En vrai 1. Libre du professeur (extrait)

Page 1

Méthode de français

Livre du professeur

B.CORTINA SAGREDO, S.DOUCINET

1
EXTRAIT

Livre du professeur 1

Méthode de français

B. CORTINA SAGREDO, S. DOUCINET

EN VRAI est une méthode de français langue étrangère destinée à des lycéens dans le but de les accompagner et de les motiver dans leur apprentissage du français.

En VRAI

« En vrai » est un tic de langage, en France actuellement. Cette expression est liée à la communication orale et authentique. Or, il s’agit d’un des axes du livre.

Cette expression signifie en fait, véritablement, pour de vrai et initie souvent une reformulation, une explication, une présentation. Elle est donc souvent utilisée pour de la médiation, qui est un autre aspect travaillé dans la méthode.

Finalement, « En vrai » renvoie au fait que toutes les situations du livre et beaucoup de productions sont authentiques ou vraies. Tout d’abord, puisque les tâches proposées sont des tâches que les élèves peuvent accomplir dans la vie réelle et ensuite du fait que les autrices ont pu mettre en pratique dans leurs cours les activités proposées.

1. Le cadre méthodologique d’EN VRAI

EN VRAI suit la ligne méthodologique des documents de référence suivants et met en œuvre les différents concepts indiqués :

1.1. Cadre européen de référence pour les langues (CECR) et le Volume complémentaire de 2018.

Dans la ligne marquée par le CECR, EN VRAI s’inscrit dans la perspective actionnelle, à savoir que l’accent est mis sur des tâches que l’élève doit accomplir en tant qu’acteur social et l’interaction lui permet de construire du sens. Ainsi chaque unité d’EN VRAI propose une tâche finale, qui mobilise les compétences acquises tout au long de l’unité. Cette approche basée sur la tâche, accompagne progressivement l’élève dans son processus d’apprentissage de la langue. Suivant le volume complémentaire, le concept de médiation est développé dans EN VRAI et englobe ses nombreux aspects depuis la médiation de textes, avec, par exemple, la transmission des informations d’un texte à un autre élève, l’explication des données d’une infographie…Au niveau A1, le recours au dictionnaire bilingue est aussi un autre aspect de la médiation.

La médiation de concept, liée à la coopération et la gestion des interactions pour créer du sens est également présente à travers les activités en groupe de travail coopératif et collaboratif. Finalement, la médiation de communication est déployée grâce à la dimension pluriculturelle des contenus de la méthode et les élèves peuvent être menés à agir en tant qu’intermédiaires.

D’autre part, EN VRAI aborde les compétences plurilingues et pluriculturelles, à travers la réflexion sur la langue en prenant comme point de départ la langue maternelle de l’élève.

1.2. Recommandation du Conseil de L’Union Européenne du 22 mai 2018 sur les compétences clés

• Key drivers of curricula Change in the 21st century, de international Bureau of Education, UNESCO

• Repenser l’Éducation : vers un bien commun mondial ? UNESCO, 2015.

• Objectifs de développement Durable de l’Agenda 2030 adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies. EN VRAI s’inscrit dans un contexte éducatif global où il est question de répondre aux défis du xxie siècle. Suivant les lignes proposées par ces documents de référence de l’UNESCO, du Conseil de L’Union Européenne et des Nations Unies, EN VRAI véhicule les valeurs humanistes de l’éducation : les droits de l’homme, l’égalité des droits et la justice sociale, le respect de la diversité culturelle, la solidarité internationale…

Le logo des Objectifs de Développement Durable indique au fil des pages, qu’’une de ces thématiques est traitée. Ainsi, le niveau A1 traite les ODD suivants :

• ODD 3: Bonne Santé et bien-être

• ODD 5 : Égalité de genre

• ODD 6: Eau propre et assainissement

• ODD 11: Villes et communautés durables

• ODD 12 : Consommation et production responsables

• ODD 13 : Mesures relatives à la Lutte contre les changements climatiques

• ODD 16 : Paix, justice et institutions efficaces.

En outre, en travaillant sur ces thématiques, EN VRAI met en œuvre les compétences cognitives du xxie siècle avec le travail des 4C, ou compétences cognitives (pensée critique, créativité, coopération et communication).

Dans ce cadre, les 8 compétences clés définies par le Conseil de l’Union Européenne en 2018, ont pour but d’activer et de mobiliser les savoirs pour affronter, de façon satisfaisante, des problèmes réels de la vie quotidienne.

Parmi ces compétences, qui sont un ensemble de connaissances, d’aptitudes et d’attitudes, EN VRAI, développe notamment les compétences linguistiques et plurilingues, les compétences personnelles et sociales avec la capacité d’apprendre à apprendre, avec des stratégies proposées dans chaque unité , et les compétences numériques avec des outils TICE CLIC qui sont proposées pour réaliser certaines tâches. En outre, d’autres compétences clés, transversales, sont présentes dans EN VRAI avec la rubrique LE SAVEZ-VOUS ? sans oublier la place faite à la compétence de sensibilité et expression culturelles à travers les pages d’ouverture qui prennent comme point de départ une oeuvre artistique située dans un pays francophone et la lecture à voix haute d’un texte littéraire, dans la double page du projet.

9

2. Les objectifs du niveau A1, d’EN VRAI

L’échelle globale du niveau A1 selon le CECR et le Volume Complémentaire résume ce que l’élève peut faire dans les 4 habiletés au niveau A1 : comprendre (lire et écouter) et produire (écrire et parler).

• Peut comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes ainsi que des énoncés très simples qui visent à satisfaire des besoins concrets.

• Peut se présenter ou présenter quelqu’un et poser à une personne des questions la concernant - par exemple, sur son lieu d’habitation, ses relations, ce qui lui appartient, etc. - et peut répondre au même type de questions.

• Peut communiquer de façon simple si l’interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif.

• EN VRAI priorise les activités de communication langagières suivantes du niveau A1 du CECR :

Activités de communication langagière

Activités de réception (COMPRENDRE)

Compréhension de l’oral (Écouter)

Compréhension de l’écrit (Lire)

Capacité de l’élève

Peut comprendre une intervention si elle est lente et soigneusement articulée et comprend de longues pauses qui permettent d’en assimiler le sens.

Peut reconnaître une information concrète à propos d’un sujet familier et quotidien, à condition que le débit soit lent et que l’information soit claire (par ex. sur un lieu ou un horaire).

• Peut comprendre quelques mots et quelques expressions qui se rapportent à lui/elle, à la famille, à ses loisirs ou à son environnement, s’ils sont prononcés lentement et clairement.

• Peut comprendre des mots et des expressions courtes lorsqu’il/elle écoute une conversation simple (par ex. entre un client et un vendeur dans une boutique), à condition que les gens parlent très lentement et très clairement.

• Peut comprendre les grandes lignes d’une information très simple, donnée dans une situation prévisible, à condition qu’elle soit exprimée très lentement et très clairement et qu’il y ait de temps à autre de longues pauses.

• Peut comprendre des instructions qui lui sont adressées lentement et avec soin et suivre des directives courtes et simples. Peut comprendre quand quelqu’un lui dit lentement et clairement où se trouve un objet, à condition que cet objet se trouve dans l’environnement immédiat.

• Dans une annonce par haut-parleur, par ex. à la gare ou dans une boutique, peut comprendre des chiffres, des prix et des horaires s’ils sont prononcés lentement et clairement. Peut repérer de l’information concrète (par ex. sur des lieux et des horaires) dans de courts enregistrements sur des sujets quotidiens et familiers, à condition que le débit soit lent et le langage clair.

• Peut reconnaître des mots et des expressions familiers et identifier les sujets dans les gros titres et les résumés des nouvelles et la plupart des produits de publicité, en utilisant les informations visuelles et ses connaissances générales.

Peut comprendre des textes très courts et très simples, phrase par phrase, en relevant des noms, des mots familiers et des expressions très élémentaires et en relisant si nécessaire.

• Peut comprendre de petits messages simples, envoyés par courriel ou sms (comme une proposition de rencontre, où, quand et quoi faire).

