Issuu on Google+


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:33

Page 1

Jacques Faton

Entre deux cadres Quelques notes Ă  partir du football


maquettedefeuropefinale

24/08/05

0

10:33

Page 2

Petit message suite à l’appel téléphonique de Damien B. me demandant une intervention dans le cadre d’une exposition sur la mémoire du football.

Bonjour Damien, pour ou contre le football? Pour ! Bien entendu ! Que de merveilleux souvenirs dont il convient de sauvegarder la mémoire. Voici une liste non exhaustive (et dans la désordre) des documents dont je dispose :


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:33

Page 3

épisode 1 : je n’ai jamais su ce qu’ils cherchaient sur ce terrain!

Après les avoir longtemps accablés de leurs maudits caprices, les dieux du stade ont choisi, in extremis, de voler au secours de ces braves joueurs qui se souviendront toute leur vie durant de cette rencontre d’enfer.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

1 2 3 4

5 6

10:33

Page 4

Une collection de photos de footballeurs des années “60” avec une notice explicative sur leur carrière (une sacoche pleine) Une collection de ballons crevés (la date et le lieu de leurs découvertes) Une collection de journaux d’époque (rubriques sportives) Une importante série de photos de terrains de football improvisés : terrains de rue, de plage et de campagne, terrains scolaires, centres sportifs en provenance des 4 coins du monde Quelques grands dessins de terrains retraçant la mémoire de phases de jeu Une couleur (le vert de la pelouse du stade éclairée en nocturne)


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:33

Page 5

épisode 1 : je n’ai jamais su ce qu’ils cherchaient sur ce terrain!

Sur un coup franc botté par P.,W. fouettant le cuir de la tête trouait la défense adverse et inscrivit un but qui restera dans toutes les mémoires.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

7

10:33

Page 6

Une réflexion : J’ai souvent joué au foot. J’ai regardé pas mal de matchs à la télé. Envie de regarder cela d’un peu plus près ou d’un peu plus loin !”

Que m’en reste-t-il ? 8

Une observation : Des amis me racontent avec moult détails des souvenirs “foot” d’il y a 10, 20, 30 ans.

Je suis frappé par la précision de leur mémoire.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:34

Page 7

épisode 1 : je n’ai jamais su ce qu’ils cherchaient sur ce terrain!

A la suite d’un une-deux remarquable entre B. et Cr. (ex- pensionnaire de 2ème provinciale !) VM. envoya le ballon dans la lucarne.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

9

10:34

Page 8

Un entretien avec mon beau-frère : « C’était il y a 18 ans ! Je me souviens, c’était un match contre les premiers du classement… perdu d’avance. Mais, finalement, nous n’ avions été battus que par 2 buts à 1. J’avais ouvert le score en 2ème mi-temps sur une remise en touche. J’avais repris la balle en un temps… le gardien avait été surpris… il ne s’attendait pas à ce que je shoote… je me souviens, c’était dans la salle Saint-Hubert..! Derrière l’Institut des Arts et Métiers. J’étais dans l’équipe de La Charnière. Je me souviens d’un match du SCUP dans les années 68, 69. Le gardien a marqué un but sur un dégagement! La balle a rebondi deux fois sur le terrain adverse et a fini sa course au fond des filets. Je me souviens de la coupe du monde de 1970, Allemagne-Italie, un match que Beckenbauer avait fini avec son bras en écharpe. Les Allemands avaient égalisé à une minute de la fin. »


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:34

Page 9

entracte : il néigeait si fort...

Les minutes s’égrenèrent sans le moindre coup d’éclat lorsque soudain M. réceptionna admirablement un centre de P. Cette fois les jeux étaient faits.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10

10:34

Page 10

Un entretien avec le meilleur ami de mon beau-frère. “J’avais 8 ans. J’ai fait un arrêt extraordinaire, je ne sais pas comment, j’ai plongé, j’ai sauvé le ballon ! C’était dans un parc à Verviers. Je pourrais même te montrer les arbres avec lesquels on faisait les goals. Je ne sais pas expliquer pourquoi ce souvenir s’est cristallisé dans ma mémoire. Il est lié à la beauté du geste. Il m’a étonné moi-même! J’y pense souvent !”

