Page 1

Vol. 9 • Février 2015

1


2


Président: Mathieu Palerme 814 Ch. Pink Gatineau, QC, J9J 3N2 T 819.682.2723 matpalerme@yahoo.com

COUVERTURE Photo prise à la Ferme Palerme et frères de Gatineau

ANNONCEZ VOS ANIMAUX ! Réservez votre espace publicitaire dès aujourd’hui !

1er Vice-Président: Bernard Bégin 1630, route St-Martin Ste-Marie-de-Beauce, Qc, G6E 3A8 T 418.387.7514 F 418.387.5623 louberfarm@hotmail.com 2e Vice-Président: Eric Manningham 705, Rg 7 Ouest Laurierville, Qc G0S 1P0 T 819.365.4895 emanningham@hotmail.com Directeur: Mark Frost 342 Rte 255 Kingsey-Falls, QC, J0A 1B0 T 819.839.1433 mrfcharolais@cablovision.com Directeur: François Couture 3680 Rg 10, Wendover Notre-Dame-Du-Bon-Conseil, Qc J0C 1A0 T 819.336.2511 ferme.coujo@hotmail.com Directeur: Réjean Champagne 1240 Rg St-André St-Sylvestre, QC, G0S 3C0 T 418.596.2404 soniaveilleux@hotmail.com

Communiquez avec Laurent Jourdain Tél. et fax : 450.799.2433 info@charolaisquebec.qc.ca

Vous n’avez qu’à nous donner votre texte et les photos à part, nous nous occupons du montage gratuitement !

Directeur: Claude Lemay 551 Chemin des Érables St-Gérard-des-Laurentides, QC, G9R 1H1 T 819.697.7868 sclaudelemay@cgocable.ca

Prix des publicités pour les MEMBRES Page couleur 300 $ 1/2 page couleur 150 $ Format carte d’affaires 75 $

Directeur: John Côté 2260, ch Benoit St-Catherine de Hatley, Qc, G0S 3A0 T 819.843.6801

Prix des publicités pour les COMMERÇANTS Page couleur 375 $ 1/2 page couleur 188 $ Format carte d’affaires 100 $

Secrétaire • Trésorier Laurent Jourdain 1740 St-Maurice, Apt. 5 St-Hyacinthe, Qc, J2T 1A3 T & F 450.799.2433 info@charolaisquebec.qc.ca

Melissa Ledoux

Infographie et Mise en page

T 450.539.1289 | C 450.531.5669

melissaledoux@me.com www.mel-design.ca

Visitez notre site web

www.charolaisquebec.qc.ca 3

Fieldman: André Pérusse 141, petit 8e rang St-Adrien-d'Irlande, Qc, G0N 1M0 T 418.423.4681 F 418.423.4012 C 418.814.8899 andre.perusse@hotmail.ca

www.charolaisquebec.qc.ca

BUREAU DE DIRECTION DE L’ASSOCIATION CHAROLAIS DU QUEBEC


MOT DU PRÉSIDENT BONJOUR À TOUS LES ÉLEVEURS CHAROLAIS,

À titre de président de l’association charolaise du Québec, il me fait plaisir de souhaiter à tous une Bonne et heureuse année 2015. L’année 2014 a été remarquable pour l’industrie bovine au Canada et au Québec. Des prix records pour les veaux d’embouches! Les taureaux et les femelles reproductrices, qui ont créé un vent d’optimisme dans l’industrie. Je crois que le temps est venu pour les éleveurs pur-sang de saisir les opportunités à venir et d’obtenir le juste prix pour nos animaux exceptionnels. Cette année, pour la première fois, j’ai visité l’expo bœuf de Victoriaville. J’ai été impressionné par la qualité des animaux de race charolaise ainsi que le professionnalisme des exposants. Je peux sincèrement dire que le cheptel québécois se compare avec les meilleurs du Canada. Finalement, j’aimerais prendre le temps de remercier tous mes directeurs et notre secrétaire pour le travail et l’aide qu’ils m’ont apportés au courant de l’année. De plus, je voudrais remercier notre représentant André Péruse pour son service impressionnant à l’égard des éleveurs du Québec. Je crois que son travail est indispensable, et que c’est notre meilleur investissement pour promouvoir la race au Québec. J’encourage toutes les personnes qui désirent plus d’informations sur la race charolaise à communiquer avec lui. Merci

