Page 1

Le magazine libéral des Jeunes MR qui attend le 1er juin ...

 Agenda

Edito

Twitto’s & Comments

Je cours avec les Jeunes MR

Vue de Flandre

International

| Politiquement En bref...Et en images Dossier(in)correct

Nos Jeunes MR ont du talent !

Près de chez vous

POLITIQUEMENT (IN)CORRECT

PiccoloMR | n°30 | Jan-Fév | www.jeunesmr.be |

C/jeunesmr

|

M/jeunesMR


Agenda RETROUVE ENCORE PLUS D'ÉVÉNEMENTS SUR LE SITE

WWW.JEUNESMR.BE

Afin que chacun ait les instruments nécessaires pour faire campagne, tant nos candidats que nos membres Jeunes MR, le Bureau national a décidé d'organiser une journée de formation en vue des élections de mai. Au programme : l'utilisation des réseaux sociaux, la gestion d'un blog, le déroulement d'une campagne à travers le regard et l'expérience d'un ancien candidat et une bonne dose de fond pour préparer leurs programmes respectifs. Tout membre Jeunes MR désireux de participer à cette aventure collective est bien entendu le bienvenu ! Les anciens candidats Jeunes MR qui ne pourraient assister à cette journée mais qui souhaiteraient partager leur expérience et donner quelques conseils peuvent également nous contacter pour contribuer aux formations. Renseignements et inscription via info@jeunesmr.be ou au 02/500.50.60.

A l'aube des élections fédérales, régionales, communautaires et européennes de mai 2014, les Jeunes MR partent à la rencontre de leurs membres pour une grande tournée Génération Défi 2.0 ! Objectif de cette tournée : réunir les membres et les candidats Jeunes MR de chaque province pour discuter de façon intimiste et conviviale du programme G.D. 2.0 mais aussi de vos idées et projets pour l'avenir. Des argumentaires développant chaque proposition de G.D. 2.0, ainsi que le programme Génération Défi, seront également mis à votre disposition. N'hésitez pas à nous rejoindre lors de notre passage dans votre province !

22/02/2014

LIÈGE "Le Bonnet d'Âne" à partir de 19H00 (Rue Tête de Boeuf à 4000 Liège)

27/02/2014

HAINAUT "La vie est belge" à partir de 19H00 (Rue de Marcinelle, 12 à 6000 Charleroi)

28/02/2014

NAMUR "La Boule Rouge" à partir de 19H00 (Rue des Fripiers, 3 à 5000 Namur)

06/03/2014

BRABANT WALLON "Le Domaine du Blé" à partir de 19H00 (Chemin des Charrons, 16 à 1300 Wavre)

07/03/2014

BRUXELLES "People Bar" à partir de 19H00 (Avenue de la Toison d'Or, 12 à 1050 Ixelles)

15/03/2014

LUXEMBOURG "Le Carré" à partir de 19H00 (Place McAuliffe à 6600 Bastogne)

Retrouve aussi le Piccolo MR sur notre site en version PDF et Epub

2 | PiccoloMR | n°30 | Janvier - Février | 2014 |


 Edito Ton Piccolo souffle ses 30 bougies ! Et pour l’occasion, la rédaction de ton magazine a décidé d’aborder un thème un peu particulier : le politiquement (in)correct. Dans ce dossier, tu comprendras d’où vient ce terme et qui en sont les pionniers. On t’expliquera aussi la répartition des voix sur une liste électorale et en quoi cela est politiquement (in) correct. Deux Jeunes MR actifs en communication, Violaine et Adrien, se sont pliés à une petite interview et te donneront leurs impressions sur le sujet. Un magnifique texte sur la liberté d’expression et les réseaux sociaux te passionnera également ! Et pour finir, un petit test pour savoir si tu manies le langage politiquement (in)correct. Bonne chance ! En outre, tu pourras découvrir l’avant dernier conseil pour te préparer au mieux aux 20 km de Bruxelles qui se dérouleront le 18 mai prochain. Nous partirons également à la rencontre de Lionel Plaquette, entrepreneur de grand talent ! La rubrique International parlera cette fois de la légalisation du cannabis. Et oui, il n’y a pas que chez nous que cela fait débat… Nouvelle rubrique que tu retrouveras de temps en temps dans ton Piccolo, le Point Presse ! Pour ce numéro, l’accent a été mis sur la proposition de Génération Défi 2.0 (rappel : la légalisation du cannabis) qui a fait couler beaucoup d’encre ces dernières semaines et le passage de Lora, ta présidente, au JT de 13h de la RTBF ! Et, bien sûr, toutes tes rubriques habituelles t’attendent toujours au fil des pages! Bonne lecture !

EN BREF & EN IMAGES

P: 04

Le like et le dislike du mois,...

DOSSIER

P: 05-06-07-08

Politiquement (in)correct

JE COURS AVEC LES JEUNES MR

P: 09

CONGRÈS GÉNÉRATION DÉFI

P: 10

NOS JEUNES MR ONT DU TALENT

P: 11

INTERNATIONAL

P: 12

3e épisode

Feedback du dernier congrès sur les défis fédéraux

Rencontre avec Lionel PLAQUETTE

VUE DE FLANDRE

Quand l’herbe est plus verte ailleurs... Belgium super star !

TWITTO’S & COMMENT’S

Tour d'horizon des Jeunes MR sur les réseaux sociaux

PRÈS DE CHEZ VOUS

Retour sur les activités locales, provinciales et nationales des Jeunes MR

P: 13

P: 14-15

PICCOLO MR n°30 Janvier - Février 2014 Éditeur responsable : Lora NIVESSE Rédacteur en Chef : Delphine JADOT Graphiste - infographiste : Thomas PIETERHONS Comité de rédaction : Mélisa BLOT | Magali VERMEULEN | Gwenaëlle WILLIOT | Florent DUFRANE | Mathieu BIHET | François BURNIAUX | Alexandre LARMOYER Lora NIVESSE Présidente des Jeunes MR

Delphine JADOT Rédac’Chef

Numéro d’identification ISNN : 1784-7192 Jeunes MR ASBL, Avenue de la Toison d’Or, 84-86 à B-1060 Bruxelles

www.jeunesmr.be | C/jeunesmr | M/jeunesMR | 3 |


LE DESSIN QUI TUE

 En bref...Et en images LE CHIFFRE DU MOIS

30

Ton PiccoloMR en est déjà à sa 30e parution! Lancé en décembre 2007, totalement gratuit et traitant de la politique de façon jeune et décalée, le PiccoloMR est distribué cinq fois par an, sur le terrain, mais aussi par envoi postal aux près de 9000 membres Jeunes MR ! En 16 pages, il te propose un dossier du tonnerre, des interviews déjantées et, surtout, il ose donner la parole à des jeunes qui ont des projets plein la tête. Les jeux vidéos, la politique et le sexe, les croyances en politique,... Il y en a eu des thématiques ! Sans oublier son relooking complet, en septembre dernier. L'équipe souhaite à son PiccoloMR de nombreuses éditions pour l'avenir !

