Page 1

www.maracanafoot.com

Jeudi 14 Janvier 2010 - N¡ 1011 - Prix 20 DA

AujourdÕhui 17h : Mali - Algérie

19h 30 : Angola - Malawi De notre envoyé spécial à Luanda : Halim Khaldi

Anthar Yahia et Meghni ÇoutÈ pour les 2 prochains matches

Belhadj : «LE MALI SERA UNE GROSSE ÉPREUVE !»

Raouraoua aux joueurs

«GAGNEZ POUR SE RELANCER»


02

JUMELLES

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

BALLE AU CENTRE Par ALI BOUACIDA

Aouis inhumŽ hier

Un hommage émouvant

La mŽmoire courte «Ceux qui se sont empressés de tirer à boulets rouges sur Saâdane critiquant acerbement ses choix tactiques, ont peut-être oublié que c’est la même stratégie prônée contre le Malawi qui nous a permis de nous qualifier à la Coupe du monde. J’ai l’impression que ces gens là ont la mémoire courte…». Celui qui s’exprime ainsi s’appelle Abdelhamid Kermali et c’est ce qu’on peut appeler un avis autorisé puisqu’il a eu à driver la sélection nationale et surtout à lui offrir son unique titre de champion d’Afrique en 1990. Cependant, le vieux routier des stades juge que la préparation en France fut une grosse erreur dans la mesure où elle a éloigné les Verts de l’acclimatation africaine. On ne passe pas comme ça de moins 2 à 38 degrés sans en pâtir. Cela dit, c’est aujourd’hui que le véritable test de vérité aura lieu et cette rencontre avec le Mali se révèle décisive pour cette CAN si mal amorcée. Alors préparons-nous au meilleur comme au pire. La victoire redonnera des ailes à la sélection nationale et la qualification sera de mise puisqu’il faudra passer l’écueil angolais avec plus d’assurance. Le pire, c’est que nos joueurs rentrent bredouilles et l’on imagine aisément les tirs groupés sur Saâdane qui sera responsable de tous les maux. Nous le disons ici tout net : quelle que soit l’issue de cette compétition africaine, nous cultiverons la pudeur de ne pas accabler l’entraîneur national rien que pour l’immense joie qu’il a donnée à un tout un peuple en qualifiant la sélection nationale aux deux rendez-vous tant attendus. Parce que c’est trop facile de trouver vite un bouc émissaire à la déshérence d’une discipline qui doit être analysée beaucoup plus profondément. Certains «observateurs» et autres commentateurs ont, après la cuisante défaite face au Malawi, vite fait le parallèle avec la débâcle de 1986 en prenant soin de rappeler que c’est le même homme qui était à a tête de l’équipe nationale en poussant le bouchon jusqu’à préciser qu’il a évoqué l’altitude en terre mexicaine pour justifier sa contre-performance. Nous constatons avec quelle aisance, le raccourci est pris et on oublie l’essentiel, c’est que c’est cet homme qui avait alors qualifié l’équipe au mondial de Mexico en passant avec brio les tours éliminatoires et c’est encore lui qui récidive près d’un quart de siècle plus tard. La mémoire courte, dit Kermali, c’est cela, ne retenir qu’une défaite pour effacer avec l’ingratitude qui sied tout le travail accompli auparavant. Il n’est pas question, répétons-le, de prendre la défense de Saâdane, mais nous nous méfions d’unanimismes notamment quand ils s’expriment de concert contre un seul homme devenu soudain celui par qui le mal arrive. Le mal, il est beaucoup plus profond et il réside surtout dans cette composition de l’équipe nationale dont la configuration principale est «européenne». Pour dire que le véritable chantier, c’est de poser les conditions d’un football local performant. Comme en 1982 : et cette année-là encore devinez qui était dans le staff dirigeant de l’équipe nationale ? Rabah Saâdane, pardi ! A. B.

Attaque du bus togolais

JORDAN ACCUSE L’ANGOLA

Le regretté Kamel Aouis a été inhumé hier au cimetière d’El Madania (exClos-Salembier) à Alger en présence d’une foule nombreuse venue lui rendre un dernier hommage. Une foule composée de personnalités politiques à leur tête le secrétaire d’Etat à la communication, Azzeddine Mihoubi, de personnalités sportives, Mecherara, président de la Ligue nationale, ces anciens coéquipiers Fergani, Menad, Larbès et bien d’autres ainsi que ses amis de quartier d’El Madania, de la Kabylie et d’autres régions du pays. Décédé à Paris, vendredi passé, des suites d’une longue maladie, la dépouille du regretté a été rapatrié hier matin. Après un bref passage familial, la mise en terre s’est déroulée après la prière du d’hor.

CAN 2010

PLUS DE SOIXANTE RECRUTEURS PRÉSENTS

Comme d'habitude, la Coupe d'Afrique des nations a attiré beaucoup d'observateurs et de recruteurs désireux de dénicher la perle rare. Ils sont ainsi plus de 60 recruteurs européens à être présents dans les tribunes des stades angolais ,selon le quotidien espagnol l'AS. Les clubs des Ligues 1 et 2 seraient les plus représentées devant ceux de la Premier League qui ont dépêché 15 recruteurs. La Bundesliga a fait voyager plus d'une dizaine d'observateurs alors qu'en Espagne seuls le FC Barcelone et le Real Madrid ont envoyé des recruteurs. D'autres Championnats plus modestes comme le Qatar, la Norvège, la Suède ou encore la Russie sont également présents.

Maâk yal Khadra ! quelle khadra ?

«L’Algérie jouera en vert». L’information est donnée en première ligne par le site très officiel de la Fédération algérienne de football. «L’Algérie jouera en vert» Par Dieu, quelle bonne info ! Les Verts maudits en vert, défaits à Luanda, quarante jours après le Caire, vont devoir de cette couleur se défaire. Et au diable le vert, bienvenu au blanc. Le blanc couleur de sainteté et de pureté, mais surtout de victoire et de gagne. Superstitieux comme tout, nos Verts joueront donc ce soir avec le maillot blanc cette couleur qui leur a tant porté chance. A cette histoire de couleurs, on n’y croit pas du tout, mais aux forces de nos joueurs, énormément. Bonne chance les Verts, heu pardon ! Les Blancs.

Le président du comité d’organisation du Mondial 2010, Danny Jordan, accuse le gouvernement angolais de ne pas avoir pris la mesure du danger représenté par les rebelles du Cabinda. Le président du comité d’organisation du Mondial 2010, Danny Jordan, a accusé mardi le gouvernement angolais de ne pas avoir pris la mesure du danger représenté par les rebelles du Cabinda, responsables de l’attaque de la délégation togolaise, vendredi. «Depuis combien de temps sait-on qu'il y a des groupes séparatistes en Angola ? Qu'il y a un risque d'attaques terroristes ? On le savait, a déclaré le dirigeant sudafricain lors d'un point de presse. C'est pourquoi je dis que c'est la responsabilité du pays-hôte de gérer ces questions.» En 2006, Jordan a dirigé en Angola une équipe d'évaluation des préparatifs en vue de la CAN Orange Angola 2010, au nom de la Confédération africaine de football. «Toutes les inquiétudes des membres de la mission avaient été mentionnées dans un rapport remis à la CAF », a-t-il rappelé.

Des présidents de club devant les tribunaux Plusieurs présidents de club de divisions 1 et 2 ont fait ces derniers jours un passage devant les tribunaux. Ces présidents ont affaire à des joueurs qui détiennent des chèques de ces présidents, mais sans provisions. Las d’attendre d’être payés, ces joueurs ont saisi des huissiers de justice lesquels après avoir donné un délai aux présidents «mauvais payeurs» ont saisi les procureurs de la République auprès des tribunaux qui ont sommé ces mauvais payeurs dans les 48 heures qui suivent faute de quoi, c’est la prison !

Zidane

«L'ESPAGNE ME RAPPELLE LA FRANCE» Dans un entretien accordé en Chine, repris par la chaîne de télévision Iznews, Zinedine Zidane a balayé plusieurs sujets. Au premier rang desquels l'intégration de Cristiano Ronaldo en Espagne. «Son jeu est fascinant et la rapidité avec laquelle il s'est intégré au Championnat espagnol est impressionnante. Je sens que c'est un joueur spécial. Sa confiance en lui s'est propagé à toute l'équipe. A son âge, c'est fou tout ce qu'il a déjà apporté au Real Madrid», a déclaré Zizou, avant d'expliquer son rôle actuel au sein du club merengue.

ÇDevenir administrateur du RealÈ «C'est un honneur de travailler auprès de Florentino Perez, qui veut bâtir une nouvelle équipe historique. Actuellement, j'apprends. Florentino me donne une grande liberté pour connaître tous les aspects du Real. Mon objectif est de devenir, un jour, administrateur du club», a ajouté Zidane. L'ancien capitaine de l'équipe de France s'est également exprimé sur le Barça de Pep Guardiola, qui domine toujours la Liga et vient de réaliser une saison époustouflante : «J'aime beaucoup Iniesta, pour son sens du collectif. Mais Messi est tout de même unique. Quand il a la balle, tout le monde sait qu'il va se passer quelque chose».

Il voit les Espagnols faire le doublŽ Zizou a enfin donné son opinion sur la Coupe du monde qui se déroulera en juin prochain en Afrique du Sud. Pour lui, la sélection espagnole est bien partie pour réaliser un doublé Euro-Coupe du monde : «Je pense que l'Espagne sera championne du monde. J'aime sa façon de jouer. Elle me rappelle l'équipe de France en 2000. Il sera difficile de bouger les Espagnols, et je pense qu'il serait mieux pour eux de rencontrer le Portugal ou le Brésil en 8es de finale parce que ces équipes seront moins rodées.»


CAN 2010

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

03

De notre envoye special a Luanda Nabil Khaldi

Ce soir ˆ 17h au stade du 11-Novembre AlgŽrie-Mali

Gagnez ou faites vos bagages Apr•s la premi•re sortie compl•tement ratŽe face au Malawi (3-0), la sŽlection nationale jouera vraiment gros aujourdÕhui face au Mali o• un autre rŽsultat que la victoire, mettra sŽrieusement lÕavenir des Verts en pŽril. DÕailleurs, les choses sont tr•s simples, une Žventuelle dŽfaite sera synonyme dÕŽlimination officielle. a bonne nouvelle, est sans doute, cette grande détermination qui anime les hommes de Rabah Saâdane qui ne jurent que par la victoire. Ainsi, les trois points seront le souci majeur des Verts qui savent désormais ce qu’ils doivent faire pour non seulement, effacer la débâcle de lundi dernier face au Malawi, mais aussi, pour garder leurs chances intactes quant à la qualification pour le prochain tour. Le Mali est certes, un adversaire redoutable et difficile à manier surtout, après le fameux 4 à 4 réalisé face à l’Angola lors du premier match, mais les partenaires de Rafik Halliche sont en mesure de relever ce nouveau défi d’autant que l’erreur est strictement interdite et ils le savent bien. Côté effectif, on reprend presque les mêmes et on repart du moment que les Chaouchi, Bougherra, Belhadj, Halliche, Zaoui, Ziani, Yebda et Ghezzal seront d’attaque dès le coup d’envoi. La nouveauté est l’incorporation de l’attaquant Ziaya à la place de Saïfi et peut-être celle de Yacine Bezzaz à la place de Matmour sauf un changement de dernière minute. Tout ce beau monde se doit de répondre une nouvelle fois présent à l’occasion de cette deuxième sortie afri-

L

caine lors de cette CAN-2010 et ce, malgré la difficulté de la tâche. Il faut toutefois signaler que les hommes de Rabah Saâdane doivent également affronter deux autres adversaires aujourd’hui au stade du 11Novembre à savoir la chaleur intense (plus de 30°) et le taux très élevé d’humidité. D’ailleurs, l’entraîneur national a beaucoup insisté sur ces deux détails, samedi dernier à l’occasion de sa conférence de presse. «Seules les conditions climatiques nous inquiètent et rien d’autre», a indiqué Rabah Saâdane. Tout compte fait, la victoire aujourd’hui est tout simplement vitale et incontournable si les Algériens veulent réel-

PREMIÈRE TITULARISATION DE ZIAYA Comme on l’a déjà indiqué auparavant, l’attaquant Abdelmalek Ziaya sera titularisé face au Malawi après qu’il eut été avéré que son partenaire Rafik Saïfi n’est pas en mesure de jouer les 90 minutes, selon les dires de l’entraîneur Rabah Saâdane. Ziaya qui a en l’espace d’une seule saison inscrit presque 20 buts (toutes compétitions confondues) avec son équipe, l’Entente de Sétif, a le profil de «chasseur de buts» recherché par le staff technique. En tout cas, celui-ci mise énormément sur l’opportunisme et le réalisme de l’enfant terrible de Guelma. Idem pour les supporters des Verts qui comptent beaucoup sur son sens du but.

GHEZZAL OPÉRATIONNEL Comme le joueur de Sienne (Série A italienne) nous l’a affirmé mardi dernier lors de la séance d’entraînement, l’attaquant Abdelkader Ghezzal sera bel et bien d’attaque aujourd’hui face au Mali. A noter que le joueur s’est uniquement contenté de quelques tours de piste avant de rejoindre le groupe hier à l’occasion de l’ultime séance d’entraînement.

lement espérer continuer cette aventure africaine en rappelant que les Verts ont également un statut de mondialiste à défendre durant cette CAN.

RENCONTRE SAÂDANE-KESHI À L’ENTRAÎNEMENT

L’équipe probable : Chaouchi, Bougherra, Belhadj, Zaoui, Halliche, Mansouri, Ziani, Yebda, Bezzaz (Lemmouchia), Ghezzal, Ziaya (Saïfi)..

Tout s’est passé mardi dernier à l’occasion de la séance d’entraînement des sélections algérienne et malienne. En effet, l’entraîneur national Rabah Saâdane a eu l’occasion de rencontrer son homologue malien Stephen Keshi à l’entrée des vestiaires où ils se sont échangés quelques mots sympathiques. Un petit tête à tête convivial qui n’a pas échappé aux nombreux journalistes présents sur place.

Les supporters toujours au poste Fidèles à leur réputation, les inconditionnels des Verts ont prouvé une nouvelle fois qu’ils sont capables d’effectuer des milliers de kilomètres pour voir à l’œuvre leurs joueurs préférés. Il est vrai que les supporters algériens ne se sont pas déplacés en force en Angola, mais ils sont quand même là et ce, malgré toutes les difficultés éprouvées pour effectuer les presque huit mille kilomètres. Pour information, ils n’ont raté aucune séance d’entraînement de leurs joueurs préférés en attendant le rendez-vous décisif d’aujourd’hui à l’occasion du match Algérie-Mali comptant pour la deuxième journée du groupe A.

UN TROISIÈME BOUGHERRAKANOUTÉ La confrontation algéro-malienne prévue pour ce soir à partir de 17h au stade du 11-Novembre, sera également une occasion pour le défenseur algérien Madjid Bougherra de rencontrer pour la troisième fois l’attaquant du FC Séville Frédéric Kanouté. Pour rappel, les deux joueurs se sont déjà affrontés à deux reprises lors du deuxième tour de la Ligue des champions européennes. Le dernier mot est revenu à chaque fois au Malien du fait, que le FC Séville s’est imposé à domicile et même à Glasgow.

VOUS NOUS DEVEZ UNE REVANCHE ! Battue à plate couture par le Malawi, l’équipe algérienne, favorite par excellence dans cette vingt septième édition de la CAN est, après seulement une journée, mise dos au mur et contrainte de réagir au plus vite sous peine de plier bagages et rentrer au pays mardi prochain au lendemain du troisième et dernier match de la poule. Pour certains d’entre nous, cette humiliante déroute est (déjà) synonyme d’élimination, mais pour beaucoup, l’espoir demeure. Un sursaut d’orgueil, une révolte sont attendu de la part de nos Verts. Ce sera certainement difficile, le Mali et sa pléiade de stars n’est pas facile à manier, il serait quand même miraculeux qu’on arrive à lui prendre les trois points, et c’est justement ce miracle là on y croit. On y croit, parce que nos garçons nous doivent une revanche et quand ceux-ci sont

dos au mur, ils ont de tout temps su relever la tête. Cette fois-ci encore, on croit qu’ils seront capables de renverser la tendance et prendre à défaut cette équipe malienne, aussi constellée soit-elle. Mondialistes humiliés, les Algériens n’ont pas le droit de se laisser faire une fois de plus. Ils se doivent de relever la tête et de faire honneur à leur statut. On reste profondément convaincus que Karim Ziani et ses camarades vont se reprendre aujourd’hui, peut-être que, quelque part, cela est dû à notre excès d’optimisme et à notre amour pour ces couleurs, mais bon sang ne saurait mentir, cette équipe a bel et bien relevé des défis, comme éliminer le Sénégal, archi favori, au premier tour et écarter de la course au Mondial, le double champion d’Afrique en titre qu’est l’Egypte. C’est sur performancesréférences que nous assoyons notre

optimisme, c’est justement sur la base de ces deux grosses performances que nous puisons notre confiance aujourd’hui. Et nous savons aussi que cette équipe est capable de puiser dans ses ressources pour offrir à ses millions de supporters une victoire qui la relancerait complètement dans cette CAN que personne au pays ne veut qu’elle soit ratée. La tâche n’est pas si simple, on le comprend, comme elle ne sera pas de tout repos, cela est d’une limpidité que tous reconnaissent. Mais il faut savoir qu’une toute petite victoire par la plus petite des marges ouvrirait bien des perspective à cette équipe dont les éléments disaient vouloir aller le plus loin possible dans cette CAN. Débuter avec une lourde défaite et contre un illustre inconnu comme le Malawi fait mal, mais ce qui risque de faire encore plus mal c’est le fait de ne plus pouvoir se relever après. Et cette

perspective, dans notre fierté de supporters des Verts nous la réfutons carrément, nous ne voulons même pas entendre par d’autre chose que d’une victoire, parce qu’il faut savoir aussi qu’un résultat autre que la victoire, ce soir équivaudrait à une élimination pure et simple. L’immense espoir né de la qualification arrachée avec les tripes à Khartoum, un certain soir de novembre ne devrait pas se consumer aussi rapidement, aussi brutalement. Cette équipe a du talent c’est une certitude, elle a de la qualité, le groupe Algérie recèle d’énormes qualités, tant techniques que mentales et ce n’est pas une défaite, aussi déroutante soit-elle qui va nous faire croire le contraire ou douter de notre équipe. Les garçons nous doivent une revanche, ils n’ont pas le droit de nous décevoir, nous y avons tellement cru… Mustapha Ouaïl


04

CAN 2010

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

De notre envoye special a Luanda Nabil Khaldi

Anthar Yahia et Mourad Meghni ÇoutÈ pour les deux prochains matches

Raouraoua se réunit avec le staff technique et les joueurs

«SE DONNER À FOND POUR SE RELANCER»

Le dŽfenseur algŽrien, Anthar Yahia et le milieu de terrain Mourad Meghni manqueront les deux prochains matches de l'AlgŽrie en Coupe d'Afrique des nations (CAN) face au Mali le 14 janvier et l'Angola le 18 du m•me mois, a-t-on appris mardi aupr•s du sŽlectionneur national Rabah Sa‰dane. es deux joueurs ne sont pas encore totalement rétablis et il ne faut pas envisager leur participation lors des deux prochains matches du premier tour de la CAN», a déclaré à l'APS Rabah Saâdane. Anthar Yahia n'a plus joué depuis le match

L

Ç

barrage qualificatif au Mondial 2010 contre l'Egypte le 18 novembre à Khartoum. De son côté, le meneur de jeu de la Lazio Rome souffre d'une tendinite qu'il traîne depuis plusieurs semaines.

SƒANCE D'ENTRAëNEMENT DES ÇVERTSÈ Ë LUANDA La sélection algérienne a effectué mardi une séance d'entraînement au stade Coqueiros à Luanda au lendemain de sa défaite face au Malawi (3-0) pour le compte de la première journée (groupe A) de la CAN-2010 de football en Angola. Les 23 joueurs de l'équipe nationale ont pris part à cette séance. Certains joueurs, à l'instar du milieu de terrain Mourad Meghni et de l'attaquant

Abdelkader Ghezzal se sont contentés de tours de piste dans une ambiance sereine et bon enfant. L'entraîneur Rabah Saâdane s'est entretenu avec certains cadres de l'équipe, parmi lesquels le capitaine Yazid Mansouri et Rafik Saïfi. Le défenseur Anthar Yahia a également pris part normalement à l'entraînement avec le groupe qui n'a pas joué lundi face au Malawi. La séance d'entraînement qui a duré une heure et quart a été scindée en deux parties. Tennisballon pour les éléments qui ont joué contre le Malawi, alors que les joueurs remplaçants se sont adonnés à un «sixte». Une seconde et dernière séance était prévue hier mercredi à 16h en vue du match d’aujourd’hui face au Mali pour le compte de la deuxième journée du groupe A.

Le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, s'est réuni mardi avec le staff technique de l'équipe nationale et les joueurs à leur lieu de résidence à Luanda, au lendemain de la défaite face au Malawi (3-0) pour le compte de la 1re journée (Gr.A) de la CAN-2010. Au cours de cette réunion qui a précédé la séance d'entraînement, Raouraoua a encouragé les joueurs, les exhortant à redoubler d'efforts, car «rien n'est encore perdu», a-t-il souligné. «Il reste deux matches à jouer, il faut se donner à fond pour se relancer dans la compétition» a-t-il affirmé. Au cours de la même réunion, une auto-critique sur la prestation de l'équipe a été faite entre les trois parties (président, staff, joueurs). L'Algérie disputera aujourd’hui, à 17h, son second match de la CAN au stade du 11 Novembre à Luanda.

«PRESSION OU PAS, IL FAUT GAGNER CE MATCH» Tout porte ˆ croire que lÕattaquant Abdelmalek Ziaya dŽbutera la rencontre ˆ la place de Rafik Sa•fi. Une chose est sžre, le joueur est bien dŽcidŽ de faire honneur ˆ son entra”neur et surtout, aux couleurs de son pays malgrŽ la difficultŽ de la mission. Peut-on connaître votre sentiment en prenant part à votre première coupe d’Afrique des nations ? Pour être sincère avec vous, je vais tout simplement réaliser un rêve d’enfance en participant à une coupe d’Afrique des nations. J’ai entendu tellement de belles choses sur cette compétition que je voulais vraiment la découvrir moi-même. Malheureusement, la première sortie face au Malawi n’était pas glorieuse et nous sommes tous désolés. Justement, quel sera l’objectif principal des Verts après cette fameuse défaite ? Aller de l’avant sans trop se poser de questions. A mon avis, cette équipe est en mesure de faire quelque chose de spécial car on a déjà démontré à maintes reprises que ce groupe a du caractère et peut réagir à tout moment. Le fait de jouer avec une presse torride sur les épaules ne vous inquiète pas ? Pression ou pas, il faut gagner ce match un point c’est tout. Il est vrai que le Mali n’est pas un adversaire quelconque avec toutes ses stars européennes, mais je ne vois pas d’autres choix hormis de s’élancer entièrement dans cette nouvelle

aventure. Personnellement, je suis sûr d’une chose, ce jeudi, vous allez voir une autre équipe, celle que tous les Algériens aiment et adorent. L’entraîneur Saâdane appréhende toujours la chaleur et l’humidité, un mot là-dessus ? Effectivement, la chaleur intense et le taux élevé de l’humidité sont deux autres adversaires à affronter lors de cette rencontre capitale. Malgré cela, on tâchera de surpasser tous ces obstacles en comptant sur la rage de vaincre et la volonté de tous les joueurs. On croit savoir que l’entraîneur Rabah Saâdane envisage sérieusement de vous titulariser face au Mali, êtes-vous prêts pour relever le défi ? Pour que les choses soient claires, ma titularisation ou pas dépend exclusivement des choix de l’entraîneur et ce n’est pas à moi d’évoquer ce sujet. Toutefois, je peux vous annoncer que je suis prêt et je reste à la disposition du coach et une fois sur le terrain, c’est à moi de confirmer que je suis digne de cette convocation. En toute franchise, quelles sont vos ambitions personnelles ? Je pense que les intérêts de l’équipe nationale passent avant tout et aucun joueur n’a le droit de privilégier ses intérêts personnels. Il n’empêche que je veux réaliser une belle coupe d’Afrique avec mon pays ce qui est à mon avis, légitime et compréhensif. Espérons seulement que le groupe répondra cette fois-ci, présent, pour prouver à tout le monde que la défaite face au Malawi n’était qu’un simple accident de parcours et rien d’autre.


CAN 2010

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010 05

LÕancienne gloire et ancien sŽlectionneur des Fennecs, Rabah Madjer, porte un regard tr•s critique sur la performance des AlgŽriens lundi dernier contre le Malawi (0-3). Il remet en cause la prŽparation effectuŽe en France, mais esp•re tout de m•me des jours meilleurs pour les Verts.

«L’EN S’EST MAL PRÉPARÉE» Quel regard portez-vous sur la performance des Fennecs contre le Malawi ? J’avoue être extrêmement déçu comme la plupart des Algériens. On ne s’attendait pas à une telle contre-performance de la part d’une équipe qualifiée pour la Coupe du monde. Surtout que, jusque-là, elle affichait un visage satisfaisant, qu’elle avait réussi à redonner un certain espoir au public sportif. C’est une grande surprise, on a vraiment du mal à trouver des réponses à cette déroute. On va justement essayer de trouver des réponses si vous le permettez. Etait-ce selon vous une défaillance tactique ou une faillite individuelle des joueurs ? Ni l’une ni l’autre, le problème est plutôt d’ordre physique à mon avis. Pour comprendre cela, il faudrait revoir les conditions dans lesquelles ce match a été préparé. On a vu des joueurs en manque de condition physique, qui avaient du mal à bouger sur le terrain. Le facteur climat les a incontestablement handicapés. A partir de là, il est clair que c’est la préparation qui a fait défaut. On n’a pas préparé les joueurs à évoluer dans ces conditions. Sans physique, aucune tactique ni technique individuelle ne peut s’exprimer. Selon vous, c’est donc le choc thermique qu’ont subi les joueurs qui explique cette contreperformance ? Entre autres, oui. La plupart de nos joueurs évoluent en Europe dans des climats froids, surtout à cette période de l’année. De plus, on les prépare en France dans un temps froid et pluvieux. Puis, directement, on les envoie jouer une grosse compétition dans un pays chaud et humide. Dans des conditions pareilles, les joueurs manquent

d’oxygène et ont du mal à déployer leurs efforts. On aurait dû prévoir ça ! Donc, vous remettez en cause la préparation qu’a effectuée l’équipe d’Algérie ? Absolument ! Sans vouloir dénigrer le travail mis en place, j’estime que c’est un choix illogique. De plus, je ne me focalise pas que sur l’aspect climatique. Quand je parle de préparation, c’est un tout. Nous avons beaucoup de joueurs qui viennent d’arriver en sélection et qui manquent d’expérience africaine. Beaucoup ne savent pas ce qu’évoluer en Afrique signifie vraiment. On aurait dû leur faire programmer un stage dans un pays limitrophe de l’Angola par exemple, avec un match amical à la clé. Cela les aurait aidés à mieux appréhender ce tournoi. Pouvons-nous parler d’un défaut de préparation psychologique ? Il y a une culture des grandes compétitions que l’on a perdue en Algérie. Sur ce point, il ne faut pas oublier que nos joueurs ne sont pas habitués à disputer de phase finale. Notre dernière CAN remonte à six ans, et cette expérience des grands rendezvous a fait défaut. Nos joueurs ont peutêtre oublié que seuls les meilleurs arrivent à ce stade. Jusque-là, ils n’avaient disputé que des phases éliminatoires où l’on retrouve du bon et du moins bon au niveau de l’adversité. Mais une fois en phase finale de la CAN, ce sont les seize meilleures équipes qui sont présentes et l’on se doit de hausser son niveau de jeu. En face, on avait une équipe du Malawi motivée, bien préparée et qui a réussi à battre une équipe algérienne qui, par son statut de mondialiste, est devenue une équipe à battre. Les Malawites étaient plus forts.

Quels sont les correctifs à apporter, selon vous, en vue du match contre le Mali ? Il va falloir que cette défaite nous serve de leçon afin de mieux préparer notre prochain match. Le Mali est une grande équipe pleine de talents, et qui a prouvé contre l’Angola qu’elle a beaucoup de ressources. Considérant à présent que le mal est fait en ce qui concerne la préparation, il va falloir travailler l’aspect du placement. Il faudra faire en sorte qu’on coure le moins possible derrière le ballon, qu’on se dépense le moins possible. C’est comme ça qu’on pourra jouer au mieux pendant 90 minutes et retrouver notre efficacité offensive et notre imperméabilité défensive. Pensez-vous que cette défaite aura une incidence sur la Coupe du monde ? C’est clair que quand on perd contre le Malawi 3 buts à 0, cela conduit inévitablement à se poser des questions sur ce que cette équipe pourrait faire en Coupe du monde. Mais si elle arrive à se remobiliser et à jouer avec plus de rigueur, je suis sûr qu’elle saura gagner ses prochains matches. Ensuite, seulement, on pourra dire que cette défaite n’était qu’un incident de parcours. Pessimiste ou optimiste pour le prochain match ? Honnêtement, je ne saurais le dire. C’est un match difficile à pronostiquer, et je n’ai pas envie de dire de bêtises. J’espère juste que l’équipe fera un bon match, et que la victoire soit algérienne, Inch’Allah. Reda Zinedine (Rédaction Football365/FootSud)

Raouraoua : «PAS DE MENACE SUR RABAH SAADANE !» Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a tenu à minimi-

Belhadj : «LE MALI SERA UNE GROSSE ÉPREUVE !» Après un début de compétition catastrophique

ser la défaite de l’EN contre le Malawi, déclarant que Rabah Saadane n’est pas mis en cause. M. Raouraoua reconnaît cependant, que cette défaite «fait désordre». Au sujet des joueurs de la sélection nationale, le président de la FAF dira : «Ils étaient sur un nuage… Ils ont pris une gifle. Le Malawi méritait sa victoire», a-t-il ajouté. Sur l’état d’esprit qui prévaut au sein du groupe, Raouraoua est formel : «J’ai rencontré les joueurs, il y a une bonne ambiance à l’entraînement», s’estil limité à déclarer. M. Raouraoua dira à propos de la contre-performance des Verts : «On n’a pas eu suffisamment de temps pour nous préparer lors des rassemblements, on n’a eu que 14 jours... au milieu des fêtes de fin d’année. Probablement que le stage ne s’est pas passé dans les meilleures conditions. A toute chose malheur est bon, il vaut mieux que ça arrive maintenant». Pour le match face au Mali, prévu aujourd’hui, «ils vont jouer le Mali et auront à cœur de prouver leur niveau. Le caillassage du bus au Caire lors des éliminatoires a créé une solidarité dans l’équipe. Rabah Saadane n’est pas menacé», conclu-t-il.

face au Malawi, l’équipe nationale affronte aujourd’hui le Mali dans un match déterminant. Nadir Belhadj, l’arrière gauche reconnaît que l’adaptation s’est mal faite après le stage en France et nous expliquer le côté positif de cette humiliation. «C’est un vrai handicap pour nous de jouer sous une chaleur et une humidité pareilles. On a fait notre préparation dans le sud de la France et nous n’avons pas bien digérer le changement climatique. De plus on avait le sentiment de disputer un match à huis clos», a-t-il dit. «Jouer le Mali sera une grosse épreuve pour nous. Les Maliens ont fait preuve d’une extraordinaire détermination face à l’Angola et a inscrit 4 buts en 10 minutes. De notre côté, on reste serein et on est prêts à les affronter. Il nous faut absolument faire un résultat pour rester dans la compétition», ajoute Belhadj.


06

CAN 2010

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

Egypte 3 Ð Nigeria 1

LÕEgypte en champion gypte-Nigeria se présentait comme le match des superlatifs, le match des monstres sacrés. Avec, d’une part, l’Egypte, sextuple championne d’Afrique, dépositaire du trophée depuis deux éditions, auteur d’une série de douze matches sans défaite, battue la dernière fois le 29 janvier 2004 à Sousse (contre l’Algérie 1-2), d’autre part, le Nigeria qui, depuis trente-quatre ans, a accumulé les titres et les places d’honneur. Durant cette période, les Super Eagles ont remporté deux titres, joué trois finales, terminé sept fois à la troisième place. Une potentielle finale avant la lettre. A l’heure du coup d’envoi, les points d’interrogation ne manquaient pas. Les Pharaons ont-ils digéré leur élimination de la Coupe du monde ? Les Pharaons privés d’Aboutreika, Zaki, Mido ne se présentent-ils pas handicapés par l’absence de pièces maîtresses. Les Super Eagles sont-ils capables de développer un football de meilleure qualité que celui des éliminatoires où ils ont arraché de justesse la première place de leur groupe devant la Tunisie ? On ne va pas tarder à avoir la réponse sur le terrain de Benguela. Après quelques minutes d’observation, Mohamed Zidan vient jeter le trouble dans la défense nigériane. Alerte sans conséquence qui témoigne néanmoins de la volonté de bien faire des hommes de Hassan Shehata. Le jeu est équilibré au milieu de terrain avec un possession de balle légèrement supérieu-

E

re des coéquipiers d’Ahmed Hassan. Pourtant, ce sont les Verts nigérians qui vont ouvrir la marque sur leur première incursion dans la défense égyptienne. Le jeune attaquant d’Hoffenheim, Chinedu Ogbuke, contrôle le ballon pied droit, petit crochet à l’entrée de la surface pour remettre sur son pied gauche, frappe légèrement croisée. C’est simple, limpide et efficace. Le jeu se poursuit toujours très équilibré ; les Egyptiens pratiquent le football qu’on leur connaît, passes longues, bien cadrées, tandis que les Nigérians ont un penchant pour le jeu court. A la 23’, Zidan semble en bonne position pour égaliser

Le but du jour Nigeria 1- Egypte 0 CHINEDU OBASI Certes, le but de Chinedu Obasi n'a pas pesé lourd au final. Il n'en reste pas moins que la frappe victorieuse de l'attaquant d'Hoffenheim a de quoi faire rêver les amateurs de football du monde entier. Alors que les deux favoris en sont encore à s'observer, le jeune Obasi s'échappe côté droit, prend la défense adverse à revers en repiquant dans l'axe et place une frappe somptueuse hors de portée du gardien égyptien. Ironie du sort, Obasi ne devait pas faire partie du groupe appelé à disputer la CAN. Surveillé de près par les médias et les supporters, le sélectionneur Shaibu Amodu doit sans doute se féliciter d'avoir changé d'avis au dernier moment.

