__MAIN_TEXT__

Page 1

FRANรงAIS


Le Palazzetto Bru Zane bĂŠnĂŠficie du soutien de la Fondation Bru fondation-bru.org


L’équipe du Palazzetto Bru Zane poursuit son exploration du riche patrimoine musical romantique français pour dénicher des œuvres oubliées et nous faire redécouvrir des talents du XIXe siècle. Certains séduisent, d’autres bousculent ou bouleversent… Cette nouvelle saison promet encore de belles surprises à partager ! Nicole Bru, présidente


éditorial Après Cherubini, Dubois, Gouvy, Alkan, David et Onslow, c’est au tour de Benjamin Godard et d’Édouard Lalo de revenir sur le devant de la scène à travers la résurrection d’un ensemble varié d’œuvres symphoniques, lyriques ou de musique de chambre. Deux opéras encore inédits seront recréés à cette occasion : le spectaculaire Dante de Godard – à Munich et Versailles – et la très wagnérienne Jacquerie de Lalo achevée par Arthur Coquard – à Montpellier et à Paris. Cette programmation sera complétée au disque par plusieurs intégrales ou anthologies : mélodies et musiques concertantes de Lalo, musique pour violon, musique pour piano et mélodies de Godard. Un spectacle scénique, très symbolique de l’intérêt du Palazzetto Bru Zane pour les genres comiques permettra de découvrir l’opéra-bouffe Les Chevaliers de la Table ronde d’Hervé (1866), remonté en partenariat avec la compagnie Les Brigands, dans une mise en scène détonante de Pierre-André Weitz. Une trentaine de représentations en France et en Italie devraient favoriser une complète réévaluation du plus loufoque et « toqué » des compositeurs français, inventeur de l’opérette. Pour sa quatrième édition, le Festival Palazzetto Bru Zane à Paris offrira en fin de saison un panorama de musique romantique française, notamment à travers Olympie de Gaspare Spontini – modèle des Troyens de Berlioz – sous la baguette de Jérémie Rohrer au Théâtre des Champs-Élysées et plusieurs rendez-vous de musique de chambre et récitals au Théâtre des Bouffes du Nord.

Les trois collections de livres-disques continueront de s’enrichir par la publication d’enregistrements comme Herculanum de Félicien David dans la série « Opéra français », de nombreux inédits symphoniques et lyriques de Paul Dukas et de Marie Jaëll dans les séries « Prix de Rome » et « Portraits ». Enfin, la septième saison du Palazzetto Bru Zane voit naître un centre de ressources numériques consacré au patrimoine musical français du XIXe siècle et destiné à tous les publics : Bru Zane Mediabase (bruzanemediabase.com). Le spécialiste ou le simple curieux pourra y trouver de nombreux documents iconographiques, notices biographiques ou articles en ligne, tous issus des recherches, colloques ou chantiers de numérisation menés par le Palazzetto Bru Zane depuis sa création. Ce centre de ressources continuera de s’enrichir au fil des saisons et des activités du Palazzetto Bru Zane. Éveiller la curiosité, remettre en cause les idées reçues, approfondir et transmettre la connaissance, ce sont aussi les objectifs d’un nouveau partenariat institué dans le domaine de la pédagogie et de la formation avec l’Académie internationale de musique Maurice Ravel de Saint-Jean-de-Luz. Cette collaboration sera l’occasion de master-classes et conférences centrées sur le répertoire romantique français : une manière de sensibiliser la jeune génération d’interprètes aux spécificités et aux beautés méconnues de cette musique.

3


sommaire 2015-2016 7 Cycle Édouard Lalo entre folklore et wagnérisme 17 Cycle Benjamin Godard dans les salons parisiens 27 Saison à Venise 35 Festival Palazzetto Bru Zane à Paris 41 Productions en tournée 53 Formation et concours 55 Actualités de la recherche 61 Livres et disques 67 Calendrier 87 Informations pratiques


Cycle EDOUARD Lalo (1823-1892) entre folklore et wagnErisme Quartettiste engagé, passionné d’opéra, Lalo ne peut être réduit à sa Symphonie espagnole aux enivrantes saveurs folkloriques mêlées de virtuosité violonistique. Lumière sur un germanophile au style contrasté et visionnaire.


Au même titre que Bizet est l’homme d’une œuvre – Carmen –, la postérité de Lalo semble irrémédiablement liée à sa Symphonie espagnole pour violon et orchestre (1875) dont le succès international n’a jamais été démenti. Pour les plus curieux, Lalo est aussi l’auteur du Roi d’Ys, opéra inspiré d’une légende bretonne qui connaissait encore une certaine gloire dans les années 1970. Voilà la seule notoriété d’un artiste associant à un tempérament révolutionnaire (qui lui valut l’exclusion des milieux officiels) un goût trop allemand pour satisfaire aux règles de l’académisme français. C’est pourtant mal connaître l’homme et son œuvre que de s’arrêter à ce panorama simpliste. Pour réhabiliter le compositeur dans toute sa variété, le Palazzetto Bru Zane s’engage cette saison dans la résurrection d’une partie importante de sa musique, au style aussi panaché que déroutant : le cycle des concerts vénitiens fera entendre ses trios, sonates, quintette et quatuor, ainsi qu’une grande partie de ses trente-deux mélodies, presque inconnues aujourd’hui. Des publications d’intégrales discographiques (musique concertante et mélodies) voisineront avec la recréation de son ultime opéra achevé par le très wagnérien Arthur Coquard, La Jacquerie.

Il est à craindre que M. Lalo ne reste un artiste modeste, indifférent à la réclame, absorbé dans son art et se donnant à lui sans arrière-pensée. Ernest Reyer, Journal des débats, 13 mai 1888 7


L’homme en son temps Rompant non sans quelques difficultés avec la tradition militaire familiale, Lalo exprima assez tôt son goût pour la musique. Inscrit en 1832 au conservatoire de Lille dans les classes de Müller (violon) et Baumann (composition), il partit sept ans plus tard pour Paris afin de parfaire sa formation notamment auprès d’Habeneck (violon). Dès lors, cet artiste doté d’un fort caractère n’aura de cesse de poursuivre avec acharnement une carrière difficile, souvent en marge des sentiers officiels. On le retrouve, à la fin des années 1840, gagnant péniblement sa vie en donnant quelques cours ou en jouant comme musicien d’orchestre à l’Opéra-Comique. En 1850, sa participation à la Grande Société philharmonique lui vaut de rencontrer Berlioz. Membre du Quatuor Armingaud en 1856 (et pour lequel il écrira, en 1859, son opus 19), il se concentre alors principalement sur la mélodie et la musique de chambre. Malgré le soutien de personnalités comme Gounod, la reconnaissance – relative – n’interviendra que dans les années 1870, période durant laquelle il participe à la fondation de la Société nationale de musique (1871) et où il livre surtout la quasi-totalité de son œuvre majeure, empreinte d’un souffle qui marquera profondément les générations suivantes. Contemporain de Franck – également par l’esprit –, il ouvre la voie à la génération de d’Indy, Duparc, Chausson et bientôt Vierne.

Repères chronologiques 1823 : Naissance à Lille 1839 : Arrivée à Paris 1856 : Devient altiste du Quatuor Armingaud 1865 : Se marie avec la mezzo-soprano Julie Bernier de Maligny 1871 : Membre de la Société nationale de musique 1892 : Décès à Paris 8


L’Allemagne est ma vraie patrie musicale. Édouard Lalo

La question du wagnérisme C’est probablement au contact du violoniste et chef d’orchestre Habeneck, et du virtuose Baillot, que Lalo fut initié aux modernités de la musique romantique allemande, de Beethoven tout particulièrement. Mais quelles qu’aient été les origines de ce goût pour l’esthétique germanique, Lalo se devait – comme tout compositeur ayant connu l’époque de Wagner – de se positionner par rapport à celle-ci. En ce sens, il optera pour une compréhension large de la musique d’Outre-Rhin, regardant du côté de Schumann et de Mendelssohn pour la musique « pure » (notamment dans sa musique de chambre) et du côté de Wagner pour ses opéras, en particulier dans Le Roi d’Ys. Cependant, Lalo reste français (malgré lui ?) par bien des aspects : en témoignent la densité de son orchestration – rappelant César Franck – ou la variété des timbres qu’il répand habilement dans son ballet Namouna. Parce qu’il se détache très nettement des Meyerbeer et autres Ambroise Thomas, Lalo est surtout apprécié par les tenants de la musique allemande, notamment son contemporain Théodore Gouvy (auteur, comme lui, principalement de musique instrumentale).

9


Les œuvres de Lalo en quelques dates 1850 : Publication du Trio avec piano n° 1 1859 : Première version du Quatuor à cordes 1861 : Symphonie en sol mineur (révisée en 1887) 1875 : Symphonie espagnole 1875 : Premières esquisses du Roi d’Ys 1877 : Concerto pour violoncelle 1882 : Namouna à l’Opéra de Paris 1888 : Création du Roi d’Ys

10

Vers un renouveau de la musique instrumentale Si certains critiques reprochent à Lalo un exotisme un peu factice dans sa musique concertante – la Symphonie espagnole, le Concerto russe ou la Fantaisie norvégienne, créés par le célèbre Pablo de Sarasate –, tous admettent que la virtuosité violonistique qu’il utilise témoigne d’une maîtrise parfaite, et même par moments visionnaire, de l’instrument. Ce sont d’ailleurs les pièces de bravoure qui ont assuré à Lalo sa postérité. Se revendiquant de Berlioz, l’orchestration âpre du compositeur a pour dessein d’accentuer la violence de la plupart de ses idées mélodiques, véritable férocité que l’on retrouve également dans sa musique de chambre. Les mouvements extrêmes de la plupart de ses œuvres usent de rythmes volontiers répétitifs voire frénétiques, et les cordes et le piano visitent des tessitures larges, où les graves abyssaux succèdent aux aigus incisifs. Ces composantes accentuent l’image d’un romantique héroïque qui prône l’acharnement et le combat. Même les petites pièces de genre que Lalo imagina – la plupart pour violon et piano – n’hésitent pas à multiplier les contrastes. Si une certaine accalmie poétique pointe dans la musique de l’artiste, c’est probablement dans les mouvements lents (comme la sublime méditation du Troisième Trio avec piano) et dans certaines des trente-deux mélodies qui restent toutes à redécouvrir aujourd’hui.


Lalo et l’opéra

Il faut la fièvre au théâtre ; que toutes les conversations servent directement l’action, n’aient aucune longueur. Lettre d’Édouard Lalo à Édouard Blau, 16 mai 1889

Hormis La Jacquerie, terminée après la mort du compositeur, le rapport de Lalo à l’opéra se limite à deux ouvrages aux destins bien différents. Mais tous deux, portés à bout de bras par leur auteur, montrent combien fut importante aux yeux de Lalo la quête d’un succès lyrique. Fiesque est destiné, en 1868, à un concours organisé par le directeur de l’administration des théâtres parisiens. L’œuvre est classée troisième, et donc sans espoir de création. Lalo la soumet cependant au directeur de l’Opéra en même temps qu’au Theater am Dammtor de Hambourg, mais l’invasion prussienne de 1870 réduit ses démarches à néant. Passant plusieurs mois en Belgique, le compositeur réussit à motiver cette fois La Monnaie pour une création bruxelloise, mais là encore le projet – très avancé pourtant – échoue. Lalo se contentera de faire jouer quelques extraits de l’opéra dans des concerts parisiens entre 1872 et 1877, avant de mutiler la partition pour en utiliser de larges extraits dans ses œuvres tardives. Le Roi d’Ys, mis en chantier précisément au moment où Fiesque se meurt (1875-1878), connaît une genèse similaire. Le livret est tiré de la légende bretonne de la ville d'Ys, capitale du royaume de Cornouaille, prétendument engloutie au large de Douarnenez. Pressentie d’abord au Théâtre-Lyrique (1878) puis à l’Opéra (1879), l’œuvre est déprogrammée les deux fois malgré des extraits applaudis en concert à la même époque (avec l’épouse de Lalo − la mezzo-soprano Julie de Marigny − dans le rôle de Margared). Il faut attendre 1886 pour une création triomphale par la troupe de l’Opéra-Comique (alors salle du Châtelet). L’ouvrage, traduit dans toutes les langues, sera un succès jusque dans les années 1920, puis subitement abandonné après la Première Guerre mondiale. Une seconde vague de triomphes (490 représentations parisiennes) commencera à partir de 1941. De nos jours, Le Roi d’Ys continue à resurgir régulièrement dans les programmations internationales.

11


Scène de la Jacquerie, dessin de M. Parys, Théâtre illustré


la jacquerie VENDREDI 24 JUILLET 2015 à 20H OPÉRA BERLIOZ MONTPELLIER (FRANCE)* VENDREDI 11 MARS 2016 à 20H Auditorium de Radio France PARIS (FRANCE)**

Opéra en quatre actes, achevé par Arthur Coquard, sur un livret d’Édouard Blau et Simone Arnaud, créé à l’Opéra de Monte-Carlo le 9 mars 1895

C’est sans nul doute dans le domaine du théâtre lyrique que Lalo exprima le plus distinctement son wagnérisme revisité. Si Fiesque (1868) témoigne encore d’approximations dramatiques, Le Roi d’Ys (1888) peut être regardé comme un aboutissement de sa doctrine théâtrale. En revanche, encore inédit au disque et au concert – et ce depuis plus d’un siècle –, c’est désormais au tour de La Jacquerie d’attirer l’attention des mélomanes et des musicologues. L’histoire en est simple mais efficace : sur fond d’insurrection paysanne sanglante, le jeune Robert s’éprend Orchestre Philharmonique de la châtelaine Blanche. Par amour pour elle, il s’interpose entre le peuple haineux et le père de Radio France de Blanche – le seigneur local – dont il ne parviendra pourtant pas à éviter la mort. Poursuivi par Patrick Davin direction les paysans, il sera lui-même frappé et périra dans les bras de sa bien-aimée. Si Lalo avait tracé Blanche de Sainte-Croix seul le plan de son opéra, mûri une partie des thèmes et travaillé au premier acte – orchestration Véronique Gens comprise –, c’est son collaborateur Arthur Coquard qui achèvera l’œuvre, dont la gestation fut Jeanne Nora Gubisch interrompue par la mort brutale de Lalo en avril 1892. L’ouvrage multiplie les références au Robert Charles Castronovo* / grand opéra romantique, en particulier à travers ses décors spectaculaires (le dernier tableau Edgaras Montvidas** se déroule devant une chapelle en ruines, au milieu d’une forêt laissant apparaître au loin le Guillaume Boris Pinkhasovich* / château féodal détruit). Mais, par sa structure brève, quasi haletante (quatre actes d’environ Florian Sempey** vingt minutes chacun), et par sa vocalité mêlant héroïsme verdien (baryton et mezzo-soprano) et Le Comte de Sainte-Croix lyrisme wagnérien (ténor et soprano), l’ouvrage reprend le flambeau du Roi d’Ys pour promouvoir Christophoros Stamboglis* / un opéra concis, efficace et sans artifice. Le contrepied du modèle français imposé par Meyerbeer Alexandre Duhamel** dans les années 1830 et encore illustré dans les années 1880. L’œuvre sera créée avec succès à Le Sénéchal Patrick Bolleire* / Monte-Carlo, le 9 mars 1895, et reprise à l’Opéra-Comique le 23 décembre de la même année. Julien Véronèse** Le Baron de Savigny Enguerrand de Hys Cet opéra est moderne Coproduction Palazzetto Bru Zane / Orchestre Philharmonique de Radio France / Festival de Radio France et Montpellier

et son style très dramatique, très vivant, plein d’entrain. Le Ménestrel, 17 mars 1895 13


CONCERTS • Du 26 septembre au 10 novembre Festival à Venise (Italie)

• 21, 23, 24 novembre 2015 Parco della musica, Rome (Italie)

Le cycle de huit concerts organisé à l’automne 2015 à Venise sera l’occasion d’entendre la quasi intégralité des œuvres de musique de chambre du compositeur (trios, quatuor à cordes, sonates pour violon et violoncelle, Fantaisie-Quintette et de nombreuses mélodies).

• 10 décembre 2015 Royal Festival Hall, Londres (Angleterre)

14

DISQUES

Concerto pour violon op. 20 Philharmonia Orchestra Jérémie Rhorer direction James Ehnes violon Si le succès du Concerto pour violon op. 20 de Lalo est en partie dû à son célébrissime dédicataire et créateur – Pablo de Sarasate – l’œuvre propose également des particularités formelles qui l’éloignent des concertos traditionnels de l’époque : structure en deux mouvements chacun introduit par un passage lent. Lalo s’y annonce déjà le grand réformateur du genre.

