Page 1

HBA Webzine

de

P h oto g r ap h i e s A r g e n t i q u e s

n°3, Printemps

2013

Jeremie Dru // Multicité • Robin Lopvert // Collodions • Guillaume Delleuse // American Churches • Annabelle Amoros // Ban de la Roche, Iowa • Louis Matton // Entre champs à la Z.A.D. de Notre-Dame-des-Landes • Leïla Pereira // Where/ As • Maïa Izzo-Foulquier // Middle • Donatelle Liens // L.A//NYC • Min Chen // Les Devenirs • Le MUR

Photo-Argentique.com


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Edito

Au pied du Mur Nous inaugurons, avec ce numéro de HBA, deux nouvelles sections. D’une part, Le Regard de la Galerie accueillera à l’avenir la proposition faite par une galerie des images d’un des photographes qu’elle souhaite défendre et promouvoir. C’est la galerie l’ABAT-JOUR, basée à Lyon qui a bien voulue se prêter la première à l’exercice. D’autre part, ce numéro est aussi l’occasion d’ouvrir le Mouvement Urgent du Regard (le MUR), qui regroupe une sélection hétérogène d’images issues de différents auteurs. Nous voulons ainsi les faire dialoguer entre elles, créer des points de contact et de confrontation, sur le déroulé de plusieurs pages. J’aimerais également profiter de cette tribune pour remercier les participants et leurs propositions toujours plus nombreuses à ce webzine, ainsi que ceux qui acceptent de se prêter à l’exercice parfois complexe d’écriture sur les images. Merci aussi à nos lecteurs, toujours plus nombreux, entre autres en Chine, en Tanzanie et au Vénézuéla !

Clément Gérardin

En couverture : Donatelle Liens, extrait de la série L.A//NYC ©Donatelle Liens

Edité par le site internet Photo-Argentique.com

3


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Sommaire

Edito...........3 Jeremie Dru // Multicité...........7 Robin Lopvert // Collodions...........22 Guillaume Delleuse // American Churches...........38 Annabelle Amoros // Ban de la Roche, Iowa...........55 Louis Matton // Entre champs à la Z.A.D. de Notre-Dame-des-Landes...........73 Leïla Pereira // Where/As...........90 Maïa Izzo-Foulquier // Middle...........109 Le Regard de la Galerie : Donatelle Liens // L.A//NYC...........125 Min Chen // Les Devenirs...........140 Le M.U.R (Mouvement Urgent du Regard)...........155

5


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Portfolio

Mu l t i c i t é

Jéré mi e Dru

«La déambulation dans la ville induit pour le passant un mode d’observation spécifique à son échelle infime dans l’immensité urbaine, une vision fragmentaire, attentive aux détails et aux accidents. (...) La promenade fait partie des nombreux jeux dans lesquels la liberté et l’expérimentation sont les maîtres mots censés conduire à l’expression de l’inconscient des artistes.»

C

Les voyages en train, si on les vit joue posée contre la vitre, produisent cet état mental qui tend à faire se mélanger les espaces-temps, les sensations visuelles, les fractions de paysage et les pensées. La convocation du souvenir s’en trouve également complexifiée, aboutissant parfois même à une certaine confusion avec la conscience de l’immédiateté. Si le déplacement avait un équivalent photographique dans son expression de la translation et du chaos, cela impliquerait assurément la surimpression.

Jérémie Dru revisite cette technique dans le Paris d’aujourd’hui, à travers trois séries nommées Multicité, Décompositions et Abstraction. L’oeil de l’architecte a bien sûr accroché les bâtiments, cela est palpable dans la restitution de leur verticalité et jusque dans la sensation magique donnée par la transcription ultra-fine de leurs détails. L’immeuble s’offre comme une surface compartimentée qui, grâce à la platitude donnée par le filtre de la photographie, découvre une géométrie à l’aspect constructiviste, quasi-pictural.

Les correspondances formelles que Jérémie Dru emploie pour élaborer ces tableaux urbains, mettent le spectateur dans la position du marcheur qui a brûlé les étapes, toujours imprégné de la poésie des bois qu’il vient de sillonner, alors même que ses pas l’ont déjà mené dans la rue, ou prisonnier d’un surencombrement du réseau souterrain comme on le serait d’un embouteillage automobile. Boulevards périphériques, avenues, quais, couloirs de métro, ponts, voies de chemin de fer, les différents axes se confondent, entraînant toujours plus loin des êtres qui s’épuisent à tenter de rationnaliser leur perception d’un défilement de paysages qui n’en finit plus, sans pour autant évacuer le principe même de répétition.