Une légende sur le terrain

Les Africains aiment les artistes du ballon, comme en témoigne l'accueil réservé par les Angolais à de grandes stars comme Didier Drogba ou Kolo Touré. Entré en jeu en fin de partie contre l'Egypte, le Nigérian Nwankwo Kanu a lui aussi eu droit aux acclamations de la foule. L'ancien attaquant d'Arsenal n'a passé que dix minutes sur le terrain, sans avoir l'occasion de se mettre en évidence.

Retour vers le futur

Shaibu Amodu connaît la musique. Le technicien nigérian avait mené ses troupes à la qualification pour la Coupe du monde de la FIFA, Corée/Japon 2002. Il n'a cependant jamais eu l'occasion de mener son équipe dans l'épreuve suprême, ses dirigeants ayant décidé de le limoger suite à la défaite des Super Eagles en demi-finale de la CAN, quelques mois auparavant. De retour aux affaires, Amodu se retrouve à nouveau sur un siège éjectable. Malgré la qualification, le sélectionneur essuie le feu nourri des critiques. Il suffisait de voir sa mine défaite à l'issue du match contre l'Egypte pour se rendre compte de la pression qui pèse déjà sur ses épaules.

La stat

33. Comme le nombre d'années qui nous séparent de la précédente victoire de l'Egypte sur le Nigeria. Les Pharaons n'avaient plus battu les Super Eagles depuis un match de qualification pour la Coupe du monde de la FIFA chez eux, en 1977 (3-1). Les deux géants du football africain se sont mesurés seize fois : l'Egypte compte cinq victoires pour cinq nuls et six défaites.

Entendu...

«Nous nous sommes compliqué la vie en concédant deux buts évitables, mais nous avons eu les ressources pour revenir. Ceci dit, nous aurions préféré prendre les trois points car les deux prochains matches contre l'Egypte et le Nigeria s'annoncent difficiles.» - TicoTico, capitaine du Mozambique.

mais sa frappe mal cadrée ne peut inquiéter Vincent Enyeama. Les Nigérians ont compris qu’il fallait aller davantage de l’avant ; ils multiplient les incursions sur le côté droit et en deux ou trois accélérations se retrouvent aux abords de la surface de vérité. Ils ne sont pas loin de doubler la mise à la 33’, mais ce sont au contraire les Egyptiens qui vont marquer. Emad Moteab, en embuscade à l’entrée de la moitié de terrain égyptienne, récupère le ballon à la limite du hors-jeu, fait une course de trente mètres balle au pied. Enyeama se précipite, mais ne parvient pas à lui chiper la balle. Et Moteab n’a plus qu’à glisser le ballon dans la cage désertée par son propriétaire. 1 but partout. C’est le score à l’issue d’une première période de très bonne qualité qu’a eu à apprécier un public venu en nombre assister à cette séduisante affiche. Au retour sur

Un gardien pris de vitesse

Le cœur des spectateurs venus assister à la rencontre à Benguela penchait sans doute en faveur du Mozambique, qui partage avec l'Angola la particularité d'être l'un des rares pays lusophones d'Afrique. Pour l'occasion, les Mambas ont offert à leurs supporters d'un jour l'une des actions les plus insolites de la compétition. Sorti de sa surface pour couper une balle en profondeur, le gardien béninois Yoann Djidounou pensait avoir joué la sécurité en envoyant le ballon dans les tribunes. C'était sans compter sans la vivacité de Genito qui, sans attendre que son adversaire se soit replacé, a directement remis en jeu pour Dominques. Celui-ci s'est empressé de servir Goncalves Fumo qui n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets pour remettre les deux équipes à égalité, dix minutes après le retour des vestiaires.

le terrain, Egyptiens et Nigérians reprennent le jeu là où ils l’avaient laissé. Même tempo, même dispositif. Les Pharaons sont les premiers à venir titiller la défense adversaire et à la suite d’un beau mouvement orchestré par Moteab et Zidan, Ahmed Fathi hérite d’un bon ballon sur la droite, mais croise trop son tir. Deux minutes plus tard, Zidan, encore à l’origine de l’action à l’angle droit de la surface de réparation, adresse un centre parfait à Ahmed Hassan dans l’axe du but ; le capitaine des Rouge et Blanc arme une énorme frappe qui est détournée dans son but par le dos de Taiwo. L’Egypte passe devant. Et le jeu va changer, devenant la propriété des joueurs égyptiens, maîtres du terrain. Les Nigérians deviennent plus lents, moins précis dans leurs passes. Et, devant, ni Kalu Uche, ni Yakubu Aiyegbeni ne parviennent à se mettre en position favorable. L’Egypte ne cesse d’accroître son ascendant sur la partie. Encore une occasion pour Moteab qui passe audessus de la transversale. Zidan tente sa chance et contraint Enyeama à une belle envolée. C’est maintenant Taye Taiwo qui essaie de remettre les deux équipes à égalité, mais sa lourde frappe trouve El Hadary sur son chemin. Tout est encore possible, même si le Nigeria ne cesse de subir. A la 88’, sur une passe de Moteab, Gedo, attaquant d’El Ittihad d’Alexandrie entré un quart d’heure plus tôt à la place d’Ahmed Hosni, parachève le succès égyptien sur un puissant tir du pied droit décoché d’une vingtaine de mètres. L’Egypte signe à Benguela son treize matche consécutif sans défaite (c’est peut-être le record) et reprend place parmi les plus sérieux candidats à sa propre succession. Dans ce match des deux favoris du groupe, si l’Egypte a remporté une victoire logique après avoir été menée au panneau d’affichage, le Nigeria reste un adversaire avec lequel il faudra compter. Il lui reste deux matches pour le démontrer. In cafonline.com

lés ts, -c s momenans Le Ahmed Inusable Hassan : A 35

et l'enthousiasHassan a toujours l'énergie nal égyptien, atio me d'un débutant. L'intern Coupe d'Afrique qui dispute sa huitième approche des 170 , CAF la de ions Nat des près de s'arrêsélections et ne semble pas Ahly s'est d'Al ter. Le milieu de terrain sur deux actions encore mis en évidence sa superbe contre le Nigeria. A la 34’, à Emad is passe en profondeur a perm but égyptien ier Moteab d'inscrire le prem vestiaires, de la partie. De retour des e aux siens sur Hassan a donné l'avantag loin qui est une magnifique frappe de fond des au allée se figer directement encontreusement filets, après avoir été mal déviée par Taye Taiwo.

Réactions Mohamed Zidan (Egypte)

«Ce n’a pas été un match facile. Le Nigeria a une grosse équipe avec des joueurs expérimentés et connus. Nous avons été un objectif qui était de gagner le match. Nous n'avons jamais baissé les bras et nous méritons la victoire ".

Shuaibu Amodu (sŽlectionneur du Nigeria) "Nous avons bien joué et contrôlé le jeu en particulier dans la première période. Nous avons commis quelques erreurs stupides et nous avons été punis."

Joseph Yobo (capitaine du Nigeria)

"Nous avons bien démarré et a obtenu un but, mais ils se sont montrés plus entreprenants et ont égalisé. Leur deuxième but au début de la seconde période nous a perturbés. Il aurait fallu que nous terminions le match comme nous l’avions commencé. Cela n’a pas été possible parce que c’était dur. "


CAN 2010

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

07

Le Guen Cameroun

«FAIRE UNE BONNE CAN» «Dans quel état d'esprit est votre groupe ? Depuis le rassemblement le 4 janvier à Paris, nous avons fait ce que nous souhaitions. Nous avons fait un bon stage d'entraînement, on a souvent doublé les séances, et on a fait un bon match amical contre le Kenya à Nairobi (victoire camerounaise 3-1, ndlr). Le stage a été plutôt court mais intense, et il a été bien préparé avec la plupart des joueurs. Justement, pourquoi avoir récupéré les joueurs aussi tard ? J'ai fait ce choix parce que je comprends les impératifs des clubs européens, ils ont des besoins et des exigences. Je n'étais pas opposé à une préparation courte parce que les joueurs sont en activité et jouent des matches. C'est même mieux : on les récupère en forme et les stages courts sont souvent de meilleure qualité que les longs. Mais notre stage ne fut pas beaucoup plus court que celui des autres puisqu'on entre en lice en dernier. Les joueurs sont venus avec beaucoup de fraîcheur. On avait des intérêts communs avec les clubs, mais l'essentiel reste de préserver l'intérêt des Lions. Qu'en est-il de Joël Matip, convoqué mais absent, et sera-t-il remplacé ? J'ai souhaité sélectionner Joël Matip et je ne le regrette pas. J'ai souhaité le faire de bonne heure, pour qu'on soit les premiers à le faire. J'ai appelé son papa (de nationalité camerounaise, ndlr) pour le prévenir. Des problèmes administratifs se sont posés, mais c'est un choix d'avenir qui va au-delà de la compétition. On est là pour faire une bonne CAN et préparer la suite, c'est dans cet esprit que je l'avais convoqué. Si on doit rester à 22, ce n'est pas un drame. Il y aura de toute façon une continuité avec les qualifications, même s'il y a une concurrence logique entre les joueurs : il y a les anciens, les cadres, et les jeunes qui viennent les titiller. Je suis l'arbitre de tout ça».

Eto'o : «ON ESSAIE DE SALIR L'AFRIQUE»

Le capitaine du Cameroun, Samuel Eto'o, a regretté mardi que «certains individus essaient de salir l'image de l'Afrique» en parlant du mitraillage du bus de la délégation togolaise vendredi par des rebelles à Cabinda. «Je comprends et partage la douleur de la nation togolaise, a dit Eto'o. J'ai eu le capitaine du Togo au téléphone et je lui ai présenté notre soutien. C'est dommage que certains individus essaient de salir l'image de l'Afrique, parce qu'il s'agit de l'image de l'Afrique». «Mais le football est au-dessus de tout, même de la politique, a poursuivi l'attaquant camerounais. Le foot sera là pour réunir, même si nous aurons toujours une pensée pendant et après pour les Togolais.»

Paul Le Guen, sŽlectionneur du Cameroun, assure que son Žquipe restera dans la ÇcontinuitŽ avec les qualificationsÈ pour affronter le Gabon mercredi et que rester ˆ 22, apr•s le forfait pour raisons administratives du milieu de terrain Matip, n'est Çpas un drameÈ

SONG SUR LA ROUTE DU RECORD

Rigobert Song, le défenseur camerounais passé par le RC Lens, va disputer sa 8e Coupe d'Afrique des Nations. Et dès hier, le joueur, qui évolue actuellement à Trabzonspor, a battu ce record. Le défenseur central qui affrontait hier le Gabon avec les Lions Indomptables devance au nombre d'apparitions l'Égyptien Ahmed Hassan et l'Ivoirien Alain Gouamene. Ahmed Hassan dispute actuellement également sa 8e CAN avec l'Egypte, mais n'avait pas du tout été aligné lors de la compétition biennale en 1996.

L'IMPACT DE LA CAN 2010 SUR LA LIGUE 1 LA CAN 2010 en Angola va avoir beaucoup de consŽquences pour les clubs de L1. Du 10 au 31 janvier 2010 va se dŽrouler en Angola la Coupe d'Afrique des Nations. Comme tous les deux ans, c'est le championnat de France qui se retrouve le plus ÇimpactŽÈ par cette compŽtition, dont les instances dirigeantes du football mondial se soucient peu en la laissant se dŽrouler au beau milieu des championnats europŽens, sans Žgard pour les Žquipes qui ÇemploientÈ beaucoup d'internationaux africains. C'est une cinquantaine de joueurs africains évoluant en Ligue 1 et Ligue 2 qui font défaut à leurs clubs en ce mois de janvier 2010. L'Olympique de Marseille fait partie des clubs les plus touchés, bien que la «pilule» aurait encore été plus dure à avaler si le Sénégal n'était pas passé totalement à côté des éliminatoires. Du côté du Vélodrome, on se consolera en conservant, c'est un moindre mal, Mamadou Niang, Edouard Cissé et Souleymane Diawara... En revanche, ce sont 4 joueurs qui vont faire défaut à l'effectif olympien pendant une période plus ou moins longue, selon le parcours de leurs équipes nationales respectives. Il en est

ainsi de Taye Taiwo (Nigeria), Bakary Koné (Côte d'Ivoire), Charles Kaboré (Burkina Faso), André Ayew (Ghana), et Stéphane Mbia (Cameroun).

moins de 140 footballeurs nés en Afrique, ou nés en Europe mais qui ont choisi de défendre les couleurs du pays d'origine de leurs parents.

Nice, club le plus touchŽ par la CAN

La reconnaissance d'un ŽvŽnement passe par un amŽnagement du calendrier

Le club le plus «touché» est, néanmoins, sans conteste l'OGC Nice, qui voit partir pour l'Angola une dizaine de ses joueurs, ce qui a provoqué la colère du président de l'OGCN, fustigeant le manque de professionnalisme de ses recruteurs à ce sujet, mais également un humour résigné de son entraîneur, Didier Ollé-Nicole: «Certains matches du championnat de France sont reportés parce que deux ou trois joueurs sont atteints par le virus de la grippe A. Moi, je devrai faire sans une dizaine de joueurs partis en Afrique, frappés par l'épidémie de la sélection.» Cette situation est propre aux championnats français qui, par culture, histoire et connaissance du «vivier», sont de grands dévoreurs de talents africains. En effet, il y a au total 80 joueurs de Ligue I susceptibles d'être concernés par la Coupe d'Afrique des Nations, soit 1 sur 7 ! Et si l'on ne prend que la nationalité, sans égard à leur niveau et leur statut de «convocable», d'après la Ligue de football professionnel (LFP), il y a, sur les 540 joueurs évoluant en Ligue I, pas

Libérés par leurs clubs, la majorité des joueurs convoqués manqueront au minimum les 32es de finale de la coupe de France (9 et 10 janvier), les 8es de finale de la coupe de la Ligue (12 et 13 janvier), la 20e journée de Ligue I (16 janvier), voire les quarts de finale de la coupe de la Ligue (26 et 27 janvier). Comme on l'a fait remarquer, l'OM a dû pousser un grand «ouf» de soulagement face à la non-qualification du Sénégal. Il en est de même pour Bordeaux et Nancy qui vont pouvoir disposer de leurs Marocains Marouane Chamakh et Youssouf Hadji... En tout état de cause, il y a un problème au niveau international. Est-ce que la FIFA accepterait que la Coupe du monde se déroule en plein milieu du mois de mars ? Sauf à considérer qu'il s'agirait d'une compétition «mineure», la reconnaissance d'un événement passe d'abord par un aménagement du calendrier, histoire de lui réserver une place à part entière, en rapport avec l'importance qu'on est censé lui accorder !


08

CAN 2010

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

LE BURKINA FASO VEUT RENTRER À LUANDA

Le Burkina Faso souhaite rentrer «le plus vite possible» à Luanda pour des raisons de sécurité, a indiqué mardi à l'AFP l'entraîneur adjoint Gualbert Kaboré, au lendemain du match nul contre la Côte d'Ivoire (0-0) lors de la première journée du groupe B de la CAN 2010. «Par rapport aux questions de sécurité, on aurait souhaité aller le plus vite possible à Luanda, a-t-il déclaré. Là, on va rester à Cabinda au moins jusqu'à samedi matin, après le match entre le Ghana et la Côte d'Ivoire vendredi. Les organisateurs ont pris des mesures draconiennes et pour sortir on doit être accompagné par du personnel de sécurité. Ça complique la vie». Mardi, les Etalons sont restés au repos et n’ont repris l'entraînement qu’hier, mercredi. Touché aux cervicales dans un choc avec Drogba lundi, le gardien Daouda Diakité va mieux et sera rétabli pour le prochain match, a encore indiqué M. Kaboré. Duarte: «On a mal joué mais on s'est bien battus» Interrogé sur le site officiel de la Confédération africaine de football, Paulo Duarte, le tehcnicien portugais du Burkina Faso, est revenu sur le résultat nul obtenu par ses protégés contre la Côte d'Ivoire lors du premier match du groupe B de la CAN. «Le match a eu deux périodes différentes. A cause de la force offensive ivoirienne, on a d'abord beaucoup couru. Notre positionnement était correct mais pas notre pressing et on a souffert. Nous avons été désorganisés et on ne s'est pas créé des occasions. On a mal joué mais on s'est bien battus en première période

Ghana

ANNAN FORFAIT, ESSIEN INCERTAIN

Touché au genou gauche, Anthony Annan ne sera pas présent vendredi pour le premier match capital du Ghana face à la Côte d'Ivoire dans le groupe B. Mickael Essien (Photo Presse-Sports), qui n'a toujours pas rejoint sa sélection, est quant à lui incertain, a indiqué mardi à l'AFP le sélectionneur serbe du Ghana, Milovan Rajevac. «Annan ne sera pas prêt pour vendredi et Essien n'arrivera que demain matin normalement, a déploré l'entraîneur. On veut gagner cette compétition mais ce sera d'abord très intéressant cette confrontation entre notre très jeune équipe et l'une des meilleures formations africaines, très expérimentée», a-t-il ajouté. «Anthony et Mickael vont nous manquer beaucoup, a déploré Asamoah Gyan, l'attaquant de Rennes. On le savait et on est prêts. Avant, notre force était en milieu de terrain. Là, on verra.»

C™te dÕIvoire

LES ELÉPHANTS DÉCRASSENT DANS LE CALME

Les 23 joueurs ivoiriens, au lendemain de leur nul (0-0) contre le Burkina Faso lors de leur entrée dans la CAN 2010, ont procédé dans le calme à un décrassage nocturne, sans céder à l'abattement car «rassurés sur le contenu», à indiqué à l'AFP l'entraîneur adjoint. Seul Tiené, fiévreux, a abrégé la séance pour se faire soigner le long de la touche alors que personne n'est venu assister à la séance. «Nous ne sommes pas abattus car nous sommes rassurés sur le contenu, a indiqué Bruno Baronchelli. Il y a beaucoup de choses qui n'ont pas fonctionné mais on n'a pas l'impression que l'équipe a fait n'importe quoi. Contre le Ghana ce sera plus difficile que contre le Burkina mais ils seront aussi peut-être plus joueurs.» Une victoire assurerait aux Ivoiriens une qualification en quart de finale tandis qu'un nul ou une défaite pourraient s'avérer insuffisants. En début de séance, l'entraîneur Vahid Halilhodzic a demandé à ses joueurs «de ne pas paniquer».

Mozambique - BŽnin : 2-2

LE BÉNIN RATTRAPÉ

Le BŽnin aurait pu rejoindre l'Egypte en t•te du groupe C de la CAN, mais le Mozambique est revenu ˆ 2-2 apr•s avoir ŽtŽ menŽ 0-2. Les deux outsiders sont derri•re l'Egypte, vainqueur du Nigeria (3-1), avec le point du nul. Buts : Miro Lobo (29’) et Goncalves Fumo (55’) pour le Mozambique Omotoyossi (14’ sp.) et Khan (21’, csc.) pour le Bénin. ne opportunité manquée. C'est certainement de cette manière que Michel Dussuyer, sélectionneur du Bénin, qualifiera le premier match de son équipe dans cette CAN 2010. Menant 2-0 au milieu de la première période, ces Ecureuils, fautifs en défense, se sont laissés rattraper par le Mozambique et doivent se satisfaire d'un petit point (2-2). Dans un groupe C où l'Egypte, double tenante du titre, a assumé son statut de favorite en dominant le Nigeria (3-1), les Béninois ont laissé filer l'occasion de distancer les Super Eagles et leurs adversaires du jour. Les partenaires de l’Algérien Johnson avaient pourtant parfaitement entamé la rencontre en pressant haut dès les premières secondes et en misant sur la vitesse de leurs attaquants Ogunbiyi et Omotoyossi. Par leur vélocité et leur per-

U

cussion, le Guingampais et le Messin ont rapidement mis le feu dans la défense mozambicaine. Sur un long ballon dans l'axe, ils ont profité du manque de concentration adverse pour se présenter tous les deux face à Kapango et si Ogunbiyi a tiré au-dessus du but vide, Omotoyossi venait d'être percuté par le gardien et a pu se faire justice lui-même en transformant le pénalty (0-1, 14’). De leur côté, les Mambas du Néerlandais Mart Nooij n'ont pas manqué de volonté dans ce début de match mais ont péché par leur trop grande précipitation dans les passes et leur fébrilité en défense.

Des gardiens peu rassurants L'intenable Ogunbiyi a pu exploiter à plusieurs reprises ce manque de rigueur des Mozambicains et faire paniquer le malheureux Dario Khan qui, en voulant dégager devant Sessègnon, a marqué contre son camp (0-2, 21’). Trop souvent débordée, la sélection du Mozambique a pourtant bénéficié d'un coup de pouce de la part de Djidonou pour relever la tête. Le portier des Ecureuils s'est loupé dans une sortie aérienne et Lobo a pu réduire le score de la tête (1-2, 29’). D'abord maîtresse de l'entre-jeu, la formation béninoise a alors reculé et souffert jusqu'à la pause. L'alerte signée Omotoyossi dès le coup d'envoi de la seconde période et le sauvetage de Dario Khan n'ont pas rendu confiance et lucidité à des

Un point pour rà re l’histoima Mozambique mardi soi tch nul (2-2) contre le toire en

En faisant de son his obtenu le premier point Benguela, le Bénin a nations. Qualifiés lors des ue friq d'A upe Co t subi 6 défaites, phase finale de la 8, les Ecureuils avaien des éditions 2004 et 200 marquant que 2. n n'e encaissant 15 buts et

Réactions Manuel Bucuane (capitaine Mozambique)

«Nous avons commis beaucoup d'erreurs en début de match et avons payé cela par deux buts encaissés. Mais nous sommes bien revenus dans le match et avons pu égaliser. C'est un match où nous visions trois points, mais on ne crachera pas sur ce nul. Nous avons encore des matches difficiles devant, et nous mettons tout en oeuvre pour faire une bonne Coupe d'Afrique.»

Mart Nooij (Mozambique)

«Les vingt premières minutes ont été désastreuses pour nous. Après une bonne préparation, mes joueurs sont plutôt entrés dans la compétition comme un taureau à la poursuite du drapeau rouge. Mais je les félicite pour ce qu'ils ont fait par la suite en revenant au score, au terme d'une belle partie.»

Michel Dussuyer (BŽnin)

«J'accepte ce résultat nul, même si nous avions une belle avance de 2-0 qui a été malheureusement gâchée. Nous allons nous concentrer maintenant sur le prochain match, contre le Nigeria.»

Béninois soudain sans inspiration à l'image de Sessègnon, devenu trop gourmand. Djidonou et son arrière-garde ont confirmé leur manque de concentration quand le gardien est sorti loin de sa surface pour dégager un ballon en touche et n'a pas eu le temps de revenir vers son but pendant que ses défenseurs traînaient au milieu de terrain. Goncalves a ainsi pu tranquillement égaliser en marquant devant le but vide (2-2, 55’). Malgré leur poussée en fin de match et les interventions peu académiques de Kapango qui aurait bien pu se briser le cou (85’), les Ecureuils n'ont pas pu reprendre l'avantage et doivent remettre leurs appétits de victoire à leur rencontre de samedi face aux Super Eagles du Nigeria. Damien DORSO in Eurosport.fr

Le BŽnin maudit son gardien

Au terme d'une rencontre marquée par d'incroyables bévues défensives, le Mozambique et le Bénin se sont partagé les points (2-2), ce mardi, à l'occasion de la première journée de phase de poules de la CAN. Malgré deux buts inscrits en cinq minutes par Omotoyossi (14’, sp) et Khan (19’, csc), les Béninois se sont fait rejoindre sur des réalisations de Lobo (28’) et Fumo (54’). Au niveau comptable, les deux formations ratent l'occasion de prendre trois points d'avance sur le Nigeria, battu un peu plus tôt par l'Égypte (3-1). Derrière les deux cadors égyptien et nigérian, le Bénin et le Mozambique jouaient leur «petite finale» ce mardi, dans le cadre de la première journée de phase de poules de la CAN 2010. L'éventuel vainqueur gagnant le droit de rêver aux quarts de finale. Favoris, les Béninois ont concédé le match nul (2-2) face à une formation du Mozambique qui a largement profité des faiblesses défensives des Écureuils, et surtout du gardien de but, Djidonou.

Des gardiens tr•s ÇshowÈ... Plus entreprenants, les Écureuils étouffent les Mambas, mais ces derniers résistent notamment grâce à une solidarité défensive exemplaire. Mais Djidonou n'est pas au bout de ses peines. En voulant dégager au loin une balle qu'il a récupérée tout près de la ligne de touche, le portier béninois renvoie le cuir sur un adversaire, dans le camp du Mozambique. Problème, il revient dans son but en marchant, tandis que les Mambas relancent immédiatement. Fumo est servi dans la zone de vérité et trompe tranquillement un Djidonou aux fraises (54’). Dussuyer, le sélectionneur du Bénin, peut légitimement pester contre son portier sur la ligne de touche. Les Écureuils repartent à l'abordage mais le Mozambique tient. Et ce, malgré un incroyable fait de match. Kapango, en se saisissant à deux mains du cuir devant son but, exécute une galipette pour faire le spectacle. C'est réussi, puisqu'il se retrouve debout sur la tête, les cervicales en vrac, le ballon deux mètres derrière lui. Un défenseur revient in extremis pour faire obstruction sur un Béninois qui passe par là, mais Kapango, en souffrance, parvient à reprendre possession de la sphère. Et le score en reste là. Tout un spectacle.


DIVISION UNE

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010 09

USMB-NAHD

Un sursaut dÕorgueil ˆ Blida ? Tout - Hussein Dey est impatient de revoir son Žquipe rechausser ses crampons et montrer si oui ou non elle est capable de sauver une saison qui est dŽjˆ mise aux oubliettes chez beaucoup dÕentre eux. e NAHD est en même temps, assez distancé par le premier non reléguable et devra faire d’énormes efforts afin d’accrocher la locomotive qui devra assurer sa survie parmi l’élite, tout ça, passera néanmoins par la confrontation comptant pour la première journée de la phase retour qui sera sans nul doute significatif pour l’avenir de cette équipe en championnat. Les Sang et Or devront en découdre avec des Blidéens revanchards après s’être inclinés lors du premier match de cet exercice 2009/ 2010 deux buts à zéro au stade Mohamed-Zioui. C’est surtout les protégés de Kamel Mouassa qui sont eux aussi, pratiquement dans la même situation que les Nahdistes, dans une position au classement de reléguable et du coup, ce sera vraisemblablement comme on dit dans le jargon du football, «un match à six points» et gare au perdant qui pourra bien toucher le fond et perdre peut-être tout espoir de se relancer. Le Nasria, qui a effectué une préparation en Tunisie plutôt réussie, s’est nettement amélioré dans son entrejeu constaté lors des matches d’applications et ce, d’après l’entourage de ce club qui croit vraiment qu’un nouvel état d’esprit est en train de s’installer chez la troupe à Boudjaârane. Ce dernier est aussi en charge d’instaurer une discipline qui n’était pas exemplaire avant cela. Une volonté de réussir un sursaut d’orgueil sans aucun doute, la formation husseindéenne est plus que jamais dos au

L

mur et beaucoup dans l’entourage du football de notre pays donneront le NAHD comme l’un des trois reléguables. Même certains fervents supporters de cette équipe pensent la même chose, c’est d’ailleurs pourquoi ils ont boycotté le stade puisque, lors des derniers matches de la phase aller, l’on a enregistré un petit public à Zioui. La fameuse campagne de l’équipe nationale pour la coupe du monde y est pour quelque chose. Tout-Hussein Dey a changé de couleurs dès lors en vert et blanc, synonyme de l’emblème national. Maintenant, cette trêve hivernale, qui a été accueillie à bras ouverts par les Nahdistes, a donné à réffléchir à ses dirigeants dans le bon sens du terme pour l’avenir immédiat de leur équipe malgré le positionnement plus qu’inquiétant de leur club au classement. Beaucoup d’efforts en matière de recrutement lors de ce mercato d’hiver qui, du moins, a été réussi à l’opposé de beaucoup d’équipes qui n’ont pas pu réaliser le moindre transfert. Un stage a été programmé en conséquence du côté de Hammam-Bourguiba où toutes les commodités ont été mises à la disposition des Sang et Or avec un programme qui a était suivi pratiquement à la lettre par les joueurs, d’après le staff technique. L’essentiel pour les supporters du NAHD est que l’ensemble des responsables de cette prestigieuse formation et malgré tous les entraves, sont conscients que l’équipe joue gros pour les dix-sept rencontres restantes. Il faut dire et comme dans chaque club, il y a eu des hauts et des bas, les dirigeants nahdistes essayent tant bien que mal de faire en sorte que leur équipe puisse sauver la saison et montrer qu’en football rien n’est joué d’avance et qu’il faut toujours rester optimiste. C’est le cas de le dire, puisque les joueurs du NAHD, qui n’ont pas grandchose à perdre dorénavant, d’autant plus qu’ils sont donnés reléguables, du coup, il

se sont lancé un défi de faire parler d’eux en jouant tous leurs matches à fond, et pourquoi pas sauver leur club du purgatoire d’autant plus que le calendrier pour cette

LE NAHD PEUT-IL PRÉSERVER SA STABILITÉ ? Le grand souci qui a souvent fini par terrasser la maison des Sang et Or est sans aucun doute l’instabilité qui a toujours gravité dans ce club, car s’il venait à être relégué en seconde division, il faudra se rappeler néanmoins que ce n’est pas inédit. Le NAHD a déjà évolué dans la D2 plus d’une fois à l’époque même où il y avait de grands joueurs, que dire alors du niveau des joueurs actuel qui laisse loin de faire rêver. Il faut dire aussi que les supporters et par la force des choses n’exigent pas grand-chose à leurs joueurs, que de sauver leur équipe fanion même au détriment du beau football qui a déserté nos stades depuis belle lurette déjà. La question qui se pose maintenant, est-ce que les supporters du NAHD pourront compter sur les dirigeants de leur équipe afin de maintenir un semblant de stabilité dans un club qui n’a, de loin, pas de besoin d’être secoué par les soucis internes ? Ce qui est inquiétant jusqu'à l’heure actuelle, est un probable désaccord qui pourra frapper le Nasria dans les jours à venir entre l’entraîneur en place en l’occurrence Samir Boudjaârane avec ses dirigeants à propos des décisions qui pourront être prises incessamment au sujet de la oui ou non réintégration par exemple du joueur Boussefiane où les deux camps ne sont pas sur la même longueur d’ongles là-dessus. En attendant le dénouement de cette affaire, le staff technique continue le plus normalement possible la mission qu’il lui a été confiée, notamment de faire sortir le NAHD du gouffre. F. C.

LES BLIDƒENS DANS LÕINQUIƒTUDE A 48h seulement du match comptant pour la premi•re journŽe de la phase retour qui aura lieu samedi prochain au stade de lÕOPOW MustaphaTchaker entre lÕUSMB et le Nasria dÕHussein Dey. e coach Mouassa est entré en stage bloqué vendredi dernier, cela fait une semaine qu’il se trouve avec la troupe à l’hôtel Relax de Zéralda. A commencer sa préparation en donnant la réplique dans un match amical à l’USM Alger qui s’est soldé par une défaite d’un but à zéro. Le but du staff technique blidéen lors de cette rencontre amicale était de situer le niveau de son équipe avant l’entame du stage. Mouassa, secondé par l’entraîneur adjoint Abdelaziz et celui des gardiens de but, Hamenad, compte bien profiter au niveau de ces dernières journées de stage, car il aura certainement encore des réglages à faire, il a avancé que certains éléments sont loin du niveau requis. Après cette deuxième phase de préparation, certains points négatifs apparus n’ont pas permis au staff technique de réaliser son programme de travail, comme souhaité au départ. L’infirmerie n’a pas chômé avec les blessures de plusieurs joueurs (Hadj Saâd, Djemaouni, Abed, Chebira) qui ont été contraints de s’absenter aux séances d’entraînement et l’arrivée annoncée des nouveaux joueurs et des trois joueurs qui devaient rejoindre le groupe seul l’ex-joueur du

phase retour leur est favorable. Un sursaut d’orgueil ne serait pas de trop pour se forger une réputation digne d’être signalée. F. C.

HERBACHE : «AU RETOUR, NOTRE FORCE SERA NOS SUPPORTERS» Le milieu de terrain, Herbache Billel, considère que les supporters de l’USMB seront le meilleur appui de l’équipe durant la phase retour et ayant comme preuve les matchs gagnés durant la phase aller à domicile, trois victoires face à l’ASK, le CAB et le MSPB. Les trois autres joués à huis clos à MustaphaTchaker, soldés par des résultats négatifs contre l’ESS, l’USMAn et la JSK. Cela prouve que l’équipe marche à domicile avec le soutien du public, et d’ajouter aux supporters : «Nous avons besoin de leur soutien lors de cette phase retour, une période que nous allons aborder des matches décisifs pour assurer le maintien».

