Page 1

PLANÈTE

ROBOTS

couverture 46.qxp_Mise en page 1 12/06/2017 19:56 Page1

CINÉMA : VALÉRIAN ET LA CITÉ DES MILLE PLANÈTES JUILLET - AOÛT 2017 - NUMÉRO 46

N O U V E L L E S

T E C H N O L O G I E S

REPORTAGE

INNOROBO 2017 DES ROBOTS ENFIN DISPONIBLES !

D U

F U T U R

SOFTBANK EN PLEINE CRISE BOULIMIQUE

HOMME BIONIQUE LES TECHNOLOGIES EXISTENT

SPACE ROBOTICS CHALLENGE UN HUMANOÏDE SUR MARS

planeterobots.com

L 11849 - 46 - F: 5,90 € - RD

ROBOTS ASPIRATEURS LES DERNIERS MODÈLES LES MOUS AGTECH une nouvelle approche l'agriculture en de la robotique pleine évolution


1p edito46.qxp_Mise en page 1 13/06/2017 10:03 Page1

« Un robot n'est pas tout à fait une machine. Un robot est une machine fabriquée pour imiter de son mieux l'être humain. »

Isaac Asimov, auteur

édito Dans les années 1950, les courants de pensée étaient plutôt très optimistes sur les avancées technologiques. Il n’y a qu’à feuilleter les anciens magazines américains de type Popular Mechanics ou les pulps (recueils de nouvelles de science-fiction à bas prix) pour s’en convaincre. Tous présentaient un futur idéal où les technologies et les découvertes allaient permettre de s’affranchir du travail et de la pénibilité pour vivre dans des sociétés de loisirs et d’aventures. De ces rêveries est née toute une génération, nourrie de Star Trek et d’Isaac Asimov, qui a fait émerger une multiplication de carrières scientifiques qui ont permis de créer le Concorde, l’exploration humaine de la Lune, les réseaux informatiques et la médecine moderne. Même si une partie, non négligeable, de la population a gardé ce technooptimisme, la tendance générale s’est plutôt inversée. Aujourd’hui, parler de progrès peut faire lever des boucliers. Il semblerait que nous ayons de plus en plus peur de l’avenir, et plus particulièrement celui lié aux technologies et à la science. Qu’est ce qui a pu inverser cette tendance ? Le point de départ a dû commencer en amont avec l’arrivée de la manipulation de l’atome qui a eu pour conséquence les catastrophes d’Hiroshima et Nagasaki ainsi que les peurs engendrées par la guerre froide. Ensuite, Tchernobyl et plus récemment Fukushima ont fini par plonger cet optimisme dans un coma de durée encore inconnue. Aujourd’hui, on va jusqu’à changer les termes pour ne pas faire peur, pour ne pas choquer. On ne parle plus de progrès mais d’innovation. Nous sommes pourtant dans des sémantiques proches, mais les deux termes ont des images bien différentes sur la population. Cette période morose aura au moins permis de faire émerger une certaine idée raisonnée du progrès pour améliorer notre quotidien tout en étant durable et peut-être plus respectueuse de notre environnement. Une suggestion, une réaction ? Contactez-nous sur le courrier des lecteurs ! courrierlecteurs@planeterobots.com ■Frédéric

Boisdron

PLANÈTE ROBOTS N°46

I02-03


1p sommaire46V2.qxp_Mise en page 1 12/06/2017 19:53 Page1

S o mmaire

Juillet / août - N° 46

08 Robots News

ÇA VIENT DE SORTIR Tout ce qu'il faut retenir de ces deux derniers mois dans le monde étrange de la robotique.

14 Le droit des robots

Plaidoyer pour une éthique des « codeurs ».

16 Space Robotics Challenge ÉVÉNEMENTS

La NASA développe des robots humanoïdes pour travailler sur Mars.

20 Challenge Argos

L'équipe ARGONAUTS remporte le premier challenge robotique du secteur pétrolier.

DOSSIER : INNOROBO 2017

24 Innorobo 2017

Un retour sur la robotique de service.

30 Les aspirateurs robots ont la cote ROBOTS DE SERVICE

Zoom sur les dernières innovations en la matière.

36 The Swift et Niryo One, des bras grand public

Chacun peut posséder son propre bras robotisé et le programmer selon ses désirs.

40 LBR iiwa de KUKA

ROBOTS AU TRAVAIL Vers une collaboration accrue entre l’homme et le robot.

42 Langage naturel et intelligence artificielle RECHERCHE ROBOTIQUE

L'intégration du langage naturel à

Planète Robots Édité par Les Éditions d'Acamar, 161, bd Henri-Sellier, 92150 Suresnes. Directeur de la publication Philippe Seban seban@planeterobots.com Rédacteur en chef Frédéric Boisdron boisdron@planeterobots.com

04-05

I

PLANÈTE ROBOTS N°46

l'intelligence artificielle amène les spécialistes à se poser des questions.