• Peut reconnaître les noms, les mots et les expressions les plus courants dans les situations ordinaires de la vie quotidienne.

• Peut trouver et comprendre des informations importantes mais simples, dans les publicités, les programmes d’événements, les prospectus, les brochures (par ex. ce qui est proposé, les prix, la date, l’endroit, l’heure de départ, etc.).

• Peut se faire une idée du contenu d’un texte informatif assez simple, surtout s’il est accompagné d’un document visuel.

• Peut comprendre des textes courts sur des sujets d’intérêt personnel s’ils sont rédigés avec des mots simples et s’ils sont illustrés par des images.

• Peut suivre des indications brèves et simples (par ex. pour aller d’un point à un autre).

• Peut déduire la signification d’un mot inconnu concernant une action concrète ou un objet, à condition que le texte qui l’accompagne soit très simple et porte sur un sujet familier et quotidien.

10

Activités de communication langagière

Production orale (Parler)

Activités de Production

Interaction Orale

Production écrite (Écrire)

Capacité de l’élève

Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses.

• Peut se décrire, décrire ce qu’il/elle fait, ainsi que son lieu d’habitation.

• Peut décrire les aspects simples de sa vie quotidienne en utilisant une suite de phrases simples, des mots et des expressions simples, à condition de pouvoir préparer à l’avance.

• Peut décrire simplement un objet ou une image qu’il/elle montre aux autres, en utilisant des mots simples, des expressions toutes faites, à condition de s’y être préparé/e.

Peut donner des renseignements sur des sujets personnels (par ex. ce qu’il/ elle aime et n’aime pas, la famille, les animaux domestiques) en utilisant des mots et des expressions simples.

• Peut écrire des expressions et phrases simples isolées.

• Peut écrire des phrases et des expressions simples sur lui/elle-même et des personnages imaginaires, où ils vivent et ce qu’ils font.

• Peut décrire très simplement une pièce dans une habitation.

• Peut utiliser des mots et des expressions simples pour décrire certains objets familiers.

• Peut interagir de façon simple, mais la communication dépend totalement de la répétition avec un débit plus lent, de la reformulation et des corrections.

• Peut répondre à des questions simples et en poser, réagir à des affirmations simples et en émettre dans le domaine des besoins immédiats ou sur des sujets très familiers.

• Peut comprendre des expressions quotidiennes pour satisfaire des besoins simples de type concret si elles sont répétées, formulées directement, lentement et clairement par un interlocuteur compréhensif.

• Peut comprendre des questions et des instructions qui lui sont adressées lentement et avec soin et suivre des consignes simples et brèves.

• Peut comprendre des expressions quotidiennes pour satisfaire des besoins simples de type concret si elles sont répétées, formulées directement, clairement et lentement par un interlocuteur compréhensif.

• Peut prendre part à une conversation simple de nature factuelle et sur un sujet prévisible, par ex. sur son logement, son pays, sa famille, ses études…

• Peut présenter quelqu’un et utiliser des expressions élémentaires de salutation et de congé

• Peut demander à quelqu’un de ses nouvelles et y réagir.

• Peut échanger sur ses goûts pour le sport, la nourriture, etc. en utilisant un répertoire limité d’expressions et à condition qu’on s’adresse directement à lui ou à elle clairement et lentement.

• Peut comprendre les questions et instructions formulées lentement et soigneusement, ainsi que des indications brèves et simples.

• Peut réagir à des instructions simples concernant des tâches routinières impliquant le temps, des lieux, des chiffres, etc.

• Peut demander des objets à autrui et lui en donner.

• Peut demander quelque chose à quelqu’un ou le lui donner.

• Peut demander à manger et à boire en utilisant des expressions élémentaires.

• Peut se débrouiller avec les nombres, les quantités, l’argent et l’heure.

• Peut comprendre des questions et des instructions qui lui sont adressées lentement et avec soin et suivre des instructions simples et brèves.

• Peut répondre à des questions simples et en poser.

• Peut poser des questions personnelles, et répondre au même type de questions.

• Peut parler du temps.

• Peut, de façon sommaire, donner des nombres, des quantités et des coûts.

• Peut donner la couleur d’un vêtement ou d’un autre objet familier et peut demander la couleur de ces objets.

• Peut répondre dans un entretien à des questions personnelles posées très lentement et clairement dans une langue directe et non idiomatique.

11

Activités de communication langagière

Interaction écrite

Médiation

Capacité de l’élève

Peut demander ou transmettre par écrit des renseignements personnels détaillés.

• Peut écrire des messages comprenant une série de phrases très courtes décrivant des passe-temps, des préférences, en utilisant des mots simples ou des expressions toutes faites, en faisant appel à un dictionnaire.

• Peut écrire un message court et très simple (par ex. un texto) à des amis pour leur donner un renseignement ou leur poser une question.

• Peut écrire chiffres et dates, nom, nationalité, adresse, âge, date de naissance ou d’arrivée dans le pays, etc. sur une fiche d’hôtel, par exemple.

• Peut laisser un message simple indiquant par ex. où il/elle est allé(e), à quelle heure il/elle compte revenir (par ex. « Je fais les courses, je rentre à 5 heures »).

Peut utiliser des mots simples et des expressions non verbales pour montrer son intérêt pour une idée.

Peut transmettre des informations simples et prévisibles d’un intérêt immédiat, données dans des textes courts et simples.

• EN VRAI priorise les compétences communicatives langagières suivantes du niveau A1 du CECR :

Étendue linguistique générale

Possède un choix élémentaire d’expressions simples pour les informations sur soi et les besoins de type courant.

Peut utiliser quelques structures simples dans des phrases simples en supprimant ou en simplifiant des éléments.

Compétences linguistiques

Compétence sociolinguistique

Compétence pragmatique

Correction sociolinguistique

Étendue du vocabulaire

Possède un répertoire élémentaire de mots isolés et d’expressions relatifs à des situations concrètes particulières.

Correction grammaticale

Possède un contrôle limité des structures syntaxiques et de formes grammaticales simples appartenant à un répertoire mémorisé

Maîtrise générale du système phonologique

La prononciation d’un répertoire très limité d’expressions et de mots mémorisés est compréhensible avec quelque effort pour des interlocuteurs habitués aux locuteurs de son groupe linguistique. Peut reproduire correctement un nombre limité de sons ainsi que d’accents sur des mots et des expressions simples et familiers.

Maîtrise de l’orthographe

• Peut copier de courtes expressions et des mots familiers, et un ensemble d’expressions utilisées régulièrement.

• Peut orthographier son adresse, sa nationalité et d’autres informations personnelles de ce type.

• Peut utiliser une ponctuation très simple (par ex. le point ou le point d’interrogation).

Peut établir un contact social de base en utilisant les formes de politesse les plus élémentaires : accueil et prise de congé, présentations, dire « merci », « s’il vous plaît », « excusez-moi », etc.

Compétence discursive

Compétence fonctionnelle

Peut relier des groupes de mots avec des connecteurs élémentaires tels que « et » ou « mais ».

Aisance à l’oral

Peut se débrouiller avec des énoncés très courts, isolés, généralement stéréotypés, avec de nombreuses pauses pour chercher ses mots, pour prononcer les moins familiers et pour remédier à la communication.

Précision

Peut communiquer des informations très élémentaires sur des détails personnels et des besoins concrets de façon simple.

12

3. EN VRAI et sa proposition didactique

3.1. Les bases de la proposition didactique d’EN VRAI : Voici les principes d’EN VRAI et qui sont la base de sa démarche didactique. Certains de ces principes sont issus des principes de l’apprentissage1 et des apports de la neuroscience dans l’éducation.

• L’élève est au centre du processus d’apprentissage.

C’est lui qui est au premier plan et son rôle actif est essentiel. Son autorégulation fait partie de ce processus. Le portfolio présent dans le cahier d’activité l’aide à s’autoréguler et à s’autoévaluer.

D’autre part, les interactions orales proposées sont conçues pour que le professeur laisse les élèves s’exprimer et n’intervienne que pour relancer ou guider les échanges.

• L’apprentissage est une activité partagée.

