Page 1

HBA Webzine

de

P h oto g r ap h i e s A r g e n t i q u e s

Constance Proux // Carnet Liban • Le Regard de la Galerie // Bernard Plossu • Flore-Adèle Gau // La Petite Mort • Julien Malabr y // L’île aux Lotophages • Laure Ledoux // Fight Night • Thomas Bouquin // Spirit in the Night • Morgane Adawi // Racines• Le Mouvement Urgent du Regard (M.U.R.) n°5, Printemps

2014

Photo-Argentique.com


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Edito

Système Argentique Ce numéro très particulier de HBA accueille dans ses pages un des grands noms de la photographie française, invité par la galerie Le Réverbère, en la personne de Bernard Plossu, dont vous pourrez découvrir (ou redécouvrir) les images couleur en procédé Fresson. Vous retrouverez également notre habituelle sélection de jeunes photographes se confrontant au médium argentique, du Carnet Liban de Constance Proux, échappant adroitement aux stéréotypes habituels, jusqu’aux Racines dé-localisées de Morgane Adawi, en passant par les lumières bleutées et mystérieuses des images de Flore-Adèle Gau. Il faudra mentionner aussi l’étrange système inventé par Laure Ledoux, lui permettant, à l’aide d’un ipad et d’un agrandisseur, de portraiturer d’une manière surréelle des boxeurs de jeu vidéo. Belle lecture.

Clément Gérardin

En couverture : © Bernard Plossu, Milan, 2008, Courtesy Galerie Le Réverbère, Lyon.

Edité par le site internet Photo-Argentique.com

3


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Sommaire

Edito................................................................3 Constance Proux // Carnet Liban...................6 Le Regard de la Galerie // Bernard Plossu...........22 Flore-Adèle Gau // La Petite Mort....................................38 Julien Malabry // L’île aux Lothophages......................................54 Laure Ledoux // Fight Night...................................................68 Thomas Bouquin // Spirit in the Night........................82 Morgane Adawi // Racines.......................................98 Le M.U.R (Mouvement Urgent du Regard)..106 Biographies...............................................130

5


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

L

e Liban. Pour avoir grandi dans les années 80-90, à l’évocation de ce nom, les premières images qui me viennent en tête sont celles d’une zone de conflit, de façades criblées de balles, d’images véhiculées par les médias télévisés, la presse, mais aussi les commentaires d’anciens journalistes français pris en otages, et surtout Beyrouth, ou ce qu’il en restait, complètement dévasté. L’image la plus forte peut-être est l’expression populaire qui en a découlé pour décrire un certain désordre et qui se résumerait ainsi : « c’est Beyrouth ici ». Comme si dans l’imaginaire collectif, la capitale détruite devenait la référence incontestée d’une situation où les choses ont été mises à l’envers, renversées, détruites…

6

Difficile ensuite de sortir d’une telle image. Pourtant dans la série Carnet Liban, Constance Proux, nous montre ici un autre regard sur ce pays. Bien sûr depuis les années 90, les choses ont changées, la ville et le pays se sont peu à peu reconstruits. Mais les images restent fortes et il est difficile de changer l’opinion publique ou de montrer autre chose. Je dois l’avouer, les sujets photographiques sur le Liban ne m’ont guère attiré à cause de ce trop plein d’images, vraies ou fausses, véhiculé par les médias depuis la guerre. Comme s’il n’y avait qu’une seule façon de représenter ce pays, qui pourtant contient comme toute autre culture ses innombrables richesses.Voilà selon moi la force du projet de Constance Proux, de présenter un Liban contemporain et de nous faire découvrir un pays qui se renouvelle à nos yeux.