Héloïse Pocry

es images sont des surimpressions photographiques. Mode d’exploration favori des surréalistes et des artistes de la Nouvelle Vision, la surimpression nous donne à voir, depuis cette époque, la cité en simultané sous ses multiples visages.

Hélène Canaud

7


9


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

10


12


15


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

17


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Jéremie Dru

participe à l’exposition REVOIR LA VILLE organisée par la Grande Masse des Beaux Arts du 20 juin au 24 juillet 2013 à L’Âge d’or, 26 Rue du Docteur Magnan, 75013 Paris www.lagedorparis.com Plus d’infos sur : www.gvng.fr contact : dru.jeremie@gmail.com toutes les photos ©Jéremie Dru

21


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Co l l o d i on s R obi n Lopve r t

22


// HBA - Robin Lopvert - Collodions

// Portfolio

L

es collodions humides de Robin Lopvert revisitent une pratique datant du milieu du XIXème siècle, ayant quasiment disparue aujourd’hui. Ils sont réalisés à l’aide d’une substance sensible enduite sur une plaque, qui, encore humide, est exposée à la lumière, impliquant de par sa très faible sensibilité, des temps de pose extrêmement longs. Ce qui est manifeste lorsqu’on contemple cette série, c’est tout d’abord la « qualité d’objet  » de ces plaques au collodion. L’oeil est confronté à une forme singulière enfermée au sein de plaques aux contours irréguliers, sommaires, mais dont l’épaisseur produit, bien plus qu’avec un tirage traditionnel, le sentiment de former un « vrai-tout », une forme close, possédant une intégrité définitive, au même titre qu’un tableau. À l’intérieur même de cet objet clos, l’image, du fait de l’aspect hétérogène de la surface sensible humide, se délite, part en lambeau, mue et se transforme en une matière quasi-mouvante, incandescente. Mais si cette technique du collodion accroche tout

d’abord le spectateur par son côté « vintage », elle est ici mise au service d’une démarche extrêmement subtile dans son approche de l’image. A travers la définition absolue que procure le collodion, à laquelle se mêle la déliquescence de l’image, Robin Lopvert parvient à rejouer les propriétés de ce qu’il photographie. Il réactive une « mécanique abstraite du souvenir », une production auto-fictive rappelant singulièrement le travail de Christian Boltanski. Les objets quotidiens, couteaux, plumes à encre et autres, ainsi que les portraits, acquièrent, par le choix de cette technique, une aura à la fois hyperréelle et surréaliste, transfigurant le quotidien pour produire une ambiance de mystère et de doute. Les visages deviennent fantômes, suspects, assassins... Leurs yeux rivés avec une force et une franchise inouïes vers le regardeur. Et c’est encore dans cette atmosphère étrange que flottent les autres images, évocation d’une possible « scène de crime » au sens benjaminien du terme. Un instant décisif déjà échappé ou qui surviendra bien trop tard. Clément Gérardin

23


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

27


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

28


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

30


// HBA - Robin Lopvert - Collodions

31


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

33


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

34


// HBA - Robin Lopvert - Collodions

35


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Robin Lopvert

Participe à l’exposition “WIP 2013” du 1er au 15 juillet 2013 à l’église Saint Julien - Arles Plus d’infos sur : www.robin-lopvet.tumblr.com contact : robinlopvet@hotmail.fr toutes les photos ©Robin Lopvert

37


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Portfolio

Amer i ca n Ch urc h e s G ui l l aume De l l e u se

D

ans la droite ligne d’une photographie américaine frontaliste et du paysage vernaculaire arpenté méticuleusement par les Nouveaux Topographes, Guillaume Delleuse réalise lui aussi un voyage à travers les États-Unis. Mais si la rigueur de la construction et du cadrage de ses aînés est bien présente dans l’image, on découvre ici une note humoristique finement glissée en sous-main. A travers la Floride, ce jeune photographe a réalisé un répertoire de signes, une typologie de nuit de « panneaux publicitaires  », vantant les mérites de différentes églises baptistes. Ce qui frappe avant tout dans ces images, c’est la dimension auratique de ces enseignes au néon, vibrantes et rayonnantes dans les épais grains de matière argentique, boîtes à lumière surréalistes éclairant la nuit américaine. C’est là aussi que demeure tout le paradoxe et l’humour de la chose. Le glissement de l’aura, ou comment l’auréole religieuse, métaphore qui imprègne la religion chrétienne depuis ses origines, est transmutée, à travers le prisme du modèle consumériste de « l’american way of life », en un vulgaire néon clignotant de réclame publicitaire, au même titre qu’un fast-food ou un drugstore. Clément Gérardin

