__MAIN_TEXT__

Page 1

#197 | NOVEMBRE 2020

maine éco LE MAGAZINE ÉCONOMIQUE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DU MANS ET DE LA SARTHE

L’APPRENTISSAGE

UNE FORMULE JEUNE-ENTREPRISE GAGNANTE COMMERCE DIGITAL EN AVANT TOUTE !

RÉINDUSTRIALISATION UN PARI (DIFFICILE) SUR L’AVENIR

TÉLÉTRAVAIL

UN CADRAGE POUR ÉVITER LES DÉCONVENUES


LA SOLUTION D’ENCAISSEMENT À DISTANCE POUR TOUS LES COMMERÇANTS

* Avec , c’est simple, rapide et sécurisé.

* Service de la société PayPlug, proposé par la BANQUE POPULAIRE GRAND OUEST, société anonyme coopérative de Banque Populaire à capital variable régie par les articles L. 512-2 et suivants du Code monétaire et financier et l’ensemble des textes relatifs aux Banques Populaires et aux établissements de crédit dont le siège social est situé 15 boulevard de la Boutière – CS 26858 – 35768 Saint-Grégoire Cedex, immatriculée au Registre du commerce et des sociétés de Rennes sous le numéro 857 500 227. Intermédiaire en assurance immatriculé à l’ORIAS sous le numéro 07 004 504. Banque Populaire Grand Ouest exploite la marque Crédit Maritime. Crédit photo : iStock.


sommaire

édito

2 actualité

Noël Peyramayou,

Commerce de proximité Digitalisation : en avant toute !

président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mans et de la Sarthe president@lemans.cci.fr

4 la vie des entreprises 10 actualité Relocalisation industrielle

Un pari (difficile) sur l’avenir

La Sarthe Une attractivité durable ou de circonstances ?

12

14 entreprise Dinamic Rebond

Pour relancer votre activité

16 Cybercriminalité Comment se prémunir de ces menaces ?

18 juridique Télétravail

Un nécessaire cadrage pour éviter les déconvenues

20 LA UNE

L’apprentissage Une formule jeune-entreprise gagnante

25 management Télétravail

Comment manager à distance ?

26 international

L'Europe après la Covid Vers une relance de la construction européenne ?

Pack export de relance Pour soutenir les entreprises exportatrices

28

30 formation

École de gestion et de commerce du Mans Un visa pour de nouvelles ambitions

32 territoires

Loir-Lucé-Bercé Dans l’air du temps…

Le bouclier et le glaive Face à la crise sans précédent que nous traversons, les pouvoirs publics se sont fortement mobilisés pour soutenir notre économie et nos concitoyens : plan de relance du Gouvernement et de la Région, mesures de soutien du Conseil départemental. La CCI est associée au déploiement de ce gigantesque bouclier socioéconomique à travers plusieurs actions clés. S’agissant du plan de relance gouvernemental trois actions sont d’ores et déjà en cours : •Action de conseil, en collaboration avec les branches professionnelles concernées, auprès de toutes les entreprises industrielles jusqu'à 250 salariés pour leur faire bénéficier de toutes les mesures du plan de relance qui pourraient les concerner, • Campagne de sensibilisation des commerçants sur la nécessaire transition numérique et écologique, • Soutien à l’internationalisation de nos entreprises avec Team France Export. Mais la relance se doit d’être équilibrée, raison pour laquelle nous venons de signer avec le Conseil départemental une convention cadre visant à renforcer l’attractivité de tout le territoire sarthois avec des actions en faveur des centres bourg, du numérique, du développement aéroportuaire et de la formation supérieure. Sur ce dernier point, les centres de formations et écoles de votre CCI tournent à plein permettant ainsi à plus de 2 200 jeunes de se former et de préparer leur parcours professionnel. Ces jeunes, que nous nous devons tous d’accompagner très fortement, sont les vecteurs majeurs de la compétitivité de nos entreprises demain. Je voudrais ici remercier chaleureusement chaque entreprise qui s’est engagée dans le recrutement de nos apprentis, stagiaires et étudiants. Les temps sont durs ! Pour nous chefs d’entreprise, la visibilité est souvent réduite et le découragement peut s’emparer de chacun. Mais les entreprises sont le terreau fertile de l’économie et la première source de création de valeur. Il nous faut donc impérativement, pour nous-mêmes et pour notre Nation, garder l’espérance et nous appuyer aujourd’hui au maximum sur le bouclier fourni par les pouvoirs publics et nous préparer à utiliser demain le glaive de la jeunesse pour nous redresser. Bien amicalement à tous.

35 focus

Noël PEYRAMAYOU

39 changement de propriétaire

Annonces Bodacc Sarthe

! #197 | NOVEMBRE 2020 maine éco

MAGAZINE TRIMESTRIEL ÉDITÉ PAR LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DU MANS ET DE LA SARTHE 1 - bd René Levasseur - CS 91435 - 72014 - LE MANS CEDEX 2 Tél. 02 43 21 00 00 - Fax 02 43 21 00 50 - www.lemans.sarthe.cci.fr/maine-eco

Directeur de la publication : Noël Peyramayou | Rédactrice en chef : Maryse Gauthier | Rédactrice en chef adjointe : Karine Méteyer | Ont collaboré à ce numéro : Emmanuel Chevreul, Olivier Hainaut, Élise Pierre, Pierre-Jacques Provost | Photos : Édito : Noël Peyramayou © Jacques Hirn CCI - Droits réservés pour “La vie des entreprises” | Maquette - Mise en page - Gravure : Okaparka | Publicité : Maine Éditions, Pascal Tauvel - Tél. 02 43 24 23 42 ou 06 08 16 69 79 maine.editions@wanadoo.fr | Impression : Auffret Plessix | Tirage : 18 000 exemplaires. ISSN : 1269-6633

maine éco

NOVEMBRE 2020

1


actualité tualité

Commerce de proximité

DIGITALISATION : EN AVANT TOUTE ! -> par Pierre-Jacques Provost H

Avec la crise sanitaire, les usages digitaux des consommateurs ont passé un nouveau palier ! La digitalisation des commerces devient urgente : deux programmes proposés par la CCI peuvent aider les commerçants.

|^ Catherine Sasso, créatrice du magasin de vêtements Klubbstore au Mans.

D

e toutes les grandes tendances sorties vainqueurs de cette expérience inattendue et que l’on espère unique du confinement, celle du retour en grâce de la proximité n’est pas la moindre. Des nombreuses anticipations décrivant le monde d’après - même si nombre d’entre elles se sont déjà révélées parfaitement erronées - un point semblait acquis : le retour au local et à la proximité. Pour des raisons environnementales, sociales, conviviales… les arguments étaient nombreux et plaidaient pour un retour au commerce de proximité.

2 maine éco

NOVEMBRE 2020

click & collect

Toutefois, cette tendance était déjà en œuvre avant la crise de la Covid-19 et le commerce de proximité regagnait du terrain, lentement mais sûrement, notamment dans les commerces alimentaires, mais pas seulement. Mais en fait, s’il est un secteur qui a largement bénéficié du confinement et de la circulation de nouveau très active du virus, c’est le e-commerce. Le géant mondial Amazon en tête, les sites de e-commerce ont largement profité de la crise sanitaire. Le recours au drive a explosé et les commerces de proximité ont pu garder une activité en vendant en ligne, en assurant des livraisons ou grâce au service de click and collect. Pour les commerces de proximité, si l’importance de digitaliser les enseignes faisait déjà son chemin, le confinement a montré que cela pouvait être vital.

Créatrice il y a trois ans du magasin de vêtements Klubbstore qui vient de déménager rue Courthardy au Mans, Catherine Sasso est aussi présidente de l’association de commerçants du centre-ville - Mansea - dont le but est de fédérer les acteurs économiques et publiques en vue de redynamiser le centreville. "Les périodes de crise soulèvent des questions vitales. J’ai commencé avec la crise des Gilets Jaunes, j’ai vite compris que du jour au lendemain un événement externe pouvait bloquer mon commerce, explique Catherine Sasso. J’avais déjà beaucoup avancé sur la digitalisation et pendant la Covid, mon site web et mes réseaux sociaux m’ont permis de garder une activité et de rester en lien avec mes clients." En tant que présidente de Manséa, elle mène avec l’aide de six étudiants de l’IUT de gestion du Mans, une étude pour la création d’une Marketplace pour les commerces du centre-ville du Mans.


actualité

CAP SUR LE DIGITAL "Nous menons pour l’instant une étude de fond afin de bien savoir quels sont les besoins des commerçants. La digitalisation est indispensable et la difficulté, c’est d’intéresser les commerçants, de convaincre ceux qui n’ont pas encore perdu l’envie."

Le numérique demande une adaptation permanente Pour accompagner les entreprises dans la digitalisation, notamment les commerces mais aussi toutes les TPE et PME, la CCI du Mans et de la Sarthe propose deux dispositifs : Cap sur le digital et Commerce du futur. Le premier dispositif, mis en place par la CCI avec l’Opcommerce, propose aux TPE/PME un accompagnement sur mesure pour initier une démarche de transition numérique et mettre en œuvre une feuille de route digitale. Lancé fin 2019, ce programme a déjà conduit deux entreprises mancelles depuis le diagnostic jusqu’au stade de formations qui se dérouleront dans les semaines à venir. L’autre dispositif, Commerce du Futur, lancé en collaboration avec la Région Pays de la Loire, a été lancé début 2020 pour favoriser la digitalisation et l’innovation des commerces. Il s’agit d’un accompagnement pour établir un diagnostic et proposer des plans d’actions. Le programme propose des ateliers gratuits de sensibilisation et d’échanges sur les usages numériques et les tendances de communication. "Une grande majorité des commerçants a pris conscience des enjeux du digital, explique Vincent Le Parc, conseiller numérique à la Ruche numérique de la CCI.

La

Objectifs : accompagner l’entreprise depuis la définition de la feuille de route à court, moyen et/ou long terme, jusqu’à la mise en œuvre opérationnelle sur les thèmes suivants : pilotage et gouvernance ; e-commerce, e-marketing, expérience client ; suivi de la transformation (logistique, RH, Data) ; respect de la règlementation (RGPD, facturation électronique). Public : Salariés des entreprises adhérentes à l’Opcommerce de 1 à 50 salariés. Tarif : Prise en charge à 100 % par Opcommerce si éligible.

Souvent le commerçant ou l’entreprise a fait un site web et pensait avoir fait l’essentiel. Mais le numérique aujourd’hui demande beaucoup de réactivité, une adaptation permanente. C’est du temps et du savoirfaire. C’est pour cela que l’accompagnement que nous leur proposons peut-être utile." Déjà sensibilisée, Catherine Sasso a suivi le programme Commerce du Futur. "Ce qui m’intéressait, c’était les ateliers, précise la présidente de Manséa. Je crois au commerce physique et au complément qu’apporte le digital et suis à l’écoute d’idées pour me différencier. Mon projet est déjà avancé et mon site me rapporte déjà 15 à 20 % de mon CA, mais je pense que le programme Commerce du Futur peut aider les commerçants dans leur démarche et les amener à se projeter dans l’avenir. Il y a besoin d’accompagnement. Pour certains commerçants, se digitaliser peut paraître compliqué. Mais avoir un point de vente physique et un point de vente numérique, c'est l’avenir. Demain, il faut pouvoir répondre aux attentes des jeunes. La force des centresvilles va être de proposer quelque chose de différent. Si on a un environnement sympa, une expérience client agréable, ça se retrouvera en ligne et Amazon ne pourra pas apporter ça." e

COMMERCE DU FUTUR Objectifs : proposer des diagnostics gratuits avec un plan d’actions et des préconisations, un accompagnement sur mesure, des ateliers gratuits de sensibilisation/échanges notamment sur les usages du numérique et les tendances de consommation, des formations (numérique, aménagement du point de vente, etc.) et un soutien aux projets innovants. Public : commerçants et artisans. Tarif : selon les modules, peut être pris en charge à 100 % par la Région Pays de la Loire et la CCI, ou avec un reste à charge très faible.

Contact CCI Ruche numérique, Vincent Le Parc au 06 72 48 88 01 ou vincent.leparc@lemans.cci.fr

solution simple et fLexible pour la gestion de vos déchets MaiS PAS SEULEMENT...

de

bureau

Une large gamme de solutions pour le tri et la collecte de vos déchets

Agence le Mans ZA de la Bodinière 72210 Roëzé sur Sarthe

solutions Découvrez nos PD RG et 5 Flux

02 43 27 02 25

Collecte des déchets de bureau sur abonnement (conformité décret 5 Flux)

NOUVEAUTé Collecte & Recyclage des masques jetables

Désarchivage et Destruction de Documents confidentiels

Vente de Bacs Premium

Jour du Tri

Services neutres en CO2

lemans@mesdechetsdebureau.com maine éco

NOVEMBRE 2020

3


vie des entreprises

HEPPNER

-> DÉMÉNAGEMENT À YVRÉ-L'ÉVÊQUE

Heppner poursuit ses investissements dans l’ouest de la France et a déménagé son agence du Mans dans de nouveaux locaux à YvréL’Évêque, permettant à l’entreprise de bénéficier de surfaces plus grandes afin de soutenir son développement, principalement sur ses activités nationales et internationales terrestres. D’une superficie de 5 200 m², 1 000 m² de bureaux et 70 portes à quai, cette nouvelle plateforme bénéficie d’une position géographique de premier plan à proximité des autoroutes et en plein coeur de la zone d’activités d’Auvours. L’agence s’est également dotée d’un nouveau convoyeur automatique pour optimiser la sécurité de ses collaborateurs, la qualité de service et ainsi offrir des prestations opérationnelles complètes et personnalisées. Le bâtiment répond aux normes RT 2000 sur le respect de l’isolation thermique et disposera dès janvier prochain d'une station GNV (Gaz). Le site sarthois compte 95 collaborateurs et ambitionne une croissance de 10 à 15 % par an. Avec un chiffre d'affaires de 715 millions d'euros en 2018 et 3 100 collaborateurs, Heppner compte plus de 70 sites en France, 10 agences en Allemagne et est implanté aux Pays-Bas, Espagne et au Sénégal. Sa coopération avec de solides entreprises partenaires lui permet de desservir 157 pays. Heppner propose une combinaison de savoir-faire, en messagerie et en transport de lots en France et en Europe, en transport aérien et maritime dans le monde, en prestations douanières et en services logistiques.

ARTYSTER

-> L'ARRIVÉE D'UN GROUPE HÔTELIER AU MANS Deux institutions du paysage manceau que sont le restaurant la Mendigotte et l'hôtel Levasseur cèdent la place à un tout nouveau lieu, Artyster Le Mans. Après de gigantesques travaux allant de la cave au grenier des bâtiments, l'hôtel-restaurant Artyster propose 34 chambres (de 17 à 45 m2, classées 3 étoiles), un restaurant de 70 couverts (hors période Covid) et 50 places en terrasse, un bar, une salle de séminaire, un espace de coworking et une salle de fitness pour les clients de l'hôtel. Le groupe Set On Invest a investi quatre millions d'euros dans l'achat et la rénovation de l'hôtel particulier du 19e siècle et des deux autres bâtiments attenants. L'ambition du jeune groupe est de devenir une plateforme de gestion d'actifs hôteliers assurant le pilotage quotidien des établissements d'un point de vue opérationnel, commercial et financier. À l'horizon de cinq ans, Set On Invest - sous la signature Artyster - souhaite constituer une collection d'une quinzaine d'hôtels avec une offre de restauration, au cœur des villes

4 maine éco

NOVEMBRE 2020

françaises de plus 100 000 habitants. Deux autres hôtels sont déjà ouverts à Lyon et Clermont-Ferrand. Olivier Derycke, président fondateur de Set On Invest, transfert son siège social parisien au Mans, la capitale sarthoise devient ainsi le porte-drapeau de la marque.


vie des entreprises

ALBEA

-> EN RECHERCHE DE NOUVEAUX MARCHÉS INDUSTRIELS

Présent dans 14 pays sur 32 sites, le groupe Albéa fabrique des emballages pour le maquillage, le soin et la pharmacie (tubes, rouges à lèvres, mascara, boitiers, pompes, packs remplis avec formule…) et affiche un chiffre d'affaires 2019 de 1,2 milliard de dollars. Le site Albéa de Parigné-l'Évêque est le centre d’excellence du groupe pour les capots de parfum. Grâce à des capacités intégrées d’injection, d’assemblage, de décoration et de collage, l'entreprise sarthoise offre depuis plus de 45 ans une expertise Made in France aux clients les plus prestigieux de la parfumerie comme Avon, Cartier, Chanel, Clarins, L'Oréal, LVMH, Shiseido…. Grâce à leur savoir-faire en injection ainsi qu’à leurs connaissances des matériaux, à leur expertise en assemblage complexe et traitement de surface (galvanisation, métallisation, vernissage), les 180 salariés de l'usine Albéa sarthoise développent et réalisent des pièces uniques, issues des briefs les plus créatifs des clients. Sur une surface de 8 500 m2, Albéa Parigné-L’Évêque a une capacité de production de 68 millions d'unités/an avec un outil industriel de 30 presses d’injection, 60 machines de parachèvement, trois machines d’assemblage haute cadence et 25 unités flexibles d’assemblage et d’emballage. Grâce à sa technologie de pointe, sa performance opérationnelle, sa flexibilité et sa fiabilité, Albéa s'ouvre à de nouveaux marchés industriels tels que l'automobile, l'agro-alimentaire, l'électrique, le médical pour fabriquer des pièces plastiques injectées, de la plus simple et légère à l'objet assemblé et décoré.

