Page 1

PRINTEMPS 2017

LA REVUE DES MEMBRES ET CLIENTS DE LA COOP PARISVILLE

250 000 $ DE RISTOURNE AUX MEMBRES EN 2016

PARISVILLE.COOP


QUOI DE NEUF?

TABLE DES MATIÈRES QUOI DE NEUF?

P. 2

MESSAGE DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL P. 3

MACHINERIE

P. 4

PRODUCTION ANIMALE

P. 6

PRODUCTION VÉGÉTALE

P. 17

PROFIL DE FERME

P. 20

MERCI À TOUS LES CLIENTS qui ont participé à notre randonnée de motoneige! Cette 13e édition fut très agréable et nous espérons vous y revoir à la prochaine! – Bruno Côté

2

RISTOURNES ET FONDS D’AIDE À LA RELÈVE Lors de notre assemblée générale annuelle tenue, à Parisville le 24 janvier dernier, les administrateurs ont annoncé une ristourne de 250 000 $ pour les membres agricoles de la coopérative. Depuis 2008, La Coop Parisville a remis près de 100 000 $ aux jeunes de la relève agricole du territoire en collaboration avec La Coop fédérée, par le Fonds d’aide à la relève agricole. Pour connaitre les critères d’admissibilité et pour avoir accès au formulaire, visitez le www.parisville.coop/aide-la-releve

INVITATION TOURNOI DE GOLF ANNUEL Mercredi, 16 août 2017, au Club de golf à Gentilly. INSCRIVEZ-VOUS 819 292-2303, POSTE 1200

AVIS DE NOMINATION : Patrick Girard est notre nouveau commis de quincaillerie à la succursale de Parisville. Son entregens et ses compétences font de lui une excellente ressource pour répondre à vos besoins et questions.


DU D GE DU SA E T ES T M DE N I ÉS

PR

.G .

MESSAGE DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL

DENIS RICHARD Président

RETOUR SUR NOTRE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

MANDAT DES ADMINISTRATEURS

Le 24 janvier dernier, avait lieu l’assemblée générale annuelle de votre coopérative où nous avons présenté les résultats financiers de la dernière année fiscale, les derniers investissements ainsi qu’un tour d’horizon des activités.

Cette année, les administrateurs sortants étaient : Josef Mathis, secteur ouest, Michel Nault, secteur centre ainsi qu’Émilien Lemay, secteur est. Nous tenons à féliciter et à remercier chacun d’eux qui ont vu leur mandat reconduit pour trois ans pour s’impliquer et vous représenter au sein du conseil d’administration de votre coopérative. C’est M. Denis Richard qui continuera à la présidence de la coopérative.

L’exercice financier de La Coop Parisville qui s’est terminé le 30 septembre dernier ne fait pas exception avec ce qui se passe dans le marché depuis quelques années. De nombreux défis, enjeux et projets sont venus ponctuer l’année et ce, dans les principaux secteurs d’activités où nous sommes présents. Les mots consolidation, vision et changement sont plus que jamais à propos et font partie de notre quotidien.

RICHARD LAROCHE

Directeur général, agr.

Merci à nos conférenciers Monsieur Robert Brunet d’Olymel ainsi qu’à Madame Célia Nault et Monsieur Dominic Drapeau de la ferme Drapeau.

Le chiffre d’affaires consolidé se situe à 42 598 842 $ comparé à 41 008 355 $ en 2015. En tenant compte de tous les postes, l’excédent d’exercice consolidé se termine à 578 515 $ comparé à 389 288 $ en 2015. À sa réunion du 21 décembre dernier, le conseil d’administration a décidé de recommander à ses membres de voter des ristournes de 250 000 $. Ces ristournes seront versées en espèces pour un montant de 62 500 $ et en parts privilégiées pour un montant de 187 500 $. Pour de plus amples informations, nous pouvons faire parvenir par la poste un rapport annuel aux membres sociétaires intéressés simplement en faisant votre demande à la réception.

3


MR AUCM HIIN NAE NR T IE

la planification de vos dépenses d’entretien

LESANTICIPE NOUVEAUTÉS les risques de problèmes futurs CHEZ SYMAC

OPTIMISE

CHARLES VEILLEUX Directeur Symac

pour la mise à niveau et la vérification Ce printemps marque aussi l’introla performance, le rendement de vos planteurs pour ce printemps, duction de la nouvelle gamme de tracteur de la série GLOBAL, qui est arrive à grandéquipement pas. et la durée de viequide votre

On imagine souvent que les choses bougent plutôt doucement dans notre industrie. Pourtant, ce n’est pas le cas. Pour preuve, ce début d’année 2017 tranche avec la fin morose que nous avons connue en 2016. Dans ce contexte, toute l’équipe de Symac est à pied d’œuvre depuis plusieurs semaines afin de répondre aux nombreuses demandes d’information sur nos produits et nos services.

Côté produits, la première partie de 2017 sera chargée avec la livraison des planteurs Vaderstäd, notamment un modèle 10 rangs, le TPV10 de même que la présentation en démo d’un tout nouveau TPL16, un planteur de 16 rangs haute vitesse avec une capacité supérieure à tout ce qui se fait dans l’industrie en ce moment.

MAXIMISE

votre temps de travail aux champs

Bien que soudaine, cette effervescence est la bienvenue et l’équipe du service avait mis la table et investi temps et argent en 2015 et 2016 afin d’y être préparé. En effet, nous avons lancé l’an passé le programme de maintenance préventive SPEC pour les tracteurs Massey Ferguson à partir de la série 1700. Nous vous invitons à parler avec votre représentant ou vos aviseurs techniques pour en savoir plus à ce sujet. De plus, les équipes de services vous attendent

Chez AGCO, c’est l’arrivée dans nos cours des tracteurs FENDT 1000 qui retient l’attention. Symac en a un du côté du Lac St-Jean et aussi un dans la région de St-Hyacinthe. Nous vous invitons à arrêter les voir en succursale si vous passez dans le coin.

un des plus gros projets de développement pour AGCO : des tracteurs de séries 4700 / 5700 / 6700 qui adressent le segment de marché connaissant la plus forte augmentation des ventes en unités au Québec dans les dernières années. Finalement, Symac a aussi procédé à la vente de sa succursale de Napierville à la fin du mois de décembre, afin de poursuivre son plan de développement axé sur les territoires du centre du Québec. Cette transaction s’inscrit parfaitement dans la continuité que souhaite avoir le groupe. Une équipe forte et orientée service qui sert ses membres et ses clients avec passion et professionnalisme.

Bon printemps à tous, au plaisir de vous voir en succursale!

RAPP D’INS

Lorsque souscriv program toutes le d’entreti confiées technici hauteme qui conn machine quiconq

Ils feron pour con en bon é vos coû

4


RU M IN AN T

LA MARGE DÉGAGÉE PAR KILO : FAIRE DU LAIT PAYANT! Dans le contexte économique actuel et avec le prix du lait qui a subi une baisse importante, il est primordial de se poser quelques questions afin de réussir à être le plus rentable possible et de produire le lait le plus payant! Lors du Suprême laitier 2015, Nicolas Marquis (conseiller spécialisé en production laitière à la Coop fédérée) a pris le temps d’exposer quelques questions que vous, producteurs laitiers, vous vous posez. Voici les réponses apportées : Il existe plusieurs indicateurs pour évaluer les performances et les choix qui sont faits à la ferme : coût de concentrés par hectolitre, revenu par hectolitre, marge par hectolitre, ratio kilogramme de lait par kilogramme de concentrés, lait fourrager, etc.

SUR QUEL INDICATEUR DEVRAIT-ON S’ATTARDER POUR ÉVALUER LES DIFFÉRENTES? Toutes ces réponses sont bonnes, mais elles sont encore meilleures si elles sont combinées dans un seul indicateur : la marge sur alimentation par kilogramme de gras livré. Cet indicateur est affecté entre autres par les indicateurs mentionnés et reste le plus approprié pour mesurer l’impact économique de la stratégie d’alimentation. Cette marge par kilogramme représente le revenu pour chaque kilogramme de gras vendu auquel on a soustrait les déductions de la paie de lait, le coût des fourrages et des concentrés pour l’ensemble du troupeau.