Mathieu Palerme, président

MOT DU SECRÉTAIRE-TRÉSORIER BONJOUR À TOUS,

Pour commencer, je remercie tous les commanditaires, annonceurs et collaborateurs à cette revue. Votre support est très important, votre travail remarquable! Un grand MERCI à vous tous! Félicitations aux organisateurs du pique-nique 2014, la famille Palerme. Je félicite aussi tous les éleveurs et les visiteurs présents aux expositions. Une mention spéciale aux jeunes de la famille Frost pour leurs participations aux jugements et aux activités du club 4H. On retrouve beaucoup de dynamisme autour des ventes de taureaux. Les éleveurs ont pris la relève des défuntes ventes en stations d’épreuves, tant mieux! Je tiens aussi à féliciter les producteurs de viande et de produits transformés. Ceux qui développent la vente à la ferme et dans les marchés. Un petit mot pour tous les éleveurs, qui à tous les ans enregistrent des animaux pur-sang! On a besoin de vous, MERCI! Nous vivons des années de bouleversement et de changement! La direction et les membres de l’ACQ devront innover et être créateur afin de toujours promouvoir la race Charolaise. Tous les acteurs de notre filière devront travailler ensemble afin de préserver une présence forte dans les secteurs bovin et boucher. Peut-être devrons-nous faire les choses différemment et obtenir plus d’autonomie financière! Pour conclure, je tiens à remercier tous les membres du bureau de direction et notre représentant pour leur précieuse aide. Merci également à Mélanie Gilbert, Audrey Turcotte et Melissa Ledoux pour le travail de graphisme, qu’elles exercent auprès de l’ACQ.

Laurent Jourdain, secrétaire-trésorier MOT DU REPRÉSENTANT BONJOUR À TOUS,

Tout d’abord, laissez-moi vous souhaiter une année remplie de joie de bonheur et de santé. L’année 2014 s’est terminée très positivement dans l’industrie bovine. Après avoir connu des années très difficiles, voilà que les prix ont été en augmentation constante en 2014. Les producteurs, qui ont baissé leurs coûts de production et augmenté leur qualité génétique ont été les grands gagnants. Continuons tous ensemble à améliorer la génétique CHAROLAISE! Avec les changements dus à la GÉNOMIQUE, nous sommes très bien positionnés.

Au plaisir de vous rencontrer. André Pérusse, représentant

4


5


6


MERCI À TOUS NOS ACHETEURS

7

5


8


9


ACHAT D’UN TAUREAU : DÉPENSE OU INVESTISSEMENT ? environ 25 % du troupeau. Les caractères recherchés pour les femelles de remplacement sont : qualités maternelles, facilité de vêlage, bons pieds et membres et intervalle de vêlage court. En matière de rapidité d’amélioration génétique du troupeau, l’idéal est d’utiliser sur ce groupe de vaches les techniques combinées de synchronisation des chaleurs et d’insémination artificielle. Ainsi, on pourra faire un choix génétique pour chacune des vaches en fonction des caractères individuels à corriger : facilité de vêlage, lait, poids au sevrage, poids à un an, etc. Pour les autres vaches (75 %), on veut qu’elles donnent des veaux vigoureux qui auront un bon gain moyen Par Jean-Philippe Leblanc, agronome, OptiBoeuf SENC quotidien (GMQ), du muscle, et un style attrayant (ça Prochainement, plusieurs ventes de taureaux auront lieu peut aller jusqu’à la couleur) pour le futur acheteur des et vous donneront l’occasion d’acquérir un nouveau veaux produits qui sera, dans la majorité des cas, un reproducteur. Quels seront vos critères de sélection ? parc d’engraissement. GÉNÉTIQUE La première question que je me pose est : «Quels sont mes besoins ?» Le tableau 1 indique le nombre de vaches qu’un taureau de fertilité moyenne au pâturage peut raisonnablement féconder pendant une saison de reproduction de 60 jours.

