__MAIN_TEXT__

Page 1

#198 | FÉVRIER 2021

maine éco LE MAGAZINE ÉCONOMIQUE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DU MANS ET DE LA SARTHE

PLAN FRANCE RELANCE

SOUTENIR LA COMPÉTITIVITÉ INDUSTRIELLE COMMERCE UNIFIÉ

LES NOUVELLES ATTENTES DES CONSOMMATEURS

FERMETURE ADMINISTRATIVE QUID DE LA GARANTIE PERTE D'EXPLOITATION

FORMATION DES SALARIÉS OPTIMISER SON FINANCEMENT


Conditions EXceptionnelles et disponibilite immÉdiate sur une sÉlection d’UTILITAIRES - CONSULTEZ-nous :

5 Boulevard Pierre Lefaucheux - 72100 LE MANS - 02 43 85 25 00

Votre Conseiller Ventes sociétés : Pascal LOUY - 06 80 44 92 49 - p.louy@bpmgroup.fr

bpmgroup.fr

DÉVELOPPEZ-VOUS

A L’ INTERNATIONAL ET RENCONTREZ NOS

CHARGÉS D’AFFAIRES. Nos experts vous accompagnent.

Document non contractuel à caractère publicitaire. Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel de l’Anjou et du Maine, société coopérative à capital variable agréée en tant qu’établissement de crédit, 414 993 998 RCS LE MANS, société de courtage d’assurances immatriculée au Registre des Intermédiaires en Assurance sous le n° 07 023 736, N° TVA intracommunautaire FR 04 414 993 998, 77 avenue Olivier Messiaen 72083 Le Mans Cedex 9. CAISSE RÉGIONALE DE CRÉDIT AGRICOLE MUTUEL ATLANTIQUE VENDÉE Société coopérative à capital variable, agréée en tant qu’établissement de crédit - 440 242 469 RCS Nantes - Société de courtage d’assurance immatriculée auprès du Registre des Intermédiaires en Assurance ORIAS sous le N° 07 023 954 - N° TVA FR 57 440 242 469 - Siège social : Route de Paris - NANTES - Adresse postale : 44949 NANTES CEDEX 9 - www.ca-atlantique-vendee.fr - 01/2021


sommaire

édito

2 actualité

4 la vie des entreprises 10 actualité Attente des consommateurs

Une année de rupture

Tendance marketing L'ère de la conversation

12

14 commerce Plan de relance

Les commerçants adoptent le numérique de proximité

16 entreprise Contribution unique formation et alternance

Mode d'emploi 2021

18 juridique La garantie perte d'exploitation

Un véritable enjeu avec la Covid 19

20 LA UNE

Plan France Relance Soutenir la compétitivité industrielle

25 ressources humaines Formation des salariés

Comment optimiser son financement ?

Le volontariat territorial en entreprise Des jeunes talents pour les PME locales

26

28 international

Panorama géopolitique international Quoi de neuf dans le monde ?

La Scandinavie Un marché exigeant mais fiable

30

32 formation

Noël Peyramayou,

Attractivité économique du territoire Le département et la CCI unis !

Formation à distance Effet d’aubaine ou nouvelle norme ?

président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mans et de la Sarthe president@lemans.cci.fr

Sursum corda ! (1) Au moment où s’ouvre une nouvelle année, l’incertitude pèse encore lourdement sur bon nombre de secteurs de l’économie. Pourtant, la faible visibilité ne doit pas nous empêcher d’avancer, de construire, de se projeter. S’il est une chose que la crise que nous traversons a permis de montrer, c’est que de nombreuses entreprises, solidement appuyées par l’action des pouvoirs publics, ont été en mesure de s’adapter. Beaucoup en ont profité pour innover. D’autres pour se réorganiser. Mieux encore, le comportement des consommateurs/citoyens a permis à l’appareil commercial sarthois de résister. Pour passer le cap des quelques mois difficiles qu’il nous reste à traverser, la CCI restera fortement mobilisée à vos côtés tout au long de cette année. Elle le fera en facilitant le déploiement du plan de relance du Gouvernement et des collectivités, en vous accompagnant au travers de nos activités de conseil et de formation auprès de vos salariés d’aujourd’hui et de demain. Au-delà de la gestion de cette phase délicate, il appartient à chacun d’entre nous, chefs d’entreprise, de préparer l’avenir, quand bien même nombre de paramètres nous échappent pour l’heure. Une des façons de le faire est de mobiliser le solde de votre taxe d’apprentissage au profit des écoles et établissements de formation de votre CCI qui dispensent désormais 55 titres et diplômes du CAP au Bac + 5 et plus de 180 formations continues. Dans les moments compliqués, il est parfois bon de puiser son inspiration auprès de ceux qui ont eu, par le passé, à gérer de grandes crises. Parmi eux, je voudrais citer Winston Churchill dont les paroles gardent une étonnante modernité aujourd’hui : "Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal : c'est le courage de continuer qui compte".

Noël PEYRAMAYOU

34 territoires

Haute Sarthe Alpes Mancelles Le territoire attire les entreprises

37 focus 40 changement de propriétaire

(1) Haut les cœurs !

!

Annonces Bodacc Sarthe

#198 | FÉVRIER 2021 maine éco

MAGAZINE TRIMESTRIEL ÉDITÉ PAR LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DU MANS ET DE LA SARTHE 1 - bd René Levasseur - CS 91435 - 72014 - LE MANS CEDEX 2 Tél. 02 43 21 00 00 - Fax 02 43 21 00 50 - www.lemans.sarthe.cci.fr/maine-eco

Directeur de la publication : Noël Peyramayou | Rédactrice en chef : Maryse Gauthier | Rédactrice en chef adjointe : Karine Méteyer | Ont collaboré à ce numéro : Emmanuel Chevreul, Élodie Harvet, Élise Pierre, Pierre-Jacques Provost | Photos : Édito : Noël Peyramayou © Jacques Hirn CCI - Droits réservés pour “La vie des entreprises” | Maquette - Mise en page - Gravure : Okaparka | Publicité : Maine Éditions, Pascal Tauvel - Tél. 02 43 24 23 42 ou 06 08 16 69 79 maine.editions@wanadoo.fr | Impression : Auffret Plessix | Tirage : 18 500 exemplaires. ISSN : 1269-6633

maine éco

FÉVRIER 2021

1


actualité tualité

Attractivité économique du territoire

LE DÉPARTEMENT ET LA CCI UNIS ! -> par Maryse Gauthier

Afin de renforcer les actions en faveur du développement économique du territoire, la CCI du Mans et de la Sarthe et le Conseil départemental renforcent leur action commune, par le biais d'un partenariat nouveau, autour de l'attractivité territoriale, du développement du système de formations et de l'accélération de la transformation numérique. Noël Peyramayou, président de la CCI et Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental.

A

u regard du contexte actuel, le développement économique est une préoccupation majeure du Conseil départemental, souligne Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental. La crise sanitaire et ses conséquences économiques graves ont amené le Département et la CCI à travailler en proximité et en transversalité dans la conduite de certaines actions, notamment sur le fonds d'urgence social pour apporter un soutien individuel aux dirigeants non-salariés de très petite entreprise ou aux auto-entrepreneurs." Le Département et la CCI souhaitent poursuivre et amplifier ce partenariat, en construisant une vision globale et partagée des enjeux de développement économique territorial. Trois axes de travail ont été définis et font l'objet d'une conven-

2 maine éco

FÉVRIER 2021

Soutenir le commerce de proximité tion entre les deux acteurs pour mener des actions conjointes : le soutien au développement territorial, la formation et la transformation numérique. Sur le volet de l'attractivité du territoire sarthois, le Département a déployé un dispositif financier d’investissement de 12 millions d'euros sur la période 2020/2022 à l’échelle de toutes les communes et communautés de communes (hors communautés urbaines) pour porter des projets de dynamisation et de revitalisation des centres bourgs et des projets structurants visant à renforcer l’attractivité du territoire, et ce, en favorisant une approche globale (logements, services/ commerces, mobilité, aménagements).

La CCI, quant à elle, apporte régulièrement des informations utiles aux élus pour éclairer les réflexions, aider les décisions et favoriser la définition des politiques publiques en faveur de l’attractivité des territoires. Elle est ainsi en mesure de "sécuriser" les projets de relance des collectivités en s’assurant qu’ils répondent bien aux besoins et attentes de la population et des entreprises, via des accompagnements individuels et des actions collectives sur les différentes thématiques (aménagement urbain et commercial, opération de revitalisation…). "Les commerces du monde rural représentent un enjeu économique important de notre département et contribuent au


actualité

maintien et à l’attractivité de ses territoires", insiste Noël Peyramayou. À titre d’exemple, le Département et la CCI entendent développer une politique globale de soutien au commerce de proximité. Sur ce thème, la CCI travaille avec les communes et les EPCI sur leurs projets de redynamisation des centres villes et des centres bourgs en milieu rural. Elle accompagne les élus dans la définition de leur stratégie de soutien au commerce de proximité via la mise en place d'un plan d’actions concret et adapté.

La crise sanitaire et ses conséquences économiques graves ont amené le Département et la CCI à travailler en proximité et en transversalité dans la conduite de certaines actions. L’attractivité d’un territoire passe aussi par la qualité de ses transports et l’aéroport du Mans-Arnage y participe. Équipement indispensable pour les manifestations se déroulant sur le circuit, il permet aussi de se rendre rapidement en tout point en Europe grâce à des formalités terminales extrêmement réduites (qui équivalent à un embarquement instantané) et à son ouverture 24h/24 et 365 jours par an.

Développer l'offre de formation supérieure Le département et la CCI s’accordent, par ailleurs, sur le caractère prioritaire du développement de l’enseignement supérieur au profit de l’ensemble de la Sarthe. Ils sont particulièrement conscients que l’offre de formation sur un territoire contribue à son attractivité. "Le Département souhaite accompagner l’ensemble de ces politiques sur tout le territoire sarthois en élargissant les champs des possibles au-delà du pôle d’enseignement supérieur de l’agglomération mancelle", indique Dominique Le Mèner. Seul acteur sarthois positionné sur la totalité des champs de formation (apprentissage ante bac, post bac, formation professionnelle, formation continue, enseignement supérieur), la CCI porte une réelle ambition de diversifier et renforcer l’offre de formation post bac du département pour travailler à la fois sur la construction de parcours professionnels pertinents pour les apprenants (jeunes et adultes) et le développement de compétences nécessaires aux entreprises et à l’ensemble des opérateurs économiques. Cette ambition se structure dans le cadre de filières de formation complètes avec une logique d’approfondissement de l’offre, d’une part, et de création de filières nouvelles répondant au besoin du territoire, d’autre part. "Pour accompagner cette ambition, nous

investirons massivement sur nos campus de formation pour adapter l'appareil existant et permettre la croissance d'une offre d’enseignement post bac, affirme Noël Peyramayou. Cet investissement devra, pour se réaliser, s’appuyer notamment sur le soutien des collectivités locales." Enfin, le Département va s’engager dans l’élaboration d’une feuille de route pour soutenir et développer les usages numériques sur le territoire sarthois et capitaliser sur le déploiement des infrastructures numériques. La CCI en tant qu’acteur majeur contribuera à cette réflexion sur l’ensemble des champs, en particulier sur la digitalisation du commerce de proximité. Grâce à sa Ruche numérique, la CCI anime déjà la filière numérique en Sarthe, fédère le réseau des entrepreneurs du territoire autour de leurs projets numériques, sensibilise aux usages et accompagne la transition digitale des entreprises. "Je me réjouis de cette synergie avec le Conseil départemental pour mener à bien des actions immédiates de proximité. C'est le moment d'être intelligent ensemble au service de notre territoire", conclut Noël Peyramayou. e

TEXTILES & OBJETS PERSONNALISÉS

Votre notoriété passe aussi par vos vêtements, habillez votre équipe !

Veste Softshell à personnaliser à partir de

02 43 28 53 44

contact@mistertee.fr

24,50 € la veste pour 25 pièces

maine éco

FÉVRIER 2021

3


vie des entreprises

LASER PLIAGE SARTHOIS

-> UNE NOUVELLE ENTREPRISE DE DÉCOUPE LASER

Implantée à Ruaudin, Laser Pliage Sarthois (LPS) est spécialisée dans le découpage laser de tout type de métaux (acier, inox, aluminium, laiton ou encore cuivre) pour tous les secteurs allant de la décoration d'intérieur à l'industrie, pour des réalisations de pièces unitaires et petites séries. La société propose aussi du planage (pour parer à la déformation des pièces après découpe) et un service de pièces finies (pliage, bavurage, taraudage, pose d’insert, fluoperçage, reprise d’usinage, traitement de surface, traitement thermique, mécano-soudure, assemblage, etc.). Créée en juillet 2020, LPS est une filiale de MPS, entreprise spécialisée en chaudronnerie et réalisation de machines spéciales pour l'industrie, qui emploie 16 personnes pour un chiffre d'affaires de 2,5 millions d'euros. Pour Michaël Boulier, dirigeant des deux sociétés, LPS se démarque par son positionnement sur un marché de niche très recherché et répond à une forte demande malgré un contexte difficile. Il a pour cela investi 700 000 euros pour l'acquisition de matériel et recruté trois personnes pour démarrer cette nouvelle activité.

COFEL

-> 3,5 MILLIONS D'EUROS D'INVESTISSEMENT L'usine sarthoise du groupe Cofel, dédiée à la fabrication de matelas Bultex, va bénéficier de 3,5 millions d'euros d'investissement, pour augmenter sa capacité de production avec notamment une robotisation des lignes et un agrandissement de la surface de l'usine de 3 200 m2, en plus des 24 000 m2 existants. Le site de Noyen-sur-Sarthe produit actuellement 210 000 matelas et 60 000 sommiers par an, avec 140 salariés et une quarantaine d'intérimaires, pour un chiffre d'affaires de 53 millions d'euros. D'ici à 2022, l'investissement prévoit également l'installation de 700 panneaux photovoltaïques pour tendre vers l'autonomie énergétique du site. Le Groupe Cofel est le leader de la literie en France (28 % de parts de marché) grâce à ses trois marques phares : Bultex, Epéda et Mérinos, qu'il commercialise à travers un réseau de près de 4 000 distributeurs. Il compte 900 collaborateurs répartis sur quatre sites de production dans l'Hexagone (plus le siège social à Boulogne-Billancourt) et réalise un

4 maine éco

FÉVRIER 2021

chiffre d'affaires de 235 millions d'euros en 2019. Malgré une interruption de la production lors du premier confinement, le dirigeant Louis Flaquer, est confiant sur la rentabilité de l'entreprise grâce à de très bons carnets de commandes en 2020.


vie des entreprises

PAPETERIE LE BOURRAY

-> INVESTISSEMENTS ET RECRUTEMENTS

Deux ans après sa reprise par CGMP (basée à Tuffé et spécialisée dans la fabrication de serviettes, nappes et sets de table en papier), l'ancienne papeterie Arjowiggins Le Bourray de Saint-Mars-la-Brière retrouve des couleurs. Les repreneurs, Céline et François Bourdin, ne cessent d'investir dans l'outil de production pour transformer l'entreprise qu'ils avaient repris pour son activité de production de ouate de cellulose servant à alimenter l'usine CGMP et sauvant ainsi 116 emplois sur les 260 du site historique Le Bourray. Intégré à l’usine de production de bobines, le laboratoire de création de couleurs permet à la papeterie de proposer une gamme de ouates colorées qui se décline en plus de 200 teintes, sans cesse revisitées. L’usine produit annuellement 29 000 tonnes de bobines mères de ouate blanche et couleurs. La papeterie Le Bourray est une référence en tant que fabricant de ouate pour serviettes et de ouates de spécialités et exporte sa production dans 41 pays. Frappée par les effets de la crise sanitaire en 2020, l'entreprise a su rebondir très vite en produisant de la ouate pour le marché sanitaire (masques, produits d'hygiène…), un marché de diversification que comptent bien développer ses dirigeants. Aujourd'hui, la Papeterie Le Bourray va bénéficier d'environ 800 000 euros de subventions du plan France Relance pour soutenir un investissement de près de dix millions d'euros pour développer l'activité de pâte à papier recyclé. Avec ce projet, 25 recrutements sont prévus.

