Page 1

implantologie

Technique chirurgicale de mise en fonction Dr PERISSE Jean (Toulouse) Dr BOUZEKRI ALAMI Hasnaa (Casablanca) - Dr BOUZOUBAA Najwa (Casablanca)

M ISE

EN FONCTION

:

Il est parfois nécessaire de réaliser une incision unique large, cou-

LES ÉTAPES CLINIQUES

La technique chirurgicale est classique. La mise en fonction de

vrant d’un clip de couverture à l’autre, lorsque la gencive est

l’implant après sa période d’ostéointégration, nécessite une anes-

épaisse et qu’il est nécessaire d’élargir le champ de vision.

thésie locale vestibulaire et linguale. Les implants sont retrouvés, soit par une palpation, soit à l’aide du guide chirurgical qui a servi à les mettre en place.

M ISE

Une incision à lame n° 15 permet d’arriver au contact de l’implant.

L’accès à l’implant est simplifié dans la technique Atoll, en effet

Un décolleur permet en décollant légèrement les tissus de part et

pour l’enlever, il

d’autre de l’incision, de situer exactement le clip de protection.

n’est pas besoin

Ce clip est en Poly-éthylène haute densité de façon à pouvoir être

de chercher un

combiné avec une membrane dans le cas où une reconstitution

pas de vis enfouit

par R.O.G. s’avérerait nécessaire. L’incision vestibulaire est tou-

dans les tissus,

jours à déconseiller. En effet il est toujours préférable de repousser

l’accès du clip est

la muqueuse qui recouvre l’implant en vestibulaire plustôt que de

direct et se retire

se priver de celle-ci.

à

la

EN PLACE DES CLIPS DE CICATRISATION

manière

d’un bouchon de bouteille. Le clip qui a été introduit dans son logement implantaire par simple poussée, il est retiré par simple traction. Cette opération est rendue parfois difficile par l’os

qui

vient

recouvrir

une

partie du clip. Il est nécessaire de le supprimer à l’aide d’une râpe à os circulaire montée sur manche. Les clips de cicatrisation sont ensuite introduits sur le site par simple poussée. Ils favorisent le création d’un manchon fibromuqueux cicatriciel qui représente un cylindre d’émergence débutant de l’implant.

La cuvette centrale du clip de fermeture sert à retirer le clip de la gencive. Il est déconseillé d’utiliser un bistouri circulaire afin de préserver et d’utiliser l’excès vestibulaire de la muqueuse à des fins reconstructrices. A cette étape le clip de protection de l’implant est à retirer.

Leur forme est cylindrique afin de former un manchon économe en tissus. Une forme conique de manière à préfigurer « l’émergence » serait moins économe en tissus et serait orientée dans un axe arbitraire n’ayant que peu de rapport avec le cône réel d’émergence de la prothèse. C’est pourquoi nous conseillons de ne pas chercher, à cette étape, la création d’un cône d’émergence mais de favoriser une morphologie cicatricielle en « cylindre d’émergence ». Secondairement, la prothèse définitive aura le loisir de conformer ce cylindre en un trajet naturel. L’objectif de cette étape n’est pas tant de « faire cicatriser » mais de préparer le festonage de la gencive.

L S

N°40 - novembre 08

22

(...)


Usage un iq u e

d’ im

tion

Moteur s

lisa éri St

Imp

lants

S.C.A au capital de 8 320 950 € RCS Créteil B 390 471 985 - n°IT. TVA : FR 26 390 471 985 - APE : 514N. Sous réserve d’erreurs typographiques. Photos non contractuelles.

spécialiste en implantologie

p

gie tol o n la

N°Azur : 0 810 540 540

Implants Camlog 01 41 79 74 97


implantologie

F ESTONAGE

Le lambeau est

DE LA GENCIVE

Afin de réaliser un feston, la technique a pour but de vestibuler la

alors réalisé en

muqueuse pala-

demi-épaisseur

tine mais égale-

en débutant de

ment il est sou-

la région pala-

haitable

de

tine vers la crête.

rapporter

un

Ainsi cet excès

exces

de

muqueux levé en

muqueuse

au

palatin s’insinue

niveau

entre les clips de cicatrisation

papil-

laire. Pour ce faire, un lambeau d’épaisseur partiel est découpé au niveau palatin selon un tracé particulier.