Mon souvenir le plus marquant : Manchester- Inter Milan en “67- 68”. Début deuxième mi-temps: Georges Best prend la balle. Je crois qu’il élimine 5 joueurs avant d’aller marquer son goal. Il avait un certain charisme, une belle gueule, des cheveux longs, son maillot qui recouvrait le short très bas et une technique extraordinaire.

Je voulais aller à l’encontre de mon père qui supportait les clubs allemands. Je vois encore ce match Westham- Munich (2-0). J’étais content parce que mon père râlait. Depuis lors, il m’arrive d’aller voir des matchs en Angleterre à Westham !


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:34

Page 11

épisode 2 : La marée était haute...

En deuxième période les hommes de Mat se montrèrent plus menaçants. Incroyable reprise en un temps d’A. monté à la pause. D. doublait la marque de manière magistrale.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:34

Page 12

“J’ai souvent vu des matchs en Angleterre. Les anglais ont une manière très particulière d’appréhender le football. Chaque semaine, ils achètent le programme des matchs qu’ils complètent consciencieusement. Si il y a un changement de joueurs ils annotent « le “10” est blessé, remplacé par… » Tout le monde achète le programme. Ils les gardent religieusement chez eux et les classent par année.”

11

Une remarque d’un collègue :

Je condamne cette hérésie à vouloir tout comparer : un but de Platini et une sonate de JS Bach.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:34

Page 13

épisode 2 : La marée était haute...

L’arbitre dont on se demande encore ce qu’il faisait sur un terrain de football ferma les yeux sur une véritable agression. Mais admirables de jusqu’au boutisme les hommes de F.arrachèrent finalement le nul.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:34

Page 14

12

Un entretien avec un ami du meilleur ami de mon beau frère: “Je me souviens, ça se passait sur la plage. J’ai récupéré le ballon et j’ai dribblé 8 joueurs. J’avais l’impression qu’ils s’étaient tous arrêtés pour me voir passer. C’était comme un moment de grâce. J’y pense souvent ! Il y a plus de 35 ans.”

13

Une vision : En sortant d’Avignon par l’autoroute qui remonte vers le nord, vu un terrain coincé entre deux hangars (immeubles industriels): une surface noire liquide (de l’huile ?) et deux cadres blancs pour goals.

14

Un regret : Ne pas avoir pu m’arrêter pour photographier ce terrain.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:34

Page 15

épisode 2 : La marée était haute...

Tout en début de seconde période, il arma du pied droit un tir qui crucifia Z. pour la seconde fois de la soirée. « Ce but m’a inondé de joie » reconnaissait-il !


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:34

Page 16

15

Une photo datée de septembre 2002 de Dashjamts Batsaruul (mon correspondant mongol), un carré de gazon du premier terrain de football professionnel à Oulan Bator dans les mains.

16

3 articles de presse relatant un miracle. Le miraculeux exploit de l’Antwerp lors d’un match l’opposant à Sofia en coupe UEFA (septembre 1989) DIVIN : le miracle Seul le football peut ménager surprise aussi divine.

Doyen de nos clubs, l’Antwerp est entré hier soir de plain-pied dans la fabuleuse histoire des coupes d’Europe en réalisant la gageure d’inscrire 3 buts au cours des 4 dernières minutes d’une rencontre qui lui avait totalement échappé.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:34

Page 17

épisode 2 : La marée était haute...