46 En avant les mous !

Les robots mous proposent une nouvelle approche de la robotique.

49 Method-2, le mecha sud-coréen

76 AgTech

L'agriculture en pleine évolution.

82 À la rescousse des déchets spatiaux La pollution n’est pas seulement sur la Terre mais aussi en orbite.

La concrétisation d’un rêve d’enfant.

86 News spatiales

L’homme qui valait 3 milliards n’a jamais été aussi proche de nous.

88 News gadgets

50 Des organes bioniques à notre secours ! ROBOTS LUDIQUES

56 Les animatroniques dans

les documentaires animaliers

Des espions au service de la réalisation.

59 Cozmo, une console de jeu robotique

Ce petit robot pourrait devenir un véritable phénomène

SCIENCES DU FUTUR

60 Réacteurs à fusion

L’énergie du futur est à nos portes.

63 SoftBank en pleine crise de boulimie robotique

Le groupe japonais s’offre Boston Dynamics et Schaft.

64 Ordinateur quantique

Les promesses de la matière.

68 La singularité technologique va-t-elle avoir lieu ?

Ou restera-t-elle un mythe, comme tant de non-événements avant elle ?

L’espace est un nid pour les nouvelles technologies robotiques. Notre sélection de gadgets qui ont retenu notre attention.

90 News concepts

Pas encore des produits, mais des designs dignes d’intérêt.

ROBOTS & MÉDIAS

92 Jeux de l’été

Détendez-vous avec une petite sélection de jeux robotiques !

94 News médias

Quelques idées de lecture ou de cinéma.

96 Cinéma : Valérian et la Cité des mille planètes

Le destin de l’univers est entre leurs mains

97 Cinéma : Transformers :The Last Knight La guerre des mondes.

98 News jeux vidéo

Les robots sont les nouveaux héros des jeux vidéo.

72 Peur de l’avion, la réalité virtuelle INNOVATIONS DU FUTUR

efficace contre les phobies

Guérir de ses angoisses grâce à la réalité virtuelle.

Rédacteurs Lionel Alvergnas, Me Alain Bensoussan, Alain Clapaud, Jérôme Damelincourt, Nicolas Denis, Aurélie Gallois, Josèphe Ghenzer, Darine Habchi, Screetch, Nicolas Vimard et Arthur Vernassière.

© 2017 Les Éditions d'Acamar Dépôt légal à parution Diffusion MLP ISSN : 2106-3133 N° de commission paritaire : 0418K90181 Imprimé en Italie

Secrétaire de rédaction Louise Santonnax

La rédaction n’est pas responsable de la perte ou la détérioration des textes, fichiers ou photos qui lui sont adressés pour appréciation. La reproduction, même partielle, de tout matériel publié dans ce magazine est interdite. Une remarque, une idée, une question pour notre rubrique courrier : courrier@planeterobots.com

Direction artistique Patrick Lusinchi Responsable publicité Cédric CÉLESTIN c.celestin@planeterobots.com +33 (0)146 250 525

Vous êtes une société, une association, un particulier, vous désirez nous soumettre un communiqué ou nous proposer un article de votre cru. Nous sommes à l'écoute de vos propositions et de vos candidatures pour intégrer notre équipe. contact@planeterobots.com

Suivez-nous sur : Facebook : facebook.com/planeterobots Twitter : twitter.com/planeterobots Google+ : goo.gl/oASjqN Web : planeterobots.com


2p image-du-mois46.qxp_Mise en page 1 11/06/2017 14:19 Page1

La photo du mois

06-07

I

PLANÈTE ROBOTS N°46


2p image-du-mois46.qxp_Mise en page 1 11/06/2017 14:19 Page2

E

Entre ces deux photos, trois ans seulement les séparent ! Elles représentent quelques robots présentés lors des salons Innorobo, l’un en 2017, l’autre en 2014 (incrustation). À part le REEM-C de Pal Robotics et le DARwIn-OP de Robotis, sur la photo de 2014, ce sont tous des robots de conception française. Comme l’auront fait remarquer Yoan Mollard et André Montaud sur Twitter : entre ces deux clichés, « Les robots ont perdu leurs jambes mais ont gagné des marchés. » Il y a seulement trois ans, les robots étaient étudiés pour qu’ils soient équipés de jambes, afin de remplir notre fantasme de robot serviteur humanoïde mais également pour pouvoir au mieux être exploités dans le même environnement que les humains (marches, objets en hauteur, assises…). Or, ces dernières années, les robots ont dû accélérer leurs mises au point pour passer en phase commerciale et quitter leur image d’éternels prototypes à longue échéance. Pour cela, les concepteurs ont dû opter pour d’autres moyens de locomotion, moins énergivores et plus sécurisés. Les roues ont ainsi remplacé les jambes sur des robots qui sortent enfin des laboratoires.

