Issuu on Google+


9001, boul. Louis-H.-La Fontaine, Anjou (Québec) Canada H1J 2C5 Téléphone : 514-351-6010 • Télécopieur : 514-351-3534


© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Un voyage au fil des temps . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . IV

DE LA NOUVELLE-FRANCE AU CANADA . . . . . . . . . . . 2 Projet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 Un coup d’œil sur... La Nouvelle-France de 1534 à 1750 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 La Nouvelle-France devient une colonie anglaise . . . . . . . . . 6 La Conquête . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Une colonie anglaise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 La Proclamation royale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 L’Acte de Québec . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 CARTE POSTALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 Les Loyalistes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 L’arrivée des Loyalistes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 L’Acte constitutionnel de 1791 . . . . . . . . . . . . . . . . 22 CARTE POSTALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

LA SOCIÉTÉ CANADIENNE VERS 1820 . . . . . . . . . . . . 28 Projet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 Un coup d’œil sur... Les événements importants qui ont marqué l’histoire entre 1750 et 1820 . . . . . . 30 Le territoire canadien vers 1820 . . . . . . 32 Un territoire toujours très peu peuplé. . . . . . . . . 34 Les régions physiographiques du Canada . . . . . . 35 La population canadienne vers 1820 . . . . . . . . . . 40 CARTE POSTALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 La vie il y a 200 ans . . . . . . . . . . . . . . . . 45 Les activités économiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 La canalisation du Saint-Laurent . . . . . . . . . . . . . 50 Les voies de communication et les moyens de transport . . . . . . . . . . . . . . . . 52 La vie à la ferme au fil des saisons. . . . . . . . . . . . 54 La vie à la ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56 Les loisirs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 L’alimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60 Le vêtement, reflet de la condition sociale . . . . . 61 CARTE POSTALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64

UN PAYS EN CONSTRUCTION, LE CANADA. . . . . . . . 70 Projet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71 Un coup d’œil sur… La naissance et le développement du Canada. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72 De grands bouleversements politiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74 Les rébellions de 1837-1838 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75 En route vers la Confédération . . . . . . . . . . . . . . . 78 CARTE POSTALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84 Le Canada, un jeune pays à coloniser. . 85 Un territoire en expansion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86 Chemin de fer et développement . . . . . . . . . . . . . 89 CARTE POSTALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95

LE QUÉBEC, LES PRAIRIES ET LA CÔTE OUEST VERS 1900 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96 Projet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97 Un coup d’œil sur… Le Canada en 1905 . . . . . . . . . . 98 Le Québec vers 1900, une société en voie de modernisation . . . . . . . . . . 100 Le territoire québécois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102 Le développement industriel . . . . . . . . . . . . . . . . 105 Les conséquences du développement industriel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106 CARTE POSTALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113 Le Québec vers 1900, une société en continuité avec son passé . . . . . . . 114 Une société encore rurale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115 CARTE POSTALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121 La Côte Ouest, les Prairies et le Québec vers 1900 . . . . . . . . . . . . 122 La Côte Ouest et les Prairies vers 1900 . . . . . . . . 123 Le Québec et les Prairies vers 1900 . . . . . . . . . . . 128 CARTE POSTALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 135 Ligne du temps. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136 Vignettes à découper . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137

Les structures parlementaires. . . . . . . 65 La structure politique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66 CARTE POSTALE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69

Crédits photographiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139 Glossaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140 TABLE DES MATIÈRES

III


Ton cahier d’apprentissage AU FIL DES TEMPS te permettra de voyager dans le temps et dans l’espace. Ses quatre Escales présentent les connaissances sur les sociétés que tu étudieras.

LA DÉMARCHE

Tu feras le point sur tes découvertes.

UN COUP D’ŒIL SUR L’ESCALE

La société canadienne vers 1820

Et si j’étais... r un personnage Nous te proposons d’incarne du Bas-Canada qui a fictif du Haut-Canada ou être un colon vécu vers 1820. Ainsi, tu pourrais employé one), un (francophone ou angloph ou encore un d’usine, une commerçante, politique, etc. gouverneur, un dirigeant de ce personnage, En te mettant dans la peau tu peux nous parler : cours d’eau, de l’endroit où tu vis : relief, végétation, climat ; et des techniques de ton travail, des outils que tu utilises ; mode de vie : des divers aspects de ton loisirs, alimentation, famille, langue, religion, transport. habillement, moyens de tion afin de faire Prépare une courte présenta à tes camarades connaître ton personnage de classe.

Au début de chaque escale, un projet fera appel à tes connaissances et à tes compétences. Au fil de tes lectures, tu pourras surligner dans ton cahier les éléments qui pourraient t’aider à le réaliser.

29

28

NOM DATE NOM

Les événements impor tants qui ont marqué l’histoire entre 1750 et 1820

DATE

1 Découpe les vignettes de la relié par un trait à la ligne

page 137. Colle la vignette qui convient dans le cadre du temps. Écris les légendes qui manquent.

1760

Cette double page te permettra de te situer dans le temps et servira d’introduction à ce que tu découvriras dans l’escale.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

1774

1791

1750

1755

1760

1765

1770

1775

1780

1785

1790

1795

1800

1805

1810

1815

1820

1825

1763 1776-1784

1791 Le début du parlementarisme.

Les Loyalistes arrivent dans

30

ESCALE 2 La société canadienn e vers

la Province de Québec.

1820

ESCALE 2 La société canadienn e vers

IV

UN VOYAGE AU FIL DES TEMPS

1820

31

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

TÉGRA

ON

Tu exploreras de nouvelles connaissances.

IN

L I S AT

TI

ÉA

N

ON

Tu te questionneras sur ce que tu connais déjà.