Les neurosciences et le socioconstructivisme confirment que nous apprenons au travers des interactions sociales. La méthode déploie les interactions entre les élèves, en binôme, en petits et grands groupes et le travail collaboratif et coopératif.

Par exemple, l’activité “on révise ensemble” présente dans toutes les unités, met en oeuvre les interactions pour réviser et construire les connaissances des élèves.

• Les émotions font partie de l’apprentissage.

L’apprentissage résulte de l’interaction dynamique des émotions, de la motivation et de la cognition, et cellesci sont inextricablement liées2. Sans émotions, il n’y a pas d’apprentissage.3 Un climat propice à l’apprentissage est essentiel. Ainsi, de nombreuses activités initiales d’interactions, d’échauffements… sont proposées pour introduire des nouveaux contenus. Grâce à ces activités qui sont abordables et faciles, l›élève travaille avec une bonne prédisposition.

• Le jeu engage les élèves.

La gamification ou ludification est un levier de motivation et d’attention du fait qu’il met en jeu les émotions et permet ainsi aux élèves de s’engager dans l’activité proposée. Dans EN VRAI de nombreux jeux sont proposés tout au long des unités.

• La conception universelle de l’apprentissage. Les élèves sont tous différents : connaissances préalables, capacités, conceptions de l’apprentissage, styles et stratégies d’apprentissage, intérêts, motivations... Cette méthode varie les approches et les activités afin de répondre à la diversité des élèves et à leurs besoins et intérêts. De plus, les modèles

de productions, principalement écrits, sont proposés afin de guider tous les élèves. En outre, ce livre du professeur propose, pour chaque unité, des évaluations différenciées pour les compréhensions écrites et orales.

• Les élèves sont tirés vers le haut.

Les activités et tâches proposées demandent du travail et sont stimulantes pour tous. Être sensible aux différences et aux besoins individuels n’empêche pas d’être suffisamment exigeant pour conduire les élèves à se dépasser et à progresser en fomentant leur mentalité de croissance.4

• Des connexions horizontales et transversales. Chaque unité est construite autour d’un thème dans le but de créer des connexions entre domaines de connaissance et disciplines. Le traitement des ODD s’inscrit dans cet esprit. De plus, la compétence digitale est également travaillée grâce à l’utilisation des TICE proposées.

3.2. La proposition didactique d’EN VRAI

EN VRAI est le résultat de nombreuses années d’expérience des autrices comme professeurs de français langue étrangère avec, entre autres, des élèves du secondaire (collège et lycée). À cet égard, cette méthode est née grâce à tous les élèves qui ont, au fil du temps, motivé le questionnement des pratiques de classe des autrices et la recherche de solutions pour un apprentissage de qualité.

Ainsi, la démarche pédagogique qui sous-tend la proposition didactique provient de la pratique que la théorie est venue confirmer, et non l’inverse.

3.2.1. La communication

EN VRAI a comme objectif général de développer la compétence à communiquer langagièrement5. Cette compétence met en œuvre les activités langagières de réception, production, interaction et médiation, qui sont présentes dans chaque unité du livre.

L’interaction est fondamentale dans cette méthode. Selon le volume complémentaire du CECR, l’interaction est à l’origine du langage car on apprend une langue en société, c’est pourquoi EN VRAI fomente les interactions de groupe en classe, aussi bien l’interaction en tant qu’activité langagière, mais aussi l’interaction en tant que stratégie d’apprentissage, grâce au travail coopératif et collaboratif qui est proposé dans chaque unité.

La compétence de communication linguistique et la compétence plurilingue6 sont aussi développées dans le cadre de l’approche par compétence adoptée par EN VRAI.

1. Comment apprend-on ? La recherche au service de la pratique, Chapitre 7, pp 173-207. Paris : OCDE, 2014.

2. Begoña Ibarrola. Aprendizaje emocionante : neurociencia para el aula. SM, 2016.

3. Héctor Ruiz Martín. Aprender a aprender. Science bits, 2020.

4. Anna Forés Miravalles, José Ramón Gamo, Jesús C. Guillén, Teresa Hernández, Marta Ligioiz, Félix Pardo, Carme Trinidad. Neuromitos en educación, el aprendizaje desde la neurosciencia. Plataforma actual, 2015.

5. La compétence à communiquer langagièrement est définie dans le CECR comme étant composée de savoirs, habiletés et de savoir-faire : composante linguistique, composante sociolinguistique et composante pragmatique.

6. la communication linguistique et la compétence plurilingue sont des compétences clés, c’est à dire, des compétences qui ont pour but d’activer et de mobiliser les savoirs, aptitudes et attitudes pour comprendre, interpréter et traiter l’information avec un esprit critique et pour communiquer de façon efficace avec d’autres personnes de façon coopérative, créative, éthique et respectueuse.

13

3.2.2. L’approche par compétence

Les compétences sont définies7 comme un ensemble de connaissances, d’aptitudes et d’attitudes qui peuvent être utilisées dans de nombreux contextes différents et peuvent être combinées.

EN VRAI s’inscrit dans l’approche par compétence, qui permet à l’élève de mettre en pratique ses compétences afin d’agir dans différents contextes. En effet, chaque unité et leçon d’EN VRAI s’articule autour d’objectifs de communication qui sont énoncés dans le tableau de contenus ainsi que dans l’ouverture de chaque unité (vous allez…) et qui déploient des compétences que l’élève pourra réutiliser dans différents contextes : parler de ses goûts, demander et indiquer un chemin…

3.2.3. Les situations d’apprentissage

L’approche par compétence est mise en œuvre grâce aux situations d’apprentissage qui sont au cœur de la proposition didactique d’EN VRAI.

Les activités proposées prennent comme point de départ un contexte concret et réel, dans lequel il s’agit de réaliser une action, grâce à la mobilisation de capacités et savoirs transversaux qui ont été travaillés. Ainsi, la conception de chaque unité d’EN VRAI autour d’une thématique générale fait surgir de nombreuses problématiques sociales ou environnementales qui sont le cadre pour que l’élève raisonne, imagine, planifie, explore, s’informe, travaille de façon collaborative et communique ses apprentissages tout en affrontant des défis significatifs8. En ce sens, le projet final de chaque unité vient culminer, avec un produit final, cette action ou défi.

3.2.4. Évaluation

L’évaluation sert à apprendre9. Elle sert à mesurer les acquis de l’apprentissage, mais elle doit être, avant tout, un outil pour l’élève. Les évaluations proposées, dans le bilan du Livre de l’élève sont adaptées au niveau requis et poussent parfois, dans le Cahier d’Activité, à affronter des difficultés plus grandes. Dans l’optique d’une évaluation formative et formatrice, le portfolio, du cahier d’activités, permet à l’élève de s’auto évaluer. D’autre part, les nombreuses activités de production et de réemploi doivent être l’occasion, pour le professeur, d’apporter à l’élève une rétroaction ou un feedback régulier et constructif 10 afin de l’aider à progresser dans son apprentissage.

4. Les composants de la méthode

4.1. Le livre de l’élève

4.1.1. Structure générale

Le Livre de l’élève comprend 6 unités variées et engageantes, qui permettent d’acquérir les compétences nécessaires pour réaliser chaque projet de chaque unité.

EN VRAI

Le livre commence par un avant-propos, suivi du tableau des contenus qui présente, pour chaque unité, les objectifs de communication et le projet final, la grammaire, le lexique et ses thématiques, la phonétique, les thèmes transdisciplinaires, les outils TICE proposés ainsi que les stratégies d’apprentissage abordées. De plus, les Objectifs de Développement Durable (ODD) travaillés sont également indiqués.

À la fin du livre, les annexes comprennent des entraînements au DELF, un précis de grammaire, des tableaux de conjugaison, le lexique de chaque unité et les transcriptions des documents audio et des vidéos.

4.1.2. Structure de chaque unité

• Double page d’ouverture :

La double page d’ouverture commence par des œuvres de différents artistes et qui se trouvent dans différents pays francophones.

Le but de cette double page est d’introduire le thème de l’unité de façon engageante et d’inciter les élèves à parler grâce aux questions d’observation.

Les objectifs de communication de l’unité sont annoncés avec Vous allez, et plus concrètement, les objectifs qui impliquent des productions orales ou écrites. Le projet de l’unité est aussi présenté.

