Page 1

N° 24

PETIT JOURNAL DE L’A.S L’A .S CARAVELLE

Juin 2010

Le L’ASCAR

ETE

LA COUPE DE L’AMERICA La première régate eut lieu le 22 août 1851. C'était un défi lancé par les Britanniques du Royal Yacht Club aux Américains autour de l'île de Wight à l'occasion de l'exposition universelle de Londres. Le vainqueur fut la goélette America, armée par le New York Yacht Club devant quatorze navires britanniques. À l'arrivée du vainqueur, le comte de Wilton, aurait répondu à la reine Victoria demandant qui est le second : « Il n'y a pas de second, Majesté. » La victoire des Américains prête pourtant à controverses. America a manqué une marque du parcours que tous les autres concurrents avaient virée. Les Américains argumentèrent sur le fait que les instructions de course n'étaient pas claires ; les Britanniques s'inclinèrent. De plus, il y avait bien un second : le petit voilier britannique Aurora, qui arriva 8 minutes après America. Les deux navires n'étaient pas du tout du même gabarit et si l'on avait appliqué la règle du handicap, Aurora aurait été déclaré vainqueur. Il faut croire que le plus vieux trophée du monde, récompensé par la fameuse ai-

guière d’argent (surnommée la coupe aux cents guinées) véritable Saint-Graal des marins, est depuis sa naissance voué à la polémique. Ce fabuleux match avait pour vocation de créer un duel amical entre un challenger et un defender, le premier règlement était simple : il y avait discussion sur l’organisation de la course et en cas de désaccord, le defender imposait ses règles. Une mauvaise foi certaine a émaillé cette 35ème édition, les duels permanents dans les prétoires on détachés les passionnés de cette fabuleuse régate et le nombre trop restreint de duels a laissé les spectateurs sur leur faim. 159 ans plus tard, la phrase fameuse du comte de Wilton aurait put être répétée. Espérons que la prochaine édition se disputera sur l’eau, verra au moins une douzaine de syndicats s’affronter en duels, montrera des départs à couteaux tirés et des manches palpitantes courues entre fabuleuses machines planant à quatre fois la vitesse du vent. La victoire est tellement plus belle quand le résultat est incertain.

Elles sont de plus en plus belles ces caravelles...

Dans ce numéro : Le mot du Président

3

Port Laff' cup

4

Caravelle réinsertion.

5

Avis de course

6

Site du National

9

A Bateaux rompus

13

Concours d’affiche

13

Sécurité : les gilets

14

Formation des nuages

16

Matelotage

18

Ile de bretagne

19

Les phoques dle molène

20

Dans la cambuse

22

« Dingbats »

23

Naufrage : le pourquoi-pas

24

H.H.

Beaucoup plus serré qu’a Valence...


Le lascar

Association des propriétaires de Caravelles Siège social : Morlaix Animation Jeunesse Rue Eugène Pottier 29600 Morlaix www.ascaravelle.com Présidente d'honneur :

Madame Florence Herbulot 3 rue Andrieux 75008 Paris

Président :

Michel Bellec 33 rue des Lilas 29200 Brest ℡ 02 98 47 25 55

Vice-Président :

Robert Jégou

Trésorière :

Marie-Thérèse de Kergariou 5 rue de la Chaise du Curé 29660 Carantec

43 route de Primel 29630 Plougasnou ℡ 02 98 67 37 58

℡ 02 98 67 04 80 Trésorier adjoint :

Secrétaire :

Marc Liardet 6 route St Jacob 29470 Loperhet ℡ 02 98 07 14 48

 marc.liardet@wanadoo.fr

Olivier de Kerdrel

40 rue Jean Bart 29660 Carantec

℡ 02 98 67 00 68 Membres :

 mthdekergariou@yahoo.fr

 odek@sfr.fr

Gaël Le Cléach  Lecleach@aol.com Jean-Claude Perrin  perrinjc@yahoo.fr Bertrand Seguin 

bseguin001@cegetel.rss.fr

François Quiviger René Verdes Didier Moses

 didier.moses@aliceadsl.fr

Webmasters :

Eric Humeau, Philippe Cozic, Gaël Le Cléach  webmasters@ascaravelle.com

Jauge :

Président de la commission : Gaël Le Cleach  06 11 03 36 12  Lecleach@aol.com Commission de jauge :

Responsables des bassins :

Philippe Cozic, Fabrice Guillerm, Paul le Bihan, Marc Liardet Jean-Claude Perrin

 perrinjc@yahoo.fr

Bertrand Seguin



bseguin001@cegetel.rss.fr

Abers : Claude Joseph 35 rue Rostand 29200 Brest  cl.joseph@aliceadsl.fr Baie de Morlaix : Olivier de Kerdrel

02 98 67 00 68



odek@tele2.fr

Rade de Brest : Jean-Claude Perrin 4 rue Tanguy Philippe 29480 Le Relecq-Kerhuon 

perrinjc@yahoo.fr

Yves Quénaon 23 route de Nerhu, Traon 29460 l'Hôpital Camfrout Finistère sud : Georges Menez, 18 rue du Corot 29900 Concarneau Rance : Iwan Rossignol l'Harmonie 25730 Pleurtuit  06 03 81 16 13 Morbihan : François Chauvet chemin Malachappe 56400 Ste Anne d'Auray ℡ 02 97 58 54 17  Rédaction Le Lascar

Fanche.chaouet@free.fr

Didier Moses 29 Les Trois Chênes 29600 Plourin-Les-Morlaix ℡ 02 98 62 14 58 

didier.moses@aliceadsl.fr


Le lascar

Le Mot Du Président

L’AG2R, la transat Lorient-St Barth, quel bonheur cette année pour nous caravellistes, 3 des nôtres y étaient et quelle superbe édition remportée par Armel, le frère de Gaël Le Cléach notre président de la commission de jauge. Je pense que comme pour moi, vos connections sur le site internet on été nombreuses et régulières pour suivre notamment : - Bernard Stamm équipier de luxe de son pote Bruno Jourdren au National 2009 de Lancieux, - Damien Cloarec, vainqueur de ce même National, - Yannick Le Clech, 3ème du National et qui rentre dans le top ten de l’AG2R Au rayon des nouveautés, dans les rassemblements 2010, notez bien sur vos calendriers :