Symphonie espagnole Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia Vasily Petrenko direction Ray Chen violon

• Du 26 juin au 15 août 2015 Festival International du Domaine Forget (Québec) Le festival international du Domaine Forget consacrera à Lalo un cycle de cinq concerts qui permettront notamment d’entendre la Rhapsodie norvégienne, l’ouverture du Roi d’Ys, les sonates pour violon et violoncelle ainsi qu’une sélection de mélodies.

Intégrale des mélodies Tassis Christoyannis baryton Jeff Cohen piano Aparté (2 CD)

Sortie octobre 2015 Aussi variées dans leur couleur musicale que dans leur support littéraire, les trente-deux mélodies de Lalo restent aujourd’hui largement méconnues du public. Ce coffret en propose une nouvelle intégrale.


Intégrale de la musique concertante Orchestre Philharmonique Royal de Liège Jean-Jacques Kantorow direction ALPHA (3 CD)

Sortie février 2016 Après les parutions successives de la musique concertante de Vieuxtemps et de celle de Saint-Saëns, la Chapelle Musicale Reine Elisabeth propose, en coproduction avec le Palazzetto Bru Zane, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège et le label Alpha, un coffret discographique de l’intégrale de la musique concertante d’Édouard Lalo. L’occasion de réentendre les grands succès que sont le Concerto pour violoncelle et la Symphonie espagnole sous les archets de jeunes talents, mais aussi de découvrir d’autres trésors, comme le surprenant Concerto pour piano ou le Concerto russe pour violon.

15


Cycle BENJAMIN GODARD (1849-1895) DANS LES SALONS PARISIENS Violoniste et pianiste virtuose, mélodiste raffiné, Godard n’évoque plus aujourd’hui qu’une célèbre Berceuse. Redécouverte d’un compositeur « bien de son temps », à la musique séduisante.


Il était un rêveur, un émotionnel intérieur. Eugène de Solenière Compositeur prolifique, violoniste aussi habile que pianiste virtuose, mélodiste de premier ordre, Benjamin Godard n’a laissé quasiment aucune trace dans l’histoire de la musique, si ce n’est avec sa « Berceuse » tirée de l’opéra Jocelyn (1888), air de ténor tant arrangé et transcrit qu’on en a oublié jusqu’à son origine. Pourtant, cette page fut – jusque dans les années 1970 – aussi célèbre que le sont encore la « Méditation » de Thaïs de Massenet ou Le Cygne de Saint-Saëns. Si Godard est aujourd’hui méconnu, c’est qu’il appartient à cette école du romantisme qui ne fut ni pionnière (on pense à Méhul et Cherubini vers 1790) ni révolutionnaire (Debussy, Fauré et Ravel à partir de 1890). Compositeur « bien de son temps », amoureux de musique instrumentale et d’opéra sur sujets nobles ou historicisants (Le Tasse, Dante, Les Guelfes…), Godard privilégie l’élan du cœur plus que le raisonnement de l’esprit. En ce sens, sa musique est immédiatement accessible et séduisante pour qui cherche à redécouvrir aujourd’hui l’esprit élégant de la Troisième République. C’est ce style, fait de tact et de mesure, que le Palazzetto Bru Zane mettra à l’honneur tout au long du printemps 2016, proposant à Venise un cycle panoramique de l’œuvre de Godard (mélodies, quatuors, trios, sonates, musique pour piano) étoffé de recréations symphoniques (Symphonie n° 2 en si bémol majeur), lyriques (Dante à Munich et Paris) et ponctué de nouveautés discographiques en intégrales (musique pour violon et piano) ou en recueils anthologiques (mélodies et musique pour piano seul).

17


Maîtres et modèles Né en 1849, enfant prodige du violon, élève de Richard Hammer et de Henri Vieuxtemps, Benjamin Godard entre au Conservatoire de Paris où il étudie la composition avec Henri Reber. Il échoue deux fois au concours du prix de Rome, mais n’en tient pas moins un rôle actif dans la vie musicale française des débuts de la Troisième République : instrumentiste de mérite, Godard se produit en quatuor et ses mélodies et pièces pour piano connaissent un succès certain dans les salons. Également chef d’orchestre, il redynamise l’activité des concerts Pasdeloup et crée la Société des concerts modernes. Il est nommé professeur au Conservatoire de Paris en 1887, chargé de la classe d’ensemble instrumental. Son catalogue d’environ 200 numéros d’opus touche à tous les genres, à l’exception de la musique religieuse : six opéras, dont Jocelyn (1888) et La Vivandière (1895), inachevée, qui connut un grand succès posthume ; des pièces orchestrales dont plusieurs symphonies à programme (notamment la Symphonie légendaire avec chœurs, ou encore Le Tasse, symphonie dramatique avec soli et chœurs qui lui vaut le Prix de la Ville de Paris en 1878) ; plusieurs concertos, des pièces de musique de chambre, ainsi qu’une abondante production de mélodies et de musique pour piano. Le style de Godard, dans la veine du classicisme romantique d’un Mendelssohn, reste traditionnel, mais tourné vers des inspirations très complémentaires (exotisme, régionalisme, musique ancienne revisitée) ; le compositeur affirma néanmoins ouvertement son désintérêt pour le style wagnérien. Sa carrière s’interrompt prématurément : de santé fragile, Godard est contraint de quitter Paris pour Cannes, où il meurt en 1895 à l’âge de 46 ans.

18

Repères chronologiques 1849 : Naissance à Paris 1863 : Entrée au Conservatoire de Paris 1867 : Second échec au prix de Rome 1882 : Installation à Villiers-Adam 1887 : Professeur de musique de chambre au Conservatoire 1889 : Chevalier de la Légion d’honneur 1895 : Décès à Cannes


Deux instruments-rois Rares sont les compositeurs qui maîtrisèrent au même degré de virtuosité que Godard le violon et le piano, les deux instruments-rois du siècle romantique. Le concerto – cheval de bataille des virtuoses – est donc naturellement largement représenté dans le catalogue de son œuvre. Et ce n’est pas seulement le titre aguicheur de Concerto « romantique » qui valut à son opus 35 une certaine renommée : dans la tradition du concerto « brillant » des années 1830, le soliste y asservit l’orchestre sous la poigne d’un archet tantôt frémissant, tantôt vindicatif. Le Concerto pour piano n° 1, à l’inverse, habille les traits du soliste d’un dialogue orchestral subtil ; cette ambition symphonique se retrouve jusque dans la découpe en quatre mouvements – au lieu de trois – d’une œuvre qui mériterait de retrouver sa place dans les concerts. Violon et piano sont aussi au centre de la production chambriste de Godard, qu’il s’agisse de vastes sonates (la Sonate fantastique pour piano, en particulier), de piquantes miniatures en solistes ou associés à d’autres instruments, en trio ou quatuor.

La musique instrumentale en quelques dates 1866 : Sonate pour violon n° 1 1874 : Symphonie n° 3 « gothique » 1875 : Concerto pour piano n° 1 1883 : Trio avec piano n° 2 1886 : Symphonie légendaire 1887 : Concerto « romantique » pour violon 1887 : Sonate pour violoncelle 1892 : Quatuor à cordes n° 3

Il a été surtout mal connu et mal compris. Eugène de Soulenière

19


Un « académique » hors des institutions Un rapide aperçu du style de Godard pourrait le faire passer pour un farouche défenseur de la musique officielle et laisser imaginer qu’il siégea dans toutes les institutions étatiques, décoré de nombreuses médailles académiques. Il n’en est rien. Loin du contrepoint d’école, loin des obligations politiques, Godard semble se laisser toucher par des inspirations furtives, fruit d’une culture bourgeoise assumée. Aussi est-il normal de le voir multiplier les pièces à titres et les mélodies faisant vibrer la fibre sentimentaliste de son public (Rêve vécu et Solitude pour piano ou Les Larmes et Veux-tu ? pour voix et clavier). Godard cultive aussi le pittoresque, qu’il soit régional (En plein air pour violon et piano) ou exotique (la Symphonie orientale visite ainsi successivement l’Arabie, la Chine, la Grèce, la Perse et la Turquie). S’il illustre les genres traditionnels, il leur ajoute une touche de poésie. Contrairement à Reber et Gounod, par exemple, la symphonie chez Godard peut être « gothique » (n˚ 3), « orientale » (n˚ 4), « légendaire » (sans numéro), « descriptive » (n˚ 5 inédite). La sonate également devient « fantastique » (première sonate pour piano) ou se dissimule derrière la pièce de genre (Trois Pièces pour violon « formant une 5e sonate »). Enfin, loin de l’historicisme scientifique des relecteurs de Jean-Sébastien Bach (Boëly, Alkan puis Saint-Saëns), Godard réinterprète les archaïsmes du passé à travers un style à la portée du grand public (Nouvelles Chansons du vieux temps, Symphonie « gothique », Suite de danses anciennes et modernes pour piano…).

Il exploite la veine nostalgique de la vieille France et cultive le concerto dans un esprit chevaleresque. France-Yvonne Bril 20


Godard et l’opéra

Quelques dates 1878 : Le Tasse couronné au concours de la Ville de Paris 1882 : Les Guelfes (création posthume à Rouen en 1902) 1884 : Pedro de Zalamea donné au Théâtre d’Anvers 1888 : Jocelyn créé à la Monnaie de Bruxelles 1890 : Dante donné à l’Opéra-Comique 1891 : Ruy Blas (inédit) 1895 : La Vivandière créé à l’Opéra-Comique (achevée par Paul Vidal)

Ciseleur de miniatures dans ses nombreuses mélodies, Godard affectionne aussi le grandiose que permet de déployer une œuvre lyrique de vastes proportions. Ses opéras représentent ainsi une facette importante du compositeur qui quitte le pinceau de l’aquarelliste pour peindre à fresque de larges tableaux épiques. Même si Le Tasse est présenté en 1878 (dans le cadre d’un concours d’oratorio) comme une « symphonie dramatique de concert », le public n’est pas dupe et sait qu’il doit y entendre un opéra simplement privé de sa dimension scénique. Le style – ici parfois wagnérien – y suit avec tellement de précision les inflexions du texte que la dimension narrative et épique ne perd que peu à l’absence de mise en scène. Avec Le Tasse, Godard est, à seulement 29 ans, déjà à son zénith. Les Guelfes, pourtant, ne démériteront pas (mais ne seront pas créés du vivant du compositeur), pas moins que Pedro de Zalamea. Toutefois leurs livrets semblent n’avoir pas été à la hauteur de la musique. Jocelyn reste le succès absolu, grâce notamment à une « berceuse » ajoutée dans un second temps et devenue le chant du cygne de Godard. Le sujet révolutionnaire – alors en vogue – flattait le sentimentalisme de l’opéracomique à caractère historique. Dante rappelle à la fois Le Tasse par ses coloris italianisants et Les Guelfes par son sujet politique. La création à l’Opéra-Comique fut gâchée par des mesquineries de décorations qui ne donnèrent pas toutes ses chances à l’ouvrage, pourtant de grande tenue. Les airs y abondent, dont beaucoup feraient encore de beaux succès aujourd’hui. Enfin, La Vivandière – achevée par Paul Vidal – renoue avec la Révolution (cette fois la guerre de Vendée) et s’inscrira comme un fleuron du répertoire de l’Opéra-Comique d’avant la Première Guerre mondiale. Succès que Godard ne connaîtra malheureusement pas.

21


Là, Minos siège, terrible et grondant, gravure de Gustave Doré


dante Dimanche 31 janvier 2016 À 19H Prinzregententheater Munich (ALLEMAGNE) Mardi 2 février 2016 À 20H Opéra royal de Versailles (FRANCE)

Orchestre de la radio de Munich Chœur de la radio bavaroise Ulf Schirmer direction Dante Edgaras Montvidas Béatrice Véronique Gens Gemma Rachel Frenkel Bardi Jean-François Lapointe L’Ombre de Virgile Andrew Foster-Williams L’écolier Sarah Laulan

Opéra en quatre actes, sur un livret d’Édouard Blau, créé à l’Opéra-Comique (Paris) le 7 mai 1890

Né en 1265 à Florence, Dante Alighieri fut tout à la fois poète et homme politique marquant. S’il participa activement à préserver l’autonomie de sa ville contre les ambitions de la puissance papale, il reste surtout connu pour sa Divine Comédie qui narre, en de longs périples poétiques, la descente aux Enfers et la lente ascension vers le Paradis. L’opéra de Godard, créé en 1890, superpose habilement le fait politique – scènes de foule dans Florence et querelle entre Guelfes et Gibelins – et l’expression de l’amour courtois du Moyen Âge. Si Gemma est originellement une jeune fille épousée par devoir puis abandonnée, elle devient chez Godard la confidente de Béatrice – la femme aimée – dont elle est aussi secrètement la rivale. Mais la composante la plus remarquable de cet opéra est l’intégration d’une « Vision » qui n’est autre qu’une synthèse de la Divine Comédie mise en musique. L’acte III s’articule ainsi entre un Enfer et un Paradis fantasmés, juxtaposant Apparition de Virgile, Chœur de Damnés, Tourbillon infernal, Divine Clarté et Apothéose de Béatrice. Godard s’y montre au zénith de son inspiration mélodique et de sa maîtrise compositionnelle, dans un style oscillant entre Gounod et Massenet. Le quintette vocal sollicité fait briller tout le potentiel héroïque et expressif de chanteurs qui connurent pour certains Wagner et Verdi. Le Palazzetto Bru Zane propose la recréation de Dante en version de concert, valorisant ainsi la découpe en tableaux contrastés et une progression dramatique parfois proche de l’oratorio. Pour cette occasion, l’équipe du Centre de musique romantique française a réalisé à partir du manuscrit autographe la première édition moderne de la partition d’orchestre.

Production Palazzetto Bru Zane Enregistrement par le Palazzetto Bru Zane pour la collection « Opéra français » En collaboration avec le Münchner Rundfunkorchester

23


CONCERTS • Du 9 avril au 15 mai 2016 Festival à Venise Le cycle de neuf concerts organisés au printemps 2016 permettra d’écouter un choix varié d’œuvres de Godard mettant l’accent sur ses deux instruments fétiches : le violon et le piano, qu’il maîtrisa à un même degré de virtuosité. Les quatre sonates que le compositeur écrivit notamment pour le violon, ainsi que les deux dédiées au piano, méritent l’attention, parce qu’elles synthétisent l’art des salons parisiens de l’époque : pièces à titre ou à programme, inspiration germanique héritée de Beethoven, elles dénotent toutes un art de la ligne mélodique empreinte de vocalité. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’autre genre éminemment illustré par Godard est la mélodie française, qui s’appuie autant sur des poèmes contemporains que sur des sonnets de la Renaissance.

DISQUES

Barcarolles, Scènes italiennes et Vingt Pièces Alessandro Deljavan piano PIANO CLASSICS (2014)

à paraître

• 20 septembre 2015 Maison de la Radio, Munich (Allemagne) Symphonie n° 2 (extraits) Trois Morceaux (extraits) Symphonie gothique (extraits) Orchestre de la Radio de Munich David Reiland direction

24

Les trois quatuors Quatuor Élysée TIMPANI (2015)


Sonate fantastique, Promenade en mer, Sonate n° 2… Eliane Reyes piano GRAND PIANO

Sortie automne 2015 Intégrale des sonates pour violon et piano Nicolas Dautricourt violon Dana Ciocarlie piano Aparté

Sortie mars 2016 Sélection de mélodies Tassis Christoyannis baryton Jeff Cohen piano Aparté

Sortie mars 2016 Symphonie n° 2, Trois Morceaux, Symphonie gothique Orchestre de la Radio de Munich David Reiland direction

25


saison A venise


Venise est le point névralgique des activités du Centre de musique romantique française. Véritable laboratoire d’art et d’essai, c’est là que – bien souvent – sont exhumées des partitions inédites. Musique de chambre, extraits lyriques avec accompagnement de piano ou pièces aux effectifs inhabituels y sont proposés à un public curieux. L’équipe du Palazzetto Bru Zane étudie ainsi l’intérêt de chaque œuvre ou compositeur et réfléchit au meilleur moyen d’en susciter une réhabilitation à plus grande échelle. Le Centre de musique romantique française organise à Venise, entre septembre et juin, une trentaine de concerts et rencontres avec les artistes. La saison 2015-2016 sera inaugurée par un festival dédié à Édouard Lalo et clôturée par un cycle consacré à Benjamin Godard. En plus des rendez-vous musicaux, une dizaine de conférences permettent de faire connaître au public les multiples facettes du romantisme français : du contexte historique et artistique à la redécouverte d’un genre musical ou d’un compositeur, de l’histoire de l’art à la littérature. Le programme Romantici in erba, destiné aux écoles primaires et maternelles de la Vénétie, vise à sensibiliser les enfants à la musique classique à travers des ateliers pédagogiques et des concerts conçus spécifiquement pour eux. Le Palazzetto Bru Zane ouvre également ses portes aux familles avec des rendez-vous le dimanche après-midi : dès l’âge de quatre ans, les enfants accompagnés de leurs parents peuvent participer à des ateliers ludiques et assister à un concert. Enfin, tous les jeudis après-midi, des visites guidées gratuites permettent de découvrir le Palazzetto Bru Zane, un casino typiquement vénitien, petit bijou de l’architecture de la fin du XVIIe siècle.