7. Définition selon la Recommandation du Conseil de L’Union Européenne du 22 mai 2018 sur les compétences clés 8. Les compétences développées prennent en compte la Taxonomie de Bloom (1956), avec ses niveaux de difficultés, du plus simple au plus complexe. 9. Sanmartí, Neus. Evaluar para aprender. Graó, 2007. 10. Hattie, John. Visible Learning. Routledge, 2008.

14

L’interaction, différente dans chaque ouverture, permet de briser la glace et sert aussi d’échauffement afin de faire parler les élèves.

• Les 4 leçons

Chaque unité se décline en 4 leçons présentées sous la forme de doubles pages.

Le lexique est généralement introduit au début de la leçon, à travers un jeu ou un document oral ou écrit.

Chaque leçon travaille la grammaire en contexte. Un document écrit ou oral, en lien avec la thématique travaillée, introduit la grammaire en contexte et sert d’ancrage pour que l’élève découvre, repère et travaille ce point grammatical. Dans les encadrés, la grammaire est au service de la communication et se focalise sur les points essentiels de l’aspect traité.

Le personnage dans l’encadré grammaire fait réfléchir sur la langue

Des activités de réemploi sont proposées afin que les élèves assimilent le nouveau point travaillé grâce à son utilisation.

La production écrite est travaillée à partir de modèles d’écrits réalisés par des élèves et qui peuvent guider les apprenants.

Tout au long des 6 unités, les élèves sont amenés à produire progressivement des textes simples de typologies variées : texte informatif, descriptif, narratif, dialogal, poétique.

La production orale est variée, avec des monologues suivis pour présenter, décrire des personnes…; des interactions pour échanger lors de conversations ou des discussions informelles, poser et répondre à des questions… Au niveau A1, des dialogues sont travaillés comme modèles.

Le travail de répétition et de mémorisation de ces dialogues est important pour que les élèves intègrent des structures, sachent les prononcer correctement et puissent les réutiliser dans d’autres contextes.

D’autre part, pour guider les élèves dans leurs productions écrites et orales, des indications et des outils sont données et sont différents pour chaque activité proposée :

• INDICATIONS pour la production écrite ;

• INDICATIONS pour la production orale ;

• OUTILS pour la production orale ou écrite

Des activités de MÉDIATION • sont présentes dans chaque unité et sont signalées. Leur typologie est variée, de la recherche de la signification de mots dans un dictionnaire à la co-construction du sens dans l’interaction.

Dans le but de d’apporter plus de dynamisme à la méthode, de surprendre les élèves et de varier les approches, les leçons 1, 2, 3 et 4 introduisent les contenus sans suivre systématiquement la même démarche dans chaque leçon et unité.

15

La méthode propose aussi des contenus que l’élève peut identifier, dans chaque unité et leçon, grâce aux pictogrammes suivants :

01 01 activité de compréhension orale activité en interaction

• Des sons et des lettres : Activité sur la phonétique qui se focalise notamment sur la correspondance graphiephonème.

• Ouvrez vos oreilles ! : activité de compréhension qui implique une action ou réponse à une devinette.

Jeu : activité ludique et dynamique pour mettre en pratique des contenus linguistiques et les assimiler.

le QR code mène à une activité ludique sur une plateforme en ligne pour travailler un contenu grammatical. Les activités proposées sont autocorrectives. Par exemple, pour l’unité 1, il s’agit de répondre à des questions de type QCM, sur le conjugaison des verbes être et avoir au présent, dans un environnement ludique.

stratégie pour l’apprentissage

LE SAVEZ-VOUS ?

contenus transversaux et transdisciplinaire

Un Objectif de Développement durable est travaillé

• Le projet

La double page avec le projet de l’unité comprend trois étapes. La première étape consiste à découvrir un texte littéraire d’un auteur francophone en lien avec le thème de l’unité et à proposer une lecture à voix haute et une activité

de compréhension globale du texte. Cette lecture à voix haute permet d’aborder la compétence phonologique dans toute sa variété, en mettant l’accent non seulement sur la prononciation mais aussi d’aller plus loin avec la compréhension et l’interprétation du texte. D’autre part, le professeur pourra, en fonction des difficultés phonétiques rencontrées par ses élèves s’arrêter sur des phonèmes ou aspects prosodiques concrets.

La deuxième étape propose un exemple de projet réalisé par des élèves et sert comme modèle pour que les élèves puissent élaborer leur propre projet. Les questions de compréhension ou indications guident les élèves et mettent l’accent sur des aspects significatifs pour l’élaboration du projet.

Finalement, la troisième étape correspond à l’étape de réalisation et présentation du projet. Les indications données suggèrent souvent des outils TICE et des aspects linguistiques à prendre en compte.

• On révise ensemble

La page « On révise ensemble » met en œuvre le travail collaboratif pour partager les connaissances de l’unité, consolider les apprentissages et vérifier que tout a été correctement acquis. Le tampon apprendre à apprendre est présent sur cette page pour indiquer la stratégie d’apprentissage utilisée.

• Le bilan

Finalement, pour boucler l’unité, le bilan permet de valider l’acquisition des compétences par les élèves.

16

4.1.3. Annexes

• Trois entraînements au DELF sont proposés afin de préparer les élèves aux examens de certification A1.

• Le précis grammatical approfondit et révise des contenus grammaticaux classés par unité.

• Les tableaux de conjugaison présentent les deux auxiliaires, les verbes en -er, réguliers et les cas particuliers. Les verbes irréguliers et les verbes à deux ou 3 bases, les plus usuels à ce niveau débutant. Les temps verbaux proposés sont le présent, le passé composé et l’impératif.

4.2. Le cahier d’activité

Le cahier d’activités, dont la structure suit le Livre de l’élève, est essentiel pour renforcer l’acquisition des contenus travaillés. Chaque leçon comprend le travail des compétences linguistiques : grammaire, lexique et phonétique, suivi des activités de compréhension orale, de compréhension écrite, et de production écrite. On trouve également des dictées pour renforcer l’acquisition de la correspondance phonème-graphie et aussi et surtout comme outil pour pousser à la réflexion sur le fonctionnement de la langue.

La page « Qu’est-ce qu’on retient ? » permet de faire le point sur les objectifs de communication travaillés dans l’unité et son lexique correspondant. Le professeur pourra décider, en fonction de sa gestion de classe, s’il fait compléter le lexique au fur et à mesure que les mots auront été travaillés en cours ou bien s’il s’agit d’une activité de synthèse à réaliser à la fin de l’unité.

La page « Portfolio » propose une autoévaluation afin que l’élève puisse évaluer ses progrès.

Au niveau A1, un entraînement au DELF est présent à partir de l’unité 3, en clôture des unités. Finalement, le cahier d’activités se termine par une épreuve blanche DELF A1.

Les annexes incluent le nouveau lexique introduit dans les différentes pages du cahier ainsi que la transcription des audios du cahier d’activités.

17

4.3. Le livre du professeur

L’objectif du livre du professeur est de guider le professeur pendant son utilisation de la méthode EN VRAI et de lui apporter toutes les informations pour utiliser tous ses éléments.

Le livre du professeur présente, dans ses pages initiales, le cadre méthodologique de la méthode EN VRAI, les objectifs du niveau A1 et les bases qui sous-tendent la proposition didactique d’EN VRAI.

Pour chaque unité du livre de l’élève comprend :

• Un tableau des objectifs de chaque unité.

• La proposition d’exploitation didactique de chaque activité et des variantes ou prolongements si c’est le cas.

• Le corrigé des activités.

Le livre du professeur fournit aussi :

• Une évaluation pour chaque unité du livre avec deux niveaux de difficulté pour la compréhension orale et écrite, qui introduisent des questions littérales et inférentielles11:

- Évaluation A pour des questions de compréhension orale et écrite nécessitant une compréhension détaillée des documents oraux et écrits.

- Évaluation B pour des questions de compréhension orale et écrite plus générales et globales, ne nécessitant pas une compréhension détaillée des documents oraux et écrits.

