Page 1

COLOMBIE 3-0 GRÉCE

URUGUAY 1-3 COSTA RICA

Facile victoire

des Colombiens www.maracanafoot.com

N° 2385 Dimanche 15 juin 2014 — Prix 20 DA

Costa rica, la grosse surprise !

De nos envoyés spéciaux au Brésil : Farouk Seba, Laid Kalila et Youcef Rekhroukh

A 48H DU MATCH FACE À LA BELGIQUE

LA FIÈVRE

MONTE À SOROCABA LES VERTS AUJOURD’HUI

À BELO HORIZONTE

LA SÉANCE D’HIER OUVERTE AU PUBLIC

CADAMURO : «Affronter la Belgique lors du premier match fait nos affaires»

GROUPE: E

MAHREZ : «On est impatient de jouer la Belgique PROGRAMME D’AUJOURD’HUI

SUISSE-EQUATEUR 17H FRANCE-HONDURAS 20H

GROUPE: F

ARGENTINE -BOSNIE 23H


02 Equipe nationale

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

De nos envoyés spéciaux au Brésil : Farouk Seba, Laid Kalila et Youcef Rekhroukh

BENTALEB : «Nous sommes fin prêts»

Le milieu de terrain des Verts, Nabil Bentaleb, donne l’impression d’être confiant et en pleine forme à quelques jours de la première rencontre face à la Belgique.

A 48H DU MATCH FACE À LA BELGIQUE

LA FIÈVRE MONTE À SOROCABA

HALILHODZIC CHANGE D’ATTITUDE ENVERS LA PRESSE

Comment est l’ambiance au sein du groupe ? El hamdoullah, on se prépare dans de très bonnes conditions comme vous voyez et nous nous donnons à fond pour être prêts pour notre premier match face à la Belgique Justement comment voyez-vous cette rencontre ? Le premier match est toujours important, nous allons rencontrer une équipe pleine de talents qui évoluent dans de grands clubs européens, ça sera une rencontre très difficile pour les deux équipes. Nous devons nous concentrer et rester vigilants et essayer de ne pas commettre trop d’erreurs. Vous savez à ce niveau, chaque erreur coute très cher et elle se paye cache. L. K.

A deux jours de la première sortie officielle des Verts dans cette phase finale de la coupe du monde 2014, la fièvre monte d’un cran dans le camp de base des camarades de Sofiane Feghouli. Le premier responsable de la barre technique et ses adjoints accentuent la cadence et sentent venir la date fatidique du 17 Juin qui verra les camarades de Taïder croiser le fer aux Belges de Wilmots. Une

première rencontre qui revêt une grande importance pour les Verts, dans la mesure ou elle sera très déterminante dans le reste du parcours en cette Coupe du monde. De ce fait le coach national, Halilhodzic multiplie ses entrevues avec ses poulains et ce avant chaque séance d'entraînement que les Verts effectuent dans leur merveilleux camp de base ici à Sorocaba. Pour ce qui est de la composante du onze-type qui aura à débuter la rencontre face à la Belgique c’est le flou total, Vahid ne donne aucune impression à aucun de ses joueurs qu’il va compter sur lui et laisse le suspense planer afin de pousser les joueurs à se donner encore davantage aux entrainements pour espérer décrocher une place parmi le onze. L’on croit savoir, d’une source au sein du staff, que le poste d’ar-

rière droit donne la migraine au coach national. En effet, ce dernier compte utiliser Mehdi Mustapha à ce poste, mais ses adjoints ne semblent pas apprécier cette idée et ne croient pas trop aux aptitudes du joueur pour remplir convenablement cette mission, surtout avec la présence de joueurs belges très vifs dans l’attaque.

LES VERTS AUJOURD’HUI À BELLO HORIZONTE

Les coéquipiers du nouveau venu, Riad Mahrez, ralieront aujourd’hui la ville de Bello Horizonte qui abritera la permière rencontre face à la Belgique. Il est à signaler que les Verts ont affrêté un vol spécial pour pouvoir procurer aux joueurs un voyage des plus confortables.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Le coach national Vahid Halilhodzic semble revenir à de meilleurs sentiments concernant sa relation avec la presse algérienne. En effet, vendredi, lors de la zone mixte, organisée pour les hommes de la presse, un grand nombre de joueurs ont défilé et ont répondu très volontiers à toutes les questions, contrairement à ce qui se passait auparavant où le coach national avait organisé une zone mixte, mais au final, elle a été annulée. A l’arrivée au centre national, les journalistes ce sont retrouvés face à un seul joueur, Hassan Yebda en l'occurrence, juste pour démentir l’information de sa blessure.

LA SÉANCE D’HIER OUVERTE AU PUBLIC

Le coach national a organisé, hier, une séance d’entraînement qui a été ouverte au public algérien. Les supporters qui ont afflué depuis hier, ont eu l’occasion de suivre la séance avec une grande joie. Les joueurs aussi ont pu, à l’occasion, décompresser un petit peu, eux qui étaient depuis plusieurs jours au centre de regroupement. L. K.


Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

Equipe nationale 03

De nos envoyés spéciaux au Brésil : Farouk Seba, Laid Kalila et Youcef Rekhroukh

SE

DISANT PRÊT À JOUER DANS LE POSTE QUE VOUDRA

HALILHODZIC

Cadamuro : «Affronter la Belgique lors du premier match fait nos affaires»

Liassine Cadamuro, l’un des rares joueurs polyvalents qui font partie du groupe retenu par le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, semble très optimiste en prévision de la participation de l’EN dans ce Mondial brésilien. Tout en affirmant sa disponibilité à jouer dans n’importe quel poste qui lui sera confié par son entraîneur, l’actuel sociétaire du Real Majorque estime que l’Algérie est capable de faire bonne figure dans ce tournoi, et de titiller les autres nations qu’elle va affronter lors des trois prochains matchs qu’elle va jouer. Concernant la Belgique, pour Cadamuro, la clé de la réussite se résume en la concentration mais aussi et surtout en l’efficacité, car, pour lui, au cas où l’Algérie réussit à débloquer la situation en sa faveur, elle sera capable de faire plier les Diables Rouges, considérés comme les favoris du groupe H.

Alors Liassine, comment se déroule votre préparation dans ce centre de Sorocaba ? Nous sommes très contents d’être ici, surtout qu’on est mis dans d’excellentes conditions. Franchement, nous sommes bien moralement, et très concentrés sur notre sujet, surtout que tout est au point pour que l’on réalise une bonne participation dans cette Coupe du monde. Mais pour tout dire, tout se jouera sur le terrain. Votre camp de base est situé dans une zone très calme. Ne vous sentez-vous pas isolés ? Pas du tout ! Bien au contraire, nous sommes regroupés dans un superbe centre, doté de toutes les commodités nécessaires qui nous permettent de bien nous préparer pour notre participation à cette Coupe du monde. Cela veut dire que nous n’avons aucune excuse, car les responsables ont mis la balle dans notre camp, et c’est à nous de faire ce qu’il faut pour concrétiser l’objectif qui nous est assigné, et qui consiste en une qualification pour le second tour du Mondial, pour la première fois dans l’histoire du football algérien. On a constaté que le groupe était bien concentré sur son sujet. Le confirmezvous ? Sur ce plan-là, je vous assure que tout le groupe est très bien concentré sur cette compétition, car en plus de l’objectif que nous aurons à concrétiser, le fait de prendre part à un tel événement ne se présente pas tous les jours. C’est pour cette raison que la motivation règne au sein du groupe, qui est en train de bosser à fond pour répondre présent lors de ce premier

match face à la Belgique. Ne ressentez-vous pas une grosse responsabilité sur vos épaules en prenant part à ce Mondial ? Comme je l’ai souligné, nous sommes ici au Brésil pour honorer l’Algérie, et fournir une bonne prestation dans l’optique de passer au second tour de cette prestigieuse compétition. Et comme la balle est dans notre camp, on se doit de tout donner pour être à la hauteur des attentes, car on sait très bien que le peuple algérien attend beaucoup de nous, et on va tout faire pour ne pas le décevoir. Cela passe par une bonne participation à cet événement footballistique. Vous allez jouer votre première Coupe du monde. Peut-on avoir vos impressions en prévision de ce rendezvous planétaire ? C’est une sensation très particulière pour moi, car le fait de prendre part à un événement de cette envergure reste très particulier, et surtout marquant pour n’importe quel joueur. Ce qui est le cas pour moi, car je suis très content de faire partie des 23 joueurs sélectionnés pour participer à une Coupe du monde, et je peux vous assurer que cela reste très marquant pour moi, surtout que j’ai hâte de vivre cette ambiance. Il est certain que vous avez suivi le match d’ouverture de cette Coupe du monde. Comment l’avez-vous vécu ? C’était vraiment grandiose, et cela sera encore plus impressionnant lorsqu’on jouera notre premier match. C’est très différent de suivre un match depuis la télévision, et de le vivre sur le terrain. Et comme nous sommes au pays du football, cet engouement fait chaud au cœur, et motive le joueur sans que ce dernier ne fasse de gros efforts sur ce plan-là. Selon vous, quel sera le détail qui permettra à l’Algérie de faire bonne figure lors de ce Mondial ? Pour moi, le fait de bien aborder nos matchs, et de rester bien concentrés sur notre sujet, va nous permettre d’éviter l’effet de surprise, notamment en début de rencontre. En même temps, le meilleur scénario serait de trouver la faille dès la première occasion que l’on se procurera. Si cela venait à se produire, on

prendrait une sérieuse option. Le match contre la Belgique approche à grands pas. Comment l’appréhendez-vous ? Je pense que le respect et surtout l’application à la lettre des consignes du coach seront les clés qui nous permettront de bien débuter ce Mondial. En plus de cela, on doit faire très attention lors du début de la rencontre afin d’éviter toute mauvaise surprise. En effet, si jamais on devait encaisser un but d’entrée, cela compliquerait notre mission. Donc, la prudence doit être de mise, surtout qu’on aura affaire à une équipe qui n’est plus à présenter. Le fait qu’elle ait été la première à avoir décroché son billet qualificatif pour cette Coupe du monde nous donne déjà une idée sur cet adversaire belge qui ne va pas faire dans la dentelle, bien au contraire. Avez-vous une certaine idée sur la Belgique? Personnellement, je trouve que le fait d’affronter la Belgique lors du premier match fait nos affaires, et c’est mieux que de la rencontrer lors du dernier match. Mais cela ne veut pas dire que nous n’allons nous focaliser que sur ce premier match. ll y aura aussi la Corée du Sud et la Russie qui ne seront pas faciles à surprendre. En tout cas, on compte jouer le coup à fond, car nous sommes convaincus qu’on a une chance de passer au second tour de ce Mondial, surtout en cas de bon résultat lors du premier match. Et pourtant, la Belgique est considérée comme le favori du groupe H… Pour moi, il n’y a pas de favori dans ce groupe, car un match de foot reste un match de foot. Et dans le cas où l’on abordera bien notre rencontre face à la Belgique, on pourra créer la sensation et postuler pour une qualification pour le prochain tour. Je pense en effet que c’est tout à fait jouable. En revanche, j’avoue que la Belgique, ainsi que les deux autres sélections que nous allons affronter ne sont pas faciles à battre, tout comme l’Algérie d’ailleurs, car beaucoup de gens pensent que notre équipe est le maillon faible du groupe, mais la réalité du

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

terrain devrait prouver le contraire. Cela m’amène à dire que tout se précisera une fois que les matchs se joueront, pas avant. Il ne faut pas oublier que le football n’est pas une science exacte, et l’Algérie demeure capable de créer la sensation lors de ce tournoi. Vous concernant, il se peut que vous fassiez partie des joueurs qui seront alignés d’entrée. Etes-vous prêt ? Ce qui est certain, c’est que, en ce qui me concerne, je suis prêt. Mais je dépends des choix du coach, qui demeure le seul à décider quant à ma titularisation ou non. Toutefois, les joueurs qui seront alignés se donneront certainement à fond pour que notre équipe réalise un bon résultat, et, pourquoi pas, arracher la victoire. Mais ce qui est sûr, c’est qu’on va tout donner pour faire bonne figure et réaliser le meilleur résultat possible, car on sait très bien qu’un bon résultat lors du premier match nous facilitera la tâche pour la suite, et pourrait bien nous ouvrir la voie vers le second tour. Le fait d’être un joueur polyvalent devrait jouer en votre faveur, n’est-ce pas ? Comme je viens de le souligner, tout dépend des décisions qui seront prises par le sélectionneur national. Il est le premier patron de l’équipe, et nous en tant que joueurs, on reste à sa disposition, et on appliquera à la lettre ses directives lors des matchs que nous allons jouer. Me concernant, comme je suis un joueur polyvalent, je suis prêt à jouer dans n’importe quel poste, car le plus important est que l’on réalise un résultat positif lors de ce premier match qu’on jouera face à la Belgique. Je suis convaincu que le résultat final sera déterminant pour la suite de notre parcours dans ce Mondial. Croyez-vous en la capacité de votre équipe de passer au second tour ? Bien sûr que j’y crois ! Sinon le mieux pour moi aurait été de rester à la maison, et me contenter de suivre cette Coupe du monde sur le petit écran. Et personnellement, à l’instar de tous mes coéquipiers, nous sommes déterminés et supermotivés pour faire honneur à l’Algérie et la faire entrer dans l’histoire de la Coupe du monde. Cela passe par une qualification pour le second tour, qui demeure notre principal objectif. Lors de cette Coupe du monde vous allez bénéficier du soutien des supporters algériens. Avez-vous un message à leur faire parvenir ? On sait très bien que nos supporters vont répondre présent lors des trois matchs qu’on va jouer contre la Belgique, la Corée du Sud et la Russie. Ça sera d’ailleurs un apport très important pout nous et en même temps une motivation particulière, car ce n’est pas du tout évident d’avoir des supporters qui parcourent près de 10 000 km pour aller soutenir leur équipe et l’encourager dans un tel événement mondial. En tout cas, je saisis cette occasion pour remercier les supporters qui ont fait le déplacement jusqu’au Brésil pour nous encourager. Je leur promets de faire de notre mieux pour leur offrir une qualification pour le second tour de cette Coupe du monde Ce serait le meilleur cadeau à leur offrir en guise de remerciement pour leur soutien hors du commun. Entretien réalisé par Youcef Rekhroukh


04 Equipe nationale

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

De nos envoyés spéciaux au Brésil : Farouk Seba, Laid Kalila et Youcef Rekhroukh

Mahrez : «On est pressés de jouer ce match face à la Belgique»

L’attaquant des Verts, Ryad Mahrez, se dit prêt à jouer le premier match de Coupe du monde face à la Belgique,s prévu mardi prochain à Belo Horizonte. Le joueur de Leicester City affirme également que les joueurs ont hâte de jouer cette rencontre et semblent prêts physiquement et mentalement pour tout donner sur le terrain. Concernant la Belgique, il dit que c’est une grosse équipe qui a un gros potentiel offensif et que, par conséquent, il faudra être déterminés pour réussir un bon résultat.

Comment la préparation pour le premier match de mardi contre la Belgique se déroule-t- elle!? On prépare très sérieusement ce rendezvous contre la Belgique . On est concentrés sur cette rencontre et sincèrement on est pressés de jouer ce match surtout que la Coupe du monde a commencé.

Est-ce-que vous sentez la pression monter!? Il n’y a aucune pression, on est sereins. C’est vrai qu’on a hâte de jouer mais pour l’instant, on aborde cette rencontre avec le maximum de sérieux et de concentration. Vous êtes nouveau dans la sélelection: est-ce que les anciens vous aident un peu en vous prodiguant quelques conseils utiles pour préparer un match du Mondial!? De ce côté, il n’y a aucun souci, les anciens sont là pour orienter les jeunes et les nouveaux. Il y a une grande solidarité dans le groupe et tout le monde est concentré sur le premier match du mondial. Comment appréciez-vous votre intégration dans le système de jeu de l’équipe!? Rapidement, j’ai trouvé mes repères je me suis bien senti dans le jeu avec mes coéquipiers. Il y a des trucs où tu ne peux pas expliquer c’est comme ça en football ça va trop vite. Le plus important c’est qu’il y a cette cohésion dans le jeu et tous les joueurs se sentent concernés que ce soit les joueurs sur le terrain ou ceux qui sont sur le banc. Les Belges affirment qu’ils se méfient beaucoup de la sélection algérienne. Est-ce que le fait qu’ils se méfient des Verts vous met encore de la pression ou bien c’est une façon de vous endormir!? C’est normal qu’ils disent qu’ils se méfient de l’Algérie. Ils savent que l’enjeu est important.ils nous respectent et on les respecte maintenant reste la vérité du terrain. Est-ce que le premier match est

déterminant d’après vous!? Je dirai un peu car bien commencer un mondial est important, il vous permet d’engranger de la confiance et garder une certaine dynamique. Quel est votre avis sur la sélection belge!? C’est une équipe forte avec un gros potentiel offensif. On sait ce qu’il nous attend mais nous aussi on est ambitieux et on veut réussir quelque chose de formidable. On n’a pas peur d’eux mais on les respecte beaucoup. On va prendre le match comme n’importe quel match et se donner à fond. Etes-vous prêt pour jouer ce premier match!? Oui, je suis prêt à jouer ce premier match.

Le fait que la Corée du Sud ait perdu par 4-0 devant le Ghana avant le Mondial est un résultat qui vous a rassuré avant d’affronter cette équipe pour le compte du second match du groupe… Non il ne faut pas se fier aux matches amicaux ça ne veut rien dire, peut-être qu’ils étaient fatigués ou bien ils n’ont pas voulu trop forcer. Pour moi ce n’est pas révélateur. Pour le moment on est concentrés sur la Belgique après on verra pour la Corée du Sud Pensez-vous que la sélection algérienne peut passer au second tour!? C’et pareil pour tout le monde Il faut se donner les moyens pour passer, si on se donne pas les moyens on ne passera pas Concernant le système de jeu de l’EN. Est ce que qu’on peut dire que vous vous êtes adaptés à ce système par rapport au fait que

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

vous êtes nouveau dans la sélection. Pour moi ça ne me dérange pas car on joue pour les couleurs du pays. Il faut s’adapter à tous les systèmes et à toutes les phases de jeu le système prôné par le sélectionneur me plait et je suis à l’aise dans ce système de jeu. Quel est le discours du coach!? Il nous demande à chaque fois d’être prêts physiquement et mentalement et surtout de rester concentrés. Est-ce qu’on vous retrouvera la saison prochaine à Leicester!? Normalement c’est oui, je vais continuer l’aventure avec Leicester city mais cette fois en premiier league. L. K.


Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

Equipe nationale 05

De nos envoyés spéciaux au Brésil : Farouk Seba, Laid Kalila et Youcef Rekhroukh

Notre journal Maracana ne laisse pas les Brésiliens indifférents

Les Brésiliens, qui respirent football, sont des gens très courtois et accueillant, on l’a vérifié depuis notre arrivée ici à Sorocaba. Les habitants de cette ville située à 100 km de l’État de Sao Paulo sont derrière les Verts et espèrent de tout cœur que la sélection algérienne puisse passer le premier tour et réussir l’exploit.

P

our Sorocaba c’est important que la sélection algérienne réussisse un bon résultat car ça va donner une autre dimension pour leur ville qui aura ainsi le privilège d’être plus répandue et attirer les regards du monde entier. D’ailleurs, le maire de Sorocaba a réservé un accueil chaleureux à la sélection algérienne lors de la séance d’entrainement effectuée sur le stade Walter-Ribiero lundi soir devant une foule nombreuse. Mais

incontestablement le stade Maracaña situé dans quartier de Rio de Janeiro reste le temple du football inauguré en 1950 et est l’un des plus grands stades au monde. C’est un stade mythique qui représente beaucoup pour les Brésiliens même si c’est sur ce stade que le Brésil avait perdu sa finale de coupe du monde en 1950 contre l’Uruguay qui a été vécue à l’époque comme un véritable drame national. La présence de notre journal Maracaña au Brésil a attiré les regards des curieux et des spécialistes car pour eux l’existence d’un journal algérien portant le nom de Maracaña a beaucoup de sens pour les Brésiliens. D’ailleurs vendredi, lors de la zone mixte de la sélection algérienne organisée dans le cap de base des Verts, les journalistes brésiliens se sont rués vers les envoyés spéciaux de notre journal pour nous poser des questions sur le choix de Maracaña et sur d’autres sujets. Les journalistes du quotidien Cruzeiro do Sul et de la Radio brésilienne ont tenu à connaitre tout sur notre journal et sur sa création et cette relation étroite avec le stade Maracaña. Après leur avoir expliqué tout et surtout leur faire comprendre que les Algériens sont des mordus du football et aiment beaucoup la sélection brésilienne qui a disputé par le passé plusieurs matches contre la sélection algérienne. Le journal Maracaña s’est inspiré du stade Maracaña temple du football brésilien pour faire partie du paysage médiatique algérien.

Les Verts aujourd’hui au Caesar Business Belo Horizonte

La sélection algérienne s’envolera cet après midi à Belo Horizonte pour jouer mardi son premier match de coupe du monde contre la Belgique. Les Fennecs éliront domicile à l’hôtel le Caesar Business Belo horizonte. Une résidence de 5 étoiles où toutes les commodités sont offertes pour les Fennecs pour bien préparer la confrontation contre les Diables rouges. Les hommes de Vahid effectueront lundi une séance d’entrainement sur la pelouse du stade Mineirao de Belo Horizonte, terrain qui abritera le match Algérie-Belgique de mardi dont le coup d’envoi est prévu à 13h, heure Brésilienne soit 17h, heure algérienne. L.R

Caio Rossini (journal Cruzeirio dio Sul) Bonne chance à Maracaña

Pour le journaliste Caio Rossini qui travaille pour le compte du journal Cruzeiro dio Sul le fait qu’un journal algérien a choisi Maracaña est extraordinaire!:!«On est ravis de savoir qu’un journal sportif algérien porte le nom de Maracaña. C’est quelque chose de formidable. Ça montre bien que le football n’a pas de frontières. En tout cas, on est là pour devenir votre partenaire et pourquoi pas travailler ensemble à l’avenir!» nous a fait savoir ce journaliste

Tom Rocha (Radio Brésilienne) «C’est fabuleux»

De son côté, le journaliste de la radio brésilienne Tom Rocha lui aussi n’a pas caché son admiration pour notre journal!:!«!Je savais que les Algériens aimaient beaucoup le football mais pour penser qu’un journal sportif algérien a choisi de porter le nom de Maracaña c’est formidable. C’est vraiment fabuleux. Les Brésiliens vont soutenir la sélection algérienne rien que pour votre journal!» a indiqué notre interlocuteur.

