Issuu on Google+

19 976-B

N ° 2

Naître, c’est quitter son masque et son déguisement Naître, c’est quitter son abri, c’est essuyer le vent de face et porter le soleil sur son dos. J Debruyne

Mars 2014 SUPPLÉMENT AU JOURNAL D I M A N C H E AGRÉGATION

P 3 0 5

NO :

0 3 4

7 À VOUS JOURNAL DE LA RÉGION PASTORALE CENTRE-SOIGNIES

LV

U N I T É S P ASTO R ALES D E SO I G N I ES- LE R O EU LX, B R AI N E- EC AU SSI N ES, B I N C H E- ESTI N NES, L A L O U V I È R E- N O R D , VAL D ’ H AI N E, LES P R I EU R ÉS, ET M O R LAN W ELZ

Y AURA-T-IL UN PRINTEMPS ?

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 1

14/02/2014 15:29:48


RÉGION PASTORALE DU CENTRE

7 À VOUS 03/2014 ~ P. 2

Le 25 mars nous célébrerons l’annonciation du Seigneur à l’humanité à travers celle qui a donné son adhésion à l’œuvre créatrice de Dieu. Ainsi s’exprime la liturgie : «Toi qui reçois l’appel de Dieu comme une terre la semence, tu laisses prendre corps en toi, l’espérance nouvelle.» (VLH 136) ; «Terre féconde au vent de Dieu, ta glaise nourrit la semence. Dieu te bénit. La Parole peut germer en ton silence. Tu portes Jésus-Christ.» (V216) Humains, tirés de l’humus, de la terre, offrons-nous au soleil de Dieu qui nous désengourdit nous réchauffe, nous revitalise. Laissons la puissance de la vie l’emporter sur nos replis mortifères : Dieu ose l’espérer et appelle notre complicité. Le carême : un printemps possible pour l’humanité. Trop souvent il a été perçu comme un temps de privation, de sacrifice, à l’opposé de l’épanouissement. L’expression «une mine de carême» est significative. Si nous prenons distance par rapport à une série de choses, c’est parce que nous avons trouvé mieux. «Cherchez d’abord le royaume et la justice de Dieu et le reste vous sera donné par surcroit.» (Mt 6,33) Lorsqu’un homme et une femme se sentent choisis, tout le reste est relativisé. Mais ce choix, cette élection n’a rien à voir avec celles que nous réaliserons le 25 d’un autre mois, celui de mai où nous aurons à choisir, au sens de sélectionner, nos représentants à la Région et l’Europe. En latin, le mot diligere signifie : choisir, distinguer, aimer. Saint-Jean l’utilise pour introduire la sainte Cène : «Comme Il avait aimé (dilexisset) les siens qui étaient dans le monde, il les aima (dilexit) jusqu’au bout». Diligere traduit le grec agapao qui signifie d’abord aimer, avoir une préférence pour. À Mons la chapelle de l’ancien couvent des capucins est dédiée à ND de Belle Dilection : du Bel amour. Laissons-nous séduire par Dieu, fasciner par le bonheur de nous savoir tous aimés de Lui. Redécouvrons que nous comptons pour Lui indépendamment de ce que nous sommes. Entendons-le nous dire : «Tu as du prix à mes yeux, je t’offre de faire ma vie avec toi, réponds à mon offre d’alliance». Ainsi Dieu nous choisit au sens où des amoureux, où des amis se choisissent. N’avons-nous pas défiguré le Dieu d’amour et de fidélité en lui prêtant de récompenser ou de punir ? «Laissez-vous réconcilier avec Dieu», en-

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 2

DR

Accueillerons-nous le printemps de la grâce ?

tendrons-nous l’apôtre nous dire le mercredi des Cendres. Notre relation à Dieu se dessèche lorsque nous la réduisons à des notions et un savoir sur Lui. Dépassons le christianisme de l’habitude et de l’obligation pour savourer la joie d’être aimé, ce que François, évêque de Rome et pasteur universel appelle : «La Joie de l’Évangile». Séduits par le Dieu de Jésus-Christ, nous pouvons comme Lui, prendre distance par rapport aux mirages des idoles, ces réalités que nous absolutisons, divinisons, qui au lieu de servir notre dignité, nous asservissent et nous font utiliser ou dominer les autres plutôt que de les servir. - En nous présentant au 1er dimanche de carême Jésus confronté aux tentations, nous sommes invités nous aussi à choisir Dieu et son amour et à relativiser savoir, pouvoir, avoir sans amour. C’est ce dimanche que notre évêque adressera l’appel, le choix décisif aux catéchumènes reçus en notre Église. Église d’Hérrinnes-lez-Pecq à 15 h Comme les disciples de Jésus disant : «viens, Il t’appelle» (Mc 10,49) avec eux, vivrons-nous le coup de cœur qui nous détournera de la fascination des faux bonheurs qui camouflent d’implacables servitudes ? - Le 2e dimanche de carême nous montre

en Jésus Christ mort et ressuscité, le monde transformé, transfiguré, nous invitant à contribuer à la transformation de l’homme et de la société. Dans la grisaille de nos jours, découvrons par la prière, la liturgie, mais aussi l’engagement dans les chantiers de la solidarité, l’embellie prometteuse du plein soleil. - Les 3e, 4e et 5e dimanche de carême feront retentir dans le cœur des catéchumènes et en nous l’invitation du Christ : - à ne pas en rester à l’eau des citernes lézardées et des faux-puits mais à nous désaltérer, nous abreuver à la source de la vie qui fertilisera la terre des hommes pour qu’elle soit porteuse de moisson, - à ne pas nous enfoncer dans nos ténèbres, notre aveuglement mais laisser la lumière faire la vérité en nos vies et les rendre lumineuses. - à ne pas nous laisser enfermer dans ce qui ne peut être que mortifère, fussent-ils les tombeaux dorés du matérialisme. 40 jours de marche vers Pâques, 50 jours de contemplation du mystère pascal jusque la Pentecôte soit 90 jours, un quart de l’année : ce n’est pas rien ! Bonne route et à la prochaine étape ! I José Bouchez

14/02/2014 15:29:55


7 À VOUS 03/2014 ~ P. 3

RÉGION PASTORALE DU CENTRE

DR

«Le Mystère de la Passion du Christ» Les Pèlerins de Bouge, une compagnie théâtrale dont font partie des personnes malades ou encore souffrant d’un handicap. À Soignies, elles présenteront «Le Mystère de la Passion», une relecture de l’Évangile en s’attachant plus spécialement aux plus petits, aux plus fragiles. Assister au Mystère de la Passion interprété par Les Pèlerins de Bouge c’est bien plus que d’assister à un spectacle religieux. Il s’agit d’une rencontre entre deux mondes celui des bien-portants et celui des handicapés mentaux. La troupe des Pèlerins de Bouge est composée de 60 acteurs dont 48 sont handicapés et de 20 accompagnants. Beaucoup souffrent d’un handicap mental et vivent en institution. Faire du théâtre, entrer dans la peau d’un personnage, constitue pour ces hommes et ces femmes des moments d’une intense richesse.» En faisant tomber les préjugés, en balayant la peur, chacun ressort grandi de ce spectacle.» Pendant ce temps de carême, c’est le Mystère de la Passion qui sera présenté à la collégiale de Soignies, le VENDREDI 21 mars à 19 h 30 Une mise en scène sobre, soignée pour faire redécouvrir ce passage d’évangile. Chacun sera invité à revivre la Passion en centrant son attention sur le plus petit, le rejeté. www.pelerinsdebouge.be

Des articles religieux dans notre région : Librairie Siloë Médiathèque Centre de documentation «Le Monastère» rue Gustave Boël, 152 7100 La Louvière Ouvert tous les jours de 9 h à 12 h Contact : 0477 496 660 Courriel : lalouvière@silœ-tournai.be Les sites de nos unités pastorales : UPN Val d’Haine http://upvaldhaine.be UPN La Louvière http://tournai.diocese.be/ LLN UPN Les Prieurés www.paroisses-manage. be UPN Binche Estinnes www.diocese-tournai. be/binche-estinnes UPN Braine-Ecaussinnes www.upn.be.be UPN Soignies-Le Rœulx www.soignieslerœulx.be La Revue pastorale de notre Région : Centre-Info 4 Temps Paraît 4 fois par an : Avent-Noël, carême-Pâques, Pentecôte-vacances, Reprise de septembre-octobre

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 3

PAF 7€ (abonnement ordinaire) 10€ (abt de soutien) S’adresser à A.Rectem, Relais du doyenné, Rue Chavée, 36 7100 La Louvière ou par mail à agrectem@yahoo.fr Pour que la terre tourne plus juste ! Campagne de carême : Cette année, ils viennent du Brésil pour témoigner du travail des associations locales qu’Entraide et Fraternité soutient. L’équipe Partenaires accueille un témoin du Brésil : Jose de Souza Cardoso, originaire de l’état de Goiás. Il a commencé à travailler dès l’âge de 7 ans. Il a rejoint les mouvements dès l’âge de 18 ans avec la pastorale des jeunes. Ensuite, il a rejoint la pastorale des couples. En 2002, il est parti pour un campement en vue d’obtenir une terre, laissant sa femme et ses deux enfants au soin de son beau-frère. Durant près d’une année et demie de lutte pour cette terre, de persécutions et de menaces, il a été engagé comme éducateur populaire au sein de la Commission pastorale de la Terre (CPT). Il a eu le choix de continuer à travailler avec la CPT ou de commen-

entraide et fraternité

Renseignements

Zezinho témoignera dans la province du Hainaut.

cer son exploitation avec sa famille. Il a opté pour la deuxième solution. Il fait actuellement partie d’une coopérative d’agriculteurs familiale de la ville de Goiás, laquelle est accompagnée par la CPT. JEUDI 20 MARS à 20 h à la salle SaintVincent à Soignies Réservez cette soirée : c’est le match de Coupe des paysans du Brésil : gagner et cultiver la terre !

