, chaussures WALTER STEIGER STEIGER,, jupon rose CHRISTIAN DIOR DIOR,, collier cuir BALLY BALLY,, bagues ON AURA TOUT VU

-65-


LENA manteau soie BLUMARINE top mousseline GAMBATTISTA VALLI short VALENTINO RED chaussette FALKE collier VALENTINO LUDOVIC veste CHRISTIAN DIOR pantalon VIVIENNE WESTWOOD chemise SMALTO chaussures DSQUARED foulard BONANA VAN MIL lunettes SMALTO

-66-


DARIA top en soie imprimé VERSACE pantalon BCBG MAX AZRIA veste JEAN PAUL GAULTIER collier MAWI manchette ON AURA TOUT VU JEREMY pantalon ZILLI chemise DSQUARED gilet CHRISTIAN DIOR foulard soie PIECE OF CHIC chapeau ROBERTO COLLINA

-67-


STEVEN Tee-shirt et veste kaki WOOYOUNMI pantaloon DOCKERS ceinture CHRISTIAN DIOR basket LANVIN foulard en soie A PIECE OF CHIC DARIA robe en mousseline de soie CHRISTOPHE JOSS veste en cuir BCBG MAX AZRIA pochette VALENTINO boucle d'Oreille KAMO ceintures ROBERTO COLLINA chaussette en voile FALKE chaussures WALTER STEIGER

-68-


ELEONORE robe en soie imprimée ELIE SAAB chemisier BCBG MAX AZRIA ceinture ROBERTO COLLINA MATHIEU chemise ZILLI nœud de papillon LANVIN veste DSQUARED pantalon BIKKEMBERGS chaussures SMALTO ceinture LANVIN

-69-


JEREMY polo CHRISTIAN DIOR trench ZILLI pantalon ZILLI ceinture ZILLI mocassin TOD`S lunette SMALTO broche ON AURA TOUT VU fleur MURMURE BY SPIRIT DARIA jupe soie imprimée TSUMORI CHISATO top en soie ROBERTO COLLINA veste PAULE KA bas voile FALKE escarpins WALTER STEIGER boucle d'oreille et bague KAMO ceinture fine ROBERTO COLLINA pochette VALENTINO

-70-


-71-


STEVEN pantalon WOOYOUNMI chemise SMALTO gilet en lin UNITY VINTAGE foulard soie A PIECE OF CHIC chaussures ZILLI RICHARD lunettes PAUL SMITH pull ROBERTO CALLINA foulard soie SMALTO pantalon ZILLI chaussures TOD`S DARIA top et jupe BCBG MAX AZRIA manteau ANDREW GN collier de perles ON AURA TOUT VU chaussettes FALKE chaussures plateforme CHRISTIAN DIOR ceinture ESCADA

-72-


LENA robe mousseline plissée CACHARAL dessous robe jaune citron VALENTINO RED veste ROLAND MOURET LUDOVIC pull BIKKEMBERGS pantalon CHRISTIAN DIOR

-73-


ELEONORE combinaison en crêpe imprimée ESCADA manteau jaune PAULE KA ceinture VALENTINO sautoir Y-EYES sandales GIUSEPPE ZANOTTI pochette ESCADA MATHIEU pantalon UNITY VINTAGE teeshirt CHRISTIAN DIOR veste SMALTO chaussures ZILLI chapeau ROBERTO COLLINA montre SMALTO

-74-


RICHARD costume LANVIN chemise DSQUARED nœud de papillon YVES SAINT LAURENT chaussures DSQUARED petite chaine AZZARO DARIA top en soie ROBERTO COLLINA manteau trench VALENTINO chaussettes FALKE chaussures WALTER STEIGER jupon rose CHRISTIAN DIOR collier cuir BALLY bagues ON AURA TOUT VU

-75-


CULTURE MUSIQUE

-76-


CULTURE MUSIQUE

Latin PASSION PHOTOGRAPHER MSEIF Δ MAKE UP IVANNA SALEME HAIR FADIA ELMENDLEK Δ FEMALE MODEL IVANNA SALEME Δ MALE MODEL MRAD MOUAWAD

Sexy sequins and seductive slits evoke a dramatic dance of love, lust and loss. — Les sequins sexy et les fentes sensuelles évoquent l’amour, la luxure et le don de soi.

female dress NICOLAS JEBRAN hat PHILIP TRACY

-77-

male jacket and shirt GUCCI tie TOM FORD


female dress NICOLAS JEBRAN hat PHILIP TRACY

CULTURE MUSIQUE

male jacket D&G shirt, tie and pants tie TOM FORD

-78-


female all dressed by NICOLAS JEBRAN

-79-


female all dressed by NICOLAS JEBRAN

-80-


Shirt and tie by TOM FORD Jacket by NICOLAS JEBRAN Pants and shoes by YSL

-81-


Ambre & Louise PHOTOGRAPHER PERLA MAAREK Δ FASHION EDITOR MARZ ATASHI Δ MAKEUP ARTIST EMILIE BOULET Δ HAIR MICHAEL MARENCO MODELS CHLOE FRANCOIS & SANDRINE VANROY@IMG Δ PRODUCTION & SPECIAL THANKS TO MAISON AMBRE & LOUISE PARIS

She may be getting married soon, but nothing can destroy the bonds of sisterhood. — Certes la date de son mariage approche, mais rien ne pourra détruire ces liens fraternels.

Robe de mariée MONIQUE LHUILLIER chez METAL FLAQUE couronne de fleurs MURMURE BY SPIRIT bijoux AMBRE ET LOUISE

-82-


CULTURE MUSIQUE

Chloé et Sandrine ensemble lingerie LES JUPONS DE TESS bijoux AMBRE ET LOUISE Sandrine boa en plume ALBERTA FERRETTI vendu chez METAL FLAQUE serre tête MURMURE BY SPIRIT

-83-


Chloé robe en dentelle brodée FANNY LIAUTARD bijoux AMBRE ET LOUISE

CULTURE MUSIQUE

Sandrine robe de mariée VERA WANG vendue chez METAL FLAQUE collier de perle et manchette AMBRE ET LOUISE

-84-


CULTURE MUSIQUE

-85-


CULTURE MUSIQUE

Body en satin de soie et chemisier en dentelle rebrodĂŠe FANNY LIAUTARD sautoir de perle AMBRE ET LOUISE

-86-


CULTURE MUSIQUE

Sandrine robe en soie rebrodée DAVID FIELDEN

-87-

Chloé robe en tulle brodée CHRISTOPHE JOSS bijoux AMBRE ET LOUISE


Chloé robe en dentelle brodée VALENTINO MARIEE chez METAL FLAQUE, FLAQUE, bijoux AMBRE ET LOUISE

CULTURE MUSIQUE

Sandrine robe en mousseline de soie brodée de dentelle VERA WANG chez METAL FLAQUE sautoir de perles AMBRE ET LOUISE couronne de fleur MATTHEW WILLIAMSON

-88-


CULTURE MUSIQUE

-89-

Top dentelle rebrodée FANNY LIAUTARD couronne de fleurs FANNY LIAUTARD sautoir et BO AMBRE ET LOUISE


Chloé robe en mousseline de soie FANNY LIAUTARD couronne fleurs MURMURE BY SPIRIT

CULTURE MUSIQUE

Sandrine top dentelle rebrodée FANNY LIAUTARD couronne de fleurs FANNY LIAUTARD sautoir AMBRE ET LOUISE jupe tutu VERA WANG chez METAL FLAQUE

-90-


CULTURE MUSIQUE

-91-


Chloé robe en dentelle brodée FANNY LIAUTARD bijoux AMBRE ET LOUISE

CULTURE MUSIQUE

-92-


CULTURE MUSIQUE

Chloé robe en dentelle brodée VALENTINO MARIEE chez METAL FLAQUE, FLAQUE, bijoux AMBRE ET LOUISE Sandrine robe en mousseline de soie brodée de dentelle VERA WANG chez METAL FLAQUE sautoir de perles AMBRE ET LOUISE couronne de fleur MATTHEW WILLIAMSON

-93-


CULTURE MUSIQUE

A Love story

Δ MODEL CARLA @ IMG Δ PHOTOGRAPHER MONIKOS STYLIST PATRYCJA MATYSIAK - PATRYCJAMATYSIAK.TUMBLR.COM Δ MAKEUP MIN KIM @ AIRPORT AGENCY HAIR TIE TOYAMA @ CALLISTE Δ MAKEUP ASSISTANT MIE

-94-


Dress RAMI AL ALI HAUT COUTURE Flower LEGERON PARIS

CULTURE MUSIQUE

-95-


Flowers LEGERON PARIS Top ISABEL BENENATO Bra YASMINE ESLAMI Pearls necklace MAISON GARLAND PARIS

CULTURE MUSIQUE

-96-


CULTURE MUSIQUE

-97-

Dress AZZEDINE ALAIA Shoes ALAIN QUILICI Golden necklace MAISON GARLAND PARIS


Dress RAMI AL ALI HAUT COUTURE Ring EDテ右NNE BAG JARDIN SERCRET-DAHLIAS

CULTURE MUSIQUE

-98-


CULTURE MUSIQUE

-99-

Hat MAISON MICHEL Diamond ButterямВy BROOCH MAISON GARLAND PARIS Black Veil ALIBELLUS + Fur vest PELLESSIMO


Hat MAISON MICHEL Diamond ButterямВy Brooch MAISON GARLAND PARIS Fur vest PELLESSIMO

CULTURE MUSIQUE

-100-


Flowers LEGERON PARIS Necklace MARCHAK

CULTURE MUSIQUE Chloé robe en dentelle brodée FANNY LIAUTARD bijoux AMBRE ET LOUISE

-101-


CULTURE MUSIQUE

Wild AT HEART PHOTOGRAPHE MARC LAFOND Δ STYLISTE KAREN ROUACH ASSISTANTE STYLISTE LIZA RICCIONI Δ MAQUILLEUSE LORIANE LEGER COIFFEUSE SHUKO SUMIDA Δ MANNEQUIN LOUISE GREGGORY @ ELITE.COM LORIANE LEGER USING MAC COSMETICS

Ferocious orange, fierce fuchsia and savage purples are the shades we'll be seeing this spring. — De l’orange féroce, du fuchsia fier et des violets sauvages… voici les teintes que vous découvrirez ce printemps.

-102-


CULTURE MUSIQUE

-103-

Robe KENZO Minaudière ETHAN K


CULTURE MUSIQUE

-104-


CULTURE MUSIQUE

-105-

Débardeur T BY ALEXANDER WANG Sac THEYSKENS’ THEORY Collier DANNIJO Colliers à la main VENNA


Voilette MAISON MICHEL

CULTURE MUSIQUE

-106-


CULTURE MUSIQUE

-107-


Robe CHRISTIAN DIOR Collier SHOUROUK Voilette MAISON MICHEL

CULTURE MUSIQUE

-108-


Robe JEAN CHARLES DE CASTELBAJAC Bracelets LITTLE PEPITE

CULTURE MUSIQUE

-109-


CULTURE MUSIQUE

The Art of Romance PHOTOGRAPHER CHRISMA LAN

Δ STYLISTE AURORE DONGUY Δ MAKE-UP MIN KIM@ AIRPORT HAIRS: CHRISTIAN ATTULY @ BAGENCY Δ MANICURE LAURRA FORGET @ ARTLIST OPÈRATEUR DAMIEN POTHIER Δ ASSISTANT JO CONCEPTION VISUEL TUAN TAIKO

MODEL NICKY B @ UP MODELS

MERCI À:

TTK, STUDIO DAGUERRE POUR TOUT INFORMATION CONCERNANT DES OEUVRES ARTISTIQUE:

CLPRODUCTION (+33) 609029134

-110Chapeau structuré en satin de soie rouge YIQING YIN


CULTURE MUSIQUE

-111-


CULTURE MUSIQUE

-113-

Veste rouge ON AURA TOUT VU Legging long blanc JEAN PAUL LESPAGNARD Bague en or blanc et pavage de diamants blancs HERMAN& ALPH PARIS


Top en dentelle noire CLARISSE HIERAIX Pantalon imprimé bleu / noir JUNKO SHIMADA Escarpins DIRK BIKKEMBERGS Pochette CHRISTIAN LOUBOUTIN

CULTURE MUSIQUE

-114-


-115-


CULTURE MUSIQUE

-117-

Top vert avec perles GIORGIO ARMANI Chemise en jersey bleu marine et turquoise MASHA MA Pantalon en cuir noir JEAN CLAUDE JITROIS Minaudière SYLVIA TOLEDANO Escarpins bleus CHRISTIAN LOUBOUTIN


CULTURE MUSIQUE

-119-

Robe noire structurée CELINE METEIL Bracelet en or noirci et diamants verts naturels ‘C’ LE CLOU’ – HERMAN & ALPH PARIS Sac imprimé ‘Léopard’ et peau de serpent KENZO Escarpins WALTER STEIGER


CULTURE MUSIQUE

-121-

Boléro avec des fleurs de raphia RED VALENTINO Collier en plexi vert avec Strass PAUL KA Mitaines en cuir orange GLOVE STORY Ceinture en fil de soie turquoise THIERRY COLSON Pantalon imprimé « Léopard » orange KENZO Low Boots compensées UNITED NUDE


Top et Jupe imprimé « Graphique » CLARISSE HIERAIX Ceinture imprimé « Léopard » KENZO Bracelet FATIMA LOPES

CULTURE MUSIQUE

-122-


CULTURE MUSIQUE

Veste imprimé « Graffiti » PATRIZIA PEPE Collier SWAROVSKI Montre en or blanc et pavage de diamants blancs « Little Square » HERMAN & ALPH Paris Legging long blanc JEAN PAUL LESPAGNARD Boots noires DSQUARED

-125-


DIVA DRESS UP PHOTOGRAPHER JOSE MEDINA MOLINA STYLIST MARIE REVELUT MAKE UP KASIA FURTAK @ M.A.C COSMETICS HAIR YUMIKO HIKAGE MODEL MONIKA KROL @ WM MODELS MANAGEMENTS, PARIS ASSISTANTS LAURENCE NOLLET & MELODIE CAILLARD SPECIAL THANKS TO / REMERCIEMENTS À HOTEL DE CRILLON, PARIS

-126-


CULTURE MUSIQUE

-127-

Cape en mousseline noir PAULE KA Bollero et chaussure AZZEDINE ALAIA Collier CESAREE Jupe en cuire jaune HOTEL PARTICULIER Collier MANI Lunette KARL LAGERFELD


CULTURE MUSIQUE

Veste noir et lunette KARL LAGERFELD Short blanc ornee de strass DSQUARED2 Body rose AZZEDINE ALAIA Collier MANS Sautoir Y- EYES Gants LOVE STORY Ceinture PAULE KA Chaussures UNITED NUDES

-128-


CULTURE MUSIQUE

-129-

Top en cuire vert AZZEDINE ALAIA Robe CHRISTIAN DIOR Chaussure et sac AZZEDINE ALAIA Collier EK THONGPRASERT Bracelet SILVIA TOLESTANO CHEZ L ECLAIREURE


Blouse mousseline verte GAOWEI AND XINZANG Gant LOVE STORY Pantalon ASTURO TAYAMA Maillot de BAIN AMBAS Collier et bague or blanc et diamant PASQUAL BRUNI Ceinture en cuir vert AZZEDINE ALAIA

CULTURE MUSIQUE

-130-


-131-

Veste noir brode (lesage) GUSTAVO LINS Robes noire et sac en croco noir KARL LAGERFELD Pantalon en resille noir et ceinture en cuire large noire AZZEDINE ALAIA Ceinture dore DSQUARED2 Chaussures VIC MATIE Visiere CHERRY CHAU


CULTURE MUSIQUE

Manteau en fourrures bleu et robe kimono ATELIER GUSTAVO LINS Chaussures UNITED NUDES Bracelet en bronze POGGI Bracelet en tissu CESARAE

-132-


CULTURE MUSIQUE

-133-

Combinaison lamee doree HOTEL PARTICULIER Manteau GAOWEI & XINZANG Ceintre en cuire ISABELLE BENENATO Chaussure en cuir MASCULIN ET FEMENIN Collier MAWI Bracelet MAWI Collier MARIA RUDIMAN Collier IKOU TSCHASS


CULTURE MUSIQUE

Robe chemise à volants plissés AZZEDINE ALAIA Ensemble haut zipé et jupe AZZEDINE ALAIA Sandales en python AZZEDINE ALAIA Bague et bracelet ON AURA TOUT VU BY YASSEN SAMOUILOV & LIVIA STOIANOVA STOIANOVAat at

-134-


CULTURE MUSIQUE

TO LIVE AND TO LOVE In Paris PHOTOGRAPHER SAMUEL SARFATI STYLIST SARAH CAZENEUVE MODEL CHARLOTTE LEMAY @ KARINE MODEL MAKE UP ARTIST VIRGINIE RASCLE HAIR STYLIST MICHAEL MARENCO

-135-


Robe BOTTEGA VENETA Boucles d’oreilles LANVIN

CULTURE MUSIQUE

-136-


CULTURE MUSIQUE

-137-

Robe en dentelle plissee de soie et brodee de ямВeurs ETIENNE JEANSON Bagues et bracelet ON AURA TOUT VU BY YASSEN SAMOUILOV & LIVIA STOIANOVAAT


Robe tulle et brodée DIOR

CULTURE MUSIQUE

-138-


CULTURE MUSIQUE

-139-

Robe en organza DINA JSR Ceinture et Sandales en python AZZEDINE ALAIA Collier LANVIN


Ensemble robe et petite veste brodées de fleurs RED VALENTINO Ceinture FATIMA LOPEZ Boucles d’oreille ON AURA TOUT VU BY YASSEN SAMOUILOV & LIVIA STOIANOVAATS

CULTURE MUSIQUE

-140-


CULTURE MUSIQUE

-141-

Longue robe avec traine en fleurs de soie brodées CLAUDINE IVARI Collier ON AURA TOUT VU BY YASSEN SAMOUILOV & LIVIA STOIANOVAAT


EDEN PHOTOGRAPHY DALTON LOUIS • WWW.DALTONLOUISPHOTOGRAPY.WEBS.COM Δ STYLING BY D.WEBB NYC • WWW.DWEBBNYC.COM/#/STYLING/PORTFOLIO MAKE UP JITKA KLUGLOVA Δ HAIR LAURA VIGNOLA Δ VIDEO KERMIT MERCADO Δ MODEL ALISSANDRE @MC2 NEW YORK Δ LOCATION THE PLANT SHED, NEW YORK CITY – SPECIAL THANKS TO ERIC MOURKAKOS COMPANY WEBSITES HTTPS://WWW.DEPUIS1924.COM/ Δ WWW.FLEUROFENGLAND.COM Δ WWW.NEVAEHINTIMATES.COM

Never mind fig leaves: wearing delicate lace, sheer silk and whispered shades of blush transform any woman into a mythic temptress.  Laissez tomber les feuilles de vignes : les dentelles délicate, la soie diaphane et les couleurs nude sensuelles feront de vous une véritable Eve des temps moderne.

À VÉRIFIER / TO CHECK (not found) Page 147 and page 151. Please add: Birdcage veil and handmade flowers by Pyaara Page 148. Please add: Handmade flowers by Pyaara

-142-


Vintage Chanel Mini Pearl Earrings from Depuis 1924 Front Tie Boudoir Bra and Lace Shortie by Fleur of England Belted Silk Kimono by Fleur of England

CULTURE MUSIQUE

-143-


Lace Plunge Bra and Silk Bow Tie Brief by Fleur of England

CULTURE MUSIQUE

-144-


CULTURE MUSIQUE

-145-

Vintage Chanel Mini Pearl Earrings from Depuis 1924 Vintage Gianni Versace Silver Bracelet with Medusa from Depuis 1924 Full Coverage Bra, Cutolette Thong, Eyelash Garter by Nevaeh Intimates


CULTURE MUSIQUE

-146-

Vintage Chanel Mini Pearl Earrings Massive 10 Row Pearl Bracelet Long Zodiac Necklace from Depuis 1924 Non Wire Silk/Lace Bra and Adjustable Sillk Lace Thong by Nevaeh Intimates


CULTURE MUSIQUE

-147-

Lace Plunge Bra and Silk Bow Tie Brief by Fleur of England Sunglasses Vintage Christian Dior from Depuis 1924 Vintage Chanel Mini Pearl Earrings from Depuis 1924


CULTURE MUSIQUE

Vintage Chanel Mini Pearl Earrings from Depuis 1924 Guipure Balcony Bra, Guipure Derriere Brief and Guipure Suspender Belt by Fleur of England

-148-


CULTURE MUSIQUE

-149-

Vintage Chanel Mini Pearl Earrings from Depuis 1924 Vintage Gianni Versace Silver Bracelet with Medusa from Depuis 1924 Full Coverage Bra, Cutolette Thong, Eyelash Garter by Nevaeh Intimates


HAUTE COUTURE

HAUTE COUTURE

WEEK 2013 If we could say one thing lit up the dull, grey winter days in Paris this season, it was SS13’s haute couture collection shown in the grandest salons in the City of Light. From the gilded feather cape at Zuhair Murad to the Gatsbyinspired collection at Rami al Ali, from the spectacular Victorian bride at Elie Saab to the ‘lesbian’ brides at Chanel, all those fortunate enough to see these painstakingly made costumes, created by the most gifted ateliers in the world, swooned. The polar opposite of fast,

throwaway fashion, the art of the atelier, a treasured French tradition, shone brilliantly down each runway. And oh, what runways! The earthy scent of real forests filled the air at Chanel and Dior; angelic classical musicians set the stage at Stephane Rolland; top models glided up and down an Art Nouveau stairway at Versace. Despite the snow and chill outside, each collection left audiences with a warm glow—thanks to the magic created by the world’s greatest couture designers.

-150-


ELLIE SAAB

HAUTE COUTURE

Le milieu de la mode n’a jamais évolué aussi rapidement. Les fabricants créent les silhouettes directement à partir de ce qui est présenté sur les podiums pour les vendre en boutique dans les deux semaines suivantes et l’exploiter immédiatement. Le magazine britannique l’Ecologist a révélé que les consommateurs anglais achetaient actuellement 30 p. 100 plus de vêtements qu’il y a quatre ans en partie grâce à des enseignes bon marché comme Primark ou New Look, principalement distribués en Grande-Bretagne. On peut cependant se demander si tout le monde consomme ainsi. Selon nous, sûrement pas. Les Français et les Italiens semblent, de leur côté, se laissent moins tenter par les achats compulsifs de vêtements et d’accessoires et préfèrent la qualité à la quantité. En France, la mode n’est pas qu’une question de tendances, mais plutôt l’expression d’une beauté classique et indémodable. Et aucune tradition française ne reflète cela mieux que la haute couture. La fashion week est le terrain de jeu des plus grands, insistant sur le travail minutieux des broderies, des dentelles, des coutures faites main et des matières les plus belles. La saison passée a clairement démontré que le talent, l’artisanat et l’innovation avaient encore une place de choix dans le milieu de la mode. On parle ici de pièces indémodables, que les mères transmettent à leurs filles et qui peuvent se porter à tous âges et à toutes saisons. Bien sûr, le prix est plus élevé, mais, au final, le consommateur s’y retrouve si, au lieu de foncer tête baissée sur des achats compulsifs bas de gamme, il achète peu d’articles qu’il gardera cependant longtemps. Vous découvrir dans ces pages un avant-goût des créationsspectaculaires observées sur les podiums lors de la présentation des collections printemps-été 2013, idéalement représentative de la « slow fashion ».

-151-


-152-

ZUHAIR MURAD


VERSACE

CULTURE MUSIQUE

-153-


RAMI ALI

CULTURE MUSIQUE

-154-


-155-

STÉPHANE ROLLAND

Emmanuel Sarnin


CRÉDIT EMMANUEL SARNIN

COUTURE

WEEK BACKSTAGE

Emmanuel Sarnin

-156-


CULTURE MUSIQUE

-157-


CULTURE MUSIQUE

COLOUR Clash PHOTOGRAPHER : KAROLINA TRAWINSKA STYLIST: CHLOE PARA MAKE UP STYLE : AYA FUJITA HAIR: SHUKO SUMIDA MODELS : POLINA @ JUSTWM, MICHAELA @ NATHALIE

Coral lips with sky-blue eyes, neon pink shadows and a big black pout... anything goes with this season's bright makeup hues.

