Page 1

Erasmus Faits, chiffres et tendances Le soutien de l’Union européenne aux échanges d’étudiants et de membres du personnel de l’enseignement supérieur et à la coopération universitaire en 2011-12 Éducation et Formation

Fact and Figures-FR_Cover-131023.indd 3

25/10/13 16:37


Abréviations des noms de pays

Fact and Figures-FR_Cover-131023.indd 4

Code ISO

Nom du pays

AT BE BG CH CY CZ DE DK EE EL ES FI FR HR HU IE IS

Autriche Belgique Bulgarie Suisse Chypre République tchèque Allemagne Danemark Estonie Grèce Espagne Finlande France Croatie Hongrie Irlande Islande

IT LI LT LU LV MT NL NO PL PT RO SE SI SK UK TR

Italie Liechtenstein Lituanie Luxembourg Lettonie Malte Pays-Bas Norvège Pologne Portugal Roumanie Suède Slovénie Slovaquie Royaume-Uni Turquie

25/10/13 16:37


Table des matières

L’année académique 2011-12 en bref . . . . . . . . . . . . . . 4 Mobilité des étudiants Erasmus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 Mobilité du personnel de l’enseignement supérieur Erasmus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Programmes intensifs Erasmus . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Cours intensifs Erasmus de langues . . . . . . . . . . . . . . . 16 Projets de coopération universitaire Erasmus . . . . . . 18 Annexes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 3

25/10/13 16:37


4 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

L’année académique 2011-12 en bref

Lorsque vous lirez cette brochure, le programme Erasmus aura atteint son objectif: parvenir à trois millions d’échanges d’étudiants depuis son lancement en 1987. C’est un évènement majeur qui témoigne de la popularité persistante du programme le plus connu de l’Union européenne. Cette brochure offre un panorama détaillé d’un nouvel épisode de l’histoire d’Erasmus, l’année académique 2011-12. Outre la mobilité des étudiants, elle s’intéresse aussi aux échanges de personnel enseignant et administratif. Ces échanges sont essentiels pour améliorer la qualité de l’éducation des étudiants d’aujourd’hui et ouvrir nos universités et établissements d’enseignement supérieur à la coopération mondiale. Enfin, cette brochure évoque les projets communs, les universités d’été et la participation aux réseaux européens, des pratiques qui modifient les méthodes d’enseignement et garantissent une meilleure adéquation entre l’éducation et les besoins du marché du travail et de la société en général. Erasmus fait partie du programme pour l’éducation et la formation tout au long de la vie de l’Union européenne, doté d’un budget de 3,1 milliards d’euros pour la période 2007-13. Au cours de l’année académique 2011-12, 33 pays ont participé au programme Erasmus: les 27 États membres de l’UE, la Croatie, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et la Turquie. En 1987, 3 244 étudiants issus de 11 pays sont partis étudier à l’étranger dans le cadre du programme

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 4

Erasmus. En 2011-12, on a dénombré plus de 250 000 étudiants Erasmus et, grâce au programme, plus de 46 000 membres du personnel provenant de 33 pays européens ont effectué un séjour à l’étranger. La mobilité Erasmus, axée sur le développement des compétences, est un élément central de la stratégie européenne de lutte contre le chômage des jeunes qui occupe une place proéminente dans la stratégie Europe 2020 pour la croissance et l’emploi. La mobilité des étudiants contribue à leur épanouissement personnel et les dote de compétences et d’aptitudes variées et de plus en plus appréciées des employeurs, qui vont de la maîtrise de langues étrangères à une plus grande conscience interculturelle, sans oublier une bonne capacité d’adaptation et un esprit d’entreprise. Cette expérience à l’étranger stimule ainsi les perspectives d’emploi et favorise la mobilité sur le marché du travail après les études. Depuis son lancement en 1987, le programme Erasmus a vu augmenter non seulement le nombre de participants, mais également la qualité et la diversité des activités proposées. Ces dernières années, ce sont les stages en entreprise à l’étranger, financés par Erasmus depuis 2007, qui affichent les plus fortes hausses du nombre d’étudiants; à ce jour 200 000 étudiants ont reçu une bourse de stage. Cette croissance contribue à renforcer les liens entre l’enseignement supérieur et les entreprises.

25/10/13 16:37


L’ A N N É E A C A D É M I Q U E 2 0 1 1 - 1 2 E N B R E F | 5

Les enseignants et d’autres membres du personnel, tels que les administrateurs chargés des relations universitaires internationales, peuvent également bénéficier du soutien de l’Union européenne pour enseigner ou suivre une formation à l’étranger et les établissements d’enseignement supérieur peuvent inviter des salariés d’entreprises du secteur privé à enseigner chez eux. Erasmus ne s’adresse pas seulement aux étudiants et au personnel de l’enseignement supérieur; en finançant des projets et des réseaux transnationaux, le programme favorise aussi la collaboration entre les établissements d’enseignement supérieur. En 2012, plus de 4 400 établissements d’enseignement supérieur étaient membres du programme Erasmus. Pour la grande majorité d’entre eux, participer au programme Erasmus leur a permis d’innover dans certains domaines clés comme l’enseignement et l’apprentissage, la reconnaissance des périodes d’études à l’étranger, les services d’aide aux étudiants, la coopération avec les entreprises et la gestion des établissements. En soutenant la mobilité, Erasmus a favorisé l’internationalisation du système européen de l’ensei­ gnement supérieur, a contribué à sa modernisation et a ouvert la voie au processus de Bologne. Le programme soutient aujourd’hui l’objectif de Bologne: faire en sorte que d’ici 2020, au moins 20 % des diplômés de l’Espace européen de l’enseignement supérieur aient effectué une période d’études ou de formation à l’étranger.

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 5

Les projets de coopération Erasmus ont débouché sur des changements structurels et des initiatives stratégiques de long terme. Citons notamment le système européen de transfert et d’accumulation de crédits (ECTS), qui favorise la transparence et la transférabilité dans l’enseignement supérieur européen, et l’harmonisation des programmes d’études universitaires sur base des résultats d’apprentissage et des nombreux programmes conjoints élaborés au fil des ans. Le nouveau programme européen pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport – Erasmus+, dont le lancement est prévu en 2014, mettra à profit l’héritage d’Erasmus en offrant à quatre millions de participants supplémentaires la possibilité de partir à l’étranger pour étudier, suivre une formation ou mener des activités de volontariat d’ici 2020. Chaque année, la Commission européenne collecte des statistiques auprès des agences nationales chargées de la mise en œuvre du programme Erasmus dans les pays participants et publie un bilan statistique qui donne une vue d’ensemble des différents types d’actions financées par ce programme, en comparant les résultats de cette année à ceux des années précédentes. Nous espérons que vous trouverez ces données intéressantes et utiles.