R

PA R A

IO

TI

P

Pour te guider, tu verras dans la marge les symboles ci-après. Ils correspondent aux trois étapes de la démarche d’apprentissage.


DATE NOM

Le territoire canadien vers 1820 du territoire.

PA R A

TI Yuko

n

GROENLAND Grand lac de l’Ours

RE TOI

n zie

TERRI

l e u v e Ma c k e

F

S RUS

Mer du Labrador

Grand lac des Esclaves

E

Sa

Lac des Bois

Fle

.

York

Î.-P.-É. N.-B.

Région

Climat

.

Relief

a)

b)

ÉCOSSE

ppi

uri

OCÉAN ATLANTIQU E

R i v . Oh

Plaine parsemée de collines.

Subarctique dans la plus grande partie de la région.

Végétation Forêt de feuillus et forêt mixte.

Forêt mixte, forêt boréale et forêt subarctique.

c)

Montagnes peu élevées, collines et vallées.

300 km

indiquée sur la ligne du temps ci-dessous.

3 En 1820, dans quelle région physiographique 1900 1901

1800 1801

siècle

32

ainsi qu’une et du

2 Complète le tableau ci-dessous.

Halifax Saint-Jean NOUVELLE-

0

période 2 Écris le siècle auquel correspond chaque

les régions physiographiques des

et des

New York

ÉTATS-UNIS

1700 1701

Vers 1820, le territoire du Canada couvre partie des

Boston

i ssi

so

eM

1 Complète la phrase suivante.

is s

Riv

TERRITOIRE ESPAGNOL

la plupart des gens habitent-ils ?

siècle

siècle

À la fin de chaque thème, une carte postale te permettra de faire la synthèse de tes découvertes.

1820 ESCALE 2 La société canadienne vers

4 Nomme quatre traits physiques qui ont constitué le peuplement de cette région.

des atouts importants pour

1) 2) 3) 4)

44

ESCALE 2 La société canadienne vers 1820

LES RUBRIQUES NOM DATE

Population rurale, population urbaine

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

La population de Montréal compte environ 20 000 habitants en 1821. Elle s’accroît beaucoup plus rapidement que celle de Québec. En 1825, les Anglais représentent environ 44 % de la population montréalaise. Même si Montréal et Québec connaissent une forte croissance, 90 % de la population vit dans les zones rurales. L’arrivée massive d’immigrants en quête de terres à cultiver et le taux de natalité spectaculaire de la population canadienne-française expliquent pourquoi la population rurale est plus importante que la population urbaine. Dans le Haut-Canada, la plupart des nouveaux immigrants sont agriculteurs. Ils s’installent sur les bords du lac Ontario et du lac Érié, une des régions les plus fertiles de la colonie. Kingston devient une ville importante . Elle est bientôt détrônée par York qui passe rapidemen t de 1200 à 13 000 habitants. En 1834, York prend le nom de Toronto. Dans le Bas-Canada, les Canadiens français constituent la majorité et sont presque tous de religion catholique. En 1822, la population totale du Bas-Canad a est de 427 000 personnes dont 80 000 anglophones. En 1824, la population du Haut-Canad a dénombre 150 000 habitants, surtout des Anglais protestants établis au pays depuis une génération ou deux.

Rural : de la campagne. Urbain : qui concerne la ville. La population canadienne canad de 1806 à 1840 Population en milliers Bas-Canada

La définition de certains mots dans leur contexte apparaît dans la marge. Ces définitions sont reprises en ordre alphabétique à la fin de ton cahier.

650

Haut-Canada

553 479 432

250

237 158 71

1806

1825

1833

1840

DATE NOM

Québec vue de la Pointe

Lévy au 19e siècle. Les immigrants apportent avec eux leurs coutumes, leur savoir-faire et leur force de travail. Sans eux, le Canada ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.

ESCALE 2 Le territoire canadien vers 1820

bonne 7 Associe les énoncés à la

illustration.

bateaux Grâce aux écluses, les grands les dénivelpeuvent désormais franchir d’eau. lations importantes des cours

interdite CEC inc. • Reproduction © 2011, Les Éditions

Des notes jaunes complètent l’information et t’aident à faire des liens entre le passé et le présent.

Le port de Montréal au 19e siècle.

L’hiver, traverser le fleuve par ces ponts naturels.

est facilité

de parcourir Ces bateaux permettent relier les de grandes distances et de deux rives d’un cours d’eau.

41

lles Ces constructions sont essentie à la navigation commerciale.

DATE

NOM

L’alimentation De bons produits À cette époque, on conserve les aliments dans des caveaux creusés dans le sol. Pour y maintenir la fraîcheur en été, on met des blocs de glace qui ont été coupés à la surface des rivières gelées l’hiver précédent. On se sert aussi du puits, car la fraîcheur de l’eau permet de conserver les aliments un certain temps.

Cette rubrique te propose des faits, des histoires et des compléments d’information.

