__MAIN_TEXT__

Page 1

e l l i m fa Ma

, ma région

rs «Faites la Une».

ou cy, gagnants du conc ra l-T re So de n lo ur Bo Photo de la famille

Édition spéciale Avril 2019


2 - Mardi 9 avril 2019 - Ma famille, ma rĂŠgion


Opinion

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants Marcel Rainville directeur général

Quelle belle phrase anxiogène! C’est en discutant avec ma coiffeuse sur les défis d’apprentissage des verbes conjugués au passé simple de mon garçon et surtout sur la rareté de leur application de nos jours que cela nous a amenés à cette fin classique des contes de notre enfance. Cette phrase au passé simple, magique et d’apparence inoffensive, n’est en fait pas si simple! Digne d’une autre ère, je la soupçonne d’être la source de beaucoup de complexes par son faux idéal utopique, à en donner de l’urticaire aux couples qui ne désirent pas d’enfants ou aux parents qui recherchent désespérément ce bonheur de chaque instant. D’abord, je doute que ce couple vivant le parfait bonheur ait déjà existé. Les stations de radio tournent en boucle la chanson de Christophe Maé « Il est où le bonheur? ». Je le sais, moi, il est où ce fameux bonheur... sur les réseaux sociaux! Il surfe dans ce monde parallèle. En réalité, il se noie dans ce miroir artificiel où l’on cherche à projeter notre « idéal », cette perfection narcissique décrite en psychologie, inculquée dans

notre enfance et amplifiée par des clichés comme la phrase en titre.

long de sa vie. Vivement la démocratisation de cette connaissance!

Le succès monstre du retour de l’émission culte Passe-Partout est peut-être un indice que nous cherchons justement à replonger le temps d’un instant dans notre belle naïveté d’enfant où l’on n’avait aucune obligation, pas d’amour propre à défendre ni de bonheur à chercher; il était naturel!

La pression est forte sur les familles de nos jours et une prise de conscience collective s’impose. Être mieux outillés pour lâcher prise, pour se donner droit à l’erreur et accepter d’être différents simplifieraient grandement notre vie. Chaque personne est différente, chaque famille a son histoire et c’est parfait ainsi.

Dans les débats actuels, le TDAH est « out » et l’anxiété semble devenir la source de bien des maux. Selon la chronique du Devoir du 2 mars dernier intitulée « Anxiété, grand mal du siècle? », une personne sur quatre vivra un épisode d’anxiété intense au moins une fois dans sa vie. J’y ai aussi appris qu’un projet de thérapie cognitive comportementale entièrement offerte sur le Web est en cours. En effet, pourquoi cette science connue est-elle limitée aux inaccessibles psychiatres? Leur travail est essentiel, certes, mais travailler en amont de façon préventive auprès des jeunes l’est tout autant. Pourquoi ne pas enseigner dès l’enfance et rendre accessibles à tous les rouages de cette souffrance invisible décrite justement comme le mal du siècle? Avoir l’esprit en paix, c’est être plus prédisposé à apprendre et à mieux affronter les défis tout au

Pour revenir à ma discussion avec ma coiffeuse, on s’est ensuite amusés à reformuler cette fameuse phrase inadéquate au passé simple, revue et corrigée : Ils furent parfois heureux, parfois anxieux et eurent ou pas d’enfants. Voilà! Bref, terminez la phrase à votre façon, je ne vous mettrai pas de modèle en bouche. Suffit la pression. Dans cette deuxième édition du magazine Ma famille, ma région, nous vous proposons des ressources, des idées et des informations pour aider les familles de la région dans leur quotidien qui, souhaitons-le, ultimement, pourront contribuer à notre bien-être collectif en apportant des solutions, disons, plus terre à terre.

Bonne lecture!

Ma famille, ma région - Mardi 9 avril 2019 - 3


Quoi faire quand l’anxiété s’invite chez vous Par Stéphane Martin Le rythme de vie effréné que mènent les familles d’aujourd’hui amène les enfants à vivre de plus en plus jeunes des problèmes d’anxiété. Le docteur en psychologie du sport Sylvain Guimond s’intéresse à la chose depuis quelques années pour avoir coécrit le livre Anxiété, sois mon invitée!