© Frédéric DuBus

LA PHRASE DU MOIS

"Je ne quitte pas une embarcation qui prend l’eau mais au contraire un paquebot qui fend les océans." Sabine LARUELLE, Ministre fédérale

LE DISLIKE DU MOIS

LE LIKE DU MOIS

Qui l’eût cru ? L’Espagne a pourtant été longtemps un précurseur en matière de droits des femmes (loi sur la parité du gouvernement en 2004, politique très progressiste en matière de violences conjugales, etc.) Mais aujourd’hui, c’est la tendance inverse qui prend le dessus. En tout cas, le Ministre de la justice, Alberto Ruiz Gallardon, aura tenu ses promesses électorales… Il aura même été encore plus loin en proposant une nouvelle loi sur l’avortement, encore plus restrictive que la législation postfranquiste de 1985. Le nouveau texte n’autorise en effet l’avortement que s’il y a viol et si la santé mentale ou physique de la mère est en danger. Et encore, il faut l’avis favorable de 2 médecins différents. La loi de 1985 permettait, elle, en plus, l’avortement en cas de malformation de fœtus. Seuls six pays de l’UE assortissent ce droit à l’avortement de conditions et deux états, Malte et l'Irlande, l’interdisent purement et simplement. Les Jeunes MR tiennent à rappeler que ce droit, acquis de haute lutte par les femmes comme une reconnaissance de leur liberté de disposer de leur corps, est un droit fondamental.

LE SITE DU MOIS www.legorafi.fr Il est le site incontournable et sans doute un des plus partagés sur les réseaux sociaux. Le Gorafi.fr, un journal web satirique de fausses informations qui n’a pas sa langue dans sa poche. Et c’est tant mieux ! D'abord simple fil Twitter créé en février 2012 pendant la campagne présidentielle française, Le Gorafi s’est transformé en site web 7 mois plus tard. Depuis, plusieurs de ses articles ont été pris au sérieux et considérés comme contenants de vraies informations. Certains ont même été relayés dans la presse, notamment celui portant sur un supposé nouveau défi relevé par Felix Baumgartner qui aurait décidé d'effectuer la traversée en solitaire de l'Île-de-France en RER ou encore un faux sondage du Gorafi qui stipule que « 89% des hommes [français] pensent que le clitoris est un modèle de Toyota ». Heureusement que, dans nos pays démocratiques, la liberté d’expression puisse aussi servir ce genre d’initiatives.

4 | PiccoloMR | n°30 | Janvier - Février | 2014 |

Cocorico ! Deux films belges représenteront notre plat pays lors de la prochaine cérémonie des Oscars ! Sur le banc des nominés, on retrouve Ernest et Célestine, une oeuvre belgo-francoluxembourgeoise, coproduction RTBF, en lice pour le titre de l’Oscar du Meilleur film d’animation. Sélectionné également, The Broken Circle Breakdown, une production 100% belgo-belge, nominée pour l’Oscar du Meilleur Film en Langue Étrangère. Et ce n'est pas tout: dans la course au Meilleur Court Métrage d'Animation, le film Mr Hublot, a pu compter sur les talents de sculpteur et d'animateur du Namurois Stéphane Halleux. Qui a dit que la Belgique n’était pas un vivier de talents ?


 Dossier | Politiquement (in)correct

POLITIQUEMENT CORRECT :

« Fait d'éviter des expressions ou des actions qui pourraient être comprises comme des tentatives d’exclure ou de dénigrer des groupes ou des minorités traditionnellement perçues comme désavantagées. Il s’agit par exemple de races, sexes, infirmités, classes (sociales), tendances politiques ou sexuelles. L’usage d’expressions de remplacement recommandées se voudrait non discriminatoire. » Source : Chambers Dictionary.

C’est dans les années ’80 que le langage politiquement correct fait son apparition aux États-Unis. A la base, on trouve une véritable volonté de lutter contre les discriminations, d’introduire un respect moral dans les paroles et les actes visant les minorités. Mais le terme a bien évolué pour devenir aujourd’hui, aux yeux de certains, une police de langage, sorte de censure travaillant au nom du socialement admissible. Pour ne déplaire à personne, le politiquement correct s’est transformé en langue de bois. En opposition, le politiquement incorrect est devenu l’outil des francs-parleurs, qui l’utilisent pour jeter des pavés dans les mares. Politiques, humoristes, sportifs, toutes les personnes publiques un tant soit peu influentes utilisent de nos jours ce type d’expressions pour faire passer leur message et marquer l’opinion. Et l’époque moderne est particulièrement propice à la diffusion de leurs idées : Internet, Twitter, Facebook, autant de canaux de propagation dont certains usent et abusent… jusqu’à l’écœurement ? Dans ce dossier, un seul mot d’ordre : la liberté d’expression. Danger des discours populistes, réseaux sociaux, revendications politiques sans détours et interviews croisées, les Jeunes MR s’attaquent au politiquement correct sans prendre de gants et tentent de faire la part des choses.

QUELQUES GRANDS NOMS DU POLITIQUEMENT INCORRECT

MOLIÈRE C’est au 17e siècle, illustré par le courant de la Préciosité, que le futur politiquement correct s’exerce le plus assidûment avec le refus de mots pénibles à la bouche, à l’oreille et à la tête. Molière écrit alors Les précieuses ridicules, dans laquelle il se moque du parlé des gens de la Cour du Roi. Un succès considérable…et embarrassant.

BRASSENS L’auteur, compositeur, interprète est considéré comme une figure de proue du politiquement incorrect. Dans ses chansons, c’est la société dans son ensemble qui en prend pour son grade. Du Gorille à La mauvaise réputation en passant par Brave Margot, tous ses succès dénoncent la fausse morale. Bien que disparu en 1981, les paroles de ses chansons raisonnent encore, comme les échos d’une société qui n’a pas changé.