39


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

40


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

44


// HBA - Guillaume Delleuse - American Churches

45


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

48


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Guillaume Delleuse

Expose du 27 septembre au 19 octobre 2013 au studio de la plage Marseille www.studiodelaplage.fr contact : delleuse.guillaume@live.fr toutes les photos ŠGuillaume Delleuse

53


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Portfolio

Ba n d e l a Ro c h e , Iowa Annabelle Amoros « Le surréalisme est au cœur même de l’entreprise photographique: du seul fait qu’il crée un double du monde, une réalité au second degré, plus étroite mais plus dramatique que celle que perçoit la vision naturelle. » Susan Sontag, Sur la photographie, Seuil, Paris, 1979. 

Depuis toujours, le crépuscule est considéré comme un point de basculement entre rationalité et fantastique. Il est l’instant de tous les fantasmes, la frontière indéfinissable entre le jour, espace tangible et connu, et la nuit, royaume du fantastique et de l’étrange. C’est dans cet intervalle infra-mince entre connu et inconnu qu’Annabelle Amoros pose sa série. Prenant pour cadre le jumelage de deux villages, l’un, Ban de la Roche, dans le nord-est de la France, l’autre, Woolstock, dans l’État de l’Iowa, aux États-Unis. À travers une approche originellement documentaire, ces lieux sont pour elle l’occasion d’un glissement du réel. Émergeant de la pénombre naissante, les objets acquièrent cette qualité dramatique propre à ce moment de basculement entre jour et nuit. Lampe de chevet, guirlandes et autres objets deviennent l’espace d’apparition de formes et d’êtres fantastiques surgissants des ombres. Autant que les lieux, les portraits d’Annabelle Amoros nous ouvre à tous les possibles de la fiction, figés dans l’indétermination de leur attitude. Clément Gérardin

55


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

56


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

58


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

59


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

60


// HBA - Anabelle Amoros - Ban de la Roche, Iowa

61


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

62


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

63


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

64


// HBA - Anabelle Amoros - Ban de la Roche, Iowa

65


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

66


// HBA - Anabelle Amoros - Ban de la Roche, Iowa

67


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

69


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Annabelle Amoros

Participe à l’exposition “WIP 2013” du 1er au 15 juillet 2013 à l’église Saint Julien - Arles plus d’info sur : www.annabelleamoros.com contact : annabelle.amoros@gmail.com toutes les photos ©Annabelle Amoros

71


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Portfolio

Ent re c h a m ps à l a Z . A . D. de N o t re - D a m e de s - L a n de s Loui s Matt o n

C

e qui marque en premier lieu c’est une sollicitation absolue du regard. L’objet, surgissant de nulle part, se déploie comme une apparition. Les formes sont exposées de manière radicale et agressive. Le bois nu, éventré, fragile, ignore un instant l’obscurité de la disparition. Le photographe dirige rigoureusement la lumière sur l’objet afin de l’emmener vers un effet de présence absolue. L’idée d’agir constitue probablement une problématique essentielle de ce travail. Elle est cerclée d’une limite obscure entre l’agir photographique et non-­photographique. Le point de départ : Notre-­Dame des Landes, un mouvement social se soulève contre le projet de construction d’un aéroport sur un bocage nantais. L’agir semble alors la substance même du lieu de ces prises de vues. Chaque photographie est à la fois un document sur cette lutte et un document sur une forme. Peu à peu, être là ne nécessite plus seulement de montrer ce que l’on voit mais aussi de montrer comment l’on voit. En témoignent les deux autoportraits présents dans cette série qui, en posant comme objet le regard du photographe, amènent l’idée d’une transfiguration de l’acte en image. Alors, si ce travail est militant c’est moins par l’atmosphère de révolte politique dans lequel il prend place que par la revendication d’un engagement du corps pour parvenir à l’accomplissement du regard. Maïa Izzo-Foulquier