Funyo arrive à Allonnes Funyo, constructeur de voiture de course depuis 20 ans à Étrelles (Ille-et-Vilaine), a transféré son atelier dans la zone d'activité du Vivier à Allonnes. Son dirigeant, Romain Angebeau a repris en 2018 l'entreprise à son fondateur breton, Yves Orhant. La volonté de ce manceau et ancien ingénieur au bureau d'études Pescarolo Sport puis Onroak Automotive, est de se rapprocher du Mans pour profiter de la dynamique autour du sport automobile et travailler avec des acteurs locaux pour la sous-traitance. Une dizaine de Funyo sortent de l'atelier par an, conçues et fabriquées par le dirigeant et ses deux salariés. La SP05 est la dernière-née des prototypes Funyo, avec un moteur issu de la 308 GTI nouvelle génération, développant 270 cv avec une boîte de vitesse Sadev séquentielle à six rapports, pour seulement 670 kg et un coût de 53 000 €HT.

Bel s'engage auprès des éleveurs et des consommateurs Le Groupe Bel s'est engagé dans un programme "For all for good" en faveur d'une alimentation plus saine et responsable, en travaillant sur les process de fabrication, mais aussi sur la composition de ses produits. Une démarche concrètement portée à travers ses marques telles que Mini Babybel, Kiri, Boursin, Port-Salut ou Cousteron. Dans ce cadre, la fromagerie Bel de Sablé-sur-Sarthe, pour la fabrication de son Kiri notamment, est pleinement engagée dans l'accord signé entre le Groupe Bel et l'association des producteurs Bel de l'Ouest (APBO) fixant un modèle agroalimentaire plus juste et plus durable. Ainsi, Bel garantit un achat du lait aux éleveurs à un prix supérieur au marché (+ 11 %) sur 100 % de la collecte. Les 800 éleveurs partenaires s'engagent eux sur un cahier des charges respectant une alimentation sans OGM, des vaches aux pâturages et une réduction de l'empreinte carbone. Le Groupe Bel a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros. Ses produits sont élaborés dans 32 sites de production et distribués dans plus de 120 pays. Le site sabolien emploie quant à lui 625 personnes.

maine éco

FÉVRIER 2021

5


vie des entreprises

JEMINI

-> UNE CERTIFICATION ORIGINE FRANCE GARANTIE

Fier de son expérience de plus de 50 ans dans le domaine de la peluche et du jouet pour enfant, Jemini conçoit l’ensemble de ses produits à Écommoy. Spécialiste de la peluche sous licence, la société développe aussi ses propres gammes grâce à son studio de création et son atelier. Ses produits font l’objet d’une étude de sécurité pendant leur conception, leur développement et d’un contrôle qualité tout au long du processus de fabrication. Toujours en quête de nouveauté, Jemini a créé pour Noël 2020 trois peluches avec enceinte connectée en bluetooth (avec smartphone, tablette, ordi) ! Avec Fun House Art de la table, l'entreprise propose également une gamme complète de mobilier d'intérieur, d'extérieur et de vaisselle.

À l'automne 2020, Jemini a décroché la certification Origine France Garantie (délivrée par le Bureau Véritas) pour l'ensemble de sa gamme de fauteuils club enfant sous la marque Fun House. Avec ses 28 salariés, l'entreprise s'engage ainsi dans une démarche collective qui œuvre pour la promotion du "produire en France" et soutient le tissu économique local français. Même si la crise sanitaire de 2020 a impacté l'activité, Jémini devrait afficher une croissance de 5 % en 2020 (contre 20 % initialement prévu).

APPLIDEV'

-> DÉMÉNAGEMENT ET EMBAUCHES AppliDev’ est spécialisée dans le développement d’applications informatiques spécifiques dédiées à l’optimisation de gestion de flux (informations, matériels, planification de production, prévisions de vente, approvisionnements…). Ses solutions sont déployées dans les entreprises des secteurs de l'industrie automobile, pharmaceutique et agroalimentaire principalement (Tipiak, Sodebo, Danao, France Boisson, Groupe Avril et Seqens…). AppliDev' propose ainsi des interfaces complètes ou complémentaires au système d’information existant du client, tout en assurant l’analyse des besoins, le développement, l’installation, la formation et la maintenance des applications. Pour ses 10 ans, l'entreprise a déménagé du centre-ville d'Arnage pour des locaux plus spacieux de 345 m2 (situés sur la ZAC de la Rivière) qu'elle compte connecter en misant sur la domotique et en faire un bâtiment pilote. AppliDev' déploie également des solutions d'affichage dynamique dans des commerces, lieux touristiques ou institutionnels. Son chiffre d'affaires 2020 s'élève à 500 000 euros pour dix salariés et trois recrutements sont prévus en 2021.

6 maine éco

FÉVRIER 2021

SUPPLEX

-> L'ENTREPRISE SABOLIENNE DÉCROCHE UN LABEL RSE Pionnier historique depuis 1962 des petits déjeuners diététiques cacaotés et précurseur en supplémentation, la société Supplex a obtenu le label PME+, une distinction qui reconnaît le parti pris RSE des PME indépendantes, engagées dans une démarche de progrès pour l'humain, l'emploi et l'environnement (audité annuellement par Ecocert environnement selon un cahier des charges issus de la norme Iso 26 000). L'entreprise fabrique la marque Biodyne, une gamme de produits nutritifs et gourmands à base de protéines végétales et super aliments bio, non sucrés, sans gluten et sans lactose. Un savoir-faire de plus de 20 ans qui reste intemporel et qui se vérifie d’autant plus aujourd’hui avec les adeptes du "bien manger" qui prônent sous diverses tendances ou régimes une alimentation plus saine et plus naturelle. L'entreprise compte une dizaine de salariés sur le site sabolien et mise continuellement sur l'innovation avec des formulations étudiées pour répondre à des exigences nutritionnelles. Les recettes sont ainsi optimisées par supplémentation en nutriments naturels comme du germe de céréales, des levures alimentaires ou des algues marines.


Désamiantage & Rénovation

Les équipes SOPRASSISTANCE® ont été formées à la sous-section 4 pour opérer ponctuellement sur amiante ou à proximité d’amiante, garantissant ainsi une intervention en toute sécurité et une qualité de service pour tout travaux de réparation ou de maintenance sur amiante.

ENTRETIEN DE TOITURE ET CHÉNEAUX RÉPARATIONS REMPLACEMENT DE PLAQUES OU PANNEAUX DE BARDAGE SONDAGES SUR DES ÉTANCHÉITÉS AMIANTÉES PRISE EN CHARGE DES MATÉRIAUX AMIANTÉS APRÈS INTERVENTION

La maîtrise de l’enveloppe du bâtiment depuis plus de 100 ans

AGENCE DU MANS 9 rue Gustave Eiffel 72470 CHAMPAGNE Tél. : 02 43 89 09 46 - Fax : 02 43 89 09 50 travaux- lem ans @s op re m a.fr


Prenez de la hauteur avec la résidence de standing

H A U T E

C O U T U R E

2, rue Auvray - Le Mans

R É S I D E N C E D E S TA N D I N G

3 bureaux 227 m - 192 m - 94 m 2 commerces 235 m et 216 m 29 logements du T1 au T6 2

2

2

Renseignements et ventes

2

2

02 43 140 170 contact@artuit.fr artuit.fr


vie des entreprises

FONDERIE D'ART MACHERET

-> UNE DIVERSIFICATION RÉUSSIE Depuis plus de 35 ans, la Fonderie d'art Macheret est spécialisée dans les ouvrages en bronze et laiton, intégrant l'ensemble de la chaîne de valeur, de la création à la finition pour des pièces d'exception. De la métallerie à la serrurerie d'art, l'entreprise familiale de deuxième génération avec les deux frères Macheret, Paul et Yves, a su évoluer vers l'art et la décoration d'intérieur en créant en 2017 la marque Entrelacs de luminaires haut de gamme en bronze et en albâtre. Cette diversification dans la fabrication d'une gamme de produit en propre représente aujourd'hui 30 % du chiffre d'affaires et ouvre des débouchés à l'international. La Fonderie de Montfort-le-Gesnois a réalisé en 2020 une nouvelle fois le trophée du Vendée Globe remis aux meilleurs skippers. La création et la fabrication de médailles et de trophées sont la vitrine de ce savoir-faire de tradition exceptionnel de l'entreprise, même si les récompenses sportives ont été moins nombreuses en raison de la crise de la Covid 19. Heureusement, une commande de décors d'un portail monumental à livrer au Japon a préservé l'activité de l'année passée. Rappelons que la Fonderie d'art Macheret est labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant depuis 2013 et compte 18 salariés pour un chiffre d'affaires 2019 de 1,8 million d'euros.

CHARCUTERIE COSME

-> CONSTRUCTION D'UN NOUVEAU BÂTIMENT Pour accompagner sa croissance, la charcuterie Cosme investit quatre millions d'euros dans la construction d'un nouveau bâtiment de 2 500 m2 (en plus des 6 500 m2 existant) sur un terrain attenant de 13 000 m2 racheté à Le Mans métropole. La mise en service est prévue début 2022 et les ateliers neufs seront dédiés à la fabrication, à la cuisson et au conditionnement, notamment de la gamme bio que compte bien développer Cosme. Fabricant de rillettes, boudin, pâté, saucisses et saucisson… l’entreprise de charcuterie mise sur des procédés de fabrication artisanale - les rillettes sont encore moulées à la louche ! - et sur la qualité de ses viandes de porc évidemment (Bleu Blanc Cœur), mais aussi de bœuf, veau, agneau et volaille. Toutes les viandes vendues sous la marque Boucherie Cosme sont d'origine française (animaux nés, élevés et abattus en France). Cosme joue aussi la carte de la proximité en s'approvisionnant auprès d'une quarantaine d'éleveurs de porcs de la Sarthe et des départements limitrophes. Cette même carte est jouée avec deux éleveurs bio sarthois. Les produits sont vendus à 70 % en grande distribution, le reste auprès des collectivités et des restaurateurs. Malgré une année 2020 chahutée par les confinements et fermetures de restaurants, Cosme table sur un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros en 2020, en croissance de 5 %, pour un effectif de 170 salariés.

POLYPACK EUROPE

-> EN CROISSANCE DE 30 %

Fabricant à Montval-sur-Loir de machines de suremballage pour la fin de ligne de production (groupage des produits et mise sous film polyéthylène et/ou carton), Polypack Europe renoue avec la

croissance. En effet, deux ans après son rachat alors que l'entreprise était en liquidation, l'usine sarthoise affiche 2,5 millions d'euros de chiffre d'affaires (+ 30 %), dont 60 à 70 % réalisés à l'export, pour un effectif de 24 salariés. Polypack investit 720 000 euros dans quatre nouvelles machines-outils (laser, fraiseuse, plieuse) afin d'éviter la sous-traitance pour la fabrication de certains composants mécaniques et ainsi mieux maîtriser la qualité, les délais et afficher un made in France. Pour cela, le bâtiment est agrandi de 800 m2 et trois personnes seront recrutées. L'histoire de cette entreprise n'est pas banale, car rappelons qu'elle avait été fondée en 1959 par Alain Cerf qui l'avait ensuite vendue en 1984 pour bâtir son groupe à l'international : Polypack Inc à Tampa en Floride emploie aujourd’hui une centaine de personnes. Mais entretemps, l'entreprise du sud Sarthe connaît des difficultés et, en 2018, elle est placée en liquidation judiciaire. Elle sera finalement rachetée par son fondateur. Olivier Cerf, un des fils, est désormais PDG de l'usine de Montval-sur-Loir. maine éco

FÉVRIER 2021

9


actualité tualité

Attente des consommateurs

UNE ANNÉE DE RUPTURE -> par Pierre-Jacques Provost

En 2020, le commerce unifié est devenu une évidence. Pourquoi ? Parce que le consommateur est demandeur et veut de la fluidité dans l'expérience d'achat. Et cela devrait plaire aux commerçants innovants.

10 maine éco

FÉVRIER 2021

© Stock.adobe.com

L

’année 2020 aura été particulièrement éprouvante pour les commerces, grands ou petits et dans quasiment tous les secteurs. Toutefois, face aux défis imposés par la crise sanitaire de la Covid 19 tous n’avaient pas les mêmes armes pour se défendre. Cette crise toujours en cours et qui, peut-être, trouvera un épilogue durant l’année 2021, laissera, c’est certain, des marques indélébiles. La digitalisation des points de ventes, évolution déjà en marche depuis quelques années, devient maintenant un élément central dans la stratégie commerciale. Lors d’un webinaire proposé sur le site du magazine LSA en novembre dernier, Inès Visinet-Clément, directrice marketing France et Italie chez Adyen, plateforme de paiement international, a présenté les résultats d’un rapport sur les attentes des consommateurs, en France et dans le monde. Ces résultats confirment bien des points déjà mis en évidence dans Maine Eco sur la digitalisation, mais apportent aussi des informations nouvelles. Le rapport s’appuie sur une analyse économique faite par le Centre for Economics and

Business Research basé à Londres, ainsi que sur une grande enquête consommateurs (25 157 personnes interrogées dont plus de 2  000 en France) réalisée en Europe, aux États-Unis, en Asie Pacifique et au Brésil, sur les attentes en termes d’expérience d’achat. Outre cette analyse et cette enquête, réalisées en juillet 2020, le rapport s’appuie également sur une analyse des données transactionnelles de la plateforme Adyen, son commanditaire.

Les Français veulent garder leurs boutiques Premier constat, le commerce unifié (voir encadré) n’est pas seulement une attente des consommateurs, il a été pendant la crise un outil de résilience important. En effet, les

entreprises qui se sont le mieux protégées face à la crise sont celles qui ont réussi à combiner le physique et le digital pour proposer une expérience unifiée à leurs clients. Les entreprises qui avaient déjà entrepris leur transition digitale ont mieux résisté à la crise : 50 % des détaillants ayant déjà une présence physique et en ligne sont parvenus à maintenir leur chiffre d'affaires pendant la première vague. S’il est trop tôt pour avoir un retour sur la période des fêtes, on sait déjà que les consommateurs ont majoritairement choisi de rester fidèles aux marques et aux enseignes avec une volonté de favoriser la proximité. 70  % des Français ont l’intention de faire davantage leurs achats auprès de


commerce actualité

commerces proches ; 43 % des Français se disent plus fidèles aux marques qui ont des boutiques proches de chez eux, même s’ils commandent en ligne. La séparation entre vente en ligne et vente physique s’estompe et les consommateurs veulent aller plus loin : 54  % des consommateurs disent qu’ils seraient plus fidèles à des commerçants qui permettraient d’acheter en ligne et retirer en boutique ou retourner en boutique et même, de commencer leurs achats en magasin pour les terminer en ligne, ou l’inverse. Les clients veulent cette fluidité dans l’expérience d’achat et, même si cela demande une adaptation, la boutique et l’expertise du commerçant reste un argument fort. Toutefois, ils sont demandeurs d’une expérience en magasin originale et valorisante.

