Page 1

C’est la RENTRÉE

C’est la

RENTRÉE CAHIER SPÉCIAL

ÉDITION DU 15 AOÛT 2018


C’est la RENTRÉE

C’est la RENTRÉE COMMENT CHOISIR LE BON SAC À DOS POUR MON ENFANT? Pour transporter ses manuels scolaires, ses cartables, ses cahiers, ses crayons, bref, tout ce dont il a besoin à l’école, votre enfant doit avoir un bon sac à dos. Première règle : afin de choisir un sac à dos confortable et bien adapté à sa morphologie, amenez votre enfant magasiner avec vous. Le sac ne doit pas être beaucoup plus large que le dos de votre enfant ni dépasser ses épaules; le fond du sac ne doit pas arriver plus bas que ses hanches. Vous éviterez le problème des bretelles qui glissent en optant pour un

sac à dos avec des bretelles ajustables et rembourrées d’au moins cinq centimètres de largeur. Idéalement, choisissez un modèle muni d’une ceinture à la taille : lorsqu’elle est bien ajustée, celle-ci permet de répartir le poids du sac à dos de manière optimale. Bien sûr, il est recommandé de choisir un tissu résistant, mais attention : le cuir et le denim épais risquent d’alourdir le poids du sac à dos. Misez plutôt sur un tissu léger comme une toile synthétique imperméable que vous pourrez laver si nécessaire.

2 - L’Oeil Régional - Mercredi 15 août 2018 - La Rentrée

Transporter le minimum Les médecins et les chiropraticiens sont unanimes : une fois rempli, le sac à dos ne doit pas dépasser 10 % du poids de votre enfant. Habituez votre jeune à « voyager léger » en lui montrant à transporter seulement le matériel nécessaire à l’exécution de ses devoirs et de ses leçons. Enfin, apprenez-lui à placer les livres lourds au centre du sac à dos, près de son corps, et à répartir les objets légers de chaque côté en utilisant les différents compartiments.


C’est la RENTRÉE COMMENT CHASSER LE STRESS DE LA RENTRÉE? Pour les petits comme pour les plus grands, la rentrée des classes s’avère parfois une source de stress difficile à gérer. Après avoir passé plusieurs semaines à vivre au rythme des vacances, votre enfant peut être nerveux à l’idée de reprendre la routine scolaire avec un nouveau professeur, de nouveaux camarades de classe, des leçons, des devoirs, des examens, des exposés oraux…

Signes à surveiller Votre jeune est irritable et il refuse d’entendre parler de la rentrée ou, au contraire, il ne cesse de jacasser à propos de son retour à l’école? Vous remarquez qu’il mange moins, qu’il dort mal, qu’il pleure beaucoup, qu’il se replie sur luimême ou qu’il éprouve des malaises inhabituels (nausées, maux de tête, etc.)? Il est fort probable que votre enfant traverse une période de stress.

une nouvelle école, visitez-la avec lui ou, à tout le moins, amenez-le dans la cour de récréation pour qu’il se familiarise avec les lieux; – S’il doit marcher pour se rendre à l’école, aidez-le à mémoriser son parcours; – Dans les jours précédant la rentrée, diminuez les activités estivales et revenez à une routine plus stable pour les repas, l’heure du coucher et du lever; – Invitez votre enfant à parler de ce qui le préoccupe. Soyez à son écoute et prenez-le au sérieux sans minimiser son stress ni l’étourdir avec une panoplie de conseils et de mises en garde.