GAINSBOURG Inutile de le présenter. Fait d’arme le plus marquant : il brûle en direct à la télévision les trois-quarts d'un billet de 500 francs français, dénonçant ainsi le racket fiscal qui le taxe à 74 % et qui, selon ses dires, est "dépensé non pas pour les pauvres mais pour le nucléaire et toutes les... ». Il n'aura pas le temps de terminer sa phrase. Un geste symbolique fort mais politiquement incorrect, dans la France des années ’80.

POELVOORDE Le comédien et humoriste belge s’est fait connaitre en 1992 grâce à son film C’est arrivé près de chez vous . Parodie cynique de la célèbre émission Strip-tease, il mélange humour noir, violence et accent belge, rendant le tout burlesque. Politiquement incorrect de bout en bout.

LE PÈRE FOUETTARD Voici l’exemple récent du politiquement correct poussé à son paroxysme. Jugé politiquement incorrect par l’ONU, il trouve heureusement un soutien sans faille aux PaysBas et en Belgique.

OBAMA «J'ai fumé de l'herbe lorsque j'étais enfant, ce n'est pas plus dangereux que l'alcool», déclare le Président des États-Unis, vivement critiqué par les conservateurs arguant que position était prise face aux drogues douces.

www.jeunesmr.be | C/jeunesmr | M/jeunesMR | 5 |


POLITIQUEMENT INCORRECTES, LES ÉLECTIONS ?

Dossier | Politiquement (in)correct En mai prochain, nous serons appelés aux urnes pour élire nos représentants. Une fois dans l’isoloir, l’électeur pourra s’exprimer librement, voter pour la liste, le parti, les candidats qu’il souhaite voir aux commandes de notre pays durant les prochaines années. Cependant, une question le taraude : les dés sont-ils pipés ? Entre répartition des voix et coalitions, les élections reflètent-elles encore réellement le choix du citoyen ? Ou la démocratie s’est-elle perdue dans les méandres de la technicité politique ?

Qu’en est-il de la fameuse « case de tête » ? En la cochant, vous apportez votre soutien à la liste dans l’ordre des candidats qui est proposé. Certains l’ignorent, mais « voter case de tête » n’a rien d'anodin. Pour être élu, un candidat doit faire un certain nombre de voix. La moitié des votes récoltés grâce à cette case est distribuée aux candidats qui n´atteignent pas le chiffre d´éligibilité. Le premier candidat, s´il n´a pas recueilli sur son nom suffisamment de voix pour être élu, recevra alors le nombre de voix qui lui manquent, puis le second, et ainsi de suite. C’est ce qu’on appelle l’effet dévolutif. Lorsque le nombre de voix « case de tête » est épuisé, seules les voix de préférence A l’heure actuelle, en Belgique, un parti ou un sont prises en compte pour l´attribution des candidat récoltant la majorité des voix n’est sièges. aucunement assuré d’être au pouvoir. Alors que la population se dit désabusée vis-à-vis Qu’est-ce que cela signifie ? Que si le score de la politique, est-ce ce genre de message d’éligibilité n’est pas atteint, peu importe que que nous souhaitons véhiculer ? Peu importe le nombre de voix personnelles récoltées le parti ou la personne pour qui vous voterez, par le 25e soit plus élevé que celui du 3e. Si il n’en sera pas forcément tenu compte. vous n’êtes pas bien placés sur la liste, votre Des élections à deux tours en somme, mi- excellent résultat pourrait ne pas suffire à démocratique. Alors que la politique actuelle vous voir rejoindre vos pairs aux postes à est cruellement en manque de reconnaissance responsabilités. Bien que le MR ait introduit il y a peu une proposition de loi visant à supprimer populaire, le constat est cinglant. l’effet dévolutif de la case de tête, il est fort

PARLEZ-VOUS LE POLITIQUEMENT CORRECT ?

à parier que la frilosité du monde politique en la matière ne permettra pas à cette demande d’aboutir avant mai. Or, nous constatons que les partis politiques majeurs sont peu enclins à imposer des jeunes à des places éligibles sur les listes. Si la parité liée au sexe s’est imposée au fil des ans, la parité liée à l’âge, elle, reste dans l’ombre… un tabou ? A l’heure de composer les listes, nous souhaitons rappeler qu'il est important de soutenir la relève, de lui permettre de faire ses armes, et pas qu’au niveau communal ! La jeunesse d’aujourd’hui propose un regard nouveau sur des thématiques en manque de renouvellement. Nous sommes prêts à relever les défis de demain, mais sans une reconnaissance de nos pairs plus expérimentés, nous n’arriverons jamais à atteindre des postes suffisamment importants pour faire nos preuves. La Jeunesse cherche encore ses représentants politiques. Nous pouvons être ces représentants. Non pas en concurrence, mais en complémentarité des hommes et des femmes déjà au pouvoir. Politiquement incorrect ? Peut-être. Mais politiquement engagé, sans aucun doute.

 Dans cette ville, le taux de criminalité explose.  Rita, la prostituée, avait un vieux client sourd qui avait des problèmes d’impuissance.  Le gros nain a tapé sur les nerfs de la caissière.  N’oubliez pas vos capotes si vous allez dans un bordel.  L’armée a bombardé le quartier, faisant des centaines de morts.  Dire que les chômeurs sont des fainéants est un mensonge.

Afin d’évaluer vos connaissances en politiquement correct, la rédaction vous a concocté un petit exercice de RÉPONSES : cette ville, le sentiment d’insécurité prends de l’ampleur. traduction. A vos méninges ! (solutions 1.2. Dans Rita, la travailleuse du sexe, avait comme client un senior malentendant qui souffrait de troubles érectiles. 3. La personne de petite taille en surcharge pondérale a passablement énervé l’hôtesse de caisse. ci-dessous) pas vos préservatifs si vous allez dans une maison de charme. Traduisez du français au politiquement 4.5. N’oubliez L’armée a effectué des frappes chirurgicales provoquant des dommages collatéraux. 6. Dire que les demandeurs d’emploi manquent de motivation est une contre-vérité. correct les phrases suivantes :

Moins de 3 bonnes réponses : Aïe aïe aïe, pas très correct tout ça !!! Il est temps de te prendre en main et de veiller à ton langage, sous peine de te faire des ennemis…Entre 3 et 5 bonnes réponses : Pas mal ! Continue comme ça et enrichit encore ton vocabulaire politiquement correct. Plus de 5 bonnes réponses : Félicitations ! Tu es un as du politiquement correct…A prendre comme on veut 

6 | PiccoloMR | n°30 | Janvier - Février | 2014 |


POLITIQUEMENT (IN)CORRECT, DÉMAGOGIE ET POPULISME : LE DISCOURS QUI PLAIT... OU PAS.