PLANÈTE ROBOTS N°46

I06-07


6p news46.qxp_Mise en page 1 11/06/2017 14:31 Page1

ROBOTS

actualités

Coupe de France de Robotique et finale Eurobot Open, les lauréats

Cette seconde édition de la Coupe de France de Robotique à La Rochesur-Yon organisée par Planète Sciences et Oryon a été une nouvelle fois un succès. Ce sont 5 000 visiteurs qui ont applaudi 1 200 participants sur 5 jours de compétitions acharnées. Les 180 équipes émanaient d’une soixantaine d’écoles. La finale de la Coupe de France a récompensé RCVA Robot Concept Ville-d’Avray (1er) ; Aigris Birds de Toulouse (2e) ; Sussus Invaders d’Issyles-Moulineaux (3e). Quant à la finale Eurobot Open, c’est une équipe française qui a remporté la compétition : RCVA – France (1er) ; Reset – Russie (2e) ; M41 – Serbie (3e). ◗

Monkey King veut entrer dans l’arène

Deux robots géants ont décidé, il y a deux ans, de s’affronter dans un duel en août prochain : le Mark III de MegaBots, américain, contre le Kuratas de Suidobashi Heavy Industry, japonais. Ces deux robots sont des mechas dans la plus pure tradition des mangas japonais. Le pilote intègre le robot et le pilote de l’intérieur. MegaBots espère que ce premier combat sera le premier d’une nouvelle discipline mêlant technologie et sport de combat. Le premier combat n’a toujours pas eu lieu que Monkey King, un nouveau mecha de construction chinoise fait son apparition et demande à participer à la compétition ! Ce nouveau robot de 4 tonnes a coûté la bagatelle de 14 millions de dollars pour sa construction, même si son inventeur dit ne l’avoir construit qu’en l’espace de deux mois. Monkey King, aux allures simiesques, peut marcher à quatre pattes et se relever sur ses pattes arrières. ◗

San Francisco teste la livraison de repas effectuée par des robots

Yelp Eat24 a signé un partenariat avec la société Marble pour tester à San Francisco la livraison de repas à domicile avec des robots autonomes. Depuis peu, lorsqu’un client, habitant dans les quartiers de Mission ou de Portrero Hill, passe une commande auprès de certains restaurants de la ville en utilisant l'application Yelp Eat24 ou sur le site Internet d’Eat24, il reçoit un message lui demandant s’il désire que sa livraison soit assurée par un robot. S'il accepte, l'un des robots de Marble va alors chercher sa commande au restaurant. Lorsque le robot arrive à destination, le client est averti et reçoit un code destiné à ouvrir le coffre du robot. Ces robots, qui peuvent emporter l'équivalent de 4 sacs de course, roulent sur les trottoirs à la vitesse d'un homme marchant au pas. Ils sont équipés de lidars, caméras et divers capteurs à ultrasons ainsi que de supercalculateurs Jetson TX1 de NVIDIA. Ils peuvent fonctionner de jour comme de nuit en utilisant des cartes 3D en haute résolution, des trottoirs, des bâtiments et leur environnement proche. Bien qu’ils soient capables de fonctionner en toute autonomie, ils seront accompagnés, dans un 1er temps, par une personne lors de leurs déplacements. En outre, ils sont aussi reliés en permanence à des opérateurs de Marble qui peuvent intervenir à tout moment en cas de problème. Un conseiller municipal, Norman Yee, vient de déposer un projet de loi afin d’interdire les robots de livraison sur les trottoirs. Selon lui, la sécurité des piétons est en péril, en particulier celle des enfants et des personnes âgées. ◗

© Peter Schulz.

Bordeaux aimerait organiser la RoboCup de 2020

08-09

I

PLANÈTE ROBOTS N°46

La métropole bordelaise en association avec la région NouvelleAquitaine se porte candidate pour organiser la RoboCup 2020. Pour rappel, cette compétition internationale de robotique, probablement la plus prestigieuse à l’heure actuelle, est un ensemble d’épreuves où des robots du monde entier devront participer de façon totalement autonome, l’épreuve phare étant la compétition de football. Afin de terminer le montage financier, la région est prête à mettre la main à la poche pour remporter cette organisation. En attendant,

l’édition 2017 a lieu à Nagoya au Japon, du 27 au 31 juillet. Ensuite, ce sera au tour de Montréal, du 15 au 22 juin 2018. Jonathan Fortin, responsable logistique de la RoboCup de Montréal et étudiant à l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, s’est rendu à Innorobo soutenir la candidature de Bordeaux pour 2020 « Mon objectif est de supporter Bordeaux car le dossier de la robotique est planétaire, Il n'y a pas de pays pour moi, mais seulement une communauté. J'ai pour mission de développer cette communauté. » ◗


Dossier

INNOROBO 2017

4p innorobo2017.qxp_Mise en page 1 13/06/2017 10:02 Page1

Innorobo 2017 Un retour à la robotique de service Pour sa septième édition, le salon Innorobo s’est de nouveau planté aux Docks de Paris. Le salon se regroupait dans un immense hall de 3 200 m² (Dock Pullman), entièrement dédié à la robotique et ses technologies associées. De plus, le Dock Haussmann, voisin du premier, faisait partie de l’événement. Les conférences et tables rondes y étaient présentes.