-158-


CULTURE MUSIQUE

-159-

Blouse en coton et guipure de coton, ISABEL MARANT. Bague en métal doré, IMAÏ. Blouse en guipure de coton, ISABEL MARANT.


CULTURE MUSIQUE

Chemise en mousseline de soie, STELLA FOREST. Boucles d'oreille en plexi et argent, GAS BIJOUX.

-160-


Right : Robe en velours dévoré, SALVATORE FERRAGAMO. Boucles d'oreille en métal et perles, GAS BIJOUX.

-161-


Robe en mousseline de soie rebrodĂŠe de perles, VALENTINO.

-162-


CULTURE MUSIQUE

-163-

Robe en mousseline de soie, GUCCI. Boucles d'oreille en métal doré et nacre, IMAÏ.


LUXURY ADVERTORIAL ESSENTIAL

Indispensable Luxury

DETOX YOUR SKIN WITH NATURAL COSMETICS

T

here is increasing awareness of the dangers of additives and preservatives used in most cosmetics. 'Paraben free' and 'Sulphate free' are now terms we commonly see on cosmetic brands, and with good reason--chemicals such as these have been associated with health problems ranging from dermatitis and asthma to organ damage and cancer. Fortunately, there are many new brands that are proudly allnatural. One such is range is Bobo-chic newcomer, Bo.Ho, a militant brand that advocates nothing less than a green revolution and proposes a harmony of glamour and organics. The aim of the game is to replace synthetics with natural ingredients, petrochemicals with cardboard and recyclable plant-based plastics. Products are rich in texture but mild on the skin, and so natural, they can practically be eaten!

medicine in India. After five years of research, he developed concentrated plant extracts with incomparable antioxidant properties, based on first cold-pressed extra virgin vegetable oils and precious aromatic oils. For his range, he wished to embrace holistic care inspired by Rasayana, a branch of Ayurvedic medicine distinguished in the art of rejuvenation. The products (face, body, etc.), are all composed of exclusive plant extracts, precious oils and hydrosols, and are all certified organic and guaranteed to be vegan. To experience how these products can best be used, we recommend a one-of-a-kind beautifying experience, the Parisian institute run by Elodie D’Astèle, beautician and eco-cosmetics precursor. In her boudoir-institute, this magician whose adage is “truth flowing from the hands and the mind”, has imagined a care protocol, which she calls a “revelation”. For more details, please see :

The second brand we love is Kaliom, created from natural products inspired by the principles of aromatherapy and Ayurveda. Nes- tor Caffa, the founder of Kaliom, was introduced to the world of Caribbean medicinal plants from childhood. After having worked in finance, his passion for plants got the better of him and he began specialising in aromatherapy and Ayurvedic

www.kaliom.com www.elodie-dastele.com www.bohocosmetics.com

-164-

BY FLORENCE BATISSE-PICHET


LUXURY ADVERTORIAL ESSENTIAL

Luxe essentiel Des cosmétiques naturels pour un retour aux sources ans cette nouvelle rubrique, j’ai décidé de vous faire découvrir aussi bien des lieux que des personnes, ou même des produits, mais tous porteurs de sens et donc essentiels. Ils véhiculent ce que je considère comme le bien le plus précieux, un supplément d’âme ! Printemps oblige, temps de la renaissance, on a envie d’un visage éclatant. Coup de cœur pour une ligne élaborée à partir de produits naturels inspirés de l’Aromathérapie et l’Ayurveda. Le fondateur de Kaliom, Nestor Caffa, a été initié au monde des plantes médicinales caribéennes dès son enfance. Après un parcours dans la finance, sa passion pour les plantes prend le dessus et il se spécialise à la fois en aromathérapie et dans la pharmacopée ayurvédique en Inde. Après cinq ans de recherche, il a développé des extraits végétaux concentrés aux propriétés anti-oxydantes exceptionnelles à base d’huiles végétales extra vierges de première pression à froid et d’huiles aromatiques précieuses. Pour sa ligne, il a voulu des soins holistiques inspirées du Rasayana, une branche de la médecine védique experte dans l’art du rajeunissement. Tous les produits (visage, corps…) sont composés d’extraits de végétaux exclusifs, d’huiles précieuses et d’hydrolats, certifiés BIO et garantis VEGAN. Pour une expérience unique d’embellissement, il faut faire le détour par l’institut parisien d’Elodie Dastèle, esthéticienne précurseur de l’éco-maquillage. Dans son institut-boudoir, cette magicienne dont l’adage est « la vérité par les mains et par l’esprit » est la seule à Paris pratiquer le soin « Révélation ». Imaginé par Nestor Caffa

D

et à base des produits Kaliom, ce soin du visage est en fait un véritable massage vibratoire ostéopinal. Prévoir 1h30 à deux heures, entre l’accueil personnalisé, le soin proprement dit, la relaxation et le thé final. Préparez-vous à un voyage intérieur car pour que votre peau soit régénérée et éclatante, cela passe aussi par la détente et un silence intérieur. Une parenthèse hors du temps dont on sort embelli et comme rajeuni. Pour en savoir plus : www.kaliom.com www.elodie-dastele.com Uniquement sur rendez-vous : 255 rue Saint-Honoré 75001 Paris - Tél. 01 42 60 41 50 Autre nouveauté très BoBo chic ! Bo.Ho, une marque de cosmétiques naturels militante qui revendique la « green revolution » et propose de réconcilier glamour et naturalité. L’enjeu est de remplacer le synthétique par des composants naturels, la pétrochimie par du carton et des plastiques végétaux recyclable. Vendu en pharmacie. http://bohocosmetics.com bohocosmetics.com

-165-


CULTURE MUSIQUE

FRESH SCENTS With spring in the air, it's time for perfume to lighten up.

PHOTOGRAPHE NICOLAS MENU RÉALISATION MARZ ATASHI ASSISTANT STYLE SAMUEL MAJID GF MAKE UP GUILAINE FRICHOT HAIR PIERRE SAINT SEVER MODELS KELLY@OUIAGENCY & AARON VENON@MGMAGENCY POSTPROD / RETOUCHE PASCAL HIRSCH@ELVIS PARIS SPECIAL THANKS TO STUDIO ELVIS PARIS CREDITS LOOKS CAPE À CAPUCHE BRODÉE DE DENTELLE FANNY LIAUTARD BOLÉRO ET COURONNE DE FLEURS FANNY LIAUTARD TOP BRODÉ ET COURONNE DE FLEURS FANNY LIAUTARD COURONNE FLEURS FANNY LIAUTARD

-166-


CULTURE MUSIQUE 1- FÉERIE SPRING BLOSSOM DE VAN CLEEF & ARPELS Féerie Spring Blossom, une exquise fragrance florale fruitée pour une féminité au charme enjôleur et irrésistible. L’arrivée du Printemps donne le ton de cette nouvelle édition. Le flacon se réinvente dans un rose pétale, tendre et romantique. L’étui s’illustre d’une pluie de pétales de fleurs de Cerisiers. Une exquise fragrance florale fruitée pour une féminité au charme enjôleur et irrésistible. Eau de Parfum Vaporisateur 50 ml prix 65,50 euros sera disponible à partir de Février 2- DAHLIA NOIR DE GIVENCHY Dahlia Noir est un parfum couture aux lignes pures, un néo classique dont l’extrême sensualité s’appuie sur un imaginaire inattendu, un retour à l’ultra luxe la quintessence du style Givenchy. A la fois féminine et sensuelle, sa fragrance vous emporte grâce à sa douceur poudrée, un bouquet de roses, d’iris et de mimosa. Elle n’en est pas moins puissante et envoûtante grâce à ses notes de fond boisées, mélange de patchouli et de fève tonka. Une fragrance mystérieuse et addictive, un nouveau classique. Eau de Parfum Vaporisateur 75 ml • prix 89,90 euros

1

3- FLOWERBOMB DE VIKTOR&ROLF Une explosion de fleurs, un parfum d'enchantement, un spectacle olfactif, une folie florale ! Un flacon aux pouvoirs magiques, un diamant à croquer, recelant les secrets de celle qui le portera. Ce parfum raconte l'envie de ses créateurs d'étonner, de surprendre, tout en tissant des liens avec les femmes pour lesquelles le rêve et la vie se font face. Un parfum est un geste, une sensation, c'est la porte ouverte sur le merveilleux... Eau de Parfum Vaporisateur 50 ml • prix 86,60 euros 4- DOLCE & GABBANA POUR FEMME Ce parfum a pour but de personnifier le style de Domenico Dolce et Stefano Gabbana, il cherche à laisser dans son sillage un élan méditerranéen. Fruité et fleuri, ce parfumm se compose essentiellement d'odeur de framboise, mandarine verte, jasmin et fleur d'oranger. Ces accents laissent ensuite place à un fond composé de guimauve, vanille et bois de Santal qui composent le caractère fort de cette oeuvre. Eau de Toilette Parfum 100 ml • prix 99 euros

2

3

4

-167-


CULTURE MUSIQUE

5- SPICEBOMB DE VIKTOR&ROLF Spicebomb : Un nouveau parfum pour un nouvel homme Un cocktail explosif de virilité qui vous transforme en un homme puissant, intense, sensuel et audacieux. Spicebomb offre une explosion d’épices hautement addictive, domptée par une fraîcheur enveloppante. Spicebomb incarne la rencontre explosive entre une overdose d’épices fraîches et brûlantes et un bois caressé de notes enivrantes de tabac et de cuir. Un parfum masculin et addictif à l’extrême. Eau de Toilette Vaporisateur 50 ml • prix 55,50 euros

5

6- GUCCI GUITLY BLACK MEN Directeur de la création Frida Giannini. Ces personnages nous fascinent car ils ont pris une vie propre. Nous sommes impatients de connaître le prochain chapitre de leur histoire telle qu’elle se déroule à travers Gucci Gulty Black. Le nouveau Parfum pour homme Gucci Guilty Black est conçu comme une verte fougère. La combinaison de corps noir laqué et verre vert foncé annonce une bouffée de mystère. La fragrance débute avec de la coriandre verte et de la lavande, annonçant le coeur vert floral fait de fleur d’oranger, néroli. La base apporte un mélange boisé puissant de cèdre et de patchouli. Eau de Toilette Vaporisateur 50 ml • prix 75,50 euros 7- COCO NOIR de CHANEL Radical, singulier, le noir fascine. Son caractère intense et son élégance énigmatique promettent l'inattendu. De ce noir profond et dense surgit un éblouissement olfactif. Un Oriental Lumineux. Une envolée fusante et racée, un cœur généreux d'une éclatante sensualité, un sillage magnétique et enveloppant... Eau de Parfum Vaporisateur 100 ml • prix 130 euros

6

7

-168-


CULTURE MUSIQUE

-169-


CULTURE MUSIQUE

8- EAU SAUVAGE PARFUM de DIOR Très différente de l’Eau Sauvage originelle, cette version Parfum débute par quelques notes douces et aromatiques. Le cœur se compose de myrrhe et de vétiver. Le sillage se fait pour sa part plus boisé et ambré. Parfumeur: François Demachy. Eau de parfum Vaporisateur 100 ml • 130 euros 9-DOLCE & GABBANA POUR HOMME Cette fragrance masculine est aussi unique que l’est l’image de Dolce & Gabbana : un mélange de véritable ironie et de décontraction à laquelle chaque homme peut s’identifier. Energisant, dynamique et puissant, Dolce & Gabbana pour Homme est un parfum impertinent qui offre une forte personnalité à celui qui le porte. Non pour attirer l’attention, mais pour être soi-même. Eau de Toilette Parfum 75 ml • prix 68 euros

8

10- GUERLAIN HOMME L'EAU BOISEE de GUERLAIN Cette nouvelle interprétation de Guerlain Homme L'EAU, surdosée en Vétiver, est née d'un voyage de Thierry Wasser dans le sud de l'Inde. C'est sur les hauts plateaux qui dominent la ville de Coimbatore qu'il a découvert une nouvelle essence de Vétiver. Celles de Java ou d’Haïti étaient connues mais celle d’Inde...S’est alors présentée l’occasion d’offrir aux populations locales une nouvelle activité, de culture raisonnée, respectueuse de l'environnement et permettant à Guerlain d'utiliser un nouveau Vétiver d’exception. Dans Guerlain Homme L’Eau Boisée, cette matière première se montre puissante et d’un chic absolu. Eau de Toilette Vaporisateur 80 ml • prix 61,90 euros

9

10

-170-


CULTURE MUSIQUE 11- MANIFESTO d’YVES SAINT LAURENT Le manifeste de la féminité par Yves Saint Laurent. Pour les femmes qui inventent leur vie à chaque instant. Audacieuses jusqu'au bout de leurs contradictions, leur démesure. Au-delà des conventions, elles créent leurs propres codes. Pour elles, rien de grand ne se vit sans passion. Eau de Parfum Vaporisateur 50 ml prix 75,50 euros 12- FLASH de JIMMY CHOO Provocante et espiègle, la femme Jimmy Choo se moque des conventions. Elle est un cocktail explosif de charme, d'humour et d'audace. Flash est une fragrance effervescente et sensuelle. Eau de Parfum Vaporisateur 100 ml prix 89 euros 13- PARLEZ-MOI D'AMOUR ENCORE DE JOHN GALLIANO La nouvelle fragrance Parlez Moi d’Amour Encore invite les jeunes femmes à exprimer leur personnalité et à charmer leur prince. Leur fragrance devient une potion magique qui éveille le désir. Ce parfum romatique vous aidera à réaliser tous vos rêves... Eau de toilette Vaporisateur 80 ml • prix 55 euros

11

12

13

-171-


CULTURE MUSIQUE

14- HYPNOTIC POISON EAU SECRETE de DIOR Hypnotic Poison se réinvente dans une nouvelle fragance étonnante, qui mêle avec esprit l'orientalité à la fraîcheur, le charme à la subtilité. Son accroche hespéridée dévoile lentement des notes de Jasmin Sambac pour laisser place à l'atmosphère sensuelle et explosive d'un cœur vanillé, des notes de fonds aux accords puissants et exotiques. Entre légèreté trompeuse et sensualité raffinée, Eau Secrète surprend par son caractère inattendu, troublant et irrésistible. Eau de Toilette Vaporisateur 100 ml • Prix 92,50 euros 15- LA VIE EST BELLE de LANCOME Une déclaration universelle à la beauté de la vie. Loin des contraintes, loin des diktats, chaque femme veut choisir son propre chemin vers le bonheur. Faire le choix d’être soi-même, trouver sa route afin de vivre une féminité libre. Parfait équilibre entre la noblesse rare de l’iris, la profondeur troublante du patchouli et la régression délicieuse d’un accord gourmand. Eau de Parfum Vaporisateur 50 ml • Prix 76,60 euros 16- GUCCI GUITLY BLACK Directeur de la création Frida Giannini remarque. Ces personnages nous fascinent car ils ont pris une vie propre. Nous sommes impatients de connaître le prochain chapitre de leur histoire telle qu’elle se déroule à travers Gucci Gulty Black. Gucci Guilty Black arrive dans un flacon en verre noir brillant avec du rouge éclatant. Les notes de tête amènent un mélange vibrant et dynamique de poivre rose et de fruits rouges, ce qui nous laisse découvrir un cœur fruité-floral avec des framboises et des pêches, entouré par des notes florales de lys et de violette. La base se compose de notes chaudes avec le patchouli et l’ambre. Eau de Toilette Vaporisateur 50 ml • Prix 75,50 euros

14

15

16

-172-


CULTURE MUSIQUE

-173-


Paris-Maurice : le plus beau drive du monde avec

it Transport gratu golf*. de votre sac de Mordus de golf, Air Mauritius vous donne toutes les raisons de vivre à fond votre passion sur les superbes fairways de l’Ile Maurice. Un choix exceptionnel d’horaires avec jusqu’à 18 vols non-stop par semaine de nuit ainsi que le transport gratuit de votre sac de golf. Traitement VIP aux aéroports Roissy Charles de Gaulle 2F et à Maurice pour les passagers voyageant à bord de notre nouvelle classe Affaires, sans oublier à tout instant, la légendaire hospitalité mauricienne.

*1 pièce jusqu’à 20 kg, au départ de 14 villes en France.

-174-


BEAUTY

OH LA LA MA CHÉRIE! Make up gets softly sexy with the spring collection from Dior. Avec la collection de printemps Dior, Le maquillage se fait subtilement sexy. MARZ ATASHI PHOTOGRAPHE JEAN FRANCOIS VERGANTI RÉALISATION MARZ ATASHI ASSISTANT STYLE SAMUEL MAJID GF MAQUILLAGE ET MANUCURE GUILAINE FRICHOT Coiffure SANDRA YAZOUE MODEL CHARLOTTE LEMAY@KARINE Agency RETOUCHE Alimage

-175-


BEAUTÉ

La collection « Chérie Bow » de Dior Résolument douce, ludique, délicieuse et colorée, la fée dior se penche sur votre beauté, vous êtes irrésistible… Sage ou voluptueuse, réservée ou sexy, au gré de vos envies, la collection Chérie Bow irise vos multiples facettes. 1- Lotion tendre tonifiante, parfait complément du lait, elle peut aussi s'utiliser après la mousse pour offrir toujours plus de douceur à votre peau • DIOR 27euros 2- Le Soin regard Capture totale multi-perfection anti âge, devient encore plus efficace, agissant jusqu’aux cellules souches pour une correction plus totale et puissante que jamais. DIOR 138euros 3- Diorskin Nude fond de teint poudre fraîcheur poudre fraicheur; DIOR 45euros 4- Palette de maquillage ultra précieuse en forme de nœud, elle est composée de 3 fards à paupière, d‘un eyeliner, d‘un blush et de deux pinceaux. Palette 001 Rose Poudré en édition limitée, DIOR 73,30euros 5- Stylo fard à paupières le « Twin Set », composé d'un côté de crayon assez large et de l'autre du fard de la même couleur, pour un smoky rapide et facile! c’est le must-have de la saison, 090 Noir Résille DIOR 29,50euros 6- Alliance rêvée entre soin et maquillage, Diorskin Nude BB Crème est l’embellisseur de teint nouvelle génération. Rose poudre 002 • DIOR 39,30euros 7- Palette 3 couleurs Smoky ici dans sa version très light pour le printemps, 731 Smoky Rose • DIOR 41,40euros 8- Quant aux vernis, ce printemps DIOR ravira celles qui aiment les ongles nus, Vernis 155 Tutu • DIOR 21,50euros

1

6

2

4

3 7

8

5

-176-


BEAUTÉ

-177-

Collier boucle d’oreille et bague Caresse d’orchidée CARTIER, bagues Rose DIOR JOAILLERIE, bagues pierre rose fushia GARNAZELLE, bagues miss Dior de DIOR JOAILLERIE


Sautoir Alhambra et deux bracelets de la collection Perlée VAN CLEEF & ARPELS, manchette frangée or gris et diamant CHANEL JOAILLERIE

CULTURE BEAUTÉ MUSIQUE

-178-


Collier Grand Imperial et bagues VAN CLEEF & ARPELS

CULTURE BEAUTÉ MUSIQUE

-179-


Bagues Diorette DIOR JOAILLERIE, bague Missdior DIOR JOAILLERIE, bague ямВeur GARNAZELLE

-180-


1- Fard à Joues ou poudre micronisée pour une application douce et facile, SEDUCTION NARS en vente chez Sephora • 29euros. 2- Elixir des Glaciers Teint Précieux Rosy Beige in New York; sa formule unique vous offre une texture poudrée, délicatement couvrante, pour un teint lissé, mat, et sophistiqué, ELIXIR DES GLACIERS • 176 euros 3- Le nouveau Rouge Automatique s'ouvre en un seul geste, pour une application rapide, intuitive et tellement simple, Rouge à Lèvres Rouge Automatique 125 GUERLAIN • 27,50 euros 4- Rouge allure velvet initie une autre façon de porter du rouge à lèvres. Une alternative à la brillance. Un clic suffit pour le dévoiler de son écrin de laque noire, CHANEL • 29,90euros 5- Couleur extrême et une haute brillance. Conçu comme un véritable soin, il respecte la nature fragile de vos ongles. LE VERNIS CHANEL 573 • 21;90euros

1

6- Bronze pyrite d'Yves Saint Laurent, 21,40euros 7- Y fqcettes palette, quatre ombres à paupieres- coulor Malachite Green, Sparkling Rose, Violet Amethyst, Azurite Blue - Edition limitée, YVES SAINT LAURENT • 35,50euros 8- Jade Imperial d’Yves Saint Laurent • 21,40euros 9- Khol In Love Eye Pencil 20 Jade Crush intense turquoise; LANCOME 18,50 euros 10- Le crayon qui tient toute la journée, Il s’applique en eye liner, et en khôl tout le contour de l’œil et il résiste à l’eau ; Stylo Yeux Waterproof de CHANEL • 20 euros 11- rouge à lèvres ‘Dressed To Kill’ de NARS en vente chez Sephora, 25euros 12- un mascara simple à poser, facile et flatteur à porter, assurance de cils sublimés. Cils d’Enfer de GUERLAIN 31 euros

2 3 4

6 5 8

7

9 10

11 12

-181-


CULTURE MUSIQUE

4

1 2

3

5 16 7 6

15

8

12 9

13 11

10

1- Le Fond de teint Parure de Lumière; À chaque application, une précieuse « goutte de soin » semble fondre sur le visage, épouse intimement la peau et s’étire en douceur pour la laisser douce, le Fond de Teint Parure de Lumière existe en 2 textures; chez GUERLAIN • 44,50euros 2- Dior Addict Lipstick avec des teintes pastels et brillantes à souhait: « Charmante », « Candide », « Espiègle » et « Chérie bow »; ici nous avons sélectionné le 467 chérie Bow, DIOR • 31,60euros 3- Le nouveau Rouge Automatique s'ouvre en un seul geste, pour une application rapide, intuitive et tellement simple, Rouge à Lèvres Rouge Automatique 166 GUERLAIN • 27,50euros 4- Des lèvres sensuelles et brillantes habillées de couleurs intenses pour séduire à tout instant. Gloss Interdit 07 de GIVENCHY • 24,50euros 5- Des lèvres sensuelles et brillantes habillées de couleurs intenses pour séduire à tout instant. Gloss Interdit 08 de GIVENCHY • 24,50euros 6- Un binôme de couleurs avec une teinte en majeure pour “blusher ” les pommettes. Le Rose aux Joues de GUERLAIN • 44,50euros 7- Rouge allure initie une autre façon de porter du rouge à lèvres. Une alternative à la brillance. Un clic suffit pour le dévoiler de son écrin de laque noire, rouge allure 116 Envoutante - plum violet CHANEL • 29,90euros

8- Particulièrement sophistiqués, les Gloss de Sisley bénéficient de toute l'expertise du soin Sisley pour habiller les lèvres de lumière et les gorger d'actifs protecteurs et réparateurs. Phyto Lip Gloss de SISLEY • 33,50euros 9- Le mascara qui allonge, épaissit, renforce, volumnises, nourrit et boucles vos cils en une application. Mascara So Intense de SISLEY • 44euros 10- Magic Kajal souligne et intensifie le regard grâce au pigment le plus concentré du marché, le Carbon Black. Magic Kajal de GIVENCHY • 18euros 11- ROUGE ALLURE EXTRAIT DE GLOSS offre à la fois la brillance d’un gloss et l’intensité couleur d’un rouge à lèvres. Teinte 68 troublant CHANEL • 30euros 12- vernis collection In Love; existe en trois teinte 134B Peach Melodie, 301M Sugar Rose and 335N Rose Macaron; en édition limitée chez LANCOME • 13 euros 13- Couleur extrême et une haute brillance. Conçu comme un véritable soin, il respecte la nature fragile de vos ongles. LE VERNIS CHANEL teinte 571 • 21;90euros 14- Une poudre trio enlumineur, pour sublimer la peau, mettre en avant les contours et unifier le teint. Fard à joues Candy Glow Too Faced vendu chez Sephora • 33euros 15- Perles en forme de cœur et parfumées pour le bain; SEPHORA • 4,90euros

-182-


Bagues et bracelet SWAROVSKI

CULTURE BEAUTÉ MUSIQUE

-183-


Tutti Frutti PHOTOGRAPHE BRUNO FOURNIER STYLISTE IRMA BIRKA MAQUILLEUR / COIFFEUR ALAN MILROY MAQUILLEUR GRIGORIS / CALLISTE / PARIS COIFFEUR DEKI KAZUE / CALLISTE / PARIS MANNEQUIN ELENA ERSHOVA / SLIDES AGENCY / PARIS

Maillot 2 pieces PLEIN SUD Lunettes SONIA RYKIEL Veste Papillons LIE SANG BONG Chapeaux ROLLAND GARROS Bracelets MARION GODART Maquilleur GRIGORIS / CALLISTE / PARIS Coiffeur DEKI KAZUE / CALLISTE / PARIS Chapeaux ROLAND GARROS

-184-


CULTURE MUSIQUE

-185-


Maillot PLEIN SUD Cape PAULE KA Bracelets MARION GODART Chaussures DSQUARED2 Collier violet MARION GODART Bibi en plumes MURMURE BY SPIRIT Maquillage GRIGORIS/CALLISTE/PARIS Coiffure DEKI KAZUE/CALLISTE/PARIS

CULTURE MUSIQUE

-186-


CULTURE MUSIQUE

-187-

Maillot 1 piece SECRET SPIRIT Veste MARELLA Top avec Franges MAX ET MOI BY LEPERER Collier POGGI Bracelet MARION GODART Fleur en soie émeraude KARUNA BALLOO Bottes UNITED NUDE Maquilleur GRIGORIS / CALLISTE / PARIS Coiffeur DEKI KAZUE / CALLISTE / PARIS Fleurs broches KARINA BALLOO


CULTURE MUSIQUE

-188-

Top GASPARD YURKIEVICH Short Clouté NACO PARIS Gants jaune GLOVE STORY Clutch bag en Crystal STARK 2 Harnais ZANA BAYNE Chapeau MARISOL Coiffeur / maquilleur ALAN MILROY


Collier avec broche Cristal HELENE ZUBERDIA Robe SPORTMAX Chaussures PLEIN SUD Bracelets SONIA RYKIEL Sac PAULE KA Sac SONIA RYKIEL Sac SPORTMAX Lunettes PAULE & JOE Collier sautoir multi rangs en perle de verre FRIED PARIS Collier HÉLÈNE ZUBELDIA Chapeau MARISOL Coiffeur/maquilleur ALAN MILROY

CULTURE MUSIQUE

-189-


Haut VANESSA BRUNO Jupe PELICAN AVENUE Collier multi rangs en agate ROSANTICA (ECLAIREUR) Bracelet SONIA RYKIEL Bracelet Boule MARION GODART Chaussures FRIS DE SAINT GERMAIN Chapeau PAUL SMITH Coiffeur / maquilleur ALAN MILROY Robe VANESSA BRUNO superposé d'une jupe PELICAN AVENUE

CULTURE MUSIQUE

-190-


CULTURE MUSIQUE

-191-

Veste PAUL SMITH Pantalon PLEATS PLEASE Ceinture large ZANA BAYNE Bibi Fleur satin KARUNA BALLOO Sac à main en plexi MARION GODART Foulard CITRUS Chaussures WALTER STEIGER Bracelets MARION GODART Coiffeur / maquilleur ALAN MILROY Foulard dans cheveux CITRUS


Robe PLEIN SUD Collier bleu perles SONIA BOYAJIAN Boucles d’oreilles MARION GODART Chaussures FREE LANCE Lunettes DSQUARED2 Coiffeur/maquilleur ALAN MILROY

CULTURE MUSIQUE

-192-


B LU DES CARAÏBES UN BLU SOPHISTIQUÉ. RADISSON BLU. DES PLAGES DE SABLE IMMACULÉ. DES JARDINS LUXURIANTS. DES CHAMBRES RAFFINÉES D’INSPIRATION EURO-CARIBÉENNE. UN SPA ET UNE PISCINE DE LUXE. C LE RESTAURANT ET LE LOBBY BAR. UNE CUISINE FABULEUSE. DES GENS FABULEUX. VOTRE OASIS BLU.