L'expérience client doit être simple et agréable, que ce soit en boutique ou en ligne. Les Français adorent les programmes de fidélité Les consommateurs français restent fidèles… et ils adorent les programmes de fidélité : 59  % privilégient les achats auprès d’enseignes qui proposent un programme de fidélité. Mais 71 % pensent que les enseignes doivent mieux les récompenser pour leurs achats. Avec la digitalisation, les enseignes devraient parfois être amenées à repenser

QU'EST-CE QUE LE COMMERCE UNIFIÉ ? Ce serait le dernier "buzzword des retailer" (en français, le dernier mot à la mode des commerçants/détaillants). Après le multicanal, le crosscanal puis l’omnicanal, on devrait être satisfait que l’aboutissement de ce processus puisse s’exprimer en français de manière compréhensible ! D’autant qu’il ne s’agit probablement pas d’une mode, mais d’une stratégie durable. Dans le commerce unifié, tous les canaux de vente et de contacts client (boutique, e-commerce, SAV, programme fidélité…) peuvent interagir en synergie et simultanément. Le consommateur est au cœur du processus. Le parcours client devient fluide, avec une vision à 360 degrés. Le client est identifié de A à Z, dans tout le processus, en boutique ou en ligne depuis n’importe quel appareil (smartphone, tablette, ordinateur…).

les programmes de fidélité et notamment à les lier au moyen de paiement : 62 % seraient plus susceptibles de faire des achats chez une enseigne si son programme de fidélité fonctionnait automatiquement via sa carte de paiement. L’expérience paiement prend une importance grandissante, en boutique et plus encore en ligne. Certes, l’étude est présentée par Adyen qui propose des moyens de paiement et a tout intérêt à souligner l’importance de cette étape. Mais négliger cette étape serait une erreur lourde de conséquences. Depuis le début de la crise sanitaire, en boutique, les Français ont largement opté pour le paiement sans contact, via un smartphone ou une carte de paiement. En ligne, 20 % des clients abandonnent leur achat s’il y a trop d’étapes

au moment du paiement ; pour 68 %, la simplicité de l’achat en ligne est aussi importante que la qualité du produit lui-même  ; 69  % n’achèteront pas auprès d’un commerçant dont la navigation sur le site ou l’application est difficile. C’est aujourd’hui une certitude, la digitalisation va sauver les boutiques, mais l’expérience client doit être simple et agréable. Et pour réussir cela, il faut s’entourer des bons conseils et accepter de revoir sa façon de travailler. La digitalisation des points de vente était en marche. Avec la Covid 19 et les confinements, partout dans le monde, un cap a été franchi et il n’y aura pas de retour en arrière. e

On se sent plus fort avec une bonne communication.

Conseil en

communication

Création graphique

& mise en page

Imprimerie

02 43 95 48 37

ans

2020 2 005-

Marquage sur textile

www.idbleue.com

Retrouvez-nous sur

maine éco

FÉVRIER 2021

11


actualité

Tendance marketing

L'ÈRE

Mathieu Mouton et Guillaume Legrand, co-fondateur et fondateur d'eKonsilio, agence mancelle de marketing conversationnel qui place l'humain au cœur de la stratégie digitale.

DE LA CONVERSATION -> par Pierre-Jacques Provost

Le marketing conversationnel est en plein développement et de nombreuses solutions sont proposées et voient le jour, pour mettre de l'humain dans le digital !

E

n fonction de l’appareil utilisé (smartphone, tablette, ordinateur, GPS…), de la forme utilisée (texte, voix ou image) des plateformes retenues, le nombre de combinaisons possibles pour mettre en place une solution de marketing conversationnel est grand. Tout en s’inscrivant pleinement dans ce besoin des marques d’une interaction humaine plus grande pour rentrer en conversation avec leurs visiteurs, deux jeunes sarthois ont innové. Guillaume Legrand et Mathieu Mouton ont créé eKonsilio en 2016 au Mans. Il fallait oser et pour bien cerner ce besoin, ils ont remis le client au centre de leurs préoccupations. "Nous nous sommes connus à l’EGC du Mans, nous sommes devenus de bons amis et plus tard de bons associés, précise Guillaume Durand, l’un des co-fondateurs. Parallèlement à mes études, je travaillais dans

12 maine éco

FÉVRIER 2021

une concession auto, je connaissais donc bien ce marché. La question qui s’est posée c’est : comment faire pour qu’une concession soit ouverte 24 heures sur 24 ? Et la seule solution possible venait d’internet." Seulement, on n'achète pas une voiture en ligne comme on achète des pâtes ou un vêtement. L’idée qui va faire le succès d’eKonsilio est d’engager la conversation en ligne avec les visiteurs, mais grâce à un vrai conseillé formé pour chaque marque. Ici, pas de chatbot répondant plus ou moins bien à des questions en fonction de mots clés  : les questions précises reçoivent une réponse précise et permettent ainsi une visite beaucoup plus agréable aux clients.

eKonsilio regarde vers d’autres marchés Mais s’il y a de l’humain, il y a aussi beaucoup d’intelligence artificielle. "Contrairement à beaucoup de chatbots qui s’ouvrent dès l’arrivée d’un visiteur sur le site, explique Guillaume Legrand, nous allons d’abord analyser le parcours du client, comprendre ce qu’il recherche et, au moment le plus opportun, nous allons entrer en contact avec lui via une question personnalisée. Le but est d’accompagner le prospect dans sa visite sur

le site, de le renseigner sur les produits, de le rassurer dans ses choix et, finalement, d’identifier les acheteurs potentiels." Marques automobiles ou groupes de concession représentent actuellement 90 % de l’activité d’eKonsilio qui compte 40 salariés. Mais la jeune entreprise mancelle en plein développement se tourne déjà vers d’autres marchés. "Nous travaillons à notre développement vers le secteur immobilier, ainsi que vers le tourisme et le voyage", précise Guillaume Legrand. Si l’intervention humaine est un plus incontestable, il faut tout de même que le montant de l’achat en justifie le coût. Si c’est le cas pour un véhicule ou un appartement, ce ne sera pas vrai pour tous les produits. Outre la diversification des marchés, eKonsilio veut poursuivre son développement à l’international. Déjà bien présente en Italie ou en Autriche, elle veut s’étendre à d’autres horizons. Mais sur Le Mans aussi, l’entreprise recrute des conseillers auto et des commerciaux BtoB. Elle vient de s’installer dans de tous nouveaux locaux pour les accueillir. Pour répondre aux attentes grandissantes des consommateurs, le commerce conversationnel devient un canal de communication interactif supplémentaire pour accompagner les internautes durant leurs achats et améliorer leur expérience client. e


LELIEVRE IMMOBILIER D’ENTREPRISE LOCAUX D’ACTIVITÉS | COMMERCES | INDUSTRIES | BUREAUX

LE MANS

ANGERS | CHARTRES | NANTES | TOURS Le référent immobilier

EXCLUSIVITÉ 6 683 m2 DE BUREAUX SECTEUR UNIVERSITÉ LE MANS

A LOUER

LIVRAISON 1ER SEMESTRE 2022 Programme composé de 2 volumes divisibles à partir de 98 m2 73 places stationnement extérieur 86 places stationnement intérieur

LOCAUX D’ACTIVITÉS

EXCLU SIVITÉ

EXCLU SIVITÉ

EXCLU SIVITÉ

A louer, secteur Bener, local activité-atelier de 440 m2, disposant hall et bureaux. Réf. : 72.2254 A louer, zone industrielle nord, local activité de 1400 m2, disposant d’une façade visible rocade importante, hauteur 7 m, plusieurs portes sectionnelles. Réf. : 72.2649

EXCLU SIVITÉ

A louer, ZI sud entrepot refait à neuf de 940 m2, emplacement de premier ordre, hauteur 7 m, terrain clos et bétonné. Réf. : 72.1839

EXCLU SIVITÉ

A louer, zone Université Le Mans, local activité récent de 615 m2, bardage double peau, grand terrain clos. Réf. : 72.2688

ico.squarefilled A louer, secteur Allonnes, local activité atelier récent de 700 m2, situé en plein cœur de la zone d’activité du Monné. A vendre, plein cœur zone industrielle sud, local activité de 2300 m2, dont 400 m2 de bureaux, proximité immédiate rocade. Réf. : 72.2700

BUREAUX ico.squarefilled A louer secteur Université Le Mans plateau de bureaux de 220 m2, proche clinique du Pré, 6 parkings extérieurs. Réf. : 72.2704

EXCLU SIVITÉ

ico.squarefilled A louer Zone Panorama Le Mans superbe plateau de bureaux de 440 m2, proche Pole Santé Sud, 15 places de stationnement. Réf. : 72.2693 ico.squarefilled A louer Gare sud Le Mans en rdc, grand plateau de bureaux de 440 m2 accessible ERP, 10 places de parking en sous-sol. Réf. : 72.2290 ico.squarefilled A vendre secteur Chanzy Le Mans, bureaux de 273 m2 dans immeuble de caractère au 2e étage. Réf. : 72.2238 ico.squarefilled A louer secteur Université Le Mans, rare, bureaux de 72 m2 en RDC, très bon état, 2 parkings extérieurs. Réf. : 72.2269

A louer, zone industrielle sud, entrepôt 2150 m2, proche axe routier, chauffable. Réf. : 72.1578

Bureaux | Gilles Heriveau 06 16 34 54 62

ico.squarefilled A louer Gare sud Le Mans, grand plateau de bureau en étage de 895 m2, prévoir travaux. Réf. : 72.2291

Activité-Industrie | Philippe Charlot 06 03 24 21 48

1, rue Charles Fabry • 72000 LE MANS maine éco FÉVRIER 2021 13 lemans@lelievre-immobilier.com | www.lelievre-immobilier-entreprise.com


commerce

Plan de relance

LES COMMERÇANTS

ADOPTENT LE NUMÉRIQUE DE PROXIMITÉ -> par Emmanuel Chevreul

Pour aider les commerçants à faire face aux conséquences de la crise sanitaire, notamment pour leur permettre de maintenir une activité en période de fermeture administrative, la CCI est plus que jamais mobilisée. Au cours du confinement de novembre, elle s’est notamment attachée à accompagner les professionnels dans l’usage et le déploiement d’outils numériques.

D

ès début novembre, la plateforme régionale des CCI Allo PME a été réactivée pour répondre à toutes les questions des entrepreneurs et les orienter vers les dispositifs d’aides adéquates. En parallèle, la CCI Le Mans Sarthe a axé son action vers le développement des outils numériques de proximité, pour mettre ces derniers au service des commerçants. Dans ce but, elle a multiplié les initiatives : - mise à disposition du guide "vendre et communiquer pendant le confinement" pour la mise en place du "click & collect", la livraison à domicile, le paiement en ligne… - lancement d’un système de carte interactive recensant la liste des commerces ouverts ou fermés, ou proposant des services de livraison, de vente à emporter…

14 maine éco

FÉVRIER 2021

- soutien aux marketplaces (ou plateformes locales de vente en ligne) et drives solidaires qui ont vu le jour dans plusieurs communes sarthoises ; - animation de webinaires sur les outils digitaux. L’équipe de la CCI a également montré sa volonté d’apporter des solutions adaptées à chaque commerçant en privilégiant le contact humain. "Nous avons recensé six secteurs prioritaires (l’habillement, la chaussure, le jouet, le livre, les bijoux et la restauration) et avons appelé tous les professionnels de ces domaines d’activités, tout d’abord pour connaître leur situation, puis pour leur proposer d’établir un diagnostic numérique pour qu’ils puissent continuer à travailler", explique Noël Peyramayou, président de la CCI Le Mans Sarthe. Les conseillers CCI ont, ainsi, été en contact avec 275 commerçants, leur prodiguant des conseils pour optimiser les outils numériques. Dans ce cadre, 24 diagnostics numériques complets ont notamment été réalisés.

Un accélérateur d’activités Paulette Milon, qui gère une boutique d’accessoires de mode (chapeaux, sacs, bijoux dont créations personnelles, pierres…) à La Flèche depuis 2010, a bénéficié de ce service. "La conversation que j’ai eue avec le conseiller de la CCI m’a encouragé à créer une page Instagram qui, déjà, compte plus de 80 abonnés et a généré plusieurs ventes, au-delà même de ma zone de chalandise fléchoise", affirme la commerçante, qui travaille désormais à la création de son site internet et va coupler sa page Instagram avec une page Facebook. "Dans le contexte actuel,

Paulette Milon, gérante d'une boutique d’accessoires de mode.

ces outils numériques sont essentiels et nous apportent de nouvelles solutions pour fidéliser et élargir notre clientèle. Cependant, il faut bien maîtriser les techniques, notamment la qualité des photos. Il faut aussi s’assurer d’y consacrer le temps nécessaire." "Nous mettons à profit cette période particulière pour aider les commerçants à prendre le virage numérique, à développer le click & collect, à rejoindre les plateformes locales de vente et, bien évidemment, à s’implanter sur les réseaux sociaux", résume Vanessa de Héras, responsable du pôle Territoire à la CCI. À l’évidence, cette crise sanitaire agit comme un accélérateur d’un phénomène irrémédiable, que les CCI ont pour mission d’accompagner pour que chacun en bénéficie le mieux possible. e Contacts CCI Vanessa de Héras au 02 43 21 00 30 ou vanessa.deheras@lemans.cci.fr Julie Hacault au 02 43 21 00 29 ou julie.hacault@lemans.cci.fr


Si lorsqu’on vous parle de taux de rebond vous pensez au basket-ball, alors il faut qu’on parle. Dans le cadre du Plan de relance, votre CCI est à votre disposition pour faire le point sur la situation numérique de votre commerce.

Rendez-vous dès maintenant sur www.parlonsnumerique.fr


© Patrick Gaillardin

entreprise

Contribution unique formation et alternance

MODE D'EMPLOI 2021 -> par Maryse Gauthier

À SAVOIR Versez aux établissements de formation de la CCI !

Depuis 2020, la taxe d’apprentissage et la contribution à la formation professionnelle sont rassemblées dans la contribution unique à la formation professionnelle et à l'alternance (CUFPA). Les entreprises peuvent encore affecter 13 % de la part de taxe d’apprentissage aux établissements de formation initiales technologiques et professionnelles de leur choix.

L

a loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel a apporté de nombreuses modifications à l’apprentissage et ses modalités de financement. La mise en place de cette contribution unique à la formation professionnelle et à l’alternance (CUFPA) se poursuit progressivement jusqu'en janvier 2022. Elle regroupe : l’actuelle contribution des entreprises au financement de la formation professionnelle et la taxe d’apprentissage. S’y ajoute une contribution destinée à financer le CPF (compte personnel de formation) des salariés en contrat à durée déterminée et, pour les entreprises de 250 salariés et plus n’employant pas au moins 5 % d’alternants, la contribution supplémentaire à l’apprentissage (CSA). Au plus tard en 2022, ces contributions seront directement collectées par les Urssaf, puis transférées à France Compétences, nouvelle instance nationale de régulation.