L’Erdre, le retour, les 2 et 3 octobre

La « Loisirs Nautiques services » , 2ème édition de la remontée de la rivière de Morlaix, le 26 juin

et dans les classiques : La Port Laf Cup, le rassemblement de la Rance, le tour de Callot et pour les amoureux de la nature, la remontée de la Penzée etc… Ce choix m’est totalement personnel et bien sûr incomplet et de juin à septembre, de très nombreuses autres régates nous sont proposées sur tous les plans d’eau de France où rayonne la Caravelle. Je souhaite la bienvenue aux nouveaux adhérents 2010 ; qu’ils (qu’elles ) s’imprègnent bien des règles de jauge qui viennent ’être affinées quelques légères refontes pour améliorer notamment la sécurité

de

nos

caravelles

et

offrir

la

meilleures

équité

possible

entre

les

coureurs

( www.ascaravelle.com) Je suis persuadé que ces nouveaux adhérents trouveront dans notre association de propriétaires, amis et passionnés de la caravelle, la convivialité, les conseils et avec un programme copieux de rassemblements et de régates les bonnes occasions d’échanges entre caravellistes. De petit village de pêcheurs à la capitale des échanges avec l’Inde,, PORT LOUIS qui nous accueille du 5 au 8 Août pour notre National Caravelle vous dévoilera ses trésors de réalisations architecturales, militaires et civiles tout au long de 4 siècles. PORT LOUIS apparait également sur les cartes marines comme le verrou d’un goulet resserré, donnant accès à un vaste plan d’eau, abrité des vents dominants par l’ile de Groix et la presqu’ile de Gâvres. Nous y sommes très attendus et fort bien accueillis par le Club de Porh Loeiz Stiff voile et la mairie de Port Louis. Nul doute que ce National 2010 sera très disputé sur l’eau pour les places d’honneur mais sera également une fort belle période de vacances pour tous. Très cordialement Michel BELLEC


Le lascar

juin 2010

Page 4

Port laf' Cara Cup : Ouverture de la saison

Très belle édition cette année à Port La Forêt malgré une météo peu encourageante, amateurs et professionnels se sont retrouvés pour une bagarre sans merci. Une soirée festive et très conviviale s’est déroulée le samedi soir pour les 20 équipages, L’équipe de NAVICOM a orchestré cette manifestation (7 épreuves) avec brio tant sur l’eau qu’à terre. C’est JESSICA de Marc Liardet qui remporte l ‘épreuve devant DOLYPRAME de Jean-Michel LUCAS et ARMEN de Laurent WINISKY. Vous trouverez le classement complet sur le site de L’AS CARAVELLE;

Régate à couteaux tiré pour l’ouverture de la saison...

Toute l'électronique marine


Le lascar

juin 2010

Page 5

Caravelle : Projet de réinsertion

Lors de la remise des prix du National 2009 à Lancieux, Jean-Jacques, surveillant à la maison d’arrêt de Cherbourg est venu rencontrer les membres du bureau de l’Ascaravelle afin de monter un projet de réinsertion. ce projet de réinsertion étant de construire une Caravelle avec du personnel placé sous main de justice. La maison d’arrêt de Cherbourg possède un atelier ou les détenus font une formation et travaillent différents matériaux (bois, métaux…). L’idée est de construire une embarcation jusqu'à la navigation en attendant de voir se concrétiser un projet de même type avec une unité beaucoup plus grande et cette fois avec un chantier en extérieur. La caravelle a été choisie comme point de départ en raison de son principe de coque à Bouchains, de sa faciliter de construction et sa capacité d’embarquement.. Aujourd’hui le projet peine à démarrer et l’enthousiasme des débuts fait place à du découragement en raison de difficultés diverses…. Il suffirait du soutien de notre association de propriétaires pour que Jean-Jacques démarre ce projet, il lui faut de l’aide pour démarrer cette entreprise approuvée par l’administration pénitentiaire. Les constructeurs amateurs ne resteront pas insensibles à cette démarche, vous pouvez apporter une aide précieuse en indiquant ce que vous pouvez apporter à Jean-Jacques, bâti, bois, etc. En résumé tous les éléments qui permettent de démarrer une construction. Vous pouvez le contacter à l’adresse suivante : Jean Jacques : 06 01 97 00 16


Le lascar

juin 2010

Page 6

Avis de course du 18 National Caravelle du 5 au 8 août 2010 ème

Organisée par le Porh loeiz Skiff Voile en partenariat avec l’AS Caravelle et la municipalité de Port Louis cette épreuve est soumise: •

Aux règles de course à la voile ISAF 2009-2012.

aux prescriptions de la Fédération Française de voile.

Aux règles de «l’AS Caravelle» (Cotisation 2010 obligatoire)

Au présent avis de course, aux instructions de course, à leurs annexes et éventuels avenants.

3 personnes minimum par bateau

La licence est obligatoire pour tous les membres d'équipage et devra être visée par un médecin ou accompagnée d'un certificat médical valide de l'année en cours et à présenter lors de l'inscription. Autorisation parentale pour les mineurs. Des licences pourront être délivrées par le club.

Attention : Date limite des pré- inscriptions 1er juillet.

Montant de l'inscription par bateau diners équipage inclus : - 130 € avant le 1er juillet (majoration à 150€ après le 1 juillet) - Pour les équipages jeunes (Moins de 25 ans) 100€ avant le 1er juillet (majoration à 120€ après 1 juillet)

Chèque à l'ordre de l'Ascaravelle, à envoyer à :

AS Caravelle chez Olivier de Kerdrel 40 rue Jean Bart 29660 Carantec

Renseignements: Olivier au 06 73 32 74 19 / 02 98 67 00 68 email :

odek@sfr.f ou webmasters@ascaravelle.co


Le lascar

juin 2010

Page 7

Programme des manifestations Jeudi 5 aout à partir de 9h00: Accueil des concurrents, confirmation des inscriptions, formalités de jauge et remise des documents au port de Locmalo. A 19h 00 briefing et pot d'accueil.

Vendredi 6 aout 11h00 A disposition du Comité de Course pour 1à 3 courses , parcours banane ou côtier. A 19h30, proclamation des résultats de la journée et apéritif offert par l’AS Caravelle. A 20h30: Repas des équipages.

Samedi 7 aout 10h00 A disposition du Comité de Course pour 1 à 3 courses ; parcours banane ou côtier.