4 - Mardi 9 avril 2019 - Ma famille, ma région

« Nous sommes dans une société de performances à outrance. On demande aux enfants d’avoir presque un agenda d’adulte où ils sont tellement occupés qu’ils viennent à vivre l’anxiété qui est transférée par les parents. Je le constate souvent chez des jeunes qui font du sport à des niveaux assez élevés. Ils doivent non seulement performer à l’école, mais dans les sports et à la maison. Imaginez s’ils ont d’autres activités le soir, ça s’ajoute encore à l’agenda », d’expliquer M. Guimond.

Selon le docteur, un retour aux sources s’impose pour rétablir l’équilibre. « Nos enfants n’ont plus le temps de s’ennuyer. C’est important d’avoir un vide, car c’est dans le vide qu’on va avoir de la créativité. Ils n’ont plus le temps de se retrouver dans un univers bien à eux, d’inventer des jeux. Ils sont tellement surchargés, épuisés, et

c’est l’anxiété qui prend le dessus. » Mais alors, pourquoi faire de l’anxiété notre invitée? « Plus vous allez inviter le stress et l’anxiété, plus ils déferleront sur vous. Quand vous en avez peur, plus vous y résistez, plus ils s’attaquent à vous », de conclure M. Guimond.


Ma famille, ma rĂŠgion - Mardi 9 avril 2019 - 5


Les pères s’impliquent de plus en plus Par Stéphane Martin La société change et les pères québécois sont plus présents dans la vie de leurs enfants. Selon un sondage Léger marketing effectué auprès de 1000 pères québécois en mai 2017, le temps consacré aux enfants par les pères a doublé en moins de 25 ans. « C’est un phénomène que nous sommes en mesure d’observer depuis quelques années. Les pères sont de plus en plus impliqués dans les cours prénataux, dans les ateliers et dans les diverses soirées d’informations. Il n’est pas rare que le père vienne seul. Notre travail est de s’ajuster et de dire qu’ils ont leur place au Carrefour naissance-famille. Nous avons pour objectif d’en accueillir de plus en plus », relate la directrice générale, Julie Naud.

6 - Mardi 9 avril 2019 - Ma famille, ma région

Ainsi, le Carrefour naissance-famille a créé le groupe de pères Boomerang où des hommes de tous horizons profitent de cette tribune pour échanger sur leur réalité personnelle et familiale. « Ce programme, étalé sur neuf rencontres,

amènera le père à réfléchir sur son rôle et sur sa façon de l’exercer. Ces ateliers représenteront donc une occasion de développer ses compétences, ses habiletés et l’aideront à améliorer sa relation avec ses enfants. »

Pour maintenir ce groupe de pères, une activité de financement est organisée depuis deux ans. Cette année, le Dad Show aura lieu le 7 juin au Bar 525. Cette soiréespectacle où l’on sert des ailes de poulet à volonté est offerte au coût de 20 $.


Julie Naud à la tête du Carrefour naissance-famille Par Stéphane Martin Julie Naud est la directrice générale du Carrefour naissance-famille

« Devant l’augmentation constante de notre clientèle, la vision est d’offrir des services de qualité au même niveau que ceux offerts dans le réseau de la santé. Alors, il faut miser sur la formation de nos professionnels et, à ce niveau, nous sommes à jour. Notre équipe, majoritairement composée d’éducatrices spécialisées et d’éducatrices à l’enfance, est en mesure d’outiller les parents, de les accompagner et de les sécuriser dans leur rôle », explique Mme Naud. L’organisme est également en campagne de financement afin de répondre

Photo: Stéphane Martin)

Depuis près d’un an, l’organisme le plus important qui s’occupe des familles de la région de Sorel-Tracy compte à sa tête une nouvelle directrice en la personne de Julie Naud. L’éducatrice spécialisée de formation vient renforcer les bases de son équipe déjà hautement qualifiée.

adéquatement aux besoins grandissants de la population. « L’enjeu majeur est d’être ouvert à l’année, mais les sommes d’argent ne sont pas là. Nous devons nous tourner vers la population et la communauté d’affaires. Nous tenons, entre autres, à offrir notre service de halte à l’année. C’est très pratique pour la population en période estivale lorsque

les autres services de garde sont fermés pour les vacances. » Les propriétaires d’entreprises intéressés à recevoir davantage d’information concernant la campagne de financement du Carrefour naissance-famille ou prêts à faire un don sont invités à communiquer au 450 743-0359.