Gestes à poser Voici ce que vous pouvez faire pour diminuer le stress associé à la rentrée scolaire : – N’attendez pas à la dernière minute pour acheter les fournitures scolaires et les nouveaux vêtements. En magasinant à l’avance, vous serez plus calme, et votre enfant aussi; – Si votre enfant s’apprête à fréquenter

La Rentrée - Mercredi 15 août 2018 - L’Oeil Régional - 3


C’est la RENTRÉE LA PHOTO SCOLAIRE AU PRIMAIRE : MON ADO VIT UNE RELATION FUSIONNELLE AVEC SON « CELL »! 3 ERREURS À ÉVITER Véritablement « accro » aux réseaux sociaux et aux textos, votre ado a toujours le nez collé sur son téléphone intelligent? Voici quelques trucs pour vous aider à gérer le temps qu’il passe devant l’écran de son cellulaire.

4 - L’Oeil Régional - Mercredi 15 août 2018 - La Rentrée

– Créez des zones où le téléphone n’est pas admis (le salon et les salles de bain, par exemple); – Interdisez l’utilisation du téléphone pendant les repas à la maison ou au restaurant, ou encore lorsqu’il y a de la visite; – Désignez une période de temps durant laquelle il n’est pas permis d’aller sur les réseaux sociaux ou d’envoyer des textos (de 21 h jusqu’au lendemain matin, par exemple); – Encouragez votre ado à fermer son téléphone au moins une heure avant le coucher pour qu’il puisse relaxer et diminuer l’impact négatif de la lumière bleue sur son sommeil; – Rappelez souvent à votre jeune conducteur l’importance de ne pas répondre au téléphone — ou de ne pas texter — lorsqu’il est derrière le volant; – Incitez votre adolescent à participer à des activités durant lesquelles l’utilisation du cellulaire est proscrite (sport, improvisation, musique, etc.);

– Responsabilisez votre ado quant à son utilisation du téléphone par rapport aux coûts et aux limites de son forfait.

Donnez l’exemple Bien entendu, en choisissant de gérer le temps que votre adolescent passe devant l’écran de son téléphone, vous risquez de rencontrer quelques résistances. Pour vous aider à passer à travers la tempête, soyez vous-même un modèle et respectez toutes les règles établies. Sur ce, bonne chance!

Au primaire, votre enfant aura droit à une séance photo chaque année, quelques semaines après la rentrée. Vous avez l’intention de lui faire porter ses plus beaux vêtements lors de cette journée? Ce n’est peut-être pas une bonne idée… Voici trois erreurs à éviter pour que la photo scolaire soit réussie! 1. Choisir des vêtements trop chics ou encombrants : parce qu’il est possible que votre enfant soit photographié après le dîner, il est recommandé de lui faire porter une tenue assez confortable pour qu’il puisse bouger à son aise durant toute la journée. Un ensemble veston-cravate ou une robe de princesse à crinoline peuvent avoir l’air défraîchis en fin d’après-midi… 2. Opter pour une coiffure élaborée : vous risquez gros en coiffant votre enfant de manière inhabituelle pour sa photo scolaire. En effet, il suffit que la mise en plis ne tienne pas le coup pour que ses cheveux paraissent négligés! Misez plutôt sur une coiffure simple et naturelle que votre enfant pourra replacer facilement s’il est dépeigné. 3. Ne pas tenir compte des directives : vous recevrez un mémo de l’école qui vous indiquera la date à laquelle la photo scolaire sera prise. Lisez-le attentivement, car il peut contenir des

consignes concernant la couleur des vêtements à privilégier. Si vous n’y prenez garde, votre enfant pourrait se retrouver avec un chandail blanc sur un fond blanc! L’école vous mentionne que la prise de photos aura lieu sur fond vert? Il s’agit d’une technique qui permet de remplacer le fond vert par un arrière-plan personnalisé. Une astuce : visitez le site Web du photographe pour découvrir les décors offerts; cela vous aidera à choisir la tenue de votre enfant.


C’est la RENTRÉE 3 PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ À VISITER AVANT LA RENTRÉE Saviez-vous qu’environ 25 % des enfants d’âge scolaire ont des troubles de vision? Qu’au moins 50 % des enfants de 6 à 11 ans ont déjà éprouvé les douleurs d’une carie dentaire? Qu’une simple otite mal traitée peut engendrer un déficit auditif temporaire ou permanent? Avant la rentrée, faites le point sur la santé de votre enfant en consultant ces trois professionnels.

