Issuu on Google+

DÉCEMBRE 09

www.sutton.csvdc.qc.ca

Journal écrit par les élèves de 6ième année de l’école Sutton

Entrevue exclusive avec

The Lost Fingers Section arts et spectacles page 16

Rencontre avec

Pierre Pelland

Section Actualités page 3


Éditorial

Étienne Benoît

Chers lecteurs, Pour une deuxième année, je me suis lancé dans un projet de journalisme avec mes élèves de sixième année. C’est avec enthousiasme que je vous présente la version papier du journal étudiant Écho Sutton disponible sur la page web de notre école : www.sutton. csvdc.qc.ca Un tel projet éducatif demande beaucoup de temps et d’implication, mais l’impact sur la motivation des jeunes ainsi que l’amélioration de la compétence en écriture sont très significatifs. Les élèves savent qu’ils écrivent pour vrai et qu’ils sont lus par de vraies personnes qui peuvent leur répondre sur Internet. Ce projet permet de créer un pont significatif entre l’école et la communauté. L’implication et l’encouragement des soixante entreprises de Sutton qui ont acheté des espaces publicitaires m’ont vraiment impressionné. N’habitant pas cette ville, je réalise avec stupéfaction le dynamisme des habitants de Sutton. Merci beaucoup! Tous les profits réalisés seront utilisés pour des activités éducatives durant la

présente année scolaire. Par ailleurs, je dois souligner l’apport important des patrons de La Voix de l’Est qui nous ont fourni des journaux gratuitement à tous les jours de la semaine et qui nous ont envoyé des artisans journalistiques à plusieurs reprises. Les journalistes Karine Blanchard et Michel Tassé, le caricaturiste Serge Paquette ainsi que le photographe Alain Dion sont venus nous voir en classe pour nous parler de leur métier et nous donner des conseils de pros. Un grand merci à Guy Granger (Président de La Voix de l’Est) et à Christian Malo (Directeur de la distribution) pour leur générosité et leur grande implication. En terminant, si vous tenez une copie de ce journal entre vos mains, c’est grâce à la précieuse collaboration de Steve Pellerin (Enseignant en infographie au Campus Brome-Missisquoi de Cowansville) et de ses étudiants qui ont réalisé une mise en page professionnelle. Merci beaucoup à M. Pellerin et à tous les étudiants en infographie pour leur indispensable collaboration. Bon temps des fêtes et bonne lecture! Étienne Benoît (benoite@csvdc.qc.ca) Enseignant 6ième année École Sutton

Sommaire

3 / 8 / 14 / 16 / 22 / 26 / 30 / 32 / 35 /

Actualités Vie scolaire The voice of the village Arts et spectacles Caricatures Statistiques Chanson des fêtes Recettes Sports

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Impression : 500 copies distribuées en grande majorité à Sutton. Infographie : Les étudiants en infographie du Campus Brome-Missisquoi de Cowansville et leur enseignant Steve Pellerin.

2


Entrevue avec Pierre Pelland le nouveau maire de Sutton

R achel et K assidy

Le nouveau maire de Sutton, Pierre Pelland, est venu visiter la classe de 6e année à l’école primaire Sutton, mardi le 17 novembre. Voici l’entrevue que nous avons réalisée avec lui. Pouvez-vous nous faire une courte biographie de votre vie? Pierre Pelland vient de Montréal. Il est arrivé à Sutton au début des années 1970, il y a 39 ans. Il louait une maison. Il est venu pour faire du ski. Il a emménagé en 1993 et il a acheté une maison. M. Pelland a maintenant 63 ans. Auparavant, il était courtier d’assurances pendant 25 ans. Il siège aussi sur le conseil d’administration de l’hôpital Sacré-Coeur de Montréal depuis 14 ans. Qu’est-ce qui vous a amené à devenir maire? M.  Pelland avait un voisin qui travaillait en politique à Sutton. À force de bavarder avec celui qui est devenu un bon ami, M. Pelland a commencé à s’intéresser à la politique. Il voulait aussi être sur le même rythme de vie que sa femme qui travaille encore. Êtes-vous content d’être maire? Pourquoi ? « Oui, car c’est un défi intellectuel intéressant et je rencontre beaucoup de gens. J’aime bien Sutton, car tout le monde est très gentil. Même les gens qui ne voulaient pas voter pour moi ne sont pas bêtes. Ils ne me claquent

pas la porte au nez  », dit M.  Pelland. Durant la campagne électorale, il a fait du porte à porte et il a trouvé ça très plaisant. Avez-vous trouvé la campagne électorale difficile ? Pourquoi ? «  Pas vraiment  », dit-il. M.  Pelland avoue que c’était par contre très demandant. Il travaillait 7 jours sur 7, quatorze heures par jour durant 6 semaines. «  C’était beaucoup de travail rapide. Le lendemain de l’élection, la course s’est terminée et le vrai travail commençait ». Quelles actions voulez-vous poser pour les jeunes à Sutton? M. Pelland n’a pas pu nous dire précisément ce qu’il voulait faire, mais il nous a dit que c’est une préoccupation. Il veut apporter plus de soutien aux jeunes, il trouve qu’il manque un peu d’encadrement. Il y a un comité qui s’occupera de ce dossier. M.  Pelland se préoccupe aussi des personnes âgées qui sont de plus en plus nombreuses à Sutton. Quels règlements voulez-vous changer ou adopter? «Nous voulons travailler sur le plan d’urbanisme qui est un dossier inachevé. Notre objectif est de protéger le beau paysage de Sutton tout en développant l’économie. Ensuite, il faut traduire notre philosophie règlementation», explique le maire.  Par exemple, il veut arrêter la construction rapide afin de conserver le beau paysage et développer la ville dans le respect de l’environnement durable.

Quelles actions voulez-vous entreprendre pour les sports à Sutton? Par exemple, voulez-vous  construire un aréna? M. Pelland nous a expliqué que Sutton a un petit budget de 8 millions de dollars. Dans ce budget, 90% à 92% est pour les obligations récurrentes comme la Sûreté du Québec, l’entretien des routes et les salaires des employés municipaux. « Si on investit 5 millions de dollars pour la construction d’un bâtiment, ça doit être justifié pour la masse critique » nous explique-t-il. Il pense plutôt  construire un centre communautaire. C’est moins coûteux et utilisé par plus de monde. Que pensez-vous des grandes chaînes comme Couche Tard et Subway à Sutton  ? Seriez-vous d’accord qu’il y en ait davantage ? « Ça dépend des gens ». Certaines personnes croient que ce serait pratique d’en avoir plus, tandis que d’autres pensent le contraire. « Il faut trouver le juste milieu » dit-il. « Si on peut offrir l’équivalent des grandes bannières à Sutton, ce serait mieux, mais c’est la démocratie qui décide ». Allez-vous monter les taxes à Sutton ? Si oui, quand ? M.  Pelland nous a expliqué qu’il y a 2 façons d’aller chercher de l’argent. On peut augmenter les taxes ou améliorer le côté économique de la ville afin qu’il y ait plus de monde à Sutton, qui payeront des taxes en étant ici. M.  Pelland préfère attirer des nouveaux habitants. Par contre, ça se peut qu’il soit obligé de monter les taxes. Journal Écho Sutton, décembre 2009 3


Tech Deck

Zackery

Les «Tech Deck» sont rendus très populaires à l’école de Sutton. Presque tous les élèves en ont au moins un. Plusieurs compagnies en fabriquent. Par exemple: Zoo York, D.G.K et Black 6. On peut acheter des rampes, des planches à roulettes, des roues, etc. Il est même possible de construire ses propres rampes.