Une nouvelle plateforme Prolians Logisitics Prolians propose une offre complète de produits professionnels (quincaillerie, visserie, outillage, EPI, plomberie, chauffage-sanitaire…) à tous les métiers de la construction (artisans métalliers, serruriers, menuisiers, maçons, plombiers, couvreurs, paysagistes, entreprises générales du bâtiment, PME, PMI, collectivités locales). L'enseigne avec ses 345 points de vente et ses 7 000 collaborateurs, appartient au groupe Descours et Cabaud (3,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires 2019). Pour assurer une meilleure couverture de sa distribution, l'entreprise a ouvert une nouvelle plateforme logistique Prolians Logistics Grand Ouest, zone du Monné à Allonnes, sur un terrain de neuf hectares. Le bâtiment est équipé de quatre cellules pour une surface de 24 000 m2 avec un système de navette de type Cuby par SSI Schaefer qui pourra traiter jusqu'à 2,9 millions de lignes de préparation par an. À terme, Prolians Logistics compte recruter 80 personnes, plus d'une trentaine ont déjà été embauchées en juin pour l'ouverture du site.

Merdrignac repris par le groupe Dufour Fondée en 1954 au Mans, l'entreprise familiale Merdrignac est l'experte de la manutention, du levage et du transfert industriel dans le grand Ouest de la France. Merdrignac accompagne une clientèle locale et nationale essentiellement du secteur du BTP et de l’industrie grâce à ses quatre entités : levage (location avec chauffeurs de grues mobiles jusqu’à 300 tonnes et nacelles grande hauteur), transport (transfert industriel et transport spécifique avec portes-engins, camions bras de levage), garage (réparation de grues, engins de travaux publics et poids lourds avec contrat d’autoroute), et nacelle (location avec ou sans chauffeur de nacelles et matériel de manutention). L'entreprise emploie plus de 60 collaborateurs sur trois sites (Le Mans, Laval et Rennes) et réalise un chiffre d’affaires de plus de huit millions d’euros en croissance régulière. En vue du départ à la retraite de son dirigeant, Philippe Merdrignac, l'entreprise éponyme est reprise par le groupe franco-belge Dufour dont la politique est de poursuivre sa politique de build-up en renforçant sa présence en France et notamment dans l'Ouest.

maine éco

NOVEMBRE 2020

5


vie des entreprises

LES MOULINS RÉUNIS DE LA SARTHE

-> DÉVELOPPER DES CIRCUITS COURTS Les Moulins Réunis de la Sarthe à Champagné, fondés en 1982 par trois familles de meuniers de la Sarthe, poursuivent discrètement leur développement. Rattachée à l'un des plus grands groupes de meuniers - Les Moulins Advens, spécialisés dans le développement et la commercialisation de farines sur-mesure - la minoterie sarthoise travaille avec des industriels nationaux et des artisans boulangers (via la marque Banette). Mais grâce à son agilité, elle propose aussi une offre plus personnalisée avec des farines ayant des caractéristiques innovantes, de qualité supérieure et offre la possibilité de produire "à la carte". La farine Gruau D'or étant la marque phare du groupe les Moulins Advens. Les Moulins Réunis de la Sarthe privilégient les blés issus des coopératives du département et la dirigeante, Céline Canet, affiche une volonté de porter des projets liés aux circuits courts avec le développement d'une filière farine 100 % sarthoise. Elle travaille également avec ses 23 salariés à l'automatisation des tâches de façon à réduire les risques de TMS (troubles musculosquelettiques) et vient d'investir pour cela dans un robot pour la manutention des sacs. Pour faire connaître davantage sa minoterie et ouvrir ses portes au public, la toute nouvelle dirigeante a participé aux "Journées régionales de la visite d'entreprise en Pays de la Loire".

F2M

-> DES MACHINES SPÉCIALES INGÉNIEUSES Créée en 2013, F2M (pour Fabrication de moyens de manutention) basée à Roëzésur-Sarthe, est spécialisée dans la conception, la fabrication, la modification, la maintenance et la mise en conformité de tous types de convoyeurs industriels. Pour son dirigeant, Serge Moreau, "F2M est une entreprise agile dont la raison d'être est de diminuer la pénibilité au travail et d'augmenter la productivité des entreprises grâce à des machines ingénieuses et surmesure pour des équipements industriels les plus complexes". F2M est à l'origine de machines innovantes et brevetées pour le BTP. Parmi ses réalisations très diverses, on peut citer une cureuse de fossé, un tapis déchargeur pour le tramway de Paris, un régleur de tranchée, une trémie pour l'optimisation d'un circuit de sablerie, des trémies ballast auto-vidangeuses… Pour ce faire, l'entreprises dispose d'un atelier de 500 m2 avec des équipements pour l'usinage, la découpe laser, plasma, jet d'eau, pliage d'aciers… et d'un bureau d'études. F2M s'appuie sur une douzaine de salariés aux savoir-faire et métiers complémentaires (designers, ingénieurs, soudeurs, mécaniciens…) et affiche un chiffre d'affaires de 1,15 million d'euros en 2019.

MISTER TEE

Installée auparavant rue du Moulin aux Moines en zone nord du Mans, Mister Tee - entreprise de marquage publicitaire personnalisé à l'unité ou en série sur textile, vêtements et objets - a investi dans les anciens locaux de la MGEN, rue Albert Einstein au Mans, dans un bâtiment de 1 800 m2 sur deux niveaux. Depuis sa création en 2006, l'entreprise ne cesse de se développer pour atteindre les 2,5 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019 et les anciens locaux déjà agrandis avec des Algecos devenaient trop exigus et peu fonctionnels. L'équipe d'une vingtaine de salariés rassemble près de dix spécialités réparties entre le studio graphique, l’impression (directe sur textile, flocage et sublimation) et la logistique. Elle

6 maine éco

NOVEMBRE 2020

© Simon Jourdan

-> UN INVESTISSEMENT DE 800 000 EUROS

dispose maintenant d'un showroom, d'un espace de livraison et de chargement, et de places de parking. Dès le début, Tristan Charon, le dirigeant, a misé sur l'intégration de l'outil de production de façon à maîtriser la qualité et les délais de fabrication de ses textiles imprimés, cœur d'activité de l'entreprise. De nombreux clients font confiance à Mister Tee tels que BMW, Dior, Mcdonald's, Armée de Terre, Veolia, Dolce & Gabbana…


Besoin d’entretenir ou d’une intervention d’urgence ?

Soprassistance®, c’est toute l’assistance SOPREMA Entreprises pour une intervention d’urgence, une recherche de fuite en toiture, l’entretien et les petits travaux sur l’enveloppe de vos bâtiments. Nos compagnons s’engagent à intervenir dans les meilleurs délais et dans le respect de notre charte de service à la clientèle.

FAIRE APPEL À SOPRASSISTANCE®, C’EST L’ASSURANCE : • d’une prise en charge rapide, efficace et suivie, • de travaux éxécutés par des équipes spécialisées et qualifiées,

AVANT

APRÈS

• de bénéficier de travaux faits dans le respect des règles de sécurité, • d’avoir un rapport détaillé et illustré de photos à l’issu de chaque intervention, vous précisant les prestations réalisées et vous conseillant sur les travaux à prévoir.

La maîtrise de l’enveloppe du bâtiment depuis plus de 100 ans

AGENCE DU MANS 9 rue Gustave Eiffel 72470 CHAMPAGNE Tél. : 02 43 89 09 46 - Fax : 02 43 89 09 50 tr avaux- lem ans @s op re m a .fr


Photo : AdobeStock

SOUFFLONS ENSEMBLE NOTRE PREMIÈRE BOUGIE !

CRÉDIT :

Re tro

avis de nos clien les ts ez uv

MERCI DE VOTRE CONFIANCE,

Et à tous nos autres clients : investisseurs, professions libérales … BUREAUX

I

LOCAUX D’ACTIVITÉS ET ENTREPÔTS

www.advisor-immobilier.fr

I

LOCAUX COMMERCIAUX

I

INVESTISSEMENT

LE MANS - ANGERS / 02 43 216 116

70, avenue du Général de Gaulle - 72000 Le Mans / contact@advisor-immobilier.fr


vie des entreprises

-> UNE RENTRÉE SUR LES CHAPEAUX DE ROUES ! La fin du confinement a donné des ailes au marché du cycle, porté par l'envolée des ventes de vélos à assistance électrique (VAE). À La Flèche, Néomouv', concepteur et distributeur d'une gamme complète de VAE, profite de cette embellie pour adapter son offre et viser la vente de 10 000 vélos cette année ! Pour cela, l'entreprise développe la vente en ligne de vélos sur son site marchant neomouv.bike et cible une clientèle de grandes entreprises et de collectivités auxquelles elle propose ses VAE à des tarifs préférentiels. Chaque modèle Neomouv est conçu dans son bureau d’études et l’assemblage est européen. Plus de 20 mois de développement sont souvent nécessaires, de l'idée à l'industrialisation du vélo en passant par la réalisation du dessin, le prototypage, et toutes les phases de validation et de tests. L'entreprise s'associe avec des partenaires de renom pour ses composants et accessoires : Sony, Samsung et Bosh pour les batteries, Shimano pour la transmission, Tecktro pour les systèmes de freinage… L'entreprise occupe un bâtiment de 3 400 m2 réparti sur un site de huit hectares regroupant le siège social et les bureaux, les ateliers, l’entrepôt, ainsi qu’un bureau d’études. Avec un chiffre d'affaires en 2019 de 8,2 millions d'euros, Philippe Vaxelaire, créateur et président de Néomouv', table sur 10 millions d'euros en 2020.

AIR2D3

-> UNE BOXCAM POUR LES CHANTIERS Passionné d'images sportives et féru de nouvelles technologies, Geoffroy Drouault a créé son agence de production audiovisuelle Air2D3 en 2015 au Mans. Aujourd'hui, l'entreprise compte quatre professionnels qualifiés (réalisateur, cadreurmonteur, développeur web, télé-pilote de drone) pour un chiffre d'affaires de 514 000 euros en 2019. Le studio de création propose de la production de vidéos, de la captation en live streaming et enregistrement d'événements avec une régie mobile, des visites virtuelles et vidéos 360° appuyées des services de drones, dont la nouveauté 2020 est le drone à haute vitesse (ou drone FPV). Mais Air2D3, c’est aussi une marque distincte Boxcam (solution autonome et connectée pour réaliser des timelapses). Cette dernière technologie offre la possibilité grâce à une caméra qui prend des photos à intervalles réguliers, de constater les avancées, les évolutions, les changements, ou encore le travail nécessaire et réalisé pour chaque étape d'un projet de construction par exemple. Cela permet aussi d’obtenir une courte vidéo qui donne l’illusion du temps en accéléré, du début des travaux jusqu’à la fin du chantier. La Boxcam peut également être un outil de mesure, d’aide à la décision (consultation des images à distance et en temps réel), participer à la sécurité d’un chantier (détection de mouvement et alerte mail, vérification du port du casque/des EPI) et récolter des données (particules fines, vent, température, humidité, bruit…). © Pascal Léopold

NEOMOUV'

MACH'TEL

-> UN CHIFFRE D'AFFAIRES EN PROGRESSION CONSTANTE Concepteur et fabricant de machines spéciales depuis 1982, Mach'Tel met au point des machines automatisées, d’assemblage et de contrôle. Située à Coulaines, son équipe de 20 collaborateurs propose des solutions innovantes pour l’industrie dans des secteurs tels que la cosmétique, l’automobile, ou encore la pharmaceutique. Pascal Philipperon, PDG, continue d'investir en recherche et développement pour mieux répondre aux besoins de ses clients. Il développe des partenariats comme avec Beckhoff (qui propose des systèmes ouverts d'automatisation et de commande) sur les convoyeurs intelligent type XTS par exemple. L’expérience et le savoir-

faire acquis au fil des années par l’entreprise ont permis de suivre les évolutions technologiques et de tendre vers l’industrie 4.0. Sur le marché fortement concurrentiel de la machine spéciale, Mach'Tel consolide sa position avec trois millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018. Depuis 2016, Mach'Tel s'est aussi tournée vers l’export. maine éco

NOVEMBRE 2020

9


actualité tualité

Relocalisation industrielle

UN PARI (DIFFICILE)

SUR L’AVENIR © AdobeStock

-> par Emmanuel Chevreul

La crise sanitaire a mis en évidence la nécessité de favoriser les relocalisations industrielles sur le territoire français. Cependant, les bonnes intentions affichées risquent de se heurter à des réalités plus cruelles.

C

’est un fait avéré et connu de tous les acteurs économiques et politiques : depuis les années 90, et sous l’effet de la mondialisation, des pans entiers de l’industrie française ont été délocalisés vers d’autres continents ou à l’autre bout de l’Europe, générant d’importantes disparitions d’emplois en France. La crise sanitaire a rappelé l’ampleur, parfois sousestimée ou méconnue, de ces délocalisations dans de nombreux secteurs d’activités. Elle a en particulier démontré la dépendance complète, productive et technologique du pays dans des domaines stratégiques et vi-

10 maine éco

NOVEMBRE 2020

taux comme les industries pharmaceutique et automobile. Ainsi, chacun a pu constater, souvent avec stupéfaction, que nos médicaments les plus courants, comme le paracétamol, n’étaient plus du tout produits dans l’hexagone… De même, le grand public a appris que les pédales de frein des véhicules étaient toutes fabriquées hors d’Europe. Ainsi, de nombreux pays étrangers, notamment asiatiques, sont en capacité d’exercer de véritables chantages sanitaires, économiques et politiques, sur la France, ainsi que

sur une grande partie du continent européen. Déjà, dès ce printemps, de nombreux commerçants et industriels ont dû faire face à des pénuries de produits liés à cette dépendance.

15 milliards d’euros pour les relocalisations Pour pallier cette situation dangereuse, le gouvernement français a fléché 15 milliards d’euros vers les relocalisations industrielles, sur les 100 milliards qui seront consacrés au plan de relance. De même, de plus en plus d’entrepreneurs français affichent leur volonté de réfléchir à la relocalisation d’une partie de leur production. Pour autant, "les relocalisations ne se décrètent pas, comme l’affirme


commerce actualité

Anaïs Voy-Gillis, docteur en géographie à l’Institut Français de géopolitique et consultante du cabinet de conseil June Partners. La renaissance industrielle sera un processus long et complexe qui ne peut aboutir qu’à la condition que nous fassions évoluer nos structures, nos marchés et notre compétitivité pour nous différencier. Aujourd’hui, l’urgence est de préserver le tissu industriel pour éviter d’autres délocalisations." Déjà, dès les années 2000, plusieurs entreprises ont expérimenté la relocalisation, constatant qu’il leur était finalement plus rentable de rapatrier une partie de leur production sur le sol français (moins de frais de transports des produits, moins de malfaçons…) et que cette décision leur permettait de bonifier leur image. Cependant, jusqu’au début de l’année 2020, ce phénomène est resté relativement marginal. "Depuis 2010, pour un emploi relocalisé, dix étaient délocalisés dans le même temps. De plus, la majorité des transferts d’activités concernait l’Europe de l’Est", affirme David Cousquer, créateur et gérant de Trendeo, observatoire privé de collecte et d’analyse de données économiques nationales et internationales.

La tendance s’inverse Mais, la tendance s’est inversée en ce début d’année. "En effet, pour la première fois depuis la création de Trendeo en 2009, nous avons constaté que le nombre d’emplois relocalisés est supérieur aux emplois délocalisés, même si ces mouvements ne concernent que 2 % des emplois créés, poursuit David

Cousquer. En premier lieu, avant même la crise sanitaire, nous avons observé plusieurs relocalisations bancaires consécutives au Brexit, même si la vague annoncée n’a pas déferlé. Puis, indéniablement, la pandémie mondiale a accéléré cette évolution. Ainsi, face au confinement de nombreux pays, notamment asiatiques, quelques entreprises françaises ont choisi de relocaliser précipitamment certaines de leurs productions, comme les masques." Bien entendu, il s’agit de choix dictés par la conjoncture et qui ne seront pas forcément pérennes ou qui resteront circonscrits à quelques produits. Ce n’est qu’à l’issue de la crise sanitaire, avec le retour à un mode de vie plus traditionnel qu’il sera possible de juger du caractère durable de ces premières relocalisations.

À l’échelle européenne pour des produits à valeur ajoutée De l’avis de tous les experts, la stratégie de relocalisation doit être envisagée à l’échelle européenne et pas uniquement dans une perspective nationale. L’Europe doit optimiser ses complémentarités, mettre à profit les infrastructures et les savoir-faire déjà déployés sur une région pour orienter la réimplantation de productions jusqu’alors réalisée sur d’autres continents. Il faut trouver, dans l’Union, le terreau le plus favorable. Dans cette même logique, les observateurs sont conscients que les produits à bas coût ne sont probablement pas relocalisables. En effet, les prix doivent rester attractifs et

concurrentiels pour le consommateur qui, malgré toute sa bonne volonté, n’acceptera sûrement pas de payer deux fois plus cher un bien pour la seule raison qu’il est fabriqué en France. L’engouement, certes de plus en plus affirmé, pour les circuits courts et le Made in France, trouve ses limites dans le portefeuille. C’est pourquoi il est préférable de privilégier la relocalisation de productions à forte valeur ajoutée et innovante qui se différencieront réellement de la concurrence étrangère. En Sarthe, l’exemple de l’Atelier du maroquinier, installé à La Chartre-sur-le-Loir, est tout à fait révélateur. Spécialisée dans la fabrication de sacs et de petite maroquinerie dédiés à des marques de luxe, l’entreprise a fait le choix, il y a quelques années, de relocaliser une partie de sa production étrangère en privilégiant la formation du personnel local. Ainsi, l’Atelier emploie aujourd’hui une centaine de personnes, créant jusqu’à 30 emplois par an. "Il est conseillé aux entreprises, comme aux pouvoirs publics, de dégager des priorités, de définir les meilleures cibles, de s’assurer que la main d’œuvre pourra répondre à la demande, avant d’établir une stratégie ciblée s’inscrivant sur le moyen et long terme", résume David Cousquer qui préfère employer le mot réindustrialisation plutôt que celui de relocalisation. e

PERSONNALISATION DE TEXTILES & OBJETS PUBLICITAIRES SUR LE WEB 88, Rue Albert Einstein 72000 Le Mans 02 43 28 53 44

#Main dans la main

contact@mistertee.fr

maine éco

NOVEMBRE 2020

11


actualité tualité

La Sarthe

UNE ATTRACTIVITÉ DURABLE OU DE CIRCONSTANCES ? -> par Emmanuel Chevreul

À l’heure où la crise sanitaire met en valeur l’attractivité de la province et du monde rural, la Sarthe dispose, à l’évidence, d’atouts pour séduire une nouvelle population citadine. Mais comment mettre en valeur ces attraits et, surtout, comment les renforcer ?

E

n 2020, un sondage d’opinions révélait déjà que 54 % des urbains souhaitent quitter la ville pour vivre au plus près de la nature. Or, la Sarthe possède des atouts de premier plan pour séduire cette population à la recherche d’une nouvelle qualité de vie : une proximité géographique avec l’Île de France, de nombreuses dessertes routières et ferroviaires ainsi qu’un aéroport d’affaires. Le tout dans un environnement préservé, bénéficiant d’une offre immobilière et foncière attractive et de multiples services, tels qu’une offre de formation exhaustive et innovante pour tous les âges… affirme Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental. C’est pourquoi nous avons lancé cette campagne qui met en scène des personnalités reconnues ayant choisi de se lancer en Sarthe : Guillaume Richard PDG fondateur du groupe Oui Care (O2), Fabrice Denis professeur et cancérologue, Leïla Heurtault championne du monde de karaté, Antoine Châron et Florestan Gutierrez fondateurs de l’entreprise de design sonore Sound to Sight… Dès à présent, nous avons pu constater que cette

12 maine éco

NOVEMBRE 2020

Conférence de démarrage de la nouvelle campagne de communication " Lancez-vous en Sarthe !"

campagne a bénéficié d’une très bonne visibilité, ayant été le premier département à nous positionner après le confinement pour réserver des emplacements publicitaires dans le métro parisien."

Des arguments différenciants Au-delà des atouts naturels et traditionnels dont bénéficient déjà la Sarthe, le président du Conseil départemental est conscient que la Sarthe doit aussi faire valoir d’autres arguments, plus différenciants, pour assoir son attractivité. "Fin 2022, la fibre optique sera accessible dans chaque commune. Nous serons le premier département des Pays de la Loire à offrir un tel service qui permet à chacun de pouvoir avoir un accès internet à très haut débit ! Nous disposons aussi d’infrastructures de recherche performantes au sein de l’Université du Mans, reconnue à l’échelle internationale pour ses travaux en acoustique. En outre, d’ici deux ans, nous accueillerons un centre de cancérologie à la pointe des nouvelles technologies médicale", argue Dominique Le Mèner, citant également l’impact majeur des 24 Heures du Mans, qui

attirent de nombreux visiteurs et participe au développement d’une solide filière automobile industrielle. "Nous pouvons aussi mettre en valeur les performances de nos pôles de compétences dans les secteurs de l’agroalimentaire et des services, où nos agriculteurs et nos entrepreneurs ont su remarquablement innover, tout en préservant un savoir-faire synonyme de qualité." Désormais, l’enjeu est, sans doute, d’installer cette attractivité dans la durée, au-delà de la conjoncture sanitaire. "Dans ce but, il serait souhaitable de mener une réflexion approfondie impliquant un maximum d’acteurs locaux (élus, entrepreneurs…). Celleci permettrait, en premier lieu, d’inventorier nos atouts de manière exhaustive, afin de définir une stratégie sur le long terme", propose le président de la CCI Le Mans Sarthe, Noël Peyramayou. "Notre département est réellement attractif. Nous devons en être pleinement conscients et fiers, collectivement. À nous d’être les ambassadeurs de la Sarthe et de montrer que nous sommes une terre d’accueil pour tous ceux qui veulent prendre un nouveau départ en privilégiant la qualité de vie." e


Un projet de décoration, ou d’aménagement de votre espace professionnel ou privé ? Faîtes confiance à notre équipe pour vous accompagner dans votre démarche !

UP

me pstore_bcom

P

de

PO

si

g

n

Vous pouvez également nous retrouver au POP UP STORE – Passage du commerce

GE

@p

opu

S TOR E - PASSA 3

C

0

U M

M

ER

CE

19 - L E M A N S - 06

11

3

6

AMENAGEMENT - DECORATION - MOBILIERS CONTEMPORAINS ACCESSOIRES RESIDENTIELS ET PROFESSIONNELS 02 43 23 15 00 - bcommedesign.com

B COMME DESIGN

@bcommedesign

06 625 687 88 -

B COMME DESIGN

@popupstore_bcommedesign

contact@bcommedesign.com

✔ Bureaux climatisés, meublés et équipés (10 à 150 m2) ✔ Salles de réunions aménagées ✔ Espaces de coworking Locations toutes durées avec services : heure, demi-journée, journée, semaine, mois... ✔ Internet Très Haut Débit par fibre optique ✔ Domiciliations commerciales et juridiques ✔ Permanences téléphoniques personnalisées ✔ Services bureautiques ✔ Club d’entreprises Parking gratuit

Nos 33 années d’expérience au service de votre efficacité

D O

Travaillez à moindre coût !

Technopole Université - 3 avenue René Laënnec - 72000 LE MANS Tél. 02 43 39 91 39 - Fax 02 43 23 91 00 - mail@bureaux-services.com Tramway : station Clinique du Pré au pied de notre immeuble

www.bureauxetservices.com

®

maine éco

NOVEMBRE 2020

13


entreprise

Dinamic Rebond

POUR RELANCER VOTRE ACTIVITÉ -> par Élise Pierre

Fort de son succès auprès des PME, le programme Dinamic Entreprises by CCI s’adapte à l’actualité en proposant un parcours d’accompagnement complet afin de faire face à la crise Covid-19.

C

omme 96 % des chefs d'entreprises qui ont bénéficié de Dinamic Entreprises, Serge Bruneaud, dirigeant de CICEA, le recommande sans hésiter : "L’accompagnement par les consultants m’a permis de recruter un profil technicocommercial, tout en m’aidant à franchir une étape dans notre croissance ! Nous avons décroché des référencements qui nous ont permis d’être retenus sur des appels d’offres publics et privés". En effet, depuis sa naissance en 2001 sur le marché du diagnostic immobilier, CICEA s’est diversifié en proposant des audits énergétiques et d’amiante. "Nous sommes passés de cinq salariés à une trentaine et le chiffre d’affaires de 2,5 M€ à 3,5 M€ consolidé", se réjouit le dirigeant, qui a d’autres diagnostics spécifiques à développer. "En R&D, nous disposons d’un microscope électronique - 850 000 € investis en 2015 - et d’un savoir-faire nous permettant de réaliser des analyses spécifiques, pour les poussières de bois, plomb  (…) comme les prélèvements Covid". Faute de personnel qualifié, CICEA a son propre organisme de formation et aspire à faire progresser ses équipes. "Un de mes objectifs en intégrant Dinamic Rebond est de faire monter en compétences mon commercial afin qu’il

anime l’équipe pour commercialiser tous nos produits", détaille le dirigeant, qui a des ambitions claires : "augmenter mon chiffre d’affaires avec une rentabilité de 5  %, idéalement 10  %. Ma stratégie commerciale reposera sur la formation de ce groupe, une vraie team  !". Ayant testé Dinamic, Serge Bruneau sait que la formule alternant dix demi-journées de conseil personnalisé et dix demi-journées de formation favorisant le partage de bonnes pratiques, permettra la création de cette force commerciale. "Et les éléments pratico-pratiques délivrés nous serviront aussi pour les franchisés", ajoute le dirigeant, qui apprécie la durée : "de 3 à 6 mois, c’est adapté à notre activité comme au contexte actuel, où nous avons des solutions à trouver rapidement, comme vendre nos produits sans se déplacer".

Une formule éprouvée, adaptée au contexte À l’instar de Serge Bruneaud, nombre de dirigeants doivent organiser la reprise postCovid-19 en adaptant leurs process, tout en gérant leur trésorerie comme les risques de ce redémarrage, sur les plans juridique, financier et social. Dinamic Rebond a été construit pour proposer aux PME de plus de cinq salariés (1) de sécuriser leur activité et déployer des plans de relance à travers un accompagnement personnalisé. Le consul-

Serge Bruneaud, dirigeant de CICEA.

tant dédié facilite le questionnement avant de passer à l’action par étapes. "Cette prise de recul est indispensable, surtout dans la période que nous traversons", confirme Serge Bruneaud. Un accompagnement RH sur quatre demi-journées est possible, comme l’adaptation à distance, si le contexte sanitaire le nécessite. Grâce aux subventions accordées par la Région, l’État et l’Union européenne, le programme de 9 155 € HT coûte au dirigeant 3  500 € HT. Un investissement qui se justifie par ses résultats  : "Dinamic m’a apporté beaucoup plus que son coût, en résultats sur mon chiffre d’affaires, mon effectif… Sans cet accompagnement, nous serions restés au même niveau  !", conclut Serge Bruneaud. e (1) ayant effectué 2 exercices

Contact CCI Richard Otjacques au 02 43 21 00 34 ou richard.otjacques@lemans.cci.fr

14 maine éco

NOVEMBRE 2020


Réservez dès maintenant votre essai au 02 43 75 23 21

CENTRE PEUGEOT PROFESSIONNEL I LE MANS 15 rue de la Rivière - Z.I SUD 72230 ARNAGE

Insertion MAINE ECO oct 2020.indd 1

15/10/2020 14:23:51

La qualité, les services en plus ! Qualité

Traitement EN NF ISO 1461 Traitements spéciaux

Tous les jours, nos camions sont près de chez vous. Appelez-nous, on s’occupe du reste !

02 43 39 11 11

Délai de traitement 48H à 72H en moyenne 12H sur RDV

Appui technique

Aide à la conception Validation de vos études

61

28 53

72 41

Certification

49

Certificat de conformité

37

Service Logistique

3 navettes de transport 2 à 3 passages par semaine sur tous les départements

GALVA 72 - ZA La Cour du Bois - 72550 Coulans Sur Gée - contact@galva-72.fr 201809186 - encart Presse CCI.indd 1

15/01/2019 16:11:52


© Patrick Gaillardin

entreprise

Cybercriminalité

COMMENT SE PRÉMUNIR DE

CES MENACES ? -> par Pierre-Jacques Provost

Phishing, ransomwares, infection par un malware, piratage psychologique… le risque zéro n’existe pas, mais prévenir les cyberattaques est possible.

DES GUIDES ANSSI POUR VOUS AIDER les secteurs vitaux (santé, défense, télécommunication…), elles seront plus ciblées, mais aussi déjà sensibilisées. Mais de nombreuses entreprises n’ont pas encore anticipé et n’auront pas forcément les moyens de se défendre. Elles ont moins de données à protéger, mais c’est plus vital pour elles."

Le maillon faible : les collaborateurs

|^ Régis Dubrulle, délégué régional à la sécurité numérique de l’ANSSI.

L

e recours plus important aux solutions numériques depuis le début de la crise de la Covid par des entreprises pas assez préparées, les attaques subies par quelques entreprises sarthoises ou encore l’augmentation de la petite cybercriminalité, celle qui touche les particuliers, pendant le confinement, rappellent qu’en cas d’attaque, de nombreuses entreprises restent vulnérables. "Les grandes entreprises sont globalement informées, explique Régis Dubrulle, délégué régional à la sécurité numérique de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). Elles ont les moyens humains et financiers d'agir. Pour les PME et ETI, c’est différent. Si elles sont dans

16 maine éco

NOVEMBRE 2020

← L'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI), rattachée au Secrétariat général de la défense et de la sécurité national, apporte son expertise et son assistance technique aux entreprises.