QUAND POLITICIENS ET RÉSEAUX SOCIAUX S’APPRIVOISENT…

Le choix des mots a toujours été un véritable défi à relever si l’on souhaite s’exprimer sans passer malgré soi pour une personne animée de mauvaises intentions. Mais le politiquement correct a-t-il atteint ses limites ? La société actuelle aime la télé réalité. Preuve en est le nombre d’émissions de ce type diffusées depuis plus de 10 ans : cuisine, chant, management d’entreprises, voire émission vide de contenu. Tous les clichés y passent… et toutes les insanités aussi. Pourtant, les audiences cartonnent. Le citoyen apprécie cette forme de voyeurisme socialement tolérée, où une jeunesse débridée s’exprime sans filtre. Mais il faut croire que cette même audience exige que cette liberté d’expression toute puissante se cantonne à son petit écran. Heureusement nous direz-vous. Pas toujours… Dans l’univers en voie d’aseptisation de la politique, les fréquentables n’osent plus dire un mot audessus de l’autre. Car, à l’époque des réseaux sociaux, la moindre erreur de langage et les têtes tombent. Certains pourtant s’en donnent à cœur joie et jouent du parler vrai. Et la droite, comme la gauche, a ses adeptes du politiquement (in)correct. S’il semble facile d’établir qui est politiquement incorrect, le contraire est parfois bien compliqué. Quand certains croient honnêtement aux termes utilisés, d’autres en profitent pour faire passer des messages subliminaux. Ils (ab)usent de ces expressions remplies de périphrases, soi-disant destinées à adoucir certaines réalités, pour séduire un électorat bien pensant, mais également un peu naïf, égaré même. Car sous la douceur des mots se cache parfois la violence la plus vicieuse. A force de vouloir museler les gens sans prendre le temps de les écouter, on passe à côté de l’essentiel : comprendre leur position et leur donner les moyens de faire évoluer leurs points de vue en déconstruisant les idées reçues et les discours lisses. En faisant l’apologie du politiquement correct, notre société a ouvert la porte au populisme et aux votes contestataires. Car cette majorité silencieuse s’exprime autrement : par le vote. La Belgique et la France y sont confrontées, mais plus largement, c’est toute l’Europe qui est concernée. Si nous voulons inverser cette tendance, nous, génération politique de demain, devrons trouver le juste milieu. Condamner fermement toutes les formes de discrimination, sans pour autant se contenter de ne faire que cela. Il vaut mieux permettre aux gens de s’exprimer pour savoir à qui on a affaire, plutôt que de faire taire et de ne découvrir leur vrai visage qu’une fois au pouvoir. Les raisonnements simplistes doivent être détricotés point par point pour changer les mentalités. Comprendre et convaincre les incompris permettra de rendre à la liberté d’expression ses lettres de noblesse.

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, c’est bien connu ! Et bien, pour les médias sociaux, c’est pareil ! Au fil du temps, les TICs (Technologies de l’Information et de la Communication) sont devenues des incontournables de campagne électorale. Il a d’ailleurs été démontré par de nombreuses enquêtes que les médias plus traditionnels n’étaient plus vraiment efficaces pour peser sur la décision de l’électeur. Un outil indispensable donc mais qu’il faut pourtant apprendre à maîtriser, de la même façon qu’on apprend à bien gérer une interview. Si la communication web permet bien souvent d’échapper à ce que certains nomment la tyrannie journalistique et d’établir un lien direct avec l’électeur, trop d’interactions risqueraient de produire l’inverse du résultat escompté. En effet, la législation en matière de liberté d’expression et d’information sur les réseaux sociaux reste floue et le plus souvent soumise à jurisprudence. Mais l’opinion publique aura vite fait de revêtir la toge du juge pour un tweet ou un post mal pensé. Selon Jean-Hugues Roy, professeur à l’École des médias de l’Université du Québec, les 3 erreurs les plus souvent commises sur les réseaux sociaux sont : les utiliser uniquement pour faire son auto-promotion, ne pas répondre aux questions et commentaires et ne pas suffisamment alimenter son compte. Pour terminer, citons un politicien de Montréal, accro à Twitter et autres Facebookeries : « Ce qui nous distingue, à mon avis, c'est qu'on ne fait pas que publier des communiqués de presse ou du contenu prémastiqué par des spécialistes des communications. Dans notre cas, c'est vraiment nous qui sommes derrière notre écran d'ordinateur. On participe à des débats et on teste nos idées. C'est notre devoir, en tant qu'élu, de courir ce risque en participant activement à ces échanges avec la population »1. http://www.leplateau.com/Actualites/Vos-nouvelles/2013-01-11/ article-3154941/Facebook-et-la-politique/1 1

www.jeunesmr.be | C/jeunesmr | M/jeunesMR | 7 |


 Dossier | Politiquement (in)correct

INTERVIEW CROISÉE VIOLAINE HERBAUX

1. Pour vous, être politiquement (in)correct, c’est quoi ? De manière générale, selon moi, le politiquement incorrect, c’est une parole, un geste ou un discours qui serait socialement considéré comme non admissible ou opposé aux pensées d’un individu ou d’un groupe. Une rupture par rapport aux normes partagées par un groupe en quelque sorte. Au niveau politique, être politiquement incorrect est plutôt synonyme de communication sans langue de bois. Une manière d’être destinée à briser les tabous avec pour conséquence de soulever le débat. Autrement dit, être politiquement incorrect ne doit pas toujours être considéré comme négatif puisque cela permet souvent d’ouvrir le débat par rapport à des sujets pertinents.

2. Peut-on tout dire ? Y’a-t-il des limites à la liberté d’expression ? Je crois qu’on ne peut pas tout dire car je suis contre les propos irrespectueux ou susceptibles d’engendrer des sentiments de haine. A contrario, à force d’être conditionné à parler politiquement correct depuis notre enfance, on évite les vrais sujets de société ou on les prend avec des pincettes. Ce qui implique que les changements mis en place restent timides.

