Page 1

MADAGASCAR

#MondeEnCommun

Écoliers Antanetibe au lycée © Cyril Alcibiade Le Tourneur de Pommayrac d’Ison à Jacmel © Dominique de Longevialle


MADAGASCAR

Madagascar Située au Sud-Ouest de l’océan Indien et séparée du continent africain par le canal du Mozambique, Madagascar est une des plus grandes îles au monde (près de 590 000 km²). Elle compte 23 millions d’habitants. Madagascar fait partie des pays les moins avancés. L’île se classe à la 154e place (sur 188) en matière de développement humain (IDH, 2015). Le PIB par habitant ne dépasse pas 450 dollars par an et plus de 91 % de la population vit sous le seuil de pauvreté avec moins de 2 dollars par jour. Les inégalités sociales et géographiques y sont très marquées et les indicateurs sociaux similaires à ceux de pays en situation de conflit ou d’épidémie.

0 km

1 000 km

Madagascar dispose pourtant de ressources humaines et d’un environnement particulièrement riches. Sa biodiversité est exceptionnelle : plus de 80 % des espèces animales et végétales de la « Grande Ile » y sont endémiques. Mais cet environnement est fragile : c’est l’un des écosystèmes les plus vulnérables au changement climatique, à l’érosion des sols et aux catastrophes naturelles.

L’AFD à Madagascar Un territoire prioritaire de la coopération française L’action de l’AFD à Madagascar se concentre sur la réduction de la pauvreté. Elle s’articule sur trois terrains : ■■ Villes : accompagner le développement d’espaces urbains maîtrisés, équitables et durables. ■■ Territoires ruraux : promouvoir une agriculture durable et la protection de la biodiversité. ■■ Éducation-formation-emploi : renforcer l’enseignement postprimaire et la formation professionnelle pour développer et ­valoriser le potentiel de la jeunesse.

L’AFD appuie aussi l’essor du secteur privé, y compris via sa filiale Proparco. Ses appuis se concentrent notamment sur la micro et la mésofinance, et les exportations malgaches. Pays prioritaire de la coopération française, Madagascar bénéficie de tous les types de financement proposés par l’AFD : subventions, prêts et garanties. L’AFD soutient aussi l’action d’ONG et de collectivités locales ­françaises (coopération décentralisée), particulièrement actives à Madagascar.

Répartitions des financements de l’AFD (2015) Par secteur

Secteur privé

4 %

Santé

14 %

Agriculture et environnement

Proparco

12 %

Garanties

2 %

8 %

Développement urbain

58 % Éducation et formation professionnelle

Par outil

Subventions

41 %

Financements ONG

19 %

12 %

Prêts

30 %


MADAGASCAR

Concilier agriculture durable et protection de l’environnement L’agriculture, premier secteur d’activité, contribue de façon limitée à la création de richesses du pays, au regard de son potentiel. Aussi, l’AFD appuie le développement d’une agriculture responsable et durable, qui préserve la faune et la flore uniques de l’île. Le programme holistique de conservation des forêts (4 M€) a, par exemple, permis d’apporter des alternatives à l’exploitation du milieu naturel pour répondre aux besoins des populations. L’AFD promeut également l’agro-écologie. Cette pratique consiste à diversifier les productions pour l’alimentation et/ou le commerce, tout en préservant l’environnement. L’AFD appuie, par ailleurs, le développement de services aux agriculteurs, à l’instar des fonds régionaux de développement agricole et des centres de services agricoles associés. Ces dispositifs financent notamment des appuis techniques, matériels ou financiers aux producteurs. En 10 ans, plus de 60 M€ ont été apportés par l’AFD en faveur de l’agriculture et de la préservation de l’environnement.

Les ONG, des partenaires clés L’AFD considère les ONG comme des partenaires privilégiés. Proches de la population, forts de savoir‑faire essentiels, les ONG se distinguent par leur capacité à innover et leur réactivité. C’est à Madagascar que les financements de l’AFD en faveur des ONG sont plus importants. Depuis 2009, 30 M€ ont été apportés pour une soixantaine de projets. Les actions soutenues couvrent des domaines comme le développement rural, l’insertion sociale et professionnelle, l’eau et l’assainissement, la santé, l’éducation, les droits de l’homme et la gouvernance.

Extrait de la série photographique « Les grands moyens » de Joan Bardeletti sur les PME africaines. Implantée dans le Sud malgache, IOT est spécialisée dans l’aquaculture industrielle de concombres de mer. Elle associe des villages de pêcheurs isolés à son activité permettant de créer pour eux des revenus complémentaires © Joan Bardeletti


MADAGASCAR

Projet Lalankely © Cyril Le Tourneur d’Ison

Promouvoir des villes durables Dans 20 ans, la moitié de la population malgache sera urbaine. Les villes du pays connaissent des problèmes économiques et sociaux aigus : insuffisance de l’emploi formel, insécurité, insalubrité, conditions sanitaires dans les bidonvilles, précarité urbaine, etc. Les nuisances environnementales pèsent également : pollution urbaine et industrielle (air, déchets ménagers et industriels), érosion urbaine et inondations. L’AFD promeut une vision de la ville qui prend en compte toutes ses fonctions : habiter, circuler, travailler, consommer, en intégrant les enjeux liés au changement climatique, à la préservation des liens sociaux, mais aussi de l’environnement, de la biodiversité et du ­patrimoine. Depuis 10 ans, plus de 40 M€ ont été apportés par l’AFD pour construire des villes meilleures à Madagascar. Et, en 2016, l’Agence a engagé près de 55 M€ pour de nouveaux projets urbains à Antananarivo (la capitale) et dans les six principales villes de l’île.