• Le corrigé des évaluations

• La transcription des évaluations

La ponctuation des évaluations est calculée sur 40 points et accorde plus de valeur aux productions orale et écrite.

Les 10 points de la rubrique grammaire seront calculés à partir de la note obtenue pour chaque exercice de grammaire.

Dans le livre du professeur, les termes employés pour désigner des personnes (professeur, élève) sont pris au sens générique; ils ont à la fois valeur d’un féminin et d’un masculin.

Cette utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture.

11.
inferential comprehension and creative
Cunningham, J. . Toward pedagogy of
response. (1987)
18

C’est toi ? U nité 2

OBJECTIFS DE COMMUNICATION

GRAMMAIRE

LEXIQUE

PHONÉTIQUE

PROJET

APPRENDRE À APPRENDRE

CLIC : COMPÉTENCE DIGITALE

TRANSDISCIPLINARITÉ

Présenter quelqu’un

Exprimer vos goûts

Décrire le physique et le caractère de quelqu’un

C’est/ Il est

Le féminin des adjectifs de nationalité

Les verbes en -er au présent

La forme négative

La place des adjectifs

Le féminin des adjectifs

L’interrogation avec Est-ce que

Les nationalités

Les goûts

Les parties du corps

Les adjectifs de description

L’intonation : la question et l’affirmation

Présentez votre personnage !

Évaluer la production d’un(e) camarade

Travailler en collaboration

Utiliser un dictionnaire bilingue en ligne

Utiliser une application de création de dessin

Jacques Prévert

ODD 16 : Paix, justice et institutions efficaces

25

U nité 2 C’est toi ?

Ouverture, pages 22-23

Votre identité, s’il vous plaît !

Élèves : En binômes

Durée : Environ 5 minutes

Compétence : Interaction orale

Déroulement :

• Les élèves se posent les questions à partir des mots proposés et donnent leurs réponses à l’oral.

Exemple :

L’élève A demande à l’élève B : Quel est ton nom ? L’élève B répond.

L’élève B demande à l’élève A : Quel âge tu as ? L’élève A répond.

Le professeur passe dans les groupes pour aider les élèves si nécessaire.

Proposition de corrigé

Formulation de questions possible :

• Nom : Quel est ton nom ?/ Tu t’appelles comment ? Et ton prénom ?

• Prénom : Quel est ton prénom ?/ Tu t’appelles comment ? Et ton nom ?

• Âge : Quel âge tu as ? / Tu as quel âge ?

• Adresse : Tu habites où ?/ Où est-ce que tu habites ?/

Quelle est ton adresse?

• Adresse mail : Quelle est ton adresse mail ?

• Numéro de téléphone : Quel est ton numéro de téléphone ?

LEÇON 1 • Qui c’est ? Pages 24-25

ACTIVITÉ 1

Élèves : Groupe classe ou en binômes

Durée : 15 minutes

Compétence : Linguistique et production orale

Déroulement : Le professeur lit ou fait lire les exemples. Il fait référence à l’encadré grammaire. Les élèves présentent les personnes des images 1,2 et 3 à l’oral. Le professeur apporte son feedback si nécessaire et renvoie les élèves au précis grammatical.

Proposition de corrigé :

1. C’est Lounis. C’est un musicien. Il est libanais.

2. C’est Leonardo. Il est argentin et il est photographe.

3. Ce sont Pedro et Lourenço. Ils sont portugais et ils sont cuisiniers.

Encadré grammaire

C’est / Il est

Réponse :

C’est une journaliste. C’est est suivi d’un article : une et d’un nom (métier: journaliste). C’est précisé dans l’encadré. Elle est journaliste. Elle est est suivi du métier de journaliste. C’est indiqué dans l’encadré. En français, on ne met pas d’article devant le métier avec le verbe “être”.

ACTIVITÉ 1

Élèves : Individuellement et en binômes

Durée : 15 minutes

Compétence : Compréhension écrite

Corrigé a. 2 – b. 4 – c. 1 – d. 3

Prolongement :

Le professeur peut proposer aux élèves de présenter les personnages de l’affiche, en imaginant leur nom, profession, âge, nationalité…

Le savez-vous ?

Élèves : Tout le groupe

Compétence : Réception écrite et interaction

Déroulement :

• Le professeur désigne un élève pour lire le “le savez-vous?” ou lit lui-même le texte.

• Le professeur explique les mots nouveaux et vérifie la compréhension du texte.

• En fonction des connaissances ou des intérêts des élèves, le professeur peut approfondir le sujet.

ACTIVITÉ 2

Élèves : Individuellement, en binômes et par groupes de 3 Durée : 20 minutes

Compétence : Compréhension orale et interaction orale

Déroulement : Les élèves écoutent les dialogues. Le professeur fait référence aux crochets “pour présenter quelqu’un” et désigne des élèves pour lire les deux dialogues. Il apporte son feedback concernant la prononciation, si nécessaire. Les élèves répètent et mémorisent les dialogues. Le professeur passe dans les groupes pour aider sur la prononciation, si nécessaire. Le professeur désigne des binômes et des groupes qui vont jouer les dialogues devant la classe (sans leur livre).

Prolongement :

Le professeur attribue un numéro à chaque binôme. Les élèves se lèvent et se séparent de leur camarade, ils marchent dans la classe. Le professeur indique un numéro de binôme et les élèves concernés reproduisent le dialogue.

ACTIVITÉ 3

Élèves : Individuellement, en groupes, et en binômes

Durée : 10 minutes

Compétence : Compréhension orale

26

Déroulement :

a. Suivre les consignes. Le professeur fait remarquer les différences d’intonation et fait répéter au groupe classe la même phrase (extraite de l’audio, par exemple : vous êtes boulanger) avec 2 intonations différentes.

Corrigé

Question : Vous êtes boulanger ?

Affirmation : Tu aimes le chocolat.

Affirmation : C’est un acteur anglais.

Question : Elle s’appelle Lise ?

Affirmation : Ils ont 21 ans.

b. Suivre les consignes. Le professeur passe dans les groupes et apporte son feedback si nécessaire.

ACTIVITÉ 4

Élèves : Individuellement et en binômes

Durée : 15 minutes

Compétence : Compréhension orale et compréhension écrite

Déroulement :

a et b

• Les élèves écoutent et lisent les textes a et b.

Le professeur fait référence à l’encadré grammaire et renvoie à l’exercice 1 de la page 24 et au précis grammatical pour la réponse à la question.

Le professeur n’explique pas directement les mots nouveaux. Il fournit aux élèves, si nécessaire, des stratégies pour la compréhension des mots nouveaux : – mots transparents : éducation, démocratie – mots à décomposer pour retrouver un mot transparent : déforestation.

Les mots déforestation, engagement, défense sont uniquement à comprendre par les élèves, et non pas à retenir.

Corrigé

a. 1/3

b. 2/4/5

Encadré grammaire

Le féminin des adjectifs de nationalité

Réponse :

• Le féminin des adjectifs de nationalité terminés au masculin en IEN est IENNE.

• Les adjectifs de nationalité terminés en E au masculin sont identiques au féminin.

ACTIVITÉ

5

Élèves : Individuellement, en groupe classe et en binômes

Durée : 15 minutes

Compétence : Linguistique (phonologique)

Déroulement :

a. Suivre la consigne. Le professeur fait remarquer la prononciation des nationalités en fonction des terminaisons.

b. Suivre la consigne. Pour le corrigé, le professeur demande aux élèves le nombre de nationalités au féminin qui variera entre 5 et 6 ( la nationalité russe peut être au féminin ou au masculin). Le professeur posera des questions aux élèves afin qu’ils trouvent la réponse eux-mêmes au sujet de cette nationalité. Piste possible pour les élèves : l’activité précédente apporte la réponse.

Corrigé

Nationalités au féminin : 5 ou 6 (la nationalité russe peut être au féminin ou au masculin.)