LES ROBOTS DE SERVICE À LA PERSONNE, STARS DU SALON L’an dernier, c’était la moitié d’un hall qui était consacré au robot Pepper ainsi qu’aux entreprises partenaires de Softbank Robotics. Lors de cette nouvelle édition, les célèbres robots se cantonnaient au stand de la société ainsi que sur le stand de Hoomano, qui développe des applications pour Pepper pour le compte de Darty ou Kiabi. Le fait que Pepper ne soit pas aussi présent cette année vient tout simplement du fait que Softbank Robotics propose désormais son propre événement à la Cité des sciences et de l’industrie, le Pepper World.

26-27

I

PLANÈTE ROBOTS N°46

Ce sont désormais 10 000 Pepper qui ont été vendus auprès de 2 000 clients à travers le monde, dont 300 en Europe chez Carrefour, Renault, Uniqlo ou Axa Banque. Pepper est désormais implanté dans le paysage et le grand public commence à le reconnaître. Finalement, c’est le robot Leenby de Cybedroïd qui semble être le plus présent à cette édition d’Innorobo. C’est à travers une version améliorée que Leenby est présenté sur le stand de la société limougeaude juste à l’entrée du salon, la première vision des visiteurs. Le robot est désormais en phase de commercialisation et les premiers exem-

plaires sont livrés. Même si ce sont des chiffres plus raisonnables que Softbank Robotics, Leenby entame une vraie démarche ascendante. Une vingtaine de robots devraient être livrés en 2017. L’entreprise agrandit ses locaux afin d’accueillir une chaîne d’assemblage pour produire 300 robots en 2018. Un second établissement est à l’étude pour servir d’usine à robots à l’horizon 2020. Plus loin, le robot est également présent chez Hocaro, qui l’exploite pour le maintien des personnes à domicile ou en tant qu’assistant dans les hôpitaux et maisons de retraite. Enfin, c’est Planète Robots qui s’est vu proposer par Cybedroïd un ancien modèle de Leenby


Robots de service

5p aspirateur.qxp_Mise en page 1 11/06/2017 16:31 Page1

Les aspirateurs robots ont la cote

O

Sophistiqués à souhait, connectés, plus fiables et pratiques, les aspirateurs robots séduisent de plus en plus les consommateurs, en quête d’efficacité et d’autonomie pour le nettoyage de leur surface habitable. Zoom sur les dernières innovations en la matière.

btenir un intérieur propre sans avoir à bouger ou presque le petit doigt, c’est ce que propose la majeure partie des aspirateurs robots. Développés depuis une dizaine d’années, ces produits grand public se démocratisent et se développent. « Il y a encore 5 ans, beaucoup de personnes ne connaissaient pas encore ces appareils. Beaucoup appréhendaient même ce type d’électroménager. D’ailleurs, d’un point de vue technologique nous étions loin des progrès actuels et les prix pratiqués ne descendaient pas en dessous de la barre des 500 euros. Seules

30-31

I

PLANÈTE ROBOTS N°46

les classes sociales supérieures pouvaient se permettre un tel achat. De nos jours, il est possible de trouver un aspirateur robot de bonne qualité pour moins de 200 euros », précise Claire Ritaine, directrice marketing de Best of Robots. D’ailleurs, les constructeurs estiment la durée de vie d’un tel objet en moyenne, à 2 ans, mais cette durée peut même aller au-delà. Ce chiffre est fondé sur une utilisation quotidienne. Les aspirateurs robots sont étudiés pour pratiquer un cycle entier. Cela représente environ 3 heures de fonctionnalité, au quotidien. Aujourd’hui, la place n’est plus aux doutes puisque les marques de robots aspirateurs ont su

s’imposer et proposent des produits toujours plus performants.

UNE POLYVALENCE À TOUTE ÉPREUVE Capables de passer sous les meubles, sur les tapis et autres petites épaisseurs, les appareils présents sur le marché proposent différentes options, afin de répondre au mieux aux attentes des consommateurs. Comme beaucoup d'aspirateurs robots, le Corner Clean de Samsung est un aspirateur possédant différents modes de programmes. Il est tout terrain et est doté d'une roulette Smooth Climbing.