DES HÔTELS OÙ TOUT DEVIENT POSSIBLE! radissonblu.com/resort-stmartin

UNE PISCINE, RADISSON BLU RESORT MARINA & SPA, ST. MARTIN

É C H A P P E Z- V O U S


-194-


CULTURE MUSIQUE

-195-


WERONIKA ROSATI Veronika Rosati is a Polish born actress currently living in Los Angeles. Her film and television credits are extensive and include Pitbull, Standup Guys, Last Vegas, and Bullet to the Head, with Sylvester Stallone. Where’s your favourite place to travel and why? I love Los Angeles, which is my second home, New York where I studied at the Lee Strasberg Institute and where I have many friends, and Paris. Paris is probably one of my favourite because I love the atmosphere, walking the streets, wonderful cafes and art museums. What’s been your most memorable journey? Probably to Israel, it was an unbelievable trip that I always dreamed of doing. Tell us something about a truly outstanding souvenir you have. I would say a bracelet from Israel that I bought at the station of St. Veronica, its very personal and I keep wearing it. How do you stay looking fresh on long haul trips? I try to sleep as much as possible on the plane, drink a lot of water and always bring some face cream to put

on every 2 hours to prevent my skin from dryness. Any tips for overcoming jet lag? Not really, just fight with it (laughs) What would we always find packed in your suitcase? Books, my notebook with all my thoughts written down, Teresa Rosati dresses, DVDs with films of Bette Davis and fitness clothes. What’s the most spectacular hotel you’ve ever stayed in? I think the Ritz Carlton in Paris is my favourite. It is so beautiful and retro. What do you miss the most when you’re away? My family. My friends. What’s the first thing you do when you come home? Have dinner with my closest ones.

-196-


PRESTIGIOUS JET SETTER

PRESTIGIOUS JET SETTER La vedette de plusieurs films, notamment Bullet to the Head et Last Vegas, Weronika Rosati a également figuré dans nombreuses séries américaines, comme le Pitbull et Luck. Né en Pologne d'un père économiste et mère styliste, Rosati réside maintenant à Hollywood.

Quelle est votre destination favorite et pourquoi ? J’aime beaucoup Los Angeles qui est vraiment devenue ma ville d’adoption. New York, bien sûr. J’ai fait mes études au Lee Strasberg Theatre and Film Institute et la plupart de mes amis vivent là-bas. Et Paris qui est sûrement l’une de mes destinations favorites. L’atmosphère qui y règne est unique. J’aime m’y promener, découvrir d’adorables cafés et visiter les musées d’art. Quel a été votre plus beau voyage ? Je dirais l’Israël. C’était un voyage incroyable. Je rêvais de découvrir ce pays depuis longtemps. Possédez-vous un souvenir auquel vous êtes particulièrement attachée ? J’ai un bracelet acheté à la station Sainte Véronique, en Israël. C’est un souvenir très personnel, je ne le quitte jamais. Comment prenez-vous soin de vous lors d’un vol long-courrier ? J’essaie de dormir le plus possible, je bois beaucoup d’eau et j’ai toujours dans mon sac une crème hydratante que je réapplique toutes les deux heures pour éviter que ma peau ne se déshydrate. Des astuces contre le jet lag ? Pas vraiment, juste résister ! (rires) Qu’emportez-vous toujours dans votre valise ? Des livres, un journal où je note tout ce qui me passe par la tête, des robes Teresa Rosati, des DVD de films avec Bette Davis et des vêtements de sport. Quel est le plus bel hôtel dans lequel vous ayez séjourné ? Le Ritz Carlton je pense. Sublime avec juste une touche rétro. Qu’est-ce qui vous manque le plus lorsque vous êtes loin de chez vous ? Ma famille et mes amis. Quelle est la première chose que vous faites lorsque vous rentrez chez vous ? J’organise un dîner avec mes proches.

-197-


THAI HIGH

-198-


TRAVEL

w

orking ten hour days in the hectic city of London, Iike practically every other city girl, I was living on coffee, fast food and pure adrenalin. A glance in a shop window one day gave me a bit of a shock: there I was, skin grey, eyes puffy, brows furrowed. I knew I needed a severe recharge—it was time to swap car horns for bird song; quick showers for long aromatherapy baths and shop windows for sea views. It was time to book a trip to the Tao Garden Health Spa. Tao Garden Health Spa & Resort is located in the lush environment of northern Thailand. The resort was created by Master Mantak Chia, known around the world for his teaching of Taoist practices and love of nature. Aware that many urban dwellers, especially those in the West, suffer from severe stress, he constructed Tao Garden on the premise of Eastern health systems merging with Western medicine to optimize guests’ health and well being. The result is an impressive blend of Chinese Taoism, the ancient Five Elements Chinese healing system, Ayurveda, holistic Thai massages, and acupuncture mixed in with such treatments as liver and kidney cleansing, and weight loss programs.

The second part of the treatment, Tok Sen, was also a bit unnerving at first. It involved the use of a special wooden hammer made from the bark of the tamarind tree, which is used to deeply relax muscles through the use of a tapping motion. It was actually paradoxically gentle and deep—it unwound my muscles far more than any massage back home would. The massage sessions are fairly drawn out, and you can expect to your day to be pretty packed. It may start with some Tai Chi in the morning, followed by a delicious, healthy breakfast and a series of treatments as prescribed by an in-house doctor, winding up with a gentle yoga session in the evening, topped off with a satisfying and nourishing Thai meal and a profoundly restful sleep in one of the generously proportioned, wood accented rooms.

"It was time to swap car horns for bird song; shop windows for sea views"

A special burnout detox package has been designed here for busy and stressed Westerners. Your 10-day programme, amongst other things, will include colon hydrotherapy, kidney and liver cleansing, blood ozone, reflexology, infrared sauna, Ayurvedic oil treatments, and numerous massages. Personally, I opted for Tao Garden’s signature treatment, Chi Nei Tsang Healing Harmony, a combination of Chi Nei Tsang and Tok Sen massages. The healing touch of my masseuse went straight to the origin of my health problems by beginning with a deep massage on my abdomen. Frankly, this was a bit uncomfortable, but it was explained to me that it was part of a necessary process to release blockages from my internal organs.

Furnishing here is simple, natural and comfortable, based on traditional Thai aesthetics. However lovely it may be, it’s eclipsed by the stunning scenery surrounding the resort: stone walkways lead to luscious paths draped heavily with tropical foliage; tiny lizards and songbirds are your constant companions. It’s a far cry from the urban jungle I sadly had to return to after ten days of bliss, but just knowing the Tao Garden spa exists makes city life a bit more bearable. Prices: accommodation from £75/night for single occupancy; Detox Burnout package: £580 (5 days); £980 (10 days). www.tao-garden.com

-199-

BY ARIADNA BAKHMATOVA


TRAVEL / THAILAND

des traitements à l’huile ayurvédiques et de nombreux massages. J’ai, pour ma part, opté pour le traitement phare du Tao Garden, le Chi Nei Tsang Healing Harmony qui combine massages Chi Nei Tsang et Tok Sen. Ma masseuse a ciblé en quelques secondes l’origine de mes problèmes de santé en commençant par un massage profond de l’abdomen. Pour être honnête, le massage n’était pas des plus agréables, mais, comme on me l’a expliqué, il fait partie intégrante d’un processus nécessaire de libération des tensions des organes internes.

Détox à la thaïlandaise es journées de travail de dix heures au rythme effréné de la City à Londres…j’étais une working-girl comme les autres, vivant de café, de fast food et me nourrissant d’adrénaline. Et puis un jour j’ai croisé mon reflet dans la vitrine d’un magasin. Le constat était vite fait : teint grisâtre, poches sous les yeux, sourcils en batailles. Là j’ai compris. J’avais besoin de troquer le bruit des klaxons contre le chant des oiseaux, les douches rapides par de longs bains à l’aromathérapie, les vitrines des magasins contre une vue sur la mer. Il était temps de réserver un séjour au Tao Garden Health Spa.

D

Le Tao Garden Health Spa & Resort se trouve dans le nord luxuriant de la Thaïlande. C’est le Maître Mantak Chia, célèbre pour ses cours de pratiques taoïstes et son amour de la nature, qui a fondé ce lieu. Il a construit le Tao Garden en gardant en tête le stress intense auquel sont soumis les habitants des zones urbaines, en particulier en Occident. Il a donc associé la médecine occidentale et orientale afin d’optimiser la santé et le bienêtre des invités. On obtient une carte de soins mêlant le taoïsme chinois, les cinq éléments du système de santé chinois traditionnel, l’Ayurveda, les massages thaïlandais holistiques et l’acupuncture à des traitements tels que le nettoyage du foie et des reins ou des programmes d’amincissement.

La seconde partie du traitement, Tok Sen, était, elle aussi, à première vue quelque peu déconcertante. On utilise une sorte de marteau fait d’écorce de tamarinier pour détendre les muscles en profondeur par légers tapotements. Le massage était à la fois doux et profond. J’ai senti mes muscles se dénouer bien plus intensément que lors des massages que j’ai pu tester à la maison. Les séances de massage sont plutôt longues, attendez-vous à avoir des journées chargées. Vous pourrez démarrer la journée une séance de Tai Chi suivie d’un délicieux petit-déjeuner parfaitement sain et de plusieurs soins prescrits par le médecin du centre. Puis, vous filerez à votre cours de yoga du soir et vous régalerez d’un savoureux et riche repas thaïlandais avant de glisser vers un sommeil profond dans votre immense chambre qui semble taillée dans le bois. Le mobilier est simple, naturel, confortable, en accord avec les critères esthétiques thaïlandais. Mais le confort des chambres n’est rien comparé à la vue environnante : des allées en pierre menant à des terrasses verdoyantes ombragées de plantes tropicales. De minuscules lézards et des oiseaux au chant envoûtant vous tiendront compagnie. C’est la mort dans l’âme que j’ai dû retourner à ma jungle urbaine au bout de dix jours. Mais rien que le fait de savoir qu’un endroit comme le Tao Garden Spa existe rend mon quotidien un peu zen. Tarifs : chambre simple – à partir de 75 £/nuitée ; offre Detox Burnout : 580 £ (5 jours) ; 980 £ (10 jours). www.tao-garden.com

PAR ARIADNA BAKHMATOVA

Le programme Burnout Detox a été mis au point tout spécialement pour les Occidentaux stressés et surmenés. Ce programme de 10 jours propose, entre autres, une hydrothérapie du colon, un nettoyage des reins et du foie, une oxygénation du sang, de la réflexologie, des séances de sauna infrarouge,

-200-


TRAVEL / THAILAND

J’avais besoin de troquer le bruit des klaxons contre le chant des oiseaux, les vitrines des magasins contre une vue sur la mer.

-201-


CULTURE HOTEL MUSIQUE

GET INTO THE GRO -202-


A

rriving by car up the winding driveway to the Grove Hotel, one almost expects to see Keira Knightley riding horseback through the surrounding woods in Victorian costume. The vast estate, once home to the Earls of Clarendon, is now a courtly resort with three restaurants, a spa and a golf course spanning its verdant grounds. Just 15 minutes by train from London’s bustling Euston Station, it’s a popular spot for urban couples fleeing city stress at weekends. The property’s surroundings are certainly tranquil; trimmed topiary lines patios and walkways through the gently rolling landscape; rooms are spacious and comfortable, featuring free standing, claw-footed bathtubs and pleasant balconies with views to the grounds. Those who wish to fly from their love nest can take tea beside a fireplace in the one of the richly decorated parlours, or challenge each other to a game of Scrabble, Trivial Pursuit or Monopoly in the fire-lit library, but be warned: the English think nothing of bringing very small children to places such as these, and there are many of them running amok with very little supervision, rather interrupting any potentially romantic mood. Ankle-biters are forbidden in the spa area, thank goodness. Here, there is also a long, warm pool to swim in, a gym, sauna and steam room to sweat in, and the Sequoia spa to be pampered in. While I heard good things about this spa (which uses Espa products), my full body treatment was actually rather mediocre: rather than tease out every knot from my body, the therapist stroked me more like a cat, and there was no hot towel or tea to end the session. Dinner was a better experience. The gourmet buffet was a Disneyland of flavour: there were unusual treats like beetroot and chevre macarons and sautéed cabbage with raisins and cinnamon; a full sushi bar; a Chinese wok, and traditional English roast, and even a chocolate fountain (with fruit, marshmallows and biscuits for dipping) for dessert. Breakfast was just as delightful, with a veritable forest of berries to please me, and an entire table of fresh pastries to please him, plus a selection of hot and cold dishes wide enough to make you want to skip lunch. It would have been the perfect place to relax with a lover, feeding each other raspberries and cream and lounging over the Sunday papers, had there not been half a dozen screaming babies and noisy children playing hideand-go-seek behind the buffet tables. Overall, the Grove has the potential to be a gorgeous weekend getaway for couples, but it is somewhat sullied by the feeling it’s been transformed into a stately day care centre. It probably says much about English views on romance that parents insist on bringing their children to such an enchanting place; French couples may want to leave them to it and head to the Loire Valley instead.

OVE

BY CHERE DI BOSCIO

-203-


HOTEL

Get Into the Grove n s’engageant dans l’allée venteuse qui mène au Grove Hotel, on se surprend presque à espérer apercevoir Keira Nightley chevaucher dans les bois environnants en costume victorien. Cette vaste propriété, qui a autrefois appartenu aux comtes de Clarendon, abrite désormais un luxueux complexe hôtelier doté de 3 restaurants, d’un spa et d’un parcours de golf verdoyant. Situé à 15 minutes de Londres, au départ de la très animée gare d’Euston, le Grove Hotel est le refuge préféré des amoureux désireux de fuir la frénésie de la ville le temps d’un weekend. Dire que vous y trouverez un calme absolu est un euphémisme. Des terrasses impeccablement fleuries et des allées bordant la campagne côtoient des chambres privées spacieuses et confortables, de baignoires à pieds et d’adorables balcons avec vue sur le green. Les invités qui pointeront le nez hors de leur nid pourront se détendre autour d’un thé devant la cheminée de l’un des salons délicieusement décorés ou se défier lors d’une partie de Scrabble, de Trivial Poursuit ou Monopolydans la bibliothèque réchauffée d’un feu de bois. Mais attention : les Anglais n’hésitent pas à fréquenter de tels endroits avec leurs enfants, même très jeunes, et il n’est pas rare de croiser ces petits démons en train de courir dans les couloirs pratiquement sans surveillance… grands romantiques s’abstenir. Heureusement, nos adorables chérubins n’ont pas accès au spa. Une immense piscine chauffée, une salle de gym, un sauna, un hammam et le spa Sequoia prendront soin de vous. J’avais eu de bons échos de ce centre qui travaille avec les produits Espa. Cependant, le soin pour le corps que j’avais demandé était plutôt médiocre : au lieu de dénouer les tensions de mon corps, la masseuse m’a étirée dans tous les sens, et, à la fin du soin, je n’ai eu ni serviette chaude ni thé. Mon compagnon a, de son côté, un peu plus apprécié l’expérience. Il était ravi du massage doux dont il a profité mais…il n’est pas difficile.

E

«Le Grove Hotel a, a priori, tout de l'escapade de rêve» Lors du dîner il était pratiquement en transe. Le buffet gastronomique ressemblait un peu à un Disneyland des saveurs : nous avons dégusté des mets surprenants comme des macarons à la betterave et au chèvre, du chou sauté au raisin et à la cannelle, des sushis de toutes sortes, des plats chinois cuisinés au wok et bien sûr les traditionnelles grillades anglaises. Pour le dessert, le restaurant met aussi à disposition des invités une fontaine à chocolat dans laquelle nous avons pu tremper fruits, guimauves et biscuits. Le petit-déjeuner n’était pas en reste : une montagne de fruits frais pour moi, un plateau entier de pâtisseries pour lui. Sans oublier des plats chauds et froids suffisamment gargantuesques pour que l’on puisse tenir jusqu’au dîner. Bref, cet hôtel aurait été l’endroit idéal pour se détendre en amoureux, se nourrir de fraises à la crème et trainer en lisant le journal du dimanche, s’il n’avait pas été pris d’assaut par une horde de bébés hurleurs et d’enfants bruyants jouant à cache-cache sous les tables. Le Grove Hotel a, a priori, tout de l’escapade de rêve. Mais on a, malheureusement, trop souvent l’impression d’avoir atterri dans un centre aéré. Cet endroit est assez révélateur de la vision du weekend romantique des couples anglais insistant pour traîner leurs enfants dans des lieux aussi enchanteurs que celui-ci. Les Français préfèreront les leur laisser et s’envoleront pour la Vallée de la Loire.

-204-

PAR ARWA LODI


CULTURE HOTEL MUSIQUE

-205-


CULTURE MUSIQUE

Romantic BATH he Romans didn’t like much about England: rainy weather, full of barbarians and terrible food. However, they did stick around long enough to construct some wonderful thermal baths, and these are still in full use today in the aptly named Bath Spa, Somerset. This romantic town’s stately Georgian townhouses, verdant hills and resplendent trees are the perfect backdrop for one of England’s most distinguished hotels, the Bath Priory, which my boyfriend and I visited on one of the coldest days of 2012.

T

After a horrendous train journey involving lengthy delays and a lack of seats, we finally arrived to the property. Built in 1835 as a private residence on land once owned by the Priory of Bath Abbey, the hotel is rich in history and Gothic touches, such as grimacing gargoyles and sweeping arches, all softened by the Victorian-influenced furnishings inside. Grand oil portraits adorn the walls; perfumed candles scent every room, and Belle Epoque chandeliers (and log fires in winter) cast a cosy, romantic glow. Our room, the Cavendish Suite, was one of the most impressive I’ve seen in England. Walking with frozen feet into a sitting room resplendent with fresh cut flowers and leather bound books, our eyes greedily fell on the home baked cookies and fruit platter that was laid out near our Nespresso maker and tea station. Moving into the bedroom, we were delighted to find a king sized bed lit up by a crackling fire, but the bathroom was the biggest delight: enormous, with his and hers sinks, a rainfall shower and separate WC, and best of

all—a huge bathtub in the middle of the room, facing a large flat screen TV. Within minutes, we were both cuddling snugly under the bubbles whilst watching a film. Let it snow, let it snow, let it snow! Certainly in winter, it’s easy to forget that outside is just as wonderful as the inside of the hotel. Award winning gardener Jane Moore has landscaped atruly English garden that not only bursts with colour and fragrance, but also provides many of the vegetables and herbs used in the Michelin starred restaur ant, run by Executive Chef Sam Moody. The somewhat stuffy dining room here best suits smart dress and sharp taste buds. We had the tasting menu, which offers a palette of sumptuous treats, and whose leisurely presentation made for an interesting and romantic evening.

Within minutes, we were both cuddling snugly under the bubbles whilst watching a film. Let it snow, let it snow, let it snow! If bubble baths and candlelit dinners aren’t relaxing enough, there’s a renowned spa in the basement, as well as a health club, and of course, a stroll around the town itself is a must. Packed with quintessentially English architecture, quaint shops and excellent restaurants, Bath is probably one of the few places in England the Romans would have regretted leaving. Despite the freezing cold and the lousy trains, we know we did. BY ARWA LODI

-206-


Quelques minutes plus tard, nous étions enfouis sous une mousse voluptueuse devant un bon film. Il a neigé des flocons de mousse !

Luxe et volupté Angleterre n’était pas le pays de prédilection des Romains, loin s’en faut. Trop de pluie, trop de barbares, une cuisine immonde. Ils sont, cependant, restés assez longtemps pour ériger de somptueux thermes, comme ceux de la bien-nommée ville de Bath, dans le Somerset. Cette petite ville romantique, bordée de maisons de style géorgien, entourées de collines et d’arbres verdoyants, abrite l’un des plus beaux hôtels d’Angleterre, le Bath Priory J’ai eu la chance d’y séjourner avec mon compagnon au cours d’une des plus froides journées de 2012.

L'

Après un voyage en train insupportable, ponctué de retards en pagaille et de places assises prises d’assaut, nous avons finalement pu découvrir la propriété. Construite en 1835, cette ancienne maison de campagne a appartenu au prieuré de l’abbaye de Bath. C’est aujourd’hui le fief d’un hôtel enveloppé d’Histoire à la rémanence gothique avec ses gargouilles grimaçantes et ses arches voûtées, adoucies par une décoration de style victorien. De magnifiques peintures à l’huile ornent les murs et des bougies parfument chaque pièce, tandis que des chandeliers Belle-Époque, ainsi que des cheminées en hiver, apportent une touche romantique et cosy1 parfaite.