6

Dans un système de quota comme le nôtre, l’objectif est de livrer tous les kilogrammes de gras permis avec la marge la plus élevée possible. Prenons l’exemple d’une production mensuelle de 3 000 kilogrammes de gras où les revenus seraient de 55 000 $ et les coûts totaux en alimentation de 25 000 $ (fourrages et concentrés pour les vaches et sujets de remplacement). Il reste 30 000 $ pour les 3 000 kilogrammes de gras livrés, soit 10 $/ kg. C’est cette marge sur alimentation par kilo livré qu’il faut maximiser!

POURQUOI N’EST-CE PAS SUFFISANT D’ANALYSER TOUT SIMPLEMENT LE COÛT DES CONCENTRÉS PAR HECTOLITRE? Le coût des concentrés par hectolitre est un indicateur qui fait partie de l’équation, mais il reste incomplet. Il a le fâcheux désavantage de ne pas tenir compte des composantes du lait qui, ultimement, représentent ce qui est réellement payé au producteur ni des hectolitres que l’on peut livrer selon le test de gras. Livrer 100 kilogrammes de gras à 4,0 vs 4,1 pour cent, c’est 223 hectolitres de plus à livrer qui permettront de vendre 758 kilogrammes de protéines, soit 6 064 $ (8 $/kg). Se rapprocher du ratio solide non gras/ gras (SNG/G) de 2,35 maximise la vente de protéines pour un même quota. Voici un autre exemple de la limite des coûts de concentrés par hectolitre. Prenons deux fermes de 100 kilos jours : la première avec

NICOLAS MARQUIS

Conseiller spécialisé en production laitière à la Coop fédérée, T.P. (Extraits d’articles dans le Progressive Dairyman mai 2016)

100 vaches, 80 taures et un coût de 14 $/hl en concentrés et la deuxième avec 120 vaches, 100 taures et 12 $/ hl en concentrés. À première vue, la deuxième ferme semble la moins coûteuse, mais elle est en fait la moins profitable. En effet, lorsque l’on calcule les fourrages, il faudra 150 tonnes de plus de matière sèche pour la deuxième ferme (l’équivalent de 64 acres environ). Avec un coût de production dans la moyenne à 195 $/Tm, ceci représente 29 000 $ par année ou 3,17 $/hl. En fait, l’alimentation du deuxième troupeau coûte 1,17 $/hl de plus que celle du premier troupeau.

ON PARLE DONC D’OPTIMISER LA MARGE SUR ALIMENTATION PAR KILO PRODUIT. QUELS AUTRES INDICATEURS MÉRITERAIENT QU’ON S’Y ATTARDE? Il faut trouver les vaches ou encore les situations où la marge par kilogramme est la meilleure et en faire une cible. Un bon exemple : des rations le plus près de ceux mérités. On doit éviter de suralimenter des vaches par des regroupements inadéquats. Une vache qui produit beaucoup et qui mange tout autant est très rentable, mais celle suralimentée affecte la marge bénéficiaire. On doit s’assurer de maximiser les pics de production par une transition adéquate et maximiser les stratégies de reproduction pour que les jours en lait (JEL) moyen du troupeau soient bas.


ON TI UC A L E OD IM PR A N

En collaboration avec

JULIE GAGNON

Experte-conseil en agroéconomie, agr.

Finalement, s’assurer d’avoir un inventaire des taures pour permettre une sélection volontaire, selon l’âge au vêlage et le taux de réforme moyen du troupeau.

Y A-T-IL UN MOMENT OÙ UNE VACHE TRÈS PRODUCTIVE DEVIENT TROP EXIGEANTE EN TERMES D’ALIMENTATION ET ANNULE AINSI UNE PARTIE DES GAINS ÉCONOMIQUES?

Tableau 1 : Exemple de trois groupes de vaches avec différentes marges sur alimentation

GROUPE 1

GROUPE 2

GROUPE 3

Coût concentré/va/jour :

5,31 $

3,75 $

2,23 $

Coût concentré/hl :

13,28 $

12,51 $

11,13 $

Coût des fourrages :

2,74 $

2,96 $

3,11 $

Coût des fourrages/hl :

6,85 $

9,87 $

15,54 $

Coût TOTAL/hl/groupe :

20,13 $

22,38 $

26,67 $

Marge/kg de gras produit :

13,07 $

12,37 $

11,44 $

En fait, les vaches hautes productrices nourries adéquatement pour leur niveau de production obtiennent la meilleure marge par kilogramme de gras. Comme elles produisent plus, il faudra moins de vaches pour atteindre le quota et tous les frais variables pour les vaches et les sujets de remplacement en seront ainsi diminués. Demandez à votre fournisseur d’analyser votre marge par kilogramme de gras et les kilogrammes produits; c’est le meilleur moyen d’éva­luer vos performances! À La Coop, il existe un outil simple, rapide, gratuit et disponible à tous ceux qui désirent connaître mensuellement leur marge dégagée par kilo de gras produits : c’est le tableau mensuel. Si cet outil vous intéresse ou si vous désirez de plus amples renseignements sur votre tableau, n’hésitez pas à contacter votre expert-conseil.

7


T AN IN M RU

AFFAIRES AGRICOLES

LES SACRIFIÉS

JEAN-NICOLAS GUÉRARD

Expert conseil ruminant, T.P. Centre de service Seigneurie-Pariville

Jours additionnels, prêts et gains de quotas, etc. ce sont toutes de bonnes raisons de traire quelques vaches de plus. Cependant, une médaille a toujours deux côtés! Au cours des derniers mois, pour ne pas dire des dernières années, les producteurs laitiers ont connu d’importantes hausses de droit de produire. Pour pallier à cette situation, et ainsi, profiter des possibles bénéfices, les entrepreneurs se sont adaptés : meilleure stratégie alimentaire, meilleur fourrage, concentré de haute qualité en début de lactation, achat de vaches, etc. Par contre, en tentant de tirer profit de tous les incitatifs, les étables se remplissent de façon importante. Les stalles ou les logettes, consacrées par le passé au sujet de remplacements,

hébergent désormais des vaches en lactation. Ainsi, l’espace est réduit et les vaches taries sont négligées. Bref, on retarde le tarissement des vaches à la dernière minute; on diminue le temps de transition en raison du manque de place. Il est légitime de viser des augmentations de gains financiers, mais pas aux dépens de nos vaches en « vacances ». Ces dernières sont le gage de notre succès. En effet, l’ensemble de la production laitière repose sur elles. L’amaigrissement, la prise de poids, les signes de carence ou l’excès de minéraux chez la vache viennent nuire énormément à la performance globale de l’animal. Une vache mal ou moins bien alimentée pendant son tarissement produira du lait et offrira une performance repro-

ductive à l’image de sa préparation. Comme on dit personne n’arrive aux Olympiques pas entrainé. Les vaches ont un potentiel génétique comparable à la Formule 1. Par contre, pour tirer le maximum de profit, elles doivent être alimentées et soignées de la meilleure façon possible. Un bon programme tarie/transition n’est pas plus compliqué. Que ce soit avec la gamme de produits Transilac ou un produit personnalisé, vos experts-conseils sont outillés pour vous aider dans l’atteinte de vos objectifs. Plusieurs options s’offrent à vous pour atteindre vos objectifs : de la RTM « One Group » Tarie/Transition, à la ration individuelle avec foin sec. Tous les produits et l’expertise à votre disposition ont été développés dans le but de vous simplifier la vie, sans négliger les performances de vos animaux en début de lactation. La situation nous amène à exiger davantage de nos vaches en lactation. Elles ont en effet le potentiel de nous produire 50, 60 et même 70 kg de lait. Pour atteindre ces niveaux, il faut néanmoins ne rien laisser au hasard. Des produits de qualité, à valeur ajoutée, testés et approuvés, tel que ceux de La Coop, combinés à une expertise personnalisée, augmentent sans contredit vos chances de réussite. N’hésitez donc pas à contacter l’expert-conseil La Coop de votre territoire. Il nous fera un plaisir de bâtir avec vous un programme Tarie/Transitions selon vos besoins et adapté à votre ferme.

