Page 1

Drew Plunkett Olga Reid Drew Plunkett, architecte d’intérieur, a dirigé le Department of Interior Design de la Glasgow School of Art et a exercé à Londres et à Glasgow. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’architecture d’intérieur. Olga Reid, architecte d’intérieur, a exercé son métier à Londres, au Moyen-Orient, aux États-Unis et en Russie. Elle est spécialisée dans l’aménagement de musées et salles d’exposition. Elle enseigne à la London Metropolitan University.

2

Concevoir un lieu de travail, c’est adapter le bâtiment à l’usage qui lui est réservé. Quel que soit le secteur d’activité de l’entreprise et le niveau de transformation des locaux envisagé, l’aménagement de bureaux se fonde sur l’analyse préalable des besoins et attentes des utilisateurs. Il requiert également une maîtrise technique et pratique des principes de l’architecture d’intérieur, dans le respect des obligations réglementaires inhérentes à tout projet de bâtiment. La prise en compte des évolutions dans les méthodes de travail et les habitudes de vie professionnelle est nécessaire pour offrir des espaces adaptables – individuels ou collectifs – alliant esthétisme, fonctionnalité et ergonomie. Cet ouvrage propose une nouvelle approche du design d’espace à partir de 42 réalisations exemplaires parmi les plus originales et les plus réussies de l’architecture internationale récente. Ainsi, l’analyse de chaque projet propose : – une description de la démarche conceptuelle mise en œuvre par l’architecte ; – des photographies d’ensemble et de détails en couleurs ; – des plans d’étage, des sections, des coupes verticales ou horizontales complétés de légendes précisant les dimensions et les matériaux utilisés. Ce livre foisonnant d’exemples tous plus créatifs les uns que les autres constitue une source de références précieuse pour puiser des idées d’aménagement de bureaux et les réadapter à d’autres projets. Il s’adresse aux architectes, architectes d’intérieur et étudiants à la recherche d’inspiration et d’innovation, mais aussi aux promoteurs, ergonomes et designers d’espace en charge de projets d’envergure.

1

4

5

PLANS, COUPES, ÉLÉVATIONS

PLANS, COUPES, ÉLÉVATIONS

Détails d’aménagement de bureaux

Détails d’aménagement de bureaux

Détails d’aménagement de bureaux PLANS, COUPES, ÉLÉVATIONS Drew Plunkett Olga Reid

