Page 1

Demi-finales : TP Mazembe - JSK ES Tunis - Ahly du Caire

www.maracanafoot.com

Dimanche 19 Septembre 2010 - N° 1221 - Prix 10 DA

Ligue des champions :

Gagner et faire honneur au pays De nos envoyés spéciaux à Oweri : Mohamed-Amine Azzouz et Athmane Lahouel

Aujourd’hui à 16h à Oweri : FC Heartland - JSK

En raison de pluies torrentielles, le match risque d’être reporté

GEIGER : «La Champions League, bien sûr qu’on y croit»

DOUICHER : «Quand on porte les couleurs de la JSK, on doit les honorer» JSMB

PAC 1 - JSMB 2 En match amical :

La préparation à la loupe …

MCA

Le Mouloudia pense déjà à El Eulma

Zemma, Derrag, Belkheir, Ammour, Mokdad et Bouchema

Les hommes en forme d’Alain Michel

USMH

Les dirigeants vont saisir la justice Affaire Hanitser

BECHOUCHE : «Prêts pour le début du championnat»


Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

BALLE AU CENTRE

Le délégué de la FAF aux abonnés absents Déplacement de la JSK au Nigeria

Par ALI BOUACIDA

SPORT SCOLAIRE, UNE NECESSITE ABSOLUE La formation est au cœur du débat et le ministre de tutelle a déclaré vouloir mobiliser tous les moyens pour développer cette priorité quia, a-t-il reconnu, été reléguée au second plan notamment en ce qui concerne l’un de ses viviers les plus importants, à savoir le sport scolaire. Ainsi, on apprend qu’une enveloppe budgétaire est sur le point d’être allouée aux écoles afin de doter le personnel enseignant d’outils pédagogiques et matériels pouvant leur permettre de mieux apprendre la pratique sportive aux écoliers. Si cette mesure est impérative elle n’en demeure pas moins insuffisante car il ne suffit pas de débloquer de l’argent pour aussitôt voir s’épanouir le sport scolaire. En effet celui-ci a besoin d’être perçu comme une nécessité impérieuse et c’est dans ce sens qu’il est souhaitable d’abord de former ces enseignants qui vont juste ajouter une matière à leur programme. D’abord en faisant découvrir aux apprenants tous les autres sports qui existent en dehors du football, discipline largement pratiquée par nos enfants. Pour cela il est donc nécessaire de former les enseignants sur les rudiments des sports collectifs, le volley, le basket et le hand, sports qu’on peut pratiquer dans une cour d’école en installant les filets et les paniers adéquats. Apprendre les règles de ces disciplines afin de mieux encadrer les enfants tout comme pour les autres pratiques que sont l’athlétisme, les sports de combat malgré la complexité des moyens qu’ils exigent et auxquels une importance particulière doit être accordée : les psychologues vous diront que les enfants qui pratiquent ce genre de disciplines – le judo, le karaté, la boxe…- sont beaucoup moins violents et c’est ainsi qu’on soustrait l’enfance aux tentations de la délinquance ainsi qu’au respect des autres. Car la pratique sportive dès l’enfance présente d’énormes avantages et en ces temps où tout le monde veut devenir une star du football, il faut surtout se dire qua parce qu’ils n’ont pas les moyens de pratiquer les autres sports. Bien sûr, il n’est pas question de négliger le sport roi et des vocations seront décelées dans les écoles à condition d’être suivies. Et cela, c’est une autre paire de manches. Ainsi cette nouvelle mesure décidée par le ministère sera sans aucune conséquence si elle n’est pas appliquée en collaboration étroite avec le département de l’Education nationale voire avec les ligues sportives locales qui peuvent donner un coup de main sérieux à son application. Et ce n’est pas gagné. A. B.

JUM ELL ES

Les nouveaux règlements de la CAF stipulent que lors d’un déplacement d’une équipe pour participer à une compétition continentale, les fédérations doivent obligatoirement déléguer son représentant. Or, jeudi lors du déplacement de la JSK en terre nigériane, il n’y avait point de représentant de la FAF. Alors que lors des deux derniers déplacements du club kabyle en Egypte face à El Ismaïli et le Ahly du Caire, la fédération avait envoyé un de ses représentants. Alors est-ce une simple omission de la part de la fédé ou bien juste parce que le match n’est pas important ?

Trois arbitres Kacem Elimam est dans un état critique échouent aux tests Arbitrage

Les nouvelles en proven ance rassurantes. Notre ami, Ka d’Oran ne sont pas cem Elimam, le charisma tique ex-président du Mo uloudia d’Oran est dans un état critique. Certains, parmi ses plus fidéles compagnons nous ont fait savoir hier que Ka cem a été transporté à l’hôpital, dans un état jug é préoccupant. C’est la deuxième fois en trois mo is que le président Elima m est hospitalisé en urgenc e. Nous avons foi en Dieu, nous prions alors pour qu e notre ami, Kacem Elimam retrouve la plénit ude de ses moyens. Nous avons tant besoin de sa sagesse.

La commission centrale d’arbitrage a programmé les tests de Cooper du 14 au 18 septembre 2010 pour tous les arbitres directeurs et assistants, internationaux et fédéraux au centre sportif militaire de Ben Aknoun. Au cours ces teste, trois arbitres ont échoués aux tests qui les prive de diriger le début du premier championnat professionnel 2010-2011. Il s’agit de l’arbitre directeur (fédéral) Douala et de l’arbitre assistant Tahir, le nom du troisième arbitre ayant échoué à ces testes ne nous a pas été communiqué. Il est à signaler que ces arbitres devront repasser leurs tests prochainement.

Abid-Charef et Bechirène promus internationaux

La commission centrale d’arbitrage présidée par Belaïd Lacarne a promu Mehdi Abid Charef (arbitre directeur) et Choukri Bechirène (arbitre-assistant) au grade d’internationaux. Abid-Charef et Bechirène sont deux référés qui promettent beaucoup, il s’agit là d’une promotion tout ce qu’il y a de logique et mérité quand on connaît les compétences de ces deux arbitres. Il est à noter par ailleurs que Mohamed Liamine Benaissa a été déchu de son titre d’international.

L

Hayatou veut gagner la Coupe du monde Issa Hayatou, le président de la

Division Nationale Amateur

Les clubs contestent l’accession de O Médéa Lors de la réunion de coordination entre le président de la Ligue nationale, Mohamed Mecherara et les présidents de clubs de la division nationale amateur, les présidents de clubs ont contesté avec véhémence le fait que la FAF et la LNF ont propulsé l’O Médéa de l’ex-D3 vers la ligue 2 professionnel, soit deux paliers en une seule saison alors que le club phare du Titteri s’était classé cinquième. A cet effet, les présidents contestataires ont demandé des explications à Mecherara. Le président de la Ligue nationale a alors expliqué que les responsables de l’Olympique de Médéa étaient les premiers clubs de l’interrégion à déposer leur dossier de professionnalisme à la FAF. Une explication qui n’a convaincu personne.

Confédération africaine de football, s’est montré satisfait des prestations africaines lors de la Coupe du monde 2010. "L’Afrique a présenté une parfaite copie de la Coupe du monde. Tant sur le plan des infrastructures que sur le plan de la fréquentation des stades, le continent a battu les records, a-t-il déclaré au journal burkinabè Sidwaya. On n’hésitera plus à confier à un autre pays d’Afrique, l’organisation d’une Coupe. L’histoire nous a donné raison. Aucun pays au monde n’a les infrastructures actuelles de l’Afrique du Sud. Ni la Grande Allemagne, ni la France. C’est une énorme fierté pour le continent et ses hommes." Un bilan satisfaisant à l’écouter mais pas question pour le dirigeant camerounais de songer à la retraite. Car il a encore un rêve. "Je n’ai plus rien à prouver. L’organisation du Mondial en Afrique du Sud était mon objectif. Mais, c’est vrai, il en reste un que je n’ai pas pu atteindre : gagner une Coupe du monde. Pendant ma gestion, en tant que président de la CAF, je me suis battu pour amener la Coupe du monde chez nous. Mais je voulais aussi qu’un pays africain puisse l’emporter", a-til affirmé.

a photo de la semaine

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ph. Maracana

02

Toute la fatigue se lis sur le visage de Karim Doudane qui vient de passer deux nuits blanches.


Ligue des champions

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

03

FC HEARTLAND-JSK

Gagner et faire honneur au pays T De nos envoyés spéciaux à Oweri : Mohamed-Amine Azzouz et Athmane Lahouel

Aujourd’hui à 16h : FC Heartland-JSK

Après les péripéties vécues par la délégation kabyle le jour et lendemain de son arrivée en terre nigériane, tout est progressivement rentré dans l’ordre, et ce, depuis que celle-ci a rejoint ses nouveaux quartiers en changeant carrément d’hôtel. Ainsi, depuis hier, vers 16 h 50’, le problème de l’hébergement de l’équipe a été résolu. Les Canaris ont donc quitté l’hôtel Links pour rejoindre l’hôtel Concorde qui répondait mieux à leur confort. Cela a permis à tout le monde de reprendre ses esprits et de retrouver une certaine sérénité, nécessaire pour préparer à bon escient une rencontre de football, notamment lorsqu’il s’agit d’un rendez-vous international. Il est vrai que ce match ne revêt aucune importance, comme nous avons eu à le dire précédemment.

outefois, la JSK a une réputation et un statut à défendre, c’est pourquoi, il ne faudra surtout pas compter sur elle pour qu’elle néglige ce match. C’est pourquoi, rien n’est laissé au hasard côté staff technique par rapport à la rencontre de cette après-midi. Geiger et Bouhellal ont peaufiné un plan de jeu qui devrait permettre aux camarades du capitaine Lamara Douicher de réaliser un bon résultat. En effet, les Jaune et Vert, qui caracolent brillamment en tête de leur groupe, qui pourtant est des plus relevés, n’ont jusqu’à cette ultime rencontre de poule perdu aucun match. C’est pourquoi, ils veulent absolument terminer cette phase des poules sur une bonne note. Car si tel sera le cas, ils auront un ascendant psychologique certain sur leur adversaire à venir, notamment lors des demi-finales.

Les Kabyles veulent gagner ce match Il faut savoir que malgré l’absence pour des raisons déjà évoquées par Maracana de quatre éléments importants de l’équipe, et qui sont Oussalah, Aoudia, Tedjar et Asselah, ce qui n’est pas rien, la JSK se présentera sur le terrain pour s’imposer. En effet, le onze, qui sera aligné au coup d’envoi de la partie, verra certainement l’entrée en lice de quelques éléments qui ont jusque-là débuté les précédentes rencontres sur le banc des remplaçants. Ainsi, au vu de la rude concurrence qui caractérise le groupe kabyle, l’effectif de cette saison est fort intéressant, même si beaucoup étaient sceptiques au départ de la manière dont a été opérée l’opération recrutement. Finalement, ce groupe-là vient de montrer lors des rencontres au sommet disputées phase au Ahly, à Al Ismaïly et le match aller face à cette même équipe de Heartland, qu’il avait de l’allant, du caractère et cette rage de vaincre et de se surpasser en

toutes circonstances.

La JSK n’est pas n’importe qui !

La JSK n’est pas n’importe quel club, cela tout le monde le sait, c’est tout simplement le club le plus titré du pays. Un club mythique, qui draine derrière lui des milliers de fans à travers tout le pays et notamment dans son fief, la Kabylie. Cela les joueurs en ont bien pris conscience. C’est pourquoi ils veulent sortir le grand jeu pour prouver que cette équipe a un vrai sens du professionnalisme, et qu’ ils ne veulent rien prendre à la légère. Pour ceux qui seront alignés aujourd’hui d’entrée de jeu, il s’agira de prouver qu’ils sont là et que la JSK pourra toujours compter sur eux. Au fait, au sein du groupe, mis à part le poste de gardien de but, on ne parle pas de titulaires et de remplaçants, car tout le monde agit en professionnel et tout le monde cravache dur pour gagner sa place.

Tous les joueurs veulent jouer Chaque joueur reste mobilisé et près à jouer son rôle à chaque fois que le staff technique fera appel à lui. C’est cet esprit-là qui caractérise le groupe. Ce sont les joueurs eux- mêmes qui nous l’ont affirmé. Ce match retour face à Heartland se jouera, certes, sans pression, mais la JSK qui l’abordera certainement en étant libérée, permettra au staff technique de tester la concentration, le degré de motivation et d’application des joueurs sur le terrain, car souvent lorsqu’une équipe parvient à se libérer, ça lui permet de dévoiler d’autres facettes des capacités réelles dont elle dispose, sachant que lorsque la pression est forte, cela crispe les joueurs et ne leur permet pas de jouer sur leur véritable valeur.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

L’EN, le Mondial…la JSK

En ambassadrice du football national et qui avec la récente participation de l’EN au mondial d’Afsud, la JSK veut séduire le public qui se déplacera pour assister au match. Il faudra donc s’attendre à une belle réplique des Lions du Djurdjura qui veulent rentrer à la maison avec dans leurs bagages un résultat qui rassurera encore une fois leurs supporters qui rêvent cette année du sacre africain qui remplira de joie et de bonheur. Si tel sera le cas, toute la Kabylie et à ne pas douter l’ensemble du pays.

Le prochain adversaire sera le TP Mazembe Il faut dire aussi que même si ce déplacement de la JSK au Nigeria n’aura aucune incidence sur le cours des évènements, puisque les gars du duo Geiger-Bouhellal sont assurés de terminer leaders quelle que soit l’issue de l’autre rencontre qui opposera l’équipe d’Al-Ismaily au Ahly du Caire, il est néanmoins des plus utiles. Et pourquoi donc ? Et bien pour la simple raison que si la JSK joue le TP Mazembe aux demi-finales, elle se serait acclimatée aux conditions de la météo et autres particularités de cette région d’Afrique, car il n’y a pas de grandes différences à ce propos entre le Nigeria et le Congo. Comme on le voit bien, finalement cette manche retour face aux Nigérians du FC Heartland ne sera pas du tout inutile pour l’équipe kabyle. C’est pourquoi, côté JSK, rien n’est jamais laissé au hasard. Ce qui est sûr, c’est que Berrefane et ses équipiers ne se présenteront pas sur le terrain pour faire de la figuration, pour cela, il ne faudra certainement pas compter sur eux, même s’il est clair qu’ils ne prendront pas de risques inutiles qui peuvent les pénaliser pour la suite du parcours. A. M. A.


20

Omnisports

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

EQUITATION - JEUX ÉQUESTRES MONDIAUX 2010

FORMULE 1

Muhammed Ali invité d'honneur

Button prend les courses une par une

Muhammed Ali, figure légendaire de la boxe, sera en voisin l'invité d'honneur de la cérémonie d'ouverture des 6es Jeux équestres mondiaux (JEM) à Lexington le 25 septembre. Ali, 68 ans, est natif de Louisville, la plus grande ville de l'Etat qui organise chaque printemps depuis 1875, sur l'hippodrome de Churchill Downs, le Kentucky Derby, la course de pur-sang la plus célèbre des Etats-Unis.

BASKET

Classement FIBAers: Les Etats-Unis 1

pointent en tête du de de basket-ball dimanche dernier, mon du ons mpi cha és sacr nis, ts-U Les Eta ale (Fiba) tandis que la nations de la Fédération internation nouveau classement masculin des i, le classement mondial est e la 18e à la 6 place. Depuis vendred Turquie, finaliste, a fait un bond de un "classement combiné" et es" "fill , "dames", "garçons", urs" ssie "me : es gori caté cinq en es d'âge. divisé de deux sexes et de toutes les catégori et", explique la Fiba qui prend en compte les classements bask sement plus précis des nations du de 19 ans ainsi que les "Le nouveau système permet un clas ns moi et 17 de des Mondiaux des moins ltats résu Les . iqué mun com un s dan t également pour la ns de 16 et moins de 18 ans compten premiers dans toutes Championnats continentaux des moi sont nis et "filles". Les Etats-U s" e rçon "ga ents sem clas les s dan première fois ière place à l'Argentine (5 du prem la pris ont ains éric Am les rs, e les catégories. Chez les messieu ). Les Sud-américains e derrière l'Espagne (6 du Mondial Mondial) qui se retrouve troisièm Championnats du monde se les . Chez les dames, dont quie Tur la et anie Litu la ce, Grè la devancent aines devancent la Russie, à partir du 23 septembre, les Améric que tchè que ubli Rép en ont uter disp huitième. championne d'Europe en titre, est l'Australie et le Brésil. La France,

L

ATHLÉTISME

Rudisha, star au Kenya

e recordman du monde du 800m David Rudisha a fait vendredi un retour triomphal dans sa ville natale de Kilgoris, dans l'Ouest du Kenya, où il a été couronné guerrier massaï. Cette ville paisible de 3.000 habitants, située en bordure de la célèbre réserve de Massaï Mara, s'est immobilisée lorsque Rudisha, 21 ans et tombeur en août du vieux

record du Danois Wilson Kipketer, est arrivé dans un hélicoptère de la police, qui le transportait depuis Nairobi. Le long des rues, les habitants avaient fait une haie d'honneur à l'enfant du pays, qui s'est déplacé dans un véhicule ouvert. "Je suis vraiment heureux d'être de retour à la maison et parmi les miens. Cela faisait longtemps et après une saison longue et chargée,

c'est plaisant de revenir à la maison et de se reposer", a déclaré Rudisha, qui a battu deux fois en août le record du monde du 800 m pour finalement l'établir à 1 min 41 sec 01/100. L'ancien président du Kenya Daniel Arap Moi et le double champion du monde du 800 m Billy Koncellah étaient notamment présents pour accueillir l'athlète.

BOXE - SUPER-WELTERS

Mosley à la relance

Shane Mosley, ancien quintuple champion du monde, effectue samedi à Los Angeles son retour, en superwelters, face à son compatriote Sergio Mora dans un combat sans titre en jeu.

C

inq mois après sa lourde défaite face à Floyd Mayweather, Mosley tente ainsi de se relancer dans la course à un éventuel titre mondial et court aussi derrière sa gloire... «Il faut que je batte Sergio Mora. Je le remercie d'avoir accepté le combat et de relever ce défi. Ce type n'est pas à prendre à la légère», a déclaré Mosley, qui affiche un bilan de 46 victoires (dont 39 avant la limite) pour 6 défaites et se sent «en bien meilleure forme» qu'avant son combat contre Mayweather. Ancien champion du monde WBC, Mora est surtout connu pour avoir remporté en 2005 l'émission de télé-réalité américaine "The Contender".

"Le dernier pilote qui craquera" sera sacré champion du monde, estime le tenant du titre, le Britannique Jenson Button (McLaren). A cinq courses de la fin du championnat, ils sont encore cinq à pouvoir prétendre au titre. "Personne ne s'envolera vers le titre. Le combat durera jusqu'à la toute fin de saison", a déclaré sur son site internet Jenson Button, pour qui les pilotes de tête doivent "prendre chaque course comme elle vient". "Rouler uniquement pour marquer un certain nombre de points ne correspond pas à la psychologie du pilote. J'ai un peu ressenti cela l'an passé. Je savais que je devais marquer régulièrement des points pour prendre le titre. Mais c'était plus fatigant mentalement que de baisser la tête et d'y aller", a-t-il observé. "Mais la constance est importante. Il te faut évidemment une voiture qui te permette de terminer chaque

Grand Prix. Et tu ne veux surtout pas prendre de décisions radicales en terme de réglage ou de stratégie parce que tu penses que cela va te donner un avantage", a expliqué le Britannique. "Nous sommes des compétiteurs, donc nous nous battrons toujours. Mais la pression est maintenant sur chacun d'entre nous. Plus personne ne peut se permettre un abandon ou une erreur. Et le gars qui craquera en dernier sera le champion du monde", a pronostiqué Jenson Button. Cinq pilotes se tiennent en 24 points à cinq courses de la fin. Avec 165 unités, Button se trouve pour l'instant à 18 longueurs du leader du classement, Mark Webber (Red Bull, 187), qui lui même précède de cinq points l'autre pilote McLaren Lewis Hamilton (182). Fernando Alonso (Ferrari, 166) est 3e au général et Sebastian Vettel (Red Bull, 163) 5e.

CYCLISME. CHM

Freire leader de l'Espagne

D

éjà triple champion du Monde sur route, Oscar Freire sera le leader de l'équipe d'Espagne cycliste lors des prochains mondiaux, du 29 septembre au 3 octobre en Australie. La sélection espagnole a été annoncée jeudi par José Luis de Santos, le sélectionneur national. Parmi les 10 sélectionnés (dont 1 remplaçant), figurent notamment Haimar Zubeldia, Francisco José Ventoso et le champion olympique Samuel Sanchez.

Des grands noms mais un seul chef : «Freire sera le leader de cette sélection [...]. Les autres membres de l'équipe seront chargés de l'aider et ont tous une expérience de Mondial, sauf (Imanol) Erviti, qui revêtira la « Roja » pour la première fois», a expliqué José Luis de Santos. Alberto Contador ne participera pas aux championnats du monde. Le vainqueur du dernier tour de France préfère se reposer afin de mieux préparer la prochaine saison.

LA SÉLECTION ESPAGNOLE : Oscar Freire, Juan Manuel Garate, Imanol Erviti, Luis Leon Sanchez, Francisco José Ventoso, Samuel Sanchez, Carlos Barredo, Joaquim Rodriguez, Haimar Zubielda. Remplaçant : Ruben Plaza.

EPGA - AUTRICHE

Parry en leader

«J'ai beaucoup de qualités mais qui ont été ignorées du fait de mon passage à la télévision», a

déclaré Mora, qui compte 22 victoires (dont 6 avant la limite) pour un match nul et une défaite.

BADMINTON - OPEN DE CHINE

Hongyan Pi éliminée Hongyan Pi, 7e joueuse mondiale, vit une saison bien compliquée. Opérée des deux genoux et d'un pied en avril, la Française a eu à peine le temps de digérer sa déception des Mondiaux de Paris, où elle a été éliminée en quarts de finale le mois dernier. Ce vendredi, lors de l'Open de Chine, elle a de nouveau été dominée au même stade de la compétition en subissant la loi de la Danoise Tine Baun (5e) en deux manches (21-8, 21-17).