// HBA - Constance Proux - Carnet Liban

// Portfolio

C ar n e t Li b a n Constance Proux

Dans ses photographies, le Liban dévoile, comme bon nombre de pays en voie de développement ou en reconstruction, son attrait pour la culture occidentale. Par exemple cette image du panneau publicitaire avec un Twix et un Snickers qui nous cache l’horizon et une certaine vue ancestrale sur la mer. L’« américanisation » de sa culture comme seul horizon  ? Dans l’image au parking rempli de 4x4, on voit une certaine classe sociale libanaise qui peut jouir des plaisirs du ski. Hormis la géologie particulière de la montagne dans cette image, rien ne nous laisse savoir que nous sommes au Liban, on se croirait presque dans les Alpes. Ce décalage entre idées fausses construites sur des données datées et propagées au fil des ans par les médias comme fait établis, versus un Liban contemporain, renouvelé, et qui cherche à s’ancrer dans une façon de vivre plus moderne et occidentale est parfaitement montré ici, et retient toute notre attention. La photographie est affaire de représentation et d’étude de la surface des choses  ; sans jamais tomber dans l’anecdote ou dans le sensationnel, Constance nous dévoile le Liban qu’elle a choisi de montrer. Un Liban entre tradition et modernité, entre ville et nature sauvage.

Un Liban qui laisse place à des valeurs intrinsèques et non liées seulement à un épisode tragique de son histoire. Mais aussi un Liban au quotidien, avec ses installations sportives, ses travailleurs en pause, un cheval attendant sa sortie journalière, qui sans chercher à effacer l’histoire, avance et reprend le cours des choses. Des images aussi de piscines vides, de terrains de tennis vacants, de pièces remplies de chaises empilées, en fait d’images silencieuses que nous pouvons nous-mêmes remplir, pour imaginer une vie nouvelle, loin du vacarme des tirs et lancement de roquettes, loin de l’image d’un Liban détruit et des fausses évidences. Et finalement ces images nous permettent de réaliser ce que peut être le Liban d’aujourd’hui, un peuple qui vise à s’approprier son territoire, à domestiquer son paysage entre mer et montagne. Un peuple ayant les mêmes aspirations et la même humanité que partout ailleurs dans le monde en temps de paix. Thomas Bouquin

7


// HBA - Constance Proux - Carnet Liban

11


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

12


// HBA - Constance Proux - Carnet Liban

13


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

16


// HBA - Constance Proux - Carnet Liban

17


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

20


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Constance Proux Expose à Tour et Taxis, Avenue Du Port 86/C, 1000 Bruxelles du 27 Mai au 1 er Juin 2014. Retrouvez également son travail sous forme de projection, au RECYCLART - BAR & CENTRE D’ARTS 25, Rue des Ursulines 1000 Bruxelles le 13 mars à 20h Plus d’infos sur : www.constanceproux.com contact : reception@constanceproux.com toutes les photos ©Constance Proux

21


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Le Regard de la Galerie :

Pour ce numéro de HBA, la galerie lyonnaise Le Réverbère nous propose un portfolio de photographies couleur en procédé Fresson du célèbre photographe Bernard Plossu, dont elle accueille en ce moment l’exposition De l’Atlantique à la Méditerranée / Du Portugal à la Grèce, du 18 janvier au 12 avril 2014.

23


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Le Regard de la Galerie

Ber nard Pl os s u B

ernard Plossu propose ici une sélection des ses photographies couleurs, tirées à l’aide du procédé Fresson quadrichromique, également connu sous le nom de tirage « charbon couleur ». Cette technique de tirage pigmentaire, dont les origines remontent au début du XXe siècle, est encore aujourd’hui l’apanage exclusif de l’Atelier Fresson, situé dans l’Essonne. Le procédé, au rendu très particulier, donne à l’image des couleurs saturées, et produit également un effet de grain qui n’est pas sans rappeler les tirages à la gomme bichromatée utilisés par les pictorialistes américains à la fin du XIXe siècle. Ces images, installées à l’étage supérieur de la galerie Le Réverbère, accompagnent le livre récemment édité à l’occasion de l’exposition au pavillon populaire de Montpellier en juin 2013 :  Couleurs séquences photographiques 1956-2013, paru aux éditions Hazan. Né au Vietnam, nourri de la contre-culture américaine et de l’esthétique de la Nouvelle Vague, Bernard Plossu souhaitait au milieu des années 50 devenir cinéaste. Ce cinéphile averti et passionné sera dans les années 1960 photographe. De 1960 à 1965, il fréquente la Cinémathèque où il voit les classiques de Dreyer, Bergman, Buñuel, Eisenstein, Bresson et bien sûr Truffaut, Godard, Jessua.  