Les critères recherchés pour la qualité de la viande font aussi partie de l’équation: rendement, épaisseur de gras dorsal et capacité à persiller. Le choix du taureau terminal doit tenir compte de l’ensemble de ces critères et nécessite donc l’utilisation de certains outils.

Afin d’estimer la valeur génétique qu’un taureau transmettra à sa descendance pour des caractères de production ciblés, des données sont disponibles via les ABC (Across Breed Comparison), c’est-à-dire des comparaisons inter-races avec des sujets croisés et de races différentes, et via les ÉPD (Écart Prévu chez les Descendants) qui permettent uniquement des comparaisons au sein d’une même race. Ces deux mesures prennent en considération les performances de l’animal, de ses ancêtres, de ses descendants et de ses collatéraux (demi-frères, demi-soeurs, etc.). Il ne faut pas comparer des valeurs ABC avec des valeurs La capacité de reproduction d’un taureau augmente ÉPD. avec sa maturité. Lorsque plus d’un taureau est utilisé dans un groupe de vaches, les rapports sociaux PHÉNOTYPE influencent les performances de reproduction. Les Peu importe les critères retenus, le taureau sélectionné taureaux dominants ont tendance à effectuer le plus doit avoir des qualités phénotypiques indispensables (ce qu’on voit à l’oeil) : bons pieds et membres, bonne grand nombre de saillies. croupe, être docile et avoir une circonférence scrotale Deuxième question: «Que vais-je faire de la correspondant aux standards minimaux de la race. La descendance ?» Dans la majorité des troupeaux circonférence scrotale sert à évaluer la capacité actuelle commerciaux, seulement 10 % des génisses sont et future du taureau à produire des spermatozoïdes. gardées comme femelles de remplacement. Et souvent, Les taureaux qui présentent un développement scrotal on a déjà une bonne idée des « meilleures » vaches à adéquat en fonction de leur âge ont plus de chances partir desquelles on peut les élever. Elles représentent de devenir de bons reproducteurs.

10


( SUITE ) Idéalement, avant de choisir un taureau, il performance sont nécessaires pour justifier les faudrait consulter sa fiche généalogique et scénarios B et C comparativement au scénario A. Le poste « prévision pour mortalité subite » représente voir sa mère et son père. une probabilité de perte totale du taureau par accident QUEL EST MON BUDGET ? ou autre. Tous les veaux sont vendus à 750 livres. Comme gestionnaire, chaque investissement, incluant Pour faciliter le calcul, je n’ai pas tenu compte du l’achat des taureaux, doit être justifié. Par exemple, financement. vous hésitez entre trois options : Pour justifier le scénario B, il faut obtenir un gain A - Achat d’un taureau à 3000 $ (indice gain de supplémentaire de seulement 15 lb par veau vendu 100). Objectif : taux de vêlage acceptable (93 pour une même période d’élevage, ce qui constitue un %) et GMQ standard; objectif atteignable avec ce type de génétique; il s’agit B - Achat d’un taureau de génétique supérieure à d’un bon investissement, même à ce prix. Par contre, 6000 $ (indice gain de 110). Objectif : taux de pour le scénario C, malgré un plus grand nombre de veaux produits, rien ne permet de prétendre que vêlage acceptable (93 %) et GMQ élevé; chacun des veaux obtiendrait un meilleur gain. Cette C-A  chat de 2 taureaux à 3000 $ (indice gain de stratégie est donc à oublier. 100) pour un même groupe de vaches. Objectif : taux de vêlage élevé (98 %) et GMQ standard. Une possibilité pour maximiser l’utilisation des taureaux à la ferme est de regrouper les saillies en 2 ou 3 périodes de 50 jours, avec un retrait des mâles de 45 jours entre les périodes. PROTÉGER SON INVESTISSEMENT Un taureau à l’entretien et gardé seul a besoin du même type de fourrages que des vaches taries. Au point de vue de l’alimentation minérale, on recommande de lui servir entre 130 et 180 g par jour de Minéral OptiBoeuf TransiBoeuf pendant tout l’hivernement. Petit truc de gestion hivernale. Les taureaux ont 6 points sensibles au gel : 4 sabots et 2 testicules. Les engelures sur ces parties de l’anatomie peuvent avoir des conséquences désastreuses lors de la prochaine période de saillie. Il ne faut jamais lésiner sur l’épaisseur de paille dans les enclos d’hivernement des taureaux. En conclusion, il n’y a pas de solution parfaite dans la sélection d’un sujet reproducteur, mais on doit faire un choix. Accordez de l’importance à vos taureaux. Comme ils influencent 100 % de votre production de veaux, ils sont le coeur de votre entreprise. Parlez-en à votre expert-conseil La Coop. ■ POUR PLUS D’INFORMATIONS, CONSULTEZ: WWW.OPTIBOEUF.LACOOP Les tableaux 2 et 3 présentent les trois scénarios Source : Magazine Opti Bœuf, Supplément 2015 01, p. 8-9 et permettent de trouver quelles améliorations de