John Parry, en rendant une carte de 67 soit 5 sous le par, s'est emparé des commandes de l'Open d'Autriche à l'issue du deuxième tour disputé vendredi au Diamond Country Club d'Atzenbrugg. Avec un total de 136, l'Anglais devance d'un coup l'Irlandais Greame McDowell, le Suédois Pell Edberg et l'Espagnol Jose Manuel Lara. Le classement après le deuxième tour : 1. John Parry (ANG) 136 (69-67) 2. Graeme McDowell (IRL) 137 (69-68) . Pelle Edberg (SUE) 137 (69-68) . Jose Manuel Lara (ESP) 137 (66-71).

VOILE - FIGARO 2011

Pas d'étape en Espagne La Solitaire du Figaro 2011 partira le 31 juillet de Perros-Guirec et se terminera le 28 août à Dieppe. La 42e édition ne passera pas par l'Espagne mais se dirigera vers l'Irlande. Le parcours 2011 : 1re étape : Perros-Guirrec - Caen 2e étape : Caen - Dun Laoghaire 3e étape : Dun Laoghaire - Les Sables-d'Olonne 4e étape : Les Sables-d'Olonne – Dieppe.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue des champions

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

05

FC HEARTLAND - JSK

De nos envoyés spéciaux à Oweri : Mohamed-Amine Azzouz et Athmane Lahouel

<Entraînements perturbés à cause des fortes averses ! En raison des fortes averses que connaît la ville d’Oweri, la JSK n’a pu s’entraîner vendredi sur le terrain réplique qui lui était réservé à cet effet. Les Canaris se sont tout simplement contentés d’un décrassage au niveau du jardin se trouvant à l’intérieur de l’hôtel Concorde.

<Hier sur le terrain principal

Les poulains de Geiger étaient programmés pour s’entrainer hier sur le terrain principal, où se déroulera aujourd’hui la rencontre. Les Canaris craignaient de ne pouvoir le faire, en raison des conditions climatiques avec les fortes plus diluviennes qui s’abattent par à coup sur la ville d’Oweri.

<Chaleur étouffante

Forte chaleur et beaucoup d’humidité ont caractérisé la journée d’hier. Il est clair qu’aujourd’hui, il faudra bien gérer le match sur le plan physique côté joueurs, pour pouvoir tenir le coup 90’ durant. Ce qui ne sera pas facile, nous en convenons, nous qui sommes sur place.

<Pas d’engouement particulier à Oweri…

POUR CAUSE DE PLUIES DILUVIENNES INTENSES :

La JSK craint le report du match

En raison de la forte pluie qui s’abat ces-jours-ci sur la ville d’Oweri, les dirigeants kabyles craignent que le match ne puisse avoir lieu aujourd’hui. Le terrain principal étant impraticable. Sérieusement endommagée la pelouse du stade est à l’heure où nous mettons sous presse gorgée d’eau. Nous avons pu constater de visu l’état catastrophique de cette dernière, lors de la séance d’entrainement effectuée hier par les Canaris. Le staff technique kabyle craint aussi que les joueurs se blessent car sur ce genre de terrains, ils y sont bien exposés. Par ailleurs, ils espèrent que ce déluge s’estompe l’espace de quatre vingt dix minutes le temps de jouer ce match pour éviter surtout le report. La JSK ayant un calendrier assez chargé déjà, en ce début de saison.

Comme nous l’avons constaté sur place à Oweri, il n’y a pas d’attention particulière par rapport à cette rencontre, sans enjeu. C’est pourquoi, cela est tout à fait compréhensible. L’équipe locale étant déjà hors course, alors que la JSK est déjà qualifiée. Les gens vaquaient à leurs occupations quotidiennes.

<…mais les supporters seront là quand même

Même si on a constaté que l’engouement autour de cette rencontre n’était pas au rendez-vous, n’empêche que des supporters rencontrés au centre-ville, nous ont affirmé que les fans du FC Heartland viendront au stade pour assister à la rencontre, car ils aimaient avant tout le football et ils veulent que leur équipe prenne sa revanche sur la JSK qui l’a battue au match aller à Tizi Ouzou. Une défaite qui leur est restée au travers de la gorge car concédée durant les dernières minutes de la partie. Ils veulent une victoire pour le prestige, parce que si la JSK est couronnée au final dans cette Ligue des champions africaine, ils pourront se vanter d’avoir battu le champion d’Afrique en titre version 2009-2010. Ce qui est certain, c’est que les Kabyles ne l’entendent pas de cette oreille ! A. M. A.

Retour de Hamiti

Eloigné du groupe depuis environ un mois, pour les raisons que tout le monde connaît à présent et qu’il n’est pas utile ici de rappeler, Farès Hamiti, qui n’a que récemment intégré l’effectif kabyle, devrait retrouver sa place au sein du onze que présentera aujourd’hui le duo Geiger-Bouhellal face au FC Heartland. Buteur au match aller à Tizi face à cette même equipe, qui était synonyme de victoire pour les siens, il compte récidiver dès cet après-midi, afin de reprendre confiance et marquer son retour au club. Ce serait aussi pour lui l’occasion de remercier les nombreux fans kabyles qui lui ont témoigné leur soutien suite à son éviction de la JSK. Soutien qui a permis son retour parmi les siens. A.M.A.

Berrefane : «Comme d’habitude, on pourra compter sur moi» En l’absence d’Asselah qui ne prendra pas part à la rencontre d’aujourd’hui en raison de sa suspension pour cumul de cartons, c’est comme prévu, Mourad Berrefane qui le remplacera dans les buts de la JSK. Concernant ce match, il dira : «A la JSK, qu’on soit ou non le titulaire au poste, on se donne tous à fond à l’entraînement pour répondre présent dès que l’on fait appel à nous. Comme Asselah est suspendu pour cette rencontre, je suis tout à fait prêt à jouer mon rôle, pour que son absence ne soit pas ressentie, comme je l’ai d’ailleurs si bien fait, lors du match face au Ahly. Comme d’habitude, la JSK pourra toujours compter sur moi.»

Douicher : «Quand on porte les couleurs de la JSK, on doit lui faire honneur» Approché, pour qu’il nous donne son avis sur le match que livrera son équipe cet après midi, le capitaine du onze kabyle affirme : «Pour nous, tous les matches sont à prendre au sérieux, quelque soit leur degré d’importance. On est payés pour honorer avant tout les couleurs de ce club et honorer notre contrat. Donc, on jouera ce match à fond et avec le sérieux voulu, même si on est déjà qualifiés. Il ne faut pas oublier que nous représentons, aussi, le football algérien dont on est les ambassadeurs. Vous savez, quand on joue à la JSK, on a sur les épaules une grande responsabilité…on doit donc assumer. Gagner ce match serait la cerise sur le gâteau pour nous.» Pas de plainte auprès de la CAF Lors de la réunion technique d’avant-match, en présence du commissaire du match qui est ghanéen, les dirigeants kabyles n’ont pas émis de réserves sur l’équipe hôte, suite au calvaire vécu par la délégation kabyle et dont nous avons évoqué les contours. En effet, ayant dans un premier temps menacé de le faire, ils se sont finalement rétractés, après que les dirigeants du FC Heartland eurent accepté de changer d’hôtel à la délégation kabyle qui avait demandé cela, car, non satisfaite des conditions d’hébergement initiales. A. M. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


06

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

Ligue des champions

FC HEARTLAND - JSK

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue des champions

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

Serrar : «Il me fallait limoger Zekri bien avant»

Ph. Maracana

ESS

g Par Yasser Malki

Le nul concédé face à l’Espérance, quand on sait que l’Entente de Sétif s’était tracé comme objectif de revenir de Tunis avec les trois points de la victoire, était synonyme, pour tous les Sétifiens présents au stade Radès, d’élimination.

Serrar demande l'aide de Salhi et menace de démissionner

Le président de l’Entente sétifienne, Abdelhakim Serrar a demandé à un de ses vieux compagnons de route, Rachid Salhi de l’aider dans la gestion du club. Rachid Salhi qui est une des personnes les plus écoutées et les plus crédibles sur la scène sportive sétifienne, serait d’un apport considérable aux cotés de Serrar. Ce dernier, affaibli par les nombreux problèmes qu’il a eu à gérer ces dernières semaines, comme le cas de l’entraîneur Zekri, serait dans un état de fatigue générale. Selon une source proche de la direction du club sétifien, «Abdelhakim Serrar a demandé à Rachid Salhi son aide pour le moment parce qu'il n'est plus en mesure de conduire les affaires du club seul, et à l'heure actuelle l'Entente a besoin des forces vives. Et un homme comme Rachid Salhi ne pourra qu’apporter un plus au club.» Y. M.

L

a tristesse était grande et se lisait sur le visage des joueurs et des responsables du club. Serrar a donc décidé de sortir de son silence pour donner les raisons à l’origine des mauvais résultats de son équipe en Ligue des champions. Le président de l’ES Sétif, qui assume en partie cette quasi-élimination, faut-il le préciser, a trouvé le bouc émissaire tout indiqué en la personne de son ancien coach. A-t-il raison, a-t-il tort ? A chacun d’en juger. «L’Entente est arrivée à cette situation parce que j’ai tardé à limoger Zekri à cause de la pression des supporters.» Le responsable du club refuse de mettre le résultat sur le dos de l’arbitre. «Ce n’est pas la première fois que l’ESS participe à une compétition africaine. On connaît l’arbitrage africain. Ce n’est pas la peine de trouver des faux-fuyants et de mettre cet échec sur le dos de l’arbitre.» Selon le président de l’Entente, qui veut aller loin en Ligue des champions doit assurer à domicile, ce que n’a pas su faire son équipe. Et le responsable de la situation est vite trouvé. C’est bien évidemment Noureddine Zekri, selon le président. «Pour espérer aller loin dans cette compétition,

on est dans l’obligation d’assurer le maximum à domicile, c'est-à-dire gagner les trois matches et engranger neuf points. L’Espérance de Tunis, qui n’a pas réussi à nous battre à Radès, n’aurait jamais dû nous vaincre à Sétif. Malheureusement, la mauvaise préparation de l’ex-coach était à l’origine de cette déconvenue lors de la première journée de la Ligue des champions. Nos supporters ne doivent pas mettre ce résultat, qui ne nous arrange pas, sur le dos de l’arbitre. Ce sont les erreurs de l’ancien staff qui nous ont été préjudiciables.» Serrar ne va pas de mainmorte et enfonce l’ex-coach de son équipe. «J’ai rencontré Nafaâ Ben Achour, journaliste à Al Jazeera. Il m’avait confié qu’il était surpris par la très mauvaise qua-lité de la préparation que l’équipe a effectuée au complexe Hammam Bourguiba : ni discipline ni sérieux. Il était persuadé que l’Entente allait perdre sa rencontre face à l’EST. Il m’avait dit que la préparation de l’équipe était équivalente à celle d’un club s’apprêtant à disputer un championnat de D2. Zekri recherchait de la notoriété auprès du public. Il en parlait dans la presse comme s’il faisait de la politique. Et tout cela au détriment du club. Conséquence : l’ESS a pris un seul point durant la phase aller. Est-ce cela la notoriété ? Si l’on compare ses résultats avec ceux de Solinas, on constate que l’Italien a récolté quatre points en deux matches. Zekri n’en a récolté qu’un seul durant la phase aller. Il a eu même le toupet de déclarer qu’il était en mesure de battre l’EST par 3 à 0 à Tunis, alors qu’il n’a même pas réussi à battre cette équipe à Sétif.» Au cours de son discours, Serrar est revenu souvent sur le retard mis pour limoger son coach. «Il n’avait pas l’étoffe d’un entraîneur en mesure de mener l’équipe loin en Ligue des champions. La qualité de son travail laissait à désirer. Je regrette de ne pas avoir pris mes responsabilités au moment opportun. Je suis le président du club et c’est à moi de décider. J’aurais dû faire fi des pressions exercées par l’entourage du club et par les supporters. Des personnes sont intervenues à chaque fois que j’étais sur le point de renvoyer Zekri. On a bien voulu fermer l’œil et accepter les doléances des supporters, et les résultats sont là.» Et d’ajouter : «Les supporters ont apprécié les déclarations fracassantes de Zekri dans la presse. Ils ont mis la pression pour que le coach reste. Cette édition de la Ligue des champions doit être une leçon pour nos supporters. Ils ne doivent plus se mêler du volet technique. Il faut arrêter d’essayer d’imposer tel joueur ou tel entraîneur. Quand j’ai dit que cet entraîneur n’avait pas les épaules pour diriger l’Entente en Ligue des champions, je ne me suis pas trompé. Le rôle du public est de soutenir son club dans les moments difficiles.» Le président n’a pas oublié de parler de ses joueurs. «Pour la première fois depuis le début de la saison et cette Ligue des champions, j’ai vu mes joueurs mouiller le maillot. Certes, contre l’EST, on n’avait pas fait une rencontre de grande facture, mais le changement opéré au niveau de la barre technique a montré un autre visage de l’équipe : une présence sur le terrain et de la motivation. Ce qu’on n’avait pas vu depuis le début de cette compétition.» Y. M.

Hamar-Serrar, le clash

Selon des sources sûres, proches de la direction de l’Entente Sétifienne, les deux présidents, Serrar et Hamar ne filent plus le grand amour, bien au contraire, il semble bien que le courant ne passe plus entre les deux hommes. Nos sources indiquent que le président du club, Abdelhakim Serrar n’est pas satisfait du travail de son président de section, (Hassen Hamar) et lui reproche son laisser aller dans ma gestion du groupe pro. La question des joueurs qui sont absenté lors des dernières séances d'entraînements a fait bondir de colère Serrar.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

07

Hamar risque une suspension de six mois

Après la levée du rapport de l'arbitre Sénégalais à la commission de discipline au niveau de la CAF, a adopté une résolution pour interdire au président sétifien, Hassen Hamar d'exercer toute activité jusqu'à l'étude du dossier et la détermination de la peine. Dans son cas, une source proche du dossier nous a indiqué que la peine sera lourde, Hassen Hamar encours au moins six mois de suspension. Le président de la section football de l’Entente Sétifienne ne pouvant nier les faits, les images de la télévision le montre clairement en train de faire des gestes obscènes aux supporters de l'Espérance de Tunis. Il est à noter en outre que Hamar a protesté à plusieurs reprises contre les décisions de l'arbitre sénégalais, « Il était à 100 % avec l'équipe tunisienne » Nous disaitil après le match.

Il sera remplacé par Arab

Hamar sous le coup d’une suspension, c’est le président directeur général de la société par action de lEntente de Sétif «Black eagles» Azzedine Arab qui été hier sur le banc lors du match ayant opposé l’ESS au TP Mazembe.

La direction de l'ESS a l'intention d’interjeter appel

L'Administration de l'Entente de Sétif, a décidé d’interjeter appel à la décision de la commission de discipline de la CAF de suspendre son président de section. C’est ce que nous avons appris d’une source autorisée du club sétifien, hier matin. Selon notre source la direction de l’ESS ajoute à son dossier une bande vidéo montrant les excès et les erreurs de l'arbitre sénégalais du match ES Tunis- ES Sétif. Y. M.


08

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

Ligue des champions

ESS 0 - TP MAZEMBE 0

L

Sétif, la tête ailleurs FICHE TECHNIQUE Stade : 8-Mai-45 Affluence : Moyenne Arbitres : Nouma-NDyae, Sougueyfoto, Oussou (Côte d’Ivoire) Avertissements : Koulountchouka (39’) T.P M Laïfaoui (12’), Boucherit (30’), Hachoud (70’)

ESS :

Chaouchi, Hachoud, Metref, Laïfaoui, Diss, Lemouchia, Boucherit, Benmoussa (Djallit 76’), Hadj Aïssa, Djabou, Ghazali. Entraîneur : Solinas

T.P. Mazembe :

Kidiaba, Mehayo, Mpouloupouta, Kassousoula, Tchani, Kimoaki (Mguiti 60’), Dieté, Sinboulouma (Stopila 75’), Kaloutouka, Katongo (Kanda 70’), Simakouiri. Entraîneur : Lamine Ndaye

éliminée avant l’is’ d’être sue de ce minichampiEntente de Sétif vient

onnat de poule constituée de l’ES Tunis, du Dynamos FC et du T.P. Mazembe. Les Sétifiens ont perdu toutes leurs cartes lors de la précédente journée au stade Rades face à l’ES Tunis vendredi dernier. Ce jour-là, les camarades se devaient impérativement remporter les trois points de la victoire sur la pelouse du stade Rades. Malheureusement, les Sétifiens, qui avaient ouvert la marque par Ghazali en première mi-temps, se sont fait surprendre en seconde période par les Tunisiens qui ont mis à profit deux erreurs monumentales de la défense sétifienne pour d’abord égaliser avant de doubler la mise. A cinq minutes de la fin du temps réglementaire, Ghazali remet les pendules à l’heure en égalisant pour son équipe, mais sans aucune conséquence positive. Les Sétifiens venaient d’être éliminés avant le match d’hiver face au

T.P. Mazembe et le résultat final n’avait aucun impact sur l’ordre du classement puisque les deux

premières places qualificatives étaient acquises pour le T.P Mazembe et l’ES Tunis. Seul fait

LIGUE 1

à relever, les Sétifiens ont joué le jeu face à une équipe redoutable. Djamel T.

CABBA

Dernier tour de chauffe En amical JSJijel 1 - CABBA 1

g Par Djamel Touafek

plusieurs changements afin d’évaluer la forme physique et technique de chaque joueur. Les Jijeliens arrivent à faire un pressing haut dans les dix dernières minutes du match et niveler la marque sur une erreur de placement de la défense. Ce fut une partie très plaisante devant un public nombreux venu découvrir les jeunes talents jijeliens.

Les Bordjiens ont disputé une rencontre amicale vendredi après midi face à l’équipe jijelienne au complexe sportif Rouibah de Jijel. Cette rencontre était la dernière avant le match face à l’USM el Harrach vendredi prochain, comptant pour la 1re journée du championnat.

Mouassa ému Les anciens joueurs de la JS Jijel tels Leghouachet, Bouridène, l’actuel entraîneur, Laouer et beaucoup d’autres, les autorités communales, la radio locale ont fait une grosse surprise à l’entraîneur bordjien, Kamel Mouassa. La délégation bordjienne fut accueillie de fort belle manière avec des bouquets de fleurs, mais aussi ils ont honoré Mouassa pour son dévouement et le travail fait lors

L’

entraîneur Mouassa pour ce match amical a aligné en première mitemps l’équipe qui sera probablement celle qui entamera le match officiel face à l’USM el Harrach. L’équipe jijelienne entraînée par Bouridène, ancien libéro du CS Constantine alors entraînée par Kamel Mouassa, a jouer le jeu à fond pour mettre en difficultés les Bordjiens mais ces derniers ont réussi à ouvrir la marque dès le premier quart d’heure par le néo-bordjien et ex-milieu de l’USM Blida, Billel Herbache. En seconde période, Mouassa opéra à

de son passage à la barre technique de cette équipe, il y a quelques années. Pour rappel, Mouassa avait en une saison fait accéder la JSD en division nationale 2 avec les joueurs Laouer, Bouridène, Leghouachet et d’autres joueurs qui étaient présents hier dans la tribune du stade Rouibah, certains se sont déplacés de Constantine, Khroub, AïnM’lila pour assister à cette partie. Le service sport de la radio locale, qui a délégué ses journalistes, a profité de l’occasion pour s’entretenir avec Mouassa pour l’émission «Vendredi-sportif». Très ému, Kamel Mouassa a remercié en direct, à la radio, les dirigeants du club, la délégation bordjienne ainsi que tous ceux qui lui ont réservé «un accueil fraternel qui dénote le fair-play et les traditions de cette belle ville côtière», a déclaré en substance l’entraîneur bordjien. D. T.

Repos jusqu’à lundi Ph. Maracana

Hier matin, les joueurs ont été soumis à une séance de décrassage-récupération au stade du 20-Août. A l’issue de cette séance, les joueurs ont été libérés jusqu’à lundi où la reprise a été fixée à 16 h toujours au stade du 20-Août.

Bensaïd autorisé à s’absenter L’attaquant Adlène Bensaïd a été autorisé jeudi matin, par Mouassa, à rentrer chez lui à Annaba, suite à un diagnostic du médecin du club. L’ex-attaquant de l’USM Annaba souffre d’une entorse à la cheville, il reprendra les entraînements avec ses coéquipiers, lundi après midi. D. T.

Départ sur Alger vendredi... Les Bordjiens se déplaceront vendredi matin à Alger pour rencontrer le lendemain samedi à 16h l’USMH au stade du 1er-Novembre à Lavigerie.

...prière du vendredi à El Biar… Les responsables du club des Bibans ont prévu que la délégation bordjienne accomplira la prière du vendredi à la mosquée d’El Biar. Le déjeuner est aussi programmé dans un restaurant el-biarois.

