2 minute read

Rey-De Crécy Agence

THIERRY REY ET OLIVIER DE CRÉCY

AGENCE PLURIDISCIPLINAIRE ET PRAGMATIQUE

Advertisement

L’atelier d’architecture Rey-De Crécy, n’est autre que le partenaire local du cabinet londonien Populous en charge de la réhabilitation du stade de la Meinau. Fondée en 1999, l’agence se distingue par sa pluridisciplinarité avec une culture de l’équipement public, mais aussi un savoir-faire développé dans les logements, et une vraie considération des enjeux climatiques.

On lui doit le Palais de la musique et des congrès nouvelle génération. L’hôpital du CMCO aussi. Ou encore le Pôle d’excellence hôtelier d’Illkirch. Avec la réhabilitation du stade de la Meinau, associé au géant londonien Populous spécialisé dans les équipements sportifs à travers le monde, l’atelier d’architecture Rey-De Crécy s’attaque à son plus important projet. « Nous travaillons avec eux en association, main dans la main, confient Thierry Rey et Olivier de Crécy, architectes associés. L’opération est dirigée par François Clément qui a notamment travaillé sur le Viva Stadium. Il a su développer un partenariat d’équipe, grâce à des échanges simples, amicaux. » Un stade de la Meinau repensé, sur site, dont ils détaillent la philosophie : « Nous avons souhaité garder l’histoire et l’identité du lieu, les gens seront toujours à la Meinau, mais avec une qualité d’accueil renouvelée. Ce n’est pas un simple coup de peinture, mais une réinvention dans la continuité, à taille adaptée. »

Le futur stade la Meinau, vue sudouest. © Populous et Rey-De Crecy. Thierry Rey et Olivier de Crécy, architectes associés.

Thierry Rey et Olivier De Crécy

Un projet qui correspond à l’ADN de leur cabinet : « Sur beaucoup de nos projets, nous travaillons en tirant le meilleur parti du bâtiment existant et en détruisant le moins possible, dans une démarche de développement durable », soulignent-ils. De même qu’ils réemploient les matériaux autant que possible, comme en réutilisant des fuselages d’avion sur la façade sud du stade pour en faire des brise-soleils.

NOUS TRAVAILLONS EN TIRANT LE MEILLEUR PARTI DU BÂTIMENT

« La démarche environnementale, c’est l’une de nos marques de fabrique, une attitude, confirme Olivier de Crécy. Nous sommes très attentifs au “green washing”. La bonne conception d’un bâtiment, c’est l’essentiel. » Pourquoi installer des équipements chers en installation et en entretien quand la ventilation naturelle, équipée d’un affichage de la pollution de l’air suffit ? « Nous sommes dans une démarche low-tech, très pragmatique, cela fonctionne très bien », confirme Olivier de Crécy. S’ils étaient lauréats sous l’ancienne mandature, avec un projet « à grande ambition environnementale en termes de performance énergétique et de décarbonation, nous l’avons affiné avec la nouvelle municipalité et l’Eurométropole qui nous ont demandé d’être vigilants sur les trames vertes et bleues aux abords du stade », précise Thierry Rey. La problématique du chantier : assurer les travaux sur site occupé. « Nous avons cette expertise pour l’avoir déjà fait dans des établissements scolaires ou au PMC par exemple, c’est un savoir-faire que nous avons pu développer », confient-ils. Assurer des travaux tout en maintenant l’activité sur site, avoir un vrai souci des impacts environnementaux, travailler autant sur des établissements publics que des logements sociaux ou privés : l’atelier d’architecture, qui compte 22 collaborateurs, mise depuis vingt ans sur la transversalité. Et ça lui réussit plutôt bien. a