Vers 1820, le pain est la base de l’alimentation. Il est généralement fait de farine de blé. Le gruau d’avoine se retrouve très souvent sur la table. Les céréales telles que l’orge, le seigle et le sarrasin entrent aussi dans l’alimentation quotidienne des habitants. L’été et l’automne, on se nourrit des légumes cultivés dans le potager : haricots, pois, choux, betteraves, navets et oignons. On consomme peu de viande (porc fumé ou salé et bœuf fumé), car elle est difficile à conserver. Gibier et poisson apparaissent à l’occasion au menu. Les œufs et le fromage remplacent souvent la viande. Les fruits de saison comme les bleuets, les fraises, les framboises, les groseilles, les prunes et les pommes s’ajoutent au menu. Parfois, le repas s’agrémente de gâteaux ou de confiseries. L’hiver, on se nourrit des légumes conservés à la cave ou dans le caveau, comme les betteraves, les carottes et les navets. À l’automne, on fait boucherie : on tue un porc ou parfois un bœuf. La viande est congelée et conservée sans problème. On mange plus de viande durant la saison froide qu’en été. L’eau, le lait et la bière sont les boissons les plus consommées. On boit du vin à l’occasion seulement.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Québec

HAUT- Montréal CANADA uv

M is

DATE

Saint-Pierre et Miquelon (France)

e

uv

Concession Selkirk

Fle

49 e par allèle

io

ser

Fleuve Fra Columbia

TERRE-NEUVE

BASCANADAint-Laurent

Lac Winnipeg

ocheuses

uve

TERRE DE RUPERT

(Compagnie de la baie d’Hudson)

R nes

OCÉAN PACIFIQUE

Baie d’Hudson tag Mon

Fle

NOM

Les thèmes de chaque escale te proposeront des situations d’apprentissage variées et stimulantes, qui allient connaissances et activités.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Légende Frontière approximative Frontière définie

OCÉAN ARCTIQUE Fleuve

Reproduction interdite © 2011, Les Éditions CEC inc. •

Le Canada en 1820

ON

P

La population n’occupe qu’une partie RÉ

ef brreef En br

Vers 1820 qu’en 1750. sont plus nombreux Les routes et les ponts res. sont encore très populai La calèche et la carriole la construction des e s’est développé avec Le transport maritim à vapeur. bateaux s des premier canaux et l’apparition ans ESCALE 2 La vie il y a 200

53

Le marché, source de ravitaillement Se ravitailler : s’approvisionner.

Les citadins mangent à peu près les mêmes aliments que les gens de la campagne. En milieu rural, les habitants consomment ce qu’ils produisent. À la ville, on se ravitaille au marché public. On trouve à Montréal et à Québec des denrées de luxe locales et importées que seule une petite partie de la population peut se procurer. Il s’agit entre autres de saucissons, de viandes marinées, de vins et d’alcools importés. Un marché public à Québec.

60

ESCALE 2 La société canadienne vers 1820

Des résumés ponctuels t’aident à établir des liens entre le territoire et la société qui l’occupe, certains personnages et certains événements.

UN VOYAGE AU FIL DES TEMPS

V


28 © 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

La société canadienne vers 1820

Et si j’étais... Nous te proposons d’incarner un personnage fictif du Haut-Canada ou du Bas-Canada qui a vécu vers 1820. Ainsi, tu pourrais être un colon (francophone ou anglophone), un employé d’usine, une commerçante, ou encore un gouverneur, un dirigeant politique, etc. En te mettant dans la peau de ce personnage, tu peux nous parler :

• de l’endroit où tu vis : relief, cours d’eau, végétation, climat ;

• de ton travail, des outils et des techniques que tu utilises ;

• des divers aspects de ton mode de vie :

famille, langue, religion, loisirs, alimentation, habillement, moyens de transport.

Prépare une courte présentation afin de faire connaître ton personnage à tes camarades de classe.

29


NOM

DATE

Les événements importants qui ont marqué l’histoire entre 1750 et 1820 1 Découpe les vignettes de la page 137. Colle la vignette qui convient dans le cadre relié par un trait à la ligne du temps. Écris les légendes qui manquent.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

1774

1760

1750

1755

1760

1763

1765

1770

1775

1780

1785

1776-1784

Les Loyalistes arrivent dans la Province de Québec.

30

ESCALE 2 La société canadienne vers 1820


DATE

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

NOM

1791

1790

1795

1800

1805

1810

1815

1820

1825

1791 Le début du parlementarisme.

ESCALE 2 La société canadienne vers 1820

31


NOM

DATE

Le territoire canadien vers 1820

PA R A ON

Le Canada en 1820

OCÉAN ARCTIQUE Fleuve

Yuko

Légende Frontière approximative Frontière définie

n

SE RUS

OCÉAN PACIFIQUE

GROENLAND

Grand lac de l’Ours

n zie

E OIR TERRIT

l e u v e Ma c k e

F

Mer du Labrador

Grand lac des Esclaves

TERRE-NEUVE

BASCANADA t-Laure

Lac Winnipeg

Sa

Lac des Bois

Québec Montréal

Fle

uv

.

York

nt

Saint-Pierre et Miquelon (France)

Î.-P.-É. N.-B.

Halifax

Saint-Jean

NOUVELLEÉCOSSE

Boston New York

ppi

uri

TERRITOIRE ESPAGNOL

eM i ssi

so

HAUTCANADA is s

Riv

M is

in

e

Concession Selkirk

uv

49 e pa rallèle

Fle

ase Fleuve Fr

Columbia

ocheuses

uve

TERRE DE RUPERT (Compagnie de la baie d’Hudson)

R nes

Fle

tag Mon

r

Baie d’Hudson

io

ÉTATS-UNIS R i v . Oh

OCÉAN ATLANTIQUE 0

300 km

2 Écris le siècle auquel correspond chaque période indiquée sur la ligne du temps ci-dessous. 1700 1701

1800 1801

siècle

32

ESCALE 2 La société canadienne vers 1820

1900 1901

siècle

siècle

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

TI

P

La population n’occupe qu’une partie du territoire.


NOM

DATE

Le territoire occupé par le Canada en 1820 et celui qu’il occupe aujourd’hui sont très différents.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Le Canada aujourd’hui Légende Capitale (pays) Capitale (province/territoire)

OCÉAN ARCTIQUE Fleuve

Alaska

Yuko

Groenland (Dan.)