Certes, je vous l’accorde, en plein hiver, il est facile d’oublier qu’il existe un monde en dehors de l’hôtel. Mais quand on sait que c’est la célèbre jardinière Jane Moore qui a recréé là un authentique jardin anglais qui, non content de regorger de couleurs et de parfums surprenants, fait également office de potager et de réserver d’herbes aromatiques pour le restaurant de l’hôtel, cela vous pose là non ? Le restaurant, lui, est dirigé par le chef Sam Moody, deux étoiles Michelin. La salle à manger, bien qu’un peu petite, appelle clairement robes de soirée et papilles délicates. Nous avions choisi le menu dégustation qui propose une palette de plats délicieux dont la présentation est idéale pour une soirée romantique et relaxante. Si les bains et les dîners aux chandelles ne sont pas venus à bout de votre stress, rendez-vous au spa installé dans le sous-sol de l’hôtel, allez vous défouler dans la salle de sport ou encore partez faire un tour en ville. Vous y découvrirez le charme de l’architecture britannique, des boutiques pittoresques et d’excellents restaurants. Bath est sûrement l’un des seuls endroits en Angleterre que les Romains ont quitté à regret. Malgré le froid et cet effroyable voyage en train, quel bonheur !

Notre chambre, la suite Cavendish, est certainement l’une des plus sublimes dans lesquelles il m’ait été donné de séjourner en Angleterre. Imaginez : vous arrivez transis de froid dans un salon empli de fleurs fraîchement coupées et de livres fleurant bon le cuir et vos yeux se posent sur les paniers de biscuits maison et les plateaux de fruits frais disposés près de la cafetière Nespresso et de la théière. Puis vous découvrez votre chambre. Un lit King size, un feu de cheminée qui crépite et…cette salle de bain : gigantesque, dotée de deux robinets, un pour monsieur, un pour madame, une douche-pluie, des toilettes séparés et, le meilleur pour la fin, une immense baignoire en plein milieu de la pièce, face à un grand écran plat. Inutile de vous préciser que quelques minutes plus tard, nous étions enfouis sous une mousse voluptueuse devant un bon film. Il a neigé des flocons de mousse !

1. Confortable

-207-


CULTURE TRAVEL MUSIQUE

HOLLAND BY BICYCLE

ESCAPADE TO AMSTERDAM AND BEEMSTER

Discover Amsterdam’s back country on foot, on a bicycle, or by boat. Follow the Amstel River which begins in Amsterdam and enjoy a day of various excursions. The vast landscape of polders, large villas, historic village centers, churches, and dozens of waterfront restaurants and cafes make the area around the Amstel enchanting and special. Rent a bicycle at the Amsterdam Central Train Station and cross the river on the free ferry. A fine start to a diverse trip. — Découvrez l’arrière-pays d’Amsterdam à pied, à vélo ou en bateau. Suivez la rivière Amstel qui commence à Amsterdam et partez pour une journée d’excursions variées. Le vaste paysage des polders, les grandes villas, les centres de village historiques, les églises et les dizaines de restaurants et cafés au bord de l'eau font de la zone qui entoure l’Amstel une expérience enchanteresse et particulière. Louez un vélo à la Gare centrale d’Amsterdam et traversez la rivière avec le traversier gratuit. Un beau commencement pour un voyage varié.

-208-


CULTURE MUSIQUE

W

hat explains the current success of Amsterdam? Is it the canals and small bridges, the rich history of the city, the cultural offerings, or the pleasant neighborhoods? Or perhaps the cafes, curio shops, and city parks where your senses won’t be able to take it all in? It is also certainly the people in Amsterdam whose varied culture and liberal nature that make this city so special. When in the Netherlands, act like the Dutch: get on your bicycle and enjoy Amsterdam! Take a bike ride through the flat landscape of the Dutch polders with old farms and fields as far as the eye can see. Let yourself be surprised by all the canals with winding embankments, gorgeous panoramas and pyramid-shaped farmhouses. The Beemster region, home of the cheese known by the same name, was even awarded a place on the World Heritage list. Discover this flat country on a bicycle, on foot, or by motorboat.

Ride a bicycle through the typically flat polder landscapes with fields as far as the eye can see; for example, through the Land van Leeghwater, which was built according to rectilinear geometric principles, and where practically nothing has changed since the Golden Age. Beemster is part of this area, and consists of an oasis of green polders, canals, a 38-kilometer-long embankment, restored mills, and elegant pyramidal farmhouses so unique it was elected to the World Heritage. Stroll through the small town of Rijp, which also received the title of “most beautiful village in Holland”. When you get there, you will know why. Motorboat or canoe cruises are also strongly recommended. Tip: start your countryside visit at the Beemster Information Center and rent a bicycle or boat. The small picturesque village of Broek in Waterland is also a good starting point. As the name suggests, there are more waterways than roads there. One hundred percent countryside, yet a half an hour from the center of Amsterdam. Visit one of the many forts that were used to defend the Netherlands in the 19th century. They have often been transformed into luxury hotels. The forts are part of the “Stelling van Amsterdam” (defense of Amsterdam), declared a World Heritage Site by UNESCO.

With the embankments, the backfills, and other innovative techniques, the Dutch have been fighting against water for centuries. In this way, the Flevoland Province The Nieuw Land Museum tells the story of the world’s largest polder. Make a stop there and discover an area featuring numerous aquatic activities, beaches, and unique nature with wild horses and cattle. The architecture and urban planning are modern and sumptuous. Discover the Netherlands’ largest maritime museum or stroll near the Batavia, a replica of the VOC (Dutch East India Company) ship of the same name from 1628. If you arrive by boat, you can make out the small wooden fishing houses along the embankment from afar. In these villages of old Holland, it is as if time has stopped its progress. The canals, the ports, the cheese market, the stepped gable houses: everything is precisely as it was one hundred years ago. Even clogs and the traditional costumes are still worn by some here. As for the lovely terraces and restaurants, they too move with the times. Go ahead then, come drink a cup of coffee and admire our beautiful villages. But do not leave without eating a fresh herring! There you have it, an appropriation of Holland: lovely landscapes where man was able to transform nature to make it even more beautiful…I invite you to visit this “flat country”; it will truly enchant you….Not to be missed: the HERMITAGE Museum, the “Feeling and Inspiration” exhibition on IMPRESSIONISM from June 16, 2012 - January 13, 2013; on display are the most famous works of the Hermitage Museum’s significant impressionist collection of SAINT PETERSBURG (Monet, Sisley, Renoir, Pissaro, Cezanne, Gauguin). The exhibition highlights the contrasts that gradually took shape among the various artistic currents of the time. It is rare to see a collection so complete on IMPRESSIONISM. Starting September 29, 2012, VAN GOGH will host the Hermitage Museum, 75 major canvases together as well as works on paper and a choice of correspondence, etc.). Dutch Office of Tourism Phone number: +33(O)1 43 12 34 24 • E-mail: rstryland@holland.com Website: www.holland.com • Round trip from Paris on the Thalys Train

www.thalys.com/fr/fr/destinations • For the Hermitage Museum www.hermitage.nl/pers

BY CHANTAL CASCALES

-209-


CULTURE MUSIQUE

LA HOLLANDE À VELO Escapade à Amsterdam et dans le Beemsters

-210-


CULTURE MUSIQUE

Q

u’est-ce qui fait le succès actuel d’Amsterdam ? Est-ce que ce sont les canaux et les petits ponts, la riche histoire de la ville, l’offre culturelle ou les quartiers agréables ? Ou peut-être les cafés, magasins de curiosités et parcs de la ville pour lesquels vos sens ne peuvent pas suffire ? Ce sont aussi certainement les personnes de toutes sortes de cultures et le caractère libéral d’Amsterdam qui rendent cette ville si particulière Faites comme tout Néerlandais : enfourchez votre vélo et vivez Amsterdam ! Faites une randonnée en vélo à travers le paysage plat des polders hollandais avec les vieilles fermes et les champs à perte de vue. Laissez-vous surprendre par tous ces canaux avec ses nombreuses digues sinueuses, ses magnifiques panoramas et ses fermes en forme de pyramide. La région De Beemster, patrie du fromage du même nom, a même obtenu une place dans la liste du Patrimoine mondial. Découvrez ce plat pays à vélo, à pied ou en bateau moteur. Faire du vélo à travers ce paysage de polders typique et plat avec ses champs à perte de vue ; Par exemple à travers le Land van Leeghwater qui a été aménagé selon les principes rectilignes géométriques et où pratiquement plus rien n’a changé depuis le Siècle d’Or. Le Beemster fait partie de cette zone et est constitué d’une oasis de polders verts, de canaux, d’une digue de 38 kilomètres de long, de moulins restaurés et d’élégantes fermes pyramidales. Tellement unique qu'il a été élu patrimoine mondial. Promenez-vous à travers la petite localité de Rijp, qui a également reçu l’appellation de « plus beau village de Hollande ». Quand vous y serez, vous saurez pourquoi. Les croisières en bateau à moteur ou en canot sont vivement conseillées également. Conseil : commencez votre visite des campagnes par le centre d’informations Beemster et par la location d’un vélo ou d’un bateau. Le petit village pittoresque de Broek dans le Waterland est aussi un bon point de départ. Comme le nom l'indique, il y a ici davantage de cours d’eau que de routes. Cent pour cent de campagne, et pourtant à une demi-heure du centre d’Amsterdam. visitez l’un des nombreux forts qui devaient servir à défendre les Pays-Bas au 19e siècle. Ceux ci sont transformés bien souvent en hôtellerie de luxe . Les forts font partie de la « Stelling van Amsterdam » (défense d’Amsterdam), déclarée patrimoine mondial par l’Unesco. Avec les digues, les remblais et autres techniques innovatrices, les Hollandais luttent depuis des siècles déjà contre l'eau. Ainsi, la province

de Flevoland a été gagnée par l’assèchement de la mer. Le musée Nieuw Land raconte l’histoire du plus grand polder du monde. Faites-y donc un tour et découvrez une zone aux nombreuses activités aquatiques, plages et une nature particulière avec des chevaux sauvages et des bovins. L’architecture et l’urbanisme sont modernes et fastueux. Venez découvrir le plus grand musée de la marine des Pays-Bas ou flânez près du Batavia, une réplique du bateau VOC du même nom de 1628. Si vous arrivez en bateau, vous pouvez apercevoir de loin déjà les petites maisons de pêcheurs en bois le long de la digue. Dans ces villages de la vieille Hollande, c’est comme si le temps avait suspendu son cours. Les canaux, les ports, le marché au fromage, les maisonnettes aux pignons à redans : tout est précisément comme il y a cent ans. Même les sabots et le costume traditionnel sont encore portés ici par certains. Les agréables terrasses et restaurants ont quant à eux suivi leur temps. Passez donc, venez boire une tasse de café et admirez nos magnifiques villages. Mais ne partez pas sans manger un hareng frais ! voila , une idée de s’approprier la Hollande , joli paysage ou l’homme a su transformer la nature pour la rendre plus belle encore … je vous invite à aller visiter ce “plat pays “ qui vraiment vous enchantera …. A ne pas manquer :le musée de l’HERMITAGE,celui ci proposera du 16 juin 2012 au 13 janvier 2013 une exposition sur l’IMPRESSIONISME “sensation et inspiration”les oeuvres les plus célèbres de l’importante collection impressioniste du musée d’Etat de l’Ermitage de SAINT PETESBOURG.(Monet,Sisley,Renoir,Pissaro ,Cezanne,Gauguin ). L’exposition met en lumière le contraste qui se dessina progressivement entre les divers courants artistiques de l’époque. Il est rare de voir une collection aussi complete sur l’IMPRESSIONISME. A partir du 29 septembre 2012, VAN GOGH sera l’hôte du Musée de l’Hermitage Office neerlandais du tourisme Tel:+33(O)1 43 12 34 24 • rstryland@holland.com www.holland.com • de paris aller /retour par le Thalys www.thalys.com/fr/fr/destinations pour le muse de l’Hermitage www.hermitage.nl/pers

BY CHANTAL CASCALES

-211-


SANIBEL ISLAND, PINE ISLAND, welcome to Paradise. Sanibel Island is to Fort Myers what Key West is to Miami. Take a ride over Sanibel Bridge and in a matter of minutes you’ll find yourself in on a paradise island just a few miles from Florida. --Sanibel island est à Fort Myers ce que key West est à Miami , une ile paradisiaque éloignée de quelques miles seulement de la Terre Floridienne par le Sanibel Bridge que vous franchirez en quelques minutes pour vous retrouver dans un autre monde.

T

he island atmosphere takes over as soon as you arrive on Sanibel: little single lane roads, Caribbeanstyle doll’s houses, island shops, restaurants and small supermarkets. Then there’s the service station where the pump attendant fills your car up like in the old days and looks for your hotel in the directory when you get lost! You’ll have to pinch yourself… Our hotel wasn’t that far away; just along the beach and there was Casa Ybel, one of the nicest spots on the island with 1-2 room suites and seafront terrace. The colonial architecture and dove grey hue hark back to the Hamptons near New York whilst you’re guaranteed good times at the lively pool and cocktail bar. But the best time of day is morning when the sea pulls back to unveil thousands of shells glittering on the beach beneath walkers’ feet and dozens of birds enjoying their banquet. You can’t imagine how untouched and unspoilt the island’s flora and fauna is and you should visit the Ding Darling National Wildlife Refuge to see migratory birds and crocodiles at home in the USA’s largest mangrove! Don’t miss the Seashell Museum and Clinic for the Rehabilitation of Wildlife, two more symbols of how the dream location of Sanibel Island is uniquely protected. Next up, you can drive or sail to Pine Island, an even wilder island where fishing boats abound especially in front of the private port Tarpon Lodge, the only real 4* establishment on the island. Walk through the entrance into a sophisticated Anglo-American atmosphere with no ostentatious features but true understated luxury: century old wood, waxed floors, pictures and trophies that reflect the love of fishing and the sea. With a dozen ultra cosy rooms and fantastic views, it’s so peaceful here that you can watch time go by. Have breakfast and dinner in the 1926 historic lodge in the heart of the hotel with its cocktail bar and unique, sophisticated atmosphere. Stroll through the park and read a book alone with the sea and little boats returning to the port. Take a trip on the water and visit the many surrounding islands. Be sure to talk to Robert the hotel boss: he’s the best person for advice as he

knows the area like the back of his hand and may take you out on his boat for a fairytale visit. A visit to the only crab restaurant on the islands is worth a detour in itself! It’s a real treat and a moment of pure joy when you’re in the area! Lee County is also just a few miles from Fort Myers, its beaches and museums including one of the most magical: the Edison Museum where you can see hundreds of inventions which changed the world by one of the most important men of the 19th century who created the lamp and cinema. There’s also a museum devoted to the car inventor Henry Ford and his famous Ford T, without which today’s cars would be very different. You can also visit the two great men and best friends’ houses next door to each other and picture them putting the world to rights on the veranda with Mr Firestone! If only for that, you can’t miss out on spending the day on Cleveland Avenue. A few minutes away, the Art of the Olympians Museum is also worth a visit to see masterpieces by Olympic champions in all disciplines that have become artists and show their work here. You may be fortunate enough to see the museum’s director, himself an artist, the famous Bob Beamon, Olympic hero and world record holder at Mexico 68! Failing that, you can see a poster of the 2m tall star and his incredible jump in the entrance hall. Florida’s many golf courses have pride of place. The 18 hole Raptor Bay Golf Club designed by Raymond Floyd is the perfect accompaniment to the surrounding endless nature close to the Hyatt Regency Coconut Point, one of the region’s most beautiful hotels, with a presidential penthouse suite and unique views from the top floor. The Dunes Golf Club on Sanibel Island is nestled amongst lots of little lakes and the course is incredible with little crocodiles that sometimes poke their head out of the water to put you off your round! This great course may be too easy for top players.

-212-

BY MARC ROUGEMOND


SANIBEL ISLAND

AUTRES VISUELS? PAS TOP… CA FAIT PAS REVER… en compagnie de Mr Firestone ! rien que pour cela , on ne peut pas passer à côté de Cleveland Avenue pour visiter tout cela dans la journée. À quelques minutes , le Musée des Arts Olympiens mérite aussi le détour pour admirer les oeuvres artistiques des champions olympiques de toutes disciplines qui sont devenus artistes et qui exposent ici leurs travaux. Et avec un peu de chance vous croiserez le directeur , artiste lui même, le célèbre Bob Beamon , champion Olympique emblématique et recordman du monde de Mexico 68 ! du haut de ses presque 2 mètres avec en prime l'affiche magnifique de son saut extraordinaire dans le hall d'entrée.

arrivée sur Sanibel est de suite emprise de cette ambiance des iles: petites routes d'une voie le plus souvent , petites maisons de poupées comme dans les caraïbes,des commerces et des restaurants dans l 'ambiance précitée, même les supermarchés sont à taille humaine.Et que dire de la station service , comme au bon vieux temps avec le pompiste qui vient vous faire le plein , à l'ancienne ! et qui vous cherche l'adresse de votre futur hôtel dans l'annuaire quand vous êtes perdu ! le rêve enfin.. il faut dire que notre Hôtel n'était pas si loin , il suffisait de longer la plage et de se retrouver au Casa Ybel , l'un des plus agréables de l'ile avec ses suites 1 ou 2 chambres et sa terrasse front de mer. Son architecture coloniale et ses couleurs de gris souris ne sont pas sans rappeler les Hamptons vers New York , et sa piscine animée avec son bar à cocktails vous prendront des heures de bon temps. Mais le meilleur moment est le matin quand la mer se retire et que des milliers de coquillages gisent sur la plage pour le bonheur des promeneurs et des oiseaux par dizaines qui font leur festin. Une ile si préservée de sa faune et sa flore que vous ne pourriez penser que cela existait encore à ce point et visiter le "Ding Darling National Wildlife Refuge est le meilleur pour se rendre compte que cette mangrove la plus grande des Usa est le refuge des oiseaux migrateurs et des crocodiles aussi ! Ne manquez pas aussi le musée "Seashell Muséum" et la Clinique pour la Réhabilitation des Oiseaux qui sont aussi les symboles de la préservation unique de cet endroit de rêve qu'est Sanibel Island.

L'

Les nombreux golfs de Floride sont aussi a l'honneur , tel le Raptor bay Golf Club , un 18 trous déssiné par Raymond Floyd dans le respect de la nature environnante sans construction autour , a deux pas du Hyatt Regency Coconut Point , un des beaux hôtels de la région, avec une suite présidentielle penthouse et sa vue unique du dernier étage. The Dunes Golf Club à Sanibel Island est niché au sein d'innombrables petits lacs et son petit jeu est empreint d'émotion a la vue de toutes ces pièces d'eau et des petits crocodiles qui parfois montrent leurs têtes, a vous faire rater le birdie ! Un parcours intéressant mais trop facile peut être pour les mieux classés.

Prochaine étape , Pine Island que vous pourrez atteindre par la route ou par Bateau , une autre ile encore plus sauvage oû les bateaux de pêche promenade fleurissent , notamment devant le port privé du Tarpon Lodge , le seul véritable 4 étoiles de l'ile. Dès la porte franchie , vous rentrez dans une ambiance anglo américaine raffinée mais sans luxe ostentatoire , le vrai luxe en somme , avec ses boiseries centenaires et ses parquets cirés , et des tableaux et trophés qui montrent que la pêche et la mer sont les véritables occupations.Des chambres très cosy , une douzaine , et une vue fantastique , tellement paisible , que pour une fois vous verrez passer le temps. Vous pourrez prendre le petit déjeuner et le diner dans le "1926 historic lodge building " qui est le coeur de l'hôtel avec son bar a cocktail et cette atmosphère si particulière et raffinée.Vous pourrez aussi flaner dans le parc et lire un livre avec la mer pour seule compagnie et les petits bateaux qui rentrent au port. Une sortie en mer s'impose pour visiter les dizaines d'ilots environnants et à ce jeu Robert le Boss de l'hôtel est le meilleur pour vous conseiller et peut être vous sortir sur son bateau pour une visite féerique qu'il connait par coeur. Et la halte au seul restaurant de Crabes de ces ilots a lui seul vaut le détour ! c'est comme une récompense quand vous passez par là , un pur moment privilégié de bonheur ! Mais le LEE COUNTY département , c'est aussi à quelques miles Fort Myers et ses plages, ses musées tel le musée Edison , un des plus magiques , oû vous retrouverez les inventions d'un des hommes les plus importants du 19 ème siècle , fort de ses centaines d'inventions qui ont bouleversés le monde tel la lampe et le cinéma. Et le musée de l'inventeur de l'automobile Henry Ford et sa fameuse Ford T , ancêtre de l'automobile d'aujourd'hui , sans compter les maisons côte a côte de ses deux grands hommes qui étaient aussi les meilleurs amis du monde , et qui devaient sans doute refaire ou plutôt faire le monde sous la véranda,

-213-


CULTURE MUSIQUE

OLD CORKSCREW GOLF CLUB, JACK NICKLAUS PRIME GOLF

O

ur absolute favourite is the fantastic 18 hole Old Corkscrew Golf Club in Estero between Fort Myers and Naples. The Jack Nicklaus Signature Golf Course is ranked as the best Florida golf course by Golf Magazine. Customer service surpasses expectations as soon as you arrive at the club with the Buggy with GPS and complimentary bottles of water ready to go. Visit the club for a light snack where you can chat to the understated and charming club director, Mark Iwinsket who’s always around to wish you a good day golfing on the par-72 course. When you get back from your game, Merlot at the restaurant bar will prepare a little something to round your day off nicely. This 7,400 yard course opened in 2007 with Jack Nicklaus in attendance and is designed to the highest golf standards. Jack Nicklaus’ notoriety and experience only adds to the course amongst the pine and cypress trees: an unspoilt golf course with pleasant lakes and valleys where precision wins over strength with long strokes and short strokes of equal difficulty. Practise your skills amongst the orange trees, livestock, horses and wildlife. Golfers of all levels get a rush on this course despite the danger behind each stroke and the necessity to assess each stroke when surrounded by wildlife where egrets and herons rule the roost. There’s a reason why the Old Corkscrew is Audubon International approved: only 2% of the world’s golf courses are approved by the Audubon Cooperative Sanctuary. Hole 4 is a great example of Jack Nicklaus’ skills with the green surrounded by bunkers. You need to be at your best to avoid the traps:

water on the left and bunkers on the right! But once you’ve got past the obstacles, you’re on course to sink the hole. I’ve never played on a course like this before. The landscaping is incredible with some extraordinary holes. There’s just the right amount of water and the risks are cleverly positioned. The greens are large and authentic but tricky to get the best of with dips and slopes! The sandpits are like the ones you see on TV, with sand, fantastic light and wide, green fairways. You need to be accurate when you tee off. Not so much because of the traps/water but because if the ball goes in the shrubs or trees, local legislation states that you have to leave it because snakes, lizards and alligators are lying in wait! If your skills aren’t up to par, why not sign up to Mike Calbot’s golf academy? Mike is famous for his 30 year TV career about the art of golf and has done fantastically well by showing it’s not all about the golf club but the golfer’s technique, as proved by his demonstrations. His laidback attitude and many years of experience teaching golf make Mike one of the best teachers you could have to improve your golf skills. You’ll be as pleasantly surprised as I was by what you can gain from these lessons. This beautiful course amongst the impressive and peaceful flora and fauna certainly deserves all the awards it has been given and once you’ve been here, you’re sure to keep coming back.

