Page 1


AVIGNON CAUMONT-SUR-DURANCE ENTRAIGUES-SUR-LA-SORGUE JONQUERETTES LE PONTET LES ANGLES MONTFAUCON MORIÈRES-LÈS-AVIGNON PUJAUT ROCHEFORT-DU-GARD ROQUEMAURE SAINT-SATURNIN-LÈS-AVIGNON

L’ AMBITION COLLECTIVE SAUVETERRE SAZE

VEDÈNE

VELLERON

VILLENEUVE LEZ AVIGNON

Collecte et traitement des déchets

Transports et mobilité durable

Eau et assainissement

nonnon non

Politique de la ville et Habitat

www.grandavignon.fr

non

non

Développement durable 320 CHEMIN DES MEINAJARIÈS – BP 1259 AGROPARC 84911 AVIGNON CEDEX 9

sur le pont ! communication - Illustration : Marc Bouvier - Photos : Grand Avignon, Anne Van der Stegen, ACM Studio Delestrade

Action culturelle

Développement économique


ÉDITORIAL

Nous devons voir grand, ensemble... L’édition 2017 du magazine des 50 Personnalités du Grand Avignon est particulière. En effet, cette grande aventure née en 2012 s’est enrichie au fil des années et ce 6ème numéro est le symbole de ce que nous avons toujours rêvé de réaliser pour la promotion de notre territoire. Le format de ce numéro a évolué. Il compte 136 pages, contre 92 pour l’édition précédente, cet opus offre une visibilité exceptionnelle à celles et ceux qui constituent la richesse du Grand Avignon. Les lauréats choisis par nos jurys d’experts méritent les deux pleines pages que nous leur avons accordés. Cette édition accueille 10 % d’insertion publicitaire seulement quand les supports de ce type en compte parfois jusqu’à 30 % de leur contenu. L’agence de communication Grand Sud Network que je dirige et qui édite ce magazine s’inscrit totalement dans le projet de développement local porté par nos institutions et par la société civile, tant dans sa dimension économique, culturelle que citoyenne. Après la révolution industrielle du siècle dernier, la révolution numérique impose aux acteurs économiques d’inventer un nouveau paradigme. L’agilité, la créativité, l’enthousiasme et le collaboratif seront les maîtres-mots de cette grande ambition.

A 30 mn de Marseille en TGV, à 1 heure de Lyon, de Montpellier et 2h40 de Paris, le Grand Avignon est situé au centre de toutes les dynamiques de développement économique du Sud Est de la France. Cette position stratégique, ses nombreux atouts font du Vaucluse et de sa ville centre Avignon, un acteur majeur et complémentaire des métropoles voisines, Aix-Marseille Provence et Montpellier Méditerranée Métropole. De grands projets se dessinent dans ces territoires, il serait suicidaire de se vivre en concurrence avec ces mastodontes. L’enjeu pour nous sera de développer et de renforcer notre identité locale afin de se distinguer. A mes yeux, cette identité repose sur la marque « Culture » dans sa dimension artistique et sa déclinaison patrimoniale, historique, touristique et gastronomique. Nous devons faire partie des « villes monde » de la Culture et attirer les meilleurs mondiaux dans leur discipline. Voir grand et ensemble, est donc un objectif majeur pour nous en 2017. Je crois que l’on commence plutôt bien l’année avec la 6ème édition de ce magazine.

Jamil Zéribi

Ce magazine est réalisé et édité par la société GRAND SUD NETWORK : 29, rue Gustave Eiffel 84000 Avignon | RCS : 818 380 758 contact@infoavignon.com - www.infoavignon.com

Conception graphique : Arôme - www.arome.fr Imprimé par Orta - 30, bd Limbert - 84000 Avignon Couverture : Sonia Zidate, photographiée par Najim Barika Distribué à 4000 exemplaires - ISSN : 2273-9858

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 3


CENTRE VILLE DOSSIER URBANISME Crédit photo : LC2I / FABRE & SPELLER / BAUA / GIRARG AVIGNON / BMI

Par Thierry Wambergue

LE GRAND PROJET DE LA PRISON SAINTE-ANNE SE CONCRÉTISE SI L’ON DEVAIT ÉLIRE UN LAURÉAT PARMI 50 PROJETS DU GRAND AVIGNON, LA TRANSFORMATION DE LA PRISON SAINTE-ANNE, S’IMPOSERAIT SANS CONTESTE. UN UNIVERS CARCÉRAL DEVIENT UN ESPACE FAMILIAL. UN MONDE FERMÉ DEVIENT UN QUARTIER OUVERT. EN 2016, TOUT EST DEVENU PLUS CLAIR.

I

ronie du sort, lorsqu’une prison ferme ses portes, ceci signifie qu’il n’y a plus personne à l’intérieur. Depuis 2003, la prison Sainte-Anne est désaffectée. Jusqu’en 2015, elle a fait l’objet de divers projets de réhabilitation. Le premier éclot en 2007. L’état propriétaire lance un appel d’offres pour un rachat

4 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016

à hauteur de 4 millions d’euros, avec la construction obligatoire d’un hôtel 4 étoiles. Toutes les propositions sont rejetées. La deuxième tentative a lieu en 2009. La ville d’Avignon se porte acquéreur pour un montant d’1 million d’euros. Pour 2 millions d’euros, Marriott, le troisième groupe mondial hôtelier propose un rachat. Mi-


LE BÂTIMENT ACTUEL • COMPLEXE ET ATYPIQUE Le bâtiment se développe sur une parcelle longue d’environ 140 m pour 60 m de large. Il représente environ 10 454 m2 de surface de plancher. Il est retranché derrière deux remparts ; l’un naturel (le Rocher des Doms), l’autre construit au XIVe siècle). Sa conception est liée à une logique d’enfermement, naturellement antinomique à celle du projet. • UN CLASSEMENT « COCASSE » La prison Sainte Anne n’est pas classée, ni inscrite aux « monuments historiques ». Elle est qualifiée dans le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur comme « immeuble à maintenir dont l’amélioration peut être imposée ».

chel Macary, architecte du stade de France et de la pyramide du Louvre est choisi pour donner corps au projet ; « Nous allons transformer un lieu de souffrance en un lieu de plaisir ». Bien que baptisé « Le Renaissance », l’hôtel 5 étoiles et ses 36 millions d’euros d’investissement ne verra jamais le jour !

Les lucioles disparaissent, une lueur apparait … De mai à novembre 2014, pour des raisons de travaux, La Collection Lambert transfère une grande partie de ses oeuvres dans l’ancienne enceinte carcérale. « Le décor est rude, émouvant, froid, inhospitalier. Et ce qui marque, ce ne sont pas les œuvres mais les murs auxquelles elles sont accrochées, les portes par lesquelles on y accède. » Troisième épisode en 2015. Un appel à projet international est lancé par le Conseil

Municipal. Il est piloté par la société d’économie mixte CITADIS. Cécile Helle, Maire d’Avignon, dit à propos de cette démarche : « Nous sommes dans un endroit stratégique pour le centre historique.  Notre ambition est de partir sur un projet mixte. Nous partons sur le principe d’en faire un nouveau cœur de vie, ouvert sur les quartiers de la Banasterie et du centre-ville, à l’inverse du symbole même de l’enfermement ». 14 propositions arrivent de l’Europe entière. 5 projets sont retenus. A cette époque, Cécile Helle déclare : « L’équilibre économique est aussi important que l’envie des prétendants. Parmi ces 5 équipes, il y en a une qui a été sélectionnée, pour sa réactivité, sa compréhension, sa constance et son implication. »

And the winner is… Plus que d’un gagnant, il s’agit d’une combinaison gagnante ; la Compagnie Immobilière d’Investissement (LC2I-Marseille), associée aux agences d’architecture Fabre et Speller (Paris et Clermont-Ferrand) et BAUA (Marseille) et de l’entreprise Girard (Avignon). Sur sa carte de visite, le lauréat présente des réalisations telles que les réhabilitations des Terrasses de la Major et de la rue de la République à Marseille. Dans sa réponse, il déclare : « Paradoxales, nos ambitions sont de prolonger la permanence d’un monument public majeur par nature fermé et en même temps d’ouvrir les portes et les murs à la ville. » Le plus prometteur exemple de cet engagement LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 5


CENTRE VILLE DOSSIER URBANISME

« 

LE MOT DE L’ARCHI Lors de l’appel à projets, nous avons souhaité donner un maximum de garanties à la villle d’Avignon qui souhaitait une proposition réaliste et constructible le plus vite possible. Le démarrage des travaux s’effectuera en 2017, le projet sera livré en 2019. Nous allons conserver l’identité patrimoniale du lieu et dans le même temps développer une vision de modernité.  Vincent Speller

»

est certainement le prolongement de parcours historiques ; qu’il s’agisse d’ouverture (galerie centrale de la prison jusqu’aux cours intérieures), ou de réouverture (la porte du Rocher).

Un nouveau quartier de 11 000 m2 La philosophie du projet concilie l’utilisation maximale des bâtiments existants et l’adaptation aux exigences modernes. Pour exemple, une voûte sur arcs doubleaux deviendra un séjour, une cellule de femme, une chambre, une chapelle, une salle de rencontre et une cour de promenade, un jardin. Les logements sont prévus pour faire « revenir » dans le centre des villes des familles. Ils sont donc de grandes tailles et se répartissent sur trois niveaux : « front-garden » à rez-de-chaussée entre jardins privatifs et patios, intergénérationnels au niveau 1 qui s’associent entre eux autour d’espace de partage, duplex très qualitatifs au niveau 2. Mais bien au-delà de la création d’un complexe résidentiel, le projet va complètement transformer un vaste vaisseau replié sur lui-même, en un quartier aéré offrant de nouvelles perspectives visuelles sur la ville. Les murs d’enceinte vont être détruits ou arasés. L’aile de fermeture de la cour sud-est va se transfigurer pour y accueillir commerces et restaurants, sur une place haute. Dans la partie nord, un square va voir le jour. 6 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016

A la fin de cette année, les travaux vont débuter. Dans une célèbre chanson française, les portes du pénitencier allaient bientôt se refermer. Pourtant, la version originale s’intitulait « House of the Rising Sun ». Quel plus beau symbole qu’un soleil levant sur un nouveau cœur de la ville.

LE CONCEPT Coût estimé : 25 millions d’euros 68 logements intergénérationnels T4 et T5 148 lits en auberge de jeunesse 240 m2 d’espaces coworking 1 210 m2 de commerces et d’activités 75 places de stationnement 927 m2 de friche culturelle 26 berceaux de crèche 1 cabinet médical 1 axe public


10 catégories, 20 jurys, 50 personnalités honorées. Ces lauréats représentent l’identité, le dynamisme et la richesse du Vaucluse. Notre jury d’experts est en veille toute l’année pour mettre en lumière les actions remarquables de ces entrepreneurs avec un grand E.

12 CULTURE 26

Thomas O’Brien Photographe, Musicien, Vidéomaker

VIE ASSOCIATIVE Cathy De Toledo Présidente de l’Adadiff

Crédit photo : Nicolas Thiery

Crédit photo : Thomas O’Brien

62 AGROALIMENTAIRE Nina Lausecker et Sebastian Landaeus Fondateurs de Lokki Kombucha

82

RÉDACTION

Kader Nasri Fondateur des Trophées du Football Amateur.

8 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016

101

FRENCH TECH

Stephan Infantino Fondateur d’Astragale Connect


Crédit photo : Jérôme Rey

120 JEUNES TALENTS

Alexandre Cervera Fondateur de Natura’Live

82

SANTÉ

Robert Dotigny En charge de la formation médicale continue dans le Vaucluse

50 TOURISME & TERROIR Maurice Galle, Directeur de Cheval Passsion

42 SPORT

Etienne Klatt Jeune prodige du canoë

76

RECHERCHE & INNOVATION

Lahouari Kaddouri Président Fondateur de LKSpatialist

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 9


10 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


JURYS CATÉGORIE

CULTURE

Emmanuel Ethis

Monique Albergati

Sociologue de la culture, professeur des universités en sciences de l’information et de la communication, Emmanuel Ethis a été Président de l’université d’Avignon. Il est désormais recteur de l’académie de Nice. Reconnu au niveau national par les principaux acteurs du monde culturel, académique et politique, en décembre 2013, il a été nommé Président du Haut Conseil de l’éducation artistique et culturelle.

Monique Albergati est une personnalité locale connue et appréciée. Engagée dans une culture au service de l’humanitaire, elle pilote des rencontres culturelles et artistiques dans notre ville et département depuis des années. Elle est Présidente de l’association du Petit Palais, Past-Présidente de Soroptimist International club d’Avignon, elle est également correspondante consulaire pour l’Italie rattachée au Consulat Général d’Italie de Marseille.

LES LAURÉATS DE CETTE CATÉGORIE

THOMAS O’BRIEN, VIRGINIE DE CROZÉ, JACQUES MONTAIGNAC, BETTY BUY ET JEAN-MICHEL GUIRAUD

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 11


CULTURE Crédit photo : Thomas O’Brien

LAURÉATS 12 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


CULTURE

Thomas O’Brien PHOTOGRAPHE, MUSICIEN, VIDÉOMAKER

LE CRAYON, PUIS LES BAGUETTES. LA VOIX, PUIS LE REGARD. VOICI, ESQUISSÉ, LE PORTRAIT DE THOMAS O’BRIEN, AUX PRISES DE VUES ET AUX UNIVERS SI PARTICULIERS. ETRANGE OU PAS, UN JOUR, IL A COMPRIS QUE LA PÉNOMBRE POUVAIT ÉCLAIRER MAGNIFIQUEMENT L’ÂME HUMAINE.

D

’abord, on oublie le classique studio photographique et tout le matériel qui va avec, des fonds couleur jusqu’aux projecteurs. Ensuite, on met de côté l’angle « vocation  », et on parle plutôt «  accident ». A partir de là, on est en mesure de comprendre qui est Thomas O’Brien. Au départ, le petit Thomas voulait être dessinateur, influencé par l’univers manga. L’âge adulte arrivant, il devient musicien. Chanteur et batteur émérite, en 2010, il s’achète un Reflex pour publier ses vidéos musicales sur YouTube. A partir de là, la qualité de son travail commence à être plébiscitée. De la vidéo, il passe à la photo. Son réseau musical contribue grandement à sa notoriété. Avec l’utilisation des  «  clairs-obscurs  », et le rendu des ombres, il retrouve « l’univers » des dessins de son enfance. Son cadre de travail est mobile. Partout où la pénombre peut se faire, il installe son pied et son boitier. Au préalable, il consacre le temps qu’il faut

pour mieux connaître les sujets et les personnes à photographier. Plus il en sait sur leur personnalité, plus cela apparaîtra sur le cliché. Il travaille avec des temps de pose très longs, en un appui sur le déclencheur, il réalise une scénologie, une chorégraphie. Au final, on croit voir un montage ou une photographie retouchée là où il n’y a qu’une seule et unique prise de vue.

« La photo est une chorégraphie » Au temps de la photographie argentique, les épreuves apparaissaient lentement dans les bacs pleins de liquide révélateur. De cette époque, qu’il a peu connu, Thomas a transposé naturellement le principe. Chacune de ses œuvres doit être révélatrice de la personne, jusque dans son for intérieur. Un homme, puis un boitier. Un talent, puis des portraits.

En 2016 : Thomas a perdu deux êtres chers. Lui, qui sait comme personne immortaliser la véritable nature des personnes, regrette profondément de n’avoir pas compris plus tôt qu’il faut apprécier les gens, tant qu’ils sont là. LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 13


CULTURE

Virginie de Crozé F E S T I VA L D ’ AV I G N O N , D I R E C T R I C E D E L A C O M M U N I C AT I O N E T D E S R E L AT I O N S AV E C L E P U B L I C

QUI, PARMI NOUS SAIT DANSER UN TANGO DIGNE DE CE NOM ? QUI, PARMI NOUS SAIT METTRE EN SCÈNE CE QUI SE PASSE DANS LES COULISSES ? IL FAUDRAIT ÊTRE À LA FOIS, ARTISTE, SOCIOLOGUE, MANAGER, POLITIQUE, EN TOUS CAS, PASSIONNÉE. UN NOM NOUS VIENT À L’ESPRIT.

L

orsqu’on demande à Virginie de Crozé de décrire le parcours qui l’a amené à ses fonctions actuelles, elle observe quelques secondes de réflexion et puis elle répond : « la danse ». Bien avant l’obtention de ses diplômes universitaires, liés à l’Histoire et aux Sciences Politiques, la passion du sixième art a toujours guidé ses pas, au deux sens de l’expression. Cette pratique assidue et experte, l’a emmené au pays du tango, l’Argentine, en tant qu’assistante d’Attaché d’Ambassade. De retour en métropole, elle dirige pendant 10 ans, un festival de danse en Seine-Saint-Denis. Durant ces années, elle appréhende concrètement le lien étroit qui existe entre l’art et le territoire, les attentes et les engouements de ses habitants. Ensuite, sa carrière va franchir les portes du Théâtre de l’Odéon parisien. Elle y fait la connaissance d’Olivier Py et le suit à Avignon, lorsque celui-ci est nommé Directeur du Festival en 2014.

De la salle à l’international

Depuis, elle met au service du Festival ce que son parcours lui a fait découvrir. Ses multiples actions sont toujours dans une logique territoriale et temporelle. La salle permanente de La FabricA permet, tout au long de l’année, des activités liées à la formation culturelle de la population locale ou à l’aménagement des rythmes scolaires ; 4 000 enfants ont pu en bénéficier l’année dernière. Avec Virginie, le Festival accompagne les compagnies pour que leur communication soit au diapason de l’ère digitale. D’autres actions sont en cours, telles que des billets low-cost « spécial festival », en collaboration avec la SNCF, et une batterie d’initiatives pour le développement de la notoriété à l’international … Avec le Festival d’Avignon, Virginie a découvert un territoire réceptif, très attentif au rythme de ses évolutions et de ses interprétations … comme dans un tango.

En 2016 : Le regard devient plus brillant, la voix se fêle imperceptiblement lorsque Virginie évoque son moment fort de 2016. Au lendemain du 14 juillet, la fréquentation n’a non seulement pas baissé mais avignonnais et festivaliers ont exprimé leur volonté de vivre ensemble, en continuant de remplir les salles. 14 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


CULTURE LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 15


CULTURE LAURÉATS 16 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


CULTURE

Jacques Montaignac A D J O I N T A U M A I R E , D É L É G U É A U T O U R I S M E , A U X R E L AT I O N S I N T E R N AT I O N A L E S

COMMENT PRÉSENTER QUELQU’UN QU’ON NE PRÉSENTE PLUS ? JACQUES MONTAIGNAC, EST LE SEUL ET UNIQUE FIL ROUGE QUI RELIE CULTURELLEMENT L’AVIGNON DES ANNÉES 1970 À CELUI D’AUJOURD’HUI. POUR SE PRÉSENTER, L’HOMME PRÉFÈRE LES ANECDOTES AUX PANÉGYRIQUES. A DÉCOUVRIR OU À REDÉCOUVRIR…

J

acques Montaignac est natif de Montpellier. Il y a passé sa jeunesse et y fait ses études. L’un de ses professeurs l’a amené à l’obtention de sa thèse en sciences économiques. Il avait avec lui un premier point commun, le timbre et le verbe haut; un certain Georges Frèche. Auparavant, sa passion des échecs l’avait porté au titre de champion de France Juniors. Ceci l’amènera non seulement à disputer quelques fameuses parties contre des personnages hors norme, mais également à les côtoyer : Bobby Ficher, Garry Kasparov, Anatoli Karpov …

Avignon : le coup de foudre

Devenu haut-fonctionnaire, il arrive en 1974 à Avignon en tant que contrôleur financier. Le Palais des Papes, vu de la Barthelasse, le Rocher des Doms, le Petit-Palais, entre autres, vont définitivement marquer son itinéraire professionnel. Il quitte la fonction publique lorsqu’Henri Duffaut

le nomme Directeur Général de la Culture. Les municipalités se succèdent. Jacques s’adapte et travaille d’arrache-pied ; entre naissances et renaissances  (Petit-Palais, Collection Lambert, Cloître Saint-Louis, …). On le retrouve, derrière «  Avignon, Capitale Européenne de la Culture 2000  ». Comme on le retrouve en qualité d’expert dans les dossiers de lauréats d’une dizaine de villes dont la dernière, Paphos. De même, son empreinte est indélébile dans l’histoire du festival. Depuis l’après Jean Vilar, il a travaillé avec tous les directeurs de l’événement; secrétaire général pendant 25 ans, trésorier aujourd’hui.

Avignon : pour toujours

« Jacques Avignon » ou « Grand Montaignac » ? Les termes sont indissociables. De son vivant, Jacques a acheté une sépulture dans le cimetière de Saint Véran … Pour être certain de reposer un jour, dans sa ville de cœur, non loin de Stuart Mill.

En 2016 : Dans le cadre des relations avec la ville de Saint-Petersbourg, Jacques Montaignac a attiré en Avignon 600 visiteurs russes pendant une semaine. En retour, Jacques a été invité fin 2016 à intervenir lors d’un forum international de culture organisé en Russie. Le thème en était : « une ville, son festival ». LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 17


CULTURE

Betty Bui ARTISTE PLASTICIENNE

L’ART N’A PAS DE FRONTIÈRES. LE VERGER DE LA PENSÉE, NON PLUS ; UN ESPACE PRIVILÉGIÉ, RÉSERVÉ À TOUT LE MONDE. C’EST UN PEU COMME LE TALENT UNIQUE DE BETTY BUI, OUVERT À L’EXPRESSION DE CHACUN.

V

ous êtes en plein cœur d’Agroparc, bourdonnant d’activités professionnelles et étudiantes. Pourtant, le silence et la tranquillité sont omniprésents, à peine entrecoupés d’un chant d’oiseau ou par la voix de Betty … C’est normal. Vous êtes assis sur un banc de son « Verger de la Pensée  ». Elle l’a créé et semble le recréer dès qu’elle en parle. Betty est artiste plasticienne. De Paris à Saint Etienne, en passant par Barcelone, elle a choisi Avignon en 2007, comme cœur de vie. C’est donc tout naturellement qu’elle présente son projet à l’université d’Avignon, dans le cadre des projets « 1 % artistique » liés aux bâtiments publics. Sur le périmètre cadastral des anciens vergers d’Avignon, Betty a conçu un cercle végétal

de réflexion représentant un cerveau, autour d’un tableau minéral d’expression. Inauguré au printemps 2016, l’espace associe la mémoire de l’endroit à sa vocation actuelle et future ; autrement dit les fruits de la nature à ceux de la pensée.

L’engrais du mécénat

Pour l’université d’Avignon, les passerelles entre l’univers pédagogique, le monde actif et celui de la recherche représentent des enjeux essentiels. Le projet table donc sur une implication des entreprises publiques ou privées environnantes, pour parrainer la plantation d’un ou plusieurs arbres fruitiers. Les bancs du Verger de la Pensée sont faits d’une pierre blanche ; comme celle qui marque l’esprit et génère l’intérêt.

En 2016 : En septembre, le cœur du Verger de la Pensée s’est mis à battre. Betty s’attache à ce que désormais, il batte au rythme d’un espace participatif, ouvert à l’échange, qu’il soit informel, éducatif, social ou artistique.

18 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


CULTURE LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 19


CULTURE LAURÉATS 20 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


CULTURE

Jean-Michel Guiraud PRÉSIDENT DU MUSEE ANGLADON ET RESPONSABLE DE LA C O M M U N I C AT I D ’ I N T E R - R H Ô N E

LA MAISON DES VINS, LE MUSÉE ANGLADON ET, BIENTÔT, LE CARRÉ DU PALAIS, TROIS SITES SYNONYMES DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET D’ATTRACTIVITÉ TOURISTIQUE. DANS LE REFLET DE CES VITRINES, ON DISTINGUE LA MÊME SILHOUETTE ; CELLE DE JEAN-MICHEL GUIRAUD .

S

i culture et communication ont la même initiale, on serait tenté de penser que Jean-Michel Guiraud n’y est pas pour rien. Même si le raccourci est un peu facile, son parcours interpelle. Fils de vignerons languedociens, il arrive à Avignon en 1999, recruté par l’interprofession Inter Rhône, représentative des vins A.O.C des Côtes du Rhône et de la Vallée du Rhône. Sa mission est de développer et de promouvoir l’activité vinicole de cette région. Dans les mois qui suivent, le premier événement « Découvertes en vallée du Rhône » ouvre ses portes. 16 ans plus tard, la 8e édition de cette biennale professionnelle a pu se résumer au travers des chiffres suivants : 9 salons dégustation, 645 vignerons et négociants, 2  200 visiteurs venus de 31 pays dont 144 journalistes issus de 18 pays.

La fondation Angladon

Ceux pour qui « culture » est davantage synonyme d’art, se rendent au Musée Angladon. En franchissant la porte, ils peuvent croiser un certain,

Jean-Michel Guiraud. Comme eux, un jour il a visité le musée. Il a eu un coup de cœur, autant pour sa vocation que pour l’œuvre de son créateur, Jacques Doucet, couturier, collectionneur et mécène. Le conseil d’administration a vu en Jean-Michel, le Président qui pourrait adapter aux attentes de 33 000 visiteurs, le 3ème site le plus visité d’Avignon. En cours de restauration, le musée va ré-ouvrir ses portes avec une exposition de Raoul Dufy.

Le carré du Palais

En 2017, le carré du Palais devrait être inauguré. Ce lieu unique sera la résultante d’une approche expérientielle qui vise à promouvoir l’œnotourisme, le patrimoine, le terroir et la gastronomie. Les visiteurs pourront découvrir et savourer des productions telles que le chocolat, le pain, le café, le thé, la charcuterie… Jean-Michel cultive tous les ferments de notre territoire : accueil, notoriété, patrimoine, arts, e-technologie … De fil en aiguille, un esprit curieux, ouvert, passionné, digne d’un certain couturier.

En 2016 : A quelques semaines de l’inauguration du Carré du Palais, fruit de plusieurs années de travail, de rencontres, d’échanges, Jean-Michel Guiraud tient à souligner une qualité essentielle du Grand Avignon. C’est un territoire où toutes les rencontres sont possibles; des plus traditionnelles aux plus visionnaires. LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 21


22 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


JURYS CATÉGORIE

VIE ASSOCIATIVE

Martine Béthencourt–Scherer Martine Béthencourt–Scherer est coordinatrice du réseau PromESSE84. Destiné à promouvoir l’Economie Sociale et Solidaire, PromESS84 rassemble une cinquantaine de structures et entreprises adhérentes. Associations, Coopératives, Mutuelles, entreprises de l’Insertion par l’Activité Economique, autant de forces vives qui constituent le tissu des filières métiers de l’économie sociale et solidaire. PromESSE84 fait également figure de « Carrefour de l’information de l’ESS en Vaucluse ».

Frédérique Corcoral Frédérique est directrice de FACE Vaucluse (Fondation Agir Contre l’Exclusion). FACE est une Fondation Reconnue d’Utilité Publique depuis 1994. Elle favorise l’engagement social et sociétal des entreprises pour lutter contre toutes formes d’exclusion, de discrimination et de pauvreté, par une approche globale et innovante de la RSE ou Responsabilité Sociale d’Entreprise. Dans le Vaucluse, cette structure est présidée par Patrice Perrot, le directeur départemental de Enedis.

LES LAURÉATS DE CETTE CATÉGORIE

KADER NEGUAZ, CATHY DE TOLEDO, FLORIANE PERRONE, JOËLLE RICOL ET LÉO ETCHASS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 23


VIE ASSOCIATIVE LAURÉATS 24 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


VIE ASSOCIATIVE

Kader Neguaz P R É S I D E N T D E L’ A S S O C I A T I O N « M I E U X V I V R E   »

L’ASSOCIATION « MIEUX VIVRE », PRÉSIDÉE PAR KADER NEGUAZ A ÉTÉ HONORÉE À L’ÉCHELLE NATIONALE EN 2016. EN EFFET, L’UN DES PROJETS DE CETTE STRUCTURE QUI OEUVRE DANS LES QUARTIERS NORD OUEST DEPUIS 2011 A ÉTÉ RETENU LE 5 OCTOBRE DANS LE CADRE D’UN APPEL À PROJETS LANCÉ PAR MONALISA EN PARTENARIAT AVEC LE COMMISSARIAT GÉNÉRAL À L’ÉGALITÉ DES TERRITOIRES (CGET), LE GROUPE HUMANIS ET LA CAISSE DES DÉPÔTS ET CONSIGNATIONS.

C

ette « distinction » est une véritable reconnaissance pour le travail accompli depuis des années par Kader Neguaz et les bénévoles de l’association « MIEUX VIVRE ». Cet ancien Psychologue de 53 ans précise le sens de son engagement : « Nous sommes impliqués pour le Vivre Ensemble et menons des actions concrètes. Les usagers de notre association ainsi que notre société, ont besoin de maintenir ce lien de solidarité et d’humanité. »

Agir concrètement pour le «vivre ensemble»

Epicerie solidaire, repas intergénérationnels, sorties en famille, groupes de paroles, conférences, fêtes de quartier… Dans un contexte de repli sur soi et de grande précarité, ces actions menées au plus près du terrain sont extraordinaires et relèvent bien d’une mission de service public. Ces hommes et ces femmes qui oeuvrent dans les quartiers sans véritables moyens doivent être félicité, accompagnés et soutenus, encore et encore.

En 2016 : Au delà de cette reconnaissance nationale, l’année 2016 a été riche pour l’association « Mieux Vivre ». Face à la montée des tensions interculturelles, Kader Neguaz et son équipe ont organisé en juin 2016, un repas qui a rassemblé des enseignants des collèges Jean Brunet et Gérard Philippe, des représentants de la mosquée de St Jean, de la préfecture et des associations partenaires.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 25


VIE ASSOCIATIVE

Cathy De Toledo P R É S I D E N T E D E L’ A D A D I F F

LES ACRONYMES SONT DES REPRÉSENTATIONS FIGÉES, SOUVENT SUJETTES À L’INTERPRÉTATION. L’ADADIFF, ELLE, EST UN ACTEUR VISIBLE, LISIBLE ET ACTIF DU SPECTACLE VIVANT. CATHY DE TOLEDO PARTICIPE GRANDEMENT À SA MISE EN SCÈNE.

H

éraultaise de toujours, Cathy est impliquée depuis des années dans la vie sociale, culturelle et politique de sa ville et plus largement, du Grand Sud. Sa logique de pensée s’est toujours située entre susciter l’envie et créer du lien social. Un jour, son parcours a croisé celui de l’Association d’Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle. Créée, il y a dix ans, l’AdAdiff fonde son action sur l’engagement de terrain, le repérage et l’analyse. De trois coups en baissés de rideau, ses correspondants parcourent le Sud, d’Est en Ouest. Toute l’année, ils assistent aux spectacles vivants qui s’y déroulent ; au total plus de 300 spectacles visionnés. Leur mission est d’offrir une meilleure reconnaissance des compagnies et de permettre une meilleure circulation de l’information. Ainsi,

sur le site www.vivantmag.fr, les programmateurs peuvent accéder à un catalogue régulièrement mis à jour… par des passionnés bénévoles.

Le Rhône et la scène

Aujourd’hui, l’AdAdiff est installée rue des Teinturiers en Avignon. De la côte atlantique jusqu’à la frontière italienne, Avignon représente simultanément, un épicentre géographique et théâtral. En une petite heure de train, Cathy gagne le pied des remparts. Durant le festival, elle observe de 40 à 50 spectacles. Des « Drôle de Printemps » à Lunel, jusqu’aux festivals du Grau du Roi ou de Mallemort, l’association s’implique, quitte à trouver un troisième souffle. Pour Cathy comme pour les acteurs du spectacle vivant, une scène peut être aux dimensions d’un territoire.

En 2016 : Pour Cathy, l’année passée est celle d’un nouvel élan pour l’association. En s’implantant sur Avignon, son cœur bat de plus en plus au rythme du spectacle vivant … celui qui crée du lien social.

26 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


VIE ASSOCIATIVE LAURÉATS Crédit photo : Nicolas Thiery

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 27


VIE ASSOCIATIVE LAURÉATS 28 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


VIE ASSOCIATIVE

Floriane Perrone C O O R D O N N AT R I C E D É PA RT E M E N TA L E - « L E S P E T I T S D É B R O U I L L A R D S »

ELARGIR LES ACCÈS À LA CULTURE SCIENTIFIQUE. DANS UNE BIBLIOTHÈQUE, DANS UNE ÉCOLE, DANS UN MUSÉE, DANS UN ZOO, OU MÊME MIEUX … PRÈS DE CHEZ NOUS. L’ENJEU EST CULTUREL. ALORS, FLORIANE JOUE QUOTIDIENNEMENT LE JEU.

T

oulonnaise d’origine, Floriane obtient un bac S et fait hypokhâgne, à Lyon. Elle enchaîne par une licence de philosophie et une maîtrise des Sciences de l’Education. Son itinéraire estudiantin est fondamental ; un cursus imprégné en permanence de scientifique et de social. Parallèlement, elle entre dans la vie active en enrichissant ses acquis par des expériences aussi diverses que complémentaires. Elle va ainsi intégrer le grand Ludopole de Lyon. Là, elle gère le contenu et l’animation des jeux handicap de la ludothèque. Ensuite, sa vocation va l’entraîner à Paris, au Muséum d’Histoire Naturelle. Enième facette de la science sociétale, la muséologie va l’entraîner plus loin dans la médiation et la démocratisation de la culture. Puis, elle passe des fossiles aux animaux vivants, en réalisant des études de publics, pour la seconde vie du zoo de Vincennes.

Retour plein Sud

Son itinéraire la ramène dans le grand Sud. Après une collaboration avec le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, à Marseille, elle candidate pour gérer « les petits débrouillards » du Vaucluse. Avec un tel CV, l’association nationale ne pouvait que choisir Floriane. Depuis 30 ans, l’entité représente le premier réseau national d’éducation populaire à la science et par la science, mais aussi dans le domaine de l’éducation au développement durable. Au travers des écoles, des collèges, des universités, des musées, des centres éducatifs... l’association va au devant des apprenants. Elle répond à tous les appels à projets, qui ouvrent au grand public, les portes de la biologie, de la physique des sciences humaines... Toutes les interventions sont participatives et se fondent sur une approche ludique... Tiens, tiens...

En 2016 : La découverte et l’attachement au territoire vauclusien avec des enjeux très stimulants et de nouveaux défis à relever. Elle y rencontre des personnes passionnantes, pérennise les actions de l’association, et invente de nouveaux projets.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 29


VIE ASSOCIATIVE

Joëlle Ricol F O N D AT R I C E D ’ E T O I L I E

DE LA MAISON FAMILIALE OUVERTE À TOUS, JUSQU’À L’HABITAT PARTICIPATIF, JOËLLE RICOL PARCOURT UNE VIE, ENTIÈREMENT TOURNÉE VERS L’AUTRE. QUELLE QUE SOIT L’ÉTOILE SOUS LAQUELLE ON NAIT, BONNE OU FILANTE, JOËLLE CHASSE LES NUAGES…

J

Victime d’un licenciement conjoncturel, Joëlle rebondit et crée « Art’ère » à Cabrières d’Avignon. Jusqu’en 2012, elle va y former de nouvelles générations d’éducateurs.

Dans le même temps, la famille a été durement confrontée à l’univers du handicap. Sa mère est à l’origine de l’Association des Paralysés de France. Au début des années 70, Joëlle devient éducatrice spécialisée à Cavaillon. Elle se spécialise dans l’accompagnement du handicap mental. Elle établit très vite le lien que ce dernier entretient avec l’authenticité créative. Pendant 20 années, elle va ouvrir les portes cachées de cet « art brut ».

A l’âge de la retraite, elle ne peut cependant pas se contenter du confort isolé d’un mas solitaire. Alors, elle va se tourner vers l’habitat participatif. Avec l’association « Etoilie  », elle s’engage sur un nouveau chemin qui résume sa vie ; penser à l’autre, communiquer avec l’autre, vivre avec l’autre … Une aventure humaine où l’on apprend autant qu’on transmet... 6 200 m² situés sur l’Agroparc pourront accueillir en 2019, locataires ou accédants... de 4 à 84 ans.

oëlle a toujours vécu dans un univers naturellement associatif. Enfant, elle a grandi dans une maison toujours grande ouverte ; pour les amis, pour les voisins, pour partager moments conviviaux, et repas chaleureux… les spaghettis y avaient une bonne place.

D’Art’ère à Etoilie

En 2016 : « Nous croyons que chacun a en lui, quelque chose dont le monde a besoin. » … Telle est la devise d’Etoilie. En 017, Etoilie entre dans la dernière phase de son projet. En 2019, elle veut accueillir un tiers de locataires et deux tiers d’accédants.

30 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


VIE ASSOCIATIVE LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 31


VIE ASSOCIATIVE LAURÉATS 32 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


VIE ASSOCIATIVE

Léo Etchass PRÉSIDENT D’AVILAB FAB LAB

RECHERCHE ET INNOVATIONS, FRENCH TECH, AUTANT DE RUBRIQUES OÙ UN « FAB LAB » TROUVERAIT  NATURELLEMENT SA PLACE. MAIS L’EMPREINTE DIGITALE EST DE PLUS EN PLUS ASSOCIATIVE. ELLE EST DANS L’ADN DE LÉO.

A

gité par des bourrasques de mistral, le grand volet métallique se lève. Dès le premier regard, vous comprenez que vous êtes à la porte d’un laboratoire au sens le plus technologique et le plus désordonné du terme. Dans ce hangar sans confort, l’intelligence digitale s’épanouie et se transmet. Léo Etchass est aux commandes de ce lieu unique et indispensable au Grand Avignon. Déjà lycéen, il faisait de la programmation pour « passer le temps » pendant ses cours. C’est en effet un domaine où les élèves dépassent de plus en plus vite les maîtres. Dès l’obtention de son bac STI, il s’oriente vers la biotechnologie et la bioinformatique, domaines indissociables de l’avenir. Il étudie 2 ans à Strasbourg, et y découvre son Fab Lab. Euréka !

« How to make almost anything »

esprit, elle signifie : “ Tout est faisable, ensemble”. Alors en 2015, Léo crée AviLab Fab Lab. Un Fab Lab est un atelier équipé de machines à commandes numériques mais également d’outils traditionnels. En premier lieu, il fonctionne sur le principe de l’ouverture à une communauté grand public. L’AviLab est un espace participatif où chacun peut exprimer sa créativité dans divers domaines ; menuiserie/bois, électronique de pointe, fraisage numérique, impression 3D, … En dépit des trésors d’intelligence et d’ingéniosité qu’il faut déployer pour développer un fab lab, un point crucial reste l’implantation. La créativité a besoin d’un lieu dédié et accessible, pour accueillir toutes les vocations et tous les projets du Grand Avignon. Un laboratoire ouvert à toutes les propositions.

Léo prend cette devise à son compte et dans son

En 2016 : Pour Léo, cela représente forcément l’année de tous les possibles ; ceux de sa devise préférée. Chaque personne rencontrée est une ligne de plus écrite dans un programme qui se réinvente chaque jour.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 33


JURYS CATÉGORIE

SPORT

Mounir Yemmouni

Nathalie Frizon

Faut-il encore vous présenter l’avignonnais Mounir Yemmouni, l’ex membre de l’équipe de France d’athlétisme ? C’est un honneur de pouvoir compter sur le charisme, l’expérience, l’humilité et les compétences de ce grand sportif. Mounir est également engagé pour le rayonnement de sa ville en qualité de fondateur du 1er Marathon des Côtesdu-Rhône qui a eu lieu en novembre 2016.

Nous avons la chance de bénéficier de l’expertise et la connaissance du terrain de la responsable des sports du journal le Dauphiné, Nathalie Frizon. Toujours en pointe sur les informations concernant les performances des sportifs du département, l’intégration d’une journaliste reconnue est une véritable valeur ajoutée dans ce jury très complémentaire.

LES LAURÉATS DE CETTE CATÉGORIE

MOHAMED SERGHINI, MARC BOUDOUX, ANDRÉE PEYRONNE, ÉTIENNE KLATT ET AUDE LEMORDANT

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 35


SPORT LAURÉATS 36 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


SPORT

Mohamed Serghini COUREUR DE FOND

COURIR TOUJOURS PLUS LONGTEMPS ET TOUJOURS PLUS VITE, TELLE EST LA LIGNE DIRECTRICE DE MOHAMED SERGHINI. EN PERPÉTUELLE PROGRESSION DEPUIS QUELQUES ANNÉES, LE COUREUR EST SUR LA VOIE DE LA CONQUÊTE.

C

’est avec l’envie de se distinguer au sprint que Mohamed commence à courir et à s’entraîner au CSAMA. Plus tard, attiré par un groupe où la bonne ambiance règne il essayera le demi-fond et se découvrira des compétences d’endurance. A cette époque il le confesse « tout ce qui m’intéressait c’était de gagner, je ne prenais pas de recul sur ce qui me faisait vraiment aimer la course ». Et puis il y a trois ans il arrête brusquement de s’entraîner. La trêve durera six mois «  je me suis rendu compte que courir me manquait, que j’aimais vraiment ça et que j’en avais besoin ». Il se remet à la course sans viser la performance, « juste pour le plaisir ». Paradoxalement c’est à ce moment que le déclic se produit. Les progrès sont

constants et les chronos s’enchaînent. C’est naturellement qu’il reprend le chemin de la compétition.

1er Français à Marseille-Cassis

Pourtant plus familier avec du 10km, le jeune homme s’illustre dans la course Marseille-Cassis (20 km), rendez-vous international de la course à pied. En 2014, il arrive 19 ème avec un chrono de 1h 06’58, en 2016 il descend à 1h 03’37 et passe la ligne d’arrivée en 7 ème position et se classe 1er français. Aujourd’hui il souhaiterait passer au semi-marathon (21km100) pour officialiser ses performances. Le rendez-vous est donné en avril 2017 à Annecy. Il vise également une sélection en équipe de France, mais pour cela il estime devoir « encore baisser d’une minute le chrono sur le semi ».

En 2016 : en plus de sa performance au Marseille-Cassis, Mohamed est passé en dessous de la barre symbolique des 30 minutes pour le 10 km avec un chrono de 29mn 37s. Il bat ainsi son propre record et enregistre un progrès supplémentaire.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 37


SPORT

Marc Boudoux DIRECTEUR DE LA SOCIÉTÉ NAUTIQUE D’AVIGNON (SNA)

UNE DOUZAINE DE TITRES DE CHAMPION DE FRANCE D’AVIRON, DEUX FOIS FINALISTE OLYMPIQUE, 3ÉME AU CHAMPIONNAT DU MONDE DE 1981 ET CHAMPION D’EUROPE LA MÊME ANNÉE, MARC BOUDOUX TRANSMET AUJOURD’HUI SON EXPERTISE DE SPORTIF DE HAUT NIVEAU AU SEIN DE LA SNA.

A

la tête de la SNA depuis 1991, Marc Boudoux est fier de son club. Il rappelle que chaque année il ramène plusieurs titres de champion de France. Quand on l’interroge sur la difficulté de s’entraîner sur le Rhône qui peut se montrer « capricieux », il se félicite de cette particularité et insiste sur le fait que notre fleuve « forge des athlètes endurcis et très polyvalents qui peuvent se distinguer également en mer ». Depuis 2016, la SNA débute une action pour faire connaître l’aviron dans les quartiers et les écoles. Grâce aux ergomètres (des rameurs sur lesquels les

athlètes s’entraînent) l’aviron part à la rencontre des jeunes avignonnais.

Les 70 ans de la SNA

Les sessions d’une journée se déroulent dans les écoles ou les MJC. Les ergomètres y sont installés et les moniteurs enseignent les rudiments de l’aviron. L’expérience se conclue par une compétition sur 500m, première étape vers l’aviron City Cup. En 2017, le club fêtera ses 70 ans. Pour l’occasion Marc Boudoux souhaite rassembler les athlètes, passés par la SNA, qui ont ramé en équipe de France. L’idée est de, lors d’une grande journée festive, reformer des bateaux pour une compétition amicale.

En 2016 : La SNA s’est illustrée en championnat de France avec cinq médailles d’or. Jérémie Azou en indoor et skiff. Julien Gazaix et Jérémie Azou en deux de couple. Benoît Bride et Julien Gazaix en double de mer et Rémi Rouvière en 200m barreur catégorie handisport. Pour la première fois dans l’histoire du club, un rameur est sacré champion Olympique (Jérémie Azou en deux de couple avec Pierre Houin.)

38 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


SPORT LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 39


SPORT LAURÉATS 40 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


SPORT

Andrée Peyronne PRÉSIDENTE DU CLUB DE BASKET DE LA BARBIÈRE

SPORTIVE PRINCIPALEMENT, ENTRAINEUR BEAUCOUP ET FÉDÉRATRICE SURTOUT. ANDRÉE PEYRONNE, FIGURE EMBLÉMATIQUE DU BASKET FÉMININ, IMPRESSIONNE DE PART SA VOLONTÉ, SA FORCE ET SON AUTORITÉ NATURELLE.

P

assionnée de Basket depuis qu’elle peut tenir un ballon dans les mains, Andrée Peyronne commence à entraîner jeune, avec déjà cette envie de transmettre. En 1979, elle décide d’ouvrir, avec son mari, son propre club à une condition : il sera exclusivement féminin, car « dans les clubs mixtes, il n’y en a que pour les garçons ». Installé dans un gymnase au sein du quartier la Barbière, le club compte aujourd’hui 170 licenciées. Investie, Andrée confie « la Barbière c’est un peu la fille que je n’ai jamais eue ». Et si les résultats sportifs ont toujours été satisfaisants, ce club a également une vocation sociale. Si Mme Peyronne est restée bénévole, elle veille à embaucher régulièrement des joueuses. Les filles qui à 80% viennent du quartier, sont souvent dans des

situations précaires. Travailler au club leur permet de suivre des études tout en étant rémunérées.

Un lien sincère avec la Barbière

Lieu fédérateur du quartier, on y organise régulièrement des évènements où les jeunes filles et leurs familles se réunissent. Lorsqu’elle entraînait encore, Andrée Peyronne se souvient d’ailleurs que pour que ses joueuses viennent, elle gardait elle-même leurs enfants durant l’entraînement. Les filles abandonnent trop facilement le sport à un certain niveau, et Mme Peyronne s’est affairée toute sa vie à renverser cette tendance. Cette grande dame a gardé pour toutes ces filles une grande affection que celles-ci lui rendent, le lien n’est jamais coupé « on ne quitte pas la Barbière on revient toujours. »

En 2016 : Le club s’est illustré avec, entre autres, l’équipe cadette championne d’excellence régionale, l’équipe 2 sénior championne du Vaucluse et l’équipe 1 sénior deuxième en pré-national.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 41


SPORT

Etienne Klatt JEUNE PRODIGE DU CANOË

BRILLANT ÉTUDIANT, CET ANCIEN ÉLÈVE DU LYCÉE MISTRAL COMMENCE À SE FAIRE CONNAÎTRE DANS LE MONDE DU CANOË. ETIENNE KLATT, RETENEZ SON NOM.

E

n 2015, alors que cela fait deux ans qu’il se prépare intensément, Etienne Klatt arrive 3ème au championnat de France en sprint et en classique. Il tente un sélection en équipe de France mais n’est pas sélectionné. Pour la troisième année consécutive il participe au Marathon international des Gorges de l’Ardèche, rendez-vous important dans le monde du canoë, et se classe 5ème. Une belle performance sachant qu’il n’a alors que 17 ans. L’année suivante il finira 6ème et 1er de sa catégorie les 16-18 ans.

Concilier sport et études

avec une moyenne de 17,63. Sportif prometteur, il n’en reste pas moins studieux et excelle également dans le domaine académique. Le jeune homme intègre l’INSA à Toulouse où il peut gérer son emploi du temps scolaire tout en s’entraînant au pôle France. Avec une moyenne de 15 heures d’entrainement par semaine, un cursus classique n’était pas envisageable. Il aurait fallu abandonner le canoë et de cela il n’en était pas question. Il revient régulièrement à Avignon et lorsqu’il court pour une compétition, c’est toujours aux couleurs du club local JCKA.

Etienne Klatt obtient son baccalauréat scientifique

En 2016 : Etienne Klatt est sélectionné en équipe de France Junior. Au championnat d’Europe il se classera 3ème en sprint et 6ème en classique. Avec ses coéquipiers, Julien Saliba et Nicolas Sauteur, ils créent la surprise en finissant 1ers face à une équipe turque donnée favorite. Désormais, le jeune homme, passé sénior, souhaite améliorer ses performances et vise l’international avec les prochaines sélections pour les Championnats du monde des moins de 23 ans qui se tiendront en mai 2017.

42 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


SPORT LAURÉATS Crédit photo : Elizabeth Pace LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 43


SPORT LAURÉATS 44 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


SPORT

Aude Lemordant D O U B L E C H A M P I O N N E D U M O N D E D E V O LT I G E

PILOTE DE LIGNE POUR AIR FRANCE ET DOUBLE CHAMPIONNE DU MONDE DE VOLTIGE, AUDE LEMORDANT A LA PASSION DES CIEUX. RIGUEUR, DISCIPLINE ET DÉPASSEMENT DE SOI GUIDENT CETTE COMPÉTITRICE DE HAUT VOL.

P

lus qu’une passion, voler, Aude en a fait sa vie. Très jeune, elle décidera d’en faire son métier. C’est dans le cadre de ses études à l’ENAC qu’elle s’essayera à la voltige. Elle y voit une occasion d’aborder différemment sa passion du vol. En 2005, elle participe en tant qu’espoir à sa première compétition de voltige aérienne. En 2011 elle sera sacrée vice-championne du monde. A partir de là, les titres s’enchaîneront jusqu’en 2015 où elle remportera pour la seconde fois consécutive le titre de championne du monde en unlimited (plus haute catégorie).

Toujours plus haut, toujours plus fort

explique que les infrastructures aéronautiques y sont excellentes. Elle note notamment un travail de maintenance de haute qualité. De plus, « l’aéroclub vauclusien est très dynamique, de nombreuses actions y sont menées afin de faire connaître le milieu de l’aéronautique ». Entrée dans l’équipe de voltige de Breitling en 2014, Aude Lemordant a la chance de voler sur un EXTRA 330 SC et elle l’atteste « c’est l’avion le plus performant au monde pour la compétition ». Si on lui demande de résumer son sport, elle explique « la voltige est une discipline très précise, on peut la comparer au patinage artistique, où des juges notent la qualité d’un enchaînement à l’aide de critères bien définis. C’est un travail de précision ».

Basée à Avignon depuis trois ans, la championne

En 2016 : Aude s’est concentrée sur le freestyle, une disciple bien plus artistique où le rapport à l’avion diffère. Toujours en quête de challenge elle s’enthousiasme « l’approche et les techniques sont différentes, ça m’aide à constamment progresser ».

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 45


JURYS CATÉGORIE

TOURISME & TERROIR

Yazid Ichemrahen

Christian Etienne

Yazid est Champion du Monde de Pâtisserie Glace 2014. Depuis quelques mois, ce perfectionniste voyage partout dans le monde pour prodiguer ses conseils aux chefs pâtissiers des plus grands restaurants, aux Etats-Unis, au Moyen Orient, en Asie et en Europe. En 2016, il a ouvert la Pâtisserie Vernet à Avignon. Cet établissement est devenu le lieu chic et branché des passionnés de gastronomie. L’avignonnais a également sorti en 2016 un livre où il présente son parcours et les personnes qui ont compté dans son ascension extraordinaire.

Son nom est connu bien au delà des frontières du Vaucluse. Le chef Provençal a débuté sa carrière dans deux établissements de prestige que sont le Ritz et l’Intercontinental à Paris. Très vite, il est revenu à la maison dans sa région pour créer son restaurant. Christian Etienne a obtenu sa première étoile Michelin en 1986, une étoile qui l’a conservé pendant 30 ans. En 2016, il a vendu son restaurant à son second Guilhem Sevin. Il reste un ambassadeur incontournable pour la promotion de notre terroir.

LES LAURÉATS DE CETTE CATÉGORIE

FRÉDÉRIC JOUVAUD, MAURICE GALLE, THIERRY BAUCHER, MICHEL BERNARD ET NADIA SAMMUT LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 47


TOURISME & TERROIR LAURÉATS 48 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


TOURISME & TERROIR

Frédéric Jouvaud PÂT I S S I E R - C O N F I S E U R

AMOUREUX DE LA BONNE CHÈRE, C’EST AVEC PASSION ET GÉNÉROSITÉ QUE FRÉDERIC JOUVAUD AVANCE DANS L’EXISTENCE. LE PARCOURS DE CET HOMME OFFRE UN PARFAIT ÉQUILIBRE ENTRE RESPECT DES TRADITIONS, ÉVOLUTION ET TRANSMISSION.

É

levé et nourri aux pâtisseries fines et aux chocolats gourmands, c’est tout naturellement que Fréderic Jouvaud entre en apprentissage. Il apprend le métier de pâtissier et travaille dans la maison familiale que ses parents Gilbert et Lisette ont crée en 1948. A 64 ans, déjà grand-père cinq fois, il passe aujourd’hui le relais à ses deux enfants, Pierre et Jeanne-Marie. Jeune retraité, il reste toutefois présent dans cette maison qui l’a vu grandir et pour qui il a beaucoup donné. Trois générations se succèdent avec au cœur l’envie d’évoluer. Le perfectionnement toujours, tout en gardant en tête l’objectif d’un artisanat de qualité où bons produits et tour de main maitrisés demeurent au centre de la tâche. L’idée est « de vendre uniquement ce que l’on fa-

brique » et hormis quelques friandises, toutes les gourmandises de la Maison Jouvaud sont confectionnées au labo de Carpentras où « l’ambiance de travail est très conviviale ».

À la conquête du Japon

En plus des pâtisseries, chocolats et autres fruits confits, la Maison Jouvaud, sous l’impulsion de Nicole l’épouse de Frédéric, s’est diversifiée dans la déco. La clientèle gourmande a ainsi l’occasion de chiner des objets élégants et tendances soigneusement sélectionnés. Le concept plaît et la maison qui, dans notre région fait figure d’institution, s’exporte à l’étranger. Deux boutiques sont déjà présentes au Japon, une à Tokyo, l’autre à Nagaya et on parle d’un projet d’ouverture à Kyoto.

En 2016 : En plus des pâtisseries de Carpentras et de Cap Sud, un troisième magasin a ouvert ses portes à l’Isle-sur-la-Sorgue où la partie décoration est encore plus mise en avant.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 49


TOURISME & TERROIR

Maurice Galle DIRECTEUR DE CHEVAL PASSION

CAVALIER DANS L’ÂME, MAURICE GALLE A CONSTRUIT SA VIE AUTOUR DU CHEVAL ET S’INVESTIT DEPUIS TOUJOURS DANS LE MONDE ÉQUESTRE.

P

résent depuis les débuts de Cheval Passion, Maurice Galle a fait de ce rendez-vous incontournable un outil de valorisation des professionnels et du monde équestre. Convaincu que ces corps de métiers ne sont pas suffisamment mis en valeur, il décide très vite de s’appuyer sur cet évènement pour donner au cheval la place qu’il mérite. Celui qui a créé une sellerie artisanale il y a près de 40 ans, monte chaque jour ses chevaux et insiste « le cheval m’a tout donné, aujourd’hui je veux tout lui rendre ».

Leader du spectacle équestre en Europe

Aujourd’hui, le festival Cheval Passion est devenu leader du spectacle équestre en Europe. Cette

année, 25 000 spectateurs auront assisté aux représentations et 100 000 se seront déplacés au Parc des Expositions. Tous les numéros présentés sont des créations originales, ce qui explique sans doute le succès de l’évènement. En plus de la dimension artistique de Cheval Passion, Maurice Galle s’investit dans l’organisation de conférences. Durant le mois de janvier, le Palais des Papes se transforme en lieu de réflexion autour du monde équestre. Avec des thèmes comme, par exemple, l’utilisation du cheval dans l’agriculture, les intervenants s’interrogent et débattent des solutions pour valoriser le cheval et les emplois qu’il génère. Ces manifestations permettent également à Cheval Passion de s’inviter au cœur de la ville et de créer une source différente d’affluence.

