__MAIN_TEXT__

Page 90

Par Mickaël Roy — Photo : Pétrole Editions

Entre les lignes

Nouvelle structure éditoriale strasbourgeoise qui interroge les possibilités étendues de l’œuvre imprimée, du multiple et du livre d’artiste, Pétrole Éditions a récemment inauguré son activité avec le lancement de la revue TALWEG. Editer indépendamment ? Voilà qui pourrait bien paraître risqué dans un contexte où l’économie du livre peine à voir exister les petits face aux géants du milieu. Mais c’est pourtant là tout l’enjeu de la dynamique initiée par les quatre fondatrices de Pétrole Éditions, Solène Bouffard, Nina Ferrer-Gleize, Marianne Mispelaëre et Audrey Ohlmann, hier diplômées de l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg et aujourd’hui éditrices parallèlement à leurs pratiques indi-

viduelles d’artistes-plasticiennes. « À l’intérieur d’un monde à haute fréquence où l’argent et les capitaux dominent, nous choisissons de miser sur l’objet et le papier. À contre-pied, notre légitimité est sur le fil, il faut en tenir compte : parce que nous ne suivons pas le taux du baril », annoncent-elles d’emblée sur un ton manifeste et engagé, en préambule de leur projet, exigeant et résistant. Pétrole Éditions se fixe l’objectif de s’inscrire dans la dynamique du marché du livre en s’ouvrant « sur une diversité de langages, qu’ils soient du domaine de l’abstraction, de la figuration, de la théorie, de la poésie », en veillant toujours à la concordance de la forme et du contenu de chaque projet. Colonne vertébrale de cette toute jeune activité d’édition, la revue TALWEG – du nom de cette « ligne d’intersection de deux pentes latérales d’une vallée, suivant laquelle se dirigent les eaux courantes » – toute tournée vers la problématique de la ligne comme ligne éditoriale justement, occupe une place de choix aux yeux de ces jeunes professionnelles du livre qui pensent cet objet à dimensions variables comme un « espace à habiter », sculptural en quelque sorte. De fuite, de mire, de front, de défense, de démarcation, de métro, de nuit, de partage des eaux ou trait d’esprit, la ligne est autant cette forme tantôt abstraite tantôt figurative que l’on trace ou que l’on imagine, qui cerne en tous les cas, délimite ou limite un objet, une idée, somme toute une réalité. Lancé en novembre dernier « sans étude de marché mais avec enthousiasme et ferveur », le premier numéro de cette publication se décline autour du motif du pli « en tant que réflexion conceptuelle et sensible », à travers sept feuillets de formats identiques investis par autant d’artistes. On retiendra notamment, aux côtés des propositions de Elise Alloin, Mickaël Gamio, Maud Guerche, Anne Heyvaert, Aurélie Mourier et Yannis Pérez, la contribution de Marine Lanier qui inscrit par la photographie, dans les plis de la feuille, les oscillations d’autres plis naturels, de vagues et de remous marins. Et afin d’élargir les horizons des collaborations et de poursuivre le sillon que Pétrole Editions a commencé à creuser, le numéro deux de TALWEG sera consacré à la question de la périphérie. Chemin faisant. TALWEG, transrevue publiée par Pétrole Éditions, disponible sur www.petrole-editions.com Lancement de l’appel à participation de TALWEG 2 à partir de mi-mai 2014

90

Profile for MÉDIAPOP

Novo 29  

Vingt-neuvième numéro de NOVO, le mag le plus punchy du Grand Est. La culture n'a pas de prix.

Novo 29  

Vingt-neuvième numéro de NOVO, le mag le plus punchy du Grand Est. La culture n'a pas de prix.

Profile for media.pop
Advertisement