25/10/13 16:37


6 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

Mobilité des étudiants Erasmus

Le programme Erasmus est le programme de mobilité des étudiants qui rencontre le plus de succès dans le monde. Depuis son lancement en 1987-88, il a offert à plus de trois millions d’étudiants européens la possibilité de partir à l’étranger pour étudier dans un établissement d’enseignement supérieur ou effectuer un stage en entreprise. En 2011-12, la mobilité des étudiants a représenté environ 80 % du budget annuel d’Erasmus et dans les pays européens participants, 1 étudiant sur 20 a bénéficié d’une bourse Erasmus pendant ses études afin de séjourner à l’étranger. • Durant l’année académique 2011-12, 252 827 étudiants sont allés dans un autre pays européen pour étudier ou suivre une formation, ce qui représente une augmentation annuelle de 9 %. Il est désormais certain qu’en 2012-13, l’objectif de trois millions d’étudiants ayant bénéficié du programme Erasmus aura été atteint. • Comme lors de la précédente année académique, c’est l’Espagne qui a envoyé le plus d’étudiants à l’étranger, avec 39 545 départs. L’Allemagne arrive en deuxième position, suivie de la France, de l’Italie et de la Pologne. • En 2011-12, les pays présentant la proportion la plus élevée d’étudiants Erasmus par rapport au nombre total d’étudiants étaient le Luxembourg, le Liechtenstein, l’Espagne, la Lettonie et la Lituanie. • La destination la plus populaire parmi les étudiants européens était l’Espagne, qui a accueilli 39 300 étudiants, suivie de la France, de l’Allemagne, du Royaume-Uni et de l’Italie.

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 6

• Le montant de la bourse mensuelle de l’Union européenne perçue par les étudiants (tous types de mobilité confondus: études et stages en entreprise) s’élevait en moyenne à 250 euros, un chiffre équivalent à celui de l’année précédente. • Le nombre d’étudiants ne percevant aucune aide de l’Union européenne (7 955) représente environ 3 % du nombre total des séjours de mobilité des étudiants. Cela prouve le succès du «label» Erasmus. En effet, même dans le cas où le budget Erasmus annuel d’un État a déjà été entièrement alloué, certains étudiants partent tout de même en mobilité, bénéficiant de tous les avantages liés au programme, et notamment de la gratuité des frais d’inscription dans l’établissement d’accueil. • La durée moyenne d’un échange d’étudiants est de six mois. Ce chiffre est demeuré constant au cours de la dernière décennie. • Erasmus apporte également un soutien actif à la participation des étudiants ayant des besoins particuliers en leur offrant une bourse supplémentaire. Le nombre d’étudiants participants ayant des besoins particuliers a augmenté au cours des dernières années. En 2011-12, ils étaient 336 à bénéficier d’une bourse Erasmus supplémentaire, un nombre légèrement supérieur à celui de l’année précédente. Bien que ce chiffre soit relativement faible, il est le reflet du nombre limité des personnes ayant des besoins particuliers dans l’enseignement supérieur en général. • Au total, 3 328 établissements d’enseignement supérieur européens ont envoyé des étudiants

25/10/13 16:37


MOBILITÉ DES ÉTUDIANTS ERASMUS | 7

La mobilité des étudiants Erasmus en chiffres

à l’étranger en 2011-12 par l’intermédiaire du programme Erasmus, sur les 4 452 établissements titulaires d’une charte universitaire Erasmus (CUE) cette année-là.

Type de mobilité des étudiants

Total

Études

Placements en entreprise (stages)

Mobilité étudiante

204 744

48 083

252 827

Montant moyen de la bourse mensuelle de l’Union européenne (en euros)

232

357

250

Durée moyenne (en mois)

6,3

4,3

5,9

Nombre d’étudiants ayant des besoins particuliers

295

41

336

Mobilité à des fins d’études Erasmus offre aux étudiants la possibilité d’étudier dans un établissement d’enseignement supérieur d’un autre pays. La mobilité des étudiants Erasmus à des fins d’études, qui est le cas de figure le plus fréquent, leur permet d’étudier à l’étranger pendant une période comprise entre 3 et 12 mois. Elle vise à favoriser la coopération entre les établissements de l’enseignement supérieur et contribue à enrichir l’environnement éducatif des étudiants pour constituer un vivier de jeunes qualifiés, ouverts d’esprit et dotés d’une expérience internationale.

Nombre total d’étudiants Erasmus

Pays avec étudiants les plus mobiles (en chiffres absolus)

ES, DE, FR, IT, PL

FR, DE, ES, UK, PL

ES, DE, FR, IT, PL

• En 1987-88, 3 244 étaient partis étudier à l’étranger avec une bourse d’études Erasmus. Sur les 252 827 étudiants Erasmus enregistrés en 201112, 204 744 échanges à des fins d’études ont bénéficié d’une aide, ce qui représente une augmentation de 7,5 % par rapport à l’année précédente.

Pays avec étudiants les plus mobiles (en pourcentage du nombre total d’étudiants)

LU, LI, ES, CZ, PT

LV, LI, MT, EE, LT

LU, LI, ES, LV, LT

Destinations les plus populaires

ES, FR, DE, UK, IT

ES, UK, DE, FR, IT

ES, FR, DE, UK, IT

Niveau d’étude (en pourcentage)

Licence 70 % Master 28 % Doctorat 1 % Cycle court 1 %

Licence 57 % Master 29 % Doctorat 3 % Cycle court 11 %

Licence 68 % Master 28 % Doctorat 1 % Cycle court 3 %

Âge moyen des étudiants (en années)

22,5

22,8

22,5

Nombre d’établissements de l’enseignement supérieur ayant envoyé des étudiants à l’étranger en 2011-12

2 283

2 574

3 189

Équilibre entre hommes et femmes (pourcentage de femmes)

60,6 %

61,1 %

60,7 %

• L’Espagne est le pays à avoir envoyé le plus d’étudiants à l’étranger, suivie de l’Allemagne, de la France, de l’Italie et de la Pologne. Ces pays sont également ceux qui comptent le plus grand nombre d’étudiants en Europe. Ces mêmes pays constituent, avec le Royaume-Uni qui accueille près de deux fois plus d’étudiants qu’il n’en envoie, les destinations les plus populaires: dans l’ordre, l’Espagne, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie.