Ma famille, ma région - Mardi 9 avril 2019 - 7


Une panoplie d’activités pour le développement des enfants (Photo: gracieuseté/Carrefour naissance-famille)

Par Stéphane Martin Le Carrefour naissance-famille regorge d’activités et de services qui permettent aux parents d’aller plus loin dans le développement de leurs enfants. Des ateliers sont offerts spécifiquement selon les différentes tranches d’âges. « Ce sont des séries de huit rencontres dans lesquelles les intervenants amènent les enfants à travailler sur leur développement global, par le biais d’exercices moteurs et sensoriels ainsi que diverses explorations. Les groupes sont divisés pour les 0-6 mois, les 6-12 mois, les 1224 mois et les 2-3 ans. Les enfants sont accompagnés d’un ou de deux parents ou d’un proche significatif », explique la directrice du Carrefour naissance-famille, Julie Naud.

8 - Mardi 9 avril 2019 - Ma famille, ma région

D’autres services sont offerts, comme les massages pour bébé et des activités pour

développer le langage. « Dans le cas des massages pour bébés, il s’agit de cinq rencontres. Il y a énormément de bienfaits chez les enfants massés. En ce qui a trait à l’atelier Jouons avec les mots, il s’agit d’une série de sept rencontres où l’on favorise par le jeu le développement

du langage chez l’enfant âgé entre 2 et 5 ans. » Tous les services et les activités que l’on retrouve au Carrefour naissance-famille sont offerts à prix modiques. Une réservation est cependant nécessaire au 450 743-0359.


Miser sur la musique pour le développement de son enfant Par Stéphane Martin L’adage veut que la musique adoucisse les mœurs, mais elle peut faire davantage. Elle peut jouer un rôle primordial dans le développement de votre enfant. « La musique aide l’enfant à acquérir une bonne coordination motrice, le sens du rythme et l’écoute. Un enfant habitué à écouter de la musique sera plus attentif, plus concentré et aura une meilleure mémoire. Les jeux musicaux sont excellents pour l’apprentissage du langage, ils aident à reproduire les sons et les initient à la musicalité des mots », explique la bachelière et enseignante de musique Marie-Renée Sheridan.

système respiratoire tout en apaisant le stress. Ils développent leur audition et leur habileté d’écoute tout en apprenant la persévérance. » « La pratique d’un instrument permet de bonifier les savoirs autant sur les plans cognitif, langagier, moteur, social et affectif. Une dizaine de minutes par jour suffit pour développer ces qualités », de conclure la professeure.

L’idée n’est pas de faire de votre enfant un futur Mozart, mais de développer ses sens et sa sensibilité artistique par la découverte et le plaisir des sons. Toujours selon Mme Sheridan, les bienfaits de la musique seraient observables chez les enfants d’âge scolaire qui pratiquent un instrument. « Si l’on prend la flûte à bec que l’on enseigne dans les écoles, l’élève apprend la respiration profonde qui renforce les poumons et le

Ma famille, ma région - Mardi 9 avril 2019 - 9


Pourquoi les tablettes sont-elles si addictives? Par Stéphane Martin On ne compte plus le nombre d’articles qui tendent à démontrer que les tablettes et les téléphones intelligents nuisent au développement de nos enfants. Mais comment les développeurs s’y prennent-ils pour rendre ces technologies si addictives? Pour l’enseignant en développement d’applications web et mobiles Alexandre Vovan, la clé du mystère réside dans la stimulation. « C’est simple, les applications développées pour les enfants sont conçues pour les stimuler énormément. Il y a beaucoup de couleurs vives, des couleurs primaires, de la musique simple et l’aspect ludique est toujours bonifié par des récompenses. C’est la recette que l’on retrouve dans toutes les applications populaires. »

10 - Mardi 9 avril 2019 - Ma famille, ma région

C’est alors que le terme « gamifier » fait son apparition. « C’est toujours donner

un aspect ludique même si l’application est développée pour des tâches sérieuses. Ainsi, on amasse des points, on augmente notre cote de popularité et l’on débloque des niveaux. Les enfants, comme les adultes, tombent dans le panneau. C’est normal, nous voulons tous être stimulés. » Même s’il enseigne à ses étudiants comment développer des applications addictives, le professeur est d’avis qu’il faut éduquer la population. « Les bonbons sont plus stimulants qu’un brocoli grâce au sucre. Le sucre n’est pas nocif pour la santé, c’est toujours une question de gros bon sens. Tu ne donnes pas du sucre à ton enfant avant de le coucher et tu ne manges pas que du sucre dans une journée. Il faut faire pareil avec les tablettes », de conclure M. Vovan.