27


Festival ÉDOUARD Lalo entre folklore et wagnérisme venise / 26 septembre – 10 novembre 2015

JEUDI 17 septembre À 18H PALAZZETTO BRU ZANE Présentation du festival

Extraits d’œuvres de Lalo : Trio n° 2, Sonate pour violoncelle et piano, Fantaisie norvégienne solistes de la Chapelle MUSICALE Reine Elisabeth Vladyslva Luchenko violon Ori Epstein violoncelle Nathanaël Gouin piano

Samedi 26 septembre Dimanche 27 septembre À 20H À 17H scuola grande PALAZZETTO BRU ZANE san giovanni evangelista Si mes vers avaient Autour du piano des ailes…

Édouard LALO Trio avec piano n° 3 en la mineur Sonate pour violoncelle et piano Guitare (pour violon et piano) Romance pour violon et piano TRIO DALI

Mélodies à une et deux voix de Lalo, Fauré, Widor, Bizet, Chausson… Marion Tassou soprano Thomas Dolié baryton Antoine Palloc piano

Mardi 6 octobre À 20H PALAZZETTO BRU ZANE L’art de la mélodie

Mélodies de LALO Tassis Christoyannis baryton Jeff Cohen piano Mardi 13 octobre À 20H PALAZZETTO BRU ZANE Fantaisie-Quintette

Édouard LALO Fantaisie-Quintette César FRANCK Quintette pour piano et cordes solistes de la Chapelle MUSICALE Reine Elisabeth Vladyslva Luchenko violon NN violon Marie Chilemme alto Ori Epstein violoncelle Nathanaël Gouin piano

28


Festival ÉDOUARD Lalo entre folklore et wagnérisme venise / 26 septembre – 10 novembre 2015

Samedi 17 octobre À 17H PALAZZETTO BRU ZANE

Jeudi 29 octobre À 20H PALAZZETTO BRU ZANE

Jeudi 5 novembre À 20H PALAZZETTO BRU ZANE

MARDI 10 novembre À 20H PALAZZETTO BRU ZANE

Violon romantique

Le crépuscule du romantisme

PARIS 1900

Trios romantiques

Édouard LALO Quatuor à cordes op. 45 Namouna (sérénade arrangée en quatuor) Gabriel FAURÉ Quatuor à cordes

Édouard LALO Trio avec piano n° 2 Cécile CHAMINADE Trio avec piano n° 2

Édouard LALO Sonate pour violon et piano op. 12 Romance-Sérénade pour violon et piano Arlequin pour violon et piano Gabriel PIERNÉ Sonate pour violon et piano

Édouard LALO Trio avec piano n° 1 Ernest CHAUSSON Trio avec piano Lili BOULANGER D’un soir triste Trio Cérès

TRIO ATOS

QUATUOR HERMÈS

Diana Tishchenko violon Joachim Carr piano Lauréats du prix Palazzetto Bru Zane au Concours international de musique de chambre de Lyon 2014

29


Concerts hors festivals venise / novembre 2015 – mars 2016

MARDI 24 novembre À 20H PALAZZETTO BRU ZANE Vers la modernité

Théodore DUBOIS Le Banc de mousse La Source enchantée (extraits des Poèmes sylvestres) Mel BONIS Écho Narcisse Paul DUKAS Sonate pour piano David Violi piano

30

Paul Dukas (1865-1935) Célèbre pour son poème symphonique L’Apprenti sorcier, qui a fait le tour du monde, Dukas mériterait de l’être pour l’ensemble de son œuvre, témoignant de la modernité de la musique française à la fin du XIXe siècle. Coloriste du piano (dans sa vaste Sonate de presque 45 minutes) comme de l’orchestre (dans son opéra Ariane et Barbe-bleue, en particulier), Dukas fut sélectif dans le choix des œuvres qu’il laissa à la postérité. Réputé pour brûler toute partition jugée faible, il épargna pourtant sa musique composée pour le concours du prix de Rome, laquelle n’a été redécouverte que très récemment dans les archives du Conservatoire de Paris. De flamboyantes pages orchestrales avec chœur et solistes viennent ainsi d’être enregistrées par le Palazzetto Bru Zane pour sa collection « Prix de Rome » (voir p. 62). À Venise, hommage sera rendu au maître – 150 ans après sa naissance – lors d’un concert proposant sa Sonate pour piano, digne d’être comparée à celle de Liszt.

Jeudi 3 décembre À 20H PALAZZETTO BRU ZANE

vendredi 15 janvier À 20H PALAZZETTO BRU ZANE

La Guitare romantique

Hommage à KŒchlin

Fernando SOR Fantasie élégiaque op. 59 Antoine DE LHOYER Grande Sonate op. 12 Napoléon COSTE Le Tournoi (fantaisie chevaleresque pour guitare) op. 15 François DE FOSSE Recuerdo Cinquième Fantaisie Matteo CARCASSI Air « Au Clair de la lune » des Voitures versées varié op. 7

Charles KŒCHLIN Les Heures persanes op. 65 pour piano seul (extraits) Chansons bretonnes op. 115 pour violoncelle et piano (extraits) Paysages et Marines pour piano seul (extrait) Sonate pour violoncelle et piano op. 66

Luigi Attademo guitare

Silvia Chiesa violoncelle Maurizio Baglini piano


Concerts hors festivals venise / novembre 2015 – mars 2016

jeudi 4 février À 20H Scuola Grande San Giovanni Evangelista Il était une fois… Spectacle lyrique autour des contes de fées à l’époque romantique

Airs et duos de Massenet, OFFENBACH, ISOUARD, SILVER, SERPETTE, LECOCQ, VIARDOT… Jodie Devos soprano Isabelle Druet mezzo-soprano QUATUOR GIARDINI voir le détail p. 47

DIMANCHE 7 À 15H30 MARDI 9, JEUDI 11, vendredi 12 À 19H SAMEDI 13 FÉVRIER À 15H30 TEATRO MALIBRAN

Mardi 8 mars À 20H PALAZZETTO BRU ZANE Hommage à Marie Jaëll

Alfred JAËLL / Félix MENDELSSOHN Marche nuptiale Marie JAËLL HERVÉ Les Beaux Jours (extraits) COMPAGNIE LES BRIGANDS Camille SAINT-SAËNS Christophe Grapperon Valse nonchalante op. 110 direction musicale Valse gaie op. 139 Pierre-André Weitz mise en scène Danse macabre voir le détail p. 43 (transcription par Franz Liszt) Marie JAËLL En partenariat avec la Jours pluvieux Fondazione Teatro La Fenice Franz LISZT Mephisto Valse n° 3 Samedi 20 février (achevée par Marie Jaëll) À 17H Mephisto Valse n° 1 PALAZZETTO BRU ZANE Les Chevaliers de la Table ronde

Quintette à vent

Dana Ciocarlie piano

George ONSLOW Quintette à vent Paul TAFFANEL Quintette à vent Jacques IBERT Trois Pièces brèves

À l’occasion de la journée internationale de la femme

QUINTETTE KLARTHE Lauréats du prix Palazzetto Bru Zane au Concours ARD de Munich 2014

Marie Jaëll (1846-1925) À l’occasion du 170e anniversaire de la naissance de la pianiste et pédagogue Marie Jaëll, le Palazzetto Bru Zane rappelle l’importance de cette femme compositrice dans la France fin-de-siècle à travers la publication d’un « Portrait » présentant de nombreuses œuvres éditées pour l’occasion et retrouvées dans le fonds de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg: concertos pour piano, concerto pour violoncelle, mélodies avec orchestre, etc. (voir p. 64). La pianiste Dana Ciocarlie présentera, en contrepoint de cette parution discographique, un hommage à celle qui fit jeu égal avec les plus grands : épouse du virtuose Alfred Jaëll, elle fut l’amie proche de Liszt et l’élève de Saint-Saëns.

31


festival BENJAMIN GODARD DANS LES SALONS PARISIENS venise / 9 avril – 15 mai 2016

JEUDI 31 mars À 18H PALAZZETTO BRU ZANE Présentation du festival

Extraits d’œuvres pour piano de Godard David Lively piano

SAMEdi 9 avril À 20H Scuola Grande San Giovanni Evangelista

JEUDi 14 avril À 20H PALAZZETTO BRU ZANE

Samedi 30 avril À 17H PALAZZETTO BRU ZANE

Godard violoniste

Violoncelle romantique

Benjamin GODARD Sonate pour violon n° 1 Benjamin GODARD Sonate pour violon n° 2 Mélodies, airs et duos d’opéras Sonate pour violon seul n° 2 Sonate pour violon n° 4 Olivia Doray soprano Cyrille Dubois ténor Nicolas Dautricourt violon Tristan Raes piano Dana Ciocarlie piano Godard et la voix

DIMANCHE 10 avril À 17H PALAZZETTO BRU ZANE

Mardi 26 avril À 20H PALAZZETTO BRU ZANE

Quatuors oubliés

Scènes italiennes et d’ailleurs

Benjamin GODARD Quatuor à cordes n° 2 op. 37 Charles GOUNOD Quatuor à cordes n° 2 QUATUOR MOSAÏQUES

Benjamin GODARD Barcarolle op. 80 Barcarolle op. 105 Scènes italiennes op. 126 Vingt Pièces op. 58 Alessandro Deljavan piano

32

Benjamin GODARD Sonate pour violoncelle Rita STROHL Titus et Bérénice Gary Hoffman violoncelle David Selig piano


festival BENJAMIN GODARD DANS LES SALONS PARISIENS venise / 9 avril – 15 mai 2016

Mardi 3 mai À 20H PALAZZETTO BRU ZANE

Samedi 7 mai À 17H PALAZZETTO BRU ZANE

Jeudi 12 mai À 20H PALAZZETTO BRU ZANE

Dimanche 15 mai À 17H PALAZZETTO BRU ZANE

Godard et la mélodie

Romantisme et modernité

Rêve vécu

Poème

Benjamin GODARD Sonate pour piano n° 2 Trois Pièces op. 16 Nocturne n° 3 op. 139 Nocturne n° 4 op. 150 Rêve vécu op. 140

Benjamin GODARD Sonate pour violon et piano n° 3 Ernest CHAUSSON Poème Benjamin GODARD Berceuse Gabriel FAURÉ Sonate pour violon et piano n° 1

Benjamin GODARD Mélodies Tassis Christoyannis baryton Jeff Cohen piano

Benjamin GODARD Trio avec piano n° 2 Aubade pour violon et violoncelle op. 133 Gabriel FAURÉ Trio avec piano Lili BOULANGER D’un matin de printemps TRIO TALWEG

SAMEDI 18 JUIN PALAZZETTO BRU ZANE

Eliane Reyes piano

Maria Milstein violon Nathalia Milstein piano

ART NIGHT

CARTE BLANCHE AUX LAURÉATS DE L’Académie Internationale de musique Maurice Ravel Comme chaque année, Art Night sera l’occasion d’une porte ouverte alternant visites du Palazzetto Bru Zane et concerts festifs de musique romantique française confiés à de jeunes interprètes prometteurs. Juin 2016 verra se produire la première moisson de lauréats de l’Académie Internationale de musique Maurice Ravel. Formés par des professeurs réputés, notamment lors de master-classes et cours particuliers en septembre 2015 à Saint-Jean-de-Luz (siège de l’Académie Ravel), les jeunes instrumentistes présenteront le fruit de leur travail à Venise.

33


4e édition du 3 au 9 juin 2016

En coréalisation avec le C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord et le Théâtre des Champs-Élysées

Pour la quatrième édition de son festival parisien, le Palazzetto Bru Zane étend sa programmation grâce à la nouvelle collaboration avec le Théâtre des Champs-Élysées, où sera présentée avec la complicité de Jérémie Rohrer la tragédie lyrique Olympie (1819) de Spontini. Le cycle des concerts de musique de chambre et récitals se poursuivra parallèlement au Théâtre des Bouffes du Nord, mettant notamment en lumière Hahn, Lekeu, Kœchlin et Godard, en lien avec le cycle que le Palazzetto Bru Zane consacre au compositeur tout au long du printemps 2016. La nouvelle production itinérante du Palazzetto Bru Zane – Il était une fois…, autour des contes de fées réinterprétés par le siècle romantique – sera également présentée à cette occasion. Comme toujours, jeunes talents et musiciens confirmés s’alterneront avec le même enthousiasme et la même exigence artistique.

« Romantique » étrange, inhabituel, merveilleux ; tout ce qui sort de l’ordinaire ; merveilleusement agréable, pour ainsi dire envoûtant. Johann Conrad Schweizer, d’un dictionnaire de 1809

35


La mort d’Alexandre le Grand de Karl von Piloty


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE à PARIS du 3 au 9 juin 2016

olympie de Gaspare Spontini VENDREDi 3 juin 2016 À 20H Théâtre des Champs-Élysées

LE CERCLE DE L'HARMONIE CHŒUR DE LA RADIO FLAMANDE Jérémie Rhorer direction Olympie Karina Gauvin Statira Kate Aldrich Cassandre Charles Castronovo L’Hiérophante Patrick Bolleire Antigone Josef Wagner

Tragédie lyrique en trois actes, sur un livret de Michel Dieulafoi et Charles Brifaut, créée à l’Académie royale de musique (Paris) le 22 décembre 1819

À relire Berlioz, on comprend que Spontini fut selon lui – et après Gluck – le plus grand génie de la musique française à préparer le siècle romantique. Et peut-être la mal connue Olympie, que Spontini fit créer en 1819 – dirigée par Rodolphe Kreutzer en personne –, marque-t-elle plus qu’on ne l’imagine encore le véritable bouleversement lyrique qui engagera l’opéra français sur les voies de la modernité du « grand opéra ». De bout en bout, cette partition, ciselée par une instrumentation étonnante, est nourrie d’effets spectaculaires qui préfigurent à l’évidence Les Troyens de Berlioz. L’omniprésence d’un chœur pléthorique, la vaillance des interventions d’Antigone, le pathétique du rôle de Statira (imaginé pour Caroline Branchu, alors à son zénith) : tout concourt à marquer les esprits au point d’avoir ému Berlioz aux larmes. L’un des premiers péplums du XIXe siècle, assurément.

Coproduction Palazzetto Bru Zane / Théâtre des Champs-Élysées

Olympie est l’une des plus splendides partitions de Spontini, celle même qu’il affectionnait davantage. Hector Berlioz, 27 novembre 1851

37


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE à PARIS du 3 au 9 juin 2016

Samedi 4 juin à 20H30 Théâtre des Bouffes du Nord

Dimanche 5 juin à 17H Théâtre des Bouffes du Nord

Lundi 6 juin à 20H30 Théâtre des Bouffes du Nord

Il était une fois…

Introspection

L’invitation au voyage

Spectacle lyrique autour des contes de fées à l’époque romantique

Charles-Valentin ALKAN Grande sonate « les quatre âges » Frédéric CHOPIN Polonaises Benjamin GODARD Études artistiques Franz LISZT Saint-François de Paule marchant sur les eaux

Gabriel FAURÉ Cinq Mélodies de Venise Guillaume LEKEU Sur une tombe – Ronde Nocturne Reynaldo HAHN Offrande – D’une prison L'Heure exquise Fêtes Galantes, livre I Charles KŒCHLIN Menuet – La Pêche La Lune – L’Hiver Si tu le veux Claude DEBUSSY Fêtes Galantes, livre II Henri DUPARC L’Invitation au voyage La Vie antérieure Sérénade florentine Phidylé

Airs et duos de MASSENET, OFFENBACH, ISOUARD, SILVER, SERPETTE, LECOCQ, VIARDOT… Jodie Devos soprano Isabelle Druet mezzo-soprano Quatuor Giardini voir le détail p. 47

Pascal Amoyel piano

Marie-Nicole Lemieux contralto Daniel Blumenthal piano 38


FESTIVAL PALAZZETTO BRU ZANE à PARIS du 3 au 9 juin 2016

Mardi 7 juin à 20H30 Théâtre des Bouffes du Nord

MERCREDI 8 juin à 20H30 Théâtre des Bouffes du Nord

Jeudi 9 juin à 20H30 Théâtre des Bouffes du Nord

Violoncelle romantique

Nouvelle génération

Le quatuor à l’heure des modernités

Rita STROHL Titus et Bérénice Camille SAINT-SAËNS Sonate pour violoncelle n° 1 Claude DEBUSSY Nocturne et Scherzo Gabriel FAURÉ Élégie

Œuvres de Lalo, Saint-Saëns, Fauré Henri Demarquette violoncelle Jean-François Heisser piano Lauréats de l’Académie internationale de musique Maurice Ravel 2015

Benjamin GODARD Quatuor à cordes n° 2 op. 37 Charles GOUNOD Quatuor à cordes n° 2 Claude DEBUSSY Quatuor à cordes Quatuor MOSAÏQUEs

Gary Hoffman violoncelle David Selig piano

39


En complément de la saison vénitienne et du désormais traditionnel festival parisien en juin, le Palazzetto Bru Zane développe une activité de production de concerts et de spectacles destinés à tourner à travers l’Europe. Une autre manière de faire circuler et découvrir des œuvres méconnues à un large public. L’intérêt pour le compositeur Hervé sera illustré par la production de l’opéra-bouffe Les Chevaliers de la Table ronde dans une mise en scène de Pierre-André Weitz. La question s’est posée des meilleures conditions de représentation des œuvres du « compositeur toqué ». Écrites pour des théâtres de petite ou moyenne taille, ses opérettes furent créées par des troupes d’acteurs-chanteurs particulièrement à l’aise dans le domaine du théâtre parlé et de la pantomime. Le partenariat artistique avec Les Brigands s’est imposé tant par l’aptitude qu’a prouvée cette compagnie à ressusciter l’esprit si particulier de ce répertoire, que par le respect avec lequel musiciens et chanteurs ont servi des partitions souvent difficiles à reconstituer et mal jugées par la musicologie. Dans un autre genre, celui du répertoire religieux, le Festival Berlioz et l’Opéra royal de Versailles seront les partenaires d’un programme explorant, avec le Concert Spirituel sous la baguette d’Hervé Niquet, les musiques funèbres pour les rois et les reines au siècle romantique. L’occasion de mettre en lumière Charles-Henri Plantade, compositeur officiel de la Chapelle royale sous la Restauration. Des productions thématiques en petits effectifs (Le Ventre de Paris, Au pays où se fait la guerre, Il était une fois…) ou en formation de chambre (Les Vents français, Quintette pour piano et vents de Magnard) continueront, après avoir été présentées entre autre à Venise ou Paris, leur parcours à travers les salles et festivals.