Wilson Gonjalves junior (Cruzeiro dio Sul) « Je suis tombé sous le charme de votre quotidien»

L’autre journaliste présent Wilson Gonjalves est tombé également sous le charme de notre journal:!«!Lorsque j’ai appris qu’un journal algérien porte le nom de Maracaña je n’ai pas cru mais lorsque je vois ai parlé et su qu’effectivement le journal Maracaña existe en Algérie je suis tombé sous le charme de votre quotidien. On va soutenir votre journal à fond car il est proche du Brésil!» a souligné le journaliste brésilien.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Mondial 2014 06

SUISSE-EQUATEUR (AUJOURD’HUI

La Suisse doit assumer son statut discuté de tête de série contre l'Équateur, aujourd’hui à Brasilia, en ouverture du groupe E du Mondial-2014.

L

À

17

HEURES)

La «Nati» veut soigner son entrée

es Rouges comptent à la fois sur le charisme de leur sélectionneur, l'Allemand Ottmar Hitzfeld, et sur leur génération dorée issue de l'immigration, championne du monde des moins de 17 ans avec Ricardo Rodriguez, Haris Seferovic, et Granit Xhaka, membre de l'équipe au Brésil. Hitzfeld, qui a gagné deux Ligues des champions avec deux clubs avant José Mourinho (Dortmund en 1997 et le Bayern en 2001), a bâti un collectif très

discipliné, qui peut compter sur le talent de «XS», Xerdan Shaqiri (22 ans), d'origine kosovare, et du buteur d'ascendance croate Josip Drmic (21 ans), troisième meilleur buteur en Allemagne avec Nuremberg. Valencia seule star Enfin la "Nati" s'appuie sur les «gardes suisses» de Naples, Valon Behrami, Blerim Dzemaili et Gökhan Inler, pour interdire l'accès à son camp, où veille l'arrière Johan Djourou, né à Abidjan (Côte d'Ivoire). L'Équateur, moins cosmopolite, avec pour seule star d'envergure Antonio Valencia, de Manchester United, est plus loin au classement Fifa (26e) mais peut lui aussi se targuer d'une belle force collective, qui lui a permis de terminer devant l'Uruguay dans la coriace poule sud-américaine. Avec le milieu offensif de ManU,

le sélectionneur colombien Reinaldo Rueda peut compter sur le très expérimenté Edison Mendez, seul Équatorien à s'avancer vers sa troisième Coupe du monde, à 35 ans, 111 sélections et 18 buts sous le maillot jaune. En pointe, les Andins s'appuient sur le «Tsar» Christian Noboa, surnommé ainsi car il joue au Dynamo, le club le plus populaire de Moscou. Le point faible de l'équipe réside dans la défense, où le gardien du Barcelona Guayaquil, Maximo Banguera, n'inspire pas une confiance inouïe, à l'image de sa boulette en amical contre l'Angleterre (22), un match où Valencia avait été exclu pour une altercation avec Raheem Sterling. Dans un groupe où la France fait figure de favori, il faudra garder ses nerfs pour ne pas risquer de manquer la suite.

FRANCE-HONDURAS (À 20H00)

Les Bleus en quête de rédemption

L'

équipe de France entre en lice dans le Mondial, ce dimanche à Porto Alegre, contre le Honduras, modeste 33e nation au classement Fifa et adversaire présumé le plus faible du groupe E, dont la réputation d'équipe rugueuse appelle à la vigilance. Le 8 juin face aux Anglais, les Honduriens ont fait 0 à 0 mais l'ont largement emporté au nombre de cartons, 5 jaunes à 3 et 1 rouge à 0. Steven Gerrard a fustigé les «fautes stupides et atroces» de l'adversaire. Le milieu de terrain de la Bicolor Roger Espinoza nie que son équipe soit «agressive». «Comme le Honduras est petit, ils disent que nous y allons fort. Et comme ça, ils incitent les arbitres à se concentrer sur le Honduras et à nous donner des cartons», théorise-t-il. Pourtant c'est bien son sélectionneur Luis Fernando Suarez qui a déterminé leur état d'esprit dans la presse: «Une chose est sûre: même si on perd nos trois matches, les joueurs vont tout donner, jusqu'à la dernière goutte de leur sang». Deschamps fait confiance au corps arbitral pour faire son travail. «Là, c'est la Coupe du monde. Vu le courrier qu'a adressé la Fifa à toutes les équipes concernant les arbitres, je ne m'inquiète pas de ça. Si ça dépasse la ligne, ça sera sanctionné. Pour eux, comme pour nous.»

PALACIOS EN TÊTE DE GONDOLE

S'agissant des individualités, peu sont connues alors que l'ailier droit Arnold Peralta, des Glasgow Rangers, a dû déclarer forfait pour le tournoi. Restent surtout le meneur Oscar Boniek Garcia et le milieu Wilson Palacios, qui était déjà présent dans cette

GROUPE F

GROUPE E

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

équipe avec ses deux frères Jerry et Johnny lors du Mondial en Afrique du Sud. Pour la petite histoire, l'équipe était alors entraînée par Reinaldo Rueda, désormais à la tête de l'Equateur, qui complète le groupe E avec la Suisse et qui était lui-même entraîné au Mondial-2006 par... Luis Fernando Suarez. Lors du dernier Mondial, justement, le Honduras avait perdu face à l'Espagne et au Chili, mais avait tenu en échec la Suisse, du même coup éliminée dès la phase de groupe.

LES HONDURIENS ONT DE LA «RANCŒUR CONTRE LA FRANCE»

Un documentaire de la chaîne Canal Plus intitulé «Les Misérables» a déclenché une vive polémique au Honduras où plusieurs de ses citoyens se sont sentis insultés. Les joueurs honduriens sont remontés avant leur rencontre de Coupe du monde contre la France, ce soir (20 heures). Ils n'ont pas accepté le contenu d'une enquête de Canal Plus sur le football dans ce pays, intitulée «Les Misérables». Luis Fernando Suárez, le sélectionneur du Honduras, a, semble-t-il, trouvé un bon moyen pour motiver ses troupes avant le match. Son avant-centre, Jerry Bengtson, a notamment déclaré : «On fera tout pour leur montrer qu'ici on n'est pas des "misérables".»

ARGENTINE-BOSNIE HERZÉGOVINE (CE À 23 HEURES)

SOIR

L’Albiceleste et Messi au rendez-vous du Maracana

Une des grandes favorites de la Coupe du monde, l'Argentine de Messi, entame ce soir son Mondial dans un groupe plutôt facile face à un débutant, la BosnieHerzégovine, qui a toutefois des arguments à faire valoir au Maracana. L'Albiceleste, deux fois championne du monde, joue sur son continent. Elle semble avoir trouvé le bon schéma tactique pour faire enfin briller avec l'équipe nationale Lionel Messi, le quadruple Ballon d'or, qui a tout gagné avec le Barça. Et en plus de Messi, il y a Higuain, incertain contre la Bosnie, Aguero et Di Maria. Les «quatre fantastiques». Sans compter Mascherano, Gago, Lavezzi... Et dire que l'entraîneur Alejandro Sabella s'est privé de Tevez ! Messi veut aujourd'hui confirmer avec son équipe nationale le beau parcours réalisé en qualification et offrir aux supporteurs un titre qu'elle attend à nouveau depuis 1986 et son glo-

rieux aîné Diego Armando Maradona. Tous voient la Pulga partir du bon pied comme l'ont fait la plupart des autres stars de cette Coupe du Monde: Van Persie, Robben et surtout Neymar, l'autre star sud-américaine avec qui il partage le vestiaire en Catalogne.

LES ARGENTINS SE MÉFIENT DES BOSNIENS

Sabella se méfie plus qu'il ne veut l'admettre de l'équipe de Bosnie que l'Argentine a battu 2-0 (doublé d'Aguero en novembre) avant le tirage au sort du Mondial. Le sélectionneur qui a pourtant l'habitude d'aligner la même équipe a revu son système ces derniers jours pour aligner une équipe à cinq défenseurs comme en novembre. Attention au complexe de supériorité. Si c'est la première Coupe du monde de la Bosnie, joueurs et encadrement sont tout sauf des néophytes à haut niveau. La sélection, première de son groupe de

qualification pour le Mondial, est dirigée par une veille connaissance: Safet Susic, l'ancien magicien du Parc des Princes de Paris, qui a pris en main la Bosnie il y a 4 ans. Il a l'expérience des grands tournois et la plupart de ses 23 sélectionnés ont joué ou jouent encore dans des grands championnats: du gardien Begovic (Stoke) en passant par Spahic (Bayer Leverkusen), Pjanic qui brille à Rome après avoir été écarté à Lyon, et surtout la paire offensive Dzeko (Man City)Ibisevic (Stuttgart), qui terrorise les gardiens. La position qui semble justement être le point faible avec comme titulaire Sergio Romero, remplaçant à Monaco. Bizarrement, selon un sondage effectué juste avant le coup d'envoi du Mondial, seulement un tiers (33,5%) des Argentins estiment que leur équipe soulèvera le trophée. Une bonne performance face à La Bosnie et les chiffres pourraient remonter...

GARAY : «NOTRE SEUL OBJECTIF SERA DE BATTRE LA BOSNIE» Nous savons qu'au milieu et devant, nous avons des joueurs capables de changer le cours d'un match à tout moment. Du coup, pour nous défenseurs, c'est un défi d'être à leur hauteur. Ce n'est pas tellement que nous ne soyons pas bons, mais eux, ils sont vraiment au-dessus du lot. En défense, on se doit de garder la tête froide. On a énormément progressé au fil des éliminatoires et on est devenus très solides. Il faut être costaud à chaque match pour s'imposer. Les Bosniens ont de bonnes individualités et nous le savons. Je pense à Edin Dzeko mais l’important sera de ne pas se relâcher, de ne pas se dire que ce sera facile. Il y a l’histoire et puis il y a notre effectif, qui comporte le meilleur joueur du monde. Donc nous faisons partie des candidats, c’est indéniable. Mais notre seul objectif sera de battre la Bosnie», précise l’ancien joueur du Real Madrid, champion du monde U-20 en 2007 et champion olympique en 2008, qui fera néanmoins ses débuts sur la plus prestigieuse des scènes.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

Mondial 2014 07

GROUPE A

De nos envoyés spéciaux au Brésil : Farouk Seba, Laid Kalila et Youcef Rekhroukh

APRÈS

CAMEROUN

LA DÉFAITE FACE AUX

MEXICAINS

Eto’o : «Tout n'a pas été négatif» Samuel Eto'o s'est livré à la presse après la défaite contre le Mexique (0-1) dans la zone mixte. Il a analysé cet échec.

Samuel Eto'o, que s’est-il passé sur ce match ? On espérait mieux rentrer dans la compétition, on est un peu déçus. Nous avions un esprit positif pourtant mais Dieu en a voulu autrement... Il faut maintenant penser à ce prochain match contre la Croatie qui déterminera notre avenir. Comme eux, nous aurons besoin d’une victoire. Vous y croyez ? Il faudra tout faire pour revenir dans la course à la qualification. Le foot nous a montré qu’il n’était pas une science exacte. Ce ne sera pas facile mais on va se préparer et mettre ce qui s’est passé

derrière nous. Nous étions venus avec l’intention de faire un match correct et de gagner. Ça n’a pas été le cas mais il faut regarder devant et se dire que nous sommes dans la même situation que la Croatie. C’est le seul moyen de se donner de l’espoir avant d’affronter le Brésil. Il faut voir aussi les choses positives. On a les capacités de gagner contre toutes les équipes. Le Brésil à domicile, ce sera dur non ? Oui mais ce match est encore très très loin. Le plus important, ça reste la Croatie. Vous attendiez-vous à un tel début de tournoi ? C’est le foot… On s’était préparé comme face Allemagne (2-2, match amical) mais en face, il y avait une équipe avec un autre système, un 3-5-2 qui nous a compliqué la tâche. On a essayé de rectifier le tir en deuxième mi-

temps. Nous nous sommes quand même procurés des occasions et c’est important de rester positif, comme je le disais. Tout n’a pas été négatif non plus face à une belle équipe du Mexique. On sait ce qui nous reste à faire.

MEXIQUE

Herrera: «L'arbitrage nous a enlevé deux buts »

«L'arbitrage nous a enlevé deux buts, mais nous finissons avec trois points et le moral au beau fixe. Nous aurions pu l'emporter plus largement, mais l'équipe ne s'est pas découragée. J'ai été surpris de voir avec quelle facilité nous avons pris le dessus sur nos adversaires. Je crois que mon équipe a été très supérieure. Si nous continuons à ce rythme, nous allons réussir. Le Brésil (ndlr: son prochain adversaire) a souffert hier (jeudi). Il faut le faire travailler.»

Oribe BRÉSIL Peralta : Fred : «Je ne suis pas «Nous du genre à tomber» Avec une photo de Fred s’effonsommes «Arigatô!» drant devant Dejan Lovren, le quotidien O Globo remerciait dans sa langue natale, l’arencore bitre japonais Yuichi Nishimura pour le penalty offert à la suite d’une faute inexisloin de tante du défenseur croate sur l’avant-centre l'objectif » brésilien. Pas de mauvaise foi, vendredi, dans «Nous sommes contents d'avoir fait un pas, mais nous sommes encore loin de l'objectif. Il reste deux matches. Nous avons fait un bon match, nous aurions pu marquer plus de buts. C'est la récompense d'un long travail.»

les commentaires des principaux médias brésiliens : la plupart soulignaient le poids de ce coup de sifflet dans le basculement du match en faveur de la Seleção. Fred a réagi sur le site de la CBF : «J’étais en train de pivoter pour tirer du pied gauche quand j’ai senti une charge qui m’a empêché de me mettre en position de frappe et qui m’a fait chuter. La FIFA avait prévenu que les arbitres surveilleraient ces situations.» L’ancien Lyonnais l’assure : «Je ne suis pas du genre à tomber pour rien, dans la surface ou à l’extérieur. Contre la Serbie, (1-0, en amical, le 6 juin), j’avais été dans une situation comparable et j’avais pu aller au bout de mon mouvement. Contre la Croatie, j’en ai été empêché. L’arbitre a bien jugé.»

Moukandjo : «Un match nul aurait été plus logique» «Ça a été difficile. On a toujours les boules de perdre un

match. Vu la physionomie, on aurait quand même mérité d’égaliser. Un match nul aurait été plus logique. On perd trois points et on se fait distancer dans la course à la qualification, mais il reste deux gros matches. Si on veut gagner, il va falloir se créer plus d’occasions. Là, on a essayé d’attendre, de procéder par contres : ça a plutôt bien marché quand on a été menés. On a eu certaines situations intéressantes. On va essayer de corriger ce qui n’a pas marché pour montrer un autre visage contre la Croatie. Tout n’est pas fini.»

Eyong : «La Croatie, ce sera aussi un match dur»

«La Croatie, ce sera aussi un match dur. Ils seront même plus agressifs encore que le Mexique. Mais n’anticipons pas, ce n’est que le premier match. Il était très important de débuter avec un bon résultat, ce n’est pas le cas. Mais rien n’est impossible. On doit penser à la suite.»

Mbia : «Il faut gagner le prochain match pour revenir dans la course»

«On s’était dit qu’on allait les attendre un peu mais ça n’a pas marché. Notre groupe est bien quand même, ça n’a rien à voir avec les problèmes de 2010. C’est pour ça qu’il faut gagner le prochain match pour revenir dans la course à la qualification.»

L’arbitrage, trop c’est trop ! E

n trois rencontres du Mondial, il y a eu au moins autant d’erreurs flagrantes de l’arbitrage. Les hommes en noir ne sont pas à la hauteur. La FIFA doit en endosser la responsabilité. Jusqu’ici, exception faite de quelques petites imperfections au niveau de l’organisation, la Coupe du monde 2014 est une réussite. Le Brésil est en train de réussir son pari. Malheureusement, sur le terrain, certaines péripéties font que le spectacle est un peu moins appréciable. Pour une fois, les joueurs ne sont pas à incriminer mais les arbitres. Ces derniers ont trouvé le moyen de commettre chacun au moins une grossière erreur d’appréciation. En étant objectif, il est difficile d’y voir autre chose qu’une coïncidence, mais le fait est que cette succession de décisions injustes fait tâche. Et c’est logiquement la FIFA qui en endosse la responsabilité. L’erreur est humaine et tous comme les autres acteurs de ce tournoi, les arbitres ont droit à un minimum d’indulgence. Toutefois, il est difficile de ne pas s’insurger quand des rencontres d’une telle importance basculent sur des décisions difficilement compréhensibles. Fort heureusement, seule la Croatie en a payé les frais hier avec Mr Nishimura. Vendredi, le Mexique et les Pays-Bas ont eu à la fois la chance et le mérite de ne pas sombrer face à ces événements con-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

traires provoqués par le corps arbitral. Le but valide de Hernandez, non attribué par le Colombien Roldan, et le pénalty inexistant offert à Diego Costa par l’Italien Rizzoli, mais ils n’ont finalement pas eu d’influence sur le sort final des rencontres. Encore heureux, car on préfère ne pas imaginer la fronde et l’indignation que cela aurait généré. En 2010, après le Mondial en Afrique du Sud, les hautes instances du football international ont eu la bonne idée d’instaurer la technologie «Goal Line» afin que les injustices comme celles connues par l’Angleterre contre l’Allemagne ne se reproduisent plus. Dans un mois, à l’issue de cette compétition brésilienne, elle serait bien inspirée de donner son feu vert définitif à une autre (r)évolution, celle de la mise en place de la vidéo. Le débat sur la question est toujours présent et des voix vont certainement s’élever pour militer contre la technologie, mais comment vraiment favoriser le statu quo après ce qui s’est passé lors des deux premières journées du Mondial ? D’autre part, et sans vouloir enfoncer les arbitres qu’on a pu voir à l’œuvre, il parait vraiment nécessaire de revoir le système de la sélection des arbitres pour ce prestigieux tournoi. Car aujourd’hui le choix de la diversité au détriment de la qualité semble être d’un grand préjudice pour le spectacle.


GROUPE B

08 Mondial 2014

D

APRÈS

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

LA CUISANTE DÉFAITE FACE AUX

PAYS-BAS

Espagne : le ciel leur est tombé sur la tête

onnée ultra favorite face aux Pays-Bas par sa presse nationale, l'Espagne se réveille avec la gueule de bois. Et ses journaux n'ont pas de mots assez forts pour décrire leur sentiment après la déroute de vendredi soir (1-5). L’humiliation est totale. Après un titre de champion du monde et deux Euro, la sélection espagnole pensait battre facilement des Néerlandais à bout de souffle et dont les dissensions en interne faisaient peine à voir. Mais la Roja s’est écroulée, et «le sinistre est total» titrait samedi matin AS. « Van Persie et Robben ont détruit la défense espagnole » en mettant chacun un doublé, ne peut que constater le quotidien sportif, qui estime que « la génération glorieuse semble désormais épuisée ». L’exemple le plus frappant de la déroute espagnole est évidemment son gardien et capitaine Iker Casillas, fautif sur presque tous les buts néerlandais. Il s’affiche ainsi à genoux

à la une de Sport, sous le titre « Ridicules pour commencer ». La même image, de dos, apparaît en première page de La Razon, qui ose le jeu de mots « Espana, fuera de sus Casillas » (« l’Espagne sort de ses gonds »). Pour relever la tête et passer en huitièmes de finale, l’Espagne doit impérativement remporter ses deux prochaines rencontres, face au Chili et à l’Australie. Un défi loin d’être insurmontable pour Marca, qui ordonne à ses joueurs en une : « Réglez ça ! » « Il reste deux matches pour montrer le talent et le football qui ont fait de nous des champions. On y croit », persévère le quotidien madrilène.

LES ORANJE SUR UN NUAGE

Côté néerlandais, la presse ne manque pas de superlatifs pour décrire la prestation des Oranje. « Une revanche éclatante de la finale de 2010 », titre en une De Telegraaf, pour qui c’est une « entrée rêvée » dans la compéti-

Casillas demande pardon Le gardien et capitaine de l’équipe d’Espagne

tion. Selon De Volkskrant, les Pays-Bas ont fait « sensation à Sao Paulo, grâce au plan magistral de l'entraîneur Louis van Gaal ». Dans l’un des matchs « les plus mémorables de l'histoire des

Van Persie : «On aurait pu leur en mettre... cinq !»

laminée 5-1 par les Pays-Bas vendredi, a demandé «pardon» aux supporters espagnols. A 40 minutes près, Casillas n’a pu battre le record «On aurait pu leur en mettre d’invincibilité pour un gardien en Coupe du monde, toujours détenu par l’Italien Walter cinq... Ah oui ! on leur en a Zenga (517 minutes). Les choses n'ont pas tourné mis cinq !», a lâché Robin en sa faveur, lui qui a été impliqué sur plusieurs van Persie, le capitaine des buts néerlandais. «Ça n’a pas été mon meilleur Pays-Bas, après la large match parce que je n’ai pas été à la hauteur et il victoire remportée vendredi faut affronter ce type de situations. Il faut savoir soir face à l'Espagne (5-1). recevoir les critiques, comme je vais en recevoir, «Mais il faut d’ores et déjà et penser à s’entraîner pour le prochain match. se concentrer sur le match D’abord, je dois demander pardon pour le match que nous avons tous fait en général et moi en particulier. Nous contre l'Australie», a-t-il espérons que les gens oublieront ce match et nous aideront pour le ajouté. suivant, qui sera le match le plus important qu’on ait eu depuis beauQuelle est votre première coup de temps. Mais ça ne sert plus à rien de penser à ce match, il impression ? s’agit maintenant de penser au suivant, contre le Chili, et le gagner», C'était un match fou. On a marqué a dit le portier de l'Espagne aux médias au terme du match. notre premier but au moment parfait,

Del Bosque : «On est tous coupables»

«! Ce n'est pas un moment heureux pour nous. En tant que sportif, je félicite les Pays-Bas, qui nous ont été supérieurs en seconde période, qui nous ont débordés. Le bon équilibre qu'on avait en première période s'est cassé face au jeu néerlandais. Il ne faut pas chercher de coupables, que personne ne paie seul, on est tous coupables. Maintenant, il faut aller chercher la victoire au prochain match. On a une certaine expérience. Je ne compare pas cette défaite avec celle contre la Suisse (lors de l'entrée en lice de l'Espagne au Mondial 2010, ndlr), mais ce n'est qu'un match, et trois points. Il y a des choses inexplicables. Ce n'est pas une question de physique, c'est que l'optimisme de la deuxième période des Pays-Bas a coïncidé avec notre pessimisme. Je me sens mal, mais nous avons suffisamment de courage pour réagir. Il y a eu des moments-clefs, comme le face-à-face de David Silva qui aurait pu être le deuxième but. Il y a eu un avant et un après. On a une équipe de bons professionnels, de bons gars, ils savent ce qu'est la défaite. Il n'y a pas eu un seul regard des uns contre les autres. Quand ils sont arrivés aux vestiaires, ils ont eu envie de gagner le prochain match!».