16 maine éco

FÉVRIER 2021

La taxe d'apprentissage Les modalités de versement de la taxe d’apprentissage restent inchangées pour 2021. La taxe d'apprentissage est due par toute entreprise soumise à l'impôt sur le revenu ou sur les sociétés, ayant son siège social en France et employant au moins un salarié. Son montant est calculé sur la base de la masse salariale de l'année précédente. Il s'agit du montant total des rémunérations soumises aux cotisations sociales et des avantages en nature versés par l'entreprise. Le salaire des apprentis est exonéré totalement lorsque l'employeur a jusqu'à 10 salariés. La première fraction, uniquement destinée au financement de l’apprentissage, représente à elle seule 87 % du montant de la taxe. La seconde fraction, appelée "solde de la taxe d’apprentissage" et qui représente donc les 13  % restants, est destinée au financement des formations initiales technologiques ou professionnelles (hors apprentissage) et à l'insertion professionnelle. Les dépenses des entreprises admises en

Les établissements de formation de la CCI du Mans et de la Sarthe peuvent bénéficier du solde de la taxe d'apprentissage (fraction de 13 %), versé par les entreprises au plus tard le 31 mai : - École de gestion et de commerce (EGC) du Mans (code UAI 0721513D) - Ekod, l'école des métiers du digital (choisir l'EGC du Mans - code UAI 0721513D) - In&Ma, l'école de management et d'ingénierie d'affaires (code UAI 0721647Z) - Escra, l'école de commerce automobile (code UAI 0721486Z) - Institut de formation des ambulanciers (code UAI 0721677G) - Point A – CCI Le Mans Sarthe (code UAI 0721578Z) déduction de cette fraction de la taxe d’apprentissage sont : - les subventions versées au centre de formation d’apprentis sous forme d’équipements et de matériels conformes aux besoins des formations dispensées ; - la créance accordée aux entreprises assujetties à la contribution supplémentaire à l’apprentissage employant plus de 5 % d’alternants. En quelques clics, calculez directement sur le site internet de la CCI, les montants de votre "part apprentissage" et du solde, et versez-le dès maintenant à nos établissements ! e Contact CCI Christelle Jubault au 02 43 21 00 51 ou service.apprentissage@lemans.cci.fr

Plus d'information www.lemans.sarthe.cci.fr/taxe-dapprentissage


Réduisez vos charges fixes !

Un projet de décoration, ou d’aménagement de votre espace professionnel ou privé ?

Bureaux climatisés, meublés et équipés (10 à 150 m2) Salles de réunions aménagées Espaces de coworking Locations toutes durées, d’une heure à un an et plus, avec accueil et services personnalisés Internet Très Haut Débit par fibre optique Domiciliations commerciales et juridiques Permanences téléphoniques Services bureautiques Club d’entreprises Parking gratuit

Faîtes confiance à notre équipe pour vous accompagner dans votre démarche !

UP

me pstore_bcom

P

de

PO

GE

@p

opu

S TOR E - PASSA M

3

C

O

0

U

-

D

Nos 34 années d’expérience au service de votre efficacité Technopole Université - 3 avenue René Laënnec - 72000 LE MANS Tél. 02 43 39 91 39 - Fax 02 43 23 91 00 - mail@bureaux-services.com Tramway : station Clinique du Pré au pied de notre immeuble

si

g

n

Vous pouvez également nous retrouver au POP UP STORE – Passage du commerce

M

ER

CE

19 - L E M A N S - 06

11

3

6

AMENAGEMENT - DECORATION - MOBILIERS CONTEMPORAINS ACCESSOIRES RESIDENTIELS ET PROFESSIONNELS

www.bureauxetservices.com

02 43 23 15 00 - bcommedesign.com

B COMME DESIGN

@bcommedesign

06 625 687 88 -

B COMME DESIGN

@popupstore_bcommedesign

contact@bcommedesign.com

Découvrez notre nouvelle gamme et ses énergies alternatives

S.A.V.I. Garage des Etangs Chauds

Les Perruches - RN23 421 avenue du Docteur Jean Mac 49480 SYLVAIN D’ANJOU 72100 LEST MANS - 02 43 50 24 50 02.41.76.79.55 Contact : Franck CHAMPION Contact : Philippe PIGNEUL 06 47 17 46 30 06.08.10.06.96 f.champion@seguin-trucks.com p.pigneul@seguin-trucks.com

M.C.V.I. S.M.V.I

Route de Cholet Rue H.Becquerel - ZI des Touches 85290 SUR SEVRE 53000MORTAGNE LAVAL - 02 43 67 08 60 02.51.65.00.96 Contact : Boris DUVAL Contact : Olivier BUTON 06 85 41 38 64 06.32.39.36.08 b.duval@seguin-trucks.com o.buton@seguin-trucks.com maine éco

FÉVRIER 2021

17


© AdobeStock

juridique

UN VÉRITABLE ENJEU AVEC LA COVID 19

-> par Elodie Harvet, Avocat Fidal, Département Règlement des Contentieux

Face à la crise sanitaire actuelle, sans précédent, la question de l’application de la garantie perte d’exploitation aux fins d’indemnisation des professionnels non essentiels tels que les restaurateurs, les hôteliers ou encore les commerçants, est au cœur d’une véritable polémique.

L

a perte d’exploitation se définit comme un manque-à-gagner pour l’entreprise, un résultat négatif. Cette perte d’exploitation peut être couverte par une assurance dans le cas de la réalisation d'un ou de sinistres précisément définis entre les parties, tel que par exemple une inondation, un incendie, une explosion, la chute de la foudre, un accident aux appareils électriques, un dégât des eaux, un bris de machine, une catastrophe naturelle, une émeute ou mouvement populaire, le vandalisme, un attentat… La garantie perte d’exploitation va permettre à l’entreprise de compenser une diminution de son chiffre d'affaires par la perception d’une indemnisation versée par son assureur.

18 maine éco

FÉVRIER 2021

La souscription de cette garantie n’est pas obligatoire, elle est ainsi optionnelle.

La perte financière subie du fait du confinement et de la fermeture administrative des entreprises est-elle couverte au titre de la garantie perte d'exploitation ?

contractuelles et leurs difficultés d’interprétation. En effet, les parties jouissent d’une liberté contractuelle qui leur permet, pour les garanties non obligatoires, de façonner librement leur contrat sur mesure. Ainsi, en cas de survenance d’un sinistre, tel que l’épidémie de Covid 19, il est indispensable d’étudier scrupuleusement toutes les stipulations contractuelles tant générales que spéciales liant le professionnel concerné à l’assureur pour déterminer précisément si les conséquences financières qui en découlent peuvent être indemnisées. Dans le cas de la Covid 19, cela revient à rechercher si la garantie perte d’exploitation souscrite couvre les conséquences financières de la fermeture administrative de l’entreprise.

Une jurisprudence mitigée Cette question est au cœur des débats en France mais également dans le reste du monde. Toute la difficulté que pose cette question est l’absence d’harmonisation des stipulations

L’enjeu est ainsi de déterminer si les pertes générées par ces fermetures contraintes et les conséquences du confinement sur le chiffre d’affaires sont susceptibles d’être

© AdobeStock

La garantie perte d'exploitation


juridique

Les conséquences sur les contrats couvertes par une police d’assurance. Il est évident que compte-tenu de l’ampleur des demandes susceptibles de leur être formulées, les compagnies d’assurances vont tenter d’échapper, par tout moyen, à leurs obligations de garantie. La compagnie d’assurance AXA France IARD a ainsi été assignée par plusieurs professionnels notamment des restaurateurs. Une jurisprudence mitigée en découle. En effet, quatre décisions ont été rendues par le tribunal de Commerce de Marseille les 13 et 15 octobre 2020 aux termes desquelles la clause d’exclusion opposée par la compagnie AXA pour se soustraire à son obligation de garantie a été déclarée comme réputée non écrite. Il a ainsi été décidé qu’en vertu des dispositions de l’article L 113–1 du code des Assurances, la clause d’exclusion doit, pour s’appliquer, être "formelle" et "limitée", ce qui n’était pas le cas dans les contrats souscrits de sorte que les restaurateurs avaient pu être indemnisés. La compagnie d’assurance a été condamnée à garantir les pertes d’exploitation liées aux fermetures administratives évoquées dans ces décisions. Le tribunal de Commerce de Rennes dans une décision en date du 24 septembre 2020 a considéré également que la garantie était mobilisable, bien que la motivation diffère. Il a su être relevé que le doute créé par la rédaction confuse de la clause devait être interprété en faveur du débiteur et contre l’assureur, lequel a ainsi pu être indemnisé.

Toutefois, le 1er octobre 2020, le tribunal de Commerce de Nanterre, saisi en référé, a considéré dans une motivation succincte, que la clause d’exclusion était parfaitement licite et privait d’indemnisation le demandeur… Ainsi, il faut comprendre que pour chaque saisine, les tribunaux vont être amenés à étudier les stipulations contractuelles qui leur seront soumises, et notamment en étudier la clarté rédactionnelle. Les cours d’Appel, ne se sont pas encore prononcées sur le fond de cette problématique : leurs décisions sont ainsi attendues. Il ne ressort donc aucune jurisprudence clairement établie à ce jour. Au-delà des décisions judiciaires, il ne faut pas négliger l’importance des négociations qui peuvent et doivent être menées, à tout moment avec l’assureur. Ce dernier peut en effet amiablement, notamment compte-tenu des relations commerciales ou au regard du risque de condamnation judiciaire que suppose son architecture contractuelle, décider de garantir les pertes d’exploitation (totalement ou partiellement) même si la clause n’a pas été souscrite ou qu’elle n’est pas clairement rédigée.

Suite aux problématiques posées par l’application de ces garanties perte d’exploitation, et l’indemnisation corrélative, les assureurs s’empressent désormais de soumettre des avenants à leurs assurés. Dans ces derniers, les assureurs vont, comme leur permet les dispositions de l’article L113-4 du code des Assurances, soit imposer une augmentation tarifaire, soit indiquer à leur assuré ne plus couvrir, pour l’avenir, l’événement fermeture administrative consécutive à une épidémie. Il est donc prévisible que la garantie du risque de fermeture administrative pour cause d’épidémie ne sera bientôt plus commercialisée par les compagnies d’assurances... De plus, il est à craindre la survenance de litiges suite à la résiliation soudaine des contrats par les assureurs, notamment du fait de l’irrespect par ces derniers du formalisme ou des délais requis. Cette question n’est pas anodine puisqu’en l’absence de résiliation par l’assureur (ou de résiliation imparfaite), des contrats qui pourraient avoir vocation à couvrir les pertes d’exploitations dites "Covid" (puisque ce sont ces contrats "risqués" qui font actuellement l’objet de tentatives de résiliation) seront alors automatiquement renouvelés sur l’année suivante et, partant, auront vocation à couvrir les éventuels, confinements à venir. e Contact Fidal, 72 avenue Olivier Messiaen, le Mans au 02 43 20 55 55

EN 2021, TRIEZ VOS DÉCHETS À LA SOURCE ! UN GESTE SIMPLE POUR VALORISER VOS Déchets!

02 43 27 02 25

lemans@mesdechetsdebureau.com

ZA la Bodinière, 72210 Roëzé sur Sarthe maine éco

FÉVRIER 2021

19


LA UNE

Plan France Relance

SOUTENIR

LA COMPÉTITIVITÉ INDUSTRIELLE -> par Élise Pierre

Le plan de relance mis en place par l’État vise à soutenir les industriels face à la crise, mais les incite également à s’engager dans une dynamique de compétitivité à plus long terme. Ouvert aux TPE-PME comme aux ETI, un large panel de dispositifs permet d’investir sur le plan numérique, écologique, de renforcer ses capacités d’innovation... pour rester dans la course et faire de l’industrie un pilier de la relance économique.

E

n faisant le choix de la compétitivité, de l’innovation, de l’écologie, du numérique et de l’attractivité de la France, le plan de relance peut permettre à toutes nos entreprises industrielles de croire en l’avenir", a souligné le président de CCI France, Pierre Goguet, lors de l’annonce du plan de relance industrielle et des dispositifs qui l’accompagnent. Car face aux impacts de la crise sanitaire et économique sur des pans entiers de notre industrie, le Gouvernement a prévu de mobiliser, sur la période 2020-2022, près de 35 milliards d’euros. Si ce plan vise, à l’échelle nationale, des filières stratégiques (aéronautique, automobile, agroalimentaire, santé, électronique, intrants essentiels et télécommunications 5G), sur le plan territorial, il cible les investissements "susceptibles de démarrer rapidement et ayant des retombées socio-économiques fortes pour le territoire". Aussi toute entreprise, groupement d’en-

20 maine éco

FÉVRIER 2021

treprises, association ou établissement de formation, peut déposer un projet d’investissement industriel (1), dès lors qu’il contribue notamment à maintenir et créer de l’emploi, à la transition écologique, à améliorer la compétitivité... Car les industries étant au cœur de l’emploi sur chacun de leur territoire, la crise a démontré l’importance de disposer d’un secteur productif fort. "L’industrie devrait être le poumon de l’économie française, or sa part dans le PIB a beaucoup décru. La crise a démontré que le pays a tenu grâce à son industrie, tandis que les activités de tourisme, restauration, culture étaient à l’arrêt. Ce plan de relance ambitieux va permettre de repositionner l’industrie comme élément contributeur dominant", commente Christophe Buchet, président de l’UIMM de la Sarthe et trésorieradjoint de la CCI Le Mans Sarthe.

Continuer à investir pour être compétitif Également dirigeant de la Sarr, Christophe Buchet n’a "jamais vu de mémoire d’industriel, un tel niveau d’aides et de subventions", et a lui-même sollicité France Relance pour sa société à des fins de modernisation de sa production, via une aide dédiée au secteur automobile. "Continuer à investir pour être plus compétitif et décrocher de nouveaux marchés est le maître mot !" encourage le chef d’entreprise qui se réjouit des effets de levier possibles. "Face à la concurrence mondiale, le récent abaissement des impôts de production aura un impact de 10 milliards d’euros par an. Cette mesure, couplée aux aides de France Relance, va nous permettre de ne pas être pénalisés pour investir et rattraper notre retard sur nos voisins européens en automatisation et robotisation", ajoute-t-il. En effet, avec ce plan de relance, le Gouvernement entend soutenir la montée en gamme des industries par la diffusion du numérique et l’adoption des nouvelles technologies. À cette fin, une aide de l’État permet aux PME et ETI du secteur de bénéficier d’un appui de trésorerie concomitamment à leurs investissements de transformation vers l’industrie du futur.


© AdobeStock

LA UNE

40 M€ pour accompagner PME et ETI vers l’usine 4.0

Christophe Buchet, dirigeant de la Sarr.

Nous n'avons jamais vu de mémoire d'industriel un tel niveau d'aides et de subventions.

France Relance a ainsi déployé une enveloppe de 40 millions d’euros à destination des PME et ETI pour les aider à améliorer leur process de production. "Cette aide, facile d’accès, gérée par l’Agence de services et de paiement (ASP) (2), permet d’obtenir une aide significative, à hauteur de 40 % du coût de l’investissement et au moins de 20 % pour une petite entreprise et 10  % pour une moyenne entreprise", souligne Christophe Buchet. Cet appui de trésorerie vise à soutenir l’achat d’équipements robotiques, des logiciels et équipements en réalité augmentée et réalité virtuelle, ou encore de machines intégrées destinées au calcul intensif et capteurs physiques notamment. S’engager dans l’industrie du futur permet d’automatiser de nombreuses opérations sans forte valeur ajoutée et de gagner en productivité, ce qui ouvre des perspectives de développement et d’emplois. Les TPE (entre-

prises de moins de 50 salariés) ne sont pas oubliées, grâce au plan régional pour l’économie numérique décliné en Sarthe sous le dispositif Pays de la Loire Investissement Numérique. Le dirigeant de la société MG Pitois (voir encadré page 22) l’a sollicité pour investir sur un logiciel couplé à un autre de gestion 3D afin de gagner en compétitivité, maintenir son effectif et à moyen terme embaucher. "La région des Pays de la Loire est une des régions industrielles les plus dynamiques, avec 19 000 entreprises et 260 000 emplois. De nombreux projets ont déjà obtenu des subventions  ! Il faut se tourner vers un des nombreux réseaux et clusters, qui travaillent avec la CCI et la Région", encourage Christophe Buchet, chef de file France Industrie Pays de la Loire, qui rappelle que "la première entreprise Sarthoise lauréate sur l’appel à projet automobile comptait moins de 30 salariés".

maine éco

FÉVRIER 2021

21


LA UNE

INTERVIEW Des solutions numériques à forte valeur ajoutée

MG Pitois

Peter Pitois, gérant de l’entreprise familiale MG Pitois.