41


Affiche de la production des Chevaliers de la Table ronde, dessin de Pierre-AndrĂŠ Weitz


Les Chevaliers de la Table ronde d’Hervé Opéra-bouffe en trois actes, paroles d’Henri Chivot et Alfred Duru Musique de Louis-Auguste-Florimond Ronger dit Hervé (1825-1892) Représenté pour la 1re fois le 17 novembre 1866 au Théâtre des Bouffes-Parisiens Version pour treize chanteurs et douze instrumentistes

Les Chevaliers de la Table ronde est la première des grandes opérettes d’Hervé, lequel inaugure avec cette pièce le cycle de ses quatre chefs-d’œuvre (suivront L’Œil crevé, Chilpéric et Le Petit Faust). L’ouvrage narre moins les aventures connues de Lancelot ou Merlin qu’il n’utilise un monde imaginaire coloré d’allusions aux fééries du Moyen Âge. La présence luxueuse d’un nombre important de personnages secondaires (en particulier quatre chevaliers au caractère ridicule) permet à Hervé d’imaginer un spectacle ambitieux, capable de rivaliser avec certaines productions de l’Opéra-Comique d’alors. On y rencontre les quatre éléments privilégiés du comique en musique : la parodie (celle des genres sérieux ou de la musique étrangère), l’énergie rythmique, la virtuosité décalée et la mélodie populaire. L’action – déplacée aux temps chevaleresques d’une Histoire de France que le XIXe siècle vénère – confie aux dames un poids particulier : Mélusine, Totoche et Angélique se partagent la vedette en caricaturant les caractères prétendument féminins que sont l’amour, la jalousie, la cupidité et la sensualité. De leur côté, Rodomont, Roland et Merlin donnent du courage chevaleresque une image bien émoussée.

Vous consommez un nombre affreux de blondes et de brunes ; Si l’on vous appelle des preux, Ce n’est pas pour des prunes. Merlin, Les Chevaliers de la Table ronde

43


Les Chevaliers de la Table ronde d’Hervé

Création le 22 novembre 2015 à l’Opéra National de Bordeaux

Compagnie Les Brigands Direction musicale Christophe Grapperon Mise en scène Pierre-André Weitz Assisté de Victoria Duhamel Costumes et scénographie Pierre-André Weitz Assisté de Mathieu Crescence et Pierre Lebon Lumières Bertrand Killy Rodomont, le duc Damien Bigourdan Sacripant, sénéchal Antoine Philippot Merlin, enchanteur Arnaud Marzorati Médor, jeune ménestrel Manuel Nuñez Camelino Totoche, la duchesse Ingrid Perruche Angélique, sa belle-fille Lara Neumann Mélusine, magicienne Chantal Jeffrey Fleur-de-Neige Clémentine Bourgoin Roland, chevalier errant Rémy Mathieu Amadis des Gaules David Ghilardi Lancelot du Lac Théophile Alexandre Renaud de Montauban Jérémie Delvert Ogier le Danois Pierre Lebon Transcription pour treize chanteurs et douze instrumentistes de Thibault Perrine

44

Production déléguée Palazzetto Bru Zane Production exécutive Compagnie Les Brigands Coproduction Opéra de Reims / Le Centre des Bords de Marne – Le Perreux / La Coursive – Scène nationale La Rochelle Avec l’aide d’Arcadi Île-de-France / Dispositif d’accompagnements En partenariat avec Angers-Nantes Opéra La compagnie Les Brigands reçoit l’aide de la DRAC Île-de-France


• Dimanche 22, lundi 23, mercredi 25, jeudi 26, vendredi 27 novembre 2015 Opéra National de Bordeaux Bordeaux (France) Avec les musiciens de l’Orchestre National de Bordeaux

• Jeudi 21, vendredi 22 janvier 2016 Maison de La Culture Bourges (France)

• Samedi 5 décembre 2015 Opéra de Massy Massy (France)

• Jeudi 28 janvier 2016 Centre des Bords De Marne Le Perreux-sur-Marne (France)

• Mercredi 9 décembre 2015 Théâtre La Coupole Saint-Louis (France) • Vendredi 11 décembre 2015 Opéra de Reims Reims (France) • Dimanche 13 décembre 2015 Centre culturel Le Figuier Blanc Argenteuil (France) • Jeudi 17, vendredi 18 décembre 2015 Théâtre Liberté Toulon (France) • Samedi 9, dimanche 10, mardi 12, mercredi 13, jeudi 14 janvier 2016 Théâtre Graslin Nantes (France) • Samedi 16, dimanche 17, mardi 19 janvier 2016 Grand Théâtre Angers (France)

• Mardi 26 janvier 2016 Palais des Beaux-Arts Charleroi (Belgique)

• Samedi 30 janvier 2016 Théâtre Chelles (France) • Mardi 2, mercredi 3 février 2016 La Coursive, Scène Nationale La Rochelle (France) • Dimanche 7, mardi 9, jeudi 11, vendredi 12, samedi 13 février 2016 Teatro Malibran Venise (Italie) • Vendredi 18, dimanche 20, lundi 21, mardi 22 mars 2016 Opéra de Rennes Rennes (France)

45


Mlles Emelin et Guiraudon dans Cendrillon de Massenet, Le ThÊâtre


Il était une fois… jeudi 4 FÉVRIER 2016 à 20h SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA VENISE (ITALIE)

Spectacle lyrique autour des contes de fées à l’époque romantique

Est-il moment plus propice aux débordements de l’imagination que le siècle romantique ? Triomphe de la rhapsodie et de la fantaisie, la période qui mène du Premier Empire à la Belle Époque est aussi celle des expéditions scientifiques et du voyage d’agrément dans les contrées lointaines. La découverte de nouvelles cultures et de folklores exotiques « authentiques » SAMEDI 4 JUIN 2016 relance, en France, le goût pour le conte et pour la légende, et ravive le souvenir des histoires à 20h30 fantastiques dont Grimm et Perrault s’étaient fait les vedettes auparavant. S’ils sont chaque THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD fois réinterprétés avec esprit, les ressorts narratifs du conte de fées restent fondamentalement PARIS (FRANCE) inchangés : à l’oppression et aux amours impossibles succède la félicité acquise au prix de pénibles aventures. D’où l’idée de reconstruire à travers le spectacle Il était une fois… Airs et duos de MASSENET, OFFENBACH, ISOUARD, SILVER, « un conte » universel, puisant au gré de ses rebondissements dans les histoires d’autrefois. SERPETTE, LECOCQ, VIARDOT… Le tout sur fond de musique romantique française, alternant compositeurs célèbres (Offenbach, Massenet, Debussy), en pleine redécouverte (Viardot, Lecocq) ou encore inconnus Jodie Devos soprano (Silver, Serpette, Aubert, Isouard). Isabelle Druet mezzo-soprano QUATUOR GIARDINI Transcriptions pour quatuor avec piano d’Alexandre Dratwicki Production Palazzetto Bru Zane

Si, me tendant les bras, je la voyais paraître, celle que veut mon âme enivrée… Jules Massenet, Cendrillon, air du Prince charmant

47


Les Adieux de Louis XVI Ă sa famille, au Temple, gravure de Ignaz Sebastian Klauber


IN MEMORIAM SAMEDI 22 AOÛT 2015 À 21H FESTIVAL BERLIOZ (FRANCE) JEUDI 21, VENDREDI 22 JANVIER 2016 À 20H CHAPELLE ROYALE DU CHÂTEAU DE VERSAILLES (FRANCE)

Daniel-François-Esprit AUBER Marche funèbre composée pour les funérailles de l’Empereur Napoléon Charles-Henri PLANTADE Messe des morts en ré mineur Hector BERLIOZ Méditation religieuse (extrait de Tristia) Luigi CHERUBINI Requiem en ut mineur

Requiem à la mémoire de Louis XVI et Marie-Antoinette

Lorsque Louis XVIII revint au pouvoir après la chute de Napoléon en 1815, il restaura la magnificence de l’ancienne monarchie et voua un culte aux victimes royalistes de la Révolution. Son frère Louis XVI, guillotiné en 1793, fut le premier objet de cette dévotion. On commanda chaque année aux meilleurs compositeurs du royaume un requiem destiné à être chanté le jour anniversaire de sa mort, le 21 janvier. De tout ce répertoire, l’œuvre de Cherubini (1815) émerge par la qualité de son écriture chorale et la puissance de son orchestration. En 1822, Louis XVIII allait ajouter un autre symbole à cette commémoration annuelle importante : la translation du cœur de Marie-Antoinette à la basilique de Saint-Denis, tombeau séculaire des rois de France. Pour l’occasion, le compositeur officiel de la Chapelle des Tuileries, Charles-Henri Plantade (1764-1839), écrivit une Messe de requiem dont la tonalité de ré mineur n’est pas fortuitement choisie : elle reprend celle du Requiem de Mozart dont le succès n’a pas été démenti depuis sa découverte en France vers 1805. L’œuvre, pour chœur et orchestre sans soliste, n’a jamais été rejouée depuis cette époque et peut être regardée autant comme l’un des plus grands hommages des Bourbons à l’Ancien Régime que comme un modèle du style Restauration en matière de musique religieuse.

CHŒUR ET ORCHESTRE DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction Production Palazzetto Bru Zane

L’éclat des ailes de la gloire n’est que faux et passager… Hector Berlioz, Tristia, Méditation religieuse

49


COPRODUCTIONS LYRIQUES

VENDREDI 23, LUNDI 26, JEUDI 29 octobre 2015, DIMANCHE 1er novembre 2015 FESTIVAL DE WEXFORD (IRLANDE)

Louis-Ferdinand HÉROLD Le Pré aux Clercs Chorus and Orchestra of the Wexford Festival Direction Jean-Luc Tingaud Mise en scène et décors Éric Ruf Nicette Magali Simard Galdès Isabelle Montal de Béarn Marie-Eve Munger Marguerite de Valois Marie Lenormand Le Baron de Mergy Nico Darmanin Le Comte de Comminges Dominique Coté Cantarelli Eric Huchet Girot Christian Helmer Reprise de la production donnée à l’Opéra Comique en mars 2015

50

MARDI 26, JEUDI 28, VENDREDI 29 avril 2016 Opéra de Rouen HAUTE Normandie (FRANCE)

Charles Lecocq Ali-Baba Orchestre de l’Opéra de Rouen HAUTE Normandie Chœur accentus Direction Jean-Pierre Haeck Mise en scène Arnaud Meunier Décors Damien Caille-Perret Costumes Anne Autran Lumières Nicolas Marie Ali-Baba Tassis Christoyannis Morgiane Judith Fa Zobéide Majdouline Zerari Cassim François Rougier Zizi Carlos Natale Kandgiar Benjamin Mayenobe Saladin Mark van Arsdale Reprise de la production donnée à l’Opéra Comique en mai 2014


SPECTACLES ET CONCERTS EN TOURNéE

JEUDI 11 juin 2015 CLOÎTRE Nina Vinchi Milan (ITALIE) VENDREDI 13 mai 2016 CCR Les Dominicains de Haute-Alsace (FRANCE)

DIMANCHE 30 aoÛt 2015 BERTELLI CONCERT HALL POGGI DEL SASSO (ITALIE) LUNDI 14 décembre 2015 Teatro Comunale Mario del Monaco TrÉvise (ITALIE)

Le Ventre de Paris

Au pays où se fait la guerre

Comédie musicale philosophico-burlesque en un acte sur la gastronomie française

Airs et ensembles d’opérettes d’OFFENBACH, HERVÉ, AUDRAN, LECOCQ… Camille Poul soprano Caroline Meng mezzo-soprano David Ghilardi ténor Arnaud Marzorati baryton Cyrille Eberhardt violon Mélanie Flahaut flageolet et basson Isabelle Saint-Yves violoncelle Daniel Isoir piano Arnaud Marzorati conception et direction artistique Florent Siaud dramaturgie et mise en scène

Œuvres de BONIS, OFFENBACH, CHAMINADE, FAURÉ, DONIZETTI, GODARD, DUPARC, DEBUSSY, HAHN, N. BOULANGER, DUBOIS Isabelle Druet mezzo-soprano QUATUOR GIARDINI

MERCREDI 17 juin 2015 Mozartfest Würzburg (ALLEMAGNE) VENDREDI 26 juin 2015 Saint-Irénée (QUÉBEC) DIMANCHE 6 décembre 2015 Théâtre municipal de Castres (FRANCE) AUTOUR DU QUINTETTE DE MAGNARD

Le Quintette pour vents et piano de Magnard sera mis en regard d’œuvres pour des effectifs similaires (quintettes de Mozart ou Beethoven, Sextuor de Poulenc) et d’œuvres pour piano de Pierné Jean-Efflam Bavouzet piano

MERCREDI 13 avril 2016 Kulturzentrum Bosco Gauting Munich (Allemagne) JEUDI 14 avril 2016 Theater CASINO Zug (Suisse) VENDREDI 15 avril 2016 Bozar Bruxelles (Belgique) SAMEDI 16 avril 2016 Philharmonie 2 Paris (France) LES VENTS FRANÇAIS

Louise FARRENC Sextuor George ONSLOW Quintette à vent Camille SAINT-SAËNS Caprice sur des airs danois et russes André CAPLET Quintette pour piano et vents Francis POULENC Sextuor pour piano et vents LES VENTS FRANÇAIS Emmanuel Pahud flûte Paul Meyer clarinette François Leleux hautbois Gilbert Audin basson Radovan Vlatkovic cor Éric Le Sage piano 51


Académie internationale de musique Maurice Ravel

Chapelle Musicale Reine Elisabeth

Concours international de musique de chambre de Lyon

Basée à Saint-Jean-de-Luz, l’Académie internationale de musique Maurice Ravel est depuis plus de 45 ans un lieu réputé de perfectionnement instrumental et vocal accueillant de jeunes musiciens de tous pays. Afin d’accentuer le travail spécifique que demande la musique romantique française, l’Académie internationale de musique Maurice Ravel et le Palazzetto Bru Zane initient en septembre 2015 un important partenariat portant sur la redécouverte et l’enseignement de cette musique aujourd’hui oubliée. Prononciation et sens du théâtre « à la française » pour les chanteurs, notion d’« école stylistique » pour les instrumentistes, seront au programme des cours, master class et conférences proposés en public aux jeunes musiciens, dont certains présenteront en juin 2016 le fruit de ce travail à Venise et dans le cadre du festival Palazzetto Bru Zane à Paris, au Théâtre des Bouffes du Nord.

À l’occasion du cycle consacré à Édouard Lalo à l’automne 2015, le Palazzetto Bru Zane et la Chapelle Musicale Reine Elisabeth ont mis en place un partenariat destiné à faire découvrir l’œuvre du compositeur aux solistes en résidence à la Chapelle. Six jeunes musiciens ont été sélectionnés pour enregistrer, après un travail de préparation approfondi, l’intégrale de la musique concertante de Lalo, pour une publication par le label Alpha. En parallèle, ces jeunes solistes sont invités dans le cadre du festival Lalo à Venise pour y interpréter le rare Fantaisie-Quintette pour piano et cordes.