Des outils pour traverser l’adolescence sans s’y perdre Par Stéphane Martin L’adolescence est une période de multiples changements qui amène son lot d’insécurité et de questionnements pour les parents. Pour leur venir en aide, le Carrefour naissance-famille leur propose une série de rencontres intitulées Parents d’ado… une traversée. Ce programme vise à soutenir les parents dans l’encadrement de leurs adolescents par une saine communication, par l’établissement de règles de vie familiale et par la résolution de conflits. « Les neuf rencontres sont offertes à l’école Bernard-Gariépy. La formation est offerte par deux éducatrices spécialisées, en collaboration avec divers professionnels, comme des psychoéducateurs et des psychologues. Le but est de comprendre le développement d’un adolescent, son mode de vie, et de se donner des trucs pour savoir comment intervenir avec nos jeunes. L’adolescence est une période qui n’est pas toujours évidente. Cette formation est grandement appréciée par les parents », de renchérir la directrice générale, Julie Naud. Le contenu du programme est fondé sur le respect des valeurs et des contextes familiaux. « On parle du fait qu’il est normal de vivre de la colère, on donne des outils pour communiquer efficacement, pour développer une discipline et des règles de vie, bref, tout ce qu’il faut pour mieux comprendre et mieux agir avec nos adolescents. » La directrice insiste sur le fait qu’il est possible de s’adapter et de traverser cette étape de la vie en toute quiétude.

Ma famille, ma région - Mardi 9 avril 2019 - 11


Chicanes de famille

Nicole Teasdale, directrice générale de Justice Alternative Pierre-De Saurel

Par Stéphane Martin Les chicanes surviennent dans toutes les bonnes familles et, malheureusement, certaines dégénèrent au fil des ans. Il arrive même qu’un conflit s’éternise sur plusieurs générations.

12 - Mardi 9 avril 2019 - Ma famille, ma région

Tôt ou tard, l’une des deux parties voudra mettre fin à la situation et retrouver la paix sur son chemin. Dans cette situation, la médiation citoyenne offerte par l’organisme Justice Alternative Pierre-De Saurel pourrait être une bonne option. « Il arrive que les gens ne sachent même plus pourquoi il y a un conflit. Des fois, il y a eu tentative de discussion, mais cela ne s’est pas bien passé. La discussion peut tomber dans l’émotion et, à ce moment, il peut être bon d’avoir quelqu’un de neutre pour aider. Le service de médiation permet aux gens de se donner une nouvelle chance de parler dans le respect en s’assurant que chacun ait sa place », d’expliquer la directrice générale, Nicole Teasdale. Concrètement, le médiateur entend la demande initiale de la personne qui souhaite mettre fin à un conflit. « Par la suite, on contacte la 2e personne en cause en offrant la possibilité de donner sa version et d’avoir les deux côtés de la médaille. Si les deux parties sont prêtes à se rencontrer, nous allons de l’avant. » Vous pouvez vous informer sur ce service au 450 746-0954. Il est important de mentionner que la démarche n’a aucune valeur légale. Ce service ne peut donc pas être retenu pour de la médiation familiale à la suite d’une séparation.

(Photo: Stéphane Martin)

De l’aide pour enterrer la hache de guerre


Ma famille, ma rĂŠgion - Mardi 9 avril 2019 - 13


Vivre sa retraite activement et bien entouré Par Stéphane Martin La retraite est une étape de la vie à laquelle toutes les familles font face. Ce changement majeur dans une vie peut mener à l’isolement après plusieurs années passées à travailler.

Pierre Guilbault

Dernièrement, il s’est impliqué comme bénévole à MAtv Sorel-Tracy sur le projet d’émission Matière grise en agissant autant derrière que devant la caméra. « Pour ma mère, je suis devenu caméraman. Elle regarde le générique de l’émission et voit mon nom y apparaître. C’est amusant », dit fièrement M. Massé.