Il s’intéresse également au Néoréalisme italien et au western. Il apprend l’image à travers le cinéma. C’est en photographe atypique, inclassable qu’il trace ainsi depuis le début des années 1960 son parcours en solitaire, en marge du reportage, de la photographie plasticienne et des modes, «pour être, nous dit-il, de plain pied avec le monde et ce qui se passe.» Pour ce cinéaste de l’instant donné, photographe du mouvement, la photographie est le moyen d’arrimer la pensée à une connaissance personnelle et physique du monde. Rencontres fortuites, stratégies furtives et rapides des sentiments… Bernard Plossu nous montre à quel point on saisit le monde à travers le corps et le corps à travers le monde. À partir de 1987 et durant une quinzaine d’années, il parcourt à pied les étendues désertiques du sud de l’Espagne. La rencontre avec ce nouveau «jardin de poussière» prolonge ses expéditions précédentes dans les déserts américains et du Sahara. Le vide, le silence nourri de clarté et d’errances fécondes, la solitude, la confrontation aux rythmes extrêmes de la nature relèvent du voyage initiatique qu’il filme et photographie comme une symphonie naturelle.

Galerie Le Réverbère

25


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Page précédente : © Bernard Plossu, Madrid, 1975 - Le Fauteil de Carlos Serrano Courtesy Galerie Le Réverbère, Lyon

© Bernard Plossu, Californie, 1980 Courtesy Galerie Le Réverbère, Lyon

© Bernard Plossu, Milan, 2008 Courtesy Galerie Le Réverbère, Lyon

26


© Bernard Plossu, Perto Angel, Mexique, 1970 Courtesy Galerie Le Réverbère, Lyon


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

29


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

© Bernard Plossu, Mailhos, Bearn, 2011 Courtesy Galerie Le Réverbère, Lyon

© Bernard Plossu, Île de Ventotene, Italie, 2010 Courtesy Galerie Le Réverbère, Lyon

30


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

© Bernard Plossu, Baja, California, Mexique, 1974 Courtesy Galerie Le Réverbère, Lyon

32


// HBA - Le Regard de la Galerie

© Bernard Plossu, Grenoble, 1974 Courtesy Galerie Le Réverbère, Lyon

33


© Bernard Plossu, Deming, New-Mexico, 1981 Courtesy Galerie Le Réverbère, Lyon


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

35


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Galerie Le Réverbère Catherine Dérioz / Jacques Damez 38 rue Burdeau 69001 Lyon 04 72 00 06 72 www.galerielereverbere.com www.adele-lyon.fr www.paris-art.com Bernard Plossu De l’Atlantique à la Méditerranée / Du Portugal à la Grèce  du 18 janvier au 12 avril 2014 Vernissage et signature samedi 18 janvier de 15h à 20h du mercredi au samedi 14-19h et sur RDV en dehors de ces horaires.

36


// HBA - Le Regard de la Galerie

Bernard Plossu Plus d’infos sur :

www.plossu.com toutes les photos ŠBernard Plossu

37


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Portfolio

La Pe t i t e M o r t F l ore-Adè l e G a u Tout de suite il y a cette lumière. Glacée, brutale. Nous errons au hasard contre le noir de nos chairs Une image comme saisie entre deux clignements de paupières. Tes lèvres rougissent d’un cri muet Cette image qui vous marque la rétine, L’instant échappé lorsque la blancheur s’apaise. Je suis un élan je suis une fuite Une histoire qui se passe dans un lieu pareil à nul autre. Je porte sur la peau les traces de ton passage Une lutte, Une danse, Une fièvre vive. Précieuses Morgane Adawi