... séance de décrassage au stade Ibrir La séance de décrassage se déroulera au stade Abderrahmane-Ibrir d’El Biar en fin d’après midi. A l’issue de celle-ci, la délégation prendra ses quartiers dans un hôtel du côté de Zéralda. D. T.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

1

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

MCA

Le Mouloudia pense déjà à El Eulma

Youcef-Sofiane et Mouici, les plus attendus

Ph. Maracana

Le stage de Sousse s’est terminé hier

g Par Mounir Benkrami Après six jours de travail et d’abnégation, le Mouloudia d’Alger a finalement bouclé son troisième stage de préparation à l’étranger qui était, en quelque sorte, la dernière ligne droite avant le virage décisif de la compétition officielle. Pour rappel, celle-ci devra débuter le 25 septembre prochain à l’occasion du coup d’envoi du premier championnat professionnel de football dans notre pays. Et même si l’entraîneur Alain Michel est loin d’être satisfait du travail effectué à Sousse, il reste, en tout cas, optimiste quant à l’avenir de son équipe cette saison. Il est vrai que le coach des Vert et Rouge misait énormément sur ce dernier stage de préparation connaissant son

importance à la veille du coup d’envoi du championnat, mais quelque part, il n’y a pas lieu de s’alarmer du fait que le staff technique mouloudéen a déjà fait le plus dur lors du stade de Wisla (Pologne) et Hammam Bourguiba (Tunisie) sans parler de tout le travail effectué à Alger depuis la reprise des entraînements le mois de juillet dernier. Mieux encore, le Mouloudia, a, jusqu’à présent, disputé pas moins de 15 matchs amicaux que ce soit en Pologne, en Tunisie, à Alger et même à Béjaïa et Médéa. C’est pour dire que le champion d’Algérie en titre est bel et bien prêt pour remettre son titre en jeu dès samedi prochain tout en tâchant de le défendre crânement. D’ailleurs, tous les Mouloudéens que ce soit, staff technique,

joueurs, dirigeants et supporters attendent avec impatience le premier match du championnat prévu ce samedi au stade MessaoudZeggar d’El Eulma contre le Mouloudia local. Une sortie où les partenaires du capitaine Réda Babouche devront négocier pour rassurer leurs milliers de supporters dès le coup d’envoi de ce fameux championnat professionnel. Ce qui est sûr, c’est que les hommes de l’entraîneur Alain Michel, ne pensent désormais qu’à ce premier match ce qui est déjà un bon point de départ en attendant la confirmation sur le rectangle vert. Enfin, il est utile de rappeler que lors du match aller de la saison dernière, le Mouloudia d’Alger avait arraché le point du nul (1-1) grâce à l’égalisation de Bilel Attafen.

Les hommes en forme d’Alain Michel Zemma, Derrag, Belkheir, Ammour, Mokdad et Bouchema

M

ême si tous les joueurs du Mouloudia d’Alger font de leur mieux pour gagner la confiance du coach Alain Michel et l’estime des supporters en se donnant à fond au travail, certains d’entre eux sortent tout simplement du lot. En effet, puisque certains joueurs font preuve d’une régularité indéniable à l’instar du gardien Mohamed Lamine Zemmamouche, des milieux de terrain, Nassim Bouchema, Malek Mokdad et Amar Ammour, Mohamed Lamine Belkheir et l’attaquant

Mohamed Derrag. Ces joueurs cités affichent tout simplement une forme éblouissante en particulier, l’attaquant Derrag qui, en dépit de cela, a déjà inscrit 5 buts durant les matchs amicaux disputés jusque-là. Il est incontestablement le meilleur mouloudéen du moment selon l’avis même de ses partenaires qui sont tous unanimes là-dessus. Une forme physique et un opportunisme prometteur qui font déjà rêver la grande famille des Vert et Rouge qui attend beaucoup de sa nouvelle coqueluche. Le gardien

Zemma, quant à lui, est toujours fidèle à lui-même en faisant de son mieux pour rester au top de son niveau. Pour l’information, il n’a pas encore encaissé de buts depuis déjà trois rencontres amicales (sans compter celle qui devait se jouer hier). Pour l’infatigable Nassim Bouchema, il n’y a absolument rien de nouveau, puisque ce joueur est le plus régulier depuis déjà deux longues saisons. Une image typique de la persévérance et de l’abnégation. Par ailleurs, le duo Mokdad-Ammour fait déjà des

ravages avant même le début de la compétition officielle, ce qui est déjà de bon augure pour cette équipe mouloudéenne. D’ailleurs, avec la venue de Amar Ammour, le MCA a définitivement trouvé son meneur de jeu qui lui faisait défaut depuis le départ du maestro Ameur Benali en 2005. En restant toujours dans le cadre des bonnes nouvelles, il ne faut surtout pas oublier ce que fait le revenant Mohamed Lamine Belkheir avec déjà à la clé, quatre buts inscrits ce qui explique tout. M. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

09

Deux joueurs sensés apporter le plus Comme il est su, la direction du MC Alger a fait appel aux services de trois joueurs émigrés avant le départ en Pologne le mois de juillet dernier. Il s’agit du défenseur Hicham Mouici et des deux attaquants Youcef Sofiane et Khaled Kemas avant que celui-ci se fasse renvoyer au lendemain du match amical RCK-MCA pour insuffisances techniques. Mais l’info du jour, est que les deux autres émigrés ont, dès le début, marqué leurs territoires en décrochant une place de titulaire du moins, lors des rencontres amicales importantes. Mouici a même réussi à déloger le désormais ex-arrière droit titulaire du MCA, Abdelkader Besseghir qui devra vraiment sortir le grand jeu pour récupérer son «bien» dans les plus brefs délais. Son ami Youcef Sofiane, quant à lui, n’a visiblement rien à craindre pour la simple et unique raison que l’entraîneur Alain Michel mise énormément sur son expérience et son savoir-faire. Ce qui signifie que ces deux joueurs de valeur se trouvent dans l’obligation de prouver qu’ils sont en mesure d’apporter le plus dans cet effectif mouloudéen.

M’bilampassi, la confirmation ou le banc

Au moment où tout le monde s’accorde à dire que le défenseur international congolais, M’bilampassi n’a rien démontré de spécial depuis son arrivée lors du stage de Hammam-Bourguiba. L’entraîneur Alain Michel croit dur comme fer en ce joueur en affirmant même qu’il sera l’une des révélations du championnat. En effet, puisque le technicien français des Vert et Rouge le voit déjà dans l’axe de la défense en envisageant même de sacrifier Harkat ou Megherbi dès le retour de Zeddam qui vient tout juste de reprendre du service. Ce qui signifie qu’une lourde tâche attend le Congolais qui n’a désormais, plus le droit à l’erreur s’il ne veut pas chauffer le banc des remplaçants.

Boudoubouda, Bensalem, Aberane, Slimani et Amroune

La jeunesse aux services du MCA Il n’est un secret pour personne que la direction du vieux club algérois a depuis la saison dernière, opté carrément pour la carte jeunesse en faisant tout simplement confiance à une armada de joueurs du cru comme les Boudebouda, Amroune et Bensalem qui ont même été, à maintes reprises, titularisés par les deux Français, Alain Michel et François Bracci qui se sont succédé à la barre technique mouloudéenne. Une initiative qui a même fait l’entière unanimité au sein de cette équipe mouloudéenne. Entre-temps, d’autres jeunes joueurs sont arrivés comme le gardien Slimani et le milieu de terrain Abérane qui promettent un avenir radieux. Avant cela, les Koudri et Bouchema n’ont pas perdu beaucoup de temps pour se mettre en évidence en décrochant des places de titulaires. D’ailleurs, il faut aussi citer les Daoud et Moumène qui sont, selon un avis unanime, des valeurs sûres et auront tôt ou tard, leur mot à dire dans cette équipe. C’est pour dire que la carte jeunesse paye toujours et ce n’est pas le dernier titre de champion décroché par le MCA qui va nous contredire. M. B.


10

Ligue

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

1

Senouci : «Parés pour la nouvelle saison» ASO

A moins d’une semaine du début du championnat, quel est votre commentaire sur la victoire acquise face à Relizane ? Même si ce n’était qu’un match amical, l’équipe adverse a voulu gagner cette joute et prouver qu’elle est prête pour le début de la compétition, surtout qu’elle a joué devant ses supporters. Agressifs, les joueurs de Relizane n’ont rien lâché dans cette rencontre nous obligeant à sortir le grand jeu pour arriver à nous en défaire. C’était un match important pour travailler la cohésion entre les joueurs, je crois qu’on a réussi une belle prestation et on a confirmé qu’on est prêts

pour la compétition. Et physiquement comment trouvezvous l’équipe ? Sincèrement, nous avons trouvé de grandes difficultés parce que cette rencontre s’est déroulée dans des conditions assez dures. Et puis, il ne faut pas perdre de vue le fait que nous avons tant donné lors du stage du Maroc. Mais en dépit de tout cela, on a pu quand même tenir le rythme. Je pense que d’ici au premier match de la saison, c'est-àdire samedi prochain, nous serons au point, et on ira en s’améliorant. En quoi cette victoire sur le Rapid de Relizane est-elle motivante ? C’est vrai que la plupart des gens ne donnent pas d’importance aux matchs amicaux, ce qui est quelque part juste. Seulement, il y a des victoires dans des matches de préparation qui sont assez significatives et celle de Relizane en est une. Cela pour vous dire que cette victoire est très motivante pour le reste du parcours, à savoir le match prévu pour ce samedi (entretien réalisé hier vendredi) face au WA Boufarik, et ce, pour que nous puissions affronter la JSM Béjaia avec un moral au beau fixe. Meziane Ighil affirme que vous souffrez de la fatigue à cause des derniers efforts lors du stage au Maroc; vous êtes si fatigué que ça ? Oui, c’est vrai, nous souffrons beaucoup de fatigue ces derniers jours. D’ailleurs,

Zaoui, Soudani et Zaouche reprennent

comme je viens de vous le dire, cela était visible lors du match amical face au RC Relizane. Et comme vous le savez, on a fourni de grands efforts et travaillé d’arrache-pied lors du dernier stage au Maroc. L’équipe est-elle prête pour le début du championnat ? Seul l’entraîneur peut faire une évaluation sur la préparation de chaque joueur. Mais cela ne m’empêche pas de dire que tout le monde travaille à fond et tous les joueurs donnent le meilleur d’eux-mêmes dans les matchs amicaux pour être prêts le jour “j”. Quelle évaluation faites-vous sur votre niveau personnel ? Vous savez bien que je suis un joueur très discipliné, je fournis de grands efforts et travaille sans compter pour convaincre l’entraineur et décrocher une place de titulaire. J’ai été dans le onze face à Relizane, je crois avoir été à la hauteur. Quel est votre avis sur l’actuel effectif chélifien ? Après avoir joué neuf matchs amicaux jusqu'à maintenant, je peux dire qu’on a un bon effectif qui dira son mot dans le championnat. Le président Abdelkrim Medouar a pu recruter de bons éléments connus dans le championnat national et des joueurs talentueux qui lanceront la concurrence surtout en milieu de terrain. Ce sera dans l’intérêt de chaque joueur de se donner à fond, c’est le club qui en bénéficiera. Vous jouerez le premier match du championnat face à la JSM Béjaia, comment voyez-vous cette rencontre ? Les clubs de l’élite ont presque tous le même niveau, ce sera un match assez disputé pour les deux équipes surtout que chacune d’elles connaît le niveau de l’autre. La JSM Béjaia fera son possible pour garder

les trois points à Béjaia, alors que nous, on fera tout pour réaliser un bon résultat. Entretien réalisé par Hocine Saïdi

Ph. Maracana

Le néo-défenseur chélifien Senouci affirme dans cet entretien que la dernière victoire acquise face au RC Relizane est très motivante pour le reste du parcours. Le joueur que nous avons rencontré hier nous fait part aussi de la grande fatigue dont souffre l’équipe chélifienne après le gros travail effectué au Maroc. Le défenseur de l’ASO ajoute que toute l’équipe est prête pour la première rencontre du championnat face à la JSM Béjaia et que les joueurs sont déterminés à réaliser un résultat positif.

Travail physique au menu L’entraîneur chélifien Meziane Ighil a décidé de donner une grande place dans les séances d’entraînement au travail physique, et ce, après les difficultés que les coéquipiers de Zaoui ont vécu lors du match amical face à Relizane. Le coach chélifien élèvera le rythme du travail d’une séance à l’autre.

Les trois joueurs chélifiens Samir Zaoui, Hilal Soudani et Mohamed Zaouche reprennent les entraînements avec leurs coéquipiers, ils seront prêts pour la première rencontre du championnat national face à la JSM Béjaia. Cette bonne nouvelle a rendu la joie aux supporters qui s’inquiétaient beaucoup sur la blessure de ces trois cadres de l’équipe chélifienne. Soudani, qui souffrait d’une déchirure musculaire, qui l’avait privé de débuter la préparation avec ses coéquipiers et quelques matchs amicaux au stage de Casablanca, a repris les entraînements avant-hier, il a même participé aux matchs d’application. C’était le même cas pour le défenseur international Samir Zaoui, qui est guéri définitivement de sa blessure, il a joué normalement le match amical face à Relizane. Le défenseur chélifien a brillé et a donné une belle prestation. Alors que Zaouche a subi une élongation musculaire lors de la préparation de l’équipe au centre des équipes nationales. Le joueur démontrait une grande forme lors des entraînements, ce qui signifie qu’il sera prêt pour la rencontre de vendredi et qu’il peut donner d’autres solutions au coach au niveau de l’attaque après la prestation moyenne d’autres attaquants. L’entraîneur Meziane Ighil semble très heureux pour la reprise de ces trois joueurs irréguliers qui seront sans aucun doute alignés dans le onze majeur. H. S.

=Bentayeb intègre le groupe

Le jeune joueur chélifien, Ismail Bentayeb, a intégré le groupe lors de la séance d’entraînement d’avant-hier, ce qui signifie qu’il est guéri de sa méchante blessure, dont il souffrait depuis le dernier stage de l’équipe au Maroc. C’est fort probable qu’il accompagnera l’équipe à Béjaia pour affronter l’équipe locale lors du premier match du championnat.

=Ighil souhaite récupérer les joueurs blessés le plus tôt possible

Dans une discussion lors d’une séance d’entraînement, l’entraîneur Meziane Ighil nous a déclaré qu’il souhaite récupérer les joueurs blessés le plus tôt possible, surtout les attaquants vu que l’équipe souffrait toujours de la stérilité de l’attaque.

Départ vers Béjaïa ce jeudi La délégation chélifienne sera au rendez-vous jeudi matin pour le départ vers Béjaia afin d’ affronter l’équipe locale dans le premier match du championnat national. Le voyage se fera par route, l’équipe arrivera dans la soirée.

Les supporters demandent aux joueurs de gagner Les supporters chélifiens, qui ont été présents lors de la séance d’entraînement d’avanthier, ont demandé aux joueurs et au staff technique de retourner de Béjaia avec les trois points et de donner le meilleur d’eux-mêmes pour gagner cette première rencontre face à l’équipe phare de Béjaia qui se compose aussi d’un très bon effectif et qui créera sans aucun doute de grands problèmes face aux coéquipiers de Samir Zaoui. Les joueurs chélifiens restent conscients de la responsabilité qui les attend surtout que le président Abdelkrim Medouar a recruté de bons éléments, cet été.

Les entraînements de cette semaine se feront dans la matinée Avant quelques jours du début du championnat et le premier match face à la JSM Béjaia, les coéquipiers de Samir Zaoui s’entraîneront cette semaine la matinée. C’est fort probable que l’entraîneur Meziane Ighil programmera un match amical face à une équipe voisine au stade Mohamed-Boumezrag avant le départ jeudi matin vers Béjaia. Notons que le coach chélifien va élever le rythme de travail après la première journée du championnat face à la JSM Béjaia pour bien préparer le deuxième match face à l’ USM El Harrach qui se déroulera à domicile. H. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

1

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

La dernière ligne droite USMA

g Par Sabti Nedjar

son équipe accueille l’ESS lors d’une affiche qui s’annonce, déjà, palpitante et prometteuse.

Comme il fallait s’y attendre, les camarades de Merouane Abdouni se sont remis hier au travail après avoir bénéficié d’une journée de repos qui leur a été accordée juste après la fin du match amical qui les a opposés au Chabab de Belouizdad jeudi à Bologhine.

Dernier test aujourd’hui

Ph. Maracana

S

cindé en deux, les éléments du premier groupe composé des joueurs alignés face aux Rouge et Blanc ont effectué une séance d’entraînement qui a duré plus d’une heure, tandis que ceux du second se sont présentés dans l’après-midi au stade OmarHamadi où ils ont donné la réplique en amical à l’ES Azzefoun lors d’un match qui fut l’avant-dernier avant d’attaquer la première rencontre de la nouvelle saison. A quelques jours du coup

11

d’envoi du premier championnat professionnel, les Usmistes ont donc attaqué en ce début de semaine la dernière ligne droite. Durant les jours à venir, Noureddine Saâdi va, sans doute, essayer de rectifier les erreurs commises lors des trois matchs amicaux disputés, pour rappel, jeudi face au CRB, hier face à l’ES Azzefoun et demain contre le RCK faisant par la même occasion les dernières retouches avant que

Le onzième match amical. C’est aujourd’hui que les coéquipiers de Mouaouia Meklouche devraient le disputer. Un ultime test qui les opposera au RCK, une équipe de Ligue 2. N’ayant toujours pas perdu la moindre rencontre jusqu’au moment où nous mettons sous presse, les Rouge et Noir vont sans doute vouloir boucler leur série en beauté, et cela ne se réalisera qu’en s’imposant face à la formation banlieusarde. Bien qu’il ne soit qu’un match d’application, les Unionistes n’ont pas le droit à l’erreur moins d’une semaine de leur première sortie officielle. S. N.

Achiou et Meklouche seront proposés à des clubs koweitiens

Présent au stade Omar-Hamadi pour superviser Ibrahim Boussehaba et Mehdi Benaldjia, Abou Djamel Khettab a été désagréablement surpris en voyant que les deux éléments en question n’étaient pas sur le terrain jeudi dernier. Seulement, à croire une source digne de foi, ce manager koweitien ne s’est pas déplacé pour rien au moment où d’autres joueurs ont réussi à taper dans son œil. Il s’agit de Achiou et Meklouche. Toujours sous contrat avec l’USMA, les deux éléments que nous venons de citer devront être proposés à des clubs locaux en hiver. Reste à savoir si une expérience au Golfe intéressera Achiou et son jeune coéquipier.

Affaire Haddad, tout est réglé ! Jeudi, l’assemblée générale extraordinaire a eu lieu dans la salle de conférence du stade Omar-Hamadi. Alors que les présents s’attendaient à ce que tout se passe bien, un fait s’est produit et qui a failli déstabiliser le club à moins d’une semaine de l’entame de la nouvelle saison. A croire une source généralement bien informée, une erreur s’est produite dont le résultat avait surpris plus d’un faisant de Ali Haddad le propriétaire du club alors qu’en vérité, il lui faut plus d’actions. Après s’être réuni avec Saïd Allik, avant-hier tard dans la soirée, les deux hommes ont trouvé une issue à ce problème. Donc, cette affaire est réglée, elle fait partie du passé.

Benayada au repos forcé Pas complètement rétabli de la blessure contractée en France lors d’un match amical au niveau de la cuisse, Abdelkader Benayada a été, une fois de plus, ménagé jeudi dernier face au CRB. Le défenseur usmiste, qui avait ressenti de fortes douleurs, n’a même pas été sur le banc des remplaçants. Après avoir effectué une visite chez le médecin, le concerné s’en est tiré avec deux jours de repos forcé. Il devait reprendre donc hier ou au plus tard aujourd’hui.

USMH

BECHOUCHE : «On L’administration va recourir est prêts pour le à un huissier de justice début du championnat» A AFFAIRE HANITSER

g Par Lotfi Salhi

pparemment, l’affaire du boycott de Hanitser va prendre de l’ampleur lors des jours qui viennent, puisque les dirigeants de l’USMH ne veulent pas baisser les bras. En effet, et d’après nos sources, l’administration des Jaune et Noir pense sérieusement à faire appel aux services d’un huissier de justice pour constater et mentionner noir sur blanc l’absence de Hanitser aux entraînements. Selon un membre de l’administration, Hanitser est un employé au sein de l’équipe de l’USMH, il doit honor-

Une réunion aujourd’hui entre les responsables de l’APC et le ade directeur du stte, il

Dans le même contex ’hui sera question aujourd d’une réunion qui va regrouper le secrétaire général de l’APC de ecteur Mohammadia et le dir pour e eri vig La de de du sta oses ch les e planifier et mettr i qu é iét soc la ec av au clair . s’occupera des travaux

er le contrat qui le lie au club et respecter ses couleurs ainsi que les gens qui le payent : «Il nous fait du chantage, il ne veut pas reprendre du service et c’est malheureux du moment qu’on est à une semaine du début du championnat. Il veut lâcher l’équipe dans les moments difficiles. On ne va pas baisser les bras puisque c’est de notre devoir de défendre les intérêts de notre équipe. Il ne faut pas oublier que le joueur a paraphé sur le règlement intérieur de l’équipe et il doit assumer les conséquences de son acte», nous affirme l’un des dirigeants de l’USMH. Dans le même contexte, l’on

7 200 places de plus pour Lavigerie

Selon des sources bien inf ormées des affaires couran tes de l’USMH, on apprend qu stade du 1er-Novembre con e le naîtra des travaux de renforcem ent pour ses tribunes dans les jours qui viennent. La capacité d’accueil de ce site se renfor cera par la réalisation de 7200 aut places. 14 milliards de cen res times c’est le budget alloué à cette opération et le stade va voir sa capacité d’accueil passer à 14 200 places.

apprend que l’entraîneur en chef, Boualem Charef est très en colère contre le joueur en question puisque selon des proches de Charef, le joueur n’a pas accompli le travail d’intersaison avec l’équipe, il était absent lors du premier stage de Témouchent et n’a pas pris part à la majorité des rencontres amicales que ses coéquipiers ont disputées pendant et après le mois de Ramadan. L’on nous informe que Charef pense sérieusement à mettre à l’écart le joueur pour la prochaine rencontre devant le CABBA pour le compte de la première journée.

La réunion du conseil reportée après le match du CABBA Selon des sources bien du informées, la réunion on ati str ini dm d’a conseil aine a prévue pour cette sem la rès ap à ée ort été rep rencontre du CABBA ère comptant pour la premi at nn pio am ch du ée rn jou n sera national. Cette réunio point au se mi la à rée sac con sur es ch ou ret des dernières son. sai la de me ram nig l’orga

L’

adjoint de Charef à la barre technique, Nacer Bechouche, affirme que le staff technique tient déjà l’équipe type et que tout le groupe est prêt pour la rencontre du CABBA malgré qu’il reste, selon lui, quelques soucis en ce qui concerne l’axe central ainsi que l’attaque surtout en l’absence de Hanitser. Mais, toujours selon le coach adjoint, il faut bien débuter le championnat avec une victoire qui va remonter le moral des joueurs. Bechouche ajoutera que l’objectif premier de l’USMH cette saison reste le maintien surtout après le départ de Djabou qui a laissé un grand vide au sein de l’équipe.

l’ESS, Feham Bouazza.

