__MAIN_TEXT__

Page 1

COVID-19

ÉDUCATION

Les indicateurs s’améliorent, mais…

PAGES 2-3

PHOTO RAPHAËL BERT

Dans le Rhône, le nombre de patients testés positifs au Covid-19 passe sous la barre des 400 pour 100 000 habitants. Une bonne nouvelle, même si la prudence reste de mise. “Nous avons dépassé le nombre de patients comptabilisés lors du pic de la première vague”, témoigne Cédric Ploton, directeur des Portes du Sud.

L’impact du confinement sur le niveau des élèves

Les résultats des évaluations nationales des CP, CE1 et 6e confirment que les élèves ont souffert du confinement du printemps. Les écarts se sont notamment creusés entre les enfants des établissements en zone d’éducation prioritaire et les autres. Les avis des enseignants, cependant, divergent sur l’intérêt de ces tests. PAGE 4

N° 699 du 25 novembre au 8 décembre 2020

www.expressions-venissieux.fr

Dans les starting-blocks En pause depuis le début du reconfinement, les sportifs amateurs n’oublient pas pour autant de s’entretenir physiquement. Avec, en ligne de mire, le retour des compétitions. NOTRE DOSSIER PAGES 9 à 11

QUALITÉ DE L’AIR

Élargie, plus contraignante, la ZFE renforcée fait débat P. 8

CULTURE

Des artistes en galère et en colère P. 12

VIOLENCES CONJUGALES

Les moyens restent insuffisants

PHOTO RAPHAËL BERT

ARCHIVES RAPHAËL BERT

P. 16

Alors que l’on célèbre ce 25 novembre la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, militants, professionnels et associations pointent un manque de moyens dédiés à la lutte contre ce fléau. Et ce, alors que 2020, avec le huis clos des deux confinements, devrait marquer une nouvelle aggravation des signalements.


2

ACTUS

Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699 / EXPRESSIONS

CÉDRIC PLOTON, DIRECTEUR DES PORTES DU SUD

“Une seconde vague d’une extrême violence” Le groupe hospitalier Les Portes du Sud accueille un nombre important de patients atteints par le Covid-19. Cédric Ploton, directeur, fait le point. Quelle est la situation ce ven-

bitude. Y sont traitées unique-

établissement ?

urgences vitales et l’oncologie. La

bien

évidemment,

les

situation est identique pour notre

constatons une légère baisse,

service ambulatoire : seuls les

cine générale, 27 sont occupés par

niques nécessitant des traitements

puisque sur les 75 lits de médedes patients Covid, contre 35 la

semaine dernière. Mais je ne peux absolument pas vous dire si cette

baisse va se poursuivre ou pas.

patients atteints de maladies chro-

y sont accueillis. Toutes les autres

activités ont été repoussées. Le service d’urgence fonctionne pour

sa part tout à fait normalement.

Avons-nous passé le pic ? Il nous

Nous ne constatons pas de dimi-

sément, c’est encore trop tôt. La

premier confinement : les gens tra-

est impossible de le savoir préci-

seconde

vague

a

été

d’une

extrême violence dans notre

nution d’activité contrairement au

vaillent, les établissements sco-

laires fonctionnent, la circulation

région. Il faut donc rester exces-

est plus importante…

dépassé le nombre de patients

Et la maternité ?

première vague. C’est un fait,

lement. Les visites sont très

sivement prudent. Nous avons

comptabilisés lors du pic de la

notre région est particulièrement

touchée. Malgré cette situation,

ARCHIVES RAPHAËL BERT

Depuis quelques jours, nous

ment,

Elle fonctionne tout à fait norma-

strictes : seul le papa peut être pré-

sent pendant l’hospitalisation de

Aux Portes du Sud comme ailleurs, le nombre de patients comptabilisés lors du pic de la première vague a été dépassé.

au sein de l’hôpital, les visites sont

Les établissements publics et

verture de lits supplémentaires.

en bonne intelligence au sein de

une prise en charge en réanima-

nous nous devons d’accueillir

la maman et du bébé. Par ailleurs,

rale des malades non-Covid.

de nouveau totalement interdites.

Comment fonctionnent les autres

Les médecins poursuivent-ils

la Métropole ?

Bien évidemment. Certains privi-

rappeler. Dès le début de l’épidé-

même des Portes du sud, je fais

les Hospices civils ont pris les

semaine.

avons travaillé ensemble sans

Et vos équipes, comment vont-

véritable coopération s’est instal-

Elles sont remarquables. D’autant

dans nos lits de médecine géné-

services?

Depuis le 22 octobre, la chirurgie

ne fonctionne plus comme d’ha-

leurs consultations ?

légient la téléconsultation.

privés travaillent-ils toujours

Oui, et c’est très important de le

mie, lors de la première vague, choses en main en amont et nous

L’indispensable continuité de soins “Les autres problèmes de santé ne s’arrêtent pas avec le coronavirus”, a rappelé récemment le ministre des Solidarités et de la santé, Olivier Véran. Cette deuxième vague touche en effet durement les Français, mais il est capital que ceux qui en ont besoin continuent de consulter leur médecin. Les cabinets des médecins traitants, des spécialistes, des kinésithérapeutes, des dentistes restent ainsi ouverts, dans des conditions sanitaires très strictes qui permettent la prise en charge des patients. La vaccination, le suivi du nourrisson et de l’enfant ou celui des pathologies chroniques doivent donc être maintenus. Il est également possible d’avoir recours à la télémédecine massivement utilisée lors de la première vague.

nous poser de questions. Une

lée. Les HCL ont divisé Lyon et sa

Si l’un de nos patients nécessite

tion, il est transféré dans un hôpi-

tal du hub. Par ailleurs, au sein

un point info Covid chaque

elles ?

que lors de cette seconde vague,

Métropole en quatre “hubs” :

nous avons plus de cas de Covid

tre” avec Edouard-Herriot, Saint-

les remercie pour tout ce qu’ils

nous faisons partie du “hub cenLuc-Saint-Joseph, l’hôpital

de

Desgenettes,

chez nos personnels soignants. Je

font. En cas de besoin, je peux

Bourgoin-Jallieu

compter sur tout le monde, du

moz, Natecia, Le Parc, ainsi que

passant par le personnel adminis-

(dans l’Isère), les cliniques Merle Centre Léon-Bérard. Tous les

lundis, nous avons une réunion

de notre hub et nous nous adap-

tons. C’est lors de ces réunions

que se décide, par exemple, l’ou-

médecin aux agents de service, en tratif et technique. Tout le monde

est sur le pont. g

PROPOS RECUEILLIS MICHÈLE FEUILLET

PAR

Avons-nous passé le pic ? Il nous est impossible de le savoir précisément, c’est encore trop tôt.

ARCHIVES RAPHAËL BERT

dredi 20 novembre dans votre


ACTUS

EXPRESSIONS / Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699

3

COVID-19

Prudence, toujours, même si le virus circule moins

Le nombre de patients testés positifs au Covid-19 baisse dans le Rhône et passe sous la barre des 400 pour 100000 habitants. Une bonne nouvelle, mais la prudence est de mise. Covid-19

et dans la région Auvergne-

Rhône-Alpes. En effet, le 19 novem-

Covid-19, un chiffre stable par rap-

port à la semaine précédente

(6888). Pire: cette donnée s’avère

largement supérieure à celle du pic

bre, pour la première fois depuis le

de la première vague, limitée alors

positifs pour 100000 habitants est

837 patients étaient par ailleurs sui-

12 octobre dernier, le nombre de cas passé sous la barre des 400 dans le

à 3055 patients au maximum.

vis en réanimation au 19 novem-

Rhône. Le taux d’incidence s’affi-

bre. Là encore, un chiffre stable en

Publique France, contre 935,3 le

taux de consultation en médecine

chait ainsi à 396,7 selon Santé

4 novembre.

Dans la région, qui est la plus tou-

chée par cette deuxième vague, qua-

tre départements présentent encore

un taux supérieur à 400: la Haute-

comparaison hebdomadaire. Les de ville et de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 pour-

PHOTO RAPHAËL BERT

de

suivent pour leur part leur décroissance, mais demeurent élevés.

Ce n’est pas faute, pour l’hôpital, de

Savoie (648), la Loire (582,9), la

s’être organisé: pour accueillir les

Entre 15 et 30 minutes suffisent pour connaître le résultat d’un test antigénique.

(555,7). Le taux d’incidence moyen

nombre de lits de réanimation a été

d’autres villes moins touchées par

Alpes à 456,1, contre 248,2 en

rées comme non-urgentes ont été

Bilan de cette quinzaine? La dimi-

impérative pour que la pression sur

réorganisés. La filière d’aval a éga-

sonnes positives au Covid-19 dans le

diminuer.

avec le développement de l’hospi-

Savoie (580,7) et la Haute-Loire

s’affiche ainsi en Auvergne-Rhône-

France. Une nouvelle baisse est

les services hospitaliers puisse

patients, rappelons qu’à Lyon le doublé, des interventions considé-

déprogrammées et des services

lement été fortement mobilisée,

l’épidémie.

nution sensible du nombre de per-

département du Rhône, et dans la région dans son ensemble, constitue

talisation à domicile, ainsi que des

une bonne nouvelle. Mais alors que

permettant de prendre en charge,

grammer un allègement des restric-

fessionnels de santé traversent ce

qui peuvent quitter les services hos-

de mise. Auvergne-Rhône-Alpes est

Dans la région, 6 882 patients

malades ont été transférés des hôpi-

UN PLATEAU HAUT

La situation dans les hôpitaux est de fait loin d’être apaisée: les pro-

que l’on appelle un plateau haut.

étaient hospitalisés des suites du

soins de suite et de réadaptation dès que cela est possible, les patients

le gouvernement s’apprête à pro-

tions, la plus grande prudence reste

pitaliers. De plus, de nombreux

toujours la région la plus touchée. g

taux de Lyon et de la région vers

MICHÈLE FEUILLET

Les tests antigéniques possibles dans certaines pharmacies À Vénissieux, certaines pharmacies permettent désormais aux personnes symptomatiques du Covid-19 de passer un test antigénique. Le procédé ne change pas : ils sont réalisés à partir d’un prélèvement dans le nez, par écouvillon. Mais ce qui change, c’est la durée d’attente des résultats. En effet, alors qu’un test PCR impose une attente de 24 heures à 48 heures, voire davantage, avant que les résultats ne soient disponibles, entre 15 et 30 minutes suffisent pour les tests antigéniques. “À Vénissieux, précise Lætitia Bouillod, présidente de la CPTS (commu-

nauté professionnelle territoriale de santé), on a d’ores et déjà formé plusieurs pharmaciens volontaires. Leur nombre devrait augmenter dans les semaines qui viennent.” En attendant, si votre état de santé nécessite ce type de test, il est important de contacter votre pharmacien avant de vous déplacer. Rappelons que le test antigénique, validé par la Haute autorité de santé en septembre, détecte les protéines produites par le virus. Il cherche à déterminer si la personne est infectée au moment du test.

