Page 1

EDITION 2016 I N°5

Paul Hermelin PDG de Capgemini

Président de

Crédit photo : Najim Barika

« French Tech Culture Avignon Provence »

Le triangle d’or de la culture et du numérique


PROPRETÉ www.nettoyage-ode-vaucluse.fr


EDITION, DE NOUVELLES CATEGORIES, UNE MEME PHILOSOPHIE EME

Edito

Loin du corporatisme, des replis culturels ou sociaux, cette philosophie repose sur des valeurs universelles qui lient nos concitoyens les uns aux autres et propose une ambition collective pour le développement de notre territoire. Il rassemble chaque année 50 personnalités venues d’horizons différents sur le plan social, économique et culturel. La diversité s’y exprime pleinement. Pas besoin de faire partie d’un quelconque réseau pour y figurer. Les jurys d’experts, reconnus et respectés choisissent les lauréats en toute transparence. Que vous soyez riche, pauvre, originaire d’un quartier populaire, chef d’entreprise d’envergure, acteur culturel de premier plan ou bénévole dans une association, vous avez votre place dans ce magazine à condition

que soyez dans l’action et que cette action ait été jugée remarquable par nos jurys. Quelle joie pour nous de rassembler tous ceux qui constituent la richesse de notre territoire à travers une soirée de remise de prix. Quelle joie de voir un grand patron aux côtés d’un jeune bénévole ou d’un artiste méconnu. C’est la France qu’on aime, c’est la République qu’on aime, c’est le Grand Avignon qu’on aime. Parce que nous tentons d’améliorer sans cesse son contenu, dans ce numéro, vous découvrirez de nouvelles catégories et de nouveaux jurys de qualité. Les secteurs en pointe de notre économie locale sont particulièrement mis à l’honneur : French Tech, agroalimentaire, tourisme & terroir, santé, recherche & innovation. Vous découvrirez également ceux qui ont marqué l’année 2015 dans les catégories sport, vie associative, culture, jeunes talents et les choix de la rédaction. Dans une France minée par les crispations identitaires et la désespérance sociale, soutenus par des partenaires qui partagent notre philosophie, nous essayons modestement à notre niveau depuis 5 ans, avec ce magazine, d’apporter notre contribution à la construction du Vivre Ensemble. Merci pour votre fidélité et bonne lecture.

Ce magazine est réalisé et édité par la société GRAND SUD NETWORK : 29, rue Gustave Eiffel - 84000 Avignon | RCS : 818 380 758 contact@infoavignon.com - www.infoavignon.com Création et maquette graphique : Arôme - www.arome.fr Imprimé par Barthélémy Domaine de Fonvert, Avenue de Saint Tronquet 84130 Le Pontet Distribué à 5000 exemplaires - ISSN : 2273-9858

EDITO

Jamil ZÉRIBI

Fondateur du magazine des 50 personnalités

e magazine annuel des 50 Personnalités a été créé en 2012. Les premières éditions nous ont permis de façonner et d’améliorer son contenu. Bien plus qu’un magazine en papier glacé, ce support est l’expression de la philosophie qui anime l’équipe des concepteurs que j’ai l’honneur de diriger.

5 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

L


LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

L’INTERVIEW GRAND ANGLE

Interview

6

CECILE HELLE L’INTERVIEW GRAND ANGLE


AU TERME DES DEUX PREMIÈRES ANNÉES DE SON MANDAT, ENTRE BILAN ET PERSPECTIVES, CÉCILE HELLE NOUS DÉCRIT LES TENANTS ET LES ABOUTISSANTS DE SA POLITIQUE. EN POINT DE MIRE, LE MAIRE D’AVIGNON ET VICE PRÉSIDENTE DU GRAND AVIGNON CHARGÉE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES ÉVOQUE LE QUOTIDIEN, LA PROXIMITÉ, L’ATTRACTIVITÉ ET LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE, TOUT CE QUI POUR ELLE, COMPOSE LA « VILLE DE DEMAIN ». Propos recueillis par Thierry Wambergue

Elle porte aussi sur la réactivation de projets susceptibles de créer du développement économique. Aujourd’hui, cela n’est pas forcément encore visible pour certaines actions. Cela l’est davantage pour d’autres. Je vais en évoquer deux en matière d’éducation puisqu’elles concernent les enfants donc les familles. Tout d’abord, il s’est agi de la mise en place des activités périscolaires, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Je rappelle quelques chiffres : Avignon représente 58 groupes scolaires pour 9 000 élèves. La ville a choisi un programme ambitieux, puisque ces activités entièrement gratuites sont accessibles à tous les avignonnais, contrairement à d’autres villes. De plus, elles sont très diverses et très riches (7 à 10 activités par école) ; le sport, avec une grande mobilisation de nos éducateurs, la culture avec l’aménagement dans nos musées et bibliothèques, de salles d’accueil dédiées à des ateliers pédagogiques pour les enfants. En cette seconde année, la satisfaction exprimée par les parents nous prouve l’efficacité de notre engagement initial.

nomiquement. Est-ce une fatalité ?

CH : « Cette question renvoie directement au thème de l’aménagement. Dans ce sujet, les cycles décisionnels et opérationnels sont beaucoup plus longs. C’est un objectif de transforIA : « Et en ce qui concerne la semation de la ville, pour renforcer son conde action » ? développement et son attractivité. Avignon est une ville assez compliquée au CH : « Elle est relative à la remunicipalisens où elle a un cœur historique qui sation des cantines. C’est d’abord une doit battre parfaitement pour que toute prouesse en termes de réactivité. En l’agglomération vive. arrivant en fin de premier semestre à Nous sommes donc lancés sur trois la mairie, nous n’avions que l’été pour grands chantiers intra-muros. En être prêts à la rentrée. termes calendaires, le premier est Le personnel de la cuisine centrale a l’aménagement de la place Saint Didier fait un travail admirable. Il faut savoir et de ses voies d’accès, sur le prinque lorsqu’une municipalité décide cipe de la « Ville Apaide déléguer un service sée » donc agréable public, la compétence « Un objectif de à vivre pour les résidisparaît peu à peu au sein de la ville. La transformation dants et les visiteurs. Le chantier démarre réintroduire nécessite de la ville » en août 2016 pour beaucoup de temps. s’achever à l’été 2017. Notre intra-muros est moyenâgeux. Mais le challenge en valait largement Son périmètre peut humainement la peine puisqu’aujourd’hui, une cinêtre parcouru à pieds ou en vélo. Il quantaine d’agriculteurs vauclusiens n’est pas adapté aux circulations aufont partie du dispositif, par le biais de tomobiles de transit, comme celles qui la plateforme Agrilocal84. Nous avons consistent à remonter les rues avec également tissé un partenariat avec 5 une sonorisation bruyante. boulangers avignonnais. A l’horizon 2017, nous avons comme objectif IA : «  Comment concilier ville apaid’installer à la cuisine centrale, une lésée et ville dynamique » ? gumerie, afin d’augmenter nos capacités de production. Par contrecoup, CH : « La question fondamentale est les producteurs élargiront leurs déboutoujours la même : comment rendre chés. une ville prospère et agréable à vivre». Les accès limités facilitent la vie des IA : « Avignon, ville célèbre et pararésidants ou des professionnels. doxale. Elle est riche et attractive Là où ils ne trouvaient que rarement dans son patrimoine et souffre éco-

L’INTERVIEW GRAND ANGLE

Cécile Helle : « Tout d’abord, je tiens à rappeler que mon action porte sur six années. Je sais qu’il y a beaucoup d’impatience, mais cela ne servirait à rien d’avoir tout fait en deux ans, ce qui est impossible. Mon action se porte sur la vie quotidienne et le cadre de vie des habitants.

Je rappelle que le budget consacré par la ville est de l’ordre d’1,8 million d’euros, dont 1 million provient d’aides de l’état de la Caisse d’Allocations Familiales.

7 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

InfoAvignon : « Quel bilan tirez-vous aujourd’hui de votre action » ?


L’INTERVIEW GRAND ANGLE DE CECILE HELLE

L’INTERVIEW GRAND ANGLE

avril. Le quartier s’inscrit dans la démarche bâtiment durable méditerranéen.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

8

On y trouvera principalement des logements collectifs et individuels. Pôle Emploi a souhaité regrouper ses sites dans ce quartier et commence ses travaux de construction en avril. Le centre hospitalier de Montfavet est également intéressé pour y installer une unité de pédopsychiatrie.

des places, ils en trouvent aujourd’hui. Le centre ville piétonnier durant le dernier festival en a été la preuve. Nous avons trois projets prévus qui représentent chacun environ 3 millions d’euros. Le quartier Saint Didier (accès limité et zone piétonne), l’axe BonneterieTeinturiers jusqu’au croisement de la rue du Collège de la Croix et l’axe Carreterie – Carnot en 2018-2019 En outre, il y a aussi les appels à projets tel que celui de la prison. Preuve de l’intérêt porté à notre ville, nous avons reçu 14 projets. La volonté est d’y développer un habitat intergénérationnel, créer des commerces de proximité et ouvrir l’emprise de la prison sur le quartier. De plus, la ville dispose d’une surface de 400 m² pour y installer une friche artistique et culturelle. En avril, 5 projets seront retenus et soumis au conseil municipal à l’été 2016. IA : « Et à l’extérieur des remparts » ? CH : « Nous allons poser la première pierre de l’éco quartier Joly Jean, en

Dans la continuité, nous lançons l’appel à projets du premier îlot opérationnel. Il y a aussi le programme d’intérêt national qui concerne les quartiers Sud Rocade et Saint Chamand. C’est un projet ambitieux qui ne se limite pas à la rénovation de bâtiments. Il s’agit de ramener dans ces quartiers la dynamique du centre-ville, avec des projets tels que l’extension de la médiathèque Jean-Louis Barrault, la rénovation du complexe sportif et du stade nautique, la relance de la ZAC Bel Air avec des logements et l’éventuelle installation des écoles et collèges Saint Michel, Pasteur et Saint Charles. Mais dans ce contexte, la rocade et ses 20 000 voitures par jour, demeure une problématique forte, en termes de pollution et de qualité de vie. IA : « A ce propos, qu’en est-il du projet de la LEO » ? CH : « Il est essentiel de rebooster un projet qui jusqu’ici, a coûté 130 millions d’euros pour une route qui ne mène nulle part. Peut-on réaliser un barreau d’à peine un kilomètre, pour permettre à la LEO de se brancher sur le réseau routier nord des Bouches du Rhône ? Le coût estimé serait de 10 millions d’euros. Ce barreau est essentiel puisqu’il constituerait un itinéraire de délestage impé-

ratif pour la préfecture. A partir de là, la ville d’Avignon serait à même de prendre des arrêtés municipaux pour réglementer la circulation sur la rocade sud. Je me bats pour trouver une solution autre que celle envisagée à l’horizon 2030. » IA : « Un autre projet fondamental pour vous, Courtine-Confluence » ? CH : « Je préfère parler d’Avignon – Confluence. Nous sommes en co-pilotage avec le Grand Avignon et son président Jean-Marc Roubaud. C’est important à souligner puisque nous avons clairement exprimé notre engagement conjoint pour le développement de la vitrine potentielle que ce projet représente. Le Grand Avignon a la maîtrise foncière de 30 hectares, sur une surface totale de 100 hectares. Il s’agit d’y construire la ville de demain (architecture durable, autosuffisance énergétique…). Il faut que ce quartier soit le symbole de la ville de 2100. Suite à notre appel à projets, nous avons reçus 19 propositions d’équipes pluridisciplinaires et internationales (Barcelone, Amsterdam…), synonymes d’attractivité de notre ville. IA : « Quid du problème des zones inondables » ? CH : «  Lorsqu’on voit ce qui se pratique au Pays-Bas, en Allemagne, en Australie, sommes-nous capables de construire à l’identique en France ? S’il le faut, nous sommes prêts à être un terrain d’expérimentation. D’ici la fin du premier semestre, les meilleures candidatures auront été retenues et la définition du cahier des charges entérinée.


Dans cette première moitié de 2016, le budget Plan Pluriannuel d’Investissement (de 2016 à 2020) sera voté en conseil municipal. Il est de l’ordre de 150 millions d’euros. Nous allons définir les grands axes d’intervention. Parmi eux, la rénovation des équi-

Tous ces chantiers seront réalisés de 2016 à 2017. C’est un enjeu essentiel pour notre qualité d’accueil donc pour le développement du tourisme. IA : « Si vous aviez un message à transmettre aux investisseurs

susceptibles de s’installer en Avignon » ? CH : « Lorsque je vois le nombre de propositions reçues pour nos appels à projets, force est de constater qu’Avignon attire et intéresse. Charge ensuite aux élus de pouvoir tirer partie de cela. C’est peut-être ce qui a manqué ces dernières années. Lorsqu’on est face à des porteurs de projets, ils attendent de voir un maire motivé, qui défend son territoire, qu’il l’aime et qui a des idées pour son évolution. S’il y a une envie marquée des élus, cela peut déboucher sur des projets. »

L’INTERVIEW GRAND ANGLE

CH : Je reprends l’exemple du Pôle Emploi, qui s’est donné l’objectif d’ouvrir ses portes à Joly Jean d’ici un an. On aura alors là une réalisation bien visible en matière d’aménagement et cela signifiera aussi que l’éco quartier démarre et sera susceptible de créer l’intérêt d’autres entreprises ou des familles.

pements sportifs va représenter un investissement de 15 millions d’euros (stade Gillardeaux, gymnase Génicoud, piscine Jean Clément de Montfavet). Nous prévoyons également 15 millions d’euros pour la « Ville apaisée » (aménagements de voirie douce, chemin des canaux, tour des remparts, traversées piétonnes entre le pont de l’Europe et le pont d’Avignon, point d’information de la buvette rénovée).

9 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

IA : « Comment envisagez-vous les 4 années à venir » ?


Jury CULTURE

Jury RECHERCHE & INNOVATION

Emmanuel ETHIS : Sociologue de la culture, recteur de l’académie de Nice.

Damien MALINAS : Enseignant Chercheur / Maître de Conférences, membre du laboratoire de recherche Culture et Communication de l’université d’Avignon.

Monique ALBERGATI : Présidente de l’association du Petit Palais, Présidente de Soroptimist International club d’Avignon.

Jury VIE ASSOCIATIVE Martine BETHENCOURT-SCHERER : Coordinatrice de l’association PromESS84 (Économie Sociale et Solidaire).

JURY

Fédérique CORCORAL : Directrice de Face Vaucluse.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

10

Jury SPORT Jean-Luc DAGOUMEL : Président du Comité Départemental Olympique et Sportif. Claire BLANC : Chargée de communication au sein du Comité Départemental Olympique et Sportif, Membre de la commission information et promotion du District Rhône Durance de Football.

Jury TOURISME & TERROIR Yazid ICHEMRAHEN : Champion du monde de pâtisserie glace. Aurélie FLAMMANG : Fondatrice du guide des Rhums Top Rum.

Loïc ETIENNE : En charge de l’économie Créative au sein de l’agence Vaucluse Développement.

Jury SANTÉ Daniel SERIN : Cancérologue, fondateur de la « Maison St Catherine ».

Akim RAHMOUNI : Infirmier au centre hospitalier de Montfavet.

Jury FRENCH TECH Pascal KEISER : Coordinateur de French Tech Culture Avignon – Provence. Jean-François CESARINI : Responsable de la communication de French Tech Culture Avignon - Provence.

Jury CHOIX DE LA RÉDACTION & JEUNES TALENTS Jamil ZÉRIBI : Fondateur du site InfoAvignon et du Magazine des 50 Personnalités du Grand Avignon.

Jury AGROALIMENTAIRE Laurent GARCIA : Rédacteur en Chef du journal économique l’Echo du Mardi. Philippe CHEVALIER : Directeur de la publication de l’Echo du Mardi, ancien président du directoire de la Cigalette.

Cyril FABRE : Responsable du développement d’InfoAvignon, fondateur du Printemps des réseaux du Vaucluse.


Culture

DAVID BOURBONNAUD LAURÉATS CULTURE

Directeur de l’Institut Supérieur des Techniques du Spectacle

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

12

DAVID BOURBONNAUD DIRIGE UN INSTITUT DÉDIÉ AUX MÉTIERS INVISIBLES DEPUIS LES FAUTEUILS D’UNE SALLE DE SPECTACLE. PERFECTIONNER LES SAVOIR-FAIRE, ACTUALISER LES TECHNICITÉS, PROFESSIONNALISER LES VOCATIONS, UN RÔLE ESSENTIEL QUI MÉRITE AMPLEMENT LA LUMIÈRE DES PROJECTEURS. Depuis 1947, Avignon et théâtre sont indissociables. Epicentre du Festival d’Avignon, le cloître Saint Louis héberge également sur 1 800 m2, l’Institut Supérieur des Techniques du Spectacle.

naturellement portée sur la formation supérieure. A ceci, s’ajoutent l’effet générationnel et l’avènement des technologies numériques. Aujourd’hui, l’ISTS finance 50 % de ses ressources financières par ses propres activités : opérateur missionné sur le théâtre Benoit XII et la chapelle des Pénitents Blancs, diagnostic et conseil pour les spectacles vivants privés ou publics …

A sa tête depuis 2013, David Bourbonnaud poursuit sa mission formative créée en 1987. A cette époque Alain Crombecque, Directeur du Festival, se rend compte de la nécessité de strucDes formations à la hauteur des jeux turer la formation des techniciens du et de l’enjeu spectacle. Les métiers du spectacle interviennent « Historiquement, ce sont des métiers bien au-delà du périmètre des couartisanaux, qu’on aplisses ; en dessous de prenait « sur le tas ». Au la scène, souvent bien « Avignon et sein du festival, nombre au-dessus ou dans les de spectacles sont mezzanines au fond des théâtre sont techniquement assusalles. Chaque enceinte rés par un régisseur qui indissociables » est différente et particudoit gérer, son, lumière, lière. Il faut y maîtriser électricité…». Pour conjuguer la taille toute la préparation, assurer la contides budgets avec la qualification des nuité du spectacle en temps réel, dans intervenants, la réflexion s’est donc un contexte sécuritaire rigoureux.

Face à ces impératifs et à des profils d’intervenants allant de trente à soixante ans, les formations de l’ISTS sont qualitatives. « Nos sessions sont limitées en nombre de participants. Nos formateurs sont des professionnels à haut niveau de compétences et toujours en activité. » Depuis sa thèse en sociologie, ses années d’enseignant à l’université d’Avignon et ses premières missions internationales, David a déjà parcouru un voyage aux dimensions d’une scène ; c’est-à-dire infinies… Pour que le spectacle continue. En 2015 : Une étape importante pour l’intégration de l’apprentissage dans la filière. Un second centre de formation national est né à Marseille. 2 500 m2 conçus pour former les professionnels de demain et accueillir des promotions de 40 bacheliers venus de toute la France.


Conservatrice en chef du Musée Lapidaire

ODILE CAVALIER CONSACRE SA VIE PROFESSIONNELLE AU PASSÉ DES CIVILISATIONS. C’EST SANS DOUTE POUR CELA QU’ELLE NE S’ARRÊTE QUE TRÈS PEU SUR LE SIEN. ELLE PRÉFÈRE SE CONCENTRER SUR LE PRÉSENT ET LE DEVENIR D’UN MUSÉE GRAVÉ DANS LA PIERRE ET DANS L’AIR DU TEMPS. Sous l’aile du musée Calvet, le musée Lapidaire propose aux visiteurs, une collection unique d’antiques. Le lieu est aussi impressionnant que les trésors qu’il expose. Pour preuve, le musée du Louvre y renouvelle sa contribution depuis des dizaines d’années, comme un blanc seing. « Dans le domaine des stèles funéraires helléno-celtiques, notre collection est la plus importante, à l’échelle nationale. L’art funéraire des antiques est représenté dans la plupart des trésors enfouis. Les représentations de la vie y transcendaient la mort ». Visite vivante Plus vous demandez à Odile Cavalier de décrire son parcours, plus vous parcourez le musée Lapidaire : le bas-relief d’une scène de halage provençale, les dents menaçantes d’une tarasque androphage, la stature magistrale d’un chevalier de

Mondragon, simple guerrier ou pure déil’art des volumes. L’éclairage n’est plus té ? tributaire des saisons. La pâleur pierreuse L’espace dédié accueille environ 40 000 vienvironnante se marie à la chaleur d’une couleur de fond accueillante. siteurs par an. Leurs profils sont infiniment différents ; esthètes Au cœur de ses remparts, Aviinternationaux qui viennent « 40 000 gnon est un périmètre de béspécialement, touristes de tous visiteurs nédiction pour la culture, si l’on considère le nombre de musées, horizons amoureux de la beaupar an » au m². L’archéologie, la sculpté, voisins fidèles du Vaucluse ou du Grand Sud, ou encore ture, la peinture y sont omnipréscolaires « numérisés » qui ressortent imsentes. Odile Cavalier œuvre quotidienpressionnés. nement pour que la conservation d’un patrimoine soit toujours un spectacle aussi Temps conté silencieux qu’éblouissant. Odile est à l’initiative, depuis 2005, d’un long programme de rénovation de ce lieu En 2015 : Le sein rénové de la nef est prêt de culte originel. Il est un écrin naturel pour à accueillir en 2016, une somptueuse moles merveilles de l’antiquité. En 2014, le saïque. Dans le même temps, l’étude scienmusée inaugure un nouvel itinéraire de détifique menée autour de l’énigme du checouverte en une 3D réelle. Les sculptures valier de Mondragon fournira ses premiers ne sont plus adossées à de vénérables résultats. Une année qui peut faire date, piliers. On peut en faire le tour et apprécier pour le passé et dans le futur.

