Page 1

CUSTOMER AND STAKEHOLDER MAGAZINE 1/2018

PONSSE NEWS SERVICE COMPLET À KOMI PONSSE RENOUVELLE LES GAMMES DE SES MODÈLES DE MACHINE

POUR 2018

METSÄKULJETUS HYVÄRISET ET METSÄ-MULTIA

EXPLOITENT LE BOIS DEPUIS PLUS DE 40 ANS


PONSSE NEWS MAGAZINE POUR LES CLIENTS ET LES PARTENAIRES DE PONSSE ÉDITEUR

Ponsse Oyj Ponssentie 22, 74200 Vieremä, Finlande ÉDITEUR EN CHEF

Katja Paananen

RÉDACTION

Juho Nummela, Katja Paananen, Juha-Matti Raatikainen, Marika Ryytty, Jarmo Vidgrén, Juha Vidgrén MISE EN PAGE

Mainonnan Työmaa

4 SERVICE COMPLET À KOMI

ILLUSTRATIONS

Henna Ryynänen (Ponsse Kids) IMPRESSION

Painotalo Seiska

Dimitri Popov, chef de Mobilnyi Service, est responsable du service complet de PONSSE à Komi

11 PONSSE KIDS

PAPIER

Liste de diffusion d’Actualités de Ponsse et base de clients de Ponsse

IX GAGNEZ DES PR S VO NT EN PARTAGEA ! ES TÉMOIGNAG

avis us envoyer votre N’hésitez pas à no ctroéle ier urr les par co et vos idées d’artic m. .co se ns po @ ws nique à ponssene n ro, un gagnant d’u mé nu ue aq ch ns Da ra se llection produit Ponsse Co ceux qui ont i rm pa é nn tio sélec .. partagé leurs idées

Magazine pour les clients et les partenaires de Ponsse PLC Abonnements et modifications d’adresse par courrier électronique à ponssenews@ponsse.com. Le magazine est gratuit.

2

12 PONSSE RENOUVELLE LES GAMMES DE SES MODÈLES DE MACHINE POUR 2018 18 13 000ÈME MACHINE FORESTIÈRE PONSSE DISPONIBLE SUR LES SITES D’EXPLOITATION FORESTIÈRE EN BASSE-SAXE 20 WAHLERS FORSTTECHNIK & PONSSE :

GPrint SOURCE D’ADRESSES

26

4

RÉDACTEURS ET CONTENU

Ponsse Oyj

25 ANS DE COOPÉRATION 22 M OMENT PONSSE 24 P OUR LES PROCHAINES DÉCENNIES

Metsäkuljetus Hyväriset et Metsä-Multia exploitent le bois depuis plus de 40 ans


« COMMENT ÇA CE PASSE ? »

34 26 É QUIPEMENTS RANDALLS - 50 ANS D’INNOVATION 28 S PECTACLE ROUTIER SCORPION AVEC CINQ PAYS 30 A CTUALITÉS SUR LES EXPLOITATIONS FORESTIÈRES 33 D ES OUTILS MODERNES GARANTISSENT UNE ÉDUCATION DE QUALITÉ 34 M ACHINE FORESTIÈRE EN SERVICE AUX ÉTATS-UNIS

Partie 2 Les témoignages de cette série d’articles permettent d’en savoir plus sur le travail des opérateurs de machines forestières dans différents marchés 39 P ONSSE COLLECTION

20

Je pense souvent à cette question du fondateur de Ponsse, Einari Vidgrén, aux employés ou riverains qu’il a rencontrés dans la rue. Il voulait vraiment savoir comment les gens faisaient. Et demander a aidé à promouvoir un fort sentiment de communauté. Einari voulait partager le sentiment que les problèmes au travail étaient l’affaire de tous et que les choses se passaient bien quand les gens travaillaient ensemble. Personne n’a besoin d’être seul avec ses problèmes. Ponsse compte aujourd’hui plus de 1 450 employés dans le monde. Le sens de la communauté et de faire les choses ensemble sont de plus en plus mis en évidence. Quand il s’agit de machines forestières, nous sommes dans un environnement de travail très difficile. Il est essentiel de mettre l’accent sur le soutien des activités des clients, le développement rapide de la technologie, notre propre expertise et notre éthique de travail. Dans ce type d’environnement, les réactions rapides et le travail d’équipe sont plus que jamais nécessaires. Nous continuons à relever ces défis avec la formation et nos pratiques quotidiennes, et nous croyons que continuer à travailler en équipe assurera notre développement et nos progrès continus. En février, Einari Vidgrén aura 75 ans. Depuis plus d’un an, avec l’auteur Antti Heikkinen, nous avons recueilli des histoires et des documents sur la vie d’Einari, depuis ses débuts en tant qu’exploitant forestier jusqu’à devenir un fabricant de machines forestières. Dans ce projet, nous avons déjà entendu toutes sortes d’histoires sur les premiers sites d’exploitants forestiers à Laakajärvi et sur les années d’école d’Einari. Le projet continue, et je vous invite à me contacter directement ou envoyer vos souvenirs, histoires ou photos par email à tarinat@ponsse.com. J’espère que vous prendrez plaisir à lire Ponsse News. Passez un bon printemps ! Parfois, il est bon de repenser au début des années 1970, quand il était difficile d’obtenir des financements pour effectuer des opérations quotidiennes ou pour trouver des composants à assembler, acheminer l’électricité vers les salles et livrer des machines aux clients. Dans ces circonstances, un client est venu dans les salles et a demandé à Einari comment ils allaient. Einari a répondu, aussi confiant que toujours : « Nous allons bien ! » Il croyait en ce qu’il faisait si fort que cela l’a aidé et que le reste de l’équipe a surmonté tous les obstacles.

Juha Vidgrén Président du Conseil d’administration de Ponsse Plc

3


RAPPORT / KOMI

ENTRETIEN COMPL Au Verkhnyaya Vytchegda, dans la République de Komi de Russie, une fourgonnette arrive à un camp de bûcherons, déversant huit hommes - tous des conducteurs de PONSSE. Leur service de nuit vient de se terminer, et il est temps de prendre un petit déjeuner dans la cuisine du camp et de se reposer pendant que le service de jour se poursuit.

A

l’est de Verkhnyaya Vytchegda, il n’y a que de la nature sauvage jusqu’à Hanty-Mansijski. La région est riche en faune, comme les ours, les loups et autres prédateurs. La veille, quatre ours lippus, une femelle et ses trois petits, ont été vus pas loin du camp. C’est un événement relativement courant et les membres de l’équipe n’en sont pas particulièrement troublés, préférant discuter d’autre chose pendant le petit-déjeuner. Sur le chantier, la matinée commence par une réunion avec les concepteurs des machines venus de Vieremä. Chaque année, un certain nombre d’employés de Ponsse se rendent à Komi pour recueillir des informations sur la fiabilité des machines et pour auditer les centres d’entretien des machines. Les conducteurs peuvent donner leur avis et leur premier souhait est reçu par des rires chaleureux. Est-ce que quelqu’un pourrait envoyer un peu de neige et de gel de Finlande ? La raison pour laquelle les hommes espèrent un temps froid est bien évidente. Plus tôt

4

dans la matinée, deux des machines se sont embourbées dans le sol meuble et il a fallu employer des équipements supplémentaires pour les dégager. Dans cette région, le sol est finement granuleux, parsemé de pierres. Les conditions de travail sont rendues plus difficiles par les pluies records de l’été et des débuts de l’automne. Les zones les plus molles ont été stabilisées avec de petites buches pour faciliter le déplacement des machines sur les bases. Comme d’autres sociétés d’abattage en Russie, Mondi Syktyvkar a conclu des contrats de cinquante ans avec le gouvernement à des fins d’abattage et de reboisement. Gagner des

contrats requiert une approche complète de la situation : Avant de commencer l’abattage, il faut construire des routes, les entrepreneurs étant responsables de la création des infrastructures des chantiers forestiers. La base de machines du camp de Verhnaja Vytsegda est typique d’un site d’exploitation forestière de Mondi Syktyvkar : quatre unités de machines sont utilisées avec quatre abatteuses PONSSE Ergo aidées par quatre porteurs PONSSE Buffalo. Ces dernières années, lors de ses interventions dans la région des Komis, Mondi n’a utilisés que des équipements Ponsse. Actuellement, 58 machines fabriquées à Vieremä fonctionnent sur huit sites de chantiers forestiers. L’augmentation de l’efficacité a en fait réduit le nombre de machines forestières Ponsse dans une commande typique de Mondi. Pour les visiteurs finlandais, habitués à voir des zones inhabitées remplies de forêts, la République des Komis semble plutôt étendue et peu peuplée. La République des


LET CHEZ LES KOMIS Komis est plus grande que la Finlande. On y trouve quelques petits villages denses au milieu d’immenses étendues boisées. Les perspectives démographiques sont plutôt sombres, la population de la république continuant de vieillir. D’à peu près un million, elle est concentrée dans quelques grandes villes comme Syktyvkar, capitale de la région, très appréciée de la jeune génération qui quitte les zones rurales pour rechercher du travail. Les meilleures opportunités d’emploi dans ces zones rurales sont souvent liées aux activités forestières.

LA RÉPUBLIQUE DE KOMI est une république de la Fédération de Russie, située dans le nord-est de l’Europe, à l’ouest de l’Oural. Sa superficie représente 1,2 fois celle de la Finlande. Environ 72,7% de cette superficie sont couverts de forêts boréales (taïga). Les parties les plus septentrionales de la région sont constituées du biome de la toundra et le nord-est de Komi est couvert de pergélisol.

LES TRAVAUX FORESTIERS SONT TRÈS APPRÉCIÉS

Les principales caractéristiques de la nature de la région comprennent les principaux cours d’eau qui traversent les collines ondulées et plusieurs lacs. Le climat est continental, avec de longs hivers froids beaucoup plus sévères qu’en Finlande. L’hiver dure environ six mois dans les régions du sud et peut durer les deux tiers de l’année dans le nord de la république. Les températures varient de +40 à -40 degrés Celsius. La région est riche en ressources naturelles. En plus des forêts, on y trouve du pétrole, du charbon et divers gisements de minerai.

Au camp, le petit déjeuner pour les huit hommes qui reviennent du service de nuit est servi par Maria Pahanova, la surveillante, et par Lida Ignatova, la servante de cuisine. En plus de l’équipe de cuisine, le camp forestier emploie une personne chargée du nettoyage. La langue maternelle de ces femmes est le Komi, mais elles utilisent le russe sur le camp. Maria Pahanova affirme les femmes ont du mal à trouver du travail dans les zones rurales alors que dans les villages, les écoles ferment les unes après les autres et le travail agricole devient difficile à trouver. La plupart des opportunités de travail sont maintenant liées à l’activité forestière. Maria Pahanova ajoute : « Si les femmes ont le droit à la retraite à 50 ans, elles sont nombreuses à continuer de travailler pour améliorer leurs revenus. J‘ai 53 ans, et je pourrais donc prendre ma retraite. Mais j’aime ma vie et il y a encore beaucoup de travail à faire. Je rêve d’acheter une maison pour y passer ma

LA RÉPUBLIQUE DES KOMIS

5


RAPPORT / KOMI

retraite. » Parmi les derniers à finir leur petit-déjeuner, nous rencontrons dans la remorque de la cuisine l’opérateur d’abatteuse Alexandr Uljashev en train de remuer sa cuillère dans un verre de thé fumant et de regarder les informations du matin à la télévision. Selon lui, le travail de nuit ne diffère que peu du travail de jour. L’aspect le plus difficile de son travail est la forêt elle-même, souvent ancienne et situés sur un terrain mou et marécageux. « C’est un aussi un bon travail que n’importe quel autre », dit M. Uljashev. Lorsque je suis en repos, je vais pêcher et chasser, comme la majorité des Komis ».