Grosse affluence pour le vaccin contre la grippe Partout en France, les pharmaciens sont cette année surpris par l’afflux de patients venus se procurer et se faire vacciner contre la grippe. À Vénissieux, la situation est “tendue”, reconnaît ce pharmacien: “Nous avons été rapidement en rupture. C’est pourquoi nous avions inscrit nos patients sur une liste d’attente, en attendant la livraison de notre seconde commande, arrivée début novembre.” Ainsi, ce sont essentiellement les personnes de plus de 65 ans ou les personnes fragiles qui ont été vaccinées. “C’est vraiment une bonne nouvelle, insiste le professionnel de santé. Nous avons vacciné pour la première fois des patients ayant plus de 70 ans, qui ne l’avaient jamais fait auparavant et qui pourtant y étaient incités via un bon délivré par l’assurance maladie.” Pendant plusieurs semaines, les autorités de santé ont en effet fortement encouragé les patients fragiles à se faire vacciner dès le début de la campagne afin de ne pas engorger, en cas de complications grippales, des hôpitaux déjà sous tension. L’année dernière, moins de 50 % des personnes à risques s’étaient fait vacciner. Or, selon les autorités de santé, “l’objectif de couverture vaccinale contre la grippe saisonnière défini par l’Organisation Mondiale de la Santé est fixé à 75 % pour les populations ciblées par les recommandations”.

PHOTO RAPHAËL BERT

L’

épidémie

recule doucement à Lyon


ACTUS

4

Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699 / EXPRESSIONS

CONFINEMENT

Un impact sur le niveau des élèves Les résultats des évaluations nationales des CP, CE1 et 6e sont tombés, et ils démontrent que les élèves ont souffert, à des degrés divers, du confinement du printemps. Certains écarts se sont notamment creusés entre les élèves scolarisés en zone d’éducation prioritaire et les autres. e confinement a accru les

L

pagner leurs enfants en mathéma-

on pouvait s’en douter, mais

lecture et en écriture, domaines

nales, réalisées en septembre par

de compétences.

6e, sont très clairs. Une baisse qui

écarts entre le secteur hors éduca-

les résultats des évaluations natio-

l’ensemble des élèves de CP, CE1 et démontre que malgré les efforts

mis en œuvre, les apprentissages

tiques et en compréhension qu’en

exigeant davantage de précision et C’est aussi en classe de CE1 que les

tion prioritaire et celui de l’éducation prioritaire s’accentuent, notam-

des élèves, et plus particulièrement

ment en français : alors que les

par la situation difficile qui touche

et 2019 entre les élèves, on observe

En classe de CP, les résultats sont

écarts de performance sur les

des plus fragiles, ont été affectés notre pays depuis mars dernier.

en légère baisse en français comme en mathématiques, particulière-

ment dans les domaines travaillés

écarts étaient stables entre 2018

entre 2019 et 2020 une hausse des

items “Connaître le nom des lettres

et le son qu’elles produisent”

(+ 2,9 points) et “Reconnaître des

en fin de grande section de mater-

lettres” (+ 2,8 points). Des données

d’élèves ayant une maîtrise satis-

des milieux les plus défavorisés

des lettres et du son qu’elles pro-

conséquences du confinement.

nelle. Par exemple, le pourcentage

faisante de la connaissance du nom

duisent passe de 80,1 % à 77,8 %.

qui montrent que les enfants issus

ont été les plus touchés par les

Pour la compétence à manipuler

des syllabes (discrimination des

sons), la maîtrise est également en

baisse de 81,3 % à 79,3 %. Par ail-

leurs, le pourcentage des élèves

PAS D’IMPACT DANS LES COLLÈGES

Les bonnes nouvelles viennent du en effet très largement en hausse :

en français de 6 points, en mathé-

gnant passe de 70,3 % à 69,1  %.

valable quel que soit le secteur :

matiques de 4 points. Ce constat est

Tandis qu’en mathématiques, la

public, privé, hors éducation prio-

des problèmes recule de 66,1 % à

Enfin, pour la première fois, un test

part d’écoliers sachant résoudre 64,4 %.

INQUIÉTUDE EN CE1 POUR LES ÉLÈVES EN REP +

En classe de CE1, les résultats sont plus inquiétants. En français, on

assiste à une baisse de 4,8 points

pour la lecture de textes, de

4,3 points pour la lecture de mots,

et de 4,5 points pour l’écriture. En mathématiques, en revanche, les

performances sont comparables en

moyenne entre 2019 et  2020. La

question se pose de savoir si les parents ont pu davantage accom-

Malgré les efforts mis en œuvre, les apprentissages des élèves, et plus particulièrement des plus fragiles, ont été affectés par la situation difficile qui touche notre pays depuis mars dernier.

côté des collèges. Les résultats sont

ayant acquis la compétence à com-

prendre des mots lus par l’ensei-

ARCHIVES RAPHAËL BERT

inégalités scolaires. Certes,

ritaire, REP ou REP +.

de lecture à voix haute individuelle

a été organisé pour les élèves

entrant en 6e. Le score moyen est

de 124 mots lus en une minute,

supérieur donc au seuil fixé à 120 mots qui correspond aux atten-

dus de fin de CM2. 53 % des scores sont

au-dessus

de

ce

seuil.

Quelques chiffres sont cependant

inquiétants : 31 % sont en dessous.

Et 15 % des élèves n’atteignent pas le seuil des 90 mots, qui correspond

aux attendus de fin de CE2.

g

MICHELLE FEUILLET

Ce qu’en pensent les enseignants À Vénissieux, les discours des enseignants varient face à ces évaluations. Si certains les défendent ardemment, d’autres sont beaucoup plus réservés, voire affirment ne pas vouloir en tenir compte. “Certains de mes collègues y jettent peut-être un œil, mais nous ne nous en servons absolument pas comme outils d’école, commente Bernard Bagaggia (SNUipp) directeur du groupe scolaire Ernest-Renan. On avait des craintes bien sûr sur le niveau de certains de nos élèves, mais nous avons des classes à 12 et pour l’instant, ça se passe plutôt bien. Pendant le confinement, les enseignants téléphonaient aux familles. Celles-ci venaient récupérer le travail à l’école. On a vraiment gardé le lien. Nous avons d’autres manières d’évaluer nos élèves.” “Ces évaluations après un confinement de plus de deux mois constituent une totale aberration, assure Christophe (syndicat SUD), professeur au

collège. On voit bien au quotidien la difficulté de nos élèves. Nous n’en apprenons rien.” “Personnellement je suis très attachée à ces résultats, indique pour sa part Caroline, qui enseigne en CE1. Mais je pense qu’il aurait fallu les faire plus tard cette année. En septembre, c’était un peu tôt. En tout cas, ces données me sont utiles. Je ne suis pas surprise par les résultats de mes élèves. J’ai la chance d’être dans une classe à 12 donc ils vont progresser rapidement. Je ne suis pas inquiète.” “Je suis assez mitigée face à ces évaluations, constate enfin Sarah, institutrice de CM2. En REP+, on ne travaille pas comme dans un établissement de centre-ville. On adapte notre manière d’enseigner auprès des plus fragiles. Que ces élèves aient vécu le confinement de manière plus agressive, c’est quelque chose que l’on savait. Ce n’est franchement pas une découverte.”


ACTUS

EXPRESSIONS / Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699

5

PROTOCOLE SANITAIRE

La fronde des collèges Le 2 novembre, un nouveau protocole sanitaire dit “renforcé” a été mis en place dans les établissements scolaires. Si les lycées ont été entendus pour introduire une dose de distanciel, dans les collèges la colère continue de monter. ans une lettre ouverte

D

Cela permettra de faire venir les

en cas de circulation active du

la République, aux prési-

groupes et dans une même salle

la deuxième vague épidémique ne

nationale, ainsi qu’au ministre de

sage et de respecter réellement la

Jean-Michel Blanquer assurait que

et l’ensemble des enseignants du

Les mêmes griefs et revendica-

d’enseignants étaient maîtrisées

dents du Sénat et de l’Assemblée

l’Éducation nationale, le personnel

collège Jules-Michelet expriment

élèves chaque jour, mais par demi-

de classe, afin de limiter le brasdistanciation.”

que redoutent par-dessus tout les

assoupli pour les lycées. Mais tou-

“Nous tenons à vous alerter sur la

enseignants, “c’est la fermeture des

gogique de l’école de la République,

établissements scolaires et le

qu’a été le confinement total du

que la protection des élèves et des

avait été perdu avec beaucoup

personnels reste illusoire en l’absence de mesures véritablement

adaptées à notre situation.”

Au collège Paul-Éluard aussi, le personnel

est

remonté :

“Le

ministre impose un protocole dit

renforcé, mais sans moyens sup-

gement. Depuis, le discours s’est jours pas pour les collèges. g

retour à la catastrophe éducative

de ses usagers et de ses représen-

tants, écrivent-ils. Nous affirmons

les contaminations d’élèves et

et refusait toute idée de réaména-

nel du collège Elsa-Triolet. Car ce

mise en danger sanitaire et péda-

faisait plus l’ombre d’un doute,

tions sont exprimés par le person-

leur désaccord avec le protocole

appliqué depuis le 2 novembre.

virus. Or, le 29 octobre, alors que

printemps dernier, où le contact

d’élèves. Nous sommes mobilisés

pour la qualité de la scolarité. Nous

sommes prêts à adapter nos fonctionnements

pédagogiques,

à

condition qu’ils préservent la santé

des élèves et des personnels, mais

aussi des familles qui peuvent être

plémentaires. Nous revendiquons

contaminées, même par des por-

d’un protocole cohérent, impli-

Pour alerter la population sur

PHOTO RAPHAËL BERT

adressée au président de

MICHÈLE FEUILLET

Les profs critiquent de nombreuses contradictions dans la gestion de la crise.