Coupes du monde de la sélection nationale, l'équipe néerlandaise a pulvérisé le champion du monde en titre : 5-1. C'est incroyable mais vrai. »

progresser ? On a gagné contre l'équipe N°1 du monde depuis 6 ans. Quand on considère comment on s'était préparés, comment on était prêts, comment on s'est donné, on doit savourer ce soir, mais à partir de demain il faut se concenter sur le match contre l'Australie. C'est une soirée incroyable pour les PaysBas, mais c'est seulement trois points. Je ne veux pas être trop excité, ce n'est jamais que trois points, un match, et nous devons progresser».

juste avant la mi-temps. Après, il fallait continuer, c'est ce qu'on s'est dit à la mi-temps. Quand on a marqué le but du 2-1, c'était encore un meilleur moment, on ne s'est pas arrêté. On aurait pu leur en mettre cinq... Ah oui! on leur en a mis cinq, mais on aurait pu en mettre six, sept, huit... Bravo au staff et au groupe pour tout le travail effectué depuis quelques semaines. Quand on voit comment les choses ont abouti aujourd'hui, on peut être très content. Vous marquez un beau but pour égaliser... C'était une des plus grosses occasions de la première période. Oui c'était un beau but. Juste avant de recevoir le ballon, j'ai vu que Casillas était avancé, donc j'ai fait une tête, mais une tête lobée. Oui, c'était un beau but ! Les Pays-Bas peuvent-ils encore

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Xavi : «Un mauvais match»

La défaite concédée par l'Espagne face aux Pays-Bas (5-1) a fait réagir Xavi qui parle d'une débâcle pour la Roja!: «Ça a vraiment été un mauvais match, une débâcle, reconnaît Xavi, le milieu de terrain de l'Espagne, après la défaite des champions du monde vendredi soir, contre les Pays-Bas (1-5). En seconde période, nous avons tout mal fait. C'est la défaite la plus dure de ma carrière. La seule chose positive est qu'il nous reste des chances, que rien n'est perdu parce qu'en dépit de ce coup de matraque nous pouvons toujours nous qualifier. Le but de Van Persie en fin de première mi-temps nous a fait beaucoup de mal. Nous étions tous mal, il n'y a personne à désigner en particulier. Il faut faire notre autocritique pour nous améliorer. J'aimerais qu'on soit déjà mercredi pour réagir.» L'Espagne jouera contre le Chili son deuxième match de poule, mercredi 18 juin à 20h.

« HUMILIATION MONDIALE» POUR LA PRESSE ESPAGNOLE

Les journaux espagnols n'ont pas été tendres avec la sélection espagnole, balayée par les Pays-Bas vendredi soir (5-1). On pouvait ainsi lire sur les sites internet des principaux médias espagnols des titres saignants. «Humiliation mondiale», pour Marca en Une et en commentaire : «Les cadeaux de Casillas et de la défense, ajoutés au chaos tactique créé par les changements, ont provoqué une raclée scandaleuse, un 1-5 à oublier.» «Le pire cauchemar du champion», titre pour sa part AS, pour lequel «Robben et Van Persie, avec deux buts chacun, ont détruit la sélection espagnole». Côté catalan, on est une fois n'est pas coutume d'accord. «Pire, impossible. L'Espagne a commencé le Mondial en prenant un carton sans précédent face aux PaysBas, qui se sont cruellement vengés de la finale d'Afrique du Sud», explique Sport. Enfin, El Pais parle lui du «pire début de l'Espagne dans un Mondial». «C'est la plus lourde défaite d'un champion. L'Espagne n'avait plus encaissé cinq buts depuis le 6-2 face à l'Ecosse en 1996.»


Mondial 2014 09

GROUPE B

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

MALGRÉ

LA VICTOIRE

Le Chili a été bousculé par l'Australie

Le Chili a été poussé dans ses retranchements par l'Australie pour son premier match au Brésil. Alors qu'ils menaient 2-0 au quart d'heure de jeu, les Chiliens ont été mis sous pression par les Australiens. Ils ont marqué le but de la délivrance dans les arrêts de jeu (3-1).

O

utsider de ce groupe B, le Chili a débuté la partie de la meilleure des manières, puisqu’il menait 2-0 après 14 minutes de jeu. Alexis Sanchez a profité de l’apathie de la défense australienne pour ouvrir le score (12’), avant que Jorge Valdivia ne double la mise d’une superbe frappe sur un service… d’Alexis Sanchez. Sonnée, l’Australie n’a pas abdiqué. Elle a rapidement réduit le score grâce à l’inévitable Tim Cahill (35’). En prenant le meilleur sur Gary Medel de la tête, l’Australien est devenu le premier Australien à marquer lors de trois Coupes du monde. Sur leur lancée, les Australiens se sont vu refuser un but à Tim Cahill, à raison puisqu’il était hors jeu (53’), tandis que Claudio Bravo a détourné une frappe de Bresciano (57’). Quatre minutes plus tard, le Chili a failli

calmer définitivement les ardeurs australiennes, mais Wilkinson a sauvé sur sa ligne la tentative de Sanchez. Tim Cahill a alors continué son travail de sape, mais il n’a pas cadré sa tête (70’) et a été repris alors qu’il s’était infiltré dans la défense (89’). Jean Beausejour a finalement inscrit le but de la délivrance dans les arrêts de jeu (90’+2).

UN HOMME DANS LE MATCH : ARTURO VIDAL

Opéré du genou droit le mois dernier et incertain jusqu'au

dernier moment, Arturo Vidal a finalement été titularisé par Jorge Sampaoli, le sélectionneur du Chili. Le milieu de la Juventus est resté 60 minutes sur la pelouse, le temps de parcourir 6,51 km, mais il n’a pas été décisif. Lors de sa sortie, il a d’ailleurs lancé une bouteille au sol, vraisemblablement mécontent de sa prestation... Il faudra qu’il élève son niveau de jeu mercredi (21h) contre une Espagne revancharde après la correction contre les Pays-Bas (1-5).

Cahill : «Nous apprenons de ces matches-là»

Alexis Sanchez : «Nous avons eu un peu de mal»

Elu homme du match, Alexis Sanchez a reconnu avoir eu quelques difficultés à battre l'Australie (3-1), vendredi soir à Cuiaba au Brésil. Le Chili avait pris rapidement une avance de deux buts dès le premier quart d'heure. " Nous avons eu un peu de mal, c'est vrai, mais c'est la Coupe du monde, a avoué l'attaquant chilien du FC Barcelone. Nous nous sommes détendus un peu trop tôt, même si nous n'avons rien lâché en continuant à attaquer. Il faisait très chaud mais nous avons tout donné. Au bout, il y a une victoire satisfaisante. Je tiens à la dédier aux gens qui sont venus jusqu'ici pour nous soutenir. "

LA STATISTIQUE : 55.6%

En inscrivant son quatrième but en Coupe du monde, soit davantage que Lionel Messi et Cristiano Ronaldo réunis, Tim Cahill, également auteur d’une passe décisive, est désormais impliqué dans 55,6% des neuf buts de l’Australie dans la compétition internationale. Il pourra améliorer ce total lors des deux prochains matches des Australiens, contre les Pays-Bas et l'Espagne.

ANGE POSTECOGLOU : «NOUS LES AVONS TROP RESPECTÉS»

« Le Chili possède des joueurs de niveau mondial et il a fait une grosse entame. Peut-être que nous les avons trop respectés. Bon nombre de nos joueurs découvrent la Coupe du monde. Ils ont mis un moment à trouver leurs marques, mais ils se sont très bien remis dans le match par la suite. J'ai eu la sensation qu'à partir de ce moment-là, nous avons pris les commandes de la rencontre, surtout en seconde période. Tim Cahill a été énorme. Dans le jeu aérien, c'est une pointure mondiale. Quand un centre arrive dans la surface, il ne fait pas bon aller au Premier buteur australien à marquer lors de duel contre lui pour les défenseurs. Avant ce match et cette compétition, persontrois Coupes du monde, Tim Cahill était déçu ne ne donnait cher de notre peau, mais les Australiens ne sont pas du genre à de la défaite de son pays face au Chili (3-1), s'avouer vaincus. Je pense que nous aurions mérité un nul. vendredi. Mais l'attaquant des New York Red Bulls s'est montré aussi satisfait du comportement affiché par ses partenaires! : «Ils ont eu deux occasions et nous ont punis d'entrée, mais malgré tout, nous savions que nous pouvions obtenir quelque chose de ce match. Nous avons vraiment élevé notre niveau. Il «Nous avons réussi une bonne entame en mettant l'Australie sous une grosse ne nous manquait pas grand-chose. Il faut pression. En attaque, les joueurs se sont bien trouvés, en ciblant notamment juste être réaliste aux bons moments. C'est ce Alexis Sanchez. Nous nous sommes procuré plusieurs occasions. Après le but qui nous reste à travailler, c'est là que nous australien, nous avons quelque peu baissé en intensité et nous nous sommes devons progresser. Nous avons montré un laissés gagner par la frustration. À la fin du match, les joueurs étaient heureux, peu de peur, mais nous l'avons vue aussi sur mais déterminés à faire mieux au prochain match. Nous n'avons pas évolué à leurs visages. Nous avons montré une cernotre meilleur niveau. Compte tenu du niveau de nos deux prochains advertaine agressivité, nous apprenons dans ces saires, nous devrons livrer des copies plus abouties. La perspective d'affronter matches-là et le prochain sera positif.» l'Espagne au Maracanã nous galvanise ».

JORGE SAMPAOLI : «LA PERSPECTIVE D'AFFRONTER L'ESPAGNE AU MARACANÃ NOUS GALVANISE»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


10 La Gazette du Mondial

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

Anelka affiche Beckenbauer boude sa préférence le Mondial pour les Diables Rouge

Les Diables Rouges sont à la mode. Et parmi les personnalités séduites par la Belgique, il en est une qui n'a pas hésité à afficher ses préférences. Nicolas Anelka, l'enfant terrible du football tricolore, est apparu à Kinshasa où il se trouve actuellement avec la vareuse de l'équipe nationale belge avec son numéro fétiche, le 39. Plusieurs photos ont été partagées sur son compte Twitter et une autre s'est retrouvée sur le compte Instagram du footballeur congolais Youssouf Mulumbu. Romelu Lukaku n'a pas pu s'empêcher de laisser un petit commentaire! : "Nico représente bien la Belgique!!!", a-t-il posté. Présent au Congo pour soutenir la fondation de Mulumbu, Anelka s'était affiché avec une quenelle sur son t-shirt. On préfère quand il porte le maillot belge.

L'ex-libéro de l'équipe d'Allemagne et président d'honneur du Bayen Munich, Franz Beckenbauer, a décidé de renoncer à se rendre au Brésil pour le Mondial, après la décision de la FIFA de le suspendre, a-t-il expliqué hier samedi, dans la presse allemande. «La Coupe du monde est exclue pour moi, je vais renoncer au voyage prévu au Brésil. Je pars du principe que je ne suis plus le bienvenu pour la FIFA», a déclaré Beckenbauer, 68 ans, au quotidien Bild. Beckenbauer, invité de toutes les précédentes Coupes du monde et président du comité d'organisation de celle de 2006 en Allemagne, voulait initialement se rendre au Brésil à partir des demi-finales. Mais vendredi la FIFA a décidé de le suspendre de toute activité dans le football pour 90 jours à la demande de l'enquêteur chargé des soupçons de corruption autour de l'attribution des Mondiaux 2018 en Russie et 2022 au Qatar, en attendant une décision sur le fond.

APRÈS

AVOIR AFFICHÉ UNE BANDEROLE DES

Procédure disciplinaire lancée contre l'Argentine

La Fédération internationale (FIFA) a ouvert une procédure disciplinaire contre la Fédération argentine (AFA) après la banderole déployée par ses joueurs il y a une semaine, avant un match amical à La Plata et sur laquelle était inscrit : "Les

FORFAIT DE RIBÉRY :

IL

EST LE PREMIER ARBITRE IVOIRIEN D'UNE COUPE DU MONDE

DÉSIRÉ DOUÉ Noumandiez : « C’est

un rêve qui se réalise, l’aboutissement d’une carrière »

Il est le premier Ivoirien à arbitrer durant une Coupe du monde de football : à bientôt 44 ans, Désiré Doué Noumandiez, pharmacien de profession, connaîtra l’apothéose au Brésil avant de prendre sa retraite des terrains de football et de rejoindre son officine. Entre préparation physique et emballage soigneux du sifflet et des cartons de sa "trousse d’arbitre", Noumandiez s’apprête à ajouter une dernière médaille à sa collection de trophées accumulés comme joueur, puis en uniforme noir. Pour lui, c’est "un rêve qui se réalise, l’aboutissement d’une carrière".

MALOUINES

Mis en cause, le médecin du Bayern se défend

Directement mis en cause il y a quelques jours par Franck Le Gall, le médecin de l'équipe de France, dans la gestion du cas Franck Ribéry, Hans-Wilhelm MüllerWohlfahrt, celui du Bayern, a répondu aux accusations dont il a fait l'objet, vendredi par le biais d'un communiqué. Selon lui, l'international français qui souffre d'une lombalgie n'a «pas une peur panique des piqûres». «Il a simplement refusé de prendre de la cortisone que lui conseillait le staff médical de l'équipe de France. Après avoir déclaré forfait, il est venu me voir à Munich le week-end dernier pour traiter son problème sans médicament, a expliqué MüllerWohlfahrt. C'est la preuve qu'il me fait entièrement confiance.»

Malouines sont argentines". Cette banderole entre sous le coup de la «prévention des actions provocantes et agressives» et d'une «mauvaise conduite de l'équipe», a indiqué la FIFA. Ce geste de revendication politique à l'égard de l'archipel de

l'Atlantique Sud, rattaché à la Grande-Bretagne depuis la guerre perdue dans les années 80, est fréquent de la part de l'Albiceleste. Laquelle pourrait néanmoins être sanctionné pour cette initiative.

Le plan B de la FIFA pour 2022

Le Mondial-2022, à l'origine prévu au Qatar, ne cesse de faire parler de lui. Entre corruptions, morts d'ouvriers et un tournoi qui pourrait se disputer en hiver, la FIFA cherche des solutions de secours. Et selon les dernières informations, une piste se dégagerait. D'après le réseau de chaînes américaines ESPN, la bande à Blatter aurait demandé aux États-Unis de préparer un dossier de candidature. Un choix qui n'est pas anodin, puisque les Américains ont déjà accueilli une Coupe du monde, en 1994. Les infrastructures nécessaires sont donc pour la plupart toujours opérationnelles. En revanche, rien ne dit si Sepp Blatter sera en course pour un septième mandat en 2022.

Des pauses fraîcheur pendant les matches ?

Face aux fortes chaleurs qui sévissent dans certaines villes du Brésil, la FIFA réfléchit à l'idée d'instaurer des pauses fraîcheur pendant les matches. Des «arrêts de trois minutes» pourraient être décidés par les arbitres si l'indice de Température au thermomètre-globe mouillé ("Wet Bulb Globe Temperature"), calculé à partir de la température de l'air, l'humidité, la luminosité et la vitesse du vent, devait dépasser 32 degrés Celsius, a indiqué la porte-parole de la Fifa, Delia Fischer. «Ce sera à la discrétion de l'arbitre. Il pourra introduire des pauses pour se rafraîchir de trois minutes autour des 30e et 75e minutes», a annoncé Mme Fischer. Les pauses seront ajoutées au temps additionnel à la fin de chaque période, a-t-elle précisé, avant d'ajouter que la décision se prendrait «match par match».

Van Persie catcheur, rock star...

Auteur d'un but splendide en fin de première période contre l'Espagne, Robin van Persie déchaîne les passions sur Twitter et nourrit les imaginations les plus folles. Sur le réseau social, on s'amuse ainsi à placer le capitaine des Oranje dans des situations improbables.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Mobils ligue une 11

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

L’USMA s’intéresse aux jeunes Belouizdadis

les services des meilleurs jeunes joueurs des Rouge et Blanc.

Les jeunes catégories du CRB risquent d’enregistrer une saignée en cette période d’intersaison. Plusieurs éléments font l’objet de convoitises de la part des autres clubs, surtout du côté de l’USMA.

L’UNION SACRÉE DES SUPPORTERS

Par Mohamed R.

A

u lieu de s’occuper à s’entredéchirer, les dirigeants du Chabab de Belouizdad feraient mieux de se soucier de l’avenir de leurs joueurs qui évoluent dans les jeunes catégories. En effet, les responsables du voisin usmiste sont en train de préparer un grand «hold up» où plusieurs joueurs de jeunes catégories belouizdadies sont dans leur viseur. Ils ont déjà pris attache avec les parents de jeunes éléments issus de l’école belouizdadie pour les engager dès cette saison. Il y aurait même ceux qui ont donné leur accord et il est fort probable qu’ils porteront le maillot Rouge et Noir la saison prochaine. Il faut savoir que ce n’est pas la première fois que l’USMA chipe de jeunes joueurs au Chabab, et le pire c’est que même plusieurs joueurs issus de l’école belouizdadie font actuellement les beaux jours d’autres clubs, à l’image de Aït Fergane, actuellement à la JSMB. Ce joueur a effectué son apprentis-

sage au sein du CRB, mais comme les dirigeants de ce club pensent plus à la «guerre» qu’à l’avenir, ils n’ont pu rien faire pour le retenir pour qu’il le quitte en compagnie de plusieurs autres éléments. D’autres cas ont été signalés et l’on se rappelle des Karim Ghazi, qui a fait, lors des dernières 15 années, les beaux jours de l’USMA puis du MCA. Les exemples sont multiples et ne peuvent être cités, mais comme au CRB, on ne sait pas déceler les caractéristiques d’un joueur d’avenir, ce sont les autres clubs qui en profitent au moment où le Chabab dépense des sommes colossales pour engager de «vieux crocodiles». Il est vrai, l’actuelle direction, menée par Malek, fait de son mieux pour donner la chance aux jeunes du club, à l’image du jeune gardien Abbaci, retenu au détriment de Ouadah et Chouih, ou encore les deux promus, Mechti et

CRITIQUÉS

Tariket. Ceci, sans omettre les deux révélations de la fin de saison, Benchérifa et Mansour. Les qualités de ces joueurs montrent qu’ils n’ont rien à envier aux autres. Certains supporters n’ont pas hésité à dire que si l’équipe avait disputé ces derniers matches en championnat avec ces jeunes, elle aurait réalisé son maintien plusieurs journées même avant la fin de l’exercice. Le staff technique du Chabab, qui était en place, était contraint de faire jouer ses jeunes au moment où les cadres de l’équipe lui ont tourné le dos. Malgré cette contrainte, la classe biberon du Chabab a réussi à relever le défi et a donné une bonne image à un club en manque de notoriété. Les responsables du club phare de Belouizdad doivent absolument retenir leurs perles surtout que le voisin, l’USMA, ne ratera aucune occasion pour s’accaparer

Pour beaucoup, l’Algérie est un vrai pays de paradoxes, sinon comment comprendre qu’un jour les galeries de deux clubs rivaux peuvent se déclarer la guerre puis le lendemain se retrouvent côte à côte pour soutenir l’équipe nationale. Cela va de soi nous diriez-vous, sauf que, d’habitude, ces mêmes supporters viennent au stade chacun avec le drapeau de son club, ce qui a souvent donné des espèces de patchworks de mauvais goût alors qu’il s’agit de la sélection du même pays. Vendredi, et lors du déplacement du premier groupe de supporters (organisé par TVA) vers le Brésil, les supporters des différents clubs étaient tous réunis pour une seule cause, celle de l’équipe nationale. Chose qui a poussé certains à présager la fin des actes de violence dans nos enceintes sportives, qui commence vraiment à dépasser tout genre de limite. Mais les plus optimistes n’y croient pas vraiment, sachant qu’une fois ce Mondial terminé, ou plutôt l’aventure des Verts, les choses reviendront à la case départ. Même les belles images de ces citoyenssupporters partis au Brésil en famille, ou ses femmes qui ont pris le premier avion en direction du Brésil, ne sont qu’illusion dans un monde de bruts. M. R.

APRÈS LE SÉJOUR SUISSE

Megharia défend les défenseurs algériens

La charnière centrale de la sélection algérienne composée est plus que jamais contestée.

L

Par Mohamed R.

e rendement des joueurs alignés dans ce poste lors des deux derniers matchs amicaux en Suisse, face à la Belgique et l’Arménie, a été critiqué par de nombreux observateurs. Certains ne cachent pas d’ailleurs leurs inquiétudes à propos de la baisse du niveau des joueurs de ce compartiment des Verts, à quelques encablures du match face à la Belgique, mardi prochain, pour l’entrée en lice au Mondial. Halilhodzic est appelé, donc, à trouver, vite, une solution à cette problématique, surtout que face à des attaquants du calibre de Hazard ou encore Lukaku, la moindre erreur sera payée cash. Mais pour l’ancien libéro de

Condoléances

Très affectée par la triste nouvelle du décès tragique du joueur du NAHD, NABIL HEMANI, la direction du Chabab de Belouizdad présente ses sincères et attristées condoléances à la famille du défunt, ainsi qu’à ses proches et les assure de sa profonde compassion. Puisse le ToutPuissant accorder au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueillir en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

charme de l’EN et de l’ASO Chlef, Fodil Megharia, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, puisque le concerné prend la défense des joueurs évoluant dans ce compartiment, notamment le duo Cadamuro-Bougherra, pressenti pour débuter face aux Belges. «Si on prend leur prestation face à la Roumanie, il est vrai que Bougherra et Cadamuro n’ont pas été à la hauteur. Mais ce qu’il faut se mettre dans la tête, c’est qu’il ne s’agit que d’un match amical, aussi simple soit-il, et que tout joueur peut rater sa sortie. Le plus important, est d’apprendre de ces erreurs, histoire de ne pas les commettre encore en officiel. Je ne peux juger deux éléments dans une seule partie. A mon avis, l’on est allés vite en besogne en se montrant inquiets dans ce sens, et en appelant à ce que des remaniements aient lieu. Je reste confiant que Bougherra et Cadamuro sauront se ressaisir». Pour Megharia, il n’y a pas lieu de faire tout un débat autour de e

ce sujet, surtout que la vie d’un groupe, de surcroît dans un Mondial, ne peut se limiter dans un seul compartiment. «L’expérience de Bougherra et la technicité de Cadamuro, ou encore les autres joueurs qui seront appelés à jouer dans ce compartiment, sera d’une grande utilité, notamment pour les challenges qui suivront après le Mondial», poursuit-il, lui qui avait pris part au Mondial-86 au Mexique. S’agissant de ses pronostics pour les chances des Verts au Mondial, celui qui avait choisi comme meilleur joueur étranger de l’histoire du club africain (Tunisie), dira : «en Coupe du monde, il n’y a jamais de groupe facile. Cela sera donc le cas pour notre équipe, qui, il faut le préciser, recèle en son sein les motifs qui poussent à se montrer optimistes quant à son avenir, notamment avec des joueurs comme Feghouli, Brahimi ou encore Bentaleb et Mahrez» M. R.