Madame Bonbons

Charles, K assidy, Loukah, Roxanne

Madame Bonbons possède la bonbonnerie de Sutton. Elle cuisine des briques de fudges et vend des jujubes. Elle fabrique des bonbons de toutes sortes.

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Ça fait 9 ans que Mme Bonbons possède sa bonbonnerie, soit depuis l’an 2000. «Je travaille 7 jours par semaine et 365 jours par année, «dit-elle. Elle a ouvert sa bonbonnerie car elle adore les enfants et les bonbons attirent les enfants. Aussi, elle aime rencontrer de nouvelles personnes. Pour en savoir plus, allez lui rendre visite à son magasin sur la rue Principale à Sutton. Elle a 209 sortes de fudges différents.

4


Maison des jeunes de Sutton

Maëlle

La maison des jeunes de Sutton est une place où les enfants peuvent jouer au pool, au Baby foot et plein d’autres jeux. Ils organisent aussi des sorties spéciales. La maison des jeunes est une place à visiter. Cet établissement est ouvert pour les élèves de 5e et 6e année de 2:30 pm à 5:00 pm le mercredi et le jeudi. Le vendredi, c’est la seule journée de la semaine où les jeunes de 5e et de 6e année peuvent la visiter jusqu’à 7:00 pm. Cette maison des jeunes est la seule de la région qui accueille les élèves du primaire. Les autres maisons des jeunes n’acceptent que les personnes de 12 à 17 ans.

Inspiration de son environnement

Sinthu

Mme Steingruber fabrique des casse-têtes depuis vingt ans. Cette artiste crée des jouets merveilleux qui sont instructifs, éducatifs et amusants à la fois. Elle offre plus de quarante modèles. Elle offre aussi des jouets de divers étages et dimensions. « Mes

inspirations viennent de mon environnement, de la nature, des animaux. Je me mets dans la peau des enfants. Je me demande dans quoi les jeunes sont interessés, (avions, robots), » dit-elle. Chaque année, Christina organise de 8 à 10 expositions.

Journal Écho Sutton, décembre 2009 5


Un nouveau parc à Abercorn Luca

Enquête sur une intersection dangereuse

Mathew À Abercorn, un nouveau parc est en construction, car il n’était plus La sûreté du Québec a installé sécuritaire pour les enfants qui des feux de circulation entre la allaient jouer dedans. 139 et la 215 vers Lac Brome en Il y a eu un conseil à l’hôtel dules qui sont déjà arrivés 2008.   de ville d’Abercorn pour discuter de ce qui devrait être changé. Ils ont décidé de faire un chemin pour faciliter la circulation du parc et d’ajouter des nouveaux mo-

au parc. Il y aura aussi un terrain de mini soccer. Après tous ces changements, le parc sera plus sécuritaire et amusant pour les enfants. J’ai réalisé un sondage en posant la question suivante : Est-ce que vous trouvez que ça valait la peine de rénover le parc ? Les trois quarts ont répondu oui, deux personnes ont dit qu’ils n’avaient pas vu un enfant jouer au parc et une villageoise m’a affirmé qu’elle s’attendait à mieux.

À West Brome, près de l’intersection de la 139 et de la 215, le nombre d’accidents est en moyenne de 4 mineurs et 1 majeur par année. En 2009, un accident causa une mort à cet endroit. La sûreté du Québec a décidé d’installer des feux de circulation afin de régler les problèmes d’accidents. Plusieurs

citoyens m’ont affirmé être satisfaits du progrès et trouvent l’endroit plus sécuritaire. Le sergent Hugo Lizzotte, porte parole de la SQ, confirme que d’après les statistiques, les lumières ont vraiment aidé à diminuer le nombre d’accidents à cette intersection.

en 1808 et un hôtel de ville en 1859. Dans les décennies suivantes, une église protestante, une église catholique et un chemin de fer sont construits. Sutton est devenu une municipalité en 1892 et un village en

1962. En 2002, le Canton et le village sont fusionnés ensemble. Cela double la population.

L’histoire de Sutton Samuel

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Le village de Sutton:

6

Sutton est un village semblable à beaucoup d’autres villages des Cantons de l’Est. Sutton était devenu une place pour des loyalistes après la révolution

américaine. C’est en 1799 que les premiers immigrants loyalistes sont apparus dans l’histoire de Sutton. Parmi eux, Richard Shepherd venu du New Hampshire a été un des premiers habitants de Sutton. Pendant le 19ième siècle, beaucoup de bâtiments voient le jour pour desservir la population grandissante. Une école est bâtie


La station de recherche de Frelighsburg Mathew

Freligshburg En ce moment, les scientifiques travaillent sur les pommes, les fraises, les vignes et les courges pour recueillir des données sur les maladies et la production. En 1969, pour les besoins de recherches sur les fruits et les petits fruits, la station de Saint- Jean-sur-Richelieu achetait un verger à Frelighsburg, 61 km à l’est. Cette terre de 134 hectares comprenait 24 hectares de vergers (pommiers standards) et 34 hectares de prairies propices à la culture des fraises, framboises et bleuets. Les employés de la ferme sont Jeanne, trois autres membres de l’équipe et un contremaître. Ils entretiennent les arbres fruitiers pour la cueillette. En ce moment,

ils s’occupent des pommiers. Pendant le printemps, ils font la plantation, la reproduction de matériel végétal et la pulvérisation. L’été, ils font aussi de la pulvérisation

et l’automne ils récoltent la plupart des fruits.

Roger Lussier nous explique son métier Roxanne

Depuis plusieurs années, beaucoup de travaux ont été faits par des pelles mécaniques à Sutton. Je suis allée interviewer Roger Lussier, excavateur depuis 10 ans, pour en savoir un peu plus. Quels genres de travaux faites-vous avec une pelle mécanique ? « La beauté avec une pelle mécanique, c’est qu’on peut aussi bien creuser une fondation pour une maison, faire du drainage, creuser des lacs, les possibilités sont infinies », dit Roger Lussier. « C’est comme travailler avec la main d’un géant », ajoute-t-il. Pourquoi avez-vous décidé de devenir excavateur ? « Un accident a fait en sorte que j’ai dû faire un nouveau choix de carrière. Comme je n’aimais pas travailler à l’intérieur et que j’aime opérer de la machinerie, j’ai eu une offre pour travailler sur un bulldozer. De fil en aiguille, j’ai commencé à faire des travaux avec une pelle mécanique. J’ai tellement aimé ça que j’en ai fait ma carrière. Aujourd’hui, je me spécialise un peu plus dans les infrastructures routières, » dit monsieur Lussier.