En 2016 : Maurice Galle, appuyé par une volonté politique, a commencé à mettre en place une formation d’artiste équestre. L’enseignement créatif se déroulerait au Conservatoire d’Avignon et la formation équestre au Haras d’Uzès.

50 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


TOURISME & TERROIR LAURÉATS Crédit photo : Jérôme Rey

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 51


TOURISME & TERROIR LAURÉATS 52 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


TOURISME & TERROIR

Thierry Baucher F O N D AT E U R E T C H E F D U R E S TA U R A N T L E S 5 S E N S

ENTRE TRADITION ET GASTRONOMIE D’EXCELLENCE, LE CHEF THIERRY BAUCHER A SU TROUVER SON STYLE ET PROPOSE UNE CUISINE ÉCLECTIQUE, AUDACIEUSE ET RAFFINÉE.

A

u restaurant les 5 Sens, situé rue Joseph Vernet, tous les plaisirs sont proposés. Que vous soyez friand de cuisine végétarienne, légère ou que vous préfériez un plat traditionnel plus riche, vous trouverez votre bonheur. Une variété quasi exhaustive que cet amoureux du terroir tient probablement de sa formation de charcutiertraiteur. Meilleur ouvrier de France en 1986, dans cette catégorie justement, Thierry Baucher ne se lance dans la restauration que bien plus tard, en 2003, lorsqu’il arrive à Avignon et devient gérant du restaurant l’Olivier. A cette période sa cuisine séduit et fait parler d’elle. C’est avec l’aide et le sou-

tien précieux de sa femme Christelle que le Chef parviendra à confirmer l’essai et ouvrira en 2006 un restaurant, les 5 Sens, à la hauteur de ses ambitions et de son talent.

La cuisine, c’est aussi une histoire de valeurs

Le style du lieu, à l’ambiance mystérieuse et sophistiquée, a su « enrichir la cuisine et inversement  », afin de créer une harmonie qui aujourd’hui se ressent. Avec en tête l’idée de proposer une gastronomie accessible, Thierry Baucher s’appuie sur les valeurs de travail, d’humilité et de respect pour apporter chaque jour du « plaisir aux clients et valoriser la région à travers ses produits du terroir ».

En 2016 : Celui qui n’a pas perdu de vue ses premiers amours, a fait partie du jury de la Coupe du Monde des Traiteurs, la ICC. Il a également élaboré une vinaigrette maison, aux ingrédients savamment sélectionnés, qui sera très prochainement en vente dans les épiceries fines et autres traiteurs boutiques.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 53


TOURISME & TERROIR

Michel Bernard PRÉSIDENT D’HONNEUR D’INTER-RHÔNE, PRÉSIDENT DU PÔLE D’EXCELLENCE DE L’ O E N O T O U R I S M E F R A N Ç A I S E T P R O P R I É T A I R E D U D O M A I N E C H Â T E A U B E A U C H Ê N E

VIGNERON DE TRADITION FAMILIALE, MICHEL BERNARD A VITE COMPRIS L’IMPORTANCE DE DIVERSIFIER LES ACTIVITÉS LIÉES AU VIN ET EST DEVENU UNE FIGURE CENTRALE DE L’OENOTOURISME.

I

ssu d’une longue lignée de viticulteur, Michel Bernard reprend l’exploitation familiale. En 1988, il devient propriétaire du domaine Château de Beauchêne à Piolenc, où il produit des Côtes du Rhône et du Châteauneuf-du-Pape. Chaque année, c’est 90% de la production qui s’exporte à travers le monde. Vigneron impliqué dans sa corporation, il s’investit rapidement dans les syndicats et les associations viticoles. C’est un peu par hasard que Michel Bernard devient « Monsieur Oenotourisme  ». Souhaitant valoriser le travail de la vigne, il s’emploie avec une vision globale à perfectionner

par exemple, l’accueil dans les caveaux afin de les ouvrir à un tourisme d’amateurs de vin.

Entre tourisme et viticulture

Entre 2002 et 2008, il devient Président d’Inter-Rhône. Cette structure rassemble les professionnels de la viticulture et du négoce de la Vallée du Rhône. Il encourage les vignerons à acquérir un certain standing afin d’attirer un public plus large. Aujourd’hui Président du pôle d’excellence d’oenologie, il poursuit sa tâche avec l’idée que l’alliance entre la viticulture et le tourisme « amène une impulsion économique qui sert l’intérêt général. »

En 2016 : Le groupe de réflexion RPME (Rassemblement pour la Modernité de l’Economie), qu’il préside, se présente à l’élection de la CCI du Vaucluse. N’ayant pas été élus, les membres de RPME continuent cet engagement afin de penser une économie locale plus performante avec pour moteur l’agriculture et le terroir.

54 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


TOURISME & TERROIR LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 55


TOURISME & TERROIR LAURÉATS 56 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


TOURISME & TERROIR

Nadia Sammut C O - C H E F D E L’ A U B E R G E L A F E N I È R E , F O N D A T R I C E D E C U I S I N E L I B R E

ÉPICURIENNE, VOYAGEUSE, AMBITIEUSE, NADIA SAMMUT SOUFFRE DE LA MALADIE COELIAQUE. GRACE À UNE VOLONTÉ DE FER ET UNE FOLLE ENVIE DE VIVRE UNE EXISTENCE LIBRE, ELLE PARVIENT À TRANSFORMER SA CONDITION EN ATOUT.

B

ercée dans la gastronomie, Nadia Sammut est élevée à l’Auberge la Fenière, à Cadenet, où sa mère, Reine Sammut, est chef depuis 1975 et étoilée depuis 23 ans. Atteinte de la maladie coeliaque depuis sa naissance, l’alimentation qui est au centre du foyer, est un problème pour sa santé. Intolérante au gluten, la cuisine traditionnelle attaque son système immunitaire et à 29 ans, elle est hospitalisée dans un état critique. Refusant de s’enfoncer dans une fatalité qui voudrait qu’elle subisse sa maladie, elle décide d’agir. Elle se renseigne, récolte des informations sur les intolérances alimentaires, voyage et part à la rencontre de ce qui se fait ailleurs.

En 2013, elle fonde l’Institut Cuisine Libre, avec l’objectif de transmettre aux professionnels et aux particuliers ses découvertes et sa philosophie de « la tolérance de l’intolérance  ». Avec au centre de ses cours, le plaisir du palais et l’importance de « s’affranchir des contraintes pour libérer sa créativité ».

Une cuisine libre de tout gluten

Dans le même temps, elle retourne s’installer à Cadenet et décide avec sa mère de modifier les recettes du restaurant pour proposer une cuisine toujours gastronomique, toujours locale, toujours savoureuse mais sans gluten. La Fenière devient ainsi la vitrine de cette recherche culinaire. Malgré cette mutation l’Auberge conserve, en 2017, son étoile. Pari réussi pour celle qui s’est faite le porte-drapeau d’une gastronomie gourmande et libre, libre de tout gluten.

En 2016 : En 2016, Nadia Sammut concrétise trois années de travail pour finalement fabriquer des viennoiseries et pâtisseries destinées à la distribution dans les commerces du secteur. Cuisine libre ouvrira à Cavaillon début été 2017.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 57


Centres de Métiers Experts CIC Vos questions sont précises, nos réponses doivent l’être aussi. Accéder rapidement à l’expertise de vrais spécialistes, c’est la garantie de mettre en place rapidement les solutions les mieux adaptées. Affacturage, financement export, cash management, financement, crédit-bail, gestion du poste clients, capital-développement, ingénierie sociale… Dans tous les domaines clés, votre chargé d’affaires entreprises CIC vous fait profiter des compétences de nos experts.

CIC Avignon République - 13 rue de la République - 84000 Avignon 0 820 300 644

CIC Lyonnaise de Banque - RCS Lyon - SIREN 954 507 976.

0,12 € / min

-

18059@cic.fr

cic.fr


JURYS CATÉGORIE

AGROALIMENTAIRE

Laurent Garcia

Jérémie Marcuccilli

Laurent Garcia est le rédacteur en chef de l’hebdomadaire économique l’Echo du Mardi – Les Petites Affiches de Vaucluse. Ce journal crée en 1839 couvre l’actualité économique et les sujets d’aménagement sur le territoire du Grand Avignon et du Vaucluse. En 2016, l’Echo du Mardi a conçu le magazine annuel le Vaucluse en Chiffres. Ce support est sans aucun doute le meilleur magazine statistique et économique de notre département.

Ce chef d’entreprise créatif et dynamique a fondé la société Kookabarra en 2006. En quelques années, Kookabarra est devenue le leader sur le marché des jus de fruits frais pressés hauts de gamme. Située à Avignon, Kookabarra a développé une gamme de produits frais à l’image de notre terroir : riche en couleurs et en saveurs. Si Jérémie maitrise parfaitement les aspects liés à la production, il intègre également les enjeux du marketing pour promouvoir sa gamme de produits et plus largement, l’industrie agroalimentaire.

LES LAURÉATS DE CETTE CATÉGORIE

PHILIPPE CARLES, NINA LAUSECKER, SEBASTIAN LANDAEUS, ALIX KAUTZMANN, MATTHIEU ZIMMERLIN ET FRANCK BROSSE

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 59


AGROALIMENTAIRE LAURÉATS 60 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


AGROALIMENTAIRE

Philippe Carles D I R E C T E U R D ’ I S O VAT I O N

PHILIPPE CARLES DIRIGE UNE SOCIÉTÉ SPÉCIALISÉE DANS LA TRAÇABILITÉ ET LA MAÎTRISE DES CHAÎNES DU FROID. IL NE S’AUTORISE QU’UNE SEULE ENTORSE ; LA CHALEUR DANS SON MANAGEMENT ET DANS SON IMPLICATION CITOYENNE.

S

étois d’origine, Philippe Carles a fait ses études de chimie à Montpellier. Mais au-delà du scientifique perdu dans ses formules, Philippe a la fibre entrepreneuriale.

Ses débuts dans la vie active vont l’emmener dans l’Est de la France pour la commercialisation de produits pharmaceutiques. Loin des siens et pragmatique, il va saisir l’opportunité de revenir dans le grand Sud. C’est le début d’une période de vingt années au service des plus grandes enseignes de la grande distribution ; Auchan, Leclerc, Intermarché… Cette longévité dans le management va l’inciter à escalader la marche suivante.

D’Isovation à Ship Track Et Control.

Proche des fondateurs de la société, Philippe se voit proposer de prendre en main le développement commercial d’Isovation, fabricant d’emballages isothermes. Très vite, il rachète la société. Elle se spécialise dans la production de systèmes innovants garantissant la chaîne du froid. De l’achat d’un

produit performant, les clients passent à l’acquisition de solutions totalement intégrées. Dans cette optique, il crée en 2016, Ship, Track et Control, pour proposer le contrôle iso-thermique sur 100 % du parcours des produits.

L’économie de fonctionnalité

Quel que soit son niveau de qualité, un emballage isotherme reste tributaire des aléas du transport ; embouteillages urbains, impondérables de navigations aériennes, isolement des lieux de livraison ... Le chimiste de formation rejoint l’entrepreneur de terrain. Philippe a développé des partenariats couvrant les domaines de la recherche, de la logistique et des transports. Bien entendu, dès qu’il s’agit de chaîne du froid, l’Agroalimentaire et la Santé constituent des marchés stratégiques.  Entre autres, Air France, Fly Emirates, Sanofi, font entièrement confiance à une quinzaine de collaborateurs, travaillant en Courtine.

En 2016 : derrière le chimiste et l’entrepreneur, Philippe Carles est un citoyen engagé. Il a été élu Président de l’association vauclusienne Sagacité, dédiée à l’insertion et à l’emploi local.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 61


AGROALIMENTAIRE

Nina Lausecker et Sebastian Landaeus F O N D AT E U R S D E L O K K I K O M B U C H A

DEPUIS 2015, NINA LAUSECKER ET SEBASTIAN LANDAEUS ÉLÈVENT DES BULLES DU CÔTÉ DE L’AGROPARC. À TRAVERS LEUR SOCIÉTÉ, ILS PRODUISENT DES BOISSONS AUX SAVOUREUSES VERTUS DIGESTIVES ET ÉCO-RESPONSABLES.

N

ina et Sebastian ont parfaitement conscience d’appartenir à la génération, dite, Y. Ils l’assument d’autant plus qu’ils ont décidé de choisir l’entreprenariat pour être acteurs du changement. En couple à la ville comme dans leur activité professionnelle, ils se sont rencontrés durant leurs études de commerce. Aux portes du marché du travail, ils partagent les mêmes chromosomes d’éco-responsabilité. Un jour par l’intermédiaire des ses relations, Sebastian découvre la Kombucha, boisson pétillante d’origine mongole et obtenue par fermentation.

10 000 bouteilles produites dans 50 m2

Le ventre, ce deuxième cerveau

Pour les plus curieux, le nom de la société associe la Kombucha avec le nom d’un dieu dans la mythologie scandinave, Lokki. Il y représente celui qui ose proposer une alternative à l’ordre établi ; en l’occurrence, celui des sodas de la grande distribution.

Contrairement à l’image qu’on en donne, une bactérie n’est pas forcément agent de nocivité. Issue d’une culture symbiotique  de  bactéries  et de  levures, la Kombucha se développe à partir d’une mère. Ses propriétés sont bénéfiques à la flore intestinale. Dès lors, dans sa cuisine Sebastian va étudier la boisson et développer trois recettes.

Nina étant originaire du pays d’Aix-en-Provence, ils frappent à quelques portes du territoire pour lancer leur projet. L’écho leur renvoie des avis timides, si ce n’est, réservés. Se tournant vers le Grand Avignon, ils vont trouver des oreilles attentives et de nouveau, ils font un choix de cœur avec le soutien de « Initiative Grand Avignon ». Hébergés à la pépinière Créativa depuis 1 an, nos deux héros vont gérer de A à Z le démarrage de leur projet : de la production à la commercialisation.

En 2016 : Nina et Sebastian retiennent la création d’une réelle communauté Lokki Kombucha, sur les réseaux sociaux. Les éleveurs de bulles ont découvert les passionnés de bulles. Cet engouement numérique est le meilleur des encouragements. 62 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


AGROALIMENTAIRE LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 63


AGROALIMENTAIRE LAURÉATS 64 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


AGROALIMENTAIRE

Alix Kautzmann DIRECTRICE DU « COQ NOIR »

GOYAVE, MANGUE, LITCHI, CURRY…, LES SAVEURS DE LA CUISINE CRÉOLE S’ÉPANOUISSENT BIEN EN VAUCLUSE. ET CE, DEPUIS 1979. AU-DELÀ DE LA TRADITION, ALIX KAUTZMANN PERPÉTUE L’INNOVATION CULINAIRE, DANS NOTRE DÉPARTEMENT.

L’

Isle-sur-la-Sorgue est connue de ceux qui ont goût pour les anciennetés. Elle devrait l’être également pour ceux qui apprécient l’innovation. Un savoureux exemple en est le « Coq Noir », fondé il y a plus de 40 ans par le père d’Alix. Auparavant, Charles construisait des bateaux à la Rochelle. Ayant perdu son emploi, il change complètement de cap. Direction la Provence avec son épouse Frédérique, native de Tananarive. L’ambition est d’y fabriquer des recettes créoles et de les commercialiser. 30 ans plus tard, Alix et son époux prennent la relève. Depuis 2009, la société est en croissance exponentielle. Elle est passée de 800 000 € de CA à plus de 2 millions aujourd’hui.

Recette de réussite

Plusieurs ingrédients concourent à cette réussite. En premier lieu, le Coq Noir est une micro-représentation de notre société actuelle. Parmi sa vingtaine de collaborateurs, on trouve des ingénieurs

qualité Recherche et Développement, des autodidactes au savoir-faire incomparable ou des profils en réinsertion sociale ; tous évoluant dans une parfaite osmose. Ensuite, Alix passe la moitié de ses semaines sur les routes ou dans les trains pour promouvoir et vendre ses produits. Enfin, chaque cahier des charges est particulier, chaque recette également. La société est dans une dynamique d’innovation permanente  ; 100 produits nouveaux par an, soit environ 10 par mois. Ainsi avec autant de compétences et d’énergie, la qualité constante de son catalogue est la première vitrine de l’entreprise. D’ailleurs Charles a toujours dit : « la qualité et le produit d’abord ». Achards, tartinables, préparations, sauces, desserts, confitures…, toutes les saveurs de l’exotisme naissent depuis près d’un demi-siècle, à l’Isle-surla-Sorgue. Leur berceau est une entreprise à taille humaine.

En 2016 : Alix est devenue maman. Pour concilier cette étape importante de sa vie avec l’essor de l’entreprise, elle a recruté un directeur commercial. C’est une démarche essentielle qui marque l’histoire de la société.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 65


AGROALIMENTAIRE

Matthieu Zimmerlin F O N D AT E U R D U C L O S D E S B O U I S S E S

MATTHIEU ZIMMERLIN PRODUIT DES LÉGUMES 100 % BIO. GRÂCE À LUI, L’ÉCONOMIE DU LUBÉRON N’EST PAS EXCLUSIVEMENT LIÉE À CELLE DU TOURISME. UN CARACTÈRE BIEN TREMPÉ, DANS UNE PASSION NATURELLEMENT IRRIGUÉE…

A

lsacien d’origine, Matthieu est arrivé dans le Lubéron dès son enfance. Quoi de plus normal si l’on considère que les deux terroirs sont de grandes régions de viticulture. A l’époque, son père a racheté un domaine vinicole pour y produire du vin bio.

Matthieu va grandir entre la passion de la terre et le goût de l’écologie. A 11 ans, Matthieu cultivait déjà des légumes bio. A 15 ans, il produisait 400 à 500 tonnes de pommes de terre. Aujourd’hui sur 300 hectares et dans 2 000 m2 de bâtiments, Matthieu et ses équipes, dont 24 collaborateurs permanents, assurent la production de 5 000 tonnes annuelles de légumes, pommes de terre, carottes,

melons, tomates, choux, courgettes, aubergines…

Une activité sans filet

Si les pommes de terre se commercialisent souvent en filet, leur production bio n’en bénéficie jamais. Elle est 100 % dépendante de la météorologie et des caprices de la nature. Mais Matthieu a choisi l’hyperactivité, plutôt que les désherbants chimiques. En latin, « bio » signifie la vie, à tous les sens du terme  ; sociale, économique, privée, publique, professionnelle… Elle se nourrit de passions… comme celles cultivées au clos des Bouisses.

En 2016 : Matthieu Zimmerlin continue de s’engager pour développer son activité. Pour cela, il a besoin d’espace et de foncier sur la commune de Gordes. Il espère vivement pouvoir concrétiser ce projet ambitieux en 2017.

66 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


AGROALIMENTAIRE LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 67


AGROALIMENTAIRE LAURÉATS 68 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


AGROALIMENTAIRE

Franck Brosse DIRECTEUR COMMERCIAL FRANCE “COMPAGNIE FRUITIÈRE”

UN FRUIT SE RESPECTE ET SE CARESSE. FRANCK PARLE DU MÛRISSEMENT D’UNE BANANE COMME UN FROMAGER PARLE D’AFFINAGE. IL ÉVOQUE SON MÉTIER COMME UNE PASSION DE TOUJOURS. IL N’OUBLIE JAMAIS CEUX ET CELLES QUI Y PARTICIPENT QUOTIDIENNEMENT.

U

n bâtiment industriel datant de 2006. Un accueil souriant dans un open space bourdonnant d’activités. Les conversations téléphoniques se multiplient, émaillées de chiffres et de codes incompréhensibles. Une petite fenêtre intérieure donne sur le point névralgique du lieu. Un ballet continu de transpalettes. Ils vont et viennent entre 15 chambres sous atmosphère contrôlée. Pourtant, le regard se tourne très vite sur de grands posters muraux. Les collaborateurs y sont les véritables têtes d’affiche.

« La banane est politique »

Franck n’a jamais dévié de sa formation agronomique. Sa passion pour les fruits s’est très vite révélée. Ses débuts professionnels l’emmènent vers le CTIFL de Nîmes, puis aux M.I.N d’Avignon. Il décharge les camions, prépare les commandes…

Puis, il devient responsable des achats/ventes pour Pomona. Et il reçoit ensuite une proposition de la compagnie Fruitière, qu’il accepte ; la philosophie du groupe lui convenant bien. Son professionnalisme va se révéler pleinement dans le commerce de la banane. L’entité représente 18 000 personnes dans le monde. Entre production, récolte, logistique et commercialisation, elle est au cœur du commerce équitable. Cette expertise est essentielle en ce qui concerne la banane cultivée sous les tropiques. Après récolte, sa qualité dépend d’une maturation naturelle. Il se passe près d’un mois entre sa cueillette, son arrivée en France, et sa mise en vente ; dont sept jours passés en mûrisserie. De l’entrepôt à la cafétéria, en passant par les couloirs, Franck a voulu un environnement qui associe constamment, saveur du fruit, couleurs du monde et vocation de l’entreprise.

En 2016 : L’inversion du marché s’affirme. Avant on produisait, puis on vendait. Dorénavant, avec l’avènement des labels bio, on produit ce que le consommateur attend. Ceci passe par l’innovation structurelle et le développement durable.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 69


JURYS CATÉGORIE

RECHERCHE & INNOVATION

Loïc Etienne

Damien Malinas

Loïc Etienne est en charge de l’économie Créative au sein de Vaucluse Provence Attractivité anciennement, l’Agence du Développement Économique de Vaucluse. Après avoir travaillé 5 ans à Canal+ à la direction commerciale, ce quadra a intégré le groupe Spir communication avant de mettre ses compétences au service de l’institution départementale. Spécialisé dans le marketing territorial, Loïc Etienne participe également à la dynamique de l’écosystème French Tech Culture.

Damien Malinas est maître de conférence en Science de l’information et de la communication à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse. Il est vice Président Culture et Marques au sein de l’Université. Il est à l’origine notamment du Patch Culture qui permet aux étudiants de bénéficier d’offres tarifaires très intéressantes pour les sorties culturelles. Damien connait parfaitement l’univers de la recherche et les potentialités de notre territoire dans ce domaine.

LES LAURÉATS DE CETTE CATÉGORIE

CLAIRE BALANDIER, ÉRIC BERTRAND, LAHOUARI KADDOURI, JEAN-MARC ARMITANO ET NICOLAS PAPILLON

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 71


RECHERCHE & INNOVATION LAURÉATS 72 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


RECHERCHE & INNOVATION

Claire Balandier ARCHÉOLOGUE - UNIVERSITÉ D’AVIGNON

L’ARCHÉOLOGIE SERA TOUJOURS UN TRAVAIL DE TERRAIN, FAIT DE PERSÉVÉRANCE ET DE POUSSIÈRE. ELLE DEVIENT DE PLUS EN PLUS, UN ESPACE DE RECHERCHE OÙ L’INNOVATION EST TOUT AUTANT ORGANISATIONNELLE QUE SOCIOLOGIQUE. SUR LES TRACES DE CLAIRE BALANDIER.

A

ux termes de ses études poursuivies entre Aix-en-Provence et Paris, Claire a toujours eu la méditerranée orientale comme centre d’intérêt ; en témoigne son diplôme de l’Ecole Biblique et Archéologique Française de Jérusalem. Depuis 2008, Claire Balandier dirige la mission archéologique française à Paphos  ; sous l’égide du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, en partenariat avec le Département des Antiquités de Chypre. Pour les amateurs de culture et d’histoire, cette ville n’est ni plus ni moins que la capitale européenne de la Culture en 2017. La cité héberge pas moins de 6 équipes internationales, dont une australienne. Les travaux qui y sont menés dépassent largement le domaine de l’archéologie. Sous l’impulsion de

Claire, étudiants, communicants, sociologues ou chimistes, mettent en commun leurs énergies et leurs compétences pour mieux comprendre tous les messages endormis dans la terre chypriote.

La mémoire longue du temps

On n’imagine pas à quel point les vestiges d’une résidence ou la trace d’une inscription peuvent avoir de résonance avec notre monde contemporain. Le plus bel exemple en est cette villa romaine découverte au cœur de la cité hellène. Claire et ses équipes ont acquis une certitude ; le dignitaire romain qui y vivait a financé le ravitaillement de la ville, lors d’une période de sécheresse et de famine. Aux origines de l’Antiquité, la solidarité humaine existait déjà, au-delà des civilisations, aussi belliqueuses soient-elles.

En 2016 : Les archéologues connaissent la date d’un début de fouilles, ils n’en connaissent jamais celle de la fin. 2016 restera l’année qui matérialise tout le travail expert et collaboratif, mené sur une île, chère à Claire.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 73


RECHERCHE & INNOVATION

Éric Bertrand R E S P O N S A B L E R & D , I N N O VAT I O N E T M A R K E T I N G D ’ E T E X B U I L D I N G P E R F O R M A N C E

LE PLÂTRE EST UN MATÉRIAU NOBLE ET ÉCOLOGIQUE, RECYCLABLE À L’INFINI. CELA N’EST PAS FORCÉMENT CONNU DE TOUT UN CHACUN. PAR CONTRE, DEPUIS L’ARRIVÉE D’ERIC BERTRAND À AVIGNON, LE PLÂTRE EST DE PLUS EN PLUS SYNONYME D’INNOVATION, TANT DANS LES MURS QU’AU-DELÀ DES FRONTIÈRES.

S

i l’innovation avait un chromosome dédié, nul doute qu’il apparaîtrait dans l’ADN d’Eric. Ce polytechnicien belge est arrivé en Provence pour développer chez Siniat tout ce qui a trait à l’innovation, la recherche, le développement et le marketing. Depuis ses débuts professionnels, il a toujours œuvré dans la création de produits à la fois stratégiques, performants, compétitifs et écologiques ; une sorte de quadrature du cercle qui constitue l’essence de son action. Pourquoi utiliser du bitume ou du goudron pour créer des membranes, là où les huiles végétales peuvent faire merveille ?

Avignon : capitale de l’innovation

Pour Siniat, la R&D représente une centaine de collaborateurs en Europe dont soixante sont basés à Agroparc. La carte de l’innovation est une carte maîtresse, au pouvoir infini. Mais Eric sait qu’elle ne se joue pas n’importe comment. A son arrivée, sa première initiative a été de définir une stratégie

claire et des priorités. De cette analyse sont nés des produits jusqu’alors inédits. La plaque de plâtre communément utilisée en intérieur est devenue également un matériau de construction extérieur. Des murs moins épais équivalent à plus grand volume intérieur pour une surface au sol égale. De même, les plaques de 50 cm de largeur qui constituent les plafonds sont désormais « XL » (80 cm) ; soit 30 % de gain de productivité à répercuter sur les délais de construction.

Design, confort et ouverture

La nature même de ces gammes innovantes de produits joue sur les aspects visuels ou les performances acoustiques, synonymes de quiétude. Lorsqu’on demande à Eric de définir la pierre angulaire de l’innovation, sa réponse vient spontanément. Pour lui, il s’agit initialement d’une affaire humaine ; lorsque les idées scientifiques d’un expert sont directement en contact avec les réalités de terrain d’un client.

En 2016 : Eric a organisé une semaine de l’Innovation qui a attiré 100 clients du monde entier. L’enfant du plat pays, amoureux de la Provence, a trouvé en Avignon, une vitrine exceptionnelle. Il s’y reflète, vous l’aurez compris, les visions du futur.

74 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


RECHERCHE & INNOVATION LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 75


RECHERCHE & INNOVATION LAURÉATS 76 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


Lahouari Kaddouri P R É S I D E N T F O N D AT E U R D E L K S PAT I A L I S T

COMMENT UN MAÎTRE DE CONFÉRENCES EN GÉOGRAPHIE PEUT-IL DEVENIR UN EMBLÈME D’INNOVATION DANS LE GRAND SUD ? C’EST SIMPLE, LAHOUARI KADDOURI SAIT OÙ IL VA ET OÙ SES OBJECTIFS SE LOCALISENT. A PARTIR DE LÀ, L’ESPRIT SCIENTIFIQUE REJOINT CELUI DE L’ENTREPRISE… DESTINATION RÉUSSITE.

D

iplômé en Mathématiques Appliquées, Lahouari Kaddari, a soutenu une thèse de géographie sur la proximité spatiale et la hiérarchie urbaine. Depuis à l’université d’Avignon, il y exerçait la triple activité d’enseignant, de chercheur et de maître de conférences. Pourquoi écrire à l’imparfait ? Parce que depuis 2015, Lahouari est en disponibilité. Il a en effet, créé sa société, LKSpatialist. Spécialiste de la cartographie interactive, il a commercialisé Lina, une application destinée à la promotion immobilière. Le succès est quasi immédiat ; tout simplement parce que Lina constitue une « révolution » dans le quotidien des promoteurs.

Qui est Lina ?

L’application se fonde sur la géo-localisation. Au sein d’une métropole définie, elle donne en temps réel, toute la réglementation de l’emprise au sol (PLU, cadastre, …), de n’importe quelle parcelle, quelle que soit sa taille. Finis pour le promoteur, les déplacements en voiture, les visites aux mai-

ries, les recherches d’information, en quelques minutes, plusieurs jours de travail sont gagnés. La puissance de l’outil n’a pas échappé au Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. LKSpatialist a été élue « Lauréat et Grand Prix du Jury I-Lab 2016 ».

Un business model original

Malgré l’utilité de son produit, Lahouari pense qu’il aurait difficilement réussi en se lançant en « solitaire ». Il est particulièrement fier et reconnaissant de l’implication de l’Université d’Avignon dans le montage de la société. Outre la mise en disponibilité accordée, l’université est détentrice de 10 % des parts. Aujourd’hui, Lina est disponible sur trois métropoles : Montpellier, Toulouse et Marseille. L’objectif est à terme, de couvrir toutes les grandes agglomérations nationales. La version Grand Avignon est prévue pour fin 2017, début 2018. Depuis la création de la société, 21 emplois ont été créés et 20 nouveaux profils sont instamment recherchés …. et localisables.

En 2016 : Bien entendu, l’obtention du Prix I-Lab représente d’autant plus un temps fort, qu’il a été décerné à une application issue des sciences humaines et sociales ; au milieu d’une concurrence High-Tech. La récompense n’est pas qu’honorifique, puisque 350 000 euros vont aider Lahouari à poursuivre sa belle aventure. LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 77


RECHERCHE & INNOVATION

Jean-Marc Armitano PRÉSIDENT DIRECTEUR GÉNÉRAL DE RES

LE PRINCIPE DE L’ÉOLIENNE EST EN APPARENCE SIMPLE. MAIS DERRIÈRE CHAQUE ROTATION, UNE INGÉNIERIE SYNONYME DE PRODUITS INNOVANTS, DE DÉVELOPPEMENT DURABLE OU ENCORE DE MAINTENANCE PRÉVENTIVE. JEAN-MARC ARMITANO EST L’UN DES PREMIERS À AVOIR SENTI LE VENT VENIR.

D

ans un rapport récent de l’ADEME, en 2050, l’énergie renouvelable pourrait couvrir à 100 % des besoins nationaux. En 1995, Jean-Marc Armitano n’a pas cru ceux qui lui disaient que l’énergie éolienne était sans avenir, sans commune mesure avec les besoins réels ; bref, rien d’autre que du vent. L’image peut paraître facile, mais aujourd’hui Jean-Marc emprunte régulièrement les couloirs aériens, à destination des pays où les gisements éoliens représentent un avenir énergétique pour le globe. Avec 5 associés, en 1995 il crée EOLE, société pionnière dans l’exploitation de l’énergie éolienne. Très vite, il comprend que l’aventure ne peut perdurer qu’au travers d’une croissance de type externe. En 1998, Eole initie un partenariat avec le leader britannique des énergies renouvelables, RES. L’efficience de l’association ne va aller qu’en s’épanouissant, avec quelques années clé ; comme 2008, et l’élargissement de l’activité au photovoltaïque. Aujourd’hui, la raison sociale

du groupe valide les orientations stratégiques. Sur la technologie historique de la société, l’énergie éolienne, sont venus se greffer l’énergie solaire et le stockage.

Aux origines de tout

Géographiquement, le Grand Avignon se situe à l’épicentre des gisements éoliens français les plus importants, de la tramontane languedocienne au mistral rhénan. Depuis le début de l’aventure, Jean-Marc retient également l’empreinte d’un secteur précurseur. Il lui a fallu tout mener de front, le projet industriel, le développement technologique et le chapitre juridico-légal, avec son implication en 1996 dans la création de l’association France Energie Eolienne. Même si le mot pionnier renvoie souvent à des images passéistes, Jean-Marc Armitano et ses collaborateurs puisent dans ce passé intense toutes les motivations pour préparer l’avenir. En quelque sorte, une énergie qui sans cesse se renouvelle.

En 2016 : L’activité de stockage prend de l’essor avec une première grande réalisation à Chicago et deux projets essentiels à venir, en Grande-Bretagne. Le stockage va faciliter l’accueil sur les réseaux de l’éolien et du solaire. 78 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


RECHERCHE & INNOVATION LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 79


RECHERCHE & INNOVATION LAURÉATS 80 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


RECHERCHE & INNOVATION

Nicolas Papillon PRÉSIDENT DIRECTEUR GÉNÉRAL D’OSD

BIENVENUE À MONTEVIDEO, CHEZ NICOLAS PAPILLON... EN URUGUAY. LE FONDATEUR DE L’ENTREPRISE VAUCLUSIENNE OSD, IMPLANTÉE À AGROPARC, FAIT DES CHOIX INNOVANTS, À PLUS D’UN TITRE. DES ORIENTATIONS ASSUMÉES POUR PÉRENNISER UNE QUALITÉ ET UNE INDÉPENDANCE VITALES DANS SON SECTEUR D’ACTIVITÉS.

E

n 2016, Orthopeadic & Spine Development a eu 11 ans. Nicolas Papillon en est le co-fondateur avec Max Nemoz Gaillard. L’entreprise est spécialisée dans le développement d’implants pour la chirurgie du rachis et des extrémités. Elle exerce son expertise auprès d’un milieu chirurgical où l’exigence de qualité est tout sauf une vaine expression. OSD, c’est d’abord une aventure humaine, la rencontre d’un diplômé de commerce, Nicolas, et d’un ingénieur des Mines, Max. C’est la conviction pour tous les deux que l’innovation est un levier essentiel dans un domaine où l’on ne transige pas avec la déontologie. Le parcours de Max propose une passerelle privilégiée avec les laboratoires de Recherche. S’en suit le dépôt de brevets qui simplifie les gestes opératoires et améliorent les résultats cliniques. Ceux-ci se concentrent sur la rapidité d’ancrage des prothèses dans l’os humain. Tous les produits sont développés avec le concours de chirurgiens français. Mais OSD ne se contente pas de produire des implants

haut-de-gamme, il développe également toute une gamme d’ancillaires, instruments qui aident le chirurgien dans la pose de l’implant.

Deux axes de croissance

Bien entendu, la recherche et le développement constitue un premier axe d’investissement. A partir d’avril 2017, OSD s’engage dans un programme FUI qui met en lien des laboratoires de Recherche, des fabricants et les grands hôpitaux parisiens et marseillais. L’objectif est de toujours mieux connaître les surfaces qui accueillent les implants. L’international constitue le second axe. Le marché de l’implant rachidien est à la fois délimité et infini ; quantifiable à l’échelle d’un pays, exponentielle à l’échelle planétaire. L’exportation devient dès lors, une condition sine qua non au développement. En fonction des continents, des cultures et des législations, les environnements concurrentiels proposent des visages différents. Nicolas doit s’y adapter… quitte à s’y implanter.

En 2016 : Nicolas a décidé de s’installer en Amérique Latine, avec son épouse et leur enfant. Si le continent représente un marché porteur, le savoir-faire d’OSD est fait de proximité, de réactivité, de disponibilité. Des qualités indispensables à la pratique d’une chirurgie de qualité. LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 81


82 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


JURYS CATÉGORIE

SANTÉ

Daniel Serin

Akim Rahmouni

Daniel Serin est cancérologue exerçant depuis 1978 à l’Institut Sainte-Catherine. Il est à l’origine de la construction de la « Maison de l’après cancer » située à St Catherine. Un lieu convivial différent de celui du soin mais implanté à quelques 200 mètres de celui-ci. Daniel Serin est connu et respecté par ses confrères.

Akim est infirmier au centre hospitalier de Montfavet. Il a été le premier rédacteur à rejoindre la dynamique d’InfoAvignon en 2007. Il a participé à 5 éditions du magazine des 50 Personnalités. Après une période de retrait, il a réintégré notre équipe en qualité de rédacteur. Il collabore sur d’autres titres comme le web-Journal Médiaterranée.

LES LAURÉATS DE CETTE CATÉGORIE

GÉRARD LEPEU, ALAIN MANCA, MAÏTÉ SANCHEZ, ROBERT DOTIGNY ET RÉMY DUFOUR

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 83


SANTÉ LAURÉATS 84 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


SANTÉ

Gérard Lepeu PIONNIER DU SPORT SANTÉ EN VAUCLUSE

AU SERVICE D’UNE AMBITION : RENDRE OPÉRATIONNEL LE « SPORT SUR ORDONNANCE » DANS LE VAUCLUSE

G

érard Lepeu et la médecine devaient un jour se rencontrer, c’était écrit ! L’un et l’autre étaient faits pour s’entendre voir même plus si affinité ! Ils se sont croisés et ne se sont plus jamais quittés. De toutes les façons, la Médecine ne pouvait pas se passer de lui ! Preuve en est son impressionnant curriculum vitae. Il s’y trouve mention de 279 publications dont 67 en langue anglaise, d’une dizaine de titres universitaires, d’une demi-douzaine de distinctions honorifiques, d’une liste d’une dizaine de fonctions administratives assumées dont celle d’administrateur national de la Ligue contre le cancer. Un professionnel de san-

té accompli mais aussi un médecin pleinement impliqué dans la formation en écoles paramédicales et en faculté de Médecine notamment à Marseille où il y fut directeur de l’enseignement clinique. Sa carrière débute aux Hôpitaux de Montpellier où il y sera assistant et chef de clinique. Pour se poursuivre à Avignon en 1981 tout d’abord en tant que praticien hospitalier puis de février 1992 à février 2012 en tant que chef de service onco-hématologie et chef de pôle entre avril 2011 et février 2013. Si depuis 2014, Gérard Lepeu goûte aux joies d’une retraite bien méritée, pouvait-il alors délaisser celle qui depuis si longtemps l’accompagne ?... Non !

En 2016 : Le 26 février, est adopté dans le cadre du projet de loi sur la modernisation du système de santé, l’amendement dit « sport sur ordonnance » et cela au regard de l’indéniable bénéfice d’une activité sportive adaptée sur l’espérance de vie de celles et ceux atteints de cancer. Cet amendement permet ainsi la prescription d’activités sportives par les médecins traitants. Quel sport pour quel patient et avec quel financement dans le Vaucluse ? Ici, Gérard Lepeu observe et là, il consulte. Il travaille afin de structurer le meilleur modèle possible pour que dans le département le « sport sur ordonnance » puisse bénéficier des meilleures conditions possibles à sa mise en application.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 85


SANTÉ

Alain Manca C A D R E C O O R D I N AT E U R D E L A C U M P 8 4 (CELLULE D’URGENCE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE 84)

ATTENTAT, ACCIDENT, OU ENCORE CATASTROPHE NATURELLE, LORS DE CES ÉVÈNEMENTS SOUVENT DRAMATIQUES, LA CELLULE D’URGENCE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE INTERVIENT EN LIEN AVEC D’AUTRES SERVICES DE SECOURS (SAMU, POMPIERS…).

L

a CUMP du Vaucluse est sous la responsabilité du Dr Fossard, qui en est le médecin référent, et coordonnée par Alain Manca, cadre de santé, depuis décembre 2012. Elle siège au Centre Hospitalier de Montfavet. Une équipe pluridisciplinaire du CHM, en tout 60 volontaires -infirmiers, psychologues, médecins, secrétaires- la constitue. Via le SAMU l’alerte est déclenchée. Le Dr Fossard avertit son équipe par sms. Les volontaires disponibles se mobilisent au plus vite. Chacun a reçu une formation spécifique à la prise en charge du psychotrauma. Dans ce moment de choc émotionnel pour

les victimes, il s’agit avant tout de favoriser la verbalisation du vécu traumatique. L’équipe de la CUMP 84 était parmi les CUMP qui sont intervenues lors de l’attentat du 13 Novembre 2015 à Paris, du crash de l’airbus A320 de la Germanwing, ainsi que lors de l’attentat du 14 Juillet 2016 à Nice. De retour d’une intervention, le Dr Fossard organise une séance de débriefing avec son équipe. Il adresse un compte-rendu de mission à la direction de l’hôpital, au SAMU et à l’ARS. Tous les aspects administratifs, organisationnels et logistiques sont traités par Alain Manca, dans la perspective d’une éventuelle intervention ultérieure.

En 2016 : L’équipe de la CUMP 84 a été très présente en termes de temps, de moyens humains, et d’investissement psychique, lors de l’évènement dramatique de Nice. Egalement présente le jour de la commémoration de l’attentat le 14 Octobre, en présence de François Hollande.

86 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


SANTÉ LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 87


SANTÉ LAURÉATS 88 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


SANTÉ

Maïté Sanchez C O O R D I N A T R I C E R É G I O N A L E D E L’ A S S O C I A T I O N « V I V R E C O M M E A V A N T »

EN FRANCE, CHAQUE ANNÉE, PRÈS DE 50 000 FEMMES DÉCOUVRENT QU’ELLES ONT UN CANCER DU SEIN. L’ANNONCE DU DIAGNOSTIC EST UN CHOC ET UN BOULEVERSEMENT QUI FAIT BASCULER LEUR VIE DU JOUR AU LENDEMAIN. TOUTES LES BÉNÉVOLES DE « VIVRE COMME AVANT » L’ONT VÉCU ET SONT DONC À MÊME DE COMPRENDRE LES ÉMOTIONS ET LES BESOINS DE CELLES CONFRONTÉES À CE DIAGNOSTIC.

V

ivre comme avant » souhaiterait que chaque patiente touchée par la maladie puisse trouver des alliées ayant connues le même parcours. Elles sauront l’écouter, la comprendre, l’accompagner pour l’aider à mieux passer le cap de l’hospitalisation et des traitements. Elles l’aideront à faire confiance à l’équipe soignante, aux traitements et aux suivis. Ne serait-ce que le temps d’une visite ou d’un échange téléphonique, elles modifieront sa vision de l’avenir et lui feront entrevoir une vie possible après la maladie.

L’association «Vivre comme avant » basée dans les locaux parisiens de la Ligue nationale de lutte contre le cancer a été créée en 1975 et ne subsiste que grâce aux dons. Elle est représentée dans plus de 70 départements. Maïté Sanchez la coordonne dans les régions Occitanie et Provence-AlpesCôtes d’Azur. Dans le Vaucluse, Maïté Sanchez et une bénévole vont à la rencontre des patientes opérées. Elles agissent avec l’accord des chirurgiens, en collaboration avec le personnel soignant et sans avoir la prétention de le remplacer.

En 2016 : S’il reste difficile de susciter des vocations, cette année 2 bénévoles ont rejoint les rangs de « Vivre comme avant ». Ce qui représente beaucoup pour Maïté SANCHEZ qui peut alors espérer pouvoir rendre visite à davantage de patientes du Pôle Santé à Carpentras, de la Polyclinique UrbainV et du Centre Hospitalier d’Avignon.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 89


SANTÉ

Robert Dotigny E N C H A R G E D E L A F O R M AT I O N M É D I C A L E C O N T I N U E D A N S L E VA U C L U S E

SPÉCIALISTE EN MÉDECINE GÉNÉRALE, DIPLÔMÉ DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE DE MONTPELLIER-NÎMES ET INSTALLÉ SUR LA COMMUNE DU PONTET DEPUIS 1977, LE DR ROBERT DOTIGNY MET SES COMPÉTENCES AU SERVICE DE SES PATIENTS TOUT EN ASSUMANT SON IMPLICATION DANS LA FORMATION MÉDICALE CONTINUE, DANS UN SOUCI D’OPTIMISATION DE LEUR PRISE EN CHARGE.

N

otre territoire a la chance de l’avoir en activité et notamment dans ce qu’il consacre en énergie pour créer les synergies capables de rapprocher la médecine de ville et la médecine hospitalière. Dans ce cadre, une collaboration est née avec les médecins du pôle d’oncohématologie du Centre Hospitalier d’Avignon pour permettre avec la création d’un numéro d’appel unique et du cahier de liaison, des conditions d’intervention en cas d’urgence et de surveillance du traitement chimiothérapique par le médecin traitant après les soins en institution hospitalière de son patient. Dans le domaine de la cancérologie, des liens ont été également consolidés

avec les spécialistes oncologues de l’Institut Sainte Catherine. Robert Dotigny est depuis 1978 investi au sein du Cercle Avignonnais de Perfectionnement Médical. Il en a occupé la présidence de 2010 à 2014 et reste encore aujourd’hui un membre actif en charge du DPC. Nécessaire pour que les médecins puissent continuer à exercer et dans l’intérêt supérieur des patients, la validation d’une session de Développement Professionnel Continu permet l’amélioration des pratiques professionnelles et de gestion des risques, le maintien et l’actualisation des connaissances et des compétences, et la prise en compte des priorités de santé publique.

En 2016 : Les Drs Robert Dotigny le responsable DPC, Guy Raoulx le président actuel, Patrick Saksik le secrétaire général, Alain Poussard le trésorier et leurs 50 adhérents ont fêté, en présence du Dr Jacques Auriat, le premier président du CAPM, les 40 ans d’existence du Cercle Avignonnais de Perfectionnement Médical. 40 années dédiées à la Formation Médicale Continue.

90 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


SANTÉ LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 91


SANTÉ LAURÉATS 92 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


SANTÉ

Rémy Dufour R H U M AT O L O G U E

L’IMAGINAIRE COLLECTIF AURAIT DÉTERMINÉ COMME NORMALE LA DOULEUR QUE NOUS DEVONS SUPPORTER QUAND PÈSE SUR NOS OS LE POIDS DES ANS !

C

e à quoi Rémy Dufour, rhumatologue exerçant depuis 1985 initialement à la clinique Ste Catherine puis à la clinique Rhône Durance à Avignon, s’inscrit en faux. Il en a même fait son cheval de bataille et s’évertue à diffuser le plus largement possible le contraire à partir de la Société Française d’Ostéodensitométrie Clinique (SOFOC) dont il est le président.

somme des travaux engagés et discutés, leur qualité et leur rigueur ont permis de changer progressivement le regard de la communauté médicale sur les conséquences de cette affection ainsi que sur les modalités de traitement. Aujourd’hui, douleur lancinante et invalidité ne sont plus des données inéluctables liées à l’âge. Et hommes et femmes âgés de plus de 60 ans ne doivent en aucun cas en accepter la fatalité.

Celui qui a été à Avignon le premier à utiliser les nouveaux appareillages capables de mesurer la densité osseuse a fait de notre ville une des capitales européennes de l’ostéoporose. Il a organisé des journées portes ouvertes et des congrès de haute densité scientifique réunissant des rhumatologues venus du monde entier. La

Le Docteur Dufour a aussi été un des pionniers des consultations intégrées de pathologie osseuse qui dans un même temps posent le diagnostic positif et différentiel, l’objectivent au moyen de l’ostéodensitométrie, traitent la douleur et donnent aux patientes la possibilité de garder une qualité de vie satisfaisante.

En 2016 : Ont été recueillis tous les éléments permettant de rédiger un ouvrage mettant en perspective les 30 dernières années de progrès en matière de pathologie osseuse, ouvrage dont la parution est programmée mi 2017.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 93


94 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


JURYS CATÉGORIE

Crédit photo : Ninon Photographies

FRENCH TECH

Jean-François Cesarini Lionel Fouquet Jean-François Cesarini est responsable du développement de French Tech Culture. Son réseau, son expérience et son charisme ont été précieux dans l’obtention de ce label. Il suit de près l’actualité des startups du numérique et de l’innovation sur tout le périmètre couvert par French Tech Culture. Très engagé pour le développement de notre territoire, Jean-Francois est également le cofondateur du Tink Thank Terra Nova.

Lionel Fouquet est avocat, Président de l’association Avignon Delta Numérique, qui fédère et anime les acteurs de la filière numérique du bassin rhodanien. Cette structure organise notamment le salon du Numérique en Vaucluse. Issu d’une famille d’agriculteurs, Lionel est profondément attaché au respect de l’environnement et au développement de son territoire.

LES LAURÉATS DE CETTE CATÉGORIE

CYRIL LIOTARD, DJAMAL ET LAURENT HENNI, STEPHAN INFANTINO, MAURITS MONTAÑEZ, SABINE ET BENOÎT FAHY

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 95


FRENCH TECH LAURÉATS 96 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


FRENCH TECH

Cyril Liotard P D G E R M A U T O M AT I S M E S

L’ENTREPRISE ERM EST SPÉCIALISÉE DANS L’AUTOMATISME ET LA ROBOTIQUE. A PARTIR DE LÀ, IL S’AGIT POUR VOUS DE VOUS IMAGINER DES ENFANTS AUTISTES QUI COMMUNIQUENT, DES PERSONNES ÂGÉES QUI SORTENT DE LEUR ISOLEMENT, DES ÉLÈVES QUI SE PASSIONNENT.

A

rrivé en 2005, Cyril Liotard est aujourd’hui à la tête de la société ERM. Il y a 25 ans, cette dernière nait de la volonté d’un enseignant carpentrassien de répondre aux besoins en équipements des centres de formation professionnelle et scientifique. Aujourd’hui, la société a su et voulu étendre son expertise pour répondre aux besoins actuels et pour anticiper l’avenir. Vous entrez dans l’univers de la robotique de service, un espace profondément social et humain. ERM représente aujourd’hui une quarantaine de personnes, avec un important bureau d’études qui compose un bon tiers des effectifs. Equipementier d’origine, outre les applicatifs de robotique, la société développe également un savoir-faire dans le prototypage (impression 3D, découpe laser...).

L’Education et la Santé

Depuis sa création, le cœur d’activité de la société a toujours été celui de l’Education et de la Santé. Aldebaran Robotics fabriquent deux robots humanoïdes emblématiques, Noa et Peper. Dans leur intelligence, on retrouve les bureaux d’études d’ERM. Véritables assistants pour les enseignants, ils permettent le travail en petits groupes et surtout, augmentent sensiblement la concentration de l’enfant face à la « magie » des robots. Avec le programme Avatar Kids National, la démarche est allée encore plus loin. Un enfant hospitalisé pour une période longue durée peut de son lit d’hôpital être présent dans la classe, grâce à son avatar. Avec un contrôle bidirectionnel, l’enfant peut piloter son avatar depuis une simple tablette. En ce sens, le maintien du lien social est perpétué… Ou quand la robotique donne des exemples d’humanisme.

En 2016 : La commercialisation de la gamme robotique de services est évidemment à marquer d’une pierre blanche. Elle préfigure l’émergence de l’enseignement du code informatique. Au milieu des langues, un langage universel se développe.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 97


FRENCH TECH

Djamal et Laurent Henni F O N D AT E U R S D E L A B É C A N E R I E

PRÈS DE 1 000 KM ROUTIERS ET PLUSIEURS DÉCENNIES SÉPARENT LA « TASSE D’OR » NANTAISE DE « LA BÉCANERIE » AVIGNONNAISE. DANS CETTE ODYSSÉE SUR DEUX-ROUES PLEINE D’AVENIR, L’EXPRESSION « AVOIR LA FIBRE » N’A JAMAIS EU AUTANT DE SENS.

E

n 1978, Djamal Henni crée à Nantes, « La Tasse d’or », une entreprise de vente et réparation de cycles et motocycles. Comme sur un vélo, tout y est question de bon rapport ; le rapport aux clients, le rapport aux collaborateurs, le rapport aux professionnels, le rapport au présent et au futur. Durant trois décennies, Djamal va commercialiser deux-roues et pièces détachées. Son itinéraire est borné par : la vente en camions, pratique pour les professionnels mais inadaptée à la jeune clientèle finale ; la vente par correspondance, peu à peu révolutionnée par l’émergence de l’informatique. Avec une telle expérience du métier et l’arrivée dans l’entreprise de son fils Laurent, diplômé

dans ce domaine, l’évolution vers la vente en ligne devient inéluctable mais n’est pas une fin en soi.

Le challenge avignonnais

En 2007, un fournisseur avignonnais en difficulté contacte Djamal. Ce dernier reprend l’entreprise, la Bécanerie s’installe en Courtine. Il transfère peu à peu ses activités de la Bretagne à la Provence. En 2016, « La Bécanerie » est le leader français de la vente en ligne. Il aura fallu pour cela, largement devancer les plans d’aménagement locaux. Au cœur de Courtine, La Bécanerie dispose d’un débit de 100 Mo. On comprend pourquoi Djamal est aujourd’hui, l’un des vice-présidents de l’association du Parc d’Activités de Courtine et pilote du projet Courtines Confluence.

En 2016 : Djamal et Laurent sont particulièrement fiers de mener de front la croissance de l’entreprise et le bien-être social des collaborateurs. Plus on va vers le e-commerce, plus la communication interne est essentielle.

98 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


FRENCH TECH LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 99


FRENCH TECH LAURÉATS 100 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


FRENCH TECH

Stephan Infantino F O N D AT E U R D ’ A S T R A G A L E C O N N E C T

ON A TOUJOURS PENSÉ QUE LES MURS AVAIENT DES OREILLES. DÉSORMAIS, ILS NOUS PARLENT. ILS NOUS RACONTENT LEUR HISTOIRE POUR QUE NOUS APPRÉHENDIONS MIEUX NOTRE AVENIR. STEPHAN INFANTINO, LUI, EN PARLE AVEC SON CŒUR.

P

our un architecte, l’astragale constitue une moulure arrondie à la transition entre le chapiteau et la colonne. Pour Stephan, il représente également un relais d’information connecté entre le passé et le futur. Stephan est tailleur de pierres depuis ses débuts dans la vie active. Mais la pierre l’intéresse autant que l’édifice à laquelle elle est destinée. En plus de 20 années d’exercice, il va côtoyer historiens, archéologues, ou architectes, cumulant des savoirs répertoriés, mais souvent, inaccessibles au grand public. Par définition, un monument historique doit se conserver tel quel ; à l’abri des attaques du temps, de la société et du consumérisme. Par essence, un ouvrage de pierres témoigne de son époque, de sa raison d’être et de son environnement. Comment faire pour que toutes ces connaissances ne restent pas murer dans le silence ?

Astragale Connect nait

Le travail des mains rejoint celui de l’esprit. La technologie invisible dans la pierre permet de visualiser sur un smartphone tout un passé de savoir-faire, de culture et de contexte social. Stephan suit une démarche à laquelle la French Tech est très attachée. Il ne faut pas penser que l’ère numérique veut enterrer les ères artisanales ou industrielles. Il s’agit plus logiquement d’une numérisation de l’économie traditionnelle. Fleuron de cette formidable entreprise, la cathédrale d’Aixen-Provence bénéficie aujourd’hui de ce concept innovant. Dès l’entrée, le portail s’adresse à vous. Calaisien d’origine, Stephan a parcouru un bon bout de chemin jusqu’à la Provence. Parsemé de monuments historiques et d’individualités remarquables, cet itinéraire est celui d’un homme qui sait faire rimer passion et connexion.

En 2016 : avec la cathédrale d’Aix-en-Provence, le projet entrepreneurial de Stephan a trouvé une vitrine imposante. Mais ce dernier est particulièrement sensible à la reconnaissance quasi-immédiate, d’un territoire historique et innovant.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 101


FRENCH TECH

Maurits Montañez F O N D AT E U R D E M A N U V O

VOUS NAISSEZ ET GRANDISSEZ À 300 KM DE MEXICO. ET PUIS UN JOUR, VOUS ÊTES LAURÉAT DES « 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON ». VOUS VOUS APPELEZ MAURITS MONTAÑEZ. ET VOTRE PARCOURS EST DIGNE D’UN CODEX …

E

n maîtrisant trois langues, l’espagnol, l’anglais et le français, on peut aisément être enseignant. De plus en plus souvent, l’histoire de civilisations a des rendez-vous pédagogiques avec l’intelligence numérique. Alors si de plus, on est ingénieur système spécialisée dans le Design Strategic Management, on devient créateur d’entreprise. Celle de Mauritz s’appelle Manuvo. Elle est spécialisée dans la création des chaînes culturelles thématiques sur tablettes, des bandes dessinées interactives et des jeux éducatifs, de très haut niveau.