Dès la 5 ème minute M. ouvrit le score de la plus belle manière.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:34

Page 18

Nul, parmi les 6000 spectateurs présents hier soir, à Deurne, ne lui accordait plus la moindre chance de salut quand à la 87ème minute, Mihtarsky, l’un des bourreaux sofiotes, fouetta pour la 3ème fois de la soirée les filets rouges et blancs. Le score grimpait ainsi à 1-3 en faveur des bulgares du Vitosha qui n’en finissaient plus de se congratuler. L’incroyable allait pourtant se produire sur la pelouse du Bosuil. Alors que bon nombre de supporters locaux, dégoûtés, quittaient déjà les travées du vieux stade en jurant qu’on ne les y reprendrait plus de sitôt, Nico Claessen qui avait tout raté jusque-là, même l’immanquable, surgissait de la mêlée pour ramener la marque à 2-3. Il en fallait bien plus pour effrayer l’opposition . Mais dans les secondes suivantes , Van Rooij héritait d’un coup de portée du gardien bulgare (3-3). L’égalisation survenait ainsi, de manière tout à fait inespérée, pour un Antwerp autorisé à quitter la tête haute la coupe UEFA. Mais l’invraisemblable devait encore survenir. Alors que l’arbitre n’en finissait pas de consulter un chronomètre bloqué,... le Vitosha commit encore une ultime faute aux abords de sa surface de réparation. Tout l’Antwerp s’était porté, comme un seul homme devant le camp retranché des sofiotes. Le ballon fendit l’air et comme par enchantement pris à nouveau la direction de la cible bulgare.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:35

Page 19

épisode 2 : La marée était haute...

Q. s’était, au prix d’un effort surhumain, extirpé de la mêlée pour frapper le ballon du front.Avec le même succès !


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:35

Page 20

L’exploit forgé mardi soir par l’Antwerp en match retour des “32èmes” de finale de la coupe UEFA relève de la fantasmagorie. Seule, en effet, l’intervention surnaturelle aura permis au vieux club de la métropole d’entrer, par la porte de l’anecdote, dans l’histoire du football européen. Nul, au coup de sifflet final, ne parvenait à réaliser ce qui venait de se passer en l’espace de quelques minutes, sur la pelouse du Bosuil. Alors que terrassés par le coup de tête assassin de Quaranta, les joueurs bulgares s’éffondraient en larmes sur la pelouse, vidés de toutes ressources physique et mentale, les anversois propulsés sans transition de l’enfer au paradis goûtaient goulûment aux joies d’une invraisemblable qualification. Jean Louis Donnay - «le Soir» du 27 septembre 1989 17

Un extrait de la retransmission de ce match (Antwerp- Sofia) retrouvé au service des sports de la Radio télévision (JT de 20h du 16 septembre 1989)

18

Agrandissement (60 cm sur 60 cm) du Quatrième goal miraculeux de l’Antwerp.

19

Un graphique reprenant la forme du miracle (déplacement du ballon).


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:35

Page 21

épisode 2 : La marée était haute...

R. le Magnifique venait ainsi d’offrir à son nouveau club le but de la qualification la plus miraculeuse qu’on ait jamais enregistré dans une compétition internationale.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:35

Page 22

20

8 agrandissements format carré (18 cm) illustrant l’expression des visages des joueurs après avoir inscrit le but de l’improbable victoire.

21

Quelques notes à propos du miracle: Le miracle face à la science J.M Maldarmé (biblio.org) Dans son explication du miracle, Saint-Thomas d’Acquin privilégie la notion de causalité tant pour l‘explication scientifique que pour l’explication métaphysique. La cause doit être proportionnée à son effet. Il y a miracle quand cette proportion n’est pas respectée.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:35

Page 23

épisode 2 : La marée était haute...

L’envoi de V.tutoya le montant. Les dieux n’étaient pas dans le camp des bleus ce jour-là!