8


ON TI UC A L E OD IM PR A N

AFFAIRES AGRICOLES

UNE GAMME COMPLÈTE! Le réseau la Coop continue d’être le leader dans le domaine de la robotique. Afin de s’assurer d’y demeurer, la gamme continue sans cesse de se perfectionner. Voici une brève description des produits de la gamme.

JEAN-FRANÇOIS LEMAY Conseiller spécialisé La Coop fédérée

SUPPLÉMENTS

COMPLÉMENTS

ALIMENTS

Robocoop 31 Excellente base de protéine, très appétant Robocoop SC 30 Besoin de PND et acide palmitique

Aliment Robocoop 14 % (2 formes disponibles)

Robocoop SC 32 Besoin de PND et d’Énergie

Aliment Robocoop 16 % « Nouveau »

Robocoop SC 47 Apport de PB et PND

Aliment Robocoop 18 % « Nouveau »

Aliment Robocoop 20 % (2 formes disponibles)

Aliment Robocoop HP

Robostart Besoin de CVMS et d’énergie Optimiser le métabolisme du foie (PHP Plus) Optimiser la synthèse protéinée du lait (PHP) Apport supplémentaire de minéraux et vitamines

(haute énergie)

9


1,7

52,8

2,9

50,4

1,3

FERME AUGURE, LECLERCVILLE AUGURE LUCKY ROSEPLEX

53,4

AUGURE NANSY ROY

52,8

1,5

KG GRAS/ JOUR

KG GRAS/ JOUR

54,1

IMARO LUNIQUE SANTIAGO AGRIBERT CONSTABLE OPTRA

NOM

LAIT

IMARO LOVETTE LOBBY

1er veau : 40 kg (2X) et 44 kg (3X)

43,6

1,5

2

58,3

2,1

3,7

59,2

4,1

1,9

61,2

2,2

54,4

2,1

56,9

2,4

41,3

1,5 61,2

3

LAIT

KG GRAS/ JOUR

FERME AGRIBERT, LECLERCVILLE

CLAULA FRENESIE SALOON

51,1

2

CLAULA GRACE KRUSADER

42,3

1,3

CLAULA GINA IMPRESSION

41,7

1,6

CLAULA GLOE JETT AIR

41,9

1,2

FERME ESM CARON, STE-FRANÇOISE CARON ABIGAIL STANLEY CUP

61,5

2,4

2,1

CARON ANAMEE EPIC

55,7

52,1

1,6

59,4

AUGURE PEACH FEVER

40,6

1,5

DAMESTAR SANCHEZ IMA

51,6

1,7

CARON CASSIOPEE MR DON CARON CONSTELLATION LAUTAMIC CARON CONSTINA BRIDGE END CARON ELSA CAMELOT

62,3

FERME CAMILIENNE, LECLERCVILLE CAMILLIENNE BANZAI FEVER CAMILLIENNE DOLLY SEAVER CAMILLIENNE ELIONE MUSTANG CAMILLIENNE ELOISE TEE OFF CAMILLIENNE MENTHE REGINALD CAMILLIENNE MILA LAUTHORITY CAMILLIENNE PETONCLE KILOBYTE CAMILLIENNE TABIE LAUTHORITY CAMILLIENNE TINTIN MUSKETEER OCD PALERMO LAFAWNDUH-ET STEPIDO DEMPSEY SUSETTE CAMILLIENNE BAMBIE WINDBROOK FERME CHAMPFLEURI, ST-ÉDOUARD ALPHAGEN PARADISE GINA BELFAST HEFTY SKYE CHAMFLEURI MANIFOLD VOLTIGE HAURI FROSTY GALAXY

10

LAIT

NOM

KG GRAS/ JOUR

Vache : 50 kg (2X) et 55 kg (3X)

LAIT

LES PROS DE LA PESÉE

RU M IN AN T

HOLSTEIN

52,8

1,8

53,5

0

63,8

1,5

52,6

2,3

52,1

1,8

52,8

1,7

56,8

2,1

54,4

2,2

52,8

1,8

50,9

2

44,6

1,5

51,7

1,6

53,6

2,6

53,6

1,7

58,8

53,3

53,5

2,4

1,8

2,5

CARON EMERILINE GOLDWYN

58,4

2,8

CARON EMINA FEVER

55,3

2,2

CARON EMMA STALLION

58,8

2,1

61,2

2,3

CARON FLORA HUNTER

53,9

1,9

51,8

1,7

CARON HARMONICA BENJI

73,5

5

55,7

2,6

CARON HARRIE ASHLAR

56,1

2

54,1

2,7

CARON MUNITION EMERISE

40,5

1,7

CARON ROSY SHOWBOAT

68,1

2,4

55,3

3,1

CARON SALLY MERCHANDISE

55,3

2,6

55,9

3

CARON TIME COLBY

50,6

1,9

54,2

2,1

CARON ADELE WHY NOT

51,1

2,7

50,1

2,4

CARON ANATELLA FRANCO

41,2

1,3

CARON LIVIE BRAWLER

50,2

1,6

CARON SALOME BALTIMOR

55,5

3,9

GROLIER ANDERS JOURIE

51,3

2,1

FERME GROLIER, LOTBINIÈRE GROLIER JETT AIR SAURRIOLE

42,3

1,3

50,1

1,9

GROLIER LAURICKY SAMY

56,7

1,8

59,6

2,5

GROLIER WINDBROOK LADY

51,7

2,2

56,9

2,1

50,4

1,6

58,7

1,9

GROLIER INTEGRITY RADELLE GROLIER STALLION COMTESSE ROVYAIRE MARIKETTE FBI

50,4

1,6

52

1,8

50,5

1,5

40,4

1,8

FERME GUINIER, LECLERCVILLE LAQUEBECOISE PIRA REGINALD

53,7

2,2

FERME HABERMACHER, STE-SOPHIE-DE-LÉVRARD HABERMACHER KILOBYTE FLAURIE

53,1

2,2

LOUISAND YOKO MANIFOLD

54,7

1,6

TELEST CORA GARRETT CHAMFLEURI CAMOU NUTELLA CHAMFLEURI RADIUS SMIRNOFF CHAMFLEURI WINDBROOK JEWEL CHAMFLEURI BRUNO RAMBO

50,6

2,2

40

1,6

54,3

2,3

54,1

1,5

50,2

1,6

58 51,2

56,3

2,5 1,8

2,1

FERME CLAULA, STE-GERTRUDE CHRIMAR GOLDWYN MAJESKA CLAULA COQUINE BONAIR

59

2

52,6

1,7

57

1,9

55,7

1,9

CLAULA EMILIE STARMAN

51,7

2,2

50,3

1,4

FERME GUIMONNIÈRE, LECLERCVILLE GUIMONNIERE HOWIE SUNNY GUIMONNIERE MCCUTCHEN MILKY


FERME LA VOIE LACTÉE, ST-ÉDOUARD LA VOIE LACTEE MANIFOLD JUSTY

57

51,8

53

1,8

1,7

1,7

FERME LAITIÈRE MARIBERT, LECLERCVILLE APOLLI FEVER KASSANDRA

49,2

1,8

MARIBERT HAMPTON RUTABAGA

40,6

1,5

MARIBERT MARION PAQUE MARIBERT DURACELL YELLOW MARIBERT MR BURN RIPOUNE APOLLI ALPINE IMMA

58,1

2,4

55,6

2,6

51,3

1,6

56,2

2,8

50,9

1,9

56,2

2,5

41,9

1,5

APOLLI RUDOLPH RUBIS

46,5

1,9

MARIBERT EIGHT MIREILLE

55,8

2,4

MARIBERT MANIFOLD

53,7

2,4

FERME LES GIROUETTES, STE-CÉCILE-DE-LÉVRARD GIROUETTE BRAWLER MESSY GIROUETTE PANDORA ARBOR GIROUETTE SASSE NUMERO UNO FERME L'ESPÉRANCE, PARISVILLE LESPERANCE ELOQUENT LAYLY LESPERANCE KATALE ENFORCER LESPERANCE SAZA ENFORCER LESPERANCE SIDNEY ALTAIOTA