La technologie au service de la culture

Depuis 7 ans, Manuvo développe son expertise sur l’Amérique du Sud et du Nord. En 2000, juste

retour des choses, la Nouvelle Angleterre amène Manuvo dans l’Ancienne. L’Europe s’ouvre à son savoir-faire. Dès lors, culture et innovation riment avec Avignon. Pour rendre effective la rencontre entre tables et tablettes, il faut savoir manager un univers multidisciplinaires. Le « Codex Mendoza », éditée par Manuvo, en est la parfaite illustration. La fondation de l’empire aztèque devient dans le même temps,une lecture et un visionnage, une représentation et une animation. Du bout du doigt, on feuillette des documents, on ouvre des fenêtres, on crée des accès... Aux origines, un codex était un cahier formé de pages manuscrites. Aujourd’hui, les messages restent fidèles, mais les pages se tournent autrement.

En 2016 : Manuvo s’attaque à l’Europe. Un saut dans l’inconnu pour Maurits. Il en retient un accueil chaleureux et très ouvert ; tant au niveau de l’accompagnement de son entreprise que de sa propre personne.

102 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


FRENCH TECH LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 103


FRENCH TECH LAURÉATS 104 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


FRENCH TECH

Sabine et Benoît Fahy F O N D AT E U R S D E “ M Y W E E K - E N D F O R Y O U ”

UNE SEULE ÉNERGIE PEUT CONCILIER LE POSSIBLE ET LE FAISABLE : LA PASSION. SANS ELLE, SABINE ET BENOÎT N’AURAIENT PAS CHOISI LE VAUCLUSE, POUR ENTREPRENDRE. SANS ELLE, ILS NE SERAIENT PAS EN PASSE DE DEVENIR DE GRANDS AMBASSADEURS DU TERRITOIRE.

I

l y a ceux de la France septentrionale, qui, la retraite venue, s’installent dans le Sud. Et puis il y a ceux qui viennent pour y commencer une seconde vie, toute aussi professionnelle que familiale. Benoît et Sabine, en font partie. Ne prend pas qui veut cette décision ; surtout avec des enfants en pleine scolarité. Franciliens, Benoît le banquier et Sabine, la communicante, sont amoureux de la Provence. Depuis longtemps, ils pensent que l’attractivité du territoire et ses opportunités peuvent être encore mieux mises en valeur. Début 2015, une idée germe dans leur esprit.

www.myweekendforyou.com

Il s’agit de créer un site où le temps d’un week-

end, la pratique de sa passion devient possible dans un principe de gratuité. Cyclotourisme, œnotourisme, pêche, culture, spectacles… la région regorge de loisirs communs à des milliers de français ; communs, certes, mais pas forcément accessibles. A moins d’y introduire la notion de partage. Avec « Myweekendforyou », le couple et ses partenaires convaincus ont crée une adresse aussi conviviale que sécurisante. Elle permet la mise en relation de passionnés et la mise en commun de leurs week-ends. L’intelligence du principe intéresse de plus en plus les fédérations, les clubs, les associations qui bénéficient d’une promotion virale de leurs activités. Un modèle économique tout aussi naturel que la conviction de ses créateurs.

En 2016 : L’entreprise est lancée. Plus de 2 000 adhérents ont déjà emprunté un nouveau chemin qui mène à leurs passions. Le cap reste toujours le même : permettre aux passions de s’assouvir et donner à un territoire des leviers de développement.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 105


JURYS CATÉGORIE

REDACTION

Thierry Wambergue

Jamil Zéribi

Thierry est rédacteur indépendant, il est doté d’une solide expérience en agence de communication. Il a participé à la rédaction de l’édition 2015 et 2016 du magazine des 50 Personnalités. Il est chargé de couvrir l’actualité économique sur notre web-Journal InfoAvignon. Il écrit également pour notre partenaire L’Echo du Mardi.

Jamil a fondé en avril 2007 le BDA (Blog Des Avignonnais) qui est devenu quelques mois plus tard le web-journal InfoAvignon, il est responsable de la publication de ce média en ligne. Il est également depuis 2012 le concepteur du magazine des 50 Personnalités du Grand Avignon et du Grand Prix du Bâtiment Durable en Vaucluse depuis 2014.

LES LAURÉATS DE CETTE CATÉGORIE

DAVID BÉRARD, GILLES BOUSSION ET VINCENT CLAP, KADER NASRI, SONIA ZIDATE ET MARCELLE MARQUISE

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 107


RÉDACTION LAURÉATS 108 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


RÉDACTION

David Bérard PARRAIN DU 1ER TED-X AVIGNON

PASSEUR DE MOTS, PASSEUR DE TALENTS, TEL SE DÉFINIT DAVID BÉRARD, ACTEUR MÉDIATIQUE DU PAYSAGE JOURNALISTIQUE VAUCLUSIEN. FIDÈLE DEPUIS SES DÉBUTS À RADIO FRANCE, IL EST ÉGALEMENT LE TÉMOIN PRIVILÉGIÉ DES ACTEURS CONNUS OU MOINS, DU GRAND AVIGNON.

L

’orangeois David Bérard se souvient qu’enfant, l’un de ses premiers cadeaux, a été une table de mixage fabriquée par une célèbre marque américaine de jouets. Rien n’est venu depuis, le dérouter de sa passion précoce pour la radio et la communication. En 1995, il crée MIX, une radio associative étudiante, autorisée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. En octobre 2015, la radio a fêté ses 20 années d’existence. Elle était à l’origine parrainée, entre autres, par Radio France Vaucluse, devenue depuis France Bleu Vaucluse. Tout au long de ces années, il a toujours eu pour objectif de développer tout ce qui peut avoir trait à la communication de proximité. Il a tendu son micro à plus de 3 500 actifs de la région, pour qu’il puisse présenter leur parcours et s’exprimer sur leurs activités. Son appartenance à la grande radio nationale, lui a permis de travailler pour toutes les autres radios du Groupe.

Manager et bénévole

Là encore, lorsque que David fonde sa société de conseil en communication, le Sud est l’un des deux piliers structurants. L’autre pilier de sa société Happening-Sud est celui des grandes entités institutionnelles, étatiques ou privées (Ministère de la Défense, ERDF, CNR…). Si ce type d’intervention, l’entraîne souvent à Paris, il n’en oublie pas moins d’agir localement, au travers d’actions bénévoles. Il cite comme exemple, le « Ban des Vendanges » et ses 10 000 visiteurs ou le parrainage de TED-X Avignon, évènement qui permet d’enrichir la réflexion collective collective et de promouvoir les talents de notre département. Témoin privilégié de l’économie vauclusienne de ces 20 dernières années, David connait les enjeux du marketing territorial. S’il se réjouit des témoignages de progrès notables, son micro reste définitivement ouvert.

En 2016 : Pour David, les années se suivent dans une même débauche d’activités et d’initiatives. Pourtant, 2016 restera pour lui, comme une année spécialement riches en rencontres et en voyages. Avec lui, les frontières sont infimes, de l’industriel au bénévolat, en passant par le social et l’éducation. LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 109


RÉDACTION

Sonia Zidate VICE-PRÉSIDENTE RÉGION PACA

SONIA ZIDATE EST AVOCATE. ELLE EST ÉGALEMENT CANDIDATE AUX ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DE 2017. DANS SON MÉTIER, ELLE MAITRISE LES MOTS ET OBSERVE LES FAITS. DANS SA CITOYENNETÉ, ELLE JOINT LE GESTE À LA PAROLE, ET SURTOUT, ELLE AGIT.

S

onia est née il y a 35 ans, en Kabylie. A l’âge de 5 ans, son père s’éteint prématurément. Pour veiller à l’avenir de sa fille, sa mère décide de commencer une seconde vie en France. 20 ans plus tard, elle obtient sa naturalisation… Durant toutes ces années, Sonia a mesuré sa chance. Pour elle, la plus grande des libertés est de pouvoir travailler. Au sortir de son enfance provençale, rien n’est plus évident pour elle, que de se consacrer à des études de droit. Dans sa perception, l’avocat est par essence un acteur naturel du lien social. La reconnaissance, l’empathie et la maternité vont guider sa trajectoire professionnelle et son engagement citoyen. Aujourd’hui, dans ses mots, celui de « territoire » revient souvent ; parce

qu’il correspond autant à un pays cher à sa vie qu’à la région de son cœur.

La politique ne doit pas être un métier

En 2013, elle ouvre son cabinet d’avocat à Avignon. Chaque jour elle écoute, comprend, défend, aide, accompagne ; tout ce qui représente les qualités d’un engagement citoyen. Mais ce dernier est aujourd’hui indissociable d’un choix politique. Depuis 2015, elle est vice-présidente de la Région en charge des Solidarités. Sonia est convaincue qu’un engagement politique est d’autant plus adapté, qu’il est désintéressé. Un mandat est une responsabilité où l’on se doit de s’oublier soimême. Elle s’attache à ne jamais l’oublier.

En 2016 : Un mot vient tout de suite à l’esprit de Sonia : espoir. Le métier d’avocat est un observatoire social. C’est une année paradoxale où, dans le même temps, notre société prend conscience de sa fragilité et du besoin de se retrouver.

110 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


RÉDACTION LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 111


RÉDACTION LAURÉATS 112 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


RÉDACTION

Kader Nasri F O N D AT E U R D E S T R O P H É E S D U F O O T B A L L A M AT E U R

KADER NASRI A FOULÉ BEAUCOUP DE PELOUSES, DE MONTFAVET À MONACO, JUSQU’EN ANGLETERRE ; IL A ÉVOLUÉ AVEC DES JOUEURS IMMENSES COMME THIERRY HENRY, DAVID TREZEGUET OU ENZO SCIFO, AUTANT DE PARTAGES ET D’EXPÉRIENCES DE LA VIE. AUJOURD’HUI, KADER MET LE FOOTBALL AMATEUR SOUS LE FEU DES PROJECTEURS, QUEL QUE SOIT LE STADE.

A

38 ans, Kader mène une reconversion active, emprunte des valeurs que sa passion lui a inculquées depuis sa plus tendre enfance. Entre autres, il est aujourd’hui le co-fondateur avec David Belluci de la société 1DK Communication, spécialisée dans l’événementiel et le marketing sportif. Si nous avons parlé de reconversion, c’est que Kader est un ancien footballeur. Il veut rendre à son sport tout ce qu’il lui a apporté depuis ses premiers pas sur le gazon. Sa carrière bien remplie lui a permis de rencontrer un nombre incalculable de personnages et d’individualités. Pour celui qui a côtoyé les deux mondes, professionnel et amateur, ce dernier, a une place bien particulière. Il est celui dont tous les joueurs sont issus.

Les Trophées du Football Amateur

En 2010, il crée l’événement pour honorer les ac-

teurs du District Rhône-Durance ; équipes, entraîneurs, buteurs, bénévoles, arbitres, … Le principe est simple. Par leur simple présence, qu’elles soient physiques ou en vidéos, les gloires professionnelles récompensent les amateurs les plus performants. Le soir des trophées, on a pu voir à ses côtés, le journaliste Didier Roustan, Mamadou Niang, Marco Simone, Kaba Diawara... Une participation pour le soutenir et féliciter cet événement inédit. Dans la composition d’une équipe, chaque joueur à son rôle. De même, dans l’esprit de notre communicant, chaque média apporte ses spécificités. Il a donc lancé le site GFoot.84.fr, l’application Scoramateur, disponible sur mobiles. Kader a passé une grande partie de sa vie, à se démarquer dans les surfaces, aujourd’hui, il crée des marques et transmet la passion du sport, sur tous ses terrains. Il rappelle, d’ailleurs, que les mots « amateur » et « aimer » ont la même racine.

En 2016 : Lors des Trophées du Football Amateur 2016, les 400 personnes présentes au Capitole Studios du Pontet ont eu la surprise de découvrir un message vidéo de soutien enregistré depuis Madrid par un certain Zinédine Zidane. Un message qui a fait sensation car Zizou refuse quasiment toutes les sollicitations dont il est l’objet. LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 113


RÉDACTION

Gilles Boussion & Vincent Clap F O N D AT E U R S D E PA N D O R A

GILLES ET VINCENT SE SONT LANCÉS EN 2015 DANS UNE AVENTURE DIGNE D’UN SCÉNARIO DE BLOCKBUSTER ; ENTRE MISSION IMPOSSIBLE ET DÉLIVRANCE. TROUVER DES INVESTISSEURS, CONVAINCRE LES BANQUES, FIDÉLISER UNE CLIENTÈLE … « LAST ACTION HEROES ».

L

a doyenne de notre monde a 116 ans. Il y a 120 ans, le cinéma n’existait pas. L’invention du cinématographe n’a pas été qu’une simple découverte technologique ou industrielle. Elle a initié plus d’un siècle d’angles de vue, des plus divertissants au plus saisissants. Dès sa naissance, elle a trouvé un accueil chaleureux et un écho retentissant aux plus près des foyers ; dans les cinémas de proximité. Aujourd’hui, elle vit de préférence dans de spacieux complexes excentrés, cernés d’immenses parkings. Dès lors, comparer Pandora avec un petit village gaulois serait tentant mais pas forcément opportun.

VOST

L’acronyme est familier des cinéphiles et des distributeurs parisiens. Si ces derniers pensent que la Version Originale Sous-Titrée n’a pas sa place en

province, les nouvelles générations sont de plus en plus friandes du retour aux sources linguistiques. L’univers montant des « Youtubers » y est pour beaucoup. La connaissance de la langue anglaise y trouve un relais opportun et un écho important. A peine le festival d’Avignon terminé, Gilles et Vincent concrétisent l’organisation express du festival Frames. Pendant 2 jours entre le Palais des Papes, la collection Lambert et Pandora, 2 000 « Youtubers » ont pu rencontrer leurs idoles et échanger avec elles, lors de conférences. Dès les années 1980, au travers d’une chanson, un certain M. Eddy évoquait le crépuscule irréversible des cinémas de quartier. Aujourd’hui, Pandora projète une nouvelle lumière. Elle nait dans les salles obscures de proximité et se propage sur les réseaux les plus universels.

En 2016 : Frames représente le fait marquant. Ce type d’événement n’avait jamais été organisé auparavant. Une véritable gageure, montée en trois semaines, sous des auspices incertains et qui s’est avérée un véritable succès. 114 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


RÉDACTION LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 115


RÉDACTION LAURÉATS 116 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


RÉDACTION

Marcelle Marquise BÉNÉVOLE AU GRAND COEUR

ARRIÈRE GRAND MÈRE 8 FOIS, BÉNÉVOLE LARGEMENT IMPLIQUÉE DANS LA VIE ASSOCIATIVE AVIGNONNAISE, MARCELLE MARQUISE TROUVE ENCORE LE TEMPS DE CHANTER DANS UNE CHORALE ET S’ADONNE RÉGULIÈREMENT AU TRICOT. A PRESQUE 79 ANS, ELLE A RÉUSSI À GARDER DE LA JEUNESSE UN REGARD CURIEUX ET UN TON ESPIÈGLE.

I

l n’est pas simple de se promener en compagnie de Madame Marquise. Dans son petit immeuble du Pont des Deux Eaux qui jouxte la Reine Jeanne, on l’arrête tous les deux pas. Des sourires, des embrassades, des câlins même. C’est qu’ici tout le monde la connait, la respecte et l’affectionne. « Ce sont un peu tous mes enfants vous savez », confie-t-elle rieuse. Originaire de la Drome, elle aura passé la majeure partie de sa vie à Nice. Ce n’est qu’en 2006 qu’elle emménage à Avignon pour se rapprocher de sa petite fille. A son arrivée, elle veut aider, se rendre utile. Elle va se renseigner en mairie, on la dirige vers des associations locales. Depuis, chaque mardi, à l’OGA, elle donne des cours de cuisine et prépare un repas équilibré où les légumes sont légion. C’est au volant de son bolide sans permis qu’elle part faire ses courses autour de son quartier. Chaque semaine, avec l’aide de

bénévoles, elle nourrit une vingtaine de personnes pour un ticket à 3€.

Engagée auprès des demandeurs d’asile

« Ici on apprend à cuisiner bon et équilibré pour pas cher » et d’ajouter « mais l’important c’est que les gens se rencontrent et pour cela rien de mieux que le partage d’un repas. » Dans ses cuisines, travaillent trois demandeurs d’asile. L’occasion pour eux de créer un lien social tout en cuisinant et en apprenant la langue française. Notre retraité hyperactive les a rencontré via L’ADOMA. Cette association œuvre pour l’insertion au logement. Depuis quelques temps Madame Marquise passe les voir trois fois par semaine pour leur amener livres, jouets, draps, vêtements qu’elle a récolté pour eux. Son petit appartement est d’ailleurs investi de nombreux cartons destinés à ces dons.

En 2016 : Ainée d’une famille de 19 enfants, Marcelle Marquise a toujours vécu sa vie dans le partage et la convivialité. Avec comme moteur la satisfaction d’aider l’autre et de se mettre au service de celui qui en a le plus besoin. Elle insiste « je ne suis pas payé, mais les sourires que je reçois en retour sont ma plus belle rétribution ». LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 117


Enedis installe de nouveaux compteurs d’électricité : ce qu’il faut savoir

Le compteur Linky vous offre de nouveaux services et est installé gratuitement.

Linky, c’est de nouveaux services pour vous : Le relevé de la consommation d’électricité se fait à distance, sans rendez-vous, ni dérangement Vous pouvez suivre votre consommation d’électricité depuis un espace personnel sécurisé En cas de panne sur le réseau électrique, le diagnostic est facilité, et la réparation plus rapide Les interventions techniques courantes se font à distance : remise en service, changement de puissance, etc. Grâce au compteur Linky le coût de nombreuses interventions diminue

Linky, c’est un projet industriel majeur : 35 millions de compteurs à remplacer sur le territoire français d’ici à 2021 Près de 2 millions de compteurs déjà installés en France 10 000 emplois créés en France (fabrication, pose, recyclage des anciens compteurs électriques) Pour en savoir plus sur le compteur communicant d’Enedis et pour être averti de l’ouverture des nouveaux services offerts, connectez-vous et inscrivez-vous sur :

enedis.fr/linky Enedis est une entreprise de service public, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité. Elle développe, exploite, modernise le réseau électrique et gère les données associées. Elle réalise les raccordements des clients, le dépannage 24 h/24, le relevé des compteurs et toutes les interventions techniques. Elle est indépendante des fournisseurs d’énergie qui sont chargés de la vente et de la gestion du contrat de fourniture d’électricité.