L

KRAÏMIA PURGE SA SAS CR Belouizdad, Harizi Abdelkader qui est parmi l’effectif blidéen. Néanmoins, il reste le feu vert du côté de la FAF pour l’obtention de sa qualification, ce qui a

ABED A REPRIS LES ENTRAÎNEMENTS

Contrairement au joueur Chebira, Hadj Saâd et Djemaouni sont en convalescence. de période L’attaquant de l’USMB, Abed, après avoir été ménagé quelques journées par le médecin du club, a repris le chemin des entraînements. Il s’est contenté de quelques tours de piste, avant de reoindre le groupe, tout en espérant renforcer les rangs blidéens lors de la prochaine rencontre face au NAHD.

contraint le coach des Vert et Blanc de programmer une deuxième rencontre amicale.

MOUASSA Dƒ‚U Le coach blidéen compte finaliser le plus rapidement possible afin de mettre en œuvre l’incorporation de nouvelles recrues au sein de l’équipe et hisser le club au rang qu’il mérite.

LES JEUNES Ë LÕƒPREUVE La satisfaction constatée serait celle des éléments juniors promus en équipe seniors qui sont valables et pourront répondre présent à chaque fois que l’équipe aura besoin d’eux. Il y a lieu de citer les plus en vue, tels Tayeb Slimane et Louz Sofiane. Ce dernier fait partie de la sélection des -20 ans. A. Tahi

Le milieu offensif de l’USMB, Kraïmia Amine, qui a purgé sa suspension automatique suffisante (SAS) lors de la rencontre de coupe d’Algérie face au MB Constantine, fera son retour parmi le groupe blidéen lors du prochain match face au NAHD comptant pour la dix-huitième journée du championnat de la division Une. Il affiche une bonne forme et serait d’un apport appréciable au compartiment du milieu.

CHEBIRA, DJEMAOUNI ET HADJ SAÂD ABSENTS Le défenseur Chebira et les attaquants Djemaouni et Hadj Saâd ont été ménagés par le staff technique et médical lors des dernières séances d’entraînements. Le coach ne pourra pas compter sur leurs services face au NAHD, ce samedi. A. T.


10

DIVISION UNE

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

ASO-USMH

Medouar : «Le stage a été une totale réussite» ÇLe stage hivernal sÕest dŽroulŽ dans de bonnes conditionsÈ L es joueurs ont bien travaillé durant cette période de préparation, et le staff technique n’a rien laissé au hasard. Tout le monde est satisfait des conditions de travail mises à la disposition de notre équipe. Le choix porté sur ce centre qui dispose de tous les moyens nécessaires pour une bonne préparation, a permis au groupe de bien recharger ses batteries. Je suis entièrement et complètement satisfait et content du travail accompli par l’ensemble du groupe. Je crois qu’avec une telle préparation, l’ASO saura comment rebondir et retrouver sa réelle place en championnat».

Ç

SLIMANI CONFIANT Malgré la défaite concédée contre, en amical contre le club de Oued Rhiou, le coach de l’ASO Chlef, Sid Ahmed Slimani se dit satisfait de la prestation de ses joueurs, surtout en seconde période. «Cet échec en amical ne m’inquiète guère, car le plus important est de voir la réaction de mes joueurs sur le terrain.

J’ai fait tourner l’effectif, et je crois que le rendement de l’équipe est satisfaisant et c’est un bon signe, pour le début de cette phase retour», rassure-t-il. Slimani estime aussi que ses joueurs sont bien préparés, et qu’ils répondront positivement sur le terrain ce samedi face aux Harrachis, en s’offrant les points de la victoire. C’est un entraîneur très optimiste et très confiant. Espérons bien que ce sera le cas face à l’USMH, car la mission des capés de Slimani ne sera guère de tout repos.

EN AMICAL: ASO 0 - OUED RHIOU 1

L’équipe de l’ASO Chlef a disputé avant-hier au stade Boumezrag, une rencontre amicale, face à l’équipe de Oued Rhiou, pensionnaire de l’inter régions. Le coach Slimani, qui a fait tourner son effectif, en faisant jouer 22 joueurs, a pu avoir une idée plus précise sur la forme de chacun de ses éléments. Pour rappel, la partie s’est soldée sur le score d’un but à zéro en faveur de l’équipe adverse Oued H. S. Rhiou.

SELLAMA «JE VEUX JOUER CONTRE L’USMH» «Je m’améliore de jour en jour, et je crois que j’ai récupéré toutes mes forces, et je me sens apte à prendre part au match de samedi face à l’USMH. Après avoir sorti le club de la zone rouge, moi et mes coéquipiers sommes plus que jamais décidés et déterminés, à relever le défi. On a bien travaillé pendant de cette période de trêve, et tout le monde est conscient de la lourde tâche qui l’attend, pour le reste de la saison. On doit remettre le club sur rails, en tentant de gagner tous nos matchs à domicile, tout en tentant de réussir des résultats positifs à l’extérieur, afin qu’on puisse se replacer en championnat. De toute façon, on promet à nos supporters de tout faire pour leur procurer de la joie et du bonheur, en commençant par leur offrir une victoire ce samedi face aux Harrachis. C’est impératif pour nous et on n’a plus droit à l’erreur» dira-t-il. Propos recueillis par Hocine S.

GAGNER À TOUT PRIX La formation de Chlef, qui sÕest bien prŽparŽe au Maroc au centre Bouskoura ˆ Casablanca, et qui est revenue au pays, il y a quelques jours, continue de poursuivre sa prŽparation, en prŽvision du match de la premi•re journŽe de la phase retour du championnat, qui va lÕopposer ce samedi ˆ lÕUSMH. es coéquipiers de Zaouche, qui ont disputé un match amical avant-hier contre la formation de Oued Rhiou au stade Boumezrag, ont déçu les quelques supporters présents dans les tribunes. Les Chélifiens se sont inclinés sur le score d’un but à zéro. Une défaite qui est certes inattendue, mais qui ne va aucunement démoraliser les joueurs, ou le staff technique à sa tête Slimani. Ce dernier qui a utilisé 22 joueurs, dont plusieurs d’entre eux de la catégorie juniors, est satisfait de la prestation de certains d’entre eux. Les partenaires de Messaoud qui ont terminé la phase aller dans le bas du tableau, doivent désormais serrer les coudes, afin d’améliorer leur classement. Il est strictement interdit, aux joueurs de céder le moindre point au stade Boumezrag, et ils doivent coûte que coûte faire le plein, afin de gagner des places au classement. Ce premier match de la phase retour s’annonce difficile, car les Chélifiens auront en face un adversaire qui ne se présentera pas en victime expiatoire, sur le terrain, mais pour arracher un résultat positif. Mais les dirigeants et le staff technique ainsi que les joueurs, sont tous confiants et ne jurent que par la victoire. H. S.

L

BOUALEM JOUERA FACE À L’ASO

Désormais, l’ex-Asémiste Boualem, est officiellement qualifié dans l’équipe des Jaune et Noir d’El Harrach. En effet, ce joueur, qui a intégré sa nouvelle équipe en paraphant en premier lieu avec la direction depuis un certain temps déjà, attendait de voir sa situation au sein de ce club. La ligue Nationale a confirmé avoir donné le feu vert à Boualem de prendre part avec sa nouvelle équipe le premier match de la phase retour. Cette nouvelle constitue sans aucun

UN GROUPE AU COMPLET HIER ! Lorsqu’on s’est présentés, hier matin, du au stade du 1er-Novembre, on a constaté que tout le groupe était présent pour la séance d’entraînement. Même ceux qui étaient en rééducation quelques jours auparavant, ont été eux aussi présent, à ce moment là, à savoir le milieu de terrain Aissaoui et le défenseur Mebarakou. Une autre bonne nouvelle pour le staff technique qui pourra l’aider à trouver la meilleure formule possible pour tenir tête au Chélifiens chez eux.

doute, une bonne chose pour le staff technique et à sa tête Boualem Charef, qui est en train d’apporter les dernières retouches à son équipe qui prendra la direction de la compétition samedi prochain, dans un match qui s’annonce dores et déjà chaud du côté de Chlef. Boualem a séduit les Harrachis par sa technique. Le public sportif le voit comme celui qui sera d’un grand soutient pour son camarade Djabou. «Je crois franchement que c’est une bonne chose pour notre équipe que de voir Boualem officiellement avec nous, et ce, suite à ce qu’il a démontré lors de la préparation. Je pense qu’il sera d’un

DŽpart sur A•n Defla demain ˆ 10h00

La formation harrachie ralli era demain la direction de Ain Defla à partir de 10 heures du matin en prév ision du match comptant pour la dix-huit ième journée de championnat, qui aura lieu samedi à 14 heurs 30, au stade Moh amed-Mezrag à Chlef.

grand apport dans notre entrejeu notamment pour les compartiments offensif et défensif, car ce joueur n’hésite pas à venir en aide aux défenseurs avec son abattage qui lui permet de tenir physiquement. Doukha par contre, n’est pas encore qualifié chez nous pour le moment, il pourra être, cependant, d’une grande utilité aux côtés de Boutrig», conclura l’entraîneur harrachi, visiblement très satisfait de cette dernière nouvelle.

Le staff technique salaire doit 4 mois de crise financière que

Apparemment, la est profonde traverse le club harrachi e n’a pas encore puisque le staff techniqu salaires. Il a perçu ces quatre derniers Boualem fallu que les adjoints de ve de monter Charef prennent l’initiati dû. C’est ce leur r ame récl et eau crén au les Jaune et qui démontre en clair que cette périoNoir qui traversent toujours ce club vit de de souci financier que déjà. depuis un certain temps

MOKRANE ET OKBI DE RETOUR... AUSSI Les deux jeunes joueurs des Jaune et Noir, à savoir Mokrane et son coéquipier Okbi ont réintégrés à leur tour le reste du groupe lors de cette même séance d’entraînement alors qu’ils étaient absents pendant les séances précédentes, car ils étaient appelés par la séléction nationale militaire qui les a empêchés d’être réguliers lors des entraînements avec leur équipe.

LAIB SE CONTENTERA DE DEUX JOUEURS ? D’après des sources dignes de foi, la crise financière qui secoue, actuellement, l’équipe de l’USM El Harrach, pourrait bien empêcher la direction de ce club à renoncer à faire venir une troisième recrue pour ce mercato hivernal. C’est du moins ce qu’aurait laissé entendre le président des Jaune et Noir. Galloul aurait bien pu être le dernier nouveau venu n’étaient les cent millions de centimes exigés par la direction du NAHD qui a fait faire marche arrière aux Harrachis.


DIVISION UNE

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

11

CAB-USMA

FAUX PAS INTERDIT FACE AU CAB dix points à Alger, ce qui ne doit pas se reproduire durant cette phase retour. En d’autres termes, les Rouge et Noir doivent gagner davantage, et ne perdre de points à domicile, pour éventuellement remonter dans le classement du championnat. Amine Tirmane

La reprise de la compŽtition est prŽvue pour samedi prochain. Du c™tŽ de lÕUSM Alger, les joueurs semblent bien prŽparŽs pour ce premier match de la phase retour. est la formation des Aurès du CA Batna qui donnera la réplique aux gars de Soustata après demain, la rencontre se déroulera au temple de Bologhine, et débutera à 14h30. Pour rappel, le championnat national a observé une longue trêve hivernale qui a permit à tout les clubs de se préparer convenablement. À l’USMA, les choses se sont bien déroulé, l’équipe est entrée en stage de préparation hivernal à l’hôtel Dar Ediaf, et ont ponctué par deux joutes amicales. Cependant, la préparation est fini, et la compétition est de retour. Les Rouge et Noir auront ce privilège de démarrer la phase retour à domicile, ce qui lui permettra de réussir un éventuel succès. En effet, les partenaires du vieux biscard Billel Dziri n’ont d’autres alternatives que de battre l’équipe batnéenne. Et pour cause, il faut rappeler que l’équipe rossoneri est mal positionné, à la douzième place du classement général, et totalise vingt-deux points seulement. De ce fait, l’équipe doit avant tout tenter d’améliorer son classement, cela ne se fera que par des victoires. En parlant de victoire, la formation de Soustara doit coûte que coûte assurer les trois points après demain aux stade de Bologhine en recevant les Batnéens. Car un éventuel succès des Usmistes serait de bon augure pour la suite du parcours. Le moral de la troupe sera certainement au beau fixe, et ce, avant de se déplacer à Tlemcen pour affronter l’équipe locale, un match comptant pour la

BENMOHAMED SERA PROMU APRÈS LE MATCH DU CAB

dix-neuvième journée, et qui s’annonce très difficile pour Aït Ouamer et consorts. Mais pour le moment, on en est pas encore là, et les Algérois doivent tout simplement sortir vainqueur de ce match face au CA Batna. Si l’USMA veut améliorer son classement actuel, l’équipe doit tout simplement éviter

les erreurs commises lors de la première manche du championnat. En plus clair, le paramètre numéro un, qui a fait que l’USMA se trouve aujourd’hui à la douzième place, c’est le fait que l’équipe a perdu beaucoup de points lors de la phase aller. Pour rappel, la bande à Saâdi a laissé filer

Cheklam pourrait jouer Bien qu’il a raté la plus grande partie du stage, le défenseur axial de l’USM Alger Farid Cheklam pourait faire partie de l’équipe qui affrontera après demain le CA Batna. En effet, Cheklam avait convolé en juste noce en plein stage de préparation hivernale, mais il a repris les entraînement au cours de la semaine, et a préparé néanmoins la rencontre de samedi.

Khoualed et Rial aptes Contrairement à Cheklam, les deux autres défenseurs de l’USM Alger Nacereddine Khoualed et Ali Rial sont aptes pour la reprise de la compétition. En effet, les défenseurs usmistes ont certes raté le stage, mais ils ont effectué un stage bloqué avec la sélection nationale A’, en Turquie. A. T.

Nous l’avons déjà signalé sur ces mêmes colonnes, l’entraîneur Saâdi, qui suit de près les matches des juniors, a décidé de promouvoir quelques jeunes joueurs. En effet, après Zitouni, Mehdi Benaldjia, Mazouzi et Meklouche, c’est au tour du défenseur axial des juniors Billel Benmohamed, qui va être promu juste après le match du CA Batna. Benmohamed est né een 1990, et est doté d’un bon gabarit qui lui a permis de gagner des galons. De plus, ce joueur aux qualités indéniables est le capitaine de l’équipe juniors après le gardien Mazouzi. Le joueur a été déjà promu dans l’équipe seniors pour jouer deux matches amicaux par le passé. Benmohamed a séduit le coach Saâdi qui n’a pas tari d’éloges sur lui, en nous déclarant que le joueur l’a vraiment impressionné au cours du match de Coupe juniors entre l’USM Alger et le MC Alger. Ce jour là, Benmohamed a été sans conteste l’homme du match, lui qui avait annihilé toutes les attaques des Mouloudéens.

JSK En lÕabsence de Tedjar suspendu

ECH-CHERGUI TITULAIRE DEMAIN LÕŽquipe kabyle affrontera ce samedi au stade du 1er- Novembre de Tizi-Ouzou, la formation des criquets jaunes du CABBA. Une rencontre qui rentre dans le cadre de la 1re journŽe de la phase retour du championnat. es Lions du Djurdjura seront amoindris de plusieurs cadres, entre autres Hamiti, Tedjar tous les deux suspendus, Seguer, Aoudia et Nessakh pas encore rétablis de leur blessure. Parmi les trois nouveaux joueurs recrutés durant ce mercato, il y a l’ex-joueur de Nîmes, Idriss Ech-Chergui qui peut prétendre à une place de titulaire. Cet élément de valeur, qui a étalé toute sa classe, depuis son arrivée au club phare de la Kabylie, a confirmé encore son talent lors du stage de préparation effectué au Maroc. Ech-Chergui s’est illustré de fort belle manière, au point où l’ensemble des joueurs est unanime à dire que ce joueur apportera à coup sûr un plus à l’équipe. Même les membres du staff technique et les dirigeants, sont ébahis par la grande classe de cet élément pétri de qualités. Sa titularisation dès ce samedi face au CABBA, n’est pas à écarter, surtout avec l’absence du milieu offensif Saâd Tedjar suspendu pour la circonstance. Le duo Amrouche-Karouf compte l’utiliser face aux Bordjiens, car il sait pertinemment que ce joueur,

Nessakh et Seguer out face au CABBA Les deux nouveaux joueurs de la JSK, Chems Eddine Nessakh et Mohamed Seguer qui souffrent de blessures et ce, depuis quelques jours, seront officiellement out pour le match de ce samedi. Les deux joueurs travaillent en solo, se contentant seulement de tours de piste. Ils débuteront leur aventure, avec les Lions du Djurdjura, juste après ce match, c'est-à-dire face aux Harrachis au stade de Lavigerie, pour le compte de la deuxième journée de la phase retour du championnat.

Meftah et Yahia ChŽrif reprennent aujourdÕhui Les deux internationaux Sid Ali Yahia Chérif et Mohamed Rabie Meftah, qui se trouvaient en stage en Turquie avec l’équipe nationale A’, et qui viennent de rentrer au pays, retrouvent leurs coéquipiers dès aujourd’hui. Ces deux joueurs qui sont des cadres dans l’échiquier du duo Amrouche-Karouf, continueront la préparation avec le reste du groupe et ce ,en prévision du match de samedi qui les opposera au CABBA.

L

Tedjar reviendra la semaine prochaine

apportera sa propre touche au jeu kabyle, et métamorphosera le groupe. Idriss Ech-Chergui qui a un bon pied gauche, mais qui peut aussi jouer sur le côté droit, ou derrière les attaquants, est aussi un bon distributeur. Avec sa bonne maîtrise de balle, Ech-Chergui saura comment donner un nouveau souffle à l’entrejeu kabyle, mais donnera aussi du tonus à la ligne offensive. Les amoureux du club attendent beaucoup des trois nouvelles recrues. Sachant que les

Seguer et Nessakh ne sont pas encore rétablis à 100% de leurs blessures, les yeux seront certainement braqués sur le joueur Ech-Chergui, lequel commence déjà à avoir de l’estime. Par ses qualités physiques et techniques, Idriss EchChergui sera d’un grand apport pour l’équipe kabyle, et fera certainement, parler la poudre dès ce samedi contre les Criquets jaunes du CA Bordj Bou Arreridj. A. Moussi

Non concerné par le match de samedi, et ce pour motif de suspension, le milieu offensif kabyle, Saâd Tedjar qui était en stage avec l’équipe nationale des locaux drivée par Benchikha, est autorisé à faire l’impasse sur les séances d’aujourd’hui et de demain. Tedjar reprendra du service, lundi prochain afin de se préparer avec le reste de ses coéquipiers, pour le match suivant, qui les mettra aux prises à l’USMH.

JSK-CABBA ˆ 14h 30 Le stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou sera le théâtre d’une chaude empoignade, ce samedi après midi. La partie qui mettra aux prises la JSK au CABBA se jouera à huis clos et débutera à 14h 30. A. M.


12

DIVISION UNE

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

JSK

«NOUS SOMMES PRÊTS POUR LE COMBAT» LÕattaquant kabyle, Mohamed Seguer, recrutŽ au mercato hivernal dernier, joint hier dans la matinŽe, semble tr•s confiant et m•me motivŽ dÕentamer cette rencontre contre le CABBA, un match qui a, selon lui, une grande importance en cette pŽriode sensible du championnat, tout en estimant que son Žquipe est en mesure de rŽaliser une fin de saison honorable, comme le veulent tous les admirateurs des Canaris. Apparemment, une bonne ambiance règne ces derniers jours dans le camp des joueurs ; peut-on en connaître les raisons ? Je pense que la raison est très simple : les récents résultats positifs que nous avons bien réalisés à la fin de la phase aller, surtout en déplacement, nous ont vraiment donné des ailes, et maintenant il faut faire en sorte de maintenir le cap jusqu’à l’ultime journée de cette compétition ; voilà donc pourquoi une telle ambiance règne dans notre groupe. Je donne moi-même une grande importance au côté moral, c’est pour cela que parfois j’approche certains coéquipiers qui trouvent des difficultés d’adaptation pour les aider moralement à bien s’adapter, et cela pour maintenir un bon état d’esprit qui nous permettra d’atteindre nos objectifs. Justement, quels sont vos objectifs ? Je pense qu’il est un peu tôt d’en parler, mais ce que je peux vous dire, c’est que nous sommes en train de cravacher dur et de travailler d’arrache-pied pour la suite des compétition qui nous attend. On va gérer notre championnat match après match et garder un bon état d’esprit qui nous permettra de continuer la suite du parcours avec de bonnes conditions et essayer d’accrocher une place sur le podium qui sera qualificative à une compétition africaine. Donc, nous devons comprendre que le titre ne fait pas partie de vos préoccupations ? Non, au contraire, nous sommes en train de travailler durement avec beaucoup de sérieux et de volonté pour arriver au sommet et cela relève de nos ambitions. Mais, seulement, je n’aimerais pas précipiter les choses en déclarant que nous jouerons le titre, mais dire une place sur le podium serait mieux ; moi-même, ce qui m’intéresse, c’est cette détermination qui anime tout le groupe qui est de plus en plus motive.

Revenons maintenant sur la rencontre de samedi contre le CABBA, comment se présente ce match d’après-vous ? Il est clair que la tâche s’annonce très difficile vu l’importance de l’enjeu de cette équipe qui n’est plus à présenter. En ce qui nous concerne, on n’a pas de choix, hormis celui d’aller de l’avant en essayant de glaner les trois points de la victoire, qui nous permettront de continuer le chemin avec un bon état d’esprit. Le groupe et hyper motivé pour réaliser un bon résultat, d’autant plus qu’il y a vraiment un bon coup à jouer, sachant que nous sommes prêts pour le combat. Alors, à nous faire le plein chez nous et en tentant de leur rendre la monnaie de leur pièce, Inch’Allan. Une place sur le podium passera par un victoire face au CABBA, cela vous motive plus pour glaner les trois points du match, n’est-ce pas ? Evidemment, si nous réussissons notre coup face à eux, cela va certainement nous permettre d’occuper la 1re place, même provisoirement, ce qui est très important pour nous moralement et cela va nous apporter plus de motivation pour aborder les rencontres à venir avec beaucoup de sérénité. Ça sera votre première rencontre de la phase retour, mais toujours à huis clos… Effectivement, et c’est ce qui nous incite à nous donner à fond pour nous imposer et dédier la victoire à nos supporters. Nous savons que ces derniers sont quelque peu déçus après la série de mauvais résultat enregistrés, mais on reste confiants et on leur promet de nous reprendre lors des prochaines rencontres du championnat. Votre public attend beaucoup de vous cette saison, que lui diriez-vous ? Les supporters de la JSK sont connus pour leur attachement au club. Ils sont certes exigeants et c’est tout à fait normal, car ils sont habitués aux titres, mais ils sont tout de même derrière leur équipe favorite, comme ils l’ont fait lors de la phase aller. Leurs encouragements nous ont donné des ailes pour la suite du championnat. Comment voyez-vous le parcours de la JSK cette saison ? Ce n’est que le début de la phase retour et on n’a que deux matches d’application dans nos jambes. L’avenir se présente sous de bons auspices et je suis sûr et certain que la suite de notre parcours, cette saison, sera meilleure. On fera tout pour réaliser de très belles performances et on finira par être récompensés par un titre en fin de saison (rires). C’est une promesse et on la tiendra. Entretien réalisé par Aberkane.K

POUR UN PREMIER SUCCÈS DE LA PHASE RETOUR Pour la JSK qui joue toujours les premiers r™les dans le championnat national, il est impŽratif de dŽcrocher un rŽsultat positif pour rester dans cette veine, car on se souvient tous du cauchemar de lÕannŽe passŽe lorsque le club nageait dans le bas du classement. ne situation qui avait influé négativement au finish du championnat. Pour cela, les protégés de duo KaroufAmrouche sont bien conscients de la tâche qui les attend, à savoir engranger les trois points de la victoire de cette première confrontation contre le CABBA, une mission

U

qui n’est pas impossible vu la prestation des Kabyles lors de leurs matches d’application. Lors de ces joutes, certes amicales, les coéquipiers de Nassim Oussalah ont prouvé qu’ils sont capables de rivaliser avec n’importe quelle équipe, mais leur domination de la majorité des phases de jeu ne fut pas récompensée en attaque. Ce compartiment doit se ressaisir dans les plus brefs délais ; donc, la balle est bel et bien dans le camp des Yahia Chérif, Berchiche, Belkalem et autres afin de prouver ce dont ils sont capables.

EVITER LES ERREURS COMMISES LORS DE LA PHASE ALLER Si les Kabyles veulent remporter une pre-

mière victoire de cette phase retour, ils doivent se montrer plus solides derrière et plus percutants devant les bois de l’équipe adverse. La JSK, qui vise le titre de champion d’Algérie cette saison, doit tout faire pour empocher les trois points de la victoire. Les joueurs sont animés d’une volonté de fer et travaillent d’arrache-pied, et ce, dans l’unique but de poursuivre leur ascension et confirmer leur détermination par une victoire ce samedi lors de la 1re journée du championnat de la phase retour. Les protégés du duo Karouf-Amrouche, qui ont commis des erreurs lors de la phase aller, doivent impérativement les corriger. La vigilance doit donc être de mise dès la première minute jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. A. K.

IL FAUDRA SE MÉFIER DES BORDJIENS Les Kabyles qui ont repris le chemin des entraînements mardi matin au stade du 1er Novembre de TiziOuzou se préparent activement en prévision du prochain match du championnat qui les opposera aux CABBA ce samedi. Les protégés de duo Karouf-Amrouche, qui sont prêts pour la reprise de cette 2e manche retour du championnat, doivent garder les pieds sur terre et se préparer comme il se doit pour aborder la rencontre de la prochaine journée avec tous leurs atouts. Les coéquipiers de Lamara Douicher, qui ont le vent en poupe et qui veulent rester sur leur lancée, doivent se méfier des camarades de Bentayeb. Ils auront en face une équipe coriace, animée d’une grande volonté et qui carbure à plein régime en ce début de saison. Donc, les joueurs kabyles savent ce qui les attend samedi prochain au stade de 1er Novembre de TiziOuzou. Les coéquipiers de Samir Hedjaoui auront affaire à un gros morceau, qui jouera sur tous les fronts. Alors, la méfiance doit être de mise du côté kabyle. A. K.


DIVISION UNE

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

13

JSK

LES KABYLES SEREINS est la concentration totale dans le camp kabyle. Les joueurs ne parlent que de ce premier match de la phase retour du championnat qui va les opposer, ce samedi, au stade de TiziOuzou, au CA Bordj Bou Arréridj. Le staff technique de la JSK, qui a réussi dans son plan de travail à remettre le groupe sur pied et en forme, compte apporter quelques réglages. A deux jours seulement de cette première rencontre de l’année 2010, le duo Amrouche-Karouf aura devant lui deux autres séances d’entraînement pour bien peaufiner sa préparation et parvenir en définitive à dégager le onze qui aura la tâche de remporter la victoire face aux Criquets jaunes du CABBA. Les joueurs, de leur côté, sont tous dans le bain de cette partie et retrouvent leur sérénité et sont armés d’une volonté d’acier pour frapper d’entrée. L’ensemble du groupe travaille dans une ambiance bon enfant et son seul mot d’ordre pour le reste de la saison, c’est la victoire et rien d’autre. Pour eux, un succès contre le CABBA est plus qu’impératif et va leur ouvrir grandes les portes pour caracoler en tête de classement. Leur place sur le podium arrachée à la fin de la phase aller leur donne plus de confiance et d’assurance afin d’attaquer la suite avec force. Les Lions du Djurdjura, qui restent sur une série de trois victoires, dont deux en championnat et la troisième en coupe d’Algérie, ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin et veulent prouver à tout le monde que la machine kabyle a bel et bien démarré et que personne ne pourra la freiner ou l’arrêter.

Le stage de préparation réussi en apothéose au royaume chérifien, et plus précisément au centre de la Lyonnaise des eaux Kahrama à Casablanca, a galvanisé davantage les troupes à Amrouche et à Karouf, et leur a donné des ailes pour survoler encore en championnat. Les Kabyles qui savent d’ores et déjà que leur mission ne sera guère facile, ont pris toutes leurs dispositions pour aborder la suite avec tous leurs atouts, et ce dans l’unique objectif de réaliser un meilleur parcours possible. Les

joueurs doivent cravacher dur, en tentant de faire le plein à domicile, tout en essayant de réaliser de meilleurs résultats possibles en dehors de leurs bases, et surtout signer des victoires qui vont leur permettre de prétendre au sacre final.

Gagner et se maintenir sur le podium Les camarades de Chérif El Ouazzani Si Abdennour, qui se sont bien préparés pendant cette période de trêve, et qui ont bien

rechargé leurs batteries, comptent frapper fort et ce, dès ce samedi face au CABBA. Les Douicher, Maroci, Oussalah et consorts, qui ont repris toutes leurs forces, affichent une forme éblouissante et n’attendent que le début de la phase retour pour confirmer leurs intentions. La place acquise haut la main à la fin de la première manche du championnat n’est pas à céder. Les joueurs sont plus que jamais décidés à ne pas reculer, mais bien au contraire à aller de l’avant, en tentant de décocher la place de leader. Un objectif qui n’est pas du tout facile à atteindre, mais avec la hargne et cette rage de vaincre qui caractérisent le groupe, l’espoir est permis. Les joueurs sont déterminés à gagner dès ce samedi face au CA Bordj Bou Arréridj et à se maintenir en conséquence sur le podium. Une place qu’il ne doivent en aucun cas lâcher, mais c’est aux coéquipiers de Samir Hadjaoui de viser encore le sommet, ou en d’autres termes le fauteuil qui est convoité par pas moins de quatre équipes, à l’image du MCA, la JSMB, l’ESS et l’USM Annaba. Les partenaires de Mohamed Rabie Meftah qui continueront à s’exercer aujourd’hui et demain vendredi sont animés d’une volonté de fer, et leur préoccupation majeure reste celle de remporter la victoire contre l’équipe des Criquets jaunes de Bordj Bou Arréridj, et ce afin de sauvegarder leur acquis. Tout le monde est conscient de cette lourde tâche qui l’attend et saura certainement comment faire pour parvenir à maintenir cette bonne dynamique. Aomar Moussi

«LA VICTOIRE EST IMPÉRATIVE» Pour Samir Hadjaoui, le gardien kabyle, les choses sont dŽsormais claires pour eux, en estimant que sÕils veulent jouer pour le titre de champion dÕAlgŽrie, lui et ses camarades devront faire le plein ˆ domicile et arracher dÕautres points ˆ lÕextŽrieur. Hadjaoui pense que le match face au CABBA sera difficile, mais les points de la victoire ne pourront leur Žchapper, car ˆ ses yeux, cÕest plus quÕindispensable. Comment est l’ambiance au sein du groupe, à quelques jours seulement du match face au CABBA ? Après un stage réussi en terre marocaine, on a retrouvé de nouveau notre jardin, le stade de Tizi-Ouzou, pour continuer la préparation. Une bonne ambiance règne au sein du groupe, et tout le monde est concentré sur son sujet, à savoir le match qui est prévu ce samedi chez nous contre le CABBA. Après une longue période de trêve de 3 semaines, le moment est venu pour nous de renouer avec les terrains et la compétition. Le groupe est animé d’une grande volonté et affiche une grande détermination pour réaliser d’autres meilleures performances pour le reste de la saison. Estimez-vous que vous êtes fin prêts pour cette reprise du championnat ? Oui, je le pense. On a fait une bonne préparation et on est tous au meilleur de notre forme. On n’a rien laissé au hasard lors de notre stage hivernal effectué à Casablanca où on a bien rechargé nos batteries. Moi et mes coéquipiers sommes en possession de tous nos moyens physiques et techniques et on

est donc fins prêts pour aborder cette phase retour en force. Comment appréhendez-vous ce match qui vous opposera aux Bordjiens ? C’est le premier match après trois semaines de trêve. Je crois que toutes les équipes se sont préparées et ont toutes rechargé leurs batteries. La partie s’annonce difficile pour les deux équipes. On aura affaire à un adversaire qui se présentera sur le terrain pour réaliser un résultat positif. Les débats seront certainement chauds, mais pour nous, il n’est pas question de lâcher du lest. Les points de la victoire ne doivent en aucun cas nous échapper, c’est dans nos cordes. L’équipe du CABBA est à prendre au sérieux, et il ne faut pas la lâcher de vue, car elle peut nous surprendre. Cet adversaire renferme en son sein des éléments de valeur et d’expérience qui peuvent faire la différence à n’importe quel moment du match. On a pris toutes nos dispositions en ne laissant rien au hasard afin que l’on parvienne à s’offrir la victoire. La partie se jouera à huis clos, ne pensezvous pas que ce sera un handicap pour vous ? Certes, jouer sans public, est toujours un avantage pour l’adversaire, mais cela ne veut aucunement dire qu’on ne sera pas motivés, bien au contraire, on est décidés à gagner et ce quelles que soient les circonstances. On est habitués à jouer sans public, et ce n’est pas la première fois qu’on jouera devant des gradins vides. On saura comment se surpasser et vous le saurez d’ailleurs à l’issue de cette rencontre. On remportera la victoire, c’est promis. La JSK est appelée à jouer sur trois fronts, croyez-vous que le groupe est capable de tenir le coup et de réussir un bon parcours ?

La JSK est un club habitué à jouer sur plusieurs fronts chaque saison, et ce n’est pas quelque chose de nouveau. On a un effectif très riche et qui est plein de potentialités et d’individualités. Le staff technique saura comment gérer le reste du parcours en faisant tourner l’effectif. On va essayer de gérer le reste du parcours match par match. Le championnat est à nos yeux le plus important, et on mettra toutes nos forces pour le remporter en tentant de faire le plein à domicile, tout en essayant de grignoter le maximum de points à l’extérieur. Quant à la coupe d’Algérie, on fera tout pour aller le plus loin possible dans cette compétition. Enfin, en Ligue des champions africaine, notre objectif premier, c’est d’atteindre la phase des poules, et je crois qu’avec les trois renforts et la richesse de notre effectif, on est en mesure de réussir ce pari. Entretien réalisé par Aomar Moussi


14

DIVISION UNE

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

MCEE-JSMB

POUR UN DÉBUT PROMETTEUR …

Boulemda•s : «ON EST PRÊTS POUR EL EULMA» LÕautre baroudeur des Vert et Rouge semble satisfait du stage effectuŽ en Tunisie. Et dans cet entretien, Boulemda•s, joint par tŽlŽphone, nous parle justement de la prŽparation et de ce match contre le MCEE.