1. L’optométriste Il est recommandé de consulter un optométriste chaque année, et ce, dès l’entrée à la maternelle. L’examen de la vue permet de vérifier si votre enfant a des problèmes de vision comme la myopie, l’astigmatisme, l’hyper-métropie ou d’autres anomalies qui peuvent nuire à son apprentissage. Retenez qu’un enfant qui ne voit pas bien n’en est pas nécessairement conscient.

3. Le dentiste Le dentiste peut traiter les caries, mais aussi — et surtout! — aider à les prévenir. Le nettoyage et l’examen dentaires éviteront à votre enfant les douleurs intenses qui peuvent affecter sa concentration, gêner son appétit et avoir des répercussions négatives sur ses performances scolaires. N’oubliez pas les vaccins! Les vaccins de votre enfant sont-ils à jour? Bien qu’ils ne soient pas obligatoires au Québec, ils demeurent le meilleur moyen de protéger votre enfant — et ses camarades de classe — contre plusieurs maladies graves. Voyez-y!

2. L’audiologiste Est-ce que votre enfant entendra clairement son enseignant? Seul un audiologiste pourra répondre à cette question. Sachez que la plus petite baisse auditive peut entraîner des retards et même des échecs scolaires. N’en doutez pas : les professionnels de la santé peuvent contribuer à la réussite scolaire de votre enfant!

La Rentrée - Mercredi 15 août 2018 - L’Oeil Régional - 5


C’est la RENTRÉE

C’est la RENTRÉE VOTRE ENFANT VEUT ABANDONNER SON ACTIVITÉ?

6 - L’Oeil Régional - Mercredi 15 août 2018 - La Rentrée

Votre jeune, qui semblait si heureux d’être inscrit à l’activité de son choix, vous supplie maintenant d’arrêter les cours. Devriez-vous céder à sa demande sur-lechamp ou l’obliger à continuer? Voici quelques pistes de réflexion pour prendre une décision éclairée. D’abord, essayez de comprendre les raisons qui poussent votre enfant à vouloir abandonner. L’activité est-elle trop exigeante? A-t-il l’impression d’être le plus faible ou le plus malhabile de son groupe? Est-ce qu’il y a un problème avec le professeur, l’entraîneur ou un autre participant? Soyez attentif, démontrez votre intérêt et, s’il y a lieu, rassurez-le. S’il déclare qu’il ne veut plus y retourner après n’avoir assisté qu’à un cours (ou deux), vous pouvez l’encourager à participer une autre fois. Soyez positif : diteslui qu’au début, il est normal qu’un cours soit plus difficile, mais qu’ensuite les choses se replacent. Dans le cas où votre enfant abandonne ses cours à répétition, il peut être souhaitable de lui apprendre à respecter ses engagements. Demandezlui de tenir le coup jusqu’à la fin et soulignez qu’il pourra choisir une autre activité lorsque celle-ci sera terminée. Enfin, si vous constatez que votre enfant est vraiment malheureux ou très anxieux, sachez qu’il est sans doute préfé-

rable de passer à autre chose. Et oui, vous pouvez choisir de ne pas l’inscrire à un autre cours pendant un certain temps! À méditer… Les spécialistes s’entendent pour dire qu’il est bénéfique pour un jeune de participer à une activité à l’extérieur de l’école. Piano, gymnastique, théâtre, hockey, danse : peu importe l’activité, celle-ci contribue à son épanouissement personnel ainsi qu’à sa réussite scolaire. Mais attention! Si son emploi du temps ressemble à celui d’un premier ministre, c’est qu’il est temps de revoir la quantité de ses activités!