50,4

1,5

51,2

1,8

41,4

1,6

1,9

1,5

41,8

1,3

40,3

1,5

40,7

1,5

1,8

50,9

1,8

LESPERANCE THIERD FEVER

40,9

1,8

LESPERANCE CALLER BELLY LESPERANCE LORY ENFORCER FERME MATHIS & FILS, ST-SYLVÈRE (3X) OBERMATT ARVIDA LABEL OBERMATT MARA LAVATER OBERMATT PAKISTAN TEE OFF

40

1,3

43,3

57,5 58,3 57

IMARO LAURENCE DEVIL

50,3

2,3

DESAIGLES LITTORAL CANDY

51,9

2,2

IMARO VALERIANNE HAYDEN

54,6

2,4

IMARO VENISE IMPRESSION NAUVILENE PAULET FRONTRUNNER NAUVILENE YANNICKA SEAGUAL

41,2

1,3

50,4

1,9

51,2

2,5

PARISBEL JANO ANCHOR

40,4

1,7

FERME MIRÉAN, LECLERCVILLE MIREAN KEANE LAUTHORITY

51,9

1,8

MIREAN ROCKET FEVER

61,8

2,5

MIREAN JETT AIR ELSA MIREAN LAFLEUR WINDBROOK MIREAN DIAZ CAMALLERI MIREAN MANIFOLD BLANCHE MIREAN FEVER GROSSEPOULE MIREAN BRAWLER LICORNE

41,5

1,4

64,8

2,1

54,9

1,7

54,1

2

55,2

1,9

54,5

1,8

51,3

1,8

47,3

1,7

RICAGRI SID LONY RICAGRI STANLEYCUP LOUSTE RICAGRI P ALTON DENISSE

51,9

1,8

51,5

1,9

41,2

1,4

RICAGRI JETT AIR LONE

42,1

1,5

RICAGRI WINDBROOK LISK

42,7

1,5

NORTANE LOLA JAKOB OELHORST-I LAUTHORITY ELSA GEN-I-BEQ JORDAN BETANE

51,2

2,4

58,1

2

50

1,7

RICAGRI DAMION DEBA

56,9

1,7

RICAGRI FABIANO BRISKA

51,4

1,4

RICAGRI SID LASIK

61,9

2,1

1,6

FERME GUIMONDALE, ST-ÉDOUARD PEPITO BROOCKY

50,1

1,7

1,4 1,3

FERME GÉOMARMI, ST-ÉDOUARD 49

55,7

1,6

1,5

94

40,2

1,8

KG GRAS/ JOUR

2

LAIT

50,5

NOM

FERME RICAGRI, LECLERCVILLE LIBERTY DAMION LAZYCHEW

41,1

43,2

FERME NAUVILENE, FORTIERVILLE IMARO JUSTINE DARIO

KG GRAS/ JOUR

2,7

52,9

KG GRAS/ JOUR

FERME HAMRI HOLSTEIN, ST-ÉDOUARD (3X) HAMRI JAYZ VICTORIA FERME JONIEL, LECLERCVILLE JONIEL SALIE

54,1

1er veau : 40 kg (2X) et 44 kg (3X)

LAIT

HABERMACHER MERIDIAN BRYTTANIE

LAIT

LAIT

NOM

KG GRAS/ JOUR

Vache : 50 kg (2X) et 55 kg (3X)

ON TI UC A L E OD IM PR A N

HOLSTEIN

60,6

2,3

51,5

1,7

57,4

1,9

11


T AN IN M

53,5

1,6

JACMO MACLEOD BICHE

53,2

1,6

JACMO JORDAN MICHETTE

52,8

2

52,2

1,9

1,7

41

1,8

40

1,8

JACMO ATWOOD CORIDA

43,9

1,8

50,3

2

FERME SI-AN-OL, STE-SOPHIE SIEANOL VALENCE BACHELOR

45,6

54,3

2,6

54,4

2

PHILO LEADER DORANNETTE

54,5

2,1

50,7

2

50,4

2,2

40,6

2,2

BAROND BRECK OLLIE

45,6

1,46

46,1

1,4

BAROND BRECK PIGGY

43,5

1,6

40,4

1,5

BAROND JETT AIR

54,4

2,3

58,3

3,4

BAROND BUDLIGHT SURETTE

52,6

1,8

53,7

1,4

BAROND BREWMASTER LATE

64,9

2,1

BAROND STARMAN P

51,3

1,9

51,8

1,9

BAROND MANIFOLD OLIVE

51,1

1,7

57

2,1

42,7

1,4

2,5

SIEANOL DEMPSEY ETIOLE

PHILO LISELLO BELLE

54,1

1,6

50,9

2,1

PHILO CORONA AIRRAID

59,3

2,4

55,4

2,5

PHILO SPIRTE SPIRTANOU

56,9

2

52

3

PHILO BILYSE BUCKEYE

60,6

1,8

PHILO SAMUELO CARIE

55

1,8

58,7

1,9

55

1,7

PHILO LISELLO SOLA

55,2

1,5

PHILO BUFFER HANSIA

54,5

1,6

PHILO LURECK LISE

51,9

PHILO STALLION HANSO

1,9

2,6

55,2

2,4

50,8

2,4

2,9

50,9

2,1

53,5

66

2

54,7

52,7

SIEANOL MANIFOLD SONICHE SIEANOL MOANDELLE AFTERHOURS SIEANOL LILAS EIGHT

51

FERME BAROND, PARISVILLE

60,5

2,2

1,8

51,8

2

55

1,7

61,1

2,8

PHILO STALLION DIONISA

50,8

1,8

FERME VALPIERRE, MANSEAU VALPIERRE EMBRACING LOLO

42,3

1,4

GEMIBENA GOLD CHIP LETTY

54,8

1,8

VALPIERRE SOLSTICE ADO

65,1

3,6

PARISO FEVER ELSY

56,1

1,6

VALPIERRE FAKIR ROUMBA STECROIX BOSMANY SHAMPOO STECROIX MORNALIA DALTON

57,7

1,9

50

2,2

61,5

2,1

59,3

2,4

52

1,8

VALPIERRE STEADY LIGNE

52,9

1,9

FLECHEDOR ETOILE MADO

52,5

2,2

55,2

2,1

PHILO SEAVER SUZYE

53,5

50

2,4

50,2

2

PHILO LORDSHIP LANNITA

51,7

1,8

PHILO MR DON CARILIE

55,4

1,9

BERNADALE ROLO CALAMARI

52,8

2,4

PHILO LISOU MARLIE

55,4

2,1

PHILO LISELLO HELENA

55,4

2

PHILO TOREADOR ANNIE

51,5

2

PHILO GASTON LISA

50,9

1,8

PARISO BOOKEM PASTA

41,6

1,6

PHILO LAURIER BOUCLE

43,2

1,5

PARISO STALLION LYLY

56,6

2,1

PHILO FEVER FILIE

40,6

1,7

PARISO LAUTHORITY FLORY

50,7

2,2

PARISO SALOON DYNO

50,9

2,1

55,4

2

BAROND ASHLAR LEILIE

PHILO SUPERSONIC SOLA

2,4

FERME PARISO, PARISVILLE

FERME JACMO, STE-SOPHIE

12

JACMO SHOCKER MARRONE

1,8

PHILO LISOU DOIGT

PHILO PRODUCER STORIA

2,2

53

PHILO EVERYDAY AIN

PHILO LISELLO ANIK

2,9

51

JACMO CORIA TANDEM BIBOMEAU SOLOIST RAFOLER JACMO GENOM CARIANE

FERME PHILO, FORTIERVILLE

PHILO ELI ANN

58,4

JACMO MAURY BOUSCOTTE

KG GRAS/ JOUR

KG GRAS/ JOUR

1,2

JACMO MARATHON ARIANE

NOM

LAIT

FERME KARL HARDY DEMERS, STE-CÉCILE LYSEM ATWOOD DREAM DAMESTAR ATWOOD BRITNEY DAMESTAR GOLDWYN BRADY

50

1,1

KG GRAS/ JOUR

FERME BEAULUS, LECLERCVILLE BEAULUS MARITIME MIMI

40,6

1er veau : 40 kg (2X) et 44 kg (3X)