www.editionsdumoniteur.com

ISBN 978-2-281-11684-7

-:HSMCSB=VV[]Y\: PLUNKETT_7903_couv.indd 1

20/12/13 10:52


Sommaire 6

Introduction

8

A Red Object, Shanghai, 3Gatti Architecture

14

Red Town, Shanghai, Taranta Creations

20

iMd, Rotterdam, Ector Hoogstad Architectes

24

Office in the Woods, Madrid, Selgas Cano Architectes

30

KKCG, Prague, Vrtiška Žák en collaboration avec l’atelier Raw

36

Business Stream, Édimbourg, Graven Images

42

JVM, Hambourg, Stephen Williams Associates

48

LBi, Londres, Brinkworth

52

Mulberry, Londres, Universal Design Studio

56

Vanachai, Bangkok, Openbox Company Limited

60

Skype, Stockholm, PS Arkitektur

66

Barcode, Singapour, Ministère du Design

70

Festival international de Bergen, Bergen, Eriksen Skajaa Arkitekter AS

76

Goldberger, Budapest, Tervhivatal

80

Kawanishi Fam, Kurashiki, TT Architects

82

No Picnic, Stockholm, Elding Oscarson

86

Onesize, Amsterdam, Cabinet d’architectes Origins

92

RDM, Rotterdam, Grossman Partners Architecten

98

Red Bull, Amsterdam, Sid Lee Architecture

104

Thin Office, Singapour, Studio Sklim

110

WOW, Sendai, Upsetters Architects

112

Office 04, Amsterdam, i29

114

BBH, Londres, Urban Salon

7706_Bureaux.indb 4

18/12/13 16:24


120

Headvertising, Bucarest, Corvin Cristian

124

Pride and Glory Interactive, Cracovie, Morpho Studio

130

sierra space, San Francisco, Lojo

132 TVS, Chennai, Mancini Enterprises 136 Social 01, Delft, i29 138

Ymedia, Wink et Yperform, Madrid, Stone Designs

142

Annvil Office, Riga, Annvil

144

Hill + Knowlton, Riga, Annvil

146

Venture 3, Londres, Brinkworth

150 Student Loans Company, Glasgow, Graven Images 154 Adobe, Lehi Utah, Rapt Studio 160 Logan, New York, SO-IL 164 Teletech, Dijon, MVRDV 168 Glasgow Life, Glasgow, Graven Images 174

netlife research, oslo, Eriksen Skajaa Architects

178

Zapata y Herrera, Valence, Masquespacio

182 Emu Films, Londres, Studio Swine 184

Hypernuit, Paris, H2O Architectes

186 Studio Appolloni, Barcelone, Barbara Appolloni 190

Coordonnées des architectes

192

Crédits photographiques

7706_Bureaux.indb 5

18/12/13 16:24


KAWANISHI FAM Kurashiki TT Architects Cet ancien entrepôt de torréfaction de café a été transformé en un lieu adaptable destiné aux jeunes entrepreneurs. L’espace a été aménagé avec des grandes tables de travail et des salles de réunion, de façon à encourager le partage d’expérience, la discussion et la recherche de solutions entre travailleurs indépendants, la collaboration et l’interaction engendrant la créativité. L’aménagement intérieur ne reflète aucun modèle d’entreprise ou secteur d’activité en particulier. Son esthétique met en valeur la logique qui a accompagné la conception architecturale d’origine. La mise en scène de l’intérieur du bâtiment a pour but d’accompagner les entrepreneurs dans le cours de leurs réflexions, en les encourageant, sur le modèle des modules géométriques répétitifs, à explorer différentes hypothèses pour nourrir les mécanismes d’une pensée rationnelle et critique. L’enveloppe du bâtiment se prête d’ailleurs à cette clarté d’expression. La pente du toit à 45° crée une coupe schématique qui correspond à l’idée instinctive que l’on a de la forme d’un bâtiment. La perfection géométrique de cette coupe est renforcée par le caractère très épuré de la « cabane », revêtue d’un bardage en bois, qui accueille les toilettes et le local technique. L’entrée du local technique ne comporte en effet ni vantail ni encadrement et la porte principale d’accès aux toilettes est invisible depuis l’espace de travail. La cloison vitrée qui sépare l’espace de travail de la salle de réunion, dont l’ossature bois rappelle le bardage de la cabane, s’arrête au niveau du linteau des fenêtres. Ainsi, le plafond et les rangées de spots qui y sont suspendus ne sont pas interrompus et peuvent s’étendre sur toute la longueur des principaux espaces. La cloison permet cependant une séparation suffisante pour protéger l’intimité des conversations à voix basse. Fenêtres et lanterneaux sont disposés symétriquement de part et d’autre des deux poteaux en béton qui marquent le milieu de l’espace de travail. Les fenêtres, avec leurs châssis traditionnels à croisillons, mettent en valeur le minimalisme des autres éléments.

1 2

En haut

En bas

La géométrie précise du plafond et des lanterneaux symbolise le rationalisme recherché pour cette pépinière d’entreprises destinée à l’émulation et à l’épanouissement des jeunes entrepreneurs.