Perte d’exploitation, image de marque dégradée sur le long terme, une cyberattaque peut causer des dommages durables et même conduire à la fermeture de l’entreprise. "Ce type d’attaque est assez traumatisant pour les dirigeants d’entreprises qui en sont victimes, précise Régis Dubrulle. Du jour au lendemain, en quelques secondes même, votre système d’information n’est plus accessible. Ce sont de vraies crises et plus on est préparé, plus c’est facile de solutionner." Bonne nouvelle, il n’est pas si difficile ni même couteux de prévenir ce risque. La première démarche est de sensibiliser les salariés de l’entreprise car c’est grâce à leur vigilance que diminue le risque. "Les attaques par rançongiciel qui ont plus que doublé cette année, ont un aspect technique. Mais le maillon faible, c’est le salarié qui va ouvrir la pièce jointe. D’où l’effort qui doit être fait pour sensibiliser car plus le personnel est vigilant, plus la sécurité est grande." Pour les particuliers comme pour les entreprises, les pirates jouent sur la peur, l’urgence et l’émotion (un

Les attaques par rançongiciels connaissent une augmentation sans précédent. Depuis le début de l’année, l’ANSSI a traité 104 attaques par rançongiciels contre 54 pour toute l’année 2019. Face à ce constat l’ANSSI, en partenariat avec la Direction des affaires criminelles et des grâces (DACG) du ministère de la Justice, a publié un guide de sensibilisation Attaques par rançongiciels, tous concernés Comment les anticiper et réagir en cas d’incident ? Des entreprises victimes d’un rançongiciel y livrent un témoignage éclairant. Autre guide très utile, le Guide d’hygiène informatique. Il se présente sous la forme d'une feuille de route qui aidera toutes les entreprises conscientes de la valeur de leurs données. Ces guides sont accessibles gratuitement sur le site de l’ANSSI - www.ssi.gouv.fr

incident, un décès, la Covid…) ou une combinaison de ces sentiments (peur et urgence). Le vecteur a évolué, mais les ressorts de l’escroquerie restent les mêmes. Pour sensibiliser, l’ANSSI publie de nombreuses informations facilement accessibles. On y apprend que la cybersécurité est certes un domaine d’expert, mais que la prévention réclame la vigilance de tous. e


LOCATION

VENTE - RÉPARATION PIÈCES DÉTACHÉES

de matériels bâtiment et T.P

Dessinateur Projeteur Indépendant Etude / Réalisation / Mise au point Prestation sur site ou à distance - Convoyage - Machines spéciales - Développement produit Licence Solidworks sous maintenance Station de travail portable CADPresta un service proposé par Spindtech SAS 1, La Brunetière - 72400 Avezé

02.52.53.00.58 - contact@cadpresta.com www.cadpresta.com

Z.A de l’étoile II • 72650 TRANGÉ • Tél : 02 43 52 17 80 contact@serma-btp.com • www.serma-btp.fr

Cadeaux de fin d’année Offrez une corbeille gourmande

Une maison de tradition

NOUVELLE CARTE 2020-2021

CADEAUX ENTREPRISE CORBEILES RÉGIONALES www.maisonreignier.com commande@maisonreignier.com

19, rue de Bolton - 72000 Le Mans - 02 43 24 02 15 Livraison sur toute la France

CHÈQUE CADEAU

Un chèque cadeau du montant de votre choix, à dépenser à l’épicerie fine pour être certain de faire plaisir. maine éco

NOVEMBRE 2020

17

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération - ©coclico - 02 43 14 16 16

coffrets cadeaux, chocolats, confiseries, vins, champagnes, alcools, whiskys, thés, infusions, biscuits sucrés/salés


juridique

Télétravail

UN NÉCESSAIRE CADRAGE POUR ÉVITER LES DÉCONVENUES

© AdobeStock

-> par Olivier Hainaut, Avocat associé Fidal

Lors de la période imposée de confinement du printemps 2020 occasionnée par des circonstances exceptionnelles, en l’espèce l’épidémie de la Covid-19, les employeurs ont pu, sur le fondement de dispositions spécifiques du code du travail (art. L.1222-11 du code du travail) imposer le télétravail à leurs salariés. Environ 50 % de la population active a été concernée par cette situation qui n’a pas nécessairement été encadrée et parfois a été mal vécue. 18 maine éco

NOVEMBRE 2020

A

ujourd’hui, il n’est juridiquement plus possible d’improviser comme cela fut le cas lors de la période d’urgence sanitaire (qui s’est achevée le 10 juillet 2020) ou d’imposer cette modalité d’organisation du travail. Un travail d’organisation doit être opéré afin que tant l’employeur que ses collaborateurs comprennent pleinement les enjeux et leurs obligations respectives.

Une définition légale précise Le télétravail désigne, ainsi, toute forme d'organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l'employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux (pas nécessairement au domicile du collaborateur) de façon volontaire en utilisant les technologies de l'information et de la communication.

Un cadre juridique applicable bien balisé Le télétravail est régi par les articles L.1222-9 à L.1222-11 du code du travail issus de l’ordonnance 2017-1387 du 22-09-2017. À ces textes s’ajoute l’Accord national interprofessionnel (ANI) du 19 juillet 2005, étendu par arrêté ministériel du 30 mai 2006, qui ne porte, lui, que sur le télétravail exercé de façon régulière. La conjugaison de ces deux sources permet de poser le cadre de mise en œuvre de cette modalité particulière de travail de manière occasionnelle ou de manière régulière.


juridique Comment mettre en œuvre le télétravail ? Il existe trois modalités de déclinaison de ce dispositif : soit par un accord collectif, soit par une charte élaborée par l’employeur et soumise préalablement à avis du comité social économique, s’il existe, et enfin, directement entre le salarié et l'employeur en l’absence d’accord collectif ou de charte. Dans ce dernier cas de figure, la formalisation de leur accord devra être matérialisée par tout moyen ; c’est-à-dire, en pratique, dans le cadre d’un avenant au contrat de travail. L'accord collectif applicable ou, à défaut, la charte élaborée par l'employeur doit, obligatoirement, préciser : - Les conditions de passage en télétravail et les conditions de retour à une exécution du contrat de travail sans télétravail ; - Les modalités d'acceptation par le salarié des conditions de mise en œuvre du télétravail ; - Les modalités de contrôle du temps de travail ou de régulation de la charge de travail ; - La détermination des plages horaires durant lesquelles l'employeur peut habituellement contacter le salarié en télétravail. Au-delà de ces exigences légales, l’employeur sera avisé d’ajouter des stipulations complémentaires pour que les règles soient bien fixées entre les parties : - Un justificatif d’assurance de la part du salarié justifiant de sa possibilité de travailler à domicile, si tel est le cas ; - Le nombre de demi-journées ou de journées par semaine ou par mois en télétravail ; - Un planning des jours télétravaillés par services, équipes concernées ; - Les heures pour se connecter et se déconnecter (rappel du "droit à la déconnection") ;

- La définition et la maîtrise de l’espace dédié au télétravailleur (surface minimale, adaptation du mobilier, mesures de préventions liées au travail sur écrans, etc.) ; - Les règles de prise en charge des coûts induits par le télétravail. Ce dernier point est central et a pu être un frein au développement de ce mode d’organisation par le passé. C’est pourquoi, la loi actuelle n’impose plus cette prise en charge par l’employeur. Pour autant, aux termes de l’ANI du 19 juillet 2005 précité, l’employeur est tenu de prendre en charge tous les coûts/ frais relatifs à la mise en œuvre de cette organisation de travail (rappelons-le lorsque le télétravail est organisé de façon régulière). En pratique, cela s’avère un exercice compliqué. C’est pourquoi cette prise en charge des coûts s’opèrera majoritairement de manière globale et forfaitaire, dans le respect des limites posées par l’Urssaf ; ce qui permet d’ailleurs de respecter une égalité de traitement entre chaque salarié concerné et d’éviter une "indemnisation à la carte"…

Quels autres sujets de préoccupation faut-il avoir à l’esprit ? Le télétravail étant un mode spécifique de travail et non pas une législation à part, les règles du code du travail et de la sécurité sociale continuent de s’appliquer au télétravailleur et à l’employeur. À titre illustratif, l’accident survenu au domicile par un télétravailleur demeure un accident du travail et devra être déclaré et traité comme tel. Les règles de contestation de cet accident par l’employeur demeurent identiques : il faudra démontrer que la survenance de l’accident est étrangère au travail ; ce qui ne sera surement pas aisé. De même, le collaborateur placé en situation de télétravail continue de bénéficier des mêmes droits que ses autres collèges : droit aux tickets restaurant, droit au repos pour un salarié au forfait jour, etc.

Peut-on imposer le télétravail ?

Quels enseignements en tirer ?

À cette question que se pose légitimement tout à chacun, la réponse est négative. En effet, le télétravail implique d’associer étroitement les salariés car il ne peut, en aucun cas, être mis en place sans leur consentement. En d’autres termes, il n’est pas possible - en période normale - d’exiger d’un collaborateur qu’il travaille désormais un ou plusieurs jours par semaine depuis son domicile ou dans un espace dédié (type "centre d’affaires") autre que son lieu de travail habituel sans avoir obtenu son accord préalable et express.

S’il n’est pas adapté à toutes les entreprises et tous les collaborateurs, il est cependant vraisemblable que ce mode d’organisation ne sera pas éphémère. C’est donc une réflexion d’ensemble qui doit être conduite par chaque chef d’entreprise pour envisager les conditions de mise en œuvre de ce dispositif au sein de son entreprise si une demande d’un salarié venait à lui être soumise. En tout état de cause, un refus devra être motivé ! e Contact Fidal, 72 avenue Olivier Messiaen, le Mans au 02 43 20 55 55

CONÇOIT ET CONSTRUIT VOTRE PROJET IMMOBILIER SUR-MESURE EN CLÉ EN MAIN Construction neuve / Extension / Réhabilitation INDUSTRIE

KOLMI HOPEN - 49

LOGISTIQUE

SOCAMAINE - 72

GSE, spécialiste de l’immobilier professionnel, sécurise votre projet avec prix et délais de livraison contractuellement garantis.

BUREAUX

CÉCODIA la Fleuriaye - 44

Pays de la Loire Karl THIEFINE - 06 87 14 48 04 maine éco

NOVEMBRE 2020

19


LA UNE

L’apprentissage

UNE FORMULE

JEUNE-ENTREPRISE GAGNANTE -> par Élise Pierre

L’apprentissage est une formule plébiscitée pour l’insertion professionnelle car il permet à des jeunes de se former concrètement à un métier tout en décrochant un titre ou diplôme du CAP au niveau Bac + 5. Ce système de formation en alternance a fait ses preuves auprès des jeunes comme auprès des entreprises, en répondant à leurs besoins comme à ceux de leur branche professionnelle. À l’heure de la reprise, c’est le moment de recruter, d’autant que le panel de formations est large en Sarthe.

L

’apprentissage permet de recruter des jeunes du CAP au niveau Bac + 5, continuons à lutter contre les idées reçues et à former pour demain  !" rappelle Christophe Albert, qui dirige le Centre de formation d’apprentis (CFA) de la CCI du Mans et de la Sarthe, où 32 diplômes et trois CQP (Certificat de qualification professionnelle) sont proposés dans les secteurs de l’automobile, la restauration, la pharmacie et le secteur commercial. "Nous formons à un diplôme mais surtout à un métier  ! Nos apprentis sont formés à l’entreprise, ils en connaissent les bons codes, les règles de hiérarchie, de management… Ils se forgent une véritable expérience professionnelle, tout en préparant le même diplôme d’État que les autres, ou le même titre", insiste le directeur, qui se réjouit de cette rentrée où 1550 jeunes ont débuté leur alternance entre leur entreprise et les bancs et plateaux techniques du CFA. Il faut reconnaître que le coup de pouce du gouvernement dans le cadre du

20 maine éco

NOVEMBRE 2020

plan de relance a permis de soutenir - malgré le contexte sanitaire - le recours à l’apprentissage dans les TPE-PME (voir encadré sur l'aide à l'embauche page 23). Cette aide vise à éviter de rompre la dynamique de la formation par alternance : en 2019, on comptait 491 000 apprentis en France, soit une hausse de 16 % par rapport à 2018. "L’avantage pour l’employeur est d’avoir, à moindre coût dans ses équipes un jeune qui sera vite autonome, présent comme un salarié sur les 47 semaines, hormis 14 à 20 semaines par an où il sera au CFA", souligne Christophe Albert, qui incite les entreprises à continuer à recruter des apprentis.

Transmettre son savoir-faire Si les aides financières du gouvernement sont bienvenues, l’étude menée par la FCGA (1) démontre cependant que les motivations des

entrepreneurs qui décident de recruter un apprenti sont ailleurs. C’est d’abord l’envie de transmettre son savoir-faire (42,9 %) qui conduit les dirigeants de TPE à faire appel à un apprenti. Dans les métiers de l’artisanat, cette volonté de perpétuer des techniques de fabrication traditionnelle ressort nettement. Car l’apprentissage, en offrant des formations dans tous les secteurs professionnels, permet de former un futur collaborateur en transmettant les savoir-faire spécifiques de son entreprise. En effet, la transmission des compétences détenues par les dirigeants comme les salariés, revêt une importance considérable, pour pallier les futurs départs en retraite comme le turn-over éventuel. À l’heure où il est de plus en plus rare de faire carrière dans la même entreprise, "il faut s’adapter aux évolutions de notre société et aux jeunes dont les codes ont changé, pour continuer à faire avancer nos entreprises", encourage le directeur du CFA. Le décalage dans les modes de communication comme les habitudes de travail entre les générations pouvant notamment être une source de difficulté pour les employeurs, le CFA propose à toutes les entreprises une formation dédiée à ce rôle de maître d’apprentissage. "La formation au tutorat sur deux jours permet d’avoir des clés et une approche pédagogique dédiée pour accompagner leurs apprentis", précise Christophe Albert, qui


© AdobeStock

LA UNE

Christophe Albert, directeur du Centre de formation d’apprentis (CFA) de la CCI.

Ce qui compte n’est pas tant la réussite à leur examen que leur taux d’insertion, qui est de 85 à 100 % selon les métiers.

souligne que le CFA est aussi aux côtés des entreprises dans le choix de leur candidat. "Notre dispositif, qui débute avant la signature du contrat, permet d’identifier selon les besoins des entreprises et leur environnement, quels jeunes seront le plus à même de s’y épanouir et d’y évoluer. Nous leur proposons une liste déjà présélectionnée afin que le bon mariage puisse se faire !" La majorité des maîtres d’apprentissage plébiscitent cet accompagnement, à l’instar de Laurent Audry, dirigeant de la carrosserie des Pins, qui renouvelle l’expérience depuis plusieurs années (voir encadré page 22). Si ce dirigeant forme pour sa profession, deux de ses collaborateurs ont pu être intégrés à son équipe à l’issue de leur période d’apprentissage.

Une insertion réussie Car si l’apprentissage a acquis ses lettres de noblesse, c’est qu’il permet de former ses futurs collaborateurs. Toujours selon l’étude de la FCGA, former un jeune dans la perspective de le recruter pour étoffer son équipe et ren-

forcer ainsi les compétences de l’entreprise est la deuxième motivation des entreprises (36,3 %). Ces motivations sont le gage de réels débouchés pour les jeunes qui choisissent ce mode d’apprentissage. "Ce qui compte n’est pas tant la réussite à leur examen que leur taux d’insertion, qui est de 85 à 100 % selon les métiers", confirme Christophe Albert. Parmi ces jeunes, certains souhaitent intégrer une autre entreprise du secteur, tandis que 30 % choisissent de poursuivre leurs études. "Souvent une fois qu’ils ont débuté leurs études en apprentissage, ils poursuivent sur ce mode", ajoute-t-il. Si le statut de salarié implique des devoirs comme des droits pour le jeune (formation prise en charge, salaire, avantages de l’entreprise…), il requiert "une certaine maturité pour intégrer directement le monde du travail avec ses codes et ses contraintes", reconnaît le directeur du CFA qui encourage les dirigeants à former ces jeunes, qui "dès la 2e année, sont souvent autonomes dans leurs missions  et apportent beaucoup à l’entreprise  !". Pour

maine éco

NOVEMBRE 2020

21


LA UNE

INTERVIEW C’est indispensable de pallier nos difficultés de recrutement en s’impliquant dans la formation de nos jeunes. ← Laurent Audry est maître d’apprentissage d’Antoine Hardy, en 2e année de CAP.

Laurent Audry, dirigeant de la carrosserie des Pins

"Transmettre nos savoirfaire est un plaisir !" Laurent Audry, dirigeant de la carrosserie des Pins, lui-même formé en apprentissage, forme des apprentis depuis 1999 du CFA du Mans. Deux salariés de son équipe sont des apprentis qu’il a formés.

preuve, 82 % des employeurs en sont satisfaits selon l’étude FCGA, particulièrement dans les secteurs de l’équipement de la personne (75 %), du commerce de détail alimentaire (72,2 %) et de la santé (67,9 %). "Sur notre filière automobile notamment, il y a une très forte demande pour nos formations et nos jeunes, comme des employeurs qui viennent de toute la France… nous avons une liste d’attente", souligne Christophe Albert. Les 10 000 m² de plateaux techniques ainsi que le professionnalisme des intervenants sur les spécialités contribuent à la forte attractivité de l’offre de formation sarthoise.