A 19h00:Résultats des épreuves de la journée, apéritif offert par le Comptoir Irlandais. A 20h30: Repas des équipages.

Dimanche 8 aout 9h30 A disposition du Comité de Course pour 1 à 3 courses ; parcours banane ou côtier A 17h00 remise des prix , apéritif offert par le club.

Plus d'informations sur le site de l'AS Caravelle: www.ascaravelle.com

Hébergement La municipalité de Port louis mettra à disposition un terrain pour tentes, d'autres possibilité d'hébergements : informations à l'office du tourisme.

Renseignements Pratiques :

Bureau du Tourisme de PORT LOUIS

Porh Loeiz Skiff Voile

1, rue de la citadelle

17 rue de la Grande Porte

56290 Port Louis

56290 Port Louis

www.ville-portlouis.fr

www.plsvoile.onlc.fr

portlouis@lorient-tourisme.fr

pl.skiff@laposte.net

Tél: 02 97 84 78 00

Tél: 06 31 81 17 21


Le Lascar

juin 2010

Page 8

PortPort-Louis : Plan d’accès

Carte pour accéder au site du National,

Cette zone est très touristique , pour les non-navigants il y a nombre de ballades à faire pour tout découvrir, Le circuit « PortPort-Louis à pieds » est composé de 21 plaques d’interprétation du patrimoine historique de la ville. Une balade de 4 km à faire à son rythme. Le départ se situe près de la Citadelle du côté des remparts près de la grande plage. Un guide édité par le Comité d’Animation Historique accompagné d’un plan est disponible au bureau du tourisme au 1, rue de la Citadelle.


Le Lascar

juin 2010

Page 9

Port Louis : Le site du National

Les hébergements

Clefs Vacances

Site

Adresse http://www.clevacances.com/FR/index.html

Locations maisons / Appartements Ouest France Location Vacances

http://www.vacancesalouest.com

Locations maisons / Appartements / Mobile Home Gites de France

http://www.gites-de-france.com

Locations Chambres d’hôtes / Gites Office de tourisme du pays de Lorient

http://www.lorient-tourisme.fr/

Toutes locations, campings… Camping Municipal de Locmiquelic

rue de pen mane, 56570 Locmiquélic

Campings, mobile home Le bon coin

Téléphone fixe : 02 97 33 91 73 http://www.leboncoin.fr/

Locations maisons / Appartements / Mobile Home HOTEL DE LA CITADELLE - 2 Etoiles Place de la Victoire 56290 PORT LOUIS Tél. : +33 (0)2 97 82 46 05 Fax : +33 (0)2 97 82 11 02

hoteldelacitadelle@orange.fr

http://www.hotel-citadelle.fr


Le Lascar

juin 2010

Page 10

Port Louis : La citadelle La citadelle, un des fleurons de l'architecture militaire, offre une vue extraordinaire sur la rade. De forme rectangulaire, elle est bastionnée aux angles et sur les côtés. Elle abrite le musée national de la Marine qui présente une collection d'embarcations, d'armes et de modèles historiques. On peut aussi y visiter le musée de la Compagnie des Indes. Dans la salle de l'Arsenal, de très beaux modèles d'époque accompagnés de tableaux et sculptures illustrent l'histoire de la Marine française du XVIIe siècle jusqu'au début du XXe siècle. La salle de la Poudrière regroupe une importante collection d'armes.

Sa construction commence sous les ordres de l'ingénieur espagnol Cristobal de Rojas en 1590, à l'époque de la guerre de la Ligue. La citadelle est achevée sous Louis XIII. Elle occupe la pointe de la presqu'île qui ferme au sud-est la rade de Lorient. Outre son aspect défensif, la citadelle fut également un lieu d'habitation, de réception, un refuge ou une prison (elle reçut des prêtres réfractaires pendant la Révolution, des conscrits réfractaires sous l'Empire, LouisNapoléon Bonaparte en 1836, des communards et des résistants...)


Le Lascar

juin 2010

Port Louis : La ville

Il est certain que la ville de Port-Louis, marquera fortement l’histoire des « National », toutes les conditions, tant sportives que festives sont réunies pour passer un excellent moment.

L’accueil que nous réservent les Portlouisiennes et les Portlouisiens est très prometteur, le site est magnifique.

L’équipe du PORH LOEIZ SKIFF VOILE est très heureuse de recevoir ce « National 2010 »

Beaucoup de belles choses à voir sur cette presqu'ile

Page 11


Le Lascar

juin 2010

Page 12

- A vendre, foc récent voilerie J, J, Parfait état 300 €.. Prendre contact avec Olivier de Kerdrel ℡ 02 98 67 00 68  odek@sfr.fr

- A vendre un jeux de voile caravelle complet Très bon état prix 650 euros ℡ 06 50 38 22 29

Concours d’affiche : Voici l’affiche retenue pour faire la publicité de notre prochain National :


Le Lascar

juin 2010

Page 13

SECURITE : Les gilets de sauvetage Il convient de rappeler les différentes catégorie de « gilets » : LES AIDES A LA FLOTTABILITE (norme E.N 393) : Ce ne sont pas des gilets de sauvetage, se sont des aides à la flottabilité ils servent uniquement pour le maintien d’une personne consciente à la surface, ils n’assurent pas un retournement de la personne pour garantir le maintien hors de l’eau des voies aériennes. Ce gilet est autorisé pour la pratique du dériveur.

Les gilets de sauvetage (norme

E.N 395, norme E.N 396, norme E.N 399),:

Seuls les gilets de sauvetage retournent sur le dos en moins de 5 à 10 secondes une personne inconsciente, on peut distinguer deux familles :

Les gilets «classiques» : D’un volume constant, ils sont d’un port peu agréable en continu et gênent indiscutablement les mouvements.

Les gilets «gonflants» : Ceux à gonflage manuel : Le déclenchement du gonflage peut se fait manuellement grâce au système de percussion manuelle, on tire alors une poignée qui dépasse sur un coté du gilet. Ceux à gonflage automatique avec pastille : Si le porteur du gilet passe par-dessus bord, la pastille se dissout au contact de l'eau, ce qui déclenche la cartouche de gaz et provoque le gonflement du gilet. Ceux à gonflage automatique avec système hydrostatique Hammar : Ce système automatique fonctionne sous l'effet de la pression de l'eau sur la membrane; lorsque le porteur du gilet s'enfonce dans l'eau, la pression augmente, la membrane laisse passer l'eau et le gilet se gonfle. L’avantage réside dans le fait que lorsqu'il est rangé dans un endroit humide ou sous l'effet de projection de l'eau il ne risque pas de se gonfler par inadvertance. La règlementation impose d’avoir un gilet à la norme C.E. adapté au poids de l’utilisateur. Autre règle importante, le gilet ou le VFI (vêtement à flottabilité intégrée) se porte avant tout embarquement. Le nombre de décès par noyade pour la pratique de la navigation est le plus important à partir des annexes….