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 7

25/10/13 16:37


8 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

• La durée moyenne de séjour est de 6,3 mois; la bourse mensuelle moyenne, qui est de 232 euros, est restée constante par rapport à l’année précédente. • Les étudiants en sciences sociales, en commerce et en droit représentent la plus grande part des étudiants Erasmus (41,4 %). Le deuxième groupe le plus représenté est celui des étudiants en lettres et en sciences humaines (21,9 %). Les étudiants en ingénierie, en production et en construction (15,1 %), en sciences, en mathématiques et en informatique (8 %) et en santé et bien-être (6 %) continuent de participer activement au programme, quoiqu’en nombre proportionnellement plus restreint par rapport au nombre total d’étudiants dans chacune de ces disciplines.

Mobilité à des fins de placement en entreprise (stages) Le programme Erasmus s’adresse également aux étudiants qui effectuent un stage au sein d’une entreprise. En travaillant temporairement à l’étranger, au sein d’une entreprise ou d’une organisation, les étudiants acquièrent une meilleure compréhension des autres économies et ont la possibilité de développer des compétences spécifiques. Le programme Erasmus finance les stages en entreprise à l’étranger depuis 2007 (ils étaient gérés auparavant dans le cadre du programme Leonardo da Vinci pour l’enseignement et la formation professionnels) et ces derniers sont de plus en plus populaires. En 2011-12, plus de 177 000 étudiants avaient déjà bénéficié d’une bourse à cet effet.

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 8

Les bourses permettent aux étudiants d’effectuer un stage en entreprise à l’étranger pendant une période comprise entre 3 et 12 mois, ou entre 2 et 12 mois pour les cycles courts d’enseignement supérieur. Cette expérience aide les étudiants à s’adapter aux exigences du marché du travail et à développer des compétences spécifiques. Elle favorise également la coopération entre établissements de l’enseignement supérieur et entreprises. • En 2011-12, sur les 252 827 étudiants Erasmus, 48 083 ont effectué un stage en entreprise à l’étranger, soit une augmentation annuelle de plus de 18 %. Depuis leur intégration au sein du programme Erasmus, les stages à l’étranger connaissent un succès grandissant et, aujourd’hui, le nombre annuel de stages a plus que triplé par rapport à celui de 2006-07. • Les stages ont représenté 19 % des séjours Erasmus de mobilité étudiante en 2011-12. • La France est le pays à avoir envoyé le plus d’étudiants à l’étranger pour effectuer des stages en entreprise; elle devance l’Allemagne, l’Espagne, le Royaume-Uni et la Pologne. Les destinations les plus prisées des étudiants partis effectuer des stages sont l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France et l’Italie.

• En 2011-12, 35 785 entreprises européennes ont accueilli des stagiaires Erasmus (contre 30 732 l’année précédente), soit une augmentation de 16,4 %. Il s’agissait, pour 45,5 % d’entre elles, de petites entreprises, pour 32,4 % de moyennes entreprises et pour 22,1 % de grandes entreprises. • Les étudiants en sciences sociales, en commerce et en droit représentaient la plus grande part des stagiaires (31,9 %). Venaient ensuite les étudiants en ingénierie, en production et en construction (17,1 %), suivis de près par les étudiants en lettres et en sciences humaines, qui représentaient 16,9 % des stagiaires. • Afin de soutenir les stages en entreprise à l’étranger, les établissements d’enseignement supérieur peuvent créer des consortiums pour les stages. Ces consortiums regroupent des établissements de l’enseignement supérieur ainsi que d’autres organisations, telles que des entreprises ou des associations. Au total, 93 consortiums de placement Erasmus ont ainsi organisé 7 348 stages en entreprise dans 12 pays au cours de l’année 2011-12. Les stages réalisés par l’intermédiaire de consortiums représentaient plus de 15,3 % du nombre total de placements à l’étranger effectués dans le cadre d’Erasmus.

• La durée moyenne des stages, généralement inférieure à celle des séjours à des fins d’études, était de 4,3 mois, contre 6,3 mois pour les études. Le montant de la bourse mensuelle moyenne pour les stages est passé à 357 euros, soit une baisse de 2 % par rapport à l’année précédente.

25/10/13 16:37


MOBILITÉ DES ÉTUDIANTS ERASMUS | 9

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 9

Non conn u ou

Ser vice s|5 non spéc ,99  % ifié | 0,5 0 %

ion duct , pro 7,10 % ie r ie 1 n | Ingé ruction nst et co  % ,80 |2 s e air rin été v es tud té e ure ult ric g A

10 ,9 7 %

vé tér ina Sa nté ire et s| bie 1, n-ê 67 Non tre  % conn |5 , u ou S 97  % non ervices spéc ifié | 2,11 % | 0,3 2 %