3. Les réseaux sociaux : extraordinaires outils de communication ou dangers publics ? Les deux. Un outil de communication extraordinaire car l’homme n’a jamais été aussi vite informé de l’actualité, des évènements, des initiatives collectives mais ils sont aussi hyper dangereux lorsqu’ils sont mal utilisés ou utilisés dans un objectif nuisible. D’après moi, on en fait également une mauvaise utilisation lorsqu’on en use trop rapidement. J’ai beau avoir à titre personnel une formation en communication, je me suis déjà fait avoir plusieurs fois. Passer du monde réel au monde virtuel est parfois délicat. Plusieurs mots d’ordre sont à garder en mémoire quand on veut tweeter ou poster : attention, réflexion, précision et anticipation.

4. Êtes-vous ou avez-vous déjà été politiquement (in)correcte ? Oui dans la vie de tous les jours, en privé. On se permet d’exprimer en privé ce qu’on n’ose pas toujours dire publiquement. Mais je fais malgré tout toujours attention de ne pas être politiquement incorrecte avec des personnes que je ne connais pas. En vieillissant, et avec plus d’expérience, je n’aurai peut être plus autant de patience et je deviendrai peut-être plus impertinente.

5. Selon vous, les Jeunes MR… politiquement (in)corrects ? Parfois oui, mais toujours de manière constructive. Je fais bien sûr allusion à la légalisation du cannabis. A la base, c’est un sujet politiquement incorrect pour certains mais notre proposition a eu le mérite de soulever le débat. Grâce aussi à l’intérêt des journalistes pour le sujet, il ne faut pas l’oublier. Etre politiquement incorrect, ça fait partie de la fougue de la jeunesse et heureusement !

INTERVIEW CROISÉE ADRIEN CROISIER 1. Pour vous, être politiquement (in)correct, c’est quoi ? Etre libre, toujours. Libre de défendre ses convictions, que cela plaise aux bien-pensants ou non. Cela constitue la raison première de s’engager en politique. Ceux qui perdent ça perdent de vue la nature même de leur engagement en politique.

2. Peut-on tout dire ? Y’a-t-il des limites à la liberté d’expression ? Les seules limites se trouvent dans le code pénal. Point barre. La manière dont est exercée cette limite est toutefois fondamentale. Celle-ci ne peut consister qu’en une condamnation postérieure à la tenue de propos constitutifs d’une infraction. Cette limite ne peut en aucun cas être une censure préalable, par précaution.

3. Les réseaux sociaux : extraordinaires outils de communication ou dangers publics ? Extraordinaires, sans l’ombre d’un doute. Ils permettent, notamment aux jeunes, de prendre part au débat de terrain. Exercice périlleux certes mais les réseaux sociaux offrent la possibilité à tout un chacun de faire valoir ses arguments… et d’être contredit : une parcelle supplémentaire pour le débat démocratique.

4. Êtes-vous ou avez-vous déjà été politiquement (in)correct ? Fort heureusement, le parti dans lequel certains d’entre-nous exercent leur mandat nous permet de voter en âme et conscience sur les sujets éthiques. Pour le surplus, défendre ses convictions au sein d’un parti implique à certains moments une cohérence des mandataires lors des votes. L’important, dans ce cas, est de pouvoir justifier oralement une position éventuellement dissidente.

5. Selon vous, les Jeunes MR… politiquement (in)corrects ? Incorrectes, subversifs par moment, mais jamais par principe. Les Jeunes MR, on l’a vu récemment dans le débat sur la dépénalisation du cannabis, sont en tout cas libres. D’accord ou non, cela permet de titiller certains conservateurs, de gauche comme de droite, de réveiller les consciences et susciter le débat et la réflexion.

8 | PiccoloMR | n°30 | Janvier - Février | 2014 |


Je cours avec les Jeunes MR

Après quelques mois de découverte, tu es aujourd’hui plus qu’un coureur débutant. Nous allons donc passer à l’étape supérieure, celle de la structuration de tes entrainements. Avant de te lancer dans un plan d’entrainement, il est indispensable d’évaluer avec précision ton niveau de départ. Celui-ci s’évalue en fonction de trois grands facteurs :

• La puissance aérobie, illustrée par la Vitesse Maximale Aérobie (VMA). Elle correspond à la vitesse à laquelle tu atteins ta consommation maximale d’oxygène. Le test le plus simple permettant de calculer ta VMA est le 1/2 Cooper. Il s’agit de mesurer la distance parcourue en 5 minutes à une allure maximale. Par exemple, 100 mètres parcourus en 5 minutes correspondent à un VMA de 12 km/h. • L’endurance aérobie, illustrée par l’Endurance Maximale Aérobie (EMA). Il s’agit de la vitesse correspondant à la plus grande fraction d’utilisation possible de la VMA en fonction de la durée de l’effort. Sur le site www.my-trail.fr/calcul-vma-ie, un tableau te permettra de facilement calculer cela. • Le coût énergétique, illustré par la Vitesse Spécifique (VS). Il s’agit là simplement de la vitesse de compétition. Elle est exprimée en pourcentage de VMA. Un entrainement équilibré et harmonieux, mais surtout l’amélioration des performances, passent par un travail sur ces 3 notions clés ! Il existe des centaines d’exemples de plannings d’entrainement sur internet, mes préférés sont à découvrir sur www.runners.fr/entrainement.

ENTRAINEMENTS A Uccle, les entraînements débuteront le 16 février. Rendez-vous à 10h30 devant l'Observatoire. (Renseignements via uccle@jeunesmr.be) A Jette, les entraînements ont lieu tous les dimanches à 15 H au Parc Baudouin avec des parcours de 5 et 8 km. (Renseignements via mvdavont@gmail.com) N’hésite pas à me contacter au besoin! francois@jeunesmr.be

Si tu te sens prêt(e) à relever le défi avec nous, que tu sois joggeur occasionnel ou averti, contacte-nous via info@jeunesmr.be (clôture des inscriptions de l’équipe le mercredi 12 mars 2014). Et, le jour de la course, un petit cadeau sera à la clé pour le meilleur temps au sein de l'équipe des Jeunes MR ! Plus qu’une simple performance sportive, cette année, notre participation aux 20 km sera également synonyme de défi ! En effet, Patrice l'un des nouveaux membres de la section locale de Jette, est atteint d'une dégénérescence de la vue. Pourtant, lui aussi, souhaite prouver sa force et son endurance en participant avec nous à la course ! Notre défi est d'arriver à lui faire faire les 20 KM en trottinant. Le chemin va être long, mais nous sommes honorés de pouvoir relever ce défi avec et pour Patrice (que tu peux découvrir ci-contre en photo en compagnie de Marie Vanden Avont, la Présidente de la section locale) ! Une superbe initiative des Jeunes MR de Jette que nous soutenons avec la plus grande des fiertés !