Il est la 15 recrue du club

MALIK HIOUNE : «PROGRESSER AU CHABAB ET RETROUVER L’EN»

Le Chabab a enregistré, hier, sa 15e recrue estivale. Il s’agit du jeune attaquant émigré, Mamlik Hioune, qui a apposé sa signature sur un contrat de 2 ans. Ancien international algérien, avec l’EN U17, cet attaquant de 22 ans, qui a évolué la saison dernière en CFA, dans un club qui s’appelle «Le Pontet», avait déjà joué à Gueugnon, ainsi que Serie B, à la Reggina de 2007 à 2009. Accosté par nos soins, tout juste après la signature de son contrat, le joueur en question nous dira : «je suis vraiment très heureux de l’issue de ces négociations. Elles n’ont pas duré longtemps, puisqu’on a trouvé sur le coup un compromis. Je veux prouver ce que je vaux, rebondir et frapper aux portes de l’équipe nationale. Et d’ajouter : «Le fait que l’effectif soit totalement remanié est une bonne chose, puisque tous les joueurs partent, ainsi donc, sur un pied d’égalité. La pression ou encore la concurrence doivent être prises du bon côté. La présence d’un entraîneur du calibre de Zvunka sera une très bonne chose, lui qui a été derrière mon arrivée au CRB, lui et un autre dirigeant du Chabab». Ainsi, tout le monde est unanime à dire que le Chabab a mis la main sur un joueur talentueux, aux qualités avérées, et qui sera d’une grande importance pour un groupe qui veut jouer les premiers rôles dès la saison qui commencera au mois d’août prochain.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

CRB

LE PREMIER STAGE À IFRANE Comme rapporté par nos soins, dans l’une de nos dernières éditions, le Chabab avait trois options pour le stage estival, soit le Maroc, la Tunisie ou la Turquie. Et c’est finalement la première poste qui a été choisie, apprend-on. Le premier stage, programmé à la mi-juillet et pour une période de deux semaines, devrait se tenir dans la ville de Ifrane, sur recommandation de plusieurs personnes. Le second, quant à lui, devrait avoir lieu après le mois de Ramadan, et aura lieu en Tunisie. La piste turque a été, ainsi donc, définitivement écartée, pour des raisons non nvoqués.

DJEDIAT REVOIT SA DEMANDE À LA BAISSE, MAIS… Voyant que sa signature au CRB s’éloignait, en raison de ses exigences financières, le meneur de jeu Lamouri Djediat, est revenu pour revoir sa demande à la baisse. Selon nos sources, elle est actuellement à hauteur de 180 millions de centimes comme salaire mensuel. Toutefois, et selon nos informations, même cette somme semble loin des capacités de Malek et son bureau dirigeant qui se dirigent, ainsi donc, droit vers l’abandon définitif de cette piste.

19 ANS PLUS TARD, «YAMAHA» N’A PAS ÉTÉ OUBLIÉ

Le 11 juin 2014, cela fait exactement 19 ans que le public sportif algérien a perdu Dehimi Hocine, dit Yamaha, assassiné dans le quartier de Belcourt où il résidait. C’était quelques jours seulement avant la finale de la Coupe d’Algérie entre le CRB et l’O Médéa. Les joueurs belouizdadis avaient, à cette période, décidé de remporter la Coupe et la dédier à sa mémoire. Chose promise, chose due. Une nouvelle qui avait, à cette époque, écœuré tous les acteurs de la balle ronde algérienne, tant l’homme, fervent supporter du CRB, était l'ami et le frère de tous les footballeurs et supporters algériens. Depuis c’est son frère jumeau, Hassan, qui a pris le relais, devenant le chef d’orchestre dans l’animation de la galerie des Rouge et Blanc. A cette occasion, les supporters algériens, tous qu’ils soient, ont une pieuse pensée pour sa mémoire. A Dieu nous appartenons, et à Lui nous retournons. M. R.


12 Mobilis Ligue UNE

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

HANNACHI A DÉCIDÉ

JSK

Madi

pas encore fixé sur son sort

RIAL REMPILE POUR DEUX SAISONS

C’est désormais officiel : le défenseur axial de la JSK Ali Rial, restera au club. Il a prolongé hier son contrat pour deux autres saisons. Après quelques heures seulement de négociations, le président Hannachi a fini par convaincre son cadre de continuer l’aventure avec les Jaune et Vert. Après avoir clôturé le recrutement par la signature de l’ex-Sétifien Khoutir Ziti, le président de la JSK réussi à assurer les services de son cadre en prévision de prochain exercice footballistique.

L’ex sociétaire du NAHD , Madi, est toujours dans le flou et sa situation n’est pas encore définitivement réglée, d’autant plus que les contacts pleuvent sur lui.

IL A OPTÉ POUR LA STABILITÉ

Courtisé par plusieurs clubs de Ligue1 Moblis, à l’image du MCA et du CSC, le natif de Zemouri a privilégié la stabilité dans la mesure où il a trouvé tous les moyens de réussite à la JSK qui lui ont permis d’être convoqué en équipe nationale, d’autant plus qu’il se sent très à l’aise dans le club kabyle. Aussi, l’autre facteur ayant incité le joueur à prolonger son bail avec la JSK n’est autre que la Champions League africaine. Une prestigieuse compétition continentale que tout joueur rêve de disputer.

L

e feuilleton de Madi n’est pas près de connaitre son épilogue, surtout après que le président Hannachi eut pris la décision de le libérer, or qu’il est sous contrat avec le club pour une année supplémentaire. Le boss kabyle lui a signifié qu’il est libéré et doit payer sa lettre de libération ou ramener le club avec qu’il

Massi H.

PATRICE CARTON RENTRE EN COURSE

Les dirigeants de la JSK sont en train d’étudier les différents CV et les propositions d’entraineurs, avant de trancher sur l’identité du futur entraineur qui sera connu au cours de cette semaine. Après avoir pris attache avec le coach tunisien, Faouzi Benzerti, qui a décliné l’offre kabyle, faute d’un accord dur le plan financier, le boss Hannachi est sur la piste d’un entraineur brésilien et aussi l’entraineur français Patrice Carton, que le président Kabyle tentera de convaincre pour qu’il accepte l’offre Kabyle.

FARID ZEMITI ENTRAINEUR ADJOINT

On a aussi appris que la direction a nommé l’entraineur Farid Zemiti, comme entraineur adjoint du futur entraineur étranger de la JSK. L’ex entraineur de l’USMM Hedjout, signera son contrat cette semaine et débutera son travail début juillet avec l’équipe.

LES SUPPORTEURS VOIENT EN DELHOUM LE MENEUR DE JEU QU’IL MANQUAIT À LA JSK

La JSK a souffert ces derniers temps du manque d’un meneur de jeu de qualité et le recrutement de l’Oranais Sid Ahmed Aouedj, n’a pas réglé l’affaire, même si le milieu récupérateur Kamel Yesli pouvait bien assurer ce rôle, compte tenu de ses qualités. Avec l’engagement de Mourad Delhoum, les supporteurs de la JSK espèrent qu’il sera la perle rare dont cherchait la JSK au milieu du terrain. Les fans Kabyles , n’ont pas caché leur joie et leur satisfaction après l’engagement de Delhoum qu’ils voient comme le véritable meneur de jeu, qui conduira la JSK vers les titres et avec tous les autres joueurs recrutés, ils estiment que la JSK ne sera que meilleure la saison prochaine. A. S.

Le programme de la prospection : U21 : du 16 au 19 juin (17 repos) U19 : du 21 au 22 juin U17 : du 23 au 25 juin U16 :du 26 au 28 Juin

DE LE LIBÉRER

Ziti : «Très heureux de retrouver Tizi»

L’arrière droit, Ziti Khoutir, était très heureux de revenir à nouveau à Tizi Pour une nouvelle aventure avec la JSK après avoir paraphé un contrat de deux saison avant-hier a la résidence Hannachi . Le joueur nous a affirmé qu’il est très heureux et qu’il fera l’impossible pour aider à la JSK à réaliser ses objectifs. Toute en estimant que la direction a recruté de bons éléments il estime que la JSK jouera les premiers rôles dans toutes les compétitions qu’elle disputera lors du prochain exercice Entretien réalisé par Ali S

Vous avez paraphé un contrat avec la JSK, quel est votre sentiment après avoir officialisé votre retour a la JSK ? Je suis très heureux d’opter à nouveau pour la JSK avec qui j’ai déjà joué par le passé. Je suis très content pour l’accueil qui m’a été réservé par les dirigeants que je remercie au passage. J’ai cédé ma place propre et j’ai gardé de bons liens avec tout le monde y compris les fans kabyles qui ne cessaient de m’appeler à chaque fois. Je ferai tout pour apporter un plus à l’équipe en mettant mon expérience en sa faveur de l’équipe que j’ai acquis au fils des années passé dans les différents clubs où je suis passé. Je suis très heureux de retrouver à nouveau Tizi où je ne garde que de bons souvenirs et j’espère vivre d’autres bons souvenirs avec les supporters de la JSK Vous êtes revenu à la JSK, vous prétendez sûrement à gagner des titres et réaliser une grande saison… Les dirigeants ont recruté de bons éléments

veut jouer pour négocier avec la direction kabyle, ce que refuse Madi, qui réclame la résiliation du contrat à l’amiable ou bien rester à la JSK, du moment qu’il est sous contrat « Non, je refuse d’être prêté pour un autre club. Ils ont décidé de me libérer et sont libres bien sûr, mais je réclame mes papiers pour signer où je veux. Puisque je suis sous contrat, je préfère qu’on résilie le contrat à l’amiable, comme ils l’ont fait avec les autres joueurs sous contrats » nous a déclaré Madi, qui n’est pas encore fixé sur sa prochaine destination : «Pour le moment, je suis dans le flou total, tant que je n’ai pas les papiers entre mes mains. J’ai plusieurs contacts et j’ai déjà négocié avec les dirigeants du CRB, NAHD, ES Sétif, mais je dois récupérer ma lettre de libération pour signer dans un club convenant à mes aspirations» nous a déclaré hier soir Madi qui attend un signe de la direction pour régler définitivement sa situation qui commence à l’inquiéter.

et inch’Allah on réalisera une grande saison lors du prochain exercice. On ne lésinera pas sur les efforts pour atteindre les objectifs du club et on procurera de la joie aux fans kabyles. Le président hannachi a tout fait pour assurer le meilleur recrutement possible et la balle est dans notre camp en réalisant un bon parcours. Votre équipe disputera la Ligue des champions africaine, cette compétition que vous avez jouée avec la JSK et l’ESS également… La Ligue des champions est un très bon challenge pour nous et on ira très loin dans cette compétition très prestigieuse. Personnellement, j’ai acquis une grande expérience que ce soit avec la JSK ou l’ESS et je mettrai toute cette expérience en faveur du club phare de Kabylie. Avec les efforts de tout le monde, la JSK frappera un bon coup et pourquoi pas atteindre un stade très avancé dans cette compétition comme ça été le cas en 2010 où nous avons failli atteindre la finale avec un peu plus de chance. Qu’avez-vous à dire sur la disparition tragique de Nabil Hemani ? Nabil est comme mon frère et croyez-moi que sa mort m’a choqué. Le décès du Nabil est une perte pour tout le football algérien qui a perdu un grand homme. Honnêtement sa disparition m’avait fait très mal. Que Dieu l’accueille en Son Vaste Paradis. Les supporters de la JSK attendent beaucoup de vous pour la saison prochaine pour réaliser une très grande saison… On demande à nos supporters de soutenir leur équipe tout au long de l’année car leur soutien sera d’un grand apport pour réussir

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

une grande saison. Je leur promets qu’on va tout faire pour réaliser les meilleurs résultats possibles pour leur procurer de la joie. Cette saison sera celle de la JSK pour que les fans kabyles soient heureux. A. S.


Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

Mobilis Ligue UNE

TANDIS QUE HAMAR VEUT BLOQUER LE JOUEUR

Nadji : «Je suis libre et j’ai la conscience tranquille»

Le président de l’ESS Hassan Hamar, crie haut et fort que Nadji est toujours sous contrat, ce que dément le joueur.

C’

Par A. L.

est une véritable polémique qui a éclaté après la signature de Rachid Nadji à l’USMA. En effet, l’attaquant de l’ESS qui s’est engagé avec les Rouge et Noir se retrouve au centre d’une polémique. Tout Sétif l’appelle, raison pour laquelle le joueur a éteint son cellulaire ces dernières 24 heures après s’être engagé avec l’USMA. Dans les Hauts Plateaux, le président Hamar souhaite bloquer le transfert du joueur. Le boss sétifien a exigé la somme de 4 milliards de centimes et un échange avec

Ziaya pour céder son joueur. Cela n’aura été qu’un coup d’épée dans l’eau de la part du premier responsable de l’ESS qui a vu son poulain parapher un contrat de deux ans au profit de l’USMA. Furieux, Hamar n’est pas près de se taire et compte prendre les mesures nécessaires pour récupérer Rachid Nadji, qui estime qu’il n’y a pas lieu de polémiquer à ce sujet puisque son engagement avec l’USMA «s’est faitdans les règles». «Pour moi il n’y a aucun problème. Je suis libre de tout engagement et de ce fait j’ai le droit de signer où bon me semble. Je sais que mon départ de Sétif a fait beaucoup de bruit, mais honnêtement j’ai la conscience tranquille. Je ne suis pas fou pour signer sans être libre. Maintenant je suis concentré sur ma nouvelle équipe et tout ce qui se dit ici et là ne m’intéresse pas. J’ai des priorités dans ma vie, et je ne vais pas me laisser perturber par de faux problèmes», dira le joueur qui semble confiant quant à sa situation malgré les menaces de Hamar qui semble décidé à ne pas s’arrêter là. A. L.

RÉUNION CE MATIN DU C. A.

Le conseil d’administration devrait se réunir aujourd’hui dans la matinée pour établir la feuille de route en prévision de la saison prochaine. L’ordre du jour concernera également le déroulement du stage d’avant-saison qui aura lieu en Turquie. C’est lors de cette réunion que les responsables du club fixeront la date et la durée du stage d’intersaison. D’autres points seront également évoqués, comme l’obtention des visas des joueurs ou encore la question relative à la préparation que les responsables souhaitent voir se dérouler avec succès.

Andréas : «Nous jouerons toujours les titres» L’international malgache Carolis Andréas se sent bien à l’USMA. Les titres remportés avec cette équipe lui ont ouvert l’appétit et il veut gagner un maximum de trophées tant qu’il sera avec les Rouge et Noir. Entretien réalisé par A. L. L’équipe nationale de Madagascar a été prématurément sortie des éliminatoires de la CAN. Avez-vous digéré votre élimination!? Oui, ça commence à passer. Je dois dire que j’étais frustré par notre élimination face à l’Ouganda. Nous aurions pu nous qualifier pour le

second tour. C’est à domicile que nous avons raté le coche, nous aurions pu nous mettre à l’abri au match aller. Mais c’est ça le foot ! Cela dit, je suis rassuré de voir qu’il y a de la qualité au sein de la sélection de Madagascar. C’est une équipe jeune avec des joueurs talen-tueux qui peuvent briller dans un avenir très proche. La direction de l’USMA a recruté de bons joueurs, notamment à votre poste. La concurrence s’annonce ainsi assez rude... C’est une bonne chose. Je pense que le fait d’avoir des joueurs talentueux permet à l’équipe de progresser. Pour ma part, j’ai l’habitude de la concurrence et cela ne m’effraie pas du tout car je sais que si je suis en forme, je jouerai. Dans moins de deux mois, vous affronterez le MCA en supercoupe. Com-

ment se présente pour vous cette rencontre!? Avant tout c’est un derby entre deux bonnes formations de la capitale. Je pense que ça devrait être un beau match. Pour notre part, nous avons pris l’habitude de remporter des titres et nous allons tout faire pour gagner celui-ci. Justement, l’USMA est-elle capable de jouer les titres la saison prochaine!? Ça fait partie de la culture de club je pense. Avec un bon recrutement des dirigeants, je pense que nous avons toutes nos chances de gagner au moins un titre. Je sou-haite en tout cas aller le plus loin possible en Li-gue des champions puis-que cette compétition peut nous ouvrir beaucoup de portes. En tout cas, nous avons une bonne équipe qui doit chaque saison jouer les titres. A. L.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

USMA

13

L’ES TUNIS COMPTE ESTER EN JUSTICE BELAÏLI

Le transfert de Belaïli continue à faire couler beaucoup d’encre. En effet, son désormais ancien club, l’ES Tunis, ne compte pas lâcher l’affaire. Elle a l’intention d’ester en justice le milieu de terrain qui vient de signer un contrat de deux ans à l’USMA. Se trouvant en Algérie depuis plus d’un mois, le joueur n’a plus donné signe de vie à l’EST. Les responsables du club considérant sa disparition comme un abandon de poste, ils ont l’intention de bloquer son transfert. Selon des sources bien informées, Youcef Belaïli aurait déjà bénéficié d’un appartement de la part de Haddad et une avance sur salaire. Le fait que le joueur ait signé pour l’USMA oblige cette dernière à défendre le concerné. Il faudra donc s’attendre à ce que les deux clubs portent l’affaire en justice. La partie tunisienne compte tout mettre en œuvre pour faire payer au joueur son départ. Elle serait même prête à avoir recours à la FIFA afin de bloquer Belaïli. Cela dit, la direction de l’USMA peut les faire taire en versant un «bakchich» aux Tunisiens qui veulent faire payer à Youcef Belaïli son départ prématuré de Tunisie et dont le contrat a expiré le 12 juin.

STAGE HIVERNAL EN SUISSE

Ali Haddad qui s’est rendu en Suisse dernièrement où il a assisté au match des Verts face à la Roumanie, a été impressionné par les infrastructures qu’offrait la ville de Genève. Il était même question dans un premier temps que le stage se déroule dans la capitale suisse. Mais finalement c’est la Turquie qu’ont choisie les responsables de l’USMA pour le déroulement du stage. Visiblement séduit par les installations qu’il a visitées à Genève, le président de l’USMA semble avoir choisi la Suisse pour le stage hivernal des Rouge et Noir. C’est du moins ce que nous a appris une source proche de la direction usmiste. Quoi qu’il en soit, sauf changement de la part de la direction, c’est en Suisse que devront faire la préparation hivernale les camarades de Bouazza dont les dirigeants mettent tous les atouts de leur côté pour continuer à décrocher des titres.


14 Mobilis Ligue Une

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

LES CLUBISTES EN MOUVEMENT

-A l’ombre d’un Mondial qui n’a pas, encore, dévoilé tous ses secrets, les responsables clubistes se préparent à rentrer en force dans la compétition officielle.

A

avant d’ajouter! : «Nous avons un objectif devant nous. On doit nous organiser afin de pouvoir l’atteindre. Nous devons gérer ce club comme si on gère une entreprise. A défaut d’une bonne gestion, c’est la faillite pure et simple.» Tout est donc, étudié. Les responsables du vieux club de la cité millénaire semblent avoir pris le taureau par les cornes. Même la feuille

de route semble être tracée. C’est dire que beaucoup de moyens ont été alloués pour la réussite d’une reprise qui donnera lieu à un parcours digne d’une formation appelée à jouer, carrément, les premiers rôles. D’ailleurs, dans ce contexte, notre interlocuteur poursuivra : « Nous avons une grande équipe qui mérite d’être prise en charge comme il se doit. On n’a

BOULEMDAIS : «Notre parcours sera meilleur… »

Buteur attitré des vert et noir, Hamza Boulemdais a été convoité par plusieurs clubs de ligue 1. Le président Bentobal a fait de son mieux pour ne pas se détacher d’un des cadres les plus en vue, au sein de son équipe. Dans cet entretien, il est question de la prochaine saison et des chances des verts dans leur parcours lors de cette coupe du Monde : Par A.Z.

On croit savoir que vous avez été convoité par plusieurs clubs. Qu’en est-il au juste ? Effectivement, j’ai été convoité par plusieurs clubs de ligue 1 mais j’ai préféré continuer l’aventure avec mon équipe et essayer de gagner un

HOURI, PRÉTÉ

Le milieu, Houri qui n’a pas eu le temps de s’imposer a été prêté à l’équipe de l’Arbaa. Houri est un élément pétri de qualité.

ZIAD, LIBÉRÉ

Ziad, vient d’être libéré ce vendredi, après une longue discussion qu’il a eu avec le président Bentobal. Ziad n’aurait pas admis le fait que son salaire soit revu à la baisse.

SUPPORTERS ET LA COUPE DU MONDE

Par Abdelkader Z.

ussi, ils continuent à travailler d’arrache-pied pour réaliser le rêve des milliers de supporters, en vue de gagner et pourquoi pas le sacre final, durant le prochain exercice. Bentobal, le président du doyen, affirmera!: «!Parfois, on met à côté nos familles et nos enfants et cela, rien que pour être au rendez-vous de la préparation de l’intersaison. Il ne faut pas oublier que si une équipe rate cette première préparation, c’est toute la saison qui risque de sauter en l’air. Aussi, nous devons mettre tout en œuvre pour que toutes les conditions soient réunies pour une meilleure prise en charge de l’équipe dans tous les domaines»,

CSC

titre. Je pense que le CSC mérite plus que ça et nous allons travailler d’arrache pied pour réaliser un bon résultat, la saison prochaine. Comment s’annonce, selon vous, la prochaine saison ? Il est, encore, trop tôt de le dire mais je pense qu’elle sera plus difficile d’autant plus que nous sommes décidés à jouer les premiers rôles. Le renforcement de l’équipe en est la preuve que les responsables sont déterminés à monter une grande équipe capable d’effectuer un grand parcours.