Le festonage est

Nous constatons souvent une horizontalisation de la crête

dans cette tech-

muqueuse sans relief que nous avons représentée par le dessin

nique préfiguré

selon un trait linéaire.

par

Le feston qui est

découpe.

la

souhaité sur la région incisive est

Le

représenté sur la

ainsi relevé est

photo

les

maintenu

par

pondant

en

en

surcontour ves-

corres-

tibulaire par les

aux

clips de cicatri-

courbes arcade

lambeau

sation.

s i t u a t i o n s d’émergence des dents. Cette pauvreté de relief correspond à la disparition des papilles. Afin de reformer ce volume en vestibulaire, un tracé d’incision de feston est réalisé en palatin en face de chaque arc vestibulaire. Ces tracés

en

« contre-feston » réalisent des surc o n t o u r s

La cicatrisation au 5° jour est effectuée de deux manières : en ves-

muqueux qui vont

tibulaire il s’agit d’une cicatrisation de première intention ; en

rendre aux festons

palatin, il s’agit

vestibulaires un volume charnu. Nous constatons que malgrè ce

d’une cicatrisa-

tracé, les régions papillaires représentées par des flèches ne pré-

tion de seconde

sentent pas d’augmentation muqueuse.

intention. Cette

Nous avons de ce

technique

de

fait apportés une

lambeau

en

modification à la

«

découpe

précé-

papille » montre

dente afin que ce

un feston volu-

trait

d’incision

mineux, riche en

puisse réaliser un

fibro-muqueuse.

contre-

apport charnu au niveau

des

papilles, le trait est complèté par la découpe des « contre-papilles » en palatin.

L S

N°40 - novembre 08

24

(...)


implantologie

C h a q u e Le clip de cica-

pattes

trisation

« M » corres-

est

du

retiré pour per-

pond

m

papille adja-

e

t

r

e

à

la

l’enfoncement

cente

à

de la prothèse

l’implant.

Il

qui trouve dans

est

son

un

table de sur-

v o l u m e

dimentionner

muqueux riche.

le volume de

L’enfoncement

ces

complèt de la

papilles

prothèse

fait

site

de

souhai-

contre du

d’une

type Richmond

rétraction

réalise par ses

toujours

q u a l i t é s ,

observée sur

l’expansion

la cicatrisa-

sous gingivale

tion.

du feston qui

L’incision est décalée en palatin d’une longueur d’une fois et

blanchit.

demie du diamètre de l’implant.

La dent adjacente est placée, elle vient conformer

à

Le clip de couverture est dégagé et remplacé par le clip de cica-

son tour le fes-

trisation.

ton gingival.

Les dents sont successivement présentées

et

enfoncées dans leur

logement.

Au 15° jour le feston apparaît ourlé, riche et ses papilles sont satisfaisantes. Il

conviendra

pour terminer le cas clinique de refaire

les

anciennes prothèses

céra-

miques dont la disgrâce est évidente.

La technique de mise en fonction par découpe en « contrepapille » se réalise également sur des éléments unitaires. Le lambeau se présente sous forme d’un « M ». Cette technique est particulièrement adaptée à la réalisation de papille sur un diastème inter incisif.

L S

N°40 - novembre 08

26

(...)


implantologie

Le lambeau peut être suturé en bonne situation autour du clip,

Au 10° jour

sans chercher l’affrontement en palatin.

l’aspect cicatriciel est plus homogène malgré le fait qu’il s’agisse d’un patient d

o

n

t

l’hygiène s

o

i

t

médiocre et soupçonné d ’ ê t r e fumeur.

La

prise

d’empreinte peut

être

effectuée de façon

pré-

coce. Au 5° jour on distingue les deux zones cicatricielles vestibulaire

et

palatine dont le type de cicatrisation est différent : Première intention en vestibulaire et seconde intention Le diastème inter incisif est souvent large, il nécessite ce type de

en palatin.

régénération de volume en sachant que l’excès tissulaire n’est jamais nuisible.

L S

N°40 - novembre 08

28

Ls40 technique chirurgicale de mise en fonction  

Parution Lettre de la Stomatologie 40 - novembre 2008

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you