Fondé en 2004, le CIMCL a choisi de contribuer efficacement à l’enrichissement du répertoire en imposant chaque année des œuvres contemporaines et d’autres rarement interprétées dans les programmes habituels de concerts. Depuis 2009, une collaboration avec le Palazzetto Bru Zane accompagne et prolonge cette démarche : élaboration d’une liste d’œuvres (parfois éditées à cette occasion) de compositeurs romantiques français imposée aux épreuves du concours et accueil des lauréats dans le cadre de la saison vénitienne du Palazzetto Bru Zane. C’est ainsi que plusieurs dizaines de jeunes musiciens ont pu découvrir les sonates pour violon de Pierné, Hahn et Alkan ou des quatuors à cordes de Dubois et Onslow. Le concours 2016 aura pour thème le duo violoncelle et piano.

53


Afin de diffuser et partager facilement le fruit de ses travaux de recherche et le savoir engrangé année après année, le Palazzetto Bru Zane se dote aujourd’hui d’un site de ressources numériques mêlant textes, images et documents. Ce site met à disposition des lecteurs de nombreuses informations sur le patrimoine musical français du XIXe siècle. bruzanemediabase.com


L’opérette, nouvel axe de recherche Déjà illustrés à travers la résurrection du Dilettante d’Avignon de Halévy et d’Ali-Baba de Lecocq en 2014, l’opérette et l’opéra-comique font partie des nouveaux chantiers de recherche prioritaires du Palazzetto Bru Zane. En accompagnement du spectacle Les Chevaliers de la Table ronde d’Hervé, un livre de poche regroupant les écrits sérieux ou cocasses du compositeur (présentés par Pascal Blanchet) sera publié dans la collection Actes Sud / Palazzetto Bru Zane, tandis qu’un colloque, en partenariat avec le Centro Studi Opera Omnia Luigi Boccherini, permettra de faire le point sur les dernières découvertes dans le domaine de l’opérette. La conclusion du travail de catalogage des livrets de mise en scène lyrique conservés à la Bibliothèque historique de la ville de Paris sera aussi l’occasion d’étudier la circulation et la transformation des œuvres légères entre Paris, les départements français et l’étranger.

Bicentenaire Méhul 2017, compte à rebours 2017 célèbrera le bicentenaire de la mort d’Étienne-Nicolas Méhul (1763-1817), compositeur fondateur de l’idée de romantisme musical en France. Afin de préparer cette commémoration, un colloque se tiendra en juillet 2015 à Venise avec pour objectif la publication d’un ouvrage collectif à horizon 2017. En parallèle, plusieurs ouvrages encore manuscrits seront édités : Messe pour le sacre de Napoléon, Symphonie n° 5 inachevée, extraits de l’opéra Les Amazones, etc… L’occasion de mieux connaître l’auteur du Chant du Départ et de Joseph.

55


Nouvelles partitions À l’occasion de la préparation du quatrième volume de la série de livres-disques « Portraits », qui sera dédié à Félicien David, le Palazzetto Bru Zane poursuit le travail d’édition de partitions commencé en 2013 dans le cadre du festival Félicien David, de Paris au Caire. Ce portrait révèlera notamment la Troisième Symphonie du compositeur, son Jugement dernier pour double chœur et orchestre ou encore la pétulante ouverture de La Perle du Brésil. La nouvelle saison 2015-2016 est également l’occasion de préparer la réédition de Dante de Godard (grande partition et matériel d’orchestre) d’après le manuscrit autographe conservé à la Bibliothèque nationale de France. Enfin, le Requiem de Plantade, jamais rejoué depuis les années 1820, reprendra vie grâce à une édition moderne complétée d’une réduction pour clavier permettant une exécution pour chœur et orgue ou piano. Un ensemble de pièces variées (Caïn maudit ou La Mort d’Abel d’Onslow, la Symphonie n° 2 en si bémol majeur encore inédite de Godard) complétera ce panorama éditorial.

56


Fonds documentaires La recherche au Palazzetto Bru Zane s’appuie fréquemment sur des sources de première main (archives, presse, manuscrits de partitions). Afin de préparer les découvertes de demain et de mettre à la portée du plus grand nombre des documents jusqu’alors peu accessibles, le Centre de musique romantique française encourage la numérisation et le catalogage de fonds musicaux ou relatifs à des musiciens. 2014 a été l’occasion d’un passionnant chantier consacré au « fonds Baillot », archives familiales encore conservées chez les descendants de ce grand violoniste et pédagogue. Catalogage, numérisation, classement, versement en ligne (sur Bru Zane Mediabase) ont précédé l’organisation d’un colloque international en partenariat avec l’IREMUS (CNRS) et la BnF (janvier 2015). Des articles en ligne, fruits de ce colloque, sont désormais consultables à ce sujet et seront complétés au fil du temps par d’autres contributions. Le Palazzetto Bru Zane poursuit également jusqu’en 2016 sa collaboration avec la Bibliothèque historique de la Ville de Paris concernant le catalogage de presque 1700 livrets de mise en scène d’opéra déposés par l’Association des Régisseurs de Théâtre après la Seconde Guerre mondiale. Un trésor où voisinent pêle-mêle les indications de mise en scène de Carmen, Pelléas, Faust et beaucoup d’autres ouvrages, montés aussi bien à Paris qu’à Marseille ou Boulogne-sur-Mer, entre 1830 et les années 1940. Se dessinent progressivement des traditions d’interprétation, une circulation de théâtre à théâtre, les enjeux de la modernité technique de l’éclairage ou des changements de décors… Enfin, depuis peu dépositaire d’un fonds provenant des Éditions Leduc, regroupant des documents issus de l’activité éditoriale des maisons Choudens, Hamelle, Heugel et Leduc (partitions, photographies, gravures, libretti, livrets de mise en scène, livres, etc.), le Palazzetto Bru Zane consacrera plusieurs des années à venir au catalogage et à la numérisation partielle de ce fonds qu’il valorisera à travers ses publications et son activité de recherche.

57


COLLOQUES

13-14 juillet 2015 PALAZZETTO BRU ZANE Venise (ITALIE)

5-7 octobre 2015 Complesso Monumentale di San Micheletto Lucques (ITALIE)

13-15 octobre 2015 Accademia Filarmonica Romana Rome (ITALIE)

5-7 novembre 2015 Philharmonie de Paris Paris (FRANCE)

Étienne-Nicolas Méhul

Le « théâtre musical léger » en Europe : de l’opérette au music-hall

La judaïté et les arts : musique et compositeurs dans l’Europe du XIXe siècle

Musique et démocratie : acteurs, institutions, pratiques, discours

Durant la seconde partie du XIXe siècle, en marge des salles lyriques officielles, se déroule une autre histoire de la musique, longtemps délaissée par la recherche. Dans toute l’Europe, cabarets, music-hall, théâtres de variétés et autres espaces privés accueillent pourtant des spectacles extrêmement populaires (opérettes, revues, comédies musicales) qu’il faut interroger pour saisir pleinement la vie artistique du temps.

Se focalisant sur une époque d’émancipation et de réformes pour les Juifs d’Europe, ce colloque pose la question de l’impact de la culture juive sur les musiciens romantiques (juifs ou non) et sur leurs productions (lyriques ou instrumentales). Il propose également de s’interroger sur la carrière des musiciens juifs, leur circulation sur le continent ou la manière dont ils furent perçus par leurs contemporains.

En partenariat avec le Centro Studi Opera Omnia Luigi Boccherini

En partenariat avec le Centro Studi Opera Omnia Luigi Boccherini

À l’heure de la globalisation des pratiques musiciennes et de la multiplication des échelles et réseaux de financement de la culture, ce colloque international se propose de faire retour sur l’histoire des politiques culturelles et des mobilisations de la musique dans les sociétés démocratiques, de l’apparition des premières pensées de la démocratisation jusqu’à aujourd’hui. Pourquoi et comment a-t-on cherché, depuis le XIXe siècle, à « porter la musique au peuple » ? Quelles significations et quelles formes prend cet enjeu dans le monde contemporain?

2017 sera l’occasion de célébrer le bicentenaire de la mort d’Étienne-Nicolas Méhul (1763-1817), compositeur considéré comme l’un des fondateurs du romantisme français, aux côtés de ses contemporains Cherubini, Lesueur, Catel et Spontini. Rassemblant des spécialistes de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle, ces journées permettront de mettre en relief les différentes facettes de ce musicien, depuis son rôle dans le développement du Conservatoire jusqu’à ses productions et leur réception.

58

En partenariat avec l’École des hautes études en sciences sociales (Paris), la Philharmonie de Paris, le Center for World Music (Hildesheim) et le Centre Marc Bloch (Berlin)


COLLOQUES

10-12 novembre 2015 Complesso Monumentale di San Micheletto Lucques (ITALIE)

mars 2016 Bruxelles (BELGIQUE)

avril 2016 Université de Franche-Comté Besançon (FRANCE)

La critique musicale au XIXe siècle

Relations musicales entre Paris et Bruxelles à l’époque de Lekeu

Au sanctuaire comme à la scène ? Dialectique et porosité des pratiques musicales d’église et du théâtre du Premier Empire à la Belle Époque

La critique de presse, au cours du XIXe siècle, n’a pas uniquement pour but d’évaluer la qualité des œuvres ou des interprètes. C’est en son sein que sont débattues les grandes questions esthétiques du temps. De très nombreux compositeurs (depuis Berlioz jusqu’à Dukas) ont eu une activité de critique importante qu’il s’agit d’analyser à la lumière de leurs créations, de leurs pratiques musicales et de leurs réseaux professionnels. En partenariat avec le Centro Studi Opera Omnia Luigi Boccherini

La courte vie de Guillaume Lekeu (1870-1894) correspond à un moment d’échanges musicaux intenses entre Paris et Bruxelles : la désignation d’une « école franco-belge » de violon ; l’affirmation de Bruxelles comme capitale wagnérienne francophone ; ou encore l’ouverture aux compositeurs français de salles lyriques alternatives aux institutions parisiennes seront autant de sujets abordés au cours de ces journées. En partenariat avec la Bibliothèque royale de Belgique

Au carrefour de diverses disciplines (musicologie, arts du spectacle, littérature, liturgie, histoire de l’Église), ce colloque propose d’examiner la tension sacré/profane au prisme d’une interrogation réciproque des pratiques musicales « d’église » et de « théâtre », c’est-à-dire en considérant autant l’église comme lieu de spectacle, que l’église/Église (et ses cérémonies) telle qu’elle est représentée au spectacle, plus particulièrement au théâtre lyrique. En partenariat avec l’Université de Franche-Comté 59


LIVRES Collection Actes Sud / Palazzetto Bru Zane La collection de livres coéditée par Actes Sud et le Palazzetto Bru Zane – ouvrages collectifs, essais musicologiques, actes de colloques ou écrits d’époque – donne la parole aux acteurs et aux témoins de l’histoire artistique du grand XIXe siècle ainsi qu’à leurs commentateurs d’aujourd’hui. Elle aborde le répertoire romantique français et la vie musicale de cette époque sous de multiples facettes, en s’intéressant aux parcours de compositeurs illustres ou méconnus mais aussi à l’histoire du concert, des genres musicaux et des interprètes. Elle est à la fois un complément littéraire étroitement lié à la programmation des concerts du Palazzetto Bru Zane et le terrain d’investigation pour de futures résurrections musicales. À partir de l’automne 2015 la collection Actes Sud / Palazzetto Bru Zane s’enrichit d’une nouvelle série de livres de poche.

à paraître

Le concerto pour piano français à l’épreuve des modernités Sous la direction d’Alexandre Dratwicki À paraître en septembre 2015 Hervé par lui-même Textes recueillis et présentés par Pascal Blanchet À paraître en octobre 2015 Hermione Quinet Ce que dit la musique Réédition présentée et commentée par Fanny Gribenski et Étienne Jardin À paraître en 2016

61


Collections de livres-disques En collaboration avec Ediciones Singulares Prix de Rome À l’heure de la renaissance du répertoire romantique français, le Palazzetto Bru Zane s’intéresse particulièrement aux ouvrages composés dans le cadre du concours du prix de Rome : chœurs et cantates jugés par l’Institut, mais aussi « envois de Rome » composés à la Villa Médicis. Hervé Niquet, le Brussels Philharmonic et le Chœur de la Radio Flamande sont des partenaires de premier ordre dans cette aventure de redécouverte. Après Debussy (2009), Saint-Saëns (2010), Charpentier (2011) et d’Ollone (2013), le cinquième volume met à l’honneur Paul Dukas. Paul Dukas « Gounod se mit en quatre pour m’empêcher d’obtenir le prix de Rome et me prodigua en revanche tous les conseils et les meilleures consolations. Saint-Saëns, au contraire, prit parti pour moi et m’engagea à persister. » Paul Dukas, 1899

62

À l’occasion du 150e anniversaire de la naissance du compositeur, le Palazzetto Bru Zane présente une facette inédite de Paul Dukas, artiste peu prolixe réputé pour détruire la plupart des esquisses et partitions qu’il jugeait imparfaites. Dukas épargna pourtant l’ensemble de la musique composée entre 1886 et 1889 dans le cadre du concours du prix de Rome : quatre fugues, quatre chœurs avec orchestre et deux splendides cantates pour trois solistes et orchestre. La première de celles-ci – Velléda (1888) – avait été redécouverte par le Palazzetto Bru Zane en 2011 ; la seconde – Sémélé (1889), pour soprano, mezzo-soprano et baryton – a récemment resurgi des archives du Conservatoire de Paris. Non récompensée par l’Institut – qui la jugea probablement trop wagnérienne –, elle ne fut jamais jouée avec orchestre et Dukas ne l’entendit pas au concert. La richesse de l’orchestration et la qualité de l’écriture vocale laissent présager un véritable chef-d’œuvre, qui annonce le grand Dukas d’Ariane et Barbe-bleue.


Opéra français La collection de livres-disques « Opéra français » est consacrée à la résurrection d’ouvrages rares et propose des enregistrements assortis d’un accompagnement documentaire (bilingue français / anglais) et iconographique. Fin août 2015 paraîtra le 10e volume de la série, consacré à Herculanum de Félicien David. Déjà parus : Amadis de Gaule de Johann Christian Bach, La Mort d’Abel de Rodolphe Kreutzer, Thérèse de Jules Massenet, Renaud d'Antonio Sacchini, Le Mage de Jules Massenet, Dimitri de Joncières, Les Bayadères de Catel, Les Barbares de Saint-Saëns et Les Danaïdes de Salieri. Herculanum de Félicien David Ouvrage ambitieux qui vaudra à Félicien David la Légion d’honneur et lui ouvrira les portes de l’Opéra-Comique et de l’Institut de France, Herculanum s’impose par la solidité de sa facture, la diversité de son style et la variété de sa vocalité. On y entend Verdi et Gounod, mêlant mysticisme et inspiration fantastique. Avec Véronique Gens, Karine Deshayes, Edgaras Montvidas, Nicolas Courjal, le Brussels Philharmonic et le Chœur de la Radio Flamande, sous la direction d’Hervé Niquet.

63


Collections de livres-disques En collaboration avec Ediciones Singulares Portraits Chaque livre-disque de la collection « Portraits » est consacré à un compositeur français aujourd’hui méconnu et présente, en associant le talent de nombreux artistes, un panorama musical varié de son œuvre. Des textes bilingues (français/anglais) sont illustrés par une iconographie variée et en partie inédite. Après les portraits de Théodore Gouvy (2014) et Théodore Dubois (2015), l’année 2016 est l’occasion de redécouvrir Marie Jaëll, amie de Liszt et élève de Saint-Saëns. Portrait Marie Jaëll Comme nombre de compositrices du XIXe siècle, Marie Jaëll (1846-1925) éprouva beaucoup de difficultés à faire jouer ses œuvres, alors même qu’elle était reconnue comme une grande pianiste et pédagogue. Ce portrait révèle plusieurs inédits ambitieux (concertos pour piano et pour violoncelle, mélodies avec orchestre) et une large palette de la musique pianistique de l’auteur (à deux et quatre mains). Avec le Brussels Philharmonic, Hervé Niquet, l’Orchestre national de Lille, Romain Descharmes, David Violi, Xavier Phillips, Dana Ciocarlie, Nicolas Stavy, Chantal Santon et David Bismuth.