Journal Écho Sutton, décembre 2009 7


Spectacle à l’église Les élèves de l’école Sutton ont assisté à un spectacle à l’église, vendredi le 6 novembre. Le spectacle était un duo de Marimba et de Vibraphone. Les deux musiciens s’appelaient Denis et Isabelle. Isabelle jouait le Vibraphone et Denis jouait le Marimba. Le duo nous a joué 4 chansons. Ensuite, ils nous ont appris beaucoup de choses sur leurs deux instruments. Le Marimba

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Le Marimba ressemble un peu à un très gros xylophone. Il a 5 octaves de notes en bois de rose (des octaves sont des suites de notes: do-ré-mi-fa-sol-la-si ... do-ré-mi-fa-sol-la-si ... etc). Le Marimba se joue avec deux baguettes par main et le bout de ces baguettes est recouvert

8

R achel

de laine. Avec le Marimba, on fait sur- un son différent. Le bout des baguettes du Vibraphone est recouvert de corde. tout des roulements.

Le Vibraphone

Le Vibraphone est un peu comme un gros métallophone (xylophone avec des notes de métal). Cet instrument est le plus petit des deux. Il a 3 octaves de notes en métal. Le Vibraphone a 2 rangées de notes, comme un piano. Il se joue aussi avec deux baguettes par main. Par contre, on peut aussi jouer avec des archets en frottant sur les cordes. Un archet est un grand bâton avec de la crinière de cheval, utilisé pour le violon. Le Vibraphone a une pédale et un moteur qui ouvre et qui ferme les trous des gros tubes de résonnance pour faire

Le Darbouka

Le groupe avait aussi un petit tambour d’Afrique du Nord nommé Darbouka. La base de ce tambour est en métal et le dessus en plastique. Denis joue du Marimba depuis qu’il a 9 ans, ça fait 23 ans. Isabelle joue le Vibraphone depuis qu’elle a 12 ans, ça fait 12 ans. Ils ont leur groupe depuis 3 ans, mais ils donnent aussi des cours privés, ils font des solos et ils sont dans un orchestre symphonique. Pour votre curiosité, le prix du Marimba est de 15 000 $, le prix du Vibraphone est de 5 000$ et le prix du Darbouka est de 60 $.


Les élèves de 6è année visitent La Voix de L’Est

R achel, K assidy

Sur cette photo, les élèves de 6ième année sont entourés de la journaliste Karine Blanchard, du photographe Alain Dion, du directeur de la distribution Christian Malo et de Lorraine Roy qui s’occupe de la publicité.

Les élèves de la classe de 6ième année ont visité La Voix de L’Est mardi le 3 novembre. Ils ont visité 3 stations : l’infographie, la rédaction et la distribution.

L’infographie :

L’infographie, c’est la mise en page et la vente des publicités. Les employés vont à différents commerces pour vendre de la publicité. Parfois, c’est le client qui appelle à La Voix de L’Est.

La rédaction:

La rédaction, c’est où le journal est préparé. Les journalistes écrivent leurs articles et l’infographiste place les articles dans les pages. L’épaisseur du journal dépend du nombre de publicités vendues.

La distribution 

de la hauteur d’une maison de 2 étages et de la largeur de deux maisons. Cette machine a été construite en 1975. Elle a coûté 11 millions de dollars. La machine imprime 16 000 Voix de l’Est par jour en 45 minutes. La moitié de ces copies, donc 8000 copies, sont pour la population de Granby. Les autres copies sont distribuées dans les autres villes et villages périphériques par 8 camions qui apportent les journaux dans 180 dépanneurs et épiceries. Il y a 175 camelots qui distribuent les journaux à toutes les maisons abonnées du lundi au samedi.

Les copies du journal sont imprimées à Sherbrooke par une grande machine

Journal Écho Sutton, décembre 2009 9


Alain Dion visite la classe de journalisme

Jacob L., Roxanne, Mathieu G.

Alain Dion, photographe pour La Voix De l’Est, a rencontré la classe de journalisme le jeudi 28 octobre 2009.

Une carte d’environ 1Meg coûtait 750$ à l’époque. La Voix de l’Est a été le premier journal à utiliser un appareil photo numérique au Québec. Âgé de 56 ans, Alain Dion exerce ce métier depuis 29 ans. Son premier appareil photo était une Nikon qui date de 1973. Pour son travail, il a parfois voyagé. Il est allé aux États-Unis, à Cuba, au Mexique, etc. Il parcourt en moyenne 125 km par jour. Pour lui, une journée

de travail n’est jamais pareille. Il est allé au collège Mersand et il a étudié la photographie à l’Académie des Arts de Montréal. En ce moment, il a une équipe composée de trois garçons et trois filles. Son groupe s’occupe de la publicité et des photos pour La Voix de l’Est.

Michel Tassé visite la classe de journalisme

Jacob L., Jérémy, Samuel

Alain Dion tenant le premier appareil photo numérique de La Voix de l’Est.

Jeudi le 8 octobre 2009, Michel Tassé de La Voix de l’Est a visité la classe de journalisme.

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Michel Tassé interview un grand maître d’arts martiaux devant nos yeux.

10

Il a commencé sa carrière à 18 ans et il est journaliste depuis 20 ans. Il a commencé dans une station de radio(CHRS) à Saint- Jean où il a travaillé de 1986 à 1989. De 1990 à 1995, il a travaillé dans quelques magazines: Le magazine des Canadiens, Dernière heure et un autre magazine du hockey junior majeur. En 1995, Michel a quitté La Voix de l’Est. En 1999, il est allé travailler pour Canoë. En 2000, il a quitté Canoë pour le journal La presse. Il est finalement revenu travailler pour La Voix de l’Est en 2001.


Karine Blanchard visite la classe de journalisme K assidy, R achel, Jacob L. Roxanne

Karine Blanchard est journaliste à La Voix de l’Est. Elle est venue rencontrer les élèves de 6ième année mercredi le 16 septembre 2009. Karine travaille à la Voix de l’Est depuis 4 ans. En moyenne, elle écrit entre 6 et 10 articles par semaine, soit 1 à 2 par jour. Elle a 26 ans et elle travaille 48 semaines par année. Elle travaille avec une quinzaine de personnes. Elle a étudié en télévision et en radio. Karine est venue nous parler de son métier et nous donner des conseils pour écrire de bons articles. Lors de sa visite, nous avons fait un exercice pour pratiquer nos titres et notre amorce. Une amorce est le premier paragraphe dans l’article, lequel fait un petit résumé du texte.

Journal Écho Sutton, décembre 2009 11


Cueillette de pommes pour le Burkina Faso Les élèves de la classe de 6ième année de l’école Sutton sont allés cueillir des pommes au verger « Au cœur de la pomme » à Frelighsburg. Le but de l’activité était d’amasser de l’argent afin d’acheter du matériel scolaire pour les élèves du Burkina Faso, en Afrique.