"Numériser pour gagner en valeur ajoutée sur les marchés" Spécialisée en maintenance industrielle, MG Pitois (Mécanique générale Pitois) à Cormes répond aux demandes de secteurs variés, de l’énergie au BTP en passant par l’agroalimentaire et l’imprimerie pharmaceutique. En sollicitant des aides pour investir sur le plan numérique, la TPE aspire à augmenter sa compétitivité sur le territoire français. "Heureusement que nous avons diversifié nos marchés : papeterie, TP, recyclage, énergie, agroalimentaire... Cela nous permet de rebondir lorsqu’un des secteurs est touché", reconnaît Peter Pitois, gérant de l’entreprise familiale MG Pitois. Grâce à son expertise en maintenance industrielle - principalement curative - l’équipe d’une vingtaine de salariés compte parmi ses clients de grands donneurs d’ordre fidèles.

Transition numérique et écologique Pour se saisir du panel de dispositifs mobilisables dans le cadre du plan de relance industrie, un guide complet a été publié (disponible en ligne) pour les industries, qu’elles soient ETI ou TPE-PME. S'agissant des appels à projet au niveau national, deux dates de relèves de dossiers sont prévues au 1er semestre : 31 mars et 1er juin 2021. S'agissant du volet territorial, les candidatures sont déposées au niveau régional et sont instruites au fil de l’eau jusqu’à

22 maine éco

FÉVRIER 2021

"Nous avons les capacités, aussi bien sur le plan numérique, managérial que technique, de les dépanner dans les délais les plus courts", souligne Peter Pitois, dont la stratégie est d’investir pour anticiper leurs futurs besoins. "En termes de technologie comme de savoir-faire, je veux que nous soyons opérationnels afin de répondre efficacement à l'attente de nos clients, ce qui nécessite d’investir sur la formation et le numérique".

épuisement des fonds. "Déposer un dossier dans le cadre de ces appels à projets est accessible, il ne faut surtout pas manquer cette opportunité ! Et si on ne se sent pas dimensionné pour, il faut se faire accompagner par la CCI, se rapprocher des réseaux et pôles de compétitivité comme nous avec EMC2", encourage Guillaume Taffin, dirigeant de Delta Neo (voir encadré page 23) qui reconnaît la rapidité entre leur premier dépôt de dossier en août et la réponse obtenue début septembre. "Ces appels à projets, à déposer auprès de

MG Pitois a sollicité l’aide dédiée aux TPE Pays de la Loire Investissement Numérique, en vue d’investir dans un logiciel de FAO (Fabrication assistée par ordinateur), couplé à un logiciel de gestion 3D. "Ce logiciel permettra la simulation et l’usinage assisté par ordinateur, et devrait réduire le temps de réalisation de certaines pièces passant de huit à trois heures," souligne Peter Pitois qui espère ainsi être plus concurrentiel. "Cette aide à 50 % est importante car l’investissement est de 32 000 euros, auquel s’ajoute la formation de 8 000 euros pour le personnel, qui sera mobilisé durant celle-ci, souligne le gérant, prêt à former puis embaucher, pour tirer le meilleur parti de cette solution". MG Pitois a sollicité le FNE Formation pour son équipe et vient de déposer une demande auprès de l’ASP pour agrandir son parc de machines. "Le plan de relance inclut désormais l’achat de machines d’occasion, ce qui est intéressant au vu de nos connaissances", souligne Peter Pitois pour qui il faut s’adapter au contexte. "L’objectif de cette transition numérique est de détenir plus de commandes pour maintenir nos emplois et pouvoir recruter, j’espère une à deux personnes de plus dans notre équipe", conclut-il.

l’ASP, sont destinés à tous types d’industrie, pour moderniser leur outil de production, investir dans des machines, des solutions numériques… Il est également intéressant d’utiliser cette aide pour travailler sur l’axe de la transition écologique", précise Christophe Buchet. Prêts verts, prêts d’économie d’énergie et nombreuses aides pour s’engager dans la décarbonation sont au programme du plan de relance industriel. À Delta Neo, la nouvelle machine Epur qui vise à augmenter leur productivité, s’inscrit notamment dans cette transition verte, puisque cette machine spéciale permettra aussi de diminuer la quantité d’eau utilisée comme de réduire et valoriser leurs déchets métalliques.


LA UNE

La CCI, tête de pont auprès des industriels Ces dispositifs déployés par l’État sont complémentaires de ceux mis en place par les collectivités et les chambres de commerce et d’industrie, têtes de pont dans ce plan de reprise auprès des entreprises. Depuis septembre 2020, la Direccte et le réseau des CCI ont déjà contacté près de 30 000 entreprises pour les sensibiliser sur ces aides. Sur les 295 entreprises contactées par la CCI du Mans et de la Sarthe, les enjeux prioritaires sont les mêmes qu’à l’échelle nationale : l’emploi et le développement. Résultat notable, l’innovation prend la 3e position avec 40 % de marque d’intérêt au niveau sarthois (5e au niveau national) puis le numérique en 4e position (3e au niveau national). Ces tendances sont également

visibles à l’échelle des TPE puisque 28 % des entreprises de moins de 50 salariés envisagent des projets autour du numérique et près de 40 % d’entre elles ont des projets de développement. Beaucoup montrent déjà un fort intérêt pour le dispositif ASP de transformation numérique. "Le montage du dossier ne doit pas être un barrage, outre la CCI et les réseaux qui peuvent aider, des cabinets conseils permettront de débloquer ces fonds pour pouvoir investir", souligne Christophe Buchet, pour qui, a fortiori dans le contexte actuel et face à la concurrence mondiale, "il faut saisir ces aides pour prendre le train en marche et répondre à la hausse du niveau d’exigence de nos clients finaux. Se montrer agile en amé-

liorant nos outils de production pour produire mieux, plus vite en étant respectueux de l’environnement !", conclut-il. e (1) Les projets attendus doivent être d’au moins 200 000 €. (2) Agence de services et de paiement, guichet pour les demandes de subvention et aides à l’investissement de transformation vers l’industrie du futur.

Contact CCI Christelle Bodet au 02 43 21 00 35 ou christelle.bodet@lemans.cci.fr

Plus d'information Pour consulter et télécharger le guide complet des aides du Plan de relance industrie : https://www.entreprises. gouv.fr/files/files/secteurs-d-activite/ industrie/politique-industrielle/dispositifsentreprises-industrielles.pdf

Delta Neo

"Les aides de l’État nous aident à sortir nos projets des cartons !" Face à la crise qui affecte ses marchés, Delta Neo s’est saisie du plan de relance automobile pour investir dans une machine spéciale et maintenir au maximum ses 120 salariés à La Ferté Bernard et en Roumanie (60 salariés). "L’impact de la crise est fort malgré la diversification de nos métiers et marchés, à l’exception de notre activité d’ensachement pour l’agroalimentaire", reconnaît Guillaume Taffin, président de Delta Neo, dont le chiffre d’affaires a décru de 13 à 9,5 millions. Car l’expert de la transformation du fil et de la bobine métallique - leader dans la connectique d’airbag - s’est diversifié dans de nombreux domaines : le façonnage de sachets, le micro-usinage et usinage (secteur médical) et le micro-perçage (maroquinerie, luxe et packaging). "Lorsque EMC2 nous a présenté cet appel à projet

Guillaume Taffin, -> président de Delta Neo.

automobile avec 80 % de subvention, nous avons monté le dossier Epur et eu le bonheur d’être retenus".

Un transfert électromagnétique "Dans le cadre de notre modernisation, nous avions prévu d’investir dans cette machine spéciale, mais le retour sur investissement étant à cinq ans, nous repoussions", reconnaît Guillaume Taffin. Grâce à l’enveloppe de 675 000 € (sur 860 000 € investis) Delta Neo a pu concevoir ce système, équipé d’un bras robotisé et de rails électromagnétiques à commandes numériques. "Cette machine qui intègre nos savoir-faire produit des pièces à partir de fil métallique, de manière automatique et versatile. Le rail magnétique permet d’atteindre les différents postes de transformation : presse pour écraser, pour poinçonner... Elle devrait nous faire franchir un grand pas !" s’enthousiasme Guillaume

Taffin qui espère gagner des marchés et créer quatre postes. "Dans le contexte actuel, notre priorité est surtout le maintien tant que possible de nos emplois", précise le dirigeant, qui souligne que le recours au PGE (Prêt garanti par l'État) et au chômage partiel a permis de maintenir l’effectif. Ce projet a aussi des visées écologiques, la machine permettant de réduire et valoriser leurs déchets métalliques. "Ces mesures nous aident à ne pas laisser des projets dans leurs cartons". Pour preuve, Delta Neo a déposé une demande de subvention auprès de l’ASP pour son activité de packaging. "Nous voulons développer un packaging plus respectueux de l’environnement car les sachets souples mêlent des plastiques qui rendent leur recyclage complexe". La crise ne cessera pas la quête de procédés innovants et alternatifs chez Delta Neo ! maine éco

FÉVRIER 2021

23


DS 3 CROSSBACK INÈS DE LA FRESSANGE PARIS

Découvrez en exclusivité l’Édition Limitée DSautomobiles.fr - CONSOMMATIONS MIXTES ET ÉMISSIONS DE CO2 DE DS 3 CROSSBACK : DE 0 À 6,2 L/100 KM ET DE 0 À 141 G/KM. Automobiles Citroën RCS Paris 642 050 199. Spirit of avant-garde = L’esprit d’avant-garde.

DS STORE LE MANS

02 43 78 50 20

13 Boulevard Pierre Lefaucheux, 72100 Le Mans

at 102/105 Dipco 18.0a (pdf) © 2015 Heidelberger Druckmaschinen AG C

M C

Y

Y

CM

CY

MY

CMY

B

C

M

Y

X

Z

0

B 20

B 40

B 80

B

C

M

Y

X

Z

CMY

CMY

CMY

CMY

B

C

M

Y

X

Z

CMY

C 20

C 40

C 80

B

C

M

Y

X

Z

M

−−−−−−−−−−−−−−− 17 −−−−−−−−−−−−−−−

18

Impression numérique

Pré-presse

−−−−−−−−−−−−−−− 19 −−−−−−−−−−−−−−−

Façonnage

Impression offset

Imprimerie AUFFRET - PLESSIX 02 43 97 61 22 - www.auffretplessix.com 72600 MAMERS - contact@auffretplessix.com

Toute l’imprimerie grandeur nature ! 24 maine éco

FÉVRIER 2021

20

−−−−−−−−−−−−−−− 21 −−−−−−−−−−−−−−−

Z


ressources humaines

de prise en charge pour financer à 100 % les formations en présentiel et distanciel". Bureautique, management, langues et soft skills ont été plébiscitées.

← Renaud Dorchy, délégué régional de l’Opco des Entreprises de proximité en Pays de la Loire.

COMMENT OPTIMISER

© Valéry Joncheray

Formation des salariés

SON FINANCEMENT ? -> par Élise Pierre

Si le développement des compétences de ses salariés a toujours été un levier de compétitivité, le contexte sanitaire a fait de la formation un enjeu majeur pour toute entreprise. Permettant de pérenniser les emplois comme de s’adapter à l’évolution des métiers et pratiques, l’accès à la formation est facilité par divers dispositifs.

G

râce au plan anti-crise de l’État, notre Opco a financé à 100 % les formations dans le cadre du plan de développement des compétences des entreprises de moins de 50 salariés, qui constituent 96 % de nos adhérents", témoigne Renaud Dorchy, délégué régional de l’Opco des Entreprises de proximité en Pays de la Loire, qui couvre les secteurs de l’artisanat, du commerce, des professions libérales et des services de proximité. À la faveur des confinements et du télétravail, nombre d’employeurs ont misé sur la formation, en ayant recours au distanciel (voir page 32). "Pour ceux dont les salariés sont en chômage partiel, mobiliser la formation permet de maintenir leurs emplois, de poursuivre l’activité tout en répondant aux besoins d’évolution", indique Renaud Dorchy, qui souligne qu’une enveloppe de 3,2 millions a été mobilisée pour la région ligérienne, 60 % de leurs adhérents s’en sont saisie. "Dès mars, notre conseil d’administration a adapté les critères

FNE et abondement au CPF Déployé par les Opco depuis mars 2020, le FNE-Formation permet de maintenir dans l’emploi ses salariés en activité partielle, formés pendant la période de convention signée avec l’État. 100 % du coût pédagogique était alors pris en charge. "Depuis novembre, ce taux est de 70 % en cas d’activité partielle de droit commun et de 80  % en cas d’activité partielle de longue durée, sur la base d’une moyenne de 6 000 € par salarié par an", précise Renaud Dorchy. Sont éligibles les formations, bilans de compétences et actions de VAE  (1) réalisés à distance. Les formations relevant de l’obligation de formation générale à la sécurité et en alternance en sont exclues. Cette crise est aussi l’opportunité pour les salariés de mobiliser leur CPF  (2). D’autant que depuis le 3 septembre 2020, les entreprises peuvent y abonder volontairement. Si le projet va dans le sens d’une meilleure employabilité et d’une montée en compétences du salarié, l’employeur aura tout intérêt à financer le "reste à charge", sans avoir eu à l’intégrer au plan de développement des compétences. Les formations les plus demandées sont le permis B, le bilan de compétences, le Tosa, le Toeic... "Des cofinancements sont facilités, avec la Région, Pôle emploi... Il faut se tourner vers son Opco", encourage Renaud Dorchy, qui se réjouit d’une nouvelle convention avec l’État  : "Face aux besoins des entreprises d’être accompagnées dans leur réflexion pour se repositionner, se diversifier... en 2021 la prestation-conseil PCRH pourra être mobilisée, prenant en charge l’accompagnement par des consultants externes". N’hésitez pas à vous rapprocher de votre Opco pour affiner vos besoins, déclencher des financements dédiés... et faire monter en compétences vos collaborateurs ! e (1) Validation des acquis de l’expérience (2) Compte personnel de formation

BON À SAVOIR Compte personnel de formation L’Espace des employeurs et des financeurs (EDEF) permet d’abonder volontairement au CPF d’un ou plusieurs salariés. Un portail dédié a été ouvert : https://www.financeurs.moncompte formation.gouv.fr/employeurs/ maine éco

FÉVRIER 2021

25


© AdobeStock

ressources humaines

Le volontariat territorial en entreprise

DES JEUNES TALENTS POUR LES PME LOCALES -> par Emmanuel Chevreul

Lancé il y a deux ans par le ministère de l’Économie et des finances et porté par Bpifrance, le Volontariat territorial en entreprise (VTE) est conçu pour aider les entreprises (PME et ETI) à bénéficier de compétences qu’elles ne trouvent pas sur leur territoire, en recrutant, sur des postes à responsabilités, des jeunes de niveau bac +2.

I

nspiré du Volontariat international en entreprise (VIE), le volontariat territorial en entreprise encourage les jeunes à être mobiles, tout en leur offrant, surtout, une belle opportunité d’occuper un emploi valorisant : "bras droit" du chef d’entreprise, chargé de la transformation digitale ou de la transition énergétique de l’entreprise, responsable marketing/ finances… explique Florent Lepert, délégué territorial Le Mans de Bpifrance. Pour les entreprises, c’est l’occasion d’intégrer des compétences nouvelles et complémentaires,

26 maine éco

FÉVRIER 2021

Au cœur du plan de relance de bénéficier d’un œil neuf…" Alors que 57 % des PME et ETI des territoires affirment être en recherche de talents pour continuer à croître et que de nombreux jeunes peinent à trouver un premier emploi, ce dispositif répond, de toute évidence, à une attente exprimée sur le terrain.