39


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

41


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

42


// HBA - Flore -Adèle Gau - La Petite Mort

43


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

47


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

48


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

53


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Flore-Adèle Gau Plus d’infos sur : www.floreadelegau.com et aussi : eeriescaffolding.tumblr.com contact : gaufloreadele@gmail.com toutes les photos ©Flore-Adèle Gau

55


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Portfolio

L’ île a u x L o t o p ha g e s Julie n Mal abr y

S

able. Lumière écrasante d’une chaude aprèsmidi d’été. Réverbère bringuebalant. Clôtures branlantes. restes de quelque installation de béton. Et partout le vide. Et partout l’absence. L’absence, l’absence de l’homme dans un espace qu’il a construit puis déserté. C’est le sentiment diffus qui se dégage des images de Julien Malabry. Personne ne traverse ses photographies. On croit à première vue à une exploration des espaces délaissés aux abords d’une quelconque cité occidentale. Et pourtant il s’agit de l’île de Djerba, dans le sud de la Tunisie. À mille lieux des images de cartes postales que ce nom évoque, des stations balnéaires, palmeraie et autre plages de sable chaud, Malabry gratte le vernis écaillé des paysages de cartes postales vendues par les agences de voyages, pour découvrir, non loin, des complexes hôteliers abandonnés alors qu’à peine terminés, des espaces délaissés, des lieux morts. Le photographe constate avec lucidité le vacillement de l’urbanisme à l’occidental, jusque dans les lieux du tourisme stéréotypé et autocentré qu’il a luimême bâti.

Mais au delà de la volonté de monter cet « envers du décor  » de l’île balnéaire, Malabry ce laisse saisir par une fascination pour des formes, des morceaux d’architecture et d’espaces résiduels qu’il photographie en cadrage centré, frontal, comme autant de sculptures trouvées. Dans la mythologie grecque, l’île de Djerba est connue pour habriter le peuple des Lotophages qui, comme l’indique leur nom, sont des mangeurs de «  lotos  », plante dont la consommation à la propriété de plonger tous ceux qui en dégustent dans un bienheureux oubli, leur faisant oublier qui ils sont et d’où ils viennent et leur ôtant toute envie de repartir de l’île. Dans sa volonté d’aller voir derrière la « scène » touristique de Djerba, derrière les piscines artificielles et les hôtels en toc, Malbary refuse en quelque sorte de goûter aux lotos, pour se confronter à l’âpreté solaire de l’île et de ses périphéries en déshérence. Clément Gerardin

57


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

58


// HBA - Julien Malabry - L窶凖四e aux Lothophages

59


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

61


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

62


// HBA - Julien Malabry - L窶凖四e aux Lothophages

63


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

64


// HBA - Julien Malabry - L窶凖四e aux Lothophages

65


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

67


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Julien Malabry Expose la série Péripherie à la galerie L’Abat-Jour, à Lyon, du 13 février au 15 mars 2014, du mercredi au samedi, de 15h à 19h. Plus d’infos sur : www.julienmalabry.com contact : malabry.julien@gmail.com toutes les photos ©Julien Malabry

69


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

70


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Portfolio

Fight Night L aure Led oux

A

vec la photographie, je m’intéresse à une contradiction : l’appel au toucher que cet art semble murmurer et l’impossibilité d’y trouver satisfaction pour le regardeur. Avec le projet créé lors de la résidence de l’Obs In, je continue à développer mon approche sur le portrait et ce qui se joue sur le visage avec comme ligne directrice l’ouverture sur un invisible. Avec des portraits extraits du jeu vidéo Fight Night, je souhaite proposer une réflexion sur le corps comme interface primordiale de la relation au monde. Laure Ledoux