Étienne Benoît

Durant toute l’année scolaire, les 6è année correspondront avec des élèves du village de Faranga. Le Burkina Faso est un petit pays très pauvre en Afrique juste au Nord du Ghana. Au village, ils n’ont ni internet, ni les moyens d’acheter du matériel scolaire. L’école n’est pas obligatoire.

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Cahiers Canada envoyés en Afrique l’année passée

12


Pharmacienne affiliée à

On trouve de tout...

Journées Santé infirmière sur place

mardi de 10 h à 18 h jeudi de 12 h à 20 h

Homéopathie

Mardi, jeudi et vendredi de 9 h à 17 h

Prise de pression artérielle LIVRAISON GRATUITE

OUVERT TOUS LES JOURS Lundi au vendredi: Samedi et dimanche:

8 h 30 à 21 h 00 9 h 00 à 18 h 00

450

266-3966

Journal Écho Sutton, décembre 2009

526, rue Sud, Cowansville

13


ECHO SUTTON! Sophie

Echo Sutton is Journalism By little kids. You can have some fun, while reading on the town, like a lost kitten, that is now found instead of a book take a look at ECHO SUTTON!

The Richford Robber K atelyn

Lock your doors, there’s a robber outside. On September 25, 2009 at 8:30 am, a man walked into a TD bank in Richford. The police say that the suspect was wearing jeans, work boots, a grey zip-up, hooded sweatshirt and a black ski mask. He had an 8 inchlong knife and a grocery-type bag. No injuries are reported. “We did determine that the robber was a white male weighing approximately up to 150 to 160 pounds. He had brandished a knife, and he demanded cash. He was given money and fled the bank on foot,” says Vt. State Police Lt. Brain Miller.

They aren’t sure if anyone is involved, and they say that the robber probably didn’t live far from the bank. Police then searched the area with a trained police dog, but got nothing. “There was no evidence that we know of left behind. We’re really hoping that the public will help us solve this one based on clothing that’s Sarah evident in the video,” Miller said. Anyone with information please call the Winter is so much fun! Vermont State police in St. Albans at I love the fluffy snow 1-802-524-5993. Next thing you know you’re warm and cozy inside in front of the fire with hot cocoa. Telling Christmas stories with your family and friends. Eating warm snow and maple syrup. Red nose from coldness outside.

Winter

The Lauziere Family Farm Mathieu L

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Hi, my name is Mathieu Lauziere and I work with Joey Goyette on my farm. The Lauziere farm is situated in Brome Lake and it is on Frizzle Road. The horse farm is a lot smaller than the pig farm. There are about five or six horses in this barn. There are three ponies and two horses. When we were on the farm there were about 2000 pigs and now there are approximately 700 in the two pig farm buildings.

14

When the manure pit is full we use a tractor with a tanker to bring the manure to the field. The shovel tractor is the tractor that we use the most. We also use a fourwheeler to split wood. When we have free time we drive in the woods. A person that rents the fields owns the cows in the field. We have lots of space to play and enjoy the beauty of nature.

Morning

Cody

The first thing I hear in the morning is my Dad’s voice down the hall. I can’t believe it’s already morning. I need to go back to bed it is way to early in the morning


The Pollution In Lac Brome The pollution in Lac Brome is very bad. It has a problem called blue algae. It is VERY serious because they shut down the lake and you’re not allowed to go and take a swim on a hot summer day. My friends and I helped put on a play to help people know about the problem and care about it. We even made it into the newspaper and we get to help out by cleaning the lake this spring.

K ayla

I’m very happy that we got to do this and I would like to tell everybody about it so they will help out, too, and people will be able to have access to the lake again. Please make sure that you help if you want it to reopen!

K atelyn C.

Do You Want to See the Olympic Flame?

Allison

Do you love the Olympics? Have you ever wanted to see the Olympic Flame in person ? Now you have the chance! The Olympic Flame will be passing through Cowansville on Sunday, December 6. It’s day 38 in Canada. When the Flame is lit, it represents peace, hope, inclusiveness, joy, and fraternity.

How To Survive School

The Flame is lit in a ritual on Mt. Olympus, Greece. The ritual marks the continuity between ancient and modern times in the Olympics movement history. Did you know when the flame comes to Canada, it will start the longest torch relay in a single country? So, please, come and see a once-in-a-lifetime experience!

Your Children will say That they had a good day But it’s a lie If they don’t have a tie Tests for fun? Something most be done. Something is wrong with my children today? Is it the end of the world? I must be going mad? For my children are not bad NO! It’s worse But I don’t like to burst If you ask your children today What they did play To make them look that way THEY SAY “I learned too much today.”

Journal Écho Sutton, décembre 2009 15


Entrevue avec The Lost Fingers Jacob P.G., Mathieu B.

Nous avons réalisé une entrevue avec le groupe The Lost Fingers samedi le 7 novembre. Nous sommes allés les rencontrer à l’église Emmanuel de Cowansville. Ils sont arrivés en Ford Flex à 15h30.

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Le nom du groupe a été tiré d’un ancien jazzman qui s’appellait Django Reinhardt et qui jouait du jazz manouche. Ce chanteur avait perdu deux doigts dans l’incendie de sa roulotte dans les années 1930. Christian et Byron, deux des membres du groupe, se sont rencontrés lorsqu’ils étaient aux études. Ensuite, ils ont commencé à jouer de la guitare sèche ensemble. Ils ont rencontré Alex, un excellent bassiste. C’est ainsi que le groupe s’est formé. Ils ont visité plusieurs pays: Les îles Canaris, la Suisse, la France et ils sont allés en Afrique. Au Québec, ils sont allés partout. Il y a d’autres pays où ils sont très populaires, comme en

16

Russie et en Grèce. En Russie, les gens téléchargent leurs disques. Ils ont adoré leur expérience au festival cowansvillois MUSIQUE EN VUE en 2008 parce qu’il y avait des pluies abondantes et plein de gens sont quand même restés pour assister au spectacle. Les membres du groupe ont vraiment apprécié ce moment unique. Avant un spectacle, Christian exerce souvent sa voix, car il est le chanteur principal du groupe. Les autres membres s’exercent aussi parce qu’ils sont les voix d’en arrière. Étant donné que nous avons assisté au spectacle, on peut dire qu’ils ont beaucoup de souffle et leur musique est vraiment très rythmée. Maintenant, nous allons vous présenter un petit côté plus personnel de chacun. Nous leur avons demandé ce qu’ils mettaient dans leurs hamburger. Ils nous ont répondu “tout”, mais Christian est un peu plus particulier. Il n’aime pas la moutarde, la mayonnaise, la relish, ni le ketchup. Il nous a raconté qu’un jour, il a mangé un hamburger normal, mais il n’a mangé que le pain et la boulette. Il n’aime pas les condiments. Alex a déjà mangé un hamburger avec une poutine dedans. Byron met tout ce qu’il Jtrouve ux oye l ë No dans son hamburger, il est gourmand.