Robots de service

4p bras-The Swift .qxp_Mise en page 1 11/06/2017 16:57 Page1

The Swift et Niryo One des bras grand public Les publicités pour les voitures, ces dernières années, nous faisaient rêver : des robots industriels sortaient de leurs tâches répétitives pour laisser s'exprimer leurs fantaisies et accomplir d'autres activités. Avec des projets comme The Swift ou Niryo One, chacun peut posséder son propre bras robotisé et le programmer selon ses désirs. DE L'USAGE INDUSTRIEL À L'UTILISATION DOMESTIQUE Les bras robotisés sont utilisés depuis de nombreuses années dans l'industrie. Ces robots ont remplacé les êtres humains sur les chaînes de montage soit pour des raisons de dangerosité, par le poids ou la chaleur des objets à fabriquer, ou du fait de l’extrême répétitivité des tâches à accomplir. C'est en 1961 qu’apparaît le premier bras robotisé sur une ligne d'assemblage dans une usine General Motors du New Jersey. Le robot servait à déplacer des pièces à haute température vers le bain de refroidissement. Les bras industriels ont désormais

36-37

I

PLANÈTE ROBOTS N°46

une multitude d'usages comme la peinture, le transport ou la soudure de pièces. Ces utilisations professionnelles peuvent maintenant être réalisées à la maison avec l'arrivée des bras pour les particuliers. À moins d'avoir prévu de construire soi-même sa voiture, un bras robotisé de 3 mètres de haut ne vous sera pas d'une grande utilité et on leur préférera leurs homologues miniaturisés d'une cinquantaine de centimètres. Attention, petite taille ne veut pas dire possibilités restreintes : les robots pour les particuliers ont des fonctionnalités proches des robots professionnels. La précision dé-

pend du nombre d'axes sur lesquels ils peuvent se déplacer. Un bras robot est généralement composé de 4, voire 6 axes, à l'image du bras humain, afin de pouvoir atteindre tous les angles d'un objet cible. Les robots industriels ont pour fonction d'occuper les tâches pénibles alors que les robots domestiques sont avant tout présents dans un but récréatif et ludique ou pour assister les personnes dans les petits gestes du quotidien. Un bras robot domestique pourra par exemple automatiser l'impression 3D en activant l'imprimante, surveiller son bon fonctionnement et retirer les pièces impri-


Recherche robotique

6p organes bioniques.qxp_Mise en page 1 11/06/2017 15:02 Page1

Des organes bioniques

à notre secours !

C

Avec l'essor des prothèses robotiques pour remplacer des membres manquants (jambes, pieds, bras, mains), des chercheurs redoublent d'ingéniosité, mêlant biologie et ingénierie, pour concevoir des organes bioniques performants.

onfrontés à une pénurie de dons d'organes, et aux problèmes liés à la compatibilité entre donneur et receveur, les scientifiques tentent de créer des greffons artificiels et autonomes capables de se substituer aux organes manquants ou défaillants dans leurs fonctions, ou encore à simuler des fonctions nerveuses éteintes. Ces prothèses, qui utilisent des biomatériaux conçus pour interagir avec nos systèmes biologiques, assurent leur compatibilité et pourraient permettre à des patients en attente de transplantation de vivre dans de meilleures conditions.

50-51

I

PLANÈTE ROBOTS N°46

TROIS START-UP SUR LE MARCHÉ DE L'ŒIL BIONIQUE L’œil bionique est un formidable progrès pour les gens qui ont perdu la vue suite à une maladie de la rétine ou pour les seniors plus enclins aux dégénérescences rétiniennes. Aujourd’hui, trois start-up dans le monde proposent ces systèmes de vision artificielle : l’américain Second Sight, la société allemande Retina Implant et le français Pixium Vision. Cependant, Second Sight, qui a l’avantage de l’antériorité, est le seul à ce jour à commercialiser son produit : l'Argus II.

Le dispositif est le suivant : une caméra incrustée dans des lunettes transmet les données vidéo à un boîtier portable, qui transforme les informations de la caméra en signal. Ce signal est envoyé à son tour à une prothèse rétinienne dotée d’une soixantaine d’électrodes implantées dans l’œil. Lorsque le faisceau d'électrodes de l'implant reçoit les informations, il émet de petites impulsions électriques qui stimulent les cellules de la rétine qui, à leur tour, les transmettent au nerf optique. Les impulsions permettent de contourner les récepteurs endommagés de la rétine et de stimuler les cellules restantes. Le nerf optique envoie enfin les informa-


Robots ludiques

3p animatroniques.qxp_Mise en page 1 11/06/2017 18:31 Page1

Les animatroniques dans les documentaires animaliers : des espions au service de la réalisation Quand les animatroniques sont utilisées pour dissimuler des caméras espions, les images qui en résultent nous plonge dans le cœur de la vie animale, au centre de l'action… MIMER L’APPARENCE POUR MIEUX PISTER L'usage des animatroniques dans les documentaires animaliers n'est pas une nouveauté. Des réalisateurs avouent y avoir eu recours lors de certains tournages, comme avec les reconstitutions de massacres dans le film Océans de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud, ou pour obtenir des plans qui seraient trop difficiles à observer dans la nature ou trop chronophages. L'innovation dont il est question ici revient à la BBC, qui depuis quelques années associe les fonctions des animatroniques à celles des leurres. En plaçant des caméras miniaturisées dans les yeux de ces robots animaux ultra-réalistes, elles parviennent à filmer les différentes espèces animales avec

56-57

I

PLANÈTE ROBOTS N°46

un point de vue unique, comme si nous étions l'un des leurs.