Rénover les quartiers précaires Depuis 2011, l’AFD finance un vaste programme de désenclavement et d’assainissement des quartiers précaires d’Antananarivo. Ce projet appelé lalankely (« ruelles » en malgache) a permis de rénover la quasi‑totalité des quartiers de la capitale. Dans chaque quartier, des escaliers, des ruelles et de voies carrossables (140 km) ont été construits et équipées de drains pour améliorer l’évacuation des eaux usées et pluviales. Des équipements sanitaires (bornes fontaines, lavoirs, blocs sanitaires, bacs à ordures) ont également été installés. Avec plus de 14 M€ investis, ce projet, qui associe les pouvoirs publics et les habitants des quartiers concernés, a déjà bénéficié à près d’un million de personnes. Une partie importante des travaux a été réalisée par une main d’œuvre jeune et peu qualifiée, participant ainsi à la création d’emplois et à la formation de la jeunesse malgache.


MADAGASCAR

Renforcer le lien éducation-formation-emploi Depuis la crise de 2009, la qualité de l’enseignement malgache s’est dégradée, après une décennie d’amélioration. Aujourd’hui, 1,4 million d’enfants seraient hors du système scolaire. En réponse, l’AFD appuie la restauration d’un enseignement de qualité. Le projet d’amélioration de la qualité de l’éducation à Madagascar (AQUEM, 10 M€), mis en œuvre depuis 2012, soutient la formation des enseignants et des cadres du ministère. Il finance aussi des équipements et le renforcement des capacités au ministère de l’Éducation en matière de planification et de gestion des ressources.

Sur le secteur de la formation professionnelle, l’offre existante dans le pays accuse un décalage important avec les besoins réels du marché du travail. L’action de l’AFD vise donc à appuyer sa modernisation, en renforçant l’adéquation entre l’offre et la demande. L’Agence finance la création de deux écoles de formation professionnelle aux métiers de l’informatique et de l’hôtellerie, en lien avec les entreprises nationales. Depuis 2004, l’AFD a apporté plus de 30 M€ en faveur de l’éducation et de la formation professionnelle.

Programme de renforcement des capacités commerciales © Cyril Le Tourneur d’Ison

Accompagner les acteurs privés malgaches Madagascar possède de nombreux atouts, parmi lesquels son tissu entrepreneurial. Pendant la crise de 2008 à 2013, les acteurs privés et financiers se sont montrés particulièrement robustes et dynamiques. C’est pourquoi l’AFD appuie le développement de PME, qui sont les principales créatrices d’emplois dans le pays. Près de 20 M€ ont été apportés au secteur depuis 2006, via différents outils. L’AFD facilite notamment l’accès aux financements pour les entreprises, en offrant des garanties aux banques (ARIZ) et en appuyant

des fonds de garantie locaux (Solidis, fonds de garantie malgache). À ce jour, l’AFD a apporté sa garantie à hauteur de 23 M€ à des projets d’entreprises. Avec plus de 1 500 produits et services exportés, Madagascar ­dispose d’un tissu d’entreprises exportatrices conséquent, qui reflète ses ressources naturelles et la qualité de sa main d’œuvre. L’AFD appuie aussi le développement de ces entreprises via des organismes de soutien aux exportations.


AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT

MADAGASCAR

Instrument financier de la politique française de coopération et de développement, le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) est dédié à la protection de l’environnement mondial dans les pays en développement et émergents. Doté de 90 millions d’euros pour la période 2015-2018, le FFEM accompagne des actions innovantes dans les domaines du climat, de la biodiversité, des eaux internationales, de la dégradation des terres, dont la déforestation, des polluants organiques persistants et de l’ozone stratosphérique. À fin 2015, le FFEM compte 331 millions d’euros d’engagements financiers, avec 285 projets au portefeuille, dont 67 % situés en Afrique et Méditerranée.

www.proparco.fr.

www.ffem.fr - ffem@afd.fr

Agence Française de Développement www.facebook.com/AFDOfficiel

AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT 5 rue Roland Barthes 75598 Paris Cedex 12 – France Tél. +33 1 53 44 31 31 Fax +33 1 44 87 99 39 www.afd.fr

@AFD_France twitter.com/AFD_France

AGENCE ANTANANARIVO 23 rue Razanakombana Ambohijatovo BP 557 – Antananarivo – Madagascar Tél. (261 20) 22 200 46 à 48 Fax (261 20) 22 347 94 Email : afdantananarivo@afd.fr madagascar.afd.fr

Agence Française de Développement www.youtube.com/user/GroupeAFD

Filiale de l’Agence Française de Développement (AFD) dédiée au secteur privé, Proparco intervient depuis près de 40 ans en faveur du développement durable. Présente dans 80 pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine ou encore du MoyenOrient, elle participe au financement et à l’accompagnement d’entreprises et d’institutions financières.

Exécution : Planet 7 – Février 2017  

Endémiques de Madagascar, les lémuriens comptent parmi les espèces menacées par la déforestation et les changements climatiques © Alexandre Rabitchov

10-31-2816 / Certifié PEFC / Ce produit est issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées. / pefc-france.org

L’Agence Française de Développement (AFD), institution financière publique qui met en œuvre la politique définie par le gouvernement français, agit pour combattre la pauvreté et favoriser le développement durable. Présente sur quatre continents à travers un réseau de 75 bureaux, l’AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète. En 2015, l’AFD a consacré 8,3 milliards d’euros au financement de projets dans les pays en développement et en faveur des Outre-mer.

AFD Madagascar VF  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you