Et avec Garzitto ? Garzitto connait fort bien la maison. Avec lui, je suis persuadé que le courant va passer et chaque joueur va trouver son compte, même parmi les nouvelles recrues. Le parcours de la saison prochaine sera sans aucun doute meilleur que celui de la précédente. Que pensez-vous de l’ouverture du Mondial2014 ? Ce fut une ouverture simple-

ment, grandiose. On a vécu de grands moments… Et pour les premiers matches ? Je pense que le Brésil a affiché, déjà, ses ambitions. Cela s’annonce serrer. Le niveau est de haute facture. Quelles sont les chances des Verts ? Vous savez, le football n’est pas une science exacte. On peut aller loin, c'est-à-dire, passer au second tour. Tout dépendra du résultat du premier match, car, même en cas d’une défaite, cela ne veut pas dire qu’on va être éliminés. Cela va être difficile mais jouable à plus d’un titre. Nabil Hemani est décédé. Un commentaire ? Je dirai que c’est une grande perte pour nous tous. J’ai joué à ses côtés et croyez-moi, il a été un exemple dans tous les domaines. Nous avons perdu un frère, un grand joueur et un humaniste. Qu’il repose en paix.

plus droit à l’erreur car, on attend de nous lors de la prochaine saison, un meilleur parcours. Mieux, on attend de voir l’équipe jouer de grands rôles, sur deux fronts : le championnat et la coupe d’Algérie. ». A quelques semaines de la reprise, les responsables du doyen s’agitent, à l’ombre d’un Mondial captivant…

Arama: «Nous sommes en plein travail...»

Tarek Arama, le nouveau manager général que nous avons pu joindre, a bien voulu répondre à nos quelques questions:

Comment se déroulent les choses à ce jour!? Pour le moment, je vous avoue que nous sommes à 70% de notre travail de recrutement. Ce qui nous reste encore à conclure c’est trois joueurs pour chaque compartiment, c'est-à-dire un défenseur central, un milieu de terrain et un attaquant. Pour ce dernier, on ne recherche pas forcément un avant de pointe, quelqu’un qui peut jouer partout en attaque nous intéresse. Concernant les anciens joueurs qu’y a-t-il de nouveau!? Concernant les anciens joueurs nous sommes constamment en contact avec eux et ils seront présents lors de la reprise pour entamer les entrainements. Je vous parle des joueurs qui sont en fin de contrat… Il y a Zahir Zerdab et Yacine Bezzaz qui vont prolonger avec nous, en principe ces deux joueurs sont acquis à cent pour cent et seront à Constantine avec leurs coéquipiers pour la reprise. C’est quand la reprise!? Le regroupement des joueurs se fera le 28 de ce mois et le lendemain débuteront les entrainements et la préparation pour la saison à venir. Et le stage!? Oui, bien sûr un stage de préparation est programmé pour le 6 juillet 2014 en Tunisie, il sera consacré à la préparation physique sous la conduite du préparateur Adel Laâbeni et Tony Garzitto. A vous de conclure… Tout d’abord je voudrais exprimer ma tristesse suite à la tragique disparition de Nabil Hemani, un homme courageux et respectueux qui a porté nos couleurs et les a honorées. En cette douloureuse circonstance je tiens en mon nom et au nom de toute la direction et tous les Sanafir à présenter nos condoléances à la famille du défunt et puisse Dieu l’accueillir en Son Vaste Paradis.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Les sanafirs suivent avec un grand intérêt les différents matches de la coupe du Monde. Les supporters clubistes attendent, cependant, impatiemment, l’entrée en lice des verts contre la Belgique. Actuellement, les sanafirs supportent le Brésil. De grands connaisseurs, ces clubistes !! A. Z.

UN DÉFENSEUR CENTRAL ET UN ATTAQUANT POUR CLÔTURER

Après avoir reçu l’assurance que les deux joueurs Zerdab et Bezzaz vont prolonger leur aventure avec les Vert et Noir, Bentobal Omar le président clubiste voudrait clôturer son mercato avec le recrutement d’un défenseur central et d’un attaquant. Beaucoup de noms ont circulé mais les joueurs qui intéressent le plus le club de la ville des Ponts sont bien Rial de la JSK, El Okbi de l’ESS et Gasmi de l’USMA. Le premier est toujours hésitant à prolonger avec les Kabyles et serait proche du CSC selon l’entourage de l’équipe, le second était prêt à signer mais d’autres considérations l’avaient éloigné alors que le troisième, libéré par son club a reçu plusieurs offres et s’est donné le temps de réfléchir. Mais Bentoubal qui veut clôturer cette opération le plutôt possible aurait un plan B et on croit savoir qu’il entretien des contacts avec des joueurs Franco-algériens qu’il compte recruter si le plan A échoue. Une solution de rechange qui arrange le plus le coach Garzitto puisque selon nos informations, il est derrière le choix des émigrés.

ZOUBIRI À CONSTANTINE

On apprend de source digne de foi que le Franco-algérien Zoubiri qui avait déjà évolué en Algérie nous dit-on, serait arrivé à Constantine sur invitation de Bentobal afin de finaliser son recrutement au sein de l’équipe chère aux Sanafir. Il est à noter que ce joueur peut être polyvalent dans la mesure où il peut jouer à n’importe quel poste en attaque. Doté aussi d’une bonne vision de jeu, il peut devenir par moment un très bon animateur offensif et même évoluer comme second avant-centre. L.B.


Mobilis Ligue Une

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

ASMO

Un recrutement à petits pas

La politique de recrutement de l’équipe de Medina Djedida n’a pas changé d’un iota depuis de longues saisons : cibler des joueurs et attendre qu’ils n’aient pas trouvé de club preneur pour les recruter.

C

Par Miloud T.

’est du moins l’avis d’un ancien joueur, qui a trouvé que cette méthode était payante pour les dif-

férentes directions qui se sont succédé à la tête du club, que ce soit en amateur ou en professionnel. «L’ASMO a de tout temps compté sur ses propres enfants, ceux qu’elle forme dans les jeunes catégories ou ceux qu’elle ramène des petits clubs de la ville ou de la région. Elle n’a jamais recruté de stars, si ce n’est des vedettes à l’orée de leur retraite, comme elle l’avait fait avec Belloumi, Mourad Meziane ou encore Cherif El Ouazzani et d’autres. C’est une politique qui a été payante, vu le standing et surtout les moyens financiers d’un club qui n’a ni le public ni les sponsors de son puissant voisin, le MCO. Et c’est un peu

normal que la direction actuelle, qui n’a recruté que deux éléments, conformes à ses besoins, ne se presse pas trop dans ce domaine», nous explique l’ancien joueur international de l’ASMO, puis du MCO, Fayçal Meguenni. Pour sa part, le manager général, Houari Benamar, nous avait déclaré avant-hier que «ce n’était pas dans l’habitude de l’ASMO de se presser pour recruter». Une façon comme une autre de calmer les supporters et les faire patienter.

KHALLADI, DEUXIÈME RECRUE

N’ayant pu enrôler l’excellent gar-

dien de but de l’USM Annaba, qu’avait ciblé Kamel Mouassa, la direction asémiste s’est rabattue sur Smaïl Khalladi, portier de l’USM Blida, qui est originaire d’Oran et qui a terminé son contrat avec l’équipe de la ville des Roses. Khalladi a signé avant-hier avec les dirigeants asémistes un contrat de deux ans. «Je n’ai pas voulu prolonger mon contrat avec l’USMB, en raison des critiques continuelles que j’ai subi de la part du président Zaïm. Mentalement, je ne pouvais pas continuer et je remercie ses supporters de m’avoir adopté et de m’avoir encouragé durant tout ce temps. Je souhaite à Blida de

15

retrouver, à la fin de cette saison, sa place parmi l’élite, car ç’a toujours été une grande formation. Pour ma part, je suis heureux de signer à l’ASMO, un club que je connais, qui est ambitieux et qui a l’avantage d’avoir un grand entraîneur, Kamel Mouassa». Agé de 25 ans, Khalladi sera certainement le portier N°1 d’El Djemaïa, à charge pour Bouhedda de travailler dur pour garder sa place de titulaire. Ainsi, l’ASMO vient de régler définitivement le problème de gardien de but, en attendant celui des autres compartiments de jeu. Khalladi est donc la deuxième recrue officielle du club de Medina Djedida. M. T.

Benamar : Le recrutement se fait en fonction des directives de Mouassa

Dans le même ordre d’idées, Benamar Houari nous a fait savoir que «l’ASMO va, dans le sens du recrutement, doucement mais sûrement, en fonction des postes demandés par l’entraîneur et de ses orientations. Par Miloud T.

N

ous ne voulons pas refaire les erreurs du passé et recruter uniquement pour le plaisir de le faire et nous retrouver avec des joueurs qui ne sont alignés que quelques minutes par match ou qui chauffent le banc de touche». Signalons que bien qu’il soit chez lui à Guelma, pour passer quelques semaines de congé en famille, Kamel Mouassa est informé de tout ce qui se trame dans la maison ASMO et spécialement, en ce qui concerne le recrutement.

ESS

DES JOUEURS EN FIN DE CONTRAT,

L SERA ÉVENTUELLEMENT SECONDÉ PAR SEBBAH

C’est la nouvelle qui circule chez les supporters asémistes : Sebbah aurait rencontré Merouane et Moumouh et les deux parties auraient discuté de l’éventualité que l’ancien défenseur et milieu de terrain du CSC endosse la casaque « verte et blanche » du

club qui l’avait formé dans les jeunes catégories. Les deux parties se seraient même mises d’accord sur le salaire mensuel que percevra Zine El Abidine. Sauf que l’accord définitif bute sur le nombre de mensualités à donner au joueur au moment de la signature du contrat. L’autre problème reste lié à la libération de Sebbah du CSC, que le président Toubal aurait mis sur la liste des partants. Un autre problème risque de surgir, puisque l’ancien arrière du MCO est aussi visé par Baba pour le compte du Mouloudia. La balle est dans le camp du joueur qui devra choisir entre l’argent et le côté sportif, car il est certain que Moumouh ne pourra pas s’aligner sur les chiffres à six zéros de Baba.

UN ATTAQUANT DE MEDIONI CIBLÉ

Toujours selon notre source, les dirigeants de l’ASMO auraient pris attache avec ceux du SC Medioni Oran, club mythique oranais, qui a accédé en deuxième division amateur, pour le transfert de son meilleur attaquant, Ameur Lahcène, qui a marqué 18 buts au cours de la saison écoulée. Il sem-

Le recrutement de Berchiche se complique

Alors que les responsables de l’ESS restent confiants pour le recrutement de Berchiche et croient dur comme fer que le joueur sera à l’ESS la saison prochaine, les choses semblent se compliquer pour le défenseur central du MCEE.

E

SEUL BOUDOUMI PROLONGE

Comme il avait été déclaré avant le début des vacances, par le manager général, seul le milieu récupérateur, Boudoumi Omar, a vu son contrat prolongé pour deux ans supplémentaires. Selon une de nos sources, l’ex-demi du PAC, a vu son salaire sensiblement augmenté et bien que cela n’ait pas été selon ses espérances, il aurait déclaré «rester à l’ASMO pour apprendre encore, au contact de Mouassa». Rappelons que les autres joueurs en fin de contrat sont, outre ceux mis à l’écart avant le championnat et Youssef Yacine qui a signé à l’USMH, les attaquants Walid Athmani, Atti Khaled et Belmâziz Mohamed.

Par Yasser M.

n effet, et au moment où le joueur essaye de ramener lui-même sa lettre de libération comme cela a été convenu avec les pensionnaires de Sétif, son président refuse tout simplement de lui délivrer le fameux sésame et exige de chaque club qui veut bénéficier de ses services de se rapprocher de la direction du club pour

entamer les négociations. Faute de quoi il ne procédera jamais à sa libération, même si Herrada n’est pas le genre de président à garder un joueur contre son gré. Seulement, il est gêné par l’attitude prônée par l’ESS qui ne veut pas s’impliquer dans le transfert, ce qui a été interprété d’une manière indirecte comme un manque de considération. L’intérêt que la JSK montre aussi pour le joueur peut être considéré comme un autre handicap pour le joueur, ce qui n’est pas fait pour arranger les affaires du MCA qui risque donc de perdre le recrutement de Berchiche qui s’ajoute à celui de Metref.

HERRADA N’ACCEPTERA DE NÉGOCIER QU’AVEC HAMAR OU UN AUTRE PRÉSIDENT

Le premier responsable du MCEE, en l’occurrence

Herrada, s’est montré indigné par l’attitude de certains clubs, car aucun président ne l’a contacté au sujet de Berchiche bien qu’il n’ait jamais fermé les portes aux négociations. Le premier responsable du MCEE se montre donc ouvert à toute proposition et il ne va en aucun cas demander une fortune pour le transfert de son joueur. Malgré le fait qu’il veuille garder Berchiche, il semble bien qu’il respecte la volonté du joueur qui veut changer d’air.

LE DÉMENTI CATÉGORIQUE DE HERRADA

Malgré le fait qu’on laisse entendre qu’il ait exigé la somme de 2 milliards de centimes au joueur afin de lui remettre sa lettre de libération. Herrada apporte un démenti catégorique à tout ce qui s’est dit et crie fort à qui veut l’enten-

dre qu’il n’acceptera jamais qu’un joueur rachète sa libération. On se demande donc pour quelle raison Berchiche a confié à son entourage que le président lui a exigé une grande somme financière à moins qu’il tente de pousser les dirigeants à négocier eux-mêmes avec Herrada.

LA BALLE EST DANS LE CAMP DE TALEB

De cela, on pourra dire que la balle est dans le camp de Taleb après que Herrada a fixé les règles du jeu, lui qui veut procéder comme cela se passe dans tous les clubs professionnels, car il est inconcevable qu’un joueur rachète lui-même son contrat. Toutefois, au Mouloudia, on ne veut pas changer de position d’un iota et on tient toujours à ce que Berchiche négocie lui-même sa lettre de libération. Y. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

blerait que c’est le même joueur qu’avait proposé l’ex-entraîneur adjoint de l’USMH et entraineur du SCMO durant la phase « aller », Laoufi Salem. Le président Merouane et le manager général, Houari Benamar, seraient en train de tenter d’influencer le président Cerra Cheraka, pour qu’il libère ce joueur au profit de l’ASMO, contre deux éléments espoirs qui rallieraient les Hamamas. M. T.

HERRADA : «SI L’ENTENTE VEUT BERCHICHE, C’EST À HAMAR DE NÉGOCIER AVEC MOI» Afin de connaitre la réaction du président du MCEE sur le transfert de Berchiche, nous l’avons sollicité et Herrada nous dira : «Je tiens avant tout à vous dire que je n’ai jamais demandé 1,5 milliard de centimes ou plus pour libérer Berchiche. Je pense que le MCEE a bel et bien un président, et si l’ESS veut bénéficier des services du joueur, que Hamar prenne le soin de négocier avec moi. Lorsque je voulais avoir Belkhiter j’ai sollicité directement Zaïm et on a conclu la transaction et c’est la seule manière de procéder».

«JE NE DISCUTERAI QU’AVEC LE PRÉSIDENT ET PERSONNE D’AUTRE !»

«Je ne suis pas le genre de président qui retient un joueur contre son gré, mais il y a bien une procédure à respecter. Récemment, une personne m’a appelé et s’est présentée comme un dirigeant de l’ESS et qu’il veut négocier avec moi. Sachez que je ne vais négocier ni avec un dirigeant ni avec le garde-matériel de l’ESS, mais seulement avec le président, et cela est valable pour tous les clubs», conclura Herrada.


MOB

16 Mobilis Ligue Une

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

RÉTROSPECTIVE DES 17 JOUEURS

buteur des Constantinois, avec une douzaine de buts en championnat et cinq en Coupe d’Algérie. Ce joueur était le premier à avoir signé un contrat au profit du MOB pour trois ans. Pourvu qu’il montre que son recrutement n’est pas le fruit du hasard. Banouh : Hamza Banouh a terminé lui aussi meilleur buteur de son ex-club, le RC Kouba, avec qui, il a marqué pas moins de douze buts. Sa venue au MOB n’est pas fortuite, mais il doit fournir beaucoup d’efforts afin d’espérer arracher une place dans l’échiquier de Amrani. Ledit joueur se dit prêt à défendre les couleurs du Mouloudia olympique de Béjaia de la meilleure façon possible. N. S.

ZAIDI PASSE SES VACANCES AU MAROC Par Nassim S.

GARDIENS

Zaidi : Contrairement à ce qui a été dit sur ce portier, comme quoi, il serait libéré, le natif de Relizane sera encore là pour la saison prochaine. Il passera sa troisième année avec les Crabes, lui qui a contribué à l’accession du MOB en ligue 1 après 59 ans de disette après avoir réussi une 1re accession historique avec son ex-club, l’USM Bel Abbès en l’occurrence, durant la saison sportive 2011/2012. Lors de la saison passée (2013/2014), ce portier a montré qu’il a des qualités et que le MOB peut compter sur lui pour garder encore une fois les buts du club le plus populaire de la vallée de la Soummam. Mansouri : C’est l’une des nouvelles recrues des Crabes durant cette période des transferts estivale. Il n’avait pas la chance de jouer à l’USMA, et suite au départ de l’ex-gardien du MOB, Berrefane Mourad vers les Rouge et Noir, Mansouri a été libéré au profit du MOB pour une année, sous forme de prêt. Il pourra concurrencer le gardien Zaidi, ou à la limite être une bonne doublure. Rahmani : Evoluant la saison écoulée au sein de l’USMAn, Rahmani Chems Eddine, n’a pas réussi à garder les bois de son club en ligue 2, d’où la descente des gars de l’antique Bône en division nationale amateur. Certes avec ces derniers, il a encaissé en tout 32 buts, mais ils ne sont pas tous de sa faute. D’après les échos qui nous sont parvenus de sa ville natale, mais aussi de son ex-club, ce gardien pourra faire parler de lui.

DÉFENSEURS

Mebarakou : Il reste la meilleure

affaire que la direction des Crabes ait réussie. Ce défenseur a montré de belles choses depuis qu’il a porté les couleurs de son ex-club, la JSMB en l’occurrence, où il a joué plus de treize années, mais le fait que son ex-club est descendu en ligue 2, il a voulu changer d’air. Il est donc au MOB pour deux saisons, et il sera certainement à la hauteur. Bouamria : Ce n’est pas fortuit qu’il soit le joueur le plus utilisé la saison passée, avec pas moins de 2310’ sur l’ensemble des 2621’ que le MOB avait jouées. Bouamria et malgré son âge (il bouclera ses 31 ans le 1er Octobre prochain), il n’en demeure pas moins qu’il peut donner encore plus à l’équipe avec Mebarakou comme charnière centrale, ce sera cette paire inédite qui pourra faire bien des choses. Guedjali : Il n’est un secret pour personne que le natif de Beni Ourtillane, Mounir Guedjali en l’occurrence aura effectué une saison acceptable, quoiqu’il avait raté quelques matches avant la venue d’Amrani à la barre technique, mais le travail effectué sur le côté gauche lui a valu d’être retenu dans l’effectif des Crabes pour la saison prochaine. Toutefois, cette saison, il faut s’attendre à ce que ce joueur trouverait des difficultés, puisque deux autres joueurs évolueront dans le même poste que lui. Salhi : Ce joueur avait rejoint les Crabes durant la période des transferts de l’hiver 2013, où il a signé un contrat de deux ans et demi avec les Crabes. Certes la saison passée, le natif de Bouira n’a pas trop joué, mais cette année, il pourra arracher sa place dans le onze de départ, s’il continue bien entendu à travailler sereinement

Benali : Transfuge de l’ESM Koléa, un club avec lequel il a accédé en ligue 2 aux termes de la saison passée, cet arrière gauche pourra sortir du lot. D’après ceux qui l’avaient vu dans le championnat de la DNA groupe centre de l’exercice écoulé, affirment qu’il peut rendre service au MOB. Baouali : Un joueur qui est habitué à jouer comme défenseur central, mais depuis la venue de Amrani, il a joué comme arrière droit. Il s’en sortait à bon compte dans certaines rencontres, alors que dans d’autres, il a montré ses limites. Nehari : Le natif d’El Harrach a fait ce qu’il pouvait la saison passée, mais il doit se ressaisir avant qu’il ne perde sa place dans le onze de départ. Déjà, la venue de Mebarakou Zidane va le gêner considérablement.

MILIEUX DÉFENSIFS

Sidibé : Voilà un joueur que la direction ne pourra jamais regretter. En effet, et rien qu’à voir ses prestations, pour dire qu’il n’est pas venu au MOB pour rien, qu’il n’a pas signé un contrat de trois ans, qui court jusqu’au mois de décembre 2016 pour rien, qu’il n’a pas été recruté à la hâtive. Ce Malien, transfuge de l’OS Bamako (Mali), a montré de belles choses, et tout le monde au MOB souhaite qu’il garde la même forme. Ferhat : Le natif de Sidi Aich, qui se trouve actuellement en Espagne pour des vacances avec un ami, aurait reçu une proposition de la direction de lui prolonger son contrat d’une année supplémentaire et ledit joueur aurait déclaré qu’il ne quittera pas le MOB pour tout l’or du monde. Il a été l’un des joueurs

les plus en vue dans cette équipe du MOB, en contribuant d’abord à son accession en ligue 1 aux termes de la saison sportive 2012/2013 et en contribuant aussi à son maintien à l’issue de la saison 2013/2014.

MILIEUX OFFENSIFS

Yaya : Même s’il n’a pas trop marqué la saison passée, puisque dans son compteur, il n’y avait qu’un seul but qu’il avait marqué face à l’un de ses anciens clubs, l’ESS en l’occurrence, lors de la 9e journée. Le natif de Timezrit aura intérêt à se donner à fond pour ne pas risquer sa place et regretter après. Rahal : On nous dit que cet élément est convoité par un club de la Turquie, tout comme on entend parler qu’il a demandé ses papiers à la direction, afin de changer d’air. Ce joueur pourra encore donner ce plus attendu de lui, du moment qu’il possède des qualités techniques qui peuvent lui être utiles et son club avec. Reste à savoir s’il va rester ou partir ? Réponse dans quelques jours

Durant cette période des vacances, les joueurs choisissent souvent de les passer en dehors du pays. A cet effet, si Ferhat est parti en France (6 jours) et l’Espagne (6 jours), le gardien Zaidi serait lui au Maroc, où il passerai une dizaine de jours avant de rentrer au pays à quelques heures, voire quelques jours avant le début de la préparation d’avant-saison 2014/2015.

