Page 1

Rapport de gestion

2017

Sur la voie d’un avenir durable avec efficacité, courage et le sens de l’innovation.


Faits et chiffres Réseau Raccordements d’immeubles

2016

fin 2017

Raccordements d’immeubles

23 108*

21 565

Installations

2016

fin 2017

Sous-stations Stations de transformateurs EBL

8 542

8 549

Clients privés

151

141

Coopératives

TOTAL

758

735

Lignes

2016

fin 2017

Lignes aériennes de 50 kV

38

38

Lignes souterraines de 50 kV

33

33

Lignes aériennes de 13.6kV

139

135

Lignes souterraines de 13.6kV

304

298

Lignes aériennes de 0.4kV

103

99

Lignes souterraines de 0.4kV

1070

1046

TOTAL

1687 1667

Réseau

Telecom

Ventes réseau 2017 EBL Réseau, Suisse :

Faits relatifs au réseau de télévision câblée

Consommation finale

Réseaux EBL approvisionne 248 réseaux en Suisse.

Pertes de réseau Total

646 GWh 24 GWh 670 GWh

Chiffres clés – qualité de l’approvisionnement** 2017 Durée moyenne de coupure par client (SAIDI) 9,6216 min/a par client (–19% par rapport à l’exercice précédent) Fréquence moyenne de coupures d’alimentation par client (SAIFI) 0,3617 interruption/a par client

2

65 35

Clients privés Fin 2017, nous comptions 87 309 clients (2016 : 91 791 clients). Clients Internet Fin 2017, 49 768 clients (2016 : 46 951) naviguaient sur Internet par le câble. Clients téléphonie Fin 2017, 35 041 clients (2016 : 31 856) utilisaient la téléphonie par le câble.

* Raccordements d’immeubles : écart en raison d’une nouvelle méthode de calcul. ** Chaque année, tous les opérateurs de réseaux sont tenus de communiquer à EICom les chiffres clés habituels relatifs à la qualité de l’approvisionnement. Les chiffres suisses de fiabilité sont définis par les directives internationales d’évaluation de l’IEEE 1366 (Guide for Electric Power Distribution Reliability Indices).


Sommaire

Highlights Avant-propos Erich Geiser 4 Interview avec Urs Steiner, CEO d’EBL 6 Organigramme d’EBL 8 Division Courant 10 Division Réseau

16

Division Chaleur 20 Division Telecom 24 EBL Corporate – Le développement par la responsabilité individuelle 28

Finances Finances – le groupe EBL 30 Chiffres 34 Bilan consolidé 36 Annexe aux comptes consolidés

40

Commentaires 42 Rapport de l’organe de révision

49

Compte de résultat

51

Bilan 52 Annexe aux comptes annuels

54

Rapport de l’organe de révision

58


Avant-propos

Nous disons merci. Le 21 mai 2017, les électeurs suisses ont adopté la loi sur l’énergie révisée à une large majorité de 58,2%. Cette loi sur l’énergie révisée qui a pour but d’abaisser la consommation d’énergie, d’accroître l’efficacité énergétique et de promouvoir les énergies renouvelables, confirme l’orientation stratégique durable fortement ancrée chez EBL depuis de longues années. Les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique deviennent progressivement un facteur économique qui assure une création de valeur nationale, régionale et locale et donc aussi des emplois. EBL tire parti de la transformation politique et technologique dans le sens d’un avenir énergétique durable souhaitée par les électeurs et conforte de manière déterminée et résolue sa position de fournisseur d’énergie moderne, innovant et tourné vers l’avenir. En cette 119e année de son existence, EBL dresse une nouvelle fois fièrement le bilan d’une année extrêmement réussie, tant en termes financiers que d’évolution. Des progrès significatifs ont de nouveau été réalisés dans tous les domaines (production et distribution de courant, contracting calorifique et télécommunications), ce qui représente le fondement de la réussite future de la société EBL, conjointement avec une base financière saine. Après avoir occupé le poste de CEO de la société EBL pendant 16 ans, Urs Steiner mettra fin à son activité en juin 2018. Sous son excellente direction, EBL est passée d’un statut de monopole à celui d’une entreprise performante sur le marché. Il a transformé EBL, durablement et avec succès, en une entreprise énergétique et de télécommunication innovante et très remarquée, bien au-delà de la région. Durant son mandat, EBL a connu une croissance significative et rentable. Elle figure aujourd’hui parmi les fournisseurs d’énergie les plus actifs de Suisse et bénéficie d’un excellent positionnement stratégique et opérationnel, grâce à la clairvoyance d’Urs Steiner. Après 29 années, Beat Andrist mettra également fin à son activité de CEO adjoint en même temps qu’Urs Steiner. Membre de longue date de la direction, il a joué un rôle déterminant et durable dans le développement de la société EBL. Il a notamment développé la division Chaleur avec grand succès et fait de la société EBL l’un des acteurs les plus actifs et les plus importants au plan national. Beat Andrist continuera à se tenir à la disposition de la société EBL pour différentes missions spéciales. Je remercie les deux sortants au nom des sociétaires, des délégués, du Conseil d’administration, de la Direction et des collaborateurs pour leur action extrêmement engagée dans l’intérêt de la société EBL et leur souhaite pour l’avenir une vie plus sereine et une excellente santé mais aussi de nombreuses expériences nouvelles grâce au temps dont ils disposent désormais. J’adresse également mes plus vifs remerciements à tous les collaborateurs, à la Direction et au Conseil d’administration pour leur engagement sans faille durant l’exercice sous revue. Je remercie les délégués pour leur soutien toujours actif et critique mais bienveillant.

4


« Sous la direction d’Urs Steiner, EBL est passée d’un statut de monopole à celui d’une entreprise performante sur le marché. » Erich Geiser, président du Conseil d’administration de la société EBL

5


ENTRETIEN AVEC URS STEINER

Entretien

Les projets clés COURANT Centrale solaire Puerto Errado 2 dans la province espagnole de Murcie « Un projet à haut risque : pays étranger, législation étrangère, c’était le temps de la crise bancaire et de l’euro. C’était une décision courageuse d’investir là-bas mais elle a porté ses fruits. Nous avons montré que nous en étions capables. »

CHALEUR Thermoréseau de Saanen-Gstaad « Le thermoréseau de Saanen-Gstaad a été le premier en dehors de notre région de desserte. Aujourd’hui, nous sommes l’un des acteurs les plus reconnus dans le domaine des thermoréseaux. »

TELECOM Reprise de la télédistribution dans la vallée de Laufon et à Delémont « La demande de télévision câblée dans le Laufonnais nous a amenés pour la première fois à sortir de notre région de desserte traditionnelle. Peu après, nous avons aussi franchi la frontière cantonale et linguistique en étendant nos activités au Jura. Cela nous a également ouvert les portes de la Suisse romande – y compris dans d’autres domaines d’activité. »

6


Quel bilan tirez-vous après 16 années d’activité comme CEO de la société EBL ; comment celle-ci a-t-elle évolué durant cette période ? J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir convertir ma conviction intérieure profonde à propos du développement durable, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique en une croissance rentable du chiffre d’affaires, avec le concours du Conseil d’administration, de la Direction et des collaborateurs. En 2002, j’ai découvert une société EBL que je ne connaissais pas vraiment, malgré mon activité de conseiller et de membre de la commission de l’environnement et de l’énergie. Lors de mon entrée en fonction, j’ai rapidement constaté que la société EBL était comme une noix de coco : très précieuse à l’intérieur, avec une coque dure à l’extérieur, autrement dit extrêmement compétente, très innovante et avec une âme de précurseur en interne mais extrêmement discrète à l’égard de l’extérieur. Avec conviction, opiniâtreté et assiduité, nous avons peu à peu réussi à transformer EBL en un fournisseur d’énergie sûr de lui et jouissant d’une belle notoriété auprès de la collectivité, du monde politique et de la clientèle partout en Suisse.

passionnés par la géothermie mais nous ne savons malheureusement toujours pas si nous pourrons produire du courant grâce à

Sous votre direction, EBL a réalisé une croissance forte et

la géothermie en Suisse. Nous étions très engagés dans le projet

rentable. Quelles ont été les principales étapes de ce succès ?

de géothermie à Bâle et nous n’avons jamais perdu notre foi dans

Une telle évolution aurait été impossible sans une relation pro-

cette technologie, malgré l’abandon forcé. Les encouragements

fessionnelle, loyale et fondée sur une confiance totale entre les

de nos délégués à poursuivre la thématique de la géothermie

délégués, le Conseil d’administration, la Direction et les colla-

malgré les revers subis par le projet ont toujours eu un effet très

borateurs. La principale décision fut sans doute de proposer les

revigorant. Cela nous a toujours fait sentir qu’il y avait aussi chez

prestations de la société EBL également en dehors de la région

EBL d’autres valeurs que le seul succès financier.

de desserte traditionnelle. Ce premier pas quasi révolutionnaire par-delà la « frontière » a été franchi lors de la reprise de la so-

Quels sont vos vœux d’avenir pour EBL – quels conseils

ciété de télécommunication Video Laufen AG. D’autres rachats

donneriez-vous à la nouvelle équipe de direction ?

de réseaux de télécommunications ont suivi jusqu’au cœur de

Je me garderais bien de donner des conseils à la nouvelle

la Suisse romande. Le thermoréseau de Saanen-Gstaad a été la

équipe de direction, qui jouit de ma plus entière confiance. Elle

pierre angulaire qui a permis à EBL de devenir l’un des principaux

sait parfaitement que des finances saines sont requises pour

contractants calorifiques de Suisse. Enfin, EBL a démontré toute

assurer l’indépendance à long terme. En plus d’une gestion

sa maîtrise avec sa centrale solaire espagnole. Ce projet novateur

résolue des frais de personnel et de matériel, il faut aussi le

en Espagne a définitivement fait de la société EBL l’un des fournis-

courage de prendre des risques calculés et de garder un œil

seurs d’énergie les plus innovants de Suisse.

sur les meilleurs collaborateurs. Je souhaite à EBL de continuer à cultiver des valeurs telles que l’esprit coopératif, l’indépen-

EBL est devenue l’un des fournisseurs d’énergie les plus in-

dance, la modestie et l’humilité et à rester un partenaire déran-

novants de Suisse. A-t-elle également connu des revers lors

geant, innovant et imprévisible pour ses concurrents. Je sou-

de cette évolution et que feriez-vous autrement avec le recul ?

haite également que la société EBL respecte et développe son

Il n’y aurait pas de progrès sans une prise de risque calculée pour

orientation stratégique profonde, axée sur le développement

rendre possible l’impossible et c’est ce que nous avons fait. Rétros-

durable, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

pectivement, il y a donc peu de choses que nous ferions différemment. La décision de nous lancer dans la production durable de chaleur pour les maisons individuelles et les immeubles collectifs n’a certes pas été très heureuse. Nous avions sous-estimé les répercussions sur les professionnels locaux. Nous avons également été

Urs Steiner, directeur de la société EBL

7


ORGANES DE LA SOCIÉTÉ

Organigramme d’EBL

Organes EBL est une coopérative de droit privé. Les sociétaires sont des

nier a été extrêmement positif pour la société EBL en dépit d’un

personnes morales et physiques ainsi que cinq coopératives de

contexte toujours très défavorable pour le prix de gros de l’élec-

distribution communales. Celles-ci possèdent des immeubles

tricité. L’augmentation du bénéfice de l’entreprise (doublement

raccordés au réseau électrique de la société EBL. Les droits des

de 10 millions de francs à 20 millions de francs) par rapport à

sociétaires sont exercés par l’Assemblée des délégués. Ces droits

l’année précédente dans tous les domaines est aussi le résultat

englobent l’élection du Conseil d’administration, la nomination

d’une amélioration systématique de l’efficacité à tous les niveaux.

de l’Organe de révision, les résolutions concernant le rapport de gestion et les comptes annuels, ainsi que les statuts et le règle-

Urs Steiner, CEO de l’entreprise, a présenté les résultats des

ment pour l’élection des délégués. Les délégués se sont réunis

différentes divisions de la société EBL. Il a qualifié de temps

le 8 juin 2017 à la salle polyvalente « Stutz » de Lausen pour l’as-

fort la reprise de l’activité opérationnelle de la société Elektra

semblée ordinaire. Nous avons comptabilisé 187 délégués et de

Itingen le 1er janvier 2017, le rachat du thermoréseau de Liestal

nombreux invités.

et la mise en service de la centrale thermique à bois à Pratteln, grâce à laquelle EBL s’est significativement rapprochée de son

Dans son allocution, Erich Geiser, président du Conseil d’admi-

objectif de réseau d’énergie renouvelable Ergolztal (3ET). Alain

nistration, a expliqué que la faiblesse des prix de l’électricité et

Jourdan, directeur financier, a présenté le résultat financier de

le manque de rentabilité du parc de centrales suisses qui en dé-

la société EBL, qui démontre que l’entreprise est saine et parfai-

coule se sont encore accentués durant l’exercice 2017. Ce der-

tement capitalisée.