Île Banks

n

(É.-U.) l e u v e Ma c k e

F

Île Victoria

n zie

YUKON

Île de Baffin Grand lac de l’Ours

Whitehorse

TERRITOIRES DU NORD-OUEST

NUNAVUT

Mer du Labrador

Iqaluit

Yellowknife

Baie d’Hudson

ALBERTA

Île de Vancouver

TERR E-NE UVE -ET

Fleuve Fr

ase

r

Schefferville

Edmonton

MANITOBA SASKATCHEWAN Lac Winnipeg

Victoria Lac des Bois

Columbia

Québec Supérieur Lac

Montréal

eM

Toronto Lac É ri é Lac

re

Oh

ppi

uri

i ssi

Ontario

Ri

2000 2001

St. John’s Charlottetown

a int-L ur ent

Î.-P.-É. N.-B. NOUVELLEÉCOSSE Halifax Fredericton

Ottawa

io

.

sso

is s

Riv

Mi

n Huro ac

Fle

uv

Lac Michigan

L

ÉTATS-UNIS

e uv

Winnipeg uve

Sa

QUÉBEC

ONTARIO

Regina

Fle

Fle

COLOMBIEBRITANNIQUE

BRADOR -LA

OCÉAN PACIFIQUE

Grand lac des Esclaves

Boston

OCÉAN ATLANTIQUE

New York

0

300 km

v

2100 2101

siècle

siècle ESCALE 2 Le territoire canadien vers 1820

33


L I S AT

Un territoire toujours très peu peuplé

N

Au temps de la Nouvelle-France, les colons français vivent principalement le long du fleuve Saint-Laurent. Après la Conquête, des Loyalistes viennent s’établir dans la Province de Québec. Au fil des ans, les Canadiens français et les Anglais se distinguent des habitants de la France et de l’Angleterre. Ils s’adaptent au territoire du nord-est de l’Amérique autrefois peuplé exclusivement par les Amérindiens et forment ce que l’on commence à appeler la société canadienne.

Région physiographique : territoire naturel caractérisé par un ensemble de traits physiques qui lui sont propres et le distinguent des régions voisines.

Vers 1820, le territoire du Haut-Canada et du Bas-Canada couvre principalement les régions physiographiques des basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs et une partie du Bouclier canadien et des Appalaches.

3 Pourquoi, selon toi, la majorité des gens se sont-ils fixés dans les basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs plutôt que dans le Bouclier canadien et les Appalaches ?

4 Vérifie ton hypothèse en consultant les tableaux des pages suivantes. Tu pourras ensuite surligner ce qui te semble exact dans la réponse que tu as donnée au numéro 3 et la compléter au besoin. Les ensembles physiographiques du Canada Légende Inuitiennes Basses-terres de l’Arctique Cordillère de l’Ouest Mer Plaines intérieures du Bouclier canadien Labrador Basses-terres de la baie d’Hudson Basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs Appalaches

OCÉAN ARCTIQUE

Fleuve Y ukon

e uve

Fl

M ac

k

e

nzi

Grand lac de l’Ours

e

Baie d’Hudson t-L

aurent

Fleuve S

ai n

Grand lac des Esclaves

BASCANADA

Lac Winnipeg

i

34

ESCALE 2 La société canadienne vers 1820

eurHAUT-CANADA Lac Lac H Ontario

Michigan Lac

L iss

é ri Sup ac

n uro

R iv. M

o ur

OCÉAN PACIFIQUE

Fleuve

Fraser

Lac des Bois

OCÉAN ATLANTIQUE

Lac Érié

0

400 km

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

ÉA

DATE

IO

R

NOM


NOM

DATE

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Les régions physiographiques du Canada Les colons ne s’installent pas n’importe où. Ils choisissent en général les régions les plus faciles d’accès et qui offrent un climat et un relief permettant de cultiver la terre et d’élever du bétail. Ils fondent des villages dans les basses-terres du SaintLaurent, puis dans celles des Grands Lacs. Ils s’établissent aussi dans les vallées fertiles des Appalaches.

Vallée : grand territoire creusé par un cours d’eau ou par le passage d’un glacier.

Les basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs La région physiographique des basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs est une étroite bande de terre comprise entre le Bouclier canadien et les Appalaches.

Les basses-terres du Saint-Laurent.

Les basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs Relief

Plaines bordant le fleuve Saint-Laurent et les Grands Lacs. Dans la région de Montréal, quelques collines, les Montérégiennes (mont Royal, mont Saint-Bruno, mont Saint-Hilaire, etc.). Au sud, escarpement des chutes du Niagara.

Cours d’eau

Fleuve Saint-Laurent. Grands Lacs : Supérieur, Huron, Érié, Ontario et Michigan (aux États-Unis). Nombreux lacs et rivières.

Climat

Continental humide. Étés chauds et hivers froids. Précipitations relativement abondantes toute l’année. Températures moyennes de juillet : max. 27 °C / min. 18,1 °C. Températures moyennes de janvier : max. –4,8 °C / min. –12,3 °C. Vents dominants : nord-ouest, sud-ouest.

Végétation

Au sud, forêt de feuillus (érables, noyers, chênes, hêtres et tilleuls). Au nord, forêt mixte : feuillus (érables et bouleaux) et conifères (pruches et pins).

Ressources naturelles

Eau (poisson, navigation, moulins, etc.). Forêts (bois, gibier [viande, cuir, fourrure]). Sols propices à l’agriculture. ESCALE 2 Le territoire canadien vers 1820

35


NOM

DATE

Les Appalaches Massif : ensemble de montagnes très proches les unes des autres.

Les Appalaches forment une chaîne de montagnes aux sommets arrondis. Elles s’étendent de l’Alabama, aux États-Unis, jusqu’à Terre-Neuve, le long de la côte atlantique. Les Appalaches

En Gaspésie, montagnes relativement élevées formant des massifs (mont Jacques-Cartier, 1268 m, dans le massif des Chic-Chocs). Collines et vallées fertiles dans les Cantons-de-l’Est.