L

a série intitulée Fight Night, imaginée par Laure Ledoux durant sa résidence à Arles en 2013, est un ensemble d’ambrotypes présenté dans des caisses en acier faites à la main. Le bruit sourd des poings s’écrasant contre un visage déformé par l’impact, les giclées de sueur qui volent à travers le ring, les hurlements d’une foule électrisée par le combat... le jeu du même nom s’impose apparemment comme une référence dans le monde du fighting simulator. Laure Ledoux s’est attachée à relever ces visages dans l’effort, par l’isolement d’instants de lutte qu’elle a rephotographiés et dont l’empreinte est aujourd’hui matérialisée par l’ambrotype. Il y a une certaine tension, un décalage entre le procédé ancien, la noblesse d’une technique si justement maîtrisée, et l’univers du

jeu vidéo qui est donné à explorer. Pourtant, le spectateur s’extrait rapidement du contexte, se plonge tout à fait dans la confrontation avec une physionomie étrange, une peau noire, un regard, et parfois même l’abîme béant d’orbites plongés dans l’ombre. Documents d’archives, images trouvées, portraits-avatars d’icônes enfouies : l’aspect suranné des images brouille les pistes, instaure un mystère à la limite du malaise. Dans la nuit de l’invisible, son sujet précédent, réalisé en collaboration avec de jeunes kick boxers, met en scène les visages des sportifs à la fin de leur effort, décrit et sublime cet état de transe. On est en prise directe avec la majesté de ces jeunes corps agiles, qui renvoient par leur seule présence la sensation d’abandon, de perte de contrôle. Avec élégance, Laure Ledoux navigue d’un univers à l’autre, manipulant subtilement les codes de la photographie, tantôt numérique au service du réel, tantôt argentique au service du virtuel, dans le but de rendre hommage à ces traits obsédants. Il y a un paradoxe à soulever dans l’intention de la portraitiste, rattachée au genre altruiste par excellence, mobilisant toutefois son art pour extraire de la matière vivante ses connexions les plus ambiguës avec la mort. Sans aucun doute une démarche singulière, pertinente façon de faire perdurer les fonctions essentielles du genre, de conférer aux visages enregistrés leur naturelle survivance. Hélène Canaud

71


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

75


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

78


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Laure Ledoux Expose, à la suite d’une résidence, au Centre d’art contemporain de Pontmain du 26 avril au 8 juin 2014. Plus d’infos sur : www.laureledoux.com contact : contact@laureledoux.com toutes les photos ©Laure Ledoux

83


Sp ir


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Portfolio

r i t in t he Ni g h t T hom a s Bouqui n

Lumières en clair obscur, un Montréal désert, quelques briques rouges et des plots dorés, pourquoi ne pas se résoudre à l’évidence photographique ? S’il n’est pas d’ici, il n’est pourtant pas d’ailleurs. Ce partout et ce nulle part balancés de couleurs nocturnes nous évoquent la photographie post-documentaire des années 70. Vides et perdus. Non, il n’y a pas de chemin indiqué. Malgré tout, il faudra encore parcourir quelques fois cette nuit à l’abandon, seul. Respirer l’air irréel. Espaces et objets que la conscience anime et admire. Alors, une inquiétante étrangeté nous saisit. Flottante, trouble, magique. Estelle Vétois

85


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

86


// HBA - Thomas Bouquin - Spirit in the Night

87


// HBA - Thomas Bouquin - Spirit in the Night

89


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

91


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

92


// HBA - Thomas Bouquin - Spirit in the Night

93


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

94


// HBA - Thomas Bouquin - Spirit in the Night

95


// HBA - Thomas Bouquin - Spirit in the Night

97


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Thomas Bouquin Expose Montréal-Paris in Loco, aux Éditions Loco, Paris, jusqu’au 8 Mars 2014 www.editionsloco.com www.montrealparis.net Plus d’infos sur : www.thomasbouquin.com contact : thomas.bouquin@gmail.com toutes les photos ©Thomas Bouquin

