Page 1

DIPLOMATICA n°26 - 2009 ISSN:1114-9442 -

Directeur de la Publication: Abdelati Habek

40DH-4,00 €-6 US$


près un hiver particulièrement humide, le printemps s’est maintenant installé au Maroc, et avec lui, le bouquet des activités diplomatiques reprennent avec force et conviction.

Xw|àÉÜ|tÄ

A

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a récemment reçu M. Christopher Ross, l’envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations Unies pour le Sahara confirmant, si besoin était, la conviction intime du Souverain et du Gouvernement marocain pour une conclusion rapide et définitive du différend qui freine le bon développement de la région. Le Premier Ministre, M. Abbas El Fassi et son gouvernement développent chaque jour davantage les relations amicales de coopération avec le reste du monde pour une diplomatie où la composante économique gagne des points. Dans cette optique, une initiative originale organisée dans le cadre de la promotion des accords de libre-échange, en collaboration avec le Ministre du Commerce Extérieur et l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, sous l’égide du Centre Marocain pour la Promotion des Exportations: le Trophée Diplomacy & Business de Golf. Cette rencontre, présentée dans ce numéro, en est à sa troisième édition. Elle rassemble, lors d’une journée décontractée, quelques-uns des principaux acteurs des relations économiques reliant le Maroc et le Monde. Enfin, nous ne manquerons pas de saluer l’heureuse et noble initiative de l’Ambassadrice de l’Etat de Koweit à Rabat. Ne ménageant aucun effort pour la promotion de son pays, Mme Al-Buaijan a organisé une mission féminine pour le Koweit au profit des épouses des grands commis de l’Etat marocain: un très bel exemple de diplomatie culturelle qui fut salué par S.A. Sheikh Sabah Al-Ahmad AlJaber Al-Sabah, l’Emir de l’Etat du Koweit.

par Jean-Christophe Bertrand


ans ce numéro

06

Dazibao Les brèves diplomatiques

10

Détour Activités Princières

14

Diplomatie Visite de Christopher Ross

15

l’envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations Unies pour le Sahara

Diplomatie Maroc - CENSAD

08

Ministères

Rabat déroule le tapis rouge

20

Dossier Baku 2009

Activités Royales

16

LE MINISTRE TAÏB FASSI-FIHRI UNE DIPLOMATIE ACTIVE SUR LES CINQ CONTINENTS

Capitale du Monde Islamique

24

Dialogue Maroc - Espagne

12

LE MINISTRE SALAHEDDINE MEZOUAR RENCONTRE LE PRÉSIDENT DE LA BEI A L’UNION EUROPEENNE

Rencontre avec l’Ambassadeur Luis Planas

30 34 40

Dévouement Solidarité Palestine

12

LA MINISTRE NOUZHA SKALLI MILITE POUR LA REPRÉSENTATIVITÉ DES FEMMES AU POUVOIR

SAR la Princesse Lalla Meryem préside une grande soirée caritative

Dévouement M. et Mme El Merini les époux sont honorés à l’occasion de la Journée Mondiale de la Femme

18

LA SECRETAIRE D’ETAT AKHARBACH DEVELOPPE LES LIENS DE COOPÉRATION EUROPÉENNE

Dynamique Art de Vivre Marocain Semaines marocaines à Berlin

46

Destination Shanghai

82

Délices du Portugal préparés par

Le nouvel Eldorado chinois

l’Ambassadeur Rosa-Lã

Diplomates

et José Bento dos Santos

Fêtes Nationales des Ambassades accréditées à Rabat

68


En couverture de Diplomatica Magazine SAR la Princesse Lalla Meryem et l’Ambassadeur d’Egypte au Théâtre National Mohammed V Photo (c) Diplomatica

DOSSIER SPECIAL Délégation Féminine au Koweit

Diplomacy & Business

116

Directeur Responsable Abdelati HABEK Directeur Général M'Hammed GUENNOUNE

DYNAMIQUE

Rédacteur en Chef Jean-Christophe BERTRAND

Les Ambassadrices visitent Azbane

Conseiller à la Rédaction Batoul NAFAKH-LAZRAQ Rédaction Abdelmajid SAOURA Béatrice LUCIEN OURAHOU Soumia AICHI (Arabe) Marie-Jeanne DURAND Hafida HABEK Mohamed YAHYAOUI (Arabe) Maquette & Infographie Polyzone sarl Photographes Abdelaziz B. - Younès A. - Mustapha Z. Crédits Photographiques MAP - Ali Linh

64

CTP & Impression Idéale - Casablanca English Translation Lucy Morgan Email info@diplomaticamag.com

DRIVE

Administration 94, rue Azzouza 10007 Rabat (Nahda 4) Tél: 05-37.63.99.99 Tél: 05-37.63.91.91 Tél: 06-61.05.66.86 Fax: 05-37.63.88.88 Publicité Hind A. - Tél: 05-37.63.92.92 Dossier de Presse 1/1999 ISSN 1114-9442

48

Les articles et les illustrations publiés dans ce numéro n’engagent que leurs auteurs et ne sauraient refléter une quelconque prise de position du magazine.

Tous droits réservés - Reproduction interdite

Tirage du numéro: 7500 ex.


azibao

Maroc-Finlande

Le Président Sassou Nguesso en visite au Maroc accueilli par le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taieb Fassi Fihri. La dernière visite du chef de l'Etat congolais à Rabat remonte au 4 décembre 2008.

DR

Le Président de la République du Congo, M. Denis Sassou Nguesso, est arrivé à Rabat le 7 février pour une visite privée au Maroc. A son arrivée à l'aéroport de Rabat-Salé, le Président Denis Sassou Nguesso a été

La Présidente de la Finlande, Mme Tarja Halonen, fait escale, mardi 3 mars, à l'aéroport Ibn Battouta de Tanger avant de continuer son voyage à destination de Dakar, première étape de sa tournée dans plusieurs pays de l'Afrique de l'Ouest. Lors de ce break, la présidente finlandaise a été accueillie au salon d'honneur de l'aéroport par M. Mustapha Mansouri, président de la chambre des représentants, et par l'Ambassadeur de la république de Finlande à Rabat et le wali de la région Tanger-Tétouan.

Troisième Festival “Mer et Désert” à Dakhla

Maroc - Suède

Le rideau est tombé, dimanche 1er mars 2009, sur la troisième édition du festival Mer et Désert de la région de Oued-EddahabLagouira, en présence d'une délégation ministérielle composée de M. Jamal Rhmani, Ministre de l'Emploi et de la Formation Professionnelle, M. Mohamed Boussaid,

6 Numéro 26 - 2009

Maroc-Wallonie: formation carcérale Le ministre wallon de la Formation professionnelle, M. Marc Tarabella, a qualifié, mercredi 18 février à Rabat, de "bel exemple" la politique du Maroc en matière de formation en milieu carcéral. Lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre de l’Emploi et de la Formation

professionnelle, M. Jamal Rhmani, le ministre wallon s’est félicité des mesures prises par le Maroc en matière d’accompagnement post-carcéral, relevant que celles-ci ont contribué à une meilleure réinsertion des détenus dans la société et dans le monde du travail.

MAP

Le président du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes, M. Khalihenna Ould Rachid, s'est entretenu, lundi 17 février à Rabat, avec une délégation suédoise conduite par l'Ambassadeur Robert Rydberg, directeur général du département du Moyen Orient et de l'Afrique du Nord au ministère suédois des Affaires étrangères. M. Rydberg et la délégation qui l’accompagne ont eu des entretiens avec d’autres responsables marocains, tels que le président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense Nationale et des Affaires islamiques à la Chambre des représentants, M. Mohamed Addad et le Secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères et de la coopération, M. Youssef Amrani.

Ministre du Tourisme et de l'artisanat, et M. Mohamed Saâd Alami, Ministre chargé des Relations avec le Parlement et du Directeur Général de l’Agence pour la Promotion et le Développement des Provinces du Sud du Royaume. La manifestation festive a attiré plusieurs milliers de visiteurs.


ocument

Tvà|ä|à°á eÉçtÄxá ft `t}xáà° Äx eÉ| Üx†É|à ÄËxÇäÉç° ÑxÜáÉÇÇxÄ wâ fxvÜ°àt|Üx Z°Ç°ÜtÄ wx ÄËbah a Majesté le Roi Mohammed VI a reçu vendredi 20 février à Fès le nouvel envoyé spécial des Nations Unies, M. Christopher Ross, qui effectue une tournée au Maghreb pour tenter de relancer les négociations dans le dossier du Sahara. M. Ross avait auparavant eu des entretiens à Rabat avec le Président de la Chambre des conseillers, M. Maâti Benkaddour. La proposition marocaine d'autonomie des Provinces du Sud du Maroc est une initiative “civilisée et courageuse”, a affirmé M. Benkaddour à l'issue de cet entretien. Cette démarche est à même de régler politiquement la question du Sahara, de mettre un terme à ce conflit et à ses retombées négatives sur l'ensemble de la région, a-t-il poursuivi, à l'issue d'entretiens avec Christopher Ross, le nouvel envoyé spécial des Nations Unies. Ce dernier a confirmé qu'il allait poursuivre sa tournée en se rendant comme prévu à Tindouf (sud-ouest de l'Algérie), Alger, Madrid et Paris. Il s'est toutefois abstenu de faire le moindre commentaire sur cette première étape marocaine: “nous verrons les résultats”, a-t-il simplement déclaré. Le “Polisario”,

S

8 Numéro 26 - 2009

soutenu par l'Algérie, réclame obstinément un référendum d'autodétermination. Arrivé mercredi 18 février à Rabat, M. Ross s'est efforcé d'obtenir l'accord du Maroc pour une relance des discussions sur l'avenir de ce territoire, avant de se livrer à la même tâche en Algérie. Quatre séries de négociations ont déjà eu lieu mais sans avancée significative. Avant cette tournée, des responsables onusiens avaient mis en garde contre de trop grandes attentes, expliquant qu'il s'agissait simplement d'évaluer les chances d'une reprise du processus de négociation de Manhasset lancé près de New York en juin 2007 entre le Maroc et le “Polisario”, sous l'égide de l'ONU. Après Rabat, M. Ross s’est rendu à Tindouf pour des discussions avec le secrétaire général du Polisario Mohamed Abdelaziz, puis à Alger. Tindouf séquestre depuis plus de trente ans quelques 165.000 marocains. M. Ross a quitté Alger le 25 février pour Madrid et s’est rendu enfin à Paris, capitales de deux anciennes puissances coloniales au Maroc. (source AFP)


ocument

27 FEVRIER 2009 SM LE ROI MOHAMMED VI A REÇU AU PALAIS ROYAL À FÈS, MME PAULETTE BRISEPIERRE, ANCIENNE PRÉSIDENTE DU GROUPE D'AMITIÉ PARLEMENTAIRE FRANCE-MAROC.

DR

13 FEVRIER 2009 SA MAJESTÉ LE ROI DÉCORE S.E.M. KOBINA ANNAN AMBASSADEUR DU GHANA DU GRAND CORDON DU WISSAM ALAOUITE À L’ISSUE DE SA MISSION AU MAROC.

06 FÉVRIER 2009 SA MAJESTÉ LE ROI A REÇU, AU PALAIS ROYAL À IFRANE, LE PRINCE HÉRITIER DE L'ETAT DU QATAR, SA CHEIKH TAMIM IBN HAMAD AL THANI. 9 Numéro 26 - 2009


étour

Activités Princières ANNIVERSAIRE DE SAR LA PRINCESSE LALLA KHADIJA La Famille Royale, en communion avec l'ensemble du peuple marocain, a célébré, le 27 février, le deuxième anniversaire de S.A.R. la Princesse Lalla Khadija (photo gauche).

AR la Princesse Lalla Salma, Présidente de l'Association Lalla Salma de Lutte contre le Cancer (ALSC), qui était accompagnée de Mme Bernadette Chirac, Présidente de la Fondation “Hôpitaux de Paris, Hôpitaux de France”, a effectué lundi 23 février une visite au Centre d'hématologie et d'oncologie pédiatrique de l'Hôpital 20 août relevant du CHU Ibn Rochd de Casablanca. SAR la Princesse Lalla Salma et Mme Bernadette Chirac ont visité, à cette occasion, le pavillon d'hospitalisation conventionnelle qui compte une vingtaine de lits, dont 4 réservés aux soins intensifs, et le pavillon dit “hôpital de jour”, d'une capacité d'accueil de 15 lits, dont 3 dédiés aux urgences. Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma, Présidente de l'Association Lalla Salma de Lutte contre le cancer (ALSC), a reçu ensuite Mme Bernadette Chirac, Présidente de la Fondation des Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de

S

France. La réunion a débuté par une présentation des différentes activités de l'Association Lalla Salma de Lutte contre le cancer, et de la Fondation des Hôpitaux de Paris, indique un communiqué de l'ALSC. Lors de cette rencontre, et dans le cadre de leur partenariat, le professeur Claude Griscelli, vice-président de la Fondation, a remis un don de 200.000 euros pour la participation à la réalisation de la Maison de vie pour enfants de Marrakech, prévue pour l'année 2009 et retenue dans le cadre du plan d'action de l'ALSC. Ce projet, d'une capacité de vingt chambres, pourra prendre en charge tous les enfants cancéreux et leurs familles de la région de Marrakech-Tensift-El Haouz en hébergement provisoire pendant leur cure de traitement de chimiothérapie. Le coût global du projet est estimé à 4 millions de dirhams, précise le communiqué.

SAR la Princesse Lalla Salma et Mme Bernadette Chirac à leur sortie du Centre d’Hématologie et d’oncologie pédiatrique de l’Hôpital 20 août.

SAR la Princesse Lalla Salma et Mme Bernadette Chirac lors de la remise du don de la Fondation HPHF à l’ALSC.

10 Numéro 26 - 2009


étour

SAR LE PRINCE MOULAY RACHID AU SALON DU LIVRE DE CASABLANCA “CIEL” SAR le Prince Moulay Rachid (photo gauche) inaugure à Casablanca la 15ème édition du Salon International de l'Edition et du Livre (SIEL), qui s’est tenue du 12 au 22 février sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Photo du haut: SAR le Prince Moulay Rachid a inauguré, jeudi 12 février après-midi à Casablanca, la 15ème édition du Salon International de l'Edition et du Livre (SIEL), qui se tient jusqu'au 22 février sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. SAR le Prince Moulay Rachid a visité à cette occasion les stands de la République du Sénégal, invité d’honneur de cette édition, ainsi que ceux du Royaume d’Arabie Saoudite et du Koweït. Son Altesse Royale a également visité les stands des maisons d’éditions: Dar Ettakafa, Dar Errachad Al Hadita, Dar Toubkal ainsi que celui du ministère de la Culture. SAR le Prince Moulay Rachid a procédé, par la suite, à la remise du Prix du Maroc du livre

2008 qui récompense les meilleures oeuvres artistiques, littéraires, poétiques, scientifiques et les travaux de traduction. Sur ordre de SM le Roi Mohammed VI, SAR le Prince Moulay Rachid a procédé à la remise de 14 Wissams et distinctions décernés par le Souverain à des hommes de lettres, écrivains, auteurs, éditeurs et directeurs de bibliothèques nationales. Il s’agit de Mmes Khnata Bennouna, Ghita El Khayat, Leila Echaouni, Souad Balafrej, et MM. Mohamed Benazzouz Hakim, Mohamed Benchakroun, Ali Afilal, Ahmed Chawki Binbine, Driss Khrouz, Charif Mohamed El Kadiri, El Hadi Al Asmer, Ahmed Essaigh, Abdelghani Belkassir et Abdelaziz Sbai.

AR la Princesse Lalla Meryem est arrivée, mercredi 18 février, au Caire (Egypte) pour prendre part à la réunion du conseil honorifique du Centre International des Enfants disparus et exploités (ICMEC). Cette réunion est la première que l’ICMEC tient dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA). SAR la Princesse Lalla Meryem était accompagnée du Ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, M. Ahmed Akhchichine. Sont membres du Conseil honorifique de l'ICMEC, SAR la Princesse Lalla Meryem, Mme Suzanne Moubarak, épouse du président égyptien, les Reines de Suède, Sylvia, et de Belgique, Paola, Mmes Valentina Matviyenko, gouverneur de Saint-Pétersbourg, Margarida Soussa Uva Barroso, épouse du président de la Commission européenne, et Mme Bernadette Chirac, épouse de l'ex-président français Jacques Chirac, ainsi que Laura Bush, épouse de l'ex-président américain, Mme Lioudmila Poutine, épouse de l'exprésident russe, et SA Sheikha Sabeeka Bint Ebrahim Al Khalifa, épouse du Roi de Bahrein. Le Centre international pour les enfants disparus et exploités, une ONG à but non lucratif, est une institution leader au niveau international dans le domaine de la lutte contre toutes les formes de l'exploitation des enfants.

S

11 Numéro 26 - 2009


iplomatie

La Reine Elisabeth II reçoit Chrifa Lalla Joumala

DR

Chrifa Lalla Joumala Alaoui a été reçue, jeudi 26 février au Palais Royal de Buckingham à Londres, par la Reine Elisabeth II d'Angleterre à qui elle a présenté ses lettres de créance en tant qu'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de S.M. le Roi au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord.Les entretiens, lors de cette audience, ont essentiellement porté sur le développement tous azimuts que connaît le Maroc sous la conduite éclairée de S.M. le Roi Mohammed VI. S'exprimant à l'issue de cette audience, Chrifa Lalla Joumala Alaoui a exprimé sa grande fierté et son honneur suite à sa nomination par S.M. le Roi Mohammed VI au poste d'ambassadeur au Royaume-Uni, pays avec lequel le Maroc est lié par des relations historiques, politiques et commerciales de longue date et avec lequel “nous partageons une multitude de valeurs communes et plusieurs intérêts communs”. Rappelant que les relations diplomatiques entre les deux Royaumes datent du 17e siècle, l'ambassadeur de S.M. le Roi a indiqué que le premier Ambassadeur marocain

au Royaume-Uni, Jaudar Ben Abdallah, avait été désigné en 1637, alors que les premiers échanges commerciaux entre les deux pays remontent à l'année 1551.Les relations historiques et commerciales et l'héritage que nous avons cimentés à travers les siècles sont de nature à baliser le chemin pour un partenariat plus fort et plus important dans tous les domaines”, a souligné Chrifa Lalla Joumala Alaoui

M. Salaheddine Mezouar à l’Union Européenne à Bruxelles

DR

Salaheddine Mezouar, Ministre de l'Economie et des Finances a eu, jeudi 5 mars à Bruxelles, des entretiens avec plusieurs hauts responsables européens consacrés au renforcement de la coopération financière entre le Maroc et l'Union européenne. Accompagné de l'Ambassadeur du Maroc auprès des Communautés européennes, S.E.M. Menouar Alem, le Ministre a ainsi eu des entrevues avec Benita Ferrero Waldner, commissaire européenne aux relations extérieures et à la politique de voisinage, et avec Philippe Maystadt, président de la Banque européenne d'investissement (BEI). Le Ministre a souhaité l'appui européen dans le cadre du Statut Avancé par la mobilisation de moyens financiers communautaires substantiels et adéquats.

DR

Représentativité des Femmes dans les échelons du pouvoir

12 Numéro 26 - 2009

La Ministre du développement social, de la famille et de la solidarité, Mme Nouzha Skalli est intervenue, samedi 7 mars à Rabat, à l'occasion du lancement de la 2ème campagne nationale de sensibilisation pour le renforcement de la représentativité politique des femmes sous le thème “Femmes dans les communes, levier de la gouvernance locale”. Pour Mme Skalli, la volonté politique, l'engagement et l'implication des différents acteurs de la société ont permis de construire une vision qui a été traduite en amendements de la Charte communale et du Code électoral. “Il s'agit donc pour nous aujourd'hui de tourner enfin la page du passé de l'exclusion des femmes de la gestion locale et de faire que la représentation politique des femmes soit en cohérence avec les acquis et les avancées réalisées dans notre pays dans le domaine de l'égalité entre les hommes et les femmes”, a-t-elle ajouté.


iplomatie

Maroc-Espagne Diplomatie Judiciaire Le Premier président de la Cour suprême, Moulay Taieb Cherkaoui, s'est entretenu, mardi 3 mars à Rabat, avec le président du Tribunal Suprême et du Conseil général du Pouvoir judiciaire du Royaume d'Espagne, M.Carlos Divar Blanco, en visite de trois jours au Maroc à la tête d'une importante délégation. A l'issue de cette entrevue, M. Divar Blanco a indiqué que cette visite s'inscrit dans le cadre des préparatifs de la 5ème rencontre judiciaire maroco-espagnole prévue à Marrakech. Elle a porté notamment sur la date de la tenue de cette rencontre et les questions qui y seront à l'ordre du jour. Cette visite a pour objectif également l'examen des questions d'intérêt commun dans le domaine judiciaire dans le but de promouvoir les relations bilatérales. Cette visite s'inscrit dans le cadre de l'application des dispositions de la convention de coopération entre les deux institutions judiciaires, a-til dit, mettant l'accent sur les perspectives prometteuses des relations maroco-espagnoles. Une convention de coo-

pération entre la Cour suprême, le Tribunal Suprême et le Conseil général du Pouvoir judiciaire d'Espagne a été signée en 1999, aux termes de laquelle les deux parties tiendront des réunions périodiques. Elle prévoit également l'organisation en commun d'activités et programmes, ainsi que des visites d'étude au profit des magistrats des deux pays et des recherches communes.


iplomatie

VISITE DE M. CHRISTOPHER ROSS ENVOYÉ PERSONNEL DU SECRÉTAIRE GÉNERAL DES NATIONS UNIES

LE PREMIER MINISTRE, M. ABBAS EL FASSI, REÇOIT LE NOUVEL ENVOYÉ PERSONNEL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L'ONU POUR LE SAHARA, M. CHRISTOPHER ROSS.

envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara, M. Christopher Ross, a conclu, lors de sa récente visite au Maroc, à la nécessité de mettre en oeuvre la résolution 1813 du Conseil de sécurité, a affirmé le Ministre des Affaires Etrangères et de la coopération, M. Taïb Fassi Fihri. La tournée de M. Ross, qui constitue la première action menée par les Nations Unies depuis l'adoption par le conseil de sécurité de la résolution 1813, lui a permis de dégager plusieurs impressions qui convergent toutes vers l'unanimité nationale et sans équivoque autour de la question du Sahara, a indiqué M. Fassi Fihri dans une déclaration diffusée jeudi 26 février par la pre-

L'

mière chaîne de télévision nationale “Al Oula” dans son journal de la mi-journée. M. Ross ne comprend pas le lien établi par l'Algérie entre ce qui est purement bilatéral comme la normalisation des relations bilatérales et l'ouverture des frontières, d'une part et les développements de ce dossier, de l'autre, a-t-il dit, ajoutant que le Maroc aspire “à l'ouverture des camps de Tindouf en territoire algérien, à la réconciliation et à la reprise des contacts entre les familles”. Il a réaffirmé que le Polisario n'est nullement le représentant légitime ou unique de la population sahraouie, et qu'il existe une majorité de Sahraouis marocains qui s'activent au Maroc depuis plusieurs décennies. Il

a souligné la forte portée de la résolution 1813 qui appelle toutes les parties à des négociations sérieuses et approfondies basées sur l'esprit de réalisme et de consensus, ajoutant que l'initiative marocaine d'autonomie s'inscrit en droite ligne avec cette résolution. Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération a également rappelé l'audience accordée par SM le Roi Mohammed VI à l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, ainsi que ses entretiens avec plusieurs membres du gouvernement et dirigeants de partis politiques.