Joyeux Noël

Joyeux Noël


École de danse Cartes de «Ballet jazz Sutton» Noël créées avec Arts Sutton Loukah, Mélissa

Étienne Benoît

L’école de danse «Ballet Jazz Sutton» existe depuis plusieurs années. La professeure principale s’appelle Meghan Foster. Elle a 20 ans et elle enseigne le HipHop depuis 4 ans. Habituellement, les jeunes qui font de la danse dans cette école, ont entre 3 et 18 ans. Après de longs cours et beaucoup de pratique, les jeunes ont la chance de présenter, à l’auditorium de l’école secondaire Massey-Vanier , un spectacle de danse devant leur famille, amis et connaissances. Par ailleurs, il y a un programme de compétition dans lequel les jeunes filles et garçons travaillent très fort sur une seule chorégraphie. Les concours ont lieu à divers endroits du Québec et il est possible de gagner des prix. Cette année, pour la première fois, il y a un groupe de jeunes âgés de 11 à 13 ans.

Pour une deuxième année consécutive, des cartes de Noël ont été créées par les élèves de l’école Sutton avec des artistes de la région. Cette année, c’est la technique de sérigraphie qui est à l’honneur avec l’artiste Todd Monro. Muriel Faille, (artiste peintre de Sutton) et Yves Cousineau (ancien président du conseil d’administration de la galerie Arts Sutton) participent également à cette activité en aidant les jeunes élèves à créer des oeuvres. Comme l’année passée, 24 oeuvres choisies par un jury composé d’artistes ont servi à fabriquer environ 150 boîtes de cartes de Noël.

Journal Écho Sutton, décembre 2009 17


L’origine du piano

Mathieu G. Le premier piano fut inventé vers 1709 Que pensez-vous du par l’italien Bartolomeo Cristofori. Il le nomma clavecin doux et fort. C’est en piano par rapport aux 1850 que les ventes de pianos droits autres instruments de augmentent. Les fabricants utilisent de plus en plus la fonte pour le cadre à musique? cause de sa grande résistance. Un piano -C’est un instrument qui permet de de concert de 88 notes peut supporter jouer une mélodie et de faire l’accomdes tensions allant jusqu’à 20 tonnes. pagnement. Le piano devient l’orchesIL existe aujourd’hui 3 types de piano : tre au complet. -Le piano droit : il est utilisé dans les appartements, car il prend peu de Pourquoi ne retrouveplace. -Le piano à queue : il est utilisé pour t-on plus autant les grands concerts. de piano dans les -Le piano électronique : il se rapprofamilles comme che du piano droit par la fonction méautrefois? canique de ses touches.

Rencontre avec un professeur de piano.

J’ai eu l’ocasion de faire la connaissance d’un professeur de piano de Sutton : « Jacques Gilbert » qui enseigne depuis 30 ans.

Quelles qualités sont néssecaire pour jouer du piano?

-La télé, la radio, l’informatique apportent trop de divertissements faciles d’accès. Les instruments deviennent superflus.

Quel est l’âge idéal pour commencer à apprendre à jouer du piano?

Journal Écho Sutton, décembre 2009

-Vers 6 à 8 ans selon l’intérêt de l’enfant. À cet âge, il est plus facile d’apprendre. La pratique supervisée par les parents permet une régularité - Cela prend de la persévérance et de dans l’apprentissage. Ainsi, après quella constance. Prendre le temps de pra- ques années, l’enfant prend plaisir à tiquer chaque jour, ce qui développe la jouer seul. facilité de jouer et le plaisir d’apprendre.

18


Les Rouges et les Bleus s’affrontent à Sutton Élie

Les Rouges et les Bleus ont disputé leur premier match d’improvisation de la 5e saison (20092010) de la Ligue d’improvisation du village de Sutton, le vendredi 11 septembre 2009, de 19 h 30 à 22 h 30.

Un public enthousiaste

La salle était comble, la file d’attente était longue et le public chantait avec le musicien pendant l’attente. Les spectateurs avaient l’air d’apprécier les films à l’entracte. Les trois étoiles de la soirée étaient Diane Bellemare, Jonathan Fortin et Marie-Josée Leclerc (ex aequo) ainsi que Gilles Martin. « C’était un bon match », a expliqué Lucie Hébert. « Il y avait beaucoup d’énergie dans la salle dès le début. Les deux joueurs de Granby avaient une façon de jouer différente et c’était un défi pour nous. C’était plus stressant. Nous avions le trac. » Contact : Lucie Hébert, capitaine des Bleus, professeure d’improvisaCette année, il y a quatre équipes au lieu tion et une des responsables de la LIV, de trois (Rouges, Bleus, Verts et Jaunes) téléphone : 450-538-8060. «pour deux raisons : d’abord, il y avait de nouveaux joueurs avec du talent qui voulaient se joindre à nous» , explique Lucie Hébert, professeure d’improvisation et une des responsables de la LIV. « Ensuite, nous avons pensé que le public aimerait faire de nouvelles rencontres. » En bref, il y a eu un remaniement (des anciens joueurs ont changés d’équipe et de nouveaux sont arrivés). Justement, il y avait un joueur de Granby dans chacune des équipes: Gilles Martin et Jonathan Fortin.

Une nouveauté cette année

Un bon match

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Comme au hockey, il y a trois périodes et, à chaque fin de période, les Bleus menaient, mais c’était serré comme match. Quelques improvisations étaient bien originales et drôles : le lapin-garou, où un lapin se transforme en monstre et contamine un chasseur, a eu beaucoup d’applaudissements. Le capitaine des Rouges s’appelle Benoît Hébert et la capitaine des Bleus se nomme Lucie Hébert.

19


20

Journal Écho Sutton, décembre 2009


Journal Écho Sutton, décembre 2009

Pour écouter nos émissions, les gens doivent se rendre sur la page web de notre école: www.sutton.csvdc.qc.ca

21


Serge Paquette visite la classe de journalisme.

Jacob L., Mathieu B.

Serge Paquette est caricaturiste pour La Voix de l’Est. Jeudi le 24 septembre 2009, il a visité la classe de journalisme pour parler de son métier. Il nous a aussi donné des conseils pour créer des caricatures.

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Serge travaille depuis 20 ans à La Voix de l’Est et il a déjà travaillé pour La Presse. Il dessine 6 caricatures par semaine. Dans toute sa carrière, il a publié des milliers de caricatures. Parfois, Serge Paquette a trop d’idées et il doit choisir le meilleur sujet. Mais à l’occasion, il doit faire des exercices d’écriture automatique pour trouver une bonne idée. Depuis le début, il a utilisé différentes techniques comme le crayon à mine, le stylo, la peinture, etc. Maintenant, il utilise un ordinateur avec un écran tactile qui se penche et sur lequel il peut dessiner. Merci à Serge Paquette d’avoir dessiné une caricature pour Écho Sutton.

22


Caricature de Serge Paquette.