99


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Portfolio

Raci n e s

M o rgane Adawi

D

es natures (pas encore) mortes placées dans une temporalité suspendue. Déracinée, la plante encore un peu vivante, presque déjà morte, lutte paisiblement. La sècheresse du protocole de prise de vue s’harmonise avec la douceur de la lumière et la sensualité des courbes du végétal. L’audessus et l’en dessous apparaissent sur le même plan. Tout est lié. La feuille, la tige, semblent déterminées par le bloc de nœuds qui les soutiennent. Stabilité en sursis. Les racines révèlent leur force déterminante. Puissantes, fragiles, abondantes, entremêlées, étendues, arrachées, coupées, taillées, nouées, bouffées, pourries, elles sont celles par qui nous grandissons. Elles sont aussi celles par qui nous sommes retenus. Liens de force. Enracinées dans l’ici et le maintenant elles sont notre première relation au monde, ce par quoi nous avons grandi. Synthèse d’une pensée retournée sur soi, les racines sont le lien entre soi et l’Autre. Emilie Saubestre

101


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

102


// HBA - Morgane Adawi - Racines

103


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

104


// HBA - Morgane Adawi - Racines

105


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

106


// HBA - Morgane Adawi - Racines

Morgane Adawi Expose 3 au 18 avril à l’École Nationale Supérieure de la Phtographie, Arles, Galerie Aréna, WHY ?, Partie 1, en collaboration avec l’École Normale Supérieure de Lyon. Plus d’infos sur : www.morgane-a.fr contact : morganeadawi@gmail.com toutes les photos ©Morgane Adawi

107


// HBA - Webzine de Photographies argentiques


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Le M.U.R

le Mo uve me n t U r g e n t du Re g a rd ( M . U.R . ) Moment d’errance visuelle dans l’image fil, cheminement Porosités contacts étirement du sens images hétérogènes influences / contre-influences mutations déformation séquences variations mélange / séparation dérive du geste

109


// HBA - Webzine de Photographies argentiques


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

116


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

119


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

120


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Le Mur (Par ordre d’apparition)

Julie Hascöet // extrait de la série Murs de l’Atlantique // 2013 // blogznzn.tumblr.com Hélène Bellanger // extrait de la série Voyage Optique // 2011-2013 Pierre Helgars // juste au dessous de l’eau // 2013 Pauline Wallerich // Ses yeux clos // 2013 Apolline Lamoril // Sans Titre, Arles // 2013 // www.laberceuse.tumblr.com Guillaume Ducreux // Raphaëlle // 2013 // www.irisetchimere.4ormat.com Julia Menesguen // Lulu // 2013 // www.juliamenesguen.com Marion Gristi // Sans Titre // 2013 Lucie Desgigot // Sans Titre // 2013 // luciedesgigot.tumblr.com Emilie Saubestre // Collage 8 // 2013 //SITE !!!!!!!!!!! Pauline Ballet // Papa Jo (dyptique) // 2007 et 2011 // www.paulineballet.com Pierre-Marie Drapeau-Martin // Sans titre, extrait de la série Presqu’île // 2013 // vimeo.com/user17286025/videos Toutes les photographies présentées dans cette section sont la propriété exclusive de leurs auteurs et sont soumises à copyright.

123


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

124


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

CENTRAL PHOTO LYON

Centre Conseil Leica / Centre Pro Fuji X / Centre Pro Nikon - Canon

Rayon Papier - Chimie - Films Illford - Tétenal - Kodak Papier RC / Baryté Fims 120 / 4x5 / 24x36 Noir&Blanc / Couleur

Central Photo Lyon, 22 rue d’Algérie 69001 LYON Tél : 04 78 30 74 74 contact@centralphoto69.com 127


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

B i o g rap h i e s Morgane Adawi

Laure Ledoux

Née en 1988, elle est diplômée d’un BTS Photo à Roubaix et poursuit actuellement ses études à l’École Nationale Supérieure de la Photographie, Arles.