Le Lascar

N° 24

2010 Page 14

Météo : La formation des nuages

Un

nuage est un ensemble de minuscules particules d'eau liquide (gouttelettes) ou solide (glace) ou les deux à la fois en suspension dans l'atmosphère et ne touchant généralement pas le sol. Ainsi, contrairement à ce que l'on pourrait penser, un nuage n'est pas formé uniquement de vapeur d'eau (ce n'est pas elle qui nous le rend visible car la vapeur d'eau est transparente). Toutefois, le nuage peut comporter également des particules d'eau liquide ou de glace de plus grandes dimensions, des particules liquides non aqueuses (acides), des particules solides provenant de vapeurs industrielles, de poussières, de fumées, de sel.

De quoi est constitué un nuage ? Les gouttelettes d'eau : Elles sont formées en atmosphère saturée (100 % d'humidité) par condensation de la vapeur d'eau (toujours présente dans l'atmosphère) en présence de particules solides en suspension appelées noyaux de condensation. Ces noyaux de condensation jouent le rôle de catalyseur et sont d'origines variées : - minérale : suie volcanique, cristaux de sable - marine : cristaux de sel marin arrachés des embruns par le vent - humaine : combustions industrielles, pollution

Vitesse de chute des gouttelettes: de quelques mm/s à 1 cm/s sans agitation

Diamètre des gouttelettes : de 2 à 200 microns (nombre de 300 à 600/m³ environ)

Distance séparant deux gouttelettes : 1,4 mm soit 70 fois leur diamètre en moyenne (ce qui revient à dire un ballon de foot tous les 20 à 30 mètres)

Teneur en eau des nuages :

Nuage stable : gouttelettes nombreuses mais de petit diamètre et eau condensée de l'ordre de 0,5g/kg de nuage. Nuage instable : gouttelettes moins nombreuses mais de diamètre important (40 microns en moyenne) et eau condensée de l'ordre de 5g/kg de nuage. Les cristaux de glace : Ils sont formés par cristallisation d'une gouttelette d'eau autour d'une particule solide appelée noyau glaçogène pour T <0°C. Ces noyaux sont issus de cendres volcaniques, suie ou sable et ont une structure cristalline analogue à la glace.

Diamètre des cristaux : légèrement supérieur à celui des gouttelettes

Vitesse de chute : le mm/s sans mouvement ascendant

Distance séparant deux cristaux : voisine de celle des gouttelettes

Nombre : variable selon la température -3°C : apparition de cristaux -12°C : les cristaux augmentent en nombre (un cristal pour 10 m³ de nuage) -32°C : augmentation marquée de leur nombre (10 pour 10 m³ de nuage) -41°C : augmentation systématique et brutale (il n'existe plus d'eau en surfusion)

Comment se forme un nuage ? Pour qu'un nuage se forme, il faut avant tout de la vapeur d'eau (matière première du nuage) et des noyaux de condensation. Comme le montre le tableau suivant, la quantité de maximale de vapeur d'eau contenue par kg d'air varie en fonction de la température (plus l'air est chaud, plus il peut contenir de vapeur d'eau). Cette quantité de vapeur d'eau nécessaire pour obtenir un air saturé diminue avec la température, on comprend alors que la cause principale de formation d'un nuage est un refroidissement


Le Lascar

N° 24

juin 2010

Page 15

Les gouttelettes et cristaux ont une vie dans le nuage; ils peuvent s'évaporer et se reformer. Leur vitesse de chute, de l'ordre du millimètre par seconde, est imperceptible au sein de l'agitation de l'air nuageux. La quantité d'eau condensée est faible, de l'ordre du gramme par mètre cube d'air, et ne représente qu'une faible partie de l'eau atmosphérique, le reste étant constitué par la vapeur d'eau présente dans le nuage. Pour qu'un nuage se forme, il faut avant tout de la vapeur d'eau (matière première du nuage) et des noyaux de condensation. Comme le montre le tableau suivant, la quantité de maximale de vapeur d'eau contenue par kg d'air varie en fonction de la température (plus l'air est chaud, plus il peut contenir de vapeur d'eau). Température (en °C)

-20

-10

0

+10

+20

+30

Quantité de vapeur d’eau pour obtenir un air saturé, soit 100 % d’humidité (en g de vapeur d’eau/kg d’air sec

0,8

1,8

3,8

7,8

14,8

27,4

On pourra toutefois noter qu'à haute altitude (plus de 6000 m), le phénomène de sursaturation est souvent présent. La sursaturation est la persistance d'état de vapeur dans les conditions normales d'état solide ou liquide. Ainsi, en altitude, on peut trouver une humidité de 150%. Cet état instable est mis en évidence par les traînées d'avions ou COTRA qui persistent dans le ciel après le passage de l'avion. En effet, les réacteurs apportent des noyaux de condensation et le choc des particules produit la turbulence nécessaire pour quitter cet état apportent des noyaux de condensation et le choc des particules produit la turbulence nécessaire pour quitter cet état. La présence de vapeur d'eau n'est pas suffisante. Il faut en plus des conditions particulières pour former ces nuages. Les différents mécanismes de "création de nuages" sont :

Formation par refroidissement : Le processus est très simple : la température baisse donc l'humidité augmente. Arrivé au stade de saturation (100% d'humidité), la condensation commence et se poursuit avec la baisse de température pour donner naissance à un nuage. Il existe deux types de refroidissements :

• Refroidissement isobare (à pression constante) obtenu par : - rayonnement : le refroidissement nocturne entraîne une hausse de l'humidité et la formation de rosée, de gelée blanche, de brume ou de brouillard de rayonnement et même de stratus ou stratocumulus... - advection : il s'agit d'air chaud qui circule sur un sol froid et donc se refroidit par contact. Cela se traduit par du brouillard (dit d'advection), la formation de stratus ou stratocumulus. Ces phénomènes sont très fréquents dans les régions côtières.