Ag ric ult ur ee té tu de s

et

n tio uc 6 % d o pr 5,0 ie, | 1 ier tion n é c Ing stru n co

Part de chaque discipline dans la mobilité à des fins de stage en 2011-12

Sa nt ée tb ien -ê tre |

ues atiq hém 7,95 % t a | ,m nces tique Scie forma in t e

Sciences socia les, commerce, droit | 11,18 %

Prog r a m mes gén érau x | 0 Éduc ,29 ation | 2,41  %  %

Part de chaque discipline dans la mobilité à des fins d’études en 2011-12

Lettres et sciences humaines | 16,91 %

Prog ra m m es g éné raux | Éduc ation 0,14 % | 3,47  %

Lettres et sciences  % humaines | 21,87

Sci enc es soc iale dro s, com it | 41 merc ,43 e,  %

Sc ien ce ss oc ial dr es, c oit om |3 m 1, er 85 ce  % ,

25/10/13 16:37


10 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

Mobilité du personnel de l’enseignement supérieur Erasmus

La mobilité pour le personnel enseignant est devenue très populaire depuis son introduction en 1997. Avec la création en 2007 du programme pour l’éducation et la formation tout au long de la vie, le champ d’action des initiatives de mobilité pour le personnel a été élargi afin d’inclure la formation du personnel et d’offrir aux établissements de l’enseignement supérieur la possibilité d’inviter des acteurs issus d’entreprises du secteur privé à venir enseigner chez eux. Plus de 300 000 échanges de membres du personnel à des fins d’enseignement et de formation ont été financés jusqu’à aujourd’hui,. La mobilité du personnel vise à enrichir l’expérience du personnel par­ticipant, à contribuer à l’internationalisation et à la modernisation de l’enseignement supérieur grâce à la collaboration entre les établissements de l’enseignement supérieur et les membres du personnel et à encourager la mobilité des étudiants. Le budget réservé à la mobilité du personnel représente environ 7 % du budget total d’Erasmus. • Au total, 46 522 échanges de membres du personnel ont été financés en 2011-12, soit une augmentation annuelle de 8,6 %. • La part des missions d’enseignement était de 71,6 %, tandis que la formation représentait 28,4 % de l’ensemble des échanges de membres du personnel. Cette part à presque doublé depuis 2007-08, puisqu’elle ne représentait alors que 15 %. • La durée moyenne d’une période de mobilité des membres du personnel (missions d’enseignement et de formation confondues) était de 5,7 jours

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 10

et le montant moyen de la bourse s’élevait à 701 euros par échange. • L a Pologne est le pays qui a envoyé le plus de personnel à l’étranger, suivie de l’Espagne, de l’Allemagne, de la France et de la Turquie. Les cinq destinations les plus prisées étaient l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, la France et le Royaume-Uni.

Missions d’enseignement du personnel La mobilité du personnel dans le cadre de missions d’enseignement permet au personnel d’établissements d’enseignement supérieur et d’entreprises de séjourner dans un pays européen participant au programme pendant un jour au minimum (ou au moins cinq heures d’enseignement) et six semaines au maximum dans le but d’enseigner au sein d’un établissement d’enseignement supérieur. • Depuis leur introduction en 1997, le nombre de missions d’enseignement n’a cessé de croître. Sur un total de 46 522 échanges de personnel en 2011-12, 33 318 étaient des missions d’enseignement, soit une hausse de 5,4 % par rapport à l’année précédente. • En moyenne, les enseignants en mission d’ensei­ gnement à l’étranger ont dispensé 8,4 heures de cours par mission; la durée moyenne d’une mission d’enseignement était de 5,5 jours. On observe une baisse, légère mais constante, depuis 2000-01, la moyenne était alors de 6,9 jours. Le montant moyen de la bourse octroyée par mission d’enseignement en

25/10/13 16:37


M O B I L I T É D U P E R S O N N E L D E L’ E N S E I G N E M E N T S U P É R I E U R E R A S M U S | 1 1

La mobilité du personnel en chiffres Type de mobilité du personnel

Total

Missions d’enseignement

Formation

Mobilité du personnel

33 318

13 204

46 522

Durée moyenne (en jours)

5,5

6,1

5,7

Montant moyen de la bourse de l’Union européenne (en euros)

679

755

701

Nombre de membres du personnel ayant des besoins particuliers

12

4

16

Pays avec personnel le plus mobile

PL, ES, DE, FR, CZ

PL, ES, DE, TR, FI

PL, ES, DE, FR, TR

Destinations les plus populaires

ES, DE, IT, FR, PL

DE, ES, UK, IT, FR

ES, DE, IT, FR, UK

Nombre total d’établissements de l’enseignement supérieur ayant envoyé du personnel à l’étranger en 2011-12

2 147

1 772

2 336

Équilibre entre hommes et femmes (pourcentage de femmes)

42,9 %

69,5 %

49,5 %

Nombre total de périodes de mobilité du personnel

2011-12 était de 679 euros, soit une augmentation de 5 % par rapport à l’année précédente.

en construction. Cette proportion est restée plus ou moins constante au cours des dernières années.

• Les enseignants en lettres et en sciences humaines sont ceux qui ont passé le plus grand nombre de périodes à l’étranger dans le cadre de missions d’enseignement. Ils étaient suivis des enseignants en sciences sociales, en commerce et en droit, puis des enseignants en ingénierie, en production et

• Les cinq destinations les plus prisées par le personnel effectuant des missions d’enseignement à l’étranger étaient l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, la France et la Pologne. L’enseignement était le plus souvent dispensé en anglais, suivi du français, de l’allemand, de l’espagnol et de l’italien.

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 11

25/10/13 16:37


12 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

Les cinq pays ayant envoyé le plus d’enseignants à l’étranger dans le cadre de missions d’enseignement étaient la Pologne, l’Espagne, l’Allemagne, la France et la République tchèque. • Quelque 417 missions d’enseignement ont été assurées par du personnel d’entreprises invité à enseigner au sein d’établissements d’enseignement supérieur d’autres pays européens. L’augmentation annuelle du taux de participation a été de 19 %.

Formation du personnel

• Les membres du personnel partis à l’étranger à des fins de formation y ont passé 6,1 jours en moyenne et ont reçu une bourse moyenne de 755 euros, montant représenant une augmentation de 5 % par rapport à celui de l’année précédente.

En plus des missions d’enseignement, le champ d’action du programme a été élargi afin de permettre au personnel administratif et enseignant de participer à différents types de formation à l’étranger, comme des missions d’observation en situation de travail, des conférences et des ateliers professionnels.

• La plupart des périodes de formation à l’étranger ont été effectuées par du personnel enseignant (40,1 %), suivi du personnel du secteur financier (23 %), du personnel administratif et technique (18,5 %) et enfin du personnel provenant des services internationaux (9,5 %).

La mobilité Erasmus pour la formation du personnel offre l’occasion de suivre une formation dans un pays participant au programme pendant une période allant d’une semaine (cinq jours ouvrables) à six semaines au sein d’une entreprise ou d’une organisation, comme un établissement d’enseignement supérieur.

• La plupart des membres du personnel (46 %) ont bénéficié d’une formation spécifique à l’étranger, tandis que 26 % y ont effectué des observations en situation de travail. Environ 16 % des bénéficiaires ont recouru à cette initiative pour participer à des ateliers; 12 % sont partis à l’étranger pour d’autres motifs.