LES ACTIVITÉS DE MONDI DANS LA RÉPUBLIQUE DE KOMI

• Mondi Group est une entreprise mondiale d’emballage et de papier, présente dans 30 pays. • Mondi Syktyvkar a une consommation annuelle de bois d’environ 4,2 millions de mètres cubes. • 4800 employés • Les opérations d’approvisionnement en bois de Mondi Syktyvkar comprennent l’abattage, la construction et la maintenance des routes, le transport du bois, le reboisement et la gestion des forêts • Ventes annuelles de troncs de sciage 0,7 million de mètres cubes, les principaux marchés sont la République de Komi et la région de Leningrad

Maria Pahanova: « Si les femmes ont le droit à la retraite à 50 ans, elles sont nombreuses à continuer de travailler pour améliorer leurs revenus. J‘ai 53 ans, et je pourrais donc prendre ma retraite. »

Il nous explique que sa machine peut abattre entre 15 et 25 mètres cube de bois par heure, en fonction du site. « Je travaille depuis longtemps dans la forêt, quand on coupait les arbres à la main. C’est un travail pénible, dangereux parfois. Ces machines modernes sont très ergonomiques, et il est agréable de travailler avec elles. » Mr. Uljashev conduit depuis deux ans un PONSSE Ergo. Il abat en moyenne 150 à 250 mètres cube de bois par équipe, en fonction du type de forêt. Les hommes ont l’habitude de vivre dans les camps forestiers. Un camp peut rester au même endroit pendant des années, les hommes changeant en général de base deux fois par an, alternant site d’été et d’hiver. Se rendre du camp au site aussi peut parfois durer une heure et demi, les plus éloignés étant à 50 à 70 km de ce dernier. La difficulté du terrain rend le ravitaillement en carburant sur la route indispensable. Les opérateurs déplacent leur machine des sites au bord de la route où elles sont récupérées après avoir fait le plein par les équipes suivantes. La nouvelle équipe ramène les machines sur le site, parcourant parfois cinq autres kilomètres dans la forêt. Les opérateurs de machines commencent leur journée par un trajet jusqu’au site de destination. Les routes ici sont boueuses, pleines de trous et le fait que le van ait atteint le camp intact relève du miracle. Les hommes de retour du service de nuit sont fatigués, car il est difficile de trouver un peu de repos pendant le trajet cahoteux. MOBILNY SERVICE

On voit souvent des machines forestières de Ponsse

• L’abattage est coupé à 100 % de la longueur • Mondi loue environ 2,1 millions d’hectares de forêt à Komi, dont le volume annuel d’abattage est d’environ 3,5 millions de mètres cubes. Environ 2,5 millions de mètres cube sont abattus avec les équipements de Mondi, le restant étant externalisé par des exploitants. • 58 machines forestières PONSSE en possession propre et 120 camions de transport de bois.

6

Le centre logistique de Mondi situé près du moulin de Syktyvkar stocke presqu’un million de mètres cube de bois. Il est important de conserver à disposition du moulin un important stock de bois, les changements saisonniers d’état de la route pouvant énormément influencer les transports de bois vers le centre.


Dmitry Popov (Mobilnyi Service), Stanislav Navratil (Mondi) et Harri Saarela (Ponsse Plc) sont sûrs que la coopération Service complet développe les activités de tous

sur les routes de Komi, et c’est aux véhicules d’entretien sur le terrain de garantir leur mobilité. Mobilny Service compte 26 voitures de ce type et Lespromservice en exploite 16 autres. Mobilny Service, une filiale du concessionnaire Ponsse Lespromservis, est responsable de la maintenance des machines forestières PONSSE à Komi. Mobilny Service est dirigé par Dimitry Popov, Directeur des opérations (COO, Chief Operation Officer) de 41 ans fort d’une expérience extrêmement solide dans le secteur des machines forestières. Diplômé du Syktyvkar Forest Institute, il a commencé sa carrière comme opérateur de machine forestière et mécanicien d’entretien à proximité de son village natal. Plus tard, ses études d’ingénieur l’ont conduit à participer aux interventions d’abattage de Mondi. Chez Mondi Syktyvkar, M. Popov a travaillé sur un projet intitulé «New look» visant à améliorer l’efficacité d’abattage en recherchant les solutions techniques et les meilleures pratiques pour réduire l’entretien et les coûts de carburant. Il ne perd jamais de vue ces objectifs et prend parfois en charge le développement des interventions d’entretien complet de Mobilny. « Il y a toujours moyen d’améliorer certaines choses » nous dit Dimitri Popov. Il considère que les processus d’entretien doivent être gérés et développés avec précaution, car c’est cela que les clients attendent maintenant des entreprises d’entretien. Son expérience professionnelle considérable d’opérateur et de mécanicien le conduit naturellement à évaluer l’expérience d’entretien du point de vue du client. « Nous n’essayons pas de réinventer la roue » ajoute-t-il. « Notre contrat avec Mondi Syktyvkar spécifie un

taux minimal d’utilisation mécanique de 81,5%. Ceci signifie qu’une machine doit fournir ce taux d’heures de travail productif sur 100%. » Les 54 techniciens de Mobilny Service sont responsables de l’exécution du concept Entretien complet sur les différents sites de chantier forestier de Mondi. Dimitri Popov, qui parle couramment anglais, vit dans une maison individuelle récente à Syktyvkar, la capitale de la République de Komi, à quelques pas des bureaux de Mobilny Service. Pas plus tard que l’été dernier, Dimitri Popov, lui-même natif de Komi, avait l’habitude, pour passer du temps avec sa famille, de faire la navette sur 170 km deux à trois fois par semaines entre Syktyvkar et son village natal. « Ces longs trajets me permettaient d’écouter des livres audio et d’apprendre l’anglais. Il y a quelques années, je ne savais pas parler anglais, mais depuis que j’ai appris la langue, travailler avec l’usine de Ponsse et notre réseau de partenaires est plus facile. J’ai déménagé à Syktyvkar cinq ans après que Mondi Syktyvkar, Lespromservis et Ponsse ont démarré leur coopération d’entretien complet » dit-il. Sa famille l’a rejoint l’été dernier. LE DÉVELOPPEMENT REQUIERT LA COOPÉRATION

Lorsque Mobilny Service a repris la responsabilité de l’entretien des machines Mondi PONSSE, l’entreprise savait qu’elle aurait à faire face à la difficulté de l’entretien des machines sur l’un des sites d’exploitation forestière les plus éloignés de Komi-Udora. Travailler sur ce site est extrêmement difficile, en matière d’entretien comme de productivité. Situé à quelques 400 kilomètres des bureaux de Mobilny Ser-

LESPROMSERVICE

• Fondé par Nikolai Ekimovskij le PDG • Fondée en 1995, elle est entrée en coopération avec Ponsse en 2005 • Concessionnaire de Ponsse et Husqvarna dans la région de Komi. Spécialisée en circuits hydrauliques. • 200 employés, trois filiales et trois centres d’entretien dont un spécialisé dans l’entretien des machines forestières PONSSE et la formation de leurs opérateurs.

MOBILNY SERVIS

• Filiale à 100 % de Lespromservis, axée exclusivement sur les projets d’entretien complet • Dimitry Popov COO (Directeur des Opérations) • Responsable des contrats d’entretien complets et de l’exploitation de neuf chantiers appartenant à Mondi et de deux entrepreneurs. N’utilise que des équipements Ponsse. • 70 employés.

7


RAPPORT / KOMI

Nikolai Terentjef, Oleg Babin et l’opérateur de machine forestière Denis Matjeev Sysolan sur le site du chantier forestier.

vice, il est de loin le plus éloigné des lieux Denis Matveyev exploite un PONSSE Buffad’intervention de l’entreprise. lo avec 12 ans d’expérience dans le domaine Selon Dimitri Popov, Mondi Syktyvkar des machines forestières. leur a souhaité bonne chance avec Udora au « Grâce a l’entretien complet, la machine a début de leur coopération. Les gens disent fonctionné sans faille. Autrefois, les opéraque si le site d’Udora pouvait être géré avec teurs devaient assurer eux-mêmes l’entretien succès, Mobilny Service serait capable de des machines et parfois même effectuer des faire face à tous les défis. Pour le moment, réparations considérables. Cela a eu un imla productivité y est au maximum, explique pact négatif sur l’abattage, sans parler de la Dimitri Popov avec fierté. qualité du service - tout le monde ne pouvait « Vous ne saurez jamais ce dont vous pas faire l’entretien des machines aussi bien êtes capable tant que vous n’avez pas essayé. qu’un spécialiste formé ». » affirme-t-il. « Nous avons décidé de nous lancer et avons ainsi beaucoup appris en de calculer exactement des projections de croischemin. Nous essayons d’implémenter un sance. Avoir l’assurance que leurs machines plan de long terme qui bénéficiera au client peuvent rester productive permet aux client et cela nous aide à résoudre les problèmes de de prédire correctement les volumes et coûts productivité à Udora. » d’abattage. Il a fallu un certain temps pour s’habituer La part de marché de Ponsse dans la région au concept Service complet, car il est parfois des Komis est de 55%. Environ 170 machines trop efficace. forestières PONSSE y opèrent. Dimitri Popov « Une fois, Mondi Syktyvkar a pu atteindre pense que les machines sont bien adaptées aux ses objectifs de production plus tôt et ils ont exigences d’abattage locales, mais il considère donc fermé les sites. Et on s’est retrouvé sans que ce qui est essentiel lorsque l’on est en travail pour le reste de la saison. Leurs maposition dominante sur un marché est que les chines étaient soudainement beaucoup plus partenaires locaux offrent aux propriétaires productives, et l’usine Syktyvkar n’était pas en et opérateurs des machines des prestations mesure de stocker le bois qui entrait tout le d’entretien excellentes. temps «, dit-il. La situation fut résolue l’année « La façon dont Ponsse exerce ses activités suivante en étudiant avec soin les données de commerciales comprend des partenariats production de l’année écoulée pour planifier forts, et l’entretien complet en est un parfait les interventions d’abattage en conséquence. exemple. Nous coopérons avec Ponsse pour C’est un fait, l’entretien complet peut améliorer le développement de produits, les tests des les interventions de façon prévisible et permet composants et le feedback relatif à la durabilité

8

et la facilité d’utilisation. Il est clair qu’aussi bien le développement des produits de Ponsse et que nous-mêmes en profitons. » « C’est l’endroit parfait pour tester les composants, les machines travaillant pendant des heures en environnement extrême. Nous pouvons aider à tester les meilleures pratiques et solutions pour nos clients. » « L’année dernière, j’ai participé pour la première fois à une rencontre internationale des concessionnaires Ponsse. J’ai été surpris de voir comme les participants et les entreprises coopèrent ouvertement et honnêtement. Je n’exagère pas le moins du monde en disant que nous travaillons comme une grande famille. Le réseau des distributeurs a montré un intérêt considérable pour les solutions Service complet que nous proposons ici à Komi et nous y avons depuis organisé quelques excursions. Grâce au réseau Ponsse, j’ai moi-même par trois fois pu visiter au Brésil plusieurs entreprises proposant des activités Service complet. » Et il conclut : « Même si les besoins locaux peuvent être différents, nous avons appris beaucoup en observant les méthodes de travail des uns et des autres. UNE PLANIFICATION PRÉCISE EST ESSENTIELLE POUR ÉVITER LES ACCIDENTS