-214-

BY MARC ROUGEMOND


otre préférence va sans conteste au Old Corkscrew Golf Club à Estero, entre Fort Myers et Naples , un 18 trous fantastique, un Jack Nicklaus Signature Golf Course , cité N°1 des golfs de Floride par Golf Magazine. Dès votre arrivée au Club , le service est à la hauteur de vos attentes. Le Buggy avec GPS est déja prêt à partir avec ses bouteilles d'eau offertes et un rapide passage au club pour prendre une collation vous permet de converser avec Mark Iwinski le directeur discret et charmant du club, qui saura toujours vous donner le bon mot pour passer une bonne journée de golf sur ce parcours Par 72 et Merlot au bar restaurant saura vous préparer ce que vous souhaitez pour le retour du Parcours. Ce 7,400 yard ouvert en 2007 avec la présence de Jack Nicklaus, est dessiné selon les plus hauts standard du Golf, la notoriété et l'expérience de Jack Nicklaus allant forcément dans ce sens, au milieu des pins, des arbres de toutes essences et des cyprès. Un golf sauvage avec des pièces d'eau et des vallons agréables , un golf ou la précision est préférable a la force, avec des coups longs et des coups plus court tout aussi difficiles.Vous pratiquerez votre golf favori au milieu des orangers , du bétail parfois, des chevaux et de la vie sauvage. Ce parcours procure de belles sensations pour les joueurs de tous niveaux d'expérience ,malgré des dangers de jeux derrière chaque coup et vous devez être vigilant a chaque moment pour bien évaluer le coup a jouer, au milieu de cette nature sauvage, égrets et hérons en prime. Ce n'est pas pour rien que le Old Corkscrew est certifié "Audubon International" ce qui est le cas de seulement 2% des golfs dans le monde certifié "Audubon Cooperative Sanctuary" Le Trou numéro 4 est un bel exemple du design de Jack Nicklaus avec un jeu bordé de bunkers le long du parcours et votre jeu doitêtre au meilleur pour éviter ces pièges intéressants avec l'eau sur la gauche et les bunkers qui vous attendent sur la droite ! mais une fois ces obstacles passés, vous serez sur le velours

N

pour terminer le trou. Ce parcours est comme nulle part ailleurs oû j'ai joué. L'aménagement paysager est magnifique, avec quelques trous extraordinaires . Beaucoup mais pas trop d'eau et le positionnement intelligent des risques de jeux. Les greens sont grands et véritables, mais très difficile à emprunter, des creux et des virages ! Les Pièges de sable étaient comme ceux que vous voyez à la télé, avec du sable, une admirable lumière et les fairways larges et verdoyants. Certains grands coups de départ sont nécessaires avec beaucoup de précision. Non pas tant à cause de pièges / eau, mais plus en raison du fait que si votre balle va dans les buissons ou des arbres, une règle locale dit que vous devez le laisser ... serpents, lézards, alligators attendrons tous de vous surprendre ! Alors si vos coups ne sont pas encore assez précis , n'hésitez pas a vous inscrire à l'académie de golf dirigée par Mike Calbot , célèbre pour ses Shows télévisés depuis plus de 30 ans ou son art du golf et du show fait merveille , en nous montrant que c'est pas la canne qui fait le golfeur mais la technique, et c 'est vrai que ses démonstrations nous en font prendre conscience. Sa décontraction et ses dizaines d'années d'expérience de l'enseignement du golf font de Mike l'un des plus attachants professeurs que vous pouvez connaitre pour progresser votre golf. Et nul doute que vous serez surpris, comme moi même, des avantages que vous retirerez de ces leçons. Ce beau parcours au milieu d'une faune et d'une flore impressionnante de sérénité mérite vraiment tous les titres qui lui ont été déja décernés et nul doute que lors de vos prochaines visites vous ne manquerez pas de reprendre rendez vous pour un prochain départ.

Old Corkscrew est certifié "Audubon International"

-215-


SAINT-TROPEZ

SAINT TROPEZ,

Réserve Ramatu le

-216-


SAINT-TROPEZ

ETERNALLY HIP HOTSPOT OF THE COTE

D’AZUR When winter comes to an end in Saint-Tropez, the whole Côte d’Azur area comes back to life. On this magical peninsula, the days aren’t too short, just a little less busy than in the summer... And while the crowds aren’t yet pounding the paving stones of the old harbour, the real lovers of the old bailiff’s town are present and correct, signalling the beginning of spring. --Quand Saint-Tropez sort de l’hiver, c’est toute la Côte d’Azur qui se réveille. Les journées ne sont pas trop courtes, tout juste un peu moins remplies qu’en été sur cette presqu’île magique... Et si les foules ne piétinent pas encore les dalles du vieux port, les véritables amoureux de la cité du bailli sont bien au rendez-vous : le printemps n’attendait qu’eux.

-217-


SAINT-TROPEZ

Byblos

W

hile some may be happy to skip this iconic stretch of the Côte d’Azur during the overcrowded months of July and August, the place is idyllic in spring and wonderful in autumn. In fact, if you can spot its charming fishing village in the middle of the summer, you must have very good eyesight! You’ll need a great deal of patience to find a fishing boat in a landscape jam-packed with yachts, all vying to moor at the quay of honour in front of Sénéquier - which turned 125 last year and changed ownership for the occasion (for a big fistful of dollars!) - or under the balconies of Hôtel Sube. Yet you’re never far from these little coloured boats that bob up and down in the sunshine, returning from their morning outing just as the last few nightclubbers are trickling out of the “Papagayo” (which itself turned 50 last summer!). It’s a surprising contrast, when the shops in the side streets haven’t even unveiled their window displays yet, a comprehensive catalogue of omnipresent luxury; when all the prestigious brands flock to this sometimes fleeting gathering place under neon lights that only shine during the summer rush; or when the famous chef Yannick Alléno comes to Dior’s gardens to provide a gourmet snack break between two fittings in the sunshine.

“PALACES” BETWEEN LAND AND SEA At this time of year, on a cool, bright morning when Saint Tropez remembers how it has inspired so many painters, the town returns to its old ways: the tourists have not yet occupied the luxury hotels, or “palaces” as they are known here. Palace! This is a fitting description, and three prestigious establishments were awarded this distinction, a symbol of excellence, at the start of last season. The three hotels - the Byblos, Château de la Messardière and Réserve de Ramatuelle - have well and truly earned this name, although others are equally deserving without necessarily wanting to have this label attached to them. Yet these establishments are all very different. The Byblos sets the benchmark in the field, and recently celebrated its 45th anniversary in style with an amazing party featuring Martin Solveig on the decks. We’re looking forward to the next one: the programme has been finalised and preparations were virtually complete before the event was announced. This is a village in the village, full of the colours of Provence: 91 fully renovated bedrooms arranged around the pool, two restaurants including Le Rivéa with Alain Ducasse, and of course the famous “Caves du Roy”, for a unique night out. It has almost nothing in common with the timeless luxury of the Château de la

-218-


SAINT-TROPEZ

Byblos

-219-

B rose


CULTURE MUSIQUE

Meardière

Meardière

-220-


Messardière, whose pointed towers stand out against the azure sky. Set back from the town, you can taste the joys of spring with plenty of fun and good food - the spa, with treatments by Valmont and Cinq Mondes, and the restaurant run by the talented David Millet (former executive chef at Les Airelles in Courchevel) vie for guests’ attentions. The last member of the trio enjoys an even more peaceful setting: the Réserve de Ramatuelle overlooks the Mediterranean with a lavish décor, an organic restaurant and a legendary spa that dispenses some truly remarkable beauty treatments. AN EXCEPTIONAL RANGE OF HOTELS Nonetheless, the local hotels don’t need this “palace” distinction to feel exceptional. In the town itself, you can choose the hidden luxury of the Pan Deï Palais, with ten rooms arranged around its peaceful gardens, an enchanting pool and a restaurant serving exotic delights. Or why not enjoy the luxurious charm of the “Maison Blanche”, recently acquired by the LVMH group. Its bedrooms are entirely decorated in white, as is the bar, which is always busy and was recently given a makeover by Jean Michel Wilmotte. He chose to change its name to 1921 White, but it still offers the same refined party atmosphere. The famous champagne bar will soon be hosting some wonderful receptions in partnership with Moet Hennessy - we’ll be there. Equally charming but with a more plush feel is the Bastide de Saint Tropez. Its discrete rooms, set in wonderful gardens around the pool, are extremely tempting, as is the new bistro offering gourmet temptations and fun times. This beautiful mansion full of charm, discretion and luxury (it has the same owner as Les Airelles in Courchevel) was once the secluded setting for the love affair between General Allard and his pretty princess, whom he brought back from his military campaigns in distant lands and who gave the Pan Deï Palais its name. A dozen refined bedrooms lie behind the massive door in the town centre. An exotic garden with a pretty pool is ideal for moments of timeless luxury, while the restaurant provides just the right extra touch - escapism guaranteed. Or you could travel a little further from the town to enjoy the exotic five-star beauty of the Tartane with its Thai restaurant, and the modernity of the Sezz and its new chef, Patrick Cuissard; the delights of the Benkiraï, with its huge pool and restaurant now run by Bruno Doucet (La Régalade in Paris); or the Kube at the entrance to the town, which has a rather more youthful feel. For a traditional Provençale feel, you could opt for the Mas du Chastelas, entirely renovated last winter, the Villa Marie, lost in its shady park, or the delightful suites at the Muse, in a protected setting with gardens designed by Sophie Agata Ambroise that recently won the “Victoire d’or” in the Victoires du Paysage 2012 awards. All the hotels are very different. However, it’s at Villa Belrose that you’ll really understand the emotion that everyone feels when, standing on this flower-covered hill amid the wonderful villas, you gaze upon a stunning panoramic view from your newly redesigned room. Or when you sit on the terrace, by the Gulf of Saint Tropez next to the Esterel, one eye on the citadel and one eye on the pool, holding a glass of chilled rosé and discovering the Michelinstarred cuisine of Thierry Thiercelin, in his newly decorated restaurant: that’s happiness! Hôtel de Paris: an eagerly awaited opening 2013 will be a little different when the eagerly awaited Hôtel de Paris opens up (finally!) to unveil a world of refinement, after over two years of work. This vast building has gradually risen up in the town centre, and now stands a few metres from

Tartane the most famous façade in old-school French cinema, which is still intact to this day - a reminder of a time when De Funès, Galabru and Lefevre brought laughter to audiences and fame to their comic territory, playing policemen in the film Le gendarme de Saint-Tropez and its sequels. The 52 rooms and 38 suites were designed by Sybille de Margerie, who drew inspiration from 5 main themes relating to Saint Tropez: women, the Mediterranean, the arts, the “yéyés” years (French 60s pop music) and finally Paris. They are accompanied by huge seminar rooms, a gastronomic restaurant (Le Suffren Café by Georges) whose chef Philippe Guérin will provide delicious meals for the morning after (under the expert guidance of Georges Blanc), and a rooftop pool. The place has a relaxed lounge vibe, complete with a sushi bar, champagne, caviar, and a My Blend by Clarins spa: everyone who regularly visits the town is eager to discover all its charms and attractions. So are we! With palace hotels, gastronomy, beaches - the Pampelonne beaches are the most beautiful of all - luxury shops, bustling bars, and nights which are still quiet for now but will soon liven up again, Saint-Tropez moves forward through the calendar without worrying about the present: every season is beautiful in this timeless village!

-221-


HOTEL

Kube

i on peut volontiers oublier les mois de juillet et d’août surpeuplés sur cette portion de Côte d’Azur incontournable, le printemps est idyllique et l’automne merveilleux. D’ailleurs, parler d’un charmant village de pêcheurs quand l’été bat son plein, c’est sûrement le signe que vous avez une bonne vue ! Trouver un pointu dans le paysage clinquant des yachts qui se disputent la faveur de s’amarrer au quai d’honneur, devant Sénéquier -125 ans l’an dernier et qui vient tout juste de changer de propriétaire pour l’occasion... et une grosse poignée de dollars !- ou encore sous les balcons de l’hôtel Sube, relève d’un sacré travaille de patience. Ils ne sont pourtant pas très loin ces petits bateaux colorés, ballotés au soleil, revenus de leur sortie matinale à l’heure ou le « Papagayo » (50 ans quant à lui l’été dernier !) lâche dans la rue les derniers noctambules. Contraste étonnant quand les ruelles commerçantes n’ont pas encore ouvert leurs vitrines, véritable catalogue exhaustif d’un luxe omni présent, quand toutes les marques prestigieuses ne sauraient manquer ce rendez-vous parfois éphémère dont les néons ne brillent que le temps d’un rush estival, ou quand Yannick Alléno, le célèbre cuisinier, s’installe dans les jardins de Dior pour une pause gourmande entre deux essayages sous le soleil.

S

PALACES ENTRE TERRE ET MER Pour le moment, dans la fraîcheur d’une matinée lumineuse, quand Saint Tropez se souvient qu’elle a inspiré tant de peintres, la cité reprend ses habitudes : les touristes n’ont pas encore envahi les palaces. Palace ! C’est le terme adéquat quand trois établissements prestigieux ont débuté la saison dernière en se voyant décerné cette distinction, symbole de l’excellence. Le Byblos, le Château de la Messardière et la Réserve de Ramatuelle, les trois entités méritent bien ce qualificatif même si d’autres les valent et ne revendiquent pas forcément cet attachement. Ces établissements sont pourtant vraiment différents. Le Byblos, qui a fêté dignement ses 45 ans dans une fête remarquable avec Martin Solveig aux platines, en attendant la prochaine, déjà programmée et quasiment complète avant d’avoir été annoncée, est l’adresse de référence. Ce village

dans le village, aux couleurs de la Provence : 91 chambres toutes refaites récemment autour de la piscine, deux restaurants dont le Rivéa d’Alain Ducasse, et bien entendu les célèbres « Caves du Roy » pour des nuits à nulle autre pareilles, ne peut être comparé au luxe hors du temps du Château de la Messardière et ses tours pointues qui se détachent dans le ciel d’azur. Là, un peu à l’écart de la cité on goûte aux joies d’un printemps gourmand et ludique, quand le spa, avec les soins Valmont et Cinq Mondes, et le restaurant désormais confié au talent de David Millet (Ex chef exécutif des Airelles à Courchevel) rivalisent pour vous retenir. Dernier membre du trio, dans un environnement encore plus tranquille, la Réserve de Ramatuelle contemple la Méditerranée avec faste, son restaurant bio et son spa légendaire assurant des prestations remarquables. UN CHOIX HÔTELIER EXCEPTIONNEL Pour autant, l’hôtellerie locale n’a pas forcément besoin de cette distinction « palace » pour être exceptionnelle. Dans la cité même, on choisira peut-être le luxe caché du Pan Deï Palais, avec sa dizaine de chambres autour des jardins tranquilles, sa piscine enchanteresse et son restaurant aux saveurs exotiques. Le charme luxueux de la « Maison Blanche », récemment acquise par le groupe LVMH, dont les chambres sont donc toutes blanches, tout comme le bar, toujours très animé, récemment remis au goût du jour par Jean Michel Wilmotte, a choisi de changer de nom : 1921 White, mais pas de genre, toujours dans une catégorie raffinée et festive. Le célèbre bar à champagne accueillera quelques belles soirées en partenariat avec Moet Hennessy notamment : nous y serons. Le charme toujours mais dans un registre cossu avec la Bastide de Saint Tropez ? Ses chambres discrètes disposées dans des jardins merveilleux, autour de la piscine, et le nouveau bistrot pour d’autres tentations gourmandes et conviviales sont tout à fait tentants. Le charme, la discrétion, le luxe encore avec ce bel hôtel particulier (Même propriétaire que les Airelles à Courchevel) qui cacha jadis les amours du Général Allard et de sa jolie princesse ramenée de ses combats lointains

-222-


CULTURE MUSIQUE

White 1921

-223-

Tartane


CULTURE MUSIQUE

Sezz

Sezz

-224-


HOTELS

et dont il porte le nom : le Pan Deï Palais. Une douzaine de chambres raffinées se cachent derrière la porte massive au cœur de la cité. Un jardin exotique, avec sa jolie piscine, est propice à des moments hors du temps tandis que la restauration apporte la juste touche de plus pour un dépaysement garanti. On pourrait aussi s’éloigner un peu de la cité pour rejoindre la beauté exotique cinq étoiles de la Tartane et son restaurant thaï, la modernité du Sezz et son nouveau chef de cuisine, Patrick Cuissard ; celle du Benkiraï, avec sa vaste piscine et son restaurant dorénavant mené par Bruno Doucet (La Régalade à Paris), celle encore du Kube à l’entrée de la ville, dans un esprit plus jeune peut-être. La typicité provençale du Mas du Chastelas, entièrement refait l’hiver dernier, celle de la Villa Marie, perdu dans son parc ombragé, ou les délicieuses suites du Muse dans leur cadre protégé dont les jardins signés par Sophie Agata Ambroise viennent de recevoir la « Victoire d’or » dans les trophées des Victoires du Paysage 2012 apportent leur différence. Mais c’est à la Villa Belrose que vous pourrez le mieux comprendre l’engouement de tous quand, sur cette colline fleurie, au milieu de villas merveilleuses, vous contemplerez un panorama saisissant, depuis votre chambre nouvellement repensée ou de la terrasse, embrassant le Golfe de Saint Tropez bordé par l’Esterel, un œil sur la citadelle un autre sur la piscine, un verre de rosé frais à la main en découvrant la cuisine étoilée de Thierry Thiercelin dans le tout nouveau décor de son restaurant : c’est ça le bonheur !

Where to go À Saint Tropez : BYBLOS Avenue Paul Signac Tel. : + 33 (0) 4 94 56 68 00 www.byblos.com KUBE Route de Saint-Tropez à Gassin Tel. : +33(0)4 94 97 20 00 www.kubehotel.com PAN DEÏ PALAIS 52 Rue Gambetta Tel. : +33(0)4 94 17 71 71 www.pandei.com

HÔTEL DE PARIS : UNE OUVERTURE TRÈS ATTENDUE 2013 sera une année un peu différente quand le très attendu Hôtel de Paris verra (enfin !) ses portes s’ouvrir sur son univers raffiné après plus de deux ans de travaux. A quelques mètres de la plus célèbre façade du cinéma de papa gardée intacte, quand les gendarmes De Funès, Galabru et Lefevre, faisaient rire les spectateurs et assuraient la notoriété de leur territoire comique, un vaste bâtiment s’est doucement érigé au cœur de la ville. Les 52 chambres et 38 suites sous la signature de Sybille de Margerie qui s’est inspirée de 5 grands thèmes autour de Saint Tropez : les femmes, la Méditerranée, les arts, les années « yéyés » et enfant Paris, trouveront leur complément avec de vastes salles de séminaire, un restaurant gastronomique (Le Suffren Café by Georges) dont le chef Philippe Guérin devrait assurer des lendemains gourmands sous les conseils avisés de Georges Blanc, une piscine sur le toit, dans un esprit très lounge avec bar à sushis, champagne, caviar..., un spa My Blend by Clarins : tous ceux qui fréquentent assidument la cité attendent d’en découvrir les charmes et les atouts. Nous aussi ! Palaces, gastronomie, plages –celles de Pampelonne sont les plus belles qui soient-, commerces de luxe, bars animés, nuits encore tranquilles mais qui attendent de devenir festives, Saint-Tropez avance dans le calendrier sans se soucier de son présent : toutes les saisons sont belles dans ce village hors du temps !

SEZZ Route des Salins Tel. : + 33 (0)4 94 55 31 55 www.hotelsezz.com BENKIRAÏ 11, Chemin du Pinet Tél. : + 33(0)4 94 97 04 37 www.hotel-benkirai.com MUSE Routes des Marres Tel. : +33(0)4 94 430 440 www.muse-hotels.com BASTIDE DE SAINT TROPEZ Route des Carles Tel. : +33(0)4 94 55 82 55 www.bastidesaint-tropez.com PAN DEÏ PALAIS 52 Rue Gambetta Tel. : +33(0)4 94 17 71 71 www.pandei.com

Pan Deï Palais -225-

VILLA MARIE ROUTE DES PLAGES Chemin val de Rian Tel. : +33(0)4 94 97 40 22 www.villamarie.fr CHÂTEAU DE LA MESSARDIÈRE Route de Tahiti Tel. : +33(0)4 94 56 76 00 www.messardiere.com HÔTEL DE PARIS Place de la Croix de Fer Tel +33 (0)811 031 555 www.hoteldeparis-sainttropez.com WHITE 1921 Place des Lices Tel. : +33 (0)4 94 45 50 50 www.white1921.com À GASSIN Villa Belrose La Grande Bastide, Bd des crêtes Tel. : +33(0)4 94 55 97 97 www.villabelrose.com MAS DU CHASTELAS QUARTIER BERTAUD Tel. : +33(0)4 94 56 71 71 www.chastelas.com A RAMATUELLE Réserve de Ramatuelle Chemin de la Quessine 83350 Ramatuelle Tel. : +33(0)4 94 44 94 44 www.lareserve-ramatuelle.com


-226-


-227-

HOME

CULTURE MUSIQUE


AUTOMOBILE

LAURENS VAN DEN ACKER “LET’S CHANGE OUR LIVES. LET’S CHANGE OUR CARS”

In 2009, Laurens van den Acker joined Renault as head of design. At the same time, he delivered his first project with “DeZir”, a concept car that displayed great originality from the outset and provided a foretaste of the brand’s new visual signature. The turn was handled smoothly by a man whom everyone was waiting for around the bend. Since 2010, Renault’s new design strategy has been based on the idea of the life cycle. This strategy focuses on the human being, and creates a connection between Renault and its customers at each stage of their life. A new stylistic language accompanies it, inspired by three keywords that reflect the brand’s vision: “simple”, “sensual” and “warm”. These new formal codes are being gradually rolled out to future vehicles in the range. INTERVIEW BY CARLA DE WENDEL

-228-


AUTOMOBILE

This involves design, of course, but also marketing and engineering, amongst other things. What’s more, we have a much stricter list of specifications. We need to have a concept and a style to go with it. In the automotive industry, design is what expresses the brand’s values, and this expression has to speak to as many people as possible, which is quite an interesting challenge. Years ago, the car was a symbol of progress, an image which has faded with the passing of time. But today, we are bringing back this image of the car. Don’t you ever get the impression that from a design point of view, cars are increasingly all alike?

That’s not wrong, but it’s not quite right either. The issue is a lot more complex than that. Today we have more choice than ever before. Not so long ago, the various brands available on the market only had a few models, which you could count on the fingers of one hand. Nowadays there’s a much bigger choice, as well as a wider price range. From a design point of view, it’s true that a streamlined look is the order of the day, but there are also an increasing number of safety constraints. But I think the years to come will have a few nice surprises in store, and the specific features of the various car brands will become more visible and more relevant to customers. How important are concept cars like DeZir, Captur or R-Space? What do you like most about car design?

Laurens van den Acker: Above all, the movement, which is both very instinctive and very primary. But also the fact that the car is something complex and complicated. This is the most central “object” in our society, the closest thing to the human being. In fact, when talking about a car, we use a lot of words which are generally used to describe living things. For example, we say it has a face, character, personality, etc. The car is a reflection of our worldview and of a culture. In addition, design is a vehicle for brand communication, and my work involves being faithful to the image of this brand. To achieve this, you have to be honest and have integrity, otherwise any lies are immediately obvious. What inspires you?

Being able to tell stories. And I am well served at Renault. When they hired me, they decided to inject new life into the brand. This is an interesting challenge. They are letting me work on what I consider to be the project of my life. Using the brand values as a starting point, I take inspiration from the different stages of life, to be as close as possible to the things our customers dream of. It involves telling a story in several stages and creating a connection between the brand and its customers during each life experience: when they “fall in love”, “discover” the world, start a “family”, “work”, enjoy “leisure” and gain “wisdom”. What are your priorities when working on a new prototype?

When you choose Frank Gehry or Marc Newson for a project, you expect the outcome to look like it was made by Frank Gehry or Marc Newson. Unlike other architects and designers, in the automotive sector, we work more as a team.

I think the concept car is like a film trailer, it’s a teaser. It’s made to attract customers and represents the essence of what the customer will be able to buy. It provides a chance to experiment with new directions. It gives an idea of the way forward. You were saying that Renault is changing, and that on a stylistic level, the brand is following a new direction with a focus on the human, inspired by three keywords: simple, sensual and warm. Can you tell us more?

We want to be relevant and close to people’s lives. It is important to adapt to change. At Renault, we have a bit of a Latin temperament but our feet are firmly on the ground. In your opinion, what factors determine whether a car is popular or not? That’s a good question, which I would love

to be able to answer… That would be the key to a guaranteed hit. But seriously, to appeal to people, I think we need two things: emotion and substance. What parallels would you draw between object design and car design? A car is a family of objects. Each part in a car

can be considered as an object. This is a “philosophy of car design” that I learnt from Marc Newson when I worked on a project with him. It’s more like making music with an orchestra, whereas object design is more of a solo performance. What does the car represent in our society?

The car started out as a symbol of freedom. Then it ended up being a symbol of constraints. But new technologies are bringing back this feeling of freedom now, which is amazing.