Coupe transversale 1 Cloison vitrée à ossature bois 2 « Cabane » accueillant les toilettes et le local technique Coupe, échelle 1/75

80 Kawanishi Fam

7706_Bureaux.indb 80

18/12/13 11:07


En haut, à gauche

En haut, à droite

Au centre, à gauche

En bas

S’arrêtant au niveau du linteau des fenêtres, la cloison vitrée à ossature bois située entre la salle de réunion et l’espace de travail sert davantage à définir l’espace qu’à assurer une réelle intimité.

La « cabane » qui contient des toilettes et un local technique s’intègre parfaitement à la géométrie du bâtiment. Son bardage en bois s’harmonise avec celui de la cloison vitrée à l’autre extrémité de l’espace. L’absence de vantail relève de la même recherche de minimalisme qui a conduit à arrêter la cloison avant le plafond.

Un unique poteau en béton vient rompre la blancheur des murs latéraux. Il fait le lien avec la teinte et la matière des éléments en bois et sert de référence à l’organisation symétrique des fenêtres et des lanterneaux.

Plan 1 Hall d’entrée 2 Ascenseur 3 Escalier 4 Espace de travail 5 Salle de réunion 6 Local technique 7 Toilettes

3

6 2

4

5

7

1

Plan, échelle 1/100

Kawanishi Fam 81

7706_Bureaux.indb 81

18/12/13 11:07


HEADVERTISING Bucarest Corvin Cristian Ces bureaux qui appartiennent à une agence de publicité occupent une partie de l’ancienne Bourse. L’agence souhaitait un aménagement intérieur capable de s’adapter aux changements susceptibles d’intervenir dans l’organisation de l’entreprise. Il s’agissait non seulement de renforcer l’image d’efficacité de l’agence, mais également de stimuler la créativité des collaborateurs, souvent jeunes. Les concepteurs ont donc imaginé un intérieur alliant éléments de bureaux traditionnels et mobilier contemporain adaptable. Les composants essentiels de ce nouvel aménagement alliant créativité et fonctionnalité sont constitués d’armoires de rangement à larges roulettes. Ces armoires peuvent être déplacées pour diviser ou reconfigurer les espaces de travail. L’une est une armoire basse arrivant à la même hauteur que les cloisons qui séparent les postes de travail. L’autre, plus haute – sans toutefois atteindre le plafond –, protège de l’extérieur tout en donnant aux lieux un caractère plus personnel qu’une traditionnelle cloison démontable. Le grain mat du contreplaqué de bois naturel utilisé pour les armoires et les étagères s’harmonise parfaitement avec les textures et les gris ternes des murs en béton apparent du bâtiment d’origine. Les grandes armoires sont placées à côté des cloisons de verre et fournissent une semi-intimité à la salle de réunion qui constitue l’élément le plus sobre du nouvel intérieur. Ses murs sont composés de panneaux de verre transparent. Son plancher et son plafond en bois, visuellement distincts du plancher et du plafond existants, donnent l’impression que cette salle de réunion, comme les armoires, peut être déplacée. Alors que le raffinement de la salle de réunion et les finitions des armoires évoquent l’efficacité de l’agence, son côté plus fantaisiste se perçoit dans les pieds ouvragés en contreplaqué des lampes qui trônent sur les armoires basses. Les deux – lampes et armoires – ont été fabriquées dans de petits ateliers locaux. Des canapés en cuir capitonnés complètent les références à un mobilier de bureau traditionnel tandis que quelques ornements désuets invitent les collaborateurs à apporter leur propre contribution en vue d’atténuer tout élément donnant l’impression d’une esthétique institutionnelle. L’agence choisit elle-même de présenter une image informelle à ses clients. En effet, dès l’entrée, ceux-ci se retrouvent dans une vaste salle de détente destinée au personnel. Au centre de cette salle trône une table de ping-pong et sur l’un de ses angles, des prises colorées forment un mur d’escalade. L’inscription du nom de l’agence, affichée en lettres en vinyle sur les deux cloisons en verre, confirme que le travail de création commence une fois ce seuil franchi.