Et c’est la reprise ! Pour cette première journée de la phase retour, les Vert et Rouge seront en déplacement à El Eulma où l’équipe locale les attend avec une grande impatience pour renouer avec le succès. Cependant, les protégés de Menad ne l’entendent, nullement, de cette oreille, puisqu’ils ont l’intention, à leur tour, de démarrer en trombe et continuer sur leur lancée, entamée, depuis le retour de Djamel Menad, à la barre technique : «Certes, c’est un match difficile, mais on va se déplacer pour faire un résul-

tat et renouer avec la compétition par une victoire», nous a affirmé Boulemdaïs, joint par téléphone. C’est dire que les Béjaouis sont décidés à afficher leurs cartes dès le début afin de ne pas connaître de mésaventure et de s’installer, ainsi, en tant que véritable prétendant au titre. Et dans ce contexte, l’on nous dira : «C’est vrai que le championnat est, encore, long mais on n’a pas droit à l’erreur et l’objectif qu’on s’est assigné, on doit l’atteindre». Une rencontre donc importante, à plus d’un

titre pour les Béjaouis appelés à jouer sur deux fronts durant cette autre partie de la compétition. Un match que les camarades de Boulemdaïs vont disputer avec un grand sérieux, notamment, après une préparation réussie en Tunisie et qui a permis à l’entraîneur Djamel Menad d’apporter les retouches nécessaires et corriger les lacunes constatées lors de la phase aller. Face au MCEE, la mission des Vert et Rouge sera, certes, difficile, mais pas impossible. Abdelkader Z.

MESSALI, SERA-T-IL PRÉSENT ?

Telle est la question que ne cessent de se poser les milliers de supporters béjaouis, à la veille de cette rencontre contre le MCEE. En effet, blessé, durant le stage tunisien, Messali Adel risque de ne pas être aligné. Si tel est le cas, l’on assistera, alors, à l’avènement de Mehaïa, aux côtés de Zafour. Cela dit, l’absence de Messali risque de se faire sentir, d’autant plus que le joueur en question est devenu indispensable dans une défense où justement, toutes les défaillances ont été remarquées au niveau de l’axe central. Défaillances qui auraient été revues et corrigées par le staff technique, lors de ce stage effectué en Tunisie. Par ailleurs, dans les bois, il est fort possible que Djebarat fasse son baptême du feu, en l’absence de Cédric. Djebarat, qui aurait fait une excellente préparation, semble le plus indiqué pour remplacer le gardien titulaire, notamment, devant l’autre blessé, Saoula. Ajoutez à cela, l’absence de N’jeng et vous avez une équipe quelque peu amoindrie. Cela dit, la JSMB dispose d’un effectif riche et Menad aura sûrement des solutions à toutes ces défaillances. A. Z.

Parlez-nous de cette préparation en Tunisie ? Elle fut dure, mais bénéfique pour tout le groupe. Nous avons bien travaillé d’autant plus qu’il y avait des matchs amicaux qui nous ont permis de maintenir le rythme de la compétition. Peut-on dire que c’est un stage réussi ? Absolument, dans la mesure où les objectifs ont été atteints. Et comment voyez-vous maintenant la suite du parcours ? Elle sera pénible, car nous serons confrontés à des équipes qui ont les mêmes ambitions et qui se sont préparés de la même manière que nous. Cela va être difficile tant en championnat ou en coupe d’Algérie. Cependant, nous sommes décidés à aller de l’avant pour atteindre nos objectifs. Vous êtes déjà appelés à disputer un match contre le MCEE. Un commentaire ? Ce sera un match difficile, mais on n’a pas l’intention de nous déplacer en touristes. Bien au contraire, nous allons faire le maximum pour empocher les trois points. C’est-à-dire ? Nous sommes prêts pour affronter le MCEE, même en déplacement. Les supporters attendent beaucoup de Boulemdaïs. Qu’en est-il au juste ? Je ferai de mon mieux pour satisfaire nos fidèles supporters et être à la hauteur de la confiance placée en moi. Est-ce que cela veut dire que nous verrons beaucoup de buts signés Boulemdaïs ? Tout à fait. Et je suis prêt pour cela. Entretien réalisé par Abdelkader Z.

CRB-MCO

EN PENSANT AU CHABAB Le stage de Maghnia, qui a débuté laborieusement et avec un jour de retard, a trouvé sa vitesse de croisière depuis le milieu de la semaine, avec le match d’application contre l’AS Maghnia, au cours duquel les protégés de Ma tallah Abdelkader étaient menés sur le score de 2 buts à 1 en première période. La réalisation oranaise a été l’œuvre de Medjahed Sofiane qui était tout heureux de cette réalisation survenue après une longue disette. En deuxième période, Balagh, Berramla et Bettoumi s’empressent de

remettre de l’ordre dans la hiérarchie. Le Sudiste, sur lequel compte beaucoup l’entraîneur des Hamraoua, espère bien être le buteur tant attendu en cette seconde partie du championnat. Et pour peaufiner le volet physique qui laisse à désirer, le coach a demandé et a obtenu l’enrôlement d’un préparateur qui s’occupe depuis trois jours de remettre en bonne forme les coéquipiers de Kada Kechamli qui n’ont jamais été au summum de leurs possibilités physiques cette saison. Du

coup, la venue d’un adjoint à Maâtallah n’est plus de mise. En ce qui concerne Sebbah Benyagoub, il aurait demandé des garanties salariales au président, qui, selon une source crédible, n’a même pas voulu lui répondre. Reste le cas Daoud qui ne trouvera pas de solutions, tant les deux hommes campent sur leurs positions. Quant au joueur, il faut «le payer d’abord». Pour le premier dirigeant du MCO, «il doit d’abord faire preuve de bonne volonté et retourner aux entraînements». D’où un dialogue de

sourds qui risque d’avoir des conséquences néfastes et pour le joueur et pour le Mouloudia qui perdra l’un de ses meilleurs buteurs. La troupe oranaise est rentrée hier après midi de Maghnia. Un dernier entraînement est prévu avant le départ sur Alger, sûrement par route. Prévu à 16h, il a été avancé à 14h pour permettre aux joueurs de suivre le deuxième match de l’équipe nationale face au Mali. Ali Boutaleb

Medjahed

ÇJÕesp•re que nous montrerons un bon visageÈ Il a ŽtŽ le plus sage des joueurs mouloudŽens, qui a peu rechignŽ ˆ la suite des probl•mes dÕargent qui ont crŽŽ un grand malaise au sein de la formation. Durant le stage de Maghnia, il a ŽtŽ tr•s assidu et heureux que le coach le compte parmi les 13 titulaires ˆ part enti•re. Il a marquŽ un joli but au cours du match dÕapplication jouŽ face ˆ lÕASM et compte faire encore mieux en championnat.

Est-ce que le stage s’est bien passé ? On avait des conditions de travail acceptables et un bon environnement. On a travaillé d’une manière très sérieuse en pensant au match de samedi contre le CRB qui est une des grandes équipes du championnat. Je pense qu’on avait eu tous les ingrédients, y compris un préparateur physique qui connaît son métier. Oui, le stage s’est déroulé dans de bonnes conditions. Le problème financier que vous viviez est-il terminé ? Le président a tenu sa promesse de nous régulariser. Il nous a payés une partie de notre dû et nous a promis de compléter dès

l’entrée des subventions dans les caisses. Donc, pour moi, c’est un problème réglé. Je fais confiance au président comme la majorité des joueurs.. Vous avez profité du stage pour préparer votre match face au CRB… Le stage en lui-même a été une préparation pour la reprise, laquelle coïncide avec la rencontre du Chabab. Nous avons travaillé en conséquence et j’espère que nous allons montrer un bon visage qui honorera nos couleurs, quand bien même le CRB est une grande équipe qui nous posera beaucoup de problèmes. Un mot sur la défaite devant le

Malawi et le match d’aujourd’hui face au Mali… La défaite contre le Malawi a déçu tout le peuple algérien. En tant que joueur, je n’ai pas le droit de critiquer qui que ce soit, mais il faut quand même admettre que tout le monde était hors sujet, les joueurs et le staff technique. Pour le match d’aujourd’hui, souhaitons que nous ne recevions pas une autre raclée. Nos représentants doivent se ressaisir et monsieur Saâdane changer de tactique. Je serai, comme beaucoup, cloué devant le téléviseur et prier pour nos couleurs. Entretien réalisé par Ali Boutaleb


SUPER D2

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

15

USB-PAC

UN SÉRIEUX TEST À BISKRA vices du junior Fayçal Guettaï. Ce dernier a laissé une bonne impression lors des rencontres amicales pour pallier l’absence de Ouali.

Boua•cha absent Quant à Djamel Bouaïcha souffrant toujours de sa blessure à la cheville droite sera absent demain. Le staff médical ne cesse pas de lui prodiguer les soins nécessaires afin de le remettre sur pied pour les prochaines échéances.

Miaz ˆ Biskra pour confirmer

Le Paradou est lÕauteur dÕune excellente phase aller, avec en prime une troisi•me place au classement, distancŽ de trois longueurs par le leader mostaganŽmois. Tous les observateurs se demandent si les joueurs de Bouhellal seront-ils capables de le confirmer durant la seconde manche du championnat. our le réussir le groupe a profité de la trêve hivernale pour se préparer afin que les joueurs rechargent leurs batteries et être fin prêts à la reprise. «Nous avons effectué une bonne prépara-

P

tion avec des exercices physiques, technicotactique, on a disputé trois rencontres amicales face à des équipes de différents niveaux. Je pense qu’avec cette charge de travail on peut démarrer», ce retour par un succès. Ils effectueront demain un long et périlleux déplacement à Biskra pour croiser le fer à l’équipe locale l’USB. La partie ne sera pas de tout repos pour les Algérois décidés à revenir avec les trois points de la victoire qui les stimulera pour la suite. «On est conscient de la tâche qui nous attend face à l’USB difficile à manier sur son terrain. On jouera crânement nos chances pour nous imposer, ce qui va nous pousser à continuer sur notre lancée», souligne Ferchichi. Les

protégés de Bouhellal qui restent sur une belle série de succès ne veulent pas s’arrêter en si bon chemin. «Les joueurs sont dans une forme éblouissante feront tout ce qui est en leur possession pour terminer fort cette compétition», affirme Adjaoud. Ce USBPAC attira certainement la foule des grands jours pour assister à l’empoignade qui s’annonce chaude et palpitante.

Ouali incertain ... Le milieu de terrain Billal Ouali, qui n’est pas encore établi de sa blessure au genou contractuel lors d’un match d’application, sera incertain pour le match face à Biskra.

... et sera remplacŽ par Guetta•

MOB-USMBA

Pour une première…

En cas où Billal Ouali ne sera pas aligné pour le rendez-vous de demain, il se pourrait que le staff technique fera appel aux ser-

L’attaquant Oussama Miaz fait partie des jeunes Pacistes mis dans le bain en début de saison auteur d’une belle prestation avec son équipe. «Malgré le manque d’expérience due à la jeunesse de son effectif le Paradou a bousculé la hiérarchie», dira-t-il. Il estime qu’avec le bon déroulement du staff plus les deux étapes de la préparation le Paradou est capable de faire mieux durant la phase retour. «Le groupe est bien armé pour aborder la reprise en fanfare et pourquoi pas terminer la compétition en apothéose», enchaîne-t-il. Pour ce qui est de la rencontre de demain il dira : «L’US Biskra a réalisé un bon parcours, elle nous attend de pied ferme pour prendre sa revanche de l’aller où nous l’avions battu (2-0). Nous n’irons pas dans cette ville en victime expiatoire, notre objectif c’est d’arracher la victoire pour prouver que notre bonne position au classement n’est pas le fruit du hasard», conclura Miaz.

Le onze rentrant Pour cette confrontation le staff technique alignera les joueurs suivants : Ferchichi, Boughendja, Medahi, Kedjour, Fellouli, El Orfi, Hamidi, Benachour, Belah, Bouhellal, Miaz. Ali Oukili

ASMO-ESM

Un match qui fait peur aux Oranais ien qu’ils se soient préparés pendant une dizaine de jours à Mascara, dans le cadre du stage bloqué de la trêve d’hiver, les asémistes ne sont pas tellement sereins. En effet, 8 joueurs dont 6 titulaires indiscutables, ont été libérés. C’est plus que la moitié d’une équipe et le nouvel entraîneur, Medjahed Nabil, ne sait plus à quel saint se vouer pour mettre sur pied un onze capable de rivaliser avec le leader. Le facteur «terrain» n’est plus de mise, surtout que l’ASMO ne possède pas une grande galerie de supporters et nul doute que les hommes de Assas Mokhtar évolueront sur du velours au stade Habib Bouakeul. En plus de cet épineux problème, se pose la défection du titulaire du poste de latéral gauche, le jeune Belkaroui qui est blessé. D’où l’opportunité pour Derbaci, de se mettre en évidence dans ce difficile rôle. L’axe central de la défense posera aussi problème, car il n’aura plus la sûreté de Megherbi, parti sous de meilleurs

B

En cette reprise de la compétition, les Mobistes, version Zekri, accueilleront une équipe de Bel Abbès, solide à souhait et décidée à jouer les premiers rôles. Toutefois, les protégés de Zekri sont déterminés à relever le défi et éviter les erreurs de la phase aller. Pour cela, rien ne doit filtrer et la préparation effectuée, à Béjaïa même, aura permis à l’entraîneur des Vert et Noir de corriger les lacunes rencontrés lors de la phase aller, comme cela lui a permis aussi, de mettre en place une équipe composée de jeunes et moins jeunes mais, plutôt expérimentés. «Ce sera un match difficile mais, on n’a pas le choix. Car, pour nous tout point perdu à domicile nous sera fatal, en fin d’exercice. Aussi, nous sommes appelés à ne rien laisser au hasard et faire de notre mieux pour empocher tous les points à domicile», nous a-t-on dit. C’est dire que, pour les locaux,

tous les matches seront importants dans la mesure où chaque point aura son pesant d’or. Et déjà, face à l’USMBA, Zekri se trouve confronté à un problème épineux, celui des absences. En effet, Lahlou, Mani et Marek seront out pour cette rencontre et ce pour diverses raisons, alors que le gardien Bezouir est incertain. Des absences de marque qui risquent d’influer sur le résultat final. «Nous avons des joueurs en qui nous avons une grande confiance. Ils sont prêts à relever le défi», nous a-t-on avoué. MOB-USMBA : une belle affiche d’ouverture et qui sait, peut-être une première pour les locaux, décidés à empocher les 3 points durant cette première sortie de la phase retour. Du monde en perspective d’autant plus que les Crabes sont à leurs tours, confiants en cette nouvelle équipe, version Zekri. Abdelkader Z.

cieux, ceux du grand club de la capitale, le MCA. En attaque, Medjahed aura la satisfaction d’avoir assisté au réveil de Bouraba, qui a marqué un but contre le Chabab de Ain El Turck lors du match de préparation, gagné 2 buts à 1, en début de semaine. Autre casse tête pour le coach, le milieu de terrain. Pas moins de 4 joueurs évoluant dans ce poste seront absents. Les uns définitivement, à l’image de Boussouar, Reguig (USMBA) et Boualem (USMH) et d’autres temporairement, comme les jeunes Bourouis et Zakaria, suspendus. Medjahed n’aura pas l’embarras du choix. C’est pour toutes ces raisons, que les rares fans du club de Medina Djedida, craignent une défaite qui pourrait faire très mal. Rappelons que les joueurs libérés sont Megherbi, Nessakh, Oukld Lakhdar, Haddou, Boussouar, Boualem, Aïni, Belaid et Reguig et qu’en contrepartie, il n’y a eu aucun recrutement. Ali Boutaleb

Medjahed : «NOUS N’AVONS PAS EU ASSEZ DE TEMPS POUR MONTER UNE ÉQUIPE» J’ai un gros problème qui est celui de la composition de l’équipe. Comment voulezvous que je résolve ce problème et faire l’amalgame entre les jeunes et les anciens qui sont restés. La moitié de l’équipe est partie et nous n’avons pas eu le temps nécessaire pour monter un autre groupe. Nous allons entrer sur le terrain ce vendredi, avec un moral qui ne sera pas au beau fixe. Mais il n’empêche pas que nous allons faire le maximum pour un résultat honorable et positif. La balle sera dans le camp des joueurs, à eux de démontrer qu’ils sont aussi bons que ceux qui sont partis.


16

DIVISIONS INFERIEURES

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

RŽgionale 2/GA/14e journŽe

Le titre honorifique d'hiver en jeu ette 14ème journée dans le groupe A de la régionale II, affiliée à la ligue régionale d’Alger (LRFA) verra le leader actuel, la Jeunesse sportive d’Akbou recevoir une équipe d’El Hachimia, qui aura en face d’elle le chef de file, qui ne voudra certainement pas s’arrêter en si bon chemin. Une autre victoire des camarades de Mechroub les mettra dans une position confortable pour s’adjuger le titre honorifique d’hiver, d’autant plus que l’écart qui sépare le premier aux deux dauphins est de cinq points, et ce à une seule journée de la fin de la phase aller. Justement, l’un des dauphins, l’ES Azzefoun en l’occurrence, ira rendre visite au voisin de l’USM Draâ Ben Khedda, dans une rencontre qui s’apparente indécise et difficile pour les deux antagonistes, même si les gars d’Azzefoun partent légèrement favoris, du fait qu’ils voyagent bien, eux qui ne veulent pas perdre de vue l’actuel chef de file. L’autre deuxième, la JS Azzazga en l’occurrence recevra la lanterne rouge, l’Olympique sportif d’El Kseur, dans une rencontre qui s’apparente à la portée des locaux, mais ces derniers vont devoir faire attention aux visiteurs, qui après avoir réussi à écraser les maillotins de M’Chedallah sur le score de trois à zéro, vont se déplacer à Azzazga avec un moral bloqué à fond, et qui peuvent confirmer s’ils arrivent à trouver des solutions devant les attaquants locaux qui ne se feront pas prier, certainement pour scorer et remporter les trois points qui seront mis en jeu. Les banlieusards d’Ighil Ouazzoug, qui après quatre succès de suite se sont inclinés devant les littoraux de Tichy lors de la précédente

C

journée, et cette semaine, les capés de Boualem Redjradj recevront chez eux les gars du Chabab de Kherrata, qui sont en perte de vitesse ces derniers jours, ce qui fait que les locaux partent favoris mais il va falloir faire attention, car une bête blessée peut réagir à tout moment. Le MC Bouira recevra une équipe de l’ORB Akbou, qui partira au stade Opow de Bouira abattue psychologiquement après la dernière déconvenue à domicile par les gars d’Iaâzouguen, la JSA en l’occurrence. Ce qui fait que les locaux vont faire tout pour ajouter une autre blessure aux camarades du gardien Akboucien, Lyes Takorabet en l’occurrence. Enfin le Soummam Sport de Sidi Aich, et après la sanction d’un match à huit-clos que lui a infligé la commission régionale de la LRFA, jouera sans son public devant une équipe considérée parmi les mal-classées dans le groupe. Ca sera aussi l’entraîneur-adjoint de cette équipe de SSSA, Nabil Mazri en l’occurrence qui dirigera l’équipe à partir du banc, et ce du moment que l’entraîneur en chef, Lahdiri en l’occurrence est lui aussi suspendu pour ce match. R.M

Programme complet : MC Bouira- ORB Akbou ES Draâ El Mizan – CRB Tizi Ouzou JS M’Chedallah- JS Tichy JS Akbou – ASC El Hachimia SS Sidi Aïch- OC Azzazga (Huis clos) JS Ighil Ouazoug- CRB Kherrata JS Azzazga- OS El Kseur USM Draâ Ben Khedda – ES Azzefoun

JS Tadma•t Sofiane Tobal : «ON DOIT CONFIRMER FACE À L’US KABYLIE» Le latŽral droit de la JS Tadma•t, Sofiane Tobal, nous a dŽclarŽ que la victoire enregistrŽe devant la formation de lÕO Tizi Rached leur a fait beaucoup de bien et leur a donnŽ des ailes pour rester sur cette dynamique, en commen•ant par ce match face ˆ lÕUS Kabylie. Avec le recul, que pensez-vous du résultat réalisé par votre équipe vendredi dernier face à l’O Tizi Rached ? Je pense que dans l’ensemble et vu la physionomie de la partie, notre victoire est amplement méritée, même si notre adversaire était très difficile à jouer, ce qui nous permet de rester sur notre lancée. Cette victoire a mis le groupe en confiance pour la suite du parcours, et on va aborder tous nos matchs avec la même détermination afin de consolider notre place actuelle. Justement, que pensez-vous de ce derby avec l’US Kabylie ? Ce sera un match très difficile. Il ne faut pas oublier que l’US Kabylie est dans une belle dynamique et qu’elle occupe la place du milieu. Elle fera en sorte de rester sur cette lancée pour ne pas être détrônée. Toutefois, nous nous présenterons avec une grande volonté pour tenter de prendre les trois points de cette chaude empoignade et revenir en force dans ce cette compétition. L’équipe de l’US Kabylie sera parmi les équipes qui auront leur mot à dire cette saison, c’est un bon groupe qui fera certainement sensation durant cet exercice. L’US Kabylie ne vous fait pas peur alors ? (Rires). Croyez-moi, à Tadmaït on n’a peur de personne, ce sont les équipes qui viennent chez nous qui ont peur. Nous sommes motivés et déterminés à ne pas céder les trois points de la victoire qui reste impérative. L’US Kabylie, un club qui vous connaissez très bien, donc sera difficile… Tous les matches sont difficiles, l’US Kabylie serait sur le podium que cela ne fera pas exception, mais nous ne sommes

qu’à la fin de la phase aller et à ce stade de la compétition, toutes les équipes se valent, quel que soit leur classement. Que pensez-vous de la suite de la compétition ? Je pense qu’on devrait ce donner à fond lors des prochaines journées du championnat et tenter de prendre notre revanche sur le sort. Je pense qu’un succès, par exemple, lors du derby contre l’US Kabylie, nous permettra de reprendre des couleurs et être dans une meilleure situation. Je reste persuadé que nous avons les moyens pour le faire. Comment voyez-vous l’avenir de la JS Tadmaït après deux victoires consécutives ? On doit continuer sur notre lancée et rectifier les erreurs commises lors des trois matchs qu’on a perdus. Plusieurs choses sont à revoir, tout en gardant les pieds sur terre. Avec le travail et la volonté de tout un chacun, on va remettre le club sur les rails, la JS Tadmaït saura retrouver son vrai niveau. Ce faux pas enregistré va certainement nous servir à l’avenir. Je pense que moi et mes coéquipiers avons bien retenu la leçon, alors à nous d’éviter les mêmes erreurs lors des prochaines rencontres du championnat. J’estime que la JS Tadmaït a en son sein des joueurs de valeur qui peuvent relever le défi, et repartir sur le bon pied. On a besoin de beaucoup plus de concentration, ainsi que d’encouragements et tout s’arrangera, inch’Allah. Optimiste pour l’avenir de l’équipe ? Oui, il faut être optimiste, en plus, on a un groupe jeunes qui veut faire quelque chose dans ce championnat. On a devant nous toute une phase retour, on va essayer de récupérer les points perdus à domicile. On vous laisse le soin de conclure… Je profite de l’occasion pour dire à tous ceux qui croient en cette équipe et à son prestige de nous aider à mettre sur pied une grande équipe. A eux de nous soutenir et de montrer qu’ils sont de dignes fils de la JS Tadmaït. Entretien réalisé par Aberkane Kaci

Honneur de BŽja•a JSB Amizour

Bakour Fatah : «SOUK EL TENINE EST UN DUR MORCEAU, MAIS…»

Avec du recul comment analysez-vous la rencontre de vendredi passé face au leader ? Nous étions rentrés sur le terrain avec la ferme intention de glaner les trois points de la victoire, mais on s’est contentés d’un match nul. Il ne faut pas oublier que ce que j’ai entendu de cette équipe de l’USMB, c’est une équipe qui mérite sa place actuelle, ce qui fait que la rencontre était difficile pour les deux équipes. On a fait une bonne deuxième mi-temps, dominant les débats et en ayant des occasions nettes de scorer, malheureusement on n’a pas marqué, et c’est ça le football. Vous n’êtes venu à la barre technique que dernièrement, et l’objectif du club reste l’accession. Mais le nul subi vendredi ne va-t-il pas influer sur le moral des joueurs ? Je pense que non, il faut juste travailler et persévérer pour y arriver. Maintenant si on gagne notre match de retard, on sera premiers. Donc, un nul ce n’est pas la fin du monde, et l’essentiel c’est de gérer les prochains matches avec intelligence. Autrement dit, l’arbitre a fermé les yeux sur un penalty indiscutable. Ce qui vous aurait permis de remporter ce match… Tout le monde a vu que le penalty était indiscutable. Ce n’est pas de mes habitudes de critiquer les arbitres, mais il aurait dû siffler le penalty qui est flagrant à mon sens, malheureusement l’arbitrage algérien est toujours comme ça et il faut faire donc avec. Et l’état du terrain… Ce qui est sûr, c’est que notre terrain avantage beaucoup plus les équipes visiteuses, surtout si ces dernières se recroquevillent en défense. Mais que voulez-vous qu’on fasse, même si je dois avouer que cela n’arrange pas nos affaires et ça ne nous permet point de présenter un football de haute facture. Votre prochain adversaire est le Chabab de Souk El Tenine. Un match qui s’annonce délicat pour votre équipe… On va le préparer comme il se doit, et une chose est sûre aussi, c’est que on fera tout pour revenir avec le meilleur résultat possible. Certes, cette équipe de Souk El Tenine est aussi coriace, mais on n’ira pas chez eux en victime expiatoire. Entretien réalisé par R. M. PUBLICITÉ

RŽpublique AlgŽrienne DŽmocratique et Populaire Wilaya dÕAlger Circonscription administrative de Dar El Beida Commune de A•n Taya N¡ 01/B.M./2010

AVIS DÕAPPEL DÕOFFRES RESTREINT N¡ 01/2010 Le président de l’Assemblée Populaire Communale de Aïn Taya, lance un avis d’appel d’offres national restreint pour la réalisation des projets suivants : - La réalisation d’une cantine scolaire «Ecole Ali-Hamdane» Aïn Taya - La réalisation d’une cantine scolaire : «Ecole El Nasr» Aïn Taya Les entreprises qualifiées dans le domaine du bâtiment (activité principale) peuvent retirer les cahiers des charges auprès du service technique de l’APC de Aïn Taya contre paiement d’une somme de mille dinars (1 000,00) non remboursable. La date de dépôt des offres est fixée pour le 26 janvier 2010 avant 12h. Les plis doivent être déposés au niveau du service technique de la commune accompagnés des pièces administratives fiscales et parafiscales exigées par la réglementation en vigueur sous forme de pli technique et pli financier distinct à l’intérieur d’une enveloppe extérieure, selon le cahier des charges. L’ouverture des plis (techniques + finances) se fera en séance publique le jour de dépôt des offres à 14 heures au siège de l’APC. Les offres doivent être adressées à Monsieur le président de l’Assemblée Populaire Communale de Aïn Taya. Soumission à ne pas ouvrir Avis d’appel d’offres national restreint n° 01/2010 préciser le projet Il est institué un délai de quarante -cinq (45) jours de préparation des offres à dater de la date d’ouverture des plis.

Maracana N° 1011 - Jeudi 14 Janvier 2010 — ANEP 792 987


OMNISPORTS

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

Tir Sportif : deux médailles de bronze pour l’Algérie au championnat arabe a sélection algérienne de tir sportif a arraché deux médailles de bronze à l’issue du Championnat arabe de la discipline, Air Comprimé et Tir aux Plateaux, qui a pris fin le 9 janvier dernier au Koweït. La sélection masculine avec les tireurs Ziadi Fateh, Mehali Tayeb et Lecheheb Adel s'est adjugé la médaille de bronze dans la discipline "Pistolet 10 m Hommes" avec un total de 1671 points/1800. la sélection féminine, composée des tireuses Lalouet Yamina, Maouche

L

Siham et Bouaiche Mebrouka, a remporté le bronze avec un total de 1072 points/1200 et ce, dans la discipline "Pistolet 10m dames". Cette compétiton régionale s’est déroulé avec la participation record de 250 athlètes, issus de 16 pays dont 18 Algériens. Cette édition arabe du Koweït est une bonne opportunité pour nos athlètes dans la perspective de préparer le Championnat d'Afrique, prévu en mars prochain chez nous, à Tipasa". Siheme Guediri

Volley-ball : Championnat national 1 A (messieurs) Programme : Demain (17h00): Blida : USMB – ESS Rouiba :

WOR - POC

B.B.Areridj :

NRBBA - O.M.

Bethioua :

ESB - GSP

M'Sila :

RCM- MBB

Rappel du classement : Equipes 1. Etoile de Sétif -- NRBB Arreridj 3. GS Pétrolier -- USM Blida 5. MB Bejaia -. ES Bethioua 7. PO Chlef 8. O.Médéa 9. RC M'Sila 10. WO Rouiba

Pts 15 15 14 14 12 12 11 10 9 8

Basketball : Championnat de Super Division (3e journŽe)

WAB- GSP, match du jour La 3e journée de la 2e phase de Super-Division de basket-ball prévue ce week-end, connaîtra un match choc opposant le WA Boufarik au GS Pétrolier qu'abritera la salle "Moussa Chiref" de Boufarik. Après son exploit face au champion d’Algérie, l’ASPTTA, le WA Boufarik veut créer un second exploit cette fois-ci face au GS Petrolier et ce, dans la perspective de rejoindre son adversaire du jour en tête du classement. Quant au GSP, il n’aura pas droit à l’erreur s’il veut garder le fauteuil de leader. Safia B.

PROGRAMME DES RENCONTRES : Groupe A: Demain (16h00) : Staoueli : NBS - CSMC

PROGRAMME :

Samedi (16h00) Boufarik : WAB- GSP Dar Beida: CRBDB - ASPTTA Caroubier: NAHD - TRBB Résultats de mardi : ASPTTA - WAB 60-80 CSMC - CRBDB 81-84 GSP - NAHD 87-60 TRBB - NBS 76-78

J 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8

17

Rappel du classement : PtsJ 1. GS Pétroliers 6 2. WA Boufarik 5 -. CRB Dar Beida 5 4. ASPTT Alger 4 -. NB Staoueli 4 6. CSM Constantine 2 -. TRB Blida 2 -. NA Hussein-Dey 2

Groupe B: Demain (16h00): Tipasa : UMMH - WBAB Ain-Bénian: CRMB - O.B. Samedi (14h00): Skikda : ABS - CRBT Résultats de mardi : WBAB - COBBO (non joué) O.B. - USMMH 65-59 CRBT - CRM 60-73 Exempt : ABS

2 2 2 2 2 2 2 2

Rappel du classement Equipes 1. CRM Birkhadem 2. O.Batna 3. USMM Hadjout 4. WB Ain-Bénian -. COBB Oran -. CRB Témouchent 7. AB Skikda

Pts 6 5 3 2 2 2 1

J 2 2 2 1 2 1

Tournoi de Sydney : Serena Mondial 2010: Cyclisme : Yao Ming Williams convaincante Albert évoque son incertain probable forfait pour Roubaix

L'Américaine Serena Williams, N.1 mondiale, a entamé sa saison de manière très convaincante en ne laissant que trois jeux à l'Espagnole Maria Jose Martinez Sanchez, qu'elle a écrasée 6-1, 6-2 mardi dans la fournaise (35 degrés) au 2e tour du tournoi ATP de Sydney. La cadette des soeurs Williams, qui défendra à partir de lundi à Melbourne son titre à l'Open d'Australie, rencontrera en quarts la Russe Vera Dushevina. "Je ne ressens aucune pression particulière", a déclaré Serena Williams à quelques jours du début du premier tournoi du Grand Chelem de la saison. "Si je joue à mon meilleur niveau, je sais que je serais toujours très difficile à battre". La Russe Dinara Safina, N.2 mondiale, qui avait ravi en cours d'année dernière le trône de N.1 mondiale à Serena Williams, avant que celle-ci ne le récupère en fin de saison, s'est également qualifiée pour les quarts en éliminant la Polonaise Agnieszka Radwanska. En très mauvaise posture au 1er set face à la Polonaise , 10e mondiale, qui a mené 5 jeux à 0, Safina, finaliste de l'Open d'Australie l'année dernière, s'est finalement imposée en deux sets serrés, 7-5, 6-4.

Tennis : Djokovic demande une saison plus courte Novak Djokovic, membre du Conseil des joueurs de l'ATP, s'est exprimé en faveur d'un raccourcissement de la saison afin de préserver l'intégrité physique des joueurs, mardi, en marge du Kooyong Classic, le tournoi-exhibition organisé cette semaine à Melbourne. "La saison est trop longue, quatre ou cinq semaines (de repos) avant le début d'une nouvelle saison, c'est trop peu, nous avons besoin d'au moins deux mois", a déclaré le Serbe, N.3 mondial. Actuellement, la saison de tennis s'arrête fin novembre pour reprendre début janvier. "C'est une priorité majeure. Mais ce n'est pas seulement le fait des joueurs, il faut tenir compte des avis de tous", a ajouté Djokovic, le joueur ayant disputé le plus grand nombre de matches en 2009 sur le circuit ATP (97 matches, 78 victoires, 19 défaites). "Nous essayons de lutter pour que les joueurs restent en bonne santé", a souligné Djokovic, vainqueur de cinq tournois l'année dernière, qui a précisé qu'il y aura des réunions et des discussions à ce sujet entre les parties concernées pendant l'Open d'Australie qui commence lundi.

