Page 1

Štbo-dominitbo@yahoo.fr

Projet Flores Valoriser durablement la flore sauvage en France mĂŠtropolitaine Une recherche-action qui accompagne les professionnels de la cueillette de plantes sauvages dans la reconnaissance de leurs savoirs et savoir-faire et la dĂŠfinition de bonnes pratiques


Pourquoi s’intéresser aux cueillettes commerciales de la flore sauvage ? A l’échelle mondiale, de nombreuses espèces végétales sauvages sont couramment prélevées pour la fabrication artisanale ou industrielle de produits alimentaires, de santé et de bien-être. L’engouement croissant et globalisé pour les produits naturels n’est donc pas sans conséquences sur la flore sauvage. De plus, la régulation des cueillettes commerciales s’avère souvent être une tâche particulièrement complexe. En France, longtemps considérée comme anecdotique, la cueillette commerciale est devenue une activité économique à part entière, recouvrant des pratiques très hétérogènes. Néanmoins, cette activité ne bénéficie toujours pas d’un statut professionnel spécifique.

Dans ce contexte, des cueilleuses et des cueilleurs ont décidé de se fédérer pour penser et incarner une profession respectueuse des ressources et des milieux. A travers ce métier, ils souhaitent valoriser des territoires en déprise et participer au maintien de la biodiversité. C’est dans cet esprit que s’est créée en 2011, l’Association Française des professionnels de la Cueillette de plantes sauvages (AFC).

Un projet de recherche-action pour penser la durabilité des cueillettes commerciales Le projet FloreS a vu le jour pour accompagner les professionnels de l’AFC dans la reconnaissance de leurs savoirs et savoir-faire et la définition de bonnes pratiques.

14 NOVEMBRE

2014

26-28 OCTOBRE

5-6 FEVRIER

2015 Signature convention UNIL/FeH dans le cadre de l’appel à projet «Biodiversité et savoirs locaux»

Il est porté par l’Université de Lausanne (UNIL) et financé en partie par la Fondation d’entreprise Hermès (FeH) pour une durée de trois ans. FloreS réunit des professionnels de la cueillette (AFC) et des partenaires scientifiques (AgroParisTech, UNIL, Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées). Il prend la forme d’ateliers participatifs puis d’un colloque final, permettant de réunir différents acteurs et structures concernés par les enjeux socioéconomiques et environnementaux de la cueillette commerciale en France. En parallèle, un groupe de cueilleurs référents se réunit régulièrement pour poursuivre sa réflexion sur les bonnes pratiques, les moyens de les identifier, de les consigner et de les promouvoir. L’objectif général du projet est de faire progresser la réflexion sur les modalités d’une valorisation durable de la biodiversité végétale sauvage.

2016 Atelier n°1 Le Vigen

Atelier n°2 Viscomtat


Atelier 1 - Rencontre entre

Atelier 2 - Autour de la

Atelier 3 - Pratique de

professionels de la cuillette de plantes sauvages

Certification

cueillette et gestion de la biodiversité:vers un projet partagé

Du 4 au 6 février 2015, Château de Ligoure, Le Vigen, Haute-Vienne, F.

Coordination : Claire Julliand (UNIL)

Réunir les professionnels de la cueillette pour échanger et débattre des spécificités et des enjeux de leur métier. Identifier les valeurs à inscrire dans une charte nationale de la cueillette. Elaborer une démarche méthodologique de sélection et de validation des bonnes pratiques. Former le groupe de cueilleurs professionels représentant l’AFC lors des activités du projet.

Du 26 au 28 octobre 2016, Domaine de la Planche, Viscomtat, Puy-de-Dôme, F.

Coordination : Valérie Boisvert (UNIL) et Florence Pinton (AgroParisTech)

Réunir des professionnels de la cueillette, des acteurs des filières «plantes à parfum, aromatiques et médicinales» et des ingrédients naturels, ainsi que des experts-chercheurs pour discuter des normes de qualité et de leur pertinence pour garantir des pratiques de cueillette commerciale durables.

Du 28 au 30 novembre 2016, Villa Bonvouloir, Bagnères-de-Bigorre, Hautes-Pyrénées, F.

Coordination : Raphaële Garreta, Jocelyne Cambecèdes et Béatrice Morisson (CBNPMP)

Réunir des professionnels de la cueillette, et des acteurs de la conservation et de la gestion des ressources et des espaces naturels pour échanger sur les aspects d’encadrement et de régulation des activités de cueillettes commerciales.

Atelier de restitution et Colloque scientifique (à confirmer) Printemps 2017, Université de Lausanne, CH

Coordination : Valérie Boisvert (UNIL), Claire Julliand (UNIL) et Florence Pinton (AgroParisTech)

Un temps de restitution et de mise en débat des résultats de FloreS, réservé aux parties prenantes du projet mobilisés lors des 3 ateliers précédents. Suivi d’un colloque scientifique qui mettra

28-30 NovEMBRE Atelier n°3 Bagnères-de-Bigorre

en perspective ces mêmes résultats à partir d’autres travaux de recherche menés sur des sujets comparables. Ce dernier sera ouvert à un plus large public.

PRINTEMPS 2017

2017

Atelier de restitution Lausanne

Colloque scientifique Lausanne


Résultats attendus ▶

Une charte présentant les valeurs et les engagements de l’AFC pour une cueillette durable Le canevas détaillé d’un guide de bonnes pratiques

Des modèles de fiches techniques

Des itinéraires méthodologiques et techniques d’inventaire des savoirs et savoir-faire de la profession et de sélection et de validation des bonnes pratiques de cueillette

Une contribution aux débats scientifiques et politiques sur la valorisation de la biodiversité et ses instruments

Partenaires Institut de géographie et durabilité, UNIL (porteur du projet) Valérie Boisvert, (économiste) Claire Julliand, (socio-anthropologue) Diane Linder (environnementaliste)

AgroParisTech, Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement Florence Pinton (sociologue)

Expert externe Jean-Paul Lescure (écologue)

Association Française des professionnels de la Cueillette de plantes sauvages Michaël Arnou, Marie-Claire et Régis Buffière, Alexandre Dufour, Jean Maison, Thierry Thévenin

Groupe Cueilleurs Référents (AFC) Sylvie Bornet, Alexis Brunel, Eric Darley, William Marotte, Claire Moucot, Nicolas Thomas

Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées Jocelyne Cambecèdes (biologiste de la conservation) Raphaële Garreta (ethnologue) Béatrice Morisson (animatrice du patrimoine)

Pour plus d’informations

INSTITUT DE GEOGRAPHIE ET DURABILITE

Université de Lausanne ı Bâtiment Géopolis ı CH-1015 Dorigny Projet-Flores@unil.ch ı wp.unil.ch/flores

Institut de géographie et durabilité

Projet FloreS - plaquette  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you