«IL N’Y A QUE BOUAZA EN ALGÉRIE QUI PEUT REMPLACER DJABOU»

Selon Bechouche, la décision de Hanitser de boycotter l’équipe en cette période précise ne va pas faire les affaires du club d’un côté et celles du joueur de l’autre. Il ne faut pas oublier que le joueur n’a pas pris part à la préparation d’intersaison avec ses coéquipiers, ce qui va influer sur sa forme lors de la saison. Lotfi S.

Dans le même contexte, l’adjoint de Charef affirme que le départ de Djabou a créé beaucoup de problèmes à l’USMH et selon lui, personne en Algérie ne peut remplacer ce joueur sauf son coéquipier à

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

«ON A DES SOUCIS EN ATTAQUE ET MÊME DANS L’AXE»

Bechouche ajoutera que l’équipe type s’est dessinée et l’entraîneur en chef tient son onze qui prendra part à la rencontre du CABBA. Mais des problèmes persistent dans l’axe central surtour en l’absence de Benabderrahmane et la mauvaise forme de Grich qui garde beaucoup le ballon sans oublier la ligne d’attaque qui sera amoindrie par l’absence d’un joueur de la trempe de Hanitser.

«HANITSER VEUT BRISER SA CARRIÈRE»


12

Ligue

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

1

La préparation à la loupe … JSMB

U

ne période qui a été riche en matches amicaux. Le dernier cycle de cette préparation était une sorte de récupération, dans un stage de cinq jours à Hammam-Bourguiba, en Tunisie où toutes les conditions de remise en forme s’y prêtaient. Ce deuxième stage était ponctué par un dernier match amical, le 15e contre le Paradou. Alors que dire de toute cette préparation, sinon que le club de Yemma Gouraya a bel et bien bénéficié de cette période et les objectifs tracés par le staff technique ont été presque atteints. Qu’on en juge.

Les buteurs vous saluent bien

Dans leur effectif actuel, les Vert et Rouge peuvent s’enorgueillir d’avoir déjà deux buteurs racés. Deux buteurs, qui se sont illustrés durant les matchs amicaux et qui semblent avoir pris goût aux buts. En effet, N’jeng à côté avec 8 buts et Aouès, d’un autre avec 5 buts, constituent les fers de lance d’une attaque qui a retrouvé toute sa verve, toute son énergie et toute son efficacité. Si pour N’jeng, cela ne relève nullement de la surprise au vu de ses capacités techniques, pour le jeu Aouès, par contre, est une surprise de taille. Une découverte pour Menad qui semble avoir décelé en ce jeune de grandes qualités de buteur. «Je suis satisfait de ce jeune joueur même s’il dit, encore beaucoup travailler», nous a-t-il avancé, au dépit de cette préparation. Avec ces deux buteurs, l’attaque béjaouie s’ouvre désormais à de nouveaux horizons. Fini le temps où les problèmes de l’inefficacité reposaient, fini le temps où N’jeng se plaignait de la solitude. Un milieu royal qui offre des possibilités et des solutions, des attaquants de métier qui ne ratent pas leurs cibles, à l’image de N’jeng, Gasmi ainsi que les jeunes Boulaïnceur et Aouès, on peut dire, sans risque de nous tromper, que les Vert et Rouge sont partis pour faire une grande saison. Les Chélifiens sont déjà avertis en attendant d’autres. A. Z.

15 matches amicaux Les poulains de Menad ont disputé 15 matches amicaux, depuis le début de leur préparation dont 6 en Tunisie. 4 matches, lors du premier stage et deux autres, durant ce deuxième stage. 15 matches qui ont permis à Djamel Menad de déceler les lacunes des différents compartiments, de travailler la cohésion du groupe et de «pondre» l’équipe type susceptible de mener la bataille du championnat, notamment en ces débuts. Lors des 15 matches, les Vert et Rouge ont réussi à s’imposer à onze reprises, défaits dans trois rencontres et arrachant un match nul. L’attaque béjaouie, qui a craché le feu, a inscrit 39 buts, alors que la défense en a encaissé 17. En outre, les camarades de

Zafour ont fait preuve d’un grand réalisme et 15 joueurs ont participé aux 19 buts réalisés par l’équipe. Menad ne s’attendait nullement à une telle performance et, au lieu de confirmer les qualités de Maroci et autres, Maïza et Gasmi, le coach béjaoui a découvert un nouveau buteur au nom de Aourès.

Les buteurs de l’équipe Ils se comptent sur les bouts des doigts mais sont efficaces. N’jeng mène le bal avec 8 buts, suivi du jeune Aourès avec 5 buts, mais qui a montré de grandes dispositions d’un buteur de talent. Bouraba et Boulaïnceur sont, par contre, en 3e position. Cependant, l’une des grandes satisfactions, durant cette préparation , c’est la participa-

Aït Ouarab défie la chronique ! Critiqué par certains observateurs sportifs, Aït Ouarab semble avoir réussi à faire taire ses détracteurs. Ayant été quelque peu, dans un poste qui ne lui convenait pas, comme milieu défensif, Menad l’a reconverti en milieu offensif. Un nouveau poste qui lui va bien et qui semble avoir donné ses résultats. «Dans mon ancien poste, je ne me sentais pas à l’aise», nous a-t-il récemment avoué. Lors de cette préparation, Aït Ouarab n’a pas cessé de progresser. Sa hargne, son dévouement et sa passion plaident pour lui. Ce joueur ne cesse de défier la chronique et qui, par la force des choses et du travail, s’est complètement libéré. «Je continue à travailler d’arrache-pied pour décrocher ma place de titulaire», dira notre interlocuteur. Dans son nouveau poste, notre joueur a réussi, tout de même, à faire des passes décisives et à marquer aussi, de jolis buts, comme ce fut le cas contre Hamr Annaba. En défiant la chronique, Aït Ouarab peut aussi créer la surprise !

tion effective du milieu de terrain qui a réussi à alimenter l’attaque en buts. Mieux encore, c’est cette participation de tous les compartiments en balles décisives ou en buts. Meftah, Maïza et Zafour ont réussi à inscrire des buts.

Les satisfactions Cette préparation a donné lieu à pleine satisfaction. Ainsi, parmi les joueurs qui ont marqué cette période, on peut citer Mebarakou, Aourès, Zerdeb, mais aussi Aït Ouarab que Menad a jugé utile de reconvertir en milieu offensif. Un joueur qui se libère, de plus en plus, et qui offre des situations intéressantes de buts. A. Z.

g De retour

Les Vert et Rouge sont à Béjaïa depuis ce samedi, après un stage qui aura duré 5 jours et un match amical contre le PAC.

g Reprise

En vue du match contre Chlef, pour le compte de la première journée du championnat, les poulains de Menad reprendront le chemin des entraînements ce lundi à partir de 17h. Ils auront bénéficié de 3 jours de repos.

g Pas de blessés

Plus de peur que de mal, l’infirmerie de la JSMB n’a rien signalé. Même Megathi a retrouvé la forme et a été aligné contre le PAC. Ph. Maracana

Ainsi, donc, a pris fin la préparation de l’intersaison des camarades de Zafour. Une préparation qui a débuté en juillet, ponctuée par un premier stage en Tunisie de plus de 15 jours. Par la suite, les poulains de Menad, après un repos de quelques jours, ont repris le chemin des entraînements pour poursuivre leur travail, bravant ainsi la chaleur torride de l’été et le mois sacré du jeûne.

Ph. Maracana

g Par Abdelkader Zoughailech

Menad satisfait Menad est satisfait de toute la préparation. Selon des indiscrétions, le coach béjaoui réserve une surprise de taille aux Chélifiens.

En match amical :

PAC 1 - JSMB 2

Clôturant leur série de matches amicaux, les Vert et Rouge se sont offert le Paradou, dans un match plaisant, où ils se sont imposés sur le score de 2 buts à 1. A la mi-temps, les poulains de Menad menaient, déjà, suite à une réalisation de Boulaïnceur. En seconde période, le coach béjaoui a procédé à quelques petits changements, ce qui a permis au jeune Aourès de s’illustrer, une fois de plus, par un fort joli but. Lors de cette rencontre, Menad a aligné les joueurs suivants : Cedric, Megatli (Zafour), Belakhdar, Meftah, Maïza, Zerdab (Bouraba), Maroci, Boulaïnceur (Gasmi), Bouder, Aourès, N’jeng. Par ailleurs, ce jeudi, les Vert et Rouge avec leur équipe «réserve» n’ont pu venir à bout du Chabab Riadhi de Tunisie, une équipe de 3e division et se sont inclinés sur le score de 2 buts à 1. A. Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

1

La dernière ligne droite Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

13

MCO

g Par Miloud Touadjine

d’hui et demain lundi, l’équipe s’entraînera, toujours au stade Zabana, mais à 16h. Cette programmation étant celle de l’OPOW.

Les Hamraoua ont repris le chemin du stade Zabana pour préparer l’entame du championnat et le difficile déplacement à Blida où ils n’ont jamais battu l’USMB au stade Tchaker.

El Bahari reviendra dans 2 mois

Ph. Maracana

A

vant de commencer l’entraînement, les hommes de Cherif El Ouazzani ont fait la critique du dernier match face au WAM, match qu’ils ont gagné par 2 buts à 0 et ce, avec leur entraîneur, avant que ne s’intègre à la discussion Lakhdar Belloumi. Ce dernier ne veut pas se confiner dans son rôle de président délégué. «Il est de mon devoir de donner quelques conseils aussi bien aux joueurs qu’au staff technique, sans aucune prétention de ma part de me substituer à Cherif El Ouazzani. Ce n’est pas mon rôle. D’ailleurs, vous remarquez que Benmimoun aussi s’implique dans cette démarche. Pour nous, l’essentiel est que le Mouloudia ne rate pas le début de ce championnat professionnel.» Après donc une heure de discussions, les joueurs ont commencé l’entraînement, un entraînement axé sur le côté physique, bien que l’entraîneur en chef ne s’en démente. « Non, c’est un entraînement comme tous ceux que nous avons effectués la semaine dernière. Il entre dans la continuité de la préparation et comprend aussi une phase technico-tactique pour essayer d’avoir la meilleure cohésion possible.» Cherif El Ouazzani a donc commencé à procéder aux derniers réglages pour ce déplacement qui aura lieu soit jeudi soir, soit vendredi matin, par autocar de luxe. En effet, la date exacte

du départ n’a pas encore été retenue. L’effectif était tronqué de Sebbah Abidine, qui souffre d’une légère entorse, qui pourrait lui permettre de reprendre les entraînements à un léger rythme. Il a préféré rester chez lui. Tiah Touhami, pour sa part, a été opéré du ménisque mercredi dernier et depuis jeudi soir, il est chez lui en convalescence. Le docteur lui a donné 20 jours de repos absolu avant de pouvoir fouler le tartan des stades. De son côté, Briki souffre d’une tendinite et Bengoreine, qui avait eu 20 jours de repos après les 3 infiltrations que lui avait faites le médecin du Raja de Casablanca, est toujours souffrant et est chez lui. Du coup, se pose le problème de l’arrière gauche qui opérera à Blida. Le qu’Akram staff technique souhaite

Benaouameur revienne à son meilleur niveau, ce qui n’est pas le cas, afin de lui confier le n° 2 et Boussaâda ou Benatia le poste de latéral gauche. Sinon, pour le reste de la formation, il y a une pléthore de joueurs et Cherif El Ouazzani n’aura que l’embarras du choix. Signalons qu’aujour-

L’ancien avant centre des Hamraoua, qui avait été opéré du pied gauche, a enlevé le plâtre ce jeudi et a commencé la rééducation. Ce joueur que certains voulaient voir partir à la fin de la saison dernière, a pu quand même rester et figurer dans l’effectif. Certains autres pensent qu’il sera d’un apport appréciable pour l’équipe, une équipe qu’il avait sortie de situations périlleuses la saison dernière.

Retour de Kechamkli et de Haddou

Les deux joueurs qui avaient perdu leurs parents (le frère de Kechamli et le père de Haddou) ont repris les entraînements samedi. Le capitaine d’équipe s’est entraîné directement avec ses camarades alors que l’ex-attaquant de l’ASMO s’est contenté de tours de piste avant de s’intégrer au groupe. M. T.

Cherif El Ouazzani : «Je préfère débuter la saison à l’exterieur

Le match de Blida sera un match normal. Une bonne amitié nous lie aux Blidéens depuis toujours et personnellement, je préfère débuter le championnat à l’extérieur afin de ne pas mettre la pression sur mes joueurs. Dans l’équipe, il y a de la concurrence et c’est tout bon pour la motivation. J’ai des éléments qui ont de bonnes potentialités et l’amalgame nouveaux-anciens sera profitable à l’équipe. Nous nous préparons sans aucune pression et je pense que nous ferons un résultat qui honorera nos couleurs.»

Bendjillali : «Confiant Blida sur la ligne de départ en mes capacités» USMB

g Par Ahmed Tahi

Le milieu offensif de l’USMB, Bendjillali Kaddour, fait partie des joueurs ayant rejoint les rangs des Vert et Blanc cette saison. Il est confiant de ses capacités, lesquelles font de lui l’un des prétendants à une place parmi le onze blidéen. Cet avis est même partagé par les observateurs, lesquels le voient inquiété par l’un des titulaires.

En tant que nouveau à l’USMB, quel jugement portez-vous sur la préparation que vous aviez entamée depuis deux mois ? Durant les trois phases de préparation, tout s’est passé à merveille. Toutes les conditions étaient réunies et le groupe a adhéré pleinement au programme de travail tracé par le staff technique. Le stage en Tunisie a été une réussite et nous poursuivons notre préparation. Je pense que le groupe sera prêt pour le début du championnat professionnel.» En analysant vos prestations, les observateurs voient en

vous l’un des prétendants à une place de titulaire. Qu’en pensez-vous ? C’est très encourageant d’entendre ce genre de propos. Cela va m’inciter à travailler davantage. Si je suis venu à l’USMB, ce n’est pas pour cirer le banc des remplaçants. Je suis confiant en mes capacités. C’est la blessure contractée lors du stage en Tunisie qui m’a quelque peu gêné. Aujourd’hui, j’ai repris toutes mes forces et je compte gagner la confiance du coach pour m’imposer au sein du onze blidéen. Quel est votre jugement sur la valeur du groupe ? Le groupe est composé d’un amalgame d’anciens et nouveaux joueurs capables de réaliser de bons résultats. La présence de joueurs expérimentés de la trempe de Gaouaoui, Harizi, Defnoun et autres donnera une autre dimension à l’équipe, laquelle sera plus performante que la saison dernière. Alors, la concurrence ne vous effraie pas ? La richesse de l’effectif, c’est quelque chose de bon pour l’équipe. C’est un stimulant pour tout joueur, et qui le pousse à tra-

vailler davantage pour gagner une place de titulaire parmi le onze de départ. Alors, vous êtes optimiste pour l’avenir de l’USMB ? Bien sûr, les supporters ne doivent pas s’inquiéter. Les résultats des matches amicaux n’ont jamais été une référence. Qu’ils se rassurent : nous avons fait une bonne préparation et le groupe est conscient de leurs attentes et décidé à entamer le championnat avec force pour ne pas les décevoir. Le match nul face au NAHD en amical a été mal digéré par les fans. Quel est votre avis ? Les rencontres amicales servent à apporter les correctifs nécessaires dans les trois compartiments. Elles servent également à perfectionner le volet technico-tactique et à mettre en place la cohésion des automatismes. Le résultat du match importe peu. Un dernier mot... Je demande à nos supporters de prendre patience. Cette saison, ils vont découvrir une autre équipe qui va leur rendre le sourire. Entretien réalisé par Ahmed Tahi

Concernant le travail accompli lors des trois phases de préparation d’intersaison, le coach blidéen Assas l’a estimé comme une bonne réussite, tant sur le plan organisationnel que sur celui lié au travail technicotactique et physique.

A

ssas n’a pas manqué de reconnaître le bon travail fourni par la direction du club, laquelle n’a lésiné sur aucun moyen pour rendre la préparation fructueuse dans l’ensemble. Selon le coach blidéen, il existe deux niveaux au sein de son groupe : «Des joueurs sont mieux préparés que d’autres. Ces derniers ont subi les contrecoups des blessures qui ont retardé leur progression», a confié Assas, lequel évoque l’avenir proche de sa formation en ces termes : «Vous savez, nous ne connaîtrons le niveau réel de notre équipe que lors de la compétition officielle.» Et de poursuivre :

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

«Les joueurs ont donné le maximum pendant les deux mois de préparation. Une bonne ambiance règne au sein du groupe. Chaque joueur voulait se sacrifier pour mieux préparer cette première saison de l’ère professionnelle. Blida est déjà sur la ligne de départ avec l’espoir de terminer la saison à une place honorable.»

Youcef attendu en fin de semaine

Youcef Yanis, poursuivant les soins chez sa famille en France, devrait rejoindre ses camarades demain (lundi). A un proche de la direction blidéenne, il lui a affirmé qu’il allait passer un test médical pour en apprendre plus sur l’évolution de sa blessure (ligaments croisés) aujourd’hui. Sur injonction du président Zaïm, qui lui a demandé de rejoindre le club le plus tôt possible, Youcef compte regagner la ville des Roses la veille du match face au MCO, c’est-à-dire le 24 septembre. A. T.


14

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

Kourdi souhaite un départ en fanfare

Ligue

NAHD

g Par Raouf Mesbah

Le coach du Nasria, Majdi Kourdi, souhaite un départ en fanfare de son équipe pour cette saison avec ce premier match de championnat qu’elle disputera face à la formation de Merouana, vendredi prochain. En effet, le driver des Sang et Or ne veut pas faire dans la demi-mesure et considère qu’une équipe qui joue l’accession en nationale une se doit de ne pas rater sa première sortie, laquelle reste très importante. L’équipe husseindéene, selon lui, se doit de bien négocier ce match même si cela ne sera pas une sinécure, d’autant plus que l’adversaire ne restera pas les bras croisés et tentera, lui aussi, de remporter les premiers points de la saison. Il ne faut pas oublier aussi que le match se joue chez lui et qu’il ne voudra certainement pas rater cette opportunité de bien démarrer la compétition. Kourdi, et après le dernier match-test face à l’USM Blida, s’est

montré très optimiste, surtout que ses poulains se sont, encore une fois, bien comportés. Ils ont montré qu’ils avaient du punch et qu’ils pouvaient réussir dans n’importe quel match, surtout quand ils jouent d’une manière très volontaire, comme ils ont l’habitude de le faire. En outre, concernant l’effectif qui débutera la saison et qui serait aligné pour ce premier match, on apprend que Kourdi a pratiquement scellé son sort et que 90 % de l’effectif qui a évolué lors du match amical face à l’USMB devrait être reconduit pour ce premier match face à Merouana. Ce état de fait le rassure certainement, surtout que le temps est relativement court et qu’il ne peut attendre trop longtemps pour décider. Kourdi espère voir tous ses joueurs dans les meilleures conditions possibles pour qu’il ait le choix et puisse incorporer les meilleurs éléments. R. M.

2

Zaoui reprend espoir

L’entraîneur adjoint, Karim Zaoui, reprend l’espoir de s’asseoir sur le banc de touche, vendredi prochain, pour le compte de la première journée du championnat de deuxième division. En effet, Zaoui a su que la FAF pourrait changer d’avis et laisser les titulaires du diplôme du 2ème degré s’asseoir sur le banc, alors qu’il n’était question auparavant que des entraîneurs titulaires du diplôme du 3ème degré. La FAF se serait rendu compte qu’il n’était pas possible d’appliquer cette décision parce que de nombreux techniciens, notamment de la DI, ne sont pas titulaires de ce genre de diplôme. C’est pour cette raison qu’elle a décidé de laissera ces entraîneurs officier jusqu’à ce qu’ils puissent passer l’examen et obtenir le troisième degré.

Benayad, El Far et Aoudia, trois postulants pour deux places

Il semblerait que ce qui préoccupe le plus le coach Kourdi, c’est le poste d’avant-centre. Il s’avère qu’il a trois éléments pour seulement deux places parce qu’il a décidé de jouer avec seulement deux avants de pointe. Il aura donc deux autres éléments, lesquels devraient jouer sur les côtés. Ce serait Derrardja Hafid, selon leur condition physique.

Quelles solutions pour l’attaque ?

Le coach Kourdi, même s’il a l’équipe-type en tête, n’a pas encore pris de décision finale quant aux joueurs à aligner en l’attaque. Même si le driver des Sang et Or a essayé plusieurs variantes lors des matches amicaux et a montré qu’il préférait jouer l’attaque à outrance, il n’empêche qu’il n’a rien dévoilé quant au dispositif sur lequel il comptait s’appuyer.

Khelili : «Nous ne voulons pas rater le premier match»

Le défenseur, Sofiane Khelili, a indiqué que son équipe est décidée à bien débuter la saison avec ce premier match face à l’Amal Merouana, qu’il ne veut nullement rater. «Les premiers matches sont toujours importants, surtout pour une équipe qui joue la remontée en nationale une, comme ce sera notre cas. C’est pour cela que nous devons tout faire pour revenir avec les trois points de notre déplacement à Merouana», nous a dit Khelili, lequel souhaite que tout le monde soit dans son jour pour ne pas le rater. Le solide défenseur du Nasria pense que son équipe est prête à relever le défi, surtout qu’elle a effectué une très bonne préparation et qu’elle a été parmi les premières équipes à avoir repris le chemin des entraînements. Il souhaite seulement que ses coéqui-piers soient à la hauteur et ne ratent pas ce premier match. R. M.