11


12


13


14


15


LA FERME H.M.P. BAILLARGEON! QUAND ALIMENTATION RIME AVEC PASSION! La ferme Baillargeon est dirigée par le trio H.M.P. Hilaire, Marcel et Pierre! L’alimentation de leurs bovins Charolais est au cœur de leurs préoccupations. Leur devise « avec peu, faire beaucoup, faire toujours mieux.» Ils parlent constamment de génétique, d’efficacité alimentaire et de bien-être animal! À travers leurs mots, on découvre des hommes fiers de leurs réalisations. Les Baillargeon exploitent une ferme à Martinville en Estrie, depuis 1925. À cette époque, Napoléon (père de Marcel et Hilaire) achète 50 ha (125 acres). Les premiers bovins de la ferme étaient de race Shorthorn, une race aux fins bouchère et laitière. Lors de cette période, les vaches de la ferme produisaient de la crème pour la beurrerie de Martinville.

Pierre et Marcel Baillargeon de Saint-Benoit-du-Lac avec les conseils du frère Germain Parent. Ces bêtes deviendront les souches du troupeau actuel. Ce sont 18 taures gestantes issues de génétique pur-sang français. Ces taures proviennent des taureaux connus de l’époque : Amédé, Zénith, Abraham, Lochlo et Marco Polo. Fin des années 1970, Marcel élabore les plans d’une étable attachée de 36,5 m par 11 m (120 pi par 36 pi). Elle contiendra 54 vaches ainsi que trois parcs de vêlage. Au milieu des années 1980, un nouveau projet de construction se développe. Une étable à stabulation libre sur lattes de béton adjacente à l’étable entravée. Marcel est un créateur, inventeur et patenteux! Tout ce qu’il peut construire est conçu à la ferme. Il dessine des plans, évalue les coûts et met en œuvre. Afin de réaliser ce bâtiment, les Baillargeon fabriquent six moules à lattes de béton. Ainsi, sur une période de deux ans, l’équipe H.M.P. fabriquera plus de 300 lattes avec une bétonneuse manuelle! Le nouveau bâtiment mesure 33 m par 15,25 (108 pi par 50 pi). Avec ce nouvel espace, les propriétaires veulent développer des animaux dans un lieu calme où ils peuvent marcher en liberté. Marcel commente : « J’ai toujours eu l’esprit mécanique. Cette façon de penser influence notre élevage. Il faut connaître l’animal avec lequel nous travaillons. J’observe et je regarde ce qu’il produit. Je remarque l’ouverture, le coffre, la capacité digestive, la largeur de la gueule.»