Nikolay Terentyev, lui aussi né à Komi, est une personne clé du développement du concept d’entretien complet dans la région. Responsable du département Entretien, il est connu jusqu’en Finlande pour ses compétences de


mécanicien. Mr. Terentyev est un professionnel aguerri, mais sa passion pour son travail devient évidente lorsqu’il s’intéresse au rapport de test de durabilité d’un nouveau composant. « J’ai travaillé comme chef d’équipe d’entretien des machines. Je connais bien les équipes et leurs forces. Il y a peu, la direction m’a demandé de me concentrer sur le développement de nos interventions et de nos programmes de formations. » explique-t-il. Mr. Terentyev a une vision claire des objectifs qu’il désire définir et atteindre : « Il est de la responsabilité de nos techniciens de garantir la sécurité et la productivité maximales de nos machines. Tout le travail doit être organisé. Ce serait une perte de temps de commencer avec la machine demandant le plus d’entretien lorsque d’autres machines ayant des problèmes moindres peuvent être plus rapidement réparées et remises au travail. » dit M. Terentyev. Mondi Syktyvka et Mobilny Service travaillent toutes deux de manière visiblement spécifique, une exigence absolue dans cet environnement difficile. Ponsse effectue régulièrement un audit des fournisseurs d’entretien complet. « Notre personnel s’y connaît relativement bien et peut souvent régler sans délai les problèmes des clients. Nous faisons aussi appel à des techniciens sans expérience antérieure des machines forestières » dit Mr. Terentyev. Il considère que les résultats sont directement liés à la motivation. Parfois, il est plus facile et plus effectif d’enseigner les nouvelles méthodes de travail à des débutants qu’à des professionnels établis, la plupart de ces derniers ayant développé au cours des années leur propre moyen de résoudre les problèmes. Une planification minutieuse est indispensable, et chaque journée doit être commencée en se concentrant sur des tâches importantes au lieu de courir partout sans résultats visibles à la fin

de la journée. Évidemment, nous devons nous assurer que le rapport coût/efficacité de nos interventions d’entretien reste aussi élevé que possible sur la durée. Nous nous efforçons d’entretenir les machines pour qu’elles restent le plus possible dans la production tout en évaluant aussi les avantages que nous aurions à remplacer un composant au lieu de le réparer. ENTRETIEN COMPLET À -30 DEGRÉS AU MILIEU DE LA NUIT DANS UNE FORÊT

Sur tous les sites de chantier forestier, les opérateurs des machines peuvent joindre un technicien d’entretien, par radiotéléphone et 24 heures sur 24. En général, un camp forestier héberge trois techniciens d’entretien. Ils disposent de remorques bien équipées. Sur le site de Sysola, deux techniciens viennent de commencer leur travail. Oleg Babin travaille dur avec Jevgeny Beloborodov, qui travaille dans l’industrie depuis 1999 après avoir terminé ses études à l’Institut forestier de Syktyvkar. « Chaque jour commence à 6h30 du matin » dit Mr. Beloborodov. Parfois, ils reçoivent en plein milieu de la nuit l’alerte d’un chantier forestier sur lequel une machine requiert un entretien immédiat. Si les opérateurs s’occupent de la maintenance de routine, comme faire le plein, graisser et remplacer les chaînes, les deux hommes sont responsables de toutes les autres interventions d’entretien. Ils trouvent leur travail significatif et enrichissant. Le temps froid et les services de nuit ne sont pas vraiment un problème, il s’agit d’avoir une bonne attitude vis-à-vis du travail. En hiver, nous cessons de travailler si la température descend à -32 degrés Celsius. Les interventions d’entretien significatives sont prises en charge sur le camp et les petites tâches de maintenance sont effectuées directement sur les sites. Il y a peu de temps pour des activités autres que le travail. Nous alternons parfois

les sites entre les équipes pour maintenir une productivité optimale. METTRE L’ACCENT SUR L’EFFICACITÉ

Mondi Syktyvkar est l’un des principaux producteurs de l’industrie des billes de bois et papiers en Russie. L’ingénieur forestier en chef Stanislav Navratil est responsable des interventions d’abattage, du transport de bois et d’autres machines de soutien de Mondi dans la République de Komi. Stanislav Navratil est né en République tchèque et a rejoint Mondi en Russie en 2009. Il avait auparavant travaillé dans le commerce du bois dans son pays natal, vendant et achetant, entre autre, pour Stora Enso. « Quand j’ai commencé ici chez Mondi, nous étions juste en train de lancer notre projet de développement « New look » destiné à améliorer l’efficacité de nos interventions. Nous voulions partager avec nos partenaires certaines des responsabilités relatives à l’efficacité opérationnelle. Ceci nous amena à comparer

Alexandr Cnitin travaille chez Mondi depuis 2001 en tant qu’opérateur de machines forestières. Il dit que les conducteurs sont satisfaits de Ponsse. « Il y a quelques années, nous avions des machines forestières de différentes marques. Naturellement, il a fallu du temps pour se familiariser avec les nouvelles machines. Les machines Ponsse ont bien résisté et sont très confortables. La cabine est excellente et les équipes d’assistance et d’entretien ne sont jamais très loin. Nous avions l’habitude d’entretenir les machines nous-mêmes chaque fois que nous le pouvions, mais nous devions attendre que les techniciens d’entretien arrivent chaque fois qu’il y avait un problème plus important. Un entretien complet est vraiment un grand plus. »

9


RAPPORT / KOMI

Les hommes trouvent leur travail significatif et enrichissant. Le temps froid et les services de nuit ne sont pas vraiment un problème, il s’agit d’avoir une bonne attitude vis-à-vis du travail. « En hiver, nous arrêtons de travailler lorsque les températures tombent en dessous de 32 degrés Celsius car nous n’avons pas ici de bâtiments d’entretien chauffés. trois différentes marques de machines forestières et leurs services pour abandonner l’abattage manuel et le sciage d’abattage. Tout d’abord, seules deux unités de machine incluaient les équipements de Ponsse. Depuis 2016, Mondi Syktyvkar utilise exclusivement des machines Ponsse. L’entretien et le stockage des pièces de rechange ont été entièrement sous-traités à Mobilny Service. Mr. Navratil affirme : « Avec le Service complet, nous voulons améliorer l’efficacité de nos interventions, gérant avec soin les coûts d’entretien et de pièces de rechange et en augmentant la productivité d’abattage et les prévisions de trésoreries. Confier à un tiers l’entretien de nos machines nous a vraiment aidé à dégager certains goulots d’étranglement de nos activités. Maintenant, nos machines fonctionnent pratiquement 24 heures sur 24 malgré la période d’immobilisation de maintenance prévue pour la fin de l’année. C’est pourquoi nous exigeons un maximum de fiabilité pour les machines et de qualité pour les entretiens. Nous voulons nous concentrer sur les aspects de nos activités que nous connaissons le mieux. Il est important pour nous de travailler au sein d’un partenariat solide prêt à écouter nos préoccupations et à s’adapter à nos besoins. » En effet, si les standards pour l’entretien sont définis par Mondi, les partenaires d’entretien des machines sont indépendants et responsables de la qualité et de l’efficacité des prestations. Une seule abatteuse peut accumuler jusqu’à 5500-6000 heures d’efficacité par an et abattre un total d’environ 87 000 mètres cubes de bois. Avant d’adopter le modèle de fonctionnement actuel,

10

Mondi pouvait abattre de 45 à 65 000 mètres cube de bois par an. C’est un gain de productivité impressionnant. Selon Stanislav Navratil, le taux de rotation des opérateurs des machines est faible : « Ils se sentent en sécurité car nous avons pu éliminer la majorité des impacts liés aux changements saisonniers. Nous offrons du travail tout au long de l’année et de bonnes conditions de travail, avec des équipements modernes et des camps aménagés ». Les opérateurs reçoivent aussi une rémunération supplémentaire saisonnière et une indemnisation pour le fait de vivre loin de chez eux la plus grande partie de l’année. En République des Komis, le temps peu clément rend difficile l’abattage tout au long de l’année. Mondi cesse ses interventions d’abattage lorsque les températures descendent en dessous de -32°C. Ceci signifie que l’entreprise perd en moyenne une à deux semaines de travail productif par an. Cette année, les conditions humides peuvent paraitre difficiles, mais Stanislav Navratil préfère la pluie à la sécheresse et aux chaleurs extrêmes qui peuvent provoquer des incendies de forêt en été. « La sécurité et le développement durable sont nos priorités absolues » indique Stanislav Navratil. Le bois que nous acquérons est certifié FSC et nos interventions satisfont les exigences de la norme ISO 14002. Le reboisement en République des Komis est sous la responsabilité des entreprises d’abattage. « Nous reboisons nous-mêmes nos sites d’exploitation forestière et entretenons des pépinières dans ce but », dit Mr. Navratil.

RESPONSABILITÉ CHEZ MONDI SYKTYVKAR

Mondi administre 2 113 031 hectares de forêt naturelle en Russie. Compte tenu de cette échelle, la gestion responsable des forêts a un impact majeur sur les opérations de l’entreprise. L’aménagement forestier à long terme vise à améliorer la productivité de l’abattage et la qualité du bois. L’entreprise est aussi responsable de la régénération de la forêt après l’abattage. Le reboisement est effectué à l’aide de semences provenant des pépinières de l’entreprise ou en favorisant la régénération naturelle des forêts. Les forêts ne sont régénérées qu’avec des essences locales, ce qui garantit leur résistance aux parasites et aux maladies. Mondi joue également un rôle important dans la prévention et la lutte contre les feux de forêt dangereux. La probabilité d’incendies de forêt est faible, mais s’ils se produisent, ils peuvent causer des dommages importants en raison de leur ampleur potentielle et de la difficulté d’atteindre les régions éloignées. Pour développer des opérations responsables, la société coopérera avec divers organismes, y compris le Centre scientifique de Komi et l’Institut forestier de Syktyvkar dans la République de Komi.


Exercice extra Colorez l’image et trouvez les machines Ponsse Combien de machines Ponsse et d’animaux différents se trouvent sur l’image ? Envoyez-nous votre réponse avant le 30 mai 2018, soit par courrier à Ponsse Plc/communications, Ponssentie 22, 74200 Vieremä, Finlande, ou par courrier électronique à ponssenews@ponsse.com. N’oubliez pas d’indiquer vos coordonnées ! Nous dévoilerons la bonne réponse et le nom de l’heureux gagnant dans notre prochaine édition.

Actualités Ponsse 2/2017 Gagnant du jeu : Robbie Smith, 9 ans, d’Écosse. Bonnes réponses : 1B, 2D, 3C, 4A et 5E

Félicitations !


INNOVATION / PONSSE RENEWS ITS MACHINE MODEL SERIES FOR 2018

La nouvelle Fox combine les dernières nouveautés de Ponsse, une construction agile et une distribution de poids fine pour les sites d’exploitation forestière avec terrain meuble.

12


PONSSE RENOUVELLE SA

SÉRIE DE MODÈLES DE MACHINES POUR 2018

économique, confortable et productif Le meilleur ami de l’exploitant forestier est maintenant encore plus

Ponsse offre déjà la sélection la plus moderne et la plus complète de machines forestières et de têtes d’abattage jusqu’à maintenant. En plus des machines forestières, la force de Ponsse réside depuis longtemps dans les systèmes d’information et de contrôle orientés client et améliorant la productivité des machines forestières.

L

a série de modèles modernes Ponsse a été introduite il y a trois ans. Il comprenait des innovations révolutionnaires dans le domaine, telles que les abatteuses Scorpion et de nombreuses caractéristiques qui amélioraient la productivité et l’exploitabilité. Au cours des trois dernières années, le développement technologique a progressé à grands pas. La philosophie d’amélioration continue de Ponsse s’est révélée être la bonne, car de nouvelles solutions techniques ont été mises en production, rendant les machines plus efficaces et plus fiables. Ponsse prend également en compte le stock plus ancien dans le travail de conception : la possibilité de moderniser les anciennes machines avec les nouvelles solutions est toujours prise en compte dans la conception autant que possible.

achevée en 2018, cela permet d’améliorer encore la série de modèles déjà grande. UN NOUVEAU MAÎTRE DES OPÉRATIONS D’ÉCLAIRCISSAGE ET TERRAIN MEUBLE

La légendaire abatteuse Fox introduite en 2009 fera partie de l’histoire à mesure que le nouveau renard prendra sa place. La Fox est une excellente machine pour les tâches où l’agilité et la puissance est nécessaire. Elle est très bien adaptée aux opérations d’éclaircissage et du terrain meuble. La grue a été rapprochée de la cabine de la Fox, offrant une très bonne visibilité à la tête d’abatteuse et diminuant l’espace requis pour les mouvements de la machine lors des opérations d’éclaircissage. Grâce au positionnement de la grue et des huit jantes, la répartition du poids de la machine est excellente, équipant la Fox du système de chenilles adéquat, un choix particulièrement adapté aux sites en terrain mou.