Publicité

Publicité

WO FA « WO©«dIL¥b « W¥dz«e « W¥¸uNL «u¨_« W¥ôË bFß ÍbOß W KÆ …dz«œ bFß ÍbOß W KÆ W¥bK° Code : 7457 00

«

w

Œ¸RL « 02/250 rƸ wßUzd « ÂußdL « ÂUJ•_ «cOHM¢ rƸ wßUzd « ÂußdL U° rL L «Ë ‰bFL « 2002/07/24 ‹UIHB « sLC L « 2008/10/26 w Œ¸RL « 08/338 MARACANA tM± 43 …œUL « ULOß ôË WO±uLF « W KÆ W¥bK ÍbK « w FA « fK L « fOz¸ : bOº « sKF¥ w WظUAL «Ë …bNF L « ‹ôËUIL « W UØ v bFß ÍbOß

÷d´ qÆ w U± nK± q±UØ wMI¢ ÷d´ qÆ w U± nK± q±UØ wMI¢

÷d´ qÆ w U± nK± q±UØ wMI¢ ÷d´ qÆ w U± nK± q±UØ wMI¢ ÷d´ qÆ w U± nK± q±UØ wMI¢

…b±

mK ± ÷dF « ÂbIL « qJ° Âußd «

ŸËdAL « Ê«uM´ ËUIL « d « W rÆ wH¥¸ pKº± ` w°d « WIDML° e z U H « … 01 10 W Uº± vK´ rKØ U ÆR± UH¢ùU° WOÆ 02 wH¥¸ pKº± ` s° vK´ ¸UL´ WIDML° rKØ 10 W Uº± “ « u L « ÃdF 03 pKº± ` WKLJ¢ EURL s° WIDML° wH¥¸ Í œ U C F ± b´ 04 10 W Uº± vK´ Íb§ rKØ r¥dJ « 05 ·dÅ WJ ® lOßu¢ …¸cI « ÁUOL « U F w sJß 300 w ° bFß ÍbOß W KI° W F H u ° 0 6 ·dÅ WJ ® lOßu¢ …¸cI « ÁUOL « sJß 55 w ° … ¸ U ± ù « WN U° W O ° d G « w UL•¸

« W¥¸uNL

«

…bOK « W¥ôË …dÆu° …dz«œ W±öß œôË : W¥bK°

XÆR± `M± s´ Êö´

‹ö RL «

WO FA « WO©«dIL¥b « W¥dz«e

07

«c w sFD « w W ¨«d «Ë …bNF L « ‹ôËUIL « vKF …dA´ ÁUBÆ q§ w UO°U Ø UMF© ÂbI¢ Ê ¸UO îô« bz«d U° Êö´ù« «cN ¸ËbÅ ‰Ë s± «¡«b ° ,)10( ÂU¥ MARACANA N°1221 - Dimanche 19 Septembre 2010 - ANEP 825 203

nO™u¢ s´ Êö´ s´ W±öß œôË W¥bK° sKF¢ …œUNA « ”Uß vK´ nO™u¢ : WO U « „ößú wIO D¢ ”bMN± 01 VÅUML « œb´ w ü« Âö´û w±Uß wMI¢ 01 VÅUML « œb´ : nKL « s¥uJ¢ WظUALK wDî VK© s± qÅ_« o © Wªº ·d FL « q RL « Ë …œUNA « t œUFL° œöO± …œUN®WO bF « o°«uº « …œUN®W±bª « s± ¡UH´ù« …œUN®WOM©u « V©( ÊU O © ÊU¢œUN® )W¥¸bÅ ÷«d± -ÂU´ MARACANA N°1221 - Dimanche 19 Septembre 2010 - ANEP 825 433

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

2

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

Un bon test CAB

MSPB

Les joueurs menacent grève

CAB 0 - USMAB 1

ILS ATTENDENT D’ÊTRE PAYÉS

g Par Wahab Yefsah

Même s’ils ont rejoint le groupe et qu’ils ont tenu à participer au match amical contre l’USMAnnaba

L

es joueurs cadres de l’équipe batnéenne menacent de ne pas jouer la première journée du championnat vendredi prochain contre l’O Médéa si l’administration du club ne se manifeste pas pour régler leurs salaires des mois de juillet et août 2010. Ceci, sans évoquer les arriérés de la saison précédente pour certains d’entre eux. Le défenseur central Hezzil que nous avons rencontré à ce sujet, a laissé entendre que les joueurs s’entraîneront normalement mais la participation au match de la première journée du championnat sera condi-

15

tionnée par le règlement des salaires au préalable. Cette nouvelle menace des joueurs met déjà une grande pression sur les dirigeants du Mouloudia de Batna qui continuent à briller par leur absence car même lors du match amical contre l’USMAn seuls Mohammedi et Zeddam étaient présents. D’ailleurs c’est Azziz Mohammedi qui était à l’accueil des Annabis et qui s’est occupé de la prise en charge de la délégation annabie. Heureusement pour le Mouloudia de Batna que Mohammedi a fait le nécessaire envers ses hôtes car aucun autre dirigeant ne s’est donné la peine de venir au stade. La situation n’est pas prête de s’améliorer, on se dirige vers une véritable crise, tellement on ne voit venir aucun signe d’apaisement dans un silence inexplicable alors que l’équipe risque de démarrer le championnat sans ses cadres. W. Y.

Les joueurs envoyent un signal fort Il ne faut pas se fier au lourd score concédé contre l’USMAn car le niveau présenté par les jeunes de Bendjaballah ne refléte pas leur vrai visage. Ziad et ses camarades sont beaucoup plus meilleurs que ça, dans de meilleures conditions morales et physiques, ils auraient rivalisé avec l’USMAn. La prestation des Noir et Blanc jeudi n’est en fait qu’un signal des joueurs pour l’ensemble de la grande famille mouloudéenne, ils veulent qu’on leur accorde un minimum d’égard, car ne pas les payer, ne pas leur assurer des moyens de récupération et une méprise à leur égard et les joueurs ont voulu le manifester. A bon entendeur salut.

Le restaurant du club fermé

L’administration du club est arrivée au point de ne plus rouvrir le restaurant, les joueurs mangent désormais chez eux, l’entraîneur ne peut plus programmer un bi-quotidien. Pis encore les joueurs non résidants à Batna s’endettent pour se nourrir chez le pizzaolos du cpoin, parfois ce sont les supporters qui leur payent des sandwichs. Qui ose encore parler de professionnalisme au Mouloudia de Batna quand les joueurs sont privés de salaires et de repas.

Bendjaballah l’homme à tout faire

Au lieu de se limiter à faire son travail technique l’entraîneur du MSPB est contraint de tout faire pour amener ses joueurs à venir à l’entraînement, c’est grâce à lui si les cadres de l’équipe sont revenus pour jouer le match amical contre Annaba. C’est encore lui qui a convaincu ses joueurs de ne pas arrêter l’entraînement cette semaine, il s’est même engagé à porter les doléances des joueurs aux dirigeants afin de les sensibiliser sur la gravité dela situation. Et c’est encore et toujours Bendjaballah qui tente de sensibiliser les responsables du club et de leur faire prendre conscience sur la sérieuse menace du boycott décidée par les joueurs pour le premier match. Une chose est sûre si jamais les résultats ne suivW. Y. ront pas c’est Bendjaballah qui sera le fusible à sacrifier.

L

g Par Wahab Yefsah

a dernière rencontre amicale avant le début de la compétition officielle livrée par le CAB vendredi en fin d’après-midi au stade du 1er Novembre 54 contre l’USMAB a été un bon test pour les deux équipes et notamment pour les joueurs de l’entraîneur Iaïche qui semble avoir une idée sur le onze qui affrontera l’ASMO en ouverture du championnat. Sur le plan physique, les batnéens semblent au point, à l’exception d’Illoul et de Maïdi qui enregistrent un petit déficit sur ce volet, les autres joueurs sont prêts. La rencontre

FEZZANI N’A PAS JOUÉ

Comme annoncé Fezzani blessé à la cheville contre l’USMK était en tenue de ville, il n’a pu prendre part au match contre son ex-équ ipe l’USMAB en raison de l’état de sa cheville. L’enfant de Aïn-Beïda a profité de son repos pour s’entretenir ave c ses examis.

contre l’USMAB a été très disputée, il y avait de l’engagement, du rythme et même du beau jeu. L’efficacité n’était pas au rendez-vous et l’animation du jeu a fait défaut surtout en première période où, ni Bouchouk ou Bouharbit n’ont pu alimenter le duo d’attaque Bourahli-Messaadia par de bons ballons. L’entrée en jeu de Bahloul, Illoul et Maïdi dans l’entre-jeu a donné un meilleur visage à l’équipe qui a dominé son adversaire même si c’est ce dernier qui a ouvert le score par le remuant Dahouane qui s’est retrouvé étrangement seul devant Babouche après une lacune de placement dans l’axe de la défense. Ce qu’il faut retenir de ce match amical, c’est cet engagement et cette volonté montrés par les joueurs, il y a aussi le fait que Iaïche n’a procédé qu’à trois changements ce qui veut dire que son équipe type est dans sa tête. En général ce match contre l’USMAB a été très bénéfique pour le CAB qui semble progresser de match en match. W. Y.

=Réunion joueursadministration

Une réunion regroupant l’ensemble des joueurs, staff technique et l’administration s’est tenue jeudi au siège du club pour la présentation et l’explication du barème des primes et des sanctions du règlement intérieur. Les joueurs ont profité pour exposer leurs problèmes d’hébergement et de restauration rencontrés depuis leur retour des fêtes de l’Aïd.

=Les dirigeants de l’USMAB s’excusent

Se rendant compte du geste anti-sportif mené par leur entraîneur-adjoint qui a ordonné à ses joueurs de quitter le terrain, les dirigeants de l’USMAB venus en force assister au match ont tenu à présenter leurs excuses à leurs homologues du CAB. «Nous vous prions de nous excuser pour ce comportement que nous condamnons et qui n’aurait jamais du se passer. Nous tenons à ce que nos relations restent intacts», a déclaré le président Kouachi au directeur général du CAB Chikhi.

Adda : «Ne pas prendre les matches amicaux en considération» SAM

g Par Aoun Oussama

Après le départ de plusieurs cadres de la saison dernière, le défenseur latéral, Adda Djamel, est devenu incontestablement le joueur le plus expérimenté de l’équipe version 2010/2011. Contacté hier, il est revenu sur le match amical disputé et gagné jeudi dernier face au Ghali de Mascara. Il nous parle de la préparation et du match de l’US Biskra, et affirme que la victoire et impérative.

Tout d’abord, un mot sur l’ambiance qui règne au sein de l’équipe cette saison... Je pense qu’il y a un bon climat, sain et

familial, lequel nous pousse à travailler dans la sérénité. Nous sommes en train d’effectuer une bonne préparation qui nous permettra sans aucun doute d’être au top pour le début du championnat. Personnellement, je suis très à l’aise et mes coéquipiers ressentent la même chose. Nous sommes tous armés d’une grande volonté et de l’envie de progresser afin de réaliser une bonne saison.

Le match disputé jeudi dernier ne ressemble en rien aux précédentes joutes. Avez-vous un commentaire à faire ? Les rencontres amicales sont une arme à double tranchant. Elles peuvent induire le staff technique en erreur comme elles peuvent lui donner la vraie image de l’équipe. De ce fait, il ne faut jamais les prendre en consi-dération. Il est vrai que le bon résultat enregistré face au Ghali de Mascara est bon

pour le moral et également pour la confiance du groupe.

Comment se déroule la préparation ? Parfaitement bien. Le groupe poursuit sa préparation le plus normalement du monde. La charge de travail est intense, surtout après la fête de l’Aïd El-Fitr. Nous avons droit à deux séances de travail (biquotidien), mais les joueurs ne rechignent pas à l’effort et se soumettent au programme tracé par l’entraîneur avec sérieux. Vendredi prochain, votre équipe recevra l’US Biskra pour le compte de la première journée de championnat. Comment appréhendez-vous cette rencontre ? L’US Biskra n’est plus à présenter. D’après les échos qui nous sont parvenus, elle a effectué une bonne préparation et opéré un

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

bon recrutement. Ce sera un match difficile pour nous, mais nous n’avons pas droit à l’erreur. Nous devons impérativement prendre les 3 points à Mohammadia pour bien entamer ce premier champion-nat professionnel.

Les supporters sont inquiets et appréhendent le début du cham-pionnat. Il faut donner le temps au temps. C’est vrai que notre équipe n’a pas montré un bon visage lors des matches de préparation mais cela ne remet nullement en question notre préparation, ni le fait que nous soyons capables de réaliser de bons résultats. Comme je l’ai dit tout à l’heure, nous avons un groupe de jeunes joueurs très motivés, capables de relever le défi et de réaliser une bonne saison. A. O.


16

Ligue

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

DEBILI : «Décidés à réaliser une grande saison» USB

g Par Salim Seghouane

Mohamed Debili est incontestablement l’un des éléments les plus en forme de ceux qui composent l’effectif des Ziban. Il a joué presque tous les matches amicaux que son équipe a livrés, il considère le stage très bénéfique pour tout le monde. Pour ce qui est de la saison à venir, il nous dit qu’elle ne ressemblera en rien à celle qui vient de s’achever et il nous en donne les raisons. C’était samedi dernier qu’il nous a accordé l’entretien qui suit. Ecoutons-le.

Vous avez effectué un ministage à El Eulma, dans quel domaine a-t-il été bénéfique ? Dans tous les domaines qui concernent une bonne préparation. Chacun de nous en a profité pour parfaire sa condition physique et c’est incontestablement dans ce domaine qu’il y a le plus de satisfaction. La remise à niveau dans ce domaine s’est fait durant la première semaine et la seconde a plutôt eu un travail technico-tactique. D’autres points positifs… Ce ministage nous a permis de nous connaitre, car comme vous l’avez constaté, il y a un grand nombre de joueurs qui viennent d’arriver au club. Il est important de vivre ensemble, cela permet de savoir quelles sont les réactions des uns et des autres dans des situations déterminées. Cela peut être très utile sur le terrain. De toutes les manières, au vu des progrès qui ont été faits et réalisés, l’équipe des Ziban sera prête pour le premier match du championnat face au SAM. Y a-t-il des points négatifs ? Là, vous touchez un point crucial, vous

savez, s’entraîner au mois de Ramadan avec la canicule et le travail effectué pendant le stage bloqué nous ont pesés sérieusement. Maintenant, nous sommes passés aux choses sérieuses. Que voulezvous, il faut faire des sacrifices. Et si on vous demandait de comparer l’équipe actuelle à celle de la saison écoulée ? La saison passée, nous avons échappé belle à la relégation et cela n’est pas uniquement dû à la qualité de l’effectif. Il est difficile de faire la moindre comparaison, alors que le championnat n’a pas débuté, maintenant, il faudra attendre quelques journées de compétition officielle pour porter un jugement objectif. Je peux seulement vous dire que très probablement, nous ne souffrirons pas, comme ce fut le cas la saison écoulée, du manque d’effectif. Je pense, personnellement, qu’il y a de très bons joueurs qui ont été recrutés par la nouvelle direction des Ziban et ce, dans toutes les zones. Votre entraîneur a fait de vous l’un de ses relais sur le terrain, lors des rencontres amicales. C’est là une grosse responsabilité, n’est-ce pas ? Je veux d’abord préciser que cela s’est

En amical l’USB 0 l’USMS 0 Ainsi, poursuivant son cycle de match de préparation, la formation des Ziban a été tenue en échec par l’équipe Sétifienne de l’USMS. Après la lourde défaite concédée dernièrement face à l’Entente de Sétif au stade du 19-Mai sur le score sans appel de 4 à 1 , les poulains du duo Mechiche-Zorgane ont tiré à blanc. En ce sens que les attaquants ne sont pas arrivés aux filets.

Reprise aujourd’hui Après le mini-stage effectué à El Eulma ou l’équipe des Ziban a joué deux matches amicaux face à l’ESS et l’USMS. Les joueurs sont rentrés sur Biskra juste après la fin du match face aux Grenats. Ils ont bénéficié de deux jours de repos, ils reprendront aujourd’hui pour préparer le long déplacement à l’Ouest du pays afin d’affronter le SAM le 24 septembre.

2

passé avec l’accord de mes coéquipiers et c’est un honneur et, comme vous dites une grosse responsabilité. Je dois donner l’exemple et être le premier à veiller à donner la meilleure image du club. Si ce rôle m’est confié en championnat, je l’assurerais avec fierté et dignité. Je tâcherais, par ailleurs, à prouver que je le mérite. Vous êtes l’un des plus anciens dans l’équipe et vos jeunes coéquipiers ont besoin qu’on leur montre la bonne voie. Le ferez-vous ? C’est un devoir et un plaisir que de le faire. Nous avons la chance d’avoir un groupe qui est d’une excellente moralité et il y a beaucoup de respect entre nous. Je suis l’un des rares anciens encore dans l’effectif et à ce titre, j’ai, disant, le devoir d’être à l’écoute et de conseiller mes jeunes camarades. Je ferai cela avec grand plaisir. Comment allez-vous appréhender le premier match de championnat ? Ecoutez, il reste quelques jours avant le début de la compétition professionnelle, nous sommes prêts. Nous la débuterons face au SAM à Mascara, nous irons pour faire un bon résultat. La saison passée, c’est en gaspillant des points chez nous que nous nous sommes mis en difficultés. Je pense qu’il ne reste que quelques réglages avant que le club ne soit prêt. Vos supporters sont impatients de voir leur équipe et ils veulent qu’elle gagne. Qu’avez-vous à leur dire ? Tout simplement, que si nous faisons des sacrifices, c’est surtout pour porter très haut les couleurs de l’US Biskra. Nous sommes décidés à réaliser une grande saison et leur faire oublier les cauchemars de l’année précédente. Entretien réalisé par Salim Seghouane

Un vrai test pour les joueurs RCK

USMA - RCK aujourd’hui

g Par Hillal Aït Benali

L’équipe du RCK affrontera aujourd’hui la redoutable équipe de l’USMA. Un match que tous les Koubéens attendent avec impatience. En effet, après les deux derniers probants résultats enregistrés face respectivement à l’équipe nationale militaire et la formation de Staouéli, tous les fans de club banlieusard espèrent voir leur équipe réaliser aujourd’hui une bonne sortie face à un grand calibre du football national. Même si la confrontation, d’aujourd’hui rentre toujours dans le cadre de la préparation entamée depuis maintenant plus de deux mois par les Koubéens, ce derby algérois a un goût spécial pour les Vert et Blanc. Une victoire face aux Usmistes est synonyme de la réussite des stages effectués auparavant. L’effort fourni pas les camarades de Chouaïb Abdelouahid devrait porter ses fruits. Le bon cadeau que les joueurs du Raed peuvent offrir au staff technique qui,

de sa part n’a lésiné sur aucun effort depuis son arrivée à la barre technique koubéenne, c’est d’essayer de sortir le grand jeu lors de cette rencontre d’aujourd’hui et surtout de suivre tous les conseils donnés à la lettre. Les joueurs du RCK sont conscients de la difficulté de leur tâche car l’adversaire du jour possède cette année l’une des meilleures équipes du championnat national, et qui veut revenir avec l’USMA sur la scène des grandes formations du football algérien. Les Rouge et Noir vont certainement essayer de ne laisser aucune chance pour les hommes de l’entraîneur Medjahed et cravacher dur sur le terrain pour arracher la victoire qui leur permettra de se lancer dans le bain de la compétition en toute force. Les poulains de Saâdi ne vont certainement pas rater cette occasion sur la pelouse de leur stade fétiche de Bologhine pour laisser leurs empreintes, surtout après ce dernier échec

Un stage de préparation à Tipasa à partir d’aujourd’hui Après les deux stages de préparation effectués dans un premier temps à Tikjda puis à Staouéli, les Vert et Blanc rentreront à partir d’aujourd’hui dans leur troisième et dernier stage avant la compétition officielle. Les dirigeants koubéens ont choisi pour ce dernier regroupement qui précède le vrai test, la ville de Tipasa et plus précisément l’hôtel l e Grand Bleu.

face au CRB, et à quelques jours seulement du début de la compétition officielle. En tout cas, la rencontre d’aujourd’hui sera ouverte sur tous les pronostics et l’équipe qui pourra gérer les 90’ minutes du match le remportera à la fin.

Les joueurs sont déterminés à réaliser un bon résultat Les joueurs du RCK, qui sont appelés aujourd’hui à disputer un match amical face à l’USMA, sont déterminés à réaliser un bon résultat. Malgré que leur tâche s’annonce difficile, les coéquipiers de la nouvelle recrue Khedis Sid Ahmed croient dur comme fer à une victoire. Et pourquoi pas y croire, puisque c’est cette même équipe qui a pu mettre en échec une autre grande formation algéroise, à savoir le CRB lors des premières joutes amicales que les Koubéens ont disputées au stade Benhaddad. Les Khellef, Madi, Aït Ali et consorts ne jurent que par la victoire et un excellent rendement aujourd’hui sur le terrain. Ils veulent déterminer aux douteux de cette jeune équipe qu’elle est capable de rivaliser avec n’importe quelle formation et même s’il s’agit d’une équipe du nom de l’USMA. H. A. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Medjahed alignera l’équipe-type face à l’USMA Durant les dernières joutes amicales que le RCK a jouées face à plusieurs clubs du championnat national, le staff technique alignait en moyenne deux équipes par match et ce, afin de s’arrêter sur le niveau de la préparation de tous les joueurs et leur permettre par la suite d’avoir le maximum de matchs dans les jambes. Pour la rencontre d’aujourd’hui face aux Rouge et Noir, l’entraîneur Medjahed et ses collaborateurs aligneront certainement le onze type. Ce dernier sera celui qui inaugurera le prochain exercice footballistique avec ce premier match contre la JSM Skikda au stade Benhaddad prévu le 24 de ce mois de septembre.