L’énergie est notre avenir, économisons-la !


JURYS CATÉGORIE

JEUNES TALENTS

Cyril Fabre

Jamil Zéribi

Cyril Fabre est responsable du développement d’InfoAvignon, il participe à la réflexion globale en amont de nos actions, il élabore des partenariats avec les opérateurs privés et apporte sa contribution à la réalisation de nos événements. Il agit notamment en qualité de chef de projet sur certains événements. Cyril a organisé le Printemps des Réseaux du Vaucluse. Un événement annuel qui a rassemblé plus de 40 réseaux professionnels en juin 2016 au Golf du Grand Avignon.

Jamil Zéribi a fondé en avril 2007 le BDA (Blog Des Avignonnais) qui est devenu quelques mois plus tard le web-journal InfoAvignon, il est responsable de la publication de ce média en ligne. Il est également depuis 2012 le concepteur du magazine annuel des 50 Personnalités du Grand Avignon, du Grand Prix du Bâtiment Durable en Vaucluse et du Guide des Réseaux du Vaucluse.

LES LAURÉATS DE CETTE CATÉGORIE

ALEXANDRE CERVERA, JULIE ROSET, ANAÏS ANTOINE, JULIEN DI PASQUALE ET WALID MAAMRY

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 119


JEUNES TALENTS LAURÉATS 120 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


JEUNES TALENTS

Alexandre Cervera F O N D AT E U R D E N AT U R A’ L I V E

23 ANS, DES IDÉES, DES ENVIES PLEIN LA TÊTE ET DES PROJETS BIEN ABOUTIS. ALEXANDRE CERVERA EST JEUNE, AMBITIEUX ET RÉSOLUMENT PASSIONNÉ. DIPLÔMÉ DEPUIS DEUX ANS, LE JEUNE HOMME EST AUJOURD’HUI INGÉNIEUR DU SON DANS LE SPECTACLE ET S’OCCUPE NOTAMMENT DE SONORISER CONCERTS ET AUTRES PIÈCES DE THÉÂTRE.

F

amilier des concerts dès son plus jeune âge, il voue une réelle passion pour la musique tout en se découvrant un intérêt particulier pour la technique. Plus tard durant ses études, il s’équipera d’un studio d’enregistrement mobile et s’amusera régulièrement à enregistrer des amis lors de bœufs. De là naîtra l’idée de captation live en pleine nature. Le projet Natura’live est né.

Ode à la musique

Alexandre s’entoure alors de ses amis, tous des professionnels de l’image et du son. C’est à ren-

fort, de drone, de caméras et de panneaux photovoltaïques que la première vidéo est tournée dans les gorges du Verdon. Pour ce mélomane, l’idée fondatrice du projet était de rendre aux vidéos musicales une « authenticité et une spontanéité qu’il n’y a pas dans un clip où tout est en play back ». Une ode à la musique dans ce qu’elle a de plus brut, le tout magnifié par un décor grandiose. En deux ans, quatre clips ont été réalisés. Une nouvelle vidéo Natura’live est en cours de projet, si Alexandre sait que ça se fera sur une montgolfière, le choix du groupe n’a pas encore été défini.

En 2016 : Natura’live tourne avec Electro Deluxe sur le lac de Serre-Ponçon. Alexandre le vit comme une consécration « c’est un groupe que je suis depuis que je suis gosse, une collaboration avec eux c’est génial !». Il n’oublie pas de mentionner que si le groupe parisien a répondu présent, c’est aussi grâce à ses précédentes collaborations avec Alphaze et Armelle Ita « ils ont participé à assoir la crédibilité du concept et je leur en suis reconnaissant ».

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 121


JEUNES TALENTS

Julie Roset C H A N T E U S E LY R I Q U E

JEUNE ET TALENTUEUSE, JULIE ROSET SE RÉSERVE UN AVENIR PROMETTEUR DANS LE MONDE DE L’OPÉRA.

P

ssionnée de musique et de chant, Julie s’inscrit dès l’age de 6 ans à la Maitrise de l’Opéra d’Avignon. A dix ans, elle intègre la chorale A Piacere dirigée par Annie Fajeau. A 15 ans, elle entre au Conservatoire d’Avignon où elle apprendra le piano, le hautbois et la flûte traversière. Elle se concentrera rapidement sur le chant, sa réelle vocation.

Le goût d’apprendre et de progresser

Elle passera, en mai 2016, son DEM (Diplôme d’étude musicale) avec 18 de moyenne générale et les félicitations du jury. Élève modèle, elle intégrera en septembre 2016 la très prestigieuse HEM (Haute Ecole de Musique) à Genève. Actuellement inscrite en Licence de chant baroque, elle

compte intégrer par la suite un Master en lyrique, probablement à Paris. En tant que soprano léger colorature, qui monte facilement dans les aigus, il est souvent entendu de commencer une carrière dans l’Opera très jeune. Mais Julie, pour qui le chant demeure central, a également le goût d’apprendre et n’est absolument pas résolue à abandonner un cursus très enrichissant. Néanmoins, elle remarque que ce qu’elle préfère c’est jouer, et les cours de représentation restent tout de même ses favoris. Elle se produira d’ailleurs à l’Opéra de Toulon en décembre 2017 dans le rôle de Papagena dans la Flûte Enchantée.

En 2016 : Julie a remporté trois prix au dernier concours de chant Jeunes Espoirs organisé par l’Opéra Grand Avignon. Le prix Jeune Talent, celui du Centre Français de Promotion Lyrique et enfin celui du Public. Une consécration encourageante qui laisse deviner un avenir radieux.

122 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


JEUNES TALENTS LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 123


JEUNES TALENTS LAURÉATS 124 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


JEUNES TALENTS

Anaïs Antoine PRIX D’EXCELLENCE DE LA SOCIÉTÉ DES MEMBRES DE LA LÉGION D’HONNEUR

LE TALENT NE RÉSIDE PAS UNIQUEMENT DANS LA MAÎTRISE D’UN ART OU D’UN SAVOIR-FAIRE. ON LE TROUVE ÉGALEMENT DANS LA FORCE DE L’ÂME. RENDEZ-VOUS À LA FIN DE CE PORTRAIT.

S

ous son petit feutre qui l’abrite de la pluie, Anaïs est jeune, souriante et spontanée. Au sortir du lycée, elle a choisi l’apprentissage pour atteindre ses objectifs. Pour elle, cette filière représente le passage au monde du travail le plus efficient et le plus représentatif de la réalité quotidienne.

Depuis le début de son BTS d’Assistante de Gestion, elle obtient les meilleurs résultats de sa promotion. Ses semaines se divisent en deux parties : lundi, mardi au lycée saint Vincent de Paul, mercredi, jeudi, vendredi, au sein de la société Optima Concept à Barbentane. Là encore, son travail est apprécié ; au point d’avoir une proposition de CDI. Mais Anaïs a décidé de se présenter cette an-

née à deux concours, celui de l’éducation spécialisée et celui de la gendarmerie.

Prix d’Excellence

Dans le cadre de son apprentissage, elle a été parrainée par la Société des Membres de la Légion d’Honneur. Cette dernière lui a décerné son prix d’excellence 2016 ; récompense la plus élevée remise par l’association. Quoi de plus logique si l’on considère que Légion d’Honneur est synonyme de mérite et de cœur. Dès l’enfance et jusqu’à l’adolescence, Anaïs a été victime de maltraitance. Educatrice spécialisée ou sous-officier de gendarmerie, ses pas sont guidés par le besoin de protéger ses contemporains.

En 2016 : Pour Anaïs, c’est à la fois l’année de l’aboutissement et des perspectives. Elle continue de conjuguer le travail avec l’apprentissage ; un futur qui s’ouvre, un présent qui s’active... et une mémoire qui veille...

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 125


JEUNES TALENTS

Julien di Pasquale CHAMPION RÉGIONAL DE BOXE ANGLAISE

A UN MÈTRE DE HAUTEUR ET SUR UNE QUARANTAINE DE M², JULIEN SE BAT POUR SON AVENIR. EN BOXE, IL Y A CEUX QUI AFFRONTENT ET CEUX QUI ESQUIVENT. PLUTÔT QUE DE REJOINDRE SON COIN, JULIEN A DÉFINITIVEMENT CHOISI SON CAMP.

S

ur un ring après un gong, les choses peuvent évoluer très vite dans une carrière. Julien, natif du Pontet fréquente dès ses 7 ans la salle où son père, Robert, exerce des responsabilités. Il y pratique essentiellement la musculation. Autour de lui battent le cœur et les coups de « ceux qui enfilent les gants ». Alors un jour, ils les enfilent lui-même. Depuis, 3 saisons de boxe, 18 combats, 18 victoires. Il accumule les succès contre des adversaires qui ont en moyenne plus d’une quarantaine de matchs à leur actif. Pourtant sur un banc de sa salle d’entraînement, Julien répond aux questions de manière calme, posée, tout aussi réfléchie que déterminée. On n’a pas de mal à imaginer qu’entre les cordes, le jeune homme est un redoutable compétiteur où le sangfroid le dispute à l’ambition et à la passion.

Aux portes de l’équipe de France

Amateur ou professionnel, l’univers de la boxe est particulier. Sur une saison qui court de septembre à juin, les combats se comptent souvent sur les doigts d’une main. Ils sont autant de rendez-vous cruciaux à ne surtout pas manquer. En trois rounds de 2 ou 3 minutes, le pugiliste doit matérialiser sous forme de victoire des heures et des heures d’entraînement. Depuis trois ans, Julien a franchi toutes les étapes et se trouve aujourd’hui aux portes de l’équipe de France. En ce début d’année, il y a pourtant un coup bas qu’il a du mal à encaisser. En demi-finale du championnat de France, Julien a fait l’amère expérience qu’un combat de boxe pouvait autant se gagner entre les cordes que se perdre au pied d’un ring. Mais Julien est très très loin de jeter l’éponge.

En 2016 : les résultats et le tempérament de Julien ne sont pas restés invisibles aux yeux des responsables nationaux et des commanditaires mondiaux. Dès le printemps 2017, il a bon espoir d’être qualifié pour le championnat international amateur, organisé par Montana, l’enseigne spécialisée dans les articles de sport.

126 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


JEUNES TALENTS LAURÉATS LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 127


JEUNES TALENTS LAURÉATS 128 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016


JEUNES TALENTS

Walid Maamry CHAMPION DE FRANCE DE RUGBY

IMAGINEZ-VOUS PILIER GAUCHE. VOUS ALLEZ RENTRER EN MÊLÉE. DEVANT VOUS, VOUS AVEZ WALID MAAMRY ; 1,99M, 160 KILOS, CHAMPION DE FRANCE DES MOINS DE 18 ANS, SURCLASSÉ AU PÔLE FRANCE. BON COURAGE…

W

alid Maamry est natif d’Avignon. Enfant, il jouait au football avec ses copains en bas des immeubles. Et puis à l’âge de 10 ans, le ballon change de forme et il découvre le rugby à l’Union Sportive Avignon Le Pontet 84. Dès 14 ans, il est sélectionné dans les équipes départementales et régionales avec des stages nationaux. En 2016, son début de carrière prend la direction du Var. Il est recruté par le RC Toulon. C’est le début pour lui des premières tournées internationales avec les U17. Walid s’est déjà frotté aux Anglais, aux Italiens, aux Sud-Africains et aux provinces britanniques. Si la nature a doté Walid d’un physique redoutable et redouté, l’espoir n’en est pas moins attaché à développer ses aptitudes : travail physique, technique individuelle, vision du jeu,

l’énergétique… L’une de ses qualités réside dans sa capacité à bien se déplacer par rapport à sa masse musculaire.

Surclassé à Marcoussis

Dans le même temps, le pilier droit intègre le Pôle France à Marcoussis, surclassé d’un an. Tout en suivant sa scolarité en Terminale, il vit rugby tous les jours. Il apprécie particulièrement l’ambiance familiale qui s’est installée et la vingtaine de joueurs avec qui il pratique sa passion. Il garde un souvenir précis de son voyage en Afrique du Sud. Avec ses coéquipiers, ils ont rencontré des enfants des Townships. Ils ont joué et rigolé ensemble. Enfant, dans son modeste quartier, Walid jouait au ballon avec ses copains. Il ne l’a visiblement jamais oublié.

En 2016 : entre son titre national et son intégration du Pôle France, l’année 2016 est à marquer d’une pierre blanche ; pour celui qui depuis son enfance, rêve de devenir joueur professionnel.

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 129


Crédit photo : Tech3 Racing

Crédit photo : Antoine Pecatte

Champion des trajectoires gagnantes Sepang, Malaisie, octobre 2016. Johann fête sa 16ème victoire en Grand Prix avec son célèbre salto arrière exécuté à partir d’une pile de pneus. Dans le même temps, il fête sa seconde couronne mondiale consécutive en Moto 2, performance unique à ce jour. Dans un sport à risques, Johann a également pris celui de se remettre en cause, avant de monter dans la catégorie ultime. Depuis l’intersaison, il est le nouveau fer de lance de l’écurie varoise, Tech 3, figure emblématique d’un championnat relevé.

Lauréate dans la catégorie Economie de l’édition 2013, Anne-Marie Hautant est toujours aussi engagée à la tête du bureau d’études Ingeflux pour défendre des projets éco-responsable. Avec 9 salariés, son bureau d’études fait partie des plus importants du département. Ses nombreuses références dans le Vaucluse mais aussi dans les départements limitrophes en fond un acteur majeur du bâtiment. Les équipes d’Ingeflux ont récemment travaillé sur la réalisation du plateau technique (chauffage, ventilation, climatisation) de la Clinique St Jean de Montpellier ou à la Mairie de Viens sur un bâtiment de 250 m2 avec ossature bois, remplissage à la paille, enduit terre cuite...C’est la marque de fabrique d’Ingeflux, promouvoir le bâtiment durable, quelque soit la taille des projets... Crédit photo : Breschi - Association Ricochets17

L’ACTU DE NOS ANCIENS LAURÉATS

Anne-Marie Hautant

Johann Zarco

Oleg Garasymovytch Ligne d’avenir pour la natation française A l’été 2016, Oleg Garasymovytch est devenu champion de France du 50 m et du 100 m dos. Performances d’autant plus remarquables que sa spécialité est le 200 m. Aussi, à l’automne, le licencié du cercle des nageurs d’Avignon devient naturellement champion de France du 200 m dos en petit bassin. Ceci lui vaut de rejoindre le Pôle France de Marseille et de plonger dans le grand bain de la natation mondiale, au Canada, en décembre. Il se présente comme l’héritier légitime de la nage dossiste hexagonale.


LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 131


La sortie du magazine des 50 personnalités s’effectue chaque année à l’occasion d’une soirée de remise de prix. Petit retour sur la soirée 2016 qui a eu lieu au Petit Louvre, à Avignon et qui a rassemblé 250 personnes.

6

7

8

9 11

2

1

10

3

4

5

132 > LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016

12

13


14

16

15 18

19

17

20

21

22

1. Philippe et Sylvie Aumage (Armony de Vivre) 2. Kader Benzahra (Couscousserie) et Kader Boutaleb (SMC) 3. Bruce Codron (Champion du monde de Full Contact) et sa compagne 4. Philippe Mosnier (Kedge Business School) 5. Jacques Montaignac (Ville d’Avignon) 6. JeanPaul Maze et France Maze De Medeiros (La Pyramide) 7. Jean Gourdan de Fromentel (Petit Louvre) et Rémi Vicente (Arôme) 8. Anaïs Clair (Vaucluse Provence Attractivité), Cyril Fabre (InfoAvignon) et Cathy Fermanian (Vaucluse Provence Attractivité) 9. Jean-Marie Puggioni (CGPME) et Yazid Ichemrahen (Pâtisserie Vernet) 10. Daniel Serin (Jury Santé) et JeanLouis Denis Laventure (Cadre de santé) 11. Cyril Asker (Champion MMA) et sa compagne 12. Cédric Jullian (API) et Hervé Cristiano (Kaiman) 13. Paul Hermelin (Capgemini) et Nathan Cypel (Banque CIC) 14. Cécile Dupuch et Tristan Salaun (Startup Week-end) 15. Thierry Wambergue (InfoAvignon) 16. Damien Malinas (Vice Président de l’Université) et Loïc Etienne (Vaucluse Provence Attractivité) 17. Patrice Perrot (Enedis) et Jean-François Cesarini (French Tech Culture) 18. Aurélie Schlecht (Startup Week-end) et Odile Devise (Devisocom) 19. Sylvie Bres (Présidente Urssaf Vaucluse), Nadia Beraud (ODE) et Anne Benedetti (Benedetti SA) 20. Christophe Ptak (Avocat) et Lionel Blanck (Foch Automobiles) 21. Estelle Faucher (Product Air) et David Pellet (Saluces) 22. Nadia Beraud (ODE), Sophian Jayal (Kiwels), Paul Hermelin (Capgemini), Jamil Zéribi (InfoAvignon), Farouk Zéribi (Réciprok’Savoirs) 23. Eric de Wiet (Centrale Hélios) et Arnaud Louis (Helen Traiteur) 24. Akim Barika (Phoenix 360) 25. Pablito Zago (Artiste) 26. Emmanuel Ethis (Recteur de l’académie de Nice) et Laurent Garcia (Echo du Mardi)

23 24

25

26

LE MAGAZINE DES 50 PERSONNALITÉS DU GRAND AVIGNON EN 2016 > 133


L’ÉQUIPE

Jamil Zéribi

Fondateur du magazine des 50 Personnalités, du site InfoAvignon, du Grand Prix du Bâtiment Durable en Vaucluse et du Guide des Réseaux du Vaucluse.

Cyril Fabre

Cyril est responsable du développement d’InfoAvignon, c’est le concepteur du Printemps des Réseaux du Vaucluse. Il a assuré une partie de la commercialisation du magazine.

LES RÉDACTEURS

Thierry Wambergue

Thierry est rédacteur indépendant. Il a rédigé de nombreux portraits dans le magazine ainsi que le dossier sur la prison St Anne.

Akim Rahmouni

Akim est rédacteur indépendant, il a participé à la rédaction des portraits.

Marie-Rachel Aparis

Marie-Rachel est journaliste indépendante. Elle a participé à la rédaction des portraits.

LE PHOTOGRAPHE

Najim Barika

Najim est photographe et réalisateur audiovisuel. Il a réalisé les portraits des lauréats ainsi que la photo de couverture du magazine.

C R É AT I O N D U M A G A Z I N E

Agence Arôme

C’est l’agence de Communication et de Design Arôme qui a conçu les 6 éditions (de 2012 à 2017) du magazine des 50 personnalités.


Magazine des 50 Personnalités - n°6 - 2017