Issuu on Google+

V

E R T SOI I A VI R T RO X E NP IO S ER

I


Structure de Carnet d’histoire Ton Carnet d’histoire est composÊ de six chapitres (intitulÊs  enquêtes ) qui sont subdivisÊs en plusieurs sections.

PrÊenquête Cette section prÊsente les huit techniques utilisÊes dans ton carnet d’histoire (formuler une question historique, lire et construire une ligne du temps, lire et rÊaliser une carte, etc.), ainsi que des exercices te permettant de te familiariser avec celles-ci.

Sur la piste Cette section prÊsente de l’information sur la sociÊtÊ actuelle qui t’aidera à te poser des questions sur les sociÊtÊs du passÊ.

Une courte introduction fait ressortir le domaine gÊnÊral de formation qui sert de toile de fond à l’enquête.

Sur la piste

Nom :

Groupe :

Date :

L’Êcriture est un moyen de communica tion très prÊsent dans ta vie. Grâce à l’Êcriture, clavarder avec tes amis, Êcrire ton journal tu peux personnel, lire des bandes dessinÊes ou des romans, vÊrifier les factures de ce que tu achètes, ou encore consulter le code de vie de ton Êcole.

Observe les documents de ces deux L’Êcriture est utilisÊe entre autres pour

C1

Des questions t’amènent à t’interroger sur l’origine de l’une des rÊalitÊs de la sociÊtÊ actuelle.

La section Sur la piste fait appel Ă  la compĂŠtence 1.

pages, puis rĂŠponds aux questions

.

rĂŠdiger des codes de lois.

2.8 Au QuÊbec, l’Êcole est accessible et obligatoire pour tous les enfants jusqu’à l’âge de 16 ans.

266. Quiconque commet des voies de fait est coupable: a) soit d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de cinq ans; b) soit d’une infraction punissable sur dÊclaration de culpabilitÊ par procÊdure sommaire. 267. Est coupable soit d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de dix ans, soit d’une infraction punissable sur dÊclaration de culpabilitÊ par procÊdure sommaire et passible d’un emprisonnement maximal de dix-huit mois quiconque, en se livrant à des voies de fait, selon le cas: a) porte, utilise ou menace d’utiliser une arme ou une imitation d’arme; b) inflige des lÊsions corporelles au plaignant.

Le Code de la sÊcuritÊ routière est une loi du gouvernement du QuÊbec.

Pour obtenir un emploi intÊressant et avoir un bon salaire, il faut savoir lire et Êcrire. Les analphabètes sont donc souvent plus pauvres et souffrent d’exclusion . Encore aujourd’hui, malheureusement, de nombreuses personnes sont incapables de lire ou d’Êcrire. On dit qu’elles sont  analphabètes . Au QuÊbec, il y en a environ 800 000.

2.7 Illustration de l’analphabÊtis me.

L’Êcriture aujourd’hui

268. (1) Commet des voies de fait graves quiconque blesse, mutile ou dĂŠfigure le plaignant ou met sa vie en danger.

À quoi sert l’Êcriture aujourd’hui ?

(2) Quiconque commet des voies de fait graves est coupable d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de quatorze ans.

2.9 Écriture cunÊiforme sur une tablette d’argile, –2350.

2.1 Extrait du Code criminel du Canada.

Nomme diffÊrents systèmes d’Êcriture

Des documents te montrent certaines rĂŠalitĂŠs de la sociĂŠtĂŠ dans laquelle tu vis et que tu connais peut-ĂŞtre dĂŠjĂ .

actuels.

Quelles sont les consÊquences de l’analphab Êtisme ? 2.2 Panneau routier quÊbÊcois.

Aujourd’hui, diffÊrents systèmes d’Êcriture existent

dans le monde.

Dans l’enquête 2, tu dÊcouvriras les premières sociÊtÊs qui ont inventÊ l’Êcriture. Formule une question historique à laquelle cette enquête pourrait permettre de rÊpondre.

Bonjour ! 2.3 L’alphabet

2.4 L’alphabet

latin, utilisÊ en français.

42

arabe.

Enquête 2 L’Êmergence d’une civilisation

2.5 L’alphabet

chinois.

2.6 L’alphabet

cyrillique, utilisĂŠ en russe.

Concepts à ll’Êtude Ê d Civilisation • Communication • Échange

‹/HVeGLWLRQV&(&LQF•

Reproduction interdite

‹/HVeGLWLRQV&(&LQF•

Reproduction interdite

• Justice • Pouvoir • Religion Sur la piste

43

Ces concepts sont abordÊs dans cette enquête. Š 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Structure de Carnet d’histoire

III


En un coup d’œil

Une courte introduction fait le lien avec l’enquête précédente.

Dans cette section, tu découvres le contexte historique dans lequel la réalité sociale a pris naissance. Des cartes géographiques situent la société étudiée dans le monde.

Dans la section En un coup d’œil, deux lignes du temps t’aident à situer la réalité sociale du passé dans la durée. Elles mentionnent les dates de début et de fin des périodes, celles des réalités sociales à l’étude ainsi que les principaux événements dont il est question dans l’enquête.

Dossier Chaque enquête comprend deux dossiers, qui en constituent le cœur. L’information qui y est contenue t’aide à comprendre la réalité sociale étudiée. C2

IV

Les Dossiers font appel à la compétence 2.

Structure de Carnet d’histoire

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


À l’œuvre ! Les activités sont l’occasion de mettre en pratique ce que tu as appris dans les sections précédentes. On t’en propose différents types : questions à réponses courtes, questions à développement, vrai ou faux, associations, tableaux, graphiques, etc.

Ailleurs Dans cette section, on te présente une ou plusieurs sociétés qui ont existé à la même époque que la société principale que tu as vue dans les dossiers. Ces sociétés sont étudiées sous le même angle que celle-ci, de sorte que tu peux les comparer facilement. Ce pictogramme indique un repère culturel.

Activités synthèse Les activités synthèse te permettent de consolider ce que tu a appris tout au long de l’enquête et de comparer les sociétés étudiées. Ces activités se présentent pour la plupart sous forme de fiches, de graphiques et de tableaux.

Conclusion de l’enquête À la fin de chaque enquête, on t’invite à réfléchir sur les continuités et les changements entre le passé et le présent. C3

La conclusion fait la synthèse de ce que tu as appris sur la société du passé. Les concepts que tu as étudiés y sont soulignés.

La Conclusion de l’enquête fait appel à la compétence 3.

Dans ces exercices, tu dois faire des liens entre les sociétés du passé et l’héritage qu’elles ont laissé à la société actuelle. © 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Structure de Carnet d’histoire

V


Les rubriques Savais-tu que…

D’hier à aujourd’hui

Cette rubrique présente diverses informations propres à enrichir tes connaissances.

Cette rubrique présente des informations faisant un lien entre le passé et le présent.

SAVAIS-TU QUE…

D’HIER À AUJOURD’HUI

HAMMOURABI

Au Québec, toutes les propriétés figurent sur des plans qui forment le cadastre de la province. On y trouve l’emplacement et les mesures de chaque terrain. Ce sont les arpenteurs-géomètres qui établissent ces plans. Les municipalités s’en servent entre autres pour organiser leurs services (aqueduc, égouts, collecte des déchets, etc.) et percevoir les taxes.

Hammourabi était le roi de la ville de Babylone. Souverain puissant, il réussit à unifier toutes les villes de Mésopotamie, créant ainsi un vaste royaume dont Babylone devint la capitale. C’est pour s’assurer que les mêmes lois seraient appliquées dans tout son royaume qu’il fit rédiger un code de lois. Le roi Hammourabi.

2.20 Arpenteur-géomètre au travail sur le terrain.

Vocabulaire Les mots considérés comme difficiles (en bleu) sont définis au bas de la page et repris dans le glossaire, à la fin du carnet. digue : longue construction qui sert à retenir l’eau d’un cours d’eau.

Les compétences disciplinaires Carnet d’histoire a pour objectif le développement simultané des trois compétences en histoire. Les sections visant une compétence en particulier sont identifiées dans les pages précédentes de la façon suivante :

VI

Structure de Carnet d’histoire

C1

Interroger les réalités sociales dans une perspective historique

C2

Interpréter les réalités sociales à l’aide de la méthode historique

C3

Construire sa conscience citoyenne à l’aide de l’histoire

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Table des matières Les entrées surlignées sont présentées dans cet extrait.

Préenquête

Dossier 2 : COMMENT LA SOCIÉTÉ

Je me prépare ............................................................ 1 • Utiliser la méthode historique................................ 2 • Formuler des questions historiques ...................... 3 • Examiner les aspects de société ............................ 4 • Lire et construire une ligne du temps ................... 6 • Lire et réaliser une carte ......................................... 8 • Lire et construire un diagramme .......................... 10 • Lire un document écrit........................................... 12 • Lire un document iconographique ....................... 14

58 • Le pouvoir dans les villes ...................................... 58 • Les lois et la justice ............................................... 62 • La religion mésopotamienne .................................. 64

AILLEURS : QUELLE FUT L’ORIGINALITÉ DE LA CIVILISATION DU NIL ? ............................................... 66 AILLEURS : QUE SAVONS-NOUS DE LA CIVILISATION DE L’INDUS ? ........................................ 72 AILLEURS : QUELS ONT ÉTÉ LES GRANDS TRAITS DE LA CIVILISATION CHINOISE ?............................................

Enquête 1 La sédentarisation

MÉSOPOTAMIENNE ÉTAIT-ELLE ORGANISÉE ? ........................

.................................................. 15

Sur la piste ............................................................. 16 En un coup d’œil : Dans quel contexte

les humains sont-ils devenus sédentaires ?............ 18 • Le peuplement de la Terre ................................... 18 • Les débuts de la sédentarisation ......................... 19 • Les premières sociétés sédentaires ....................... 20 Dossier 1 : COMMENT LES HUMAINS SONT-ILS DEVENUS SÉDENTAIRES ? ..................................... 24 • Les sociétés nomades au paléolithique.............. 24 • Du nomadisme au sédentarisme ........................... 25

Dossier 2 : COMMENT LES VILLAGES DU NÉOLITHIQUE ÉTAIENT-ILS ORGANISÉS ? .........................

30 • L’aménagement du territoire ................................ 30 • La division du travail.............................................. 33 • Les échanges .......................................................... 34 • Le pouvoir politique.................................................. 35 Activités synthèse ........................................... 38

Conclusion de l’enquête .............................. 39

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation .........................

41

Sur la piste ............................................................. 42 En un coup d’œil : Dans quel contexte l’écriture a-t-elle été inventée ?.................................. 44 • Une agriculture d’irrigation .................................. 44 • La naissance des premières civilisations................................................................. 45 • Les premières civilisations (lignes du temps) .... 46 Dossier 1 : POURQUOI LA SOCIÉTÉ MÉSOPOTAMIENNE A-T-ELLE INVENTÉ UN NOUVEAU MOYEN DE COMMUNICATION ?........................ 50 • L’organisation du travail ...................................... 50 • Les échanges .......................................................... 51 • L’écriture cunéiforme ............................................... 54 © 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

74

Activités synthèse ........................................... 78 Conclusion de l’enquête .............................. 81

Enquête 3 Une première expérience de démocratie .....

83

Sur la piste ............................................................. 84 En un coup d’œil : Dans quel contexte la démocratie est-elle apparue à Athènes ? ............ 86 • Influence de la géographie sur l’histoire de la Grèce antique ........................ 86 • Un événement marquant pour Athènes : les guerres médiques................................................ 87 • La démocratie à Athènes ........................................ 88

Dossier 1 : COMMENT S’ORGANISAIT ATHÈNES ? ............................... 92 • Les groupes sociaux athéniens ............................ 92 • La famille athénienne et l’éducation .................... 96

LA VIE SOCIOCULTURELLE À

Dossier 2 : COMMENT FONCTIONNAIT LA DÉMOCRATIE ATHÉNIENNE ? ..........................................