Une offre adaptée aux besoins du terrain Selon l’étude de la FCGA, la décision d’un chef d’entreprise qui recrute un apprenti est motivée d’abord par le besoin de main d’œuvre. A fortiori en ces périodes qui néces-

22 maine éco

NOVEMBRE 2020

"Il est important de former des jeunes, ils remplissent nos ateliers et constituent notre relève ! Recruter des apprentis permet d’améliorer sa gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) tout en formant des recrues pour toute notre filière. Je conseille de les prendre d’abord en stage en 3e, cela permet de jauger leurs capacités d’adaptation, et ensuite avec un parcours CAP et Bac Pro cela leur permet d’être majeur pour les insérer directement. Ensuite, il faut

sitent une forte adaptation aux chefs d’entreprise, l’apprentissage peut être un véritable levier. D’autant que l’apprentissage s’étend à tous les niveaux de qualification, du CAP au Bac + 5, permettant au dirigeant de choisir en fonction de ses besoins parmi une diversité de diplômes d'État et titres à finalité professionnelle, inscrits au RNCP (2). L’offre s’enrichit chaque année, en fonction des demandes identifiées par les branches professionnelles. Ainsi, aux niveaux Bac + 4 et Bac + 5, l’école supérieure de la performance industrielle de la CCI, In&Ma, permet de former et recruter ses futurs managers en ingénierie d’affaires et managers industriels. Adaptée aux besoins des industriels, cette formation a permis à Arnaud Saraiva Pêgo de se forger une expérience significative chez Arjowiggins avant

les intéresser en leur permettant de démonter, poncer… leur mettre tout de suite le nez dans le guidon en leur faisant confiance ! Chacun donne de son temps et transmet ses techniques et la passion de son métier, moi en tant que tuteur, mais aussi toute l’équipe en atelier. Nous les voyons évoluer au fil de leur parcours, gagner en maturité et assurance, cela fait plaisir à voir ! Bien sûr, il faut savoir être patient car ils ne vont pas être performants immédiatement, il faut les accompagner pour qu’ils s’adaptent au monde du travail. Mais à mes yeux c’est indispensable de pallier nos difficultés de recrutement en s’impliquant dans la formation de nos jeunes. Transmettre nos savoirfaire est un plaisir et reste la solution pour ne pas voir nos activités freinées par un manque de candidats !"

d’intégrer Albea Group… où il encadre à son tour des apprentis ingénieurs (voir encadré page 23). "Nos diplômes et titres viennent répondre à un besoin identifié par les branches professionnelles", rappelle Christophe Albert, qui cite le succès des diplômes en grande distribution, en banque assurance, ainsi que les CQP Technicien après-vente auto et CQP Maintenance pneumatiques véhicules industriels. "Pour ce dernier, c’est le syndicat professionnel du pneumatique (SPP) qui a identifié


LA UNE

AIDE À L'EMBAUCHE

5 000 à 8 000 €

POUR UN APPRENTI JUSQU’À BAC + 5

Dans le cadre de son plan de relance sur le volet jeunes, l’État a ouvert une aide à l’embauche de 5 000 € pour le recrutement d’un jeune en alternance de moins de 18 ans, et de 8 000 € pour

un apprenti majeur préparant un diplôme jusqu’au Master (Bac+5). Cette aide accessible à toutes les entreprises sera accordée sur dossier pour les contrats en apprentissage ou de professionnalisation conclus entre le 1er juillet 2020 et le 25 février 2021. Le coût du recrutement d’un apprenti représente un faible reste à charge : l’aide couvre

100 % du salaire de l’apprenti de moins de 21 ans et 80 % du salaire d’un apprenti de 21 à 25 ans révolus.

notre CFA par rapport à sa renommée, conforté par nos partenaires et nos équipements. Nous l’avons alors ouvert pour former des jeunes à ces métiers dans lesquels l’insertion est garantie, la filière manque de candidats !" souligne-t-il. La qualité comme la diversité de ces formations contribue directement au dynamisme économique comme à l’attractivité de la Sarthe. En effet, ce mode de formation fidélise les jeunes sur notre territoire et attire les entrepreneurs et porteurs de projet en quête de talents pour faire grandir leur entreprise. L’apprentissage, formule gagnant-gagnant côté jeune comme entreprise, n’a pas fini de faire parler de lui ! e (1) Fédération des centres de gestion agréés (2) Répertoire national des certifications professionnelles

Contact CFA CCI Le Mans Sarthe au 02 43 40 60 60

Plus d'information

Arnaud Saraiva Pêgo, ingénieur production chez Albea Group

www.cfa.lemans.sarthe.cci.fr

"Une formation adaptée aux besoins industriels !" Arnaud Saraiva Pêgo, ingénieur production chez Albea Group à Parignél’Évêque, accompagne des apprentis ingénieurs d’affaires (Bac + 5) formés à In&Ma... formation dont il est lui-même issu. "L’apprentissage permet de mettre directement en œuvre ce qui est transmis à In&MA (1), tout en se forgeant une véritable expérience !", témoigne Arnaud Saraiva Pêgo, diplômé après deux années passées en alternance chez Arjowiggins, où il a pu mener un projet conséquent sur la gestion des stocks. Chez Albéa Group, pour l’unité de Parigné-l’Évêque qui produit des capots de parfum, le jeune ingénieur est chargé de la mise en place d’outils d’amélioration

continue pour la production, mais également les autres services. Durant l’année 2019, année charnière pour le site, il avait en charge la mise en place d’un nouvel ERP bien connu (SAP) et d’un MES (ShopfloorOnline) : "ces outils apportent fiabilité et maitrise dans nos processus, nous aident à mieux visualiser les indicateurs et assurent un meilleur suivi de la production".

Un rythme adapté aux projets industriels Et c’est désormais lui qui encadre des apprentis ingénieurs d’affaires d’In&Ma. "Un alternant m’a accompagné dans le déploiement du nouvel MES, jusqu’à être rapidement autonome sur cet outil de supervision... et en prendre la gestion du projet, qui a été depuis intégré et est utilisé par la production", détaille-t-il. Les longues périodes en entreprise (4 à 8 semaines) favorisent la mise en œuvre de tels projets à long terme, dont sont chargés les ingénieurs

d’affaires. "Je suis ravi de transmettre mon expérience et d’accompagner ces apprentis ! Il est important de bien les intégrer, de leur accorder du temps tout en leur laissant l’autonomie suffisante qui leur permettra d’être force de proposition", souligne Arnaud Saraiva Pêgo, pour qui la formation est adaptée aux besoins industriels. "La formation In&Ma est un véritable tremplin pour s’insérer dans l’industrie, avec une qualité d’enseignements et une flexibilité qui permet de traiter des sujets variés", commente l’ingénieur, pour qui l’apprentissage revêt des avantages côté apprenti comme entreprise. "C’est gagnant-gagnant, pour l’apprenti qui mène de véritables projets et pour l’entreprise qui est aidée pour cette embauche. J’ai apprécié l’aspect relationnel qui démontre un réel engagement des deux parties, et surtout que l’on ait cru en moi !", conclut-il. (1) L'école de la CCI forme des managers industriels et en ingénierie d'affaires de niveau Bac + 4/5.

maine éco

NOVEMBRE 2020

23


DS 7 CROSSBACK E-TENSE 4X4 Hybride rechargeable. 300 ch.

DSautomobiles.fr Spirit of avant-garde = L’esprit d’avant-garde. - CONSOMMATIONS MIXTES ET ÉMISSIONS DE CO2 DE DS 7 CROSSBACK E-TENSE 4X4 : DE 1,4 À 1,5 L/100 KM ET DE 34 À 36 G/KM. Automobiles Citroën RCS Paris 642 050 199 - GEMYMKT-0243

DS STORE LE MANS

13 Boulevard Pierre Lefaucheux, 72100 Le Mans

02 43 78 50 20

NOUVE

AU

CIA O S E G E SI MAINTENANCE - INSTALLATION

24 maine éco

NOVEMBRE JUIN 2020 2020

L


management

← Mélanie Rousseau, responsable Emploi Formation à l’ACO (Automobile Club de l’Ouest).

Télétravail

COMMENT MANAGER À DISTANCE ? -> par Élise Pierre

La crise sanitaire a modifié nos modes de travail : télétravail, activité partielle, management du personnel à distance... Si le télétravail, nonvolontaire, présente des risques, organisé, il peut améliorer la productivité, l’autonomie comme la qualité de vie des salariés.

S

i le télétravail était peu dans notre culture avant la Covid, il a connu un bond obligatoire dont nous tirons les enseignements !", témoigne Mélanie Rousseau, responsable Emploi Formation à l’ACO (Automobile Club de l’Ouest). La qualité de l’équipement informatique et des réseaux télécom est un des premiers points dont l’ACO s’assurera désormais avant de placer un salarié en télétravail. "L’ACO a dû avoir recours au chômage partiel pendant le confinement, et au télétravail, sauf lorsque le cœur de mission ne permettait pas cette transposition à domicile : postes liés à l’évènement et à l’accueil notamment", ajoute Mélanie Rousseau, qui souligne que les 226 salariés ont fait preuve de flexibilité. Au mois

de septembre, afin de permettre la tenue des 24 Heures, "nous avons réactivé le télétravail et segmenté les effectifs en "bulle de travail" pour éviter le brassage des populations. Puis l’ACO a eu envie de marquer un pas supplémentaire sur le management". L’entreprise a sensibilisé les managers sur la mise en place possible d’un accord de télétravail existant dans leurs équipes (sur deux jours par semaine) en accord avec les partenaires sociaux. L’accord pourrait être revu et étendu. "Si certains ont été plus concentrés chez eux, selon les personnalités, certains l’ont mal vécu et la plupart avaient envie et besoin de retrouver le contact sur site", reconnaît Mélanie Rousseau, pour qui le manager à distance doit être formé pour adopter la bonne posture.

Se former au management à distance "Le télétravail subi en confinement a démontré les risques : désorganisation du travail, hyperconnexion, manque de communication dans les équipes, isolement, dilution de la cohésion d’équipe…". Afin d’y pallier, l’ACO a engagé avec la CCI un plan de formation pour faire monter en compétences toutes ses équipes en deux modules sur le télétravail pour les managers et pour les non-managers. "Nous allons commencer par former tous les managers, qui disposeront ainsi d’une boite à outils : comment adapter son management au télétravail, quelle communication avec ses équipes pour échanger efficacement… Et auprès des non-managers  : garder son autonomie et protéger la sphère familiale…" détaille la responsable Emploi Formation pour qui le télétravail a exacerbé les besoins de communication et de priorisation des tâches. "Certains managers ont enchaîné les réunions et n’avaient plus de temps pour partager avec leurs équipes, d’autres ont au contraire renforcé leurs liens", reconnaît-elle. Si le télétravail n’est pas adaptable à tout poste, notamment l’accueil et la boutique des 24 Heures, il réserve son lot de bonnes surprises : "Notre contrôleur de gestion a mieux travaillé chez lui sans être dérangé, d’autres ont gagné sur leur temps de transport qui peut générer fatigue et stress inutiles  !" Si le télétravail peut être une bonne solution à ses yeux, il nécessite "l’écoute, le respect, y compris de la vie privée, et la communication régulière avec ses équipes pour un bon suivi managérial afin de ne jamais perdre ce sentiment d’appartenance !" conclut-elle. e Contact CCI Jean-Christophe Geslin au 06 81 64 49 34 ou jean-christophe.geslin@lemans.cci.fr

Plus d'information www.lemans.sarthe.cci.fr/boutique/ formation-continue

maine éco

NOVEMBRE 2020

25


international

L'Europe après la Covid

VERS UNE RELANCE

DE LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE ? -> par Pierre-Jacques Provost

"L’Europe, terre de résilience", l'ambitieuse conférence de Virginie Raisson-Victor était organisée dans le cadre de l’International Week des CCI Pays de la Loire en septembre dernier. Son thème portait sur la résilience de l’Europe et sa faculté à sortir plus forte des grandes crises, et même, à se construire grâce à ces crises.

L

a démonstration de Virginie RaissonVictor fut claire, argumentée et enthousiasmante. "La résilience, ce mot valise qu’on utilise beaucoup, précise-t-elle, désigne la capacité d’un individu à prendre acte d’un événement traumatique, à le dépasser pour se reconstruire. Par extension, la résilience désigne la capacité d’un système, d’un territoire, d’une organisation à rebondir à l’issue d’une crise ou d’une rupture et à se transformer pour aller vers un état qui soit plus conforme au nouvel environnement." Soulignant la différence entre résilience et robustesse - "l’Europe n’est pas très robuste dans sa construction, mais sa résilience n’est-elle pas liée à son manque de robustesse ?" - elle cite Jean Monet, l’un des pères fondateurs : "L’Europe se fera dans les crises et ce sera la seule solution apportée à ces crises." Une prédiction vérifiée lors des diverses grandes crises connues par l’Europe (Grèce, Brexit, crise migratoire…) et, peutêtre, celle de la Covid. Très touchés, les pays européens ont au départ réagi en ordre dispersé, les réponses apportées paressant incohérentes sur le plan sanitaire et économique. Les plans d’accompagnement des États membres remettaient même en cause les règles budgétaires européennes et les règles en matière de fermetures des frontières sans concertation. Au point que début mars, certains pensaient que l’on était à la fin d’un processus et à la fin de l’Europe. "On pense alors que la crise du

26 maine éco

NOVEMBRE 2020

Covid-19 est celle de trop, celle qui met à mal les mécanismes européens, celle qui fait plier le marché unique et l’espace Shengen."

Une dette mutualisée Pourtant, constate Virginie Raisson-Victor : "en juillet, on peut faire le constat que les Européens ont surmonté cette première vague tout en préservant l’ordre social et la démocratie sans avoir recours aux méthodes efficaces, mais très coercitives de la Chine (…) En engageant assez rapidement des politiques à l’échelle européenne, en mettant en place des dispositifs de chômage partiel, en adoptant ce plan de relance commun, l’Europe a réussi à montrer la pertinence de son modèle et la robustesse de l’État providence dont on croyait quelques mois plus tôt que c’était un modèle obsolète."

L’Europe a réussi à montrer la pertinence de son modèle et la robustesse de l’État providence dont on croyait quelques mois plus tôt que c’était un modèle obsolète.

Virginie Raisson-Victor est une chercheure-analyste en relations internationales, géopolitique et prospective. Depuis 2008, elle dirige le Lépac, un laboratoire privé et indépendant sur lequel se sont notamment appuyés l'émission et les ouvrages de l’émission "Le Dessous des cartes" pendant 26 ans.

La santé est devenue l’un des domaines de coopérations européennes prioritaires alors qu’elle ne faisait même pas partie des politiques européennes. L’Union européenne a adopté un plan audacieux en amenant les Européens à choisir de mutualiser leur dette créant de facto une fiscalité européenne. "Il s’agit pour la première fois d’un projet systémique, transversal, qui touche toutes les politiques, à grande échelle, unique en son genre à l’échelle mondiale et qui, à la faveur de la crise sanitaire, pourrait être fondateur d’un nouveau récit. C’est trop tôt pour le dire, mais ce serait là un nouvel exemple d’une résilience de l’Europe au moment où, justement, il devient urgent de proposer un récit qui fédère l’Europe plus qu’il ne divise, de réinsuffler cette envie d’Europe qui s’était largement essoufflée."e


LI

NISSAN INTELLIGENT MOBILITY

NISSAN QASHQAI 339€JMOIS Offre Spéciale

PROFESSION LIBERALE

OSEZ LE HAUT GAMME NISSAN POUR VOTRE ENTREPRISE

Nouveau Nissan JUKE A partir de

299€/mois*

(1) Exemple de Location Longue Durée Maintenance Diac Location sur 24 mois et 40 000 km pour un Nissan QASHQAI gamme 2019 dCi 115 TEKNA + neuf, 24 loyers de 339 € comprenant l’entretien (hors pneumatiques), l’assistance au véhicule et aux personnes et le véhicule de remplacement option référence (prestation optionnelle), selon barème et conditions contractuelles àdisposition dans le réseau. Restitution du véhicule en fin decontrat avec paiement des frais de remise en état standard et des kilomètres supplémentaires. Sous réserve d'acceptation par Diac Location, intermédiaire en assurances, 14 av du Pavé Neuf -93168 Noisy le Grand cedex. N° ORIAS : 07 004 967 (orias.fr). Assistance et véhicule de remplacement souscrits par Diac Location auprès d’Axa Assistance France Assurances, régie par le Code desassurances, RCS Nanterre 451 392 724 - 6, rue André Gide, 92321 Chatillon Cedex dont les opérations sont soumises à l’ACPR – Voir Paris conditions en 9. concession. présenté : Nissan Jukeoffres, DIG-T 117 N-Design, avec options peinture métallisée spéciale Rouge Fuji et jantes alliage 19'' loueurs, Akari en crédit-bail maintenance et financière automobile +, 35 jusqu'au 31/10/2020, 4 place de Budapest, 75*436 Cedex Offre nonModèle cumulable avecd'autres réservée aux artisans, commerçants, professions libérales, sociétés (hors administrations, clients sous protocole) valable loyers de 346 € dans après les paiement loyerNISSAN majoré (apport) de 1000€. Prime d’assurance financière automobile + : 24,43 € /mois,nissan.fr Offre valable jusqu’au 30/06/2020. Offre non cumulable avec d’autres offres, réservée dans la limite des stocksdisponibles, pointsdu de1er vente participants, intermédiaires non«exclusifs.NISSAN WEST EUROPE: professions libérales, sur :véhicules livrés et immatriculés jusqu'au 31/08/2020, dans les points de vente NISSAN participants, intermédiaires non exclusifs. NISSAN WEST EUROPE: nissan.fr Norme Consommations gammeaux cycle combiné (WLTPvalable l/100km) 5,3 - 7,2.identifiés, Émissions CO2 (WLTP g/km): 138 - 183.

en LLD 36 mois/30 000km

WLTP : Consommations gamme cycle mixte (l/100km) : 5,9 - 6,4. Émissions CO2 (g/km) : 135 - 146.