LAIT

FERME A.G. BEAUDET, LOTBINIÈRE 4888

LAIT

NOM

KG GRAS/ JOUR

Vache : 50 kg (2X) et 55 kg (3X)

LAIT

RU

HOLSTEIN

JACMO MCGUIRE MAJORIE

51,8

2,2

JACMO CORANE FBI

53,9

1,9

JACMO ASHLAR CLOPINE

50,1

2,2

58,6

2,1


LAIT

KG GRAS/ JOUR

30,6

1,3

32,7

1,9

GERMO BRADALY MINISTER Y

43,8

1,3

39,4

1,7

GERMO LACY ZION

26,1

1,4

31,3

1,7

51,2

1,7

LAIT

FERME GERMO, STE-MARIE-DE-BLANFORD ARLAINE DICE BONNY

31,9

1,5

NOM

DU MURIER ISUZU

41,4

2,4

DU MURIER PHILIEPINE

35,1

1,7

DU MURIER REDSTAR -ET

40,8

1,4

FERME LAITIÈRE MARIBERT, LECLERCVILLE

DU MURIER SILIA

51,8

3,3

MARIBERT BIZIER GERTRUDE

DU MURIER URBANIA

41,1

2,2

42

1,6

DU MURIER JUNKIE

46,4

2,8

KG GRAS/ JOUR

ARLAINE LEGACY SYBELLE

2,8

2,4

LAIT

2,7

49

DU MURIER DESTINY -ET

43

LAIT

42,8

FERME DU MÛRIER, ST-ÉDOUARD BAVAROISE OBLIQUE SYLIA

KG GRAS/ JOUR

Vache : 30 kg (2X) et 33 kg (3X) 1er veau : 25 kg (2X) et 28 kg (3X)

JERSEY

DU MURIER E MAIL

NOM

KG GRAS/ JOUR

Vache : 40 kg (2X) et 44 kg (3X) 1er veau : 35 kg (2X) et 38 kg (3X)

ON TI UC A L E OD IM PR A N

AYRSHIRE

FERME ROUSSETTES, LECLERCVILLE ROUSSETTES NORMANDIN XIA ROUSSETTES OBLIQUE YSABEL ROUSSETTES POCKER YOWEE ROUSSETTES POKER WALDINE

40

1,1

40,4

1,6

42,2

1,6

40,2

1,6

41,1

1,5

FERME DE LA PLAINE, STE-FRANCOISE DE LA PLAINE CALIMERO ROXI -ET DE LA PLAINE REALITY PRIXE

47,3

3,1

52,1

1,48

45

1,7

46

2,57

41

1,48

40,9

1,38

DE LA PLAINE REALITY TEMPO

5 MAI ET 16 JUIN 2017

10 % D’ESCOMPTE SUR TOUS LES ARTICLES POUSSINS EN QUINCAILLERIE

E PASSEZ VOTR MOIS 1 E D N A M COM ATE DE AVANT LA D UHAITÉE SO LIVRAISON

Lors de ces journées, vous pourrez prendre possession de votre commande avicole (coqs à chair, poulettes prêtes à pondre, canards, dindes...)

819 292-2303, poste 1001 855 492-2513

13


RU M IN AN T

LA CLASSIFICATION En janvier dernier, la ronde régulière de classification se terminait pour les producteurs laitiers du territoire. Dans ce tableau, la liste des vaches TB à leur 1e lactation ainsi que les vaches excellentes sont mentionnées. Félicitations à tous nos clients qui se sont distingués avec ces sujets.

14

ANTANNE SABIN KELLY

TB

85

ANTON SCHARLIE

STE-MARIE-DE-BLANFORD

DAMESTAR ATWOOD BRITNEY

TB

85

DAMESTAR HOLSTEIN

STE-CÉCILE-DE-LÉVRARD

DAMESTAR ATWOOD MILIE

TB

85

DAMESTAR HOLSTEIN

STE-CÉCILE-DE-LÉVRARD

DAMESTARGOLDWYN BRADY

EX

92

2E

DAMESTAR HOLSTEIN

STE-CÉCILE-DE-LÉVRARD

HARDY RUBENS ELSA

EX

90

6E

DAMESTAR HOLSTEIN

STE-CÉCILE-DE-LÉVRARD

STEPIDO GOLDEN GIRL

EX

90

3E

DAMESTAR HOLSTEIN

STE-CÉCILE-DE-LÉVRARD

AUGURE ROXYMINI DEMPSEY

TB

85

FERME AUGURE

LECLERCVILLE

AUGURE TIME CARISMA

EX

90

FERME AUGURE

LECLERCVILLE

DAMESTAR DUPLEX BARBIE GIRL

EX

90

FERME AUGURE, DAMESTAR HOLSTEIN

LECLERCVILLE

PLAINESTYLE SID SUNSID

TB

85

FERME DE LA PLAINE

STE-FRANCOISE

DE LA PLAINE PRIME CAYA

TB

86

FERME DE LA PLAINE

STE-FRANCOISE

DE LA PLAINE PERFECT CATOU

TB

85

FERME DE LA PLAINE

STE-FRANCOISE

DE LA PLAINE PERFECT NEMA

TB

85

FERME DE LA PLAINE

STE-FRANCOISE

DE LA PLAINE ROCKSTAR ROMISTAR

TB

85

FERME DE LA PLAINE

STE-FRANCOISE

DE LA PLAINE DREAMER RORI

EX

90

FERME DE LA PLAINE

STE-FRANCOISE

DE LA PLAINE CALIMERO ROXI

EX

93

2E

FERME DE LA PLAINE

STE-FRANCOISE

DE LA PLAINE REALITY TEMPO

EX

92

2E

FERME DE LA PLAINE

STE-FRANCOISE

DE LA PLAINE REMINGTON LAYLA

EX

92

2E

FERME DE LA PLAINE

STE-FRANCOISE

DE LA PLAINE POKER ROSE

EX

91

3E

FERME DE LA PLAINE

STE-FRANCOISE

DU MURIER GORDANA

TB

85

FERME DU MURIER

ST-EDOUARD

CARON HARRIE ASHLAR

EX

90

FERME E.S.M. CARON INC STE-FRANCOISE

COWTOWN GOLD EMMY-ET

EX

90

BERGICEL DEMPSEY CHANCE

EX

90

OBERMATT GUIRLANDE JORDAN

EX

90

PARISO STEADY STAYFREE

EX

RICAGRI STALLION NOLETA

3E

3E

FERME GUIMONDALE INC ST-EDOUARD FERME JUSTE O LAIT

ST-EDOUARD

4E

FERME MATHIS & FILS

ST-SYLVÈRE

92

2E

FERME PARISO INC

PARISVILLE

EX

90

2E

FERME RICAGRI INC

LECLERCVILLE

ROUMER FROSTY ROSTY

EX

92

4E

FERME ROUMER INC

PARISVILLE

ROUSSETTES OBLIQUE ISABEL

EX

90

2E

FERME ROUSSETTES

LECLERCVILLE

VALPIERRE TRIBUTE ROTULE

EX

90

2E

FERME VALPIERRE

MANSEAU

HAMRI LITTORAL BABE

EX

90

3E

HAMRI HOLSTEIN INC

ST- EDOUARD

DESAIGLES MCCUTCHEN MAYA

TB

86

RENE DAIGLE

ST-EDOUARD


ON TI UC A L E OD IM PR A N

ENJEUX MÉDICAL

SALMONELLA DUBLIN

NORMAND ROY

Directeur des ventes végétale-ruminant, T.P. Centre de service Seigneurie-Parisville

Avez-vous entendu parler de cette maladie en émergence? Au Québec, cette Salmonelle a d’abord été détectée dans des élevages de veaux lourds, causant diarrhée et autres problèmes, qui, dans certains cas, peuvent aller jusqu’à la mort.