Boxe : LÕAllemand BrŠhmer mis K.-O. par la justice e boxeur professionnel allemand Jürgen Brähmer, champion WBO des mi-lourds, a été condamné mardi à 16 mois de prison ferme pour coups et blessures, une sanction qui met fin à sa carrière. Brähmer, 31 ans, qui avait difficilement conservé son titre de champion en battant le Russe Dmitry Sukhotsky aux points fin décembre à Schwerin (nord-est de l'Allemagne), a été condamné pour avoir blessé un homme à coups de poing en mai

L

2008, et pour avoir cassé le nez d'une femme en septembre 2008 dans un bar de Schwerin. Il avait déjà été condamné à une peine de prison de quatre ans en 1998, et de deux ans et demi en 2002, à chaque fois pour coups et blessures. Il avait été libéré en 2005. Brähmer avait récupéré en août le titre laissé vacant par le Hongrois Zsolt Erdei, champion WBO de la catégorie pendant plus de cinq ans et désormais détenteur du titre WBC des lourds-légers.

Yao Ming, opéré fin juillet pour une fracture du pied gauche, ne sera vraisemblablement pas prêt pour les Mondiaux en Turquie (28 août-12 septembre). "Je ne vais pas disputer de matches avant juillet, et je ne pense pas que j'y serai", a déclaré le pivot vedette de l'équipe NBA des Houston Rockets. Yao Ming, 29 ans ( 2,29 m ), s'est fracturé le pied gauche début mai dernier lors du match N.3 des demi-finales de Conférence Ouest face aux Los Angeles Lakers, et a subi une greffe osseuse sur l'os cassé le 22 juillet à Houston.

Le champion du monde de cyclo-cross, le Belge Niels Albert qui souffre d'une fracture à une côte, est incertain pour la huitième manche de Coupe du monde programmée dimanche à Roubaix en France, a-t-il indiqué mardi lors d'une conférence de presse. "Roubaix arrive beaucoup trop tôt. J'estime mes chances d'y participer à 50%. Si je suis au départ, ce sera uniquement en pensant à mon classement en Coupe du monde. Il ne sera pas question de viser la victoire", a-t-il expliqué. "Sur le plat, pas de souci. Mais dès que la route s'élève, la douleur est presque insoutenable", a-t-il noté. Niels Albert s'est fracturé une côte dimanche aux championnats de Belgique après avoir été jeté à terre par un spectateur ivre. Cet incident avait privé Albert de ses chances de remporter le championnat de Belgique finalement enlevé par son grand concurrent, Sven Nys. Cette chute a également relancé le débat sur la sécurité des coureurs en cyclo-cross. "Le cyclocross en Belgique est devenu un vrai bar ambulant", regrettait mardi un journaliste de la télévision publique RTBF alors que des coureurs se plaignent régulièrement d'être aspergés de bière pendant les courses. Mardi, Niels Albert et Sven Nys ont fait savoir qu'ils réclament "plus de sécurité là où le public se trouve trop près des coureurs". Extrêmement populaire en Belgique, le cyclo-cross rassemble chaque week-end plusieurs milliers de spectateurs.

Tournoi dÕAuckland : PARTICIPATION INCERTAINE DE FERRERO L'Espagnol Juan Carlos Ferrero, qui a dû abandonner mercredi au tournoi d'Auckland à cause d'une blessure à la cheville, est incertain pour l'Open d'Australie qui débute lundi. Après le forfait, pour la première levée du Grand Chelem de l'année, de l'Argentin David Nalbandian, Ferrero, 29 ans et 23e mondial, s'est voulu rassurant quant à sa participation. "Ils ont dit que ce n'était pas très grave, que je devrais attendre 3 ou 4 jours en appliquant de la glace et en prenant des anti-inflammatoires pour voir comment ça évolue", a déclaré l'Espagnol aux journalistes. "Je veux jouer là-bas, alors je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour y arriver, mais on va voir. Je ne peux pas vous dire", a ajouté l'ancien N.1 mondial.


18

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

INTERNATIONALE

Real Madrid

O. Marseille

Liverpool

Benzema RONGE SON FREIN

ANIGO À MILAN POUR MANCINI

LES REDS LORGNENT CHAMAKH

Dimanche, Karim Benzema a de nouveau démarré la partie contre Majorque sur le banc de touche du Real Madrid. Star à l'Olympique Lyonnais, l'international français n'est qu'un joueur parmi d'autres dans la capitale espagnole. A 22 ans, il traverse sa première épreuve de joueur professionnel. "Je suis déçu d'être remplaçant. Cela fait partie du métier et je l'accepte. Je suis dans un grand club, je suis là pour apprendre. En tant que compétiteur, je ne peux pas être content de ma situation. Mais je ne perds pas la motivation. Je veux réussir ici et marquer des buts". Au lendemain de la victoire du Real Madrid sur Majorque (2-0), Karim Karim Benzema expliquait dans As sa situation. Pendant que l'international français cire le banc, son concurrent argentin, Gonzalo Higuain, marque des points. Buteur et passeur décisif contre Majorque, le franco-argentin a justifié la confiance accordée par Manuel Pelligrini. L'avenir de Karim Benzema (5 buts en Liga pour un temps moyen de 56 minutes par match) s'inscrit-il déjà en pointillé au Real ? Absolument pas. Pour sa première expérience internationale, il n'a pas choisi le plus facile en rejoignant le Real Madrid. A vingt-deux ans, il doit prendre son mal en patience pour gagner sa place au milieu des Cristiano Ronaldo et autre Kaka. Il faut se souvenir de la déclaration de Florentino Pérez lors de la présentation du joueur français recruté 35 millions d'euros : "Cristiano Ronaldo est un joueur pour tout de suite, Benzema est pour dans deux ans". Le président du Real croit beaucoup dans l'attaquant français. A l'inverse, Benzema n'a pas les faveurs de son entraîneur. Dimanche, l'ancien Lyonnais n'a joué que 22 minutes. Il n'a débuté qu'une seule rencontre depuis le 21 novembre et une victoire aux dépens de Valence (3-2). Mais les choses changent vite en football. Une blessure comme celle que vient de subir Higuain, une déchirure musculaire à la cuisse gauche, et vous voilà relancer. Higuain, deuxième meilleur buteur du club (11 buts) derrière Cristiano Ronaldo, absent pour trois semaines, Benzema voit là une vraie opportunité se présenter à lui.

Le prêt d'Alessandro Mancini (30 ans, 6 apparitions en Serie A cette saison) à l'Olympique de Marseille pourrait bien être officialisé ce mercredi. Alors que les négociations traînent en longueur en raison des prétentions salariales trop élevées du milieu de terrain brésilien, le directeur sportif de l'OM, José Anigo, et le directeur général du club, Antoine Veyrat, se rendent aujourd'hui à Milan afin de finaliser l'opération. L'Inter est déjà d'accord pour un prêt payant de son joueur.

Blackburn

Meriem toujours dans les parages Le milieu de terrain Camel Meriem (30 ans) et les Blackburn Rovers jouent au chat et à la souris depuis l'été dernier.Mis à l'essai par trois fois, l'ancien Monégasque libre de tout contrat n'a toujours pas signé. Mais selon News of the World, l'entraîneur Sam Allardyce serait désormais convaincu de l'utilité de lui offrir un contrat. A suivre…

Al Ittihad Saoudi

Gabriel Calderon viré L'ancien milieu argentin, Gabriel Calderon, finaliste du Mondial 1990 et passé notamment par le Paris-SG, a été licencié de son poste d'entraîneur du club souadien d'Al Ittihad, a annoncé mercredi la Fédération asiatique (AFC). Une décision qui fait suite à la nouvelle défaite subie en Championnat contre Al Nasr, à domicile qui plus est (12), et qui s'ajoute à celle concédée en finale de la Ligue des champions d'Asie, en novembre dernier face aux Sud-Coréens de Pohang Steelers (1-2). Al Ittihad est actuellement troisième de son Championnat et accuse un retard de douze points sur le leader, Al Hilal, la formation entraînée par l'ancien coach Marseillais, Eric Gerets.

OGC Nice

Civelli a signé

Dans les tuyaux depuis plusieurs jours, le prêt avec option d'achat de Renato Civelli (26 ans, 11 matchs et 1 but en championnat cette saison) à l'OGC Nice est devenu réalité mercredi matin. Arrivé dimanche sur la Côte d'Azur, le défenseur central argentin de San Lorenzo portera donc les couleurs du Gym jusqu'à la fin de la saison.

O. Lyonnais

«RIEN N'EST RÉGLÉ» Bien

qu'il ait passé mardi la visite médicale, Dejan Lovren est encore loin de signer à l'Olympique Lyonnais. Alors que tout semblait en passe d'être finalisé, le club a indiqué dans la soirée qu'il allait encore falloir attendre pour que le joueur s'enga ge officiellement avec l'OL. La raison invoquée : la concurrence accrue d'autr es formations européennes. «Actuellem ent les négociations se poursuivent, a décla ré Olivier Blanc, le directeur de la comm unication de Lyon, dans un communiqu é publié sur le site du club. Les négoc iations s'avèrent difficiles car l'OL n'est pas le seul club européen à s'intéresser à ce défen seur d'avenir. Pour l'instant rien n'est réglé nous continuons à discuter avec ses agent s.»

«Je n'ai pas envie de voir mon nom circuler durant le mercato du 1er au 31 janvier... J'en ai assez de lire ou d'entendre des rumeurs dès qu'il manque un avant-centre quelque part», confiait Marouane Chamakh dans France Football il y a deux semaines. L'attaquant marocain des Girondins de Bordeaux n'en a visiblement pas terminé avec les rumeurs de transfert, puisque mercredi, le Daily Mirror a à nouveau relayé l'intérêt d'un club de Premier League, et pas n'importe lequel. Après avoir laissé partir Andreï Voronine au Dynamo Moscou, Liverpool se serait ainsi penché sur le cas du buteur bordelais, en fin de contrat en juin prochain. Et selon le quotidien brittanique, les Reds seraient prêts à offrir 12 millions de livres (environ 13,4 millions d'euros) aux Girondins pour acquérir dès le mois de janvier leur numéro 29, qui pourrait toucher 240 000 livres par mois (environ 269 000 euros) sur les bords de la Mersey. De quoi faire réfléchir.

Wolfsburg

Dzeko n'intéresse pas que Milan L'attaquant 17 matchs et 7 buts de Wolfsburg, Edin Dzeko (23 ans, s et 4 buts en C1) est toujours serré en Bundesliga cette saison, 6 match peux ea pourrait entrer dans la danse. "Je de près par le Milan AC, mais Chels qui montre le joueur. Actuellement, c'est le club confirmer que Milan aime vraiment que les vu ea, Chels nous gardons un oeil sur le plus grand intérêt en Italie. Mais des représentants de l'international l'un confié a ", Dzeko t suiven Blues Mercato. bosniaque, Silvano Martina, à Calcio

Arsenal

Sol Campbell est tout proche Titulaire mardi soir avec la réserve d'Arsenal, qui a battu celle de West Ham (4-2), Sol Campbell, qui s'entraîne depuis deux mois avec les Gunners, est plus proche que jamais d'un retour dans le club londonien. Le défenseur international anglais de 35 ans, libre depuis son bref passage à Notts County, pourrait très prochainement signer un contrat de six mois. C'est en tout cas son voeu le plus cher. Pour lui d'ailleurs, l'affaire semble presque déjà entendue. «Je suis vraiment ravi d'être de retour à Arsenal, a-t-il confié au quotidien anglais The Independent après le match au cours duquel il est sorti à la mi-temps. J'ai travaillé dur pour ça. J'espère signer pour le club jusqu'en fin de saison. Il y a encore quelques détails techniques à régler, mais c'est fantastique, génial, merveilleux. Il me semble même que je ne suis jamais parti.»

Coup du Roi

LE CELTA VIGO ÉLIMINE VILLARREAL Le Celta Vigo, club de 2e division, a éliminé l'un des candidats possibles à la victoire finale en Coupe du Roi, Villarreal, s'imposant 1-0 sur le terrain du club de l'élite, mardi en 8e de finale retour. Le Celta, qui avait tenu le match nul à l'aller sur ses terres (1-1), est allé chercher la victoire dans le stade El Madrigal dans les dernières minutes. Le N° 10 Trashorras a transformé un penalty obtenu par Botelho après une faute d'Angel (90+2), un penalty longtemps contesté par les joueurs de Villarreal. Villarreal, repassé dans la première moitié du classement en Championnat après un départ calamiteux, n'a pas su se mettre à l'abri. Les joueurs d'Ernesto Valverde ont pourtant eu plusieurs occasions, dont une excellente par Robert Pires (65e) mais le gardien du Celta, Yoel, a alors sauvé les espoirs de l'équipe galicienne. D'autres surprises pourraient suivre avec notamment la très bonne option prise par Huelva (D2) face à l'Atletico Madrid (victoire 3-0). Le match retour a lieu jeudi. Mercredi, le Barça ira défendre son titre menacé à Séville (défaite 2-1 au Camp Nou à l'aller).


INTERNATIONALE

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

19

ADU TOUJOURS DANS LE DUR ConsidŽrŽ il y a quelques annŽes comme le chevalier blanc tant attendu du football amŽricain, Freddy Adu sÕappr•te ˆ conna”tre son troisi•me pr•t en trois saisons, cette fois aupr•s de lÕAris Salonique, club grec de milieu de tableau. Qu'il semble bien loin le temps de son ascension fulgurante au statut de petit prodige promis ˆ une grande carri•reÉ

rejoint Real Salt Lake en 2006, où il dispute onze rencontres et marque à deux reprises avant son départ pour l’Europe, dont la presse fait ses choux gras. Première escale : le grand Benfica qu’il rallie deux mois après son 18ème anniversaire, pour un montant de deux millions de dollars. Lisbonne ne lui réussit guère : jamais titularisé, il ne grappille que quelque 20 minutes de jeu par match et inscrit seulement deux buts en 11 sorties.

é à Tema, au Ghana, Fredua Koranteng Adu s’est installé aux Etats-Unis avec sa mère à la faveur d’une loterie des cartes vertes. Très vite repéré, il se distingue aux Coupes du Monde U-17 et U-20 de la FIFA en 2003 et devient, à tout juste 14 ans, l’un des plus jeunes sportifs professionnels de l’histoire américaine. Refusant les offres de plusieurs grands clubs européens, il préfère intégrer la Major League Soccer en 2004, ce que le représentant de la MLS, Ivan Gazidis, qualifiera de "transfert le plus important de l’histoire du championnat". "J’essaie de ne pas écouter tout ce qu’on dit de moi", avait-il confié à FIFA.com fin 2003, déjà plongé au cœur d’un tourbillon médiatique d’une ampleur que le football américain n’avait plus connu depuis la Coupe du Monde de la FIFA 1994, ou l’arrivée de Pelé au New York Cosmos en 1975. Partir à l’étranger peut se révéler payant pour un joueur américain, suivant les circonstances. La dernière chose que veut un joueur, c’est de perdre du temps de jeu quand il change de club Bob Bradley, sélectionneur des Etats-Unis d'Amérique. S’ensuit alors une série de déconvenues en club, du moins par rapport aux attentes nées de l’Adumania ambiante. Auteur de 11 buts en 90 matches pour DC United, Adu

En 2008, il est prêté à l'AS Monaco. De nouveau incapable de s’imposer, il voit son temps de jeu se réduire encore. Retour au Benfica, qui l’expédie à Belenenses, club lisboète enlisé dans le bas du classement. Là, il parvient à se faire une place brièvement dans l’équipe première, avant d’être une fois de plus pénalisé par des blessures et par son irrégularité. Et voilà donc un jeune joueur d’à peine 20 ans extrêmement talentueux mais encensé trop tôt, menacé de s’égarer dans le monde impitoyable du football international. En Grèce, Adu tiendra une nouvelle occasion de faire ses preuves dans un championnat européen relevé. Sur sa très populaire page Twitter, l’attaquant, qui a refusé une offre de Hull City, en Premier League anglaise, explique "avoir beaucoup réfléchi et étudié la question avant d’opter pour Aris". Dans le club hellène, Adu retrouvera l’attaquant Eddie Johnson, autre ancien espoir américain, aujourd’hui âgé de 25 ans. Après avoir quitté la MLS pour rejoindre Fulham en Angleterre, Johnson n’a pas su convaincre Craven Cottage, pas plus que Cardiff City, où il a passé une saison dans le cadre d’un prêt. Lui aussi espère faire un retour en force en Grèce. Les deux joueurs étaient coéquipiers à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, EAU

N

Adu - Johnson, m•me combat

2003. A cette occasion, les Stars and Stripes s’étaient hissés en quart de finale et Johnson avait chaussé le Soulier d’Or adidas.

Rester ou partir, telle est la question "Tout dépend du joueur et de la situation. Partir à l’étranger peut se révéler payant pour un joueur américain, suivant les circonstances", commentait l’entraîneur des Etats-Unis, Bob Bradley, lors de la Coupe des Confédérations de la FIFA disputée en juin en Afrique du Sud. Un tournoi qu’Adu a vécu sur le banc, tandis que ses camarades fonçaient vers la finale. "La dernière chose que veut un joueur, c’est de perdre du temps de jeu quand il change de club". Actuellement prêté au club anglais d’Everton, Landon Donovan renchérit : "Un transfert à l’étranger peut se passer plus ou moins bien suivant les cas. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère". Adu et Johnson auront donc à cœur de s’illustrer dans leur nouveau club afin de revenir sur les tablettes du sélectionneur en vue du grand rendez-vous sud-africain. Adu a fait ses débuts en équipe nationale en 2006 à 16 ans. Rarement convoqué depuis, il n’a disputé que 15 matches avec les Stars and Stripes. Johnson a, lui aussi, disparu du radar. Absent de la Coupe des Confédérations de la FIFA, il n’a été aligné qu’occasionnellement lors des qualifications mondialistes. Mais il se trouve qu’en raison d’un grave accident de voiture, une autre jeune star de l’attaque américaine, Charlie Davies, ne pourra sans doute pas prendre part à l’épreuve reine.Or, le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres. Du temps de jeu régulier, quelques buts en terres grecques et un petit coup de pouce de la chance pourraient bien suffire pour qu’Adu et Johnson goûtent aux joies de l’aventure sud-africaine.

Vidic a une revanche ˆ prendre Le match d'ouverture de la 19•me Coupe du Monde de la FIFA entre l'Afrique du Sud et le Mexique approche ˆ grands pas. A cinq mois du grand rendez-vous du ballon rond, la tension monte aux quatre coins de la plan•te football. "Je n'ai encore jamais participŽ ˆ la Coupe du Monde mais j'imagine qu'il s'agira du plus grand moment de ma carri•re", confie Nemanja Vidic dans un entretien exclusif accordŽ ˆ FIFA.com. ffectivement, le défenseur serbe de Manchester United s'apprête à disputer en 2010 son premier grand tournoi international. Il y a quatre ans, Vidic était présent en Allemagne mais il n'avait pas disputé le moindre match pour le compte de la sélection serbo-monténégrine. "J'ai pris un carton rouge lors du dernier match de qualification et cela m'a empêché de débuter la compétition", précise-t-il. Blessé à l'entraînement, il avait ensuite dû déclarer forfait pour les deux derniers matches de poules. "C'est pour cette raison

E

que je suis très heureux de notre qualification. J'espère que, cette fois, il ne va rien m'arriver car je compte bien aider mon équipe à faire mieux qu'en 2006." Pour leur dernière apparition en commun au niveau international, Serbes et Monténégrins avaient hérité d'un groupe particulièrement difficile. Arrivée en Allemagne précédée d'une réputation flatteuse, la SerbieMonténégro s'était inclinée face aux Pays-Bas (0:1), à l'Argentine (0:6) et à la Côte d'Ivoire (2:3).

ÇNous ferons bonne figureÈ Cette édition 2010 s'annonce bien différente, même si Vidic n'ignore pas qu'avec l'Allemagne, le Ghana et l'Australie, la Serbie sera de nouveau en bonne compagnie. "Il n'y a pas de matches faciles en Coupe du Monde", tempère le défenseur des Red Devils. "Toutes les équipes ont gagné le droit d'être ici et possèdent de bons joueurs. Ce ne sera pas facile mais tout le monde au sein du groupe est persuadé que nous ferons bonne figure." La Serbie possède également un atout de taille en la personne de son sélectionneur, Radomir Antic. "Il a travaillé dans de grands clubs et il ne manque pas d'expérience", se félicite Vidic. Le technicien serbe de 61 ans a fait l'essentiel de sa carrière en Espagne, où

il a notamment dirigé le Real Madrid, l'Atlético de Madrid et le FC Barcelone. "Il est arrivé avec ses idées. Il a par exemple beaucoup insisté sur les notions d'ordre et de discipline. Je crois qu'il a joué un grand rôle dans notre qualification." Les Serbes ont en effet terminé à la première place de leur groupe devant la France, contrainte de passer par les barrages pour obtenir son billet pour l'Afrique du Sud.

Un premier match dŽcisif "Quelques-uns d'entre nous étaient déjà présents en 2006. Cette fois-ci, nous serons beaucoup mieux préparés", prévient l'ancien joueur de l'Etoile Rouge. "Notre avenir dépendra en grande partie du résultat du premier match. Si nous parvenons à l'emporter, nous aurons de bonnes chances d'atteindre la deuxième phase. Cela nous mettra en confiance pour les autres rencontres." Mais avant de se lancer à la conquête de l'Afrique du Sud, Vidic entend se concentrer sur ses objectifs à court terme avec Manchester United. En effet, les hommes d'Alex Ferguson ont encore beaucoup de rendez-vous importants à honorer d'ici l'été prochain. "En ce moment, je pense uniquement au prochain match. Je ne veux pas me disperser." L'échéance est encore loin mais notre interlocuteur essaye de ne pas trop se focaliser sur possibilité d'une blessure. Au contraire, il préfère positiver : "Plus on pense à se préserver en vue de la Coupe du Monde et plus on augmente les chances de se blesser".


20

PUBLICITÉ

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

RƒPUBLIQUE ALGƒRIENNE DƒMOCRATIQUE ET POPULAIRE Minist•re de lÕEnseignement supŽrieur et de la Recherche scientifique Office national des Ïuvres universitaires Direction des Ïuvres universitaires Alger-Ouest

Avis dÕattribution provisoire de marchŽ Relatif ˆ lÕavis dÕappel dÕoffres national restreint N¡ 01/DOU-AO/2009 Conformément aux dispositions de l’article 43 du décret présidentiel 02250 du 24/07/2002 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété, la Direction des œuvres universitaires d’Alger-Ouest informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres national restreint N° 01/DOU-AO/2009 relatif à l’approvisionnement des résidences universitaires en denrées alimentaires pour l’exercice 2010, publié dans le Bomop et la presse nationale, que les marchés ont été attribués provisoirement aux soumissionnaires suivants : N° Désignation N° du

du lot

lot 01

02

03

04

Soumissionnaire

du site

Note

Montant

Critères de

technique

maximum

choix

/100

de l’offre (DA)

Viandes

01

Oumouhand Mouloud

99

32.400.000,00 Moins disant

rouges

02

Oughalim Boualem

93

27.250.000,00 Offre unique

fraîches

03

Oughalim Boualem

93

27.250.000,00 Moins disant

04

Oughalim Boualem

93

32.700.000,00 Moins disant

Viandes

01

Guir Ahmed

74

24.324.300,00 Offre unique

rouges

02

Djebbar Maknina

82.5

26.998,000,00 Offre unique

congelées

03

Djebbar Maknina

77.5

26.998,000,00 Offre unique

04

Djebbar Maknina

82.5

32.397.600,00 Moins disant

Viandes

01

EURL Rafik

85

18.708.300,00 Moins disant

blanches

02

EURL Rafik

85

17.269.200,00 Moins disant

fraîches

03

Faïd Rachid

79.5

17.550.000,00 Offre unique

04

SARL la poule joyeuse

75

20.230.000,00 Offre unique

73.5

38.105.000,00 Moins disant

Fruits et légumes

01 SNC naturel fruits Djebbar 02 SNC naturel fruits Djebbar

73.5

38.105.000,00 Moins disant

03

Khelloufi Mohamed

87.5

04

Khelloufi Mohamed

82.5

43.305.900,00 Moins disant 44.848.900,00 Moins disant

Poissons

01

Briki Rédha

75.5

10.430.000,00 Offre unique

frais

02

Briki Mohamed Seghir

80

14.900.000,00 Moins disant

03

Briki Mohamed Seghir

80

04

Briki Mohamed Seghir

80

11.130.000,00 Moins disant 11.980.000,00 Moins disant

01

SARL la poule joyeuse

80

10.780.000,00 Offre unique

02

SARL la poule joyeuse

80

10.780.000,00 Offre unique

03

SARL la poule joyeuse

80

04

SARL la poule joyeuse

80

12.740.000,00 Offre unique 13.720.000,00 Offre unique

07 Alimentation 01

SARL El Hamiz

100

générale

02

SARL El Hamiz

100

03

SARL Mehdi alimentaire

90

04

SARL Mehdi alimentaire

100

05

06

08

09

Œufs frais

Produits

01

Brahim Mohamed

80.5

laitiers

02

SARL BPI ENH Doudah

90

03

SARL BPI ENH Doudah

90

04

SARL BPI ENH Doudah

90

Pain

01

Hamzaoui Mohamed

100

ordinaire

02

Hamzaoui Mohamed

100

205 gr

03

Hamzaoui Mohamed

100

04

Hamzaoui Mohamed

100

10 Charcuterie 01 02 03 04

SARL conserverie des viandes d’Algérie SARL conserverie des viandes d’Algérie SARL conserverie des viandes d’Algérie SARL conserverie des viandes d’Algérie

40.307.117,00 Offre unique 46.075.222,00 Offre unique 42.622.800,00 Offre unique 47.515.600,00 Offre unique 28.950.400,00 Moins disant 26.406.000,00 Offre unique 30.229.000,00 Offre unique 33.103.000,00 Offre unique

AVIS DÕATTRIBUTION PROVISOIRE DES MARCHƒS/CONVENTIONS Conformément aux dispositions de l’article 43 alinéa 02 du décret présidentiel n° 02/250 du 24 juillet 2002 modifié et complété par le décret présidentiel n° 03/301 du 11/09/2003 et le décret présidentiel n° 08/338 du 26/08/2008 portant la réglementation des marchés publics de la wilaya de Laghouat informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres national ouvert n° 77/2009 parus dans la presse écrite Maracana et El Massar El Arabi du 15/07/2009 portant la réalisation des travaux d’une annexe de tribunal à Aïn Madhi suivant les lots designés au tableau ci-dessous : La procédure d’évaluation et d’analyse des offres, faite conformément aux critères prévus dans le cahier des charges, a donné les résultats suivants :

Désignation des projets

Entreprises retenues

Montant (TTC)

Délais

Observation

Infructueux

Lot n° 01 : Bloc annexe tribunal Lot n° 02 : 03 logements Karma El Hadi d’astreinte (01 F4 + 02 F5) Lot n° 03 : Aménagement extérieur + réseaux divers

9.616.779,90 DA

07 mois

Moins disant

Infructueux

Lot n° 04 : Alimentation et éclairage extérieur Tegari El Arbi 12.402.000,00 DA Lot n° 05 : Chauffage central

05 mois

Moins disant

Infructueux

Les soumissionnaires ont un délai de dix (10) jours à partir de la première parution du présent avis à adresser à Monsieur le président de la commission des marchés publics de la wilaya de Laghouat pour éventuels recours. Maracana N° 1011 - Jeudi 14 Janvier 2010 — ANEP 793 068

RƒPUBLIQUE ALGƒRIENNE DƒMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION DU LOGEMENT ET DES ƒQUIPEMENTS PUBLICS WILAYA DE LAGHOUAT

AVIS DÕATTRIBUTION PROVISOIRE DES MARCHƒS/CONVENTIONS Conformément aux dispositions de l’article 43 alinéa 02 du décret présidentiel n° 02/250 du 24 juillet 2002 modifié et complété par le décret présidentiel n° 03/301 du 11/09/2003 et le décret présidentiel n° 08/338 du 26/08/2008 portant la réglementation des marchés publics de la wilaya de Laghouat informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres national ouvert n° 144/2009 parus dans la presse écrite Maracana et Algérie News du 03/12/2009 portant la réalisation de 02 demi-pensions 200 rations suivant les lots désignés au tableau ci-dessous : La procédure d’évaluation et d’analyse des offres, faite conformément aux critères prévus dans le cahier des charges, a donné les résultats suivants : Désignation des projets Entreprises retenues Réalisation d’une demipension type 200 rations à l’El Baïda

Hadouara Djeloul

Montant (TTC)

Délais Observation

6.630.095,50 DA 08 mois Moins disant

17.250.000,00 Offre unique 17.250.000,00 Offre unique 17.250.000,00 Offre unique 23.250.000,00 Offre unique

92

7.488.000,00 Offre unique 7.488.000,00 Moins disant

92

7.488.000,00 Offre unique

92

7.488.000,00 Offre unique

92

RƒPUBLIQUE ALGƒRIENNE DƒMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION DU LOGEMENT ET DES ƒQUIPEMENTS PUBLICS WILAYA DE LAGHOUAT

Tout soumissionnaire contestant ce choix peut introduire un recours auprès de la commission des marchés de la Direction des œuvres universitaires Alger-Ouest dans un délai de dix (10) jours à compter de la première parution du présent avis dans la presse nationale ou le Bomop. Maracana N° 1010 - Mercredi 13 Janvier 2010 — ANEP 792 934

Réalisation d’une demi-pension capacité 200 rations au lycée Sidi Makhlouf

Nouiwa Taher 6.707.287,08 DA 08 mois Moins disant Habib

Les soumissionnaires ont un délai de dix (10) jours à partir de la première parution du présent avis à adresser à Monsieur le président de la commission des marchés publics de la wilaya de Laghouat pour éventuels recours. Maracana N° 1011 - Jeudi 14 Janvier 2010 — ANEP 793 062


Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

BŽbŽ : la diversification alimentaire, c'est tout simple! ennemies des médecins craignant le surpoids chez les bébés: que faut-il penser des céréales infantiles ? BÉBÉ : FAUT-IL LUI DONNER DES CÉRÉALES ? VRAI Les glucides complexes contenus dans les céréales permettent à votre bébé de tenir plus longtemps entre deux repas, particulièrement la nuit. Cela arrange les parents et aide les enfants à passer de cinq-six repas à troisquatre repas par jour sans avoir de baisse d’énergie et malgré la petite contenance de leur estomac (250 ml en moyenne). En aromatisant le lait, les céréales infantiles permettent aussi à certains petits mangeurs et pour les plus grands qui se lassent du goût (assez fade, il faut bien l’avouer) du lait infantile, de boire leurs 500 ml de lait quoitidiens.

Passer du sein ou du biberon à la première cuillère de purée peut, parfois, inquiéter les jeunes mamans. Nos conseils pour que la diversification alimentaire de votre bébé se passe en douceur... et avec gourmandise Meilleures amies des parents pour passer une bonne nuit et longtemps pires

ELLES SONT AUTORISÉES DÈS 3 MOIS FAUX Mieux vaut attendre au moins 4 mois pour remplir de céréales infantiles le biberon de bébé. Jusqu’au 7ème mois, il faut des farines sans gluten. Après, choisissez-les avec gluten. Ces deux indications permettent de limiter les risques de développer une intolérance au gluten. IL PEUT EN PRENDRE À CHAQUE REPAS FAUX Dans ce cas, il existe un risque de déséquilibre alimentaire (le bébé repu

ne veut plus manger ses purées et ses compotes) et donc de surpoids. Les quantités recommandées sont les suivantes : entre 4 et 6 mois deux cuillères (10 g), entre 6 et 8 trois cuillères, entre 8 et 12 quatre cuillères et à 1 an, cinq cuillères.