73


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

76


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

77


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

80


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

81


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

84


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

85


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Louis Matton

contact : louismatton@hotmail.com toutes les photos ŠLouis Matton

89


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Portfolio

WH E R E / A S Leïla Pere i ra

« Et pourtant, et en effet, si la forme et le fond sont sur le même plan, il n’y a pas d’empiètement des figures. » Gilles Deleuze, « La peinture et la question des concepts », 12/05/1981, Université Paris 8-Saint Denis

C

e postulat de Gilles Deleuze pourrait être une redéfinition lapidaire de la photographie dont s’empare avec malice Leïla Pereira dans cet ensemble d’images. Jouant de la qualité de mise au plan exercée par le langage photographique sur la réalité, l’auteure nous propose des visions au sens littéral : en tant qu’elle accepte d’abord ce qui s’offre à la vue ; puis dans un même mouvement, cette fois au sens figuré - car ce sont bien de figures dont il s’agit – ce qui s’offre tel quel à l’esprit. La série Where/As procède d’un double cheminement : celui d’abord du flâneur parcourant avec une curiosité distraite la banalité du quotidien, glanant çà et là d’infimes failles dans l’apparente insignifiance du réel. Celui ensuite opéré par l’esprit de Leïla Pereira sur l’anecdote qui, bien que par essence un « petit fait historique survenu (…) en marge des événements dominants  », atteint, comme le trivial, la noblesse du pittoresque en tant que « digne d’être peint ». C’est cette petitesse des faits qui accroche l’œil et l’esprit, dans un étonnement quasi-enfantin face à la potentielle beauté contenue en chaque chose. Guillaume Lapeze

90


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

91


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

92


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

93


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

96


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

97


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

99


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

101


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

103


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

104


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

105


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Leïla Pereira

Participe à l’exposition “WIP 2013” du 1er au 15 juillet 2013 à l’église Saint Julien - Arles Plus d’infos sur : www.leila-pereira.com contact : contact@leila-pereira.com toutes les photos ©Leïla Pereira

107


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Portfolio

«...c’est peut-être ça que je sens, qu’il y a un dehors et un dedans et moi au milieu, c’est peut-être ça que je suis, la chose qui divise le monde en deux, d’une part le dehors, de l’autre le dedans, ça peut être mince comme une lame, je ne suis ni d’un côté ni de l’autre, je suis au milieu, je suis la cloison, j’ai deux faces et pas d’épaisseur, c’est peut-être ça que je sens, je me sens qui vibre, je suis le tympan, d’un côté le crâne, de l’autre le monde, je ne suis ni de l’un ni de l’autre (...)» Samuel Beckett, L’innommable

E

n regardant ces photographies, c’est un réseau d’extériorités, un monde d’objets qui s’immisce en moi. Pendant quelques instants je fais réellement partie d’un tout. La crudité du regard soude l’intérieur à l’extérieur et provoque un jeu d’équivalences qui enlace l’humain au monde qui l’entoure. De la verticalité des objets photographiés, ressort à la fois une certaine vulnérabilité et une forme de maintien, une charge érotique, et un subtile dosage comique. Comme si pour la première fois en mon for intérieur se rencontraient l’émerveillement d’une enfance que je croyais à jamais finie, le calme plat d’une vie et l’évidence d’une périssabilité, unis pour manifester une forme de résistance.

M i dd l e Maï a Izzo-Foul qui e r

Louis Matton

109


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

110


// HBA - Ma誰a Izzo-Foulquier - Middle

111


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

113


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

114


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

117


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

118


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

120


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Maïa Izzo-Foulquier

Plus d’infos sur : www.maiaizzo.com contact : contact@maiaizzo.com toutes les photos ©Maïa Izzo-Foulquier

123


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Le Regard de la Galerie :

Pour ce numéro de HBA, la galerie L’ABAT-JOUR, basée à Lyon, nous propose une des photographes qu’elle soutient, Donatelle Liens avec sa série L.A//NYC.

125


L .A/ /N YC Dona t e l l e Li ens

D

onatelle Liens est une photographe et illustratrice lyonnaise travaillant essentiellement dans le domaine du reportage, à l’argentique.