Cours d’eau

Océan Atlantique. Golfe du Saint-Laurent. Nombreux lacs et rivières.

Climat

Continental humide. Maritime de l’Est (îles de la Madeleine). Étés chauds et hivers froids. Précipitations relativement abondantes toute l’année. Températures moyennes de juillet : max. 22,4 °C / min. 12,3 °C. Températures moyennes de janvier : max. –5,8 °C / min. –15,3 °C. Vents dominants : nord-ouest, sud-ouest.

Végétation

Dans les vallées et les collines : forêt mixte. Dans les massifs : forêt boréale principalement constituée de conifères. Au sommet des monts Chic-Chocs : toundra (lichens et mousses).

Ressources naturelles

Eau (pêche de subsistance en eau douce, commerciale en haute mer [morue, baleine, etc.], moulins, etc.). Forêts (bois, gibier [viande, cuir, fourrure]). Dans les vallées, sols propices à l’agriculture. Minerai (cuivre, charbon, zinc, argent, amiante, sel).

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Relief

Un paysage des Appalaches dans les Cantons-de-l’Est.

Le littoral gaspésien.

36

ESCALE 2 La société canadienne vers 1820


NOM

DATE

Le Bouclier canadien

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Le Bouclier canadien a la forme d’un fer à cheval qui encercle la baie d’Hudson. Cette région n’est pas propice à l’agriculture, mais elle est riche en ressources naturelles comme le bois et les métaux. Une puissante rivière du Bouclier canadien.

Le Bouclier canadien Relief

Plateau rocheux usé par le gel, l’eau et le vent.

Cours d’eau

Milliers de lacs. Rivières très puissantes (rivière Saint-Maurice, rivière Manicouagan, rivière aux Outardes, Grande Rivière, etc.).

Climat

Au sud, continental humide. Étés chauds et hivers froids. Précipitations relativement abondantes toute l’année. Températures moyennes de juillet : max. 23,3 °C / min. 10,8 °C. Températures moyennes de janvier : max. –10,9 °C / min. –19,3 °C. Au nord, climat subarctique. Étés courts et frais, hivers longs et très froids. Précipitations plus abondantes en été qu’en hiver. Températures moyennes de juillet : max. 18,8 °C / min. 8,7 °C. Températures moyennes de janvier : max. –15,6 °C / min. –23,3 °C. Vents dominants : nord-ouest, sud-ouest.

Végétation

Au sud, forêt mixte. Au nord, forêt boréale (conifères surtout). Dans le Grand Nord, forêt subarctique (conifères de petite taille).

Ressources naturelles

Eau (poisson, flottage du bois, moulins, etc.). Forêts (bois, gibier [cuir et fourrure]). Minerai (fer, zinc, cuivre, argent, or, diamant).

Dans le Bouclier canadien, on a découvert des roches de plus de trois milliards d’années.

ESCALE 2 Le territoire canadien vers 1820

37


NOM

DATE

Températures et précipitations À la lumière de ces deux climatogrammes, tu vas mieux comprendre pourquoi les premiers colons ont choisi certaines régions plutôt que d’autres pour s’y installer.

Une température mensuelle moyenne de 0,5 °C révèle qu’il y a eu plusieurs jours où la température est descendue sous 0 °C. En effet, la température mensuelle moyenne se calcule en additionnant la température minimum moyenne et la température maximum moyenne dans un mois et en divisant ce total par deux.

5 Lis les climatogrammes suivants. Complète le tableau avec les données manquantes. Relevé des précipitations et des températures Montréal

T. °C

P. mm

30

200

20

175

10

150

0

125

210

100

220

75

230

50

240

25

Mois

Températures mensuelles moyennes Montréal

Schefferville ⫺22 °C

Janvier Février

⫺9 °C

Mars

⫺2 °C

Avril

6 °C

Mai

12 °C

0

Juin

18 °C

P. mm

Juillet

0 °C

J F MA M J J A S O N D

Schefferville

T. °C 30

200

20

175

10

150

0

125

210

100

220

75

230

50

240

25 0

13 °C

Août Septembre Octobre

⫺1 °C

Novembre

⫺9 °C

Décembre

⫺7 °C

J F MA M J J A S O N D

6 Pendant combien de mois la température moyenne est-elle au-dessus du point de congélation à Montréal et à Schefferville ? a) Montréal :

38

ESCALE 2 La société canadienne vers 1820

b) Schefferville :

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Un climatogramme représente les variations de températures et de précipitations relevées au cours d’une année. Les climatogrammes ci-dessous montrent les écarts de températures entre deux villes du Canada. Schefferville située au nord, dans le Bouclier canadien, et Montréal située au sud, dans les basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs.


NOM

DATE

7 Associe chaque région physiographique aux traits qui la caractérisent en utilisant la couleur appropriée.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

a) Plateau rocheux où abondent lacs et rivières. Les basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs

b) Plaine fertile parsemée de quelques collines.

Les Appalaches

d) Climat continental humide.

c) Chaîne de montagnes aux sommets arrondis, constituée de montagnes et de collines séparées par des vallées.

e) Climat subarctique. Le Bouclier canadien

f) Forêt mixte. g) Forêt boréale. h) Forêt de feuillus. i) Minerai.