Entre les recommandations du pédiatre, les conseils de grandmère et les goûts de chaque enfant, l’alimentation devient vite un vrai casse-tête ! Faites le point pour composer l’assiette idéale de votre bébé. TROP DE PROTÉINES C'EST UN RISQUE DE SURPOIDS VRAI. Un lien entre des menus trop riches en protéines avant 3 ans et un risque d’obésité a été démontré. Il faut donc limiter la consommation de protéines en fonction de l’âge de l’enfant : -avant 6 mois : lait maternel (plus faible en protéines que le lait infantile) ou à défaut lait infantile. -de 6 mois à 1 an : 10g par jour de viande, de poisson ou d’œuf (20g à partir du 9ème mois). -de 1 an à 2 an : 30g par jour de viande, de poisson ou d’œuf. Attention, optez pour des produits laitiers spécifiques aux bébés car plus de deux fois moins riches en protéines que ceux à base de lait de vache ! LES BÉBÉS N’ONT PAS LE DROIT

TOUS LES BÉBÉS AIMENT LE SUCRE VRAI. Le goût de la saveur sucrée est inné chez tous les enfants. D’ailleurs le lait maternel possède un goût très sucré. C’est pourquoi il ne faut pas encourager bébé à en manger trop sous peine de l’exposer à des problèmes de poids. Pour apporter à votre enfant toute l’énergie nécessaire, préférez le fructose contenu dans les fruits sous forme de compote par exemple ou les sucres lents qu’on trouve dans les produits céréaliers (céréales, pain, pâtes, riz…) aux sucres rapides qui doivent rester exceptionnels dans les menus de la semaine (biscuits, chocolat, confiture…). FRUITS ET LÉGUMES SONT PERMIS DÈS 5 MOIS VRAI ET FAUX. Ils sont permis... mais pas tous. Certains fruits exotiques (kiwi, ananas, mangue) peuvent déclencher des allergies. Mieux vaut attendre 9 mois ou un an pour les introduire. Dans tous les cas, surveillez les éventuelles réactions

? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ?O26K? O2@@6K ? ?O2@@@@@@@@6K?hO2@@@@@@@@@@6K ? ?O2@@@@@@@@@@@@@6KfO2@@@@@@@@@@@@@@6X ? ?W2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)X? ? W&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)X ? 7@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@1 ? @@@@@@@@@@@@@6X? ?J@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@L? ? @@@@@@@@@@@@@@1? ?7@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@1? ? @@@@@@@@@@@@@@@? J@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@L ? @@@@@@@@@@@@@@@? 7@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@1 ? @@@@@@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ? @@@@@@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ? @@@@@@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ? @@@@@@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@L? ? @@@@@@@@@@@@@@@? O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)K ? @@@@@@@@@@@@@@@? O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K ? @@@@@@@@@@@@@@@? O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K ? @@@@@@@@@@@@@@@? W2@@@@@@@@@@?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@??I4@@@@@@6K? ?'@@6K ? @@@@@@@@@@@@@@@? &@@@@@@@@@@5?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6Xe@@@@@@@6X? ?V'@@@@@@@6K ? @@@@@@@@@@@@@@@? O2@@@?f@@@@@@@@@H?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@1e@@@@@@@@)Xf@@@6K? N@@@@@@@@@@? ? @@@@@@@@@@@@@@@? O2@@@@@@@?f@@@@@@@@@??@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@e@@@@@@@@@1f@@@@@@@@6K ?@@@@@@@@@@? ? @@@@@@@@@@@@@@@? ?W2@ ?@@@@@@@@@@?f@@@@@@@@@??@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@5e@@@@@@@@@5g@@@@@@@@@6K? ?@@@@@@@@@5? ? @@@@@@@@@@@@@@@? O&@@L? O2@@@@e?@@@@@@@@Lf3@@@@@@@@?f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@0Ye@@@@@@@@@Hg@@@@@@@@@@@@@@@@@6K? ?@@@@@@@@@H? ? @@@@@@@@@@@@@@@LhO2@@@@@@@@@@1? W2@@@@@@@@e?@@@@@@@@1fN@@@@@@@@?f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f?J@@@@@@@@@?g@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6X? J@@@@@@@@@ ? @@@@@@@@@@@@@@@1gO2@@(MI4@@@@@@@? &@@@@@@@@@e?@@@@@@@@@f?@@@@@@@@Lf@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f?7@@@@@@@@@?g@@@@@@@@@@(M?@@@@@@@)X 7@@@@@@@@@ ? @@@@@@@@@@@@@@@@fW2@@@(Y?eI'@@@@@? @@@@@@@@L??3@@@@@@@@f?@@@@@@@@1f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f?@@@@@@@@@@?f?J@@@@@@@@@(Y??@@@@@@@@1 @@@@@@@@@@ ? @@@@@@@@@@@@@@@@f7@@@@Hf?V'@@@@?hf?O2@@@@6K?g@@@@@@@@1??N@@@@@@@@f?@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@?f?7@@@@@@@@@HeJ@@@@@@@@@hO2@@@@@6K?@@@@@@@@@5 ? @@@@@@@@@@@@@@@@e?J@@@@@LgV'@@@?heW2@@@@@@@@@6X?f@@@@@@@@@?e@@@@@@@@L?e?3@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@0M?@@@@@@@@@5?f?@@@@@@@@@@?e7@@@@@@@@@gW2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@H ? @@@@@@@@@@@@@@@@eW&@@@@@1g?N@@@Lh?W&@@@?I'@@@@@)Xf3@@@@@@@@?e@@@@@@@@1?e?N@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@H?f?@@@@@@@@@5?e@@@@@@@@@@f?W&@@@@@@@V4@@@@@@@@@@@? ? @@@@@@@@@@@@@@@@e7@@@@@@@h3@@1hW&@@@@eN@@@@@@)X?eN@@@@@@@@?e@@@@@@@@@?f@@@@@@@@L?e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@?eJ@@@@@@@@@g?@@@@@@@@@H?e@@@@@@@@@5f?7@@@@@@@@e?@@@@@@@@@@? ? @@@@@@@@@@@@@@@@e@@@@@@@@hN@@@g?W&@@@@@e?@@@@@@@1?e?@@@@@@@@Le3@@@@@@@@?f@@@@@@@@1?e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@?e7@@@@@@@@@gJ@@@@@@@@@f@@@@@@@@@HfJ@@@@@@@@5e?@@@@@@@@@@? ? @@@@@@@@@@@@@@@@e@@@@@@@@h?3@@g?7@@@@@@e?@@@@@@@@Le?@@@@@@@@1eN@@@@@@@@?f@@@@@@@@@?e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@5?e@@@@@@@@@@g7@@@@@@@@@e?J@@@@@@@@@?f7@@@@@@@@He?@@@@@@@@@@?fW2@@@@@@@6K?f?

@@@@@@@@@@@@@@@@e@@@@@@@@L?g?N@@g?@@@@@@@e?@@@@@@@@1e?@@@@@@@@@e?@@@@@@@@Lf3@@@@@@@@?e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@H?e@@@@@@@@@5g@@@@@@@@@@e?7@@@@@@@@@?f@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@5?e?W&@@@@@@@@@@6K?e? @@@@@@@@@@@@@@@@?J@@@@@@@@1?h@@L?f?@@@@@@@L??3@@@@@@@@e?3@@@@@@@@e?@@@@@@@@1fN@@@@@@@@?e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@L?e@@@@@@@@@Hg@@@@@@@@@@e?@@@@@@@@@@?e?J@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@H?e?7@@@@@@(MI4@@@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@?7@@@@@@@@@?h@@@?f?@@@@@@@1??N@@@@@@@@e?N@@@@@@@@e?@@@@@@@@@f?@@@@@@@@Le@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@1??J@@@@@@@@@?g@@@@@@@@@5e?@@@@@@@@@@?e?7@@@@@@@@@?eJ@@@@@@@@@f?@@@@@@@H?eI'@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@?@@@@@@@@@@? ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@f@@@@@@@@L??3@@@@@@@@f?@@@@@@@@1e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@??7@@@@@@@@@?f?J@@@@@@@@@He?@@@@@@@@@5?e?@@@@@@@@@@?e7@@@@@@@@@f?@@@@@@@L?e?N@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@?3@@@@@@@@@? ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@L?e@@@@@@@@1??N@@@@@@@@f?@@@@@@@@@e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@??@@@@@@@@@@?f?7@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@H?e?@@@@@@@@@5?e@@@@@@@@@@f?@@@@@@@1?f3@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@?N@@@@@@@@@L ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@1?e@@@@@@@@@?e@@@@@@@@L?e?3@@@@@@@@e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@?J@@@@@@@@@@?f?@@@@@@@@@@?eJ@@@@@@@@@f?@@@@@@@@@H?e@@@@@@@@@5f?@@@@@@@@LfN@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@e@@@@@@@@@1heO2@@(??@@@@@@@@Le3@@@@@@@@?e3@@@@@@@@?e@@@@@@@@1?e?N@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@W&@@@@@@@@@5?f?@@@@@@@@@@?e7@@@@@@@@@fJ@@@@@@@@@f@@@@@@@@@Hf?3@@@@@@@)X?e?@@@5 @@@@@@@@@@@@@@@@e@@@@@@@@@@gO2@@@@@(Y??@@@@@@@@1eN@@@@@@@@?eN@@@@@@@@?e@@@@@@@@@?e?J@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@H?f?@@@@@@@@@5?e@@@@@@@@@@f7@@@@@@@@@e?J@@@@@@@@@?f?N@@@@@@@@1?e?@@@H @@@@@@@@@@@@@@@@L?@@@@@@@@@@eW2@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e?@@@@@@@@Le@@@@@@@@@?eW&@@@@@0M?e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@0?'@@@@@@@@g?@@@@@@@@@H?e@@@@@@@@@5f@@@@@@@@@@e?7@@@@@@@@@?g3@@@@@@@@Le?@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@1?@@@@@@@@@@e&@@@@@@@@@@1e?3@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e?@@@@@@@@1e@@@@@@@@@@@?&@@0M?g@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@e?V'@@@@@@@?O2@@?J@@@@@@@@@f@@@@@@@@@Hf@@@@@@@@@5e?@@@@@@@@@@?gN@@@@@@@@)X??@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@?3@@@@@@@@@L?e?@@@@@@@@@e?N@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@?J@@@@@@@@@@@?hf3@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@fV4@@@@@@@@@@@W&@@@@@@@@@e?J@@@@@@@@@?f@@@@@@@@@He?@@@@@@@@@@?g?3@@@@@@@@1??@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@?N@@@@@@@@@1?e?@@@@@@@@@f@@@@@@@@L??@@@@@@@@?e?3@@@@@@@@W&@@@@@@@0M? N@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@5hI4@@@0M?@@@@@@@@@@@@e?7@@@@@@@@@?f@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@5?eW-X??N@@@@@@@@@L?@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@??@@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@f@@@@@@@@1??3@@@@@@@?e?N@@@@@@@@@@@@@0M? J@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@Y @@@@@@@@@@@@e?@@@@@@@@@@?f@@@@@@@@@?eJ@@@@@@@@@H?e7@1?e3@@@@@@@@)X?e? @@@@@@@@@@@@@@@@@??@@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@f3@@@@@@@@??N@@@@@@5?f3@@@@@@@0M ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K ?I4@@@@@@@L?J@@@@@@@@@@?f@@@@@@@@@?e7@@@@@@@@@f@@@?eV'@@@@@@@@1?e? @@@@@@@@@@@@@@@@@??@@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@L?eN@@@@@@@@?e@@@@@@H?fV4@@@@0M O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K I4@@@?7@@@@@@@@@5?f3@@@@@@@@?e@@@@@@@@@@f@@@?e?N@@@@@@@@@Le? @@@@@@@@@@@@@@@@@??3@@@@@@@@@Le?3@@@@@@@@1?e?3@@@@@@@?e@@@@@5 ?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K? @@@@@@@@@@Y?fN@@@@@@@5?e@@@@@@@@@@f@@@?f3@@@@@@@@1e? @@@@@@@@@@@@@@@@@??N@@@@@@@@@1e?N@@@@@@@@@?e?V'@@@@@@L?J@@@@(Y ?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K? ?I4@@@@@f?3@@@@@@H??J@@@@@@@@@5f@@@?fN@@@@@@@@@e? @@@@@@@@@@@@@@@@@?e@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@?fV'@@@@@)?&@@@0Y? O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K I@f?V'@@@@@eO&@@@@@@@@@He?J@@@?f?3@@@@@@@@L?? @@@@@@@@@@@@@@@@@?e3@@@@@@@@@f@@@@@@@@@?f?V4@@@@@@@@0M? ?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K V4@@@@@@@@@@@@@@@@@?e?7@@@Lf?N@@@@@@@@1?? @@@@@@@@@@@@@@@@@?eN@@@@@@@@@f@@@@@@@@@Lg?I4@@0M? O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K I4@@@@@@@@@@@@@@@?e?@@@@1g@@@@@@@@@?? @@@@@@@@@@@@@@@@@?e?3@@@@@@@@f3@@@@@@@@1 ?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K? I4@@@@@@@@@?e?@@@@@L?f@@@@@@@@@?? @@@@@@@@@@@@@@@@@?e?N@@@@@@@@L?eN@@@(MI'@@ ?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K?hfI4@@@@@@@??@@@@@)Xf@@@@@@@@5?? @@@@@@@@@@@@@@@@@?f3@@@@@@@1?eJ@@(Y??V4@hf?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K?hfI4@??@@@@@@)K?e@@@@@@@@H?? @@@@@@@@@@@@@@@@@?fV'@@@@@@@??O&@(YhfO2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6Khf?@0M?I4@@@@@@@@@@@@5e? @@@@@@@@@@@@@@@@@?f?V4@@@@@@@@@@@Y?fO2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6Khf?I4@@@@@@@@@0Ye? @@@@@@@@@@@@@@@@@Lh?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6KheI4@@0Mg? @@@@@@@@@@@@@@@@@)?2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K? ? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K?he? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K?f? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6X? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)?

Tagine de thon au chou

ELLES SONT TROP RICHES EN SUCRE VRAI ET FAUX Tout dépend de la marque que vous choisissez. Il suffit de consulter la liste des ingrédients. Si le sucre arrive en deuxième position, c’est mauvais signe pour le poids de votre enfant ainsi que la bonne santé de ses dents… Un bon plan : les céréales qui portent la mention « sans sucre ajouté ». ELLES SONT RECOMMANDÉES DÈS LE DÉBUT DE LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE FAUX Aucune recommandation médicale n’existe à ce sujet même si 77% des pédiatres en conseillent l’usage aux parents. Pour la simple et bonne raison que les apports essentiels des céréales infantiles se trouvent facilement dans des produits céréaliers bruts tels que le pain, les pâtes, le riz, le boulgour, la semoule, le quinoa… « On peut très bien se passer des céréales infantiles mais entre 6 et 7 mois (période pendant laquelle il est recommandé d’introduire du gluten pour limiter les risques d’intolérance) il est parfois difficile de donner à bébé des produits céréaliers sous d’autres formes », résume Edith Dupont, pédiatre. Notez que la texture épaisse et un peu grumeleuse des céréales infantiles constitue une bonne transition entre le lait et les premières purées.

7 idŽes re•ues sur l'alimentation de bŽbŽ DE MANGER ÉPICÉ Faux. Mis à part le sel dont il faut limiter l’usage (inutile jusqu’à un an), tous les condiments sont permis pour éveiller bébé au goût avec un grand « G ». Evidemment, il convient de réaliser une initiation très progressive sous peine de refus catégorique : une pointe de curry dans sa purée de carottes, quelques grains de poivre dans son hachis Parmentier, une pincée de coriandre dans sa soupe…

21

sur la peau de bébé. Quant aux légumes, on recommande d’attendre aussi 9 mois ou un an pour les choux qui peuvent provoquer des ballonnements. Attention aussi aux aubergines, souvent allergisantes. L'ALLAITEMENT EXCLUSIF COUVRE TOUS SES BESOINS VRAI. Jusqu'à 6 mois, le lait maternel fournit exactement à votre enfant tous les nutriments dont il a besoin ! La diversification alimentaire peut commencer vers 45 mois mais rien ne vous y oblige sur un plan de la santé avant 6 mois. De plus, le lait de femme change de goût avec l’alimentation de la mère, ce qui permet un éveil précoce aux différentes saveurs. UN ENFANT QUI MANGE DES SOLIDES N’A PLUS BESOIN DE LAIT FAUX. Un bébé doit boire au moins 500ml de lait par jour jusqu’à un an et cela pour couvrir ses besoins en calcium. Dès 6 mois, donnez-lui du lait deuxième âge plus adapté à son développement. Dès un an, vous pouvez passer au lait de croissance. S’il a soif, vous pouvez proposer de l’eau faiblement minéralisée à votre petit. LES BÉBÉS NE DOIVENT PAS CONSOMMER DE MATIÈRES GRASSES FAUX. Dès la diversification alimentaire, vous pouvez introduire une cuillère à café d’huile ou une noisette de beurre (par jour) dans les recettes de bébé. Variez les sources de matières grasses car elles apportent toutes des nutriments différents et indispensables à la croissance de votre enfant. Ne dépassez pas les doses sinon bébé risque de prendre du poids inutilement. A noter : il faut ajouter ces graisses « à froid » sur des aliments cuits à la vapeur.

INGRÉDIENTS 6 belles tranches de thon 1 gros chou vert 3 oignons 1 bouquet de coriandre fraîche 1/2 bouquet de persil plat 3 gousses d'ail 0,2 grammes de safran entier 1 cuillère à café de cumin en poudre 5 cuillères à soupe d'huile d'olive Sel et poivre. PRÉPARATION * La veille préparer votre safran en le diluant dans une tasse à café d'eau froide. * Faire blanchir le chou nettoyé et coupé en 4 pendant 4 à 5 minutes dans une marmite d'eau bouillante salée. L'égoutter, le rafraîchr et le couper en fines lanières. * Eplucher l'ail et les oignons, et les couper en fines lamelles. Laver aussi la coriandre et le persil, et rincer le thon * Dans une marmite, faire dorer l'ail et l'oignon dans de l'huile chauffée. Ajouter les lanières de chou, et verser 15 cl d'eau, rajouter le paprika et le cumin, saler, poivrer, mélanger. * Laisser mijoter à feu doux pendant 20 minutes, et rajouter éventuellement de l'eau si nécessaire. * Ajouter le safran, laissez cuire encore 10 minutes * Poser les tranches de thon sur le chou, et parsemer avec la coriandre ciselée, le persil, faire cuire à feu très doux pendant 10 minutes. * Servir très chaud.

Rosettes aux amandes

INGRÉDIENTS : 500 g d’amandes non émondeés finement moulues 500 g de sucre glace 5 à 6 blancs d’œufs 1 c à c d’extrait de vanille PRÉPARATION : Mélanger les amandes et l’extrait de vanille, mouiller avec blancs d’œufs jusqu'à obtention d’une pâte consistante mais qui doit éviter l’affaissement. A l’aide d’une poche à douille cannelée, dresser des petits fours suivant votre imagination Décorer à l’aide d’une demi amande ou des cerises confites Faire cuire sur une plaque beurrée et farinée à 200° en surveillant la cuisson Laisser refroidir puis démouler