13 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

ODILE CAVALIER

LAURÉATS CULTURE

Culture


Culture

REGIS ROQUETTE LAURÉATS CULTURE

Président fondateur d’EDIS

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

14

IMAGINEZ UNE FABLE QUI S’INTITULERAIT, « L’OURS ET LE PHILANTHROPE ». ON ENTREVOIT FACILEMENT LA MORALE, LA DUALITÉ ET L’ANTAGONISME DE L’HISTOIRE. LA RÉALITÉ DÉPASSANT SOUVENT LA FICTION, RÉGIS ROQUETTE EST, À LA FOIS, L’URSIDÉ ET L’HOMME D’IDÉES. EDIS représente la fusion de deux prénoms, à jamais unis. Il s’agit d’un fonds de dotations pour l’activité artistique en Avignon et en Vaucluse ; un fonds qui n’a qu’une seule fin : permettre à l’art de rencontrer des regards. Respect ou révolte, pudeur ou engagement, discrétion ou visibilité… Voici Régis… Du jardin secret à la vie « public » Enfant de famille nombreuse, Régis emprunte le chemin de l’entreprise familiale. Très vite, sa personnalité et son mariage vont l’amener à une vie en autogestion, au cœur du Lot. Même en vivant au dée par une même émotion. La mission rythme des saisons et de la nature, le philanthropique du fonds peut acheter couple ne cesse de réfléchir, d’échafauune toile à un peintre pour lui permettre der des projets, d’envisager leur faisabid’en financer d’autres. La mission cultulité… relle va s’intéresser à un investissement Au début des années 2000, ils décident immobilier pour assurer l’exposition de revenir à la « société urbaine » et s’insd’œuvres et héberger temporairement, tallent en Avignon, guileurs auteurs. La mission dés par le goût de l’art, sociétale va financer des de la pierre, de l’inventi- « Permettre à l’art rendez-vous où jeunesse vité, de la création. et créativité vont avoir de rencontrer A partir de là, la vie n’a l’opportunité de s’exprides regards » pas épargné Régis. Et mer. Régis n’a pas épargné son énergie. Avec EDIS, Régis veut Numérique : dans l’ère de l’art rendre à la vie, ce qu’elle lui a apporté. Régis a une très mauvaise vue, sens Résumer l’activité d’EDIS relève de la gaessentiel dans l’univers artistique. Alors, geure. C’est une pluralité d’actions guiil voit ce que d’autres ne voient pas ; le

besoin d’un artiste, l’envie d’un créateur, l’urgence d’un auteur, le plaisir d’un spectateur. Son champ de vision n’a pas d’œillères et ne s’arrête pas à la troisième dimension. L’art numérique en est à ses débuts. Régis donne une visibilité à son avenir ; pour preuve, l’exposition « Vers une architecture de lumière » (octobre-novembre 2015 – La Chartreuse –Villeneuve les Avignon) En 2015 : Pour Régis, ce prix arrive trop tôt, beaucoup trop tôt. Il est impossible, pour lui, de mettre un épisode, un événement, une réalisation, plus en avant qu’un autre. Pourtant, celui de la création d’un Think Tank, intra muros, lui tient particulièrement à cœur.


Culture

REMI CHARMASSON Guitariste, compositeur

15

cadrement formatif d’aujourd’hui, je suis sidéré par le potentiel et le talent des plus jeunes. Pourtant, ils ne sont pas préparés à évoluer dans un univers où la place est de moins en moins grande pour eux ».

Aujourd’hui, les budgets de spectacles semblent concerner beaucoup moins le plateau, où tout se joue, que l’administration, où « La passion De l’autodidacte éclairé tout se gère. En 2013, au professionnel clair- devient métier » Rémi a revisité le répertoire voyant de Jimmy Hendrix. Cela 1981, le conservatoire d’Avignon s’ouvre a donné « The Wind Cries Jimmy ». Du au jazz sous l’égide d’André Jaume. Monde à Jazz Magazine, les articles sont Rémi y entre pour deux ans ; médaille dithyrambiques. « Il y a quelques années, d’or au bout d’un an. La passion devient une telle presse nous aurait valu près métier. Le musicien joue et compose, d’une centaine de concerts. Nous n’en l’homme observe et réfléchit. « Avec l’enavons à peine fait qu’une dizaine. »

Un concert intemporel Apprécier Rémi, c’est imaginer un concert intemporel : Laure Donnat (chant), Pierrine Mansuy, Stephan Oliva (piano), André Jaume, Jimmy Giuffre, Louis Sclavis (clarinette, saxophone), Claude Tchamitchian, Drew Gress, Bernard Santacruz (contrebasse, basse électrique), Bruno Bertrand, Tom Rainey (batterie)… The Wind Plays Rémi. En 2015 : Les deux ans d’Eqi, spectacle équestre et musical, créé par Frédéric Pignon au lac de Monteux, auquel il participe. Et puis un projet conçu sur le principe d’une cathédrale d’images, ce spectacle revisitera l’œuvre d’un de ses amis varois disparu, Jean-Pierre Giacobazzi.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

Avignonnais d’origine, son enfance va basculer le jour où son instituteur lui fait écouter le boléro de Ravel. « Je ne savais plus où étaient les murs, le sol, le plafond ». Dès lors, le solex va traîner aussi souvent, rue Philonarde, devant la boutique du guitariste Jean-Pierre Mariotti que devant l’école. Pour Rémi, la musique est une passion, pas forcément un métier … Le bac à l’arraché, des débuts dans la banque, … Mais à la même époque Jean-Paul Ricard, mémoire vivante et gravée de l’histoire du jazz, crée en Avignon, l’Association pour le Jazz et la Musique improvisée (AJMi). Bénévole, Rémi s’immerge dans un univers qui, aujourd’hui, bat toujours la mesure du jazz national, sous la baguette de Pierre Villeret.

LAURÉATS CULTURE

CHAQUE FOIS QUE RÉMI CHARMASSON S’EMPARE DE SA GUITARE, C’EST AUTANT POUR JOUER QUE POUR COMPRENDRE, APPRENDRE, ENCORE ET TOUJOURS. PUIS, AU TRAVERS DE SON RÉCIT, ON DÉCOUVRE DES MORCEAUX DE VIES OÙ LES NOTES ET LES ACCORDS SERAIENT AUTANT DE NOMS ET D’AMITIÉS.


LAURÉATS CULTURE

Culture

FRANCOISE NYSSEN Directrice des Editions Actes Sud

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

DIPLÔMÉE EN BIOLOGIE MOLÉCULAIRE RENCONTRE UN INGÉNIEUR AGRONOME, 16 LORSQU’UNE QUE PEUT-IL ADVENIR ? C’EST POURTANT ÉVIDENT ! UNE MAISON D’ÉDITIONS OÙ LA LITTÉRATURE S’ÉCRIT EN MAJUSCULES ET UN UNIVERS CULTUREL OÙ LA PÉDAGOGIE RIME AVEC LA VIE … DEPUIS PRÈS DE 40 ANS. En 2018, les éditions Actes Sud fêteront leurs 4 décennies d’existence. Elles ont, aujourd’hui, une notoriété et des points d’ « encrage » qui dépassent largement le cadre de la Provence.

tallé en Provence, prend un virage dans sa vie et créé Actes Sud à Arles. Nous sommes en 1978. Créer, c’est bien. Gérer, c’est indispensable. Françoise relève le défi. Depuis, la passion de la littérature, l’amour de la pensée libre et le goût de partager, vont amener la maison d’édition jusqu’en 2015 et l’obtention d’un Prix Goncourt avec « Boussole » de Mathias Enard et un prix Nobel de littérature décerné à Svetlana Alexievitch.

Rien d’étonnant si l’on considère que l’histoire de la maison prend sa source en Belgique. Françoise Nyssen y a grandi, avec comme vocation de devenir médecin. Ses études l’amènent finalement à l’obtention d’une maîtrise en chimie et biologie moléculaire. Elle entre dans le monde « La passion de Par essence, le monde professionnel toujours guidée par son altruisme l’édition représente un la littérature » de naturel. Les aléas de marché complexe fonsa vie l’amènent à Padé sur une économie de ris, dans un univers ministériel dont le long terme. Parmi les valeurs qui portent rythme de fonctionnement ne corresActes Sud, il y a le plaisir de la lecture pond pas véritablement à sa conception et l’exigence. Chaque livre choisi est pordu quotidien. té, soutenu, accompagné. Françoise et Cela tient sans doute à l’hérédité, Jean-Paul ouvre la porte à tous les styles puisqu’à la même époque, son père, insde littératures et à tous les sujets. Il dé-

veloppe aussi l’accessibilité aux livres en s’implantant en France au travers d’une dizaine de librairies, qui vont de Marseille à Calais et passant par Paris. Mais il faut bien s’entendre, la croissance économique n’est pas le credo de la maison. Il réside bien davantage dans l’implication civique et sociale. La littérature est au cœur de tous les enjeux sociaux : tolérance, respect, compréhension, connaissance, ouverture, éducation. Dans une époque où l’orthographe se réforme, Françoise conjugue simplement le cœur avec la raison. N’en déplaise à Pascal. En 2015 : Pour Françoise, l’inauguration en septembre de « l’école des domaines du possible » est à marquer d’une pierre blanche. 31 enfants y bénéficient d’une pédagogie axée sur l’enfant lui-même, ses attentes, ses envies et son rythme de vie.


Vie associative

JULIEN PUEL LAURÉATS VIE ASSOCIATIVE

Créateur et Président de l’Institut Louis Germain

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

18

LE 10 DÉCEMBRE 1957, QUAND IL REÇU LE PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE, ALBERT CAMUS S’ADRESSA À LOUIS GERMAIN AVEC CES MOTS : « SANS CETTE MAIN AFFECTUEUSE QUE VOUS AVEZ TENDU AU PETIT ENFANT PAUVRE QUE J’ÉTAIS, SANS VOTRE ENSEIGNEMENT, RIEN DE TOUT CELA NE SERAIT ARRIVÉ. ». LOUIS GERMAIN, QUI LUI AVAIT TRANSMIS SON SAVOIR, TOUT EN LUI DONNANT ACCÈS À LA CULTURE. Louis Germain, c’est le nom que porte aujourd’hui, un Institut situé à St Rémy de Provence, créé par Julien Puel, fin 2014 et visant à accompagner de jeunes écoliers issus de milieux défavorisés grâce au tutorat.

écoles de la République.

Pour ce faire, l’Institut Louis Germain Après avoir été cadre en entreprise, ce organise en période de vacances scopère de famille en avait assez de voir laires des campus d’approfondissement le niveau scolaire des écoliers français des savoirs fondamentaux. Pendant s’affaiblir et de voir que l’école ne jouait ces sessions de cours, les élèves séplus son rôle d’ « ascenseur méritocra- lectionnés par les chefs d’établissement tique » et notamment auprès des bons comme étant les plus méritants et les élèves des quartiers plus motivés, suivent populaires. C’est pour enseignements « Le tutorat scolaire des cela que le citoyen dispensés par des qu’il est, eut envie professeurs aguerd’excellence » d’aider ces enfants à ris et expérimentés, exploiter pleinement leur potentiel; en s’appuyant sur un bagage académique développant un tutorat scolaire d’excel- de premier plan. lence qui ambitionne de leur transmettre les connaissances, les codes et les clés Sur une année scolaire complète, les nécessaires pour intégrer les meilleurs élèves du tutorat d’excellence assistent cursus universitaires et les grandes à 20 journées de cours et bénéficient de

120 heures d’enseignement en plus de ce qu’ils font dans leur établissement scolaire. Les matières enseignées sont le français, l’histoire, la culture générale et les mathématiques. Transmission, excellence des savoirs, mérite et bienveillance, telles sont les valeurs qui fondent l’action de l’Institut Louis Germain. 2015 : L’Institut Louis Germain a constitué une première promotion à Avignon avec des élèves de 3ème et de 4ème, venant de cinq collèges différents et après un an d’existence, ce sont 210 collégiens et lycéens qui ont assisté aux campus qui se sont tenus à Avignon et à Marseille, pendant les dernières périodes de vacances scolaires de février et d’avril.


Déléguée bénévole de l’ADAPT FAVORISER L’EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP PAR LE RECRUTEMENT, LA FORMATION ET DES CONSEILS PERSONNALISÉS, C’EST LA MISSION QUE S’EST DONNÉE L’ADAPT. Après s’être intéressée de plus près au statut des handicapés et après avoir travaillé des années dans les ressources humaines, Pascale Pourrier crée en 2009 son cabinet de recrutement, « Handispensable », pour mettre en relation les entreprises et les demandeurs d’emploi en situation de handicap. Son objectif : trouver la compétence au delà du handicap.

d’un projet de vie, après une maladie ou un accident, la formation et la préparation à un métier, l’aide à l’intégration sociale et professionnelle. C’est dans cette démarche que Pascale Pourrier est devenue déléguée bénévole du « Comité des Réussites du Vaucluse », implanté sur deux pôles géographiques, Avignon et Pertuis.

« Sensibiliser, mobiliser et agir »

Elle se rapproche dans le même temps de l’Association L’ADAPT, association reconnue d’utilité publique depuis 85 ans, qui a pour but l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées et qui est présente sur tout le territoire national. Les missions de l’ADAPT sont nombreuses, l’éducation et la scolarisation de chaque enfant dans l’école de son quartier, les soins et l’adaptation, pour se reconstruire autour

Des réunions mensuelles s’y déroulent avec des parrains et des marraines issus des entreprises du département et avec lesquels des ateliers thématiques sont organisés, favorisant les rencontres citoyennes et le retour à l’emploi de celles et ceux qui en sont le plus éloignés. Bénévoles et demandeurs d’emplois luttent ensemble contre les idées reçues et l’exclusion sociale et professionnelle. Le « Réseau des Réussites » est aussi un véritable vecteur de

lien social et un moyen de changer le regard des autres sur les aptitudes professionnelles des personnes handicapées. « Sensibiliser, mobiliser et agir » telles sont les actions menées dans ces réseaux. Accompagner et conseiller les personnes handicapées à reprendre confiance en elles, pour qu’elles puissent continuer à vivre normalement, près des leurs. C’est le rôle de Pascale Pourrier et des parrains et marraines qui l’entourent. En 2015 : La « Semaine pour l’emploi des handicapés » devient la « Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées », une petite victoire pour l’ADAPT qui l’organisa pour la première fois en 1997. En effet, le nombre de demandeurs d’emplois handicapés augmentent chaque année et sont un peu plus de 450 000 aujourd’hui.

19 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

PASCALE POURRIER

LAURÉATS VIE ASSOCIATIVE

Vie associative


LAURÉATS VIE ASSOCIATIVE

Vie associative

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

20

CHRISTOPHE GOIFFON Directeur de l’Association Sportive Sorguaise Electro Refractaire

CHRISTOPHE GOIFFON EST DIRECTEUR DE L’ASSER (ASSOCIATION SPORTIVE SORGUAISE ELECTRO REFRACTAIRE) SÉLECTIONNÉE PAR LE JURY NOTAMMENT POUR SON ACTION PÉDAGOGIQUE. PLUS QU’UNE ASSOCIATION SPORTIVE, L’ASSER A POUR BUT DE PERMETTRE L’ACCÈS AU PLUS GRAND NOMBRE À LA PRATIQUE D’ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES. Fondée en 1973, l’ASSER coordonne la pratique du sport alliée au bien-être. une action pluridisciplinaire et prône Le nouveau projet est d’ailleurs de l’éducation physique et la pratique des proposer des programmes adaptés à sports de pleine nature, en favorisant chacun, avec notamment la création les rencontres dans un esprit de convide parcours d’activités physiques pour lutter et se battre contre des maladies vialité et non de compétition : danse, randonnée, escalade, tennis, orientelles que le cancer, l’obésité, le diatation, cirque, gym douce, bète. fitness… « Le sport La politique de l’associaLes enfants sont amenés à se servir de leurs expé- allié au bien- tion se veut participative, riences et leurs acquis pour autour d’adhérents qui être » découvrir de multiples acticonstruisent ensemble un vités tandis que les adultes projet, celui de pratiquer pourront facilement maintenir l’équides activités de loisirs dans une dynalibre de leur capital santé. mique familiale et conviviale. L’assoEn partenariat avec l’Agence Régiociation se veut aussi être un accomnale de la Santé, l’ASSER développe pagnant pour ceux qui aimeraient se

former pour travailler dans le milieu sportif et accueille donc des stagiaires. En 2015 : Fin 2015, 1 200 adhérents ont pu participer à plus de 110 heures d’animations par semaine, grâce à une équipe de 70 bénévoles. En février 2016, le club de l’ASSER a été récompensé dans la catégorie «Innovation» lors de la soirée «Trophées du Sport Vauclusien» organisée par le Conseil Départemental, pour son action «Sport / Santé / Bien-être». En 2017, l’ASSER se voit dans de plus grands locaux avec également la création d’une nouvelle discipline : le Stand Up Paddle au plan d’eau de la Lionne à Sorgues.


Vie associative

FREDERIC GAILLANNE Fondation Frédéric Gaillanne LAURÉATS VIE ASSOCIATIVE

C’EST EN 2004, QUE « MIRA EUROPE », PREMIÈRE ÉCOLE DE CHIENS-GUIDES DESTINÉS AUX ENFANTS NON-VOYANTS DE TOUTE L’EUROPE, FÛT CRÉÉE ET EN 2014, ELLE EST DEVENUE LA « FONDATION FRÉDÉRIC GAILLANNE », RECONNUE D’UTILITÉ PUBLIQUE.

Suite à ses découvertes, il va aider Mais qui sont ces chiens-guides ? des enfants à bénéficier de chiens- Trois races se distinguent : le Labraguides, qui, comme leur nom l’in- dor, le Golden Retriever et le Saintdique, vont les guider dans leur vie Pierre (un croisement du Labrador au quotidien. Grâce aux chiens, les et du Bouvier Bernois), un chien enfants verront leurs déplacements spécialement conçu par la Fondation « MIRA Canada », sécurisés, leur aupour servir les pertonomie favorisée et donc leur liberté, leur « Aider des enfants sonnes handicapées. stress atténué et leur à bénéficier de A l’âge de deux mois, inclusion sociale et chiens-guides » les chiots sont plascolaire ainsi facilicés en famille d’actées. Une formation en plusieurs étapes, cueil pour apprendre les rudiments validée par les professionnels de la de la vie en société. Mais peut-être Fondation, est donc nécessaire pour en avez-vous déjà croisé ? Dans les que l’enfant, à partir de 12 ans, re- commerces près de chez vous, dans le train ou les bus, vêtus d’un petit parte confiant, avec son chien.

gilet jaune sur le dos, qui indiquent qu’ils sont en apprentissage, et ce pour une durée de six à huit mois ! En 2015 : la fondation a offert son premier chien à un enfant autiste. Mais depuis 2008, ce sont 60 chiens qui ont été offerts à des enfants non-voyants et depuis 2014, un programme de recherche est en cours, pour une durée de quatre ans, et qui a pour but d’étudier l’interactivité entre des chiens et des enfants aveugles de 2 ans. Aujourd’hui, la « Fondation Frédéric Gaillanne » cherche toujours des dons et des financements notamment pour créer une nurserie.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

21

Frédéric Gaillanne, originaire d’Avignon, est l’un des initiateurs du « Parcours de l’Art », ce rendez-vous culturel devenu incontournable dans la Cité des Papes. A 19 ans, il perd la vue dans un accident de voiture, sa vie va littéralement changer et ses actions citoyennes aussi. C’est ainsi qu’il se renseigne sur les aides apportées aux enfants, comme lui, déficients visuels.


LAURÉATS VIE ASSOCIATIVE

Vie associative

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

22

MICHEL BOUTET Président de l’association Garder le contact

GARDER LE CONTACT EST PLUS QU’UNE ASSOCIATION, C’EST UN PROJET D’AIDE AUX PERSONNES SÉNIORS DANS LE BUT DE SE FAMILIARISER AVEC UN ORDINATEUR ET À SURFER SUR LE WEB. Car si aujourd’hui, nos smartphones, nos ordinateurs et nos tablettes font partie de notre quotidien et sont des outils de travail, nos grands-parents, eux, ont besoin d’un peu d’aide pour en comprendre les fonctionnalités. Michel Boutet a repris la Présidence de l’association, après le décès de François Chausson, ancien ingénieur chez IBM, qui fût à l’initiative de ce projet en 2008.

De chez soi ou au sein même de leur maison de retraite, les séniors peuvent utiliser cette application, évidemment il leur faut l’aide de quelqu’un lors de la première connexion pour paramétrer certaines données, mais ensuite ils restent autonomes sur cet outil grâce à de nombreuses fonctionnalités.

« Faciliter l’accès aux nouvelles technologies »

L’idée était donc de faciliter l’accès à ces nouvelles technologies grâce à un outil simple et c’est ce que fit François Chausson, en créant une application, avec l’aide de sa femme Catherine, psychologue auprès des personnes âgées et des malades d’Alzheimer.