14/02/2014 15:29:58


UNITÉ PASTORALE SOIGNIES - LE RŒULX

7 À VOUS 03/2014 ~ P. 4

Nous vivons des temps nouveaux et l’Église doit se refonder, certes sur le même Christ mais en repensant sa pastorale. Jusqu’ici, elle s’est pleinement investie dans l’encadrement à travers une organisation territoriale. Elle doit aujourd’hui être présente et adaptée aux nouveaux chantiers où se joue l’avenir de l’homme et du monde. Mieux que d’encadrer les chrétiens, elle doit faciliter l’engendrement, l’éveil mutuel à la foi, au témoignage et au service. Nous sommes dans un autre contexte sociétal et ecclésial. Nous quittons une Église où un clergé nombreux a pu faire l’économie, ou parfois court-circuiter la responsabilité des laïcs. Sans vouloir mener une pastorale à courte vue, qui bouche les trous, il nous faut relayer celles et ceux qui fragilisés par la fatigue et l’âge ne peuvent plus porter les services qu’ils ont pris en charge. Ce relais n’est pas forcément reprendre des harnais et continuer comme on a toujours fait mais envisager le pourquoi faire et le comment faire, en référence la mission essentielle de l’Église qui est d’annoncer l’Évangile en servant nos frères. Si nous nous sentons plus sensibles à l’une des dimensions de l’Église, investissons-nous et si nous devinons qu’une personne à l’étoffe pour tel service, parlons-en lui. Songeons à la dimension de prière et de célébration, à celle de l’annonce et de la transmission de la foi et à celle du service. ex : l’équipe de la rencontre de Noël EQUIPE D’ANIMATION PASTORALE Responsable : abbé José Bouchez, curé doyen, Membres : Marie-France Gosset-Roland, Liliane Mousset-Charlier, Jean-Paul Brasseur, Philippe Castermant, prêtre, Sabine Vanden-

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 4

SS

Pour un printemps de notre église locale

dooren-Van Hecke, Nicole Debruyne-Alard SECRETARIAT INTERPAROISSIAL - Pour les 10 paroisses de Soignies : Lundi, mardi, mercredi, jeudi de 9 h à 12 h, le samedi de 10 h à 11 h 30.fermé le vendredi. rue H. Leroy 8, à Soignies ; tél. 067/332 668 ; fax : 067/331 157 ; mail : upsoignies@skynet.be. - Pour les 5 paroisses du Rœulx : Le samedi de 10 h à 11 h 30 pl. de la chapelle, 2, Le Rœulx. Tél. 064/66 23 41 Fax : 064/67 74 98 ; mail : secretariatinterparoissial.up.lerœulx@skynet.be. site : http://www.soignieslerœulx.be

14/02/2014 15:30:03


7 À VOUS 03/2014 ~ P. 5

UNITÉ PASTORALE SOIGNIES - LE RŒULX

EUCHARISTIES DOMINICALES 8e Dimanche SAMEDI 1 : 17 h Carrières, en union à Optat Podevyn. 18 h 30 Collégiale, 19 h Chaussée Notre-Dame. DIMANCHE 2 MARS : 9 h Neufvilles Gage 9 h 15 Casteau 9 h 15 Naast, en union à Josse Nactergal 10 h 45 Collégiale en union à Julia Guilmot et à Urbain-Planckaert 10 h 45 Neufvilles-St-Nicolas 10 h 45 horrues Pas d’eucharistie à Thieusies, ni à Louvignies.

Mercredi des Cendres MERCREDI 5 MARS : 9 h à Neufvilles Saint-Nicolas avec Neufvilles Gage 15 h Carrières 18 h à Thieusies avec Casteau et Naast 18 h 30 Collégiale 19 h à Horrues avec Chaussée N-D et Louvignies

1er Dimanche de carême SAMEDI 8 : 17 h Carrières 18 h 30 Collégiale, en union aux époux Jean Coléry-Claire Saintaumont, Marie Saintaumont et Zénon Saintaumont 19 h Chaussée Notre-Dame. DIMANCHE 9 MARS : 9 h Neufvilles Gage. 9 h 15 Louvignies 9 h 15 Casteau 10 h 45 Collégiale en union aux époux Armand Denis-Marie-Josée Moucheron, Aimée Demaret, les familles Denis-Demaret et Moucheron-Pourbaix, 10 h 45 Thieusies 10 h 45 horrues Pas d’eucharistie à Neufvilles Saint-Nicolas, ni à Naast. 15 h hérinnes-lez-Pecq Appel décisif des catéchumènes par Monseigneur. Harpigny

2e Dimanche de carême SAMEDI 15 : 12 h Collégiale, mariage de Johnny Cogniaux et Letizia Baldassarre. 17 h Carrières, 18 h 30 Collégiale en union à l’abbé Joseph Mogenet et aux époux Jules Roland et Antoinette Duquesne,

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 5

19 h Chaussée Notre-Dame. DIMANCHE 16 MARS : 9 h Neufvilles Gage 9 h 15 Naast 9 h 15 Louvignies 10 h 45 Collégiale 10 h 45 Thieusies en union à Charlotte Canone 10 h 45 Neufvilles Saint-Nicolas en union à Bernadette Deladrière Pas d’eucharistie à Horrues, Casteau.

3e Dimanche de carême SAMEDI 22 : 17 h Carrières 18 h 30 Collégiale, 19 h Chaussée Notre-Dame. DIMANCHE 23 MARS : 9 h 15 Naast 9 h 15 Louvignies 9 h 15 Casteau 10 h 45 Collégiale 10 h 45 horrues en union à Richard Druart 10 h 45 Neufvilles Saint-Nicolas Pas d’eucharistie à Neufvilles-Gage, ni à Thieusies

4e Dimanche de carême SAMEDI 29 : 17 h Carrières 18 h 30 Collégiale, messe des familles organisée par Cap-essentiel 19 h Chaussée Notre-Dame DIMANCHE 30 MARS : 9 h 15 Naast 9 h 15 Louvignies 9 h 15 Casteau 10 h 45 Collégiale 10 h 45 horrues en union à Marcel Wallerand et à Viviane Herpin. 10 h 45 Thieusies Pas d’eucharistie à Neufvilles Saint-Nicolas Remarque : Ces prévisions, arrêtées le 3 février, sont susceptibles de modifications. Merci de votre compréhension.

EN SEMAINE : SOIGNIES Collégiale Saint-Vincent Lundi : 9 h, eucharistie ; de 19 h 30 à 21 h groupe de prière «Jésus Source de vie», Mardi à 8 h 35 chant de l’office des Laudes suivi de l’eucharistie, Mercredi : 18 h chapelet, 18 h 30, eucharistie suivie d’un temps d’adoration jusqu’à 19 h 30. Jeudi : 9 h, eucharistie,

Vendredi : 9 h, eucharistie ; à 20 h, ts les 2es et 4es vendredi du mois, prière des familles, couvent des franciscaines, rue P.J.Wincqz, 2A. NEUFVILLES Saint-Nicolas Mercredi à 9 h, eucharistie. Le jeudi, les célébrations de funérailles sont conduites par une équipe de laïcs mandatés par l’évêque, pour ce service d’Église. Elles ne comporteront dès lors pas l’eucharistie. Celle-ci, selon le choix de la famille, sera célébrée en communion avec le défunt le samedi ou le dimanche suivant.