LES 20KM DE LA DÉTERMINATION POUR PATRICE ! Après 2 éditions très concluantes, les Jeunes MR ont décidé de reformer, cette année encore, une équipe de joggeurs, débutants et confirmés, pour la célèbre course de la capitale ! Évènement sportif majeur du pays, avec près de 30.000 participants, les 20 km de Bruxelles auront lieu le dimanche 18 mai 2014 !

www.jeunesmr.be | C/jeunesmr | M/jeunesMR | 9 |


Congrès

Retour sur le dernier Congrès Génération Défi des Jeunes MR, consacré aux défis fédéraux.

Pour clore en beauté la grande campagne Génération Défi, près de 100 Jeunes MR se sont donnés rendezvous le 7 décembre dernier à Bruxelles, au siège du parti. Une journée bien remplie puisque, durant la matinée, une première séance plénière était organisée pour voter les propositions de l’atelier Europe socioéconomique, mais également des propositions complémentaires concernant l’emploi régional et la bonne gouvernance. L’après-midi était, quant à elle, consacrée aux défis fédéraux ! Un Congrès de clôture pour le moins animé au vu des thématiques abordées, à savoir la justice, la fiscalité et la législation en matière de drogues. Voici quelques propositions phares votées par les membres présents le 7 décembre dernier :

FISCALITÉ

Réformer le système de progression salariale des travailleurs, en introduisant une évolution plus rapide en début de carrière, puis une forme de plafonnement. Utiliser la fiscalité comme outil de promotion des métiers en pénurie. Des incitants fiscaux pourraient encourager les travailleurs à se diriger vers ces métiers.

JUSTICE

Supprimer le jury populaire de la Cour d’Assises. Le système judiciaire doit encourager des peines alternatives telles que les bracelets électroniques et les peines d’intérêt général.

RÉFORME DE LA LÉGISLATION EN MATIÈRE DE DROGUES

Légalisation de la production, de la vente et de la consommation de cannabis. Cette légalisation doit être accompagnée d’un encadrement strict en la matière. L’objectif premier de cette légalisation est la lutte contre le trafic existant. En matière de consommation de drogues dures, les Jeunes MR plaident pour le passage d’une politique répressive à une politique préventive. Le consommateur dépendant doit être considéré comme un patient qu’il faut aider à guérir de son addiction et non comme un criminel à poursuivre.

RETROUVE L’ENSEMBLE DES PROPOSITIONS pour les Régions, le Fédéral et l’Europe, approuvées durant Génération Défi, DANS NOTRE PROGRAMME GD 2.0. Des propositions que vous avez débattues et votées tout au long de cette grande campagne participative. Merci à vous tous pour ce bel élan de dynamisme et d’engagement !

G.D. 2.0 EST DISPONIBLE AUSSI BIEN SUR LE SITE WWW.GENERATIONDEFI.BE que

sur notre site web www.jeunesmr.be mais tu peux aussi te le procurer en version papier ! Si tu souhaites obtenir un exemplaire de celui-ci, n’hésite pas à envoyer un email à info@jeunesmr.be.

10 | PiccoloMR | n°30 | Janvier - Février | 2014 |

 www.generationdefi.be


Nos Jeunes MR ont du talent !

POUR CE 30E PICCOLOMR, RENCONTRE AVEC LIONEL PLAQUETTE. UN JEUNE ENGAGÉ MAIS AUSSI UN ENTREPRENEUR QUI A LE VENT EN POUPE !

PEUX-TU NOUS EXPLIQUER TON PARCOURS ? CONCRÈTEMENT, COMMENT ES-TU DEVENU L’ENTREPRENEUR QUE TU ES, À LA TÊTE D’UNE EXPLOITATION EN PLEIN ESSOR?

Mes parents ont développé une exploitation agricole pendant 30 ans. En 2000, j’ai eu envie de poursuivre leur travail et de prendre le relais. Pendant un an, je les ai aidé sur le terrain, ce qui m’a permis de me rendre compte de la réalité du travail. En 2002, j’ai entamé des études en technique agricole de qualification à Saint Quentin à Ciney, le chemin le plus court pour avoir un accès direct à la profession. En 2005, j’ai repris l’exploitation et quatre ans plus tard, j’ai développé une approche haute gamme du beurre. J’avais vraiment la volonté de m’implanter sur ce marché. AUJOURD’HUI, TES PRODUITS SONT CONSIDÉRÉS EN FRANCE COMME DES PRODUITS DE LUXE. QUELLE A ÉTÉ TA STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL POUR ATTEINDRE CETTE CONSÉCRATION ?

Ma stratégie, ça a été d’avoir beaucoup de bon sens (rire). J’ai commencé par analyser la demande, puis j’ai fait des tests pour savoir si mes produits y répondaient. On a su se faire désirer. On s’est investi dans quelques actions de partenariat notamment via la PAC Wallonne et l’Awex. On a participé à plusieurs salons internationaux et à des missions étrangères afin de bien étudier le marché de l’exportation et le marché international en général. En 2012, j’ai participé au Salon International de l’Agriculture à Paris où j’ai rencontré un chargé de projet qui m’a aidé à m’implanter en France. Contrairement à la Belgique, en France, il y a un véritable chauvinisme alimentaire. J’ai donc du attaquer le marché de l’intérieur. Et en 2013, j’ai monté une succursale de production à Mende, en Lozère. QUELS CONSEILS DONNERAIS-TU À UN JEUNE QUI VEUT SE LANCER ?

C’est comme tout, il faut essayer de voir un peu plus loin que le bout de son nez ! Il ne faut pas avoir peur d’exploiter les outils présents en Belgique comme l’Awex ou les centres de recherches et développement comme celui de Gembloux. Ce sont des outils excellents mais sous-exploités. Or, l’innovation est à la base de tout. Malheureusement, la Belgique doit encore faire des efforts en la matière. Dans certains domaines, l’innovation est souvent impopulaire. On vous prend pour un fou. Alors que la force de la Belgique, c’est la valeur ajoutée que représentent ses produits. AS-TU RENCONTRÉ DES OBSTACLES ET COMMENT LES AS-TU SURMONTÉS ?