8


ORGANIGRAMME

Erich Geiser, président du Conseil d’administration, a informé les délégués qu’Urs Steiner (64 ans) avait remis sa démission pour

Conseil d’administration

l’assemblée des délégués à la mi-juin 2018 et que le Conseil

Geiser Erich, Bennwil, président

d’administration avait nommé Tobias Andrist comme nouveau

De Courten Thomas, Rünenberg, vice-président

CEO de la société EBL. Il succèdera dans cette fonction à Urs

Buser Christoph, Füllinsdorf

Steiner le 1 juillet 2018, qui dirigera EBL de manière inchangée

Heinzelmann Alexander, lic. iur., Ramlinsburg

jusqu’au 30 juin 2018. Alain Jourdan, directeur financier, sera

Oberer Heiner, Pratteln

le nouveau CEO adjoint à partir du 1 juillet 2018, Beat Andrist

Schaffner Rudolf, Sissach

quittant également la direction à cette date, tout en restant chez

Sturzenegger Beat, Vordemwald

EBL jusqu’en 2019. Le Conseil d’administration se réjouit de

Weber Stefan, Arboldswil

diriger EBL dans un esprit de continuité, d’indépendance et de

Zeller Beat, Tecknau

er

er

clairvoyance avec Tobias Andrist et Alain Jourdan, solide binôme chargé de la direction opérationnelle. Parallèlement, Erich Gei-

Organe de révision

ser remercie Urs Steiner de son engagement de tous les ins-

BDO SA, Liestal

tants au cours des 15 dernières années. Il a accompli un travail remarquable pour EBL et l’a transformée durablement en une entreprise énergétique et de télécommunication innovante et très remarquée, bien au-delà de la région. Sous sa direction, EBL a connu une croissance rentable significative et fait aujourd’hui partie des fournisseurs d’énergie les plus actifs de Suisse. Grâce à sa clairvoyance, EBL bénéficie d’un excellent positionnement stratégique et opérationnel.

Direction Steiner Urs, directeur Andrist Beat, Chaleur et Fonctions centrales, directeur adjoint Andrist Tobias, Courant Jourdan Alain, Finances et services Koessler Adrian, Telecom Bäckert Norbert, Réseau

CEO

Urs Steiner Suppl. Beat Andrist

Assistante de la Direction

Human Resources

Simona Christen

Gino Loeliger

Réseau

Norbert Bäckert

Courant

Tobias Andrist

Telecom

Adrian Koessler

Chaleur

Beat Andrist

Finances et services Alain Jourdan

Fonctions centrales Beat Andrist

Le Groupe EBL employait 346 collaborateurs, soit 313,6 emplois à temps plein (ETP) au 31.12.2017

9


DIVISION COURANT

windinvest

10


EBL Wind Invest : excellent début pour ce premier exercice. En 2017, EBL Wind Invest AG (EWI) a enregistré une croissance remarquable pour son premier exercice complet. Après sa création fin 2016 avec le concours de deux autres investisseurs professionnels du secteur de la finance, EWI a acquis quatre parcs éoliens d’une puissance totale de 41 MW en Allemagne, investissant ainsi 100 millions d’euros dans la production d’énergie renouvelable. Ces parcs éoliens produiront environ 112 millions de kWh de courant propre par an pour quelque 22 400 clients résidentiels dans les 25 à 30 prochaines années. Les parcs éoliens profitent de la rétribution du courant injecté allemande EEG, (similaire à la RPC en Suisse) pendant 20 ans. Sur les quatre parcs éoliens acquis, trois ont été repris à la fin des travaux ou après la mise en service. EWI a pris le quatrième parc éolien sous contrat avant le début des travaux à l’été 2017 et a assuré la surveillance des travaux pendant la construction. Ce parc éolien a également été mis en service avec succès fin 2017. Le capital d’investissement requis par EWI sera mis à disposition par EBL et pour l’essentiel par des investisseurs tels que des caisses de pension ou des assurances. Celles-ci profitent d’un investissement à long terme de leurs moyens et d’une rémunération attractive. EBL est responsable de la direction opérationnelle, de la gestion de l’exploitation et de la gestion des investissements. D’autres investisseurs entreront en scène en 2018, à l’occasion de plusieurs tours de table financiers. La politique de croissance engagée en 2017 doit ainsi être accélérée en 2018. Lorsque le développement visé sera atteint, EWI aura investi entre 300 et 500 millions d’euros dans des parcs éoliens allemands et produira entre 370 et 550 millions de kWh d’électricité propre (à titre de comparaison : EBL fournit quelque 650 millions de kWh de courant en Suisse). Avec EBL Wind Invest AG, EBL s’est assuré un pilier supplémentaire comme fournisseur de possibilités d’investissement dans le domaine des infrastructures et contribuera en outre à la transition énergétique et à la fourniture d’énergie durable aux générations futures.

100 millions d’euros investis dans la production durable d’énergie éolienne.

Zitat: tbd. Max. 70 Zeichen.

11


DIVISION COURANT

Efficience vécue Production record de notre centrale solaire en Espagne. 2017 a été l’année de production la plus performante de-

ment infatigable de la trentaine de collaborateurs EBL sur

puis la mise en service pour notre centrale thermique so-

place, qui optimisent sans cesse tous les processus d’ex-

laire en Espagne, détenue par EBL à hauteur de 51% des

ploitation, le résultat 2017 a encore été amélioré. D’autres

parts. Avec une production nette de 43,1 millions de kWh

optimisations passionnantes sont prévues en 2018.

d’énergie solaire propre, la production des années précé-

L’accent est mis à présent sur l’automatisation complète

dentes a été nettement dépassée. Ce résultat s’explique

du processus de nettoyage des miroirs, ce qui améliore-

par l’excellent ensoleillement et par une exploitation quasi

ra encore l’exploitation de la centrale et réduira les coûts

ininterrompue. Depuis la prise en main de l’exploitation

d’exploitation. Notre centrale solaire montre toute l’im-

par EBL, les coûts de maintenance ont été nettement

portance de l’innovation et de l’esprit d’entreprise dans la

diminués d’une année sur l’autre et la disponibilité de la

fourniture d’énergie du futur.

centrale a été grandement améliorée. Grâce à l’engage-

Un record : 43,1 millions de kWh d’énergie solaire durable.

Le parc solaire à Puerto Errado, province de Murcie, Espagne.


Enthousiasmer les clients avec des services énergétiques. La société Autobus AG Liestal profite des prestations de conseil de la société EBL depuis le début de l’année 2017.

Nous aidons nos clients à réduire les coûts de l’énergie. La concurrence dans le segment de la clientèle entre-

mateurs flexibles (puissance de réglage) des clients, des

prises Courant s’intensifie en Suisse. La guerre des prix

groupes électrogènes p. ex., cela inclut également l’offre

a parfois de quoi inquiéter. Aujourd’hui, l’offre de courant

de solutions visant à réduire les coûts de l’énergie. En

bon marché ou renouvelable ne constitue plus un facteur

2017, EBL et sa filiale EBLS Schweiz Strom AG ont mené

de différenciation important. Seule compte l’orientation

plus de 68 entretiens de conseil en Suisse, nouant ain-

complète sur le client ou sur ses besoins. EBL en a pris

si de nouvelles relations clients. Dans ce domaine, EBL

conscience et mise fortement sur la fourniture de ser-

considère que les prochaines années offrent également

vices énergétiques peu nombreux mais axés sur les be-

de belles opportunités de croissance supplémentaire et

soins. Outre la gestion des pics de charge visant à réduire

en tirera parti de façon ciblée en développant les compé-

les coûts du réseau ou la commercialisation des consom-

tences requises.

13


DIVISION COURANT

Commentaire Courant

« Priorité aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique. » Tobias Andrist, directeur de la division Courant

14


Concurrence et nouvelles réglementations – une année 2017 exigeante. L’année 2017 a été placée sous le signe de la votation sur la nouvelle loi sur l’énergie, adoptée par le peuple le 21 mai. Ce texte redéfinit les jalons de la politique énergétique et fixe des objectifs ambitieux d’ici à 2035 : amélioration de l’efficacité énergétique par la réduction de la consommation d’énergie par personne de 43%, hausse de la production d’énergie renouvelable de 285% et interdiction de nouvelles autorisations pour des centrales nucléaires. Les ordonnances afférentes à cette loi ont changé en profondeur les conditions cadres pour EBL et ses clients et créé de nouveaux champs d’action. EBL profite de cette opportunité en conseillant ses clients sur les possibilités de réduction de la consommation d’énergie. Malgré une concurrence intense et une réglementation stricte, EBL a enregistré une croissance de sa clientèle en Suisse et en Allemagne. EBL est également active dans la production d’énergie et poursuit ses efforts – en dépit des obstacles – pour renouveler la concession de la centrale hydraulique de Zwingen. EBL a franchi un pas important en Allemagne, où elle a acquis en 2017 quelque 41 MW de puissance éolienne avec une production de 112 millions de kWh. La centrale thermique solaire en Espagne, qui a réalisé une production record de 43 millions de kWh, a également bouclé l’exercice avec succès.

15


DIVISION RÉSEAU

Progresser ensemble

Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, collaborer est un succès.

Une année de collaboration réussie avec Elektra Itingen (ELI).

Les exigences sans cesse croissantes auxquelles doit répondre la gestion stratégique et opérationnelle des exploitants de réseaux de distribution ainsi que la complexité croissante du fait de la régulation des réseaux, dans le cadre de développements comme la Stratégie énergétique 2050 ou Smart Grid, ont incité ELI à confier l’exploitation opérationnelle de son réseau de distribution à EBL à partir du 1er janvier. Le but est de bénéficier à l’avenir d’un positionnement stratégique optimal. Après la première année dans cette configuration, ELI a enregistré un exercice 2017 réussi sur le plan opérationnel mais aussi financier, sans coupures de courant notables. Martin Jaggi, président nouvellement élu en début d’année, pose dès lors ce constat : « Nous avons pris la bonne décision en confiant l’exploitation opérationnelle à un acteur aussi expérimenté que la société EBL. » Après une phase de mobilisation réussie, à l’occasion de laquelle toutes les informations importantes ont pu être reprises dans les systèmes de la société EBL, l’exploitation a débuté sans dérangements notables le 1er janvier. On constate aujourd’hui que les clients de la société ELI bénéficient toujours de prestations de services de la qualité habituelle.