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:35

Page 24

22

Une pensée : « L’indispensable présence de miracles dans nos sociétés modernes ou le football comme événement qui porte la capacité à matérialiser l’impossible, l’impensable. »

23

Une K7 vidéo sur la thématique du jeu : « L’extraordinaire essor des jeux en France, le besoin d’espérer, de rêver, de s’en remettre au sort. »

24

2 réflexions entendues à la radio : « La probabilité de réunir les conditions de vie sur terre est infime! Retrouver la preuve de ce mystère initial est une question de survie. » « Le foot, ce n’est qu’un passe temps, un hobby comme le théâtre ! C’est un condensé d’émotions comme ça pour s’amuser. »


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:35

Page 25

épisode 2 : La marée était haute...

Les hommes de Mk.arrachèrent finalement leur qualification au prix d’une offensive entachée d’un hors-jeu flagrant. Scandaleux !


maquettedefeuropefinale

24/08/05

25

10:35

Page 26

Une citation de G. Didi Huberman (historien de l’art) lue dans L’image survivante (Les éditions de minuit)

« Y a t-il une logique des formules pathétiques? Peut-on seulement embrasser le champ où cette logique serait opératoire, depuis la pure motricité pulsionnelle jusqu’aux constructions symboliques les plus élaborées ? Comment les formes plastiques, comment les contraintes rituelles font-elles travailler tout cela ensemble ? Comment se trame, insiste et se transforme la mémoire des gestes ?….. » Il faut prendre acte que tout ce qui se passe dans les corps –actuels ou figés- dépend d’un certain montage du temps.

25b

une envie Retrouver les postures, les expressions archaïques, l’ensemble des formules pathétiques présentes lors d’un match de football. Relever les expressions des joueurs, les positions des corps, les regards. Les mettre en rapport avec des images de visages, de corps glanées de-ci de-là dans l’histoire de l’art. Etablir des parentés, des familles!


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:35

Page 27

épisode 2 : La marée était haute...

D. éclaboussa de sa classe ce match de rêve, réussissant par sa vivacité, son imagination débordante et son adresse époustouflante, à porter ombrage à la phénoménale puissance d’action de K.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

26

10:35

Page 28

Une citation de Patrick Leboutte (critique de cinéma) à propos des attentats du 11 septembre.

“Toute image qui laisse des traces dans la mémoire correspond à un traumatisme originel, une émotion forte. Les deux tours qui flambent et disparaissent ne me travaillent pas parce qu’elles n’ont pas de corps.” 27

Une grosse pierre froissée qui ressemble à un ballon crevé et un ballon crevé qui ressemble à un gros cailloux fendu. Un patron (Burda moden) qui reprend le tracé des coutures pour la confection d’un chemisier et fait penser aux déplacements d’un ballon pendant la durée d’un match.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:36

Page 29

épisode 2 : La marée était haute...

Le redoutable avant-centre prolongea l’envoi dans le but des jaunes. Explosion de joie dans un stade en délire !


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:36

Page 30

28

Un sentiment : Les images jaunies d’anciennes retransmissions télévisées sont devenues plus belles mais s’altèrent un peu trop rapidement à mon goût ! Chaque émotion laisse des traces qu’il faudrait avoir le temps de digérer. Notre mémoire s’inscrit sur des supports de mauvaise qualité. Nous nous constituons des archives qui s’évaporent sans offrir le temps de l’appropriation. On nous fait croire que nous enregistrons des faits pour la vie. Puis au moment de les revoir, de les analyser, on s’aperçoit qu’il n’y a plus rien sur la bande. Et si ce qui restait en fin de compte est la mémoire du corps, la mémoire orale ou la mémoire visuelle. En parler avec mes amis africains.

29

Une réflexion : S’obstiner à revoir sans relâche, des images qui nous parlent. Les (re)revoir, les recevoir, se les réapproprier, les épuiser. Ne pas laisser à d’autres le soin de nous dire ce qu’il y a à en retenir.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:36

Page 31

épisode 2 : La marée était haute...