AKROUR ET DEHOUCHE À L’O MÉDÉA

ATTAQUANTS

Semani : Au début, on a entendu parler que le natif d’Hussein-Dey, Semani Oualid en l’occurrence serait sur la liste des libérés, mais finalement et à l’heure où nous mettons sous presse, cet élément est toujours Vert et Noir. Il est le seul attaquant qui a inscrit un but sur les 29 que le compartiment de l’attaque avait inscrits, les autres ont été l’oeuvre des joueurs qui ne sont pas des avants-centres types. Cette saison, il sera en concurrence avec les deux meilleurs attaquants du club. Brahmia : Ce joueur aura gagné des galons depuis qu’il a intégré l’équipe fanion du MOC. La saison écoulée, il a terminé meilleur

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

On les appelle les inséparables. Eux ce sont le milieu offensif, Akrour Djebar, et le milieu récupérateur Dehouche Nassim. Le premier a été libéré par la direction, alors que le deuxième nommé a demandé ses papiers. Les deux joueurs ont préféré jouer encore une fois ensembles, où ils ont opté pour l’Olympique de Médéa, avec Nabil Neghiz qui les a incorporés dans son effectif. N. S.


Mobilis Ligue Une

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

LE RECRUTEMENT À LA VITESSE GRAND V

Dirigée par le président Belhadj Ahmed en personne, l’opération recrutement bat son plein et continue à se faire très rapidement. Muni de son carnet de chèques et agile dans la signature, Baba, secondé par une équipe de recruteurs, tente de finaliser l’opération dans les meilleurs délais, afin de s’occuper des joueurs à libérer et ceux qu’il désire garder.

A

Par Miloud T. 

insi, après 5 recrues définitives, à savoir les Canaris Merbah et Zaabia, suivis du Clubiste Nateche, de Bahloul et de l’ancien joueur du CABBA, Ammour, et 2 prévues, celles de Majid Benatia du CSC et Hamza Hamdadou avec lesquels il a finalisé et qui doivent ramener leurs lettres de libération, Baba est en passe de faire signer sa 8e recrue dans les heures qui viennent, en l’occurrence Boulemdaïs.

BOULEMDAÏS HAMRAOUI ?

C’est ce que nous avons appris d’une source proche du président Belhadj Ahmed. Ce dernier devait rencontrer aujourd’hui le buteur du CS Constantine (13 buts la saison écoulée), afin de connaître ses intentions. On affirme du côté de Cirta, que Hamza Boulemdaïs, qui a encore un an de contrat, songerait à quitter les Sanafir, n’ayant pas été souvent d’accord avec les décisions de Garzitto à son égard. Baba serait prêt à sign-

apporter au compartiment offensif du Mouloudia, cette flamme qui lui manquait. Bouguèche rencontrera Baba aujourd’hui, en compagnie de son manager, pour voir l’offre du président mouloudéen. Un autre joueur algérois rencontrera aujourd’hui le patron du MCO, à savoir Djallit, qui ne serait pas en odeur de sainteté auprès de Boualem Charef et qui pourrait avoir rapidement sa libération, sachant que son contrat ne se termine qu’en 2015.

er un gros chèque au Constantinois, à charge pour lui de ramener sa lettre de libération. Mais est-ce que le président du club constantinois l’entend de cette oreille ?

METREF POUR REMPLACER BOUTERBIAT

Sofiane Bouterbiat, le milieu de terrain qui avait fait preuve d’une grande régularité, parti au MCEE, sans avoir été approché par les nouveaux dirigeants du Mouloudia pour rempiler, voilà Baba qui cherche à le remplacer par l’autre milieu de terrain, Hocine Metref, 30 ans, libre de tout contrat avec le Doyen et dont Boualem Charef, qui n’avait pas accepté la prolongation, certainement en raison de son âge, aurait été proposé par son manager à Belhadj Mohamed. La rencontre du joueur international de l’Entente, accompagné de son manager, avec Baba, était programmée pour hier samedi, ou au plus tard aujourd’hui dimanche. Le but annoncé de Baba est d’avoir un milieu royal avec Heriat, Bahloul, Benatia et Metref, car avouent ses amis, «Baba ne veut plus que le MCO joue le

maintien. Il cherchera cette saison les places d’honneur». De son côté, l’ancien joueur international, qui aurait d’autres contacts, notamment avec son ancien club, ne veut pas se presser pour finaliser.

D’AUTRES LIBÉRÉS DU MCA VEULENT SE RELANCER AU MCO

Hadj Bouguèche avait préféré aller vers le centre du pays, alors qu’il était un jeune prodige à l’Olympique d’Arzew, club de sa ville natale qui évoluait en division deux, plutôt que signer au MCO, comme le lui avait suggéré l’ancien gardien de but, Abdesselam Benabdallah. Et bien lui en prit, parce qu’il a fait une carrière exemplaire en Algérie et dans le golfe arabe, mettant un petit pécule de côté qui lui servirait pour sa retraite. Aujourd’hui, à 31 ans, il vient de terminer son contrat avec le Doyen et comme pour Metref, Boualem Charef, qui veut rajeunir son équipe, à l’image du rival l’USMA, ne cherche pas à le garder. C’est pourquoi certains proches de Baba lui ont suggéré d’enrôler cet attaquant sérieux, intelligent dans le jeu et qui peut

CHERIF EL OUAZZANI, PRÈS DE LA SIGNATURE D’UN CONTRAT

Comme nous l’avions annoncé, il y a 8 jours, il n’est pas question d’un entraîneur étranger à la tête du Mouloudia. Belhadj Ahmed aurait enlevé de sa tête l’idée de ses adjoints et préfère compter sur du sûr. Car, n’oublions pas qu’il avait recruté Cherif El Ouazzani il y a deux saisons et que l’ancien driver du RC Arba, avait fait une première saison professionnelle avec succès, laissant le MCO au 4e rang de la compétition nationale à la fin de la phase «aller» de la saison 2010-2011, avant de quitter l’équipe pour incompatibilité d’humeur avec le président de l’époque, Tayeb Mehiaoui. Si Tahar devait négocier avec Baba avant-hier soir. Le patron de Mezeghena lui aurait proposé le poste d’entraîneur en chef à la place d’Omar Belatoui, qui sera libéré, après accord à l’amiable. Cherif El Ouazzani devait finaliser hier avec Belhadj Ahmed. Il commencera par dresser un plan de travail pour la préparation d’inter saison, une préparation avec un stage que Baba souhaite en France, malgré ce que cela coûtera. Miloud T.

17

MCO

AGE DU CSA, AUJOURD’HUI

L’AG éléctive du CSA prévue cet après-midi à partir de 16H00 à la maison des jeunes Maoued Ahmed, ne devra pas être houleuse comme la première. Avanthier, à quelques heures de la clôture du dépôt de candidatures, seul un dossier avait été présenté au président de la commission de candidatures, celui de Benyoucef Boutkhil, exadjoint du président Mourad Meziane et ex-joueur de milieu de terrain du Mouloudia des années 80 et 90. Boutkhil Benyoucef serait supporté par une grande partie de ses anciens coéquipiers, qui forment la majorité de l’assemblée générale, tout au moins parmi ceux qui participent aux assemblées. L’autre candidature qui devait être déposée dans le tout dernier moment serait celle de l’ancien président, Tayeb Mehiaoui. Il est certain que ce sera le jeu des coulisses qui prêtera l’un des deux candidats au fauteuil présidentiel.

UN ATTAQUANT IVOIRIEN BIENTÔT À ORAN

Sur proposition du manager Leo, l’administration de Belhadj Ahmed aurait envoyé une invitation et un billet d’avion à un attaquant de Côte d’Ivoire, qu’on dit être un grand buteur et un international espoir. Ce joueur, que certains proches de Baba, estiment être capable de faire oublier tous les attaquants de pointe ramenés ces 5 dernières saisons, débarquera à Oran avant le 20 de ce mois. Il est attendu aussi 2 joueurs de nationalité franco-algérienne. Avec ces éléments, Baba aura clos son recrutement et passera à d’autres choses sérieuses.

WAT

Mobilis Ligue Deux IL EST TOUJOURS SANS CLUB

BOUALI, LA PRIORITÉ

C’est dans l’après-midi ce lundi que se tiendra l'A.G. élective du Widad de Tlemcen et ce après insistance des actionnaires. Ces derniers ont exigé de la programmer pour le lundi après la démission officielle de Belhadj Kacem, qui se trouve actuellement au Brésil.

L

Par S.T.S.

a commission de candidature présidée par Khellil Othmane a validé deux postulants à la présidence : l’ex-président

Yahla Abdelkrim et le D.G de la maison Peugeot Brixi Med. On laisse entendre que Yahla s’est retiré à la dernière minute. Il est vrai que ces derniers jours quelques noms de responsables désireux de prendre la tête du WAT ont circulé, mais seul Mohammed Brixi, un ancien joueur du club tlemcenien des années 70 a officiellement déclaré sa volonté de présider aux destinées du club phare de la capitale des «Zianides». Ses récentes déclarations font de lui logiquement le grand favori pour succéder à Belhadj Kacem. Les amoureux du club de la ville de «Sidi Boumediene» espèrent une paix totale entre les actionnaires en désignant d’ores et déjà un nouveau chairman surtout que le temps joue en défaveur du WAT. Alors que l’actionnaire Mohammed Brixi est le seul a avoir affirmé publiquement qu’il est prêt à prendre les commandes du club, la première mission de ce nouveau

président est de désinger un nouveau staff technique où le nom de Fouad Bouali revient souvent ces derniers jours, lui qui est encore libre de tout engagement depuis son départ du MCA avec un sacre en Coupe d’Algérie.

ILS NE SONT PAS CONTRE SON RETOUR MAIS ...

Ancien joueur, mais aussi entraineur du WAT, Fouad Bouali n’a jamais caché son amour pour le club phare de sa ville natale en n’écartant pas l’idée de revenir travailler au Widad. Néanmoins l'ancien coach du Doyen exige forcement un recrutement judicieux et de qualité pour avoir assez d’atouts dans son effectif afin de jouer l’accession et remettre le club à sa place parmi l'élite du football algérien. Joint par téléphone, Bouali Fouad nie tout contact avec

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

le nouveau président : «J’ai appris cette nouvelle par le biais de la presse, concrètement aucun dirigeant ne m’a sollicité», affirme-t-il avant d’ajouter : «Personnellement j’ai toujours souhaité la stabilité et la continuité au niveau du staff technique.»

LES JOUEURS S’INQUIÈTENT

Outre les nombreux supporters, les joueurs, aussi bien ceux qui sont libres de tout engagement que ceux qui sont encore sous contrat, attendent avec impatience l’élection du nouveau patron lors de l’AGE de demain. Tous espèrent une issue favorable dans les plus bref délais. Ils souhaitent l’arrivée du nouveau boss capable de batir une équipe compétitive et d’assurer l’accession dès la saison prochaine. S. T. S.


18 Mobilis Ligue Une

Naït Yahia : «Le projet sportif de Chlef est attirant»

ASO

HENAINI ATTENDU HIER

L’ex-attaquant du CSC, Henaini, dont le porteparole du club, Medouar, aurait convaincu de signer à l’ASO, était attendu hier au siège du club pour parapher son nouveau contrat. Le joueur qui a été séduit par l’offre chélifienne aurait donné son accord et a promis de venir à Chlef pour signer.

METREF SERA-T-IL CONVAINCU ?

Au train où vont les choses, les discussions entre Medouar et l’exMouloudéen, Metref, semblent aller dans le bon sens. Toutefois, on évoque certaines hésitations du pur produit de l’USMA qui devrait avoir une autre entrevue avec Les dirigeants du club.

BENGOREINE PROCHE DE L’ASO

En fin de contrat avec son ancien club, Bengoreine serait l’une des cibles du club chélifien. Le joueur qui a été contacté par les dirigeants de l’ASO serait chaud pour atterrir à Chlef. Des sources affirment même que l’accord entre les deux parties serait imminent. Z. Z. 

Entretien réalisé par Z. Zitoun

La nouvelle recrue du club chélifien, Karim Nait Yahia, qui a signé dimanche dans la soirée, est optimiste quant à réussir un bon parcours avec sa nouvelle équipe dont le projet sportif est attrayant.

Recruté par le club chélifien, qu’ avez-vous à dire? Je dois dire que j’ai bien fait de signer à l’ASO où la stabilité et le projet sportif du club attirent n’importe quel joueur. Je peux dire aussi que Medouar a su me convaincre en s’étalant sur ce projet qui mérite tous les sacrifices. J’aimerais bien faire partie du club qui fera parler de l’équipe la saison prochaine. Dieu merci, j’ai opté pour un club serein et surtout ambitieux. Après votre accord, vous avez tardé à signer, pourquoi ? Il faut savoir que les contacts avec Medouar ont été faits dans un cadre bien agréable. Nous avons parlé de tout. Il est vrai que les discussions ont abouti et j’ai même donné mon accord de principe, la preuve, je suis là mais toujours estil qu’il y avait quelques détails à régler par mon manager. Quels sont vos projets à l’ASO ?

REPRISE LE 24 JUIN À L'ARBA

Aprés un mois de congé, la direction a programmé la reprise pour le 24 de ce mois au stade Ismail Makhlouf (Arba). Les supporters qui étaient imaptients de découvrir les nouvelles " têtes '' se déplaceront en masse pour les voir de plus près. Les séances de travail s'effectueront à partir de dix-huit heures. Pour ce qui est du mois de Ramadan elle 'éffectueront aprés la priéres Taraouih. AO

Pour ne rien vous cacher, je veux briller de mille feux avec le groupe et surtout gagner un titre car à ce que je sache, le club mettra tous les moyens du bord pour que l’équipe réussisse une bonne saison et pourquoi pas plus. Avec les nouvelles recrues et le groupe déjà en place, je suis optimiste quant à réaliser un bon parcours. Deux autres anciens du CSC seront à vos côtés, qu’en dites-vous ? Je suis vraiment content pour Hadiouche et Boulahia qui me seront d’une bonne compagnie. Cependant, je ne serai pas dépaysé à l’ASO où je connais plusieurs joueurs et surtout le coach Kebir qui m’a drivé par le passé. De ce côté-là, je n’aurai rien à craindre. D’aucuns estiment qu’avec l’enrichissement de l’effectif, l’ASO aura son mot à dire, qu’en dites-vous ? Si le club a mis le paquet dans cette opération c’est qu’il projette de faire mieux que la saison précédente afin de redorer son blason puisque l’ASO est le premier club à avoir arraché un titre dans cette ère de professionnalisme. Avec l’ossature du groupe et les nouvelles recrues, je suis persuadé que l’équipe fera un bon parcours d’autant plus que la direction entend y mettre les moyens pour reprendre de plus belle. Z.Z

Les supporters satisfaits du recrutement

RCA

DES AFRICAINS ATTENDUS

On parle du côté de l'Arbaâ que la direction est en contact permanent avec des joueurs africains dont on ne tarit pas d'éloges sur leur qualité de jeu. Les dirigeants ne veulent pas divulguer leur nom pour le moment de peur d'être devancés par d'autres formations. Les Africains sont attendus en ce début de semaine pour négocier leur éventuel transfert. Les Arbéens feront des pieds et mains pour les engager ......

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

Après le départ des meilleurs joueurs tenter leur chance ailleurs, les supporters étaient dans tous leurs états.

I

Par Ali O.

ls se demandaient pourquoi la direction n'a rien fait pour les retenir. Ils estiment que des éléments de la trempe de Bougueroua, Harrrouche, Amiri et autres ne courent pas les rues Ils sont irremplaçables. Pour eux, il était impossible de leur trouver des remplaçants. Ils l'ont fait savoir aux dirigeants pour montrer leur mécontement. Mais les responsables ne pouvaient pas retenir de leur propre gré les joueurs en fin de contrat décidés de changer d'air. Le boss Djamel Amani sait ce qu'il fait : " On aurait continué notre aventure avec le RCA avec lequel nous n’avons connu que des moments de joie et de bonheur. Malheureusement, aucun responsable nous a approchés. On nous a complètement négligés, ce qui voulait dire qu’on n'a pas pas besoin de vous, on était obligés de partir " soulignent les Amiri et consorts. Après cette saignée, le premier

responsable était obligé de recruter des joueurs à la hauteur pour combler le vide laissé par les cadres. Il est rentré en contacts avec des jeunes éléments pour les convaincre de rejoindre son équipe. Il a fait appel à des jeunes capables d'apporter le plus attendu. Les supporters étaient satisfaits du recrtement pensant qu'ils formeront un groupe

solide et soudé. Certains pensent que cette fois le RCA fera meiux que la saison écoulée

LA LIGNE D'ATTAQUE SERA PERCUTANTE

La saison écoulée, Ezzerga était confronté au problème de la ligne offensive, ses jeunes se créent à chaque

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

fois de nombreuses occasions. Ils n'arrivent pas quelquefois à en concrétiser une seule. Le staff technique a beau essayer de trouver une solution pour que les attaquants soient percutants en vain. Avec l'arrivée de Derrag et Gasmi cette fois l'attaque fera des misères à ses adversaires et deviendra très percutante. O. A.


Mobilis ligue deux 19

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

UNE SEMAINE DÉCISIVE ATTEND LES DIRIGEANTS

JSMB

LES SUPPORTERS EN COLÈRE FACE AU DÉPART DES CADRES

Les supporters de la JSMB, attendent avec impatience l’AG d’aujourd’hui pour exprimer leur ras-le-bol quant à la situation dans laquelle s’est retrouvée leur équipe, avec cette rétrogradation en ligue deux. De ce fait, les amoureux du club n’ont pas caché leur colère quant à cette situation, surtout avec le départ des cadres, puisque plusieurs éléments ont déjà opté pour d’autres formations, à l’image de Niati et Mebarakou, alors que d’autres joueurs risquent de leur emboiter le pas dans les prochains jours.

LA LISTE DES LIBÉRÉS CETTE SEMAINE

Alors que la majorité des joueurs qui n’ont pas donné satisfaction ont déjà pris la route pour une autre destination à la fin de la saison dernière, voilà que la liste des joueurs qui seront libérés durant cette période des transferts devrait être communiquée cette semaine, après la réunion entre le coach Hamouche et la direction. Soit une manière d’accélérer les choses afin de se permettre de recruter des joueurs qui seront en mesure de donner un plus à l’équipe.

ACHIOU S’AJOUTE À LA LISTE

Les dirigeants de la JSM Béjaia seront appelés à vivre une semaine décisive, dès aujourd’hui, avec l’Assemblée générale ordinaire du club amateur qui devrait avoir lieu au niveau du salon d’honneur du complexe du stade de l’Unité Maghrébine.

A

Par S. A. S.

insi donc, vu que le club accuse un léger retard en matière de préparation de la saison prochaine, voilà que les choses sérieuses devraient commencer aujourd’hui, où les dirigeants doivent officialiser les choses avec l’entame des négociations avec les nouveaux joueurs qui sont ciblés sur le marché, afin d’espérer recruter les éléments qui seront en mesure de donner un plus à l’équipe la saison prochaine. En

effet, cette AGO s’annonce déjà décisive et importante pour l’avenir de l’équipe dans la mesure où tout devrait se décider à l’issue de cette AGO qui sera consacrée à l’adoption des deux bilans, moral et financier, et par la même, évoquer la saison prochaine avec le volet recrutement surtout que les dirigeants n’auront pas encore du temps à perdre.

dent du conseil d’administration, en l’occurrence Boualem Tiab. Néanmoins, reste à savoir si les membres de l’AG accepteront la démission des membres du club, d’autant plus que l’avenir du club est en jeu et un staff dirigeant doit être mis en place pour espérer assurer une bonne préparation de l’équipe et être à la hauteur des attentes.

pas faire marche-arrière en se montrant décidés à aller jusqu’au bout de leur détermination surtout que ces derniers ne semblent pas prêts à digérer la relégation de leur équipe en ligue deux.

LES MEMBRES DU CSA COMPTENT PRÉSENTER LEUR DÉMISSION

LES SUPPORTERS COMPTENT DEMANDER LE DÉPART DES DIRIGEANTS

Alors que les membres du club sportif amateur comptent présenter leur démission devant les membres de l’AG, aujourd’hui, lors de la réunion importance attendue par tout le monde, voilà que la question qui taraude les esprits est de savoir s’il y aura un postulant pour la présidence de CSA, puisque des proches du club évoquent des gens qui veulent aider le club en cette période difficile. De ce fait, les dirigeants du club devraient être interpellés au cours de cette AG qui s’annonce déjà chaude. S.A.S.

Ainsi donc, en attendant d’évoquer la saison prochaine avec notamment l’entame des préparatifs, les membres de CSA devraient présenter les deux bilans, moral et financier, mais aussi leur démission comme le stipule la réglementation en vigueur et comme déjà affirmé par les membres du club amateur. Ils sont soumis à de critiques de toute part, depuis qu’ils ont pris le club en main après la démission du prési-

Toutefois, il est attendu à ce que cette assemblée générale du club sportif amateur sera chaude, étant donné que les supporters ne comptent pas laisser filer cette occasion pour marquer leur présence et surtout demander le départ de la direction après avoir échoué à maintenir le club en ligue 1. De ce fait, ayant toujours revendiqué le départ collectif des dirigeants, les fans du club ne vont

Y AURA-T-IL DES POSTULANTS POUR PRENDRE LA PRÉSIDENCE DE CSA ?

Khezzar en conclave avec les dirigeants dans la soirée

Décidemment, les dirigeants de la JSM Béjaia semblent décidés à recruter du côté de l’USM Bel Abbès, qui a réussi à accéder en première division lors de la saison qui vient de s’écouler. D’ailleurs, plusieurs joueurs ayant déjà évolué dans cette équipe ont été approchés par la direction du club, puisqu’après le milieu de terrain Belkaid, qui a été contacté, c’est au tour de l’attaquant Hocine Achiou d’être approché de son côté pour lui proposer de rejoindre la formation des Vert et Rouge cet été. S.A.S.

Khezzar a déjà conclu avec les dirigeants sur son engagement à la barre technique pour les deux prochaines saisons.