EFFETS

Depuis, une enquête menée par le MAPAQ estime que la maladie est présente dans 6.8 % des élevages laitiers du Québec.

TRANSMISSION

En 2015 et 2016, il y a eu des cas confirmés dans des troupeaux laitiers dans les régions de Chaudière-Appalaches et dans le Centre-du-Québec. Enjeu de santé publique important : cet agent pathogène est transmissible à l’humain et cause des infections invasives sévères. Une des grandes préoccupations concernant cette bactérie est la résistance de certaines souches à plusieurs antibiotiques tant chez les animaux que chez les humains.

Diarrhée, pneumonie, arthrite. Les veaux 0-3 mois sont les plus sensibles. Le défi est la sécrétion intermittente de la bactérie par des animaux porteurs asymptomatiques.

Les animaux infectés excrètent la bactérie principalement dans le fumier, mais aussi dans les sécrétions, l’urine, le lait et le colostrum. L’introduction de nouvelles vaches ou génisses dans un troupeau sans en connaître le bilan de santé ou sans les mettre en quarantaine, ainsi que la libre circulation des intervenants dans les élevages sans exigence particulière sont des actions à risque pour les élevages.

PRÉVENTION La bactérie peut aisément survivre sur des bottes et des vêtements contaminés par du fumier. Au moyen d’affiche, informez les visiteurs de l’endroit où ils doivent se présenter et qui contacter

à leur arrivée. Exigez le port de bottes propres ou jetables et le port de vêtements propres pour toutes personnes circulant sur votre site. Toute la filière laitière (MAPAQ, PLC et PLQ vétérinaires et industrie de l’alimentation) se mobilise depuis plusieurs mois pour établir des recommandations de biosécurité plus précises qui minimiseront les risques de propagation de maladies à l’intérieur d’un élevage et d’un élevage à l’autre. Il serait bien de votre part de prévoir un endroit, isolé des animaux, pour la réception de marchandise à la ferme. Il apparait évident que les mesures de biosécurité évolueront dans l’industrie laitière au terme des analyses par les experts des différents intervenants. Votre Coop se soucie de la santé de votre troupeau, de votre santé et de celle de ses employés. Nous travaillons actuellement à mettre en place des mesures supplémentaires de biosécurité. Préparez-vous à en entendre parler!

Vous pensez

croissance…

Sonic, pour tous vos besoins en propane! Pour maximiser vos opérations, vous avez besoin d’un partenaire solide qui comprend votre réalité. La force et l’efficacité de son réseau de distribution vous assurent en tout temps un service et une sécurité d’approvisionnement exceptionnels.

ICI

PROPANE

106939-02-13

Produits • Propane • Pétrole • Lubrifiants

RÉSIDENTIEL

COMMERCIAL

INDUSTRIEL

AGRICOLE

Vivez l’effet de la coopération!

CARBURATION

! Licence RBQ : 1114-3948-36

Services • Vente • Installation • Livraison

w w w.soni c .coop

1-800-207-6642


T RU PMOI NR A CN

LA VALLÉE DES SÉNÉCAS, VOUS CONNAISSEZ? Bien que le titre de cet article puisse suggérer une destination voyage intéressante, il s’agit en réalité du nom d’une maladie porcine qui pourrait causer des perturbations importantes pour l’industrie porcine québécoise et canadienne. Le virus de la vallée des Sénécas est une maladie qui est déjà présente au Canada, aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Depuis 2015 une augmentation substantielle du nombre d’apparitions du virus est remarquée, incluant le Canada, mais pas encore au Québec. Les signes cliniques de la maladie ne sont pas spectaculaires : en engraissement et chez les truies un peu de fièvre et d’abattement et chez les porcelets sous les mères, âgés de moins de 7 jours, il peut y avoir un épisode de diarrhée néo-natale avec mortalité élevée. TOUTEFOIS les signes cliniques importants à se rappeler sont les suivants  : Présence de vésicule (cloche d’eau, ampoule, bulle) qui peut être intacte ou rupturée sur le nez, les lèvres, les tétines et au-dessus des onglons. Des boiteries peuvent être associées aux lésions sur les membres. (Voir photos).

16

Alors, cette maladie ne semble pas si grave, pourquoi s’en soucier? Parce que la maladie causée par le virus de la vallée des Sénécas fait partie de la famille des maladies vésiculaires et cause des lésions similaires à celles causées par 2 maladies très graves dont le Canada est exempt : la fièvre aphteuse et la maladie vésiculeuse du porc. Étant donné la similitude des lésions il devient difficile de déterminer rapidement de quelle pathologie il s’agit et le principe de précaution doit s’appliquer pour ne pas passer à côté d’un cas de fièvre aphteuse et ses conséquences catastrophiques sur le cheptel animal canadien. Il est donc très important de rapporter à son vétérinaire toute suspicion de lésions similaires à celle du virus de la vallée des Sénécas (voir photos) ou tout épisode de diarrhée anormale chez les porcelets à la mamelle en bas âge afin de diagnostiquer rapidement la maladie. Encore plus important : Il ne faut en aucun cas expédier à l’abattoir ou à la réforme des porcs ou truies avec des lésions suggestives de maladie causée par le virus de la vallée des Sénécas ou autres maladies vésiculaires. La présence de ces lésions sur des porcs à l’abattoir cause une fermeture de l’abattoir pour le temps des procédures diagnostiques (3-4 jours!!!) et des maux de tête à toute l’industrie. Prenez le temps d’examiner vos animaux pour la présence de ce type de lésions avant chaque expédition. En cas de doute, consultez votre vétérinaire.

MARTIN CHOINIÈRE

Doctorat en médecine vétérinaire, D.M.V. Regroupement porcin des deux rives


ON TI E UC A L OD É T P R V ÉG

LE BORE… UN ÉLÉMENT À PRENDRE EN CONSIDÉRATION, DANS VOS ENGRAIS! Le bore est un élément nécessaire au bon fonctionnement de l’ensemble de la plante et à la croissance des tissus. Il favorise la formation des fruits et participe à l’absorption de l’eau. Il aide le mouvement des sucres dans la plante et il est nécessaire à la synthèse des protéines. Il est impliqué dans la croissance et l’élongation des racines et de tous les autres points de croissance. Il joue aussi un rôle dans la pollinisation. Les sols du Québec sont déficitaires en bore, c’est un élément mineur à prendre en considération dans votre stratégie de fertilisation. Les déficits en bore sont plus susceptibles de se produire dans les cas suivants : sols secs, ph extrêmes, sol à matière organique faible, climat pluvieux (lessivage). Le bore n’est pas très mobile dans la plante. La carence de bore peut se manifester aux zones apicales (extrémité des plants), les bourgeons et les fleurs peuvent tomber prématurément. Des applications en grande quantité de calcium et de potassium dimi-

VALÉRIE MARTINEAU

Expert-conseil végétal, T.P. Centre de service Seigneurie-Parisville

nuent l’absorption du bore, il est donc très important de bien ajuster la fertilisation en fonction de ces éléments. Il est possible de faire des applications foliaires de bore, mais il est préférable de s’assurer d’une disponibilité dans le sol. Les luzernières, le maïs, les cultures maraîchères principalement les pommes de terre et les crucifères sont des cultures exigeantes donc à prioriser dans vos décisions de fertilisation en bore. Il est important de noter que cet élément peut être utilisé pour contrôler l’ergot dans l’orge. Dans le cas de la luzerne, les premiers effets d’une carence en bore sont d’affaiblir la floraison et de réduire la formation des graines. À mesure que la carence s’accentue, les jeunes feuilles supérieures commencent à jaunir ou à rougir sur différents plants (voir photo ci-dessous). La croissance de la luzerne peut être gravement compromise, tout comme sa résistance à l’hiver.

L’aspire est la nouvelle potasse enrichie de bore. Son analyse 0-0-580,5 % B permet une distribution uniforme au champ puisque chaque granule d’engrais contient de la potasse et du bore. L’utilisation de ce produit offre une meilleure absorption racinaire, moins de risque de lessivage de bore également. Avec un excellent rapport qualité-prix, pour 1,62 $/acre de plus pour l’aspire comparativement à la potasse avec granubor ajouté.