EXPLOITATION ENCORE PLUS ÉCONOMIQUE EN 2018 GRÂCE À DE NOMBREUX RENOUVELLEMENTS

En plus de l’amélioration continue, Ponsse dévoile de nombreux nouveaux développements au début de 2018. Ceux-ci incluent de nouvelles fonctions qui améliorent l’économie de carburant, l’efficacité, la facilité d’utilisation, la qualité et la facilité d’entretien. Ponsse fabrique une grande partie des composants utilisés dans les machines, et pour le système d’information et de contrôle, toute la chaîne de production est contrôlée par Ponsse. Combiné avec une bonne coopération avec les clients et l’usine de machines forestières la plus moderne qui sera

ACTIVEFRAME DÉSORMAIS DISPONIBLE AUSSI POUR LES ABATTEUSES

Avec le système ActiveFrame développé par Ponsse, il y a moins de stress pour l’opérateur que pour un système de suspension de cabine.

PONSSE Ergo, le modèle que Ponsse a le plus fabriqué, est maintenant disponible aussi en version ActiveFrame. ActiveFrame est un nouveau système de stabilisation pour les 8 roues. Sa structure à la fois simple et fonctionnelle est capable de gérer efficacement et de façon imperceptible tous les mouvements latéraux dirigés vers le conducteur. Cela rend la conduite très confortable, et le stress sur le corps de l’opérateur reste à un niveau nettement inférieur

13


INNOVATION / PONSSE RENEWS ITS MACHINE MODEL SERIES FOR 2018

Le nouveau système hydraulique a été largement testé sur le terrain dans différents pays, et les résultats sont prometteurs : la consommation de carburant a été nettement inférieure dans les essais sur le terrain.

comparé par exemple à celui d’une machine équipée d’un système de suspension de cabine. ActiveFrame est également disponible pour les modèles de porteur Buffalo, Elephant et ElephantKing. PUISSANCE POUR LE TRAITEMENT ET LES PISTES

Ponsse développe et fabrique des têtes d’abattage depuis les années 1980. Sa large gamme de têtes d’abattage est adaptée à de nombreuses applications, de la première éclaircie jusqu’à la coupe de régénération, et inclut notamment des modèles conçus pour l’écorçage et le traitement de la tête l’eucalyptus. Les têtes d’abattage les plus grandes peuvent également être installées sur des excavatrices. La nouvelle tête d’abattage PONSSE H8HD est spécialement conçue pour la récolte et le traitement de troncs plus grands dans des conditions difficiles. Elle capitalise sur le succès de la tête d’abattage PONSSE H7HD aux dimensions plus petites, et peut être installée sur l’abatteuse PONSSE Bear comme sur les excavatrices de plus de 20 tonnes. Ce nouveau modèle de tête d’abattage offre des performances supérieures pour sa taille. L’alliance de son entraînement puissant et de sa géométrie capable de soutenir les troncs les plus larges sur des rouleaux d’entraînement garantit une productivité et des économies de carburant remarquables.

RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET AUGMENTATION DE LA PRODUCTIVITÉ

En plus de nouveaux produits, Ponsse a fait des changements à d’autres modèles pour améliorer l’économie de carburant des machines. Le système hydraulique des têtes d’abatteuse a été développé davantage, ce qui réduit nettement la consommation de carburant, la production de chaleur dans l’hydraulique et les pertes de pression. Dans le système hydraulique renouvelé, la tuyauterie et les blocs de connexion ont été changés pour assurer un meilleur débit, apportant une nette amélioration au fonctionnement et à l’efficacité de l’hydraulique. Le nouveau système hydraulique a été largement testé sur le terrain dans différents pays, et les résultats sont prometteurs : la consommation de carburant a été nettement inférieure dans les essais sur le terrain. En outre, il a été possible d’abaisser les pressions de la tête d’abattage sans affecter la vitesse de travail. Une autre innovation importante sont les nouveaux ordinateurs de contrôle, ou modules, pour le système d’information sur les machines forestières développé et fabriqué par Ponsse. Les nouveaux modules peuvent traiter jusqu’à 100 fois plus d’informations et 100 fois plus vite que les équipements de la génération précédente. Un traitement de l’information plus efficace permet une manutention plus précise et plus efficace de la grue et du chargeur, offrant à

Les renouvellements pour le système hydraulique ont réduit la consommation de carburant, les pertes de pression et la production de chaleur.

14


PONSSE H8HD est également disponible avec une scie supérieure pour un traitement plus précise des arbres et pour la manipulation des arbres avec beaucoup de branches.

l’opérateur une sensation de confort et une productivité accrue. Les nouveaux modules permettent également de faire évoluer la machine vers la dernière version du système d’information dans le futur. UN MEILLEUR ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL

L’environnement de travail de l’opérateur a également été renouvelé pour mieux répondre aux besoins de l’opérateur et favoriser le confort et la sécurité. Le nouveau siège Ponsse est une indication de la façon dont Ponsse développe ses produits avec les clients. Le siège Ponsse a été conçu dès le début pour les machines forestières, et Ponsse en détient les droits exclusifs auprès du fabricant de sièges. Le siège Ponsse a de meilleurs réglages, un rembourrage plus ferme, un rembourrage plus confortable et une base plus solide que les autres modèles de sièges. Dans le même temps, les matériaux de rembourrage de la cabine ont également été renouvelés ; ils sont maintenant plus résistants à l’usure et à la saleté et sont plus faciles à nettoyer. La qualité de l’air et la température appropriée ont un impact important sur les performances de

l’opérateur dans les études. Nous avons introduit un nouveau système de climatisation et de chauffage pour la plupart de nos modèles avec des performances suffisantes, même pour les conditions les plus exigeantes. En plus de ces renouvellements, des changements affectant le travail et l’environnement

Le système d’information Opti développé par Ponsse pour les machines forestières a été renouvelé pour le logiciel, l’interface utilisateur et les modules. Le nouveau système peut traiter jusqu’à 100 fois plus d’informations et 100 fois plus vite que le système de la génération précédente.

15


INNOVATION / PONSSE RENEWS ITS MACHINE MODEL SERIES FOR 2018

PONSSE Manager est un système moderne de gestion des machines et de transfert d’informations que les entrepreneurs de machines forestières peuvent utiliser pour connaître l’emplacement des machines, les chiffres de productivité, la consommation de carburant, planifier et commander la maintenance des machines et le transfert des machines d’un site un autre.

de travail ont déjà été introduits, par exemple, dans le système Opti 4G, qui dispose d’une nouvelle version du logiciel avec de nouvelles fonctionnalités. Au cours de l’année 2018, le Opti7+ PC doté des dernières technologies, d’un écran tactile et d’une réactivité améliorée et de meilleure qualité sera ajouté. Les modèles Scorpion et ScorpionKing ont également un éclairage amélioré. Le flèche de grue a plus de phares de travail qu’avant, et l’éclairage interne de la cabine a été modifié pour utiliser des LED. Ces changements aident les opérateurs à mieux faire face à leur travail, en favorisant l’utilisation efficace de la machine. DES OUTILS MODERNES POUR LES CLIENTS

PONSSE Manager est un système moderne de gestion des machines et de transfert d’informations que les entrepreneurs de machines forestières peuvent utiliser pour connaître l’emplacement des machines, les chiffres de productivité, la consommation de carburant, planifier et commander le transfert de machines d’un site à un autre. PONSSE Manager fait partie du système Opti. Il peut également être installé dans des machines déjà utilisées dans certaines conditions. PONSSE Manager peut être utilisé de presque n’importe où avec l’aide d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur.

PONSSE Manager est un système moderne de gestion des machines et de transfert d’informations que les entrepreneurs de machines forestières peuvent utiliser pour connaître l’emplacement des machines, les chiffres de productivité, la consommation de carburant, planifier et commander la maintenance des machines et le transfert des machines d’un site un autre. Le système d’information Opti4G d’une machine forestière peut également être mis à niveau pour activer PONSSE Manager, même pour les machines déjà utilisées, dans certaines conditions. PONSSE Manager peut être utilisé de presque n’importe où avec l’aide d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur. Grâce aux systèmes d’information conçus et fabriqués par Ponsse, nous avons également été en mesure d’apporter un système de commande de pièces de rechange aux machines forestières, aux bureaux et aux appareils mobiles directement pour l’utilisation de nos clients partout et à tout moment. Avec l’aide du système PONSSE Parts Online, nos clients peuvent voir les informations de leurs machines individuellement et passer des commandes directement depuis la machine, leur bureau ou, disons, leur chalet d’été, afin que les pièces soient livrées comme convenu à l’endroit désiré.

Le siège Ponsse a été conçu spécifiquement pour l’utilisation de machines forestières dès le début. Ponsse a des droits exclusifs sur le modèle de siège du fabricant du siège.

16


UPDATE OPTI NOW! Update your Opti to the latest version for improved productivity and fuel savings!

PONSSE Manager

IoT

Parts Online

Opti4G Ponsse Ecodrive

StanForD2010

web

Ponsse Sync

Fuel Efficiency

Easier to use

Opti information system is now more reliable, productive and has improved user interface. Update your Opti now and improve your productivity and fuel effieciency!

#aloggersbestfriend #ponsse #sustainableforestmanagement A logger’s best friend www.ponsse.com


CAS DE CLIENT / FOWI GMBH

13,000! PONSSE

est prêt pour les sites d’exploit forestière en Basse-Saxe

La 13 000ème machine forestière PONSSE fabriquée à Vieremä, une abatteuse Ergo 82w, a été livrée à FoWi GmbH dans le nord de l’Allemagne. Les machines finlandaises et les entretiens de Wahler semblent avoir impressionné FrankLudger Sulzer, directeur général de FoWi.

À

l’exception de l’abatteuse Biber, qui a été construite par Wahlers Forsttechnik, le parc de machines de l’entreprise se compose uniquement d’abatteuses et de porteurs Ponsse. Les nombreuses raisons pour lesquelles FoWi s’engage à utiliser des machines Ponsse jaunes sont nombreuses. Tout d’abord, FoWi, située en Basse-Saxe, entretient une relation d’affaires étroite et à long terme avec Wahlers Forsttechnik, le partenaire allemand de Ponsse de la vente au détail et le service de maintenance. Wahlers Forst-