• Refroidissement par détente adiabatique : C'est une transformation au cours de laquelle les échanges de chaleur sont nuls (c'est souvent une bonne hypothèse à cause de la mauvaise conductibilité de l'air). Au cours de son ascension, le particule d'air se détend (diminution de pression en fonction de l'altitude) et donc se refroidit. Ce mécanisme est à l'origine de la formation de presque tous les nuages. Ce phénomène a son origine par : - ascendance d'une masse d'air chaud sur une masse d'air froid (soulèvement frontal caractéristique du front chaud):


Le Lascar

juin 2010

Page 16

- ascendance forcée sur un relief montagneux ou ascendance orographique (les nuages sont plus isolés) :

- ascendance liée à la convection :

Formation par apport de vapeur d'eau : L'apport peut provenir de surfaces aquatiques ou de sols saturés d'eau, ce qui entraîne la formation de brouillards d'évaporation ou côtiers. Enfin, lorsqu'il y a précipitation, l'air est saturé et provoque la formation de stratusfractus ou de cumulus fractus que l'on appelle pannus.

CUMULUS FRACTUS)

Formation par mélange : Le mélange de deux masses d'air proches de la saturation peut donner naissance à une nouvelle masse d'air saturée (pour les scientifiques ! : le mélange des deux masses se trouve dans la plage de saturation en raison de la concavité de la courbe de saturation par rapport à la température). Il y a alors formation de brouillard de mélange.

Email :carantecespaceloisirs@wanadoo.fr


Le Lascar

N° 22

juin 2009

Page 17

OU SE SITUENT LES NUAGES ?

Ci : Cirrus

Cc: Cirrocumulus

Sc : Stratocumulus

Cs : Cirrostratus Cu : Cumulus

Ac : Altocumulus

Cb : Cumulonimbus

Med : mediocris Cal : calvus

As :Altostratus Ns : Nimbostratus Hum : humilis

Con : congestus

Cap: capillatus

Remarque : Les cumulus et cumulonimbus ont leur sommet situé dans un autre étage (généralement moyen, voire supérieur pour les cumulus; supérieur pour les cumulonimbus). De même, en fonction de leur épaisseur, les nimbostratus peuvent avoir leur base située dans l'étage inférieur et leur sommet dans l'étage supérieur.

Vous trouverez de magifiques photos de nuages en tapant sur votre moteur de recherche : « reconnaitre les nuages ».


Le lascar

juin 2010

Matelotage : LE BONNET

Page 18

TURC (3X5)

Dicton du jour : Bronzettte sous les palmiers, biafine à la veillée….

- Voiles Régates Biradiales et Horizontales - Gréements Régates sur mesures - 2ème et 5ème au National 2007 de L’Aber-Wrac’h - 2ème au National 2008 de Carantec

Latitude Voiles, Z.A du Band 29670 Henvic, Tél /Fax : 02.98.62.89.18 contact@latitude-voiles.com


juin 2010

Le Lascar

Page 19

Île de BRETAGNE Chant de Marin

Les sept Iles

LE BLUES DU GERBORD Sur l'air de "Amstrong" - Claude Nougaro Ca y est on va faire surface Je suis mal dans ma peau Je vais vomir sur mes godasses J'en ai froid dans le dos L’archipel des Sept-Iles, en Côtes-d’Armor, Tangage, roulis, je sens que c'est r'parti Sur babord, sur tribord Contrairement à ce que laisserait penser le nom français, l'archipel situé au large J'ai l'estomac qui s'tort de Ploumanac’h sur l’exceptionnelle côte de granit rose ne compte pas sept îles, C'est le blues du Gerbord mais cinq îles principales, et une multitude de rochers. Au CO face à mon radar J'balance des peaux de renards Et sur le coté droit du scope M'arrive une escalope

Le nom français vient d'une mauvaise copie du nom breton (sous une ancienne graphie Sentiles), Sentiles francisé en "Sept Iles" par l'administration française. Les guides touristiques s'efforcent néanmoins de trouver sept îles, et donnent le nom d'île à deux groupes d'écueils pour arriver au compte.

Tangage, roulis, je sens que c'est r'parti Les formes des noms figurant sur les cartes sont souvent fautives. Sur babord, sur tribord Enez Bonno (Île Bono), est la plus grande. J'ai l'estomac qui s'tort C'est le blues du Gerbord Enez Plat (Île Plate) Enez ar Breur ou Jentilez (Île aux Moines) est la seule où le public peut débarquer. Au relais des quatre fois poulaines On y trouve un phare et les vestiges d'un fort créé par Jean-Siméon Garangeau, Je sais que j'suis le meilleur disciple de Vauban, sous le règne de Louis XV. Au dessus de la cuvette j'me déchaine Melbann (Malban) J'détiens tous les records Riouzig (Rouzic), est le principal site occupé par les oiseaux. On ajoute à celles-ci, pour arriver au chiffre de 7, ar Zerr (Le Cerf) Mercalm, Marzine Kostann (les Costans). Suppositoires, dramamine, Rien n'y fait, tout ressort, Les Sept Iles sont surtout connues grâce aux pensionnaires de l'Ile Rouzic : 21000 couples de Fous de Bassan et entre 200 et 300 couJ'ai l'estomac qui s'tord, ples de Macareux moines. Une colonie de 80 phoques gris vit égaleC'est le blues du Gerbord ment là toute l’année. Au départ de Perros-Guirec ou de Trégastel, plusieurs compagnies de navettes vous proposent différents circuits à des tarifs variés. Le parcours le plus long (2h30) et le plus intéressant, vous proposera en plus d' une visite commentée au large de chaque île de l' archipel, un accès sur l' île aux Moines, et une découverte en bateau Rose, le long du sentier des Douaniers, de Perros-Guirec à Ploumanac' h, où vous pourrez admirer la Crique de St Guirec, le château de Costaéres, et le Phare de Ploumanac'h.