C’est la RENTRÉE SUGGESTIONS DE DÉJEUNERS ET DE COLLATIONS SANTÉ 5 idées de déjeuners Le déjeuner procure aux enfants — et aux plus grands! — le carburant nécessaire aux muscles et au cerveau pour bien commencer la journée. Il est prouvé qu’un déjeuner équilibré augmente la concentration et la productivité. En retard pour aller à l’école? Voici cinq déjeuners nutritifs qui se préparent en deux temps, trois mouvements :

1. Un bol de fromage cottage avec des fruits accompagné d’une rôtie; 2. Des œufs brouillés au four à microondes servis avec un fruit et une tranche de pain; 3. Un smoothie composé d’une boisson de soya enrichie et de fruits frais; 4. Une banane enroulée dans une tortilla de blé entier tartinée de beurre d’arachide; 5. 5. Un yogourt grec parsemé de petits fruits et saupoudré de graines de lin.

5 idées de collations

Saviez-vous que les collations saines sont aussi importantes que les repas pour le développement de vos enfants? En préparant des collations nutritives à emporter, vous aiderez vos jeunes à maintenir leur vigilance et leur niveau d’énergie. Voici cinq suggestions de collations à avaler sur le pouce : 1. Des céleris nappés de houmous; 2. Une pomme et du fromage; 3. Une poignée de fruits séchés avec des graines de citrouille; 4. Un muffin maison avec du lait; 5. Des craquelins avec du fromage fondu et une purée de fruits. Au quotidien, les déjeuners et les collations santé peuvent faire des miracles. Ce sont des éléments indispensables à la réussite scolaire de vos enfants — pensez-y!

La Rentrée - Mercredi 15 août 2018 - L’Oeil Régional - 7


C’est la RENTRÉE

C’est la RENTRÉE COMMENT PRÉPARER MON ENFANT À INTÉGRER UNE NOUVELLE ÉCOLE? Changer d’école représente toujours un grand défi, peu importe que l’on soit au primaire ou au secondaire! En tant que parent, votre rôle consiste à guider et à rassurer votre enfant, qui peut vivre différentes émotions. Voici quelques pistes de réflexion qui vous aideront à amorcer la transition en douceur.

Au primaire

8 - L’Oeil Régional - Mercredi 15 août 2018 - La Rentrée

N’attendez pas à la dernière minute pour annoncer à votre enfant qu’il devra changer d’établissement scolaire. Après lui avoir appris la nouvelle, répondez à toutes ses questions et demeurez à son écoute avec empathie, surtout s’il est triste, déçu, en colère ou inquiet. Avant la rentrée, amenez-le visiter sa future école, marchez ensemble dans le quartier, bref, aidez-le à se familiariser avec son nouveau milieu. Si votre enfant perd tous ses amis à cause du changement d’école, essayez de le mettre en contact avec des jeunes

de son âge qui iront au même établissement que lui (fréquentez le parc situé à proximité de sa nouvelle école quelques fois au cours de l’été, par exemple).

Au secondaire Votre ado se montre réfractaire au changement? C’est normal. S’il fait preuve de fermeture à l’idée de fréquenter une nouvelle école, restez calme et rappelezvous que ce comportement est probablement une manifestation de son insécurité. Amenez votre enfant à garder l’esprit ouvert en discutant des nouvelles possibilités qui s’offrent à lui en changeant d’école : activités parascolaires intéressantes, occasion de faire de la radio étudiante, équipements informatiques dernier cri, grande bibliothèque, etc. Soyez positif, manifestez votre enthousiasme face au changement et, surtout, ne jugez pas les réactions de votre ado; il saura ainsi qu’il peut compter sur vous, ce qui est très rassurant!