64


Productions discographiques et soutien à des labels tiers

Félicien DAVID Le Désert ACCENTUS ORCHESTRE DE CHAMBRE DE PARIS Cyrille Dubois et Zachary Wilder ténors Jean-Marie Winling récitant Laurence Equilbey direction Production Palazzetto Bru Zane

Gaetano DONIZETTI Les Martyrs ORCHESTRA OF THE AGE OF ENLIGHTENMENT Sir Mark Elder direction Avec Joyce El-Khoury et Michael Spyres Soutien à l’édition discographique OPERA RARA (2015)

NAÏVE (2014)

PIERNÉ, RENIÉ, DUBOIS, SAINT-SAËNS « Belle époque » Emmanuel Ceysson harpe Orchestre Régional Avignon Provence Samuel Jean direction Soutien à l’édition discographique NAÏVE (2015)

à paraître BOULANGER, ROPARTZ, LA PRESLE, HAHN Mélodies DUO CONTRASTE Soutien à l’édition discographique HORTUS

À paraître en 2015

LACHNITH / MOZART Les Mystères d’Isis LE CONCERT SPIRITUEL Chœur de la Radio Flamande Diego Fasolis direction Avec Chantal Santon, Renata Pokupic et Tassis Christoyannis Production Palazzetto Bru Zane GLOSSA

À paraître en 2015 65


MERcredi 17 JUIN MOZARTFEST WÜRZBURG WÜRZBURG (ALLEMAGNE)

VENDREDI 26 JUIN DOMAINE FORGET SAINT-IRÉNÉE (QUÉBEC)

SAMEDI 11 JUILLET ABBAYE AUX DAMES SAINTES (FRANCE)

LE VENTRE DE PARIS

Wolfgang Amadeus MOZART Quintette pour vents et piano en mi bémol majeur KV 452 Albéric MAGNARD Quintette pour vents et piano Francis POULENC Sextuor pour piano et vents op. 100

Albéric MAGNARD Quintette pour vents et piano Claude DEBUSSY Rhapsodie pour clarinette et piano Maurice RAVEL Le tombeau de Couperin (arr. pour quintette à vents) Charles GOUNOD Petite symphonie pour vents

George ONSLOW Le Colporteur ou l’Enfant du bûcheron (ouverture) Caïn maudit ou La Mort d’Abel Ludwig van BEETHOVEN Symphonie n° 6 « Pastorale »

Airs et ensembles d’opérettes d’Offenbach, HervÉ, Audran, Lecocq… Comédie musicale philosophico-burlesque en un acte sur la gastronomie française

Camille Poul soprano Caroline Meng mezzo-soprano David Ghilardi ténor Arnaud Marzorati baryton Cyrielle Eberhardt violon Isabelle Saint-Yves violoncelle Daniel Isoir piano Arnaud Marzorati conception et direction artistique Florent Siaud dramaturgie et mise en scène Production Palazzetto Bru Zane Coproduction Piccolo Teatro di Milano-Teatro d’Europa / Ambassade de France en Italie / Institut français d’Italie Dans le cadre d’Expo Milano 2015

Jean-Efflam Bavouzet piano Michel Moragues flûte Olivier Doise hautbois Nicolas Baldeyrou clarinette Jean-François Duquesnoy basson Hervé Joulain cor Production Palazzetto Bru Zane

Timothy Hutchins, Marie-Andrée Benny flûte Olivier Doise, Lise Beauchamp hautbois Romain Guyot, Jean-François Normand clarinette Julien Hardy basson Guy Carmichael cor Jean-Efflam Bavouzet piano Production Palazzetto Bru Zane Dans le cadre du Domaine Forget de Charlevoix

JEUNE ORCHESTRE DE L’ABBAYE AUX DAMES DE SAINTES Philipp von Steinaecker direction Patrick Bolleire basse Aki Saulière violon En partenariat avec le Jeune Orchestre de l’Abbaye aux Dames de Saintes

Édouard Lalo entre folklore et wagnérisme

JEUDI 11 JUIN CLOÎTRE NINA VINCHI MILAN (ITALIE)

Benjamin Godard dans les salons parisiens

CALENDRIER 2015

67


CALENDRIER 2015

DIMANCHE 12 JUILLET ABBAYE ROYALE DE SAINT-RIQUIER SAINT-RIQUIER (FRANCE)

George ONSLOW Le Colporteur ou l’Enfant du bûcheron (ouverture) Caïn maudit ou La Mort d’Abel Ludwig van BEETHOVEN Symphonie n° 6 « Pastorale » JEUNE ORCHESTRE DE L’ABBAYE AUX DAMES DE SAINTES (JOA) Philipp von Steinaecker direction Patrick Bolleire basse Aki Saulière violon En partenariat avec le Jeune Orchestre de l’Abbaye aux Dames de Saintes

VENDREDI 17 JUILLET DOMAINE FORGET SAINT-IRÉNÉE (QUÉBEC)

VENDREDI 24 JUILLET LE CORUM-OPÉRA BERLIOZ MONTPELLIER (FRANCE)

VENDREDI 24 JUILLET DOMAINE FORGET SAINT-IRÉNÉE (QUÉBEC)

Édouard LALO Sonate pour violoncelle et piano Robert SCHUMANN Quatuor pour piano et cordes op. 47

Édouard LALO La Jacquerie (version de concert)

Édouard LALO Sonate pour violon et piano op. 12 Trio avec piano n° 3 en la mineur

Paul Marleyn violoncelle Suzanne Blondin piano David Stewart violon Roberto Diaz alto Thomas Wiebe violoncelle Élise Desjardins piano En partenariat avec le Domaine Forget de Charlevoix

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE RADIO FRANCE CHŒUR DE RADIO FRANCE Direction Patrick Davin Chef de chœur Michel Tranchant Blanche de Sainte-Croix Véronique Gens Jeanne Nora Gubisch Robert Charles Castronovo Guillaume Stéphane Degout Le Comte de Sainte-Croix Christophoros Stamboglis Le Sénéchal Patrick Bolleire Le Baron de Savigny Engerrand de Hys Coproduction Palazzetto Bru Zane / Orchestre Philharmonique de Radio France / Festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon Dans le cadre du Festival de Radio France et Montpellier Languedoc Roussillon

68

Jean Marchand piano Denise Lupien violon Philippe Muller violoncelle En partenariat avec le Domaine Forget de Charlevoix


DIMANCHE 2 AOÛT DOMAINE FORGET SAINT-IRÉNÉE (QUÉBEC)

VENDREDI 7 AOÛT DOMAINE FORGET SAINT-IRÉNÉE (QUÉBEC)

SAMEDI 15 AOÛT DOMAINE FORGET SAINT-IRÉNÉE (QUÉBEC)

Édouard LALO Rhapsodie norvégienne Gustav MAHLER Cinquième Symphonie, Adagietto Felix MENDELSSOHN Concerto pour violon en mi mineur Ennio MORRICONE, John BARRY, John WILLIAMS Musiques de film

Édouard LALO Le Roi d’Ys, ouverture Antonin DVORAK Concerto pour violoncelle Dimitri CHOSTAKOVITCH Symphonie n° 11

Frédéric CHOPIN Sonate pour violoncelle et piano op. 65 Charles-Valentin ALKAN Troisième Recueil de chants op. 65 (extrait) Édouard LALO Quatuor à cordes op. 45

Claude DEBUSSY Suite Bergamasque Gabriel FAURÉ Mirages op. 113 Gerald FINZI Let us Garlands bring (extraits) Claude DEBUSSY Children’s Corner Édouard LALO Mélodies : Guitare ; L’Esclave ; Viens ! Felix MENDELSSOHN Venetianisches Gondellied op. 57/5 Die Liebende schreibt op. 86/3 Frage op. 9 Der Mond op. 86/5 Neue Liebe op. 19/4 Johannes BRAHMS Liebeslieder Walzer op. 52

ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE QUÉBEC Jacques Lacombe direction En partenariat avec le Domaine Forget de Charlevoix

ORCHESTRE DES JEUNES D’AMÉRIQUE Carlos Miguel Prieto direction Antonio Meneses violoncelle En partenariat avec le Domaine Forget de Charlevoix

Emmanuelle Bertrand violoncelle Pascal Amoyel piano Axel Strauss violon David Gilham violon Hariolf Schilchtig alto Benoît Loiselle violoncelle En partenariat avec le Domaine Forget de Charlevoix

Russell Braun baryton François Leroux baryton Olivier Godin piano Michel Béroff piano Musiciens du Domaine Forget En partenariat avec le Domaine Forget de Charlevoix

Édouard Lalo entre folklore et wagnérisme

SAMEDI 25 JUILLET DOMAINE FORGET SAINT-IRÉNÉE (QUÉBEC)

Benjamin Godard dans les salons parisiens

CALENDRIER 2015

69


CALENDRIER 2015

JEUDI 20 AOÛT HALLE MÉDIÉVALE LA CÔTE-SAINT-ANDRÉ (FRANCE)

SAMEDI 22 AOÛT ÉGLISE SAINT-ANTOINE L’ABBAYE (FRANCE)

DIMANCHE 23 AOÛT CHÂTEAU LOUIS XI LA CÔTE-SAINT-ANDRÉ (FRANCE)

dimanche 23 août église de Saint-Hugues de Chartreuse (FRANCE)

Un banquet pour napoléon

Daniel-François-Esprit AUBER Marche funèbre composée pour les funérailles de l’Empereur Napoléon Charles-Henri PLANTADE Messe des morts en ré mineur Hector BERLIOZ Méditation religieuse (extrait de Tristia) Luigi CHERUBINI Requiem en ut mineur

Hector BERLIOZ Symphonie fantastique Lélio ou le retour à la vie

Fernando SOR Fantasie élégiaque op. 59 Napoléon COSTE Le Tournoi (fantaisie chevaleresque pour guitare) op. 15 Hector BERLIOZ Morceaux choisis Niccolò PAGANINI Grande sonate en la majeur

LA CLIQUE DES LUNAISIENS Arnaud Marzorati direction En partenariat avec le Festival Berlioz

VENDREDI 21 AOÛT THÉÂTRE ANTIQUE VIENNE (FRANCE)

Hector BERLIOZ Te Deum L’Impériale Le 5 mai, chant sur la mort de Napoléon Symphonie fantastique (extraits) Marche hongroise JEUNE ORCHESTRE EUROPÉEN HECTOR BERLIOZ François-Xavier Roth direction En partenariat avec le Festival Berlioz

70

CHŒUR ET ORCHESTRE DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction Production Palazzetto Bru Zane dans le cadre du Festival Berlioz

ORCHESTRE RÉVOLUTIONNAIRE ET ROMANTIQUE Sir John Eliot Gardiner direction Denis Podalydès récitant Michael Spyres ténor Laurent Naouri basse En partenariat avec le Festival Berlioz

Luigi Attademo guitare En partenariat avec le Festival Berlioz


« LA LÉGENDE IMPÉRIALE », CHANSONS DE L’ÉPOPÉE NAPOLÉONIENNE

LA CLIQUE DES LUNAISIENS Arnaud Marzorati basse et orgue de barbarie Jean-François Novelli, David Lefort, Arnaud Ledu ténors Guido Balestracci arpeggione Éric Bellocq, Massimo Moscardo guitares En partenariat avec le Festival Berlioz

MARDI 25 AOÛT CHÂTEAU LOUIS XI LA CÔTE-SAINT-ANDRÉ (FRANCE)

Zoltán KODÁLY Hary Janos Pierre RODE Concerto pour violon n° 7 Piotr Ilyich TCHAÏKOVSKY 1812 Sergueï PROKOFIEV Guerre et Paix Orchestre national de Lyon Tedi Papavrami violon Fabien Gabel direction En partenariat avec le Festival Berlioz

MERCREDI 26, JEUDI 27, SAMEDI 29, DIMANCHE 30 AOÛT MUSÉE HECTOR-BERLIOZ LA CÔTE-SAINT-ANDRÉ (FRANCE) « LA LÉGENDE IMPÉRIALE », CHANSONS DE L’ÉPOPÉE NAPOLÉONIENNE

LA CLIQUE DES LUNAISIENS Arnaud Marzorati basse et orgue de barbarie Jean-François Novelli, David Lefort et Arnaud Ledu ténors Guido Balestracci arpeggione Éric Bellocq et Massimo Moscardo guitares En partenariat avec le Festival Berlioz

Chansons révolutionnaires et contre-révolutionnaires Les Lunaisiens Arnaud Marzorati baryton Jean-François Novelli ténor ALPHA

Extrait en écoute sur bru-zane.com

FESTIVAL BERLIOZ « Sur les routes Napoléon » Le Palazzetto Bru Zane accompagne à nouveau le Festival Berlioz dans son exploration du destin et des œuvres du compositeur. L’édition 2015 s’intéressera ainsi à Napoléon et à la fascination que ce personnage suscita chez Berlioz et la génération romantique.

DIMANCHE 30 AOÛT BERTARELLI CONCERT HALL POGGI DEL SASSO (ITALIE) AU PAYS OÙ SE FAIT LA GUERRE

Œuvres de BONIS, OFFENBACH, CHAMINADE, FAURÉ, DONIZETTI, GODARD, DUPARC, DEBUSSY, HAHN, N. BOULANGER, DUBOIS Isabelle Druet mezzo-soprano QUATUOR GIARDINI Production Palazzetto Bru Zane Dans le cadre de l’Amiata Piano Festival

Édouard Lalo entre folklore et wagnérisme

DIMANCHE 23, LUNDI 24, MARDI 25 AOÛT MUSÉE HECTOR BERLIOZ LA CÔTE-SAINT-ANDRÉ (FRANCE)

Benjamin Godard dans les salons parisiens

CALENDRIER 2015

71


CALENDRIER 2015

JEUDI 3 SEPTEMBRE GRAZ Helmut List Halle GRAZ (AUTRICHE)

Wolfgang Amadeus MOZART Concerto pour flûte, harpe et orchestre en ut majeur KV 299 Louis-Ferdinand HÉROLD Concerto pour piano et orchestre n° 3 en la majeur Ludwig van BEETHOVEN Symphonie n° 3 « Eroica » ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE GRAZ Dirk Kaftan direction Selim Mazari piano

LUNDI 14 SEPTEMBRE AUDITORIUM SAINT-PIERRE DES CUISINES TOULOUSE (FRANCE)

Paul DUKAS Sonate pour piano Franz LISZT Deuxième Ballade en si mineur Johannes Brahms klavierstücke op. 119 David Violi piano En partenariat avec Piano aux Jacobins

En partenariat avec Oper Graz

JEUDI 17 SEPTEMBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Édouard LALO Extraits d’œuvres : Trio n° 2, Sonate pour violoncelle et piano, Fantaisie norvégienne SOLISTES DE LA CHAPELLE MUSICALE REINE ELISABETH Vladyslva Luchenko violon Ori Epstein violoncelle Nathanaël Gouin piano

VENDREDI 18 SEPTEMBRE CHÂTEAU ACHBERG RAVENSBURG (ALLEMAGNE)

Camille SAINT-SAËNS Allegro appassionato pour violoncelle et piano op. 43 Benjamin GODARD Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur op. 104 Claude DEBUSSY Sonate pour violoncelle et piano Édouard LALO Sonate pour violoncelle et piano en la mineur Peter Hörr violoncelle Henri Sigfridsson piano En partenariat avec Kulturkreis im Landkreis Ravensburg

PIANO AUX JACOBINS La collaboration se poursuit pour la septième saison consécutive avec le Festival Piano aux Jacobins autour de récitals de David Violi et Dana Ciocarlie. L’occasion de rendre hommage à Paul Dukas et de faire redécouvrir des compositeurs comme Marie Jaëll et Gustave Samazeuilh. 72


Gustave SAMAZEUILH Fantaisie élégiaque Maurice RAVEL Le Tombeau de Couperin Marie JAËLL Les Beaux Jours César FRANCK Prélude, Choral et Fugue Dana Ciocarlie piano En partenariat avec Piano aux Jacobins

SAMEDI 26 SEPTEMBRE SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA VENISE (ITALIE)

Édouard LALO Trio avec piano n° 3 en la mineur Sonate pour violoncelle et piano Guitare (pour violon et piano) Romance pour violon et piano TRIO DALI

DIMANCHE 27 SEPTEMBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Mélodies à une et deux voix de Lalo, FaurÉ, Widor, Bizet, Chausson… Marion Tassou soprano Thomas Dolié baryton Antoine Palloc piano MARDI 6 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Mélodies de LALO Tassis Christoyannis baryton Jeff Cohen piano

DIMANCHE 11 OCTOBRE MUSEO DELLE NAVI ROMANE NEMI, ROME (ITALIE)

Robert SCHUMANN Études pour piano-pédalier op. 56 n° 1, 2, 4 et 5 Francesco FIORE Preludio e Fuga pour piano-pédalier (création) Robert SCHUMANN Quatre Esquisses pour piano-pédalier op. 58 Alexandre-François BOËLY Fantaisie et Fugue op. 18 n° 6 Charles GOUNOD / Giuseppe LUPIS Marche funèbre pour une marionnette Charles-Valentin ALKAN Benedictus op. 54 Études de piano-pédalier pour les pieds seulement n° 1, 4, 5 Prières n° 3 et 5 Grands Préludes op. 64 n° 3 et 4 Roberto Prosseda piano-pédalier