PARTAGEONS NOS JOIES : Au cours de l’eucharistie dominicale ou lors d’une célébration baptismale communautaire, nous avons accueilli dans l’Église de Dieu : - Elydia FLAMENT (SOI), Jeanne DESTREBECQ (THI), Marie DELCAMPE (HOR), Héloïse BOUCHELIL (HOR). Il y a promesse de mariage entre Étienne Caballero de la paroisse de Spiennes et Christelle Van De Walle de notre paroisse

PARTAGEONS NOS PEINES : Nous ont quittés pour la maison du Père : - Jules BAR, 73 ans, époux de Christiane Belys, Rue de la Place, 12 à Naast - Bernard THAON, 59 ans, époux de Marie-Christine Bassette, chemin du Cornet, 65 à Soignies - Jacques CANIVET, 65 ans, Rue de Neufvilles, 455 à Neufvilles - Michele DELZANDRE, 94 ans, veuf de René Noël, Rue Centrale, 11 à Neufvilles - Louise ROBERT, 79 ans, veuve d’Henri Deroux, chemin de Casteau, 183 à Casteau - Laurence HOURDEAU, 40 ans, Rue Brigade Piron, 5 à Petit-Enghien - Michel BOTELGIER, 66 ans, Chée d’Enghien, 52, à Soignies - Maurice SERGEANT, 88 ans, veuf d’Alice Buysse, Chée de Brunehault, 34 à Horrues - Guy STAQUET, 67 ans, époux de Charline Honclaire, Rue Catherine, 15, à Naast - Marie-Thérèse MARBAIX, 81 ans, épouse de Simon Durand, Rue Reine de Hongrie, 37 à Neufvilles - Jean-Luc VANDORPE, 42 ans, époux de Valérie Huysmans, chemin de l’épinois, 56 à Soignies - Raymonde FRANQUET, 91 ans, veuve de Henri Havart, rue Charles Saintiernon, 16 à Eccaussines

14/02/2014 15:30:19


7 À VOUS 03/2014 ~ P. 6

UNITÉ PASTORALE SOIGNIES - LE RŒULX

Entraide et Fraternité carême Brésil brochure n°160

Un repas pour la scolarité de Sangwa !

Sangwa dans l’uniforme de l’école.

Solidarité Un repas, un geste …une étincelle pour la scolarité de Sangwa ! Consolée vous invite à un repas rwandais dont le bénéfice sera directement versé à l’établissement scolaire qui accueillera Sangwa, petite fille réfugiée avec ses parents en Afrique du Sud à Johannesburg, sans papier, sans saintatut. Sangwa, 6 ans est en âge de scolarité mais, dans ce pays, l’instruction n’est pas gratuite et un minerval de 100€ doit être payé chaque mois. Menu : Apéritif de bienvenue Entrée : samboussa et salade Repas : poulet grillé à la sauce rouge, banane plantain, pomme de terre au four, riz, légumes : sakasaka (isombe) Dessert : beignets africains. Quand ? Samedi 15 mars dès 18 h 30 à la ferme Magrilhove, rue des combattants 122 à 7070 Mignault Prix : 20€ le repas y compris ½ bouteille de vin et ¾ d’eau (gratuit pour les moins de 6 ans) 10€ de 6 à 12 ans Renseignements et réservations auprès de Consolée au 04 84 66 05 96 Inscription définitive après paiement sur le compte : BE88 10 30 21 560 441 Attention places limitées.

Une façon simple et conviviale de réfléchir au sens de la vie et/ou de chercher à approfondir sa foi. Suite au succès des précédents parcours Alpha vécus en 2012 et 2013 à Soignies, deux nouveaux parcours vous seront proposés à Soignies en 2014 : 1. Les mardis de 14 h 30 à 17 h, du 8 avril au 1er juillet à la Résidence Saint-François 2. Les mercredis en soirées, à partir de la mi-septembre «Que vous a apporté le parcours Alpha ?» - de la convivialité, du bonheur, de la chaleur humaine, un émerveillement, du réconfort, une communication avec d’autres chrétiens que je ne connaissais pas, des échanges enrichissants, des exposés simples avec une foi simple, j’ai repris contact avec Dieu (ma vie professionnelle et le «monde» m’en avait éloigné),… - une meilleure compréhension des textes bibliques, la conviction que seul on n’est nulle part dans la pratique de la foi, l’envie de prier et de méditer, quelques éclaircissements, un approfondissement de ma foi, l’importance de la prière,…» Alors, vous aussi, venez et voyez si cela peut vous intéresser.

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 6

FD

RENCONTRES DU PARCOURS ALPHA

Venez le mardi 8 avril à 14 h 30 ! Si vraiment vous constatez que cela ne correspond pas à votre attente, rien ni personne ne vous obligera à venir aux autres séances ! Lieu : Résidence Saint-François, Rue P.J. Wincqz 2b, 7060 Soignies, les mardis de 14 h 30 à 17 h. (à hauteur de la saintatue de PJ Wincqz, parcours sera fléché)

L’idéal est de suivre tout le parcours, mais : - on peut encore rejoindre le parcours jusqu’au 22 avril inclus, - on peut arrêter le parcours à tout moment Le parcours est gratuit. Contacts et inscriptions : Fernand Detry 04 79 23 41 96 ou Bernadette Overlau 067 33 15 20 ou Email : soigniesalpha@gmail.com

14/02/2014 15:30:19


7 À VOUS 03/2014 ~ P. 7

UNITÉ PASTORALE SOIGNIES - LE RŒULX LE RŒULX

VILLE-SUR-HAINE

JEU 27 : 18 h 30-Euch. pr des défunts DIM 2/3 : 11 h-Euch. 8e dim. ord. pr des défunts. (col. pr la Fabrique d’église) MER 5 : Mercredi des Cendres : voir Mignault et Thieu JEU 6 : 18 h 30-Euch. pr une intention particulière DIM 9 : 11 h-Euch. 1er dim. de carême pr Emilie DUQUÈNE. (col. pr l’Entraide inter-paroissiale) JEU 13 : 18 h 30-Euch. pr des défunts DIM 16 : 9 h 30-Assemblée catéchétique et à 11 h l’Euch. du 2e dim. de carême (col. pr la paroisse) JEU 20 : 18 h 30-Euch. pr une intention particulière DIM 23 : 11 h-Euch 3e dim. de carême pr des défunts. (col. pr la paroisse) JEU 27 : 18 h 30-Euch. pr des défunts DIM 30 : 11 h-Euch. 4e dim. de carême pr Lucien et Jean-Luc JAUMOT. (1re col. de carême).

VEN 28 : 11 h-Euch. au Home Saint-Jacques DIM 2/3 : 9 h 15-Euch. 8e dim. ord. (col. pr la Fabrique d‘église) MER 5 : Mercredi des Cendres voir Mignault et Thieu. VEN 7 : 9 h-Euch. DIM 9 : 9 h 15-Euch. 1er dim. de carême (col. pr l’Entraide inter-paroissiale) VEN 14 : 11-Euch. au Home Saint-Jacques DIM 16 : 9 h 15-Euch. 2e dim. de carême (col. pr la paroisse) VEN 21 : 9 h-Euch. DIM 23 : 9 h 15-Euch. du 3e dim. ord. (col. pr la paroisse) VEN 28 : 11 h-Euch. au Home Saint-Jacques DIM 30 : 5e dim. du mois : Pas de messe

COMMUNICATION SEMA IN E SA IN T E

GOTTIGNIES e

SAM 1/3 : 19 h-Euch. 8 dim. ord. (col. pr la Fabrique d’église) LUN 3 : 9 h-Euch. MER 5 : Mercredi des Cendres voir Mignault et Thieu SAM 8 : 19 h-Euch. 1er dim. de carême (col. pr l’Entraide inter-paroissiale) LUN 10 : 9 h-Euch. SAM 15 : 19 h-Euch. 2e dim. de carême (col. pr la paroisse) LUN 17 : 9 h-Euch. SAM 22 : 19 h-Euch. 3e dim. de carême (col. pr la paroisse) LUN 24 : 9 h-Euch. SAM 29 : 19 h-Euch 4e dim. de carême (1re col. de carême) LUN 31 : 9 h-Euch.

MIGNAULT MER 26 : 9 h-Euch. SAM 1/3 : 17 h 30-Euch. 8e dim. ord. en l’honneur du Sacré-cœur (col. pr la Fabrique d’église) MER 5 : Mercredi des Cendres. 9 h-Euch. avec imposition des cendres SAM 8 : 17 h 30-Euch. 1er dim. de carême (col. pr l’Entraide inter-paroissiale) MER 12 : 9 h-Euch. pr des défunts SAM 15 : 17 h 30-Euch. 2e dim. de carême (col. pr la paroisse) MER 19 : 9 h-Euch. pr des défunts SAM 22 : 17 h 30-Euch. du 3e dim. ord. (col. pr la paroisse) MER 26 : 9 h-Euch. pr des défunts SAM 29 : 17 h 30-Euch. 4e dim. de carême (1re collecte de carême)

THIEU SAM 1/3 : 17 h 30-Euch. 8e dim. ord. (col. pr la Fabrique d’église) MAR 4 : 9 h-Euch. pr des défunts MER 5 : Mercredi des Cendres. 19 h-Euch avec imposition des cendres SAM 8 : 17 h 30-Euch. 1er dim. de carême (col. pr l’Entraide inter-paroissiale) MAR 11 : 9 h-Euch. pr des défunts SAM 15 : 17 h 30-Euch. 2e dim. de carême (col. pr la paroisse) MAR 18 : 9 h-Euch. pr des défunts SAM 22 : 17 h 30-Euch. 3e dim. de carême (col. pr la paroisse) MAR 25 : 9 h-Euch. SAM 29 : 17 h 30-Euch 4e dim. de carême (1re col. de carême)