Carence en bore qui se manifeste par le jaunissement ou le rougissement des feuilles du haut et par un ralentissement de la croissance.

Le bore est un élément assez coûteux, il est donc important de bien le positionner dans votre fertilisation sur votre entreprise afin d’avoir le meilleur retour sur votre investissement possible. Votre expert-conseil pourra bien vous conseiller!

À titre d’information : Voici les besoins annuels en bore pour les cultures les plus exigeantes. Luzerne Pommes de terre Orge Maïs (au démarreur)

1 à 2 kg/ha 1 à 2 kg/ha 1 kg/ha 0,4 kg/ha

17


ALLEZ DE L’AVANT INGRÉDIENTS ACTIFS NATURELS

MYCORHIZES

Stimulez vos cultures fourragères avec AGTIV® GRANDES CULTURES • Poudre, un inoculant mycorhizien hautement efficace pour mélanger aux semences.

Demandez-le à votre représentant de La Coop!

654

kg/ha*

AMÉLIORE L’ÉTABLISSEMENT DE LA CULTURE AUGMENTE LES RENDEMENTS DE LA BIOMASSE TOUT EN MAINTENANT LA QUALITÉ DE LA RÉCOLTE

STIMULE LA CROISSANCE DU SYSTÈME RACINAIRE

Avec M MYCORHIZES

Sans mycorhizes

ALLIANCE BÉNÉFIQUE ENTRE CHAMPIGNON MYCORHIZIEN ET RACINES D’UNE PLANTE

Développe un réseau de filaments qui accède et transfère plus d’éléments nutritifs et d’eau à la plante.

Photo ci-haut : Beauce, octobre 2016

Des produits AGTIV® sont aussi offerts pour le soya, les pommes de terre et les cultures spécialisées. Pour en savoir plus *Augmentation moyenne du rendement : 30 résultats (luzerne), Canada, 2016

PTAGTIV.COM

1 866 454-5867 • info@ptagtiv.com


ON TI E UC A L OD É T P R V ÉG

« NOUVEAU » NORMAND ROY

PROTÉGER VOTRE AZOTE DANS VOS ENGRAIS ORGANIQUES

Directeur des ventes végétale-ruminant, T.P. Centre de service Seigneurie-Parisville

POURQUOI UTILISER eNTRENCHMC?

Une plus grande quantité d’azote sous une forme ammoniacale stable ENTRENCH (NH4+) s’est traduite par une aug• Conçu pour une utilisation De nos jours, l’azote est l’un des mentation de 13 % d’azote disavec des engrais liquides, y intrants les plus coûteux pour les ponible pour la culture. Quand les compris le NAU et le fumier producteurs. eNtrench est un sta- conditions environnementales sont bilisateur d’azote qui protège votre susceptibles de causer des pertes • Recherche continue pour l’iminvestissement en gardant l’azote et que l’azote est un facteur limitant, prégnation de l’eNtrench sur plus longtemps dans la zone racinaire une plus grande disponibilité en azote l’urée sèche pour optimiser le rendement et la Des essais au champ menés enà Ontario Québec en 20152,7 L/ha ont démontré contribue une qualitéet et au à des ren• Dose : (1,1 L/acre) que le stabilisat profitabilité de vos cultures de maïs, dements supérieurs. a gardé efficacement 59 % d’azote de plus sous la forme ammoniacale (NH4+) que sous des de céréales et de canola. instables, et ce pour uneLespériode trois semaines son application. résultatsde obtenus lors d’essais après Le eNtrench peut être appliqué sur Protégez votre investissement en Ontario ont montré que les rende- le sol avant l’application de l’engrais Une plus grande quantité d’azote sous une forme ammoniacale stable (NH +) s’est traduite pa • 59 % de plus de NH4+ demeure ments des cultures où l’on avait appli- ou directement à la pompe4 dans un stabilisateur d’azote ont la étéculture. votre engrais organique. Parlez-en à environneme dansaugmentation la zone racinaire. de 13 %qué d’azote disponible pour Quand les conditions supérieurs de 7,7 bo/acre (483 kg/ha) votre expert-conseil Coop pour plus Diminuez vos impacts de causer des pertes et que l’azote est un facteur limitant, une plus grande dispo susceptibles par rapport aux cultures non traitées. de détail. environnementaux

DES RÉSULTATS DE RECHERCHE PROBANTS

azote contribue à une qualité et à des rendements supérieurs.

• Réduit les gaz à effet de serre de 51 %Les en moyenne. résultats obtenus lors d’essais en Ontario ont montré que les rendements des cultures où

• Réduit le lessivage nitrates de appliqué undesstabilisateur d’azote ont été supérieurs de 7,7 bo/acre par rapport aux cultures no 16 % en moyenne. Optimisez vos rendements et vos profits • En 2015, le rendement des champs traités avec le stabilisateur eNtrench a été supérieur de 483 kg/ha par rapport aux champs non traités.

DES RÉSULTATS DE RECHERCHE PROBANTS Des essais au champ menés en Ontario et au Québec en 2015 ont démontré que le stabilisateur eNtrench a gardé efficacement 59 % d’azote de plus sous forme ammoniacale (NH4+) que sous des formes instables, et ce pour une période de trois semaines après son application.

Maïs

bo/acre

190 –

7,7 bo/acre de plus 180 – 180,1 bo/acre 170 –

172,4 bo/acre

160 – 150 – Rendement sans Rendement avec stabilisateur stabilisateur

QU’ARRIVE-T-IL À L’AZOTE APPLIQUÉ ? Après l’application, les sources d’azote sous +

19


RDU PR EM OF FEIN IL RAM NET

FERME DE LA PLAINE

Qui aurait dit que Ferme de la Plaine de Sainte-Françoise deviendrait un jour connue internationalement! Aujourd’hui, nous entendons souvent parler de la Ferme de la Plaine pour ses performances dans les expositions agricoles et l’excellente génétique du troupeau. Toutefois, la vocation première de l’entreprise n’a pas toujours été ainsi. La ferme a été fondée dans les années 30 par le grand-père Neault.

LAURIE LAFONTAINE CÔTÉ

Coordonnatrice aux communications et marketing

ainsi qu’en horticulture. C’est en 2007 que Carine et Jonathan ont eu des parts dans l’entreprise familiale. Quant à lui, Jonathan n’est pas issu du milieu agricole mais a toujours aimé ça. Il a fait son DEP en agriculture à Saint-Anselme et s’est rapidement fait connaitre dans les expositions agricoles pour son talent de préparateur d’animaux. Plus jeune, il a fait le train chez les fermes Camilienne, Ricagri ainsi que Kyvi Holstein. Il a ensuite travaillé pour Stéphane Laroche dans la vente de produits de ferme. Il a ensuite commencé à clipper dans différentes expositions et travaille avec la ferme Jacobs depuis ce temps.

lement démarquée, a décroché le titre de Championne Intermédiaire à la RAWF. Après 14 ans de vie de couple, Jonathan et Carine sont parents de quatre enfants, Logan, Joliane, Derek et Lexie qui participent tous aux jeunes ruraux.

En 2004, les propriétaires ont commencé à participer à certaines expositions agricoles et en 2005, ils ont gagné la bannière junior à l’expo de St-Agapit. En 2007, Romi, leur première vache à s’être réel-

récolter une multitude de prix dans plusieurs expositions agricoles et concours tant provincial, national, qu’international.

L’arrivée de Jonathan a apporté une nouvelle vision axée sur la génétique et les expositions qui, au fil du temps, ont mené aux résultats actuels. Le troupeau se démarque beaucoup depuis l’arrivée de Jonathan sur la ferme. Ils ont fait un grand virage vers la génétique, qui leur permet aujourd’hui de faire la vente d’embryons à l’international et de

Au début des années 50, Roger le père de Dominique a repris la ferme familiale qui comprenait quelques terres et un troupeau des plus standards de race Ayrshire. C’est en 1981 que Dominique a décidé de reprendre la ferme de ses parents avec sa conjointe Aline. Celle-ci est également issue d’une famille de producteurs agricoles de Ste-Françoise. L’objectif du couple a toujours été de produire le meilleur lait possible. En 1987, Aline est officiellement devenue associée de la ferme. Dominique et Aline sont parents de deux filles, Marilou et Carine. Carine a toujours aimé l’agriculture. C’est suite à la rencontre de son conjoint Jonathan que Carine a décidé qu’elle reprendrait la ferme familiale à son tour. Elle a d’ailleurs fait 3 certificats à l’Université Laval en productions animales, administration des affaires

20


IL E OF M PR F ER DE

Depuis plusieurs années, la Ferme de la Plaine se démarque à plusieurs niveaux :

Show du Québec en 2016, exploit qui se produit très rarement!