14 - Mardi 9 avril 2019 - Ma famille, ma région

Même son de cloche chez son collègue Pierre Guilbault, qui y a vu l’opportunité d’exploiter une passion jamais développée. « J’ai toujours aimé l’art visuel, j’ai suivi un cours de photo il y a plus de 35 ans. La retraite est pour moi l’occasion de développer mes champs d’intérêt. Alors,

Daniel Massé je me suis impliqué comme caméraman bénévole. Je fais également beaucoup d’activité physique et je suis des cours d’espagnol. Si l’on veut rester jeune,

il faut sortir et bouger », de conclure le jeune retraité qui a quitté, il y a un an et demi, une carrière de 40 ans à l’usine Rio Tinto.

(Photos: Stéphane Martin)

De là l’importance pour plusieurs de demeurer actifs. « Je me suis toujours impliqué dans diverses causes. Je suis également disponible pour mes enfants et pour prendre soin de ma mère. Il faut savoir s’entourer. Quand on tourne la page sur une carrière de 33 ans, c’est un peu difficile au début. Le plus important est de rester actif », explique Daniel Massé, qui a pris sa retraite d’électrotechnicien chez Rio Tinto Fer et Titane il y a six ans.


Un parc régional à découvrir ou redécouvrir Par Stéphane Martin Situé à la fois sur le territoire des villes de Contrecoeur et de Sorel-Tracy, le Parc régional des Grèves est un endroit de prédilection pour les familles de la région.

« Même si les lieux servent à des camps de jour pour les enfants et les familles, le site demeure accessible à l’ensemble de la population. L’accès est gratuit, mais certaines activités sont payantes. L’été, plusieurs viennent faire du canot ou se baigner dans notre piscine semi-olympique. Tout est offert à des prix plus que raisonnables et on y tient jalousement. Tout est en place pour que la population s’approprie l’endroit. » Vous pouvez également accéder au Parc régional des Grèves pour les sentiers pédestres, les sentiers de skis de fond et de raquette par l’accueil de Sorel-Tracy situé au chalet Jean-Paul-Dubois au 3100, chemin du Golf à Sorel-Tracy.

(Photos: gracieuseté/Parc régional des Grèves)

La porte d’entrée de ce parc commence à la Colonie des Grèves, qui est implantée depuis plus de 100 ans à Contrecoeur. « L’ensemble des activités que l’on retrouve aujourd’hui provient de la Colonie qui a d’abord été là pour les enfants. Depuis la relance en 2006, on a axé nos activités sur la famille. Aujourd’hui, on parle d’un centre plein air familial, quatre saisons, entre fleuve et forêt. Une famille trouve toujours son compte chez nous », lance la directrice générale, Nancy Annie Léveillée.

Ma famille, ma région - Mardi 9 avril 2019 - 15


Par Stéphane Martin La cause environnementale est un sujet qui rallie de plus en plus les gens de tous horizons, conscients de l’urgence d’agir pour les générations futures. De ce fait, les familles sont invitées à emboîter le pas et à prendre part activement dans la lutte face aux changements climatiques.

16 - Mardi 9 avril 2019 - Ma famille, ma région

« Les enfants sont là pour nous rappeler qu’on leur emprunte la Terre. On a le pouvoir persuasif de leur inculquer de bonnes habitudes qu’ils sauront transmettre par la suite. De notre côté, nous avons implanté plusieurs projets novateurs qui incluent la participation de toutes les générations. Que ce soit les Jardins collectifs, les Récoltes oubliées et le frigo communautaire TOUSKI », d’expliquer la présidente du Mouvement écologique du comté de Richelieu, Valérie-Anne Fontaine.

Concrètement, l’idée est d’inclure toutes les générations et tous les membres de la famille autour de projets et de profiter des connaissances de chacun. « Si l’on prend le jardinage en exemple, il existe des outils manuels qu’utilisaient nos grands-parents à la place de nos outils mécaniques qui fonctionnent au gaz. Ensuite, il y a possibilité d’échanger les trucs pour jardiner adéquatement. Viendra le temps des récoltes et les grands-parents peuvent transmettre leur savoir au niveau de la mise en conserve des légumes. » Dernièrement, le Mouvement écologique du comté de Richelieu s’est installé dans l’ancien presbytère de la paroisse MarieAuxiliatrice de Sorel-Tracy afin d’y tenir une foule d’activités pour tous en lien avec l’écologie.