Nationale Amateur

MOB APRÈS AVOIR ANNONCÉ LE BOYCOTT

Le MOB devant une responsabilité historique g Par Lyes Chekal

La direction actuelle du MO Béjaïa a pris les commandes du club dans des conditions très difficiles.

U

ne situation presque chaotique, un pourcentage de risque très important, du moment que l’équipe était livrée à elle-même. Le président était démissionnaire moralement après l’insoutenable pression qu’il a vécue émanant de son entourage, particulièrement, dont la plupart ont tout simplement abandonné le navire alors que d’autres ont gardé la place au chaud. En un mot, le président, dégoûté par l’ingratitude des uns et la volteface des autres, a refusé de sortir par la fenêtre. Il a fait de la résistance passive, laissant le club dans une situation de nongestion, en plus de son refus caté-

Publicité

gorique d’assister à l’AG, laquelle allait bien évidemment le démettre de ses fonctions. Maouche, puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’est dit victime d’un coup d’état blanc et n’a jamais reconnu la direction actuelle. Pour preuve, il n’a pas effectué de passation de consignes, son successeur Arab Benai n’ayant pu résister à la pression de l’AG. Cette dernière l’a chargé de la gestion du club pour une durée bien déterminée, c’està-dire jusqu’à la fin du championnat. La nouvelle direction, toujours en poste, s’est retrouvée malgré elle devant une autre situation tout aussi confuse et difficile, celle de gérer un dossier qui a suscité un grand espoir chez ladite direction qui avait tablé sur le passage au professionnalisme pour dépasser l’échec du terrain (rétrogradation en inter région). Malheureusement pour Benai et le groupe qu’il préside, l’espoir entretenu longuement, au prix d’énormes sacrifices, s’est éva-

poré après l’annonce de la liste des équipes composant la Ligue 2 par la LNF et où ne figure pas le nom de leur club. Déçus à plus d’un titre par le traitement réservé à leur dossier, qu’ils estiment complet et surtout solide, du moment que le cahier des charges a été respecté, Benai et les membres du conseil d’administration qu’il préside ont choisi de poursuivre le combat afin que le club recouvre son droit de figurer en L2 ou, dans le pire des cas, de jouer en DNA avec trois groupes et non deux, et ce en application des résolutions de l’AG de juin 2009. Cela dit, la direction du Mouloudia de Béjaïa, à moins d’une semaine du début de la compétition, n’a pas l’intention de retirer les licences demandées, ayant déposé un chèque en guise de paiement des frais d’engagement, et la demande de licence professionnelle (pour la précision). C’est une décision prise à

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE BOUMERDES DAIRA DE DELLYS COMMUNE AFIR

AVIS DE RECRUTEMENT Organisation d’un concours de recrutement d’un administrateur sur épreuve. Spécialité

Administrateur

Nombre

01

17

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

Diplômes Licence ou équivalent dans les filières suivantes : - Science juridique et administration, - Science économique et finance, - Science politique, - Science sociale (option de travail), - Science commerciale, - Science de gestion (management), - Science islamique (option charia et droit).

Dossier à fournir : - demande de participation au concours, - copie du diplôme légalisé, - copie de certificat vis-à-vis du service national, - copie de certificats de travail s’il y a lieu, - casier judiciaire n°03 récent, - certificat de nationalité, - certificats médicaux générale et physiologie. Le dossier doit être adressé à monsieur le président de l’Assemblée populaire communale d’Afir, daïra de Dellys, wilaya de Boumerdès, dan un délai de quarante-cinq jours (45 jours) à partir du 13/09/2010. MARACANA N°1221 - Dimanche 19 Septembre 2010 - ANEP 825 451

Publicité

Reprise aujourd’hui

Les joueurs du Mouloudia de Béjaïa reviennent aujourd’hui aux entraînements après seulement trois journées de repos. Les Mobistes qui, après avoir vécu un véritable marathon ces trois derniers jours avec un déplacement surprise à Sétif pour affronter l’USMS et revenir le même jour par route puis prendre, deux jours après la route pour Alger afin de disputer une rencontre amicale face à l’USMH et rentrer le jours même sur Béjaïa étaient usés. Et il leur fallait absolument au moins, trois journées de repos afin de se reposer. Maintenant que c’est fait, la bande à Zekri devra revenir aux entraînements ce matin. Les joueurs mobistes sont attendus ce matin au stade l’Unité maghrébine pour une séance de reprise. L. C.

l’unanimité, juste après l’échec de la réunion de l’hôtel Hilton avec le premier responsable de la LNF. Ce dernier avait confirmé, lors de son intervention à la radio Chaîne I, hier, que son institution veillera à la stricte application du calendrier établi par la LNF. Mecherara a lancé encore une fois un appel à la sagesse aux clubs qui menacent de boycotter la compétition, tout en étant menaçant : «Il n’y a que quatre équipes qui durcissent le ton et mènent le mouvement alors que la plupart savent pertinemment qu’elles n’ont pas le droit de postuler pour le professionnalisme, du moins pour le moment. Je leur ai bien expliqué qu’elles peuvent postuler dès la saison prochaine.» Cela dit, la direction actuelle du MOB est en train de prendre une décision historique, selon ses initiateurs, une question de «nif», disent-ils. L. C.

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE CHLEF DIRECTION DE L’ADMINISTRATION LOCALE

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE D’UN MARCHÉ En application de l’article 43 alinéa 2 du décret présidentiel n° 02-250 du 24/07/2002 modifié et complété par le décret n° 03-301 du 11/09/2003 et le décret n° 08/338 du 26/10/2008 portant réglementation des marchés de l’opérateur public, et suite à l’avis d’appel d’offres national paru en date du 17/06/2010 en langue nationale dans le quotidien Al Ajouaa portant “Réalisation d’un siège de daïra avec logement à El Karimia -reste à réaliser- les lots : mur de clôture - bâche à eau - réseau anti-incendie aménagement extérieur éclairage extérieur - poste transformateur”. Et suite à la réunion de la commission d’évaluation des offres en date du 30/08/2010, le wali de la wilaya de Chlef - Direction de l’administration locale - informe de l’attribution provisoire du marché aux entreprises suivantes : Les lots

L’entreprise retenue

- Mur de clôture - Bâche à eau BETGA réseau antiSlimane incendie - Aménagement extérieur - Eclairage extérieur

MEKDDOUR Ahmed

- Poste transformateur

Infructueux

Montant de l’offre

Délai de réalisation

Observations

10.770.318,00 DA

05 mois et 10 jours

Meilleure offre

835.497,00 DA

45 jours

Meilleure offre

/

/

Non-respect du cahier des charges

Ces entreprises ont présenté une meilleure offre qui correspond au cahier des charges, comprenant les références professionnelles demandées et les moyens humains nécessaires. Les autres entreprises ayant déposé des offres peuvent faire un recours contre ce choix provisoire dans un délai de 10 jours à compter de la parution du présent avis.,conformément à l’article 101 du décret présidentiel n° 02-250 du 24/07/2002, modifié et complété par les décrets présidentiels n° 03-301 du 11/09/2003 et n° 08-338 du 26/10/2008 portant réglementation des marchés de l’opérateur public. Le recours sera adressé à monsieur le président de la commission des marchés publics de la wilaya de Chlef. MARACANA N°1221 - Dimanche 19 Septembre 2010 - ANEP 825 345

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


18

Meziane Ferouk élu président TIZI RACHED

L’Olympique de Tizi Rached a organisé, la semaine dernière au siège du club, une assemblée générale, et ce pour débattre des bilans moral et financier de la saison écoulée.

D

après nos sources, tout est rentré dans l’ordre, et ce en présence de quelques joueurs, du staff technique et des responsables du club. Les travaux de cette assemblée générale ne sont pas sortis de leur cadre. Bien au contraire, et tout le monde était satisfait des deux bilans annoncés par le secrétaire général du club…

MEZIANE FEROUK NOUVEAU PRÉSIDENT Lors de cette assemblée générale, organisée par le club, les dirigeants de l’Olympique de Tizi Rached, qui évolue en division honneur de Tizi Ouzou, ont élus à la tête de l’équipe un nouveau président de section football, Meziane Ferouk, pour prendre en main les destinées de l’équipe cette saison. L’objectif assigné à ce nouveau président est de faire accéder le club en régio-nale 2. C’est un objectif que les camarades de Boumekla avaient raté la saison dernière : ils ont fini au milieu

du tableau. La venue de cet homme, bien connu pour avoir déjà drivé cette équipe, témoigne des ambitions des dirigeants de ce club de réali-ser une saison de premier ordre, avec comme défi celui de le mener en régionale 2. Pour ce faire, les responsables du club ne lésinent pas sur les moyens pour renforcer leur effectif avec des joueurs d’expérience, capables de répondre aux attentes de tous. On a appris que la reprise des entraînements se fera au courant de cette semaine. Elle s’effctuera sous la houlette de l’ancien entraîneur Belhadi, qui entamera, à l’occasion, son travail à la tête de la formation de l’Olympique de Tizi Rached. Pour rappel, le coup d’envoi du championnat dans ses deux divisions est prévu pour le mois d’octobre prochain.

BELHADI SERA RECONDUIT À LA BARRE TECHNIQUE Concernant le staff technique de l’Olympique de Tizi Rached, l’ensemble du directoire veut faire confiance encore une fois cette saison à Belhadi. Ce dernier, qui connaît parfaitement la maison, sera certainement reconduit à la barre technique. Belhadi, arrivé durant la phase retour du championnat pour remplacer Chérif Zerrouki, lequel n’a pas honoré ses engagements avec le club, a fait de son mieux pour cette équipe de l’OTR lors de la phase retour avec une place au milieu du tableau. A. S.

US TALA ATHMANE

L

Boudehane de retour

es dirigeants de la formation de l’US Tala Athmane, qui évolue en division honneur de Tizi Ouzou, ont confié la barre technique de l’équipe à quelqu’un qui connaît parfaitement la maison, à savoir Rachid Boudehane, lequel est de retour au club pour prendre en main les destinées de l’équipe seniors cette saison. L’objectif assigné au nouvel entraîneur est de faire jouer à l’équipe les premiers rôles. Un objectif que les coéquipiers de Chikhi avaient raté la saison dernière, se classant au milieu du tableau. Le retour de Rachid Boudehane à la barre technique, un technicien bien connu pour avoir entraîné de nombreux clubs de différents paliers, témoigne des intentions des dirigeants de l’US

Tala Athmane de réaliser une saison de premier ordre, avec comme objectif celui de réussir à décrocher une place parmi les trois premiers. Pour ce faire, les responsables du club ne lésinent pas sur les moyens pour renforcer leur effectif avec des joueurs d’expérience, capables de répondre aux attentes des fans. On a appris que la reprise des entraînements se fera au courant de cette semaine. Une reprise qui s’effectuera sous la houlette du nouvel entraîneur, lequel entamera, à l’occasion, son travail à la tête de sa nouvelle formation de l’USTA.

L’OSSATURE DE L’ÉQUIPE EST MAINTENUE A quelques exceptions près, c’est pratiquement la même

ossature qui sera alignée la saison prochaine concernant la formation de l’US Tala Athmane. Cela étant, quelques nouveaux éléments viendront renforcer le club dans certains postes bien précis. A cet effet, on apprend qu’outre les éléments ayant accepté de porter le maillot des Rouge et Blanc, d’autres sont toujours en négociation avec les dirigeants dans le but de trouver un accord final. Il convient de rappeler que la formation de l’USTA avait renouvelé son effectif dans sa majorité la saison dernière. Elle a fait venir quelques éléments de la région de la Kabylie en plus de la promotion de plusieurs juniors dans la catégorie supérieure.

JF TADMAÏT

L

Divisions Inférieures

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

Le club formateur entame la préparation

es deux catégories, benjamins et poussins, des Jeunes footballeurs de Tadmaït (JFT), club présidé par Karim Mekiri, vont reprendre le chemin des entraînements aujourd’hui au stade Ahcène-Aïboud de

Tadmaït, et ce pour préparer la saison prochaine dans de bonnes conditions. Ces jeunes talents ont effectué un parcours époustouflant la saison dernière et réussi à décrocher une troisième place du championnat de la Ligue

sport pour tous. Ils ont également participé au tournoi international qui s’est déroulé à Tizi Ouzou l’année dernière. Concernant l’autre catégorie de débutants, la reprise est fixée à vendredi prochain.

JS AÏT YAHIA MOUSSA

Du pain sur la planche pour Rachid Keddache

L

e nouvel entraîneur de la JS Aït Yahia Moussa, le revenant Rachid Keddache, aura une lourde tâche à accomplir avec l’équipe fanion. Rachid Keddache, connu dans le milieu footballistique sous le nom de Del Bosqué, s’est attelé déjà à préparer son groupe en prévision de la nouvelle saison qui se profile à l’horizon. Le coach des Rouge et Blanc ne compte rien laisser au hasard et va mettre toute son expérience au service du groupe. Connu pour sa rigueur dans le travail et son sens de la communication avec les joueurs, le driver de la JSAYM saura certainement comment mobiliser ces derniers et les pousser à se transcender et à se surpasser pour entamer le nouvel exercice en force et dans de bonnes conditions. La bande à Rachid Keddache a entamé sa préparation mercredi dernier, et les choses sérieuses ont débuté le lendemain, c'est-à-dire jeudi. Les coéquipiers de Madjid Boughedda seront soumis, durant cette semaine, à une grande charge de travail, avec des exercices purement physiques. Le coach des Rouge et Blanc passeront par la suite à la deuxième étape, laquelle sera consacrée au travail technico-tactique, avant de clôture la prépara-

tion, par la phase pré-compétitive. Celle--ci sera consacrée aux matches amicaux. Une étape qui permettra à Rachid Keddache, dit Del Bosqué, d’avoir une idée plus précise sur l’état de forme de chacun de ses joueurs et de dégager, au finish, son équipe type, laquelle sera appelée à entamer la compétition officielle prévue, pour rappel, le 15 octobre prochain. Rachid Keddache aura vraiment du pain sur la planche, mais ce dernier saura comment redonner un nouveau souffle aux Lions d’Ath Yahia Moussa. C’est tout le mal qu’on lui souhaite. Aberkane S.

DC BOGHNI

Quatre tests amicaux déjà Le Djurdjura club de Boghni semble déterminé à faire une très bonne préparation d’avant saison. Aussitôt l’assemblée ordinaire du club tenue et le bilan approuvé, les dirigeants ont appelé les jouers à la reprise. Pour peaufiner la préparation, le nouvel entraîneur du club, Ali Kadri, a programmé plusieurs tests amicaux. Jusqu'à présent, les gars de Boghni ont disputé quatre matches amicaux, contre l’ES Sikh Oumedour en aller retour, la JS Boukhalfa et le RC Boumerdès : «D’après nos sources, le premier responsable technique du club, Ali Kadri, a fait jouer tous les joueurs, sans léser personne. D’autres matches amicaux seront programmés incessamment, mais les joueurs doivent redoubler d’efforts s’ils veulent décrocher une place de titulaire dans l’équipe type.» A. S.

EN AMICAL : JS AZZAZGA 2 – DC BOGHNI 0

L

Un bon galop d’entraînement

es choses semblent s’accélérer pour les Iazzouguene, lesquels ne veulent pas faire de la figuration la saison prochaine. En effet, les dirigeants de la JS Azzazga veulent à tout prix réussir la préparation d’avant saison. C’est dans cette optique qu’ils avaient programmé un autre match amical jeudi dernier face au DC Boghni qui évolue en hon-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

neur de Tizi Ouzou. La rencontre s’est déroulée au stade communal de Draâ Ben Khedda (KaciBoussad) et a drainé une foule nombreuse. Les joueurs de la JS Azzazga ont éprouvé beaucoup de difficulté pour s’imposer devant la formation du Djurdjura club de Boghni. Le match s’est achevé sur le score de deux buts à zéro en faveur de la JS Azzazga. A. S.


Internationale

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

19

SÃO PAULO- PALMEIRAS

Le choc des rois de Sao Paulo Dans l’absolu, le troisième clasico le plus important d’une ville peut sembler négligeable, mais pas quand il s’agit de Sao Paulo.

L

a métropole la plus peuplée de l’hémisphère sud est une place-forte du football brésilien, dont elle accueille les trois clubs les plus titrés. Un Sao Paulo - Palmeiras présente certes moins d’éclat que les deux chocs impliquant Corinthians, mais cela reste un match de prestige. En effet, les vitrines des deux formations accueillent tout de même dix titres nationaux et 43 trophées régionaux, et leurs torcidas sont respectivement les troisièmes et quatrièmes les plus fournies du pays. Chaque nouvelle édition de ce derby paralyse quelque 25 millions de personnes. Le "Choque Rei", autrement dit le roi des chocs, porte en lui deux autres signes distinctifs au sein de l’état de Sao Paulo : il est historiquement équilibré, malgré l’avantage tricolor dans les matches comptant pour la Copa Libertadores, et il est marqué par un climat d’animosité depuis une dispute entre dirigeants qui remonte aux années 1940.

LES ORIGINES Palmeiras est devenu l’un des grands noms du football paulista bien avant d’adopter son appellation actuelle, alors qu’il était encore connu sous le nom de Palestra Italia. Fondée par des membres de la communauté italienne à la fin de l’année 1914,

E

l’équipe grandit rapidement et se dispute avec Corinthians les principaux titres. Le premier duel avec Sao Paulo n’intervient que seize ans plus tard, peu après la création du Tricolor. En 1930, le duel pour le championnat de l’Etat se solde par un match nul 2:2, premier indice de l’équilibre qui règnerait jusqu’à aujourd’hui. Au cours des années suivantes, après la conquête du titre paulista de 1931, Sao Paulo traverse des moments difficiles et ses actionnaires décrètent une fusion avec un autre club, ce qui entraîne la fermeture de la section football. L’équipe retrouve le chemin des terrains en 1935, alors que Palestra Italia s’est adjugé les titres paulistas en 1932, 33, 34 et 36. Au début de la Seconde Guerre mondiale, Palestra connaît un coup du sort. Après avoir soutenu les Alliés, le gouvernement brésilien de Getúlio Vargas interdit les associations sportives, entre autres, d’entretenir des liens avec les pays ennemis. Tout en accusant son rival Sao Paulo d’avoir poussé en coulisses à la promulgation de la loi, Palestra Italia se voit obligé de changer de nom pour éviter des sanctions pouvant aller jusqu’à la fermeture du club. C’est ce qui précipite la création de Palmeiras en 1942.Cette même année, le "nouveau" club, qui a enlevé le rouge du drapeau italien de son maillot, devenu blanc et vert, prouve sa force de caractère en arrachant un nouveau championnat. Sujette à polémique, la finale l’a opposé justement à Sao Paulo. Extrêmement violent, ce match est surtout resté dans les mémoires pour la réaction au penalty sifflé

REAL MADRID : LA DÉPRIME DE C. RONALDO

es dans la capitale espagnole, n trois matches officiels l'international brésilien est avec le Real Madrid depuis le début de saison, pressenti pour rebondir à l'Inter Milan cet hiver, où le nouvel Cristiano Ronaldo (25 entraîneur Rafael Benitez aurait ans, 2 matches de Liga en donné son aval à ses dirigeants pas 2010/11) n'a toujours pour son recrutement. Une renbut. e moindr le inscrit contre entre les deux clubs L'international portugais vit serait prévue début novembre. est "Il mal cette inefficacité. inquiet. Tous les attaquants ont besoin de marquer et Cristiano ne comprend pas ce qui lui arrive en ce moment", a confié dans Marca son coéquipier et compatriote Ricardo Carvalho. Le Ballon d'Or 2008 tentera de se reprendre ce samedi sur la pelouse de la Real Sociedad.

KAKÁ DANS LE VISEUR DE L'INTER

Le meneur de jeu Ricardo Kaká (28 ans, 25 matchs et 8 buts en Liga en 2009/2010) parviendra-t-il à s'imposer au Real Madrid ? Pas sûr, à en croire le Corriere dello Sport. Un an après avoir posé ses valis-

en seconde mi-temps contre les Tricolores, qui ont décidé de quitter le terrain de jeu.

QUELQUES CHIFFRES Depuis 1930, le "Choque Rei" a été disputé à 295 reprises. Sao Paulo s’est imposé 102 fois, contre 97 pour Palmeiras, et 96 rencontres se sont soldées par un match nul. Parmi les protagonistes récents, c’est Müller, avec 12 buts, qui a le plus fait trembler les filets alviverdes, tandis qu’Evair a fait vibrer les Palmeirenses à 9 reprises. Curieusement, les principales idoles des deux équipes se trouvent aujourd’hui entre les cages et cela fait bientôt vingt ans que Rogério Ceni et Marcos défendent les couleurs de leur club respectif. Les vitrines à trophées constituent également une source de rivalité. Sao Paulo compte six titres nationaux, trois Copa Libertadores, deux Coupes Intercontinentales et une Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. De son côté, Palmeiras a remporté quatre couronnes nationales, une Copa Libertadores et 22 titres paulistas. Ce sont les deux clubs brésiliens les plus assidus en Copa Libertadores, avec 15

participations pour Sao Paulo et 14 pour Palmeiras, et peut-être les plus proches en termes strictement géographiques, puisque leurs centres de formation sont contigus.