• La mobilité du personnel à des fins de formation continue de gagner en popularité. Sur un total de 46 522 échanges de membres du personnel, on dénombrait 13 204 périodes de formation du personnel en 2011-12, soit une augmentation de 18 % par rapport à l’année académique précédente.

• Avec 2 318 périodes de formation financées, le personnel des établissements de l’enseignement supérieur polonais est celui qui a passé le plus de périodes à l’étranger à des fins de formation. Il devance le personnel espagnol, allemand, turc et finlandais. Les cinq destinations les plus populaires pour ces formations étaient l’Allemagne, l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Italie et la France.

• En 2011-12, 3 336 membres du personnel de l’enseignement supérieur ont suivi une formation

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 12

au sein d’une entreprise à l’étranger. Cela représente une augmentation de 13,2 % par rapport au chiffre enregistré l’année académique précédente. La formation au sein d’entreprises a donc représenté 25,3 % de l’ensemble de la mobilité Erasmus à des fins de formation du personnel.

25/10/13 16:37


M O B I L I T É D U P E R S O N N E L D E L’ E N S E I G N E M E N T S U P É R I E U R E R A S M U S | 1 3

Évolution du nombre de membres du personnel ayant bénéficié d’une mobilité Erasmus entre 2007-08 et 2011-12 50 000

46 522 42 817

45 000 40 000 35 000 30 000

36 389

37 776

32 040 27 157

28 615

29 031

31 620

33 318

25 000 20 000

13 204

15 000 10 000

5 000

7 774

8 745

11 197

4 883

0 2007-08

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 13

2008-09

2009-10

2010-11

2011-12

• Nombre total d’échanges de personnel • Missions d’enseignement • Formations du personnel

25/10/13 16:37


14 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

Programmes intensifs Erasmus

Le programme Erasmus finance également des programmes intensifs qui sont des programmes d’études courts (d’une durée comprise entre 10 jours et 6 semaines), consacrés à un thème spécifique, associant étudiants et enseignants d’établissements de l’enseignement supérieur d’au moins trois pays européens. Les programmes intensifs visent à favoriser l’enseignement transnational dans des domaines spécialisés et à permettre aux étudiants de bénéficier de ressources intellectuelles auxquelles ils n’auraient pas accès dans un seul établissement. Ils offrent aussi au personnel enseignant la possibilité d’avoir des échanges de vues sur le contenu des cours et les nouveaux programmes d’études et de mettre leurs méthodes pédagogiques à l’épreuve au sein d’un envi­ ronnement international. • Depuis 2007-08, les programmes intensifs Erasmus sont coordonnés individuellement par les pays participants. Ils ont aussi enregistré une forte progression depuis cette date: au total, 462 programmes intensifs ont été organisés dans 31 pays au cours de l’année académique 2011-12, soit une hausse de 14 % par rapport à l’année précédente. • Au total, 15 855 étudiants et 5 663 enseignants ont participé à des programmes intensifs en 2011-12.

• C’est l’Italie qui a organisé le plus grand nombre de cours (60), totalisant 13 % du nombre total de cours organisés en 2011-12. Viennent ensuite l’Allemagne avec 43 cours, la France (35), les Pays-Bas (34) et la Pologne (25). • Parmi les disciplines les plus prisées pour les programmes intensifs figuraient les sciences sociales, le commerce et le droit (23 %), l’ingénierie, la production et la construction (19 %), les lettres et les sciences humaines (19 %), les sciences, les mathématiques et l’informatique (15 %).

Programmes intensifs Erasmus Nombre de programmes intensifs

462

Nombre total d’étudiants participants

15 855

Nombre total d’enseignants participants

5 663

Cinq pays principaux organisateurs Durée moyenne des programmes intensifs

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 14

IT, DE, FR, NL, PL 12 jours

25/10/13 16:37


PROGRAMMES INTENSIFS ERASMUS | 15

Nombre de programmes intensifs Erasmus entre 2000-01 et 2011-12 500

462 450

384

400

404

350 300 250

319 222

232

202 178

150

257

203

200

174

174

100 50 0 2000-01

2001-02 2002-03 2003-04 2004-05

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 15

2005-06

2006-07 2007-08

2008-09 2009-10

2010-11

2011-12

25/10/13 16:37


16 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

Cours intensifs Erasmus de langues

Depuis 1996, Erasmus finance des cours spécialisés dans les langues les moins répandues et les moins enseignées aux étudiants partant à l’étranger dans le cadre du programme. L’objectif de ces cours est de préparer les étudiants entrants qui doivent effectuer une période de mobilité à des fins d’études ou de stage au moyen d’une présentation linguistique et culturelle du pays hôte. Aucun cours de langues n’est organisé pour les langues les plus enseignées telles que l’anglais, l’allemand, le français et l’espagnol (castillan). • Le nombre de cours intensifs de langues financés dans le cadre du programme Erasmus a progressé de façon spectaculaire depuis leur lancement. En 2011-12, 435 cours ont été organisés dans 26 pays ayant adhéré au programme, soit une hausse de 11 % par rapport à l’année précédente, et ils ont pratiquement doublé par rapport à 2005-06. • Au total, près de 48 000 étudiants Erasmus ont bénéficié d’un cours intensif de langues avant leur période d’études ou de stage à l’étranger depuis 1999. Quelque 6 631 étudiants ont participé à un cours intensif de langue en 2011-12 (contre 5 872 l’année précédente, soit une augmentation de 13 %). Ce chiffre représente 2,6 % du nombre total d’étudiants participant au programme. Si l’on considère la part d’étudiants Erasmus séjournant uniquement dans les pays pouvant organiser un cours intensif de langue, ce pourcentage est de 5,8 %.

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 16

• La destination la plus prisée était l’Italie, avec 1 008 participants, suivie du Portugal, de la Belgique (région flamande), de la Turquie et de la Suède. • C’est la Slovénie qui conserve le plus fort taux de participation à un cours de langues chez les étudiants entrants avec 19,1 %, suivie de la Croatie (12,7 %). L’Islande, la Roumanie, la Grèce et l’Estonie affichent des taux de participation compris entre 10 et 11 %.