C’est la RENTRÉE CHANGEZ VOTRE VIE GRÂCE À L’ARTISANAT! Saviez-vous que la pratique d’un loisir créatif peut vous aider à améliorer votre bien-être? En effet, lorsque vous vous adonnez à une activité d’artisanat, l’hémisphère droit de votre cerveau se met à produire des hormones liées au plaisir, comme la sérotonine et l’ocytocine, qui influencent votre humeur de manière positive et vous procurent de nombreux bienfaits. Peu importe le milieu d’où vous venez, votre âge, votre scolarité ou votre métier, la pratique d’une activité créative s’avère une merveilleuse façon de vous libérer du train-train quotidien. Les spécialistes de la santé sont unanimes : les gens qui se lancent dans les loisirs artisanaux pour occuper leurs temps libres sont généralement plus détendus et plus heureux! Par ailleurs, le fait de suivre un cours d’artisanat permet de faire de

belles rencontres et de créer des liens avec des personnes qui partagent les mêmes intérêts dans un cadre agréable et stimulant. Il existe de nombreux cours et ateliers pour explorer, apprendre ou approfondir les techniques d’artisanat. Pensez à la création de bijoux, au tricot, à la céramique, au scrapbooking ou au faux vitrail, par exemple : vous avez l’embarras du choix! S’il s’agit de votre première expérience dans le domaine, ne vous fixez pas un objectif trop ambitieux. Choisissez un cours selon votre niveau et perfectionnez votre technique au fur et à mesure afin d’accroître vos habiletés, votre confiance… et votre fierté! Pour dénicher l’activité artisanale idéale, surveillez les journaux, le Web ainsi que les programmes des organismes communautaires de votre région!

La Rentrée - Mercredi 15 août 2018 - L’Oeil Régional - 9


10 - L’Oeil Régional - Mercredi 15 août 2018 - La Rentrée

C’est la RENTRÉE


C’est la RENTRÉE COURS DE CUISINE : VARIEZ VOS MENUS! Que diriez-vous d’apprendre de succulentes recettes et d’apprivoiser de nouveaux ingrédients pour varier vos menus, et ce, pour le plus grand plaisir de votre famille… et de vos papilles? Voici trois cours de cuisine qui vous sortiront de votre train-train quotidien!

1. Boulangerie et pâtisserie Fabriquer votre pain, votre pâte à pizza et vos bagels; confectionner un gâteaumousse, des macarons ou un délicieux dessert à la pâte feuilletée… avouez que ça met l’eau à la bouche! Apprendre les techniques pour faire du pain et des pâtisseries vous permettra d’avoir en tout temps des produits frais et savoureux à portée de main!

2. Sushis Pour une soirée conviviale en couple, en famille ou entre amis, quoi de plus exquis que les sushis? La bonne nouvelle? Il existe des cours et des ateliers de sushis que vous pouvez suivre dans le confort de votre foyer! Découvrez les secrets de la cuisson du riz et du tempura, apprenez à rouler les makis… Amusez-vous et régalez-vous!

3. Cuisine végétarienne Vous souhaitez manger moins de viande ou simplement réduire le coût de votre panier d’épicerie? Il n’est pas nécessaire d’être végétarien pour profiter d’un cours de cuisine sans viande et sans poisson. Apprenez comment apprêter le tempeh, le tofu, les céréales, les noix, les légumes et les légumineuses pour créer des recettes variées et succulentes!

Cours parent-enfant Saviez-vous qu’il existe des cours de cuisine parent-enfant? En plus d’apprendre les rudiments de la préparation des repas, vos jeunes cuistots seront fiers de cuisiner « pour vrai »! Certains supermarchés offrent aussi des cours de cuisine pour enfants à prix abordable. Informez-vous!

La Rentrée - Mercredi 15 août 2018 - L’Oeil Régional - 11


12 - L’Oeil Régional - Mercredi 15 août 2018 - La Rentrée

C’est la RENTRÉE

Profile for DBC Communications

C'est la rentrée  

L'Oeil Régional - Édition du 15 août 2018

C'est la rentrée  

L'Oeil Régional - Édition du 15 août 2018

Advertisement