Votre contact privilégié : Guillaume FARCY - 06.49.32.78.80

AMS NISSAN

Annonce Galva métal A5 mai 2018.pdf • 1'

.. '

Il'

'

1

'

1

8 Bd Pierre Lefaucheux - 72 100 Le Mans 02.43.39.93.40 - www.nissan-lemans.fr 27/06/2018 12:30

11

1

1

1

UNE PROTECTION À L’épreuve du temps GALVANISATION à CHAUD

COLISAGE DES PIèCES

Villaines la-juhel

C

CERTIFICAT DE CONFORMITé & GARANTIE

EMPOTAGE MARITIME

NOYANT

ANGERS

M

LOUDUN

J

CM

Conseil & Traçabilité

LAQUAGE & THERMOLAQUAGE

MJ

LA ROCHELLE

CJ

CMJ

Durable & recyclable

LOGISTIQUE & TRANSPORTS

N

ZI d’Écouflant Boulevard de l’Industrie 49000 Angers

ZI de Chef de Baie Rue du Québec 17000 La Rochelle

ZI Nord 4 rue des Forges 86200 Loudun

BP 10 Route de la Boorie 53700 Villaines-la-Juhel

15 rue du Moulin de Grolleau 49490 Noyant

02 41 31 14 14 contact@galvametal.fr

05 46 42 64 61 contact@galva-atlantique.com

05 49 22 30 94 contact@gts-galvanisation.fr

02 43 30 46 66 contact@galvamaine.fr

02 41 82 68 44 contact@galva-anjou-touraine.fr

Dimensions utiles L 15,4 x l 1,6 x P 3,2 m

Dimensions utiles L 14 x l 2,7 x P 2,9 m

Dimensions utiles L 8,4 x l 1,55 x P 3 m

Dimensions utiles L 6,4 x l 1,3 x P 3 m

Dimensions utiles L 3,4 x l 0,9 x P 2,4 m

www.lagalvanisation.com maine éco

JUIN 2020

27


international

Pack export de relance

POUR SOUTENIR LES ENTREPRISES EXPORTATRICES -> par Pierre-Jacques Provost

← Paul Jeanneteau, vice-président du Conseil régional.

Afin de renforcer la force de frappe des entreprises ligériennes à l'international dans le contexte de reprise de l'activité, la Région a mis en place le Pack export de relance.

P

our les entreprises exportatrices françaises, la crise sanitaire vient interrompre une phase plutôt favorable de progression des exportations. Les entreprises ligériennes n’échappent pas à ce constat, mais le baromètre national réalisé auprès d’entreprises exportatrices montre que la résistance dans les Pays de la Loire est plutôt bonne. "Des entreprises ont été touchées bien sûr puisque certaines ont été à l’arrêt pendant quelques temps, explique Paul Jeanneteau, vice-président du Conseil régional, président de la commission entreprise et développement international. Mais il y a une chose importante que nous montre le baromètre national : 71 % des entreprises exportatrices des Pays de la Loire ont maintenu une activité à l’export pendant le confinement, c’est 10 % de plus que la moyenne nationale. Cela veut dire qu’elles ont la volonté de maintenir leur compétitivité et que celle-ci passe par des parts de marché à l’international." Et les entreprises dont la part du chiffre

28 maine éco

NOVEMBRE 2020

d’affaires export est supérieure à 30 % déclarent poursuivre à l’international pour 82 %. C’est là aussi 11 % de mieux que la moyenne nationale.

Plus de moyens humains et digitaux Comme les entreprises tentent de maintenir le cap à l’export, le Conseil régional, dans le cadre de la Team France Export, va les soutenir avec le Pack export de relance en Pays de la Loire. "Nous avons renforcé et assoupli nos dispositifs existants pour permettre aux entreprises de bénéficier de plus d’aide pour la prospection commerciale, les ressources humaines à l’export, les démarches de digitalisation des missions... précise Paul Jeanneteau. Les mesures s’appliquent dès maintenant et si la crise dure on s’adaptera. Il faut déjà que les chefs d’entreprises saisissent ces opportunités."

Le Pack export de relance, complémentaire du plan de relance national, propose quatre mesures principales. Un renforcement des ressources humaines à l’export, notamment à travers le dispositif Emploi Export qui a rencontré une forte progression depuis son lancement (13 emplois en 2018 et 36 en 2019). Le Conseil régional y consacrera un budget supplémentaire de 200  000 euros (portant le budget annuel à 800  000  euros) pour la création de 50 nouveaux emplois export en 2020. Le doublement des plafonds de subvention et l’assouplissement des règles d’éligibilité des dispositifs Prim Export et Init Export qui accompagneront la relance de l’activité à l’export permettront aux entreprises de se doter des moyens nécessaires à la digitalisation de leur prospection internationale. Une stratégie renforcée sur l’Europe se traduira par le soutien des entreprises sur le marché européen et auquel la Région consacrera 200 000 € supplémentaires en 2020. Cette stratégie Europe export sera renforcée par le déploiement d’un nouvel envoyé spécial en Europe du Nord qui sera un élément central du plan de soutien destiné à accompagner les entreprises en sortie de crise. Enfin, la Région consacre dès cette année un budget de 50 000 euros supplémentaires au plan stratégique international pour les filières clés (agri-agroalimentaire, aéronautique, automobile, maritime-naval, santébiotech, EMR, hydrogène). e Contact CCI Myriam Reuzé au 02 43 21 00 12 ou myriam.reuze@lemans.cci.fr

Plus d'information www.teamfrance-export.fr/entreprisespaysdelaloire


Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC), 216 rue Raymond Losserand 75014 Paris - SIREN 784 179 798 - Photo : © Getty Images - Création :

VALÉRIE EST CONFIANTE GRÂCE À SON COMMISSAIRE AUX COMPTES, SON ENTREPRISE A LE SOUTIEN DE TOUS SES PARTENAIRES. Valérie dirige une entreprise industrielle de 30 salariés. Ses clients sont des grands comptes, exigeants sur la réactivité et la qualité. Elle investit régulièrement dans de nouvelles machines pour rester compétitive. Elle a volontairement renouvelé le mandat de son commissaire aux comptes pour donner un gage de rigueur à ses clients et à ses partenaires bancaires et conserver leur confiance. lavenirenconfiance.fr

LES COMMISSAIRES AUX COMPTES

Bâtisseurs d’une société de confiance maine éco

NOVEMBRE 2020

29


formation

École de gestion et de commerce du Mans

UN VISA

POUR DE NOUVELLES AMBITIONS -> par Emmanuel Chevreul

TÉMOIGNAGE L’École de gestion et de commerce du Mans (EGC) a décroché le Visa attribué, pour son Bachelor, par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Une reconnaissance pour cet établissement de la CCI Le Mans Sarthe, solidement ancré dans l’économie locale.

L

’EGC du Mans est la seule école de commerce mancelle titulaire de ce Visa qui lui a été délivré, pour trois ans, par la Commission nationale d’évaluation des formations et des diplômes, après plusieurs rencontres avec les responsables, les enseignants et les élèves de l’établissement. "Nous avons démontré que l’EGC du Mans répond à tous les objectifs de formation, d’organisation, d’implication dans le monde professionnel exigés par le ministère de l’Enseignement supérieur", explique Christophe Thouvenot, directeur de l’établissement, ajoutant que : "avec ce Visa, notre Bachelor, qui sanctionne les trois années d’études à l’EGC, est reconnu par les universités, ouvrant à nos élèves de nouvelles portes vers des masters et offrant des équivalences avec plusieurs diplômes délivrés à l’étranger." Comptant une centaine d’étudiants, l’EGC du Mans s’affirme comme une école de commerce généraliste, profondément ancrée dans le tissu économique local. "89 % de nos élèves sont originaires de la Sarthe et 80 % y trouvent leur premier emploi, notamment grâce à notre

30 maine éco

NOVEMBRE 2020

vaste réseau d’anciens élèves, toujours réceptif pour accueillir des stagiaires ou des alternants", constate Christophe Thouvenot. Dans cet esprit, l’équipe pédagogique de l’EGC met également tout en oeuvre pour que les étudiants soient opérationnels à l’issue de leur trois années d’études ; d’une part en faisant appel à des enseignantsintervenants ayant une activité professionnelle, d’autre part, en imposant aux étudiants de travailler sur le terrain au contact de la réalité : stages obligatoires en entreprises, y compris à l’étranger, apprentissage et, surtout, une 3e année construite autour d’un projet de création d’entreprise. "Nous proposons une vision globale et réaliste du monde du travail", résume Christophe Thouvenot, rappelant également que l’EGC, qui peut s’appuyer sur un réseau d’une vingtaine d’écoles similaires en France, est d’abord un établissement à taille humaine où les élèves sont accompagnés individuellement et où règne un véritable esprit de famille. e

JÉRÔME BOBET, ANCIEN ÉLÈVE DE L’EGC DU MANS

(PROMOTION 1995), PARRAIN DE LA PROMOTION 2019 ET DIRIGEANT DU GROUPE BOBET Jérôme Bobet est le président du Groupe Bobet, qui emploie 350 personnes et dont le “vaisseau amiral“ est l’entreprise de Champagné Bobet Matériel, qui produit et commercialise une large gamme de fournitures (tables, couteaux, produits d’hygiène, matériel d’abattoir…) pour les industries agroalimentaires. "Ce que j’ai appris au cours de mes années à l’EGC m’est toujours utile au quotidien. En effet, comme tous les élèves, j’ai bénéficié d’un enseignement complet et en prise avec le monde de l’entreprise, grâce à des intervenants qui ont su me transmettre leur expérience. La pédagogie fondée sur des cas pratiques et orientée sur le modèle des PME, m’a inculqué les bases de mon métier. C’est pourquoi mon fils s’est, à son tour, tourné vers l’EGC après le bac. Naturellement, j’ai aussi accepté d’être le parrain de la promotion 2019 que j’ai suivi durant sa scolarité, en lui faisant visiter l’entreprise, puis en lui confiant une étude de satisfaction client et, enfin, en participant au jury du projet Créa d’entreprise."


2020 – Crédits photos : N. Boutruche - AIA Life designers.

LANCEZ-VOUS EN SARTHE !

COMME GUILLAUME RICHARD,

qui a choisi de créer Oui Care en Sarthe, en se donnant l’objectif de devenir le N° 1 mondial des services à la personne, avec ses 18 000 salariés.

sarthe-me-up.com maine éco

NOVEMBRE 2020

31


territoires

Loir-Lucé-Bercé

DANS L’AIR DU TEMPS… -> par Emmanuel Chevreul

© Carnuta

Au Sud-Est du département, la communauté de communes de Loir-LucéBercé compte près de 25 000 habitants de 24 communes. Pays de vignes et de forêts, elle possède tous les atouts pour séduire les porteurs de projets à la recherche d’une qualité de vie meilleure.

M

ontval-sur-Loir, où habite le quart de la population, est le premier bassin d’emploi du territoire. Elle accueille notamment Aro Welding Technologies, leader du soudage par résistance, premier employeur local privé (près de 300 salariés) et lauréat du fonds de modernisation de l’automobile et de l’aéronautique attribué par l'État ; Amada, producteur de presses plieuses (170 salariés) et les transports Duval ; tandis que l’entreprise Tecalemit Aerospace est implantée sur la commune limitrophe de Luceau. De plus, en bordure de l’axe Le Mans/Tours, une zone est dédiée aux commerces et aux services où se trouvent un hypermarché de plus de 200 employés et PMB services qui édite des logiciels pour la gestion de documentation. "La Chartre-sur-le-Loir et le Grand-Lucé, sont deux autres pôles dynamiques proposant chacun une zone d’activités communautaire", ajoute Michel Dutheil, viceprésident de la communauté de communes

32 maine éco

NOVEMBRE 2020

en charge du développement économique et maire de La Chartre-sur-le-Loir, prenant pour exemples l’exceptionnel développement de l’Atelier du Maroquinier (passé de 10 à 100 salariés en trois ans) et l’ancrage d’entreprises historiques comme Rustin (fabricant de produits en caoutchouc) et le passementier BBA labellisé Entreprise du patrimoine vivant (qui produit les pompons de la Marine Nationale). Au total, la communauté de communes compte plus de 800 établissements actifs et près de 4 500 emplois salariés.

Une zone d’activités à la sortie d’autoroute ? "Aujourd’hui, nous voulons mettre en place un projet de territoire qui renforcera notre attractivité et nous permettra d’attirer de nouvelles activités, notamment des PME travaillant sur les technologies innovantes", résume

Hervé Roncière, président de la communauté de communes et maire de Montval-surLoir. Loir-Lucé-Bercé ne manque, en effet, pas d’atouts à commencer par une situation géographique qui place le territoire à moins d’une heure du Mans, de Tours et de Vendôme. "Nous bénéficions d’une solide desserte ferroviaire (gare à Montval-sur-Loir, proximité du TGV) et autoroutière (sortie de l’A28) qui nous rapproche de Paris et séduit de nombreux citadins", poursuit le président de la communauté de communes, dont l’une des priorités reste l’aménagement d’une zone d’activités en bordure de la sortie d’autoroute à Montval-sur-Loir.

Un territoire à vocation touristique, irrigué par les services de proximité "Nous sommes la région de la Sarthe qui compte déjà le plus de résidences secondaires", ajoute en ce sens Michel Dutheil, réaffirmant la volonté des élus d’attirer des entrepreneurs de la région parisienne en mettant en valeur le coût avantageux de


territoires

← Hervé Roncière, président de Loir-Lucé-Bercé (en chemise blanche) et son équipe au service du développement économique.

l’immobilier, l’accès à la fibre optique et, surtout, la qualité de vie du territoire. "Tant au Grand-Lucé, à La Chartre-sur-le-Loir, à Montval-sur-Loir ou à Loir-en-Vallée, les habitants disposent de nombreuses infrastructures sportives (dont un centre aquatique) et culturelles (salles de spectacles, centre d’art contemporain à Loir-en-Vallée…), d’établissements scolaires (dont plusieurs lycées), de centres sociaux historiquement ancrés, de maisons de santé…, détaille Hervé Roncière. Nous bénéficions aussi d’un patrimoine bâti et naturel. Celui-ci est un formidable atout touristique qui est valorisé par le développement des voies vertes et chemins de randonnées, notamment autour de la forêt de Bercé et de son musée à Jupilles, du site ferroviaire historique de la Rotonde à Montval, et des exploitations viticoles de Lhomme à Loir-enVallée."

Dans cette logique, l’objectif des élus de Loir-Lucé-Bercé est aussi de dynamiser le commerce de centre-bourg et l'habitat. C’est pourquoi la collectivité va s’inscrire dans le dispositif "Petites villes de demain" lancé par le Gouvernement, sous l’égide du ministère de la Cohésion des territoires, offrant à la fois des financements et un soutien en ingénierie. "Notre but est de préserver des services de proximité et des commerces en irriguant l’ensemble de notre territoire qui affiche une forte identité à la fois rurale et innovante", conclut Hervé Roncière. e

LOIRCOWORK UN SITE INNOVANT AU SERVICE DES NOUVEAUX ENTREPRENEURS Sur la zone communautaire de l’Aurière à Loir-en-Vallée, Loir-Lucé-Bercé fait construire Loircowork, un bâtiment qui regroupera un espace de coworking, six bureaux tertiaires, un fab-lab, un espace de créativité et deux salles de formation. Ce lieu innovant - équipé de la fibre optique - aura vocation à accompagner le développement de synergies locales, particulièrement autour de la transition digitale. Répondant aux exigences des nouvelles formes de travail, les entrepreneurs y trouveront des aménagements, des services et un écosystème favorisant leur activité. "Nous voulons créer un écosystème dynamique de l’économie numérique", affirme Michel Dutheil, soulignant le succès déjà rencontré par l’actuel espace de coworking (dans un premier bâtiment de l’Aurière) et rappelant qu’une trentaine d’habitants ont déjà bénéficié du centre de formation, provisoirement installé à La Chartre-sur-le-Loir.