(Photo: gracieuseté/Eve Gaudreault)

L’environnement, une affaire de famille


La rĂŠgion, riche en ressources

pour les familles

Ma famille, ma rĂŠgion - Mardi 9 avril 2019 - 17


Vosorganismes Un

+ dans

Être parent est une expérience qui donne lieu à des moments de grandes réjouissances et c’est également un apprentissage au quotidien qui exige un grand nombre de compétences et de ressources. Nous avons tous besoin d’être guidés et outillés. À la base, il faut être conscient de ses propres capacités et limites, de celles de ses enfants, du conjoint et de sa réalité familiale. Même si la plupart du temps les parents réussissent à assumer leur rôle avec succès en misant sur leurs ressources personnelles et le soutien de leur réseau social (famille et amis), ils sont parfois confrontés à des obstacles qui excèdent leurs compétences et celles de leur entourage immédiat.

18 - Mardi 9 avril 2019 - Ma famille, ma région

Lorsque nous vivons des difficultés, c’est important de ne pas rester seul. L’entraide entre les membres de sa famille et son cercle d’amis est fondamentale, mais il est essentiel que les parents puissent s’appuyer sur un maximum de services en mesure de répondre à leurs besoins.


s

communautaires

votre région

En plus des ressources privées et gouvernementales (psychologues, centres jeunesse, centres de santé et de services sociaux, etc.), les organismes communautaires jouent un rôle de soutien crucial dans leurs collectivités et offrent des services en fonction des besoins de la région. Que ce soit notamment pour la santé, les services sociaux, le logement, le développement ou pour connaître ses droits, la région regorge d’organismes communautaires et d’entreprises d’économie sociale qui œuvrent dans divers champs d’activités sur le territoire de la MRC Pierre-De Saurel. Ils ont tous comme objectifs communs de servir et d’aider la communauté en tant que ressources pour enrichir l’expérience parentale et contribuer au développement optimal des enfants. Ils sont à la disposition des familles et de toute la population, n’hésitez pas à les contacter.

Ma famille, ma région - Mardi 9 avril 2019 - 19


De l’aide aux familles dans les deux derniers budgets Par Stéphane Martin Dans les dernières semaines, le gouvernement fédéral ainsi que celui provincial déposaient leur budget. Il s’agissait du dernier budget à être déposé pour l’actuel gouvernement dirigé par Justin Trudeau et du premier pour François Legault.

20 - Mardi 9 avril 2019 - Ma famille, ma région

Dans les deux cas, des mesures spécifiques destinées aux familles ont retenu l’attention. D’abord sur la scène fédérale, l’Allocation canadienne pour enfant permet à neuf familles sur dix de recevoir

plus d’aide financière. En moyenne, les familles qui bénéficient de l’Allocation recevront environ 6800 $ pour les aider à composer avec le coût élevé de la vie. Concrètement, une famille typique de quatre personnes dispose de 2000 $ de plus que l’an passé. Le budget 2019 du gouvernement Trudeau instaure également un nouvel incitatif à l’achat d’une première habitation en réduisant considérablement le montant de leur future hypothèque sans avoir à fournir une plus grosse mise de fonds.

Du côté provincial, les Québécois verront disparaître graduellement la modulation des tarifs de services de garde pour un montant fixe à 8,25 $ par jour. Dès cette année, les familles gagnant un revenu maximal de 78 320 $ verront s’enrayer les 70 cents supplémentaires par jour qu’ils avaient à payer. Pour celles qui disposent d’un revenu supérieur, cette mesure s’appliquera graduellement selon l’échelle salariale jusqu’en 2022. Rappelons que, lors de la mise à jour économique de l’automne 2018, le pre-


mier ministre avait annoncé la majoration de l’Allocation famille de 1235 $ à 1735 $. Par ailleurs, dès septembre 2019, le gouvernement offrira à tous les enfants de 17 ans et moins une aide de 250 $ sur deux ans pour l’achat de lunettes ou de lentilles cornéennes. Des mesures sont également prévues pour les aînés afin de leur permettre de demeurer actifs sur le marché du travail. Concrètement, le gouvernement élargit le crédit d’impôt pour les travailleurs d’expérience afin qu’ils prolongent leur carrière sans être pénalisés. Pour les travailleurs de 60 à

Pour plus d’information, les personnes intéressées peuvent consulter les sites budget.gc.ca et budget.finances.gouv.qc.ca

64 ans, le plafond des gains de travail excédentaires admissibles passe à 10 000 $. Ils pourront donc déclarer des gains de 28 226 $ avant d’avoir à payer de l’impôt.