16


Une technologie de pointe ouvre la voie à un nouveau développement du photovoltaïque. Un régulateur numérique permet de stabiliser la tension et contribue ainsi au développement du photovoltaïque à Ormalingen. L’autorité de régulation et l’Office fédéral de l’énergie astreignent les exploitants de réseaux à respecter le principe dit ORARE (optimisation du réseau avant renforcement avant extension) dans le cadre du développement de réseaux adaptés aux besoins. L’application du principe ORARE est désormais aussi une pratique courante chez EBL. Au cours de l’année 2016, il est apparu dans le secteur de la Farnsburgerstrasse à Ormalingen qu’une densification accrue des installations photovoltaïques dans le quartier a poussé l’infrastructure locale du réseau à ses limites. Les particularités de l’injection décentralisée auraient notamment considérablement renchéri un développement classique du réseau. Afin d’offrir néanmoins la possibilité à nos clients d’équiper leurs foyers d’installations photovoltaïques tout en maintenant la tension dans ce domaine du réseau dans les limites légales, EBL a décidé de miser sur une nouvelle technologie. Depuis l’automne 2017, un transformateur de réseau local (RONT) réglable garantit la tension de réseau à Ormalingen. Une installation de réglage numérique surveille la tension de réseau en permanence et l’ajuste au besoin. Une extension coûteuse du réseau a ainsi été évitée.

17


DIVISION RÉSEAU

Commentaire Réseau

« 9,85 minutes ou 0,37 interruption par client. L’an dernier, les clients de la société EBL ont profité d’une fourniture de courant pratiquement ininterrompue. » Norbert Bäckert, directeur de la division Réseau

18


L’optimisation des processus et une infrastructure moderne ont permis d’assurer une grande disponibilité tout en réduisant au minimum les coûts d’exploitation. L’absence d’intempéries majeures cette année explique en partie le fait que l’alimentation électrique des clients de la société EBL n’ait été interrompue en moyenne que pendant 9,85 minutes ou 0,37 fois en 2017. Mais cette performance résulte avant tout de l’attention constante accordée à l’entretien et à la modernisation des installations ainsi qu’à la qualification du personnel. Globalement, EBL a investi plus de 12 millions de francs dans l’infrastructure du réseau électrique en 2017. Un nouvel Enterprise Asset Management System a été introduit cette année afin d’optimiser les procédures. L’amélioration de la transparence des coûts qui en résulte aidera EBL à réduire encore plus les coûts d’exploitation. C’est ce qui nous a incités à réduire une nouvelle fois les prix de l’exploitation du réseau de 0,20 centimes /kWh en 2018. Ainsi, l’augmentation de la RPC a au moins été partiellement compensée pour nos clients. En 2018, EBL poursuivra aussi résolument sur la voie empruntée pour ses réseaux électriques. Le développement de compteurs intelligents et la modernisation des installations seront accélérés et les coûts d’exploitation encore optimisés.

19


DIVISION CHALEUR

Croissance écologique La vision « Réseau d’énergie renouvelable Ergolztal (3ET) » devient une réalité. La vallée de l’Ergolz est une région économiquement im-

Si la Suisse veut réussir sa transition énergétique et

portante, qui connaît aujourd’hui une importante phase

atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés en matière de

de croissance. La demande en chauffage de bâtiments

CO2, son approvisionnement en chaleur doit être trans-

et en chaleur industrielle va fortement augmenter ces

formé. Un thermoréseau représente la solution idéale

prochaines années. La mise à disposition de chaleur et

à cet égard. Une centrale fournit la chaleur à partir

la transformation de l’approvisionnement en chaleur du

d’énergies renouvelables, p. ex. du bois-énergie issu

parc immobilier existant sont essentielles pour atteindre

de la région, pour toute une région de desserte formant

l’objectif de transition énergétique en Suisse. En effet,

un thermoréseau. Les émissions de CO2 peuvent ainsi

environ la moitié de l’énergie y est consommée dans ce

être nettement diminuées. Cela fait plus de 25 ans que

secteur, en majeure partie pour le chauffage et la pro-

la société EBL a reconnu les thermoréseaux comme

duction d’eau chaude. L’essentiel de ce chauffage et de

une opportunité dans le secteur du chauffage. Forte de

l’eau chaude est toujours produit au moyen de combus-

ces conclusions, EBL a développé une vision : le réseau

tibles fossiles, autrement dit de pétrole et de gaz naturel.

d’énergie renouvelable Ergolztal (3ET) sur 20 kilomètres

Il en résulte d’importantes émissions de CO2, responsab-

de Pratteln à Ormalingen. Ce réseau d’énergie reliera

les pour une large part du changement climatique.

15 thermoréseaux de Bâle-Campagne construits par EBL. La première étape importante dans la mise en œuvre de la vision a été la réalisation du grand thermoréseau de Pratteln, fruit de la fusion des cinq thermoréseaux en un grand réseau à Pratteln.

La grande centrale de chauffage à Pratteln – au cœur du projet 3ET.


La centrale à Châtel-Saint-Denis a été achevée à l’été 2017.

Les thermoréseaux EBL sont très fiables et offrent aux clients un approvisionnement en chaleur confortable.

La deuxième étape, la réalisation du grand thermoréseau de Liestal par la fusion des sept réseaux existants, sera réalisée d’ici à 2020. La liaison entre Pratteln et Liestal sera réalisée ensuite afin d’exploiter au mieux la chaleur dissipée à Pratteln et d’exploiter davantage le potentiel de clientèle à Frenkendorf. Ce projet constitue un maillon important de la transition énergétique. Le contracting calorifique est une success story pour EBL et la stratégie de développement dans ce domaine sera résolument poursuivie. Outre le grand projet 3ET, EBL développe aussi quelques projets en Suisse. Nous relevons volontiers les défis, afin de garantir une fourniture de chaleur écologique et confortable à nos clients.

21


DIVISION CHALEUR

Commentaire Chaleur

« L’utilisation d’énergies renouvelables régionales a permis de remplacer 25 millions de litres de mazout dans les thermoréseaux EBL. » Beat Andrist, directeur de la division Chaleur

22


Les ventes de chaleur de la société EBL et des sociétés de chauffage sous sa gestion s’élèvent à 264 908 MWh. Grâce à l’utilisation systématique de sources d’énergie renouvelables, la part des énergies renouvelables a été maintenue autour de 74%. EBL poursuit une stratégie de croissance dans le domaine de la chaleur. Pour atteindre la croissance définie dans sa stratégie, deux aspects – la densification des installations existantes grâce à de nouveaux raccordements de clients et l’acquisition de nouveaux projets – ont fait l’objet d’une grande attention et d’un fort engagement durant l’exercice sous revue. Les succès remportés dans l’acquisition de nouveaux projets montrent que la société EBL est un partenaire compétent et apprécié en Suisse pour la réalisation de thermoréseaux. Les degrés-jours de chauffage ont diminué de 5,2% en 2017 (2870) par rapport à 2016 (3024), ce qui a bien sûr une incidence sur les ventes de chaleur. Les ventes de chaleur de la société EBL et des sociétés de chauffage sous sa gestion n’ont que légèrement diminué par rapport à 2016, de 266 094 MWh à 264 908 MWh, malgré une année nettement plus chaude. Cette année encore, nous avons pu convaincre de nombreux clients des avantages d’un raccordement à un thermoréseau. De nouveaux clients avec une puissance connectée de 4,4 MW ont ainsi été raccordés à nos réseaux. La fiabilité de l’approvisionnement électrique et la disponibilité des 47 installations exploitées par EBL ont pu être maintenues à un très haut niveau, pour la plus grande satisfaction des clients.

23


DIVISION TELECOM

Un lien solide Plus qu’un seul fournisseur mais plus d’efficacité et plus de puissance. EBL Telecom mise pleinement sur UPC, donc sur le leader du marché, lequel offre le meilleur rapport prix-prestations. Notre exercice a été marqué par le changement complet

et d’un allègement des procédures. La décision en faveur

de fournisseur de Quickline à UPC. Et pour le dire d’em-

de la société UPC résulte d’un examen du panorama des

blée, les effets sont tout à fait positifs. L’harmonisation au-

fournisseurs. Bien que la collaboration avec Quickline ait

tour d’un seul fournisseur nous a ainsi permis de créer des

été très bonne, plusieurs arguments ont plaidé en faveur

structures uniformes et de concevoir des processus sou-

de son arrêt à la fin de l’été 2017 : ainsi, environ 75% de

vent plus efficaces. Une gamme de produits uniformisée,

nos clients utilisaient déjà des produits et des services de

la concentration du marketing, de la publicité et de la com-

la société UPC avant la migration. La gestion de l’approvi-

munication sur un seul prestataire et une charge adminis-

sionnement de nos clients en matériel dont UPC se charge

trative globalement réduite se traduisent au quotidien par

pour son propre compte justifie également une collabora-

de meilleurs résultats assortis de ressources optimisées

tion encore plus étroite avec notre estimé partenaire.

m o c e l e ec EBL T leur

eil Encore m

av

La migration de Quickline à UPC réduit les coûts et élargit l’offre.

24

rt o p p a r r u le meille ons i t a t s e r p x i r p


ay : l  P  & t c e  Conn

r u o p y a l p r e w Po !   e l i c i m o d votre

Que du sport depuis la prise de téléréseau 3 en 1 avec UPC MySports.

MySports est le rendez-vous idéal pour les fans de hockey sur glace et autres passionnés de sport.

L’harmonisation de la gamme de produits permet d’offrir du sport télévisé passionnant à toute la clientèle. Fin juin 2017, Steffi Buchli, figure de proue de l’équipe

confidentiels tels que le beachvolley ou la formule E. Le

d’animateurs sportifs de la SRF, a quitté la chaîne, pro-

programme est diffusé par UPC via le téléréseau EBL. Les

voquant au passage un léger séisme. Depuis, elle est le

clients concernés par la migration de Quickline à UPC

visage de MySports, la nouvelle chaîne sportive suisse de

ont même profité gratuitement d’une saison de hockey

la société UPC.

sur glace complète avec de nombreux matchs en direct. Les réactions positives au lancement de la chaîne nous

Elle a lancé ses programmes en 2017 en se focalisant

incitent à l’optimisme quant à la fidélisation des nouveaux

sur le hockey sur glace. Pour un abonnement mensuel

abonnés au-delà de la fin de l’année gratuite mais aussi

comparativement intéressant de CHF 25.–, elle propose

quant à notre capacité à convaincre d’autres clients po-

notamment le hockey sur glace national et international,

tentiels de l’offre plus étendue et plus performante de la

le football international ainsi que différents sports plus

société UPC.

25


DIVISION TELECOM

Commentaire Telecom

« Après la fusion interne, nous avons étudié les fournisseurs potentiels et avons opté pour UPC. » Adrian Koessler, Directeur de la division Telecom

26


La recherche des meilleures solutions pour nos clients constitue la base de chaque décision stratégique. D’expérience, nous savons qu’une migration technique implique des défis : notre changement de fournisseur de Quickline à UPC dans les régions de Berne et de Lucerne n’a pas fait exception à la règle. Alors que le changement pose un problème de principe à certains clients, d’autres n’étaient simplement pas prêts à la date de la migration, parce que la poste n’arrivait pas à suivre avec l’envoi des décodeurs ou parce que les clients n’allaient pas chercher les colis. Après quelques difficultés initiales, nous pouvons à présent affirmer que la migration est un succès et nous focaliser sur la commercialisation des produits. Concernant les raccordements de base, nous avons enregistré quelques résiliations l’an dernier mais nous avons en revanche progressé en matière d’abonnements Internet, ce qui prouve que l’option de services Internet plus performants répond à un besoin de la clientèle et bénéficie d’une demande effective. La collaboration avec UPC nous garantit ainsi sans frais que les clients seront toujours à la pointe de la technique.

27


EBL CORPORATE

Le développement par la responsabilité individuelle Dans un monde du travail de plus en plus numérisé... … où la complexité et les exigences progressent, l’adap-

nisations et de la société EBL dans son ensemble.

tabilité et la volonté d’apprentissage deviennent des fac-

Le développement naît de l’action et du mouvement :

teurs clés de l’employabilité de nos collaborateurs et,

le développement personnel est avant tout le fruit d’une

partant, un facteur de réussite pour EBL. En plus d’un

maîtrise réussie des nouvelles tâches et des nouveaux

modèle de compétences générique s’appuyant sur une

projets. Outre le traitement des nouvelles thématiques,

compétence technique, de conduite, de prestation, client

la prise en charge de nouvelles fonctions est également

et sociale, nous axons le développement du personnel sur

une mesure de développement décisive. Les possibilités

les principes suivants : Le développement est un inves-

offertes peuvent être mises à profit horizontalement,

tissement dans l’avenir : les mesures de développement

verticalement ou en dehors de l’entreprise. Le dévelop-

découlent de la stratégie et des objectifs de l’entreprise.

pement est une tâche de conduite : le développement

Elles transposent l’avenir dans des activités actuelles.

de l’organisation et des collaborateurs est une tâche de conduite essentielle. La promotion des individus est ini-

Les investissements dans les collaborateurs et dans

tiée, définie, pilotée et évaluée dans le processus de

l’organisation sont un facteur de succès essentiel et

conduite. Le développement se fonde sur les faits et les

doivent donc être planifiés avec soin. Le développe-

événements et ne constitue pas une fin en soi. Les cadres

ment est intégral : le développement inclut non seule-

dirigeants sont également évalués en fonction de la ma-

ment la promotion et l’habilitation des collaborateurs et

nière dont ils assument leur mandat de développement.

des cadres mais aussi le développe-

Le développement est de la responsabilité du colla-

ment des équipes, des orga-

borateur : il n’y a de développement personnel que s’il est assumé de manière responsable, autrement dit si le collaborateur réfléchit lui-même à son niveau de développement et à ses mesures de développement. Nous partons du principe que les collaborateurs font preuve d’une volonté d’apprentissage et d’un engagement à œuvrer à leur propre capacité future. Le dialogue constitue la base du développement : le développement personnel est thématisé, déclenché et piloté dans le dialogue entre le cadre et le collaborateur. Les cadres et le service Human Resources créent des conditions cadres propices à un développement responsable. « Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements. » Citation de Charles Darwin.


Le dÊveloppement du personnel implique l’adaptation des compÊtences des collaborateurs aux exigences changeantes du monde du travail.

29


GROUPE EBL

Finances

« Renouer avec la simplicité – tel est notre objectif. Nous y travaillons quotidiennement sans relâche. » Alain Jourdan, directeur financier de la société EBL

30


Réduire la complexité Début 2018, trois ans après le coup d’envoi du nouveau système ERP de la société EBL, la dernière des 21 sociétés a pu migrer vers le nouveau logiciel Microsoft Dynamics AX avec la solution de branche MECOMS. L’application est utilisée chez EBL en Suisse mais aussi dans nos sociétés basées en Espagne et en Allemagne. C’est une performance exceptionnelle dont nous sommes fiers. De très nombreux collaborateurs de la société EBL y ont contribué. Le projet est intitulé WINe: Way Into New ebl. Oui, nous voulons gérer nos affaires avec plus de facilité, de simplicité et de convivialité. Nous avons profité de l’occasion pour standardiser les processus et pour profiter des normes existantes. Nous utilisons ainsi le modèle de données de la Confédération, lorsqu’il s’agit d’identifier clairement les bâtiments, les terrains ou les logements. C’est une aide non négligeable pour EBL, car nous gérons plus d’un million d’objets dans 9 cantons et 250 communes dans notre base de données. Dès mi-2018, nous proposerons à nos clients des e-factures, réduirons la fréquence de lecture des compteurs des deux tiers et développerons le portail clients.

31


32


33


GROUPE EBL

Chiffres Résultat financier en bref Dans un environnement très concurrentiel caractérisé par des baisses des prix de l’énergie, EBL a réussi à maintenir le chiffre d’affaires de l’année précédente. La baisse des marges bénéficiaires brutes a en partie pu être compensée par une gestion des coûts rigoureuse et la dissolution de provisions. Toutes les divisions ont contribué au solide résultat de 18,1 millions de CHF. Le ratio de fonds propres a été relevé à un niveau confortable de 67%. Le ratio d’endettement net sur EBITDA est de 1,35 (exercice précédent: 1,5). EBL est en parfaite santé et parfaitement armée pour l’avenir. Chiffre d’affaires Dans la division Courant, les clients ont profité d’une

L’exercice précédent, les autres charges d’exploitation

baisse des redevances d’utilisation du réseau et de prix

comprenaient 5,0 millions de CHF de provisions, principa-

moins élevés sur le marché de l’électricité. Le portefeuille

lement pour des contrats de fourniture grevant les résul-

de clientèle en Allemagne a évolué favorablement. Le parc

tats en raison des faibles prix de l’électricité. En 2017, les

de centrales a pu améliorer le chiffre d’affaires grâce à

risques ont pu être réduits et des provisions de 4,0 mil-

une meilleure productivité et à de meilleurs prix de com-

lions de CHF ont été dissoutes suite à la hausse des prix

mercialisation.

sur le marché de l’électricité.

Le segment Contracting calorifique a pu abaisser les prix

L’exercice précédent, les amortissements comprenaient

aux clients finaux en 2017, en raison de la baisse des prix

des amortissements exceptionnels de 3,2 millions de CHF

du bois et du pétrole. L’effet unique de 3,1 millions de CHF

pour des installations qui n’étaient plus requises.

résultant pour EBL Fernwärme AG de la vente réussie de l’installation d’Ormalingen l’exercice précédent a ainsi pu

Tableau de financement

être compensé grâce à des efforts de vente constants.

En raison d’un faible actif circulant net, le flux de trésorerie généré par les activités d’exploitation a pu être

Dans la division Telecom, le portefeuille de clients Inter-

nettement augmenté. L’exercice précédent, les investis-

net a progressé de 6,3%, celui des clients de la téléphonie,

sements en immobilisations corporelles incluaient l’ac-

de 12,8%. EBL fournit des prestations large bande fiables

quisition du thermoréseau de Liestal. En 2017, les inves-

et très performantes à plus de 77 000 clients Telecom.

tissements ont principalement porté sur la participation et le prêt aux actionnaires de la société EBL Wind Invest

Charges

AG. Grâce aux flux de trésorerie générés avec succès,

Eu égard à l’accroissement du volume des ventes, notam-

des engagements financiers à hauteur de 33,2 millions de

ment dans le segment Courant, les charges de matériel

CHF ont été remboursés.

et d’énergie ont nettement augmenté par rapport à l’exercice précédent. Les charges de personnel ont été maintenues au niveau de l’exercice précédent pour un effectif du personnel inchangé.

34


GROUPE EBL

Compte de résultat consolidé Swiss GAAP RPC Commentaire n°

2016

2017

adapté

Produits nets des livraisons et prestations

1

CHF

CHF

219 168 947

218 905 348

Résultat de la vente d’immobilisations corporelles

3 079 322

1 565

Prestations propres activées et variation des stocks

6 080 167

6 943 615

228 328 436

225 850 528

Charges de matériel et d’énergie

–96 311 461

–107 230 248

Charges de personnel

–34 630 498

–34 688 014

Autres charges d’exploitation

–33 664 664

–28 094 290

Résultat d’exploitation avant amortissements, produit financier et impôts (EBITDA)

63 721 813

55 837 975

Amortissements des immobilisations corporelles

–35 111 596

–28 042 294

–2 159 782

–3 004 496

1 760 277

60 784

28 210 713

24 851 969

–878 343

–3 112 056

27 332 370

21 739 913

Résultat global

Amortissements des immobilisations incorporelles Constitution/dissolution de provisions Résultat d’exploitation avant résultat financier et impôts (EBIT) Résultat financier

2

Résultat ordinaire Résultat hors exploitation

3

89 869

85 768

Résultat exceptionnel

4

–14 656

–3 156

27 407 582

21 822 525

–6 655 912

–3 771 733

20 751 670

18 050 792

–899 337

–1 655 619

19 852 334

16 395 173

Résultat avant impôts Impôts Résultat avant parts minoritaires Parts minoritaires dans le résultat Résultat après parts minoritaires

5

Des différences d’arrondi sont possibles dans les tableaux pour des raisons liées aux calculs.

35


GROUPE EBL

Bilan consolidé Swiss GAAP RPC

ACTIFS

Commentaire n°

31.12.2016

31.12.2017

adapté

ACTIF CIRCULANT Liquidités Créances résultant de livraisons et de prestations

6

Autres créances à court terme Stocks

7

Comptes de régularisation

Total actif circulant

CHF

CHF

29 677 477

26 471 213

38 666 366

33 272 118

12 523 625

19 318 298

6 894 348

7 294 682

22 326 040

24 726 826

110 087 856

111 083 137

ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations financières

8

118 544 719

124 954 782

Immobilisations corporelles

9

501 014 325

505 347 341

10

6 499 279

7 471 410

Total immobilisations

626 058 323

637 773 534

TOTAL DES ACTIFS

736 146 180

748 856 671

Immobilisations incorporelles

36


GROUPE EBL

Swiss GAAP RPC

PASSIFS

Commentaire n°

31.12.2016

31.12.2017

adapté

DETTES À COURT TERME Dettes financières à court terme

CHF

CHF

6 942 111

5 493 973

Dettes résultant de livraisons et de prestations

11

19 708 581

23 924 774

Autres dettes à court terme

12

15 527 501

24 551 832

Provisions à court terme

13

100 000

100 000

14 495 674

17 699 411

56 773 866

71 769 990

Comptes de régularisation

Total des dettes à court terme

DETTES À LONG TERME Dettes financières à long terme

14

121 141 741

96 440 202

Provisions à long terme

13

82 172 864

80 427 157

203 314 605

176 867 359

450 928 125

466 455 980

3 812 471

3 812 471

Parts minoritaires dans le capital

27 635 365

31 892 563

Ajustement de change

–6 318 251

–1 941 692

Total des fonds propres

476 057 710

500 219 322

TOTAL DES PASSIFS

736 146 180

748 856 671

Total des dettes à long terme

FONDS PROPRES Réserve issue du bénéfice Réserve issue du capital

37


GROUPE EBL

Tableau consolidé des flux de trésorerie Swiss GAAP RPC

(+ = rentrée de fonds / – = sortie de fonds)

2016 adapté

2017

CHF

CHF

Résultat après parts minoritaires

19 852 334

16 395 173

Amortissement/réévaluation de l’actif immobilisé

35 801 072

31 046 790

3 378 185

–1 753 214

Augmentation/diminution de provisions sans incidence sur le fonds Autres charges/produits sans incidence sur le fonds

553 552

3 557 520

–1 609 017

–1 565

Flux de fonds provenant des activités d’exploitation avant modification de l’actif circulant net

57 976 126

49 244 704

Diminution/augmentation des créances à court terme

–8 322 998

3 902 568

Diminution/augmentation des stocks

–3 951 274

–400 334

Diminution/augmentation des comptes de régularisation actifs

–4 377 519

–1 485 754

3 344 334

7 836 682

Perte/bénéfice provenant de la vente d’actifs immobilisés

Diminution/augmentation des dettes à court terme Diminution/augmentation des comptes de régularisation passifs

–3 084 667

2 423 471

Flux de fonds provenant des activités d’exploitation

41 584 002

61 521 336

Paiements/versements Immobilisations corporelles

–41 241 002

–26 377 549

Paiements/versements Immobilisations financières

1 792 473

–5 662 719

–335 927

Paiements/versements Immobilisations incorporelles Paiements/versements Participations Flux de fonds provenant de l’activité d’investissement Diminution/augmentation des parts minoritaires

980 572

–38 467 956

–32 376 195

3 744 896

–210 129

Augmentation/diminution d’engagements financiers à court terme

–1 601 595

–1 911 947

Augmentation/diminution d’engagements financiers à long terme

–5 790 762

–31 293 940

Flux de fonds provenant de l’activité de financement

–3 647 461

–33 416 016

Différences de change

–86 877

1 064 611

–618 291

–3 206 265

État des liquidités au 1er janvier

30 295 768

29 677 477

Fonds de financement à 31.12

29 677 477

26 471 213

–618 291

–3 206 265

Variation des liquidités

Variation des liquidités

38


GROUPE EBL

Tableau consolidé de variation des capitaux propres Swiss GAAP RPC

Réserve issue du bénéfice

Réserve issue du capital

Parts minoritaires

Ajustement de change

Total

CHF

CHF

CHF

CHF

CHF

Fonds propres au 1.1.2016 (rapportés)

461 048 149

–22 989 806

–10 518 933

427 539 410

Adaptations

–30 043 500

48 133 656

3 963 262

22 053 418

Fonds propres au 1.1.2016 (adaptés)

431 004 649

25 143 850

–6 555 671

449 592 828

Bénéfice

19 852 334

899 337

20 751 671

Modification des parts minoritaires

–1 474 598

1 474 598

3 812 471

3 812 471

1 545 739

117 581

237 420

1 900 740

Fonds propres au 31.12.2016

450 928 125

3 812 471

27 635 365

–6 318 251

476 057 710

Fonds propres au 1.1.2017

450 928 125

3 812 471

27 635 365

–6 318 251

476 057 710

16 395 173

1 655 619

18 050 792

Affectation aux réserves Ajustements de change

Bénéfice Modification des parts minoritaires Ajustements de change Fonds propres au 31.12.2017

–155 858

–155 858

–867 318

2 757 437

4 376 560

6 266 679

466 455 980

3 812 471

31 892 563

–1 941 692

500 219 322

39


GROUPE EBL

Annexe aux comptes consolidés Principes d’établissement des comptes Bases de consolidation. Les comptes consolidés sont éta-

cent au plus sont prises en compte selon la méthode de mise

blis en conformité avec le système de règles des recomman-

en équivalence. L’évaluation s’effectue au prorata des fonds

dations relatives à la présentation des comptes (Swiss GAAP

propres, le résultat correspondant est présenté dans les pro-

RPC). Ils présentent fidèlement la situation patrimoniale et

duits financiers. Les participations inférieures ou égales à

les résultats du Groupe EBL.

20 pour cent ne sont pas consolidées et sont comptabilisées dans les immobilisations financières aux valeurs d’acquisi-

La comptabilité de la société Avari AG a été transférée dans

tion, déduction faite de la correction de valeur nécessaire.

le plan comptable consolidé en 2017. Les durées d’utilisation du groupe sont désormais appliquées du fait de cette

Périmètre de consolidation. Les participations incluses

migration. Il en a résulté une appréciation des corrections

dans la consolidation et la méthode de consolidation utilisée

de valeur cumulées sur les immobilisations corporelles de

à cet effet ainsi que les autres indications relatives aux parti-

3 217 000 CHF au 1er janvier 2016 ainsi qu’une réduction de

cipations figurent dans le registre des participations.

l’amortissement périodique de 932 000 CHF en 2016. Après comptabilisation des impôts différés, les fonds propres ont

Date de clôture des comptes. Les comptes de toutes les

augmenté de 2 573 000 CHF au 1  janvier 2016 et le bénéfice

entreprises consolidées sont clôturés au 31 décembre.

er

périodique en 2016 avant parts minoritaires de 746 000 CHF. Relations intragroupe. Les comptes audités des différentes Les parts minoritaires dans les fonds propres ont été recal-

sociétés constituent la base des comptes consolidés. Le

culées. Au total, les parts minoritaires dans le capital sont

chiffre d’affaires affiché inclut uniquement les ventes aux

passées de –22 990 000 CHF à 25 144 000 CHF au 1er jan-

tiers. Les créances, dettes, produits et charges intragroupe

vier 2016. En raison de la théorie de l’entité, les parts minori-

sont compensés entre eux. Les bénéfices intermédiaires ré-

taires n’affectent pas le ratio de fonds propres.

sultant de livraisons et de prestations intragroupe sont négligeables et n’ont donc pas été éliminés.

Le calcul des impôts différés a été soumis à une réévaluation. Des réserves latentes déjà imposées à hauteur de

Conversion des monnaies étrangères. Les comptes an-

18 997 000 CHF ont pu être dissoutes au 1er janvier 2016 et

nuels en monnaies étrangères à consolider sont convertis

les fonds propres ont été renforcés.

dans la monnaie des comptes consolidés. Cette conversion est réalisée selon la méthode du cours de clôture. Sont

Les adaptations précitées augmentent les fonds propres

convertis:

d’environ 23 millions de CHF au 1er janvier 2016.

• les actifs et les dettes au cours du jour

Méthode de consolidation. La consolidation du capital se

à la date du bilan (euro 2017: 1.1702; 2016: 1.0739)

fait selon la méthode anglo-saxonne (purchase method). Les

• les fonds propres aux cours historiques

sociétés en participation consolidées pour la première fois

• le compte de résultat et le tableau de flux de trésorerie

sont réévaluées. Un goodwill subsistant après la réévalua-

au cours moyen de l’année (euro 2017: 1.1116;

tion est porté à l’actif et amorti. Toutes les sociétés dans

2016: 1.0902)

lesquelles la participation en droits de vote est supérieure à

50% font l’objet d’une consolidation intégrale. La part des ac-

le tableau de variation des provisions au cours moyen

tionnaires tiers dans les fonds propres et dans le bénéfice du

de l’année

• les mouvements dans le tableau des immobilisations et

groupe est présentée séparément. Les différences résultant de l’application des taux de converLes participations supérieures à 20 pour cent et de 50 pour

40

sion précités sont portées au crédit ou au débit des réserves


GROUPE EBL provenant de bénéfices sans incidence sur le résultat. Les

d’utilisation économique. Des amortissements non planifiés

montants correspondants ressortent de la modification des

sont effectués en cas de sinistre ou de dépréciation. Un test

fonds propres consolidés.

de dépréciation est réalisé s’il y a des signes de dépréciation de valeur à la date du bilan. Si ni la valeur vénale nette ni la

Chiffre d’affaires. Les sources de revenus d’EBL sont les

valeur d’usage ne dépasse la valeur comptable, celle-ci est

domaines stratégiques Courant, Chaleur et Telecom. Les

abaissée au niveau de la plus élevée des deux autres valeurs

chiffres d’affaires correspondants sont présentés dans les

avec incidence sur le résultat. Les contributions aux frais de

commentaires du rapport de gestion au chiffre 1 «Détails du

raccordement sont déduites de la valeur d’acquisition des

produit net».

installations de réseaux de distribution et amorties sur la durée d’utilisation de l’installation. Les durées d’utilisation sont définies et évoluent dans le cadre de fourchettes définies.

Principes d’évaluation

Elles sont présentées en détail dans les commentaires.

Généralités. Les actifs sont en principe évalués selon le

Immobilisations financières. Les entreprises du Groupe

principe de la valeur d’acquisition. Les coûts d’acquisition

EBL évaluées selon la méthode de mise en équivalence ou

ou, le cas échéant, des valeurs vénales moins élevées sont

aux valeurs d’acquisition après déduction des corrections

alors prises en compte. L’amortissement s’effectue de façon

de valeur nécessaires sont inscrites au bilan à la rubrique

linéaire sur toute la durée de vie. Un test de dépréciation est

Participations.

effectué chaque année. Des amortissements supplémentaires sont effectués lorsque la valeur n’est plus assurée.

Instruments financiers dérivés. Des instruments financiers dérivés ne sont utilisés que pour couvrir les risques

Liquidités. Les liquidités sont inscrites au bilan aux valeurs

de fluctuation des taux et de change. Les instruments finan-

nominales. Elles incluent les avoirs en caisse, en compte

ciers dérivés sont évalués selon les mêmes principes que la

postal et en banque ainsi que les placements monétaires

transaction sous-jacente couverte.

d’une durée de 90 jours au plus. Immobilisations incorporelles. Le goodwill et les licences Titres. Les titres incluent les valeurs négociables, facile-

de logiciels sont portés au bilan à la rubrique des immobilisa-

ment réalisables. Celles-ci sont évaluées aux valeurs de mar-

tions incorporelles. Le goodwill est amorti de façon linéaire

ché à la date du bilan. Les fluctuations de cours sont comp-

sur 5 ans. Les immobilisations incorporelles créées par l’en-

tabilisées avec une incidence sur le résultat, par le biais du

tité elle-même sont imputées sur le résultat de l’exercice.

compte de résultat. Dettes et provisions. Les dettes sont portées au bilan à Créances résultant de livraisons et de prestations. Les

leur valeur nominale. Les provisions sont évaluées sur la

créances sont portées au bilan à leurs valeurs nominales,

base des sorties de capital probables et augmentées ou dis-

déduction faite des corrections de valeur individuelles. Une

soutes sur la base de la réévaluation.

correction de valeur forfaitaire est calculée sur le portefeuille restant. Elle se fonde sur des valeurs empiriques (les

Impôts. Les impôts sur le résultat courant sont intégra-

échéances de 61 à 90 jours font l’objet d’une correction de

lement provisionnés dans les comptes de régularisation

valeur de 25%, les échéances de 91  à  180 jours, de 50% et

passifs.

les échéances de plus de 181 jours, de 100%). Les impôts différés sur le bénéfice ont été pris en compte Stocks et travaux en cours. Le matériel et les réserves

sur les différences d’évaluation entre les actifs et passifs

de combustibles sont évalués au prix de revient moyen. Les

évalués selon les directives uniformes du groupe et les va-

travaux en cours sont évalués aux coûts de fabrication cu-

leurs déterminantes en droit fiscal. Un taux d’imposition na-

mulés, déduction faite des paiements déjà effectués.

tional spécifique a été appliqué pour le calcul des impôts différés sur le bénéfice à régulariser chaque année. Les impôts

Immobilisations corporelles. Les immobilisations corpo-

différés passifs sur les bénéfices sont présentés séparément

relles sont portées au bilan aux coûts d’acquisition ou de fa-

dans les provisions à long terme. Les impôts différés actifs

brication, déduction faite des amortissements nécessaires.

sur les bénéfices sur des pertes fiscales reportées ne sont

Les amortissements sont en principe linéaires sur la durée

pas inscrits au bilan.

41


GROUPE EBL

Commentaires I 1)

DÉTAILS DU PRODUIT NET

1.1

Activité

2016 adapté

2017

Produit net Courant Produit net Contracting calorifique Produit net Telecom Produit net Corporate Effets de consolidation Produits nets des livraisons et prestations

CHF 160 029 125 30 522 506 42 237 980 2 141 173 –15 761 836 219 168 947

CHF 158 234 023 29 972 728 39 509 441 773 527 –9 584 371 218 905 348

1.2

Marchés géographiques Suisse Allemagne Espagne Effets de consolidation Produits nets des livraisons et prestations

CHF 197 396 565 20 562 781 16 971 438 –15 761 836 219 168 947

CHF 186 530 040 23 980 302 17 979 377 –9 584 371 218 905 348

2)

DÉTAILS DU RÉSULTAT FINANCIER

2016

2017

CHF 2 073 763 2 824 489 865 322 5 763 574

CHF 2 600 519 635 021 374 406 3 609 946

–6 341 916 –300 001 –6 641 917

–5 927 001 –795 001 –6 722 002

–878 343

–3 112 056

2016

2017

CHF 199 778 –109 909

CHF 188 724 –102 956

89 869

85 768

2016

2017

Produits exceptionnels Charges exceptionnelles

CHF 65 –14 722

CHF 20 500 –23 656

Résultat exceptionnel

–14 656

–3 156

Produits financiers Produit des participations Produit de la méthode de la mise en équivalence des sociétés associées Produits financiers Charges financières Amortissement sur immobilisations financières Charges financières Résultat financier

3)

DÉTAILS DU RÉSULTAT HORS EXPLOITATION

Produits hors exploitation Charges hors exploitation Résultat hors exploitation

4)

42

DÉTAILS DU RÉSULTAT EXCEPTIONNEL


GROUPE EBL

5)

DÉTAILS DES IMPÔTS

2016 adapté

2017

Impôts courants sur le bénéfice Impôts différés sur le bénéfice

CHF –3 207 601 –3 448 311

CHF –2 563 086 –1 208 646

Impôts

–6 655 912

–3 771 733

20% 30% 28%

20% 30% 28%

2016

2017

CHF 39 322 518 1 922 –658 074

CHF 34 392 556 427 –1 120 865

38 666 366

33 272 118

2016

2017

Stocks Corrections de valeur sur l’inventaire

CHF 3 518 023 –1 107 940

CHF 3 483 878 –997 000

Stocks

2 410 083

2 486 878

Travaux en cours

4 484 265

4 807 805

Stocks et travaux en cours

6 894 348

7 294 682

2016

2017

CHF 18 300 4 407 429 8 224 332 74 153 583 13 832 001 17 909 074

CHF 2 700 4 222 210 8 565 179 74 270 804 19 891 575 18 002 315

118 544 719

124 954 782

Taux d’imposition moyen en Suisse Taux d’imposition moyen en Allemagne Taux d’imposition moyen en Espagne

6)

DÉTAILS DES CRÉANCES RÉSULTANT DE LIVRAISONS ET DE PRESTATIONS

Créances résultant de livraisons et de prestations de tiers Créances résultant de livraisons et de prestations de parties liées Correction de valeur sur des créances résultant de livraisons et de prestations Créances résultant de livraisons et de prestations

7)

8)

DÉTAILS DES STOCKS ET TRAVAUX EN COURS

DÉTAILS DES IMMOBILISATIONS FINANCIÈRES

Titres Impôts différés actifs sur le bénéfice Participations de parties liées Participations de tiers Immobilisations financières des parties liées Autres immobilisations financières Total

43


GROUPE EBL

Commentaires II 8.1

VUE D’ENSEMBLE DES PARTICIPATIONS Activité/société

Objet Monnaie Capital-actions 31.12.2017

Courant Alpiq Holding AG EBL España Services S.L.U., Espagne EBL Wind Invest AG EBLD Schweiz Strom GmbH, Allemagne EBLD Windpark Möthlitz GmbH, Allemagne EBLS Schweiz Strom AG Efforte AG Geo-Energie Suisse AG HelveticWind Deutschland GmbH, Allemagne Helvetic Wind Italia S.r.l., Italie Holzkraftwerk Basel AG Kraftwerk Birsfelden AG Tubo Sol PE2, SL., Espagne

CHF EUR CHF EUR EUR CHF CHF CHF EUR EUR CHF CHF EUR

278 746 490 10 000 1 000 000 10 000 000 25 000 100 000 3 000 000 1 900 000 25 000 25 000 12 000 000 30 000 000 231 500

7,1% 100,0% 28,6% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 15,8% 10,9% 10,9% 15,0% 10,0% 51,0%

7,1% 100,0% 28,6% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 15,8% 10,9% 10,9% 15,0% 10,0% 51,0%

Valeurs d’acquisition Consolidation intégrale Valeurs d’acquisition Consolidation intégrale Consolidation intégrale Consolidation intégrale Consolidation intégrale Valeurs d’acquisition Valeurs d’acquisition Valeurs d’acquisition Valeurs d’acquisition Valeurs d’acquisition Consolidation intégrale

D D D D H D D

CHF CHF CHF CHF CHF CHF CHF

4 410 000 1 660 000 2 000 000 1 000 000 100 000 1 000 000 500 000

33,0% 81,1% 50,0% 20,0% 50,0% 50,0% 65,0%

34,0% 81,1% 50,0% 20,0% 50,0% 50,0% 65,0%

Consolidation intégrale Consolidation intégrale Consolidation intégrale Éval. ppe mise équival.* Consolidation intégrale Éval. ppe mise équival.* Consolidation intégrale

Télécommunications ColoBâle AG EBL Telecom AG EBL Telecom Media AG 1 Medianet Holding AG 1 Saphir Group AG

PS D D H PS

CHF CHF CHF CHF CHF

600 000 1 500 000 100 000 8 000 000 289 100

35,0% 100,0% 97,7% 97,7% 28,7%

35,0% 100,0% 0,0% 0,0% 28,7%

Éval. ppe mise équival.* Consolidation intégrale Consolidation intégrale Consolidation intégrale Éval. ppe mise équival.*

Autres entreprises Biopower Nordwestschweiz AG EASy AG NIS AG

P PS PS

CHF CHF CHF

9 000 000 200 000 1 000 000

33,3% 75,0% 10,0%

33,3% 75,0% 10,0%

Éval. ppe mise équival.* Consolidation intégrale Valeurs d’acquisition

Société fusionnée au sein de EBL Telecom AG

* Évaluation selon le principe de la mise en équivalence

44

Méthode de consolidation

P/D PS H D P D PS P P P P P P

Chaleur AVARI AG AWV Abwasserwärmeverbund Sissach AG BeoTherm AG EBL Fernwärme AG Wärme Bödeli AG Wärmeverbund Roggwil AG WL Wärmeversorgung Lausen AG

1

Participation en % 31.12.2016 31.12.2017

D = Distribution H = Holding P = Production PS = Prestation de services


GROUPE EBL

Swiss GAAP RPC 9.1

TABLEAU DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES

2016 (adapté) Valeurs d’acquisition Valeurs brutes au 1.1.2016 Entrées Sorties Reclassifications/correction par rapport à l’exercice précédent Modifications du périmètre de consolidation Ajustements de change Valeurs brutes au 31.12.2016 Corrections de valeur cumulées Corrections de valeur au 1.1.2016 Amortissements planifiés Sorties Reclassifications/correction par rapport à l’exercice précédent Ajustements de change Corrections de valeur au 31.12.2016 Valeurs comptables nettes Valeurs comptables nettes au 1.1.2016 (rapportées) Adaptations Valeurs comptables nettes au 1.1.2016 (adaptées) Valeurs comptables nettes au 31.12.2016

Terrains non bâtis

Terrains et constructions

Installations et agencements

Avances et immobilisations en cours de construction

Autres immobilisations corporelles

Total

CHF

CHF

CHF

CHF

CHF

CHF

– 1 429 825 –3 648 1 972 090

52 195 448 2 553 805 -867  634 42 639 047

720 995 929 22 116 302 -8 892 180 -49 042 976

–3 899 940 23 157 904 – –5 384 651

15 015 621 –329  531 –201 677 –1 990 798

784 307 058 48 928 305 –9 965 139 –11 807 288

–20 593

–20  593

– 3 398 268

–198  343 96 322 324

-1 518 059 683 659 015

– 13 873 314

–12  670 12 460 352

–1 729 071 809 713 272

– – –

–13 241 120 –4 440 359 134 043 –17 946 409

-288 653 996 -25 657 153 3 631 888 45 643 536

19 959 805 –2 341 385 – –18 032 934

–4 567 991 –1 055 530 120 920 –3 051 708

–286 503 301 –33 494 427 3 886 852 6 612 484

– –

91 808 694 927 -35 402 036 -264 340 799

– –414 514

12  711 –8 541 598

799 446 –308 698 947

– –

38 954 328 –

426 710 122 5 631 811

16 059 865 0

10 447 629 1

492 171 944 5 631 812

38 954 328

432 341 933

16 059 865

10 447 630

497 803 756

3 398 268

60 920 288

419 318 217

13 458 800

3 918 754

501 014 326

3 398 268 – – – – – 3 398 268

96 322 324 113 695 – – 2 261 827 1 989 624 100 687 470

683 659 015 6 269 254 -154 086 -229 245 7 565 853 15 228 027 712 338 818

13 873 314 20 264 934 – – –13 405 737 – 20 732 511

12 460 352 83  976 –46 426 – 197 340 127  377 12 822 619

809 713 272 26 731 859 –200 512 –229 245 –3 380 717 17 345 027 849 979 685

–35 402 036 -264 340 799 –2 345 483 -24 997 581 – 39 515 –916 264 -6 929 375 –38 663 783 –296 228 240

–414 514 341 385 – – –73 129

2017 Valeurs d’acquisition Valeurs brutes au 1.1.2017 Entrées Sorties Contributions Reclassifications Ajustements de change Valeurs brutes au 31.12.2017 Corrections de valeur cumulées Corrections de valeur au 1.1.2017 Amortissements planifiés Sorties Ajustements de change Corrections de valeur au 31.12.2017 Valeurs comptables nettes Valeurs comptables nettes au 1.1.2017 Valeurs comptables nettes au 31.12.2017

– – – – –

3 398 268 3 398 268

60 920 288 62 023 687

419 318 217 416 110 578

13 458 800 20 659 382

–8 541 598 –308 698 947 –1 040 616 –28 042 294 37 497 77 012 -122 476 –7 968 115 –9 667 193 –344 632 344

3 918 754 3 155 426

501 014 326 505 347 341

45


GROUPE EBL

Commentaires III 9.2

DURÉE D’UTILISATION

Années

Terrains non bâtis Terrains et constructions Installations et agencements Avances et immobilisations en cours de construction Autres immobilisations corporelles

10)

DÉTAILS DES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

0 20-50 10-50 0 3-10

2016

2017

CHF

CHF

17 457 395

23 326 448

Valeurs d’acquisition Valeurs brutes au 1.1 Entrées Reclassifications Ajustements de change Valeurs brutes au 31.12

335 927

5 916 916

3 380 717

–47 864

490 610

23 326 448

27 533 702

–13 794 008

–16 827 169

–2 306 647

–3 004 496

Corrections de valeur cumulées Valeurs brutes au 1.1 Amortissements planifiés Reclassifications

–749 655

23 141

–230 627

–16 827 169

–20 062 292

Valeurs comptables nettes au 1.1

3 663 387

6 499 279

Valeurs comptables nettes au 31.12

6 499 279

7 471 411

Ajustements de change Corrections de valeur au 31.12 Valeurs comptables nettes

Les immobilisations incorporelles sont constituées de licences de logiciels et de technologies.

46


GROUPE EBL

11)

12)

13)

DÉTAILS DES DETTES RÉSULTANT DE LIVRAISONS ET DE PRESTATIONS

31.12.2016

31.12.2017

Dettes résultant de livraisons et de prestations de tiers Dettes résultant de livraisons et de prestations de parties liées

CHF 19 437 404 271 177

CHF 23 817 830 106 944

Dettes résultant de livraisons et de prestations

19 708 581

23 924 774

DÉTAILS DES AUTRES DETTES À COURT TERME

31.12.2016

31.12.2017

Dettes de TVA Acomptes de clients Autres dettes envers des tiers

CHF 6 666 586 7 231 628 1 629 287

CHF 11 545 299 11 191 905 1 814 628

Autres dettes à court terme

15 527 501

24 551 832

DÉTAILS DES PROVISIONS Provisions à court terme

Provisions à long terme

Provisions pour impôts différés

Total

CHF 9 171 875 – 9 171 875 – – – –40 000 –9 031 875 –

CHF 30 272 593 – 30 272 593 484 762 –7 287 876 6 932 989 –200  000 9 031 875 –258

CHF 57 583 474 –17 879 048 39 704 426 –22 205 – 3 270 516 –13  957 – –

CHF 97 027 942 –17 879 048 79 148 894 462 557 –7 287 876 10 203 505 –253 957 – –258

Provisions au 31.12.2016

100  000

39 234 085

42 938 780

82 272 865

Provisions au 1.1.2017 Affectation Dissolutions Constitutions Ajustements de change

100  000 – – – –

39 234 085 –32 423 –7 893 217 4 815 890 7 506

42 938 780 – –155 956 1 512 492 –

82 272 865 –32 423 –8 049 173 6 328 382 7 506

Provisions au 31.12.2017

100 000

36 131 841

44 295 316

80 527 157

Provisions au 1.1.2016 (rapportées) Adaptations Provisions au 1.1.2016 (adaptées) Affectation Dissolutions Constitutions Modifications du périmètre de consolidation Reclassification Ajustements de change

Les provisions à long terme correspondent à l’évaluation des droits de prélèvement d’énergie à long terme ainsi que des risques de marché.

47


GROUPE EBL

Commentaires IV 14)

DÉTAILS DES DETTES FINANCIÈRES À LONG TERME

31.12.2016 adapté

31.12.2017

Dettes financières envers des tiers Dettes financières envers des parties liées Dettes financières envers des établissements financiers Autres dettes financières

CHF 12 799 189 7 171 076 100 179 479 991 996

CHF 11 064 058 6 808 749 78 107 672 459 723

Dettes financières à long terme

121 141 741

96 440 202

Dont dettes financières d’une durée supérieure à cinq ans: 46 510 346 CHF en 2016 et 34 955 600 CHF en 2017.

15)

16)

CHARGES DE PRÉVOYANCE Excédent de couverture au 31.12

Avantage économique au 31.12

Charges de prévoyance

CHF

CHF

CHF

2016 Fondation collective Transparenta

4 444 808

0

2 826 046

Total

4 444 808

0

2 826 046

2017 Fondation collective Transparenta

5 959 592

0

2 938 396

Total

5 959 592

0

2 938 396

GARANTIES ET ACTIFS MIS EN GAGE Cautionnements et engagements de garantie Les garanties accordées par le groupe en faveur de tiers s’élèvent à 44 115 860 CHF (2016: 43 253 673 CHF). Il s’agit de garanties, de cautionnements et d’une obligation de rachat. Actifs mis en gage en garantie de propres engagements Les actifs mis en gage afin de garantir les propres engagements se montent à 144 600 000 CHF (2016: 141 300 000 CHF). Il s’agit de garanties des dettes financières à court et à long terme.

17)

INSTRUMENTS FINANCIERS DÉRIVÉS

Intérêts – valeur au passif

18)

Objet

31.12.2016

31.12.2017

Garantie

CHF –10 474 933

CHF –8 920 288

ÉVÉNEMENTS POSTÉRIEURS À LA DATE DU BILAN Après la date de clôture du bilan et jusqu’à l’approbation des comptes annuels par le Conseil d’administration le 18 avril 2018, aucun événement essentiel devant être publié ne s’est produit.

48


GROUPE EBL

Rapport de l’organe de révision sur les comptes consolidés 2017 selon Swiss GAAP RPC

En notre qualité d’organe de révision, nous avons effectué l’audit des comptes consolidés de la société coopérative EBL (Genossenschaft Elektra Baselland) présentés aux pages 35 à 48, comprenant le compte de résultat, le bilan, le tableau des flux de trésorerie, le tableau de variation des fonds propres et l’annexe pour l’exercice arrêté au 31 décembre 2017. Responsabilité du Conseil d’administration La responsabilité de l’établissement des comptes consolidés, conformément aux Swiss GAAP RPC et aux dispositions légales, incombe au Conseil d’administration. Cette responsabilité comprend la conception, la mise en place et le maintien d’un système de contrôle interne relatif à l’établissement et à la présentation des comptes consolidés afin que ceux-ci ne contiennent pas d’anomalies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d’erreurs. En outre, le Conseil d’administration est responsable du choix et de l’application de méthodes comptables appropriées, ainsi que des estimations comptables adéquates.

caractère plausible des estimations comptables effectuées ainsi qu’une appréciation de la présentation des comptes consolidés dans leur ensemble. Nous estimons que les éléments probants recueillis constituent une base suffisante et adéquate pour fonder notre opinion d’audit. Opinion d’audit Selon notre appréciation, les comptes consolidés pour l’exercice arrêté au 31 décembre 2017 donnent une image fidèle de la fortune, de la situation financière et des résultats, en conformité avec les Swiss GAAP RPC, et sont conformes à la loi suisse. Rapport sur la base d’autres dispositions légales Nous attestons que nous remplissons les exigences légales d’agrément conformément à la loi sur la surveillance de la révision (LSR) et d’indépendance (art. 728 CO) et qu’il n’existe aucun fait incompatible avec notre indépendance.

Responsabilité de l’organe de révision Notre responsabilité consiste, sur la base de notre audit, à exprimer une opinion sur les comptes consolidés. Nous avons effectué notre audit conformément à la loi suisse et aux Normes d’audit suisses. Ces normes requièrent de planifier et de réaliser l’audit de manière à obtenir une assurance raisonnable que les comptes consolidés ne contiennent pas d’anomalies significatives.

Conformément à l’article 728a al. 1 chiffre 3 CO et à la Norme d’audit suisse 890, nous attestons qu’il existe un système de contrôle interne relatif à l’établissement des comptes consolidés, défini selon les prescriptions du Conseil d’administration.

Un audit inclut la mise en œuvre de procédures d’audit en vue de recueillir des éléments probants concernant les valeurs et les informations fournies dans les comptes consolidés. Le choix des procédures d’audit relève du jugement de l’auditeur, de même que l’évaluation des risques que les comptes consolidés puissent contenir des anomalies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d’erreurs. Lors de l’évaluation de ces risques, l’auditeur prend en compte le système de contrôle interne relatif à l’établissement des comptes consolidés, pour définir les procédures d’audit adaptées aux circonstances, et non pas dans le but d’exprimer une opinion sur l’efficacité de celui-ci. Un audit comprend, en outre, une évaluation de l’adéquation des méthodes comptables appliquées et du

Liestal, le 18 avril 2018 BDO SA

Nous recommandons d’approuver les comptes consolidés qui vous sont soumis.

Stephan Bolliger Expert-réviseur agréé

Martin Aeschlimann Auditeur responsable Expert-réviseur agréé

49


50


EBL (GENOSSENSCHAFT ELEKTRA BASELLAND)

Compte de résultat

2016

Produits résultant de livraisons et de prestations Diminution du produit

2017

CHF

CHF

129 281 646

130 145 230

–520 398

–295 504

Produits nets des livraisons et des prestations

128 761 249

129 849 726

Bénéfices provenant de la vente d’immobilisations

3 238 082

32 393

Autres produits d’exploitation

1 096 911

744 083

Variation des prestations non facturées

3 977 784

324 367

Prestations propres activées

3 762 204

6 943 615

140 836 229

137 894 184

PRODUIT D’EXPLOITATION TOTAL Charges de matériel et d’énergie

58 619 353

68 898 704

Charges de personnel

27 509 343

27 724 804

Autres charges d’exploitation

27 245 820

10 091 472

RÉSULTAT D’EXPLOITATION AVANT RÉSULTAT FINANCIER, IMPÔTS, AMORTISSEMENTS ET CORRECTIONS DE VALEUR (EBITDA)

27 461 713

31 179 204

Amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles

13 584 091

15 299 545

13 877 622

15 879 659

Produits financiers

3 656 698

3 504 911

Charges financières

–2 107 531

–1 639 477

Produits des participations

1 390 705

1 085 022

Réévaluations / bénéfices issus de la vente de participations

5 846 255

219 999

–11 565 637

–6 220 001

450 000

0

Résultat financier

–2 329 510

–3 049 546

RÉSULTAT D’EXPLOITATION AVANT IMPÔTS (EBT)

11 548 112

12 830 113

488 903

116 212

Charges hors exploitation

–53 824

–56 460

Résultat hors exploitation

435 079

59 752

11 983 191

12 889 864

2 651 161

2 168 694

9 332 030

10 721 170

RÉSULTAT D’EXPLOITATION AVANT RÉSULTAT FINANCIER ET IMPÔTS (EBIT)

Corrections de valeur sur les participations et les immobilisations financières Modification des provisions pour les participations et les immobilisations financières

Produits hors exploitation

BÉNÉFICE DE L’EXERCICE AVANT IMPÔTS Impôts directs BÉNÉFICE DE L’EXERCICE

51


EBL (GENOSSENSCHAFT ELEKTRA BASELLAND)

Bilan ACTIFS 31.12.2016

Caisse Avoirs en banque Liquidités

31.12.2017

CHF

CHF

4 424

4 295

9 078 113

4 517 035

9 082 538

4 521 330

32 434 032

23 582 103

1 430 010

1 441 765

Créances résultant de livraisons et de prestations envers des tiers envers des participations Ducroire Créances résultant de livraisons et de prestations

–1 590 000

–1 488 000

32 274 042

23 535 868

Autres créances à court terme 700 779

291 596

700 779

291 596

Stocks de matériel

1 269 612

1 397 100

Prestations non facturées

3 326 896

3 651 263

4 596 508

5 048 363

Comptes de régularisation actifs

18 117 250

12 118 152

ACTIFS CIRCULANTS

64 771 117

45 515 310

15 686 777

15 711 637

envers des participations

97 767 613

94 795 001

envers les autres sociétés du groupe

13 432 000

19 891 575

126 886 390

130 398 213

72 995 528

69 798 679

Installations et agencements

75 737 136

75 458 905

Installations en construction

14 291 172

14 308 478

Terrains et constructions

18 020 782

19 150 650

1 700 000

1 700 000

envers des tiers Autres créances à court terme

Stocks et prestations non facturées

Prêts envers des tiers

Immobilisations financières Participations

Terrains non bâtis Autres immobilisations corporelles

2 116 198

1 764 004

111 865 288

112 382 037

3 415 434

4 248 568

IMMOBILISATIONS

315 162 640

316 827 498

TOTAL DES ACTIFS

379 933 758

362 342 808

Immobilisations corporelles Immobilisations incorporelles

52


EBL (GENOSSENSCHAFT ELEKTRA BASELLAND)

PASSIFS 31.12.2016

31.12.2017

CHF

CHF

15 995 737

15 189 710

2 171 569

1 499 860

18 167 306

16 689 570

Dettes résultant de livraisons et de prestations envers des tiers envers des participations Dettes résultant de livraisons et de prestations Acomptes de clients

0

1 328 286

Autres dettes envers des tiers

956 514

475 396

Autres dettes à court terme

956 514

1 803 683

Provisions à court terme

1 100 000

1 100 000

Comptes de régularisation passifs

8 832 031

7 658 893

29 055 852

27 252 145

40 506 300

21 482 452

FONDS ÉTRANGERS À COURT TERME Dettes à long terme soumises à intérêts envers des tiers envers des participations

3 615 214

1 312 550

44 121 514

22 795 002

Provisions

102 006 361

96 824 459

FONDS ÉTRANGERS À LONG TERME

146 127 874

119 619 461

FONDS ÉTRANGERS

175 183 726

146 871 606

Dettes à long terme soumises à intérêts

Fonds de réserve

21 003 472

21 500 000

Réserve légale issue du bénéfice

21 003 472

21 500 000

Fonds de construction et de renouvellement

95 327 585

102 400 000

Réserves libres

79 017 056

80 800 000

Report au 1.1.

69 889

50 032

Bénéfice annuel

9 332 030

10 721 170

Bénéfice au bilan

9 401 919

10 771 202

Réserves facultatives issues du bénéfice

183 746 560

193 971 202

FONDS PROPRES

204 750 032

215 471 202

TOTAL DES PASSIFS

379 933 758

362 342 808

53


EBL (GENOSSENSCHAFT ELEKTRA BASELLAND)

Annexe aux comptes annuels

1. Principes appliqués aux comptes annuels Informations générales

annuel car EBL (Genossenschaft Elektra Baselland) éta-

Les comptes annuels sont présentés en francs suisses.

blit des comptes consolidés conformément à une norme

Sauf mention contraire, toutes les valeurs s’entendent en

reconnue. Aux termes de l’art. 962 al. 3 CO, EBL (Genos-

francs suisses. Des différences d’arrondi sont possibles

senschaft Elektra Baselland) est exemptée de l’obliga-

dans les tableaux pour des raisons liées aux calculs.

tion de dresser des états financiers car elle présente des comptes consolidés selon une norme reconnue.

Base légale Les présents comptes annuels ont été établis confor-

Évaluation des stocks et travaux en cours

mément aux prescriptions du droit comptable suisse,

Les stocks sont évalués selon la méthode du coût moyen.

notamment aux dispositions de l’art. 957 ss CO relatifs à la comptabilité commerciale et à la présentation des

Amortissements sur l’actif immobilisé

comptes.

Les amortissements sur les positions de l’actif immobilisé meuble et immeuble sont réalisés de manière indirecte et

Allègements du fait des comptes consolidés

linéaire sur la valeur d’acquisition respective. Les amortis-

En accord avec l’art. 961d al. 1 CO, il est renoncé aux

sements immédiats éventuels sont opérés à la discrétion

mentions supplémentaires dans l’annexe aux comptes

du Conseil d’administration.

annuels, au tableau des flux de trésorerie et au rapport

2. Emplois à plein temps en moyenne annuelle Nombre d’emplois à plein temps en moyenne annuelle

2016 227

2017 235

En moyenne annuelle, le nombre d’emplois à plein temps n’est pas supérieure à 250 au cours des deux années.

3. Dettes résultant d’opérations de leasing

Engagements de leasing non inscrits au bilan

31.12.2016 CHF

31.12.2017 CHF

70 560

35 520

Il existe une trentaine de contrats de bail avec une charge locative annuelle de 206 000 CHF et différents contrats de droit de superficie avec une charge d’intérêts annuelle de 189 000 CHF.

4. Dettes envers des institutions de prévoyance

Caisse de pension

54

31.12.2016 CHF 0

31.12.2017 CHF 14 359


5. Sûretés constituées pour les engagements de tiers

Cautionnements Engagements de garantie Engagements au titre de déclarations de patronage Obligations de rachat Sûretés constituées pour les engagements de tiers

31.12.2016 CHF

31.12.2017 CHF

1 610 850 3 135 000 26 707 823 11 800 000 43 253 673

1 755 300 3 135 000 27 227 500 11 878 700 43 996 500

Il existe encore d’autres déclarations de caution solidaire et lettres de confort envers des tiers au profit de sociétés du groupe ou de participations.

6. Participations Courant Alpiq Holding AG

Participation en % 31.12.2016 31.12.2017

Objet

Monnaie

Capital-actions

P/D

CHF

278 746 490

7,1%

7,1%

PS

EUR

10 000

100,0%

100,0%

EBL Wind Invest AG

H

CHF

1 000 000

28,6%

28,6%

EBLD Schweiz Strom GmbH, Allemagne

D

EUR

10 000 000

100,0%

100,0%

EBLD Windpark Möthlitz GmbH, Allemagne

P

EUR

25 000

100,0%

100,0%

EBL España Services S.L.U., Espagne

EBLS Schweiz Strom AG Efforte AG

D

CHF

100 000

100,0%

100,0%

PS

CHF

3 000 000

100,0%

100,0%

Geo-Energie Suisse AG

P

CHF

1 900 000

15,8%

15,8%

HelveticWind Deutschland GmbH, Allemagne

P

EUR

25 000

10,9%

10,9%

Helvetic Wind Italia S.r.l., Italie *

P

EUR

25 000

10,9%

10,9%

Holzkraftwerk Basel AG

P

CHF

12 000 000

15,0%

15,0%

Kraftwerk Birsfelden AG

P

CHF

30 000 000

10,0%

10,0%

Tubo Sol PE2, SL., Espagne

P

EUR

231 500

51,0%

51,0%

AVARI AG *

D

CHF

4 410 000

33,0%

34,0%

AWV Abwasserwärmeverbund Sissach AG

D

CHF

1 660 000

81,1%

81,1%

Chaleur

BeoTherm AG *

D

CHF

2 000 000

50,0%

50,0%

EBL Fernwärme AG

D

CHF

1 000 000

20,0%

20,0%

Wärme Bödeli AG

H

CHF

100 000

50,0%

50,0%

Wärmeverbund Roggwil AG

D

CHF

1 000 000

50,0%

50,0%

WL Wärmeversorgung Lausen AG

D

CHF

500 000

65,0%

65,0%

PS

CHF

600 000

35,0%

35,0%

Télécommunications ColoBâle AG EBL Telecom AG

D

CHF

1 500 000

100,0%

100,0%

EBL Telecom Media AG *

D

CHF

100 000

97,7%

0,0%

H

CHF

8 000 000

97,7%

0,0%

PS

CHF

289 100

28,7%

28,7%

Medianet Holding AG Saphir Group AG Autres entreprises

P

CHF

9 000 000

33,3%

33,3%

EASy AG

PS

CHF

200 000

75,0%

75,0%

NIS AG

PS

CHF

1 000 000

10,0%

10,0%

Biopower Nordwestschweiz AG

* Indirectement détenue EBL Telecom Media AG et Medianet Holding AG ont fusionné avec EBL Telecom AG en 2017 D = Distribution / H = Holding / P = Production / PS = Prestation de service

55


EBL (GENOSSENSCHAFT ELEKTRA BASELLAND)

Annexe aux comptes annuels

7. Actifs engagés en garantie des dettes de l’entreprise et actifs grevés d’une réserve de propriété

Terrains et bâtiments

31.12.2016 CHF

31.12.2017 CHF

250 000

250 000

8. Événements importants postérieurs à la date du bilan Après la date de clôture du bilan et jusqu’à l’approbation des comptes annuels par le Conseil d’administration le 18 avril 2018, aucun événement essentiel devant être publié ne s’est produit.

56


EBL (GENOSSENSCHAFT ELEKTRA BASELLAND)

Proposition relative à l’emploi du bénéfice au bilan 2017 Le Conseil d’administration propose d’utiliser le bénéfice au bilan comme suit:

CHF

REPORT À NOUVEAU LE 1.1.2017 Bénéfice annuel BÉNÉFICE AU BILAN LE 31.12.2017

Affectation au fonds de réserve conformément au § 36 des statuts Affectation au fonds de construction et de renouvellement conformément au § 36 des statuts Affectation aux réserves libres REPORT SUR NOUVEAU COMPTE

50 032 10 721 170 10 771 202

550 000 8 100 000 2 050 000 71 202

Liestal, le 18 avril 2018 Pour le Conseil d’administration Le président E. Geiser

57


EBL (GENOSSENSCHAFT ELEKTRA BASELLAND)

Rapport de l’organe de révision sur les comptes annuels 2017 d’EBL (Genossenschaft Elektra Baselland)

En notre qualité d’organe de révision, nous avons effectué l’audit des comptes annuels de la société coopérative EBL (Genossenschaft Elektra Baselland) présentés aux pages 51 à 56, comprenant le compte de résultat, le bilan et l’annexe pour l’exercice arrêté au 31 décembre 2017. Responsabilité du Conseil d’administration La responsabilité de l’établissement des comptes annuels conformément aux dispositions légales et aux statuts incombe au Conseil d’administration. Cette responsabilité comprend la conception, la mise en place et le maintien d’un système de contrôle interne relatif à l’établissement et à la présentation des comptes annuels afin que ceux-ci ne contiennent pas d’anomalies significatives, que cellesci résultent de fraudes ou d’erreurs. En outre, le Conseil d’administration est responsable du choix et de l’application de méthodes comptables appropriées, ainsi que des estimations comptables adéquates. Responsabilité de l’organe de révision Notre responsabilité consiste, sur la base de notre audit, à exprimer une opinion sur les comptes annuels. Nous avons effectué notre audit conformément à la loi suisse et aux Normes d’audit suisses. Ces normes requièrent de planifier et de réaliser l’audit pour obtenir une assurance raisonnable que les comptes annuels ne contiennent pas d’anomalies significatives. Un audit inclut la mise en œuvre de procédures d’audit en vue de recueillir des éléments probants concernant les valeurs et les informations fournies dans les comptes annuels. Le choix des procédures d’audit est laissé à la juste appréciation du contrôleur, de même que l’évaluation des risques d’anomalies significatives dans les comptes annuels, qu’elles résultent d’infractions ou d’erreurs. Pour évaluer ces risques, le contrôleur examine le système de contrôle interne relatif à l’établissement des comptes annuels afin de définir les procédures d’audit adaptées aux circonstances, et non dans le but d’exprimer une opinion sur l’efficacité du système de contrôle. Un audit comprend, en outre, une évaluation de l’adéquation des méthodes comptables appliquées et du caractère plausible des estimations comptables effectuées ainsi qu’une appréciation de la présentation des comptes annuels dans

58

leur ensemble. Nous estimons que les éléments probants recueillis constituent une base suffisante et adéquate pour fonder notre opinion d’audit. Opinion d’audit Nous considérons que les comptes annuels pour l’exercice arrêté au 31 décembre 2017 sont conformes à la loi suisse et aux statuts.

Rapport sur la base d’autres dispositions légales Nous attestons que nous remplissons les exigences légales d’agrément conformément à la loi sur la surveillance de la révision (LSR) et d’indépendance (art. 728 CO) et qu’il n’existe aucun fait incompatible avec notre indépendance. Conformément à l’article 728a al. 1 chiffre 3 CO et à la Norme d’audit suisse 890, nous attestons qu’il existe un système de contrôle interne relatif à l’établissement des comptes annuels, défini selon les prescriptions du Conseil d’administration. En outre, nous attestons que la proposition relative à l’emploi du bénéfice au bilan est conforme à la loi suisse et aux statuts, et recommandons d’approuver les comptes annuels qui vous sont soumis. Liestal, le 18 avril 2018 BDO SA

Stephan Bolliger Expert-réviseur agréé

Martin Aeschlimann Auditeur responsable Expert-réviseur agréé


Impressum Éditeur EBL (Genossenschaft Elektra Baselland) Mühlemattstrasse 6 4410 Liestal T 0800 325 000 info@ebl.ch www.ebl.ch © 2018 EBL (Genossenschaft Elektra Baselland) Concept, texte et mise en page WS Kommunikation, Bâle www.wskomm.ch Photographie Joel Cartier, Bâle Thinkstock Impression Schaub Medien AG, Liestal

59


EBL (Genossenschaft Elektra Baselland) MĂźhlemattstrasse 6 4410 Liestal Schweiz T 0800 325 000 info@ebl.ch www.ebl.ch

Ebl–Rapport annuel FR  
Ebl–Rapport annuel FR