Issuu on Google+

PLANETE Actualités

P L A N E T E Actualités

gratuit !

N° 9 - Hiver 2010 / 2011 - France - Magazine gratuit

L’extrême richesse de l’eau de mer A l’origine des premières formes de vie, l’eau de mer est une véritable source d’éléments minéraux, une vraie manne de la nature ! Pour votre bien être, des solutions à base d’eau de mer existent.

La Planète se réchauffe Les rapports du GIEC et de l’académie des sciences sont clairs, les émissions de gaz à effet de serre contribuent au réchauffement climatique. Nous devons agir dans l’urgence pour éviter une augmentation de la température mondiale supérieure au seuil fatidique des 2°C. Dans le cas contraire, il faudra s’attendre à des conséquences désastreuses.

Biodiversité Les accords 2010 de Nagoya (Japon) constituent une avancée notoire de la protection de la biodiversité mondiale. Ils ont permis à l’année de la biodiversité de finir sur une note ensoleillée.

Prendre conscience de cet environnement qui nous influence

Les news de la planète Une multitude d’infos sur les ressources de la planète, notre environnement, l’écologie, le solaire et bien d’autres choses encore.

Nous sommes partie intégrante de l’univers et initialement en osmose avec la nature. Le Feng Shui va nous permettre d’éveiller notre conscience humaine en relation avec notre milieu.

A la découverte de Madagascar

Ile fascinante de la partie occidentale de l’océan Indien, riche en cultures et en diversités, Madagascar demeure une destination hors pair.

L’art du Qi Gong Venu du cœur même de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), cet art ancestral inclut la technique du Tui Na.


NEWS

EDITO Vite ça chauffe ! Démarrons notre réflexion sur une note d’optimisme. Les mentalités évoluent et de plus en plus de personnes prennent conscience de l’urgence à sauver la planète. Beaucoup, s’impliquent dans leur vie de tous les jours. L’année 2010 de la Biodiversité l’a montré, le nombre de participants aux diverses manifestations françaises sur le sujet a été exemplaire. Néanmoins, l’urgence est là et nous ne réagissons pas assez vite. Comme nous l’expliquons dans notre article sur le réchauffement planétaire, selon les différents modèles de projection du GIEC, l’augmentation de la température terrestre ne doit pas dépasser les 2°C, sous peine de conséquences désastreuses. Malheureusement, de nombreux états peinent à se mettre d’accord lors des grandes conférences mondiales sur le climat. Pendant ce temps, les émissions de gaz à effet de serre s’en donnent à cœur joie et la température monte. Notre planète souffre, crie au désespoir et dans un ultime appel au secours nous prévient par la fonte des glaces du pôle Nord, les sécheresses, les inondations, les catastrophes… Savezvous que même si nous arrêtions d’émettre des gaz à effet de serre, leurs nuisances se feraient ressentir durant des décennies. En 2010, une petite éclaircie nous a réchauffé le cœur, il s’agit de l’accord sur la préservation de la biodiversité entériné à Nagoya (Japon). Bien évidemment, de nombreux organismes associatifs et gouvernementaux s’engagent dans la protection de la planète, mais cela n’est pas suffisant et les politiques des différents états mondiaux doivent à tout prix réagir avec à l’appui des mesures drastiques. Nous devons aussi stopper toutes les pollutions chimiques et les déforestations inutiles. Nous avons besoin de nos océans, de nos forêts et de nos campagnes qui nous procurent tant de bienfaits et qui recèlent tant de secrets qui pourraient nous aider et dont certains disparaitront à jamais. Nous pensons à l’Amazonie qui possède tant de substances susceptibles de nous soigner, à l’eau de mer qui a tant de vertus, à nos campagnes qui pourraient tellement mieux nous nourrir sans pesticides ni OGM… Alors, courage ! La rédaction, D. Soulet PLANETE ACTUALITES Magazine édité par la SARL CD Editions 10, rue Blacas 06000 Nice Tél. 04 93 92 26 07 – Fax. 04 93 13 45 37 Mail : christian.pinson@wanadoo.fr Port : 06 98 51 06 06 N° RCS NICE 484 323 589 N° de commission paritaire en cours ISSN : 1961-3806 Dépôts légaux à parution Directeur de publication : M. Christian PINSON Rédaction : Au journal 06 76 14 26 54 Imprimé en U.E Ont participé à ce numéro : C. Pinson, D. Soulet, Monsieur Demailly, Isabelle Delair, Caroline David. Mise en page : Béatrice Gallas 06 74 89 17 86 Les articles et publicités contenus dans ce magazine paraissent sous la seule responsabilité de leurs auteurs. Le magazine « Planète Actualités » n’en sera en aucun cas responsable.

Thon Rouge, les recommandations de WWF En accord avec certaines recommandations scientifiques, l’organisation WWF demande la réduction de moitié des captures annuelles, l’arrêt de la pêche à la senne tournante et l’interdiction de pêche dans les zones de frai. La réunion du groupe d’experts scientifiques indépendants (SCRS) de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (ICCAT) qui a eu lieu à Madrid début octobre a mis à nu que les données scientifiques sont insuffisantes et lacunaires. De fait, les scientifiques du SCRS demandent aux pays membres de l’ICCAT d’établir avec la plus grande précaution les quotas de pêche. Le WWF insiste sur la nécessité de prendre des mesures qui assureront une très haute probabilité de récupération, c’est-à-dire un total admissible de capture de moins de 6 000 tonnes par an. « Nous sommes choqués du manque de précaution et de la légèreté avec lesquels les membres de l’ICCAT ont, jusqu’à présent, géré l’espèce.» a déclaré Charles Braine, responsable du programme pêche durable au WWF-France. Il est vrai que l’ICCAT, lors de sa réunion annuelle de 2009 à Recife, au Brésil avait évoqué une probabilité de seulement 60% de récupération des stocks. Qui monterait dans un avion qui à seulement 60% de chances d’arriver à destination ? Si l’on veut sauver l’espèce avec 100% de chances, le total admissible de captures ne doit en aucun cas dépasser 6000 tonnes par an. Quant à la protection des zones de frai, le WWF exhorte les pays membres de l’ICCAT à interdire l’accès des principales zones de reproduction du thon rouge aux navires de pêche. En ce qui concerne l’arrêt de la pêche à la senne, le WWF préconise également l’arrêt de la pêche à la senne du thon rouge en Méditerranée, largement responsable, avec les fermes d’engraissement, de la situation actuelle. En appliquant cela, les parties prenantes de l’ICCAT pourraient enfin permettre la récupération du stock de thon rouge ainsi que la sauvegarde de la pêche artisanale. Source, communiqué de presse WWF.

La pêche industrielle du Thon rouge est restée hors de contrôle en 2010 Le WWF et Greenpeace ont examiné des nouvelles données sur la pêche industrielle du thon rouge. Elles révèlent que la saison de pêche 2010 a connu de nombreux cas de non respect des règles ainsi que de nombreuses irrégularités constatées dans les documents de traçabilité des poissons. Un cas concret montre comment de fausses déclarations ont permis à 18 tonnes de thon rouge d’un navire  turc  d’échapper  complètement  au  système de documentation de l’ICCAT. Dans un autre cas, les observateurs ont signalé que les cages devant accueillir une nouvelle prise n’étaient pas vides avant le transfert ; les patrons pêcheurs leur affirmant que cette pratique était mise au point pour attirer les nouveaux thons rouges… Après une telle opération, la traçabilité des poissons aura bien du mal à être garantie. De plus, sur les 23 observateurs de l’ICCAT placés à bord des senneurs espagnols et français, 15 ont déclaré avoir rencontré des difficultés à estimer la quantité de thon rouge lors du transfert dans les cages, dans la plupart des cas en reconnaissant que c’était « tout simplement impossible ». Ils ont donc dû croire et accepter l’estimation annoncée par le capitaine du navire ou par les plongeurs du navire remorqueur. Sur les 8 observateurs qui n’ont pas déclaré de tels problèmes, 3 étaient à bord de navires qui n’ont déclaré aucune capture. Les irrégularités concernent la quasi-totalité des flottes méditerranéennes, notamment celle de la France, seul Etat à ce jour à avoir admis un dépassement de quota pour l’année 2007. L’analyse des rapports d’inspection démontre clairement que les pêcheurs industriels de thon rouge continuent d’estimer et de déclarer leurs captures sans un contrôle indépendant et efficace des autorités compétentes. « Ces nouveaux éléments nous prouvent, qu’à l’inverse de ce qu’a affirmé Bruno Le Maire, la pêcherie industrielle du thon rouge est toujours hors de contrôle en Méditerranée ! Ce qui appelle à la plus grande prudence comme l’ont demandé les scientifiques de l’ICCAT. Les pays membres de cette commission doivent donc fixer un quota maximal de 6000 tonnes pour 2011 qui devrait être intégralement donné aux pêcheries artisanales.» a déclaré Isabelle Autissier, Présidente du WWF-France. Source : communiqué de presse WWF du10 novembre 2010.

Pourquoi tant d’acharnement sur le thon rouge ? Parce que les thons rouges sont les plus grosses espèces de thons, très prisées pour leur taille, la couleur rouge de leur chair et l’onctuosité de leur chair. Ce poisson est malheureusement très prisé sur les marchés de la planète et notamment sur le marché japonais qui alimente la fabrication de sushis et de sashimis. De fait, le prix de cette chair onctueuse atteint des sommets sur les étals des poissonniers japonais et mondiaux. Les occidentaux ont du mal à comprendre à quel point les gourmets japonais sont fous de cette chair rouge. Et, ils ont aussi du mal à accepter l’extermination de l’espèce pour des raisons si futiles. Parmi les trois espèces de thon rouge, toutes sont surpêchées mais la plus touchée est le thon rouge du sud qui est classé en danger critique d’extinction.

2


NEWS

Redécouvrons et sauvons les chauves-souris ! Encore trop souvent méconnues ou mal perçues du grand public, les chauves-souris représentent pourtant l’ordre le plus important chez les mammifères (après les rongeurs) avec aujourd’hui environ 1200 espèces dans le monde mais dont la moitié sont en danger d’extinction, notamment par la déforestation. En France métropolitaine, ce sont d’autres facteurs tout aussi destructeurs (disparition ou modification des gîtes, transformation du domaine vital, dérangements durant l’hibernation ou la reproduction, utilisation de produits chimiques) qui menacent les 34 espèces réparties sur la totalité du territoire. Toutes ces espèces sont protégées. Elles bénéficient d’un Plan national d’actions, mis en place par le Ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement. Il a été rédigé par la Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères, et il est actuellement piloté par la DREAL Franche Comté et animé depuis 2009 par la Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels (FCEN). Sur le site www.plan-actions-chiropteres.fr vous découvrirez un outil complet destiné à présenter les différentes actions du plan, les plans régionaux ainsi que le réseau de structures œuvrant pour la protection des chauves-souris. Un espace ressources est également à disposition (bulletins d’information, publications, revue de presse, bibliographie et documents pratiques) ainsi qu’une médiathèque (photos et vidéos). Enfin, le portail reste ouvert aux libres contributions telles que les photos. 2011 sera l’Année internationale de la chauve-souris. Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) a lancé en septembre 2010 « l’Année de la chauve-souris », une

campagne mondiale destinée à mobiliser la communauté internationale et à attirer l’attention du grand public sur le millier d’espèces dont la moitié est en danger d’extinction. En France, de nombreux évènements auront lieu tout au long de l’année autour du thème « cohabitons avec les chauves-souris » (dont les journées de lancement à Paris du 11 au 13 février, organisées par le MEDDTL en partenariat avec le Muséum National d’Histoire Naturelle, la SFEPM et la FCEN et « La nuit européenne de la chauve-souris » le dernier week-end d’août 2011). A noter que « l’Année de la chauve-souris » coïncidera avec « l’Année internationale des forêts ». Rendez-vous sur le site officiel : www.yearofthebat.org

Non à la contamination de l’eau Cela fait une trentaine d’années que le rapport Hénin de 1980 a mis a nu la causalité de l’agriculture industrielle sur la dégradation des eaux brutes si bien, qu’aujourd’hui, leur contamination par les nitrates et les pesticides est pratique courante. Pourra-t-on indéfiniment produire, à un coût acceptable par la société, de l’eau potable de bonne qualité à partir d’une eau brute fortement dégradée ? Isabelle Laudon, responsable des Politiques européennes au WWF-France nous explique «  Qu’en 2008, 75% des restrictions à la consommation d’eau potable, sur le seul critère des pesticides, se concentrent dans les deux départements qui arrivent en tête pour la production intensive de grande culture céréalière – Eure-et-Loire et Seine-et-Marne – n’a rien de surprenant. En plus, ces céréaliers, les mêmes qui sont venus manifester dans Paris, sont les grands bénéficiaires de la PAC. Sans subvention, leur mode de production serait intenable en raison du coût des intrants (pesticides, nitrates notamment) dont ils ont massivement besoin. On peut dire que c’est à l’aide de l’argent du contribuable que les eaux de ces deux départements sont contaminées puis… décontaminées. L’Etat ne joue pas son rôle de garant des deniers publics ! ». Il semblerait que nous ayons à faire à la politique de l’autruche. En effet, les rapports s’accumulent depuis 30 ans. Ils constatent unanimement la contamination généralisée des eaux en désignant l’agriculture intensive comme principale responsable. Ils appellent à un changement drastique des pratiques agricoles et épinglent la carence de l’Etat. Ce qui a valu à celui-ci plusieurs condamnations aux niveaux européen et national, la dernière étant dans l’affaire des algues vertes. «  La responsabilité des gouvernements successifs est lourde, celle du syndicat majoritaire et du secteur de l’agrochimie aussi. Comme pour l’amiante, il y a une volonté de nier la gravité du problème et de ne pas s’attaquer à sa cause première  : l’agriculture industrielle  » analyse Jean-Stéphane Devisse, Directeur des Programmes du WWF-France. La Cour  des Comptes dénonce dans son dernier rapport : «  l’insuffisante volonté de l’Etat de remettre en cause des pratiques agricoles marquées par

l’encouragement au productivisme et le choix d’une agriculture intensive ». A plusieurs reprises, elle a souligné qu’en contradiction avec le principe du pollueur-payeur, ce sont les ménages qui paient la facture. Et cette facture est lourde : plus de 200 millions d’euros pour régler le problème de l’eau potable dans le seul département de l’Eure-et-Loire ! Le gouvernement hérite d’une situation vieille de 30 ans. Néanmoins, il lui revient le mérite d’avoir, pour la première fois, fait bouger les lignes avec le plan Barnier Objectif Terres 2020 et le Grenelle. Mais ces mesures ne constituent qu’un rattrapage et sont largement insuffisantes compte tenu de l’étendue et de la gravité du problème. Pourtant d’autres modèles agricoles existent, ils sont bénéfiques pour l’environnement, le revenu des agriculteurs et l’emploi et sont pratiqués par des dizaines de milliers de paysans en France. « La position de la France pour la prochaine réforme de la PAC, et la place qui y sera donnée à l’environnement, aura valeur de test. Elle montrera la volonté - ou non - du gouvernement de mettre fin à l’incohérence entre les politiques publiques de l’eau et celle de l’agriculture ainsi qu’à 30 ans de scandale d’Etat » conclut Serge Orru, DirecteurGénéral du WWF-France.

3


PLANETE Actualités

ORGANIC INDIA

R

Distribution Ecoidées

Découvrez le Tulsi

« Lutte contre la pauvreté et l’exode rural grâce à la culture du Tulsi et des plantes ayurvédiques » En Inde, l’usage du Tulsi, également appelée Basilic Sacré, est largement répandu pour ses vertus médicinales connues depuis des millénaires. Le Tulsi est une des plantes principales de l’Ayurvéda, célèbre système de soins holistiques de tradition indienne, dans lequel il est nommé « l’Herbe Incomparable », la « Mère-Médecine de la Nature » et la « Reine des Herbes ». Les recherches sur le Tulsi mettent en évidence son impressionnante action contre les effets du stress et du vieillissement, sur l’augmentation de la résistance et de la vitalité. Le Tulsi développe la capacité naturelle de l’organisme à maintenir un état de bien-être, ce qui explique les usages innombrables du Tulsi dans les soins traditionnels. La législation nous interdit d’en dire plus…

Organic India

Organic India est une entreprise pionnière et chef de file des actions menées en Inde pour le développement de l’agriculture biologique auprès des communautés agricoles indiennes. ORGANIC INDIA fournit un travail digne, durable et équitable à des dizaines de milliers d’agriculteurs, de récoltants tribaux et d’ouvriers agricoles. Les initiatives d’ORGANIC INDIA se distinguent depuis plus de dix ans par la lutte contre la pauvreté et l’exode rural : les familles restent dans leurs villages grâce à la culture du Tulsi au lieu de suivre les ouvriers itinérants évoluant au gré des chantiers ou partant chercher du travail dans les villes.

Distribution en France

Organic India est distribuée en France par Ecoidées, une entreprise bien connue des magasins biologiques, particulièrement innovante et engagée dans des projets durables et équitables. En août 2010, Pierre-Alexandre Huber, gérant d’Ecoidées, s’est rendu en Inde sur les lieux de culture et a rencontré ses partenaires d’Organic India.

En achetant nos produits et en les faisant connaître vous soutenez une action juste, durable et équitable, qui a fait ses preuves depuis plus de dix ans !

Ecoidées Sarl Lieu-dit Hinterwald - 67250 HUNSPACH - tél. 03 88 80 59 75 - fax 03 88 80 97 60 ecoidees@wanadoo.fr.com - www.ecoidees.com Vente dans les magasins biologiques distributeurs des produits Ecoidées ou sur le site www.lemondeestbio.com

TISANES PERLINGUALES 100% BIO - PRESSEES A FROID à savourer collées au palais

• Pressées à froid donc pas de cuisson afin de conserver les bienfaits des plantes médicinales • Diététiques car contenant plus de 65% de fibres bifidogène prébiotique protégeant des caries (utilisable même après le brossage des dents) • Sans sucre ajouté ni édulcorant artificiel ni lactose donc idéal pour ceux qui veulent contrôler leurs apports en sucre comme les diabétiques car la résine d’acacia bio est un sucre non assimilable • Authentiques car ne contiennent pas d’arôme • Amplificateur perlingual, conçu pour rester collé au palais plus de 10 minutes • Moins de 1 kcal par pastille • Très riches en calcium et magnésium

Sachets de 25 pastilles à partir de 2.20 € en pharmacies et magasins bio Nos variétés : gelée royale, goji-cannelle, ginseng-cacao, anis, propolis-eucalyptus, argousier, kudzu-menthe, kudzu-cola, sapin-romarin, girofle-thym, café, guarana-vanille, cassis, menthe poivrée, citron, gentiane, centella-lavande, camomille, orange, acérola, mangue, thé vert-bergamote, verveine, ginkgo, gingembre-cannelle, réglisse-sauge. Et, biopastilles neutres pour l’aromathérapie.

Pour tous renseignements : www.biopastille.com Tél : 04 77 52 44 34 et fax : 04 77 52 31 65 Demande de documentation : Bioforez - 999 Frécon vieux - 42170 St Just St Rambert 4


NEWS

Un projet va optimiser la consommation d’énergie des véhicules électriques urbains VU Log, IFP Energies nouvelles, l’Institut Image (Le2i – UMR CNRS) d’Arts et Métiers ParisTech (grande école d’ingénieurs de l’industrie répartie sur le territoire national en 8 centres et 3 instituts avec 4500 étudiants et 20 laboratoires de recherche), les villes de Rueil-Malmaison et Nice, annoncent le lancement du projet VME (Ville, Mobilité, Énergie) visant à optimiser la consommation d’énergie des véhicules électriques urbains. Le projet, coordonné par Vu Log (société basé à Antibes, pionnier de la mobilité urbaine en véhicules électriques), a reçu le soutien de l’ADEME. Avec 50% de la population mondiale, les villes sont au cœur de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre issues des transports. Vu que cinquante pour cent des déplacements urbains font moins de 5 kilomètres, la mobilité de proximité se doit de contribuer à l’effort de réduction de ces émissions notamment en définissant la cartographie précise de sa consommation énergétique. À cette fin, le projet VME s’appuie sur un programme de démonstration. C’est ainsi qu’une flotte d’une dizaine de véhicules électriques en libre service sera déployée dans chacune des villes partenaires. Pour maximiser l’efficacité énergétique de ces véhicules de démonstration, et donc leur autonomie, deux actions vont être conduites. Tout d’abord, le développement d’un superviseur d’énergie embarqué qui prendra en compte la globalité des objectifs du développement durable dans les transports urbains : énergie, pollution, économie du transport (temps de trajet, congestion, etc.) puis, l’élaboration d’une cartographie énergétique fournissant un indicateur précis de l’énergie consommée par les déplacements de proximité. Christian Estrosi, maire de Nice, Président de Nice Côte d’Azur confirme l’utilité de ce projet en expliquant : « Je me suis engagé dans une politique à long terme visant à faire de Nice une ville modèle en termes de développement

durable, pour que Nice soit reconnue comme une ville verte en Méditerranée. Cet engagement implique de multiplier les expériences innovantes, de rechercher des solutions nouvelles qui vont dans l’utilisation de plus en plus importante d’énergie propre. Le système VME qui fait l’objet de cette expérimentation pilote, en rationalisant l’utilisation de l’énergie ajoute la dimension économique indispensable à cette démarche de réduction des nuisances ». Patrick Ollier, Président de la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée Nationale et député-maire de Rueil-Malmaison, précise que : « En 2001, la ville de Rueil-Malmaison devenait ville pilote du département des Hauts-de-Seine en matière de développement durable. En 2007, son agenda 21 était labellisé au niveau national par le ministère de l’environnement. L’année suivante, nous recevions une Marianne d’Or de l’environnement et du développement durable pour la conduite d’un chantier exemplaire

sur notre ville. Avec la municipalité, j’entends toujours trouver des solutions efficaces aux enjeux globaux de l’environnement. Dans cette optique, j’ai souhaité que Rueil-Malmaison participe au lancement du projet Ville, Mobilité, Energie qui participe concrètement à la déclinaison du Grenelle de l’Environnement, dont j’ai conduit, à l’époque, les débats à l’Assemblée Nationale en ma qualité de Président de la Commission des Affaires économiques, de l’environnement et du territoire ». A son tour Georges Gallais, Président de VU Log, pense que « Contribuer à accroître l’efficacité énergétique des déplacements de proximité est l’essence même de la création de VU Log. Coopérer avec les équipes de l’IFP et les Arts et Métiers ParisTech est une réelle reconnaissance de nos compétences et expérience dans les logiciels de mobilité urbaine ». Quant à Philippe Pinchon, Directeur du Centre de résultats Transports d’IFP Energies nouvelles (organisme public de recherche, d’innovation industrielle et de formation intervenant dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement), il insiste sur le fait que : « Nous sommes heureux de contribuer à ce projet de véhicule communiquant qui va dans le sens de la mobilité durable en milieu urbain. IFP Energies nouvelles y apporte son savoir faire dans le développement de stratégies de contrôle innovantes permettant une optimisation de l’utilisation de l’énergie à bord ». Source  : Service de presse IFP Energies nouvelles

Le tour du monde solaire avec le ‘‘Turanor Planetsolar’’

Grâce au soleil, tout sera permis dans l’avenir. Presque 600 m2 de panneaux solaires à géométrie variable, 825 modules et 38000 cellules vont permettre, au ‘’Turanor Planet Solar’’ de réaliser un tour du monde incluant

un maximum d’économies d’énergie. En effet, ce catamaran, construit outre Rhin, a appareillé en septembre dernier, de Monaco et voguera à travers tous les océans pendant plus de huit mois.  Les hélices en fibre de carbone sont actionnées par quatre moteurs électriques alimentés par des panneaux solaires qui permettront de produire 90% de l’énergie nécessaire à ce périple exceptionnel. Sans voile et sans énergie fossile, le bateau ne dépassera pas les  5 nœuds de moyenne, économies d’énergie obligent. Des batteries de deux tonnes permettront à ce nouveau mode de navigation d’accoster en premier lieu aux Canaries, puis de continuer son périple en empruntant les différents canaux de Panama et de Suez. Avec ses allures d’engin spatial,

5

ce grand oiseau futuriste, fait de carbone a été conçu par Raphaël Domjan pour le milliardaire du solaire allemand, Immo Strohër. A noter que, c’est un français récemment mêlé à l’actualité, Patrick Marchesseau qui le drivera. En effet, ce dernier n’était ni plus ni moins que le capitaine du Ponant, arraisonné prés de la Somalie par des pirates en 2008 et libéré par les forces françaises juste après. La finalité de ce test à grande échelle consiste à faire progresser, sur toutes les mers du globe, le développement des nouvelles technologies en se tournant vers une alternative aux énergies fossiles et non polluantes. La route est longue, mais, le ‘‘Turanor Planet Solar’’ est l’ambassadeur d’un avenir meilleur qui grâce à l’expansion du solaire protègera notre belle planète bleue. Ch. Pinson


Réchauffement climatique

La planète se réchauffe Dès le XIXème siècle, la révolution industrielle a profondément bouleversé notre monde, qui est passé d’une dominance  agraire et artisanale à une société commerciale et industrielle. Bien sûr, cette révolution nous a apporté du bien être mais, comme des hommes aveugles, nous n’avons pas su jauger les inconvénients associés à cet élan de modernisme. Il ne faut jeter la pierre à personne, le progrès était tel que la griserie des bienfaits industriels était normale. Par contre aujourd’hui nous savons que l’accumulation dans l’atmosphère des gaz à effet de serre perturbe le climat et que notre planète s’échauffe anormalement, alors nous devons réagir au plus vite car la température de la planète a déjà augmenté de 0,6 °C. Si nous ne réagissons pas immédiatement, de très graves perturbations vont menacer notre avenir. Parmi ces dérèglements climatiques notons les canicules, les désertifications, les inondations, les tempêtes, la disparition des glaciers, la fonte de la banquise, la montée du niveau des mers, l’effondrement de la biodiversité et les canicules associées au manque d’eau et de nourriture... Mais ce n’est pas tout, un million d’espèces animales et végétales pourraient disparaître lors des cinq prochaines décennies et des millions de personnes en seront affectées.

différents pays du monde ont pu être regroupées et comparées. Dés lors, les météorologues et scientifiques du monde entier ont pu travailler ensembles et vérifier s’il y a eu un réchauffement climatique  ? Les résultats furent probants. Les observations et mesures effectuées ces dernières années ont levé le doute sur la question. En un siècle, les températures moyennes enregistrées par les stations météorologiques du monde entier permettent de dire que la température moyenne du globe a subi une augmentation lente supérieure à 0,6°C. La diminution des glaces de la banquise arctique, l’augmentation du niveau de la mer, le recul des glaciers, les périodes de sécheresses et le manque d’eau… sont autant d’indices qui doivent nous alerter sur la réalité du réchauffement climatique.

L’avancée du GIEC Déjà, vingt ans en arrière de nombreux scientifiques s’interrogeaient sur l’existence ou non d’un « réchauffement climatique ». Ils avaient du mal à y répondre parce qu’ils se heurtaient à un absentéisme de croisement des données scientifiques mondiales. Heureusement, en novembre 1988, à la demande du G7 (l’actuel G20) le GIEC voit le jour et permet de palier à ce problème. Il est créé par deux organismes de l’ONU, l’organisation météorologique mondiale  (OMM) et le  Programme des Nations Unies pour l’Environnement  (PNUE). Ces deux organismes l’ont chargé d’évaluer les données scientifiques relatives au réchauffement climatique, de déterminer les conséquences de ce changement sur l’environnement et les économies et d’établir des stratégies d’action réalistes. C’est grâce à l’avènement du GIEC que les données météorologiques des

Les théories négationnistes Le révisionnisme climatique prend une ampleur mondiale. De nombreux ouvrages niant la gravité du réchauffement où ses causes humaines ne cessent de paraître à travers le monde. Les rapports scientifiques révisionnistes sur le climat pullulent. Quand on pense que quarante à cinquante pour cent des américains doutent du réchauffement planétaire lié à l’homme, on ne peut rester que bouche bée  ! Ce déni commence même à toucher l’Europe et la France. Il est évident que certaines industries et groupes pétroliers ont tout intérêt à nier les effets de la combustion des hydrocarbures sur le réchauffement climatique. Une information révélée avant la conférence sur le climat de Washington en septembre 2007 a même évoqué le soutien financier d’un grand groupe pétrolier négationniste envers des articles de scientifiques visant à démontrer l’inanité de l’hypothèse du réchauffement climatique. Quoi qu’il en soit le réchauffement climatique dérange certains lobbies industrio-financiers. Une des théories négationnistes consiste à dire que la terre est la proie de cycles planétaires et solaires qui dans le passé ont provoqué des changements climatiques notoires, chose qui

6


Réchauffement climatique expliquerait le réchauffement actuel. En réponse, nous trouvons surprenant et inquiétant que malgré une faible activité solaire la période 2004 - 2007 ait été parmi la plus chaude jamais observée à l’échelle globale. Donc, on est en droit de se demander ce qu’il va se passer lorsque l’activité solaire va croître. Et bien tout simplement une accumulation des deux phénomènes que sont la hausse de l’activité solaire et l’augmentation de l’effet de serre due au sur-dégagement de CO2.

prônent une augmentation du réchauffement climatique qui serait principalement due à l’augmentation du CO2 atmosphérique. Le rapport confirme que l’augmentation de CO2 associée à d’autres gaz à effet de serre est due à l’activité humaine et constitue une menace pour le climat et les océans (acidification). Néanmoins, le rapport précise que « des incertitudes importantes demeurent sur la modélisation des nuages, l’évolution des glaces marines et des calottes polaires, le couplage océan-atmosphère, l’évolution de la biosphère et la dynamique du cycle du carbone », il note cependant que « les projections de l’évolution climatique sur 30 à 50 ans sont peu affectées par les incertitudes sur la modélisation des processus à évolution lente ». Et pour finir, le rapport insiste sur le fait que « le caractère interdisciplinaire des problèmes rencontrés impose d’impliquer davantage encore les diverses communautés scientifiques pour poursuivre les avancées déjà réalisées dans le domaine de la climatologie et pour ouvrir de nouvelles pistes aux recherches futures. ». Bien entendu, le GIEC a vu d’un bon œil les conclusions de se rapport.

La mise en cause du GIEC Le dernier rapport du GIEC dérange les intérêts économiques de certaines multinationales. Aussi, il faut à tout prix le détruire médiatiquement parlant. Une sombre affaire d’e-mails, surnommée « climategate » a cherché à entacher les rapports du GIEC sur le réchauffement climatique. Cette affaire prend en compte les e-mails de l’unité de recherche sur le climat de l’université East Anglia qui ont été piratés par centaines en novembre 2009. Il semblerait que dans un de ces mails piratés on ait trouvé le mot « trick », utilisé par le scientifique américain Michael Mann.

Que dit le dernier rapport de 2007 du GIEC Le quatrième rapport de synthèse du GIEC est clair et explicite, le réchauffement climatique mondial est évident. Selon ce rapport, on constate déjà une hausse des températures moyennes de l’atmosphère et des océans, une fonte des glaces et des neiges et une élévation du niveau moyen des mers. De nombreuses observations effectuées sur tous les continents et dans la plupart des océans établissent sans équivoque que de nombreux systèmes naturels sont atteints par des changements climatiques régionaux, en particulier par des élévations de températures. Ces changements climatiques régionaux commencent à avoir des effets pervers difficiles à cerner sur le milieu naturel et l’environnement humain. Parmi ces effets, notons les plantations plus précoces au printemps et les perturbations des forêts dues aux incendies et parasites dans l’hémisphère nord, la mortalité associée à la chaleur en Europe, les vecteurs de maladies infectieuses dans diverses régions et la perturbation de la chasse et des déplacements en arctique. Ce rapport explique aussi que les émissions mondiales d’aérosols et de gaz à effet de serre liées aux activités de l’homme ont augmenté depuis le début de l’ère industrielle. La hausse a été de 70% pour la période 1970-2004. Sous l’activité humaine, les concentrations de CO2, de méthane  et d’oxyde nitreux se sont terriblement

La chose a fait scandale car cet e-mail laissait croire à une manipulation de sa démonstration sur le réchauffement climatique. Aujourd’hui, ce scientifique vient d’être innocenté de toute mauvaise conduite par un collège de scientifiques. Bien entendu, les négationnistes se sont engouffrés dans la faille tout en brandissant des études contradictoires. Mais ce n’est pas tout, le GIEC a continué à subir les attaques multiples de certains opposants et son président à même vu son intégrité mise en doute.

Le rapport de l’Académie des sciences Le réchauffement climatique ne cesse de faire débat. Plusieurs théories s’affrontent. Valérie Pécresse a demandé à l’Académie des sciences d’organiser un débat pluridisciplinaire sur les connaissances actuelles en matière de changement climatique. Issue d’un projet de Colbert, l’Académie des sciences est l’une des cinq académies faisant partie de l’Institut de France. Elle rassemble des savants français tout en s’associant à des savants étrangers sélectionnés les uns et les autres parmi les plus éminents. Le débat a eu lieu le 20 septembre et a fait l’objet d’un rapport de synthèse publié le 26 octobre 2010. Les conclusions du rapport expliquent que pour la période 1975-2003, plusieurs facteurs indépendants

7


Réchauffement climatique - des inondations côtières avec des millions de personnes victimes chaque année ; - un effondrement de la biodiversité avec une extinction majeure d’espèces dans le monde entier ; - une aggravation des maladies avec des épidémies.

accrues. Depuis le milieu du XXème siècle, l’essentiel de la hausse de la température moyenne planétaire est très probablement imputable à l’élévation des gaz à effet de serre relatif à l’activité humaine. Il est plus que probable qu’à l’exception de l’antarctique tous les continents aient subi depuis 50 ans un réchauffement marqué lié à l’homme. Il est aussi possible que ce réchauffement lié à l’homme ait joué un rôle sur les systèmes physiques et biologiques.

Va-t-on vraiment agir ? Ce n’est pas gagné, les négociations des différents sommets se heurtent à beaucoup plus de difficultés que prévu. La prise de conscience a-t-elle vraiment eu lieu  ? Les intérêts en jeu sont ils plus forts que cette prise de conscience  ? Malheureusement, le réchauffement climatique semble difficile à infléchir. Les quantités de CO2 accumulées dans les océans vont continuer à se libérer lentement et l’activité humaine continue à s’en donner à cœur joie en libérant allègrement des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Quoi qu’il en soit, les experts sont formels, on doit absolument diviser par deux l’ensemble des émissions mondiales de gaz à effet de serre d’ici 2050, sinon ça va chauffer. Bien entendu, on parle beaucoup de ce réchauffement et de nombreuses personnes et organismes s’impliquent de plus en plus. Qui n’a pas entendu la fameuse phrase « c’est bon pour le climat.». Mais ce n’est pas suffisant, il faut que les états prennent des décisions drastiques. Après l’échec de la conférence de Copenhague  à trouver un accord contraignant sur la réduction des gaz à effet de serre, l’accord de Cancun (Mexique) à sauvé les meubles. Le 11 novembre 2010, les 200 pays réunis ont fini par adopter un texte initiant une série de mesures et de mécanismes permettant de lutter contre le réchauffement climatique. Parmi ces mesures, notons la création d’un fond vert qui aidera les pays en développement de s’adapter au changement climatique.

Les différents scénarios envisagés par le GIEC pour l’avenir Prévoir les effets et conséquences du réchauffement climatique n’est pas chose facile car tout dépend de notre démographie à venir et du degré de réaction à limiter les émissions de gaz à effet de serre. Vu ce qui se passe lors des sommets mondiaux, ce n’est pas gagné  ! Ce qui est sûr, c’est que si l’on poursuit nos émissions de gaz à effet de serre au rythme actuel ou pire, à un rythme plus élevé, on va modifier considérablement le climat du XXIème siècle, avec pour conséquences des désastres humains, économiques, écologiques et climatiques sans précédents. Grâce à différents scénarios d’émissions de gaz à effet de serre prenant en compte les multiples accroissements de la démographie et les multiples modes de pollution, le GIEC propose sous forme de tableaux et de graphiques, plusieurs évolutions possibles prenant en compte les actions de l’homme. Ces scénarios projettent pour la fin du XXIème siècle des hausses de températures allant de 1,8 à 4°C en valeurs moyennes. Selon les experts du GIEC, il faut limiter à + 2°C la hausse des températures par rapport aux niveaux pré industriels afin d’éviter des dérèglements catastrophiques dont l’intensité est définie dans les différents scénarios. Le G8 réuni en Italie en juillet dernier a adopté cet objectif. Néanmoins un réchauffement de 2°C aurait déjà des conséquences graves. Cette élévation de la température provoquerait  : une fonte des glaciers, un blanchiment accru des coraux, une augmentation des dégâts liés aux crues et tempêtes, une baisse des précipitations, un effondrement de la biodiversité avec une baisse de 30% du nombre d’espèces végétales et animales… Mais si l’on arrive au scénario d’une élévation de 3 à 4 degrés Celsius, les conséquences seraient dramatiques. On serait confronté à : - une baisse de rendement des cultures céréalières avec les risques de famine qui s’y rattachent ; - une baisse de la disponibilité en eau surtout dans des pays comme l’Afrique, l’Asie et l’Inde ; - une fonte des glaciers d’Europe, d’Amérique latine et d’Asie qui entrainerait des problèmes d’approvisionnement et de gestion de l’eau ; - une augmentation du niveau des mers de plusieurs dizaines de centimètres;

8


Biodiversité

Quel est le bilan de l’année de la biodiversité 2010 ? Début 2010, dans notre magazine nous évoquions, trompètes sonnantes, l’arrivée de l’année de la biodiversité. Un an après, qu’en est-il ? En fait, la mobilisation du grand public, n’a pas été celle attendue. Un petit bémol néanmoins, grâce à quelques campagnes d’annonces la biodiversité est désormais connue de tout un chacun. Et ça, c’est bien. Par contre, le commun des mortels la perçoit comme un concept vague, voire abstrait. Pour la plupart d’entre nous, la dégradation de la biodiversité, c’est la faute des autres et sa sauvegarde, une affaire de spécialistes. En France les différents organismes, associations et ONG de conservation de la biodiversité manquent cruellement d’adhérents et par conséquent, manquent de moyens. Alors, n’hésitez pas, inscrivez-vous  ! Ce n’est pas parce que l’année 2010 est terminée qu’il faut baisser les bras. Au contraire, chacun doit agir à son niveau pour que dans la tête de chaque personne la biodiversité prenne toute sa place.

irréversible d’espèces et d’organismes vivants sur Terre. Non sans peine, ce fût une réussite, il était temps  ! Les trois volets de la Convention ont été adoptés par l’assemblée et un nouveau protocole est né. Les pays du Nord et du Sud ont signé cet accord que l’on peut considérer comme historique. Il est sans précédent et vise à protéger le mieux possible les espèces et les écosystèmes mondiaux, tout en en partageant le plus équitablement les bénéfices. Parmi les grands accords de la conférence, on note : - L’adoption du nouveau plan stratégique 2011-2020 qui permet de contribuer à stopper la perte de biodiversité mondiale et de convenir de nouveaux objectifs pour 2020. Et oui, les 193 Etats présents se sont mis d’accord sur la stratégie 2010/2020 qui doit permettre de stopper l’érosion de la biodiversité et la disparition accélérée d’espèces. Le plan doit aussi établir une vision pour 2050. - L’obtention de moyens financiers dédiés en direction des pays en développement. - La mise en place du « mécanisme intergouvernemental d’échanges entre scientifiques et décideurs en matière de biodiversité et de services éco systémiques  (IPBES) »,  l’équivalent du GIEC pour la biodiversité.

Le bilan vu par la France

Le 30 novembre 2010, Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté en conseil des ministres une communication sur le bilan pour la France de l’année internationale de la biodiversité. Pour elle, il est question d’avancées en la matière. Elle pense que « l’effort particulier de sensibilisation effectué en 2010 s’est traduit par une très grande participation des citoyens aux 2 800 manifestations labélisées alors que parallèlement, les engagements du Grenelle de l’environnement devenaient visibles avec par exemple la création du parc naturel marin de Mayotte ou le lancement du parc de forêt de plaine entre Bourgogne et Champagne ». Après un éloge des avancées internationales en terme de biodiversité et de la conférence de Nagoya, elle conclut en expliquant que 2011 sera l’année où chacun devra «  prendre des engagements au travers de la nouvelle Stratégie nationale pour la biodiversité. ».

Quels sont les indicateurs permettant de mesurer la biodiversité ? Agir pour une bonne biodiversité nécessite sa connaissance. Plusieurs indicateurs, loin d’être suffisants à notre goût, permettent la mesure de la biodiversité de la planète. Parmi ceux ci, notons l’état de la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), les images satellites qui donnent de bonnes indications biogéographiques (notamment de la couverture forestière), les calculs et l’analyse du WWF de l’empreinte écologique, les observations des organismes liés à la nature, l’état de gestion des aires protégées et la mesure de leur surface…On s’aperçoit de plus en plus que les incidences économiques liées à la biodiversité sont autant de nouvelles données à prendre en compte. D’autres moyens d’observation dédiés à l’état de la biodiversité mondiale doivent être mis en place avec la participation de tous les pays et organismes du monde. Mieux connaitre l’état de notre biodiversité nous permettra d’agir en conséquence.

La convention sur la biodiversité

Alors ce bilan ?

La Convention sur la Diversité Biologique (CDB) est née lors du sommet de la Terre de Rio de 1992. Il s’agit d’un traité international dont les trois buts principaux permettent de conserver la biodiversité, favoriser son utilisation durable et assurer un vrai partage (équitable) des bénéfices liés à l’exploitation des ressources génétiques.

Même si nous restons sur notre faim parce que nous aurions voulu que le grand public s’implique plus, cette année notre boulimie de biodiversité a été un peu rassasiée par les avancées de la biodiversité 2010. Notamment par les volontés gouvernementales et par les accords de Nagoya. Nous espérons vivement que ces accords seront suivis. Il faudrait que chaque année demeure dans la tête des gens comme une année de la biodiversité.

La conférence de la CDB à Nagoya (Japon).

Les 193 pays signataires de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) ont finalement adopté à Nagoya, au Japon, un accord sans précédent visant à mieux protéger les espèces et les écosystèmes et à en partager plus équitablement les bénéfices. Du 18 au 29 octobre 2010, durant onze jours à Nagoya, le Japon a accueilli la dixième Conférence des Etats parties (COP 10) de la Convention sur la Diversité Biologique. Les participants ont demandé au monde d’agir afin d’éviter « le point de non-retour » de la biodiversité qui se caractérisera par la disparition

9


PLANETE Actualités

PROKITIC Complexe lyophilisé micro-encapsulé et gastrorésistant de choux, de radis noir, d’ail fermenté et de lactobacillus de Kimchi REGENERE - STIMULE - PROTEGE LA QUALITE ET LE BIORYTME FONCTIONNEL DES INTESTINS ET DE LEURS FLORES PROBIOTIQUES Prokitic associe :

Les vertus pré-biotique de sa base végétale de choux et d’ail fermenté Les propriétés pro-biotiques salutaires de ses lactobacilles ferments Les bénéfices d’un développement électif au niveau intestinal

AJUSTE - REGULE - ADAPTE La biologie de la flore intestinale aux rythmes physiologiques imposés par l’environnement alimentaire, les agressions du milieu et la progression de l’âge. Pour tous renseignements ou commandes rendez-vous sur :

www.aromaphyto.fr

Tous droits réservés © Quinton America

Vous pouvez aussi commander ou demander une documentation à l’adresse suivante : Laboratoire Aromaphyto - phyto BP 31- 35120 DOL DE BRETAGNE Tél : 02 99 800 030 Prélevé en Bretagne dans des zones exemptes de pollution et traité en laboratoire pharmaceutique certifié BPF, notre plasma marin est d’une qualité exceptionnelle. Nous tenons tellement à ce que notre produit soit parfait, que nous le testons pour son pH, son osmolarité et, non pas 1 fois, 2 fois, mais 3 fois pour sa pureté microbiologique. De plus, question d’obtenir une sécurité optimale, il est le seul plasma marin sur le marché à être testé pour la détection des endotoxines. Bénéficiez dès aujourd’hui d`un apport naturel de plus de 90 minéraux et oligoéléments. Exigez la qualité, l’efficacité et la sécurité de Biocean®®.

Vendus en France par:

www.bioceanplasma.com

(Professionnels de la santé) Energetica Natura Téléphone: + 32 (0)37 89 09 59 www.energeticanatura.com info@energeticanatura.com

10

(Public) Le Porte Bonheur SARL Tél/Fax: +33 (0)5 58 73 47 69 Portable:+33 (0)6 85 77 28 81 www.oceau.fr pierderie@aol.com


Biodiversité

Les enjeux de la Biodiversité Marine Il y a 460 millions d’années notre planète était soumise à un « super effet de serre » qui bloquait la vie. L’explosion de la biodiversité marine serait due à un changement climatique global. En effet, des chercheurs de Lyon et de Canberra (Australie) ont mis en évidence un refroidissement progressif des océans d’environ 15°C sur une période de 40 millions d’années. Ce refroidissement aurait permis l’essor d’une biodiversité marine encore mal connue de nos jours. Des espèces méconnues Actuellement, avec seulement 20 % des fonds marins explorés, la biodiversité marine est immense et méconnue. Début août 2010,  les premières conclusions de l’étude internationale  « Census of marine life » révèlent la multitude de la richesse de l’écosystème marin. Démarré en 2000, ce colossal inventaire global du fond des océans s’est effectué sur dix ans. Il a coûté 650 millions de dollars et a mobilisé 360 scientifiques, ce qui a permis de recenser et répertorier 230 000 espèces marines. Malheureusement, le rapport évoque aussi les menaces qui pèsent sur ce monde aquatique. Parmi celles ci, notons les dégradations des habitats, la pollution, la surpêche, l’acidification des eaux liée au réchauffement climatique et la prise accidentelle dans les matériels de pêche d’oiseaux, de tortues et de mammifères.  La vie marine est la plus ancienne, elle remonte à quelque 3,8 milliards d’années contre seulement 400 millions d’années pour les espèces terrestres, ce qui explique sa grande profusion. De nombreux experts estiment à 10 millions le nombre d’espèces de petits invertébrés vivant dans les grands fonds océaniques. On retrouve cette vie à toutes les profondeurs. Un poisson nommé Careproctus amblystomopsis a été remonté de 7 200 m de profondeur et des puces de mer ont été identifiées dans la fosse des Nouvelles-Hébrides (océan Pacifique) à plus de 10 000 m de profondeur. D’autres espèces de vie marine non identifiées ont été aperçues à de très grandes profondeurs, dans les fosses marines.

La biodiversité en danger

Malheureusement, de nos jours, la biodiversité marine est fragilisée par la surpêche, les pollutions marines en tout genre et le réchauffement climatique. Les chaluts qui raclent les fonds marins arrachent tout en passant. Les énormes amas de matière plastique qui flottent dans les océans tuent la vie. En effet, de nombreuses espèces ingèrent ces plastiques et meurent. Et, les marées noires successives n’arrangent rien. Lorsque l’on parle d’enjeux climatiques et de gaz à effet de serre, on ne pense pas assez aux effets qu’ils ont sur les océans et les espèces vivant sous l’eau. D’après les académies des sciences du monde, l’acidification des océans est un enjeu majeur à prendre très rapidement en compte. L’acidification des océans peut induire une corrosion massive des récifs coralliens ainsi que des modifications majeures dans la biodiversité marine. Ce phénomène aura des implications graves sur la production alimentaire et la vie de millions d’individus. Selon un rapport du WWF, le Triangle de Corail est un exemple alarmiste de ce réchauffement climatique. Ce triangle regroupe les côtes et fonds marins de six pays : l’Indonésie, les Philippines, la Malaisie, la Papouasie Nouvelle Guinée, les Îles Salomon et le Timor Oriental. D’une superficie de 5,7 millions de km2, cette région détient la plus forte biodiversité marine au monde, avec 30% des récifs coralliens, 76% des espèces de coraux et plus de 35% des espèces de poissons de récifs. Un patrimoine naturel qui fait vivre plus de 100 millions de personnes. Mais, si nous restons inactifs face aux menaces du réchauffement climatique, ce triangle de corail pourrait disparaître avant la fin du siècle. Bonne nouvelle néanmoins, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, l’atoll Aldabra est une zone protégée et préservée des hommes. Avec 154 km², il est situé au sud-est des Seychelles, à 465 kms de Madagascar. C’est un des plus grands atolls au monde et un trésor de biodiversité.

Notre biodiversité côtière Il y a une vie autour de nos côtes et cette vie est étroitement liée au maintien de la biodiversité. Malheureusement une grande partie de nos réserves halieutiques (ressources vivantes aquatiques) sont détériorées à cause de la disparition des milieux naturels, de la surexploitation des ressources et des impacts des changements globaux. Par exemple, nous constatons un effondrement des morues en Atlantique Nord dû à une trop forte demande humaine. Mais, aussi un effondrement de la pêche des requins, un fort développement des raies, une forte prédation des coquilles St jacques etc. L’usage des engins de pêche non sélectifs pose problème. Un autre fléau vient de la prolifération des espèces exotiques due à l’intensification du trafic international et aux vidanges excessives des eaux de ballast des navires. Les activités commerciales sont aussi source d’introduction avec les crépidules, les bigorneaux perceurs qui ont proliféré en 90, les parasites des huitres plates venant des USA et bien d’autres introductions sauvages. Quant aux impacts des changements globaux, on sait que les périodes chaudes sont associées à de faibles niveaux de biodiversité et à une acidification des océans. Bien entendu, nous devons agir pour renverser la tendance. Il nous faut sensibiliser le public et les décideurs mais aussi améliorer la gouvernance. Des mesures doivent être prises pour améliorer le milieu naturel, les habitats d’oiseaux, les engins de pêche qui doivent être plus sélectifs et la surpêche qui doit être contrôlée. On doit aussi réduire les chalutages par grands fonds et veiller à la stricte non réintroduction d’espèces tropicales ou étrangères au milieu. Une éco certification des pratiques de culture marine et de pèche apportera sa pierre à l’édifice. 11


Eau de mer

L’extrême richesse de l’eau de mer

L’origine du sel de l’eau de mer

L’aventure océane commence peu après la formation de notre planète. Une multitude de gouttelettes d’eau se forment et se condensent progressivement à partir des gaz présents dans l’atmosphère primitive. Puis, ces fines particules interagissent et se réunissent entre elles pour retomber sous forme liquide. Progressivement, elles constituent d’immenses étendues d’eau qui formeront les mers et les océans.

La composition de l’eau de mer a évolué au fil des temps. Aux prémisses de la vie, la concentration en sels minéraux des océans avoisinait les 9 grammes par litre. Ensuite, elle a augmenté progressivement pour atteindre les 33 g/litre, sans doute sous l’action de l’érosion et de la formation des continents. Depuis, grâce à un processus tectonique et chimique qui enlève autant de sel qu’il n’en arrive par les rivières, la salinité globale des océans reste (pour l’instant) quasiment constante. En 1715 Edmond Halley  propose l’explication suivante : «  Le sel et les autres minéraux contenus dans nos mers sont amenés par un écoulement de l’eau de surface (eau de pluie) qui « arrache » des ions par dissolution des roches. Ensuite, ces ions sont entraînés jusqu’à l’océan tandis que l’évaporation entraine leur concentration.  ». La théorie de Halley s’est révélée en grande partie correcte. En plus de ce phénomène, il faut rajouter l’arrachement au plancher océanique du sodium  lors de la formation initiale des océans. Quant à l’ion chlorure, il provient du «  dégazage  » du chlorure d’hydrogène et d’autres gaz qui, au travers des volcans  et de  monts hydrothermaux, surgissent de l’intérieur de la Terre. Bien entendu, d’autres théories existent avec notamment celle qui prétend que la tectonique des plaques entraine une partie

Il y a environ 3,5 à 3,8 milliards d’années, les eaux marines regorgeaient de molécules prébiotiques. Grâce à cette richesse prébiotique, les précurseurs atmosphériques dissous dans l’eau de mer, tels que l’acide cyanhydrique et le formaldéhyde, évoluent spontanément vers des composés plus complexes pour former les briques élémentaires du vivant. Comme par miracle, les premiers acides aminés réussirent à se protéger à l’abri d’une membrane biotique. Dès lors, la vie traditionnelle pris son élan dans nos océans. L’existence de tous les systèmes vivants dans les profondeurs océaniques n’est pas encore entièrement expliquée. La définition propre et globale du mot « vie » est confuse et pas vraiment explicitée de manière stricte et définitive. On évoque la possibilité d’un changement transitoire, encore inexpliqué, qui s’est produit entre une évolution chimique prébiotique et une évolution biochimique caractéristique du vivant. De nos jours, les océans et les mers couvrent 530 millions de kilomètres carrés et occupent un volume estimé à 1 340 millions de km³. L’eau de mer à une composition étonnante. Elle contient des sels et deux tiers des éléments chimiques, dont la plupart sont difficilement décelables car présents en très petite quantité, sans oublier les algues, bactéries et autres entités vivantes. Riche des nombreux éléments qu’elle contient, l’eau de mer voit sa masse volumique augmentée de 2,5 % par rapport à celle de l’eau douce.

12


Eau de mer

du sel sous les masses continentales, et que ce dernier remonterait lentement à la surface.

L’eau de mer et la vie

Vers la  fin du XIXe siècle, René Quinton met en pratique sa théorie en pratiquant sa méthode thérapeutique dans les hôpitaux de paris, puis en créant des « dispensaires marins ».

La commercialisation de l’eau de mer

De l’eau, sodique à la concentration de 9 g/l, circule librement dans notre corps. Cette substance terriblement complexe et subtile agit par ses énergies ultrafines sur les moindres atomes de nos cellules. Nous ne pourrions continuer à vivre si cette solution essentielle où s’effectuent les échanges indispensables à la vie cellulaire ne circulait pas à travers notre corps. Un biochimiste, médecin et physiologiste canadien de renom,

Byron Archibald Macallum (1858- 1934), fit des recherches sur la répartition microchimique des ions organiques des cellules. Puis, en tant que membre actif de l’Office de biologie du Canada (Fisheries Research Board  ), il développe une théorie selon laquelle l’origine de la composition des fluides corporels des poissons, des créatures océaniques et des animaux viendrait des océans. Pour lui, la composition ionique des liquides internes des êtres vivants est la preuve de la composition ionique des anciens océans dans lesquels ils ont évolué au tout début. La concentration en minéraux du plasma sanguin présenterait de nombreuses similitudes avec celle des Océans de l’époque. S’appuyant sur un long travail de mesure ionique, le docteur Macallum constate que chez beaucoup d’animaux, des ions sodium, potassium, calcium et magnésium se produisent en proportion proche de la composition ionique de l’eau de mer de l’époque. Ceci constitue un argument fort en faveur des origines marines des vertébrés terrestres. Plus tard, à son tour, René Quinton se lance dans cette aventure scientifique passionnante. Il va aller jusqu’à se servir des vertus de l’extrême richesse de l’eau de mer. Né le 15  décembre  1866  à Chaumes-en-Brie  et mort le 9 juillet 1925 à Grasse, ce chercheur élabore lui aussi une théorie sur l’origine et la nature marine des organismes vivants. Par une série d’expérience, il échafaude une vision scientifique expliquant que le milieu vital tend à se rapprocher, de part sa composition chimique et biologique, de celui de l’eau de mer dans lequel naquit la vie. Selon lui, la vie animale, issue des océans, s’évertue à maintenir à travers la série zoologique les cellules des organismes dans leur milieu marin d’origine. Il explique que, « Tout organisme animal est un véritable aquarium marin où continuent à vivre, dans les conditions aquatiques des origines, les cellules qui le constituent ». Il en déduit qu’il existe une constante de la composition de ce milieu de vie qui a traversé allègrement les âges, ce qui traduit le caractère optimal du milieu marin de permettre la vie cellulaire.

Aujourd’hui l’eau de mer est commercialisée sous différentes formes, en ampoules, en bouteilles, en spray sous la forme hyper (eau de mer brute à 33 g/l de sels minéraux marins) ou sous la forme iso (eau de mer ramenée à la concentration de 9 g/l de sels minéraux marins), mais aussi en crèmes émulsifiées avec de l’eau de mer ramenée à l’isotonie plasmatique, conformément aux principes établis par René Quinton. Pour réaliser l’extraction, l’eau de mer est collectée sur la côte bretonne à marée haute dans des courants marins très oxygénés. Ce prélèvement est effectué par une compagnie spécialisée qui agit pour différents laboratoires mondiaux. Une fois recueillie, l’eau de mer brute subit une microfiltration à froid (à 0.22µ) dans l’atelier de traitement situé sur la côte même. Cela se fait au travers de membranes poly-sulfatés. Afin d’éviter les confusions, il faut noter que la partie minérale de l’eau de mer à une très grande importance pour les bienfaits qu’elle nous apporte. Gardons en mémoire que René Quinton n’a mis en avant que la partie minérale de l’eau de mer. Après ce traitement de microfiltration à froid, l’eau de mer est acheminée en véhicule iso-thermique en moins de 48 heures vers les différents laboratoires de fabrication pour aboutir à un produit fini, de qualité et commercialisable.

Les vertus de l’eau de mer

L’eau de mer est une véritable mine d’éléments minéraux. Oui, une vraie manne de la nature ! Riche en électrons dissous, elle est un complexe biochimique bénéfique à notre bien-être et notre bonne forme.. A son contact, un organisme fatigué absorbe des ions négatifs et fait le plein de sels minéraux, il se recharge naturellement. D’où l’intérêt des cures de thalasso. L’air marin contribue, lui aussi, au bien-être que procurent les cures de thalasso. Qui ne s’est pas senti revivre en respirant à plein poumon du bon air marin brassé par le vent !

13

Les vertus de l’eau de mer, amplifiées par les découvertes de René Quinton ont inspiré la fabrication par diverses entreprises de nombreux produits marins. Ces produits commercialisés contiennent, dans les conditions naturelles océaniques, le spectre complet des minéraux et oligo-éléments et un peu de carbone organique, la forme active du pré-biotique. Un plasma marin totalement assimilable par l’organisme, de bonne qualité, 100% naturel et stérile, pharmaceutiquement préparé en respect de la pharmacopée européenne peut également être utilisé pour l’équilibre minéral, pour laver et nettoyer les plaies, dans l’acné, pour la décongestion nasale mais aussi dans bien d’autres cas à définir avec votre praticien. L’iso tonicité de l’eau de mer hydrate naturellement. Il existe donc des crèmes de soins et de beauté à base de matières actives marines (l’eau de mer sous sa forme isotonique) et enrichies d’huiles et d’extraits de plantes certifiés bio.


PLANETE Actualités

Offrez-vous une formation valorisante dans la filière professionnelle de la promotion de la santé !

!"#$%&#%'(&%)%&*#$ +",)-."&#$0,"8%##'"&&%11%#$%*$0%,#"&&%11%#$%&$!-*7,"0-*6'%$2,#7")5($V&.$W;:"+)#"$X&(/'".."9$X/(')A-#9$ OPL(-Y&'-1&(P;'&%)"9$V"11-(P;'&%)"9$Z-1;-%&(P)"9$V"7A-#$;1-A-##".9$&%%'-+P"$%7L+P-Y+-'%-'".."$Y$[\$]""@Y "#:7$7/'$<$&#769$:/7=-*%7,$/%$B-&*>$2R$7"77)-#7$:^>$7"1&)#"$7/'$>$&#69$C6D*"9-,")-*6>,-0'%$2<[$]""@Y"#:7$7/'$ <$&#769$<,")-*6>,-0'%$2>$&#9$+-''"7%69$E")>"0-*6'%$2<$&#79$+-''"7%69$!7*,'*6>,-0'%$2>>$]""@Y"#:7$7/'$>$&#65$ 3>/%='&%$>&%,(>.F7%$2>[$]""@Y"#:7$7/'$>$&#6$%*$:*6&")>/%='&%$2<=$]""@Y"#:7$7/'$<$&#76G$H"7,#$0-,$ =",,%#0"&/-&=%$-/$0-,$I%%J9%&/#$G$O&')79$-/*"'(7$G$(-/($%/8.)+$2#)*"&/$_&+6!$$ O-77)8).)(;$:"$7/)*'"$."7$7;1)#&)'"7$"#$&/:)("/'$.)8'"$2#-18'"$:"$%.&+"7$.)1)(;61

<7*,%#$#*-(%#$8",)-."&$0,"8%##'"&&%11%$="&.&7%$2+-/'7$7%;+)&.)7;76$"#$<,")-*6>,-0'%$2N$F-/'76$5$ ?>@%A"1"('%$2O-:-9$'P)#-9$&/')+/.-';K"I-.-5)"79$Q$7"77)-#7$:"$R$F-/'7$7/'$>$&#69$$?-/'%#*6>#'%$3>/'=-1%$2Q$F-/'769$ S)"#$TP&#$21/.A'"K"I-.-5)"$J&+)&."9$U$7"77)-#7$:"$<$F-/'76$1

+",)-."&#$/'012)-&*%#$%&$3-##-(%$*,-/'."&&%1$4'%*&-)'%&5$*6-'1-&/-'#5$#6'-*#75$8""*9)-##-(%5$ 6%-/9)-##-(%5$6"*#*"&%#!!!"#$%&'("#&')&($&*"+$,+-."$&/$0)"(#&1$23&45-#6!$3"77)-#7$"#$5'-/%"$"#$ #-*8'"9$:;+8'"$"($<=>>!$?#+./7$:&#7$%&+@$(-/')7AB/"$2*-.$CDE9$7;F-/'$C$G$H9$"I+/'7)-#7$"($J-'1&A-#6!$$ :&$#-4"',$017#;$K1#"!-'5D*-L&5"7$:;+-/*"'("7$-/$%&'$1&).$G$M$!"#$%&"'()$%((%*+),-+.'%$/"#%'*+0!#11

!"#$-*"7*#1 Y$`'5&#)71"$:"$J-'1&A-#$%'-J"77)-##".."9$"#'"5)7(';$&/$3"'*)+"$E;5&.$:"$.^,1%.-)$"($.&$a-'1#$O'-J"77)-#.."$ Y$a-'1&A-#7$%'&AB/"$"($7+)"#AbB/"$%-/'$/#$1;A"'$:c&*"#)'$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ Y$X-18'"/I$:;8-/+P;7$:&#7$.c&#)1&A-#$"($."$+-#7").$"#$1&)7-#7$:"$:);(;AB/"9$%&'&%P&'1&+)"9$%P&'1&+)"9$7%&79$+-1)(;7$ :c"#('"%')7"9$&77-+)&A-#79$"(+!9$-/$:&#7$."$+&:'"$:c/#"$&+A*)(;$.)8;'&."$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ Y$,#7")5#"1"#(7$%'-J"77)-##".7$&77/';7$%&'$:"7$1;:"+)#79$8)-.-5)7("79$:);(;A+)"#79$F/')7("79$"I%"'(7$+-1%(&8."7d$$$$$ Y$3(&5)&)'"$J-'1&A-#$%'-J"77)-##".."$+-#A#/"$M$#-/7$+-#(&+("'$%-/'$:"$%./7$&1%."7$'"#7")5#"1"#(7$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ Y$<<$&#7$:c"I%;')"#+"$:&#7$.&$J-'1&A-#$:"7$1;:"+)#"7$#&(/'".."7$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ Y$a-'1&A-#7$&77/';"7$&/$+e/'$:"$O&')7$2Nf1"$"($>Qf1"$&''!6$:&#7$/#$"#*)'-##"1"#($+&.1"$"($*"':-L&#(1

14

!"#$"%&#"'"#($) "()%#$*!%+(%,#$))

-./0123)45678)98) '398/5:8;) #.2078118;)82) 9<"2=:>?398/5:8)) </,%##%)))))))))))))))))))) @A)708)90)&3:37.1) B80782))CDEFD)+.75;)) K>1>06"&%))))))))))) EF)GH)DE)EG)DI) L&*%,&%*$M$ JJJKL?:8K>7M) ="7,,'%1$M$ L?:8NJ.:.9>>KO7)


habitations du monde

http://www.iglu-dorf.com

Les igloos, des maisons faites de glaces

Vivre et dormir dans des boules de glace c’est pour le moins surprenant. Et pourtant, le peuple Inuit les a longtemps utilisé. Je me souviens que lorsque j’étais enfant les igloos me fascinaient, sans doute par leur aspect surnaturel et bien réel à la fois. J’en voulais un dans mon jardin ! Sauf que ce n’était pas possible. Leur forme me faisait rêver. Elle me projetait dans une vie d’aventures lointaines. Et pour cause, ces maisons de glace ne sont pas de simples habitations, elles ont toute une histoire derrière elles. On ne peut pas parler d’igloos sans aborder la culture de leurs concepteurs, les Inuits.

Culture et croyances Inuits 8000 ans auparavant, la richesse de la faune maritime et terrestre de la région du détroit de Béring attire de nombreux petits groupes de chasseurs. C’est alors que les ancêtres du peuple Inuit quittent le continent asiatique (Sibérie) et franchissent le détroit recouvert de glace. Puis ils se répandent sur l’arctique américain jusqu’au Groenland. A l’époque, les premiers Inuits ont un profond respect de l’environnement. Leur survie en dépend et une profonde connaissance du milieu naturel attise leurs croyances chamaniques. Plusieurs mondes animent leur spiritualité, le monde des animaux, des éléments, des plantes et des esprits. Tout en communiant avec la nature, ils la respectent et embellissent les éléments de l’infinitude de leur amour. Lors de la chasse hivernale, il faut rapidement se protéger du froid et les blocs de neige glacés servent à construire rapidement les Igloos. L’été, les tentes transportables faites de bois et de peaux servent d’abris. Et, contrairement aux idées reçues, ils vivent aussi dans des maisons en dur, construites à partir de pierres et de terre. Le gibier est une nourriture qui agit sur le plan matériel et spirituel à la fois. Lorsqu’ils ingèrent la nourriture noblement acquise, ils sentent le feu sacré de l’âme de l’animal les envahir. Ce feu brûle en eux comme une flamme spirituelle qui réchauffe et qui les restaure au sens propre du terme. La faune sauvage fournit quasiment tout ce dont ils ont besoin. L’huile des mammifères marins est le combustible idéal pour chauffer et éclairer les habitations. Les peaux animales servent aussi de vêtements, de couchage, de matériaux de locomotion, d’embarcations et d’habitations. Les os et les bois de caribous entrent dans la composition des armes, des outils, des ustensiles de cuisines, des statuettes et des bijoux. Aujourd’hui, l’actuel territoire canadien du Nunavut, «  Notre Terre » en inuktitut, s’étend sur les terres des anciens.

Caractéristiques et construction des Igloos Les bulles d’air emprisonnées dans la neige servent d’isolant thermique à nos coupoles de glace. Les Igloos sont relativement bien isolés parce que ce qui compte, c’est la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur. Par exemple, pour des températures extérieures de -40°C, les Inuits arrivaient en brûlant de la graisse animale à obtenir des températures de l’ordre de -5°C à -9°C. En recouvrant l’intérieur de peaux de bêtes, ils augmentaient considérablement le confort thermique de leurs habitations. Dans la construction de l’abri, la neige

utilisée doit avoir une consistance suffisante pour pouvoir être coupée et empilée. Pour modeler la partie inférieure de l’abri, on se sert du trou d’où on a extrait les blocs de neige. Pour des raisons structurales, les blocs de glace doivent faire 1 mètre de long sur 20 cm de large par 40 cm de haut. Plusieurs façons de construire les igloos existent mais, le fait de poser les parpaings de neige en  spirale  facilite considérablement la construction du dôme. Attention ! N’oubliez pas les trous de ventilation sous peine d’asphyxie.

Le mythe canadien de l’Igloo Le Québec a su entretenir le mythe culturel et magique de l’igloo. Fort bien intégré à l  écotourisme du pays, ce dôme de neige a trouvé son public. Et pour cause, des dizaines de milliers de touristes viennent chaque année passer leurs vacances dans ce type d’habitation. La mode s’est emparée du phénomène et « l’expérience igloo » est devenue un véritable culte qui a su franchir les frontières québécoises pour s’exporter dans le monde. En France et en Europe, on peut tenter l’expérience.

Où Dormir dans un igloo : Voici quelques adresses. Elles ne sont pas exhaustives, n’hésitez pas à contacter les offices du tourisme des lieux qui vous intéressent. Ils vous renseigneront sur les différents lieux et les différentes formules existantes.

Les villages Iglu-Dorf

Que ce soit pour une sortie en journée ou avec hébergement, une visite dans l’un de nos villages d’igloos s’impose cet hiver ! Les palais de neige font briller les yeux des grands et des petits. Vous trouverez sur le site www.iglu-dorf.com des offres d’hébergement de dernière minute attrayantes. Situés sur sept sites des Alpes et des Pyrénées. Les villages iglu Dorf se trouvent : En Suisse à Zermatt, à Davos-Klosters, à Engelberg-Titlis, St Moritsz et à Gstaad. En Allemagne à Zugspitze. Et en Andorre à GrandValira. Site Web : www.iglu-dorf.com Igloo Village Kakslauttanen - Laponie 99830 Saariselka, Finlande Tel : +358 16 667 100. Le village est situé à une trentaine de kilomètres de l’aéroport d’Ivalo en Laponie finlandaise, à 250 kms au nord du cercle arctique. Site Web : www.kakslauttanen.fi/ranska/ Le village d’igloos Kanata à Valmorel En hiver à Valmorel, le village d’igloos Kanata propose de dormir dans les igloos. Ces igloos sont construits chaque hiver, sous réserve d’enneigement, autour d’un chalet équipé de toutes les commodités pour des vacances inoubliables en retrait des pistes. Valmorel 73260 Les Avanchers - France http://kanata.igloo.free.fr Téléphones: 04 79 09 84 69 – 06 22 32 24 61 La Cluzas Takamaka - 17 passage des Novalles - 74220   La Clusaz Contact : 04 50 45 00 07 – mail : laclusaz@takamaka.fr

15


COUP DE COEUR

Découvrez ANIMA Votre centre de gymnastique douce à Paris Les techniques de gymnastiques douces vous intéressent, vous avez besoin d’une détente profonde, alors rejoignez nous dans un très beau cadre agréable, spacieux et silencieux. Vous aurez à votre disposition un grand choix de techniques enseignées par des professeurs spécialisés. Le CENTRE ANIMA est un lieu spacieux, et silencieux. Pour votre confort nous avons mis à votre disposition, une grande salle de 50M², une autre de 25M² et deux cabinets pour thérapeutes. Pour vous, des professeurs spécialisés enseignent : Le stretching postural® - Le yoga iyengar - Le yoga de madras (viniyoga) - Le yoga pour femmes enceintes - Le yoga post natal - le travail des abdos sans risque et périnée -  Le Qi-Gong, le Taï Chi Chuan - La méthode  pilates, - La danse thérapie - la méthode Feldenkrais® - La méthode de libération des cuirasses mlc® - L’eurythmie, La naturopathie & La technique Nadeau®

logie, Le drainage lymphatique (lympho-energie) - La relaxation (dynamique, jacobson, shultz etc.) - La sophrologie - Le shiatsu - Le coaching - Le mouvement originel® - Le développement personnel - La psychothérapie - L’analyse psycho-organique.

A votre disposition, des thérapeutes qui exercent : La relaxation et la réflexologie - Le massage - La méthode Vittoz - L’énergio-

anima centre

de gym douce

Centre Anima 31, rue de Maubeuge 75009 Paris Tel. 01 53 20 97 47 M° Cadet (ligne 7) ND de Lorette (ligne 12) Anvers (ligne 2) Bus : 26, 32, 42, 43, 48, 85

l er est aur ant l er est aur ant •l 4 u T u l l i e r e ee st ao u r a t ler restaurant l e r e s t a r a n t • 4n r u e Tu o u l l i er 0 a r i s ••7 4 r u0 e5 TP o u l l i e r 45 rue Toullier • 4 r u e T o u l l i er 75005Par i s t el : 0 1 5 4 4 1 4 9 7 5 04 03 5 P a r i s 75005 Paris 70 51 00 5 i s t el : 4 3P 5a 4r 4 149 ���������������������������� tel: 43 54 49 t e l :001 1���������������������������� 4 3 5 4 4 1 4 9544149 t e l :41 0 1 4 3 ���������������� Ouvert du���������������������������� lundi���������������� au samedi ���������������������������� ���������������������������������� de 11h30 à���������������� 23h30 ���������������� ���������������������������������� (sauf lundi���������������������������������� soir et samedi midi) ����������������������������������

Devr ai spl at scui si nésetéqui l i br és,descakesmai sonàbasede D evr a i spl at scui s i né setéqui l i br é s,des cakes ma i so nà basecomde De vrais plats cuisinés et équilibrés, des cakes maison àu base de farines av r i n e c o mp l è t e s b i oc e t oq r i g i n a l e s ,d de e s s l a d e s d e l é g me s e te Df e r a i sD p l a t s c u i s i n é s e t é u i l i b r é s , s c a k e s ma i s o n à b a s e d e v r a i s p l a t s u i s i n é s e t é q u i l i b r é s , d e s c a k e s ma i s o n à b as ee d e f a r i n es compl èt e sbi oetor i gi n al es,de scéréales sa l a d e s d e l é g u me s t plètes bio et originales, des salades de légumes et de l’agriculture c é r é a es i s s u s d e l ’ a g r i c u l t u r e b i oo l o g i q u e p r é p a r é s c h a q uissus e j o u r f a r i n el s cf o mp l è t e s b i o e t o r i g i n a l e s , d e s s a l a d e s d e l é g u me s e t a r i n e s c o mp l è e s b i o e t r i g i n a l e s , d e s s a l a d e s d e l é g u me s e t c é r é a l e s i s s u s d e l ’ a g r i c u l t u r e b i o l o g i q u e p r é p a r é s c h a q u e j o u r biologique préparés chaque jour par notre chef. Rien d’industriel chez nous, p n o t r es c h e f . i e n d ’ i n d u s t r i e l c h e z n o u s , ma i s p l u t ô d e s �a cé r ér a l e s i s u s d eR l ’ a g r i c u l t u r e b i o l o g i q u e p r é p a r é s c h a q u e j o r c é r é a l e s i s s u s d e l ’ a g r i c u l t u r e b i o l o g i q u e p r é p at r é s c h a q u e j o u r p a r n o t r e c h e f . R i e n d ’ i n d u s t r i e l c h e z n o u s , ma i s pu l u t ô t de s �o mais plutôt des produits frais et des recettes sélectionnées pour leur goût pp r i t s f r a i se e t d e s r e c ed t t e s s é e c t i o n n é e s p o u r l e u r gt oi û t e t ad ru n o t r e c h f . R i e n d ’ i n u s t r i e l c h e z n o u s ,t ma i s p l u t ô d e s p a r n o t r e c h e f . R i e n d ’ i n d u s t r i e l c h e z n o u s , ma s p l ur t ô t d e s p r o du i t s f r a i s e t d e s r e c e t t e s s é l e c i on n é e s p ou r l e u g o û t et l e u r s q u a l i t é sr n u t r i t i o n n e l l e s . et leurs qualités nutritionnelles. pr odui t sp f r a i su e df e s r ee ct e t t e s é l c t i o n n é s p o u r l e u g o û t eu trgoûtet r o d i t s r a i s d e s e c e t e s s é l e c t i o n n é s p o u r l e l e u r ss q u at l i t é s n u t r i t i o n n e l l er s . Etn’ oubEt l i ez pas,nl o s b ar q u e t t e sn e tt c o u v e r t s s o n t be i o d é g r adabl es, nos sacs n’oubliez pas, nos barquettes et couverts sont biodégradables, e u r s q u a l i t é s u r i t i o n n e l l e s . l e u r q a l i t é s u t r i t i o n n l l e s . Etn’ oubl i ezpas,nosbar quet t esetcou v e r t s s o ntbi odégr adabl es, n o sp s a c s n j u t e r é u t i l i s a b l e s ! en jute réutilisables ! Etn’ oubl i e z p au sb ,l n o s b a r q u e t t e s t c o u v e r t s s o n t b i o d é g r a d a b l e s, E t n ’ o i e z a s , n o s b a r q u e t t e s e t c o u v e r t s s o n t b i o d é g r adabl es, nossacsenj ut er éut i l i sabl es! nossacsn e n j u t e r é u t i l i s ab l e s ! o s s a c s e n j u t e r é u t i l i s a b l e s ! ���������� ���� ���������� ���� www.tugalik.com �������������� ���� ���������� ���� ���������� ���� �������������� ���� I nf ospr at i ques  : contact@tugalik.com I nf ospr at i ques  :�������������� ���� �������������� ���� P r i xs   mi d i �������������v e n t eàempor t er���!����"���������"������������ Infos pratiques : I n f o pr a t i q u e s   : I n f o s p r ai t i q ue s   : P r i x   mi d �������������v ent eàempor t er���!����"���������"������������ ����������� Prix midi : formules de vente à emporter de 7.90 € à 11.90 € dans les 2 restaurants Pr i x  mi d i �������������v e n t e à e mp o r t er P r i x   mi d i �������������v e n t e à e���!����"���������"������������ mpor t er ���!����"���������"������������ ����������� #�������������������$��������%�#���������&���'�����&������������&�����'����������(��� ����������� Service assis rue Toullier – Service rapide, sur place ou à emporter, salon cosy à ����������� #�����������������$��������%�#���������&���'�����&������������&�����'����������(��� �)*������������+������ #�����������������$��������%�#���������&���'�����&������������&�����'����������(��� l’étage rue st Placide. #�����������������$��������%�#���������&���'�����&������������&�����'����������(��� �)*������������+������ A l acar t e u mi d i�,������������������-�� ������������&�������������������,�����'� �)*������������+������ �)*������������+������ A ladl carte du midi (qui change souvent !) : rougail de poisson à la martiniquaise, A acar t ed umi di�,������������������-�� ������������&�������������������,�����'� ����(��������������&�������������'���.�����*�*�����������*�������)��������/��0�1��"���� Al acar t e d u mi d i �,������������������-�� ������������&�������������������,�����'� A l a c a r t e d u mi d i �,������������������-�� ������������&�������������������,�����'� curry de millet et poulet au miel, tajine végétarien de légumes d’automne … (8.50 € ����(��������������&�������������'���.�����*�*�����������*�������)��������/��0�1��"���� &�������234�'�������������������������5�� ����(��������������&�������������'���.�����*�*�����������*�������)��������/��0�1��"���� le����(��������������&�������������'���.�����*�*�����������*�������)��������/��0�1��"���� plat en VAE), grande salade au saumon bio. &�������234�'�������������������������5�� T eat i me :c af és tt hébthé i o& éq ui t abl es �����������������'���*�5�������� &�������234�'�������������������������5�� &�������234�'�������������������������5�� Tea time :e cafés bio & :ab latte thé blanc de Chine, Te at i me :caet f éset t hé béquitables i o& équi t l esmachiatto, �����������������'���*�5�������� 6����'������������7�����5�������/ Teat i me : c at f é set t h é b i o &t éé qu i t ab e s �����������������'���*�5�������� T e a i me : c a f é s et h b i o &l é qu i t abl es �����������������'���*�5�������� infusion aux cranberries... 6����'������������7�����5�������/ 6����'������������7�����5�������/ 6����'������������7�����5�������/ Pr i xsoi r: ����������������$�������� �����*���8�9�!�"�:�&����;�8�"�:����������1�9�8�" Prix soir restaurant rue Toullier : entrées 6 / 7 € - plats 16€ - desserts 5 / 6 €. Pr i x so:i r : ����������������$�������� �����*���8�9�!�"�:�&����;�8�"�:����������1�9�8�" <�����������*��= �&����= ������������8�" Pr i xsoi r : ����������������$�������� �����*���8�9�!�"�:�&����;�8�"�:����������1�9�8�" P r i xs o i r: ����������������$�������� �����*���8�9�!�"�:�&����;�8�"�:����������1�9�8�" <�����������*��= �&����= ������������8�" Formule entrée + plat + dessert à 26 € A l acar t edus oi r ����� �����������7��*������������&��*�����������'�&������� <�����������*��= �&����= �&����= ������������8�" A ac ar t e������������8�" d us o r ����� �����������7��*������������&��*�����������'�&������� A<�����������*��= la l carte du soir :i steak de tofu aux légumes et compotée de tomate, poisson ��&��������������������7�������������5������'�������������*���������&����������*'� Al acar t e d uc sa or i r A l a t e����� �����������7��*������������&��*�����������'�&������� dus oi r ����� �����������7��*������������&��*�����������'�&������� ��&��������������������7�������������5������'�������������*���������&����������*'� vapeur au fenouil et aux senteurs de badiane, cocotte de légumes et poulet sauté, &�����������������*����� �>�����&������&��*���)�>� ���/ ��&��������������������7�������������5������'�������������*���������&����������*'� ��&��������������������7�������������5������'�������������*���������&����������*'� &�����������������*����� �>�����&������&��*���)�>� ���/ poire au four glacée au kuzu et petite purée d’azukis … &�����������������*����� �>�����&������&��*���)�>� ���/ &�����������������*����� �>�����&������&��*���)�>� ���/

16

l alave nt eà empor t er vente àl emporter a vent eàempor t er • r u eà s t P l at c i d er •v9 29 rue st Placide l a2 en t e e mp o r t e l a v e e à o r t e r • 2 9n r u e se tmp Pl a c i d e 7 5 0 0 6 P a r i s Paris •2975006 r ues t P l a c i d e • 2 9 r u e P l a c de 7 5 0 0s 6t P a r i si t e l : 0 1 2 8 4 0 2 0 4 ar tel: 01 42 84 02 04 7 5 04 0 6 Pl a r i s 7 5 0 0 6 s t e : 0 1 4 2P 84i 0 204 �������������������������� Ouvert du lundi au samedi t el :0 14 2 8 4 0 2 0 4840204 t e l : 0 1 4 2 �������������������������� de 10h30 à 19h30 ����������������� �������������������������� �������������������������� ����������������� ����������������� �����������������


COUP DE COEUR

Déjà dix ans que je pratique la Chi Machine® ! « En me laissant bercer et après dix minutes de Chi Machine® à mon domicile..., j’ai ressenti une sensation de bien être incroyable, comme après une bonne marche  plus un bon massage ». Et oui, cette sensation, je l’ai vécue il y a déjà dix ans.   A l’époque, je m’étais demandé, comment cela était possible ? Les travaux du docteur Shizuo Inoue me procurèrent la réponse.   Découvrons comment ce docteur en Médecine Chinoise Traditionnelle eut l’idée absolument géniale de concevoir cet appareil. Il possédait des poissons rouges. En les observant, il s’aperçut que lorsqu’il immobilisait un poisson, il avait tendance à s’asphyxier. Ce phénomène pour le moins curieux lui valu une longue réflexion. Puis, après différentes recherches, il comprit qu’en l’absence de pressions cellulaires, les cellules de son petit compagnon, censées bouger tout le temps, ramenaient quasiment à zéro la quantité d’oxygène assimilée. C’était évident, il avait un besoin vital de mouvement. Passionné par sa découverte, il étendit ses recherches à l’homme pour finalement aboutir à la conception de la Chi Machine®.   Comme toute forme de vie, notre organisme doit respecter les besoins de sa génétique. Nous héritons de la capacité de nous mouvoir, mais nous ne sommes pas des arbres. Autrement dit, notre santé passe obligatoirement par le mouvement, pas obligatoirement par le sport. L’affectif, le relationnel, le physiologique et même l’alimentation gèrent nos accointances envers l’exercice physique. Pour exemple, voici un stéréotype classique souvent entendu : «Tu devrais faire du sport, tu irais mieux ». Oui ! Mais ! « Je n’ai pas envie », « c’est fatiguant », « Je n’ai pas le temps », « je préfère une bonne sieste», ce qui est largement conseillé par ailleurs. Maintenant, avec la Chi Machine®, plus d’excuses, quelques minutes de relaxation quotidienne  à  domicile suffisent. Au moment qui convient le mieux et, sans effort, on retrouve son élan de vie.

C’est parti ! Le mouvement latéral de vos chevilles développe une sinusoïde qui vous parcourt des pieds à la tête. Très rapidement, le rythme vous emporte comme une danse en apesanteur. Vos jambes oscillent doucement de droite à gauche dans un mouvement régulier, vous pivotez des pieds à la taille, de la taille à la poitrine et de la poitrine aux vertèbres cervicales, jusqu’à la tête. Tout est calculé, le rapport fréquence/amplitude a été optimisé par dix années de recherches. Et il s’en passe des choses. Oubliées, les jambes lourdes. Tout votre corps est stimulé, massé, drainé et relâché. Votre colonne vertébrale ondule doucement. Grâce à ce remue-ménage interne, l’ensemble du métabolisme est optimisé. Bonus supplémentaire, ces petits rendez-vous avec soi-même sont très agréables. Imaginez le bien-être d’une bonne séance de massage. A l’identique d’un moteur qui s’encrasse suite à des bougies faibles ou à un apport en oxygène raréfié, lorsque ses différents paramètres sont en deçà du seuil prévu, l’organisme réagit de la même façon. Dès qu’ils se rétablissent, c’est le grand nettoyage, ça repart et la pêche revient.   Il est facile d’inclure une séance dans sa journée. Dix minutes quotidiennes permettent d’atteindre des résultats significatifs. Bien sûr, comme pour le sport, il n’y a pas vraiment de limite. Personnellement, cela fait maintenant plus de 10 ans que je joue avec cette petite merveille. J’en suis à une heure par jour en moyenne, souvent plus, et n’imagine pas quelle mauvaise raison me ferait changer cette habitude. Curieusement, cette pratique augmente mon envie de bouger en toutes circonstances et les activités que j’ai par ailleurs s’en trouvent d’autant plus attrayantes.   Pour ceux qui pratiquent le Tai-chi, le Qi Gong ou le Yoga, vous ne serez pas dépaysés. Sans y passer des heures, vous retrouverez vos sensations. En utilisant la Chi Machine® vous constaterez que dans l’activité physique, ce n’est pas tellement de produire un effort qui est important mais tout simplement de se remuer... ou de se laisser remuer !    Jean François Coulange

BIOFRUISEC

Alors, prêts à la découvrir ? Allongez-vous sur le dos, les chevilles posées sur l’appareil. Détendezvous et laissez-vous bercer. Plus vous serez relâchés, plus le résultat sera intéressant. Tournez le minuteur.

������������ ������������������������������������������� ��������� �������������������� �!���� �� ��� ��!������� ������"�#�$���������������������������������������%����������� �����������������&�����������"�������%������������������������ �����#����������'������������������ ����������%�����������(�"��#�)� ��� ������ ��������� ������������*������������� ���������� ������&��!��������������� � ���������� � ������ ��������&����!����!������������ ��� �������� ���'� � ��� ������������!���� �����������������+�������������#��������� ����"����������"���������������������������������� �����������������#�

C

M

J

CM

MJ

CJ

N

CMJ

BIOFRUISEC

A consomm de préférenc avant le

3 760025 5 6 5002

Biofruisec sélectio fruits, cueillis à ma place. Le choix de de l’environnement plaisir et santé.

Poids net :

gr

A conso ommer de préférence de p éfé avant le :

Poids net :

3 7 760025 25 5 650051 5 5

Produit duit issu de l'agriculture biolo logique certifié parr ECO OCERT sas F-326 600

640, 0, rue 0, ru rue u du d jeu je jeu u d'arc d d'ar d'a d' 'a arc ar rc 60490 Margny Margn arg rg gn gny nyy sur su su urr Matz M Ma

10 0 0 gr

Produit issu de l'agriculture biologique certifié par ECOC CERT sas F-32600

640, rue du jeu d'arc 6 604 6 490 Margny sur Matz Fa ax : 03 44 42 51 61 bio biofruisec@online.fr

À consommer s

640, rue du jeu d'arc 60490 Margn Margny sur Matz Fax : 03 44 42 5 51 61 biofruisec@ uisec@online.fr e fr

Pub_étiquettes.ai 2 05/10/2010 17:14:45

Depuis plus de 10 ans, la société BIOFRUISEC importe et distribue des fruits secs biologiques de grande qualité gustative. Nous sélectionnons les meilleurs fruits à maturité idéale pour les sécher au plus vite et à la température la plus basse. Ces paramètres simples sont difficiles à mettre en œuvre. La fidélité de nos producteurs et l’amélioration constante des techniques nous permet de proposer des produits authentiques qui correspondent au plus près des caractéristiques des fruits frais mûris au soleil. Il faut découvrir les saveurs, les parfums et les couleurs de nos fruits secs. 640, rue du jeu d'arc 60490 Margny sur Matz Fax : 03 44 42 51 61 biofruisec@online.fr

17


Feng shui

Prendre conscience de cet environnement qui nous influence chaque jour qu’un jour cette petite graine ou cette personne ne veut plus être submergée par la matière. Imaginez qu’un jour cette petite graine s’éveille et prenne conscience qu’elle veut prendre sa vie en main et sortir du quotidien. Alors elle va vouloir émerger de la terre. Pour pousser vers le ciel, elle va devoir planter ses racines sur son terrain (cet endroit où elle se trouve au moment où elle veut s’ouvrir) pour bien s’ancrer. Elle va devoir entreprendre un grand nettoyage environnemental (corps, esprit et terre) pour bien s’enraciner et avoir des fondations solides (comme une maison pour ne pas s’effondrer). Ensuite elle va pousser solidement en direction du ciel pour développer sa sagesse et sa force intérieure (comme une maison qui soutient le toit, cette graine va soutenir le ciel pour mieux recevoir en retour). A la fin de sa vie, cette graine deviendra une belle fleur connectée à l’univers et retournera à la terre.

Honorez-vous, honorez votre lieu et trouvez votre place !   L’homme, partie intégrante de l’univers (le tao selon la philosophie chinoise antique) est initialement en osmose avec la nature. Grand créateur de son état, il utilise la matière, la symbolique et conçoit son propre environnement (habitat, ville…) depuis la nuit des temps. Cette sagesse ancienne environnementale, prenant en compte l’homme en évolution dans l’univers sur la planète terre, existe depuis le néolithique à nos jours. Les égyptiens, les celtes, les mayas…et bien d’autres civilisations, partout dans le monde, ont pris conscience que l’homme construit et forge sa vie, sa destinée dans son proche environnement. Le feng shui est souvent perçu comme un art d’aménager et décorer son intérieur pour s’y sentir heureux. Même si cette affirmation a une part de vérité très réductrice, je tiens à souligner que le feng shui est bien plus que ça. C’est un art très respecté de ceux qui le pratiquent tel qu’il est réellement, un véritable outil de développement personnel, contribuant à la sagesse et à la compréhension de qui nous sommes vraiment. Cette science taoïste très ancienne, est bien loin d’être une méthode new âge et tendance. Le feng shui va nous permettre d’éveiller notre conscience humaine en relation avec notre milieu. On ne peut faire un travail d’évolution personnel en occultant le feng shui qui va démontrer que tout environnement partout dans le monde est influent sur nos vies. De nombreux thérapeutes, que j’ai rencontrés au cours de mes formations, expertises et conférences peuvent témoigner. Prendre conscience, c’est faire évoluer son corps, son esprit et comprendre comment trouver sa place sur la planète tout en la respectant ? Comprenez bien une chose  : C’est grâce à la Mère terre, que vous vous tenez debout et que vous respirez chaque jour. Prenons un exemple concret pour expliciter l’importance du trio : CORPS – ESPRIT – ENVIRONNEMENT Imaginez que vous êtes une petite graine, enseveli sous la terre, comme une personne, bien au chaud dans sa maison protégée du vent, de la pluie, du froid ou des grosses chaleurs (première fonction d’une maison). Imaginez

18

Vous comprenez donc bien l’importance de s’ouvrir à la pratique feng shui, si vous voulez vraiment ressentir l’influence de l’environnement sur vous. Promenez-vous dans votre quartier ou votre intérieur et mettez vous à observer ce qui se passe autour et essayez d’identifier vos impressions et ressentis. C’est l’un des premiers exercices que j’enseigne à mes élèves lors de la pratique : l’étude complète d’un village en fonction des mouvements visibles et invisibles en présence. Pour pratiquer le feng shui à titre personnel ou professionnel, il faut d’abord ressentir et comprendre se qui se passe autour de nous et en nous afin de mieux laisser rentrer la nature dans nos lieux de vie ou de travail (même si le feng shui est une science mathématique liée à des siècles d’observation de l’environnement et des mouvements en perpétuel changement). Le ressenti, l’intuition sont aussi primordiaux. Apprenez vraiment à vous connecter avec la nature, car elle vous parlera et vous donnera des signes pour votre étude du lieu. Ainsi vous vous rendrez compte qu’on ne choisit jamais un lieu par hasard. Nous attirons tous à nous, telle que la loi d’attraction peut l’enseigner, des lieux qui vont nous conforter dans nos blocages et nos forces. Un site tel qu’il soit, est là pour vous faire vivre des expériences importantes dans votre évolution. Il est le miroir de votre âme. Regarde où tu vis et tu verras qui tu es. Un expert en feng shui en respect avec le lieu et avec ses clients va lire votre vie comme


Feng shui un livre ouvert dès qu’il va pénétrer dans votre propriété en étant attentif aux signes extérieurs et intérieurs. Tout vous révèle à travers votre aménagement, la manière dont vous prenez soin du lieu (et donc de vous) les odeurs, les objets exprimant votre passé, votre présent et vos désirs futurs. Vous aurez un comportement différent chez vous et chez les autres. Car chez vous c’est votre monde, votre territoire. En pratiquant le feng shui, vous allez passer de l’inconscient à la conscience active. Vous mettrez tout en œuvre pour que le lieu vous permette d’avancer positivement sur votre chemin. Le feng shui vous montre à quel point vous et vos proches êtes influencés par votre environnement actif. En pratiquant cet art, vous acceptez de vous voir tel que vous êtes vraiment. Vous allez apprendre à trouver votre place dans toutes les situations de la vie et dans tous les endroits où vous allez vous trouver, car vous serez connecté et ré-harmonisé avec votre lieu de vie. Ce lieu qui est votre double, va développer votre intuition de manière importante, pour mieux réussir votre vie.

les vibrations Bovis du lieu, l’utilisation de pierres semi-précieuses…), qui ne sont pas négligeables.

Pour ce faire, le feng shui, qui signifie littéralement « vent et eau » (le vent transporte la matière, condensée par les nuages qui grâce à l’eau, va retourner à la terre : sans vent et sans eau équilibrés, il n’y a pas de vie possible en bon développement), utilise diverses méthodes complémentaires et indissociables, issues de nombreuses observations depuis l’antiquité et à travers le monde entier :

La purification de l’espace et de la terre (acupuncture de la terre) :

L’école de la boussole : Elle est basée sur l’étude des influences cosmo telluriques (et les directions nord, sud, est, ouest…). Cette école par le biais de nombreux calculs et d’observations poussées du monde visible et invisible, va nous permettre de comprendre comment diverses informations inter agissent dans le lieu (yin/yang, cinq éléments du tao (eau, bois, feu, terre, métal). Comment positionner les occupants en relation avec l’univers  ? Comment utiliser la symbolique d’une importance capitale dans l’histoire de l’humanité ? Comment rétablir une bonne circulation de l’énergie dans le lieu (nommée le qi en feng shui)…et bien d’autres données encore.

On dit qu’un lieu est vivant, il a une âme car il a un vécu (même s’il vient d’être construit, des personnes y ont travaillé). Purifier, selon la force de vie universelle et positive c’est honorer son lieu, le dépolluer de toutes ses mémoires et en faire un endroit porteur pour y trouver vraiment notre place en harmonie. Il en est de même de la terre, elle est vivante, elle bouge et elle est remplie d’émotion et de mémoire passé lointaine. Prenons un exemple : le jour où on creuse un terrain et où l’on retourne la terre pour y faire une maison, un lotissement sans avoir au préalable informer celle-ci de ce qui allait être fait ou sans avoir fait une étude en géobiologie. Aujourd’hui on construit des maisons même écologiques et c’est très bien, mais on en oublie de nous connecter à notre terre pour l’honorer comme on le faisait par le passé tout en créant une relation avec les énergies du ciel. Pourquoi sous les pharaons par exemple, on plaçait dans les quatre coins du tracé d’une maison avant de faire la dalle, des pièces d’or ? C’était pour y faire descendre symboliquement les énergies du soleil et créer un lien ciel terre …

L’école de la forme : elle étudie les influences venant de l’extérieur et comment vivre en harmonie avec ? C’est la première école de feng shui et la plus importante. En effet vous pouvez faire tout le feng shui que vous souhaitez intérieurement, si l’extérieur n’a pas été traité, le feng shui ne vous apportera rien. L’école des étoiles volantes : étude des influences temporelles du lieu à une période donnée pour maitriser les influences célestes sur le lieu. La radiesthésie et la géobiologie  : Il est important de maitriser les mouvements souterrains (failles, cours d’eau..). En effet si un consultant vous dit de dormir dans telle chambre à tel endroit selon une étude feng shui et qu’il vous place sur une faille, alors il vous mettra sous mauvaise influence. Il est donc primordial de maitriser les deux techniques. La radiesthésie, nous donnera des informations importantes sur le lieu (exemple : ondes de formes, ondes couleurs, odeurs (exemple les huiles essentielles dans la maison, la pollution dans le lieu,

19

Soyez à l’écoute de votre lieu et de vous-même, car cet endroit vous met à l’abri et vous pousse à travailler sur vous-même. Ainsi vous créerez l’abondance et vous libérerez toute la quintessence de la personne que vous devez être. Travaillez sur vous et sur votre environnement !

Caroline DAVID Directrice du Centre Européen Feng Shui Développement Concept

(Centre de formations et d’expertises en feng shui et autres méthodes d’évolution avec son environnement) www.fengshui-formation.fr 06 50 01 34 31


PLANETE Actualités

CENTRE WU XING

INSTITUT HYPOTENUSE Ecole Française de Massage

ECOLE DE MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE Propose

Membre fondateur de la Fédération Française du Massage Traditionnel de Relaxation

Contact formations : 06 60 69 88 85 – http://www.hypotenuse-institut.com Paris – Toulouse – Lyon – Région Paca FORMATION MASSAGE SUR TABLE FORMATION DE BASE : 3 week-end de 3 jours • Techniques de base • Massage dos, jambes, pieds, bras, visage, crâne, thorax, ventre • Massage Hypoténuse Form ation • Massage Impérial s cer t • Massage Global chinois du M par la Féd ifiantes e assa • Auto massage chinois ge tr ération Fr t reconnu aditio ança es ise n • Organisation du travail nel d e Rela xatio • Aromamassage, aromathérapie liée au massage n • Sécurité massage et aromathérapie • Techniques du jeu de serviettes pour protéger l’intimité du client

* Formation en QI GONG CHI NEI TSANG Digipuncture taoïste, TUI NA * Programme ; études théoriques de MTC, QiGong traditionnel et thérapeuthique, moxibustion, tui na * Stages de Taji style Yang * Formation en REFLEXOTHERAPIE

FORMATION COMPLEMENTAIRE : par week-end • Massage Onavi (techniques coréennes, sarawacks, amazoniennes) • Massage Balinais, Lomi lomi, Thaitien, Abhianga, Thaï • Massage aux pierres chaudes FORMATION MASSAGE ASSIS : 2 JOURS • Formation exclusive basée sur les techniques orientales et occidentales • Synthèse des techniques de Tui-na, Amna et Coréen

4, rue d’AUVERGNE 34500 BEZIERS 06 24 62 70 08 demaily@aliceadsl.fr

En partenariat avec la Boutique du Massage, en exclusivité nationale : LA ROSE THERAPIE, formation gratuite en 1 journée • AROMASTONES, formation gratuite en 1 journée

Découvrez La Boutique du Massage Le spécialiste N°1 en Europe du matériel de massage : Tables, chaises, livres, dvd, accessoires : 02 38 32 93 43 http://www.boutique-massage.com

20


Thérapies du Monde

Le QI GONG-TUI NA L’art du Qi Gong prend naissance au cœur même de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) et inclut la technique du Tui Na. Venu du fond des temps, il permet un travail sur l’énergie mais aussi de l’énergie. Cette nuance a son importance. Littéralement parlant, « Tui Na » signifie pousser, saisir. Cette méthode traditionnelle de massage chinois s’affirme sous forme de thérapie manuelle souvent combinée au Gi Gong, au Tai Chi, à l’acupuncture, à la moxibustion etc… La pratique « Tui Na » se fonde sur l’art taoïste chinois, sur les huit principes de la MTC ainsi que sur les concepts de l’art martial. Il équilibre les énergies. Pour améliorer le rééquilibrage énergétique du receveur, le Qi Gong-Tui Na se sert aussi de l’énergie interne du praticien.

pouvoir émettre efficacement le Qi dans un but de soulagement, le développement interne du Qi (énergie) nécessite des années de pratique et de formation. En MTC, on pense que toute maladie est causée par un déséquilibre de la circulation énergétique (du Qi) dans le corps. Déséquilibre ou blocage de l’énergie peuvent se manifester par une douleur ou un dysfonctionnement des organes… Donc, en harmonisant la circulation du Qi, le corps va mettre en œuvre ses propres capacités de santé.

Dans la pratique, le Tui Na s’exerce sur les tissus mous. On le pratique par pression sur des points d’acupuncture ou acupressure et sur l’alignement des articulations. Différentes techniques de cet art permettent de presser, vibrer, prendre, malaxer, frotter et rouler. La méthode Qi Gong-Tui Na permet aussi au praticien d’améliorer ses capacités de travail en pratiquant différentes formes de Qi Gong. Ces exercices permettent à son corps de potentialiser sa capacité interne et son émission d’énergie (Qi). En outre, le Qi Gong augmente la sensibilité du praticien. Ce dernier pourra ainsi mieux sentir, diagnostiquer et rééquilibrer les désordres énergétiques du receveur. Pareillement à l’acupuncture, le Qi Gong-Tui Na a le pouvoir de modifier la circulation du Qi dans le corps. Il est traditionnellement transmis de Maître à « Elève-apprenti ». Souvent, dans le passé, ces Maîtres étaient aussi des artistes martiaux. Pour

Il est bon de noter que le Maître en Qi Gong-Tui Na aura pris soin de développer ses propres capacités d’utilisation de son Qi aux fins de l’amener jusqu‘a ses mains et pouvoir l’émettre. Ainsi, lorsqu’un Maître de Qi Gong-Tui Na touche votre corps, vous ressentez une main qui relaxe. En cas de troubles énergétiques, afin d’augmenter les capacités internes de réparation, l’émission de l’énergie vitale par le Maître de Qi Gong-Tui Na se fait au niveau des différents centres énergétiques spécifiques du corps. Certaines techniques employées peuvent être très vigoureuses et faire sauter les stagnations présentes dans les circuits énergétiques ou dans les tissus et ainsi rétablir une circulation harmonieuse du Qi. Un praticien en Qi Gong - Tui Na qui désire exceller dans sa pratique va entraîner  ses bras pour renforcer la force, ses poignets pour améliorer l’habileté et l’élasticité et ses doigts pour augmenter la fermeté et l’endurance. Et, bien entendu, il va pratiquer régulièrement le Qi Gong afin de renforcer son énergie vitale et parfaire sa technique Tui Na. En conclusion, le Qi Gong-Tui Na peut être très efficace dans toutes les formes de déséquilibres physiques et dans de nombreux troubles internes. Il permet d’ôter les blocages énergétiques dans les méridiens, de favoriser la circulation du Qi, d’ajuster les déséquilibres du Yin et du Yang, d’expulser les maux dus au troubles énergétiques, de reconstituer l’énergie essentielle, et d’après les anciens sages chinois, de retarder le processus de vieillissement. Un Maître de Qi Gong Tui Na a des capacités de diagnostic et d’améliorations très développées, il peut détecter et soulager de nombreuses maladies grâce à ses techniques manuelles et énergétiques. Xavier Demailly wuxing972@gmail.com centrewuxing.sitew.com

21


PLANETE Actualités ����

���� ��������� ��������� �������������� ������������������������

��������� ��������� �������������� ������������������������

RÉFLEXOLOGUE,

�������������������� ������������ ����������������� un métier passionnant �������������������� ������������ ����������������� ����������������������� ���������������������������

et humain…

pour la forme, le bien-être et l'hygiène de vie

����������������������� ��������������������������� ��������������������������������� ������������ ��������������������������������� ������������

����

��������� ��������� �������������� ������������������������

��

�������

��

• Formations aux métiers de :

- Réflexologue forme, bien-être et hygiène de vie - Réflexothérapeute - Aromathérapeute

�������

�������������������� ������������ ����������������� ����������������������� ��������������������������� ������������������ ������������������ ��������������������������������� ������������ ���� �!�����"���#�������� ������ ���� �!�����"���#�������� ������ $������%�&�����'(�(����%�) $������%�&�����'(�(����%�) ���������!��������#����!����� ���������!��������#����!����� #%��������&��%�������������* #%��������&��%�������������* -

• Formations à la carte :

��

Drainage lymphatique Réflexologie plantaire (Initiation) Aromathérapie familiale Diététique et nutrition - Massage sur chaise (assis)

�������

Formations certifiantes

������������������ ���� �!�����"���#�������� ������ $������%�&�����'(�(����%�) ���������!��������#����!����� #%��������&��%�������������*

�����

EDRA Ecole de réflexologie

�����

��������� ��������������� ��� et d’aromathérapie ��������� ��������������� ��� ��������������������������� �!� "��� Nice / Clermont-Ferrand / Paris / Lyon / Toulouse ��������������������������� �!� "��� #���$� %�����&� ���� Membre agréé fédérations Fédareg et Asca-International #���$� %�����&� ���� '�(�������""")���� ������)�� '�(�������""")���� ������)�� Tél. 04 93 16 08 06

www.edra-ecole.eu - info@edra-ecole.eu

Le

Meilleur du Cru est dans le Cuit

��������� ��������������� ��� ��������������������������� �!� "��� #���$� %�����&� ���� '�(�������""")���� ������)��

Produi Produit uiit 100 % naturel, la balle de sarrasin sarr arrasin a la particularité part pa rticularité de constituer rt un supp port ferme, non bruyant, s’adaptant aux courbures du cou, de la tête support et des épaules ; il ne se tasse pas, ne se réduit pas en poussière, reste aéré, ne provoque pas la transpiration. L’épaisseur de l’oreiller « BON REPOS » peut se régler aux besoins individuels en variant la quantité de balles. L’oreiller Bold peut également s’utiliser comme support lombaire.

Près de 22 ans d’expérience

La société ECHIRION existe depuis 1987 et commercialise des produits destinés à soulager les structures ostéo-articulaires du corps : - L’oreiller « BON REPOS » - Les chaussures « GANTER »

AU ! NOUVE e 28 cm us te La Sau

Cours de cuisine et vente en magasin BIO

Les oreillers et coussins « BON REPOS » sont fabriqués en France (licence USA) par la société ECHIRION. Documentation gratuite sur demande et liste des salons écologiques et biologiques sur lesquels nous sommes présents. Revendeurs intéressés, veuillez nous consulter.

Baumstal c’est depuis plus de 30 ans :

- Des ustensiles de cuisson en inox 18/10 garantis à vie. - Une cuisson douce qui préserve les vitamines et minéraux de vos légumes. - La cuisson des viandes sans matière grasse. - Un goût incomparable !

RCS Marennes 98 B 91

�����

www.baumstal.com

STE ECHIRION 9 avenue de la plage

17110 ST GEORGES DE DIDONNE Tél. : 05 46 06 76 72 ou 06 09 74 33 40 Fax : 05 49 52 24 22 Mail : ste_echirion@hotmail.fr

Documentation gratuite et date des animations : Euro Baumstal - BP 30223 Wittisheim 67604 SELESTAT CEDEX - 03 88 85 82 64

22


News

L’utilisation du magnétisme dans l’agriculture et en piscicultures J’évoquais dans le dernier numéro l’utilisation du magnétisme ou d’objets vibratoires pour augmenter la quantité et/ou la qualité de productions piscicoles ou agricoles. Nous allons poursuivre sur une possibilité de régénération des forêts voir une accélération de la croissance des arbres. Plus simplement, rendre plus heureux les espaces naturels qui nous entourent même si cela semble être un curieux concept. Pour créer tout cela nous pourrions utiliser des champs magnétiques informés, ou des systèmes cristallins positionnés sur des réseaux (Hartmann, Curry), voir sur des points de condensations des maillages vibratoires terrestres. N’oublions pas que plusieurs expériences ont montré la réactivité des plantes à la musique ou au champ vibratoire. Elles sont donc aussi réceptives de nos brouillards d’ondes et de nos pensées. C’est pour ça que certaines forêts ou parcs vont avoir une vibration ou un champ magnétique beaucoup plus faible que d’autre. Et oui la vie moderne ne touche pas que les humains…à ces derniers de ne pas s’oublier, et ce qui les entourent avec. Sébastien Berger

Un exemple où la génétique peut avoir du bon Les jardiniers, cultivateurs et agriculteurs connaissent bien les ravages de l’oïdium. Globalement, l’oïdium est un nom donné à la forme asexuée de différents champignons. L’oïdium via ses différentes espèces de champignons peut toucher de nombreux végétaux comme par exemple, les céréales, la vigne, la tomate, le pommier, le marronnier, le fraisier, le concombre, le chêne, l’érable etc. L’apparition d’un feutrage blanc sur les feuilles lui a valu le nom de « maladie du blanc ». Une avancée scientifique vient éclaircir l’avenir de nos végétaux. Des chercheurs ont décrypté le génome de l’oïdium Blumeria graminis qui touche particulièrement l’orge. Les plantes possèdent leurs propres systèmes de défense efficaces et sophistiqués leur permettant de résister à ces nombreux champignons pathogènes. Mais, ces systèmes de défense peuvent être vite dépassés comme nous l’ont montré les ravages désastreux du passé où des cultures entières ont été détruites. L’homme a réagi en traitant les cultures avec différents produits chimiques coûteux dont les dégâts sur la santé et l’environnement sont connus de nos jours. Aussi, l’étude génétique de ces parasites pourrait permettre de trouver des solutions alternatives moins polluantes aux traitements par pesticides. Bonne nouvelle, selon un communiqué de presse de l’INRA, « le génome de l’oïdium  Blumeria graminis, un des principaux champignons pathogènes de l’orge, vient d’être décrypté par un consortium de chercheurs dont fait partie l’INRA de Versailles-Grignon. Résultat majeur de ce séquençage, les chercheurs ont constaté que le génome de l’oïdium était beaucoup plus simple que celui d’autres champignons pathogènes et contenait deux fois moins de gènes. Certains des gènes absents permettent chez les autres champignons la synthèse de protéines indispensables à une croissance autonome ou sont impliqués dans la destruction des plantes. Leur absence dans le génome de l’oïdium expliquerait que ce champignon soit totalement dépendant de l’orge et ne le détruise pas, mais l’utilise avec parcimonie pour se reproduire.». L’INRA précise que «  la compréhension des mécanismes régissant les interactions entre les plantes et les champignons, passant par l’analyse de leurs génomes respectifs, devrait permettre de proposer des méthodes de lutte plus efficaces et plus durables  pour l’environnement.  ». Quand à nous, nous attendons avec impatience ces nouvelles méthodes respectueuses de notre planète. L’ensemble des résultats de cette découverte est disponible dans la revue SCIENCE du 10 décembre 2010.

23


PLANETE Actualités

��������� ���������� ������������

�������������� ����� ������������ ����� ��������� �� �������� ��� ������������ ���������� ��� ������ ������������ ������� 24


Stress

Gérer son stress grâce à la bioseptologie Lorsqu’un organisme est soumis à des pressions environnementales trop fortes, il déclenche un syndrome général d’adaptation nommé stress. Nous sommes soumis quotidiennement à des agressions. Celles-ci peuvent aussi bien être physiques, chimiques ou/et psychoaffectives. Elles peuvent être ponctuelles et de courte durée, chroniques voir permanentes. Pour y faire face nous mettons en place un processus biologique dont l’intensité dépend des caractéristiques des agents stressants. Dans le cas d’une agression permanente (réelle ou perçue comme telle), le corps ne peut plus faire face et sa capacité d’adaptation se trouve fortement diminuée. En conséquence, le fonctionnement de l’organisme, le psychisme et les relations sociales peuvent en être altérés.

Une réponse ;  la bioseptologie

Les trois niveaux de stress

Les objectifs de la méthode bioseptologie

La réponse d’urgence ou phase d’alarme : L’adaptation se manifeste par une attitude permettant de lutter ou de fuir la situation.

Accompagner les personnes (nommés créatifs et non patients car ils sont créateurs de leur vie) en individuel afin qu’elles trouvent en elles même, les ressources pour faire face à la problématique et/ou aux besoins générés par leur objectif. Pour cela, la méthode Bioseptologie utilisera différents moyens, en lien avec les 7 étapes de l’évolution et un cycle énergétique, tels que : La respiration L’association geste/souffle Des exercices issus de la méthode Vittoz, La psychologie appliquée, Le test musculaire, Ceci  permettant l’équilibre des trois dimensions de l’humain -corps - émotionnel - mental   La méthode Bioseptologie joue un rôle primordial dans la prévention des effets du stress. En effet, elle permet d’adapter et d’utiliser au quotidien (travail, transport, loisirs, tâches quotidiennes de la vie) des exercices simples mais extrêmement efficaces pour installer durablement une meilleure qualité de vie.   La méthode Bioseptologie a été aussi adaptée pour aider les différents acteurs de la vie professionnelle, en prenant en compte la spécificité des métiers, de leurs actions, et  de leur environnement. Voici  quelques exemples de domaines où la méthode est pratiquée ;  De la petite enfance (crèche, halte garderie…), Scolaire (enseignant et élèves afin d’instaurer les conditions optimales à tout apprentissage); De l’entreprise (dans l’accompagnement des risques psychosociaux et de la gestion du stress); Des seniors (approche spécifique du stress lié à cette période de la vie).   Comme vous pouvez le constater, la méthode Bioseptologie concerne une cible très large allant de la petite enfance aux Séniors. Dans ce contexte Le travail porte sur la prévention, la prise en charge du stress et le déblocage des émotions afin de retrouver son mouvement de vie.   Les cursus de formation amenant à la pratique de la Bioseptologie sont dispensés par le centre de formation Opale Développement. Nous restons à votre disposition pour tous renseignements concernant les formations issus de la méthode Bioseptologie et de ses applications dans le milieu professionnel.   DROUIN Sabine Présidente Opale Développement Centre de formation professionnel 01 56 74 21 96 Opale-developpement.fr Opale.develppement@gmail.com

La réponse de vigilance ou phase de résistance : Face à un environnement que l’on vit comme subi, l’instinct de conservation permet la mise en place d’une stratégie de survie longue durée. Un état de tension permanente s’installe.

La bioseptologie est issue de la complémentarité de différentes méthodes pré existantes.  Elle a créé un trait d’union entre elles et les a adaptées à la vie et aux besoins des personnes aujourd’hui. Prenant sa  source en 1978 au sein de l’institut ISTOR, la Bioseptologie répond à une nécessité d’évolution pour l’humain, intégrant une meilleure connaissance de soi, basée sur 7 étapes permettant à chacun de garder son libre arbitre et d’être acteur de sa propre vie en toute autonomie. - Bio : Vie - Sept : chiffre de l’évolution - Logie : Etude

La Phase d’épuisement : Dans ce dernier cas, les réponses physiques et/ou psychologiques deviennent inadaptées à l’environnement, l’organisme ne réagit plus. C’est le stade de la somatisation, ou d’un état dépressif. Ce processus se mettra en place de manière différente suivant les personnes. En effet, deux individus ne réagissent pas avec la même intensité aux agents stressants selon le moment et la situation qui se présente. Chacun de nous a une courbe de stress qui lui est spécifique : Schéma 1 Mal-à-dit Danger

Stimulation/motivation

Stagnation/apathie

Suivant où l’on se situe sur cette flèche le stress peut être, soit  positif, soit négatif. Le Stress positif : Il fait partie prenante de l’évolution de l’individu. En effet, les sollicitations extérieures demandent constamment à l’humain de s’adapter, ainsi il développe différentes stratégies lui assurant évolution et autonomie. Seulement, tout est une question de dosage  : une surprotection entraîne une apathie générale, une trop grande quantité de stress, en densité ou en fréquence, entraîne des réactions démesurées et inhibe l’action juste. Le Stress négatif : Il peut être la cause de manifestations telles que ; des maladies physiques et/ou psychiques. Si les limites du couple -motivations/stimulations- sont dépassées, alors même, que la personne s’efforce   pour des raisons qu’elle juge « valables » de se surpasser, elle se met en danger (cf schéma 1). Si la réaction s’installe dans la durée, alors la «  mal-à-dit  » peut s’installer.

25


PLANETE Actualités Pub_étiquettes.ai 2 05/10/2010 17:14:45

�������������� �

��������� ��� ������������������������������������������������������������������������������� ����������������������������������������������������������������������� ����������� ����������������������������������������������������������������� ���������!��������� ����������������������������������������������������������!������� ���������������"

Biofruisec sélectionne les meilleurs fruits, cueillis à maturité et séchés sur place. Le choix de la qualité, le respect de l’environnement, des producteurs : plaisir et santé.

OCEAU® MARINE Crèmes de soins et de beauté à base d’eau de mer Biocean® Isotonic recommandées pour bébés, enfants, adolescents, adultes et femmes enceintes. ��������� ��� ������������������������������������������������������������������������������� ����������������������������������������������������������������������� ����������� ����������������������������������������������������������������� ���������!��������� ����������������������������������������������������������!������� ���������������"

��������������������������������������

�������#����

������������

�!�$���������

�����!������

����������� ������������ ������� ������ ��� �������������������� ������� ������� �� ������������������������������� ������ �������

������������ �������������� ��������������� ��������������������

�����!���

��'(����'��

����������������������� ������

#�����������

%�&������&

������ ��� �������� ��������� �������

����� ������ ��� ������������������ �� � ���

������������������������� �����

��������������������������)� *�����������������+��������������*��������!�� *����$�����������!����������� ������� *������!�� ���������$������'����+�'���!�"

,��-����*���(����#� , ���������� ����������� ./.������0����0������*�1/1//�2� 2�# 2�!"�/3�34�56�15�78�#����9���)�999"�����" �

À consommer sans modération ! C

Poids net :

M

10 0 0 gr

J

CMJ

640, rue du jeu d'arc 60490 Margn Margny sur Matz Fax : 03 44 42 5 51 61 biofruisec@ uisec@online.fr e fr

3 7 760025 25 5 650051 5 5 Poids net :

gr

Soins

A con nsommer er de préférence nce c avant le :

Produit issu de l'agriculture biologique certifié par ECOCER RT sas F-32600

�!�$���������

Poids net :

Produit duit issu de l'agriculture biolo logique certifié parr ECO OCERT sas F-326 600

�������#����

����������� ������������ ������� ������ ��� �������������������� Relax Isotonic ������� �������

3 7 760025 6002 5 6 5 50 00 00 01 3

200 gr

A consommer de préférence avant le :

�� ������������������������������� ������ ������� Protège �����!��� et améliore l’état général de����������������������� ������ la peau et des muqueuses

#�����������

3 760025 5 6 50020 0 640, rue du jeu eu d'arc 60490 0 Margny M sur Matz Fax : 03 44 42 51 61 biofruissec@online.fr

N

Produit issu de l'agriculture biologique certifié par ECOC CERT sas F-32600

640, 0, ru 0, rrue u d ue du jjeu je eu u d' d d'ar d'a d'arc 'a arc ar rc 60490 Margny Margn arg rg gn gny nyy su sur su urr Ma M Matz Fax : 03 44 42 51 61 biofruisec@online.fr

CJ

250 gr

A conso ommer de préférence de p éfé avant le :

640, rue du jeu d'arc 6 604 6 490 Margny sur Matz Fa ax : 03 44 42 51 61 bio biofruisec@online.fr

MJ

640, rue du jeu d'arc 60490 Margny sur Matz Fax : 03 44 42 51 61 biofruisec@online.fr

Poids net :

CM

������������������������� ����� Isotonic Relief

A consommer de préférence avant le :

Apaise fortement les douleurs ��������������������������)� des articulations *�����������������+��������������*��������!��

Produit issu de l'agricultu ure b biologique cer ertifié pa ar ECOCERT sass F-326 600

Circulate

*����$�����������!����������� ������� *������!�� ���������$������'����+�'���!�"

Stimule le bon fluide sanguin

Sports Cream

������������ Beauté �����!������

Rose Cleanser

������������ �������������� ��������������� ��������������������

%�&������&

Crème purifiante et revigorante pour le visage et tout le corps

������ ��� �������� ��������� �������

��'(����'��

����� ������ ��� ������������������ �� � ���

Day Beauty

Rend la peau du visage plus radieuse

,��-����*���(����#� , ���������� ����������� ./.������0����0������*�1/1//�2� 2�# 2�!"�/3�34�56�15�78�#����9���)�999"�����" �

Night Magic

Revitalise la peau desséchée en l’hydratant

Tonifie les tissus musculaires

Nos crèmes sont composées : - de matières actives marines bio-disponibles - d’extraits de plantes certifiés bio - d’émulsifiants doux d’origine végétale © Clikéa • 06 09 63 48 30

La meilleure datte d’Algérie...

DEVENEZ EXPERT EN FENG SHUI TAOISTE CAROLINE DAVID Feng Shui développement concept

Centre de formation pro en feng shui géobiologie vibratoire et purification de l’espace 06 50 01 34 31 PLUSIEURS PROFESSEURS POUR VOUS ENSEIGNER.... www.fengshui-dc.fr www.natura-fengshui.fr

26

Le Porte-Bonheur SARL Michel et Denise Piers 101, rue Jean Jaurès 40400 TARTAS Tél. 05 58 73 47 69 Site web : www.oceau.fr


alimentation

Dangers dans nos assiettes ? Bien manger devient compliqué dans ce monde moderne. Beaucoup de dangers guettent nos assiettes et c’est à nous d’être vigilants en privilégiant des aliments sains, sans OGM, sans colorants dangereux, sans pesticides, non irradiés… Bien entendu nous vous conseillons vivement de manger Bio dans la mesure du possible. Il nous faut aussi être vigilants envers les contaminations bactériennes qui menacent nos denrées alimentaires.

Les OGM dans l’alimentation Nous n’allons pas reprendre le débat des pro ou anti OGM. Par mesure de précaution, il semble plus prudent de ne pas consommer d’OGM. Pour cela, il nous faut savoir où les trouver et surtout bien vérifier l’étiquetage, qui est obligatoire. Où les trouve t-on? Tout d’abord il est bon de rappeler que, sauf en cas de présence fortuite inférieure à 0,9%, les denrées alimentaires et les aliments pour animaux génétiquement modifiés doivent être étiquetés comme tels. Aujourd’hui en France, le maïs doux est le seul OGM consommable en tant que tel. Néanmoins dans l’alimentation certains OGM dérivés comme le colza, le soja et le coton sont autorisés. On peut trouver les OGM sous la forme d’aliments à base de maïs (huile de maïs, farine, chips de maïs etc.), de soja (crèmes dessert à base de soja, tofu, huile de soja etc.) et de colza (huile de colza). Mais on les rencontre aussi sous forme d’ingrédients dans le pain à base de farine de maïs et de soja, dans les plats cuisinés utilisant les amidons de maïs et la fécule et les protéines de soja, dans les liants de la charcuterie, dans les sauces, dans les crèmes dessert, dans les pâtisseries, dans les fritures pour aliments (huile de coton), dans les biscuits apéritifs… Certains additifs contiennent aussi des OGM dérivés. Pour exemples, citons quelques additifs issus du maïs : l’amidon oxydé (E 1404), phosphates d’amidon (E 1410, E 1412 à E 1414), amidons acetylés (E 1420, E 1422), amidons hydroxypropylés (E 1440, E1442), succinate d’amidon (E 1450), amidon oxydé acetylé E1451), caramels (E 150a à E 150d), sorbitol (E 420), mannitol (E421), isomalt (E 953) … Et, quelques additifs issus du soja : lécithine (E 322), huile de soja oxydée (E 479b).

protéger le produit contre toute détérioration pendant l’entreposage et le transport…….. ». Notre article n’est pas là pour énumérer tous les dangers des pesticides, ce serait trop long. Mais début janvier dernier, le rappel de sachets contenant des poivrons tricolores provenant d’Espagne à mis en avant ces dangers. Commercialisés dans une enseigne de la grande distribution, ces poivrons sont mis en cause pour la présence d’un trop fort taux de résidus du régulateur de croissance éthéphon qui dépasse la limite légale autorisée. Par éthique, nous ne nommerons pas l’enseigne incriminée, elle a bien réagi en demandant immédiatement le rappel du lot en question et en interdisant l’importation de ces poivrons espagnols dans ses magasins. Selon la directive générale CEE une trop forte dose de résidus d’éthéphon est toxique notamment pour la peau, les muqueuses et les yeux. A très fortes doses, l’éthéphon peut aller jusqu’à perforer les muqueuses et l’estomac !

Les aliments irradiés

Les pesticides

Dans notre dernier numéro, nous avons évoqué les inconvénients et dangers de ces aliments traités par irradiation qui, en fonction de la dose de radiation (réglementée) qu’ils subissent, peuvent perdre leurs vitamines et voir leur structure modifiée. Nous avons aussi évoqué la formation de cyclobutanones dont la controverse sur leur toxicité bat son plein. Bref, si un aliment irradié n’a plus de vie, à quoi sert-il ?

En agriculture certains pesticides sont autorisés à des doses bien précises. Ces doses doivent être scrupuleusement respectées. Le codex alimentarius traite des bonnes pratiques agricoles en matière d’utilisation de pesticides (BPA). Nous vous encourageons à le consulter sur www.codexalimentarius.net. Il nous donne par ailleurs la définition suivante des pesticides  : «  On entend par «pesticide» toute substance destinée à prévenir, détruire, attirer, repousser ou combattre tout élément nuisible y compris toute espèce indésirable de plantes ou d’insectes pendant la production, le stockage, le transport, la distribution et la préparation d’aliments, de denrées agricoles ou de produits pour l’alimentation animale, ou pouvant être appliquée aux animaux pour les débarrasser d’ectoparasites. Ce terme englobe les substances utilisées comme régulateurs de la croissance végétale, défoliants, exciccateurs, agents d’ébourgeonnement ou inhibiteurs de germination, ainsi que les substances appliquées aux cultures avant ou après la récolte pour

Et peut-être un jour de la viande clonée en Europe ? Pour l’instant c’est clair, les députés européens ont poussé la Commission Européenne à interdire les produits issus d’animaux clonés. Pour combien de temps  ? Nul ne le sait  ! Et pour cause, certains organismes anglais comme l’ACNFP poussent au crime. Selon cet organisme, les produits issus de cheptels bovins clonés « ne sont pas susceptibles de présenter des risques à la consommation ». La Food Standards Agency, l’agence de sécurité alimentaire britannique, prétend qu’aucun danger n’est à signaler, mais néanmoins reconnaît que des recherches complémentaires doivent être effectuées. Depuis 2008 la vente de ses produits est autorisée aux États-Unis.

La douceur à fleur de peau Vêtements, sous-vêtements, linge de toilette et de nuit en textiles bio et fibres naturelles pour adultes et enfants. 18, rue traversiere - 67100 strasbourg Tél/fax: 03 88 45 20 07 - www.lignenature.com

Nouveau Catalogue contre un timbre à 0,56 €

27


humanitaire

De la purée d’amande Bio,….. à l’humanitaire ! Connaissez-vous Jean Hervé  ? Et bien, croyez moi, il le mérite! Ce grand bonhomme au cœur énorme, passionné par la fabrication de produits alimentaires bio à base de fruits secs, possède un franc parlé qui n’exclut en rien son professionnalisme et sa bonté de cœur. Son engagement humanitaire en est la preuve puisqu’au travers de sa société, il s’est engagé à aider les autres. Nous verrons comment un peu plus bas, mais en attendant, intéressons nous à ses débuts.

Les débuts de Jean Hervé Mettons en route notre machine à remonter le temps et… Nous voilà projetés en 1970 avec Jean Hervé qui arrive de Paris à vélo pour se poser chez un maraicher Bio. Après trois années de travail chez ce maraîcher, Jean rencontre Jacques Mittler et adhère à son projet de création d’un centre macrobiotique à Ecole-en-Bauges. Le projet voit le jour. Il consiste en s’entourant d’artisans à accueillir et prendre en charge les personnes qui se tournent vers la macrobiotique. Puis au gré de la vie, chacun quitte le centre pour suivre son chemin et créer sa propre entreprise tout en restant dans l’esprit de départ. C’est ainsi que Jean Hervé lance son activité à Clion dans l’Indre, il y a 19 ans. Meules de pierres à l’appui, il commence par produire de l’huile de colza puis de la purée d’amandes et de noisettes en passant par le sésame pour aboutir à une gamme complète de produits aussi bons les uns que les autres que nous vous encourageons par ailleurs à découvrir.

Ce n’est pas tout ! Notre entreprise est en train de réfléchir à d’autres propositions et notamment, avec l’association Sadhana Forest (www. sadhanaforest.com), à la reforestation d’une partie de l’île.

Les Associations dont la SARL JEAN HERVE a été solidaire

L’engagement solidaire de la société Jean Hervé

SCHOOL Cette association laïque a vu le jour en août 2003. « Elle rassemble des Particuliers, Producteurs et Entreprises BIO et Ethiques, ainsi que des Collectivités Territoriales, pour scolariser des enfants à Madagascar et répondre, par la Solidarité et la Fraternité, à la mondialisation économique.». Vous pouvez devenir parrain ou marraine d’un enfant du bout du monde pour 0,33 euro par jour déductible de vos impôts. D’autres possibilités vous sont offertes. Pour parrainer un enfant ou en savoir plus n’hésitez pas à vous rendre sur le site de l’association sur : www.school.asso.fr

Un peu plus haut, nous avons mentionné que Jean avait un cœur « gros comme ça », c’est à dire énorme. Et bien, ses actes le prouvent. Cet homme n’a pas hésité à embaucher des personnes mises à l’écart par les aléas de la vie. Qui plus est, à son initiative, son entreprise soutient et a soutenu plusieurs actions humanitaires. De 2003 à 2008, la société Jean HERVE a été partenaire de l’association SCHOOL fondée par Mr Sommerard en lui reversant 1% de son chiffre d’affaire hors taxe dédié à la construction d’écoles à Madagascar. L’aventure solidaire Malgache a débuté par la construction d’un collège à Ampasimangeva puis a continué avec la construction de plusieurs écoles. Sur 5 ans, la société Jean HERVE a versé pas moins de 428 000 €, 10 écoles primaires ont été construites avec l’aide de la Vie Saine Nancy et Damiano (Sicile), ainsi que 3 collèges et un lycée agricole qui a couté à lui seul 148 000 €. Dès le début 2008, une nouvelle aventure a vu le jour à Haïti dans la région de Jérémie avec un nouveau projet, et 160 000 € versés sur deux ans. Avec l’association « Aide Aux Enfants d’Haïti », Jean Hervé a participé à l’achat d’un terrain destiné à la construction de l’école de Torbeck ainsi qu’à la construction de l’école de Castache et à l’agrandissement de l’école de Bresma. Et, en parallèle avec la mairie des Abricots, la société a soutenu la construction d’un lycée agricole pouvant accueillir 400 élèves. A partir de 2011, l’entreprise sera en relation directe avec la mairie des Abricots dans un projet de développement commercial lié à la production solidaire de cacao qui grâce à une aide à la commercialisation leur permettra d’en vivre.

AIDE AUX ENFANTS D’HAITI Créée en février 2004 «  Aide aux enfants d’Haïti a pour but d’aider la fondation «Bon Berger», dirigée par une femme exceptionnelle, Mme ST FLEUR qui soutient des enfants abandonnés et se bat en parallèle pour que d’autres enfants non orphelins puissent rester dans leur famille en leur permettant d’aller gratuitement à l’école. ». Vous pouvez soutenir l’association ou obtenir plus de renseignements sur www.aide-aux-enfants-haiti.org

28


PLANETE Actualités

29


DECOUVERTE

Go to Madagascar,

Madagascar est une île de forme allongée située dans la partie occidentale de l’océan Indien. A l’ouest se trouve le canal du Mozambique large de 400Kms qui la sépare de la pointe sud-est de l’Afrique. Cette île est la cinquième plus grande du monde. Son relief divise l’île en trois bandes. A l’est, la première s’étale du nord au sud et se dessine en une étroite bande côtière. Puis, au centre, on trouve les hauts plateaux avec une zone de plateaux plus bas. Et, pour finir, à l’ouest on rencontre de magnifiques plaines. Les hauts plateaux centraux couvrent 60 % du territoire et oscillent entre 800 et 1 500 m d’altitude avec un pic volcanique de 2870 m. Côté est, ces hauts plateaux s’élèvent d’un coup pour descendre en douceur vers les larges plaines de l’ouest. Madagascar, riche de son immense biodiversité, subit les effets de cinq zones climatiques. Au nord et au nord-ouest, le climat est de type équatorial avec de décembre à avril des moussons. Ici, les températures varient entre 16 à 37 °C. Sur la côte est de l’île, il règne un climat équatorial humide et les alizés s’en donnent à cœur joie. La zone ouest de l’île caractérisée par d’immenses savanes est moins pluvieuse. Le centre de l’île avec ses hautes terres qui culminent à une altitude variant de 1200 m à 1500 m est sous l’emprise d’un climat de type subtropical. Quant à l’extrême sud, il est sec avec de rares pluies. Si vous aimez la biodiversité, Madagascar est la destination idéale. Il y a 65 millions d’années durant la grande extinction de la fin du secondaire, l’île était déjà séparée de l’Afrique. Cette particularité a sans doute permis à la vie de reprendre plus facilement sur l’île. Puis, l’isolement biogéographique de Madagascar aidé par la diversité des

30

climats présents sur l’île et par la richesse des reliefs a permis le développement d’une faune et d’une flore uniques au monde. Ile fascinante de la partie occidentale de l’océan Indien, riche en cultures et en diversités, Madagascar demeure une destination hors pair. Ici, les richesses, tant culturelles que liées à la biodiversité, ne sont que rarement égalées. Les tendances et les séjours à thèmes sont nombreux et divers. Ils sauront réveiller l’aventurier qui est resté en vous. Tout démarre de la capitale économique et politique de Madagascar, Antananarivo (ou Tana) qui, avec ses deux millions d’habitants est située au centre-ouest du pays. Après, ce sera en avion, par la route, en train, en bateau, en canoë ou en chalands que vous démarrerez votre grande aventure découverte à travers cette île formidable. Qu’il s’agisse de l’extrême nord-est du pays fait de sable et d’histoire avec la baie de Diégo-Suarez (aussi nommée Antsiranana) ou du nord-ouest, dans l’île aux parfums de Nosy Be (la grande île) et ses archipels, la nature et les habitants vous réserveront un accueil digne de ce nom. Située sur la côte nord-est à une centaine de kilomètres de Tamatave, l’île Sainte Marie ou Nosy Boraha longue de 60 kms est faite de plages désertes parsemées de villages de pêcheurs. Cette île célèbre chaque année, le passage de ses baleines à bosses, de juin à septembre. Elle saura égale-


DECOUVERTE

une destination hors pair ment fasciner les passionnés de contrées nouvelles, de nature et d’émotions. Sur le continent, au nord-ouest, la réserve de la Biosphère de Mananara- nord dans la forêt primaire de Rezanantsoro et son parc marin, contribuera à votre plus grand plaisir de découvertes. Que ce soit au cœur des rizières, dans les terres centrales, au milieu des très nombreux parcs où dans l’immense bush du sud avec ses lagons infinis, tout est à admirer à Madagascar. Cette terre de contraste, plus que toute autre au monde, vous permettra de parcourir la fameuse route nationale 7 et ses sites majeurs. La mythique nationale 7 part des hauts plateaux, plus précisément de Tana(Antananarivo) et descend sur près de 1000 kms jusqu’à Tuléar dans le sud. Ouvrez les yeux et dès la sortie de Tana, admirez les maisons en terre cuite rouge avec leurs toits de tuiles et de chaume mais également, en suivant la route, les rizières et cultures, les villes thermales et les lacs volcaniques. Dans cette nature exubérante, les grandes forêts humides du parc de Ranomafana, situé à 60 kms de Fianarantsoa ne manqueront pas d’attraits. Le parc national de Ranomafana se situe à l’est de l’île dans les régions de la Haute Matsiatra et de Vatovavy-Fitovinany. Son couloir forestier forme un lien entre le sud et l’est et le relie au Parc National Andringitra. Le parc de Ranomafana est aussi connu pour sa station thermale. Puis, dans la partie méridionale de l’île, lorsque vous apercevrez les dômes de granit du massif de l’Andringitra dont le point culminant se trouve à 2658 m, c’est que vous serez aux portes d’Ambalavao, plaque tournante du commerce de zébus. Le sud-est et sa multitude de réserves naturelles sera une destination à part entière. Anciens sites miniers, cette région a su se tourner vers l’avenir et se moderniser. Elle vous fera vivre et apprécier son écosystème dans son parc national d’Andohahela avec ses tortues radiata. Ici, on a trouvé une nouvelle manière d’attirer ceux qui se sentent responsables de la nature qui nous entoure. En effet, situé au sud du tropique du Capricorne, le parc d’Andohanela est la seule aire protégée malgache qui abrite une forêt dense et humide. Depuis 2007, il fait partie du site du patrimoine mondial des forêts humides de l’Atsinanana. Et partout, les nouvelles tendances du tourisme ne seront pas oubliées. De nombreux parcs nationaux sont devenus incontournables et conforteront le plaisir de tous. Dynamisme engagé, envergure et pérennité crédible sont les trois valeurs fondamentales de la détermination de ce pays qui offre la plus magnifique des natures à découvrir par tous. Ces endroits fragiles placent au centre de l’écotourisme ce pays avec une dimension humaine pour la conservation et le développement durable. Sept d’entres eux, reconnus par l’UNESCO, sont à conserver absolument. Différentes îles sauront également accueillir les passionnés de contrées nouvelles, et l’île aux nattes pour ses orchidées attirera les passionnés et séduira les nombreux visiteurs. Au sud-ouest de l’île, au cœur d’une aire protégée le portail de Menabe Antimena constitue une majestueuse allée de baobabs endémiques qui présente une biodiversité incroyable. Cette avenue naturelle bordée de baobabs nommés Grandidieri a été inaugurée comme premier monument naturel de Madagascar en 2007. Située sur la côte sud-ouest de l’île, la forêt du parc national de Kirindy Mitéa réunit de nombreux écosystèmes qui possèdent chacun une faune et une flore enclins d’une richesse incroyable. La mangrove de Kivalo et ses plages et le lac Bevo devraient également vous impressionner. Et, le village des artisans de Marofandilia vous offrira le meilleur contact avec des habitants décidés à respecter une nature plus que proche.

Les passionnés de chasse photographique vont se régaler car, les animaux exceptionnels sont légion, dans cette île. Et si nous avons parlé des baleines, n’oubliez pas de donner rendez-vous aux lémuriens, aux Makis ou encore au Cryptoprocta ferox sauvage, le plus grand carnivore de l’île, pour une séance photo. Quant au Fossa fossana appelé également civette malgache, celle-ci devrait également vous étonner. Autres animaux  à photographier, le sanglier, la tortue de Tulear, les serpents, les crocodiles sans oublier les oiseaux. Pailles-en-queue de Nosy Be, pics et perroquets verts, puis hérons ou batraciens tels que grenouilles, reptiles et le très connu de par le monde Gecko et son cousin, le caméléon et toute sa famille vous attendent. Insectes, mille pattes, scolopendres, araignées et cafards verts, papillons libellules et scorpions, tout est là dans cette nature abondante pour vous séduire et ces petits ou grand mammifères seront au rendez-vous de votre passion de reporter d’images. Christian.pinson@wanadoo avec l’aide de Go to Madagascar www.go2mada.com www.goto-magazine.com go2mada@moov.mg

31


Réveillez la nature qui est en vous

Elle a traversé des millions d'années, elle sait ce qu'elle fait !

Découvrez les Véritables Mécanismes du Vivant Téléchargez Gratuitement le Guide NoMad www.chi-machine-france.fr

N°1

la CHI MACHINE®

la gym passive AGITEZ LE BOCAL !

10 mns de Chi Machine® équivalent au niveau de l'assimilation de l'oxygène à 1h30 de marche rapide Massage au cœur des cellules Drainage lymphatique puissant Assimilation Eau, Oxygène & Nutriments Libération des tensions Rééquilibrage de l'architecture osseuse Soulagement rapide des phénomènes de Jambes lourdes Sans doute la découverte de santé la plus fondamentale Il y a plus de 20 ans, Shizuo Inoue, Docteur en Médecine Chinoise Traditionnelle, travaillant sur les mécanismes d'assimilation, fit la corrélation entre le mouvement et les besoins de notre génétique. La pratique sportive enseigne l'état de santé physiologique et émotionnel qui en résulte. Les "sportifs" sont en meilleure santé, gèrent leur stress, et ne connaissent que rarement les états dépressifs. Le mouvement en malaxant nos cellules comme des petites éponges, permet d'assimiler oxygène, eau, nutriments et d'évacuer "mécaniquement" les toxines. Il masse nos circuits énergétiques, impulse la circulation des fluides internes et, au final, active le métabolisme. L'essentiel des bienfaits, comme permet de le vérifier, de manière passive et relaxante, la Chi Machine®, provient, non de l'effort produit, mais des résultantes internes du mouvement.

N° 2

HOT HOUSE® & SOQI®

L'exposition solaire sans ses inconvénients

La technologie la plus moderne PHOTON PLATINE Mélange de métaux précieux dont titane et platine sur céramique Les Infras Rouges Lointains font partie du spectre solaire et ne présentent aucun effet secondaire. Connus depuis longtemps pour leurs effets analgésiques, ils aident aussi à la détoxination. Notre corps est parcouru par un réseau de 140.000 kilomètres de micro-capillaires. Cette douce chaleur les dilate, réaligne les globules rouges et active la régénération cellulaire. A nouveau les fluides internes remplissent leur rôle en parcourant tout l'organisme jusque dans ses moindres recoins. En combinaison avec la Chi Machine® c'est plus que parfait ! N°3

E-Power®

Ions Négatifs + Hautes Fréquences

NOUVEAU

Le seul appareil alliant une puissante diffusion d'électricité négative et les hautes fréquences. La compensation pour notre organisme d'une carence en lions négatifs, ainsi que l'utilisation des hautes fréquences, est initiée par Nikola Tesla en 1890. Au XVIIIe siècle. Benjamin Franklin commença d'utiliser l'électrothérapie en Europe où elle devint très populaire ; à cette époque il n'y avait aucune théorie l'expliquant. Nikola Tesla a découvert que la production de chaleur due au bombardement des tissus par des courants alternatifs, qu'il a aussi inventé, de haute fréquence pouvait avoir des utilisations médicales dans le traitement de l'arthrite et de nombreuses affections. Depuis les bénéfices de l'électrothérapie, dans leur aspect holistique, ont été vérifiés scientifiquement. Elle est pratiquée couramment dans de nombreux hôpitaux et cabinets de thérapeutes, ainsi qu'à domicile, pour prévenir les maladies et améliorer l'état de santé général. En restaurant des échanges intra & extra cellulaires de qualité, nous assimilons mieux et nous apaisons. Le stress s'envole ! Circuits électriques, appareils, ordinateurs, téléphones, détruisent les ions négatifs - Rechargez-vous négativement - C'est positif !

Téléchargez le gratuitement ou demandez à le recevoir par courrier

Nous sommes à l’aube d’un nouveau dialogue avec la Nature. Nous retrouvons une attitude plus respectueuse et réceptive, un retour à l’éthique et à la mesure, à un dialogue plus humble. Nos connaissances actuelles nous le permettent. Il suffit de s'y mettre... Chacun ! Ces appareils ne soignent rien ! Ils ne font que redonner à notre corps, comme le sport, le plein air, la lumière, une nourriture saine, les caractéristiques de fonctionnement de son biotope originel. Ils lui procurent les énergies dont il a besoin pour utiliser au mieux ses capacités. Sur le plan mathématique, celles de notre ADN relèvent de l'infini. Il vous en sera gré et saura en tirer grand profit ! Garantie 15 Jours Satisfait ou Remboursé pour 1, 2 & 3 Livre - Le Corps est notre Meilleur Médecin par Pierre Caloc'h - introuvable en librairie ! "On creuse sa tombe avec ses dents." Ce dont chacun a toujours été convaincu est prouvé scientifiquement. La santé n'est pas le fruit du hasard. La maladie pas davantage. Chaque effet a une cause. II n’y a qu’une seule cause de maladie. II n'y a qu'une seule maladie qui se manifeste par différents symptômes. Chaque maladie est un arrêt localisé ou généralisé du mouvement. Le principe premier de l'efficacité de toutes les solutions que je vous présente ici : La Chi Machine® et le mouvement, les infrarouges lointains et la vibration de la molécule d'eau, le E-power® et les échanges ioniques au niveau cellulaire : il s'agit toujours de mouvement.

Adresse Postale uniquement : Être enVie & enVie d'Être 100 rue Balard 75015 Paris tél : 01 44 26 15 14 - contact@etre-en-vie.fr - www.etre-en-vie.fr - www.chi-machine-france.fr Pour recevoir le Guide NoMad par poste : Nom............................................................Prénom....................................................... Tél.....................................Adresse ......................................................................................................................................... Ville.................................................................. CP.................................... Email.................................................................... Lecteurs de Planète Actualités pour ce N°9 - Port Offert pour 1 & 3 jusqu'au 28 Février 2011


PLANETE ACTU N° 9