JEUX-DETENTE MOTS FLÉCHÉS N° 338

SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS N°337

?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@?gW(M? @@ ?@@? @@ ?@@?heI'X? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? W@X? @@ ?@ ?@@?g.Yhf@? @@ ?@@?he@? @?he@@ ?@@?he?V/?g@? @@ ?@@? ?@ @@ ?@@? @@ ?@@?hf@? @@ ?@@? .R/? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@?he@? @@ ?@@? @? @@ ?@@? ?@ @@ ?@@? @@ ?@@? ?)X? @@ ?@@? )X @@ ?@ ?@@?e@@?W26X?@??@?@@6X?@?W2@6X?@@6Xh@@ ?@@?e?@6X?W2@@?W2@6X?@??@?W26X?@?W2@@g@@ ?@@?e@@@@@6X?W26X?W26X?@W-X?W26X?he@@ ?@@?eW26X?@@@@@6X?@@6X?W2@6X?@??@?@@?g@@ ?@@?e@@?W26X?@@6X?W2@6X?@@6X?W26X?W26X?f@@ ?@@?eW2@@?@e@?@?W26X?@)?W2@@ @@ ?@@?e?@6X?@@6X?@@6Xe@6X?@)?W2@@?he@@ ?@ ?@@?e@H?7YV1?@??@?@?B1?@?7<?B1?@?B1h@@e?W2@ ?@@?fV1?7<?@?7<?B1?@??@?7<I/?@?*Uh@@e?W2@ ?@@?e@??@?B1?7YV1?7<I/?@(R1?7YV1?he@@e?W2@ ?@@?e7YV1?@e@?B1?@?B1?7<?B1?@??@?@H?g@@e?W2@ ?@@?e@H?7YV1?@?B1?7<?B1?@?B1?7<I/?7YV1?f@@e?W2@ ?@@?e*Ue?@e@?@?7YV1?@H?*U @@e?W2@ ?@@?fV1?@?B1?@?B1e?V1?@H?*U?hf@@e?W26X? ?@ ?@@?e@??@@@@?@??@?@e@?@?@?e@?@??@h@@e?*@@ ?@@?eW2@@?@e@?@?e@?@??@?@f@?V46Xg@@e?*@@ ?@@?e@??@e@?@@@@?@f@H?@?@@@@?he@@e?*@@ ?@@?e@@@@?@e@??@?@e@?@?e@?@??@?@e@@f@@e?*@@ ?@@?e@??@@@@?@??@?@e?@?@e@?@?e?@@@@?@@e@@e?*@@ ?@@?eV46X?@e@?@?@@@@?@eV46X @@e?*@@ ?@@?eW2@@?@e@?@??@?W2@@?@??V46X?he@@e?*@@1? ?@ ?@@?e@??3X?e3=?@?@e@?@?3=?C5?@??@h@@e?N@@ ?@@?e*U?@?3=?@?3=?C5?3=?@?3=O.?@?eS,g@@e?N@@ ?@@?e@??@e@?3Xe?3=O.?@??@?3X?hf@@e?N@@ ?@@?e3Xe?@e@??@?@?C5?3=?C5?3=?@?@h@@e?N@@ ?@@?e@??3X?e@??@?3=?C5?@e@?3=O.?3X?g@@e?N@@ ?@@?fS,?3=?@?@?3Xe?3L?eS, @@e?N@@ ?@@?e*U?@?@?C5?@?C5?*U?@?3Le?S,?he@@e?N@@5? ?@ ?@@?e@??V4@eV4@@?@e@?@?V4@0Y?@??@h@@f@@ ?@@?eV4@@?V4@@?V4@0Y?V4@@?V40Y?@?@@0Yg@@f@@ ?@@?e@??@e@?V4@??V40Y?@??@?V4@hf@@f@@ ?@@?eV4@??@e@??@?@@0Y?V4@0Y?V4@@?@h@@f@@ ?@@?e@??V4@e@??@?V4@0Y?@e@?V40Y?V4@g@@f@@ ?@@?e@@0Y?V4@@?@?V4@??V/?@@0Y @@f@@ ?@@?eV4@@?@@0Y?@@0Y?V4@@?V/?@@0Y?he@@f@@H? ?@ ?@@? @@f@@ ?@@? @@f@@ ?@@? @@f@@ ?@@? @@f@@ ?@@? @@f@@ ?@@?hf@? @@f@@ ?@@?g?@M?e@M @@f@@ ?@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@ ?@@? @@e3@@@@H ?@@? @@e3@@@@H ?@@? @@e3@@@@H ?@@?hW. @@e3@@@@H ?@@? @@e3@@@@H ?@@?heW. @@e3@@@@H ?@@? @@e3@@@@H ?@ ?@@?f?@ @@eN@@@5? ?@@? @@eN@@@5? ?@@?he@?h@?@? @@eN@@@5? ?@@?e@?f.Y @@eN@@@5? ?@@?hfW.he?/X?hf@@eN@@@5? ?@@?e@?e?@e.Y @@eN@@@5? ?@@? @@eN@@@5? ?@ ?@@?f?@ @@e?3@@H? ?@@? @@e?3@@H? ?@@?he@?h@?@? @@e?3@@H? ?@@?e@? @@e?3@@H? ?@@?hf7Hhe?N1?hf@@e?3@@H? ?@@?g?@ @@e?3@@H? ?@@? @@e?3@@H? ?@ ?@@?eW2@@?W26X?e@@6Xe@6X?@@ @@e?N@5 ?@@? @@e?N@5 ?@@?e@@?W26X?@@6X?W26X?@?@?W26Xhf@@e?N@5 ?@@?e@@6X?W26X?W2@@ @@e?N@5 ?@@?e@@e@6X?e@??W2@@?W26Xe@?hf@@e?N@5 ?@@?e@?W2@@?W26X??@6X?@e@?@?@?hf@@e?N@5 ?@@? @@e?N@5 ?@ ?@@?e7<?@?7YV1?e@?B1e?V1?@H @@f(Y ?@@? @@f(Y ?@@?e@H?7YV1?@?B1?7YV1?@?@?7YV1hf@@f(Y ?@@?e@?B1?7YV1?*U @@f(Y ?@@?e@He?V1?e@??*U?e7YV1e@?hf@@f(Y ?@@?e@?7<?@?7YV1?eV1?@e@?3T5?hf@@f(Y ?@@? @@f(Y ?@ ?@@?e@??@?@@@@?e@??@?W2@@?@??@@?he@@ ?@@? @@ ?@@?e@??@@@@?@??@?@@@@?@?@?@@@@hf@@ ?@@?e@??@?@@@@?V46X @@ ?@@?e@??W2@@?e@??V46X?@@@@e@?hf@@ ?@@?e@?@??@?@@@@?W2@@?@e@?S@U?hf@@ ?@@? @@ ?@ ?@@?e3=?@?3X?f@?C5?*U?@?@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@??3X?e@?C5?3X?e@?@?3X @@ ?@@?e@?C5?3X?fS, @@ ?@@?e@??*U?@?e@?e?S,?3Xf@?hf@@ ?@@?e@?3=?@?3X?e*U?@?3=?@?7R1?hf@@ ?@@? @@ ?@ ?@@?eV4@@?V4@f@@0Y?V4@@?@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@??V4@e@@0Y?V4@e@?@?V4@?hf@@ ?@@?e@@0Y?V4@e@@0Y @@ ?@@?e@??V4@@?e@??@@0Y?V4@?e@?hf@@ ?@@?e@?V4@@?V4@eV4@@?V4@@?@?@?hf@@ ?@@? @@ ?@ ?@@? @M @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?hf@?hf@?hf@@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@ ?@@?hf@?@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@ ?@@?hf@?@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@ ?@@?eW26X?W26X?@?@?W26X?W2@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@@6X?@@?W2@6X?@@6X?W2@6X?@@@@@6Xg@@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?eW2@@e@6X?@@6X?W2@@? @@ ?@ ?@@?e7<I/?7YV1?@?@?7YV1?*U? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@?B1?@H?7<?B1?@?B1?7<?B1?@e@?B1g@@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e*Uf?V1?@?B1?*U? @@ ?@ ?@@?e@?e?@@@@?@?@?@@@@?V46X? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@??@?@e@?e@?@??@?@e?@?@e@??@g@@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?eV46X?W2@@?@??@?V46X? @@ ?@ ?@@?e3=O.?3X?e@?@?3Xf?S,? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@?C5?@e3=?C5?@??@?3=?C5?@e@??@g@@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?fS,?*U?@?@??@e?S,? @@ ?@ ?@@?eV40Y?V4@e@?@?V4@??@@0Y? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@@0Y?@eV4@0Y?@??@?V4@0Y?@e@??@g@@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@@0Y?V4@@?@??@?@@0Y? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@M @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e?W.? @@ ?@@?gW. @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@ ?@@?he@? @@ ?@@?g?@ @@ ?@@?e?.Y? @@ ?@@?eW.e.Yhe@?f?@ @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?g?W.?W. @@ ?@ ?@@? @@ ?@@?h?)X? @@ ?@@? @@ ?@@?e7H @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?g?7H?7Hg)X @@ ?@ ?@@?e@@6X?@@?@?@@@6X?W-X?@@?W26X?@6X?W2@?e@@ ?@@?e@??@?@?@)?W26X?W2@@?W2@@?W26X?W2@@f@@ ?@@?eW26X?@@6X?W2@6X?@??@?@?@ @@ ?@@?e@L?W26X?@@@@@6X?@?@@6X?@?@@6X?h@@ ?@@?e@@6Xe@6X?@@6X?@@6X?W26X?@@?W2@6X?@@6X@@ ?@@? @@ ?@@?eW26X?@L?@L?W26X?@)?W2@@? @@ ?@ ?@@?e@?B1?@H?@?@?@V1?7R/?@H?7<B1?@V1?.Mf@@ ?@@?e@??@?@?@H?7YV1?*U?e*Ue?7YV1?*Ug@@ ?@@?e7YV1?@?B1?7<?B1?@??@?3T5 @@ ?@@?e@@?7YV1?@??@?B1?@?@?B1?@?@?B1?h@@ ?@@?e@?B1e?V1?@?B1?@?B1?7YV1?@H?7<?B1?@?B@@@ ?@@? @@ ?@@?e7YV1?@@?@@?7YV1?@H?*U? @@ ?@ ?@@?e@?C5?@e@?@?@?@?39e@??3=C5?@?@??O.?e@@ ?@@?e3=C5?@?@e@@@@?V46X?V46X?@@@@?V46Xf@@ ?@@?e@@@@?@e@?@?e@?@??@?S@U @@ ?@@?e@H?@@@@?@??@e@?@?@??@?@?@e@?h@@ ?@@?e@??@?W2@@?@??@?@e@?@@@@?@e@?e@?@??@@@ ?@@? @@ ?@@?e@@@@?@H?@H?@@@@?@??V46X? @@ ?@ ?@@?e@@0Y?@e@?@?@?@?V4@?@??V40Y?@?@?@0Y?e@@ ?@@?eN@@H?@?3L?3Xf?S,?eS,?3X?fS,f@@ ?@@?e3Xe?@?C5?3=?C5?3=?@?7R1 @@ ?@@?e@??3X?e@??@e@?@?@??@?@?@e@?h@@ ?@@?e@??@?*U?@?@?C5?@?C5?3Xe?@e3=?C5?@??@@@ ?@@? @@ ?@@?e3Xe?@e@??3X?e3Le?S,? @@ ?@ ?@@?e@? @@ ?@@?e?@@??@?V)KV@6KO2@@YO2@@Y?V@6KO2@@Yf@@ ?@@?eV@6K?@@@Y?V@@@Y?V@@@?@?@ @@ ?@@?e@??V@6K?@??@e@?@?@??@?@?@e@?h@@ ?@@?e@??@?V@@@?@@@Y?@@@Y?V@6K?@eV@@@Y?@??@@@ ?@@? @@ ?@@?eV@6K?@e@??V@6K?V)?2@@Y? @@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@ ?@@?e@??@K? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@ ?@@?e@??@@6K? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@ ?@@??J@??@@@@6X? ?@ @? ?@@@@@@? ?@ @? ?@@@@@@? ?@ @? ?@@@@@@? ?@ @? ?@@@@@@? ?@ @? ?@ @? ?@@@@@@? ?@ ?@ ?@@??'@@@@@@@@,? ?@ @? ?3@@@@H? ?@ @? ?3@@@@H? ?@ @? ?3@@@@H? ?@ @? ?3@@@@H? ?@ @? ?@ @? ?3@@@@H? ?@ ?@ ?@@??V+M?@@@@0Y? ?@ @? ?N@@@5 ?@ @? ?N@@@5 ?@ @? ?N@@@5 ?@ @? ?N@@@5 ?@ @? ?@ @? ?N@@@5 ?@ ?@ ?@@?f?@@0M? ?@ @? 3@@H ?@ @? 3@@H ?@ @? 3@@H ?@ @? 3@@H ?@ @? ?@ @? 3@@H ?@ ?@ ?@@?f?@M? ?@ @? N@5? ?@ @? N@5? ?@ @? N@5? ?@ @? N@5? ?@ @? ?@ @? N@5? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?(Y? ?@ @? ?(Y? ?@ @? ?(Y? ?@ @? ?(Y? ?@ @? ?@ @? ?(Y? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?J@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? W(M?fW(M?he@@ @? ?@ ?@ ?@@?f?@?@h?@ @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@e.Yg.Yhf@@ @? ?@ ?@ ?@@?f?@h)X @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? )X @@ @? ?@ ?@ ?@@?eW2@@?@?W2@@?@)?@?@@6X?W26Xhf@@f@K @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@e@6X?@@?@?W26X?@)?W26X?he@@f@K @? ?@ ?@ ?@@?e7<?@?@?*U?e@H?@?@?B1?7<I/hf@@f@@6K @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@e?V1?@H?@?7YV1?@H?7YV1?he@@f@@6K @? ?@ ?@ ?@@?e@??@?@?V46X?@??@?@e@?@?e?@@?h@@f@@@@6X @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3=C5?W2@@?@??@?@@@@?@??@@@@?he@@f@@@@6X @? ?@ ?@ ?@@?e3=?@?@e?S,?3L?@?@e@?3=O.hf@@@@@@@@@@@, @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eN@@H?*U?@?@??@?3X?e3L?3X?hf@@@@@@@@@@@, @? ?@ ?@ ?@@?eV4@@?@?@@0Y?V/?@?@e@?V40Yhf@@f@@@@0Y @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e?@@??V4@@?@??@?V4@eV/?V4@hf@@f@@@@0Y @? ?@ ?@ ?@@? @@f@@0M @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@f@@0M @? ?@ ?@ ?@@? @@f@M @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@f@M @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@?f?@ @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?f?@h@?e?@?@ @@ @? ?@ ?@ ?@@?e)X @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?f?@h@?f?@ @@ @? ?@ ?@ ?@@?e@)?@?W2@6X?@@6X?W2@@ @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?W26X?e@W-X?@?@@6X?W2@6X?@??@f@@ @? ?@ ?@ ?@@?e@H?@?7<?B1?@?B1?*U @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e7<?@?7YV1?e@(R1?@?@?B1?7<?B1?@??@f@@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@?@e?@?@e@?V46X @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?@@@@?e@H?@?@?@e@?@?e@?@??@f@@ @? ?@ ?@ ?@@?e3L?@?3=?C5?@e@?eS, @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3=?@?3X?f@??@?@?@?C5?3=?C5?3=?@f@@ @? ?@ ?@ ?@@?eV/?@?V4@0Y?@e@?@@0Y @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV4@@?V4@f@??@?@?@@0Y?V4@0Y?V4@@f@@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@?eW.?@ @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@?e7H @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@?e@L?@?W2@@?W26X?@@?e@@6Xe@6X?@@g@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@?e@@?@?7<?@?7YV1?@H?e@?B1e?V1?@Hg@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@?e@H?@?@e@?@@@@?@f@??@?W2@@?@?g@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@?3=?@?3Xe?@f@?C5?*U?@?@?g@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@?V4@@?V4@??@f@@0Y?V4@@?@?g@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@?h?I@?he@M @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@?e@?g?W.?h?@f@?he@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@? @@ @? ?@ ?@ ?@@?e@?g?7H? @?he@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@ ?@@?e@?W26Xe?@L?@@?W2@6X?@?W2@@?he@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?W2@6X?@?@?W26X?@e@?@?@?hf@@ @? ?@ ?@ ?@@?e@?7YV1e?@@?@H?7<?B1?@?7<?@?he@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?7<?B1?@?@?7YV1?@e@?3T5?hf@@ @? ?@ ?@ ?@@?e@?@@@@e?@H?@??@e?@?@?@e@?he@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?@?e@?@?@?@@@@?@e@?S@U?hf@@ @? ?@ ?@ ?@@?e@?3Xf?@e@??3=?C5?@?3=?@?he@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?3=?C5?3X@?3Xe?3=?@?7R1?hf@@ @? ?@ ?@ ?@@?e@?V@6Ke?@e@??V@@@Y?@?V@@@?he@@ @? ?@ @? J@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?V@@@Y?V@@?V@6K?V@@@?@?@?hf@@ ?J@? ?@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?W(M ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@ @? @@g@?@?W.?W.??.Y? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@ @? @@g@?e7H?7H? )Xf?@@? ?@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@?e@??@K? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?@?@L?@L?W26X?@@?W26X?@@6X?@)f?@@?e?@K? ?@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@?e@??@@6K? ?@ @? ?@ @? @@e?7<?@?@?@@?@@?7YV1?@H?7YV1?@?B1?@Hf?@@?e?@@6K? ?@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@??J@??@@@@6X? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?@?@H?@H?@@@@?@e@@@@?@e@?@?f?@@?e?@@@@6X? ?@ @? ?@ @? ?@@@@@@? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@??'@@@@@@@@,? ?@ @? ?@ @? @@e?3=?@?@?@??@e3Xe?@e3Xe?@e@?3Lf?@@@@@@@@@@@,? ?@ @? ?@ @? ?3@@@@H? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@??V+M?@@@@0Y? ?@ @? ?@ @? @@e?V4@@?@?@??@eV4@??@eV4@??@e@?V/f?@@?e?@@@@0Y? ?@ @? ?@ @? ?N@@@5 ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@?f?@@0M? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@?e?@@0M? ?@ @? ?@ @? 3@@H ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@?f?@M? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@?e?@M? ?@ @? ?@ @? N@5? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?(Y? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?e?@ @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@@6X?@@?W2@6X?@@@@@6X?W26X?W2@@g?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@6X?@?W2@@??@6X?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@?B1?@H?7<?B1?@e@?B1?7YV1?*Uh?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?B1?@?7<?@?eV1?@H? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?@??@e?@?@e@??@?@@@@?V46X?@@?e?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?@?@e@?W2@@?@e@@ @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@?C5?@??3=?C5?@e@??@?3X?fS,g?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?C5?@?3=?@?*U?@?@ @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@@0Y?@??V4@0Y?@e@??@?V4@e@@0Yg?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@0Y?@?V4@@?V4@@?@ @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@M? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?he?I@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?W26X ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@?W26X?@@e@6X? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?*U?e7YV1 ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@H?7YV1?@He?V1? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?V46X?@@@@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@@@@?@??W2@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@f?S,?3X ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??3X?e@??*U?@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@eO2@@Y?V@6K ?@@? ?@ ?J@? ?@ @? ?@ ?@@?e@??V@6K?@??V@@@? @@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @@ @? ?@ ?@@? ?W(Mhf@@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @@ @? ?@ @? ?@ @@ @? ?@ ?@@? @?@?@??.Y?hf@@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @@ @? ?@ ?@@? @?@? @@ @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@ ?@@?eW26X?W26X?@@?@?W2@@?W26X?W2@@?h@@f@K @? ?@ @? ?@ @@ @? ?@ ?@@?eW2@@?W2@6X?@e@?@?@?@?W26X?W26X?g@@f@K @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@ ?@@?e7<I/?7YV1?@H?@?*U?e7YV1?*U?he@@f@@6K @? ?@ @? ?@ @@ @? ?@ ?@@?e*Ue?7<?B1?@e@?@?@?@?7YV1?7YV1?g@@f@@6K @? ?@ @? ?@@? ?@ ?@ ?@@?e@?e?@@@@?@??@?V46X?@@@@?V46X?h@@f@@@@6X @? ?@ @? ?@ @@@@@@ @? ?@ ?@@?eV46X?@e?@?@e@?@?@?@?@@@@?@@@@?g@@f@@@@6X @? ?@ @? ?@@@@@@? ?@ ?@ ?@@?e3=O.?3X?e@??@e?S,?3Xf?S,?h@@@@@@@@@@@, @? ?@ @? ?@ 3@@@@H @? ?@ ?@@?fS,?3=?C5?3=?@?@?@?@?3Xe?3X?h@@@@@@@@@@@, @? ?@ @? ?3@@@@H? ?@ ?@ ?@@?eV40Y?V4@e@??@?@@0Y?V4@??@@0Y?h@@f@@@@0Y @? ?@ @? ?@ N@@@5? @? ?@ ?@@?e@@0Y?V4@0Y?V4@@?@?@?@?V4@??V4@h@@f@@@@0Y @? ?@ @? ?N@@@5 ?@ ?@ ?@@? @@f@@0M @? ?@ @? ?@ ?3@@H? @? ?@ ?@@? @@f@@0M @? ?@ @? 3@@H ?@ ?@ ?@@? @@f@M @? ?@ @? ?@ ?N@5 @? ?@ ?@@? @@f@M @? ?@ @? N@5? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ (Y @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?(Y? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?eW2@@e@6X?@??@?@e@??@6X?W2@@?W26X?W2@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e*Uf?V1?@??@?@e@?eV1?7<?@?7YV1?*U?@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?eV46X?W2@@?@??@?3=C5?W2@@?@e@?@@@@?V4@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?fS,?*U?@?3=?@?N@@H?*U?@?3=?@?3Xg@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@@0Y?V4@@?V4@@e@@eV4@@?V4@@?V4@??@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @?h@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?hf?@?@ @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?hf?@e?)X? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@@6X?W2@6X?@?@?@)?eW26X?@@6X?h@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@?B1?7<?B1?@?@?@H?e7YV1?@?B1?h@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@?@e?@?@?@?@f@@@@?@e@?h@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@?C5?3=?C5?@?@?3L?e3Xe?@e@?h@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@@0Y?V4@0Y?@?@?V/?eV4@??@e@?h@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@M @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?eW. @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e7Hhe)X?)X?he)Xh@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@L?@@?W2@6X?@)?@)??@6X?@@6X?@)h@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e?@6X?@@6X?@@6Xe@6X?@@?@e@?W26Xg@@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@@?@H?7<?B1?@H?@H?eV1?@?B1?@Hh@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?fV1?@?B1?@?B1e?V1?@H?@e@?7YV1g@@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@H?@e@?e@?@??@eW2@@?@e@?@?h@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?@e@?@??@?W2@@?@??@e@?@@@@g@@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@e3=?C5?3L?3L?*U?@?@e@?3Lh@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e*U?@?@?C5?@?C5?*U?@?@??3=?@?3Xh@@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@eV@@@Y?V)KV)KV@@@?@e@?V)K?g@@ @? ?@ @? ?@ ?J@? ?@ ?@@?eV@@@?@@@Y?@@@Y?V@@@?@??V@@@?V@6Kg@@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @?hf@@ @? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @?f?)X?f@@ @? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@K? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW26X?W2@6X?@@@@@6X?@@6X?@?W26X?@)?W2@@@@f@K @? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@@6K? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e7<I/?7<?B1?@e@?B1?@?B1?@?7YV1?@H?*Ue@@f@@6K @? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@??J@??@@@@6X? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?e?@e?@?@e@??@?@e@?@?@@@@?@eV46X@@f@@@@6X @? ?@@@@@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@??'@@@@@@@@,? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3=O.?3=?C5?@e@??@?@?C5?@?3Xe?3L?eS@@@@@@@@@@@@, @? ?3@@@@H? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@??V+M?@@@@0Y? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV40Y?V4@0Y?@e@??@?@@0Y?@?V4@??V/?@@0Y@@f@@@@0Y @? ?N@@@5 ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?f?@@0M? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@M? @@f@@0M @? 3@@H ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?f?@M? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@f@M @? N@5? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?(Y? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?W.? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?7H? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?@e@?@@?@L??@6X?W26X?W26Xh@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e*Ue?@e@?@H?@@?eV1?7<I/?7YV1h@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV46X?@e@?@??@H?W2@@?@f@@@@h@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?fS,?3=?@?@??@e*U?@?3=O.?3Xhe@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?J@? ?@ ?@@??O2@@Y?V@@@?@??@eV@@@?V@@Y?V@6Kh@@ @? ?@ ?J@? ?@ @? J@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@?hW(M? @@ @? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@? @? @@ @? ?@ ?@@?f?@e.Y @?@?he@@ @? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ ?@f@@ @? @@ ?@ ?@@? ?)X? @@ @? ?@ ?@@?f?@ @?hf@@ @? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@?e@@6Xe@6X?@@?@)?@?W26X @@f@K @? ?@ ?@@?eW2@@?W26X?@@@@@6X?W2@6X?@?@?W26Xg@@f@K @? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@@@@@6X??@6X?@?W2@@?eW2@6X?@??@?@f@@f@K @? @@ ?@ ?@@?e@?B1e?V1?@H?@H?@?7YV1 @@f@@6K @? ?@ ?@@?e7<?@?7YV1?@??@?B1?7<?B1?@?@?7YV1g@@f@@6K @? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?B1?eV1?@?*U?f7<?B1?@??@?@f@@f@@6K @? @@ ?@ ?@@?e@??@?W2@@?@??@e@?@@@@ @@f@@@@6X @? ?@ ?@@?e@??@?@@@@?@??@e@?@?e@?@?@?@@@@g@@f@@@@6X @? ?@@@@@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@e@?W2@@?@?V46X?e@?e@?@??@?@f@@f@@@@6X @? @@ ?@ ?@@?e@?C5?*U?@?@??3L?@?3X @@@@@@@@@@@, @? ?@ ?@@?e3=?@?3X?e@??@e@?3=?C5?@?@?3Xh@@@@@@@@@@@, @? ?3@@@@H? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@e@?*U?@?@e?S,?e3=?C5?3=?@?@f@@@@@@@@@@@, @? @@ ?@ ?@@?e@@0Y?V4@@?@??V/?@?V4@? @@f@@@@0Y @? ?@ ?@@?eV4@@?V4@e@??@e@?V4@0Y?@?@?V4@?g@@f@@@@0Y @? ?N@@@5 ?@ @? ?@ ?@@?e@??@e@?V4@@?@?@@0Y?eV4@0Y?V4@@?@f@@f@@@@0Y @? @@ ?@ ?@@?e@M @@f@@0M @? ?@ ?@@? @@f@@0M @? 3@@H ?@ @? ?@ ?@@? @@f@@0M @? @@ ?@ ?@@? @@f@M @? ?@ ?@@? @@f@M @? N@5? ?@ @? ?@ ?@@? @@f@M @? @@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?(Y? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@?f?@ ?@?@hf@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@?f?@ ?@hf@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@?eW2@@?W26X?e@??@?W2@6X?@?@?W26X?g@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@?e7<?@?7YV1?e@??@?7<?B1?@?@?7YV1?g@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@?e@??@?@@@@?e3=C5?@e?@?@?@?@@@@?g@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@?e3=?@?3X?fN@@H?3=?C5?@?@?3X?h@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@?eV4@@?V4@f?@@??V4@0Y?@?@?V4@h@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? @@ ?@ ?@@?gW(M? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?h?W(MheI'X? @@ @? @@ ?@ ?@@?g.Y @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW.f?.Y?f@?@?@??V/? @@ @? @@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e7Hh?)X?e@?@? @@ @? @@e?)X? ?@ ?@@?e@@?W26X?W2@@?W26X??@6X?@e@?he@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@L?@@?W26X?@)?@?@?@?W26X @@ @? @@e?@)?@@?W2@6X?@@6X? ?@ ?@@?e@H?7YV1?*Ue?7YV1?eV1?@e@?he@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@?@H?7YV1?@H?@?@?@?7YV1 @@ @? @@e?@H?@H?7<?B1?@?B1? ?@ ?@@?e@??@@@@?V46X?@@@@?W2@@?@e@?he@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@H?@e@@@@?@e@?@?@?@@@@?@@?he@@ @? @@e?@e@??@e?@?@e@? ?@ ?@@?e@??3X?fS,?3X?e*U?@?3=?@?he@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@e3Xe?3L?@?@?@?3X @@ @? @@e?3L?@??3=?C5?@?C5? ?@ ?@@?e@??V4@e@@0Y?V4@eV4@@?V4@@?he@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@eV4@??V/?@?@?@?V4@? @@ @? @@e?V/?@??V4@0Y?@@0Y? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@M? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?W.? ?@ ?@@? @?@?f?@g@@ @? ?@ ?@@?hf?@f@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@he?@?@?@g?.Y? ?@ ?@@? @?g?@g@@ @? ?@ ?@@?g?)X?h@?he)Xh@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?)X? @@ @? @@h)Xe?@ ?@ ?@@?e@@@@@6X?W2@6X?@@6X?W2@@?@??@6X?@g@@ @? ?@ ?@@?eW2@@?@)?@@?@?W2@@?W26X?@@6X?@)?W2@@?e@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@?W26X?@@6X?@)? @@ @? @@e?@e@?@)?@?@?@?W2@@?W26X ?@ ?@@?e@??@?B1?7<?B1?@?B1?7<?@?@?eV1?@g@@ @? ?@ ?@@?e*Ue?@H?@H?@?7<?@?7YV1?@?B1?@H?*U?f@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@H?7YV1?@?B1?@H? @@ @? @@e?@e@?@H?@?@?@?*U?e7YV1 ?@ ?@@?e@??@e@?@?e@?@??@?@e@?@?W2@@?@g@@ @? ?@ ?@@?eV46X?@e@??@?@e@?@@@@?@e@?@??V46X?e@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@@@@?@??@?@ @@ @? @@e?@e@?@??@?@?@?V46X?@@@@ ?@ ?@@?e@??@e@?3=?C5?@??@?3=?@?@?*U?@?@g@@ @? ?@ ?@@?fS,?3L?@??@?3=?@?3Xe?@e@?3Le?S,?e@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??3X?e@??@?3L? @@ @? @@e?3=?@?3L?@?@?@e?S,?3X ?@ ?@@?e@??@e@?V@@@Y?@??@?V@@@?@?V@@@?@g@@ @? J@ ?@@??O2@@Y?V)X@??@?V@@@?V@6K?@e@?V)?2@@Y?e@@ @? J@ @? ?@ ?@@?e@??V@6K?@??@?V)K @@ @? @@e?V@@@?V)X@?@?@W2@@Y?V@6K ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@@? ?@ @? @@ ?W(M ?@@? ?@ @? ?@@? @@fW(M?fW(M? ?@@? ?@ @@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? @@e?@ ?@@? ?@@? ?@ @? @@hf?@f?.Y?g@?he?@@? ?@ @? ?@@? @@f.Yg.Y ?@@? ?@ @@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? @@e?@ ?@@? ?@@? ?@ @? @@ ?)X?he@?he?@@? ?@ @? ?@@? @@h)X ?@@? ?@ @@ ?@ ?@@?e@??@K? ?@ @? @@e?@@6X?W2@6X?@@6X?@@6X?W26Xhf?@@?e?@K?he?@@? ?@ @? @@e?@e@?@@6X?@?@)?W26Xe?W2@@?W26Xg?@@?e?@K? ?@ @? ?@@? @@e?W26X?@)?W26X? ?@@?e?@K? ?@ @@ ?@ ?@@?e@??@@6K? ?@ @? @@e?@?B1?7<?B1?@?B1?@?B1?7YV1hf?@@?e?@@6K?h?@@? ?@ @? @@e?@e@?@?B1?@?@H?7YV1e?7<?@?7YV1g?@@?e?@@6K? ?@ @? ?@@? @@e?7YV1?@H?7YV1? ?@@?e?@@6K? ?@ @@ ?@ ?@@??J@??@@@@6X? ?@ @? @@e?@e@?@?e@?@??@?@e@?@@@@hf?@@?e?@@@@6X?f?@@@@@@? ?@ @? @@e?@e@?@??@?@?@e@@@@e?@e@?@@@@g?@@?e?@@@@6X? ?@ @? ?@@@@@@? @@e?@@@@?@??@@@@? ?@@?e?@@@@6X? ?@ @@@@@@ ?@ ?@@??'@@@@@@@@,? ?@ @? @@e?@?C5?3=?C5?@??@?@e@?3X ?@@@@@@@@@@@,?f?3@@@@H? ?@ @? @@e?3=?@?@??@?@?3L?3Xf?3=?@?3Xh?@@@@@@@@@@@,? ?@ @? ?3@@@@H? @@e?3X?e3L?3X? ?@@@@@@@@@@@,? ?@ 3@@@@H ?@ ?@@??V+M?@@@@0Y? ?@ @? @@e?@@0Y?V4@0Y?@??@?@e@?V4@?hf?@@?e?@@@@0Y?f?N@@@5 ?@ @? @@e?V4@@?@??@?@?V/?V4@?e?V4@@?V4@?g?@@?e?@@@@0Y? ?@ @? ?N@@@5 @@e?V4@eV/?V4@ ?@@?e?@@@@0Y? ?@ N@@@5? ?@ ?@@?f?@@0M? ?@ @? @@ ?@@?e?@@0M?h3@@H ?@ @? @@ ?@@?e?@@0M? ?@ @? 3@@H @@ ?@@?e?@@0M? ?@ ?3@@H? ?@ ?@@?f?@M? ?@ @? @@ ?@@?e?@M?heN@5? ?@ @? @@ ?@@?e?@M? ?@ @? N@5? @@ ?@@?e?@M? ?@ ?N@5 ?@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?(Y? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?(Y? @@ ?W.?g?@@? ?@ (Y ?@ ?@@? ?@ @? @@he?@h?@ ?@@? ?@ @? @@ @?@?hf?@@? ?@ @? @@e?@gW. ?.Y?g?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@he?@g)X ?@@? ?@ @? @@e?)X? @?hf?@@? ?@ @? @@he7H ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@@?W26X?@e@6X?@)?@?W2@6X?@@6X?g?@@? ?@ @? @@e?@)?@@e@6X?@??@e@6X?@?@?hf?@@? ?@ @? @@e?@?@@6X?@L?W2@6X?@@?@@@@@6X?W26Xg?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@H?7YV1?@e?V1?@H?@?7<?B1?@?B1?g?@@? ?@ @? @@e?@H?@He?V1?@??@e?V1?@?@?hf?@@? ?@ @? @@e?@?@?B1?@@?7<?B1?@H?@??@?B1?7YV1g?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@e@@@@?@?W2@@?@??@?@e?@?@e@?g?@@? ?@ @? @@e?@e@??W2@@?3=C5?W2@@?@?@?hf?@@? ?@ @? @@e?@?@e@?@H?@e?@?@e@??@e@?@@@@g?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@e3Xe?@?*U?@?3L?@?3=?C5?@e@?g?@@? ?@ @? @@e?3L?@??*U?@?N@@H?*U?@?@?@?hf?@@? ?@ @? @@e?@?@e@?@??3=?C5?@e@??@e@?3Xh?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@eV4@??@?V4@@?V/?@?V4@0Y?@e@?g?@@? ?@ @? @@e?V/?@??V4@@??@@??V4@@?@?@?hf?@@? ?@ @? @@e?@?@e@?@??V4@0Y?@e@??@e@?V4@?g?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@ @? ?@@? ?@ @? @@hf?@ ?@@? ?@ @? @@hf@? ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@hf?)X?e)X ?@@? ?@ @? @@hf?@ ?@@? ?@ @? @@hf@? ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@@6X?W26X?@)?@?@) ?@@? ?@ @? @@e?W26X??@6X?@?@@@@@6Xe@6X?@@6Xh?@@? ?@ @? @@e?@@?W2@6X?@@6X?W26X? ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@?B1?7YV1?@H?@?@H ?@@? ?@ @? @@e?7<I/?eV1?@?@e@?B1e?V1?@?B1h?@@? ?@ @? @@e?@H?7<?B1?@?B1?7YV1? ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@e@?@@@@?@e@?@? ?@@? ?@ @? @@e?@fW2@@?@?@e@??@?W2@@?@??@?@@?f?@@? ?@ @? @@e?@e@?e@?@??@?@@@@? ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@?C5?3Xe?3L?@?3L ?@@? ?@ @? @@e?3=O.?*U?@?@?@e@??@?*U?@?@??@h?@@? ?@ @? @@e?@e3=?C5?@?C5?3X? ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@@0Y?V4@??V/?@?V/ ?@@? ?@ @? @@e?V40Y?V4@@?@?@e@??@?V4@@?@??@h?@@? ?@ @? @@e?@eV4@0Y?@@0Y?V4@ ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@M? ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@ @? ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@e?@h?@?@ ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?)X?he)X ?@@? ?@ @? @@e?)X? ?@@? ?@ @? @@hf?@ ?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@)?@@e@6X?@?@) ?@@? ?@ @? @@e?@)?W26X?W2@@? ?@@? ?@ @? @@e?@?@@6X?W2@@?@?W26X?@@6X?@@6X?W26Xf?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@H?@He?V1?@?@H ?@@? ?@ @? @@e?@H?7YV1?*U? ?@@? ?@ @? @@e?@?@?B1?7<?@?@?7YV1?@?B1?@?B1?7YV1f?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?@e@??W2@@?@?@? ?@@? ?@ @? @@e?@e@@@@?V46X? ?@@? ?@ @? @@e?@?@e@?@??@?@?@@@@?@??@?@e@?@@@@f?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?3L?@??*U?@?@?3L ?@@? ?@ @? @@e?3L?3Xf?S,? ?@@? ?@ @? @@e?@?@e@?3=?@?@?3X?e@??@?@e@?3Xg?@@? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? @@e?V)X@??V@@@?@?V)K? ?@@? ?@ @? @@e?V)KV@6KO2@@Y? ?@@? ?@ @? @@e?@?@e@?V@@@?@?V@6K?@??@?@e@?V@6Kf?@@? ?@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ @? ?@ @@ @? ?@ @? ?@ @@ ?@@? @@ @? ?@ @@ @? ?@ ?@ ?@@? W. @@ @? ?@ @@ @? ?@ @? ?@ @@ ?@@?eW.he?@?@ @@ @? ?@ @@ @? ?@ ?@ ?@@? 7H @@ @? ?@ @@ @? ?@ @? ?@ @@ ?@@?e7Hhf?@ @@ @? ?@ @@ @? ?@ ?@ ?@@?e@@6X?@@?W2@6X?@L?W26X?W2@@hf@@f@K @? ?@ @@ @? ?@ @? ?@ @@ ?@@?e@Le@6X?W26X?@?@?W26X?W2@@hf@@f@K @? ?@ @@ @? ?@ ?@ ?@@?e@?B1?@H?7<?B1?@@?7YV1?*U @@f@@6K @? ?@ @@ @? ?@ @? ?@ @@ ?@@?e@@e?V1?7<I/?@?@?7YV1?*U @@f@@6K @? ?@ @@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@?@e@?e@?@H?@@@@?V46X?@@?h@@f@@@@6X @? ?@ @@@@@@ @? ?@ @? ?@ @@@@@@ ?@@?e@H?W2@@?@?e?@?@?@@@@?V46Xhf@@f@@@@6X @? ?@ @@@@@@ @? ?@ ?@ ?@@?e@?C5?@e3=?C5?@??3X?fS,hf@@@@@@@@@@@, @? ?@ 3@@@@H @? ?@ @? ?@ 3@@@@H ?@@?e@??*U?@?3=O.?@?@?3X?fS,hf@@@@@@@@@@@, @? ?@ 3@@@@H @? ?@ ?@ ?@@?e@@0Y?@eV4@0Y?@??V4@e@@0Yhf@@f@@@@0Y @? ?@ N@@@5? @? ?@ @? ?@ N@@@5? ?@@?e@??V4@@?V40Y?@?@?V4@e@@0Yhf@@f@@@@0Y @? ?@ N@@@5? @? ?@ ?@ ?@@?e@M @@f@@0M @? ?@ ?3@@H? @? ?@ @? ?@ ?3@@H? ?@@? @@f@@0M @? ?@ ?3@@H? @? ?@ ?@ ?@@? @@f@M @? ?@ ?N@5 @? ?@ @? ?@ ?N@5 ?@@? @@f@M @? ?@ ?N@5 @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ (Y @? ?@ @? ?@ (Y ?@@? @@ @? ?@ (Y @? ?@ ?@ ?@@?g?@ @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?eW2@@?@?W2@6X?@@6X?W2@@ @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e*Ue?@?7<?B1?@?B1?*U @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?eV46X?@?@e?@?@e@?V46X @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?fS,?@?3=?C5?@e@?eS, @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@@0Y?@?V4@0Y?@e@?@@0Y @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? W.he@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? .Yhe@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?f?@?@g@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?)X? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?f?@ @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@@@@@6X?W2@6X?@@6X?@)?@@?W26X?W26X?W2@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?@?@e@?@?W2@@e@6X? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@?B1?7<?B1?@?B1?@H?@H?7YV1?7YV1?*U?@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e7<?@?@?@e@?@?*Uf?V1? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@e@?@?e@?@??@?@e@??@@@@?@@@@?V4@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?@?3=C5?@?V46X?W2@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@e@?3=?C5?@??@?3L?@??3X?e3Xg@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3=?@?@?N@@H?@?eS,?*U?@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@e@?V@@@Y?@??@?V)X@??V@6K?V@6KO2@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV@@@?@e@@e@W2@@Y?V@@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@@? @@ ?W@X ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@@? @@ ?.R/h?@hf?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@@? @@ ?)X?f?@hf?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@K? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@@? @@f@6X?@@?@@?W26X?@)?eW2@@?W26X?g?@@?e?@K? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?e@??@@6K? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@@? @@f?V1?@H?@H?7YV1?@H?e7<?@?7YV1?g?@@?e?@@6K? ?@ @? ?@ ?@ ?@@??J@??@@@@6X? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@@@@@@? @@e?W2@@?@??@e@@@@?@f@??@?@@@@?g?@@?e?@@@@6X? ?@ @? ?@ ?@ ?@@??'@@@@@@@@,? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?3@@@@H? @@e?*U?@?@??@e3Xe?3L?e3=?@?3X?h?@@@@@@@@@@@,? ?@ @? ?@ ?@ ?@@??V+M?@@@@0Y? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?N@@@5 @@e?V4@@?@??@eV4@??V/?eV4@@?V4@h?@@?e?@@@@0Y? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?f?@@0M? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? 3@@H @@ ?@@?e?@@0M? ?@ @? ?@ ?@ ?@@?f?@M? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? N@5? @@ ?@@?e?@M? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?(Y? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ @? ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?)X? ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@)?@@e@6X?@?@@6X ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@H?@He?V1?@?@?B1 ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@??W2@@?@?@??@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?3L?@??*U?@?@?@??@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?V/?@??V4@@?@?@??@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ @?@?f?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ @?f?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@@6X?W2@6X?@?@?eW2@@?W26X?he?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@?B1?7<?B1?@?@?e7<?@?7YV1?he?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?@?e@?@?@?e@??@?@@@@?he?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@?C5?3=?C5?@?@?e3=?@?3X?hf?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@@0Y?V4@0Y?@?@?eV4@@?V4@hf?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@M? ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ /Xhf?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@eV/hf?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@@6X??@6X?@e@?@@6X?@?W26X?@@?W26X?e?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@?B1?eV1?@e@?@?B1?@?7YV1?@H?7YV1?e?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?W2@@?@e@?@??@?@?@@@@?@??@@@@?e?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@?C5?*U?@?3=?@?@?C5?@?3X?e@??3X?f?@@? ?@ @? ?@ ?@ ?@@? ?@ ?J@? ?@ @? ?@ ?J@? ?@ @? @@e?@@@Y?V@@@?V@@@?@@@Y?@?V@6K?@??V@6K?e?@@? ?@ @? J@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@? ?@g@@ @? ?@ ?@@? ?@h?@?@?@he@@ @? ?@ @@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@?e)X ?@g@@ @? ?@ ?@@? ?@h?@?@e?)X?g@@ @? ?@ @@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@?e@)?W26X?@@@@@6X?@@6X?W2@@?eW2@@?W26X?@@f@K @? ?@ ?@@?eW26X?@@@@@6X?@@6X?W26X?@?@?@?@)?g@@f@K @? ?@ @@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@?e@H?7YV1?@??@?B1?@?B1?*U?f7<?@?7YV1?@@f@@6K @? ?@ ?@@?e7YV1?@e@?B1?@?B1?7YV1?@?@?@?@H?g@@f@@6K @? ?@ @@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@?e@??@@@@?@??@e@?@??@?V46X?e@??@?@@@@?@@f@@@@6X @? ?@ ?@@?e@@@@?@e@??@?@e@?@@@@?@?@?@?@h@@f@@@@6X @? ?@ @@@@@@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@?e3L?3X?e@??@e@?@?C5e?S,?e3=?@?3X?e@@@@@@@@@@@, @? ?@ ?@@?e3Xe?@e@??@?@?C5?3Xe?@?@?@?3L?g@@@@@@@@@@@, @? ?@ 3@@@@H @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@?eV/?V4@e@??@e@?@@0Y?@@0Y?eV4@@?V4@e@@f@@@@0Y @? ?@ ?@@?eV4@??@e@??@?@@0Y?V4@??@?@?@?V/?g@@f@@@@0Y @? ?@ N@@@5? @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@? @M @@f@@0M @? ?@ ?@@? @@f@@0M @? ?@ ?3@@H? @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@? @@f@M @? ?@ ?@@? @@f@M @? ?@ ?N@5 @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ (Y @? ?@ @? @@ ?@ ?@@?g?@ W.?W.?hf@@ ?@@?g?@h?@ @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@ ?@@?g?@ 7H?7H?hf@@ ?@@?g?@h?@ @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@ )X ?@ ?@@?eW26X?@W-X??@6X?@e@?@L?@L??@6Xh@@ ?@@?eW26X?@W-X??@6X?@?W26X?@??@?@@?W2@@f@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@@6X??@6X?@@?@)?@?W26X?W2@@he?@ ?@@?e7<I/?@(R1?eV1?@e@?@@?@@?eV1h@@ ?@@?e7<I/?@(R1?eV1?@?7YV1?@??@?@H?*Ug@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@?B1?eV1?@H?@H?@?7YV1?*Uhf?@ ?@@?e@?e?@H?@?W2@@?@e@?@H?@H?W2@@?@@?f@@ ?@@?e@?e?@H?@?W2@@?@?@@@@?@??@?@eV46Xf@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?W2@@?@e@??@?@@@@?V46Xhe?@ ?@@?e3=O.?@e@?*U?@?3=?@?@??@e*U?@h@@ ?@@?e3=O.?@e@?*U?@?@?3X?e3=?@?@fS,f@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@?C5?*U?@?@e3L?@?3X?fS,he?@ ?@@?eV40Y?@e@?V4@@?V4@@?@??@eV4@@h@@ ?@@?eV40Y?@e@?V4@@?@?V4@eV4@@?@e@@0Yf@@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@@0Y?V4@@?@eV/?@?V4@e@@0Yhe?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@M? ?@ ?@@? @@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@?e?W(MfW(M? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@?e?.Y??@e.Y @@ @? ?@ @? ?@ @? @@g@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@?g?@ )Xg@@ @? ?@ @? ?@ @? @@g@? ?@ ?@@?eW2@@?W26X?W2@@f@6X?@??@hf@@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@?eW26X?@?W26X?@@@@@6X?W26X?@@6X?@)g@@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?W26X ?@ ?@@?e7<?@?7YV1?*Ug?V1?@??@hf@@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@?e7YV1?@?7YV1?@??@?B1?7YV1?@?B1?@Hg@@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?7<?@?7YV1 ?@ ?@@?e@??@?@@@@?V46Xe?W2@@?@??@hf@@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@?e@@@@?@?@@@@?@??@e@?@@@@?@e@?@?g@@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?@@@@ ?@ ?@@?e3=?@?3X?fS,e?*U?@?3=?@hf@@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@?e3Xe?@?3X?e@??@e@?3Xe?@e@?3Lg@@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?3=?@?3X ?@ ?@@?eV4@@?V4@e@@0Ye?V4@@?V4@@hf@@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@?eV4@??@?V4@e@??@e@?V4@??@e@?V/g@@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?V4@@?V4@? ?@ ?@@?fI@ @@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@?e@?h?@ @@ ?@@?e@?g@?@?@? @@ @? ?@ ?@@?f?@ @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@ ?@ ?@@?e@? @@ ?@@?e@?h@?@? @@ @? ?@ ?@@?f?@ @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@ )Xf?@ ?@@?e@@6X?W2@6X?@?W2@@? @@ ?@@?e@@6X?@@?@?@?@?W26X?@@? @@ @? ?@ ?@@?eW2@@?W26X?e@@e@6X?@@@@@6X?W26Xg@@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@@6X?W2@6X?@??@?W2@@?@??@?W26X?@)f?@ ?@@?e@?B1?7<?B1?@?*U? @@ ?@@?e@?B1?@H?@?@?@?7YV1?@H? @@ @? ?@ ?@@?e7<?@?7YV1?e@He?V1?@??@?B1?7YV1g@@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@?B1?7<?B1?@??@?7<?@?@??@?7YV1?@Hf?@ ?@@?e@??@?@e?@?@?V46X? @@ ?@@?e@??@?@e@?@?@?@@@@?@ @@ @? ?@ ?@@?e@??@?@@@@?e@??W2@@?@??@e@?@@@@g@@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?@?e@?@??@?@e@?@??@?@@@@?@?f?@ ?@@?e@?C5?3=?C5?@e?S,? @@ ?@@?e@?C5?@e@?@?@?3Xe?@ @@ @? ?@ ?@@?e3=?@?3X?f@??*U?@?@??@e@?3Xh@@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@?C5?3=?C5?3=?@?3=?@?3=?@?3X?e3Lf?@ ?@@?e@@@Y?V@@@Y?@W2@@Y? @@ ?@@?e@@@Y?@e@?@?@?V@6K?@ @@ @? J@ ?@@?eV@@@?V@6K?e@??V@@@?@??@e@?V@6Kg@@ @? ?@ @? ?@ ?J@? @@e?@@@Y?V@@@Y?V@@@?V@@@?V@@@?V@6K?V)K?e?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ @? ?@@? ?@ @? @@ ?@@? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@@? ?@ @? @@ W. ?@@? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@@? ?@ @? @@ 7H ?@@? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @@ ?@ ?@@?e@??@K? ?@ @? ?@@? ?@ @? @@e?W26X?W26X?@@?@L ?@@?e?@K?he?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @@ ?@ ?@@?e@??@@6K? ?@ @? ?@@? ?@ @? @@e?7<I/?7YV1?@H?@@ ?@@?e?@@6K?h?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @@ ?@ ?@@??J@??@@@@6X? ?@ @? ?@@@@@@? ?@ @? @@e?@f@@@@?@e@H ?@@?e?@@@@6X?f?@@@@@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @@@@@@ ?@ ?@@??'@@@@@@@@,? ?@ @? ?3@@@@H? ?@ @? @@e?3=O.?3Xe?@e@? ?@@@@@@@@@@@,?f?3@@@@H? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ 3@@@@H ?@ ?@@??V+M?@@@@0Y? ?@ @? ?N@@@5 ?@ @? @@e?V40Y?V4@??@e@? ?@@?e?@@@@0Y?f?N@@@5 ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ N@@@5? ?@ ?@@?f?@@0M? ?@ @? 3@@H ?@ @? @@ ?@@?e?@@0M?h3@@H ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?3@@H? ?@ ?@@?f?@M? ?@ @? N@5? ?@ @? @@ ?@@?e?@M?heN@5? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?N@5 ?@ ?@@? ?@ @? ?(Y? ?@ @? @@ ?W.? ?@@? ?(Y? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ (Y ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?.Y?f@?he@?e?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@f@6X?@@@@@6X?W26X?@@?@?W26Xe@6X?@?@@@@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?W2@6X?@@6X? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@f?V1?@??@?B1?7YV1?@H?@?7<I/e?V1?@?@??@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e*Ue?7<?B1?@?B1? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?@??@e@?@@@@?@e@?@?e?W2@@?@?@??@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV46X?@e?@?@e@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?*U?@?@??@e@?3Xe?@e@?3=O.?*U?@?@?@??@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?fS,?3=?C5?@e@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?V4@@?@??@e@?V4@??@e@?V40Y?V4@@?@?@??@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@0Y?V4@0Y?@e@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?W2@6X?W2@@?@?@e@?@@@@@6X?g?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@6X?@@?W26X?@@@@@6X?@?W26X?@@h@@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?*U?e7<?B1?7<?@?@?@e@?@??@?B1?g?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?B1?@H?7YV1?@e@?B1?@?7YV1?@Hh@@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?V46X?@?e@?@??@?@?@e@?@??@e@?g?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?@e@@@@?@e@??@?@?@@@@?@?h@@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@f?S,?3=?C5?3=?@?@?3=?@?@??@e@?g?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?C5?@e3Xe?@e@??@?@?3X?e@?h@@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@@0Y?V4@0Y?V4@@?@?V4@@?@??@e@?g?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@0Y?@eV4@??@e@??@?@?V4@e@?h@@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@M @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? W-X? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@h@?e?@h?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? W.e.R/? @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@h@? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? 7Hg)X @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?W26X?@W-X?@?@@@@@6X?@?W2@@?@??@?W26X??@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?W26X?e@L?W26X?@)?W26X?he@@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?7<I/?@(R1?@?@e@?B1?@?7<?@?@??@?7YV1??@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e*Ue?7YV1?e@@?7YV1?@H?7YV1?he@@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@f@H?@?@?@e@??@?@?@e@?@??@?@@@@??@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV46X?@@@@?e@H?@@@@?@??@@@@?he@@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?3=O.?@??@?@?@e@??@?@?3=?@?3=?@?3X?e?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?fS,?3X?f@??3X?e3L?3X?hf@@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?J@? @@e?V@@Y?@??@?@?@e@??@?@?V@@@?V@@@?V@6K??@@? ?@ @? ?@ @? J@ ?@@??O2@@Y?V@6K?e@??V@6K?V)KV@6K?he@@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ @@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@@? ?@ ?@ ?@@? @@ ?@he?@@? ?@ ?@@?he?@g@?he@?@?g@@ @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@6X? ?@@? ?@@? ?@ ?@ ?@@? @@hf?)X?hf?@he?@@? ?@ ?@@? @?@?g@@ @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?7<??I/? ?@@? ?@@? ?@ ?@ ?@@? @@f@6X?@??@?@)?@@?W26X?eW2@@?W2@6Xf?@@?e?@K? ?@ ?@@?eW2@6X?@@?@?W2@@?@?@@6X?W26X?@?@?W26Xe@@f@Khf@@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@g?@6X?@@6X?W2@6X?@@6X?W26X?f?@@?e?@K?he?@@? ?@ ?@ ?@@? @@f?V1?@??@?@H?@H?7YV1?e7<?@?7<?B1f?@@?e?@@6K? ?@ ?@@?e7<?B1?@H?@?7<?@?@?@?B1?7YV1?@?@?7YV1e@@f@@6Khe@@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@hV1?@?B1?7<?B1?@?B1?7YV1?f?@@?e?@@6K?h?@@? ?@ ?@ ?@@? @@e?W2@@?@??@?@e@??@@@@?e@??@?@e?@f?@@?e?@@@@6X? ?@ ?@@?e@?e@?@??@?@e@?@?@??@?@@@@?@?@?@@@@e@@f@@@@6Xg@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@gW2@@?@e@?@?e@?@??@?@@@@?f?@@?e?@@@@6X?f?@@@@@@? ?@ ?@ ?@@? @@e?*U?@?3=?@?3L?@??3X?f3=?@?3=?C5f?@@@@@@@@@@@,? ?@ ?@@?e3=?C5?@??@?3=?@?@?@??@?3X?e@?@?3Xf@@@@@@@@@@@,g3@@@@H @? ?@ @? ?@ @? @@e?3=??O.?*U?@?@?C5?3=?C5?@??@?3X?g?@@@@@@@@@@@,?f?3@@@@H? ?@ ?@ ?@@? @@e?V4@@?V4@@?V/?@??V4@fV4@@?V4@0Yf?@@?e?@@@@0Y? ?@ ?@@?eV4@0Y?@??@?V4@@?@?@??@?V4@e@?@?V4@?e@@f@@@@0YgN@@@5? @? ?@ @? ?@ @? @@e?V4@@0Y?V4@@?@@0Y?V4@0Y?@??@?V4@g?@@?e?@@@@0Y?f?N@@@5 ?@ ?@ ?@@? @@ ?@@?e?@@0M? ?@ ?@@? ?I@? @@f@@0Mh?3@@H? @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@M? ?@@?e?@@0M?h3@@H ?@ ?@ ?@@? @@ ?@@?e?@M? ?@ ?@@? @@f@Mhe?N@5 @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@?e?@M?heN@5? ?@ ?@ ?@@? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ (Y @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?(Y? ?@ ?@ ?@@? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?W.?hf?@?@?@ ?@@? ?@ ?@ ?@@? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?7H? ?@ ?@@? ?@ ?@ ?@@? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@L??@6X?@@@@@6X?@?@?@?W26X?@@h?@@? ?@ ?@ ?@@? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@@?eV1?@e@?B1?@?@?@?7YV1?@Hh?@@? ?@ ?@ ?@@? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@H?W2@@?@e@??@?@?@?@?@@@@?@?h?@@? ?@ ?@ ?@@? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e*U?@?@e@??@?@?@?@?3X?e@?h?@@? ?@ ?@ ?@@? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@eV4@@?@e@??@?@?@?@?V4@e@?h?@@? ?@ ?@ ?@@? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@ ?@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ? h h h h h h h h h h h h h h