L

e nouvel entraineur de la JSMB, en l’occurrence El Hadi Khezzar, devrait se déplacer aujourd’hui à Béjaia pour rencontrer les dirigeants dans la soirée et évoquer plusieurs points liés notamment aux préparatifs de la saison prochaine. D’ailleurs, le technicien constantinois ne veut pas prendre encore plus de retard, surtout qu’ils seront appelés à être à la hauteur et au rendez-vous

pour réaliser l’objectif qui sera tracé, à savoir l’accession en ligue 1.

LE RECRUTEMENT AU MENU

Ainsi donc, parmi les grands points qui seront évoqués lors de cette réunion entre les dirigeants et le coach El Hadi Khezzar, celui lié au volet recrutement avec les joueurs qui ont été déjà contactés et tenter de prendre attache avec eux pour officialiser les choses et les faire signer dans les meilleurs délais avant la reprise des entrainements qui est déjà fixée pour le 1er juillet prochain. Les dirigeants devraient officialiser les choses et ce, en convoquant les joueurs à faire le déplacement à Béjaia pour un round de négociations

afin de tenter de trouver un terrain d’entente en ce qui concerne leur venue à la JSMB cet été.

IL VEUT BÉNÉFICIER DE TOUS LES MOYENS NÉCESSAIRES

Par ailleurs, il est attendu à ce que Khezzar ait un entretien avec les dirigeants à propos des moyens qui seront mis à la disposition de l’équipe pour réussir son objectif. D’ailleurs, le technicien constantinois avait déclaré, juste après sa nomination à la barre technique du club, que le club a besoin de sérénité et de tous les moyens humains et matériels pour réussir ses objectifs de retrouver l’élite dans les meilleurs délais et éviter le scénario de la saison précédente. S.A.S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20 Publicité

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE ET DU DÉVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE LA WILAYA D’ADRAR

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHÉ • Conformément aux dispositions de l’article 49 du décret présidentiel n°10-236 du 07 Octobre 2010, modifié et complété portant réglementation des marchés publics. • Vu l’avis d’appel d’offres national restreint n°01/2014 relatif à la Réalisation des réseaux de drainage au niveau de la palmeraie de Ouled Mahmoud, Commune de Metarfa sur 220 ha publié en date du 12/03/2014 • Vu le PV d’évaluation des offres en date du 08/05/2014. Le Directeur des Services Agricoles de la wilaya d’Adrar informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres, l’attribution provisoire de projet comme suit :

Pli n°

04

Entreprise

Note Technique 35/60

ETPBH MAZOUZI HAMZA NIF 197801010076632

44,46

Montant en TTC Délai

85.889.621,61

13 mois

Critères de choix

-Entreprise qualifiée -L’offre la moins disante.

Conformément aux dispositions de l’article 114 du décret présidentiel n°10-236 du 07 Octobre 2010, modifié et complété portant réglementation des marchés publics, tout soumissionnaire contestant ce choix, peut présenter un recours devant la commission des marchés de la wilaya dans un délai de 10 jours à compter de la première parution du présent avis dans la presse nationale et le bulletin officiel des marchés de l’opérateur public.

Maracana N°2385—Dimanche 15 juin 2014 - ANEP N°128 861 Ministère des Ressources en Eau Direction des Ressources en Eau de la Wilaya de Khenchela Numéro d’identification Fiscale N.I.F : 0984400190001/41053 Numéro d’article : 40010440944

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA D’ALGER CIRCONSCRIPTION ADMINISTRATIVE DE BARAKI COMMUNE DE BARAKI NIF N° 0984 1614 51350 34 N° 147 B.M / 2014

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT Le président de l’A.P.C. de Baraki lance un avis d’appel d’offres national restreint pour Construction et extension 20 salles de classes : Lot 01 : Construction de 06 classes en extension Doukani Saïd. Lot 02 : Construction de 06 classes en extension El Merdja 03. Lot 03 : Construction de 04 classes en extension Malek Ben Nabi. Seules les entreprises spécialisées dans le domaine de bâtiment (activité principale catégorie 02 et plus) peuvent soumissionner et retirer les cahiers des charges auprès du bureau des marchés de la commune de Baraki contre la somme de 2000.00 DA (auprès de trésorerie communale). Les dossier de soumission comprendront une offre technique et une offre financière. Toutes les pièces demandées doivent être valides et légalisées. L’offre technique comprendra : - La déclaration à souscrire remplie, datée et signée, - La déclaration de probité remplie, datée et signée, - Cahier des clauses administratives générales (Instructions aux soumissionnaires), paraphé, daté et signé portant le cachet de l’entreprise et la griffe du signataire, - Cahier des prescriptions spéciales, paraphé, daté et signé portant le cachet de l’entreprise et la griffe du signataire, - Cahier des prescriptions techniques, ainsi que l’ensemble des documents cités dans le cahier des charges.

L’offre financière comprendra : La lettre de soumission - Le bordereau des prix unitaires - Le détail quantitatif et estimatif. l’offre doit être présentée sous double pli sous forme de pli technique et financier séparé à l’intérieur de la même offre. Le pli extérieur doit être cacheté, fermé, anonyme et ne portant que l’expression suivante : A Monsieur le Président de l’A.P.C. de Baraki Avis d’appel d’offres national restreint Construction et extension 20 salles de classes : Lot : ……… Construction de ………… Classes en extension …………………… - COMMUNE DE BARAKI «A ne pas ouvrir» Le présent avis rédigé en langue Arabe et langue Française, publié dans deux quotidiens nationaux et au BOMOP. Les offres devront être déposées au niveau du bureau des marchés de l’APC de Baraki le dernier jour de la date de préparation des offres avant 12.00 h. L’ouverture des plis aura lieu ce même jour à 13.30 h au siège de l’APC de Baraki en séance publique. Si la date de dépôt des offres coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, elle est reportée au jour ouvrable suivant. La durée de validité des offres est égale à la durée de préparation des offres augmentée de 03 mois. La durée de préparation de l’offre est de 15 jours à partir de la 1ère publication de cet avis. NB : Les soumissionnaires peuvent soumissionner dans l’ensemble des lots, mais retenu pour un seul lot.

Maracana N°2385—Dimanche 15 juin 2014 - ANEP N°128 947

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Avis d’appel d’offres National restreint N°15/D.R.E.W.K/2014 Opération N° SF 5.322.2.262.140.13.02

Dans le cadre de l’opération : Etude et Réalisation de 75 forages (Y compris équipement et électrification), projet de réalisation de 75 forages dans la zone sud de la Wilaya de Khenchela. Le wali de la wilaya de Khenchela représenté par le Directeur des Ressources en Eau, lance un avis d’appel d’offres national restreint pour la réalisation de l’opération citée ci-dessus alloties en quinze (15) lots séparés à savoir : Lot N°01 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Remlia, profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°02 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de S’fiha Bouslah (partie Est) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°03 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de S’fiha Bouslah (partie Ouest) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°04 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Tarrouma profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°05 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre du Oued ElM’hane (partie Est) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°06 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre du Oued ElM’hane (partie Ouest) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°07 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Zelles profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°08 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Djellib (partie Est) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°09 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Djellib (partie Ouest) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°10 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre d’El-Bikhar (partie Est) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°11 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre d’El-Bikhar (partie Ouest) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°12 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Bounaguer (partie Est) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°13 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Bounaguer (partie Ouest) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°14 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Oglat Thaaleb profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°15 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Labreg profondeur de 500 ml pour chaque forage. Les entreprises qualifiées en Hydraulique comme activité principale (Code 34.303) classées dans la catégorie 04 ou plus, - En cas de groupement, le chef de file agissant en groupe conjoint et solidaire, doit détenir la majorité de quote-part dans le présent projet et doit avoir au moins la catégorie 04 ou plus en Hydraulique comme activité principale Code 34.303 et possède des références professionnelles dans la réalisation des forages. Les membres du groupement doivent être conjoints et doivent avoir au moins la catégorie 03 et plus comme activité principale en Hydraulique Code 34.303 et qui sont intéressées par le présent avis d’appel d’offres, peuvent retirer le cahier des charges auprès de la Direction des Ressources en Eau : (Service de Mobilisation des Ressources en Eau), Cité Hasnaoui - Khenchela. Les offres doivent parvenir à Monsieur le Directeur des ressources en eau de la wilaya de Khenchela accompagnées obligatoirement des pièces en cours de validité et légalisées suivantes : 1/ Offre Technique :

- Le cahier des charges paraphé, signé, cacheté, daté et lu et accepté par le soumissionnaire, - La déclaration à souscrire signée, paraphée, cachetée et datée par le soumissionnaire, - Déclaration de probité paraphée, datée, cachetée et signée par le soumissionnaire, - Copie de l’extrait du registre de commerce légalisée par les services compétents, ainsi que le statut des entreprises en cas de personne morale, - Copie légalisée de l’extrait de rôle moins de (03) mois apuré ou avec échéancier, - Copie légalisée du numéro d’immatriculation fiscale (NIF), - Copie légalisée du certificat de qualification et de classification professionnelles des entreprises, en cours de validité, - Copies légalisées des attestations de mise à jour (CASNOS - CNAS CACOBATPH) en cours de validité, - Casier judiciaire du gérant en cours de validité moins de (03) mois (copie légalisée), - Liste des moyens matériels à mettre dans le cadre du présent projet accompagnés des cartes grises propres à l’entreprise, ou contrat dans le cadre du leasing, ou acte de location notarié (copies légalisées) pour le matériel roulant et des factures d’achat ou acte de location (copies légalisées) pour le matériel non roulant, - Copies légalisées des références professionnelles de l’entreprise (attestations de bonne exécution) délivrées par le maître d’ouvrage des projets déjà réalisés concernant le fonçage des forages conformément au tableau d’évaluation des offres du cahier des charges, - Liste des moyens humains prévus pour le présent projet visée par la CNAS (d’une façon collective ou individuelle), joindre le Curriculums Vitae (CV) du personnel d’encadrement, copies légalisées des diplômes et certificat de travail, - Bilans fiscaux des trois dernières années (2011, 2012 et 2013) visés par les services compétents, - Copie légalisée de l’attestation justifiant le dépôt légal des comptes sociaux pour les sociétés commerciales dotées de la personnalité morale, - Une caution de soumission supérieure ou égale à 1% du montant de l’offres, émise d’une banque de droit Algérien ou de la caisse de garantie des marchés publics (copie originale) pour les lots dont le montant est supérieur à 1.000.000.000,00 DA. - Planning d’exécution des travaux détaillé, Les entreprises peuvent soumissionner pour un (01), ou plusieurs lots et peuvent être retenue dans un (01), ou plusieurs lots avec des moyens humains et matériels distincts (l’évaluation sera faite par lot). 2/ Offre financière : - La lettre de soumission signée, paraphée, cachetée et datée par le soumissionnaire, - Le bordereau des prix unitaires signé, paraphé, cacheté et daté par le soumissionnaire - Le devis quantitatif et estimatif signé, paraphé et daté par le soumissionnaire. Les offres doivent être retirées de la Direction des Ressources en Eau de la wilaya de Khenchela cité Hassnaoui Khenchela à compter de la première parution du présent appel d’offres dans l’un des quotidiens nationaux et/ou dans le BOMOP.

L’enveloppe extérieure devra être anonyme et portera seulement la mention : Appel d’offres National restreint A ne pas ouvrir Projet : Réalisation de 75 forages Lot N°01 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Remlia, profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°02 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de S’fiha Bouslah (partie Est) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°03 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de S’fiha Bouslah (partie Ouest) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°04 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Tarrouma profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°05 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre du Oued ElM’hane (partie Est) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°06 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre du Oued ElM’hane profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°07 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Zelles profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°08 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Djellib (partie Est) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°09 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Djellib profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°10 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre d’El-Bikhar (partie Est) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°11 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre d’El-Bikhar profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°12 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Bounaguer (partie Est) profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°13 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Bounaguer profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°14 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Oglat Thaaleb profondeur de 500 ml pour chaque forage Lot N°15 : Réalisation de 05 forages à travers le périmètre de Labreg profondeur de 500 ml pour chaque forage. L’enveloppe anonyme doit comporter à l’intérieur deux plis séparés, l’un contenant l’OFFRE TECHNIQUE et l’autre l’OFFRE FINANCIÈRE ainsi que le nom, adresse et cachet du soumissionnaire. - La date de dépôt des offres est fixée à trente jours (30) jours à compter de la première parution du présent appel d’offres dans l’un des quotidiens nationaux et/ou dans le BOMOP. Le jour et l’heure limite de dépôt est fixé au dernier jour de préparation des offres avant 12 h. - Dans le cas où la date de dépôt des offres coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, l’ouverture s’effectuera le jour ouvrable suivant à la même heure. - L’ouverture des offres technique et financière se déroulera le dernier jour ouvrable correspondant à la date limite du dépôt des offres à 14h00 en séance publique au siège de la Direction des Ressources en Eau de la wilaya de Khenchela. Cité Hassnaoui. Les soumissionnaires peuvent assister à cette séance d’ouverture. - Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant un délai de 90 jours plus le délai de préparation des offres (30 jours) à compter de la date d’ouverture (90 jours + 30 jours).

Maracana N°2385—Dimanche 15 juin 2014 - ANEP N°128 943

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Mobilis ligue deux 21

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

La situation devient complexe

USMB KHELLADI OPTE POUR L'ASMO

Toujours est-il que l'avenir du club est source d'inquiètude chez les fans blidéens, il est malheureux que la formation blidéenne arrive à cette situation. Par Tahi A. 

LES JOUEURS RÉCLAMENT TOUJOURS LEUR DÛ

Les joueurs de l'USMB, qui vivent toujours le marasme, en cette fin de saison, que vient de

Le club toujours en hibernation Par Imad B.

Ce n’est un secret pour personne, le club bordjien n’a ni président ni joueurs. Ses dirigeants n’arrivent toujours pas à se rencontrer pour mettre un terme à cette anarchie.

L

a direction en ce moment est bouche cousue et préfère ignorer toute protestation. Les tentatives des responsables de faire réunir les dirigeants autour d’une table ont été soldées par des échecs. Même la proposition faite par le wali à Zetchi de prendre la présidence du club n’est pas appréciée de tous (anciens joueurs, dirigeants et supporters). « Nous voulons un président qui connait l’équipe et qui défend la région », disent-il.

DONC QUI SAUVERA LE HAHLY DE L’EFFONDREMENT ?

Par nature, le sport intéresse tant de personnes que chacune d'elles y va de son avis, de ses recommandations, malheureusement trop souvent inopérantes de par la non-prise

en considération des spécificités et de l'histoire du sport, notamment au niveau bordjien. Certains voient dans le modèle européen ou des clubs du centre une source d'inspiration unique pour proposer une nouvelle organisation. On ne peut imaginer de solutions sans se pencher sur les causes et les sources des phénomènes. Les plus-values financières liées aux transferts des joueurs semblent être un des facteurs du surendettement du club. L'approche spéculative qu'ont la plupart des agents de joueurs autour des transferts pousse le club à la déraison. Ce sont finalement les joueurs (et leurs agents) qui en sortent grands. L’autre point qui pourra sauver le club est celui d’une direction stable et encadrée par des compétences sportives. Le club doit faire appel aux entraîneurs compétents avec un programme bien établi et aux anciens joueurs pour encadrer les acteurs sur le plan comportements. Réduire les dépenses en assurant un bon recrutement et injecter dans le club de l’expérience sportive va redonner au club une autre facette. Mais qui va faire tout cela ? L’équipe est sans tête ni queue ! I. B.

connaitre le baisser de rideau, il y a exactement quatre semaines. Les camarades de Khelladi se plaignent toujours du non respect des engagements de la direction du club, qui n'a pas tenu ses promesses, les salaires des derniers mois restent à régulariser et cette situation complique davantage l'avenir des joueurs où plusieurs d'entreeux ont émis le voeu de changer de club.

USMMH

CABBA

Il semble que la crise qui secoue la formation blidéenne de l'USMB, a ouvert la porte aux différents clubs de la ligue 1, pour s'accaparer des meilleurs éléments du club. Après le départ du défenseur axial Namani vers l'ASO, le capitaine Belhocine à l'USMBA et Hamia à la JSSaoura, d'autres joueurs sont sur le point de partir. Avant-hier la direction du club oranais, l'ASMO, qui vient de retrouver la ligue 1, a recruté le gardien blidéen, Khelladi Smain, qui se retrouve, en fin de contrat avec l'USMB. T.A

Vécue dèjà par certaines formations non structurées et que le club se retrouve livré à lui même, lui qui a enfanté de grands joueurs, tels les Mazouza, Ousser et autres Sebkhaoui, et ceux qui font actuellement les beaux jours des clubs de ligue 1 et 2. Espèrons, enfin que les autorités locales sortent de leur mutisme, afin de permettre au club de se préparer comme il se doit, en prévision de la nouvelle saison, sinon dans cette situation, la société sportive blidéenne est appelée à être dissoute, en l'absence d'un repreneur et sera automatiquement mise à la disposition du CSA/USMB

ANCIEN

HAMIA EN ROUTE POUR LA SAOURA

L'enfant de Mohammedia exPérregaux, Hamia Mohamed, qui a passé quatre saisons sous les couleurs de l'USMB, qui a été l'un des meilleurs buteurs de son équipe lors des deux dernières saisons, est convoité par le club de la Saoura, depuis le mercato d'hiver dernier, lié par un contrat avec l'USMB jusqu'en 2015 et son club était con-

PRÉSIDENT DE SECTION, NEDJARI POSTULE AU POSTE DE PRÉSIDENT

De grosses affaires sur les bras

On venait d’apprendre dans les toutes dernières minutes de la semaine passée, que l’ancien président de section, Abdelkader Nedjari, brigue le poste de la présidence du club de l’USMMH.

U

cerné par l'accession, c'est ce qui ne lui a pas facilité le transfert. Cette fois la proposition des responsables de la JSS, a été acceptée et ils se sont mis à table avec le président Mohamed Zaim. Les deux parties ont trouvé un terrain d'entente pour la délivrance de la lettre de libération du joueur Hamia, pour un montant de 2,7 millions DA, ce qui lui permettra d'officialiser ses engagements, avec les Bécharis. T. A.

Par M. Grini

n poste, il faut rappeler, qui a été abandonné récemment par Mohamed Zidani à l’occasion de la tenue de l’AGEx. Il y a lieu de noter que le futur président du club de Marengo n’aura pas la tâche facile comme le pensent certains, mais il sera confronté à une situation qui ne sera pas de tout repos. Le boss qui a pris le départ, l’a clairement souligné lors de l’assemblée générale : «Je suis fatigué et je ne peux pas continuer à présider aux destinées du club hadjouti. Je suis navré», a-t-il dit. Il a laissé derrière lui de grosses affaires sur les bras et beaucoup de projets qui ne font que commencer à prendre forme. Donc, le nouveau chairman du club hadjouti aura pour mission de passer illico presto à l’action pour régler ces problèmes.

TOUT D’ABORD, IL FAUT QU’IL RAMÈNE DE L’ARGENT...

Il est vital, primordial ou capital, l’essentiel, c’est lui avec qui l’on pourra réussir dans la majorité des cas dans la gestion d’une entreprise. Et c’est le même cas de figure qui se présente lorsqu’il s’agit de gérer un club de football, il faut ce nerf de la guerre. Avec de l’argent, on peut se permettre, par exemple, de faire un recrutement de choix ou de retenir les meilleurs éléments. Donc, la personne qui aura la tâche de prendre en main la formation hadjoutie, devra avant tout renflouer ses caisses et soigner le volet sponsoring, mais que cela soit fait en catimini et très rapidement.

...PUIS, IL S’ATTAQUERA AUX ARRIÉRÉS DES JOUEURS…

Le futur président avec l’argent qu’il ramène, s’attaquera d’emblée à la priorité des priorités, à savoir la régularisation des joueurs qui n’ont jusqu’à ce jour pas perçu leurs arriérés. La quasi-totalité de ces joueurs n’ont pas touché le salaire des deux derniers mois de la saison écoulée. Ils l’ont fait déjà savoir à la direction partante, mais en vain. A vrai dire, ils se sont butés, malheureusement pour eux, sur un silence de plomb que la direction l’a fait, malicieusement, endurer

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

jusqu’à son départ. Maintenant, que les choses pressent, le nouveau responsable du club hadjouti devra assainir cette situation et passer à la table des négociations avec les joueurs qui ne sont pas encore partis ou sont sur le point de le faire. Et de ce fait, il coupera court à tout projet de départ qui trotte dans la tête de ces joueurs, surtout les cadres.

…ET AU VOLET RELATIF AU RECRUTEMENT

Dans ce cadre, le nouvel élu à la présidence du club n’aura pour mission, en premier lieu, que de continuer les pourparlers avec les joueurs déjà contactés par l’ancien président pour les convaincre à vêtir le maillot vert et blanc de l’USMMH la saison prochaine. Il doit, au préalable, reprendre contact avec les deux joueurs de l’Espérance de Mostaganem et ceux de Relizane. Puis, il y a lieu de recontacter le percutant attaquant Sobih de la petite équipe de Hai El-Djabel et le keeper de Amel Bou-Saâda, Ferchichi. Et de faire un petit saut du côté de Khroub pour relancer le joueur Zoubir Zemit qui se dit prêt à évoluer sous le maillot de l’Union de Marengo. Le nouveau boss de Marengo pourra lui aussi dénicher d’autres joueurs susceptibles de porter un plus à l’équipe chère à la famille Meklati. M.G.


22 Omnisport

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

VOLLEY-BALL

CHAMPIONNAT D'ALGÉRIE 1 A MESSIEURS (PLAY-OFFS)

Le Bordjiens aux portes du sacre

Alors qu’il ne reste plus qu’une seule journée à jouer dans la championnat national de volley-ball seniors messieurs, l’équipe du NR Bordj BouArreridj (NRBBA) est presque assurée de remporter le titre de champion de la saison 20132014. En effet, la dernière journée s’est jouée, hier, et le dernier match des Bordjiens devait les opposer au PO Chlef, à la salle de Douéra. Mais, comme le dit bien le vieil adage : «Un match n’est jamais gagné d’avance». Et, donc, c’est à l’issue de ce match que nous verrons plus clair sur l’issue du championnat d’Algérie. Avant ce match, le NR Bordj Bou-Arreridj, leader avec 67 points, disposait de deux (02) points d’avance sur son poursuivant immédiat, l’Etoile de Sétif (65 points) ; alors que le GS Pétrolier (3e, avec 52 points) a depuis quelques semaines déjà perdu tout espoir dans la course au titre. L’ES Sétif devait jouer hier contre l’ES Béthioua, pour le compte de l’ultime journée. Shiraz Benomar Résultats de la 2e journée Jeudi 12 juin ES Bethioua - EF Ain-Azel 2-3 NRBB Arreridj - WO Rouiba 3-0 OMK Milia - MB Béjaia 0-3 PO Chlef - ES Sétif 0-3 ASV Blida - GS Pétrolier 1-3.