FERME H.M.P. BAILLARGEON PROPRIÉTAIRES: Hilaire, Marcel, Pierre (fils de Marcel) Baillargeon SUPERFICIES POSSÉDÉES: 225 ha (555 acres), dont 139 ha (343 acres) en prairies et pâturages, 18 ha (45 acres) en maïs ensilage et 68 ha (170 acres) en boisé. TROUPEAU: 90 vaches charolaises, 30 taurillons en testage supervisé, 12 génisses de remplacement et 3 taureaux reproducteurs. REVENUS DE LA FERME: Vente des veaux aux encans spécialisés. Vente de reproducteurs. Vente d’animaux aux Viandes Laroche. BÂTIMENTS (ADJACENTS) À VENTILATION MOTORISÉE: Étable pour vaches attachées (54), étable en stabulation libre sur lattes (90 places) STOCKAGES DES ALIMENTS: Deux silos (ensilage d’herbe et maïs) en douves de béton de 5,4m par 21,3m (18 pi par 70 pi), un silo (ensilage d’herbe) de 4,9m par 15,24m (16 pi par 50 pi) et un silo en acier galvanisé pour le gluten.

L’ALIMENTATION DES BOVINS! À la ferme H.M.P., on trouve des prairies et pâturages sur un sol de type loam/argileux. Les champs sont sur des bases 50% trèfle rouge et 50% mil au semis. Pas de labour depuis 25 ans. Les prairies sont renouvelées en semis direct au taux de 6,8 kg / ha (15ibs /acre) précédées d’un désherbage au Roundup. Deux coupes de foin se font tous les ans. Les deux silos sont remplis d’ensilage d’herbe (ensilage d’une journée : fauchage tôt le matin-ensilage pm). Par cette pratique, on veut obtenir un ensilage à plus haut taux de protéines. À cela s’ajoute 7000 petites balles de foin sec. Le troupeau effectue la troisième coupe en pâturage. En projet, l’apport d’aliments sous une forme à définir lors de la période automnale précédant la rentrée hivernale!

FOSSE À FUMIER LIQUIDE: Capacité 124 unités animales. VÊLAGES: Février à avril.

Tableau 1

SAILLIES: Mi-mai à la mi-juin Les premiers croisements Shorthorn-Charolais se font au début des années 1960. Afin d’améliorer leurs connaissances en production bovine, les Baillargeon participent à des colloques. Marcel, mécanicien de formation, est en charge du garage municipal de la ville de Sherbrooke. Ses activités à la ferme, il les réalise le soir, les fins de semaine et lors des vacances. Ainsi, les premières charolaises sont achetées à la ferme de l’Abbaye 16


( SUITE ) FERME H.M.P. BAILLARGEON ALIMENTATION RTM (distributeur robotisé) VACHES : Mai à fin octobre, pâturage à volonté. MI-DÉCEMBRE JUSQU’AU VÊLAGE : 9kg/repas de 50% d’ensilage de maïs et 50% d’ensilage d’herbe. Deux repas par jour. 100 gr de minéral/jour. DU VÊLAGE À LA MISE À L’HERBE : 9kg/ repas de 50% d’ensilage de maïs et 50% d’ensilage d’herbe. Deux repas par jour. Un repas le midi de 5 kg d’ensilage/ maïs/herbe. 100gr de minéral/jour.

La Ration Totale Mélangée est distribuée en deux ou trois repas/ jour (voir tableau 2) en fonction du groupe d’animaux. Pour le groupe de taurillons en testage, on tient ferme à stimuler leur appétit! Ainsi, les jeunes taureaux doivent avoir jeuné au moins une heure avant de recevoir leur prochain repas. Si ce n’est pas le cas, la quantité de la ration est diminuée. Parler élevage chez les Baillargeon, c’est discuter docilité des animaux. Les acheteurs, qui se déplacent à la ferme pour observer et acheter des animaux le constatent. Leurs bêtes restent calmes. Aussi, lors de l’achat d’un taureau reproducteur, le bon tempérament de l’animal est essentiel, même si les critères tels que la qualité des membres, la surface d’œil de longe, la musculature sont toujours les caractères primordiaux évalués. Les Baillargeon achètent un taureau reproducteur Charolais de génétique supérieur à tous les deux ans.