Des aides nationales et régionales La mise en place du dispositif sera prochainement encouragée par une allocation de 4 000 € attribuée à toute entreprise qui engage un jeune en VTE (en CDI, CDD d’un an au minimum, ou en alternance) et est implantée sur un secteur labellisé Territoire d’industrie (1). Dès à présent dans le cadre du plan de relance, une aide de 8 000 € (cumulable avec la précédente) est également apportée par l’État aux entreprises qui choisissent de signer un VTE-Vert, c’est-à-dire de missionner le nouvel embauché sur un poste favorisant la transition énergétique. De son côté, le jeune peut aussi bénéficier d’une allocation de 1 200 € sur l’année, pour financer une partie de son logement. Enfin, certaines régions ont choisi d’apporter leur propre contribution au VTE. Ainsi, le Conseil régional des Pays de la Loire accorde 4 000 € aux PME ligériennes des secteurs de l’industrie, des industries agroalimentaires de transformation et de l’artisanat de production (à l’exclusion du BTP).

La mise en place du VTE se traduit par la signature d’une charte à travers laquelle l’employeur s’engage notamment à assurer un suivi du jeune et à lui donner une mission structurante pour l’avenir de l’entreprise. De son côté, le salarié devra être force de propositions et consacrer une part de son temps à réfléchir au devenir stratégique de l’entreprise. "C’est un véritable engagement mutuel et pour le jeune c’est un tremplin", souligne Florent Lepert. En 2020, 6 000 candidatures ont été déposées par des étudiants et jeunes diplômés sur la plateforme www.vte-france, et surtout, 650 VTE ont été finalisés, dont 4 en Sarthe. Désormais, ce programme s’intègre pleinement dans la logique du plan de relance. Il devrait, par conséquent, prendre une dimension supplémentaire en 2021. C’est, pour tous les chefs d’entreprises, une opportunité à saisir ! e (1) En Sarthe, les territoires bénéficiant du label sont Le Pôle métropolitain Le Mans Sarthe (qui inclut Le Mans Métropole et ses 6 communautés de communes limitrophes), les communautés de communes de Sablé, de La Flèche (Pays Fléchois), de Saint-Calais/Bessé-sur-Braye/Vibraye (Vallées de la Braye et de l’Anille), et de La Ferté-Bernard/Tuffé (Huisne Sarthoise).

Contact CCI Christelle Bodet au 02 43 21 00 35 ou christelle.bodet@lemans.cci.fr


La qualité, les services en plus ! Qualité

Traitement EN NF ISO 1461 Traitements spéciaux

Tous les jours, nos camions sont près de chez vous. Appelez-nous, on s’occupe du reste !

02 43 39 11 11

Délai de traitement 48H à 72H en moyenne 12H sur RDV

Appui technique

Aide à la conception Validation de vos études

61

28 53

72 41

Certification

49

Certificat de conformité

37

Service Logistique

3 navettes de transport 2 à 3 passages par semaine sur tous les départements

GALVA 72 - ZA La Cour du Bois - 72550 Coulans Sur Gée - contact@galva-72.fr 201809186 - encart Presse CCI.indd 1

15/01/2019 16:11:52

La plus large gamme de SUV électrifiés.

Parce que le meilleur des choix est d’avoir tous les choix, Hyundai propose la plus large gamme de SUV électrifiés. Nouveau KONA Electric et son autonomie de 660 km en ville(1), TUCSON Hybrid Nouvelle Génération avec son design avant-gardiste ou Nouveau SANTA FE Plug-in, le grand SUV 7 places hybride rechargeable. Découvrez-les chez votre distributeur.

HYUNDAI LE MANS 26, boulevard Pierre Lefaucheux 72100 LE MANS Service Business au 02 43 39 15 39 ou sur LinkedIn @Hyundai Le Mans Consommations mixtes de la gamme KONA Electric (kWh/100 km) : 15,0 - 15,4. Émissions CO2 (g/km) : 0. Consommations mixtes (WLTP) de la gamme Tucson (l/100 km) : 5,4-6,7. Émissions CO2 WLTP (g/km) : 127-154. Consommations mixtes SANTA FE Plug-in : en cours d’homologation. Émissions CO2 WLTP (g/km) : 40. (1) Autonomie pour la version 64 kWh (selon cycle WLTP) : cycle mixte 484 km/cycle urbain 660 km. *La garantie 5 ans kilométrage illimité de Hyundai s’applique uniquement aux véhicules Hyundai vendus initialement par un Distributeur Agréé officiel Hyundai à un client final, conformément aux termes et conditions du carnet de Garantie Entretien & Assistance du véhicule. ** Les batteries hautetension de nos véhicules hybrides et électriques sont garanties 8 ans ou 160 000 km. Détails : hyundai.fr.

maine éco

FÉVRIER 2021

27


Panorama géopolitique international

QUOI DE NEUF DANS LE MONDE ? -> par Pierre-Jacques Provost

La France a des arguments importants

Le business à l'international a été complétement bousculé ces derniers temps, difficile alors de dresser un état du monde pour informer les chefs d’entreprise, mais c’était l’ambition d'une conférence "international" organisée par les CCI ligériennes.

L

es chefs d’entreprise ont besoin de visibilité et c’est peu dire que 2020 leur a surtout apporté des incertitudes. Avec la crise sanitaire due à la Covid 19, rarement les dirigeants d’entreprise, grande ou petite, et dans de très nombreux secteurs, n’auront eu aussi peu de visibilité à court et moyen terme. Les CCI ligériennes ont relevé le défi d’informer sur la situation internationale lors d’une conférence en ligne, le 10 décembre dernier, de Thierry Garcin, docteur d’État en sciences politiques et auteur notamment de Fragmentation du monde publié chez Economica. Première région abordée : les États-Unis. "Ils restent une superpuissance au moins encore pendant 20/30 ans. C’est encore le 1er PIB mondial  ; c’est le 2e exportateur mondial  ; c’est un budget de défense énorme  et c’est le seul pays qui peut intervenir militairement à peu près partout dans le monde. Mais les inégalités restent pour eux un poison (42 millions d’américains vivent en dessous du seuil de pauvreté). Les problèmes communautaires sont nombreux, la question noire

28 maine éco

FÉVRIER 2021

revenant régulièrement et il y a des écarts très important d’une région à l’autre." Thierry Garcin a conseillé de ne pas trop attendre de l’élection de Joe Biden même si, pour les Européens, "c’est une bonne nouvelle" rappelant notamment que la versatilité de Donald Trump et sa capacité à s’affranchir du droit international et des engagements américains rendaient la politique américaine imprévisible. S’il avait eu connaissance alors du coup de force tenté par les partisans de Trump au Capitole, peut-être Thierry Garcin eut-il montré un peu plus d’enthousiasme à l’arrivée de Joe Biden dont il a néanmoins rappelé qu’il comptait réintégrer l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’accord mondial sur le climat, l’accord sur le programme nucléaire iranien, et qu’il allait rétablir des rapports transatlantiques plus importants.

Sur l’Europe, sans minimiser les difficultés, Thierry Garcin a proposé un regard plutôt optimiste en soulignant la capacité de l’Europe lors des négociations du Brexit "de refuser que le marché unique ne soit découpé en rondelles : biens, capitaux, services et personnes. Ils ont fait bloc. Les pays européens ont aussi récemment réussi à mettre en place un plan de relance ; ils ont négocié ensemble une grande commande de vaccins…" Dans ce contexte, la France a des arguments très importants avec des secteurs d’excellence remarquables. Par ailleurs, 67  % de ses échanges sont intra-européens ce qui est un facteur de stabilité. Après avoir rapellé l’importance pour l’Europe de ne pas se couper de la Russie, notamment la France qui y a des intérêts importants, le chercheur a abordé la question de la Chine en soulignant que l’Union européenne était son premier partenaire économique. Précisant qu’elle a des atouts considérables, il a souligné que si la Chine était une superpuissance économique, elle ne l’était pas encore sur le plan politique et militaire. Toutefois, elle avance ses pions avec les Routes de la soie ou une politique asiatique ambitieuse. Pour intéressant qu’ait été ce tour d’horizon, il est difficile dans ce contexte géopolitique international d'établir des certitudes sur les perspectives à l'export pour les entreprises.e

© AdobeStock

international


Votre confiance, notre plus belle récompense. BUREAUX / LOCAUX D’ACTIVITÉS ET ENTREPÔTS LOCAUX COMMERCIAUX / INVESTISSEMENT LOCATIF IMMEUBLE R+2 DE 300 M² + HANGAR AVEC PARKINGS DE 198 M² AVENUE BOLLÉE - LE MANS PRIX DE VENTE HAI : 498.200 € DPE : VIERGE

ref 336

PLATEAU DE BUREAUX NEUFS AVEC CLOISONNEMENTS DE 302 M² / 6 PARKINGS AVENUE DU GÉNÉRAL DE GAULLE - LE MANS LOYER MENSUEL : 3.068 € HT/HC DPE : B(86)/ C(17)

ref 216

CABINET PARAMÉDICAL AVEC SALLE D’ATTENTE COMMUNE AMÉNAGÉE

AVENUE DU GÉNÉRAL DE GAULLE - LE MANS BUREAU DE 15 À 25 M² DE 180 À 381 € NET DPE : D (227)/G(253)

ref 225

EX CL U SI V IT É

BUREAU DE 71.39 M² AVEC 2 STATIONNEMENTS

UNIVERSITÉ - RONDPOINT CLINIQUE DU PRÉ LOYER MENSUEL : 950 € HT/HC DPE : VIERGE

ref 257

LOCAL D’ACTIVITÉ DE 480 M² EN COURS DE RÉHABILITATION

ZONE INDUSTRIELLE SUD - LE MANS LOYER MENSUEL : À PARTIR DE 2.320 € HT DPE : VIERGE

ref 289

BUREAUX DE 466.48 M² AVEC 11 STATIONNEMENTS

ZONE NORD - LE MANS LOYER MENSUEL : 4.800 € HT/HC DPE : C(141) / A(4)

LOCAL D’ACTIVITÉ DE 670 M²

ZONE INDUSTRIELLE SUD - LE MANS PRIX DE VENTE HAI : 353 760 € DPE VIERGE ref 337

DEUX CELLULES D’ACTIVITÉS NEUVES DE 317 ET 537 M²

ZONE INDUSTRIELLE SUD - LE MANS LOYER MENSUEL ET PRIX DE VENTE : NOUS CONSULTER / DPE : VIERGE

ref 315

LOCAL COMMERCIAL DE 98 M² PLACE ARISTIDE BRIAND - LE MANS LOYER MENSUEL : 2.333 € HT/HC DPE : VIERGE ref 190

ref 318

EX CL U SI V IT É

02 43 216 116 70, avenue du Général de Gaulle - 72000 Le Mans LE MANS / ANGERS / TOURS

www.advisor-immobilier.fr contact@advisor-immobilier.fr maine éco

FÉVRIER 2021

29


international

La Scandinavie

UN MARCHÉ EXIGEANT

MAIS FIABLE -> par Pierre-Jacques Provost

← Jean-Baptiste Reyé, directeur Business France pour le Danemark et l’Islande.

Proposer une offre innovante

Il serait dommage d’oublier les Pays scandinaves, un marché exigeant mais dont le pouvoir d’achat est élevé et où les Français ont des arguments pour s’imposer.

D

u 31 mai au 4 juin 2021, la Team France Export Pays de la Loire organise une mission en Scandinavie et ce sera l’occasion de découvrir des destinations d’affaires que les Ligériens auraient tord de négliger. Bien sûr, la crise de la Covid 19 a rebattu un peu les cartes et n’incite pas beaucoup à partir vers de nouvelles aventures. Et comme l’ensemble des pays européens, les pays scandinaves ont eu recours à des confinements - à l’exception de la Suède qui a suivi une autre voie - et font face à une contraction de leur PIB. Mais cette dernière est plus faible que la moyenne des pays de l’Union européenne et la reprise annoncée pourrait y être beaucoup plus rapide. "Les économies ont bien résisté, les fondamentaux sont sains et le climat des affaires est bon", explique Jean-Baptiste Reyé, directeur Business France pour le Danemark et l’Islande. On parle ici d’économies résilientes, mais elles le sont. On oublie parfois la zone

30 maine éco

FÉVRIER 2021

nordique et c’est dommage. D’ailleurs, la France est, selon les pays, le 5e ou le 6e exportateur, elle n’est pas le dernier de la classe et elle progresse." Marché de 28 millions d’habitants, il présente l’avantage d’être mature et, même s’il y a des différences culturelles d’un pays à l’autre, c’est une zone homogène où le PIB par habitant est nettement supérieur à celui de la France. "La Suède, pays pivot de la région, est incontournable, précise Jean-Baptiste Reyé. C’est le plus peuplé et il est facile d’y faire des affaires. Le Danemark est comme une porte d’entrée des pays scandinaves. C’est un peu comme un hub, un noyau logistique pour l’ensemble de la région. Même si elle ne fait pas partie de l’Union européenne, la Norvège est un pays à privilégier, les habitants y ont un fort pouvoir d’achat et le business n’y est pas plus compliqué."

Un marché abordable, mais pour les gens sérieux ! "Ce sont des marchés ouverts, mais matures et très exigeants, poursuit JeanBaptiste Reyé. Ici, les réunions commencent à l’heure, parfois même en avance. Il faut respecter les délais de livraison et être réactif, la qualité du produit seule ne suffit pas, le service aussi doit être à la hauteur. Enfin, ici on pratique le flat management. Le processus de décision peut-être plus long car on recherche le consensus, mais les clients veulent s’inscrire dans la durée. Si on travaille bien, on peut travailler longtemps." Le Pack export de Relance proposé par la Région Pays de la Loire peut-être une opportunité car la présence d’un VIE pour la zone peut s’avérer efficace. Quant à savoir quels sont les marchés porteurs, ils sont nombreux. La pandémie a évidemment mis en relief les offres concernant la santé, e-santé, la télémédecine et les biotechnologies. Alors si vous souhaitez prospecter la Scandinavie, n'hésitez pas à contacter la Team France Export des Pays de la Loire pour préparer votre mission. e

Contact CCI Isabelle Nevers, Team France Export Pays de la Loire, au 06 79 52 66 36 ou Isabelle.nevers@paysdelaloire.cci.fr


SEAT Ateca - Faire de chaque jour un grand jour.

SEAT Ateca Style Business 1.0 TSI 110 ch à 249 € TTC/mois(1) Perte financière (2) Contrat de maintenance (3) Véhicule de remplacement (4)

Vous cherchez un véhicule professionnel qui réponde à toutes vos attentes ? Nous sommes là pour vous. Avec SEAT FLEET SOLUTIONS, découvrez l’entité dédiée aux professionnels avec sa gamme d’offres et de services spécifiques. Facilitez-vous la vie et vos trajets. En affaires comme sur la route, rien ne vous arrêtera. La SEAT Ateca avec son GPS Europe, son écran multimédia tactile 8”, ainsi que son correcteur de trajectoire, vous emmènera partout !

Contactez, Rodolphe Michelet, votre conseiller professionnel, au 07.50.54.87.77 pour venir l’essayer et répondre à toutes vos questions.