DANS LES LYCÉES

Des emplois du temps cousus main qui,

meilleure protection contre le

“Nous avons beaucoup travaillé

ne cachait pas ses réticences, a

Dans les trois lycées vénissians

continuité pédagogique, précise

Jean-Michel

Blanquer

virus.

pour mettre aux points un plan de

teurs asymptomatiques”.

jusqu’aux vacances d’automne,

leurs conditions de travail, de

laissé entendre le 6 novembre

des accompagnants d’élèves en

leurs participé le 10 novembre à

raient “avec bienveillance les pro-

la division des effectifs d’élèves.

intersyndicale nationale. Les profs

temps scolaire des établisse-

trouver un équilibre entre risque

dictions dans la gestion de la crise.

temps, des lycéens ont conduit

en évitant que des élèves ne

lycée. Leur présence dans nos

retrouvent lésés par rapport à

100 %.” Ce plan permet de limiter

quant des recrutements, notamment des assistants d’éducation et

situation de handicap, ou à défaut

BON À SAVOIR Deux masques pour chaque élève des écoles publiques élémentaires Depuis le 2 novembre, le port du masque est obligatoire pour tout élève d’élémentaire durant ses activités scolaires et périscolaires. Afin d’aider au mieux les familles dans la mise en œuvre de ces consignes sanitaires, la Ville de Vénissieux distribue depuis le 19 novembre, à chaque élève scolarisé du CP au CM2, deux masques pédiatriques lavables. 5 393 élèves sont concernés, dans les 22 écoles élémentaires publiques de la Ville.

nombreux enseignants ont par ail-

la grève sanitaire décidée par une

critiquent de nombreuses contraIls rappellent en particulier que

leur ministère avait prévu dès juin

dernier qu’une partie des ensei-

gnements serait donnée à distance

dernier que les rectorats étudiepositions

d’aménagement

du

ments”. Il faut dire qu’entre-

des blocus, tandis que les syndi-

cats enseignants déposaient un préavis

de

grève

pour

le

10 novembre, afin d’exiger une

(Jacques-Brel, Hélène-Boucher et Sembat/Seguin),

toutes

les

équipes se sont affairées. Car pour les proviseurs, l’enjeu est de

sanitaire et risque pédagogique, décrochent ou que certains ne se

d’autres, qui auraient suivi tous leurs cours en présentiel.

Olivier

Moyroux,

proviseur

adjoint du lycée Jaques-Brel. C’est

un emploi du temps cousu main.

Nous avons repris l’ensemble des

emplois du temps de nos élèves

afin que tous puissent venir au

murs varie de 50 % à presque

le brassage des adolescents et de

favoriser la distanciation physique. Une attention particulière

a été portée aux élèves des

niveaux les plus fragiles, comme

en seconde. Des heures en groupes ont été conservées sur place pour les disciplines d’ensei-

gnements professionnels technologiques et scientifiques, ainsi que

pour les enseignements de spécialités.

Quand ils ne sont pas au lycée, les PHOTOS RAPHAËL BERT

donc la mise en place sans délai

ados suivent soit des cours en dis-

tanciel, soit travaillent sur les

devoirs donnés par leurs enseignants. g

M.F.


ACTUS

6

Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699 / EXPRESSIONS

PRÉCARITÉ

Les maires des villes populaires lancent un SOS à Macron L

Dans un courrier adressé au président de la République, une centaine de maires de villes populaires, dont Michèle Picard, demandent que 1 % du plan de relance, soit 1 milliard d’euros, soient consacrés aux territoires en décrochage. e ton est direct. “En dépit

les marchés publics.

des alertes, les villes et quar-

Au-delà de ces mesures ciblées, les

tiers populaires restent dans

porte-parole des quartiers popu-

un angle mort du plan de relance :

laires demandent enfin au prési-

aucune mesure ambitieuse n’a été

dent de la République de créer un

sociale et économique qui frappe

lequel serait composé d’élus, d’as-

prise pour répondre à la détresse

Conseil national des solutions —

nos communes”, écrivent les élus

sociatifs, de fonctionnaires, d’en-

dans le courrier adressé au prési-

trepreneurs et d’universitaires

dent de la République. Ils sont un

présidents d’agglomérations et

d’associations, représentant près

de 10 millions d’habitants. Parmi les signataires, Michèle Picard, maire de Vénissieux, ainsi qu’Hé-

bénévoles — dans le but “d’identi-

fier, promouvoir et évaluer les solu-

ARCHIVES RAPHAËL BERT

peu plus de 100, tous maires ou

tions qui marchent sur le terrain”.

Dans un billet d’humeur publié sur

son blog, le maire de Vénissieux

indique qu’Emmanuel Macron, en

réponse à ce courrier collectif, a

lène Geoffroy, son homologue de

“Aucune mesure ambitieuse n’a été prise pour répondre à la détresse sociale et économique qui frappe nos communes”, s’offusquent les élus signataires.

déclaré “partager les inquiétudes

“Au regard de la situation actuelle,

la situation observée dans les

cadre du vote à l’Assemblée natio-

soutien à l’ouverture de maison

Mais Michèle Picard ne s’en satis-

que vous aviez formulée de changer

des demandes d’aide alimentaire,

tificative.

et la mobilisation des acteurs de

Vaulx-en-Velin.

force est de constater que l’ambition

quartiers populaires (explosion

le visage de nos quartiers d’ici la fin

du nombre de chômeurs et de

lent-ils à Emmanuel Macron, en

taires ont une revendication forte

du septennat fait long feu”, rappel-

mémoire de son discours de Tour-

coing, en 2017, lors duquel il avait

médicales et de centres de santé,

travailler avec eux, écrit-elle. Cette

aidés dans le secteur de la média-

messe sans lendemain, sans effet

UN CONSEIL NATIONAL

et claire : consacrer 1 % du plan de

Plusieurs priorités sont avancées

tion et de la tranquillité publique,

associations, la création de comi-

contre l’illettrisme et “l’illectro-

relance, soit 1 milliard d’euros, aux

territoires en décrochage, dont

Pour faire face à la dégradation de

semaines qui viennent dans le

60 % seraient actés dans les

DES SOLUTIONS

par les élus locaux : l’aide aux tés locaux de solidarité consacrés

à l’aide d’urgence, un fonds de

ment la création de 7 000 postes

le lancement d’un plan national

nisme”, ou encore la généralisa-

+ 4  %. C’est, en comparaison

rie A (les personnes sans emploi,

demandeurs d’emploi (catégorie A,

de mois) représentent 6137 per-

sans heure de travail effectif en fin

B et C (des personnes qui restent ins-

crites mais ont tout de même tra-

vaillé, ndlr) a contribué à atténuer

sonnes (+ 5,4 %, contre + 8,6 % dans

cette hausse, avec des augmentations

troisième trimestre. “Cela représente

de 25 ans. Leur nombre progresse

Corinne Nicolas, directrice de la

niveau régional.

emploi de Vénissieux au cours du un effectif de 9015 personnes, précise

structure. Vénissieux s’en sort mieux qu’au niveau régional, puisqu’Au-

vergne-Rhône-Alpes a connu une hausse de + 5,4 % sur la période.”

Dans le détail, les inscrits en catégo-

réel sur le terrain. Pour ma part, je

reste mobilisée pour travailler à des solutions concrètes.”

g

GILLES LULLA

connu une progression plus forte

Le nombre de demandeurs d’emploi en hausse de 4 % à Vénissieux B et C confondues) à l’agence Pôle

annonce ne doit pas rester une pro-

tion des clauses d’insertion dans

MARCHÉ DU TRAVAIL

annuelle, l’évolution du nombre de

fait pas. Tant s’en faut. “Le gouver-

nement devrait recevoir les élus et

l’emploi. Ils demandent égale-

bénéficiaires du RSA), les signa-

annoncé “un grand plan de mobilisation nationale”.

nale du projet de loi finances rec-

et les objectifs des signataires”.

la région). Parmi eux, 890 ont moins

de + 8  %, peu ou prou comme au

aux nouvelles liées au reconfinement et aux mesures d’accompagnement

prises au niveau national, assure

Abdelkader

Zennou,

directeur

adjoint de l’agence vénissiane. Ils

viennent se renseigner, s’informer,

Des chiffres en hausse donc, mais

durée éprouvent toujours autant de

renforcé et adapté notre offre de ser-

région, être pire. “Cela tient surtout

46 % des demandeurs sont inscrits

cela aurait pu, comme dans la

augmentation significative de nos

avons beaucoup d’inscrits relevant

inscrits en catégorie A, mais que

retrouvé du travail avec le déconfi-

“Dans tous les cas, nous avons à

Vénissieux une population attentive

vérifier auprès de nos services ce

à la sociologie de la population,

l’évolution des inscrits en catégories

la crise, plus essentiels, et qui ont

Rhône-Alpes: + 14 % contre + 10 %.

nement.”

moins fortes que dans la région.”

“Ce que l’on constate, reprend Corinne Nicolas, c’est que l’on a une

dans des secteurs moins touchés par

que dans l’ensemble d’Auvergne-

En revanche, les inscrits de longue

difficultés à retrouver un emploi. depuis un an ou plus, contre 40 %

explique Corinne Nicolas. Nous

dans la région. Les chômeurs de très

de catégories inférieures, comme les

par ailleurs, 1 467 à être inscrits

employés ou les ouvriers, œuvrant

longue durée (2 ans et plus) sont, dans la commune. Leur nombre a

qu’ils ont entendu. Nous avons donc

vices, pour être le plus proche possi-

ble de leurs attentes, particulièrement

importantes pendant ce quatrième

trimestre, qui a vu beaucoup de

jeunes s’inscrire pour la première

fois.” g

G.M.


ACTUS

EXPRESSIONS / Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699

7

LES LIVREURS À BOUT

“60 heures par semaine pour me sortir 1 500 euros”

D

Le 5 décembre, les prestataires des plateformes spécialisées dans les livraisons de repas manifesteront, de nouveau, pour leurs droits. Travailleurs indépendants, ils expliquent que la crise sanitaire n’a fait qu’aggraver leurs difficultés.

transportent au quotidien

de nombreux livreurs des plate-

sian prestataire pour Uber Eats

pole de Lyon. Au point de se mobi-

quoi vivre. Et comme les montants

une

nouvelle

fois,

le

5 décembre prochain pour faire

entendre leur voix.

“Nous avons deux principales reven-

Sur ce dernier point, notons que Uber Eats précise que “tout chauf-

feur ou livreur testé positif au Covid

versés aux livreurs baissent tout le

19, ou appelé au confinement par

temps, ça ne va pas en s’arrangeant:

une autorité de santé publique […],

certaines courses peuvent être

recevra un soutien financier jusqu’à

payées 2 euros! C’est d’autant plus

compliqué qu’avec le Covid-19, beau-

une hausse des rémunérations pour

nent vers cette activité pour gagner

les livreurs, lesquelles n’ont eu de

traper malgré tout la maladie.”

multiplier les courses pour avoir de

dications, indique la CGT Uber

Eats/Deliveroo de Lyon. D’abord,

en moins. Sans parler du risque d’at-

fois mes cotisations d’auto-entrepre-

neur payées. Maintenant, je dois

liser,

pour nous, c’est du chiffre d’affaires

me dégager un salaire correct une

formes Uber Eats et Deliveroo, les

principales à opérer dans la Métro-

retrouve devant l’immeuble… Et

depuis deux ans. Avant, j’arrivais à

PHOTO RAPHAËL BERT

es repas, et beaucoup

d’amertume. C’est ce que

coup de jeunes galèrent, et se tour-

un peu d’argent, faute d’embauche

14 jours pendant la suspension de

son compte. Il peut avoir droit à des prestations supplémentaires grâce

à la couverture "Protection du par-

tenaire" d’Axa. Cela étend le soutien

dans leur métier habituel. Il y a donc

Les livreurs, excédés, réclament avant tout une hausse de leurs rémunérations.

de comptes, le plus souvent pour des

il faut beaucoup attendre… Moi, je

autre jeune livreur de Vénissieux.

dant ce temps, le coût de la vie, lui,

tent à un licenciement déguisé par

semaine pour espérer me sortir

vente à emporter, ou n’ont pas sou-

Quid du risque sanitaire, alors que

décembre. “Ce sont des aides ponc-

“Uber Eats et Deliveroo ont mis en

lement notre baisse d’activité,

nous permettre d’être moins en

délais pour qu’elles soient versées.

fait aussi perdre du temps, puisqu’il

plus qu’hier avec le Covid-19, c’est

cesse de baisser ces dernières

années. Ensuite, l’arrêt des blocages motifs mensongers, qui s’apparen-

des plateformes qui, rappelons-le, travaillent avec des indépendants et

ne se privent pas de la liberté de gérer ce personnel à bas coût comme bon leur semble.”

plus de concurrence, et des soirs où

dois travailler 60 heures par

Ils ne se sont pas lancés dans la

1500 euros.”

haité se concentrer sur cette activité.