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taïb Fassi Fihri, et le Directeur Général de la DGED, M. Mansouri, s'entretiennent avec M. Christopher Ross

Le président de la Chambre des représentants, M. Mustapha Mansouri, s'entretient avec l'envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara, M. Christopher Ross

Le président du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes (CORCAS), M. Khalihenna Ould Errachid, s'entretient avec M. Christopher Ross

14 Numéro 26 - 2009


iplomatie

Maroc CEN-SAD PRÉSIDENCE MAROCAINE DE LA 17EME SESSION DU CEN-SAD A RABAT, LE MAROC DEROULE LE TAPIS ROUGE POUR LES DELEGATIONS

Le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération accueille les travaux des délégations membres du CEN-SAD

Taib Fassi Fihri, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, a présidé, les 9 et 10 février 2009, la 17ème session ministérielle ordinaire du Conseil exécutif de la Communauté des Etats SahéloSahariens (CEN-SAD). Le Ministre a déclaré à cette occasion que “Cette session inaugure une nouvelle phase dans le processus de concrétisation des objectifs de ce projet africain régional, au service de la paix, de la stabilité et du développement durable sur la base de nos valeurs communes”. M. Fassi Fihri a aussi indiqué que “le Maroc, conformément aux Hautes orientations de SM Le Roi Mohammed VI, réitère son engagement constant au sein de la CEN-SAD”. Il est en ce sens impératif, pour ses

M.

La Présidence de la 17ème session du Conseil Exécutif de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens, menée par le Ministre Taib Fassi Fihri

Etats membres, de fédérer leurs efforts et de mobiliser les potentialités et les compétences en vue d’assurer la bonne gouvernance et d’éradiquer la pauvreté et l’exclusion sociale. Le Royaume du Maroc, conscient de la nécessité de création d’un espace africain unifié, prête une attention particulière aux préoccupations des peuples africains et au renforcement de la cohésion entre les pays du continent. A cet égard, le Royaume du Maroc contribue positivement à la sécurité et à la stabilité des Etats membres de la CEN-SAD, en appelant à mettre fin, par les moyens pacifiques et à travers le dialogue, aux foyers de tension. “Tout développement global passe nécessairement par l’établissement de la stabilité, le règlement des conflits armés, la préservation et le respect de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de nos pays ainsi que la protection de notre espace contre les dangers qui peuvent menacer sa sécurité, notamment le radicalisme, l’extrémisme, le trafic de drogue, la contrebande et l’immigration clandestine” a souligné M. Fassi Fihri. Le Ministre a aussi évoqué la nécessité d’insuffler davantage de dynamisme à l’action de la CEN-SAD sur les scènes internationale et régionale afin de renforcer ses acquis et de défendre les causes communes de cette communauté, dans une conjoncture difficile. Au cours de cette 17ème session, les Ministres des Affaires étrangères des pays membres de la CEN-SAD ont débattu de plu-

M. TAIB FASSI FIHRI, MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DE LA COOPÉRATION, A PRÉSIDÉ, LES 9 ET 10 FÉVRIER 2009, LA 17ÈME SESSION MINISTÉRIELLE ORDINAIRE DU CONSEIL EXÉCUTIF DE LA COMMUNAUTÉ DES ETATS SAHÉLO-SAHARIENS (CEN-SAD). sieurs questions d’ordre économique, social, juridique, à même de renforcer l’intégration des pays membres de la Communauté. Une série de recommandations relatives à la sécurité alimentaire, la coopération entre les Etats membres et la question sécuritaire en Afrique a ainsi été émise. A l’issue des travaux, lecture a été donnée d’un message de déférence et de haute appréciation adressé à Sa Majesté le Roi Mohammed VI par les Ministres des Affaires étrangères, membres du Conseil exécutif de la CEN-SAD et chefs de délégation des 27 autres Etats membres. Les participants ont également salué l’excellente organisation de cette session par le Maroc.

La réunion d’experts, préliminaire à la 17ème session du Conseil Exécutif, était présidée par l’Ambassadeur Mohammed Azeroual, Directeur Général des Relations Multilatérales et de la Coopération Globale au MAEC

15 Numéro 26 - 2009


iplomatie

Une Diplomatie active sur les 5 continents M. Taïb Fassi-Fihri, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a reçu de nombreuses personnalités étrangères et a participé à des rencontres internationales

a diplomatie marocaine s’active sur tous les continents. Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taïb Fassi-Fihri, a reçu, aux cours des semaines écoulées, la visite de nombreux émissaires étrangers et a participé, à l’étranger, à plusieurs rencontres de très haute importance.

L

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M.Taib Fassi Fihri, s'est entretenu, mercredi 19 mars à Rabat, avec le vice-ministre chinois du Commerce, M. Fu Ziying, des moyens de promouvoir les relations bilatérales. Le partenariat avec la République de Chine "est un élément important" pour diversifier les relations bilatérales dans les domaines commercial, économique et technologique, a indiqué M. Fassi Fihri dans une déclaration à la presse à l'issue de cette entrevue. Le ministre a ajouté que les deux parties ont convenu de déployer davantage d'efforts en vue de développer ces relations dans les secteurs de l'industrie et des services et renforcer l'échange de visites entre les acteurs économiques privés des deux pays. De son côté, le responsable chinois qui a souligné le caractère “très sincère et amical” de ces entretiens a affirmé la volonté de son pays de promouvoir la coopération économique et commerciale avec le Royaume pour donner une nouvelle impulsion aux relations bilatérales.

Maroc - Chine

Le ministre Taib Fassi Fihri et le vice-ministre chinois du Commerce, M. Fu Ziying

Maroc - Espagne - UE

La première session de la commission mixte maroco-paraguayenne s'est ouverte, lundi 9 mars à Rabat, sous la présidence du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taïeb Fassi Fihri, et de son homologue paraguayen, Alejandro Hamed Franco. Dans une déclaration à la presse, à l'issue de l'ouverture de cette session, M. Hamed Franco a indiqué que la tenue de cette réunion marque “une nouvelle étape” dans les relations entre le Maroc et le Paraguay, se disant optimiste quant au futur des rapports positifs entre les deux pays. Il a dans ce cadre plaidé pour des consultations politiques intenses et soutenues entre les deux pays et pour un échange de visites des acteurs économiques des deux pays. Lors d'une réunion des Ministres des Affaires étrangères préparatoire du Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération M. Taib Fassi Fihri s'entretenant Sommet Ligue arabe-Amérique latine, le 3 mars au Caire, le Ministre avec le secrétaire d'Etat espagnol pour l'Union Européenne, Diego Lopez Garrido. Fassi Fihri a déclaré que “Le Maroc rejette la poursuite de la politique de colonisation menée par Israël et la construction du mur de séparation sur les territoires palestiniens occupés, de même qu'il insiste sur la préservation de la sacralité d'Al Qods Acharif, de ses monuments et de son patrimoine spirituel en tant que terre de cohabitation et de tolérance”.

Maroc - Paraguay

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taib Fassi Fihri s'est entretenu, vendredi 27 février à Rabat, avec le secrétaire d'Etat espagnol pour l'Union Européenne, Diego Lopez Garrido, des perspectives européennes de la coopération entre le Maroc et l'Espagne. A l'issue de cette rencontre, M. Garrido a indiqué avoir évoqué avec M. Fassi Fihri la participation “active” du Maroc à la préparation de la présidence espagnole de l'Union européenne en 2010. “Nous avons fait une proposition au gouvernement marocain qui a accepté de préparer, à travers un groupe ad hoc spécial, la présidence espagnole de l'UE”, a souligné M. Garrido. M. Taïeb Fassi Fihri, et de son homologue paraguayen, le Ministre des Affaires étrangères, M. Alejandro Hamed Franco 16 Numéro 26 -2009


iplomatie

Coopération Européenne Wallonie-Bruxelles, Allemagne et Albanie au centre des rencontres de Madame Latifa Akharbach, Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères

L

Wallonie-Bruxelles

DR

e Maroc et la Wallonie-Bruxelles ont signé, mardi 24 février à Rabat, un programme triennal de travail couvrant la période de 2009-2011, à l'issue des travaux de la Commission mixte permanente Maroc - Wallonie-Bruxelles. En vertu de ce programme, 26 projets de coopération ont été retenus portant, entre autres, sur l'éducation et la formation professionnelle, la recherche et l'enseignement supérieur et l'environnement dans son aspect recherche avec comme axe transversal l'"inter-culturalité". Le programme triennal a été signé par la Secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mme Latifa Akharbach, et le Commissaire général représentant le Gouvernement de la Communauté française de Belgique, le Gouvernement Wallon et le collège de la Commission communautaire française de la région de Bruxelles-Capitale, M. Philippe Suinen. Dans une déclaration à la presse, Mme Akharbach a indiqué que les projets retenus sont totalement conformes à la philosophie et à la méthodologie de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), avec le souci permanent d’impliquer le citoyen et de s’ouvrir sur la société civile.

Mme Latifa Akharbach et M. Philippe Suinen, lors de la signature du programme triennal de travail couvrant la période de 2009-2011 entre le Maroc et la Wallonie-Bruxelles.

a Secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mme Latifa Akharbach, s'est entretenue à Rabat, mercredi 25 février, avec le Secrétaire d'Etat allemand auprès du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement, M. Eric Stather. Mme Akharbach, qui a salué le rôle important et le leadership de l'Allemagne au sein de l'UE, a réaffirmé l'engagement du Maroc à assurer une mise en oeuvre optimale des dispositions du Statut Avancé auquel le Royaume avait accédé en octobre dernier. Mme Akharbach a mis l’accent aussi sur l’évolution très positive des échanges économiques entre le Maroc et l’Allemagne qui sont appelés à de meilleures perspectives grâce à la bonne résilience de l’économie marocaine à l’actuelle crise mondiale et aux réformes globales et projets structurels initiés dans le domaine économique. Pour sa part, M. Stather a indiqué, dans une déclaration à la presse, que ces entretiens ont porté sur les questions d'intérêt commun aux niveaux national, régional et international, outre l'examen des moyens de proLa Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, mouvoir la coopération bilatérale dans tous les domaines.

L

DR

Allemagne

Mme Latifa Akharbach, s'entretient avec le secrétaire d'Etat allemand auprès du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement, M. Eric Stather.

me Latifa Akharbach s’est entretenue, mardi 3 février au siège du Département, avec la Vice-ministre des Affaires Etrangères de la République d’Albanie, Mme Edith Harxhi, en visite de travail au Maroc. Mme Akharbach a examiné avec la Vice-ministre des Affaires Etrangères albanaise les moyens et les mécanismes nécessaires pour renforcer le dialogue politique, insuffler une dynamique nouvelle aux échanges économiques et prospecter des créneaux porteurs en matière de coopération culturelle et scientifique entre les deux pays. Dans ce sens, Mme la Secrétaire d’Etat a appelé à l’intensification des concertations entre les deux pays, soulignant que l’accès du Maroc au Statut Avancé avec l’Union Européenne et l’engagement de l’Albanie dans un processus de pré-adhésion à l’UE ouvrent de larges perspectives et offrent de réelles opportunités aux deux pays pour développer leurs relations.Le potentiel de coopération maroco-albanaise est d’autant plus grand, a souligné Mme Akharbach, que les deux pays sont impliqués activement dans de nombreux espaces de coopération et de partenariat, notamment le Processus de Barcelone, l’Union pour la Madame Latifa Akharbach s'entretient avec la Vice-ministre des Affaires Etrangères de la République d’Albanie, Mme Edith Harxhi Méditerranée et l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI).

M

DR

Albanie

18 Numéro 26 - 2009


www.nespresso.com


ossier

Ut~â ECCL is named

Capital of Islamic Culture A GREAT OPPORTUNITY TO KNOW BETTER THE CAPITAL OF AZERBAIJAN

The President of the Republic of Azerbaijan, H.E.M. Ilham Aliyev pronouncing his speech during the formal launching event of Baku 2009

A special ceremony was organized in Baku, capital of Azerbaijan to officially launch the event

20 Numéro 26 - 2009

“Baku - the Capital of Islamic Culture 2009” culture year has been officially launched with a solemn ceremony on the 18th of February 2009, in Baku, the capital of the Republic of Azerbaijan. The President of the Republic of Azerbaijan Ilham Aliyev and First Lady, UNESCO and ISESCO Goodwill Ambassador, Mrs. Mehriban Aliyeva attended the opening ceremony. The ceremony brought together Islamic and European culture and deputy culture ministers, as well as Director General of ISESCO, the Islamic Educational, Scientific and Cultural Organization, Dr. Abdulaziz Othman Altwaijri. President Ilham Aliyev addressed the event. In his inaugural speech the President expressed his deep gratitude to Abdulaziz Othman Altwaijri, Director General of the ISESCO, for his support for the selection of Baku city as the capital of Islamic culture, and stressed importance of this fact for Azerbaijan. He also stressed the importance of the ISESCO as an International Organization in promotion of Islamic Culture among member states, as well as in the international scale. The Head of State said the selection of Baku as the capital of Islamic culture would create opportunities for different countries, including Islamic ones to get more information about ongoing processes in Azerbaijan. President Aliyev expressed confidence that Azerbaijan would further contribute to developing relations among

the Islamic countries. The President also mentioned the importance of Islamic solidarity among OIC member states and support for each-other’s causes within the framework of International and Regional Organizations. The President also noted that since independence, Republic of Azerbaijan has hosted several important events, such as Islamic Conference of Foreign Ministers, Islamic Conference of Culture and Tourism Ministers etc. He emphasized that, by taking such steps we try to get the Islamic world closer and strengthen Islamic solidarity among OIC member states. President Aliyev also touched the issue of Armenia-Azerbaijan, Nagorno Karabagh conflict and stressed that, part of the Islamic heritage and culture; monuments can not be preserved because of the Armenian occupation of those territories. He also mentioned that most of monuments situated in those occupied territories have been destroyed. President Aliyev assured that, after the freedom of those territories from Armenian occupants, all the monuments reflecting rich history of Azerbaijan will be renovated. Baku was proclaimed the Islamic culture capital for 2009 at the 5th Islamic conference of the Ministers of Culture held in Tripoli, Libya, in 2007. Baku will also host the sixth Islamic Conference of the Ministers of Culture next October.

President Aliyev receives from ISESCO’s DG the commemorative plate naming Baku Cultural Capital of Islamic World

President Aliyev meets with the Assistant Secretary General of Organisation of the Islamic Conference


ossier

National Danse performed for the opening ceremony of “Baku Capital of Islamic Cultrure 2009”

Singing Mougham, typical soufi azerbaijani songs

n his address Dr. Abdulaziz Othman Al Twaijri expressed his gratitude to the President of the Republic of Azerbaijan for his patronage of this joyous ceremony and his unstinting support to the ISESCO. He mentioned that ISESCO’s Program for Islamic Culture Capitals, which was adopted by the 4th Islamic Conference of Culture Ministers, is chiefly aimed at disseminating, promoting and renewing the Islamic culture and celebrating the cultural and glorious heritage of a number of strictly selected Islamic cities, with due consideration of their contribution to culture, literature, science and knowledge throughout their history. He also said that, this cultural and civilizational objective we are seeking to fulfill through the celebration of three Islamic culture capitals in the three regions every year converge, in its universal dimension, with the

goals set for intercultural dialogue and the alliance of civilizations. He emphasized that Baku, this year’s Capital of Islamic Culture, is one of the historic cities which cultural, literary and scientific glow dates back to the entry of Islam into Azerbaijan in the First Islamic Era. It’s a city which owes its vibrant character to its illustrious cultural production, poets, scientists, philosophers, thinkers and artists whose works are obviously a source of pride to their country. According to Dr. Al-Twaijri this blessed event comes at a time when the world aspires for a new era with fresh human order delivering humanity from today’s frustrations, confusion and destructive chaos to a new stage of stability, security and peace based on justice and equity – one where people could live together in mutual respect, concord and recognition of cultural diversity, in full observance of the principles of international law. He also stressed that, within its fields of competence and based on its mandate to protect and restore the tangible and intangible Islamic Heritage, ISESCO pays attention to the Cultural Monuments, religious sites and museums in the occupied territories by Armenia. While reaffirming the support in the main cause of the Republic of Azerbaijan, Armenia-Azerbaijan Nagorno Karabagh conflict, ISESCO Director General assured that they will exert all necessary efforts to ensure the authentification and documentation of the Cultural Monuments in the occupied territories by Armenia and will take all the necessary steps to enroll these Monuments in the Islamic and International lists of the Human Cultural Heritage in danger. He also mentioned that a tight coordination with the competent parties in Azerbaijan and a close cooperation with the concerned institutions will be carried out to achieve these noble goals.

The President of the Republic of Azerbaijan, HEM Ilham Aliyev receives the Director General of ISESCO

Director General of ISESCO with the President and First Lady watching the concert performed by Azeri Cultural Groups.

I

Assistant Secretary General of OIC, M. Atta Manane Bakhit Ambassador Atta Manane Bakhit started his speech with the transmission of congratulatory message of H.E. E. Ihsanoglu, Secretary General of OIC and said how gratifying it is for him to observe the ceremony to be held as Baku rightfully merits becoming the capital of Islamic Culture. Baku is a city which symbolizes all the richness and diversity of the unique cultural legacy which was left to us by prominent and distinguished sons and daughters of this land. He mentioned that Baku is a historical city which has long been revered as the breeding ground of rich Islamic Civilization. He affirmed that today all the Islamic countries recognize and pay tribute to the Azerbaijani contribution to our common history and common past. He stressed that it is significant that the selection of Baku as the capital of Islamic Culture for this year coincides with the 40th anniversary of the establishment of the Organization of the Islamic Conference in 1969. He also expressed his sincere thanks to the President of the Republic of Azerbaijan, for his patronage of this event and for taking part here today. He emphasized that Azerbaijan has played an important and significant role in the Muslim World with its history and tradition of upholding the Islamic Culture for long. For centuries, Islam has been flourishing in this country in peace and harmony successfully coexisting even kindly hosting other faiths and beliefs. He stressed the firm support of OIC on the conflict in and around the Nagorno-Karabakh region of the Republic of Azerbaijan; the OIC is exerting its utmost effort to support the settlement of the conflict on the basis of the sovereignty, territorial integrity and inviolability of internationally recognized borders of Azerbaijan, as well as relevant UNSC resolutions and OSCE decisions. He also expressed his hope and fervent wish that this ceremony would pave the way to bring back the past glory of Islamic Civilization and Culture by building bridges between the divides and overcome current days’ prejudices, misconceptions and polarizations threatening the world peace and social coherence. He assured that the OIC General Secretariat would continue to extend its all possible support and assistance to Azerbaijan with a view of achieving the objectives of the events celebrating the nomination of Baku as the Capital of Islamic Culture.

21 Numéro 26 - 2009


ossier

B A K U, C a p i t a l o f I s l a m i c Cu l t u r e 2 0 0 9

hosting many cultural events

Azeri Minister of Culture and Tourism receives the emblem of ISESCO from the Director General of ISESCO

Opening ceremony of exhibition dedicated to the Baku-2009, Capital of Islamic Culture

Guests enjoying the photo exhibition of the sights of Baku City

Minister of Culture and Tourism, Mr. A. Garayev and Director General of ISESCO, Dr. Al-Twaijri at the exhibition

Meeting at the Ministry of Culture and Tourism with the ISESCO delegation

Director General of ISESCO delivers a speech at the ceremony organised in the Ministry of Culture and Tourism

The Director General of ISESCO, Dr. Al-Twaijri delivers a speech at the National Library of Baku

The Minister of Culture and Tourism, Mr. A. Garayev and The Director General of ISESCO at the National Library

Guests visiting the Heydar Aliyev Foundation

Many concerts have been organized, dedicated to the opening ceremony of “Baku 2009 - Capital of Islamic Culture”

Concerts at the Philarmonic Society of Azerbaijan dedicated to the event “Baku 2009, Capital of Islamic Culture”

22 Numéro 26 - 2009


ialogue

24 NumĂŠro 26 - 2009


ialogue

exÇvÉÇàÜx täxv S.E.M. Luis Planas Puchades Ambassadeur d’Espagne à Rabat

Un diplomate au parcours professionnel intense et brillant

SES DATES CLÉS 1952 Naissance à Valence 1982-1987 Député aux Cortés par Cordoue. Membre de la commission Constitutionnelle et de la commission des Affaires Etrangères. Porte-parole du Groupe Socialiste pour les affaires européennes. 1986-1993 Député du Parlement Européen. Membre des commissions de Relations Extérieures et des Affaires Institutionnelles. Membre de la Délégation pour les relations avec le Congrès des EE.UU. 1993-1994 Ministre Régional d’agriculture de la Junta de Andalucia

Monsieur Luis Planas Puchades, Ambassadeur d’Espagne au Maroc est né à Valence. Fort d’un parcours à la fois brillant et prestigieux, licencié en Droit, Monsieur Luis Planas Puchades a été, tour à tour, Député aux Cortés par Cordoue et Député du Parlement européen, Ministre Régional d’Agriculture de la Junta de l’Andalucia et Ministre Régional de la Présidence de la même région, puis Directeur de Cabinet du Vice-président de la Commission Européenne Manuel Marin et ensuite Directeur du cabinet du Commissaire Pedro Solbes, enfin Ambassadeur d’Espagne au Maroc, s’il faut ne citer que cela.

1994-1996 Ministre Régional à la Présidence de la Junta de En outre, Membre fondateur du Transatlantic Policy Andalucia, Député au Parlement Andalou. Sénateur (1996) Network et Médaillé de la Grande Médaille d’Autriche, 1996-1999 Directeur de Cabinet du Vice-président de la C.E., Manuel Monsieur l’Ambassadeur d’Espagne dispose d’une Marin, responsable pour les relations avec les pays de la parfaite maîtrise de l’anglais, du français et de l’itaMéditerranée, l’Amérique latine et l’Asie. lien. 1999-2004 Directeur de Cabinet du Commissaire Pedro Solbes, Autant d’éléments qui viennent renforcer l’idée qu’un (Affaires Economiques et Monétaires). diplomate est avant tout un homme de forte expérience. 2004 Ambassadeur d’Espagne au Maroc. 25 Numéro 26 - 2009


ialogue

L’Ambassadeur d’Espagne, S.E.M. Luis Planas se réjouit d’une richesse incomparable des échanges, notamment culturels, entre les Royaumes du Maroc et d’Espagne.

Diplomatica: Excellence, nous tenons tout d’abord à vous remercier du privilège que vous nous faites de nous accorder cet entretien exclusif. Avant d’évoquer avec vous le bilan des relations maroco-espagnoles depuis le début de votre nomination et les nouveaux défis qui se présenteront à vous dans le futur, pourriez-vous nous résumer votre parcours ?

Directeur du cabinet du Commissaire Pedro Solbes. Je suis en fait dans des responsabilités publiques depuis 1982. J’avais 29 ans quand j’ai été élu pour la première fois Député. Et je suis dans le monde de la politique et de la diplomatie depuis un certain temps. Haut fonctionnaire de l’Etat, je suis diplômé d’une licence en droit et j’ai fait des études d’économie.

L’Ambassadeur Luis Planas: J’ai pris mes fonctions d’Ambassadeur d’Espagne le 1 er Juin 2004. Avant cela, j’ai été, tour à tour, Député aux Cortés par Cordoba et Député au Parlement européen, Ministre Régional d’Agriculture de la Junta de l’Andalucia et Ministre Régional de la Présidence de la même région, puis Directeur de Cabinet du Vice-président de la Commission Européenne Manuel Marin et ensuite

Diplomatica: Excellence, après ces cinq années au Maroc, quel bilan tirez-vous de l’évolution des relations bilatérales entre le Maroc et l’Espagne ?

26 Numéro 26 - 2009

L’Ambassadeur Luis Planas: Le bilan est, selon moi, très positif. Je pense que cette réussite relationnelle est surtout due à la réalité d’un partenariat entre les deux Etats, soutenu par un

véritable échange sur des questions de fond concernant nos deux pays. Nous avons construit, dans la sérénité et le dialogue, une série d’avancements à plusieurs domaines qui vont certainement jouer un rôle très important dans l’avenir. Nous avons, au niveau diplomatique, établi une relation régulière d’échanges et de contacts à tous les niveaux : entre nos Chefs d’Etat et nos premiers ministres, les ministres et les instances réciproques des deux pays. Je suis très heureux que cette collaboration nous permette d’entretenir des rapports amicaux solides, d’avoir des objectifs communs pouvant aussi traiter des questions sensibles tout en essayant de les résoudre ensemble. En outre, ce partenariat diplomatique résonne sur un plan plus large. Notamment sur le plan économique, dans lequel l’importexport entre nos deux pays dépasse largement les 6 milliards d’euros. Un chif-


ialogue

fre qui s’est accru tout au long de ces dernières années, avec une croissance annuelle située entre 15% et 20%. D’autre part, de plus en plus d’investisseurs espagnols viennent s’implanter au Maroc dans différents secteurs, pas uniquement pour le compte de grandes entreprises, mais aussi à travers la création de nombreuses PME. Tout cela représente un maillage économique très important. En outre, près de 400 projets de coopération au développement et l’INDH ont pris corps. L’excellente collaboration entre le Maroc et l’Espagne s’est également traduite sur le plan culturel. Pas moins de 500 événements dans ce domaine ont été organisés au Maroc dans l’année 2008: conférences, expositions, spectacles en tous genres (pièces de théâtre, concerts, etc.). Ces événements ont ancré l’importance de la culture espagnole au Maroc. Le domaine éducatif n’est pas en reste, ce dont je suis très fier car j’accorde une attention toute particulière à l’éducation. Nous disposons actuellement au Maroc d’onze collèges et lycées espagnols englobant 6000 élèves au total. Et je vous annonce que nous allons ouvrir

prochainement, à Rabat, le premier lycée espagnol de la capitale. Ce, en plus des Instituts Cervantès déjà présents dans plusieurs villes du Royaume du Maroc.

Diplomatica: M. l’Ambassadeur, quels sont vos projets pour la suite de votre mandat ? Et quels sont les défis que vous comptez relever à l’avenir ? L’Ambassadeur Luis Planas: Je crois qu’il y a, comme vous dites, de nouveaux projets, de nouveaux défis à établir. Comme vous le savez, en octobre 2008, s’est tenue au Luxembourg la réunion du Conseil d’Association entre le Maroc et l’Union Européenne afin d’approuver le texte sur le Statut Avancé en faveur du Royaume. L’Espagne a été, dès le début des négociations, en 2005, aux côtés du Maroc dans sa requête sur le Statut Avancé avec l’Europe. Cette dimension stratégique, d’un côté européenne, de l’autre côté, méditerranéenne, dans le processus de Barcelone puis de l’Union pour la Méditerranée, donne une profondeur et une vision d’ensemble à nos relations bilatérales qui dépassent les relations diplomatiques pures. Nous sommes, d’un côté et de l’autre, à un endroit clé reliant deux

Pour cette interview, l’Ambassadeur Luis Planas reçoit l’équipe de Diplomatica dans les bureaux de la nouvelle Ambassade d’Espagne, sur les hauteurs de Rabat.

continents. Le Maroc est le pays le plus au Nord de l’Afrique et le plus proche de l’Europe, l’Espagne est le pays le plus au Sud de l’Europe et le plus proche de l’Afrique. Cette dimension géographique confère sur le plan géopolitique et stratégique à nos deux pays un rôle incontestable de pont entre le continent africain et européen. L’Espagne et le Maroc, d’un simple point de vue géographique, ont un avenir commun et partagent, de fait, des affinités qui sont loin d’être simplement statiques. Au vu des emplacements géostratégiques de l’Espagne et du Maroc, il faut, à mon sens, continuer à travailler main dans la main sur les futurs projets qui vont émerger. Comme je vous le disais précédemment, je crois beaucoup à l’éducation. Nous devons miser sur la jeunesse, notre futur, et prévoir des échanges culturels, linguistiques. La langue espagnole est une langue de plus en plus parlée dans le monde, en Europe bien sûr, mais aussi en Amérique du Sud et en Amérique du Nord (actuellement, la deuxième langue parlée du pays). Ceci explique pourquoi les Instituts Cervantès au Maroc connaissent chaque année un succès grandissant avec de plus en plus d’élèves désireux d’y compléter leurs études d’espagnol.

Diplomatica : Les demandes d’obtention de visas pour l’Espagne sont parfois difficiles à obtenir pour les marocains. Comment expliquez-vous cela ?

27 Numéro 26 - 2009


ialogue

L’Ambassadeur Luis Planas: La question des visas est une question qui se pose au niveau européen. Nous avons, en Europe, l’accord Schengen, un accord qui unit la majorité des pays européens dans un ensemble de règles destinées à réguler et à organiser l’espace intérieur. Cependant, il y a des règles communes concernant l’obtention d’un visa pour un citoyen étranger, sésame indispensable pour obtenir le droit d’entrée au sein de l’Union Européenne. Je rappelle que le visa relève exclusivement de la compétence des consulats. Nous avons à l’heure actuelle un réseau de sept Consulats au Maroc (Nador, Tétouan, Tanger, Larache, Rabat, Casablanca et Agadir). Nous comptons en ouvrir un huitième, très prochainement, à Marrakech. Un nombre important de dossiers ayant pour objet la demande de visa nous parvient chaque année : à peu près 160 000. D’année en année, nous tâchons d’améliorer nos services, très sollicités, comme vous pouvez vous en douter, en période estivale ou durant les fêtes de fin d’année. Diplomatica: Le problème de l’immigration clandestine transite par le Maroc. Où-en est, selon vous, l’étape de la coopération maroco-espagnole dans ce cadre précis ?

L’Ambassadeur Luis Planas: La coopération qui s’est établie entre le Maroc et l’Espagne est l’un des meilleurs exemples de réussite des relations diplomatiques entre nos deux pays. Des gens sont prêts, en raison d’un grande détresse sociale et humaine, à risquer leur vie, voire à la perdre, pour essayer de franchir la frontière européenne. Notre principale cible, ce sont les réseaux mafieux de passeurs du Maroc vers l’Europe, et donc vers l’Espagne ou les Iles Canaries. Nous avons donc développé, ensemble, un certain nombre de mesures. Grâce à des efforts conjoints, l’immigration clandestine a beaucoup diminué ces dernières années.

Autre aspect de coopération positive avec le Maroc : la migration légale. La législation espagnole en la matière a permis de mieux traiter le problème en optant pour un système de migration plus stable. En effet, dans le cadre de la migration légale, et grâce à l’activité du secrétariat d’Etat à l’immigration et de l’Ambassade d’Espagne au Maroc, des marocains ont signé des contrats à durée indéterminée dans bon nombre de secteurs, ou bien des contrats saisonniers. Cela, sous la protection de l’Espagne et du Maroc. Autant d’éléments qui montrent qu’à bien des égards le problème est en train de trouver ne serait ce que des pistes de solu-

tion, sans toutefois avoir la prétention de l’endiguer définitivement. Nous avons aussi beaucoup oeuvré à une autre dimension, humaine celle-là: le traitement des personnes immigrant clandestinement en veillant au respect de leur dignité dans ces moments de détresse. Diplomatica: Force est de constater que le Maroc et l’Espagne entretiennent des liens de longue date, que ce soit historique ou même politique. Comment pensez-vous qu’ils puissent concilier les deux cultures? L’Ambassadeur Luis Planas: A travers une meilleure connaissance. Malgré la proximité géographique, force est de constater que l’écart des perceptions est bien plus large que le Détroit de Gibraltar. Mais je suis optimiste. Les choses empruntent le bon chemin et nos connaissances mutuelles, le respect, et surtout la coopération pour les défis du futur l’emportent peu à peu.

Pour cette interview, l’Ambassadeur Luis Planas reçoit l’équipe de Diplomatica dans les bureaux de la nouvelle Ambassade d’Espagne, sur les hauteurs de Rabat.

28 Numéro 26 - 2009


évouement

fÉÄ|wtÜ|à° ctÄxáà|Çx Grand élan de solidarité des peuples marocain et égyptien pour la Palestine

SAR LA PRINCESSE LALLA MERYEM A PRÉSIDÉ, AU THÉÂTRE NATIONAL MOHAMMED V, LE 7 FÉVRIER, UNE GRANDE SOIRÉE CARITATIVE ORGANISÉE PAR L’AMBASSADE D’EGYPTE AU MAROC AU PROFIT DU CROISSANT ROUGE PALESTINIEN. uite aux attaques et bombardements israéliens subis par le peuple palestinien de la Bande de Gaza début 2009, S.E.M. Kadri Fathi Abdelmottaleb, Ambassadeur d’Egypte à Rabat et son épouse ont pris l’initiative d’aménager une soirée pour venir en aide aux efforts de reconstruction de la Palestine. Dans une allocution, Mme Ines Nakib, épouse de l’Ambassadeur d’Egypte au Maroc, a

S

exprimé sa gratitude à Sa Majesté le Roi Mohammed VI d’avoir bien voulu donner son accord pour que cette manifestation soit placée sous la présidence effective de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem. Elle a également salué l’élan de solidarité des peuples marocain et égyptien avec le peuple palestinien, soulignant que cette soirée caritative dont les recettes sont destinées au Croissant

Rouge Palestinien, reflète l’esprit de solidarité arabe et les nobles valeurs humaines qui l’accompagnent. A l’occasion de cet événement, l’Ambassadeur d’Egypte a accordé à Diplomatica une interview évoquant notamment les excellentes relations qui unissent le Maroc et l’Egypte et les accords bilatéraux qui en découlent, à découvrir dans les pages suivantes.

S.A.R. la Princesse Lalla Meryem entourée de S.E.M. Kadri Fathi Abdelmottaleb, de son épouse Inas et des diplomates de l’Ambassade d’Egypte à Rabat lors de la réprésentation au Théâtre National Mohammed V

30 Numéro 26 - 2009


évouement son arrivée, SAR la Princesse Lalla Meryem a été accueillie par SEM Kadri Fathi Abdelmottaleb, Ambassadeur d’Egypte à Rabat, et son épouse Mme Ines Nakib Abdelmottalib.

A

SAR la Princesse Lalla Meryem a passé en revue un détachement de la garde municipale qui rendait les honneurs, avant d’être saluée par la Ministre du développement social, de la famille et de la solidarité, Mme Nouza Skalli et MM. Hassan Amrani, Wali de la région de Rabat Salé Zemmour Zaër, Mohamed Roudabi, Général de Brigade, Cdt Adjoint de la Place d’Armes de Rabat-Salé. SAR la Princesse Lalla Meryem a également été saluée par MM. Abdelkabir Barkia, Président de la région, Omar Bahraoui, Président du Conseil communal de la ville de Rabat, Said Oulbacha, Président du Conseil provincial de la Préfecture de Rabat, Abdellatif Nassib El Mesnaoui, Directeur du théâtre national Mohammed V, ainsi que par les membres du comité d’organisation de cette soirée caritative. Par la suite, SAR la Princesse Lalla Meryem a rejoint la tribune royale. Cette soirée caritative a été agrémentée par des chansons arabes interprétées par l’orchestre marocain de musique arabe dirigé par le maestro Salah Al Morsli Cherkaoui. La chanteuse marocaine Karima Skali a chanté les chefs d’oeuvre d’Oum Kalthoum. L’artiste égyptien Khaled Selim avait, quant à lui, fait spécialement le déplacement depuis

l’Egypte pour interpréter les chefs d’ouvre d’Abdelhalim Hafez “Al Maa wa Lkhodra” et “Gabbar”. Il a également chanté quelques-unes de ses propres chansons. L’auditoire était conquis et empreint de nostalgie à l’écoute de ce répertoire musical riche et émouvant. Le spectacle a été marqué par la présence massive de Hauts Responsables de l’Etat marocain et des membres diplomatiques accrédités à Rabat. Des personnalités importantes de la culture, la pensée, l’art et la presse marocains ont également tenu à être là en soutien au peuple palestinien. A l’instar de la communauté égyptienne et palestinienne résidant à Rabat. Le Théâtre Mohammed V était comble. Avec des tickets vendus à partir de 300 Dhs, une importante somme d’argent a pu être rassemblée en faveur du peuple palestinien meurtri par les attaques subies récemment. Cette formidable ardeur solidaire a fait le succès incontestable de cet événement et a démontré la solidité et la sincérité des sentiments fraternels et amicaux qui lient ces différents peuples du monde arabe. Chacun est reparti heureux d’avoir accompli une bonne action en faveur de la Palestine. L’excellente organisation et l’énergie déployée par les membres de l’Ambassade d’Egypte et des amis de la Palestine ont largement contribué à faire de cette soirée une réussite et un exemple d’entraide humaine.

Dans la Résidence d’Egypte, à l’issue du spectacle, l’Ambassadeur d’Egypte à offert un dîner pour remercier ceux et celles qui ont contribué à l’organisation et à la réussite de cette grande soirée caritative

L’artiste Karima Skalli et Khalid Salim, l’Ambassadrice d’Egypte et le personnel de l’Ambassade d’Egypte

Karima Skalli suivie par l'orchestre marocain de musique arabe dirigé par Salah Al Morsli Cherkaoui

Le chanteur égyptien Khalid Salim fait toujours un tabac lors de ses représentations dans le monde arabe

Madame Inas Nakib Abdelmottaleb remercie les nombreux spectateurs pour leurs efforts de générosité 31 Numéro 26 - 2009


ialogue

\ÇàxÜä|xã avec Kadri Fathi Abdelmottaleb Ambassadeur d’Egypte à Rabat

Diplomatica : L’Egypte est un pays toujours aussi attractif aux yeux des touristes pour entre autres ses célèbres pyramides, ses riches musées, sa musique envoûtante… Comment se situe le développement touristique de votre pays ?

Bas: S.E.M. Kadri Fathi Abdelmottaleb, Ambassadeur d’Egypte à Rabat et son épouse Mme Inas Nakib entourant le Cheikh Tantaoui recteur de l’Université Al-Azhar

32 Numéro 26 - 2009

SEM l’Ambassadeur d’Egypte : L’Egypte, malgré des conjonctures géo politiques parfois difficiles dues à son emplacement stratégique dans la région du Moyen Orient, connaît néanmoins une embellie touristique. Si l’on prend l’exemple du Maroc, depuis trois ans, le nombre de visas délivré n’a cessé d’augmenter. En 2008, le consulat d’Egypte au Maroc a délivré 25 000 visas. Cet attrait des marocains pour l’Egypte s’est consolidé au fil des dernières années, à travers notamment les “Caravanes touristiques” que nous avons organisées en 2006 et 2007 à Casablanca. Pour l’occasion, des délégations du Ministère du tourisme égyptien se sont rendus au Maroc, accompagnées de professionnels du tourisme (tels que des tour opérateurs, hôteliers, restaurateurs égyptiens) dédiés à rencontrer leurs homologues marocains pour leur faire découvrir ou redécouvrir les atouts touristiques de l’Egypte et aussi pour échanger avec eux leurs expériences. Les “Caravanes touristiques” ont conduit de nombreux égyptiens à se rendre au Maroc pour mieux connaître la culture, la gastronomie marocaine, l’artisanat, etc. de même que les marocain se sont montrés de plus en plus enclins à voyager en Egypte.