LES ANIMATRONIQUES AU SERVICE DU DOCUMENTAIRE ANIMALIER Début 2017, la célèbre chaîne de télévision anglaise BBC One a diffusé une série de cinq documentaires animaliers réalisés et produits par John Downer : Spy in the Wild (littéralement « Les espions dans la nature »). Les quatre premiers épisodes permettent d'explorer quatre aspects du comportement animal que l'on retrouve dans nos propres manières d’être et d’agir : l’amour, l’intelligence, l’amitié et l’espièglerie. En infiltrant incognito la vie sauvage, nous y découvrons des animaux à la fois touchants,

drôles et très semblables à nous. Il est en effet assez aisé de nous projeter en eux, tant la ressemblance entre nos comportements et les leurs peuvent parfois être similaires. Le cinquième épisode, qui nous intéresse particulièrement ici, est une sorte de making of de la série qui explique comment les animatroniques ont été créées et utilisées pendant le tournage. DES ROBOTS QUI NE PERTURBENT PAS LES ANIMAUX 300 minutes ont été gardées sur 8 000 heures de rushes compilés durant 800 jours de tournage dans 21 pays. Il n'aura pas fallu moins de 34 Spy Creatures (créatures espionnes) pour filmer en UHD une trentaine d’animaux tels que des orangs-


© Barb Bruce / D-Wave Systems Inc.

Sciences du futur

4p ordinateur quantique.qxp_Mise en page 1 11/06/2017 18:35 Page1

Ordinateur quantique : les promesses de la matière

À

Votre ordinateur est un ordinateur classique. La structure logique des opérations qu'il exécute a pour support une succession de 0 et de 1. Cette combinaison est le reflet de l'état des matériaux utilisés: une couche magnétique polarisable en « + » ou « - » qui recouvre les disques durs, des trous et des pleins sur un CD, les deux états des processeurs des transistors, etc. Quel que soit le composant, les deux états sont symbolisés par 0 et 1 pour en faciliter l'usage mathématique.

eux seuls, ils sont suffisants pour développer une machine de Turing, c'est-à-dire un ordinateur moderne, capable de résoudre une bonne part des problèmes logiques. La limite de capacité de calcul est moins un problème de logique mathématique qu'un problème de capacité. D'une part, l'alphabet informatique ne comportant que 2 lettres, toute la codification se fait en puissance de 2. D'autre part, la miniaturisation atteint ses limites: les processeurs miniaturisés atteignent des tailles telles que les effets quantiques ne sont désormais plus négligeables. Ces derniers en

64-65

I

PLANÈTE ROBOTS N°46

viennent à retarder les laboratoires de recherche dans la mise au point des nouveaux composants. Pour continuer à innover, une possibilité est de contrer les effets quantiques… par la physique quantique.

LE QBIT REMPLACE LE BIT Là où un élément unitaire de données en informatique classique, le bit, ne peut connaître que deux états, l'ordinateur quantique va utiliser des bits quantiques, appelés qbits. Ceux-ci possèdent une première propriété étonnante, spécifique à leur nature quantique : la superposition des états.

Prenons l'exemple d'une particule ayant deux états possibles, 0 ou 1, comme cela sera le cas avec l'ordinateur quantique. Avant que l'on ne mesure l'état de la particule, celui-ci n'est ni 0, ni 1, mais possède seulement une probabilité d'être 0 ou d'être 1. Les valeurs de ces probabilités peuvent varier : avant la mesure, le qbit n'a donc pas deux états possibles, mais une infinité. NOUVELLE PROPRIÉTÉ DE LA PHYSIQUE QUANTIQUE : L’INTRICATION C'est déjà beaucoup, mais les physiciens ne se sont


1p abonnement-2ans-46.qxp_Mise en page 1 12/06/2017 19:01 Page1

ABONNEMENT DEUX ANS

65€

12 NUMÉROS

Abonnement réservé à la France métropolitaine.

OFFRE EXCEPTIONNELLE

Dans la limite des stocks

ABONNEMENT DEUX ANS 12 NUMÉROS

EN CADEAU

Pour info www.bigben.eu

ENCEINTE BLUETOOTH 3.0 (49€ PRIX PUBLIC CONSTATÉ)

Ce petit haut-parleur nomade sera parfait pour la plage, le jardin et pour toutes vos envies d’évasion. Son design et sa fiabilité technique font de lui un allié indispensable pour partager votre musique. Il vous permet même de répondre à vos appels.

CADEAU QUI VOUS SERA ENVOYÉ DANS LES 15 JOURS SUIVANT VOTRE DEMANDE D’ABONNEMENT.