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 7

Jeudi saint - 17/4-19 h : Office à ville-sur-Haine Vendredi saint - 18/4-15 h : chemin de croix à Mignault, Thieu et Le Rœulx. Office à 19 h à Gottignies. SAMEDI de PÂQUES - 19/4-20 h 45. Célébration de la Vigile pascale au Rœulx DIMANCHE de PÂQUES - 20/4. Messe du Jour de Pâques à 9 h 15 à ville sur Haine et à 10 h 45 à Mignault. Professions de foi et premières communions à 11 h à Gottignies ILS SO N T R ETO U RNÉ S À LA MA ISO N D U P È RE Le Rœulx - LARDINOIS Renée, Av. Roi Albert 16. décédée à Haine Saint-Paul le 8/1 à l’âge de 83 ans - VANDERSMISSEN Théophile, époux de Marie-Thérèse CORDIER, 34 Ch. de Soignies. décédé à La Louvière le 19/1 à l’âge de 84 ans - LEBLOND Odette, veuve de Raoul BEGHIN, décédée à Ostende le 21/1 à l’âge de 90 ans. - WASMES Marcel, époux de Anne-Marie BAUWENS, 8 rue de l’Hôtel de ville, décédé le 22/1 à La Louvière à l’âge de 74 ans. Mignault - DUBUISSON Olivier, décédé à Hantes-Wiheries le 21/1 à l’âge de 49 ans. B A PTÊMES CECI Matteo (LR) et LA RUSSA Evy (LR) À VO S A G EN D A S - MAR 25/3-20 h : les parents dont les enfants seront baptisés au mois d’avril se réunissent à la cure du Rœulx - DIM 16/3-9 h 30 église du Rœulx : assemblée Catéchétique. Thème : la transfiguration - MER 19/3-16 h : EAP à Soignies - JEU 20/3-15 h : Prière du chapelet à la cure de ville-sur-Haine - SAM 22/3 : journée de retraite pour les enfants de 2e année de profession de foi pour toute l’entité. Participation à la messe de 17 h 30 à Thieu - SAM 29/3 : après-midi, retraite des enfants de Gottignies et Mignault qui préparent leur première communion et 3e étape de préparation au baptême de 3 enfants à Gottignies. Messe à 19 h PEN D A N T LE C A R ÊME Comme l’an dernier, nous aurons des soirées «40 minutes pour Dieu» : - 12/3-19 h 30 cure de ville-sur-Haine - 18/3-19 h 30 église de Thieu - 27-3-19 h église du Rœulx - 2/4-19 h église de Mignault

14/02/2014 15:30:30


7 À VOUS 03/2014 ~ P. 8

UNITÉ PASTORALE BRAINE - ECAUSSINES

Carême : Partons en voyage de noce avec le Seigneur…

DR

Haumont Patrick : Le «Dimanche des Bures»… C’est donc le premier dimanche du carême, mais que signifie le mot «carême» ? Dumont Philippe : Le nom provient de la contraction du mot latin «quadragesima», qui signifie «quarantième». Le carême, c’est une période de quarante jours qui nous séparent de Pâques et qui préparent les chrétiens à fêter la plus importante fête chrétienne avec un cœur, un esprit et une joie renouvelée. Ce carême commence tout petitement et s’étend ensuite lors de la semaine sainte. Et puis, c’est devenu un lien avec les quarante jours de Jésus au désert. La période est pensée en fonction des futurs baptisés… À l’époque, il s’agissait d’adultes. Nous revivons cela aujourd’hui. Cette année, par exemple, une quarantaine d’Hennuyers ont la joie d’entrer dans l’Église… Ce sont des catéchumènes. Des personnes pas encore baptisées, mais qui s’instruisent pour le devenir. Le catéchuménat désigne cette période d’instruction et d’attente. HP : Le carême… Il débute le Mercredi des Cendres, lendemain du Mardi-Gras, et se termine le Samedi-Saint… DP : Et si vous comptez bien, il y a cinquante jours… On dit quarante parce qu’on retire le «Triduum pascal»… Un espace de trois jours qui va du Jeudi-Saint au Dimanche de Pâques. On retire aussi les dimanches, jours

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 8

DR

L’an dernier, le «Dimanche des Bures», Patrick Haumont avait convié l’abbé Philippe Dumont sur le plateau de la télévision régionale. Avec le Vice-doyen de Braine-Ecaussinnes, le présentateur d’ACTV a évoqué le carême …

Le Vice-doyen Philippe Dumont était l’invité de Patrick Haumont sur le plateau d’Antenne Centre… on se remémore le but du carême qui est de faire passer l’Esprit du Christ dans nos vies. HP : Les plus âgés se souviennent des carêmes un peu plus durs. Pas de viande, pas de chocolat,… DP : Ce n’est plus ça qu’on met en valeur… Aujourd’hui, nous invitons à revisiter sa foi et à l’approfondir. À se laisser davantage travailler par l’Esprit du Christ et par la confiance en Dieu. C’est remettre les valeurs essentielles au goût du jour en les mettant en pratique. HP : L’idée n’est donc pas de se donner

faim… Finalement, c’est de penser à l’autre. Ce qu’on appelait jadis le «carême de partage»… DP : Carême de prière… et partage. Les deux jambes du chrétien. C’est un voyage de noce. On dit que les mariés devraient refaire, chaque année, un voyage de noce pour leur alliance. Le carême, c’est partir en voyage de noce avec le Seigneur. Resserrer notre alliance avec lui. Le remettre au centre de la vie. Supprimer le superflu. HP : Se recentrer sur l’indispensable… DP : Sur ce qui fait vivre. En communion avec tous nos frères et pas seulement les catholiques. HP : Il y a une tendance à dire que le «catho» n’est plus pratiquant… DP : Bien sûr… Les chiffres sont là. Ceux de la pratique s’érodent. Mais nous constatons quand même un ressaisissement au niveau du sens de la vie ou d’une foi plus purifiée de la tradition. Les gens sentent, qu’à la source, il y a quelque chose qui fait vivre. Quelque chose qui peut donner un petit supplément d’âme, du sens à la vie, aux valeurs et à la famille. Pour revoir l’émission sur le portail d’information des Médias catholiques Belges Francophones (mcbf.be), dans un moteur de recherche, tapez «InfoCatho.be - Le carême - abbé Philippe Dumont». Vos réactions : courrier@mcbf.be

14/02/2014 15:30:30


7 À VOUS 03/2014 ~ P. 9

UNITÉ PASTORALE DES PRIEURÉS

Saint Chrodegang : un Belge parvenu aux plus hautes fonctions ! Chrodegang était un vrai Belge : né en 712 en Hesbaye d’une famille de Seigneurs de la région, le jeune Chrodegang fait ses études à l’abbaye de Saint-Trond (également en Hesbaye). Fort de sa formation reçue des bons moines, Chrodegang est engagé à la cour du roi Charles Martel où il exerce la fonction de notaire (celui qui prend les notes), puis devient chancelier du royaume à 25 ans seulement. À l’époque, nos régions sont gouvernées par les Mérovingiens, qui se partagent le territoire européen en plusieurs royaumes. Parmi ceux-ci : l’Austrasie, qui s’étendait

de la Lorraine à l’embouchure de l’Escaut. À l’exception de la Flandre orientale et occidentale, c’est l’entièreté de l’actuel territoire belge qui dépendait de l’Austrasie. C’est donc de Charles Martel dont Chrodegang devient un haut-fonctionnaire. Mais comme les découvertes actuelles indiquent qu’il était peut-être le neveu par alliance du roi, on peut se demander si Chrodegang n’avait pas été un peu «pistonné». En l’absence d’universités, le roi fait beaucoup appel aux prêtres et moines pour l’aider à administrer son royaume. En 742, Chrodegang passe de chancelier du roi à évêque de Metz, la capitale. Il hérite d’une situation dramatique : prêtres mariés, manque de crédibilité de l’Église, baisse de ferveur, etc. Chrodegang se retrousse les manches et met en œuvre plusieurs chantiers pastoraux : il nomme des chanoines permanents à la cathédrale, fonde plusieurs abbayes et ramène des reliques de saints dans son diocèse. Son travail est tellement reconnu, qu’il est promu au rang d’archevêque en 754. Ce n’est pas une simple récompense honorifique, mais place Chrodegang comme le plus haut personnage religieux du royaume.

DR

Ce jeudi 6 mars, nous fêterons saint Chrodegang. Un saint tombé dans l’oubli après une vie passionnante.

mains et ceux de Metz furent forcés d’harmoniser leurs mélodies, le chant grégorien était né ! À l’époque, les différents temps de prière de la journée étaient fort disparates. Grâce aux efforts de Chrodegang, les différents offices s’alignent sur l’usage romain. Les textes des différents offices de prière furent plus tard rassemblés en un seul ouvrage : le bréviaire. Par ces apports, Chrodegang a permis une unification de la liturgie catholique sur l’ensemble de l’empire mérovingien, nous lui devons donc beaucoup.