8 a) Inscris dans le tableau suivant les températures moyennes et les précipitations moyennes en millimètres de la ville, de la municipalité ou de la région où tu habites pour chaque mois de l’année. Mois

J

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N

D

T °C P. mm

b) Reporte les informations du tableau précédent dans le climatogramme ci-dessous. P. mm

T. °C 30

200

20

175

10

150

0

125

210

100

220

75

230

50

240

25 0 J

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N

D

ESCALE 2 Le territoire canadien vers 1820

39


NOM

DATE

La population canadienne vers 1820

Les guerres napoléoniennes ont comme point de départ la déclaration de guerre entre la France et l’Angleterre en 1803. Elles sont menées par l’empereur des Français, Napoléon 1er. Ce sont des guerres qui s’étendent à l’Europe entière. Des milliers de jeunes hommes de toutes les nations sont appelés à combattre. Ces guerres laissent donc derrière elles des milliers de victimes partout en Europe. Elles se terminent avec la défaite de Napoléon à Waterloo (Belgique) en 1815.

En quête d’un avenir meilleur Les guerres napoléoniennes, qui ont causé misère et pauvreté en Europe, entraînent la deuxième vague d’immigration anglaise. Le manque de travail et des conditions de vie pénibles incitent des milliers de personnes à quitter leur pays. L’Irlande, par exemple, est surpeuplée et n’arrive plus à nourrir sa population. Partir vers de nouvelles terres semble alors la seule solution pour sortir de la misère. Entre 1819 et 1820, plus de 20 000 personnes s’installent dans le Haut-Canada et le Bas-Canada. Ce sont principalement des Anglais, des Écossais et des Irlandais. Les immigrants irlandais sont catholiques, alors que les immigrants anglais et écossais sont protestants. Tous partagent la même langue : l’anglais. Presque tous sont agriculteurs, mais on compte aussi quelques hommes d’affaires. Napoléon Bonaparte, devenu Napoléon Ier .

Les immigrants voyagent en bateau. On y entasse parfois plus de 200 personnes qui mangent, dorment et passent toute la traversée dans des conditions insalubres. Arrivées à destination, un grand nombre d’entre elles sont malades ou sous-alimentées. Plusieurs ne survivent pas au voyage.

Insalubre : malsain, manquant d’hygiène. L’arrivée d’immigrants à Montréal.

40

ESCALE 2 La société canadienne vers 1820

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Jusqu’en 1500 environ, la population du nord-est de l’Amérique du Nord est composée d’autochtones amérindiens et inuits. Au 17e siècle, elle se diversifie avec l’arrivée des colons français. Puis, après la Conquête, près de 5000 Anglais s’établissent dans la colonie. À partir de 1783, la population augmente avec l’arrivée des Loyalistes. C’est la première vague importante d’immigration anglaise.


NOM

DATE

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Population rurale, population urbaine La population de Montréal compte environ 20 000 habitants en 1821. Elle s’accroît beaucoup plus rapidement que celle de Québec. En 1825, les Anglais représentent environ 44 % de la population montréalaise. Même si Montréal et Québec connaissent une forte croissance, 90 % de la population vit dans les zones rurales. L’arrivée massive d’immigrants en quête de terres à cultiver et le taux de natalité spectaculaire de la population canadienne-française expliquent pourquoi la population rurale est plus importante que la population urbaine. Dans le Haut-Canada, la plupart des nouveaux immigrants sont agriculteurs. Ils s’installent sur les bords du lac Ontario et du lac Érié, une des régions les plus fertiles de la colonie. Kingston devient une ville importante. Elle est bientôt détrônée par York qui passe rapidement de 1200 à 13 000 habitants. En 1834, York prend le nom de Toronto. Dans le Bas-Canada, les Canadiens français constituent la majorité et sont presque tous de religion catholique. En 1822, la population totale du Bas-Canada est de 427 000 personnes dont 80 000 anglophones.

Rural : de la campagne. Urbain : qui concerne la ville. La population canadienne canad de 1806 à 1840 Population en milliers Bas-Canada Haut-Canada

650 553

479 432

250

237 158 71

1806

1825

1833

1840

En 1824, la population du Haut-Canada dénombre 150 000 habitants, surtout des Anglais protestants établis au pays depuis une génération ou deux.

Le port de Montréal au 19e siècle.

Québec vue de la Pointe Lévy au 19e

siècle.

Les immigrants apportent avec eux leurs coutumes, leur savoir-faire et leur force de travail. Sans eux, le Canada ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.

ESCALE 2 Le territoire canadien vers 1820

41


NOM

DATE

9 En 1820, les nouveaux immigrants représentent un groupe très important de la population. Complète le tableau suivant. Pays d’origine

Langue

Religion

Écosse

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Anglaise Catholique

10 À quoi ces immigrants aspirent-ils en venant s’établir au Canada ?

11 Complète les phrases suivantes en utilisant la banque de mots. • ville

• Montréal

• Haut-Canada

• Bas-Canada

• campagne

a) Vers 1820, les Anglais représentent environ 44% de la population de mais ils ne comptent que pour moins de 15% de la population totale du b) Vers 1820, la population du Bas-Canada est quasiment trois fois plus nombreuse que celle du

.

c) À la même époque, les gens de la la population totale et ceux de la

En bref

représentent 10 % de , 90 %.

Vers 1820 Le Canada comprend les basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs et une partie du Bouclier canadien et des Appalaches. La population est concentrée dans les basses-terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs. Les Canadiens français demeurent majoritaires, mais la population anglaise croît avec l’arrivée d’immigrants principalement originaires d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande.

42

ESCALE 2 La société canadienne vers 1820

, .


DATE

ON

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

TÉGRA

TI

À quoi ressemble la région où tu habites ?

IN

NOM

12 Dans quelle région physiographique se situe la municipalité où tu habites ?

13 Trouve dans ton environnement des éléments physiques caractéristiques de ta région. Coche les éléments qui décrivent ta région. a) Plaines qui bordent le fleuve. b) Près du golfe Saint-Laurent. c) Près de la forêt boréale. d) Près d’un lac. e) Près de montagnes élevées. f) Plaines où on aperçoit les Montérégiennes. g) Près d’une rivière. h) Dans les montagnes aux sommets arrondis.