ÉCLAIRAGE

UN CLUB D’ENTREPRISES ANCRÉ ET IMPLIQUÉ DANS LE TERRITOIRE

Sébastien Duval, dirigeant de Duval, entreprise familiale de transports installée à Montvalsur-Loir.

Présidée par Sébastien Duval, dirigeant d’une entreprise familiale de transports installée à Montvalsur-Loir depuis 1946, l’association des entreprises du Val de Loir (AEVL) rassemble une centaine d’entrepreneurs implantés sur Loir-Lucé-Bercé et les territoires limitrophes. "Travaillant dans différents secteurs d’activités, notre objectif est de développer des synergies locales, de travailler ensemble en s’inspirant des expériences observées au-delà du territoire", explique Sébastien Duval, dont l’entreprise emploie plus de 90 salariés et rayonne sur une grande

échelle régionale. "En lien avec les élus, nous facilitons l’intégration des nouveaux entrepreneurs", poursuit le président de l’AEVL qui milite pour l’aménagement d’une zone d’activités à la sortie de l’A28. "Nous voulons renouveler un tissu industriel local qui a subi la crise économique de plein fouet." L’AEVL s’implique fortement dans le projet d’extension de Tecalemit Aerospace, leader européen des tuyauteries pour l’aéronautique, qui va recentrer son activité sur son usine de Luceau, celle-ci disposant d’une grande surface de terrain à bâtir. "Plusieurs centaines de créations d’emplois sont à la clé."

maine éco

NOVEMBRE 2020

33


VOUS SOUHAITEZ REPRENDRE UNE ENTREPRISE OU CÉDER VOTRE ACTIVITÉ

LE CRÉDIT AGRICOLE EST LÀ POUR VOUS ACCOMPAGNER.

CAISSE RÉGIONALE DE CRÉDIT AGRICOLE MUTUEL DE L’ANJOU ET DU MAINE, Société coopérative à capital variable agréée en tant qu’établissement de crédit - 414 993 998 RCS LE MANS. Société de courtage d’assurances immatriculée au Registre des Intermédiaires en Assurance sous le n° 07 023 736. Siège social situé 77 avenue Olivier Messiaen, 72083 Le Mans Cedex 9 - Crédit photo : Istock. 10/20

34 maine éco

NOVEMBRE 2020


focus

Le Chèque relance export (CRE) est une aide publique nationale issue du Plan de relance du Gouvernement, sur le volet export. Destiné aux PME et ETI françaises, le CRE accompagne leur démarche d’exportation en facilitant la préparation (audit/diagnostic export, priorisation des marchés, prestation de communication, prospection individuelle) et la mise en contact avec des opérateurs étrangers (salons, mission de prospection collective). Ouverte jusqu’au 31 décembre 2021, l’aide prend en charge les dépenses à hauteur de 50 % (plafond jusqu'à 2  500  euros selon les prestations éligibles). Quatre chèques sont attribués par entreprise (deux chèques supplémentaires prévus pour les VIE à partir du 1er janvier 2021). Le CRE peut compléter des aides export de la Région des Pays de la Loire. Contact CCI Myriam Reuzé au 02 43 21 00 12 ou myriam.reuze@lemans.cci.fr Plus d'information www.teamfrance-export.fr (rubrique financements/financements publics)

-> 12 novembre - 14 h à 17 h Conférence "Mettre en place un projet de maîtrise de l'énergie dans son entreprise" À la CCI

Connect Une belle édition du salon des solutions numériques

Contact CCI Sarah Drazek au 02 43 21 00 32 ou sarah.drazek@lemans.cci.fr

-> 18 novembre Rencontres Touraine Entreprises, convention d'affaires multi-sectorielle pour les entreprises ayant une activité B to B de toute taille. Espace Malraux à Joué-les-Tours Plus d'information www.rte.touraine.cci.fr © PANDA TRIBU

[Plan de relance des exportations] Une aide sous forme de chèque

agenda

La 8e édition du salon Connect, le rendez-vous des solutions numériques à destination des entreprises et des collectivités, a tenu ses promesses et accueilli 450 visiteurs le 29 septembre dernier au MMArena. Co-organisé par La ruche numérique de la CCI, Le Mans Développement et Solutions&Co, Connect a su proposer en plus d'un espace d'exposition, un programme dense et complet d'ateliers coaching, de témoignages, de masterclass, de démonstrations, de rendez-vous B to B et de conférences. Ce salon a permis aux décideurs et aux professionnels de se rencontrer et d'échanger, mais également de découvrir ou approfondir des thèmes majeurs du digital et des outils numériques : réseaux so-

Z.A La Rouvelière 72700 SPAY

Tél: 02 43 21 37 00 w w w .ccmblocat ion.f r

ciaux, cybersécurité, e-commerce… Deux témoignages de renom ont ponctué cette édition avec la conférence de Tristan Nitot, fervent défenseur des libertés numériques, fondateur de Mozilla Europe et ex-PDG de Qwant, et celle d'Edgar Grospiron, champion olympique, qui est parti de son expérience sportive pour insuffler un esprit de conquête. Retrouvez les replays des conférences sur la chaîne YouTube CCI Le Mans Sarthe

Z.A Le Pont 72300 SABLÉ / SARTHE

Tél: 02 43 62 16 30 w w w .ccmblocat ion.f r

-> 8 décembre et 12 janvier 12 h 30 à 13 h 30 Réunion d'information sur le bilan de compétences et la VAE À la CCI Contact CCI IDC au 02 43 21 58 10 ou christele.verrier@lemans.cci.fr www.idcompetences.fr

-> Du 23 au 31 janvier Mission de prospection et participation au salon européen BOOT (industrie nautique) À Düsseldorf Contact CCI Isabelle Nevers au 02 40 44 62 65 ou isabelle.nevers@paysdelaloire.cci.fr

-> Du 15 au 18 février Mission de prospection commerciale au Royaume-Uni "Quelles opportunités sur le marché post-Brexit et Covid ?" Contact CCI Isabelle Nevers au 02 40 44 62 65 ou isabelle.nevers@paysdelaloire.cci.fr

Z.A Les Ajeux 72400 LA FERTÉ BERNARD

Tél: 02 43 21 10 61 w w w .ccmblocat ion.f r

Z.A LES BOZEES 53000 LAVAL

Tél: 02 43 59 79 78 w w w .com53.f r

vente - sav - location

LOCATION D’avion CIRRUS sans pilote

BTP - INDUSTRIE - AGRICOLE - modulaire maine éco

JUIN 2020

35


BtoC

BtoC

Bromures Horizontaux Bromures Horizontaux

XXX €XXX € TTC/mois(1)

À partir de

Bromures Verticaux Bromures Verticaux

XXX €XXX €

TTC/mois(1)

À partir de

TTC/mois(1)

À partir de

avec apport - sous condition avec apport de reprise - sous condition de reprise

avec apport - sous condition avec apport de reprise - sous condition de reprise

CIgrgŠKODA CIgrgŠKODA NOUVELLE ŠKODA

KAROQ KAROQ OCTAVIA XXX €XXX € XXX €XXX € XXX €XXX € TTC/mois(1)

À partir de

XXX €XXX €

TTC/mois(1)

À partir de

TTC/mois(1)

À partir de

À partir de

avec apport - sans condition avec apport de reprise - sans condition de reprise

TTC/mois(1)

TTC/mois(1)

À partir de

avec apport - sans condition avec apport de reprise - sans condition de reprise

<-[[~<ɓIW-C-W <-[[~<ɓIW-C-W À partir de À partir de À partir de sans <ICgWWC apport - sous condition sans <ICgWWC apport de reprise - sous condition de reprise sans apport - sous condition sans apport de reprise - sous condition de reprise TTC/mois(1)

TTC/mois(1)

TTC/mois(1)

À partir de

SE RÉINVENTER EST€ UN ÉTAT XXX XXX € D’ESPRIT XXX €XXX € TTC/mois(1)

À partir de

TTC/mois(1)

À partir de

TTC/mois(1)

À partir de

sans apport - sans condition sans apport de reprise - sans condition de reprise

BtoB

Bromures Horizontaux Bromures Horizontaux PARTIR DE OFFRE MAINTENANCE OFFRE ÀMAINTENANCE

PRO

309€ /MOIS XXX €XXX €

Bromures Verticaux Bromures Verticaux

(2)

VÉHICULE DE REMPLACEMENT VÉHICULE(3)DE REMPLACEMENT(3) PERTE FINANCIÈRE INCLUSE PERTE (4) FINANCIÈRE INCLUSE(4)

PRO

À partir de

TTC/mois(1)

À partir de

TTC/mois(1) (1)

TTC/mois(1)

À partir de

sans apport - sans condition sans apport de reprise - sans condition de reprise

BtoB (2)

TTC/mois(1)

XXX €XXX € TTC/mois(1)

À partir de

SANS APPORT

TTC/mois(1)

À partir de

avec appor tavec appor t ŠKODA ŠKODA KAROQ KAROQ avec appor tavec appor t

Également disponible MAINTENANCE(2) TTC/mois TTC/mois * * (3) MODULARITÉ[ûÝäÃrÙ«ËĔú VÉHICULE MODULARITÉ[ûÝäÃrÙ«ËĔú DE REMPLACEMENT À partir de À partir deen motorisation hybride * (4) PERTE FINANCIÈRE INCLUSE ɕ rechargeable *ɕ TECHNOLOGIE]:IËÄÄä TECHNOLOGIE]:IËÄÄä * tsans appor * t sans appor POLYVALENCEbÙÄÝëÝÝ«ËÄǟúǟ POLYVALENCEbÙÄÝëÝÝ«ËÄǟúǟ

XXX €XXX €

289 289

(1)

(1)

458€

Mod�le ���sent� : �ARO� Mod�le 2.0duT�I ���sent� 150c� 4x4 : �ARO� �MV6 a�ec Style o�tions 2.0 T�I Peint��e 150c� 4x4 S��ciale, �MV6 a�ec �antes o�tions C�ate� Peint��e 19�� et Pa�k S��ciale, Assist. �antes Loye�C�ate� de 443€ 19��s�� et Pa�k 25 mois Assist. et 40 Loye� 000de km443€ sanss�� a��o�t. 25 mois O���e et �ala�le 40 000d� km02/01/2020 sans a��o�t.a�O���e 31/03/2020. �ala�le d� (1)02/01/2020 Offre de location a� 31/03/2020. longue durée (1)sur Offre 25 mois de location et 40000 longue km durée avec Maintenance, sur 25 mois et 40000 km avec Maintenance, Offre Style valable 17/07/2020 au 30/09/2020. Véhicule de remplacement et Perte Véhicule financière de remplacement inclus du 02/01/2020 et Perte financière au 31/03/2020 incluspour du 02/01/2020 une KAROQauBUSINESS 31/03/2020 2.0pour TDI 150 une CH KAROQ BVM6BUSINESS avec peinture 2.0 TDI métallisée, 150 CH 25 BVM6 loyers avec depeinture 289€ hors métallisée, assurances 25 loyers facultatives. de 289€ Offre hors réservée assurances à la clientèle facultatives. professionnelle Offre réservée (hors à la Loueurs clientèle et professionnelle Flottes), chez tous (hors lesLoueurs Distributeurs et Flottes), ŠKODA chez tous les Distributeurs ŠKODA présentant ce financement sousprésenté présentant réserve: d�acceptation ce financement dossier sous par150ch Volkswagen d�acceptation Bank du GmbH dossier SARL pardeVolkswagen de droitetallemand – Capital – SARL socialde: 318 droit279 allemand 200€ –– Succursale Capital France : 318déduite. : 279 Bâtiment 200€Ellipse, – Succursale 15 avenue France de la : Bâtiment Demi-lune Ellipse, - 95700 15 avenue Roissy-en-France de la Demi-lune - RCS- Pontoise 95700 Roissy-en-France 451 618 - RCS Pontoise 451 618 Modèle OCTAVIA Combidu STYLE 1.5réserve TSI BVM6 avec options, 1er–loyer 2500€ 36Bank loyersGmbH de , remise ŠKODAsocial de 3000€ 904 – Mandataires d’assurance et 904 d’intermédiaire – Mandatairesd’assurance d’assurancen°etORIAS d’intermédiaire 08 040 267 d’assurance (www.orias.fr). n° ORIAS (2) Contrat 08 040de 267 Maintenance (www.orias.fr). obligatoire (2) Contrat inclus dedans Maintenance les loyersobligatoire souscrit auprès inclusde dans Volkswagen les loyers Bank souscrit GmbH. auprès (3) de Véhicule Volkswagen de remplacement Bank GmbH.obligatoire (3) Véhicule inclus de remplacement dans les loyersobligatoire inclus dans les loyers souscrit auprès d’Europ Assistance France. auprès La prestation d’Europ Assistance est fournie par EUROP La pour prestation ASSISTANCE est fournie France par - 1EUROP promenade ASSISTANCE la avec Bonnette, France - 1 promenade desans la entreprise Bonnette, régie 92230 par Gennevilliers, le code des entreprise assurances, régie S.A.(hors par au capital leLoueurs codede des assurances, 601 857€. RCS S.A.lesau Nanterre capital 451 de ŠKODA 23 366 601 405. 857€. (4) RCS Perte 451 366 405. d’acceptation (4) Perte du dossier par Volkswagen GmbH – SARL de droit (1) Offresouscrit de Location longue durée sur 25 mois et France. 40 000 km une Octavia Combi Business 2.0 TDI 150de DSG option. 92230 Loyer deGennevilliers, 309€/mois apport. Offres réservées à la clientèle professionnelle et23 Flottes), chez tous Distributeurs présentant ce Nanterre financement, sous réserve Financière obligatoire incluse dans Financière les loyers obligatoire souscrite auprès de MMA les loyers IARD Assurances souscrite auprès Mutuelles de - Société IARD Assurances Mutuelles mutuelle cotisations Société fixes - RCS mutuelle Le Mans à 775 cotisations 652 126fixes et - RCSIARD Le - Société 775 652 Anonyme 126 et au MMA capital IARD de:-537 Société 052 Anonyme 368€ - RCS au(www.orias.fr). Le capital Mansde440 537 052 882 368€ - Maintenance - RCS Le Mans 440 048 882 - les loyers souscrit auprès de Volkswagen GmbH. (3) allemand – Capital social : 318 279incluse 200 € -dans Succursale France : Bâtiment Ellipse 15 MMA Avenue de la d’assurance Demi-Lune 95700 Roissyà-en France d’assurance - RCS Pontoise 451 618 904 - Inscription au MMA registre desMans intermédiaires d’assurance européen D-HNQM-UQ9MO-22 (2)048 Contrat de obligatoire inclus dans Véhicule de remplacement obligatoire inclus dans les9.loyers, auprès d’EUROP ASSISTANCE France. prestation fournie par EUROP�ASSISTANCE – o� 1 promenade de la selon Bonnette, Gennevilliers, entreprise régie le code des assurances, S.A.non au capital de 23 601 857€. RCS Nanterre 451 366 405. (4) Perte Financière obligatoire incluse dans les Sièges sociaux : 14 bd Marie et Alexandre Sièges sociaux Oyon -: 14 72030 bd Marie Le Mans et Alexandre cedex Entreprises Oyonsouscrit - 72030 régies Le Mans par lecedex code des 9. Entreprises assurances. régies �La�e par s��ie, le code enest o�tion des assurances. o� indis�oni�le �e s��ie, selon en lesFrance o�tion �e�sions. Publicité indis�oni�le diffusée par lesle92230 �e�sions. concessionnaire Publicitéen diffusée qualitépar d’intermédiaire lepar concessionnaire de crédit, en qualité à titre d’intermédiaire exclusif, de crédit, à titre non exclusif, loyers souscrite auprès de Bank. MMA IARD Assurances Mutuelles – Société d’assurance mutuelle à cotisations Mans 775 652832 126 277 et MMA de Volkswagen Bank. Volkswagen deGroup Volkswagen France – Division Volkswagen ŠKODAGroup - 02600 France Villers-Cotterêts – Division ŠKODA – RCS -Soissons 02600 Villers-Cotterêts 832 277fixes 370.– RCS – Le RCS Soissons 370.IARD – Société Anonyme au capital de 537 052 368 euros – RCS Le Mans 440 048 882 – sièges sociaux : 14 bd Marie et Alexandre Oyon – 72030 Le Mans cedex 9. Entreprises régies par le code des assurances. ŠKODA recommande E�GE ŠKODA P�o�essional. recommande P�o�essional. Publicité diffusée par le concessionnaire AUTORELLI enregistré à l’Orias sous le n° 00 000 000 en qualité d’intermédiaire en opération de banque à titre non-exclusif de Volkswagen Bank. Ce message vous est envoyé par AUTORELLI, responsable du traitement de vos données. Conformément à la Cast�ol réglementation sur la protection des Cast�ol données, E�GE dit règlement général sur la �sur 158. Emissions de (g/km) CO2 et :-118 �ale�� 158. �scale Emissions (g/km) de : traitement 109 CO2 � 146. - �ale�� : 109 � 146. Le Consommation de la gamme Consommation �ARO� mixte defaire :la4,5 gamme � 7. Emissions �ARO� de (l/100km) CO2 (g/km) : 4,5 :�118 7. Emissions de CO protection des données (RGPD), vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de limitation, de suppression, de portabilité des informations vous concernant.mixte Vous disposez également du droit(l/100km) de ne pas l’objet d’une décision fondée exclusivement un traitement automatisé d’un� droit d’opposition au de vos �scale données(g/km) à caractère personnel. 2 Vale��s a�ou 12/02/2019, s�sce�ti�les Vale��s a� 12/02/2019, Po�� s�sce�ti�les �l�s d�in�o�mations, d���ol�tion. Po�� �l�s �ot�e d�in�o�mations, �a�tenai�e. contacte� �a�tenai�e. traitement étant opéré sur la base de votre consentement, vous pouvez retirer votre consentement à tout moment. Vous pouvez exercer ces droits en écrivant à l’adresse email suivante : frederic.ehrmann@autorelli.fr, à l’adresse postale suivante : 8d���ol�tion. Boulevard Pierre Lefaucheux 72100 LE MANS, contacte� accompagné d’une copie d’un titre d’identité. Vous�ot�e disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