UN NOUVEAU PROTOCOLE QUI

IMPACTE LE CHIFFRE D’AFFAIRES

Si la crise du coronavirus agit

Les livreurs sont excédés, certes,

comme un révélateur des difficul-

en plus difficile de gagner sa vie avec

cause directe. “Certains restaurants

mais fatigués aussi. “C’est de plus

ce métier, explique M., jeune Vénis-

tés des livreurs, elle n’en est pas la

sont totalement fermés, constate H.,

Cela réduit d’autant notre chiffre

augmente.”

le coronavirus circule toujours ?

d’affaires potentiel. Alors, les plate-

place un nouveau protocole. Il doit

exceptionnelles, lorsqu’elles esti-

contact avec les clients. Mais il nous

formes mettent en place des primes ment que c’est nécessaire. Mais ces primes ne compensent même pas le

manque à gagner dû aux récentes baisses des prix des courses. Et pen-

faut que le client réponde au télé-

phone, accepte de sortir de chez lui

récupérer sa commande, nous

financier à un total de 22 jours”.

Ce qui ne convainc pas totalement

les livreurs, qui manifesteront

donc pour leurs droits début tuelles, qui ne compensent pas tota-

résume M., amer. Sans parler des

La vie de livreur, aujourd’hui encore

très difficile…” g

GRÉGORY MORIS

MÉTROPOLE DE LYON

22 mesures pour “faire face à l’urgence économique et sociale” Mi-novembre, le président de la métropole de Lyon, Bruno Bernard, a présenté vingt-deux mesures “pour faire face à l’urgence économique et sociale” sur le territoire métropolitain. “[L’épidémie de Covid-19 et le nouveau confinement] inquiètent, sans que l’on ait de perspectives claires en vue d’une sortie de crise, rappelait ainsi l’élu. (...) Cette crise sanitaire sans précédent touche durement les personnes se trouvant déjà dans une situation de fragilité, ébranle fortement notre économie et nous impose à tous de changer nos modes de vie.” Ces 22 mesures se déclinent ainsi

selon plusieurs domaines et secteurs : l’insertion, les publics les plus en difficulté, l’économie locale, la culture, la mise à l’abri des personnes vulnérables, l’approvisionnement en équipements de protection individuelle, le soutien psychologique ou encore la solidarité. Parmi les plus importantes, citons par exemple le maintien intégral à taux plein du RSA (avec neutralisation financière, dans le calcul des droits, des revenus liés à une reprise d’activité dans les secteurs d’activités de première nécessité), pour une durée de deux mois. Six subventions exceptionnelles, pour un montant total de

260 000 euros, pour des associations (Secours catholique, CroixRouge, Restaurants du cœur ) engagées dans l’accompagnement des personnes les plus précaires ont été octroyées. La mise en place d’une maraude métropolitaine a été décidée. Enfin, des subventions de fonctionnement ont été accordées à différentes associations culturelles.

G.M.

Retrouvez l’ensemble des mesures adoptées par la Métropole de Lyon sur www.expressions-venissieux.fr, rubrique Actus.


8

ACTUS

Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699 / EXPRESSIONS

QUALITÉ DE L’AIR

Vers une ZFE élargie et plus contraignante D’ici à la fin du mandat, c’est-à-dire 2026, la Métropole de Lyon veut élargir le périmètre de la zone à faibles émissions (ZFE) et étendre les restrictions de circulation aux particuliers. Un projet qui fait débat, y compris au sein de la majorité métropolitaine.

M

ise en place en jan-

vier 2019 par l’ex-pré-

sident de la Métropole,

David Kimelfeld, la zone à faibles

émissions (ZFE) couvre tous les

arrondissements lyonnais ainsi

que les territoires des communes

limitrophes situés à l’intérieur du

périphérique.

Vénissieux

est

concernée avec le Moulin-à-Vent,

le quartier Joliot-Curie et la pointe

nord de Parilly.

Dans ce périmètre, les véhicules

de transports de marchandises les plus anciens (munis de vignettes

Crit’Air 4 et 5) sont interdits. Au 1er janvier 2021, l’exigence montera d’un cran avec l’interdiction

des camionnettes munies de

vignettes Crit’Air 3. Et ce n’est qu’un début. À l’issue d’un comité

de pilotage, le nouveau président

écologiste de la Métropole, Bruno

ARCHIVES RAPHAËL BERT

Bernard, a en effet annoncé le

12 novembre son intention, non seulement d’élargir la ZFE mais de

durcir les conditions d’accès.

LE DIESEL MIS AU BAN

D’ici 2026, de nouvelles parties de

l’agglomération intégreraient le

À l’horizon 2026, “seuls les véhicules disposant des vignettes Crit’Air 0 et 1 seront autorisés” sur la ZFE, a indiqué Bruno Bernard, le président de la Métropole. “des mesures d’accompagnement

Burricand), se positionnent pour

veau

déplacements

en un nouveau péage urbain”. Ils

lier d’importants investissements

tive”. Avant toute prise de déci-

d’une part modale des transports

tives”, comme l’alternance des

un dispositif de soutien à l’acquisi-

de plusieurs études d’impact sur

qui suppose un programme massif

ils souhaitent savoir combien

trams, bus”.

des parkings relais gratuits en

majorité a fait entendre une voix

des transports en commun les

périmètre protégé, et l’interdiction

étaient en préparation, en particu-

véhicules particuliers les plus pol-

dans les alternatives à la voiture et

de circuler serait étendue aux

luants. “Seuls les véhicules disposant des vignettes Crit’Air 0 et 1

seront autorisés”, a indiqué Bruno

Bernard.

tion ou à l’usage de véhicules de fai-

bles émissions”.

Concrètement, cela signifie que

COMMUNISTES ET INSOUMIS

que si vous possédez un véhicule

Mais son projet fait débat, y com-

lation ne devra pas être antérieure

Dans un communiqué de presse

une “ZFE pédagogique et non puni-

sions, ils demandent la réalisation une ZFE renforcée. En particulier, d’habitants seraient “interdits” de

circuler. “Cette dimension sociale

Plan

de

urbains (PDU) qui fixe l’objectif en commun dépassant 30 %, “ce

d’investissements en RER, métro, Un autre groupe membre de la

avancent des solutions “plus posijours pairs et impairs en lien avec

les plaques d’immatriculation, l’in-

terdiction des SUV, la densification périphérie, ou encore la gratuité jours de pollution.

relève d’une ségrégation qui n’est

discordante. La Métropole insou-

pris au sein de sa propre majorité.

le communiqué. En matière de

où siège le Vénissian Idir Boumer-

de s’intensifier à l’approche du

à 2011. Un objectif élevé, qui ne

publié le vendredi 20 novembre,

nistes se déclarent favorables à

pénaliser les ménages les plus

prochain, lors duquel une délibé-

capacités financières des foyers les

cains de la Métropole, qui comp-

tique

tous les diesels seront interdits. Et

essence, son année d’immatricu-

manque pas d’interroger sur les

plus modestes à s’adapter.

Le président de la Métropole s’est

voulu rassurant en précisant que

SUR LA RÉSERVE

les élus communistes et républitent

dans

leurs

rangs

trois

Vénissians (Michèle Picard, Pierre-

Alain Millet et Marie-Christine

pas acceptable pour nous”, précise

propositions, les élus commu“faire évoluer la ZFE vers une polid’accompagnement

transformations

des

aux

mobilités

urbaines”. Ils plaident en particu-

lier pour l’élaboration d’un nou-

mise, résiliente et solidaire (Mirs), tit, “s’interroge sur la pertinence de

modestes par l’interdiction des

véhicules particuliers Crit’Air 2 et

3 d’ici la fin du mandat”. Pour les

Insoumis, “l’extension de la ZFE ne

doit en aucun cas se transformer

Le débat ne devrait pas manquer

conseil de la Métropole de mars

ration entérinant la mise en place

de cette ZFE renforcée sera présentée aux élus communautaires. g

GILLES LULLA


DOSSIER

EXPRESSIONS / Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699

9

CONFINEMENT ET SPORT AMATEUR

S’entretenir, en y mettant les formes Le monde sportif amateur est en pause depuis le début du reconfinement. Matchs annulés, compétitions décalées, nouvelles règles sanitaires à respecter... Dans ce début de saison chaotique, comment les licenciés des clubs de Vénissieux parviennent-ils à se maintenir en forme ? DOSSIER RÉALISÉ PAR : DJAMEL YOUNSI. PHOTOS : RAPHAËL BERT.

A

vec le reconfinement, le monde

concocté, autour de chez eux, des par-

bien éloigné de leur pratique habituelle

cours dans un rayon de 1 km, qu’ils ava-

du sport.

les professionnels peuvent s’entraîner

Beaucoup d’autres se sont mis à la

velles habitudes numériques en soutien,

d’adhérents des clubs de Vénissieux

teurs, tennismen, footballeurs, judokas,

se protéger du Covid-19, utilisent des

sportif amateur s’est arrêté. Si les athlètes de haut niveau et

presque normalement, les centaines

lent des dizaines de fois.

course à pied. Handballeurs, basket-

Génération hyperconnectée oblige, nou-

certains, pour garder leurs distances et

sont pour la plupart obligés de compo-

coureurs, marcheurs et nageurs se

applications mobiles, en télécharge-

de leurs gymnases ou de leurs installa-

d’exercices appropriés et adaptés à leur

séances sur leurs smartphones, avec des

ser avec la fermeture de leurs stades,

tions. Pour autant, ils refusent de rester

les bras croisés sur le canapé.

En cette période de reconfinement, il

est notamment possible de se maintenir

en forme une heure durant, en respectant la règle du kilomètre. Certains

cyclistes du Moulin-à-Vent ont ainsi

contentent, en solitaire, de footing et

discipline. Le parc de Parilly est devenu

un espace d’entraînements multisports

privilégié. Tous les jours, ils sont des

dizaines à en arpenter les pistes, les terrains et les chemins sous les arbres pour

renouer avec cet effort physique qu’ils

apprécient tant. Et tant pis si celui-ci est

ment gratuit ou payant. Ils suivent des coachs sportifs, en vidéo.