Elle expose pour la première fois à la galerie l’Abat-Jour au printemps 2012, et y présente son travail réalisé en Algérie, lors d’un premier périple au désert, intitulé « Croissant de Sable ». Elle récidive avec une seconde exposition en septembre/octobre de la même année. On y découvre alors, en parallèle de mes photographies de citées balnéaires du sud de la France, son regard sur la Casbah d’Alger, proposant cette fois un travail numérique en couleur. Une exception qui ne fut pas sans intérêt. Le travail photographique de Donatelle Liens est très instinctif, ce qui je pense, l’a facilement dirigée vers le reportage argentique, médium qui à mon sens est parfaitement justifié dans ce domaine. Quand on sait qu’elle évolue aussi dans l’univers du dessin en tant qu’illustratrice, on comprend mieux cette attirance pour le film argentique et cette relation qu’elle entretient avec la matière. Capturer la lumière sur une pellicule c’est un peu comme crayonner sur le papier. J’avais envie de présenter ici un travail loin de ses périples algériens, déjà en partie exposés à la galerie. J’en ai donc discuté avec elle et nous avons (re)découvert ensemble ses séries photo illustrant ses différents voyages en Amérique. Une errance dans le métro New-yorkais, la rencontre d’une population hétéroclite dans les rues de la « grosse pomme » et celles de Los Angeles, des portraits fugaces, des passages furtifs... Tout cela reflète exactement sa manière de photographier, mêlant spontanéité et curiosité. Le regard qu’elle a sur les gens et leur environnement est sincère, on la suit dans ses périples et ses rencontres, plus ou moins frontales, avec toujours beaucoup de naturel. On arrive même à ressentir les émotions présentes dans les lieux qu’elle a parcouru, comme si ces dernières s’étaient imprimées sur le film 120, sensible, chargé dans son appareil. Zacharie Gaudrillot-Roy


// HBA - Donaltelle Liens - L.A//NYC

// Le Regard de la Galerie

127


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

128


// HBA - Donaltelle Liens - L.A//NYC

129


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

130


// HBA - Donaltelle Liens - L.A//NYC

131


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

132


// HBA - Donaltelle Liens - L.A//NYC

133


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

134


// HBA - Donaltelle Liens - L.A//NYC

135


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

136


// HBA - Donaltelle Liens - L.A//NYC

137


Atelier / Galerie L’ABAT-JOUR 33, rue René Leynaud - 69001 Lyon tél : 09 67 15 89 38 labatjourgalerie@gmail.com www.labatjourphoto.wordpress.com Lieu dédié à la photographie situé sur les pentes de la Croix-Rousse à Lyon, l’Abat-Jour accueille un espace galerie et un laboratoire argentique en libre service. Exposition à venir : « 12 jours à Beyrouth » - photographies de Samuel Arnaud Exposition du 24 mai au 22 juin 2013 (horaires d’ouverture : du mercredi au samedi de 15H à 19H) Vernissage le jeudi 23 mai à partir de 19H.


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Donatelle Liens

Plus d’infos sur : www.donatelle-liens.blogspot.fr et sur : www.dodoisthere.tumblr.com contact : donatelle.liens@gmail.com toutes les photos ŠDonatelle Liens

139


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Portfolio

Les D eve n i r s Chen Mi n « Ce qui est productif, c’est justement la voie. C’est là l’essentiel, le devenir est au-dessus de l’être. » Paul Klee, Journal, 1914

C

’est en s’inspirant de Paul Klee que la jeune photographe chinoise Chen Min nous invite à être spectateur des Devenirs, une série photographique prenant pour objet la nature et le paysage. Pour Klee importait plus que le résultat le processus lui-même par lequel s’observait l’évolution des éléments de la nature. Ces éléments, qui assemblés composent un tout, Chen Min les isole, leur apporte une attention particulière. Une fois les échelles resserrées, la nature en devient l’insolite, à se demander si la photographe n’a été que receveuse de ces images, ou si elle en a été la chercheuse. Cette manifestation de la nature peut-elle préexister à la présence du photographe ? Et sans cette présence du photographe, comment se rendre compte du caractère exceptionnel de ce dont la nature est capable ?

C’est donc la transitivité du paysage qui nous saisit, comme image d’un réel effectif, en tant qu’il n’y aurait pas de doute entre la présence et la représentation photographique de cette nature. Et tout autant, l’intransitivité prend place, d’une nature transfigurable, par le photographe ou son regardeur, pour devenir des figures polymorphes. La méduse et la montagne évoque des paysages lunaires, la queue du paon dans l’arbre une branche, le tas de neige une aile de cygne ou le prolongement du rocher, etc. L’image valide un entre-deux dont il est difficile de s’imaginer l’évolution en l’absence de la photographe. Ces images de l’entre-deux, c’est justement cela, « la voie » de Klee.