DIMANCHE 11 OCTOBRE SALE APOLLINEE VENISE (ITALIE)

Louise FARRENC Trio en si mineur pour flûte, violoncelle et piano Gabriel FAURÉ Trio pour clarinette, violoncelle et piano op. 120 Raphaèle BISTON Figure & Profile, création Gabriel PIERNÉ Sonata da camera pour flûte, violoncelle et piano op. 48 Charles-Marie WIDOR Suite pour flûte et piano op. 34 EX NOVO ENSEMBLE Daniele Ruggieri flûte Davide Teodoro clarinette Carlo Teodoro violoncelle Aldo Orvieto piano En partenariat avec Ex Novo Ensemble

Édouard Lalo entre folklore et wagnérisme

LUNDI 21 SEPTEMBRE AUDITORIUM SAINT-PIERRE DES CUISINES TOULOUSE (FRANCE)

Benjamin Godard dans les salons parisiens

CALENDRIER 2015

En partenariat avec l’Accademia degli Sfaccendati 73


CALENDRIER 2015

MARDI 13 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Édouard LALO Fantaisie-Quintette César FRANCK Quintette pour piano et cordes SOLISTES DE LA CHAPELLE MUSICALE REINE ELISABETH Vladyslava Luchenko violon NN violon Marie Chilemme alto Ori Epstein violoncelle Nathanaël Gouin piano

SAMEDI 17 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Édouard LALO Sonate pour violon et piano op. 12 Romance-Sérénade pour violon et piano Arlequin pour violon et piano Gabriel PIERNÉ Sonate pour violon Diana Tishchenko violon Joachim Carr piano 74

VENDREDI 23, LUNDI 26, JEUDI 29 OCTOBRE O'Reilly Theatre WEXFORD (IRLANDE)

Louis-Ferdinand HÉROLD Le Pré aux Clercs Chorus and Orchestra of the Wexford Festival Direction Jean-Luc Tingaud Mise en scène et décors Éric Ruf Nicette Magali Simard Galdès Isabelle Montal de Béarn Marie-Eve Munger Marguerite de Valois Marie Lenormand Le Baron de Mergy Nico Darmanin Le Comte de Comminges Dominique Coté Cantarelli Eric Huchet Girot Tomislav Lavoie Production Wexford Festival Coproduction Opéra Comique / Palazzetto Bru Zane

JEUDI 29 OCTOBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

DIMANCHE 1er NOVEMBRE O’Reilly Theatre WEXFORD (IRLANDE)

Édouard LALO Trio avec piano n° 1 Ernest CHAUSSON Trio avec piano Lili BOULANGER D’un soir triste

Louis-Ferdinand HÉROLD Le Pré aux Clercs

TRIO CÉRÈS Pour découvrir le trio avec piano romantique

PFEIFFER, DUBOIS, CHAUSSON Trios avec piano Trio Arcadis ANIMA RECORDS

Extrait en écoute sur bru-zane.com

Chorus and Orchestra of the Wexford Festival Direction Jean-Luc Tingaud Mise en scène et décors Éric Ruf Nicette Magali Simard Galdès Isabelle Montal de Béarn Marie-Eve Munger Marguerite de Valois Marie Lenormand Le Baron de Mergy Nico Darmanin Le Comte de Comminges Dominique Coté Cantarelli Eric Huchet Girot Tomislav Lavoie Production Wexford Festival Coproduction Opéra Comique / Palazzetto Bru Zane


Édouard LALO Quatuor à cordes op. 45 Henri DUTILLEUX Ainsi la nuit : pour quatuor à cordes Robert SCHUMANN Quatuor n° 1 QUATUOR HERMÈS En partenariat avec Amici della Musica di Padova

JEUDI 5 NOVEMBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Édouard LALO Quatuor à cordes op. 45 Namouna (sérénade arrangée en quatuor) Gabriel FAURÉ Quatuor à cordes QUATUOR HERMÈS

DIMANCHE 8 NOVEMBRE ALLERHEILIGEN HOFKIRCHE CHÂTEAU DE MUNICH/RESIDENZ MUNICH (ALLEMAGNE)

Camille SAINT-SAËNS Allegro appassionato pour violoncelle et piano op. 43 Benjamin GODARD Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur op. 104 Claude DEBUSSY Sonate pour violoncelle et piano Édouard LALO Sonate pour violoncelle et piano en la mineur Peter Hörr violoncelle Henri Sigfridsson piano En partenariat avec Tonicale Musik München

MARDI 10 NOVEMBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Édouard LALO Trio avec piano n° 2 Cécile CHAMINADE Trio avec piano n° 2 TRIO ATOS VENDREDI 13 NOVEMBRE KONZERTHAUS KAMMERMUSIKSAAL BERLIN (ALLEMAGNE)

Ludwig van BEETHOVEN Variations sur “Bey Männern welche Liebe fühlen“ Benjamin GODARD Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur op. 104 Felix MENDELSSOHN-BARTHOLDY Sonate pour violoncelle et piano en ré majeur op. 58 Johannes BRAHMS Sonate pour violoncelle et piano en fa majeur op. 99 Peter Hörr violoncelle Henri Sigfridsson piano En partenariat avec Berliner Konzertagentur 3-Klang

SAMEDI 21 NOVEMBRE AUDITORIUM PARCO DELLA MUSICA ROME (ITALIE)

Édouard LALO Symphonie espagnole Piotr Ilitch TCHAÏKOVSKI Manfred ORCHESTRA DELL’ACCADEMIA NAZIONALE DI SANTA CECILIA Vasily Petrenko direction Ray Chen violon En partenariat avec l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia

DIMANCHE 22, LUNDI 23 NOVEMBRE OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUX (FRANCE)

HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde COMPAGNIE LES BRIGANDS MUSICIENS DE L’ORCHESTRE BORDEAUX AQUITAINE Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène Production Palazzetto Bru Zane

Édouard Lalo entre folklore et wagnérisme

MERCREDI 4 NOVEMBRE AUDITORIUM POLLINI PADOUE (ITALIE)

Benjamin Godard dans les salons parisiens

CALENDRIER 2015

75


CALENDRIER 2015

LUNDI 23, mardi 24 NOVEMBRE AUDITORIUM PARCO DELLA MUSICA ROME (ITALIE)

Édouard LALO Symphonie espagnole Piotr Ilitch TCHAÏKOVSKI Manfred ORCHESTRA DELL’ACCADEMIA NAZIONALE DI SANTA CECILIA Vasily Petrenko direction Ray Chen violon

MARDI 24 NOVEMBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

MARDI 1er DÉCEMBRE SALE APOLLINEE VENISE (ITALIE)

JEUDI 3 DÉCEMBRE PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Théodore DUBOIS Le Banc de mousse La Source enchantée (extraits des Poèmes sylvestres) Mel BONIS Écho – Narcisse Paul DUKAS Sonate pour piano

Maurice RAVEL Quatuor à cordes Philippe HERSANT Opera nuova pour harpe et quatuor à cordes Jean CRAS Quintette André CAPLET Conte fantastique pour harpe et quatuor à cordes

Fernando SOR Fantasie élégiaque op. 59 Antoine DE LHOYER Grande Sonate op. 12 Napoléon COSTE Le Tournoi (fantaisie chevaleresque pour guitare) op. 15 François DE FOSSE Recuerdo Cinquième Fantaisie Matteo CARCASSI Air « Au Clair de la lune » des Voitures versées varié op. 7

David Violi piano

En partenariat avec l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia

MERCREDI 25, JEUDI 26, VENDREDI 27 NOVEMBRE OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUX (FRANCE)

HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde COMPAGNIE LES BRIGANDS MUSICIENS DE L’ORCHESTRE BORDEAUX AQUITAINE Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène 76

Production Palazzetto Bru Zane

EX NOVO ENSEMBLE Daniele Ruggieri flûte Carlo Lazari violon Annamaria Pellegrino violon Mario Paladin alto Carlo Teodoro violoncelle Nicoletta Sanzin harpe En partenariat avec Ex Novo Ensemble

Luigi Attademo guitare


HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde COMPAGNIE LES BRIGANDS Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène Production Palazzetto Bru Zane

DIMANCHE 6 DÉCEMBRE THÉÂTRE MUNICIPAL DE CASTRES CASTRES (FRANCE)

Maurice RAVEL Miroirs Gabriel PIERNÉ Trois Pièces pour piano op. 40 Nocturne en forme de valse n° 2 Étude de concert op. 13 Albéric MAGNARD Quintette pour vents et piano Jean-Efflam Bavouzet piano Philippe Bernold flûte Olivier Doise hautbois Philippe Berrod clarinette Julien Hardy basson Production Palazzetto Bru Zane En partenariat avec les Dimanches Musicaux de Castres

Albéric MAGNARD Intégrale de la musique de chambre TIMPANI

Extrait en écoute sur bru-zane.com

Mercredi 9 DÉCEMBRE Théâtre La Coupole Saint-Louis ( France)

VENDREDI 11 DÉCEMBRE OPÉRA DE REIMS REIMS (FRANCE)

HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde

HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde

COMPAGNIE LES BRIGANDS Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène

COMPAGNIE LES BRIGANDS Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène

Production Palazzetto Bru Zane

Production Palazzetto Bru Zane

JEUDI 10 DÉCEMBRE ROYAL FESTIVAL HALL LONDRES (ANGLETERRE)

DIMANCHE 13 DÉCEMBRE KONZERTSAAL HOCHSCHULE SAARBROUCK (ALLEMAGNE)

Édouard LALO Concerto pour violon op. 20 Hector BERLIOZ L’Enfance du Christ (extraits) Léo DELIBES Coppélia (extraits) Piotr Ilitch TCHAÏKOVSKI Le Lac des Cygnes (extraits)

Camille SAINT-SAËNS Allegro Appassionato pour violoncelle et piano op. 43 Benjamin GODARD Sonate pour violoncelle et piano en ré mineur op. 104 Édouard LALO Sonate pour violoncelle et piano en la mineur

PHILHARMONIA ORCHESTRA Jérémie Rhorer direction James Ehnes violon En partenariat avec le Philharmonia Orchestra

Peter Hörr violoncelle Henri Sigfridsson piano En partenariat avec Saarbrücker Kammerkonzerte

Édouard Lalo entre folklore et wagnérisme

SAMEDI 5 DÉCEMBRE OPÉRA DE MASSY MASSY (FRANCE)

Benjamin Godard dans les salons parisiens

CALENDRIER 2015

77


CALENDRIER 2015 - 2016

DIMANCHE 13 DÉCEMBRE CENTRE CULTUREL LE FIGUIER BLANC ARGENTEUIL (FRANCE)

JEUDI 17, VENDREDI 18 DÉCEMBRE THÉÂTRE LIBERTÉ TOULON (FRANCE)

HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde

HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde

COMPAGNIE LES BRIGANDS Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène

COMPAGNIE LES BRIGANDS Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène

Production Palazzetto Bru Zane

Production Palazzetto Bru Zane

LUNDI 14 DÉCEMBRE TEATRO COMUNALE MARIO DEL MONACO TRÉVISE (ITALIE) AU PAYS OÙ SE FAIT LA GUERRE

Œuvres de BONIS,OFFENBACH, CHAMINADE, FAURÉ, HAHN, GODARD, DUPARC, DUBOIS… Isabelle Druet mezzo-soprano QUATUOR GIARDINI

78

Production Palazzetto Bru Zane En partenariat avec Teatri e Umanesimo Latino S.p.A. Società strumentale della Fondazione Cassamarca

SAMEDI 9, DIMANCHE 10, MARDI 12, MERCREDI 13, JEUDI 14 JANVIER ThéÂtre Graslin NANTES (France)

HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde COMPAGNIE LES BRIGANDS Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène Production Palazzetto Bru Zane

vendredi 15 JANVIER PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Charles KŒCHLIN Les Heures persanes op. 65 pour piano seul (extraits) Chansons bretonnes op. 115 pour violoncelle et piano (extraits) Paysages et Marines pour piano seul (extraits) Sonate pour violoncelle et piano op. 66 Silvia Chiesa violoncelle Maurizio Baglini piano SAMEDI 16, DIMANCHE 17, MARDI 19 JANVIER GRAND ThéÂtre ANGERS (FRANCE)

HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde COMPAGNIE LES BRIGANDS Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène Production Palazzetto Bru Zane

JEUDI 21, VENDREDI 22 JANVIER CHAPELLE ROYALE DU CHÂTEAU DE VERSAILLES VERSAILLES (FRANCE)

Daniel-François-Esprit AUBER Marche funèbre composée pour les funérailles de l’Empereur Napoléon Charles-Henri PLANTADE Messe des morts en ré mineur Hector BERLIOZ Méditation religieuse (extrait de Tristia) Luigi CHERUBINI Requiem en ut mineur CHŒUR ET ORCHESTRE DU CONCERT SPIRITUEL Hervé Niquet direction Production Palazzetto Bru Zane


HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde COMPAGNIE LES BRIGANDS Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène Production Palazzetto Bru Zane

SAMEDI 23, DIMANCHE 24 JANVIER SCHLOSS GLIENICKE BERLIN (ALLEMAGNE)

Édouard LALO Trio avec piano n° 1 Frédéric CHOPIN Trio avec piano Claude DEBUSSY Petite Suite (arrangée pour trio avec piano) FEININGER TRIO En partenariat avec Verein zur Förderung von Konzertreihen im Schloss Glienicke

MARDI 26 JANVIER Palais des Beaux-Arts Charleroi (Belgique) JEUDI 28 JANVIER CENTRE DES BORDS DE MARNE LE PERREUX-SUR-MARNE (FRANCE) SAMEDI 30 JANVIER Théâtre Chelles (France)

HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde COMPAGNIE LES BRIGANDS Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène Production Palazzetto Bru Zane

DIMANCHE 31 JANVIER PRINZREGENTENTHEATER MUNICH (ALLEMAGNE)

Benjamin GODARD Dante ORCHESTRE DE LA RADIO DE MUNICH CHŒUR DE LA RADIO BAVAROISE Ulf Schirmer direction Dante Edgaras Montvidas Béatrice Véronique Gens Gemma Rachel Frenkel Bardi Jean-François Lapointe L’Ombre de Virgile / Un Vieillard Andrew Foster-Williams Un Écolier Sarah Laulan Production Palazzetto Bru Zane En collaboration avec le Münchner Rundfunkorchester

MARDI 2 FÉVRIER OPÉRA ROYAL DU CHÂTEAU DE VERSAILLES VERSAILLES (FRANCE)

Benjamin GODARD Dante ORCHESTRE DE LA RADIO DE MUNICH CHŒUR DE LA RADIO BAVAROISE Ulf Schirmer direction Dante Edgaras Montvidas Béatrice Véronique Gens Gemma Rachel Frenkel Bardi Jean-François Lapointe L’Ombre de Virgile / Un Vieillard Andrew Foster-Williams Un Écolier Sarah Laulan Production Palazzetto Bru Zane En collaboration avec le Münchner Rundfunkorchester

Édouard Lalo entre folklore et wagnérisme

JEUDI 21, VENDREDI 22 JANVIER MAISON DE LA CULTURE BOURGES (FRANCE)

Benjamin Godard dans les salons parisiens

CALENDRIER 2016

79


CALENDRIER 2016

MARDI 2, MERCREDI 3 FÉVRIER LA COURSIVE, SCÈNE NATIONALE LA ROCHELLE (FRANCE)

DIMANCHE 7, MARDI 9, JEUDI 11, VENDREDI 12, SAMEDI 13 FÉVRIER TEATRO MALIBRAN VENISE (ITALIE)

HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde

HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde

COMPAGNIE LES BRIGANDS Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène

COMPAGNIE LES BRIGANDS Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène

Production Palazzetto Bru Zane

Production Palazzetto Bru Zane

JEUDI 4 FÉVRIER SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA VENISE (ITALIE) IL ÉTAIT UNE FOIS… Spectacle lyrique autour des contes de fées à l’époque romantique

Airs et duos de MASSENET, OFFENBACH, ISOUARD, SILVER, SERPETTE, LECOCQ, VIARDOT…

80

Jodie Devos soprano Isabelle Druet mezzo-soprano QUATUOR GIARDINI

SAMEDI 20 FÉVRIER PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

MARDI 8 MARS PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

George ONSLOW Quintette à vent Paul TAFFANEL Quintette à vent Jacques IBERT Trois Pièces brèves

Alfred JAËLL / Felix MENDELSSOHN Marche nuptiale Marie JAËLL Les Beaux Jours (extraits) Camille SAINT-SAËNS Valse nonchalante op. 110 et Valse gaie op. 139 Danse macabre (transcription par Franz Liszt) Marie JAËLL Jours pluvieux Franz LISZT Mephisto Valse n° 3 (achevée par Marie Jaëll) Mephisto Valse n° 1