Tous, cependant, n’ont qu’une hâte : que le reconfinement se termine, et qu’ils

puissent retrouver leurs coéquipiers, leurs entraîneurs, leurs compétitions et

leurs adversaires. Pour que cette saison

démarre enfin vraiment. g

>>>


DOSSIER

10 >>>

Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699 / EXPRESSIONS

BASKET-BALL / YASMINE

“S’entretenir avant de retrouver les parquets” que des exercices que l’on avait

Après ses passages à l’ALVP, au

déjà l’habitude de réaliser en

FCL/ASVEL, puis de nouveau à

salle. On ne part pas dans l’in-

l’ALVP depuis septembre, Yas-

mine Zennadi, 19 ans, affiche

connu. Certes, rien ne vaut le tra-

Après une année 2019-2020

mal, seule au parc de Parilly, à

première année de médecine),

partenaire, ou à tenter des tirs

vail avec ballon. Mais je me vois

déjà neuf années de basket.

m’essayer sur des dribbles sans

consacrée exclusivement à sa

dans un panier sans filet, avec un

cette étudiante tente de se

ballon de mauvaise qualité…

refaire un brin de santé au bas-

J’axe donc tout sur une condition

ket, son sport de prédilection. Et

physique acceptable. Quelques-

comme l’ensemble de ses coéqui-

unes de mes coéquipières s’en-

pières, Yasmine espère un retour

traînent parfois au parc de la Tête

dans les gymnases, afin de

d’Or, mais c’est trop loin de chez

reprendre la compétition.

moi, j’habite à Parilly. Entre mes

“On n’a fait qu’un match de cham-

études universitaires qui me

pionnat, le 20 septembre dernier,

prennent

qu’on a perdu de 50 points à

l’essentiel

de

mon

temps, la récupération, le basket

Saint-Chamond. Mais à notre

me sert vraiment de bouffée

décharge, le groupe n’a rien à

“Rien ne remplace une séance d’entraînement collective.”

a été totalement rajeuni, on n’a

mieux nous connaître. Comme il

individuelle adaptée. L’entraîneur

On a beau s’entretenir, rien ne

groupe, on doit se débrouiller en

ser en extérieur, avec footing et

ment collective. Le basket n’a rien

voir avec celui de l’an dernier. Il

pas encore eu le temps de trouver

les automatismes, et il nous faudra pas mal de matches pour

est impossible de s’entraîner en

s’appuyant sur une préparation

a élaboré un programme à réalirenforcement musculaire, ainsi

MARCHE ATHLÉTIQUE ET HAUT NIVEAU / FAUSTIN ET PATRICK

“Marcher d’un bon pas” Faustin Garreau semble bien

parti pour suivre les traces de Kevin

Campion,

désormais

ancien licencié de l’AFA Feyzin-

Vénissieux. N’a-t-il pas obtenu un titre de champion régional cadet

progression de son élève quand bon lui semble. “Faustin avait

naturellement le mouvement du

marcheur, il a suffi de le mettre

sur les rails. La discipline, très

technique, nécessite un travail

en salle sur 5 000 m marche puis

régulier, exigeant. Il faut savoir

France en salle ? En tout cas, cet

gorie, on doit s’adapter à de nou-

une 3e place au championnat de

espoir de la marche, en forma-

tion web digital, est enregistré sur

les

listes

ministérielles

comme athlète de haut niveau.

“En dépit du reconfinement, je

peux m’entraîner n’importe où,

officielles :

loupe. Il m’accompagne à vélo,

1 000 m, 5 000  m, 10 000  m,

me corriger dans la seconde.

un travail sur l’endurance qui ne

marche peut se pratiquer en res-

20 000 m et enfin 50 000 m. D’où

cesse d’être amplifié, sans oublier

Même en plein confinement, la

pectant la distanciation imposée,

les basiques de la marche, la pos-

et il n’y a pas besoin de partenaire

challenge national des ligues de

le bon pas.” g

traîne aussi bien à Genas, qu’à

devenu vice-champion en parcou-

Coach professionnel attitré de

Il a tout simplement amélioré de

Faustin, Patrick Bonvarlet peut

conseillé par mon entraîneur, qui

lors de mes sorties, et peut ainsi

distances

marche du 4 octobre dernier dis-

diriger, conseiller et affiner la

ou

velles

kilomètre imposé. En fonction de Décines ou Parilly.”

annulées

reportées. “J’ai la chance d’être

peut surveiller mes postures à la

ture, le rythme, la vitesse. Lors du

mon emploi du temps, je m’en-

n’a donc pas d’incidence sur le

travail de Faustin, seules les com-

qu’à chaque changement de caté-

aussi longtemps qu’il le faut, et

sans avoir à respecter le fameux

Campion. Prometteur, non ?”

étant

pour s’entraîner. À moi de trouver

puté à Sarran (Loiret), Faustin est

rant 9 458 mètres en 45 minutes. 222 mètres, le record de l’AFA

détenu depuis 2004 par Kevin

remplace une séance d’entraîned’un sport individuel.”

g

J’ai souvent ma raquette avec moi. Je fais du "shadowtennis" dans ma chambre, des gestes techniques sans balle pour que mes articulations ne rouillent pas. Rida, licencié au Moulin-à-Vent Tennis

Cette période de reconfinement

pétitions

d’oxygène dans mon quotidien.

Aidé par son frère Hatem, Ramzi utilise un élas

Faustin est enregistré sur les listes ministérielles comme athlète de haut niveau et peut donc, à ce titre s’entraîner “n’importe où, aussi longtemps qu’il le faut”.


DOSSIER

EXPRESSIONS / Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699

11

NATATION / RAMZI ET HATEM

“Des séances de cardio plus longues” Ancien nageur de bon niveau

cices sollicitant les épaules et le

vagues de confinement ont bien

évidemment repoussé ses ambi-

(2’13” sur 200 m dos), Ramzi El

dos, ateliers de traction... Je ne me

l’autre côté des lignes d’eau. Il est

Natation - Anatomie et mouve-

la chance de pouvoir nager, je suis

éducateur sportif au CMO-V.

muscles impliqués dans les diffé-

Le fait de ne pas pouvoir m’entraî-

contenter de footing au parc de

pour créer une tension dans n’im-

Guerfi est passé, depuis peu, de

désormais coach, formateur et

“Privés de piscines, on doit se

Parilly. J’ai la chance de résider à

moins de 500 mètres de mon nou-

veau lieu d’entraînement. Je complète les tours de piste avec une

sépare jamais de ma bible, le livre

ments, une analyse complète des

rentes nages. J’utilise un élastique

porte quelle direction, en me lais-

fle oblige. Au programme, exer-

incroyables. Dès la réouverture des pétitions, je ne vais plus m’arrêter,

terminale, est une valeur sûre de

solliciter davantage le cœur, souf-

donne une force et une énergie

frère, qui m’accompagne dans mes

muscle sous tous les angles. Mon

une bonne endurance. Il me faut

des séances de cardio plus longues,

ner autant qu’avant la crise me

piscines, des entraînements et

séances, m’aide souvent.”

donc axer mes entraînements sur

en section sportive, explique-t-il.

sant libre de travailler chaque

préparation physique spécifique. Sport complet, la natation requiert

tions à une date ultérieure. “J’ai

Ce dernier, Hatem, étudiant en

la natation vénissiane (un record

pourquoi pas la reprise des comje serais hypermotivé. C’est une

certitude.” Les deux frères en sont persuadés, c’est la qualité des

entraînements, quotidiens ou

à 27’87’’ sur 50 pap, avis aux

presque, qui leur permettra d’être

était aux portes de l’élite. Ces

“aux beaux jours”. g

connaisseurs). L’an dernier, il

plus rapidement opérationnels

stique qui lui permet “de travailler chaque muscle sous tous les angles”.

TENNIS / RIDA

COACHING SPORTIF

Les cours en ligne, bonne ou mauvaise idée ?

“Ma raquette, pas bien loin” Considéré comme un réel espoir de tennis, classé

15/1, et universitaire à l’UFR STAPS de Villeurbanne, Rida Rafed, licencié au Moulin-à-Vent

Tennis, s’est visiblement habitué au confine-

ment. “En tennis, la distanciation est évidente et facile à respecter entre deux joueurs. On a même

la possibilité d’apporter nos propres balles mar-

quées. Les installations sont cependant fermées

sur décision de l’État, je ne peux donc pas m’en-

traîner comme je le faisais avant, à savoir cinq

jours par semaine. Même à la fac de sport, et cette

fois-ci par décision du président de l’université, je ne peux toujours pas taper dans ma raquette.”

Pour entretenir sa forme et son coup droit, Rida,

qui reste confiné chez lui — les enseignements

universitaires se déroulent en distanciel — se

débrouille. “Je me suis lancé un défi personnel :

PHOTO R.R.

pendant une demi-heure intense, tous les jours, je fais des pompes, des abdos, des tractions et du

gainage. Deux fois par semaine, je m’autorise un

petit footing au Clos Layat, un parc situé à moins

d’un kilomètre de chez moi. Concernant la pra-

tique du tennis, j’ai souvent ma raquette avec moi.

qu’un mur est infatigable. Dernière solution pour

rester en contact avec la discipline, je passe sur mon écran des petites vidéos personnelles : on

Je fais du "shadow-tennis" dans ma chambre, des

m’avait filmé, il y a quelque temps, à l’entraîne-

lations ne rouillent pas. "Faire du mur" dans le

riger. Je regarde aussi des vidéos sur les

gestes techniques sans balle pour que mes articuquartier est aussi une option. L’avantage, c’est

ment. Je les visionne pour voir les défauts à corchampions de tennis.” g

Avec le confinement, de plus en plus de sportifs suivent des entraînements en ligne. Mais que pensent les coachs de ces séances virtuelles ? Cédric, coach sportif lyonnais, rappelle avoir choisi ce métier pour sa dimension humaine, pas pour rester devant son ordinateur. “Je n’aime pas les séances de e-coaching sportif”, explique-t-il. Son activité peut se poursuivre dans le respect des gestes barrières et de façon individuelle, mais uniquement avec les athlètes de haut niveau et les personnes disposant d’une prescription médicale, ou en situation de handicap. “Hélas, le sportif lambda ne peut faire appel à mes services. Heureusement, ma licence professionnelle m’autorise à entraîner également des athlètes de haut niveau ou des professionnels. Je le fais essentiellement en extérieur, c’est plus agréable, et la météo nous le permet. En général, je privilégie les cours individuels, avec un programme adapté à la personne que j’accompagne.” La multiplication des sites de sport en ligne, une forme de concurrence sur le créneau digital, ne le gêne-t-il pas ? “Je n’en fais pas, et ceux qui font appel à ce type de service devraient se méfier. Ces séances en ligne peuvent être dispensées par des non-professionnels

ou des influenceurs des réseaux sociaux, et inévitablement, cela peut occasionner des blessures. Et puis, elles ne sont souvent gratuites que dans un premier temps.” À Vénissieux, Clémence, qui vient de développer une activité de coaching, affiche pour sa part un réel intérêt pour les cours en ligne. “Dans un premier temps, j’ai réussi à intéresser une dizaine de personnes de mon entourage à mon projet de coaching sur-mesure. Avant le confinement, je leur proposais des exercices en fonction de leurs besoins (perte de poids, reprise d’entraînement, suites de blessures ), à la séance ou dans le cadre d’un abonnement à l’année ou au mois. Depuis les annonces du Premier ministre, je privilégie mon groupe d’adhérents, en leur proposant des fiches d’exercices à réaliser sous forme de photos, mais également une vidéo des postures à reproduire. Je peux aussi proposer un programme et des conseils spécifiques à certaines personnes. Après, ceux qui utilisent uniquement Internet, en payant ou pas, doivent se méfier. Ce n’est pas toujours facile de trouver un enseignant compétent, capable de bien les accompagner pour qu’ils ne fassent pas n’importe quoi.”


12

CULTURE

Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699 / EXPRESSIONS

UN SECTEUR À L’ARRÊT

La culture en colère I

Le 13 novembre dernier, dans une vingtaine de villes françaises, des représentants du monde culturel se sont rassemblés pour réclamer plus d’aides et le maintien de leurs droits sociaux. À Lyon, ils étaient plus de 200 devant l’opéra. ls étaient plus de 200 à se

retrouver devant l’Opéra de Lyon, le 13 novembre, répon-

Mais théâtres et cinémas demeurent pour l’instant fermés.

Enchaînant sur la situation “catas-

dant à l’appel de plusieurs organi-

trophique” des auteurs, il précisait

français des artistes interprètes,

le 14 octobre par l’adjointe à la

sations professionnelles : syndicat

syndicat des artistes musiciens

professionnels, syndicat national

qu’une délégation avait été reçue

Culture de Lyon, Nathalie Perrin-

Gilbert. Notons que la Ville a déjà

de la radio-télévision, syndicat des

voté un fonds d’urgence de 4 mil-

l’audiovisuel et du cinéma, syndi-

au secteur culturel. Selon le syn-

professionnels de l’industrie de cat national des professionnels du théâtre et des activités cultu-

relles, etc.

Représentants du monde culturel

et du spectacle vivant, ils venaient

dire les difficultés liées aux res-

lions d’euros pour venir en aide

cachets en 2020 pour avoir droit,

dicaliste, “une partie de ce fonds

un arrêt maladie indemnisé. Cette

AUX PORTES DE LA PRÉCARITÉ

tion sur le statut des intermittents

que l’ensemble du spectacle vivant

domaine culturel, beaucoup d’intérimaires risquant également de

se retrouver privés de droits

LES INTERMITTENTS

Spectacle, le Premier ministre a

sur la culture. Ce n’est pas normal

précarité ne couvre pas le seul

sera également dévolue aux arts

Un membre du syndicat des

pris la parole et n’a pas dit un mot

en cas de problèmes de santé, à

plastiques”.

trictions sanitaires. “Hier, remar-

quait un syndicaliste de la CGT

Selon un membre du syndicat des artistes musiciens, “une trentaine de milliers d’artistes basculeraient dans le RSA en août prochain”.

artistes musiciens a attiré l’attenet sur le fait que 55 % des musiciens n’auraient pas leurs heures

pour le renouveler en août 2021.

août prochain”. Une ordonnance

couvre-feu,

par la loi du 17 juin 2020 a certes

nombre d’heures plutôt que voir

datée du 25 mars 2020 et modifiée

allongé jusqu’au 31 août 2021 le

temps au cours duquel les inter-

auraient préféré que se réduise le

s’éloigner la date butoir. Car, d’ici le 31 août prochain, ils n’auront

guère eu l’occasion de travailler

cipe accomplir en 365 jours. Mais,

De même, la plupart des intermit-

Ce qui, selon ses chiffres, ferait

507 heures qu’ils doivent en prin-

que les choses se fassent bien.”

qui basculeraient dans le RSA en

avec les deux confinements et le

“une trentaine de milliers d’artistes

intermittents

mittents devront avoir travaillé les

soit mis à l’arrêt. Il existe pourtant

des protocoles et des mesures pour

les

beaucoup plus.

sociaux.

C’est donc pour avoir davantage

d’aides et un maintien de ces

droits sociaux que les acteurs de

la culture se sont retrouvés, ce jour-là, dans une vingtaine de

villes en France. Puissent-ils être entendus. g

tents n’auront pas obtenu assez de

JEAN-CHARLES LEMEUNIER

CHICS TYPES

LA MACHINERIE

Une chanson et une vidéo inédites

Remboursements et échanges avant le 30 novembre

Dans la chic planète chantée par l’Affaire Louis'

5 décembre inclus sont annulés,

Trio, existent forcément des chics types. Ceux

“Les spectacles et concerts jusqu’au

devront être envoyées par mail avant

hélas…” Affichée sur le site Internet

resa@lamachinerie-venissieux.fr, en

le 30 novembre impérativement à

dont il va être question se nomment Christian,

de La Machinerie, la structure qui

précisant bien vos nom, prénom et

précision : Christian, le guitariste et chanteur,

et Bizarre!, cette phrase résume bien

du payeur et les e-billets des specta-

rassemble le Théâtre de Vénissieux

Cédric, Jean-Yves, Éric et Pierre. Une dernière habite depuis longtemps au Moulin-à-Vent.

le tragique de la situation. Et nous

Les Chics Types font du rock depuis plus d’une

incite à comprendre la colère des

pect à Hubert Mounier, le chanteur de l’Affaire

Avec le couvre-feu et le nouveau

décennie et ont toujours voué un profond res-

acteurs culturels (voir ci-dessus).

Louis' Trio plus connu sous le nom de Cleet Boris

confinement, le Théâtre de Vénis-

nier, et un inoubliable concert (le 5 novembre

de sa programmation jusqu’au

et disparu en 2016. Un album, Place Hubert Mou-

2019 au Transbo, en compagnie de nombreux

sieux avait déjà annulé l’ensemble

invités) plus tard, les Chics Types poursuivent

les Chics Types proposent dans la foulée une

Meilleur des mondes, reprise d’un titre de l’Af-

Transbo. C’est celle de la chanson Place Hubert

l’hommage avec un nouveau single inédit, Le

vidéo, elle aussi inédite, du fameux concert du

programmé le 4 décembre, se rajoute

remboursés.

Les reports des billets pour d’autres spectacles de la saison restent possi-

bles. Dans ce cas, votre choix devra

également être communiqué le 30 novembre au plus tard.

Du côté de Bizarre !, les billets de

concerts seront remboursés directe-

ment sur le compte bancaire du

payeur. Les personnes inscrites aux

reprise en chœur en final de la soirée par nos

représentations prévues du 13 au

dans les prochains jours afin de pro-

YouTube. g

Les demandes de remboursement

Mounier, composition originale des Chics Types,

grand nombre de plateformes de streaming. Et,

amis et quelques guests. Elle est disponible sur

comme une bonne chose n’arrive jamais seule,

Premier ministre, voici que Dr Nest,

cles pour lesquels vous souhaitez être

donc au cortège des reports. Pour

faire qui figurait sur l’album L’Homme aux mille

vies en 1995. Ce single est disponible sur un

1er décembre. Après les annonces du

adresse postale et en joignant le RIB

l’instant, Non! Je veux pas, avec des

15 décembre, reste à l’affiche.

différents ateliers seront contactées

céder au remboursement. g RESA@LAMACHINERIE-VENISSIEUX.FR


CULTURE

EXPRESSIONS / Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699

13

DIS-MOI DIX MOTS

Sans manquer d’air C haque année, l’Espace Pan-

de réaliser une création : litté-

dora se fait le relais régio-

raire, visuelle, sonore, multimé-

langue française et du jeu qui les

Les dix mots retenus cette année

nal des Dix mots de la

accompagne. Il s’agit, en utilisant

un ou plusieurs, voire la totalité

des dix mots choisis pour 2020-21,

dias, seul ou en groupe.

sont : aile, allure, buller, chambre

à air, décoller, éolien, foehn, fragrance, insuffler et vaporeux.

Pour les résumer, un slogan a

AILE ALLURE BULLER CHAMBRE À AIR DÉCOLLER ÉOLIEN FOEHN FRAGRANCE INSUFFLER VAPOREUX DIS-MOI DIX MOTS QUI (NE) MANQUENT PAS D’AIR !

Pour participer au jeu des Dix

mots, les textes devront être en .doc

et ne pas excéder 2000 signes ; les

images en .jpeg, .tiff ou .pdf ; les

liers et les établissements sco-

sons en .mp3, .wav, .aiff d’une

laires ajouteront le nom de la

les vidéos en .mov, .avi, .mp4, elles

et ceux des participants, avec

dix minutes. Quant aux contribu-

Enfin, on aura également l’occa-

elles devront être photographiées

poster ses créations en utilisant

durée maximale de 10 minutes ;

aussi d’une durée maximale de

tions plastiques non numériques,

en .jpeg , .tiff ou .pdf.

structure, celui de l’intervenant leur âge.

sion de jouer sur la toile et de le hashtag #DixmotsenARA.

seront ensuite publiées dans le

journal Puissance Dix le Mag.

Rappelons encore que l’opéra-

tion Dis-moi dix mots fait partie

du Magnifique Printemps, dont

l’édition 2020 a malheureuse-

ment été écourtée par la pandé-

mie. La cinquième édition se

déroulera du 13 au 28 mars 2021.

Tous les envois devront impéra-

Un jury régional se réunira en

Si tout va bien d’ici là, évidem-

prénom, adresse et âge. Les ate-

meilleures créations. Lesquelles

J.-C.L.

tivement comporter vos nom,

avril 2021 pour sélectionner les

ment. g

BON À SAVOIR Toutes les créations devront parvenir par courriel à contact@espacepandora.org avant le 31 mars 2021.

COURT-MÉTRAGE

Manon Coubia : de Vénissieux au festival de Brest “Vénissieux est l’une des parties les plus fondatrices de ma vie. C’est là que j’ai tourné une

page sur l’enfance. J’arrivais de la montagne

et me suis retrouvée dans une cité avec vue

sur la zone industrielle et, par grand beau temps, on voyait le Mont-Blanc. Au début, ce

n’était pas très drôle mais j’ai vite rencontré

des personnes qui m’ont permis d’acquérir

une ouverture d’esprit. Ce fut une période PHOTO DR

05

Automne 2020

même été trouvé : dis-moi dix

mots qui (ne) manquent pas d’air.

charnière !”