Américaine – Russe – Sénegalaise – Australienne –Portugaise - Anglaise

ACTIVITÉ 6

Élèves : En groupe classe et en binômes

Durée : Environ 15 minutes

Compétence : Interaction orale

Déroulement :

• Le professeur demande aux élèves de penser à un personnage connu de tous. Il pose à un élève les questions proposées dans la consigne pour découvrir l’identité de son personnage. Il fait référence aux crochets : « pour poser des questions avec Est-ce que … ? »

• En binômes les élèves jouent et devinent, à tour de rôle, l’identité de plusieurs personnages.Le professeur passe dans les groupes et apporte son feedback si nécessaire.

LEÇON 2 • Tous les goûts sont dans la nature

ACTIVITÉ 1

Élèves : En binômes

Durée : 15 minutes

Compétence : Interaction orale

Déroulement : Le professeur lit ou fait lire l’exemple. Il fait référence aux crochets “Pour exprimer mes goûts” et à l’encadré grammaire. Il demande à quelques élèves de

Pages 26-27

répondre à partir des photos et apporte un feedback si nécessaire. Chaque élève demande à un autre élève de la classe (différent à chaque fois) de répondre.

Il s’agit de parler avec un maximum de personnes, les élèves parlent de leurs goûts et cherchent une personne de la classe avec les mêmes goûts.

Le temps des interactions peut être limité par le professeur.

27 U nité
toi ?
2 C’est

U nité 2 C’est toi ?

ACTIVITÉ 2

Élèves : En binômes

Durée : 5 minutes

Compétence : Compréhension orale

Déroulement :

• Avant d’écouter le document, si nécessaire, le professeur peut rappeler l’utilisation de “moi aussi” pour les phrases affirmatives et “moi non plus” pour les phrases négatives. Il donne un exemple à partir de la première phrase : J’aime le football. Les élèves peuvent dire ou écrire “moi aussi” uniquement s’ils sont d’accord avec cette affirmation. Si les élèves n’aiment pas le football, ils n’écrivent pas ou ne disent rien.

• Les élèves écoutent l’audio et notent sur une feuille les réponses “moi aussi” ou “moi non plus” en fonction de leurs goûts.

Prolongement :

Le professeur pose des questions à quelques élèves sur leurs réponses et apporte du feedback, si nécessaire sur l’utilisation de “moi aussi” et “moi non plus”.

Corrigé

a. J’aime le football : moi aussi b. J’adore le silence : moi aussi c. Je n’aime pas le théâtre: moi non plus d. J’aime les crêpes : moi aussi e. Je n’aime pas les araignées : moi non plus f. J’adore la musique classique : moi aussi g. Je déteste les serpents : moi aussi h. J’aime les films d’horreur : moi aussi

ACTIVITÉ 3 DELF

Élèves : Individuellement ou en binômes

Durée : 15 minutes

Compétence : Médiation et interaction orale

Déroulement : a.

Le professeur lit ou fait lire les textes par les élèves. Il explique les mots nouveaux, si nécessaire. Il fait référence à l’encadré grammaire et peut demander aux élèves de repérer les verbes en ER conjugués dans les 2 textes.

Corrigé

Natalia adore les langues étrangères. Elle parle le français, l’anglais et le russe. Chez elle, elle parle le russe mais avec ses amis elle parle français. Nous, Francine et Chantal, nous adorons parler et nous adorons regarder des séries ensemble. Nous n’aimons pas/ détestons les séries violentes. Nous préférons les séries policières.

b. En binôme, chaque élève répond à ces questions. Le professeur passe dans les groupes et apporte du feedback si nécessaire. Le professeur peut désigner quelques élèves pour répondre à ces questions.

Encadré grammaire

Les verbes en ER au présent

Réponse

• Je ¦ J’ + a,e,i, o, u, h, y. C’est le seul pronom personnel sujet qu’on apostrophe.

• Je + consonne

• Je n’aime pas, tu n’aimes pas, il/elle n’aime pas , nous n’aimons pas, vous n’aimez pas, ils/elles n’aiment pas.

ACTIVITÉ 4

Élèves : Individuellement et en groupe

Durée : 15 minutes

Matériel : 1 petit papier ou post-it par élève.

Compétence : Production écrite

a. Le professeur lit ou fait lire l’exemple et fait référence aux crochets “pour exprimer l’opposition avec mais”. Les élèves suivent la consigne et écrivent sur leur papier leurs phrases (sans écrire leur nom). Le professeur ramasse les papiers et les redistribue à d’autres élèves.

b. Chaque élève lit le papier qui lui a été attribué. Les élèves doivent deviner l’élève qui a rédigé ces phrases. Si nécessaire, le professeur apporte un feedback pour corriger les phrases.

ACTIVITÉ 5

Élèves : En binômes ou en groupes

Durée : 20 minutes

Matériel : En guise de jeton chaque élève / binôme ou groupe peut utiliser 5 morceaux de papier, 5 trombones … Compétence : Linguistique et interaction orale

Déroulement :

Chaque élève place sur le tableau de la page 27, 5 jetons sur 5 cases différentes. Ce sont ses 5 bateaux. Chaque élève devra cacher ses bateaux à son camarade. Chaque élève doit trouver les bateaux de son camarade. Pour deviner les bateaux, chaque élève doit conjuguer correctement la forme du verbe.

Exemple :

Élève A : “Nous dansons”

Élève B : “À l’eau “

Élève A : “Tu parles”

Élève B : “Touché : ✓“

L’élève qui gagne la partie est celui qui a trouvé les 5 bateaux de son camarade.

28

Leçon 3 De la tête aux pieds Pages

ACTIVITÉ 1

Élèves : Individuellement et en binômes

Durée : 15 minutes

Compétence : Compréhension écrite

Déroulement :

Le professeur lit ou fait lire le texte “Voici Gigi!” Il fait référence aux crochets “les parties du corps”, et demande aux élèves de repérer les parties du corps dans les illustrations. Il fait référence à l’encadré de la page 29.

ACTIVITÉ 2

Élèves : Individuellement et en binômes

Durée : 20 minutes

Compétence : Production écrite

Déroulement :

a. Suivre les consignes. Les élèves suivent les indications du post-it “pour mon écrit”. Le professeur apporte du feedback aux élèves, si nécessaire.

b. Le professeur fait référence au tampon “apprendre à apprendre” et commente les aspects à prendre en compte pour évaluer la production d’un(e) camarade. Il échange les écrits entre les élèves et à partir des éléments à évaluer, les élèves (l’auteur du texte et l’élève qui évalue) échangent entre eux et corrigent le texte si nécessaire. Le professeur apporte son feedback si nécessaire.

Encadré grammaire

La place des adjectifs

Réponse

Dans la description de Gigi, les adjectifs sont avant et après le nom.

- avant le nom : grandes, petit, long - après le nom : roux, foncés

ACTIVITÉ 3

Élèves : Individuellement

Durée : 5 minutes environ

Compétence : Compréhension orale

Déroulement : Suivre les consignes

Corrigé

La bouche, les oreilles, la jambe, le ventre, la tête, la main, le pied, le dos, les yeux, les cheveux, le cou, le ventre, le front, le nez, le genou, le bras.

Prolongement : En binômes, les élèves peuvent faire la même chose entre eux.

28 - 29

ACTIVITÉ 4

Élèves : En binômes

Durée : 10 minutes

Compétence : Compréhension écrite et linguistique (phonologique)

Déroulement : a.

Les élèves lisent les phrases du texte à tour de rôle : chacun une phrase ou chacun deux phases par exemple. Le professeur désigne un binôme pour répondre à la question posée. Puis il demande à la classe de répondre à la question posée.

Corrigé

Les verbes ne correspondent pas à la partie du corps indiquée. La signification du texte est donc incohérente. b. Suivre la consigne.

Corrigé

Je parle avec la bouche

Je pleure avec les yeux

Je mange avec les dents

J’écoute avec les oreilles

Je marche avec les jambes

J’écris avec la main

ACTIVITÉ 5

Élèves : Individuellement et en binômes

Durée : Environ 15 minutes

Compétence : Compréhension et production orale

Déroulement : a. Suivre les consignes.

Corrigé a

a : photo 2 - b : photo 4 - c : photo 1 b.