120 Headvertising

7706_Bureaux.indb 120

18/12/13 11:07


Ci-contre, en haut La salle de réunion qui paraît flotter au-dessus du plancher donne également l’impression que, à l’instar des armoires, elle peut être déplacée. Le bois du plancher et du plafond s’harmonise avec le contreplaqué en bois naturel du nouveau mobilier.

Ci-contre, en bas Les nouvelles armoires délimitent les emplacements réservés aux bureaux. Leurs roulettes permettent de les déplacer pour diviser ou reconfigurer les espaces de travail.

À droite Le contreplaqué en bois naturel est également utilisé pour les pieds ouvragés des lampes de bureaux posées sur les petites armoires. Un jouet représentant un avion confirme la place accordée au bois.

En bas Plan 1 Entrée 2 Escalier 3 Ascenseur 4 Table de ping-pong 5 Mur d’escalade 6 Service Production 7 Service Clients 8 Salle de réunion 9 Service Créations 10 Cuisine 11 Balcon 12 Toilettes

5

4 12

1

10 2

3 9

8

7 11

6

Plan, échelle 1/300

Headvertising 121

7706_Bureaux.indb 121

18/12/13 11:07


ZAPATA Y HERRERA Valence Masquespacio Pour ce cabinet d’avocats situé dans un immeuble du xixe siècle du centre historique de Valence, les architectes ont cherché à éviter les références aux attributs formels et traditionnels liés au statut professionnel, tout en exprimant le sérieux et l’efficacité du cabinet. Les finitions de l’aménagement intérieur sont sobres et sans luxe ostentatoire, rassurant les clients potentiels. C’est une efficacité sans fioritures qui est mise en avant, au moyen d’un mobilier élégant. Dans tous les espaces, des murs et des plafonds gris clair et des sols gris moyen constituent un arrière-plan neutre. Des cloisons vitrées transparentes avec un encadrement métallique noir ouvrent la vue sur un volume bas de plafond et de taille modeste. Seul le bureau des stagiaires et collaborateurs juniors n’est pas ouvert à la vue du public, dissimulé derrière des demi-cloisons. Les architectes ont utilisé les poutres en bois du plafond existant, restaurées et laissées apparentes, pour exprimer la solidité des valeurs traditionnelles. Ils n’ont toutefois pas hésité à y suspendre les gaines de ventilation en acier inoxydable, qui créent un lien entre la puissance évocatrice des poutres et le caractère utilitaire du mobilier du bureau. Le bois massif se retrouve dans les contremarches de l’escalier entre la porte d’entrée et l’accueil. Les marches sont inclinées de façon à orienter les clients vers l’espace d’attente tout en les éloignant des bureaux vitrés des avocats. Le bois est également le matériau utilisé pour composer des décorations murales pleines d’esprit. La première, qui vise à dénoncer l’arrogance professionnelle, est un collage de cadres en bois ou peints en noir, accrochés au mur de la salle de réunion, visibles par tous ceux qui descendent les marches de l’entrée. Ces cadres font référence aux diplômes et certificats habituellement accrochés sur les murs des cabinets d’avocats et suggèrent que les qualifications ne sont rien sans l’expérience et l’engagement envers les intérêts du client. Le deuxième élément de décoration, présent dans l’espace d’attente et le bureau aveugle au centre, est constitué de lattes de bois, vernies ou peintes en gris, suspendues verticalement le long des parois. Ces compositions créent des jeux de texture et des contrastes d’ombre et de lumière sur ces surfaces vierges, mais évoquent aussi des stores en bois donnant l’illusion de cacher une fenêtre.

À droite Les poutres d’origine, restaurées, ont conduit à utiliser le bois pour l’aménagement du nouvel intérieur. Les murs sont gris clair, tandis que les meubles et accessoires sont noirs.