18

technik apprécie également les partenariats à long terme, comme en témoignent ces 25 années de collaboration avec Ponsse et sa relation client de 35 ans avec FoWi. FoWi, ou Forstverwaltung Wiegersen, est une entreprise de bois et d’abattage qui compte 17 employés. Forstverwaltung Wiegersen occupe une superficie de 675 hectares, propriété de la famille Sulzer depuis trois générations. « Quand mon père Hartwig Sulzer a hérité de Forstverwaltung Wiegersen en 1979, il venait tout juste d’ouvrir une clinique vétérinaire. N’ayant pas le temps de gérer la

forêt, il a embauché Michael Haarhaus, un jeune maître forestier, pour s’occuper des forêts », explique Frank-Ludger Sulzer, luimême forestier qualifié. « En raison de l’état des forêts et de la baisse des prix du bois à cette époque, il était difficile de faire fonctionner Forstverwaltung Wiegersen de manière rentable. FoWi GmbH a donc été fondée en 1989 pour soutenir l’entreprise. Depuis, FoWi s’occupe des forêts de Forstverwaltung Wiegersen. Il a également offert des services à d’autres propriétaires forestiers. FoWi est une entité juridique totalement différente de la société


tation

de gestion forestière Forstverwaltung Wiegersen. La coopération avec Wahlers a déjà commencé plus tôt. « Nous avons d’abord contacté Hans Wahlers en 1983 quand il avait mis au point l’appareil Räumfix et travaillait constamment sur de nouvelles solutions pour l’abattage. Michael Haarhaus était très intéressé par les innovations de Hans, de sorte que nous avons déjà utilisé le processeur Tuiko en 1985. Trois personnes étaient nécessaires pour faire fonctionner l’appareil, qui, selon les normes actuelles, était une simple pièce d’équipement et ne pouvait être utilisé que dans les jeunes forêts. Selon Michael Rathjen, Directeur général

de Wahlers, FoWi et Wahlers ont grandement bénéficié de leur collaboration. Pour développer sa propre abatteuse Biber, Wahlers a dû effectuer des tests dans des forêts auxquelles l’entreprise n’avait pas accès. Grâce à une courte distance géographique et à une coopération fluide, les nouveautés ont pu être testées sur le territoire de Forstverwaltung Wiegersen. Le partenariat à long terme s’est traduit par une relation étroite. « Sur cette base, il était tout à fait naturel que la première abatteuse à mâchoire simple que FoWi ait achetée en 1991 fût la Biber de Wahlers », se souvient Frank-Ludger Sulzer. Cependant, tout le monde n’était pas fasciné par la mécanisation croissante de l’abattage en Allemagne dans les années 1990. L’utilisation des abatteuses dans les forêts appartenant à l’État ne posait aucun problème, alors que les propriétaires forestiers avaient une attitude différente. « Aujourd’hui encore, certains propriétaires forestiers considèrent qu’une machine à huit roues est trop brutale pour l’abattage. Par conséquent, il est bon que nous ayons encore le petit Biber de Wahlers », dit Sulzer en riant. Cependant, la performance de Biber ne suffisait plus lorsqu’une disposition est entrée en vigueur en Basse-Saxe selon laquelle la portée d’une grue de l’abatteuse doit être d’au moins dix mètres. « Notre Biber ne répondait pas à cette exigence. » Le partenariat de la vente au détail que Wahlers a commencé avec Ponsse en 1993 a été une étape importante pour elle. « Les machines forestières finlandaises étaient à peine connues en Allemagne à cette époque », explique Michael Rathjen. La machine PONSSE est apparue sur le site

d’abattage de FoWi en 1998. Après avoir utilisé PONSSE HS15, la société a acheté le PONSSE HS10. Depuis lors, le parc de machines de FoWi n’a inclus que des machines PONSSE, à l’exception du Biber. La nouvelle Ergo à huit roues est accompagnée d’une Bear, ce qui permet à l’entreprise d’offrir à ses clients des services d’abattage allant de la coupe d’éclaircie à la coupe de régénération. FoWi a également deux porteurs PONSSE Wisent et une ancienne machine PONSSE S10 qui est utilisée pour la formation. « Notre fidélité à la marque est basée sur la haute qualité des machines PONSSE et les services de maintenance exceptionnels offerts par Wahlers Forsttechnik. Tout le monde qui travaille sur le terrain sait combien les temps d’arrêt de la machine sont coûteux. » L’entrepôt de pièces de rechange local de Wahlers et la livraison de nuit de l’entrepôt de Ponsse à Iisalmi garantissent une vitesse d’entretien qu’aucun autre fabricant ne peut égaler. Les machines disposent du système d’information PONSSE Opti, approuvé par les autorités locales de gestion forestière. « Je peux transmettre des données sur Internet n’importe où. C’est une autre fonctionnalité qui permet de gagner du temps. » La confiance mutuelle est également la meilleure pierre angulaire de la relation client du point de vue du détaillant. « Les machines se sont techniquement développées à pas de géant ces dernières années et continueront à le faire dans le futur. Cependant, notre relation client confidentielle n’a pas changé du tout au cours des années », expliquent Michael Rathjen et Frank-Ludger Sulzer.

19


CAS DE CLIENT / WAHLERS FORSTTECHNIK

Wahlers Forsttechnik

25 ANS COMME PARTENAIRE DE PONSSE La coopération entre la société allemande Wahlers Forsttechnik et Ponsse a été fructueuse et a grandi au fil des ans.

Hans Wahlers et l’abatteuse BIBER, développé par Wahlers Forsttechnik. La production d’abatteuse a cessé lorsque la coopération avec Ponsse a démarré.

20

Lorsque Einari Vidgrén et Hans Wahlers ont signé un accord de partenariat commercial entre Ponsse et Wahlers Forsttechnik en 1993 à la foire Elmia Wood à Jönköping, en Suède, il s’agissait d’une étape importante pour les deux sociétés. Les machines forestières finlandaises étaient en grande partie inconnues en Allemagne à l’époque, mais Hans Wahlers et sa compagnie étaient connus depuis longtemps dans l’industrie forestière du pays. Einari Vidgrén et Hans Wahlers se connaissaient depuis 1972. À ce moment-là, il y a eu une violente tempête en Allemagne, qui a abattu un très grand nombre d’arbres. Vidgrén et d’autres entrepreneurs Nordiques sont venus en Allemagne avec leurs machines forestières pour aider à faire face aux dégâts. À l’époque, Hans Wahlers était l’une des rares personnes à disposer d’un véhicule d’entretien entièrement équipé et capable d’effectuer de grandes réparations dans la forêt. C’est ainsi que Hans Wahlers, qui avait hérité de son père Johann en 1971, fut initié à la technologie des machines forestières. Du forgeron de village au constructeur d’abatteuse en 1934, Johann Wahlers a installé un atelier de forgeron à Lauenbrück, en Basse-Saxe. Les temps étaient difficiles. Surtout pendant la Seconde Guerre mondiale et après, la capacité d’improvisation était nécessaire pour maintenir les machines agricoles en état de fonctionnement. Hans Wahlers travaillait déjà dans la compagnie de ses parents quand il était enfant. Après être devenu un forgeron professionnel et une expérience de rassemblement dans différentes forges, il rentre chez lui, obtient son diplôme de maître artisan et développe systématiquement l’entreprise avec son père. En plus de la forge, l’entreprise a vendu et réparé des machines agricoles et fait l’entretien des machines de chargement. En outre, la représentation des véhicules Deutz a été entreprise. L’entreprise s’est spécialisée dans la

construction de véhicules de vente pour les marchés. Ils ont été les premiers véhicules équipés d’un toit autoporteur en polyester. En plus d’être la cause du parcours d’Einari Vidgrén et de Hans Wahlers, la tempête de 1972 a eu d’autres conséquences. Les dégâts causés par la tempête ont engendrés des exigences particulières pour les machines forestières. Le défrichement des brindilles et des branches était un grand défi. Comme les machines existantes à l’époque n’étaient pas suffisamment puissantes et stables, Hans Wahlers a développé l’appareil Räumfix, une pièce jointe à un tracteur forestier qui est encore fabriqué et vendu dans le monde entier aujourd’hui. Lorsque l’abattage mécanisé a commencé dans les années 1980, Wahlers Forsttechnik a réagi au développement en construisant sa propre abatteuse intelligente « BIBER », basée sur un châssis de jante à quatre roues Atlas et équipée d’une unité Grangärde et d’une grue parallèle Mowi. Wahlers Forsttechnik a construit la machine du début à la fin ; même les systèmes de mesure et de contrôle ont été développés par l’entreprise. Début d’une coopération réussie Il est rapidement devenu évident que la gamme de produits devait être étendue à des abatteuses et des porteurs de plus grande taille. Pour ce faire, Wahlers Forsttechnik a entrepris l’importation, la vente et l’entretien des machines PONSSE en 1993. En même temps, il a cessé la production de sa propre abatteuse BIBER. « Grâce à PONSSE Opti, nous étions la seule entreprise d’exploitation à l’époque en Allemagne qui satisfaisait déjà aux exigences de la mesure d’abatteuse conformément à la réglementation allemande HKS », explique Ralf Dreeke, l’un des directeurs de l’entreprise. Ralf Dreeke et Michael Rathjen, gendres de Hans Wahlers, dirigent depuis longtemps Wahlers Forsttechnik. Les filles de Hans Wahlers, ainsi que les épouses des deux directeurs, Anne Wahlers-Dreeke et Monika Rathje, travaillent également dans l’entre-


prise. Anne Wahlers-Dreeke a également beaucoup travaillé pour les femmes travaillant dans l’industrie forestière Allemande. Wahlers compte actuellement plus de 90 employés. La société est également le principal importateur de Ponsse en Autriche, aux Pays-Bas et en Suisse alémanique. L’ouverture d’une succursale de Wahlers à Uffenheim, dans le sud de l’Allemagne, a également été une étape importante dans le développement de la société. L’emplacement d’origine de l’entreprise dans le nord de l’Allemagne a également été modernisé et considérablement élargi grâce à la construction d’un nouveau bâtiment à Stemmen en 2006. Le succès du partenariat entre Ponsse et Wahlers Forsttechnik peut également être présenté sous forme de chiffres : Plus de 1 000 nouvelles machines PONSSE ont été vendues en Allemagne, ce qui se reflète également dans les entretiens offerts. À l’heure actuelle, Wahlers Forsttechnik possède le plus grand entrepôt de pièces de rechange PONSSE en dehors de la Finlande, assurant un accès très rapide des pièces de rechange aux clients. Lorsque la 13 000ème machine PONSSE a quitté l’usine de Vieremä à la fin janvier, elle a également été expédiée en Allemagne. Ralf Dreeke décrit les raisons du développement positif comme suit : « Les deux entreprises familiales ont une culture d’entreprise très similaire. Chez Ponsse comme chez Wahlers Forsttechnik, trois points sont toujours prioritaires : la compréhension et la reconnaissance des besoins des clients, l’amélioration continue des produits et le développement technique et ergonomique des produits pour soutenir la santé et la sécurité au travail des opérateurs. »

L’histoire de Wahlers Forsttechnik a commencé en 1934 dans un atelier de forgeron à Lauenbrück.

Ralf Dreeke, Anne Wahlers-Dreeke, Monika Rathjen et Michael Rathjen.

21


22


MOMENT PONSSE LA PHOTO GAGNANTE #PONSSE 100 PHOTO CONTEST

montre un ScorpionKing PONSSE dans un paysage norvégien accidenté. La photo provient de la municipalité de Jølster, prise par Martin Braanaas. La région a des glaciers et des montagnes, dont certains s’élèvent jusqu’à 1600 mètres d’altitude. Le lac en arrière-plan est Jølstravatnet.

23


CAS DE CLIENT / QUARANTE ANS DE TRAVAIL DE LA MACHINE FORESTIÈRE

En route vers des décennies à venir Lorsqu’une entreprise a derrière elle 40 ans d’entrepreneuriat dans le domaine des machines forestières, vous savez que ce n’est pas une entreprise ordinaire. 2017 a été une année à célébrer pour deux importantes entreprises forestières finlandaises, Metsäkuljetus Hyväriset Oy et Metsä-Multia Oy. Les deux entreprises ont été fondées en 1977. Outre leur succès de longue date sur le terrain, les deux entreprises ont en commun de s’appuyer sur les machines Ponsse et le personnel qualifié de Ponsse.

M

etsäkuljetus Hyväriset et Metsä-Multia opèrent respectivement à Pielävesi et à Multia, deux petites communes du centre de la Finlande.¬ Le Directeur Général de Metsäkuljetus Hyväriset Reijo Hyvärinen note que l’ancienne génération de Hyvärinens a commencé ses travaux forestiers au milieu des années 1960, et c’est sur ces fondations que l’entreprise actuelle a été fondée en 1977. Le Directeur Général de Metsä-Multia, Aki Laaja, explique que l’histoire de l’entreprise commence également dans les années 1960, lorsque les deux fondateurs, Reijo Laaja et Reijo Vuorinen, ont commencé leurs exploitations forestières respectives. « Notre entreprise a officiellement eu 40 ans à l’été 2017 », dit Laaja.