Le Lascar

juin

2010

Page 20

Nature et Animaux : les phoques de l’île de Molène

L’archipel de Molène L'archipel de Molène est un chapelet d'îles basses qui relie les falaises de la pointe du Finistère à Ouessant, l'île haute. Ces îles sont en fait la partie émergée d'un vaste plateau sous-marin parsemé d'innombrables récifs et hauts-fonds et dont la profondeur excède rarement 20 mètres. Les courants de marée balaient quotidiennement ces zones et sont accélérés dans les passes jusqu'à des vitesses de 4 à 5 noeuds, localement 6 noeuds. Ces caractéristiques géographiques agissant comme des obstacles naturels, l'implantation humaine dans l'archipel est restée modeste jusqu'à aujourd'hui et les activités économiques n'ont guère dépassé l'échelle artisanale. Certains îlots sont des réserves naturelles intégrales, d'autres des réserves dites ouvertes, il existe une réserve de chasse, des îles privées et, enfin, l'ensemble de l'archipel fait partie du Parc Naturel Régional d'Armorique. Récemment, le classement en réserve de biosphère au sein du réseau mondial des réserves Man And Biosphere de l'UNESCO est venu reconnaître en 1988 la qualité exceptionnelle de ce milieu et l'harmonie préservée entre les activités humaines et le maintien de la biodiversité. La Réserve de Biosphère de l'Iroise, ainsi que le projet en gestation de Parc National Marin de l'Iroise, visent maintenant à homogénéiser les règles de gestion sur l'ensemble de l'archipel et étendre cette protection au domaine marin environnant. (wikipédia)

Le phoque gris


Le Lascar

juin 2010

Page 21

Le phoque gris (Halichoerus grypus) L'espèce présente un dimorphisme sexuel. Les mâles adultes ont, en moyenne, une taille de 207 cm pour une masse de 233 kg ; les femelles, plus légères et moins trapues, pèsent 155 kg et mesurent 180 cm. Les mâles présentent un profil fort et busqué alors que les femelles ont un front légèrement concave et plus gracile. Le pelage des animaux est en général différent d'un sexe à l'autre : les mâles sont plutôt de coloration uniforme et sombre alors que les femelles ont une robe crème sur le ventre et grise sur le dos, marquée de larges taches sombres. Ces critères de coloration ne sont pas d'une fiabilité totale pour l'identification du sexe des individus, en particulier des jeunes. Chez le phoque gris, le cycle annuel est marqué par deux principaux évènements : la reproduction et la mue. Deux à trois semaines après la mise-bas, les femelles sèvrent les jeunes appelés "blanchon", en raison de la couleur de leur fourrure. La copulation a lieu dans les jours qui suivent, puis les colonies se dispersent laissant les jeunes de l'année sur place. Quelques semaines plus tard, les animaux se rassemblent à terre pour la mue annuelle après avoir reconstitué les réserves de graisse perdues au cours de la reproduction. Les femelles sont de retour au bout de 14 semaines et les mâles de 22 semaines. La mue dure environ 15 jours.

Le phoque gris en Iroise La présence du phoque gris en Bretagne est connue depuis de très nombreuses années mais l'évaluation des effectifs et du statut reproducteur de cette population est restée longtemps un point très obscur. La première observation connue de phoques gris sur la côte atlantique française remonte à l'âge de pierre. Elle nous a été transmise sous la forme d'un bois de renne gravé, trouvé dans une grotte du Périgord, qui montre un mâle et une femelle de phoque gris, aisément identifiables tant le dessin est précis, poursuivant un saumon ou une truite. Plusieurs millénaires après, des phoques sont signalés en Bretagne et sur la côte atlantique par divers écrits assez imprécis publiés aux seizième et dix-huitième siècles . En 1954, une naissance aurait été constatée par les habitants de Ouessant. Mais il faudra attendre encore 1973 pour enfin prouver une mise bas de phoque gris en Iroise. Une deuxième reproduction ne sera observée que dix ans plus tard. Entretemps, de nombreux échouages de jeunes animaux sont enregistrés, principalement en hiver, et quelques reprises de bagues suggèrent que nombre de ces individus erratiques proviendrait de colonies britanniques en pleine expansion. Aujourd'hui, on peut estimer la population totale de phoques dans l'archipel de Molène à un minimum de 45 individus.

Zone de répartition des phoques gris


Le Lascar

juin 2010

Page 22

Dans la cambuse : Saint Pierre au four Ingrédients : (6 personnes) -1 Saint-Pierre de 2 kg, - 6 Oignons moyens émincés, - 6 Gousses ail émincées, - Persil, cerfeuil, estragon (3 c à soupe de chaque), - 1 Verre de vin blanc sec, - 1 Verre d'eau, - 2 c à soupe d'anisette, - 4 c à soupe d'huile d'olive, -1 gros Citron coupé en minces rondelles, - 125 g de beurre en petits morceaux, - Sel et poivre.

Préparation : Mélangez oignons, ail, persil, cerfeuil, estragon, vin blanc, eau et anisette. Déposez le poisson dans un grand plat allant au four et arrosez-le d'huile d'olive. Versez dans le plat le mélange de vin et d'herbes, couvrez le poisson des rondelles de citron et parsemezle de beurre. Salez, poivrez, mettez à four chaud (th 7) de 25 à 30 minutes jusqu'à ce que le poisson soit cuit, en arrosant de temps en temps. La cuisson doit être juste il ne faut pas que la chair se dessèche , rajoutez un peu d'eau et de vin si nécessaire Au moment de servir, vous pouvez napper le poisson de crème fraîche chauffée au bain-marie et relevée de poivre, avec en accompagnement une bonne pomme de terre vapeur et des fonds d’artichaut.

Vin conseillé :

un Sancerre

Ce poisson de roche est d’un aspect peu ragoutant, ne vous laisser pas influencer par sa laideur, sa chair est vraiment délicieuse. Son nom, selon la légende, aurait pour origine la marque noire laissée par le doigt de Saint-Pierre alors qu’il tentait de lui enlever une pièce d’or de la bouche… Le jour ou vous en pêcher un, vérifiez !!! Et si Saint-Pierre n’avais pas regardé le bon ?


Le Lascar

N° 21

juin 2009

Page 23

Jeux : Devinettes et problème Les Dingbats sont des rébus de lettre, exemple :

PIR

VENT

VENIR

UN

VIENT

D'UN

A vous :

MARIN LE

FAIT FACE

ACHAMPA

VENT

EAU

Un soupir vient souvent d'un souvenir.