TARISSEMENT : De début novembre jusqu’au 15 décembre: Foin sec. TAURILLONS, GÉNISSES DE REMPLACEMENT ET TAUREAUX REPRODUCTEURS : 6 à 7kg/repas de 60% d’ensilage de maïs et 40% d’ensilage de foin, 1kg de gluten. Deux repas par jour. 100gr de minéral/jour. Tableau 2 Utiliser tous les outils des spécialistes disponibles pour les éleveurs! L’expertise agronomique est très valorisée des Baillargeon. Ainsi, que ce soit Jean Patoine, il y a quelques années ou Pierre Demers actuellement, les propriétaires voient dans leurs conseils des atouts afin d’atteindre la réussite. Du CDPQ, les conseillers Raymond Deshaies et Éric Ouellette apportent un soutien et une expertise judicieuse, qui favorisent l’obtention de bons résultats à la ferme.

Avec une régie d’élevage rigoureuse, plusieurs vaches du troupeau ont mérité des certificats de reconnaissance de la part de l’Association Charolaise Canadienne (CCA). Ces vaches ont des mentions pour avoir vêlées plus de 5 fois dans le troupeau. Elles ont également eu des descendants avec un poids plus élevé que la moyenne de la race. La longévité est un autre critère primordial dans l’élevage des Baillargeon! La race Charolaise a démontré à ses éleveurs, qu’elle produit du bœuf d’excellente qualité. Ils en sont d’ailleurs très fiers. Un élevage à suivre chez des gens passionnés!

L’efficacité alimentaire et soigner avec du trèfle rouge! Ces mots reviennent souvent dans les paroles du trio et pour cause, la clé de cette efficacité se distingue chez les animaux, qui possèdent un système digestif performant. Ils savent transformer au mieux la protéine et l’énergie alimentaire en fibre musculaire! Les dernières analyses aux ultrasons du CDPQ donnent des résultats moyens de 66,7%. Ils atteignent jusqu’à 69,7%. Les éleveurs croient ferme au données génomiques! Un programme fédéral d’étude a été testé à la ferme en 2013. Il portait sur les données obtenues sur 29 taurillons âgés entre 2 ½ et 3 mois. Ainsi, les Baillargeon voient dans les résultats de ces données portant sur l’efficacité alimentaire un outil de choix. La prise alimentaire résiduelle ou (RFI, abréviation anglaise de «Residual Feed Intake») donnerait à nos éleveurs des chiffres comparatifs. Ceux-ci influenceraient la sélection de leurs animaux et ainsi maximiseraient le potentiel de leur cheptel Charolais.

Hilaire, Marcel et Pierre Baillargeon tiennent à remercier d’autres précieux collaborateurs: Roger Bergeron du PATBQ, Nicoly Stoyanor du MAPAQ, Bruno Langlois et Christopher Liebrecht de La COOP et André Pérusse de l’Association charolais du Québec.

Par Laurent Jourdain, secrétaire-trésorier

17


18


19


20


Vente de taureaux

Outaouais Bull Test

Station Sale

Station d’épreuve de l’Outaouais

Samedi 21 mars 2015 Ferme Gagnon Farm

Dans la vente :

Simmental, Charolais, Angus, Limousin

Environ 70 taureaux en vente

428, route 315 Nord, Chénéville (Québec)

Pour information : Yves Gagnon : 819 428-3502 — Éric Trépanier : 819 423-1172 Linda Larocque : 819 647-5779 — Stan Christensan : 819 647-2979 Mathieu Palerme : 819-682-2723

Livraison gratuite • Free Delivery Taureaux musclés, de stature modérée et prêts pour le service Thick bull with moderate frame and ready to breed

Sawyerville

$

$

PLUS D’ARGENT POUR VOS VEAUX, CELA VOUS INTÉRESSE ?