AUTORELLI AUTORELLI Votre contact Votre contact privilégié: privilégié: Laurent Laurent CLAVERIE CLAVERIE - 07.50.54.87.77 8 Boulevard Pierre 8 Boulevard Lefaucheux Pierre - 72100 Lefaucheux LE MANS - 72100-LE07.50.54.87.77 MANS Gamme NOUVELLE OCTAVIA : consommation en cycle mixte (l/100 km) min - max : WLTP : 3,9 – 6,7. Rejets de CO2 (g/km) min - max : WLTP : 102 – 153. Volkswagen Group France S.A. au capital de 198 502 510€ - 11 avenue de Boursonne Villers-Cotterêts – RCS Soissons 832 277 370. Découvrez nos offres dédiées aux professionnels sur skoda.fr/professionnels

Tél. : 02 43 85Tél. 12 77 : 02 43 85 12 77

AUTORELLI SKODASKODA AUTORELLI AUTORELLI LE MANS LE MANS 8 Boulevard Pierre Lefaucheux - 72100 LE MANS

8 Boulevard 8 Boulevard Pierre Lefaucheux Pierre - 43 7285 100 Le- 72 Mans 100 Le Mans Tél. :Lefaucheux 02 12 77 - contact@autorelli.fr 02.43.85.12.77 02.43.85.12.77 - www.seat-skoda-lemans.fr - www.seat-skoda-lemans.fr

729535@@@ZQC0EU_PA-GVF-15129_BROMURE_BtoB_KAROQ_A4_H 729535@@@ZQC0EU_PA-GVF-15129_BROMURE_BtoB_KAROQ_A4_H 1 1

04/12/2017 14:40

04/12/2017 14:40

119874@@@ZQF03A_OCTAVIA_BROMURE-OCTAVIA_COMBI_FLEET-A4 2

12/08/2020 17:19

• Expertise Comptable • Fiscalité • Social • Gestion • Juridique • Stratégie & Développement

PME - PMI, Artisans, Commerçants et Professions libérales, bénéficiez de compétences multiples au service de votre performance. Perspectives, au-delà de la comptabilité, le conseil

LE MANS • 5, rue de Constantine • 72015 Le Mans Cedex 2 • Tél. 02 43 39 51 51 administration@agcperspectives.fr • www.agc-perspectives.fr 36 maine éco

NOVEMBRE 2020


focus

Entreprises industrielles Soutenir la reprise d'activité

Le Gouvernement mobilise des moyens sans précédent pour soutenir les entreprises industrielles particulièrement touchées par la crise économique liée à la Covid-19. Pour aider les chefs d'entreprise à se saisir pleinement de ces dispositifs de soutien et d’accompagnement, la direction générale des entreprises du ministère de l’Économie, des finances et de la relance a publié un guide qui rassemble l’ensemble des mesures mobilisables par les TPE, PME et les ETI industrielles, afin de les soutenir dans la reprise de leur activité. Il couvre notamment les dispositifs mobilisables en matière : d’aide au financement, de transition numérique et écologique, de soutien à l’innovation, de développement de nouvelles productions en France, de développement à l’export, de conseil, etc. Afin de renforcer l'information des entreprises sur ces dispositifs, la CCI contacte les entreprises industrielles afin de leur présenter ces dispositifs et les orienter vers une solution adaptée. Contact CCI Richard Otjacques au 02 43 21 00 34 ou richard.otjacques@lemans.cci.fr www.lemans.cci.fr

Conjoncture régionale Des situations économiques très contrastées L'investissement se maintient

Les CCI des Pays de la Loire ont mené des enquêtes auprès des entreprises ligériennes pour connaître les conséquences économiques de la crise sanitaire. Si certains secteurs d’activité sont particulièrement touchés, les entreprises régionales affichent une certaine résilience dans cette période, grâce notamment à un tissu économique diversifié s’appuyant sur un socle industriel fort. L’enquête met en avant que 60 % des entreprises interrogées prévoient un chiffre d’affaires stable ou en hausse pour le dernier trimestre 2020. Les dirigeants interrogés sont globalement confiants quant en l’avenir de leur entreprise, leurs réponses faisant apparaître des différences selon les secteurs d’activité. Sur une échelle de 1

(très inquiet) à 10 (très confiant), la moitié des dirigeants se déclarent ainsi au-dessus de 6. Parmi les secteurs qui affichent un optimisme certain, on trouve le BTP, la filière informatique et certains commerces de détail, tels que l’alimentaire, l’équipement de la maison, les libraires… Sans surprise, les secteurs les plus pessimistes sont les plus touchés par la crise sanitaire, à savoir l’événementiel, la culture et le tourisme (dont l’aérien avec effet ricochet sur le secteur aéronautique). Entre ces deux groupes, on retrouve l’industrie (hors aéronautique), le commerce de gros et certains secteurs du commerce de détail perturbés par les mesures de distanciation sociale (coiffure, soins de beauté). Les suppressions d’emplois envisagées restent concentrées dans un nombre limité d’entreprises (14 % d’entre-elles), soit un niveau qui se situe dans la moyenne des huit dernières années. À l’inverse, 21  % des entreprises prévoient d’embaucher dans les prochaines semaines.

55 % des entreprises interrogées indiquent prévoir de maintenir ou de renforcer leurs investissements. Celles qui prévoient d’investir davantage qu’initialement envisagé représentent 8  % du tissu économique. On les retrouve dans tous les secteurs (avec cependant une sous-représentation de la restauration et du commerce de détail). 45  % des dirigeants interrogés pensent à réduire leurs investissements par rapport à ce qui était prévu. Dans la majorité des cas, il s’agit ici de report d’investissement dans une période où l’attentisme et la prudence dominent. Sans surprise, les secteurs les plus en recul sont le plus souvent ceux qui ont été les plus sévèrement impactés (événementiel, culture, loisirs, location, restauration…) La moitié des entreprises, représentant 78 % de l’emploi, déclarent une situation de trésorerie satisfaisante (niveau stable depuis la fin du confinement). Les situations inquiétantes se concentrent dans les secteurs les plus touchés et dans les plus petites entreprises : ces situations ne représentent que 3 % de l’emploi.

maine éco

NOVEMBRE 2020

37


CHEFS D’ENTREPRISE, BOOSTER VOS COMPÉTENCES La CCI vous accompagne dans la valorisation et l’optimisation de vos ressources humaines : • Gestion du personnel • Formations, certifications, VAE • Mobilisation des dispositifs de financements • Mise en conformité avec la loi

• Recrutement, intégration et fidélisation • Définition de poste • Accompagnement au changement

Un accompagnement et une offre de formations sur-mesure, en présentiel et distanciel selon vos besoins Contactez votre conseiller Jean-Christophe Geslin :

au 06 81 64 49 34 ou jean-christophe.geslin@lemans.cci.fr 1 Bd René Levasseur | CS 91435 | 72014 Le Mans Cedex 2 38 maine éco

NOVEMBRE 2020

lemans.sarthe.cci.fr


changement de propriétaire

Ces annonces de ventes et cessions commerciales sont extraites du Bodacc.fr

GUERRA AUTOMOBILES Carrosserie, mécanique générale, pneumatiques vulcanisation, accessoires automobiles industriels et agricoles, gros demi-gros, détail vente de voitures neuves et d'occasion, vente de fuel et huiles. Sablé-sur-Sarthe 170 000 € LE NEWTON Bar, validation de jeux de la Française des jeux et prise de jeux, timbres, vente de bibelots, cartes, confiseries, articles de papeterie, fourniture de bureau, auquel est annexée la gérance d'un débit de tabac. Mamers

LEADER PRICE ISSOUDUN Achat d'un fonds de commerce de vente de produits et articles alimentaires et autres produits divers. Vibraye 489 043 € GARAGE ROYER Garage automobiles et utilitaires, réparations mécaniques toutes marques, carrosserie tôlerie peinture, vente de véhicules neufs et occasions, pièces détachées et accessoires, vente et réparation de motocycles, entretien voiture sans permis, location de véhicules sans chauffeur. Marolles-les-Braults 25 000 €

210 000 € CRÊPERIE BML Restauration, brasserie, plats à emporter. Saint-Calais 170 000 €

BOUCHERIE DE LA CHASSE ROYALE Charcuterie comestible avec boucherie, triperie, rôtisserie, traiteur. Le Mans

LES MARMITES DE CÉLINE Conception, création, implantation et exploitation de tous fonds de commerce de café bar hôtel restaurant traiteur, fabrication de plats cuisinés à emporter, débit de boissons et toutes activités se rapportant à ces domaines sur place ou à emporter. Thorigné-sur-Dué 100 000 € MUTUEL PRESSING Pressing repassage lavage et toutes activités annexes. Le Mans 30 000 € GUILLOTIN Boulangerie pâtisserie. Laigné-en-Belin 240 000 € MPS DISTRIB Alimentation générale. La Ferté-Bernard 125 000 €

ETIS ÉNERGIE Électricité industrielle tertiaire bâtiment et génie climatique. Sargé-lès-le-Mans 42 500 € LA BELLE ÉPOQUE Restauration traditionnelle. Villaines-sous-Malicorne 25 000 € ÉCOLE DE CONDUITE VANESSA CARNOT Auto-école. La Flèche 35 000 € LALANDE Café, bar. Le Mans 85 000 € PAULINE COIFFURE Coiffure en salon ou en établissements collectifs, vente de tous produits et accessoires liés à l'activité. Sillé-le-Guillaume 50 000 €

150 000 € SOCIÉTÉ DEMARET Librairie papeterie, vente de journaux, photos, presse et articles pour cadeaux. Sainte-Jamme-sur-Sarthe

TEN SERVICES SUD SARTHE Nettoyage industriel, service d'entretien, maintenance de locaux et d'objets divers. La Flèche

SLJ DISTRIBUTION Supermarché. Connerré 210 800 €

180 000 €

115 000 € AUBIER Contrôle technique automobile. Le Grand-Lucé 130 000 €

DUREAU SOPHIE Vente de fromages, produits laitiers, crémerie sur les marchés. Arnage 60 000 €

E NTREZ

SAS OLIVIER-POTEL Plomberie chauffage électricité, vente d'électro-ménager hifi vidéo, sanitaires. Saint-Ouen-de-Mimbré 46 100 €

SELAS PHARMACIE DARREAU Officine de pharmacie Le Mans 1 700 000 €

DANS L ’ È R E DU

N UMÉRIQUE

Votre p a r t e n a i r e dans la gestion de vos systèmes d’information

DEPUIS

La solution de Gestion Électronique de Documents qui vous fera Gagner du Temps

50

ANS

www.touiller.fr

touiller@touiller.fr

02 43 69 29 26

Rue Georges Auric 72700 ROUILLON


Rejoignez-nous sur les réseaux !

Art’im, la passion du service et de la qualité

NUMÉRO 1 SUR LE MARCHÉ

ANALYSES ET DIAGNOSTICS APPROFONDIS

DOMAINES SPÉCIALISÉS

RESPECT DES DÉLAIS

ESTIMATIONS PRÉCISES

AVOCAT SPÉCIALISÉ

LOCAUX40 COMMERCIAUX ACTIVITÉS maine éco NOVEMBRE 2020

BUREAUX

INVESTISSEMENT

CONSEIL EN IMMOBILIER D’ENTREPRISE ADRESSE : 48 avenue François Mitterrand 72000 LE MANS TÉLÉPHONE : 02 43 520 676

www.art-im.com


IT S U D E N O IQU A PR N E M U L R Photo non contractuelle

SU

GARE SUD DU MANS

MAGNIFIQUE IMMEUBLE

DE BUREAUX

AVEC CELLULE COMMERCIALE AU REZ-DE-CHAUSSÉE Un visuel de premier plan et toutes les prestations essentielles et haut de gamme pour une qualité de travail unique ! Au cœur du centre d’affaire Novaxis, Art’Im vous propose un immeuble de bureaux d’environ 3 100 m² et une cellule commerciale au rez-dechaussée de 300 m² pouvant accueillir un service de restauration. Cet immeuble entièrement rénové est disposé sur 5 niveaux avec un accès par un double ascenseur. Le dernier étage de 360 m² arbore une magnifique terrasse de 300 m² ! Possibilité de louer à partir de 300 m². Accès direct au parking* souterrain privatif ! ( 65 places ) l Climatisation réversible l Norme PMR en vigueur l

À moins de 50 m de la gare SNCF, proche de la rocade sud du Mans l Proximité du Tramway bus et du Tempo l

> Honoraires de location à la charge du preneur : 25 % HT du montant du loyer annuel HT * Voir conditions en agence

LOCAUX COMMERCIAUX

ACTIVITÉS

BUREAUX

INVESTISSEMENT

À LOUER Charges

1,88 € HT / m² / an

Loyer

155 € HT / m² / an Taxe foncière

26,77 € HT / m² / an

CONSEIL EN IMMOBILIER D’ENTREPRISE ADRESSE : 48 avenue François Mitterrand 72000 LE MANS TÉLÉPHONE : 02 43 520 676

www.art-im.com


AVEC LE CRÉDIT MUTUEL VOS CLIENTS PEUVENT DÉSORMAIS VOUS RÉGLER À DISTANCE. Même sans site internet, avec Pay Pro, poursuivez votre activité en proposant à vos clients le paiement en ligne de leurs commandes ou acompte.

Découvrez Pay Pro

Le Crédit Mutuel, banque coopérative, appartient à ses 8 millions de clients-sociétaires. Caisse Fédérale du Crédit Mutuel de Maine-Anjou et Basse-Normandie, société coopérative anonyme à capital variable, capital initial de 38 112 € immatriculée sous le n° 556 650 208 RCS LAVAL - 43, bd Volney 53083 Laval Cedex 09, contrôlée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), 4 Place de Budapest CS92459 75436 Paris Cedex 09.

Profile for frédéric RENAULT

Maine Éco n°197 - Novembre 2020  

Le magazine économique de la Chambre de commerce et d'industrie du Mans et de la Sarthe

Maine Éco n°197 - Novembre 2020  

Le magazine économique de la Chambre de commerce et d'industrie du Mans et de la Sarthe

Profile for maine-eco
Advertisement