METSÄ-MULTIA OY

Emplacement:

Multia, Finlande

Machines:

42

Personnel:

76

METSÄKULJETUS HYVÄRISET OY

Emplacement:

Pielavesi, Finlande

Machines:

15

Personnel:

20 (45 avec des sous-traitants)

UNE RECETTE POUR UN SUCCÈS DURABLE

24

La concurrence dans l’industrie forestière a été difficile et ne fait que se durcir. Compte tenu de cet environnement, qu’est-ce que les deux entreprises de 40 ans ont fait pendant toutes ces années ? « La clé de notre succès a toujours été notre personnel professionnel et dévoué. Nous sommes chanceux d’avoir constitué une grande équipe d’employés, qui travaillent bien et se développent professionnel-

lement ensemble », explique Aki Laaja. « Bien sûr, la machine doit être si performante qu’elle peut supporter les conditions d’exploitation d’année en année. Nous avons acheté notre première machine forestière Ponsse en 1987, et depuis, nous collaborons étroitement avec Ponsse. Ce fut une sage décision qui a payé grassement pour nous, et continue de le faire. »


Nous avons reçu le num éro 500 de la machine de PONSSE en 1993 Rauno Hyvärinen, Pen tti Hyvärinen, Esa Vidgre n et Erkki Karppinen.

« De temps en temps, certains clients internationaux de Ponsse nous rendent visite pour voir comment les choses fonctionnent », explique Reijo Hyvärinen. « C’est formidable d’avoir une entreprise partenaire qui est à la pointe des développements dans le domaine. Et quand vous voyez l’usine de Ponsse, l’envergure internationale de l’entreprise est vraiment concrète pour eux. » LA TECHNOLOGIE INFORMATIQUE EST LÀ POUR RESTER

Reijo Hyvärinen estime également qu’il est essentiel de disposer de personnel qualifié, tout comme une coopération étroite avec des sous-traitants engagés et Ponsse. « Nous avons reçu le numéro 500 de la machine de Ponsse en 1993. Nos deux entreprises partagent une longue histoire commune et le dévouement de Ponsse envers le service clientèle et le service après-vente est particulièrement important pour une petite entreprise. Bien que Ponsse soit désormais une réussite mondiale, les petits clients sont tout aussi importants pour Ponsse qu’ils l’ont toujours été », explique M. Hyvärinen. « Chaque machine Ponsse est adaptée aux besoins spécifiques de chaque client. » SERVICE APRÈS-VENTE DE CLASSE MONDIALE

Dans une industrie à forte demande, il est particulièrement important que les machines restent en bon état de fonctionnement, sans que la production ne soit entravée par des pannes. « De nos jours, il est très rare qu’une machine soit hors production pendant plus de 24 heures en raison d’un dysfonctionnement ou d’une autre perturbation », explique Aki Laaja. « Les pièces détachées et les services de maintenance de Ponsse fonctionnent avec brio. C’est un facteur clé, et qui contribue énormément à nous donner un avantage concurrentiel. »

Hyvärinen et Laaja sont tous les deux des entrepreneurs de deuxième génération et ont vu de près comment les technologies de l’information ont fait des progrès considérables, même dans les machines forestières. « De nos jours, les opérateurs de machines forestières doivent être des mordus de l’informatique, avec tous les logiciels qui se trouvent dans ces machines », rit Hyvärinen. « Mais la technologie informatique est là pour rester, et dans ses diverses formes prend un rôle plus important tout le temps. » « Une logistique bien planifiée est également extrêmement importante de nos jours. Nous avons trois superviseurs d’exploitations, dont le travail consiste à assurer la planification correcte des itinéraires et l’optimisation de la mobilité », explique Aki Laaja. ENSEMBLE EN AVANT

L’avenir s’annonce prometteur pour les deux entreprises, mais il reste encore beaucoup à faire. « La machine la plus récente que nous avons achetée est un Scorpion PONSSE, que nous avons eu à l’automne 2017», explique Reijo Hyvärinen. « Et notre collaboration avec Ponsse continuera, il n’y a aucun doute à ce sujet. » Aki Laaja estime que la principale force de Metsä-Multia est l’entretien complet qu’elle offre. « Les clients veulent acheter de plus en plus en un seul endroit. Cela signifie que nous devons également être en mesure d’offrir le travail du sol et la plantation, par exemple. En bref, nous devons fournir un entretien forestier complet », explique Aki Laaja.

25


PONSSE RÉSEAU / RANDALLS EQUIPMENT

50 ANS

D’ESPRIT PIONNIER

Le concessionnaire australien de Ponsse, Randalls Equipment, a ouvert un centre d’entretien à Mount Gambier et a fêté ses 50 ans d’activité.

L

’année 2017 a été une année à plusieurs étapes pour Randalls, un concessionnaire Ponsse. L’entreprise qui est aujourd’hui la plus grande entreprise d’équipement forestier en Australie a fêté ses 50 ans d’activité et a ouvert un centre d’entretien dans la ville de Mount Gambier. L’histoire de Randalls a commencé en 1957 quand le jeune Ken Randalls a migré de la Grande-Bretagne en Australie après avoir servi au Moyen-Orient avec l’Armée Britannique en tant que caporal dans le Royal engineers pendant la Seconde Guerre mondiale. Rempli d’énergie et d’enthousiasme pour commencer une nouvelle vie en Australie, Randalls a fait ce qu’il savait le mieux et a commencé à concevoir et fabriquer des godets d’excavatrice à partir d’un petit hangar dans la banlieue de Maidstone, Melbourne. Au fur et à mesure que cette activité se développait, Randalls se retrouvait à fournir des godets à des équipementiers tels que Caterpillar qui

26

fabriquait alors à Tullamarine. FOCALISATION SUR LA MANIPULATION DES GRUMES

La percée de Randalls dans l’équipement forestier lourd est venue en 1987 quand ils ont été en mesure de garantir les droits de vendre et de soutenir les chargeurs de grumes Prentice, un produit des États-Unis. Depuis lors, de nombreux chargeurs ont été vendus en Australie. À cette époque, Peter Randalls (à gauche sur la photo), le fils du fondateur de l’entreprise Ken Randalls, s’impliquait de plus en plus dans la gestion de l’entreprise et en 1991 il fut décidé que Peter assumerait le rôle de directeur général à l’âge de 30 ans. Le déménagement d’un centre d’entretien à Mount Gambier a débuté en 2016. « Avec l’ajout de Ponsse à notre gamme de produits et l’adaptation de ces abatteuses et porteurs aux conditions d’abattages dans le Triangle vert, nous avons décidé de commencer à planifier


« Nous offrons une vaste gamme de produits et nous sommes convaincus que nous sommes désormais en mesure d’offrir un niveau d’entretien à la clientèle supérieur à celui de nos concurrents. », explique Davin Frankel.

Peter Randalls, Ricky Hann, James Clowes, Janne Kangasniemi (ci-dessus), Anthony Muliett, Davin Frankel, Jamie Heiniger, Joanna Walsh, David Herrewyn, Juha Pukkala, Kegan Powell and Janne Tarvainen

la construction d’une succursale à Mount Gambier », déclare Davin Frankel, Randalls directeur des ventes et entretien. LA CROISSANCE DE L’ENTREPRISE

« L’objectif est d’offrir à nos nombreux clients de Mount Gambier et ses environs une alternative réelle et compétitive aux fournisseurs forestiers existants à Mount Gambier. Nos clients exigent de meilleur entretien et assistance », ajoute Frankel. Les clients du secteur forestier peuvent maintenant acheter des pièces pour les porteurs et les abatteuses Ponsse, des excavateurs Sany, des Indexateurs du rotateur et des pièces, des rouleaux Clark et bien sûr la gamme complète de grappins Randalls directement à travers son installation de Mount Gambier. « Nous pouvons également offrir un service d’assistance sur le terrain pour toute marque d’équipement ou de machines forestiers qui peut également être amenée à notre ate-

lier pour des travaux plus importants nécessitant un atelier ou une grue. » David Herrewyn est le directeur de succursale à Mount Gambier. Herrewyn a plus de 25 ans d’implication dans le secteur forestier dans le Triangle Vert. « Nous offrons une vaste gamme de produits et nous sommes convaincus que nous sommes désormais en mesure d’offrir un niveau d’entretien à la clientèle supérieur à celui de nos concurrents. Mon objectif personnel est de prouver ce point chaque jour car nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients », explique Davin Frankel. A Ponsse, le directeur régional Janne Tarvainen (à droite sur la photo) est responsable des marchés en Australie. En outre, Tarvainen est en charge des ventes de machines en Espagne, au Portugal et en Afrique du Sud.

27


PONSSE RÉSEAU / SCORPION DÉMO TOUR

DÉMO TOUR

SCORPION AVEC CINQ PAYS

Pendant l’automne, Ponsse a organisé le PONSSE Scorpion Démo Tour sur lequel la Scorpion a été présenté dans cinq pays. Le démo tour a débuté en Pologne et s’est poursuivi en République tchèque, en Slovaquie, en Hongrie et en Slovénie.

E

n plus des abatteuses Scorpion, d’autres produits Ponsse ont été présentés sur le circuit, notamment des services de maintenance et des produits de collection. Des démonstrations de l’abattage ont été organisées dans différents pays, attirant des centaines de personnes intéressées par la gestion forestière. Les démonstrations ont présenté l’abatteuse PONSSE ScorpionKing avec une tête d’abattage H7. Les conditions pendant le tour ont considérablement varié. Il y avait environ

28

50 cm de neige à Pokljuka, en Slovénie, qui était le dernier endroit de la tournée, alors PONSSE a eu la chance de présenter les caractéristiques hivernales de la PONSSE ScorpionKing et du PONSSE Buffalo. Les arbres dans les démonstrations d’abattage dans les montagnes de Pokljuka mesuraient jusqu’à 40 mètres de long. Il a également été possible de démontrer l’abattage dans les zones endommagées par les tempêtes en Europe centrale à l’automne. Les participants aux démonstrations d’abattage étaient particulièrement enthousiastes à propos

de la possibilité de voir les abattages des cabines et de témoigner personnellement des caractéristiques uniques des abatteuses PONSSE. «Le spectacle de routier était très populaire et nous avons fermé des dizaines de bonnes affaires. Il y avait plus de participants que prévu dans toutes les localités, et le planning nous a également permis d’organiser des démonstrations spécifiques au client lors du passage d’une démonstration publique à une autre », explique Jussi Hentunen, directeur régional de Ponsse.


RECORD DE VOLUMES ABATTU EN SLOVENIE L’abattage mécanisé en Slovénie a commencé à se développer rapidement après 2014, lorsque l’industrie forestière a connu une catastrophe causée par des pluies glaciales. Il y a eu une pluie verglaçante sur plusieurs jours en janvier-février, ce qui a couvert tout sous une couche de glace de plus de 10 cm d’épaisseur par endroits. La pluie couvrait une superficie forestière de plus de 600 000 hectares, détruisant 9,3 millions de mètres cubes d’arbres. En conséquence, les zones forestières ont souffert de larges dégâts causés par les scolytes. Les dégâts ont été multipliés par cinq à plus de 2 millions de mètres cubes en une seule année. Pour réparer les dégâts, un programme a été préparé qui, entre autres, oblige les propriétaires forestiers à collecter des arbres endommagés par les insectes dans la forêt. L’abattage a atteint un nouveau record au cours des dernières années, totalisant environ 5 millions de mètres cubes par an. POLOGNE OBORNIKI LIDZBARK PRÓSZKÓW

LA RÉPUBLIQUE TCHÈQUE HOLOVICE SLOVAQUIE LUATÍN

HONGRIE ZIRC

SLOVÉNIE POKLJUKA

29


ACTUALITÉS SUR LES EXPLOITATIONS FORESTIÈRES / 2018

ACTUALITÉS SUR LES EXPLOITATIONS FORESTIÈRES

PREMIÈRE COMPÉTITION INTERNATIONALE DE MÉCANIQUE

PONSSE ET EPEC ÉTABLISSENT UNE UNITÉ DE DÉVELOPPEMENT DE PRODUITS EN TAMPERE

Ponsse et sa filiale Epec ont conjointement créé une unité de développement de produits à Tampere pour la conception de logiciels et l’automatisation de machines de travail mobiles. Tampere a été choisi comme emplacement de l’unité de développement de nouveaux produits, puisque la ville est devenue un centre de croissance pour l’industrie des machines de travail. « Le développement de produits de Ponsse continuera à se concentrer principalement sur Vieremä et Kajaani, de sorte qu’il y aura toujours une communication étroite entre les clients, la fabrication et le développement de produits. Notre objectif avec l’unité de développement de produits de Tampere est d’assurer la disponibilité continue d’une main-d’œuvre qualifiée », a déclaré Juha Inberg, Directeur de la technologie et de la R&D chez Ponsse.

