Page 15

ateliers

À partir des plantes sauvages, réaliser un travail de photographie, dessin ou écriture

Safari photo Dans un périmètre proche, repérer les plantes sauvages (qu’est-ce qu’une plante sauvage ?) et les photographier à leur hauteur. De cette manière, leur contexte, urbain ou rural, sera également montré, occasionnant diverses lectures du rapport d’un individu (terme botanique) à son milieu. La présentation de tirages photographiques ou la projection d’un diaporama proposera au spectateur une redécouverte des lieux, par un point de vue inhabituel et un voyage à travers une série de micro-paysages. Herbier Cette démarche peut également prendre la forme d’un herbier dessiné. Il s’agit de se pencher sur une plante de trottoir et de tenter d’en saisir la structure, l’inflorescence, les qualités tactiles et les nuances de couleurs. Le croquis d’observation consiste à dessiner ce que l’on voit, en utilisant toute la page, en veillant aux rapports des dimensions et en recherchant des rendus de matières variés. Cette approche graphique est une occasion de comprendre son environnement dans un rapport singulier. Une présentation murale des dessins nécessitera un accrochage bord à bord (horizontalement et verticalement) afin de constituer une installation commune. La diversité morphologique des plantes représentées conduit à une double lecture : d’ensemble et dans les détails. La poétique des noms de plantes Les plantes ont un nom savant en latin employé partout dans le monde (ex : taraxacum), un nom commun (le pissenlit), et quelquefois plusieurs noms populaires liés à une vertu médicinale, une similitude de forme (dent de lion). À partir des seuls noms populaires, sans montrer la plante, nous tenterons de l’imaginer par le dessin, et d’inventer des récits. La présentation finale pourra regrouper une photographie de la plante, le dessin et le travail d’écriture. Exemples de noms populaires : sourcil de Vénus (achillée millefeuille), oreille de géant (bardane), bouillon blanc (molène), ruine de Rome (cymbalaire), pied de corbeau (plantain corne de cerf), oreille de lièvre (plantain lancéolé), pied de poule (pourpier), grande éclaire (chélidoine).

à lire page 40

13

Cahier pédagogique Nectar  

Nécessaire d'Education à la Curiosité Transversale Artistique Renouvelable à destination des enseignants, documentalistes, bibliothécaires,...

Cahier pédagogique Nectar  

Nécessaire d'Education à la Curiosité Transversale Artistique Renouvelable à destination des enseignants, documentalistes, bibliothécaires,...

Advertisement