Journal Écho Sutton, décembre 2009

23


Journal Écho Sutton, décembre 2009

Caricatures des élèves.

24


WOW! Trop cool le site de Desjar dins! Aller sur :

Conjuguer avoirs et êtres

Journal Écho Sutton, décembre 2009

569166117A_20091028

Créé par Mélissa McCutcheon

www.desjardins.com/fr/particulier/clienteles/ados

25


Le ski ou le snow?

6

Le ski

5

William, Mathieu G.

4

Suite à notre sondage, nous voyons que les femmes font beaucoup plus de ski que les hommes à Sutton. La majorité des hommes qui se disent en forme font de la planche à neige et les plus vieux font du ski. C’est probablement parce qu’il y a moins de risques de blessures et que ça force moins les genoux.

3

Le «snow»

2

Aucun

1 0

GARS

FILLES

45 40

Gionta

35 30

Gomez

25 20

Cammalleri

15 10

Spacek

5 0

Journal Écho Sutton, décembre 2009

GARS

26

FILLES

Quel joueur des Canadiens aimez-vous le plus?

Mathieu B7, Jacob L., Samuel Nous avons posé cette question à plusieurs élèves de l’école Sutton. Voici les résultats de notre sondage.


FEMMES Jeux de société Pool

Maëlle

Cartes

J’ai demandé à 20 personnes quel était leur jeu préféré entre le billard, le «baby-foot», les cartes et les jeux de société. Je vous laisse interpréter les résultats sur mon tableau.

Baby foot

HOMMES

0

1

2

3

4

5

Le jeu le plus aimé

6

Quel chocolat préférez-vous? Mathew

Quel chocolat préférez-vous entre le chocolat au lait, le blanc et le noir? J’ai réalisé un sondage pour répondre à cette question. Durant ce sondage, j’ai aussi demandé à quelques personnes la question suivante: D’après vous, quel chocolat va gagner le sondage? Plusieurs ont répondu que ce serait le chocolat au lait, mais plusieurs m’ont dit que n’importe quel chocolat est bon et que ça dépend du goût de chacun. Quelques personnes n’ont pas voulu répondre au sondage car elles étaient indécises.

6 5

Hommes

4

Femmes

3 2 1 0

BLANC

NOIR

LAIT

Journal Écho Sutton, décembre 2009 27


Les restaurants préférés à Sutton

Frederick

J’ai réalisé un sondage pour découvrir le restaurant le plus aimé à Sutton. J’ai demandé à 25 personnes quel était leur restaurant préféré entre La Cantine, Le Bistro Beaux-lieux et le Subway. Par contre il y a quelques personnes qui ont préféré ne pas le dire car ils préféraient un autre restaurant. Selon mon enquête, le restaurant le plus aimé entre les trois options est sans doute le Bistro Beaux-lieux qui a été choisi par 9 personnes. Le Subway a reçu 7 votes et 6 personnes ont voté pour La Cantine. Par contre, 8 personnes n’ont pas répondu car ils préféraient un autre restaurant que ceux proposés dans mon sondage.

9 8 7

Personnes

6 5 4 3 2 1 0

CANTINE

OVECHKIN

MALKIN 4ième

CROSBY

5ième KOVALEV

6ième

LECAVALIER

Journal Écho Sutton, décembre 2009

0

28

1

2

3

4

5

6

7

8

SUBWAY BEAUX-LIEUX

AUCUN

Meilleur joueur de la LNH

Jérémy

J’ai fait un sondage pour connaître le meilleur joueur de la LNH selon des élèves de l’école Sutton. J’ai demandé à cinq garçons et cinq filles de 4ième année, 5ième année et 6ième année.


Douce évasion Venez vous détendre dans un domaine bucolique et enchanteur de 200 acres situé au cœur d’une des plus belles régions des Cantons de l’Est. Vous y trouverez un établissement tout confort, un service attentif et une table réputée. Nous vous offrons l’escapade vivifiante et reposante dont vous rêvez. Gâtez-vous.

Auberge et Spa West Brome 450 266 7552 , 1 888 902-7663

www.awb.ca

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Réservez dès aujourd’hui.

29


Explications de David Berthiaume chanteur du groupe Réveillons www.reveillons.qc.ca/ReVeillons/_accueil.html «La chanson est traditionnelle à l’exception du dernier couplet que nous avons ajouté simplement parce qu’un mariage sans repas nous semblait pour le moins incomplet. Bien qu’elle a été recueillie dans la région de Saguenay par François J. Brassard auprès d’un menuisier de Chicoutimi, Arthur Claveau, mon père en connaissait une autre version que son oncle chantait a capella avec sa sœur lors des réunions familiales; nous avons préféré la première version parce que plus rythmé, moins

lyrique. Ce n’est malheureusement pas par l’entremise de monsieur Brassard ni de monsieur Claveau que nous avons appris la chanson, mais plutôt grâce au disque vinyle Géographie sonore du Québec: région 2, Saguenay, Lac St-Jean, l’interprète est nul autre que le coloré Jacques Labrecque.» «Pour ce qui est de l’inspiration, c’est une tout autre histoire: adoptée à l’unanimité lorsque je l’ai proposée au groupe, la chanson était d’abord chantée a cappella avec pour unique accom-

LA NOIRE

pagnement un bon tapage de pieds et une paire de cuillères de métal et une guimbarde. C’est après une petite tournée de dix jours à Cuba que nous avons transformé et arrangé la chanson avec des sonorités cubaines en ajoutant un rythme cubain avec des claves et un genre de ukulélé cubain appelé le tress. Le violoneux a suivi, naturellement, ajoutant une de ses compositions pour couronner le tout.»

Refrain Qu’elle est noire ma noire! Ah dites-moi donc ma noire quand nous marierons-nous? Qu’elle est noire noiron! Ah dites-moi donc ma noire quand nous marierons-nous? Qu’elle est noire ma noire ma noire! À la fête des noires, au grand curé noiron. Qu’elle est noire ma noire!

Refrain Qu’elle est noire ma noire! Qu’elle est noire noiron! (Bis) Ah dites-moi donc ma noire quel monde inviterons-nous? Ah dites-moi donc ma noire quel monde inviterons-nous? Ma grand’ tante la noire et mon oncle noiron. Ah dites-moi donc ma noire quelle boisson boirons-nous? Ah dites-moi donc ma noire quelle boisson boirons-nous? Une chopine d’encre noire, du vin d’charbon noiron. Ah dites-moi donc ma noire quel repas aurons-nous? Ah dites-moi donc ma noire quel repas aurons nous? Un ragoût d’ours noirs sous un coulis d’goudron.

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Reprise Ah dites-moi donc ma noire quand nous marierons-nous? Ah dites-moi donc ma noire quand nous marierons-nous? À la fête des noires, au grand curé noiron.

30

Bijoux Souvenirs Cadeaux exotiques Objets décoratifs Chandelles

Candles Jewellery Souvenirs Exotic Gifts

Decorative Objects 27, Principale Nord, Sutton 450 538-3777

And other treasures... Et autres trouvailles...