ANECDOTES ET PETITES PHRASES Si 1942 sourit à Palmeiras, c’est Sao Paulo qui tire son épingle du jeu en 1943. Moins prestigieuse que ses deux rivaux de la capitale de l’Etat, l’équipe au maillot blanc, noir et rouge l’emporte grâce à un nul 0:0 contre les Alviverdes. Cette année est restée dans les annales comme celle "où la pièce de monnaie est tombée sur la tranche", une image qui en dit long sur les chances de réussite que l’on prêtait au Tricolor. Confiné jusqu’alors à l’échelon régional, le Choque Rei devient national et international entre 1973 et 1974. La première année, Palmeiras signe un doublé en championnat du Brésil grâce à un nul avec le Tricolor, qui va prendre le pas à deux reprises sur son meilleur ennemi l’année suivante en Copa Libertadores. Les deux équipes profitent des années 1990 pour faire le plein de

CHELSEA : Ancelotti soutient le geste d'Anelka Le manager de Chelsea, Carlo Ancelotti, est revenu sur le geste de Nicolas Anelka (31 ans, 4 matchs et 2 buts en Premier League cette saison) qui a célébré son premier but contre Zilina (1-4) mercredi, en faisant mine d'être menotté. "Je lui ai demandé de m'expliquer pourquoi il avait fait ça. Il m'a dit que c'était contre la Fédération française. Et je suis d'accord avec lui. Je pense que c'est une décision injuste. Je ne sais pas si Nicolas est encore en colère, mais cela lui a peut-être donné encore plus de motivation", a réagi le technicien italien en conférence de presse. Pour rappel, la FFF a infligé 18 matchs de suspension à Anelka.

LAMPARD PAS ENCORE APTE Le milieu de Chelsea Frank Lampard n'est pas encore remis de son opération à l'aine. Il ne sera pas présent pour le match de dimanche face à Blackpool. Chelsea devra encore se passer de Frank Lampard ce dimanche pour la réception de Blackpool comptant pour la 5e journée du championnat d'Angleterre. L'international anglais n'est pas encore remis de son opération à l'aine. Il pourrait faire son grand retour mercredi en Coupe de la Ligue contre Newcastle.

titres et pour offrir aux amateurs plusieurs chocs d’exception. Sous la houlette de Telê Santana, Sao Paulo vit les meilleures années de son histoire, alors que Palmeiras tire parti du soutien d’un gros sponsor pour attirer des renforts de poids. Les protégés de Santana empochent le championnat paulista 1992 à la faveur de deux succès sur leur adversaire, le second quelques jours après avoir défait le FC Barcelone en finale de la Coupe Intercontinentale. L’année suivante, Palmeiras brille au Morumbi dans un duel comptant pour les demi-finales du championnat du Brésil et c’est sur un but spectaculaire de César Sampaio que la partie bascule. En Libertadores, les deux clubs se retrouvent en 1994, avec une victoire inattendue de Sao Paulo sur Palmeiras synonyme de qualification pour les quarts de finale. La compétition continentale donne lieu à deux nouveaux duels explosifs dans les années 2000. En 2005, encore en huitième de finale, Sao Paulo s’adjuge les deux matches en route vers son troisième sacre. L’année suivante, le Tricolor arrache la finale grâce à un penalty converti par Rogério Ceni alors que Palmeiras se voyait déjà qualifié pour la suite. Au total, cela donne six victoires et deux matches nuls pour le Tricolor, qui a remporté les quatre duels continentaux.

AUJOURD’HUI Après ces deux affrontements en Libertadores, le Choque Rei a retrouvé son caractère national avec notamment les demi-finales du championnat 2008. Battu à l’aller, Palmeiras s’est ensuite imposé 2:0 devant son public, qui allait poursuivre les célébrations jusqu’au titre. En championnat du Brésil, Sao Paulo est quasiment imbattable à domicile, où il vient d’aligner 16 matches sans défaite, y compris une victoire 1:0 dans les matches aller de l’édition 2010. C’est pourquoi la torcida alviverde apprécie sans doute de voir les siens évoluer dimanche prochain dans le cadre rassurant du Pacaembu.

MILAN : Les raisons du départ de Leonardo Leonardo n'aura passé qu'une seule année sur le banc du Milan AC. Le Brésilien est revenu sur les raisons de son départ en fin de saison dernière. L'ancien Parisien ne supportait visiblement pas les méthodes de son président Silvio Berlusconi. "C'est moi qui ai décidé de m'en aller, j'ai renoncé à une année de contrat pour qu'on se sépare de la meilleure façon. Je suis parti pour des raisons d'incompatibilité d'humeur et de style. Tout ce qui ne lui ressemble pas ne lui plaît pas. Ce sont des choses que j'ai déjà dites à Berlusconi", a lâché Leonardo dans la presse italienne. Bon joueur, le technicien brésilien souhaite la réussite de son successeur Massimiliano Allegri.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

Omnisports

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

EQUITATION - JEUX ÉQUESTRES MONDIAUX 2010

FORMULE 1

Muhammed Ali invité d'honneur

Button prend les courses une par une

Muhammed Ali, figure légendaire de la boxe, sera en voisin l'invité d'honneur de la cérémonie d'ouverture des 6es Jeux équestres mondiaux (JEM) à Lexington le 25 septembre. Ali, 68 ans, est natif de Louisville, la plus grande ville de l'Etat qui organise chaque printemps depuis 1875, sur l'hippodrome de Churchill Downs, le Kentucky Derby, la course de pur-sang la plus célèbre des Etats-Unis.

BASKET

Classement FIBAers: Les Etats-Unis 1

dernier, pointent en tête du du monde de basket-ball dimanche Les Etats-Unis, sacrés champions ale (Fiba) tandis que la tion rna inte nations de la Fédération des n culi mas ent sem clas veau nou i, le classement mondial est e la 18e à la 6 place. Depuis vendred ssement combiné" Turquie, finaliste, a fait un bond de et mes", "garçons", "filles" un "cla "da , urs" ssie "me : es gori caté es d'âge. divisé en cinq de deux sexes et de toutes les catégori et", explique la Fiba qui prend en compte les classements bask du ons nati des is préc sement plus de 19 ans ainsi que les "Le nouveau système permet un clas ns moi et diaux des moins de 17 Mon des ltats résu Les . iqué mun dans un com t également pour la ns de 16 et moins de 18 ans compten Championnats continentaux des moi nis sont premiers dans etoutes "garçons" et "filles". Les Etats-U première fois dans les classements place à l'Argentine (5 du ière éricains ont pris la prem Am les rs, sieu mes les z Che es. e les catégori ). Les Sud-américains e derrière l'Espagne (6 du Mondial Mondial) qui se retrouve troisièm Championnats du monde se la Turquie. Chez les dames, dont les devancent la Grèce, la Lituanie et aines devancent la Russie, éric Am tir du 23 septembre, les par à que tchè que ubli Rép en ont disputer huitième. championne d'Europe en titre, est l'Australie et le Brésil. La France,

L

ATHLÉTISME

Rudisha, star au Kenya

e recordman du monde du 800m David Rudisha a fait vendredi un retour triomphal dans sa ville natale de Kilgoris, dans l'Ouest du Kenya, où il a été couronné guerrier massaï. Cette ville paisible de 3.000 habitants, située en bordure de la célèbre réserve de Massaï Mara, s'est immobilisée lorsque Rudisha, 21 ans et tombeur en août du vieux

record du Danois Wilson Kipketer, est arrivé dans un hélicoptère de la police, qui le transportait depuis Nairobi. Le long des rues, les habitants avaient fait une haie d'honneur à l'enfant du pays, qui s'est déplacé dans un véhicule ouvert. "Je suis vraiment heureux d'être de retour à la maison et parmi les miens. Cela faisait longtemps et après une saison longue et chargée,

c'est plaisant de revenir à la maison et de se reposer", a déclaré Rudisha, qui a battu deux fois en août le record du monde du 800 m pour finalement l'établir à 1 min 41 sec 01/100. L'ancien président du Kenya Daniel Arap Moi et le double champion du monde du 800 m Billy Koncellah étaient notamment présents pour accueillir l'athlète.

BOXE - SUPER-WELTERS

Mosley à la relance

Shane Mosley, ancien quintuple champion du monde, effectue samedi à Los Angeles son retour, en superwelters, face à son compatriote Sergio Mora dans un combat sans titre en jeu.

C

inq mois après sa lourde défaite face à Floyd Mayweather, Mosley tente ainsi de se relancer dans la course à un éventuel titre mondial et court aussi derrière sa gloire... «Il faut que je batte Sergio Mora. Je le remercie d'avoir accepté le combat et de relever ce défi. Ce type n'est pas à prendre à la légère», a déclaré Mosley, qui affiche un bilan de 46 victoires (dont 39 avant la limite) pour 6 défaites et se sent «en bien meilleure forme» qu'avant son combat contre Mayweather. Ancien champion du monde WBC, Mora est surtout connu pour avoir remporté en 2005 l'émission de télé-réalité américaine "The Contender".

"Le dernier pilote qui craquera" sera sacré champion du monde, estime le tenant du titre, le Britannique Jenson Button (McLaren). A cinq courses de la fin du championnat, ils sont encore cinq à pouvoir prétendre au titre. "Personne ne s'envolera vers le titre. Le combat durera jusqu'à la toute fin de saison", a déclaré sur son site internet Jenson Button, pour qui les pilotes de tête doivent "prendre chaque course comme elle vient". "Rouler uniquement pour marquer un certain nombre de points ne correspond pas à la psychologie du pilote. J'ai un peu ressenti cela l'an passé. Je savais que je devais marquer régulièrement des points pour prendre le titre. Mais c'était plus fatigant mentalement que de baisser la tête et d'y aller", a-t-il observé. "Mais la constance est importante. Il te faut évidemment une voiture qui te permette de terminer chaque

Grand Prix. Et tu ne veux surtout pas prendre de décisions radicales en terme de réglage ou de stratégie parce que tu penses que cela va te donner un avantage", a expliqué le Britannique. "Nous sommes des compétiteurs, donc nous nous battrons toujours. Mais la pression est maintenant sur chacun d'entre nous. Plus personne ne peut se permettre un abandon ou une erreur. Et le gars qui craquera en dernier sera le champion du monde", a pronostiqué Jenson Button. Cinq pilotes se tiennent en 24 points à cinq courses de la fin. Avec 165 unités, Button se trouve pour l'instant à 18 longueurs du leader du classement, Mark Webber (Red Bull, 187), qui lui même précède de cinq points l'autre pilote McLaren Lewis Hamilton (182). Fernando Alonso (Ferrari, 166) est 3e au général et Sebastian Vettel (Red Bull, 163) 5e.

CYCLISME. CHM

Freire leader de l'Espagne

D

éjà triple champion du Monde sur route, Oscar Freire sera le leader de l'équipe d'Espagne cycliste lors des prochains mondiaux, du 29 septembre au 3 octobre en Australie. La sélection espagnole a été annoncée jeudi par José Luis de Santos, le sélectionneur national. Parmi les 10 sélectionnés (dont 1 remplaçant), figurent notamment Haimar Zubeldia, Francisco José Ventoso et le champion olympique Samuel Sanchez.

Des grands noms mais un seul chef : «Freire sera le leader de cette sélection [...]. Les autres membres de l'équipe seront chargés de l'aider et ont tous une expérience de Mondial, sauf (Imanol) Erviti, qui revêtira la « Roja » pour la première fois», a expliqué José Luis de Santos. Alberto Contador ne participera pas aux championnats du monde. Le vainqueur du dernier tour de France préfère se reposer afin de mieux préparer la prochaine saison.

LA SÉLECTION ESPAGNOLE : Oscar Freire, Juan Manuel Garate, Imanol Erviti, Luis Leon Sanchez, Francisco José Ventoso, Samuel Sanchez, Carlos Barredo, Joaquim Rodriguez, Haimar Zubielda. Remplaçant : Ruben Plaza.

EPGA - AUTRICHE

Parry en leader

«J'ai beaucoup de qualités mais qui ont été ignorées du fait de mon passage à la télévision», a

déclaré Mora, qui compte 22 victoires (dont 6 avant la limite) pour un match nul et une défaite.

BADMINTON - OPEN DE CHINE

Hongyan Pi éliminée Hongyan Pi, 7e joueuse mondiale, vit une saison bien compliquée. Opérée des deux genoux et d'un pied en avril, la Française a eu à peine le temps de digérer sa déception des Mondiaux de Paris, où elle a été éliminée en quarts de finale le mois dernier. Ce vendredi, lors de l'Open de Chine, elle a de nouveau été dominée au même stade de la compétition en subissant la loi de la Danoise Tine Baun (5e) en deux manches (21-8, 21-17).

John Parry, en rendant une carte de 67 soit 5 sous le par, s'est emparé des commandes de l'Open d'Autriche à l'issue du deuxième tour disputé vendredi au Diamond Country Club d'Atzenbrugg. Avec un total de 136, l'Anglais devance d'un coup l'Irlandais Greame McDowell, le Suédois Pell Edberg et l'Espagnol Jose Manuel Lara. Le classement après le deuxième tour : 1. John Parry (ANG) 136 (69-67) 2. Graeme McDowell (IRL) 137 (69-68) . Pelle Edberg (SUE) 137 (69-68) . Jose Manuel Lara (ESP) 137 (66-71).

VOILE - FIGARO 2011

Pas d'étape en Espagne La Solitaire du Figaro 2011 partira le 31 juillet de Perros-Guirec et se terminera le 28 août à Dieppe. La 42e édition ne passera pas par l'Espagne mais se dirigera vers l'Irlande. Le parcours 2011 : 1re étape : Perros-Guirrec - Caen 2e étape : Caen - Dun Laoghaire 3e étape : Dun Laoghaire - Les Sables-d'Olonne 4e étape : Les Sables-d'Olonne – Dieppe.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

Eliminer les tâches de la peau

Du jus de citron à l'huile de ricin, en passant par le vinaigre de cidre, les remèdes de grand-mère farfelus ne manquent pas pour faire disparaître ces petites taches qui apparaissent parfois sur la peau, et dont on se passerait bien...

P

lus sérieusement, quand elles sont trop disgracieuses ou deviennent sources de complexes, les taches brunes, couperoses et autres taches de vin, peuvent être estompées, voire éliminées. Il existe aujourd'hui des moyens sûrs et efficaces pour s'en débarrasser. Il arrive parfois que notre peau se marque et affiche des différences de pigmentation plus ou moins prononcées : ce sont des taches. Elles portent des noms différents en fonction de leur apparence et de leur origine. > Les taches rubis sont de petites taches rouges (ou de petits points) qui apparaissent généralement sur le corps. > La couperose : il s'agit des petits vaisseaux qui se dilatent parfois sur les joues ou les ailes du nez. > L'érythrose se traduit par des rougeurs diffuses au niveau du visage, qui peuvent, dans certains cas, devenir permanentes. On appelle érythosis coli celles qui se forment sur les faces latérales du cou. > Les angiomes sont ce que l'on appelle plus familèrement taches de vin (mais peuvent aussi constituer d'autres types de lésions). > Les taches de rousseur sont dues à une quantité plus importante de mélanosomes (produits par les mélanocytes) au niveau de certaines cellules. Elles touchent plus particulièrement les peaux claires des blonds ou des roux. Ces taches peuvent être de nature congénitale, c'est-à-dire de naissance, ou bien apparaître au fil du temps, on parle alors de taches acquises. LES TACHES CONGÉNITALES Ce sont principalement les taches de rousseur. Charmantes, elles sont parfois jugées trop envahissantes par leur propriétaire : elles sont en effet sensibles aux UV, et prennent généralement une teinte plus foncée durant l'été. Aussi appelées taches de son, les tach-

Tomate farcies au thon

es de rousseur sont souvent très visibles pendant l'enfance, mais ont cependant tendance à s'estomper avec l'âge. Les angiomes sont également des taches dites de naissance. Plus disgracieuses que dangereuses pour la santé - elles sont totalement bénignes - ces taches sont dues à une "malformation" des vaisseaux sanguins, anormalement dilatés. On en connaît mal l’origine, mais on estime qu’un enfant sur dix naît avec un angiome. Dans la plupart des cas, les angiomes disparaissent d'euxmêmes avec l'âge, sans laisser de traces. Cette particularité témoigne, en tout cas, de l'immaturité du système vasculaire chez le nouveau-né. LES TACHES ACQUISES Ce type de taches, lui, est souvent la conséquence d'un trop plein de soleil. Le fameux « capital soleil » dont on nous parle à longueur de temps n'est pas un mythe : au bout d'un certain nombre d'expositions au soleil, la peau n'est plus capable de bronzer uniformément (voire de bronzer tout court).

qu'il détruit. Très efficace, il ne laisse aucune cicatrice, même sur les pigmentations profondes, mais pour un résultat optimal, comptez généralement plusieurs séances (entre quatre et huit, en moyenne), espacées d'un ou deux mois chacune. Son avantage : très précis, le laser permet de cibler uniquement la zone à traiter, sans léser les tissus autour. Son inconvénient : le coût. Le laser reste cher : comptez entre 250 et 350 euros la séance. Le laser interdit également toute exposition solaire pendant au moins un mois après la séance. Attention : le laser est un appareil extrêmement puissant qui peut provoquer de graves brûlures s'il est mal utilisé ou mal paramétré. Le choix du praticien est donc essentiel. Seuls les médecins (dermatologues, médecins esthétiques...) sont habilités à manipuler ce type d'appareils. Fuyez donc toutes les esthéticiennes et autres professionnels de l'esthétique qui vous proposeront de traiter vos taches au laser.

Le mélanocyte, c'est-à-dire la cellule qui fabrique la mélanine, réagit au soleil mais avec un temps de latence. C'est pourquoi on ne commence à bronzer qu'après 3 ou 4 jours d'exposition (c'est aussi pendant ce laps de temps que l'on attrape des coups de soleil). Mais quand la cellule est "épuisée", elle se met à fonctionner de manière désordonnée, et au lieu de fabriquer un hâle harmonieux, elle donne naissance à des taches de teinte foncée. C'est aussi le cas des peaux claires qui réagissent mal aux UV et fabriquent des taches de rousseur. Ces taches apparaissent plus ou moins vite, et plus ou moins tôt. Poêtiquement nommées « fleurs de cimetière » parce qu'elles parsèment le dos des mains et le visage des personnes âgées. Ces taches, pas forcément « de vieillesse », peuvent se dessiner dès l'âge de 25 ou 30 ans. Elles peuvent alors être source de complexe. Traitements au laser, peelings dépigmentants ou chimiques... Il existe désormais des moyens efficaces pour venir à bout des taches disgracieuses.

Autre point à retenir : bien que très efficace, le laser n'est cependant qu'un traitement curatif et non préventif. Il est donc primordial de vous protéger du soleil et de ses rayons sous peine de voir apparaître de nouvelles taches.

LE LASER DÉPIGMENTANT Ce type de laser permet de détruire le pigment, et donc d'éclaircir la peau. Il est particulièrement indiqué pour éliminer les taches brunes, type lentigo solaire, ou encore les tatouages. Comment ça marche ? Le faisceau lumineux est absorbé par le pigment,

> Les lasers vasculaires Ceux-ci sont indiqués dans le traitement de la couperose, de l'érythrose, angiomes et autres taches rubis... Le faisceau lumineux vise l'hémoglobine, et cautérise les petits vaisseaux responsables des rougeurs. Ce type de traitement nécessite lui aussi plusieurs séances (pour laisser à chaque fois, le temps à la peau de résorber ses lésions), et implique une protection efficace contre les rayons du soleil.

Braisé de mouton

LE TRAITEMENT AU LASER Outre les lasers dépigmentants, il existe aussi des lasers ablatifs et des lasers vasculaires. > Les lasers ablatifs Ils permettent d'éliminer les couches supérieures de l'épiderme pour révéler une peau plus nette, éclaircie et lissée. Ce type de laser peut être utilisé à la place du laser dépigmentant pour traiter les taches de vieillesse, par exemple. Comme avec le laser dépigmentant, toute exposition aux UV est interdite pendant au moins un mois, et l'application d'une crème cicatrisante est prescrite durant une quinzaine de jours. La peau, comme "épluchée" par le rayon laser, doit se reconstituer, et nécessite une protection solaire maximale, même par temps couvert.

INGRÉDIENTS 6 tomates. Du thon en boîte. 4 cuillères à soupe de mayonnaise. 4 oeufs. 5 à 6 feuilles de laitue lavées et essorées. Du sel. Du poivre. PRÉPARATIONS Prendre de belles tomates, les rincer, et couper le haut de celles-ci à l'aide d'un couteau,

PRÉPARATIONS Tout d’abord rissoler durant quelques instants dans le beurre et l’huile, les morceaux de viande ou de poulet avec l’oignon émincé, le sel, le poivre, la cannelle. Ajouter les oignons coupés en rondelles et les pois chiches. Saler et poivrer légèrement puis cuire à l’étuvée en secouant délicatement la cocotte de temps en temps pour éviter que les aliments attachent. Enfin de cuisson, ajouter les oeufs battus en omelette. Prolonger encore une dizaine de minutes, arroser de vinaigre et servir..

FARINER DE FAÇON HOMOGÈNE ET SANS S’EN METTRE PLEIN LES MAINS Pour fariner (du poisson par exemple) de façon homogène et sans s’en mettre plein les mains, mettre le poisson et la farine dans une poche plastique et la secouer. ODEUR DE POISSON AU PLAT DE CUISSON

évider la pulpe et les graines avec une petite cuillère. Mettre à bouillir les oeufs. Ensuite, émietter le thon et y ajouter la mayonnaise, une pincée de sel et le poivre. Lorsque les oeufs sont cuits, les hachés finement et les incorporer au thon. Farcir chaque tomate avec la préparation et les disposer sur les feuilles de laitue.

Les cheveux gras

À QUOI SONT DUS LES CHEVEUX GRAS ? Le phénomène de cheveux gras est dû à un dérèglement des glandes sébacées, qui sécrètent une substance grasse destinée à lubrifier la peau : le sébum. Lorsque cette substance est libérée en trop grande quantité, la surface de l’épiderme est plus grasse (peau du visage, ou cuir chevelu…). La production en excès de sébum peut avoir des causes diverses : > Un dérèglement hormonal : excès de sécrétion d’hormones mâles. > L’utilisation de shampoings inadaptés, trop agressifs, ou mal rincés. > Une mauvaise hygiène de vie : alimentation déséquilibrée ou trop riche en graisses, alcool, pollution… > Un stress ou une fatigue intense. > La prise de certains médicaments. COMMENT LES ENTRETENIR ? > Utilisez le shampoing en petite quantité.

1dl d’huile soit 1 verre à thé Cannelle Poivre 150g de pois chiches trempés la veille 4 oeufs Du vinaigre (facultatif) Sel.