QUINTETTE KLARTHE Pour découvrir l’œuvre d’Onslow

George ONSLOW Musique de chambre avec vents Ensemble Initium Ensemble Contraste TIMPANI

Extrait en écoute sur bru-zane.com

Dana Ciocarlie piano À l’occasion de la journée internationale de la femme


Édouard LALO La Jacquerie (version de concert) ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE RADIO FRANCE CHŒUR DE RADIO FRANCE Direction Patrick Davin Chef de chœur Michel Tranchant Blanche de Sainte-Croix Véronique Gens Jeanne Nora Gubisch Robert Charles Castronovo Guillaume Stéphane Degout Le Comte de Sainte-Croix Christophoros Stamboglis Le Sénéchal Patrick Bolleire Le Baron de Savigny Engerrand de Hys Coproduction Palazzetto Bru Zane / Orchestre Philharmonique de Radio France / Festival de Radio France et Montpellier

JEUDI 17 MARS Institut français BERLIN (ALLEMAGNE)

Jean-Philippe RAMEAU Les Tendres Plaintes La Villageoise Le Rappel des oiseaux Les Cyclopes Maurice RAVEL Gaspard de la nuit Benjamin GODARD Sonate pour piano n° 2 en fa mineur op. 94 Henri DUTILLEUX Sonate pour piano Daniel Seroussi piano

VENDREDI 18, DIMANCHE 20, LUNDI 21, MARDI 22 MARS Opéra de Rennes Rennes (France)

HERVÉ Les Chevaliers de la Table ronde COMPAGNIE LES BRIGANDS MUSICIENS DE L’ORCHESTRE DE BRETAGNE Christophe Grapperon direction musicale Pierre-André Weitz mise en scène Production Palazzetto Bru Zane

En partenariat avec l’Institut Français de Berlin

JEUDI 31 MARS PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Extraits d’œuvres pour piano de Godard David Lively piano

SAMEDI 9 AVRIL SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA VENISE (ITALIE)

Benjamin GODARD Mélodies, airs et duos d’opéras Olivia Doray soprano Cyrille Dubois ténor Tristan Raes piano DIMANCHE 10 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Benjamin GODARD Quatuor à cordes n° 2 op. 37 Charles GOUNOD Quatuor à cordes n° 2 QUATUOR MOSAÏQUES

Édouard Lalo entre folklore et wagnérisme

VENDREDI 11 MARS AUDITORIUM DE RADIO FRANCE PARIS (FRANCE)

Benjamin Godard dans les salons parisiens

CALENDRIER 2016

81


CALENDRIER 2016

MERCREDI 13 AVRIL KULTURZENTRUM BOSCO GAUTING / MUNICH (ALLEMAGNE)

Louise FARRENC Sextuor George ONSLOW Quintette à vent Camille SAINT-SAËNS Caprice sur des airs danois et russes André CAPLET Quintette pour piano et vents Francis POULENC Sextuor pour piano et vents LES VENTS FRANÇAIS Emmanuel Pahud flûte Paul Meyer clarinette François Leleux hautbois Gilbert Audin basson Radovan Vlatkovic cor Éric Le Sage piano Production Palazzetto Bru Zane

JEUDI 14 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Benjamin GODARD Sonate pour violon n° 1 Sonate pour violon n° 2 Sonate pour violon seul n° 2 Sonate pour violon et piano n° 4 Nicolas Dautricourt violon Dana Ciocarlie piano

JEUDI 14 AVRIL THEATER CASINO ZUG ZUG (SUISSE) VENDREDI 15 AVRIL BOZAR BRUXELLES (BELGIQUE) SAMEDI 16 AVRIL PHILHARMONIE 2 PARIS (FRANCE)

Louise FARRENC Sextuor George ONSLOW Quintette à vent Camille SAINT-SAËNS Caprice sur des airs danois et russes André CAPLET Quintette pour piano et vents Francis POULENC Sextuor pour piano et vents LES VENTS FRANÇAIS Emmanuel Pahud flûte Paul Meyer clarinette François Leleux hautbois Gilbert Audin basson Radovan Vlatkovic cor Éric Le Sage piano Production Palazzetto Bru Zane

82

MARDI 26 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Benjamin GODARD Barcarolle op. 80 Barcarolle op. 105 Scènes italiennes op. 126 Vingt Pièces op. 58 Alessandro Deljavan piano Retrouvez le pianiste Alessandro Deljavan jouant Alkan

Charles-Valentin Alkan Grandes Études op. 76 ; Sonatine ; 2 Pièces op. 60 Alessandro Deljavan piano Piano Classics

Extrait en écoute sur bru-zane.com


Charles LECOCQ Ali-Baba Orchestre de l’Opéra de Rouen HAUTE Normandie Chœur accentus Opéra de Rouen HAUTE Normandie Direction Jean-Pierre Haeck Mise en scène Arnaud Meunier Décors Damien Caille-Perre Costumes Anne Autran Lumières Nicolas Marie Morgiane Judith Fa Zobéïde Majdouline Zerari Ali-Baba Tassis Christoyannis Zizi Carlos Natale Cassim François Rougier Saladin Mark van Arsdale Kandgiar Benjamin Mayenobe Coproduction Opéra Comique / Palazzetto Bru Zane / Opéra de Rouen Haute Normandie

SAMEDI 30 AVRIL PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

SAMEDI 7 MAI PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Benjamin GODARD Sonate pour violoncelle Rita STROHL Titus et Bérénice

Benjamin GODARD Trio avec piano n° 2 Aubade pour violon et violoncelle op. 133 Gabriel FAURÉ Trio avec piano Lili BOULANGER D’un matin de printemps

Gary Hoffman violoncelle David Selig piano MARDI 3 MAI PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

TRIO TALWEG

Benjamin GODARD Mélodies

JEUDI 12 MAI PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Tassis Christoyannis baryton Jeff Cohen piano

Benjamin GODARD Sonate pour piano n° 2 Trois Pièces op. 16 Nocturne n° 3 op. 139 Nocturne n° 4 op. 150 Rêve vécu op. 140 Eliane Reyes piano

VENDREDI 13 MAI CCR LES DOMINICAINS DE HAUTE-ALSACE GUEBWILLER (FRANCE) LE VENTRE DE PARIS

Airs et ensembles d’opérettes d’Offenbach, HervÉ, Audran, Lecocq… Camille Poul soprano Caroline Meng mezzo-soprano David Ghilardi ténor Arnaud Marzorati baryton Cyrielle Eberhardt violon Mélanie Flahaut flageolet et basson Isabelle Saint-Yves violoncelle Daniel Isoir piano Arnaud Marzorati conception et direction artistique Florent Siaud dramaturgie et mise en scène Production Palazzetto Bru Zane

Édouard Lalo entre folklore et wagnérisme

MARDI 26, JEUDI 28, VENDREDI 29 AVRIL Opéra de Rouen HAUTE Normandie ROUEN (FRANCE)

Benjamin Godard dans les salons parisiens

CALENDRIER 2016

83


CALENDRIER 2016

DIMANCHE 15 MAI PALAZZETTO BRU ZANE VENISE (ITALIE)

Benjamin GODARD Sonate pour violon et piano n° 3 Ernest CHAUSSON Poème Benjamin GODARD Berceuse Gabriel FAURÉ Sonate pour violon et piano n° 1 Maria Milstein violon Nathalia Milstein piano

VENDREDI 3 JUIN THÉÂTRE DES CHAMPS-ÉLYSÉES PARIS (FRANCE)

SAMEDI 4 JUIN THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD PARIS (FRANCE)

DIMANCHE 5 JUIN THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD PARIS (FRANCE)

Gaspare SPONTINI Olympie

IL ÉTAIT UNE FOIS… spectacle lyrique autour des contes de fées à l’époque romantique

Charles-Valentin ALKAN Grande sonate « les quatre âges » Frédéric CHOPIN Polonaises Benjamin GODARD Études artistiques Franz LISZT Saint-François de Paule marchant sur les eaux

LE CERCLE DE L’HARMONIE Chœur de la Radio Flamande Direction Jérémie Rhorer Olympie Karina Gauvin Statira Kate Aldrich Cassandre Charles Castronovo L’Hiérophante Patrick Bolleire Antigone Josef Wagner Festival Palazzetto Bru Zane à Paris Coproduction Palazzetto Bru Zane / Théâtre des Champs-Élysées

Airs et duos de MASSENET, OFFENBACH, ISOUARD, SILVER, SERPETTE, LECOCQ, VIARDOT… Jodie Devos soprano Isabelle Druet mezzo-soprano QUATUOR GIARDINI Festival Palazzetto Bru Zane à Paris En coréalisation avec le C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord

Pascal Amoyel piano Festival Palazzetto Bru Zane à Paris En coréalisation avec le C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord Retrouvez le pianiste Pascal Amoyel jouant Alkan

Gabriel Fauré

Intégrale de la musique de chambre avec piano Éric Le Sage piano Daishin Kashimoto violon Alpha

Extrait en écoute sur bru-zane.com

Charles-Valentin ALKAN

Grande Sonate Barcarolle op. 65 n˚ 6 Pascal Amoyel piano LA DOLCE VOLTA

84

Extrait en écoute sur bru-zane.com


MARDI 7 JUIN THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD PARIS (FRANCE)

MERCREDI 8 JUIN THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD PARIS (FRANCE)

JEUDI 9 JUIN THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD PARIS (FRANCE)

Gabriel FAURÉ Cinq Mélodies de Venise Guillaume LEKEU Sur une tombe – Ronde Nocturne Reynaldo HAHN Offrande – D’une prison L’Heure exquise Fêtes Galantes, livre I Charles KŒCHLIN Menuet – La Pêche La Lune – L’Hiver Si tu le veux Claude DEBUSSY Fêtes Galantes, livre II Henri DUPARC L’Invitation au voyage La Vie antérieure Sérénade florentine – Phidylé

Rita STROHL Titus et Bérénice Camille SAINT-SAËNS Sonate pour violoncelle n° 1 Claude DEBUSSY Nocturne et Scherzo Gabriel FAURÉ Élégie

Œuvres de Lalo, Saint-Saëns, Fauré

Benjamin GODARD Quatuor à cordes n° 2 op. 37 Charles GOUNOD Quatuor à cordes n° 2 Claude DEBUSSY Quatuor à cordes

Marie-Nicole Lemieux contralto Daniel Blumenthal piano Festival Palazzetto Bru Zane à Paris En coréalisation avec le C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord

Gary Hoffman violoncelle David Selig piano Festival Palazzetto Bru Zane à Paris En coréalisation avec le C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord

Henri Demarquette violoncelle Jean-François Heisser piano Lauréats de l’Académie internationale de musique Maurice Ravel 2015 Festival Palazzetto Bru Zane à Paris En coréalisation avec le C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord

QUATUOR MOSAÏQUES Festival Palazzetto Bru Zane à Paris En coréalisation avec le C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord

Édouard Lalo entre folklore et wagnérisme

LUNDI 6 JUIN THÉÂTRE DES BOUFFES DU NORD PARIS (FRANCE)

Benjamin Godard dans les salons parisiens

CALENDRIER 2016

85


INFORMATIONS PRATIQUES


tarifs et réservations

Festival Palazzetto Bru Zane à paris

à venise tarifs

réservations

Palazzetto Bru Zane 15 euros | 5 euros*

SUR internet

Scuola Grande San Giovanni Evangelista 20 euros | 5 euros* *tarif réduit étudiants et moins de 28 ans

ABONNEMENTS

Les abonnements (à partir de 3 concerts) peuvent être souscrits à tout moment de la saison et permettent de bénéficier d’un pourcentage de réduction de 25%. Le choix des concerts est à effectuer au moment de la souscription de l’abonnement.

Teatro Malibran Les Chevaliers de la Table Ronde Billetterie du Teatro La Fenice Tarifs de 10 à 130 euros Réservations teatrolafenice.it Hellovenezia (+39) 041 24 24

bru-zane.com tickets@bru-zane.com vivaticket.it Par téléphone

Palazzetto Bru Zane : +39 041 52 11 005 Call Center Vivaticket : du lundi au vendredi, de 9h à 19h et le samedi de 9h à 14h (fermé le dimanche). Depuis l’Italie : 892 234 Depuis l’étranger : +39 041 27 19 035

Théâtre des Champs-Élysées 15, avenue Montaigne 75008 Paris Tarifs de 5 à 85 euros Réservations theatrechampselysees.fr Théâtre des Bouffes du Nord 37 (bis), boulevard de la Chapelle 75010 Paris

AU PALAZZETTO BRU ZANE

Tarifs de 12 à 25 euros Réservations +33 1 46 07 34 50 du lundi au vendredi de 17h à 19h et le samedi de 14h à 19h bouffesdunord.com

SUIVEZ-NOUS SUR :

Accès métro La Chapelle ligne 2 (à ne pas confondre avec Porte de la Chapelle) métro Gare du Nord lignes 4 ou 5 - RER B, D ou E

Du lundi au vendredi, 14h30 – 17h30 et dans chaque lieu de spectacle, une heure avant le début du concert.

87


lieux des concerts à venise

SAN STAE

Palazzetto Bru Zane San Polo, 2368 vaporetto n° 1 ou n° 2 arrêt Ferrovia, San Tomà ou Riva de Biasio

RIVA DE BIASIO

ST R

AD AN

GARE DE SANTA LUCIA

P.TE P.T E SCALZI

E LL CA A NG LO

CAMPO S. GIACOMO DA L’ORIO

IN

PIAZZALE ROMA

CAL L

CAMPO DE LA LANA

E DE

PALAZZETTO BRU ZANE

TE

SCUOLA GRANDE SAN GIOVANNI EVANGELISTA LA L ACA

E CALL

E

ZAN

C.LE

ONà CA’ D

CAMPO SAN POLO

CAMPO SAN STIN CALLE

’ AMAI DE CA

PIAZZALE ROMA CAMPO DEI TOLENTINI

CAL LE

Scuola Grande San Giovanni Evangelista San Polo, 2454 vaporetto n° 1 ou n° 2 arrêt Ferrovia ou San Tomà

O

M AR

ND

O

SE CO

RI

F.T A

RIO

FERROVIA

OV A

DEL LE C

HIOV ERE

CAMPO DEI FRARI

CAMPO SAN TOMà

SAN TOMà


CONSEIL D’ORIENTATION ET éQUIPE FO

Nicole Bru présidente CONSEIL D'ORIENTATION

Gérard Condé Alain Durel Philippe Hersant

ND

AM

EN

TE

NU

OV

E

Michèle Roche Emilio Sala Didier Voydeville CONTACTS PRESSE Italie StudioBegnini : Roberto Begnini et Flaminia Persichetti

éQUIPE

Florence Alibert directeur général SS. G Alexandre Dratwicki directeur scientifique IOVA E PA NNI OLscientifique O Étienne Jardin responsable des publications et colloques Sébastien Troester responsable scientifique des éditions musicales S.

Baptiste Charroing directeur du développement

+39 06 83 90 27 68 | info@studiobegnini.it

France Opus 64 : Valérie Samuel et Sophie Nicoly +33 1 40 26 77 94 | s.nicoly@opus64.com Allemagne Ophelias Culture PR : Ulrike Wilckens

+49 89 67 97 10 50 | letter@ophelias-pr.com

A RI A M A OS RM

FO

Angleterre ElevenTenths PR : Claire Willis

+44 07 951 60 03 62 | claire.willis@eleventenths.co.uk

Rosa Giglio coordinatrice artistique Elena Vignotto responsable de la production Agnese Cesari chargée de production Rocco Grandese régisseur Katia Amoroso responsable de la communication Alessandra Amoroso chargée des relations avec le public Camille Merlin coordinatrice éditoriale et partenariats discographiques Andrea Simionato responsable administratif Viola Costantini comptable SAN MARCO

CONseils

I RIVA DEGL I SCHIAVON

Benoît Dratwicki conseiller artistique Michael Eriskat chargé de mission diffusion

© 2015 - Palazzetto Bru Zane Centre de musique romantique française Toute reproduction, photocopie incluse, est interdite sans autorisation préalable. Le Palazzetto Bru Zane est à la disposition des ayant-droits pour les éventuelles sources iconographiques non identifiées.

ART DIRECTION Tapiro GRAPHIC DESIGN Ludovica Taddeo, Matteo Bisato photo-illustration Tapiro IMPRESSION Grafiche Veneziane


Palazzetto Bru Zane Centre de musique romantique française San Polo 2368, 30125 Venise - Italie tÊl. +39 041 52 11 005 contact@bru-zane.com

bru-zane.com

Profile for Palazzetto Bru Zane

Palazzetto Bru Zane | Saison 2015-2016  

Palazzetto Bru Zane | Saison 2015-2016  

Advertisement