Journal Écho Sutton, décembre 2009

31


Terrine de Quiche au foie gras au crabe poivre vert et vanille Ingrédients,

Britanie

24 tartelettes

Charlotte

Ingrédients 1 foie gras de canard de 500 gr (A ou B selon votre budget!) 1 canne de poivre vert 1 gousse de vanille 20 gr de gros sel de mer Une pincée de sucre 1 oz de cognac

Préparation

Journal Écho Sutton, décembre 2009

1. Couper le foie en deux sur le long, enlever les petites veines et faire mariner avec le poivre, la vanille, le gros sel de mer, le sucre et le cognac pendant toute une nuit. 2. Sortir de la marinade et le placer dans une terrine qui va au four. 3. Préchauffer le four 450ºF puis l’éteindre et mettre le foie au four pendant 20 minutes. Le faire refroidir au réfrigérateur jusqu’ au lendemain et le servir froid avec du pain ou des croûtons.

32

250 ml (1 tasse) de chair de crabe, égouttée, en morceaux 250 ml (1 tasse) gruyère râpé 4 échalotes émincées 4 oeufs battus 250 ml (1 tasse) de crème à 15% 5 ml (1 c. à t.) paprika 1 pincée de poivre 24 abaisses de tartelettes

Préparation 1. Préchauffez le four à 190°C (375°F) Dans un bol, mélangez le crabe, le fromage et les échalotes. Réservez. Dans un autre bol, mélangez les oeufs, la crème, le paprika et le poivre. Réservez. 2. Sur une plaque à biscuits, déposez les tartelettes; répartissez le premier mélange dans les tartelettes; versez délicatement le mélange d’oeufs et de crème sur le mélange de crabe; faites cuire environ 20 minutes. Servez.

Déjeuner pour le matin de Noël Jérémy

Ingrédients 16 tranches de pain blanc avec croûtes enlevées, 16 tranches de jambon forêt noir, 400g de fromage cheddar râpé, 6 oeufs, 1/2 cuillère à thé de sel, 1/2 cuillère à thé de poivre, 1/2 cuillère à thé de moutarde sèche, 1/4 tasse oignons émincés, 1/4 tasse de piments verts et rouges coupés, 1-2 cuillère à thé de sauce Worcestershire, 2-3 tasses de lait, 1/2 tasse de beurre fondu, pincée de tabasco, 1 tasse de Corn Flakes légèrement écrasés.

Préparation 1. Dans un plat pyrex 9”x13” légèrement enduit de beurre, étalez 8 tranches de pain blanc. Ensuite, étalez 8 tranches de jambon forêt noir et 1/2 du fromage.RÉPÉTEZ CE PROCESSUS. 2. Dans un bol, fouettez les oeufs, sel, poivre et ajoutez la moutarde sèche, les oignons, piments, tabasco, sauce Worcestershire et le lait. Bien mélanger. Versez ce mélange sur les étages de pain et de jambon et le laisser dans le réfrigérateur toute la nuit. Le matin, mélangez le beurre fondu et les Corn Flakes et saupoudrer les céréales sur le plat. Faire cuire non couvert pendant 1 heure à 350 degrés.


Truffes au chocolat

Boulettes à l’ancienne

Lucas

Ingrédients 400 gr de chocolat mi-amer 150 gr de beurre non-salé 150 ml de crème 35%

Préparation 1. Faire fondre le chocolat dans un bain-marie. Une fois fondu, ajouter le beurre et mélanger jusqu’à l’obtention d’une substance homogène. Ajouter la crème et mélanger à nouveau. 2. Verser le mélange dans un contenant allant au réfrigérateur. Refroidir jusqu’à ce que le mélange soit durci. 3. Façonner le chocolat en petites boules à l’aide d’une cuillère à café et faire rouler les boules dans une assiette contenant un ingrédient au choix: cacao, noix hahées, noix de coco ou autre.

Conseils:

L aura

Ingrédients,pour 6 portions 15 oz de sauce tomate, de marque Hunts 1 tasse (250 ml) d’eau 2 cuillère à thé (10 ml) de sauce Worcestershire Premier mélange 1 lb (450 g) de boeuf haché maigre 1/2 tasse (125 ml) de riz, non cuit 1/2 tasse (125 ml) d’eau 1/2 tasse (125 ml) d’oignons, hachés finement 1 cuillère à thé (5 ml) de sel 1/2 cuillère à thé (2 ml) de sel de céléri 1/8 cuillère à thé (0.5 ml) de poudre d’ail 1/8 cuillère à thé (0.5 ml) poivre

Préparation 1. 2. 3. 4. 5. 6.

Faire chauffer le four à 350 F (175 C). Mélanger les premiers ingrédients ensemble. Façonner 16 boulettes Disposer dans un plat allant au four. Mélanger les sauces et verser sur les boulettes. Faire cuire pendant 45 minutes à couvert et ensuite 15 minutes à découvert.

Avoir les mains froides (tremper à l’eau régulièrement), Utiliser des ustensiles mis préalablement au congélateur, Remettre le mélange au frigo s’il ramollit trop.

Journal Écho Sutton, décembre 2009 33


Mendiants L’origine du provençaux de Noël cacao Élie

Cette recette vient de la Provence, dans le sud de la France. 13 desserts sont servis le jour de Noël pour représenter Jésus et ses 12 apôtres. Les 4 mendiants font partie de ces 13 desserts. Ils sont composés de figues sèches (représentant les Franciscains), d’amandes (représentant les Carmélites), de raisins secs (représentant les Dominicains) et de noix (représentant les Augustins).

Marek

Le cacao est l’ingrédient le plus important dans la fabrication du chocolat, mais peu de gens connaissent son origine. Les premiers consommateurs étaient les indiens de l’Amérique Centrale. Au cours d’un voyage, Ernane Cortes, un espagnol, a fait la découverte du cacao mélangé avec de l’eau. Il en importa en Belgique, et 230 g de chocolat noir à 70 % de cacao (allez à la chocola- c’est seulement là qu’ils ont inventé terie de Marek) le chocolat. 50 g d’amandes 50 g de figues sèches 50 g de noisettes entières 2 c. à soupe de raisins secs Quelques zestes d’orange confits

Ingrédients

Préparation

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Faites fondre le chocolat dans une petite casserole ou au micro-ondes. Sur une feuille d’aluminium, déposez des petits tas de chocolat fondu et aplatissez légèrement pour faire des galettes. Répartissez harmonieusement les fruits secs, des dés de figues et les zestes d’orange confits sur les galettes en chocolat. Pressez légèrement les «mendiants» pour s’assurer qu’ils adhèrent au chocolat. Conseil : superposez-les pour que ce soit plus impressionnant ! Laissez reposer au frigo au moins une heure avant de servir.

34


Voilà d’autres joueurs des Canadiens Les Canadiens de Montréal ont repêché trois autres défenseurs de qualité.