AUTORELLI SEAT LE MANS

8 BD Pierre Lefaucheux - 72100 Le Mans 02.43.85.12.77 - www.seat-skoda-lemans.fr (1) Offre de Location Longue Durée sur 25 mois et 40 000 kms, incluant perte financière, contrat de maintenance aux professionnels et véhicule de remplacement. Offre valable du 01.01.2021 au 31.01.2021 sur le tarif 2020.3.3 au 07.08.2020 maj au 06.11.2020, pour un Ateca Style Business 1.0 TSI 110 ch avec option peinture métallisée, soit 37 loyers de 249€ TTC.(2) Perte Financière obligatoire coût mensuel de 9,79 € inclus dans les loyers. Assurance souscrite auprès de MMA IARD Assurances Mutuelles - Société d'assurance mutuelle à cotisations fixes - RCS Le Mans 775 652 126 et MMA IARD - Société Anonyme au capital de 537 052 368 euros - RCS Le Mans 440 048 882 - sièges sociaux : 14 bvd Marie et Alexandre Oyon - 72030 Le Mans cedex 9. Entreprises régies par le code des assurances.(3) Contrat de maintenance obligatoire, coût mensuel de 22,55€ inclus dans les loyers souscrit auprès de VOLKSWAGEN BANK GmbH.(4) Garantie Véhicule de Remplacement incluse dans les loyers, souscrite auprès d’Europ Assistance France SA – RCS Nanterre 451 366 405 : Entreprises régies par le Code des assurances et soumises à l’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP) - 61 rue Taitbout 75009 PARIS. Ces offres sont réservées à la clientèle professionnelle, hors taxis, loueurs et flottes, chez tous les Distributeurs SEAT présentant ce financement, sous réserve d'acceptation du dossier par SEAT Fleet Solutions division de VOLKSWAGEN BANK GMBH - SARL de droit allemand - Capital social : € 318 279 200 - Siège social : Braunschweig (Allemagne) - RC/HRB Braunschweig : 1819 - Intermédiaire d’assurance européen : D-HNQM-UQ9MO-22 (www.orias.fr) - Succursale France : Bâtiment Ellipse, 15 avenue de la Demi-Lune - 95700 Roissy-en-France - RCS Pontoise : 451 618 904 - Administration et adresse postale : 11, avenue de Boursonne - B.P. 61 - 02601 Villers-Cotterêts Cedex. Publicité diffusée par le Distributeur RAISON SOCIALE PARTENAIRE enregistré à l’ORIAS sous le n° 00 000 en qualité d’intermédiaire en opération de banque à titre non-exclusif de Volkswagen Bank. Montants exprimés TTC, hors prestations facultatives.

SOUTENEZ L’ÉCONOMIE FRANÇAISE avec la série limitée Made In France, 100 % fabriquée en France

Votre contact privilégié :

Guillaume FARCY - 06.49.32.78.80

AMS NISSAN

8 Bd Pierre Lefaucheux - 72 100 Le Mans 02.43.39.93.40 - www.nissan-lemans.fr maine éco

FÉVRIER 2021

31


formation

Formation à distance

EFFET D’AUBAINE OU NOUVELLE NORME ?

Le télétravail et le confinement ont rebattu les règles de l’entreprise, avec un aspect boosteur sur la formation à distance, dont ont bénéficié de nombreux salariés, encouragés par le FNE-Formation. Les organismes ont fait preuve d’agilité pour répondre à la forte demande, qui va du management à l’anglais en passant par la bureautique. Cet engouement pour le distanciel va-t-il perdurer ?

O

n entre en formation en ligne comme on entre dans une salle de formation habituelle ! Le formateur nous donne accès, puis il y a toujours un support et on fait un signe pour poser une question comme en présentiel. Surtout la caméra permet d’être très présent physiquement, je n’ai vu aucune différence et que des avantages à suivre cette formation de chez moi", témoigne MarieAnnick Souillet, responsable RH à la biocoop Le Fenouil, qui s’est formée comme chaque année à la CCI en "Actualisation en droit social" mais, contexte oblige, en ligne. "Je suis favorable au distanciel qui limite les risques sanitaires, tout en faisant gagner en temps de transport et en confort, dès lors qu’on dispose d’un espace et d’outils adaptés chez soi !" Nombreux ont été les salariés à miser sur les formations à distance, car c’est l’un des rares aspects positifs de la crise : la plupart ont eu

32 maine éco

FÉVRIER 2021

davantage de temps. Et les chefs d’entreprise l’ont mis à profit : "Plutôt que de laisser les salariés désœuvrer, ils ont décidé de les former en bureautique, management notamment" témoigne Jean-Christophe Geslin, du service formation continue de la CCI. Le FNEFormation a contribué à cet engouement, grâce à la prise en charge à 100  % (à 70  % depuis novembre) en cas de chômage partiel.

Digitalisation de l’offre de formation Le contexte a encouragé les entreprises à passer à des formations à distance et plus flexibles. "Le premier confinement a été un accélérateur de la digitalisation. Avant, 18 % des formations proposées étaient en distanciel. Désormais, elles sont 50  %", observe Claire Pascal, vice-président de la FFP (1) pour

20 Minutes. Avec une nécessaire réorganisation des organismes, à l’instar du service formation continue de la CCI, dont le catalogue a été repensé pour proposer un mode hybride (présentiel et distanciel) ou 100 % distanciel. "Hormis certaines thématiques comme la sécurité, qui nécessitent un plateau technique, nous nous sommes adaptés", témoigne Laurence Plais du service formation continue. 50 % des formations intra-entreprises ont été prodiguées à distance et jusqu’à 80 % des formations interentreprises. S’il faudra encore du temps pour ancrer la pratique dans les habitudes, le confinement a permis de faire tomber quelques barrières. Le distanciel va-t-il s’imposer comme la nouvelle norme  ? Pour Laurence Plais, "On aura un retour des demandes en présentiel, car pour nos clients, c’était par obligation sanitaire. Il leur manque la dynamique de groupe, l’interaction et beaucoup déplorent l’abaissement du niveau d’attention et de concentration en distanciel". Pour autant, selon le World Economic Forum, un milliard de personnes vont devoir se former à des métiers qui n’existent pas encore d’ici 2030. Dans cette course à la compétence, l’e-learning aura forcément une carte à jouer ! Et dans le contexte encore incertain, entreprises comme salariés profitent de ces temps d’activité réduite pour développer leurs compétences... e (1) Fédération de la formation professionnelle.

Contact CCI Jean-Christophe Geslin au 06 81 64 49 34 ou jean-christophe.geslin@lemans.cci.fr

Plus d'information www.lemans.sarthe.cci.fr/boutique/ formation-continue

© AdobeStock

-> par Élise Pierre


Annonce Galva métal A5 mai 2018.pdf

1

27/06/2018

12:30

UNE PROTECTION À L’épreuve du temps GALVANISATION à CHAUD

COLISAGE DES PIèCES

Villaines la-juhel

C

CERTIFICAT DE CONFORMITé & GARANTIE

EMPOTAGE MARITIME

NOYANT

ANGERS

M

LOUDUN

J

CM

Conseil & Traçabilité

LAQUAGE & THERMOLAQUAGE

MJ

LA ROCHELLE

CJ

CMJ

Durable & recyclable

LOGISTIQUE & TRANSPORTS

N

ZI d’Écouflant Boulevard de l’Industrie 49000 Angers

ZI de Chef de Baie Rue du Québec 17000 La Rochelle

ZI Nord 4 rue des Forges 86200 Loudun

BP 10 Route de la Boorie 53700 Villaines-la-Juhel

15 rue du Moulin de Grolleau 49490 Noyant

02 41 31 14 14 contact@galvametal.fr

05 46 42 64 61 contact@galva-atlantique.com

05 49 22 30 94 contact@gts-galvanisation.fr

02 43 30 46 66 contact@galvamaine.fr

02 41 82 68 44 contact@galva-anjou-touraine.fr

Dimensions utiles L 15,4 x l 1,6 x P 3,2 m

Dimensions utiles L 14 x l 2,7 x P 2,9 m

Dimensions utiles L 8,4 x l 1,55 x P 3 m

Dimensions utiles L 6,4 x l 1,3 x P 3 m

Dimensions utiles L 3,4 x l 0,9 x P 2,4 m

www.lagalvanisation.com

ai161114891086_Insertion LE MANS MSN MAINE ECO.pdf 1 20/01/2021 14:21:50

maine éco

FÉVRIER 2021

33


territoires

Haute Sarthe Alpes Mancelles

LE TERRITOIRE ATTIRE LES ENTREPRISES -> par Emmanuel Chevreul

La communauté de communes Haute Sarthe Alpes Mancelles s’étend sur le quart nord-ouest du département, regroupant les 38 communes des secteurs de Beaumont-sur-Sarthe, Fresnay-sur-Sarthe et Oisseau-le-Petit. Ce territoire rural compte environ 23 000 habitants.

C

ette communauté de communes dispose de sept zones d’activités situées le long de l’axe Le MansAlençon (à l’exception du village d’entreprises du Gué-Ory à Sougé-le-Ganelon). Elle participe aussi au financement du parc d’activités de l’échangeur de Maresché en sortie de l’A28, Maine éco park. En 20 ans, les élus ont ainsi optimisé la situation géostratégique d’un territoire traversé à la fois par une autoroute, une ancienne route nationale et une ligne de chemin de fer. Ce pari se révèle payant, car tous ces sites accueillent de plus en plus d’entreprises.

34 maine éco

FÉVRIER 2021

Sept zones économiques intercommunales À Maresché, en bordure de l’ex-route nationale, la communauté de communes vient de construire un bâtiment afin de permettre l’extension du garage Heurtault (Renault) et l’implantation de la métallerie Piens (voir encadré). De l’autre côté de la route, des projets d’implantation sont en réflexion, tout comme sur la zone de Bérus en périphérie d’Alençon. En parallèle, un projet d’usine de méthanisation, regroupant une vingtaine d’agriculteurs, devrait occuper une grande partie de la zone d’activités de Rouessé-Fontaine, à proximité de l’échangeur d’autoroute de La Hutte.

Le parc d’activités de Maresché se remplit aussi rapidement ces dernières années. La communauté de communes y a fait construire un restaurant (Les 3 colombes) en 2018 et plusieurs PME s’y sont récemment implantées. Le site vient surtout d’accueillir l’usine du groupe Baglione, producteur de béton. Un bâtiment de 6 750 m2 a été construit pour l’occasion et une quinzaine d’emplois ont été créés. "Notre premier objectif est de continuer à attirer des entreprises sur les terrains qui restent à disposition à Maresché, Bérus, RouesséFontaine, ainsi sur la zone de la Promenade remarquablement positionnée le long de l’axe Fresnay-sur-Sarthe/Mamers, à SaintOuen-de-Mimbré", souligne Philippe Martin, président de la communauté de communes Haute Sarthe Alpes Mancelles et Maire de Bourg-le-Roi.


territoires

← Philippe Martin, président de la communauté de communes Haute Sarthe Alpes Mancelles et Maire de Bourg-le-Roi.

Un bel exemple de réindustrialisation Plusieurs industries historiques sarthoises sont également disséminées à travers le territoire, dont le premier employeur local, Hutchinson, producteur de joints d’étanchéité pour l’automobile, qui compte 500 salariés sur son site du Gué-Ory à Sougé-le-Ganelon. À quelques mètres de là, l’entreprise Cochet, fabriquant de matériel agricole et pour espaces verts, poursuit son développement. Elle vient à nouveau d’innover en concevant une trottinette 100 % électrique tout-terrain. Parmi ces piliers économiques locaux, on peut aussi citer la Tannerie des cuirs d’Indochine et de Madagascar à Vivoin, qui appartient au groupe Hermès, ou encore Sita, recycling polymers, à Vernie (collecte, traitement et valorisation des déchets de PVC). Enfin, à Fresnay-sur-Sarthe, l’unité du groupe Eiffage Construction, spécialisée dans la conception, la fabrication et la pose de salle

de bains préfabriquées pour les établissements collectifs (hôtels, résidences pour étudiants ou personnes âgées…) est un bel exemple de réindustrialisation. Après avoir repris l’ancienne usine Seb-Moulinex, suite à la fermeture de celle-ci en 2008, l’entreprise a créé, en 12 ans, 140 emplois très majoritairement occupés par des habitants du territoire.

Le Gasseau, lieu touristique incontournable La communauté de communes joue aussi la carte du tourisme, mettant en valeur les paysages exceptionnels des Alpes Mancelles. "La collectivité s’apprête, en particulier, à construire, pour l’office de tourisme (OT), un nouveau bâtiment à Beaumont-sur-Sarthe. Nous allons aussi agrandir les locaux de l’OT à Fresnay-sur-Sarthe pour y aménager une boutique de produits locaux", précise Philippe Rallu, premier vice-président de la communauté de communes en charge du développement économique et du tourisme. De même, les élus vont renforcer l’attractivité du domaine intercommunal du Gasseau, à Saint-Léonard-des-Bois, en y aménageant un parcours de disc-golf pour l’été. Proposant déjà plusieurs parcours d’ac-

crobranches, des concerts et des expositions, une boutique Café-nature, un jardin potager, une ferme équestre, ce site, porté par la communauté de communes, est devenu, en 20 ans, un lieu touristique incontournable du Nord Sarthe. Cette attractivité va être renforcée avec la réouverture, au printemps, de l’hôtel-restaurant La Maison du Gasseau autour d’un projet ambitieux et convivial. Par ailleurs, les élus ont à cœur de valoriser le patrimoine des 38 communes dont la Petite cité de caractère Fresnay-sur-Sarthe et l’aménagement d’un parc animalier à Bourg-le-Roi.

Développement des services Cependant, pour que ce dynamisme économique et touristique perdure, les élus communautaires sont bien conscients qu’ils doivent offrir des services de qualité aux habitants. C’est pourquoi, ils ont beaucoup travaillé au maintien de l’offre de soins (quatre médecins se sont installés ces dernières années sur les trois maisons médicales ou centres de santé à Beaumont-sur-Sarthe, Fresnay/Sougé-leGanelon et Fyé). De plus, deux nouvelles déchèteries vont être aménagées en 2021 à Beaumont et Ancinnes. Les trois centres sociaux travaillent sur un projet global de territoire, l’école de musique-danse-théâtre est très dynamique et une nouvelle gendarmerie, financée par la communauté de communes, va être construite à Fresnay-sur-Sarthe. e

MÉTALLERIE PIENS ET ADVA, DEUX PME DYNAMIQUES

Michel Butet, dirigeant d'ADVA.

Le territoire Haute Sarthe Alpes Mancelles fourmille de PME dynamiques et pleine de projets, notamment sur les zones d’activités communautaires. Parmi elles, sur la zone de Bérus, ADVA assure l’agencement intérieur et extérieur (ameublement, signalétique, galerie…) de véhicules (principalement des véhicules utilitaires légers), s’adaptant à la demande spécifique de chaque client (concessionnaire, professionnel ou particulier) grâce à une équipe polyvalente de cinq salariés intégrant des compétences de menuisier, de carrossier et d’électricien. "Travaillant à la fois sur la Sarthe et l’Orne, nous avons l’avantage de n’être qu’à 20 mn du Mans par l’A28 et tout proches d’Alençon. Cette zone est dynamique

et pourrait encore s’agrandir", affirme Michel Butet, qui a repris ADVA en 2017 et a lui-même des projets d’extension. De son côté, la métallerie Piens, qui réalise des pièces sur-mesure en métal (escaliers, rampes, portails…), vient de s’installer sur la zone de la Pitoisière, à Maresché, dans un bâtiment construit par la communauté de communes. Travaillant pour l'industrie, les collectivités et les particuliers, elle a saisi l'opportunité de déménager dans cet atelier-relais de 300 m2, qu'elle a pu aménager selon ses besoins, pour gagner en confort de travail, mais surtout en accessibilité et en visibilité, car la route Le Mans-Alençon, qui passe en bordure du bâtiment, reste très fréquentée. maine éco

FÉVRIER 2020

35


36 maine éco

FÉVRIER 2021


focus

focus agenda

Dinamic entreprises Pour construire une offre rêvée par vos clients !