En effet, depuis leur espace personnel, ils peuvent par exemple et grâce à des icônes de grosse taille, accéder à leur boîte mail sans entrer de « login », visualiser leurs photos triées automatiquement, écouter de la musique, utiliser un système de conversation instantanée…et tout ça pour un coût minime, notamment et surtout pour les particuliers qui l’utiliseraient de chez eux (30 € par

an). Cet outil a aussi été conçu pour les séniors handicapés ou malades et notamment ceux atteints de la maladie d’Alzheimer, dans le but de les sortir de leur isolement et de stimuler leurs capacités intellectuelles sous forme de jeux. En 2015 : Michel Boutet continue à faire connaitre cette application et de nouveaux projets sont d’ailleurs en cours, mais comme toute association, GARDER LE CONTACT a besoin de dons pour refondre le site internet un peu obsolète aujourd’hui et pour évidemment développer le système. Certaines collectivités locales et d’autres associations s’y intéressent afin d’installer cet outil dans les lieux publics, comme la Ville de Pont St Esprit dans le Gard.


Sport

MARIE-CHRISTINE LAURENCOT LAURÉATS SPORT

Aux avant-postes pour la défense du football féminin

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

24

CETTE ANNÉE-LÀ, L’ARGENTINE A ACCUEILLI LA ONZIÈME COUPE DU MONDE. LA PLANÈTE FOOT SALUERA LE TRIOMPHE DE L’ARGENTIN DANIEL PASSARELLA ET CONSORTS SANS AVOIR PU SAVOURER LE TALENT D’UN JOHAN CRUIJFF ABSENT DE LA SÉLECTION NÉERLANDAISE. Cette année-là, le Sporting Club de Bastia s’est hissé jusqu’en finale de la coupe des vainqueurs de coupe et en match aller-retour s’inclinera devant le PSV Eindhoven. Cette année-là… En 1978, Marie-Christine Laurençot signe au club de la ReineJeanne sa première licence. Et si les entraînements lui sont alors l’occasion de caresser le cuir. Elle n’aura pas pour autant la possibilité de faire valoir sa technique en compétition. Ce n’est qu’en chaussant les crampons à l’Olympique Avignonnais la saison suivante, à Barbentane ensuite, puis surtout à Cavaillon où elle jouera 25 ans que Mamité directeur du district Rhône-Durance rie-Christine Laurençot pourra enfin les comme représentante du football féminin. user en match et savourer l’incommenMandat qu’elle conservera avec sa réélecsurable joie des victoires inespérées ou tion en 2011. le goût amer des défaites concédées à la dernière minute ! Responsabilités qui lui perEn 1999, Marie-Christine mettent notamment au sein Laurençot sera nommée « Cette du district de faire avancer déléguée à la commission année là » les intérêts du football féféminine du District Rhôminin, de gérer les chamne-Durance dont elle prenpionnats, et une fois par mois d’organiser dra en 2001 la présidence. le rassemblement des écoles de football En 2007, elle siégera à la commission réunissant les jeunes licenciées âgées de « femme et sport » du Comité Départe13 ans. mental Olympique et Sportif et sera élue Mandats qu’elle met à profit pour faire pour un mandat de 4 ans au sein du co-

évoluer la pratique féminine d’un football qui se joue aujourd’hui le plus souvent par équipes de 8. Pour 2015 : Au Pontet, le 8 mai 2015, la commission féminine peut s’enorgueillir d’avoir pu collaborer à l’organisation au stade Montbord des finales de la coupe Griolet des U17, de la coupe de l’amitié impliquant des séniors en équipes de 7, et de la coupe Paul Chabas impliquant des séniors en équipes de 11. Evènement dont le succès a été un atout indéniable porté au crédit de la promotion du football féminin vauclusien.


LAURÉATS SPORT

Sport

Directeur du tournoi international « Le Pont des Générations » CHEZ PATRICK MUNINI, VOUS NE POURRIEZ PAS DISTINGUER CE QUI EN GÉNÉRAL SE DISTINGUE ASSEZ AISÉMENT CHEZ LE COMMUN DES MORTELS. EN EFFET, CE QUE FUT SA VIE PROFESSIONNELLE ET CE QUI EST SON TEMPS DE RETRAITE DONNENT À CONSTATER LA SIMILAIRE SURACTIVITÉ ! Mécanicien Avion sur la base aérienne d’Orange de 1974 à 1977. Directeur général pendant 20 ans d’une société spécialisée dans la conception et la réalisation de lignes d’assemblage automatisées, il assumera parallèlement à ce parcours une implication syndicale patronale dans le secteur de la mécanique.

fin avec les fonctions de secrétaire et de trésorier du centre de formation des apprentis de l’industrie à Avignon. Une dépense d’énergie digne de celle d’un sportif de haut niveau.

Sportif de haut niveau ! Il le fut en handball de minime à sénior. Dirigeant sportif, il l’a été et l’est toujours en ayant participé à la créa« Véritable Responsabilités qu’il en 1976 de la comRoland Garros tion mission des jeunes de conserve aujourd’hui notamment au sein de des jeunes » football à l’Union Sportive l’Union des Industries de de Caderousse et en fonla Métallurgie 84 et qu’il articule avec dant avec une équipe d’amis le Tennis la présidence du Midest, le plus impor- Club de Caderousse. tant salon au monde spécialisé dans la sous-traitance mécanicienne. En 2004, il intègre le Comité 84 de tennis et y assure actuellement la vice-préTout cela ajusté avec la présidence de la sidence. Depuis 2012, il est le directeur Fédération des Industries Mécaniques du tournoi international du Pont des en PACA Languedoc Roussillon, et en- générations qui invite chaque année les

meilleurs tennismen âgés de 15-16 ans. Véritable Roland Garros des jeunes, ce tournoi a d’ailleurs vu en 2002 un certain Novak Djokovic triompher ! Patrick Munini s’est attelé depuis 8 ans à organiser au sein du Comité 84 de tennis un pôle sociétal capable de gérer le tennis adapté et le tennis en fauteuil. Consultations, avis recueillis et conseils pris en compte, il a dû apprendre sur les impératifs réglementaires requis pour la pratique du sport chez les personnes handicapées. En 2015 : par l’étayage proposé en matière de compétences et d’accompagnement, le pôle sociétal œuvre pour que dorénavant celles et ceux que le handicap auraient pu éloigner des joies du tennis trouvent là des clubs vauclusiens prêts à les accueillir.

25 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

PATRICK MUNINI


Sport

VALERIE FOURNIER Présidente de l’Union Sportive Le Pontet Athlétisme

sant une prise en charge technique de qualité. Valérie Fournier participera au rapprochement de l’USPA avec le Club Athletic Sport Avignonnais (CASA). Une mutualisation des moyens et des compétences placée sous l’appellation Avignon-Le Pontet-Athlétisme (APA) afin de peser d’un poids parmi les 5 conséquent sur l’athlétisme vauclusien.

LAURÉATS SPORT

EN RÉGION PARISIENNE QUI L’A VUE NAÎTRE OU AU PONTET QUI L’A ADOPTÉE, VALÉRIE FOURNIER N’A CESSÉ DE S’ENGAGER AU SERVICE D’UNE DISCIPLINE SPORTIVE…

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

26

L’athlétisme. Bénévole en club, jury en compétition, c’est une passion dont elle ne se départira plus !

« L’APA premiers clubs de la région »

Arrivée dans le Vaucluse il y a 40 ans, c’est en 2009 au Pontet que son fils décathlonien, athlète classé au niveau national, choisit d’y poser son sac et endosser les couleurs de l’Union Sportive Le Pontet Athlétisme (USPA). Valérie Fournier ne tardera pas à y trouver l’occasion de s’investir en y acceptant la responsabilité de trésorière et, le temps des épreuves, celle d’officielle du club. Pendant la saison 2012/2013, après une vacance du poste pendant une année, Valérie Fournier est nommée Présidente. Son mandat sera entre autres l’opportunité pour que les athlètes puissent bénéficier d’une piste digne de ce nom et d’un matériel capable de contribuer à l’amélioration de leurs performances ! Elle y insuffle une dynamique nouvelle par l’introduction de la pratique de disciplines telles que la marche nordique, l’« athlé santé » proposés aux parents dont les enfants courent, sautent et lancent pendant leur séance de « baby athlé » ! L’encadrement est renforcé par le recrutement de deux entraîneurs pour les spécialistes du demi-fond. La formation en interne est privilégiée en encourageant l’obtention des diplômes d’état garantis-

L’union faisant donc la force, cette nouvelle entité avec ses 384 licenciés est aujourd’hui capable d’aligner des compétiteurs dans

toutes les disciplines. Se classant parmi les cinq premiers clubs de la région, l’APA peut s’enorgueillir de compter une dizaine d’athlètes de niveau national. Et c’est de ses rangs que s’est distingué Mohamed Serghini, meilleur français lors de l’édition 2014 du semi-marathon entre Marseille et Cassis. Pour 2015 : A l’issue de son assemblée générale, l’Union Sportive Le Pontet Athlétisme a commémoré le 16 novembre ses 40 ans. A cette occasion une plaque a été inaugurée sur la piste en hommage à Jean Joachim qui fut en 1974 l’un des fondateurs du club.


Sport

LAURENT FELLON Le manager de Johann Zarco, champion du monde de Moto2

LAURÉATS SPORT

CAPABLE DE REMONTER LES PIÈCES DE SA PREMIÈRE MOTO, D’OPTIMISER LES PERFORMANCES DE CELLE QU’IL ENFOURCHERA EN COUPE YAMAHA 350 LA COURSE MYTHIQUE DES ANNÉES 80, CE SONT LÀ LES QUALITÉS QUE SEUL UN FÉRU DE MÉCANIQUE NE PEUT DÉTENIR. Une passion dévorante qui poussera Laurent Fellon à devenir compétiteur entre 1979 et 1983 puis jusqu’à aujourd’hui technicien spécialisé dans la préparation de moteurs de compétition pour des motos engagées en championnats nationaux et internationaux. Le virage déterminant se négociera en 2003 quand la route du jeune Johann Zarco alors âgé de 13 ans croisera celle du technicien avignonnais pour ne plus s’en dissocier.

à transmettre, il lui prodiguera les conseils utiles et opérera les réglages mécaniques nécessaires pour atteindre en 2009 le niveau requis et s’aligner sur la ligne de départ des Grands Prix.

Laurent Fellon poussera le jeune « Le goût de l’effort La voie royale vers talent à se rendre et l’exigence de la les titres et les en Italie et à s’étahonneurs ! lonner avec succès persévérance » face aux meilleurs de sa génération. Là débute une heu- L’investissement auprès de ce jeune champion tend à faire de Laurent Felreuse collaboration. lon non seulement son préparateur Avec le goût de l’effort et l’exigence technique mais de par sa fulgurante de la persévérance comme valeurs progression et des résultats sans

cesse meilleurs, il se voit alors endosser les responsabilités d’entraîneur et de manager. Un duo gagnant qui en 2011 hisse Johann Zarco jusqu’au titre de vice-champion du monde en 125 cc. En 2015 : la compétence et le talent sont depuis 12 années une combinaison vertueuse faisant de Laurent Fellon un manager comblé : concourant en catégorie moto2 depuis 2012, c’est en octobre 2015 qu’il verra son protégé brandir le titre suprême de champion du monde.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

27


LAURÉATS SPORT

Sport

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

28

BRUCE CODRON Un champion à la suprématie incontestée ENTRE KICK BOXING ET RUGBY, BRUCE CODRON A DÛ CHOISIR. L’OVALIE A PEUT-ÊTRE PERDU UNE LÉGENDE MAIS LE KICK BOXING A HÉRITÉ D’UN CHAMPION HORS PAIR. Carpentrassien de naissance, c’est au Gym Boxe Loisirs de Mazan sous la férule de son entraîneur et président du club David Blanc que Bruce Codron débute en 1997 une carrière en amateur.

cela 5 jours par semaine, jusque 7 jours sur 7 en temps d’intensive préparation pour un combat, le père de Bruce Codron et David Blanc ne ménageront pas le boxeur et sauront le mener jusqu’au sommet Jusqu’au de son art.

« sommet de son art »

Avec à son actif 100 combats, la progression a été constante. Sans brûler les étapes, marche par marche, Bruce Codron a su s’imposer tant au niveau départemental qu’au niveau régional, jusqu’au titre de champion de France glané en 2002. C’est ensuite l’univers de la boxe piedspoings professionnelle qui l’accueille en 2003 !

A raison de 2 entraînements par jour et

Dans la catégorie des supers welters, des moins de 70 kilos, à l’instar de son parcours chez les amateurs, Bruce Codron s’attache à construire un palmarès le plus complet possible. Partant à la conquête du titre national en Full Contact qu’il ravira en avril 2004, le titre de champion d’Europe ne lui résistera pas longtemps et il le brandira en mars 2006. La ceinture mondiale lui

tendra alors les bras et il la saisira en octobre 2010. Il est à souligner que Bruce Codron assiéra sa suprématie de la plus brillante des manières en défendant chaque titre à plusieurs reprises relevant surtout le défi de devenir le meilleur au monde dans plusieurs catégories de poids et dans différentes organisations internationales. En 2015 : en octobre 2015 à l’issue d’un combat de 05 rounds de 03 minutes organisé au Cosec de Mazan, Bruce Codron restera fidèle à sa devise « Penser en stratège, agir en animal » et sera sacré champion intercontinental des moins de 70 kg en dominant la star japonaise du MMA (Mixed Martial Arts) Akihiro Gono.


Tourisme & Terroir

NAJET BOUKADOUR LAURÉATS TOURISME & TERROIR

Fondatrice du restaurant le Kobushi

« LE KOBUSHI » EST LE NOM DONNÉ À UN MAGNOLIA JAPONAIS, QUI A LA PARTICULARITÉ D’AVOIR DES BOUTONS EN FORME DE « POING ». C’EST LE NOM QU’A VOULU DONNER NAJET BOUKADOUR, À SON « BAR À SUSHIS », OUVERT IL Y A MOINS D’UN AN, À VILLENEUVE-LÈSAVIGNON.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

30 Cette

trentenaire a tout simplement voulu partager sa passion pour l’un des plats emblématiques de la cuisine japonaise et qui a aujourd’hui trouvé sa place dans nos assiettes. Pour préparer au mieux son projet, Najet s’est tout d’abord formée à la conception des Sushis lors de cours de cuisine amateur, pour apprendre les différentes techniques, si précises et assez longues à assimiler, comme la cuisson du riz, la découpe du poisson, la mise en forme des boules de riz et même la réussite de l’omelette japonaise qui relèvent toutes d’un savoir-faire particulier et qui demandent plusieurs heures de pratique pour les maîtriser !

d’architecte, pour en faire un « Bar à Sushis », dans lequel ses clients pourraient même participer à des cours d’initiation. « Le Kobushi » est un petit local mais dans lequel Najet transforme ses produits frais en de petites bouchées japo« Aller jusqu’au naises que sont les Nigiri, les Sashimi et les Maki, Leur dégustation dépenbout de son agrémentées de Wasdra de votre patience envie » abi ; plante japonaise et de votre délicatesse. utilisée comme condiAlors pourquoi ne pas ment sous forme de pâte, de couleur vous les faire servir sur un plateau ?! verte et très relevée ; mais aussi des soupes miso, des bols de nouilles aux Le jour est enfin arrivé où Najet était légumes, des brochettes yakitori et prête à ouvrir son restaurant. Elle réautres spécialités, accompagnées, si nova entièrement un vieux cabinet

le cœur vous en dit, d’une limonade japonaise. A l’heure de l’apéritif ou pour un dîner léger, les Villeneuvois et leurs voisins ont de quoi égayer leurs papilles ! En 2015 : Najet aura su aller jusqu’au bout de son envie, celle de partager sa passion des Sushis avec une clientèle plutôt urbaine mais avec un concept qui s’adresse à tous. Les internautes sont unanimes et ne tarissent pas d’éloges sur ce nouveau lieu de restauration rapide à l’accueil chaleureux et qui propose de nouvelles saveurs de qualité.


LAURÉATS TOURISME & TERROIR

Tourisme & Terroir

Chef du restaurant La Vieille Fontaine

CE NOM VOUS DIT QUELQUE CHOSE ? C’EST NORMAL, C’EST LE VILLENEUVOIS DONT ON ENTEND PARLER PARTOUT À AVIGNON DEPUIS QU’IL A PRIS LES COMMANDES DES CUISINES DU RESTAURANT « LA VIEILLE FONTAINE ». Ce jeune Chef de 25 ans a été découvert grâce notamment aux réseaux sociaux, d’articles en reportages, de journalistes en blogueurs. Son retour dans la brigade du restaurant de l’ « Hôtel d’Europe » en juin 2015, n’est pas passé inaperçu.

Guillaume Gomez à l’Elysée.

Mathieu Desmarest, c’est la jeunesse incarnée, qui veut faire bouger les choses et qui veut amener un nouveau souffle à « La Vieille Fontaine ». Et pour ce faire, il a supprimé la carte du restaurant ! DécouAu côté de Bruno d’Anla cuisine de Ma« Chef d’un hôtel vrir gelis à ses débuts, il est thieu Desmarest, c’est 5 étoiles » passé par les cuisines comme partir à l’avende Paul Bocuse à Lyon, ture gustative, alors, dans celles de Frédéric Anton, triple- imaginez un dîner où vous auriez le ment étoilé au Guide Michelin, et ce qui choix entre deux menus dégustation, fait que l’on parle autant de son retour « Découverte » ou « Inspiration », mais Place Crillon, c’est que ce diplômé sans savoir ce que vous allez manger. de l’Ecole Hôtelière d’Avignon faisait jusqu’ici partie de la brigade du Chef Parlons également du menu « Affaires »

pour le déjeuner et de « La Table du Chef », concept développé par Mathieu Desmarest, une table pour deux personnes, installée dans les cuisines du restaurant. Au cœur de la création gastronomique, laissez-vous aller à l’art culinaire ! En 2015 : En 2008, il a été récompensé par le prix du « Meilleur apprenti cuisinier de France » et il est aujourd’hui le Chef d’un hôtel 5* au cœur de la Cité des Papes. Mathieu Desmarest se laisse du temps pour évoluer mais vise le col bleu-blancrouge, pour devenir un jour « Meilleur Ouvrier de France » et c’est tout le mal qu’on lui souhaite !

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

MATHIEU DESMAREST

31


LAURÉATS TOURISME & TERROIR

Tourisme & Terroir

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

32

PHILIPPE & DANIELE HIELY Restaurant « La Fourchette » M. HIÉLY EST SURPRIS D’AVOIR ÉTÉ SÉLECTIONNÉ DANS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS ET PUIS RAVI, IL PRÉCISE QU’IL CUISINE EN TOUTE SIMPLICITÉ. SON RESTAURANT « LA FOURCHETTE », UNE INSTITUTION ?! TIENS DONC ?! Installée tout près de la Place de l’Horloge, « La Fourchette » est l’un des plus anciens établissements de la Cité des Papes et est devenue incontournable des amateurs de la cuisine provençale. Depuis son ouverture en 1982, ce restaurant a vu se succéder aux fourneaux, six générations de cuisiniers. En effet, Philippe Hiély a suivi les traces de son père, de son grand-père, de son arrière grand-père… et perpétue la réputation culinaire de cette famille de cuisiniers, bien connue à Avignon. Sorti tout droit de l’école hôtelière, Philippe Hiély vous accueille avec sa cuisine de « bistrot » tout en revisitant femme Danièle dans une ambiance les grands classiques. Une carte géchaleureuse, dans un décor aux nomnéreuse, originale et traditionnelle, qui breuses boiseries, dans une atmosmêle produits de saison phère marquée par le et saveurs du terroir où souvenir des clients, de« Du faitla créativité est au renpuis maintenant plus de maison par un dez-vous. Une créatitrente ans. Un lieu convivité que l’on retrouve vial qui se prête aussi passionné » d’ailleurs dans ses plats bien aux repas d’affaires signatures : la « Daube que pour des déjeuners de bœuf à l’avignonnaise » ou la « Meamicaux, des dîners en famille ou en ringue au pralin ». tête à tête. De la cuisine fait-maison par un passionné ! Le Chef régalera vos papilles avec sa

En 2015 : « La Fourchette » est toujours autant réputée et la table aussi prisée. M. et Mme Hiély y ont vu s’arrêter de nombreuses stars durant le « Festival d’Avignon » mais aussi des politiques lors de leur venue dans la capitale des Côtes du Rhône et même Cécile Helle, Maire d’Avignon, en a fait sa cantine. Idéalement située, à deux pas de l’Hôtel de Ville, la réservation y est vivement conseillée, que vous soyez Avignonnais, fidèle client ou touriste de passage en Vaucluse.


Hôtel Restaurant Le Prieuré

EN 2007, LES PORTES DE L’HÔTEL-RESTAURANT « LE PRIEURÉ » SE SONT OUVERTES AU CŒUR DE LA VILLE MÉDIÉVALE DE VILLENEUVE-LÈS-AVIGNON, GRÂCE À JEAN-ANDRÉ ET GENEVIÈVE CHARIAL. Les murs de cet ancien couvent ont fait fondre ces férus de vieilles pierres et comment ne pas tomber amoureux de ce lieu, doté d’une âme si singulière et d’un magnifique jardin, envahi de glycines.

toutes avec vue sur la piscine. Au XIVe siècle, « Le Prieuré » faisait parti des lieux de villégiature des papes et des cardinaux. Il offre aujourd’hui un patrimoine riche d’histoire à ses visiteurs.