-229-


AUTOMOBILE

LAURENS VAN DEN ACKER « Changeons de vie. Changeons l’automobile » à ce qu’ils fassent du Frank Gehry ou du Marc Newson. Contrairement aux autres architectes et designers, dans le secteur automobile, c’est davantage un travail d’équipe qui implique le design, bien sûr, mais aussi le marketing et l’ingénierie, entre autres. De plus, nous avons un cahier des charges beaucoup plus strict. Il nous faut avoir un concept et le style qui va avec. Le design, en automobile, c’est ce qui exprime la valeur de la marque et il faut que cette expression parle au plus grand nombre, ce qui est assez intéressant comme enjeu. Il y a des années, l’automobile était symbole de progrès, une image qui au fils du temps s’est estompée. Mais aujourd’hui, nous y revenons. N’avez-vous pas l’impression que d’un point de vue design toutes les voitures se ressemblent de plus en plus ? Ce n’est pas faux, mais pas tout à fait vrai non plus. C’est bien plus complexe que cela. Nous avons aujourd’hui plus de choix que jamais. Et il n’y a pas si longtemps encore, les différentes marques existantes sur le marché ne possédaient que quelques références qui se comptaient sur les doigts d’une main tout au plus. Le choix aujourd’hui est bien plus vaste et les prix aussi. D’un point de vue design, il est vrai que l’épure est de mise, mais il y a aussi de plus en plus de contraintes de sécurité. Mais je pense que les années à venir nous réserveront quelques belles surprises et que les spécificités des différentes marques automobiles seront à nouveau plus visibles et plus pertinentes pour le quidam.

En 2009, Laurens van den Acker entre chez Renault à la tête du design. Dans la foulée, il signera avec « DeZir » son premier projet, un concept-car qui d’emblée fait preuve d’une belle originalité et donne quelques indications sur la nouvelle signature visuelle de la marque.. Un virage bien amorcé pour celui que tout le monde attendait au tournant. Dès 2010, la nouvelle stratégie Design de Renault s'articule autour de l'idée du cycle de la vie. Une stratégie, qui place l'humain au centre, et fait le lien entre Renault et ses clients à chaque étape de leur vie. Elle s’accompagne d’un nouveau langage stylistique inspiré par trois mots clés, en ligne avec la vision de la Marque : « simple », « sensuel », et « chaleureux ». Ces nouveaux codes formels sont ensuite progressivement déclinés sur les futurs véhicules de la gamme.

Quelle est l’importance d’un concept-car comme DeZir, Captur ou R-Space? Le concept-car est à mon sens comme la bande-annonce d’un film, c’est un teaser. Il est fait pour séduire et représente l’essence de ce que le client va pouvoir acheter. Il permet d’expérimenter de nouvelles pistes. Il donne l’idée de la direction à venir.

Qu’est-ce qui vous séduit dans le design automobile ? Laurens van den Acker : Avant tout, le mouvement à la fois très instinctif et très primaire. Mais aussi le fait que l’automobile soit quelque chose de complexe et de compliqué. C’est « l’objet » le plus au centre de notre société, celui qui est le plus proche de l’humain. D’ailleurs, on utilise beaucoup de mots généralement destinés aux êtres vivants pour décrire une automobile. On dit par exemple qu’elle a un visage, du caractère, de la personnalité, etc. L’automobile est le reflet de notre vision du monde et d’une culture. D’autre part, le design est le véhicule de communication de la marque, et mon travail consiste à être fidèle à l’image de cette marque. Pour cela, il faut être honnête et intègre, sans quoi le mensonge devient évident.

Vous nous disiez que Renault était en train de changer, qu’au niveau du style la marque s’est remise en question en se centrant sur l’humain et en « s’inspirant de trois mots clés : simple, sensuel et chaleureux ». Pouvez-vous nous en dire plus ? Nous voulons être pertinents et proches de la vie. Il est important de s’adapter à l’évolution. Chez Renault, nous avons un côté latin mais avec les pieds sur terre. Qu’est-ce qui selon vous fait qu’une voiture plaît ou non ? C’est une bonne question, à laquelle j’adorerais pouvoir vous répondre… Ce serait la clé d’un succès assuré. Plus sérieusement, je pense que nous avons besoin de deux choses : de l’émotion et de la substance pour séduire.

Qu’est-ce qui vous inspire ? Le fait de pouvoir raconter des histoires. Et je suis bien servi chez Renault. En m’engageant, ils ont décidé de donner un nouveau souffle à la marque. C’est un défi intéressant. Ils me permettent ainsi de travailler sur ce que je considère comme le projet de ma vie. En partant des valeurs de la marque, je m’inspire des différentes étapes de la vie pour être au plus près de ce dont rêvent nos clients. Il s’agit donc de raconter une histoire en plusieurs étapes et de faire le lien entre la marque et les clients à chaque expérience de leur vie : quand ils « tombent amoureux », « découvrent » le monde, fondent une « famille », « travaillent », profitent des « loisirs » et accèdent à la « sagesse ».

Quel parallèle feriez-vous entre le design d’objets et le design automobile ? La voiture est une famille d’objets. Chaque pièce d’une voiture peut être considérée comme un objet. C’est une « philosophie du design automobile » que je tiens de Marc Newson avec qui j’ai travaillé sur un projet. C’est donc créer de la musique avec un orchestre, alors que le design d’objets serait davantage un solo.

Quelles sont vos priorités lorsque vous travaillez sur un nouveau prototype ? Lorsque l’on confie un projet à Frank Gehry ou Marc Newson, on s’attend

Et que représente la voiture dans notre société ? La voiture a tout d’abord été un symbole de liberté. Ensuite, elle a fini par être synonyme de contraintes. Mais les nouvelles technologies nous amènent à nouveau vers ce sentiment de liberté, ce qui est formidable.

-230-


CULTURE MUSIQUE

-231-


ART

ART BASEL The law of accelerating returns... And of Exponential Growth.

Les lois du futur accéléré... et de la croissance exponentielle.

That's right: Twenty three (23!) fairs this year. Thousands of galleries from all continents. An infinite number of artists starring, staring and rotating like in a galaxy around its massive black hole: the main fair radiating from the Convention Center in Miami Beach. Aroused and agitated chic and stylish Hominidae everywhere: highest-ever attendance(1) to the largest concentration of art in the world. Seeing and being seen - that is for the advancement of the arts, after all. How Twentieth Century modern major breakthroughs are still reinterpreted by successive generations of artists? How native, classic or ancient themes and patterns from all civilizations are being integrated, articulated or associated with contemporary conceptual and creative design? How surrealistic figurative expression keep exhibiting its vision? How artists, from all horizons, cope with the overwhelming revolution of the omnipresence and exponential growth of digital technology? And, most of all, how do artists see and express the world at the age of deterritorialized globalization and accelerating future...? We all need insight regarding these issues, meantime waiting for computed enhanced artificial intelligence to help us think more comprehensively... Anyway...

Nous y voilà : vingt-trois ans (23 !) cette année. Des milliers de galeristes du monde entier. Un nombre incroyable d’artistes exposant,observant, déambulant comme la galaxie autour d’un même trou noir : la foire du Convention Center de Miami Beach. Vous y croiserez tout un tas d’homo sapiens chics et stylés : il s’agit de la foire d’art la plus importante et la plus fréquentée au monde(1). Ici, il faut voir et être vu…après tout, que ne ferait-on pas au nom de l’Art ? De quelle façon les plus grandes œuvres modernes du 20e siècle sont-elles réinterprétées par les diverses générations d’artistes ? Comment les thèmes ou modèles classiques, anciens ou primitifs de toutes les civilisations peuvent-ils être intégrés, assemblés et associés à des concepts modernes et à des créations novatrices ? Par quels moyens le figuratif surréaliste continue-t-il à s’exprimer ? Comment les artistes, venus de tous les pays, s’approprient-ils la révolution omniprésente et grandissante de la technologie digitale ? Et surtout, comment les artistes voient-ils et transcrivent-ils le monde à l’ère de la mondialisation, de déterritorialisation et du futur accéléré ? Nous cherchons tous à en savoir plus sur ces sujets, tout en comptant sur l’intelligence artificielle avancée des ordinateurs pour nous aider à mieux comprendre... Mais peu importe…

ART BASEL MIAMI BEACH has been a success from its beginning in 2002(2). The weather in December, the beach and the magnificent ocean, the Art Deco Historic District, the food, the parties, the neons and cool colors of South Beach, the sort of geo-central location of the Capital of the Americas - all contributing factors to attract records of art aficionados from all over the world. Despite the intrinsic outlandish nature of such massive concentration of art forms, so revealing of the freakish nature of our evolution as a species, the work and dedication of artists exhibit and inspire the powerful creativity that we urgently need to tackle the extraordinary challenges now assaulting our home to all: planet Earth. BY CERJ LALONDE www.cerjlalonde.com

(1) http://www.artspace.com/collections/weekly_a1_ news_roundup_12_29_02 (2) ABMB was scheduled to start in December 2001, but the event of 9-11 forced its postponing for December 2002.

L’ART BASEL MIAMI BEACH, ou ABMB pour les connaisseurs, rencontre un succès grandissant depuis ses débuts en 2002(2). Le doux climat de décembre, les plages, la beauté de l’océan, l’Art Deco District, la nourriture, la fête, les couleurs flashy de South Beach, la situation géographique idéale de la capitale des Amériques…tous ces facteurs contribuent à en faire le rendez-vous favori des aficionados de l’art du monde entier. Malgré l’effet profondément étrange que produit une telle concentration de formes d’art, si révélatrice de la nature curieuse de l’évolution de notre espèce, le travail et le dévouement des artistes illustrent et appellent une créativité puissante dont nous avons urgemment besoin pour faire face à l’immense défi qui nous attend : la planète Terre

PAR CERJ LALONDE www.cerjlalonde.com

(1) http://www.artspace.com/collections/weekly_a1_ news_roundup_12_29_02 (2) L’ABMB aurait dû voir le jour en décembre 2001. Mais, suite aux évènements du 11 septembre, l’inauguration a été repoussée à décembre 2002.

-232-


ART

Miami Beach 2012

General views of art during Art Basel Miami Beach 2012 at the Miami Beach Convention Center, and at Scope Art Fair, Pulse Miami, Art Miami, Art Asia Miami, Miami Project Art Fair, Design Miami, Red Dot Miami and Just Mad Miami. Miami, Miami Beach, Florida – December 05-09 2012. All photos Cerj Lalonde.

-233-


CULTURE MUSIQUE

Of Candlesticks and Kings

CIRE TRUDON

L

ouis the XV made love to his Queen while they flickered in his bedroom. Louis the XVI ‘s cell was illuminated by them as he waited for his execution at the guillotine. Peasants were married and wept for their dead by their light in the Gothic cathedrals in Paris, and still today, Cire Trudon candles illuminate some of the world’s most stylish homes. In the 17th century, candle makers were as common as baguettes. However, one manufacturer, Cire Trudon, became popular with Kings for the quality of their goods: this small, family run business used a meticulous wax purifying technique which allows for an even, white, smokeless burn. The light from these candles was so beautiful that the company survived not only the French Revolution, but the invention of gas, and later electric, lighting. Today, it is the world’s oldest surviving candle maker, and is still considered the most prestigious. In fact, even the moulds used to make the candles have not changed for over 300 years, and are still stamped with the words: “cierge pascal pour la Chapelle du Roy a Versailles” or “ Bougies de nuit pour le Roy” (Easter candle for the Royal Chapel in Versailles, or “Night Candles for the King”). So important were the candles to the leaders of France that when Napoleon’s son was born in 1811, he gave him one single gift: a Trudon candle with his cameo, encrusted with three gold nuggets. The company is famous today for its wax bust of Napoleon, which, though made of wax, is not meant to be burnt.

The scented candles are relatively new, however, and feature primal scents reflecting the natural world, such as Balmoral, with its top notes of foliage, mint and cut grass and base of musk, pine and sap, or Trianon, dedicated to Marie Antoinette, with its galbanum and cyclamen top notes, punctuated by hyacinth, rose and white flowers, on a musk base. There are also candles that evoke places or historical figures: with its tobacco, rum, leather and wood notes, Ernesto is (ironically for this royal brand) dedicated to Che Guevara, whilst Nazareth is a churchy scent, with cinnamon and citrus notes sitting on a vanilla, musk and myrrh base. Crafted from vegetable wax and using only cotton wicks, these natural creations use no harmful chemicals whatsoever in their manufacture, and have been given consumer approval by Greenpeace. Part of the profits from the sales of the Nazareth candle go to the Terre d’Aveilles foundation, which protects bees and other pollinating species, further underscoring Cire Trudon’s strong ecological credentials. For more information, please see: www.ciretrudon.com/en/univers-cire-trudon-historique.php

-234-

BY CHERE DI BOSCIO


CULTURE MUSIQUE

“The light from these candles was so beautiful that the company survived not only the French Revolution, but the invention of gas, and later electric, lighting.�

-235-


CIRE TRUDON

À la lumière des rois

CIRE TRUDON Elles illuminaient la chambre dans laquelle Louis XV honorait sa reine. Elles éclairaient la cellule de Louis XVI avant son exécution. Les paysans se mariaient et rendaient hommage à leurs morts dans la cathédrale NotreDame-de-Paris à leur clarté. Aujourd’hui encore, la flamme des bougies Cire Trudon brille dans les plus élégantes résidences du monde. Au 17e siècle, les fabriques de bougies étaient aussi répandues que les boulangeries. Mais, l’une d’elles, Cire Trudon, a su gagner les faveurs des rois grâce à une qualité inégalée. Cette petite entreprise familiale utilisait, en effet, une cire soigneusement purifiée pour une combustion uniforme, incolore et sans fumée. La lumière émanant des bougies Cire Trudon était si douce que l’entreprise a survécu, non seulement à la Révolution française, mais également à la découverte du gaz et de l’électricité et à l’invention des ampoules ! Cire Trudon est actuellement le plus ancien fabricant de bougies du monde et est toujours considéré comme l’un des plus prestigieux.

sceau représentant son buste, incrustée de trois pépites d’or. Cire Trudon est désormais célèbre pour son buste de Napoléon en cire, plutôt destiné à être collectionné que consumé. Les bougies parfumées, quant à elles, sont plus récentes. La gamme décline diverses senteurs naturelles, telles que Balmoral, aux notes de verdure, de menthe et d’herbes coupées associées au musc, au pin et à la sève, Trianon, en l’honneur de Marie-Antoinette, qui mêlent galbanum et cyclamen en notes de têtes, et jacinthes, rose et fleurs blanches sur un fond musqué en notes de coeur. Plusieurs bougies évoquent également des personnages historiques : avec son parfum de tabac, de rhum, de cuir et ses notes boisées, Ernesto est dédiée à Che Guevara. Une surprise pour cette marque royale ! La bougie Nazareth quant à elle embaume la cannelle et le citron, puis se développe sur des arômes de vanille, de musc et de myrrhe pour rappeler les senteurs qui emplissent les églises. Ces bougies, fabriquées exclusivement à partir de cire végétale et de mèches en coton, sont exemptes de tous composants chimiques et ont reçu l’aval de Greenpeace. Une partie des bénéfices des ventes de la bougie Nazareth est reversée à la fondation Terre d’Abeilles, qui protègent les abeilles et autres insectes pollinisateurs, affirmant ainsi l’engagement écologique de Cire Trudon. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web www.ciretrudon.com/en/univers-cire-trudon-historique.php

Les moules utilisés pour façonner les bougies sont les mêmes qu’il y a 300 ans et sont encore estampillés « Cierge pascale pour la Chapelle du Roy à Versailles » ou « Bougies de nuit pour le Roy ». Les dirigeants de la France appréciaient tant les bougies Cire Trudon que pour la naissance de son fils, en 1811, Napoléon lui a offert un unique cadeau : une bougie frappée d’un

-236-

PAR CHERE DI BOSCIO


CULTURE MUSIQUE

La lumière émanant des bougies Cire Trudon était si douce que l’entreprise a survécu, non seulement à la Révolution française, mais également à la découverte du gaz et de l’électricité et à l’invention des ampoules !

-237-


ARCHITECTURE

GREEN WALLS are thriving Legend has it that the neo-Babylonian King, Nebuchadnezzar II, built the Hanging Gardens of Babylon to soothe the sadness of his wife Amytis, who was homesick for the lush greenery of her native Media. Though no one knows for sure where the gardens were or exactly what they looked like, today’s modern Green Wall architecture can probably give us a good idea.

-238-


CULTURE MUSIQUE

T

hese lush, colourful and exotic vertical gardens are self sustaining, and can be integrated into the interior or exterior design of any building. The plants always span a large variety, both for aesthetic and practical reasons: shade and moisture loving varieties go at the bottom, while heartier types, more resistant to wind and weather changes, go at the top. Flowering perennials, evergreens, colourful shrubs, lush ferns and fragrant moss can all be integrated for form a multi-textured landscape as beautiful as anything painted by Monet or Gaugin. Like these two great artists, the father of the modern Green Wall, Patrick Blanc, is also French. Inspired by waterfalls and the tropical jungles of South East Asia, this maverick botanist (who dyes his grey hair green) has been beautifying the cities of the world with his work for over a decade. Private homes, spas, airport lounges, corporations and public institutions have all been given a lush and sultry make over by Blanc—and anyone who has seen his vertical gardens draped over, for example, the Genoa Acquarium in Geneva, the BHV Homme shop in Paris or the Athenaeum Hotel in London, will feel instantly transported to a fresh, tranquil Eden...even if only for a moment. Despite their density and complexity, unlike common vegetable facades like vines, Green Walls never damage buildings because the plants are rooted in a structural support that is part of the wall itself. Whilst ancient writers believe something similar to an Archimedes screw was used to irrigate the Hanging Gardens of Babylon, today, Green Walls are kept alive through water, nutrients, and even light sources that are delivered through vertical support systems, rather than through the ground or from outdoors. In fact, no soil at all is used to grow the plants—that would be too heavy, and could attract insects and

pathogens—and a layer of air between the building and the panels ensures that the building can breathe. This layer can provide insulation for homes, making Green Walls not only beautiful, but practical too—according to Nick Miles of the energy company The Green Age (www. thegreenage.co.uk ) , ‘most of the focus on insulating homes has been to insulate from the inside, especially insulating floors and roof space, but Green Walling offers an external solution too: the layer of air that it creates reduces the amount of heat escaping from the building, and the amount of cold air that comes in. There are energy savings in the summer too— through the process known as transpiration, plants actually slightly cool the environment around them, and a large green wall with a variety of plants can reduce the temperature of a room in summer significantly’. And people do tend to stay in their rooms: the average person in North America spends 90% of their time indoors, exposing themselves to interior pollutants such as formaldehyde, carbon monoxide, benzene and countless others. Whilst most houseplants will absorb these nasties to some degree, a green wall can contain over a thousand plants, all of which filter air and create energy-rich oxygen. The same pollution-absorbing effect occurs outdoors, of course, and if every building in every large city were to be covered in Green Walls, they could actually reduce atmospheric greenhouse gases and have a cooling effect, countering the heating effect of tar and cement that cause cities to be one or two degrees higher on average than nearby rural areas. While this is not likely to happen any time soon, turning concrete jungles into jungles on concrete would be a welcome aesthetic and environmental transformation for any urban landscape.

-239-


ARCHITECTURE

Les murs végétaux sont florissants.

L

a légende raconte que le roi néo-babylonien, Nabuchodonosor II, aurait fait construire les jardins suspendus de Babylone pour apaiser la nostalgie de sa femme Amytis qui regrettait les paysages verdoyants de sa Médie natale. Bien que personne ne sache avec certitude où se trouvaient ces jardins et à quoi ils ressemblaient exactement, les murs végétaux modernes nous en donnent sans doute un bon aperçu. Ces jardins verticaux luxuriants, colorés et exotiques sont autosuffisants et peuvent être intégrés à la structure intérieure ou extérieure de n’importe quel bâtiment. Les plantes y sont toujours très variées pour des raisons à la fois esthétiques et pratiques : les variétés qui aiment l’ombre et l’humidité vont en bas tandis que les variétés plus robustes, qui résistent mieux au vent et aux changements de temps vont en haut. Les plantes vivaces, les arbustes à feuillage persistant, les arbustes colorés, les fougères luxuriantes et la mousse peuvent tous être intégrés pour former un paysage à plusieurs textures digne des tableaux de Monet ou de Gauguin.

Comme ces deux grands artistes, le père du mur végétal moderne, Patrick Blanc, est français. S’inspirant des cascades et des jungles tropicales d’Asie du Sud-est, ce botaniste non conformiste (qui teint ses cheveux gris en vert) embellit les villes du monde entier depuis plus d’une décennie. Maisons privées, spas, salles d’aéroports, entreprises privées, institutions publiques, de nombreux sites ont subi une transformation luxuriante et verdoyante signée Patrick Blanc. Quiconque voit ses jardins verticaux qui ornent par exemple l’Aquarium de Gênes, le BHV Homme de Paris ou l’Athenaeum Hotel de Londres se sent immédiatement transporté dans un jardin d’éden frais et reposant… ne serait-ce que pour un bref instant. Malgré leur densité et leur complexité, contrairement aux façades végétales traditionnelles comme les vignes, les murs végétaux n’endommagent pas les bâtiments car les végétaux sont plantés dans un support fixé à une structure qui fait partie intégrante du mur. Si les écrivains de l’Antiquité pensaient que les jardins suspendus

-240-


ARCHITECTURE

Un mur végétal peut contenir plus de mille plantes, qui filtrent toutes l’air et créent un environnement riche en énergie.

de Babylone étaient irrigués grâce à un système comparable à une vis d’Archimède, les murs végétaux d’aujourd’hui sont maintenus en vie grâce à de l’eau, des nutriments et mêmes de la lumière provenant directement de systèmes verticaux et pas du sol ou de l’extérieur. En fait, les végétaux n’ont pas besoin de terre pour pousser. Cela serait trop lourd et risquerait d’attirer les insectes et les agents pathogènes. De plus, une couche d’air aménagée entre le mur existant et la structure permet au bâtiment de respirer.

de façon significative la température d’une pièce en été. » Et nous avons tendance à rester chez nous : en Amérique du Nord, une personne moyenne passe 90 % de son temps à l’intérieur, s’exposant aux polluants intérieurs comme le formaldéhyde, le monoxyde de carbone, le benzène et beaucoup d’autres. Tandis que la plupart des plantes d’intérieur absorbent dans une certaine mesure ces substances toxiques, un mur végétal peut contenir plus de mille plantes, qui filtrent toutes l’air et créent un environnement riche en énergie.

Cette couche isole les maisons, rendant les murs végétaux non seulement utiles, mais aussi pratiques. Comme l’explique Nick Miles de The Green Age (www.thegreenage.co.uk), une entreprise du secteur énergétique : « le plus souvent, les maisons sont isolées de l’intérieur, notamment par le sol et par le toit, mais les murs végétaux offrent également une solution d’isolation par l’extérieur. La couche d’air créée réduit la quantité d’air chaud qui sort du bâtiment et la quantité d’air froid qui entre. Ils permettent également de réaliser des économies d’énergie en été : grâce au phénomène dit de transpiration, les végétaux rafraîchissent légèrement leur environnement. Un grand mur végétal composé de différentes plantes peut faire baisser

Bien entendu, cet effet d’absorption de la pollution se produit également à l’extérieur. Si tous les bâtiments de chaque grande ville étaient recouverts de murs végétaux, cela pourrait réduire les gaz à effet de serre et avoir un effet rafraîchissant en contrant les effets thermiques de l’asphalte et du ciment qui font que la température des villes est en moyenne un ou deux degrés supérieure à celle des zones rurales voisines. Bien que nous en soyons encore loin, transformer les jungles de béton en jungles sur béton serait une transformation esthétique et environnementale bienvenue pour chaque paysage urbain.