BULLETIN DE COMMANDE À DÉCOUPER OU PHOTOCOPIER ET À RETOURNER À : AXIOME ABONNEMENT PRESSE - PLANÈTE ROBOTS - AXIOME GROUP SAS 13 BD GAMBETTA 06000 NICE TÉL :

0820 20 18 10 (0,09

CENTS/MN)

- OU TÉL : 04 93 44 06 96 - FAX : 09 70 06 11 86 - SITE WEB : www.directabo.com

❏ Je m’abonne à Planète Robots pour 2 ans soit 12 numéros pour 65 euros ❏ Je paye par chèque à l’ordre d’AXIOME ❏ Je paye par carte bancaire (Visa, Eurocard, Mastercard) ❏ Je paye par mandat ou virement administratif

Société ...................................................................................

Nom ....................................................................................... Prénom ..................................................................................

Profession (facultatif)............................... Âge (facultatif) .............. Adresse ..................................................................................

................................................................................................

Code postal ............................................................................

Ville ................................................ Pays ............................. Téléphone fixe (facultatif) ...................................................... Téléphone portable (facultatif) ...............................................

❏ Je désire une facture

(adresse courrier électronique impérative dans ce cas)

Nom du titulaire si différent celui de l’abonné

................................................................................................ N° de carte

Expire-le

Cryptogramme

3 derniers chiffres au dos de votre carte

Signature et date obligatoires des parents pour les mineurs

E-mail ..................................................................................... PLANÈTE ROBOTS N°46

I70-71


© DLR.

Innovations du futur

4p peur d'avion.qxp_Mise en page 1 11/06/2017 15:46 Page1

Peur de l’avion

U

la réalité virtuelle efficace contre les phobies

Turbulences, décollage, atterrissage, bruits, craquements… Afin de lutter efficacement contre la phobie de l’avion, une startup marseillaise, Peur de l’avion, propose des stages avec des animations en réalité virtuelle. Les stagiaires se retrouvent en immersion totale à travers différentes étapes du vol, du décollage à l’atterrissage. Exit les simulateurs de cockpit, place à la réalité virtuelle.

ne première mondiale: la réalité virtuelle pour lutter contre la phobie de l'avion. La plupart des stages pour lutter contre cette peur utilisent des simulateurs de cockpit. Cependant, combien de passagers se retrouveront assis aux commandes d'un Airbus ou d'un Boeing? Fort de ce constat Peur de l'avion a mis au point des scénarios en réalité virtuelle, où les stagiaires seront propulsés dans l'ambiance d'un aéroport, et pourront faire un vol complet en cabine passager grâce à cette nouvelle technologie. La réalité virtuelle semble efficace pour lutter contre les phobies, puisque, depuis 4 ans, 95 % des 500 stagiaires ont repris l'avion après le stage, selon la start-up. En mars 2015, un sondage

72-73

I

PLANÈTE ROBOTS N°46

Ifop pour Dimanche Ouest-France démontrait que 34 % de la population craignait qu’un accident ne survienne durant leur voyage en avion. C’était d’ailleurs, le cas au début de l’aventure de la start-up Peur de l’avion. Initiée en 2012, par Nicolas Coccolo, ancien pilote militaire, actuellement pilote de jets privés et formateur sur Boeing 737, et accompagné par l'incubateur Belle de mai à Marseille, la start-up propose un stage complet, pour huit personnes, sur 8 heures, pour un coût de 380 euros. UN STAGE TRIPARTITE Le stage Peur de l'avion, en réalité virtuelle, se compose de trois parties. La première consiste à accueillir les personnes qui se

sont préalablement inscrites à la journée de formation. Ainsi le pilote Nicolas Coccolo délivre des informations techniques qui permettent au stagiaire de comprendre comment se prépare et s'effectue un vol commercial, le phénomène des turbulences, la formation du personnel dans l’avion… Ensuite, ont lieu des échanges autour des craintes de chacun et la psychologue intervient afin de donner des informations sur la phobie de l'avion et déconstruire les blocages. Elle conseille les élèves sur la manière d’atténuer leur phobie en leur proposant des exercices de relaxation, de respiration… « Nous travaillons avec les stagiaires sur leur manière de percevoir chaque événement dans l’avion. Ils ont souvent tendance à les interpréter de manière négative. Nous leur donnons des clés pour trans-


Innovations du futur

5p AgTech-agriculture.qxp_Mise en page 1 11/06/2017 18:41 Page1

AgTech, l'agriculture

en pleine évolution

L

Drones, capteurs météorologiques, capteurs au sol ... Les initiatives se multiplient pour permettre aux agriculteurs de mieux contrôler toutes les données de leurs parcelles et ainsi optimiser leurs rendements, gagner du temps en respectant l’environnement.