En suivant à même la ligne une reprise de la tête de C,au plus fort de la pression écossaise, le petit luxembourgeois a préservé la qualification en réalisant un acte qui s’avèrera déterminant.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

30

10:36

Page 32

Une citation d’Arnaud Claas dans L’image décentrée / un journal (Editions Yellow Now)

« Dans la retransmission des matchs telle qu’elle se pratique aujourd’hui, toute action dangereuse ou décisive (et, à fortiori tout but) est : 1° immédiatement rediffusée au ralenti (replay), 2° re-rediffusée au ralenti mais vue par une autre caméra, 3° re-rediffusée une fois encore sous forme de traitement 3-D, les joueurs se mouvant sous forme de figurines géométriques, tandis que l’écran affiche des vecteurs fléchés, des cercles et autres marquages indiquant les axes, les directions, les vitesses de tir, etc... Grâce (ou à cause de) la rediffusion multiple maintenant, avec points de vue variés et analyses sur-le-champ, on peut dire que la télévision s’introduit dans cette brèche pour investir d’emblée notre stupeur, insister sur le choc et en même temps l’amortir. » 31

Une obsession : L’attente d’un événement providentiel (un message, un coup de téléphone, un courrier, une visite, un signe, un hasard).


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:36

Page 33

épisode 2 : La marée était haute...

L’UESD refusa d’abdiquer, une leçon de ténacité inoubliable ! L’incroyable se produisit à la 86ème minute !


maquettedefeuropefinale

24/08/05

32

10:36

Page 34

Un ouvrage résolument contre le football Les intellectuels et le football – montée de tous les maux et recul de la pensée de Marc Perelman (Les éditions de la Passion - Paris)

“… mais parce qu’elle est la soumission du peuple à des valeurs qui sont pauvres en soi, désuètes, des mises en œuvre du corps brutales (entraînement démentiel, répétition névrotique des gestes, militarisation tendancielle des comportements…) des violences inouïes, des expressions de bestialité… Le football s’est en douceur substitué à Le Pen car il est l’autre expression bestiale, celle du ventre, des tripes, de la joie dans la violence, bref de l’animalité la plus brutale”.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:36

Page 35

épisode 2 : La marée était haute...

La poisse,toujours la poisse pour les bruns et jaunes ! Un quart d’heure plus tard D. se tapant un sprint de 50 m envoya B.au tapis.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

33

10:36

Page 36

Un ouvrage résolument pour le football Le football ombre et lumière de Eduardo Galeano (Les Editions Climats)

Depuis des années, je me suis senti défié par le sujet, la mémoire et la réalité du football, et j’ai eu l’intention d’écrire quelquechose qui fût digne de cette grande messe païenne, qui est capable de parler tant de langages différents et qui peut déchaîner tant de passions universelles(…). 34

La retranscription d’un entretien avec l’archiviste du Sporting club d’Anderlecht : « Ici nous n’avons plus rien sur l’histoire du club, ... seulement des articles sur les résultats de la dernière année. Les archives n’existent plus ici. Tout a disparu quand ils ont reconstruit le stade. Ils ont tout perdu, tout dispersé. Ca n’intéresse pas les gens. Y a quelques fanas qui enregistrent tous les matchs du club mais c’est pour leur compte personnel. Tout ce qui est en mauve et blanc c’est comme le ciel sur la terre. Contacte la télévision. Ils ont réalisé un jour, une vidéo sur l’histoire du club avec des images d’archives. Ils ont toutes nos images. Moi, je n’ai pas que ça à faire, être disponible pour le business des autres. »


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:36

Page 37

épisode 2 : La marée était haute...

Sur un coup de coin, B., étrangement seul,trompa G. D’une rare habileté ! L’espoir reprit dans le camp des jaunes.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

35

10:36

Page 38

Un projet issu de cet entretien : « Traduction en latin de l’histoire du Sporting Club d’Anderlecht. Il s’agit d’un dossier envoyé à la Communauté Européenne qui ambitionne de traduire l’histoire des grands clubs de football européens en latin, langue fondatrice de notre civilisation, question de faire le lien entre la mémoire jetable des événements sportifs et la grande mémoire. »


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:37

Page 39

épisode 3 : 4 DAMES D’UN CERTAIN ÂGE S’ENTRAINENT...