Née en 1986, à Niort. Elle suit des études à l’École Supérieure d’Art et Céramique de Tarbes, est diplômée de L’École Européenne Supérieure de l’Image de Poitiers (DNAP) puis, en 2012, de L’École Nationale Supérieure de la Photographie, Arles.

Thomas Bouquin Vit et travaille actuellement à Montréal, au Québec, où il poursuit une recherche visuelle sur les notions d’identités territoriales, et d’interrelation entre l’homme et son habitat. Il étudie comment des éléments tels que la mémoire, la distance, et la lumière peuvent influencer et modifier nos perceptions contemporaines de ces lieux. Il travaille dans l’écart entre subjectivité photographique et tradition documentaire. Son travail a été présenté dans de nombreux lieux d’expositions en Europe et au Canada.

Flore-Adèle Gau Née en 1983, elle est issue d’une formation de danse contemporaine. Elle suit des études en arts du spectacle d’abord, à Aixen-provence, puis en Arts et lettres à la Sorbonne à Paris. Elle travaille en studio puis assiste plusieurs artistes et photographes à Paris et à New York par la suite. Elle est actuellement étudiante en troisième année à l’École Nationale Supérieure de la Photographie, Arles.

128

Julien Malabry Née en 1980, après un CAP photo, il décide de dédier sa vie professionnelle et privée à la photographie. Parfait autodidacte, il s’est nourri des nombreux voyages qui ont animé une partie de sa vie militaire. Julien Malabry travaille désormais sur les éléments graphiques des paysages urbains et ruraux du monde contemporain.

Constance Proux Est une jeune photographe française qui vit et travaille entre la Belgique et le Liban. Après une licence de Lettres Modernes à la Sorbonne, elle opte pour la photographie et intègre l’ERG à Bruxelles puis, l’année suivante, le Septante Cinq. Au cours de ses voyages au Liban, elle s’intéresse à la notion de frontière : politiques, historiques, religieuses, celles-ci sont omniprésentes. Elle poursuit actuellement un travail sur des réfugiés syriens dans un village chrétien du Akkar, au Nord du Liban.


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Ce webzine vous a plu ? Retrouvez les prochains numéros en ligne sur le site internet :

www.hba-photo.com Abonnez-vous gratuitement à ce webzine sur le site www.Issuu.com en cliquant sur le bouton

“Follow” Vous souhaitez publier un article ou un portfolio de votre travail photographique dans HBA ? Commentaires, avis, infos, remarques... Conctactez-nous par mail sur :

contact@hba-photo.com // Directeur de publication : DavidF / Association Atelier Photo Argentique // Directeur de rédaction : Clément Gérardin // Redaction : Morgane Adawi, Thomas Bouquin, Hélène Canaud, Clément Gérardin, Emilie Saubestre, Estelle Vétois // Mise en page : Clément Gérardin, Lauriane Pigot // Corrections et orthographe : Dominique Lemarquis // Gestion du site internet : DavidF // ISSN : En cours // Depot légal : En cours // Periodicité : Trimestriel // Nous contacter : contact@hba-photo.com Édité par le site internet : www.Photo-Argentique.com Toutes les photographies présentées dans ce webzine sont la propriété exclusive de leurs auteurs et sont soumises à copyright. Toutes les pages du webzine sous Licence Creative Common : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

129 Photo-Argentique.com


HBA Webzine

de

P h oto g r ap h i e s A r g e n t i q u e s

Photo-Argentique.com

Association Atelier Photo Argentique Stages, Expositions, Initiation prise de vue et pratique du développement/tirage argentique Ouvert à tous, amateurs, professionnels, artistes... dans les villes de : LYON CLERMONT-FERRAND ARLES

info, actu, contacts :

www.photo-argentique.com

HBA - Webzine de Photographies Argentiques - n°5  

"HBA" est un webzine gratuit en ligne, consacrée à la photographie argentique d'aujourd'hui, et aux jeunes artistes et photographes qui l'ut...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you