AgTech, un terme qui définit les nouvelles technologies agricoles, est en plein essor, et c’est un enjeu que les coopératives agricoles ont bien compris. Après les États-Unis, la France est le 2ᵉ exportateur mondial de produits agricoles et alimentaires, c'est pourquoi aujourd'hui, elle se retrouve face à des défis de grande envergure comme ceux liés aux dégèlements climatiques, mais aussi aux besoins alimentaires d'une population mondiale grandissante. La jeune génération d’agriculteurs s'intéresse de plus en plus, à l’utilisation

76-77

I

PLANÈTE ROBOTS N°46

d'Internet via les objets connectés, à la robotique, à l'usage des drones et de toute autre technologie en faveur des enjeux sociétaux, économiques et environnementaux relatifs à leur secteur d'activité. Les technologies numériques permettent d'obtenir un meilleur rendement, de trouver de l'aide par le biais d'applications, d'obtenir des informations météorologiques, économiques… Les agriculteurs peuvent ainsi échanger, partager différentes données grâce aux logiciels existants, mais aussi aux réseaux sociaux. Les technologies de communication le plus souvent exploitées sont le GPRS, le RFID, le RF, le Bluetooth, le SIGFOX, le LoRa, le wi-fi…

VERS UNE AGRICULTURE DE PRÉCISION De nos jours, l'agriculture doit être traitée avec beaucoup d'attention. Les technologies de pointe dans le domaine du numérique permettent donc, de répondre aux nouveaux besoins, à savoir, produire plus, mieux et de manière durable. « L'agriculture de demain utilisera beaucoup de data afin de permettre à l'agriculteur de prendre entre autres, les meilleures décisions. Les objets connectés, les drones, les capteurs météorologiques, les capteurs au sol, les robots, par exemple, offriront dans le futur un meilleur confort de travail aux agriculteurs », précise Paolin


1p ancien numeros46.qxp_Mise en page 1 12/06/2017 19:23 Page1

n o i t c e l l o c e r t o v z e t é l Comp es que Commandez les revu vous souhaitez recevoir

Numéro 10

Numéro 11

Numéro 12

Numéro 13

Numéro 14

Numéro 15

Numéro 16

Numéro 17

Numéro 18

Numéro 19

Numéro 20

Numéro 21

Numéro 22

Numéro 23

Numéro 24

Numéro 25

Numéro 26

Numéro 27

Numéro 28

Numéro 29

Numéro 30

Numéro 31

Numéro 32

Numéro 33

Numéro 34

Numéro 35

Numéro 36

Numéro 37

Numéro 38

Numéro 39

Numéro 40

Numéro 41

Numéro 42

Numéro 43

Numéro 44

Numéro 45

BULLETIN DE COMMANDE À DÉCOUPER OU PHOTOCOPIER ET À RETOURNER À : PLANÈTE ROBOTS - ÉDITIONS D'ACAMAR, 161, BD HENRI-SELLIER, 92150 SURESNES ❏ Je paye par chèque à l’ordre des Éditions d’ACAMAR ❏ Je désire une facture

(adresse courrier électronique impérative dans ce cas)

Société ...................................................................................

Nom ....................................................................................... Prénom ..................................................................................

Profession (facultatif)............................... Âge (facultatif) .............. Adresse ..................................................................................

................................................................................................

Code postal ............................................................................

Ville ................................................ Pays ............................. Téléphone fixe (facultatif) ..........................................................

Téléphone portable (facultatif) ...................................................

E-mail .....................................................................................

Je désire commander le ou les numéro(s) suivant(s) : Cochez la case correspondante

❏ n°1 - ❏ n°2 - ❏ n°3 - ❏ n°4 - ❏ n°5 - ❏ n°6 - ❏ n°7 - ❏ n°8 ❏ n°9 ❏ n°10 - ❏ n°11 - ❏ n°12 - ❏ n°13 - ❏ n°14 - ❏ n°15 ❏ n°16 ❏ n°17 ❏ n°18 ❏ n°19 ❏ n°20 ❏ n°21 ❏ n°22 ❏ n°23 ❏ n°24 ❏ n°25 ❏ n°26 ❏ n°27 ❏ n°28 ❏ n°29 ❏ n°30 ❏ n°31 ❏ n°32 ❏ n°33 ❏ n°34 ❏ n°35 ❏ n°36 ❏ n°37 ❏ n°38 ❏ n°39 ❏ n°40 ❏ n°41 ❏ n°42 ❏ n°43 ❏ n°44 ❏ n°45

Nombre de magazines cochés ...... x 5,90 € = .......... + participation aux frais d’envoi : 6 € 1 numéro commandé 10 € 2 à 10 numéros commandés

Au-delà de 10 numéros, nous contacter : contact@planeterobots.com

Total : ..........

Exemple : 4 magazines cochés 4 x 5,90€ = 23,60€ + 10€ d’envoi = 33,60€

PLANÈTE ROBOTS N°46

I80-81

Planete robots n°46 - Extrait de 13 pages  

Extrait de 13 pages du magazine Planète Robots en kiosque le 23 juin 2017