1 minute read

Insidy L’intérieur à distance

La boutique Fleuron Paris par Insidy.

SALOMÉ PALY-LIGNIER ET RAPHAËL SALIMI

Advertisement

L’INTÉRIEUR À DISTANCE

Créée par deux amis d’enfance étudiants à l’EM Strasbourg, Insidy met en relation une centaine de décorateurs et architectes d’intérieur sans passer par la case visite. Un modèle qui permet aux entrepreneurs de proposer un prix d’appel défiant toute concurrence, et aux professionnels de l’aménagement et de la décoration de gagner en visibilité.

L’ idée d’Insidy (ex Les décorateurs) est née durant le premier confinement qui a fait prendre conscience aux Français à quel point la qualité de leur intérieur joue sur le moral. Confinée à Nancy, Salomé Paly-Lignier, 25 ans, en fait partie. Avec son ami de toujours Raphaël Salimi, étudiant comme elle à l’École de management de Strasbourg, ils décident de monter leur startup pour mettre en relation les particuliers avec des décorateurs et architectes d’intérieur. « Nous avons développé une solution simple, en ligne, sans avoir à débourser une grosse somme d’argent, précise Salomé. La décoration d’intérieur est vue comme quelque chose d’élitiste, on ne sait comment trouver la bonne personne. Nous avons voulu digitaliser l’expérience, à partir de 129€ par pièce, avec un projet co-construit, des échanges humains, et un projet final en 15 jours. » Une offre alléchante, qu’ils peuvent se permettre, « car finalement, c’est le déplacement physique qui revient cher », rapporte-t-elle.

UNE MARKETPLACE À LA RENTRÉE

Insidy propose trois offres : une à 129€ donc, avec à la clé une liste shopping et un mood board. Pour 289€, le professionnel fournit un plan 3D pour permettre au client de s’immerger dans la pièce. Avec Insidy at home (à partir de 990€), le décorateur ou architecte d’intérieur se déplace, suit l’intégralité du projet jusqu’à la livraison des travaux. Un concept qui séduit, à en croire les quelque 130 000 followers d’Insidy sur Instagram. « La force des réseaux est incroyable et nous permet d’atteindre des clients partout dans le monde », se réjouit Salomé. Ils ont déjà pu réaliser des projets en Europe, et même au Canada. A la rentrée, Insidy se développera encore avec une marketplace pour offrir à leurs clients une plateforme sur laquelle ils peuvent réaliser leur projet de A à Z. a

« NOUS AVONS VOULU DIGITALISER L’EXPÉRIENCE. »

Salomé Paly-Lignier et Raphaël Salimi, Insidy.