BY CHERE DI BOSCIO

-241-


AUTOMOBILE

Passionate about

BENTLEY

-242-


AUTOMOBILE

A

n extensive and remarkable range of accessories, exceptional, handcrafted cars, a host of reasons for visiting an extraordinary factory. It is in Crewe, in England, home of Bentley, that the legendary carmaker’s facilities stretch out, steeped in decades of history. The whole of the surrounding countryside seems to be living in a golden era where houses have character and hotels have a certain panache - in particular the Rookery Hall where we are staying - and the roads abound with Bentleys: the various Continental GT models, competing with the Mulsanne, the carmaker’s latest model. The entrance to the headquarters sets the tone. An enormous B, surrounded by the legendary soaring wings designed to represent the speed and lightness of the racing cars of the era, proudly sits above the contemporary glass doors which stand out from the traditional brick walls. An excellent mix which more than captures the spirit of the company: eternal quality, a vision of the future, as testified by the cars parked in front. The shop covers a large part of the entrance hall. A perfect source of gifts given that the B for Bentley happens to be the initial of my first name. Cufflinks, a key ring, a wallet, watches, some of which are unique, games accessories, like the backgammon set whose checkers are enclosed in alloy resembling the Bentley’s wheels, and even an amazing pair of skis. Only 1000 pairs of these are made each year by a Swiss company (Zair) and around one hundred bear the famous logo. At 7450 they may be pricy but the bindings and poles are included. We are told that the company has just signed a partnership agreement with a chain of luxury hotels (Saint Régis) and that the first suite devoted to the brand will certainly appeal to all those who drive a Bentley. We knew the visit to the factory would be special but the reality exceeded all expectations. Two lines, each four hundred metres long. On one side, the Bentley Continentals, on the

other, the new Mulsanne. The floor is spotless, clean enough to eat off! Green lines mark out walkways, orange for the work stations, red lines, not to be crossed; the workshop is bright and colourful. It takes between 500 and 700 hours to finish a Mulsanne from the sanding of the aluminium body shell, to the placing of the last part (compared to 35 hours for an Audi A6!). In this workshop the stations change every 87 minutes for the Mulsanne and only 16 for a Continental and it takes a whole week to “marry” (assemble the body and engine) the first, two days for the second. Everywhere finished parts lie in carefully labelled crates. Here a specialist worker affixes a leather part onto a stamped metal sheet, there another adjusts the cut, polishes, buffs, caresses. The gesture is one of confident precision, a result of the craftsman’s pride in a job well done and certified by a workmanship honed over many years. The most amazing parts of the factory are the different workshops in which all the materials are processed, the wooden parts turned, the leathers selected (leather uniquely from certain species, only males…), cut out, sorted, assembled, the veneers selected. At each turn, the craftsmen in their green uniforms which evoke the sporting origins of the company, when each country had its own racing colours, (red for Italy, blue for France, grey for Germany and green for Britain), busy themselves with a painstaking precision which bestows value on each part and even more on the finished item. In just a few hours, we go from the bare shell to a finished car: now all that remains is for us to try them out! Continental GTC for the week, Mulsanne for the weekend It has been snowing across England. However, this morning, the sun is trying its best to come out, enabling us to undertake a two-hour drive into Wales. Driving on British roads, and therefore on the right, such an imposing and powerful car with its W12 engine producing 630 hp, was something of a challenge. While it might have been tempting to be driven along the winding roads watching a DVD, working on our iPad resting on the precious wooden tray while sipping a whisky selected from our bar, we could not resist the charm of driving such a car for ourselves. Once arrived on the snow-covered summits, we turned back round changing car to try out the new V8 engine of the GTC (Convertible) whose attractive colour stood out beautifully against the snow. We were pleasantly surprised to note that the interior of the hood was padded to offer additional comfort and luxury. While Bentley belongs to the Audi Volkswagen group, the sound of this V8 is very different to those which equip the RS 4 or 5, the R8 or the very latest S8, giving off a very pleasant gravelly sound, reminding us of the big American engines. Lighter and narrower than the previous model this Continental coped with the weather brilliantly. So, which is it to be, the Bentley Mulsanne or the Bentley Continental? Both: one for the stressful working week and the other for weekend getaways. Well, we can always dream, can’t we?

BERNARD VAN DE KERCKHOVE

-243-


AUTOMOBILE

ne gamme d’accessoires remarquable et complète, un appartement dédié au Saint Régis, enseigne hôtelière de luxe à New-York, et bien sûr des voitures exceptionnelles, faites à la main, de nombreuses raisons pour visiter une usine hors de commun.

U

C’est à Crewe, en Angleterre, berceau de cette marque légendaire, à moins d’une heure de Manchester, que s’étendent dans la nature recouverte de neige les bâtiments chargés d’histoire de Bentley. Toute la campagne environnante semble d’ailleurs vivre à l’heure de la réussite quand les maisons ont du caractère, les hôtels du panache – notamment le Rookery Hall où nous résidons et dans lequel parait-il David Beckham aurait demandé la main de Victoria- et que partout sur les routes circulent de nombreuses Bentley : la Continental GT, dans toutes ses déclinaisons, rivalisant avec la Mulsanne, dernière du nom. L’arrivée devant le siège social nous met tout de suite en condition. Un gigantesque B, au milieu des ailes légendaires qui voulaient représenter le coté léger, rapide et donc aérien des voitures de l’époque, nées dans la compétition, trône au dessus d’une verrière très contemporaine qui se détache sur les murs de briques traditionnels. Un excellent mélange qui caractérise parfaitement l’esprit de la maison : une qualité éternelle, une vision d’avenir. Les voitures garées devant en attestent. La boutique occupe une bonne partie de la réception. Une véritable source de cadeaux pour moi quand le B de Bentley est celui de l’initiale de mon prénom. Des boutons de manchettes, un porte clés, un portefeuille, un sac, des montres, dont certaines sont des pièces uniques, des accessoires de jeu, comme ce Backgammon dont les pièces sont cerclées d’alliage travaillé comme les molettes de votre Bentley, et jusqu’à une étonnante paire de skis. On peut d’ailleurs s’arrêter sur ce modèle quasiment unique,

développé à seulement 1000 exemplaires par an par une société suisse (Zair) et dont une centaine sera marquée du célèbre logo. Il en coûte tout de même 7450 mais les fixations et bâtons sont compris. Nous apprenons en même temps que la firme vient de signer un partenariat avec une firme spécialisée dans l’hôtellerie de luxe (Saint Régis) et que le premier appartement dédié à la marque fera sûrement le bonheur de ceux qui roulent en Bentley, ou ne manquerons pas de le faire bientôt. La visite de l’usine s’annonçait donc comme un grand moment mais la réalité dépassait largement notre imagination. C’est par l’atelier d’assemblage que cette matinée commençait. Deux lignes, chacune de quatre cents mètres de long. D’un côté les Bentley Continental, de l’autre la nouvelle Mulsanne. On pourrait manger par terre ! Des lignes vertes, pour circuler, oranges pour les postes, rouges, à ne pas franchir, l’atelier est lumineux et coloré. Il faut entre 500 et 700 heures pour finaliser une Mulsanne entre le ponçage de la coque en alu entièrement nue, jusqu’à la pose de la dernière pièce (Pour indication, il faut 35 heures pour une Audi A6 !). Dans cet atelier les postes changent toutes les 87 minutes pour la Mulsanne et seulement 16 pour une Continental et il faut une semaine complète pour « marier » (assemblage caisse et moteur) la première, deux jours pour la seconde. Partout les pièces finalisées reposent dans des bacs dument étiquetés. Ici un ouvrier spécialisé colle une pièce de cuir sur une tôle emboutie, là un autre rectifie la coupe, polit, peaufine, caresse. Le geste est sûr, précis, né dans l’amour du travail bien fait et certifié par une longue maîtrise. Mais le plus étonnant reste encore les différents ateliers dans lesquels tous les matériaux sont traités, les pièces en bois tournées, les cuirs choisis (Uniquement de cuirs issus de certaines espèces, seulement des mâles...), découpés, triés, assemblés, les placages sélectionnés. Et à chaque fois,

-244-


AUTOMOBILE

dans leur tenue verte qui rappelle les origines sportives de la firme, quand les pays avaient chacun leur couleur pour la compétition : rouge pour l’Italie, bleu pour la France, gris pour l’Allemagne, et donc vert pour les britanniques, les spécialistes s’affairent avec une précision, une minutie, qui donnent de la valeur à chaque pièce et plus encore à l’ensemble. Il y a parfois jusqu’à 150 personnes par atelier et il n’est pas rare de croiser plusieurs générations quand les plus anciens enseignent à leurs fils, voire leurs petit-fils, les secrets de leur art. En quelques heures d’une visite passionnante, passant de poste en poste avec son nombre de questions, nous partons de la caisse la plus nue pour arriver à la voiture la plus aboutie : ne reste plus qu’à les essayer ! Continental GTC pour la semaine, Mulsanne pour le week-end Il neige sur toute l’Angleterre et Crewe n’échappe pas aux intempéries. Pourtant, en ce début de matinée, le soleil se montre timidement, juste le temps de nous permettre de rejoindre le Pays de Galle, soit environ deux bonnes heures aller retour. Conduire sur des routes anglaises, conduite à droite donc, une voiture aussi imposante, aussi puissante, avec son W12 de 630 ch, voilà qui était un sacré challenge. Et même si les places arrière sont le plus souvent utilisées par les acquéreurs de ce type de limousine, le plaisir est bien au rendez-vous, avec une souplesse remarquable. Certes, on préfèrerait se laisser mener sur les routes sinueuses tout en regardant un DVD sur notre console, en travaillant sur notre Ipad posé sur la tablette en bois précieux tout en consommant un véritable whisky choisi dans notre bar, mais nous ne saurions résister à l’enchantement (réel) de conduire une telle voiture. Arrivé sur les sommets neigeux, nous avons fait demi-tour en changeant de voiture pour découvrir le tout nouveau moteur V8 de la GTC (Cabriolet), dans une jolie couleur qui tranchait sur la neige. Il n’était pas question de décapoter mais nous avons été particulièrement surpris de constater que la toile de la capote était capitonnée à l’intérieur,

pour un effet de confort et de luxe supplémentaire. Bien que Bentley fasse parti du Groupe Audi Volkswagen, la sonorité de ce V8 est vraiment très différente de ceux qui équipe notamment les RS 4 ou 5, la R8 ou encore la toute nouvelle S8, émettant un son rocailleux très plaisant, faisant plutôt penser aux gros moteurs américains d’une autre époque. Plus légère que son aînée, moins large et moins lourde aussi, cette Continental se jouait de la météo avec brio, pour nous ramener promptement au siège de Bentley, à notre grand désespoir cependant. Alors, Bentley Mulsanne ou Bentley Continental ? Les deux : une pour une dure semaine de travail, l’autre pour des week end d’évasion...On peut rêver, non ?

-245-

BERNARD VAN DE KERCKHOVE


FOCUS ON

JEANJACQUES DUBOST The Wonders of Water… Water is of great importance in the history of creation, the future of our planet and in the history of life on earth. However, biophysicist and Managing Director of “Merveilles de l’eau” Jean-Jacques Dubost will now only focus on the basics. Firstly, outside our bodies, it is water and water alone that provides the air with the oxygen that we breathe. And once again, water alone provides the hydrogen to the organic matter integral to the nutrients that we consume. Finally, water plays the necessary role in mineral ingestion by plants and then ensures the correct catalytic functioning of plant and animal (including human) metabolisms. Then, within our bodies it plays the traditional essential roles represented by the following four areas: the liquid state indispensable to our general functions, its transport function, its physico-chemical qualities (solvent as well as acid and base) and the maintenance of thermodynamic equilibrium; water participates in the functions of endogenous and exogenous cellular components such as proteins, mainly. Water also guarantees essential electromagnetic transmissions of information/internal and external actions to the body. There are many reasons for us to explore this problem. L'eau présente une importance fantastique dans l'histoire de la création et du devenir de notre planète et dans l'histoire de la vie sur terre. Mais JeanJacques Dubost, biophysicien et directeur gérant des « Merveilles de l’eau » ne retiendra ici que l'essentiel. D'abord, extérieurement à notre organisme, c'est l'eau, seule et complètement, qui fournit à l'air l'oxygène que l'on respire. C'est encore l'eau, seule et complètement, qui fournit l'hydrogène de la matière organique constitutive des nutriments que nous ingérons. Et c'est enfin l'eau qui participe à titre nécessaire à l'ingestion par les végétaux des minéraux qui ensuite assurent le bon fonctionnement catalytique des métabolismes végétal et animal (donc humain). Ensuite, intérieurement à notre organisme et en plus de ses rôles traditionnels connus essentiels représentés par les 4 domaines constitués par l'état liquide indispensable au fonctionnement général, par la fonction transport, par ses qualités physico chimiques (solvant et à la fois acide et base) et par le maintien de l'équilibre thermodynamique: c'est l'eau qui participe au fonctionnement des constituants cellulaires endogènes et exogènes tels que principalement les protéines. Et c'est encore l'eau qui assure les indispensables transmissions électromagnétiques d'informations/actions internes et externes à l'organisme. Autant de raisons de nous interroger sur le problème.

T

he question that immediately springs to mind is: which water should we drink?

Jean-Jacques Dubost: It is important to ask ourselves this question as, beyond avoiding the water which will clearly cause illness, most people drink indiscriminately and without thinking from the public drinking water supply (tap water) and bottled water. However, this question must be asked as although it is seldom dealt with in medical manuals, drinking the right amount of water is of paramount importance to our health due to its many essential biological functions; and this ever important water must be of good quality, which, unfortunately is not always the case for the drinking water that is available to us. What is the biological importance of water?

Jean-Jacques Dubost: All our organs and cells bathe in what is known as interstitial fluid and all our 10,000 billion cells are firstly fed nutrients and vital organic elements such as hormones and nerve impulses, and on the other hand are purged of their waste by circulating fluids such as blood and lymph, these three main liquids are made up of water and many other elements essential to life. It thus fulfils the functions for transporting countless important elements to keep our bodies working properly. In addition, water provides the body’s thermodynamic equilibrium, keeping the body within the vital temperature range. Finally, it contributes to the metabolic chemical reactions which produce all our energy and also the renewal of our living matter. However, some biologists are in the process of discovering two new functions. The water molecule is part of the heavily bipolar molecules. This particularity allows it to constantly give proteins – the building block of living matter – the shape that they need to fulfil their functions; this allows us to finally understand how muscles really work. This bipolarity also provides the water molecule with the electromagnetic transmitter/receiver function that sends out all the cellular instructions that control biological

-246-


ECOLOGY

operations; this is to bring together the suitability of quality drinking water and protection from ambient electromagnetic pollution. These two very intriguing functions are under examination but may be regarded as proven.

often a lot higher than the biological ceiling of 120 mg/litre (often several thousand mg/litre), and finally, the minerals are not chelated, posing the problem of assimilation. In these conditions, how can we obtain good drinking water?

Drinking water correctly fulfils all these biological functions thanks to very specific delicate physico-chemical features which are not necessarily always correct.

Let’s also remember a final function which is outside of the body yet is essential to it. The previous biological functions within the body directly concerned drinking water; this is not the case with this last function which is not discussed here and is often ignored. Where does the oxygen from the air that we breathe come from without which we would not be able to produce our energy? It comes from plants which, by drawing through their roots in the soil humus (or in the oceans) the water necessary for their functions, they break these water molecules through photosynthesis with solar energy to extract the oxygen atoms and release them into the atmosphere in the form of oxygen molecules! Without water in the humus, there would be no plants, practically no oxygen in the air and therefore no animal or human life! What are the qualities required for good drinking water?

Jean-Jacques Dubost: The first quality for good drinking water is that it does not contain toxic elements such as certain minerals, bacteria or pathogenic viruses. The second is that its physicochemical characteristics, which vary dramatically from one to another, lie within specific ranges to optimise the biological functions it provides, thus the total dissolved mineral water, regardless of its non-toxicity, must be less than 120 mg/litre so that the blood fluidity is correct, mainly in the capillaries, and is over 8mg/litre so that excessively pure water does not act as a sponge by soaking up minerals and thus demineralising it. The dissolved minerals, by respecting the above range, must also be assimilated, naturally “chelated”, i.e. inserted into natural molecules; this requires minerals to be previously absorbed by the plant kingdom. Its acid-base state or potential hydrogen pH remains between 5 and 7.5, approaching a maximum of 6.8. Its oxidation-reduction state or rH2 is between 21 and 27. Can you tell us about the available drinking water?

Jean-Jacques Dubost: There is, of course, the public drinking water supply, more commonly known as tap water. Drinking water standards imposed upon them have certain deficiencies: they do not treat all potential toxic elements, such as medication residues as well as chlorine present, such as drug residues as well as chlorine which acts as a disinfection agent but is susceptible to secondary pathogenic effects according to some biologists. Some biologists call into question the methodology which determines the maximum doses. They poorly treat the toxicity from the joint presence of several toxic elements: the resulting toxicity can be a lot higher than all of the toxicities put together. Moreover, they no longer treat the problem of the total dissolved solids; for tap water this is around 300 mg/litre and they ignore the problem of non-chelated mineral assimilation. The question arises as to the application of these standards: tap water checks published do not go as far as mentioning all the relevant parametres. Bottled water presents the following deficiencies: first of all its unspecified conditions for transport and storage are likely to generate various forms of pollution. But also their total dissolved solids (or the “dry residue” according to the label) are

-247-

Jean-Jacques Dubost: The obvious solution is to treat the available water to correct their deficiencies; the practical processes on a household level require a certain minimal pressure where tap waters are concerned. To remove the toxic elements and obtain good total dissolved solids the only effective practical process to filter out over 90% of toxic elements is reverse osmosis, developed by NASA to allow astronauts to drink their own urine. Reverse osmosis is often criticised for creating water that’s too pure (total dissolved solids under 8 mg/litre) and for allowing more potentially pathogenic bacteria to develop. These valid criticisms are raised with quality reverse osmosis, by remineralising reverse osmosis water correctly, that is to say by returning its total dissolved solids to between 8 and 120 mg/litre of assimilable chelated minerals to between 8 and 120 mg/litre, and by using a direct flow, that is without a reservoir (which can potentially pollute) often present to gain a comfortable speed, as that produced by reverse osmosis membranes is generally insufficient; it is however possible to cumulate the direct flow with a comfortable flow. Should other physico-chemical conditions be satisfied?

Jean-Jacques Dubost: Absolutely. Given the acid-base and redox states of tap water, they will present, the correct values of these two states after going through reverse osmosis. Another quality not mentioned yet is the revitalisation of the water produced. This is not imperative, as the water treated by quality reverse osmosis is biologically satisfactory. Moreover, this domain of water revitalisation to date is not completely objective; the satisfactory biological effects of good revitalisation are yet to be recognised. Revitalising liquid water consists of providing an energy that modifies the molecular structure with the effect of optimising its biological functions. Multiple processes exist; the only one which is recommended here is that created by Stanislas Bignand and Marcel Violet between 1920 and 1950 then developed by Violet until his death in 1978. This involves providing water with electromagnetic energy which gives it a similar quality to that of storm rain water, which is much appreciated by animals and plants. The reasons for this recommendation are as follows: on the one hand, the power of revitalisation appreciated by sensitive crystallisation are by the biological effects is very clearly higher to other processes examined; on the other hand, the longevity totalled in days and weeks following the ambient electromagnetic pollution, which is a lot higher than other processes examined. To our knowledge, it is the only process presenting through the duration of its history a multitude of testimonies about its satisfactory biological effects; and finally its usage helps to provide assimilable micronutrients for most of the minerals essential to our metabolism. Where can I get the household treatment necessary for treating tap water?

Jean-Jaques Dubost: There are some rare direct flow and remineralisation osmosis units. For this reason I created the company “Les Merveilles de l’Eau” in order to produce household material that revitalises the water produced by the Violet process and features different added values thus providing users with quality drinking water.


ECOLOGY

JEANJACQUES DUBOST Les Merveilles de l’eau… a question qui nous vient spontanément, est : quelle eau boire? Jean-Jacques Dubost : Il est en effet important de se poser cette question car, à part éviter les eaux manifestement susceptibles d'insalubrité, la plupart des personnes boivent indifféremment et sans se poser de questions les eaux de distribution publique - l'eau du robinet - et les eaux embouteillées. Et pourtant cette question doit se poser car bien que cela soit peu traité dans les manuels de médecine, boire de l'eau en quantité suffisante est d'une importance capitale pour notre santé compte tenu de ses multiples fonctions biologiques essentielles; et cette eau si importante doit par voie de conséquence être de bonne qualité, ce qui malheureusement n'est pas du tout obligatoirement le cas pour les eaux de boisson que nous avons à notre disposition.

L

Quelles sont les qualités requises pour une bonne eau de boisson? Jean-Jacques Dubost : La première qualité d'une bonne eau de boisson est de ne pas contenir d'éléments toxiques tels que certains minéraux ou des bactéries ou virus pathogènes. La deuxième est que ses caractéristiques physico chimiques, éminemment variables d'une eau à une autre, se situent à l'intérieur de fourchettes précises afin d'optimiser les fonctions biologiques qu'elle assure; c'est ainsi que la minéralité globale dissoute de l'eau, indépendamment de sa non toxicité, doit être inférieure à 120 mg/litre afin que le sang ait une fluidité correcte, principalement au niveau des capillaires; et être supérieure à 8 mg/litre afin qu'une eau trop pure ne se comporte pas dans le corps en éponge aspirant les minéraux et le déminéralisant. Les minéraux dissouts, tout en respectant la fourchette ci-dessus, doivent de plus être assimilables, c'est-à-dire "chélatés" naturellement, soit insérés dans des molécules organiques; ceci nécessite que ces minéraux soient préalablement assimilés par le règne végétal. Son état acido basique ou potentiel hydrogène pH reste entre 5 et 7,5 en se rapprochant au maximum de 6,8. Son état oxydo réducteur ou rH2 se situe entre 21 et 27.

Quelle est l'importance biologique de l'eau ? Jean-Jacques Dubost : L'ensemble de nos organes et cellules baigne dans ce que l'on appelle le liquide interstitiel et toutes nos 10.000 milliards de cellules sont, d'une part nourries en nutriments et éléments organiques vitaux comme les hormones et les influx nerveux, et d'autre part purgées de leurs déchets, par les liquides circulants que sont le sang et la lymphe; ces trois liquides principaux sont constitués d'eau et de beaucoup d'autres choses essentielles à la vie. Elle remplit ainsi la fonction de transport d'innombrables éléments essentiels au fonctionnement de l'organisme. Par ailleurs, l'eau assure l'équilibre thermodynamique du corps, le maintenant dans la fourchette vitale de température. Enfin, elle participe aux réactions chimiques métaboliques produisant toute notre énergie et permettant aussi le renouvellement de notre matière vivante. Cependant, certains biologistes sont en train de découvrirdeux nouvelles fonctions. La molécule d'eau fait partie des molécules fortement bipolaires. Cette particularité lui permet de donner aux protéines - la brique élémentaire de la matière vivante - la forme dont elles ont besoin à chaque instant pour remplir leurs fonctions; ceci par exemple permet enfin de comprendre vraiment le fonctionnement réel des muscles. Cette bipolarité donne aussi à la molécule d'eau la fonction d'émetteur récepteur électromagnétique transmettant toutes les instructions cellulaires commandant le fonctionnement biologique; ceci est à rapprocher de la propriété des eaux de boisson de qualité de protéger des pollutions électromagnétiques ambiantes. Ces deux fonctions très interpellantes sont en cours d'étude mais peuvent être considérées comme avérées. L'eau de boisson remplit correctement toutes ces fonctions biologiques grâce à de très particulières caractéristiques physico chimiques délicates et pas nécessairement toujours correctes. EPar ailleurs n’oublions pas une dernière fonction extérieure au corps mais qui lui est essentielle. Les fonctions biologiques précédentes, intérieures à l'organisme, concernaient directement l'eau de boisson; ce n'est pas le cas de cette dernière fonction qui n'est citée ici que du fait de son importance et qu'elle est souvent ignorée. D'où vient l'oxygène de l'air que nous respirons et sans lequel nous ne pourrions produire notre énergie? Ce sont les végétaux qui, puisant par leurs racines dans l'humus du sol (ou dans les océans) l'eau nécessaire à leur fonctionnement, cassent ces molécules d'eau par photosynthèse avec l'énergie solaire pour en extraite les atomes d'oxygène et les évacuer dans l'atmosphère sous forme de molécules d'oxygène! Sans eau dans l'humus, pas de végétaux, pratiquement pas d'oxygène dans l'air et donc pas de vie animale et humaine!