Le couple, déjà propriétaire de « l’Oustau de Baumanière » et de « La Cabro C’est en découvrant cette maison mod’Or », au cœur des Alnastique que le couple a pilles, l’a entièrement réno« Référencé entrevu ce que pourrait vé pour en faire un établisdevenir « Le Prieuré ». AuRelais et sement de charme, dans jourd’hui, il est un hôtel de toute son authenticité. Châteaux » luxe, référencé « Relais et Trois bâtisses composent Châteaux », une demeure « Le Prieuré » : la bâtisse principale, de charme aux allures de « La Baumaqui accueille la réception et le restau- nière », grâce notamment au travail et rant, le Chapitre, attenant à la bâtisse à l’art de Geneviève Charial qui se l’apprincipale et L’Atrium, la bâtisse la plus propria et le transforma, d’une pièce à récente, où se répartissent près d’une l’autre, dans un subtil mélange d’anquarantaine de chambres et suites, cien et de contemporain.

Jean-André Charial, lui, a grandi dans les cuisines de « l’Oustau de Baumanière », au pied du rocher des Baux-deProvence, site pittoresque sur lequel les maisons d’exception ont pris place, mais pour le restaurant du Prieuré, il a fait appel à Fabien Fage, récompensé d’ailleurs en 2010 d’une étoile au guide Michelin.Dans une salle ornée d’une grande cheminée d’époque, s’ouvrant sur le jardin, il vous régalera de mets aux saveurs provençales, s’accordant divinement aux vins de la Vallée du Rhône et aussi à ceux de l’ensemble de nos régions viticoles françaises. En 2015 : le Prieuré continue à proposer des prestations de qualité, à l’image de cette ruche, installée dans le jardin 100% Bio et dans le but d’élaborer un miel fait-maison.

33 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

JEAN-ANDRE ET GENEVIEVE CHARIAL

LAURÉATS TOURISME & TERROIR

Tourisme & Terroir


Tourisme & Terroir

JONATHAN WAHID LAURÉATS TOURISME & TERROIR

Chef Pâtissier de l’Auberge de la Reine Jeanne

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

34

JONATHAN WAHID EST NÉ AU PAKISTAN, À KOHAT ET QUELQUES ANNÉES PLUS TARD, EN 1984, IL DÉCOUVRE LA FRANCE LORSQU’IL REJOINT SON PÈRE, ACCOMPAGNÉ DE SA MÈRE, SES SŒURS ET SON FRÈRE. Soucieux de l’avenir de ses enfants et pour les intégrer au mieux dans leur nouveau pays et leur nouvelle vie, le père de Jonathan les inscrit dans un lycée catholique. Et c’est grâce à ce père, officier de la légion étrangère et affecté au Mess, que Jonathan va prendre goût à l’art culinaire. Son parcours est digne des plus grands ! En effet, après avoir décroché son diplôme au lycée hôtelier de Montpellier, Jonathan se spécialise dès ses débuts dans la pâtisserie auprès de grands Chefs comme chez Lenôtre à Paris. De palaces en maisons étoilées, il est sacré « Champion de France du Dessert » en Depuis juillet 2012, Jonathan pâtisse à 2005 alors qu’il est de passage dans les l’Auberge de la Reine Jeanne à St Rémy cuisines du Ritz. de Provence, au côté de sa compagne, L’histoire de famille continue car c’est Fanny Rey, finaliste de, lors de cette même anl’émission télévisée et née que, recommandés « Son parcours concours, Top Chef par Alain Ducasse, Jo2011. nathan et son frère Sylest digne des vestre, Chef Cuisinier, plus grands » Après avoir tous deux rejoignent ensemble cuisinés au Ritz et à Jean-André Charial à l’Oustau de Baumanière, le couple prend l’Oustau de Baumanière aux Baux-deles reines de cette auberge au charme Provence. Et pour Jonathan, c’est égaunique. Pour la petite histoire, Fanny Rey lement la découverte des cuisines du cherchait un lieu où elle pourrait mettre restaurant, doublement étoilé, Le Strato, son talent, en commun avec celui de Joà Courchevel.

nathan. Elle, pour cuisiner des produits de qualité, issus des productions locales, lui, pour revêtir son tablier de grand Chef Pâtissier, connu et reconnu. Après avoir eu le soutien des artisans du coin, l’affaire familiale prend forme, la bâtisse provençale prend un nouveau souffle et le couple peut enfin satisfaire les amateurs de terroirs et de gourmandises. En 2015 : l’Auberge ne finit pas de désemplir, alors il ne vous reste plus qu’à vous y rendre pour déguster, notamment, les desserts de Jonathan Wahid !


Agroalimentaire

ALAIN BRAUD LAURÉATS AGROALIMENTAIRE

Directeur des Truffières de Rabasse LA TRUFFE SE MARIE AUSSI BIEN AVEC LE SUCRE D’UN CHOCOLAT QU’AVEC LE SEL D’UN FOIE GRAS. POUR ALAIN BRAUD, ELLE CONJUGUE NATURELLEMENT AUTHENTICITÉ ET INNOVATION, SAVEUR DU PASSÉ ET GOÛT DE L’AVENIR. LA PROVENCE, N’Y EST PAS POUR RIEN.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

truffe se récolte de novembre en 36 La mars et, seule, la nature préside à sa croissance. Un cycle immuable, lié à la terre et aux saisons. Et pourtant, pour Alain Braud, elle est synonyme d’innovation. Oublions, tout d’abord, quelques idées reçues, telles que celles qui associent la truffe au SudOuest et en particulier, au Périgord. La Provence représente 80 % des récoltes nationales.

est associée à des moments festifs et privilégiés, disséminés dans une année. Sa valeur ne permet aucune erreur dans l’élaboration d’un plat. Mais, dans le même temps, elle représente un produit naturel et authentique, travaillé dans la restauration et toujours Originaire de la région, Alain a obtenu plus attirant dans le secteur du touson diplôme d’école risme. Alain décide supérieure de comde monter une struc« Être en avance merce à Nantes. Ses ture dont les objectifs plutôt que suivre » sont clairs : rendre la débuts professionnels l’ont très vite truffe plus accessible mené vers l’international, en Afrique, au quotidien et proposer des recettes dans le commerce des parfums. de qualité pour des préparations plus De retour en France, il poursuit son aisées ; entre plaisir et excellence. parcours en agence de communication et marketing, travaillant d’un proSa rencontre avec le chef étoilé, Chrisduit à l’autre. Il y découvre, en partitian Etienne, va lui permettre de donner culier, l’univers de la truffe. Dans tous à la société son véritable ADN : « être les imaginaires, elle correspond à la en avance plutôt que suivre ». L’univers saveur, la rareté et donc, la cherté. des gastronomes et des connaisseurs Son expérience professionnelle l’amène rencontre celui de la grande consomà mettre en perspective, plusieurs obmation, dans le respect total du produit servations. Traditionnellement, la truffe et pour le plaisir du consommateur final.

Ceci est inévitablement synonyme d’innovation. Aussi, une unité Recherche & Développement est créée au sein de sa société afin de permettre l’élaboration de recettes dans le contexte de sécurité alimentaire légiféré. L’objectif est de pouvoir commercialiser 10 nouvelles recettes, par an. Depuis de nombreuses années, les Truffières de Rabasse remportent des prix, le tout dernier est un prix de l’innovation pour leur préparation d’omelette aux truffes, remis lors du salon international MDD-Expo. Une belle vitrine, pour le consommateur… celui qu’Alain Braud n’oublie jamais. En 2015 : Alain a définitivement acquis la conviction que la truffe avait sa place dans la grande consommation ; au même titre que l’olive, hier typiquement locale et aujourd’hui mondialement appréciée, en particulier dans la tapenade … cette recette provençale.


Agroalimentaire

CHRISTIAN YARD Directeur Technique de Bionov

de deux domaines professionnels distincts : l’agriculture et la santé, au sens parapharmaceutique. Grâce à un brevet qui lui permet d’extraire la SupeC’est à cette époque que vont se roxyde Dimustase, nom de code SOD, greffer les graines de son savoir-faire, l’entreprise maîtrise un agent qui aide à dans le domaine de la culture végé- réduire le stress oxydatif, responsable tale et plus particulièrement dans celle du vieillissement cellulaire. On comdu melon et de ses propriétés. Cette prend dès lors, que le champ d’action expertise l’amène de la société originaturellement aux nellement orientée « Un secteur aussi commandes techvers l’univers de la niques de Bionov cosmétique, trouve pointu que fermé » créée en 1989 en naturellement des Avignon. L’histoire extensions dans de cette entreprise est inéluctablement les domaines de la nutrition humaine et liée à la production de ce cucurbitacée animale. Bionov porte depuis 2012, le et d’une variété, créée en Provence. projet Melofeed, destiné à l’état saniElle s’écrit sur des marchés où tout est taire et à l’immunité des animaux. à imaginer et à construire. De partenariats locaux en débouchés L’activité de Bionov est au confluent internationaux, l’expertise du procédé

37

originel s’impose graduellement. Aujourd’hui Bionov possède le leadership mondial. Une vingtaine de collaborateurs dont une dizaine dans le département Recherche & Développement, concourent à affirmer la présence de la société dans un secteur aussi pointu que fermé. Bionov représente la réussite mondiale d’un savoir-faire local et innovant, qui élargit le paysage classique de l’agroalimentaire, tout en imposant son authenticité. En 2015 : Pour Christian, l’année représente réellement la concrétisation du modèle économique originel de la société, celui qui a été conçu à partir d’une « micro » molécule végétale pour trouver des « macros » débouchés à l’international.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

Le parcours de Christian Yard est aussi particulier que le domaine d’activités dans lequel il intervient aujourd’hui. Natif de la Bretagne, dans un milieu tourné vers l’élevage, sa formation d’ingénieur agricole, l’amène à acquérir des expériences professionnelles diverses, notamment dans le Lot et Garonne, étape qui va s’avérer essentielle, dans sa carrière.

LAURÉATS AGROALIMENTAIRE

SUPEROXYDE DIMUSTASE. CE POURRAIT ÊTRE LE NOM D’UN IMPROBABLE HÉROS. C’EST POURTANT LE NOM D’UNE ENZYME AUX POUVOIRS IMPORTANTS. ELLE PARTAGE LES PREMIERS RÔLES AVEC UN MELON PROVENÇAL. CHRISTIAN YARD ASSURE LA RÉALISATION ET LE DÉVELOPPEMENT.


Agroalimentaire

FREDERIC FAVROT LAURÉATS AGROALIMENTAIRE

Directeur de Koppert France POUR UN PROFESSIONNEL DE L’AGROALIMENTAIRE, LE « BIOCONTRÔLE » CORRESPOND AU SUIVI NATUREL DES PRODUCTIONS VÉGÉTALES. MAIS POUR UN PASSIONNÉ DE L’ESPRIT D’ENTREPRISE, CE PEUT ÊTRE ÉGALEMENT L’APTITUDE ESSENTIELLE À PILOTER LA VIE ÉCONOMIQUE ET HUMAINE D’UNE SOCIÉTÉ.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

38 L’univers de Frédéric Favrot a, pendant deux décennies, été celui de l’agrofourniture. Sa compétence première est celle de l’ingénierie commerciale. D’Indonésie en Irlande, il a exercé plusieurs fonctions de management dans la commercialisation de produits liés aux semences ou à la fertilisation.

ric est tout-à-fait adapté au challenge, puisqu’il s’agit d’assurer la transition tout en répondant à la volonté du Groupe Koppert de se développer sur Lorsque sa carrière lui propose un de nouveaux marchés. L’expertise oritournant, il choisit de le consacrer à ginelle du Groupe réside dans la lutte l’obtention d’un MBA pour étoffer son intégrée pour les cultures en serre. Il profil en matière de pilotage financier. souhaite désormais étendre son saS’en suit, la création voir-faire de manière d’une société au sa- « Une entreprise est plus globale, sur des voir-faire issu des domaines tels que la principes actifs an- un organisme vivant viticulture, l’arboricultioxydants de l’ortie. dont la croissance ture, les légumes, …

peut se contrôler En 2013, Frédéric Frédéric a devant lui revend sa société un business plan à naturellement » bourguignonne et les construire, synonyme deux brevets dont elle est titulaire. Il de réorganisation par branches d’actiest alors contacté par Koppert, le leavités (serres, cultures spécialisées ou der mondial hollandais de la protection extensives, jardins, …). Mais il a aussi biologique des cultures et de la pollien perspective, plus d’une quarantaine nisation naturelle ; l’équivalent de plus de collaborateurs qualifiés et impliqués 1 100 salariés dans le monde au traqui doivent suivre les nouvelles orientavers de 26 filiales. Le profil de Frédétions de l’entreprise. Et c’est là que la

propension humaine et sociale du manager, vient rejoindre ses compétences commerciales et financières. Modulation du temps de travail, intéressement aux résultats de l’entreprise, compte épargne-temps, Plan Epargne Entreprise, Frédéric veille à ce que l’entreprise soit aussi exemplaire en matière de gestion des ressources humaines. Quoi de plus normal, si l’on considère qu’une entreprise est un organisme vivant dont la croissance peut se contrôler naturellement. En 2015 : depuis sa nomination en 2014, les faits marquants sont nombreux pour Frédéric. Mais il retient deux choses. La première est la faculté d’adaptation de ses équipes, qui, en quelques mois, se sont accaparés le nouveau business plan. La seconde est dans la certitude que le bio-contrôle sur l’agriculture durable est réellement lancé.


LAURÉATS AGROALIMENTAIRE

Agroalimentaire

Directeur du pôle Terralia

N’EST PAS PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ, QUI VEUT. EN 2015, TERRALIA A EU 10 ANS. SOLIDEMENT PLANTÉE DANS LA RÉALITÉ DU TERRAIN AGROALIMENTAIRE ET AVEC L’INNOVATION COMME ENGRAIS, L’ASSOCIATION DOIT BEAUCOUP À L’UN DE SES TUTEURS ORIGINELS, GILLES FAYARD. Une fois son diplôme d’ingénieur l’égide d’Yves Bayon de Noyer. Le poagro-alimentaire obtenu, Gilles Fayard tentiel de la région est énorme et prodébute sa carrière dans le domaine in- pose des points d’excellence, dans les dustriel en Recherche domaines de l’indus& Développement. trie de la recherche Ses expériences s’at- « Mieux comprendre ou de la formation : tachent aux transun terroir producteur les goûts des ferts de technologies, de fruits et légumes, consommateurs » une implantation dans des domaines alimentaires aussi vaINRA avec près d’un riés que le café, les millier de chercheurs céréales, les glaces… Il est amené à ou des structures tels que l’Université intégrer le Groupe Nestlé, en Suisse. d’Avignon et des Pays de Vaucluse et Mais ce drômois d’origine revient en le CTCPA, centre technique industriel. Provence pour poursuivre sa carrière au sein du CRITT agro-alimentaire Dès sa création, le pôle s’attache à PACA. accélérer l’innovation dans l’écosystème et accompagne globalement les Fondée en 1989, par des industriels entreprises pour faciliter leurs accès de l’agroalimentaire local, cette struc- aux marchés. 2013 va représenter un ture est un prolongement naturel pour tournant fondamental puisque les misson savoir-faire, au service des entre- sions des pôles de compétitivité vont prises locales liées à l’agroalimentaire. devenir de plus en plus transversales. A tel point qu’en 2005, il participe au montage du dossier Pôle Terralia, sous

Au-delà de l’extension à des branches d’activités connexes, tels que la viticul-

ture, les céréales, le blé dur ou le riz, le pôle agit désormais sur l’aide au financement, sur le marketing ou encore sur le développement à l’international. Cette nouvelle orientation est destinée principalement aux TPE et PME qui ne disposent pas de budgets significatifs pour l’essor de leurs activités. Aujourd’hui, Terralia représente une quinzaine de salariés. Un laboratoire de cinq personnes réalise, entre autres, des analyses sensorielles pour mieux comprendre les goûts des consommateurs et donc les logiques de marché. Gilles Fayard dirige un pôle enraciné dans le futur et qui agit au quotidien. En 2015 : Gilles retient essentiellement la restructuration effective et opérationnelle du pôle, liée à l’accompagnement des entreprises, redéfini en 2013. Cela a été synonyme pour l’équipe d’adaptation, de formation ; un changement de culture réussi.

39 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

GILLES FAYARD


LAURÉATS AGROALIMENTAIRE

Agroalimentaire

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

40

PHILIPPE ET SYLVIE AUMAGE

Fondateurs du magasin biologique Armony de Vivre EN 2004, AU MOMENT OÙ ILS ONT CRÉÉ LEUR SOCIÉTÉ ARMONY DE VIVRE, PHILIPPE ET SYLVIE AUMAGE N’AVAIENT PAS L’INTENTION DE DÉTRÔNER LES MULLIEZ AU CLASSEMENT DE LA FAMILLE LA PLUS RICHE DE FRANCE. Après une expérience de 17 ans dans la grande distribution pour Philippe et dans l’expertise automobile pour Sylvie, le couple décide d’ouvrir un petit magasin biologique de 30 m² dans une impasse à Avignon.

Armony de Vivre est aujourd’hui le seul magasin Biologique indépendant à Avignon. Fruits et légumes, viandes, compléments alimentaires, épicerie, produits d’entretien, toutes les références du magasin sont Bio. Philippe est très exiUn cheminement geant, il privilégie le « Rien n’est cher naturel pour ces Bio français, les cirquand il s’agit de citoyens porteurs cuits courts et les d’une réelle sensi- protéger sa santé » producteurs locaux bilité écologique et à défaut des labels désireux d’agir pour Bio Européens. le respect de l’environnement. Contre toutes idées reçues, la clienEn septembre 2011 quand un local de tèle du magasin est hétéroclite sur le 230m² se libère route de Montfavet à plan social et culturel et les prix sont proximité d’Intermarché, Philippe et légèrement plus élevés que dans une Sylvie n’hésitent pas une seconde. grande surface. Sur ce sujet, Philippe

a une réponse parfaite « rien n’est cher quand il s’agit de protéger sa santé, d’agir pour le respect de l’environnement, des salariés et des générations futures. Sur de nombreux produits, la différence est évaluée à 10%.» En 2014, le marché des produits alimentaires issus de l’agriculture biologique a été estimé à plus de 5 milliards d’euros. En 2015 : Armony de Vivre livre depuis 2015 la crèche du Conseil Départemental. Une satisfaction particulière pour Philippe et Sylvie. Le couple a également organisé 2 salons du bio, à Caumont sur Durance et à Pernes-les Fontaines.


LAURÉATS RECHERCHE & INNOVATION

Recherche & Innovation

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

42

PHILIPPE ESPIARD Directeur du Centre de Recherche et d’Etudes Européen

D’UN POINT DE VUE CHIMIQUE, UN POLYMÈRE EST UNE MACROMOLÉCULE. DU POINT DE VUE DE PHILIPPE ESPIARD, C’EST LE POINT DE DÉPART D’UNE « MACRO » CARRIÈRE SCIENTIFIQUE ET MANAGÉRIALE : DEUX COMPOSANTES QUI SAVAMMENT DOSÉES, PERMETTENT D’INNOVER ET DE RÉUSSIR Originaire du Vaucluse, Philippe Espiard a passé les premières décennies de sa carrière loin de la Provence. Ses études loppement, durablement enraciné dans de chimiste lui ont tracé naturellement un ses activités Corporate. En 2003, Philippe chemin dans la vie active. Titulaire d’un prend en charge, à Aubervilliers ; la direcdoctorat axé sur l’étude des matériaux tion d’un département de 20 chercheurs, polymères, il intègre au début des années chiffre qui passera, années après années, 1990, le groupe Rhône Poulenc qui l’em- à 80. Il poursuit sa carrière en dévelopmène aux Etats-Unis, à Cincinatti. Recon- pant les matériaux composites à base de nu pour ses activités fibre de verre, dédiés de recherche, il est reà l’habitat. Au-delà « La recherche a cruté par Elf Atochem du chimiste, il y a le et entre dans l’univers en charge toujours été un levier manager du management, du développement avec 10 chercheurs mondial de la strafondamental de sous sa responsabilitégie liée à ces prodéveloppement » té. En 1996, il intègre duits ; anticiper sur Saint Gobain et sa l’avenir, envisager les filiale Isover pour continuer son travail de programmes à mettre en place … recherche industrielle, appliquée au domaine de l’isolation, des laines minérales Aujourd’hui, Philippe Espiard est Directeur et de leur production en usines. du Centre Saint Gobain CREE (Centre de Recherches et d’Etudes Européen), Chez Saint Gobain, la recherche a tou- à Cavaillon, dans son Vaucluse natal. Il jours été un levier fondamental de déve- préside au devenir d’un site où 200 cher-

cheurs œuvrent dans le cadre du pôle Matériaux Innovants – Matériaux Haute Performance. Faisant partie des 12 plus grands centres de recherche du groupe, le CREE exerce ses activités de manière transversale ; matériaux réfractaires ou à architecture contrôlée liés à l’énergie, l’environnement ou la construction. Philippe Espiard est, en quelque sorte, dépositaire d’une expertise qui couvre une large gamme de produits d’avenir et nécessite sa présence aux 4 coins d’un monde… dont le centre est le Grand Avignon. En 2015 : Saint Gobain a fêté ses 350 ans. Bien plus qu’une date anniversaire, ce nombre impressionnant représente un degré constant de confiance des clients pour le Groupe. Pour Philippe, c’est aussi la marque d’une stratégie qui a toujours mis en avant recherche et innovation..