Diplomatica : A ce propos, la station balnéaire Charm El Sheikh connaît chaque année un engouement grandissant de la part des voyageurs du monde entier. Comment expliquezvous ce succès ? SEM l’Ambassadeur d’Egypte : Charm El Sheikh est en effet devenue une station, un “spot” comme l’on dit aujourd’hui, très prisée. Elle est un lieu idéal pour les amateurs de plongée sous marine. La beauté de sa côte et son climat exquis attirent un pan plus large de touristes. L’autre grand avantage touristique de Charm El Sheikh réside dans ses infrastructures qui offrent une large gamme d’établissements hôteliers allant du 2 étoiles aux 6, voire 7 étoiles. La station est ainsi accessible à toutes les bourses, elle n’est pas simplement réservée à une élite. Charm El Sheikh symbolise, en outre, un symbole de paix très fort puisque c’est souvent le “siège” de nombreuses conférences internationales ayant pour but d’apaiser les tensions et d’aboutir à des résolutions pacifiques concernant le conflit israélo-palestinien. Diplomatica : A ce sujet, vous avez organisé, en février, une soirée caritative afin de venir en aide au peuple palestinien suite aux intenses bombardements israéliens survenus début 2009 dans la bande de Gaza. Quelle va être la portée de cet acte de solidarité, initié de votre propre initiative ?


ialogue

SEM l’Ambassadeur d’Egypte : Ce geste de solidarité, j’y tenais absolument, face à une population palestinienne en détresse accusant de lourdes pertes en vies humaines. L’Egypte est impliquée depuis 60 ans dans le conflit de la Palestine. En tant qu’Ambassadeur d’Egypte au Maroc, je ne pouvais pas rester en retrait. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’organiser une soirée musicale à Rabat inspirée des chansons égyptiennes de l’époque, d’Oum Kalthoum à Ismahan, et interprétées par une chanteuse marocaine célèbre, Karima Skalli, et un illustre interprète égyptien, Khaled Selim. Je tiens à remercier SAR Lalla Meryem d’avoir présidé cette soirée caritative où non seulement le public marocain mais aussi la communauté égyptienne et palestinienne au Maroc ont répondu présents en signe de solidarité avec le peuple palestinien. L’intégralité des recettes de ce spectacle artistique seront reversées au Croissant Rouge palestinien. Diplomatica : Le Maroc et l’Egypte ont toujours entretenu d’excellentes relations. Celles-ci ont indéniablement des répercussions commerciales entre les deux pays. Concrètement, comment se traduisent-elles? SEM l’Ambassadeur d’Egypte: Les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Egypte ne cessent de s’accroître, avec une balance commerciale en constante augmentation chaque année: fin 2005, la balance entre les deux pays était de 123 millions de dollars US ; fin 2008, elle s’éle-

vait à 400 millions de dollars US ! Les trois accords d’échanges existants ne sont pas étrangers à ces résultats encourageants: il s’agit de l’accord d’échange bilatéral au sein de la ligue arabe, de celui entre le Maroc et l’Egypte et de l’accord d’Agadir regroupant l’Egypte, le Maroc, la Tunisie et la Jordanie. La majorité des produits marocains à destination de l’Egypte et viceversa ont pu être exportés grâce à ce dernier accord. Depuis trois-quatre ans, des compagnies industrielles égyptiennes viennent investir au Maroc dans le domaine du BTP. Un projet de construction de site balnéaire près de Tan Tan, à Oued Shbika précisément, va bientôt voir le jour suite à un accord conclu entre l’entreprise égyptienne Orascom et la CDG. Les investissements s’élèvent à 1,2 milliard de dollars US. La compagnie égyptienne de construction, Arab Contractors, l’une des plus grandes compagnies de construction dans le monde arabe, est également présente au Maroc. Nous importons aussi en terre chérifienne notre grande expérience dans le domaine de l’électro-ménager, à travers des marques ou des enseignes comme Goldi ou Kriazi implantées dans tout le Royaume. Nous exportons également vers le Maroc le fer et l’acier. Côté marocain, le groupe Chaabi est fortement implanté en Egypte à travers notamment une usine de fabrication de pile et de batterie qui fournit 60% du marché égyptien. Le groupe marocain a investi près de 100 millions de dollars US en terre égyptienne.

Diplomatica : Votre prise de fonction en tant qu’Ambassadeur d’Egypte au Maroc s’est effectuée en septembre 2005. Quelles ont été vos priorités depuis votre arrivée dans le Royaume ? SEM l’Ambassadeur d’Egypte: Depuis que je suis au Maroc, je me suis toujours attaché à renforcer les synergies qui existent entre nos deux pays et à favoriser les échanges culturels, touristiques, économiques, industriels… entre nos deux peuples. C’est d’ailleurs dans cette optique que je veille constamment à promouvoir la culture marocaine en Egypte, tout comme je me réjouis que la culture égyptienne tienne une place importante au Maroc, à travers ses films, sa musique, sa littérature… La plupart des échanges se font de l’orient vers l’occident ou inversement. Je souhaiterais qu’il y ait aussi davantage d’échanges inter arabes. L’un de mes objectifs premiers est de faire se rencontrer, autant que cela est possible, les hommes d’affaires marocains et égyptiens. Cela afin que leurs business ne soient plus essentiellement tournés vers l’Europe ou les Etats-Unis, mais qu’ils (ré) unissent leurs compétences et leur savoir faire respectifs pour initier des projets, investir dans des réalisat i o n s pérennes et fructueuses.

33 Numéro 26 - 2009


évouement

VÉÇw|à|ÉÇ Y°Å|Ç|Çx Un fervent défenseur de la cause féminine marocaine l’occasion de la journée mondiale de la Femme du 8 mars, le professeur Abdelhak El Merini, le Directeur du Ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie, a été honoré par l’association “Femmes et enfants”, elle-même affiliée à l’association “Fès Saiss”. Cet hommage rendu au Professeur El Merini est amplement mérité en raison des diverses études qu’il a effectuées durant de nombreuses années sur la femme marocaine. A ce titre, il a publié le “Manuel de la femme marocaine”, un ouvrage en trois tomes présentant l’ensemble des actions et des contributions significatives réalisées par des femmes marocaines qui ont marqué leur époque, de l’indépendance du Maroc à nos jours. Et ce, dans tous les secteurs de la vie professionnelle et les domaines à vocation humanitaire.

A

e “Manuel de la femme marocaine” est devenu, au fil du temps, un ouvrage de référence présenté dans de nombreux colloques nationaux et internationaux. Le pro-

L

fesseur Abdelhak El Merini est connu pour l’intérêt qu’il porte à l’histoire et à la littérature marocaine et pour ses études sur l’Islam. Il a ainsi publié divers ouvrages sur ces thèmes dont

Le Wali de la Région de Fès-Boulémane, M. Mohamed Rharrabi remet le Derrah, hommage de l’Association Fes-Saiss, au Prof. Abdelhak El Merini 34 Numéro 26 - 2009

les plus célèbres sont “L’Armée marocaine à travers l’histoire”, “La poésie du jihad dans la littérature marocaine” ou encore “Le thé dans la littérature marocaine”.

Monsieur et Madame El Merini, le Wali de la Région de Fès et Madame la Ministre Nouzha Skalli lors de la cérémonie d’hommage


évouement

i|x TááÉv|tà|äx Une vie vouée à promouvoir la femme marocaine

implication de Mme Rabia Rafiqui-El Merini au sein de l’Union Nationale de la Femme Marocaine est sans faille. Présente depuis la création de cette association, le 6 mai 1969 par feu SAR Hassan II, Mme Rafiqui-El Merini n’a ménagé aucun effort pour améliorer les conditions de vie et le futur de la femme marocaine.

L’

Depuis 2005, cette association est présidée par SAR la Princesse Lalla Meryem et Mme Rafiqui-El Merini en est la première vice-présidente. Après bientôt quarante ans d’existence, cette association n’a eu de cesse d’accompagner la formation des femmes marocaines dans tous les domaines professionnels et techniques, tant en milieu rural qu’en milieu citadin. Disposant d’une cinquantaine de représentations un peu Madame Rabéa El Merini prononce son discours lors du colloque de l’Union Nationale de la Femme Marocaine

partout dans le Royaume, l’Union Nationale de la Femme Marocaine a contribué à former des femmes du Maroc dans de nombreux secteurs (informatique, formation professionnelle, etc). Ceci facilite l’insertion de ces femmes dans le monde du travail, lutte contre l’analphabétisme, les informe des acquis de la Moudawana et les sensibilise à l’éducation sanitaire. Cette année, c’est le bureau régional de Tétouan qui a décidé, pour la Journée Mondiale de la Femme (8 mars), d’organiser une conférence sur

la vocation même de l’Union Nationale de la Femme Marocaine, à savoir la promotion de la femme marocaine dans tous les domaines. Vingt-sept pays – arabes, africains et européens étaient présents à cette conférence. A l’issue de ce colloque riche en débats et en échanges d’idées, Mme Rabia Rafiqui-El Merini a été honorée pour l’ensemble des actions qu’elle a menées depuis la création de l’Union Nationale de la Femme Marocaine. Mme Rabea El Merini reçoit, des mains de Charifa Lalla Oum Kaltoum Alaoui, coordinatrice de l’U.N.F.M. le symbole de l’association.

35 Numéro 26 - 2009


ialogue

Voyage en Terres Roumaines

36 NumĂŠro 26 - 2009


ialogue

XÇàÜxà|xÇ ave c

S.E.M. Vasile POPOVICI AMBASSADEUR DE ROUMANIE AU MAROC

diminué après l’adhésion de la Roumanie et la Bulgarie. Ils ont, au contraire, augmenté. Ensuite, la dynamique des échanges économiques maroco-roumains ont plus que doublé depuis, passant de 93 à 217 millions de dollars, avec une forte progression de l’exportation marocaine en Roumanie, de 20 à 76 millions de dollars. Cela veut dire que l’intégration européenne de mon pays a profité à tous les niveaux aussi bien à la Roumanie qu’au Maroc. Le vecteur Europe ne peut que servir les intérêts des uns et des autres. Diplomatica : Vous avez pris vos fonctions d’Ambassadeur de Roumanie au Maroc le 31 décembre 2005. Quel bilan dressez-vous des actions menées par votre Ambassade depuis trois ans ? L’Ambassadeur Popovici: Il est certain que, grâce aux efforts conjugués de l’ambassade du Maroc à Bucarest et de notre mission à Rabat, nous avons tous ensemble réussi à dynamiser les contacts politiques et économiques, après une longue période de stagnation. Cette nouvelle reprise n’aurait pas été possible sans un fondement solide en termes de coopération entre nos pays, qui existait depuis des décennies.

Diplomatica : Il y a deux ans, le Maroc appréhendait quelque peu l’adhésion de la Roumanie à l’Union Européenne dans le sens où le Royaume craignait de voir l’Europe se détourner de ce qu’il pouvait offrir au profit de la Roumanie. Qu’en est-il aujourd’hui? L’Ambassadeur Popovici: Depuis l’adhésion de la Roumanie à l’UE, le 1er janvier 2007, il s’avère que les craintes exprimées par certains medias marocains à l’époque sont infondées. Tout d’abord, les fonds européens pour le soutien du Maroc n’ont pas

Diplomatica : Vous êtes un Ambassadeur très présent dans la vie diplomatique. Quels seraient, pour vous, les atouts du Maroc dans le paysage de la diplomatie internationale ?

vis-à-vis de l’Europe et dans le monde arabe – et il le joue bien, avec une intelligence et une constance admirable. Le Royaume a, de plus, un atout majeur à l’international: la qualité exceptionnelle de son élite en général et de sa diplomatie en particulier, là où les traits de tout un peuple se concentrent et se valorisent au service du pays. Mon admiration pour la diplomatie marocaine est profonde et sincère. Diplomatica : Vous venez d’ouvrir, il y a quelques jours, à Fès, un consulat honoraire de Roumanie, ce qui porte à cinq le nombre de consulats roumains au Maroc. Quelle est l’importance de ce réseau consulaire dans plusieurs villes du Royaume ? L’Ambassadeur Popovici: Les consulats honoraires ont beaucoup d’importance dans la promotion des échanges économiques. Les consuls sont en général des hommes d’affaires qui connaissent le milieu d’affaires de la région et qui sont supposés soutenir les intérêts réciproques. Ils sont des émissaires de la Roumanie, mais puisqu’ils sont forcément des Marocains, ils veilleront naturellement aux besoins de leur pays qui est le Maroc. Je pense que l’institution du “consulat honoraire” est un vecteur important dans la stimulation des contacts économiques, s’il est utilisé à fond.

L’Ambassadeur Popovici: Le Maroc est un grand pays. De par sa taille, son histoire, sa culture et le plus que lui donne la monarchie en termes d’éclat, de stabilité, de cohérence politique, de prédictibilité… Le Maroc joue un rôle géopolitique essentiel Droite: Madame Latifa Akharbach, Secrétaire d’Etat au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, félicite S.E.M. Vasile Popovici, Ambassadeur de Roumanie à l’occasion de la Fête Nationale de son pays

37 Numéro 26 - 2009


ialogue

es monastères peints de Bucovine, les églises en bois de la région des Maramures et les citadelles médiévales de Transylvanie sont quelques-unes des plus belles facettes de la Roumanie. Il est impensable de voyager en Roumanie sans s'arrêter dans les trois plus belles villes de Transylvanie que sont Sibiu, Sighisoara et Brasov. C’est à Brasov justement que se trouve le château de Bran, l’un des plus célèbres monuments d’architecture médiévale de Roumanie. Connu des touristes du monde entier comme étant le “Château de Dracula”, il a souvent été utilisé dans des scènes de cinéma. Il est aussi fortement associé à l’image du prince Vlad Tepes qui régna au XVe siècle en Roumanie.

L

Avec ses escaliers secrets, ses portes dérobées, son passé sulfureux, le château de Dracula attire les touristes par milliers.

le château est associé à la légende de “Dracula”, cela n’est pas vraiment un hasard. L'écrivain anglais Bram Stroker, qui a créé ce personnage fantastique en 1897, se serait inspiré d'un personnage réel... le prince Vlad Tepes (traduisez : Vlad “l'empaleur” !), de son vrai nom Vlad III ou Vlad Dracula. Il gouverna, vers le milieu du XVe siècle, une région connue à l'époque sous le nom de Valachie et correspondant au sud de la Roumanie actuelle. Vlad III était connu pour sa cruauté extrême et son sadisme sans limites. En 1461, une armée ottomane, conduite par le Sultan Mohammed II, s'apprêtait à prendre d'assaut la Valachie avant que le Sultan ne découvre, en arrivant dans la région de Tirgoviste, l’effroyable scène de 20 000 prisonniers turcs empalés. Devant tant d'horreur, le Sultan fit demi-tour et rentra

Si

38 Numéro 26 - 2009

à Constantinople sans même avoir livré combat ! Fort de cette réputation légendaire, le château de Bran est transformé, en 1957, en musée national ouvert au public. L'escalier secret, élément mystérieux d'une architecture complexe, les pièces du musée médiéval, la fresque représentant les princesses royales, le lit à baldaquin du Roi Ferdinand et les légendes afférentes au château en font un monument très réputé de Roumanie. A tel point que les touristes américains viennent massivement découvrir cette attraction architecturale et historique unique. La visite à l'intérieur peut se faire seul ou accompagné d’un guide. À l'extérieur, on trouve des exemples de chaumières roumaines où les gens peuvent imaginer la vie des Roumains d'autrefois. Si les visiteurs, toujours plus nombreux, viennent découvrir le château de Bran, ce n’est pas seulement en rai-

son de son association avec le personnage de Dracula, c’est aussi pour la beauté des paysages de la région, de son bon air et des nombreuses possibilités touristiques que celle-ci propose. La plupart des vacanciers proviennent d'Europe, d'Amérique du Nord, comme nous l’évoquions précédemment et aussi de plus en plus du Japon. Depuis 2006, le château de Bran a été restitué à son propriétaire, Dominique de Habsbourg. Une partie du château est actuellement toujours habitée par la famille des descendants indirects de Vlad Tepeþ, les Van der Vlad. En 2007, la famille Habsbourg a mis en vente le château de Bran. L'État de Roumanie s’est montré intéressé par le rachat de ce dernier, mais rien à ce jour n’a été encore conclu. Une affaire à suivre.


ynamique

Gauche: L'exposition, inaugurée en présence du secrétaire d'Etat chargé de l'artisanat, M. Aniss Birou (gauche) et de l’Ambassadeur du Maroc à Berlin, S.E.M. Rachad Boulhal (centre), est le fruit d'un partenariat entre le groupe Kadewe et la Maison de l'Artisan. Bas: Des personnalités du monde de la politique, des affaires et du spectacle ont assisté à la grande soirée de gala organisée à l’’occasion du lancement de l’opération

TÜà wx i|äÜx `tÜÉvt|Ç PREMIÈRES SEMAINES DE L’ART DE VIVRE MAROCAIN EN ALLEMAGNE

l’initiative de l’Ambassade du Royaume du Maroc à Berlin, la Maison de l’Artisan et le grand magasin KaDeWe ont conclu un accord portant sur l’organisation des semaines de l’Art de Vivre Marocain au sein des magasins du groupe premium de Karstadt, au KaDeWe à Berlin, au Oberpollinger à Munich et au Alsterhaus à Hambourg, et ce durant six semaines, du 2 février au 14 mars 2009.

A

Cette opération de promotion s’est inscrite dans le cadre de la vision 2015 pour la promotion des exportations des produits de l’artisanat du Maroc, qui a été lancée par le Secrétaire d’Etat en charge du secteur de l’artisanat, M. Anis Birou. Le coup d’envoi de l’opération a eu lieu 40 Numéro 26 - 2009

dans le cadre d’une grande soirée d’inauguration officielle, le 4 février 2009, dans le grand hall du KaDeWe à Berlin et ce, en présence du Secrétaire d’Etat Chargé de l’artisanat M. Anis Birou, de la nouvelle directrice du magasin KaDeWe Mme Ursula Vierkötter, et de l’Ambassadeur du Royaume du Maroc S.E.M. Rachad Bouhlal. Contraction de "Kaufhaus des Westens" (Magasin de l'Ouest), Kadewe est l'un des plus grands et prestigieux magasins de commerce en Allemagne et en Europe. Edifié sur une superficie de six hectares, le magasin Kadewe est composé de 7 étages et reçoit quelque 50.000 visiteurs par jour.


ynamique

Stand traditionnel présentant le cérémonial ancestral du thé à la marocaine ainsi que d’autres stands présentant de nombreux produits artisanaux, dont les poteries de Safi et la fameuse huile d’Argan, qui ont été proposés aux visiteurs de KaDeWe.

a soirée d’ouverture avait une empreinte typiquement orientale. Décor, musique et nourriture, une ambiance magique qui a emporté sous d’autres cieux les quelques 700 invités venus des milieux politique, économique, culturel et social de toute l’Allemagne. En effet, plusieurs personnalités de renom de la société allemande et amies du Maroc ont pris part à la soirée d’inauguration. Citons par exemple, les célèbres acteurs Anna Maria Mühe, Marie Bäumer et Axel Milberg.

L

Pendant six semaines, les vitrines de la façade des magasins ont été décorées par un ensemble de produits d’artisanat marocain présentés dans un décor harmonieux dans différentes couleurs donnant aux visiteurs un avantgoût des magnifiques pavillons situés à l’intérieur du magasin. L’entrée du magasin, aménagée avec des ornements dorés, des lampes orientales, avec au milieu une fontaine en mosaïques (zellige) turquoise, offrait aux visiteurs une idée de l’art de vie et de l’architecture traditionnelle marocaine. Les 500 m2 du hall principal du KaDeWe ont ainsi été aménagés en quatre espaces pour l’exposition-vente de l’art de vivre marocain:

Espace Home Living, présentant une large gamme de produits de décoration et d’ameublement: poufs et coussins en cuir, accessoires, luminaires en cuivre, paravents en fer forgé, tables en zellige, bougies et photophores.

L'exposition offre également des échantillons de meilleurs produits du terroir du Maroc, tels que l'huile d'olive, l'huile d'argan dont les bienfaits sont connus et reconnus au niveau international.

Espace Cuisine, un espace offrant des articles utilisés pour la cuisine et dans le service à table: théières en argent, bonbonnières, sinia, étagères, tifour, tbika, poteries: tagines et assiettes en céramique.

Pour donner à l’opération un avant-goût du Maroc au touriste potentiel allemand, tous les jours de la semaine, de 14 à 17 heures, le spectacle incomparable des artisans au travail attirait les badauds à qui l’on offrait un thé à la menthe préparé selon le rituel marocain. Une tombola était organisée également chaque semaine offrant aux chanceux un luxueux voyage pour deux personnes à destination de Marrakech ou d’Agadir.

Espace Hammam, un espace présentant divers produits indissociables du rituel ancestral du hamman marocain: savon noir, argile aromatisée, produits cosmétiques à base d’huile d’argan, de ghassoul, d’amande et de rose à côté de peignoirs et serviettes de bain brodés. Espace Déco, présentant toute une panoplie d’articles typiques: bracelets en passementerie, porte-clés en bois sculpté, bijoux berbères en argent, ceintures en cuir ou encore la célèbre babouche marocaine en cuir.

La manifestation s’est clôturée en invitant les organisateurs à renouveler cette grande opération promotionnelle l’année prochaine.

41 Numéro 26 - 2009


ialogue

cxÜáÑxvà|äxá avec S.E.M. Yuanxing Gong Ambassadeur de Chine à Rabat

Un Bilan des Relations Maroc-Chine

Diplomatica: Entre le Maroc et la Chine, c’est une longue histoire d’amitié et d’échanges mutuels. Sous quelles formes se concrétise cette coopération bilatérale forte entre les deux pays ? L’Ambassadeur Yuanxing Gong: Je voudrais tout d'abord remercier Diplomatica de me donner l'occasion de transmettre les amitiés du peuple chinois au peuple ami et frère marocain. Entre le Maroc et la Chine, c’est une longue histoire d'échanges et d'amitié (cela remonte au VIIIe siècle !). En 1958, Le Royaume du Maroc établit des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine qui, depuis, ne se sont jamais interrompues. Nos deux pays ont, d’ailleurs, célébré le Cinquantenaire de leurs relations 42 Numéro 26 - 2009

diplomatiques le 1er novembre 2008. Leurs relations sont basées sur le respect, l'égalité et l’avantage réciproque. Depuis la visite d'Etat de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en Chine en 2002 puis celle du Président chinois Hu Jingtao au Maroc en 2006, les relations de coopération amicale se sont multipliées dans les domaines politique, économique, commercial, culturel et autres. Les échanges commerciaux entre le Maroc et la Chine se développent régulièrement atteignant, en 2008, un volume global historique de 2,79 milliards de dollars US (contre 100 millions de dollars US en 1990). Un chiffre multiplié, en moins de vingt ans, par 28! La Chine détient aujourd'hui la 5ème place parmi les fournisseurs du Royaume. Les produits chinois traditionnels comme le thé, les vêtements et les chaussures ou les produits nouveaux comme l'électronique, l'informatique et l'automobile sont fortement appréciés sur le marché marocain pour leur rapport qualité/prix très compétitif. Le nombre des investissements chinois au Maroc ne cesse d’augmenter. La croissance économique chinoise et le renforcement du potentiel de ses entreprises créent indéniablement des conditions propices aux investissements à l'étranger. Encouragés par le gouvernement chinois, ces investissements au Maroc couvrent, entre autres, la pêche, l'industrie de transformation, les télécommunications. Dans le domaine de la pêche, l'investissement chinois s’élève à 150 millions USD à travers 26 entreprises à capitaux mixtes. Diplomatica: En matière d’échanges de compétences, la Chine s’est beaucoup impliquée au Maroc. Quelles ont-été les réalisations et les aides apportées concrètement au Royaume ? L’Ambassadeur Yuanxing Gong: Grâce à l’excellent tissu de relations maintenu et accru au fil des années par nos pays respectifs, les entreprises chinoises n’hésitent pas à faire part de leurs techniques avancées au Maroc et à faire partager leurs expériences

de gestion dans les secteurs de l'électricité, du transport, des télécommunications, de l'hydraulique, des chemins de fer et des matériaux de construction. De la sorte, elles participent activement au développement socio-économique du Royaume. Le montant contractuel des travaux forfaitaires se chiffrait, fin 2007, à 1,17 milliard de dollars US, dont 920 millions déjà réalisés. La Chine, amie du Maroc, a accordé au Royaume des aides sincères et désintéressées. Dès 1975, elle envoyait plus de 1.300 médecins au Maroc à titre d'assistance publique. Aujourd'hui, 12 missions médicales chinoises prêtent leurs services dans différentes régions marocaines. Par ailleurs, la Chine a accompagné le Maroc, via des prêts sans intérêt, dans la réalisation de quatre grands projets de construction clés en main, dont le complexe sportif de Moulay Abdellah de Rabat, trois piscines couvertes de normes olympiques et six cliniques. La Chine a aussi fait don au Maroc d’une vingtaine de lots de matériels dont le dernier date du 24 novembre 2008. Celui-ci, constitué d’équipements et de fournitures d’une valeur de 35 millions de dirhams, était destiné aux 667 unités de l’INDH. Elle a, en outre, réalisé les travaux de cartographie géochimique de la région Guelmim-Smara et reçu en stage en Chine plus de 400 administrateurs et techniciens marocains dans différents domaines. Chaque année, la Chine accorde 15 bourses universitaires aux étudiants marocains. Depuis 2007, il y eut 43 autres bourses supplémentaires accordées. En 2009, la Chine accordera, au total, 74 bourses universitaires aux jeunes marocains. Diplomatica: Le commerce international entre le Maroc et la Chine aura tendance, dans les années à venir, à s’accroître. Comment parvenir à équilibrer ce phénomène de réciprocité et quels produits phares marocains intéressent particulièrement le marché chinois?


ialogue

M. Abbas El Fassi, Premier Ministre marocain entourant une importante délégation chinoise en visite officielle au Maroc

Le Chef de la délégation chinoise salué par le Ministre Maazouz

L’Ambassadeur Yuanxing Gong: Le partenariat économique entre le Maroc et la Chine a de beaux jours devant lui. D'abord parce que les relations entre nos deux pays sont excellentes et qu’elles reposent sur des bases solides, de confiance mutuelle, d'égalité et de réciprocité des avantages. Ensuite, parce que nous sommes tous motivés à promouvoir un nouveau partenariat. Aidés en cela par une véritable complémentarité dans nos relations économiques et commerciales. La Chine exporte beaucoup. Les produits chinois profitent à différentes catégories de consommateurs du monde entier. Elle importe aussi beaucoup. Le volume global de l'importation chinoise a atteint plus de 1133 milliards de dollars US en 2008, les importations chinoises augmentant chaque année de 20% en moyenne. L'exportation marocaine vers la Chine est vivement encouragée. Nous avons, à cet effet, invité les exportateurs marocains à venir faire la promotion de leurs produits dans la République populaire, en leur accordant des espaces d'exposition gratuits. D’ailleurs, à l’occasion de l'Exposition Universelle qui se tiendra à Shanghai en 2010, un espace de 324 m2 sera mis à la disposition du Maroc à titre gracieux. Vous l’aurez compris, le marché chinois est ouvert à tout ce qui provient du Maroc, notamment en ce qui concerne ses produits-phares tels que les engrais phosphatés, l'huile d'olive, le vin et autres. Ce sont des produits que la Chine importe beaucoup d’autres pays. A ce titre, je suis heureux d’avoir appris que le vin marocain est sur le point d’entrer sur le marché chinois. Pour que les agrumes marocains occupent la place qu’ils méritent sur le vaste marché chinois, il faut que le Royaume en produise davantage. A cet effet, un protocole phytosanitaire pour l'exportation des agrumes marocains sur le marché chinois a été signé en mars 2008. Dans l’autre sens, le marché marocain comporte, pour les investisseurs chinois, de nombreux avantages dus à la stabilité politique du Royaume, son système juridique complet, ses ressources humaines qualifiées et sa position géographi-

que stratégique. Le gouvernement chinois encourage donc fortement les entreprises chinoises à investir au Maroc, et ce en leur accordant des mesures préférentielles.

géographiques existantes, il conviendrait, dans l'intérêt d'attirer les touristes et les opérateurs économiques, d'accorder davantage de facilités administratives.

Diplomatica : Le Maroc a une position stratégique sur le continent africain. Quelles sont vos attentes sur le rôle que peut jouer le Royaume en matière de coopération entre la Chine et l’Afrique ?

Diplomatica: La Chine connaît actuellement une période de croissance ascendante. Quels ont été les moyens mis en oeuvre pour arriver à un tel niveau de développement du pays ?

L’Ambassadeur Yuanxing Gong: La politique de la Chine pour l'Afrique peut se résumer ainsi: amitié sincère, coopération gagnantgagnant et développement partagé. Travailler avec le Maroc permet à la Chine d’optimiser le développement de ses relations de coopération avec l'Afrique, notamment dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africaine. Le Maroc constitue une plaque tournante du continent africain. Par conséquent, nous pouvons, conjointement, contribuer à créer un nouveau modèle de coopération Sud-Sud. Cela renforcerait d’autant la coopération bilatérale entre nos deux pays. Je souhaite que, grâce à la réalisation du port Tanger-Med et à l’accroissement des investissements chinois, le Maroc jouera un rôle décisif dans la coopération économique et commerciale entre la Chine et l'Afrique.

L’Ambassadeur Yuanxing Gong: Depuis le début de la politique de réformes et d'ouverture entreprise il y a 30 ans, l'économie chinoise a connu un taux de croissance annuel de 9,7% en moyenne. Malgré la crise financière qui a frappé le monde entier, elle a enregistré l'année dernière un taux de croissance de 9%. Sous l'effet de cette crise, elle rencontre aujourd'hui beaucoup de difficultés comme les autres économies du monde. Pour y faire face, le gouvernement chinois a adopté un plan de relance de 600 milliards de US dollars. Il est fort probable que l'économie chinoise gardera en 2009 un taux de coissance de 8%. La puissance globale du pays occupe aujourd'hui la 3ème place mondiale. C’est d’autant plus remarquable que la Chine a démarré de rien ou presque. Si son développement économique a été quelque peu freiné au début, c’est à cause, à l'époque, de son manque de moyens technologiques avancés. Aujourd'hui, notre pays est dans une phase décisive de réformes et de développement et connaît une période importante d'industrialisation et de modernisation. Face à ces nouveaux enjeux, le gouvernement chinois a adopté une politique nouvelle consistant à changer de modèle de développement économique. Pour cela, nous sommes passés d'une croissance qui s'appuyait jusqu’alors essentiellement sur l'investissement et l'exportation à une croissance stimulée aussi par la consommation. Jusque-là, nous avions une croissance entraînée surtout par le secteur secondaire que nous avons étendue aux secteurs primaire et tertiaire. Enfin, notre croissance, principalement basée sur la consom-

Diplomatica: Comment mieux faciliter les échanges personnels entre le Maroc et la Chine ? L’Ambassadeur Yuanxing Gong: Il est évident que les échanges d'expertises et compétences jouent un rôle primordial dans les relations politiques, économiques et culturelles entre le Maroc et la Chine. De plus, les échanges personnels se trouvent renforcés avec la signature d’un accord de coopération touristique entre nos deux pays. La Chine compte, chaque année, 50 millions de touristes voyageant à l'étranger. Le Maroc pourra donc faire en Chine la promotion de son tourisme, comme le font déjà d'autres pays du monde. Malgré les barrières linguistiques et

43 Numéro 26 - 2009


ialogue Mme Nawal El Moutawakil et par le Président du Comité Olympique Marocain, le Général Hosni Benslimane. Comment la participation marocaine a-t-elle été perçue au niveau chinois ?

SAR la Princesse Lalla Salma entourée par l’Ambassadeur, son épouse et la troupe artistique des handicapés de Chine

mation des matières et des ressources, s’est orientée vers un développement axé sur les progrès scientifique et technologique, l'augmentation de la qualification des travailleurs et sur l'innovation de la gestion. La réforme a d’abord commencé par le milieu rural puis elle a ensuite été appliquée dans villes où les usines ont, à partir de 1992, adopté l’économie de marché délaissant petit à petit une économie de plan. A titre d'exemple, la Chine dispose de 7% des terres arables dans le monde, mais elle est obligée de nourrir 22% de la population mondiale. Aujourd'hui, grâce à la ferveur des paysans chinois, nous connaissons l'abondance à une époque ou la planète doit faire face à une crise alimentaire. Par ailleurs, la Chine est le deuxième pays producteur d'énergie au monde. Depuis longtemps, elle s'appuie sur ses propres énergies pour son développement économique avec un taux d'autosuffisance énergétique supérieur à 90%, dépassant de loin celui de nombreux pays développés. Le charbon du pays fournit 76% de l'énergie consommée en Chine. Le pétrole importé par la Chine représente seulement 7% des importations mondiales, loin derrière les Etats-Unis, l'Europe et le Japon. Diplomatica: A ce propos, l’on constate que l’économie d’énergie, le développement durable, la protection de l’environnement sont devenus, en Chine, une préoccupation primordiale. Comment cela se traduit-il dans les faits ? L’Ambassadeur Yuanxing Gong: La Chine accorde une importance toujours accrue à l'économie de l'énergie et à la lutte contre le gaspillage. Des mesures efficaces ont été prises en ce sens en veillant à réduire l'importance des secteurs à haute consommation

44 Numéro 26 - 2009

d'énergie et à encourager l'innovation technique. En 2006, le gouvernement chinois rédigeait le 11e plan quinquennal. Celui-ci mise sur un développement durable destiné à préserver les ressources naturelles. Ses objectifs principaux sont: d’optimiser la structure économique, tout en maintenant un taux de croissance annuel moyen de 7,5%; d’améliorer l'efficacité énergétique de 20%; de réduire de 10% le volume global des principales émissions de matières polluantes. Le gouvernement chinois est déterminé à abandonner un modèle de développement caractérisé par un coût élevé, une importante pollution et une forte consommation d'énergie, au profit d’une politique de faible consommation d'énergie et de protection de l'environnement. La Chine travaille actuellement sur dix projets d'économie d'énergie comme la recherche de substitut d'énergies fossiles, l'utilisation de la combustion permettant de produire à la fois une source de chauffage et d'électricité, le recours à la chaleur résiduelle, la sensibilisation aux économies d'énergie dans le secteur des BTP, etc. La mise en place d’une politique fiscale avantageuse dans la gestion des économies d'énergie et l’exploitation active de nouvelles ressources énergétiques telles que les petites centrales hydrauliques, le biométhane propre, l'électricité éolienne ou encore les chauffe-eau solaires sont autant de mesures préconisées pour améliorer le sort de la Chine mais aussi celui de la planète. Diplomatica: L’année 2008 a été faste pour la Chine, notamment grâce au succès des Jeux Olympiques qui ont permis au monde entier de se rendre compte des importantes évolutions que connaît le pays. A Pékin, le Maroc était officiellement représenté par son Ministre de la Jeunesse et des Sports,

L’Ambassadeur Yuanxing Gong: Le Maroc a apporté un grand soutien à la Chine dans l’organisation des Jeux Olympiques de Pékin. Mme la Ministre Nawal El Moutawakil et Monsieur le Président du Comité Olympique Marocain, le Général Hosni Benslimane, ont honoré de leur présence la cérémonie d’ouverture des JO et ont assisté, les jours qui ont suivi, à de nombreuses compétitions. Lors de la 16e Assemblée Générale de l’Association des Comités Olympiques Nationaux (ACON) qui s’est tenue quelques mois avant les JO, en avril 2008, le Comité Olympique National du Maroc avait réaffirmé sa pleine confiance en la Chine et s’était prononcé avec fermeté contre les tentatives de perturbation et de politisation autour des JO de Pékin. Diplomatica: Vous nous avez mentionné précédemment que le Maroc et la Chine ont fêté, en 2008, le cinquantième anniversaire de leurs relations bilatérales. Quelle est la portée de cet anniversaire ? L’Ambassadeur Yuanxing Gong: Les relations entre la Chine et le Maroc, nouées depuis un demi siècle, se trouvent au beau fixe. Les champs de coopération n’ont cessé de s’élargir. A l’occasion de ce 50e anniversaire, les deux chefs d’Etat ont échangé de très importants messages dont l’objectif est le développement ultérieur des relations entre les deux pays. Pour célébrer cet anniversaire, les deux parties ont organisé différentes manifestations, à classer désormais dans les annales des liens sino-marocains qui ont permis d’approfondir la compréhension mutuelle entre les deux peuples. SAR la Princesse Lalla Salma a assisté, en personne, au spectacle donné par la troupe artistique des handicapés de Chine, spectacle qui a suscité un vif intérêt auprès du public marocain. Diplomatica: SM le Roi vient de nommer un grand spécialiste du monde asiatique au poste d’Ambassadeur du Maroc à Pékin: S.E.M. Jaâfar Hakim Alj. Côté chinois, quelles sont les perspectives attendues ? L’Ambassadeur Yuanxing Gong: Je salue chaleureusement cette nomination qui m’apparaît très encourageante. Jaâfar est un diplomate chevronné, animé d’un grand sens de la sagesse, des responsabilités et de la créativité. Je suis persuadé qu’il ne ménagera aucun effort pour le renforcement et le développement des échanges et de la coopération entre nos deux pays, dans divers domaines.


estination

SHANGHAI Le Nouvel Eldorado

LE POUMON ECONOMIQUE DE LA CHINE Il y a 15 ans, personne n’aurait pu imaginer que le quartier Pudong, situé à l’est de Shanghai, deviendrait en l’espace de quelques années le plus grand centre financier et commercial de la Chine. Représentant 20% de la production industrielle du pays et avec une croissance à deux chiffres depuis 15 ans, la ville a un PIB qui avoisine les 90 milliards d’euros. C’est 75% de plus qu’en 2000. Le maglev, train roulant à 450 Km/h, symbole de la démesure, relie l’aéroport au centre-ville. 15 years ago, no one could have imagined that Pudong, a district to the east of Shanghai, would have become the space it is now - the largest financial and commercial district in China. Representing 20% of the industrial production of the whole country and with a double figure increase over the last 15 years, the town has a PIB worth around 90 billion Euros. That's 75% more than in 2000. The maglev - a high speed train moving at around 450 km/h symbol of speed and modernity goes from the airport in the centre of town.

La ville dont les gratte-ciel s’inspirent de Manhattan affiche ses ambitions: selon les statistiques officielles, Shanghai possède plus de 5000 buildings, deux fois plus que New York! Actuellement, il y aurait 120 gratte-ciel de plus chaque année et 20 000 chantiers permanents. Parmi les bâtiments les plus emblématiques : la tour de l’Oriental Pearl TV (468 m). Avec 17 millions d’habitants et 5 880 habitants au km², Shanghai est la ville la plus grande et la plus peuplée de Chine. Symbole de cette suractivité: Nanjing Road, l’avenue principale longue de 6 km accueille chaque jour 1 million de visiteurs.

46 Numéro 26 - 2009

The city has sky scrapers reminiscent of Manhattan, and has achieved its objectives, according to official statistics. Shanghai has more than 5000 buildings, twice as many as New York. There are around 120 skyscrapers built each year and 20,000 permanent workers stationed there. Amongst the most striking buildings is the Oriental Pearl TV tower (478 m). With 17 million inhabitants at a density of 5,880 inhabitants per square kilometre, Shanghai is the largest and most populated town in China. A symbol of this is the Nanjing road - the main drag, 6 km long which each week welcomes 1 million visitors.


estination

PREMIERE DESTINATION EN 2020 La Chine est la 4ème destination la plus appréciée des touristes, derrière la France, l’Espagne et les Etats-Unis. Mais selon les prévisions, l’Empire du Milieu sera en 2020 la 1ère destination mondiale. Pour Shanghai, l’exposition universelle de 2010 est donc un enjeu de taille: c’est la 1ère fois que l’événement se tient dans un pays en voie de développement et officiellement, 70 millions de visiteurs sont attendus. Shanghai est jumelée à Casablanca. China is the fourth most popular destination for tourists after France, Spain and USA. But at the rate it is going, the Middle Kingdom should be the top destination by 2020. For Shanghai the world exhibition due to take place in 2010 is a work in progress - it will be the first time that this event has taken place in a developing country. Around 70 million visitors are expected. Shanghai is twinned with Casablanca.

Supérieur, arrogant, libéral, individualiste: voilà comment un Pékinois pourrait vous décrire un Shanghaïen, les deux entretenant à peu de choses près les mêmes relations qu’un Parisien avec un Marseillais. Il faut dire qu’à partir du 20ème siècle, Shanghai a longtemps été le seul centre d'échanges économiques du pays. Jeu, opium et prostitution ont longtemps été les activités les plus lucratives de la ville. En 1938, c’est le 8ème port du monde, 300 banques y sont installées, et durant la Seconde Guerre mondiale, la ville est la seule à accueillir les Juifs à bras ouverts. Une situation à l’origine du brassage multiethnique et du caractère cosmopolite de la cité. Considérée comme un foyer de dépravation, Shanghai sera définitivement muselée sous le Président Mao au profit de Pékin. Il faudra à peine 10 ans à la “Perle de l’Orient” pour renaître à la fin des années 90.

Superior, arrogant, liberal, individualist that's how a Pekinese would describe a Shanhainese - the two share as few traits as, say a Parisian and a Marseillais. It has to be said that since the 20th century, Shanghai was, for a long time, the only centre of economic exchange in the country. Gambling, opium and prostitution were, for a long time, the most lucrative activities in the town. In 1938 it was the 8th largest port in the world - 300 banks were located there and during the Second World War, the town was one of the few to openly welcome Jews. It is a city with a long multicultural tradition and a cosmopolitan feel. Considered a centre of depravity by Chairman Mao, Shanghai was suppressed during this era, in favour of Peking. It took ten years for the “Pearl of the Orient” to be reborn at the end of the nineties.

LE PLUS GRAND PORT Le port de Shanghai est en effet le premier au monde en termes de tonnage. Après avoir dépassé Rotterdam, Hong Kong et Singapour, Shanghai est désormais le plus grand port du monde avec un trafic annuel de plus de 450 millions de tonnes. Mais victime de son succès, les infrastructures ont rapidement été engorgées. Un nouveau port, gigantesque, a donc été construit sur les îles Yangshan, au large de la ville, relié par le plus long pont du monde, le pont de Donghai: 32,5 Km.

The port of Shanghai is one of the most important in the world in terms of tonnage. After overtaking Rotterdam, Hong Kong and Singapore, Shanghai now is the biggest port in the world with an annual traffic of 450 million tonnes. A victim of its own success, the infrastructure has been pushed to its limits - a new even larger port is under construction on the Yangshan islands which will be connected by the longest bridge in the world, the Donghai Bridge at 32.5 km long. 47 Numéro 26 - 2009


rive

a troisième édition du Trophée de Golf “Diplomacy and Business” célébrait cette année l’amitié entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique sur les greens du Royal Golf Rabat Dar Essalam. Les Etats-Unis sont le pays où il y a le plus de terrains de golf au monde ! Au Maroc, les chefs d’entreprise et résidents américains sont particulièrement férus de ce sport qu’ils peuvent pratiquer dans de nombreuses villes du Royaume. Le Maroc a en effet considérablement élargi son offre golfique, au bonheur des habitants de ce pays et des touristes de plus en plus nombreux. Chacun apprécie de pouvoir pratiquer cette discipline sportive sur les mul-

L

48 Numéro 26 - 2009

tiples et superbes parcours de golf marocains. Pour cette troisième édition, Diplomatica s’est alliée à l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Rabat et à Son Excellence M. Thomas T. Riley. Par ailleurs, et pour la première fois, l’événement était co-organisé avec le soutien du Ministère du Commerce Extérieur représenté par le Ministre M. Abdellatif Maazouz. Le monde des affaires et de la diplomatie marocains et américains se sont ainsi retrouvés sur les greens de Rabat pour un trophée exceptionnel qui s’est déroulé dans la joie et la bonne humeur.


rive

Un accueil VIP était organisé au coeur du Royal Golf Rabat Dar Essalam afin de guider les participants vers les points de ralliement

L’accueil départ était le point de rencontre ultime des équipes avant le début de la partie... et le parfait endroit pour déguster un bon café

L’Ambassadeur de Turquie est accompagné de M. Karl Stanzick (MTDS), M. Fabrice Honore (Thales) et M. Declan Coombes.

S.E.M. Odevall, Ambassadeur de Suède; M. Thomsen de l’Ambassade du Danemark; S.E.M. Blokhus, Ambassadeur de Norvège et S.E.M. Rytovuori, Ambassadeur de Finlande

L’Ambassador’s Team américaine composée de l’Attaché Militaire, M. Andrew Brown, M. David Allan, M. Andrew Hamman et M. Julian Hogan

Les Directeurs Généraux de L’Oréal Maroc, Sanofi-Aventis et Hilton Rabat sont accompagné de M. Delmer au départ du Diplomatic Business Golf Trophy

L’équipe “Coca-Cola” composée de MM. Gareth Stevens, Chris Key, Jeroen Buitelaar et Richard Oppenheim

Le Chargé d’Affaires a.i. de l’Ambassade d’Algérie, M. Boumédiène Guennad, est accompagné par M et Mme Adam de Sofinco et par Othmane Chlih de Dessange Rabat

Equipe de charme menée par Mmes Sbai (Attijariwafa) et Lecheheb, et composée de l’Ambassadeur de Thailande et du Directeur Financier de Salam Gaz, M. Bouhaddioui

Tous sur le Bleu ! Le Business Diplomatic Golf Trophy s’est tenu sur le merveilleux parcours bleu, un par 72 de 6.220 mètres qui mérite d’être mieux connu. Une réplique moins difficile et légèrement plus courte que le célèbre “parcours rouge” de Dar Essalam. Le Bleu reste un vrai challenge; y jouer son handicap est une performance. Rassemblant débutants et amateurs chevronnés, le parcours bleu fut le meilleur choix pour allier plaisir, détente et rencontre.

The Business Diplomatic Golf Trophy was held on the marvellous blue course, a Par 72 of 6.220 meters which deserves to be better known. A slightly easier and shorter course than the famous “red course” of Dar Essalam, the blue still remains a true challenge and to play at handicap is a performance. Beginners and dedicated fans agreed that the blue course was the best choice for fun, relaxation and chat.

49 Numéro 26 - 2009


rive

L’Ambassadeur de Corée au départ, assisté de M. Abeidna, DG de BMW Mauritanie, M. El Merini de la BMCE BANK et M. Issam Taib du Ministère des Affaires Etrangères

Le DG de Cellulose du Maroc était accompagné du PDG de Chronopost, de l’Ambassadeur Boucetta et de M. Doukkali, exportateur dans le domaine de l’artisanat

Le Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle, son épouse, Madame Lamarche et M. Leblanc de l’Ambassade du Canada

Au départ, le Dr Oweiss, M. O’Connor de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique, M. Karim Ouazzani et M. Karim Halim du Ministère des Affaires étrangères et de la coopération

Le Gouverneur Rachid Rguibi est secondé par Monsieur Mouline, M. El Hadrami et Hicham Balafrej de Cap Tours.

M. Lemcharki de la Banque Populaire, Mme Hinsberger de l’Ambassade d’Allemagne, son époux M. Delorme et l’Ambassadeur du Bangladesh, S.E.M. Mosud Mannan

Ahmed Najid, Peter Witt et Chang-Moon Hong de l’Ambassade de Corée accompagnent l’Ambassadeur d’Indonésie, S.E.M. Sjachwien Adenan au départ

Résolument axé sur les relations commerciales au niveau international, le Diplomatic Business Golf Trophy est placé sous l’égide du Ministère du Commerce Extérieur et de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Rabat

En “Texas Scramble”, tous les joueurs d’une équipe de 4 frappent individuellement leur balle. La meilleure position atteinte est prise comme point de départ pour le second coup. Ils tapent tous leurs coups de cet endroit. La balle la mieux placée est choisie pour le prochain coup et ainsi de suite jusqu’à ce que l’un des joueurs mette la balle dans le trou. Conviviale, cette formule de jeu permet de tisser, au fil des trous, des amitiés durables avec les membres de son équipe.

50 Numéro 26 - 2009

In “Texas Scramble” the team choose one player to be captain. This person then chooses the order of the players and will choose in agreement with the others the best placed balls and keep score. All players in the team place their balls in the best position and take it in turns to hit. The captain chooses the best placed ball and the players all put their balls in this position until one of the players gets the ball in the hole. The other players collect up their balls and proceed to the next hole. Fun, and this type of game helps build strong friendships within the team.


rive

52 NumĂŠro 26 - 2009


rive

A l’enregistrement, les participants reçoivent leur paquet cadeau, comprenant polo, casquette ainsi que plusieurs gifts des partenaires.

L’équipe des pays scandinaves est déjà arrivée au putting du 18: encore un coup (ou presque) et la partie sera finie !

L’équipe de l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique découvre le clin d’oeil de L’Oréal: un soin du visage est offert à chaque participants: parce qu’ils le valent bien !

Sur le stand Yamaha/Mifa, les participants et membres du Royal Golf Rabat Dar Essalam peuvent apprécier les belles mécaniques

Les télévisions marocaines n’ont pas tari d’éloges concernant cette rencontre qui a fait l’objet de plusieurs reportages

L’Ambassadeur d’Azerbaïdjan a souhaité saisir l’occasion de cette grande rencontre de diplomatie économique pour présenter les opportunités commerciales de son pays.

53 Numéro 26 - 2009


rive

L’Ambassadeur de Norvège bien concentré au départ: chaque joueur se doit d’offrir à son équipe un drive impeccable pour garantir un petit jeu décontracté et un score sous le par

Un putt bien placé pour l’Ambassadeur de la République de Corée, et c’est un Eagle de gagné pour son équipe!

Alors que certaines équipes prennent le départ, d’autres sont déjà arrivées à mi-parcours pour savourer une pause gourmande bien méritée

Le “Trou Gourmand” sponsorisé par Air France est l’occasion de se resourcer avant de poursuivre avec entrain les 9 trous retour du parcours bleu du Royal Golf Rabat Dar Essalam.

Des serviettes chaudes à l’accueil du Trou Gourmand, la pause festive à mi-parcours. Jusqu’aux moindres petits détails, ce Trophée de Golf est résolument haut de gamme.

Entre salé et sucré, le choix est vaste et le coeur des joueurs balance alors qu’en coulisses, cette pause est encore une belle occasion de lier de nouveaux contacts professionnels

“Business”, était le maître-mot de cette édition du Trophée Diplomatique de Golf dévolue à la promotion des accords de libre-échange avec les Etats-Unis d’Amérique

Coup dans le mille pour l’équipe de l’Ambassadeur de Thailande avec ce putt facile au trou n°9 du parcours bleu

M. Rachid Rguibi, Gouverneur, Directeur de la Coopération Internationale au Ministère de l’Intérieur s’échauffe avant de reprendre la seconde partie du parcours

mi-parcours du Trophée Diplomatique de Golf, une pause gourmande était proposée aux joueurs, aux caddies ainsi qu’aux visiteurs et supporters du Trophée. Grâce au soutien d’Air France, un festin gargantuesque, mais néanmoins

équilibré et sain, était servi à volonté. Se ressourcer dans une ambiance champêtre, reprendre des forces après 9 trous acharnés, et passer un bon moment ensemble étaient les objectifs de cette parenthèse de haute gastronomie.

A

54 Numéro 26 - 2009


rive

L’Ambassadeur de Grande-Bretagne salue M. Ben Harroche, Directeur Général d’Air France Maroc, entouré notamment de la Directrice Communication du CMPE (Maroc Export)

Une dernière photo-souvenir et il est temps pour l’équipe Japon-Finlande de poursuivre cette partie mémorable, sous un très beau soleil

55 Numéro 26 - 2009


rive

Grand Dîner de Gala à la Tour Hassan plus de 250 invités fêtent le golf

Les Ambassadeurs de Suède, de Croatie, de Norvège et de Finlande accompagnés de leurs épouses participent à l’apothéose de cette édition du Trophée de Golf

56 Numéro 26 - 2009

L’Ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique entourée par la Duchesse d’Uzès et les Ambassadeurs de Turquie et du Mexique.

Bangladesh, Finlande, Japon et Maroc se mélangent, lors de l’apéritif offert à l’occasion de la cérémonie de remise des prix.


rive

e grand dîner de gala, rassemblant près de 250 convives dans les Salons de l’hôtel La Tour Hassan, fut l’occasion de terminer dans une ambiance festive cette belle journée. Après l’apéritif au champagne, un menu somptueux avait été concocté par les chefs de ce grand palace Rbati: un saumon frais mariné en entrée froide suivi d’un délice de filet de loup grillé. En plat prin-

L

Les Ambassadrices des Etats-Unis d’Amérique, de Chine et du Vietnam entourées par Mme Noriah Rahimin de l’Ambassade de Brunei Darussalam et la Duchesse d’Uzès

cipal, les convives ont pu se régaler avec les superbes médaillons de filet de boeuf grillé aux champignons des bois. Un merveilleux fondant aux fruits rouges clôturait ces agapes. Trophées, médailles et autres prix ont été décernés aux équipes lauréates par le Comité d’Organisation.

Le Ministre du Commerce Extérieur, M. Abdellatif Maazouz entouré par le Chargé d’Affaires a.i. de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique, M. Jackson et son épouse

Madame Rguibi, Madame Bennani, une amie, Mme Bouchra Boucetta et M. Habek de Diplomatica

57 Numéro 26 - 2009


rive

Le Ministre du Commerce Extérieur, M. Abdellatif Maazouz, félicite les exportateurs et les acteurs de la diplomatie économique internationale pour leur participation massive à cette rencontre

Le Prix du Premier Ministre, M. Abbas El Fassi a été remis à la meilleure équipe, totalisant un score net de 57.8 et composée de M. Andrew Brown, M. Julian Hogan, M. David Allan et M. Andrew Hamann. Le superbe trophée a été remis par les Ambassadeurs d’Espagne, d’Egypte et de Turquie et du Gouverneur M. Rachid Rguibi du Ministère de l’Intérieur.

Le Prix du Ministre Abdellatif Maazouz, Ministre du Commerce Extérieur, est remis à l’équipe de Mme Lamia Sbai (Attijariwafa bank) aidée dans cette performance par Mme Najat Lecheheb, S.E.M. Suwit Saicheua, Ambassadeur de Thailande à Rabat et M. Najib Bouhaddioui, Directeur Financier de la société Salam Gaz

L’Ambassadeur Riley félicite les participants et les invite à se préparer à la prochaine édition de l’American Diplomatic & Business Golf Trophy

Le Prix du Ministre Karim Guellab, Ministre du Transport, est remis par M. Georges Ben Harroche, Directeur Génral d’Air France Maroc et M. Eric Gosse, Directeur Général de Total Maroc, accompagnés par les Ambassadeurs d’Azerbaïdjan et de Thaïlande à l’équipe du Chargé d’Affaires de Brunei Darussalam, S.E.M. Haji Nordin

M. Habek de Diplomatica présente aux nombreux participants les objectifs de la compétition qui s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’accord de libre-échange Maroc-USA

La compétition était richement dotée. Les meilleurs équipes ont pu recevoir coupes et diplômes pour l’excellence de leur effort sportif

S.E.M. Yuanxing Gong, Ambassadeur de Chine à Rabat présente un trophée d’excellence au directeur de l’hôtel Tour Hassan

58 Numéro 26 - 2009

Deux chanteurs du spectacle “Piaf Toujours” ont agréablement animé la soirée. Un trophée de remerciement leur a été attribué par l’Ambassadeur de Croatie.


rive

Le trophée du Ministre du Tourisme, M. Mohammed Boussaid revient à l’équipe de M. Hervé Streichenberger, DG de L’Oréal Maroc, composée également de M. Olivier de Kermel, DG du Hilton Rabat, de M. Christophe Gourlet, DG de Sanofi-Aventis et de M. François Delmer, Directeur Financier du Hilton Rabat. Les trophées ont été remis par les Ambassadeurs du Danemark, de Suède, de Norvège, de Finlande et du Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle.

Le Prix du Ministre Ahmed Chami, MInistre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, est décerné à l’équipe de M. El Antari, PDG de Chronopost; M. Mohamed Esqalli, PDG de Cellulose du Maroc, l’Ambassadeur Abdelhadi Boucetta et l’entrepreneur M. Mohamed Doukkali

Les Ambassadeurs de l’Ordre Souverain de Malte, du Chili et de Chine remettent le Prix du Ministre Mohammed Ameur, Ministre Délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Communauté Marocaine résident à l’étranger. L’équipe lauréate est celle de Mme Silvina Brugiavini de l’Ambassade d’Argentine, Mme Lisetta Simmons de l’Ambassade de Grande-Bretagne, M. Mohammed Berrada, Directeur Général de Lacoste Maroc et M. Oussama Mahassini

S.E.M. Thomas Riley, l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique reçoit le prix de consolation offert par le Groupe Mifa-Yamaha, sponsor de la manifestation: un bon pour un “home cinema” de la marque Yamaha

Le Trophée Maroc Export, décerné à la première équipe d’exportateurs par M. Abdellatif Maazouz, Ministre du Commerce Extérieur est remise à une équipe américaine composée notamment des responsables de deux sociétés établies au Maroc et exportatrices dans le domaine du textile.

Le Comité d’Organisation du Trophée Diplomacy & Business de Golf souhaite remercier les partenaires et sponsors qui ont permis d’offrir aux golfeurs et aux visiteurs l’un des plus beaux week-ends sportifs de l’année. Avec une pensée particulière pour Maroc Export, L’hôtel Tour Hassan, McDonald’s et L’Oréal. Ne les oubliez pas lors de vos prochaines dépenses! Ce sont vraiment les meilleurs. 60 Numéro 26 - 2009


ocument

`xÅÉÜ|tÄ 1992-2009: 17 years! To commemorate the anniversary of Khodjali (Azerbaijan) genocide, the Ambassador of Azerbaijan organized a memorial with Moroccan civil society

In the framework of the commemoration of the anniversary of Khodjali genocide, HEM Sabir Aghabayov, Ambassador of Azerbaijan thanks the numerous visitors for their participation.

Speech of H.E.M. Sabir Aghabayov, Ambassador of Azerbaijan he Khodjali genocide is one of the most terrible and tragic page of Azerbaijan history. Armenian military forces committed genocides in the town of Khodjali with the population of seven thousands people on February 26, 1992. There were three thousand people in the town at the time of Armenian military forces’ attack. 613 people were killed, one thousand peaceful people of different age became disabled during Khodjali genocide. 106 women, 63 children, 70 old men were killed. Eight families were completely annihilated, 130 children lost one of the parents, and 25 lost both of them. 1275 peaceful residents were taken hostages; the fate of 150 of them is still unknown. A part of town residents, attempted to flee, were killeb by Armenians, waiting in ambushes. According to the Russian remedial centre, 200 corpses had been brought from Khodjali to Agdam for 4 days, tens of humiliation facts have been discovered on them. 181 corpses (130 men and 51 women) were made forensic medical examination in Aghdam. According to the examination, 151 persons died

T

in result of bullet wound, 20 of missile wounds, 10 people were killed with blunt instrument. Remedial centre discovered fact of scalping of an alive man. International conventions, laws, passed in the world, criticize genocides like Khodjali tragedy and call them inadmissible. Azerbaijani nation has all legal bases to bring suit against the Armenian republic in the International court of the UN, guiding by convention “Warning and punishment of genocide crime”. The world must know this crime directed not only against Azerbaijani nation, but also whole civilized world, mankind. Persons like Seyran Ohanyan, Serj Sarkisyan, as well as Robert Kocharyan, holding high state posts at present, and others must answer before international court. The crime should not remain without punishment. Armenian military political aggression must be condemned by world community. International organizations, parliaments of the world states must give political-legal appraisal of Khodjali genocide - military crime, committed by the Armenian Republic in the Azerbaijan territories.

Reading of the speech of the President of the MoroccanAzerbaijani Association of Friendship, the Secretary of State in charge of territorial development, M. Abdeslam Al Mesbahi

Foreign Ambassadors, media and attendants from the civil society consulting the book collection published by the Heydar Aliyev Foundation, and presenting the details of the Khodjali trajedy.

Several journalists of the written and audio-visual press - having amply reported in their respective supports the meeting - (Hespress, Essanad, Le Matin, Diplomatica, RTM, SNRT, MAP), representatives of the diplomatic corps and several personalities attendeding this meeting listened to the presentation very attentively.

62 Numéro 26 - 2009


ocument

26 February 1992 Khodjali Genocide

Memories that hurt

Speech of President of Moroccan-Azerbaijani Friendship Association Abdeslam El Mesbahi, President of the Moroccan-Azerbaijani Frienship Association and Secretary of State in charge of Territorial Development, sent a message for this occasion in which he regrets the genocide, using heavy weaponery, committed against the unnarmed population of Khodjali in Nagorno-Karabagh. He stressed that several people, trying to escape the massacre died of cold in the forests. Survivors of this massacre still can’t forget those tragic moments. United Nations and other international bodies declared that the massacre of Khodjali is the worst event endured by the Azerbaijani population during the Armenian offensive. As of today, unfortunately, officals international organizations did not issue an official statement condemning this massacre of inhabitants of the city of Khodjali. Despite the fact that Khodjali city was erased from the maps and inhabitants sent away from their homeland, Armenia still wants to occupy lands of high Kharabagh taken from

M

Azerbaijan, defying until now the United Nations resolutions and decisions of European Parliament urging Armenia to withdraw from Azerbaijani occupied territories. For this occasion, and in the framework of the objectives of the Moroccan-Azerbaijani frienship association, we are organizing roundtables and are issuing press communiques to advertise the situation towards Moroccan population. The acute problem of Azerbaijan regarding its violated territorial integrity finds an attentive ear in Morocco, confronted with a somewhat similar issue. The MoroccanAzerbaijani Friendship Association will actively participate during the Moroccan Cultural Days in Azerbaijan organized under the High Patronage the King Mohammed VI and His brother, the President of the Republic of Azerbaijan, HEM Ilham Aliyev. These Moroccan Cultural Days in Azerbaijan will receive a large audience, especially in the framework of Baku declared Capital of Islamic World for 2009 by ISESCO.

During the memorial organized by the Embassy of the Republic of Azerbaijan in Rabat, a video projection presenting the Khodjali genocide has been presented to the numerous participants.

63 NumĂŠro 26 - 2009


ynamique

Les Ambassadrices visitent l’usine

Azbane 64 NumĂŠro 26 - 2009


ynamique

W°vÉâäxÜàx DES SECRETS DE BEAUTÉ MAROCAINE

A l’initiative de Madame Khalida Azbane, Directrice Générale des Laboratoires Azbane, une rencontre informative a été organisée à l’attention des membres du Cercle Diplomatique duits de beauté, de soins et de la cosmétique destinés aux particuliers et à l’hôtellerie. Du savon doux au sérum raffermissant, en passant par l’huile de massage, une gamme complète de soins est proposée à base d’ingrédients traditionnels marocains comme l’huile d’Argan, le thé vert ou encore l’extrait d’algues.

Le Maroc comprend de nombreuses femmes chefs d’entreprise, ce dont le Royaume peut s’enorgueillir. En l’honneur de la journée de la Femme qui a lieu, chaque année dans le monde, le 8 mars, Diplomatica met en avant l’une d’entre elles, Mme Khalida Azbane Belkady, Directeur Général des laboratoires du même nom.

Le 8 mars dernier, Mme Khalida Azbane Belkady a ouvert les portes de l’entreprise qu’elle dirige aux épouses d’Ambassadeurs accrédités à Rabat pour une visite exceptionnelle des Laboratoires Azbane qu’elle conduit d’une main de maître. Cette société familiale, qui fêtera bientôt ses quarante ans d’existence, fabrique des pro-

Les Ambassadrices et leurs amies sont dirigées vers les installations des grands Laboratoires Azbane de Casa

La réputation d’Azbane s’est consolidée grâce au travail attentif et méticuleux des nombreuses ouvrières

Au cours de leur visite, les Ambassadrices ont pu se rendre compte de la compétence d’un personnel hautement qualifié (250 personnes, principalement des femmes) ainsi que de la modernité et de la sophistication du parc machine des Laboratoires Azbane. Elles ont également constaté les immenses surfaces des unités de production (20 000m2) et de stockage (10 000m2). Cette visite, riche en enseignement et en démonstration pour les Ambassadrices présentes, s’inscrit dans le cadre de la diplomatie économique car ces produits marocains sont ensuite distribués, en plus du marché national, vers l’étranger. A la pointe de la technologie et répondant aux critères exigés par la réglementation et la législation en vigueur, les Laboratoires

La visite est amicale et détendue. L’ensemble des installations sont présentées lors ce cette journée particulière

65 Numéro 26 - 2009


ynamique

LES LABORATOIRES AZBANE, UN VRAI SUCCES FAMILIAL mage, la sérigraphie, la tampographie et le marquage à chaud). Les Laboratoires Azbane disposent également d’une unité de finissage savon via le compactage, le moulage et le conditionnement des différents types de savonnettes. Le succès de cette entreprise familiale est dû également à la place accordée au secteur Recherche et Développement qui permet la conception de nouveaux produits via l’élaboration de nouvelles formules de soins de la peau et du corps, suivie du contrôle qualité indispensable. Les Laboratoires Azbane ont d’ailleurs obtenu, en 2004, la certification de qualité ISO 9001 Version 2000.

Azbane exportent en effet leurs parfums et produits d’hygiène corporelle au standing international, commercialisés à des prix très compétitifs. Pour ce faire, ils disposent de filiales en France, en Espagne, en Tunisie, en Afrique de l’Ouest et même aux Etats-Unis. Leurs produits de soin et de beauté sont distribués dans de nombreux

pays tant en Europe, qu’en Afrique ou au Moyen Orient. Par ailleurs, la complète intégration des Laboratoires Azbane permet d’avoir une véritable flexibilité de production grâce à une unité industrielle de transformation intégrée des matières plastiques par l’intermédiaire de processus tels que l’injection, le soufflage, le thermofor-

L’excellent management de Mme Khalida Azbane Belkady, à qui la Khmissa a été décernée en 2004, et son imprégnation dans le développement de cette “success story” que sont les Laboratoires Azbane méritaient, en cette journée internationale de la Femme, d’être soulignés. Les épouses d’Ambassadeurs présentes lors de cette visite exceptionnelle sont reparties enchantées de cette parenthèse de soins et de beauté imprégnée de senteurs suaves.

Biens connus des femmes marocaines, les produits cosmétiques Azbane sont aussi à usage professionnel

Les équipements les plus modernes sont utilisés par les Laboratoires Azbane pour satisfaire la norme Iso 9001

Le show-room de Casablanca présente aux visiteurs l’ensemble de la gamme des laboratoires Azbane

De l’extrusion des emballages aux recettes secrètes des produits cosmétiques Azbane, la quasi totalité de la production est réalisée dans les laboratoires de Casablanca

La qualité est aussi l’affaire des femmes chez Azbane, notamment au poste d’emballage des savons

Après cette journée de découverte des secrets de beauté Azbane, il est temps de prendre congé de nos hôtes

66 Numéro 26 - 2009


élice

Délices du Portugal SEM João Rosa-Lã, Ambassadeur du Portugal à Rabat a convié le Vice-Président de l’Académie Internationale de la Gastronomie, le Chef José Bento dos Santos, pour nous préparer, suivant les règles de l’art, quelques délices du Portugal

68 Numéro 26 - 2009


élice

UtvtÄ{tâ à la “Quinta do Monte d’Oiro” ses joues, mie de pain de maïs et f èves

Tremper la morue pendant 36 heures et les langues de morue durant 24 heures. Faire cuire la morue et cuire séparément les langues. Enlever les arêtes et les peaux et effiler la morue. Couper les langues au milieu ou en quatre et réserver. Chauffer l’huile à petit feu avec le poivron doux, les ails écrasés et la feuille de laurier, sans laisser bouillir, pendant 20 minutes. Cuire les fèves dans l’eau salée avec la tige d’ail. Dans un plateau,

placer la morue, les langues et les pommes de terres en couches de 2 à 3 centimètres. Arroser avec l’huile au fur et à mesure que les couches s’alternent. Poser un pain de maïs effrité sur toute la surface et arroser de nouveau légèrement avec l’huile préparée. Mettre au four pendant 15 minutes. Arroser les fèves déjà cuites avec le restant de l’huile préparée.

: Ingredients onnes pour 4 pers ) rue (Bacalhau 1 kg de mo rue ngues de mo 300g de la d’olive 7,5 cl d’huile ennes e terre moy 4 pommes d s d’ail épluchée 12 gousses ux moulu e poivron do 1 c à café d laurier 2 feuilles de ure pour la frit Huile d’olive èves 500g de f 1 tige d’ail pain de maïs sel

69 Numéro 26 - 2009


élice

: Ingredients

VxÜy tâ YÉ|x ZÜtá

onnes pour 4 pers de cerf 1kg de filet ie gras fines de fo 4 tranches hés arrons épluc 200g de m 1 oignon 1 carotte céleri 1 branche de ains Poivre en gr maïque Poivre de ja rre 50g de beu badiiane) Anis étoilé ( ) o (facultatif 1 dl de Port e illon de viand 2 dl de bou oulet Bouillon de p Sel et Huile

70 Numéro 26 - 2009

Faire cuire les marrons dans un bouillon de poulet, avec le beurre et deux étoiles d’anis et réserver. Saler et poivrer les tranches de foie gras et les faire sauter dans une poêle sans graisse. Placer sur du papier absorbant et réserver. Dans une poêle bien chaude, sauter le filet de cerf, une minute de chaque côté. Placer sur une plaque au four à 170° pendant 6 minutes et réserver. Dans une poêle, ajouter l’oignon, la carotte et le céleri en tranches. Rajouter les chutes du cerf et assaisonner ave l’ail et les poivres,

et faire sauter à l’huile. Ajouter le Porto et laisser évaporer. Ajouter le bouillon de viande et laisser réduire jusqu’à la consistance désirée. Filtrer et ajouter 2 cubes (30g) de beurre froid pour monter la sauce. Pour finaliser la préparation, placer la tranche de foie gras sautée sur une tranche de filet de cerf, ajouter quelques marrons et arroser tout autour avec de la sauce. Servir immédiatement.


élice

...Ce qu’ils en pensent

Un cadeau japonais de SEM l’Ambassadeur Arrour

Monsieur le Ministre d’Etat, Mohamed El Yazghi

Démonstration de cuisine portugaise face aux nombreux invités

Monsieur le Ministre Mohamed Ameur

Le Ministre d’Etat, M. El Yazghi, et son épouse entourés par le couple de diplomates portugais

Arrivée du Ministre Mohamed Ameur

Madame la Duchesse d’Uzès

M. Antonio Albers Machado

Toute l’équipe de l’Ambassade du Portugal à Rabat entourant S.E.M. l’Ambassadeur João Rosa-Lã et son épouse

71 Numéro 26 - 2009


élice

L’Ambassadeur Karima Benyaiche

Madame l’Ambassadrice d’Egypte

M. Habek de Diplomatica présente le Chef

En remerciement pour ce superbe dîner gastronomique préparé en l’honneur des invités, S.E.Mme Karima Benyaich, Ambassadeur du Maroc à Lisbonne, remet au Chef, le portugais José Bento dos Santos un

cadeau symbolique représentant parfaitement une très belle facette de la tradition culinaire marocaine mise au goût du jour: un tajine finement décoré.

L’Ambassadeur du Portugal nous fait découvrir le meilleur de la cuisine de son pays, inventive, originale et délicieusement savoureuse. Pour ce faire, l’Ambassadeur João Rosa-Lã, a convié son ami d’enfance, un Chef très réputé du Portugal, M. José Bento dos Santos. Vice-Président de l’Académie internationale de la Gastronomie, José Bento dos Santos nous fait voyager à travers ses recettes hautement gastronomiques qui évoquent la Vallée du Tage, les confins sucrés de l’Amazonie ou bien la montagne de l’Etoile. Toujours à la recherche de nouvelles saveurs, José Bento dos Santos ne se destinait pas, au départ, à une carrière de Chef cuisinier. Doté d’une formation d’ingénieur en Chimie industrielle avant d’exercer comme Professeur universitaire de métallurgie,

il créé en 1981 la “Quimibro”, une entreprise de “bourse aux métaux”, unique en son genre au Portugal. Amené à voyager, il a alors l’opportunité de connaître les restaurants les plus connus. Sa vocation est née. Il sera Chef ! En même temps, il a le privilège de déguster et d’apprécier les vins les plus raffinés. Il débute, il y a plus de trente ans, une collection de vins devenant, au fil des années, un vigneron émérite. Chevalier de la Confrérie du Vin de Porto, José Bento dos Santos publie régulièrement des articles sur la gastronomie dans des magazines spécialisés. Il est, depuis quelques années, responsable des programmes de gastronomie à la Télévision Portugaise RTP. Il dirige aussi un projet vinicole baptisé “Quinta do Monte d’Oiro”. Ses vins ont déjà récolté de nombreuses médailles.

Interview télévisée de l’Ambassadeur du Portugal

Impressions du Chef José Bento dos Santos

La richesse méconnue des fromages portugais 72 Numéro 26 - 2009


ialogue

exÇvÉÇàÜx ave c l ’A m b a s s a d e u r d e l ’O r d r e d e M a l t e

S.E.M. Pierre Guisolphe

l’occasion de la remise par Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Grand Cordon du Wissam Alaouite à SEM Pierre Guisolphe, Diplomatica a interviewé l’Ambassadeur de l’Ordre de Malte à Rabat. Bien qu’ayant pris congé de ses fonctions après quatorze années bien remplies, il n’en demeure pas moins actif, à l’image de l’Ordre de Malte, axé sur son action charitable à travers le monde.

A

Diplomatica: Votre Excellence, avant d’aborder vos années passées au Maroc en tant qu’Ambassadeur de l’Ordre de Malte, quel a été, en quelques mots, votre parcours ? S.E.M. Pierre Guisolphe: Cela fait 78 ans que je réside au Maroc. Le Royaume est devenu, en quelque sorte, mon pays d’adoption. Arrivé dans les années 1930, j’ai suivi mes études au lycée Lyautey de Casablanca puis au Lycée Gouraud de Rabat. Après avoir participé à la Campagne de France en 1944, j’ai quitté l’armée française en 1950. Poursuivant une réserve active, je suis arrivé au grade de Colonel honoraire de l’Armée Blindée Cavalerie. Ma carrière civile professionnelle a ensuite été celle d’un industriel menant ses affaires entre la France et le Maroc. En 1995, on m’a confié la représentation de l’Ordre Souverain Militaire de Malte au Maroc, d’abord en tant que chargé d’affaires, puis en tant qu’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, de 2001 à ce jour. Diplomatica : Si vous ne deviez retenir que les principales actions effectuées au cours de votre mandat d’Ambassadeur de l’Ordre au Maroc, quelles seraient elles ? S.E.M. Pierre Guisolphe: il y eut, sous mon mandat, deux visites officielles du chef d’Etat, le Grand Maître Andrew Bertie, au Maroc, l’un en 1995 lors d’une visite d’Etat

74 Numéro 26 - 2009

à SM le Roi Hassan II, l’autre en 2003 à SM le Roi Mohamed VI. L’Ordre Souverain de Malte ayant établi des relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc depuis 1986, il me paraissait important, voire indispensable d’organiser ces deux visites d’Etat au Maroc. Concernant les oeuvres sociales et médicales, l’Ordre de Malte a, au cours des quatorze années de mon investiture, rendu la vue, si je puis dire, à plus de 10 000 aveugles ou mal voyants en participant, avec le Ministère de la Santé, à des opérations de cataractes aux quatre coins du Maroc (Al Hoceima, Rabat Kenitra, provinces de Dakhla-Boujdour, etc.). L’Ordre de Malte a aussi créé et équipé 7 centres de diabétologie au profit de populations défavorisées situées dans des régions enclavées, et fourni des dizaines de tonnes de médicaments pour diabétiques. D’autre part, l’Ordre de Malte après avoir formé des ambulanciers et formateurs dans ce domaine dans l’une de ses cinq écoles en France, a aidé le Ministère de la Santé à ouvrir un Institut de techniciens ambulanciers à Casablanca qui force l’admiration. Aussitôt embauchés à leur sortie de l’Institut, ils interviennent auprès du SAMU et de la protection civile. Pour information, l’Ordre instruit et diplôme chaque année dans le monde près de 400 000 ambulanciers secouristes. Diplomatica : On ne le sait peut-être pas assez, mais la vocation de l’Ordre de Malte

est uniquement humanitaire. C’est assez atypique dans le monde d’aujourd’hui ? S.E.M. Pierre Guisolphe: En effet. L’Ordre de Malte a été fondé au 11ème siècle. Abandonnant sa vocation militaire (de l’an 1000 à 1800), il faut savoir qu’au seizième siècle, l’Ordre possédait la première flotte de la Méditerranée, le plus grand bateau de guerre du monde qui pouvait embarquer 1500 combattants - et dans le meme temps à La Valette dans l’Ile de Malte elle initiait les premières opérations de cataractes l’Ordre de Malte s’est recentré sur son action charitable pour laquelle il a été fondé et qui est désormais son unique raison d’être et le principal motif de sa reconnaissance internationale. L’Ordre est présent dans 120 pays où il développe ses programmes d’assistance, grâce au dévouement de 12 500 chevaliers et dames de l’Ordre et de 100 000 bénévoles. C’est à l’échelle de la planète qu’il accomplit sa double vocation de défense de la foi et d’aide aux pauvres et aux malades. Diplomatica : Quels sont les divers champs d’action de l’Ordre de Malte à travers le monde ? S.E.M. Pierre Guisolphe: Le champ de son hospitalité s’étend à d’innombrables secteurs de l’action humanitaire. Cela va de l’assistance médico-sociale, aux secours aux victimes de conflits armés ou de catas-


ialogue trophes naturelles, en passant par le secourisme, l’assistance aux personnes âgées ou handicapées, enfants et adolescents, ou encore l’accueil aux personnes exclues. La formation aux gestes et métiers de secours, ainsi que la mise en place de plans d’intervention en faveur des réfugiés et des immigrés, sans distinction de race d’origine ou de religion, font aussi partie des missions que l’Ordre de Malte s’est fixé. Diplomatica : Comment s’exerce sa souveraineté ? S.E.M. Pierre Guisolphe: L’Ordre de Malte est aujourd’hui le plus petit Etat du Monde avec un territoire de cinq hectares abritant à Rome ses quartiers généraux dont le Palais Magistral de Malte et dans l’Ile qui porte son nom, le fort San Angelo. La souveraineté de l’Ordre est exercée par la dyarchie du Prince et Grand Maître, qui en est le chef suprême, et par différents conseils. Le Grand Maître étant reconnu internationalement comme chef d’Etat à qui les honneurs souverains sont dus. L’Ordre, sujet de droit international public, souverain et indépendant, a ses propres tribunaux, sa chambre des comptes, sa poste magistrale qui émet passeports et timbres. Il bat aussi sa propre monnaie, le Scudo (équivalant à 0,24 euros).

Diplomatica : Quelle est l’influence de l’Ordre de Malte à l’international ? S.E.M. Pierre Guisolphe: L’Ordre de Malte jouit d’un statut d’observateur permanent auprès des Nations Unies et de ses agences. Il entretient des représentations auprès de 18 organisations internationales dont l’Union Européenne ainsi que des relations bilatérales avec 105 Etats et des relations officielles avec 5 gouvernements européens. L’Ordre Souverain de Malte – ordre millénaire – s’appuie, pour la réalisation de ses oeuvres dans le monde entier, sur l’assistance d’un vaste réseau diplomatique. La grande majorité des états qui a reconnu la souveraineté de l’Ordre Souverain de Malte ne s’est pas fondée pour ce faire sur sa prestigieuse tradition diplomatique ou militaire ou l’éventuel apparat de la puissance politique et économique ou militaire d’un Etat moderne mais plutôt sur l’énergie humanitaire de ses oeuvres hospitalières à travers le monde. Diplomatica : A ce propos, le statut diplomatique d’un Ambassadeur de l’Ordre de Malte est quelque peu singulier car il relève du bénévolat. Une belle preuve d’humanisme, non?

S.E.M. Pierre Guisolphe: Oui et cela nous honore et nous comble. Les ambassadeurs ou représentants diplomatiques de l’Ordre souverain de Malte sont tous bénévoles. A ce titre, ils sont tenus d’assumer euxmêmes tous les frais et charges de leur mission. Le budget de l’Ordre, soit 1 milliard de dollars par an est consacré aux pauvres et aux malades. Diplomatica : Quels sont vos projets à présent ? S.E.M. Pierre Guisolphe: Mon attachement au Maroc est tel que je vais continuer à résider dans ce bel et attachant pays. De plus, je vais continuer à exercer encore un certain temps au sein de l’Ambassade, à la demande des Autorités de l’Ordre de Malte et en accord avec les Autorités marocaines, au titre d’Ambassadeur, Ministre Conseiller, dans le but de seconder le nouvel Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’Ordre, SEM Frédéric Grasset (ancien Ambassadeur de France au Maroc). Pierre Guisolphe est Chevalier de Malte; Grand Cordon du Wissam Alaouite (Maroc); grand officier de l’Ordre Pro Merito Melitensi (Ordre de Malte); Commandeur de l’Ordre National du Mérite (France); croix de la Valeur Militaire (France).


iaporama

c|ty gÉâ}ÉâÜá COMÉDIE MUSICALE “MADE IN MOROCCO”

La première comédie musicale en langue française avec des artistes marocains La comédie musicale “Piaf Toujours” se produira, au printemps 2009, dans différentes villes du Maroc. Ce spectacle ravira tous ceux qui apprécient les chansons de cette chanteuse extraordinaire qu’est Edith Piaf et les générations plus jeunes qui souhaitent découvrir l’étendue de son répertoire. Ecrite et mise scène par Maïa Vion, dirigée musicalement et coachée vocalement par Christie Caro, co-mise en scène par Agnès Ibrahimi, la pièce raconte la vie, parfois tragique, d’Edith Piaf et son irrésistible ascension dans l’univers musical, faisant d’elle une artiste hors du commun dont les chansons sont toujours fredonnées avec autant d’entrain et écoutées avec plaisir quarante ans plus tard. Sa vie personnelle et artistique est retracée, en musique et en danse, à travers ses rencontres avec Charles Aznavour, Yves Montand, Marlène Dietrich, Charles Dumont, Georges Moustaki… ses amours

A Studio 2M, Omar Ahlafi a terminé demi-finaliste. Avec “Piaf Toujours”, c’est un grand espoir qui se confirme

76 Numéro 26 - 2009

avec le boxeur casablancais Marcel Cerdan, brutalement interrompus à la mort de ce dernier dans un accident d’avion, ses combats de résistante pendant la guerre, sa lutte contre la maladie… Pour Edith Piaf, le chant est toute sa vie. Elle chante l’amour, elle chante ses peurs, ses prières et reste debout face à l’adversité grâce à sa voix qui lui donne la force de continuer à exister. La troupe jouant dans cette comédie musicale est, pour la plupart, issue de Studio 2M (émission de téléréalité découvreuse de talents, notamment dans le domaine de la chanson). Tous les interprètes sont animés par une même passion pour le chant et la musique. Parmi les chanteurs, Sabrine El Koulali, Rita Benjelloun, Omar Ahlafi, Marouane et Ali El Bekri jouent les principaux protagonistes. Des seconds rôles se succèdent avec d’autres chansons et des medleys. Des musiciens sur scène jouent en live tandis que des chorégraphies entraî-

Le spectacle a été écrit et mis en scène par Maïa Vion, bien connue des cercles artistiques marocains

nantes agrémentent le répertoire d’Edith Piaf. Omar Ahlafi, l’un des principaux interprètes, nous livre ses impressions sur le spectacle et la tournée à venir: “Piaf Toujours est une expérience humaine et professionnelle exceptionnelle. Nous apprenons à travailler en équipe, à écouter les autres, nous devons nous adapter aux différences de chacun, et Maïa et Christie sont exigeantes avec nous, visant la perfection. En ne tirant que le meilleur de nous-mêmes, elles nous aident à progresser dans notre art. Par ailleurs, 2009 sera pour moi l’année de mon premier album et il me reste pour cela encore beaucoup de travail. Je suis également le coordinateur de la comédie musicale, je n’ai donc pas le temps de m’ennuyer !”. La troupe de la comédie musicale effectuera, au printemps, une tournée de 8 dates dans différentes villes du Maroc. Une tournée mondiale est à l’étude.

L’ensemble de la troupe de “Piaf Toujours” lors de la finale du spectacle


ivers

Entre Bucarest et Bamako, Les Vins Hongrois font étape au Maroc l’occasion du rallye automobile BucarestBamako traversant le Maroc, une agréable équipée, conduite par la toute gracieuse Ildiko Götz, élue Reine de Beauté des Vins de Tokaï, s’est arrêtée à Rabat. Ce fut une excellente opportunité pour S.E.M. Lazslo Pap, l’Ambassadeur de Hongrie, de rassembler, autour de cette équipe de vignerons talentueux, les principaux intervenants marocains dans les domaines vinicole et viticole pour une présentation des spécificités de la région hongroise de Tokaï, principale productrice de vins blancs de qualité.

A

Participant au Rallye automobile Bucarest-Bamako, l’équipe de vignerons, accompagnée de la Reine de Beauté Ildiko Götz, représentait les célèbres vins de la région hongroise de Tokaï lors des étapes.

Mlle Ildiko Götz, élue Reine de Beauté de Tokaï http://www.gotzpinceszet.mlap.hu/

Départ de l’Ambassadeur du Ghana l’occasion de la fin de mission à Rabat de S.E.M. Kobina Annan, l’Ambassadeur du Ghana, une grande réception a été organisée à la Chancellerie fraîchement rénovée. L’Ambassadeur Annan et son épouse ont remercié l’ensemble du

A

corps diplomatique étranger accrédité au Maroc pour les bons moments passés ensemble et ce fut l’occasion pour un très grand nombre d’Ambassadeurs de venir dire “au revoir” à cet important diplomate qui aura profondément marqué son passage au Maroc.

77 Numéro 26 - 2009


ivers

Dîner Asiatique de l’ Ambassadeur d’Indonésie ans le cadre des rencontres périodiques des Ambassadeurs du Groupe Asiatique accrédités au Maroc, S.E.M. Sjachwien Adenan et son épouse Dewi ont offert un superbe dîner précédé d’un défilé de costumes traditionnels indonésiens et d’une représentation de danses folkloriques. Le doyen du groupe asiatique, S.E.M. Sjachwien Adenan, a félicité l’Ambassadeur de Corée Jung-Hee Yoo pour la décoration lui ayant été décernée par SM le Roi Mohammed VI et a remis à l’Ambassadeur sortant un cadeau au nom de ses collègues asiatiques.

D

Emotion et Nostalgie Départ de l’Ambassadeur de Corée Ambassadeur du Royaume de Thailande, S.E.M. Suwit Saicheua et son épouse ont organisé un grand dîner gastronomique pour le groupe des Ambassadeurs asiatiques accrédités à Rabat en l’honneur de S.E.M. Jung-Hee Yoo et son épouse à l’occasion de la fin de leur mission diplomatique au Maroc. L’Ambassadeur Suwit Saicheua a vivement remercié ses collègues les Ambassadeurs asiatiques pour la cohésion et la bonne entente règnant dans ce groupe.

L’

Littérature Chilienne En l’honneur du poète et écrivain chilien, M. Luis Mizon, invité du Salon du livre (CIEL) de Casablanca, S.E.Mme Marcia Covarrubias, Ambassadeur du Chili à Rabat, a organisé une réception le 16 février dernier à la Résidence du Chili.

Air France

Livres & Art à Tanger Institut français de Tanger-Tétouan, en partenariat avec l’ATRAC (Association Tanger Région Action Culturelle), organise au Palais des Institutions Italiennes, du 15 au 19 avril 2009, le Salon International de Tanger des Livres et des Arts. Cette 13ème édition innove résolument : elle met l’accent sur la rencontre entre la littérature et les autres formes de la création artistique. Le thème de “l’au-delà des oeuvres” met en miroir livres et créations, qu’elles soient plastiques, cinématographiques, musicales ou dansées, venues d’Europe et du pourtour méditerranéen (Algérie, Espagne, France, Italie, Maroc, Suisse, Tunisie) et des lointains caribéens.

L’

78 Numéro 26 - 2009

La Compagnie Air France modernise sa flotte et son image: un nouveau logo sillonne désormais le ciel marocain 84 fois par semaine. Au départ de Rabat, la seconde liaison quotidienne vers Paris est un succès considérable augurant d’un renforcement de l’offre aérienne à partie de la capitale marocaine. Les couleurs nationales restent présentes: le bleu marine, prédominant depuis 75 ans; le blanc, couleur de l’exigence et l’accent rouge vif, soulignant à la fois le chic français et l’attention portée aux clients d’Air France par les personnels de la compagnie.


ivers

Expo Onu

Hommage de Diplomatica à l’Ambassadeur de Rép. de Corée Ambassadeur de la République de Corée, S.E.M. Jung-Hee Yoo et son épouse Sohng-Hee Lee étaient à l’honneur lors du dîner offert par Diplomatica à l’occasion de la fin de leur mission au Maroc. Dans un discours émouvant, l’Ambassadeur de la République de Corée a tenu a remercier ses amis et homologues présent pour le soutien considérable qu’il a reçu lors de son séjour au Maroc et qui lui a permis de mieux faire connaître son pays, non seulement au point de vue politique, mais également au niveau du rééquilibrage de la balance commerciale entre le Maroc et la République de Corée. L’Ambassadeur a également rappelé le succès considérable de l’action conjointe menée avec Diplomatica pour l’organisation du second Trophée Diplomatique de Golf où la République de Corée était le pays à l’honneur. Cette rencontre axée sur les relations économiques à haut niveau a connue une participation de quelques 300 joueurs et plus de 500 hôtes lors du mémorable dîner de gala organisé dans les salons de l’hôtel Hilton de Rabat. L’Ambassadeur et son épouse ont invité leurs amis à les rejoindre prochainement en République de Corée.

L’

ne exposition photographique retraçant la participation des contingents marocains aux diverses opérations de maintien de la paix (OMP) a été inaugurée le 17 mars à Rabat. Elle s’inscrit dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire du concept des opérations du maintien de la paix des Nations Unies. Initiée par le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, l'Etat-Major général des Forces Armées Royales (FAR) et le Centre d'information des Nations Unies pour le Maroc, l'exposition photographique illustre la contribution des contingents marocains aux opérations de maintien de la paix au Congo, en Bosnie-Herzégovine, en Somalie, au Kosovo, à Haïti et en Côte d'Ivoire. Cette manifestation a été marquée par la présentation des médailles et décorations illustrant l'abnégation et le courage des membres des forces armées royales ainsi qu'une liste des 27 membres des FAR ayant péri au cours de ces missions humanitaires.

U

Don de l’Ambassade d’Azerbaïdjan Ambassadeur d’Azerbaïdjan, S.E.M. Sabir Aghabayov offre en son nom et au nom de l’Ambassade d’Azerbaïdjan à Rabat un beau mouton aux enfants du centre Lalla Meryem pour les enfants

L’

abandonnés de Rabat. Le Centre Lalla Meryem assure la prise en charge d’environ 180 enfants abandonnés, dont 30 handicapés physiques et mentaux profonds.

79 Numéro 26 - 2009


ivers

Hommage de Diplomatica à l’Ambassadeur Jilali Hilal l’occasion de la nomination de S.E.M. Jilali Hilal au poste d’Ambassadeur du Maroc à Malabo (Guinée Equatoriale) par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le magazine Diplomatica a souhaité rassembler les Ambassadeurs africains et leurs épouses pour un grand dîner amical et convivial, le 13 février dernier, au siège du magazine à Rabat. L’Ambassadeur Jilali Hilal est titulaire d’un doctorat de 3ème cycle en sociologie de l’éducation obtenu en 1984. Il a exercé les fonctions de chef de service de l’enseignement secondaire au Ministère de l’Education nationale (1978/1979), puis de Secrétaire Général de l’Ecole Normale Supérieure (1979/1980). De 2001 à 2003, il a occupé le poste de chef de la division des Affaires financières et des équipements au Ministère des Affaires étrangères et de la coopération. En 2003, il a été nommé Directeur du Personnel et de la Formation au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, poste qu’il a occupé jusqu’à sa nouvelle nomination à Malabo (Guinée Equatoriale). Diplomatica et l’ensemble des Ambassadeurs africains accrédités au Maroc souhaitent un plein succès à l’Ambassadeur Jilali Hilal dans ses nouvelles fonctions.

A

Langue Maternelle A l’occasion de la Journée Internationale de la Langue Maternelle, l’Ambassadeur de la République Populaire du Bangladesh, S.E.M. Mosud Mannan ont organisé une grande manifestation culturelle dans laquelle toutes les nationalités étaient conviéees à présenter un poème dans langue maternelle. Plus de 27 pays ont répondu à l’appel de l’Ambassadeur faisant de cette rencontre un succès.

Couleurs et Trésors du Maroc e Ministère chargé de la Communauté Marocaine résidant à l’Etranger et le Centre russe de la Science et de la Culture ont organisé une très belle exposition de l’artiste peintre marocain, Achour Mohamed Fathalah du 13 au 21 mars derniers à la salle polyvalente du Centre Russe de Rabat. L’artiste, qui a déjà exposé dans un nombre important de galleries au Maroc et surtout à l’étranger

L

80 Numéro 26 - 2009


ivers

Finale de Boxe Thaï 3ème Coupe de l’Ambassadeur es clubs du FUS de Rabat et d'Al-Qods de Casablanca ont remporté, dimanche 1er mars à Rabat, respectivement, les titres seniors hommes (10è édition) et dames (6è édition) du Championnat national de muay-thaï, ainsi que la troisième Coupe de l'Ambassadeur de Thaïlande. Cette compétition, marquée par la présence de plusieurs ambassadeurs accrédités au Maroc, ainsi que d'autres personnalités, a connu la participation massive de 137 sportifs de haut niveau représentant 50 clubs, chez les hommes, et de 43 sportives de 43 associations, chez les dames. Au total, 23 catégories de boxeurs thaï sont entrées en compétition. De nombreux prix ont été offerts aux lauréats par l’Ambassade de Thaïlande à Rabat.

L

Amical Dîner Pakistanais our dire “au revoir” à S.E.M. Jung Hee Yoo, Ambassadeur de la République de Corée à Rabat et pour souhaiter la bienvenue au nouvel Ambassadeur d’Autriche, S.E.M. Rizwan ul-Haq Mahmood, l’Ambassadeur du Pakistan et son épouse ont offert un très agréable dîner à la Résidence du Pakistan, le 20 février dernier. Ce fut l’occasion pour le Directeur du Protocole des Affaires étrangères, la plupart des Ambassadeurs asiatiques et les responsables du magazine Diplomatica de se retrouver, entre amis, une dernière fois aux côtés de S.E.M. Jung-Hee Yoo, l’Ambassadeur de la République de Corée et son épouse. A l’issue du dîner, les Ambassadeurs ont préféré continuer la soirée avec des discussions très fructueuses sur les dossiers politiques et économiques d’intérêts communs.

P

81 Numéro 26 - 2009


iplomates

Fête Nationale d’Algérie ne très belle soirée fut organisée le 12 novembre dernier à l’hôtel Hilton Rabat par S.E.M. l’Ambassadeur Larbi Belkheir à l’occasion de la célébration de la Fête Nationale de la République Algérienne Démocratique et Populaire. L’Ambassadeur Belkheir souffrant, le Chargé d’Affaires a.i., l’Ambassadeur Boumédiène Guennad a reçu les membres du Corps Diplomatique accrédités à Rabat ainsi que des membres du gouvernement et de nombreuses personnalités ayant répondu à l’invitation commémorant le 54ème anniversaire de la Révolution du 1er Novembre 1954. Nous souhaitons un prompt rétablissement et un retour rapide à Rabat de l’Ambassadeur Larbi Belkheir.

U

1: Le Chargé d’Affaires a.i., l’Ambassadeur Boumédiène Guennad reçoit les félicitations du Ministre d’Etat, M. Mohamed El Yazghi. 2: Le Doyen du Corps Diplomatique étranger accrédité à Rabat, l’Ambassadeur d’Angola salue chaleureusement l’Ambassadeur Guennad. 3-4-5: Les Ambassadeurs de Tunisie, du Koweit et du Qatar félicitent l’Ambassadeur Guennad. 6- S.E.M. Thomas Riley,

very beautiful was organized last November 12th at the Hilton hotel by HEM Ambassador Larbi Belkheir for the celebration of the National Day of the People's Democratic Republic of Algeria. The Ambassador Belkheir suffering, the Chargé d’Affaires a.i., Ambassador Boumediene Guennad welcomed the members of the accredited Diplomatic corps to Morocco as well as members of the government and many personalities having answered the invitation commemorating the 54th birthday of the Revolution of November 1, 1954. We wish a speedy recovery and a rapid return in Rabat of the Ambassador Larbi Belkheir.

A

l’Ambassadeur des USA remercie le Chargé d’Affaires a.i. l’Ambassadeur Boumédiène Guennad pour cet heureux anniversaire. 7: S.E.M. Luis Planas, Ambassadeur d’Espagne présente ses félicitations à l’occasion de cette grande célébration. 8: Mme Rabea El Merini, l’épouse du Directeur du Protocole Royal félicite Mme Rafika Guennad, l’épouse du Chargé d’Affaires a.i. d’Algérie.

1

2

3

4

5

6

7

8

82 Numéro 26 - 2009


iplomates 9

12

13

10

11

14

15

16

17

18

19

21

22

9: L’Ambassadrice de Grèce, l’Ambassadeur de l’Ordre de Malte, Madame Bouchra Boucetta, l’Ambassadrice du Portugal et son époux, S.E.M. João Rosa-Lã, Ambassadeur du Portugal lors de la célébration algérienne. 10: S.E.Dr. Mohammed Al-Besher, l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite congratule l’Ambassadeur Guennad. 11-12-13: Les Ambassadeurs d’Egypte, l’Ancien Premier Ministre, M. Ahmed Osman et l’Ambassadeur d’Azerbaïdjan remercient le Chargé d’Affaire d’Algérie pour cette agréable invitation. 14: S.E.Mme Michèle Lévesque, Ambassadeure du Canada présente ses sincères félicitations et complimente la très belle décoration de la salle hébergeant la Fête Nationale d’Algérie. 15: L’Ambassadeur d’Italie, S.E.M. Umberto Lucchesi Palli est chaleureusement reçu à son arrivée à l’hôtel Hilton. 16: Le Ministre de la Justice, M. Abdelouaheb Radi et son homologue le Ministre d’Etat, M. Mohamed El Yazghi dégustent, en compa-

23

20

24

gnie du Chargé d’Affaires a.i., l’Ambassadeur Boumédiène Guennad et du Haut Commissaire des anciens résistants, le Général Ktiri, le succulent gâteau d’anniversaire préparé pour l’occasion (photo 18). 17: De très nombreux invités répondirent présent à l’invitation. 19: S.E.Mme Haruko Hirose, Ambassadeur du Japon, remercie l’Ambassadeur d’Algérie pour cette charmante invitation. 20: Très chaleureusement, l’Ambassadeur de Chine congratule le Chargé d’Affaires a.i., l’Ambassadeur Guennad. 21: S.E.M. Haluk Ilicak, Ambassadeur de Turquie souhaite un prompt rétablissement pour l’Ambassadeur Larbi Belkheir. 22: L’Ambassadeur Boumédiène Guennad reçoit les félicitations de l’Ambassadeur de Russie, S.E.M. Boris Bolotine. 23: Le Dr. El Otmani du PJD en compagnie de l’Ambassadeur Guennad. 24: L’Ambassadrice d’Algérie, Mme Mériem Belkheir suivie de l’Ambassadeur Guennad face au superbe gâteau d’anniversaire.

83 Numéro 26 - 2009


iplomates

Y£àx atà|ÉÇtÄx wx Ät e°ÑâuÄ|Öâx fxÜux .E.M. Mehmed Becovic et son épouse Rubina ont réuni, le 16 février, plusieurs centaines d’amis de son pays dans les salons de l’hôtel Tour Hassan à Rabat. Cette soirée n’était pas seulement dédiée à célébrer la Fête Nationale de Serbie,

S

elle était aussi organisée par l’Ambassadeur de Serbie au terme de sa mission diplomatique au Maroc. Il a profité de l’occasion pour dire “au revoir” aux convives présents et les remercier de leur présence.

1

8

2

7

3

4

1- S.E.M. Mehmed Becovic et son épouse Rubina entourant Madame Latifa Akharbach, Secrétaire d’Etat au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération 2- S.E.M. Mehmed Becovic reçoit chaleureusement l’Ambassadeur de Tunisie, S.E.M. Salah Baccari 3- Le Doyen du Corps Diplomatique européen, l’Ambassadeur de

l’Ordre Souverain de Malte, l’Ambassadrice de France et S.E.M. Bruno Dethomas, Ambassadeur, Chef de la Délégation de la Commission Européenne à Rabat

84 Numéro 26 - 2009

4- L’Ambassadrice de Serbie entourée par S.E.M. Boris Bolotine, Ambassadeur de Russie et son épouse

5

5- L’Ambassadeur du Portugal félicite l’épouse de l’Ambassadeur de Serbie, Madame Rubina Becovic 6- S.E.M. Kadri Abdelmottaleb, Ambassadeur d’Egypte à Rabat remercie Madame Becovic, Ambassadrice de Serbie, pour cette agréable manifestation. 7- Le Chargé d’Affaires a.i. de l’Ambassade des Etats-Unis

6

d’Amérique, M. Robert Jackson suivi de son épouse sont chaleureusement accueillis par S.E.M. Mehmed Becovic, Ambassadeur de Serbie à Rabat 8S.E.M. Suwit Saicheua, Ambassadeur de Thailande à Rabat accueilli par l’Ambassadeur et son épouse à son arrivée.


iplomates

_t eâáá|x y£àx Ät ]ÉâÜÇ°x wxá W°yxÇáxâÜá wx Ät ctàÜ|x l’occasion de la Journée des Défenseurs de la Patrie, l’Attaché Militaire, Naval et de l’Air près l’Ambassade de la Fédération de Russie, le Colonel Igor Lobastov, et son épouse ont offert une très belle réception dans les salons de l’Ambassade de Russie, le 24 février à

A

Rabat. Plusieurs Ambassadeurs ainsi que les représentants militaires marocains et étrangers accrédités au Maroc ont été conviés à cette grandiose célébration, également marquée par la fin de mission de l’Attaché Militaire adjoint russe , le Lt.-Colonel Serguei Gudine.

1

7

6

2

1- Photo de famille des Attachés de Défense, Militaires, Navals, de l’Air, des Attachés adjoints et de leurs épouses 2- L’Attaché militaire, naval et de l’air près l’Ambassade de la Fédération de Russie, le Colonel Igor Lobastov, et son épouse entourés par son ancien et son nouvel adjoint, respectivement le Lt.-Col. Serguei Gudine et le Lt.-Col. Andrey Gousakov. 3- L’Ambassadeur de la Fédération de Russie, S.E.M. Boris Bolotine entouré des Ambassadeurs de Chine et d’Azerbaïdjan

3

4- De gauche à droite: Lt.-Col. Aziz Idrissi Yazami, Chef de la Division des Relations Extérieures de l’Etat-Major Général des FAR; Colonel Jose Luis Marques Rodilla, Attaché de Défense près l’Ambassade d’Espagne; Commandant Hong Rong, Attaché Militaire adjoint près l’Ambassade de Chine; Lt.-Col. Wim Rouquart, Attaché de Défense près l’Ambassade de Belgique. 5- Lt.-Col. Sabah Al Rajeh, Attaché de Défense adjoint près l’Ambassade d’Arabie Saoudite; Col. Mohammed Hamdy Bargash,

4

Attaché de Défense près l’Ambassade d’Egypte et le Lt.-Col. Catalin Mihalache, Attaché militaire, Naval et de l’Air de l’Ambassade de Roumanie 6- Le Ct. John Boucher, Attaché militaire adjoint de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique; le Lt.-Col. Serguei Gudine et l’Attaché Militaire, Naval et de l’Air près l’Ambassade de la Fédération de Russie, le Colonel Igor Lobastov.

5

7- A l’occasion de la fin de sa mission au Maroc, l’Attaché militaire adjoint de l’Ambassade de Russie, le Lt.-Col. Serguei Gudine reçoit un souvenir du Cercle des Attachés de Défense, Militaires, Navals, de l’Air et des Attachés adjoints accrédités au Maroc. Le cadeau a été remis, au nom du Cercle, par le Lt.-Col. Michel Defrance, Attaché de l’Air près l’Ambassade de France.

85 Numéro 26 - 2009


iplomates

Y£àx atà|ÉÇtÄx wâ UÜâÇx| WtÜâáátÄtÅ ne très belle soirée fut offerte à Rabat à l’occasion de la célébration de la Fête Nationale du Sultanat de Brunei Darussalam, le 23 février dernier, à la résidence du Chargé d’Affaires. Ce fut l’occasion pour S.E. Haji Nordin Haji Ahmad et son épouse Hamidah de rassembler les nombreuses personnalités et les confrères amis du Sultanat de Brunei Darussalam dans leur nouvelle résidence de Rabat. De délicieuses spécialités d’Asie du Sud-Est furent proposées aux convives, ce qui ajouta un cachet particulier à la fête.

U

charming evening was enjoyed at the Charge d’Affaires' residence, to celebrate Brunei Darussalam’s National Day, on 23rd February. HE Mr Haji Nordin Haji Ahmad, and his wife Hamidah, entertained a large number of people -all great friends of their country- at their house in Rabat. Guests enjoyed an array of delicious, south-east asian specialties, which gave a special flavor to the event.

A

1

8

2

7

4

3

1- Le Directeur du Protocole du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Abdelouahab Bellouki, accueilli par le Chargé d’Affaires de Brunei Darussalam, Haji Nordin Haji Ahmad. 2- Le Chargé d’Affaires de Brunei Darussalam salue le Directeur des Affaires asiatiques et de l’Océanie a.i., M. Mohammed El Maliki

86 Numéro 26 - 2009

3- Le Doyen du Corps Diplomatique asiatique, l’Ambassadeur d’Indonésie, S.E.M. Sjachwien Adenan, félicite Mme Hamidah Bongso, l’épouse du Chargé d’Affaires de Brunei Darussalam 4- L’Ambassadeur du Danemark, S.E.Mme Anne Marie Esper Larsen, est chaleureusement reçue à son arrivée par le Chargé d’Affaires de Brunei et son épouse.

5

5- L’Ambassadeur de Chine, S.E.M. Yuanxing Gong, très chaleureusement accueilli à son arrivée à la résidence du Chargé d’Affaires de Brunei à Rabat. 6- Les Ambassadeurs du Koweit, S.E.M. Salah Mohammad Al-Buaijan, et du Bahrein, S.E.M. Khalid Ben Salman Al Mansouri, présentent leurs sincères félicitations au couple de diplomates du Brunei Darussalam

6

7- L’Ambassadrice de Grande-Bretagne, Mme Morris, félicite l’épouse du Chargé d’Affaires du Brunei Darussalam. 8- Le Premier Secrétaire de l’Ambassade de France, chef du service de presse, M. Karim Ben Cheikh félicite le Chargé d’Affaires de Brunei Darussalam, Haji Nordin Haji Ahmad


Diplomatica 26  

Le magazine des relations internationales

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you