Hall Gill est un joueur qui mesure 6’7» et pèse 240 livres. Il a 34 ans. À la saison 2008/2009, il a gagné la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburg. Dans toute sa carrière, Hall Gill a participé à 853 parties, compté 30 buts et accumulé 121 passes pour un total de 151 points et 804 minutes de pénalités. Il a joué 8 saisons avec les Bruins de Boston, 2 saisons avec les Maples Leafs de Toronto, 2 avec les Penguins de Pittsburg pour un total de 12 saisons régulières. Maintenant, la question est de savoir s’il va mieux protéger le gardien de but Carey Price.

Samuel, Mathieu B.

Paul Mara est un grand joueur, il mesure 6’4», pèse 210 livres et il a 30 ans. Dans toute sa carrière, Paul Mara a participé à 641 parties avec 63 buts, 177 passes pour un total de 240 points et 642 minutes de pénalités. Il a joué 3 saisons avec le Lightning de Tampa Bay, 5 avec les Coyotes de Phoenix, 1 avec les Bruins de Boston et 3 avec les Rangers de New York pour un total de 10 saisons régulières. Va-t-il être aussi bon que Andrei Markov?

Jaroslav Spacek est un petit défenseur de 5’11» qui a 35 ans. En 2005/2006, il a été en finale de la Coupe Stanley avec les Oilers d’Edmonton. Dans toute sa carrière, Jaroslav Spacek a participé à 703 parties avec 73 buts, 231 passes pour un total de 304 points et 515 minutes de pénalités. Il a joué 3 saisons avec les Panthers de la Floride, 3 avec les Blackhawks de Chicago, 3 avec les Blues Jackets de Columbus, 1 avec les Oliers de Edmonton et 3 avec les Sabres de Buffalo pour un total de 10 saisons régulières.

 

Journal Écho Sutton, décembre 2009 35


Mike! Mike! Mike!

Samuel Mathieu B.

Mike Cammalleri joue maintenant pour les Canadiens de Montréal.

Samedi soir, le 24 octobre 2009, Mike Cammalleri a réalisé une performance spectaculaire contre les Rangers de New York avec son premier tour du chapeau dans l’uniforme des Canadiens. Il a 27 ans et l’année passée, avec les Flames de Calgary, il a accumulé 39 buts et 43 passes pour un total de 82 points dans une saison. Mike Cammalleri a joué à Los Angeles, Calgary et cette année à Montréal.

Journal Écho Sutton, décembre 2009

Il a joué trois saisons dans la ligue américaine avec les Monarchs de Manchester. Dans cette ligue, il a eu   une saison de 46 buts et 63 passes pour un total de 109 points. Le cumulatif de ses points dans la ligue nationale est de 139 buts et 162 passes, ce qui donne 301 points. Dans la ligue américaine, il a accumulé 168 points avec 71 buts et 97 passes en 3 saisons. Il a participé 3 fois aux séries éliminatoires: Une fois avec Calgary et deux fois dans la ligue américaine.

36

Un pays très talentueux

Samuel et Cédrik

La Russie est l’un des pays les plus talentueux au hockey.

  La moyenne annuelle des meilleurs joueurs russes est de 95 points. Alexander Ovechkin est le meilleur d’entre eux. Il a été repêché en 2004 par les Capitals de Washington. Dans sa carrière, il a participé à 336 parties, accumulé 232 buts, 210 passes pour un total de 442 points.Voici les meneurs russes de la LNH : 1. Alex Ovechkin: 14 buts, 9 passes: 23 points. 2. Alexander Semin: 9 buts, 8 passes: 17 points. 3. Alexander Frolov: 4 buts, 11 passes: 15 points. 4. Pavel Datsyuk: 3 buts, 12 passes: 15 points. 5. Evgeni Malkin: 4 buts, 10 passes: 14 points. 6. Ilya Kovalchuk: 10 buts, 3 passes: 13 points. 7. Maxime Afinogenov: 4 buts, 8 passes: 12 points. 8.Denis Grebeshkov: 3 buts, 7 passes: 10 points.


Quel est le sport préféré des Suttonais?

Sutton rénove son skatepark

Charles, William

La maison des jeunes de Sutton a decidé de rénover le skatepark. Les 4 personnes qui le rénovent ne travaillent que la fin de semaine, mais ils travaillent bien.

Anne

 

Voici un sondage que j’ai réalisé afin de savoir quel était le sport préféré des Suttonais. Après avoir questionné les Suttonais, je peux vous affirmer que les gars préfèrent le hockey (14 votes) et que les filles préfèrent le ski (13 votes).

 

Selon Fréderick Ashton de l’école Sutton, les skateurs sont découragés de ne pas avoir de skatepark, alors ils doivent se trouver des endroits avec une surface lisse et plate. Mais d’un autre côté, ils sont très contents de la rénovation actuelle et ils ont très hâte d’essayer les nouvelles structures. Ils ont ajouté des Charlotte, K assidy pentes, des barres de métal et une deIl y aura aussi du hockey pour les mi-lune. Le site est rendu super selon filles, mais plus tard dans l’année. les skateurs de sutton. Yvon va continuer à s’occuper du hockey pendant les prochaines années pour se garder en forme et en santé et pour faire bouger les jeunes. Merci Yvon pour ta très grande implication à l’école Sutton.

Le hockey avec Yvon Le hockey se déroule à l’heure du dîner avec Yvon Veilleux, un professeur à l’école de Sutton. Plusieurs garçons y participent. Il y a environ 15 joueurs à chaque partie. Ça fait 5 ans que Yvon a commencé ce projet sportif. «Au lieu de les envoyer en retenue, on les fait jouer en équipe», dit Yvon. « Je m’occupe du hockey pour nous garder en forme et pour lancer un défi aux jeunes (se surpasser)».

 

 

Journal Écho Sutton, décembre 2009 37


La saison de football débute à Massey-Vanier Cédrik

Partie de soccer entre les profs et les élèves

Étienne Benoît

Le 16 octobre, les profs de Sutton ont affronté les élèves dans une partie de soccer au gymnase de l’école. La partie était serrée, mais les enseignants ont gagné 5-2. Par contre, deux semaines plus tard, les élèves ont gagné 5-2 lors d’une revanche redoutable.

 

L’école est représentée par les Benjamins, (10-11-12 ans) les Cadets, (sec. 2 et 3) et les Juvéniles (sec.4 et 5). Les Benjamins ont disputé leur première joute à Farnham le 2 octobre. Du côté des Juvéniles, l’équipe a subi une défaite écrasante contre Farnham 30-0 à sa première rencontre. La nouvelle équipe d’entraîneurs est composée de David Tétrault (entraineur-chef), Jacques Giard (coordonateur à la défensive), François Millette (coordonateur à l’attaque) et Michel Campbell (coordonateur à la ligne défensive). Ils ont savouré une première victoire de 22 à 12 vendredi le 11 septembre contre St-Jean.

Journal Écho Sutton, décembre 2009

 

38


Journal Écho Sutton, décembre 2009

39


Sutton (450) 538-5888 35, Principale Nord

Sutton (450) 538-2211 44, Principale Nord


Echo sutton