Un évêque polyvalent

DR

L’apôtre du chant grégorien

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 9

Devenu archevêque, Chrodegang entreprend un voyage à Rome pour recevoir les nouveaux insignes de sa charge des mains du pape. À Rome, il découvre le chant romain et ramène à Metz non seulement les livres de chants… mais aussi les chantres. La notation musicale n’existant pas encore, les chantres ro-

Sa fidélité à l’Église et sa grande diplomatie lui permirent également de mener des négociations entre le pape Etienne II et le roi Pépin le Bref, nouvel homme fort d’Austrasie. Administration, liturgie, diplomatie, pastorale, Chrodegang eut donc affaire à toutes les grandes questions de l’époque. Il mourut le 6 mars 766. Une partie de ses reliques se trouvent toujours dans la cathédrale de Metz où il officia durant vingt-trois ans… il y a un peu plus de mille ans.

I Matthieu BRUYNSEELS

14/02/2014 15:30:33


7 À VOUS 03/2014 ~ P. 10

UNITÉ PASTORALE VAL D’HAINE

DR

LE (A) PETIT (E) VA FAIRE SA COMMUNION…

Chez nous au Val d’Haine, on est en chemin vers les premières communions et les aînés sont à quelques semaines de faire «la solennelle» ou profession de foi, comme on l’appelle aujourd’hui. Beaucoup de parents se grattent la tête pour connaître le nombre des invités. Comment faudra-t-il les placer ? Avec les familles recomposées, ce n’est pas une sinécure. Où va-t-on aller ? Chez soi ? Au resto, c’est cher puis, il y a le budget… Et si l’on se demandait : «A quoi bon de faire sa communion ?», dans une société où 3 % vont encore à la messe du dimanche et où, ni Rome, ni les curés n’ont encore la côte ? Bien sûr, on peut la faire ou la faire faire par tradition. On est catholique, non pratiquant. Puis, c’est l’occasion de rassembler la famille que l’on ne voit plus qu’aux enterrements. Puis, chez tante Suzanne, on a aussi été invité à la communion de la petite. Puis, c’est la fête du gamin et… il compte bien avoir un ordinateur et un I phone 5. Mais est-ce sérieux, tout cela ? Justement, les gens très sérieux ayant les pieds sur terre me diront que ça ne «sert» à rien. Et ils ont raison. Mais je prétends que cela peut tout changer parce que l’on voit tout autrement. Permettez-moi de comparer la vie au Paris-Dakar. On a quelques données de départ que l’on ne choisit pas. La firme te donne ta catégorie d’après la cylindrée et… en route Sophie et compagnon. Mais même avec la meilleure voiture et un «plein» à raz bord, vous n’irez pas loin. Il est essentiel de bien savoir conduire une voiture, d’avoir la carte avec le tracé, les obstacles, les chances et les difficultés, les lieux de ravitaillement. Et même la carte ne suffit pas. Il faut à côté de soi un convoyeur qui la connaît par cœur et qui, de préférence, a déjà fait le parcours. Au départ de la vie, on ne choisit pas sa marque.

C O O R D O N N EES Responsable : P. Etienne NTALE, Vice-doyen, P. Mario GADDA, Jeannine CORNEZ-NAVEAU, Bénédicte DUBUISSON, Guy LARUELLE, Gaëlle MICHEL, Myriam NARO, Antonio PASSARELLO, Benoît PHILIPPE et Thierry PATERNOSTER. (membres de l’EAP). Animatrice en pastorale : myriam.naro@outlook.be Prêtre auxiliaire : P. Gérard LALEMAN, l’abbé Gilbert VALS et l’abbé Jean-Claude BROOTCORNE. Secrétariat : 1 rue Saint-Martin 7110 Saintrépy. Tél. 064/66 26 09 et Fax : 064/26 75 14. E-MAIL : unipast_valdhaine@yahoo.fr Site du Val d’Haine : www.upvaldhaine.be B IEN V EN U E D A N S N OTR E FA MIL L E …

STREPY : Lohan et Nohan BARBIOT, de la rue des Cots à Trivières. Loris PRODEO, de la rue Adrien Hulin à Péronnes-Lez-Binche.

MAURAGE : Mattia LAURINO, de la rue Saint-Alphonse à Saintrépy-Bracquegnies. PA R TIS N A ITR E AU C IEL…

MAURAGE : Landino PESAVENTO, de la rue des Buxeniens à Boussoit, décédé à l’âge de 89 ans. Cristel DEVALCKENEER, de la rue de France à Maurage, décédée à l’âge de 37 ans.

HAINE-ST-PIERRE : Micheline GAVROT, de la rue de la Hestre à Haine-st-Pierre, décédée à l’âge de 67 ans. Nelly LELUBRE, de la rue vieu Hayemont à Comblain-au-Pont, décédée à l’âge de 97 ans.

STREPY : Georges GOSSUIN, de la rue des Canadiens à Saintrépy-Bracquegnies, décédé à l’âge de 87 ans. Marie-Jeanne VANSTENAGEN, de la rue Dr Coffé à Saintrépy-Bracquegnies, décédée à l’âge de 79 ans. Monique WATERLOT, de la rue de l’Agace à Saintrépy-Bracquegnies, décédée à l’âge de 75 ans.

HAINE-SAINT-PAUL : Gelsomina FAUSTI, de la rue du Quéniau à Haine-st-Paul, décédée à l’âge de 90 ans.

CHAPELLE SAINT-VAAST : Yvette DELVAL, décédée à l’âge de 91 ans. Marcel WASTERLAIN, décédé à l’âge de 90 ans. Eliane VAN LOO, du Château Providence à Houdeng, décédée à l’âge de 86 ans.

EGLISE SAINT-VAAST : (Suite en page 11)

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 10

Jacques JAUSON, de l’Allée Verte à Saint-Vaast, décédé à l’âge de 75 ans.

14/02/2014 15:30:42


7 À VOUS 03/2014 ~ P. 11

UNITÉ PASTORALE VAL D’HAINE

(Suite de la page 10) Notre arbre généalogique nous la donne et c’est avec cette voiture qu’il faut faire la traversée de la vie. Malheur à celui à qui on n’a pas appris à rouler ! Que l’on n’a pas dépanné en temps voulu. Ou les parents n’ont jamais été de bons mécaniciens, souvent par manque de temps pour l’essentiel. Malheur s’il n’a pas eu de formateur qui lui ont appris à lire la carte de la vie. Ni le but de l’expédition ! Ni de l’accompagner aux moments difficiles. La préparation à la communion ne sert à rien sinon d’apprendre le but de la vie en le demandant à Celui qui l’a donnée. Elle sert à lire la carte avec les indications du créateur de la course qui nous a laissé un livre complet d’indications et que nous décortiquons au caté comme à la messe. Nous l’appelons : la Bible. En plus, c’est Lui-même qui se propose à se faire copilote. Son nom est Jésus et il vient du côté de Nazareth. Comme lui-même ne s’est jamais imposé, nous ne l’imposons à personne. Nous le proposons comme une chance énorme à saisir. Qui désire entrer en communion avec lui peut faire équipe avec nous. Toutefois, celui qui veut ne regarder qu’au bord du chemin en a la pleine liberté. Il verra sans doute passer la caravane. Il peut applaudir ou siffler. Dans les deux cas, il risque de manger davantage de poussière que d’éprouver la joie de la course. Dommage ! I Père Gérard Laleman.

SAVEZ-VOUS POURQUOI ? Pourquoi change-t-on la date de Pâques ? Pâques, contrairement à Noël, est une fête mobile. En l’an 325, le concile de Nicée en Turquie a déterminé comment fixer la date de Pâques pour toutes les années qui suivirent. Dans la religion chrétienne, les calculs qui permettent de déterminer la date d’une fête mobile sont appelés le comput. Dans le cas de Pâques, ils sont basés sur le calendrier lunaire. La Pâque, au singulier quand il s’agit de désigner la fête juive, rappelle le moment où les juifs se sont enfuis du régime esclavagiste du pharaon en Egypte, vers 1250 avant notre ère. Ils avaient choisi de fuir lors de la pleine lune de printemps, pour que la lumière les guide tout au long du chemin de leur exil. La lune les aida à traverser la mer rouge et à rejoindre les terres d’Israël. Pour calculer la date de Pâques, il faut repérer la pleine lune du printemps. L’année dernière, elle est apparue la nuit du mercredi 27 mars. Les juifs célèbrent toujours la Pâque le jour de la pleine lune, peu importe qu’elle tombe en milieu de semaine. Les chrétiens, quant à eux, déplacent la date pour la faire coïncider avec un dimanche. C’est en ce premier jour de la semaine qu’ils célèbrent en effet la résurrection du Christ. L’année passée, nous avons donc attendu le dimanche 31 mars pour fêter Pâques. Et qu’en est-il pour cette année 2014 ? Faites le calcul…

Quel repas traditionnel pour Pâques ? Qui n’a jamais mangé d’agneau le dimanche de Pâques ? Dans beaucoup de pays européens, dont la Belgique, le gigot et les côtes d’agneau font partie de la tradition du repas pascal. L’agneau symbolise en effet l’agneau de Dieu, qui a donné sa vie pour sauver les hommes. Il incarne donc le sacrifice de Jésus sur la croix. L’agneau pascal est également consommé par les chrétiens en mémoire d’Abraham. Dans l’Ancien Testament, Dieu fit appel à Abraham pour qu’il sacrifie son fils Isaac. Soumis à la volonté divine, Abraham ne put s’empêcher d’accepter. Au dernier moment, Dieu l’arrêta et lui présenta un bélier qu’Abraham put sacrifier à la place de son fils. Chez les juifs, le sacrifice de l’agneau est au cœur de la fête de la Pâque (au singulier quand il s’agit de désigner la fête juive). Selon la tradition, chaque famille doit faire le sacrifice d’un agneau mâle, en bonne santé et âgé d’un an. Ils le rôtissent et se le partagent autour d’un repas festif pour commémorer la libération du peuple juif de l’esclavage dont il était victime en Egypte. Arrivés en Terre sainte, les Hébreux répartissaient le sang de l’agneau sur le linteau de leurs habitations dans l’espoir de protéger la vie des premiers-nés d’Israël. Ce geste les épargnerait de l’Ange exterminateur descendu sur Terre pour frapper les premiers-nés des Egyptiens.