Photos 3 et 5

ACTIVITÉ 6

Élèves : Individuellement et en binômes

Durée : 10 minutes

Compétence : Linguistique

Déroulement :

• Les élèves accèdent à la plateforme et réalisent le quizz qui est autocorrectif. (https://view.genial. ly/65a2f7b51525360013d24bb0)

• Le professeur apporte le feedback nécessaire aux élèves.

29 U nité 2 C’est toi ?

U nité 2 C’est toi ?

Leçon 4 Que des qualités ! Pages 30-31

ACTIVITÉ 1

Élèves : En groupes ou individuellement

Durée : Environ 10 minutes.

Compétence : Compréhension orale et linguistique

Déroulement : a.

Les élèves écoutent le document et repèrent, en même temps, les adjectifs avec les emojis correspondants. Après l’écoute, le professeur vérifie que la signification des mots a été comprise.

b.Suivre la consigne.

Le professeur finit l’activité en demandant à quelques élèves de mentionner les adjectifs mémorisés. Il peut donner un point aux élèves par adjectif non répété.

ACTIVITÉ 2

Élèves : Individuellement et en binômes

Durée : Environ 15 minutes

Compétence : Médiation et compréhension orale

a.Les élèves vérifient le sens des adjectifs entre eux et le professeur apporte son feedback si nécessaire. Les élèves peuvent utiliser le dictionnaire bilingue en ligne proposé dans le Clic.

b.Suivre la consigne.

Corrigé

a. Paul : calme, dynamique et discipliné

Hélène : dynamique, rapide, sociable et gentille

Mickaël : travailleur, intelligent, bavard

Yvan : calme

b. Paul : la vitesse, la compétition et le contact avec les gens.

Hélène : parler avec les clients et danser la salsa.

Mickaël : parler, la politique, les séries de détectives et parler.

Yvan : voyager et visiter les musées.

c. Proposition de corrigé

Paul : ingénieur automobile

Hélène : vendeuse

Mickaël : avocat

Yvan : peintre

ACTIVITÉ 3

Élèves : Individuellement et en binômes

Durée : Environ 5 minutes

Compétence : Médiation orale

Déroulement : Les élèves disposent de quelques minutes individuellement pour réfléchir aux réponses. En binôme, les élèves échangent leurs réponses. À la fin de l’activité, le professeur propose à quelques élèves de donner leurs réponses.

ACTIVITÉ 4

Élèves : Individuellement

Durée : Environ 15 minutes

Compétence : Compréhension écrite

Déroulement : Suivre les consignes.

Le professeur fait référence à l’encadré grammaire : le féminin des adjectifs. Il renvoie aussi les élèves au précis grammatical, pages 101 et 102.

Il peut demander aux élèves de retrouver la forme des adjectifs des deux textes au masculin.

Corrigé

Elles : jeune, équilibrée, intégrée, différentes, intense, passionnante.

Olympe de Gouges : courageuse, révolutionnaire, intéressante, historique.

Encadré grammaire

Le féminin des adjectifs

Réponse

Pessimiste, timide, calme, optimiste, triste, drôle

Prolongement :

1. Le professeur peut poser des questions sur les textes.

Exemples de questions :

• Est-ce qu’Elle est une fille comme les autres ?

• Est-ce qu’elle a des amis ?

• Est-ce qu’ Olympe de Gouges est un personnage de fiction ?

• Est-ce que c’est une femme typique de son époque ?

2. Le professeur peut proposer aux élèves de décrire physiquement Elle et Olympe de Gouges à partir de l’illustration, ainsi que leur caractère.

Le savez-vous ?

Élèves : Tout le groupe

Compétence : Compréhension écrite et interaction

Déroulement :

• Le professeur désigne un élève pour lire le “le savez-vous?” ou lit lui-même le texte.

• Le professeur explique les mots nouveaux et vérifie la compréhension du texte.

• En fonction des connaissances ou des intérêts des élèves, le professeur peut approfondir le sujet.

ACTIVITÉ 6

Élèves : Individuellement

Durée : 15 minutes

Compétence : Linguistique.

Déroulement :

Les élèves accèdent à la plateforme et réalisent le quizz, qui est autocorrectif. (https://view.genial. ly/651060040f4c840018bfca32)

Le professeur apporte le feedback nécessaire aux élèves.

30

PROJET • Présentez votre personnage

ACTIVITÉ 1

Élèves : Individuellement et en binômes

Durée : de 25 à 30 minutes

Déroulement :

• Les élèves lisent le poème et s’entraînent pour le mémoriser. Le professeur encourage les élèves à faire une lecture personnelle : se répartir les vers, insister sur l’intonation, etc. Notez que les deux derniers vers sont des questions alors que l’auteur n’a pas mis de points d’interrogation.

• Le professeur fait une lecture ou fait lire à des élèves de la classe les vers du poème et s’arrête, si nécessaire sur les sons ou phonèmes qui posent des difficultés. Il explique les mots qui posent des difficultés. Certains de ces mots sont des mots à identifier et à comprendre uniquement.

• Les élèves regardent la vidéo une première fois. Le professeur leur demande ce qu’ils ont vu, ce que la femme fait, etc.

Ils regardent la vidéo une deuxième fois et ils répondent aux activités 1. et 2. Mise en commun.

Corrigé

1-1. Grosse – 1-2. Mi-longs – 1-3. Petits – 1-4. Grosses –1-5. Petite

2. Proposition de corrigé : calme, optimiste, gentille, drôle.

Le savez-vous ?

Élèves : Tout le groupe

Compétence : Compréhension écrite et interaction

Déroulement :

• Le professeur désigne un élève pour lire le “Le savez-vous?” ou lit lui-même le texte.

• Le professeur explique les mots nouveaux et vérifie la compréhension du texte.

• En fonction des connaissances des élèves, le professeur peut approfondir le sujet.

On révise ensemble Page 34

Élèves : Tout le groupe

Durée : Environ 30 minutes

Compétence : Linguistique

Déroulement : Pour chaque question ou numéro, les élèves demandent à un autre élève de la classe (différent à chaque fois) de répondre à la question. Les élèves peuvent se déplacer dans la classe.

Corrigé

1. Réponse ouverte. Exemple : C’est Mary. Elle est anglaise et elle est étudiante.

2. Réponse ouverte.

3. Je parle, tu parles, il/elle parle, nous parlons, vous parlez, ils/elles parlent.

J’aime, tu aimes, il/elle aime, nous aimons, vous aimez, ils/ elles aiment.

! Pages 32-33

ACTIVITÉ 2

Élèves : En binômes

Durée : 10 minutes

Compétence : Compréhension écrite

Déroulement :

Le professeur lit ou fait lire les texte à des élèves. Il fait remarquer la structure des textes et les relie au post-it “Pour mon écrit”. Le professeur indique qu’il s’agit d’un exemple de projet et que les élèves peuvent s’en inspirer pour créer leur projet.

Corrigé

Personnage 1 : texte b

Personnage 2 : texte a

ACTIVITÉ 3

Élèves : Individuellement

Durée : 1 heure

Déroulement : Chaque élève crée son personnage. Il peut le créer en format papier ou format digital. Son personnage doit être accompagné d’un texte en suivant les exemples proposés.

Le Clic propose des outils TICE pour dessiner un personnage.

• Autodraw est accessible et gratuit sans nécessité d’ouvrir un compte.

• Pixton requiert l’ouverture d’un compte et propose une version gratuite.

Prolongement :

• Le professeur peut profiter des images pour les faire décrire aux élèves.

• Exposer les personnages dans la classe et voter pour le meilleur.

4. Réponse ouverte.

5. Réponse ouverte.

6. a. Est-ce que tu es creátif ?

b. C’est une B.D belge.

c. Gigi a les cheveux roux.

7. Rapide, grande, âgée, sympathique

8. Réponse ouverte

9. Réponses possibles : la tête, le front, les cheveux, l’oreille, l’œil/les yeux, le nez, la bouche, le cou, le dos, le bras, la main, le doigt, la jambe, le pied

10. Réponse ouverte.

31 U nité 2 C’est toi ?

U nité 2 C’est toi ?

BILAN Page 35

Le bilan est conçu comme une auto-évaluation individuelle. Il s’agit donc de suivre les consignes. La durée prévue pour ce bilan est d’1 heure environ. Le professeur peut prévoir différentes modalités pour évaluer l’oral, c’est-à-dire lors d’une épreuve orale à faire en classe ou bien avec des enregistrements audio.