178 Zapata Y Herrera

7706_Bureaux.indb 178

18/12/13 11:08


Zapata Y Herrera 179

7706_Bureaux.indb 179

18/12/13 11:08


À gauche Plan 1 Entrée 2 Accueil 3 Salle de réunion 4 Bureau collectif 5 Bureau individuel 6 Espace d’attente 7 Rangements 8 Toilettes 9 « Jardin »

8

7

5

En bas, à gauche 7 4 6

Les cadres sur le mur de la salle du conseil évoquent les diplômes et attestations professionnelles qui ornent habituellement les murs d’un cabinet d’avocats.

En bas, au centre Des lattes en bois naturel ou peintes en gris sont suspendues le long du mur. Leur rôle est décoratif, mais elles évoquent également des stores vénitiens verticaux, suggérant la possible présence d’une fenêtre dans la pièce.

5 2

5

3 9

1

En bas, à droite Afin d’optimiser l’utilisation de l’espace dans les bureaux privés, les plateaux de tables reposent sur des blocs de rangement.

Ci-contre, en haut

Plan, échelle 1/100

Des plateaux de tables suspendus bordent trois côtés du bureau collectif des collaborateurs junior. Visuellement, les gaines de ventilation prennent la même importance que les poutres en bois.

180 Zapata Y Herrera

7706_Bureaux.indb 180

18/12/13 11:08


Zapata Y Herrera 181

7706_Bureaux.indb 181

18/12/13 11:08


Drew Plunkett Olga Reid Drew Plunkett, architecte d’intérieur, a dirigé le Department of Interior Design de la Glasgow School of Art et a exercé à Londres et à Glasgow. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’architecture d’intérieur. Olga Reid, architecte d’intérieur, a exercé son métier à Londres, au Moyen-Orient, aux États-Unis et en Russie. Elle est spécialisée dans l’aménagement de musées et salles d’exposition. Elle enseigne à la London Metropolitan University.

2

Concevoir un lieu de travail, c’est adapter le bâtiment à l’usage qui lui est réservé. Quel que soit le secteur d’activité de l’entreprise et le niveau de transformation des locaux envisagé, l’aménagement de bureaux se fonde sur l’analyse préalable des besoins et attentes des utilisateurs. Il requiert également une maîtrise technique et pratique des principes de l’architecture d’intérieur, dans le respect des obligations réglementaires inhérentes à tout projet de bâtiment. La prise en compte des évolutions dans les méthodes de travail et les habitudes de vie professionnelle est nécessaire pour offrir des espaces adaptables – individuels ou collectifs – alliant esthétisme, fonctionnalité et ergonomie. Cet ouvrage propose une nouvelle approche du design d’espace à partir de 42 réalisations exemplaires parmi les plus originales et les plus réussies de l’architecture internationale récente. Ainsi, l’analyse de chaque projet propose : – une description de la démarche conceptuelle mise en œuvre par l’architecte ; – des photographies d’ensemble et de détails en couleurs ; – des plans d’étage, des sections, des coupes verticales ou horizontales complétés de légendes précisant les dimensions et les matériaux utilisés. Ce livre foisonnant d’exemples tous plus créatifs les uns que les autres constitue une source de références précieuse pour puiser des idées d’aménagement de bureaux et les réadapter à d’autres projets. Il s’adresse aux architectes, architectes d’intérieur et étudiants à la recherche d’inspiration et d’innovation, mais aussi aux promoteurs, ergonomes et designers d’espace en charge de projets d’envergure.

1

4

5

PLANS, COUPES, ÉLÉVATIONS

PLANS, COUPES, ÉLÉVATIONS

Détails d’aménagement de bureaux

Détails d’aménagement de bureaux

Détails d’aménagement de bureaux PLANS, COUPES, ÉLÉVATIONS Drew Plunkett Olga Reid

www.editionsdumoniteur.com

ISBN 978-2-281-11684-7

-:HSMCSB=VV[]Y\: PLUNKETT_7903_couv.indd 1

20/12/13 10:52

Détails d'aménagement de bureaux