INGRÉDIENTS 1 chou-fleur d’un kilo 1kg d’épaule ou de gigot de mouton ou 1 poulet 2kg d’oignons secs rouges 20g de beurre ou de Smen.*

21

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

> Choisissez un shampoing au PH neutre et à usage fréquent. > Une semaine sur deux, utilisez un shampoing spécifique pour cheveux gras, en massant lentement le cuir chevelu. > Rincez abondamment. > Adoptez une alimentation saine en évitant les graisses type charcuterie, viennoiseries… Une fois par semaine, faites un masque de cheveux à l’argile. Pour cela, mélangez de l’argile verte en poudre, de l’eau et du vinaigre jusqu’à obtention d’une pâte épaisse. Laissez agir sur le cuir chevelu pendant une dizaine de minutes et rincez abondamment. Certaines huiles essentielles ont également des vertus dégraissantes comme l’orange ou la lavande. Vous pouvez en ajouter quelques gouttes à votre shampoing. Ce qu’il ne faut pas faire > Se sécher les cheveux avec un séchoir trop chaud, car cela accélère la production de sébum. > Tripoter trop souvent ses cheveux. > Utiliser un shampooing pour bébé ou enfant : car ils ont une action surgraissante qui n’est pas adaptée pour les adolescents et les adultes. > Frictionner trop violemment la tête lors du shampooing ou la sécher vigoureusement avec une serviette. > Faire deux shampoings successifs, le deuxième aura un effet décapant.

Afin de faire disparaître tout trace d’odeur de poisson au plat dans lequel il a cuit, le laver à l’eau salée. POMME DE TERRE QUI ÉCLATENT À LA CUISSON Pour que les pommes de terre n’éclatent pas quand on les fait cuire à l’eau, on n’a qu’à les piquer avant la cuisson avec la pointe d’un couteau ou une fourchette.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Trucs et

As tu ce s


22

Jeux-Détente

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

MOTS FLÉCHÉS N° 539

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 538

LA BLAGUE

Au four crématoire un ami de la famille s'approche du gendre de la défunte et lui demande : - Comment, mon cher, avec les sentiments religieux que je vous connais, vous faites incinérer votre belle-mère ? - Que voulez-vous, mon cher, c'est plus sûr...

LE COMBLE Quel est le comble d'un avion ? - Avoir un antivol.

DEVINETTE

Cinq voyelles, une consonne En franais compose mon nom Et je porte sur ma personne D e qu oi l Վc rire sa ns cra yon - Qu i s uis -j e ? L’oiseau

MOTS CROISÉS N° 539 A

B

C

D

E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 / Mobile : 0770 410 940 - 0770 122 732

F

G

H

I

J

K

L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 538

HORIZONTALEMENT

VERTICALEMENT

1 - Dérobade 2 - Infidèles Indication de numéro d'oeuvre 3 - Prépareras la défense Rafraîchissement 4 - Lumière sous la porte - Dis l'un aprés l'autre 5 - Partie finie ! Perfore 6 - Nommer - Presque riches 7 - Cherche sans voir Mère des Titans 8 - Marqueteur - Flotte 9 - Négation Napperon - Obtenir 10- Donner son accord - Débris

A - Séparation B - Madrépore Naturel C - Grande modestie D - Petit carré - Etat de médium E - Géniteur - Canal de salines F - Odieux - Vieux régiment G - Consolidant H - Voisin de l'équerre Volatile familier I - Maigre - Six pour César J - Bout de bois Chevalier ou chevalière ? K - Mit au point Donne de la joie L - Consistances

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur administratif et financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de la rédaction et de la coordination Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


05:00 : M6 Music 06:00 : M6 boutique 06:30 : Absolument stars 10:45 : Turbo 12:05 : Sport 6 12:10 : Météo 12:14 : Ma collection 12:15 : Un dîner presque parfait : le combat des régions 14:30 : Un dîner vraiment parfait : le combat des régions 16:15 : Ma collection 16:20 : 66 Minutes 17:40 : D&CO 18:43 : Météo 18:45 : Le 19.45 19:05 : E=M6 19:30 : Sport 6 19:35 : La minute de l'économie 19:40 : Capital 21:45 : Enquête exclusive

06:30 : Toutes les télés du 06:40 Télé-achat monde 08:40: Flipper 07:05 Téléchat 07:10 Mission aventure décou09:30: Flipper verte 10:20 Les sorciers de Waverly 07:20 : Salut Spencer Place: Toumaï 07:50 08:15 Il était une fois... l'espace 10:45: Les sorciers de Waverly 08:40 : Les voiliers du Place Luxembourg 11:10:Sonny 09:05 Stravinski et les Ballets russes 11:35 Sonny 11:00 : Arte reportage 12:25: American Dad ! 11:45 Karambolage ! 12:50:American 12:00 L'art et la Dad manière 12:30 Philosophie 13:15: Stargate SG-1 13:00 : 360°, GEO 14:00: Stargate SG-1 13:45 Machu Picchu 14:45: Stargate 14:40 Le code SG-1 secret des Aztèques 15:35 Tellement vrai 15:30 : Christian Stückl 19:00: Les dossiers de «Vis 16:20 Yourope 16:45 : Metropolis ma vie» : la quotidienne 17:30 Cuisines des terroirs 19:35: Friends 18:00 : Arte journal 20:35:ALucerne nous quatre, Cardinal 18:15 Festival 19:44 : Les dieux de la médecine ! 20:45 Docteur Patch 22:15: Les quatre Charlots 21:40 : Berlin, les boss en mousquetaires blouse blanche

BALANCE

Une personne que vous avez rencontrée récemment va se rapprocher de vous. Vous découvrez une nouvelle amitié possible. Tous deux vous pouvez très bien vous entendre et devenir des compagnons de route. D'autes amis pourraient en ressentir de la jalousie. La chance vous apporte des éléments d'une importance capitale qui vous poussent allégrement vers la réussite. Vous songez à des projets audacieux qui se réaliseraient plus facilement si votre demande d'aide était prise en considération.

SCORPION

Vous pensez posséder une très grande influence sur quelqu'un qui cherche à vous fuir. Pourtant vos sentiments sont sincères et malgré cela on ne vous croit pas vraiment. Rien ne sert de vouloir la retenir, cette personne est convaincue de son bon droit.

23

SAG ITAIRE

TAUREAU

Prenez soin de sauvegarder votre indépendance dans une affaire où on cherche à vous impliquer plus que vous le souhaitez. Une chance soudaine passera pour venir à votre secours dans une discussion orageuse.

GEMEAUX

Ne prenez pas de décision irrévocable dès maintenant, le problème qui vous inquiète mérite encore une certaine réflexion. C'est un moment décisif qu'il vous faut aborder avec plus d'optimisme. Prenez votre temps et vous découvrirez la meilleure solution. On vous fera une proposition alléchante. Même si cela vous paraît une bonne opportunité prenez l'avis d'une personne très avisée en considération. Une personne proche de vous se targe de vous donner des conseils précieux. Réfléchissez bien à ce que vous allez faire.

Prenez votre temps pour clarifier une situation qui vous paraît compliquée. Vous parviendrez facilement à résoudre ce problème épineux. Evitez les malentendus et gardez précieusement pour vous les secrets qui peuvent vous conduire dans la voie du succès financier.

B ƒL IE R

VERSEAU

Saisissez cette occasion momentanée qui va se présenter à vous pour faire entendre votre version. Attendez-vous à connaître de bons moments avec une personne proche de vous. Les relations seront bonnes, vous protégez votre image de marque. Ne laissez pas cerVous allez connaître taines de vos de nouveaux affaires urgentes à moments très intéresl'abandon sous présants, ne les mantexte qu'elle ne sont quez surtout pas, Votre forme physique vous per- pas immédiatement rentables. Il mettra de profiter au mieux dee faut quelquefois investir beaucoup de temps pour voir fleurir ces instants inoubliables, un projet audacieux. Vous Sachez convaincre, on vous saurez mener de front toutes remerciera pour cela, vos opérations. Malgré la forme physique, quelque peu en sommeil, vous serez capable de fournir de gros efforts. Vous allez dépenser beaucoup d'énergie mais vous en avez en réserve. Vous allez savoir innover dans de lourdes tâches qui vous paraissent pourtant très monotones.

POISSON

09:55 : C'est pas sorcier 10:20 : Expression directe 10:35 : La vie d'ici : magazines et documentaires de votre région 12:25 : Inspecteur Barnaby (OU Coupe Davis : France / Argentine) 14:00 : En course sur France 3 14:20 : Keno 14:25 : 30 millions d'amis (OU Coupe Davis : France / Argentine) 15:20 : Chabada (OU Coupe Davis : France / Argentine) 16:20 : Des chiffres et des lettres, le championnat (OU Coupe Davis : France / Argentine) 19:00 : Tout le sport 19:05 : Les héros de la biodiversité 19:10 : Repas de familles 19:35 : On a tous quelque chose de Bourvil 21:05 : La cuisine au beurre 22:30 : La minute épique 22:35 : Soir 3 22:55 : Tout le sport

En France, malgré la hausse du chômage, 50 000 emplois de commerciaux n'ont pas trouvé preneurs. Comment font les entreprises pour les recruter ? Pôle emploi : arme anti-chômage ou machine à radier ? Nouvelle administration issue de la fusion de l'ANPE et des Assedics, le Pôle emploi a-t-il changé la vie des chômeurs ? Sans emploi en France : l'Australie vous ouvre ses portes Depuis deux décennies, l'Australie ne connaît pas la crise. De nombreux Français s'y rendent pour tenter leur chance et tenter de se faire une place au soleil. Je change de job : le business des reconversions professionnelles Sur le marché de la reconversion, les entreprises se livrent une concurrence acharnée pour séduire les candidats au changement.

HOROSCOPE

CANCER

Ancien agent et tueur à gages de la CIA, Jason Bourne souffre d'amnésie et ne sait toujours pas qui il est. Pour l'heure, il coule des jours heureux en Inde, avec sa compagne Marie. Mais un jour, il est victime d'une tentative d'assassinat et, lors d'une course-poursuite, Marie perd la vie. Jason décide aussitôt de faire la lumière sur cette sombre affaire. Il ne tarde pas à découvrir qu'il est à nouveau dans le collimateur de la CIA. On l'accuse en effet d'avoir fait échouer une opération secrète à Berlin, échec doublé de plusieurs assassinats. Jason a très peu de temps pour prouver son innocence. Tout en essayant d'échapper à ses poursuivants, il cherche à se remémorer son passé...

06:00 : Thé ou café 07:05 : Rencontres à XV 07:30 : Sagesses bouddhistes 07:45 : Islam 08:10 : Judaïca 08:30 : La source de vie 09:00 : Protestants parlons-en ! 09:30 : Le jour du Seigneur 11:05 : Tout le monde veut prendre sa place 11:55 : Les héros de la biodiversité 11:00 : Journal 11:20 : 13h15, le dimanche... 13:05 : Météo 2 13:15 : Vivement dimanche 15:30 : Grandeurs nature 16:25 : En quête d'ailleurs 16:30 : Stade 2 17:45 : Point route 17:50 : Vivement dimanche prochain 18:55 : L'agenda du week-end 19:00 : Journal 19:30 : Emission de solutions 19:35 : Le maître du jeu 21:35 : Les héros de la biodiversité 21:40 : Faites entrer l'accusé

LION

05:00 : Papyrus 05:30 : TFou 09:15 : Météo 09:20 : Automoto 10:05 : Téléfoot 10:55 : Météo 11:00 : Les douze coups de midi 12:00 : Journal 12:25 : Du côté de chez vous 12:30 : Météo 12:35 : Walker, Texas Ranger 14:10 : Trauma 15:00 : New York, section criminelle 16:00 : Les experts : Miami 16:55 : Secret Story 17:50 : Sept à huit 18:50 : A la rencontre de... 18:52 : Là où je t'emmènerai 18:55 : Météo 19:00 : Journal 19:30 : Du côté de chez vous 19:35 : Les prénoms en musique 19:37 : Courses et paris du jour 19:45 : La mort dans la peau 22:45 : Les experts 23:30 : Les experts

Quelqu'un qui pense jouer un rôle important dans votre vie pourrait perdre patience. Cela pourrait vous mener à une dispute à moins que vous ne preniez la décision de le faire patienter encore. Tout pourrait s'arranger très vite ensuite.

VIERGE

09h30 : le joueur (06) 10h10 : abouabe el madina 10h30 : asyade el qooua 11h30 : une ville, une histoire ''hammam bouhdjer'' 12h00 : Journal en français +météo 12h25 : Tahi el malaki (05) 13h25 : Ouyoune alia (03) 14h20 : Tiyarat el mouhit el hadi n°07 15h10 : Lakhdar et la bureaucratie 16h30 : Tabakh e'saghir 17h00 : E'namour el abyadh 17h30 : Tech head 18h00 : Journal en amazigh 18h20 : Le joueur 19h00 : Journal en français +météo 19h30 : Visite ''taref'' 20h00 : Journal en arabe 20h45 : Soirée artistique 22h00 : Senteurs d'algérie «el oued» 23h00 : Farid khodja 00h00 : Journal en arabe

CAPRICORNE

Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

DIMANCHE Soleil 27°

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 04h54 El-Dohr 12h48 El-Assar 16h40 El-Maghreb 19h12 El-Icha’a 20h33

LE SAVIEZ-VOUS ?

Pourquoi l'homme a t-il été sur la Lune ? Le premier homme à avoir marché sur la Lune est Neil Armstrong qui a fait le premier pas le 21 juillet 1969 dans le cadre de la mission Apollo 11. Les premiers programmes spatiaux pour explorer la lune débutent dans les années 50. L'objectif premier de la mission Apollo 11 était de cartographier le sol et de faire des recherches sur les roches lunaires. Les prochains projets dont celui qui avait été

lancé par de la NASA nommé Constellation ont pour but d'envoyer des missions habitées autour de 2020 afin de relancer les travaux et recherches sur le satellite. Le travail de Constellation datant de 2004 vient d'être annulé par Barak Obama. Par contre l'Inde, le Japon et la Chine sont en train d'investir et de concrétiser leurs projets dans l'exploration lunaire.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N° 1221 — Dimanche 19 septembre 2010

24

Africa foot George Weah

Appelez-le «Mister président»

Mister George Weah est une légende vivante. Apprécié de tous, engagé, le buteur libérien est l’un des plus grands footballeurs africains de tous les temps. Une idole pour de nombreux attaquants et surtout, un exemple à suivre pour les Libériens. Après avoir tant donné à son pays, il se relance dans l’aventure politique en étant candidat aux élections de 2011. Il est de ses grands joueurs qui n’ont jamais joué de Coupe du monde. Comme le Gallois Ryan Giggs, le Nord-Irlandais George Best ou le Finlandais Jari Litmanen, George Weah, le Libérien, souffre d’être né dans un petit pays de football. Mais cela n’empêche pas le Ballon d’Or 1995 d’être fier d’être un fils de Monrovia.

L

a preuve : après avoir raccroché les crampons en 2003, Weah tente une reconversion dans la politique. Et, en 2005, se présente à l’élection présidentielle libérienne sous les couleurs du Congress for Democratic Change, après que le pays eut connu plusieurs années de guerre civile. Le fait qu’il ait vécu à l’étranger durant la guerre civile, où il y a fait fortune, le rend "innocent" des crimes commis durant cette sombre période. Les sondages le placent, avec l’économiste

Ellen Johnson-Sirleaf, comme principal favori. Sa principale adversaire, qui a eu plusieurs postes à responsabilités, notamment à la Banque mondiale, critique Weah pour son manque d’éducation et son inexpérience en politique. Ce dernier rétorque que ce ne sont pas des personnes inexpérimentées en politique qui ont mené le pays vers une guerre civile, ayant engendré plusieurs centaines de milliers de morts. Malgré un certain soutien populaire, il échoue dans sa quête avec 40,4% des voix. Aujourd’hui, le sportif est prêt à rechausser les crampons. En homme politique bon teint, Weah vient d’annoncer, à 44 ans, son intention de se représenter pour l’élection de 2011.

Candidat en 2011

Car Weah n’est pas qu’un joueur de football. Son surnom, Mister George, en dit long sur la classe et sur la générosité du personnage. Homme de cœur apprécié de tous, Weah s’est servi de sa notoriété pour essayer d’améliorer le quotidien des africains et en partie des enfants. Dès 1997, l’attaquant international libérien est nommé ambassadeur itinérant de l’UNICEF. "Je tenais à utiliser mon statut de vedette pour servir d’exemple à suivre et encourager ainsi les enfants à retourner à l’école, surtout dans les pays déchirés par la guerre. Ensuite, pour demander aux gouvernements de fournir des installations qui soient adaptées aux enfants, facilitent leur

apprentissage et leur permettent de devenir les dirigeants de demain", assure-t-il. Dans le milieu des années 1990, il a même financé une fondation à Monrovia qui a ressuscité le football libérien. Et particulièrement le Lone Star. Pendant plus de deux ans, il a avancé les billets d’avion et fourni les maillots et les crampons. C’est grâce à son talent et à celui de ses frères émigrés (comme James Debbah) que le Lone Star a gagné son billet pour l’Afrique du Sud et participé, en janvier 1996, à sa première Coupe d’Afrique des Nations. De Monaco à Marseille, en passant par Manchester City, l’AC Milan et Chelsea, Weah s’est imposé comme un buteur hors pair alliant vitesse, puissance et efficacité. En plus des buts, il empile les titres : champion de France 1994, champion d’Italie 1996 et 1999, vainqueur de la Coupe de France 1991, 1993 et 1995, vainqueur de la Coupe de la Ligue 1995, vainqueur de la Coupe d’Angletererre 2000 et finaliste de la défunte Coupe des Coupes 1992, Mister George est aussi devenu le premier nonEuropéen à remporter le Ballon d’Or. C’était en 1995 et le Libérien était au sommet de son art. Egalement Ballon d’Or africain 1989, 1994 et 1995, meilleur joueur de la FIFA 1995, nommé au palmarès FIFA 100 et second meilleur footballeur africain de tous les temps, l’ancien attaquant de Monaco et du PSG a permis de placer le Liberia sur la carte. In Afrikfoot.com

Le titre de meilleur joueur de l’Ouest africain se joue maintenant Drogba, Essien, Ayew, Adebayor ou Obi Mikel ?

Didier Drogba est-il meilleur que Sulley Muntari ? Michael Essien est-il meilleur qu’Emmanuel Adebayor ? Pour départager tous ces grands noms du football ouestafricain, l’Union des fédérations ouestafricaines de football (UFAO) a lancé un concours qui vise à désigner le meilleur footballeur de l’Afrique occidentale. Quel est le meilleur joueur d’Afrique occidentale ? C’est la question que se pose l’UFAO, Union des fédérations ouestafricaines de football, qui regroupe les seize fédérations de l’Ouest du continent (Bénin, Burkina Faso, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, GuinéeBissau, Liberia, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo). Pour se décider, l’UFAO a lancé un vaste

concours, sobrement appelé "The Best of the Best". Et pour l’aider, l’instance, qui dépend de la Confédération africaine de football, pourra s’appuyer sur le vote des supporters des seize pays représentés. "Notre objectif est de permettre à ceux qui, chaque week-end, regardent nos joueurs dans leurs différents championnats de désigner ceux qu’ils jugent être les meilleurs. Nous pensons que leur choix sera plus objectif" , a déclaré Aka Malan, secrétaire général de la UFAO. Selon ce dernier, le gagnant devrait être désigné dans quelques semaines. Chaque pays élira, dans un premier temps, le meilleur élément national. Un dernier vote départagera ensuite les différents joueurs nommés au premier tour.

Les suffrages sont ouverts à tous et chacun pourra participer en envoyant un SMS. "Nous pensons que ces joueurs sont les meilleurs de l’année 2010 parce qu’ils ont aidé leurs équipes a avoir les meilleurs résultats possible, a affirmé le secrétaire général. Ces nominés sont les meilleurs : ils ont donné le meilleur en club. Parmi eux, il faudra choisir le meilleur des meilleurs." A priori, les grands noms du championnat anglais, Michael Essien (Chelsea), Didier Drogba (Chelsea) et Emmanuel Adebayor (Manchester City), partent avec une longueur d’avance. Mais les Ghanéens, sans contestation la meilleure équipe du continent de l’année (finale de la CAN et quart de finale de la Coupe du monde) auront leur mot à dire.

Sulley Muntari (Inter Milan) qui a tout gagné en club ou Andre Ayew, révélation de l’année chez les Black Stars, pourraient bien déjouer les plans des favoris ivoiriens. Les nominés : Michael Essien (Ghana), Kader Keita (Côte d’Ivoire), Yakubu Aiyegbeni (Nigeria), Yaya Touré (Côte d’Ivoire), Didier Drogba (Côte d’Ivoire), John Mikel Obi (Nigeria), Sulley Muntari (Ghana), Mamadou Niang (Sénégal), Pascal Feindouno (Guinée), Seydou Keita (Mali), Stéphane Sessegnon (Bénin), Moumoumi Dagano (Burkina Faso), Jonathan Pitroipa (Burkina Faso), Frédéric Kanoute (Mali), Andre Ayew (Ghana) et Emmanuel Adebayor (Togo).

Dujkovic ne veut pas revenir Milovan Rajevac parti, le Ghana se cherche un nouveau sélectionneur. Ce ne sera pas Ratomir Dujkovic, le prédécesseur de Rajevac sur le banc des Black Stars. Le technicien serbe, qui a guidé le Ghana lors de sa première apparition en Coupe du monde en 2006, a nié son intérêt pour un job en Afrique : « Je ne suis pas intéressé par un poste au Ghana ou en Afrique, a expliqué Dujkovic à Ghanasoccernet. Même si mon CV est sur le bureau de la NFF. Je ne veux plus travailler en Afrique. Je suis plutôt intéressé par des offres au Moyen-Orient, pour me rapprocher de ma famille.»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

maracanafoot1221  

maracanafoot1221

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you