Directrice de Structure Fédératrice de Recherche – Université d’Avignon MUSÉOLOGUE, SPÉCIALISTE DES SCIENCES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION, MARIESYLVIE POLI DIRIGE LA STRUCTURE FÉDÉRATRICE CULTURE, PATRIMOINE ET SOCIÉTÉS NUMÉRIQUES : UNE MISSION PLURIDISCIPLINAIRE OÙ LES COLLABORATIONS SCIENTIFIQUES SONT, POUR ELLE, UN FORMIDABLE TERRAIN DE RECHERCHE. En apprenant que Marie- Sylvie Poli était en gestion des ressources humaines. lauréate du magazine des 50 personnaAu début des années 1990, elle revient sur le terrain premier de ses recherches, lités dans la rubrique « Recherche & Innovation », le regretté Pierre Desproges la critique d’art et la muséologie où elle aurait pu dire son célèbre : « Etonnant, aborde la question des mécaniques linnon » ? En effet, lorsque l’on remonte guistiques de production du texte dans à l’origine iséroise de son parcours, la l’exposition. question peut se poser. Marie-Sylvie est diplômée en Sciences De l’art au numérique Sociales et lettres linguisEn 2011, elle est recrutée « Je crois tiques, avec une thèse obpar la faculté d’Avignon tenue en 1985, sur « l’anapour prendre la codirecbeaucoup à lyse linguistique du discours tion de l’Agorantic Culture de la critique d’art ». l’intelligence Patrimoine et Sociétés En entamant son parcours Numériques. Elle entre de collective » universitaire, elle acquiert plain-pied dans une reune première expérience cherche pluridisciplinaire en entreprise, en formant les salariés aux à une époque où le numérique s’impose techniques d’expression. Puis, elle va être toujours davantage. Elle collabore avec amenée à travailler sur des domaines tels l’informaticien Marc El Beze, Directeur de que la pédagogie du discours de l’écoSFR Agorantic. L’ère du numérique induit nomie et de la micro économie ou la resun décloisonnement des disciplines traponsabilité d’une licence professionnelle ditionnelles de recherche. « Le musée

contemporain s’envisage aujourd’hui comme un média de culture, un média d’éducation et un média de loisirs ». Marie-Sylvie entretient de passionnantes collaborations scientifiques pour mieux appréhender le lien entre le musée et le numérique dans ses diverses dimensions : médiation, publics, usages, enjeux. « Je crois beaucoup à l’intelligence collective. Le numérique est devenue une culture à part entière ». En 2015 : Une grande fierté. Pour la 1ère fois, une thèse interdisciplinaire (SIC et Informatique) a été soutenue à la faculté d’Avignon par Florence Andreacola, Doctorante. Son titre : Nouvelles modalités d’appropriation et de partage au musée - Les pratiques multiples de l’expérience de visite à l’époque de la culture numérique.

43 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

MARIE-SYLVIE POLI

LAURÉATS RECHERCHE & INNOVATION

Recherche & Innovation


LAURÉATS RECHERCHE & INNOVATION

Recherche & Innovation

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

44

YVES LE CONTE

Directeur de l’Unité Mixte de Recherche Abeilles et Environnement à l’INRA d’Avignon POUR UN DIRECTEUR D’UNITÉ SCIENTIFIQUE, LA RECHERCHE D’AUJOURD’HUI EST TOUJOURS UN DOUBLE ENJEU : CELUI LIÉ AUX PROGRÈS DE LA SCIENCE ET CELUI QUI VISE À TROUVER LES MOYENS FINANCIERS.

est déjà dans l’univers qui sera celui de sa carrière professionnelle. Viennent ensuite les études avec l’obtention d’un DEA de Génétique des Populations et la soutenance d’une thèse sur le varroa, prédateur virulent des abeilles.

Les abeilles, ont de tous temps, été des agents pollinisateurs essentiels et indispensables. Leur protection et leurs Depuis, plusieurs années, Yves le Conte conditions de vie sont un enjeu toujours relève cette gageure ; grâce à sa passion plus planétaire. La connaissance de l’inpour un petit insecte indispensable à la secte sous tous ses aspects, en particuplanète verte. lier leur communication « Leur protection chimique, est un sujet Entre Yves le Conte et les essentiel pour l’Institut abeilles, c’est une longue et leurs conditions National de la Recherche et belle histoire. Ils ne Agronomique. En 1990, de vie sont un sont certainement pas il recrute Yves et son enjeu toujours nombreux les enfants, expertise tout aussi pasqui pour l’anniversaire plus planétaire » sionnée que visionnaire. de leurs douze ans, demandent à leurs parents, une ruche. La Depuis, Yves est devenu le Directeur de conséquence immédiate sera essentiell’Unité de Recherche Abeilles et Environlement composée de piqûres, au grand nement à l’INRA d’Avignon. Il s’attache dam de maman. Mais le petit orléanais à bâtir un réseau international entre les

spécialistes les plus efficients, à la surface du globe. L’unité est extrêmement dynamique, une dizaine de chercheurs y trouvent les conditions et les moyens pour faire progresser la connaissance. Yves jongle avec un emploi du temps au cordeau, pour asseoir la notoriété et la compétence de son unité et ainsi remporter les appels d’offres, garants des financements du laboratoire. Mais derrière le manager, le chercheur aimerait avoir plus de temps à consacrer à l’observation proprement dite, de ce petit animal. Pour Yves, la proximité d’une ruche ou d’une paillasse reste un besoin essentiel, dans sa vie dédiée aux abeilles. En 2015 : l’Unité Mixte de Recherche a obtenu son renouvellement. Dans l’univers scientifique toujours plus mondialisé, c’est la preuve d’une reconnaissance essentielle, au travers des publications d’articles et d’une représentativité affirmée auprès des plus grands laboratoires mondiaux.


Recherche & Innovation

BENJAMIN MAZA LAURÉATS RECHERCHE & INNOVATION

Co-fondateur de « Nectar de code » AVEC BENJAMIN MAZA, LE DÉVELOPPEMENT D’UNE ENTREPRISE SEMBLE EN DEHORS DE TOUS CODES MARKETING CONVENTIONNELS. APPARENCE TROMPEUSE, SI L’ON CONSIDÈRE QUE CET « EMPILEUR DE CODE » DÉVELOPPE, DEPUIS 2012, UN SAVOIR-FAIRE ULTRATECHNOLOGIQUE DANS LE DOMAINE DES APPLICATIFS WEB, DES PLUS PROFESSIONNELS AUX PLUS LUDIQUES.

appliquer la recherche à l’univers du web. La clientèle de Nectar de Code est donc tout aussi diverse dans son implantation géographique (Marseille, Bordeaux…) que dans sa nature économique (start-up, groupes industriels, …). « Tout cela La société est rapiden’est possible ment labellisée Jeune Entreprise Innovante.

La création de la société se fait dans un élan naturel, sans réelle étude préalable, si ce n’est les qu’avec un enseignements recueillis dans la dynamique même état d’esprit Le jeu sans le « je » Benjamin et ses de l’action. Mais le buparticulier » Pour complices, l’aventure de siness plan, lui, est ancré l’entreprise est un jeu sur deux axes forts, dans passionnant, où le conseil est décisif. la couleur du temps : créer des jeux viEn s’appuyant sur les ressources de déo et appliquer de manière pratique Nectar de Code, le studio CastleProd des techniques très déconnectées du voit le jour en 2013. Issue de la génémonde « réel » ; en d’autres termes,

ration des premiers jeux vidéo, l’équipe conçoit des jeux de qualité, visuels, scénarios, gameplay, ambiance de fond, respect des joueurs… Mais au-delà de l’enthousiasme, de toute cette richesse intellectuelle, technologique et humaine, Benjamin insiste sur l’un des ferments indispensable de l’aventure. « Tout cela n’est possible qu’avec un état d’esprit particulier qui se traduit par un mode de gestion collégial, d’où notre structure en SARL SCOP. » En 2015 : les bases des produits estampillés Nectar de Code, sont bien en place : avec la version beta de Spaceorigin, un jeu mmo de stratégie spatiale et la finalisation du jeu de logique Deep 42.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

Nectar de Code est une société, créée en 2012, par trois universitaires : Benjamin Maza, Stanislas Oger et Pierre Gotab. Pendant que Stanislas et Pierre finissent leurs thèses, Benjamin choisit de créer, sans plus attendre, une société fondée sur l’expertise des trois scientifiques : le traitement automatique de la langue naturelle. Dans le langage courant, ceci peut se traduire par tout ce qui est relatif à l’intelligence artificielle.

45


LAURÉATS RECHERCHE & INNOVATION

Recherche & Innovation

SIMONE BALOSSINO

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

46 Co-responsable de l’Agorantic «Culture, Patrimoine et Sociétés Numériques» PATRIMOINES, TERRITOIRES ET ACTIONS PUBLIQUES : CETTE ASSOCIATION DE TERMES N’A JAMAIS ÉTÉ AUSSI CONTEMPORAINE. ELLE REPRÉSENTE L’ACTIVITÉ UNIVERSITAIRE ET SCIENTIFIQUE DE SIMONE BALOSSINO ; OU QUAND LE PLEIN SAVOIR ÉTUDIE LES PLEINS POUVOIRS. de l’histoire, Simone n’en est pas moins L’histoire de Simone Balossino est liée, ouvert aux expériences, toutes aussi depuis ses études, à celle de la vallée du pluridisciplinaires qu’évolutives. Dans Rhône. Le transalpin d’origine est passé cette optique, il concilie l’historien qui par la Toscane florentine ou siennoise fouille, réfléchit, et restitue avec l’innopour mener ses recherches sur l’histoire des pouvoirs ; communes, institutions vateur qui ouvre, partage et propose. urbaines, modes de gouvernance, normativités juridiques. Il a trouvé dans notre Lorsqu’un pont d’Avignon intégral est région, proche de ses origines, un vérimatérialisé en 3D, Simone n’y est pas table écho à sa vocation pour rien mais il reste un et aux fondements de « La modélisation historien. Pour lui, l’inses investigations. novation est tout autant est un outil, mais dans la technologie que Tout au long de son elle n’est pas une dans les modes de reparcours scientifique, cherche ou dans les refin en soi » histoire et politique sont lations avec les collectivités locales. Il témoigne : étroitement liées. Elles renvoient directement aux principes de « La modélisation est un outil, mais elle décision des constructions territoriales. n’est pas une fin en soi ». Dans ce contexte, la recherche a toute sa place, mais quid de l’innovation ? De l’Isle sur la Sorgue à Châteauneuf du Pape Sur le pont « 3D’Avignon »… Sous l’égide de la municipalité de l’Isle Ancré dans son approche méthodique sur la Sorgue, Simone a pu développer

des actions de recherche et de formation, telles que les fouilles de la tour d’Argent avec l’implication d’étudiants. Châteauneuf du Pape l’a récemment contacté pour des études, du même ordre. Un constat semble s’avérer : les potentiels de développement touristiques et économiques des communes vauclusiennes passent souvent par l’expertise de la connaissance liée aux pouvoirs passés. Simone est aussi jeune que la vallée du Rhône est ancienne. La passion et l’expertise n’ont pas d’âge. En 2015 : au cœur de ses publications régulières, cette année constitue une étape importante pour Simone, la parution de son ouvrage : I podestà sulle sponde del Rodano. Arles e Avignone nei secoli XII e XIII, Rome, Viella, 2015. Une édition en langue maternelle au message universel.


LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

47


Santé

BORHANE SLAMA LAURÉATS SANTÉ

1ère autogreffe et 2ème hôpital général à la réaliser

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

48

LE SERVICE D’ONCOLOGIE MÉDICALE ET D’HÉMATOLOGIE CLINIQUE DU CENTRE HOSPITALIER D’AVIGNON RÉUNIT LES COMPÉTENCES NÉCESSAIRES POUR TRAITER CEUX DES CANCERS DITS « SOLIDES » TELS QUE LES CANCERS DIGESTIFS, GYNÉCOLOGIQUES OU PULMONAIRES ET CEUX QUI COMME LES MYÉLOMES, LES LYMPHOMES OU LES LEUCÉMIES TROUVENT À SE DÉVELOPPER À PARTIR DES ÉLÉMENTS CONSTITUANTS DU SANG ET DU SYSTÈME LYMPHATIQUE. Du diagnostic à la mise en place de la thérapeutique et jusqu’à l’organisation des soins palliatifs, est mobilisée autour de son chef de service le docteur Borhane Slama une équipe de 7 médecins et de 85 paramédicaux. Le service comprend 4 unités : l’unité de secteur protégé permettant la prise en charge des leucémies aiguës. L’hôpital de jour et ses 20 lits rendant possible l’ambulatoire. Enfin deux unités d’hospitalisation dites conventionnelles dédiées à la prise en charge des cancers solides pour l’une et des cancers du sang pour l’autre. Avec les hôpitaux d’Orange, de Carpentras, de Cavaillon, de Vaison-La-Romaine et d’Apt, il s’intègre dans une

dispensables marges de confort. communauté hospitalière territoriale qui Et de l’activité physique adaptée sous la par la mise à disposition et le partage responsabilité d’un coach en lien avec d’un savoir-faire avignonnais maintient à l’université du sport d’Aviun niveau satisfaisant la gnon, aux ateliers culinaires qualité de l’offre vauclu« Le partage dirigés par deux chefs afin sienne de soins publics. de remédier aux troubles d’un En innovant et en introdu goût et à l’inappétence, savoir-faire duisant un ensemble de en passant par le yoga, soins de support, DocAvignonnais » les soins esthétiques, l’osteur Slama et son équipe téopathie et l’acupuncture, ont pu améliorer la voilà des soignants détermitolérance aux effets secondaires induits nés à faire que l’obligation de moyens par la chimiothérapie et la radiothérapie, devienne la seule exigence qui puisse aménageant ainsi pour les patients d’incompter ! En 2015 : le 1er octobre a été réalisée la première autogreffe. Cela a été rendu possible grâce au partenariat remarquable avec l’Institut Paoli Calmette de Marseille qui a assuré la formation du personnel aux subtilités de la greffe de moelle osseuse. L’arsenal thérapeutique avignonnais s’en est retrouvé étoffé d’une technique qui permet alors au patient de ne plus se déplacer pour recevoir les cellules-souches qui lui avaient été préalablement prélevées. Il bénéficie sur place de ce précieux traitement de consolidation après que le volet de sa chimiothérapie ait été achevé.


Le précurseur et spécialiste du traitement du lymphœdème

LA PRISE EN CHARGE DU CANCER DU SEIN REQUIERT LE PLUS SOUVENT LE PRÉLÈVEMENT DES GANGLIONS LYMPHATIQUES AXILLAIRES SITUÉS AU NIVEAU DE L’AISSELLE. Ce curage prive alors le bras de ses structures qui ont la fonction de drainer la lymphe du sein et du membre supérieur.

sante aux difficultés fonctionnelles du « gros bras ». C’est par drainage manuel et la pose de bandage que le volume du bras arrive à être réduit de manière significative.

La défaillance qui s’en suit provoque par Ajouter à cela la conseraccumulation des liquides vation de l’amplitude de non drainés un lymphœ« L’excellence l’épaule après intervention dème du membre supéchirurgicale, une douleur rieur ou communément en la d’intensité diminuée et appelé « gros bras ». matière est un temps des soins racDiplômé en 1980, JeanClaude Ferrandez s’inté- avignonnaise » courci, voilà les avantages thérapeutiques tirés des resse dès 1981 au lymsoins prodigués par Jeanphœdème pour lequel il Claude Ferrandez. y a trente ans aucun traitement n’était disponible. Les patientes traitées bénéficient aussi de précieux conseils qui leur permetEt c’est à l’Institut Sainte-Catherine tront de façon autonome de gérer masavec les encouragements du Docteur sages et bandages capables d’atténuer Daniel Serin qu’il permet à la kinésithéles incidences de ce curage axillaire rapie de répondre de manière satisfai-

devenant maladie chronique par les conséquences physiologiques irréversibles. L’excellence en la matière est avignonnaise. Ce savoir, cette méthode, il les enseigne en France et en Europe et c’est de toute cette Europe et même du Maghreb que les patientes viennent à sa rencontre ! En 2015 : Jean-Claude Ferrandez est Président de l’Association Française des Masseurs-Kinésithérapeutes pour la Recherche et le Traitement des Atteintes Lympho-veineuse qui a pu fédérer à son congrès national organisé en novembre à l’école de kinésithérapie de Nancy quelque 250 kinésithérapeutes investis aux côtés des 50 000 nouvelles patientes diagnostiquées en France chaque année.

49 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

JEAN-CLAUDE FERRANDEZ

LAURÉATS SANTÉ

Santé


Santé

JOEL SAINSOUS

LAURÉATS SANTÉ

Compétence et polyvalence au cœur du département cardio-vasculaire Rhône-Durance

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

50

LE DÉPARTEMENT CARDIO-VASCULAIRE DE LA CLINIQUE RHÔNE-DURANCE REPOSE SUR UNE ORGANISATION DIGNE D’UNE MÉCANIQUE DE PRÉCISION QUI ENGAGE AUPRÈS DES PATIENTS UNE ÉQUIPE DE 12 MÉDECINS PARMI LESQUELS SE RETROUVENT 9 CARDIOLOGUES ET 3 ANGIOLOGUES.

A l’exception de la chirurgie cardiaque, l’équipe médicale traite tout le domaine de la cardiologie médicale et interventionnelle.

8 dédiés aux soins intensifs et 12 aux soins continus.

Il est à souligner qu’un effort est particulièrement fourni afin que la polyvaPar an, ce sont 20 000 consultations lence médicale soit conservée et que assurées, 5000 patients chaque médecin perforsuivis, 1200 dont le rémant dans sa spécialité « 20 000 seau artériel est conserpuisse maîtriser tous les vé opérationnel par l’inconsultations aspects de la cardiologie. troduction d’un stent, assurées » 500 autres dont le cœur Cela est rendu possible continu de battre grâce à par un roulement qui déla pose d’un pace-maker ou d’un détache toutes les 9 semaines un médefibrillateur. cin aux gardes assurées 24h/24h, en service et au sein des différents plaLes consultations quotidiennes imteaux techniques : coronarographie et pliquent la présence de 10 paramédid’angioplastie coronaire, explorations caux et ils sont 70 à assurer les soins vasculaires, explorations et traitements d’un service comptabilisant 57 lits dont des troubles du rythme cardiaque.

Avec à leur actif quelque 17 parutions scientifiques et une participation depuis 3 ans à des études nationales et internationales, le haut niveau de qualification de ces professionnels de santé tournés vers la recherche clinique et les innovations (stent résorbable) permet au service d’être notamment classé parmi les 15 premiers services de pointe pour la pose de stent. C’est là une réussite ! En 2015 : depuis novembre, le département cardio-vasculaire de la clinique Rhône-Durance permet la formation des internes qui ont choisi la cardiologie comme spécialité. C’est aussi la reconnaissance de compétences connues et reconnues !


Santé

STEPHANE BOURGEOIS

La médecine d’urgence devient une spécialité à part entière.

LAURÉATS SANTÉ

ILS SONT NOMBREUX CELLES ET CEUX D’ENTRE NOUS QUI ONT DÛ POUSSER LA PORTE DES URGENCES ADULTES DU CENTRE HOSPITALIER D’AVIGNON. « Urgence adultes » qui font partie d’un ensemble appelé le « Pôle Urgences, Réanimation, SAMU-SMUR, Activités transversales ».

Toute l’année, 24h/24h, les 23 méde- accueille l’ensemble des patients et à cins, les 90 paramédicaux, les agents partir desquelles débute le parcours de de service hospitalier, les brancardiers soins. Mais il s’agit là d’attirer l’attention placés sous la responsabilité du doc- sur la disposition judicieuse du service qui ne se trouve éloigné teur Stéphane Bourgeois d’une centaine de entraînent aux « Urgences « L’urgence ne que mètres des principaux adultes » un mouvement médical perpétuel où rien peut souffrir plateaux techniques : raservice de réanine s’arrête… Jamais ! d’éloignement diologie, mation, bloc opératoire… Pour les patients nécessiet de temps L’urgence ne pouvant souffrir de l’éloignement tant une surveillance rapperdu » et d’un temps perdu ! prochée, le service dispose d’une Salle d’Accueil des Urgences Vitales (SAUV) aux 4 postes Se greffent le CAP 72 qui est le service de soins où la technologie médicale d’accueil des urgences psychiatriques, permet de mesurer et suivre l’évolution une unité mobile gériatrique et la Maison Médicale capable de prendre en charge des constantes physiologiques vitales. les cas les moins graves. C’est aussi une dizaine de salles qui En 2015, pas moins de 60 000 pas-

sages « adultes » ont été dénombrés avec une augmentation de l’activité évaluée jusqu’à 7% par rapport à 2014. Une tendance qui laisse à penser qu’ils resteront encore nombreux celles et ceux qui solliciteront les soignants des urgences du centre hospitalier d’Avignon ! En 2015 : alors que le corps médical engagé dans la gestion de l’urgence est composé de médecins généralistes, la nouvelle liste des diplômes d’études spécialisées en médecine parue par arrêté le 4 décembre au Journal officiel mentionne « médecine d’urgence » comme une spécialité à part entière. C’est là la reconnaissance d’une véritable discipline médicale avec ses règles, ses spécificités et son diplôme !