Sonia Yassa

141


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

142


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

145


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

150


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

Min Chen Prochaine exposition : Collection galerie Le magasin de jouets, 19 rue Jouvène, Arles, du 6 au 30 Juin 2013. mardi-samedi13h30-19h30. Exposition collective La Tête bleue, 44 quai Perrière, Grenoble, du 15 Juin au 15 Juillet 2013. mercredi-dimanche, 16h-20h. Vernissage samedi 15 Juin à 19h. Et aussi FESTIVAL UZÈS DANSE : IMAGE(s) de DANSE(s) Chapelle de la médiathèque, Uzès. Du 14 au 19 juin 2013 Commissariat: Christian Gattinoni – Enseignant à l’ENSP. contact : contact@chenmin.fr Site : www.chenmin.fr toutes les photos ©Min Chen

153


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

// Le M.U.R

l e M ouve m e n t U r gent d u Re g a rd Moment d’errance visuelle dans l’image fil, cheminement Porosités contacts étirement du sens images hétérogènes influences / contres-influences mutations déformation séquences variations mélange / séparation dérive du geste dérive du lieu…

155


Le Mur Jeremie Fulleringer // Sans Titre, Sète, 2009, dyptique, tirage numérique, 80 x 80 cm Juliette Bineau // Réintégration, Lyon 2011 // www.juliettebineau.com Juliette Bineau // White Hole Sun, Lyon 2011 // www.juliettebineau.com Olga Ogorodova // Sans Titre, 2010 // www.olgaogorodova.com Olga Ogorodova // Sans Titre, 2010 // www.olgaogorodova.com Robin Lopvert // métaphysique de fond de cave, 2012 // www.robin-lopvet.tumblr.com Elsa Leydier // Sans Titre, 2012 // www.tinyurl.com/or5pccn Camille M. // Sans Titre, Février 2013 // www.camillem.net Robin Lopvert // paleman, 2012 // www.robin-lopvet.tumblr.com Aurelie Jacquet // film5007b // www.oreillyjphoto.com Toutes les photographies présentées dans cette section sont la propriété exclusive de leurs auteurs et sont soumises à copyright


4-6 juillet 2013

les rendez-vous de l’ A AensP* ensp, 16 rue des Arènes, 13200, Arles

AnimAtions tAbles rondes conférences projections forum… www.AAensp.org infos : AdministrAtion@AAensp.org tél. : +337 61 10 40 79 * AssociAtion des Anciens étudiAnts de l’école nAtionAle supérieure de lA photogrAphie


// HBA - Webzine de Photographies argentiques

176


Ce webzine vous a plu ? Retrouvez les prochains numéros en ligne sur le site internet :

www.hba-photo.com Abonnez-vous gratuitement en cliquant sur le site www.Issuu.com sur le bouton

“Follow” Vous souhaitez publier un article ou un portfolio de votre travail photographique dans HBA ? Commentaires, avis, infos, remarques... Conctactez-nous par mail sur :

contact@hba-photo.com // Directeur de publication : DavidF / Association Atelier Photo Argentique // Directeur de rédaction : Clément Gérardin // Redaction : Hélène Canaud, Maïa Izzo-Foulquier, Clément Gérardin, Guillaume Lapeze, Louis Matton, Sonia Yassa // Mise en page : Zacharie Gaudrillot-Roy, Clément Gérardin, Leila Pereira, Lauriane Pigot // Gestion du site internet : DavidF // ISSN : En cours // Depot légal : En cours // Periodicité : Trimestriel // Nous contacter : contact@hba-photo.com Édité par le site internet : www.Photo-Argentique.com Toutes les photographies présentées dans ce webzine sont la propriété exclusive de leurs auteurs et sont soumises à copyright. Toutes les pages du webzine sous Licence Creative Common : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Photo-Argentique.com


HBA Webzine

de

P h oto g r ap h i e s A r g e n t i q u e s

Photo-Argentique.com

Association Atelier Photo Argentique Stages, Expositions, Initiation prise de vue et pratique du développement/tirage argentique Ouvert à tous, amateurs, professionels, artistes... à LYON CLERMONT-FERRAND ARLES info, actu, contacts :

www.photo-argentique.com

HBA - Webzine de Photographies Argentiques - n°3  

"HBA" est un webzine gratuit en ligne, consacrée à la photographie argentique aujourd'hui, et aux artistes et photographes qui l'utilisent....

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you