DR

I Sophie Timmermans (MCBF)

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 11

14/02/2014 15:30:44


7 À VOUS 03/2014 ~ P. 12

UNITÉ PASTORALE LA LOUVIÈRE - NORD

Un nouveau départ à Santo Domingo pour le père Dirk Chers frères et sœurs, bonjour, Vous savez peut-être qu’au mois de septembre j’ai terminé une maîtrise en théologie, à laquelle j’avais travaillé depuis plus de deux ans. C’était un moment heureux et important pour moi : j’étais heureux de pouvoir partager avec d’autres le message d’un auteur qui, bien qu’ayant vécu au IVe siècle, reste toujours d’actualité au XXIe siècle. En même temps c’était un moment important, marquant une autre phase dans ma vie, m’ouvrant des possibilités nouvelles. Depuis septembre j’ai été en attente d’une nouvelle mission. Entretemps j’ai continué mon travail pastoral chez vous et mes autres engagements à Bruxelles. Récemment j’ai eu des nouvelles de mon supérieur le Père Provincial : après Pâques il m’envoie, pour trois ans, à Santo Domingo, dans la perspective de travailler dans nos paroisses des quartiers défavorisés et de donner des cours au Grand Séminaire de Santo Domingo. Après ces trois ans, on fait une évaluation pour décider la suite. Comme Pâques tombe cette année le 20 avril, cela signifie que je me rends là-bas au cours du mois de mai. Je continue mes engagements jusqu’au dimanche 27 avril et je serai présent au diner OCIRIZ. C’est donc un changement, non seulement pour moi mais aussi pour vous. Je voudrais vous remercier pour l’accueil que vous m’avez fait pendant tout ce temps où j’ai pu vous rendre service. Les différentes célébrations, les activités de la catéchèse, les moments forts de l’année liturgique, les nombreux diners à des occasions différentes, les autres rencontres, tout ce que j’ai pu vivre avec vous, constitue pour moi une véritable expérience d’Église. Je pense tout particulièrement au jour de mes Derniers Vœux. Je reste très marqué par la présence de beaucoup de vous à ce moment, et par tous les signes d’amitié que j’ai reçus de ceux qui n’ont pas pu venir. Si je pars, c’est bien pour répondre à un appel à rendre service là-bas, mais aussi pour créer des liens personnels entre ceux que je connais à Santo Domingo et Haïti, et ceux en Europe. Déjà cela est en train de se faire. Le voyage d’une délégation d’OCIRIZ et de nos paroisses début 2013 a eu des résultats très concrets. Au mois

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 12

DR

Après ces quelques années à La Louvière, le père Dirk repart soutenir les populations et partager sa foi à Santo Domingo. Il nous aidera à créer des liens plus fraternels par le jumelage de nos paroisses.

de juillet, un groupe de jeunes animateurs et animatrices de nos mouvements de jeunesse va partir à Port-au-Prince pour faire une expérience auprès des enfants les plus démunis. Je vais bien sûr les joindre sur place. Puis un jumelage est en train de se faire entre les paroisses de La Louvière et entre nos paroisses des barrios de Santo Domingo. Un projet qui me tient particulièrement au cœur est celui des petites écoles pour les enfants en bas-âge. Il y a dix ans, je l’ai vu naitre comme un projet éducatif pour les enfants dont les parents étaient décédés à cause du SIDA. Entretemps il s’est élargi à d’autres enfants défavorisés. Il existe maintenant plusieurs petites écoles. Avec les moyens de communication que nous avons aujourd’hui, il est toujours possible de garder les contacts. De ma part, je donnerai de mes nouvelles, et je serai très heureux de recevoir les vôtres. Dès que je connais mon adresse postale, je vous la communiquerai, mais déjà je peux vous donner mon adresse e-mail : dirk.leenman. sj@gmx.es. Priez pour moi et pour tous ceux et celles que je vais rencontrer là-bas. Je ne vous oublie pas et je pense à vous dans mes prières. Je rends grâce au Seigneur

pour ce que nous avons pu vivre. Cela reste pour moi un trésor que je porte dans mon cœur. Les liens d’amitié qui existent entre nous ne sont pas rompus par mon départ. Je change de lieu, mais mon cœur ne change pas. Nous restons en communion dans le Seigneur. Un jour nous nous reverrons. Que Dieu nous garde tous dans son amour.Avec toute mon amitié, I Père Dirk Si vous désirez soutenir l’école paroissiale de Santo Domingo Savio, école que les délégués d’Ociriz ont visité lors de leur voyage. Cette école est située au plein milieu d’un quartier misérable de Saint-Domingue et est en plus un havre de paix et d’épanouissement pour les enfants et surtout pour les filles.Dirk a été vicaire dans cette paroisse pendant 2 ans et il y sera de nouveau dans sa nouvelle mission. Ils ont besoin pour faire tourner l’école de 2580€ par mois. Pour être concret : il est possible de verser sur le compte ociriz BE 31 00 00 00 01 5255 avec mention école paroissiale santo domingo savio.

14/02/2014 15:30:45


DR

Carême : Raconte-moi Il était une fois un sage adossé au tronc du vénérable chêne qui se dresse à l’entrée de son village natal… Il passait ses journées à méditer sur la psychologie humaine bien complexe. Depuis près de nonante ans, il côtoyait ses contemporains et essayait d’appréhender le mystère de leur âme. Un jour, un jeune scout, sac au dos, s’adressa à lui… «Je me rends au village y chercher refuge pour la nuit. Dis-moi, vieil homme, comment sont les gens qui vivent ici. Le sage répondit : comment sont les gens dans ton village ?» Sans hésiter, le scout s’exprima… «Ils sont méchants, peu accueillants, désagréables même». Alors, prenant un air désespéré, le sage affirma… «Tu trouveras les mêmes ici». Un peu plus tard, à la vue du vieil homme, un autre scout demanda… «Dites-moi, Monsieur, je dois trouver un abri pour la nuit. Comment sont les gens de ce village ?» Et le sage de répondre… «Comment sont les gens dans ton village ?» Le scout sourit et, un peu rêveur, murmura… «Ils sont gentils, hospitaliers et joyeux. J’ai d’ailleurs le temps long en leur absence.» Alors, prenant un air angélique, le sage affirma… «Tu trouveras les mêmes ici». Un bûcheron qui travaillait à quelques pas de là avait entendu les deux conversations. Il s’adressa au vieillard sur un ton de reproche… «Comment peux-tu donner deux réponses si différentes à la même question posée par ces deux scouts ?» «Mon enfant…» dit avec solennité le sage, «chacun porte son univers dans son cœur. D’où qu’il vienne, celui qui ne trouve rien de bon dans son village, n’y trouvera rien de bon dans le nôtre. Par contre, celui qui jette un regard favorable sur son village, celui-là trouvera ici son bonheur. Car, vois-tu, les gens sont vis-à-vis de nous ce que nous trouvons en eux.» Ne serait-ce pas cela aussi le carême ? Regarder ce qu’il y a de meilleur en l’autre pour qu’il puisse nous le donner… Convertir notre regard sur l’autre pour qu’il soit toujours positif. Et pourquoi ne pas convertir aussi notre regard sur Dieu… I Philippe Masson, Doyen dans le diocèse de Namur

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 13

7 À VOUS 03/2014 ~ P. 13

L’Ellipse… Pour ne plus être en manque Début des années quatre-vingt-dix, la région du Centre était dépourvue de saintructure officielle proposant une aide et des soins aux toxicomanes.