• Les origines de la démocratie ........................... • Le fonctionnement de la démocratie à Athènes ............................................................. • Les lieux de la vie publique ............................... • Les lieux de la vie privée .................................... • Les limites de la démocratie athénienne...............................................................

100 100 104 108 109 112

AILLEURS : QUEL ÉTAIT LE RÉGIME POLITIQUE SPARTE AU 5e SIÈCLE AVANT J.-C. ? ............................ 116

DE

AILLEURS : QUI DÉTENAIT LE POUVOIR DANS EMPIRE PERSE ?.......................................................

120

Activités synthèse ......................................... 124 Conclusion de l’enquête ............................ 127

Table des matières

VII


Enquête 4 La romanisation.......................................................

129

Sur la piste ........................................................... 130 En un coup d’œil : Dans quel contexte l’Empire romain s’est-il développé ? ....................... • L’expansion romaine .......................................... • Rome et Carthage................................................... • L’Empire romain ......................................................

132 132 133 134

Dossier 1 : COMMENT LA CITÉ DE ROME EST-ELLE DEVENUE UN IMMENSE EMPIRE ? ........................

138 • L’armée et les conquêtes ................................... 138 • L’avènement de l’Empire romain ...................... 142 • Le droit romain........................................................ 144

Dossier 2 : QUELLES ÉTAIENT LES RELATIONS ENTRE L’EMPIRE ET LES PEUPLES CONQUIS ? ....................

• La paix romaine ................................................... • Les infrastructures .............................................. • Les échanges commerciaux ............................... • La culture romaine ................................................. • Le déclin de l’Empire romain ...............................

148 148 148 150 153 155

AILLEURS : EN QUOI L’EMPIRE CHINOIS DES HAN RESSEMBLAIT-IL À L’EMPIRE ROMAIN ? ............................. 158 AILLEURS : QUE SAIT-ON DE L’EMPIRE DES GUPTA EN INDE ? .......................................................................... 164

Activités synthèse ......................................... 166 Conclusion de l’enquête ............................ 169

Enquête 5 La christianisation de l’Occident ....................

171

Activités synthèse ......................................... 208 Conclusion de l’enquête ............................ 211

Enquête 6 L’essor urbain et commercial ..........................

213

Sur la piste ........................................................... 214 En un coup d’œil : Dans quel contexte

les villes et le commerce se sont-ils développés au Moyen Âge ? ...................................... • L’augmentation de la population ...................... • Les progrès en agriculture ................................. • L’essor des villes en Occident ............................. • L’essor des villes et du commerce au Moyen Âge .........................................................

216 216 216 217 218

Dossier 1 : QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES DES VILLES DU

MOYEN ÂGE ? ........................................... 222

• L’origine des villes médiévales ......................... • Des villes commerçantes ................................... • La hiérarchie sociale dans le bourg .................. • Les institutions communales ...............................

222 223 226 227

Dossier 2 : COMMENT FONCTIONNAIT LE GRAND COMMERCE AU

MOYEN ÂGE ? ........................... 230

• La bourgeoisie marchande et le commerce..... 230 • Les associations de marchands .......................... 232

AILLEURS : À QUOI RESSEMBLAIT BAGDAD AU MOYEN ÂGE ? .............................................................. 237 AILLEURS : POURQUOI CONSTANTINOPLE ÉTAIT-ELLE CONVOITÉE PAR PLUSIEURS PEUPLES ? .............................. 241

Sur la piste ........................................................... 172 En un coup d’œil : Dans quel contexte

DE TOMBOUCTOU ? ...........................................................

le christianisme s’est-il imposé en Occident ? ...... • Le christianisme et l’islam au Moyen Âge........ • Les origines du christianisme .............................. • La christianisation au Moyen Âge.......................

Glossaire ................................................................ 256

174 174 175 176

Dossier 1 : AU MOYEN ÂGE, QUELS ÉTAIENT LES LIENS ENTRE L’ÉGLISE ET LE POUVOIR ?......................

180 • L’organisation de l’Église au Moyen Âge ......... 180 • L’Église et la féodalité ........................................... 184

Dossier 2 : QUELLE A ÉTÉ L’INFLUENCE DE L’ÉGLISE SUR LA SOCIÉTÉ MÉDIÉVALE ? ........................

• Les lieux de culte................................................. • L’architecture religieuse ..................................... • Le rôle de l’Église dans l’éducation, la culture et la science ....................................... • Les pèlerinages et les croisades .........................

VIII

AILLEURS : COMMENT L’ISLAM S’EST-IL RÉPANDU EN ORIENT ? ........................................ 202

Table des matières

AILLEURS : QUELLE FUT L’IMPORTANCE 247

Activités synthèse ......................................... 251 Conclusion de l’enquête ............................ 255

Source des photos ......................................... 261 Carte du monde ............................................... 262 Carte de l’Europe .......................................... 264

189 189 190 194 198

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Préenquête

Enquête

Je me prépare

Dans le cours Histoire et éducation à la citoyenneté, tu seras amené à comprendre les événements du passé et les différents faits relatifs à l’évolution des sociétés. Pour être capable d’interpréter et d’expliquer des faits en faisant preuve d’esprit critique, tu devras utiliser la méthode historique, formuler des questions historiques et examiner différents aspects de la société. Tu devras aussi utiliser des lignes du temps, des cartes et des diagrammes. Enfin, tu seras amené à lire des documents écrits et iconographiques. Dans cette section, tu découvriras les huit techniques utilisées dans ton Carnet d’histoire.


Utiliser la méthode historique À quoi sert l’histoire ? Elle aide à mieux comprendre le monde actuel en cherchant, dans le passé, commentcelui-ci s’est construit. Pour que l’histoire nous instruise à la fois du présent et du passé, on utilise une démarche de recherche : la méthode historique.

1 re étape : S’interroger On prend connaissance de certaines réalités actuelles et on en examine plusieurs aspects. Ensuite, on se pose des questions sur l’origine de ces réalités. 2 e étape : Recueillir des informations Depuis quand les On cherche des informations qui perhumains font-ils de l’agriculture ? mettront de répondre aux questions formulées. On analyse les informations trouvées pour établir des faits historiques. On trouve ces informations dans différents types Le Croissant fertile de documents : ligne du temps, carte (voir document entre –10 000 et –8000 ci-contre), diagramme, document écrit et document icoMer NoireÉlevage: bœufs, porcs, nographique (image ou photographie). moutons, chèvres

Tig

Çatal Hoyük

re

4 e étape : Conclure On répond aux questions de départ en se servant des informations trouvées au cours de la recherche. On fait des liens entre le passé et le présent en cherchant les continuités (ce qui est semblable) et les changements (ce qui est différent).

Cultures: blé et orge

Mureybet

Eu ph

e

rat

Mallaha

Mer Méditerranée

Jourdain

3 e étape : Organiser les informations À partir des informations trouvées, on tente ensuite de comprendre les faits historiques en déterminant des causes, des conséquences, des points de vue, etc. On peut aussi comparer les informations relatives à deux sociétés historiques de la même époque.

Désert d’Arabie Nil Mer Rouge

0

400 km

Cette carte te montre où était située la région du Croissant fertile entre -10 000 et -8000. Elle t’indique qu’on y élevait des bœufs, des porcs, des moutons et des chèvres, et qu’on y cultivait du blé et de l’orge.

Ton Carnet d’histoire te permettra, à chaque enquête, de t’interroger, de recueillir des informations, de les organiser et de conclure en faisant des liens entre le passé et le présent. (voir le document ci-contre). La poterie à la préhistoire et aujourd’hui.

2

Préenquête

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

Groupe :

Date :

Formuler une question historique En histoire, on cherche à comprendre comment les sociétés ont évolué pour expliquer les réalités actuelles. Tu devras donc te questionner sur le passé à partir des observations que tu fais de la société actuelle. Ces questions t’amèneront à fouiller l’histoire pour trouver les réponses.

1re étape : Pour formuler une question historique, on commence par analyser les renseignements à partir desquels on veut s’interroger. Hiéroglyphes dans une pyramide.

Les pyramides de Gizeh, près du Caire.

Ces documents montrent que les pyramides de l’Égypte ancienne sont très grandes, qu’elles sont situées dans une région désertique et qu’on y trouve des textes écrits. 2e étape : On formule des questions sur le passé. On peut se servir de différents déterminants interrogatifs. Sers-t’en pour remplir ce tableau en formulant des questions historiques. Déterminants interrogatifs

Exemples de questions historiques

Qui ? • Quelle personne ? • Quel groupe ? Quel chef ?

Qui a construit les pyramides d’Égypte ? Qui écrivait les hiéroglyphes ?

Quand ? • À quelle période historique ? • En quelle année ? • Combien de temps ?

À quelle époque ont été construites les pyramides ? Combien de temps durait la construction d’une pyramide ?

Quoi ? • Qu’est-ce que ? Quel ?

Quels matériaux étaient utilisés pour construire les pyramides d’Égypte ?

Pourquoi ? • Pour quelles raisons ?

À quoi servaient les pyramides ?

Où ? • À quel endroit ? • Dans quelle région ? • Dans quel pays ?

Les pyramides sont-elles concentrées dans une région d’Égypte ? A-t-on construit des pyramides ailleurs qu’en Égypte ?

Comment ? • De quelle manière ?

Comment les Égyptiens construisaient-ils les pyramides ? Quelles techniques utilisaient-ils ?

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Je me prépare

3


Examiner les aspects de société Une société peut être étudiée sous plusieurs angles. En histoire, tu étudieras des sujets qui touchent différents aspects de société.

Aspects de société Social

Quels groupes composent la société (hommes, femmes et enfants) ? Quels sont leurs rôles, droits et devoirs ? Quelles sont les relations entre chaque groupe ?

Politique

Qui détient le pouvoir ? Comment les dirigeants sont-ils choisis ? Pour combien de temps ? Quels pouvoirs exercent-ils sur la société ?

Économique

Comment les besoins sont-ils comblés ? Comment s’organisent le travail, la production et les échanges ? Existe-t-il des inégalités économiques ?

Culturel

Quelles sont les croyances, coutumes et religions ? Quelles langues parle-t-on ? Quel est le système d’éducation ? Quelles sont les créations artistiques ?

Territorial ou géographique

Quelle est la situation géographique ? Quels sont les avantages et les obstacles naturels ? Comment le territoire est-il aménagé ?

Scientifique ou technique

Quels sont les outils utilisés ? Quelles sont les inventions et les innovations technologiques ? Quels progrès permettent d’approfondir les connaissances ?

Exerce-toi à examiner les aspects de société en suivant ces consignes. 1

Classe chacun des documents suivants, dans le tableau de la page 5, vis-à-vis de l’aspect de société approprié.

2

Dans ce tableau, formule une question historique qui te permettrait d’en apprendre davantage sur cet aspect.

B Pour se nourrir, les humains de la préhistoire chassaient, pêchaient et cueillaient des fruits, des plantes et des racines. A Durant la préhistoire, les premiers humains taillaient des outils de pierre pour couper, creuser, gratter, percer, etc.

4

Préenquête

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

Groupe :

Date :

C Les femmes s’occupaient de la cueillette et des enfants, alors que les hommes étaient responsables de la chasse.

E Les premiers humains se déplaçaient constamment en quête de nourriture. Ils vivaient donc sur de vastes territoires et construisaient des abris temporaires.

D Puisqu’ils vivaient en petits groupes, les premiers humains n’avaient pas de système de gouvernement. Les chefs étaient probablement les aînés du groupe.