58, rue Charlotte, Sorel-Tracy, QC J3P 1G3 Tél : 450 742-9408 Télécopieur : 450 742-8567 Petites annonces 450 771-0677 / Sorel-Tracy : 450 742-1002 www.les2rives.com Éditeur : Benoit Chartier Directeur général : Marcel Rainville Rédacteur en chef : Martin Bourassa Directeur de l’information : Jean-Philippe Morin Journalistes : K  aty Desrosiers et Raphaëlle Ritchot Collaboration spéciale : Stéphane Martin Photographe: Pascal Cournoyer Caricaturiste : Gilles Marcotte Contrôleur : Monique Laliberté Publicitaires : K  evin Arseneault, Rachel Day Circé et Carole Pettigrew Coordonnatrices aux ventes : Mélissa Giard et Marie-Pierre Hamel Distribution : Distribution Transcontinental Inc. Division Publisac Montérégie

Hebdomadaire publié par 655, avenue Sainte-Anne, Saint-Hyacinthe, Québec, J2S 5G4 dbccomm.qc.ca Imprimé par Transcontinental Interweb 1603 boul. de Montarville Boucherville, Québec J4B 5Y2 et distribué par Publi Sac pour plainte ou requête: 450 773-6028 ISSN 0839-7864 31 000 exemplaires

Ma famille, ma région - Mardi 9 avril 2019 - 21


Des trésors à petits prix pour toute la famille

22 - Mardi 9 avril 2019 - Ma famille, ma région

Faire d’importantes économies pour la famille tout en soutenant l’organisme famille de la région, voilà ce que propose l’événement Les Trésors de Taquine. Le plus grand marché aux puces de la région aura lieu le 4 mai de 9 h à 13 h au Curling Aurèle-Racine. L’exercice permet au Carrefour naissance-famille de poursuivre sa mission puisque 20 % des profits des ventes sont versés directement à l’organisme. Sur place, les familles trouveront des articles en excellent état à des prix plus qu’abordables, tels que des vêtements printemps-été pour enfants de 0 à 16 ans, ameublements, articles de maternité, jouets, livres et autres items. Le marché aux puces Les Trésors de Taquine revient deux fois par année depuis près de 15 ans. L’événement est rendu possible grâce à l’implication d’environ 200 bénévoles sur le terrain.

(Photo: gracieuseté/Carrefour naissance-famille)

Par Stéphane Martin


JEU Nº 606

5

4

6

NIVEAU : INTERMÉDIAIRE

3

2

RÈGLES DU JEU :

RÉPONSE DU JEU Nº 606

Vous devez remplir toutes les cases vides en plaçant les chiffres 1 à 9 une seule fois par ligne, une seule fois par colonne et une seule fois par boîte de 9 cases.

RÉPONSE : 1 ET 4

1

Chaque boîte de 9 cases est marquée d’un trait plus foncé. Vous avez déjà quelques chiffres par boîte pour vous aider. Ne pas oublier : vous ne devez jamais répéter les chiffres 1 à 9 dans la même ligne, la même colonne et la même boîte de 9 cases.

Ma famille, ma région - Mardi 9 avril 2019 - 23


Investissez aujourd’hui dans son avenir avec le régime enregistré d’épargne-études (REEE) Profitez de subventions gouvernementales allant jusqu’à 30 % Informez-vous auprès de votre conseiller 450 746-7000 desjardins.com/reee

156122

Votre enfant a déjà de l’ambition

Profile for DBC Communications

Ma famille, ma région  

Les 2 Rives - Édition du 9 avril 2019

Ma famille, ma région  

Les 2 Rives - Édition du 9 avril 2019

Advertisement