Le Lascar

juin 2010

Page 24

Naufrage : « LE POURQUOIPOURQUOI-PAS ?» Rapport de mer du Naufrage du POURQUOI-PAS ? IV par Eugène Le Gonidec (1906-1976) maître timonier de Tréboul, seul survivant de ce naufrage :

Reykjavick, le 21 septembre 1936 Maître timonier GONIDEC à Monsieur le Capitaine de Frégate MARZIN, commandant l'Audacieux, J'ai l'honneur de vous adresser ci-après le rapport que vous m'avez demandé sur les circonstances du naufrage du POURQUOI-PAS ?. Le 15 Septembre, 2 météos nous parviennent: Angleterre et Islande. 13 heures appareillage de REYKJAVICK, mer très belle, vent nul. Entre 14 et 16 heures le loch accuse 15 milles 5. Quart de 16 à 18 heures. Faisons route pour doubler SKAGI, la pluie commence à tomber, temps très bouché, vent S.E force 3. Aperçu plusieurs chalutiers et bateau à moteur. Vers 17h15 doublons la bouée située à l'W de SKAGI et changeons de route. Nouvelle route S.S.E. Vent augmente progressivement, nous nous approchons de terre. Vers 17h45 le baromètre descend à pic et ne voulant pas franchir RECKJANES, les Commandants se concertent et décident de rallier un mouillage dans le S.E. de SKAGI. A 18 heures en quittant le quart, faisons demi-tour; suis remplacé par le Maître Principal pilote FLOURY. Le 16 Septembre: Quart de 0 à 4 heures. Apprends que de 23 à 24 heures le loch accuse o milles 5. Position de 0 heure, 13 milles à 14 milles dans l'W de GROTTA ordre venir à droite de la route. Mer 8, vent S.E. force 12. Me tiens au porte voix. Se trouve sur la passerelle: Le Commandant CHARCOT, le Commandant LE CONNIAT, le Maître Principal FLOURY et 1 homme. Le vent souffle avec une violence inouïe. Le bateau gouverne très mal. Le cap au compas varie du 130 au 160. La machine tourne environ 100 tours. Vers 1h.30 apercevons les feux de 2 bateaux Eugène Gonidec et la famille qui le recueilli à vapeur par bâbord avant (routes coupantes). Vers 2 heures, obligés de passer sur l'arrière du 2éme chalutier qui devait se déranger lui-même. Amené la brigandine pour abattre et appuyer la manœuvre par sifflet. Le POURQUOI-PAS gouvernant très mal, la barre bloque durant 1 ou 2 minutes fait le signal par sifflet. Evitons le bâtiment et continuons notre route comme auparavant. Rehissé la brigandine; Le vent le diminue pas. Le bateau roule et tangue. Entre 2h.30 et 3 heures, apercevons par intermittence un feu que personne ne peut identifier. Supposons cependant que c'est AKRANES. Aussitôt le Commandant LE CONNIAT donne l'ordre de sonder (sondes successives 30.35.45). En même temps essayons de changer la cape vent devant. Cette manœuvre est impossible, le bâtiment ne franchissant pas le lit du vent. Changeons la cape lof pour lof. Jusqu'à 4 heures le vent ne faiblit pas du tout mais le baromètre commence à monter à pic. La brigandine est mise en loques et la corne qui va au roulis abattue. A 4 heures, remplacé par le Maître Principal FLOURY, je descends me changer et me reposer. Durant mon absence, vers 4h.30 le mat de flèche d'artimon se casse entrainant l'antenne T.S.F. toute communication extérieure interrompue l'état de la mer ne permettant pas de réparer l'antenne. A 5 heures exactement, le petit jour étant venu, je me lève et remonte sur la passerelle. Le Commandant LE CONNIAT me prie alors de descendre dans l'abri de navigation pour y prendre la carte de la côte NW de l'Islande. Fouillant la chemise 74, j'entends un cri provenant de la passerelle. Je sors et me rends compte que nous sommes au milieu de rochers à fleur d'eau que le temps très bouché nous avait caché jusqu'à lors. Le Commandant donne l'ordre d'augmenter. Je cours au panneau de la machine. Le quartier maître mécanicien PIRIOU me répond que nous tournons à toute vapeur. Le Commandant essaye de manœuvrer pour quitter ces écueils.


A 5h.15 le POURQUOI-PAS ? talonne à deux reprises. La vapeur fuse de la chaudière, la machine est devenue inutilisable. Une vague énorme balaye le pont, changeant de place le grand canot et le crevant. La petite vedette à moteur est envoyée à l'eau, la rambarde tribord est brisée. Le premier maître de manœuvre LE GUEN est projeté à l'eau. Le quartier maître VAUCELLES est blessé à la figure. En quelques minutes le bâtiment franchit ce seuil et flotte à nouveau mais à un cap opposé. Le quartier maître électricien BILLLY fait une ronde dans les cales et rend compte au Commandant qu'elles sont vides. Les deux rondes suivantes donnent le même résultat. Le Commandant fait réveiller tout le monde et capeler les ceintures de sauvetage. Il se rend compte qu'il est dans l'impossibilité de tenter de sauver LE GUEN. Il donne l'ordre de hisser les huniers et les focs. Seuls peuvent être établis le petit foc et le petit fixe. Vers 5h35 le Commandant donne l'ordre de mouiller, bâbord, puis peu après tribord. Cet ordre ne s'exécutant pas, les chaînes défilent rapidement Le bâtiment évite un peu mais vers 5h45 vient s'écraser sur un rocher, à 1 mille 5 environ de la terre que nous apercevons par instants. Le Commandant fait mettre les doris et les embarcations restantes à l'eau. Venant de la passerelle, part cette exclamation "Mes pauvres enfants". Le docteur PARAT vient chercher la ceinture de sauvetage du Commandant LE CONNIAT mais ne la trouve pas. Ce dernier répond "Ca ne fait rien". Le bâtiment s'enfonce rapidement par l'arrière. Essayons de pomper, peine inutile. L'eau gagne trop vite. Vers 6 heures l'eau arrivant au milieu du pont, en poussant le grand canot, je tombe à l'eau. Se trouvaient alors sur la passerelle les deux Commandants, le Maître Principal pilote, le docteur PARAT. Je grimpe dans un doris à moitié rempli d'eau où se trouvent déjà le matelot JAOUEN et le quartier maître de manœuvre POCHIC. A 30 mètres du bord le doris s'enfonce sous nos pieds. Je saisis un chantier d'embarcation et me laisse emporter en même temps que le matelot JAOUEN. En arrivant aux crêtes des lames, j'aperçois la terre et une maison. J'encourage le matelot JAOUEN, mais il ne peut me suivre. Bientôt je rattrape le quartier maître PERON qui a une bouée couronne. Nous nageons de conserve vers une planche de débarquement que nous apercevons devant nous. L'échelle rattrapée, nous nageons vers la terre de plus en plus proche. Au bout de 5 minutes, PERON devient violet, pousse deux ou trois "Hou, hou" lève les bras au ciel et coule immédiatement sous mes yeux. A demi conscient, j'arrive enfin à toucher terre où je m'évanouis. Recueilli par un jeune paysan islandais vers 9 heures, je reprends mes sens vers 12 heures, après voir été soigné de façon admirable par toute la famille Je téléphonai aussitôt au Consul de France à REYKJAVICK pour lui apprendre le naufrage et me faire connaître. Dès que je pus sortir je me rendis sur la côte d'où l'on apercevait encore le grand mât du POURQUOI-PAS. J'aidai un moment aux recherches et à soigner les noyés puis je fus obligé de me recoucher. Un Docteur de BORGANES vint me voir le lendemain 17 Septembre. Le Consul de France arrivait peu après et complètement rétabli, je fis l'identification des cadavres au nombre de 22. A cheval, en auto, puis par le garde côte danois "HVIDBJORNEN" je rejoignais REYKJAVICK le 18. Logé au Consulat où je reçois les meilleurs soins et de nombreuses marques de sympathie. Maître timonier Eugène le Gonidec