DR

UNITÉ PASTORALE DE MORLANWELZ

Un séjour dans cette ferme réaménagée permet une meilleure insertion sociale… De plus, il n’existait pas de véritable politique de prévention primaire, les consultations ambulatoires ayant quasiment disparues et les hôpitaux psychiatriques ne trouvant aucun relais. Or, on sait le territoire touché par la consommation de drogues et d’alcool, en augmentation constante. Les autorités locales ont donc décidé de réagir par la création d’un centre d’accueil et d’accompagnement. L’Asbl «Ellipse» a pour objectif le traitement de la toxicomanie et pourvoit à toutes formes d’aides… Médicale, psychologique et sociale. Si un centre d’accueil et d’accompagnement existe à la Louvière, le centre résidentiel de réadaptation psycho-sociale se situe à Carnières. Dans un premier temps, l’équipe qui s’occupe de prévention soutient les familles. Un centre de documentation est ouvert, mais toute demande de renseignements peut également être faite par téléphone. Une collaboration avec des services extérieurs est en outre établie afin de répondre le plus rapidement possible aux sollicitations des demandeurs. Les drogués sont accueillis par un accompagnateur qui les épaule dans les premiers instants de la démarche. Il les orientera vers un médecin ou une saintructure hospitalière qui pratique le sevrage physique ou un traitement par médicaments de substitution. En dehors du Centre d’accueil, il existe cette ferme campagnarde à Carnières… Un centre résidentiel de réadaptation psycho-sociale pour toxicomanes sevrés. Il héberge notamment une vingtaine de personnes qui touchent aux drogues dures (cocaïne, héroïne, amphétamine…). Grâce à L’Ellipse, elles se refont une santé… I C.C. avec LS Asbl Ellipse - rue du Houssu 99 à Carnières - 064 441 720 www.ellipsecentre.be À Lourdes aussi, Sœur Elvira apprend à d’anciens toxicomanes à vivre sans la drogue. Un parcours difficile et exigeant qu’elle base sur trois piliers… La Prière, l’Amitié et le Travail. «De la drogue à la vie», un documentaire à voir ou à revoir sur le portail d’information des Médias catholiques Belges Francophones (mcbf.be). Pour cela, dans un moteur de recherche, tapez «InfoCatho. be - De la drogue à la vie».

14/02/2014 15:31:05


7 À VOUS 03/2014 ~ P. 14

UNITÉ PASTORALE DE BINCHE-ESTINNES CO NTA C T S

M. le doyen M. Diricq, rue Haute, 5 7130 Binche (064/33 23 01) M. l’abbé J. F. Gysels, rue Enfer, 2 7120 Estinnes-au-Val (064/55 90 87) M. Ch. Wiederkehr, animatrice en pastorale, responsable de la catéchèse : 0470/10 03 68 Site Internet de l’Unité pastorale : www.diocese-tournai.be/ binche-estinnes Q U E L QU ES G R A N D S RE N D EZ-VOU S

- En raison du carnaval de Binche, il n’y aura PAS de MESSE le dimanche 2 mars à la Collégiale Saint-Ursmer. - L’entrée en carême aura lieu le mercredi des Cendres 5 mars à 19 h à la Collégiale Saint-Ursmer à Binche et à l’église d’Estinnes-au-Mont. - Entraide & Fraternité lance sa campagne de carême de partage : cap cette année sur le Brésil, pays où ont eu lieu les JMJ, pays aussi où plus de 20 millions de Brésiliens souffrent encore de la faim. Dans ce pays immense qui s’apprête à accueillir la Coupe du monde de football, un autre match, bien plus fondamental, se joue. Il oppose deux modèles agricoles radicalement différents et par-delà, deux modèles de société et de vie. Durant cette campagne de carême, nous vous invitons à choisir votre camp et à devenir supporters de l’équipe qui apporte espoir et dignité aux plus démunis. En ce temps béni du carême, joignons le geste à la prière et pensons chaque jour à notre «tirelire» ou à notre «enveloppe» de carême… «Ne vous lassez pas de travailler pour un monde plus juste et plus solidaire !» (pape François) - Une «halte spirituelle» de carême est proposée par l’Abbaye de Soleilmont le samedi 8 mars de 9 h 30 à 17 h : «Un chemin vers la liberté intérieure». Infos et inscriptions : 071/38 02 09 ou sol.communaute@ belgacom.net - La seconde assemblée catéchétique aura lieu le dimanche 16 mars à 10 h 45 à la Collégiale Saint-Ursmer à Binche. Toutes les familles y sont spécialement invitées. - Les jeunes qui se préparent à la profession de foi vivront une journée

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 14

de retraite à Mesvin le samedi 22 ou le dimanche 23 mars. Portons bien ces jeunes et leurs parents dans nos prières. - La fête de l’Annonciation sera célébrée à la basilique de Bonne-Espérance le mardi 25 mars à 18 h 30 : eucharistie solennelle présidée par l’abbé J. Piton, vicaire épiscopal et animée par la chorale paroissiale de Jumet. - L’Abbaye de Soleilmont invite les jeunes (+ de 18 ans) à un WE monastique du 28 mars (18 h) au 30 mars (18 h) : vivre une expérience spirituelle à travers la réalité monastique : lecture de la Parole, prière personnelle, vie fraternelle, travail communautaire… Infos : www.abbayedesoleilmont.be ou 071/38 02 09 - Le WE des 29-30 mars tombant un 5e WE, il n’y aura que 2 messes dans notre Unité pastorale : celles de 10 h 45 le dimanche 30 mars à Binche (Collégiale) et à Estinnes-au-Mont. La messe de 8 h 30 chez les Sœurs de Bonne-Espérance est maintenue. C’est aussi ce WE qu’aura lieu la première collecte du carême de partage… A G EN D A D E N O S PA R O ISSES

OU LE TROUVER ? -Il est affiché au fond de votre église chaque mois -Il est consultable sur notre site Internet : www.diocese-tournai.be/ binche-estinnes C ELA S’EST PA SSÉ C H EZ N O U S

- ACTION DAMIEN remercie chaleureusement tous les bénévoles et les acheteurs lors de sa campagne annuelle. Un élan de générosité et de solidarité formidable ! Nous ne manquerons pas de vous communiquer les résultats dès qu’ils seront connus. - Les couples qui se sont mariés dans notre Unité pastorale ces 5 dernières années ont été invités à rendre grâces pour leur amour lors de la

célébration du 16 février, proche de la Saint-Valentin. LA V IE D A N S NOT RE U N ITE PA STORAL E

ONT ÉTÉ ACCUEILLIS DANS LA COMMUNAUTÉ CHRÉTIENNE PAR LE BAPTÊME : ° Romeo DEL NEGRO à Binche Sacré-Cœur ° Alix DEPREZ à Binche Saint-Ursmer ° Alix WERY à Bray Levant-de-Mons ° Giulia GUERRIERO à Epinois ° Mila RICHE à Ressaix ° Theo SAINTENOY à Rouveroy Bienvenue à ces nouveaux baptisés et à leur famille

L’ÉVANGILE DE LA RÉSURRECTION A ÉTÉ PROCLAMÉ LORS DES FUNÉRAILLES DE : ° Florimond LARDINOIS, Aimé HACARDIAUX et Jean CWIKLINSKI au Sacré-Cœur à Binche ° Edgard QUENON, Suzanne CAPOUILLEZ, Pierre VINCENT, Fernande ESGAIN, Arthur EVERAERT, Arthur BACKER à Saint-Ursmer à Binche ° Simonne MOTTOULLE et Simone THOMAS à Bray-Levant ° Gabrielle DUFRANE, Marie DEVIGNE et Euzébie FRANÇOIS à Buvrinnes ° Jean-Michel POELAERT et Yvette EVRARD à Epinois ° Cécile DECROYER et Raoul LOSSIGNOL à Estinnes-au-Mont ° Henri HEREMANS à Estinnes-au-Val ° Lydie PLUMART à Haulchin ° Ida VAN GEYTE à Péronnes ° Flora CAMBIER, Marie-Monique DEMULIES, Fernande DAVOINE et Romano ANTONETTI à Waudrez Aux familles éprouvées, nous présentons nos condoléances chrétiennes

14/02/2014 15:31:08


7 À VOUS 03/2014 ~ P. 15

UNITÉ PASTORALE DE BINCHE-ESTINNES

Nous avons rencontré pour vous… l’abbé EMERY KENDA

DR

Bonjour ! Je m’appelle Emery Kenda, j’ai 48 ans, je suis l’aîné d’une famille de 6 enfants : 2 garçons et 4 filles. Je suis né à Idiofa dans la province de Bandundu, située à 700 kms de Kinshasa. Après mes 6 années de secondaire au petit séminaire Laba, je me suis orienté vers le grand séminaire Saint-Augustin de Kalonda, où j’ai suivi 3 années de philosophie. Après un an de saintage, j’ai entamé 4 années de théologie au grand séminaire Saint-Cyprien de Kikwit. Puis, j’ai été ordonné prêtre le 11 septembre 1994, pour le diocèse d’Idiofa ; il y aura donc bientôt 20 ans. J’ai commencé ma vie sacerdotale comme vicaire de paroisse pendant 4 années, où j’avais spécialement la responsabilité d’accompagner les mouvements de jeunesse et les communautés ecclésiales vivantes de base. Les nominations se sont ensuite enchaînées assez rapidement : 2 ans comme responsable de la catéchèse scolaire diocésaine, un an comme curé-doyen, 3 ans comme professeur au petit séminaire, 7 ans comme coordinateur diocésain de 150 écoles catholiques de la partie centrale du diocèse d’Idiofa.