Voilà ce que nous disait Manon Coubia, cette

jeune cinéaste que nous avons rencontrée en

2017 au festival de Cannes où elle présentait un court-métrage à la Semaine de la Critique

et qui a passé son adolescence à Vénissieux après avoir grandi à la montagne. C’est cette

pas permis, on a pu cette année profiter des

films en ligne, grâce à un passeport.

Marée se fixe sur le travail des dameurs, ces techniciens qui, au moyen de gros engins

sur chenilles, nivellent la neige. Le titre du

court peut surprendre, avec ce sujet aussi haut-savoyard. C’est que le scénario se teinte

progressivement de merveilleux et de fan-

tastique et que le héros, tel Ulysse sur son

vaisseau, va devoir affronter un esprit qui vaut bien les sirènes de l’Odyssée. Mer et

montagne se rejoignent alors, avec leurs

mystères et le besoin de connaissances pour les affronter.

Marée faisait partie du deuxième programme

de la sélection “Compétition européenne” qui

dernière qui sert de décor à ses premiers

en comportait sept. Grâce à ce film, déjà pré-

Enfants partent à l’aube. Et c’est encore la

dont Locarno et Clermont-Ferrand, Manon a

courts-métrages, L’Immense Retour et Les montagne qui est au cœur de Marée, son nou-

veau projet. Lequel vient d’être sélectionné

au festival européen du film court de Brest. La manifestation devait se tenir en présentiel

du 12 au 17 novembre. L’épidémie ne l’ayant

senté dans plusieurs festivals internationaux,

obtenu le prix Elfi Dassanowsky de la meilleure réalisatrice au festival de courts-

métrages indépendants de Vienne (Vienna Shorts), en Autriche. g

J.-C.L.


14

SPORTS

EXPRESSIONS / Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699

BOXE THAÏ, KICK-BOXING, MMA…

“L’importance du respect” Responsable du club de boxe thaï Siam Boxing 69, Doulfhikar Hachefa porte un regard à la fois éclairé et éclairant sur les sports de combat extrêmes, qui ont souvent mauvaise presse. Comprenez-vous que certains

On constate pourtant des débor-

voient dans la boxe thaï ou

dements parfois…

de poing et pieds, coups de

à les éviter, comme les entraîneurs.

muay-thaï — qui autorise coups

genoux, de coude… — une disci-

pline violente ?

C’est une méconnaissance. Ceux

qui pratiquent ces sports sont bien

entraînés, connaissent l’art de l’es-

quive afin de ne pas recevoir des

C’est vrai. Mais l’arbitre doit veiller Si j’ai un élève trop porté sur la vio-

lence et le non-respect des règles, il ne fait pas long feu au club.

Pourquoi vous êtes-vous spécia-

lisé en boxe thaï, alors que vous

j’ai régulièrement quatre à cinq

champions du monde (Correa,

Almeida,

Labrahimi,

Soumah,

Belacel pour la dernière saison).

Comment vit le club depuis les confinements ?

On est à l’arrêt, je demande à mes

licenciés de se maintenir en forme.

Pour 2021, notre objectif est de

avez goûté à l’anglaise et au

continuer à former des jeunes,

les différentes boxes peuvent être

J’ai été très tôt compétiteur dans

réussis à le faire grâce à l’aide de

portance des entraîneurs qui doi-

l’agglomération, à la Part-Dieu, en

adversaires et du sport. Même le

au niveau mondial (cinq en WKA-

coups à force maximale. Pour un

boxeur mal conseillé ou coaché, en effet dangereuses. D’où l’im-

vent

enseigner

respect

des

MMA n’est pas plus dangereux, si

l’athlète est sérieux et bien

entraîné.

kick-boxing ?

cette discipline dans le seul club de 1992. Ensuite, j’ai obtenu des titres

ISKA). Devenu entraîneur, j’ai pu emmener au plus haut niveau pas

mal de compétiteurs. Depuis 2017,

d’en sortir certains de la rue. Je

l’association vénissiane Nehla,

dirigée par Nadia et Afsi, qui vient

en aide aux personnes isolées,

sans-abri ou en difficulté, et aux jeunes déscolarisés. g

“Si j’ai un élève trop porté sur la violence et le non-respect des règles, il ne fait pas long feu au club.”

PROPOS RECUEILLIS PAR DJAMEL YOUNSI

ALVP JUDO

CLAM-V BASKET

Pas question de se serrer la ceinture

Florian Faure, touche-à-tout du club

S’il en est un qui a eu le droit de fou-

François Martin, difficile de ne pas

Derrière l’emblématique président tomber nez à nez, au gymnase

ler le tatami, c’est François MarieClaire, directeur sportif du club de

Alain-Colas, avec Florian Faure, le

sans avoir besoin d’enfreindre ou de

On le retrouve ainsi, les jours de

touche-à-tout du CLAM-V basket.

judo l’AL Vénissieux Parilly. Et cela,

match, aussi bien près de la table

contourner les règles du confine-

ment. En effet, dans le cadre de son

de marque que vers les tribunes, à

s’entraîner avec un partenaire du

nateur.

défense, les ripostes pertinentes

Florian est également coordina-

les séquences tactiques… Le tout,

teur

l’accueil ou pianotant sur son ordi-

passage de grade (le 5e dan), il a pu

Vice-président avec Lionel Sarda,

club, répéter les techniques de

teur de l’école de sport, prépara-

adaptées aux situations d’attaque,

pour pouvoir consacrer à l’examen,

bien évidemment de ce confinement.

reparti avec son sésame, ne validant

que deux épreuves sur trois. Il aura

la possibilité de représenter la seule partie manquante au prochain examen. “Ou bien, dans le cadre des exa-

son péché mignon. Difficile pour

lui de rester en place: même les

L’équipe des U17 du CLAM-V basket est en tête de sa poule.

Avec des exercices à faire avec un

deux

successifs

n’ont pas freiné ses ardeurs. “Avec

essentiellement nos jeunes. On a mis

doudou, et à mettre en scène sous

le président et notre staff sportif, on

en place, sur WhatsApp, un système

vier 2021), Florian se réjouit de la

a toujours eu le souci de ne pas arrê-

de séances physiques adaptées aux

pour la plupart, ont fini sur une

parent, un proche, un nounours, un

forme de vidéos ou photos… Pour les prochains passages de grades, j’ai envoyé une vidéo sur Facebook et Ins-

tagram, et des documents pouvant

mens de grades en stages nationaux

servir de support aux révisions. J’es-

seurs, précise-t-il. Probablement en

prochainement.” g

ou de formation, réservés aux profes-

le

"booster" mes élèves qui souffrent

dix minutes au judo debout et au sol.

satisfaisant, François n’est pas

même

responsable de la communication,

empêché, sur les réseaux sociaux, de

Si son passage devant le jury a été

et

mars prochain. Ce qui ne m’a pas

entre autres, au minimum cinq

minutes à l’expression du ju-jitsu, et

physique

père pouvoir reprendre les cours très

confinements

ter la bonne marche du CLAM-V,

explique-t-il. Certes, il y a d’abord

différentes catégories et même aux seniors, parents et membres du

bureau. Tous ont eu droit à leurs

qualité des équipes jeunes qui, bonne note leur première phase

de poule. “Si toutes nos équipes de

jeunes vont se maintenir en Dépar-

tementale 1, nos équipes U17 mas-

eu le couvre-feu qui ne permettait

exercices, le dimanche, et dernière-

installations, mais même après leur

En attendant l’éventuelle reprise

respectivement en tête de leur poule

de rester proches de nos licenciés,

catégories (on parle de jan-

l’avenir.” g

qu’une ouverture partielle de nos

fermeture totale, on n’a pas cessé

ment une vingtaine a joué le jeu.”

du basket amateur pour toutes les

culine

et

U15

féminine

sont

D1 et D2. De quoi pouvoir miser sur


AU QUOTIDIEN

EXPRESSIONS / Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699

EXPRESS

QUALITÉ DE L’AIR

Ne brûlez pas vos déchets verts Saviez-vous que brûler à l’air libre 50 kg de déchets verts dégage autant de particules nocives

que trois mois de chauffage d’un pavillon équipé d’une chaudière au fuel?

Pour rappel, le brûlage à l’air libre est doublement interdit: par le règlement sanitaire

départemental et par arrêté préfectoral. Tout contrevenant s’expose à une amende qui peut

aller jusqu’à 450 euros selon l’article 131-13 du Code pénal.

Pour ne pas avoir recours au brûlage, plusieurs solutions existent: si vous êtes équipés d’un broyeur, utilisez les bois déchiquetés en paillage ou compostage, les feuilles mortes peuvent

également faire un très bon amendement dans vos jardins pour enrichir sols et potagers, et

vous pouvez naturellement apporter gratuitement vos déchets verts à la déchèterie de l’ave-

nue Jean-Moulin qui reste ouverte, malgré le confinement, aux horaires habituels. g

CONTACT : SERVICE ENVIRONNEMENT AU 0472214506

OU ENVIRONNEMENT@VILLE-VENISSIEUX.FR

CITOYENNETÉ

L’appel aux éco-projets 2021 est lancé Dans le cadre de sa politique de dévelop-

pement humain durable, la Ville poursuit son

accompagnement

d’éco-projets

Les lauréats seront soutenus financière-

ment et techniquement.

En 2020, pour ne citer que quelques exem-

citoyens. Les Vénissians et associations

ples, les projets retenus ont abouti à la créa-

ture en ligne sur le site Vénissieux.fr

résidence du quartier Charles-Perrault, à

vénissianes peuvent faire acte de candida-

tion de jardinières partagées dans une

(rubrique “Cadre de vie”, puis “Développe-

l’installation d’une ruche dans un jardin

Des formulaires peuvent aussi être retirés

l’acquisition de gobelets réutilisables par

de ville. Les projets seront examinés par

l’école Gabriel-Péri. g

ment humain durable”).

auprès du service Environnement à l’hôtel

un jury au regard de leur intérêt général, de leur originalité et de leur thématique.

partagé, ou encore, plus modestement, à

une association de parents d’élèves de

CONTACT : SERVICE ENVIRONNEMENT AU 04 72 21 45 06 OU ENVIRONNEMENT@VILLE-VENISSIEUX.FR

DÉMARCHES EN LIGNE

Plateforme d’entraide citoyenne

Mise en place lors du premier confinement, la plateforme d’entraide citoyenne “Habitants

solidaires” reste active à l’adresse suivante : venissieux.entraidonsnous.fr ou par téléphone au 04 72 21 45 48.

Chaque habitant, à l’échelle de son quartier, peut ainsi faire part de son besoin ou

proposer son aide gratuitement pour des courses de première nécessité, l’impression

d’une attestation, la promenade d’animaux domestiques, une conversation à distance, la récupération de colis ou de courriers…

Cette plateforme est intégralement sécurisée et garantit la protection des données. Les

services proposés sont sous la responsabilité des personnes qui s’y inscrivent, ils doivent donc être conformes et compatibles avec les dispositions réglementaires en vigueur. g

Rédaction: 9 rue Aristide-Bruant 69200 Vénissieux. Téléphone: 0472511812. Mail : redaction@expressions-venissieux.fr Site du journal : www.expressions-venissieux.fr Paraît un mercredi sur deux sur papier recyclé.