Vendredi 13 juin 2014 ES Sétif - ASV Blida 3-1 WO Rouiba - EF Aïn-Azel 0-3 NRBB Arreridj - OMK Milia 3-0 GS Pétrolier - ES Béthioua 3-0 MB Béjaïa - PO Chlef (non parvenu) Classement 1. NRBB Arrerid 2. ES Sétif 3. GS Pétrolier 4. MB Béjaia 5. ASV Blida 6. EF Aïn-Azel 7. PO Chlef 8. OMK Milia 9. ES Béthioua 10. WO Rouiba

Pts 67 65 52 49 36 29 28 26 23 12

LUTTE

CHAMPIONNAT MÉDITERRANÉEN EN SERBIE (2E JOURNÉE - JUNIORS)

VO VINAM VIET VO DAO GRAND PRIX «EUCALYPTUS»

La sélection algérienne de lutte s'est illustrée à nouveau en remportant, grâce à ses juniors quatre (4) médailles d'or, lors de la 2e journée des championnats méditerranéens qui se déroulent en Serbie, a-t-on appris vendredi auprès de la Fédération algérienne de luttes associées (FALA). Les médailles en vermeil ont été glanées dans la catégorie de lutte libre par Abdelkrim Fergat (50 kg), A b d e l h a k Kherbache (55 kg), Mohamed Boudraa (74 kg) et Adem Boujemline (84 kg), ajoute la même source. Grâce à ce joli tir groupé, la sélection algérienne totalise après deux journées de compétition, 10 médailles dont 7 en or, 2 en argent et 1 en bronze. Lors de la 1re journée disputée mercredi, les cadets algériens avaient décroché cinq (5) : 3 en or, 1 en argent et 1 en bronze. La 3e journée de la compétition méditerranéenne qui aura lieu ce vendredi, six lutteurs entreront en lice dans la spécialité «gréco-romaine». Il s'agit d'Abdelkrim Fergat (50 kg), d'Abdelhak Kherbache (55 kg), de Mohamed Boudraa (74 kg) d'Adem Boujemline (84 kg) et de Hamza Heloui. De son côté, la sélection algérienne masculine (seniors), composée de cinq lutteurs, entamera la compétition samedi.

Le club de l'AS Sûreté nationale a remporté le Grand Prix de Vovinam Viet Vo Dao, organisé jeudi et vendredi par la commune des Eucalyptus (Est d'Alger) après avoir décroché 12 médailles : sept d’or et cinq en argent. La 2e place est revenue à l'Olympique de Bourouba, qui a décroché onze médailles (6 en or et 5 en argent), suivi de l'Etoile de Cherarba (3e), avec cinq médailles d'or et deux en argent. «C'était une occasion pour nous de jauger les capacités de nos internationaux avant les Championnats d'Afrique de la discipline, prévus fin août prochain, en Côte d'ivoire», a déclaré le président de la Fédération algérienne de Vovinam Viet Vo Dao, Mohamed Djouadj. Les tours préliminaires de ce Grand prix de Vovinam Viet Vo Dao, toutes disciplines confondues, avaient débuté le 12 juin, à la salle omnisports des Eucalyptus (Est d'Alger), avec la participation de 150 athlètes. A la fin de ce tournoi, qui a été dirigé par 30 juges arbitres, dont deux internationaux, seuls 25 athlètes ont été couronnés de succès : douze au combat et treize dans les épreuves techniques. En plus du club hôte, ce Grand Prix de Vovinam Viet Vo Dao a connu la participation de plusieurs autres formations, notamment, celles de Bourouba, Cherarba, Oued Semar, Khemis El Khechena, Boumerdès, Larbaâ, Blida, Arib (Aïn Defla), Aïn Lahdjar (Saïda) et Tolga (Biskra). Le tournoi a été marqué par la présence de l'Ambassadeur du Vietnam en Algérie, présent à la salle omnisports des Eucalyptus, pour assister aux différentes épreuves. La discipline du Vovinam Viet Vo Dao compte près de 14.000 adhérents en Algérie, représentant 138 clubs à travers tout le pays. S. B.

Quatre nouvelles médailles d'or pour l’Algérie

Domination de l'AS Sûreté nationale

ATHLETISME

J 20 20 20 19 20 20 19 20 20 20

1ER CHAMPIONNAT MÉDITERRANÉEN (ESPOIRS) D'AUBAGNE

Le forfait de l'Algérie pénalise lourdement les athlètes

La sélection algérienne «espoirs» d'athlétisme ne participera pas aux championnats méditerranéens de la catégorie, du 14 au 15 juin, à Aubagne (sud de la France) faute de visa, a confirmé vendredi le directeur des équipes nationales. «C'est désormais officiel, car la compétition commence demain et on n'a toujours pas obtenu nos visas. Donc, c'est tombé à l'eau», a annoncé le directeur des équipes nationales (DEN) de l’athlétisme, Abdelkrim Sadou. Il a ajouté que «c'est vraiment dommage, et pas uniquement pour nos jeunes athlètes, car ce forfait est une perte pour tout le pays». L'Algérie fait partie des «grands» du bassin méditerranéen et son absence ne devrait pas passer inaperçue, a-t-il dit. Interrogé sur les raisons qui ont provoqué ce retard dans l'obtention du visa Schengen, M. Sadou a affirmé que la Fédération algérienne d'athlétisme n'y est pour rien : «L'invitation pour participer à ces jeux méditerranéens nous a été envoyée relativement tard et c'est cela qui a fini par tout remettre en cause.» Certes, la FAA

avait temporisé un peu après la réception cette invitation, mais le DEN a affirmé qu'on ne pouvait pas reprocher grandchose à la Fédération, car il restait suffisamment de temps pour accomplir les démarches nécessaires. « Voyant que l'invitation n'était pas encore arrivée, on a décidé d'envoyer quelques athlètes au Maroc et en Arabie saoudite avec l'espoir d'accroître le nombre de nos participants, car c'est grâce à ces derniers meetings que d'autres athlètes ont pu réussir leurs minimas et porter le nombre de nos représentants à 15», a-t-il révélé. Toujours selon M. Sadou : «S'il s'agissait d'athlètes seniors, le problème ne se serait peut-être pas posé, car plus connus sur la scène internationale. Mais, s'agissant de jeunes espoirs, la procédure a été beaucoup plus lente et c'est bien dommage.» Les 15 athlètes algériens qui devaient participer aux jeux d'Aubagne sont Ferhat Belaïd et Toufik Yesraf (10.000 m marche), Hakim Saâdi et Hadda Souaïdia (10.000 m), Mansour Haraoui (5.000 m), Mohamed Belbachir (800 m), Abdelmalek

Lahoulou, Saber Boukemouche et Dihya Heddar (400 m haies), Bilel Tabti, Salim Keddar et Hadjer Soukhal (3.000 m steeple), Chouaib Hamdane (1.500 m), Hichem Krim (saut en hauteur), Hichem Khalil Cheradi (saut à la perche). S. B.

TUNISIE : démission du président de la Fédération de handball (FTHB) Le président de la Fédération tunisienne de handball (FTHB), Karim Helali, a démissionné de son poste, à cause du «climat électrique au sein du bureau fédéral et les tiraillements qui existent entre ses membres», a indiqué l'intéressé. «J'espère que ma

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 10, Rue Balzac - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice de la rédaction Cyriel Seba Directeur technique Laïd Kalila Directrice chargée de la communication Lilia Seba Rédacteur Djamel Touafek

démission servira à créer un choc qui pourrait changer le climat électrique au sein du bureau fédéral et contenir les tiraillements entre ses membres», a expliqué Helali, qui avait déjà rendu le tablier, le 2 juin dernier, mais était revenu sur sa décision une semaine après,

après avoir été convaincu, selon ses termes, par la famille du handball tunisien et africain de rester en poste. Néanmoins, la seconde démission de Karim Helali a été acceptée et à l'unanimité, par les membres du bureau fédéral réunis jeudi soir. Dans un commu-

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

niqué publié à l'issue de la réunion, le bureau annonce la nomination de Mourad Mestiri au poste de président de la fédération et la désignation de Ridha Mannai au poste de viceprésident, à compter du 12 juin et jusqu'à la fin du mandat actuel. Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : ALDP Diffusion : ALDP e-mails :

maracanajournal@gmail.com redaction@journalmaracana.com contact@journalmaracana.com


Courses Hippiques 23

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

TURF BARIKA

ABSENCE DE SURPRISE ?

MOSTATHMER : Poursuivant victorieusement sa belle collection de gains, aussi importants les uns que les autres, ce cheval est pressenti pour dominer cette rencontre sans partage. TOBNARA : C’est une pouliche qui ne cesse d’envoyer des signes d'évolution vers le haut de la hiérarchie c’est rassurant pour la suite des évènement. A lui de jouer. MIRIAMA : Elle risque fort de remettre à plus tard ses éventuelles ambitions de dominer cette rencontre où les premières places ont été déjà reservées. A revoir SAIDA : C’est la participante la plus expérimentée qui mettra ainsi cet important atout sur la balance afin de s’assurer d’une belle prise cet après midi. NACCIMA : Il est fort à parier que le favori en puissance Mostathmer sentira le souffle rageur de cette dangereuse rivale directe sur sa crinière. Quel beau duel ! SOULIKA : Dès lors qu’il y a cinq places sur le podium d’aujourd’hui son entourage peut espérer objectivement que leur protégée peut en occuper une marche. DJAID : N’arrivant toujours pas à ouvrir son compteur des gains ce poulain est à renvoyer aux calendes

grecques sans trop se poser des questions inutiles. EL BALGAA : Logée parfaitement à la même enseigne que son adversaire Djaïd, cette pouliche n'inquiétera certainement aucun prétendant au sacre final. TORQUIA : Elle a passé un bon bout de temps dans son confortable box avant de reprendre le chemin de la piste officielle mais sans aucune ambition. ABERZOU : Loin de passer pour un foudre de guerre cette athlète terminera au pied du podium à moins d’un chamboulement total en tête du peloton des cracks. NOUDJOUD : Athlète solidement campé sur ses pattes il a déjà fait étalage de ses authentiques capacités de renverser les diverses situations à son avantage exclusif. AMAL : Sans consistance aucune cette pouliche extrêmement perfectible est visiblement alignée juste pour remplir les stalles par une présence sans intérêts aucun. SANDARISTA : Capable du meilleur comme du pire cette pouliche au comportement imprévisible est à surveiller aussi attentivement que le lait sur le feu.

NOS PRÉFÉRÉS

Quarté : 1. 5. 11. 4 les éventuels : 6. 2. Quinté : 1. 5. 11. 4. 6. les éventuels : 2. 13

Dimanche Barika Prix : TAWIAN - Pur-sang N.E.E en Algérie - Départ : 16 h00 350.000 DA - Quarte - Quinte - Quadrio *A* Distance : 1.800 M N° PROPRIÉTAIRES

N° CHEVAUX

JOCKEYS

PDS

CDS

ENTRAINEURS

01

A.BAGUIRA

MOSTATHMER

T.LAZREG

59

01

H.BAGUIRA

02

B.BENKORICHI

TOBNARA

H.FERHAT

57

02

PROPRIETAIRE

MIRIAMA

A.KOUAOUCI

57

08

PROPRIETAIRE

03 R.SIDI ATHMANE 04

N.HARCHA

SAIDA

A.LACHI

56

05

D.HARCHA

05

KH.KHANTAR

NACCIMA

O.CHEBBAH

55

10

O.CHEBBAH

06

L.BOULAHIA

SOULIKA

S.HELLAL

54

07

L.GHERAOUI

07

KH. KHANTAR

DJAID

AP.A.CHEBBAH

54

04

O.CHEBBAH

08

D.SELLAOUI

EL BALGAA

K.ATTIA

54

03

PROPRIETAIRE

09 K.RAS GHORAB

TORQUIA

M.AISSANI

52

13

PROPRIETAIRE

10

S.KHODJA

ABERZOU

JJ.CH.ATTALLAH

52

09

PROPRIETAIRE

11

A.GUERRAOUI

NOUDJOUD

AP.S.DOUDARI

52

06

B.MAHBOUB

12

B.BOUAKAZ

AMAL

AP.A.LECHEBE

52

12

PROPRIETAIRE

13

A.R ZIDI

SANDARISTA

M.HARECHE

51

11

RH.ZIDI

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


24

Maracana N°2385— Dimanche 15 juin 2014

COLOMBIE 3-0 GRÉCE

LE BON COME BACK DES COLOMBIENS ! Fiche Technique

Stade : Mineirao, à Belo Horizonte Arbitre : Mark Geiger  Avts : Sanchez (26’) Colombie ; Papastathopoulos (53’), Salpingidis (56’) Gréce. Buts : Armero (5’), Gutierrez (58’), James (90’+3) Colombie. COLOMBIE : Ospina, Zuniga, Yepes, Zapata, Armero (Arias75’), Cuadrado, Sanchez, Rodríguez, Aguilar (Mejia 69’), Ibarbo, Gutiérrez (Martinez 76’). Ent : Pékerman GRECE 

Karnezis,Torosidis, Manolas, Papastathopoulos, Cholevas, Salpingidis (Fetfatzidis 57’), Maniatis, Katsouranis,  Kone ( Karagounis 79’),  Samaras, Gekas (Mitroglou 64’). Ent : Santos

Fiche Technique Stade: Castelao Arbitre: Felix Brych Expulsion: Pereira (90’+5) Uruguay. Avts : Lugano (50’), Gargano (57’), Caceres (81’) Uruguay Buts: Cavani(24’) Uruguay. Campbell (54’), Duarte (58’), Urena (84’) Costa Rica.

Uruguay:

Muslera, Lugano, Godin, Gargano (Gonzalez 61’), Rodriguez (Hernandez 76’), Forlan (Lodeiro60’), Stuani, Pereira, Arevalo, Cavani, Caceres. Ent : Tabarez

Costa Rica :

Navas, Gonzalez, Umana, Borges, Duarte, Bolanos (Barrantes 89’), Campbell, Ruiz (Urena 83’), Diaz, Gamboa, Tejeda (Cubero 74’). Ent : Pinto

Sans Suarez, l’Uruguay cherche à gagner pour mettre la pression sur l’Angleterre et l’Italie. Avec une disposition en 5-4-1, le Costa Rica semble plutôt sur la défensive. A la deuxième minute de jeu, superbe enchaînement de Rodriguez couloir gauche pour déborder Tejeda, mais derrière, Gamboa lui coupe la trajectoire. L’Uruguay met le pied sur le ballon lors de cette entame de match mais manque de précision dans la transmission. Les Sud-Américains ont tendance à se précipiter. Après neuf minutes de jeu, Bolanos s’essaye au dribble devant Maxi Pereira. Son crochet est bien trop long et le latéral du Benfica parvient à dégager son camp. On doit attendre la 17’ pour voir la première action dangereuse et après un coup franc de Forlan dévié par un défenseur, l’attaquant du PSG se retrouve seul dans la surface, mais manque complète-

G

rosse ambiance dans le stade avec comme on pouvait s'y attendre une majorité de supporters colombiens dans les travées de Belo Horizonte. Les Colombiens prennent les choses en main pour ce début du match, à la 2’ de jeu, une bonne première combinaison entre Gutierrez et Ibarro qui oblige le bloc grec à concéder une touche près du poteau de corner. Le 11 colombien s'installe dès les premières minutes dans le camp adverse. La vitesse des attaquants pose déjà quelques problèmes à l'arrière-garde hellène. Les poulains de Pékerman n’attendent pas très longtemps pour ouvrir le score, puisqu’à la 5’ de jeu, l’excellent Cuadrado réalise un petit numéro côté droit et centre pour Gutierrez, ce dernier, laisse pour Armero au point de penalty qui place un plat du droit imparable. Les Grecs ont du mal à se projeter vers l'avant, on abuse de longs ballons qui ne trouvent pas preneurs. A la 18’ de cette première mi-temps, Ibarbo sème la zizanie et se retrouve en bonne position de frappe mais Manolas réalise un bon tacle pour concéder une touche. A défaut de se rapprocher des buts d'Ospina dans le jeu, les Grecs obtiennent pas mal de coups franc dans le camp adverse qui pouvaient profiter d'apporter le danger sur coups de pied arrêtés. A la 28’, l'arrière gauche grec s'élève en haut au point de penalty et place une

tête qui passe de peu à côté des buts colombiens. La réponse des Colombiens est venue à sept minutes avant la fin de cette première partie. Sur un long centre d'Ibarbo au deuxième poteau, le meneur de jeu colombien réalise une reprise instantanée mais ça passe au dessus de la transversale. La dernière occasion de ces 45 premières minute est du coté colombien, ! Gekas s'arrache dans la surface avant que le ballon revienne sur Kone. Ce dernier place un ballon enroulé qui file vers la lucarne mais Ospina s'envole superbement. Et sur ce score d’un but a zéro signé Armero que l’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires. Après la pause citron, les Grecs essayent de revenir dans la partie, à la 49’, Salpingidis tente sa chance d’une frappe, contrée par la défense colombienne et qui termine dans les gants d'Ospina. Les Colombiens réussissent à doubler la mise à la 58’ de jeu. Corner rentrant frappé par James, Aguilar coupe la trajectoire au premier poteau, le cuir arrive sur Guttierrez qui ne pose pas trop de question pour mettre le cuir dans la cage du gardien Karnezis. Cette deuxième réalisation pousse les grecs à monter au créneau à la 69’, Gekas a failli réduire la marque, après une superbe remise de Torosidis, Gekas place une tête qui heurte la transversale avant de retomber devant la ligne de but. La défense colombienne dégage en

catastrophe. La Colombie entre en mode gestion dans les dix dernières minutes et afin de préserver le score ils jouent à la passe à dix, ce qui agace légèrement les Grecs. A cinq minutes avant la fin du temps réglementaire et à l'entrée de la surface, l'ailier grec place un plat du pied gauche qui flirte avec le montant droit d'Ospina, ratant une énorme occasion de réduire la marque pour son équipe. Le moment où tout le monde attendait le coup de sifflet final James aggrave la marque en inscrivant un troisième but d'un ballon enroulé du pied gauche que

Karnezis ne peut qu'effleurer. Et sur ce score de trois buts à zéro que l’excellent arbitre Geiger! mit fin à la rencontre.

Falcao présent

Forfait, à cause d’une blessure l’attaquant colombien Radamel Falcao, s’est présenté hier au stade de Mineirao afin de donner sa voix à ses coéquipiers. Une présence qui a fait beaucoup de bien aux protégés de Pékerman qui ont réussi à remporter leur première sortie de cette prestigieuse compétition.

URUGUAY 1-3 COSTA RICA

Costa Rica, la grosse surprise!

ment sa reprise à bout portant. Trois minutes plus tard, le Costa Rica parvient à avancer dans le camp de la Celeste, mais Pereira repousse le centre de Tejeda. Diaz ceinture Lugano dans la surface de vérité, et sans hésiter Mr Brych désigne le point de penalty. Sans trembler, l’attaquant du PSG transforme la sentence à la 23’. Navas part pourtant du bon côté mais le ballon de Cavani, rapide et au ras du poteau, est inarrêtable. Le Costa Rica se rebiffe, à l’image de cette frappe soudaine signée Campbell. Son tir du gauche est surpuissant mais le ballon vient flirter avec le poteau droit de Muslera. Campbell à un quart d’heure à la fin de la première mi-temps, tire du gauche en puissance mais le ballon vient flirter avec le poteau droit de Muslera. Présent offensivement dans son couloir gauche, Gamboa monte aux avant-postes et adresse un centre dans la surface adverse. C’est du gâteau pour Muslera. Malgré ce retard au score, le Costa Rica ne se démobilise pas. La troupe de Jorge Luis Pinto attaque en nombre et parvient par moments à entrer dans la surface adverse. C’est encore trop brouillon. Forlan a failli doubler la mise à la 44’de jeu, sur une frappe anodine, le ballon est dévié par un défenseur costaricien et se dirige vers la lucarne. Il faut alors la détente impeccable du gardien pour empêcher la Celeste d’aggraver la marque. Et c’est sur ce petit avan-

tage d’un but a zéro que l’arbitre, Felix Brych, mit fin a cette première mi-temps. Le match redémarre timidement avec un faux rythme qui pouvait nuire à l’Uruguay. Bolanos exécute un coup franc à la 50’ de jeu, Godin est en retard et laisse Duarte seul face au but. Le Costaricain trouve le moyen de tirer directement sur Muslera, qui sauve son camp. Quelques instants après sa grosse occasion, le Costa Rica trouve l’égalisation. Sur un centre venu de la droite, Lugano se troue et Campbell est laissé libre à bout portant. Après un contrôle de la poitrine à la 54’, le joueur d’Arsenal décoche une demivolée entre puissance et sang froid. Muslera ne bouge pas. L’Uruguay est au bord du précipice et le Costa Rica en profite pour renverser la donne. Quatre minutes plus tard et sur un nouveau coup franc signé Bolanos, Duarte est encore laissé libre au second poteau et le défenseur choisit cette fois-ci de décroiser sa tête. Cela ne rate pas et le ballon vient se loger dans le petit filet d’un Muslera dépité. Ces deux buts donnent des ailes aux Costaricains, qui se battent sur chaque ballon. A la 69’, Borges tente sa chance de loin, mais la balle s’envole au dessus de la cage de Muslera. Sur un petit centre de Stuani, Cavani a failli remettre les pendules à l’heure se fendant d’une tête «retournée» puissante mais tombe sur la belle parade de Navas.

Les minutes s’égrainent et filent forcément en défaveur de l’Uruguay. Perdre contre le Costa Rica serait une énorme contre-performance, notamment avant de défier l’Angleterre et l’Italie. !Les hommes de Jorge Luis Pinto continuent de créer la sensation en en marquant un troisième à la 84’. Lancé en profondeur côté droit, après une minute

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

de son entrée, Urena devance la sortie ratée de Muslera et pousse le ballon dans le vide. A quelque secondes avant le coup de sifflet final le défenseur Pereira fauche Campbell volontairement. Il est justement exclu par l’arbitre de la rencontre. Et sur ce score inattendu de trois buts à un que l’arbitre, Felix Brych, sépare les deux équipes.

Journal maracana 15 06 2014  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you