• De la plaine Reality Plexi EX

QUALITÉ DU LAIT

L’automne dernier, la ferme s’est démarquée au niveau provincial et international avec quelques-uns de leur animaux : De la plaine Reality Plexi, 1re 5 ans à la World Dairy Expo de Madisson (WDE), Suprême Laitier, ainsi qu’à la Royale de Toronto. Elle a également reçu le titre de mention honorable et été championne senior à la RAWF. Il y a aussi De la Plaine Bingo Stinger qui a su se démarquer en décrochant le titre de Championne de réserve intermédiaire au Suprême Laitier, 2e à WDE appartenant maintenant à Blue Spruce Farm. C’est également démarqué De la Plaine Prime Rocky, propriété d’Alexandre Beauchemin, 1re 2 ans Jr à la WDE et 1re 2 ans Jr et Mention Intermédiaire à la RAWF. Également au niveau junior, De la plaine Vicking Sushi Championne Junior au Suprême Laitier  et De La plaine Vicking Lady Championne Junior à la RAWF. La ferme a gagné la bannière d’éleveur Senoir à la WDE, autre titre qui n’est pas facile à décrocher dans cette exposition de très haut niveau.

• De la Plaine Bingo Stinger TB-87 (vendu à la Blue Spruce Farm)

Au niveau de la qualité du lait (régional Agropur) 2009 ont terminé au premier rang et ils ont été finalistes de 2008 à 2016.

CONFORMATION Le troupeau compte 63 vaches et 70 sujets de remplacement, parmi lequel on compte 12 EX Multiple, 8 EX, 29 TB ainsi que 8 BP, avec une moyenne de classification à la dernière ronde de 87,2 points. En 2012, ils ont été nommés Maître Éleveur Ayrshire, un titre qui est très convoité par les éleveurs. Nul ne doute que l’exploit se répétera en 2022!

EXPOSITIONS AGRICOLES Ils se démarquent aussi au niveau des Expositions Régionales, Provinciales et Mondiales. Ils ont eu à plusieurs reprises les bannières Junior et Senior dans les Expositions Régionales (St-Agapit et Victoriaville). Ils ont eu plusieurs Championne ainsi que Bannières Junior et Senior dans les expositions Provinciales. En 2013 au Salon International Laitier (3 championnes Jr, ainsi que 3 Championnes Senior). De plus, De Plaine Burdette Bling TB 89  a été nommée Championne Junior Au SIL 2013 ainsi que Championne Junior de Réserve à la WDE 2013. Elle a aussi été Championne Suprême au Spring

• De la Plaine Wilton Pixou EX-93 6 E

• De la Plaine Prime Rocky TB-87 (vendu à Alexandre Beauchemin) Deux vaches souches du troupeau de la plaine se sont démarquées au niveau Exposition, mais surtout au niveau de l’élevage et production. En premier lieu, De plaine Rhythm Romi EX 5 E 6* a été 1re 2 ans Junior ainsi que Championne Intermédiaire et Réserve Championne en 2007 à la RAWF. Romi se démarque aussi

La Ferme de la Plaine a eu plusieurs titres de all Canadian et all American, pour ne pas tous les nommer, voici quelques sujets qui se démarquent année après année lorsqu’elles tournent dans les ronds d’exposition : • De la plaine Burdette Bling TB-89 • De la plaine Reality Sting EX-91

21


DE P R O F E F IL RM E au niveau de l’élevage, elle a actuellement 8 filles classées TB ou EX. Cette dernière a produit en 8 lactations un impressionnant 88 879 kg de lait à 4,06 % de gras et 3,39 % de protéine. La deuxième vache souche du troupeau de la plaine est nulle autre que Forever Schoon Ping EX 94 2 E 3*. Ping a gagné beaucoup de titre dans les expositions mais se démarque aussi dans l’élevage. Elle a fait sa marque avec les progénitures suivantes : De La Plaine Reality Sting et De la plaine Burdette Bling. Ping a aussi produit des taureaux  vendus à l’alliance Semez (CIAQ). Quelques exemples : De la Plaine Prime, De la Plaine Vicking et De la plaine Blink ce dernier est le fils de Bling. Pour conclure la riche histoire de Ping, elle a produit 4 lactations 49 912 kg de lait à 4,54 % de gras et 3,61 % de protéine. Au moment où les lignes sont écrites, Ping est candidate au Concours Ayrshire de Rêve organisé par l’association Ayrshire du Québec.  Nous souhaitons à la Ferme de la Plaine qu’ils puissent ajouter ce titre à la longue liste impressionnante qu’ils ont déjà.

22

Pour l’avenir, les propriétaires veulent optimiser leur façon d’alimenter le troupeau et aimeraient avoir tous les animaux dans le même bâtiment. Présentement les taures et les vaches taries sont dans une bâtisse à part des vaches et veaux, ce qui complexifie les tâches quotidiennes. Ils désirent aussi augmenter la production en lait et améliorer les rendements aux champs. Ils souhaitent continuer de vendre des embryons et des sujets le plus possible. Ils ont d’ailleurs vendu une très bonne vache, Stinger, aux États-Unis. Mis à part la ferme, les propriétaires ont d’autres passions. Dominic est inspecteur municipal adjoint. Aline a fait partie de plusieurs comités locaux pendant plusieurs années et est toujours marguillère. Quant à Carine, elle siège sur le conseil d’éta-

blissement, au comité des Loisirs et suit les enfants dans leurs activités telles que le soccer, le hockey et l’équitation. Jonathan fait partie du comité des juges de la World Dairy Expo, siège à la société de l’Agriculture et au bureau de direction Ayrshire Canada et est président du comité expo Ayrshire Québec. Comme les petits enfants de Dominic et Aline semblent aimer l’agriculture à leur tour, on peut leur souhaiter une nouvelle génération qui assurera la continuité dans le travail accompli par leurs prédécesseurs. Merci aux propriétaires de Ferme de la Plaine pour leur temps. Nous leur souhaitons du succès dans la réalisation dans leurs projets futurs et une bonne continuité.


CE PRINTEMPS, PENSEZ À VOTRE ÉPANDAGE DE CHAUX! À FORFAIT : ÉPANDAGE DE CHAUX ET D’ENGRAIS À TAUX VARIABLE, DISPONIBLES À VOTRE COOP! CONTACTEZ VOTRE EXPERT-CONSEIL OU LE 819 292-2303 #1004.

APPLICATION À TAUX VARIABLE La Coop Parisville pourra vous offrir à compter de ce printemps le service d’application à taux variable pour les engrais et la chaux. La Coop a fait l’acquisition d’un nouvel épandeur d’engrais qui permettra à ceux qui possèdent leurs cartes d’analyse de sol, de faire appliquer votre engrais

à taux variable. Pour l’application de chaux, notre forfaitaire a également investi pour offrir ce service pour l’été 2017. Pour en connaitre davantage, contactez votre expert-conseil végétal sur ce service.

23


L’agriculture est un mode de vie, pour vous comme pour nous Rencontrez Jacques Au cours de ses 16 années au service de FAC, Jacques a aidé des centaines de producteurs canadiens à bâtir leurs rêves. À l’image de l’équipe FAC, Jacques connaît votre secteur d’activité et souhaite faire votre connaissance.

1-800-387-3232

Jacques DeBlois Directeur principal des relations d’affaires chez FAC

fac.ca

L'Élan Coop printemps 2017  
L'Élan Coop printemps 2017  
Advertisement