Caractéristiques : Longueur : 40 m MaîtreMaître-bau : 9,20 m Tirant d’eau : 4,30 m Poids : 445 tonnes Puissance de la chaudière : 450 cv

Vitesse : 7,5 nds

Le POURQUOIPOURQUOI-PAS ? IV est un navire océanique d’expéditions polaires, Il est commandé par le commandant JEAN CHARCOT qui périt dans le naufrage. Il est armé par 34 hommes d’équipage et peut accueillir 4 à 5 scientifiques.


Fiche d’Inscription National Caravelle 2010 Nom du Bateau :

Type :

N° de Voile :

à confirmer

Participation au concours du tableau arrière



Skipper

Prénom :

Nom :

Réservé organisation et jauge

Sécurité

Date de Naissance :

/

/

Licence N°

Club

Adresse : oui qnon n

Visa médical  Téléphone :

Adresse mail :

Coque

Adhésion Ascar 2010 

J’accepte d’être soumis aux règles de l’ISAF, de la FFV, de l’Ascaravelle Règle 4, ISAF " il appartient à chaque concurrent sous sa seule responsabilité de décider s'il doit prendre le départ ou rester en course ".

Voile

"Je déclare avoir pris connaissance de la règle relative à la courtoisie et aux "nuisances ", et qu'en cas de non respect de cette règle, je risque le rejet immédiat de ce National et une suspension de l'AS Caravelle. Divers

Le

Signature du skipper :

Equipiers Nom :

Prénom :

né(e) le :

/ /

Club

Visa méd : oui / non

autorisation parents (<18 ans)

Nom :

Prénom :

né(e) le :

Club

Visa méd : oui / non

autorisation parents (<18 ans)

Nom :

Prénom :

né(e) le :

Club

Visa méd : oui / non

autorisation parents (<18 ans)

/ /

/ /

licence : oui

/

non

oui

/

non

oui

/

non

licence :

licence :

Inscription 130 € ttc par bateau (dîners équipage inclus) avant le 1er juillet

majoration de 20 € après cette date. Inscription équipage jeune 100 € ttc par bateau (dîners équipage inclus) avant le 1er juillet

Réservé organisation

majoration de 20 € après cette date Prix par personne Petits déjeuners

3€

Paniers repas

6€

Dîners accompagnants

Prestations souhaitées vendredi

samedi

dimanche

10 € Total :

Fiche d’inscription et règlement par chèque à l'ordre de l' AS CARAVELLE à adresser à Olivier de Kerdrel 40 rue Jean Bart 29660 Carantec Tél : 02 98 67 00 68

06 73 32 74 19

Informations : www.Ascaravelle.com

NOTA IMPORTANT: Seule cette feuille d'inscription accompagnée obligatoirement du chèque d'inscription valide une inscription;



voir au verso


Appel de cotisation 2010 Le chèque de cotisation doit être adressé à : Marie-Thérèse de Kergariou Trésorière Ascaravelle 5 rue de la chaise du curé 29660 Carantec ℡ 02 98 67 04 80

 mthdekergariou@yahoo.fr

Le règlement doit se faire uniquement par chèque à cette adresse.

Fiche d'adhésion Ascaravelle Nom de la caravelle :

……………….……………………………………… N° de voile : (si connu) …………….…..

Propriétaire : Madame 

Mademoiselle  Monsieur 

Nom & Prénom : ………………………………………………………..

Adresse Hiver : ……………………………………………………………………..……………………………………………………………... Commune : …………………………………………………………………….... :: ……/……/……/……/

Code Postal :…………………… :

Email : ……………………………………………………………………..

Co -Propriétaire : Madame 

Mademoiselle  Monsieur 

Nom & Prénom : ………………………………………………………..

Adresse Hiver : ……………………………………………………………………..……………………………………………………………... Commune : …………………………………………………………………….... :: ……/……/……/……/

Code Postal :…………………… :

Email : ……………………………………………………………………..

T ype de construction : Caravelle contre plaqué 

Caravelle plastique 

Caravelle alu 

Chantier : …………………………………………….…………………………

Caragogne 

Année de construction…………………….. construction

Club : ………………………………………………………..…………Port Port d'attache : ………………………….... ………………….... Genre d'activité pratiqué ou souhaité : Balade 

Pêche 

Régate 

Fait à ……………………………………………..

Autre 

...................................................................................................

Le : …………………………………………………………………………………..

Je joins un chèque de 16 euros à l'ordre de l'As caravelle, cotisation annuelle valable jusqu'au 31/12/2010

NOTA IMPORTANT : Afin de faciliter le travail de la trésorière, prière de bien distinguer le chèque d'adhésion du chèque de commande de DVD. Merci de votre compréhension.



voir au verso

lascar n°24  

revue de liaison des amoureux de la caravelle

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you