En un an en France, j’ai réussi à créer et à faire tourner une entreprise, alors qu’en Belgique, on rame toujours. Ca m’a pris trois à quatre fois moins de temps ! En Lozère, j’ai eu plus de facilité, l’accueil a été très positif et j’ai eu du soutien au niveau local. C’est le pied de créer une entreprise qui fonctionne ! QUAND ON T’ÉCOUTE, ON SE DIT QUE CE N’EST PAS LA PANACÉE DE DÉVELOPPER UNE ACTIVITÉ EN BELGIQUE…

En Belgique, et pas que dans mon secteur, on rencontre beaucoup de difficultés pour trouver du financement. Alors qu’il y a plein d’opportunités à saisir, de marchés qui attendent d’être développés. Aujourd’hui, beaucoup de belges partent développer une activité à l’étranger parce qu’ils ne parviennent pas à le faire chez nous… Les politiques actuels ont une vision à trop court terme, alors qu’il faudrait avoir une vision d’avenir sur le long terme. LA POLITIQUE ET TOI, UNE GRANDE HISTOIRE D’AMOUR ?

J’aime la politique au sens sain du terme. Pour moi la politique, ça doit être la première des passions mais le dernier des métiers. Ce qui est bien et ce qui manque au niveau politique, c’est la diversité des profils. Je crois, comme je l’ai dit, qu’il faut faire de la politique par passion et non par intérêt. S’il y avait plus de gens de ce genre, je suis certain qu’ils feraient du meilleur travail parce qu’ils pourraient se permettre de claquer la porte quand c’est nécessaire. Ou de tirer leur révérence au bon moment…

www.jeunesmr.be | C/jeunesmr | M/jeunesMR | 11 |


International QUAND L’HERBE EST PLUS VERTE AILLEURS  Au travers de leurs propositions concernant la légalisation de la production, de la vente et de la consommation de cannabis en Belgique, les Jeunes MR poursuivent l’objectif prioritaire de lutter contre le trafic parallèle. La classe politique, elle reste inflexible : cette mesure est impensable ! Parce que d’une part, nos dirigeants se réfugient derrière la législation internationale, et d’autre part, parce que le tabou reste prégnant dans notre société. Mais rassurons-nous, aucune loi n’est immuable. Ces derniers mois, les exemples de l’Uruguay et de l'État du Colorado aux États-Unis nous prouvent que les hommes et les femmes politiques actuels n’ont pas tous la même vision sur cette question, plus que délicate. En Uruguay d’abord, c’est par une très courte

Vue de Flandre Belgium super star ! Op 14 december viel het goede nieuws. Niet één maar twee Belgische films zijn genomineerd voor de Oscar’s die in februari in Los Angeles zullen plaatsvinden. De twee films tonen verschillende aspecten van het Belgisch audiovisueel talent.

majorité (16 voix contre 13), que le Sénat légalisait en décembre 2013 la vente, la consommation, la production du cannabis. Fait unique puisque c’est le premier pays au monde à se lancer dans une politique aussi audacieuse. A terme, tout citoyen uruguayen pourra acheter 40 grammes de cannabis par mois. Il pourra également cultiver jusqu’à 6 plants de cannabis par an à son domicile ou constituer des clubs de maximum 45 membres avec maximum 99 plants par an1. L’ONU, par l’intermédiaire de l’organe international de contrôle des stupéfiants, n’a pas tardé à marquer sa complète désapprobation. Restons objectifs : cette loi est unique et va plus loin que les expériences des Pays-Bas (vente autorisée), de la Suisse2 (dépénalisation de la consommation), et du Portugal (décriminalisation de la consommation individuelle de toutes les drogues, qu’elles soient douces et dures, de l’achat, à l’usage en passant par la détention)3. Nous manquons évidemment de recul pour connaître et étudier en profondeur l’impact d’une telle politique, notamment d’un point de vue santé publique (prévention, encadrement, assuétude, qualité du produit) et d’un point de vue réduction du commerce parallèle et de la filière criminelle qu’elle entend combattre. Mais cela ne signifie pas que nous ne devons pas l’encourager ! Ailleurs, l’Oncle Sam, pourtant réputé conservateur, devient fumeur de joints dans deux de ses États, à savoir l'État de Washington et le Colorado.

Dans ce dernier cas, les habitants ont décidé par référendum populaire d’autoriser des enseignes spécialisées à vendre du cannabis à des fins « récréatives ». Ironie du sort, c’est dans cet État qu’en 1937, le premier fumeur de joints fût arrêté, tombant sous la législation prohibitive de l’époque4. En conclusion, après ce tour du monde de la fumette légale, il y a de bonnes raisons d’espérer qu’en Belgique, notre vision du cannabis et de ses usagers puisse changer dans les prochaines années. En effet, quasi toutes les jeunesses politiques francophones de notre pays (à l’exception des jeunes catholiques) plaident pour une évolution progressive qui mènerait, à terme, à la légalisation des drogues douces en Belgique. Reste à s’entendre sur l’ampleur de la légalisation. Les Jeunes MR, eux, ont choisi d’être résolument réformateurs et libéraux ! Florent Dufrane

2

1 http://www.lemonde.fr http://www.swissinfo.ch 3 http://www.liberation.fr 4 http://www.lefigaro.fr

Naast het feit dat ze Belgisch zijn, hebben zij een ander aspect in gemeen. Zonder het systeem van de Tax Shelter zouden deze films nooit de nodige financiering hebben gekregen. Dit systeem, opgericht door toenmalig Minister van Financiën Didier REYNDERS, heeft van ons land een dynamisch audiovisueel centrum gemaakt. Alhoewel het system recentelijk bekritiseerd is, blijft het vele voorstanders genieten. Het principe waarop het staaft is simpel: wanneer een bedrijf in een audiovisuele productie investeert, krijgt het dankzij de taxshelter een fiscale vrijstelling van 150% van het geïnvesteerde bedrag. De kracht van België zit hem in de vele talenten die vanuit de gewesten en gemeenschappen komen. In haar speech bij het in ontvangst nemen van de prijs voor beste actrice op de European Film Awards, bedankte Veerle Baetens België en voegde hieraan toe: “Ik hoop dat Vlaanderen en Wallonië samen blijven want we hebben hier iets moois!”.

De reacties over beide films zijn alvast lovend. Enerzijds, Ernest et Celestine, een Franstalige België mag trots zijn! animatiefilm, deels gesponsord door de RTBF. Anderzijds, de Broken Circle Breakdown, een Lora NIVESSE Vlaamse film met bekende actrice Veerle Baetens.

12 | PiccoloMR | n°30 | Janvier - Février | 2014 |

Pour découvrir la traduction de cette article, rends-toi sur notre site www. jeunesmr.be, rubrique PiccoloBonus !