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

51

C’est de ce pôle que sont régulés par le Service d’Aide Médicale d’Urgence (SAMU) les appels vers le « 15 ». Et si le médecin régulateur l’estime nécessaire, sont dépêchés alors sur place les véhicules et les personnels du Service Mobile d’Urgence et de Réanimation (SMUR).


Santé

JEAN-LOUIS DENIS LAVENTURE LAURÉATS SANTÉ

Cadre supérieur de santé au centre hospitalier de Montfavet

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

52

LES SOIGNANTS DU CENTRE HOSPITALIER DE MONTFAVET ONT DEPUIS LE DÉBUT DES ANNÉES 2000 LA POSSIBILITÉ DE PRODIGUER DES SOINS EN SANTÉ MENTALE DANS L’ENCEINTE DU CENTRE PÉNITENTIAIRE DU PONTET. C’est du « Pôle de soins intensifs et sécurisés et en milieu pénitentiaire » qu’une équipe composée de 5 infirmières-infirmiers, d’un cadre de santé, de 3 médecins psychiatre, 3 psychologues et d’une secrétaire y est délocalisée.

tretien infirmier à distance permettent d’appréhender, le cas échéant, toute dégradation et atteinte de l’équilibre psychique. A noter que beaucoup de Elle y assure l’évaluation du besoin en détenus présentent des pathologies soin, sa prise en charge psychiatriques antéet son suivi, la préparieures à leur incarcéra« Soignants et tion. ration des traitements médicamenteux, leur personnels de distribution et leur obserSoignants et personnels l’administration de l’administration pénivance. tentiaire collaborent et se pénitentiaire A leur arrivée, tous les mobilisent dans le cadre collaborent » de leurs prérogatives détenus rencontrent systématiquement un soirespectives (règles de gnant. Le premier entretien détermine détention et principe de confidentialité) la prise en charge à adapter et l’évapour assurer surveillance et attention luation des conséquences du choc soutenues vers celui que l’enfermecarcéral. ment fragilise. Sont en poste des soignants qui en ont Puis, si cela s’avère nécessaire, une fait la demande. Ils sont chevronnés consultation médicale et/ou un enet choisis pour leur rigueur, leur auto-

nomie et leur aptitude à être attentifs, rompus à la maîtrise de l’observation clinique et ses symptômes. Ils travaillent en milieu fermé et incarnent de fait un aspect de la profession infirmière peu en vue. Mais ils assurent, dans ces conditions si particulières de privation de liberté une offre de soins quotidienne hautement significative en terme de priorité tant il est évident qu’ils accompagnent et soulagent une détresse psychique et une souffrance psychologique des plus invalidantes ! En 2015 : un groupe de paroles a été mis en place auprès des détenus sur le thème des violences sexuelles. Un projet de centre d’accueil thérapeutique à temps partiel (CATTP) élaboré en 2015 verra le jour dés le début de l’année 2016 pour les mineurs délinquants.


French Tech

de maintenance et de démantèlement.

LUC ARDELLIER

Première vibration de la fibre entrepreneuriale qui sommeille en lui. En rejoignant en 2004, une association de jeunes dirigeants, son intuition devient conviction ; grand saut et création d’entreprise.

LAURÉATS FRENCH TECH

Président Directeur Général Fondateur d’Oreka Solutions

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

54

DANS LE LANGAGE, UN AVATAR EST AUSSI BIEN UN PERSONNAGE VIRTUEL QU’UNE MÉSAVENTURE. LUC ARDELLIER, LUI, EST UN MANAGER BIEN RÉEL, EMPREINT D’HUMANITÉ ET À LA TÊTE D’UNE BELLE AVENTURE PLEINE DE PERSPECTIVES … Au début de notre entretien, une lueur d’incrédulité persiste dans le regard de Luc Ardellier. Pourquoi, moi ? Ingénieur de formation, il intègre des groupes tels qu’Areva puis Suez, où sa mission consiste à créer une filiale dans l’activité

ros DEMplus est né Ce tout premier logiciel de simulation 3D estime en quelques clics et quelques actions d’un avatar (sic), tous les paramètres liés à une action de démantèlement : dangerosité, coûts, temps… « Cet outil est non seulement un programme de gestion des fins de vie mais également d’évaluation pour les nouveaux projets ». Savoir dès le début, ce que coûtera la maintenance où la désinstallation, n’a pas de prix.

Une activité liée au territoire La vallée du Rhône constitue un territoire historiquement impliqué dans l’industrie nucléaire. « La proximité de site de Marcoules nous permet l’exploitation opérationnelle d’infrastruc- « Vibration de tures pour développer Depuis son lancement en la fibre notre offre. Dans le bu2013, DEMplus en est à sa entrepretroisième version. Les perssiness plan d’Oreka Solutions, le lien territorial pectives d’Oreka Solutions neuriale » est essentiel ; comme sont très larges. « DEMplus berceau d’une activité et est un logiciel de simulation. comme bassin de vie des collaboraCela signifie qu’il est de nature transteurs et partenaires ». versale. Nombre d’activités comme le Transport, par exemple, sont confronLe démantèlement nucléaire est une tés au problème de fin de vie des matéactivité à cycle long. En moyenne, un riels et équipements. » programme peut durer 40 ans. L’évaEn 2015 : Oreka Solutions a franchi la luation des coûts engendrés par le Manche et a signé son premier contrat simple retrait d’un élément, telle qu’une cuve est complexe : sécurité, durée, au Royaume-Uni. Elle a également obtenu une seconde levée de fonds équivamode opératoire… Le marché se chiffre en plusieurs centaines de millions d’eulente à 500 000 €.


LAURÉATS FRENCH TECH

French Tech

Président Fondateur de Photoboost

BORIS AVEC UN B COMME BOOST. LORSQUE LA FIBRE COMMERCIALE RENCONTRE CELLE DU NUMÉRIQUE, TOUT S’ACCÉLÈRE, SURTOUT AVEC LUI. A 40 ANS, IL A DÉCIDÉ DE PUISER CETTE ÉNERGIE DÉBORDANTE DANS SA RÉGION D’ADOPTION ET DANS SA FAMILLE, POUR MIEUX RÉINVENTER LES BUSINESS MODÈLES. Boris développe toutes les opporPour grand nombre d’entre nous, tunités de rencontres. L’une d’elles, l’hyperactivité est une pathologie enfantine. Pour Boris Delécluse, c’est l’amène sur le développement et la commercialisation d’un concept famiun ressort adulte. Dès sa sortie d’une école qui l’indifférait, Boris a fait carrière lier et pourtant innovant ! pendant 20 ans dans le management Plein cadre sur Photoboost commercial dans des groupes internationaux pharmaceutique et cuisiniste ; Le principe est simple. Les millions de avions, trains, hôtels. Mais à l’aube selfies n’apporteront jamais le même de la quarantaine, lorsque plaisir qu’un tirage papier les enfants naissent et instantané haute défini« Dans ma grandissent, l’éloignement tion, qui plus est, persondevient difficile voire innalisable à l’infini (logos, vie, le mot supportable. etc). Boris problème est témoignages, convainc des marques Pleine vue sur Rochefort comme Orange ou Esinterdit » du Gard tee Lauder. Elles louent, Brutalement le challenge s’inverse : aux deux sens du terme, le produit comment être connu et reconnu, locapour leurs événementiels locaux. lement ? « Dans ma vie, qu’elle soit D’autres, comme la Ferme aux Crocoprivée, professionnelle ou associative, diles, investissent dans un équipement le mot « problème » est interdit. Perpermanent. sonne n’a forcément une solution, mais tout le monde a la faculté d’en Plain-pied au Business Club imaginer ou d’en proposer une. » Dans sa logique de développement

local, Boris a créé un Business Club à Rochefort Du Gard. Commerçants, artisans, professions libérales, entrepreneurs, tout le monde y a sa place gratuitement. La contrepartie réside dans un investissement bénévole de chaque membre, pour échanger, animer, former, bref, créer des réseaux d’activités. « Les nouveaux business modèles sont inévitables. L’avenir est pour ceux qui permettent à l’économie classique locale de rencontrer l’économie numérique universelle». Un jour, Boris Delécluse a décidé de concilier la satisfaction de ses clients avec les plaisirs de sa vie. Problèmes s’abstenir. En 2015 : Le succès commercial de Photoboost a permis à Boris Delécluse de s’investir plus profondément, dans un projet novateur qui devrait se concrétiser en 2016.

55 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

BORIS DELECLUSE


French Tech

DIDIER SERRADELL LAURÉATS FRENCH TECH

Fondateur d’IDcapt

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

56

DIDIER SERRADELL EST UN HOMME DE DIALOGUE, DE RÉFLEXION, D’INITIATIVE, BREF… DE CONTACT. IL EST ÉGALEMENT LE FONDATEUR D’UNE SOCIÉTÉ TECHNOLOGIQUE, SPÉCIALISÉE DANS LA RECONNAISSANCE ET L’IDENTIFICATION… SANS CONTACT. « Personnalité » ; un mot que Didier Serradell manie avec précaution. Dans le cas d’une reconnaissance professionnelle, l’usage lui convient. L’homme évolue, en permanence, entre l’entrepreneur rationnel, impliqué, visionnaire et le témoin de son époque, adepte du second degré et du langage imagé. la fabrication, la commercialisation et Incurable technophile, il a derrière lui, la distribution de ses produits. « C’est une carrière de manager au service de une technologie tout ausgroupes tels, que NCR, si mature qu’émergente. Compaq France, ou « Les NEOPOST. perspectives Avec les nouvelles générations de Smartphones, « Historiquement, l’idende l’entreprise les débouchés vont de tification par Radio Fréquence (RFID et NFC) sont claires » plus en plus vers le Grand Public. Notre maîtrise qui concernait des secteurs couvre l’ensemble de la professionnels ciblés. filière, nous permet de nous adapter J’ai créé IDcapt, en pensant que les souplement et de répondre à la spéusages Grand Public allaient se décificité des besoins et des cahiers des velopper. L’identification et l’authencharges.» tification des biens et des personnes deviennent de plus en plus sensibles, Depuis sa création, les références d’IDvoire critiques, à notre époque. » capt dépassent largement les limites du département sur des marchés tels Créée en 2009, l’entreprise compte auque l’événementiel sportif (Amaury jourd’hui, une dizaine de salariés, dont Sport Organistion, Olympique de Marune majeure partie, dédiée à l’ingénieseille… ou le tourisme (Pont Du Gard). rie, qu’elle soit, Recherche & DévelopLes perspectives de l’entreprise sont pement ou Commerciale. Installée en claires dans l’esprit de Didier. Elles reCourtine, IDcapt gère la conception,

présentent à moyen terme, la création d’une vingtaine d’emplois … et la location de m² supplémentaires. Les citrons productifs plutôt que « les bananes flambées » Ce catalan, passionné de rugby, aime le jeu qui porte ses fruits, mais n’oublie jamais que la conquête part du terrain. IDcapt est née en Vaucluse. Elle s’y développe. Aussi, il reste très concerné par les initiatives et dispositifs, qui relient l’entrepreneuriat aux ressources humaines locales. « Une entreprise qui s’installe ici et qui souhaite s’y développer ne le pourra que si le territoire lui en offre les conditions. » En 2015 : les solutions spécifiques sur des usages publics se développent. Dans le domaine des transports en commun, les solutions IDcapt permettent d’améliorer l’accessibilité aux handicapés et de collecter des mesures en temps réel.


Product Air DANS L’ESPACE AÉRIEN DES DRONES, LES IMAGES ABONDENT : DÉCOLLAGE, ENVOL, ESSOR … CELLES DE PRODUCT AIR S’APPRÉCIENT D’AUTANT PLUS, QU’ELLES SONT DE QUALITÉ. ELLES CONJUGUENT L’INNOVANT, LE CONVAINCANT ET L’ENTREPRENANT. Product Air représente bien plus qu’une start-up spécialisée dans les prises de vue aériennes par drone. Elle développe une offre qui concilie expertise technologique et culture visuelle. Après une expérience inaboutie dans la commercialisation du photovoltaïque, Salim découvre l’univers des drones. Il décroche, à nouveau, son téléphone. L’idée est d’autant plus judicieuse, que combinée au parcours culturel d’Estelle,

les résultats ne se font pas attendre. Un teur The Bridge. drone n’est pas la garantie d’une prise de vue représentative, de haute qualité. Salim et Estelle témoignent : « Nous Cela requiert autant le pilotage avions plusieurs mois de l’engin que celui du projet. et nous avions « Bien plus d’activité Product Air assure les deux et les preuves que notre convainc de plus en plus de concept était viable. Pourqu’une clients, tous domaines d’actitant, en quatre semaines, start-up » nous avons redécouvert le vités confondus : collectivités, potentiel de Product Air, tourisme, urbanisme, architecture, construction, audiovisuel… assimilé de nouvelles approches commerciales et appréhendé les débouchés Développement illimité pour périillimités qui peuvent se créer dans un mètres définis réseau local. » Estelle garde un souvenir Product Air grandit sur un secteur d’actiprécis : « Lorsque Paul Hermelin, PDG vités très récent, en pleine structuration : de Capgemini, vous demande, droit dans les yeux, en quoi Product Air difcadre législatif du télépilotage, harmonisation des autorisations préfectorales de fère des sociétés productrices de vues survol… Estelle témoigne : « Nous anticiaériennes, vous vivez un moment délicat pons sur le potentiel de notre marché en mais très instructif ». quadrillant le territoire national. Certaines réponses sont valables trois mois voire En 2015 : l’expérience de l’accélérateur The Bridge, à la fois synonyme de reun an, d’autres demandes restent toujours sans réponse »… connaissance et d’apprentissage. Une année « repère » pour une société qui Le choc de l’accélérateur doit conquérir un marché sans culture En juillet 2015, Product Air, sollicitée par établie. Une année qui a défilé comme la French Tech Culture, a choisi d’effecun générique où tous les noms sont imtuer une session au sein de l’accéléraportants …

57 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

SALIM HAMIDI ESTELLE FAUCHER

LAURÉATS FRENCH TECH

French Tech


LAURÉATS FRENCH TECH

French Tech

CHRISTOPHE LEININGER

BENOIT AUJAY

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

58 Directeur Général de B2PWeb

Directeur Technique de B2PWeb

EN 10 ANS, BENOIT AUJAY A PRIS LE LEADERSHIP DE SON MARCHÉ NATIONAL SUR DES VALEURS TELLES QUE L’INNOVATION, L’ÉQUITÉ OU L’ACCOMPAGNEMENT. B2PWEB EST L’ENTREPRISE LA PLUS RENTABLE DU VAUCLUSE EN 2015 ET SANS NUL DOUTE, PARMI LES PLUS HUMAINES. Lorsque Benoît Aujay résume le parcours de la société qu’il dirige, la première expression qui lui vient à l’esprit est : « une aventure humaine ». Depuis sa création en 2006, sous le nom de BDFWeb, l’entreprise n’a cessé de se développer pour devenir leader en France ; 12 salariés au départ, 60 aujourd’hui.

nous avons sous-estimé le poids des habitudes dans le secteur cible ». Alors, en 2010, nous avons créé la holding, B2PWeb, pour y associer nos clients et leur donner le contrôle et la maîtrise.

Depuis, B2PWeb poursuit son développement en adaptant les technologies à l’équité de ses solutions. « Au travers Elle agit dans le domaine de la Bourse des smartphones, androïd et autres tade fret, par et pour les problettes, la mobilité prime fessionnels du transport. et les sites doivent en teL’angle initial a été de créer « une aventure nir compte. Nous avons une plateforme web qui développé notre propre humaine » permette à chaque transsolution pour permettre à porteur, quelle que soit sa tous les professionnels de taille, d’optimiser la gestion de ses ac- bénéficier d’un même niveau d’utilisation tivités. L’objectif est clair : offrir un outil et de fonctionnalités». simple, efficace et économique (rapport de 1 à 10) et une véritable alternative au Croître et transmettre marché monopolistique d’alors. B2PWeb a investi à hauteur de 20 000 € par an sur 3 ans dans l’accélérateur The Benoît se souvient : « Au démarrage, bridge de French Tech Culture. « Nous

avons toujours en tête qu’en travaillant en Vaucluse, nous bénéficions d’une qualité environnementale autre que celle des grandes métropoles. Cet engagement vise à aider les plus motivés à inscrire leurs projets dans cet environnement et transmettre notre expérience acquise depuis près de 10 ans. » Il est 11h55, ce lundi 16 novembre. Benoît Aujay s’éclipse poliment. Il va rejoindre ses collaborateurs pour observer une minute de silence… et continuer l’aventure humaine. En 2015 : année importante avec la création d’une deuxième société, S2PWeb. Les professionnels, en toutes activités, ont l’obligation de collecter les informations sur la santé financière de leurs fournisseurs, sous peine de devenir les débiteurs des éventuels impayés. S2PWeb assure cette collecte et ainsi sécurise leurs activités commerciales.


LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

59


Rédaction

JEANCHRISTOPHE MAGNAUD LAURÉATS RÉDACTION

Président de l’Avenir Club Avignonnais

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

60

CAPITAINE BÉNÉVOLE D’UNE AVENTURE COMMENCÉE, IL Y A 6 ANS, JEANCHRISTOPHE MAGNAUD A MIS AU SERVICE D’UN UNIVERS QU’IL NE CONNAISSAIT PAS, SON IMPLICATION CITOYENNE. SÉLECTIONNÉ PARMI LES 50 PERSONNALITÉS, IL PORTE ACTIVEMENT LE BRASSARD AVIGNONNAIS, DE L’ESPRIT D’ÉQUIPE ET DU LIEN SOCIAL. L’engagement dans l’univers socio-éducatif est ancré dans le bagage technique et mental de Jean-Christophe Magnaud. Cette fibre qu’il met créer l’Avenir Club Avignonnais ; 100% en œuvre quotidiennement dans sa profession, dépasse bien largement foot, 100 % avignonnais. Au-delà du football, l’ACA, voulue par Jean-Chrisle cadre des heures légales de travail : autrement dit le bénévolat. A l’origine, tophe, est d’abord un terrain d’émorien n’attire Jean-Christophe vers le tions partagées et de formation cifootball auquel il préfère d’autres discitoyenne tout autant que footballistique. plines sportives. Mais 1998 est passée Pour lui, il s’agit de permettre à chacun par là ; son fils l’entraîne d’atteindre d’abord un nivers le grand rectangle veau d’épanouissement « Un club de vert et le Football Club avant de poursuivre une Avignon. Malgré une quête de l’excellence. foot est un fusion en 2003, avec le lieu de vie » club des jeunes de la Une fenêtre bien plus MJC Avignon, pour dequ’une lucarne. venir Avignon Foot 84, le L’ACA représente près football avignonnais dépose le bilan en de 500 licenciés dont 100 filles, 30 2010. Jean-Christophe et les parents équipes et autant d’éducateurs. Le des jeunes « footeux » montent au club représente une fenêtre sur la vie. créneau. Ils obtiennent les moyens de « Un club de foot est un lieu de vie, ou-

vert le week-end ». Rançon du succès ; originellement créé pour la jeunesse, des U6 aux U20, l’ACA a ouvert ses équipes aux « anciens » qui ne se voyaient pas jouer ailleurs ; preuve qu’au-delà du sport et du jeu lui-même, un club peut être également une seconde famille, un repère constant. Symboles de sa vocation, l’ACA propose deux rendez-vous annuels : le « Younes Belhanda Challenge » parrainé par l’international issu du club et les « ballons de l’Avenir », des U6 aux U9. En 2015 : l’année a été marquée par la réalisation d’un documentaire sur la vie du club intitulé les Amateurs et sur l’ouverture au football féminin.