Aspect

Document

F De nombreuses peintures ont été réalisées par les humains de la préhistoire sur les parois de grottes, comme celle de Lascaux, en France.

Question historique

Social Politique Économique Culturel Territorial ou géographique Scientifique ou technique

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Je me prépare

5


Lire et construire une ligne du temps Une ligne du temps permet de représenter les périodes historiques et les événements dans l’ordre chronologique, c’est-à-dire celui dans lequel ils se sont déroulés.

Lire une ligne du temps Le titre annonce le sujet principal de la ligne du temps.

Les périodes historiques peuvent être inscrites à l’intérieur de la ligne du temps.

Les bandes flottantes représentent des réalités historiques qui se déroulent durant plusieurs années. Elles sont placées vis-à-vis des dates entre lesquelles ces réalités ont eu lieu.

L’an 1 correspond à la naissance de Jésus-Christ. Il n’y a pas d’année 0. Les années précédées du signe – représentent des événements qui se sont déroulés avant Jésus-Christ.

L’évolution des premiers humains Homo habilis Homo erectus Homo neanderthalensis Homo sapiens sapiens

Préhistoire –2 500 000

L’échelle chronologique représente la durée de la ligne du temps. Dans ce cas-ci, la durée est de 2 500 000 ans, soit de l’an –2 500 000 à l’an 1.

6

Préenquête

–2 000 000

–1 500 000

Les coupures d’intervalles représentent un saut dans le temps. Elles sont utilisées lorsqu’on n’a aucun événement à inscrire pour une certaine période.

–1 000 000

L’intervalle est l’écart de temps que représente chaque espace. Les espaces sont à égale distance. Dans ce cas-ci, l’intervalle est de 100 000 ans et l’espace mesure 6 mm. Les intervalles ne sont pas tous numérotés.

–500 000

1

–400 000 : Maîtrise du feu par l’humain –15 000 : Peintures dans la grotte de Lascaux, en France

Les événements sont indiqués au bon endroit sur la ligne par une flèche ou un trait.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

Groupe :

Date :

Construire une ligne du temps Les réalités historiques à l’étude dans le Carnet d’histoire A 1 2 3 4 5 6

Préhistoire

Moyen Âge

Antiquité

–9000 –8500 –8000 –7500 –4000 –3500 –3000 –2500 –2000 –1500 –1000 –500

1

500

1000

1500

2000

Exercices 1

Quel est le titre ?

2

Quel est l’intervalle ?

3

Combien d’années couvre la ligne du temps ?

4

Quelles sont les périodes indiquées dans la ligne ?

5

Y a-t-il une coupure d’intervalle ? Où ?

6

Les bandes flottantes correspondent aux six enquêtes de ton Carnet d’histoire, dans l’ordre. Écris le titre de chaque enquête à côté de la bande flottante correspondante.

7

Sous la ligne du temps, situe les événements suivants : – La sédentarisation des humains (–8000) – L’invention de l’écriture (–3500) – Le début de la démocratie à Athènes (–507) – Le premier empereur romain (–27) – La première croisade (1095) – Le début de la construction du château de Carcassonne (1130)

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Je me prépare

7


Lire et réaliser une carte Une carte permet de situer les territoires et de comprendre les réalités géographiques et leur évolution dans le temps.

Lire une carte Le titre annonce le sujet de la carte. Il permet de connaître le genre d’information qu’on y trouve. Il peut préciser la région, la période ou la date que représente la carte.

La carte en mortaise permet de situer un territoire dans le monde.

Les premiers humains entre –7 millions d’années et –100 000 ans OCÉAN ATLANTIQUE

EUROPE

ASIE

Mer Méditerranée

Indus

Nil

AFRIQUE

L’orientation Niger est indiquée par une rose des vents ou une flèche qui pointe vers le nord. Elle permet de situer les points cardinaux : nord, sud, est et ouest. On n’indique pas le nord sur une carte du monde parce qu’il est toujours en haut.

Sites archéologiques révélant des fossiles préhumains Sites archéologiques révélant des fossiles des premiers humains: homo habilis et homo erectus Migrations des premiers humains

La légende précise la signification des symboles utilisés sur la carte : pictogrammes (petits dessins), couleurs, flèches, etc.

8

Préenquête

Lac Victoria

OCÉAN INDIEN Les toponymes sont les noms des lieux que montre la carte. Il peut s’agir de continents, de pays, de cours d’eau, etc.

0

1800 km

Les données sont les renseignements présentés sur la carte, comme les frontières, les déplacements, les sites historiques, etc. Dans ce cas-ci, les sites archéologiques sont représentés par des points, et les migrations des premiers humains de la préhistoire, par des flèches.

L’échelle indique la distance que couvre la carte. Dans ce cas-ci, l’échelle indique que 1 cm sur la carte équivaut à 900 km dans la réalité.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

Groupe :

Date :

Réaliser une carte Cette carte montre les frontières actuelles des différents pays du monde. Titre : .........................................................................................................................................................

Amériques

Afrique

Eurasie

Antarctique

0

4000 km

Océanie

Exercices 1

Quelle est l’échelle de cette carte ? 1 cm =

2

Où est le nord ?

3

Situe les quatre points cardinaux sur cette rose des vents.

4

À l’aide de la carte du monde que tu trouveras à la fin de ton Carnet d’histoire, colorie chaque continent d’une couleur différente et complète la légende.

5

Sur la carte, écris le nom des pays suivants au bon endroit : Canada, États-Unis, Chine, Russie, Brésil, Australie, Inde, Égypte, Afrique du Sud et France.

6

Trouve un titre pertinent et écris-le au-dessus de la carte.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Je me prépare

9


Lire et construire un diagramme Un diagramme permet de présenter des statistiques ou des proportions. Il existe plusieurs types de diagrammes. En voici trois.

Lire un diagramme

Le titre annonce le sujet du diagramme.

Diagramme à bandes verticales

Diagramme linéaire

L’évolution physiologique des humains

L’évolution de la population mondiale depuis la préhistoire

2,0

2000

20 10

de

00 0

–1

Na

0 00 0

–2

00 0

ne

an

o m Ho

0

0

0 00 0

–5

–6

0

00

s rth Ho al mo en sis Ho m o sa pi en s

Années Source : Institut national d’études démographiques (France)

tu

0

ec er

ha o m

Ho

Au

st

ra

lo

pi

th

èq

bi

ue

lis

0

0 iss de an J.- ce C.

0 0

500

30

–3

0,5

40

00

1000

50

0

1,0

60

–4

1500

Millions d’habitants

1,5

Volume du cerveau (cm3)

Taille maximale (m)

70

Taille

Volume du cerveau

La légende précise la signification des couleurs et des symboles utilisés. Ici, la bande verte représente la taille maximale et la bande orange représente le volume du cerveau.

Diagramme circulaire La répartition de la population mondiale actuelle

Les axes (x et y) précisent la nature des données que montre le diagramme. Ici, l’axe des x indique les années et l’axe des y indique le nombre d’habitants. L’échelle correspond aux nombres utilisés dans le diagramme. Il peut s’agir d’années, de pourcentages, de nombres, etc. Ici, l’axe des y est double : il est gradué en mètres pour la taille et en centimètres cubes pour le volume du cerveau.

Amérique du Nord: 5,1 % Amérique latine: 8,5 %

Océanie: 0,5 %

Europe: 11,0 %

Afrique: 14,5 %

La source indique la provenance des données qui ont servi à construire le diagramme.

Asie: 60,4 %

Source : Organisation des Nations Unies (ONU) 10

Préenquête

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

Groupe :

Date :

Construire un diagramme Observe le tableau ci-contre. Utilise les données qu’il présente pour construire un diagramme en suivant ces consignes :

L’évolution des populations urbaine et rurale dans le monde Années

Population urbaine

Population rurale

Choisis le type de diagramme que tu utiliseras : linéaire ou à bandes.

1800

3%

97 %

1900

15 %

85 %

2

Donne un titre à ton diagramme.

1950

30 %

70 %

3

Précise, sur chacun des axes, la nature des renseignements et l’échelle utilisée. Gradue les deux axes à l’aide d’une règle et indique clairement l’échelle des données.

2000

50 %

50 %

2050 (prévisions)

70 %

30 %

1

4

Source : Organisation des Nations Unies (ONU)

Utilise deux lignes de couleurs différentes pour distinguer la population urbaine et la population rurale, puis écris une légende pour chacune. Titre : .........................................................................................................................................................

Légende

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Je me prépare

11


Lire un document écrit Un document écrit est une source d’information essentielle en histoire. C’est souvent dans les textes que l’on trouve les renseignements qui nous permettent de répondre aux questions historiques.

Avant de lire un document, il est utile de Pendant la lecture : connaître quelques stratégies de lecture. • Relire lorsqu’on ne comprend pas. • Noter ses questions et ses idées, les mots Avant la lecture : difficiles ou les mots importants. On peut Prédire le contenu en se posant certaines surligner ou prendre des notes dans la marge. questions : De quoi parle ce texte ? Quels • Reformuler dans ses mots ce qu’on a lu. renseignements vais-je y trouver ? On se sert des indices fournis dans le document : titre, Après la lecture : nom de l’auteur, date, etc. Confirmer ses idées de départ : Avais-je bien prédit le contenu du texte ?

L’humanité en perspective « Voilà environ 3 millions d’années, […] au Kenya, un homme primitif ramassa un galet et, de quelques coups adroits, le transforma en outil. Ce qui était à l’origine un hasard de la nature devenait un objet de technologie intentionnelle pouvant être utilisé pour façonner un bâton à fouir, pour déterrer des racines, ou découper la chair d’un animal. Vite abandonné par l’artisan, l’instrument de pierre existe toujours, trait d’union infrangible avec nos ancêtres. Il est, avec bien d’autres, conservé au Musée national du Kenya, à Nairobi. Il est émouvant de penser que nous partageons le même héritage génétique que les mains qui façonnèrent l’outil que nous tenons aujourd’hui dans nos propres mains, et que notre intelligence est identique à celle qui décida alors de le tailler. […]. » Richard E. Leakey, Les origines de l’homme, trad. Pierre Champendal, Flammarion, 1985, p. 9.

L’auteur : Identifier l’auteur permet de mieux comprendre le document et de déterminer s’il mentionne des faits ou donne une opinion. Ici, l’auteur s’appelle Richard E. Leakey. C’est un archéologue réputé qui explique son interprétation de l’évolution de l’homme.

12

Préenquête

Les crochets entourant trois points de suspension indiquent qu’une partie du texte original a été supprimée.

La date permet de déterminer s’il s’agit d’un document de source primaire (écrit à l’époque des événements racontés) ou secondaire (écrit après les événements). Ici, le texte raconte des événements de la préhistoire et a été écrit en 1985. Il s’agit donc d’une source secondaire.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

Groupe :

Date :

Exerce-toi en suivant les consignes. 1

Avant de lire l’extrait, repère quelques renseignements. a. Quel est le titre ? b. Qui est l’auteur ? c. Que sais-tu de cet auteur ? d. Quels renseignements penses-tu trouver dans ce texte ?

La Gaule et ses habitants « L’ensemble de la Gaule est divisé en trois parties : l’une est habitée par les Belges, l’autre par les Aquitains, la troisième par le peuple qui, dans sa langue, se nomme Celte, et, dans la nôtre, Gaulois. Tous ces peuples diffèrent entre eux par le langage, les coutumes, les lois. […] Les plus braves de ces trois peuples sont les Belges, parce qu’ils sont les plus éloignés de la Province romaine et […] parce qu’ils sont les plus voisins des Germains qui habitent sur l’autre rive du Rhin, et avec qui ils sont continuellement en guerre. » Jules César, Guerre des Gaules, 58 avant J.-C., trad. L.-A. Constans, Les Belles Lettres, 1950, p. 15.

2

Lis le document. a. Tu peux encercler les mots difficiles, souligner les idées importantes et prendre des notes dans la marge. b. Relis les passages difficiles au besoin. c. Reformule dans tes mots ce que tu as lu :

3

Réponds aux questions suivantes. a. S’agit-il d’un document de source primaire ou secondaire ? Quel indice te permet de le trouver ?

b. Selon l’auteur, qu’est-ce qui différencie les trois peuples de la Gaule ?

c. Selon l’auteur, quelles sont les deux raisons pour lesquelles les Belges forment un peuple plus brave que les autres ?

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Je me prépare

13


Lire un document iconographique Un document iconographique (image ou photographie) illustre une réalité. On peut y trouver plusieurs informations si l’on prend le temps de bien l’observer.

Scène de la vie quotidienne durant la préhistoire Le titre annonce le sujet de l’image ou de la photographie. On y trouve parfois des repères temporels. Dans ce cas-ci, l’illustration montre des activités de tous les jours à l’époque de la préhistoire.

Au premier plan de l’image, on trouve les éléments mis en évidence. Il s’agit souvent du sujet principal. Ici, on voit un feu, un homme qui taille la pierre et deux autres personnes qui discutent.

14

Préenquête

La nature du document indique s’il s’agit de la réalité ou d’une reconstitution. Les photographies montrent la réalité, alors que les dessins, peintures et gravures sont des reconstitutions. Ici, il s’agit d’une reconstitution de la vie préhistorique.

Au second plan et à l’arrière-plan, on peut observer d’autres éléments qui permettent de situer la scène principale dans son contexte. Ici, on voit un abri en bois et d’autres activités quotidiennes : la cueillette et la chasse.

La source peut indiquer le nom de l’auteur, l’origine du document ou l’endroit où il se trouve (musée, bibliothèque, etc.). Dans ce cas-ci, il s’agit du nom de l’auteur de l’illustration.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Enquête

L’émergence d’une civilisation

Le code de lois du roi Hammourabi, gravé dans la pierre, vers –1800.


Sur la piste L’écriture est un moyen de communication très présent dans ta vie. Grâce à l’écriture, tu peux clavarder avec tes amis, écrire ton journal personnel, lire des bandes dessinées ou des romans, vérifier les factures de ce que tu achètes, ou encore consulter le code de vie de ton école.

Observe les documents de ces deux pages, puis réponds aux questions.

L’écriture est utilisée entre autres pour rédiger des codes de lois.

266. Quiconque commet des voies de fait est coupable: a) soit d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de cinq ans; b) soit d’une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire. 267. Est coupable soit d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de dix ans, soit d’une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire et passible d’un emprisonnement maximal de dix-huit mois quiconque, en se livrant à des voies de fait, selon le cas: a) porte, utilise ou menace d’utiliser une arme ou une imitation d’arme; b) inflige des lésions corporelles au plaignant.

Le Code de la sécurité routière est une loi du gouvernement du Québec.

268. (1) Commet des voies de fait graves quiconque blesse, mutile ou défigure le plaignant ou met sa vie en danger. (2) Quiconque commet des voies de fait graves est coupable d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de quatorze ans.

2.1 Extrait du Code criminel du Canada.

2.2 Panneau routier québécois.

Aujourd’hui, différents systèmes d’écriture existent dans le monde.

Bonjour ! 2.3 L’alphabet

2.4 L’alphabet

latin, utilisé en français.

42

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

arabe.

2.5 L’alphabet

chinois.

2.6 L’alphabet

cyrillique, utilisé en russe.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

Groupe :

Date :

2.8 Au Québec, l’école est accessible et obligatoire pour tous les enfants jusqu’à l’âge de 16 ans.

2.7 Illustration de l’analphabétisme.

Pour obtenir un emploi intéressant et avoir un bon salaire, il faut savoir lire et écrire. Les analphabètes sont donc souvent plus pauvres et souffrent d’exclusion. Encore aujourd’hui, malheureusement, de nombreuses personnes sont incapables de lire ou d’écrire. On dit qu’elles sont « analphabètes ». Au Québec, il y en a environ 800 000.

L’écriture aujourd’hui 2.9 Écriture cunéiforme sur une tablette d’argile, –2350.

À quoi sert l’écriture aujourd’hui ?

Nomme différents systèmes d’écriture actuels.

Quelles sont les conséquences de l’analphabétisme ?

Dans l’enquête 2, tu découvriras les premières sociétés qui ont inventé l’écriture. Formule une question historique à laquelle cette enquête pourrait permettre de répondre.

Concepts à l’étude Civilisation • Communication • Échange • Justice • Pouvoir • Religion © 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Sur la piste

43


En un coup d’œil Dans quel contexte l’écriture a-t-elle été inventée ? Plusieurs millénaires après les débuts de la sédentarisation au Proche-Orient apparaissent les premières civilisations. Celles-ci inventent l’écriture presque au même moment.

2.10

Les premiers foyers de civilisation La civilisation du Nil La civilisation mésopotamienne La civilisation de l’Indus La civilisation chinoise

Ho

us

phr ate

MÉSOPOTAMIE

Ind

Eu

gre

ÉGYPTE

H

Ti

M er Mé diter ra n é e

u an

g-

CHINE

Nil

OCÉAN PACIFIQUE

INDE

OCÉAN INDIEN

0

1500 km

Une agriculture d’irrigation Les quatre premières civilisations se sont développées dans des plaines fertiles arrosées par des fleuves. Ces fleuves sont irréguliers : tantôt ils débordent, tantôt ils sont à sec. Au printemps, ils sortent de leur lit : c’est la crue. Au bout de quelques mois, les eaux se retirent : c’est la décrue. En se retirant, l’eau laisse sur le sol une boue fertile, le limon. 2.11

La crue et la décrue débordement du fleuve

dépôts de limon

Ces débordements périodiques obligent les paysans à réaliser de grands travaux d’irrigation. Grâce à ces travaux, les récoltes sont régulières et abondantes. Ces travaux d’irrigation sont les suivants (voir document 2.12) : • Construction de canaux pour diriger l’eau vers les champs à arroser.

• Construction de digues pour empêcher l’eau des canaux d’inonder les terres cultivées. • Construction de réservoirs pour emmagasiner l’eau des crues. En période de sécheresse, cette eau sert à arroser les champs.

Crue.

44

Décrue.

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

digue : longue construction qui sert à retenir l’eau d’un cours d’eau. © 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


2.12

L’agriculture d’irrigation canal d’irrigation

digue

réservoir

maison détruite par une crue

La naissance des premières civilisations Les premières civilisations sont des sociétés organisées qui comptent un grand nombre de personnes. Comme l’agriculture permet de nourrir un nombre croissant d’individus, les villages grossissent et deviennent des villes. Les habitants y exercent différents métiers comme l’artisanat et le commerce. Un chef, le roi, dirige la société. Il fait des lois auxquelles tout le monde doit obéir. L’invention de l’écriture a permis de fixer ces lois. Une civilisation est comme un organisme vivant : elle naît, se développe puis décline et disparaît. Les premières civilisations sont nées avec le développement des villes et ont décliné quand leur orga- 2.13 La civilisation de la Mésopotamie a décliné -1050. On trouve aujourd’hui des vestiges de nisation sociale a été profondément bouleversée. vers cette civilisation, par exemple, ces fondations des jardins suspendus de Babylone, en Irak.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

En un coup d’œil

45


Les premières civilisations L’écriture a été inventée au début de l’Antiquité par les premières civilisations à différents endroits du monde. Ces lignes du temps situent la période de l’Antiquité et quelques événements importants qui l’ont marquée. 2.14

La préhistoire et l’Antiquité Vers –3500 : Fin de la préhistoire, invention de l’écriture et début de la civilisation mésopotamienne

Vers –8000 : Début de la sédentarisation

Néolithique

Antiquité

-8000

2.15

–4000

–3500

–3000

–2500

Les premières civilisations et l’écriture Civilisation mésopotamienne Civilisation du Nil Civilisation de l’Indus

ANTIQUITÉ

–3500 Vers –3500 : Invention de l’écriture chinoise

46

ANTIQUITÉ

–3000 Vers –3300 : Invention de l’écriture cunéiforme

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

Vers –3100 : Invention des hiéroglyphes

–2500 Vers –2500 : Apparition de l’écriture indienne

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


En 476 : Fin de l’Empire romain d’Occident

Vers –1050 : Fin de la civilisation mésopotamienne

Moyen Âge

–1500

–1000

–500

1

500

1000

Civilisation chinoise

A N T I QAUNI TT IÉQ U I T É

–2000

ANTIQUA I TNÉT I Q U I T É

–1500 Vers –1800 : Rédaction de la tablette Plimpton 322

–1000 Vers –1300 : Rédaction du traité de paix de Quadesh

Vers –1800 : Rédaction du code de lois du roi Hammourabi

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

En un coup d’œil

47


Nom :

Groupe :

Date :

À l’œuvre ! 1

–5000

2

Sur la ligne du temps, situe les périodes de la préhistoire et de l’Antiquité. Places-y aussi les dates correspondant à l’invention de l’écriture.

–4000

–3000

–2000

–1000

1

1000

Sur cette carte, indique l’endroit où se trouvent les quatre premières civilisations et colorie-les chacune d’une couleur différente. Donne un titre à ta carte. Titre : ......................................................................................................................................................... Mésopotamie Chine Égypte Inde

0

3

2000 km

a) Les premières civilisations se sont développées près d’un ou de plusieurs fleuves. Écris leur nom au bon endroit dans ce tableau. Civilisations

Fleuves

La civilisation mésopotamienne La civilisation du Nil La civilisation de l’Indus La civilisation chinoise

b) En quoi ces fleuves ont-ils contribué à l’émergence de ces civilisations ?

48

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

4

Groupe :

Date :

En te servant de tes connaissances actuelles, essaie de formuler une définition de chacun des concepts suivants. Donnes-en aussi des exemples que tu connais. Tu pourras compléter l’information avec les exemples que tu découvriras tout au long de cette enquête. Civilisation

Communication

Définition : Une civilisation, c’est

Définition : La communication, c’est

Exemples de civilisations :

Exemples de moyens de communication :

Aujourd’hui :

Aujourd’hui :

Dans l’Antiquité :

Dans l’Antiquité :

Justice Définition : La justice, c’est

Exemples de lois ou de règlements : Aujourd’hui : Dans l’Antiquité :

Pouvoir Définition : Le pouvoir

Exemples de personnes ou de groupes qui ont le pouvoir :

Dans l’Antiquité :

5

Réfléchis aux informations qui te manquent pour répondre à la question 4, puis formule deux questions historiques qui te permettront d’en apprendre davantage sur les premières civilisations de l’Antiquité. •

À l’œuvre !

Aujourd’hui :

• Reproduction © 2011, Les Éditions interdite CEC inc. • Reproduction interdite

Carnet Ailleurs End’histoire un coup d’œil

49


Dossier

Pourquoi la société mésopotamienne a-t-elle inventé un nouveau moyen de communication ? Avec la production de surplus agricoles et, surtout, le développement des échanges, les Mésopotamiens ont éprouvé le besoin de comptabiliser les produits échangés ainsi que les objets fabriqués. La mémoire ne pouvant tout retenir, ils ont inventé un moyen de conserver et de communiquer ces informations. Le moyen qu’ils ont trouvé, c’est l’écriture.

L’organisation du travail Tu as vu dans l’enquête 1 que la production de s’accentue. Ces groupes sont interdépendants : surplus agricoles a entraîné l’apparition des mé- chacun apporte aux autres les biens qu’ils ne tiers. Dans la société mésopotamienne, la division produisent pas ou les services dont ils ont besoin. de la population en différents groupes de métiers Les groupes de métiers Paysans

• Les paysans produisent la nourriture en cultivant la terre. Les principales cultures sont le blé, l’orge, le sésame et le millet. • Ils élèvent des animaux. • Ils forment la majorité de la population.

Artisans

• Les artisans fabriquent des outils, des pots, des armes, des briques, etc. • Ils construisent les maisons, les bâtiments publics, les bateaux, les chariots.

Commerçants

• Les commerçants font du troc avec d’autres villes de Mésopotamie et avec des peuples vivant en dehors de la Mésopotamie.

Soldats

• Les soldats protègent les biens et le territoire contre ceux qui voudraient s’en emparer. • Ils protègent les routes empruntées par les commerçants. 2.16 Briquetier irakien aujourd’hui.

Il utilise la même technique que l’artisan mésopotamien d’autrefois.

50

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Les échanges Les commerçants mésopotamiens se rendaient très des produits qui n’existaient pas ou qui étaient loin pour échanger les surplus agricoles contre rares en Mésopotamie. 2.17

Le commerce mésopotamien Mer Caspienne Hittites

Pe Assur

le

sd

es

m

on

ts

Za

r, a

cie

r)

re

Tig

Qadesh

(cui vre, p Euplhomb, rat arge e nt, fer )

up

os

ens

(fe

Mer Méditerranée

gr

Can

ané

Kish Babylone

(cuivre,

bronze, argen

t , ét a in , o r )

Suse

Nippur Isin

Umma Uruk

Lagash Larsa Ur

MOAB

Mésopotamie Produits agricoles Minerais Bois

Désert d’Arabie

Golfe Persique 0

SAVAIS-TU QUE…

220 km

SAVAIS-TU QUE… L’INVENTION DE LA ROUE

Chariot mésopotamien tiré par des ânes sauvages. Vers –2600.

traction : action de tirer pour déplacer.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

L’invention de la roue a constitué un progrès technologique fondamental dans l’histoire. Elle a marqué le début de la traction. Les premiers chariots étaient tirés par des bœufs ou des ânes sauvages. Ils servaient à acheminer vers les villes des denrées agricoles et divers matériaux, tel le bois, et à transporter les troupes en temps de guerre. On a longtemps pensé que la roue avait été inventée en Mésopotamie vers –3000, mais il est probable qu’elle ait vu le jour dans le Caucase (dans la Russie d’aujourd’hui), vers –3650. Cette roue était simplement constituée d’une tranche de tronc d’arbre. Un essieu en bois supportait les deux roues de part et d’autre du chariot.

Dossier 1

51


Nom :

Groupe :

Date :

À l’œuvre ! 1

a) Complète ce schéma en indiquant sur les flèches les biens ou les services que chaque groupe de la société mésopotamienne fournit aux autres.

Paysans

Artisans

Soldats

Commerçants

b) Dans le schéma, surligne… – en bleu : ceux qui produisent ; – en rouge : ceux qui s’occupent des échanges ; – en vert : ceux qui assurent la protection du territoire. 52

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

2

Groupe :

Date :

a) Quels produits les Mésopotamiens échangeaient-ils, et avec qui ? Aide-toi de la carte 2.17, page 51, pour répondre. Peuples

Produits échangés

Mésopotamiens

Produits agricoles

b) Quels moyens de transport les Mésopotamiens utilisaient-ils pour faire des échanges ? Observe la carte 2.17.

3

a) Qu’est-ce que l’écriture a apporté au commerce ? b) L’écriture joue-t-elle encore le même rôle aujourd’hui ?

4

a) À l’aide de l’échelle de la carte 2.17, calcule la distance approximative qui sépare les habitants de la ville de Umma… – des Hittites : – des Cananéens : – des peuples des monts Zagros : b) En fonction de tes calculs, dirais-tu que les voyages des commerçants duraient : quelques jours ? des mois ? des années ? Encercle la bonne réponse.

5

Trouve une continuité et un changement entre les métiers pratiqués en Mésopotamie et ceux pratiqués aujourd’hui. Continuité :

À l’œuvre !

c) Quels dangers les commerçants mésopotamiens pouvaient-ils courir sur les routes ? Nommes-en au moins trois.

Changement :

• Reproduction © 2011, Les Éditions interdite CEC inc. • Reproduction interdite

Carnet d’histoire Dossier Ailleurs 1

53


L’écriture cunéiforme L’écriture n’a pas été inventée en un jour. D’abord constituée de simples dessins et de marques figurant des nombres, elle a subi une lente évolution qui aboutit, environ 1000 ans plus tard, à l’écriture cunéiforme. L’évolution de l’écriture Au début, vers –3500, l’humain dessine les objets. Il grave ces dessins, ou pictogrammes, sur une tablette d’argile humide. L’argile sèche, et le dessin reste gravé. Cependant, si les pictogrammes sont commodes pour représenter des animaux, des vaches, des chèvres ou des moutons, par exemple, ou des objets comme des sacs de grains, ils ne permettent pas de représenter des situations complexes. Aussi, petit à petit, ils se simplifient. Ils deviennent des signes, qui représentent des sons. C’est le début de l’écriture cunéiforme. les grandes encoches correspondent à 60

2.19

Des pictogrammes à l’écriture cunéiforme

dieu

grain

an

pictogramme (vers –3300)

signe cunéiforme (vers –2400)

son

SAVAIS-TU QUE… LES SCRIBES Le système d’écriture cunéiforme est complexe. La lecture et l’écriture ne sont donc pas accessibles à tous. Ce domaine est réservé à une classe de gens appelés « scribes ». Comme ils sont les seuls à savoir lire et écrire, les scribes jouent un rôle important dans la société mésopotamienne. C’est grâce aux données qu’ils ont consignées dans la pierre ou l’argile, à l’aide d’une tige de roseau à bout triangulaire du nom de « calame », que nous connaissons aujourd’hui la civilisation mésopotamienne.

les encoches rondes correspondent à 10

les petites encoches correspondent à 1

2.18 Tablette d’argile portant un compte de chèvres

Calames.

et de moutons, –2350. On y trouve côte à côte des pictogrammes et des nombres, représentés par des encoches.

54

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

• Reproduction interdite


L’écriture cunéiforme Définition

Le mot « cunéiforme » vient du latin cuneus qui signifie « clou » ou « coin ».

Nombre de signes

Cette écriture compte environ 700 signes.

Lecture

À l’origine, de droite à gauche et en colonnes. Ensuite, de gauche à droite et en lignes.

Utilisation de l’écriture

• Compte de sacs de grains. • Compte d’animaux d’élevage. • Dénombrement de marchandises achetées ou vendues. • Contrats de vente de maisons ou d’esclaves. • Listes de mots et de noms propres. • Textes littéraires, par exemple des poèmes, des récits. • Transcription de chants, d’événements historiques, d’instructions. • Codes de lois.

LA TABLETTE PLIMPTON 322 Rédigée en signes cunéiformes vers –1800, cette tablette d’argile est un exemple remarquable d’application mathématique. En effet, la troisième colonne donne l’hypoténuse d’un triangle rectangle, une théorie mathématique que l’on attribue généralement au Grec Pythagore, qui a vécu plus de 1000 ans plus tard ! La cinquième colonne indique les numéros des rangées.

D’HIER À AUJOURD’HUI Les Mésopotamiens étaient d’excellents mathématiciens. Ils calculaient en base 60. Aujourd’hui, même si notre système de numération est en base 10, nous utilisons aussi parfois la base 60. Trouves-en quelques applications dans la vie quotidienne. Une des applications de la base 60 dans notre vie quotidienne aujourd’hui.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Dossier 1

55


Nom :

Groupe :

Date :

À l’œuvre ! 1

Compare l’écriture cunéiforme et l’écriture alphabétique. a) Combien de signes compte l’écriture cunéiforme ? b) Combien de lettres compte l’alphabet français ? c) Que représente un signe dans les deux systèmes d’écriture ? Un son

2

Un dessin

Une idée

a) Comment appelle-t-on les individus qui savaient lire et écrire ? b) Seuls quelques individus pouvaient lire et écrire dans la société mésopotamienne. Pourquoi ?

c) Au Québec, aujourd’hui, l’apprentissage de la lecture et de l’écriture est-il réservé à une minorité de la population ? Explique ta réponse.

d) Les scribes bénéficiaient de meilleures conditions de vie que les paysans analphabètes. Compare cette situation à celle du Québec d’aujourd’hui. Est-ce une continuité ou un changement ? Continuité

Changement

Explique ta réponse.

3

a) Qu’est-ce qui a poussé les Mésopotamiens à inventer l’écriture ? b) Coche les applications que les Mésopotamiens ont faites de l’écriture.

4

56

Comptes de grains, de bétail.

Bulletins de vote.

Inventaires de récoltes.

Listes de mots ou de noms propres.

Pièces de théâtre.

Journaux et revues.

Contrats de vente.

Registres de prisonniers.

Donne trois applications que tu fais de l’écriture dans la vie quotidienne.

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

5

Groupe :

Date :

a) Essaie d’écrire cette phrase à l’aide de pictogrammes : « Ce chariot contient 50 briques pour le roi et 15 pots pour le commerçant du village. » Compare ta phrase avec celles de tes camarades. Quelles difficultés as-tu éprouvées ?

b) Notre écriture n’est plus pictographique, mais nous avons encore recours aux pictogrammes. Donnes-en trois exemples.

La tablette Plimpton 322 (page 55), écrite vers –1800, présente plusieurs différences avec la tablette du compte de chèvres et de moutons (document 2.18, page 54), écrite environ 500 ans plus tôt. Compare-les en cochant les bonnes cases. TABLETTE DU COMPTE CARACTÉRISTIQUES

DE CHÈVRES ET DE MOUTONS

TABLETTE PLIMPTON 322

La tablette comporte des pictogrammes. ...............................

............................

Tout le texte est écrit en signes cunéiformes. ........................

............................

La lecture se fait à l’horizontale. ............................................

............................

La lecture se fait à la verticale................................................

............................

7

Pourquoi l’écriture mésopotamienne est-elle appelée « cunéiforme » ? Relis le « Savais-tu que… » sur les scribes à la page 54 et la fiche « L’écriture cunéiforme » à la page 55. Observe aussi la tablette Plimpton 322, à la même page.

8

Retourne à la page 49 et complète les informations sur le concept de communication.

• Reproduction © 2011, Les Éditions interdite CEC inc. • Reproduction interdite

Carnet d’histoire Dossier Ailleurs 1

À l’œuvre !

6

57


Comment la société mésopotamienne était-elle organisée ?

Dossier

La société mésopotamienne était très hiérarchisée. Elle comptait plusieurs groupes sociaux.Tous étaient soumis à l’autorité d’un chef, le roi. Chaque ville avait sa propre organisation et son propre roi, mais tous les Mésopotamiens partageaient la même religion.

Le pouvoir dans les villes La Mésopotamie comptait une dizaine de villes importantes, indépendantes les unes des autres et souvent rivales. Repère-les sur la carte 2.17 de la page 51.

la ville basse comprenait les maisons ; la ville haute, ou partie sacrée, abritait un temple, un autre temple à étages appelé « ziggourat », ainsi que le palais royal et les entrepôts. La ville haute était elle aussi protégée par un mur. La popuCes villes étaient construites près des terres lation de la ville d’Ur (prononcer « Our ») a été cultivées. Elles étaient entourées d’un mur de estimée à 30 000 personnes. protection. Elles se composaient de deux parties : 2.20

La reconstitution de la ville d’Ur vers –2000 ville basse

ville haute

mur d’enceinte

mur d’enceinte

Bible Lands Museum Jerusalem

hiérarchisée : se dit d’une société dans laquelle chaque groupe est soumis à un groupe plus puissant.

58

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


2.21

Les groupes sociaux en Mésopotamie LE ROI • Le roi est le chef suprême de la ville et des villages environnants. • Il dirige l’armée. • Il dirige les travaux de construction et d’irrigation. • Il est le représentant des dieux sur terre. • Il gère les surplus alimentaires. • Il se fait construire un palais afin d’affirmer sa puissance. • Le pouvoir du roi est héréditaire.

L’ÉLITE • Grands prêtres • Commandants de l’armée • Riches commerçants

• L’élite conseille le roi et fait exécuter ses ordres.

LES HOMMES LIBRES • Prêtres • Artisans • Paysans

• Commerçants • Soldats • Fonctionnaires

LES ESCLAVES • Prisonniers de guerre

Des guerres opposaient souvent les cités de Mésopotamie parce que les rois de ces cités cherchaient à élargir leur territoire et à accroître leur richesse. Il est arrivé à quelques reprises qu’un roi puissant parvienne à unifier toutes les villes de la Mésopotamie, mais cette union ne durait pas et les guerres reprenaient de plus belle à la mort du roi. LE CADASTRE DE DUNGHI Depuis les débuts de l’histoire, les sociétés ont compris la nécessité de recenser les propriétés afin de planifier leur développement. Elles pouvaient ainsi organiser les services et percevoir un impôt sur la richesse. Le cadastre de Dunghi est une tablette d’argile découverte à Telloh, dans le désert d’Arabie, sur laquelle sont consignés le plan, la superficie et la description de la ville de Dunghi.

• Les paysans doivent remettre une partie de leurs récoltes au roi : c’est l’impôt. • Les esclaves travaillent gratuitement. Ils n’ont aucun droit.

D’HIER À AUJOURD’HUI Au Québec, toutes les propriétés figurent sur des plans qui forment le cadastre de la province. On y trouve l’emplacement et les mesures de chaque terrain. Ce sont les arpenteurs-géomètres qui établissent ces plans. Les municipalités s’en servent entre autres pour organiser leurs services (aqueduc, égouts, collecte des déchets, etc.) et percevoir les taxes.

Arpenteur-géomètre au travail sur le terrain.

héréditaire : qui se transmet de parent à enfant. fonctionnaire : personne qui remplit une fonction, une tâche, publique. recenser : dénombrer, faire l’inventaire de. © 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Dossier 2

59


Nom :

Groupe :

Date :

À l’œuvre ! 1

a) Quels sont les quatre groupes sociaux en Mésopotamie ? Nomme-les dans l’ordre hiérarchique, du plus important au moins important. b) Lequel de ces groupes compte le plus d’individus ? Pourquoi ? Observe le schéma 2.21 de la page 59.

c) À quel groupe social appartiennent ceux qui produisent les biens, ceux qui échangent les biens et ceux qui protègent les biens ?

2

Au Canada, les groupes sociaux ressemblent-ils à ceux de la Mésopotamie ? Demande-toi, par exemple, s’il existe des esclaves, un roi ou une reine, et qui constitue l’élite.

3

a) Pour quelle raison les paysans mésopotamiens avaient-ils besoin du roi et de l’élite ? b) Pour quelles raisons le roi avait-il besoin des paysans ? Donnes-en deux.

4

a) Le cadastre de Dunghi, dans l’Antiquité, et le cadastre du Québec, aujourd’hui, jouent un rôle semblable. Nomme deux utilités qu’ils ont en commun. • • b) L’établissement de cadastres représente-t-il une continuité ou un changement entre la société mésopotamienne et la société québécoise actuelle ? Continuité

60

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

Changement

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

Groupe :

Date :

5

Pourquoi appelait-on « ville haute » l’endroit où se trouvaient les principaux bâtiments de la ville ?

6

a) Imagine que ce rectangle est une ville mésopotamienne. Places-y les différents éléments. Fais une légende.

7

Qui gérait les entrepôts de nourriture ? Pourquoi ?

8

Quel lien peux-tu faire entre l’entreposage des surplus et le cadastre de Dunghi ?

9

Retourne à la page 49 et complète les informations sur le concept de pouvoir.

• Reproduction © 2011, Les Éditions interdite CEC inc. • Reproduction interdite

Carnet d’histoire Dossier Ailleurs 2

À l’œuvre !

b) Pourquoi le palais du roi était-il construit dans la partie sacrée de la ville ?

61


Les lois et la justice Les rois de Mésopotamie ont imposé des lois à la ville qu’ils dirigeaient. Ils affirmaient de cette façon leur autorité tout en assurant la stabilité, la cohésion, au sein de la société. Les lois s’appliquaient à tous les individus ; la non-observance d’une loi entraînait une sanction, une punition. C’est ce que l’on appelle la justice. Le code de lois de Hammourabi Le code de lois du roi Hammourabi est le plus ancien recueil de lois écrites qui nous soit parvenu. Il était gravé sur une stèle. On y trouve des lois qui concernent entre autres le commerce, l’architecture et les travaux agricoles. Shamash, le dieu du Soleil et de la Justice

le roi Hammourabi debout, une main levée

les 282 lois constituant le code de Hammourabi

Dans ces lois, le rang social du coupable ou de la victime déterminait la gravité des sanctions. Par exemple, pour un même crime, la sanction était plus sévère pour un paysan que pour un membre de l’élite. Pour les crimes contre la personne, le code appliquait la loi du talion, qui consiste à imposer au coupable le dommage qu’il a fait subir à la victime. Pour ce qui touchait à la famille, le code manifestait un souci de protéger les femmes et les enfants. 2.22 Stèle de basalte de 2,25 mètres de haut sur laquelle

Extraits du code de lois du roi Hammourabi 1. Si un artisan construit une maison et si cette maison s’écroule et que le propriétaire est tué, on tuera l’artisan. Si c’est le fils du propriétaire qui est tué, on tuera le fils de l’artisan. Si c’est un esclave du propriétaire qui est tué, l’artisan devra lui fournir un nouvel esclave. 2. Si quelqu’un casse les dents d’une personne de même rang, on lui cassera les dents. 3. Si quelqu’un n’entretient pas sa digue, si la digue se rompt et que les champs sont inondés, celui dont la digue s’est rompue restituera le blé qu’il a détruit. 4. Lorsqu’un homme prend femme, et que celle-ci tombe malade, il ne peut pas s’en débarrasser s’il désire prendre une deuxième épouse. Il doit la garder dans sa maison et prendre soin d’elle aussi longtemps qu’elle vivra. 5. Si un homme libre en frappe un autre, il paiera 10 shekels. Si un esclave frappe un homme libre, on lui coupera l’oreille.

SAVAIS-TU QUE… HAMMOURABI Hammourabi était le roi de la ville de Babylone. Souverain puissant, il réussit à unifier toutes les villes de Mésopotamie, créant ainsi un vaste royaume dont Babylone devint la capitale. C’est pour s’assurer que les mêmes lois seraient appliquées dans tout son royaume qu’il fit rédiger un code de lois. Le roi Hammourabi.

a été gravé le code de lois du roi Hammourabi, vers –1800.

62

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

Groupe :

Date :

À l’œuvre ! 1

Donne deux raisons pour lesquelles les rois de Mésopotamie ont fait des lois. • •

2

Qui a gravé le code de lois du roi Hammourabi ?

3

Pourquoi le roi Hammourabi tenait-il à ce que ses lois soient écrites ?

4

En quoi l’écriture est-elle essentielle à l’exercice de la justice ?

5

Est-ce que les lois aident à maintenir l’ordre dans une société ?

6

Relis les extraits du code de lois du roi Hammourabi, à la page 62. Nomme deux réalités de la société mésopotamienne qui n’existent pas au Québec.

7

Comment les lois du roi Hammourabi ont-elles pu être connues et respectées dans tout le royaume ?

8

Retourne à la page 49 et complète les informations sur le concept de justice.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Dossier 2

63


La religion mésopotamienne La religion mésopotamienne est la plus ancienne religion connue. Les Mésopotamiens vénéraient plusieurs dieux. Le roi, considéré comme leur représentant sur terre, faisait construire des temples pour leur servir de demeures. On croyait à l’époque que ces dieux symbolisaient certains éléments de la nature, comme le soleil et la lune, et qu’ils pouvaient protéger la cité. Les chefs religieux s’occupaient de l’entretien de ces temples, tandis que les habitants de la ville y plaçaient des offrandes comme de la nourriture, de la boisson, des bijoux et des parfums. On y organisait régulièrement des fêtes en l’honneur des dieux. Avec le temps, ces temples se sont transformés en immenses tours à étages au sommet desquelles se dressait un plus petit temple. Ces constructions étaient appelées « ziggourats » (voir documents 2.20, page 58, et 2.23).

L’ÉPOPÉE DE GILGAMESH Gilgamesh (prononcer « Guil-ga-mèch ») est un héros mythologique, mais il est probable qu’un roi de ce nom ait régné sur la ville d’Uruk, vers –2600. L’épopée de Gilgamesh est une légende rédigée en écriture cunéiforme qui raconte les exploits de ce souverain. Attristé par la mort de son ami Enkidu, Gilgamesh se mit en quête du secret de l’immortalité. Quelqu’un lui révéla l’existence d’une plante de vie au fond des eaux de la mort. Gilgamesh plongea dans ces eaux et s’empara de la plante. Mais alors qu’il revenait chez lui, un serpent la lui déroba, et Gilgamesh dut s’incliner devant sa destinée de mortel. Le héros Gilgamesh.

2.23

La ziggourat d’Ur

mythologique : qui appartient à la mythologie, c’est-à-dire aux récits relatifs aux dieux.

64

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

Groupe :

Date :

À l’œuvre ! 1

Comment la religion mésopotamienne nous est-elle connue ?

2

Pourquoi les Mésopotamiens faisaient-ils des offrandes aux dieux ?

3

Dans quelle partie de la ville était située la ziggourat ? Pourquoi ?

4

Dans la religion mésopotamienne, quels rôles jouaient : •

les grands prêtres (chefs religieux) ?

le roi ?

5

Est-ce que les parents de Mésopotamie lisaient l’histoire de Gilgamesh à leurs enfants ? Pourquoi ?

6

De nombreux documents écrits de la civilisation mésopotamienne sont parvenus jusqu’à nous. Pour chaque aspect ci-dessous, trouve un document écrit que tu as vu dans cette enquête. Aspect

Nom du document

Le commerce La religion L’impôt Les mathématiques La justice La guerre

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Dossier 2

65


Ailleurs Quelle fut l’originalité de la civilisation du Nil ?

2.24

La civilisation du Nil Qadesh

Deux royaumes distincts se développent : l’un dans le delta du Nil (la Basse-Égypte), et l’autre plus au sud (la Haute-Égypte). Ces deux royaumes finissent par s’unir en un seul, dont la capitale est fixée à Memphis.

Mer Méditerranée Rosette Alexandrie

Jourdain

C’est en Égypte, dans la fertile vallée du Nil, que naît la deuxième civilisation de l’histoire.

Delta

Basse-Égypte Gizeh

Le Caire Memphis

Sinaï

La société de la civilisation du Nil était dirigée par un roi tout-puissant, le pharaon. Ni l

L’organisation sociale Comme en Mésopotamie, l’organisation sociale de la civilisation du Nil est complexe et très hiérarchisée.

2.25

Louqsor Thèbes

L’Égypte vers –1450

Mer Rouge

Haute-Égypte 0

300 km

Les groupes sociaux en Égypte

LE PHARAON LES DIGNITAIRES

• • • •

Le pharaon règne sur toute l’Égypte. Il a un pouvoir absolu. Il est le représentant des dieux sur terre. Son pouvoir est héréditaire. • Les dignitaires aident le pharaon à prendre les décisions. • Ce sont des membres de la famille du pharaon.

LES SOLDATS, SCRIBES, COMMERÇANTS, ARTISANS, PRÊTRES LES PAYSANS

• Les soldats font la guerre. • Les scribes sont les spécialistes de l'écriture. • Les commerçants échangent les produits. • Les artisans fabriquent les objets utilitaires et construisent les bâtiments. • Les prêtres prient et entretiennent les temples. • Les paysans forment la majorité de la population. • Ils sont responsables des travaux agricoles.

LES ESCLAVES

• Les esclaves sont considérés comme des objets.

pharaon : nom donné aux rois dans l’Égypte ancienne.

66

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Les pharaons

LE TRAITÉ DE PAIX DE QADESH

C’est le pharaon Ménès qui aurait unifié la Haute-Égypte et la Basse-Égypte, vers –3200. Une trentaine de dynasties de pharaons ont régné sur l’Égypte durant trois millénaires. couronne de la BasseÉgypte

couronne de la HauteÉgypte

2.26

Le pharaon Ramsès II livrant bataille à Qadesh.

Double couronne du pharaon.

Le pharaon porte le pschent, c’est-à-dire la double couronne, indiquant ainsi qu’il règne sur les deux parties de l’Égypte unifiée.

Les pyramides Les pharaons ont fait construire d’imposantes pyramides. Celles-ci étaient édifiées par les paysans durant les crues, autrement dit quand l’activité agricole n’était pas possible. De nombreux esclaves ont également pris part à leur construction. Les pyramides servaient de tombeaux pour les pharaons et les dignitaires fortunés. 2.27

Ramsès II fut l’un des plus importants pharaons d’Égypte. En –1274, il livra bataille aux Hittites dans l’espoir de s’emparer de la ville de Qadesh. Après seize années de guerre, les Égyptiens remportèrent la victoire. Ramsès II signa un traité de paix avec les vaincus et épousa une de leurs princesses. Ce premier traité connu entre deux pays assura la paix jusqu’à la fin du règne de ce pharaon, c’est-à-dire pendant 40 ans.

SAVAIS-TU QUE…

HATSHEPSOUT (de –1520 à –1483) Rares sont les femmes qui ont régné sur l’Égypte pharaonique, puisque le pouvoir ne se transmettait que de père en fils. Mais Hatshepsout était la seule enfant du pharaon Toutmosis Ier. À la mort de son père, elle devint donc reine, et son mari, Toutmosis II, prit le titre de pharaon. Mais celui-ci mourut en –1504 sans héritier. Hatshepsout épousa alors son jeune neveu, Toutmosis III. Comme il était mineur, elle continua de tenir les rênes du pouvoir. On la considère comme la première femme pharaon. Elle eut un règne pacifique.

Les pyramides de Gizeh, près du Caire.

dynastie : succession de rois qui appartiennent à la même famille. • Reproduction © 2011, Les Éditions interdite CEC inc. • Reproduction interdite

Ailleurs

67


Ailleurs L’écriture égyptienne : les hiéroglyphes Les Égyptiens ont mis au point une nouvelle forme d’écriture : les hiéroglyphes. Cette écriture servait surtout à rédiger des textes religieux ; le mot hiéroglyphe signifie « image sacrée ». signifie « serpent » ou le son « dj »

les cartouches contenaient le nom d’un personnage important (ici, Sésostris Ier)

l’orientation de la tête des oiseaux indique le sens de la lecture

signifie « chouette » ou le son « m »

2.28 Hiéroglyphes.

signifie « roseau fleuri » ou le son « y »

2.29 Scribe égyptien.

L’écriture hiéroglyphique a été inventée vers –3100. Elle compte environ 750 symboles, qui représentent chacun une idée ou un son. La lecture se faisait la plupart du temps en colonnes, de haut en bas, de droite à gauche ou de gauche à droite. Les hiéroglyphes étaient gravés dans la pierre ou tracés sur des papyrus. Les scribes jouent un rôle important dans la société égyptienne en raison de leurs connaissances. Ils prélèvent notamment l’impôt sur les marchandises et les récoltes.

JEAN-FRANÇOIS CHAMPOLLION ET LE DÉCHIFFREMENT DES HIÉROGLYPHES (1822) C’est l’égyptologue français Jean-François Champollion qui, le premier, réussit à percer le mystère des hiéroglyphes. En 1799, on découvrit à Rosette, dans le delta du Nil, une pierre sur laquelle avait été gravé, vers –196, un texte en hiéroglyphes avec sa version en grec ancien et en démotique, une écriture hiéroglyphique simplifiée. Ce texte était un décret du roi Ptolémée V. Sa maîtrise des langues anciennes permit à Champollion de comparer les trois textes et ainsi dégager le sens des hiéroglyphes. La pierre de Rosette.

papyrus : feuille pour écrire, fabriquée à partir de la tige d’une plante. égyptologue : historien ou historienne qui étudie la civilisation égyptienne. décret : règlement imposé par un roi.

68

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

Groupe :

Date :

À l’œuvre ! 1

La civilisation du Nil a-t-elle commencé avant ou après la civilisation mésopotamienne ? Reporte-toi à la ligne du temps 2.14 de la page 46 pour répondre.

2

Où la civilisation du Nil se situe-t-elle géographiquement par rapport à la civilisation mésopotamienne ? Au sud-est

Au sud-ouest

Au nord-est

Au nord-ouest

3

L’historien grec Hérodote a dit que l’Égypte était « un don du Nil ». Que voulait-il dire par là ?

4

Donne deux exemples de documents écrits en hiéroglyphes. Indique la nature de leur contenu. Document écrit

Nature du contenu

5

Si tu compares l’organisation sociale de l’Égypte à celle de la Mésopotamie, dirais-tu qu’elle lui ressemble ou qu’elle en diffère ? Prouve ta réponse.

6

Trouve deux similitudes entre la religion égyptienne et celle de la Mésopotamie.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Ailleurs

69


Nom :

7

Groupe :

Date :

Dans le texte suivant, un scribe égyptien s’adresse à ses élèves, futurs scribes, qu’il juge paresseux. Lis-le, puis réponds aux questions. « Ne te souviens-tu pas de la condition du [paysan], au moment où l’on taxe la récolte ? Voici que les vers ont enlevé la moitié du grain […], et la sauterelle s’abat, et les bestiaux mangent, et les petits oiseaux pillent […]. Et le scribe de l’impôt arrive au port, et il taxe la récolte. Il y a là des gens armés de bâtons, et ils disent : “ Donne les grains ! ” Mais il n’y en a pas. Alors, ils frappent sur le [paysan], étendu par terre […]. » Le papyrus Anastasi, V, 15, 6, d’après une traduction de A. Moret, 1926.

a) Que révèle ce texte sur le travail des paysans égyptiens ?

b) Pourquoi le scribe égyptien présente-t-il un portrait négatif de la situation des paysans ?

c) Surligne le passage du texte qui parle du travail du scribe. 8

a) Compare le pouvoir du pharaon d’Égypte à celui du roi de Mésopotamie.

À l’œuvre !

PHARAON D’ÉGYPTE

70

ROI DE MÉSOPOTAMIE

Son pouvoir est absolu. ...................................................

............................

Son pouvoir est héréditaire..............................................

............................

Il est le représentant des dieux sur terre. ........................

............................

Il règne sur une ville.........................................................

............................

Il règne sur un pays..........................................................

............................

b) Y avait-il beaucoup ou peu de différences entre le pouvoir en Mésopotamie et le pouvoir en Égypte ?

c) Est-ce que le Québec est dirigé de la même façon que l’étaient la Mésopotamie et l’Égypte ? Explique ta réponse.

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

9

Groupe :

Date :

a) Associe la région de gauche à son emplacement. Haute-Égypte

Delta du Nil

Basse-Égypte

Sud de l’Égypte

b) Qui a unifié ces régions ? Quand l’a-t-il fait ? c) Quelle était la capitale de l’Égypte unifiée ? Memphis

Louqsor

Thèbes

Gizeh

10 Pourquoi la partie nord de l’Égypte porte-t-elle le nom de Basse-Égypte et la partie sud, celui de Haute-Égypte ?

11 Indique de quel groupe social on parle dans chacun des énoncés suivants. Pour le groupe des soldats, scribes, commerçants, artisans, prêtres, précise de quel sous-groupe on parle.

PHARAON

DIGNITAIRES

SOLDATS, SCRIBES, COMMERÇANTS, ARTISANS, PRÊTRES

PAYSANS

ESCLAVES

Unifie la Haute-Égypte et la Basse-Égypte. ............... Construisent les pyramides... Signe le traité de paix de Qadesh............................. Entretiennent les temples. .... Lisent et écrivent l’écriture hiéroglyphique. ..................... Forment l’entourage immédiat du pharaon............ Prélèvent l’impôt. .................. 12 a) Comment s’appelle la seule femme pharaon de l’histoire de l’Égypte ?

À l’œuvre !

b) Au cours de quel siècle prit-elle le pouvoir ? c) Pourquoi n’y a-t-il pas eu plus de femmes pharaons ?

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Carnet d’histoire Ailleurs

71


Ailleurs Que savons-nous de la civilisation de l’Indus ? Vers –2900, une civilisation agricole naissait en Asie, sur les rives de l’Indus. Vers –1500, cette civilisation a mystérieusement disparu.

L’organisation sociale Ce sont les fouilles archéologiques des villes de Mohenjodãro (voir document 2.30) et de Harappã qui nous donnent des indices sur l’organisation sociale de la civilisation de l’Indus. Ces deux villes étaient construites selon un plan régulier, avec de larges rues rectilignes coupées de ruelles à angle droit. Elles étaient dotées d’un réseau d’égouts. Dans la partie haute de la ville se dressaient des bâtiments religieux et administratifs. La partie basse regroupait les habitations. Certaines maisons étaient luxueuses et comportaient un étage ; d’autres étaient toutes petites et entassées.

2.31

La civilisation de l’Indus

Tibet

Harappã

us

Ind

H

Mohenjodãro

Mont Everest I M A L A Y A

Gange

OCÉAN INDIEN

OCÉAN INDIEN 0

800 km

L’écriture indienne

Constituée de près de 400 pictogrammes, l’écriture indienne n’a pas encore été Le fait que les villes de Mohenjodãro et de Harappã, pourtant distantes de 640 kilomètres, déchiffrée. On en trouve de nombreuses traces étaient construites selon le même plan donne à sur des sceaux de stéatite. Les pictogrammes y penser qu’il y avait un pouvoir central fort qui sont souvent accompagnés de figures animales. veillait au développement urbain.

2.32 Sceau de stéatite trouvé dans la vallée de l’Indus.

2.30 Ruines de la ville de Mohenjodãro.

72

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

sceau : petite plaque gravée que l’on presse dans la cire pour obtenir une marque en relief. stéatite : roche tendre utilisée dans la fabrication de petits objets. © 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

Groupe :

Date :

À l’œuvre ! 1

Nous savons peu de choses sur la civilisation de l’Indus. Qu’est-ce qui nous permettrait d’en apprendre davantage ?

2

Associe ces découvertes archéologiques à ce qu’elles nous apprennent sur la civilisation de l’Indus. Découvertes archéologiques Plans des deux villes pareils

Ce qu’elles nous apprennent Existence d’un système d’écriture

Sceaux en stéatite

Existence d’un groupe d’artisans

Bâtiments

Existence de riches et de pauvres

Habitations de dimensions différentes

Existence d’un pouvoir central fort

3

Bien que nos connaissances de la civilisation de l’Indus soient minces, quels indices nous permettent de penser qu’il s’agit d’une société complexe ? Donnes-en trois.

4

La civilisation de l’Indus a mystérieusement disparu. Voici, dans le désordre, les étapes qui ont pu mener à la disparition de cette civilisation. Numérote ces étapes dans un ordre logique. 1 Sécheresse répétée ou inondation dévastatrice Famine, incapacité pour les paysans de payer des impôts Fin de la civilisation Perte des récoltes Affaiblissement de la classe dominante (rois, guerriers, prêtres) et abandon des villes

5

Observe le sceau en stéatite (document 2.32), à la page 72. À quoi ces sceaux pouvaient-ils servir ?

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Ailleurs

73


Ailleurs Quels ont été les grands traits de la civilisation chinoise ? À l’est de la civilisation de l’Indus, dans la plaine fertile du Huang-Ho, a rayonné la civilisation chinoise. Cette civilisation reposait sur l’agriculture et le commerce, comme la Mésopotamie. 2.33

La civilisation chinoise

L’écriture chinoise Les plus anciennes traces de l’écriture chinoise datent d’environ –3500 ans. Ce sont des questions gravées par des devins sur des os d’animaux ou des carapaces de tortues. Les devins craquaient ensuite les os et inter prétaient les craquelures. Cette écriture compte plus de 5000 caractères. D’abord pictogrammes, ceux-ci ont évolué vers des idéogrammes, c’est-à-dire des symboles représentant une idée. 2.34

L’évolution de l’écriture chinoise

poisson soleil Anyang Xianyang

o Huang-H

Mer Jaune

homme

Ces idéogrammes sont toujours utilisés en Asie ; ils ont très peu évolué depuis leur création.

Xian Luoyang

D’HIER À AUJOURD’HUI

OCÉAN PACIFIQUE

Mer de Chine 0

550 km

L’écriture chinoise est utilisée par des peuples d’Asie – Coréens, Japonais et Vietnamiens – dont la langue est profondément différente du chinois. Cela est possible parce que les symboles de l’écriture chinoise représentent des idées et des mots, et non des sons. Les peuples qui l’utilisent peuvent donc communiquer entre eux par écrit même s’ils parlent des langues différentes.

LE HUANG-HO Le fleuve Huang-Ho est riche en limon jaune, d’où son nom de « fleuve Jaune ». Son débit est lent en février, mais il est très rapide pendant la saison des pluies. Ses crues dévastatrices ont fait surnommer le Huang-Ho le « souci de la Chine ». Le Huang-Ho ou fleuve Jaune.

74

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


L’organisation sociale

Selon la tradition, quand un fils de roi n’avait pas les qualités voulues pour gouTout comme en Mésopotamie et en Égypte, la verner avec sagesse et se comportait en tyran, il société chinoise était très hiérarchisée. était chassé du pouvoir. Une nouvelle dynastie était alors fondée. C’est ce qui est arrivé, sembleLa hiérarchie sociale en Chine t-il, vers –1765, quand la dynastie des Shang a Roi Chef du royaume et représentant succédé à celle des Xia. Le premier souverain des dieux sur terre. Il devait avoir de la dynastie des Shang, Tang le Victorieux, de la sagesse ainsi que le sens aurait chassé le dernier roi de la dynastie des militaire pour régner. Xia, lequel se comportait en tyran cruel. Nous Noblesse Aidait le roi à diriger le royaume. ne possédons cependant aucune preuve historique de cette légende. Peuple Produisait la nourriture, fabriquait les objets et s’occupait du commerce. Payait l’impôt. Constituait la majorité de la population.

Esclaves

Prisonniers de guerre au service du roi.

La puissance du roi était symbolisée par un animal fabuleux, le dragon. Le corps de cette espèce de reptile était composé de parties d’animaux différents. Pour les Chinois, le dragon était un animal bénéfique, un dieu qui avait le pouvoir de faire tomber la pluie et de procurer de bonnes récoltes. LA POTERIE CHINOISE C’est dans la poterie que l’on trouve les traces les plus abondantes de la culture chinoise. Vers –1500, sous les Shang, il y avait plusieurs styles de poteries. La plupart des poteries ont été retrouvées à Anyang, capitale de la dynastie des Shang.

Vase en bronze à motifs géométriques, 13e-11e siècle av. J.-C.

Le pouvoir L’histoire de la Chine antique est marquée par une succession de dynasties qui ont régné sur une grande partie de la vallée du Huang-Ho. Le pouvoir était héréditaire, car l’on croyait que les qualités de chef se transmettaient de père en fils.

2.35 Dragon chinois.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

tyran : chef qui abuse de son autorité. fabuleux : qui appartient à la fable, à la légende.

Ailleurs

75


Nom :

Groupe :

Date :

À l’œuvre ! 1

a) Dirais-tu que le pouvoir en Chine ressemblait au pouvoir en Mésopotamie ? Justifie ta réponse.

b) L’organisation sociale de la Chine ressemblait-elle à celle de la Mésopotamie ? Justifie ta réponse.

2

Pourquoi l’écriture chinoise compte-t-elle environ 5000 caractères, alors que celle de la Mésopotamie en comptait environ 700 ?

3

a) Complète les phrases suivantes. Les premières traces de rédigés par des

chinoise figurent sur des documents . Le rôle de ces personnes consistait à

l’avenir. b) Comment appelle-t-on de nos jours ceux qui pratiquent l’art divinatoire ?

4

Indique si les énoncés suivants s’appliquent au pouvoir dans la civilisation chinoise ou dans celle de la Mésopotamie. CHINE

76

MÉSOPOTAMIE

Le roi a des qualités qui ne sont pas données à tous. .......................

................

Le pouvoir est héréditaire. .................................................................

................

Le roi dirige un royaume. ..................................................................

................

Le roi dirige une ville..........................................................................

................

Les tyrans sont chassés du pouvoir. ..................................................

................

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

5

Groupe :

Date :

a) Nomme un avantage du fleuve Jaune pour les Chinois et un inconvénient. Avantage

Inconvénient

b) D’où le fleuve Jaune tire-t-il son nom ? De la couleur de son limon. De la couleur de ses eaux de crue. De la couleur de son sol. 6

Indique à quel groupe social chinois se rapporte chacun des énoncés qui suivent. ROI

NOBLESSE

PEUPLE

ESCLAVES

Fabrique les poteries. ............................................. Seconde le roi. ........................................................ Aussi appelé « souverain ». ..................................... Paie des impôts. ..................................................... Est considéré comme un dieu. ................................ Prisonniers au service du roi. .................................. Peut être un tyran. .................................................. 7

a) Retourne à la carte 2.10, à la page 44. Mesure la distance qui sépare la civilisation chinoise de la civilisation mésopotamienne.

c) Où la civilisation chinoise se trouve-t-elle par rapport à la civilisation mésopotamienne ? À l’est Au nord À l’ouest Au sud

• Reproduction © 2011, Les Éditions interdite CEC inc. • Reproduction interdite

Enquête Carnet 2 L’émergence d’histoire d’une Ailleurs civilisation Ailleurs

À l’œuvre !

b) En fonction de ce que tu as répondu en a), crois-tu que les Mésopotamiens et les Chinois faisaient des échanges entre eux ? Pourquoi ?

77


Activités synthèse

Nom :

1

Groupe :

Date :

Remplis le schéma suivant pour découvrir les caractéristiques d’une civilisation.

La société se compose de plusieurs groupes sociaux : • Le groupe qui dirige : • Le groupe qui travaille la terre : • Le groupe qui travaille sans être payé : • Le groupe qui s’occupe de la religion : • Le groupe qui s’occupe des échanges : • Le groupe qui fabrique des objets : • Le groupe qui fait la guerre :

Métiers spécialisés (nommes-en trois) :

Civilisation

Les villages deviennent des .

Le commerce naissant exige que l’on garde trace des produits échangés. On le fera grâce à

On échange les surplus agricoles contre des produits qu’on ne possède pas. C’est .

78

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

.

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Nom :

2

Groupe :

Date :

Remplis la fiche suivante. La civilisation mésopotamienne Principales villes de la Mésopotamie :

Causes du développement des villes :

Noms des fleuves de la Mésopotamie : Mode de transmission du pouvoir : Hiérarchie sociale : 1. 2. 3. 4. Ce qui est produit dans la région : Ce qui est acquis à l’extérieur : • • • Les trois groupes de métiers : • Ceux qui

Activités synthèse

• Ceux qui • Ceux qui Premier système de communication :

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Activités synthèse

79


Activités synthèse

Nom :

3

Groupe :

Date :

Dans la colonne de gauche, nomme les quatre écritures mises au point par les civilisations étudiées dans cette enquête. Indique ensuite quelle civilisation l’a mise au point puis, pour chaque écriture, donne des exemples de documents qui ont été conservés jusqu’à aujourd’hui. Type d’écriture

Civilisation

Exemples de documents Donne 4 exemples :

1.

Donne 2 exemples :

2.

Donne 1 exemple :

3.

Donne 2 exemples : poisson soleil

4.

homme

4

80

Retourne à la page 49 et complète les informations sur le concept de civilisation.

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Groupe :

Date :

Pour se développer, la société mésopotamienne a conçu une organisation complexe des groupes sociaux, des échanges, du territoire, du pouvoir, de la justice et de la religion. Elle a mis au point un système de communication, l’écriture, qui a facilité cette organisation. Ce sont ces caractéristiques qui en font une civilisation. 1

Parmi ces caractéristiques, lesquelles existent encore de nos jours au Québec et lesquelles ont changé ? Pour mettre en évidence les continuités et les changements entre la Mésopotamie antique et le Québec actuel, réponds aux questions suivantes. Au besoin, retourne à la section Sur la piste (pages 42 et 43). De la Mésopotamie au Québec actuel : continuités et changements

Les utilisations de l’écriture dans la société

L’accessibilité de la lecture et de l’écriture pour la population Les supports utilisés pour écrire

Continuité ou changement ? Justifie ta réponse :

Continuité ou changement ? Justifie ta réponse :

Conclusion de l’enquête

Nom :

Continuité ou changement ? Justifie ta réponse :

Du code d’Hammourabi aux lois et règlements actuels Trouve deux similitudes entre les lois d’Hammourabi et les lois actuelles (code de vie de l’école, Code de la sécurité routière, Code criminel du Canada, etc.). Trouve deux différences entre les lois d’Hammourabi et les lois actuelles.

2

Le fait d’avoir des règles et des lois écrites comporte des avantages. Lesquels ?

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite

Conclusion de l’enquête

81


Conclusion de l’enquête

Nom :

3

Groupe :

Date :

Dans ta vie quotidienne, quelles activités seraient impossibles sans l’existence d’un système d’écriture ?

Communication

Pouvoir

Civilisation

Religion

4

Échange

2.36 Code civil du Québec.

Justice

Dans cette enquête, tu as étudié les premières civilisations. Rédige une conclusion qui répondra à la question suivante : Qu’est-ce que l’écriture apporte à une civilisation ? Écris deux paragraphes : • Un paragraphe qui explique ce que l’écriture a apporté à la civilisation mésopotamienne. • Un paragraphe qui explique ce que l’écriture apporte à la société québécoise actuelle. Qu’est-ce que l’écriture apporte à une civilisation ? Dans la civilisation mésopotamienne, l’écriture a permis…

Dans la société québécoise actuelle, l’écriture permet…

82

Enquête 2 L’émergence d’une civilisation

© 2011, Les Éditions CEC inc. • Reproduction interdite


Carnet d'Histoire 2e Ed._Cahier A