Le sourire est le plus court chemin entre deux personnes …

19976 - Tournai - N02 - 03-2014.indd 15

DR

Suite au départ de l’abbé Joseph Nyembo comme doyen de Comines, notre évêque a nommé l’abbé EMERY KENDA vicaire de notre Unité pastorale de Binche-Estinnes. Faisons plus ample connaissance avec celui qui a déjà conquis les cœurs de bien des paroissiens. Mais laissons-le se présenter lui-même…

L’abbé Emery Kenda au bureau du secrétariat décanal. Je fais partie d’une fraternité sacerdotale «Jésus Caritas» inspirée de la spiritualité de Charles de Foucauld. Je suis aussi aumônier d’un groupe de Renouveau charismatique et d’une équipe de familles chrétiennes. Riche de cette expérience pastorale variée, mon évêque m’a proposé de parfaire ma formation par 2 années de cours à l’institut international Lumen Vitae à Bruxelles, où je suis arrivé en octobre 2012. Dans ce parcours de formation, à côté des cours théoriques, il nous a été demandé de vivre une insertion pastorale pratique et c’est ainsi que j’ai été nommé dans votre - notre - Unité pastorale de Binche-Estinnes en septembre 2013. Ma formation actuelle s’oriente vers la pastorale catéchétique et les cours de religion. Car il est important d’avoir des cours de religion solides pour aider les jeunes à donner sens à leur vie face à la sécularisation croissante, à la sorcellerie et au maraboutage qui attirent les personnes en difficultés etc… Je suis particulièrement reconnaissant à l’équipe sacerdotale et à l’EAP de Binche-Estinnes pour son accueil chaleu-

reux, ainsi qu’aux diverses communautés paroissiales pour leur hospitalité fraternelle. Cela fait chaud au cœur d’être accueilli chez vous ! Dans chacune de vos églises, je constate un effort pour que les chrétiens participent activement aux liturgies : chorales, lecteurs, acolytes, messes animées par les enfants de la catéchèse, etc… J’ai envie de vous dire : Continuez dans ce sens : l’Église, la paroisse, l’Unité pastorale, ce n’est pas l’affaire seulement du doyen et de l’EAP, mais c’est l’affaire de TOUS. Plus chacun se sentira «pierre vivante» du Royaume et mieux nous construirons l’Église ensemble… Essayons de faire de nos communautés chrétiennes de véritables «familles», des «oasis» de fraternité, de convivialité, de rencontre et de partage. Sur mon souvenir d’ordination, j’ai fait imprimer la phrase : «Oui, la main du Seigneur était avec lui.» (Luc, 1,66). Puissions-nous, chacun et chacune faire cette expérience que, oui, le Seigneur ne nous abandonnera jamais… et qu’Il continue de conduire nos vies et son Église.

14/02/2014 15:31:08


7 À VOUS 03/2014 ~ P. 16

DIOCÈSE DE TOURNAI Retrouvez l’agenda du diocèse sur www.diocese-tournai.be et l’information en continu sur www.InfoCatho.be

Sur le chemin de l’initiation chrétienne Les catéchumènes du diocèse de Tournai achèvent leur initiation chrétienne. Parmi eux, Gilles. À 28 ans, il sera baptisé, confirmé, et recevra l’eucharistie lors d’une même cérémonie, à l’occasion de la nuit de Pâques. Il témoigne de sa joie de rejoindre la communauté chrétienne.

Gilles Tebaldi

«Je vous félicite d’avoir dit oui au Seigneur, je vous félicite pour votre engagement, votre persévérance. Je sais que le Seigneur fera sa demeure en vous». Voilà ce que Monseigneur Harpigny disait le dimanche 26 janvier à la quarantaine de catéchumènes rassemblés à la cathédrale de Tournai pour les vêpres. Une journée importante au cours de laquelle les futurs baptisés ont reçu le texte du Credo, mais aussi réfléchi au sens du dimanche, jour de repos mais aussi jour de rencontre avec Dieu.

Pourquoi demander le baptême ?

contact avec l’Église. Suite au divorce de ses parents alors qu’il n’était encore qu’un tout jeune enfant, il a surtout vécu avec sa mère qui était athée. Pas d’éducation religieuse donc et une image pas très positive de l’Église. Mais différents événements ont déclenché chez lui une réflexion par rapport à la religion. Le décès de sa mère, il y a deux ans. Et puis sa rencontre avec Anna, sa

De ce parcours d’un peu plus d’un an, Gilles garde un excellent souvenir. «L’ouverture de la communauté chrétienne à mon égard, son accueil chaleureux, m’ont beaucoup plu», témoigne-t-il. Après avoir été présenté aux fidèles de la paroisse lors d’une demande d’accueil, Gilles a commencé sa catéchèse accélérée, une fois par semaine. «Pas du catéchisme, mais plutôt un échange avec mon accompagnatrice, essentiellement basé sur le dialogue et le questionnement, autour d’une quarantaine de fiches thématiques», indique-t-il.

«Aller à la rencontre

Mais cette journée était surtout de l’Autre» l’occasion pour chacun des Découvrant ainsi la Bible et les catéchumènes de raconter à évangiles, Gilles estime que l’évêque le cheminement qui ces textes ont toujours une réles a conduits à demander à ensonance actuelle et y trouve des trer dans l’Église. À l’issue de repères précieux sur un plan ces interventions, Monseigneur personnel. Il dit avoir été tout Harpigny se disait frappé par la particulièrement marqué par diversité des familles dans lesl’histoire de Zachée (Saint-Luc quelles ces catéchumènes ont 19 1-10). «Aller à la rencontre grandi : un parent protestant de l’Autre, voilà un beau meset un autre catholique, une fasage pour guider sa vie», exmille musulmane, une autre de plique-t-il, ajoutant que Jésus témoins de Jéhovah… Pourquoi est indéniablement devenu un ont-ils demandé leur baptême ? modèle pour lui. Bien souvent grâce à un conjoint À ses côtés pendant tout ce catholique, ou lors du baptême cheminement, sa fiancée a tiré de leurs enfants, ou parce qu’on aussi profit de cette initiation. leur avait demandé de devenir «Anna a redécouvert des choses Le 19 avril prochain, Gilles Tebaldi rejoindra la communauté parrain ou marraine. Une catéavec moi et réapprofondi sa des chrétiens, pour «aller à la rencontre de l’Autre» chumène a même expliqué que foi», nous dit Gilles. c’était en dialoguant avec une Et à quelques semaines du fiancée, qui comme son père, est d’origine amie sur Internet que celle-ci l’a convaincue grand jour, se sent-il prêt ? «Je pense que italienne et catholique. «Nous nous connaisde demander elle aussi le baptême. l’on ne peut pas savoir si l’on est vraiment sons depuis cinq ans et sommes fiancés Parmi ces catéchumènes, Gilles Tebaldi, de prêt. Mais j’ai fait le choix. C’est un début, depuis un an. La perspective du mariage La Louvière. À 28 ans, il se prépare donc à pas un aboutissement.» nous a donc amenés à discuter de la religion recevoir les sacrements de l’initiation chréPour Gilles, le prochain grand rendez-vous et d’un éventuel baptême.» tienne (baptême, confirmation et eucharisaura lieu le dimanche 9 mars à l’église Gilles a profité d’une journée d’information tie) avant d’enchaîner quelques semaines d’Hérinnes pour l’appel décisif. En attensur la préparation au mariage dans la paplus tard sur la préparation au mariage. dant le jour du baptême : ce sera donc le roisse de son quartier pour rencontrer un Autant de célébrations riches en émotions soir du 19 avril, lors de la vigile pascale, en membre de l’équipe pastorale et depuis en perspective. l’église Saint-Joseph de La Louvière. mars 2013, il chemine avec une accompaGilles fait partie de cette génération (de gnatrice dans son catéchuménat. plus en plus importante) qui n’a eu aucun I P.G. Médias Catholiques Belges Francophones (mcbf.be) – CCMC asbl – Chaussée de Bruxelles, 67/2 à 1300 Wavre – tel : +32 (0) 10/235 900 – info@mcbf.be Administrateur délégué : Luc Tielemans, diacre – Directeur adjoint : Cyril Becquart - Directeur de la rédaction : Jean-Jacques Durré – Responsable de l’information : Thierry Graulich – Secrétaire de rédaction : Matthieu Hargot – Accompagnement des paroisses : Anne-Françoise de Beaudrap et Thierry Graulich Les contenus rédactionnels et les images fournis par les paroisses et les Unités Pastorales sont publiés sous leur entière responsabilité. Fil info : redaction@mcbf.be – L’actualité en continu : www.InfoCatho.be En coréalisation avec Bayard Service Edition – Parc d’activité du Moulin, allée Hélène Boucher BP60090 – 59874 Wambrechies CEDEX

19907 - N06 19976 - Tournai N02 - 03-2014.indd 8 16 Ours.indt 1

13/02/2014 10:40:13 14/02/2014 10:05:17 15:31:22 09/10/2013


7 à vous mars 2014