LAURÉATS RÉDACTION

Rédaction

Artiste Peintre

PABLITO ZAGO EST UN ARTISTE PEINTRE. SON TALENT S’ÉTEND DES FRESQUES LES PLUS VASTES AUX TECHNIQUES PICTURALES LES PLUS CLASSIQUES. MÊME SI L’UNIVERS MURAL URBAIN A FAIT SA RENOMMÉE, SON EXPRESSION, N’A PAS DE LIMITES. Depuis son enfance cavaillonnaise, l’univers artistique est celui de Pablito Zago. Pendant près de 15 ans, il a d’abord œuvré dans la musique notamment en tant que chanteur. Puis il s’est orienté vers les arts graphiques.

fréquenté au plus abandonné, son attachement à son époque à ses milieux associatifs, à ses courants d’expression et à ses technologies de communication, l’a amené naturellement vers le street art. Aux travers de ses œuvres, de ses voyages et du développement des réMais avec lui, un art en cache souvent seaux sociaux, son talent va rencontrer la un autre, et il rejoint Komrenommée. En 2015, il est choisi par Microsoft, pour pleXKapharnaüM, une « Un art en équipe de plasticiens, devenir l’artiste urbain vidéastes, écrivains, mucache souvent français, ambassadeur de siciens, qui propose des sa nouvelle gamme « Surun autre » interventions écrites et face ». Il réalise pour le déployées dans la ville. géant informatique et pour L’environnement urbain orner la façade de son est omniprésent dans sa sensibilité arsiège social à Issy-les-Moulineaux, une tistique. Puis, il crée à Avignon, sa ville gigantesque fresque de 870 m². de cœur, son agence de graphisme ArtistiK Kommando, qui réalise identités Des pays comme le Mexique, l’invitent visuelles, labels discographiques, logorégulièrement pour participer à des évétypes, posters... nements et des expositions. Pourtant, dans le récit de son parcours, ce n’est Au cœur de l’univers urbain, du plus pas tant cette reconnaissance artistique

qui le guide. Pablito est un plasticien. A ce titre, il s’intéresse à beaucoup de formes d’expression qui vont de la toile aux volumes. De même, il peut indifféremment passer d’un outil à un autre, un pinceau, un aérosol, un crayon, un feutre… Pablito observe avec intérêt le décloisonnement du street art, dans notre pays. Il est à la fois heureux mais lucide. Les réseaux sociaux ont fait exploser cette forme d’expression et il se surprend parfois lui-même, à regarder les murs « Facebook » sans vraiment les « voir » et donc … les apprécier. L’artiste sait rester témoin de son époque. En 2015 : Pablito retient son voyage au Mexique. Dans ce pays, le street art fait partie de la culture transgénérationnelle ; à tel point que là-bas, les mexicains l’appellent « le muralisme ».

61 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

PABLITO ZAGO


Rédaction

PAUL HERMELIN

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

62

SI L’ON VOUS DIT QUE LE PLUS GRAND MANAGER DE L’ANNÉE 2015 ÉLU PAR LE MAGAZINE ÉCONOMIQUE CHALLENGES EST AVIGNONNAIS. Si l’on vous dit que ce manager fréquente régulièrement les grands de ce monde, les chefs d’état, les créatifs les plus talentueux et les plus grands industriels comme le fondateur de Microsoft Bill Gates ou Mickaël Dell, créateur de la marque Dell. Pour certains, ce sera une surprise et pour d’autres une confirmation de son formidable talent. Paul Hermelin est né le 30 avril 1952 à Etterbeek en Belgique. Alors que ce dernier est âgé de 12 ans, ses parents s’installent à Avignon, avenue Monclar. Brillant élève, il passe son bac au Lycée Mistral, il quitte Avignon pour Paris afin de poursuivre ses études : Maths sup, Maths spé, Polytechnique, l’Ena promotion Guernica.

CRÉDIT PHOTO : NAJIM BARIKA

LAURÉATS RÉDACTION

PDG de Capgemini & Président de la French Tech Culture

trie et du Commerce Extérieur. Il rejoint le groupe Capgemini1993 pour un petit job opérationnel, 9 ans plus tard, il en devient le patron. Capgemini est le numéro 5 mondial du service informatique. Il emploie 200 000 personnes dans le monde dont 25 000 en France et 80 000 en Inde. Paul Hermelin partage sa vie professionnelle entre la France où se situe le siège de Capgemini, les Etats-Unis et l’Inde.

« Avignon Il intègre l’administration Française où il occupe Très attaché à Avignon où possède une plusieurs fonctions à la il réside, Paul Hermelin est réelle audience conseiller municipal. Direction du Budget. Jacques Delors, alors internationale » Ministre des Finances Il est également Président le recrute dans son cade French Tech Avignon binet. De 1991 à 1993, Paul Hermelin Culture. Son implication et ses réseaux devient directeur de cabinet de Domiau plus haut niveau ont été précieux afin nique Strauss-Kahn, Ministre de l’Indusd’obtenir le précieux label French Tech.

« Nous avons découvert en préparant le dossier French Tech qu’il y avait beaucoup plus d’énergie dans les entreprises du numérique de la région qu’on ne l’avait identifié. Nous avons attiré au conseil d’administration de The Bridge et dans l’écosytème, des entreprises locales qui marchent très bien et que l’on négligeait. Il y a également un véritable intérêt des entreprises étrangères pour ceux qui travaillent autour de la Culture, des loisirs culturels, Avignon possède une réelle audience internationale. » En 2015 : L’année 2015 a été une année exceptionnelle pour Paul Hermelin. Élu Manager de l’année, obtention du Label French Tech Culture pour sa ville de coeur, croissance importante de son groupe Capgemini, + 12,7% de CA.


Rédaction

ALAIN SCHAFFNER Président de l’association Les Blouses Roses

LAURÉATS RÉDACTION

DES BLOUSES ROSES AU SERVICE DE LA JOIE DE VIVRE L’association « Les Blouses Roses » a été créée en 1944 à Grenoble et compte aujourd’hui 4700 bénévoles répartis dans 83 comités. Rendre supportable chez les plus jeunes le temps de l’hospitalisation, adoucir le quotidien en maison de retraite pour les plus âgés, c’est à ceci qu’autour de leur Président Alain Schaffner s’engagent les 34 bénévoles du comité avignonnais.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

63

Blouses blanches des soignants et Blouses Roses se croisent et se côtoient avec pour chacune des prérogatives bien précises qui font que si rien du soin n’incombe aux Blouses Roses, l’animation et l’organisation des loisirs, l’écoute et le partage leur sont dévolus. Ainsi en binôme, les bénévoles interviennent au sein des services des urgences pédiatriques, de chirurgie infantile et des grands enfants du centre hospitalier d’Avignon. Leur présence permet aux enfants d’appréhender le passage en salle d’attente des urgences ou le séjour en unité avec moins d’anxiété. C’est alors entre l’enfant et les soignants traites dans lesquelles les Blouses Roses une relation plus détendue apportent joie de vivre, qui s’instaure dans laquelle et distillent chaleur hu« Échanger la confiance s’installant, l’admaine. hésion aux soins s’en trouve S’asseoir aux côtés des sourires et ainsi facilitée. savoir leur porconfidences » résidents, ter une écoute attentive La résidence COS St Roch, et au détour d’une partie l’Enclos St Jean et l’Oustau de Léo à de jeu de société échanger sourires et Saint Saturnin sont les 3 maisons de reconfidences, il y a là le temps de la ren-

contre ce que la qualité du lien noué arrive à faire oublier les soucis et supplanter l’isolement. En 2015 : Le partenariat avec l’association « France Bénévolat » avec qui la visite des lycées d’Avignon a été l’occasion de promouvoir le bénévolat et d’encourager les jeunes à s’engager auprès de nos associations.


Rédaction

CATHY FERMANIAN LAURÉATS RÉDACTION

Directrice de l’Agence de Développement Economique du Vaucluse

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

64

UNE ENTREPRISE LOCALE QUI CHERCHE À ÉLARGIR SES DÉBOUCHÉS, C’EST FRÉQUENT. Un groupe d’outre-Atlantique qui souhaite s’implanter en Vaucluse, ça l’est beaucoup moins. Dans les deux cas, Cathy Fermanian met en œuvre tous les moyens à sa disposition pour que ce soit, non seulement envisageable, mais surtout, réalisable. Depuis longtemps, la vie de Cathy Fermanian est liée au Vaucluse. Territoire d’origine, il est devenu au fil du temps, un terrain propice à l’expression de ses capacités et de ses aspirations. D’Apt à Avignon, son parcours professionnel est jalonné par son engagement permanent et sa volonté de développer l’activité économique d’un périmètre provençal, qui conjugue ruralité et urbanisation. Cette vocation va l’amener à intégrer l’Agence de Développement Economique du Vaucluse.

organisée par filières économiques ; Aéronautique/ Energie/Bâtiment, TIC/ Economie créative, Agroalimentaire/ Cosmétique/Viticulture, Logistique. La seconde étape a été de créer un poste dédié à la communication afin de promouvoir l’agence, notamment sur les supports numériques en termes de référencement, de visibilité et d’accessibilité.

Et lorsqu’elle est nommée à sa tête, Cathy a à cœur, de mettre en œuvre une « Promouvoir Cathy coordonne un communication non seulement adaptée à l’évo- l’attractivité du dispositif dont l’objectif lution des médias mais double : promouvoir département » est aussi susceptible de l’attractivité du départecapter l’intérêt, partout ment auprès des acteurs dans le monde. La première étape est économiques nationaux et internatiod’adapter les compétences humaines naux et y pérenniser l’entrepreneuriat et l’organigramme à sa stratégie. établi. Elle exerce un métier au fonVaucluse développement, c’est audement totalement transversal, qui la jourd’hui une équipe, à taille humaine met quotidiennement au contact de

tous les acteurs publics ou privés de l’économie : élus, décideurs, créateurs, investisseurs, professionnels du foncier… Ceci représente un exercice quotidien, où les sens du relationnel et du management sont primordiaux ; qualités reconnues, si l’on en juge par le tissu d’entreprises locales qui, non seulement, adhèrent à la démarche de l’agence, mais s’engagent avec elle pour promouvoir un territoire où elles ont bâti leur présent et y développent leur avenir. En 2015 : la réalisation d’un court-métrage de présentation sur l’attractivité du Vaucluse. En 8 minutes, on peut découvrir l’ancrage territorial d’entreprises, génératrices d’emplois et leaders dans des domaines d’activités à l’échelle internationale.


Jeunes talents

CYRIL ASKER LAURÉATS JEUNES TALENTS

«Silverback», champion du monde de combat libre

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

66

DU HAUT DE SES 188 CENTIMÈTRES, CE SONT 112 KILOS DE MUSCLES QUI VOUS DOMINENT. Le sourire toujours accroché aux lèvres, rien ne laisse alors présager chez Cyril Asker du redoutable potentiel d’un combattant rompu aux joutes les plus rudes. Pourtant le Sorguais s’initiera dès 2000 au taekwondo, sport de combat originaire de Corée, et poursuivra de 2002 à 2005 avec la pratique de la boxe anglaise au Ring Avignonnais. En 2009, il croisera la route des frères Samy et James Schiavo de la Bushido Académie qui vont le diriger vers le combat libre. Discipline en vogue, le combat libre ou Mixed Martial Art (MMA) fait la synthèse entre la boxe anglaise, le karaté, le judo, la boxe thaïlandaise et le Jiu-jitsu brésilien. parois grillagées communément appelée « la cage ». En préparation, l’entraîneLes techniques de frappe des poings et ment est rendu intensif avec pas moins des pieds sont associées avec celles des de 10 séances par semaine dont 4 sont genoux et des coudes. L’arsenal offensif dédiées sous la férule de l’entraîneur de est complété par la possibilité de faire l’Avignon Boxing Club Rochuter puis au sol de soubert Di Pasqual à l’efficacité mettre l’adversaire par un « 8 combats des enchaînements de ses étranglement, par une clé crochets avec ses upperde bras ou de cheville qui dont 7 cuts et ses esquives. mettant violemment sous victoires » tension l’articulation, pousse Pour son premier affronteirrémédiablement à l’abanment, l’EFC l’a opposé en février 2015 don tant la douleur est insoutenable ! lors de sa 37ème soirée à Ricky Mischolas. Et à l’issue des 3 rounds de 3 miCyril Asker signe en novembre 2014 avec nutes, c’est une victoire acquise par décil’ « Extreme Fighting Championship » sion des arbitres. Lors de son deuxième (EFC) un contrat professionnel pour six combat mis à l’affiche de la 40ème soirée combats qui se dérouleront en Afrique du en juin 2015, Ruan Potts s’inclinera par Sud dans une enceinte octogonale aux

décision de l’arbitre à l’entame du deuxième round. En 2015 : après ces deux éclatantes victoires, est donnée à Cyril Asker la possibilité de ravir à Johannesburg la ceinture de champion du monde des lourds au Sud-Africain tenant du titre Andrew VanZyl dans une confrontation au sommet prévue en 5 rounds de 5 minutes. A la troisième minute du premier round, Cyril Asker envoie son adversaire au sol et très vite le soumet avec un étranglement. Le 3 octobre le combattant vauclusien âgé de 29 ans au palmarès de 8 combats dont 7 victoires et une défaite est sacré…Champion of the World !


Fondateurs du Bug’s Burger & Coffee

RACHID FAKRET

LE MOINS QUE L’ON PUISSE DIRE EST QUE LE CONCEPT CRÉÉ PAR RACHID FAKRET ET PHILIPPE POTTIER APPORTE UN VÉRITABLE GOÛT DE FRAÎCHEUR DANS L’UNIVERS DE LA RESTAURATION RAPIDE. AUDELÀ DU PLAISIR DU « BIEN MANGER », IL Y A UN ACCUEIL ET UNE INVENTIVITÉ, QU’ON NE TROUVE QUE LÀ. APRÈS VOUS… Rachid et Philippe sont amis d’enfance. Villeneuve les Avignon et les Angles. Cette amitié fidèle est essentielle dans le succès de leur entreprise actuelle. Bien entendu, le principe même de leur Retour quelques années en arrière. Un concept est ultra exigeant en termes voyage d’étude aux USA, leur permet de protocole alimentaire et d’approde définir en toute liberté un concept visionnements. Là encore, les deux de restauration en lequel ils croient créateurs n’ont pas ménagé leur peine fermement. L’idée est simple et repréen parcourant tous les salons à la resente un véritable défi : le service racherche des meilleurs partenaires, tout pide en produits frais. En Mars 2015, le en essayant de privilégier les producpremier restaurant ouvre teurs locaux. Un laboen Courtine. Une cam« Le frais en ratoire installé au MIN, pagne d’affichage de 11 héberge une équipe de semaines accompagne service rapide » nuit qui assure toutes les ce lancement. Le succès préparations, pour le lenest immédiat. Le projet est tellement demain. bien monté et organisé, qu’aujourd’hui, le Bug’s Burger & Coffee, propose la Au Bug’s, ce n’est pas une machine meilleure qualité d’aliments aux tarifs qui prend votre commande. C’est un les plus avantageux. Mais le concept personnel qualifié, qui vous délivre un ne s’arrête pas là. Au « Drive » inhérent bip et vous invite à vous installer tranà ce type d’établissement, s’ajoutent quillement à une table. Un écran de des livraisons à domicile sur Avignon, télé diffuse, dans la salle, les montages

des burgers en cuisine. Les cuisiniers apprécient cette mise en valeur de leur travail, par nature invisible aux yeux des consommateurs. Lorsque le bip sonne, votre commande est prête. Aujourd’hui, le Bug’s réalise un chiffre d’affaires supérieur aux enseignes concurrentes de la zone. En 2017, un second établissement ouvrira au Pontet et d’ores et déjà, cinq contrats d’affiliations ont été signés pour des créations sur Nîmes, Nice, Toulouse, Cannes et Nantes. Une croissance aussi rapide que contrôlée pour un service aussi rapide qu’unique. En 2015 : au-delà de l’ouverture du premier restaurant, ils retiennent la satisfaction d’avoir créé 40 emplois, dès le départ. D’ailleurs, le personnel le leur rend bien puisque dans un secteur d’activités où le turn-over est monnaie courante, celui du Bug’s est assez rare.

67 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

PHILIPPE POTTIER

LAURÉATS JEUNES TALENTS

Jeunes talents


Jeunes talents

CAMILLE THUAU SI LE TERME « TALENT » A BIEN UN SENS, IL LE PREND PLEINEMENT AVEC CAMILLE THUAU. LE TALENT RENVOIE À UNE NOTION TELLE QUE LE BON GOÛT, CELUI DE L’APPARENCE ET CELUI DE LA NOURRITURE. CAMILLE A CHOISI INTERNET ET UN BLOG POUR EXPRIMER CETTE QUALITÉ INNÉE.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

68 Originaire de Toulouse, Camille est arrivée depuis peu en Avignon. En 2e année de droit, elle y poursuit des études, motivée par la volonté d’intégrer, à terme, un service juridique en entreprise. Jusqu’ici, on ne trouve rien de bien particulier qui puisse expliquer sa notoriété de plus en plus exponentielle sur la toile. La raison est simple.

Dès que l’on arrive sur la homepage, la qualité des photos attire le regard dans un univers graphique blanc et dénué d’artifices. Il n’est effectivement pas fréquent Depuis plus d’un an, même très occupée d’avoir la possibilité d’apprécier dans le par ses études et l’exigence des partiels, même temps, l’esthétique d’une montre, Camille tient un compte Instagram et d’un sac ou d’un chapeau, et l’appétence a crée un blog. Le succès est fulgurant d’un mets, d’une sauce, ou d’une pâtiset Camille dépasse, depuis, les 50 000 serie. Camille est naturelleabonnés. ment devenue bloggeuse « 50 000 tant son envie de partager Ce blog constitue un renabonnés ces plaisirs, est grande. dez-vous très apprécié des amateurs de bonnes Instagram » Sa réputation grandissante, recettes, de mode, de Camille est de plus en plus bonnes adresses et de lisollicitée par des marques festyle. Le secret de la réussite vient d’un de vêtements ou d’accessoires pour mélange de passion et d’un sens aigu mettre en valeur leurs produits, au travers de la communication, à propos de tous de ses photographies et de ses publicaces sujets. Il en résulte un talent reconnu tions. De même, le monde de l’hôtellerie pour présenter de manière séduisante ou la sollicite pour des critiques spécialisées appétissante les tenues, les bijoux ou les sur la qualité de leur cuisine et sa présenpetits plats.

CRÉDIT PHOTO : LAURENT MARONNAT

LAURÉATS JEUNES TALENTS

Créatrice du blog Camille’s Pretty Things

tation. Au-delà, de ses passions, c’est bien le média qu’elle utilise qui représente pour Camille, un domaine de prédilection ; le blog. Même si, comme le grand public, elle apprécie certaines icônes de la mode, elle trouve ses coups de cœur dans l’univers des bloggeuses ; ce même univers qui a permis, par exemple, à notre jeune étudiante provençale de gagner Paris pour participer à la Fashion Week. Sur la page d’accueil du blog, un cœur est dessiné juste à côté du nom. La devise préférée de Camille est : « Do what you love. Love what you do ». L’amour est aussi un élément constitutif du talent. En 2015 : Bien entendu, Camille retient de cette année, la création et le succès de son blog. Le nombre des abonnés ne cesse d’augmenter et s’approche de plus en plus des 70 000.


LAURÉATS JEUNES TALENTS

Jeunes talents

ARNAUD LOUIS

Chargé de projet chez Helen Traiteur IL Y A PARFOIS DES AVENTURES ÉCONOMIQUES ET HUMAINES QUI FAÇONNENT ET INCARNENT LES TERRITOIRES. L’aventure Helen Traiteur débute en 1959 quand Helen et Maryse Louis, restaurateurs à Avignon, organisent leur première réception au Palais des Papes pour 800 personnes.

vers des Traiteurs & organisateurs de réceptions.

En 2010, Arnaud, le fils d’Eric-Helen intègre à son tour l’équipe comme assistant chargé de projet, après avoir obAvec passion, talent et persévérance, au tenu un Bachelor en Business Managefil des années les fondateurs d’Helen Traiment. Il sera alors considéré comme un teur vont se construire une solide réputa« simple » salarié par son père. Celui qui tion, ils vont transmettre un savoir-faire a commencé en qualité de saisonnier par exceptionnel et sans le éplucher les carottes et savoir, ils vont écrire les les camions, « Chacun donne le décharger premiers chapitres de sait qu’il va devoir faire la Success Story fami- meilleur de lui, c’est ses preuves. liale. une magnifique Arnaud est aujourd’hui En 1983, leur fils chargé de projet pour aventure Eric-Helen, rejoint l’endu Vaucluse économique mais leet secteur treprise et va en faire le de la Côte d’Azur. Il 1er traiteur de France surtout humaine » apporte sa créativité et hors région parisienne. sa maitrise technique Sollicitée pour organiser les plus prestidans la construction des projets portés gieuses réceptions en France et notampar Helen Traiteur. ment dans le grand Sud, Helen Traiteur est aujourd’hui une référence dans l’uniDéterminé à poursuivre l’aventure fami-

liale, il reste lucide « la réussite d’Helen Traiteur se construit en équipe tous les jours, dans nos ateliers, en cuisine, à la logistique, dans les bureaux. Chacun donne le meilleur de lui, c’est une magnifique aventure économique mais surtout humaine». Les valeurs d’Helen Traiteur, parlons-en : Premier traiteur français a avoir obtenu, dès 2002, la Certification ISO 9001, vainqueur du trophée RSE PACA (responsabilité sociale et environnementale), entreprise pilote dans la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, retenue par l’ADEME pour être accompagné dans la réduction des déchets et l’amélioration de ses dépenses énergétiques. En 2015 : Helen a été primée dans la catégorie “Réception Evénementielle” pour le dîner de Gala des 30 ans de l’association Tax Free organisé à Cannes en collaboration avec le chef Régis Marcon (3 étoiles) et l’agence Creative Spirit.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

69


Jeunes talents

AURELIE SCHLECHT

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

70

AU MOIS DE NOVEMBRE 2015 A EU LIEU À AVIGNON LA PREMIÈRE ÉDITION DE STARTUP WEEKEND, UN ÉVÉNEMENT INÉDIT CONSACRÉ À DES ENTREPRENEURS INSPIRÉS. Startup Weekend est une association qui a vu le jour aux Etats-Unis en 2007. Avec à son actif plus de 2 500 événements organisés dans plus de 700 villes dans le monde, 13 000 startups ont été créées grâce à ce rendez-vous original. L’objectif étant d’aider des jeunes entrepreneurs à passer de l’idée à la Startup en 54h. Cette initiative rencontre un réel succès dans notre région, 38 start-up ont été créées en PACA depuis 2009, date de création du 1er Startup Weekend. L’événement avignonnais a été créé par une équipe particulièrement dynamique emmenée par Tristan Salaun. Dans cette équipe, Aurélie Schlecht a assuré avec succès la responsabilité et la coordination de la communication.