Cours intensifs Erasmus de langues Nombre de cours

435

Nombre total d’étudiants

6 631

Principaux pays d’accueil

IT, PT, BE (NL), TR, SE

25/10/13 16:37


COURS INTENSIFS ERASMUS DE LANGUES | 17

Nombre de cours intensifs Erasmus de langues entre 2005-06 et 2011-12 500

435

450

392

400

337 350

326 303

300

275

250 200

199

150 100 50 0 2005-06

2006-07

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 17

2007-08

2008-09

2009-10

2010-11

2011-12

25/10/13 16:37


18 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

Projets de coopération universitaire Erasmus

Outre la mobilité, le programme Erasmus favorise également la modernisation de l’enseignement supérieur européen par le financement de projets communs. Ces projets, qui s’étendent sur des périodes comprises entre un et trois ans, visent à stimuler des réformes dans l’enseignement supérieur au moyen d’une coopération transnationale entre établissements de l’enseignement supérieur et d’autres parties prenantes concernées en Europe. Les

candidatures sont soumises une fois par année civile. Près de 20 millions d’euros par an sont alloués à ces projets. La plupart des projets financés en 2012 sont étroitement liés à la politique européenne de l’enseignement supérieur dans les domaines suivants: développement de stratégies de mobilité et suppression des obstacles à la mobilité dans l’enseignement supérieur, promotion

Projets de coopération universitaire Erasmus (projets centralisés) en 2012 Nombre de Nombre de propositions propositions reçues sélectionnées

Type d’action Coopération entre établissements de l’enseignement supérieur et entreprises

67

12

17,9 %

Stratégies de mobilité et suppression des obstacles à la mobilité dans l’enseignement supérieur

19

7

36,8 %

Dimension sociale de l’enseignement supérieur

20

5

25,0 %

Promotion de l’excellence et de l’inno­ vation dans l’enseignement supérieur

32

5

15,6 %

Soutien à la modernisation de l’enseignement supérieur

63

15

23,8 %

Total

201

44

21,9 %

Réseaux universitaires

26

8

30,8 %

Mesures d’accompagnement

23

5

21,7 %

Total

250

57

22,8 %

Projets multilatéraux

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 18

Taux de réussite (en pourcentage)

25/10/13 16:37


PROJETS DE COOPÉRATION UNIVERSITAIRE ERASMUS | 19

de l’employabilité et prise en compte de la dimension sociale de l’enseignement supérieur. Il convient de noter que certains de ces projets recouvrent plusieurs domaines. • Le nombre des propositions présentées a augmenté par rapport à l’année précédente. Au total, 250 propositions ont été soumises en 2012 (contre 197 en 2011), dont 57 ont obtenu un financement, ce qui équivaut à un taux de réussite de 22,8 % en moyenne. Ce chiffre est très inférieur à celui de l’année précédente (35 %) car en 2012, le budget disponible à diminué de 7 % et a dû être distribué entre davantage de propositions, leur nombre ayant augmenté de 27 %. • La plupart des propositions (44 sur 57) ont été approuvées dans le cadre de l’action «projets multilatéraux», dans les secteurs de la modernisation de l’enseignement supérieur, de la coopération entre établissements d’enseignement supérieur et entreprises, de la promotion des campus virtuels et de la suppression des obstacles à la mobilité, de la promotion de l’excellence et de l’innovation dans l’enseignement supérieur, ainsi que de l’inclusion sociale dans l’enseignement supérieur. • Les propositions soumises dans le cadre de la co­ opération entre établissements d’enseignement supérieur et entreprises ont enregistré une forte croissance: 67 candidatures par rapport à 45 l’année précédente, ce qui représente une augmentation annuelle de 48,9 %. Elles étaient principalement axées sur la promotion de la créativité, de la compétitivité, de l’esprit d’entreprise et de l’employabilité, sur le développement de pratiques innovantes et enfin,

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 19

sur l’amélioration de la qualité et l’augmentation de la mobilité des étudiants et du personnel en Europe. • Huit propositions ont été sélectionnées pour les «réseaux universitaires», qui visent à promouvoir l’innovation dans une discipline particulière, une série de disciplines ou un réseau pluridisciplinaire spécifique, et qui nécessitent la participation des établissements d’enseignement supérieur de tous les pays participants. • Enfin, cinq propositions ont été sélectionnées pour les «mesures d’accompagnement». Il s’agit de projets innovants dont l’objectif est de contribuer clairement à la stratégie européenne de modernisation de l’enseignement supérieur et de sensibiliser les groupes cibles concernés ou la population à l’importance de la coopération européenne en matière d’enseignement supérieur. • C’est le Royaume-Uni qui a soumis le plus grand nombre de propositions (35), suivi de la Belgique (25), de la Finlande (24), de l’Espagne (23) et de l’Italie (19). La Belgique est le pays ayant enregistré le plus grand nombre de réponses favorables, 11 propositions ayant été acceptées. De nombreux projets financés au titre de cette initiative du programme Erasmus ont conduit à d’importantes évolutions dans le domaine de l’enseignement supérieur. Ainsi, le système européen de transfert et d’accumulation de crédits (ECTS), à l’origine un projet Erasmus, est devenu un outil majeur de la mobilité et est utilisé dans toute l’Europe.

25/10/13 16:37


20 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

Priorités de la politique d’enseignement supérieur mises en œuvre dans les projets de coopération universitaire Erasmus entre 2007 et 2012 80

70

60

50

40

30

20

10

0

es ion nc s at ns te ploi rm da eur é o p t f vie éri m em co ux n e la up es vea tio de nt s l l a ve ou uc ng e ou e n Éd u lo gnem a ei e n ur d t D s u po to l’en

e nc sa e ais iqu n n m co dé Re aca

/ ns ité es da ur bil tacl ce périe o n m bs re u de es o pa t s ns en ies n d a r m g T ne té io ra ss eig St pre ns p u l’e s

Go

e

nc

rna

e uv

t

en

em

c an

Fin

ali

nc

ra

su

As

u eq

Em

é

ilit

ab

y plo

de nce gle issa n a Tri onna c la

n sio en e m cial i D so

Les colonnes représentent le nombre de fois qu’une priorité politique est adressée par des projets sélectionnés dans une année spécifique. Le même projet peut répondre à plusieurs priorités à la fois.