Directrice de publication : Delphine Peyre. Rédacteur en chef : Gilles Lulla ✆ 04 72 51 18 12. Rédacteur en chef adjoint : Grégory Moris ✆ 04 72 51 76 65. Secrétaire de rédaction : Perrine Plateau. Journalistes : Michèle Feuillet ✆ 04 72 51 76 63. Jean-Charles Lemeunier ✆ 04 72 51 18 12. Alain Seveyrat ✆ 04 72 51 76 84. Djamel Younsi ✆ 04 72 51 76 62. Photographe : Raphaël Bert. Assistante de gestion : Krisztina Papp. Chargé de publicité : Boris Miachon ✆ 04 72 90 95 98 Éditeur : Régie autonome personnalisée du journal Expressions. Fabrication : IPS - 01 600 Reyrieux ✆ 04 74 08 96 96. Distribution : Codice - 69 200 Vénissieux ✆ 04 72 33 04 30. Abonnement : 42 euros par an. Prix au numéro : 1 euro. Tirage 33 500 exemplaires. issn : 1151-0935

15

MENUS DES RESTAURANTS SCOLAIRES

Collecte solidaire La Ville et la Métropole renouvellent leur point de collecte solidaire pour la Semaine européenne de réduction des déchets. Rendez-vous ce samedi 28 novembre, place LéonSublet, de 10 à 13 heures. Tous les appareils électriques et électroniques sont acceptés. 15 % des objets environ seront réemployés par le Foyer Notre-Dame des Sans-Abri, Emmaüs et Envie. Le reste sera pris en charge par Eco-systèmes pour être dépollué et recyclé.

Restos du cœur Les distributions pour la campagne d’hiver des Restos du cœur ont débuté à l’extérieur du local dans le respect des consignes strictes du protocole sanitaire mises en place lors du premier confinement. Elles ont lieu les mardis et jeudis de 8h30 à 11h20 et de 13h30 à 16h20. Resto du cœur de Vénissieux: 11-13, avenue de la République. Tél.: 0478675600.

Cerf-volant Le lieu d’accueil enfants-parents Cerf-volant est ouvert jusqu’aux vacances de Noël, uniquement le mardi matin de 8h45 à 11h30, au foyer Paul-Langevin, 13 A, rue Marcel-Paul. Accueil dans le respect strict des consignes sanitaires.

MENUS DU 26 NOVEMBRE

AU 8 DÉCEMBRE

Jeudi 26: betteraves, feta, vinaigrette maison; sauté de veau aux champignons et marrons ou émincé végétal sauce moutarde; *spaghettis (+ fromage râpé); *fruit de saison; *pain. Vendredi 27: céleri rémoulade; filet de poisson sauce beurre blanc; beignets de salsifis; *fromage; tarte aux myrtilles; *pain. Lundi 30: pizza comté beaufort; pané de petits légumes; *haricots verts persillés; fromage; salade de fruits; *pain. Mardi 1er : salade verte, dés de fromage, vinaigrette maison; filet de poisson vapeur, mayonnaise, citron; pommes noisettes; *compote de fruits; *pain. Jeudi 3: carottes râpées, vinaigrette maison; sauté de bœuf bourguignon ou tajine du soleil (légumes, pois chiches); *semoule; *flan vanille nappé caramel; *pain. Vendredi 4: taboulé 5 céréales aux crevettes; filet de poisson meunière, citron; purée de potiron; yaourt nature; fruit de saison; *pain. Lundi 7: salade verte, vinaigrette maison; hachis parmentier végétal (haché de soja, légumes, purée de pommes de terre); fromage blanc nature; *fruit de saison; *pain. Mardi 8: tarte saumon épinards; colombo de poisson; *chou-fleur persillé; *fromage; fruit de saison; *pain.

(*) PRODUITS BIO. LA RÉGIE DE RESTAURATION PEUT ÊTRE AMENÉE À MODIFIER LES MENUS. CES MENUS SONT CONSULTABLES SUR LE SITE WWW.VENISSIEUX.FR


ÉLIMINATION DE LA VIOLENCE À L’ÉGARD DES FEMMES

16

EXPRESSIONS / Mercredi 25 novembre 2020 - n° 699

JOURNÉE INTERNATIONALE LE 25 NOVEMBRE

Contre les violences conjugales, des moyens encore insuffisants Les signalements pour violences conjugales ont encore augmenté en 2019. Et tout indique que l’année 2020, avec le huis clos des deux confinements, marquera une nouvelle aggravation. Plus d’un an après le lancement d’un Grenelle pour lutter contre ce fléau, la question des moyens reste entière. Mais l’immense majorité des vic-

Journée

internationale

Concernant les féminicides, les der-

l’égard des femmes, le service de la

tent au mois d’août. 146 femmes ont

mercredi 25 novembre la

pour l’élimination de la violence à

statistique du ministère de l’Inté-

times (88 %) sont des femmes.

nières données officielles remon-

été tuées en 2019 par leur conjoint

rieur a publié, le lundi 16 novem-

ou ex-compagnon, soit 25 de plus

les services de police et de gendar-

Ces chiffres glaçants ne reflètent

bre, des chiffres alarmants. En 2019, merie ont enregistré une hausse de

16 % des signalements de violences

conjugales. 142310 personnes sont

concernées tous sexes confondus.

À NOTER Les différents dispositifs d’alerte et de secours ● Des numéros d’urgence - 3919, accessible et gratuit du lundi au vendredi de 8 heures à 22 heures. Les samedis, dimanches et jours fériés de 9 heures à 18 heures. - En cas d’urgence, police nationale au 17 ou par SMS au 114.

Des dispositifs en ligne - Plateforme “arretonslesviolences.gouv.fr” - Tchat “commentonsaime.fr” - Application “App-Elles” ●

● Des permanences d’asso-

ciations d’aide aux victimes - VIFFIL, permanences au 04 78 85 76 47, du lundi au vendredi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 heures (sauf jeudi après-midi). - MAS, permanences au 04 78 60 00 13, du lundi au vendredi de 9 heures à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 heures. - CIDFF, permanences au 04 78 39 32 25, du lundi au jeudi de 9 heures à 13 heures et de 13 h 45 à 17 heures, et du vendredi au dimanche de 9 heures à 13 heures.

que l’année précédente.

pourtant que partiellement la réa-

lité vécue par les femmes en France.

Selon les enquêtes réalisées par l’In-

see pour compléter les données

brutes des plaintes enregistrées,

elles sont en effet 213000 à avoir

déclaré chaque année, entre 2011

et 2018, être victimes de violences

PHOTO WIKIMEDIA COMMONS

A

lors que l’on célèbre ce

physiques et/ou sexuelles.

2020, ANNÉE NOIRE ?

2020 sera-t-elle une année encore plus noire ? Depuis le reconfine-

ment du 30 octobre, la plateforme

de signalement en ligne des vio-

Des marches sont traditionnellement organisées chaque année en marge de la journée du 25 novembre.

lences sexuelles et sexistes a enre-

gistré une hausse de 15 % des appels

dressent un bilan en demi-teinte.

de victimes. Et lors du premier

Dans un rapport publié à la ren-

trée, la Fondation des femmes

confinement, les appels au 3919

constatait ainsi que seulement un

avaient déjà bondi: 44235 signale-

tiers des mesures annoncées ont

même période en 2019).

ment des modifications législatives

national d’écoute, ainsi que la mise

Le gouvernement avait annoncé

ments (+ 400 % par rapport à la La promotion active du numéro

Mais un rapport sénatorial publié Bocquet, sénateur PCF et coauteur

silence. Mais il y a fort à craindre

honnêteté intellectuelle”. Selon lui,

double confinement, les actes de

QUEL BILAN DEPUIS LE LANCEMENT DU GRENELLE ?

Le lancement du Grenelle contre

les violences conjugales, en sep-

tembre 2019, avait suscité de forts espoirs. Aujourd’hui, les associa-

tions qui travaillent sur le terrain

faut trouver des financements com-

plémentaires. On se retrouve à faire

SOS femmes, basée à Villeurbanne.

depuis deux ans, on sent que les

Allocation logement temporaire

très insuffisants.” g

(ALT), avec un budget notoirement

les marchands de tapis. Même si,

lignes bougent, les moyens restent

insuffisant. C’est de places en cen-

GILLES LULLA

entre le discours et les actes. Éric

certes pu conduire davantage de

violences n’aient encore augmenté.

qui pêche. “Ce ne sont pas de vraies

dotées, dont nous avons besoin.

places, explique Élisabeth Liotard,

La plupart relèvent du dispositif

cet été est venu pointer le décalage

que dans le huis clos anxiogène du

Mais elles sont rares. Du coup, il

quand des places sont effective-

peu coûteuses.

ciaux et des pharmacies, tchats ou femmes victimes à oser sortir du

ment créées, c’est le financement

directrice de l’association VIFFIL-

un budget d’un milliard d’euros.

service d’alerte par texto), ont

tres d’hébergement, bien mieux

été mises en œuvre, essentielle-

en place de nouveaux dispositifs (mobilisation des centres commer-

jours la réalité de ces annonces. Et

de ce rapport, a dénoncé “une mal-

Le 3919 en danger

le budget alloué aux violences

Le Grenelle lancé par l’État en 2019 a prévu de rendre accessible 7j/7 et 24h/24 le numéro d’écoute 3919. Une décision unanimement saluée à l’époque. Mais pour ce faire, le gouvernement dit aujourd’hui devoir engager une procédure de marché public. En d’autres termes, la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF), qui gère le 3919 depuis sa création en 2014, va être mise en concurrence. Soutenue par un collectif de personnalités qui a publié une tribune dans Le Monde le 16 novembre, la FNSF pointe le risque d’une gestion de “rendement” et d’une détérioration de la qualité du service rendu. Elle demande à l’État de renoncer à ce projet : “La lutte contre les violences et la protection des femmes est une cause d’intérêt général et non une activité marchande à laquelle on peut appliquer les lois du marché.” Une pétition a été lancée en ligne sur change.org/sauvonsle3919.

faites aux femmes n’aurait en réalité que peu évolué.

Doutes également sur la question cruciale de l’hébergement d’ur-

gence. 1000 nouvelles places avaient été promises dans le cadre du Gre-

nelle en septembre 2019 et 1000 autres en septembre 2020. Sauf que

sur le terrain, encore une fois, les

associations ne vérifient pas tou-

Profile for Expressions

Expressions 699  

Au sommaire de ce numéro : Les sportifs amateurs dans les starting-blocks ; Covid-19 : les indicateurs s'améliorent mais la prudence reste d...

Expressions 699  

Au sommaire de ce numéro : Les sportifs amateurs dans les starting-blocks ; Covid-19 : les indicateurs s'améliorent mais la prudence reste d...

Advertisement