30

Douze mécaniciens du monde entier sont arrivés en Finlande pour participer à une compétition de mécanique organisée pour la première fois. La compétition a eu lieu à l’école technique Ylä-Savo à Iisalmi, en Finlande centrale. « De nos jours, le travail de la mécanique est extrêmement diversifié, car les machines forestières sont bien différentes de ce qu’elles étaient dans le passé. Aujourd’hui, les mécaniciens doivent également maîtriser le circuit hydraulique et l’informatique », explique Terho Tanskanen, Directeur du service après-vente. Jaroslav Shevnin de Russie a été déclaré vainqueur de la compétition internationale de mécanique. Tero Savolainen, de Finlande, a terminé deuxième et Per Andersson, de Suède, a terminé troisième. Jaroslav Shevnin a travaillé dans la filiale russe de Ponsse OOO depuis 2010. « C’est génial de gagner bien sûr, tout le monde veut être un gagnant, après tout », a déclaré Jaroslav à propos de sa victoire. « J’aime développer mes connaissances techniques, c’est exactement ce que j’ai pu faire avec les machines PONSSE sur les longues périodes de travail dans la forêt. » Le premier prix était un voyage de deux personnes dans l’un des emplacements de Ponsse. « Voyons voir où la femme veut aller », rit Jaroslav.


PONSSE ADOPTE L’ÉNERGIE SOLAIRE DANS L’USINE VIEREMÄ Près de 2 000 mètres carrés de surface de toiture de l’usine de Ponsse Vieremä ont été équipés de panneaux solaires. L’équipement solaire a été fourni par Savon Voima, et le système dispose de 640 panneaux solaires. Dans des conditions d’ensoleillement optimales, les panneaux fourniront environ 200 kWc pour les besoins en électricité de l’usine. Chaque année, le système produira une quantité d’électricité équivalente à la consommation d’électricité annuelle d’une centaine d’appartements. « Pour Ponsse, cet investissement dans l’énergie solaire est une extension naturel de notre objectif de prise en compte du développement durable dans toutes nos exploitations. Nous serons en mesure d’utiliser toute l’électricité produite par le système solaire dans l’usine, ce qui réduira nos factures d’électricité », explique Tommi Väänänen, directeur de la chaîne d’approvisionnement de Ponsse.

LE CENTRE D’ENTRETIEN DE PONSSE A 20 ANS

LA NOUVELLE INSTALLATION DE PONSSE UK LTD EST MAINTENANT OPÉRATIONNELLE Ponsse UK Ltd, une filiale de Ponsse Plc, a inauguré ses nouvelles installations à Annan, en Écosse. Dans les nouveaux locaux, quatre machines peuvent être entretenues en même temps. En plus de la vente de pièces de rechange et de l’entreposage, le centre d’entretien dispose d’installations de formation pour la formation des clients, des chauffeurs et du personnel. La flotte de machines de PONSSE UK s’est développée ces dernières années, rendant les nouvelles installations nécessaires.

Ponsse possède son propre centre d’entretien à Seinäjoki, dans l’ouest de la Finlande depuis 1997. Le centre d’entretien dessert environ 300 machines forestières PONSSE opérant dans la région. En guise de cadeau d’anniversaire, le centre d’entretien Seinäjoki a obtenu cinq étoiles complètes lors d’un récent audit ESW. L’atelier dans le centre d’entretien dispose de trois baies d’entretien et dispose d’une unité d’entretien mobile pour le travail qui doit être effectué sur le terrain. Le Directeur Commercial régional est Reijo Puska, et le superviseur d’entretien est Juha Valkealahti. En outre, le centre d’entretien Seinäjoki emploie six mécaniciens et deux commerciaux de pièces détachées.

Dans le même temps, la sécurité et le confort au travail se sont également développés à pas de géant. « Les nouveaux locaux sont spécialement conçus pour l’entretien des équipements forestiers et permettront également une croissance future », explique Dean Robson, Directeur Général de Ponsse UK. Le premier client de Ponsse au Royaume-Uni en 1994 était M.G. Harvesting Ltd, basée au nord du Pays de Galles. L’entreprise a été fondée en 1980 par Michael Gillet (photo).

31


ACTUALITÉS SUR LES EXPLOITATIONS FORESTIÈRES / 2018

ACTUALITÉS SUR LES EXPLOITATIONS FORESTIÈRES

13 000.PONSSE CÉLÈBRE L’EXTENSION DE SON SITE DE PRODUCTION

Ponsse célèbre deux jalons importants aujourd’hui. Le plus grand projet d’extension de l’histoire de l’entreprise a atteint la phase d’achèvement et l’usine a produit la 13 000ème machine forestière fabriquée dans l’usine de Vieremä en Finlande. La machine Ponsse numéro 13 000, un PONSSE Ergo 8w, a été livré au client allemand de la société FoWi GmbH & Co. Ceci marque également le début de l’année jubilaire de Ponsse et du distributeur allemand Wahler Forsttechnik GmbH’s : 25 ans se sont écoulés depuis que Ponsse et Wahlers ont signé leur contrat de collaboration en matière de distribution et d’entretien dans les régions germanophones d’Europe QUALITÉ ET FLEXIBILITÉ GRÂCE AUX INVESTISSEMENTS

L’investissement actuel dans les installations de production est le plus important de l’histoire de Ponsse : l’usine passera de 2,7 hectares actuellement à 4 hectares. Plus important encore, l’investissement contribue à l’amélioration continue et au développement de la qualité, de la flexibilité, de la sécurité et de la productivité des activités de Ponsse. L’extension des installations de production permet à l’entreprise de répondre avec plus de flexibilité aux

32

situations changeantes du marché et d’adapter plus efficacement les machines aux besoins des clients dans un environnement de production en série. Les nouvelles installations de Vieremä seront achevées d’ici la fin de l’année et constitueront l’installation de production de machines forestières la plus perfectionnée au monde. Notre forte concentration sur le développement de machines forestières coupées à longueur nécessite un développement constant de nos opérations de production. C’est la seule façon de répondre aux besoins de nos clients et de rester à la pointe de la technologie sur le marché exigeant des machines forestières. Une usine sûre et moderne représente également un investissement important pour nos employés, a déclaré Juho Nummela, Président Directeur Général de Ponsse. L’usine de Ponsse à Vieremä emploie actuellement 570 employés, dont 390 travaillent dans des tâches de production. Toutes les machines forestières PONSSE sont fabriquées à Vieremä, en Finlande. NOUVELLE USINE EN EXPLOITATION D’ICI LA FIN DE L’ANNÉE

Les nouvelles lignes d’assemblage et les installations de stockage de la nouvelle extension seront progressivement mises en place en 2018. La relocalisation dans de nouvelles installations commence en mars avec les exploitations

d’entreposage. Les nouvelles technologies d’entreposage intelligent rendent la logistique d’entreposage de production plus efficace et augmentent considérablement le degré d’automatisation. L’automatisation des entrepôts couvre 15 500 emplacements de stockage pour les petits articles et composants et 3 900 positions de palettes. Après la relocalisation de l’entrepôt, une nouvelle ligne d’assemblage de têtes d’abattage sera déplacée vers les nouvelles installations. Une nouvelle ligne d’assemblage pour les machines de base sera opérationnelle d’ici la fin de l’été et, d’ici en fin de 2018, les lignes d’assemblage des cabines et des grues seront également renouvelées. La quantité de tests du délai de production utilisés pour le contrôle de la qualité augmentera dans toutes les lignes de production. UN TRAVAIL DE QUALITÉ D’EXPERTS LOCAUX

À commencer par les travaux de terrassement, la majeure partie de l’extension d’usine a été construite par des entreprises locales. Le projet massif a été divisé en plusieurs parties plus petites pour permettre aux entreprises locales d’offrir leurs services. L’entrepreneur principal, l’entreprise de construction U. Lipsanen, a livré le projet d’extension d’usine qui a été lancé il y a un an à Ponsse aujourd’hui.


INNOVATION / L’ENVIRONNEMENT VR360

DES OUTILS DE FORMATION

MODERNES POUR UNE MEILLEURE QUALITÉ Ponsse forme son personnel et celui de ses clients à l’utilisation des machines forestières

“A

ujourd’hui, Ponsse est un fournisseur de formations important, même en comptant le nombre de jours de formation. Nous souhaitons continuer à être les meilleurs de l’industrie en fournissant des formations de qualité supérieure. Pour cela, nous avons développé un nouvel environnement de formation basé sur la technologie VR360 » explique Esko Havimäki, Responsable Formation chez Ponsse. « VR360 est un outil de réalité virtuelle utilisant un environnement virtuel modelé par ordinateur pour simuler un environnement réel. Il nous permet par exemple de simuler la structure d’une tête d’abattage, sa maintenance et ses réparations pour conduire des formations. »

PLACE À L’AUTOFORMATION

Esko Havimäki précise que la réalité virtuelle permet aussi les formations de groupe en environnement artificiel.

Les participants peuvent aussi utiliser l’environnement VR360 pour poursuivre leur autoformation. En se libérant des contraintes géographiques, la formation en environnement virtuel permet aux intéressés d’y participer même s’ils sont très éloignés. « Actuellement, l’environnement de formation VR360 est déjà utilisé pour les formations traitant des têtes d’abattage. Nous y voyons un fort potentiel et développons constamment de nouvelles aires de formation », précise Esko Havimäki.

DES POSSIBILITÉS INFINIES

Chaque objet de l’environnement VR360, pièce de rechange ou machine forestière complète, peut être désassemblé. Ceci permet aux utilisateurs de se former à la structure et la maintenance des équipements. Dans le cadre de la formation en structure, l’environnement virtuel offre des possibilités quasi infinies, les composants pouvant être présentés sous différents angles. Regarder à l’intérieur d’un composant par exemple, c’est aussi simple qu’y mettre la tête. Le système peut servir lors des formations théoriques, le formateur traitant du composant ou de la machine pendant que la classe suit le cours sur un écran. Autre possibilité, la formation en groupe, les participants entrant alors ensemble dans l’environnement virtuel pour participer au traitement de l’objet.

Le responsable Formation Esko Havimäki profite de la nouvelle technologie VR pour ses formations.