CRÉDIT PHOTO : OLIVIER CAPGRAS

LAURÉATS JEUNES TALENTS

Co-organisatrice du 1er Startup Weekend

business plan, modèle économique, rentabilité, les projets ont été passés au crible pour s’assurer de leur viabilité.

Il aura fallu un an de préparation dont 6 mois très intenses aux 12 bénévoles pour relever ce défi. Ces derniers n’ont pas manqué « De l’idée à Un jury d’experts de grande qualité a été de méthode, de créativité la Startup constitué pour déparet de rigueur au regard du tager les 80 participrofessionnalisme de ce 1er en 54h » pants. Dans ce jury, Startup Weekend. les groupes et entreprises suivantes ont été représentés : Le Crédit AgriDes intervenants extérieurs, profescole, l’Accélérateur VINCI Autoroutes, sionnels confirmés ont accompagné Orange, Jocatop et Claranor. les 10 équipes en lice. Positionnement,

En 2015 : 80 participants, 30 projets pitchés, 10 équipes constituées pour 3 lauréats prometteurs : 1er Prix attribué au projet VAKA : une application de sauvegarde et de classification des «like» sur les réseaux sociaux. 2ème Prix a​ttribué au projet VISITE VIGNOBLES : un site de réservation de visites et dégustation chez les vignerons français. 3ème Prix attribué au projet OUIBIKE : le Uber des vélos ! Un site internet et une application de location de vélo entre particuliers.


DOSSIER

LE COWORKING A AVIGNON

DOSSIER COWORKING

une solution alternative en plein boum !

APPARU AUX ETATS-UNIS IL Y A DIX ANS, LE COWORKING DÉBARQUE À AVIGNON, AVEC LA CRÉATION EN 2015 DE DEUX ESPACES À PROXIMITÉ DES REMPARTS. DÉCRYPTAGE DE CE MOUVEMENT, RÉVÉLATEUR D’UNE MUTATION PROFONDE DES ORGANISATIONS DU TRAVAIL. Dossier rédigé par Cécile Dupuch-Sicaud

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

78 Plus qu’un espace à partager

« Les membres de ces communautés partagent des bureaux, travaillent ensemble, mettent en commun leurs réseaux, leurs compétences… et plus si affinité ! »

Location de bureaux ? Oui, mais pas seulement ! Accès wifi ? Oui, mais pas que ! Les espaces de coworking se distinguent des classiques locations de bureaux par les valeurs qu’ils véhiculent et par leur fonctionnement. Les intéressés évoquent des communautés de travailleurs. Les membres de ces communautés partagent des bureaux, travaillent ensemble, mettent en commun leurs réseaux, leurs compétences… et plus si affinité ! Pour les coworkers, le coin repas ou la pause café prennent autant d’importance que l’imprimante ou l’ordinateur… et les instants de convivialité peuvent parfois se prolonger jusque tard dans la soirée !

Flexibilité, liberté et… collectif ! Travailleurs freelance ou créateurs d’entreprises, les adeptes du coworking sont à la recherche de nouveaux équilibres entre vie professionnelle et vie privée. Attachés à leur indépendance, ils désirent rompre avec le traditionnel schéma hiérarchique de l’entreprise, pour évoluer dans une relation égalitaire avec les autres coworkers. Ils adoptent facilement le système coworking, qui n’implique aucun engagement sur le long terme, avec son offre de location à la demi-journée, à la semaine ou au mois, bien plus souple qu’un bail professionnel ! Sans compter que mutualiser locaux et équipements (imprimante, wifi, café…) baisse ostensiblement le coût global de l’hébergement.

Le coworking, vecteur d’innovation Basé sur un esprit d’échange et d’ouverture, le coworking crée un climat de brainstorming propice à la créativité : les nouvelles idées émergent, les


nouveaux projets business germent… Christian Mahieu, sociologue spécialiste de l’économie sociale et solidaire au CNRS de Lille souligne que « les coworkers, souvent en phase de transition professionnelle ou de création d’entreprise, sont très disponibles pour de nouveaux projets. Les espaces de coworking créent une logique alternative parallèle aux incubateurs et pépinières d’entreprises ». Il ajoute que « de nouveaux projets s’y concoctent dans des logiques économiques hybrides ».

Le coworking, un modèle qui inspire… les entreprises ! Remède idéal à la solitude du freelance, le coworking séduit également les entreprises à la recherche de nouveaux modèles d’organisation. Certaines sociétés organisent des workshop dans des espaces de coworking pour plonger leurs employés dans une atmosphère stimulante et dynamiser leur créativité. Mais c’est aussi pour des questions évidentes de coût, de proximité et de flexibilité que le coworking devrait s’intégrer petit à petit dans les stratégies d’entreprises. Aux Etats-Unis, les salariés d’entreprises constituent 35% de la population des coworkers !

« Les espaces de coworking créent une logique alternative parallèle aux incubateurs et pépinières d’entreprises » A Avignon, deux espaces de coworking ont vu le jour en 2015 : la Passerelle, boulevard Limbert et l’Etable cowork, boulevard Saint Roch. Ces deux espaces situés à deux pas d’Avignon intra-muros, sont construits dans deux états d’esprit différents. La Passerelle privilégie les locations moyenne ou longue durée. L’étable cowork mise sur la flexibilité et la clientèle de passage, en proposant des forfaits à l’heure et la demi-journée. Avec quelques mois d’existence, chacun des deux espaces de coworking avignonnais affichent un taux de remplissage supérieur à 80 % !


« Convivialité, partage, réseau ! » Benjamin LAUGUEUX Fondateur de La Passerelle Coworking et gérant de l’agence digitale Yzalis

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

80

Paroles de Coworkers Benjamin LAUGUEUX, fondateur de La Passerelle Coworking et gérant de l’agence digitale Yzalis « Quand je me suis installé à Avignon il y a huit ans, j’étais déjà dans l’idée de travailler dans une structure avec d’autres entrepreneurs ou indépendants. L’occasion s’est présentée l’an dernier, quand des bureaux mitoyens aux nôtres se sont libérés : la question des mètres carrés était réglée. J’étais déjà en contact avec plusieurs graphistes à la recherche de solutions alternatives à la location de bureaux « classiques ». En créant cet espace, j’ai voulu une ambiance visuelle chaleureuse et dynamique. Au quotidien, mon rôle consiste à créer des interactions, catalyser les échanges car le lien entre coworkers ne se crée pas seul. Mes maîtres mots : convivialité, partage, réseau ! »

Stéphane DEFER, motion designer, Rouge Poivron et coworker « J’ai choisi le coworking pour toute l’émulation que ça engendre. Tout en conservant mon indépendance, travailler ici me permet de stimuler mon réseau professionnel et m’offre le confort d’échanger des idées et des projets » Marie CHOUTEAU, traductrice Anglais-Français et coworker « Arrivée depuis deux semaines en Avignon, le coworking m’offre l’opportunité de créer un lien social et de faire une véritable coupure entre le travail et la maison. A la maison, je ne suis pas très productive, happée par les tâches quotidiennes. Et l’ambiance de bureau, les collègues, les pauses café me manquent !  »

Le coworking en chiffres EN FRANCE Les espaces de coworking sont en pleine expansion. Un sondage réalisé en 2014 par Bureaux à partager et La Fonderie (deux sociétés installées dans ce business) ne dénombre pas moins de 250 espaces de coworking dans l’hexagone, pour 10 000 coworkers. La moitié des coworkers sont des salariés et 88% des espaces voient leurs salariés collaborer sur des projets. Les tarifs mensuels varient de 350 à Paris à 225 en moyenne en Province. À AVIGNON : COMBIEN ÇA COÛTE ? A Avignon, l’offre de service est riche et les nombreuses formules s’adaptent à vos besoins : il faut compter 30 € HT pour une journée, 250 € HT pour un mois tarif « résident ». Des salles de réunion sont à votre disposition dans une fourchette oscillant entre 30 et 60 € HT pour la demi-journée.


L’ENTRETIEN DU MAG

L’entretien du Mag

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

82

JACQUES BRES

PRÉSIDENT DE L’UP-MEDEF 84

‘‘ Le VAUCLUSE

possède de nombreux atouts. ’’


CHEF D’ENTREPRISE DANS LE DOMAINE DU BTP, JACQUES BRES EST UNE PERSONNALITÉ INCONTOURNABLE DANS LE DÉPARTEMENT DE VAUCLUSE. ENGAGÉ DEPUIS PLUS DE 20 ANS DANS LES INSTANCES REPRÉSENTATIVES DES ENTREPRENEURS, IL DÉFEND LES TPE, PME, PMI AVEC FORCE ET SANS LANGUE DE BOIS. A TRAVERS CET ENTRETIEN, IL NOUS PRÉSENTE SON PARCOURS, SON ACTION ET L’AMBITION QU’IL PORTE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE NOTRE TERRITOIRE. Propos recueillis par Jamil Zéribi

Parlez-nous de l’UP-Medef84 ? L’UP-Medef 84 est une organisation de chefs d’entreprise qui compte en son sein les représentants de 20 banches professionnelles. Notre objectif est de représenter, défendre, aider et accompagner les PME-PMI de notre département. Nous comptons 200 adhérents et avons 80% des mandats patronaux dans les instances paritaires comme l’Urssaf, la CPAM, les Tribunaux de commerce, la CAF, le TAS etc...Contrairement aux idées reçues, l’UP-Medef 84 est composée à 90% par des PME-PMI, par des entrepreneurs de terrain qui vivent au quotidien des joies et des difficultés dans leur activité économique. Quels sont les atouts de notre territoire ? Le Vaucluse possède de nombreux atouts. Le premier d’entre eux est géographique. Situé dans l’axe Nord/Sud, ce positionnement permet une accessibilité rapide vers la Vallée du Rhône, Lyon et Paris mais également Est-Ouest avec les voies autoroutières pour se rendre à Montpellier et à Marseille au Sud. Des entreprises s’installent dans le Vaucluse pour la qualité de vie, les 300 jours de soleil par an mais également et surtout grâce à ces accès facilités. Autre atout majeur mais sous exploité : le Rhône. Ce dernier offre également de nombreuses possibilités en matière de transport. Le Pôle Multi-Modal de Courtine est idéalement placé. Quand le dossier de la LEO aboutira, cela permettre de renforcer l’attracti-

Sur le plan technique, l’engagement du Conseil Départemental en matière d’accessibilité au haut et très haut débit est à saluer car cela renforce l’attractivité de notre territoire, de nos entreprises y compris celles qui sont implantées en zones rurales. Quels sont les freins au développement économique du Vaucluse ? Le secteur des services est un secteur important dans le Vaucluse et à Avignon notamment. En règle générale, ce secteur propose de faibles niveaux de rémunération et des emplois peu qualifiés. Ceci impacte le niveau de consommation et de croissance. Autre frein, la dépendance de nos entreprises à la commande publique. Ceci est un handicap notamment en période de baisse des dotations aux collectivités. Les investissements ont chuté ce qui a fragilisé nos entreprises. Il faut savoir que 70% de nos entreprises dans les Travaux Publics dépendent de la commande publique, 50% dans le bâtiment et 30% dans le commerce. Concernant le fonctionnement et la vie d’une entreprise, deux choses essentielles fragilisent l’activité des entreprises en France : 1) les charges sur les salaires sont un frein à l’emploi. 2) le montant des indemnités en cas de rupture entre un salarié et son employeur est trop élevé. Au niveau Européen, nos entreprises souffrent également d’une concurrence déloyale entre les pays de l’Union. La directive des travailleurs détachés est un obstacle important pour la compétitivité de nos entreprises et le niveau de l’emploi en France. Si vous embauchez un travailleur Européen à défaut d’un travailleur Français, le différentiel de charges est de 30%. C’est énorme sur un devis. Êtes-vous optimiste pour l’avenir ? Oui, je le suis naturellement. Depuis de nombreuses années, soutenu par ma femme, qui est très impliquée également, je suis engagé pour servir et défendre les entreprises et notre territoire. Je compte bien continuer ce combat.

L’ENTRETIEN DU MAG

Quels types de difficultés ? Je ne veux pas m’étendre sur le sujet mais des dysfonctionnements ont failli mettre en péril notre structure. En quelques mois, avec beaucoup d’abnégation et d’énergie, nous sommes arrivés à sauver l’UP-Medef84, aujourd’hui la situation est saine sur le plan humain et financier. Notre conseil d’administration est composé de 36 membres, plus de 30 d’entre eux participent régulièrement à nos réunions, cette implication démontre la nouvelle dynamique de l’UP-Medef 84.

vité économique du Vaucluse et d’Avignon. Quant aux secteurs qui « tirent » notre économie locale vers le haut, le tourisme est en pointe même si nous pouvons encore faire évoluer le nombre de nuitées des 4 millions de touristes qui viennent dans le Vaucluse chaque année. Le domaine de l’agroalimentaire avec Agroparc et le Pôle Terralia met en lumière notre formidable savoir-faire dans ce secteur.

83 LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

Jacques Bres, votre parcours en quelques mots, ça donne quoi ? Je suis ingénieur de formation, je dirige une entreprise spécialisée dans les travaux d’électricité qui compte 40 salariés. J’ai toujours eu envie de servir et de défendre ma filière professionnelle et plus généralement les chefs d’entreprise. J’ai été membre, puis Président de la Fédération du Bâtiment jusqu’en 2013. Depuis juillet 2014, date à laquelle on m’a demandé de reprendre en main l’UP-Medef 84, j’assure la présidence de cette instance qui a traversé des difficultés importantes.


GRAND PRIX DU BÂTIMENT DURABLE

DES LAUREATS DE QUALITE AU GRAND PRIX DU BATIMENT DURABLE EN VAUCLUSE

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

84

C’est au sein du prestigieux Palais des Papes qu’a eu lieu la 2ème édition du Grand Prix du Bâtiment Durable en Vaucluse. Organisé en fin d’année 2015 par InfoAvignon et par l’hebdomadaire économique l’Echo du Mardi, cet événement a rassemblé 250 professionnels du bâtiment et élus. Durant 2h, la remise de prix a mis en lumière le talent, l’expertise des acteurs du bâtiment et de l’aménagement qui œuvrent pour le développement de notre territoire. Construire bien, construire beau, construire en équipe, construire pour le confort des usagers tout en préservant l’environnement et l’avenir de nos enfants, tel est le credo des lauréats de ce Grand Prix. Pour sublimer les projets honorés durant cette soirée de remise de prix, la société Product Air a filmé les bâtiments avec un drone. La diffusion de ces clips a permis d’apprécier l’ensemble des œuvres mais également les détails techniques. Afin de promouvoir ces réalisations et de prolonger ainsi leur visibilité auprès des professionnels de la filière du BTP et de l’aménagement, l’équipe de l’Echo du Mardi, sous la houlette de son rédacteur en chef Laurent Garcia, a conçu une édition spéciale

L’équipe de Grand Delta Habitat, Prix Coup de Coeur du Jury de 24 pages de son journal avec une page consacrée à chaque lauréat. Ce journal a été distribué à chaque participant lors de la soirée alors que les lauréats sont partis avec un trophée mais également un beau cadeau : Une clé USB contenant les clips des bâtiments en HD filmés par drone, la version numérique de l’édition spéciale du journal l’Echo du Mardi et le logotype de l’événement.

Liste des vainqueurs de ce Grand Prix : CATÉGORIE « ACCESSIBILITÉ - VIVRE ENSEMBLE »

CATÉGORIE « INNOVATION INDUSTRIELLE - AUDACE TECHNIQUE »

Résidence Les Teinturiers Maitrise d’ouvrage : Sogeprom Sud Maitrise d’œuvre : KERN & Associes – Architecture et Urbanisme Entreprise distinguée dans la phase d’exécution : Arco Bâtiment

La Gare de Carpentras Maitrise d’ouvrage : Ville de Carpentras, la Cove et Gares & Connexions Maitrise d’œuvre : Lebunetel Architectes Entreprise distinguée dans la phase d’exécution : Berthouly SA

CATÉGORIE « QUALITÉ ARCHITECTURALE ET PAYSAGÈRE »

L’ancien Archevêché d’Avignon Maitrise d’ouvrage : Conseil Départemental de Vaucluse Maitrise d’œuvre : bauA (architectes mandataires), Fabre & Speller (architectes), Bet-SP2i Entreprise distinguée dans la phase d’exécution : Entreprise Girard CATÉGORIE « PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE CONFORT D’USAGE »

L’immeuble St Gabriel Maitrise d’ouvrage : La Foncière des Régions Maitrise d’œuvre : BDVA Architecte, Groupe ABCD (Advanced Building Construction & Design) Entreprise distinguée dans la phase d’exécution : Froid Climatisation Service 84

CATÉGORIE « CO-PRODUCTION - TRAVAIL D’ÉQUIPE - INSERTION SOCIALE »

La Fabrica Maitrise d’ouvrage : AGFA Association de Gestion du Festival d’Avignon Maitrise d’œuvre : Architecte Maria Godlewska (AMG) Entreprise distinguée dans la phase d’exécution : TEGC – LGC et entreprise Girard PRIX « COUP DE CŒUR DU JURY »

Le Domaine des Costes Maitrise d’ouvrage : Grand Delta Habitat Maitrise d’œuvre : Hardy-architecture / Herve Hardy Entreprise distinguée dans la phase d’exécution : E.B.I Mura


ISOLATION THERMIQUE PAR L’EXTERIEUR

IMPERMABILISATION ET RAVALEMENT

RÉPARATION DES ÉPAUFRURES B.A.

ENDUIT, MAÇONNERIE

Zi Foncouverte - Avignon | Tél. : 04 90 87 35 02 | www.benedetti-sa.fr


1

2

5

3

4

6

10

8

9

11

7

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

86

EVENEMENT : "RETOUR SUR L’EDITION 2015"

SOIRÉE DE REMISE DES PRIX

12

14

13

15

16

18

17


25

19

24

28

22

21

1- Claudine Camilleri | Responsable publication 2015 2- Florine Clap | Jeunes talents 3 - Florence Rochelemagne | Rédaction 4 - Andrée Brunetti & Patrice Prat | Politique 5 - Virgine de Croze | Dircom Festival d’Avignon 6 - Mohamed Shaimi | Économie 7 - Eric Meüzil | Culture 8 - Clémence Laroche | Économie 9 - Claire Blanc | Sport 10 - Kader Benzarah | Partenaire 11 - Samy et James Schiavo | Prix coup de coeur 12 - Claude Avril | Politique 13 - Youcef Bouchaala | Projet innovant 14 - Guillaume Mautz | Sport 15 - Georges Bel | Politique 16 - Stephane Egazarian | Rédaction 17 - Momo Cheraga | Sport 18 - Fatiha Ben Naceur | Vie associative 19 - Yazid Ichemrahen | Succes Story 20 - Aliocha Iordanov | Économie 21 - Anne Benedetti | Économie 22 - Thierry Lagneau | Politique 23 - Sonia Strapelias | Rédaction 24 - Marc Martinet | Rédaction 25 - René Kraus | Culture 26 - Lionel Blanck | Partenaire 27 - Maurice Mouhet | Sport 28 - Jean-Luc Dagoumel | Sport 29 - Philippe Grison | Culture 30 - Michèle Adala | Rédaction 31 - Julien Gleize | Gastronomie 32 - Julie Fuchs | Culture 33 - Marc Birling | Économie

29

23

87

27 26

32

30

31

33

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

20


L’équipe

LES REDACTEURS JAMIL ZÉRIBI Fondateur du magazine des 50 Personnalités, du site InfoAvignon et du Grand Prix du Bâtiment Durable en Vaucluse. CYRIL FABRE Cyril est responsable du développement d’InfoAvignon, il a assuré une partie de la commercialisation du magazine

L’EQUIPE

CÉCILE DUPUCH Cécile est rédactrice indépendante. Elle a rédigé le dossier concernant le coworking.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2015

88

BERNARD GILHODES Bernard est photographe et réalisateur audiovisuel. Assisté de Laëtita Renaut, il a réalisé l’essentiel des photos de ce magazine notamment tous les portraits des lauréats.

AKIM RAHMOUNI Akim est rédacteur indépendant, il a rédigé les portraits des rubriques Santé, Sport ainsi que quelques portraits de la rubrique Jeunes Talents et Choix de la rédaction. DÉBORAH PAM Déborah est une blogueuse, rédactrice indépendante, fondatrice du Mag de Pam, elle a rédigé les portraits des lauréats dans les rubriques Tourisme & Terroir et Vie Associative. THIERRY WAMBERGUE Thierry est rédacteur indépendant. Il a rédigé de nombreux portraits dans le magazine dont ceux des rubriques French Tech, Recherche & Innovation et Culture ainsi que l’interview de Cécile Helle.

LES CONCEPTEURS AGENCE ARÔME C’est l’agence de Communication et de Design Arôme qui a conçu les 5 éditions (de 2012 à 2016) du magazine des 50 personnalités.


Magazine des 50 Personnalités - n°5 - 2016  

Magazine des 50 Personnalités - n°5 - 2016

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you