ACTIVITÉ 1

Durée : 10 minutes environ

Corrigé

a. vrai – b. faux – c. faux – d. faux – e. faux – f. vrai

ACTIVITÉ 2

Durée : 15 minutes environ

Corrigé

a. Le football

b. Les films d’horreur

c. La musique électronique

d. L’histoire et lire

e. La danse et le hip hop

f. La danse classique, le hip hop, les B.D et les jeux vidéo

g. Le tennis

h. Les sports d’équipe

i. Vrai

j. Faux

ACTIVITÉ 3

Durée : 10 minutes environ

ACTIVITÉ 4

Durée : 20 minutes environ

32

Évaluation 2

Durée : Environ 1 heure

GRAMMAIRE / 10 POINTS

C’EST/CE SONT, IL/ELLE EST, ILS/ELLES SONT

1 Complétez les phrases.

a. chanteuse et française. C’est Zaz.

b. Catherine Brunet est une actrice québecoise. brune.

c. grands et ils ont les cheveux blonds. Louis et Paul.

d. Rose et Louise sont amies. très sympathiques.

e. un architecte suisse. Il s’appelle Le Corbusier.

LES NATIONALITÉS

2 Complétez avec les nationalités qui correspondent à ces pays.

Angleterre – Italie – Canada – France - Allemagne

a. La Tour Eiffel est un monument

b. Le Québec est une région

c. Londres est une ville .

d. Les pâtes sont une spécialité .

e. Berlin est une ville

LA FORME NÉGATIVE

3 Complétez ces phrases avec la forme négative des verbes.

a. J’aime le sport mais voir des matchs à la télé

b. Elles regardent des films mais des séries.

c. Vous étudiez les maths mais la physique.

d. Nous parlons le portugais mais l’allemand.

e. Tu as des petits pieds mais de petites mains.

LES VERBES EN -ER AU PRÉSENT DE L’INDICATIF

4 Complétez ces phrases avec le verbe qui convient, conjugué au présent.

Étudier – détester – pleurer - parler - habiter

a. Mathias le français au lycée.

b. Est-ce que tu en Italie ?

c. Nous la violence.

d. Ils parce qu’ils sont tristes.

e. Vous 3 langues : le polonais, l’anglais et l’espagnol.

71 Évaluations

Évaluations

LA PLACE DES ADJECTIFS

5 Soulignez la réponse correcte.

a. Voilà une intéressant idée / une idée intéressante.

b. C’est une écrivaine bonne / une bonne écrivaine.

c. Gigi a un long nez / un nez long.

d. J’adore les livres avec de belles images / des images belles.

e. C’est un gros chien / chien gros.

LE FÉMININ DES ADJECTIFS

6 Complétez avec les adjectifs au féminin.

a. Esmeralda est une fille très (bavard) ………………

b. Elle est (bon) ta pizza ?

c. La B.D d’Olympe de Gouges est (passionnant)

d. Juliette n’est pas très (discipliné)

e. Ce film est une (beau)

histoire d’amour.

72

COMPRÉHENSION ÉCRITE / 5 POINTS

Tobie Lolness est le personnage principal du livre de littérature fantastique, Tobie Lolness, écrit par Timothée de Fombelle en 2006. C’est un jeune garçon. Il a 13 ans. Il a des cheveux bruns et courts. Tobie n’est pas grand, il est très petit, il mesure 1 millimètre. Il habite dans un grand arbre.

Tobie est courageux, intelligent. Il trouve des solutions créatives aux problèmes de son monde complexe et dangereux.

Le livre est traduit dans plus de trente langues et a plus de vingt-sept prix littéraires.

ÉVALUATION A

Cochez la bonne réponse.

1. Tobie Lolness est un personnage …

a. de B.D

b. du livre Tobie Lolness

c. réel.

2. Tobie …

a. a 13 ans et il est grand.

b. a des cheveux courts de 1 millimètre.

c. est adolescent et il est petit.

3. Tobie habite …

a. dans un arbre.

b. dans un monde parfait.

c. avec ses parents.

4. Tobie est …

a. courageux et complexe.

b. intelligent et créatif.

c. méchant et dangereux.

5. On peut lire Tobie Lolness

a. dans toutes les langues.

b. dans 27 langues.

c. dans 30 langues.

COMPRÉHENSION ORALE / 5 POINTS

ÉVALUATION A

02 Écoutez et dites si les affirmations sont vraies ou fausses.

Vrai Faux

a. Léonor est canadienne.

b. Elle habite à Montréal.

c. Elle a de longs cheveux.

d. Elle aime parler avec les gens.

e. Elle n’aime pas les chats blancs.

 
 
 
 
  73 Évaluations

COMPRÉHENSION ÉCRITE / 5 POINTS

ÉVALUATION B

Complétez ce tableau sur Tobie Lolness avec les informations du texte.

Tobie Lolness est le personnage principal du livre de littérature fantastique, Tobie Lolness, écrit par Timothée de Fombelle en 2006. C’est un jeune garçon. Il a 13 ans. Il a des cheveux bruns et courts.

Tobie n’est pas grand, il est très petit, il mesure 1 millimètre. Il habite dans un grand arbre.

Tobie est courageux, intelligent. Il trouve des solutions créatives aux problèmes de son monde complexe et dangereux.

Le livre est traduit dans plus de trente langues et a plus de vingt-sept prix littéraires.

PRÉNOM

COMPRÉHENSION ORALE / 5 POINTS

ÉVALUATION B

02 Écoutez et soulignez la bonne réponse.

a. Léonor est canadienne / américaine.

b. Elle habite à Montréal / Terrebonne.

c. Elle a des cheveux courts / longs.

d. Elle aime les séries / marcher dans les parcs.

e. Elle n’aime pas les chats noirs / cuisiner.

NOM
ÂGE TAILLE PHYSIQUE CARACTÈRE
(Adjectifs)
74
Évaluations

PRODUCTION ÉCRITE / 10 POINTS

Présentez-vous. Décrivez-vous physiquement et parlez de votre caractère. Parlez aussi de vos goûts. (40 mots minimum)

75 Évaluations

Transcription des évaluations

Évaluation 2

COMPRÉHENSION ORALE

Je m’appelle Léonor et j’ai 19 ans. Je suis née à Montréal, au Canada.

J’étudie à l’Université de Montréal mais j’habite à Terrebonne.

Je suis petite, j’ai les cheveux longs et je porte des lunettes.

Je suis une personne calme, curieuse et sociable.

J’adore marcher dans les parcs, regarder de bons films et cuisiner.

Je n’aime pas les chats noirs et je déteste les araignées.

99

Livre du professeur 1

Méthode de français

TOUT EST VRAI !

EN VRAI place l’apprenant au centre de son apprentissage et entretient en permanence sa motivation

EN VRAI encourage la communication spontanée et la production active des apprenants, avec de nombreuses activités guidées pour solliciter toutes les compétences, en particulier la médiation

EN VRAI privilégie la proximité avec les apprenants : les thèmes sont ceux de leur vécu quotidien, de leurs relations sociales, de leurs modes de vie et de leurs préoccupations sociétales

Avec EN VRAI, on apprend en jouant. Chaque unité propose de nombreuses activités ludiques et des jeux interactifs.

EN VRAI prend en compte la diversité des apprenants grâce au travail collaboratif, propose des stratégies pour apprendre à apprendre et travailler les compétences cognitives et transversales

Avec EN VRAI, la grammaire et le lexique sont travaillés en contexte au service de la communication, avec des exercices interactifs

Le matériel :

Le Livre de l’élève  avec projets, pages de révision, bilans et entraînement au Delf

Le Cahier d’activités  avec résumé des acquis et autoévaluation

Les Versions numériques  du livre et du cahier sont 100% interactives et autocorrectives pour l'élève et l’enseignant

Le Livre du professeur  pour l’enseignant

Les ressources numériques (audio, vidéos, jeux...) sont accessibles sur : anayaeducacion.es

GRANDS ADOLESCENTS
Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.