33


CONDUCTEURS / ÉTATS-UNIS

PARTIE 2: LES ÉTATS-UNIS

20 ANS DANS UNE CABINE DE MA

C

onduire une machine forestière est généralement vu comme un travail d’homme. Mais il y a des exceptions. Chris Burnis, employée par Heidtmann Logging, pourrait bien être la seule opératrice d’une abatteuse ScorpionKing PONSSE. Cela fait maintenant deux ans qu’elle conduit une ScorpionKing et elle l’apprécie beaucoup. « C’est la première abatteuse Ponsse que l’entreprise a achetée. Au début, je croyais que ce serait comme conduire un wagon de montagnes russes, mais j’ai été agréablement surprise. » Selon Chris Burnis, manipuler les commandes et la tête d’abattage est plutôt facile. « La fonction d’ébranchage de la tête d’abattage est très efficace. Tout reste sous contrôle et le travail est beaucoup plus relax et aisé qu’avec d’autres machines » ajoute-t-elle. La plupart des arbres abattus par Chris Burnis sont des feuillus. Ce type de végétation étant souvent dense, chaque arbre doit être sélectionné individuellement. Dans les espaces les plus serrés, pour éviter que la barre de scie ne se coince, elle coupe d’abord les arbres à 2,5 m de

où a été organisée la première convention internationale Ponsse Ladies. Quel plaisir de rencontrer des personnes venant, entre autre, de Finlande, de Suède, d’Allemagne et des États-Unis ! Je me suis fait des amies pour la vie, là-bas. » POUR L’AVENIR

Chris Burnis

hauteur avant de s’occuper du reste. Chris Burnis a rarement rencontré d’autres opératrices dans les événements organisés par l’industrie forestière. La plupart d’entre elles sont des conductrices de porteur. C’est pourquoi les rencontres Ponsse Ladies sont réellement importantes pour elle. « Aucune entreprise n’organise ce genre d’événement. « L’automne dernier, j’étais en Espagne et au Portugal,

Même s’il est facile pour Chris Burnis, qui travaille dans le Michigan, de conduire une ScorpionKing, elle aimerait continuer à se former à l’utilisation des machines Ponsse. « Ce sont précisément les femmes qui désirent plus de formation. Pour moi, au moins, c’est bien de pouvoir profiter de toutes les opportunités de formation et de conseil possibles. Lorsque les hommes achètent quelque chose, ils ne lisent généralement pas le mode d’emploi. C’est pourquoi ils doivent faire deux ou trois essais avant que tout ne fonctionne correctement. Je préfère lire d’abord le mode d’emploi. » Chris Burnis se charge elle-même de la lubrification, de la maintenance légère et de faire le plein. Elle aiguisait aussi les chaînes, mais ne le fait plus. « Je peux demander à quelqu’un de s’en occuper. »

NOM DE L’ENTREPRISE : Heidtman Logging • SITE : Marquette, Michigan, USA OPÉRATRICE PONSSE SCORPIONKING : Chris Burnis • TROIS ÉQUIPES : Deux équipes Abatteuse et porteur, une équipe Tronçonneuse.

34


ACHINE FORESTIÈRE

« Tout est sous contrôle et le travail est beaucoup plus relax et aisé qu’avant. »

35


CONDUCTEURS / ÉTATS-UNIS

PARTIE 2: LES ÉTATS-UNIS

DES MACHINES ROSES ET MASSIVES

Nous utilisons des machines roses pour augmenter la sensibilisation des gens par rapport au cancer et, en même temps, nous réunissons des fonds pour la recherche contre cette maladie. Le cancer a sévèrement touché notre famille et nous voulons aider les autres.

Jerry et Chris Shamion

36

S

hamco, une entreprise familiale, est possédée et dirigée par Jerry Shamion et ses fils Todd, Scott, Eric et Ryan. L’entreprise pratique l’abattage des arbres selon la méthode Coupe à longueur dans l’Upper Michigan et le North Wisconsin. Le partenaire de loin le plus important de Shamco et Ponsse, tous les engins, machines, abatteuses et porteurs forestiers utilisés par Shamco selon la méthode Coupe à longueur ayant été fabriqués à Vieremä en Finlande. Créée en 1997, l’entreprise a travaillé dès le début avec Ponsse. Scott Shamion : « Travailler avec Ponsse a été très facile, leurs machines étant simplement de première catégorie lorsqu’il s’agit de la fiabilité et de la facilité d’utilisation. » Shamco possède actuellement tous les types de machines Ponsse conçues pour la méthode Coupe à longueur : six abatteuses (quatre Ergo, une Scorpion et une Bear) et quatre porteurs (deux Buffalo et deux Buffalo King). Il continue : « Ponsse se distingue des autres constructeurs par la qualité du service après ventes qu’il offre à ses clients. La société s’investit totalement dans

la livraison des pièces de rechange et le service en général. Je pourrais vous donner une centaine d’exemples de cas où Ponsse en a fait beaucoup pour assurer à ces clients la fourniture des pièces dont ils avaient besoin. Leur service est simplement incroyablement bon. » Shamco acquiert des terrains et des peuplements d’arbres et passe des accords d’abattage de bois avec les moulins. L’entreprise tire environ 90% de ses revenus de la vente du bois de ses terrains et de ses peuplements d’arbres, les 10% restant venant de l’abattage. Les équipes travaillent en général dans un rayon de 130 kilomètres autour d’Iron River. Cette zone comprend l’ouest de l’Upper Michigan, le North Wisconsin et deux forêts nationales, dont la Chequamegon-Nicolet National Forest. Le terrain est variable, entre marécageux et vallonné. L’entreprise produit des buches de feuillus, en particulier de trembles et de conifères comme les pins, épicéas et les sapins baumiers. 40% de la production sont constitués de trembles, 40% d’autres feuillus et le reste de résineux.

Notre famille a contribué au lancement du premier « Relay for Life » dans notre région natale. Ponsse et beaucoup de nos partenaires de l’industrie forestière nous ont soutenu dans notre bataille contre le cancer


DES MACHINES ROSES ?!

Scott Shamion nous explique : « Nous avons des abatteuses, des porteurs et des camions de transport de bois peints en rose. Cette couleur, nous l’avons choisie pour montrer notre engagement dans la lutte contre le cancer. Nous pensons que le rose est la couleur la plus profondément associée à la lutte contre le cancer, et c’est la couleur que vous vous attendez le moins à trouver sur ces machines énormes ! Ainsi, nous utilisons nos machines pour augmenter la sensibilisation des gens par rapport au cancer et, en même temps, nous réunissons des fonds pour la recherche contre cette maladie. Notre famille a été très sévèrement touchée par le cancer et nous voulons aider les autres. » « Et nos employés sont réellement enthousiasmés par les machines et abatteuses roses. Notre famille a contribué au lancement du premier « Relay for Life » dans notre comté natal d’Iron

County, Michigan, en 2015. Dans notre campagne contre le cancer, nous avons reçu beaucoup de soutien de nos partenaires de l’industrie forestière, y compris de Ponsse. Shamco est membre de la Great Lakes Timber Producers Association et de la Michigan Association of Timbermen. Elle accorde une aide financière aux employés pour faciliter leur participation aux événements organisés par l’industrie forestière. « Nous avons une super équipe et un équipement de première classe, notre plus vieux modèle étant de 2012, donc nous sommes prêts à tout » nous confie Scott Shamion. Malgré la bonne situation économique, il voit quelques signes d’inquiétude. « Actuellement, l’environnement économique est incertain. Si les choses vont bien du côté du secteur de la construction, les industries du papier et des billes de bois industriel sont confrontées à des surcapacité et un ralentissement du marché. Ajoutez à cela les larges

stocks des usines, notre industrie ayant ressenti les effets négatifs tout au long de ces dernières années ». Cependant, il rappelle que l’industrie forestière a, comme toutes les autres industries, ses hauts et ses bas. Du moment que ses employés sont bien qualifiés et ses équipements en bonnes conditions de fonctionnement, une entreprise agile saura tirer profit des opportunités qui se présenteront. « Pendant ces deux dernières dizaines d’années, nous avons développé avec Ponsse une relation unique. Il s’agit plus d’un partenariat que d’une simple relation commerciale. Ponsse nous a beaucoup soutenu dans notre succès. C’est ici que l’on voit la philosophie du fondateur de Ponsse Einari Vidgrén. Il a toujours dit que c’est le client qu’il faut aider pour qu’il réussisse. Les machines réussiront par elles-mêmes. Cette approche se retrouve partout dans la société Ponsse » conclut Scott Shamion.

Scott, Eric, père Jerry, Ryan et Todd Shamion.

37


CONDUCTEURS / ÉTATS-UNIS

PARTIE 2: LES ÉTATS-UNIS

COUP DE FOUDRE

C

harles Williams a visité le site d’abattage de bois de Mitch Ives à Rhinelander dans le Wisconsin lorsqu’il avait dix-huit ans. Ives avait une PONSSE HS15 et, lorsque que Charles Williams la vit en action, ce fut le coup de foudre. Sa première pensée fut « Est-ce qu’une machine comme celle-là peut vraiment exister ? » Et il se dirigea vers la cabine pour discuter avec Mitch. À la fin de la discussion, il se vit offrir un emploi d’opérateur de machine

forestière. Son père n’était pas particulièrement enchanté de le voir accepter cet emploi, car il aurait préféré voir son fils finir ses études et rentrer chez General Motors, où il occupait un bon poste. Charles Williams en décida autrement et accepta le travail d’opérateur de machine forestière chez Mitch Ives. Les premières semaines furent difficiles et le départ de Mitch pour un voyage d’affaire en Finlande, le laissant se débrouiller dans sa nouvelle position, n’arrangea pas les

choses. Il savait comment réparer les machines, mais pas comment les conduire. Jouni Viitikka, un formateur de Ponsse, vint plusieurs fois sur le site pour aider Charles Williams. Ce dernier profita de la visite de Jouni pour apprendre tout ce qu’il pouvait à propos des machines forestières. Il acheta quelques temps plus tard son premier porteur Ponsse. C’était un Franklin. Janne Vidgrén appela Charles Williams et lui proposa un Franklin qu’il avait en stock, ce qui incita Charles à se mettre à son compte. C’était en 2000, il avait juste 21 ans. En avril 2004, il acheta sa première machine forestière Ponsse, une HS15, avec une tête d’abattage H60. Il la conduit pendant un an et demi. C’était la deuxième machine Ponsse importée aux États-Unis. En 2007, il acheta un porteur PONSSE Gazelle flambant neuf. En 2009, il acquit une PONSSE Ergo, neuve elle aussi. Il continue de conduire une autre Ergo achetée neuve en 2012. Charles Williams a travaillé dur pour assurer à son entreprise le succès qu’elle a aujourd’hui. Les machines forestières de Ponsse font maintenant naturellement partie de son quotidien. Il se lève tous les matins à 5 heures pour faire du sport et des étirements. Sa journée de travail normale dure environ six heures. Une blessure grave au dos l’empêche de travailler plus longtemps d’une seule traite. Pour cette raison aussi, le confort des machines est une condition essentielle pour lui et il apprécie beaucoup celui offert par les cabines et les sièges de ses Ponsse. Les marchés sont stables et Charles Williams a confiance dans l’avenir. « On aura toujours besoin de bois. Les arbres continueront de pousser et nous continuerons à en faire bon usage. Peut-être qu’il nous faudra trouver de nouvelles façons d’utiliser le bois, mais il sera toujours disponible. » Sans hésiter, lorsqu’on lui demande ce qu’il pense de Ponsse, il répond : « Je ne connais pas de meilleure entreprise avec qui travailler. C’est ce que j’ai toujours dit et l’approche globale de Ponsse vis-à-vis de ses clients est fantastique. »

NOM DE L’ENTREPRISE : CTO Logging • SITE : Rhinelander, Wisconsin USA • OPÉRATEUR PONSSE ERGO : Charles Williams

38


PONSSE COLLECTION

LES NOUVELLES ARRIVÉES DANS www.ponsseshop.com

www.ponsseshop.com

39


PONSSE machines make your work more efficient. We have made significant improvements to our machines for 2018. New features in software, operator working environment and improved technical features are making PONSSE machines the most modern tool on the market for logging operations. Thanks to these new features, you can gain fuel savings, uptime and better reliability. This means efficient and even more productive logging!

Save fuel and boost your operations. This is our philosophy for significant savings. With modern products, information systems, training and right service, you can improve productivity, fuel efficiency, and reduce environmental impact. We are constantly striving to improve the fuel efficiency of all our products and services

Ponsse News 1/2018, French  

Magazine pour les clients et les par-tenaires de Ponsse Plc.

Ponsse News 1/2018, French  

Magazine pour les clients et les par-tenaires de Ponsse Plc.

Advertisement