14 Explique comment les éléments physiques ont favorisé ou défavorisé le peuplement et le développement économique de ta région.

ESCALE 2 Le territoire canadien vers 1820

43


NOM

DATE

1 Complète la phrase suivante. Vers 1820, le territoire du Canada couvre les régions physiographiques des

partie des

ainsi qu’une et du

.

2 Complète le tableau ci-dessous. Région

Climat

Plaine parsemée de collines.

a)

b)

Relief

Subarctique dans la plus grande partie de la région.

c)

Végétation Forêt de feuillus et forêt mixte.

Forêt mixte, forêt boréale et forêt subarctique.

Montagnes peu élevées, collines et vallées.

3 En 1820, dans quelle région physiographique la plupart des gens habitent-ils ?

4 Nomme quatre traits physiques qui ont constitué des atouts importants pour le peuplement de cette région. 1) 2) 3) 4)

44

ESCALE 2 La société canadienne vers 1820

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

et des


NOM

DATE

PA R A

TI ON

La vie quotidienne des gens : leur travail, leurs loisirs, leur mode de vie.

P

La vie il y a 200 ans

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

1 Les vignettes suivantes illustrent la vie quotidienne des gens du Haut-Canada et du Bas-Canada vers 1820. Coche l’énoncé qui, selon toi, décrit le mieux la réalité illustrée.

Le travail Le commerce des fourrures est toujours important.

Le mode de vie des habitants du Haut-Canada et du Bas-Canada est directement lié au rythme des saisons. Comment les saisons affectent-elles tes activités aujourd’hui ?

L’exploitation du bois est une activité économique en pleine croissance. Train de bois sur le fleuve Saint-Laurent.

Les communications Les obstacles maritimes naturels sont infranchissables pour les grands navires. De grands projets permettent d’améliorer les communications entre les deux provinces et l’Angleterre. Premiers systèmes de canaux.

Le mode de vie Les saisons n’ont plus d’influence sur le mode de vie des gens dans le Haut-Canada et le Bas-Canada. La vie rurale se déroule au rythme des saisons. Récolte de l'eau d'érable.

ESCALE 2 La vie il y a 200 ans

45


De la Nouvelle-France au Canada du 20e siècle La Nouvelle-France est encore une colonie française.

1763 La Nouvelle-France, cédée à l’Angleterre par le traité de Paris, devient une colonie anglaise.

1791 L’Acte constitutionnel divise le territoire en Haut-Canada et Bas-Canada.

1826 Le Parti canadien de Louis-Joseph Papineau devient le Parti patriote.

1840 L’Acte d’Union réunit le Haut-Canada et le Bas-Canada sous l’appellation de Canada-Uni. Il n’y a plus qu’un seul Parlement.

1867 Naissance du Dominion du Canada formé du Québec, de l’Ontario, du NouveauBrunswick et de la Nouvelle-Écosse.

1880 Le Québec commence à s’industrialiser et à s’urbaniser.

1885 Le chemin de fer va de l’Atlantique au Pacifique.

136

LIGNE DU TEMPS

1745 1750 1755 1760 1765 1770 1775 1780 1785 1790 1795 1800 1805 1810 1815 1820 1825 1830 1835 1840 1845 1850 1855 1860 1865 1870 1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910

1760 La capitulation de Montréal conduit à la conquête de la Nouvelle-France par les Anglais.

1776 à 1783 Les Loyalistes fuient les États-Unis devenus indépendants et s’établissent dans les colonies anglaises.

1834 Le Parti patriote dépose 92 Résolutions réclamant une plus grande autonomie politique.

1837-1838 Des rébellions éclatent dans le Haut-Canada et le Bas-Canada

1870 La province du Manitoba est créée par suite de la première révolte des Métis. Les Prairies s’ouvrent à la colonisation.

1885 L’immigration asiatique s’intensifie sur la Côte Ouest.

1905 Les provinces de la Saskatchewan et de l’Alberta entrent dans la Confédération canadienne.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

1745


© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Vignettes à découper

Légende Frontière approximative Frontière définie

Mer du Labrador Baie d’Hudson TERRE-NEUVE

(C o T E R R E D U P E R T n ) ER m pa dso gnie d e la b ai e d’H u

Québec Trois-Rivières Sorel Montréal

HAUT-CANADA

s issi

pi si p

Lac Michigan

M

Lac

Kingston

Detroit

York

Lac Ontario

on

u ve

ron Hu

ÉTATS-UNIS

F leuve Hu d s

eu Supéri r Lac

F le

Tadoussac

Fle uve

BAS-CANADA aurent int-L Sa

Île SaintJean

Île du Cap-Breton

NOUVEAUBRUNSWICK NOUVELLEÉCOSSE

OCÉAN ATLANTIQUE

Hamilton Windsor Lac Érié

0

350 km

VIGNETTES À DÉCOUPER

137


Glossaire Argileux : qui contient de l’argile.

Importer : acheter des marchandises provenant de l’étranger.

Assimilé : semblable à tous les membres du groupe.

Insalubre : malsain, manquant d’hygiène.

Blocus : le fait d’isoler une ville, un pays en coupant les moyens de communication.

Laïc : qui ne fait pas partie du clergé. Macadam : revêtement fait de petites pierres et de sable tassés par un rouleau compresseur, mis au point par un ingénieur écossais du nom de McAdam.

Bourgeoisie : ensemble des personnes qui gagnent un revenu assez élevé et qui n’ont pas de métier manuel.

Main-d’œuvre : ensemble des ouvriers d’une entreprise.

Bovin : qui se rapporte au bœuf et à la vache.

Mandat : durée de la période de travail des députés.

Boycott : refus d’acheter un produit.

Maréchal-ferrant : artisan qui met des fers aux sabots des chevaux et des animaux de trait.

Catalogue : livre publié par des magasins dans lequel on retrouve la liste des articles qu’ils vendent.

Massif : ensemble de montagnes très proches les unes des autres.

Choléra : maladie contagieuse mortelle qui se caractérise par des vomissements et des diarrhées.

Métropole : centre industriel et financier, ville importante.

Citadin : personne qui habite une ville.

Paroisse : territoire sur lequel s’exerce le ministère d’un curé.

Clergé : ensemble des gens d’Église (prêtres, évêques, etc.).

Patrie : pays auquel on appartient.

Coalition : alliance.

Pétition : réclamation écrite, signée par un groupe de personnes. Pilonner : écraser sous un bombardement intensif. Préjugé : idée conçue avant d’avoir tous les éléments nécessaires. Promiscuité : voisinage désagréable d’autres personnes. Prospérité : état de richesse, de réussite. Quart : ancienne unité de mesure de volume anglaise. Radicaliser : durcir. Rebelle : personne qui lutte contre le gouvernement. Réformiste : personne d’un parti politique qui favorise des changements dans la vie politique et dans la société. Région physiographique : territoire naturel caractérisé par un ensemble de traits physiques qui lui sont propres et le distinguent des régions voisines. Régir : administrer. Renier (une religion) : l’abandonner, y renoncer. Répercussion : conséquence. Répression : action de punir. Revendication : exigence. Rural : de la campagne. Semblant : apparence. Se ravitailler : s’approvisionner. Serment d’allégeance : serment par lequel une personne jure fidélité et obéissance. Siège social : endroit où se trouve la direction d’une entreprise. Train de bois: troncs d’arbres coupés en billots que l’on attache de façon à former un long convoi, souvent muni de voiles. Transocéanique : qui traverse l’océan. Tuberculose: maladie des poumons, grave et contagieuse. Urbain : qui concerne la ville. Vallée : grand territoire creusé par un cours d’eau ou par le passage d’un glacier.

Colonie : territoire étranger occupé par un pays qui l’exploite et l’administre à son avantage. Coloniser : s’installer dans une région pour y développer l’agriculture, le commerce et l’économie. Condition sanitaire : condition de la santé de l’ensemble des habitants. Confisquer : saisir en vue de punir. Constitution : ensemble des lois et coutumes qui caractérisent un pays ou une colonie. Côtière : qui est en bordure de la mer. Débardeur : ouvrier qui charge et décharge les navires. Débit : quantité d’eau qui s’écoule en une seconde à un endroit donné. Dénivellation : différence de hauteur entre le point le plus élevé et le point le plus bas. Désuet : ancien, démodé. Drainage : travaux pour permettre à l’eau de s’écouler. Ethnique : qui concerne un groupe humain qui partage la même culture et une même langue. Exhiber : montrer de manière évidente. Exhorter : conseiller fortement. Exil: situation d’une personne obligée de vivre hors de son pays. Exode : départ de plusieurs personnes d’un pays ou d’une région. Exporter : vendre des marchandises à l’étranger. Falaise : rocher dont la pente très raide forme une sorte de mur au bord de la mer ou d’un cours d’eau. Fidèle : personne qui pratique une religion. Gouvernement responsable: gouvernement formé de personnes élues qui doivent expliquer leurs décisions à la population. Immigrant : personne qui s'établit dans un nouveau pays ou une nouvelle colonie.

140

GLOSSAIRE

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Boom : essor soudain.


Après presque dix ans d’utilisation et de suivi auprès des utilisateurs et utilisatrices, voici Au fil des temps 2e édition. Plus actuelle, cette édition répond encore mieux aux besoins des élèves et des enseignantes et enseignants d’aujourd’hui. La collection Au fil des temps 2e édition reste ancrée dans les fondements qui ont fait la force de la 1re édition. Ainsi, la formule tant appréciée d’un tout-en-un, où l’on trouve tous les contenus du programme, des activités et des projets dans un seul cahier, reste la même.

Au fil des temps 2e édition conserve sa structure d’origine, avec escales et thèmes : • Quatre

escales - Escale 1 De la Nouvelle-France au Canada - Escale 2 La société canadienne vers 1820 - Escale 3 Un pays en construction, le Canada - Escale 4 Le Québec, les Prairies et la Côte Ouest vers 1900 • Des textes abondants et complets • Des rubriques intéressantes • Les En bref, des faits saillants à la fin de chaque thème • Les Cartes postales, l’activité synthèse à la fin de chaque escale

Au fil des temps 2e édition propose des nouveautés : • Une

facture visuelle plus dynamique et actuelle textes simples et accessibles pour les élèves • Des cartes plus grandes et plus colorées • Des activités favorisant l’autonomie des élèves • Des

Les composantes de la collection

Des guides-corrigés

Des ressources pour l’enseignante et l’enseignant : • Le corrigé de chaque cahier • Des tableaux de planification • Des activités d’évaluation courtes et simples

Les clés USB

Pour l’animation en classe et la correction collective, une version numérique vidéoprojetable des cahiers et de leurs corrigés (incluant les évaluations et leurs corrigés) est offerte sur clé USB.

Les composantes de la collection • 3e cycle du primaire Cahier d’apprentissage, 5e année Guide-corrigé, 5e année Clé USB, 5e année

Cahier d’apprentissage, 6e année Guide-corrigé, 6e année Clé USB, 6e année CODE DE PRODUIT : 250715

ISBN 978-2-7617-3273-4


Au fil des temps_5e année