Dinamic entreprises, 1er programme d’accélération des PME en Pays de la Loire, a déjà aidé près de 1 500 entreprises à se structurer, travailler leur stratégie et conduire le changement. Aujourd’hui, un nouveau parcours d’accompagnement "design & marketing" est proposé aux entreprises pour repenser leur offre, comprendre leurs utilisateurs,  satisfaire et fidéliser leurs clients. Les équipes de conseillers CCI, les consultants et les formateurs, sélectionnés pour leur expertise et expérience de conseil auprès des PME, aident à devenir le leader sur les marchés, avec au programme : - Connaître ses utilisateurs et identifier leurs besoins : observer ses utilisateurs et leurs usages, comprendre leurs besoins, détecter des opportunités et nouveaux business, mettre en place une démarche de cocréation ; - Repenser son offre et innover : définir sa proposition de valeur, se différencier, diversifier son offre et ses marchés, adapter son modèle économique, utiliser les outils du design et de la créativité, lancer de nouveaux produits et services ;

- Mettre en place une véritable démarche centrée client : développer une logique de service, proposer une expérience client optimum, satisfaire et fidéliser ses clients, intégrer le marketing comme levier de compétitivité et de croissance, travailler sa marque, développer une stratégie digitale impactante. L'accompagnement se déroule sur 9 à 12 mois, alternant 21 demijournées avec un consultant pour repenser son offre et voir plus loin, 20 jours de formation pour s'approprier les outils du design et du marketing, et quatre demijournées d'accompagnement RH pour conduire le changement. Le coût de l’accompagnement est de l’ordre de 7 500 € pour une PME éligible (PME entre 5 et 250 salariés, de plus de deux ans d’existence, située en Région Pays de la Loire) aux subventions accordées par la Région, l’État et l’Union européenne ou de 20 500 € HT hors subventions. Contact CCI Richard Otjacques au 02 43 21 00 34 ou richard.otjacques@lemans.cci.fr

Transition écologique et énergétique Des webinaires gratuits au service des entreprises La transition écologique et énergétique  (TEE) est une véritable opportunité de croissance pour les entreprises. Au-delà des obli-

VENTES NEUF ET OCCASION

gations réglementaires fixées par le cadre législatif français et européen, elle est en effet un outil d’innovation, de différentiation et de performance au niveau local, national et international. Les CCI des Pays de la Loire se mobilisent et mutualisent leurs compétences pour informer et accompagner les entreprises dans la transition écologique et énergétique, avec des actions simples et concrètes, quels que soient le secteur d’activité et la taille de l'entreprise. Ainsi, les CCI vous proposent un programme 2021 de webinaires gratuits sur différents volets de la TEE, conçus et animés par ses experts, complétés par des matinées techniques et des formations. Économie circulaire, gestion des déchets, éco-conception, énergie, réduction de l'impact environnemental de votre activité dans une logique économique, les démarches, la communication sur la transition écologique dans l'entreprise… autant de sujets qui seront abordés lors de ces échanges programmés (voir nos prochains rendez-vous dans l'agenda). Alors n'hésitez pas à consulter le programme de webinaires sur le site www.lemans.cci.fr ou à contacter votre chef de projet transition écologique CCI pour plus de renseignements.

-> 12 février - 10 h 30 à 12 h Webinaire sur le recyclage de la glassine Contact CCI Angélique Barré au 02 43 21 00 31 ou angelique.barre@lemans.cci.fr

-> 16 février - 16 h 30 à 18 h 30 Webinaire sur éco-produire et éco-conception Contact CCI Angélique Barré au 02 43 21 00 31 ou angelique.barre@lemans.cci.fr

-> 17 février - 9 h à 9 h 30 Webinaire flash sur OOHEE, la plateforme d’intermédiation pour un relais ponctuel à l’étranger Contact CCI Isabelle Nevers au 02 40 44 62 65 ou isabelle.nevers@paysdelaloire.cci.fr

-> 24 février - 9 h à 9 h 30 Webinaire flash sur comment utiliser au mieux le Plan de Relance Export Contact CCI Isabelle Nevers au 02 40 44 62 65 ou isabelle.nevers@paysdelaloire.cci.fr

-> 9 mars - 12 h 30 à 13 h 30 Réunion d'information sur le bilan de compétences et la VAE À la CCI Contact CCI Christèle Verrier au 02 43 21 58 10 ou christele.verrier@lemans.cci.fr

-> 18 mars Permanences des douanes À la CCI Contact CCI Myriam Reuzé au 02 43 21 00 12 ou myriam.reuze@lemans.cci.fr

Contact CCI Angélique Barré au 02 43 21 00 31 ou angelique.barre@lemans.cci.fr

LOCATION MATÉRIEL BÂTIMENT - TP - INDUSTRIE

Z.A Les Bozées 56, rue de Rome -B.P 43011 53063 LAVAL CEDEX 9

Tél: 02 43 59 79 78

info@ccmb.fr www.com53.fr

Vous avez des besoins ? ...nOUS AVONS LA SOLUTION !

Z.A La Rouvelière 72700 SPAY

Tél: 02 43 21 37 00

Z.A Les Ajeux 72400 LA FERTÉ BERNARD

Tél: 02 43 60 01 11 Z.A Le Pont 72300 SABLÉ / SARTHE

Tél: 02 43 62 16 30 maine éco

FÉVRIER 2021

37


focus

Qualiopi La CCI Le Mans Sarthe certifiée Le 1er janvier 2022, la certification Qualiopi entrera en vigueur. Pour les prestataires de développement des compétences et de formation dont l’activité engage des fonds publics et mutualisés, la mise en conformité est un passage obligé. Depuis janvier 2021, la CCI Le Mans Sarthe est certifiée pour la totalité de ses actions de formation et de développement des compétences : de la validation des acquis de l'expérience au bilan de compétences sans oublier la formation continue, la formation initiale et en apprentissage (du CAP au bac + 5). Concrètement, la marque Qualiopi vise à : - attester de la qualité du processus mis en œuvre par la CCI pour ses actions concourant au développement des compétences ; - permettre une plus grande lisibilité de l’offre de formation auprès des entreprises et des usagers.

Un référentiel national qualité Qualiopi est délivrée par des organismes certificateurs accrédités ou autorisés par le Comité français d’accréditation (Cofrac) sur la base

du référentiel national qualité. Ce référentiel est organisé autour de sept critères qualité : - Conditions d'information du public sur les prestations proposées, les délais pour y accéder et les résultats obtenus. - Identification précise des objectifs des prestations proposées et l'adaptation de ces prestations aux publics bénéficiaires, lors de la conception des prestations. - Adaptation aux publics bénéficiaires des prestations et des modalités d'accueil, d'accompagnement, de suivi et d'évaluation mises en œuvre. - Adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d'encadrement aux prestations mises en œuvre. - Qualification et développement des connaissances et compétences des personnels chargés de mettre en œuvre les prestations. - Inscription et investissement du prestataire dans son environnement professionnel. - Recueil et prise en compte des appréciations et des réclamations formulées par les parties prenantes aux prestations délivrées. Pour chacun des sept critères, le référentiel précise les indicateurs à mettre en œuvre. Après s'être soumise à un audit initial puis un audit de surveillance, la CCI a décroché la certification pour quatre ans.

Le Village by CA La Ruche Le Mans Accueil de nouvelles start-up Le Village by CA La Ruche Le Mans a sélectionné quatre nouvelles startup pour des projets à fort potentiel : Sam-kit (système breveté d’orientation de lames), Hippotypose (plateforme pour les maréchaux-ferrants et vétérinaires), Uni'vert Famille (site e-commerce de produits écoresponsables  d’hygiène) et France Weekend  (plateforme de présentation d’offres touristiques pour des courts  séjours  en France). Rappelons que Le Village by CA, fondé par le Crédit Agricole, est un réseau unique d'accompagnement des start-up en France et de mise en relation avec des entreprises partenaires pour accélérer l'innovation et le business (37 villages ouverts en France, 1  000 start-ups accompagnées, 1 039 millions d'euros de levée de fonds). Au Mans, Le Village By CA La Ruche est le résultat de l’association des forces de la CCI Le Mans Sarthe et du Crédit Agricole Anjou Maine. Il héberge actuelle-

ment 11 jeunes entreprises et leur propose un environnement de travail, un programme d’accélération sur mesure, l’ouverture à un réseau local, national et international de partenaires et de clients. Une des start-up hébergée au village, Ça Ira Encore Mieux Demain, vient par ailleurs de remporter le prix national Santé Entrepreneurs organisé par Harmonie Mutuelle, pour son initiative  sur la mesure de l’état d’esprit des salariés durant le premier confinement.  Au-delà de cette initiative, c’est tout le travail d’accompagnement du retour à l’emploi des personnes ayant subi un arrêt longue duré qui a été salué par ce prix, avec notamment le développement d'une plateforme interactive d'innovation RH dans la prévention et la gestion de l'absentéisme. Contact CCI Frédéric Renault au 06 60 07 80 70 ou frederic.renault@levillagebyca. com

CONÇOIT ET CONSTRUIT VOTRE PROJET IMMOBILIER SUR-MESURE EN CLÉ EN MAIN Construction neuve / Extension / Réhabilitation INDUSTRIE

KOLMI HOPEN - 49

LOGISTIQUE

SOCAMAINE - 72

GSE, spécialiste de l’immobilier professionnel, sécurise votre projet avec prix et délais de livraison contractuellement garantis. 38 maine éco

FÉVRIER 2021

BUREAUX

CÉCODIA la Fleuriaye - 44

Pays de la Loire Karl THIEFINE - 06 87 14 48 04


Un utilitaire et des services adaptés à chaque besoin professionnel Un utilitaire et des services adaptés à chaque besoin professionnel

S.A.V.I.des Les Perruches Garage Etangs Chauds S.A.V.I. Les Perruches

S.M.V.I

421 avenue du Docteur Jean MacD’ANJOU H.Becquerel - ZI RN23 - 49480 ST RN23 SYLVAIN - 49480 STRue SYLVAIN D’ANJOU des Touches 72100 LE 41 MANS - 02 43 50 24 50 Tél. 02 76 79 55Tél. 02 41 76 79 5553000 LAVAL - 02 43 67 08 60 Contact : Hubert Contact : Hubert 06PETIT 08Perrotel 1006 76 92 42 47 04 06 8008 10 04 80 ContactPerrotel : Jérémy h.perrotel@seguin-trucks.com h.perrotel@seguin-trucks.com j.petit@seguin-trucks.com

• Expertise Comptable • Fiscalité • Social • Gestion • Juridique • Stratégie & Développement

PME - PMI, Artisans, Commerçants et Professions libérales, bénéficiez de compétences multiples au service de votre performance. Perspectives, au-delà de la comptabilité, le conseil

LE MANS • 5, rue de Constantine • 72015 Le Mans Cedex 2 • Tél. 02 43 39 51 51 administration@agcperspectives.fr • www.agc-perspectives.fr maine éco

FÉVRIER 2021

39


changement de propriétaire

Ces annonces de ventes et cessions commerciales sont extraites du Bodacc.fr

GOTHAM Café, bar, hôtel, restaurant. Le Mans AVENIR AUTO Achat et vente de tous véhicules neufs ou d'occasion, y compris sans permis, location de tous véhicules, mécanique générale dépannage tôlerie peinture. Arnage

503 430 € SARL MARQUENTIN Torréfaction, brûlerie de café, vente de café et dérivés (avec dégustation), vaisselle, épicerie fine, activités secondaires. Le Mans 110 000 €

45 000 € LEDRU ARCHITECTES Exercice de la profession d'architecte et d'urbaniste, et en particulier de la fonction de maître d’œuvre, et toutes missions se rapportant à l'acte de bâtir et à l'aménagement de l'espace. Le Mans

SOCIÉTÉ PAINEAU ET ASSOCIÉS Plomberie, chauffage, climatisation, électricité, tous corps d'état se rapportant à ces activités. Connerré 130 000 €

LE RELAIS DU LOIR Café, hôtel. La Flèche 560 000 €

50 000 € BOULANGERIE LACLEF Boulangerie, pâtisserie, viennoiserie, sandwicherie, restauration rapide, chocolaterie, confiserie, glace, boissons. Villaines-sous-Malicorne

70 000 € SNC JOLIVET-DESHAYES Café, débit de boissons, tabletterie. Sablé-sur-Sarthe

E NTREZ

POULEN NICOLAS Bar, hôtel, restaurant. Arnage 187 000 € AU PAIN d'ANTANT Boulangerie, pâtisserie. Changé 70 000 €

TLL2 Restaurant, bar, brasserie, cafétéria, vente à emporter, fabrication de plats cuisinés. Le Mans

90 000 € ELIAS Restauration rapide sur place et à emporter, livraison à domicile, vente de boissons non alcoolisées. La Suze-sur-Sarthe

MAUDET DISTRI Commerce de détail libreservice agricole : jardinerie, graineterie, bricolage, matériaux de construction, alimentation animale, articles de pêche et chasse et tous produits connexes, service motoculture, cycles, VAE avec atelier, location de matériel et engins. Beaumont-sur-Sarthe

JLC Vente au détail et en gros de fleurs, plantes, décorations et compositions florales, naturelles et artificielles. Vente de bijoux fantaisies, objets de sépultures, objets décoratifs (cadeaux). Saint-Rémy-des-Monts 23 000 € COPA Vente de vêtements professionnels et EPI ainsi que toutes prestations y afférents, vente d'objets publicitaires. Trangé 57 000 € TRANSPORTS EXPRESS 72 Transport public routier de marchandises et/ou location avec conducteur, exercé avec des véhicules n'excédant pas 3,5 tonnes PMA. Le Mans 180 000 €

35 000 €

400 000 €

30 000 €

100 000 €

CARE Électricité générale, domotique, ventilation, commerce de détail électroménager et multimédia, plomberie en sous-traitance. La Suze-sur-Sarthe

370 000 € SARL CHASSAIS Boucherie, charcuterie, traiteur, triperie, volailles, conserves, plats cuisinés à emporter. Sillé-le-Guillaume

15 001 € PRESS'MANO Tabac, presse, papeterie, bimbeloterie, confiserie, loto, jeux FDJ, relais colis, point banque nickel, timbres, paiement dématérialisé, salon de thé, épicerie. Ballon-Saint Mars

360 000 € SNC PHIYO Exploitation de tous fonds de commerce de débit de tabac, café, bar, tabletterie, journaux, périodiques, presse, jeux. Savigné-l'Évêque

145 000 €

AUX BEAUX RÊVES Ameublement, vente en ligne de literie et accessoires de literie. Le Mans

DANS L ’ È R E DU

N UMÉRIQUE

Votre p a r t e n a i r e dans la gestion de vos systèmes d’information

40 maine éco

DEPUIS

La solution de Gestion Électronique de Documents qui vous fera Gagner du Temps

FÉVRIER 2021

50

ANS

www.touiller.fr

touiller@touiller.fr

02 43 69 29 26

Rue Georges Auric 72700 ROUILLON


Rejoignez-nous sur les réseaux !

Art’im, la passion du service et de la qualité

NUMÉRO 1 SUR LE MARCHÉ

ANALYSES ET DIAGNOSTICS APPROFONDIS

DOMAINES SPÉCIALISÉS

RESPECT DES DÉLAIS

ESTIMATIONS PRÉCISES

AVOCAT SPÉCIALISÉ

LOCAUX COMMERCIAUX

ACTIVITÉS

BUREAUX

INVESTISSEMENT

CONSEIL EN IMMOBILIER D’ENTREPRISE ADRESSE : 48 avenue François Mitterrand 72000 LE MANS TÉLÉPHONE : 02 43 520 676

www.art-im.com


EN 2021,

2021 – Crédits photos : N. Boutruche.

LANCEZ-VOUS EN SARTHE !

COMME FLORESTAN GUTIERREZ ET ANTOINE CHÂRON,

créateurs de l’entreprise Sound To Sight, qui imaginent l’environnement sonore de demain !

sarthe-me-up.com

Profile for frédéric RENAULT

Maine Eco 198 - février 2021  

Maine Eco 198 - février 2021  

Profile for maine-eco
Advertisement