$

L’ACQ conjointement avec l’encan de Sawyerville organise, À L’AUTOMNE 2015, un encan spécial de veaux d’embouche Charolais... En 2014 nous avons eu les meilleurs prix payés au Quebec.

$

$

Concessionnaire New nous Holland Kobelco En 2015 voulonset doubler le nombre de veaux, pour aller chercher le plus d’acheteurs possibles.

Saint-Guillaume

Aidez-nous à vous aider !

12, route 122, Saint-Guillaume, J0C 1L0 T 819 396 2185 • 1 800 268 3088 / www.terapro.ca Pour plus d’informations; André Pérusse fieldman 21

$


RECETTES DU BOUCHER

BAVETTE À L’ÉCHALOTTE

BIFTECKS DE FILET MIGNON DE BOEUF AU VIN ROUGE ET OKA

GAGNANTS DU CONCOURS : MEILLEURS GROUPES DE VEAUX CONCOURS ORGANISÉ PAR LE CENTRE DE RÉFÉRENCE EN AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE DU QUÉBEC (CRAAQ) EN COLLABORATION AVEC LE CCRBQ ET LA FPBQ MEILLEUR ÉCART DE PRIX DE VENTE PAR RAPPORT À LA MOYENNE DU JOUR.

GAGNANTS DANS LA CATÉGORIE: 10 À 49 VEAUX VENDUS EN 2013-2014

Félicitations à tous les gagnants!

GAGNANTS DANS LA CATÉGORIE : 50 VEAUX ET PLUS VENDUS EN 2013-2014

1) RÉJEAN PONTBRIANT ET JASMINE FORTIN, ROXTON FALLS (TAUREAUX CH)

1) CLAUDE BOISLARD, ST NORBERT D’ARTHABASKA (TAUREAU CH)

2) SANDRA ET STEVE DROUIN, STE AGATHE DE LOTBINIÈRE, (TAUREAUX AA-SM)

2) MM RENÉ ET CYRILLE ST-PIERRE, FERME DALMAS, ST-AUGUSTIN (TAUREAUX CH-SM)

3) COLETTE ET ROBIN HOVINGTON, SACRÉ-CŒUR, (TAUREAUX CH)

3) FERME TROBLAY, INVERNESS (TAUREAUX CH) 4) MM CLAUDE, ALAIN ET RAYMOND BRETON, INVERNESS (TAUREAUX CH) 22


23


24


Mathieu Palerme : 819-682-2723

Sawyerville

$

$

PLUS D’ARGENT POUR VOS VEAUX, CELA VOUS INTÉRESSE ?

$

L’ACQ conjointement avec l’encan de Sawyerville organise, À L’AUTOMNE 2015, un encan spécial de veaux d’embouche Charolais... En 2014 nous avons eu les meilleurs prix payés au Quebec.

Aidez-nous à vous aider !

25

$

$

En 2015 nous voulons doubler le nombre de veaux, pour aller chercher le plus d’acheteurs possibles.

Pour plus d’informations; André Pérusse fieldman

$


Stations d’épreuve » St-Martin » Vente de l’Outaouais » Vente Sélect Bull et ses invités St-Sylvestre

21 février 21 mars 28 mars

Ventes Privées » Ferme Louber [St-Marie de Beauce] » Vente de Taureaux Synérgie [St-Sophie de Lévrard]

7 mars 14 mars

ANDRÉ PÉRUSSE

Représentant Charolais

T 418.423.4681 C 418.814.8899 andre.perusse@hotmail.ca

RAYMOND BRETON Éleveur Charolais depuis 35 ans Sujets à vendre à l’année

AIMÉ JACOB, éleveur pur-sang 222 rang audette Ste-Sabine,Qc, JOJ 2BO C 450.531.8854 • T 450.293.0769 aimejacob@hotmail.com

T 418.453.2360 2733 rang Inverness, Qc G0S 1K0 26


27


28

Profile for Melissa Ledoux

L'Avantage Charolais Printemps 2015  

L'Avantage Charolais Printemps 2015  

Profile for meldesign
Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded