Issuu on Google+

DIPLOMATICA n°47 - 2012

ISSN:1114-9442

Directeur de la Publication: Abdelati Habek

40DH - 6€ - 9US$ - 60 元


« L’un des objectifs stratégiques de notre diplomatie consiste à mieux s’adapter aux mutations internationales dans le but de parvenir à une plus grande intégration dans l’économie mondiale afin de servir le Maroc, de renforcer ses structures, de le préparer à faire face aux défis et de réaliser un meilleur partenariat marocoeuro-méditerranéen [...] Notre diplomatie se doit d’élargir les perspectives de notre action et le cercle de nos relations économiques et commerciales au-delà de l’espace euro-méditerranéen en direction des Amériques et de l’Asie afin de diversifier nos liens, d’atténuer notre dépendance et d’élargir le champ de notre coopération ». – Discours de Sa Majesté le Roi

« One of the strategic goals of our diplomacy is to better adapt to the international changes to reach a larger integration in the world economy in order to serve Morocco, strengthen its structures, prepare it to face the challenges and achieve a better Moroccan EuroMeditterranean partnership [...]. Our diplomacy has to widen the perspectives of our action and the circle of our economic and trade relations beyond the EuroMediterranean zone, towards the Americas and Asia to diversify our ties, reduce our dependence and enlarge the scope of our cooperation». Speech of His Majesty King Mohammed VI during the Diplomacy Day.

Mohammed VI lors de la Journée de la Diplomatie

Xw|àÉÜ|tÄ

La «mondialisation économique» a commencé à changer le cadre de l’action extérieure du Royaume, car comme le souligne ce Message Royal, notre diplomatie se doit d’élargir le cercle de nos relations économiques et commerciales au-delà de l’espace euro-méditerranéen, en direction des Amériques et de l’Asie, afin de diversifier nos liens. La mondialisation ouvre les horizons, offre des opportunités, de nouveaux marchés, à condition cependant de refuser le statu quo et de faire l’effort d’aller vers ces nouveaux mondes, à la fois si proches et si lointains par la géographie, par la culture,... C’est le sens de l’événement organisé à Rabat par la Fondation Diplomatique qui a essayé de faire découvrir aux participants de nouvelles destinations. Deux jours durant, des hommes d’affaires, des commis de l’Etat, mais aussi des sages ont animé le Forum Maroc-Asie des Affaires. Ils ont discuté, partagé des informations et plaidé pour une plus grande circulation des hommes, des capitaux et des marchandises entre les pays d’Afrique et d’Asie. Deux zones qui sont aujourd’hui les acteurs majeurs, les acteurs-clé du XXIème siècle, non seulement par leur poids démographiques, mais encore par la richesse de leurs civilisations, de leurs cultures, par la diversité et la richesse de leurs matières premières, par leurs capacités d’innovation et leurs potentiels intellectuels.

The «economic globalization» has started to change the foreign action framework of the Kingdom, because as underlined in this Royal Letter, our diplomacy has to widen the circle of our economic and trade relations beyond the Euro-Mediterranean zone towards the Americas and Asia to diversify our ties. Globalization opens horizons, offers opportunities, new markets, provided however to refuse the statu quo and to make efforts to go forward toward these new markets, both so close and so far geographically, culturally,… It is the meaning of the event organized in Rabat by the Diplomatic Foundation that tried to make discover to participants new destinations. During two days, businessmen, senior civil servants but also wise men hosted the first Morocco-Asia Business Forum. They discussed, shared information and called for a greater movement of individuals, capitals and goods between African and Asian countries. These two areas are today the major actors, the key players of the 21 st century, not only by their demographic weight, but also by their rich civilizations, cultures and the diversity and richness of their raw materials, their innovation capacities and intellectual potentials.


ans ce numéro

10

Document

Sa Majesté le Roi à Khouribga

Activités Royales

14

Sa Majesté le Roi reçoit de nouveaux Ambassadeurs

Détour SAR la Princesse Lalla Salma reçoit la Directrice de l’ONUSIDA

16 28

Dazibao Brèves Diplomatiques

Diplomatie Le Ministre El Otmani en Turquie reçu par le Premier Ministre

30

Diplomatie Visite du Ministre Alain Juppé L’AFD soutien le Plan Maroc Vert

32

6

Activités Royales

Diplomatie Ambassade de Norvège à Rabat

78

Inauguration de la Nouvelle Chancellerie à en présence du Ministre Jonas Gahr Store

Décryptage Analyse géopolitique Le Sommet des Intentions Mitigées

93

16

M. ABDELILAH BENKIRANE CHEF DU GOUVERNEMENT A L’INAUGURATION DU NOUVEAU PRÉSIDENT DU SÉNÉGAL

16

LE MINISTRE DR. SAAD-EDDINE EL OTMANI REÇOIT MADAME MICHELLE BACHELET

17

LE MINISTRE MOHAND LAENSER A LA CONFÉRENCE RÉGIONALE DE TRIPOLI SUR LA PROTECTION DES FRONTIÈRES

Divers Activités Socio-Culturelles Les Ambassadeurs étrangers animent la vie diplomatique

96

Ministères

Diplomates Fêtes Nationales Rencontres avec les Ambassadeurs étrangers à l’occasion de leur Fêtes Nationales

84

DÉTENTE LES DAMES-AMBASSADEURS EN CAFTANS


Document

SA MAJESTÉ LE ROI REÇOIT

10

DES NOUVEAUX AMBASSADEURS

Diplomacy & Business

外交

对外交往与贸易

Directeur de la Publication Publisher - 发行经理 Abdelati HABEK 阿布德拉迪·哈拜克 Directeur Général Managing Director - 总经理 M’Hammed GUENNOUNE 摩哈麦德·葛努那

Dossier

FORUM MAROC-ASIE

34

RENCONTRE D’AFFAIRES À RABAT

Rédacteur en Chef Editor-in-Chief - 总编辑 Jean-Christophe BERTRAND 让-克里斯多夫·贝尔堂 Conseiller à la Rédaction Editorial Counselor Batoul NAFAKH-LAZRAQ Rédaction Editorial Staff Soumia AICHI Marie-Jeanne DURAND Hafida HABEK Crédits Photographiques Photographic Credits Ahmed H. - MAP - AFP CTP & Impression CTP & Printing Idéale - Casablanca

Dossier

DÎNER DE GALA ASIATIQUE

70

600 PARTICIPANTS À RABAT

Email

info@diplomatica.org Administration 94, rue Azzouza 10210 Rabat (Beausite) Tél: +212-5-37.63.99.99 Tél: +212-5-37.63.91.91 Fax: +212-5-37.63.88.88 Publicité - Abonnements Advertisements - Subscriptions Hind A. - Tél: +212-5-37.63.92.92 Dossier de Presse 1/1999 ISSN 1114-9442

Déjà plus de 13.500 «Fan de»:

Diplomatica Magazine

目录 80

本期发表的文章和图片仅由作者负责

各怀心事的峰会

并不反映本期刊的任何立场

English Content 06 14 16 34 80 90 95

Document Détour Dazibao Dossier Décryptage Divers Diplomates

Les articles et les illustrations publiés dans ce numéro n’engagent que leurs auteurs et ne sauraient refléter une quelconque prise de position du magazine.

Royal Activities HRH Princess Lalla Salma and ONUSIDA Diplomatic short news Morocco-Asia Business Forum The summit of muted intentions Sociocultural activities by the Embassies National Days celebrated in Morocco

The articles and pictures published in this edition are the sole responsibility of their respective authors and could not reflect the magazine’s opinion

Tous droits réservés - Reproduction interdite All rights reserved – No unauthorized copying allowed

Tirage du numéro: 12.000 ex (papier) 本期印刷量:12 000 册 (纸版) Version électronique sur demande Electronic version upon request 期刊电子版可免费索取


ocument

L’OCP, acteur de développement à Khouribga >> OCP, development player in Khouribga a Majesté le Roi Mohammed VI a suivi des explications sur le programme OCP Skills. Lancé en 2011, ce programme repose sur trois composantes essentielles, à savoir le recrutement de 5.800 salariés dans les bassins d’activité du groupe; le renforcement de l’employabilité dans les régions où opère l’office grâce à la mise en place d’un plan de formation des habitants vivant autour des sites d’OCP (15.000 bénéficiaires), et enfin, l’accompagnement de projets générateurs d’emplois, par le biais d’aides financières et techniques, à travers des partenariats avec des institutions financières et des organismes d’appui à la création d’entreprise. En moins d’un an, ce programme a permis d’offrir des formations avec l’attribution de bourses mensuelles à 10.700 jeunes dans 285 filières différentes, a abouti au recrutement par l’OCP de 5.800 jeunes, et a donné lieu au soutien et à l’accompagnement de 52 projets entrepreneuriaux et associatifs. OCP Skills se veut également un instrument de lutte contre l’analphabétisme résultant de la déscolarisation des enfants en milieu rural. Des actions mobilisant une enveloppe budgétaire de l’ordre de 33 millions de dirhams ont été programmées à cet effet. Le mall central dont Sa Majesté le Roi a procédé à la pose de la première pierre, le 21 mars à Khouribga, figure parmi ces projets à caractère social lancé par l’OCP. Ce mall central est destiné à des activités de formation et d’animation socio-culturelles. La première tranche de ce projet nécessite des investissements de l’ordre de 230 MDH. Il offrira aux jeunes de la région, des opportunités de création d’activités économiques différentes (start-up, PME/PMI).

S

6 Numéro 47 - 2012

is Majesty King Mohammed VI has followed the explanations of the «OCP Skills». Launched in 2011, this program is based on three essential components, namely the recruitment of 5800 employees in the activity areas of the group; enhancing employability in areas where the office operates through the establishment of a training plan for residents living around the sites of OCP (15,000 beneficiaries), and finally, support for projects that create jobs through financial and technical assistance through partnerships with financial institutions and organizations that support business creation. In less than a year, this program helped provide training fellowships with monthly 10,700 young people in 285 different industries, has led to the recruitment by the OCP of 5800 youngs, and led to the support and to support 52 projects and entrepreneurial associations. «OCP Skills» also wants to become an instrument of struggle against illiteracy resulting from the school withdrawal of children in rural areas. Actions mobilizing a budget of around 33 million dirhams have been programmed for this purpose. The central mall which His Majesty the King proceeded to lay the foundation stone on March 21 in Khouribga, is among those social projects launched by the OCP. This mall is central for training activities and socio-cultural animation. The first phase of this project requires investment of around 230 million dirhams. It will offer young people of the region, creating opportunities for different economic activities (start-ups, SME/SMIs).

H


ocument

Sa Majesté le Roi Mohammed VI suit des explications après avoir inauguré la laverie des phosphates de Merah-Lahrach. His Majesty King Mohammed VI following explanations after inaugurating the laundry phosphates Merah-Lahrach.

SM le Roi Mohammed VI a pris connaissance des programmes d’assainissement liquide et solide dans la ville, des investissements de 485 millions de dirhams. HM King Mohammed VI was informed of the sanitation programs, liquid and solid, in the city of Khouribga, an investment of 485 million dirhams.

Assainissement liquide et solide à Khouribga

Liquid and solid waste sanitation in Khouribga

Lors de sa visite, Sa Majesté le Roi a pris connaissance des programmes d’assainissement liquide et solide dans la ville, des investissements de 485 millions de dirhams. Il s’agit d’un programme d’assainissement liquide de la ville, qui prévoit le renforcement du réseau des eaux usées et la réalisation d’une station d’épuration pour un montant global de plus de 400 MDH; de la station de traitement et d’épuration des eaux usées de la ville, et du programme d’assainissement solide dans la province, qui s’élève à 85 MDH. Le Souverain a suivi des explications sur le programme d’assainissement liquide, bénéficiant à plus de 200.000 personnes, et qui est devenu totalement opérationnelle en mars 2011. Sa Majesté le Roi a aussi procédé à l’inauguration de la station de traitement et d’épuration des eaux usées de Khouribga, d’une capacité de traitement de 220.000 équivalant-habitant, permettra à son tour, l’épuration des eaux usées de la ville de Khouribga pour la production de 5 millions de m3 par an d’eau industrielle à utiliser dans le lavage des phosphates, soit l’équivalent de la moitié des besoins en eau potable de la ville de Khouribga. La station d’épuration des eaux usées de la ville, dont le coût est de 200 millions de dirhams, a été financée par le Groupe OCP dans l’objectif de la réutilisation des eaux épurées à des fins industrielles. Le Souverain s’est, par ailleurs, informé du programme d’assainissement solide dans la province de Khouribga. Ce programme a pour objectif, la lutte contre la pollution, l’élimination des nuisances générées par les décharges sauvages, la réduction du coût du transport des déchets vers la décharge contrôlée dans la commune rurale «M’Fassis», et la construction de trois centres de transfert des déchets au niveau des villes de Khouribga, Oued Zem et Bejaâd.

During his visit, His Majesty the King was presented with the liquid and solid sanitation programs in the city, with investments of 485 million dirhams. It is a program of sewage treatment of the city, which aims the strengthening of the sewage network and setting up of a wastewater treatment plant for an overall amount of over 400 million dirhams; of the wastewater treatment and sewage plant of the city, and of a solid sanitation program in the province, totalling 85 million dirhams. The Sovereign has followed explanations about the liquid sanitation program, benefiting more than 200.000 people, and which has become totally operational in March 2011. His Majesty the King has also inaugurated the wastewater treatment plant of Khouribga, with a processing power of 220.000 population equivalent, which will allow in its turn, the wastewater treatment of the city of Khouribga for the production of 5 million cubic meters per year of industrial water to be used in washing phosphate, equivalent to half of the drinking water needs of the city of Khouribga. The wastewater treatment plant of the city, which costs 200 million dirhams, was funded by OCP Group in order to reuse the treated water for industrial purposes. The Sovereign has been also informed about the solid sanitation program in the province of Khouribga. This program aims at fighting pollution, eliminating the harmful effects of wild dumps, reducing the cost of waste transportation to the controlled landfill in the rural district "M'Fassis", and setting up the three waste transfer stations in the city of Khouribga, Oued Zem and Bejaâd.

7 Numéro 47 - 2012


ocument

L’OCP se dote de la plus grande laverie des phosphates au monde >> OCP gets the largest phosphates laundry in the world Majesté le Roi a procédé, à la commune rurale de Beni Oukil -El Halassa, à Fquih Ben Salah, à la pose de la première pierre pour la construction d’une laverie des phosphates, d’un coût global de plus de 3,4 MMDH. Cette laverie permettra une récupération maximale de gisement par l’extraction de toute la série phosphatée, et un enrichissement de toutes les couches à basses teneurs en phosphore, ainsi qu’un recyclage de plus de 80% d’eau de procédé. La laverie sera composée de deux lignes de lavage d’une capacité unitaire de 1.600 tonnes/heure, d’un atelier de flottation, de six broyeurs, des digues sur 120 ha, pour l’épandage des boues et la récupération des eaux, de trois décanteurs de boues et de trois décanteurs de produits. L’entrée en production de ces nouvelles installations est programmée pour l’été 2013. Avec une capacité de production de 12 millions de tonnes par an, la laverie permettra la création de 250 emplois permanents. La réalisation de la laverie El Halassa s’inscrit, à l’instar de la laverie des phosphates de Merah-Lahrach, dans le cadre de la stratégie industrielle-mines de l’OCP dans le bassin de Ouled Abdoune. Cette stratégie prévoit l’ouverture de trois nouvelles mines représentant une augmentation de 20 millions de tonnes supplémentaires de phosphate à l’horizon 2020, et portant la capacité d’extraction à 38 millions de tonnes/an, contre 18 millions actuellement.

Sa

8 Numéro 47 - 2012

is Majesty the King Mohammed VI proceeded, in the rural community of El Beni-Oukil Halassa (region of Fquih Ben Salah), to lay the foundation stone for the construction of a phosphates laundry, for a cost of more than 3,4 billion dirhams. The laundry will allow the maximum recovery of the ore, by mining the full phosphate components, and the enrichment of all layers of low phosphorus contents, with a recycling rate greater than 80% of all process waters. The laundry will consist of two washing lines, with a capacity of 1,600 tons per hour, a flotation workshop, six mills, dams over 120 ha for land application of sludges and recovery of waters, three mud decanter and three clarifiers of products. First production from these new facilities is scheduled for summer 2013. With a production capacity of 12 million tons per year, the laundry will create 250 permanent jobs. The completion of the El Halassa laundry was programed -like the Merah-Lahrach phosphates laundry- as part of the industrial-mining strategy of the OCP in the basin of Ouled Abdoune. This strategy includes the opening of three new mines, representing an increase of 20 million tons of phosphate in 2020, thus bearing the extraction capacity to 38 million tonnes per year, compared with 18 million tons today.

H


ocument Casablanca - 24/03/2012 Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu au Palais royal de Casablanca, le Président du Parlement européen, M. Martin Schulz, en visite officielle au Maroc.

DR

His Majesty King Mohammed VI received at the Royal Palace of Casablanca, the Chairman of the European Parliament, Mr. Martin Schulz, in an official visit to Morocco

Rabat - 10/03/2012 Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu, au Cabinet Royal à Rabat, la Première secrétaire du Parti socialiste (PS) français et ancien ministre, Mme Martine Aubry, actuellement en visite au Maroc.

DR

His Majesty King Mohammed VI, received, at the Royal Cabinet in Rabat, the French First secretary of the Socialist Party and former minister, Mrs. Martine Aubry, currently visiting Morocco.

Rabat - 08/03/2012 Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu au Palais Royal à Rabat, le ministre d’Etat, ministre français des Affaires étrangères et européennes, M. Alain Juppé, actuellement en visite au Maroc.

DR

His Majesty King Mohammed VI received at the Royal Palace in Rabat, the French Minister of State, Minister of Foreign and European Affairs, Mr. Alain Juppé, currently visiting Morocco.

9 Numéro 47 - 2012


ocument

Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit de

Nouveaux Ambassadeurs His Majesty King Mohammed VI receives new Ambassadors

Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu lundi 2 avril au Palais Royal à Casablanca, plusieurs Ambassadeurs étrangers venus présenter au Souverain leurs lettres de créance en tant qu’Ambassadeurs de leurs pays dans le Royaume. Il s’agit de M. Abdelaziz Abderahmane Turki Essbii, Ambassadeur de l’Etat du Qatar; M. Manuel Bibang Aseco Eyang, Ambassadeur de la République de Guinée Equatoriale; M. Tae-Ho Lee, Ambassadeur de la République de Corée; M. Francisco Manuel Da Fonseca Xavier Esteves, Ambassadeur du Portugal; Mme Michaela Fronkova, Ambassadeur de la République Tchèque.

Sa

H

Par la suite, Sa Majesté le Roi a été salué par M. Bruno Joubert, Ambassadeur de la République française, venu prendre congé du Souverain au terme de sa mission au Maroc. A cette occasion, le Souverain a décoré M. Joubert du Grand cordon du Ouissam Alaouite. Cette audience s’est déroulée en présence du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Dr. Saad Dine El Otmani et du Chambellan de Sa Majesté le Roi, M. Brahim Frej.

Thereafter, His Majesty was greeted by Mr. Bruno Joubert, Ambassador of the French Republic, came to take leave of the Sovereign at the end of his mission to Morocco. On this occasion, the Sovereign has decorated Mr. Joubert of the Grand Cordon of Alawite Wissam. The audience was attended by the Minister of Foreign Affairs and Cooperation, Dr. Saad Dine El Otmani and Chamberlain of His Majesty the King, Mr. Brahim Frej.

10 Numéro 47 - 2012

is Majesty King Mohammed VI, may God assist him, received Monday, April 2 at the Royal Palace in Casablanca, several foreign Ambassadors who presented to the Sovereign their credentials as Ambassadors of their country in the Kingdom. They were Mr. Abderahmane Abdelaziz Turki Essbii, Ambassador of the State of Qatar; Mr. Manuel Bibang Aseco Eyang, Ambassador of the Republic of Equatorial Guinea; Mr. Tae-Ho Lee, Ambassador of the Republic of Korea; Mr. Francisco Manuel da Fonseca Xavier Esteves, Ambassador of Portugal; Mrs. Michaela Fronkova, Ambassador of the Czech Republic.


ocument

Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit les Lettres de Créance de l’Ambassadeur de l’Etat du Qatar His Majesty King Mohammed VI received the Letters of Credential from the Ambassador of the State of Qatar

M. Abdelaziz Abderahmane Turki Essbii Ambassadeur de l’Etat du Qatar Ambassador of the State of Qatar S.E.M. Abdelaziz Abderahmane Turki Essbii, est né le 27 décembre 1962. Après ses études supérieures effectuées à l’Université du Qatar, il intègre le Secrétariat Général du Ministère des Affaires étrangères en 1986, en tant que Troisième Secrétaire. De 1988 à 1990, il est affecté à l’Ambassade du Qatar au Caire, puis revient au Secrétariat Général du Ministère entre 1990 et 1993. M. Turki Essbii a, par la suite, rejoint l’Ambassade du Qatar à Téhéran pour deux ans (1993-1995), puis celle de Paris (19952000). De la capitale française, il retourne au Qatar pour intégrer le Cabinet du vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, en tant que Responsable du bureau politique (2000-2002). M. Turki Essbii est par la suite nommé Assistant à la Direction des Affaires Administratives et Financières (2002-2004), avant d’en devenir Directeur, dès 2004. Il a occupé ce poste jusqu’à sa nomination en tant qu’Ambassadeur de l’Etat de Qatar au Maroc. Le nouveau Chef de la mission diplomatique qatarie au Maroc a représenté son pays dans de nombreux organismes du Conseil de Coopération des Pays du Golfe, de l’Organisation de la Coopération Islamique, ou encore de la Ligue Arabe. S.E.M. Abdelaziz Abderahmane Turki Essbii, est marié et père de trois enfants.

HE Mr. Abdelaziz Abderahmane Turki Essbii, was born December 27, 1962. After his graduate studies conducted at the University of Qatar, he joined the Secretariat General of the Ministry of Foreign Affairs in 1986, as Third Secretary. From 1988 to 1990, he was posted to the Embassy of Qatar in Cairo, then back to the General Secretariat of the Ministry between 1990 and 1993. Mr. Turki Essbii has subsequently joined the Qatar Embassy in Tehran for two years (19931995), then the Qatar Embassy in Paris (19952000). From the French capital, he returned to Qatar to join the Office of the Deputy Prime Minister, Foreign Minister, as Head of the Political Bureau (2000-2002). Mr. Turki Essbii is subsequently appointed Assistant to the Directorate of Administrative and Financial Affairs (2002-2004), before becoming its Director, in 2004. He held this position until his appointment as Ambassador of the State of Qatar in Morocco. The new Head of the Qatari diplomatic mission to Morocco represented his country in many organisms: Cooperation Council of Gulf Countries, the Organization of Islamic Cooperation, or the Arab League. HE Mr. Abdelaziz Abderahmane Turki Essbii, is married with three children. 11 Numéro 47 - 2012


ocument

M. Manuel Bibang Aseco Eyang Ambassadeur de Guinée Equatoriale Ambassador of Equatorial Guinea Après ses études supérieures, S.E.M. Manuel Bibang Aseco Eyang intègre le Ministère des Affaires étrangères en 1970. L’année suivante, il est affecté à la section consulaire de l’Ambassade de la Guinée Equatoriale à Madrid, puis nommé Premier Secrétaire à la Mission Permanente de la Guinée Equatoriale aux Nations-Unies (1995). En 1997, il retourne au Pays et occupe plusieurs postes de responsabilités pendant des années, avant de repartir pour l’étranger en 1997. Cette année-là, M. Manuel Bibang Aseco Eyang est nommé Consul Général de la Guinée Equatoriale à Sao Tomé et Principe. Entre 2000 et 2005, il représente son pays, en tant qu’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire au Gabon, en Angola, à Sao Tomé et Principe. Entre 2005 et 2006, il revient au Ministère, à la Direction des Affaires consulaires et culturelles. Puis, de 2006 à 2011, M. Manuel Bibang Aseco Eyang est nommé Consul Général de la Guinée Equatoriale à Lagos, avant d’être appelé à diriger la mission diplomatique de son pays auprès du Royaume du Maroc.

After his graduate studies, H.E.Mr. Manuel Bibang Aseco Eyang joined the Ministry of Foreign Affairs in 1970. The following year, he was posted to the Consular Section of the Embassy of Equatorial Guinea in Madrid, and then appointed First Secretary at the Permanent Mission of Equatorial Guinea to the United Nations (1995). Back to his country in 1997, he held several important positions for years, before going back abroad in 1997. In that year, Mr. Manuel Bibang Aseco Eyang was appointed Consul General of Equatorial Guinea in Sao Tome and Principe. Between 2000 and 2005, he represented his country as Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary to Gabon, Angola, Sao Tome and Principe. Between 2005 and 2006, he returned to the Ministry, at the Directorate of Consular and Cultural Affairs. Then, from 2006 to 2011, Mr. Manuel Bibang Aseco Eyang was appointed Consul General of Equatorial Guinea in Lagos, before being called to lead the diplomatic mission of his country to the Kingdom of Morocco.

M. Tae-Ho Lee Ambassadeur de la République de Corée Ambassador of the Republic of Korea S.E.M. Taeho Lee est né le 4 février 1960. Il est diplômé en Economie, à l’Université Nationale de Séoul, et a obtenu un Master à l’Université Georgetown de Washington DC. Le nouvel Ambassadeur de la République de Corée au Maroc a, auparavant, été Directeur Général, en charge de la Politique des Accords de libreéchange (ALE), au sein du Ministère Coréen des Affaires étrangères et du Commerce. Depuis son entrée à ce Ministère en 1982, M. Lee a servi à plusieurs postes à l’étranger. Il est notamment passé par Washington, Prague, Genève, Dhaka, ainsi que par la Délégation Coréenne à l’OCDE à Paris. Il a également exercé à Bangkok, en tant que Membre du cabinet du Secrétaire Exécutif de la Commission Economique et sociale des Nations-Unies pour l’Asie-Pacifique (CESAP). A Séoul, M. Lee a été Directeur de la Division de la Planification de la Politique Commerciale, et Directeur de la Division OMC. M. Lee a été Membre de la Commission Présidentielle sur la Coopération en Asie du Nord-est, avant d’occuper le poste de Directeur Général Adjoint pour les Accords de libre-échange. S.E.M. Taeho Lee est marié et père de deux enfants.

12 Numéro 47 - 2012

H.E. Mr. Taeho Lee was born February 4, 1960. He graduated in Economics at Seoul National University, and earned a Master at Georgetown University in Washington DC. The new Ambassador of the Republic of Korea in Morocco has previously been Managing Director, in charge of Free Trade Agreements Policy, in the Korean Ministry of Foreign Affairs and Trade. Since joining the Ministry in 1982, Mr. Lee has served in several positions abroad. He particularly was sent to Korean Embassies in Washington, Prague, Geneva, Dhaka, and to the Korean delegation to the OECD in Paris. He also served in Bangkok, as a Cabinet Member of the Executive Secretary of the Economic and Social Commission of the United Nations for Asia-Pacific (ESCAP). In Seoul, Mr. Lee was Director of the Division of Planning Trade Policy and WTO Director of the Division. Mr. Lee was a member of the Presidential Commission on Cooperation in Northeast Asia, before assuming the post of Deputy General Manager for Free Trade Agreements. HE Mr Taeho Lee is married with two children.


ocument

M. Francisco Manuel Da Fonseca Xavier Esteves Ambassadeur du Portugal Ambassador of Portugal S.E.M. Francisco Manuel da Fonseca Xavier Esteves est né le 21 juillet 1954 à Lisbonne. Il est admis au concours d’Attaché d’Ambassade 1978, et occupe, un an plus tard, les fonctions d’Attaché d’Ambassade au Ministère Portugais des Affaires étrangères. En 1987, il est affecté à l’Ambassade du Portugal à Maputo, où il occupe, à partir du 8 août 1990, le poste de Premier Secrétaire. En mai 1991, M. Esteves revient à Lisbonne, au Ministère des Affaires étrangères, à la Division de la Direction des Services de l’Afrique Subsaharienne dont il devient le Chef à partir du 1er juin. En octobre 1994, il rejoint l’Ambassade du Portugal à Londres, puis celle Brasilia en septembre 1996. En février 2000, il accède au rang de Ministre Plénipotentiaire de Première classe. Le 13 octobre 2002, il est nommé Ambassadeur du Portugal à Luanda. Quatre ans plus tard, il rejoint Genève, en tant que Représentant Permanent auprès des Organismes et Organisations Internationales, et du Département Européen des Nations Unies. Depuis février 2011, M. Esteves occupait les fonctions de Directeur Général des Affaires Techniques et Economiques. Le nouvel Ambassadeur du Portugal au Maroc a été décoré du Grand Cordon de l’Ordre du Mérite, ainsi que du Commandeur de l’Ordre d’Henri le Navigateur du Portugal.

HE Mr. Francisco Manuel da Fonseca Xavier Esteves was born July 21, 1954 in Lisbon. He succeeded the selection of Embassy Attachés in 1978, and was appointed, a year later, as Embassy Attaché at the Portuguese Ministry of Foreign Affairs. In 1987, he served at the Portuguese Embassy in Maputo, where he occupied, from August 8, 1990, the functions of First Secretary. In May 1991, Mr. Xavier Esteves returned to Lisbon, at the Ministry of Foreign Affairs, at the Division of Services to Sub-Saharan Africa, where he became its Head, since June 1st. In October 1994, he joined the Portuguese Embassy in London then in Brasilia in September 1996. In February 2000, he rose to the rank of Minister Plenipotentiary First Class. On 13 October 2002, he was appointed Ambassador of Portugal to Luanda. Four years later, he joined the Mission in Geneva, as Permanent Representative to the International Organisations and Agencies and the European Department of the United Nations. Since February 2011, Mr. Xavier Esteves served as Managing Director of Business Technology and Economics. The new Ambassador of Portugal in Morocco was awarded the Grand Cordon of the Order of Merit, and the Commander of the Order of Henry the Navigator of Portugal.

Mme Michaela Fronkova Ambassadeur de Tchéquie Ambassador of the Czech Republic S.E.Mme Michaela Fronkova est née le 6 décembre 1956 à Prague. Après son Diplôme des études paramédicales en 1987, elle est nommée, la même année, Chef du traitement kinésithérapeuthique au Centre Hospitalier et de Recherche Universitaire Na Bulovce de Prague. En 1988, elle décroche son Doctorat, toujours dans la même spécialité, et se lance, une année plus tard, dans le secteur privé. En 1999, Mme Fronkova obtient, à la Faculté de Droit, son Certificat d’études en Droit Européen. La même année, elle est nommée Deuxième Secrétaire auprès de l’Ambassade Tchèque à Helsinki, puis Premier Secrétaire à l’Ambassade Tchèque à Paris (2000-2004), avant d’occuper le poste de Directeur Adjoint à la Direction de l’Europe Occidentale au Ministère Tchèque des Affaires étrangères (2004-2008). Entre 2008 et 2009, Mme Michaela Fronkova est affectée à la Direction de l’Europe Orientale, en tant que Conseiller. Elle est nommée, entre 2009 et 2010, Conseiller du Ministre des Affaires étrangères, avant d’accéder, depuis 2010, au rang de Ministre Conseiller, auprès de l’Ambassade Tchèque à Ottawa (Canada). S.E.Mme Michaela Fronkova, mariée et mère de deux enfants, parle le français, l’anglais et le russe.

HE Mrs. Michaela Fronkova was born on December 6, 1956 in Prague. After her graduation in 1987 paramedical studies, she was appointed, the same year, Chief of physiotherapy treatments at the University Hospital of Na Bulovce Prague. In 1988, she obtained her Ph.D., always in the same specialty, and started her practice, a year later, in the private sector. In 1999, Mrs. Fronkova obtained, at the Faculty of Law, the Certificate in European Law. The same year she was appointed Second Secretary at the Embassy Czech Helsinki, then First Secretary at the Czech Embassy in Paris (2000-2004) before assuming the post of Deputy Managing Director of Europe Western Czech Ministry of Foreign Affairs (2004-2008). Between 2008 and 2009, Mrs. Michaela Fronkova is assigned to the Directorate of Eastern Europe, as Advisor. It is named, between 2009 and 2010, Advisor to the Minister of Foreign Affairs, before entering, since 2010, the rank of Minister Counsellor, Embassy to the Czech Ottawa (Canada). HE Mrs. Michaela Fronkova, married with two children, speaks French, English and Russian.

13 Numéro 47 - 2012


étour

Activités Princières SAR LA PRINCESSE LALLA SALMA REÇOIT LE DIRECTEUR EXÉCUTIF DE L’ONUSIDA HRH PRINCESS LALLA SALMA RECEIVES EXECUTIVE DIRECTOR OF UNAIDS AR la Princesse Lalla Salma, présidente de l’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer, a reçu, mardi 3 avril à Rabat, le directeur exécutif du Programme commun des Nations unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA), M. Michel Sidibé, en visite dans le Royaume. Le programme de la visite de trois jours de M. Sidibé dans le Royaume comprenait des rencontres avec des responsables marocains et des représentants de la société civile, afin de discuter des efforts nationaux en matière de mise en oeuvre de la Déclaration politique issue de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU sur le sida, ainsi que les perspectives de collaboration avec l’ONUSIDA. M. Sidibé a pris part à la cérémonie de lancement du Plan stratégique national de lutte contre le sida 2012-2016.

DR

S

RH Princess Lalla Salma, President of the Lalla Salma Association to fight against cancer, received on Tuesday, April 3 in Rabat, the Executive Director of Joint United Nations Programme on HIV/AIDS (UNAIDS), Mr Michel Sidibé, visiting the Kingdom. The program of the three-day visit of Mr Sidibé in Morocco included meetings with Moroccan officials and represen-

H

tatives of civil society, to discuss national efforts to implement the Political Declaration after the high-level meeting of the UN General Assembly on AIDS, and the prospects of collaboration with UNAIDS. Mr Sidibé attended the launching ceremony of the National Strategic Plan for fight against AIDS 2012-2016.

SAR LE PRINCE MOULAY RACHID REMET LE TROPHÉE HASSAN II DE GOLF HRH PRINCE MOULAY RACHID AWARDS THE HASSAN II GOLF TROPHY AR le Prince Moulay Rachid a présidé, dimanche 25 mars au Golf du Palais Royal d’Agadir, la cérémonie de remise des prix de la 39ème édition du Trophée Hassan II et de la 18ème édition de la Coupe SAR la Princesse Lalla Meryem de golf, organisées sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du 19 au 25 mars. A l’issue de la compétition, SAR le Prince Moulay Rachid a procédé à la remise de la Coupe SAR la Princesse Lalla Meriem à la gagnante de la 18ème édition, l’Australienne Karen Lunn et du Grand Prix du Trophée Hassan II au vainqueur de la 39ème édition, Michael Hoey.

H

14

MAP

S

Numéro 47 - 2012

RH Prince Moulay Rachid chaired, Sunday, March 25 at the Royal Palace Golf of Agadir, the prizegiving ceremony of the 39th edition of the Hassan II Trophy and the 18th edition of the Cup HRH Princess Lalla Meryem of golf, organized under the High Patronage of His Majesty King Mohammed VI, from March 19 to 25. After the competition, HRH Prince Moulay Rachid has made delivery of the Cup Princess Lalla Meriem to the winner of the 18th edition, Australian Karen Lunn and the Grand Prix Hassan II Trophy to the winner of the 39th edition, Michael Hoey.


Nourrisse ez z v vo o s s e n s et e t vot vot re e s p r i t

Sofit te el Rab bat a t Ja J a r d i n d e s Ro Roses D é co couvrez la n no ouv ve ell le e a ad dresse dédiée a au u bien n-- ê êt tre e et t à la be eau aut té é a au u c cœ œur de Rab bat. a t. S o S pa p a by b y S o f i te t e l vo v o u s i nv n v i te te à vivre un e e xpérien ce unique ter de près à des sens at i o n s ne ex nce e,, à g o û te sat d e co co me vo nu le pa le c o n fo f o r t et e t d e b i e nn - êt être c omm e v o u s n’e n’ e n v i v r e z n ull e p art aill eurs. â c e à u n pa p a r te t e n a r i at a t avec a v e c le les m a rq u e s C l a r i n s e t Cin q Mon des, So Sp a B y Sofit e l à R a bat b at G r âce et nq nd pa By te d ev nt vo evien t pour v o u s u n l i e u d e d éte é t e nte. n t e . . . c a p i ta ta l sof des Roses BP 450 sof iitel tel Rabat Rabat Jardin Ja r d i n d es R oses – B P 4 50 – Souissi Souissi Rabat Rabat – Morocco M o r o cco Tél. Tél. : + 212 212 5 37 37 67 67 56 56 56 56 – Fax Fax : + 212 212 5 37 37 67 67 14 14 92 92 – www.sof www.sof itel.com i te l . c o m


azibao

ONU-Femmes salue les réalisations accomplies par le Maroc UN-Women welcomed the achievements done by Morocco The UN Deputy SecretaryGeneral, Executive Director of UN Women, Mrs. Michelle Bachelet praised the achievements made by Morocco, in terms of the promotion of women status, mainly in light of the provisions of the new Constitution. The UN official, who was in a visit to Morocco, on March 8 and 9. DR

La Secrétaire Générale-Adjointe des Nations unies, Directrice Exécutive d’ONU-Femmes, Mme Michelle Bachelet, a salué les réalisations accomplies par le Maroc, en matière de promotion de la condition de la femme, notamment à la lumière des dispositions de la nouvelle Constitution. La responsable onusienne, qui était en visite au Maroc, les 8 et 9 mars.

M. Benkirane assiste à l’investiture du nouveau Président sénégalais Mr. Benkirane attends the inauguration of the new Senegalese President e Chef de Gouvernement, M. Abdelilah Benkirane a représenté Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à l’investiture du nouveau Président sénégalais, M. Macky Sall. La cérémonie d’investiture s’est déroulée le lundi 2 avril dernier à Dakar, en présence de nombreux Chefs d’Etat africains et de délégations venues des autres continents. Au lendemain de cet événement, qui marque une nouvelle alternance à la tête du Sénégal, le Chef de Gouvernement a été reçu par le nouveau Chef de l’Etat sénégalais, à qui il a remis un Message Royal.

L

he Head of Government, Mr. Abdelilah Benkirane represented His Majesty King Mohammed VI, at the nomination of the new Senegalese President, Mr. Macky Sall. The nomination ceremony was held on Monday 2 April in Dakar, attended by many African heads of state and delegations that came from other continents. After the event, which marks a new change of head of Senegal, the Head of Government was received by the new Senegalese Head of State, to whom he handed a royal message.

T

Visite du Ministre Nigérien des Affaires étrangères

16 Numéro 47 - 2012

The Nigerian Minister of State of Foreign Affairs, Mr. Mohammed Bazoum paid a visit to Morocco, on Friday 9 March. He was received by the Head of Government, Mr. Benkirane, and by his Moroccan counterpart, Dr. El Otmani. Mr. Mohammed Bazoum, handed also a message to His Majesty King Mohammed VI, from the Nigerian President, H.E.Mr. Mahamadou Issoufou. MAP

Le Ministre d’Etat Nigérien des Affaires étrangères, M. Mohammed Bazoum a effectué une visite au Maroc, le vendredi 9 mars dernier. Il a été reçu par le Chef du Gouvernement, M. Benkirane, et par son homologue Marocain, Dr El Otmani. M. Mohammed Bazoum, était également porteur d’un Message pour Sa Majesté le Roi Mohammed VI, de la part du Président Nigérien, Son Excellence M. Mahamadou Issoufou.

DR

Visit of the Minister of Foreign Affairs of Niger


azibao

Sécurité des Frontières

Etudes diplomatiques : Convention Maroc-Suisse

Borders Security

Les Parlementaires de l’UPM à Rabat Members of Parliament of the UPM in Rabat L’Assemblée Parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (AP-UPM) s’est réunie, les 24 et 25 mars dernier à Rabat. Cette 8ème session de l’AP-UPM a appelé à une solution politique au conflit en Syrie. La résolution demande également, la reconnaissance, par Israël, de l’Initiative de paix arabe, tout en réaffirmant l’importance et l’urgence de parvenir à un règlement juste et définitif du conflit Israélo-Palestinien. La prochaine session est prévue à Bruxelles.

The Parliamentary Assembly of the Union for the Mediterranean (PAUPM) met on March 24 and 25 in Rabat. The 8th session of the PAUPM called for a political solution to the conflict in Syria. The resolution also calls for the recognition, by Israel, of the Arab Peace Initiative, while reaffirming the importance and urgency to reach a fair and final settlement of the Israeli-Palestinian conflict. The next session is scheduled in Brussels.

Coopération bilatérale Maroc-Vietnam Morocco-Vietnam Bilateral Cooperation Le Vice-Ministre Vietnamien des Affaires étrangères, M. Nguyen Thanh Son a eu des entretiens, lundi 5 mars, avec le Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Youssef Amrani. Ces entretiens ont porté sur les moyens de développer les relations bilatérales, et sur les derniers développements dans le monde Arabe et dans la région maghrébine.

The vietnamese ViceMinister of Foreign Affairs Mr. Nguyen Thanh Son had discussions on Monday 5 March, with the Minister Delegate to the Minister of Foreign Affairs and Cooperation, Mr. Youssef Amrani. These discussions focused on ways to develop bilateral relations, and on the recent developments in the Arab world and in the Maghreb region. MAP

The Interior Minister, Mr. Mohand Laenser, participated, 11 and March 12 in Tripoli, the first edition of the regional ministerial conference on border security. The conference was attended by Ministers of Interior of Sahel-Saharan countries, like Morocco, Libya, Algeria, Tunisia, Niger, Chad, Mauritania, Mali, Egypt, Sudan and the representing various international institutions. An "action plan" on the development of a common working method for consultations and cooperation on border security, was adopted at the end of proceedings. The second edition is expected in Morocco by the end of 2012.

The Moroccan Academy of Diplomatic Studies and Geneva Centre for Security Policy (GCSP), signed on March 8, a cooperation agreement, which provides for the contribution of the teaching staff of both countries into the training programs in both institutions. This agreement also provides for the provision of expertise and advice, the participation in the training courses, the exchange of experts and lecturers, the joint conduction of work research, the publication of research projects, and the organization of academic events.

DR

Le Ministre de l’Intérieur, M. Mohand Laenser, a participé, les 11 et 12 mars à Tripoli, à la première édition de la Conférence ministérielle régionale sur la sécurité aux frontières. Cette conférence a réuni les Ministres de l’Intérieur des Pays Sahélosahariens, comme le Maroc, la Libye l'Algérie, la Tunisie, le Niger, le Tchad, la Mauritanie, le Mali, l'Egypte, le Soudan ainsi que des Représentants divers institutions internationales. Un «plan d’action» portant sur l’élaboration d’une méthode de travail commune pour les concertations, et la coopération en matière de sécurité aux frontalières, a été adopté, à l’issue des travaux. La 2ème édition est prévue au Maroc avant fin 2012.

L’Académie Marocaine des Etudes Diplomatiques et le Centre de Genève pour la Politique de Sécurité (GCSP), ont signé, le 8 mars, une convention de coopération, qui prévoit la contribution des corps enseignants des deux pays aux programmes de formation dans les deux établissements. Cette convention prévoit également la fourniture d’expertise et de conseils, la participation aux stages de formation, l’échange d’experts et de conférenciers, la conduite conjointe de travaux de recherche; la publication de projets de recherche, et l’organisation de manifestations académiques.

DR

DR

Diplomatic Studies: Moroccan-Swiss Agreement

17 Numéro 47 - 2012


iplomatie ocument

Dr El Otmani participe au 2ème Sommet sur la Sécurité nucléaire >> Dr. El Otmani participates in the 2nd Nuclear Security Summit Le Chef de la diplomatie marocaine, Dr Saad Dine El Otmani a pris part, au Sommet sur la Sécurité nucléaire, qui s’est tenu à Séoul les 26 et 27 mars dernier. A l’occasion de ce rendezvous, le deuxième du genre après celui organisé à Washington en 2010, le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a réaffirmé que «le Royaume du Maroc a constamment favorisé une approche proactive dans la promotion des objectifs du Sommet nucléaire, et de son plan d’action, en prenant des mesures efficaces pour renforcer la sécurité nucléaire au niveau national, ainsi que la coopération régionale et internationale». Dr El Otmani a ainsi rappelé que le Maroc s’attaque aux causes profondes du terrorisme, grâce à des réformes politiques, religieuses et culturelles, mais aussi à la promotion des droits de l’Homme, le développement humain, et la modernisation du cadre juridique et réglementaire.Pour le Chef de la diplomatie marocaine, «le terrorisme nucléaire et radiologique n’est pas une fiction, il est bel et bien plausible, global, évolue rapidement et nécessite une action coordonnée internationale immédiate». Présentant la vision du Maroc sur le rapport entre sécurité et sureté nucléaire, M. le Ministre a affirmé l’importance de «traiter la sûreté et la sécurité nucléaires sans compromettre l’un ou l’autre, malgré le dilemme existant entre le besoin de trans-

T

Une cinquantaine de Pays ont pris part au Sommet sur la Sécurité Nucléaire About fifty countries participated to the Nuclear Security Summit

La réduction de l’arsenal nucléair, objet de discussions entre grandes puissances Reducing the nuclear arsenal, the main topic discussed between superpowers

18 Numéro 47 - 2012

he Head of the Moroccan diplomacy, Dr. Saad Dine El Otmani took part in the Nuclear Security Summit, held in Seoul last March 26 and 27. On this occasion, the second of its kind after the one held in Washington in 2010, the Minister of Foreign Affairs and Cooperation, reaffirmed that «the Kingdom of Morocco has consistently fostered a proactive approach in promoting the goals of the Nuclear Summit, and of its action plan, through the adoption of effective measures to strengthen nuclear security at the national level, as well as regional and international cooperation». Dr. El Otmani has recalled that Morocco is addressing the root causes of terrorism, owing to the political, religious and cultural reforms, but also to the promotion of human rights, human development, and modernization of the legal and regulatory framework. For the Head of the Moroccan diplomacy, «the nuclear and radiological terrorism is not a fiction, it is indeed plausible, global, rapidly changing and requires an immediate international coordinated action». Presenting Morocco’s vision on the relationship between nuclear security and safety, the Minister affirmed the importance of «treating the nuclear safety and security without compromising either, despite the


iplomatie parence pour la sûreté nucléaire et le besoin de confidentialité et de protection de l’information sur la sécurité nucléaire». Dr El Otmani, a, à ce propos, fait savoir que le Maroc, a pris des mesures effectives sur la base de sa stratégie nationale de développement d’une infrastructure nationale de sûreté et de sécurité nucléaires. Des mesures qui visent, déclare-t-il, «à renforcer le cadre législatif et réglementaire [et] à promouvoir les protocoles de garantie et à développer les ressources humaines». Faisant allusion à la catastrophe de Fukushima, M. le Ministre a souligné qu’ «il s’avère, plus que jamais, que la garantie de la sécurité nucléaire exige le maintien des plus hauts standards de sûreté et de sécurité nucléaire, ainsi qu’une préparation aux urgences et une importante coopération internationale». Quelques 53 Etats ont pris part au Sommet sur la Sécurité nucléaire à Séoul, dont la déclaration finale exhorte «les Etats à prendre des mesures pour minimiser l’utilisation d’uranium hautement enrichi».

dilemma between the need for transparency for nuclear safety and the need for confidentiality and protection of information on nuclear security». Dr. El Otmani, has, in this regard, pointed out that Morocco has adopted effective measures based on its national strategy for developing a national infrastructure of nuclear safety and security. Measures that aim, he says, «to strengthen the legislative and regulatory framework [and] to promote the guarantee protocols and to develop human resources». Referring to the Fukushima disaster, the Minister underlined that «it seems, more than ever, that the guarantee of nuclear security requires the maintenance of the highest standards of nuclear safety and security, as well as an emergency preparedness and an important international cooperation». 53 states participated in the Summit on Nuclear Security in Seoul, which final declaration urges «the states to take measures to minimize the use of highly enriched uranium».

Entretiens du Dr El Otmani en marge du Sommet de Séoul >> Talks of Dr. El Otmani on the sidelines of Seoul Summit Le Sommet sur la Sécurité nucléaire de Séoul a été l’occasion, The Nuclear Security Summit in Seoul was an occasion for pour le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, the Minister of Foreign Affairs and Cooperation, Dr. Saad Dr Saad Dine El Otmani, d’avoir une série d’entretiens avec Dine El Otmani, to have a series of talks with several leaplusieurs dirigeants et hautes autorités de divers Etats. A leur ders and highest officials from various states, mainly, the tête, le Président de la Corée du Sud, M. Lee Myung- Bak. President of South Korea, Mr. Lee Myung-Bak. During his Durant son audience avec Dr El Otmani, le Chef de l’Etat Suddiscussion with Dr. El Otmani, the Head of the South coréen, a salué «les efforts du Korean State praised "Morocco's Maroc en matière de sûreté et de efforts relating to nuclear safety sécurité nucléaire». Le chef de la and security." The head of the diplomatie marocaine a, par la suite Moroccan diplomacy has subserencontré son homologue Sudquently met his South Korean coréen, M. Yu Myung-hwan, avec counterpart, Mr. Yu Myung-hwan, lequel il a discuté des différents with whom he discussed the volets de la coopération bilatérale. various aspects of bilateral Le Ministre Marocain des Affaires cooperation.The Moroccan étrangères a qualifié d’«excelMinister of Foreign Affairs descrilentes» les relations qu’entretienbed as "excellent" the Moroccannent le Maroc et la Corée du Sud. South Korean relations. Two Deux Pays qui entendent renforcer countries intending to strengthen leur partenariat dans les domaines their partnership in economic économique et d’échanges d’exper- Dr El Otmani, en discussion avec le Président de la Corée du Sud and exchange of expertise fields. tises. Dans ce sens, Rabat et Séoul Dr El Otmani, discussing with the Président of South Korea In this regard, Rabat and Seoul ont conclu, en marge de ce Sommet, signed, on the sidelines of the un mémorandum d’entente destiné à favoriser leur coopéraSummit, a memorandum of understanding to foster their tion bilatérale dans les domaines de la gestion des ressources bilateral cooperation in the fields of water resources en eau, l’aménagement et la restauration des barrages. Le management, development and restoration of dams. The mémorandum d’entente a été signé par le Ministre de memorandum of understanding was signed by the Minister l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, M. Fouad of Energy, Mines, Water and Environment, Mr. Fouad Douiri, et le Ministre Sud-coréen en charge de l’Eau, M. Myung Douiri, and South Korean Minister in charge of Water, Mr. Pil Shim. En dehors des responsables Sud-coréens, le Ministre Myung Pil Shim. Besides the South Korean officials, the des Affaires étrangères et de la Coopération a eu des entreMinister of Foreign Affairs and Cooperation, held talks tiens avec son Homologue géorgien, M. Grigol Vachadze. Cette with his Georgian counterpart, Mr. Grigol Vashadze. This rencontre était axée sur la coopération bilatérale. Dr El Otmani meeting focused on bilateral cooperation. Dr. El Otmani a aussi rencontré plusieurs chefs de délégation de Pays Arabes, also met several heads of delegations of Arab countries, d’Afrique et d’Europe. Africa and Europe.

19 Numéro 47 - 2012


iplomatie

9ème round des pourparlers sur le Sahara >> 9th round of talks on the Sahara a neuvième réunion informelle entre le Maroc et le Polisario s’est déroulée du 11 au 13 mars dernier à Manhasset, dans la banlieue de New York, aux EtatsUnis. Ce nouveau round de négociations, mené, à l’instar des précédents, sous l’égide des Nations-Unies, représentées par M. Christopher Ross, a également vu la participation de délégations Algérienne et Mauritanienne. La partie Marocaine, conduite par le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Dr Saad Dine El Otmani, était composée de MM. Mohamed Yassine Mansouri, Directeur Général des Etudes et de la Documentation, et du Secrétaire Général du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes.

L

he 9th informal meeting between Morocco and Polisario took place from March 11 to 13 in Manhasset, in New York suburbs, USA. This new round of negotiations, led, like the previous ones, under the aegis of the United Nations, represented by Mr. Christopher Ross, was also attended by Algerian and Mauritanian delegations. The Moroccan party, led by Minister of Foreign Affairs and Cooperation, Dr. Saad Dine El Otmani, was composed of Mr. Mohamed Yassine Mansouri, Director General of Studies and Documentation, and the Secretary General of the Royal Advisory Council for Saharan Affairs. The ninth round of talks resulted, like the previous ones, on the same note: «Each party has continued to reject the proposal of the other as the sole basis for future negotiations, while reiterating their willingness to work together in order to find a solution», stated, after the three-day meeting, Mr. Christopher Ross, Special Envoy of the UN Secretary General. «The discussions, added the UN Envoy, took place in an atmosphere of serious commitment, honesty and mutual respect».

T

Ce neuvième round des pourparlers s’est soldé, comme les précédents, sur la même note: «chaque partie a continué à rejeter la proposition de l’autre comme base unique des négociations à venir, tout en réitérant leur volonté de travailler ensemble afin de trouver une solution», a déclaré, à l’issue de la réunion de trois jours, M. Christopher Ross, l’Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies. «Les discussions, a ajouté Moreover, Mr. Ross added that l’émissaire de l’ONU, se sont both parties praised the prodéroulées dans une atmoDr El Otmani, lors de son point de presse à Manhassat gress achieved on issues relasphère d’engagements Dr El Otmani, meeting the press in Manhassat ting to mine clearance, natural sérieux, de franchise et de resresources and environment. Finally, Mr. Ross announced pect mutuel». M. Ross a par ailleurs ajouté que les deux parties se sont réjouies des progrès enregistrés sur les that the next two meetings of informal discussions are sujets concernant le déminage, les ressources naturelles et scheduled in June (in Europe) and July 2012 (the place is l’environnement. Enfin, M. Ross a annoncé que deux pronot yet determined). Previously, the UN Envoy has visited the region in mid-May, and will go, for the first time, to chaines réunions de discussions informelles sont prévues en the Saharan Provinces. juin (en Europe) et en juillet 2012 (le lieu n’est pas encore déterminé). Auparavant, l’émissaire de l’ONU aura effecFor his part, the head of the Moroccan diplomacy, Dr. Saad tué une visite dans la région à la mi-mai, et se sera rendu, Dine El Otmani, reiterated Morocco's commitment «to find pour la première fois, dans les Provinces Sahariennes. an innovative solution that goes beyond the traditional solutions in force, before the UN calls, through reports and Pour sa part, le chef de la diplomatie marocaine, Dr Saad resolutions of the Security Council, to a mutually acceptaDine Otmani, a réitéré l’attachement du Maroc «à trouver ble political settlement to the parties». Dr. El Otmani has une solution novatrice qui aille au-delà des solutions classiques en vigueur, avant que l’ONU n’appelle, à travers des also described the ninth round of negotiations as «a positive step for a negotiated political settlement». rapports et résolutions du Conseil de Sécurité, à un règlement politique mutuellement acceptable pour les parties ». The Minister also recalled that the Plan of autonomy under Dr El Otmani a, par ailleurs, qualifié ce neuvième round de the Moroccan sovereignty, «is the ideal solution going in négociations d’ «étape positive pour un règlement politique line with the UN Security Council resolutions, for a final négocié». Le Ministre a aussi rappelé que le Plan d’autono20 Numéro 47 - 2012


iplomatie mie sous souveraineté marocaine, «constitue la solution idéale et s’inscrit dans le cadre des résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU, pour un règlement définitif de ce différend artificiel qui n’a que trop duré». L’initiative d’autonomie est, selon Dr El Otmani, «ouverte à la discussion et à l’amélioration, à même de parvenir à une solution mutuellement acceptable, conformément à la légalité internationale». Le chef de la diplomatie marocaine a, par ailleurs, regretté que le recensement, «un droit humain inaliénable» et une «exigence non pas seulement du Maroc, mais également de la communauté internationale», ne soit pas encore mis en œuvre dans les camps de Tindouf. Le Conseil de Sécurité avait, lors de la dernière résolution sur le Sahara adoptée à l’unanimité des quinze, appelé à un recensement des populations dans ces camps.

settlement of this artificial dispute that has lasted too long». The autonomy initiative is, according to Dr. El Otmani, «open to discussion and improvement, to reach a mutually acceptable solution, in accordance with international legality». The head of the Moroccan diplomacy also regretted that the census, «an inalienable human right» and a «requirement not only of Morocco but also of the international community», has not yet been implemented in Tindouf camps. The Security Council had, in the last resolution on the Sahara adopted unanimously, called for a census of the populations in these camps.

Caravane Sahraouie Dakhla-Genève >> Sahrawi Caravan Dakhla-Geneva

Des acteurs associatifs et des universitaires ont animé la conférence-débat Civil society actors and academics led the Conference-debate on the Sahara

Plusieurs Ambassadeurs et personnalités marocaines ont assisté à la rencontre Several Ambassadors and Moroccan personalities attended the meeting

Après la première caravane-débat Euro-Sahraouie de 2010 (Bruxelles-Lagouira), une nouvelle caravane s’apprête à se lancer, à partir du 16 mai prochain, de Dakhla, qui sera attendue à Genève, le 6 juin. Elle traversera plusieurs capitales européennes, comme Madrid, Paris, Strasbourg, Luxembourg, Bruxelles, Amsterdam ou encore Frankfort. L’objectif de cette deuxième caravane, déclare Mme Zahra Hidara, Présidente de l’Association Sahraouie de Solidarité pour le Projet d’Autonomie et de Développement Durable, est de dire au monde entier que «36 ans de séquestration dans les camps de Tindouf, ça suffit». Des diplomates, juristes, personnalités politiques et membres de la société civile feront partie de ce périple. Un programme de 20 jours, détaillé par les organisateurs, lors de la Conférence débat organisé le 13 mars dernier à Rabat, sous le thème : «Le conflit du Sahara Marocain à la lumière du contexte politique actuel au Maroc et dans la région». Une rencontre tenue en présence de plusieurs Ambassadeurs étrangers accrédités au Maroc.

After the first Euro-Sahrawi Caravan-debate 2010 (Brussels-Lagouira), a new caravan is about to be launched, as of the next May 16, from Dakhla, to reach Geneva, on June 6. It will cross several European capitals like Madrid, Paris, Strasbourg, Luxembourg, Brussels, Amsterdam and Frankfurt. The goal of this second caravan, stated Mrs. Zahra Hidara, Chairwoman of the Sahrawi Association of Solidarity for the Project of Autonomy and Sustainable Development, is to tell the whole world that «36 years of confinement in Tindouf camps, are enough». Diplomats, lawyers, politicians and members of the civil society will participate in this journey. A program of 20 days, presented by the organizers, during the conference debate organized last March 13 in Rabat under the theme: «The Moroccan Sahara conflict in light of the current political context in Morocco and the region». A meeting held in the presence of several foreign Ambassadors accredited in Morocco.

21 Numéro 47 - 2012


iplomatie

Visite de Dr. El Otmani aux Etats-Unis >> Visit of Dr. El Otmani to the United States Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Dr Saad Dine El Otmani, a effectué, les 15 et 16 mars dernier, une visite officielle à Washington. Au cours de cette visite, Dr El Otmani a eu des entretiens avec la Secrétaire d’Etat Américaine, Mme Hillary Clinton, ainsi qu’avec le Secrétaire d’Etat adjoint, M. Bill Burns; le Soussecrétaire d’Etat pour les Affaires du Proche-Orient, M. Jeffrey Feltman, et avec le Coordonnateur de la lutte antiterroriste au Département d’Etat, M. Daniel Benjamin. Ce déplacement du Ministre à Washington, effectué au lendemain du 9ème round des pourparlers sur le Sahara à Manhasset, intervient après la visite au Maroc de Mme Clinton, le 26 février dernier. L’objectif rencontres à Washington de M. El Otmani, était de «poursuivre le dialogue entamé à Rabat pour renforcer les relations bilatérales, tant au niveau politique qu’au niveau des échanges économiques». Ce fut l’occasion de discuter des moyens à mettre en place, pour des «consultations politiques régulières» entre les deux pays. La création d’un forum d’affaires MarocoAméricains est également prévu, avec pour objectif de maximiser les échanges bilatéraux entre le Maroc et les Etats-Unis, dans le cadre de l’Accord de libre-échange, en vigueur depuis 2006. Dr El Otmani et son homologue américaine sont, en outre, revenus sur le processus d’intégration dans la région du Maghreb. Sur ce dossier, les Etats-Unis ont continuellement appelé, ces derniers temps, à une plus forte intégration maghrébine : notamment l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie, qui pourrait déboucher sur une accélération de la croissance économique pour les deux pays. Dr El Otmani et Mme Clinton, ont aussi discuté de la coopération bilatérale, dans le domaine sécuritaire, et évoqué la situation qui prévaut actuellement sur le plan régional, notamment en Syrie.

Le

22 Numéro 47 - 2012

inister of Foreign Affairs and Cooperation, Dr. Saad Dine El Otmani, paid, last March 15 and 16, an official visit to Washington. During this visit, the head of the Moroccan diplomacy held talks with U.S. Secretary of State Mrs. Hillary Rodham Clinton, as well as with the Assistant Secretary of State, Bill Burns, Under-Secretary of State for Near Eastern Affairs, Mr. Jeffrey Feltman, and with the Coordinator for counterterrorism at the State Department, Mr. Daniel Benjamin. The Minister’s visit to Washington, carried the day after the 9th round of talks on the Sahara in Manhasset, comes after Mrs. Clinton’s visit to Morocco, last February 26. The purpose of Mr. El Otmani’s meetings in Washington was to «continue the dialogue started in Rabat so as to strengthen bilateral relations, both politically and economically». It was an occasion to discuss ways to be set up, for «regular political consultations» between the two countries. The establishment of a Moroccan-American businessmen forum is also planned, with as goal maximizing bilateral trade between Morocco and the United States, as part of the Free Trade Agreement (FTA) , in force since 2006.The head of the Moroccan diplomacy and his American counterpart discussed, also, the process of integration in the Maghreb region. On this issue, the United States, through Hillary Clinton’s voice have continually called, recently, for a greater Maghreb integration: mainly the opening of borders between Morocco and Algeria, which could lead to an acceleration of economic growth for both countries. Dr. El Otmani and Mrs. Clinton also discussed cooperation between Morocco and the United States, in the security field, and discussed the current situation prevailing in the region, mainly in Syria.

M


iplomatie

Dr El Otmani reçu par la Secrétaire d’Etat Américaine, Mme Hillary Clinton Dr El Otmani, welcomed by the US Secretary of State, Mrs Hillary Clinton

Dr El Otmani, avec M. Ban Ki-Moon, Secrétaire Général des Nations-Unies Dr El Otmani, with Mr Ban Ki-Moon, General Secretary of the United Nations

Dr. El Otmani rencontre le Secrétaire Général de l’ONU

Dr. El Otmani meets UN Secretary General

Saad Dine El Otmani, a eu des entretiens avec le SG de l’ONU, M. Ban Ki-Moon. La rencontre entre les deux hommes a eu lieu le 14 mars, au siège des Nations-Unies à New York. La question du Sahara, discutée la veille dans le cadre des pourparlers informels entre le Maroc et le Polisario, était naturellement l’un des sujets à l’ordre du jour de cette entrevue. A ce propos, Dr El Otmani a souligné, devant le SG de l’ONU, «la volonté du Maroc de parvenir à un règlement définitif de ce différend artificiel, sur la base de l’initiative d’autonomie, qui bénéficie de plus en plus de soutien de la part de la Communauté internationale». Cette dernière, a poursuit M. le Ministre, qualifie la proposition marocaine de «sérieuse et crédible». Concernant la situation des populations vivant dans les camps de Tindouf, le chef de la diplomatie marocaine n’a pas manqué d’insister sur «la nécessité» de mener leur recensement. Il a également appelé à ce que cette question «figure de nouveau dans le prochain rapport du Secrétaire Général» sur le Sahara. Autre dossier évoqué par Dr El Otmani et M. Ban Ki-Moon, celui sur la sécurité régionale. Les deux parties ont, à cette occasion, mis en exergue le «rôle très important du Maroc, en tant qu’acteur politique», notamment, pour la préservation de la paix et la stabilité. Dans ce sens, Dr. El Otmani, a rappelé que «la sécurité et la paix régionales sont la responsabilité de l’ensemble», d’autant plus que, ajoute-t-il, «nous savons les menaces qui pèsent sur la région après la prolifération des armes libyennes dans la région Sahélo-saharienne». Sur la Syrie, Dr El Otmani a affirmé que «le Maroc est disposé, et est animé d’une totale volonté, pour travailler de concert avec le Secrétaire Général et les Nations Unies, afin de défendre et agir en vue de la mise en œuvre du plan arabe». M. Ban Ki-Moon a de son côté, salué le rôle et les efforts du Maroc, «en tant qu’unique pays Arabe au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU», visant à œuvrer avec la Communauté internationale, et la Ligue Arabe, pour l’arrêt des violences dans ce pays.

Saad Dine El Otmani, held talks with UN Secretary General Ban Ki-Moon. This meeting took place on March 14 at UN headquarters in New York. The Sahara issue, discussed the previous day as part of informal talks between Morocco and the Polisario, was naturally one of the issues in the agenda of this meeting. In this regard, Dr. El Otmani stressed, before the United Nations’ Secretary General, «Morocco's will to reach a final settlement to this artificial dispute, based on the autonomy initiative, benefiting from the continuous support of the international community». The latter, has continued the Minister, qualifies the Moroccan proposal as «serious and credible». As for the situation of the populations living in Tindouf camps, the head of the Moroccan diplomacy stressed the «need» to carry out their census. He has also called for this issue «to be included once again in the next Secretary General's report» on the Sahara. Another issue discussed by Dr. El Otmani and Mr. Ban KiMoon, that of the regional security. The two parties, on this occasion, highlighted the «important role of Morocco as a political player», mainly, for peace and stability maintenance. In this regard, Dr. El Otmani, recalled that «the regional security and peace are the responsibility of all», especially since, he adds, «we know the threats to the region after Libyan weapons proliferation in the Sahel-Saharan region». On Syria, Dr. El Otmani affirmed that «Morocco is ready, and is totally willing to work together with the Secretary General and the United Nations, to defend and act for the implementation of the Arab plan». For his part, Mr. Ban Ki-Moon praised Morocco’s role and efforts, «as the only Arab country in the UN Security Council», aiming to work with the international community, and Arab League, to stop violence in this country.

Dr

Dr

23 Numéro 47 - 2012


iplomatie

Le Chef du Gouvernement au 6ème Forum Mondial de l’Eau >>The Head of Government at the 6th World Water Forum e Chef du Gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, a représenté le Maroc, au 6ème Forum Mondial de l’Eau, qui s’est tenu du 12 au 17 mars dernier à Marseille, en France. Lors de la séance inaugurale de ce rendez-vous triennal, le Chef du Gouvernement a remis le «Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau» à l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), basé à Tunis. L’OSS a été récompensé pour ses efforts et son apport «exceptionnels», en matière de coopération et de solidarité entre ses Pays membres, dans les domaines de la gestion et du développement des ressources en eau. Le Grand Prix Mondial Hassan II, doté d’un montant de 100 000 dollars, a été lancé en mars 2000, par le Maroc et le Conseil Mondial de l’Eau, pour honorer la mémoire du défunt Souverain, et rendre hommage à Son action, pour la préservation des ressources en eau, et en faveur de la coopération internationale dans ce secteur. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de Chefs d’Etat et de Gouvernement, venus prendre part au Forum. Lors de son allocution, M. Benkirane a appelé la communauté internationale à ériger l’eau en «priorité mondiale, et à lui consacrer davantage d’aide au développement». Le Chef du Gouvernement, a également réitéré l’appel du Maroc au Sommet de Johannesburg, (2002), pour «un partenariat véritable, une solidarité effective et une proximité efficiente». Il a, en outre, mis l’accent sur l’importance de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH). Une initiative qui, a-t-il souligné, a permis au Maroc de progresser sur la voie de la concrétisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), dans le domaine de l’approvisionnement en eau potable, et de l’assainissement. Le Forum Mondial de l’Eau, dont la première édition s’est tenue en 1997 au Maroc, a vu la participation, cette année, de quelques 140 Pays. Il a été l’occasion pour le Chef du Gouvernement et son homologue Français, M. François Fillon, de se rencontrer pour la première fois. Lors de leur entrevue, les deux hommes ont passé en revue l’état des relations bilatérales et convenu de les renforcer dans le cadre des liens historiques et d’amitié entre la France et le Maroc.

L

24 Numéro 47 - 2012

he Head of Government, Mr. Abdelilah Benkirane, represented Morocco at the 6th World Water Forum, held last March from 12 to 17 in Marseille, France. At the opening session of this three-year meeting, the Head of Government handed over the «World Grand Prix Hassan II for Water» to the Sahara and Sahel Observatory (OSS), based in Tunis. The OSS was rewarded for its efforts and its «exceptional» contribution, in terms of cooperation and solidarity among its Member Countries, in the fields of management and development of water resources. The World Grand Prix Hassan II, with an amount of 100 000 dollars, was launched in March 2000, by Morocco and the World Water Council, to honor the late Sovereign’s memory, and to pay tribute to His action, for the preservation, of water resources, and international cooperation in this area. This ceremony took place in the presence of the Heads of State and Government, participating in the Forum. During his speech, Mr. Benkirane has called the international community to erect water as «a global priority, and to devote much more aid to development». The Head of Government also reiterated Morocco’s call at Johannesburg Summit, (2002), for «a true partnership, a genuine solidarity and an efficient proximity». He also highlighted the importance of the National Initiative for Human Development (NIHD). An initiative which, he stressed, has allowed Morocco to progress towards the achievement of the Millennium Development Goals (MDGs), in the fields of drinking water supply, and sanitation. The World Water Forum, which first edition was held in 1997 in Morocco, was attended, this year, by about 140 countries. It was an occasion for the Head of Government and his French counterpart, Mr. François Fillon, to meet for the first time. In the meeting, the two men reviewed the state of bilateral relations and agreed to strengthen them as part of the historical and friendly links between France and Morocco.

T


iplomatie

Dr El Otmani lors de son audience le Premier ministre Japonais, M.Yoshihiko Noda Dr El Otmani, meeting the Japanese Prime minister, Mr. Yoshihiko Noda

Visite du Ministre El Otmani au Japon >> Minister El Otmani's visit to Japan e Ministre des Affaires étrangères et de la inister of Foreign Affairs and Cooperation, Dr. Saad Coopération, Dr Saad Dine El Otmani, a effectué, du 4 Dine El Otmani, carried from March 4 to 6, an offiau 6 mars dernier, une visite officielle au Japon. cial visit to Japan. During his stay, the head of the Durant ce séjour, le chef de la diplomatie marocaine a rendiplomacy met the Japanese Prime Minister, Mr. Yoshihiko contré le Premier ministre Japonais, M. Yoshihiko Noda; son Noda; his counterpart of foreign affairs, Mr. Koichiro homologue des Affaires étrangères, M. Koichiro Gemba, Gemba, as well as many Japanese officials. This three-day ainsi que plusieurs responsables nippons. Cette visite de visit was the occasion for the two states, to sign a memotrois jours a été l’occasion de la signature, entre les deux randum of understanding for Japanese financial aid. Etats, d’un mémorandum d’entente pour une aide finanDiscussion with the Japanese Prime Minister allowed consicière japonaise. L’audience avec le Premier ministre dering ways to encourage Japanese businessmen to invest Japonais a permis d’examiner les moyens d’encourager les in Morocco. hommes d’affaires Japonais à investir au Maroc. M. Yoshihiko Noda a ainsi appelé à la relance des relations écoMr. Yoshihiko Noda has called for the revival of economic nomiques entre les deux Pays, notamment dans le domaine relations between the two countries, mainly in renewable des énergies renouvelables. La coopération triangulaire energy field. The triangular Morocco-Japan-Africa coopeJapon-Maroc-Afrique, était également au menu de cette ration was also tackled in this discussion. Dr. El Otmani entrevue. Dr El Otmani a, dans ce sens, indiqué que le has, in this regard, pointed out that Morocco is willing to Maroc est disposé à explorer de explore new areas in this nouveaux domaines au sein de cooperation, serving Africa’s cette coopération, qui sert les interests. The Japanese Prime intérêts de l’Afrique. Le Minister has also praised the Premier ministre Japonais a, important role that Morocco par ailleurs, salué le rôle plays, as a non-permanent important que joue le Maroc, member of the Security en tant que membre non perCouncil, in the settlement of manent du Conseil de Sécurité, the Middle East issues. He also dans le règlement des questhanked the Moroccan people, tions du Moyen Orient. Il a for its sympathy and its supaussi adressé ses remercieport after the tsunami of ments au Peuple Marocain, March 11, 2011. pour sa sympathie et son assistance après le tsunami du 11 Before meeting the Japanese mars 2011. Avant de rencontrer Chief Executive, Mr. El Otmani le chef de l’Exécutif nippon, M. had meetings, on the first day El Otmani avait eu des renconof his visit, with several tres, au premier jour de sa Dr Otmani avec son homologue des Affaires étrangères, M. Koichiro Gemba Japanese officials including his visite, avec plusieurs responsa- Dr Otmani with his counterpart of Foreign Affairs, Mr. Koichiro Gemba counterpart, Mr. Koichiro

L

M

26 Numéro 47 - 2012


iplomatie bles japonais, dont son homologue, M. Koichiro Gemba. Les deux Ministres ont signé, lors de leur entrevue, un mémorandum d’entente d’une aide financière japonaise estimée à 3,7 millions de dollars (plus de 25 millions de dirhams). Ce don, sous forme de machines industrielles, est destiné à soutenir les efforts de développement socio-économique au Maroc. Les régions marocaines les plus défavorisées en seront les principales bénéficiaires. Les chefs de diplomatie marocaine et nippone ont, en outre, abordé plusieurs dossiers, notamment celui sur l’intégration maghrébine. M. Koichiro Gemba a fait savoir, à ce propos, que «le Gouvernement japonais soutient le Maroc et les autres Pays de la région, sur la voie de l’intégration régionale, facteur important pour le développement économique». Dr Saad Dine El Otmani et M. Koichiro Gemba ont convenu de l’utilité de tenir une réunion ministérielle Japon-Maghreb, lors de la troisième édition du Forum économique AraboJaponais, prévu courant 2012 à Tokyo. Au troisième jour de sa visite, Dr El Otmani a eu des entretiens avec les Présidents des deux Chambres du Parlement japonais. Ces rencontres ont porté sur l’avenir des relations bilatérales et les moyens de les promouvoir. Les deux parties ont estimé nécessaire de renforcer la coopération dans les différents domaines, notamment, à travers l’échange de visites des délégations parlementaires. Le Ministre Marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, a aussi rencontré M. Akio Dobashi, vice-Président de la Fédération des Organisations Economiques Japonaises (Kaidanren- Patronat). Pour ce dernier, le Maroc, grâce à sa position géographique, constitue une plateforme «attractive» pour les entreprises japonaises, désireuses de se lancer dans les marchés africains et européens. Le vicePrésident du Patronat japonais s’est également réjoui des réformes engagées par le Maroc. Des réformes qui, a-t-il souligné, ont consolidé le climat des affaires et encouragé les investisseurs nippons à s’installer dans le pays. Une vingtaine d’entreprises nippones s’activent actuellement au Maroc. Elles évoluent dans les secteurs de l’industrie, de l’énergie, de la pêche, et des Nouvelles Technologies de I’Information (NTI).

Gemba. The two Ministers signed, at their meeting, a memorandum of understanding with a Japanese financial aid estimated at 3.7 million dollars (over 25 million dirhams). This donation, in the form of industrial machinery, is intended to support the efforts of socio-economic development in Morocco. The most disadvantaged regions of Morocco will be the main beneficiaries. Leaders of the Moroccan and Japanese diplomacy have also discussed several issues, mainly the one on the Maghreb integration.

La délégation marocaine, reçue chez le patronat japonais. The Moroccan delegation, received at the Japan Business Federation

Dr El Otmani s’entretient avec les Présidents des deux chambres du Parlement japonais. Dr El Otmani talks with the Presidents of both houses of the Japanese Parliament.

Mr. Koichiro Gemba has indicated, in this regard, that «the Japanese Government supports Morocco and the other countries of the region, towards the regional integration, an important factor for economic development». Dr. Saad Dine El Otmani and Mr. Koichiro Gemba agreed on the usefulness of holding a Japan-Maghreb ministerial meeting, at the third edition of the Arab-Japanese Economic Forum, scheduled in 2012 in Tokyo. On the third day of his visit, Dr. El Otmani had discussions with the Speakers of the two Houses of Japanese Parliament. These meetings focused on the future of bilateral relations and means to promote them. Both parties considered it necessary to strengthen cooperation in various fields, mainly through exchange of visits of parliamentary delegations. The Moroccan Minister of Foreign Affairs and Cooperation also met Mr. Akio Dobashi, Vice-President of the Japanese Federation of Economic Organizations (KaidanrenEmployers). For the latter, owing to its geographical position, Morocco is an «attractive» platform for the Japanese companies, wishing to invest in the African and European markets. The Japanese Vice-President of Employers also praised reforms undertaken by Morocco. Reforms which, he stressed, have enhanced the business climate and encouraged Japanese investors to settle in the country. Twenty Japanese companies are currently working in Morocco. They progress in sectors of industry, energy, fisheries, and New Information Technologies (NIT).

27 Numéro 47 - 2012


iplomatie

Visite du Dr El Otmani en Turquie >> Dr. El Otmani’s visit to Turkey inister of Foreign Affairs and Cooperation, Dr. Saad Dine El Otmani, carried, as of March 18, a three-day official visit to Turkey. During this trip, the head of the Moroccan diplomacy was received by President of the Republic of Turkey, Mr. Abdullah Gul, Prime Minister Mr. Recep Tayyip Erdogan, as well as by his Turkish counterpart, Mr. Ahmet Davutoglu, and the Speaker of Parliament, Mr. Cemil Ciçek. In the discussion, at the Presidential Palace, with the Turkish head of state, Mr. Abdullah Gul, the latter declared that relations between Morocco and Turkey must remain «strong and distinguished». As for his Prime Minister, Mr. Recep Tayyip Erdogan, he has, during his meeting with Dr. El Otmani at the head office of the Party of Justice and Development Party (Turkish PJD), expressed his admiration for Morocco’s experience. A country which, he stated, has succeeded in a disturbed regional environment, to well carry out political reforms within a climate of stability. With his Turkish counterpart, Mr. Ahmet Davutoglu, Dr. El Otmani undertook a global assessment of cooperation relations between Morocco and Turkey. The two officials underlined, with satisfaction, the agreement of their views relating to regional and international issues, including the issue of the Syrian crisis. On this point, the two Ministers reiterated the positions of their States, refuting any use of violence as a settlement to the crisis in Syria. Any military intervention in this country, warned Mr. El Otmani and Mr. Davutoglu, could have disastrous consequences in the region as a whole. Bilaterally, the two Ministers agreed on the setting up of practical mechanisms that will allow increasing bilateral trade, Turkish investments in Morocco and the number of scholarships granted for Moroccan students in Turkey. In this regard, Morocco and Turkey have signed, during this visit, two agreements about the promotion of Moroccan and Turkish Small and Medium Enterprises (SMEs), and diplomatic cooperation between the two countries. The two countries agreed, also, to increase the frequency of political consultations.

M

Le Ministre El Otmani, avec le Premier ministre Turc, M. Recep Tayyip Erdogan Minister El Otmani, with Turkish Prime minister, Mr. Recep Tayyip Erdogan

e Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Dr Saad Dine El Otmani, a effectué, dès le 18 mars, une visite officielle de trois jours en Turquie. Au cours de ce déplacement, le chef de la diplomatie marocaine a été reçu par le Président de la République de Turquie, M. Abdullah Gul, le Premier ministre M. Recep Tayyip Erdogan, ainsi que par son homologue Turc, M. Ahmet Davutoglu, et le Président du Parlement, M. Cemil Ciçek. Lors de l’audience, au Palais présidentiel, avec le Chef de l’Etat Turc, M. Abdullah Gul, ce dernier a déclaré que les relations entre le Maroc et la Turquie doivent rester «solides et distinguées». Quant à son Premier ministre, M. Recep Tayyip Erdogan, il a, lors de sa rencontre avec Dr El Otmani au siège du Parti de la Justice et du Développement (PJD Turc), fait part de son admiration pour l’expérience du Maroc. Un pays qui, a-t-il déclaré, a réussi dans un environnement régional perturbé, à mener à bien des réformes politiques dans un climat emprunt de stabilité. Avec son homologue Turc, M. Ahmet Davutoglu, Dr El Otmani a procédé à une évaluation globale des relations de coopération entre le Maroc et la Turquie. Les deux responsables ont souligné, avec satisfaction, la concordance de leurs points de vue concernant les questions régionales et internationales, dont le problème de la crise syrienne. Sur ce point, les deux Ministres ont réitéré les positions de leurs deux Etats, qui réfutent tout usage de la violence comme règlement de la crise en Syrie. Toute intervention militaire dans ce pays, ont averti MM. El Otmani et Davutoglu, pourrait avoir des conséquences désastreuses sur toute la région. Sur le plan bilatéral, les deux Ministres se sont mis d’accord sur la mise en place de mécanismes pratiques qui permettront de doubler les échanges commerciaux bilatéraux, les investissements turcs au Maroc et le nombre des bourses octroyées aux étudiants marocains en Turquie. Dans ce sens, le Maroc et la Turquie ont ainsi signé, lors de cette visite, deux accords qui portent sur la promotion des Petites et Moyennes Entreprises (PME) marocaines et turques, et la coopération diplomatique entre les deux pays. Les deux pays ont convenu, également, d’augmenter la fréquence de leurs consultations politiques.

L

28 Numéro 47 - 2012

Dr El Otmani, avec son homologue Turc, M. Ahmed Davutoglu Dr El Otmani, with his Turkish counterpart, Mr. Ahmed Davutoglu


iplomatie

Visite du Ministre Français des Affaires étrangères et Européennes >> Visit of the French Minister of Foreign and European Affairs e Ministre d’Etat, Ministre français des Affaires étraninister of State, French Minister of Foreign and gères et Européennes, M. Alain Juppé, a effectué une European Affairs, Mr. Alain Juppé, paid an official visite officielle au Maroc, les 8 et 9 mars dernier. Au previsit to Morocco, last March 8 and 9. On the first day mier jour de sa visite, le chef de la diplomatie française a été of his visit, the head of the French diplomacy was received reçu par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au Palais Royal à by His Majesty King Mohammed VI, at the Royal Palace in Rabat. Une audience qui s’est déroulée en présence du Rabat. The meeting was attended by Minister of Foreign Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Dr Saad Affairs and Cooperation, Dr. Saad Dine El Otmani, Dine El Otmani; de l’Ambassadeur de France à Rabat, S.E.M. Ambassador of France in Rabat, H.E.Mr. Bruno Joubert, and Bruno Joubert, et de M. Nicolas Kassianides, Conseiller tech- Mr. Nicolas Kassianides, Technical Advisor North Africa, nique Afrique du Nord, Proche et Moyen-Orient, au Cabinet du Near and Middle East, at the Office of the French Minister Ministre français des Affaires étrangères. Le même jour, M. of Foreign affairs. On the same day, Mr. Juppé had talks Juppé a eu des entretiens avec le Chef du Gouvernement, M. with the Head of Government, Mr. Abdelilah Benkirane. Abdelilah Benkirane. Lors de cette entrevue, le Ministre d’Etat During the meeting, the French Minister of State expressed Français a exprimé son admiration pour les réformes «por- his admiration for reforms «bearers of hope» initiated by teuses d’espérance» initiées par le Maroc. Il a, par ailleurs, Morocco. He, also highlighted the strong friendly relations, mis en exergue les relations d’amitié between Morocco and France, and solides, existant entre le Maroc et la reiterated his country's support to France, et réitéré le soutien de son the efforts of Morocco, aiming at pays aux efforts du Maroc, visant le settling the Sahara issue, on the règlement de la question du Sahara, basis of the Moroccan autonomy sur la base de la proposition maroproposal. A position he reiterated caine d’autonomie. Une position qu’il before his Moroccan counterpart, a réitérée devant son homologue Dr. Saad Dine El Otmani, at their marocain, Dr Saad Dine El Otmani, meeting held at the Ministry of lors de leur rencontre tenue au Foreign Affairs and Cooperation, Ministère des Affaires étrangères et de the second day of his visit. «The la Coopération, au second jour de sa Moroccan option is realistic and the visite. «L’option marocaine est réacurrent status quo does not suit liste et le statu quo actuel n’arrange anyone», said Mr. Juppé during a personne», a déclaré M. Juppé, lors joint press conference with Dr. El d’une conférence de presse conjointe Dr El Otmani reçoit son homologue Français, M. Alain Juppé Otmani. The two men also discussed avec Dr El Otmani. Les deux hommes Dr El Otmani receives his French counterpart Mr. Alain Juppé the Syrian issue. Morocco and

L

M

30 Numéro 47 - 2012


iplomatie ont également évoqué la question syrienne. Le Maroc et la France se disent opposés à toute intervention militaire étrangère: «Nous refusons toute intervention militaire en Syrie, et la Ligue Arabe a toujours été favorable à une solution politique», a déclaré Dr El Otmani, aux côtés de M. Juppé, qui affirme que «l’option militaire n’est pas à l’ordre du jour en Syrie». Cependant, estime le Quai d’Orsay, «la situation en Syrie est inacceptable et scandaleuse. Comment ne pas être bouleversé par ce qui se passe en Syrie?», s’est-il interrogé, tout en se disant «optimiste» quant à un éventuel consensus au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU, pour le vote d’une résolution, exigeant de Damas l’arrêt immédiat des violences à l’encontre des civils. Au cours de son séjour, le Ministre français des Affaires étrangères a aussi rencontré des acteurs de la société civile, ainsi que des étudiants Marocains.

France have expressed their opposition to any foreign military intervention: «We reject any military intervention in Syria and the Arab League has always been favorable for a political solution», stated Dr. El Otmani, with Mr. Juppé, who affirms that «the military option is not on the agenda in Syria». However, the French Minister of Foreign affairs estimates, «the situation in Syria is unacceptable and scandalous. How cannot we be upset by what is happening in Syria?», he asked, while saying to be «optimistic» regarding a possible consensus within the UN Security Council, for the vote of a resolution demanding from Damascus an immediate end to violence against civilians. During his visit, the French Minister of Foreign affairs also met civil society players, as well as Moroccan students.

50 millions d’euros de l’AFD pour soutenir le Plan Maroc Vert >> 50 million Euros of AFD to support the Green Morocco Plan a visite du chef de la diplomatie française M. Alain Juppé, a été l’occasion, de parapher un prêt concessionnel de 50 millions d’euros. Ce montant, accompagné d’une subvention de 300 000 euros, sera débloqué par l’Agence Française de Développement (AFD). Il est destiné au Plan Maroc Vert, en faveur du développement de l’agriculture, et de l’amélioration du revenu agricole de régions marocaines défavorisées. Les conventions ont été signées, jeudi 8 mars, en présence du Chef du Gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, par le Ministre de l’Economie et des Finances, M. Nizar Baraka; le Ministre Français des Affaires étrangères et Européennes, M. Alain Juppé, et le Directeur au Maroc de l’AFD, M. Joël Daligault. Ce dernier a souligné que les deux financements concernent l’agriculture solidaire et familiale, et entre dans le cadre du programme d’appui au «Pilier II» du Plan Maroc Vert. M. Baraka a, pour sa part, relevé que les conventions signées, bénéficieront essentiellement aux petits agriculteurs dans les régions de Tanger-Tétouan, Fès-Boulemane et Taza-Al Hoceïma-Taounate. Les financements visent les projets productifs et les groupements de producteurs dans leurs démarches pour la commercialisation de leurs produits.

he visit of the French head of diplomacy Mr. Alain Juppé was an occasion to initiate a soft loan of 50 million Euros. This amount, together with a grant of 300 000 Euros, will be released by the French Development Agency (AFD). It is intended for the Green Morocco Plan, for development of agriculture, and improvement of farm incomes in disadvantaged regions of Morocco. The agreements were signed, Thursday 8 March, in the presence of the Head of Government, Mr. Abdelilah Benkirane, by the Minister of Economy and Finance, Mr. Nizar Baraka, the French Minister of Foreign and European Affairs, Mr. Alain Juppé, and the Director of AFD in Morocco, Mr. Joel Daligault.

Les Ministres MM. Nizar Baraka et Alain Juppé signent la convention Ministers Mr Nizar Baraka and Mr Alain Juppe sign the convention

Le Chef du Gouvernement, M. Abdelilah Benkirane félicite M. Alain Juppé The Head of Government, Mr. Abdelilah Benkirane congratulates Mr Alain Juppé

L

T

The latter stressed that the two funds relate to agriculture and family solidarity, and come as part of the support program to «Pillar II» of the Green Morocco Plan. Mr. Baraka, on his part, noted that the agreements signed, will benefit small farmers in the regions of TangierTetouan, Fez-Boulemane and Taza-Al Hoceïma-Taounate. Financing target productive projects and groups of producers in their measures to market their products.

31 Numéro 47 - 2012


iplomatie

Nouvelle Chancellerie Norvège >> Inauguration of the New Chancellery of Norway Le Ministre Norvégien des Affaires étrangères, M. Jonas Gahr Store, a effectué, en début mars, une visite de travail au Maroc, durant laquelle il a eu des entretiens avec plusieurs Hauts responsables Marocains, comme le Chef du Gouvernement, et le chef de la diplomatie marocaine. Avec ce dernier, M. Jonas Gahr Store a signé un mémorandum sur le dialogue politique entre les deux Pays. La visite du Ministre Norvégien des Affaires étrangères a été l’occasion d’inaugurer les nouveaux locaux de l’Ambassade norvégienne à Rabat. Le chef de la diplomatie norvégienne tire le bilan de sa visite, et livre son point de vue sur les réformes politiques au Maroc. Diplomatica: Comment jugez-vous les changements et réformes politiques au Maroc ? Jonas Gahr Store: On assiste à la même situation dans les Pays de la région Maghrébine, à savoir, une volonté populaire qui cherche à permettre aux couches défavorisées de vivre dans la dignité, la liberté d’expression, et avoir des perspectives de développement. Mais au sein de cet ensemble, chaque Pays a sa propre réalité. Le cas du Maroc est quant à lui assez unique: le processus de changement n’est pas venu d’un seul coup, il s’est instauré progressivement depuis un certain temps. Le Maroc réussi à organiser un référendum, de même que des élections législatives. De nouveaux personnages du champ politique ont alors fait leur apparition. La particularité du Maroc, c’est que ces nouveaux hommes au pouvoir ont décidé de s’inscrire dans la continuité. C’est un cas assez unique, comparé aux autres Pays, où c’est la rupture avec le passé. Je pense que les autres Pays doivent étudier le cas du Maroc, qui suscite, en tout chez moi, un intérêt. Je suis d’ailleurs le premier Ministre des Affaires étrangères de mon pays à me rendre au Maroc depuis 25 ans.

Présence de nombreux diplomates et amis de la Norvège lors de l’inauguration Presence of many diplomats and friends of Norway at the inauguration 32 Numéro 47 - 2012

The Norwegian Minister of Foreign Affairs Mr. Jonas Gahr Store, carried out, in early March, a work visit to Morocco, during which he held discussions with several Moroccan Senior officials, like the Head of Government, and the head of the Moroccan diplomacy. With the latter, Mr. Jonas Gahr Store signed a memorandum on political dialogue between the two countries. The visit of the Norwegian Minister of Foreign Affairs was the occasion to inaugurate the new premises of the Norwegian Embassy in Rabat. Diplomatica: How do you evaluate changes and political reforms in Morocco? Jonas Gahr Store: We are witnessing the same situation in the countries of the Maghreb region, namely, a popular will that seeks to allow disadvantaged groups to live in dignity, freedom of expression, and prospects of development. But within this group, each country has its own reality. The case of Morocco by itself is quite unique: the process of change has not come suddenly, it is phased in for some time. Morocco managed to hold a referendum, as well as parliamentary elections. New people in the political field have then been introduced. The peculiarity of Morocco, is that these new men in power have decided to enroll in continuity. This is a rather unique case compared to other countries, where there is a breaking with the past. I think other countries should study the case of Morocco, which raises, for me, an interest. I am also the first Foreign Minister of my country to visit Morocco for 25 years.

Le Ministre des Affaires étrangères de Norvège et M. Habek de Diplomatica The Foreign Minister of Norway and Mr Habek of Diplomatica


34 Numéro 47 - 2012


ossier

Forum Maroc-Asie : Rabat, route vers l’Asie >> Morocco-Asia Forum: Rabat, road to Asia e Premier Forum d’Affaires Asiatiques au Maroc s’est tenu les 15 et 16 mars à Rabat. Un événement inédit organisé par la Fondation Diplomatique, et qui a attiré des centaines de participants. Des décideurs politiques, hommes d’affaires, Marocains et Asiatiques, qui sont revenus sur le rythme d’évolution des échanges commerciaux entre le Maroc et les Pays Asiatiques. Des échanges encore en deçà du potentiel existant, ne reflétant pas parfaitement l’amitié qui lie le Maroc à ses partenaires asiatiques. Pour inverser la tendance, une série de propositions a été faites durant ce Forum. Des recommandations formulées dans ce qui est désormais appelé Déclaration «Rabat, route vers l’Asie». Flash back sur ce Forum, qui espère avoir balisé le chemin pour un partenariat d’un nouveau genre entre le Maroc et l’Asie.

L

he First Asian Business Forum held in Morocco on March 15 and 16 March. An unprecedented event organized by the Diplomatic Foundation, and which attracted hundreds of participants. Policy makers, businessmen, Moroccans and Asians, who focused on the development of trade between Morocco and the Asian Countries. Trade still below the existing potential do not fully reflect the friendship between Morocco and its Asian partners. To reverse the trend, a series of proposals were made during this Forum. Recommendations made in what is now called «Rabat, road to Asia» Declaration. Flash back to this Forum, which hopes to have paved the way for a new kind of partnership between Morocco and Asia.

T

35 Numéro 47 - 2012


ossier

Booster les échanges entre le Maroc et l’Asie >> Boost trade between Morocco and Asia l est neuf heures moins quelques minutes à l’Hôtel Sofitel «Jardin des Roses» de Rabat. En ce jeudi 15 mars 2012, ce lieu habitué à abriter de grands événements, en accueille un autre, assez particulier et inédit : Le Forum d’Affaires Asiatiques au Maroc. Un événement qui réunit des hommes d’affaires Marocains et Asiatiques, avec pour objectif, de faire le point, et réfléchir sur le développement des relations commerciales entre le Maroc et l’Asie. Autrement dit, rapprocher les investisseurs des deux côtés, pour leur permettre d’aller à la conquête des marchés des uns et des autres. A l’instar de M. Zhang Wei, Vice-président de la Chambre Chinoise de Commerce, qui conduit la délégation venue de l’Empire du milieu, six autres délégations de Pays asiatiques ont fait le déplacement pour assister à ce rendez-vous historique. Elles proviennent de la Corée, du Japon, du Vietnam, de la Thaïlande, du Bangladesh, ou encore de la Thaïlande. L’objectif est le même : venir faire le point sur les échanges économiques entre le Maroc et leurs Pays respectifs, et baliser le chemin menant au renforcement de ces échanges.

I

Présence gouvernementale Renforcer les échanges commerciaux entre le Maroc et ses partenaires asiatiques n’est pas une affaire d’hommes d’affaires uniquement. Les décideurs politiques sont en pre-

36 Numéro 47 - 2012

t is nearly 9 a.m. at the Sofitel Hotel «Rose Garden» of Rabat. On this Thursday, March 15, 2012, this place used to host large events, hosts another, rather special and unique: The Asian Business Forum in Morocco. An event that brings together Moroccan and Asian businessmen, with as aim, reviewing and studying the development of trade relations between Morocco and Asia. In other words, bringing together investors on both sides, to enable them to conquer the markets of each other. Like Mr. Zhang Wei, Vice-President of the Chinese Chamber of Commerce, who led the delegation coming from the Middle Kingdom, six other Asian delegations came to attend this historical meeting. They come from Korea, Japan, Vietnam, Thailand, Bangladesh, or Thailand. The goal is the same: reviewing economic trade between Morocco and their respective countries, and paving the way leading to the strengthening of these trade.

I

Governmental presence Strengthening trade between Morocco and its Asian partners is not a task of businessmen only. Policymakers are at the forefront to face this challenge. One of the reasons that justified the presence at the opening of the Forum, of the Moroccan Minister of Economy and


ossier

M. Youssef Amrani, Ministre délégué au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération accueille les participants au Forum Maroc-Asie des Affaires Mr Youssef Amrani, Minister Delegate at the Ministry of Foreign Affairs and Cooperation welcomes participants to the Morocco-Asia Business Forum

Le Ministre de l’Economie et des Finances, M. Nizar Baraka prend la parole à l’occasion de la séance inaugurale du Forum Maroc-Asie des Affaires The Minister of Economy and Finance, Mr. Nizar Baraka adressing the participants during the opening session of the Morocco-Asia Business Forum

mière ligne pour relever ce défi. Une des raisons qui a justifié la présence à l’ouverture du Forum, du Ministre Marocain de l’Economie et des Finances, M. Nizar Baraka, du Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Youssef Amrani, ainsi que de l’ancien Ministre du Commerce Extérieur, M. Abdellatif Maâzouz, actuellement en charge du département de la Communauté Marocaine résidant à l’étranger. Les Ambassadeurs des Pays asiatiques accrédités au Maroc n’ont pas été en reste, de même que plusieurs autres chefs de missions diplomatiques de Pays Africains, et des autres continents. Ils se sont distingués par leur présence, durant tout le Forum.

Finance, Mr. Nizar Baraka, of Minister Delegate at the Ministry of Foreign Affairs and Cooperation, Mr. Youssef Amrani, and former Minister of Foreign Trade, Mr. Abdellatif Maâzouz, currently in charge of the department of the Moroccan Community residing abroad. Ambassadors of Asian countries accredited in Morocco also attended the Forum, as well as several other heads of diplomatic missions of African countries and other continents. Their presence was distinguished throughout the Forum.

Le Maroc asiatique Lors de la séance inaugurale, les autorités gouvernementales marocaines n’ont pas manqué de réitérer la volonté du Maroc, de se tourner davantage vers les marchés asiatiques: «Dans sa volonté d’ouverture au monde extérieur et d’exploration de nouvelles initiatives, le Maroc a pris le parti de tendre la main à divers pays asiatiques», déclare M. Amrani.

Le Ministre délégué auprès du Chef du Gouvernement, chargé des Marocains résidant à l’étranger, M. Abdellatif Maazouz, s’adresse aux participants du Forum The Minister Delegate to the Head of Government, in charge of Moroccans living abroad, Mr. Abdellatif Maazouz speaks at Business Forum

The Asian Morocco At the opening session, the Moroccan governmental authorities reiterated Morocco's will, to turn further towards the Asian markets: «In its commitment to openness to the outside world and to explore new initiatives, Morocco has chosen to cooperate with various Asian countries», stated Minister Youssef Amrani. Asian partners with which the Kingdom of Morocco has «excellent» relations, stressed the Ministers, but whose

Le Président de la Fondation Diplomatique, M. Abdelati Habek, appelle les participants à n’éluder aucune question aux cours des deux journées de rencontres The President of the Diplomatic Foundation, Mr. Abdelati Habek, called the participants not evade any question during the two days of discussions 37 Numéro 47 - 2012


ossier

La plupart des Ambassadeurs étrangers accrédités au Maroc ont répondu présents à la séance inaugurate du Forum Maroc-Asie des Affaires Most foreign Ambassadors accredited in Morocco were present to inaugurate the meeting of the Forum Asia-Morocco Affairs

Des partenaires asiatiques avec lesquels le Royaume du trade are still below this understanding. Henceforth, Maroc entretient d’«excellentes» relations, ont souligné les Mr. Nizar Baraka stated that this trade should be Ministres, mais dont les échanges commerciaux restent «intensified». encore en deçà de cette bonne entente. Dorénavant, à lancé M. Nizar Baraka, ces échanges doivent «s’intensifier». Low level of trade

Des échanges commerciaux faibles Pour y parvenir, plusieurs interventions ont été faites par les délégations des acteurs publics et économiques asiatiques, et leurs collègues marocains. Durant ces neufs prestations, les différents intervenants ont, à l’unisson, constaté le niveau encore faible des rapports commerciaux entre le Maroc et les Pays asiatiques, comparé à l’Europe principalement. Des échanges faibles, face, pourtant, à un potentiel énorme à exploiter. Aussi bien sur les plans culturels, des ressources naturelles, que d’orientation économique, le Maroc et les Pays asiatiques ont plusieurs similitudes. Seulement, le manque de connaissance mutuelle entre les hommes d’affaires, qui freine leur audace, constitue l’un des facteurs bloquants. S.E.M. Seiji Hinata, ancien Ambassadeur du Japon au Maroc, a, à ce propos, appelé les autorités Marocaines à «renforcer et imposer le label Maroc dans les Pays asiatiques».

Tableau de bord Une recommandation qui rejoint celles faites lors de la table ronde, animée par les chefs de délégations asiatiques, et à laquelle ont pris part, l’Ambassadeur de Chine au Maroc, S.E.Mme XU Jinghu, ainsi que le Directeur des Affaires Asiatiques et de l’Océanie au Ministère Marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Mohamed 38 Numéro 47 - 2012

To reach this, several participations were made by the delegations of Asian public and economic players, and their Moroccan colleagues. During these nine presentations, the different participants, in unison, found that the level of trade between Morocco and the Asian countries is still low, compared to Europe mainly. Weak trade facing a huge potential to be exploited. In cultural, natural resources, as well as economic policy terms, Morocco and the Asian countries have many similarities. Only the lack of mutual understanding among businessmen, which hampers their audacity, is one of the blocking factors. H.E. Mr. Seiji Hinata, former Ambassador of Japan to Morocco, has, in this regard, called the Moroccan authorities to «strengthen and enforce Morocco label in Asian countries».

Panel A recommendation going hand in hand with those made during the roundtable, hosted by the heads of Asian delegations, and attended by the Chinese Ambassador to Morocco, H.E. Mrs Xu Jinghu, as well as by the Director of Asian Affairs and the Oceania at the Moroccan Ministry of Foreign Affairs and Cooperation Mr. Mohamed Maliki. The participants have, on this occasion, created «a panel» to develop a «new kind of partnership with Asia». Strengthening trade between


ossier Maliki. Les intervenants ont, à cette occasion, dressé «un tableau de bord» pour l’élaboration d’un «partenariat d’un nouveau genre avec l’Asie». Renforcer les échanges commerciaux entre le Maroc et ses partenaires asiatiques suppose, ont-ils indiqué, des mesures sur le plan économique, mais aussi politique et culturel. Des mesures à prendre et à appliquer, condensées dans ce qui est désormais appelé la déclaration de «Rabat, route vers l’Asie». La mise sur pied d’organismes conjoints pour encourager les échanges, comme une chambre de commerce MarocAsie; la suppression des visas entre le Maroc et les Pays Asiatiques, figurent dans cette déclaration, de même que le dépassement des barrières psychologiques de la langue et de l’espace, dans un monde interconnecté et mondialisé.

Morocco and its Asian partners requires, they pointed out, measures on the economic level as well as on the political and cultural one. Measures to take and implement, condensed into what is now called "Rabat, road to Asia» declaration.

Un forum, des expositions

A globalization confirmed by the presence at this forum, of many Asian multinational companies. Samsung, Huawei, ZTE, among other gigantic companies, had opened booths to show the jewelry of their technologies to the Moroccan public.

Une mondialisation confirmée par la présence à ce Forum, de plusieurs multinationales asiatiques. Samsung, Huawei, ZTE, entre autres mastodontes, avaient ouvert des stands pour présenter les bijoux de leurs technologies au public marocain. Les deux jours du Forum Maroc-Asie ont été, en outre, très riches en démonstrations culturelles. Les Pays Asiatiques ont tenu à présenter la richesse de leur patrimoine culturel aux participants et visiteurs. Chaque Pays avait son stand où les curieux pouvaient avoir un aperçu sur les cultures asiatiques, à travers plusieurs articles exposés, et qui renseignent sur l’art culinaire à la littérature, en passant par les objets d’art. Invité d’honneur du Forum, le Djibouti, qui s’apprête à ouvrir son Ambassade à Rabat, avait également son stand, et représentait le continent Africain à cette manifestation, aux côtés de la CentreAfrique. Les Ambassadrices asiatiques étaient également de la partie. Elles ont préparé de succulents plats nationaux, via l’Asia Food Charity Festival. Le Morocco Asia Forum a été clôturée par une soirée riche en couleurs et en spectacles, à l’occasion d’un Dîner de Gala qui a réunit plus de 700 convives.

The establishment of joint bodies to enhance trade, as an Asia-Morocco Chamber of Commerce; the abolition of visas between Morocco and the Asian Countries are included in this declaration, as well as overcoming the psychological barriers of language and space, in a globalized and interconnected world.

One Forum, many exhibitions

The two-day Morocco-Asia Forum was also very rich in cultural demonstrations. The Asian Countries showed the richness of their cultural heritage to participants and visitors. Each country had its own booth where the curious could have an overview of Asian cultures, through several exhibited items and which give an idea about the culinary arts, literature and art objects. The guest of honor of the Forum, Djibouti, which is preparing to open its Embassy in Rabat, had also its booth, and represented the African continent in this event, with Central Africa. The Asian Ambassadors were also present. They prepared delicious national dishes, via the Asia Food Charity Festival. Morocco-Asia Forum ended with an evening rich in colors and shows, on the occasion of a Gala Dinner which gathered over 700 guests.

39 Numéro 47 - 2012


Un Forum, des conférences

>> One Forum, many conferences Une dizaine d’interventions ont été faites lors du Forum Maroc-Asie. Animées, pour la plupart, par les chefs de délégations asiatiques, ces conférences ont permis de faire le point sur le niveau des échanges entre le Maroc et certains Pays Asiatiques, mais surtout, de tracer la voie à suivre pour booster les relations commerciales maroco-asiatique. Ten interventions were made at the MoroccoAsia Morocco. Hosted, mostly, by Asian heads of delegations, these conferences have allowed reviewing the level of trade between Morocco and some Asian countries, but mainly, to outline the way forward to boost Morocco-Asian trade relations. M. Zhang Wei, Vice-président du Conseil Chinois pour le Développement du Commerce International Mr. Zhang Wei, Vice-President of the China Council for the Promotion of International Trade

«Quel potentiel pour le commerce et la coopération entre le Maroc et la Chine ?» >> «What potential for trade and cooperation between Morocco and China?» e volume des échanges commerciaux entre le Maroc et la Chine connait une croissance annuelle de 3,6%. En 2011, il s’est établi à 3,04 milliards de dollars. M. Zhang Wei, Vice-président du Conseil Chinois pour le Développement du Commerce International, qui donne ces chiffres, rappelle que la Chine est le premier partenaire commercial du Maroc en Asie, et son troisième fournisseur au monde. En Afrique, ajoute-t-il, le Maroc est le neuvième partenaire commercial de la Chine et le premier Pays importateur de thé chinois. «Notre objectif commun est que notre coopération adopte le concept gagnant-gagnant», a déclaré le chef de la délégation Chinoise. Pour y parvenir, M. Zhang Wei a, lors de son intervention, fait quatre grandes propositions destinées aux deux Etats, ainsi qu’aux acteurs économiques Marocains et Chinois. Premièrement, la Chine et le Maroc doivent «mener une politique d’amitié sincère, saisir les opportunités, et améliorer le niveau de leur coopération.» Le volume des importations chinoises devrait, durant les cinq prochaines années, dépasser les 8000 milliards de dollars, et ses investissements surpasser les 500 milliards de dollars. M. Zhang Wei y voit une «opportunité énorme pour toutes les entreprises du monde, y compris celles marocaines». La deuxième proposition concerne l’exploration de nouveaux domaines de coopération entre le Maroc et la Chine, pour promouvoir leur développement réciproque et renforcer leurs relations commerciales. Troisièmement, «travailler pour un partenariat gagnantgagnant», et enfin «promouvoir une meilleure communication entre la Chine et le Maroc», en mettant sur pieds des plateformes de rencontres et d’échanges entre les acteurs économiques, pour la faciliter la connaissance mutuelle.

L

he volume of trade between Morocco and China has known an annual growth of 3.6%. In 2011, it reached 3,04 billion dollars. Mr. Zhang Wei, VicePresident of the China Council for the Promotion of International Trade, who gives these numbers, recalls that China is the first trading partner of Morocco in Asia, and its third supplier in the world. In Africa, he adds, Morocco is the ninth trading partner of China and the first importer of Chinese tea. «Our common goal is that our cooperation adopts the win-win concept», stated the head of the Chinese delegation. To reach this, Mr. Zhang Wei has made, in his speech, four major policy proposals targeting the two States as well as Moroccan and Chinese economic players. First, China and Morocco should «pursue a policy of sincere friendship, pursue opportunities, and improve the level of their cooperation». The volume of Chinese imports shall, during the next five years, exceed 8000 billion dollars, and its investments exceed 500 billion dollars. Zhang Wei considers this a «huge opportunity for all companies of the world, including the Moroccan ones». The second proposal concerns the exploration of new areas of cooperation between Morocco and China, to promote their mutual development and strengthen their trade relations. Thirdly, «working for a win-win partnership», and finally «promoting better communication between China and Morocco», by setting up platforms of meetings and exchanges between economic players, to facilitate mutual understanding. The vice-President of the China Council for the Promotion of International Trade was one of the key speakers of the Forum.

T


www.attijariwafabank.com w ww.attijariwafabank.com


ossier

«Faire profiter le Maroc de l’expérience de Samsung: des opportunités» est le tout nouveau Président de Samsung Electronics Maroc, M. Chris CY Chung, qui est venu en personne, partager avec les participants, l’expérience marocaine de la filiale du groupe Sud-Coréen. Pour M. Chung, l’objectif de Samsung Electronics au Maroc, est de connaitre le même succès que le groupe a connu ailleurs dans le monde. Bien que le Président de Samsung Electronics Maroc juge la filiale marocaine «très petite», vu le marché marocain qui n’excède pas 34 millions de consommateurs, elle a néanmoins réussi à réaliser en 2010, soit une année après son installation au Maroc, un chiffre d’affaires de près de 300 millions de dollars. Soit une croissance d’environ 50% par rapport à 2009. Au Maroc, Samsung Electronics est le leader en téléphonie mobile, LCD, Plasma et moniteurs informatiques. Sur l’activité électroménager, Samsung est classé 4ème, juste après Whirlpool, LG et Fagor.

C’

>> «Bringing Samsung’s Experience to Morocco: Opportunities» This is the new President of Samsung Electronics Morocco, Mr. Chris CY Chung, who came in person to share with participants, the Moroccan experience of the subsidiary of the South-Korean group. For Mr. Chung, the goal of Samsung Electronics in Morocco is to achieve the same success that the group has experienced elsewhere in the world. Although the President of Samsung Electronics judges the Moroccan subsidiary «very small», as the Moroccan market does not exceed 34 million consumers, it has nevertheless managed to achieve in 2010, one year after its settlement in Morocco, a turnover of nearly 300 million dollars. An increase of about 50% compared to 2009. In Morocco, Samsung Electronics is the leader of mobile phone, LCD, Plasma and computers. On electrical activity, Samsung is ranked 4th, after Whirlpool, LG and Fagor, but Samsung is growing rapidly aiming to reach the top of this sector.

M. Chris CY Chung, Président de Samsung Electronics Maroc Mr. Chris CY Chung, President of Samsung Electronics Morocco

42 Numéro 47 - 2012


ossier

S.E.M. Seiji Hinata, Président de l’Association Japon-Maroc HE Mr. Seiji Hinata, President of the Japan-Morocco Association

«Maroc-Japon : Comprendre la philosophie asiatique» >> «Morocco-Japan: Understanding Asian philosophy» ette conférence a été animée par l’ancien Ambassadeur du Japon au Maroc, et non moins actuel Président de l’Association Japon-Maroc. Durant son intervention, S.E.M. Seiji Hinata, après être revenu sur les caractéristiques de la mentalité asiatique, notamment japonaise, en termes de respect de la parole donnée et de discipline, n’a pas manqué de souligner que les «cultures japonaise et marocaine avaient de nombreux points communs». Poussant l’Ambassadeur à inviter le Maroc à exporter sa culture en Asie. «La présence du Maroc en Asie est souhaitée. Il y a un intérêt réel des Asiatiques pour la culture marocaine, c’est au Maroc de se faire connaitre en Asie», a lancé le Président de l’Association Japon-Maroc. S.E.M. Seiji Hinata, qui n’a pas omis de parler des opportunités économiques entre le Maroc et le Japon, a appelé «les entrepreneurs Marocains à plus d’audace» pour s’ouvrir les portes des marchés asiatiques.

C

he conference was hosted by former Ambassador of Japan to Morocco, and not least the current President of the Japan-Morocco Association. During his speech, H.E.Mr. Seiji Hinata, after having talked about the characteristics of the Asian mentality, mainly the Japanese, in terms of respecting the word and discipline, underlined that the «Japanese and Moroccan cultures had much in common. «Pushing the Ambassador to invite Morocco to export its culture to Asia. «The presence of Morocco in Asia is desired. There is a real interest of Asians for the Moroccan culture, it is Morocco’s duty to become known in Asia», stated the President of the Japan-Morocco Association. H.E.Mr. Seiji Hinata, talking also about the economic opportunities between Morocco and Japan, called «Moroccan entrepreneurs to be bolder» to open the doors of the Asian markets.

T

43 Numéro 47 - 2012


M. Monoj Kumar Roy, Secrétaire Général du Ministère du Commerce du Bangladesh Mr. Monoj Kumar Roy, Secretary General of Ministry of Commerce of Bangladesh

M. Ly Quoc Hung, Directeur Général au Ministère de l’Industrie et du Commerce du Vietnam Mr. Ly Quoc Hung, Director General of Ministry of Industry and Trade of Vietnam

«Opportunités d’Affaires entre le Maroc et le Bangladesh»

«Relations Vietnam-Maroc : passé, présent, futur»

urant son intervention, M. Monoj Kumar Roy est d’abord longuement revenu sur les indicateurs économiques de son Pays. Le Bangladesh, dont la population est estimée à 158,6 millions d’individus, a réalisé en 2010, un taux de croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) en2010, de 6%. Quant aux échanges commerciaux maroco-asiatiques, ils ont besoin, selon M. Monoj Kumar Roy, «d’être réfléchis sur le long terme», et ne pourraient se concrétiser que «par une ouverture économique sincère entre les Pays concernés». Le Maroc, un pays dont la croissance est tirée par les performances dans le domaine agricole, présente à ses yeux, beaucoup de similitudes avec certains de ses partenaires asiatiques comme le Bangladesh. A l’instar du Maroc, a rappelé M. Monoj Kumar Roy, le Bangladesh produit des fertilisants, et dispose d’une main d’œuvre qualifiée. A présent, conseille-t-il, «il faut mettre en place des facilités douanières pour permettre aux investisseurs, la pénétration des marchés» asiatique et marocain.

e Chef de la délégation Vietnamienne a, durant son intervention, regretté le faible niveau des échanges entre son Pays et le Maroc. Deux économies qui entretiennent des relations commerciales depuis près de deux décennies. En effet, c’est en 1995 que le Vietnam a commencé à exporter vers le Maroc, avant d’entamer ses importations de produits marocains un an plus tard. Depuis 2005, ces échanges connaissent une certaine croissance, avec l’ouverture cette année là, de l’Ambassade du Vietnam à Rabat, et de celle du Maroc à Hanoi en 2007. Selon M. Ly Quoc Hung, encourager les investisseurs des deux Pays passe par la multiplication des cadres d’échanges, comme le Forum d’Affaires Maroc-Asie. Les hommes d’affaires des deux côtés ont besoin de se connaitre, le Maroc doit mettre l’accent sur la promotion de son label, dans les Pays asiatiques.

>> Business Opportunities with Bangladesh

>> Morocco-Vietnam: Past, Present and Future

During his speech, Mr. Monoj Kumar Roy has firstly expanded on economic indicators of his country. Bangladesh, which population is estimated at 158,6 million people, achieved in 2010, a growth rate of Gross Domestic Product (GDP) in 2010, of 6%. As for the Moroccan-Asian trade, they need, according to Mr. Monoj Kumar Roy, «to be well thought on the long range», and could be achieved only «by a sincere economic openness among the countries concerned». Morocco, a country which growth is driven by the performance in agriculture, reflects in his eyes, a lot of similarities with some of its Asian partners such as Bangladesh. Following the example of Morocco, recalled Mr. Monoj Kumar Roy, Bangladesh produces fertilizers, and has a skilled workforce. Now, he advises, «you have to set up customs facilities to enable investors to penetrate Asian and Moroccan markets».

The Head of the Vietnamese delegation has, during his speech, regretted the low level of trade between his country and Morocco. Two economies that have trade relations for nearly two decades. Indeed, it was in 1995 that the Vietnam started to export to Morocco, before beginning its imports of Moroccan products one year later. Since 2005, these trade are witnessing some growth, with the opening that year, of the Vietnamese Embassy in Rabat, and that of Morocco in Hanoi in 2007. According to Mr. Ly Quoc Hung, encouraging investors of both countries goes through the increase of trade frameworks, such as the Morocco-Asia Business Forum. Businessmen from both sides need to know each other; Morocco shall focus on promoting its label, in Asian countries.

D

44 Numéro 47 - 2012

L


Mme Vasana Mututanont, Directrice Exécutive du Conseil Thaïlandais de l’Investissement Ms. Vasana Mututanont, Executive Director of Thai Board of Investment

«Opportunités d’Affaires entre Maroc et Thaïlande» Mme Vasana Mututanont est longuement revenue sur les secteurs porteurs à explorer, pour booster les relations entre le Maroc et la Thaïlande. Deux économies qui reposent énormément sur le tourisme et l’agriculture. Selon la Directrice Exécutive du Conseil Thaïlandais de l’Investissement, «le Maroc est un cadre idéal pour attirer les entreprises thaïlandaises». Les deux Pays, a-t-elle affirmé, peuvent davantage tirer profit de leurs relations commerciales, s’ils signaient des accords de coopération dans le domaine touristique. La Thaïlande, un des premiers exportateurs de riz au monde, cherche également à renforcer sa coopération avec le Maroc, dans l’agriculture, ainsi que dans la production de produits «halal», destinés principalement aux marchés occidentaux. La production automobile est également, une niche à explorer, selon Mme Vasana Mututanont, qui a appelé à la signature d’un accord pour la non double imposition des produits échangés entre les deux Pays.

>> Business opportunities between Morocco and Thailand Mrs. Vasana Mututanont expanded on growth sectors to explore, to boost relations between Morocco and Thailand. Two economies that rely mainly on tourism and agriculture. According to the Executive Director of the Thai Board of Investment, «Morocco is an ideal framework to attract Thai enterprises». The two countries, she said, can take further advantage of their trade, if they signed cooperation agreements in tourism. Thailand, one of the first rice exporters in the world, also seeks to strengthen its cooperation with Morocco, in agriculture and in the production of «halal» products, targeting mainly Western markets. Automotive production is also exploring a niche to explore, says Mrs. Vasana Mututanont, who called for the signing of an agreement to avoid the double taxation of products exchanged between the two countries.

Dr. Mirza Ikhtiar Baig, Conseiller du Premier Ministre Pakistanais Dr. Mirza Ikhtiar Baig, Advisor to the Pakistani Prime Minister

«Etapes nécessaires pour accroître les relations économiques entre le Maroc et le Pakistan» Les échanges commerciaux entre le Maroc et le Pakistan atteignent quelques 345 millions de dollars par an. Ce qui fait de ce Pays, le 74ème partenaire commercial du Maroc. Le plus important investissement effectué par le Pakistan à l’étranger, a rappelé Dr Mirza Ikhtiar Baig, se trouve au Maroc. Il s’agit de l’usine «Pakistan Maroc Phosphore» (PMP), située dans la plateforme industrielle de l’OCP (Office Chérifiens des Phosphates) à Jorf Lasfar. Pour accroître les relations économiques entre le Maroc et le Pakistan, le Conseiller du Premier Ministre Pakistanais a appelé les investisseurs des deux Pays, à s’intéresser surtout aux secteurs du tourisme, de l’artisanat, de l’agriculture, mais aussi des Technologies de l’information et de la Communication. Autant de secteurs dans lesquels le Pakistan occupe des rangs honorables au niveau mondial, et qui peuvent se révéler très porteurs, dans le cadre des relations commerciales entre ce Pays de l’Asie et le Maroc.

>> Steps to increase economic relations with Pakistan Trade between Morocco and Pakistan reach some 345 million dollars per year, which makes of this Country, the 74th trading partner of Morocco. The most important investment made by Pakistan abroad, recalled Dr. Mirza Ikhtiar Baig, is in Morocco. It concerns «Pakistan Morocco Phosphor» factory (PMP), located in the industrial platform of the OCP in Jorf Lasfar. To enhance economic relations between Morocco and Pakistan, Advisor to the Pakistani Prime Minister called investors of both countries, to focus mainly on tourism, handicrafts, agriculture, but also Tchnology of information and Communication. Many sectors in which Pakistan holds honorable ranks in the world, and which can be very promising, as part of trade relations between this Asian country and Morocco. 45 Numéro 47 - 2012


M. Boubker El Jai, Directeur Général d’Attijariwafa Bank Mr. Boubker El Jai, Director General of Attijariwafa Bank

«Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Asie sont très faibles» >> «Trade flows between Morocco and Asia are very low» Diplomatica : Comment peut-on décrire, aujourd’hui, les flux financiers entre l’Afrique et l’Asie ?

Diplomatica: How can we describe, today, the financial flows between Africa and Asia?

Boubker El Jai : Ces flux restent encore très faibles, eu égard aux flux entre l’Afrique avec le reste du monde. Mais il faut signaler que ces flux progressent beaucoup plus rapidement que l’ensemble des flux de l’Afrique avec le reste du monde. Donc l’Asie est très intéressée par l’Afrique, notamment dans les domaines miniers, et des infrastructures. L’intérêt de l’Asie pour l’Afrique est certain. Dans l’autre sens aussi, il y a des opportunités de développement extrêmement importantes. L’Afrique est un géant en devenir, qui dispose d’un potentiel inédit sur le plan mondial. Qu’il s’agisse des ressources humaines, de capacités et de potentiels de développement. C’est un fait qui doit intéresser tout le monde, notamment les opérateurs financiers.

Boubker El Jai: These flows are still very low, given the flows between Africa and the rest of the world. But it should be noted that these flows are progressing much faster than all the flows between Africa and the rest of the world. So Asia is very interested in Africa, mainly in mining and infrastructure fields. The interest of Asia in Africa is certain. In the other direction too, there are extremely important development opportunities. Africa is a giant in the making, which has a unique potential in the world. Whether it concerns human resources, capacity and development potential. It is a fact that should interest everybody, mainly financial operators.

Diplomatica : Les flux commerciaux, comme vous le dites, sont encore faibles. Qu’est-ce qu’il faut aujourd’hui pour les booster à un niveau beaucoup plus important ? Boubker El Jai : Pour développer le commerce, il faut 46 Numéro 47 - 2012

Diplomatica: Trade flows, as you say, are still low. What is needed now to be done to boost them to a much more important level? Boubker El Jai: To develop trade, the will must exist. So that this will should be expressed, the different players should know each other first. And I think that frame-


ossier qu’il ait une volonté. Pour que cette volonté puise s’exprimer, il faut que les différents acteurs se connaissent d’abord. Et je pense que des cadres comme ce Forum Maroc-Asie, peuvent faciliter les échanges entre opérateurs économiques des deux continents, et leur permettre de mieux dénicher les opportunités de développement. On est donc à une phase presque préliminaire avec l’Asie. Pour favoriser les échanges, il faut également une culture commune, des valeurs communes. L’Afrique est un continent encore vierge, vue sur certains angles. Avec des partenaires qui connaissent l’Afrique, qui ont des similitudes d’approches avec les Africains, je pense que le potentiel pourrait être exploité beaucoup plus rapidement.

works like this MoroccoAsia Forum, can facilitate trade among the economic operators of both continents, and allow them finding better opportunities for development. We are almost at a preliminary phase with Asia. To promote trade, a common culture, common values are needed. Africa is still an untouched continent, seen from some angles. With partners who know Africa, which have approach similarities with Africans, I think the potential could be exploited much more rapidly.

«L’Asie est très intéressée par l’Afrique» Asia is really interested with Africa

Diplomatica : Attijariwafa Bank est présente dans certains Pays Africains. Comment comptez-vous poursuivre ce développement sur le continent ? Boubker El Jai : Nous avons entamé, depuis 2005, un développement à l’international, principalement en Afrique. Nous sommes présents dans une dizaine de Pays Africains, à travers des implantations bancaires, que nous contrôlons majoritairement et qui occupent des parts relativement respectables dans leurs marchés. Notre ambition, est de couvrir tous les espaces économiques de l’Afrique, qui présentent des potentiels de développement local, régional, mais aussi, avec le Maroc.

Diplomates marocains et étrangers, hommes d’affaires et hauts commis de l’Etat ont très largement participé au Forum Maroc-Asie des Affaires Moroccan and foreign diplomats, businessmen and senior clerk of the State participated in large number at Morocco-Asia Business Forum

Diplomatica: Attijariwafa Bank is present in some African Countries. How will you carry out this development on the continent? Boubker El Jai: We have started since 2005, an international development, principally in Africa. We are present in a dozen of African countries, through bank settlements, we control in the majority and which hold shares relatively respectable in their markets. Our ambition is to cover all economic areas of Africa, which have development potential local, regional, but also, with Morocco.

M. El Jilali Antari, ancien Président de Chronopost International et membre de la Fondation Diplomatique interroge le représentant d’Attijariwafa Bank Mr. El Jilali Antari, former President of Chronopost International and member of the Diplomatic Foundation asked the representative of Attijariwafa Bank

47 Numéro 47 - 2012


ossier

M. Mohammed Mbarki, Directeur Général de l’Agence de l’Oriental Mr. Mohammed Mbarki, Director General of the Oriental Agency

Intervention du Directeur Général de l’Agence de l’Oriental >> Presentation of the Director General of Agency of the Oriental e Directeur Général de l’Agence de l’Oriental, M. Mohammed Mbarki, a présenté, à l’occasion du Forum d’Affaires Maroc-Asie, aux hommes d’affaires et diplomates présent à ce rendez-vous, les opportunités de la Région de l’Oriental. L’objectif étant de les inciter à venir investir dans cette partie importante du Maroc. «Une région, a-t’il lancé à l’assistance, à sensibilité méditerranéenne», qui représente 11,6% de l’étendue du territoire marocain. Située dans l’Est du Royaume, la Région de l’Oriental, s’étend sur 82.820 km². Elle est frontalière avec l’Algérie (sur une distance de 550 km, depuis la station balnéaire de Saïdia, au Nord jusqu’à Figuig, au Sud), et avec l’Espagne, via l’enclave occupée de Melilla, qui jouxte la ville de Nador. La région de l’Oriental, c’est également une façade maritime de 200 km sur la Méditerranée, faisant face aux pays de l’Europe du Sud. La Région revêt en effet une importance stratégique, autant par sa position géographique, que par son potentiel économique: elle constitue l’interface incontournable pour conforter le Maroc dans sa position géostratégique de carrefour entre l’Europe, le Grand Maghreb et le monde méditerranéen. Lors de son

L

48 Numéro 47 - 2012

he General Director of the Oriental Agency, Mr. Mohammed Mbarki, presented, at the MoroccoAsia Business Forum, to businessmen and diplomats attending this meeting, opportunities of the Oriental Region. The aim being to encourage them to come and invest in this important part of Morocco. «A region, he told the audience, with Mediterranean sensibility», which represents 11,6% of the Moroccan territory. Located in the East of Morocco, the Oriental region, stretches over 82.820 square km. It shares a border with Algeria (over a distance of 550 km from the seaside resort of Saïdia, in the North, down to Figuig, in the south), and with Spain, via the occupied enclave of Melilla, adjoining the city of Nador. The Oriental region is also a coastline of 200 km on the Mediterranean, facing the Countries of the South of Europe. The region has indeed a strategic importance, both for its geographical position, as for its economic potential: it is an essential interface to strengthen Morocco in its geostrategic position as a crossroads between Europe, the Grand Maghreb and the Mediterranean World. In his

T


ossier intervention au Forum, M. Mohammed Mbarki a rappelé que la Région de l’Oriental a consenti un investissement de 10 milliards d’euros pour la mise à niveau de ses infrastructures, afin d’assurer son développement dans tous les domaines. L’autoroute Fés-Oujda, sur 320 km; la Rocade Méditerranéenne, reliant Tanger à Saïdia; le dédoublement de la route Oujda-Nador sur 120 km; la voie ferrée Taourirt-Nador; ainsi que le complexe maritimo-touristique Marchica à Nador, sont quelques-uns des grands projets ayant bénéficié de cet investissement. En outre, pour attirer les investisseurs, la région de l’Oriental compte sur les nouvelles zones industrielles en voie de commercialisation: le parc industriel de Selouane, l’Agropôle de Madagh, la Technopôle d’Oujda attenante à l’aéroport d’Oujda, avec sa zone franche et son campus du savoir. Ces nouvelles zones dédiées aux investisseurs, qui totalisent plus de 500 Ha, ont des vocations industrielles et complémentaires (énergies renouvelables et environnement à Oujda, Agro-industrie à Madagh et PME multiservices à Selouane). Enfin, M. Mbarki a signalé qu’après la construction de la première station thermo solaire du Maroc (472 MW) dans cette région, l’Oriental s’apprête à accueillir une nouvelle station solaire de 400 MW, ce qui en fait une région importante en matière d’énergies renouvelables.

speech at the Forum, Mr. Mohammed Mbarki recalled that the Oriental region has made an investment of 10 billion Euros to upgrade its infrastructure, so as to ensure its development in all fields. The Fez-Oujda highway over 320 km; the Mediterranean ring road linking Tangier to Saïdia, widening of the Oujda-Nador road over 120 km; the Taourirt-Nador railway, as well as the maritime-tourist complex Marchica in Nador, are some of the major projects having benefited from this investment. In addition, to attract investors, the Oriental Region counts on the new industrial zones being commercialized: Selouane Industrial Park, the Agrocenter Madagh, the Technocenter of Oujda, by the airport, with its free zone and its campus of knowledge. These new areas, dedicated to investors, totaling over 500 hectares, have industrial and complementary vocations (renewable energy and environment in Oujda, Agro-industry in Madagh and multiservice SMEs in Selouane). Finally, Mr. Mbarki reported that after the construction of the first thermo solar station of Morocco (472 MW) in this region, the Oriental is prepared to welcome a new 400 MW solar station, making the Oriental Region a important center in renewable energies.

Les Ambassadeurs asiatiques au premières rangées du Forum Maroc Asie apprennent de M. Mbarki les potentialités d’investissement offertes par la Région de l’Oriental, un point d’encrage vers les marchés méditerranéens

Asian Ambassadors at the first rows of the Morocco Asia business Forum learn, from Mr. Mbarki, of all investment potentials offered by the Oriental Region, an anchor point towards the Mediterranean markets

La région de l’Oriental constitue l’interface incontournable pour conforter le Maroc dans sa position géostratégique

The Oriental region is the essential interface to strengthen Morocco in its geostrategic position

49 Numéro 47 - 2012


Table ronde : Vers un partenariat d’un nouveau genre Round table: Towards a new kind of partnership es travaux du premier Forum d’Affaires Asiatiques au Maroc se clôturés par une Table portant sur le thème: «Vers un partenariat d’un nouveau genre» entre le Maroc et l’Asie. Ont pris part à cette Table ronde: l’ensemble des Chefs de délégations de pays asiatiques ayant participé au Forum, l’Ambassadeur de la Chine au Maroc, S.E.Mme XU Jinghu, et le Directeur des Affaires Asiatiques au Ministère des Affaires, M. Mohamed Maliki. Les propositions faites lors de ce moment d’échanges ont été condensées sous formes de recommandations, intitulées: Déclaration de «Rabat, route vers l’Asie».

L

50 Numéro 47 - 2012

orks of the first Asian Business Forum in Morocco are closed by a Table on the theme: «Towards a new kind of partnership» between Morocco and Asia. In this Roundtable participated: all the Heads of delegations of Asian countries that participated in the Forum, the Chinese Ambassador to Morocco, HE.Mrs Xu Jinghu, and the Director of Asian Affairs at the Ministry of Foreign affairs, Mr. Mohamed Maliki. The proposals made during exchanges have been condensed in the form of recommendations, entitled: «Rabat, road to Asia» Declaration.

W


ossier

Quelques mots conclusifs

par Farida Moha

>> A few conclusive words by Farida Moha forum a été un formidable exercice à la fois d’écoute et de maïeutique. Son Excellence Mr Hinata, Président de l‘Association Japon Maroc qui a postposé son retour au Japon pour assister au programme complet du Forum, ce dont nous le remercions, disait que nous marocains, ressemblons beaucoup aux asiatiques: nous sommes discrets, peu volubiles. Nous parlons peu, mais écoutons beaucoup; je dis bien écoutons et non pas entendons, car écouter l’autre, de manière attentive, se concentrer sur ce qu’il dit, c’est tout un art. Au cours de ce forum, nous avons beaucoup écouté car nous étions intéressés par ce que disaient nos vis-à-vis, et par l’objectif qui était partagé par tous: comment renforcer nos relations, nos partenariats, nos échanges pour créer de la valeur ajoutée, de la croissance, de l’emploi et donc de la dignité, dans un climat de confiance. Comprendre l’autre, partager avec lui dans le respect vrai des idées, des propositions, pour tracer un chemin, une voie, voilà ce que nous avons fait durant ces deux jours.

Ce

L’objectif était tracé à l’ouverture du Forum par les interventions des Ministres Mr Youssef Amrani dont le renforcement de la coopération avec l’Asie qui est notre deuxième partenaire économique est devenu une des priorités, avec celle de MM. Nizar Baraka et Abdellatif Maazouz, respectivement Ministre de l’Economie et des Finances et Ministre des MRE qui considèrent tout deux, que nos échanges commerciaux, les flux d’investissement directs étrangers entre nos deux pays sont en deçà de leurs potentialités et qu’il faut dans ce cadre accéléré de la mondialisation et eu égard à nos potentialités, les renforcer, les diversifier. En un mot, sortir des schémas et des marchés classiques et instaurer une nouvelle dynamique de coopération Sud-Sud. Tout milite, en effet, en faveur de l’instauration d’un nouveau partenariat: la division internationale de la production et la nouvelle géographie de croissance, la place géostratégique qu’occupe le

his forum was an excellent experience of listening and maieutics. H.E. Mr. Hinata, Chairman of Japan-Morocco Association who postpones his trip back to Japan to attend the full program of the Forum, said that we Moroccans are like Asians: we are discrete, not talkative. We talk less and listen much; I say listen and not hear, as listening to the other, carefully, enjoy what he says, is an art. In this forum, we have listened too much as we were interested by what others say, and by the shared goal: how to strengthen our relations, our partnerships, our trade to create the added value, of growth, employment and consequently of dignity, within a climate of trust. Understanding the other, sharing with him in reel respect ideas, proposals, to pave the way, this is what we have done in these two days.

T

The aim was planned at the opening of the Forum by the participations of Ministers Mr. Youssef Amrani namely strengthening of cooperation with Asia, our second economic partner has become one of the priorities, besides the participation of Mr. Nizar Baraka and Abdellatif Maazouz, respectively Minister of Economy and Finance and Minister of Moroccans Residing Abroad who both consider, that our trade exchange, direct foreign investment flows between our two countries do not match their potentials, and as part of this Forum, globalization should be fastened and in view of our potentials, strengthen and diversify them. In one word, setting up schemes and classical markets and establish new dynamic SouthSouth cooperation. Everybody militates, indeed, in favor of establishing a new partnership: the international division of production and the new geography of growth, the geo-strategic position that Morocco occupies for a tripartite cooperation, with Africa on one side, the AMU, and on the other side the Asian regional integration. We heard in this sense the intervention of the Director General of 51 Numéro 47 - 2012


ossier Maroc pour une coopération tripartite, avec l’Afrique d’un coté, l’UMA, et de l’autre l’intégration régionale asiatique. Nous avons entendu l’intervention dans ce sens du Directeur Général d’Attijariwafa Bank, M. Boubker El Jai qui a exposé les grandes lignes de la stratégie économique du Maroc avec le Plan Emergence et les objectifs fixées en 2020 et 2030, car le Maroc a une vision, des objectifs précis pour el futur, ce qui constitue une rupture avec le passé. Nous avons certes beaucoup partagé, échangé sur les secteurs de l’agriculture, du tourisme, de l’artisanat, de l’industrie, de la pêche, mais nous avons aussi beaucoup appris à travers les remarquables interventions et radioscopies des pays représentés lors de ce forum. Que tous les intervenants soient remerciés, M. Zhang Wei de Chine, M. Chris Chung de Corée, M. Seigi Hinata du Japon, M. Kumar Roy du Bangladesh, M. Boubker El Jai du Maroc, M. Ahmad El Jai de la Douane, Mr Qoc Hung du Vietnam, Mme Vasana Mututanont de Thaïlande sans oublier Dr Mirza Ikhtiar Baig du Pakistan, qui connaît le Maroc depuis qu’il a assisté à la signature des accords de l’OMC à Marrakech en 1989, et qui nous a gentiment montré nos déficits en termes de communication mais pas seulement… Nous remercions aussi toutes ces personnes ressources du Ministère des Affaires étrangères, comme M. Maliki, M. Hasnaoui, M. Mimoun, Melle. Maielainine ainsi que M. M’Barki, Directeur Général de l’Agence de l’Oriental, qui nous fit une excellente intervention de marketing intelligent nécessaire afin de donner plus de visibilité aux régions. Remercions aussi tous ces participants qui ont animé le débat. Quelques conclusions: L’Etat, qui n’est pas le seul acteur de la diplomatie économique, doit être un facilitateur qui prépare le terrain, qui crée un climat de confiance: il existe, par exemple, nous disait Mr Maliki, 900 accords allant de la protection des investissements aux encouragements. Sont-ils réellement mis en œuvre? Les autres acteurs, c’est le privé, c’est la société civile, ce sont les banques; les médias qui doivent aider à dépasser les clichés et à informer; les compagnies aériennes qui doivent créer des lignes directes; les associations interprofessionnelles, qui doivent tous servir de facilitateurs pour améliorer 52 Numéro 47 - 2012

Attijariwafa Bank, Mr. Boubker El Jai who presented the main headlines of the economic strategy of Morocco with the Emergency Plan and goals set in 2020 and 2030, as Morocco has a vision, clear goals for future, which is a break with the past. We certainly have shared and exchanged many views on agriculture, tourism, crafts, industry, and fishery fields, but we have also learned a lot through the remarkable participations and diagnostics of the countries represented at this forum. We would like to thanks all the speakers, Mr. Zhang Wei from China, Mr. Chris Chung from Korea, Mr. Seigi Hinata from Japan, Mr. Kumar Roy from Bangladesh, Mr. Boubker El Jai from Morocco, Mr. Ahmad El Jai of Customs, Mr. Qoc Hung from Vietnam, Mrs. Vasana Mututanont from Thailand not to forget Dr. Mirza Baig Ikhtiar from Pakistan, who knows Morocco since he attended the signing of the WTO in Marrakesh in 1989, and who has kindly showed us our deficits in terms of communication but not only... We also thank all the resources persons of the Ministry of Foreign Affairs, like Mr. Maliki, Mr. Hasnaoui, Mr. Mimoun, Miss. Maielainine and Mr. M’Barki, Director General of the Agency of the Oriental, who gave an excellent participation on smart marketing necessary to give more visibility to the regions. We should also thank all those participants who animated the debate. Some conclusions: The State, which is not the only player in economic diplomacy, should be a facilitator which prepares the ground, which creates a climate of trust: there are, for example, said Mr. Maliki, 900 agreements including investment protection and encouragement. Are they really implemented? The other players, are the private sector, the civil society, they are the banks; the media that should help overcome stereotypes and inform, airline companies that have to set up hotlines; inter-professional associations, which should all act as facilitators to improve trade, facilitate procedures, create a climate for business, help the «offshoring», a word that is not taboo in Asia, help the joint investments, the public-private


ossier les échanges faciliter les procédures créer un climat pour le business, aider à la « délocalisation », un mot qui n’est pas tabou en Asie, aider aux investissements conjoints, aux partenariats public-privé. Signer des accords incitatifs et de garantie dans tous les domaines : fiscalité, investissement, transports aérien. Multiplier les missions sectorielles et les rencontres pour mieux se connaitre, développer échanges universitaires, développer relations entre les régions… Les atouts sont nombreux : ouverture des économies, accords de libre-échange conclus, d’un coté entre le Maroc et des partenaires de longue date (UE, ALE et Accords d’Agadir), et de l’autre des pays qui, comme la Thaïlande, ont également signés des accords de libreéchange. Toutes ces propositions ont été enregistrées et devront être décryptées, prises en compte et évaluées quant à leur pertinence et leur faisabilité. Si des propositions, comme celle de M. Hinata de créer des restaurants marocains, pour montrer la qualité de la gastronomie marocaines, et d’organiser des défilés de mode, pour montrer le savoirfaire de nos stylistes et artisans, sont relativement faciles à mettre en oeuvre, il reste tous les autres défis à prendre en considération. Ces défis, nous les connaissons, il s’agit d’alléger les procédures, faciliter les échanges, changer nos logiciels, en terme de mentalité, pour donner toute l’importance qu’il faut à ce nouvel acteur majeur de l’histoire du XXIème siècle qu’est le continent Asiatique. L’économie est devenue un échiquier de l’activité diplomatique, surtout avec les pays émergents, des pays en croissance rapide, et aux marchés prometteurs, comme ceux de l’Asie. Merci encore à la Fondation Diplomatique pour nous avoir permis cet échange d’information, ce partage, cette écoute (parfois de doléances), ces regards croisés de spécialistes de différents horizons politiques, économiques, culturelles qui constitue «le sel de la diplomatie», et qui fonde la richesse des relations pacifiques entre les peuples et les pays. C’est aujourd’hui que le travail commence!

partnerships. Sign incentive and collateral agreements in all fields: taxation, investment, air transport. Multiply the sectoral missions and meetings to better know each other, develop academic exchanges, develop relationships between the regions ... There are many assets: open economies, free trade agreements concluded, on the one side between Morocco and long-term partners (EU, FTA and Agadir Agreements), and the other side countries which, like Thailand, have also signed free trade agreements. All these proposals have been recorded and shall be decrypted, taken into account and assessed according to their relevance and feasibility. If proposals, like Mr. Hinata’s, of creating Moroccan restaurants, to show the quality of the Moroccan gastronomy, and to organize fashion shows, to show the know-how of our designers and craftsmen, are relatively easy to implement, there remains all the other challenges to take into consideration. We already know these challenges; it is a matter of simplifying procedures, facilitating trade, changing our software, in terms of mentality, to give the accurate importance to this new major player in the history of the 21st century that is the Asian continent. The economy has become a scene of diplomatic activity, especially with emerging countries, the rapidly growing countries, and in the promising markets, such as Asia. Thanks again to the Diplomatic Foundation for allowing us this exchange of information, this sharing, this listening (sometimes to complaints), these viewpoints of experts in different political, economic, and cultural horizons that constitute «the salt of diplomacy», and which is the foundation of the richness of the peaceful relations among peoples and countries. It is today that the work begins! 53 Numéro 47 - 2012


ossier

Déclaration de «Rabat, route vers l’Asie» Des recommandations stratégiques ont émané, ce vendredi, de la clôture des travaux du premier Forum d’Affaires Asiatiques au Maroc, qui s’est tenu les 15 et 16 Mars 2012 à Rabat, en présence des représentants de 22 pays. Les travaux ont été conclus par un certain nombre de propositions, que les 12 représentants gouvernementaux asiatiques ont fusionné sous forme d’une déclaration dont voici le contenu: Déclaration de « Rabat, route vers l’Asie » Le Forum Maroc-Asie des Affaires, a permis aux participants marocains et asiatiques, d’ouvrir le débat, et de dresser une feuille de route pour optimiser les échanges entre le Maroc et les pays asiatiques. Le Maroc est désormais, selon les responsables et les délégations asiatiques, une plateforme tournante, l’axe majeur de la coopération Sud-Maroc-Sud. Cette déclaration, contient des propositions afférentes aux domaines économique, politique et culturel.

directe Casablanca-Pékin, opérée par la Royal Air Maroc ou une autre compagnie. Ouvrir des liaisons maritimes, en profitant des possibilités d’éclatement offertes par le Port Tanger-Med. Multiplier les cadres d’échanges entre hommes d’affaires marocains et asiatiques (forums, foires, conférences, expositions,…), et leur fournir un réel accompagnement opérationnel sur place (négociateurs/traducteurs marocains de confiance). Partager l’expérience entre les entreprises africaines et asiatiques, au cours des prochaines éditions du Forum Maroc-Asie des Affaires. Créer des Conseils de partenariat, continentaux au sein desquels les organismes bancaires pourraient jouer le rôle d’arbitres et de certificateurs. Ouvrir des antennes commerciales par les délégations asiatiques dans les régions marocaines. Offrir des services de qualité à des prix compétitifs, et assurer surtout, la reproductibilité et la valeur de la parole donnée.

Sur le plan économique,

Sur le plan politique,

Les différents intervenants ont appelé les investisseurs des deux côtés, à faire preuve de beaucoup plus d’audace, pour exploiter les nombreuses opportunités d’affaires, et de la formidable infrastructure dont le Maroc dispose et se dote.

Supprimer des visas entre le Maroc et les Pays asiatiques, contrebalancé par des mesures plus stricts de reconduite aux frontières et de rapatriement des contrevenants, des inciviques et illégaux.

Renforcer les échanges entre les délégations commerciales, (en créant un site internet collectionnant les opportunités) Echanger directement, sans passer par des relais commerciaux comme l’Europe, en matérialisant réellement en niveau économique, cette coopération Sud-Sud. Mettre sur pied des organismes conjoints pour encourager les échanges, comme une chambre de commerce Maroc-Asie. Faire un travail structurel au niveau des banques, en anticipant les besoins. Ouvrir des lignes aériennes en interconnectant les réseaux continentaux. Par exemple, créer une ligne

54 Numéro 47 - 2012

Faciliter l’obtention de titres de séjour aux investisseurs des deux côtés, lorsqu’un investissement substantiel en infrastructure ou en création d’emploi le justifie. Favoriser le tourisme entre le Maroc et l’Asie, et s’adapter aux coutumes et habitudes de l’autre. Sur le plan culturel, Déployer un effort afin de renforcer et imposer le label Maroc dans les Pays asiatiques. Tirer profit des similitudes culturelles avec l’Asie pour y intégrer des pans de la culture millénaire du Maroc (tels Kaftans, cuisine, …). Dépasser les barrières psychologiques de la langue et de l’espace, dans un monde interconnecté et mondialisé.


ossier

« Rabat, road to Asia » Declaration Strategic recommendations resulted, this Friday, from the closing ceremony of the first Asian Business Forum in Morocco, which was held on March 15 and 16, 2012 in Rabat, attended by representatives of 22 countries. Works were concluded by a number of proposals, which the 12 Asian government representatives merged in the form of a declaration which comes as follows:

Multiplying the exchange frameworks between Moroccan and Asian businessmen (forums, fairs, conferences, exhibitions, ...), and providing them with a real operational support on site (negotiators / trustworthy Moroccan translators). Sharing experience between African and Asian enterprises, during the next editions of the Asia-Morocco Business Forum.

Declaration «Rabat route to Asia» Morocco-Asia Business Forum was an opportunity for Moroccan and Asian participants, to open the debate, and to develop a roadmap to optimize trade between Morocco and the Asian countries. Morocco is now, according to Asian officials and delegations, a rotating platform, the major axis of South-Morocco-South cooperation. This declaration contains proposals relating to economic, political and cultural fields.

Creating continental Partnership Councils, within which banking bodies could act as referees and certifying bodies. Opening sales offices by the Asian delegations in the Moroccan regions. Providing quality services at competitive prices, and mainly ensuring reproducibility and value of the word.

Economically,

Politically,

The various participants called on investors from both sides, to show much more boldness, to exploit the numerous business opportunities, and the outstanding infrastructure which Morocco has and is being endowed with.

Abolish visas between Morocco and the Asian countries, counterbalanced by more strict measures of expulsion and repatriation of offenders, unpatriotic and illegal persons.

Strengthening exchanges among the trade delegations, (by creating a website collecting opportunities) Exchanging directly, without going through commercial relays as Europe, through a real materialization in economic terms, of this South-South cooperation. Establishing joint bodies to enhance trade, as a Chamber of Commerce Asia-Morocco. Making a structural work in terms of banks, through needs anticipation Opening airlines by interconnecting the continental networks. For example, creating a direct CasablancaBeijing line, operated by the Royal Air Morocco or another company. Opening sea links, taking advantage of the bursting opportunities offered by Tangier-Med Port.

Facilitating the granting of residence permits to investors on both sides, when a substantial investment in infrastructure or job creation warrants. Promoting tourism between Morocco and Asia, and adapting to the customs and habits of the other. Culturally, Making an effort to strengthen and enforce Morocco label in Asian countries. Taking advantage of the cultural similarities with Asia to incorporate in it sections of the millenary culture of Morocco (such as Kaftans, cuisine, ...). Overcoming the psychological barriers of language and space, in a globalized and interconnected world.

55 Numéro 47 - 2012


ossier

Interview avec M. Mohamed Maliki, Directeur des Affaires Asiatiques et de l’Océanie au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération Interview with Mr. Mohamed Maliki, Director of Asian Affairs and Oceania, Ministry of Foreign Affairs and Cooperation

«LES RECOMMANDATIONS DU FORUM SERVIRONT DE TABLEAU DE BORD» >> «THE FORUM RECOMMENDATIONS SERVE AS PANEL» Diplomatica : En tant qu’acteur public, en charge des questions avec l’Asie et l’Océanie, quel bilan faitesvous de l’organisation de ce premier Forum d’affaires entre le Maroc et l’Asie?

Diplomatica: As a public player, in charge of Asia and Oceania issues, what is your assessment of the organization of this first Business Forum between Morocco and Asia?

Mohamed Maliki : J’ai été agréablement surpris par la qualité des débats et l’organisation parfaite des activités de cet événement. La tenue de ce Forum était inimaginable il y a deux mois. Les Pays asiatiques se sont fortement mobilisés, et je crois que ceci n’est que le début. Les prochains rendez-vous devront mobiliser encore plus de monde. J’adresse donc mes félicitations à Diplomatica, qui s’avère être un partenaire fiable avec lequel nous pouvons organiser des choses sérieuses. Car ce n’est pas le secteur public uniquement qui doit s’impliquer, tous les autres acteurs doivent contribuer au maintien des relations de respect et de courtoisie, avec nos partenaires asiatiques.

Mohamed Maliki: I was pleasantly surprised by the quality of debates and the perfect organization of activities of this event. The holding of this Forum was unimaginable two months ago. The Asian countries were strongly mobilized, and I think this is only the beginning. The next meetings will mobilize even more people. I extend thus my congratulations to Diplomatica, which proves to be a reliable partner with which we can organize serious events. As it is not only the public sector that should be involved, all other players must help maintain relationships of respect and courtesy, with our Asian partners.

Diplomatica : En quoi les conclusions et recommandations de ce Forum pourront-ils faciliter la tâche à vous, acteurs publics, pour renforcer les relations aves les Pays Asiatiques ?

56 Numéro 47 - 2012

Diplomatica: What conclusions and recommendations of this Forum will facilitate for you, public players, the strengthening of relations with the Asian Countries?


ossier

M. Mohammed Maliki, Directeur des Affaires Asiatiques et de l’Océanie au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération Mr. Mohammed Maliki, Director of Asian Affairs and Oceania at the Ministry of Foreign Affairs and Cooperation

Mohamed Maliki : Proposer c’est une chose, mettre en œuvre en est une autre. Il faut néanmoins souligner que la volonté est bel et bien là, aussi bien au niveau du secteur public que privé. Car l’avenir du Maroc, à mon avis, c’est l’Afrique et l’Asie. Les recommandations du Forum serviront de tableau de bord. A présent, c’est au secteur privé marocain de se mettre à l’œuvre.

Mohamed Maliki: Proposing is one thing, implementing is another thing. It should be however stressed that the will is certainly there, both in the public and private sectors. As Morocco’s future, in my opinion, is Africa and Asia. The Forum recommendations will serve as panel. Now, it is for the Moroccan private sector to start working.

Diplomatica : En dehors des idées émises durant ce Forum, quels sont les chantiers en cours au niveau du Ministère, dans le cadre du renforcement des relations avec le monde asiatique ?

Diplomatica: Beyond the ideas expressed in this Forum, what are the ongoing projects at the Ministry, as part of strengthening relationships with the Asian world?

Mohamed Maliki : Le Maroc est très bien représenté en Asie, à travers des Ambassades résidentes et non résidentes. Nous disposons également d’un important réseau de Consuls Honoraires qui fait un travail important, que je tiens à saluer au passage. Nous sommes en train d’étoffer notre arsenal juridique avec les Pays asiatiques, dans le sens de l’incitation à l’investissement. Dans ce cadre, les deux mesures clefs concernent surtout la protection réciproque des investissements, et la non double imposition. Ce sont deux éléments essentiels pour encourager les investissements de part et d’autre.

Mohamed Maliki: Morocco is well represented in Asia, through resident and nonresident Embassies. We also have an important network of Honorary Consuls who did an important work that I would like to salute by the way. We are currently developing our legal arsenal with Asian countries, in order to encourage investment. Within this framework, the two key measures mainly concern the mutual protection of investments, and the non double taxation. These are the two main elements to encourage investment from both sides.

57 Numéro 47 - 2012


ossier

58 NumĂŠro 47 - 2012


ossier

Un espace d’échanges culturels >> A space for cultural exchange Une quinzaine de Pays, en majorité Asiatiques, avaient ouvert des stands lors du Forum, pour présenter au public une partie de leur riche patrimoine culturelle. Le Djibouti, Pays de l’Afrique de l’Est, qui vient d’ouvrir une Ambassade au Maroc, était l’invité d’honneur Maroc-Asie.

Fifteen countries, mostly Asian, had opened booths at the Forum, to present to the public a part of their rich cultural heritage. Djibouti, a country of East Africa, which has just opened an Embassy in Morocco, was the guest of honor of Morocco-Asia Forum.

Azerbaïdjan L’Azerbaïdjan, s’étend sur une superficie de 86. 600 km². Situé dans le Caucase, cet Etat, qui est sorti de l’URSS (Union des Républiques Socialistes Soviétiques) en 1991, compte une population de 7,5 millions d’habitants, à majorité musulmane. L’économie de l’Azerbaïdjan repose essentiellement sur l’exploitation du pétrole, dont les recettes représentent environ 50% du budget de l’Etat.

Azerbaijan stretches over a surface area of 86,600 square kilometers. Located in the Caucasus, this State, which came out of the USSR (Union of Soviet Socialist Republics) in 1991, has a population of 7.5 million inhabitants, mainly Muslim. Azerbaijan's economy is mainly based on oil exploitation, which revenues represent about 50% of the state budget.

Bangladesh Avec une population de 158,6 millions d’habitants, répartis sur quelques 143. 998 km², le Bangladesh dont 89,7% de la population sont musulmanes, est la quatrième plus grande majorité musulmane du monde. Il est également l’un des Pays Asiatiques qui enregistrent des taux de croissance encourageants, de l’ordre de 6% par an.

With a population of 158.6 million inhabitants, spread over some 143.998 square kilometers, Bangladesh which 89.7% of the population is Muslim is the fourth largest Muslim majority in the world. It is also one of the Asian countries which record encouraging growth rate of about 6% per year. 59 Numéro 47 - 2012


ossier

Brunei Darussalam Le Brunei est un Etat du Sud-est Asiatique, qui s’étend sur une superficie de 5.770 km². Sa population est estimée à 398.920 habitants. Disposant de pétrole, le Sultanat de Brunei Darussalam, affiche un PIB par habitant de 31 800 dollars. Il est, selon la Banque Mondiale, l’un des pays d’Asie où l’on vit le mieux.

Brunei is a State of South-East Asia, extending over an area of 5,770 square kilometers. Its population is estimated at 398.920 inhabitants. Disposing of oil, the Sultanate of Brunei Darussalam, has a GDP per capita of 31 800 dollars. It is, according to the World Bank, one of the best Asian countries to live in.

Chine La Chine, où «l’Empire du Milieu», avec ses 9.600.000 km² de superficie, et son 1,3 milliard d’habitants, est désormais, la 2ème puissance économique du monde. Le 5ème partenaire commercial du Maroc devrait, en 2012, afficher, comme lors des années précédentes, un taux de croissance qui frôle les deux chiffres.

China, where the «Middle Kingdom», with its 9.600.000 square kilometers of surface area, and its 1.3 billion inhabitants, is now the second economic power in the world. The 5th trading partner of Morocco should, in 2012, show, as in the previous years, a growth rate which is approaching double figures.

Corée du Sud Bienvenue au Pays du «matin calme», avec ses 49 millions d’habitants. La Corée du Sud, malgré sa superficie de quelques 99.720 km², s’impose comme la 14ème puissance économique mondiale. Les échanges entre le Maroc et la Corée, dépasse annuellement, les 4 milliards de dirhams.

Welcome to the Country of «calm morning», with its 49 million inhabitants. South Korea, despite its surface area of some 99,720 square kilometers, is the 14th economic power in the world. Trade between Morocco and Korea, exceed annually, 4 billion dirhams. 60 Numéro 47 - 2012


ossier

Djibouti Djibouti est un Pays de la Corne de l’Afrique, qui s’étend sur une superficie de 23.000 km², pour une population estimée à 833 000 habitants. Le Djibouti, avec sa position géostratégique, se veut également un relais commercial entre l’Afrique de l’Est et l’Asie. Il était l’invité d’honneur de Forum Maroc-Asie.

Djibouti is a country in the Horn of Africa, which covers a surface area of 23,000 square kilometers, for a population estimated at 833 000 inhabitants. Djibouti, with its geo-strategic position is also a commercial relay between Africa and Asia. It was the guest of honor of Morocco-Asia Forum.

Inde Avec une superficie de 3.287.260 km², l’Inde est la deuxième puissance démographique mondiale après la Chine. Ce «Géant du Tiers-monde», dépasse lui aussi le milliard d’habitant. L’Inde, c’est une puissance économique en devenir. Son taux de croissance reste élevé. Il devrait s’établir, pour 2013, à 8,1% selon les prévisions.

With a surface area of 3.287.260 km², India is the second demographic power in the world after China. This «Giant of the Third World», also exceeds one billion inhabitants. India is becoming an economic power. Its growth rate remains high. It should reach, in 2013, 8.1% according to forecasts.

Indonésie L’Indonésie, c’est une étendue sur 1.904.570 km², avec une population de 239.870.937 d’habitants. C’est le Pays musulman le plus peuplé au monde. L’économie indonésienne est tirée vers le haut par le secteur tertiaire, bien que l’agriculture soit encore l’un des premiers secteurs employeur du Pays.

Indonesia covers 1.904.570 km², with a population of 239.870.937 inhabitants. It is the most populated Muslim country in the world. The Indonesian economy is growing thanks to the tertiary sector, although agriculture is still one of the first employing sectors in the country. 61 Numéro 47 - 2012


ossier

Malaisie La Malaisie est l’une des économies émergentes qui se sont distinguées au cours de la dernière décennie. Ce pays vaste de 330.800 km², peuplé de 28.401.017 d’habitants, s’attend, à l’issue de l’année en cours, à réaliser une croissance de son PIB 5,1%. En 2010, les stocks d’IDE (Investissements Directs Etrangers) y étaient estimés à 101. 339 millions de dollars.

Malaysia is one of the emerging economies that have been distinguished in the last decade. This vast country of 330.800 km², with a population of 28.401.017 inhabitants, is expected, at the end of this year, to achieve a GDP growth of 5.1%. In 2010, FDI stocks (Foreign Direct Investment) were estimated at 101.339 million dollars.

Pakistan Le Pakistan s’étend sur une superficie de 796.100 km², et compte 173.593.383 d’habitants. Le secteur agricole est le principal pilier de son économie. Il contribue à environ 22% du PIB et emploie approximativement 42% de la population active. Le Pakistan s’attend à un taux de croissance de 4,5% en 2013.

Pakistan stretches over a surface area of 796.100 km², and has a population of 173.593.383. The agricultural sector is the main pillar of its economy. It contributes to about 22% of GDP and employs approximately 42% of the active population. Pakistan expects a growth rate of 4.5% in 2013.

République Centre-Africaine La République Centre-Africaine, comme son nom l’indique, se situe en Afrique Centrale. Elle s’étend sur 622 984 km², et sa population est estimée à 4,5 millions d’habitants. L’économie de ce Pays, qui dispose d’importantes ressources naturelles, repose essentiellement sur le secteur agricole.

The Central African Republic, as its name indicates, is located in Central Africa. It covers 622 984 km² and its population is estimated at 4.5 million inhabitants. The economy of this country, which has important natural resources, is based mainly on agriculture. 62 Numéro 47 - 2012


ossier

Thaïlande Avec une étendue de 513.120 km², une population de 69.122.234 d’habitants, la Thaïlande, qui s’attend à un taux de croissance du PIB de 4,8% en 2013, veut s’imposer comme une force économique de premier plan en Asie. Le tourisme et l’agriculture constituent les poumons de son économie.

With a surface area of 513.120 km², a population of 69.122.234 inhabitants, Thailand, which expects a growth rate of GDP of 4.8% in 2013, wants to establish itself as a leading economic force in Asia. Tourism and agriculture are the lungs of its economy.

Vietnam Le Vietnam s’étend sur une superficie de 331.210 km². Sa population est estimée à 86.936.464 d’habitants. Cette économie émergente, s’attend à un taux de croissance du PIB de 6,8%. En 2010, ses stocks d’IDE étaient de 65 628 millions de dollars.

Vietnam covers a surface area of 331.210 km². Its population is estimated at 86.936.464 inhabitants. This emerging economy, expects a growth rate of GDP of 6.8%. In 2010, its FDI stocks were 65 628 million dollars.

Diplomatica A l’occasion du Forum Maroc-Asie des Affaires, les participants, majoritairement non-diplomates, ont pu perçevoir, à travers les récentes éditions du magazine Diplomatica, de l’importance croissante de la diplomatie économique et publique au Maroc.

On the occasion of Morocco-Asia Business Forum, the participants, mostly non-diplomats, could perceive, through recent editions of the magazine Diplomatica, the growing importance of economic and public diplomacy in Morocco.

63 Numéro 47 - 2012


ossier

Samsung Electronics >> growing hands in hands

e géant Sud-coréen de l’électronique a ouvert sa filiale marocaine en 2009. Une année après son implantation, Samsung Electronics Morocco a réussi à réaliser un chiffre d’affaires de près de 300 millions de dollars. Le réseau de Samsung au Maroc s’étend sur près de 120 magasins répartis sur une douzaine de villes. 58% de ce réseau est basé sur les magasins spécialisés. Le plan de développement triennal de Samsung au Maroc prévoit de réconforter sa position dans chacun des secteurs d’activité. Le Sud Coréen est leader en téléphonie mobile, LCD, Plasma et moniteurs informatiques. Pour sa branche IT, Samsung est classé 5ème après HP, Dell, Toshiba et Acer. Sur l’électroménager, Samsung se classe 4ème. L’objectif de la filiale marocaine pour 2012, est de conforter sa position, et s’offrir la 2ème place dans son domaine d’activité.

L

he South Korean giant of electronics has opened its Moroccan subsidiary in 2009. A year after its establishment, Samsung Electronics Morocco has managed to achieve a turnover of nearly 300 million dollars. Samsung's network in Morocco covers nearly 120 stores spreading over a dozen cities. 58% of this network is based on stores specialized in electronics. The three-year development plan of Samsung in Morocco aims to reinforce its position in each sector of activity. The South Korean is leader in mobile phone, LCD, Plasma and computers. For its IT industry, Samsung is ranked 5th after HP, Dell, Toshiba and Acer. On electrical activity, Samsung ranks 4th. The objective of the Moroccan subsidiary of the South-Korean giant in 2012, is to reinforce its position, and be in the second place in its field.

T

HUAWEI >> Expert Telecom from China

e groupe chinois HUAWEI est considéré comme le leader mondial des fournisseurs de produits et solutions NTIC. HUAWEI dessert plus d’un tiers de la population mondiale et 45 des 50 premiers opérateurs de télécoms dans le monde. Présent au Maroc depuis 1999, HUAWEI y compte quelques 400 salariés dont 80% sont des Marocains. HUAWEI Maroc a inauguré à Rabat, le 8 février dernier, son premier centre de formation dédié au système de certification qui couvre tous les domaines des TIC : le «Huawei Morocco Academy». Une enveloppe de 60 millions de dirhams été investie dans la construction des locaux de ce centre. Près de 4 autres millions de dirhams seront déployés en termes de ressources humaines. Le «Huawei Morocco Academy» est destiné à tous les pays francophones de l’Afrique du Nord. L’objectif étant de transférer le savoir-faire en matière de NTIC, aux opérateurs télécoms locaux, et surtout d’accompagner les entreprises et les industries dans leur développement.

L

64 Numéro 47 - 2012

he Chinese group HUAWEI is considered the world leader of ICT products and solutions suppliers. HUAWEI serves more than one third of the world population and 45 of the first 50 telecom operators in the world. Present in Morocco since 1999, HUAWEI includes some 400 employees of which 80% are Moroccans. HUAWEI Morocco inaugurated in Rabat, last February 8, its first training center dedicated to the certification system that covers all ICT areas: the «Huawei Morocco Academy». A budget of 60 million dirhams was invested in building the premises of this center. Nearly 4 other million dirhams will be deployed in terms of human resources. The «Huawei Morocco Academy» targets all French speaking countries of North Africa. The objective is to transfer the know-how in terms of IT, to local telecom operators, and especially to assist companies and industries in their development.

T


ossier

Agence Urbaine de Rabat-Salé >> Master of Urban Development

Agence Urbaine de Rabat-Salé (AURS), est un établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, placé sous la tutelle du Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme. L’AURS est investie de trois missions principales : mener des études et assurer la planification urbaine de la ville; la gestion et le contrôle urbaines, et enfin, l’aménagement foncier. Elle intervient dans trois préfectures : Rabat, Salé et TémaraSkhirat.

L’

he Urban Agency Rabat-Salé (AURS) is a public institution with legal personality and financial autonomy, place under the authority of the Ministry of Housing and Urban Development. AURS has three main missions: conducting studies and ensuring urban planning of the city; urban management and control, and finally, land development. It operates in three prefectures: Rabat, Salé and Témara-Skhirat.

T

Major Bridge Engineering Company (MBEC) >> Building the Bouregreg Bridge

ajor Bridge Engineering Company (MBEC) est une filiale de China Railway Limited, l’unique compagnie chinoise spécialisée dans les grands travaux, et qui s’intéresse, en même temps à la recherche, dans le domaine de la construction. MBEC détient le record mondial de la société qui a construit le plus grand nombre de ponts au monde: pas moins de 1500 ponts ont été construits par MBEC en Chine et dans plusieurs pays de la planète. Depuis plus d’un demi-siècle, MBEC est chargée d’une lourde et noble mission à la fois: «Développer les techniques de construction de ponts en Chine, mais aussi, égaler le niveau mondial dans ce domaine». Elle a ainsi décroché des contrats, successivement, au Vietnam, en Birmanie, au Bangladesh, en Afrique du Sud, Inde, Malaisie, Pakistan, Australie, Angola, en Turquie et dans plusieurs autres pays. Au Maroc MBEC participe aux travaux de la construction de la voie de contournement de Rabat.

M

66 Numéro 47 - 2012

ajor Bridge Engineering Company (MBE) is a subsidiary of China Railway Limited, the only Chinese company specializing in major works, and which is interested, in the same time to research, in the field of construction. MBEC holds the world record of the company that built the largest number of bridges in the world: not less than 1500 bridges were built by MBEC in China and in several countries in the world. For over half a century, MBEC is responsible for a heavy and noble mission at a time: «develop techniques for bridge construction in China, but also match the world level in this area». It has won contracts, successively, in Vietnam, Burma, Bangladesh, South Africa, India, Malaysia, Pakistan, Australia, Angola, Turkey and in several other countries. In Morocco MBEC participates in building the bypass of Rabat.

M


ossier

Foncière Chellah >> Large Real Estate expert

a Foncière Chellah est un fond d’investissement immobilier présent sur le segment de l’immobilier professionnel locatif et les zones d’activités. Sa nouvelle stratégie d’intervention repose sur le développement d’un portefeuille d’actifs immobiliers à usage de bureaux, de commerces et logistiques. La Foncière Chellah est une filiale détenue à 100% par la Caisse de Dépôt et de gestion. Elle dispose de 1,23 milliards de dirhams de fonds propres, et de 100 000 m² d’actifs qui seront portés à 500 000 m² en 2020. Une dizaine de projets sont en cours d’étude, ou de réalisation dont Arribat Center, un complexe multifonctionnel situé au cœur de l’Agdal à Rabat Les premières livraisons de ce grand projet sont prévues en 2014.

L

oncière Chellah is a real estate investment fund existing in segment of professional rental real estate and business parks. Its new intervention strategy is based on developing a portfolio of property assets used for offices, retail and logistics.

F

Foncière Chellah is a subsidiary owned at 100% by the Deposit and Management Fund. It has 1.23 billion dirhams of capital, and 100 000 square meters of assets that will be brought to 500 000 square meters in 2020. A dozen of projects are under study, or accomplishment including Arribat Center, a multifunctional complex located in the heart of Agdal in Rabat. The first deliveries of this project are scheduled for 2014.

ZTE Corporation >> Reknown Telecom Company

TE Corporation, fournisseur d’équipements de télécommunications et de solutions-réseau d’exploitation, dans plus de 140 pays, a ouvert sa filiale marocaine en 2002. Celle-ci compte, parmi ses effectifs, une soixantaine d’employés Marocains. ZTE Maroc fournit ses services principalement aux opérateurs téléphoniques marocains comme Méditel, Inwi et Maroc Télécom. Avec ce dernier, le partenariat concerne également les filiales africaines de l’opérateur télécoms, comme au Mali, au Burkina Faso, ou encore au Gabon. L’ONE (Office Nationale de l’Electricité) et l’ONCF (Office National des Chemins de Fer) profitent aussi de l’expertise de ZTE Corporation Maroc.

Z

TE Corporation, a supplier of telecommunication equipment and operation network solutions, in over 140 countries, opened its Moroccan subsidiary in 2002. It has, among its workforce, sixty Moroccan employees. ZTE Morocco provides its services mainly to the Moroccan telephone companies such as Meditel, Inwi and Maroc Telecom. With the latter, the partnership also concerns the African subsidiaries of the telecom operator, as in Mali, Burkina Faso, or Gabon. The ONE (National Office of Electric power) and ONCF (National Office of Railways) also benefit from the expertise of ZTE Corporation Morocco.

Z

67 Numéro 47 - 2012


ossier

Thé Sultan

a marque Thé Sultan, avait auparavant comme nom, El Arch. Elle a été fondée en 1936. Actuellement, Thé Sultan, qui vend 50 millions de paquets de thé par an, revendique 32% de parts de marché au Maroc, où 400 marques de thé sont commercialisées. La consommation de thé moyenne par habitant au Maroc, est de 2kg par an. Ce qui de ce Pays, le septième consommateur de thé au monde.

L

he Tea Sultan brand was previously called El Arch. It was founded in 1936. Currently, Sultan Tea, which sells 50 million packets of tea a year, claims 32% of the market share in Morocco, where 400 tea brands are marketed. The average tea consumption per capita in Morocco is 2kg per year. This makes of this Country, the seventh consumer of tea in the world.

T

Casablanca Marina >> a mega business project

a Marina de Casablanca est un projet piloté par la Compagnie Générale Immobilière (CGI). Les travaux de ce gigantesque projet dans la métropole marocaine devront s’achever en 2013. Casablanca Marina s’étend sur une superficie totale d’environ 450.000 m², avec un budget d’investissement global de 5 milliards de dirhams. Le projet comprend quatre secteurs. Le premier, « la Marina », est dédié aux activités de tourisme, animation et loisirs. Le secteur dénommé «Ramblas», regroupe les vocations affaires, loisirs et commerces. «Les Portes Océanes» sont un nouveau centre d’affaires intégrées, avec espaces bureaux et logements résidentiels. Enfin, les «Jardins de la mosquée», dont la zone est entièrement dédiée aux espaces verts aménagés en balades piétonnes, avec un aquarium et un équipement culturel. «Casablanca Marina» comprendra également une tour de 40 étages bâtie sur 80.000 m². Ce qui permettra à la métropole de se repositionner en véritable pôle d’activités et carrefour d’échanges nationaux et internationaux.

L

68 Numéro 47 - 2012

asablanca Marina is a project led by the General Real Estate Company (CGI). Works of this gigantic project in the Moroccan metropolis will be completed in 2013. Casablanca Marina covers a surface area of approximately 450 000 square meters, with a total investment budget of 5 billion dirhams. The project comprises four sectors. The first, «Marina», is dedicated to tourism activities, entertainment and leisure. The area called «Ramblas», brings together business vocations, leisure and retail. «The Ocean Doors» are a new integrated business center, with office spaces and residential housing. Finally, the «Gardens of the mosque», which area is fully dedicated to green spaces landscaped with pedestrian walks, with an aquarium and a cultural facility. «Casablanca Marina» will also include a tower of 40 floors built on 80,000 square meters. This will allow the metropolis to reposition itself as a true business hub and crossroads of national and international trade.

C


ossier

Déjeuners caritatifs asiatiques >> Asian food charity lunches

e Forum d’Affaires Asiatiques au Maroc, fut aussi, une occasion de découvrir la gastronomie asiatique. Riz à toutes les sauces, nems et autres plats n’ont pas manqué de séduire les divers participants, lors des déjeuners caritatifs asiatiques. Vendus pour une bouchée de pain et préparés par le Groupe des épouses de diplomates asiatiques au Maroc, ces plats étaient au menu durant les deux jours du Forum. Les participants ont pu goûter aux délices des cuisines azerbaïdjanaise, malaisienne, indonésienne, ou encore vietnamienne.

L

he Asian Business Forum in Morocco was also an occasion to discover Asian cuisine. Rice will all the sauces, spring rolls and other dishes did not fail to seduce the various participants at the Asian food charity lunches. Sold for a pittance and prepared by the group of Asian wives of diplomats in Morocco, these dishes were on the menu during the two-day Forum. Participants has the pleasure to taste the wonderful delights of Azerbaijani, Malaysian, Indonesian, and Vietnamese top cuisine.

L’Ambassadrice du Vietnam, présidente du Groupe des Ambassadrice asiatiques, coordone le déjeuner de charité au profit des oeuvres sociales Ambassadress of Vietnam, Chairman of the Group of Asian Ambassadresses, coordinated the charity lunch in favor of social work of their benevolent association

Des portions individuelles de succulentes spécialités asiatiques furent proposées à l’occasion des déjeuners du Forum Maroc-Asie des Affaires Individual servings of delicious Asian specialties were offered during lunches of the Morocco-Asia Business Forum

T

69 Numéro 47 - 2012


Dîner de Gala du Forum Maroc-Asie >> Gala Dinner of Morocco-Asia Forum Le dernier acte du Forum d’Affaires Asiatiques au Maroc fut le Dîner de Gala Asiatique, organisée dans la soirée du second jour du Forum, toujours à l’hôtel Sofitel de Rabat. Plus de 700 convives ont assisté à ce dîner. Parmi eux, une cinquantaine d’Ambassadeurs, des personnalités du monde politique et économique marocaines, des journalistes, et bien sûr, les membres de la Fondation Diplomatique. Cette soirée, inaugurée par un discours de bienvenue, lu par M. Abdelati Habek, Président de la Fondation Diplomatique, fut riche en couleurs et en spectacles. Elle a été rythmée par des défilés de caftans marocains, et de nombreuses prestations d’artistes venus du Centre Culturel et Artistique Franco-Chinois de Paris. Des troupes de Kung-fu de Temara étaient également de la partie. 70 Numéro 47 - 2012

The last activity of the Asian Business Forum in Morocco was the Asian Gala Dinner, held on the evening of the second day of the Forum, always at the Sofitel Hotel of Rabat. Over 700 guests attended the dinner. Among them, fifty Ambassadors, Moroccan personalities from the political and economic world, journalists, and of course, members of the Diplomatic Foundation. This evening, inaugurated by a welcome speech, read by Mr. Abdelati Habek, President of the Diplomatic Foundation, was rich in color and shows. It was marked by Moroccan caftans fashion shows, and many performances of artists who came from the Franco-Chinese Cultural and Artistic Centre of Paris. Troops of Kung-fu Temara were also present.


ossier

L’historiographe du Royaume et les chefs des délégations de Corée et du Japon The historian of the Kingdom and the heads of delegations of Korea and Japan

L’Ambassadeur de Chine, son époux et les membres de l’Ambassade à Rabat Chinese Ambassador, her husband and members of the Embassy in Rabat

Plusieurs directeurs du Ministères des Affaires étrangères et de la coopération Several directors of the Ministries of Foreign Affairs and Cooperation

Plusieurs directeurs du Ministères des Affaires étrangères et de la coopération Several other directors of the Ministries of Foreign Affairs and Cooperation

Les membres de la Fondation Diplomatique et leurs amis au dîner de gala Members of the Diplomatic Foundation and friends at the gala dinner

Forte participation des membres de l’Ambassade d’Indonésie à Rabat Strong participation of members of the Indonesian Embassy in Rabat

L’Ambassadeur de Djibouti a rassemblé plusieurs membres de la diaspora Ambassador of Djibouti gathered several members of the national diaspora

Les Ambassadeurs de l’Union Européenne, de Grèce et d’Ukraine Ambassadors of the European Union, Greece and Ukraine 71 Numéro 47 - 2012


ossier

Les Diplomates de l’Ambassade d���Algérie au Forum Maroc-Asie des Affaires Diplomats of the Embassy of Algeria attending the gala dinner of the Forum

L’Ambassadeur du Vietnam et les membres de sa délégation officielle The Ambassador of Vietnam and the members of his official delegation

L’Ambassadeur d’Angola accompagné des diplomates de l’Ambassade Ambassador of Angola accompanied by diplomats of the Embassy

La table de l’Ambassade - Haute Représentation de la République du Gabon The table of the Embassy - High Representation of the Republic of Gabon

Participation dynamique de l’Ambassade du Pakistan et de sa délégation Active participation of the Embassy of Pakistan and its national delegation

Madame l’Ambassadeur de Thailande et ses amis au dîner de gala du Forum Madam Ambassador of Thailand and his friends at the gala dinner of the Forum

M. Saad Sefrioui du Groupe Addoha, l’Ambassadeur de Pologne et leurs amis Mr. Saad Sefrioui of Addoha Group, the Ambassador of Poland and their friends

L’Ambassade du Canada et ses diplomates au Forum Maroc-Asie des Affaires The Canadian Embassy and its diplomatsat the Morocco-Asia Business Forum

72 Numéro 47 - 2012


ossier

L’Ambassadeur de l’Inde était accompagné d’un homme d’affaires indien The Indian Ambassador was accompanied by an Indian businessman

L’Ambassadeur d’Azerbaïdjan, son équipe et des membres associatifs éminents Ambassador of Azerbaijan, and his team of eminent members of associations

La table de l’Ambassadeur de Malaisie accueillait le Chargé d’Affaires du Brunei The table of the Ambassador of Malaysia hosted the Charge d'Affaires of Brunei

La table du Bangladesh réunis diplomates et responsables de sociétés privées The table of Bangladesh met diplomats and officials of private companies

L’Ambassadeur du Vietnam, son épouse et la délégation de son pays au complet The Ambassador of Vietnam, his wife and his country's delegation to the full

L’Ambassadeur du Bénin, les diplomates de l’Ambassade,leurs amis au dîner Ambassador of Benin, the diplomats of the Embassy, their friends at dinner

L’Ambassadeur de Mauritanie et son équipe participent au Forum Maroc-Asie Ambassador of Mauritania and his team participating in the Business Forum

La société de télécommunication chinoise ZTE, participe au dîner de gala The Chinese telecommunications company ZTE, participates in the Gala Dinner 73 Numéro 47 - 2012


ossier

Les principaux directeurs de Samsung Maroc participent au Forum Maroc-Asie The principal directors of Samsung Morocco participating in the Business Forum

Les dames de la table de Mme El Ouazzani montraient une parfaite élégance The many ladies of the table of Mrs El Ouazzani showed perfect elegance

Loueur officiel du Forum Maroc-Asie, la société Regency Car au dîner de gala Official rental company at the Morocco-Asia Forum, Regency Car at the dinner

La société immobilière «Foncière Chellah» au Forum Maroc-Asie des Affaires The real estate company "Foncière Chellah» at the Morocco-Asia Forum

Dr. Saoura préside la table de la Polyclinique International de Rabat Dr. Saoura chairs the table of the International Polyclinic of Rabat

Plusieurs membres du Groupe Attijariwafa Bank et leurs amis au dîner de gala Several members of Attijariwafa Bank and friends at the gala dinner

Mr. Berrannoun et son épouse en compagnie des représentants du Thé Sultan Mr. Berrannoun and his wife with representatives of the Sultan Tea Company

Le constructeur automobile Hyundai représenté par ses responsables marocains The automaker Hyundai represented by its Moroccan affiliate company

74 Numéro 47 - 2012


ossier

Un programme artistique éclectique >> An eclectic artistic program Le tableau artistique a été inauguré par un premier défilé de caftans marocains, suivi de la prestation d’un duo de musique populaire chinoise, qui fit place à une «Danse des papillons», puis celle du «Paon», avant qu’une Solo de «Chiatre Chinoise» ne vienne fasciner l’assistance, scandée par une artiste du Centre Culturel et Artistique FrancoChinois de Paris. Ensuite, et pendant cinq minutes, la salle vibra sous les rythmes de la «Danse Tibétaine», suivie d’une Solo de «Pipa», avant que l’équipe de Kung-fu «El Maghnaoui» de Temara, suivie de celle du «Bengaradi», et de «Snari» n’entrent en scène. Une palpitante prestation des jeunes pensionnaires de ces formations qui démontra, encore une fois, ô combien, les arts martiaux d’origine asiatique affectionnent le public marocain.

Artistic performance was inaugurated by a first Moroccan caftans fashion show, followed by the performance of a Chinese folk music duo, which presented a «Butterflies Dance», and that of the «Peacock», followed by a Solo of «Chinese Sitar» which fascinated the audience, punctuated by an artist of Franco-Chinese Cultural and Artistic Centre of Paris. Then, and for five minutes, the room vibrated in the rhythms of «Tibetan Dance», followed by a solo of «Pipa», before the team of Kung Fu «El Maghnaoui» of Temara, followed by the «Bengaradi» and «Snari» came on the scene. A thrilling performance of young residents of these formations, which showed, again, to what extent, the Moroccan public is fond of Asian martial arts.


76 Numéro 47 - 2012


écryptage

Le Sommet des * Intentions Mitigées

78 Numéro 47 - 2012


écryptage Sommet des Amériques, qui se réunit environ tous les trois ans, pourrait être vu comme une sorte de farce latino-américaine réunissant des chefs d’état pour quelques jours, soit au sud, soit au nord du Rio Grande, pour faire des discours sans fin qui ne mènent nulle part. Mais ce sommet – une initiative américaine lancée par le président américain Bill Clinton en 1994 – permet parfois de réellement soulever d’importantes questions dans le débat continental. Parmi cellesci, la mise en place d’une zone de libre-échange des Amériques, proposée par l’ancien président américain George H.W. Bush en 1990, mais abandonnée lors du sommet de Mar del Plata en Argentine en 2005. Scandalisé par la présence du fils de son père, le président George W. Bush, le président vénézuélien Hugo Chávez avait réuni des milliers de manifestants anti-américains pour protester contre cet accord. Le Sommet des Amériques est donc un baromètre des relations entre les Etats-Unis et l’Amérique Latine, même s’il n’accomplit rien de très significatif. Le sommet de cette année, qui se tiendra à Carthagène en Colombie à la mi-avril, est déjà source de controverse.

Le

Deux dossiers brulants seront au cœur des échanges: Cuba et la drogue. Cuba n’a jamais été invitée au Sommet des Amériques dans la mesure où cette tribune a été conçue pour n’accueillir que les membres de l’Organisation des Etats Américains (OEA) et des présidents démocratiquement élus (bien que le président péruvien de l’époque, Alberto Fujimori, y ait assisté en 1998, ayant pourtant suspendu la constitution de son pays à la suite du renversement de son propre gouvernement en 1992). En février, le président équatorien Rafael Correa a déclaré que les pays ALBA (Cuba, Equateur, Nicaragua, Bolivie, et certaines îles caribéennes) n’y assisteraient pas si le président cubain Raúl Castro n’était pas invité au sommet. Un acte clair de provocation envers les Etats-Unis, le Canada, et une poignée d’autres pays opposés à sa présence. Plusieurs dirigeants et observateurs latino-américains se sont exprimés en faveur de la présence de Barack Obama à ce sommet, malgré la présence de Castro, et ce pour le confronter à la faiblesse démocratique de Cuba. Obama n’a pas mordu à l’hameçon : une photo de groupe accidentelle ou un débat public avec Castro en plein dans une campagne électorale n’est pas la meilleure manière pour un président américain de remporter un second mandat. Le président colombien Juan Manuel Santos a voulu désamorcer le problème en tentant dans un premier temps de jauger la volonté des Cubains d’y être invité. Il a donc envoyé son ministre des Affaires Etrangères à la Havane, et reçut une réponse étonnante : Cuba désirait y assister, malgré son refus en 2009 de revenir au sein de l’OEA. Il était clair aux yeux de Santos que la présence de Castro au sommet de Carthagène impliquerait l’absence d’Obama, du Premier ministre canadien Stephen Harper, et peut être d’autres chefs d’état. Si, par contre, Castro n’y assistait pas, certains membres de l’ALBA, dont deux voisins avec lesquels la Colombie souhaite améliorer ses

relations – l’Equateur et le Venezuela – pourraient ne pas s’y montrer non plus. En fin de compte, Santos, tout comme les précédents hôtes du sommet, n’a eu d’autre choix que d’informer les Cubains personnellement qu’ils n’étaient pas les bienvenus, dans la mesure où «il n’y avait pas de consensus sur leur participation» Malgré les discussions sur l’indépendance grandissante de l’Amérique Latine et les récentes réformes de Castro, la plupart des pays, lorsque forcés de choisir entre Cuba et les Etats-Unis, préfèrent ces derniers. En effet, même les alliés supposés de Cuba dans la région ne se sont pas précipités pour insister que Santos invite Castro. Castro n’y assistera donc pas, Obama si et les dirigeants de l’ALBA seront probablement divisés. Les participants feront en sorte que Cuba soit invitée au prochain sommet en 2015, mais il est difficile de prédire l’avenir. Cuba reste donc encore le mouton noir de l’Amérique Latine. Du fait de la présence d’Obama, certains dirigeants pourraient saisir l’opportunité de partager avec lui leurs points de vue sur ce que l’on qualifie de plus en plus «d’échec de la guerre contre la drogue», le programme anti-drogue lancé à l’origine par le président Richard Nixon en 1971. Le tout nouveau président guatémaltèque Otto Pérez Molina, de concert avec Santos et d’autres chefs d’état, remettent en question l’approche prohibitionniste et punitive, dont les coûts démesurés apportent de piètres résultats, et proposent une stratégie différente: la légalisation. Il y a quelques semaines, Obama a envoyé son vice-président Joe Biden à Mexico et en Amérique Centrale pour neutraliser cette orientation, et y est partiellement parvenu. Néanmoins, alors que seuls quelques dirigeants politiques et intellectuels s’étaient par le passé exprimés en faveur de la légalisation, il semble aujourd’hui que les officiels «sortent du placard» massivement au sujet de la drogue. Ceux qui se déclaraient en faveur d’un débat sur le sujet soutiennent aujourd’hui la légalisation ; ceux qui s’y opposaient admettent aujourd’hui la nécessité de ce débat ; et ceux qui continuent de s’opposer à la légalisation le font pour des raisons morales, plutôt que nationales. Mais Obama a d’autres priorités. La santé de l’économie américaine, et son impact sur sa réélection priment sur les enjeux de politique étrangère, à l’exception du programme d’enrichissement nucléaire de l’Iran et de la réaction d’Israël à ce dernier. L’Amérique Latine – même Mexico – n’est pas sa priorité du moment. Néanmoins, Obama ira à Carthagène, ainsi qu’il le doit. Les Etats-Unis ont désormais appris qu’il est dans les meilleurs intérêts du pays de porter une attention toute particulière à ses voisins méridionaux. * Analyse par Jorge G. Castañeda. M. Castañeda a été Ministre des Affaires étrangères du Mexique de 2000-2003. Il est actuellement professeur émérite de politique mondiale et études latino-américaines à l’Université de New York. 79 Numéro 47 - 2012


écryptage

The Summit of Muted Intentions

*

he Summit of the Americas, which takes place roughly every three years, could be viewed as the sort of Latin American boondoggle that convenes heads of state for a few days, either south or north of the Rio Grande, to make endless speeches that lead nowhere. But every now and then, the Summit – an American initiative launched by US President Bill Clinton in 1994 – actually helps to place key issues on the hemispheric table. One such issue was the so-called FreeTrade Area of the Americas, which was proposed by former US President George H.W. Bush in 1990, and then collapsed at the Mar del Plata summit in Argentina in 2005. Incensed by the presence of Bush père’s son, President George W. Bush, Venezuelan President Hugo Chávez rallied thousands of antiAmerican demonstrators to protest against the agreement. The Summit of the Americas thus serves as a bellwether of United States-Latin American relations, even if it fails to accomplish much of significance. This year’s summit, which will take place in Cartagena, Colombia, in mid-April, has already generated controversy. Two traditional hot-button issues will dominate the discussions: Cuba and drugs. Cuba has never been invited to the Summit of the Americas, because the meeting was designed to include only members of the Organization of American States (OAS) and democratically elected presidents (although Peru’s then-president, Alberto Fujimori, attended in 1998, despite having suspended the country’s constitution in an “auto-coup” in 1992). In February, Ecuador’s president, Rafael Correa, declared that if Cuban President Raúl Castro were not invited to the Summit, the ALBA countries (Cuba, Venezuela, Ecuador, Nicaragua, Bolivia, and some of the Caribbean islands) would not attend. This was clearly intended to provoke the US, Canada, and a handful of other countries opposed to his presence. Several Latin American leaders and commentators recommended that US President Barack Obama attend, despite Castro’s presence, in order to confront him about Cuba’s dearth of democracy. Obama did not take the bait: an accidental photo opportunity or public debate with Raúl Castro in the middle of an election campaign is not how a US president wins a second term. Colombian President Juan Manuel Santos tried to defuse the issue by first ascertaining whether the Cubans actually wanted to be invited. Having sent his foreign minister to Havana to ask, he received a surprising response: Cuba did wish to attend, despite having rejected in 2009 an invitation to return to the OAS. It was clear to Santos that, if Castro attended, the Cartagena summit would take place without Obama, Canadian Prime Minister Stephen Harper, and perhaps a few other heads of state. If, on the other hand, Castro did not attend, some of the ALBA members, including two neighbors with which Colombia hopes to improve relations – Ecuador and Venezuela – might not show up, either. In the end, Santos, like his summit-hosting predecessors, had no choice but to inform the Cubans personally that they were not welcome, as “there was no consensus regarding their participation.” Despite talk of growing Latin American independence and Castro’s recent reforms, most countries, when forced to choose between Cuba and the US, choose the latter. Indeed, even Cuba’s supposed allies in the region refrained from urging Santos to invite Castro. So Castro will not attend, Obama will, and the ALBA leaders will probably be divided. The participants will try to ensure that Cuba is invited to the next summit in 2015, but it is difficult to predict what will happen. Cuba remains Latin America’s black sheep for now. Because Obama will be pre-

T

80 Numéro 47 - 2012

sent, other leaders may seize the opportunity to share with him their views on what is increasingly called the “failed war on drugs,” the anti-drug program originally launched by US President Richard Nixon in 1971. Recently inaugurated Guatemalan President Otto Pérez Molina, together with Santos and other heads of state, question today’s punitive, prohibitionist approach, owing to its enormous costs and meager results, and propose a different strategy: legalization. Obama sent Vice President Joe Biden to Mexico and Central America a few weeks ago to forestall this trend, and he may have partly succeeded. Nevertheless, whereas only a smattering of political leaders and intellectuals advocated legalization in the past, nowadays officials are coming “out of the closet” on drugs in droves. Those who used to say that they favored a debate on the issue now support legalization; those who opposed it now accept the need for debate; and those who continue to oppose legalization do so on moral, rather than rational, grounds. But Obama has other priorities. His foreignpolicy challenges, with the exception of Iran’s nuclear-enrichment program and Israel’s reaction to it, come second to the US economy’s health, and its impact on his re-election. Latin America – even Mexico – is not on his radar screen at the moment. Nonetheless, Obama will go to Cartagena, as he should. The US has learned by now that it is in the country’s best interests to pay close attention to its southern neighbors. *Analysis by Jorge G. Castañeda. Mr. Castañeda was Mexico’s Secretary of Foreign Affairs from 2000-2003, after joining with his ideological opponent, President Vicente Fox, to create the country’s first democratic government. He is currently Global Distinguished Professor of Politics and Latin American Studies at New York University, and is the author of The Latin American Left After the Cold War and Companero: The Life and Death of Che Guevara.


écryptage

各怀心事的峰会

*

美洲峰会是这样一件事:大约每三年来一次,巴西以南和以 北诸国领导人集合在一起,没完没了地举行演讲,最后一无 所获。但这个由美国总统克林顿于1994年创办这一峰会还是 有点用的,那就是把主要问题摆上桌面来讨论。

一些拉美领导人和评论家建议美国总统奥巴马不要因卡斯特 罗的露面而拒绝参会并以此作为对古巴扼杀民主的抗议。奥 巴马并没有上钩:和劳尔·卡斯特罗合影和公开讨论绝不是 面临连任竞选的美国总统的上策。

其中有一个问题就是所谓的美洲自由贸易区,这一想法由老 布什总统于1990年提出,但在2005年的阿根廷马德普拉塔美 洲峰会上谈崩了。出于对老布什之子、美国总统小布什的愤 慨,委内瑞拉总理查韦斯率领数千反美游行者反对这一协定 。

哥伦比亚总统桑托斯试图用探明古巴是否真的渴望获邀来平 息这一问题。他派外交部长前往哈瓦那探听虚实,结果得到 了出人意料的回答:古巴确实希望参会,尽管该国曾在2009 年拒绝了重回OAS的邀请。

于是,美洲峰会就成了美国-拉美关系的风向标,尽管这个风 向标有时并不怎么灵验。 今年的峰会将于4月中旬在哥伦比亚卡塔赫纳举行,会议还没 开始,争吵倒是已经展开了。两大传统热点问题将主导峰会 的讨论:古巴问题和毒品问题。 古巴从未被邀请参加美洲峰会,因为美洲峰会只对美洲国家 组织(OAS)成员国和民选产生总统的国家开放(但1998年参 会的秘鲁总统藤森曾于1992年通过一场“自动政变”(autocoup)中止了该国宪法)。 2月,厄瓜多尔总统科雷亚宣布,如果古巴总统劳尔·卡斯特 罗不能获邀参会,ALBA国家(古巴、委内瑞拉、厄瓜多尔、 尼加拉瓜、玻利维亚和一些加勒比岛国)也不会与会。显然 ,这可能引起美国、加拿大和其他一些国家反对科雷亚的参 会。

对桑托斯来说,显而易见的是,如果科斯特罗参会,那么卡 塔赫纳峰会将不会有奥巴马和加拿大总理哈珀,可能还包括 其他几个国家的首脑。另一方面,如果卡斯特罗真的没有前 来,那么一些ALBA国家,包括两个哥伦比亚希望改善关系的 邻国(厄瓜多尔和委内瑞拉)可能也不会来了。 最后,桑托斯与几位前任美洲峰会东道主一样别无选择,只 能以个人名义告诉古巴他们不受欢迎,因为“关于他们参会 的问题,没有形成一致意见”。尽管人们都在大谈拉丁美洲 的独立性和古巴最近的改革,但大部分国家在面临选古巴还 是选美国的问题是都会倒向后者。事实上,即使是该地区本 应是古巴盟友的国家,也会保持克制,不会让桑托斯邀请卡 斯特罗。 因此,卡斯特罗不会参会,而奥巴马会,而ALBA领导人则两 说。与会者将试图保证古巴能获得2015年下一次峰会的邀请 ,但到底会发生什么很难说。如今,古巴仍是拉美的异类。 既然奥巴马将会出席,其他领导人不会放过与他分享自己对 于越来越热的“毒品战败”话题的观点的机会。这一反毒品 计划最初由美国总统尼克松于1971年发起。新上任的危地马 拉总统莫利纳和桑托斯及其他一些国家的首脑一起质疑现行 的惩罚禁止办法,因为这样做成本太大而收效甚微,他们提 出了不同的策略:合法化。 数周前,奥巴马派副总统拜登前往墨西哥和中美洲阻止这一 趋势,或许已经取得了一定的承销。但是,尽管历史上只有 少数政治领导人和知识分子支持合法化,时至今日,在毒品 问题上,大量官员正在“出柜”——以前反对合法化者现在 认为这一问题值得讨论;即使仍然反对合法化,也大多是出 于道德考虑,而不是出于道理和理性。 但奥巴马的优先考虑项并不在此。外交政策挑战是次于美国 经济健康及其对其连任影响的第二等问题(伊朗核浓缩项目 及以色列对此的反应除外)。拉美眼下并不在他的考虑范围 内,即使墨西哥亦不例外。 不过,奥巴马还是会如期前往卡塔赫纳的。如今,美国已经 学乖了——与南面的邻居搞好关系符合其自身利益。

* Jorge G. Castañeda was Mexico’s Secretary of Foreign Affairs from 2000-2003. He is currently Global Distinguished Professor of Politics and Latin American Studies at New York University 81 Numéro 47 - 2012


ynamique

La Corée du Sud au sommet du softpower aéroportuaire

a première image physique d’un pays est souvent associée à un aéroport. L’architecture, la propreté, la circulation, les toilettes, la lumière, la courtoisie des agents d’accueil sont autant d’éléments qui contribuent à forger une bonne -ou mauvaise- image du pays que l’on visite pour la première fois. Et, autant le dire tout de suite, le Maroc accueille les touristes étrangers et marocains dans des conditions souvent «limites». Ses aéroports sont souvent relégués en fin de peloton dans les classements internationaux. Une anomalie d’autant plus problématique que le Maroc place le tourisme en haut de ses priorités! Les aéroports marocains devraient probablement s’inspirer de l’aéroport d’Incheon-Séoul qui, pour la 7ème année consécutive, vient d’être classé meilleur aéroport du monde en termes de services. Selon le classement annuel opéré par le Conseil International des Aéroports (ACI), «ce classement témoigne du haut niveau des services proposés aux voyageurs. Alors que la concurrence pour le trafic voyageurs s’accroît, ce niveau de prestations permet de générer des revenus au profit de l’aéroport». Incheon est classé premier dans 26 catégories sur 34: rapidité des douanes, contrôle de l’immigration, amabilité... Sa note finale s’élève à 4,95 sur 5. De quoi ravir les autorités aéroportuaires de Séoul qui alignent une série impressionnante de chiffres: 182 destinations assurées, 35000 personnels, 34 millions de passagers pris en charge... Les aéroports asiatiques se distinguent particulièrement puisque les cinq premières places du classement de l’Airports Council International sont occupées par des pays du continent: Corée du Sud (aéroport de Séoul), Chine (aéroport de Pékin), Singapour, Hong Kong, et Japon (Nagoya). Chaque année, l’ACI procède à un classement portant sur 1700 aéroports internationaux après avoir interrogé 350.000 personnes.

L

82 Numéro 47 - 2012

South Korea's airport soft power at the top he first physical image of a country is often associated with an airport. The architecture, cleanliness, traffic, toilets, light, courtesy of reception staff are all factors that contribute to building a good -or bad- image of the country that we visit for the first time. And, as the say at once, Morocco welcomes foreign tourists and Moroccans in often «edgy» conditions. Its airports are often relegated to the end of the pack in international rankings. An anomaly even more problematic that Morocco places tourism at the top of its priorities! Moroccan airports are likely to draw on the Seoul-Incheon airport, which for the seventh consecutive year, has been ranked best airport in the world in terms of services. According to the annual ranking made by the Airports Council International (ACI), «this ranking reflects the high

T

Incheon Airport - Seoul

level of services offered to travelers. As competition for passenger traffic increases, this level of performance can generate income for the airport». Incheon is ranked first in 26 of 34 categories: speed at customs, immigration control, kindness... Its final grade is 4.95 out of 5. The Seoul airport authorities align a series of impressive numbers: 182 destinations covered, 35,000 personnel, 34 million passengers handled... Asian airports are particularly distinguished since the five top places of the ranking done by the International Airports Council are occupied by Asian countries: South Korea (Seoul Airport), China (Beijing Airport), Singapore, Hong Kong, and Japan (Nagoya). Each year, ACI conducts a ranking on 1700 international airports after questioning 350,000 people.


étente

Célébration de la Journée Internationale de la Femme, par les Femmes-Ambassadeurs

Quand les Femmes Ambassadeurs s’habillent à la Marocaine… Celebration of International Day of Women, by Women-Ambassadors

When Ladies Ambassadors wear the Moroccan dresses... lles sont sept. Sept femmes qui ont été choisies par leurs gouvernements respectifs pour occuper le poste, très convoité, d’Ambassadeurs Extraordinaire et Plénipotentiaire de leur pays auprès du Royaume du Maroc. Pour célébrer ces Femmes Ambassadeurs, à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, la Fondation Diplomatique, en partenariat avec l’hôtel la Tour Hassan, a organisé le 7 mars, un grand dîner en leur honneur. Hommage original… Réunir les Femmes Ambassadeurs accréditées au Maroc en une soirée, pour leur rendre hommage. Tel est le pari réussi par la Fondation Diplomatique, à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme. L’hommage rendu aux sept dames ne s’est pas limité aux discours traditionnels pour relater les actions entreprises ou

E

84 Numéro 47 - 2012

hey are seven. Seven women who have been chosen by their respective governments to hold the prestigious position of Ambassadors Extraordinary and Plenipotentiary of their countries to the Kingdom of Morocco. To celebrate these Women Ambassadors, on the occasion of the International Women Day, the Diplomatic Foundation, together with Tour Hassan Hotel, organized on March 7, a wonderful diner in their honor. Original tribute… Gathering women Ambassadors accredited to Morocco in one evening, to pay them tribute. Such is the success achieved by the Diplomatic foundation, on the occasion of the International Women Day. The tribute paid to the seven ladies was not limited to traditional speeches to recount the actions

T


étente les missions réalisées. Bien au contraire, la mise en scène fut autre : original, esthétique, culturelle, voire surprenante, qui met en relief les traditions marocaines véhiculées par l’artisanat, l’art culinaire, la musique, la haute couture et la peinture pour allier culture et diplomatie. Ainsi, l’originalité se manifesta dans l’apparition gracieuse, lors de cette soirée, des Dames-Ambassadeurs en poste au Maroc, et qui représentent: la Chine, le Pakistan, la Roumanie, la Suède, et la Thaïlande. Des DamesAmbassadeurs habillées au dernier cri de la mode marocaine que représente le caftan, dans sa version traditionnelle ou rénovée. Ces femmes, que nous avons l’habitude de voir en tailleur, derrière leurs bureaux, ou en robe longue lors de réceptions officielles, se sont prêtées au jeu de la mode marocaine, dont les couleurs scintillaient sous l’éclat des projecteurs, pour laisser apparaître leur grâce, leur élégance et leur aisance à porter une tenue chargée d’histoire, de culture et de symbole, vecteurs tout aussi présents dans les relations diplomatiques. Ce cadre de fête et d’enchantement a été agrémenté par un concert de piano, et par un buffet riche qu’original. La soirée s’est donc terminée à une heure tardive, sur une note de joie et de sympathie. La Fondation Diplomatique adresse ses vifs remerciements à toutes ses Dames chefs de mission, à la Tour Hassan, ainsi qu’à la grande styliste Mme Khadija Benmlih, dont l’expérience et le savoir-faire se reflètent à travers l’éclat et les couleurs scintillantes de ces caftans.

undertaken or missions achieved. On the contrary, the evening was original, aesthetic, cultural, and even surprising, highlighting the Moroccan traditions conveyed through handicrafts, culinary art, music, haute fashion and painting to combine culture and diplomacy. Thus, originality is shown through the gracious appearance, during this evening, of Ladies-Ambassadors to Morocco, and who represent: China, Pakistan, Romania, Switzerland, and Thailand. Ladies Ambassadors dressed in the latest Moroccan fashion represented by the Kaftan, in its traditional or renovated version. These women, we are used to see in suit, behind their desks, or in red long dress in official receptions, joined the game of the Moroccan fashion, which colours sparkle under the glare of spotlight, showing their grace, their elegance and their ease to wear clothing full of history, culture and symbol, vectors present also in the diplomatic relations. This celebration and enchantment was embellished by a piano concert, and by a rich and original buffet. The evening was hence ended at a late hour, within joy and sympathy. The Diplomatic Foundation extends its sincere thanks to all these Ladies chiefs of mission, to Hassan Tour, as well to the great stylist Mrs. Khadija Benmlih, whose experience and know-how are reflected through the glare and sparkling of these caftans.

85 Numéro 47 - 2012


étente

S.E.Mme XU Jinghu, Ambassadeur de la Chine HE. Mrs, XU Jinghu, Ambassador of China Je suis très heureuse d’avoir assistée à cette cérémonie. Je remercie Diplomatica pour cette belle initiative. J’apprécie les robes marocaines, et je suis très heureuse d’en porter ce soir. A l’occasion de cette journée, je souhaite beaucoup de bonheur à toutes les femmes du monde. 86 Numéro 47 - 2012

I am very happy to have attended this ceremony. I thank Diplomatica for this beautiful initiative. I appreciate the Moroccan dresses, and I am very happy to wear one this evening. On the occasion of this day, I wish happiness to all the women of the world.


étente

S.E.Mme Kundalee Prachimdhit, Ambassadeur de la Thaïlande HE. Mrs Kundalee Prachimdhit, Ambassador of Thailand Je suis tellement heureuse d'avoir assistée à la célébration de la Journée Internationale de la Femme. La robe marocaine est très élégante. Le caftan pour femmes est vraiment très beau. Sa confection nécessite certainement beaucoup de travail. En ce qui concerne la situation des femmes dans le monde, j'appelle tous les hommes à ouvrir des opportunités aux femmes, parce que le rôle de la femme est très important dans la vie.

I am so happy to have attended this celebration of the Women International Day. The Moroccan dress is very elegant. Kaftan for women is really so beautiful. Its making requires no doubt much work. As for the situation of women in the world, I call all men to open opportunities to women because women’s role is very important in life.

87 Numéro 47 - 2012


étente

S.E.Mme Simona Ioan, Ambassadeur de Roumanie HE.Mrs Simona Ioan, Ambassador of Romania C’est fut une soirée magnifique. J’ai beaucoup apprécié la séance de photos. C’est la première fois de ma vie que je porte une robe marocaine, et cela coïncide avec la célébration de la Journée Internationale de la Femme. Je me sens très à l’aise avec ma robe de ce soir. J’aimerais la garder pour toujours. Je souhaite beaucoup de bonheur, de santé, et de paix à toutes les femmes du monde. 88 Numéro 47 - 2012

It has been a wonderful evening. I really enjoyed the photo shoot. This is the first time in my life that I wear a Moroccan dress, and this coincides with the celebration of International Women’s Day. I feel very comfortable with my dress tonight. I want to keep it forever. I wish happiness, health, and peace for all women in the world.


étente

S.E.Mme Anna Hammargren, Ambassadeur de la Suède HE. Mrs Anna Hammargren, Ambassador of Sweden C’est une très bonne idée de se réunir dans de pareilles circonstances, pour célébrer la Journée Internationale de la Femme. Je me sens très à l’aise avec la robe marocaine. Je pense que nous pouvons, ensemble, construire le monde, pour un développement durable, et la parité.

This is a very good idea to meet in such circumstances, to celebrate International Women's Day. I feel very comfortable with the Moroccan dress. I love the colors and styles. I believe that that we can together build the world, for sustainable development and gender. 89 Numéro 47 - 2012


étente

S.E.Mme Tasnim Aslam, Ambassadeur du Pakistan HE.Mrs Tasnim Aslam, Ambassador of Pakistan Diplomatica a pris une belle initiative, en nous habillant en tenue marocaine. Je me sens très à l’aise avec cette robe que je porte. C’est une belle expérience, dont je suis très heureuse. Les femmes travaillent deux fois plus que les hommes, mais leur travail n'est pas toujours reconnu. Si leur travail est reconnu, cela signifiera alors qu’elles sont traitées à leur juste valeur. 90 Numéro 47 - 2012

Diplomatica has taken this beautiful initiative, dressing us in Moroccan clothing. I feel at ease in this dress I am wearing. It is a beautiful experience, of which I am so happy. Women work twice more than men, but their work is not always recognized. If their work is recognized, this will mean that they are treated at fair value.


étente

S.E.Mme Christina Harttila, Ambassadeur de la Finlande HE. Mrs Christina Harttila, Ambassador of Finland On ne peut pas parler des dames Ambassadeurs sans citer S.E.Mme Christina Harttila, à la tête de la mission diplomatique finlandaise au Maroc. La soirée s’est tenue en son absence, car en déplacement à l’étranger, mais elle était bien présente dans les esprits.

We cannot speak about ladies Ambassadors without quoting HE.Mrs Christina Harttila, head of the Finnish diplomatic mission in Morocco. The evening was held in her absence, since she was travelling abroad, but she was with us through all minds. 91 Numéro 47 - 2012


iaporama

Exposition: «Le Maroc au Mexique: Rendez-vous 2012» >> Exhibition «Morocco in Mexico: Rendez-vous 2012» Ambassade du Mexique, en collaboration avec l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan, a organisé, à l’Espace Culturel du Mexique, à Rabat, la sixième édition de l’exposition collective sous le signe: «Le Maroc au Mexique: Rendez-vous 2012». Cette exposition a réuni des œuvres de sept Artistes contemporains, qui nourrissent par leurs travaux, les liens de collaboration entre le Mexique et le Maroc. Cette activité culturelle, s’inscrit dans le cadre des célébrations marquant le 50ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux Etats. Elle a aussi, pour objectif, de continuer à promouvoir l’échange des expressions artistiques, pour une meilleure connaissance et compréhension réciproque entre les deux Pays.

L’

he Embassy of Mexico, in collaboration with the National Institute of Fine Arts in Tetouan, held, at the Cultural Center of Mexico in Rabat, the sixth edition of the exhibition under the banner «Morocco in Mexico: Rendez-vous 2012». This exhibition brought together works by seven contemporary artists, who are feeding, through their work, the collaborative links between Mexico and Morocco. This cultural activity is part of celebrations marking the 50th anniversary of establishing diplomatic relations between the two countries. It also aims to continue to promote the exchange of artistic expression, for a better knowledge and mutual understanding, between the two countries.

L’Ambassadeurs du Mexique entourés des artistes participant à l’exposition The Ambassadors of Mexico surrounded by artists participating at the exhibition

Plusieurs Ambassadeurs et personnalités ont assisté à l’exposition Several Ambassadors and celebrities attended the exhibition

92 Numéro 47 - 2012

T


ivers

Dîner Asiatique Azerbaidjan >> Azerbaijani Asian Dinner L’Ambassadeur d’Azerbaïdjan, S.E.M. Sabir Aghabayov, a offert, le samedi 17 mars, à sa Résidence, un dîner asiatique, en présence de plusieurs Ambassadeurs asiatiques et de leurs épouses. Ambassador of Azerbaijan, H.E.Mr. Sabir Aghabayov, offered on Saturday 17 March, at his Residence, an Asian dinner, in the presence of many Asian Ambassadors and their wives.

Dîner à l’occasion du départ de l’Ambassadeur de Corée >> Farewell Dinner for the Ambassador of Korea La Fondation Diplomatique a organisé un dîner, le 1er mars, dans ses locaux, à l’occasion du départ de l’Ambassadeur de Corée, S.E.M. Choi Jai-Chul. De nombreux invités de marque ont répondu positivement à l’invitation de la Fondation. Cet événement, a également vu la présence d’une forte délégation gouvernementale Gambienne, conduite par le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale, M. Mamadou Tangara. Les responsables Gambiens étaient au Maroc dans le cadre de la troisième réunion de la Commission mixte Maroc-Gambie.

The Diplomatic Foundation offered a dinner on March 1, at its premises, on the occasion of the departure of Korean Ambassador, H.E.Mr. Choi Jai-Chul. Many guests have responded positively to the invitation of the Foundation. This event was also attended by a strong Gambian government delegation, led by the Minister of Foreign Affairs and International Cooperation, Mr. Mamadou Tangara. The Gambian officials were in Morocco on the occasion of the 3rd meeting of the Joint Gambia-Morocco Committee.

93 Numéro 47 - 2012


Interview avec Dr Kida, Président de Golf Petrolium Corp. «Inventeur d’un pétrole synthétic alternatif» >> Interview with Dr. Kida, President of Golf Petrolium Corp. «Inventor of an alternative synthetic petrol» Créer une énergie propre, à bon marché, pour la mettre à la disposition des Pays Africains. Tel était le rêve de Dr Kida, qui est aujourd’hui devenu réalité. Le Président de Golf Petrolium Corp., a créé, en partenariat avec ses associés, ce qu’il appelle «le pétrole alternatif». Une énergie qu’il compte faire profiter aux états africains. Le 17 mars dernier, Dr Kida, dont la société est basée à Rome en Italie, était venu présenter son projet à une pléiade d’Ambassadeurs Africains. Il revient, à travers cette interview, sur les particularités de son projet et sur son implantation en Afrique. Create a clean and cheap energy, to make it available to African countries. That was the dream of Dr. Kida. It became recently a reality. The President of Petrolium Golf corporation, created, in partnership with his associates, what he calls «an oil alternative». An energy that has to benefit the African states. On March 17, Dr. Kida, whose company is established in Roma, Italy, came to present his invention to a group of African Ambassadors. He details, through this interview, the specificities of his project and its implementation in Africa. Diplomatica: Pouvez-vous présenter votre projet à nos lecteurs ?

Diplomatica: Can you present your project to our readers?

Dr Kida: J’ai créé un processus révolutionnaire, le pétrole alternatif. Nous produisons, à partir du plastique, de l’essence, du Kérosène, et du bitume non polluant. Notre invention consiste à retourner le plastique dans son corps d’origine, pour en faire sortir un produit de très bonne qualité, très peu polluant. Notre produit arrive donc à point nommé, dans ce contexte de dégradation de l’environnement. Sa mise au point nous a coûté beaucoup d’argent, mais le résultat est probant. Les produits en plastique sont recyclés, et l’Afrique qui ne dispose pas beaucoup de pétrole, a, à travers cette invention, un moyen de production d’énergie propre. Nous sommes à la disposition des Pays Africains pour les aider. Notre but, ce n’est pas de se faire de l’argent sur leur dos, mais de les aider à profiter de notre expertise. Nous ne voulons pas que l’Afrique continue de dépendre d’énergies très couteuses, et dont elle ne dispose pas.

Dr. Kida: I created a revolutionary process, an oil alternative. From used plastics, we produce gasoline, kerosene, and nonpolluting bitumen. Our invention is to transform the used plastic, back to its native form, leading to a high quality product, with very low emissions. Our product arrives in the right time, in the context of a worldwide environmental degradation. Its development process cost us a lot of money, but results are convincing. Plastic products can now be fully recycled. Since Africa does not have a lot of oil, through this invention, we can offer a source of cleaner energy. We are available to African countries to help them. Our goal is not to make money on their backs, but to help them benefit from our expertise. We do not want an Africa that carry on depending on a very expensive energy which is not naturally available in the African continent.

94 Numéro 47 - 2012


Dr Kida présente son projet à des Ambassadeurs africains Dr. Kida presents his project to African Ambassadors

Un bitume synthétique présenté à l’Ambassadeur du Mali par l’ingénieur O.Kida A bitumen synthetic presented to the Ambassador of Mali by Ingenier O. Kida

Diplomatica: Avez-vous été contactés par des Pays Africains pour expérimenter votre projet ?

Diplomatica: Have you been contacted by African Countries to test your project?

Dr Kida: Nous avons, effectivement, été contactés par de nombreux Etats Africains. J’ai reçu beaucoup de demandes. Seulement, j’ai besoin de certaines assurances avant de me lancer. Il faut que le Pays demandeur soit stable sur le plan politique. Nous exigeons que notre investissement soit, au moins, sécurisé, afin de mener à bien notre travail.

Dr. Kida: We have, indeed, been contacted by many African states. I have received many requests. But I need some insurance before I start. Of course, the applicant country should be stable politically. We demand that our investment is, at least, secure, in order to complete our duty.

Diplomatica: Le Maroc semble remplir ces conditionslà, envisagez-vous de vous y installer ? Dr Kida: Nous avons, en effet, installé au Maroc le prototype. Il s’agit d’un centre pilote pour montrer au public de la fiabilité de notre projet. Ce centre se trouve à Berrechid. Nous avons enregistré notre brevet, et analysé le produit fini. Nous avons reçu des visites et inspections des agents du Ministère de l’Energie et des Mines, qui ont examiné notre produit au sein de leurs laboratoires. Les résultats sont très satisfaisants. Les pourparlers avec les autorités marocaines se poursuivent pour fixer les modalités de notre installation dans le Pays.

Des essais ont été réalisés à Berrechid, le 31 mars, en présence d’Ambassadeurs Trials were conducted in Berrechid, March 31, in the presence of Ambassadors

Diplomatica: Morocco appears to meet these conditions, do you plan to settle here? Dr. Kida: We have, indeed, the prototype installed in Morocco. This is a pilot center to show the public the reliability of our project. This center is located in Berrechid. We registered our patent, and analyzed the final product. We received visits and inspection agents from the Ministry of Energy and Mines, who reviewed our product within their laboratories. The results are very satisfactory. Talks with Moroccan authorities continue to set the terms of our settlement in the country.

Dr. Kida, entouré des Ambassadeurs africains accrédités au Maroc Dr. Kida, surrounded with African Ambassadors accredited to Morocco 95 Numéro 47 - 2012


L’Ambassadeur du Ghana félicité par le Doyen des Ambassadeurs The Ambassador of Ghana congratulated by the Dean of Diplomats

L’Ambassadeur du accompagnés des diplomates de l’Ambassade Ambassador of Ghana with diplomats of the Embassy

Y£àx atà|ÉÇtÄx wx Ät e°ÑâuÄ|Öâx wâ Z{tÇt atà|ÉÇtÄ Wtç Éy exÑâuÄ|v Éy Z{tÇt Commémorant la Fête Nationale de Ghana, l’Ambassadeur de la République de Ghana, S.E.M. Clifford Nii Amon Kotey a offert, le 6 Mars, une réception à la Chancellerie de l’Ambassade. Cette réception a vu la participation de très nombreux invités de marque

L’Ambassadeur accueille ses homologues de Russie, et l’Azerbaïdjan The Ambassador receives his counterparts of Russia and Azerbaijan

Les Ambassadeurs du Canada, de Chine, du Nigéria et du Ghana en compagnie du Chargé d’Affaires d’Afrique du sud Ambassadors of Canada, China, Nigeria and Ghana along with the Chargé d’Affaires of South Africa

Avec l’Ambassadeur du Niger With the Ambassador of Niger

On the theoccasion occasionof of the the National National Day of Day Ghana, of Ghana, the the Ambassador of the Republic of Ghana H.E.Mr Clifford Nii Amon Kotey offered, on March 6, a reception at the Chancery of embassy. Many distinguished guests answered the invitation of the Ambassador of Ghana

Les Ambassadeurs du Ghana et du Bénin Ambassadors of Ghana and Benin

Les Ambassadeurs du Ghana et du Sénégal Ambassadors of Ghana and Senegal

L’Ambassadeur du Cameroun accueilli à son arriveé The Ambassadeur of Cameroon welcomed upon arrival

Avec l’Ambassadeur des Etats-Unis et son épouse With the Ambassador of United-States and his wife

Une troupe folklorique ghanéenne a animé la soirée A Ghanean folk group provided an entertaining demonstration


L’Ambassadeur de Tunisie et son épouse, en compagnie Ambassador of Ghana with diplomats of the Embassy

Le Chef du Gouvernement, accueilli par l’Ambassadeur et son épouse The Head of Government welcomed by the Ambassador and his wife

Y£àx atà|ÉÇtÄx wx Ät e°ÑâuÄ|Öâx wx gâÇ|á|x atà|ÉÇtÄ Wtç Éy à{x exÑâuÄ|v Éy gâÇ|á|t A l’occasion de la célébration du 56ème anniversaire de la célébration de l’indépendance de la Tunisie, l’Ambassadeur de Tunisie, S.E.M. Rafaa Ben Achour, et son épouse, ont offert, le 20 mars, à la Résidence, une réception à laquelle un grand nombre de personnalités ont été conviées.

On the occasion of the celebration of the 56th anniversary of the independance of Tunisia, the Ambassador of Tunisia, HE Mr. Rafaa Ben Achour and his wife, offered, on March 20, at their Residence, a reception where many Moroccan and foreign personalities were invited.

Avec le Ministre de l’Enseignement Supérieur With the Minister of Higher Education

Avec le Secrétaire Général du Gouvernement With the General Secretary of the Government

Avec le Ministre Délégué des Marocains de l’Etranger With the Minister Delegate of Moroccans living abroad

Avec le Directeur du Machrek, With the Director of Machrek, du Golfe et des Organisations Gulf Countries, and Arab and Arabes et Islamique (MAEC) Islamic Organizations (MFA)

Avec le Ministre délégué Abdelâdim El Guerrouj With the Minister Delegate Abdelâdim El Guerrouj

Avec l’Inspecteur Général au MAEC With Inspector General at MFA

Avec le Directeur des Affaires Africaines au MAEC With the Director of African Affairs at MFA

L’Historiographe du Royaume, félicite l’Ambassadeur The Historiographer of the Kingdom congratulates the Ambassador

Avec le Doyen des Ambassadeurs With the Dean of Ambassadors

L’assistance écoutant le discours de S.E.M Rafaa Ben Achour The guests listening to H.E.Mr Rafaa Ben Achour

Avec l’Ambassadeur d’Azerbaïdjan With the Ambassador of Azerbaijan

Avec l’Ambassadeur des Etats-Unis et son épouse With the Ambassador of the United States and his wife


L’Ambassadeur Nur Mohammad et son Conseiller accompagné de son épouse Ambassador Nur Mohammad and his adviser accompanied by his wife

Les Ambassadeurs de Chine, d’Azerbaïdjan, de Thaïlande, du Bangladesh et le Dir. de l’Asie (MAEC) (centre) découpent le gâteau. Ambassadors of China, Azerbaijan, Thailand, Bangladesh and the Director of Asia (MFA) (center) cut the cake.

Y£àx atà|ÉÇtÄx wx wx Ät e°ÑâuÄ|Öâx wâ wâ UtÇzÄtwxá{ Y£àx atà|ÉÇtÄx Ät e°ÑâuÄ|Öâx Z{tÇt atà|ÉÇtÄ Wtç Éy exÑâuÄ|v Éy UtÇzÄtwxá{ atà|ÉÇtÄ Wtç Éy exÑâuÄ|v Éy Z{tÇt A l’occasion dela la Commémorant Fête célébration Nationale de de Ghana, la Fêtel’Ambassadeur Nationale du de la République Bangladesh, l’Ambassadeur de Ghana,du S.E.M. Bangladesh CliffordauNiiMaroc, AmonS.E.M. Kotey a offert, Nur Mohammad, le 6 Mars, a offert, une en réception la Résidence, à la Chancellerie une réceptionde à l’Ambassade. laquelle ont assisté Cette le réception Corps Diplomatique a vu la participation ainsi qu’undegrand très nombreux nombre d’invités invités locaux. de marque

On the the occasion occasionofofthe the National celebration Day ofof Ghana, National the Day of Ambassador Ambassador Bangladesh, of the Republic of Bangladesh of Ghana H.E.Mr in Morocco, Clifford HE Mr. Nii AmonMohammad, Nur Kotey offered, offered, on at March the 6, Residence, a reception a reception at the Chancery by attended of embassy. the Diplomatic Many distinguished Corp as well as guests by many answered local the invitation of the Ambassador of Ghana guests.

Avec le Doyen des Ambassadeurs, S.E.M. Ismaïla Nimaga With the Dean of Ambassadors, HE.Mr Ismaïla Nimaga L’Ambassadeur de Palestine félicite son homologue Ambassador of Palestine congratulates his counterpart

Les Ambassadeurs du Royaume-Uni et du Bangladesh Ambassadors of the United Kingdom and of Bangladesh

Avec son homologue de la Russie With his couterpart of Russia

Avec l’Ambassadeur des Etats-Unis et son épouse With the Ambassador of USA and his wife

Avec l’Ambassadeur du Sénégal With Ambassador of Senegal Les invités apprécient les hymnes nationaux The guests listen the national anthems

L’Ambassadeur de la Malaisie félicite son homologue The Ambassador of Malaisa congratulates his counterpart



Diplomatica 47