__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 105

101

Pour le binôme Sarah Hermès et Tracy Moussi, l’entreprise est le fruit d’une recette miraculeuse à base de belles rencontres, de passion et de générosité. Leur marque, Second St., qui signe des chemises hybrides, ne parle pas d’autre chose.

SECOND ST. RÉINVENTE LA CHEMISE Par

F.A.D

Faites pour travailler ensemble Toute deux étudiantes à Parson’s New York où elles ne s’étaient jamais croisées, Sarah Hermès et Tracy Moussy se rencontrent dans un magasin de tissus sur 2nd Street où elles sont voisines sans le savoir. Sarah est étudiante en design et Tracy en design management. Leur complémentarité est évidente, mais pour l’heure, priorité est donnée au diplôme et le rythme universitaire n’attend pas. Pourtant, le destin les harcèle. Tracy revient au Liban où elle trouve un job d’acheteuse pour des marques de luxe. Sarah fait de même, de son côté, bien que sa famille vit au Koweït. « J’avais besoin de renouer avec mes racines, dit-elle, et de me trouver là où on pouvait avoir besoin de moi ». Deux ans plus tard, le hasard fait qu’elles se retrouvent un soir au Behind the Green Door. Elles se racontent leurs expériences respectives : Sarah a mis sur pied un atelier école, Creative Space, destiné aux jeunes talents qui n’ont pas les moyens de financer leurs études. Elle cherche un moyen de financer cette structure et de la maintenir en activité. Tracy travaille sur sa thèse dont le sujet porte sur l’autonomisation des femmes et la possibilité de faire travailler ensemble des femmes de tous horizons sur un projet commun. Une fois de plus, les deux créatrices se trouvent face à l’évidence de leur complémentarité, mais elles n’en prennent conscience que le lendemain, et une nouvelle réunion s’organise. Elles sont prêtes à se lancer dans la création d’une entreprise indépendante, équitable et créative qui leur ressemble. Du foulard à la chemise Le nom de la marque s’impose de lui-même. Ayant vécu toutes les deux à Second St., s’étant rencontrées à Second St., leur label sera baptisé du nom de cette rue. Ce sera un peu de New York

Photographie

TONY ELIEH

dans Beyrouth, ce qui convient parfaitement à la culture urbaine que transmettent les créations des deux jeunes femmes. Pour le logo, elles s’inspirent de ces monstres que Sarah invitait ses amis à dessiner sur le mur d’entrée de son appartement newyorkais. A priori, aucune des deux ne vient d’un milieu proche de la mode, si ce n’est que la mère de Sarah a travaillé dans une boutique de mode au Koweït et qu’elle est passionnée par cet univers. Un brainstorming est engagé. Au départ, Sarah et Tracy, rationnelles, explorent les possibilités de lancer un produit unique, facile à exporter. Elles pensent à l’écharpe, mais le marché est saturé. Elles se tournent ensuite vers ce vêtement que tout le monde, les hommes comme les femmes, a dans son placard et porte en toute saison. Ce sera la chemise. Un an de tâtonnements plus tard, le concept est prêt. Avec un dérisoire investissement de départ, le binôme se lance dans la création de chemises qui s’adressent à une clientèle de niche : des hommes qui n’ont pas peur de la fantaisie, des femmes qui osent leur part masculine. Si le premier modèle s’apparente au kimono, désormais, chaque saison s’enrichit de quatre nouvelles coupes. Vingt ont été réalisées à ce jour. Le plus grand succès est une chemise blanche pour femme, coupée en queue de pie. D’autres modèles jouent le patchwork arlequin en camaïeux pastel ou ton sur ton avec des coupes longues et poches cargo appliquées. D’autres encore mélangent au coton des empiècements de nylon de couleurs vives et contrastées. La collection s’enrichit de robes « trois trous » et de T-shirts. Creative Space tourne à plein régime. Ses talents collaborent aux créations de Second St. avant d’aller rejoindre, une fois formés et une fois leurs portfolios préparés sous l’œil vigilant de Sarah et Tracy, des ateliers de grands couturiers. Une initiative où tout le monde est gagnant puisque rien ne s’y perd et tout se crée.

Profile for L'Officiel Levant

L'Officiel-Levant, May Issue 65  

De plain-pied dans le grand chamboulement de l’été, notre numéro de mai célèbre la nudité et l’audace, la liberté et le courage d’entreprend...

L'Officiel-Levant, May Issue 65  

De plain-pied dans le grand chamboulement de l’été, notre numéro de mai célèbre la nudité et l’audace, la liberté et le courage d’entreprend...

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded