Page 1

CAHIER SPÉCIAL

ÉDITION DU 14 AOÛT 2019


COURS DE DANSE : COMMENT CHOISIR LE BON STYLE? Quick step, samba, hip-hop, ballet-jazz, claquettes, country, flamenco, swing, baladi, danse africaine, charleston… les styles de danse sont infiniment nombreux! Alors, comment choisir celui qui vous convient?

Ciblez vos goûts

D’emblée, vous êtes certainement plus attiré par un style de musique que par un autre : airs latins ou indiens, musique urbaine ou classique, swing ou jazz… sur quels rythmes souhaitez-vous

évoluer? Et qu’est-ce qui vous inspire? Rêvez-vous de bouger comme Beyoncé, d’avoir l’agilité des membres de la troupe irlandaise Riverdance, d’imiter les artistes de Broadway, d’acquérir la grâce de la légendaire ballerine Anna Pavlova?

Enfin, voulez-vous danser en couple, en ligne ou en groupe?

Définissez vos objectifs

Souhaitez-vous simplement vous amuser? Dépenser de l’énergie? Développer une habileté particulière? Par exemple, pour gagner en élégance, le ballet classique et la valse sont tout indiqués; pour exprimer la passion, le paso-doble est sans égal; pour vous connecter avec vos émotions, la danse moderne et le jazz lyrique sont idéaux.

Renseignez-vous

Lisez la description des différents cours offerts par les écoles de danse de votre région afin de déterminer ceux qui pourraient correspondre à vos goûts et à vos objectifs. Au besoin, regardez des vidéos des divers styles qui sont susceptibles de vous intéresser avant de vous lancer.

Faites des essais

2 - L’Oeil Régional - Mercredi 14 août 2019 - La Rentrée

Vous hésitez toujours? La plupart des studios offrent la possibilité de faire des cours d’essais. Vous pourrez ainsi confirmer (ou infirmer!) votre décision avant de vous inscrire pour une session complète. N’hésitez pas à multiplier les tentatives pour choisir le bon style — c’est primordial pour vous amuser… et pour rester motivé!


LA CRÉATIVITÉ : COMPLICE DE LA RÉUSSITE SCOLAIRE La scolarité est une grande aventure pour tous les enfants. Pour mener à bien ce parcours, chacun doit se munir de compétences et d’outils. Et la créativité est certainement l’une des plus puissantes ressources! Un enfant créatif est plus habile pour affronter les différentes évaluations scolaires. Cette capacité lui permet notamment d’imaginer de nouvelles solutions dans les situations de résolution de problèmes et de créer des contenus originaux dans les productions écrites. En outre, un enfant armé de créativité est plus disposé à essayer de nouvelles choses et est moins affecté par la peur du risque. Enfin, la créativité le motive à corriger ses erreurs en cherchant lui-même les solutions.

Il existe plusieurs façons de favoriser le développement de la créativité de votre enfant. Vous pouvez, par exemple, lui offrir des jeux de logique, du matériel d’artiste ou des carnets où il pourra écrire tout ce qui lui passe par la tête. Créer des scénarios avec des figurines, préparer un petit spectacle ou fabriquer des structures en blocs Lego sont d’autres manières amusantes de stimuler la créativité. Enfin, plusieurs jeux vidéo éducatifs permettent aux enfants de construire des maisons, des machines ou des villes. Envie de stimuler la créativité de votre rejeton? Visitez les commerces de votre région pour y dénicher des jeux et des passe-temps qui feront appel à son imagination!

La Rentrée - Mercredi 14 août 2019 - L’Oeil Régional - 3


LES ACTIVITÉS PARASCOLAIRES SONT-ELLES BÉNÉFIQUES?

Prendre rendez-vous avec ces professionnels de la santé avant la rentrée, c’est mettre toutes les chances de votre côté pour favoriser la réussite scolaire de votre enfant!

La rentrée annonce aussi le retour des activités parascolaires. Hésitez-vous à inscrire votre enfant à des activités parce que vous doutez de leurs bienfaits? Craignez-vous la course effrénée qu’elles risquent d’occasionner au sein de votre famille? Voici quelques éléments à garder en tête.

Des bénéfices importants

Plusieurs études démontrent que les activités ludiques, sportives ou artistiques ont des effets positifs sur le développement personnel de l’enfant, puisqu’elles : 1. Lui permettent de découvrir et de développer ses talents et ses aptitudes; 2. Contribuent à sa réussite scolaire en diminuant les risques de décrochage; 3. Lui donnent la possibilité de socialiser et de se faire de nouveaux amis qui partagent les mêmes champs d’intérêts, ce qui favorise son adaptation scolaire et sociale; 4. Améliorent son estime personnelle en lui donnant une occasion de se valoriser.

Quelques mises en garde

Pour être bénéfiques, les activités para-scolaires ne doivent en aucun cas

être vécues comme une obligation désagréable ou devenir une source de tensions pour votre enfant ou votre famille. Veillez donc à ne pas surcharger l’horaire de votre enfant : des activités trop nombreuses (et des parents irritables!) risquent de perturber son sommeil et de nuire à ses études, notamment. En outre, la pression de performer peut avoir des conséquences néfastes sur l’amour-propre d’un enfant et provoquer de la détresse psychologique. Ainsi, rappelezvous que l’objectif premier des activités para-scolaires n’est pas que votre enfant excelle, mais qu’il s’amuse et s’épanouisse dans un environnement sain. Bref, les activités para-scolaires sont bénéfiques tant qu’elles demeurent ludiques et qu’elles n’engendrent pas de stress sur votre enfant ou sur votre famille. Bonne réflexion!

4 SPÉCIALISTES DE LA SANTÉ À CONSULTER AVANT LE RETOUR EN CLASSE

4 - L’Oeil Régional - Mercredi 14 août 2019 - La Rentrée

À l’approche de la rentrée, votre enfant doit être en bonne santé, puisque l’école lui demandera une bonne dose d’énergie! Pour commencer l’année en force, voici quatre spécialistes à consulter. L’audiologiste : votre enfant met le volume de la télévision trop fort ou vous demande constamment de répéter? Prenez rendez-vous chez un audiologiste pour lui faire passer un test auditif. Prenez également rendez-vous si un membre de votre famille est atteint de surdité partielle ou totale, car cette condition peut être héréditaire. L’optométriste : des troubles de la vision, comme la myopie ou l’hypermétropie, affectent l’apprentissage de votre enfant et créent une fatigue oculaire pouvant lui occasionner des maux de tête. En outre, les examens de la vue sont couverts par la Régie de

l’assurance maladie du Québec pour les moins de 18 ans. Le médecin : un bilan de santé complet est un moyen sûr de dépister tout problème pouvant affecter l’apprentissage de votre enfant. Assurez-vous également que votre enfant a reçu tous les vaccins recommandés avant la rentrée, car le lavage des mains n’est pas suffisant pour protéger votre enfant d’une maladie grave comme la rougeole, le tétanos ou la méningite. Le dentiste : que votre enfant se plaigne ou non de maux de dents, faites-le examiner par un dentiste. Ce dernier pourra vérifier le développement de sa dentition, s’assurer qu’il n’y a pas de traces de carie ou de gingivite et lui prodiguer des conseils pour maintenir une routine d’hygiène buccodentaire efficace.


La Rentrée - Mercredi 14 août 2019 - L’Oeil Régional - 5


10 CONSEILS POUR DONNER À VOTRE ENFANT LE GOÛT DE LA LECTURE

6 - L’Oeil Régional - Mercredi 14 août 2019 - La Rentrée

Votre enfant proteste chaque fois qu’il doit faire ses lectures d’école? Lire étant essentiel à l’apprentissage, voici 10 conseils pour l’aider à apprécier cette activité : 1. Laissez-le choisir ses lectures et cherchez des livres en lien avec ses intérêts. 2. Soyez présent : racontez-lui des histoires ou bouquinez en duo, confortablement installés l’un contre l’autre. 3. Parlez de ce que vous lisez ensemble, demandez-lui ce qu’il a aimé, répondez à ses questions, expliquez-lui les mots qu’il ne comprend pas, etc. 4. Aménagez un coin lecture invitant : fauteuil douillet, jolie lampe, coussins, etc. 5. Donnez l’exemple : en faisant une place à la lecture dans votre quotidien, vous inciterez votre enfant à vous imiter. Parlez aussi

avec enthousiasme de vos coups de cœur littéraires afin de témoigner du plaisir que ceux-ci peuvent procurer. 6. Réservez un temps pour la lecture dans sa routine (à l’heure du coucher, par exemple). 7. Faites-le lire à voix haute, soyez patient, encouragez-le et félicitez-le pour ses réussites. 8. Procurez-lui des livres audio : voir et entendre les mots en même temps facilite l’apprentissage. 9. Variez les lectures en misant sur les albums, les magazines, les BD, etc. Demandez-lui de l’aide pour lire une recette, un panneau routier ou la liste d’épicerie, par exemple, glissez des petits mots dans sa boîte à lunch, etc. 10. Visitez la librairie et la bibliothèque : l’éventail de choix et les conseils du personnel contribueront à faire de la lecture un loisir amusant.


DES IDÉES SAVOUREUSES POUR INTÉGRER LES LÉGUMINEUSES DANS LA BOÎTE À LUNCH Riches en minéraux, en fibres et en protéines, les légumineuses sont parfaites pour concocter des collations, des repas et des desserts nutritifs. Voici quelques délicieuses façons d’intégrer pois chiches, haricots, lentilles et compagnie dans la boîte à lunch des enfants!

Collations

IMPLIQUEZ VOTRE ENFANT DANS LES PRÉPARATIFS DE LA RENTRÉE Le retour en classe est synonyme de magasinage, de planification et, bien souvent, de fébrilité. Voici quelques conseils pour inciter votre enfant à s’impliquer dans les préparatifs de la rentrée — croyez-le, vous avez tout à y gagner! Au moment d’acheter le matériel scolaire, amenez votre enfant avec vous et laissez-le choisir certains articles. Demandez-lui également son aide pour identifier ses effets personnels. Cela lui permettra de se préparer progressivement à la rentrée des classes et rendra l’expérience positive. Acheter et identifier les effets scolaires peut en outre devenir une activité excitante que votre enfant attendra impatiemment chaque année; tout dépend de la manière dont vous lui présenterez la tâche!

Quelques craquelins accompagnés d’houmous font une collation de choix, de même que des légumes servis avec une trempette maison à base de yogourt nature et de haricots en purée. Pour une collation croustillante, pois chiches rôtis au four ou edamames grillés sont tout indiqués — variez les assaisonnements!

Repas

Si vos enfants ne raffolent pas des salades de légumineuses et des soupes aux lentilles, pensez à ajouter des haricots blancs dans vos ragoûts, des pois chiches dans vos couscous ou des haricots rouges dans votre riz blanc, par exemple. Vous pouvez aussi troquer une partie de la viande contre des lentilles dans la sauce à spaghetti ou dans le pâté chinois.

Desserts

Pour des desserts santé et nourrissants, remplacez une partie des matières grasses par une purée de haricots dans vos recettes de galettes et de muffins : vos enfants n’y verront que du feu!

De plus, laissez-le préparer son sac à dos et son lunch (ou ses collations), tout en vérifiant discrètement que rien ne manque. Votre enfant aura l’impression de prendre les choses en main, ce qui calmera un peu ses inquiétudes et réduira le nombre d’éléments nouveaux et inconnus à assimiler le jour de la rentrée. Vous pouvez en outre permettre à votre enfant de participer à l’élaboration de la nouvelle routine scolaire en convenant du meilleur endroit pour faire ses devoirs, par exemple. Vous pourriez aussi lui proposer deux ou trois tenues pour le jour de la rentrée et le laisser choisir celle qu’il préfère. En invitant votre enfant à participer, vous contribuerez à lui donner un sentiment d’autonomie et de sécurité. Bonne rentrée!

La Rentrée - Mercredi 14 août 2019 - L’Oeil Régional - 7


CONSEILS POUR SOUTENIR VOTRE ADO DANS SON CHOIX DE CARRIÈRE Votre adolescent doit bientôt faire son choix de carrière afin d’orienter la suite de ses études, mais il ne sait pas où se diriger? C’est tout à fait normal et, heureusement, vous êtes là pour lui venir en aide. Apportez-lui votre soutien en lui posant des questions et en le secondant dans ses recherches.

Posez des questions

Vous êtes la personne la mieux placée pour poser à votre enfant les bonnes questions en fonction de ses intérêts et de ce que vous observez chez lui. Amenez-le à s’interroger sur lui-même afin qu’il puisse mettre en mots ses passions et son intérêt envers des études plus ou moins longues. Guidez-le dans son cheminement sans le juger, car c’est à votre adolescent de faire son propre choix.

Aidez pour la recherche

8 - L’Oeil Régional - Mercredi 14 août 2019 - La Rentrée

Secondez votre adolescent dans la recherche de programmes qui pourraient l’intéresser. Informez-vous de ce qui s’offre à lui et consultez ensemble des sites Internet (comme www.emploidavenir. gouv.qc.ca) ou des livres qui détaillent les

différents emplois. Rendez-vous tous les deux dans des universités, des cégeps ou des centres de formation professionnelle qui ouvrent leurs portes ou assistez à des conférences sur les métiers, par exemple. Votre ado est incapable de se décider? Dirigez-le vers un conseiller en orientation de votre région en visitant le www.orientation.qc.ca.


AIDEZ VOTRE ENFANT À SURMONTER SA PEUR DES EXPOSÉS ORAUX Votre enfant éprouve une grande anxiété lorsqu’il doit effectuer un exposé oral? Il fait de l’insomnie, tremble, pleure, a des palpitations cardiaques ou des maux de ventre plusieurs jours avant l’évaluation? Voici quelques conseils pour l’aider à mieux gérer sa peur viscérale des communications orales.

Une bonne préparation

L’enfant doit arriver bien préparé à sa présentation, sans en faire trop. L’idéal est qu’il répète son exposé sans le mémoriser mot par mot, et ce, pour éviter la crainte de l’oubli. Il peut d’abord le faire seul, puis devant vous, et ensuite devant un public plus grand (famille ou amis). Après chaque pratique, l’enfant peut effectuer une auto-évaluation de sa performance et déterminer ce qui a réussi et ce qui est à améliorer.

lui à inspirer lentement par le nez, à retenir son souffle pendant quelques secondes, puis à expirer lentement par la bouche. L’exercice peut être répété plusieurs fois. En somme, il est important que votre enfant apprenne à diminuer son anxiété par des méthodes qui fonctionnent pour lui. Vous avez tout essayé, sans succès? Discutez avec son enseignant ou faites appel à un psychologue pour trouver d’autres solutions.

Une respiration contrôlée

L’anxiété affecte la respiration, qui peut s’accélérer et devenir saccadée. Un enfant qui sait contrôler sa respiration en situation de stress élevé verra automatiquement son anxiété diminuer. Apprenez-

La Rentrée - Mercredi 14 août 2019 - L’Oeil Régional - 9


QUOI APPORTER QUAND ON PART VIVRE EN RÉSIDENCE ÉTUDIANTE? Vous vivrez en résidence durant vos études postsecondaires? Pour vous adapter à ce mode de vie différent de celui de la maison, vous devez être bien équipé. Voici quelques conseils pour ne rien oublier!

Effets personnels

Outre vos vêtements et vos produits d’hygiène, apportez votre linge de maison (draps, serviettes, débarbouillettes, napperons, torchons à vaisselle, etc.). Pensez par ailleurs à vous doter d’un panier à linge, de détergent à lessive et de monnaie pour faire votre lavage. Pour la douche, des « gougounes » et un fourre-tout dans lequel vous pourrez transporter tout le né-cessaire sont également recommandés.

Équipement ménager

10 - L’Oeil Régional - Mercredi 14 août 2019 - La Rentrée

Un réfrigérateur compact, des petits électroménagers (bouilloire, cafetière, grille-pain, etc.) et des ustensiles de cuisine sont essentiels pour varier les repas. Vérifiez quels appareils vous avez le droit d’apporter et ceux qui sont mis à votre disposition sur place. Un aspirateur portatif s’avérera également des plus utiles pour nettoyer votre chambre.

Appareils électroniques

Même si des laboratoires d’informatique vous donnent accès à un ordinateur, il est évidemment plus pratique d’avoir votre portable — et un câble réseau, au cas où le signal Wi-Fi ne serait pas constant. Côté divertissement, vous pourriez apprécier un téléviseur et un système de son (attention, les caissons de basse

sont parfois interdits). Une multiprise est également indispensable pour éviter les surtensions, étant donné que vous risquez d’avoir beaucoup d’appareils à brancher dans un espace restreint.

Trousse d’urgence

Ne partez pas sans une trousse de premiers soins complète. Une lampe de

poche ainsi que des bougies et un briquet pourraient aussi vous rendre de fiers services. Un dernier conseil : si vous avez un ou plusieurs colocataires, pensez à établir des règles dès le départ (visites, couvre-feu, tâches ménagères, etc.) afin de conserver un climat harmonieux.


3 RESSOURCES D’AIDE À CONNAÎTRE SUR LE CAMPUS Aller au cégep ou à l’université représente une charge de travail plus importante à assumer, du stress supplémentaire à gérer et, dans bien des cas, une nouvelle vie loin de la maison à apprivoiser. Pour tenir l’anxiété à distance et préserver votre santé mentale, voici quelques-unes des ressources vers lesquelles vous pouvez vous tourner sur le campus.

1. Orientation scolaire

Si vous n’êtes plus certain d’être dans le bon programme, si vous vous interrogez sur les métiers qui s’offriront à vous au terme de votre formation ou si vous avez du mal à donner un sens à vos études, par exemple, le service d’orientation peut vous aider à y voir plus clair.

3. Aide pédagogique

Groupes d’études, mentorat, formations, ateliers… une foule d’options s’offrent à vous si vous craignez pour votre réussite scolaire. Vous pouvez notamment apprendre à mieux gérer votre temps, à améliorer votre concentration ou à lire plus efficacement. De nombreux autres services peuvent favoriser votre intégration ou votre réussite. Renseignez-vous auprès du centre d’aide aux étudiants de votre établissement pour obtenir de précieux conseils!

2. Soutien psychologique

Vous vivez des difficultés personnelles qui nuisent à vos études? Vous ressentez une pression ou un stress énormes? Votre établissement d’enseignement met à votre disposition plusieurs services et outils confidentiels pour vous soutenir (psychologues, conférences, documentation, etc.) et vous aider à surmonter vos problèmes.

La Rentrée - Mercredi 14 août 2019 - L’Oeil Régional - 11


12 - L’Oeil Régional - Mercredi 14 août 2019 - La Rentrée

Profile for DBC Communications

Une rentré sans parreille!  

Une rentré sans parreille!  

Advertisement