Le gardien laissa filer entre ses jambes un ballon qu’il n’avait qu’à ramasser. “Je ne l’ai jamais vu jouer comme ça”.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:37

Page 40

Historia Sodalitatis Follis, quae vulgo Sporting Club Anderlecht appellatur.

Mense Maio anni millesimi nongentesimi octavi manus Anderlechtanorum convenit in tabernam potoriam, cui nomen erat Concordia. Qui cura consilium Sporting Sodalitatis nostrae constituendae caperent, certe longius aberant ab illa cavea magna campoque illo lato quem hodie admiramur. Chartulae primae, quae qui essent sodales significabant, his verbis sunt inscriptae: ÂŤ Sodalitas Anderlecht Corporis Exercendi vel Sporting Club Anderlecht anno millesimo nongentesimo, octavo condita, in campo Anderlechtanorurn iuxta sepulcra sita. Âť Prima victoria Sodalitatis reportata est ex instituto, quod est Sancto Gregorio dedicatum, cum illi undecies follem in portarn ingessissent, hi attigissent rete nostrum tantummodo octavies. Anno post centesimum a sodalibus nostris colore purpureo candidoque indutis rete adversariorum adtactum est. Qua de re omnes tam multum inter se locuti sunt in umbra arborum quae circa campura Sancti Guidonis sodalitatis erant, quara anno millesimo nongentesimo, septagesimo cum millesimum a Pele custos portae deceptus esset in oppido Rio de Janeiro.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:37

Page 41

épisode 3 : 4 DAMES D’UN CERTAIN ÂGE S’ENTRAINENT...

à la 22 ème minute, c’était au tour de Pl. de planter sa rose dans le jardin des rouges et bleus. Imparable !


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:37

Page 42

Inter annum millesimurn nongentesimum decimum undecimumque certamina a Sporting Sodalitate instituta sunt quae velut inter amicos habentur. Quo in tempore Sporting, cum esset confirmata ab Aemilio Hanse qui transiisset a Bruxelli Unione, Lovanienses invitavit mox superatos. Deinde manus Anderlechtanorum. Bobino duce, postquam apparatum est certamen quod inter sodalitates illius temporis gloriosissimas habitum est, folle certavit: ille Bobinus erat poeta clarissimus rerum quae Bruxellensi in illa sodalitate gesta erant. Huius socii erant illius temporis inclutissimi caupones quibus cognomen « Centum Librae » erat vel Gallica lingua « Les Cent Kilos »....


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:37

Page 43

épisode 3 : 4 DAMES D’UN CERTAIN ÂGE S’ENTRAINENT...

Je me souviens toujours des mots de B., l’ancien entraîneur du sporting qui exigeait que ces joueurs aient l’œil du tigre « the eye of the tiger ».


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:37

Page 44

Histoire du club de football « Sporting club d’Anderlecht » (traduction) C’est en mai 1908 qu’une poignée d’anderlechtois devait se réunir au café Concordia de la rue d’Aumale pour décider de créer le Sporting. On était loin encore du grand stade actuel. Les premières cartes de membres portaient textuellement: « Sporting Club d’Anderlecht. Fondé en 1908, Terrain des sports à Anderlecht. A gauche du cimetière. » Le sporting signa sa première victoire contre l’institut Saint- Georges sur le score de 11-8. Un an plus tard, le sporting marque le centième but mauve et blanc. Un but dont on parla autant à l’ombre de Saint-Guidon en 1909 que du millième but de Pélé en 1970, à Rio de Janeiro. En 19101911, le Sporting inaugure la formule des matchs amicaux. Renforcé par l’Unioniste Emile Hanse, il invita le stade Louvaniste qu’il surclassa, puis organisa un grand match-défi entre les « vieilles Gloires ». Le capitaine était Bobinus, chantre alors réputé des explois unionistes, et les « Cent Kilos », sélection des plus célèbres patrons de bistrots de l’époque.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:37

Page 45

épisode 4 : Sur L’autoroute...

Quadrillant à merveille la pelouse, le NHK maintenait l’adversaire dans son camp.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

36

10:37

Page 46

1 image extraite d’une vidéo retrouvée sur un marché dakarois après d’intenses recherches auprès des organismes officiels (télévision, presse...) Elle représente le goal inscrit par les Lions (équipe nationale sénégalaise) contre l’Egypte lors du match d’ouverture de la CAN 86 (Coupe d’Afrique des Nations).

Seule trace de cet événement restée gravée dans la mémoire de tous les Sénégalais, cette image cristallise les espoirs de tout un peuple et pose la question de la conservation des archives au sud comme au nord.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:37

Page 47

épisode 4 : Sur L’autoroute...

Alors que l’on jouait les arrêts de jeu, le LRW réussit à revenir à la hauteur de son adversaire grâce à cette reprise de N. qui échoua au fond des filets.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

37 38 39

40 41

10:37

Page 48

Des rushs vidéo d’un tournoi de Football pour jeunes filles sur la plage de Westende (côte belge) accompagnés d’une musique de plage . La revue «Esprit» d’avril 1987 consacrée au nouvel âge du sport. 2 exemplaires du «Monde diplomatique» (n° 30 et 39) football et passions politiques et Le sport c’est la guerre Un ouvrage sur Anderlecht, le grand espoir par Roger De somer (1971) (Editions Arts et voyages). Une K7 vidéo des meilleurs moments du Sporting d’Anderlecht année 1998-1999. À voir sans tarder! Le catalogue du Fanshop du Sporting Club d’Anderlecht avec de nombreux articles/souvenirs en vente.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:37

Page 49

épisode 4 : Sur L’autoroute...

Il partit en une deux avec Ba. et se retrouva nez à nez avec Sch. qui repoussa son envoi au prix d’une sortie téméraire. G. fut prêt d’exploiter un monumental raté de VDH.


maquettedefeuropefinale

42 43

24/08/05

10:38

Page 50

Un découpage de la retransmission du match Italie-Turquie (Euro 2000) (valeurs des plans, durées, déplacements de caméra) Un grand carnet de dessin format carré (25cm sur 25cm) avec la retranscription de la trajectoire du ballon lors du match de l’Euro 2000 Italie –Turquie


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:38

Page 51

entracte : aujourd’hui terrain impraticable !

Le tir de P. fut miraculeusement renvoyé par le genoux de KP. M. s’est mis à pleurer.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:38

Page 52


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:38

Page 53

entracte : aujourd’hui terrain impraticable !

“Qu’il est facile d’évoluer dans un tel contexte !” attestait lui-même, mercredi soir, l’ex-joueur du Sporting, modèle d’altruisme et de modestie.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:38

Page 54

44

Quelques sentences : Ne t’avoue jamais vaincu. Bats-toi jusqu’au bout. Tout peut arriver jusqu’à la dernière minute. Un match n’est jamais joué à l’avance. Tiens à tout prix ! Il faut y croire ! Fais l’impossible ! Fais pas ton personnel ! Passe ta balle ! Tire de là !

45

Un souvenir : Avoir cherché pendant 45 minutes deux bouts de bois pour faire un goal sur la plage.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:38

Page 55

épisode 6 : Ch me raconte

Les commentaires allaient bon train dans tout le milieu sportif charmé par le spectacle grandiose offert par les joueurs du club. Ce que le club a montré contre le RC c’est la toute grande classe.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

46

10:38

Page 56

Deux textes sur la mémoire (extraits)

« La mémoire n’est rien d’autre qu’un certain enchaînement des idées enveloppant la nature des choses qui sont en dehors du corps humain, enchaînement qui se fait selon l’ordre et l’enchaînement des affections du corps humain. » Spinoza Temps, mémoires, chaos (Editions Descartes et Cie)