h h

h h h h h h h h g h g g h

h h h h h h

h

h

h h

h h h h h h

h h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h h h h h g h g g h

h h h h h h h h h h

g g g g g g h h g g

h h h

h h h h h h h h h h

g g g g g g g g g h

h

h h

h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h h h g h g h g g h

h

h

h h h h h h h h h h h g h g g h g

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h h h

h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h

h

h h h h h h h h h h

h h

h h

h h h h h h

h

h h h h h h

h h h h h h h h h h h h h h g h g h g g h

h h h h h h h h g h g g g g g g g

h h h

h h h h h h h h h h

h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h h h h h g h g h g g h

h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h

h

h h h h h h

h

h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h

h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h g h g h g g h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h

h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h g h g g h h

h h

h

h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h h h h h h h h

h

h

h h h h

h h h h h h

h

h h h h h h h h h h

h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h

h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h

h

h

h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h

h

h h h h h h h h h g h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h h h h h g h g g h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h

h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h

g g h g h g h h h h h h h h h h h h h h h

h

h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h

h h

h h h h h

h h h h h h h h h h h g h g h g h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h

h h h h h h h h

h

h

h h h h h h h h h h h h h h h h h g h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h h h g h g h g g h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h h h h h h h h h h

h

h

h h h h h h h h h h

h

h h h h h h h h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h g g g

h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h

h

h h h h h

h h h h h h

h

h

h

h h h h h h h h h h h h h g h g h g g h

h

h h h h h h

g g g g g g g g g g

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h

h h h h h h

h

h

h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h

h

h h h h h h h h h h

h

h h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h h h h h g h g h g g h

h h h h h h h

h

h h

h h h h h h

g g g h h g g g g g

h

h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h g h g h g h

h h h h h h h h h h h h h h h h g h h

h

h h h h h h h h h h

h

h h h h h h h h g h g g g g g g g

h h h h h h h h

h h

h h h h h

h h h h h h h h

h h h h h h

h

h h h

h h h h h

h h

h

h

h h h

h h h h h h

h h h h h h

h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h

h

h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h

h

h h h h h h

g g g g g g g g g h

h h h

h h h

h h h h h h h h h g h

h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h

h h h h h h

h h h h h h

h

h h h h h h h h h

h

h h

h h

h h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h

h

h

g g h g h g h h h h h h h h h h h h h h h

h

h

h

h h

h h h

h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h

h h h h h h g g g g

BLAGUES

g

h

h h h h h h h g h

g g g g g h g

g h

h h h h

h h

g

h h h h

g

h h h h h

22

Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

h

h h h h g h h

h g

g g

g h g g g

g g g h h

h

g g

h h

h h h h h

h g

g g

Un gars dit ˆ un autre : - J'ai fait couper la queue de mon chien la semaine derni•re car ma bellem•re vient samedi. - Ah oui ? Je ne vois pas le rapport. - Tu vois, je ne veux surtout pas qu'elle pense que quelqu'un est content de la voir.

h

h

h h

g g

h

LE COMBLE

h h h h h h h h h h h

h h h h h

h

h g

h h h h h h h

h

h h h h h

h

h h

h h h h h h

h

h h h h h

Que e

g g g h g g

h

h g

h h g g g h h

h h g h h h h h h h

h h

h h

h h h h h

h h h h h

h h h h h g h

h h h h h

g h

h g g g h g

g g h h

h h h h h h

DEVINETTE

g h h h

h

e comb e de op m me ?

h

Que a un c ocod e quand au e ?

h

h h h h h h g g g h g

acco e

MOTS CRO SÉS N° 338 A

en encon e un

B

C

D

E

F

G

H

J

K

L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 337

HOR ZONTA EMENT B on ou A B

1

Com m n n ou onn u m H o n ou u A o u 4 T m n E M u ou ou un no R F um

2 3 4 5 6

6 Fo

m n

n own F

7 8 8

9

n

9 M n h Cn 0 P E u

10

R

h

g

C e a e dan un e au an ch c e comp e u a pe e qu on ouve a dan une hu e pou paye e epa

h h h h h

u u u

o

Bon T n u

u

VERT CA EMENT A Cou ou o mn n B D u mo ou un h on F u C D nu n Bu u on D Po u o D ho E A on Fn u m ou F G n o h o u Don o mm G B n n H M u P m n mm Po o n o Vo n D on n n K Au o N on Ch N m m n

@@@@@@@@e? @@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e? @@@@@@@@e? @@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@ @@@@@@@@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@

@@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction

Aomar Moussi, Ali Oukili Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr

@@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@

@@g ?@@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@@@@@@@ ?@@@@@@@@ @@@@@@@@ ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@ ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@ ?@@@@@@@@


Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

16h30 : Kaasse el fadaa 17h00 : El-Aâlem baina yadak 17h30 : El-khal wa raihane 18h00 : Journal télévisé ( édition Amazigh) 18h20 : Haoula aâlem 19h00 : El-Qilada 20h00 : Journal télévisé ( édition du 20h) 21h00 : Film 22h30 : Ahalil

Le corps d'une femme, enterré dans de la chaux vive, est découvert dans une cave du XXe arrondissement. Julie est dépêchée sur les lieux. Qui est cette femme ? Depuis combien de temps estelle là ? Rapidement, un homme vient spontanément avouer le crime, qu'il aurait commis il y a dix ans. Cependant, le médecin légiste atteste que la mort ne remonte pas à plus de trois mois. Pour tous, à l'exception de Julie, l'homme qui a avoué est un affabulateur. Alors que l'enquête piétine, un PDG est assassiné dans sa garçonnière. Julie est contrainte d'assister Motta sur cette nouvelle affaire. Elle continue cependant son enquête sur l'inconnue retrouvée dans la cave. Au cours de ses investigations, elle découvre, dans une autre cave, le corps d'une seconde femme, assassinée dans des circonstances analogues...

06:00 EuroNews 06:45 Ludo 08:40 C'est pas sorcier 09:10 La digue 10:05 Côté jardins 10:35 Côté cuisine 11:10 Plus belle la vie 11:35 Consomag 13:00 Drôle de 13H 13:30 En course sur France 3 13:45 Inspecteur Derrick 14:50 Keno 15:00 Questions au gouvernement 16:30 Culturebox 16:35 Slam 17:05 Un livre, un jour 17:15 Des chiffres et des lettres 17:50 Questions pour un champion 18:25 Météo des neiges 18:30 18:30 aujourd'hui 19:58 Météo 20:10 Plus belle la vie 20:35 L'inspecteur Harry est la dernière cible 22:05 Météo 22:08 La minute épique 22:10 Ce soir (ou jamais )

Lili, directrice marketing pour une marque de vêtements à la mode, accompagne son fiancé Eric, un trader obnubilé par son travail, au mariage de son frère dans le Sud-Ouest. Le couple parisien s'ennuie ferme lors de la fête, jusqu'à ce que Lili croise le regard de Luc. Très fier de sa région, cet agriculteur est un farouche célibataire qui élève seul son fils Antoine, 10 ans, depuis le départ de la mère du garçon. Un concours de circonstances oblige Lili à rester dans une ferme située juste en face de celle de Luc. Coincée en rase campagne, la jeune femme doit se battre autant avec ses propres sentiments qu'avec son nouveau troupeau de ruminantes...

06:00 M6 Music 07:00 Météo 07:05 M6 Kid 07:15 Disney Kid Club 08:00 A table ! 08:05 Météo 08:10 M6 Clips 08:30 Météo 08:35 M6 boutique 09:55 Météo 10:00 Absolument stars 11:15 La petite maison dans la prairie 12:43 Météo 12:45 Le 12:45 12:52 Météo 12:55 La petite maison dans la prairie 13:45 Un don surnaturel 15:30 Pause bébé 17:50 Un dîner presque parfait 18:50 100% Mag 19:35 A table ! 19:42 Météo des neiges 19:43 Météo 19:45 Le 19.45 20:40 L'amour vache 22:20 L'amour est dans le pré

06:40 Télé-achat 09:45 En quête de preuves 10:35 En quête de preuves 11:25 Top chef 12:45 Friends 13:10 Friends 13:40 L'homme invisible 14:25 L'homme invisible

CAPRICORNE

N'hésitez pas à utiliser votre pouvoir de persuasion pour obtenir ce que vous voulez, même s'il s'agit d'une personne importante. C'est le moment idéal pour demander une faveur car elle sera à votre égard dans de bonnes dispositions d'esprit. Il y aurait beaucoup à dire sur un sujet très épineux. Tournez votre langue sept fois dans la bouche avant de prendre la parole. Vous avez sans aucun doute raison de penser comme cela mais vous savez aussi que toute vérité n'est pas toujours bonne à dire. Faites très attention à certains signes et indices révélateurs toute la semaine. Le moral et la forme physique sont là et vous avez confiance en vous. Votre esprit inventif vous permettra de prendre des risques pour montrer aux autres ce que vous savez faire.

Une importante décision à prendre risque de vous peser. Il faut bien mesurer toutes les possibilités de vous en sortir avec panache. Vos chances subissent une certaine errosion provenant des circonstances actuelles difficiles. Ne vous laissez pas aller au découragement. Comme la chance en affaires vous préoccupe, vous n'êtes pas tout à fait sûr d'être capable de bien gérer vos relations avec vos amis et collègues. Alors, ne refusez pas la chance d'une prochaine invitation que ce soit pour une soirée, un dîner ou une promenade entre amis.

15:15 Chéri, je change de famille 17:15 Les sorciers de Waverly

Jeudi

Place 17:40 Friends 18:10 Friends 18:40 South Park 19:10 South Park 19:45 Les dossiers de «Vis ma vie» : la quotidienne 20:35 Tellement vrai 22:15Quatre garçons pleins d'avenir

Pluie 11¡

BALANCE

15h00 : Azizi El-Mouchahid

SCORPION

13h30 : Rebeka

Vous aurez le moral des vainqueurs. Les circonstances du moment vous seront largement favorables. Une association avec des gens peu recommandables vous fait fuir. Vos réticences seront bien perçues par une personne qui aime bien s'occuper de vous.

SAGITAIRE

( édition du 13h)

Votre vie personnelle va s'épanouir. C'est un nouvel essor pour vous. Vous prendrez le temps de vivre et vous allez profiter pleinement de vos capacités. Vous allez pouvoir enfin montrer ce que vous avez appris. Ne vous pressez pas pour prendre certaines décisions importantes. Si vos finances sont instables, le fait d'hésiter dans la façon de gérer votre budget n'arrange rien. Essayez d'organiser mieux la façon de gérer votre argent afin d'acquérir la tranquilité d'esprit qui vous manque dans ce domaine en ce moment.

BƒLIER

13h00 : Journal télévisé

Vous allez devoir prendre de sérieux engagements. Ne le faites surtout pas à la légère car il vous faudra les tenir. Plutôt que de vous engager dans une voie incertaine prenez le temps de réfléchir. La nuit porte conseil, différer une telle décision semble indispensable.

VERSEAU

12h30 : Ibtikarat

Vous aurez la tentation de vous investir dans une affaire que vous cernez mal. Votre hésitation à prendre une décision immédiate vous rend un grand service car ce n'était pas gagné d'avance. Vous allez devoir réviser votre façon de voir les choses.

La grande forme sera là. Vous trouverez sur votre route la compréhension d'une personne qui vous aidera à accomplir jusqu'au bout la mission qui vous est confiée. Abstenez-vous de faire des commentaires désobligeants si vous ne parvenez pas tout de suite à vos fins.

POISSON

12h00 : Firqat Mozart

TAUREAU

10h30 : Namer Ben Adwan

Vous aurez une pensée pour quelqu'un que vous pensiez avoir oublié. Vous aurez la certitude qu'un rapprochement est possible et vous allez mettre en œuvre tout ce qu'il faut pour qu'une rencontre ai lieu. Cela représente quelque chose de très important pour vous.

GUMEAUX

10h00 : Moughamarat Farid

Horoscope

CANCER

07h15 : Sabahiat (Télématin)

06:00 Les Z'amours 06:25 Point route 06:30 Télématin 09:04 Dans quelle éta-gère 09:05 Des jours et des vies 09:30 Amour, gloire et beauté 09:55 C'est au programme 10:55 Météo 2 11:00 Motus 11:30 Les Z'amours 12:55 Météo 2 13:00 Journal 13:50 Météo 2 13:55 Consomag 14:05 Toute une histoire 15:15 Commissaire Lea Sommer 17:15 Rex 18:04 CD'aujourd'hui 18:05 En toutes lettres 19:00 N'oubliez pas les paroles 19:45 Météo 2 19:50 Météo des neiges 20:30 Météo 2 20:35 A vous de juger 22:35 Lionel raconte Jospin

LION

édition)

06:20 Jason 06:45 TFou 08:25 Météo 08:30 Téléshopping 09:20 Le destin de Lisa 09:40 Le destin de Lisa 10:10 Le destin de Lisa 10:30 Le destin de Lisa 11:05 Météo 11:10 Méthode Zoé 12:55 Petits plats en équilibre 13:00 Journal 13:50 Petits plats en équilibre 13:51 Au coeur des Restos du coeur 13:55 Les feux de l'amour 14:55 Captive du souvenir 17:30 Monk 18:25 Tournez manège ! 19:05 Le juste prix 19:50 La prochaine fois, c'est chez moi 20:35 C'est ma Terre 20:38 Courses et paris du jour 20:40 Météo des neiges 20:45 Julie Lescaut 22:30 L es experts : Miami 23:15 Les experts : Miami

VIERGE

07h00 : Journal télévisé (1er

23

@@@@@@@@@@@@@@ @?h@?e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @?h@ @?@@@@@@@?@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@ @?@@@@@@@?@ @?@?f@?@?@? @?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?@?@?f@?@ @?@?@@@?@?@?@? @@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@? @?@?@@@?@?@ @?@?@?@?@?@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@? @?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?@?@?@?@?@ @?@?@@@?@?@?@? @?@?@@@?@?@ @?@?f@?@?@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@? @?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?@?f@?@ @?@@@@@@@?@@@? @?@@@@@@@?@ @?h@?e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @?h@ @@@@@@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @@@@@@@@@@@ @?h@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@h?@ @?@@@@@@@?@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@?@@@@@@@?@ @?@?f@?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@?@?@f?@?@ @?@?@@@?@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@?@?@@@?@?@ @?@?@?@?@?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@ @?@?@@@?@?@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@?@?@?@?@ ?@?@?@?@@@?@?@ @?@?f@?@?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f ?@?@?@f?@?@ @?@@@@@@@?@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@ @@?@?@@@@@@@?@ @?h@ ?@h?@ @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

HORAIRES DES PRIéRES El-Fadjr 06 h 29 El-Dohr 12 h 56 El-Assar 15 h 33 El-Maghreb 17 h 55 El-Icha’a 19 h 18

@@@@@@@@e? @@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e? @@@@@@@@e? @@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@ @@@@@@@@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@

LE SAVIEZ-VOUS ? Dans quel pays le vote est-il obligatoire ?

@@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@

Il y a aujourdÕhui quelques pays dans lequel le vote est obligatoire, dans ces pays, le vote nÕest plus seulement un droit, cÕest aussi un devoir : LÕAUSTRALIE : chaque rŽsident doit sÕinscrire sur les listes Žlectorales et doit se prŽsenter aux urnes ˆ chaque vote sous peine de sanctions financi•res pouvant aller de 20 $A (13Û) jusquÕˆ des peines de prison fermes en cas de rŽcidives LA BELGIQUE : chaque rŽsident est inscrit automatiquement sur les listes Žlectorales de sa commune et sÕil ne

@@g @@g @@g @@g @@g @@g @@@@@@@@ @@@@@@@@

vote pas, il sera redevable dÕune amende de 25 ˆ 125Û. En cas de rŽcidive, il peut •tre radiŽ des listes pendant 10 ans (comme •a il sera tranquille ?!?) LA BOLIVIE : chaque votant re•oit un justificatif lui permettant de recevoir son salaire, la nouvelle constitution bolivienne votŽe rŽcemment Žtend le droit de vote ˆ tous les rŽsidents bolivien. LE BRƒSIL : chaque rŽsident de 18 ˆ 65 ans doit se prŽsenter aux urnes au minimum 1 fois sur 3 sous peine de ne

plus pouvoir travailler dans la fonction publique et ne plus pouvoir renouveler des papiers dÕidentitŽs LA GRéCE : chaque rŽsident de plus de 18 ans doit se prŽsenter aux urnes sous peine de voir les dŽlais de ces dŽmarches administratives rallongŽes LE LUXEMBOURG : chaque rŽsident de 18 ˆ 70 ans ont lÕobligation de voter sous peine de sanction financi•re de 100Û pour la premi•re abstention. Ces amendes peuvent monter jusquÕˆ 1000Û en cas de rŽcidive.

@@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@

?@@ ?@@ ?@@ ?@@ ?@@ ?@@ ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@ ?@@@@@@@@ ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@ ?@@@@@@@@


DIVISION 224 Maracana N¡ 1011 Ñ Jeudi 14 Janvier 2010

«NOUS N'AVONS PAS DISQUALIFIÉ LE TOGO» Pour la premi•re fois depuis l'attaque meurtri•re de l'Žquipe du Togo ˆ Cabinda, Issa Hayatou, prŽsident de la ConfŽdŽration africaine de football (CAF), responsable de la CAN, a donnŽ des prŽcisions sur les dŽcisions de l'organisation. Un entretien exclusif rŽalisŽ par Eurosport que nous reproduisons pour les lecteurs de Maracana Issa Hayatou, structurellement, le pari est réussi en Angola... Oui. La réponse est oui... 4 nouveaux stades, 13 stades d'entraînement rénovés... Comment avez-vous vécu les événements de Cabinda ? Vous savez, nos frères togolais ont été attaqués en venant de Pointe-Noire à Cabinda. Et il y a eu mort d'homme. C'est regrettable ce qui s'est passé, la CAF a pris toutes les dispositions pour être aux côtés de la délégation togolaise. Dans un premier temps, on a dépêché notre viceprésident. Nous étions en pleine réunion quand on nous a annoncé ces événements tragiques. Tout de suite, on a mis fin à la présentation de M. Mamane à cette réunion pour pouvoir aller nous représenter à Lubango (en fait Cabinda, ndlr) auprès de la délégation togolaise. Le lendemain, j'ai été reçu par le Premier ministre de l'Angola qui nous dit qu'il y a eu dans la nuit, à 4h du matin de vendredi à samedi, 2 morts et immédiatement nous sommes partis à l'aéroport, on a pris l'avion pour aller à (Cabinda)... auprès de la délégation togolaise. Nous les avons rencontrés et nous en avons profité pour rencontrer les autres délégations car la psychose s’était installée. Vous savez, dans pareilles situations, la presse ne ménage aucun effort pour amplifier l'information. Il y avait de vraies rumeurs et de fausses rumeurs. Tout cela a contribué à amplifier la peur, il fallait donc que le comité exécutif, que j'ai eu l'honneur de conduire, se rende auprès de ces équipes pour les assurer de notre soutien et surtout du renforcement du dispositif sécuritaire que le gouvernement angolais entendait apporter à cette organisation après le coup tragique que le Togo a eu. Donc, nous avons fait le tour, nous sommes revenus et, naturellement, nous avons appris que les Togolais voulaient repartir et je leur ai dit que ce n'était pas une bonne chose, que la vie devait continuer et c'est vrai que ce qu'ils ont vecu était de nature à décourager tout un chacun, tout comme nous d’ailleurs, car nous partageons leur désarroi, leur peine, mais il fallait sauver ce qu'il y avait de mieux en Afrique, la CAN, car il n'y a pas d'autre événement comme la CAN en Afrique, mais aussi que la CAF n'entendait pas déplacer le groupe de Cabinda

ailleurs. Et encore moins même changer les dates. Mais si la délégation du Togo voulait repartir, on comprendrait parfaitement leur décision et on la respecterait. Et sur ce, on est partis voir les Ivoiriens, les Ghanéens et les Burkinabés. Et on a pris notre avion et on est revenus. Le lendemain, j'ai lu dans la presse que le Togo avait décidé de rester, que les joueurs ont décidé de rester et, quelque temps après, nous apprenions que malgré tout, la décision politique voulait qu'ils repartent. Ils sont donc repartis. Contrairement à ce que les gens disent, la CAF n'a pas disqualifié le Togo, c'est le Togo qui est parti. Les médias qui connaissent mal le règlement disent que nous avons disqualifié le Togo. Nous n'avons pas disqualifié le Togo, le Togo a fait ses valises et est reparti. Et nous avons constaté leur absence. Nous ne l'avons pas disqualifié, voilà donc la situation. Ce qui ramène donc le groupe à trois équipes et le tournoi se déroulera à trois. Le groupe comprendra comme prévu les deux premiers pour aller en 1/4 de finale et ainsi de suite. Bon, nous regrettons ce qui s'est passé, on aurait souhaité avoir nos frères togolais avec nous, mais si la décision politique voulait qu'ils partent, et ils sont partis ; nous prenons bonne note et acte de leur départ. N'était-il pas possible d'accéder à leur requête? Non, non, la CAN c'est un événement et la CAF, je ne voudrais pas nous jeter des fleurs de brevet de satisfaction, nous sommes l'une, sinon la seule organisation en Afrique qui tienne. Nous n'avons de subventions de personne, nous volons de nos propres ailes. Nous respectons le règlement et c'est pour cela que la CAF est debout. Si on commence à faire des dérogations de cette nature, on n’en finirait pas parce que nous nous pensons qu'on peut jouer. Il y a eu des événements plus tragiques dans le monde et on n'a pas arrêté les manifestations sportives pour autant. Souvenez-vous de Munich : il y a eu la mort d’Israéliens, mais les événements ont continué. A Paris, lors de la Coupe de la Confédération, Vivien Foé est tombé et il est mort. Les événements ont continué, et si on commence à faire des dérogations, ça sera très mauvais, la CAF risquerait de créer des antécédents. Et ça, nous n'entendons pas le faire. C'est une institution qui est suivie par l'ensemble des Africains et par l'ensemble du monde. Et nous pensons, jusqu'à preuve du contraire, que le règlement de la CAF nous protège. Il fallait tout faire pour maintenir le calendrier, car une CAN comme celle-là - un mois, deux mois, trois mois à l'avance, on a établi le calendrier, les satellites ont été réservés, tout a été réservé. Nous ne pouvions pas nous permettre de le faire d'une part, et, d'autre part, si on accédait à la demande du Togo, êtes-vous sûr que les trois autres équipes allaient accepter qu'on modifie le calendrier car ils se sont préparés en conséquence ? Qu’on peut dire à la Côte d'Ivoire, qui a joué hier contre le Burkina, vous allez jouer dans trois jours ? Qu’on peut dire au Ghana vous allez jouer dans cinq, six ou sept jours ? Et après les réservations, les télévisions et les autres groupes qui les attendent pour pouvoir jouer les 1/4 de finale avec ce groupe-là. Tout ça, il y a des implications que vous devez connaître vous les journalistes. Pour toutes ces raisons, nous préférons gérer un forfait que de créer un malaise dans la famille. C'est pour cela que la CAF ne pouvait pas accéder à cette demande. Nous nous sommes réunis à la mi-temps

(du match d'ouverture) pour vous dire l'importance qu'on a donnée à cette question. Au stade, on nous a donné une salle, nous avons examiné l'ensemble des problèmes qui peuvent se poser à la suite d'un report. Et le comité exécutif, dans son ensemble, a rejeté cela. Et nous avons notifié à la partie togolaise : ou ils restent, ou ils se retirent. Ils ont préféré se retirer. Nous respectons leur décision et nous prenons acte. Le Premier ministre togolais a dit que la CAF n'avait pas présenté ses condoléances J'ai beaucoup de respect pour le Premier ministre du Togo, je n'ai pas à lui répondre. Mais, tout ce que je sais, c'est que nous on a fait tout ce qu'on pouvait faire. Et si c'était nécessaire, on peut prouver qu'on a tout fait. Mais, c'est le Premier ministre d'un pays souverain. Nous, nous traitons avec la Fédération nationale, je ne veux pas répondre aux propos du Premier ministre. J'ai entendu ce qu'il a dit, mais je ne veux pas polémiquer. Ni avec lui, ni avec quelqu'un d'autre. Est-ce que le Togo était prévenu des risques de Cabinda ? Nous avons tiré notre calendrier, nous attendions les équipes. Et les 15 équipes, la 16e étant l'Angola, devaient annoncer au comité d'organisation le moyen par lequel elles devaient venir ici... Ça, c'est avec le comité d'organisation local. Le gouverneur nous a dit qui leur aurait conseillé de ne pas venir par route. C'est lui qui nous l’a dit de sa propre bouche. Les Togolais, eux, ont dit qu'ils allaient quand même venir par route, c'est leur choix. Ils ont préféré venir par route et ce qui est arrivé est arrivé. C'est malheureux, nous le regrettons, mais il ne revenait pas à la CAF de leur imposer une voie. Les autres sont venus, tout comme eux sont venus. Malheureusement, ils ont eu ce qu'ils ont eu... Nous partageons leur douleur, mais il ne revient pas à la CAF d'imposer à une délégation de la Confédération qui doit venir à la CAN l'itinéraire, le choix, le jour de son arrivée dans le pays d'accueil. C'est à eux de faire cela, de préparer leur voyage et de nous informer. Vous comprenez l'inquiétude des équipes qui y sont et celles qui vont s'y rendre ? A Cabinda, je ne sais pas combien de centaines de milliers de personnes y vivent. On vous a dit que ce qui est arrivé n'était pas la ville de Cabinda. Ce qui est arrivé, c'est en brousse, c'est sur le chemin de... en brousse, et pas dans la ville de Cabinda. Il y a des citoyens angolais, des étrangers, des Européens, tous ceux qui vivent à Cabinda et pour quelle raison ils doivent être inquiets ? Les autres vivent là-bas, depuis que vous êtes là, avez-vous entendu dire qu'on les a attaqués Cabinda ? Alors, ce n'est pas la peine d'aller dans ce sens-là, Madame, il faut être réaliste. Il y a plus de 400, 500 000 personnes qui vivent à Cabinda quotidiennement. Il y a des Européens, il y a des Africains de tout bord. Des Angolais, des Camerounais, des Sud-Africains qui vivent làbas en toute quiétude. Il ne faut pas que des incidents viennent créer le doute dans l'esprit des gens. La sécurité angolaise est là, c'est une nation qui est indépendante depuis 1975, qui encadre bien ses populations. Ils ne sont pas en brousse. Ils sont dans la ville de Cabinda... Je ne réponds plus à ces questions là, c'est fini. Allez ailleurs. Propos recueillis par Michèle Segura Pour eurosport.fr

maracanafoot1011  

maracanafoot1011

Advertisement