-248-


ECOLOGY

Pouvez vous nous parler des eaux de boisson disponibles ? Jean-Jacques Dubost : Il y a bien entendu les eaux de distribution publique ou plus communément appelées eau du robinet; les normes de potabilité qui leur sont imposées présentent certaines insuffisances, elles ne traitent pas de tous les éléments toxiques susceptibles d'être présents, comme par exemple les résidus médicamenteux ainsi que le chlore présent comme agent de désinfection mais susceptible selon certains biologistes d'effets secondaires pathogènes. Certains biologistes mettent en cause la méthodologie déterminant les dosages à ne pas dépasser. Elles traitent insuffisamment la toxicité correspondant à la présence conjointe de plusieurs éléments toxiques: la toxicité résultante peut être beaucoup plus élevée que la somme des toxicités. De plus, elles ne traitent plus le problème de la minéralité dissoute globale; les eaux du robinet sont souvent à environ 300 mg/litre, et elles ignorent le problème d'assimilation des minéraux non chélatés. La question se pose de l'application de ces normes: les contrôles de l'eau du robinet publiés ne citent pas de loin tous les paramètres concernés.Quant aux eaux embouteillées, elles présentent les insuffisances suivantes :

Pour plus d’informations La compagnie "Les Merveilles de l'Eau" globalesante@numericable.fr Tél 06 68 77 32 16

tout d’abord leurs conditions indéterminées de transport et d'entreposage sont susceptibles de générer différentes pollutions. Mais aussi la minéralité dissoute globale (ou "les résidus à sec" selon l'étiquette) est souvent beaucoup plus élevée que le plafond biologique de 120 mg/litre (parfois plusieurs milliers de mg/litre), et enfin, les minéraux ne sont pas chélatés, posant le problème de leur assimilation. Dans ces conditions, comment obtenir une bonne eau de boisson? Jean-Jacques Dubost : La solution naturellement logique est de traiter les eaux disponibles pour corriger leurs insuffisances; comme les procédés pratiques au niveau ménager requièrent une certaine pression minimale, seules les eaux du robinet sont concernées. Pour supprimer les éléments toxiques et obtenir une bonne minéralité globale dissoute le seul procédé pratique efficace filtrant tous les éléments toxiques à plus de 90% est l'osmose inverse, mis au point par la NASA pour permettre aux astronautes de boire leur urine.L'osmose inverse est parfois critiquée comme produisant une eau trop pure (minéralité globale dissoute inférieure à 8 mg/litre) et comme pouvant de plus développer des bactéries éventuellement pathogènes. Ces critiques pertinentes sont levées avec une osmose inverse de qualité, en reminéralisant l'eau osmosée, correctement, c'est-à-dire en remontant sa minéralité globale dissoute entre 8 et 120 mg/litre avec des minéraux chélatés assimilables; et en pratiquant le débit direct, c'est-à-dire sans réservoir (éventuellement polluant) souvent présent pour permettre l'obtention d'un débit confortable, celui produit par les membranes d'osmose inverse étant généralement insuffisant; il est cependant possible de cumuler le débit direct avec un débit confortable. Faut-il satisfaire à d’autres conditions physico chimiques ? Jean-Jacques Dubost : Absolument. Etant données les états acido basique et oxydo réducteur des eaux du robinet, elles présenteront, après passage par l'osmose inverse, des valeurs correctes de ces deux états. Une autre qualité non citée jusqu'ici est la dynamisation de l'eau produite. Ceci n'est pas impératif, l'eau traitée par une osmose inverse de qualité étant déjà biologiquement satisfaisante; de plus, ce domaine de la dynamisation de l'eau n'est pas à ce jour complètement objectivé; il reste cependant que l'on constate de plus en plus les effets biologiques satisfaisants des bonnes dynamisations. Dynamiser de l'eau liquide consiste à lui apporter une énergie qui modifie sa structure moléculaire avec pour effet d'optimiser ses fonctions biologiques. De multiples procédés existent; le seul qui soit conseillé ici est celui créé par Stanislas Bignand et Marcel Violet entre 1920 et 1950, puis mis au point par Violet jusqu'à son décès en 1978. Il s'agit d'apporter à l'eau une énergie électromagnétique qui lui donne une qualité similaire à celle de l'eau de pluie d'orage, si appréciée par les animaux et les végétaux. Les raisons de ce conseil sont les suivantes : d’une part, la puissance de dynamisation appréciée par cristallisation sensible et par les effets biologiques est très nettement supérieure aux autres procédés examinés; d’autre part, la pérennité de cette dynamisation se chiffre en jours et semaines suivant la pollution électromagnétique ambiante, ce qui est beaucoup plus élevé que les autre procédés examinés. C'est le seul procédé à notre connaissance présentant par la durée de son histoire une multitude de témoignages quant à ses effets biologiques satisfaisants; et enfin son usage permet de se fournir en oligoéléments assimilables de la plupart des minéraux indispensables à notre métabolisme. Où peut on se procurer le matériel ménager traitant ainsi l'eau du robinet ? Jean-Jacques Dubost : Quelques rares osmoseurs à débit direct confortable et à re-minéralisation correcte existent. C’est dans ce but que j’ai créé La compagnie "Les Merveilles de l'Eau", afin de produire un matériel ménager qui dynamise l'eau produite par le procédé Violet doté de plus de différentes valeurs ajoutées permettant ainsi aux utilisateurs de disposer d'une eau de boisson de qualité.

BY CARLA DE WENDEL

-249-


VOLTAIRE CHRONICLE

THE VOLTAIRE

CHRONICLES

TOP DOG

Dogs of France, we need you! We’ve all got our own political campaigns! I’m already preparing for the mayoral elections! As a campaigning dog, I support the MON CHIEN, MA VILLE association who are planning a campaign about us dogs and our place in the heart of the city! Let’s talk about dogs in the city! Have you noticed how many places we’re banned from? It’s impossible to find a spot of grass! And what about public transport and taxis? My owner is tearing her hair out and makes me spend a lot of time in the south of France because she’s worried about my health. How can we protect our canine quality of life in the city? We give our masters love, affection and company so we should be able to live a dog’s life! If you want to help us, tell everyone you know about this association. Part of the campaign is called “The future for dogs in the city” to educate ministers and the general public about the situation: a survey, a tour of French towns and cities which include dogs in their local politics, a touring exhibition with photos of dogs and their masters, an educational site and a book publication. Meet us in front of theTown Hall on June 8th for a doggy rally. For further information and to provide feedback: www.monchienmaville.com

Chiens de France, mobilisez-vous ! Oui, à chacun ses campagnes politiques ! Moi je me prépare déjà pour les municipales ! En chien militant, je veux apporter mon soutien à l’association MON CHIEN, MA VILLE qui prépare une campagne de sensibilisation sur nous, les chiens et notre place au coeur de la cité ! Parlons-en du chien dans les villes ! Avez-vous remarqué le nombre de lieux qui nous sont interdits ? Impossible de trouver un bout de pelouse ! Et que dire des transports en commun ou des taxis ? Ma maîtresse s’arrache les cheveux et soucieuse de mon bien-être, elle me fait désormais passer pas mal de temps dans le sud de la France. Quelles solutions pour préserver notre qualité de vie canine en milieu urbain ? Car si nous apportons à nos maîtres, affection, amour et compagnie, il faut bien qu’on ait des compensations dans notre quotidien, nom d’un chien ! Alors si vous voulez apporter votre soutien, faites-connaître cette association autour de vous. Au programme de cette campagne “L’avenir du chien en ville” pour sensibiliser les élus et l’opinion publique : une étude, un tour de France des villes qui intègrent les chiens dans leur politique citadine, une exposition de photos itinérante des chiens et de leurs maîtres, un site pédagogique, l’édition d’un livre… Rendez-vous le 8 juin pour une grande mobilisation canine sur le parvis de l’Hôtel de ville. Pour en savoir plus et apportez vos témoignages : www.monchienmaville.com

PAR FLORENCE BATISSE-PICHET Remerciements à Virginie Gauguet et Hybride (Dogue Allemand, 4 ans) Virginie est auteure des livres "Pense-Bête, le journal intime de mon animal de compagnie www.journal-pense-bete.fr Crédit Photo : Etienne Ruggeri - Studio "Le carré"

-250-


CULTURE MUSIQUE

-251-


Burberry Acoustic presents Jake Bugg Live at 121 Regent Street, London.

BURBERRY

Burberry Acoustic introduced Jake Bugg, Live at 121 Regent Street in London in late January. This concert was the first musical event ever staged in the global flagship store of the brand. 800 guests were present, including the models Cara Delevingne English and Amber Le Bon, as well as English actors Jack Whitehall, Bonnie Wright and Gemma Chan. --Burberry Acoustic introduit Jake Bugg Live à 121 Regent Street à Londres à la fin de Janvier. Ce concert était le premier événement musical organisé dans le magasin de la marque. 800 invités étaient présents, y compris les modèles Cara Delevingne English et Amber Le Bon, ainsi que l'anglais acteurs Jack Whitehall, Bonnie Wright et Gemma Chan.

Burberry Chief Creative Officer Christopher Bailey and Cara Delevingne at the Burberry Live at 121 Regent Street event, London.

Jack Whitehall and Gemma Chan at the Burberry Live at 121 Regent Street event, London.

-252DMB-BURBERRY JAKE_BUGG

James Rousseau at the Burberry Live at 121 Regent Street event, London.


FERRAGAMO PARTY Every milestone is a cause for celebration. Last month, Salvatore Ferragamo started the party in London with a celebrity-soaked cocktail bash celebrating 75 years on Old Bond Street, as well as the refurbishment and expansion of both the Old Bond Street and Sloane Street stores. Luminaries including cover girl Yasmin Le Bon and members of the Ferragamo family were in attendance.

S’il y a une industrie dans le monde qui sait ce que faire la fête veut dire, c’est bien celle de la mode. Chaque étape est une occasion de faire la fête. Le mois dernier, toutes les stars s’étaient donné rendez-vous pour fêter en grandes pompes les 75 ans de la boutique Salvatore Ferragamo d’Old Bond street, à Londres. La boutique et sa petite sœur de Sloane street, ayant toutes deux bénéficiées d’un agrandissement, s’étaient pour l’occasion également accordées une petite -253remise en beauté.


CULTURE MUSIQUE

ATELIER VERSACE 2013

-254-


CULTURE MUSIQUE

The Atelier Versace show in Paris this spring was attended by a starstudded crowd wearing their very best Versace outfits.

-255-

Her Royal Highness Princess Charlene of Monaco wore a short black Versace dress with short sleeves enriched by silver chainmail details in the front, combined with a black cashmere coat with the same silver details. She completed her look with a pair of Signature black boots with gold Medusa buckle and a black clutch. Singer Ne-Yo wore a blue camouflage one button wool suit combined with a black t-shirt with a printed sparkling Medusa. He finished his look with a pair of black patent leather Versace sneakers. Actress Olivia Munn wore a black Versace cocktail dress enriched by gold metallic details combined with a black trench coat with gold Medusa buttons. She completed her look with black suede pumps. Melissa George wore a white short Versace silk dress with a curved neckline combined with a grey fur jacket enriched by python inserts. She accessorized her look with a pair of grey suede pumps with silver metallic heel. Josephine De La Baume wore a printed Versace shirt combined with a black leather trench coat. She accessorized her look with a pair of orange pumps with gold details. Claire Boucher from band 'The Grimes,' wore a Versus dress with blue sequins and accessorized with a pair of Versus black patent leather pumps with a chain around the ankle.DJ Mr Hudson wore a studded grey leather Versace bomber jacket. --Son Altesse sérénissime la princesse Charlène de Monaco portait une robe Versace noire courte aux manches courtes et détails en cote de maille, réchauffée d’un manteau en cachemire noir arborant les mêmes finitions argentés.Pour compléter sa tenue, la princesse avait choisi une paire de bottes noires Signature avec boucle Medusa dorée et une pochette noire. Le rappeur Ne-Yo portait un costume un bouton camouflage en laine bleue sur un tee-shirt noir à l’imprimé Medusa pailleté. La touche finale de son look se composait d’une paire de baskets Versace en cuir verni noir. L’actrice Olivia Munn était sublime dans une robe cocktail noire Versace aux détails dorés associée à un trench noir avec boutons Medusa et à des escarpins noirs en daim. Melissa George exhibait une robe Versace en soie blanche au décolleté profond accessoirisée d’un manteau de fourrure grise avec détails en python et d’une paire d’escarpins en daim gris aux talons argentés. Joséphine De La Baume s’était décidée, pour l’occasion, pour une chemise imprimée Versace avec un trench en cuir noir. Une paire d’escarpins orange et dorés illuminait sa tenue. Claire Boucher du groupe The Grimes arborait une robe Versus en sequins bleus avec une paire d’escarpins Versus en cuir vernis noir fermés par une chaîne à la cheville. Le DJ Mr Hudson portait une veste bombardier matelassée en cuir gris Versace.


CULTURE FOCUS MUSIQUE

Pour vous, les princes! Planning incredible events in historical and often private locations, organising business trips to cultural European cities and using Art for communication purposes have helped Thierry Prouvost to develop a taste for excellence. He is delighted to present Pour vous, les princes (PVLP), the events, marketing and tourism agency he founded in 2006. --Concevoir des évènements exceptionnels dans des lieux souvent privés et toujours chargés d’histoire, organiser des voyages d’affaires dans des villes de culture en Europe, communiquer par et autour de l’Art sont autant d’occasion pour Thierry Prouvost de cultiver son goût pour l’excellence.Il nous présente Pour vous, les princes (PVLP), agence d’évènementiel, de communication et de tourisme d’affaire qu’il a créée en 2006.

What is PVLP all about? When planning my agency, I wanted to provide the best quality service in France and abroad, target a mainly corporate audience and plan top events in historical, often private locations (palaces, mansions, collections in Paris) or incredible buildings in terms of modern architecture etc. The same goes for Europe’s cultural cities. As part of the “Princes First!” ® brand, PVLP thus joined JJP Conseil (Jean-Julien Pascalet) for management seminars that brought work and exploring major European cities’ historical heritage together. We have access to private locations and collections for events with big names to ensure our clients are treated like royalty! As well as the usual marketing services, PLVP also gives companies the opportunity to use Art in their marketing by advising them on buying artwork or associating them with incredible artistic events such as those launched by Les Manufactures Royales du Dauphin (own brands).

Quelles sont les spécificités de PVLP ? En créant mon agence, il me fallait positionner mon offre au plus haut niveau de qualité en France et à l’international, m’adresser à un public essentiellement corporate, concevoir des évènements de prestige dans des lieux historiques, souvent privés: palais, hôtels particuliers, collections à Paris, mais aussi architectures contemporaines d’exception etc. Cette offre se décline aussi dans des villes de culture en Europe. C’est ainsi que, sous la marque "Princes First!" ®, PVLP est partenaire de JJP Conseil (Jean-Julien Pascalet) pour des séminaires CODIR qui allient travail et découverte des richesses du patrimoine historique dans quelques villes-phares européennes. Nous faisons ouvrir des lieux et des collections privées, y organisons des rencontres avec des personnalités afin que nos clients soient traités comme des princes ! En matière de communication, outre les prestations classiques, PLVP propose aux entreprises de mettre l’Art au service de leur communication en les conseillant dans leurs acquisitions d’œuvres ou encore, en les associant à des évènements de création exceptionnels comme par exemple, ceux initiés par Les Manufactures Royales du Dauphin (MDD).

Could you tell us about some of the iconic Pouvez-vous nous présenter quelques lieux emblémaPVLP locations? tiques de PVLP ? Hôtel de Massa is one of them. Home to the L’Hôtel de Massa est un de ces lieux. Siège de la Société Société des Gens de Lettres, PVLP has the des Gens de Lettres, PVLP peut y organiser, en exclusivité, exclusive rights to organise events here every quelques évènements par an. Construit à la fin du XVIII° year. It was built at the end of the 18th cenPOUR VOUS LES PRINCES siècle sur les Champs-Elysées, là où se trouve Virgin Mégastury on the Champs-Elysées where Virgin Mégas52 rue de Bourgogne • 75007 Paris tore, ce bijou a été déplacé en 1929, pierre par pierre, dans un tore now stands. It was moved, brick by brick, to Tel + 33 (0)1 47 05 52 82 ravissant parc au pied de l’Observatoire: une propriété de camthe beautiful park at the foot of the Observatoire www.pourvouslesprinces.com pagne en plein Paris pour des séminaires de 10 à 110 personnes in 1929: a country property in the heart of Paris for en séminaire et des cocktails ou garden-parties jusqu’à 200 personnes. Plus seminars (10 – 110 guests), cocktail parties or garden parties for up to 200 confidentiels, dans un cadre du XVIIIè siècle, « Les salons de la rue de Bourgogne guests. Pour vous, les princes also hosts small and intimate gatherings for », Cercle de « Pour vous, les princes », accueillent des repas, en petit comité et meals that can be preceded by a work seminar in the more intimate Les en toute intimité, précédés ou non de réunion de travail. L’accueil et le service à salons de la rue de Bourgogne in an 18th century setting. The French or la Française ou à l’anglaise renouent avec un art de vivre de tradition. Je pourrais English welcome and service tie in with the traditional art de vivre. There encore citer bien des lieux : la demeure Renaissance proche du Parc Monceau, un are other locations I could mention: the Renaissance building near Parc palais privé à l’Alma, l’hôtel particulier du Champ de Mars, l’ancienne demeure Monceau, a private palace in Alma, the mansion on Champ de Mars, Misia de Misia Sert, un loft ultra moderne de qualité internationale qui a appartenu par Sert’s former home, an ultra modern and international loft once owned by le chanteur Bono… U2’s Bono and many more. What are your plans? First and foremost, to make things happen: to carry on growing PLVP and set up in the Emirates then India; have an 8-person strong team with two fashion and sports lovers. We also want to spread the word about own brands to provide PVLP with a marketing tool among other things. I am fortunate enough to be supported and assisted by the CCIs of Paris in these two expansion projects. In partnership with JJP Conseil, we also plan to launch a major press campaign for The Luxury Dreams ® Group, a premium French company for corporate events and travel. Last but not least and on a more personal note, I hope to complete a 2,500 page book and two websites about the major industrial and business families in the North from the Middle Ages to the present day.

Quels sont vos projets ? En premier lieu, des réalisations : continuer à développer PLVP, notamment son rayonnement aux Emirats puis en Inde ; faire passer l’équipe à huit collaborateurs avec deux futurs passionnés de mode, et d’évènements sportifs. Parallèlement, faire connaître les MDD qui constitueront, entre autre, un outil de communication pour PVLP. J’ai la chance, pour ces deux projets de développement, d’être soutenu et accompagné par la CCI de Paris. Il faut encore inscrire, en partenariat avec JJP Conseil, le lancement, avec une importante campagne de presse, de « The Luxury Dreams » ® Group, un label du luxe à la française pour les évènements d'entreprise et les voyages. Enfin, une réalisation plus personnelle : l’achèvement d’un livre de 2.500 pages et de deux sites sur les grandes familles industrielles et d’affaires du Nord, du Moyen-Âge à nos jours.

-256-


LANCEMENT DE PRESTIGE INTERNATIONAL MAGAZINE-BENELUX À ANVERS (BELGIQUE)

Meddi Green et Christian Mputu Tony Verlinden, Stéphane Badal avec ses amies, Dainah Verleeck et Magali Geerts (Hotesse Prestige International Magazine). Limoservice de Pinte www.avls.be

-257-


INDEX

INDEX

PRESTIGE INTERNATIONAL

A Agent Provocateur : www.agentprovocateur.com • Alibellus Plus : www.allibellusplus.com • All Saints : www. fr.allsaints.com • Aston Jet : www.astonjet.com • Avtandil : www.avdantil.ge • Azzedine Alaia : www.alaia.fr B Baccarat : www.baccarat.fr • Bernard Delletrez : www.bernarddelletrez.com • Bijules : www.bijulesnyc.com • Bottega Veneta : www.bottegaveneta.com • Bulgari : www.fr.bulgari.com C Cacharel : www.cacharel.fr • Cartier : www.cartier.fr • Castaner : www.castaner.com • Césarée : www.cesaree.fr • Chanel : www.chanel. com/fr_FR • Charles Albert : www.charlesalbert.com • Charlotte Olympia : www.charlotteolympia.com • Chaser : www.chaserbrand.com • Cherry Chau : www.cherrychau.com • Christian Cota : www.christiancota. com • Christian Louboutin : www.christianlouboutin.com • Coppelia Pique Haute Couture : www.coppeliapique. com • Culoyon : www.culoyon.com D Daum : www.daum.com • Defined Moment : www.defined-moment. com • Dior : www.dior.com Disquared2 : www.disquared2.com/fr • Dolce & Gabban : www.fra.dolcegabbana. com E Edition Limitée : www.editionlimiteeparis.com • Ek Thongprasert : www.ekthongprasert.be • Elie Saab : www.eliesaab.com/fr • Emporio Armani : www.armani.com/fr/emporioarmani F Fabergé : www.faberge.com Falke : http://www.falke.com/fr/ • Feminine & Masculine : www.feminineandmasculine.com • Fendi : www. fendi.com • Flannel : www.flannel.com.au G Gas Bijoux : www.gasbijoux.com/fr • Giorgio Armani : www. armani.com/fr/giorgioarmani • Givenchy : www.givenchy.fr • Gucci : www.gucci.com/fr/home • Guerlain : www.guerlain.fr • Guishem : www.guishem.com H Hell Design : www.helldesign.com • Hermes : www.france. hermes.com • Hervé Van Der Straeten : www.vanderstraeten.fr I Isabel Benenato : www.isabelbenenato.com • Isabel Marant : www.isabelmarant.tm.fr • Issey Miyake : www.isseymiyake.com J Jaguar : www.jaguar. com/fr/fr • Jean Paul Gauthier : www.jeanpaulgauthier.com • John Galliano : www.johngalliano.fr • Junko Yoshioka : www.junkoyoshioka.com K Karl Lagarfel : www.karl.com • Karoline Lang : www.karolinelang.com • Katerina Maxine : www.katerinamaxine.com L Lacoste : www.shop-fr.lacoste.com • Lampe Berger : www. lampeberger.fr • Le Labo : www.lelabofragrances.com • Legeron Paris : www.legeron.com • Lie Sang Bong : www.liesangbong.com • Ligne Roset : www.ligneroset.fr • Longchamp : www.longchamp.com M Mango : www.mango.com • Martin Grant : www.martingrantparis.com/flash.html • Mert Otsamo : www.mertotsamo. com • Michael Michal Designs : www.michaelmichaldesigns.com • Minna Parrika : www.minnaparrika.com • Miu Miu : www.miumiu.com N Natalia Brilli : www.nataliabrilli.eu • Netjets : www.netjetseurope.com/fr • Nuit Numéro 12 : www.nuitnumero12.com P Paco Rabanne : www.pacorabanne.com • Patrick Moulin : www. patrickmoulin.com • Patrizia Pepe : www.patriziapepe.com/fr/fr • Paul Smith : www.paulsmith.co.uk • Paule Ka : www.pauleka.com • Pellessimo : www.pellessimo.com • Petrusse : www.petrusse.com • Poggi : www. poggiparis.com • PP from Longwy : www.ppfromlongwy.com R Revolve Clothing : www.revolveclothing.com • Roger Vivier : www.rogervivier.com/fr S S.I.C Couture : https://siccouture.com/ • Saint Laurent : www.ysl.fr • Salvatore Ferragamo : www.ferragamo.com • Samira 13 : www.samira13.com • Serge Lutens : www.sergelutens. com • Sergio Rossi : www.sergiorossi.com • Sethi Couture : www.sethicouture.com • Sonia Rykiel : www. soniarykiel.com • Stella Forest : www.stellaforest.fr • Swarovski : www.swarovski.com T Tod’s : www.tods. com • Tom Ford : www.tomford.com • Tony Ward Couture : http://www.tonyward.net/haute_couture.asp • Topshop : www.fr.topshop.com • Tumi : www.tumi.com V Valentino : www.valentino.com • Van Cleef & Arpels : www.vancleefarpels.com/fr/fr • Verones : www.veronese.com • Versace : www.versace.com • Victor Velyan Jewelry : www.victorvelyan.com W Wolford : www.wolford.com Y Yasmine Eslami : www.yasmine-eslami.com • Yohji Yamamoto : www.yohjiyamamoto.co.jp/ • Yves Salomon : www.yves-salomon.fr Z Zadig et Voltaire : www.zadig-et-voltaire.com • Zana Bayne : www.zanabayne.com


PRESTIGIOUS OBJECT

PRESTIGIOUS OBJECT Each issue, we present one exquisite object we adore the most. Chaque numéro, nous vous présentons un objet exquis que nous adorons le plus.

Sharp, vibrant colours and organic cotton or silk comprise all Fabryan's fashion collection. The brand's dedication to an eco-ethos is strong, but it's probably their elegant designs that is making the company increasingly popular around the world. — Des couleurs nettes et éclatantes et coton et soie bio comprennent tous les collections de mode chez Fabryan. Dévouement de la marque à un éco-éthique est fort, mais c'est probablement leur design élégant qui rend l'entreprise plus en plus populaire dans le monde entier. -260-

Profile for PRESTIGE INTERNATIONAL MAGAZINE

PRESTIGE INTERNATIONAL Magazine  

LUXURY FASHION AND LIFESTYLE MAGAZINE

PRESTIGE INTERNATIONAL Magazine  

LUXURY FASHION AND LIFESTYLE MAGAZINE