« La mémoire humaine s’exerce toujours sur du sens, comme mémoire de sens. En tant que telle, elle renvoie à des rapports sociaux déterminés, à des « enchaînements » liés à la façon dont tel ou tel individu est entré dans ces rapports. Inquiétude de voir la mémoire humaine écrasée, dévalorisée, mécanisée, biologisée, médicalisée . C’est la grandeur de la pensée humaine, son infinie liberté, la fantaisie qu’elle met inlassablement à lier une succession de hasards en une nécessité, qui se trouve menacée. Préservons sa folie. » Dominique Lecourt Temps, mémoires,chaos (Editions Descartes et Cie)


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:38

épisode 6 : Ch me raconte

« Un football de rêve ! » s’exclame Hk.

Page 57


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:38

Page 58

47

La maquette d’un projet de terrain du futur (une surface en pente : 45%, un goal unique, quelques règles… )

48

Une cicatrice

49

Un souvenir 31°C un soir de juin! Après une heure de jeu, un orage interrompit la partie.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:38

Page 59

épisode 6 : j’ai souvent croisé la voisine

Un envoi de St. était difficilement repoussé par P.avant que D. n’entame une superbe phase collective. Mais excepté le tir de Pl,J. passa les 45 minutes les plus calmes de sa carrière.


maquettedefeuropefinale

48

24/08/05

10:38

Page 60

Une citation d’Henry Moore trouvée dans Les cheveux de la réalité Jacques Mandelbrojt (Editions Alliage Fondation de France)

«Parfois, je suis allé plusieurs années de suite à la même plage. Mais chaque année une nouvelle forme de galets attirait mon attention, forme que je n’avais guère vue auparavant quoiqu’elle fut présente par centaines. Parmi les galets que je rencontre en marchant sur la plage, mes yeux choisissent de ne voir que ceux qui correspondent à mes intérêts formels du moment. Il se passe tout autre chose si je m’assieds et en examine une poignée un par un. Alors je peux étendre mon expérience formelle en donnant à mon esprit le temps de devenir sensible à une autre forme.»


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:39

Page 61

épisode 6 : j’ai souvent croisé la voisine

Les hommes de Tm. prouvaient qu’ils n’étaient pas venus faire de la figuration. DB. décrochait un tir puissant qui laissa le gardien sans voix.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:39

Page 62


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:39

Page 63

scènes de fin

Condamnés à boire la cigüe, l’heure du jugement dernier avait sonné pour le sporting. La messe était dite.


maquettedefeuropefinale

24/08/05

10:39

Page 64

Un projet de Jacques Faton Conception graphique : Olivier Marboeuf

Achevé d’imprimer au mois de juillet 2005 sur les presses de Auspert et Cie (53 rue des carburants 1190 Bruxelles -Belgique) ISBN : 2-9600360-1-8 EAN : 9782960036015 Prix : 15 ¤ Dépôt Légal : à parution Edité par : Pontos 22 rue Cluysenaar 1060 Bruxelles Belgique tél: 02 537 68 88 editions-pontos@hotmail.com jacques.faton@skynet.be Khiasma 15, rue Chassagnole 93260 Les Lilas France (www.khiasma.net) tél. / fax: 01 43 63 73 54 Cette publication fait partie de la collection “L’envers du jeu”. avec l’aide de la Commission communautaire française - secteur Arts Plastiques

Ce livre a vu le jour grâce à la participation de: Anne de Pierpont, Philippe Heyvaert, Paul Leeman, Richard Maistriaux, Thierry Umbreit, Alain de Pierpont, Eric Dederen, Damien Breucker Walter Ceyssens est l’auteur de la traduction en latin. Les citations en bas de page de droite sont extraites de la presse sportive.



Entre deux cadres - Quelques notes à partir du football