Twitto’s & Comments Luc DELFOSSE 4 @LucDelfosse | 21 Jan 201 e ciel: Obama en Les @JeunesM R au septièm ans frontière ufs Belgique le 26 mars. #schno

Julien FORTIN

@FortinJulien | 21 Jan 2014 Plus j'entends @jmnollet , plus je sais que l'Olivier prend fin! #MRbe #générationdéfi #jeunesmr

Diana NIKOLIC

4 ‫@‏‬DianaNikolic | 20 Jan 201

reprocher aux @ Au moins on ne pourra pas questions qui fâchent. JeunesMR de ne pas poser les tion défiance? éra De la #generationdefi à la gén

COMMENT’S FACEBOOK

22 / 01 / 2014

Jean-Christophe Pannaye

ma vie... Sauf que En 3 semaines chez Sida'sos, j'ai jamais vu autant de sexes de avec infection à sexe un presque ou ion perfect la à 'hui je sais distinguer aujourd Chlamydia, Gonorr hée, Trichomonas, herpès, condylomes et autres..

U 27 likes

a 26 comme nts F 45 partage s

COMMENT’S FACEBOOK

15 / 01 / 2014

Arnaud Lombardo Le côté positif à la sortie du programme Jeunes MR et les remous créés par la proposition portant sur la dépénalisation des drogues, c'est qu'on ne parle plus de Dieudonné dans mon fil d'actu et ça, c'est déjà gagné . Le reste du programme (notamment socio-économique) sur generationdefi.be, et vive le débat !

U 15 likes

a 5 comments F 13 partages

COMMENT’S FACEBOOK

15 / 01 / 2014

José Vanobost Breaking news: un ancien président de la FEF tête de liste PTB pour les régionales.. la FEF est et a toujours été complètement apolitique...

Olivier BAUM

@olivierbaum | 19 Jan 2014 Rien que pour l'émotion suscitée et mal contenue des autres partis, ça valait le coup que #MR et #CD&V prennent parole. Très révélateur.

Charlotte POMA

@CharlottePoma | 16 Jan 2014 Reynder s: "il y aura beaucoup de jeunes sur les listes à Bruxelles" YES! #voeux #MRbe #generationdefi

MR de rire

@MR_derire | 14 Jan 2014

penser Di Rupo à Bien joué la RT B. Pour com ranivesse pour @lo "Sans Chichis", le 13h invite redCauderlier ? @F t ten Con te. chi chi de parler

U 45 likes

a 25 comments F 18 partages

COMMENT’S FACEBOOK

13 / 01 / 2014

Francois Pirette (en vrai)

Les Jeunes MR LE ROI LOUIS, 10 ANS DÉJÀ. (Fais tourner, fais tourner, OCB...) les à une favorab disent se MR Jeunes Les is. cannab du proposent la légalisation en vue adopté 2.0" légalisation du cannabis. Dans leur programme "Génération Défi Louis... Roi le déjà, des élections du mois de mai. Pourtant, il y a dix ans

U 752 likes

a 75 comme nts F 545 partage s

COMMENT’S FACEBOOK

11 / 01 / 2014

Sebastien Bovy

Les Jeunes MR seraient 9.000, soit le double des Jeunes socialistes selon le Baromètre social Wallon. Bravo entre autres à "mes" préside nts: Lora Nivesse, Maxime Bourlet, Arnaud Lombardo et Jean-Yves Segers.

U 55 likes

a 41 comme nts F 124 partage s

www.jeunesmr.be | C/jeunesmr | M/jeunesMR | 13 |


TOURNÉE DES VOEUX DU MR Cette année encore, les Jeunes MR sont allés à la rencontre de leurs membres à l'occasion de la Tournée des voeux du parti. Des échanges chaleureux dans une ambiance survoltée à quelques mois des élections. Les discours de nos Présidents de Fédérations provinciales Jeunes MR ont prouvé que la jeunesse est bien consciente des grands défis à relever audelà de mai 2014 ! Avec, nous l'espérons, de nombreux jeunes sur les listes libérales !

Près de chez vous

LA REVUE 2014 AVEC LES JEUNES MR

On ne déroge pas à la tradition : cette année encore, plus de 60 personnes se sont données rendez-vous au Théâtre des Galeries pour assister aux voeux des Jeunes MR. Et l'édition 2014 du spectacle de La Revue n'a pas déçu les habitués comme les novices du concept ! Une Maria Del Rio en grande forme nous a ébloui avec sa voix et ses tenues hautes en couleurs. L'artiste international Olivier Laurent, imitateur et humoriste de talents, a prodigué un spectacle d'exception en mélangeant subtilement humour, ambiance, émotion et performances vocales. Sans oublier le personnage devenu un incontournable de la Revue : Bernard Lefrancq et sa critique acerbe de l'actualité politique et sociale de l'année ! Plus d'une heure de rires et d'évasion, le temps de faire le point sur une année 2013 chargée en faits marquants. Avec toujours le traditionnel drink offert à l'entracte évidemment. Vivement l'année prochaine !

LA CHANDELEUR AVEC LES JEUNES MR DE NAMUR NORD Ce dimanche 2 février 2014, les Jeunes MR Namur Nord (Éghezée, Fernelemont, Gembloux, La Bruyère) ont profité de la

14 | PiccoloMR | n°30 | Janvier - Février | 2014 |

Chandeleur pour organiser une belle opération de visibilité sur le marché d’Éghezée en distribuant gratuitement crêpes, chocolat chaud et vin chaud. Et on peut parler d’un franc succès pour cette matinée dominicale avec plus de 600 crêpes distribuées dans une ambiance particulièrement conviviale et sympathique. Son opération de lancement réussie, cette jeune équipe est gonflée à bloc pour de nouveaux défis. Ils vous invitent d’ores et déjà le mercredi 30 avril pour un afterwork, à Gembloux, en présence des têtes de liste et candidats aux élections.


7sur7

RTL

RTBF

Point presse ON EN PARLE DANS LES MÉDIAS : DH.be

Le Vif

Le Vif

La Libre

re La Lib

www.jeunesmr.be | C/jeunesmr | M/jeunesMR | 15 |


www.jeunesmr.be - PICCOLO MR n°30 | Janvier - Février 2014 Éditeur responsable : Lora Nivesse | Avenue de la Toison d’Or, 84-86 | B-1060 Bruxelles | Ne pas jeter sur la voie publique

Piccolo MR | n°30  

Politiquement (in)correct