Fact and Figures-FR_Insidepages-131023.indd 20

25/10/13 16:37


ANNEXES

Annexes

| 21

Suède 41 %

Évolution de la mobilité étudiante vers l’étranger entre 2007-08 (début du programme pour l’éducation et la formation tout au long de la vie) et 2011-12

Liechtenstein

Norvège 46 % Estonie 52 %

14 pays ont enregistré une croissance supérieure à 40 % (BG, CY, DK, EE, EL, ES, IE, LV, NL, NO, SE, SI, SK et TR).

Irlande 52 %

14 pays ont enregistré une croissance comprise entre 20 % et 40 % (AT, BE, CZ, DE, FI, FR, IS, LT, LU, MT, PT, RO, UK).

Pays-Bas 55 %

Luxembourg

Lettonie 85 %

Danemark 66 %

Malte

2 pays ont enregistré une croissance comprise entre 0 % et 20 % (HU et PL). Slovaquie 58 %

1 pays a enregistré une diminution (LI). 1 pays (HR) ne participe au programme que depuis 2009-10.

• Croissance supérieure à 40 % • Croissance entre 20 % et 40 % • Croissance entre 0 % et 20 % • Croissance inférieure à 0 % (baisse) • Non disponible ne participant pas • Pays au programme Erasmus

Slovénie 46 %

1 pays (CH) a adhéré au programme en 2011-12.

Bulgarie 62 %

Turquie 66 %

Espagne 58 % Grèce 46 % Chypre 69 %

Fact and Figures-FR_Annexes-131023.indd 21

25/10/13 16:37


Fact and Figures-FR_Annexes-131023.indd 22

252 827

231 408

213 266

2 Millions

2012-13

2011-12

2010-11

2009-10

250 000

198 523

182 697

159 324

1 Million

2008-09

2007-08

2006-07

154 421

144 037

135 586

200 000

2005-06

2004-05

2003-04

123 957

115 432 2001-02

300 000

2002-03

111 092 2000-01

0

107 666

97 601

85 999

79 874

84 642

73 407

150 000

1999-00

1998-99

1997-98

1996-97

1995-96

1994-95

62 362

51 694

36 314

27 906

100 000

1993-94

1992-93

1991-92

1990-91

19 456

9 914

3 244

50 000

1989-90

1988-89

1987-88

22 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

Objectif de mobilité: trois millions d’étudiants 3 Millions

Cap sur l’objectif de mobilité de trois millions d’étudiants

25/10/13 16:37


ANNEXES

| 23

Répartition des étudiants sortants étudiant ou effectuant un stage à l’étranger en 2011-12 40 000

35 000

30 000

25 000

20 000

15 000  

10 000

5 000

0

• •

BE

BG

CZ

1 284

319

945

DK

DE

1 015 5 770

EE

IE

EL

322

791

603

5 807 1 533 6 059 2 300 27 593 770

ES

FR

IT

5 442 7 345 2 973

CY

LV

LT

LU

HU

MT

43

748

911

3

889

55

2 861 1 041 3 209 1 215 1 198

447

3 472

94

1 963 2 988 34 103 25 924 20 404 214

1 446 2 637

NL

AT

PL

PT

RO

SI

SK

FI

SE

UK

HR

IS

TR

LI

NO

CH

324

516

1 184

369

4 568

200

29

1 558

5

148

200

6 449 4 549 12 106 5 269 3 380 1 411 2 169 4 088 3204 9 094

682

232 10 268

33

1 542 2 514

• Mobilité à des fins de stage • Mobilité à des fins d’études

Fact and Figures-FR_Annexes-131023.indd 23

25/10/13 16:37


24 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

Évolution de la bourse mensuelle moyenne de l’Union européenne pour la mobilité étudiante (en euros) entre 2000-01 et 2011-12 300

272

250

254

255

250

250

200

192

150 100

140

138

135

125

140

157

 volution de la bourse mensuelle moyenne de l’Union • Éeuropéenne pour la mobilité étudiante (en euros)

50 0

2000-01

2001-02 2002-03 2003-04

2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09

2009-10 2010-11 2011-12

Évolution du nombre d’établissements de l’enseignement supérieur actifs dans le programme Erasmus de 2003 à 2012 5 000

4 000

3 579

3 873

4 131

4 452

3 161 3 000

2 000

1 982

2 374

2 523

1 950

2 071

2 187

2004-05

2005-06

2 191

2 517

2 757

2 982

3 174

3 329

• Nombre de titulaires de la charte universitaire Erasmus (CUE) ombre d’établissements de l’enseignement supérieur • Nenvoyant des étudiants ou du personnel à l’étranger

1 000

0 2003-04

Fact and Figures-FR_Annexes-131023.indd 24

2006-07

2007-08

2008-09

2009-10

2010-11

2011-12

25/10/13 16:37


ANNEXES

| 25

Nombre d’étudiants ayant des besoins particuliers et participant à la mobilité étudiante en 2011-12 120

109 100

80

60

51 37

40

20

20

13

11 0

1

1

BE

BG

CZ

DE

2

1

2

EE

IE

EL

ES

11

FR

15

9 1

1

IT

LV

LT

4 HU

NL

AT

PL

6

7

PT

SI

11 3 SK

FI

8 UK

5 TR

8 CH

• N ombre d’étudiants ayant des besoins particuliers

Note: seuls les pays envoyant au moins un étudiant ayant des besoins particuliers sont présentés dans le graphique.

Fact and Figures-FR_Annexes-131023.indd 25

25/10/13 16:37


26 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

Consortiums pour les stages en entreprise par pays en 2011-12 2 500

2 000

1 500

1 000

500

0

• • •

BG

CZ

DE

EL

ES

FR

IT

AT

PL

PT

FI

TR

1

1

16

4

23

19

10

2

2

13

1

1

10

3

119

10

290

89

39

10

2

13

2

4

45

29

2 373

75

1 375

1 745

644

174

49

745

46

48

• Nombre de consortiums • Nombre d’établissements de l’enseignement supérieur regroupés en consortiums • Nombre de stages organisés

Fact and Figures-FR_Annexes-131023.indd 26

25/10/13 16:37


ANNEXES

| 27

Pourcentage d’étudiants Erasmus par rapport au nombre d’étudiants diplômés en 2011 35 %

30 %

25 %

20 %

15 %

10 %

5%

0%

BE

BG

CZ

DK

DE

EE

IE

EL

6,7

2,9

6,5

5,8

6,3

9,2

4,6

5,5 10,4

• 2011-12 (en %) • Moyenne: 4,7 %

Fact and Figures-FR_Annexes-131023.indd 27

ES

FR

IT

CY

LV

LT

LU

5,1

6,0

4,3

8,8

8,2 34,9

HU

MT

NL

AT

PL

PT

RO

SI

SK

FI

SE

UK

HR

IS

TR

LI

NO

CH

6,4

4,4

6,7

8,8

2,4

7,4

1,8

8,5

3,6

10,7

5,2

1,8

2,3

6,4

2,2 14,7 4,2

3,7

Données Eurostat 2011. (Graduate Population: EDUC_GRAD4)

25/10/13 16:37


28 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

Évolution de la mobilité sortante du personnel entre 2007-08 (début du programme pour l’éducation et la formation tout au long de la vie) et 2011-12 14 pays ont enregistré une croissance supérieure à 40 % (BE, BG, ES, GR, HU, LI, LU, LV, NL, PL, RO, SI, SK, UK).

Liechtenstein 113 %

Luxembourg 67 %

Royaume-Uni 41 % Lettonie 52 %

10 pays ont enregistré une croissance comprise entre 20 % et 40 % (AT, CZ, DE, FI, IE, IS, IT, LT, NO, TR). 7 pays ont enregistré une croissance comprise entre 0 % et 20 % (CY, DK, EE, FR, MT, PT, SE). 1 pays (HR) ne participe au programme que depuis 2009-10.

Pologne 103 %

Pays-Bas 42 % Belgique 40 %

Slovaquie 64 %

Malte

• Croissance supérieure à 40 % • Croissance entre 20 % et 40 % • Croissance entre 0 % et 20 % • Non disponible ne participant pas • Pays au programme Erasmus

Hongrie 63 % Roumanie 74 % Bulgarie 69 %

Espagne 55 %

Slovénie 78 %

Fact and Figures-FR_Annexes-131023.indd 28

Grèce 67 %

25/10/13 16:37


ANNEXES

| 29

Nombre de propositions de coopération universitaire Erasmus soumises et sélectionnées par pays (coordinateurs) entre 2007 et 2012 150

125

100

75

50

25

0

• •

BE

BG

CZ

DK

DE

EE

IE

EL

ES

FR

IT

CY

LV

LT

LU

HU

MT

NL

AT

PL

PT

RO

SI

SK

FI

SE

UK

HR

IS

TR

LI

NO

CH

131

19

19

13

77

11

10

43

89

49

102

6

6

17

2

24

2

91

49

20

43

15

29

19

108

13

117

4

1

6

0

7

2

67

3

2

2

24

1

4

14

32

16

36

1

1

1

2

3

0

46

14

5

12

7

7

4

24

3

44

0

0

0

0

3

1

• Propositions soumises • Propositions sélectionnées

Fact and Figures-FR_Annexes-131023.indd 29

25/10/13 16:37


30 | ERASMUS – FAITS, CHIFFRES ET TENDANCES

Participation des pays à des propositions de coopération universitaire Erasmus (coordinateurs et partenaires) entre 2007 et 2012 1000 900 800 700 600 500 400 300 200 100 0

• •

BE

BG

CZ

DK

DE

EE

IE

EL

ES

FR

IT

CY

LU

HU

UK

HR

IS

TR

LI

NO

CH

860 341 316 295 897 252 251 398 921 650 905 149 202 311

60

344 112 612 425 478 517 429 286 211 569 320 965

64

93

343

29

201

83

425 151 140 133 417 124 136 187 414 312 418

29

153

25

58

166

15

111

35

62

LV

LT

101 138

MT

59

NL

AT

PL

PT

RO

SI

SK

FI

SE

283 170 235 249 196 118 106 237 149 459

• Propositions soumises • Propositions sélectionnées

Fact and Figures-FR_Annexes-131023.indd 30

25/10/13 16:37


Commission européenne Erasmus – faits, chiffres et tendances. Le soutien de l’Union européenne aux échanges d’étudiants et de membres du personnel de l’enseignement supérieur et à la coopération universitaire en 2011-12 Luxembourg: Office des publications de l’Union européenne 2013 — 30 p. — 25,0 x 17,6 cm ISBN 978-92-79-30653-2 doi:10.2766/43735 Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses aux questions que vous vous posez sur l’Union européenne. Un numéro unique gratuit (*):

00 800 6 7 8 9 10 11 (*) Certains opérateurs de téléphonie mobile ne permettent pas l’accès aux numéros 00 800 ou peuvent facturer ces appels.

COMMENT VOUS PROCURER LES PUBLICATIONS DE L’UNION EUROPÉENNE? Publications gratuites: • sur le site de l’EU Bookshop (http://bookshop.europa.eu); • auprès des représentations ou des délégations de l’Union européenne. Vous pouvez obtenir leurs coordonnées en consultant le site http://ec.europa.eu ou par télécopieur au numéro +352 2929-42758. Publications payantes: • sur le site de l’EU Bookshop (http://bookshop.europa.eu). Abonnements facturés (par exemple séries annuelles du Journal officiel de l’Union européenne, recueils de la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne): • auprès des bureaux de vente de l’Office des publications de l’Union européenne (http://publications.europa.eu/others/agents/index_fr.htm). De nombreuses autres informations sur l’Union européenne sont disponibles sur l’internet via le serveur Europa (http://europa.eu). Luxembourg: Office des publications de l’Union européenne, 2013 © Union européenne, 2013 Reproduction autorisée, moyennant mention de la source. Printed in Belgium

Fact and Figures-FR_Cover-131023.indd 5

25/10/13 16:37


NC-03-13-269-FR-C

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site du programme Erasmus à l’adresse suivante: http://ec.europa.eu/education/lifelong-learning-programme/doc80_fr.htm Vous pouvez également vous adresser à l’agence nationale du programme d’éducation et de formation tout au long de la vie de votre pays: http://ec.europa.eu/education/lifelong-learning-programme/doc1208_en.htm

Fact and Figures-FR_Cover-131023.indd 2

25/10/13 16:37

Erasmus - Faits, Chiffres et Tendances  
Advertisement